Bulletin des lois et actes

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Title varies slightly, 1891:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Vol. for 1946 has title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Physical Description:
Book
Language:
French
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Publisher:
Impr. nationale
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publication Date:
Frequency:
annual
regular
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti   ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti   ( ram )
Genre:
federal government publication   ( marcgt )
legislation   ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 643540980
Classification:
lcc - KGS35 .A23
System ID:
AA00000455:00032

Full Text
























This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress


I





























JSQO






















Digitized by the Internet Archive
in 2010 with funding from
University of Toronto


http://www.archive.org/details/bulletindesloise07hait








DEPARTMENT DE LA JUSTICE


BULLETIN


DES


LOIS


ET


ACTES


ANNEE 1937


EDITIONN OFFICIELLE


IMPRIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE
HAITI



































































































































i 'J























.
.




DEPARTMENT DE LA JUSTICE


BULLETIN
DES


LOIS


ET


ANNEE 1937


EDITION OFFICIELLE







IMPRIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE
HAITI


ACTES






LAW
Copy 2
HAITI
/


~t% F- ~ri~


_, ~r~ f


^n.-4--









BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ANNEE 1937


CONTRACT DE VENTE

Par d(lvant Maitre Edouard Kenol, soussigine et son C..cgtie. tous
deux notaires a Port-au-Prince, H1aiti, ont comp)aru:
1.-Son Excellence Yrech Chatelain. Secretaire d'Etat des Rela-
tionis E.cterieures de la Re1ni l1'lique d'l-Iaiti, agissant pour la R.4u-
blique d'Iiaiti et en son ncm et en vertu (de l'auntorisation coun-tenue
dans 1'acte du Corpn, Li.gislatif du 21 Mai 1935, ,ilMji6 au ,,i*1t-ur
Officiel du 30 MAii 1935, ia dite Rtpnublique d'Hlaiti taut en divers
enidroits des presentes designe sous le nom de <>.
2.-William W. Lancaster et Walter F. \Voorhies. mandataires de
The N-at;,,'l!c City Bank (of New-N ork, agistsaait pour et au nom de
la dite IBanqitc. Soci6tI de BIanque Nationale, formnec en vertu des
lois du Coiigres des I'tar-i-Unlis, en Il ville et l'Eitat de New-York,
Etats-Unis d'Anicriquc, d6noninmme on divers enld'roits des presentes
, (dimcnt autorises aux :'in, des I" i'-, rii, en vertu d'une
procuration 1'' par-devant Clara E. van Emden, Notaire Public
de la Ville du Cn1mtC et de l'Etat de New-York, Ethats-Unis d'Ameri-
qiue, le lei Ju-i,llet 1935, d(ont une copie authe,ntiqiue est et demneure
antnexee aux presents.
3.-\Villiam \V. Lanca'ster et Wailter F. Voorlhies, agissant pour et
au norn de la Banque Nati,. i lc e la kl,.ul .;i tin- d'Haiti, doonmanne
en divers endiroits des pr6sentes la >, Sociki& Ano-nyme
Haitienne cre6e par acte &crit passe par-devant Louis Henry Hogarth
et son college, niotaires ai Port-au-Prince le 17 Aotii 1922 et en-
,.';i,,-',-c u regis'tre des act(s civils, folio 375/376 Rio Case 1974 du
Registre des Actes Civils. 0 4 a la mnime (late dfiment autorises aux
fins des presontes en vertu de differents accords du Conseil d'Ad-
mniinstration de la dite Sozci&t pris A la reunion du dit Co'nseil tenue
en la Ville de Nc\\-York 'le 17 Juin 1935, une copie des dits accords
dem-eu-raint abttachoe aux presentes.
Et entire les parties -ainsi denonom~ies i.l a 6t4 Convenu ce qu'i suit:
Art. 1.-Sous les conditions ci-apres indiquees, la The National City
Bank of New-York, d6ten-trice des actions de la Banque Nationaile
de la RI.ipu!-.'i.pu-,: d'H.a.i'ti, par acquisition qu'clIe en fit, convient






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


de vcid.re i a ilp,.l.pi.ll1.q dld'Ha'iti et ia R6publiquoe d'Haiti convient
tout le capital social de la Banque NationaIle de la R6puubli-
c(ule ilaiti, c,, l.i;tui c actuollement en 20,000 actions de $100, valeur
iniomninale chacutme, .;yir'. at souIs 'la condition d'e la dlalaratioln et du
paieLinent d'un dividlende (de liiquitdation, conmme il esit pr&vu a l'Ar-
ticle II ci-des'sous. Ce capital social est enti&rement lib6re et non im-
posahle. Le prix d'(acha~t est la valieur du capital social de la dite
B1anque N;tin;ulC de la R,6tpuodiliqu't d'Ha~iti, d'aip'r&s 'les coin;Ites,
i .,'. qcue cette valeur r6sultera du releve' et de l'apuremiit d'es livres
et des c'lipttlcr prescritis a I'Artidle VI et apres la d(cilaratini et la
r i.,tititiii diu dividend de liq1uidi itic nm dont il est question a 1'Ar-
tolk. II. De ce prix d'acihat, la Rdipublque d'Ha'iti paiera A l'a The
N.itiliinal City Bank of Nw\\-York, en fonds A New-York, A la date
die la plassation de ce contract, la sonmme de $1.000.000 monilaie l'ga'le
des Etats-Uniis. Toute diff6rencoe entire cette sonmine de $1.000.000
et la valeur du. capital social de 1a BIa.nque d'"apres ses conoptes, tedls
qu'ills seronit arr&tes par le relev6 et l'apuiremeqnt don't il est question
A 1'Atiolle VI, deduction faite du dividend de liquidation, sera ajus-
t6e entire la The National City Bank of New-York et ile Gouverneniient
d'Ha'iti, et ii!m idiaetment payee en fonids A New-York. Au paienient
du prix d'aahat ot sit6t l'ajustelnlont effeotui6 la The Nationlad City
Bank of New-VYork d6livrera au Gouvernement Hai'tien. des certi-
ficarlts damient endo-ssds A ordre pour tout le capital social de la B'a'n-
qoue a-lirs en circulation. Un tel piaienwent dut p'rix d'achait ains'i que
l'ajustenment sus-vis6 et la dlivr-ance des c.ertifi'daits d'actioinis, se front
au -itc.c de Ia Banque A Port-au-Irince dans la IRpl Miqu-j d"Ha'iti.
,Art. 11.-La Banque ayant reduit so.n capital, social A $1.000.000
en valour nomniinale, coln3me autoris6 par 1'Airtidle III de la loi de
sanction et d'autorisation, d&clarera et piiiera aux actionniaires in's-
criits de la Banque ou A ceux qu'ils auront design.&s un dividend de
liquidation en espices, d'unn montantt gail A la d'iff&reince entire la
valleur noinir ile du capital social de 1,a Banqtu,e tel qu'il aura 6t6 r6-
duit et le total du ca;pitia;l -i cial, du sirplu's et des prifi't. non r6-
partis resultant du releve et de l'apurelment des livres et des comptes
mrnentionn6s A 1'Artidle VI des pr6sentes.
Art. III.-A la date de Ia passation du contract, les zt: t.its de la
Banque seront modifies de inaniere que son Gonseil d'Administra-
tion soit cinifpi- ( d'e six naitilrc,, au lieu de cinq on' plus autorisds
par les status actu.ell.en ent en vigueur. Pour y pia'rveenir, les Admi-
u i-trrtr. iui, qui seront en function A Ia date de l'.ajustelment ddfinitif et
diu :i Mii<,int du priN d':achat tel qu'il. est prevu a 1'Article I, donneroint
le-ir dem-ission A cette date ou avan't, sous reserve d'alcceptation A la






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


premiere reunion du Conseil d'Adninistration tenue a la dite date ou
posterietirement; sinon Its denissions seront effective, a partir de
cette date, nim'e sans acceptation expresse.
Art. IV.-Apres que le Gcuiveln.c ient au,:ia ,cquis tout le capital
social de la Banque ct jusqu'A ce que 1es ,obligations de la Republique
mentionnies At 'Arnticle XIII aient ete ci riplelti nu111t payees ou < tire's>> la Banque don.nera au Secretaire d'Etbat des Finances, an
Foreign B oidloldirns' Protective Couuncil, Inc., Socicit Ano.nymie for-
wn-e en vertu des Lois de 1'Etat de Marfyiland, ayaun't un bureau ia 90
Broad Street, New-VYork, N. V. et A i'Agernt Fiscal des oligat:'nls
S,'rie A 'llors cn fonction, in plleavis 6crit d'au nioins q(inzme j~ours,
de tountes asscmblelds d'acticinnairos don't la reunion aura pour but
d'6lire des admninistrateurs ou de toutes reu.ntions d'atdministrateurs
pp'eles A ciijil'.r les vaciances survOnueis dans le Conseil d'Admi-
iistn.;tion.
II1 sera lev6 trois copicis de ce prcavis. dent la j irenieire sera don-
1ee anu 'Prsidenit de la 1'. ,'l 1.I.,'i et les d(evux autres enivoyues par
,,i Poste, por't payer I'une a la Foreign Bond.ho!ders' Protective Coun-
cil, Inc., et l'autre a l'Agmcnt Fiscal, alors en fonctica des o',)olg-ations
Serie A, Ai leurs derniercs addresses ,d'affaires ini'critc., a la Banque.
N"'iiiniiiii. dans le cas de l'Assembl6e des actionnaires de la Banque
qui devra trie tonue i la (date de l'aju~stemenit dfiinitif et du paiement
dui prix d'aclia;t. conmie ii est -'u ai I'Arilicle I. cc preavis de quinzn
(15) j.ours *a eth donn6 par la Balnkk of liati 'I ,rl.''.at 1. aIlons pro-
priis'aire des actions et le dit preavis est arc'cept' ai la satisfaction des
parties. Le (Gouvercrnement, A toutes les assemblies .d'acti,onnaires iien-
ti niinfeo, dans cet artio., ou les adnministrlateurs, a touitcs les assem-
b1- .e des ad nii isstrateurs convoques aux finis de proc6d&er a l'iin'stal-
lation des Adlmiiii.-trati tirs, rcconmnitront conmine a'dininistirateu.rs les
poesio'nInes qui seron.t choisies ccmnune -suit:
(ia) Le I1Prsident de Ia R1ipublliqutc drsig-iiev.: deux pe.rsor.nnes dtont
I'une p.>urnm: tre I, S cre-taire d'Etat dcis Fiiances de Ia R '!,ll'a.lc
d'Ha'fti du moment, et le Gounvernement ratificra ce ch'oix.
(ib) L.e Presid ent de la Rt':1 nl li,'jr d'Hlai'ti d'. '-,ig ra deux per-
sornt-ms sur un:e listed de c:inq qui dcvra lui Citre soumise par lctt~re ou
pia,r clble par The Foreign Bondholders' Protective Couincil, Inc., au
mnoenent de la reunion de l'A s-Lnibll6e, et le Gcuvrniement nommcra
c-es deux pI'rso'..ixs.
(*c) Le Prasidenit de la RI1 ti l-liquc d'Haiti d6signert, deux pcr-
slonnes stir u.e listie de c:iinq qui devra I;ui tre soumise par let.t:r.e ou
par cable par IAYg'ont Fiscia1 cdes c(l1'igati,, S.rie A de la R.6publi-






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


tjLe, alors en folnction, inentionnees autre part dans les prcsentes, au
nioiennt de la reunion de cetite aessenmlblee, et le Gouvernemcnt nonm-
iera ces denix it r,.Itx..
Les personnes 6lues, coninile prevu plus haut, garderont leurs fonc-
tioiis pondant ciinq ans a partir et apres la date de leur 6lecition et
jusqu'A ce que leurs successeurs soient 6lus et qualifies, pourvu
quCe toutefois ricn dans les presentes ne puisse enmp&ceher leur rf!ec-
tionl, si le G'ouv'erinen-jcnt le desirait.
I)'atutre part. si lia personnel nomlneie lMe nidre du, Con.seil d"Admi-
nistration, en raison de isa quality de Secrt'aihre d'Etat des Finances
cessait d'occuper cette function, son suecess'eur pourrait dans les con-
diticns de l'alin6a (a) devenir membre du CGonsieil d'Aidninistria'tion.
De ninme, toutes les auitres vacances surveniu'es dians le s-ein diru Conseil
avant il'.expiration diu ternme prevu de cinq ans seront comnbles par
le Cr.'nseil d'A'c"niiini-'tratinri, sur !a propIosition dru President die la
R6rpubdl.iquie qiui feria sioun choix de la mne nianire et atulx mneires
condition's que coeles requ'ises pour une electionn d'administrateur aoom-
rile iil est plus haut indiqu4, d'e fagon que la representation dans le
Conseil *d'Administration ne soit pas change.
Art. V.-A-\pres la passation du present contract, les Adminisrtrateurs
de !i Banque n'o'nt pas besoin d'&trc actionnaires. Neaninoins, ils se-
ronit didomlnmaags pair la Banque de leunrs r% rice. respectifs d'une
valler rai-.m.niialhle qu'i poiurra dtre fixe par toute AissenibIl6e d,'ac-
tionnaires tenue A celtte fin ou du consentement uinanime des action-
naires constatc par 6crit, en dehors de toute Assemblee, et ce ,ddom-
lmaagtioiint ne pourra et&re rd.uit A l'gar'l d'anicuin Adiministrateu'r
pior.nda.t la d'uree de see's functions sans son consentemeent.
Art. VI.-Le relev6 et l'apurenment des lives et c,,ninqtes de la
Banque Xatin. nall: de la R6purbliquie d'HaYti exl&c'ults liar Deiloitte,
]'lcndcr, Griffiths aind Co., le 31 Mai 1935 revu:s et coirrigies de faqo,n
A coniprenidre les operations die la Banque jusqu'aux 6 Juillet inclusi-
vrn:ent et don't u'ne co,pie marque <> denimeure attache au'x pr6-
sentes seront definitifs et irrefutables A l'4gard des parties contrac-
tianites aux fins du pr6seunt oon'trat.
Art. VII.-L'achat par le Gouvternemenit des actions de dla Ban-
que, conforn-Vmient A I'airticle I des prsentes, enm',rtera dcoharge par
lie Gotuwivnme-ant et Ipr E,!rqu-,c en faveur de touis les MIembres du
Hajut Pensoinne'l eIt Aidministratemis de la Banque, dans le prlsen't et
le pai.--, y coin-1pris ceux d:rmiisisionnaircs, on execution de 1'"Article
III, de toutes r, -jc'sal'ilit&s g6neralement quelconqutes et de quelqute
nature qu'elles soient et pour tout le temps qu'ils ont ete en functions,





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


so-it conmmie Memiubres diu Haut Persiolnnel ou coimmne Adminisrtrate-urs,
ou les deux A la fois. De nmeme, l'achat des actions de la Banque
par le Gcuvernemoen.t em~portera d,'charge en faveur des adtionnaires
actuels et passes de la Banque ai'insi que ides pro'pritairees actuels ou
anciens de la Concession de toute responsabilit6 en leur quality
d'actionnaires de la Banque ou de propriftaires de la concession.
Art. VIII.-Le Gouivernement consent A ce que la Banque mniain-
tienne dans leurs foncti-ons sans diminution de remrurnlration, pour
une pride qui ne dcrit pas &tre inMfrieu're A cninq annies, les memnibres
actuels du tHa-ut Pe'nscn-nel de Ia Banque qiui auzront 6t6 de.sigiEs par
le Gouvernon:iernt a la date de la passiatioin du, ciontrat, ou, avant c'tte
date, sauf le cas oi le Gourvernenmenit juugeraiLt necess'aire, au plus
t-vd six n-w'is 2:pre6s la diite date, de se passer dOs services d,e tout
mjenni-re etran-,ger d(iu Hau-ut Per-sornel. Le Gcuvern.eni 2nt devra a.i'ors
payer au dit foincot:, nnaire ''0 j(turs de salaire d'avance, piu's s'(s frais
de transport ainsi que ceux *de sa famille et de ses effects A son do-
n:'icile.
Art. IX.-Le Gouvernement oonviont qu'apres la passation du.
contract le systmn.e de pension existant actuollemnent i a Banquie ces-
sera de fonctionner, et le Conseiil d'Administration de la Banque sera
libre d'en. i.tzdllir un nouveau s_:ur le mneme nIi l1t .
Art. X.-Le Geouvernenxint :-rii-nc ('\pre-.un .nt, par la pres'ente
i tous les droits d'ir.wg-:,tri n.,'lit, taxes ou frais de quelque nature
,iv.e ce soit, su.r touts dooivtnrnts relatifs A ce Contirat.
II, renonce ausisi aux droits, taxes et frais ou rcs4trict i,11n., g,6ne6rale-
ment quelconques pour ou sur le transfer de tout bien meuble ou
inmieuble A effectuer par la Bank of Haiti, Inc., l'International Ban-
king Corporation ou The National City Bank osf New York ou A ces
n nT!cs (n:l .list n ts, en veartu de cc crntr.;t, a4nsi que pour ou, sur
le transferlt des actions de !a Banque, c .if,,ril'.l'm;ciit a P'articl. I des
pr6sentes de nx)n-je qu'a tonu's droits, taxes, frais ou restrictions pos-
tir'ieors a la date de la 1ptj licti. n at M,,niteur Officiel de la loi de
saanct:on ot diautoniiaition nroentio0nnees autr.e part dans los pr:selnte's.
r'e'latifs A 1-a d(!c'1.a.lrgltil ,i, au paienent olu retrai't d'Ha'ti du dividenrde
de (liquidation envisage d-ans ce Contrat aussi bienx qu'a ceux con-
oarnusmnt le paienmcint A la S-ociVte6 ou A ses ordres et le retrait d,'H.aiti
d-u prix d'adhat des actions de la Banque.
Art. XI.-Le Gouv-ernenrent et l.a Soicieti, on s:ginailt ce Contr,-t,
ctonvilcnnent ~uce la Naticnal City Bank cf New-Yo.rk et Tihe Na-
tiovnail City Bank of New-Yoark (Fniance) continuieTroint auslsi 1.'ng-
tun-ips c:que The Y.t'.-Cial City Bank of New-York et the National





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


1 Fiak r1 f Ni, .-Y rk (France) (i'une part, et la Banque d'autre
I,::ct, le ji l..; Iat mutue1'l kment i iit:- .i. t, d'agir comnmie corriespon-
d'ants de la Panui:c, ai N(w-'York et cn Europe, selo'n les conditions
ccn kn t'.i en v i r', ati n cImenit des li ratn'o.s ontnre The Na-
tional. City Bank of Nvw-York et The National City Bank of New-
York (Prannce) et lerirs alutres olionts.
Art. XII.-Le GCouvenne:cent canvient quie rpres la date de la pas-
sation du contract et jusqu'a ce que lies obligations de la R6publique
coinmine difinics ci-apres aiont ete pay,6es on retirees, le Conseil d'Ad-
n-inistrat icn die la '.rii ce alura lie rc&uvoir et le devoir de pn6parer
et de remettre des projects et ide faire toultes suggestions au Gouverne-
ment sur les clhangIinerntl, qui seront juges desirables dans la politique
mionetaire etalbilie actuellement par' la CG in\i t'i t i .r6gilant l.a r6forme
monmetaire du 12 Avril 1919 entire la Banque et le Gouverniement, ou
dan s ila cor:cessicn, ou Cda'rs 'acte de tiransfctri de 1922. Ces reccln-
nundations, 'si diles sont aacept6es par ile Conseill des Secrktai-res
d'Etat, servc;nt soun- siCis au GCorps L6,gisilatif, eit touie modification
faite par le CGnip, Lcgisla.tif dievna fa.ire Fobjet d'une e'rtentle entire
lie Couvernen Clt t La Banque.
Art. XIII.-Le Gouvernement de la R6publique, en vue d'exi-
cuter sies e'i(rgag Ijrnts, enters les porters des oblig nations de la1 Re-
publique et en conforlmite dies dits engligements, chargiera i,rrv-o'cable-
mlent Ila Eanqv,e dbs qu'iil sera I.i1 sil.1e d'e le fair sagns pir'juidicier a
artt-lcn accord existent, du iFciuvoir et dt1, devoir a tatre de dlposi-
taire exclusif: (1) de recevoir d'abord tous les nevenus et paiements
dffs de ten-ps en tieniips au Gou.vornemnln.t; (2) de mettre de c6t6,
en ex6cutio'n dies contracts d'en-prunt exiistaants, les va'leuirs affectees
au service des dits emprunts.
La Banque est oonstituee l'agent du Gouvernement aux fins id'effec-
tuer les paien-ents prvuis par Iles dits Contraits. Mais en lieu et
plaice de l'inidltenite Fprvune en sa faveuvr dians le Gointrat d'e conces-
siion, en xVigt'.- r. la r6tiribution de ta Blalnque pour le service de Tr6-
sorerie et autres services (pai'enent int6rieur, controle et inspection
des bordereoaux de douane, surveillance gen6,raie des recetbtes d'u
Gouvernement, preparation et emission des rapports et statistiques
cc.r:cniqiu.es et finarciiers A fair j c~I la date de la pa,ssation du
C' r.t it) sera de 2', d,u revenue total du GCi-(lvrnenrbP.nt d"Hiaiti d&-
pos6 entire ses mains, comnme stipuld plus haut.
Art. XINV.-Sruf c ce qi est prvu Cans lies pr:isc::tes, le Go. iverne-
n-er it cccnv!,C lt qtc, jtscqu'a ce -ie ,is i' 1 '.:c:: '. .ns de la RI .punbli-
qire d'Paiti soleirt I a\&s cu <<(etir-. s>>, il lre lcl .-".' ra, ni n; mo-





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


difieira, ni n'an iclndtia ii auctlne fa.on. l.a concession diu 5 Sl'1, ijbre
IS 10 entire la '61 ,i.1 liq(c1 et Ia, BRaln(quie d-e l'Union Par-iisiennue, mo-
difiee par l'e Co,ntrat de tira(r,sfert dcu 18 Juilllet 1922, in.tervenu, e.itre
la R ,puiblique d'"HaYti et The National City CG ii any.
Le Gouvernemen t s'cngag'e tout aijssi foi II iin. iii a ne pas modi-
fier les status de la Banque o'u tous aiutr'es ccr:itrats paiss.s ecitre lui
et la Banque, sauf ce qui est prevu dans les presentes.
Art. XV.--Le Governen:cnt convient que le Conisteil d'A,l:iiiiiis-
tration de la EWiainque purra prescrire la ma-niare don't Ie's competes
de la Banque seronmt tens, miettre d'e c6t6, A des 6posques dieterm'in~ees,
tin tiers des profits nets de la Banque provenant de ses operations, A
titre de nrsierv'e A passer a, ocin-pte t, rtIlus jusqlu'a ce qtue le chiffre
en scit seuiil est autitoriss a c.a.nsacrcr un, tiors d'e ces profits a fi iomoer les tra-
vaux cde nature A atigni,'cniter Ie.xportati c n des pI)r(.dclts agri coles.
Un tigers des bhnefcces netvs seaia verse an (c I.uxuivlncn kL t l:.a laon-
qe, A titr de eclividaie, c.i li,u ct ( a affaires, franchises, concession, profits et proprietes de la Banque,
leqtuel duivi;c6rd.e Ocevra tre diass, c(.
Art. XVI.-Lorsque les obligations de la Reputbliquie auront ,-t.
payees ou retires le present Cointrat prendra fin en ce qui a trait
aux charges ,le la Republ'ique vis-a-vis des porteurs 'de titres ou de ia
Society et 1'Etat jouira en toute propriety de la Banque, de ses droits,
privilelgos et ccncessionl gti:r-aklnl., ri c '.c. xcrqitus, sen s ri'e"er "e ni
except ian.
Article XVII.-En cas d(e (dc,acoor.d cnt .e deux ou, pv,'; d], s ])ar-
ties A ce C' ,.nlra t sur l'urne des (I-; I'-( .- a!lo n exezu'to,:' I, 1-,: d'iffe-
rend sera sounlis A Port-au-Prince A des arbitres clia:qu contes-
tant en nci-n-niant un.- qui devr'ciit i, r i'ht leur decision, dains tull
dl'a.i die djeux n:lo.is. En cas die desaccoird,, les drits arbitrs choi-
sircait un n uvel, aeflitre dlont !ia dcisicn skiira definitive. Si unI coan-
tesitanit, dlans les idix jours d'une demand par 6ecrit, .s'abstient de nom-
innCr utn arbitre, Ie ou les arbitres qui auront te6 nomnmes pourront
agir pour lui et dans le cas ou ces arbitres n'arrivent pas A s'entendre
dans tin delai de deux mois de leur nomination sur la d-ecision a
rierldIre, ilUs piourront nicn-'n-er t--n ticrs-ill ivi d1 nit la diccisioa sera
definitive. Dans .le cas oi il y anurait, A n'in- iiorte cluel inoient, tune
oni issicn 'de 1ia part des parti-es aux Irtscntes dce .-,,imr ttrc un va-
bleau d'e candidates aux fonoticns d'a'. ll ;'i.-tlatlt:.r, cImI:e prevI., a
l'Airt. IV une troilsien-e p-artie o lict6, siera choisic fa.r Ics arliitrcs icn-n ls, cc n-p e prevu dains cet
article, et sera charge de 1'( 1,1ig-t',in de dreis'-er ce tableau.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Si les detux a.lit rt ne peuvent pas s'entendre sutr le clhoix du. tiers-
arblitvne, lunie qi4.lcr.,j-.,- ,i..i parties piourra s'adresser au Tribunal
Anbitr'al de l.a Haye pj our la ncnmination. du tiers.-aritre, comanie il
est pr6v'u Ai llVrtiidle XNIV '.ce la Conc-ession.
Art. XVIII.--Les ..CLit-:ti'_,ns pour fautes de Service contre l'un
quelcunqltii des administrateurs de la Banque, autre que le Secrgtaire
d'Etat deis Finvances don't la nomilnatition coIn'me Secrktaire d'Etat est
A l(a. ditcr'ti-L,li diu 'Firi6siident, et pour deis mlc/tifis su.rvlenant aipres
lia cnsioin-n-altiiion die ia ven';re des actions de l,a Banquie m'entioinnees
S'l'A:Ati.cle I, seront sournmiscs i la decision d'"uin Comi't d"Arbitres
corrposi 6die diux n;enllbr:es nc'mnIrns co,In-r(me suit: un par le Goumverne-
nwlent, et l'Fafu'tire par c.onsentiemdnt nmurtuel en'tre le Foreign Bon-
holders' Protec4ive Council, Inc., et l'Agent Fiisical des 'Obliga.tibons
Serie A, en foloation A ce mlo.nmen't.
Si los deux ailbitres ne slenttdndeont pas, unrL tiens-arbitre ser.a nomrnt
di'tun cctrimn-)in a.clclord p'ar' leos derux arbitire.s; mplais s.i c'es deux arbitres
Sne peiuvent pas s'er.'tend're sur le c~hoix du tiers-arbitre, n'impioirte
'" laqlu,,llie des parties .our ra s'adireis.ser au, Tribuniall Airbitrail die Ia
"'Hay'e aux fins de Eon-ilnation diu tiens-arbitre, con-me il est previi
a'"*a l,'Artidle XXIV die la Co,nceissio.n.
* Si 1'une des parties, s'atbstient die nommier un a (bitre d,ans les dix
Sjours de pr(eav:is a edlue nctifi6 p1la.r critt 'et remiis A sion siege social,
I'arbitr'age picur'ra se ponursuivre coirrle dicns le cas de faute de no-
minatio.n d,'arbitnre prevui A 1'Artidle XVII. Le, siege soici.al de la R&-
Ihtnlr e, pio.ur les fns de cet article, stea lie Duarleau de la Secr&
tairerie d'Etat .des Finances de la R6puiblique.
La decision du Ccmit. d'Arbitres se fera A la majority des voix et
seo'a rendue dians un drl.ai de d'eux nmois apres, qiue lies faits lui auront
& et;e sotiln.is.
Si lie Goaritbe d'PAritras trou.ve que les charges so-nt fond6es, le
Men Ibre diu Conseil d' d'n inistratic,ni ocr.tre lequel cles ch-arfges au-
ro-nt 6t6 formAllkes, sera co-nsidere, de oe fait, revoqu& de ses functions.
Lie Colns'eil d'lr',iri intrat-, a.rra V'aiutoariit- de susppendre a la
n"Bjorit6 dies voix tovoit n enibre centre lequeil d:es charges aur'ont
itd fcrnu!l,'t,.- en attri..nllt la dicisiion du Coinli.t d'Aribitres.
I11, ( t enteiridu to:tef'c-is ciu'.iil ,n.e sautrait exis-ter de rIesponsabilite
de lia Ianque c n de so-n 'ersronnel dirigieant, "a quielqu,e chef qwu ce
sioiit, quaint aux irrggviaritd,6s, errouir's ou autres favities ou, omissions
conln- ises pair des unpikcyes de I'rvn qt-eilccnlque ddls Deiparteemeints
g riLVrrir. 11 t i t i .. en forrction des st.^pulatio'ns diu prscnt co-nt-rat.
Art. XIX.--Les -,a.l-is doe la Eianque et son C;ontirat avec le Gou-
verwminit y con-tris 1]e Gontrat die Concessien et le tra-nsfer't du dit




BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Contract. du 21 Juilt.t 1922, seilt n-.odifi's a'utialnt que celta est nece~s-
sa.ire pour ies nrettre en ha'rmonie avec les dispo:si~tion.s dirI pirasent
Ccarrat; dars la ncsure ciu ils re s( lt pas ainisi mod,ifi,{, ils cOon-
tinueront i sortir 1'euzr ,- 1n et entier effe.t et font pajrtie dLi presOet
CGontrat.
Art. XX.--Ie notaire, a'u rapport de qui sera passe ce Contrat, re-
oevra ,c'cn l-e h.crIorailes et pctur tc:ute ,rn-n t ration uine sioin"mune foir-
faitaire de Deux Cent Cinquanfe Dollars ($250) pour la pa.-:,sation
du Ccnltrat et de tcus auvtn-es aictes 6ven'tuolis y r:el,atifs.
Art. XX.-Ce contract est redige en anglais ct en francais. En cas
d'e diflercrd. par suite d'evr:curs c(u autires, les ip:-'tii> recoiurroint
l'arl)t:;rc,. ainsi qu'il e,st p)r&vu a I'Artic'l XVII.
Ant. XXII.-T'els qu'tnt Itlcyes cans c,e Ccntrat. ic's tcrmn;es ci-a4)prs
edievront avoir Ia signification suivante:

, signiific PrTsidont de la RN'il^l' ~ly.l d'Ha.iti:
> -iiifiv les obligations de la Serie
A *(,u de la SErie C des Fn.I rt'.it, t Y r't.ri \T:,.-, oir ('; I)ou'anits et R'e-
c Fonds d,'An.crtissi-n-'el:it de 1922 (t ]C,23, autolris!s par 1kes lois des
26 Jutin 1922, 27 Cct:cLre 1V22, -7 EC'cilcl,,1re 1923 et 17 Juin 1925.
ain'si que 1,es itllgiti.,. -.^ die la S6rie I1 de I'c:! ',,i i, t i.nt,6rieur an:,torist e
par les lo.is d'es 26 Juin 1922. 27 Septelnbre 1922 et 19 l)Dcenlbre 1924;
C hligatiiin, Serie ,A> signifies la S'6rie A die l'emiission ci-cdtesruis
mientioniee definie dans le Contrat d'Agence Fiscale du 9 Octo-
bre 1922:
R< signifi'e 1R.?'1ildip'q1 c dl''Iaiti.
< sigin-ifie ic contirat du 5 S i t. II a1r, 1910 entre 1.a R&-
prub:lique d'liia'iti et la Ianqute d(e I'Un:ioin I'.,ti-1 lir e:t antiI't ainfsi
qz:e le ticut ia. 6t6 ncdife i.ar le contract de tiransf'crt du, 18 Juii.llet
1922 entire la 1"I'i L:1 liiti'e dtl laiti et Thie Natioc,i,. City C 'ii;i:,.i .
< s
Fait Ficrt-rp'-Frir.ce e 8 Ju6llt (1.35 et 1.es parties cii-diessu.s de-
s:ggnres ct qua.lifitecs c lt signed, avec ntous, i,,,c Ir.,, au, Dparteniint
die's Finances.

Airsi sickIt. cn paeiil en'droit die la minute dies ;i ;.::,t t:
William WV. Lancaster, W. F. Voorhies, Yrrcch Clit M. ( Ori
N t. et E. Krotl., Not.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Enr1 .i-cr a I ort-au-Fri.nce Ie -tit Juil let n i' liuf cent trente
i f, 173-174 tvo. Case 2356 du Registre Y N,. 5 .des actes ci-
vils. Percu: droit fixe, r:i-. Le Directeur g6ni-ra:l de 1lElnregistre-
mnecnt: (igil,') R. Brouard.

Collaticnnd: (s) E. Kenol

THE NATIONAL CITY BANK OF NEW-YORK

IRCOURATICN

1,1 est por'te par i's rr.soetcs a la coinaiss'ar.cc de to;us ceux a qui
il al'll;,rti.ndr:- que The National City Bar.k of New-Ycrk, sociiet
bar:ca.ire naitiorlc r It ( I't :i,\ait ett *n vertCu dies lois du Congris
des Etats-Unis, ayant son principal atali ss1.- e .nt a 55 Wall Strlet,
daans la Vill, le Conm'it et I'Etat de New-Yiork, a non'inmi et constititu.
l}r les pries tes act en fait ncn ne et constitute William W. Lan-
ca.. eor de la vN-', du C ivtri_ et dCe i'Etat de New-Ytork, et \N'Yltcr F.
Voorhies, de Port-au-Prince, Haiti, conjointement et spanniemnt she's
vrais et 16gaux nma ,datai.res, pour et e.n son nom, concAure un accord-
cption reinfermnnt ticlles conditions qui 'Lmlll ra.lnt conv'enab.les
ev.x cu A i1'r.n d'e.rx, pIcur liaciat, et de signer comtnm-e l'ttne dies par-
ties contractantes un centrat pour la vente .s-.b,:i ,'-qul n.'.: d'e.s actions
possisddes par la dite The Nati.or:al City B'ank of New-Yloirk dlaaIs la
Banque Na.'t.nlrtale de la R61I.il-lique d'Haiti, aux ternmes et conditions
qui senibleraient raisonna.lbles ou convena;bles A eux onu a 'un d'eux,
avec ipleins pouvoirs et autorit6 d'accomnplir tous les actes necessaires
y afferents et avec pleins pouvoirs 6gailement de substitution et de
revocation, ratifiant d'ores et d6ej par les pr6sentes, tout ce que les
dits mandataires ou l'un d'eux aura 16galement fait en vertu des
presents.
En fci de rrri le Fdsont aicte a &te sign pta:r ordre du Conseil
d',c.dini;stlraiticn ct 1. ce anv dc la Societe y a &t6 appose en vertu de
la nmote autorite, ce pik mier jour de Juillet mil neuf :'ent trente cinq.

J. H. Durrd 11. \ice-President

Certified conformie:
N. C. I f.. ,f t\ Calhis] r

ETAT DE NEW-YORK
C( O IF I'T DE NEW-YORK (SS.):

Je, Clara E. van En-Iden, Notaire public du dit ComtI et Etat, cer-
tifie par les presentes (qut J,-< h HI. Durrell, qui est un vice-president




BULLETIN DES LOIS ET ACTES


de The Naitioiral City Bank of New-Yo'rk et quie je connais peri&sona
neill(n.ent conin le etaint l.a i:ersonne d~ont le noom apparait dans 1a.ote
qui proa6die, s'esqt pr&seent;i d'eva.nt moi, ce jour, en pers-onne, et a di6-
cil.are avoir i e. sc'e.ll et dtilivrd I.e dit acte, et agi en tioute liberty
et de sa prinpre violcnt6 cf tr sellvir A cie qui est exiprin-lr dans lie
dit aote.
Flait et pas's d4evant nlous et scdl,1 par noius, ce ler Juillet 1935.

signn) Clara E. van Enmidlen, N,,taire.

ETAT DE NEW-YORK
COMTE DE NEW-YORK (SS.):

No. C0221 Serie D

Je, Albert MARINEILI, Gr'effier du Coimti de Noc\\ -Yo.rk, et au's'si
Greffier de la Cour Suprmnie diu dit Colnrit, laiuiie'lc cour est un Tri-
buinal de Temnoig:-nagwes, di;n:.ent autcris6, certified pa-r les presentes
que CLARA E. Vain EMDEN' don't le nom apparai.t doauns la deposition
ou aertificat de preuve ou dILardltiiln de lacte ci-anainex et inscrit sur
le dit act'e, e6tant au moment oi il recevait la dite deposition ou preulve
ou declarat iii.m un notaire de ce Comte, dumnent appointed et asserment6,
e't ajuto,rise Ipar les lois du dit Etat pour recevoir Ics dispositions et
pour recevoir les serpents devant servir devant tout Tribunal du dit
Etat, et pour tous autres besoins; et aussi pour recevoir des d&cla-
rations et des preuves de titres, de droits aux terres, aux imnmeubles
et successions dans l'Etat de N\\ w-York. Et de plui,, que je connais
tirs bien l&ecriture d'u dit notaire, et crois sinceremeint que la signa-
ture au bas de la dite i"t 'i ..iti'in ou certificate de preuve ou declara-
tion est authentique.
EN FOI DE QUOI, j'ai appose ma signaturee et ai pila-c,6 1e sceau
des dits Tribu.nal Gt Con-a:;t, ce premier Jtiilltt mil neuf cent trente-
cin q.

signn) Allt.ut MARINT LLI. Greffier

NVu et enregistTr au Constulaat G6nrail d'la'aiti sous No. 114 New-
York, le ler Jmuil!-t 1935.

Le Vice-Ccnsiull: E. GATION

Je .-. iis-igen, ALEXANDRE DOMINIQUE, in.terprete as~sermtent.te
en vertu d'uine Ordlcnnancc de MoInsietir lIe Doy-en du TriluitLa.1 Ci-
viil de Pont-anu-Drince, en date du 8 Juililiet 1935 (mil ineuf cent trente-
cinq), et d'un procc6s-verba'l de Prrestation die Sermen.t du hui.t Juilflet





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


,, l.f c(ct tr-cltc-cilq, ccrtifie que la tral',iktiin ci-,desisus est la
traducti( ii sirccre -et fileie d'une procuration en fave.ur de William
\V. i. -* I et WVai'iter F. Voorhies, ex6cut:e par La Banq;ue Na-
ti-m- alc de a R,.t- l 1 i1 L l1 i ;, i. une society anonynile ha'itienne, pour
l 1:,( r I i]i, tti' c de vik t r sin contract d,e la v'ente ;:.c, actinlls que La
Nationaal City Bank of New-York *., -'e daIns la B.anque N'ationale
de 'a ,I';1.) ,il .:,q d'Hlaiti; .1,,L'> !i procuration Ci, 6t reque par le no-
taiie (l!,ra E. Vain I',1r idi di GoinrAt de New-Y ork, Et.a.ts-Unis, Ie
pr(n icr Juillet n il ieutf cent trente-cinq, et pourvue de toutes les
'.,^. '*'.niiOflS.
EIn FOI DE QUOI, je .i,-1rc lie present certificate pc-utr servir et
valoir ce qt:,e d;e droit.
Port-au-Prince, Htai:ti, le huit Juillet mil ineuf ient tre'nte-cinq.
Alex idre DOMINIQUE

lBANQUE NATIONAI.E DE LA REtPUBLIQUE D'HAITI
Reunion du Conseil d'Administrateuis du 17 Juin 1935
COPIE' DE LA RESOLUTION

II1 a kt6 ressalu que lcs Offiicicrs quatlifies de la B~anque soient et pa.r
les iprs:-;te.s scnt *a;:tcris,&cs A dcilivrer tes procirations au norm de
oettie Bianqnue afin die pe.rmnettre William W. Lancaster ou Walter F.
Voorhics. ou. lis dcux A exccuter pcur ct au noin de 'la han'qtue k1
oointrat s,!sne',ntic.i-r.x, (,t a 'oli\ir" r cc dit contract; cies dits agents
ktirnt par les pr;&sentes autoioris&s faire selon lidur discintioun I'es ajus-
teniments au texte dtinb contract, A ( ffcctctii te:',s changemients, de termlis,
de date et de noln:s dtls parties qui pourraient ttne apprciuves 'par leur
contc.nticux pourvu qie auoun ajuisten'ent ne modifie ou change en
ac.xne n aniiire la suib.stancie'du contract et A faire ex.&iuter et d&livmrer
a-u ncm de la Bianque tal. autre instrumn.ent onu pr.ocutati-oan quii pour-
rait ktre necessaire ou ccnv( inali1c pour executer les objets de cette
rs:o tu tioln.



DECRET-LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

\'u l'artidle 30 de la Cons(titution;
V\tt la loi Idu 23 Ja'nvier 1925 relative anu voyage des citoyens et
.les .'(ran r pour les i. haitiens et etr..! er.;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Gonsidl'rant d'un'e part qu'il convient de remplacer le type de pas-
seport sur paper timnbr6 de Quinze Gourdes actiuel;ernent eonlplloy6 par
.in livret-passcpt.-rt, plus appropri6 et offriant plus de garantie tant
auix voyageurs qu'aux Consulats et aux Services d'Inrmmigration A
I'Eitranger;
Considernant d'autre part qu'il imlporte, en viue de couvrir les frais
n&cessites par la bonne presentation de ce livret-,passeport et d'ac-
oroitre en mi~nme temps les revenu-s du fisc, d"'augni.enter l.a taxe sur
le passport, en modifiant I'article 11 y relatif de la 4loi du 23 Jan-
vier 1925 ;
Sur le ria'pport des Secrntaires d'Etat de 'ITnitrieur et des Finances;
Apres deliberation en Conseil des Secretaires d'Etat;
Et avec l'approlbation du Comit6 Permanent de l'Assen-lAbe Na-
tioia'le;
DECRETE:
Ant. Ier.-L'Artiale 11 de la Loi du 23 Janvier 1925 est modified
conlme suit:
Le PassepGrt est obligatoire pour tout v',.:ig'ur qui n'en est pas
dIispe'nis, piar la toi. II est dlivr6 par le Dcipartemnnt de l'Intirieur,
A Port-au-Prince, et par les Bureaux de Prefecltinre en Province sur
le livret que 1'interess6 (ol'iienldra du Service des Gontributiomns contre
bordereau dlument acquitt6 attestant qu'il a verse .I'a sonimne d.e Vingt
Cinq Gourdes A la Banque Nttii'nal! de la R ,publiqupe d'1tlaiti pour
l'obtention d(un passport.
Art. 2.-Les A\gont. diplomatiques et consulaires a l'Ftrang'er con-
tinueront A. percevoir un droit consu'laire de Quinze Gourdes pour tout
pa s.-' .,'rt 6mis ou vise A strangerr. La inoiti6 de ce droit revient A
I'Agenit 6metteur et l'autre mo.iti6 sera versee pa;r lui aur Tresor Public.
Art. 3.-Le Present D&cret-Loi abroge touites lois oiu diispoisitions
de Loi qui lui sont contraires, sans. toutefois prejudicier aux accords
existent entire le Gouvernemnent hai'tien et d'autres Goruvernemnents.
II sera public A la diligence des Secretaires d"'Eitt d&e l'Int&rielr et
dies Financres, chlacun en ce qui le concerine.
D,onn6 au Palais National., A Port-au-Prince, le 23 Decembre 1936,
An 133iame de 'Irnd6pendance et IIIemie de la Librvation et de la
Restau ration.
STENIO VINCENT
Dar le President:
Le Secretaire d'Etat de 1'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Finances: GEORGES N. LEGER
Par (autorisation du Comiite Permanent de I'Assen bl6e Nationale:
Le President du Comiti Permanent de 1'Assemble Nationale: Ls. S. ZEPHIRIN






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


AU NOM DET IA RJ"BIJ E

1,e President die la 1Ri ,, i !rpi., orUdonc(1 que Ic De)&ret-ILoi ci-dessus
soit revftu du Sceau de la R1i'-pil,,ii ihmprim6, puhblii et ex6cute.
Dl)ann au Pa1.L.i X;ii, Port-au-P'rince, Ie 30 D'ceembre 1936,
An 133in e de l'Ik1'p1, i: .,, Ai IIIn-'e de la Lib6ra'tion et de la
Restaunat ion.
STENIO VINCENT
TPar le Pr6sidcant:
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Relations Ext.rieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de 1'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER



ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu Article 35 die la Gcinstitu'titon;
V'u 1'anticlie 23 de la Loi du 5 Aout 1931, autorisant la suIspen,sion
die la perceptiioan en tout ou en parties d'lun ou pl,uIsieurs dro-its du tarif
A ''exiportaftion;
Vu I'Arrkt6 du 20 Aofit 1931, ordonnant que le droit dle Nportiation
de Gde. 0.01534 piar kilio ne sera alilli'llJi qu'aux bfciches de camipkche
et qu'e los racines ,de can lll..-chlc acquitteront pour tiouit droit d'ex-
.! portatilon Gdle. 0,005 par kilo;
Vu l',i .rt dou 15 Janvier 1936, -uLi-.ulinat pour Une annrie civil
les d(roits d',.-,p, iita,;in Ii ablis par I'Arrkte du 20 Aio.t 1931;
CGonsid&ran.t que les droi'ts existant sur les 1),c'hles de caimp&che et
s9ur les iracines die ci 1 ,li.chc l c4n'bins avec la hbai,ssie s:ur le niarche
international! d(1 can-:pLcijhe, contilmeUnt de rendre diffici.le aux expor-
.tateurs ,d'H-aiti la concuirrenoe avec le camli..oclo export.6 des autres

Sur Ie :i.-111 .rt des Secr6taires d'Etat die I'Agiricult.u.re, des Fi-
nianoes et ,du Goinlmerce;
Et apr&s diclil,''ritiiil n en Cotnseil des Secqrtaire!s d'Etat;

ARRETE:
Art. ler.-Sont .ui.pri.lun-s, pendant une nouvtelle anne& civil com-
/ niencanat A partir dcu 16 Ja-nvier 1937, les droits d'exportmtion ktabl]is





BULLETIN DES LOIS ET ACTES 15

par l'Arret6 du 20 Aofit 1931 sur les bfiches dle campEche et lies ra-
cines de canjpeahe.
Art. 2.-Le present Avrret sera ex&cutt la lli' icc- des Secr&-
taires d'Etat de l'Agrictiture, des Finainces et dnu Coimnierce. chacun
en ce qui le conoerne.
Donned au Palais Naitilonal A Port-au-Prince, le 23 D'teccin lrc 1936,
An 1336nme de 1'Indl. eindancc. An IIInime de la Lib6ration et de la
Resa u nat ion.
STENIO VINCENT
Par le President:

Le Secretaire d'Etat de 1'Agriculture: AUGUSTE TURNIER
Le Secretaire d'Etat des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu les articles 3, 15, 26 de la iloi du 5 F.tvriier 1923:
Vu le DIcret-Loi du 21 N,\i-nii1.'i 1936, modifiant l'artictle 25 de
la loi du 5 lFvrier 1923;
Sutr Ie rapport du Seclrtaire d'I"'tat dles Finalnces et de l'avis du
Conseil de's Secrktaires d('Etat;

ARRETE:
Art. 1ter.-Est approuv6e lia liquidation (tes pensions ci-apres de-
:igne--. s'elevant A Ia sonmnic de huit cents goundes (Gdes: 800.00)
par mois:
Gdes.
1.--Clicourt Leon, ancien Doven du Tribunal Civil des Caves et
ancien membre du Corps L6gislatit .................... 500.00
2.-Elie Polvnice, ancien commnissaire du gouvernement pros le
Tribunal Civil de Jacmel......................... 200.00
3.-Marie Joseph Laurence Jean-Pierre, ancienne directrice de
1'6cole de filles de Cerca-Carvajal....................... 50.00
4.-Volcy Jeune, ancien employee de premiere classes au D6parte-
m ent des Finances ............................... 50.00
Art. 2.-Ces pensions seront insaritees dains le grand livre dies pen-
sions teunu la Secrrtairerie d'Etait des Finances, pour extra-it en
ktre delivri anux bn,'ficiaires ocnforn.6ninent aux dispositions de? la
lroi en lla m;atiere.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


S-t. 3.---Le prsout Arr6te sera public e.t excute a la didlige.nce du
,'.i Lilt. d'Ettat des Iinances.
Donll.n aiu Paqlais National, a Port-au-Prilicc. le 5 Janvier 1937,
an 1346nme die l'lJid'1, ,i,: ,:, an IlJime die lta Libeiratio.n et de la
Resitauratioin.
STENIO VINCENT
Par Ie President:
Le Secretaire d'Etat des Finances: GEORGES N. LEGER



ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu r'artio,.c 35 de la Co institution;
Vu 1'Acte Constitutif et les Statuts de la Societe Anonyme de-
nonlni6e: Societ6 Haitienne de Chaussures ((Pillot);
Vu les articles 29 A 37, 40 et 45 du Code de Commence;
Sur le Ra'1lport diu Secretaire d'Etla't du Comrnmerce:

ARRETE:

Art. 1 er.-Est autoris,6e la Socite Ano-nymre die6nointee: ((Societe
Haitienne de Chaussures 'xPillot>, formlne a Port-au-Prince, par Acte
pi&ubiic, en date du Neouf D6oaenmbre Mil neuf cent trente-six, et en-
registr6, sous la reserve qure 80': au mioin's de's salairnes soient re-
partis entire les enplo'ye.s I-aitiens qui seroant enigages par la dite
Soci&..
Art. 2.-Sont app:rouves, sous les rvse.rves et dams les limits de
la Constituiticn et des Lois d'e la Ripuibliqiue, F'Ac.te Constitutif et
les Sat't'lLt_ de la dite Soci ete&, culonstats par aote public, a.u rapport de
Mes. Fu.liac.'- Edouarnd Ken.ol et son co1lligue, Notla'ires publics a
Port-au-Prince, pataemnts rt-,lptctiin ent aux Nos. 49 et 3, en date
du Neuf D}6oen'lbre Mil nuf cent tront-e-six et enregistr l'e Onze du
ne6mue noois.
Art. 3.-La prese.n'te autctrisation, donmiie pour sortiir so'n pilein
effect, sous les conditions fixees a l"Art. 2, pourra 6tre revoqune pour
les causes ot mioitifs y contends, sans prejudicee des donum'ages-iint&6-
rits envers lies tiers.
Art. 4.-LIe present Arr&.t6 sera pu'bl: A la diligencroe du Secrtnaire
d'Etat du Gomnamuerce.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Donne6 au Palais National a Port-au-P:rince, lie 23 D&.c, .illlr 1936,
An 133Rn-ie die I'Ind.I- endlance, An TIIi'n:e de la IJib.ration et de La
Re,stauration.
STENIO VINCENT
'1--r le President:
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR



SECRETAIRERIE D'ETAT DES RELATIONS EXTERIEURES

Traduction.

Ligation Anglaise
Port-au-PI'incc. le 16 D1ceminbre 1936.
Monsieur,

J'ai 1'honnour de traisniettre ci-inclus, pour etre I ,llllll tI ce par le
t'ainx entire Tla;'ti et la Jamaiqu'e, dtniient signed p'ar le Gouvernelnient
de 1,a Jisinwaique.

Je saisis cette occasion de runouveler a \ Votre Ex.ce,'lence les assu-
lane-cs de ma hiauite consideration.
(s) Lnn1111n1 D. Watt

Son Excollence 'lr. (Georg*es I_6ger, Secretaire d'Eltat die-s RlelIa-
tions Extrieures, PIort-au-Prilnce.

PIour ccopie conlfoirlne :
Le Chef d'e Division :
Fred. I)estouche.
Service du Protocole.

17 eitcenribre 1936.

.M..i -ieour le Charg6- d'Affaires,

JV,i elu 'hcnnet:,r dce icevoir vot.re lett're cil 16 D)cen-nllbrc en course
No. 658.27.36 n-we rtn-iettlanlt, aux ai. s utilces, la Ccnuventicna stir les
Coalis-P, -r:-iux entire Haiti et la Jama'iq'ue, diunent signnee par le Gou-
vernemnent de la Jalatique.

EF vocVs aicicuslaint r.6ccttio;n de cet iinsti unti:ent, je volus envoie avec
la present, reveltu ce n-ra I'.:' t, le texte de accord prkcit6 des-
tinI au Cc tivernen-lert de la iJamaique.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Ij ,.1 plai-sir a vous ; 1il i,\.1 ~. l .i:..i,.'Lr le Cbargd dl'Affaires,
les i (de ina consideration tries distinguile.

(s) : Georges N. Lg6er
\ ;. Iom- EtdnIund David Watt,
Chii., d"At'i.i- de "-.. M.ijest6 Brit,.nnique. Port-au-Prince.

Pour copie ctif,,iii, :
I(e Chlef de Division :
Fred. Des-touches

CONVENTION RELATIVE A L'ECHANGE DES COLIS
POSTAUX ENTIRE LA JAMAIQUE
(Antilles Occidentales Anglaises)
ET LA REPUBLIQUE D'HAITI

le '.dIirt;u ides posites dile la J'amai'que et :c'(.lui d'Haiti conviennent
d'effeotuer un (c.ltI1ai4: rigu'lier et direct des coli:s pos.taux entire
Kiingston et Por~t-au-Prihn.ce.

CONVENTION

Art. l er.
Limites de Poids et Dimensions

1. Un colis postal io-ur Haiti pos~t6 a la Jli'im'ailpc n'excad'era p'as
22 livres en p, il., 3 pieds 6 pouoes de longueur ou 6 pieds en'longueur
et circonf.erence e:,ll in'C et un colis postal pour la Jamnai'quie pcste
en Haiti n'excc;lv:i pas 10 kilogran;mmnis en poids, 1.05 metre en lon-
gueur et 55 decamntres cubes en vclurme.
2. En ce qui .'gtrdc le caleull exact du po'id.s et des dimensions d'un
coflis, 1'., I(il;ti. n du( bureau exptidiiteur sera accepted sauf en cas
d'erreur lilallift .qt'.
Art. 2
Transit des Colis

Les dCeux .\l ,1i- rnlIr:, jI garantissent le droit die transit suir 1eur
territoire pour les colis p-co.taux ai destination cu venant de tout pays
avec lequel (li.-, ont respelctivoenr:nt un service e colis pois-taucx.
Le transit des colis pIostaux sera soumis aux provisions de cette
convention ct des i'.'. n r(ts de detail tant que ceux-ci ieur seront
applicables.





AUI.iLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 3
Affranchissement et Taux

1. L'affral.chissent(Int des colis postaux sera .,li .t. iru except
dans les cais de reex:,idition oi de reto'ur des colis.
2. Le port d'un colis venant de Ia Jaina'ique A destination d'Haiti
sera 1/6, 3-, 4/6, 8- par colis n'exc6dant pas 2 livres, 11 livres et
22 livres chacun.
Art. 4
Droits Locaux

Pour les colis 6ch'aing's entire deux pays, les droits cirnt d(e 0.65,
1.15; 1.60 et 3.00 fidlaincs or pour les colis n'exced'ant pas 1 kilo-gr.
(2 livres), 3 kilogrs. (7 livres), 5 kilogrs. (11 livres), 10 kilogrs.
(22 livres) on poids chaqun.
Art. 5
Taux de Mer

Chacune dies deux Administraticns est autoris6e A fixer 1'a taxes pour
tout service qu'etile fournit.
Art. 6
Taxe pour la Livraison
Et le D6douanement

L'A.dl'niiniiir. tiri posta'lle en H-aiti pourna, recouvrer une taxes n'ex-
ocedant pas 50 centimes par coLis pour la livraison et 1,e d6edotuanement.
L'A1 ililiii l':tt irn positale de la J aminaique pourra reco.uvrer pour des
services similaires une taxe n'excedant pas 6 d. par colis.

Art. 7
Paiement des Droits de Douane
Et autres Frais

Les Fpai( nelit's d.es droi.ts de dc.uave et autres frais non postaux
serclnt A la cl- rgv dCu d(stinataire des colis, sauf s'il en a kt6 prevu
autremlent dans cette convention.

Art. 8
Droits d'entrep6t

Chacun des deux pays ioturra recouvrer touis l1es droits d'entrep6t
fixis iar sa tligislation lpour tun ccilis adres.s4 (tPo.ste Restante) ou qui
n'. -. pas rcliante da(aps le ddlai prevu. Le clout n'excdlera en aucun
cas 5 francs par colis.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 9
Prohibitions

1. II e-st d(1fondu dl'enfermer dans un colis postal:

a) le e xp.oi(sifs, i ts tratiere .':! n ,l .ll ou d a ng rcut t -s ( y
..,,r,'i. kIes capsules et cartouches 'lc;>rgd,.1 et des allumn'ettes).
b)) ides :irc'kl, clsciincs on in moraux.
c) des articles diont l'-'dmission n'est pas permnise par la loi ou par
les i.,i tiu.nlt doutaniers ou autres.
d) des Ilettres ou ocic nnunications qui ccnstituelnt un aete de cor-
rcscvIndclance peiriscorielrcle et act:t.elie aussi bie-n que des corresipon-
dalnces en paquets portant une adresse autre que celle du destinataire
du ocdlis.
(I1 est cependislnt pern-is d'ticluire ldans un oolis postal en Lettre
ouverte ure facture ccontanant 1,es di0tails. dte lbnvoi et une simple
copie de l'adresse de l'(lxq';.litt ur et de ccll' dut de'stinataire).
e) Les aniniiaux vivants excepte les al)eilies., lesque'les do.ivent
etre enfermiees dans des ioites, de n.raniere a eviter tout danger aux
emnpllc-y6s des posters et permettre de vi.siter leunr contenu).

2. U ooltis qui a et, req;u p'r erreur sera returned au bureau d'ori-
gine, a moins que administration du pays de destination ne soit
a'utorisee piar sa legislation a en di-poser autremient. Dans ce dernier
cas, le bureau d'clx (,lt ii n sera inform d'.une maniere precise du
traitin-ent ac'cord6 au codlis.
Niann-rcini. le fiit qu'un colis content une lettre ou des commu-
nications coinstituai t uine correspondence pir>.,nillc n'entrai'nera en
aucun cas son retour au bureau d'origine.

3. Les expilosifs, lies --ll'sta;ncc's inflamnmales, on d:anger'euses, les
a;rticts I .l (.t t Il t. ; o' :n i rr.1.C 1 : ne sieront pas retourni6s au bureau
d'origine: ill en sera dispose par I'Acdmiinistration poistaile qui les
aura trouves dars les courriers s'uivaint ses proipres rigilembaents in-
teri eurs.
Art. 10
R6exp6dition

1. Un colis postal sera ,'. ..pi'.ti,: par suite de hangenwint d'aidresse
du destinataire. IL'\I :!- ,- .i, ni du pays de destination prelevera
les frais prescrits pour la r', i., tin par ses reglements interieurs.
. *i, nt int. un oolis I -i tire :. r '.1; d'eunt des deux pays qui sont
St'. -, damis cette ccrv(ontion a trn autre pays, :pourvu que le colis






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


renmpl'isse les conditions requises et que le port additio'nnel soit payer
au iron en't ,de la reex.pedition ou qul'i.1 soit .tabli par des documents
que be destinataire le Faiera.
2. Les fra-is addit:iovnae:ls rclalamns pour la reexpedition et non pays
par le desti-nataire ou son representant ne ser-ont pas amnnul.s en cas
de reexip,6ditio.n plus loin ou de retour au bureau d'origine, mais se-
ro(nt reco.uvres du destinataire ou de 1'expediteur suivant, le cas, sans
prejiudice du paierrlent de ,t'ous frails specianix encourus et que le pays
de destination ne consen'tira pas a anntiler.

Art. 11
Colis mal exp6diks

Les colis netus par erretr, ou nal excp6diis ser.ont tnansimis suivant
1,Is dispositions de l'artiole 10, alineas 1 ct 2 des r'leineiits de detail.

Art. 12
DMfaut de Livraison

1. En l'absence d'une requete de 1'expediteur pour agir autrement,
un colis qui ne peutt pas Etre dd61ivre serial retourn6 V l'ex.pd'iteur sans
notification ei-riilallt t A ses frais ap;rs r-tetiteiion d'urant la periode
prescrite par les rr*i.l;nj'cnt- dnu pays destinataire.
2. L'exiied'iteu'r pe,ut demn-ander a;u n-omnent de 1'expedition si le
colis n'e peut pas troe d(llivrei com'lrle a,dressi6 qu"il soit traits on (a)
coainn.e abavndinn,6, osu (,b) ddliivrl a uine sico'ndle adhes'se, dans le
pays de destination. Aucune antre alternative n'esit admissible. Si
-l\I (,'ditiiur se irev'auit de cotte faicilite, qui l.ui eist accoirdee, sa de-
n- nde doit etre c',i^,ig,'(C' sur l.a note d'exp&ldit'ion et &tire conform
ou auabl.g'u'- A IFUl'ine dies fomr.,ules suivantes:
<!l(li' I '1,1. co'nune adress,6, abandonnIez.
< La mkitme reqtritte doit etre attssi 6al-ite sur l"'c.mlallage des colis.
3. Les frais de retout r sitir les oolis non delivr6s servornt recouvreis
suivanit les provisions de 1'article 20.

Art. 13
Annulation des Droits de Douarne

Les deux .rairties se cil:argeront de faire aamnuler les droits de
do-iaire sur les colis qui sont renvoyes an pays d'origine, aband'onn's
phar les exp&d iteurs, d'&truitis ou reexp6dies A tin troisieimle pays.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES'


Art. 14
Vente Destruction
ILos articles en danger de deterioration, de putrefaction et ceux-ci
seulement peuvent etre vendus imminmdiatement mnime quand ils sont
en transit ou en \l ii-L de retour, sans avis tpre;'l;alle ou formalit.s
jiiiciai .-,. Si cAri (L i i, te raison la vNiite est iln us.-il)-., Ies ar-
ticl.- gatds oun lputrefi&s seront d'etruits.

Art. 15
Colis abandonn6s
Les colis qui ne petuvvcnt Ltre dcllivr&s A leurs deistinataires et qie
les .Xlia alit-tturs ont ;,'liid',iic-isie ne seront pas retouirn&s par le bureau
destinataire, nr'ais sero'nt traits suivant la legislation de celnui-ci.

Art. 16
Recherches
Les rcclTherches ne seront ad.mises que dans la period d'ume tan-
n&e A partir du jour qui suivra la d'aite du d6p6t diu colis A l.a po.ste.

Art. 17
Compensation
1. Dans tous les cas de perte, soustra,cition, d'ommage sauf cas de
force nJajoeuwe, 1'exp6'diteur, ou A dfanut d'exp,6diteur, ou A sa re-
quEte le destinataire aura droit A une indeifnnit6 dquivalente au nmon-
tant actual de Ila perte, soust.raction ou donmmage, A mloins que le
dommgine ne provienne die la faute ou de la n6gligdnce de 1'exp,&diteur
ou de la nature d'e 1'article et pourv'u que dans tous les das I'indoemntit6
n'excede pas uine livre sterling.
2. L'obligation de payer 1'indermanit restera a Ila charge du bureau
exp6diteur, mais jusqu'A preuve du contraire, la responsabilite en cas
de perte, domun-age ou sioustraction seria A la charge du bureau qui,
ayant requ 1,e colis sans faire d'observation, ne peunt pas pr'ouiver sa
di;livranuce en bon 6tat au dlestinataire, ou, dans le ca!s d'un ool'is en
transit son transfer r,,gulier au prochain bureau.
3. Le paiement de l"indemnit A lA'eopcdittcur ott au destinataire doit
avoir lieu auss,it6t que possible, et anu plluis tard dans une ann&e A
paritir de la date de la lnemantcie.
IAdinii -tliji 't.:tit IV ] i r .1liiallc seira tenmue de payer, sans delai, le
moarztant de 1'indemnitt.
4. An.cune demand d'indlemniit& ne sera pri.se en consideration si
'ic n'est faite dans 'ann6e d ddiii,6t du colis A la posted, et ce dielai
* .,ir', le demiandeur n'aura dcroit A aucune indoemniti.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


5. Si 'a perte, la soustraction ou l'e donlmiage se pTrodtuisent cdains
le course du tzitinspurt et qu'il ne soit pas pi,1P,:il-. de d&terminer sur
le territoire oun dans Ie service duqu'eil les deiux offices la perte, la
soustraction ou lie dl'ominage se sont proldui-, l'inIdelnnite sera sup-
portle pour n-ioiti6.
Art. 18
Cessation de la Responsabilit6

Les daux Adm-iinistrations cesseront d'etre rI-lil i.dllct, des colis
d6livr6s suivant leurs reglements interieurs et don't leis destinataires
ou leutrs agents auront aecept6 la delivrance sans reserve.

Art. 19
Credit de Transport

Pour chaque coilis exp&dli d'un des deux pays pour ktre d6livre
daans l'autre, le bureau expediteur accordera au buttreaMu de destination
les frais qui I~ui reviennent en vertu des stipulations des arts. 4 et 5.
Sur clhaqu.e collis expedite d'tun dos deux pays en transit a tir'avers
Ilautre, le bureau eNxditeur allucora a l"aautre bureau ',.n frais d'us
pour le transport des colis.
Art. 20
Reclamation en cas de nouvelle advesse ou de retour

En cas de reclamation pour nouve'lle ,dreisse onu ret'our d'uin colis
d"un pays A 'I'autire, le bureau chbarg de la reexipedition rec'lainera de
l'autre les frai-s qui lui sont dus iA lui et A toute autre administration
ayant pris part A la r< tllclit;l n ou retour au taux de 0.25, 0.75,
1.50, 2.50 frcs. or pour colis n'exc6dant pas 1, 3, 5 et 10 kilogrammes
chacun.
Art. 21
Taxe pour la r6exp6dition au Pays de Destination

Au cas de r&.xl,&,ritiInI plus loin ou .de retour anu pays d'origine, la
taxes de r6exipeditiion pr6v'ue par P'iarticle 10, a.lin6a 2, reviendra au
pays qui a ree~xp&li le colis dans son pro-pre territoire.

Art. 22
Taxes diverse

LIes taxes suivcantes seront revenues en totality par le bureau qui les
aura percues:
1. La taxe pour ha d6livrance et le d$ddouanement don't il est ques-
tion A 1'article 6 sera retenue par Ie Bureau de destination.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 23
Dispositions diverse
1. Les franos et centimes Im. nti,'rii' dan,'s cet accord sont des
francs ct ,.uItiii;n or tels qu'ils sonlt 1,'fi.i -, dans la Convention de
l'Unioii p,..ti.Ll cdu Caire.
2. Los colis ne seront assujettis A auoune taxe autre que celles en-
visabgees damns cet accord, c(.xclt'k par c'ln.-iteinceit nuuute'l entire les
deux Adliministrations.
3. Dans des circ,-,nstancL.- extraordinaires, chacune des d~eux Ad-
ministrations peut suispendre provisoiremoent, 1'envoi des colis pos-
tanux, soit entieremenlt, soit partiellemnent, a la condition d'en donner
avis innmC6di'atoement A l:'autre par cable, si c'est nceslsisaire.
4. Les deux Admi nistrations ount r'6d'ig, les regqlement.s de detail
qui suivent en vue d'assurer l'execution du present accord. De plus
anrilles questions de detail, no'n incompatible avec les di',sppositions
genera2les de cet accord et non prevues d'an-s Ie.s rgeIriernnts d'e detail
peuvenit tre prises au fuir et A m'esure par consertement mnmtuel.
5. La 1.igislaition interieure d'e Haiti et de la Jamaique reste ap-
plicable ,pour ce qui n'est pas prevu par 'les istilp'ulations continues
dans le present accord et d(ans les 'reglements de detail.

Art. 2-1
Mise en Vigueur et Dur6e de l'Accord
Cet accord entrera eon vigueur A une date qui sera fixdte pair entente
mnutueldle entire les deux Admriniistrationis ,et restera en vigueur j'usqru'a
1'exipination d'une ann&e A partir de la date a laquelle e'lle ipeut &tre
dknonc&e par l:'une des deux Adirministration's.
En foi de quoi les s,,uissignes dfmen't autorises A cet effet, o'nt sign
le present Accord et y ont aippo;s6 leurs signatures res,peoctives.
Fait en double A King';s House Jamaica 1'e siximne jour de Jluin 1936
et A Port-au-Prince Haiti, le dix-sep'tieme jour die D&oem(bre 1936.
(Signe) : Edw\\rd Denham, Govemrnr of Jamaica.
Georges N. Lager
REGLEMENTS DE DETAIL POUR METTRE A EXECUTION
LA CONVENTION CONCERNANT LES COLIS POSTAUX
ENTIRE LA JAMAIQUE ET HAITI
Art. 1
Circulation
1. iiha1q.ue Adlrinii.tration expediera par les routes et moyens
qu'elllie utiilise pour ses pilopres colis, les colis dOlivres !par l'au'tre Ad-
riii ,'iti' L].ii, l pour etre t!;,'i-i' iiit- en transit a travers son territoire.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


2. Les colis nail expedies sero.nt tranlsmis a l.eur destination propre
par la route l.a plus directed qui sera offertie au bureau q~ui les tr'ansiet.

Art. 2
Methode de transport
Fournitures de Sacs

1. L'6change des colis se fera par les bureau d6signis d'un conm-
mun accord ipar les deux Administnations.
2. Les colis seront kehanges entire les deux pays en sacs dument
l.is et seell,6s.
En l'abseiice de tout arrangement cont raire, la transmission des
colis envoys en transit par l*une des deux parties contractiantes sera
effect uie << dcouvert>.
3. Une etiquette no.ntrant le bureau originaire d'"change et le bu-
reau id'estiniataire d'&change sera attache .au col de chaqiue sac, le
nonibre de colis oointenu dans cheque sac 6tant indique au verso de
I etique tte.
4. Le sac contenant les f.ct -i1r (ldes colis et auitres do.culinents s'era
distinotement ktiquetE.
5. Le poids de tout sac conitonant des colis n'excedera pas 36 kilos
(80 livn-,).
6. Les saos seront fournis par chlaque oif'fi'ce 1)ostal pour 1'exp&idition
de son courier et seroint retournes vides par le prochain courier.
Chaque sac sera L'tall.il}l l.c sur les quatre cotes de la Colonie>> et Les sacs seronit oenploys cx,'lui\k-mn t I 'I'cl&hange des colis entire
la Jamaique et Haiti et pour aucun autre service et chaque service
postal sera lrequis de payer la vaileur de tonu's les sacs qu'iil n'aura pas
retojurnes.
7. Les sacs rcciu.' par chaque bureau postal avec des colis prove-
naint de :l'autre, seront retournes videos, et mis en paquets de dix
(nqleuf sacs enfeenmn6s en uin) et exp,6ddiis avec la malle des colis A
l'iadresse du bureau d'origine. Le nonbre de sacs ainsi retournes
sera inscri't sur le bordereau usuel de colis.


Informations a Fournir

1. C*haquue Administratiocn comnmuiniquera iavec I'a~utre an moyen
d'un tableau contenant:
a) lies nonoms des pays oil les coilis doivent &t're expedi.es;






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


b) les routes utilisables pour lia transi1issio-n des dits colis sur son
c- ,l*i,,., o(u clans son service;
c) la sonmine total.e a Lui c ;',ii r par i'auitre Admiinistration pour
I li;uc destination ;
d) ile iilnlbrc des declarations de d.ouane qui doeivent accoinmpagner
cliiqiIu- colis et toiutes autres informations necessaires.
2. Chaque Admiinistration fera savoir A l'aautre les nIorIsS des pays
aiuxqu'els elile se propose d'envoyer des collis en transit par son in-
terme6d:iaire A nmoins q(uie dans tun cas particuil.ier le nomlbre des dits
cli, ne soit insignifant.
Art. 4
Fixation d'Equivalence

En fixant les frais pour les colis, les dleux Administrations seront
libres d'ado'pter tels equivalents coanvena.bles de leur prolpre monnaie.

Art. 5
Preparation des Colis

a) Ch:, iviC colis iportera I'adresse du destinataire en caracteres ro-
mains. Les addressess au crayon ne seronut pas permises. Les addresses
criltes avec .utn crayon a copier s'ur une sturfaice hium.de s'eront ac-
cclwt.ei-. L'adressie sera 6crit.e suir le coilis hlui-mnieme ou suir etiquette
attajdh&e isoilidenlient A ce dernier de mianieire qu'eli]e ne pui.sse se de-
tacher. II sera i'nisir dhans 1'envoi tvne coipie de 'I'adresise du desti-
n'ataire avec mention (le 1'adressie de l'expeditetir.
,b) Sera c1-11':tll1I- d'uin!e maniire qui rlptnde l la diumre du transport
et a la protection diu content.
Les articles .L.-cclIti1lcs d(e catu.ser d-u tort auN emnpilloys de la post
ou de gater les autres c-olis seront e;m'lbal,c;s de nfa.niere a emipeloher
ces risqtues.
Ant. 6
Emballage spaciial

1. Les liquides et les su.bstlances facilement liqulL6ial*,les seront em-
ballks en double recipient. Entre 'le I1-im'iit: rci.pient (boute~il Ile, fla-
con, pot, boites, .etc.) et le second r&cipi~ent 'Ilnitc die mleta'1 ou de boils
slidee, i;l sera laisse un space qui sera r.empfi avec de lla sciure, du
son ot d~e toute a.utre matiere absiorbante en quantity, suffinsante pour
absorber le liquidie en cas de ccasse onu de cullage.
2. Les substances :,,1ilavntes tehldes que 'ainiliine, etc. seront ad-
ni'ses sQeullernent en fortes .boi'tes de m. ta, plac.-cs l"'intl6rieur de
boit~es en bois avec de la sciure entire leis deutx recipients. Les piou-






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


dres s,&ches non coiliorantes seront pliacies en boites d(e mintaild, bois oul
carton et ces boi.tes elles-mimmes seront' eiiAialll- s dans une couver-
ture de toile ou de parchoniin.
3. Tou.t colis contenant des pierres prcieuises, bijoux oIu tout autre
article en or ou en argent don't la valeur dipa';pa, 100 livres sterling
(2.500 francs) sera enfermn en une boite ne mesurant pas moins
die 3 pieds 6 pouces (1.05 metre) longueur et pourtour Cic-lbil-l.

Art. 7
Notes d'Exp6dition et D6claratiops de dou-arx

1. Ghaqute colis sera acconm-pagn'e par d(es declarationss de dounane,
suivant les reglements du pays de destination, et ces declarations
seront soliidement attachees au colis.
2. Les deux Administra'tioins d6clinenit toute resiponsabilite quant .
1'exactitude des declarations de douane.

Art. 8
Num6ro de S6rie et Lieu d'Exp6dition

Ghiaque calis p, rrera tune etiquttte indiqulant le nulnitro de la srie
et lie nora de :la polste l'>xptt',iiti,.i. Une pos'te d' \i .: litin, n'em-
ploiera pas deux ou pusieurs series (d''vjl, tir it la fois. a moins (que
cl nqeit serie lie soit 1- curvue d'une marque distinctinctive.

Art. 9()
Timbrage a Date

Le colis scra tinml:r par Ie buttreau 1 .-.t 1 sui- le cote de l'adresse
avNc un t'nl1l i, n ontrant le lieu et l.a date de .lp"',t du colis.

Art. 10
RWexp6dition

1. Le bureau, qui reexpedie uin colis postal mial envoys ne ,vt-\ci'a
pas de dro-its de d(ouaine ni frais non, postaux stisr ce codlis.
Qutand un bureau retourne tiun tol colis au bureau ci'rrc-l'1nll nit. il
remrbourserna les credits irecus et l'ernreur sera signaleie au mioyen d'une
note de rectification.
Dans ldes autitres cas et si la sonime cr&ditec est insuffismainte pctur
couvrir les frais de lia r~exp.editi-on, le Bureau r.expediteur bonifie 'a
l'Ofifce auquel ii remet le colis, dkes droits de tran-plwrt que comlporte
l',acheminemnent; il se crdite al!o:rs du mo'ntant de la difference par






BULLETIIN DES LOIS ET ACTES


utic reprise Sur be bureau d'6 h.l ig;- qui a transniiis &e cilis en fausse
direction. La ra.ison de octt'e reprise sera nrotifiee a ce bureau an
moycn d'u'n bull.etini de verification.
2. Qu.annd un colis a t.it mlal (lirige p'ar suite ('une errleur imptuitable
au service pi.-b'l. et doit pour cette raisoin etre re-toiulnn au plays d'o.ri-
gine, ie burmaiu qu,i restitue le co'l'is, aldflone,ra a l"Oiffice qui le kii a
livre les credits qu'il en a rerus.
3. .Les frais suir un co,lois r6exp6dite par suite d",'u chaingmement
d'hdrestse onu d'une erreur de 1'exIp.idite.ur, A un pays avec lequel taf
Ja'maique ou HIaiti a tin accord pour l''c'hange de cor'is po,staux, se-
ront redlanle6s die l'Admjinistration A laqueflle lie coJis est en.voye a
moin.s que ,oes frais n'aienilt ,iti piayes au moment de la nriex.pdition.
En p'areil' cas, Ie coilis sera cornsiidir6 commie s.'iJ avait kit6i adres~s6
directement au pays qui le riexp6die au pays de destination.
4. Un colis ser;a rexpcd'iei dan:s son etnl'alallage primitif. Si le coilis,
pour qcuelque raison que ce soit, doit Etr'e en-ilbial1,i A nouveau, 1;e nlolm
diti bureau do,(rig'inae du colis et le nu'mlero die la sferie primitive seront
pllrtes sur I1e colis.

Art. 11
Retour des Colis non d6livr6s

1. Si 1't xI il'itt-uir d':un colis non d.'lli\va1 ie. a fa:t nune requ te non
coinforn-,e a 1'Aar'ticle 11, section 2, de la C'cnveintion, Ie )ure.au de
destination n'eon t'iendra pais ci 'i ;, nv"aio s retorrrnera le collins au bu-
reau d'origine aFres *1'av.oir retcnu i.our la p.ericde prescrite par l,es
regem,'ent- s dlu pays de destination.
2. Le bureau quti retourne un colis A 1'expFditeur indiquera cilaire-
nme'ert et d'lrrie n(ar iere concise la oaucse, de la nicn-li.vr'ai'son. L'in-
forn-:ation sera ftcurnie ja'r (crit ciu stiir unre etiq:ueltte ou an moyen
d',un inmprim&,.
3. Un .colis yqui doit etre retourn6 a Il'exipxiditenir serial ind:qu.{ stur
la. fzrct.rrc ("&, coolis iar le n:,ct < Clservatioris. 11 s&ea tiiaite eit taxi ccriinr,e ian c,o;iiis reexjpdie par
suite diu cl-';.gic- i..nt1 d"lidrosse di dei-s'tin.ataire.

Art. 12
Vente Destruction

1. Quand u-n c li ,a ert& verAd,u otu detruit saivaunt lie-s dispositions
de l'ar-ticl-e 14 die la Cn.\ entic.n, uin rapport de la vente oui d;e la d'es-
tructiion sera pr6l-ar6.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


2. Lie prcduit n'et de la vente siora cn-rplloy, en premier ldeu A ac-
qu'itter les'dpense:s y ccrr:pris los droits de douare, siuir le co;lis, la
b'aJalnce resstiantie sera ex:idi&e a.u bureau d'o-rigine pour etre rem-
bours&e A I'exip6di'tciur, les frais de 1'expedition A la change de celui-ci.

Art. 13
Recherches conce miant les Colis

Piour les reeoherhcihe:s conc'ernant 1,es co'lis uine fonmie pareille A cellie
annexee aux rgiglements de detail des colis postaux de 1'Ac!cord de
1,'Unioln Po-stiale Universelle sena (nflik-.yee. Ces formles seron.t ex-
p,'di6es aux buieiaux dx sign s par les deux Adniini istrations et ils en
Luseront suivant une entente nmutudllle entire les deux Administrations.

Art. 14
Facture des Colis Postaux

1. Tous les oolis seront inscrits s6pa.icnnint ar le bureau: expidi-
teur d'6ehange sur u.in booirdereau de cclis pa'nreil!, au speoimne~n ci-ann'exe.
2. Chaque bureau d't-chalibgt, d'-.i L'l'iti ,lI numiinrotqera les facitiures
au sammnet au coin gaAt,!ichie, en une i-rin n Hu, 11,. pour chaque uriatreau
d'i6ahange de L,:t'rii;tii,,i et, atitant qu'il, est ; i..I'. notera au-des-
so-us dlu mtrrnro le n'cm du Iateau tr,:ii .' .... itamt la n,:ill. Une note
du, dier'niier nuinrero de l'arnLe sera inscrite sur la premiere facture
de colis de 1'aniine suivante.
Art. 15
Note de verification

1. Des reception d'uire n-raillle, soit de oolJis on t de sacs vides, le
bureau d'iol ,,gc ,oi'ntera les colis et les d;iff~nents ll.,l.,cnml'clts ('tui
doivent les accnri:,l ai, n.r ou les sacs videos suiviant ,e cas et verifiera
alussi l:as details c'ckntenuis d'ans la f'aciture y relative, et, si celia eist
n:c:t.*?a irte, igrlt.r, les ales a etics mianqn(tnts ou attres irrg-ular'it's
aui n oyen id'u.nre ro.te die ve&ificiatioln.
2. Tonte erreiur dan-s les credits ou dans lIes ccmnp',tes sera notified
au bureau dlexp,6idition par Ia note de -\,rificatiu l. Les ,te:- de ve-
rifiia!tion iseront attaches A la facture reLativ~e au cdolis. LIes cor'rec-
tion's faites dans la facture et nion app-uy6es par d(es pieces justifica-
tives ne seront pas considiarfes ccm4mme valab.les.

Art. 16
Comptes de Cr6dits
1. Chaque Administraticn f.era en so'rte que chactun die ses bureau
d'cdliangie prepare trimiestriellemnent pour tous arrivages de colis ve-





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


1na11t d(cs 11!i. t1 ':i d,( I"' l i de lauttre (lInlini tti t ii, ri tiat d'es
v', I. ,i :,'.'1l p tJri>, .' suir les fractures die c Iio ou a. son credit ou A
son .Icl'it.
2. Ces .6tats seront ensuiite roumirs en un ci-,,n'ptc. lequel seira en-
vove I l'Adniiiii.-t .iLti 1 c,'.r l' ; ri':li.i au ours di mois suiviant le
triniestre pour lequtil be relev6 a 6t6 fait.

Art. 17
Reglement de Comptes

1. Lie paiienie.nt des balances de colnipte se'Va fait par 1"'Administra-
tion diebitriie a l'Ardniii-iiitratill cr6ditrice par une traite sur Londres
onu New-York.
2. Lia prtI :nra.ti(,li et 1'envoi des c'niiipt-s g6nraux et le paiement
des balances de con-iptes s'effectueront aussi't6t que possible, et, au
i.'is tand, danrs un dcrlai de taois n:o,is A piartir de l.a fi'n die 1'6poque A
laquelle sie ra nllit lit le.s co;mptes. Aprll's expirationin die cie d'lai,
les scineimes dues par une anriniii-,tratiii l'autre porteront inter&t
de 5', l'an A conlpter de la date d'tcxpiratiii dii, di't diltai.

Art. 18
Communications et Avis

Ch.a.que Adrmiftistraticn fournira a 'autre to.u,tes les infornlations
.ncegssainles concernant les points de dk't'ail int&ressa'nt lie travail du
service.

Ant. 19
Entr6e en Vigueur et Dur6e des Regleme~ts de D6tail

Des presents rugiln't it. de d6taiil entryoront ecn vigrueur Ie mn,&ne
jour qnue la Con'vienmtion stir les oollis po'staux et aura l'a mime dur~e
quie oette Conventio.n. lies Adin ministrations irnteressees auront ce-
pendant le pc'uvoir -aiyrs consenten:ieont die m.odi.fiier les details de
tenips en temrps.
Fait .en douldLe a Kii g.S's Hucr:se Jinmaiqnie le 6nme joiur du m'ois die
Juiin et a Port-au-FIrir-ce H.aiti le 17e. jour d'e Dtceillu re 1936.

Sig'nf: Edward 1ci ,ha.n, Gc.vernor of Jamnaica.

Georges N. Lager
Pour copie confornme:

Le chef de Division au Dp1,..lirn.-iit des Reiliations Extrieures:
Fred. Dnt,,ui. l es





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


SECRETAIRERIE D'ETAT DES RELATIONS EXTERIEURES

Port-au-Prince, le 23 D&cembre 1936.

Monsieur le Cons'ul,

Je pourte a votre connaissalnce qu'en attendant l'entree en vigiteur
d'un triait, die onimmerce de;fini.tif, le Gouvernnemenrt d'e la Rlrubliq.ucv.
est disos' s r,'gltcr Ies relations c, iin- rcia'.s entire la Rqpublique.
d'Haiti et la Suisse Fpar un accord cceminn erciail provisoire don't les dis-
positions sont reploduites ci-de.ssous:
a) Les Haiutes Parties Contractantes conviennent de s'accorder n,-
cipro.qe'en.nelt Ie tnaitern'rent inconditicnniel et illini-it, de lia nlition la.
plus favoris,6e pour tout ce qui -oinccrmlne los diroits de do,uane eit totus,
accesicoireu, Ic i ocCe de Fder: e;ticli des droit;, ; insi q, ie, our les re-.
glles, i'o n alli:.&F .et chargcis ai \ i.' i1 '. les ( (pe ttion. dic dl(',u .n'e-
ment pouinraiont etre souniisos;
b) En consequence, les prclduits naiturels ou 1:l ri'j.H-, originaires.
et en, prov-iw'a'nce directed ou indire'-te. de chacilane dkes IIhauteis Parties,
Cntractintes, re seront cn attucim cas a:ssuijettis, sous les rappl'itl-,
susvisids, A des droits, taxes ou charges autres ou plus '1, \',, ni A des
regles et form alits autrves ou plus I r _-',:,c- q( ue ceux auxqueis soint
ou stron.t ..m:j tti, Ies produits de n:in-e nature otriginaires et eni
prove.nvince d;un pays tier.s quelcnque:
1c) Dce n-ilnmie, les prod'uiits naituiiels ou fabriq~uKs, exports du ter-
ritoire c;e ahaoune des ITatIlt. I' Panties C litractaitt ., A destination
cfu tcrritoire de l'actre Iartie, r:,e sc.nt en aucuin cais aslsujettis, sous
les n-i6n- uis r;,,'I,,'rts A dies drcits, taxes o'u chlavges autr-e.s onu plus
-'e\t's ni a des regles et fornmaluitis plus on&rOeustses que cbux auxque.ls,
sonut ou sercmnt assuijdttis les n (nlcs produ'its destines au tenritoire.
d'tun autre y ays qutelccinque
d) Tous I1cs av'antagi..-, favxeurs, priviklges et imnmuni.ts qui ont
,te cw, sfror.,t aciccrd'&s a l'a-clrir I-air l'i-ne des ideux Pla'rties Gon-
tractantes cdans la matiere susclditie attx prclduits natlurelis ou fa.briques
o,rigina,ires et ,on p'rove-narice d',nn auti'e pays quelconqe1' otu dlestine
au territoire d'run a,utr,e pays t.clccir;que, sieronit inlmidiateema-it et
sans conipen.sation ajljlirqup., aux prciduits de mikne, nature origi-
naires et en pr-c.venalice de l'autre Partie Cnmtratc'talnhtie ou destinies aut
ter(ritoire d,e cette Partie;
e) S,on. t exicoptifes, tPoutefoits, des cingagements forniuls au pr&-
sent article, les faveurs aetuellement accordees ou qui pourraient etre
ajcccrdlcis ulterier.-renO'ert a des E'tats limitriophes pour faciliter le





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


traffic frtntiere ainsi que collv.n r.esulitant d'cune union do.uaniere deja
.i.''" ,i. I' iune onu 'autre des IT..irez. Parties Conitracitantes;
f) Si l'une des Ilau'te.; Par'ties Cintr.ctanitcs ktablit swur sctn ter-
ritoire des n-e'sues Uil'livqr',-; ayant po-uir effet d'eannphchler ou d,e
Ir t; I'; r le transf'ort en change, entire les mains d'es ayants-droit r&-
sidant sur le territoire de I'.autre Haute Partie Contractante, des som-
rres quai htur revi(yr4rent du chef dJe la furniture die macrch;anrdise ou
A tout iautrle ti.tfe, ell,e s'ti LtI 'I. a a.cci,-dier aux dliits ayta'nts-droit un.
tiraiten-Je(nt a1u rroins aussi favdrahle qiue cellui qu'elle accorded ou
aecorerait 'dans la suite aux ressortissantis dce n'imlporte quell pays;
g) Le prsent Accord sera ratifi6 austsit6ft qlue faire se poilrra; A
tittre prcvisoire i:l (rt'l'ra cn vu iut 'r- in;ni6d'iat,emnent a I'a date de
la siig'l.atti re; il rm.estera tll'ic.ar1 1t ju,sqiu'A l'emntr'ie e:n vigui'eur entire,
les deux H-.artt. I ':1iti(c Cc4rtracitiantes du-n traitsj die comnnlerce.
definiti f.
II est enten'du, toutofoi's, que clinctaiic des d'eux Parties ajurla, la fa-
cultt de cdtnon.c~er le ip l'&,l.t Arrangem'ent, qui dcem-eureira ex&cutoire,
juiscwt'a I t-l iirti( n d"'in d',lai de trois n-ois A partir du jour de sa,
d6n on ciati on.
Je saisis cette, occasic-n, Monsieur Ie Consul, po.ir vous reinouveller
assurance de' n-a, consideration distingu.ee.

(s): Georges N. Lege'r

Mc nsicuir Guistave Gilg,
Consul die Suisse A Port-au-Pri;ncle.
Pour co.l:ie conforme:
I-e Chef die Divisicn :
Fred. Destoudnhes

CONSULATE DE SUISSE

Picit-au-Triir,,c.y, le 23 Ddon'llre 1936.

Monsieur le Minisitre,

J'ai 1'hc1nneur de porter A la conn'aiissance d'e Votre Ex'celleance
qu'en attendidnt ,l"'entrie on' vi-geur d'un trait6i de coanmmerce diAfinitif,
Ie Coanseil f.d,6ral1 de la Conf&d cii:ation suisse e'st d'isqpcsi a regler les
relations cci n crcialcs centre la Suisse (t la 1 tin accord ccnm-n c:rcal Frovisoire dcnt ;es dil,',nisiti, P:s soit repro-
dutites ci-d'egsous:






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


a) Les Hautes Parties Contractantes conviennent de s'accorder r&-
ciproquen.,int le traitcn.ent incoriditicnnuel et ilr:imi't de la nation la
plus favoris6e pour tout ce qui concern l'es droits de douanne et tous
d'roits acoesso:ires, le n:ocde die perception de's droitts, ainsi q'ie pour
les refgles, formialit.-s et charges auxcquelles les i.ar~rati,,n de i6ddoua-
nemnent pourraient &tre sO4umises;
b) En consequence, ,le.s products naturells ou fabriquks, originaires
et en provenance directie onu indirecte de chacune des Hautes Parties
Conltra'ctantcrs, nie seront en aucun cas assujetti's, suqts 1es rup~ports,
su-svisFEs a d6us drcits, taxes ou ciharg-es autres oau pl.ujs lceves, ni ai,
des rgiles et formailit6s autres ou plus oinlereuses qtue oeux auixq.uels
sont ou seront assuij'ettis les products de m'nime nature originraires et
en provenance d'in pays tiers qucJlc .n1uei ;
c) De nimn;e, lies prodiuits naiturels ou faibriqu:s txi,,r'-. du tier-
ritoire de chacune des Hautes Parties Contractanites i destination du
territoire de l'au'trve Partie, nme sont en aucu'n cdas as~cuc'ttlis, sous les
nminimes ra,;ci;,rt;, a des droits, flnxes ou charge's autre.s ou illuts lev&s,
ni A des r?'glrT.'- et fc.rm'alites 1'0 r, l.riiu- i, que ceux :nit.qu,.l sont
(c sc.ront aissutijttis ks nIi tels products cbestinis au territoire d"un
auttre pays cqu'nlo unique :
d) Tous les advantages, faveurs, privileges et immunites qui ont ete
ou seront ccord6s A r'avenir par l'une d'es deux Parties Contpractantes
dias la niatiKre susclite attx produlits naturoils ou fa'briqures originaires
et en provernance d''un autre pays ciquelccnqcue onu dI( tii''C au tlerritoire,
d', n autre I ay's qtlc Ic' i c^ c, scrict il n i "'l tI ;i '; t't sa'ns 'cnii:en-
sat'oln ;;.II ]:It:,-; auxn I Il it, ce niv n-,e -iature riginiaires et en pro-
vera:'cce cdie Ilari tre I 1 it Ccrti,.t i iij t Le ciu dlc-t'I au territoire de
cet'te I s rtie ;
e) Sont exc, c,t ies, toutefcis, des ti gage nents fo'n.ul s au pr'-sent
artidle, cLos fav-icrs -.cli (llniert acccrcccs onu qui p.ourraicnit &tre a,c-
cord.'es t' r:l :ci nu 'nit a dc.s EL..'.-, .' i ir. pI. > po.ur fat'lilt.cr le traffic
frcontiere, ains' que ( \ -. rcui'.ta :t d'urne u:cn.icin ( ,'i.,,i ;dre di,'jL ccin-
dIue par l'nrie cu I'Vt..tic ic'c(s I rt:ics I atics Cc,'ntractr.,h-a:cs.
f) Si l'une des Ha'utcs Parties Contractantes tab'lit sur son terri-
toire des n i srr.s qt ic 1 c u1c s a} lH:t pI-or cfl:et d'emicmqc'her ou de re-
tardkir lie tiarsfirt cn c(i ;I (nitre Ies niiair:s des ayants-,','-ii re-
si-d.:,t sur Le t-errit(cire de lI'ct:rc Hiaute P'art:e C Iwr. i..rtu. des,
scn j, es qui kicir ,cvicrrv-t du c hef de la fc urnitr de nde arcl-lha.:'ise
ou a tout autnre titre, t1le s'og;' c a cc,( ,di r aiux dits ayanits-droit
un trait;eic-l t an rroins aussi favorable qcpte cehlii qu'ielie accorcie ou,
acc:c.derait d'ans 'a suite aux ri- ;.,.rCi.-sajiui de no n.it ,;,,.r quel pays.






34 BULLETIN DES LCIS El AC I ES

.) \Lc i i o'- ii cco,rd sera ratiUfi ausisitkt que fcaire se pourra ;
tit.r,- prvisoire il cntrera en vig-uour iln-,jediat.enlent a l.a date de a1
...'u,,re; il restera ;'ij li-.,1-1c.b jusqu', l'.enutr,6e en, v:igueur entire lies
I autes Parties Criii',. li iii *, (l'ln trait ( de c animierce d'efflitif.
T' ,st ccntcclndu, toutef,,i-, q-(e chactune des deux Parties ajura. la fa-
,IIt" de d(enoncer le p)rsent Arrainrgemient, qui deni-eurera ex&c'utoire
jfusqu' I'.cxpiraitiomn d'tun i Ii de trnois mois a partir du jcur de sa\
(1 0no'ncia't i cn.
Je saisis cette c.ccasion, Alonsitur ie Ministre, pour reno'utveler a,
V\ t ic Excollercie les a'sisurances d'e nw:a plus haute consideration.
Ie C,,ins-iul d.e Souissie: G. GILG
A Sc, Exc,_l'!lc Mi \ '1i.-,tUr GI urges N. T. Cger, jMi'nistre des Af-
faires I"l'rr.i- c;- r>' et des Fin.anes, Port-ail-P'rince.
Pour coapie confornle:
Le chef dle Division:
Frbd. Destouches


Service du Protocole.

Reception Officielle de Monsieur Justin Barau, EsnvoiyV Extraordi-
naiie et Ministrge Plniipotenrtiaire d'Haiti a la HavaAe.

Le mercriedi 30 Di'cn-)li-re dhernier a 11 h. a.mn. Monrsieur Justin,
Barau, E. E. et Ministre Plenipotentiaire d'Haiti A la Havane a ete
reyti en audience solennelle par Son Excellence le D.oi-teur Federico
Laredo Bru, President de l.a R1 ilpul1,li(jiC de Ctuba, A qui il a remis ses
Lettres de cr&,ance.
Port-au-rinic;e, lie 11 Jainvier 1937.


Service du Protocole.

Reception des Membnes du Corps Diplom;atique et Cofnsuflaire, au
Palais National, a l'occasion du Jour de 1'an et de l'Valiin.versaire de
1'Ind6pendanace Nationale.

DISCOURS
pranonc6 par Son Excellence
Mgr. Maurilio Silvani, Nonce Apostolique:
.rl,,isieur lie President,
Tiraditionimelillrent, au d6dlin d;e l'annee qui s'ehn va et A l'aurore.
de c'elle qui vient, ,la pll.us heureu,se des clonitunics ramene, pros du






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Chef cte la Natio,n uci il s sont zalccredit6es, les Imc'll]rcs d:n Corps Di-
pIloomatique, pou r des hoimmages Ai presenter, des f 1icitatiouns et des
sonuhaits a exprin-er. Ainsi, A travers le molnde, se oc4nstitue, i cette
omasion, ccnne u;n cnn lcert tl:i(.icrs (lie vo:x altorisiees, qui ou-
bilkiuses your un instar.t tde ce qui ptcurra.it diviser et uniquement
pr6c.cuipees. de ce qui, pour.le plus grand bien general, peit et doit
unir, irn-uettent, dan.s un tr:anlsport de sincere frater.nit6, les voeux les
pllus airdc(nts pour le I onheur de tous et d6e cha-ctrn.
C'est ol'le, AMonsieur le President, qui me vaut, a cette minute, in-
tirlt:rte 6de tcits n (s h, Iniurall lt collegueis ainti quce de Mc.Isiillrs,
les Men 1.r(- d u Corps Ccnsuilaire, l"'hcnnieur et la joie de s'acquitter
pir&s de Vo'tre Excellehnce d'u.n devoir q'ue rendent .inguli( rci.iilt
a,grlable et i:otre profonde synltpathie .11 i-ur la noblle RepuilIu.'iq
Haitienne et nos sentiments de respectueuse et sincere estinme iotuvr la
Sc.rscnne si distirEgute e son tris digne Reprcsentant.
En l',occurrence, que pou.rrions-nous souhaiter de mieux qutt la paix
si Inrloessaire en ces heuires d'inquiitjudes unlli\vr.-.'llc..e ?
De fait, l'horizcn eurcp.en reste -,ll'lir et menaqant. I'horril)le
tr;.g',di d(t re tcujcurs cqui. villle apres ville, vie'nt d't- .',"gl,1,'t,:r et
die d(etruire p-Fesque toute I'BT ]agnle, Iine des 111ius acicieniinics et des,
pluts r-ti-i*iqL naticnls (du vicux nEcnide mienacqant au suirpHius, clhaquiej
ii'-strr.t, iar l0s eti:rciol;ls (ci i s',6chai i-tit (Ie ruines toujours brfi-)
laa'.tts, de faire flan itr ia leur tour ', les fli miqil.i,'k' 1iudrici' s qui,
daa.s un sou i de scurit. national, se s~1:t cxtra,oirdiniairement nmullti-,
piliu s a traticrs tcr s kls liis d'tur~cte ct, cn t, urrait lie dire, du,
mondde en tier.
Pour 6vitoer cette Po tvlantable conflagration geaimrale, l repre-j
se'ntanfus des divers Etatls ci-rcpitens font, saans doutie, des efforts v6-
ritiailln-ient tita.rstqr:.cis : a grads cris et cirtmOiie dtsespr6nmetlt, ils,
invioqt,cii.t !a lpiix: n ais, lii. 1:.- jnusqu'a ce jour tout aiu nmto:Ins, les,
Irst.t'tI i olbtlenuns ne sc( il 11 lt cc rrespond(re ad,6qtuatem'e'nIt ni a I 'an-
x:6tk de 'reur, s :1 ''p1> ni anu -lItI ',II1.n.llit de leu'is &n-ergies!
Dieu n-terci, de ce c6te, de I'Coe'an, nous ii'avons 5.a IL'"',-er ac-
tuellion-Ocnt n.i kls nien is Ti,'venti(,ns entire peirpllfeis, ni les n: emes di-
v.erngnces d'iniiitrt.i nationaux: la neiileuire preuve en est 1e climate,
tourt de ca!n-e sc.r6ivn, qiui fut cc.lui de la Ccnf6r'clnce pan-amnricaine,
de Fv:rcs-.A ircs. Ncus re pouvo.ns que nou.s rejiouir de tout snucces
r(n( crte au ltA&qfce de l'entiente interair1ic1aine, de l'enteilte ulni-.
verscllie ail-ssi t.t forn ruk-r le scuh'ait le plus ardent que, de definitively
fat^cr, puiase it're praitiqc(n eunt traoe ke clear':in de lla paix et de la,
fc.astennit t.







BULLETIN DES LOIS ET ACTES


.I.;i-. tuitndis qu'il noius fa.ut nous borne'r, quantd nous coinisid.rons
minutes nations I'tr';-i r. a n'exprimer piour l'avienir, que d.e s'im-,
pie s vL-u'x on vue d'une 1 :;i-ific;,'t, i j inter'natioinadle piluis soilide et plus,
illIrlA't. il n'en va plus de minmie lo'nsqu.e nouis dnvisageolnis cette mter-,
ve'illieuse il;e dos Antilil!es, oiu nofus est ni('nag6e-e l(a plus aimiable hos-
pitalit,: cc sont de joyeuises felicitations qud, spointanemnent, mbonitelnt
a nos levire.s, A Ia l vt d'e realisa'tioins ci ,ncrcttis et positives.

Ic, grace au cioi, Fl'us dce quereliles de p;eupilAe, A peupile! Ici, pas1
de ce;s aLus qu',irg-mdrce ione din ccraitdie n-ral ccrnprise, qui, pafce.
quie sulbversifs des IrlinciFcs s.ternels de la religion: et de la morale,,
sont gdinerateurs iiifa i.lilil lt I de cdnflitis sfociaux, causes d'e revolutions,
PiiliLiqi'v-, signs avjnt-co;ureurs certain d'naiarchie ooimlmupnisite! Ici,
po.'inlt de persecution religieus,e; pas davwmntage de lutte.s de dliasses;
nmais, tout au ciontraire, d,es ac;Its postitifs qui ont apipio.rt6, a'u m;ain-
tien d'une indi.-, unsail1kc paix, l'a plus heumeuise e,t la plus rete'ntis-
sloante des contributions.

Et, nhe distant, je nle fais pas seubleni:ent a'lilusio'n akux efforts' de votre,
Gouve'rnen'lent pour r'Fl-:ort'er son tribute p-articutlier A l'ceuwre paci-t
ficatrioe de chaque conference in-tennationale ; je saonge, bieaucottp ,plivs,
e'nco.re, au grand 6veiqiemrent historique quii, oetite alnnee, m'airqula vos
relat ic is aviec Ia inoble nation voisine: l'e lbieienfaisan.t traAiti piar sequel,
en cori-lpllet accord avec MAonsieur le President de la < Sceir>>, furent d6limitees vos firontieres resipecbives et teramine'es enfi~n
de p,6nibkles et regrettatbles animosities, menace permanent pour les
rajlj, irts n-ivt.tlvi de Icn, voiisinage entire deux pleutiples qui ont un
besoin tout special de s'entr'aimer et de s'entr'aider.

Et c'est dans la s&curit,6 d''une paix ainsi co'nsoclidee que Votre Ex-
celloence a commenel la feconde et tranqu'il'le activities de son second
Maiwxlhit pr&sidenti-l !

Laissez-nous donc vous feliciter, Monsieur le President, en nenme
tcn-,J' que de vos succes pour le maiintien de ceis gr.a'ndes clhoistes que
sont, pour 'les nations, la paix et l'ordre, des efforts qu'e vou's ne
cessez de deployer pour consol'ider toujours de pi/us en plus, dans la
plus cordiale amitie avec les autres peuples, l'independance et la pros-
perite de cette noble et tris ainm6e Repuibliquie.

Qu'e le bon Dieu blnisse vos travaux, et q.u'Ii fasse qu.e le rayon
de paix, qui aureole le front d'HaYti, puisse se repandre partout, et
ainsi, contrilbuer :t:vin-illai-rtIcnt a. la pacific.atio.n des esprits et a
la fi1aternit6 des Ii..ul'e.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES


RWponse du President de la Republique
Moinseiglleur,

C'est de traits parfaitenment exacts, mais qui emrnprumntent aux cir-
constancres un peun de l'amnertumie des temps., quie Vo;tre Exceldlence
vien't de rnlarquer 'les comptlicatiionis et les misires, de la vie internatio-
nal'e, lau course de Vl'anne qu'i s'aodheve, ainsi que 'es graves perils i
qtui peuvdnt en resulnter pour 1l'avenir de n'otre civilisation. C"est que,
en effet, d'ans les viettx continents surtout, l'angoisse hinmiaine, ean-
geindr&e d'tine part, par l':6goismie des interts nationaux qu;i s'af-
frontent et se dre'ssent, en des postures d'aggression, pour assaurer
leur pr6dicn-Ainance, et de I'autre, plar d'es passions et' des haines que
dies id: ,ii .gi .s ou des mn'ystiquies emnpoi;so'nn6es ont d'ohaiin6es du
sein lmiele des Etats.--c'est qu'e Il'ialg,i,,e humane alu 'ieu de
s'apaiser n'a fait que s'accroitre, sans cesse, devant les spectacles de
ruines et d'horreurs sanglantes qui se sont deroules et qui se deroulent
encore dans cette noble et mal'dheureuse Espagne, et deviant les pers-
pectives de momins en moins rassurantes pour la paix du monde et
l'ordre social.
Bt ce qui est vraiment d6comncertant, pour ne paIs (lire (l;(.c.-'lrant.
c'est ba vani't6 de tous les efforts, de touiteis les energiess ,I'1ll)4e, ,
jtusqu'ici par les homlnes d'Etat pour 6viter la 'conflagrilation galerale
qui parait devoir ktre ai.nsi le termne fatal de la s-itualtion chaotique
dans laquelile se d('l" ;Ltth. nI les pti.uil'.-
Miais i'heure se prete naturellemnent A l'optimiisme. I11 est bien per-
mis d'esp&er que les efforts qui n'ont pas about hier triompheront'
demai'n de l'atmosphere de crainte et de panique quii pese taint stur lies
generations c' inti i ,ai .
L'actiion plus form'e des forces spirituelles peut, en effect, oipere.r de
la maniere la plus heureuise, et l'attnait des mirages qui troulblient lia
conlscienae des foules et les disposent trop sotvenit A d'ilncalcunlaibles
vidilonces disparaitre devant la dicouverte ide la VWrit6. Plus d'e
justice sociale y aidera siLnuulivrcment aa justice sociiaile elle-menme
ne pouvant etre qu'unne oeuvre de paix.
Ii fauit donic qiue la paix regne...
Gertes, par suite de leur position geographique et die leurs origins
historiques, les peup'les du Continent a miricain ne se troulvent pas en
face des niemes pnoblemes que ceux qui divisenit si triagiquenment le's
nations europeennes. Cependant, dans I'.tat d'i'.:iterd~prI(llnan.e eco-
no~iriique des un's et dies autres, nottrs ne pouvons etre compllepiltement A
l'abri des co'n'sequences 6ventuelles des conflicts diu Vieux Monde, ni






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


en raison de nos affinites de i.'liiur ou autres, r.ester insensibles a
ses malheurs. Nous n'fprouvons pas moinus un sentiment de IlSrgitiime
1r ,i.: 'a considerer, conmme Votre Excellence l'"a si, bien faith ressortir
lies relations cordia.es qui existent entire presqtue touites l'es Nations
A.jini K-.iilc., est qui ont abotti, stur l'initiative du prestigieux Chef die
la R,6pllybliqu'e des Etats-Ui i-., a ce geste mlagnifiq.uc de colnco-rde et
de l,,'ila itd qu'a et- la C. i!frerice de Ia 1P>ix d.e Bu'lnis-Aires. Les
"',,ti,,,iAs Ain'iricaiits ont affiim r nine fois de piluis leuir vodont# bien
''tic de ne jamais recourir A Ila greerre l.our lie regliem'ent des dif-
f6rends qui peunvent surgir entire eliles. La Rdipulbliqu e d'Haiti a ete
I.ar tiC:Ll1it'l.r. n.i.ll't heureuse de donner son adhc-ii-,n a ce geste de fra-
ternit6 international. L'aocord si bienfaisant intervenu entire elle et
la R6lp)ulliqlut c Dominiicaine, et qui a r6gld6 definitivement la vieilhle
question litigieuse des frontieres, constitute un temoignage vivant de
la sinc6riut dies sentiments du Peuple Haitien et dmiontre qz1i'ell est
d-.:i.dee A traduire par des actes concrete lies aspiraticnis vers I'a Paix
for-muildes dans les difftrents congress pananmcricain.s.
En romerciant profonddment Votre Excellence des voeux et des
&otuhaits (Jltitblc a bien voulu nouts appo.rtier aujourd'hui au nom du
Corps Diplomatique et du Corips Consuilaire, ill m'est particuii&rement
ag'r(al'c- de mve rejo.uir av.ec IUl.e des raipports coird.ilaux que mon
Gouiuernoem'ent entretifent avec toutes les na'tiio'ns si dignement repre-
sent6es i,ai, die Lui exprimer moin pilus ferne d6sir de les ressierr'er de
plus en plus et de contribuier ai.nsi moldestement A la radlisation de no-
tre comnnun id6ail de vie pacifique et fraternelle entire les peuples du
111cn1de.






SECRETAIRERIE D'ETAT DU COMMERCE

La Seoretairerie d'Etnat du Conmerce ra4pp)elle aux int6ress&s que,
conformnment A la Loi du 11 Avril 1936, pulbliie au Moniteur du 13
Avri'l 1936, Nlo. 31, toute hauisse injustifiee du prix des marchand;i!ses
importees ou fabriquees en Haiti, ou toute baisse du prix des denrEes
d"ex'pcirtation, ncn justifi.ee par la cote pfratiqunie surr lles marches
mi.ii:i'u: ix, sera cons:idicrde comme un (dliclit, et coinmime ted punie d'unm
emiprisonnenment de 6 mnois a un an, on d'uune amended de 5.000 A 25.000
gourdes, et, en cas de rdcidive, des deux peines A la foiis. Les juge-
ments intervenus -.r'int executes, nonolbstant opposition ou recours





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


en Cassation, et le recouvrement de l'amnende poursu vi, soit sur le
fon.ds de coionm'erce, soit suir le fonds de l'Eatablisiseren .t ou sur tomus
autres biens du del;inquant.
En cas de r6cidive, le Secritaire d'Eta.t du Cohnmerce piourra re-
tirer lia patente du delinquant ain'si que sa licence, s'1li s'agit d''un
stranger.
Pc!rt-au-Prirc.. le 16 Janvier 1937.


SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE

Le Departem.ent de la Justice avise Ie public que d'atpres hes pieces
qui 'lu'i ont &6c con-miutniqu'es pa~r la dcminiielild c llla Louisa Desce,
la dite demnoisellie est ,nee en h+aiti, d'or.igine africaine.
En, cons6(juence eible est Hairtienne, confo.rmii6ment la lioi.
Port-au-Prihnce. le 21 Janvier 1937.


SECRETARIES D'ETAT
de 1'Agriculture et du Commerce

COMM UNIQUE
Mesures de quarantine relatives au charancon mexicain de la
gousse du cotonnier

,Conformliment a l'artiole 3 de l',arrktE du 26 FvrTier 1935, et d'aprcs
rapipont de I'Arir,,.,1n,- en Chef dlu Service N:tricmal die la Prod'uctioin
Agricole et de 1'Enseignemient Rural, les regions .r6purtAes infestees
de charancon umexicain du c,'tlmnnit.r sont di1,imit&es confine suit:
1) La region des Gonaives, jusqtu'A Saint-Michel, inclhuisivement,
vers le Plateau Central, et jusqu'au monument de Per'itsse, vers
St.-Marc.
2) tout le cldpartenrent (du Sudl.
3) Le d6partemenit de l'Ouest juisqu'A Mi\lnt-Rontis, indliusiveinent,
vers St-Miarc, et ju~squ'A Terre Rcuge, vers YMi.rebalais.
Port-au-Prince, le 11 J~anvier 1937.
Le Secretaire d'Etat de l'Aaric-uni1ire: AUGUSTE TURNIER
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR
Pour oopie conform:
Le Chef de Division:
Dr. Marc Mall'val






KL'L Lr IN DES LOIS ET ACTES


REGLEMENTS DE QUARANTINE

En vertu decs di- 'l-ili,,- de l'Arrte du 26 fev.rier 1935 et du
Conimiu.nique des SecrLtaires d'Etat de l'Agicul'li uire et du Commerce
en date du 11 Janvier 1937, les rgilem.ents suivants seront applliques
A partir de ce jour:
A Mesures de contr6le a appliquer a la diligence de la
Garde d'Haiti

1) Supprimer lie post d'Ennery; en talb'lir uln autre A St.-Michel
Carrefour de 1'Attalaye et exercer a ce dernier poste un contr6le per-
manent de jour et de nuit, pour prohiber tout transport de sacs, vides
non munis de certificate de st6rilisation, en direction de Maissaidte;
2) Maintenir le poste permanent, de jour et de nuit, au monument
de P6risse, en'tre Gllivmie_, et Dessalines, pour prohiber to-ut transport,
en direction de St.-Marc:
soit de slacs vides non munis de certificate de sterilisiationi
sokt de cotton, soit die graines de coto.n.
En o.utre, avoir a ce pu.ste uone garde sfiifisaunte pour exercer la
nii-ine surveillance dians lia savane avoi.siniante.
3) Suipprimer le poste de Lully, en, tablir tin auitre A Mont-Ronuis
et exeroer a c'e ,dernier post un con'tr6lle permanent, de jour et de
nuit, pour prohiber tout transport, en direction de St-Marc:
sloit de coton,
soit de graines de cotton
soit de sacs vides non munis de certificate de sterilisation.
4) Exeroer, ian poste de Terre-Rouge, un contr&le permanent, de
jour et de nuit, pour prohiber tout transport, en direction du Plateau
' eCntrail, de sacs vides non munis de certificate de sterilisation.

B Mesures a appliquer A la diligence de administration gen6rale
des Douanes
1) Aux Gonaives: Interdhire:
a) db'emnbarquiemient du cotorn en graines;
1,) l'c:lll,iarjlumnlc t de graines de cotoin, sauif A boird de voiliers
ou de bateaux A moiteur allan't directernert A Port-au-Prince,
sans 1 -_-Je .;
c) l"exp6dition, A biord de vlli;bers ou de bateaux A moteur, de
*sacs v i',"., non munis de certificate de sterilisation.

2) A St-Marc: Intetndire le "''l.arqrutr.elt du coton provenant de
de tout auttre port de lia RipuiblAique ou, de la Gonhive.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES


3) A Port-au-Prince: Interdi-re:
a) l'enmlbarqutemein't de ooton en grains cou de grains de cotton
A destination d'autres ports hlaitien,s;
b) 1'expediticon, A bord de voiliers ou de ba.teaux A n moteur, de
saas vides, non munis de certificate de st6rilisation, a desti-
naticn d'un port queloonqute situi atu Nord de Port-au-Prince ;
4) A MiragoAne: Interdire I'exIedition de coton en graiuic- ou de
grains de coton a destination d,'un port situe au Nird de
Poirt-iazu-Prince.
5) A Petit-GoAve: Interdire 1'expi6dition die coton en grains ou de
graines de coton A destination d',un port situe au N',ird d'e
Po rt-au-,Pri.nice.
6) Aux Cayes: Interdire ilexpdlition de cotoin ein graines ou de
grains de cotoln A destination d.'un port situie au N,,i-d de
Port-,au-Prmice.
7) A Jacmel: Interdire 1'expedition de coton en grazines ou d&e g'rai-
nes de cotton a destination d,'un port situe, anu N,,rd die
Pcrt-au-Prince.

C Mesures a appliquer a la diligence de I'administration
g6nerale des Contributions

a) Auicun vo'ilier, ni bateau a moteur *ne p'eut charger du. cioton
en grains i uin port 6iii'L,-..'ii, situ, entire Anses-A-Pi~tres
et Mornt-Rouis, y 1mp-lri ces deux ports. a destination n d'un
,port situ. au nord die \l,.iit-Rouis.
1b) Aucun voilier, ni baanu a niotcur, ne pent quitter un port
iL'!C ,Li'inu sitnd'e au nord des Gclnaives avec un chargement
de cotton en graines, si cc n'es't a destination dies Gonaives ou
d'un port interumediaire.
D- M Msures a appliquer A la diligence de la Compagnie
National des Chemins de Fer.

la) Tout ahargement de coton en grains oul de gr'aianes d:e cotton
est prohib6 en.tre Port-au-Prince et Mont-Ronuis incilusive-
inent, en direction de Sit.-Marc.
b) Aucun sac vide ne pieut ktre c'harg- A Port-au-P'rince. s'il
in'est ac:,-, I -,a:2 I.! d'un certificate de sterilisation.

Pour c' i.,iv conform:
Le Chef de Division:
Dr. Marc Malval





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


CERTIFICATES DE STERILISATION

Les certificates de sterilisation don't il est question- dans 'les prsen.ts
Ir-glcn.conts ne peutvent Etre ,!',li'rxC que pla.r un agent qualifi6 dul
SNPA & ER, et ne sont valalles quie poum un tiqjqp, tres court, afin
de I-erv.enir tou;te fraud.
Les agents auxquels ii c, il)l, le c,,ntir',le de ces certificates doivent
donc peter une attention speciale aux dates qui y figurent et se
montrer albsoluhnient intranlsigeants 1'eg-ard de certificdat's pgrimrias. 11
leur .es't (g1i0'ii lunt demanded de bien verifier si le noiilabre de sacs
correspcAdinl a cekli mn:ntionn6 dans les certificates.
LApr-.s c,nlt-rl!c, ces centificats seromnt retenus aux postes suiva'nts,
A la disposition du SNPA & ER:

1) Garde d'Haiti:

St-Michel de l'Atadilaye,
Perisse,
Ml,,nt-R,,ti1.,
Terre-Rouge.

2) Douanes:
Ports de Gonaives,
Port-au-Prince.

3) Compagnie Nationale des Chemins de Fer:
Gar-e de Port-au-Prilnce.

A lIa d(.l'ivran.ce des certificate, i:l; sera exig6 par le SNPA & ER,
ind6pendamment du cofit de la st6rilisation des sacs, un centinve de
goalrde (G. 0,01) plar sac; le minimum exi.giblle sera die vingt cinq
centimes de gourde (G. 0,25) par certificate.
Ind;6pendanimjent des miesures de contr6le a lpiliquer par les d'if-
f rents Servirces, danrs les cas ci-diessus dleternin6nis, i. app.art'ie'nt tou t
spciailement a:ux agents agricolies et auix agronlonmes du SNPA &
ER de vei;ler, d'une fac -ii gen',irale, A la strict execution de's disposi-
t'iolis de 1'arrt, dnu 26 Fevrier 1935, de dresser proces-verbal de toute
contravention qun'ils auront constatee et d(efrer les contrevenants .
la Justice d'e Paix -.,rinltinte.

Port-au-Prince, le 11 Janvier 1937.

Pctur copie conf'o, rme:
Le Chef de Divisio'n:
Dr. Marc Malval





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu les articles 15 et 22 de ,la loi du 5 fevrier 1923;
Sutr le rapport d'u Secr6tai're d'Etat des Finances, et de a'avis du
Conisueil des Secretaires d'Etat;

ARRETE:
Art. ler.-Est aipprouve. e la liquidation la somrne die Cinq cents
gourdes (Cide's. 500.OO) par rnmois, de La pension de Mr. Tipihaine,
ancien Juge an Tri'bunal dce Cassaticn.
Art. 2.-Cette pension sera insorite dans Ile grand livre des pen-
sions tenu a la Secrdtairerie d'Etat des Finainces, pour extrait 1in itfre
dc;iivr-. an pen-sionn'aire, conformniment aiux (disipo-itin., de la loi en
la matiere.
Art. 3.-Le present arrkt6 sera pubhli et ex6cut6 A la dil.igeince du
Se'cretaire d'Etat des Finances.
Donned an Palais Na\tina.l, i Port-au-Prince, le 18 Jlanvier 1937,
An 134nm,e de 1'Indpenrdance, an IIInnme de la Liberation eit de la
Rc..-Rbatiratifin.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat des Finances: GEORGES N. LEGER




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUB

Vu les articles 15 et 25 de' la 1'oi du 5 fdvrier 1923;
Sur le ra ,I ,i t du Stecri-taire d'Etaat des Finances, et de I'avis du
Conseil des Secrdtaires d'Etat;

ARRETE:

Art. 1er.-Est appi', ,u', la liquidation A la som:me de cent cin-
quatlate gourdes (Gdes. 150.00) par mois, de la pension de I' ,nsieur
Marc Abraham, ancient Suibstitut du Conimnissaire du G'ouvernlenent
"-'- !le T'ilb rr de Cassation.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 2.-Cette pension sera iniscrite dans le grand livre des pensions
tenu a la Sccrtair( rie d'Etat des Finances, pour extrait en etre dali-
vrc atn pcsiorl'airc co'nforn lCm, ltt atux (dij *l,,itiin- de Dla Loi en
la niatiire.
Art. 3.--L.e presenlt Arret6 sera execute a la diligence diu Secre-
taire d'Etat des Finances.
I)onne at Palais Natiriial, a Port-au-Prince, le 19 Janvier 1937,
An 134&n;-e de 1'Irndeiendance, An III&l:e de l!a Lib.ration et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le I'rsident:
Le Secretaire d'Etat des Finances: GEORGES N. LEGER




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'art. 75 de 1a Constitution;
V\u 1'arr&t6 du 30 Septemlbre 1935 stir l'enseignenmiont se-ondaire;
Considerant qu'il y a lieu de naoidifier Fart. 7 du suis-dit arr&t6;
Consid,&rant que les course des allasses pireparatoires des Etalblisse-
nJents stecccnd'aires ne destinent pas les e61ves qui les frequentent A
l'obtention du C.E.P., 6tant donned que l'enseignement dispense dans
oes cl'assles. n'a d'a.tvtre but que celui d(e prparer ,es elieves a suivre
lIes cours des classes secondaires;
C .,i ii' rLt, d'*'Jillbir.-,, que Le progranime suivi dans les dites
classes prtl aratoires est different dans presque tWouttes s.es parties, de
celui qui est iiilw-.n dans les &coles prim-aires preprement dites pour
l'olbtention du C.E.P. .;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat de 1'lInstruction P'utlblique;

ARRETE:
Art. ler.-l,'art. 7 de l'Arret. diu 30 Septemibre 1935 sur r'ensei-
gnement seoondaire demeure ainsi modifi6:
Apt. 7.-Pouir Dtre acddnis mn sixinme d:ans les Lyce6es, 1'6ilve doit
etre muni du C. E. P. et st bir, avec stcivces, A l'etablissemen't, tiun
examen d'entr-e.
L,'Itsspecteur des Ecoiles ne devra d6livrer des cart-es d'lahdkission
'fa:i-x (CZvcs ava~1t satisfait aitx conditions ci-dessus.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Dans les autres taiblissemnents d'enseignemennt secondlaire, Pexamen
de passage seul suffit pour Etre admis dans la mniime cllasse.

Art. 2.-Le present arrtei sera execut6 A la diligence d.u Secr&
taire d'Etat de 1'Ins~truction Publ'ique.

Donned. au Palais National, A Po'rt-au-Prince, le 28 Janvier 1937,
Am 134eme de l'I'nd:pendaince, An IIIeme de la Liberation et de la
Restau ration.
STENIO VINCENT
Par le Prsident:

Le Secretaire d'Etat de 1'Instruction Publique: AUGUSTE TURNIER




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'artiole 35 de [la Constitution;
Vii 'article 2 de la Loi du 13 Juillet 1926;
Conrsiderant qu'i:l y a lieu de prcscrire le chminmge des Services
Publiics pendant les jou:rs gras;

ARRETE:

Art. ler.-Les Services Publics, le Commnerce et les Ec Des ch6-
meronlt Ile lrmndi 8 Fevrier courant, it partir de midi, et le mlardi 9,
t-oute la jloumln&e.

Art. 2.-Le present Arrete' sera 1puIlii eot ex.icutit A la diligence des
Secr&taires d'Etat, ohacumi en ce q.ui le concern.

Donned au Palais National, A Pont-aur-Prince, le 4 F&vrier 1937, An
134eme de l'IndC tdrldince et An IIIeme de lia Liber'ation et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:

Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vnu D'art. 35 d(e la Constitlution;
\71 1l'aate constitutif et Ies -.rttLt., dIe la Societe Anionyme dinom-
nree <(West Indies Telephone Co.);
Vu l'es articles 29 A 37, 40 et 45 du Cc!de d'e Comrnm'erce;
Sur le ralipulrt d'u Secr6taire dE'Btat du Colnimer'ce;
ARRETE:
Art. ler.-Es't autori.s6e la Socii&t Anonyme denwomlnmee ((West
Indies Telephone Co.), forni&e par atte public en date du 20 Jan-
vier 1937, enregistr.
Art. 2.-Cette autorisation acniporte pour la Socit, 1F'obliigation de
se conformer aux cllamuses du cilrtr-ut du 24 Fevrier 1936 accjordl6 a
M. Fred. T. Madseon et notanimlent a l'artidl'e 8 duidit contract rel'atif
A I'eniiipl.ii du ict.-ronni.1 ha'itien.
BEIe est aocordle, en oe qui ,a trait aux autres activists de l'a So-
ci'dte non coiuvertes par le susdit contract, sous la reserve express
que 75',: au nioins des salaires soient r6parti's entire les enlployes
Hiaitiens qui seront engag6s par la susidite Socite,.
Art. 3.-So~nt apprc-uves, sous les reserves et dans les limits de
la Constitution et des lois de lla Ri6publiqlue, l'alcte constituitif et les
statuits de l.a dite Societe, cuns'tatit- par actes piublics requs au rap-
po.rt de Me. Edouard Eustache K6nol et son colllegue, notaires a
P.ort-aauiPrince, en date du 20 Jainivier 1937.
Art. 4.-Le present iarrt6b sera public d6t exe'cu't. A la diligence du
Secretaire d'Etat du Commerce.
Donne au Palais National, A Port-au-Prince, l'e 30 Janvier 1937,
An 1346me de I'Ind6penda'nce, An III6,me de la Liberation et de la
Restaunaiti on.
STENIO VINCENT
Par Ie, President:
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR


SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE

Le D)partement de la Jlustice avise l'e public que d'aprs les pieces
qui lui ont 6t6 comm'uniquces par le sieur Jean Louis Lubo-nis, le dit
sieur est ne en Haiti, d'origine afri.caine.
En consequence, il est haitien, c,-mforn-,rmncnt 5 la loi.
Port-au-Prince, le 6 Fevrier 1937.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu les articles 35 et 47 de la Constitution;
Vu les artiolcic 9 et 10 de la loi du 18 Juill'et 1935 stur la retraite
et la pension mililtaire pou.r la Garde d'Haiti;
Consider rant qu(e les inunilrtln-s de la Garde d'Haiti ci-dessous d&-
signe.s, scnt deven-us inaptes au service actif sans auctune faute de
reur part, et que leur inca,pacit6 physique, diment constaite pnr un
Con'sei'l de Revision, est survenue a occasionn du service;

ARRETE:

Art. ler.-L'Officier et les .iirc',',, don't les nomis s.uivent sont mis
A la retraite A demi-solde a partir du ler Mars 1937 et leuar pension
est li.quidee conmime suit:

Grade: Nom: Moatant Pension
Gdes.
Capitnaine Pierre M Belliot..................................... 437.50
Soilidat Ailbent M ervilus ............... ........................ 25.00
Solidat Paul Hlector ............................................... 25.00

Le mnontant pr&vu par cet Arret6 sera tir6 de la caisse d~e Pension
de la Garde d'Tlaiti.
Donned a.u Palhairs Naitii i,1. ii Port-au-Prince, le 11 Fevrier 1937,
An 134emne de l'IndieJendance, An IlIine de la Liberaltion et d'e la
R estauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat de 1'Interieur: F. DUVIGNEAUD




LOI

STENTO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu lartidle 21 de l'a Corlrstitution;
Vu les articles 4 et 5 de la loi du 16 Avril, 1936 sur le Buidget et
la Complta'bilite Pub'lique;






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Vu Ile 1'lcret de I'Asseflrl:e Nationale en (late d(u 23 Mars 1936
samctionnant le Irotocole aaditionnel au Trai.t6 du, 21 Janvi'er 1929
i..i'n, entire la R;lul liivi'c !'Ilaiti et la R6publ'ique Domi'nidaine et
nl,. ttant fin au litigc des frontieres;
Vu le protowoile du 9 Mars 1936, les inmnoires et proics-verbaux
d'tclhrange des raLtiicati, n, y annexes;
Vu les arret6s des 19 Juililet et 22 )ctobre 1936;
Considerant que, en execution du Protocole sign a5 Port-au-Prince,
le 9 Miars 1936, la Commission de dIlimitation des Frontieres a fait
des etudes et des avant-projets d'une route international a cons-
trui're par .es deux Ertats et don't les frais seront supports par
parties gal'es par les deux Pays, route qui assurera lia conmmoditte de
transit trant pour les citoyens dominicains que pour lies citoyens
hait'iens;
Gonsiderant que le coft des travaux de construction de cette route
international y comprise l'6tablissement die deux grandis points a la
Passe Gacao,s d,ans le fleuve Artibonite et A la Passe Tillori dans la
riviere Libon, a et6 value la some de 450.000 dollars;
Considerant que les travaux ont et& effectirement cimiwaenc&s dans
les diliais prevus au Protocole; qu'il inmporte, pour la continuation
die ces travaux que l'Etat Haitiien mette ia La disposition des Membres
tc.lmiicitr.s de la Coarnmils'sion des FrontiTres une troisinme tranche
de sa quote-part qui est de $225.000 dollars ou Gdes. 1.125.000;
Considerant qu'il n'y a pas d'allocations prevues au Budget a ces
fins et qu'il est urgent d"y poiurvoir;
Sur Ie rapport des Secretaires d"Etat des Relations Exterieures et
des Travaux Publics;
De I'avis crijt Et motive du Secretaire d'Etat des Finances;
Et apris d.liberation en Conseil des Secr6taires drEtat;

A PROPOSE,
Et le Corps L6gi slatif a vot. d'urgence lia loi, sluivante:
Art. ler.-Il est ouvert au Di6partement des Travaux Publics un
Credit Exitraordinaire de Cent Cinquante Millie Gourdes (Gdes.
150.000.00) valeur representant la troisieme tranche de la quote-part
diu Gouvernement haitien danus executionn dens travaux de la cons-
truction de la route internationally Dominicanor-Haitienne.
Art. 2.-Les voices et moyens de ce present Cr6d'it seriont tir6s des
d(ispo'nihilit6d du Tr6sor Public.
Art. 3.-La presente lioi sera ex6cut,6e a la diligence des Secr&-
taires d'Etalt des Travaux Publiscs et des Finances, chacun en ce qui
le concern.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Dc-,rn6 au Pailais d'e la Chian-;bre des Depjutes, le 10 Fevrier 1937,
An 1341hne de 1'In(ciEendance et III:me de Pla Liberation et de la
Resta u.rat ion.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secr6taires: ED. P1OU, C. POLYNICE
Dounnie la Maison Natiorialle, a Port-au-Prince, le 11 Fvirier 1937,
Amn 134en-e de l'Idcpendaince et IIIn-me die la Lib&ration et de la
Restauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: CH. FOMBRUN, J. R. NOEL

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President die )a .Rpt.ltrliq'u ordclrnne que la Loi ci-dessus soit
revetue d'u Soeau cLe la Republique, inrprimne., puhliee et ex&cut&e.
Donlr6 au PaIlais National, A Port-,au-Prince, le 12 F6vrier 1937,
An 1346nie de .1'Ind,6pendance, An IIInm1e de l'a Iiberatioln et de la
Se-.tIt: ; rati, in.
STENIO VINCENT
P'ar le President:
Le Secr6taire d'Etat des Relations ExtCricures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics: A. TOVAR




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

\V I'artiol;e 35 dle la Co.nstitution;
\'tu la loi du 24 Sct.ptli;'l,l'. 1860;
Cciisid&ran't qut'il y a lieu d'aacomplir un acte die clnmence en fa-
veur de clii.''.ltl u preveinus qui se scnt signal',Is a laI bienveil~lan.te at-
Vjontion cu Goutvernement tant par leur co'ndiuite paisible et sfage,
c:e par leur sincere repentir des faits (qui leur sont repr ,ich,;
Sur le rapport des Seoretaires d'Etat de la Justice et de l'Interieur;

ARRETE:

Art. ler.-A,nmisitie plei ne et entire est accordi{e, sous la reserve
des droits des tiers, s'ill y en a, aux sieurs: Leon Magloire, Augu-uIstin
B6lizaire, Gianville Bernard, Joseph Michel, Darius Magloirie, Nacius
Michel et Max Duvivier, A l'occasion des poursuites r.pressives diont
ils sclt ctti 11, i1 ent l'objet dans la Juridiction du Cai,-Haitiein.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


2.J--e present arrete sera pubJli.6 et exectet,6 a la diligence
dies Secr&taires d'E at de l.a Justice et de r'InteArieur.

D1)oin aIu adlaiis Na:tillnal a Port-ati-Prince, Lie 12 F&vrier 1937,
An 134me e de l'iil'ld.4nciii- An III me de la Liberaition et de la
Rest au ration.
STENIO VINCENT
Bar le Pre6sident:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secr6taire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de I'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER
Le Secr6taire d'Etat des Relations EPxtrieures et des Finances: G. N. LEGERI



ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

VMu i'Article 35 de Ila Conil'itui tuitl;
Vu :la loi du 15 Avril 1935 concernant le tarif minimum et le tarif
maximum des droits d'imnportation;
Vu l',arr&t% du 15 Avril, 193$, determinant les pays auxqu:eLs e'st
aoeord4 le benefice dui tarif minimum des droits d"imporitatioln;
;GcQnsd,6rant qtu'il y a lieu, en conformity d'e l'art'ickle ler de la
susdi.te loi, d'accor'der le benefice du tarif minimum aux marchan-
dises, artioi.-i, denr6es ou proiduits .(,riginairc- de I'Isi'ainde, vu que
les export.a~ticns dce ce pays en Hlaiti, durant Fi'anne financi&re 1932-
1933 n'ont pas dq1 a.- tun demi p. ICO la valour tuotaile des impor-
tations ha'itiennes;
Sur le rr1I1,- rIt des Siecr6taires d'Etart des Relations Exterieures et
du Com-nmerce;
Et (:,r~'> d6lil e .,ti' n en Conseil des Secr6tair:es d'Etat;

ARRETE:
Art. ler.-Le bI6ndfice du ta~ri'f minimum privu A lI'Art. ler'. de la
loi du 15 Avril 1935 est acco.rd6 Ai l'sla.nde.

Art. 2.-Le prcsient Arr&t6 sera pttblii et execut6 A lia, d'iligeince des
S :i'r(L;ir.L s d'Etat des Relations Extarieures et du Commerce, chactun
en ce qui le concern.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Donned au Palais National, A Port-au-Prince, le 17 Fevriier 1937,
An 134,n-e de l'Ind6rondiance, An IIIJme de Da Lib.ration et de la
Rc stauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures: GEORGES N. LEGER
Le Secritaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR




LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

V-u l'article 21 de l!a Constitution;
Vu .les antidl'es 3 et 5 de ia Loi du 16 Avril 1936 sur le Budget et
la Conilptahbil'i.ti 1 Publique;
Consildrant qu'il y a lieu de pourv)ir a l'insuffisance duiment cons-
tatee du Credit de l'arti-dle 193 du Budget;
Sur lie rapport du Secrktaire d'Etat du Conmerce;
De 1'avis Iecgit et mIotive du Secretaire d z'' [ des finances;

A PROPOSE,
Et hlc C(rlys L16gislatif a vo te( d'urgence la -Loi suivante:

Art. ler.-Un Cr6dit suppl6mentaire de cinq mille gourdes (Gour-
des 5.000) est (ouvert a I'artiole 193 du 'Budget de I'Exercice en course,
pour achat *de Sacs (lestin.s au transport (ce in 1 Jc11 postale, tant A
!'int',rieur du Pays qu'it 'exterieur.

Art. 2.-Les \oies et Moyens de cc Credit seron~t tires des dispo-
nibil'ts cut Tr7s1:,r P'ublic.

Art. 3.-L-a present Loi sera 1ul'.','. et executee a la ,ililigc c( des
Secretaires dl'Etat des Finances et du Coamnmerce, chacun en ce qui
le concern.

Donn6 A .I1 C hanulin. des DEjyutes, A Port-au-P)rince, ce 17 F.6vrier
1937, An 134eme de 1'Indei endance, et IIIme de La !iberation et de
la Restauratio1n.

Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POIYNICE




BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Fait a a M.ci-, Naitionale, P'urt-au-P'rince, Ie 18 Fvrier 1937,
An 134enie d'e I'lnll:1 ,I. ii et Iterlie de la Iibhration et de Ia
l f . ,, i t i!
Le President: LS. S. ZEPHIRIN
Les Secritaires: CH. FOMTBRUN, R. LEMAIRE

AU NO()M IE LA REIP'UBLIQUE
Le President de la R l.',lTiI', ordonne que la Loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la Republique, imlprimiee, pub:lie et executee.
I)ionrn au Paliais N:r.iii.il, a I'ort-au-I'rince, le 20 Fevrier 1937,
An 1346mre 'de l'I1,ndlpeiid Ance et An iIIinme d'e ,la Liberation et de 1la
Restaur.ation.
STENIO VINCENT
Par l'e Presildient:
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat des Finai.ces: GEORGES N. LEGER




LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu.u I'arti.ole 21 de la Constitution;
V\u iles ilois ,des 26 Juil:'et 1926, 25 Juillet 1927, 25 Jui~l'ltet 1928, 20
Jui:llet 1929, 24 Septembre 1932, 29 Mars 1935 et 19 N-oveminbre 1936,
et I,e tarif des droits a l' 'miportat0ion .actue'Xe:mnent en vigueu'r;
Consid6rant qyu'il y a lieu d'admet'tre en franchise toutes publica-
tions ou iatffiches de p1ii ,.ag'andc touristique provenant de pays ac-
co rdant 'le mn.mie privLJNg-e aux arti=;les sinmilaires d"Haiti;
Stur -e rail irrt des Secretaires d'Etat ,du Commerce, des R'eliations
Extcrieures et des Finances;
Et alpr.1- dlihtrati(.n on Conseil des Secrtaire's d'Etat;

A PROPOSE,
e C isatif Ca. vot6 d'Clli,. 'licc la loi suivante:
Art. ler.-Le Prsirldent de la RWpuhtbiqu: e pourra, par arrkt., ac-
c order 'a franchise dcuaniere A toutes fubl.cations ou affidches de
propagande touristiques provenant de pays accordant le meme pri-
1 aux aux articles similares d'Haiti.
Art. 2.- La :.r'- .r loi al.r,,-gc tountes lois onu idispc.sitions de 1,oi
quli lui sont c lntrairne, ct sera ex&cutee f la dliligence des Secretaires
l'i'i.1; des F'ilran ces et duI Commerce.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES 53

Do'nn6 A la Chamubrne d(es Deputts, A Port-au-Prince, ce 17 Fevrier
1937, An 134ime de l'Independance et IIIrnme de la Liberation et de
la Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYNICE

Donn6 ha lMaison Na.tional-e, A Port-au-Prince, ce 18 Fe&vrier 1937,
An 134mrne de *l!'Indp'endl.,nlce et IIInrie de la Iilrrtion et de la
Restauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: CH. FOMBRUN, R. LEMAIRE

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la R6publ~ique ordonne que la Loi ci-de'ssus soit
revetue du Sceau nde lia R6pulblique, inmprimvie, publi'6e et ex&iut&e.
DonneI au Palais NXatiuInal, A Port-au-Prince, ki 20 Fevriecr 1937,
An 1346ime de l''Indpendance et an IIIeme de lta, Liberation et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR
Le Secr&taire d'Etat des Relations Ext&rieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER



LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu il'article 21 de la Constitution;
Considerant que l'a mise en r'forrme des Officiers de la Garde &'Haiti
n'est pas prevue dans 'les Lois et Reg, elements TIgisslaint le Corps;
Consideran-t qu'i.l y a lieu il','t:l 'ir un Service .pecial chaTrg' d'y
pourvoir et .d'organiser la procedure A suiivre en pareil cas;
Su la proposition du Secretaire d'titat au Dpairtemnent d'e 1'In-
terieur;
Et de Favis du Co-nseil des Sec'rktaires d"Etat;

A PROPOSE,
Et le Corps L6gislatif a vote d'urgence la Loi suivante:

Art. 1.er.--Il est instktui, dans la Garde d'Haiti une ComnMisisio-n dite
<, ':a1..1--c a enquetter et A faire rapport A





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


I'autorit. mq.ic;ili; tk- sur les cas des Officiers de la Garde d'Haiti de
touls grades, qui pourront lui etre l6galement d6feres pour, 1.-inapti-
tudie prof( -.-i, 111 nll-; 2.--Mnaptitude physique.
Art. 2.-La Comm'ission de Rfornme constitute dans la Garde
d'(1kaiti tine jurisdiction -,1.-',.l tllie ne prononcera, pas de sentence
ex&eutoire. Elle 6mettra seuttlement des avis qui ne pourront etre mo-
difies cqitue dians un senls favorable i il'Officier objet de l'enquiete.
Art. 3.-La Co.nimission de RIforme sera ccnmlpose de quatre (4)
C. ',n"i. du Service d'e Li,gne, d'un M, ajor dui Service de Sant6 die la
Garde d'Haiti e't d'un Officier rai,ppIorteur.
Art. 4.-La Conmmissioan die RMfornle sieigera en vertu d'uln ordre
de convcmation d'u Commandant de la Garde d"H'aiti designant le Pre-
sident ,et ,les Memil)res de la dite Comrmission qui suiv.ra da,ns ses
traviaux la procedure des Cours Militaires de lia Garde d'Hiaiti.
Art. 5.-Lorsq,u'idll y aura lieu d'envoyer un tou pIliusieurs Officiers
devant une Conmmissilon de RIfornme, un Rapport spdeial sera prepare,
dans chaque cas, par le Grand Quartier G&eI'ral et trltalsmis A Son
Excellence le President de 1a Rputbll:ique qui d&cidera Cen dernier res-
sort de l'envoi die ce ou ces Officiens devant la dilte Comanlisision.
Art. 6.-Les terms des questions sur liesquels la Coinmiissiojn aura
a se ,pronaoncer ne pourr cnt etre modifies; elle ripondra plar l'af-
firmative ou ;.a negative sur Ie point de savoir si I'Offijcier objet de
l'e.nquete est dan',s Ie cas ,d'itre rformi pour I'uIne dies cause's enume-
rdes Jl'antiidle ler. de la present loi.
Art. 7.-Le resttltat de I'enqufte sera consigiiK- a la fin des minutes
des .praocs-verbaux signees de touls le's MeiAlbres et transmlises au
President de la RIpublique par la voie du Coinimandement avec les
recommrmandati'ons du Comllmandant de la Garde d'Haiti.
Ant. S.-L'avis de lia Conmimissiomn de Rforme ne sera ex&cutoire
qu'apres son aplprll ,.1tirn ,par Son Excellence lle P'rsiident de la R&-
ptublique, et la reform,e, s'il y a .lieu, sera exe6cuit6e par Mla voie de
i'ordre.
Art. 9.-Tout Officier pkit-c en ,position de reforme aura droi.t, s'il
a plus de Cinq (5) ans de Service, a une soild!e de rformne, qui, en
auoun cas, ,ne pourra dil,|".-scr Cinq Cents ('G. 500) Gourdes, caticufl e
sur la base suivante :
Viingt (20) ans et phts de service, moitiei de la sollde qu'ii1 percevait
au moioment de sa mise en reforme;
De quinze (15) A Vingt (20) ans de Service, tiers de la solde qu'il
I-ci'cev\ai't au moniment de 9sa nmi:se en reformne;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Moins de Quinze (15) ans de service, quart de Ia sode qu'il per-
cev'ait au moment (de sa mise en refo.rme;
Si un Officier est mis en position de reforn.e avant d'avoir fourni
(5) annies de Service, il n'aura droit a aucune solde ou pension; mais
. une indenlnit6 de six (6) mois di'a,, i *tim .ilt- ;.l.:.-l cas la va-
cance ne sera, pas ,-i.i;.llt dans le cadre avant un di'lai de Six
(6) nmois.
Art. 10.-LIes Officiers r6formes seront pays sous la rubrique
< ide :la Garde d"Haiti.
Art. 11.--Tout Officier reform avant vingt-Ciinq (25) ans dans
la Garde (d'Haiti y conmipris le ten-ips fioulni oonmme enro61 et cdlui
pess6 en r6fo.rme, sera nhis d'office a la retraite co-nformniment A la
I.oi de retrai'te et de penl!,on dte la Gard-e dI'IHaiti en ri.gin.Lir.
Art. 12.-L'Offi'cier r6forn-m corntirnuera a etre re6gi par les RWgle-
nients de la Garde d'1iaiti, portera le c:cstume civil et ne piourra pais
voyager en territoire stranger sans l'autorisation du Secretaire d'Etat
au D6partemnent de l"Interieur, sollicit&e par 1'interniediaire du Com-
mandant de la Garde d'Haiti. Ce dernier devra etre en tout temps, au
courant de I'adres.se des Officiers ref'orrm6s.
Art. 13.--Ie droit a la so'.,de tie r'forn,,e sera suis-pendtl en cas de
perte d.e la nationality haitieitne on par decision de Cour Martiale.
Art. 14.-En cas de I'L ii;(.r naticfnail, le:s Offiliers rifornims pour-
ront &tre appeles sous les drapeaux par (iecisions dte Son Excellence
le Presildenit de 'la R.uC1 in] |lUr. et exercerc nit Ies fonctio'ns qtui pou,r-
ront lieur etre co.nfi6es, apres exa:mon lh-'ilTin par le Commaindant
de la Garde d'HIaiti. Ils auront droit, pendant ce t A.un. a la totality
de la solde prevue pour les Officiers de meme grade en Service actif.
Art. 15.-La present loi albroge touts ,lois ou dispositions d'e 'loi
qui iliui so~nt contraires et sera ex6cut&e a la diligence du Secartaire
d'Etat dle 1'I'ntrienur.

Donn, au Rala:is de la ( lin:ll'tv des D,&piut.es Ie 24 FEvrier 1937,
An 1346nme de 'l'Indiependarce et An 3m,e de la Lib.6ration et de la
Restaulation.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secrtaires: ED. PIOU, C. POLYNICE
Donn, A la NMaiison Natio.nale, A Po.rt-au-Prince, 1e 25 Fevrier 1937,
An 134im.e .de i'Indeipendance et An 3Rme de la Lihb6ration et de la
Restauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secr6taires: CH. FOMBRUN, JH. R. NOEL





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


AU NOM DE ILA REPUBLIQUE

-Le President de la RepIul)blique ordo.mne que 'la Loi: ci-dessus soit
rev&tue du Sceau de l.a I,'rlulliqu' imprime, pu;bliie et execuitee.
Donne au Palais Natiimnal, 'a Port-au-Prince, le 27 F6vrier 1937, An
1346me de 'IinddpendLance, An 36me de l'-a Li'b4ration et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le Presiidlenmt:
Le Secretaire d'Etat de l'Int&rieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de I'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER




LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu 1'artidle 21 de la Constitution ;
Vu la loi *du 18 Decembre 1922 sur les marques de Fabrique et de
Commerce;
Considerant qtue les marques de Fabrique et (de Commlerce pouvant
&re 1'objet d'u.ne cessionn ou transmission entire vifs ou a tiltre testa-
men'taire, i:ll y ia lieu par c',&luequent de rgllementer 1'e'nregistrement
d(e toute cession ou transmission;
Considirant qui'iil y a lieu aussi *de rglementer le mode suiva.nt le-
quel seront revues iles modifications ou rectifications demande'es apreis
l'enregistrement des dites marques de Fabrique ou (le Con-merce par
suite d:erreurs onu onl,issions ;
Sur ile rapport idu Secr6taire d'Etert du Comnierce et de l'aviis du
C'inseiil des Secrtaires d'Etat;

A PROPOSE,
Et le Corps I.,Cgi.lntif a vote la loi suivante:

Art. ler.-La I mlnilc .d'enregistrement *de la cession ou transmis-
sion des marques de Fa.lriqlc! ou dde Comuimerce devra etre f;a'ite sur
un paper tin.mbr dIu type de 0.70 cents et sera acoomtpagnie de 1'ac'te
mirime de cession ou tran.smissi'o1n.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Et dans le cas oil la cession ou la transmission aura &ti faite A
l'etranger, il'acte qui la constate devra ktre pirc.ilallic-rint et dfiment
1,egalise.
Art. 2.-I- sera verse au Tr6sor Puiblic une taxe de 25 Gdes pour
dhaque enregistrement de cessio-n out transmission de marque de Fa-
brique ou de Com-merce.
Art. 3.-L'enregistrement de la cession ou tranniii-L.iiin ne sera
valuable q'u'ajpres le paiemnent de *la dite taxes A. la Bianque Nationale
de la R6pu1Mlilue d'Haiti et l'eFxp6ditioIn du proces-verlal d'enregistre-
ment ne seraa delivree au cessionnaire ou A ,son repr6sentant que sur
presentation iau D'partemenr t du Commerce diut Bordereau dlument
acquitted.
Art. 4.-I'enregistrement de la cession ou transmission d'une mar-
que de Fabrique ou de Commerce sera available pour la d.ur&e fixee par
l'art. 6 de la 1,oi du 18 D6cem'bre 1922 et s'ouimis A llafaculte du renou-
ve'hllement conusacr6 par le dit art. 6.
Art. 5.-Toutes contestation's relatives A ]a 'v.iliic de la cession
ou transmission des marques de F'abrique ou de Commerce seront
traneh6ees en tenant compete de la date de I'enrc.-itrement en Haiti de
la dite cession ou transmission.
Art. 6.-Toute demaiande de modification ou rectification d'une mar-
que de fabrique ou de commerce pour Erreur ou Omission imputable
au deposant, sera faite sur ,du paper uimbltlrr du type de 0.35 cts. et
le ptitionnaire devra, en otitre, acquitter tune taxe de quinze gourdes.
Art. 7.-II sera fait mention de cette modification ou rectification
en nma.rge du proces-verbal prevu i I'art. 4 de la Loi du 18 D6cemnbre
1922 stur la miatiere.
Art. 8.-Toute nouvele expedition du proces-verbal d'enregistre-
ment d'tine nmarque de FI;l riqlu. ou de Commerce ou de cession o0
transmission, donnera lieu a la perception d'une taxe de 15 Gdes. au
profit de 1'Etat.
Art. 9.-La pr6sente loi aibroge toutes lois ou dispositions de loi
qui lui sont contraires et sera ex6cttt6e A ,la diligence des Secretaires
d'Etat du Commerce et des Finances, chacun en ce qui l,e concern.

Donne6 la aMaison Nationale A Port-au-Prince, ce 25 F&vrier 1937,
An 134&me de I'lndlpen'dance et 3Rme de la Lib6ration et de la
Restauviation.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: Ch. FOMBRUN, J. R. NOEL






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


D)onne a la Clhain'bre des D-)puts, a Port-au-t'rince, ce ler Mars
1'3.7, An 134&nie de 1'In.d(16endance et 3t11m? de la Lib&ration et de
la Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYSICE

AU NOM[ DE1 LA RKI -UBLIOULE
Le President de la 1R1,ulhI''plui ordonne que la Loi ci-dessus soit
reve&tue du Sceau, de la R6puiblique, imiprim6e, pttbliee et ex6cut6e.
Donn6 nau Palais National, a Port-au-Prince, le 2 -Mar-, 1937, An
134&ine de :'Ind1FenidancAe, An 36me de la Li'he6ratio-n et de la Res-
tautration.
STENIO VINCENT
Par ibe Pr6sidlent:
Le Secretaire d'Etat du Commerce et des Travaux Publics: A. TOVAR
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de l'Int&rieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat de l'Agriculture, de l'Instruction Publique
et du Travail: AUGUSTE TURNER




LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu Particle 21 de la Constitution;
Vu la loi du 28 Janvier 1925, modificative de la loi cdu 27 A,)Ut 1913
et alr. ,gativc de celle du 29 Jui.l'!et 1''22 stir le s6jo.ur des strangers
en Haiti;
Conisiid6rant qiu'il est urgent de rglementer sur doe niuvilr.s bases
le s&jour des 6trangcrs en: Haiti, en vue d'assurer plus efficacement
la s,&ourit6 Ilul,'iliuei
Sur le rapport des Secretaires d'Etat de 'Intirieur, de la Justice,
des Finances et des ReIlations Exterieures;

A PROPOSE,
Et le Coups L.gislatif a vot& l'a loi su:vante:

Art. ler.-Tout tr anger arrivant en Haiti par mier ou par la voie
de l'air sera teni, soit A herd du bateau, soit au lieu d'atterrissage,
(de tdcliner A I'A~gcll d'Imiig-ratio~n, assist&, d'un officer de Police,





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ses noin et prrnonm, sa nationailit6, sa residence et lieu de naissance,
sa profession, les p)renomns et ages de ses enfants au-dessous de 16
ans voyageant avec Lui.
En niiumne tem;i ', il conlmiuniquera a 1'Agent .d'Tlliigr iti;,i avec son
passport, le recu de l'agence de la c.,lll,:n. lit Cle :L2 .vigai',on attestlant
qu'il est poss-esseur (d'ue soinmie l'au nioirns Cinq cents Gourdes s'ii
est seuil, et de Quinze cents Gdecs. s'il es.t ace. nvi:.;nC do sa fanimlle;
sinon, i1' sera contraint a retourner,' par inime voie et la C., i,,'igmllie
die Navigation oblligee de 1'ui donner pi:ti-agc.
En ce qui concern ilietranger arrivant en Haiti de la R 'i ul,;ique
Doininicaine I'ac:, in"lli-l--ment des fornmalites ci-dessus se fera au
premier bureau de la Garde que cet itr: i,;gr aura rencontre :,pr;'-
avoir traverse l'a frontier -. I1 sera tenu d'exhiber la somine exigiible
A l'offiicier (de service qui lui delivrena un certificate.
L'Utraniger en transit, aii-:si quite le tourist don't le sejour ne doit
pas dcla- s-cr quinze jnours sont exoneres des fiil.ialit(' prevues au
deuxihmne ou au troisiemc aliniba (Id present article.

Art. 2.--Dans le jour mnnie, l'Agent d'lnimigration dllivrera a
1!'officier charg- du Service de ii PoT'lice, une fiche sige signe de ui., da:tee
et certified sincere, contenant toutes les indications exigees A 1'article
precedent. Les indications ainsi transmises seront ins&res dans un re-
gistre speciall tentiu cette fin au Bureau de :'i I'odlice, tun extrait du
dit registry, sera tous les huit jours. achenmine au Mi'nistere de l'In-
terieur (Secti'on du Service de l"1Iiillllr:ttiin).

Art. 3.-D-ans les vinlgt qatre heutres de son arrive, Yl'6tranger sera
te:nu de fire ati Bureaul de la Police, soit 1,rI.- Ili.'1 i11iit, soit jpar
l'intermediaire de 1'HtI6al, de la Pensioiin ou de Masison ofi itl loge
sa dedlaration de residence, et jusqu'i ce qu'il ait obtenu un perliis
de sijour, iiI devra avi~ser la Police de t.cus changements d'MHteil, de
Pension, de .\lis,,i ou de x'i;k qu'il voud(lra effecttuer.
Cette declaration de residence sera eg''alement ins,r,6e dans le re-
gistre prtvu ii l'article pr6c&dent et placee au regard des indications
dej'A inis6r6es concernant l'itralg r.
La direction des hotels et des pensions de fainiille, ainsi que toute
perso-nn.e cliez (qui Ige un 6traingi r est tenue de veiiller A 1'ExsAcution
de 'la dite fornirall.it,., sous peine d'une amended de Cent Gd'es. En cas
de recidive de la part des hoteliers et des tenanciers des pensions
de famiille, ouitre la conldamnatibon ai l'ameinde de Cent Gourdes, la
licence et Ia patente seronlt retirees.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES'


En cc qui concerned to-ute autre pers)nne, 'a recid'ive entmlainera une
i,'l : iiii.,tiill 1.(u douibl'e de 'anen:de ct tun ellr'i'ri.iilnneml cnt de un
a deux miois. En cette nmatiere, le jIi, li.tt; sera ex6cutoire nonoibstant
.,ip '.ti(hlli apill 1 ou pourvoi en Cassation.
Art. 4.-L',tranger qui aura s.atisfiait aux prescriptions des ar-
ticles I et 3 de la pr6sente loi et qui voudra pro'longer son sejour en
Haiti, sera enu quinze jours appres la date de sa decdlaratio-n de r6-
sidence, de produire sa demand de permis de sjour au Minist&re de
L'Inte6rieur, s'il se tient a Port-au-Prince et au Bureau de la Pr6-
fecture de sa residence s'ill se ti-ent dan-s toute autre vile de la R6-
lpub'liqtie.
Cette denmande sera faite sur paperr li:bre et sera accompiagnee"
1 *du r6e6piss6 de ',i Baanque Natio.nalle de la Ripubliqtue d'Ha'iti ou
de l'agent des Contributions attestant que l'etrr.ger a vers.6 A la dite
Banque o.u a11 dit Agent la soomne de Dix Gourdes pour l'obtention
du permis de s6jour; 2 d'un certificate d'immatriculation que 1'6tranger
se sera fait octroy'er 1par sa ligation on son Consulc;t; 30 de quatre
exneml)ai.res de sa .li't:,iigra] lii.. (type photlo-,pa'sseport) ; 4 d'e son
p asse]port.
Art. 5.--Les denmaldes rescues par les Pref'e.ts seront, avec les
pieces qui les ascCCln. : I t, tranisnlises sans retard au Minist&r.e de
l'Intdrieur.
Art. 6.-Le permits de s6jcur sera tir6 d'un registre a souiche. 11
sera sign:6 diu Mlini.,tre de l'Int6rieur et de I,'&tranger qui F'a demand
et c. q.liurt rai ave: la *.lt-,, de l'Inte6re:ssi, to.utes les indications pr6-
vues a P'arti.ale ler de la pr6sen-ivte loi.
Ce permis devra, en outre, ktre vis'6 par ie Bureau de la Police
du lieu de r6sidenice de l'dtranger.
Art. 7.-J-Ie pcrmis de sejour n'est va:l,.e que pour un an. Apr&s
I'cxpiratxcn dle ce dck:l:i, 1 devra dtye relioItveie moyennant le paie-
inent de la taxe de Dix Goiurdes, sauf .pour iles &:liOngers po'uvant &ta-
blir qu'i'!s cnt an n-ci :s cinq an,s ,de r(.sidlence continue et dont le
premier perm:s sera -;mn' Imn,-t vii5s chaque annee.
Art. 8.-Les (li-', iiti,,.:. des articles 4 et 7 ci-dessus s'avlL'iquen't
A tout stranger m;ajeur residant en Haiti. Ceipendi'nt le permils de s&-
jour peut dtre ddlivre' conjointemnent au nmari et A la fenimmje a.insi qu'A
lieuars enfa-n-ts mirneeurs.
Les 6trangcrs n inruns de 16 ans mais qui travaiillent en Heaiti
sont astreints aux flrlrait ls du permits de s.ijonur. En ce ca~s, le re-
couvrement de Ila taxe pourra etre poursuiv'i c'o'ntre Ia person'n'e chez
qui travaille le mineur stranger.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 9.-L'etranger mun: de son pcrnmzs de sAjour, qui desire cihan-
ger de residence pFur se fixer dar-s une autre comnnmune de la R&-
publique, devra en donner avis par 6ic-rit au Di6partement de l'Int-
rieur ou fire viser son permn;is de sejour tant par le Bureau de la
Police du lieu qu'i'l qu.itte que par celui de sa 1n -uvi'e residence sous
peine d'annuliation d'u di.t permits pour le temps qui rest A courier.
Art. 10.-A premiere requisi:tion d'un agent die la force ,ublliq.uc,
l'etranger sera tenu de communiquer son permis de sejour. Le refuse
de communiquer sera possible d'une amende de Cinquante A Cent
Gourdes, A prornoncer par le Juge de Paix sur avis &crit qu'il aura
requ de IFagent de tl'auto-ri-t6 A qui la communication du permis aura
kt6 refusee.
Art. 11.-Le defaut de la dc2laraticn de ri-sid~ence prevue a l'ar-
ticle 3 et de la demand de permits de sejour prevue A l'article 4 de la
prisente .loi pourront entrainer, centre lF6tranger te'lles measures de
police et de siret6 que le Departement de l'Interieur jugera utile de
prendre.
Art. 12.-IL'tranger demandeur en justice qui n'est iuni d'aucune
patent, sera tenu d'iiidiquer le nuniero de son permis de sejour, pour
l'annee en cofurs, doans l'acte i.ntroductif de I'instance. sous peine de
vooir surseoir A statue sur sa clemande ju:sq.u'a production du dit
permits.
Art. 13.-Tlutc personnel qui sciemment -- 1, i -icra un &ranger non
muni de son permnis de sejour sera passili'e d'une amended de Deux
Cent Cinquante A Cilnq Cents Ci u i'., a prolloncer par le Tribunail
Correctionnel toutes affaires cess'rntes, sa.n's remoise ni tour de rcle.
Art. 14.--L'tranger expulsi du territoire haitien et qui serait rentr6
sans I'autorisation dlu Gouvernement, sera mis en etat d:'arrestati:on,
et ne pourra en aucun c. -s, obtenir du Mi ii t.rcr Public ou du Jiuge
de '.a .,u-'c la lil-ert i)rc vis. oire. DW f6ir au Triil rii,:a1 C.,rirectiinnltl.
il' sera condanmini a un enl ,irosnnemnlent de 3 mo:s a 6 mi )i's et a u'ne
amencde de Mille a Deux Mlil, Gades. Le d(llinquaant ainsi c.ondannmne
sera a l'expiraticrn de ,,a Feine, enibarque sur le premier bateau en
partance.
Art. 15.- So.nt exempts de l'.c. ,n',1 iii. l t des f,-rilialit,^ rella-
tives au permis de s jour: 1 les A\gents Diplomatiques et les men-
bres ce leur perscncmncl, 1,es Ccnsuils Gc-n&,raiux, Conisun.s, et tous les
agents con'suilaires generalemient quelconques qui, outre les fo.nctions
Consulaires. n'exercent aurcune profession, ,.1't- iciOnlmerce, aucune
industries; 2 les n'tii l n,-, du clergy cathcI:ique ct les 'IMnistres des
Cultes i-ecor,:nus: 3 lkcs etravgers travaiIa;nt par contract pour le





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


(imcrier nement Haitien; 4' l'tranger qui traverse Ha'iti en transit;
5 ceux qui ycyagent en Ilk,iti cc Iim.e touristes ct do-nt le sejour
n'excode pais 90 jiours.
Art. 16.-JUn II\,I ",l r, nde la pr6sente loi sera affichei dalis tous
les Consulats ou A',,.- ,ii,* C, -ii'-u.(il. d'Haiti A F1"tr:anger.
Les Agents de navigation, maritime o'u aer:enne des.serv3:nt les ports
et villes d'Hai'ti sonlt ten:us 6galenm(nt diT'acfficher la pr6sente loi dans
leurs offices respectifs. La ni6mne obligation est faite aux hotels et
Pensions de fami'llle.
Art. 17.-Un rgilenement d'adrni n istrait ion publique fixera lles details
d'exescution de .la present Loi et le Presiden.t de la RWpublique pourra,
par A.rret6 alp porter des inrc difieations an d'it rg !emnen't au fur et a
measure que ,I'ex p'rience en d6mo'ntrera la nccessitE.
Art. 18.-La prlsente loi aibroge spic ail ement l'a 4loi du 27 AoDfit
1913 su'r le sjour de1s &tra.ngers en HIaiti et touted's lois ou dispositions
de loi q,ui lui solnt contraires, s1ans )prjljud'ice copend'ant de's accords
dipocnmatiques dce r6ciprocite cxistamnt actue'lrnement. Elle sera exe-
cutte Ai la diligence des Se.cretaires d'Etat de "'in.terieur, de la Justice,
des Finances et des Relations Ext'rieure0s, dchac'un en ce qui le
concern.
Donn a h ib \[ai,,,ii Nationale. ce 2 Mars 1937, An 134enme de l:'In-
d6pendance et 3.e. de la Lib6raticn et de la Restauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: Ch. FOMBRUN, J. R. NOEL
Donni au Palais de I;a Cham,hre des D':1nI:.'s ce 3 Mar.s 1937, An
134e&ime de 'I.ndl4pcndance et 3e. de la Li'b1,ration et de la. Restau-
ratioln.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYNICE
AU NOMI DE LA REPUBLIQUE
Le President de la R\,,pult'iiquc ordionne que lia Loi ci-dessus soit
revktue ldu Scea'u de la ReIpublique, inipriniee, pnubliie et exiautee.
Donne au Ilailais National, A Port-au-Prince, le 3 Mars 1937, An
134nr-e de 'Inid6pendcknce, An 36nme de la Libhratioln et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Pair le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD.
Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Viu les articles 35 et 36 de la Constitution;
Viu les articles 31 et 32 de ila Loi dui 6 Octobre 1881 sur les Con-
seils conmmunaux;
Considerant que l'Admi'nistration locale de Terrier-Rouge est iun-
firmde plar suite de l'a mlrt de Mli'-,rieur Horacilu.s Calixte, un des
a:sse.seurs, et qu'il y a ,lieu de pron ,der la formation d"une Com-
mission Communale pour gerer, jusqu'a.ux prochaines elections, les
interets de l'a Commune de Terriie'r-Roiuge;
Su: le rrappo': du Secretaire cd'E'at de l'I'ntricur:

ARRETE:
Art. ler.-Une commission cinimlp,,ie ide il\essieurs Miarc Vuis, Pr&-
sident, Agarus Lam.our et Gracius Edimnond,, nme'mlbres, est institute
pour gerer jus,(Iqu'aux prochaines electi-onis les int&&rts d~e l'a Gom-
mlune de Terrier-Rouge.
Art., 2.-Le present ArrEt6 sera pu'hlie et ex6cute6 a la diligence
du Secretaire d'Etat de 'Int&rieur.
Donni au Palais National, DPort-au-Prince, le 26 Fevrier 1937,
Ani 1346me de l'Independance et IIIme ide Ia Li'beration et d'e la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat de I'Interieur: F. DUVIGNEAUD




LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'artiole 21 de la Constitution;
Considerant qu'il imnpo:rte d'"assurer ,aux populations ru'reales une
protection speciale contre les abus qui se com'mettent A leur prejudice,
notamnment en ce qui co~ncern-e la possession ou la pro:pTriet des im-
meubles;
Consid,6ra'nt que la Loi du 11 Dcenmbre 1922 qui leur accordait
cette protection a 6t. abrogde par la Loi du 2 Septemlbre 1932;






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Considira, nt que la Loi du 2 Septemlbre 1932 a kt6 a son tour abro-
g-e par Iia Loi du 5 Septenibre 1934; que cependant, dans l'"numen-
ration faite A I'artiale 2 de La Loi du 5 Ser-teli-bre 1934 de's diff&rentes
Lois qui ont 6t6 abrogaes par la Loi diU 2 Septenibre 1932 et qu'eille
di6dlare remettre en vigueur, ne figure pas Ila Loi du 11 D6cem-
bre 1922;
Que c'est l une lacune qu':il y a lieu de comnbler;
Sur le rapport du S- cA'rl.C'rc d'Etat de la Justice;
Apres dIiJberation du Conseil des Secretaires d'Etat;

A PROPOSE,
Et Ie Corps L6gislatif a vote la Loi suivante:

Art. ler.-Toute affaire dirig-ee contre les justiciabies ta(blis dans
les Sections Rurailes, en mnatiere immobi:lii&re ou miobiiliere, doit etre
cointlnunniq-ute Huit jours an m'oils avant son. autditio'n par le Tri-
bunal Civil, au Ministare Public qui devra produiire un requisitoire
&crit donnant son avi's motive sur le different.
Art. 2.--Aucune execution de decisions judiciadires rendue.s par d&-
faut, soit par Ie Triibunaml Civil, soit par le Tribuinal de Paix et com-
portant ou inipli'quant expropriation, deguerpissement ou expulsion
des lieux ne poturra etre effectu,&e dl; :!. les Sections R'urales centre
les ju-ticialdles qui y sont ktablis, si ces decisions n'ont 6t6 au pr.al'able
coniimuniquPes au iMinistere Pubtlic. Celui-ci, dans les trois jours,
devra remettre au dpo sant, avec son avis motivei, les pieces com-
muniqnuies.
Si Ie Ministere Putirl,': estime qu'il n'y a pas lieu soit pour vices de
forme, soit pour violation, fausse interpretation ou f'aus'se applica-
tion de Loi, soit par simple mail jug&-6 d'aut.oriser I'ex&ution requise,
il devra, si la decision a 6t6 rendue par le Tribhunal CivilI, danrs la.
Huitaine franche, sous peine de prise A partie, appeler lies parties par
acte d'Huissier, A oomparaitre, dans Ie delai de Huit j'ours francs,
devant le Juge qui a rendu, ta dite decision.
Si la decision &mnane du'in Triibunal de Paix, I-e Ministere Puiblic, dans
Ie mmne deIai, d.(pl,,s.'r: au Greffe de ce Tribunal, utin Menoire r'su-
niant son avis et sur I'avertissernent que, par acte d'Huis:sier, il don-
nera aux parties de c.onparaitre A jour fixe, l'affaire sera A nouveau
&voqi6e et plai'de.
Si I'avis du Mini'stere Public est reconnu fondcL& Ia decision pourra
etre refor.mre, con-formn6ment A la Loi, mais si !'avis est rejet6 I'Etat
sera condamnnm aux depen.s.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 3.--la present Loi abroge tolutes Lois ou di-l'upition de Loi
qui lui sent contraires et sera ex cutee A la diligence du Secr"taire
d'Etat de la Justice.
Donned A la AIaison Nationale, A Port-au-Prince, le 4 Mars 1937,
An 134&me de l'Indtleidlanci,. et 3eme de la Libration et de la
Restauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: CHS. FOMBRUN, J. R. NOEL
Donni A la ClGhalnibre des D6putes, A Port-au-Prince, cc 5 Mars
1937, An 134ime de 'Indiepend'ance, et 3e. de la ii1'rr;itiiin et de la
Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secr6taires: ED. PIOU, C. POLYNICE

AU NOIM DE LA REPUBLIQUE
Le President de la Rlp'ubli(que ordc 1nt qun e la Loi ci-dessus soit
revEtue du Scean de la Republique, iUliprimie. ipl,lic et executee.
Donn6, au Palais Ntiii, 1, ,. Port-au-Prince, le 8 Mars 1937, An
134e. de a 3d. te la Liberation et de 1,a Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secr6taire d'Etat de 1'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD




ARRETE

F. I)UVIGNEAUD
Secretaire d'Etat de lInterieur

Considerant que Tout Eta.t Souverain a le droit d'(xp.li-l-cr de son
terr-toire les etra ..';Y.: ,IL'i 1 jl:u.- i:u.clsirables;
Comnsiderant que le sieur Daniel Vasqucz Lopez Alia, Antonio
Menendes, ,de nationality Espagnole. est indisirabkle;
Vu Particle 6 de la loi du 25 Aout 1913 modifie par la loi du 26
Juillet 1922 sur le s6jour des .tr..Ii-ers en HIaiti;

ARRETE:
Art. ler.-Le sieur Daniel Vasquez Lopez adias Antonio Menendes,
de nationality Espagnole, est expul's6 du Territoire de aa RWpublique.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 2.-Cet ilmdividu sera e:mbarque sur le premier bateau en par-
tance pour i'etranger.
.\rt. 3.-La Garde d'Haiti est charg-ie de l'exeicutio.n du present
ArrtL.
D)o.lnn, A 1'a Secrktairerie d'Etat de l"Interieur, le 9 Mars 1937, an
134e. de l'Ind6penid:an.ce et 3e. de ,la Lib,6ration et de l!a Restauration.
Le Secretaire d'Etat de l'nterieur: F. DUVIGNEAUD



LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'article 21 de la Constitution;
Viu le.s lois des 26 J'uiilet 1926, 25 Juillet 1927, 25 Juillet 1928,
20 Juilll'et 1929, 24 septemnbre 1932, 29 mars 1935, et le D&cret-Loi
du 19 Novemrnbre 1936 et le Tarif des droits d'imnportation et les mo-
difications de ce Tarif y annexes;
Colnsi'drant qu'il y a lieu ,de pourvoir 5 de nomlblreux d6ib~ours pour
lesquels les credits n'ont pas ete prfvus au Budget, notiamnment la
construction de la route international prevue au Protocoale du 9
mars 1936, les frais de toutes sortes occasi'onne&s par le rapatriem'ent
des emnugrants de Culba;
ConsiAdra'nt qu'i'l est inmpossil)le de pourvoir a ces debours l'laide
des resources actuellos du Trsor, qu'il iluiporte d-onc de prendre des
Inesures urgentes pour augmenter les revenues du Pays;
Sur le rapport du Secret.aire d'Etat des Rolati-ons Exterieures et des
Finances;
Et aprI". dJlibrati.,on en Conseil des Secr(tkaires d'Etat;

A PROPOSE,
Et le Corps Legislatif a vote, d'ul-gence la Loi suivan:te:

Article ler.-L'artidle ler de la Loi du 24 Septenlbre 1932 est mo-
difie. comime suit:
portations dedlaries a pa'rtir du jour qui suivra lia promulligation et la
publication de la ipr(sente loi, une surtaxe de 10%7 d'u m-ontant total
de tout bordereau de douan~e m.eme supiplplnmentaire, non compris le
visa pour timbree>.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES 67

Article 2.-La pr6esente Loi .1 ric toutcs lois ou liO-i,',itfiln, de
loi qui y sont contraires et sera exdcuteie a la diligence du Secretaire
d'Etat des Relations Ext1rieures et des Filnances.
Donned a la Chanll rc des Dap utes, a Port-au-Prince, ce 10 Mars
1937, An 134eme de l'Ind-dpendance et 3eiie de la LiA1)ration et de lQ
Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYNICE

Fait A la lMIaison Nationale, 5 Port-au-Prince, le 11 Mars 1937, An
134eme de 1'Ind6pendance et 3eme de lIa Lilbe>ration.

Le President: Ls. S. ZEPHIIRIN
Les Secretaires: CHS. FOMBRUN, J. R. NOEL

AU NOM1 DE. LA REU IBLIQUOLE

Le President de la R .l I lilii- ordonne nul la Ioi ci-dessuis soit re-
vftue du Sceau de la Rc-xllll1iqp,'.., ilin1rini(,. Ii uiL.- et executee.
Donned au Palais National., a Port-au-TPrince, le 12 Mars 1937, An
134emnie de l'Independance et An III de Ia Iibtirat'o ( et de l.a Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Bar le Pr6sident:

Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat de 1'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER





LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Viu 'art. 21 de la Constitution;
Vu l'art. 3 de la loi du 16 Avril 1936 stur le Budget et la Coampta-
billit6 Publique;
Considerant qu'il y a lieu de pourvoir a f'insuffisalmce dfmient cons-
tat6e des Credits ouverts aux Arts. 61 et 86, Chaip.itre II du Budget de
I'Exercice en course;






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


C,'ir,.ildraiit qu'il est urgent d'allouer des fonds en vue de l'ac-
quisition d'une voitiure autm'i 1,i,-, j l'usage du Service du protocol,
et qu'il n'y a pas de valeur pr&vue a cette fin au budget de 1'Exercice
en cou11rs;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Relations Exterieures et
des Finances;
Et de son avis 6crit et motive;
Et ajir's d libe ratinii en Conseil des Secretaires d'Etat;

A PROPOSE,
Et le C,.i,'., I1i6gislatif a vot6 i'urgence la loi suivante:

Art. ler.-Les credits supplimentaires suivants solnt ouverts aux
arts. 61 et 86, CliaIitre II. du budget de l'exercice en course:
Gourdes
Art. 61.-Frais de mission, de voyage, de rapatriement
et de replacement des Agents A 1'Ftranger, et de delegation
aux congress et conferences............................. 25.000
Art. 86.-Frais de reception............................ 8.000
Art. 2.-d11 est ouvert au Dipartement des Relations Exterieures un
Credit extraordinaire de Cinq Milile Sept Cent Cinquante Goiudes en
vue de l'acquisition d'une voiture automrolbile a l'usage diu Service du
Protocole.
Art. 3.-Les voies et mnoyens des presents credits seront tiris des
d bl-.tciiil'ititu du Tresor Public.
Art. 4.-La presente 1oi abroge toutes lois ou dispositions de loi
qui y sent contraires et sera execute a la diligence du Secretaire
d'Etat des Relations Ext6rieures et des Finances.
Donned a lia Chan'bre des D.-iutit-. a Port-au-Prince, le 10 Mars
1937, an 134me de 1'inli'.,niidalmic et III de la Liberation et de lia
Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PTOU, C. POLYNICE

Donn l'a a Mai'son Nationiale, A Port-au-Prince, le 11 Mars 1937,
An 134e. de l'Indlpendance et III de 1la Liberation et de la Restau-
ration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: Ch. FOMBRUN, J. R. NOEL

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la Repubilique ordo'nne que la Loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la Republique, imprimiee, pubHlie et exv6cut&e.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES 69

Donned au Pallais National', a Port-au-Prince, le 12 Mar, 1937, An
134e. de 1'Independance et An III de la Liberation et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. D-UVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER





LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'article 21 de la Constitution;
Vu l'artidle 4 de l'a loi du 16 avril 1936 sur le Bi'l';t t et la Comnpta-
bilit6 publique;
Considerant que de nonibreux i'nii!T:l,!i- haitiens sont revenues de
GCuba dians la pi us con-plete illli, Il' et qpu'il a i:i In leur venir en
aide pour leur permettre de regagner leurs d'ormiciles respectifs;
Considerant qu'il y a lieu de ~prevoir de Ininirl.rn-cL-c, autrcL- arrives
d'"migrants et par consequent de nouveaux et iniportants d..'1,inrs
po ur le Tresor Piuiblic;
Coinsilderant que le Budget de l'Exercice en course ne coniporte pas
les allocations necessaires a cette fin, et qu'il est urgent d'y pourvoir;
Sur le rri-pl,jrt du Secretaire d'Etat de FInterieur;
Et de l'avis 6crit et motive du Secretaire d'Etat des Finances;
E apres d6lihbeirations en Conseil des Secretaires d'Etat;

A PROPOSE,
Et le Corps LUgislaif a vote d'urgence la loi suivante:

Art. ler.-Un credit extraordinaire de Vingt Milklc Gourdes (Gdes.
20.000) est ouvert au Departenment de r'Intirieur en vue de venir en
aide aux emigrants haitiens revenant de Cul-l a.
Art. 2.-Les voices et moyens du present credit sero'nt tires des
disponi'bilites du Tresor Putblic.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Art. 3.-La present loi .,1r,,:.' toutes lois ou dip:l';ti'ns de loi qu-i
y sont contraires et sera execu te a la diligence (des Secretaires d'Etat
de I'Jntdrieur et des Finances, chacun en ce qui le concern.
Donne A la Clllln.lr.,i des h'.'luteg>. a Port-au-Prince, ce 10 Mars
1937, au 1346nlc de I'Iindi1:len'd'ance et III de la Liberation et de la
Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYNICE
Donn,6 la lail'ii Nationale, a Port-au-Prince, le 11 Mars 1937,
An 1346me die l'ln.dil endance et III de la Lib6ration et de .la Res-
tauration.
Le President: LS. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: Ch. FOMBRUN, J. R. NOEL

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de l!a Ri6pu!blique ordonne que la loi ci-.dessus soit
revtnue du Sceau de I'a Rpublique, inmprinmve, ptb'lie et ex&cutee.
Donnt au Palais Nationial, A Port-au-Prince, le 12 M'ars 1937, An
134~in:e e 'Independance et III de la Libhrat'on et de la Restaruration.

STENIO VINCENT
Par le President:

Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Relations Ext&rieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER



LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu 1t'artiole 21 de la Constitution;
Vu Ia loi du 6 Juinl 1924, organisant l'Aidminiistration Generale -des
Contributions;
Conlsiderant que 'l'exip'irience a dcmontre la nacessit6 d'aibroger les
di1,p'sitions de la loi du 22 Septembre 1932 reTlative aux tinibres des
affiehes;






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Sur 1e rapport du Secretaire d'Etat des Finances;
Et apres dlib&,ration en Conseil des Secr.taires d'Etat,

A PROPOSE,
Et le Corfps Lgisilatif a vote la loi suivante:
Art. ler.-Sont et demeurent rapports les articles 15, 16 et 17
de la lioi du 22 septenmbre 1932, qui assujetissaient les affiches A un
droit de tin-ibre.
Art. 2.-La presente loi abroge toutes lois ou disspositions de loi
qui lui sont contraires. EI:lc sera pubi&e e etex.cut.e A la diligence
dou S.ecretaire d"Etat des Finances.
Donned A la Cham'bre des D('lut&.:. a 1Port-au-Prince, 22 Fevrier
1937, An 134e. de 1'Ind!fpendance et An 3.ime de la Libratiiin et
de la Resta-uration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYNICE
Donned A la la;,i:,,-n Natiinalh. A Port-au-Prince, le 9 Mars 1937,
An. 134.anie de 1'Indlpendance et III de la Libhration ct de la Res-
tauration.
I.e President: Ls. S. ZEPIIR[IN
Les Secr6taires: CH. FOMBRUN, JH. R. NOEL
AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le President de la R'6pubilique ordonne que la Loi ci-dessus soit
revktue du Sceau de ia Republique, imprimn6e, publiee et exicutee.
Donned au Palais National, A Port-au-Prince, le 11 Mars 1937, An
134~lme de 1'Independance et [IJime de la Liberation et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le Presi.dent:
Le Secritaire d'Etat des Relations Exitrieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secr6taire d'Etat du Commerce et des Travaux Publics: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique, de I'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER


LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu 1'artidle 21 de la Constitution;
Vu la loi du 6 Juin 1924, organisant 1'Administration Generale des
Contributions;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Vu les lois des 5 A\,,it 1931, 5 septembre 1934 et Ie d&cret-loi du
19 novenibre 1936 stir I'lalcool et le tabac;
Consid;6rant que, pour faciliter ha vente des cigarettes, il y a lieu
de modifier les dispositions :-alcs existantes relatives A la contenance
des paquets;
Sur l*e rapport du Secr6taire d'Etat des Finances;
Et 'ajpres ddlibtration en Conseil des Secretaires d'Etat;

A PROPOSE,
Et le Corps Lgislatif a vot6 la loi suivante:

Art. ler.-L'art. 5 de la loi du 5 septenlbre 1934 est mnodirfie conmme
suit:

ola mise en paquets des cigarettes de provenance haitienne se fera

Les para.grajllie., 7 et 8 de fart. 22 de la loi du 5 aofit 1931 sont
ainsi mnodifies:

PARAGRAPHE 7-

Sur les cigarettes, quand leur poids par mille cigarettes
n'excede pas 1 kg. 50 par paquet de 20 cigarettes ......... 0.10
Sur les cigarettes. quand leur poids par mille cigarettes
n'excede pas 1 kg. 50 par paquet de 10 cigarettes............ 0.05
Sur les cigarettes, quand leur poids par mille cigarettes
n'excede pas 1 kg. 50 par paquet de 5 cigarettes ......... 0.02 1/2
Sur les cigarettes, quand leur poids par mille cigarettes
n'exc&de pas 1 kg. 50 par paquet de 3 cigarettes......... 0,01 1/2
PARAGRAPHE 8-
Sur les cigarettes, quand leur poids par mille cigarettes
depasse 1 kg. par paquet de 20 cigarettes....................... 0.15
Sur les ciL'arv.-tt., quand leur poids par mille cigarettes
depasse 1 kg. 50 par paquet de 10 cigarettes....................... 0.07 1/2
Sur les cigarettes, quand leur poids par mille cigarettes depasse
1 kg. 50 par parquet de 5 cigarettes........................... 0.03 3/4
Sur les cigarettes, quand leur poids par mille cigarettes
depase 1 kg. 50 par paquet de 3 cigarettes.................... 0.02 1/4

Art. 2.-Un dl6lai, pregnant fin le 60(.me jour qui suivra la publica-
tion au Moniteur Oficiel de la pr6sente 1o-i, est accord-& aux fabricants
pour cesiser de livrer au public les paquest de 8 et 4 cigarettes qui
taient autoris6s par le d6cret-loi du 19 novemnbre 1936.
Art. 3.-La presente loi abroge toutes lois ou dispositions de lois
qui lui sont contraires, et sera execut6e a la diligence des Secretaires
d'Etat des Finances et du Commerce, chacun en ce qui le concern.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES'


Donned -au Palais de la Chaimbre, a IPort-au-Prine, ce 22 F6vrier
1937, An 1346ie deie l'ii.r.lt I;ilrce et III de la Libratien et de la
Restauration.
Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, C. POLYNICE
Donned A la lMai.son X:,ti,,,lll.n a Port-au-Prince, ce 9 Mair, 1937,
An 134nme de l'nd,6pendance et III de la Liberation et de la Res-
tauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: CHS. FOMBRUN, J. R. NOEL

AU NOM DIE I1:\ RlIEPUfBIOQUE

Le President de la Reipublique ordonne que la Loi ci-dessuts soit
revitue du Sceau de la Ri'lleiblu,. ;-':l'i ,ic. publH6e et execut6e.
D)onne au Palais National, a Port-au-Prince, le 11 MAars 1937, An
134eme e I'Ihld6pe.ndance et An IIlIme de la Lib6ration et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le Presid-ent:

Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures et des Finances: G. N. LEGER
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER



SECRETAIRERIE DI)'ETAT DES RELATIONS EXTERIEURES

Traduction.
LEGATION BRITANNIQUE
Monsieur,

Conforniment aux instructions du Principal Secretaire d'Etat des
Affaires Etrangeres de Sa MZajest.j'ai l'honneur de vsous informer que
le Gouvernement de Sa Majest, dlans le Royvaune LTni estime desirable
tque les dispositions des Trait6s d'extradition conclus par Sa Majeste
soient apipliquees aux Protectorats anglais du Zanzibar et des lies
Sal fn onl.
En consequence, j'ai i'honneur de n'i.nformer si le Gouvernement
de la RWpul'lique d'H aiti accepted que les dispositions du trait d'ex-
tradition sigrnI a Port-au-Prince le 7 ID'c.i1l .rc-e 1874 s'.V' li(l', lit





BULLETIN DES LOIS ET ACTES'


aux i'i Iitorats su.s-wnentionnes. Dans affirmative, la presente et
la ,"'..ii.- de Votre Excelletnce seraient consid'rfes conmime l"enregis-
trement official d.e accord intervene entire les deux Gou~vernements
aux fins d'l-.t- nir que les ,li-.1 itiiis de ce traits s'apipliq'uent A partir
de lia date de la I'ettre de V, otre Exceilence, aux dits Protectorats
les demands d'(tx.tr'litiii venant de ces Protectorats ou A eux
adress6es itant faites suivant le Traite, tout conime 1 en
serait si les dits Protoctorats etaient dets possessions de Sa M'ajeste
et les nationaux ou ilnligi-ies des dits Pretecorats des sujets Bri-
tanniques.
Je saisis cette occasion pour renouveler A Votre Excellence l'as-
surance de m'a haute consideration.
(s) F. M. Shepherd
Pour copie cenforme : Le Chef de Division: Fi ed. Destouches
Son Excellence
Monsieur Georges N. L&ger
Secr6taire d'Etat des Relations Ekterieures
Port-au-Prince.

13 Mars 1937

I,,nnieur le Ministre,

J'ai 1'honneur de r6pondre a la 1'ettre de Votre Excel'lence du 23
F~vrier dernier No. 102-66-37 et de porter A sa connaisslanice que le
Gouvernement Haitien accepted la proposition qu,'Elle a fornuu1lle au
nonr de son Gouvernement, visant A obtenir que les dispositions du
traits d'extradition signed A Port-au-Prince le 7 Dlcenwbre 1874 entire
la R6publlique d'Haiti et le Royaume Uni d~e Grande-Bretagne soient
applique6es aux Protect-orats anglais de Zanzibar et des Iles Salomnon,
A partir de la date de la presente note.
En faisant part de ce qui prec,&de A Votre Excelllence, aux fins
utiles, je prends plaisir a Lui renouveler les assurances de ma haute
consideration.
(s) G. N. L6geir
Pour copie conform:
Le Chef de Division au De3partenent des Relations Ext6rieures:
(s) Fred. Destouches
Son Excellence
Almn-i tir Francis M. Shepherd,
Ministre-Rdsident de Sa Majest6 Britannique,
Port-au-Prince.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu les articles 35, 36, 45 et 46 de la CG,nItituii,,i,;
Vut les articles 31, 32 et 46 die la Loi du 6 Octobre 1881 sur les
Conseills colnnmunaux;
Considerant que l'Ad'ministration locale de Thomazeau est infir-
mwe par suite de la mort de Monsieur Batraville Deniz6, Magistrat
Con-rriunal, et qu'i'l y a lieu de p)roce(der A la formation linee Co(m-
mission Comiuna;nle pour gerer jusqu'aux 6prhailc 1 elections, les
intdrfts de la Commune de Thonmiazeau;
Stir le rapport du Secrtaire d'Etat de l'Interieur;

ARRETE:

Art. ler.-Une Conmmission comlipose ie de Messieurs Richard Ro-
main. Presi-dent. M1\arcc.llui Alejandre et Cauvin J., iphll, menibres,
est institute pour g6rer jusqu'aux prochaines elections les interfts
de la Conimune de Thomazeau.
Art. 2.-Le present Arret6 sera pu1)ttli6 et exec.uti at la diligence du
Secretaire d'Etat de l'Interieur.
Donn-i au Palais National, i Port-au-Prince, le 12 Mars 1937, An
1346me de l'IIid-lt idaIrlc et IIImine de la Liberation et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat de 1'Interieur: F. DUVIGNEAUD





ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu les articless 35, 36, 45 et 46 de la Constitution;
Vu les articles 31, 32 et 46 de la Loi du 6 Octo'bre 1881 sur les
Conseils communauxt;
Consid6rant que l'Administration locale des Alrict.' est infirmfe
par suite de la mort de 1 i.'n1iur Levasseur Azor. un des assesseurs





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


i Ia l i .l,,illi-tI-ratl,, et qu'il y a lieu de proceder a la formation
cl'une C missionn Conim nale pour g're'r jusqu'aux prochaines elec-
tions. les interets de 1a Commune ii-. Allricit';
Sur le I:irii.rt du Sccrl~t-aivI, d'Etat de l'Intirieur;

ARRETE:
A,-rt. ler.-Une Coinmission i i:.' -",' de Mcssieurs Entlus Poly-
.,, PI'rsident, tEliazar Mla; divert et Benjamain Nicolas, lnembres,
est ii:stituee pour g(.i r jusqpi'aux pro'chaines t';:ections le.s inter&ts
de la Comlune des YAbricots.
Art. 2.-Le present Arrkt6 sera 1pili'h; et execute a la diligence du
Secretaire d'Etat de l'Interieur.
l)onni au Palais Nati ;iial, a Port-au-Prirce, le 12 Mars 1937, An
1346me de l'Ind6pendance et IIIeme die la Lib,.ration et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le 'Prlsidnt:
Ie Secretaire d'Etat de 1'Interieur: F. DUVIGNEAUD




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

VN'11 'a rtiole 35 d'e la Constitution;
Vu l'artidle 3 de la Ioi du 13 Jii.l'let 1926 determinant les joiurs
fries de l'annie;
Considcrant qu.'il convient de doiiier auttx fonctionnaires publics
I'occasion de particiiper aux ceremonies dtu Jendi et du V:endredi de
la Scn'.aine Sainte;
Sur le rapport du Secr6taire d'E'tat de I'Interieur;

ARRETE:
Art. ler.-Les Services publics olih'',nieloi,,t le Jeudi et le Vendredi
25 et 26 Mi:tr-. courant.
Art. 2.--Le pres-ent Arr&et. sera excute a la diligence du Secretaire
d'EItat de 1'Interieur.
IDo)1nn an Palais National, A Port-au-Prince, le 20 Mars 1937, An
134eme de 1'I-.di1 it ii.: rc( et IIIin-e de la Liblration et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat de 1'Int6rieur: F. DUVIGNEAUD





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


SECRETAIRERIE D'ETAT DE IA\ JUSTICE

Le D6partement de la Justice avise le P:ublic que d'apres les pieces
qui lui ont ete communiquees par le sieur Jos, Ricardo Galvan, le dit
sieur est n6 en Haiti d'origine africaine.
En consequence, il est Haitien, conformnnient A la Loi.

Port-au-Prince, le 19 Mars 1937.






STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'article 35 de la Constitution;
Vu la Loi d-u 24 Septen-ibre 1860 sur 1'exercice du droit de grfice
et de commutation de peine;
Ccnsid4rant qu'il convient de !it ndrc une niesure de dc1,mence en
faveur de quelques condamnns don't la bonne conduit a &t6 sigialee;
Sur le rapport diu Secretaire d'Etat de la Justice;

ARRETE:
Art. ler.-Grice plcine et 1t iii:-i est ac.cordi e les droits des tiers
reserves, si aucuns sont aux condamnns suivants:

1.-Ed'ouard Jonquille, condanlne a 4 ann4es de travaux forces par
jugement du Tribuinal Criminel du Cap-!Haitien, en date du 7
Avril 1936;
2.--Florvil Pierre, condianm~ A 6 mois d'emprisonnement, par ju-
gement du Tril-inal de Siln'ilc TPolice de St-Louis du Nord;
3.-Cenor Pierre, condamnn A 6 mois d'. IiLqrislnenlellt. par juge-
mnent du Tribunal de Simple Police de St-Louis du Nord;
4.-Elie Jean-Simon, condaumn, aux travaux forces A perpetuit6,
par jugenment du Tribunal Criminel de Port-de-Paix, en date du 22
Octobre 1931, peine dejA conmimue en cel'le de 15 annfes de travaux
forces;
5.-Dieudonne Alerte, condamnme A 3 ann3es de travaux forces, par
jugemenint du Tribunall Crin:'inel de St-Marc, en date du 21 Decem-
bre 1936;
6.-Derisca Ersualia condamnire A 3 mois d'emnprisonnement, par ju-
gement du Tribunal de SinmpiLe Police de Pktion-Ville, en date du
20 Janvier 1937;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


7.--Viiial, Vilibrun, condamnni A 3 mois d'oemprisonnement, par ju-
gement du Tribunal de Simple PI',l1ice de I"Arcahaie, en date du 18
Janvier 1937;
8.-Jean Saint-iLorme, c:ondamne a 5 annes d'emnprisonnement, par
jugement du Tribunal Criminel d'Aquin, en date du 13 DNcemlbre 1934;
9.-Aurelien Ililiome, condarnn6 a 3 ann~es d'emrprisonnement, par
jugement du Tribunal Criminal de Port-iau-Prince, en date du 9
JuilIlet 1936;
10.-Pierre Dontela, ciilanUn6 A 3 annres d'emlprisonnement, par
jugement du Tribunal Criminel de l'Anse-*A-Veau, en date du 20
Juillet 1936;
11.--Gcili.a Joseph, condamnee a 6 mois d'emlprisonnement, par
jugement du Tribunal de Sim1plle Police des Gayes, en date diu 28
Janvier 1937;
12.-Veuve Sauveur Paul, co:ndanlll ie A 6 mois d"emprisonnement,
par jugement du Tribunal de Simple Police des Cayes, en date du
28 Janvier 1937;
13.-Ailcin Merove, con'damn6 A 6 mois d'emlprisonnement, par
juggoment du Tribunal de Simple Police du Borg-ne, en date du 24
Dkcernbre 1936;
14.-Aurel Juiles, oondamn6 A 6 mois d'emnprisonnement, par juge-
ment du Tribunal de Sinmple Police du Borg-ne, en date du 24 D,-
cenibre 1936;
15.-St-Louis Louisdor, condamne A 3 ann&es d'emiprisonnement,
par juglement du Tribunal Crimi'nel de Fort-Libert-6, en date du 28
Juill et 1936;
16.-Leonce Nicolas, coihpamn6 A 1 annee d'em(prisonnement, par
jugement du Tribunal Correctionnel de Fort-Libertl,, en date du
22 DNcenlbre 1936;
17.-I-6lene St-Aubin, condamnee A 3 mois d'em1iprisonnemnent, par
jugement du Tribunal de Sinmple Police de Ferrier, en date du 22
D&cenmbre 1936;
18S.-Dorvilien Tilonn6, condamn= A 3 mois d'emprisonnement, par
jugement du Trilbumal de Simple Police de Ferrier, en date du 6
Janvier 1936;
19.-Fontakls Augustin, coin'damnn. A 5 annees de rdiusion, par ju-
gement du Tribunal de Fort-Liibert6, en date du 6 FEvrier 1936;
20.-Cadeau Glervil, condamn& A 6 mois d'em;prisonnement, par
jugement du Tri'bunal Correctionnel de Fort-Libert-6, en date du
26 Novembre 193,6;
21.-Francilia Georges, condamnee A 6 mois d'enmprisonneinent,
par jugement du Tribunal de Simple Police de l'Anse-a,-Veau;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


22.-Valbrun Stalmar, co.ndamne A 15 ann~es de travaux forces,
par jugement du Tribunal Criminel du Cap-Haitien, en date du
17 D&ceirlbre 1923;
23.-Alexis Estima, condamn&e A 10 annees de travaux forces, par
jugement du Tribunal Criminel des Goniaives, en date dcu 16 Oc-
tobre 1928;
24.-Lucc6ide Louis, condanln6 A 7 ann~es de travaux forces, par
jugement du Tribunal Criminel des Gona'ives, en date diu 6 Juil-
let 1931 ;
25.-Eutgene Pr6vot, coendaminne A 9 ann6es de travaux forces, par
jugement du Tribunial Criminel de Jacmnl, en date diu 29 Fevrier 1932;
26.-Malval Origene, condaminde A 7 ann6es de travaux forces, par
jugement du Tri'bunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 15
Juilllet 1932;
27.-Legrand Pt-HomnIe, condamne a 8 annres de travaux forces,
par jugelment du Tribunal Criminel des Gonaives, en (late du 30
Noven-ibre 1932;
28.-Occuil Baron, condamne A 5 annres d', Iil r'i. nll'It'lllIlt, par
jugement du Tribunal Criminol de P'etit-GoAve, en date du 17 Ni-
vemlbre 1932;
29.--Ieoci.a. Luoceus, condamnm6 A 5 annres de travaux forces, par
jugement du Tribunal Criminel des Gona'ives, en date dlu 2 D&-
cemlbre 1932;
30.-Termonfils Beausejour, condamne a 5 annees de travaux forces,
par jugement du Tribunal Criminel des Cave.s, en (late du 24
Mai 1933;
31.-Terimus Jean-Boajptiste, condainne a 6 a6nnes de travaux forces,
par jugemnent du Trilnunal Criminel de Jacnmel, en date du 17
Mai 1933;
32.-Noelcius Pt-Day, condamni~ a 5 annies de travaux force's, par
jugement du Tribunal Crininel de St-AMarc, en date du 17 Juil-
let 1933 ;
33.-AMtritu- Louis-J'uste. condamnn6 a 6 mois de travaux forces
par jugemen.t du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du
20 Noven-bre 1933;
34.--Drmosthene Amitlcar, condamn6 A 6 ann6es de travaux forces,
par jutgement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du
20 Novem:bre 1933;
35.-Notaire Fleurissaint, condamnin A 4 annees de travaux forces
par jugement du Tribunail Crinminel de Port-au-Prince, en date du
20 XNOvtrnbrc 1933;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES'


36.--S-.\lbert St-EIus, con(damne i 3 annees d'tlllri ,iiiinLnt-nt,
par jugen:ient du Tribunal Criminel des C. yvs. en date du 21 F&-
vrier 1934;
37.-St6nio Joseph, condamne A 3 annees d'emnprisonnement, par
jug-enent du Tribunal Criminel de J&remie, en date du 16 Mars 1934;
38.-Philogene Douze, condamne A 3 annees d&'emprisonement, par
jugem-ent du Tribunmal Criminal de Petit-Go.ve, en date d:u 25 Juil-
let 1934;
39.-Loption Louis, condamne A 3 annies d'en-Iprisonnement, par
jugement du Tribunal Criminel de Petit-Goave, en date du 25 Juil-
let 1934;
40.--Emilia Antoine, condamnee A 3 annees d'emnprisonnement, par
jug-ement du Tribunal Criminel de Jacluel, en date du 20 Novem-
bre 1934;
41.-Almonus Dufrezin, con'damnn 'a 3 ann6es d'emprisonnemaent, par
jugemnent du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 21
Novenlbre 1934;
42.-Vergilus Anilus, condamne A 3 ann.&es d'emnprisonnement, lar
jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 21
Novenmibr-e 1934;
43.-V~enicien Nelson, condamn. ai 3 annies d'em'prisonnement, par
jugement du Tribunal Criminel de l'Anse-A-Veau, en date du 4 D6-
cenjbre 1934;
44.-Gaspard Hila.ire, condamni A 3 annees d'emjnprisonnement, par
jugem'trnt du Tribunal Correctionnel de Port-au-Prince, en date du
18 Mars 1935;
45.-Andr, Thlisma, condamnin A. 3 annees d'emnprisonnement, par
jugement du Tribunal Criminel de Petit-Goave, en date du 18 Juil-
,let 1935;
46.--Cl6mencia Valmy, coindamnee i 4 annees d'empriso-nnlement,
par jugement du Tribunal Crimiinel de Jacmel, en date du 18 Juil-
let 1935;
47.-Anastase Nicolas, condamnn6 A 5 annees de travaux forces par
jugemnent du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 14
Novembre 1935;
48.-Delile Jean, cond;amnn A 3 annres d'emprisonnement, par ju-
gement du Tribunal Correctionnel de Port-au-Prince, en date du 21
N:,vemllrc 1935;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


49.--Dieujuste Pierre, condamne a 2 annies d':n *pi ,ri'iicliicuiient. par
jugenment du Tribunal Correctionnel de Jaanel. en date du 24 Jan-
vier 1936;
50.--Poline Saintil, con, damnne a 2 ann'i: s d'emiprisonnlement, par
jugement du Tribunal Criminel de Jacmel, en (late du 29 Avril 1936;
51.-Marius Jeannis, codndamne a 3 annees d'emlqrii.niimciimlntl par
jugement du Tribunal Criminel de Jacmel, en date du 12 Mai 1936;
52.-V-'ltaire 1etlurv, coi-dan rL a I alnme d'1 11pri-1 iiu it ,. par
jugen-ent du -ri'bcunal Correcticinnel de Port-au-Prince, en date du
27 Octobre 1936:
53.-Dieujuste Philius, condani, a. 1 annee d'eniprisonnenient, par
jugrlllellt du Tribunal Correctionnel de Port-au-Prince, en date du
7 C ...ell1,'i' 1936;
54.-Dimosthene Thelus, condamne a 7 mois d'emprisonnement, par
jugemelnt du Tribunal de Simple Po.lice de PIetion-Vi'lr, en date du
27 Aofit 1936;
55.-Monffis Rosits. condamnm a 6 mois d', (1,1:- '1'-11 l,'nt,. par
jug-ement du Tribunal de Simple Police de l'Arcahaie. en date du 5
Octclbre 1936;
56.-St-Juste Denigon, condlamne a 6 mois d' cnlri.-i ;lllin-,nt par
jugL-llt lit du Tribunal de SinIple Police de Cornillon, en date du 13
Octobre 'i.'r;
57.-Gilnius Oss6 Pierre, condamne A 6 mois d'emprisonnement, par
JuIi,'-mt t du Trilun..l de Paix, Sectio'n Nord de la Capitale, en (late
du 14 Octobre 1936;
58.-Ariste I ilu.i mi, condamne a 6 mois d'emprisonnement, par
jug-ement du Tribunal de Sill !I14 Police de Thomnazeau, en date du
19 ()ctobre '^i,;
S'.-\zan Occilus, condanmin A 6 mois d'( Ii )i Ii iii Lit. par juge-
mei t cnu [ iil ral de Sn-il Ile 1( 1ice de Thoniazeau, en late du 20
C>tolbre 1 3
'.--J:sc h De'lva, coni.d::.nir a 6 moils d'nil,pr !iii.llcilt. par ju-
(;, cnt du Trilt ri,-1 de Simile Police de Cabaret, en (late (ldu 14

61.--Eiinus Souriac, c(:ndailrn a 1 annee et 6 mois d'eimprisonne-
menit. par i' I. t de Cour Alartiale"
62.-- AMichil Anat(ol.e condamin a 3 annees d,'.-mpli ri -, i'i i.'ll t.i r
jugement du Tribunal Criminel du Cap-Haitien. en date du 13 Juil-
let 1936.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Ar.o 2.-L-e present arrl te sera publli et execut6 A !a diligence du
Secretaire d'Etat de la Justice.
D)onn.e ai Palais National, A Port-au-Prince, le 20 Mars 1937, An
1346me de 'lnlid1t ii-ll',_c, an IIlemre de la 1,ii).ration et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat de la Justice: ODILON CHARLES



DECRET


Vu l'article 35 de la Loi sur la Cormptabilit6 Publique;
Vu le rapport de hI Commission chargee d'examiner les Comptes-
Gdniraux (de l'Exercice 1935-1936;
Considirant que les Cnomptes presentss ,par les Secretaires d'Etat
qui ont eu ia gestion des differents D)partem.ents Ministeriels durant
la periode de l''Exercice 1935-1936 sont justifies;

La Chanmbre des D)e.putes a propose.,
Et le Corps LIgislatif a vote le Dicret s.iiva.nt:

Art. ler.-Les Arretes de Credits Extraordinaires pris, en vertu de
l'article 4 de la Loi sur la Com'ptabilit6 Publique, sont et demeurent
sanctions.
Art. 2.--IExercice 1935-1936 est d,'clare perinl-.
Art. 3.--D-kdharge pleine et entire est acoord&e aux Citoyens qui
ont eu a gerer les affairs iielildtucs coinne Secr.etaires ,d'Etat durant
la period de i'Exercice 1935-1936, dans leurs services respectiifs.
Art. 4.--Le present D.6cret -sera imprim.i et ,puibli A la diligence
du Secrietaire d'Etat des Finances.
Donnr. A la Mainili Nationale, a Port-au-Prince, le 19 Mars 1937,
An 134eme de !l'Ind&:endsncc ct 3Rme de l'a Liberation et de la
Restauration.
Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: CHS. FOMBRUN, J. R. NOEL
Donn, au Palais de la Chan-,bre des Dapu;ti.s, A Port-au-Prince, le
22 Mars 1937, An 134-'- (- de :l'Inilj'iild:,i:i. et 3Rme. de la Liberation
ct de la Restauration.


Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: A. NELSON, R. DENIZARD






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


AU NOM DE LA REF'UBLIQLUE

Le President de la Republique ordonne que le Decret ci-dessus soit
revetu du Sceau de la RI,'2 0 :i:.. imprmne "II' ct execute.

Donned au Palais National. a Port-au-Prince, le 22 Mars 1937, An
I34eme de l'Indl:cprdarce( An 3ree de Ia Li:beration et de l-a Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le President:

Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de 1'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Comimerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER


Liste des Secretaires d'Etat qui out eu a g6rer les Affaires Publiques
au course de 1'Exercice 1935-1936

YRECH CHATELAIN, Relations Exterieures et Cultes,

MONT-ROSIER I)EJEAN, Finances et Commerce.

FREDERIC DUVIGNEAUD, Travaux l'ublics.

RAPI-AEL BROUARD, Travaux Pub-lics.

JOSEPH TITUS, Int6rieur et Justice.

PEDME MANIGAT, Instruction Publique, Agriculture et Travail.




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu 1'artidle 35 de la Constitution;
Vu la Loi du 22 Aofit 1907 sur la nationalities;
Vu le rapport du Secretaire d'Etat de la Justice, en date du 15
Mars 1937, No. 145;
Attend que le sieur Mlicha&e N. O'Garo de nationalitY, anglaise, a,
devant le Juge de Paix du Cap-Ha'itien. fait la deCclaration et pr&te





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


le sermnent prwvus par la Loi, ainsi que le constate un acte dressed a
cet CIt le 16 Aofit 1936, -. ni ,.-it .c' le 19 du m&ni. e mois; qu'i'l a, en
,,iirn., plus de deux aiinnes de residence en Haiti;

ARRETE:

Art. ler.-Le sieur Michael N. O'Garo acquiert la quality d'Haitien,
avec les droits, t1r,. ;ti tic.i et charges attaches a cette quality, con-
forinliment .aux ii,tpIitiions de la Constitution et des lois de la

Art. 2.-Le present Arrht6 sera public et ex6cuti A la diligence du
Secretaire d'Etat de la Justice.
D)onnei au Palais National, a Port-au-Prince, le 17 Mars 1937, An
134&me e 1Iiid,lt.,< ii i. c. An IIImne de la Li'beration et de 'la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par 'le President:
Le Secretaire d'Etat de la Justice: ODILON CHARLES



SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE

Port-au-Prince, ,e 22 Mars 1937.

(No. 100)
CIRCULAIRE
Aux Commissaires du Gouvernement pros les Tribunaux
Civils de la R6publique

Monsieur le Co-nmissaire.

Mon DIpartement a kt6 offic:ellement inform que les fonction-
naires judiciaires qui sont en rai1i.rt avec les prisons se contentent,
d'ans les actes d'ecrou (Its (4-11iil ihlt-, d'indiquer simiplement la dur~e
d.e l'c-ilris, nn1cImiu-t sans sp&cifier la nature de la peine p'rononrcee,
nmime quand il s'agit de condemnation pour crimes ou delits.
Etant tenus de se conformer strictement i l'ordre reyu, ofu il n'est
question que d'en-,priscnnement. les gegliers de 'la R,'.' iuique ne
peuvent employer les condamnns A des travaux for.cs a l'interieur ou
a r' Ixtcrieur des prisons.
I'ni vute d'o'bvier aux inconvdnients ri.-l!tli t d'une te.lle pratique,
i''.' illegale, je demand que, desormais, l'acte d'crrou, de qud'l-
qu'autorit6 judiciaire qu'il imane, comporte l'indication precise de





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


la nature de la peine prononcee par les Tribunaux et mnifme celle des
travaux auxquels pourra etre astreint le condamn6, conformn6ment aux
prescriptions du Code Penal.
Veui'llez en consequence faire part des presentes instructions i
tous vos collaborateurs du Parquet, ainsi qu'A tous autres fonction-
naires de votre resort qu'edles peuvent interesser.
Recevez, Monsieur le Conmissaire, ''assurance de m-, parfaite
consideration.
ODILON CHARLES




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu I'article 35 de la Constitution;
Consid6rant la hate portee morale ct cu!turelle de la celebration
du jour Panamnericain;
Considlrant que la signification d(I cette cl.iTbration 6chappera A
la jeunesse du pays si olile ne m'ui est pas expliqu&e d"une faqon
syst&natique;
Considerant l',p'i,'rtliiiite de d'cveloppement ohez les futurs ci-
toyens du pays, A c6tei d'un ideal national, un id'al panam-ricain,
ainsi que la foi dans les destinies de la civilisation americaine;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat de I'Instructio'n Publique, de
I'Agriculture et du Travail:

ARRETE:

Art. ler.-La veille du jour Panamericain, le progranmine des course
de toutes les coiles normales, secondaires et primaires, pttbliques et
prive6es de la Rplqulhliqu, roulera sur 1'6tude des Anieriques et la c&-
lbbration du Jour Pananmericain.
Art. 2.-Ce programme qui sera prepare par les divers services
d"Elducation de la Republique pour chaque type d"'colles, conmprendra
les points suivants:
a) Aperqu sur 1'Histoire des .i1 Yr.'.i..
b) Les grands .ib&rateurs des dAiiriqluC. et les grands nomns pa-
nanlericains.
c) La contribution des An-Iriques dans le domaine des sciences,
des arts, de la litterature, de la paix, etc.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES'


d) L'id( al alnamiri cain et ia l'4-Fic'tion de la c I.lilAtiri du
jour I L iii,., i ricaiii.
Art. 3.-Le present Arr&t6 sera iuiil,'it et ex!cut6 A. la diligence du
Secretaire d'Etat de I'lnstruction diil' ilt., de l'Agricnullture et du
Tra vail.
Donna au Pa-lais National, A Port-au-Prince, le 3 Avril 1937, An
134&mne de l'In.tcipendance et 3mine de la Libhration et de la Res-
tanuration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique, de 1'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER



SECRETAIRERIE D'ETAT DE L'INTERIEUR

AVIS IMPORTANT

Le Secnrtaire d'Etat .de lIntirieur donune avis aux strangers r&-
sidant en Haiti ou desira.nt y sojourner plus de quatre-vingt dix (90)
jours, qu'en vertu des dispositions de la loi du 3 Mars 1937, i.ls doi-
vent obtenir A cet effet un permnis de sejour qui leur sera delivre par la
Secretairerie d'Etat de l'Int,6rieur sur presentation des pieces
sutivantes:
1.-Un extrait de 'eur acte de nas.sance ou un certifirat d'identit6
pouvant en tenir lieu.
2.-Tout passeport ou iiece quielconque ltal'li.,:ant (late de leur
premiere arrive en HIaiti.
3.-Un certificate attestant tune iminatriculation i-gurliere dans une
L gation ou un consulate en I Haiti.
4.-Quatre exemplaires de leur photographic (type passportt.
5.-Tous actes ou pieces gen.ratIement quelconques capa'les d'aider
a une identification conmplkte.
6.-Le recepisse de la Banque Nationalle de 1la Republique d'Haiti
ou de l'agent des Contributions, attestant que ,l'tranger a verse A la
tlite Banque ou au dit Agent, Ila some de Dix gourdes pour l'obten-
tion du permis de sejour.
Sont exempts .de l'accomiplissement des forni.alits ci-dessus pr'vues:
a) Les Agents Di'll inlJti,'1It.'- et le personnel de leur L6gation, les
Consul's Gin.uiraux. Co.nstlf.;s et tous Agents Consuilaires g6en,&ral'ement
.,u,.cn1Iquic- qui, outre les fonct*ons consulaires, n'exercent aucune
profession, aucun commerce, aucune industries dans die pays.





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


b) Les Membres du Clerg6 catholique et les Ministres des Cutes
reconnus ;
c) Les strangers travailll'ant par contract pour le Go-uvernement
Haitien;
d) L'6tranger en transit en Haiti;
e) Ceux don't le s6jour en Haiti n'exic.de pas 90 jiur:.
Toutefois, il est specialernent rappel6 aux strangers vises par les
al'ineas (d et e) que, dans les 24 heures de leur arrivee, ils sero'nt
tenus de faire au Bureau de la Po:ice. soit personnellement, soit par
l'interniediaire de 1'IJ6tel, de la Pension ou de la 'Mai.-,n oif ils logent
leur declaration de residence et i's dievront aviser la Police de tous
dhangenments d'H6te'l, de Pension, de Maison ou de ville qu'"ils de-
vront effectuer.
La direction des hotels et des pensio-ns de fami.ile, ainsi que toute
personnel chez qui ''",r un ttr,-ii.. i sont tenues souis peine d'amende
de vei'ller A l'ex6cution de la dite forma'lit&.
En consequence, A partir du 15 Avril courant les int&resses sourmis
aux formalites du 1permis de sejour sont invites a se presenter, en
personnel, les lundi. n-ercredi ct vendr(di de dix hcures du martin A
1 here de l'apres-midi, A la Secretairerie d'Etat de 1'Int&rieur, et, en
Province, au Bureau de la Prefecture avec les pieces requises.
Un delai de trois mois A partir de la date du present avis leur est
accord pour s'y conformer. Passed cc d pri) s con'tre I'ti Li ', r cqui sera trotl-e sur Ie terriloire haitien s'anis
l"atut,,,isat;. *\ lega'e.

Le present avis sera affich6 dans toute la R(l.''6j1iquLe. 5A la porte
principal des Prefectures, des Tribuvnaux Civils. des Tribunaux de
Paix, des Parquets et des tl6tels Con'.munaux.

Port-au-Prince, le ler. Avril 1937.
Le Secretaire d'Etat de 1'Interieur: F. DUVIGNEAUD



DECRET-LOI

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu 1'article 21 de la Constitution;
Vu la loi du 6 Juin 1924, organisant 1'avcln-irstration G6n.erale des
Contributions:





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Vu la loi du 6 Aout 1919, reorganisant le Service Postal;

Considerant que 1'Administration des Postes est uin monopole de
I'Etat ;.

Considerant que, pour faci'liter le contr6le de 1'6courlement des
tinmbres-,poste, il y a lieu d'enlever tout pouvoir d'affranohissement
a ceux qui ont fait l'objet de certaines anciennes emissions;

Sur le rapport des Secretaires d'Etat des Finances et du Com-
merce ;

Et apres deliberation en Conseil des Secretaires d'Etat;

A PROPOSE,
Elt Ie 'Corps IL.gi-!:.tif vote la loi suivante:

Art. ler.-Les tinil',irt--poste de 50 centimes d.e piastre (vermilion)
et d'une piastre (,lilas) alnsi que ceux de 50 centinles de piastre
(jaune orange) et d'unne piastre vermilionn), emis, les deux premiers
types en 1906, et 'les deux derniers ,en 1914, n'auront plus de pouvoir
d'affranchissement, a partir du soixantieme jour qui suivra celui de
La publication de la presente loi au Mi lnitcur Officiel.

Art. 2.-La presente Loi a'broge toutes lois ou dispositions de loi
ou de Decrets-lois qui lui sont contraires et sera executee a la dili-
gence des Secretaires d'Etat des Finances et du Commerce, chacun
en ce qui le concern.

Donned, A la aMaison NiAtillale, a Port-au-Prince, ce 30 Mars 1937,
An 1346me de l'1iiddperlld:.nctr et 3&me de la LiUbration et de la
Restauration.

Le President: Ls. S. ZEPHIRIN
Les Secretaires: CH. FOMBRUN, J. R. NOEL

Donn.e A la Chanmlbre des Deputes, A Port-au-Prince, ce 31 Mars
1937, An 134&mne de 'Iindipendance et 3e. de la Lirberation et de la
Restauration.

Le President: DUM. ESTIME
Les Secretaires: ED. PIOU, S. LAGUERRE, ad hoc.

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de I'a Rp l-jl llilue ordonne que la Loi ci-dessus soit
rev&tue du Sceau de la R61epubique, inmprimne, publi&e et executee.






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Donned au Palais National, A Port-au-Prince, le 31 Mars 1937, An
134eme de 1'Iind6pendance, An IIIeme de la Liberatio.n et de la Res-
taturation.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat des Relations Ext6rieures
et des Finances: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur: F. DUVIGNEAUD
Le Secretaire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: A. TOVAR
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: AUGUSTE TURNER
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes: ODILON CHARLES





ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu I"article 35 de la Constitution;

V'u la Loi du 24 Septembre 1860 sur l'Exercice du droit de grace;

Sur le rapport du Secretaire d'Etat de la Justice;

ARRETE:

Art. ler.-(-Gra ce -leire ct entire est a.ccordee--les dlroits des
tiers reserves, si aucuns sont aux nomme6s: Poliard Alcide, Meisna
Cadet, Dlinois Cadet et Luxanna Cadet, condamnes A 6 mnois d'em-
prisonnement. par jugemnent du Tribunal de Simnp)le Police de Chan-
tal, en date du 8 Mars 1937.

Art. 2.-Le present arrct6 sera puiblie et exctute a la diligence du
Secretaire d'Etat de la Justice.

Donn.e anu Palais National, A Port-au-Prince, le 2 Avril 1937, An
134,eme de FlIndi6:endcnce, An IIITme de la Liberation et de la
Restantration.
STENIO VINCENT
Par le President:


Le Secretaire d'Etat de la Justice: ODILON CHARLES





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

V\u les .irtic.v, 4 et 15 de la loi dlu 5 Fvrier 1923 sur la pension
civil et I'article 24 de la susdite loi, modified par le D6cret-Loi du
7 Aofit 1936;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances;
Et de 1'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat;

ARRETE:

Art. ler.-Est apI r'iu.vci la ,liquidation des pensions ci-apres d'-
signyes, sl1evant A la sonaime de Cent Dix Huit Gourdes, soixante
quinze centimes (Gdes. 118.75).
Gourdes
1) Turenne Sylva;in, ancien Juge au Tribunal Civil de Port-au-
Prince ........................................ 75.00
2) Dupuytren Nicolas, ancien Juge de Paix de Moron.................... 43.75

Art. 2.-Ces pensions seront inscrites au Grand Livre des pensions
tenu A la Secr6tairerie d'Etat des Finances, pour extrait en &tre d&-
livre aux pensionnaires, confo'rmi6ment aux dispositions de la loi en
la mnatiere.
Art. 3.-Le present Arrkt6 sera public et execute6 a la diligence du
Secr&taire d'Etat des Finances.
Donna au Palais Nationa-l, A Port-au-Prince, le 3 Avril 1937, An
134&me de l'Ind6pendanice, An IIIeme de la Liberation et de la
Restauration. e
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secretaire d'Etat des Finances: GEORGES N. LEGER




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu I'article 35 de la Constitution;
Vu la Loi du 22 Aoaut 1',07 sur la nationadit6;
Vu le rapport du Sccrtaire d'Etat de la Justice, en date du ler
Avril 1937, No. 156;





BULLETIN DES LOIS ET ACTES


Attendu que la dame Altagriacc Leioy, epouse du sieur Franfois
Marie Ailtie.ri, francais, don't elle a acquis la nationalite6 par le nma-
riage, desireuse de recouvrer sa nationalist, originaire d'Haitilenne et
dfiment autorisee a cette fin par son maria, a, devant le Juge de Paix
du Caip-Haitien, fait la declaration et pret, le serinent prevus par la
Loi, ai.nsi que le constate un acte dressed a cet effet. le 16 Mars 1937,
enregistre le meme jeur; qu'elle est, en outre, nee en Haiti;

ARRETE:
Art. ler.-La dame :Alt.grice Leroy, spouse du sieur Francois
Marie Altieri, recouvre sa nationality originaire d'Haitienne, avec les
droits, prerogatives et charges attacll's it cette quality, conforme-
ment aux dispositions de la Constitution et des Lois de la R1publique.
Art. 2.-Le present arret6 sera puiblie et exicut6 t la diligence du
Secretaire d'Etat de la Justice.
Donned au Palais National, A Port-au-Prince. le 2 Avril 1937, An
134eme de l'Independance, An IIIeme de la liberation et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat de la Justice: ODILON CHARLES




ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu l'article 35 de la Constitution;
Vu la loi du 15 Avril 1935 concernant le tarif miininum et le tarif
maximum des droits d'imlrtatin:l ;
Vu Farrkt6 du 15 Avril 1935, determinant les pays auxquels est ac-
cord.6 lhe benfice du tarif minimum des droits d'in'wportation;
Considirant qu'il imiporte de favoriser le d'vc1l-.; Iiemlilt des rela-
tions commercials reciproques et avantageuses entire la R,6publique
d'Haiti et les territoires britanniques;
Considerant qu'il y a lieu, en conformity de I'art. ler de la susdite
loi, d'accorder le benefice du tarif minimum aux marchandises. ar-
ticles, denr,&es ou products originaires de certain dominions, colo-
nies, protectorats, territoires sous mandate et autres pays faisant parties
de ''Empire Britannique, qui n'ont pas encore reequ ,le ben6fice du
tarif minimum;






BULLETIN DES LOIS ET ACTES


C(',,i.ki_!;,,t qIe les imiportations fates en Haiti individuellement
p1ar ces pays, faisant partic de 'Emilpire Britannique, durant 'l"annfe
iiIa:,.iit-rC 1932-1933, n'ont pas d,'i,pa.-e- un demi p. 100 de la valeur
total des importations ha'itiennes;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Relations Exterieures et
du Commerce;
Et ajpres d6l.iberation en Conseil des Secretaires d'Etat;

ARRETE:
Art. 1.er.-Le b.nefv ce du tarif minimum pr.evu a i'art. ler de ]a
loi du 15 Avri'i 1935 est accord, exception faite des pays auxquels ce
l)enefirce a dja &td6 accord par arret&, aux dominions, colonies, pro-
tectorats, territoires s( us n'andat et autre.s plays faisant parties de
i'Enipire- Britannique, notamment: Nou,velle-Zlande, Afrique nim6ri-
dionale anglaise, Terre-Neuve, Etat libre d'Irlande, Bermudes, Hon-
duras Britannique. les Cayn'ian, liles Turques ct Iles Caicos, lies du
\Vent, la Trinit6, Tabago, Iles Sous-Le-Vent, Ci\ pi r. lies Ma.louines.
GanTbia, C6te de l"Or, Hong-Kong, Kenya, Etal)li-.-eimenits du D&-
troit de Malacca, Malte, Ile Maurice, Nigeria, Rhodesia, Ste-Hl1ene,
Seychelles, Sierra Leone, tous les protectorats de 1'Empire Britannique,
la Confd;6ration des Etats-malais, Brunni, Nord-Bornio, Sarawak,
Tunga, tous les territoires sous mandat administers par le Royaume-
Uni et les Dominions Britanniques, Souldan ali. -egyptien, Iles
Bahrein, Koveit, Sultanat de Muscat et d'Oman.
Art. 2.-Le present Arr&t6 sera pu'bli6 et ex6cute t la diligence des
Secretaires d'Etat des Re'latioins Exte6rieures et du Conlmierce, cha-
cuin en ce qui le c ncerne.
Donn6 au Palais National, t Port-au-Prince, le 7 Avril 1937, An
134&me de l'lndependance, An IIItmne de Ia Lib'ration et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures: GEORGES N. LEGER
Le Secretaire d'Etat du Commerce: A. TOVAR



ARRETE

STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Vu i'articole 35 de la Constitution;
Vu 'article 2 de la Loi du 13 Jui-llet 1926;