Citation
Bulletin des lois et actes

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Added title page title:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Added title page title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
Impr. nationale
Publication Date:
Frequency:
Annual
Language:
French
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
643540980 ( OCLC )
Classification:
KGS35 .A23 ( lcc )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




All Y1
ISOO
ClassBook







Digitized by the Internet Archive
in 2010 with funding from
University of Toronto
http://www.archive.org/detaiIs/buIIetindesloiseO9hait




DEPARTEMENT DE LA JUSTICE
BULLETIN
DES
LOIS ET ACTES
ANNEE 1935
ItDITION OFFICIELLE
IMPRIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE
HAITI







DEPARTEMENT DE LA JUSTICE
BULLETIN
DES
LOIS ET ACTES
ANNEE 1935
EtDITION OFFICIELLE
EMPPIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE
HAITI




copy 2
LAW
/
THE UBRARY OF CONRE
SEP 9 -1941
DIVISIN OF DOCUMENT




i'HA Vri
BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ANNEE 1935
RECEPTION DE SON EXCELLENCE LE GENERALISSIMO
RAFAEL LEONIDAS TRUJILLO MOLINA
President de la Wpublique Dominicaine
ET AUDIENCE SOLENNELLE AU PALAIS NATIONAL
Le vendredi 2 november '1934 a 10 retires A.iM. Son Exceife:nce le G6,n6ralissilne Rafael Leonidas 'fitijiflo '.Molina. President de ]a R& publique Doininicame, oiccoanpa,-ne dil Pr6sident du S6nat Dolninicalli, dti Soiis-Secrkaire d'Etat de la Pr6sideace, de son A16delciil Partici-llieT, du Ministre Garcia -Mella, Mlnistre Dominicalli Po:rt-au -Pri lice et du Colonol Federico Fialilo, flit re ti A 1-)oiit-Beil:det par Soil ExColtqlce \/1c,,nsieur L6oli Late-ati, Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures (I'llaiti, Afessietirs K&nold P. Gornall et Maurice taudlin, Chef et Sons-Chef di-i Protocole, et un grou'pe d'Al-des (.Ie Canip, qui tons avalent 6t,6 a la rencontre du Chef d'Etat voisiii pour 1-ilf! sonhalter la hienvenue au nom du Pr6sident de la R6publique (Maiti.
Le Secr6talre d'Etat Dominicalli, Mousieur Arttiro Logrono, ayant pr6c,6d6 de qtielqtleq jours 1'-trriv6e dii G6i-16ralissime Trujillo Mo4ina dans notre Capitate, vint atissi, ainsi que Anibal de Moya, Seer& taire pr s la L6-,ation Dol-ninicame, apporte, ses soul-l-alts ii M6te 11histre de ]a Nation.
Le Secr6taire dEtat La,-IeaLl, apr&s avoir address (Iti,61ques parties de bieliventie A Son Excellence le G6n6railis- Inie Trujillo., 1'invlta A prendre 1.)Iace dans une voi-tuire de la Pr&sidence.
Que1ques minutes apr&s le G61i6ralissime Trt!jlllo arrivait i Damiens oil 11 ftit challetireusement accuelth par Soil E-xlceil(lonce le Pr6sident St6nlo Vincent entotir6 de son Cabinet, de ses Maisons Civille et A,fifitaire, du Pr6fet de Portaii-Princt, du Ma--istrat Conuminall et de so-n Conseil ainsi que de phisietirs atitres persmin alit6s.
Apr6s un change de CC41-1pliments et des soulfaits de blenveime le Pr6sldent Vincent pr6senta les persolinages (Itil I'accompa-Maient att




BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
(y6n6ralissime Trujillo et les deux Chefs d'Etat pregnant. place dans Z:!,
]a voiture de Son Excellence le Pr6sident Vincent, se dirig rent vers Ia Capitiale.
AtLx abords de Yanciemie Gai-e du Nord (Portall Saint-Jo'seph), un bataillon de la Garde d'fla'itl rendit les honneurs n-lilitaires et la musiqtie entonna d'abord I'llymne National Dionainicain et ensuite I'llyinne National Haitien. Au mEme instant le Fort Natioual salua le Gk6ralissinx Trtijillo par ure salve de 21 coups de canon.
Les deux Chefs d'Etat st reindirentapr6s A ]a L6gation Donlinicaine.
Le lendemain, 3 november 1934, NxIonsi-eur L6on Laleau, Secr6taire d'Etat de.s Relations Ext,&rieures, accompagn6 de Alonsleur K6nold P. Gornail, Chef dti Protoco4e et escort Wun grouped'Aides-4e-Camp, &e lienidit la L&-ation Dom irtlcainc, r6sidtil"C'e d'u G6n6ralissime Trilji"Ho et l'invita A st rendre au Rilais National.
Dans la volture du Pr6sident d'Haiti ., pr6c6d&e cle deux 6claffetirs A mio-tocyclettes, Soil Excellence le G6n6ialilssime Trujillo prit place A la drolte dtl Secrkalre d'Etut Laleau. Les Colonels Fiablo, An,&6 et Laraque acocin-tpagnaient Son Excellence.
Dans d'autres voltures prirent place le Ster6taire d,'Etat Lolo-rono, le X11nistre Do-minicain Melia, le ATiinistre Lescot, le Chef du Protocole, puis le Soil s-Secr6ta i ne dEtat de la Pr6sidence, le Pr6sident du S&nat. le Pr6sident de ]a Chambre des D6put6s, le Pr6sident de la Cour Supr&me dominicains et tous les pevsonnages civil et militaries composant la suite du Pr6sidmt Trujillo Molina.
Arrive au Palais National Soil Exceillence le Pr silent Trujiflo flit aocucilli au p6ristyle par Soil Excellence le Pr6sident Vincent entoul-6 de Leurs Excelliences les ancielis Pr6siAe.nts Borno et Rnv, des Cotrps Diplomati(lae et Consvlaire, des Pr6sidents du SlAnat et de la Chan1bre tdes D6put,&s, du Pr6sident du_ Tribunal de Cassation, des Secr6tairesd'Etat et du Sous-Secrkaire d'Etat des Men bres clu Corps Ugislatif, du Colimandant de ]a Garde d'Haiti et son Etat-AIajOT, & Moliscignieur Le Gotiaze, archev&qtle d.e. Port-au-Prince, du Haut Cler(r6 -de Port-au-Prince, du Magisbiat Communal, et de's hatit's fonctionn aires du GouverneivIent.
Un batailloii de la Garde d,'Haitl rendit 1--s honneurs militaries t andis qtle du Fort 'Natimial une sqlve de 21 coups de canon salluait le Un6rallssime Trujillo. La musique de la Garde jotia Mynine National Dominicain. 1mm&di!aten-v,-nt al)r&s les ni mes honneurs 6taient rendtis ail PrLsident Vincent. La nillsique entonna alors li Dessalinienne




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 3
Les deux Chefs d'Etat suivis des monies personnalit6s se rendirent, pr6ri&d6s du Chef du Protocole et dn Chef de 1'Etat-X1ajor de hi -Malson Militaire du Pr6si&nt, au Grand Salion Diplomatique.
Le President Vincent offrit Lin fauteuil A sa droite au Pr6sident Trujillo. D es places d'honneur 6taient occupies ii droite et a gauche par les anclens Pr sidcnts Borno et Roy. Des sl ges 6taient aussi r6.serv6s ii tous les Corps con-,;titu,-',s et aux halts folictionnaires invites a la c6r6mon-ie.
Le President St6nio Vincant prononqa 1 ,, discourse suivant: Mons-.'cur le Pr6sldeiit et Clier Anil,
C'est ce nation que, pour ]a prenii&re fois, 11'Cprouve aussi precisenient ]a grande mis re des mots je les sens inipuissants A rendre ]a haute quallt6 & nia joie de vous recevoir dans cc Palais, de vo-us v souliaiter ]a bienvenue, et :de vous remercier & votre visited, tant en mon norn personnel qu'au nom de mon Gouvernen-lent et de tout ce people d'Haiti qui depuis hier, congestionne nos rues et nos avenues pour vous -oir passer et vo-us marquee sa sympathies.
C'est quc votre arrive ici est d'une port6e morale si gran-cle qti'elle n'6chappe A personnel. Elle a le caract&re solertnel d'un Trait6 de fraernlt6 ln,46finie qui, liant d sormais p1tis intimement nos deux Peuples 'end Aa, paix et Je balilhei-ir de Fun tributaries de la paix et (In bonlitur de Fautre. Et il est juste qu'i.1 en soit ainsi.
Voisins liniltrophes, vivant sous deux cie's unifor-m6ment pareils et encadi-6- des monies pays'ages, puissant aux monies ttrres ]-a 111&nle s&ve, avant bu ii des coupes identlques d'identiques soliffrances, et no-urrissant le rn&me id 6al de I)r-)sl)6rit6 et de liberty, Doniinicains et Haitiens ne r6aliseront int6grajenient lelurs destinies j-unicilles qlle s'ils s'appinent, en toute confi .nce, Fun A FaLitre, pour continuor A loliger ]a voie Itimineuse ouverte deviant letli d6rnarclie plas aSSjlr e et p'Us alerted.
I-'un de vos pr&cieux ni,&rites est de Favoir comprise saiis effort. La Nation Haitienne vous en sait mi gr6 infini. Et ce qui en t6nioigne de ],-,i niani&re Ia plus 6ck)tante c'est Faccuefl eithousiaste qtii vous -a k6 fait par le people de Port-ati-Pr;n-e.
Cette rencontre. venant apr&s cc-Ile du IS octobre de Fann& dcriii re, sera tout aussi fnictuense. TA--t .1c nic pl-iis Fi croire qti'elle apportera line SQ1hition amoale et definitive aux quelpes rares prolj),I nles pos6s 6-vant nos deux Gouvernenitnts et que nos deux Gotivernellients ",tildient et approfondissent (falis un esprit de plus en plus cordial, dc p!us en plus fraternal.




4 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
Dans ccs ipres conflicts (I'intAr&ts qui sont le privi,16,ge des ternps verti(4-ineux de pro-r&s qne lio-tis vivons, les inelliletirs Aillbas'sadeurs des Peliptes sont encore ceux qui les governments et portent, deviant I'llistoire, la responsibility ii-ilm6diate de letir boillietir. Nous avons, votis ct moi, conlmei-ic!6 par le protiver Fanll6e derni&re. Nous ach&verwis bient6t cette ceuvre qLie les gens de boane foi, dans nos deux Pays, compteront parini les plus belles r6alis-itions de nos delix Gotivernoillents. Cest sous ces heiii-eux atispices, Monsieur le Pr6sident et Cher A-mi, qtie le Peuple Haitien vous rei3otivolle, par mon oirg-ane, sa fiert6 et sa ime de votis avoir atijourd'hiii C04nine son h6te d'honnetir.
Le President Rafael Leonidas Trujillo Molina r6pondit en ces terms: Senor Presidente y Querido Amigo,
Decis bien cuando expresais que f rente a ciertos acanteciinientos que deaen significative y -aka trascenevencia se percibe I-a gran, ini-seria de la ip,-Jabra humana, Os agradezco de: oorazon Jas gentiles expresiones co'n que en, vii-estro propio noinbre y en los del Gobierno y el pueblo de 11aity me dais 11a bilenvenida y podeis aseg-urar que esta visita, por mi tan deseada, cohna uno de mis mas sinceros deseos, acariciado desde el dia mcniotiable en que mis manos estrecharon las vuestras a gorillas del Alas'sacre, el pequeno r;o internacionall que no separa sino tine nuestras dos patrias hermaillas.
Circuils-tiancias iinpropicias de character puramente personal me obli,-)raron a demorar hasta hav esta vista y me es grato inanifestaros que el generous interest quie demonstrates porque !a realizara diesel compensarlo con el affect y el hondo aprecio co-I qtie veilgo a poner mi corazon junto al heroico coirazon del noble ptieblo haitiano.
Mi vista a vuestra befla Capital, que coil tanto entusiasino me ha recabido, no es el, cumplimiento de una mera formula proco1ar de corteLS:ia de tin gobernante a otro, gobernante can cuyo Gobierno se culZ!5 Zn,
tivau felices v cordiaTes r6laciones. No. Mi presencia en Haity es la del mas alto Enlbiaiadlor del ptieblo doi-iiiiiicano, veoino fraternal del pueblo haytiano, que ratifica a este, de mantra solemn, su sincere ainistlad y el desco, ardlente de sti ptieblo de trabajnr en oonitin, dentro de la familla de las nacioines, por la Paz y la Felicidad que son, al aniparo del Orden, las mas altas finalidades de-l Estado.
Y on nutestra condition de vecino's, habitantes de esta isla cuya, historic es senicn-tera (lie tantols hechas heroics, los ptieblos haytiano v doniinicano cuyas vidas hain desctirrido contemplai-rdo la vision de




BULLETIN DES LOIS' ET ACTLS
tin mismo cielo, arrUllandose con el canto bravo del tnismo inar embriagandost con el perfume capitoso que emerge -de maestros bollsques secuitares y que baja de nuestras virgenes montanas, que ya. debleran halber sido fecudaidas po-r $a bendicion 461 trabajo civiltifico v organizado, fos puel-Aus haytiano y dominicano deben, nuestros coallo son de heraismo y de martirio, 56lidarizar y vi,,,orizar stis esftierzws, aileocionadois por tas ruldas ensenanzas que ambos han sufrido, para cun phr stis respectivos destin;os, sin solucian de cdntinuidad, res1)onder dignamente al formidable empeno que sus Proceres tibertad ores realizamn cifando fundaron littes1tras respectivas nacionalidaides.
Por la propia naturalleza de las cosas y por la compression qtie de sus destines tienen am bos pueblos, entre Hayti y la Republica Dorninicana no existent ni pueden crease problems que afecten el interest ni el honor national. Difictiltades pendientes. natu'rales. entre vecinos 11mitrofes, que indudablemente alcanzaron siempre una solution amigalyte v definitive, son fas tinica-s diferencias que confrontan nUeStroS Gobiernos y esas, estudiadas y con(slideradas I)or nuestros dos Gobiernos con espiritti cordial, comprensivo, y justo al strdirimidas no haran sino robustecer atin mas las races de 1-a fraternal amis tad felizmente remante entre anilbos pueblos y Gobiernos.
Ufanos podemos consi4erarnos. Senor Presidente, siendo depositarios de la, fe de nuestros ptleblos, guardians de sus liberties y representativos de sus esperanzas. Con el insigne honor del mando stiprenio aquotlos han arrojado sobre nuestros hombros el fardo de zdtas resl),onsabilidacles. Tene-mos el I)rivilegio de que ntiestros pueblos, atin pequenos. esten ofreciendo al mando en esta ho-ra. angustiosa de crisis econon-tica y political y atin pudiera agregmarse de la mente huinana-el hermoso espectactilo de paints en orden, difrutiando de ]a mas aii plia pas moral y material, entregados al trabajo, empenados en ]a reconquista de la Prosperidad. Esa S40ation excepcional nos obliga, aun mas, a empenar todo-s nuestros esftlerzos por hacer la folficidad de estos nobles ptieblos que el designio de Dias y ]a voluntad de l1cs hoinbres han ptiesto bajo nuestra guard.
Herald de esas ideas, nii voz amigia sa-hidando al pneblo iiaitiano es la voz del pueblo drominicano v me es mu), grato serportavoz personal del mensaie de -miior N, de soli(larida:d que a la Patria de Toussaint Louverture. Dessalints, Cristobal v Petion, envia ]a Patria de Duarte, Sanchez, Alella y Luperon a] tempo que as reitero mi gratitud, Senor Presidente N, al generoiso 1)tieblo haitiano que con, tanta bonded me recipe, por esta calida bienvenida cuya sinceridad sera sienyre tatido de orgullo en im corazon domMicano.




6 BUI.LUTIN DES LOIS ET ACTES
Traduction:
<<\rotis dites bieii quand vous affirmed qu'en face 1& certains 6v6neineias de hauteet significative importance, on sent Ia. grande mise're de la parole humane. je vous reniercie de tout mou coeur pour les aiirtables paroles par tesquelles, eu votre nom et au nom du Go-tiveruemeut et dti I)euplc llaitiens, vous me doiin,'22 la bienvenue, et vou-s pouvez kre assure que cette vis;te que j'ai tatit d6sir6e, combine im de mes plus siilc res d6sirs, caress. depuis le Jour m6morable oil Illes mains serr .reiit les v )tres stir les bordis du Massacre, la petite rivi6re interitatimiale qui unit pkitk qu',,.Ile ne spare ncs &ux pastries socurs.
< < < fortifier leurs effo rts, i.nstriiits par les rtide s leqolis que tous d,-.ux oilt stil, ies, pour am"11-1plir l(tirs resiectivcs (csitir6es, sal-,,s s oilutioii de coutliitiii:6, ct r6poiidir rr mevit -aii reve fwmidjble qu e leurs a*ieux lib6rateurs rt', dis ,reilt (iv-ml fwlid&r ,iit ii(., deux iiationalit6s.




BULLETIN DFS LOIS ET ACTFS 7
Par la nature propre des chooses et par la coniq),r6hension qu'ont de letirs destin,6es les delux peupiles, il ii'existe pas, et il Ile peut kre cl-66, entre Haiti et In Wptiblicltic Dominic-ain2, des p.roibl nies qui affectent Fint6rk ni Yholineur national Des diffictil!. s pendants, natiurelic," entre voisins limitrophes, qui sans doute trotivoront toujours unc
ainicale et &finitive, soi.t lies uniq,_ies diff6rends que confrontent nos deux gouvernein.ents, et ce-s diff6,en.ds, kudi s et examin.6s dans un esprit cordial de co-nipr&hension et de. ju-stic'e, quand Is seront rk-,16s, ne front que fortifier enl-o..-e davantag-e lc,,; mines de Fainiti,6 fraterneMe qitii r&-iie hettreu-seinen It elntre d,,etix petiples et le-s deux gotivernements.
< Ces disco-urs 6chang6s, Son Excettenice MorLsietir te Pr6sident Vincent remit a Son Exce1lence lie G6n6,ralissime Trujillo la Lettre Atitoo-iiaphe par laqtie.lle 11 Lvi conf6re le grade de Gi-an,(I'Croix, pJaque veri-neil de FOrdre Natioqal ((Honnetir et Write)) e-t Lui remit le Grand Cordon de FOridre et la plaque.
Les deux, Chefs d'Etat se donn rent Faccolade. Le Chef du Protocck pr6senta a Scn Excellerce lie G,Sn6.al::ssii-rIc Trujillo Molina




8 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
tous Its personages presents i cette solennit,6. Les deux Chefs d'Etat eurent. tine cOnversation empreinte de Ila cordialit6 la plus f ranci-ic.
Une heure avant cette c6r&monie Its deux Chefs d'Etat. assist6rent
A16tropol-itaine A un Te Dettm chant par Alonseigneur ,I ]a Cath6drale T 6
I.e Gotiaze, Archev&que de Port-au-Prince. Us se rendirent de 1A au Mauso.16,e de Dessalines et de Pkion oii i1s se recuelililirent une militile, puls, cc pieux devoi.r accompli, A I'116tel Commitinal oii tine r6cep.t.ion grairdlose Letir a k6 faite par le Nlagistrat Coinuminal et. son Consell. Lears Exct1Iences, avant de gilav'r les degr&s de 1'escalier de I'li6tel de Vflle, se prk rent, avec bomi-e grace, au (16sir des re1)orters I)hotographes. La fouIQ mass,6e aux alentours, comme d'ailletirs dans routes les occasions oii les sympa.thiques Chefs des delix Nations Socurs se montr6rent elle durant ces journ6es m6mcniables de Varniti6 haitiano-dominicaine, les confondit dans les m,&mes vivats.
A ]issue de ]a r6ceptiori de la Alairie, les deux Chefs d'Etiat filrent tine longue touii&e dian s les princ pales rues de la Capita'le. Lie peupile, r6uni, stir Its trottoirs, leur r6serva une fois de plits un accuell des phis enthusiasts.
Le m&me e6r6monial a k6 observe et les rn .n-ies honneur's militaire-s ont k6 rendas au depart d-wG6,i6ralissime Trujillo.




BULLETIN DES LOIS' ET ACTES 9
LibERTE EGALITF. FRATERNITY
REPUBLIQUE MIAITI
PROCLAMATION
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Mes chers concitoyens,
Depuls pilus d,'tin Si6cile, chaquesnii6e, A pareille date, une proclaniation du Chef de FEtat vous rappelIe nos grandis souvenirs historiques et Fli6rolsme des homes qui fAnd6rent notre petite pat-ric haitiennie.
Cest tine heurciuse tradition, certes, et vous ell eprotivez toujours quelque 1.6-itime fiert;6.
Mais lie th6mc est invariable ct connu 'a l'avance. Et si 1'oli r6uiiissalt ces proclamations, on ve.rrait bten qu'e-fles se resisembleint routes et qu'elles lie diffi&I-ent entre alles, peut-i&tre, qucpar la. quailit16 die leurs formulas.
Elles ii-itihipliaient, en outre, de values appeals A I'tillion et i la, paix qui, au lendelimin ii-ihiie de cs anniversail-Qs plavois6s et snores, s'6vanuuissaient dans votre esprit sceptique et totijours inquict des convulsions de l'ambiance.
Et derrl&re cette faqa)de verhale, le pays, le pays v6ritable, 6tait JA, kernetlement agonismit, se crispalit dans sa chair clottilourettse et dams son anie inculte, et presque eminittl-6 clans ce complete die 111i.'siEre, d'oisevet6 et d'i-norance que vous co.n.naissez et dont il entell-d aujourd'hui se libe'rer.
je soupqonne votre lassitude die cette. vaine. et pe'riodique exaltation des temps h6roiques, de ces nio-Ls fastidieux qui ne v-ous ztj)(portaient jama.Is rien que des esip6rances A conso-mine-r.
Atissi, me parait-il plus utille, au d6butde cett e notweilIe ann6e pleine (1,111conniti pour lie Monde, de vous offrir que1ques stijet:s de m6clitqtion pratiques et de vous arracher virilement, vu la gravity die notre situation pr6sente et Fincertitude de lios clestins, atl-x lyrismes atissi I I ier.
on'illu-DI-es -z halituels d;-,-r,,-.,l-s (1--i ler Tai-v'




10 BUL1,E'rIN DES LOIS' ET ACTES
("est nn bilan (Ini s'h-nl->o(se, pris(Itie notis otivro.ns, a partir dc cette
date, mi notivein livre < Fflistoire, et qti'il est bien entendu que no-Lis vottlons li(Itiider les erretirs et les fates d'tin (1,-,siastretix pass,6. V.oy-ons donc tin 1)cti, ct dams 1enscinble, les falblesses et les passibi.lit s de iiotrc economic national, et consid6rons-les, iin instant, sous teurs
principaux asl)ects.
Si, comnieon ne cesse de lie r6peter, l'avenir du I)ays est inti nleillent
li& mi d6vel-)l-Al)ement de son -,-ricttltttre et s:1 le bien-ftre inu-n6diat de ]a iiatior d6pead directement de Forgolanisation de notre pro'ductio'n agricale, 11 est certain que c'est de ce c6t,6 que doivent d,',Dl)ord con1
-'er-cr tous les efforts. (.-)r, quel1le est la siti- .tion sous ce rapport?
Extr iiiement pr6caire. M Vlgt-6 les advantages incante.stabIes d'un so-l particuli&renient fertile, rnlailgr6 sa daversi'L6 si int6ressante qui lui permettrait de fournlir A 1a. fois Ies q),,roduits tropi-caux et ceux des zones teinil-)6r6es, mal-I-6 I'a proximity et l'accessibilif- des ineitleurs nmrch6s 1a monde, comme ceux des Etats-Unis, par exen-tp1e, oii de nombreux 1)roduits ha*iticns ne trouveraient gu&re de coactirrelice, et oii, ni me 1( ,- rcmcnt ooiicttrrenc s, its pourraient, dans les colilditioins noernales, Ititter avec advantage, la plus grande T),arte de nos terres caltiva-b4es don-CAtre encore en friche. Et dans r-,,e quji reste, notis appliquans de tels pree6d6-s & culttire, (leis proc6d:&s si arrie'res, si primiti1s, que notre production demetire pres tie sativage et clispersie au point qu'il est plut6t difficile, piour ne pas dirc impossible, de r6uni r les products en qtiantit &s c-ammerciiales et exportables.
D'autre part, nous ignorons la pubticit6 et notts nous figurons que nous n"avons atictin effort 'a faire I)otir faire connaitre nos produits stir les irtarch6s ext6rieurs, clu'il s'agisse cle prodtiits industries ou de products agiicoies. Cest iiine --ave enretir Les coinsomimat' -,urs deinianident A kre stimut6s par la r6d1amc. Cest pour polia que, dan s tous les pays, on d6pense beaticoup dliargent en frais d'e propaganda e-t (lie public46 pour rechercher et --,ssu.rer les d6botich6s. Les d,6bouch s ne peuvent ftre assures que par Ta qdafit' des products. D'oii la n,6cessit6 Wtin syst6me de standardisation qui facilite F,6change de ces produits. A V61)o-que cii notis son-mies, auction pradnit n',esit s6r d'un ntarch,6 s'il ne r6poc!d pas aux standard's exi.-&s par les achletel-irs ou les consomi-Imectirs.
Nous en faisons, en ce mornient m&me, la triste eyp6riencie, avec notre caf6. Un menibre du Syndicat du comme rce des caf6s dti Havre est venn jusqti'ici pousser te cri d'alarme et notis demandler de mieux pre'1)arer notre Jenr6e s; notis voulons lui permettre -de letter avantaoreti-




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
segment centre la concurrence des atitres caf6s. Les conditions actuefles rk(lam-ent de notre part un plu:, grand soin et un traitemortt sp&_ ial aussi bien dans la culture que dains le s6chage et le triage.
Notre caf6 qui avait Ila reputation d'&,tr-e le ii-iellleur caf& du monde e-st on train de la perldre. Sa qii,.aIit6 baiisse. Et A moins qti-e nous nlaidGptions imm6diatenient les nifthodes iiiodernes pour am6liorer la piroldluction. aussi bien que Ila pr paration de notre p1roven,"Ince, i1ous nt solnitnies ml6me pas s irs de co iiservler nois manch&s actuels.
Ill faut ajouter que notre production est rest6e stationnaire tandis qu'elle a au-ment6 ailleurs dans des proportions consid6rables et qtie d e nouveaux centres de 1),roduction caf&l&re se sont cr6&s dans beaucoltip d'autres pays.
La Ri6publique Dominicaine I"ei-n-porte auj.-)t1,rd'Iiui stir nous, aussi bien en quaR6 que, relativement, en quantity De 18.000 sacs qu elle exportait en 1913, elle a pass6 A 196.000 sacs en 1933. Et nous reasons tolijours, depuis pre's d'un si&oie avlec notre production maxima de 400.000 s Lcs...
Nlous slon-rmes pr6venus qu'A leur rythnie actuel-& production, les colonies franqa1ses pourrolit donner plus d',in niI11I.ion & sacs d'ici quellques ann6es. Et Jimagine, en me basant stir Fexemiplie conciuant de ]a Colon bie qui a pass,6, en moinls de vingt ans, de un n-iillion A iquatre millions de sacs, que -si la production est pouss;ee comme il convent A Madagascar, cette grande ile, qui est presqu'un continent, pourra, ii elle seulle, fournir billl A la Frmce, sia Mlkropolte, 1 s trois millions de sacs n:6cessaires a sa clonso-nimation.
Pensez donc, inies chers concitoyens, au d6sastre qui r6suilterait plour notre pays, si Ile principal niarch6 de notre caf,6 afillait nous 6ohapper...
Cest p-ourquoi, en vous recornmandant de travailter & routes vos forces A -doubler et mErne A triple, si possible notre production caf,6i&re et A veifler, avec le plziis gvmd soin. sa pr variation pour 1'exportation on vue de maintenir sa vieille r6putationi, le Gou.vernement a d6cide de st c-onsacrer, au cours d;e cett-e anin6e, A l'or,-a-nisation d65nitive dc Iia p-roduction de la. fig-ue-banaale. Et il esp re que rien ne viendra contrarier Its initiatives qui seront prices A cet effet, dans Fint6r&t du pays. 14 est absolument urgent que no.lis fashion's de ce c6tl6 tin -rand effort afin d'arriver, Ile phis t6t possible, A une aiu6tioration indispensable de la situation. Le temps pressed, let les terribiles r6alit&s qui nous confroaitent nous acculent 'a urve action 6conomique rapid et si re...




12 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
1,'kat (Iti monde deviant PlUt6t inqui6tant. Les forces de paix semblent fl6chir (IC plus ell JALis de,.ant les contplications de la politique internationate. Parto-tit les armaments sont pottss6s avec title ]late f6brile, encouragement de notivean Fesprit belliclueux dans ulle Humanit6 en proie, (Iepuis trop,10111gten-ips, A laplus grande orise d"6-6ismes iiationanx qui se suit jamals rencoll.tree dans I'llistoire....
Si ]a -tterre 6ollatait quelque part, ell Europe. notis ne pourrions I rol ablen-jent plus exporter notre caf6. Et ze strait encove phis de mis6re dans I-es foyers ha'itietis, puisque, potir '--*vr.e et pour faire vivre I'Etat notts ji*avons gti re que notre caf6, ce caf6 dont c'est une pitI6 de constater les conditimis de culture et cle preparation. 11 nous faut pr6voir ces w1a.ffictirs, nihi,,e de lo.iii, ni n-,r s*i1s ne devalent pas arrived, irt6iie s',ils n'kaient que de son-lbres hypothe's-es... Cest I a 6,che du Gott ve rn emen t. 11 ne satirait s'y d6rober.
Ces circumstances sq-6ciales, ell debtors de Fint&r t konoinique d'or(Ire g6n&ral et permanent, notts cominamident doiic, alljourd'hul plus qLie jairals & diversifier et d'i.ntenslfier notre production. Mais I-a pro(Itiction agricole contemporaine, comme routes Ies latitres productions or-anisc6es, est consonlimatrice du capital.
Notis ii',avons plus aticune raison, ell v6rit6, de it(-. pas accueillir favorablement le capital qui viendrait contrilbuer sainement att d6velOppement des resources d'u sol haitien. GrAce A Fftablis segment d',un syst6ine pratique de cr&dit A la production, noitre r4mite de petite propri&6, s'61argissant et se fortifiant sails cesse par I'applicatioll de la Ioi stir le blen rural cle fanallille, ne petit qu'assurler de plus ell p1lus I'a stablIlt6 de notre vie 1,,ol;tiqtie et 6conoinique. 11 ell sortira certainement une nambretise classes conservative cle petits paysans proprietaires appeals A coustitucr ]a forte annattire socijaile de la patrie de cl em a i n.
'rei est Fesprit du plail. que notts colilptons inaugurer ati cotirs de cette prenli re ann6e de la notwelle ind, pendaiice natiouale. Et ce qui concernela figue-bananedont le d6veloppement form-e la prerni6re parties de ce plam, le Gotivernement, sans inu.on-naitre Fin-l-portmice partictilie're des questions de vonte, de clistribi-iti-cri et de d6flense du product i 1'ext6rieur, intend surtout s'attadher lparajll element A la pro(Itiction, A Fatimelitation tdes plantations lyaysaiines, et, 4ell InEll-ile teinps, A faire retoutiner A la terre, I-es g-rands et moves pvopri tires
7
qui ell restraint trop solvent &1ol-n6s, ind.ff6rents au sort de notne 6co.nomie rural et pr&f6rant promener dans les villas leur Parasitisme et Ieurs kernelles jacasseries. Nous esp6rons grouper ainsi, dans till




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 13
(16cisif effort collectif, lies 616ments les phis varl&s de Fa-0-iculttire haitienne, de fa on A fare nature tin inotivenient agricote d'ensemble qtii asstire d,6sormais des r6coltes massive potir Falinlentation r6gtili&re des inarch6s -de consonimiation.
Le ch6rnage dalls les centres urbains, ce ch6mage 16ji chroniqlle et qiii, i la. longme-, deviendrait tin grave danger pour la s&urit ptibilique et h paix soci alc, s'en troLivera sen-siblemient att6nu6 de ni, irie qa ll on resultera ipso facto tine possibdit6 (1-c vie phis litimame pour Ie paysan...
C'est la. pr6dominance des iiWrks agricoles siir totis les atitres (Im chassera des spheres gouvernementailes lies > dont I'llivasiion qitotidienne ilotis 6toiiffe et nous in-lallobilise... C'est elle qui notis (16livrera de Vinsoltibleprohl&me des places a d.o;iiier. Car toute la politique haItienne d'au ourdehill-ii, h6lais ne -ravite qti'atitottr des places... Or, vous tonis, qn] fates de l'agitation, (Iiii r&vez places et bosses coliti-C ceci 01, Cellla, (pn co'va 2z api-&s tin candidatparce (Itie vous croyez qtie, s'il arrive, i.lv.oti.s d-onnera tine < C"est pour cette eentaine de places, (Ine deF milliers et des inilliers d'int6ress6s se baittent comme de-s foils, q-,i'ils scra ient m6lile q1',',-l'Cjtiefor. s te-nt6s de tricvibTer le pay s... Et ce li'est, en onim(e, qti'iliie v-ante lo-berie...
Le Gotwernement, quil deptiis phis de qtiatrc ans, entriaine daiis les bciris chen-lins et travaille de totites ses force-, a votis otivi-ir eiifiii lies 1 ortes dti travail et de ]a pro-sp6rit6, volis invite encore atijotird'htii A mle pli.is exact comprehension de vos hesoins et de vos int6rks.




14 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
je- 111'e suis assez pench,6 sur vas mls rcs pour savoi r combine, au fond, VOLIS kes rassasi6s, ext6nu6s de politique, et combien aussi vous kes iinstitictivcnw nt ha rcel'6s par les plas imp6rietises n6cessit6s d'or(Ire et de labetir organise'.
Deinahi,, tout A Fheure, peut-kre, c'est. sl veus te votilez bien. un peil piltis de bien-kre, un peti plus de prosp6rit6, ttin pcu, plus de dignity' potir la Nation totit enti re.
C'est vers cet aveitir, vers cet avenir d'effort qui grandIt et d'action qui (16livre que je vous co.n',vie, mies chers co-ncitoviens, toujours foirt de votre appui ct de votre confidence.
Donn6 au Palais Natioi-Iial de Port-au-Prince. Ie Ier janvier 1935, An 1316me de Flind6pendance.
STEN'10 VINCENT
ARRETE
SCENIC) VINCENT
PRESIDENT DC LA REPUBLIQUE
Vti Farticle 79 de Ila Canstittition;
Vu les articles 31 et 32de la loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux;
Consid6rant qLi'il imported de c6mbler -]a vacanoe catis6e par ]a admission &tm, -Membre de la. Commission Commun ale de Petit-Trou de Nip pes;
Sur les raipports du, Secrkairc d'F,,tat de Ffnt6rleur et du Pr6fet de TI)f)es,
ARRETE:
Art. ler.-Le citoyen Aristhori-&ne Piqiiaint e-st no1111111,6 Membre de la Commission qui doit -6,rer les ir.t6rfts de la Ccmmune de PetitTrou de Nippes.
Art. 2.-Le present arr&t6 sera ptibli6 et exkut6 la, diti-ence (lit Secr6tatre d'Ebat de Flnit6rieur.
Doitn6 ati Palais 'National, i Port-ati-PrInce. be 24 D6cembre 1934, Aji 1316me de I'Indi6pendance.
Par Ie President: STENIO VINCENT
Le Secr6taire d'Etat de I'Int6rieur: JH. TITUS




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 15
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUL
Vti l'article 79 de la Coiistittiticii;
Vu les articles 31 et 32 d1o l1a loi dti 6 Octui 1881 sur les Conseils Cou-Imititiaux;
Consid6rant qu'i-1 impoi de conibiti- lo wicance ie par la (16inission d'un Men-thre de la Comimission Con-inumale de Barad&res;
Stir les rapports du Secr&tair(, dEvait d e Flnt6rietir et dti Pr6fet d-e Nippies;
ARRETE:
Art. ler.-Le citoyen Edg.ard le Bordes est nonm-I6 Membre de la Conin-lission qui dolt -6rer I-es ioit6r&ts de la Conumine (lie Barad res. Art. 2&me.-Le present arrk,,, sera pdhllii, ,ct ex6i .1 la diligence du Secr6taire d'Etat de Fht6rieur.
Donn6 au Palai-s Niational, A Port-au-Prince, le 24 Dkelilbre 1934, an 131&ine de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT Par 'le Pr6sid ent:
Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur: JH. TITUS
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vti I'arti-cle 79 de la Constitution;
Vti 4"article 3 de lu Loi dit 13 jtiilllet 1926 stix les jotirs f&rl6s. mo(Iffi6e par celle du 17 juillet 1921
Cianside'rant qu'll y a lielt de prescribe le ch6niag-e lie 2 jaiivier proc-11-i1xiiii, cette date ayant 6t6 sp, -,cialemient cons2cr6e A niagnifier les verittis du Fondatetir de Fhid,&pendancie Natioivvi FIll-villorteil JeanJacques Dessalines;
Stir lie rapport du Secrkaire d'Etat de Flnt6rieur.
ARRETE:
Art. ler.-Les Services 1'tib'Ecs et le Commerce ch6meront lie 2 janvier prochain.




10 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Pr6sciit Arrk,6 smi ptihli6 et ex-ctit6 a ]a dili-ti-ice du Secrkairc d'Etat de Fliit6rictir.
Donn6 au 11alais NationaJ, flort-ati-Prince, le 28 D&ceillbre 1934, An 1316me de,111-id6pendmice.
STENIO VINCENT
I)ar le Pr&sidentLe Secrkaire d'Etat de Hnt6rieur: JF1. TIT-US
AVIS
DEPARTMENT DES RELATIONS EXTERIEURES
Par correspolidance 6chan-6c A cette d'ate entre la Secr6trairerie d'Hnit des Relations Ext6rictires et la L6-a6mi de France en cette residence, la Canvention de Commerce avec la Frailce (ki 12 Avril 1930 et FANenant i cette Comeiition du 10 Mars 1934 ont k6, d'tin coiumun accord, proi-,o,(,,-6s potir tuic, dtir6e de trois mois en atteiidant I'miverture prochaine de n6goziations nonuvelles.
1)ort-ati-Prince, le 5 janvier 193.5.
Service du Protocole
RECEPTION AU PALAIS NATIONAL
DE SON EXCELLENCE Mr. le Dr. J. PEREZ GIL Y ORTIZ,
E. E. et Ministre Ple'nipotentiaire des Etats-Unis du Mexique A Port-au-Prince
Le vendredi 16 noiembre 1934, ii 10 heiii-es a. m. Soil ENcellence Mr. le Pr6sident de la R6publi(Itie a recti eii audience solennelle ati Palais National S. E. le Dr. J. Perez Gil y'Ortiz, qui hil a remis les Lettres de cr6ance par les(Itielles S. E. 'Mr. te'G6n6rail de Division Abelardo L. Rodriguez Pr6sident de la Wpublique des Etats-Unis dti 1\,Iexiqtie, Faccr6dite en qtialit6 d'Eiwoy6 Extraordinaire et Ministre P16nipotelitialre du Mexique i Port-ati-Prilice.




BULLE-rlN UES LOIS E'r ACTES 17
S. E. 'Mr. le Alinistre P16nipotentiaire 6tait accompagn6 de Mr. Salvador Pardo Bolland, Secr6taire pr&s la Ugation du Atexique.
S. E. Mr. Perez y Ortiz a k6 conduit par Mr. K6nol 1). (Fornail, Chef du Protocole, dans une voiture de la Pr6sidence, escorted d'un group (I'aides-de-camp.
Accuelllis au. p6ristyle du Palais par le Chef de la Alaison Militaire de Son Excellence, 'Mr. Perez Gil v Ortiz et son Secrkairel furent introdults dans le cri-and salon diploi-natique oil les attendant S. E. Mr. le President de la R6pub-lique, entour6e des Secr6taires d'Etat, du SousSecrkaire d'Etat et du personnel de ses Maisons civile et milit-airc. Etaient 6-alement Tm-6sents AMM. Fouchard TMartilleau, Pr6sident du S6nat, Edgard Pierre-LOLliS, Pr6sident de la Chanibre des D6put6s, les colonels D. P. Calixte, Commandantde la. Garde d'Haiti et Jules Andr6, Sous-Chel.
A I-eur arrive et A leur depart, les lionneurs militaries furent rendus par un bataillon de la Garde d'Ha'ItI. La musique de la Garde ex&cuta I'hymne lTational haitien et l'hymne national mexicain.
Apr&s les discourse d'usage, le Chef du Protocole pr6senta le distill,ou6 diploniate et le Secr6taire aux personnalit6s pr6sentes. Le Pr6sident de la R6publique eut avec Itii une conversation pleine de cordiality.
Voici les discourse qui ont k6 prononc6s A cette occasion:
Discourse de Son Excellence le Ministre Mexicain
Excelentisin-io Senor Presidente,
Tengo el honor de poner en manos de Vuestra Excelencia las Cartas qu.e me acreditan ante Vuestro Gobierno, como Enviado Extraordinario y Alinistro Plenipotenciario de los Estados Unidos Mexicallos.
Mexico, Senor Presidente, fuertemente Mentificiado en stis prillicipios revolucio-narios, esti-ina, en su Ilucha de desenvoilvirnielito ideol!oigiclo y en su obra material de construccionser conocido serenamente, en sus prograinas intcri-laclonailes y en aquellos de indole social; avanzados, civilizadores y humanitarios, desarrollados en bien, principalemente, de los humildes y los desheredados de Alexico y no por vanidad sino corno un medio de erptendimiento, de julsta con pren.sion y acercainlento, al ideal de Fraternidad; a,un rilas vehement, coil relucion a los ptieblos de la America, donde teilemos tantols y tail conluiles intereses. Ojala. y que estas rolaciones, por ahora espiritu'a1es, que Mexico viene a establecer, se amplien manana. en nuestra vida de relaclon ecol-ion-lica para iiiiii-nos aun mas cstrechamente en 11-11It1110S V benetic'os.




is BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Del)o expresar a Vuestra Excelencia ii-ii satisfaction al haber sido designado por ini Gobierno para venir iniclar una Alission con esta Republica, que tuvo el privilegio y el honor de ser primada en independizarse entre stis Hernianas continent ales; que cuenta entre sus, proceres, figures tali excelsas como Dessalines, el heroe a quien cupo la (-Ioria de pro6ainar la libertad de sti Pueblo, y espiritu tan generous y coinprensivo conio Petion digno ainigo de Bolivar, en lioras aciagas v (le incertidunibre para este -ran Libertaclor. Complaccille so'bre nianera, Senor Presidente, haber tenido la stierte de concern esta heroica Patria de hombre libres y fuertes; fecundia en exujl)erante na-turaleza; prodigy en r1queza y afanosa de robustecer sit persolialidad.
,Me resta tali solo, Excelentisinio Senor Presidente, en estos solemnes momentous, ctin ,pllr con el hOnroso encargo dell C. President de los Estiados UniAos de Mexico, General die Division Abellardio L. Rodri,guez y a cuyo abrigo, aniparo inis propios sentiments para f ormular un ferviente v sincere voto por la grandeza y prosperidad de esta Republica y por la ventura personal de Vuestra Excelencia.
Traduction:
Monsieur le Pr6sident.,
J'ai Fhonneur de remettre. A Votre Excel-lence I-es Lettres qui m'accr6ditent aupre's de votre Gouvernement comme Envoy6 Extraordinaire et Ministry P16nipotentiaire des Etats-Unis du Mexique.
Le Mexique ., Monsieur le Pr6sident, fortement p6netr6 de ses princ1pes r6volutionnalres, dans la lutte pour lie d6veloppenient de son ideologie et son oeuvre mat6rielle de construction, pense kre connu sereineinent dans ses programmes internationatix et de caract re social; ces principles civi-lisateurs et humanitaires, d6vel.opp6s surtout pour le bien des humbles et desd6sh6rlt6s du Mexique, et non par vanity, sont plut6t un moyen d'entente, de rapprochement -et de fraternity; ils le sont encore plus s'a-issant des peoples de I'Ain6rique avec lesquels nous avons tant d'iiit6r&ts et de si communes.
Dieu veui-Ile que ces relations, actuellement spirituelles, s'amplifient domain dans Je doinaine 6conomique, afin que nous soy-ons encore plus 6troitement unis par des advantages mutuels et r6ciproques.
je suis infiniment satisfait d'avoir &6 d6sign6 par mon Gouvernenient et d'avoir ain si Ie prlvll&ge et I'lionneur d'6tre le premier Chef de mission accr6dit6 en cette R6publique qui conquit-la premi reind6pendance p,
soil : 'irmi ses socurs conti
inentales. Elle compete avec ses




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 19
6nihientes figures des honinies comme Dessalines, le h6ros qui eut la oito-ire de proclanier la libert6 de son people et Pkion, esprit -6n6reux r 11
et compr6hensif, digne anii de Boliwur, dans ses lieures funestes et incertaines. je me r6jouis vivenient, Monsieur le Pr6sident, (Favoir le bonlieur de connaitre cette h6roique Patrie d'hon-Imes libres et forts, prodigue en richesses naturelles et anxieuse de fortifier sa personnalit6.
11 me reste, ',\fr. le Pr6sident, en ce nionient solennel, ii ni'acquitter de Yhonorable mission que ni'a confine le Pr6sident des Etats-Unis du Mexique, le G6n6ral de Division Abelardo L. Rodriguez; je profit de Occasion qu'elle ni'offre de joindre mes propres sentiments et de forinuler des voeux sinc&res et fervent pour la -randeur et la prosp rit6 de cette R6publique et pour le bonlieur personnel de Votre Excellence.
REPONSE DU PRESIDENT VINCENT AU DISCOURSE
DU MINISTRY DES E. U. DU MEXIQUE
Monsieur le Ministre
Les peoples, de nos jours, ne peuvent plus, et so-us peined'Etre 6cras6s dans la course au Proggre's, se co-iiiplaire dans l'isoleinent et In solitude. Ceux de I'Aml6rique surtout, dont le ni,6me i46al de liberty et de fraternit6 constitute d,6jA le plus fructueux et le plus sympathique des points de contact.
Aussi l'une des pens6es constants et pr6dominantes du Gouverneinent que j'ai I'honneur de pr6sider est-elle de cr&er et d'accentuer de largest courants Xaniiti6 entre les Pays voisins du n6tre, soit par leur territoire, soit pas l'id6al o1h ils pulsent leurs raisons de vivre et d'6valuer.
Cela suffirait de'a' A justifier le plaisir que j'6prouve A accueillir au.jourd'hui le premier Envoy6 official d'une des plus vieil-les et des plus grades R6publiques dies deux Am6riques et de rece-voir de ses mains les I-ettres qui Faccr6ditent aupr&s de nion Gouvernenient en quailit6 d'Envoy6 Extra.or dinaire et Ministre P16nip.otentiaire. TMais Ina joie a une autre source aussi. Elle me vient du discreet et sin-c&re lioniiniage que Votre Excellence a bien votdu rendre A deux dles plus purs et des plus nobles h6ros de notre Ind,6pendance, jeanjacques Dessialtines qui uni.ssa-it A lia plus be,11le intr6pi,6it,6 un, sens 6bonnant de 1'or,gani station militaire, et Alexandre Pkion, qui, sentak si forternent que fa Iibert6 et Ffnd6pendance sont les deux fiert6s priniordia4es des hopimes et -les Nations. qti'apr s les avoir aszur6es i sa Patrie e t a




20 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
des fr6res, Les flaitlens, il s'est 6vertu6, de tout son cwur et de tout son courage, a aider CCLI-N qui, comm-e Bolivar, r6valent, pour leur pays et lours compatriotes, d'Ind6pendance et de libortE VoYez la puissance, des souvenirs et con-ibien IN nous enseignent. Uhlstoire 110LIs apprend qUe notre programme n'est qu'un heritage, que notre volont6 de nous entr'alder, et de nous inieux connaitre pour nous mieux aliner fUt aussi la voiolit6 d'un de ceux qui., h6ro'iquen-lent, fond&rent cette petite Patrie 11a'Itienne oil VOLIS trouverez, tant, de inon c6t6 qUe de celtil du Gouverneinent et du Peaple Haitiens, Ie coiicours empress et sympathique qui guidera vers le success le plus certain 1'amicale et fraternotle mission quest la v6tre.
Fort de cette assurance, III lie me reste plus, Monsieur lie Ministre, qtl'i forn-luler les vcetlx sinc res que je forme pour le bonheur personnel de votre il-lustre Pr6sident, le G&n6ral Abelardo L. Rodriguez et pour la prosp6rit6 du Xlexique, 1un des plus ancient et des plus parents porte-flan-tbeaux de I'a civilisation des deux modes.
ARRETE
STENIONTINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79, 9&me alin6a de la Constitution;
Vu la Lol dU 24 Septembre 1800 sur I'Exercice du droit de grAce et de commutation de peine:
Consid6rant qtl'il convent, A 1 1 occasion de la F&te de 1,'Ind6pendance Nationale, de prendre une measure de 06mence et d'adoucissement en faveur de que1ques condamn-6s, actuell1ement dikenus dans les diverse Prisons de la R6publique;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la justice-,
Arrke:
Art. ler.-Grace pleine et enti re est accord6e-les droits des tiers r6serv&s, si aucuns sont-aux condamn6s suivants:
1) Georges Clerniond, condanm6 A 2 ans d'emprisonnement par jugement du Tribunal Criminel de J6I-6mle, en date du ler Septembre 1933 ;
2) N711dor Louisdor, condamn6 A 3 ans de travaux forces, par jubement du Tribunal Criminel des Cayes, en date du ler juln 1933




BULLETIN DES LOIS ET ACTES ?I
3) Joseph G&16oii, cmidaiiiii6 A 10 ails de travaux forces, par jugement du Tribunal CrimirIel de I'Aiise- -Veau, en date du 29 julil 1927;
4) Cain6lus Fabre, coi-ldaiiin6 h 5 alis de travaux forces, par jugement du Tribunal Crimirlel de Port-de-Paix, en date du 22 Septeinbre 1932 ;
5) Cliarit6 D6sir, cmidaini-I6 A 3 ai-is de travaux forces, par jugerneiit (Ili TriburIal Crin-iiiiel de Port-de-Paix, ell date du I I Novembre 1932;
6) Edgard Jacob, coiidainii6 A 6 mois d'emprisomiement par jugemei-it du Tribunal Militaire en date (Ili ler Octobre 1934;
7) Raoul Ch6rubiii, coi-idaiiin6 A 3 inois d'emprisonnernent, par jugemei-it de la Cour Martiale, eii date (Ili 6 D6cembre 1934;
8) Aristil Destiricoridainii6 i 8 aiis de tra -\7 aux forces, par jtigenieiit du Tribunal Criminel de Petit-Goave, ell date du 16 'Mai 1933
9) Aclarn G&Iiii, coi-ldanm6 A 3 ans de travaux forces, par jugerneiit (Ili Tribunail Criminel des Gonaives, en (late du 3 Ao t 1933;
10) D6rilus D61ouis, coiidainii6 A 3 alis de travaux forces par jugement du Tribunal Criiiiiiiel de Port-au-Prince, ei-I date du 23 Mars 1932;
11) K16ber Charlier, condamli6 -A Lill aii d'emprisminerneilt par jugernerIt du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, ell date du 25 juillet 1934;
12) Sylvia SN 7 Ivestre, coi-idainii6e h 2 ails de travaux forces par jugernei-it du Tribunal Crimirlel de Port-au-Prince ell date (Ili 10 f6vrier 1933 ;
13) Laurette St-Pierre, coiidainii6e A 3 aris d'emprisomiement par jugernent du Tribunal Criiiiiiiel de Port-au-Prince, ell date (ILI 14 F& vrier 1933;
14) Ferdiriand St.-I-ouls, corldaimi6 A uli aii d'emprisonnerneiA par jugeinei-it du Tribunal CrimineI de Port-au-Prince, en date du 6 f6vrier
1
1933,
15) Terinitus Titus, coi-idami-l6 A 8 alas de travaux forces par jugeinent (Ili Tribiiiial Criminel de Port4au-Priiice, en date du ) Septemhre 1927:
16) Wiiito Balthazar, coi-Idaiiiii6 aux travaux forces i perpkult6 p?,r judgment du Tribunal Criminel de Po rt-au-P ri lice en date du
8 A4t 1932;
17) Duceme Can-6, condaiiiiie, avx travaux forces A perp6tuit6 par jugemeiit du Tribunal Criiiiiiie! de Port-ai,-Priiice eii date du 14 Avril 1031, peliie (146ja comniii6e eii celle de 1; iiis de travaux forces,;




22 BUI.LETIN DES LOIS' ET ACTES
18) Maurice St.-Jean., coiidarnn6 5 aris de travaux forc6s par jugement du Tribunal Criminel de Port-au-Prince en date du 8 Novembre 1932;
19) Emilias Michel., condainrI6 A 3 ans de traivaux forces par ju,enient du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en (late du 21 juillet 1933
20) T61ancieux Michel, condamn.6 ii un an d'emprisonnement par iti-emelit du tribune] Militaire de Part-aii-Frince, en date du 28 Ao it 1934
21) Lavany Pierre, conjdainn6 A 4 mois d'emprisonnement par jugement du Tribunal Alilitaire de Port-au-Prince, en (late du 10 Septembre 1934;
22) C16rilus iNoH, coridarnrI6 15 ans de trava-Lix forces par jugement du Tribunal Criminel de Port-lati-Rrince, en date du 8 jiiillet 1931 ;
23) Joseph Ayant, condanin& 'a 2 ns de travaux forces par jugement du Tr1bunal Criminel de Port-ati-Prince, en dnte du 22 janvier 1934;
24) Volcy D6sulm,6. coadarnrI6 i 3 ans de trcitvaux forC&s par jugeinent du Tribunal Criminel de Saint-Alarc, en date du 17 juitlet 1933;
25) Petit-Pierre Dor condialii-m6 A 5 ans de travaux forc6s par jugement du Tribunal Criminolde St.-Marc. en date du 14 Juillet 1933; Z!!.
26) Augustin jean, condanin6 A 3 ans de travaux forces par jugement du Tribunal Criminel de St.-Alarc, en date du 13 juillet 1933;
27) Plercius Vatmont, coad, n)n6 A 3 ans de travaux forc;6s par juZ..,-ement du Tribunal Criminel de St.-Alarc, en date du 13 juillet 1933;
28) Adancy St.-Fletir., condarnn6 i 5 ans de travaux forces par j ti-eiiaeiit du Tribunal Criminel de St.-Marc, en dateclu 17 jtiillet 1933;
,4
29) Us*r Auguste, condaniii- A 5 ans de travaux forc6s par jugement du Tribunal Criminel de St.-2\1arc, ei, date du 11 juillet 1933;
30) D6rilus jean-.No l? condarni-I6 ii 5 ans de travaux forces par jugenient du Tribunal Criminel de St.-Alarc, en date du 14 Alars 1933;
31) -Xiontrk,11 Petit Xfay, coadarna 5 ans de travaux forc,&s par jugerrient du Tribunal Criminel de St.-Alarc, en date du 14 Mars 1933;
32) Paul6us Paul, condanin,6 A 3 ans de travaux forces par jugement du Tribunal Criminel de Saint-Marc, en date du 6 juil'Iet 1932;
33) Pierre Saint-Louis-, condainrI6 A 6 arts de travaux forc.6s par judgment du TribunaJ Criiiiiiiel de Saint-Alarc, en date du 21 D& ceinbre 1931 ;




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 23
34)DietinillUs Dieujuste, conclanin6 i 3 all,-; de travatix forces par jugenient du Tribunat CrIminel de Saint-XIa-1c, ell (late du 12 jtlillet 1933 ,
35) Annivain St.-Jean, con&mn-6 A 2 ans de travaux forces, par judgment du Tribunal Crimine! des Gona'lves, ell date du 13 Novembre 1933;
36) Jules Sa-OLIS, conclamn6 A 3 ans de travaux forces, par jugement du Tribunal Crinilnel des Gona'ives, ell ,late clu 31 'L\Ial 1933;
37) Louis Antonio, condamn6 A 15 ans dc. travaux forc,6s, par jugement du Tribunal Criminoldes Gonaives, ell date du 21 Octobre 1932;
38) Henry janvier, condami-I6 A 3 ans de travwux forces, par jugeinent du Tribunal Crimine-1 des Gonaives, co date du 23 Dkernbre 1932;
39) Charitable Th-6dly, candamrI6 A 3 ans de travaux forces, par judgment clu Tribunal Criminel des Goiia,*ives. en clate du 6 juillet 1933;
40) Petit-Ka jo-achin, condawn.6 A 3 ans de travaux forces, par judgment du Tribunal Criminel des Gona*ives, ell date du 3 D&enibre 1932;
41) joachin Chrispin, condaini-I6 I all d'emprisonnemient, par jugement de la Cour Afartiate de. Port-au-Prince, ell date du 10 Octo6re 1934;
42) Fran ois Forestal, condamn6 A 5 ans de travaux forc-6s, par jugement du TribunaJ Cri-roine] de Port-de-Paix, ell date (111 23 Octobre 1931 ;
43) Aliciae. Elie. condamn6e ii 2 ans d'empri sonnement, pl'ir jugement du Tribunal Criminel de St.-AIarc. en date du 23 Juilllet 1934:
44) Ani6lia S6jouri-I6, conclamli6e A 2 ails d'emprisonnement, par judgment du Tribunal Criminel de St.-Nlarc, ell date du 23 juillet 1934 ,
45) Martial AMarthol, condamn6 A 5 ans d'emprisonneillelit par j11geni-ent clu Tribunal Criminel. Oil Cap-Ha*iticn. ell date (11-1 23 Octobre 1931 ;
46) Edgard Jacob. condanil-I6 A 6 mols d'emprisomienient, prir jugenient du Trilmnal de simple police de la Croix des Bouquets, ell date du 1.5 SeptenO)re 1934:
47) Albert Casimir. condamn6 a 3 ans de 1-6CILISioll. par jilg-cillent du Tribunal Criminel de V.Anse-a-Veati, ell (late du 11 D. cemlbrc 1934;
48) St.-A16ric Ilvert, conAamt-I6 A 3 ans de r6clusion par jtlg -,illent du Tribunal Crimin(A de I'Anse-i't- VeaLl, ell & tC dU I I Wcem"bre 1934;




BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
49) Raymond Emmanuel, comlamri6 2 ans d'emprisonnement, par ju-emellt du Tribunal Correctionnol du Cap-Ha'itien, en date du 2 Mars 193-4:
50) Doily Bony, condlaum6 A 2 ans d'emprisonnement, par J ugement du TribL111,11 Criminel du Cap-Haitien, en (late du 6 juin 1933;
51 ) D&cius Gl6nient, condamn6 A 4 ans de travaux forc,6s, par jugeinctit du Tribunal Criminelde Fort-Libert6, en date du 17 juill;let 1934;
52) Marcius FlorviI, condamn6 5 ans de tr-av(aux forces, par j ugement du Tribunal Criminel du Cap-Haitieii, en date du 26 Mai 1933;
53) Bernadotte Bernard, condamn,6 ii 5 ans de travaux forc6s, par judgment du Tribunal Criminel du Cap-Ha"Itien, en date du 5 Mai 1933;
54) H-enry Mass6na, condamn6 A 3 ans de r6clusion, par jugenlent clu Tribunal Criminel de jacniel. en date du 29 janvier 1934;
55) Pierre Antoine No l, condarni:I6 3 ans de r6dlusion, par jugement du Tribunal Criminel de jactuell, en (late du 27 Novembre 1934;
56) Blisima josoph, condumn-6 A 3 ans de r6clusion, par judgment du Tribunal Criminel des Gonaives, en date du 19 D%6ce!iAbre 1934;
57) MondOus Th6lismond, condanin6 A 6 mols d'emprisonnenitnt, par judgment dii Tribunal de Paix des Gona'ives, eii (late du 9 Noven bre 1934;
58) Saint-Jean Ainiable, cortdamn6 ii 6 mois d'emprisonn-em-ent, par judgment du Tribui=l de Paix des Gona ives, en date du 9 Novenibre 1934;
59) Saint-Pierre Vixamar, condamn6 A 6 mois d'emprisonnerrient, par jugenient du Tribunal de simple police de la Croix des Bouquets, en date du 15 Septembre 1934;
Art. 2.-La peine de mort pronounce centre le- condamn6s suivants, est commune en celle de 20 ans de traviaux forces:
1) Franqois Charles, con'daivin6 par ju-cment du Tribuna"I Criminel de Port-de-Paix, en date dt, 19 Avril 1034;
2) Sin,61tis jean-jacques condamn6 par juvement dii Tribunal Criminel de flort-de-Paix, en dete du 20 Avril 1034;
3) ,\,Itlda \lina, condamn6 par judgment du Tri'bunal Criminel des Cayes, en &Lte du 26 Xfai 1933;
4) Servius Alfred, condamn6 par judgment du Tribunal Criminel cles Cayes, en date du 23 F vrier 1934;
5) Cerv&dieu Dolcy, coiidainn6 par judgment du Tribunal Criminel des Cayes, en (late du 26 F6vrier 1934:




BULLETIN DES LOIS' ET ACTES 25
6) Exantus Blanc, conlda=6 par jug-ement du Tribunal Criminel des Cayes, en date du 23 Novembre 1934;
7) Madame G6poudy Ostin, condamn6e par iti-en-ient du Tribunal Crimineil du Cap-Haitien, en date du 20 janvier 1933; i-einent du Tribunal
8) Madame Leccetir Paul, condamne'e par jl,,
Criminal du Cap-Ha*itien, en datc du 13 juillet 1934;
9) Nacitis Brenord, condemn par ju,-ernent du Tribunal Criminel din Cap-Ha'itien, endat-e du 13 juiblet 1934;
10) Desseau Pierre, condamne' par judgment du Tribunal Criminel du Cap-Haitien, en date du 13 juillet 1934;
11) Hyppolite S61de, condarnrI6 par judgment du Tribunal Crimineil, dii Cap-Haitien, en date du 13 juillet 1934;
12) Alcinord z\lcy6nord, conldarm-I6 ptar jugen-lent (.III Tribunal Crimine] du Cap-Haitien, en date du 13 juillet 193-1;
13) Ani-Itilysse NWI, condaini-I6 par judgment du Tribunal Criminel des Gonaives, en date du 8 juil-Ict 1031
14) Victor Petit-.',\Io, condami-I6 par jugemelit du Tribunal Criminel de Saint-Marc, en date du 28 juin 1933;
15) Estimute jn-Haptiste, condami-I6 par judgment (III Tribunal Criminal de Saint-Afarc, en (late du 23 D6cembre 1932;
16) Th6ri-lus Arc<is, condami-I6 par judgment du Tribuna-l Crii-nine,1 des Gona*ives, en (late du 11 juillet 1933;
17) Remiltis Alexandre, condami-I6 par judgment du TribunaJ Crimine-1 des Gona'ives, en (late du 10 juillet 19"3;
18) James Dorcinvil, condamn6 par judgment du Tribunal Criminel des Gona*ives, en (late du 7 juil-let 1933;
19) 116rard Thou-Ionde, condaini-I6 par judgment du Tribunal Criminel des Gona*ives, en date du 7 juillet 193320) Norniflus Petit-Homme, condarni-I6 par judgment du Tribunal Criminal des Gonaive-s, en (late du 17 jtiillet 1933;
21) Th6hisma D6risina, condarrii-I6 par jugenlent du Tribunal Crimine.1 des Gonaives, en (late du 8 Dkembre 1(1130;
22) Dkembre AIilhonniie, condami-I6 par jug'ement du Tribunal Criminal des Gona"Ives, en date du 7 juitlet 1031:
23) Tivil Augustin, condami-I6 par judgment du 8 D&embre 1931
24) Ulysse SuIlly, condamn,6 par judgment du 'rit-Ibuna] Cr'imiiiel des Gonaives, en date du 22 D6cembre 1933
25) 1)6zitis L)6zo, tondami-I6 par judgment du Tribunal Criminel des Gona*ivesl en date du 11 juillet 1933;
26) G6n6us jean-jacques, condamn6 par judgment du Tribunal Criminel de Port-de-Paix, en date du 20 Avril 1934;




26 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
27) Fran ois Charles. condamn6 par jugoinerit du Tribunal Criminel de Port-de-J'aix, en date du 20 Avril 1934;
Art. 3.1) La pelne de mort, prononc& centre D&sira D6sir. d6jA comiiiti6e a 10 ans de travaux forcl6s;
2) La peine de mort, pronounce centre 1.6onard Disir, d6j comnitt:&e en ceRe de 20 ans & travatix forc,&s. est A nouveau oon*n- 16e en ceFle de 10 ans de travaux forces;
3) 1 a peine de mort pronounce centre Dorilus Ullysse. d,6JA coanmit6een Mile de 20 ans de travaux forc s, es t A notiveau commu,6e en ce1le de 10 ans de travaux forc,6s;
4) La peine des tr-avatix forces A perpkuit6 pronounce conire Dieuvetiillv Dietijuste. d jA commune en celle de 15 ans de travaux forc s, est A nouveati. co-n-mi-tice en celle de 7 ans de travaux foro s.
5) La peine des travaux forces A perp6ttiit6, pronounce centre Hondus Mon0us, d &jA commu,6e en celle de 15 ans de travaii--,: forc6s. est a notiveati coinmui& en ceille de 8 ans de travaux forces;
6) La peine de 8 ans de travaux forces pronono6e centre Elius Jn.Baptiste, pnr judgment du Tribunal Crimine! des Gona*lve,,, en date du 28 Nlai 1931, est oomnm e en celle de 4 ans de travaux forces;
7) La peine cle 10 ans dc ti-avaitx forces pronono6e centre Cassifien Cassis. par judgment (lit Triblinal Crimine1 (le Petit-GoAve, dejA commu6e en celle de 6 ans de travaux forc,&s, est ii notIveau commu'6C en c6le de 2 ans.
8) La peine de 12 ans de travaux fork ,s proiionc6e centre Joseph jean, par judgment du Tribunal Crii-ninel de Port-au-Prince, en date du 10 F6vrier 1931, est commu&- en celle de 5 ans de travaux forces;
9) Ln peine de 5 ans de travaux forcl6s prorionc& centre Pierre 1- liphat, par judgment du Tribunal Criminel de Po rt-ati-Pri lice, en (late (lit 6 juillet 1932, est commu6e en celle I an de travaux forces;
10) La peine de 2 ans d'emprisonnement prononc& centre Justin Guerrier, par ji-tgement du Tribumfl Cril-ninel de Port-au-Prince, en date dit 8 F6vricr 1034, est commune en celle de I an d'emprisonnement:
1) L-1 pelne des travaux forces i perp&ti1t6 pronounce centre Elie Jeari-Slill"1111. par jugenicia du tribunal CrimInel de Port-de-Paix, est commu6c en celle de 1; ans de travaux forc6s:
12) La peine de 15 ans de travaux foro s prononc& centre Malval Ori-&iie, par judgment (lit Tribunal Criniinel de Port-au-Prince, en (!atc du 15 juillet 1932 est con-nui6e en celle de 7 ians:




BULLETIN DFS LOIS ET ACTFS
13) La peine de 15 ians de travitix forces proiaoiic c centre Lucc6ide Louis, par judgment du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en (late du 6 juiflet 1931, est commune en celle dc 7 ans de travaux forc6s-,
14) La. peine des travaux forces h perpkuit 6 pronounce centre Arismard Gerinain,:par jugement du Tribtina)l Criminel, de Port-au-Prince, en date du 9 Mai 1928, UjA con-L inu6e en ce-th-, de 15 ans de travalix forces est A notiveau cominti6e en celle de 7 ans de travaux forces ;
15) La peine des travaux forces A perp,6ttiit6 prononc& centre Tifort B,6nite, par judgment du Tribunal Crin-iinel de Port-au-Prince, en (late dii 20 Octo'bre 1932, est coinimik, en cel(le de 15 ans de travalix forces;
16) La peine des travaux forces A perp6ttiit,6 pronounce centre Adrien VA16ry, par judgment clu Tribunal Criminel des Go-ilaives, en clate du 5 F6vrier 1934, est commune en ce'lle de 15 ans d'e tliavatix f orc _s ;
17) La pellie des travaux forces h perp6tuit6 pronounce centre Elie Molice, par jugenient du Tribunal Crimine! de Port-au-Prince, en diatedu 20 Novenabre 1933, est cominti6c en ce.fle de 15 ans de travanx forces;
18) La, peine des travaii-N forc6s A perpkiiit6 pronounce centre josaphat Blanc par ju- ement du Tribunal Criminel cle Port-au-Prince, en date du 12 D6cen i1bre 1932, est coinmu6e en celle de 15 ails de travaux forcl6s ;
19) La peine de 9 ans cle travaux forc6s, prononc& centre Thermonfils Beatis6jotir, par judgment dti Tribunal Criminell des Cayes, en -date du 24 Mai 1933, est cornmu6e en celle de 5 ans de travaux forc&s;
20) La peine de 6 ans de travaux forces proiioiic6e centre Sauveur Inniacin par judgment du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en date du 6 juillet 19032 est comimie'e en cefle de 4 ans de travaux forces ;
21) La peine de 6 ans de travaux forces pronolic6e centre -.\Totaiie Fleuricin, par judgment du Tribunal Criminel de Port-au-Prince, en (late du IS jailvier 1933, est commii6c en celle de 4 ans de tilivaux forces;
22) La peine de mort prononc6e centre Victor I)etit-'.\Io, par jugement du Tribunal Criminel de St.-Afarc, cii (late du 28 Tuin 1933, d6jA comimi6e en celle de 20 ans de travaux forces est C041111111CC nouveati A celle de 10 ans.
23) La peine de mort prolionc6e centre Estimule ji-i.-Baptiste, p _Ir jugement du Tribuna'l Criminel de St.-Marc, (16.ji comimi .e cil celle de 20 ans de travati-x- forces est A notiveau coinimi6c en celle de 10 ans de travaux forces:




28 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
24) La peine de 9 ans de travaux forces pronounce centre jn-Blaptistc Fils-Aim6, par jugenient du Tribunal Criminel de St.-Marc, est coinmu6c en celle de 5 ans de travaux forc6s;
25) La pelne des travaux forces A perp6tuit6 pronounce centre Fran ois Bois, par judgment du Tribunal CrimineJ des Gonaives, en (late dti 31 Alars 1930, d6jA commu6c en celle de 15 ans est A nouveau commune en cclle de 8 ans de travaux for c6s;
26) La peine de 15 ans cle travaux forc6s pronounce centre Milis D6seau par judgment du Tribunal Crimine'l des Gona*ives, en date du
3 F6vrier 1932, est conmnt6e en colle, de 8 ans de travaux forces;
27) La peine de 15 ans de travaux forces pronounce centre Edmond Constant, par judgment cle la Cour Alartiale en clate du 25 janvier 1934, est commune en celle de 7 ans de travaux forces;
28) La peine de 15 ans de, travaux foro6s prGnonc6e centre -i-ouis in.-Franqois, par jugenient du Tribunial Criminel des Gonaives, en (late du 8 D6cemlbre 1930 est cemniti6e en celle de 9 ans -lie travaux forces;
29) La peine des travaux force's 'a perpknit6 pronounce centre Pierre Larousse par jugel-nent du Tribunal Crii-nincl des Go'naives, en (late du 28 Alars 1928, est coiumti6e en celle de 15 lans de travaux forc s
30) La peine des travaux forc s A perp6tuit6 prononce'e centre SoIr6s Cadiche, par judgment du TribunaJ Crimine'I des Gona*ives, en date du 7 juiflet 1931,, est commune en celle de 8 ans de travaux forces;
31) La peine des travaux forces a perpkuit6 pronoiic e centre Etig&ne Pr6vot, par judgment du Tribunal Criminel de jacnic-1, en (late du 23 F6vrier 1932, d6ja' commuee en celle de 15 ans, est A notiveau comniti6e A 9 ans de travaux forces;
32) La pcine de 15 ans cle travatix forces pr(,nonc6e centre Justin Myrtil par judgment du Tribunal Criminel de j6r6mle, en date clu 14 juin 1932, est comuni6e en cefle de 10 ans de travaux forces;
33) La peine des travati---, forces A per-p6tuit6 pronounce centre Alexandre Lumar, par judgment clu Tribunal Criminel du Cap-Ha*itien, en date du 22 D&cembre 1932, est conimu6e A 15 Cans de travaux forces;
34) La peine des travaux forc6s a perp6tuit6 prononc& centre Au.tistin Patil, par judgment du Tribunal Criminell de Port-de-Paix, en (late du 8 Avrfl 1932, est comniti6e cn celle de 15 ans de travaux forces;
35) La peinc des ti---ivaux forces t perp6tuit- proiionc6e comtre Elie in.-Simon, par jiti-ement du T-1hunal Crimincl de Port-de-Paix, en




BULLETIN DES LOIS E'r ACTFS ? )
date du 28 Octobre 1931, est coniniti6e ell celle de 15 ails de travaux f o rc,6,s ;
36) La peine de 9 ans de tm-vau,: forc s proiionc6e colitre Thermonfils Bcaus6jour, par jugeme-t du Tribunal Crinlillel des Cayes, ell date du 24 Mai 1933, est coiiiiiiii6e en collie de ) an- de travaux forces;
37) ba peine de 15 ails de travaux forces pronounce centre Saintil jn.-Fran ols, par jui-ement dii Tribunal. Criminal des Cayes, ell date du 12 juin 1933, est coniniti6e ell celle de 8 alas de travaux forces;
38) La peine des travaux forces A perp Jiilt6 pronolic e comitre Tel-cius Telfort, par judgment du Tribuna.1 Criminel des Gollaives, ell date dut 9 juillet 1934, e-st cornmLi6e ell colle de 15 ans de travaux forces ,
39) La pellie des travaux forces ii perp&vit6 pronounce centre Louisincourt L. Gilles, par judgment du Tribuna;l Criminel du CapHaitlen, ell date du 23 janvier 1934, est cornina6e en celle de 15 ans de travaLIX fC-rC6S;
40) 1-a peine des travaux foi-c6s ii perp, tuit6 pronoiic6e centre Ka Pitit Bisse, par jugernent du Tribunal Criminel du Oap-Haitien, ell date dil 29 'Novembre 1932, est coni.iiii-i6e ell coiled de 15 ans de travatux forc s ;
41) La peine de 15 an-s de travaux forces prolionc6e centre Profexialit Prop-like, par judgment du Trilninal Criminel du Cap-Haitien, en date du 9 juililet 1934, est commu6c en celle de 8 ans de travaux f o rc,&s ;
42) La peine des travaux forc6s A penpkvit6 pronounce centre At-fred jean-Baptiste, par jugem'ent du Tribimail Criminel d'Aquin, en date du 23 julllet 1933, est commu6c ell celle de 15 ails de travaux forces;
43) lia peine des travaux forces A perp-6tuit6 pronounce centre B6nius B6nisse, par judgment du Tribunal Criminel d'AquIn, en date du 24 juillet 1933, est cominti6e en ce1le de 15 anis de travaux for c6s
44)' La peine de 10 ans de travaux forces pronounce colitre Dieufaite Th6a-6ne par jugernent du Tribuna:l Criminel d'Aclviin, ell date du 24 Octobre 1932, est coni-rntl6e en celle de 5 Pris de travaux forces
Art. 4.-Le present Arr&t& sera ptibli6 et ex6cut6 A la diligence du Secr6taire d'Etat de ]a JLIStiCe.
DonrI6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 31 Dkembre 1934, Ali 1316me de Hnd6pendance. .
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: J11. TITUS




30 BULLETIN IDES LOIS ET ACTES
SECRETAIRERIE WETAT DES RELATIONS EXTERIEURES
Service du Protocole
Discourse prononc6, A la reception au Palais National des Corps Diplomatique et Consulaire, le 31 Dkembre 1934, par le Doyen du Corps Diplomatique, S. Ex. Mr. Moises Garcia Mella, E. E. et Ministre
P16nipotentiaire de la Wpublitque Dominicaine A Port-au-Prince:
Excellcnce,
J'ai I'honneur de in'-wdresser A Votre Exceilence imi. nom des menibres du Corps DiplOmatique et du Corps Consulaire pour Vous offrir, A Vous, et en votre personnel, au Gouvernement Haltien, nos siinc&res felicitations A 1',occasion (hi novel an, et vc.us presenter, em 111 nle teinps. les ,wux que formojit leurs Gouvernei-nents resp-ectif's Nur queta notivelle ann6e solt pro-sp&re pourla noble Patrie de Detssalines et de P66(>n.
11 a pu senNer, A cerva(i.n.moment, qtie Faim6e 1934 a,11ait, vers son d6clin, donor Faffreux spectacle d'une conflagrati-On si 6pouvantable que son souvenir di t rester grav6 en letters de feu et dle sang dans le livre de Fffistoire.
la suite d'une horribilie tra-6die, sur I'liorizon du mOilde s'61-eva un nuage soinibre qui a menaic& de ploinger Fitnivers enter dans Feffroyable cauchemar d'une h6catOmbe sans prk,&dents.
La prudence des liommes d'Etat qui diri-ent les grand-es nations europ6ennes a pu carter cette menace, et fort lieureasement, Farmt&e 1934 si elle nous I&-ue sa part de doulears, berce A no-uveati. I'hum!anit6 de la. r6confortante esp6rance d'une paix et d'une trauquillit6 universeldes. Si ]a crise et la guerre entre cleux MLtioni de notre fertile Am6rique doiit elle no-us faiit h6riter ii'mit pas eiic ore pris 6n, du moins. entrevoyons-nous d6ji les claires lueurs d'une aurora qui nous laisse pressentir d6sormais un avenir ineilleur pour la destiny& des peoples.
Formulons les vomx les plus fervent potir qtie bient6t s'6teignent les b6chers qui ont &6 allurn6s par une pc4itique 6goiste.
Rares sont les nations qui, comme celle-cl vrai nid d'aigles et de h6ros, petivent con-tpter, dans le cours de Vann&e qui s'ache've, des jours de gloire conime ceux qu'elle-m&me a v6cus, et qui Iui permettent de chanter I'hosanna d'une &re nouvelle.




15ULLETIN DES LOIS' ET ACTFS 31
Les annals de Fhistoire ha*itienne enregistreront avcc mic 1),irti(iili&re fiert6 1'ann& qtii commence puisque, avec e,*ile, votre noh!k pays re-pre-ild, dans ]a pleine possession de ses droits, son i- )le de 1)ettple l1bre, sonverain maitre de ses destinies et de son avenir. Or,
'obtention de ce glorieux r6si-Otat, personnel ri'i-nore, Excel
que votis avez travai]116 avec 1a plus sage pers6v6m(nce et le phis noble patriotism.
Si ces hetireux &v6nements doivent procurer A votre petiplc-et condiment cela ne serait-ill pas' plus de bonhetir, plus dc grandeur et plus de prosp6rit,6, nouls votis donnons Yassuranct, Exceflence, qu'alors seront apcomplis ites vo.-tix les plus ardents ldes Xlembre's (hi Corps Dipillornatique et du Corps Consulaire, et les sotthaits des Gouvernements respectifs que nous avons Fhonneur de 1- presenter.
R6ponse de son Excellence le Pr6sident de la R6publique:
Monsieur le -,Nhiiistre.
1-1 invest particuli&i-eme-i-it agr6able de vous remercier de la d6manohe de Naute cotirtoisie que i-enouveLle, cheque ani-i6e, avec tin empr--ssement dont je hii suis reconnaissant, te Corps 1XI-Joniaticlue et Consulaire ajocr6dit6 aidpr6s de nion Go-tivornenient, et d'a)ccuell(lir les voctix que vous ni',apportez aujourd'hui, en son no-m, pour -t prosp6rit6 d:e 1-a R6ptibliqtie.
Comme vous, et avec Nrotis, notis avons lieti de nous f6liciter de ce que les menaces angoissantes (li-ii ont plan6 sur le monde au cours (Ftine parties de 1',-Liiiiee qui s'ach&ve se silent si lieureuscinent &vanouies, et clu'on ait 1)u 6viter, cette fois encore, -r5,ce -t J'a sao-esse des homes d'E tat. les d6sastres dont on cq)pr6liendait le return imminent.
Les petiples et les Gotivernemei-its qui les diligent se rendent comptc, de plus en plus., que la guerre et les manx Innombrables (11.11 lul font cort&-e ne coiistituent phis (li-i'tine solution batarde et Taih'eurs m6e des conflicts international, et clue cc ii I est pas en vessel 16s&quillbre moral et nit,t6riel des temps que aiOus vivons (Itie l'on mettra fin aux Lei-rA)b,,,s riva'lit6s kono iniqties aalielles et (111c Foll parx, endra i cette harmonic raisonii6e des int6r ts si n cc s, ire A [a sative-arde de ]a civilisation.
En retrotivant sa souverainct6 et eii relm-enwit enfin la 111)re dirotion de ses destinies, noti-c pays est parfaitement de sa rc-n--,abilit6 Tun ordre int6rictir (111i assure d6sornlais son avellir et
Bulletin des Lois et Actes-2




32 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
le des avelittires (116 ont fait smi wolheur dans le pass6. Et
ces heureux r6stittats aUX(IlleIS Votre Excellence a bien v-otflu faire
slon ell termed si touchants, en affirmallt Dotre esprit de solidarity iiiternatimmle, comportment tille si(rilffication sj).6ciale (Itm ne sfmirait nous 6chapper datis les ci.rconstances pr6sentes celle de I)OLirstiivre et de trouper, avec ]'aide des nations amieS (Itle Volls repr6seritez -Lvec une si rare distinction, u-ii rythme (I'6chan-es qui permeate d'apporter aUX citoyens de nos p-ays restpectifs. dans les facilit6s totijour's accrues de la vie mat&rielle, le s ir moyeii de d6truire Faccablante d6gradatioll de la mis rc I-)Iiysiqtie.
Flu vous eNpriniant, Messieurs, Ies vcctix fervent que je forme po-ur votre bo-riheur persDiuiel, je suis hetireux d'y joindre cetl."-, d-e nion Gottvernemeiit et -dupetiplie haiticii tout enter pour ]a paix et la prosp6rit,6 des Etats dont vous kes ici les mandataires atitoris&s.
SECRET
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Cotisld6rant que le D&cret du 27 D&embre 1934 portent convocation des Asseillbl6es primaries des Gonaives et d'Eiinery en vue de proc6der A Fe'lection du D put6 de ]a I &re Circonscription des Gonaives, ell remij 'Iaccment dti D61)tit6 Yreclh Chatelain nomm6 Secilklaire d'Etat des Finaiices et dtt Corinnerce ti'a 1)1-6Vtl (161,ai pour la pr6paratioii des lists 61ectorales. des lists (I'6margemeiit, potir ]a pr,6paration et Ila d6terniiiiation des bureaux de vote;
Cotisid rant qti'i-I y a Iieu de r6parer cette omission en recuiant ]a (bte pr6c6demimeilt fix6c potir les 61ections compI61-iientaire's ;
Vu I-es articles 36, 109 de la Constittitio-ii, et les articles 33, 36, 37, 38 de la Loi 61ector.-dc du 4 juillet 11930;
Sur le rapport du Socr6taire (FEtat de Mnt6rietir; DECREE:
Art. Ier.-Les elections conipl6meritaires (lans la prcmi re Circmiscriptiori des Gona:ives atirmit lien le vingt sept jarivier eii cours.
Art. 2.-Le present D&cret swra pid),116 Ila dhibi-ence du Seci-6taire WEtat de I'lut6ricur.
Don,16 h Port-ati-Pritice, Ic 11) Jarivier 1935, an 1326me de I'Tu(16petvdance.
Par le Pr6sldeiit: STENIO VINCENT
Le Secr6taire d'Etat de Hnt6rieur: JH. TITUS




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 33
ARRETE
STENTO N71NCENT
PRESIDENT DL LA RLPUBLICUI
Vii ]'article 79, 9&i-.ie alln6a de la Constitution;
Vu ]a Lol dti 24 Septembre N60 stir le drot (be grice;
Stir le rapport dti Secr6taire TEtat de lh justice;
ARRETE:
Art. ler.-Grice pleine et enti -re est accord6e les drolts des tiers r&serv6s, si atictins sont atix nomm,6s:
1) Nlacitis Fran ,ois, con(bamn,6 A 2 ans d'empriisonnement, par jiigement de la Cour Martiale -ie Port-au-Prince, en (late (lit 23 Mbrs 1934;
2) iNlichel Xlicliatid, condaim-I6 A 3 ans d'einpriso-nnement, par ju--c-ni -)ort
ent du Trihtimal Cri-n- ineil de I -aii-Pmxe, en (late (lit ler F,6vrier 1934.
Art. 2.-Le present Arr t6 se--a ptibl-16 et ex&ciit,6 i ]a diligence (lit Socr6taire d'Etat de la justice.
Donn6 au Palais 'National, A Port-au-Prince le 4 janvier 1935, ,\]I 1326ne de FInd;6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: JH. TITUS
SECRET.,M I "ERIE 1) ETAT DE LA JUSTICE
Le D6parterrient de l1a, justice avise le ptib-l;(- que d'apr&s les pi ces qui hii ont &6 ccomknAiniqti6es par le siettr Cbristial-I Nathaniel Lovsev, le (lit sictir est n6 en Haiti, de n, re Worigin-e africaille.
En cons-6cluence, il est haitien d'origine conform!&meut aux dispositions de ]a Constitution de 1876 sotis I eMplie de 1aquelle il est n6.
Port-au-Prince. le 3 janvier 193").




34 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ME C R E T
S T E.\T10 VINCENT
PRESIDENT DiE LA REPUPLP Ul
Vu Article 28 de ]a Constitution;
Vu la deinande d'im group important 'Le '.-.--,',utes dii pelilyle conSIM16c dalis tin acte en date du 1-"' D6cernh-, '934, address ati Pr6sident (I'Haiti:
Co'nsid6rant que les D,61)iit s stilvants: Dumarsais Estirn6. D6ptit6 de la 2 me circonscription de I'Arrondisseintnt de Saint-Marc; L6on ]Xvot, Wptit6 de la 1 re circonscription de I'Arrondissenlent de Saint-Marc, S&bastiany Adam, D&ptit6 de I'Arrondissement de Dessalines; Brizard, D6put6 d-e I'Arrondissement de la Alarniel aide; Docteur Watson Tel-son, D61)ut6 de la 2&me circonscription de I'Arrondissement des Goitaives; --\16resse N volleyy, D ptit6 de I'Arrondissement de Hinche., ArchiDl&de Beativoi-i-, 1)6ptit6 de la 1&re circonscription de I'Arrondissenient de Port-ide-Paix; Alfreld AN"11,11am, D,6ptit6 de ]a 2&me circonscription de I'Arrondissenient de Port -de- Plaix ; G. Li010111(16, D61)tit 6 de I'Arrondissement de 'A16le St.-lilcoilas; St6plien La-tierre, D61)tit6 de IArrondIssenitnt du Llml)6; Casslani jean, D& put 6 -de I'Arrondissoment de P1,aisance; Edmond Garcia, D6put6 de I'Arrondissemem de la Gtiaiide-kivi re du Nord.; Apollion, D61)tit6 de I'Arron-dissement de Valli&res; R6mtisat Deii:7ard, D6p11t6 de I'Arrondissement de Lascaliobas: Horelle Xfonta! 1)6put6 de I'Arrondissement de Mirebdais; Nemotirs Vincent, D6put6 fle la I&re circonscriptionde I'Arrondissement de Port-au-Prince; Alten Nelson, D6pi.A6 de la 26me circonscription de I'Arro-ndissenient de Port-au-Prince; C16ment Lespinasse, D:6put6 de ki 3&ine circonscription de I'Arrondissernent de 1)ort-ati-Prince; J. E. '.Wgie, D ptit-6 de la 1 re circonscription de I'Arrondissement de jacinol : F&&re Laguerre, D,6pttt de la 26me circonscription de I'Arrondissement de jacinel; Laniartini&re Leroy, l)6put6 de I'Arrondissement de Saltroii, J. M. Br6dy, D,6put6 de I'Arrondissement de Nippes; N. Fourcand. D-61)ta6 de la I&re circonscription de I'Arrondissei-neilt de ]a Grand'Anse, ],(-,ilis D. Gilles, D61)tit6 de la 26nie circonscription de I'Arrondissement de ]a Grand'Anse; F(lotiard Piou, D&ptit6 de J'Arrondissement de Tiburon : Justin Anlylade, D6put,6 de FArrondissenient
(I'Aquin ; Etienne Mor alfle, D6put6 de I'Arrondissement des U)teatix; Ati noinbre de 27 stir les 135 qui ccmnposeni. actuellement la Chainbre des D6ptit k s'autorisant de letir caract&re de Repr6sentams di-




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 35
rects de la Nation, ont solllcit6 du Clief de I'Etal (Iii'll envisage, pour les r6soudre promptement, les p-obl mes de tous orders qui se posent devailt le Pays du fait de la d -,,,)CCI.Ipation (III territoire et de la procliaiiie lil),6r-iti-oii firianci re, eii .i-tdiqiiaiit comme pr judiciable A ]'int6rk iiational, dans les conjonctures actuelbles, toute politique passive et expectant ;
Colisid6rai-It qu'il resort de cette invitation qu-c le Pr6sident de ]a R,6piil)-liqtie est authors s'il a Fai)probation du peujAc, ii domier tmitcs les suite-s qu'lls comporteiit aux livers points de son prolgrainiiie d'action -oliverneinentale, tel qii'll a k6 expos 6 d:iis le discourse (III CapHaiti-eii du 27 Novembre 1934-,
Qu'i-l s'eii suit 6s que, par soii approbation ou sa d6sappr( loatiloii, le People wra cl'une faqon solt-imelle et no,, 6.qtiivoqtie exprim6 sa volotit6 t tous ceux (lu'll ii'a que d6l( ,-u&s poiir d&fendre ses mt6rks;
Consid6rant que cette voloiit-6 est, en d6fiii-ifive, la Loi sllpr .Illc, la so-tiveraiiiet6 national r&sidailt daiis Finliven-zalit6 des citoyens, et le inaii(lataire ii'6nnt que le repr6setitant et le (1,616gu6 dii mandwit
Dc I'avis dii Conscil des Secr, -taircs d'Etat
DECRETE:
Art. ler.-Le people sera constilt6 par refer,,11(111-111 sur la delliande produite par les D61)ut6s cl-des tis d6sign6s.
Cette consultation se fera suivant le mode ct daiis Ics corIditions (Iiii scront d6termin6s par tin tcte subs6queut.
Art. 2.-Le present D6cret sera publi au Moniteur Offi-lel et ex,6cut6 i la dfligeiice clu Secrb,,ire d'Etat de Flnt rieur.
Doni-I6 ati Palais Natiomd, ii Port-au-Prince le 12 janvier 1935, Ail 132 ,ine de Fhd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident :
Le Secr6taire d'Etat de llnt6rieur et de la justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Finances et (111 Commerce: YRE.Cl-l ClIATELAIN
Le Sec!-6tairc d'Etat des Travaux Publics: FELESAIIN ETIEVNE
Le Secr6talre (I'Etat des Relations Ext6rieurcs et des Cutes: LUCIEN HIBBERT
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAtT I-)




36 BULLETIN DES LOIS; ET ACTES
ARRETE
S T EN710 VI NCENT
PRESIDENT DL LA REPUBLIQUL
Vu le D,6.cret du 12 janvier 1935 prescrivant une consultation populaire liar referendum;
De Favis du Conseil des Secrkaires d'Etat;
ARRETE:
Art. ler.-Le Peuple est convo(ju6 dans ses comics, le dimanche qui sera 10 Fi6vrier de cette ann&e pour se proi;oncer sur la question suivante:
>?
Art. 2.-Le scrutiny aura lieu dans cheque Comilintine de 7 heures du matin 5 heures (In soir.
Chaque Conseil Co.mmumd ou cheque Commissi;on Colmmunale prendra en temps vou'lu un Arr&t6 pour (I&si,,,iier les circonscriptions 01.1 sections de vote, ainsi que les locaux on aura lieu le vote.
Par deux publications dans la quinzain-e qui I)r6c&dera la susdite date du 10 F6vrier 1935, fates de huitaine en huitaine, cheque Conseil Coin-imunal ou cheque Co-m-mission Communa(te sera tenu de rappeler, avec lie motif clu referendum, Ila date de la r6union, I'heure de Youverture et de Ia fermeture des operations, lie Ioca!I qui sera affecti6 A cheque bureau de vote. Ces publications seont affich&s aux portes principles de FH6tel Cornimunal et des Tribunaux de PaIx.
Art. 3.-Aux jour -et lieures fix6s, les op ration-s permit idirig6es clans
6
Ohaque circonscription ou se ction d e vote, par un bureau qui ouvrira FAsserAl-Y16e, recevra Jes votes, proc-&deva an d6pouillement et proolamera le r6sultat du scrutill.
Pro.c&s-verbal du tout sera dress et sign ?, sans d6seinparer, par les monibres du bureau et mention sera faite des motifs d'albstention des non-signataires.
Art. 4--Chlaque Bureau de vote sera coinpos6 d'un Pr6sident, d'un Vi!ce-Pr6sid-ent, d'un stcr&aire et de deux scrubateurs cholsis par le President on celui qui le remplacera.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 37
Les bureaux seront 1)i-&sid,&s par ies Magistrats et les Conseillers Communaux, A leur d6faut par les Pr6sklent,; et Menilbres des Comrnissions Cominitinales.
Dans les Communes divis6es en deux ou plusicurs section,, de. vote, la pr6sidence d'une ou des sections seila confine, au besoin, au juge de Paix et la vice-pr6sidence A son suppl,6ant. Le greffier ren- plira l'office de Seci-6taire et les deux s-rutateurs scront choisis par le l1r6sident.
1 rt. 5.-A 5 heures du soir, ], Pr6sident d6clare le scrutiny clos. Le bureau stance tenante, proc&de au d pouillernent des votes, procilan-le le r6sultat ( btenu et dressed, cornrne il est dit en 1'ourt. 3. ci-dessus, proc&s-verbal du tout.
Le proc&s-verbal sera irn(rn,6diaternent envoy au Pr6fet conlip-6tent pour kre acheniin6 sans retard au Secr6taire d'Etat de Mnt6rieur.
Les r6suiltats du scrutiny, tels qu'ils r6sulteront des dits pro.c&s-verbaux, seront publi6s au -Monitcur Officiel.
Art. 6.-Le present Arrft6 sera ex6cut6 A ]a diligence du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur.
Donn6 au Palais NationaJ, le 14 janvier 1935, An 1326-ne de Flnd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de l'fnt6rieur et de la Justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cutes: LUCIEN HIBBERT Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de I'Instruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
ARRETE
STEN10 VINCENT
PRESIDENT DL LA RFPCIBLIQUE
Vu les articles 4, 15 de la Lol du 5 F&vrier 1923;
Sur le rapport du Secr6taire (I'Etat des Finauces et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat; ARRETE:
Art. ler.-Est approux-6, la liquidation a la somine de cinquante gOLIrdes (G. 50.00) par mols, de la pension de Monsieur Emmanuel Blain, ancient Surveilliact G6n6ra! i I'Ecole clc Arts et N16tiers.




38 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
Art. 2.- Cette pension scra iiiscrite dans *e Grai-,d Livre des pensions tenu it la Secr6taircrie d'Etat des Finances, pour extract en kre d6livi-6 au pensionnaire, conforni,61iient atix dispositions de la Loi en la.nvlati re.
-&t,6 Sera 1)til)1;6 et ex6cut6 it la dilig-ence du Art. 3,-Le present Arl 1 16
Seci-6taire d'Etat des Finances.
Donn,6 an Palais National a Port-au-Prince, le 8 janvier 1935, An 1326nic de Had6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
\'it I'tarticle 2 de la Loi dti 16 U6vrier 1925 Stir le droit de propri,6t,6 iniinobih re accord aLIX 6trano-ers et aux Soclk6s Etrang&res
Vtt les articles 29 A 37, 40, 45 et 46 (ILL Code de Coini-nence
Vu FActe de Constittiti(jii et les Stattits de la ( Stir le rapport du Sect-6taire d'Etat du Commerce ARRETE:
Art. ler.-Est autorls6e i faire ses operations e ii Haiti, coiif<)r11116iiielit atix dispositions des Lois, .-\i-r&t6,s et R&glenients en vigueur dans ]a R6publique, la Socik6 Anonyme dhioinni&: ((West India Oil Company S. A.>>, Soclk6 coiistitti e, en vertu des lots de la R&publique de Panama, en (late du Six D&cen-Iibre Mil Netif Cent Trente-Otiatre, appert acte ati rapport de 'Mes. Dictidoiin,6 Cliarles et son Co.1,16,gue, Notalres it Port-au-Prince, en (late du ri-ois faiivier Mil Netif Cent Treiite-Ciiiq, SOLIS ]a reserve (Itte Soix, ilte-Qtilnze potir Cent (75(7) (ILL niontant total des salaries v aN-Cs en Haiti, dex-ront kre r6partis ('11tre 1( s ell 41-'103-6 s 1 laitiens engao-6s par la dite Coiiiq)agnie.
Art. 2,Sont itppf-OLIN-6s, sotis les reserves et dans les limits des lois et de I- Constitution de la R61,tiblique. I'Acte de Constitution et les Statuts de ]a dite Socik6.




BULLETIN F)FS LOIS LT ACTLS 11 ()
0
Art. 3.-Toute inodification wi adflition t FActe de Constitution ct aux Stiattits de la Socl& devra. avant de recevoir application et de produire aticun effet en Haiti, &tre sotiiiiise i YapprObution (111 I'l-6sident (I'Haitl et publi6e conforni,6ment ii I'article 45 du Code (1c Con-zi-nerce.
Art. 4.-La pr6sente atitorisation pourra kre n voqti6e, en cas de. violation des lois, Ari-&t6s, R .-,eiiicnts ou de I'Actc de Constitutioll et des Statuts de la SO'Ci&6, S,-LIIS pr6judice des Art. S.-Le pr sent Arrk6 sera pub116 et exktit;6 i ]a difiggence du Secr6taire d'Etat du Ccminierce.
Donn6 au Palais National, A Po rt-ati-Pi-i lice, le 10 janvier 1935, An 1326-i-le de I'li-id6pendance.
Par le President : STENIO VINCENT
Le Secr6taire d'Etat du Commerce: YRECH CHATELAIN
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDFV-1- Df LA REPUBLIQUF
Vii Farticle. 79 de ]a Constitution ;
Vu la raret6 de I)ILIS ell 1)11US grande do ni .tal pr cletix d6iionim6 Or; Consid6rant (ji-i'll N- a lieti, daus Fint6rk le I'6conoillie haitielille. de prohiber 1'exportation de For qui se trotive actileflenient dans 1c. Pays;
Stir le rapport krit et niotix,6 du Seci-6taire d'Etat des Finances et dil Commerce;
Et apr s d6lih6ration en Coi-lsell des Secr6taires (YEtlat; ARRETE:
Art. ler.-L'exportation de For. qu'll s*a,-Isse de fingots, de pi ce, de moiwaie, de bljoux ou autres. est et denictire interdite jusqu"i nollvel ardre.
Art. 2.-Le present Arrk6 scra ptib116. et ex .cut6. 't la diligence du Secr6taire d'Etat des Finances et du Con-ii-nerce.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 16 Janvier 1935. Ali 132&ii-i-e de I'li-id6pendance.
Par le Pr6sidelit: STENIO VENCENT
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN




40 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STEN10 VINCENT
PRESIDEA'T DL LA REPUBLIQUIN'ti I'article 79 de ]a ConstittitIMI
N'ti Fartlote 4 de ]a loi du 4 juillet 1933 stir Ic bud,-,et et la comptabiliti6 publique prorog6e pour 1'exercice 1934-1935 par 1,arrk du 28 september 1934,
Vu I'article 5 de la transiactio-i du () janvier 1930 intervene entre le Gotivernen-Lent et la Com!pa-nie Nationale des Chen-lins de Fer d'Haitl, sanctionn6e par la loi du 22 september 1932; Vu Farrk6 de cr&dlt extraordinaire dti 26 november 1932 rendant, disponibles des fonds en vue d'effectuer des p!aiements A FAgent Fisc-al Gsigi-I6 dans la transaction susnientionn6e en r6mun6ration de ses services
Consid6rant que la balance non (16pens6e de ce credit extraordinaire n'est plus disponible, ]a p6riode de deux ans pr6vtie par I!a loi stir le budget 6tant e.N-pir6e;
Consid6rant, par all2leurs, qulil y a lieu de tenir des fonds dispoilibles pour effectuer les pavements en question et qu'il est tirl-ent d'y potirvoir:
Stir le rapport dii Secr6taire d'Etat des Finances et de son avis 6crit et motive,
E t apr ,s d6111)6mition en Con, efl des Secr6taires d'Etat,
ARRETE:
Art. ler.-ll est overt au D6parteinent (le,3 Finances un ci-6dit extraordinalre de trois mille sept cent (juati-e-viii-t dotize -ourdes (*Gdes. 3.792,00) potir le pavement A effectuer A ]'Agent Fiscal en r6mun6ration de ses services A Foccasion de I'khaitge des obligations de ]a Conipagnie ',, national des Chemins
zll de Fer d'Haiti centre les
titres s6rie <>, conforml6nient A Varticle de la traii section du 6 janvier 1934,
Art. 2.-Les voies et mo-yens du present cr&lit seront tir6s des disponibilit6s du Tr6sor Public.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 41
Art. 3.-Le present arr&t6 sera pul_)116, et ex&cut6 a la difitg-ence (In Seci-6taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Pallais National, i Port-au-Prince, le 14 janvier 1935, An 132 ine de I'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkaire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cults: LUCIEN HIBBERT Le Secr6taire d'Etat de ]'Instruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
Le Secrkaire d'Etat de l'Int6ricur et de la Justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
SECRETAIRERIE D'ETAT DE !.A JUSTICE
Le D6part-einent de la justice avise le public que d'apr s les pieces qui lui ont 6t6 conununiqu6espar le sieur .\larc Leys, le dit sieur est 116 en Haiti, de rn&re d'origine africaine.
En consequence, il est Haitien, coliforin-6inerit ati 3&1ne alin6a de Article 3 de la Constitution de 1889 sou's FeinpVre die laquelle il est 116.
Port-au-Prince, lie 14 janvier 1935.
SECRETAIIZERIE D'ETAT DES FINANCES
Additions A la Liste G6n6rale des Marques advises h b6n6ficier du Tarif de FAvenant A la Convention Commerciale Fran co-haitienne: PARAGRAPH?
(Verinouths et aperitifs)
<>
PARAGRAPHE5
(Sp6cialit&s pharmaceutiques)
<> >




42 BLLIETIN DES LOIS ET ACTES
Service du Protocole
RECEPTION AU PALAIS NATIONAL
de Monsieur RUDOLF MULLER
Charg6 d'Affaires du Reich Allemond.
Le Vciidredi 11 Jauvier 1935 A 11I heures a. in. Son Excellence Mon:icur le Pr 5idlent de la 1\'.publiquc a re~u en audience priv~e au Palais Xationrtl Monsieur Rudolf Muller, Charge d'Affaires du Reich Allemand, qui Lui a remis la Lettre Autographe dc Son Excellence le Chancelier (iu Reich Allemand par laquelle Elle fait part Ai Son Excellence Nlonsieur 1ie Pr~sident de ]a R~publique que, conform~ment A une loi Ju Reich en date (iu icr. Aofit 1934. ics fonctions de President et Chancelier du Reich Allemand out 6 r~unies en Sa personae et qu'Ele est ntr~e dans Sa haute fouction le 2 Aofit. Monsieur Rudolf Muller fut accueilli au peristyle du Palais par le Chef du Protocole et le Chef de ]a Maison Militaire de Son Excellence. A sa sortie le ni~rne c6m~onial fut observe.
SECRETAIRERIE D'ETAT DES RELATIONS EXTERIEURES EXEQUATUR
Le 8 Jauvier de cette ann~e, Exequatur a k6 d~livr,6 A Monsieur Thomas D. Bergin, Vice-Consul des Etats-Unis d'Arnerique a Portau-P rinlce.
Le 10 Jauvier d'e cette anu&6, Exequatur a 6t d6livr, ii Monsieur Tomas Hernandez Franco, Consul G~n~ral de la R~publique Dominicaine: en Haiti avec residence Ai Port-au-Prince.
ARRETE
STENJO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la Coustitution ;
Vu l'article 4 de la Loi dut 4 Juillet 1933 sur le Budget et la Cornptabilit6 Publique, prorogee pour l'Exercice 1934-1935 par Arrete dui 28 Septembre 1934;




BULLETIN DES LOIS ET ACTES .13
Vu le D6cret du 12 janvier 1935 prescrivant une consultation poputaire par referendum ;
N7ti I'Arr&6 dti 12 janvier 1935 d6terminant le niode et les conditions de cette consultation popular;
Consid6rant que cette consultation n6cessite des frais, qu'il ii'y a pas de fonds pr6vus A cet effet au Budget et qu'il est urgent d'y pourvoir;
Stir le rapport dti Secr6taire d'Etat de l'Int6rietir et de Favis 6crit et motiv6 du Secr6taire d'Etat des Finances
Et apr s d6lib6ration en counsel des Secr6taires d'Etat; ARRETE:
Art. ler.-Il est overt au D&partenient de l'Int6ricur un Cr6dit Extraordinaire de Cent Cinquante Mille Gourdes pour couvrir les frais g6n6raux de la consultation popular dti 10 F6vrier 1935 et les frais sp6ciaux de police qu'elle n6cessite.
Art. 2.-Les voies et inoyens du present Cr6dit seront tir6s des dispoiiibilit6s dti Tr6sor Public.
Art. 3.-Le present Arr&6 sera public et ex6cut6 A la diligence des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances, chactin en ce qui le concerned.
Donn6 ati Palais National, A Port-au-Prince, le 21 janvier 1935, an 132 ine. de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur et de la justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cults: LUCIEN HIBBERT Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de Hnstruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DL LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution ;
Vu les articles 31 et 32 de la loi dti 6 Octobre 1881 sur les Conseils Communaux;




44 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
,Consid6rant (Iti'll imported, dans I'lint6rk d'une i-neilleure Administration, de pourvoir ii la formation d'une notivelle Commission Communalc a Bainet;
Stir le rapport du Secr6taire d'Etat de Flnt6riel-lr; ARRETE:
Art. Ier.-Les citoyens Christian Adrien, Lammenais Pelage et Elorian 1\,Iarscille sont non-im6s, le premier Pr6sident et les autres TMernbres de la Commission Communale de Bainet.
Art. 2.-Le present Arr&t6 sera publi6 et ex6cut6 i la diligence du Secr6taire d'Etat de I'Lit6rieur.
Donn6 au Palais National, le 17 janvier 1935, an 132&n1e. de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de Hnt6rieur: JH. TITUS
ARRETE
STENIO VINTCENT PRESIDENT L)L LA REPUBLIQUE
Vu I'article 79 de la, Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la Loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseits communaux;
Consid6rant qu'il ii-nI)orte, dans l'ii-it6r&t d'une i-neilleure administration, de pourvoir A la ordination (Fune nouvelle Commission Conimunale
Cabaret;
Sur le rapport du Seer6taire d'Etat de Nnt6rieur; ARRETE:
Art. Ier.-Les citoyens Alphonse Supplice, T6r s Bien-Airn6 et C6sar Lahens sont nomm6s, le premier Pr6sident et les deux autres Membres de la Commissi-on Communale de Cabaret.
Art. 2.-Le present Arrk6 sera public et ex6cut6 la diligence du Secr,6taire d'Etat de Flnt6ricur.
Donn6 au Palais National, le IS janvier 1935, an 132 me. de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de Hnt6rieur: JH. TITUS




BULLETIN DFS LOIS ET ACTFS 45
ARRETE
STEN10 VINCEN'r PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vil les articles 4,15 et 26 de la Lol du -9 f6vricr 1923;
Stir Ic rapport du Seer6taire (FEtat des Finances et de l'avis (In Comsell des Secr6taires d'Etat ; ARRETE:
Art. ler.-Est approuv6e Ia liquidation a ]a Somme de Cent gourdes (G. 100,00) par mols, de la pension de Monsieur 11ii-o Allen, anclen Dlrecteur de FE-cole Primaire de garqons de Petit-Goive. ,Art. 2.-Cette pension sera inscrite dans le Grand Livre des pensions tenti a ]a Secr6tairerle d'Etat des Finances, pour extract en &tre d6livi-6 ati pensionnaire, conform6nient aux dispositions de la Loi ell ]a niatl&re.
Art. 3.-Le present Arr&t6 sera publi6 et execute a ]a diligence du Secr6taire d'Etatdes Finances.
Doni-I6 an Palais National, a Port-ati-Yrince, le 15 janvier 1935, an 132 me. de Flnd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkaire d'Etat des Finances: YRECH CHATELAIN
ARRETE
STENIO VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 75 de ]a Constitution ,
Vu la Loi du 3 juillet 1933 stir Fenseignement (III Droit
Consid6rant qu'il N, a lieu d'assurer 1'ex6cution de ]a Loi par une I
mentation appropriee;
Stir le rapport du Secr6taire d'Etat de Mnstruction Publique et de l'avis du. Conseil des Secr6taires d'Etat ARRETE:
Dispositions G6n6rales
Art. ler.-Le tableau de la r6partition des niati res dans les trois ann6es d'6tudes pr6vues par ]a Loi ainsi que Flioraire des cours scront




BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
stonims I Vappro'bation de la I)irection crenerale de I'Enseigiiement, chaqute ann6e, au plus tard le deuxi&me lundi d'Octobre.
Art. 2.-Les conferences pr6vues par la Loi ne peuvent kre.organls6es qu'avec Yapprobation pr6alable dti D6partement de FInstruction Publique.
Du Directeur
Art. 3,-Le directeur a le contr6le g6n6ral de Fkablissement. et est appeal ii y faire r6gner Fordre et la discipline. 11 est responsible de tous les articles du materiel de 1'6cole et des lives de la biblioth que.
11 applique les pines disciplinaires pr6vues par les R&-ten-lents, notifie aux int6ress6s les decisions du D6partement de FInstruction Publique et veille ce qu'elles soient pleineinent ex6cut6es.
N- I d'ur-ence et les convocations extrart. 4.-A part les coiivoications
ordinaires, qui petivent etre provoquees par cinq professors au moins, il est tenu de comoquer le Conseil des professors, ati commencement de cheque trimestre de Fann6e scolaire. Uordre du jour ide ces reunions obli-atoires comportera les measures prendre pour assurer la bonne mar-che des 6tudes.
G pie des proc&s-verbaux des r6ttnions du Conseil d-es prtafesseurs doit tre adress6e apr&s cheque stance A ]a Direction G6n6rale de FEnseignement, avec les observations du directeur.
Art. 5.-A la fin de cheque mois, il address A la Direction G6n6rale de FEnseignement un extrait du registry de presence des members du personnel, important les noms de ceux qui ont eii des absences illotiv6es ou non motives durant le mois, avec indication du nombre de ces absences et du inatif invw1u6 pour les absences motiv6cs.
Art. 6.-A la fin de Fann6e scolaire, le 15 A o it ati plus tard, 11 doit fare parvenir au Secr6taire d'Etat, par Finterin6diaire de la Direction de FEnseigneii-ient, tm rapport g6n6ral sur la situation de Fkablissement, tant au point de vue materiel, qu'au point de vue des r6sultats du travail de Fann6e, il iiidiquera en m&Lne temps les changements qui lui paraizn
tront tiles.
Art. 7.-Le 31 Octobr e de cheque ann6e, il adress-e A la Direction G6n6rale de FEnseignement la liste des 6tudiants admis en 1 re ann6e, avec, en regard de cheque nom, accoinpagn6 des pr6noins, la date et le lieu de naissance de 1'6tudiant ainsi que le titre universities donnant droit A Fadmission.
Art. S.-Chaque anii6e, avant le prononc6 des vacancies, il, fait, avec le S-ecr6taire, l'inventaire des lives de la biblioth&que, des n-letibles et de tous les articles du mat6ri.el de F6cole.




BULLETIN DES LOIS* ET ACTES -17
Copie cei-tifi6e du proc&s-verbal (Iiii sera dress i cet effet, sera exp6di6e, le 15 Aofit au plus tard, A la Direction G6-i6rale de FEnsei,",iiernent.
Art. 9.-A cheque changenient de directeur, le directeur sortal-it lie sera (1-6charg-6 de toute responsal)IIA6 (lu'al)r&s le proc&s-verbal de reC011einent des artic les 6iium6r6s it Farticle prk&tellt dres,;6 par smi successetir conjointement avec lui et le rapport de la Dircctloii G il rale de I'Eriseignement.
Art. 10.-A F xpiratioii de cheque p6riode trimestrielle (I'lliscriptioll, le Directetir address la Directioi-i G6n6rale de FErIseigmement un extract du livre de caisse tenu par le Secr6taire, important 1'6tat des valeurs recotivr6es, conforiii6inei-It A l'article 26 de la loi, et des d6penses autoris6es par le D6partement de FInstruction Publique.
Le montant de la balance disponible dolt kre d6pos6 a la Banque Nationale, au compete de la Direction de FEcole nationalnale de Droit. En dehors des d6penses permanentes atitoris6es, aucune sortie de fonds iie peut kre effectu6e sans une decision dti Coi-isell des professors. d6nient approtiv6e par le D6partement de I'Instruction Publique stir le rapport de la Direction G6n6rale de FEnseignement.
Art. 11.-D6charge sera donn6e cheque ann6e au Directeur dails les forines prescribes par Farticle 26 de la Loi du 3 juillet 1933.
Des Prof esseurs
Art. 12.-Les professetirs sont tennis de former le rIombre d'heures de cours pr6vu dans Fhoraire. Ils doi-vent se pr6seiiter ii I'Ecole avarIt I'lieure fix6e, et signer d6s leur arrix-6e le registry de presence.
,Art. 13.-La dtir6e de cheque cours est d'une heure. Le professor en chaired ne peut en auctm cas 6courter cette dtir6e.
11 y aura dans cheque a1m6e deux cours par j0LIr, s6par6s par mi intervalle de dix minutes, le samedi except. Ati trolsi&iiie trimes+re, Moraire petit comforter Un troisi&me cours pour perinettre i tin professeur d'achever A teii-ips son programme.
Art. 14.- I-es cours (jul i la J)e1IVC',1t tl-V ',us' iie scront
jamais dict6s.
Art. 15.-Totite demaiide de coml- (III exc&t-mt I.') jours
(1k)it kre adress6e au Directeur qui la trai-ismettra, i ]a G6n6rale de I'Eiisei-iienielit, avec smi aNT:
La personnel propose par le professetir potir !c reinq-lacer dolt avoir son acri-6ment.
Art. 16.-Le professor, tme fois eii chaired, a la police de la salle de cours. 11 a le droit d'exclure totit 6tudiant (Iiii temerait de trotibler l'o rd r e.




48 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Art. 17.-Les cours conimencent le troisi&i-tic lundi d'Oetobre et preiment fill le dernier vendredi de juill.
14 y aura till intervalile de huit jours au inoills entre Votiverture de la session ordinairc d'examen et le dernier cotirs.
Du Secrftaire-Bibfiothkaire
Art. IS.-I.c Secr6taire-Nlylioth6ca*re a I-i garde directed des archives et des livres de 14, bflflioth qtie. 11 en est responsible vis-A-vis (Ill Directetir.
11 ticiit les different re(Iristres prescrits par les presents r glements: cahi crs de pr6senve des inembres du personnel et des 6tudiants, re(r* gi -verl)atlx des exaniens et
,,.,lstre, des Hiscriptions, re,,Ilstre des I)roc&,s des s&mces (In Conseil des professors, registry des inventaires, recristre des livres de la bibilloth&que et le livre de calsse pr6vu par Iz Loi du 3 juillet 1933.
Art. 19.-Le Secr6taire doit fpire I'appel -les kudiants avant cheque cotirs et signaler au Directeur les absences ccnstatl6es.
11 quite I'Eco4e, cheque jour, zapr s le depart des 6tticliants et des prof esseurs.
Fil cas de n-mktdie oil d'absence atitoris6e, il est remplac6 par tin 6tudiant de 3 me aii-ii6c (l&sIgn6 par le Direcletir.
Art. 20.-Le Secr6tariat et la bibliotliklue sont ouverts de trois retires de Faipr&s-midi A sept licures; 1'exceptiori. des jours f6ri6s et de la p6riode des vacancies.
Art. 21.-Les lives solvent kre colisti1t,6s stir place par les 6tudiants. N&aumolns tin 6tudiant petit obtenir till livre, i titre de prft et pour tine p6riode maximum cie 15 jours, setillen-iclit centre till cnutiomiement reipr6sentant la valletir du vohlulc qtii sera fix6 par le Directeur.
Les professetirs ont la faculty de prendre de lia biblioth&qtie centre re u les lives ii6cessaires A la prk-paratiou de leurs cours; mais ils iie petivent les garden que pendant trois mols au maxiIIIIIIII.
Le professetir (Itii ii'aura pas restitu6 un livre, dans le d6lai fix6 sera tenti d'eii rembourser le inwitant fix6 par le Directeur.
Le Secrkaire-bi'blioth&calre s-ra tenu de rembourser fa vaTetir de tout livre demetil-6 introtivable.
Des Etudiants
Art. 22--l-'admissioii des 6tudlants a lieu conform6ment A la Loi du ler au 31 Octobre de ch).iquc ann6e. Pass6 cette clerili&re date, nul ile petit kre admis A stlivre les cours de I'6cole.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 49
Tout 6tudiant est tenti en s'inscrivant de produire une cxp6dition de son acte de naissance et, i d6fatit du dlp,16me de fin (1,6tudes s, coltdaires, un certificate die I'Inspection soollaire, d iment vis,6 pa r un inembre de la Direction G6n6railc de I'Ensei-neineilt, constaba-ilt qu'll a subi avec succ&s les examens (Itil Itil donnent droit ati Certificat (1'6ttides secon-daires (I re et 26-me parties). Ces detix pl ces restcront ell d-6p6t daris les archives de I'6cole jusqu'a la fin de ses ktldcs.
Potir les in-miatricullations par 6quivailence, I'6tudiailt pi-&sentera tine exp,6dition de son acte de naissance et un Certificat de la Direction GC'n6rale de VEnseigne-ment constant qti'il a droit. par equivalence, au Certific-it de fin d'&udes secoildaires.
Art. 23.-Les 6tudiants sont tennis d'avoir Lin livret tiniversitaire, solon le inoMe aipprotiv6 par ]a 1). G. E. mum de leur photographic, qui contiendra leurs noni, pr6nom, lieu de nalssance, le titre imilversitair.e, le num6ro d'ordre de l'iiiscription, sa date, ]a mention de V qcquittement de la taxe, sl-M6 cheque trimester par le Directetir et le Secrkairc de I'Ecole.
Art. 24.-La premi&re i-nscription est d0ivr6e de Fouverture des cours ati 31 Octobre, la deuxi6me de la rentr6e dv janvier au 31 du IIII&me mois; Iia troisibix de la renti-61c de Nques au 30 Avi-il et ]a derni&re du 15 juin au ler lundi de Juillet.
Art. 25.-I-es 6tudiants sont obIl,,,6s d'assister rkggull rcirlent aux cours. et ne petivent s'absenter. sans un motif s,6rictix, Ialss6 A Faj)pr6ciation du Directeur. Ell cas de mailadle, ils doivent souniettre 'i la Direction de I'Ecolle tin certificate d6livr6 pai. le Service Nk-Itional d'Hvgi ne.
Atictin 6tudiant ri'a le droit de quitter I'Hcolc, apr&s avoir r6polldtl A F.tyipel sous peine de perdre line inscription, a moins d'un cas de force majeure somnis A I'a!l)pr&ciatioii du Directetir.
Art. 26.-Toute absence non justifi6c de pilus dc huit jours oil trois absences non rnotiv6es aux cours du m&,me professor entminent la perte d'une inscription.
Art. 27.-Ukudiant peut st6iiographler les cours du professseur, pour son usage personnel ; mais ii ne peut pas Ics r6unir ell- c-ahier potir kre c6d6 ses camarades.
Art. 28.-Les 6tudiants 6tant tennis ii la pitis grande d6f,6rence ellvers le Directettr et I-es professetirs, il ne sera to?16r6 auction infraction A cette r6gle. Tout manquement A tin ineiii(bre du p ersolillel, eritrainera ]a perte (Fune inscription. Sl le fait reproch6 a lien pendant la session ordinaire d'exi-im-en, Fkudiant scra exclu de ]a session et ne sera pas admis A prendre part ii la session extraordinaire.




50 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
Art. 29.-Les pelnes appticablcs aux 6tud.ants sont:
I.-I.a r6priniandc qui petit kre iiiflig6e pa, tout inenilbre du persollnel
1-L'exclusion du cours, pronounce par le professor; et 1'exclusion provisoire de 1'6cole, pour une dur& maximum de quinze,
jo-urs. pronoitc6e par le Conseil et notify e par le Directeur;
3.-La perte d'une iiiscriptioii dans tous les cas pr6vus dans les
presents r6glements ,
La perte d'une inscription carte 1'6tucliant de la session orditTaire (Fexanten pour se presenter la session extraordinaire, une nouvolile inscription sera prise (1,&s la rentr-6e. La per-te de
deux inscriptions oblige Ykudkint recon-miencer 1'ann6e-,
4.-La radiation (16finitive, aT)r&s d6cisiort du Conseil des professeurs. Dans cc dernier cas, le Conseil des professors peut
adinettre I'6tudiant i'i s'expliquer, s'll le juge ii,6cessinire.
Des Examens
Art. 30.-Il y aura deux sessions d'exaniens: Line sessiort ordirtaire, en juilliet ct une session extraordinaire, d s la rentr6e d'Octobre, des dates qui seront fixes quinze j(-)urs A l'avance par la D4rection G6n6riale de FEn s eignern-e tit.
Aucune session d'exaniens., aucun examen ne peuvent avoit- lieu en dehors des deux sessions pr6vues ci-dessus.
Art. 31.-Pour prendre part A la session ordinaire., H faut kre muni des quatre inscriptions r6glementaires. La session extraordinaire est r6serv6e aux ajourn,6s de juitlet et exceptionnetlement aux 6wdiants qui ont k6 16-itirnernont emp&cli6s de se pr6seniter A la session ordinaire, quoique niunis des in-scriptions requires.
La liste des 6tudiants munis des inscriptions r6glementaires sera adress-6e A la Direction G6n- rale de FEnseignerrient huit jours ati moins avant la date fix-6e pour les examens.
Art. 32.-Les inscriptions prises dans le courant de Fann,6e scolaire
sont nulles si 1'6tudiant ne se pr6sente pas A Fexa)nien de la session
ordinaire, saris motif jug 16gitime par la, Direction.
Les inscriptions en notribre insuffisiant so-nt 6-alement annull,6es A
ha fin de I'ann,&e scolaire.
Art. 33.-Les exatriieiis sont fait s par les pro-fe sseurs, sous la pr6si-dence du Directeur et le hatit contr&le d'un rnembre de la Direction
;61i6rale 1e Mi-eignerr ---t.
Aelk i6
'rl;ft4
FDOfr A411-PjPi*o,*r




BULLETIN DES LOIS ET ACTES ii
Art. 34.-Les 6preLlves orales qui portent stir totis les cours de Faim e sont pr6c6d&es (Fune 6pretive 6crite sur YurIe des deux illati ,rcs d6si-ii6es hult jours A I'avaiice par la Direction G6ii6rale de FE11seigiiemeiit.
Le choix de 1'6tudiant sera fait le jour de Fexanieii, apr6s (Itt'il aura eti cori-iiaissai-Ice des deux texts proposes.
Art. 3,5.-L'6preuve krfte a Ileu .1 IILIIS C,10,S, sou's la surveillaiice de toLis les professors de I'Ecole, et atira tiiie dur6e de quatre heures.
Les professors petiveiit etre part)ag6s en groups qui assureroiit. tour de i-(')Ie, la siiic6rit 6 de F&preuve.
Art. 36.-Les sujets de composition sont cholsis par uii meiiihre de la DirectiorI G6n6rale de I'Enseignement le jour ni, ine de 1'examen et en pr6sei-Ice -des professors. 111s sont tires d'urIe liste de questions d'exaineii, au i-Iombre minlinum de douze pr6par6s Favailce par les professors int6ress6s.
Da D. G. E. a 6--alenieiit la factilt6 de preparer iiiie liste de qu stions stir lesquelles et conjointemetit avec cells des profe' seurs, petit .w porter le choix du stijet L trailer.
Art. 37.-L'6tudiarIt aura pour composer urie feuille de paper blanc portarIt le sceati de I'Ecole qui devra rester eiiti&re devarIt Iiii peiidant totite ]a dur6e de I'6prt-tive et une feuille A sotiche pour la mise au tiet.
Ukudilant surprise ati inoinei-It de 1'ex-amen avec Lin livre ou des fragiiients de livre; avec un cashier de course ou quelIques feuilles conteiiarIt des rIotes quolicolliques ; devarIt Iequel il sera trouv6 un paper a-u-tre que les deuix fettiltes sus-,d6sign6es ou d'une faqoil g6n6rale, qui sera corIvahicu de fraud ou tentative de fraud sera exclu de 1'exiamen, et perdra le b6n&fice de ses iiisicriptiolls.
En cas de r6cidive, il sera ra),6 du cadre &-s 6tudiants de 1'&Ole.
Art. 38.-Les compositions seron-t rectieillics par le Di-recteur qui donnera tin num6ro d'ordre A cheque copie, iiuin6ro qui sera r6p&6 sur Iia souche, pr6ahblemei-it dkach,_ e.
Les touches seront gard6es par le Directeur sous urIe eiivelOppe fernii6e qui sera ouverte en pr6serIce de tous les ineiiibres du jury, apr&s que les copies atir ont &6 currig6es et cot6es.
Art. 39.-Les copies sci-It corri-6%es et cct6es par le professor ch a rg du cours qui fait la niati re de I'exarneii. La note attribute a tme copie n'est definitive que sl elle est approuv&e par Ila niajorit6 des members du jury.
Art. 40.-Pour 6tre adn-vis A subir Foral, I'6t,-diaiit doit obtenir au ii-io;*]s 'a nl: ie 3 -,)ou- sa c:)n-I,)o,;-*.-;oi-I




52 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Art. 41.-l-'examen oral est diNis,6 en deux parties, contpreliant chactine detlx oti pltisiviirs mati res, d6slgn6es cheque ann6e par le Directetir. Uktidlant doit obtenir ]a -i'Loyenne 3 pour les 6preuves de cheque parties ; cependant les notes 0 et I obtenues dans Fi-ille quelconcitle de:s rnatl res de 1'examen sont exclusives de toute illoyenne et entrainent Fajournement pour le bureau. L'ktidiant ajourn6 settlement pour tine parties conserve le b6n fice de la note obtenue potir Fautre parties A la session extraordinaire.
SI Fajournement a lieu durant k-, session extraordillaire, il conserve Fanii6e suivante le b6n;&fice des notes d6jA obtenues, tant A F crit qtl'A Foral. Dans ce dernier clas, il li'est astreint A suivre Fann6e suivante, que les cours stir les mati res qui figuraient dans Ia. partle o, il a subi F 6chec.
Art. 42.-Totites les notes de 1'examen doivent ftre transcripts au proc&s-veiltyal qui sera sign de tous les niernl)res du jury.
Copie certified du proc&s-verbal sera exp6di&e slain's retard A la Direction G6n6rale de FEnseignernent par la Direction de I'Ecole d&s ]a proolarnation des r6stiltats.
Art. 43.-ToLit 6tudiant ajotirn6 en juilfet et en Octobre, pendant deux ann,6es scdlaires con.s,6ctitives cessera de Lire partle de 1'6cole.
Tout 6tudiant hiscrit r6gitH&I-ement qui ii'atira subi auctill examen durant detix ann6es s oollaires col-I56ctitives cessera 6-ailernent de faire parties de 1'6cole.
Art. 44.-Le present Arr&t6 qtii abroge tous lies i-&-lements ant6rietirs sera ex6cut6 i la diligence du Seci-16taire "d'Etat de I'llistruction I'tiblique.
Dolin6 au, Patals National, A Port4ati-Prince, le 14 jarivier 1935, Ali 1326me de Flnd6pendaiice.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secrkaire d'Etat de Hnstruction Publique: LEON LIAUTAUD
ARRETE
STENTO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article 79 de la Constitution;
Vu I'article 23 de la Loi du 5 Aofit 1931 autorisant la suspension de la perception en totit ou en parties d'un ou plusleurs droits dit tarif A Yexpo)rtation;




BULLETIN DES LOIS' ET ACTES 53
Vti I'Arr t6 du 20 A06t 1931, ordonnant que le droit deportation de Gde. 0. 01534 par kilo ne sera appliqti6 qti'atix b iches de camp che et que les raciness de camp6che acquitteront pour tout droit d'exportation Gde. 0.005 par kilo:
Vu 1"Arr t6 dii 16 janvier 1933 stispendant pendant tine aim ,e civile les droits d'exportation 6tal)lis par I'Arr t6 du 20 Ao lt 1931, sus-dit :
C0,11(sid6rant que lers droits existamt sur les b iches de mmp&,che ct sur les raciness de camp&hc, combines avec la, bals-se stir le marcH international du ciamp&he continue A rendre difficile aux exportateurs d"Haiti ]a concurrence avec le cainp&he export,6 des autres pays;
Stir le rapport des Secr6taires d'Etat de FA-rictilture, des Finances et du Commerce:
Arr te:
Art. ler.-Soilt stispendus, pendant tine notive,14, aim6e civile commen ant Vartir de la publication du pr6setit Arr&t6, totis droits d"exportation 6tablis par I'Arr i:6 du 20 Aofit 1()31, sur les b iches de camp&che et les raciness de oauip&he.
Art. 2.-Le present Arrk6 sera ex6ctit6 it la diligence des Secr6taires d'Etat de I'Agrictilture, des Fmances et du Commerce, chacun en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National, ii 1)ort-ati-Prince, le 15 janvier 1935, an 132 me de I'Lid6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de I'Agriculture: LEON LIAUTAUD Le Secr6taire d'Etat des Finances: YRECH CHATELAIN Le Secr6taire d'Etat du Commerce: YREC11 C1-1ATELAF.\
SECRETAIRERIE WETAT DE LA JUSTICE
Le Department de I-a justice, avise le public que (1',Il)r&s les pieces qui lui ont 6t6 coninitiniqu6es par le Commissaire du Gotiverilement pr&s le Tribunal Civil de Port-au-Prince, le sieur Antoine Ftiertes est n6 en Haiti, de m6re (Forigine africaine.
En consequence, 11 est I-laitien, confor-m6ment aux dispositions de Article, 3 de la Constitution de 1889 sotis Fempire de laquelle il est 116.
Port-au-Prince, le IS jaiivier 1935.




5-1 IM.LETIN DES LOIS ET ACTES
Le Department de la Justice avise le public que d'apr&s les pi ces qui lui ont 6t6 communiques par le sieur Patil Labrousse, le dit sieur est n6 en Haiti, d'origine africaine.
En consequence, 11 est ha*itien d'Origine, conform6ment aux dispositions de la Constitution de 1889, sons Vempire de laquelle il est nE
Port-ati-Prince, le 22 janvier 1935.
ARRETE
STENTO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'article 79 de la Constitution ,
Vu les articles 31 et 32 de I'a I ol du 6 Octobrc 1881 sur les Conseils Commun,,uix;
Consid6rant qu'll imported de pourvoir au -emplacement du Pr6sident de la Commission Coni,1111,111,tle (IC Saltrou, d missionnaire,
Stir les rapports dii Secr6taiie d'Etat de Yht6rietir et dii Pr6fet de S,fltroti
ARRETE:
Art. ler.-Le citoyen 1-61io, I uc est nomn) Pr6-sident de ]a Commission Commulia1e de Saltrou.
Art. 2.-.I-.e present .-krrk6 sera pulbli,6 et e., 76cut6 a Ia dfligenc-e du Secr6taire d'Etat de I'li-it6rieur.
Doim6 an Palais Mational, a Port-au-Prince, le 24 janvier 1935, An 132 me de I'Ind6pendance.
Par le President : STENIO VINCENT
Le Secr6taire dEtat de Flnt6rieur: JH. TITUS




BUI-LETIN DES LOIS ET ACITS 5;
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT OF LA REPUBLIQUE
Vu I'artiole 79 de la Constitutioll:
Vu les articles 31 et 32 cle ]a loi du 6 Octobre 1881 sur les Conseils Coni-munaLIX -,
Consild6rant (Iti'il inip-orte dans 1'int6rk d'LIIIC incilleure administration de pourvoir h la formation d'une nouvelle Commission Coinnitinale aux Barad&res;
Sur le rapport du Secrkaire d'Etat de l'Int&rietir ARRETE:
Art. ler.-Les citoyens Plan&s D-6fils, Helvklu-s Bincau et Edgard de Bardes sont re-spectivenient ;ioiiiin6s Pr6s;dent et ineiii-bres de la Cemnmis *,.-Ai Cammunale des llarad&res.
Art. present Arrk6 sera pul)M6 et m lcut6. i la diligence (ILI
Secrkalne d'Etat de Fliit,6rieur.
Donii6 aLl F' dals National, A Port-au-Prince le 26 janvier 1935, An 1326me dc I'li-Id6pendance.
STENTIO VINCENT
P,r le Pr6sident:
Le Seer6taire dll'tat de Flilt6ricur: J11. TITUS
SECRETAIRERIE D'ETAT DE LA JUSTICE
Le D6partemelit de la Justice nvj-,c le I)til)t;c que d'apr&s les pieces (Itli lUi 011t k6 COIIlllItll]i(jL!6C,; par le sicur Antonio Joscpli Puzo. le dit sieur est n6 en Haiti, de m&,,-( (Fori-ine ha*ltienneEn cons6quencc, il est haitleii (Vorigine. conform&.mclit aux dispositions de ]a Constitution de 1889 sotis 1'einpirc de la.quelle 11 c-;t n6.
Port-au-Prince, le Q Janvicr V 15.




.5o WITFTIN PFS LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDEATT DE LA REPUBLIQUL
\'u Farticle 79, 96me alin&a. de I-a Constittifion;
Vu Ila Loi du 24 Septen-tbre 1860 sti-r 1'exerCice du droit de grace;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la, justice;
ARRETE:
Art. I er.-GrAce pl-eine et entire est aocord6e les drolts d'es tievs r6serv,6s, si aucuns sont au sieur Ponsard Michel, condemn A Six mois d'emprisonnernent, par jugernent d'une Cour Pr6votale, le 27 Septenjbre 1934.
Art. 2.-Le present Arrk sera public et ex&cut6 ii la diligence du S-ecr6taire d'Etat de fia justice.
Dionn6 au Palai-s National, A Port-au-Prince le 30 janvier 1935, An 132 nie de Flnd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr&sident:
Le Seerkaire d'Etat de la Justice: JH. TITUS
SECRETAIRERIE D'ETAT DE INSTRUCTION PUBLIQUE
Le Secr6taire d'Etat d'e I'Instruction Publique volant rendre houlmage A queliques citoyens qL1i ont consacr& A I"Enseignement National Une grande partle de leur existence en contribuant i former I'ime des ,, n,6rations successives du people haitien,
D&cidle:
que les Ecoles Nationales Primaires su-ivantes de Ila Circonscription de Port-au-Prince, sont, A partir de cette date, dlhion-mi6es ainsi qu'il suit:
Ficole de Filles de (TUr-eau) : Ecole >;
Fc6lle de Filles de (St.-Antoine) : Ecole <>
Ecofe Normale de Garcons: Ecole <> -,




BULITTIN PES LOIS ET ACTFS 57
Ecole Con-r6ganiste (1( G-ar ons fle (1'.:\i-cahaie) : I"cole <

>.
La, pr6sente d&ision sera ex&cut6e a la dill-ence de Hnspectimi Scolaire de Port-au-Prince.
Fait A la Secrkairerie d'Etat de FInstruction Publique, ce 29 J--mvier 1935. I-EON LIAUTAUD
DEPARTMENTS DE AGRICULTURE ET DU COMMERCE COM'-\TU1I0UE
jusqu'A la date du 28 F6vrier 1935, au lieu du 15 jaiivier, (late primitivement fix6e, importation des Especes veg6tales dites ornementa es, et des fruits frais (Jestin6s k la consummation, non munTs de certifidait d'origine ou sanitaire pr6-,ii aux articles 2 et 3 de I'Arrk6 dti 23 No-vien-ilbre 1934 pourm kre to,1,6r6e, i, la condition expressed quils soient reconnus inde-1-nnes d'inscotes nuisibles et de maia(dies infectieuses par tin agent qualifi6 du Service National de la Production Agricole et del'Enseignernent Rural.
Les frais de d,61),Iacernent seront A la charge des int6ress,&s.
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBL1QU1-Vu Article 79 de la Conistittition ;
Vu les articles 31 et 32 de la Loi du 6 Octohre 1881 stir les Conseils Communlaux;
Consid6rant qu'il imported de rompl6ter ]a Commission Colmi-itinale de 1a Cah-ouane;
Sur les raI)ports du Secr6taire d'Etot de I'Tnt6rieur et (111 Pr6fet de J r6mie;
ARRETE:
Art. ler.-Les citoyens Prudent Cherestal et Pierre Franqois, sont non-m-n-6s menibres de la Com-mission CommLinale dc la C1,1410LIanne.
Art. 2.-Le present Arr t6 sera I)Ubli6 et ex6cut6 A ]a diligence dU Secrkalrle d'Etat de I'Tnt6rieur.
Donn6 au Palais National, Port-ati-Prilicc, le ler F&vrier 1935, An 1326me de I'li-id6pendance.
STENIO VINCENT
Pax le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de Vhit6rieur: J14. TITUS




58 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
DECRET-LOI
STENIO VINCENT
PRESIDENT Dr LA REPUBLIQUE
Gjiisid6rant (Itie par suite de la niort (III D6ptit6 F6r re Laguerre sun si&-e est devenii vacant it la Chambre de s D6ptit6s et qtl'il y a fien de coriibter cette vacancy;
Vu les articles 36 et 109 de la Constitution
Stir le ra-pport du Secr6taire d'Etat de I'llit6rietir;
Kt de l'avIs du Consell des Seer6taires d'Etat DECRETE:
,, rt. ler.-Les Asseiribl6 es primaircs des C,)m iiltines de Bainet et U)tes-cfe-Fer sont convoqii6es ,wx fins de proc6der au re.inplaceillent du Dt6put6 F r6re I-a-tierre d&c6d6.
Cette section atira lieu le 26 1935 uix lietix ef hetires qui
seront d6sign6s par 1,es ,k(briii-il st rat ions Commuriales int6ress6es.
Art. 2.-Les Administrations Corniuuii ales sus-d&sign6es accompliront routes les formality 6s utiles dans le (161ai ci-des-stis pr&vLi.
Le s registries d'inscription resteront otivertsdit 2 au 21 F6-vrier 1935.
Le I)r&seii,'L D,,- ,cret sera puhJr*e-' a M difigence du Secrkaire d'E tat de Fht6rietir.
DoiirI6 a Port-au-Prince, au Palais Nationat le 31 jarivier 1935, An 132 me de I'llid6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident
Le Secr6taire o'Etat de l'Int6rieur et de la Justice: JI-L TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN Le Secr6taire (1'1,-tat des Travaux Publics : FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de FInstruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cults: LUCIEN HIBBERT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT Dh LA REPUBLIQUE
Vu Farticle 79 de ]a Con.stittition ;
Vil les articles 4 et 5 de ]a Loi du 4 juilIet 1933 stir le Budget et




BULLETIN DES LOIS FT ACTES 59
]a Comptabillt6 Ptiblique, prorog6e pour I'Exercice en cotil's J)ar Arr&te' du 28 S eptenibre 1934,;
Consid6rant que les relations cordials existent entre FEinpir(, Britarin que, et la R6ptiblique (I'llaiti trotivent I tir expression la 1), 1 hatite dans ]a visited procaine de Letirs Altes ses Royales le Duc et 1-a Duchesse de Kent ;
Consid6rant que le;s fonds n6cessaires pour letir reception en strict intimit6 ne sont pas pr6vils ail Budget, et qtl'il est urgent d'y' pourV01r;
Stir le rapport du Secr6taire (I'Etat des Relations Ext6rietires;
De Favis 6crit et motlv6 dti Scci-6taire d'Etat des Finances
Et apr&s d6lib6ration en Consed des Secrkaires d'Etat
ARRETE:
Art. ler.-Il est olivert ail D6pal-tement des Relations Ext6rielires iiii Cr6dit Extraordinaire de Vingt Deux Mille Cinq Cents, Gourdes, pour couvrir les frais d'am6nagement de certaines rues, dtl d6barcafl re et du littoral de la ville de Port-au-Prince, les frais de r6ce-ption au Palais de la Pr6sidence, les frais de police, de transport, et routes atitres de'penses aff6rentes a la visited pre-chaiue de Letirs Attesses Royales le Dtic et la Duchesse de Kent.
Art. 2.-Ce credit sera convert par les disponibilit6s du Tr6sor Pub(I i C.
Art. 3.-Le present Ai-r&t6 sera ex&ut6 ii la diligence des Secr6taires dEtat des Relations Exi6rieures, des Travatix Pi.14hics, de Flnt6rietir et des Finances.
Donn6 ati Palals National, i f'ort-au-Prince, le 8 F6-1-ler 1935, Ali 1326,iiie de Flud6pendalice.
STENIO NILNCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de Nnt6rieur et de la Justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Fiiiatices et du Commerce: YRECH CHATE1-AIN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cults: LUCIE'N HIBBERT Le Secr6taire &Etat des Travaux Publics: FELF'SMIN ETIF-INNE
Le Sect-6taire d'Etat de l'itistrilction Publi(jue,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vti Yarticle 79 de la Constitution;
Vu les articles 31 et 32 de la lol (111 6 Octobre 1881 sur le-s Conseils Conimunaux;
Consid6rant (Iii'll imported, dpris Fint6r&t (hine meifletire Administration, de pourvoir all replacement de Mr. Benoit Barth6lerny, Xlembre de la Coni-missioii *Comiminale de I'Ans'e-d'Hainatilt
Stir le rapport du Se;cr6taire d'Etat de Flnt rietir;
ARRETE:
Art. ler.-Le citoyen Eininatitiel Lev&que est nomai-I6 Membre de la COIJILIJIiSSIOIJ Corniminale de I'Altse d'Ilaiiiatilt, en reiliplaceillent de Mr. Benoit Barth6lemy.
Art. 2.-Le present Arr&t6 sera ptibli6 et ex6cut,6 la diligence du Secr6taire d'Etat de I'llit6rietir.
Donn6 all Palais National, ii Port-au-Prince, le 5 F6vrier 1935, An 1326me de I'litd6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de Hnt6rieur: JH. TITUS
ARRETE
STEN10 VINCENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
\7ti Farticle 55 de la Constitution;
\7u la Loi du 23 Septembre 1932 organisant le Service National de la Production Agricole et de I'Enseiglieliient Rural;
N'Li la Lot du 16 Septen-,hre 1932 or-anisaiat le cadre des Agents Agricoles;
Vu le coinnitiniqu6 des D6partements de F \,,riculttire et du Com6
merce, i la sulte de la rkinion tenue le 30 janvier 1935 A 1'146tel de Ville de Port-ati- Pri lice;




BULLETIN DES I-OIS' ET ACTES 61
Vu la Loi du 8 Ao6t 1934 autorisant le flr sidcnt de 1.1, WpUblli(jue i preildre tout r6oilernent u6cessairc pour confl-mare Ies mi-fladics pouvant porter pr6judice A. ]a production v6-kale;
Consid6rant qtic le.charaii mi mc.Nicain (ILI CC)t,01111ICI- COIIStitt1C Fenuemi le phis redoubtable de la culture cotonni&rc, et que son apparition en Hia*iti menace d I an6antir cette culture, i 5r vc 666auce, si des ni-esures s6v res de protection et de quarantine tie sont pas prises imin,6diateinent, pour einp&cher la dissemination de l'insecte dans leis r gious qui en sont encore indomnes ;
Sur le rapport du Secr6taire dEtat de I'AgriCtllftire
Et de Favis du Conseil des Seci-6taires d'Etat
ARRETE:
Art. ler.-Tout le coton product daiis lie D61-fiartement (ILI Slid, y comprise les C6tes-de-Fer, tie pourra. sortir de cc D6partement, cependamt le transport par mer sans aLICUnc escape interm6diaire, pourra kre tcmI,6r6 A bord des bateaux uniqtienient affects au transport du coton et es gaics vides au return A destination exclusive de Port-auPrince.
Art. 2.-Le c-oton product ii la Gonave potirra. kre dirlg6 fibrement sur le Di6partenient du Slid et sur St.-.\Iarc- toutefois le traffic direct entre la Gonave et Port-au-Prince pourra kre tol6L-6 A la condition express que les sacs vides charges il Port-au-Prince, soient intmils d'un certificate de st6rilisation d6inent sigi-I6 p,-r tin agent quAlfi6 du Service National de ]a Preducti,)n Agricole.
Art. 3.-Le coton product ent-e Source-Puant-e et Sava rine- Wsoj& ne pourra 6,tre achemin6 que slir St.-Marc exclusivernent.
Art. 4.-Auctin sac vide iie pourra frauchi- les posters de police d'Eiinery en direction du Plateau Ccmitim-1 et die Cazeau ell direction & la, P. C. S. et du. Plateau Centiiail, salis kre azcoiupa,-n (Fun certificat de st6rilisation d6livr6 par Lin Agent qtialifi6 dU Service 'National de ]a Productiion Agricdle.
Art. 5.-Les grains d'e cotoi) provenant & -Vjmn et des Cayes tie pourront 6tre dirig6es que SLIF ICS ports de St.-,,\Iarc et de Port-aLlPrince et par iner. Collies prod-.11tes aux Gonaives tie pourrolit 6tre dirig6es que sur Port-aU-Princc, par voilier, sans scale. Les grains de caton de jacinel tie pourront kre diri-6cs sur Port .ILI-Princc (Itic par route, et les grains de coton de St.-".Marc, pourront kre cxp6di6es A Port-au-Prince soit liar ii-xr soit par Clicinin de Fcr dans dcs Wagons exclusivement char-6s de grains.




62 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Art. O.-Atictine distribution de grains pour les plantatimis ne potirra se faire (Itic par les soins du Service ,' aticnal de la Production Agricole.
Art. 7.-Le coton s6lectionne Forhes-Barl-zer deviant kre 6-r6n6 dans les 6greneuses A rouleaux dont les installations se trotivent uniI etre transport A condition d'&tre (Itienient A Port-au-Prince, pourra N ^ I I
acconipagn6 d'un certificat attestant que ce cotoin provident d'u-ne r6(Yion ii-on infest,6e et qu'il est cunitienti d!a;ns tin enlb-allage st6rilis6.
Art. 8.-Leis details application du present Arr&t6 strong fix;6s par un r6olenient pris dun common accord entre les Secr6taires d'Etat de FA-riculture, du Coninierce, des Finances et de Nnt6rieur.
Ar. 9.-T(.,,tite infraction au present Arr&6 et au r6gjernent rnentionn6 i I'article 8 ci-dessus sera punle conforiii6ment aux dispositions de la Lol dLi 8 Ao6t 1934.
Le present :krr&t6 sera ex6ctit,6 A la diligence des Secr6taires d'Etat des Finances, du Comnierce, de I'Int6rieur et Ac I'Agriculture.
Doan6 ati Pa4als 'National, ii Port-au-Prince, le 11 F6vrier 1935, An 132&me de I'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le I)r6sident
Le Secr6taire d'Etat des Finances: YRECH CHATELAIN Le Secr6taire d'Etat du Commerce: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat de Hnt6rieur: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat de I'Agriculture: LEON LIAUTAUD
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT M LA RFPUT3fJQU1'
Vu Farticle 79 de la Constitution :
V11 I'Acte Constittitif et les Stattits de la Soxi6t6 Anorivnie d6noiyiin6e ( Vu les articles 29 i'i 37, 40 et 45 c1ti Coide de Co-ninierce
Sur le rapport du Secr6taire o'Etat du Comii-i( rce ARRETE:
Art. ler.-l-'st authors e ]a Socik6 Anonynie d6noniiii6e ((Jockey Club d'Halti)) foi-ni6e par Acte I)ul)l:c, en d -.tt dLi Vin-t huit janvier Mil netif cent-trente cinq. cnregi-sti-6, sotis la r6s ervc que Soixante-




BULLETIN DES LOIS' E-F ACTES 63
quinze pour cent ati inoins des salalres paN-6 s en Haiti devront kre r6partis entre les einpIoy6s haitiens qui seront eiilglafg-6s par ]a (lite Soci 6t,6.
Art. 2.-Sont apprOLIV& SOUS les reserve's et daiis bes Iiinites de la Constitution et des loi:s de la R&publique, I'Acte Constitutif et les Statuts de Ia dite Socik6, constait6s par Actes publics, re Us au rapport de Me. Dietidoiin6 Charles et so-i Colil&gue, notaires a Port-ati-Prince,, en date du vingt-huit janvier 'Mil netif cent trente-cinq, enregistr&s.
Art. 3.-Le Gotiver nement de ia k6pubtique se reserve le drolt de pr6lever 157c (quinze potir cent) stir les ]) 6n,&fices r6alis6s par la Socik6, et pour le coiitr6le,-de d6l6guer pr&s de la dite Soci&e, un. Commissaire reinun6r6 par elle.
Art. 4.-La pr6sente authorization, donn& pour sortir son 1,4ein effet, sous Ies conditions fixes Farticle 2, pourra kre r6voqu6e pour les causes et niottfs y pr6vus, sans prejudice des dornmages-Int6r&s enters 1,es tiers.
Art. 5.-Le present Arrk6 se-a public et ex6,ctit6 A ]a di'lig-eii-ce du Secr&taire d'Etat du Commerce
Don.tI6 au Palais National, A Port-au-Prince. le. six F6vrier 1935, An 132 me de FInd6l)-endance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat du Commerce: YRECH CHATELAIN
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DL I-A REPUBLIQUE
Vu Vartitte 79, Wme alin6a de la Constitution;
Vu la Loi du 24 Se pternbre 1860 stir I'Exercice du droit de grace;
Stir le rapport du Secr6taire d'Etat de ]a Justice,
ARRETE:
Art. ler.-Grace pleine et enti re est actord6e les droits des tiers r6serv s si auctions sont-aux noniini,6s: 1' Rosernonfle AI-111104C; 2'. -UIN-ss.- Pr6val; 3'. Nor6li--i 'Norvil; 4 Petit-Ain,6 Benjaiiiiii;
Bulletin des Lois et Actes-3




04 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
5'. Blianiont Auniolte et 60. No.6 Prosper, condanm6s A trols mois d'eiqprisenneinent, par jugernent du Tribunal (Ile Siniple Police de I'Anse-A-Foleur, en date du 21 Janvier 1935.
Art. 2.,Le I)r&seiit Arr&t6 s7era ptibli6 et ex6c-ut6 A la diligence du Seci-6taire d'Etat de Ila Justice.
Donn6 au Palais National, it Port-au-Prince, le 8 F6vri-er 1935, An 1326me de I'Ind,&p-endaiice.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: JH. TITUS
Service du Protocole
RECEPTION AU PALAIS NATIONAL
De Son Excellence Monsieur Rafael Vidal E. E. et Ministre P16nipotentiaire de la Rl6publique Dominicaine A Port-au-Prince
Le Vendredi 8 F6vrier 19135 A 10 lieuresY a. in. Son Excellence Mr. te President de la R6publique a re u en audience solennelle an Palais National S. E. Mr. Rafael Vidal, qtii lui a remis les letters de cr6ance par lesquelles S. E. le G6n6ialissinie Dr. Rafael L. Trujillo Molina, Pr&sideiit de la. R&publique Dorninicalne, l',wjor6dite en qua;lit,6 d'Envoy',' Extraordinalre et Xtinistre P116mpotentiaire de Ila Rl&pubfique Dominicaine en Ha-iti.
Son Excellence Mr. le 'I\/finistre Pl6nipotentiaire 6tait accornpagnee de Mr. Anibal de M.oya, Secrkaire I)r&s la Ll6gation Dominicaine.
Son Excellence Mr. Rafael Vidal a &6 conduit par Mr. Turenne J. Carri6, Chef du Protocole, dans une \,olture de la Pr6sidence, escort6e d'un group d'aides de camp.
Accueillis au p6ris-tyle du Palais par le Chef de la Maison Militaire de Son Excellence, Mr. Rafael Vidal et Son Secr6taire furent introduits dans le ,rand salon diplon-natique oii les atteiidait Son Excetlence Mr. le Pr6sident dc la Rl6publique, entour6e des Secr6taires d'Etat, du Sous-Seci-6taire d'Etat, du Clief du Cabinet Particulier. Etaient 6galement pr6ients Mr. 17-riiest D-ouyon, Pr6sident du Tribunal de Cassation, les Colonels D. P. Calixte, Commandant de la Garde d'Haiti et Jules Andr Sous-C7lief.




BUI-LETIN DES I-OIS ET ACTES 65
A letir arrive et a letir (16part les lionneurs militaries furent rendus par Lin b-ttaillon de la Garde (I'lla'Iti. La musique tle I.a. Garde em'-cuta I'hymne national haltien et I'livinne national donunicaill.
Apr&s les discours d'usage, le Chef du Protolcolw lw s, .Ilta le gu6 diplomats aux personnallt6s pr6sentes.
Le President (Ie ]a R,6publique etit avec Iiii une omivensation plcille de cordialit6.
Voici les discourse (jul ont k6 prorionc6s ii cette OCCZLSiOll
Discourse de Son Excellence Mr. Rafael Vidal, E. E. et Ministre
P16nipotentiaire de la R6publique Dominicaine
Senor Presidente :
Experii-nento profunda satisfaction al, entregar ell manos de Vuestra Excelencia la carta credencial por medio de ]a cual el Honorable Presidente de la Republica Dominicana, Generalisil-no Doctor Rafael Leonidas Trujillo Alolina, me confia cerca de Vuestra Excelencia, la rep1resentaclon del Goiblerno Dominicano. E',s par a mi Lin honor, entreg-ar al mismo tienipo, ]a carta de retire de mi distinguido predecessor, el Doctor Aloises Garcia Mella.
El destiny ha (Itieridc) que Lin ferviente anholo de in; parte se vea -IJ fin ctimplido. El est el de poder ofrecer mi modest capacidad y n1i mas firme v decidida buena voltintad .. al ideal coLnun entre haltianos y dominicanos, de estrechar cada vez mas los nexos de confraternidad a que nos oblige, nuestra cointinidad de interests y nuestro conning desfino historic.
Me conforta sobrenianeracomprobar ell este nioniento como a travel de las vicisittides sobrevenidas ell tres citartos de si glo los nexos que unen a nuestros dos passes se han hecho cada vez mas solids; 3, me conforta mas atin advertir como ell el dia de hoy la amistad v acercainlento de h'is dos jefes de Esta,(Io que couiparten e'l dormillm politico de la isla, es garantia de Lill presented Ileno de esperanzas 3, de un ftituro en el ctial vislumbramos ]a paz, ]a felicidad v el engrandecinliento de ambos pueblos.
Senor presiderite: El Presidente Trujillo y Molina me Im hecho especial encargo de presenter a Vuestra Excelencia sus mas fervientes votos por la properldad del pueblo lialtiano v por la ventura personal de Vuestra Excelencia.
Por mi parte, Lin sentimiento que tiene proftindas races ell Illi Ser. in-e oblige a emplear toid-os los illedle's a 1111 alcallc'e para Illantencr v




66 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
reafirmar en todo su traditional splendor el brillo de las excelentes y farternailes relaciones que vinculan a nuestrols dos ptieblos v a sus Gobiernos y siento verdadera fruiclon a] pensar que en ese camino, no hade faltarme la mas efidaz y decidida ayuda de parte de Vue-stra E-Xcelencia y del gobierno haitiano.
Traduction:
Monsieur le Pr6sident,
J',6prouve une pro4onde satisfaction A remettre aux mains de Votre Excellence la letter par laquelle I'Honorable Pr6sident de la R6publique Dominicaine, le G6n6ralissime Docteur Rafael Leon-idas Trujillo Molina me. confine aupr&s de Votre Excellence, la representation du Gouvernement Dominicain.
Cest pour mol un honneur de remettre en m&me temps la letter de rappel de mon distingu6 pr6d6cesseur, le Docteur Moises Garcia Mella.
Le destiny a voulti qu'un de mes fervent d6sirs se troupe enfin re'alis6, celui de pouvoir offi-ir mes modestes capacit6s et ma plus ferine et plus d6cid6e bonne volont6 A Fid6al common aux haitiens et aux dominicains de resserrer cheque jour advantage les liens de confraternit6 que nous in-iposent notre communaut6 d'int6r&t et notre comintine destine historique.
Cela me r6conforte d'une mani re extraordinaire d'6prouver en. ce moment comment A travers Ies vicissitude s survenues daus trois quarts de sikle, les liens qui unissent nos deux pays sont deventis cheque jour plus slides ; et cela me r6conforte encore advantage de noter comment, au jour d'aujourd'hui, Famiti6 et le rapprochement des deux Chefs d'Etat qui se partagent la doinination politique de File, est une garailtie cl,'un p-r6sent ren-ipli d'esp,6rances et d'un avenir dan-s le'quel n-ouls entrevoy-ons lu paix, J e J)ornheur et Fagrandis segment de de'Lix peuptles.
Monsieur le Pr6sid'ent: Le Pr6sident TrujilJl;o Molina ni'a ch,Irg6 sp6cialement de presenter A Votre Excellence ses voeux les plus fervent pour la prosp6rit6 du people haitien et pour le bonheur personnel de Votre Excellence.
Pour ma part, un sentiment qui a de profondes raciness dans illon Etre m',oblige A employer tous les n-ioyens en mon pouvoir pour maintenir et r6affirmer dans toute sa splendour traditionnelle, 1'6clat des excellentes et fraternelles relations qui unissent nos deux peoples et nos deux Gouvernements, et j'6prouve un veritable bonheur A penser que dans cette voie, ne ine manquera pas le concourse le plus efficacy et le plus dkerinin6 de la part de Votre Excellence et du Gouvernement ha"itien.




BULLETIN DES LOIS FT ACTUS 6/7
Discourse de S. E. le Pr6sident de la R6publique Monsieur le Ministre,
La vie politique, conime la vic socia1c, est falte souvelit de joies et de regrets. Et s'iI est quelque chose qui en t6moigne, c'est bien Facte solennel que nous accomplissons en cc moment. La mission de votre honorable pr6d6cesscur dans cc pays a k6 marquee par les r6sultats les plus heureux. Elle a port6 Ics relations des deux Gotiverneinents et des deux petiples i un point de franchise et de cordiality qti'elles li'avaierit jamals connu. Et Yceuvre A ]a fois de bon sells patriotique et de haute fraternity international qu'elle a contribu6 A r6aliser dans Fint6r&t muttiel des deux R6publiques qui se parta-ent ]a souverainet6 de notre He est une de cells dont s'lionoreront nos Histoires Nationales et les Annals de Mumanite'.
C'est daric dans, tuie atmosphere de -rande et pkdpitante anilt*6 que je reqois de Vos mains les Lettres qui vous accr6ditent atipr&s de moi en quality d'Envoy6 Extraordinaire et Ministre P16nipotentialre de ]a Wpublique Dominicalile ainsi que les Lettres de rappel de Yhonorable Docteur Moises Garcia Mella. Certes, Votre tAche en sera rendue plus facile. Mais Ia belle route qui vient (1'&tre colistruite, ]a grande voie lumineuse de paix, de progr s et de prosp6rit6 par oil passeront d6sormais nos deux peoples qui se sont lon-temps cherch6s et qui se sont enfin retrouv6s dans un immense d6sir de bien-kre et de compr6hensioll r6ciproque, me'ritera (Fkre constaniment entreteime. Et il faudra toujours un concourse ininterrompti (I'l-loninics de bonne volollt6 pour ]a maintenir dans un 6tat qui conible de plus en plus nos espoirs et hli assure cet avenir de ferinet6 et de solidity indispensable au libre 6panouissement de nos communes aspiratiolls.
Le sort a voulu que vous fussiez, comme votre distingu pr6d6cesseur, un ouvrier de Yid6al d'union et de phikration hahiano-dominicailles que la ,,ol;oiit6 et le patriotism bien compris de deux Cliefs d'Etat ont su concr6ter dans les fats. Qu'un tel destin r6ponde i vos sentiments personnels et A votre plus fervent d6sir, il iii'est particuli renlcilt agi-6able de vous entendre 1'exprimer en terilles si totichants. Cest pourquoi, en vous print, ,\,Ioiisletir le Alinistre, de transmettre i moil Grand Anii Son Excellence le Pr6sident Trujillo y Molina les vccux clue ic forille pour son bonlieur personnel et pour la prospe'rite' (IC la noble, Natimi Dorninicaine, je suls lictireux de votis donner I'assurance (file,. dans Faccon-iplissenient de la Nlission sp&iale qui vous est confine, mon concourse personnel vous est d'avance acquis ainsi que ]a collaboration la plus 6troite et ]a plus affectueuse de mon Gotivernenlent.




68 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ARRETE
AV
STENTIO VINCENT
PRESIDENT DL LA REPUBLIQUE
Vu I'Acte address le 12 D6cembre 1934 par 28 D6put6s du Peuple au
Chef du Pouvoir Ex6cutif et lui donnant pleins pouvoirs ell vue de prendre les measures n6cessaires pour arrived la liquidation complex et definitive du Tralt6 de 1915, assurer A la Nation, avec sa pleine ind6pendance, une amelioration A sa situation 6conomique et financi&re;
Vu &galen-lent la D6claration ell date du IS janvier 1935 des S6nateurs:
Fouchard Martineau, Ranleau Loubeau, Antoine T616nlaque, Justin Latortue, Hector Paultre, Valencourt Pasquet, Price Mars, Seymour Pradel, Pierre Hudicourt, 1-6on Nau et David jeannot, format la majority du S6nat de la R6publique, qui ont non settlement contest aux 28 D&put6s le drolt de provoquer un appel au people, inais encore d6ni6 A
c0lui-ci toute quality pour se prol-lonoer sur ses I)rol)res affairs;
Vu les r6suftats de la -rande consultation N -ttionale du 10 F&vrier
1935;
Consid6rant quell r6pondant affirniativeinent. par 454.357 OUI centre
1.172 NON' A la question pos6e, le people ha*itien a renouvel6 avec 6clat sa confidence au Pr6sident de la R6publique et marque ell men-le temps, de la faqon la plus expressed et la plus fornielle, sa volont6 de voir adopter les niesures pr6conis6es par le Pr6sident de la R6publique pour arrived
la liquidation complex et definitive du Trait6 de 1915 ;
Consid6rant que cette r6ponse est 6-alement une approbation cat6gorique, sans auctine exception ni reserve, de la d6marche enterprise le 12 D6cembre 1934, par les 28 D6put6s ell vertu de Farticle 28 de la Constitution, demarche que setil avait inspire le d6sir du r6tablissement de
I'llarnionie entre les -rands pouvoirs de FEtat;
Collsid6rant qu',en d&IaTant A Favance qu'llis ne swit pas li&s p'ar le
r6sultat -- quel qu'il soit du ref erendun-1 les onze S6nateurs sus-nomines ont nl6connu les droits du people, plac6 leur souverainet6 qui n'est qu'emprunt6e, ati-dessus de la sienne qui est essentielle, n6cessaire et primordiale,,6tant la source de tout droit, de tout pouvoir, de toute autorit6;
Consid6rant que par la position prise par la majority du S6nat, le
conflict entre les deux branches dtl Corps Ugislatif s'est 61argi et aggrav6; que Fattitude des onze S6nateurs ayant le caract6re d'une rebellion ouverte du niandataire centre la volont6 du mandant, 6quivaut., ell fait combine ell droit, A une renunciation de la part des I I S&nateurs i Fexercice de leur mandate




BULLETIN DES LOIS ET A(-JTS 6()
Consid6rant que toute collaboration est ainsi revenue impossible enLre [a Chainbre des D61)ut.6s et le S6nat, en vue de Vaccomplissenient de leurs missions respective, que le referendum auralt inanqu6 soil but, et que le peUple erait bafou6 dalis Vexprcssion de sa volont6 souveraine si devalt se prolonged cette situation anorinale dont Feffet le plus certain est d'ai-r&tcr ou de suspended ]a vie national et de constituer Un danger permanent pour la paix publique;
Vu les articles 50, 51, 28 de ]a Constitution et B des disposition transitoires de ka dite Canstitution ;
Consid6rant qu'll 3- a lieu par tout ce qui pr6c&de, de r6tablir I'harmonie entre les deux branclies du Corps 1,6-islatif, en vue de donner suite au referendum du 10 F6vrier 1935 ;
ARRETE:
Art. Ier.-La Chanibre des D6put6s est convoqu6e A extraordinaire le jeudi vin-t et un F6vrier Courant, pour conipl-6ter le S61iat de la R6publique dont onze inernbres se sont inis en. rebellion ouverte centre la volont6 souveraine du people.
Art. 2.-Le present Ai-r&t6 sera ex6cut6 i't la diligence du Secr6taire d'Etat de Fhit6rieur.
Donn6 an Palais National le IS F6vrier 1935, an 132&i-ne de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de Fliit6rieur et de la Justice: JH. TITUS
I.e Secr6taire d*Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cutes: LUCIEN HIBBERT Le Secr6taire d'Etat de Hnstruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIE,\NE
ARRETE
STENNIO VINCENT
PRESIDENT Dt LA REPUBLIQUE
Vu i'article 51 de la G--mistittition;
Consid6rant qti'il 3, a lieu de Convocluer le Corps L-6gislatif -'I 1'extnordinaire




70 BULLETIN DES LOM ET ACTES
ARRETE:
Art. ler.-Le Corps 1-6-Islatif est convoqti6 ii 1'extraordinaire le Vendredi ,itigt- detix F vrier couraiit.
Art. 2.-Ie present Arrk6 sera ex&ctit6 A la diligence du Secr6taire d'Etat dc Hiit6rieur.
Doiin6 att Palais National, te 21 F6vrier 1935, An 1326me de Hnd6peiidance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sldeiit:
Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur et de la Justice: JH. TITUS
1,e Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cults: LUCIEN HIBBERT Le Secr6taire d'Etat de I'Instruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
SECRETAIRERIE UETAT DES RELATIONS EXTERIEURES
Service du Protocole
EXEQUATUR
Le 26 jianvierde cette ann6e, Ex6quatur a k6 d,61ivr6 A Mr. Anibal de Moya, non=-6 Coi-Isul G6n6r:al de la R61-)ublique Doininical-i-Ife A Port-au-Prince, -en renip acenient de Mr. Toinas Hernandez Franco.
Port-au-Prince, le 18 F&vrier 1935.
SECRET
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Coiisid6raiit que par suite de I'61ection dii D6put6 Lottis D. Gilles au S6nat de la R6ptiblique, le si&-e qti'il occupant A la Chambre des I)6put6s ,-st deveint vacant et qu'll y a lieti de combler cette vacancy;
Vu les articles 36 et 109 de la Constitution
Stir le rapport dti Secr6taire d'Etat de 1,111t6rietir;
Et de I'avis dti Conseil des Secr6taires d'Etat




BULLETIN DES LOIS LT ACTLS 71
DECREE:
Art. ler.-Les Aisenibl6es primaries des C'0111111tilles de Corall, de Pestel et des Roseatix soilt colivoqn6es anx fins de proc6der an remplacement du D6pi.A6 Lotils D. Gilles, Ou S6nateur. Cette &-ection aura lieti le 23 Alars 1935, atix lietix et lietir-es qui seront d sij,-n6s par les Adlillillstrations Coi-iiii-itinales int6ress6es.
Art. 2.-Les Administrations Coininunales stis-d6s1-n6es accompliront totites les foriiialit6s titles dans le (161al ci-dessus pr6vti. Les re-istres d'inscription resteront otiverts du 26 F6vrier 1935 au 20 -Mars 1935.
Le present D6cret sera publi6 ii Ia diligence du Secr6taire d'Etat de Hnt6rieur.
Donn6 au Palais 'National A Port-au-Prince, le 22 F6vrier 1935, an 1326iie. de I'Ind6pendance.
STI,-NIO VENC1,'-'\T
Par le Pr6sident
Le Secr6taire d'Etat de l'Itit6rieur et de la Justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de Hilstruction Publique,
de ]'Agriculture et du Travail: IJ-10N LI AUTAUD
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rietires et des Cultes: lXCIE'N HIBBERT
ARRETE
Le Conseil des Secr6taires d'Etat exerqant le Pouvoir Executif,
en vertu de Fart. 80 de la Constitution.
Vu Article 55 de la Constitution;
Vu I'Arrk6 du 11 F6vrier 1935 prescrivailt des mestires de protection et de quarantine pour enip&cher la diss6iiiiiiation du charaii pii n1exicain du cotonnier -,
Consid6rant qu'en cas de 116aLi, coninie le cliai-aiiqoii mexicalli du
ible de s'keiidre par ses moveiis iiaturels de propagacotonnier, suscepti
tion, des r6gions iilfest6es vers les r6gions noi-i infest6es les jilesilres de quarantine prises ile petivei-it etre que nioinentan6es et stijettes ii des modifications sticcessives et que partalit il est n6cessaire que les hinites des regions souniises i't ces niestires de (Itiarantaine soient niodifi6es d'urgence suivant les iikessit6s




72 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Consid6rant que des moyens pratiques et 6conoiniques de st6rilisation I .
des sacs ont 6t6 efficacement experiments par les Services compkents
Consid6rant, Watitre part, que tout en volant pr6serxer le plus rationiiellement 1,,'ossible Ies r6gions ii oii encore infest6es, 11 y a lieu de 1 aisser aux planteurs, au Commerce et ii la libre concurrence le maxinium de facility's ;
Stir le rapport des Seci-6taires dEtat de IAgriculture et du Commerce;
Et de Favis dti Conseil des Secr6taires d'Etat
ARRETE:
Art. ler.-Aticun coton brut oti en fibre, m atictine grain de coton Z:
provenant d'une region infested de charanqon iie pourra 6tre achenlirI6 Z75
vers tine r6gion noli infested.
Art. 2.-Le transport par terre des sacs vides pourra kre liaterdit dans certaines 1-61-ions.
I
Art. 3.-Les D6partements de I'Agriculture et du Commerce d6si-neront par communiques, les r6glons qui sont r6pute'es infest6es ainsi que les r6gions oii le transport des sacs vides, par terre, est interdict.
Art. 4.-Tous les sacs vides actuellement en d6p6t chez les commerants et usiniers en coton 6tablis dans les r6gions infest6es, devront &tre Z75
st6rilis6s.
Art. 5.-Tous les sacs-, g6n6ralement quelconques, avant servi ati transport du coton oti de grains de coton, devront obligatoirement tre st6rills6s, ati sortir des usines travaillant le coton brut oti les graines de coton dans les r6gions infest6es.
Art. 6.-La-st6rilisation des sacs, pr6vue aux articles 4 et 5, letir emmagasinage et letir mise en circulation ne peuvent se f aire que sous le contr6le du S.N.P.A. & E.R. et aux frais des commerqants et usiniers.
Art. 7.-En execution des articles 4, 5 et 6 du pr6selat Arr t6, les Agents qtialifi6s du S.N.P.A. & E.R. atiront libre acc&s aux tisines et magasins, ii totite heure convenable, et les commerqants-exportateurs et tisiniers sont tennis A letir donner touts facilities pour exercer le contr6le n6cessaire.
Art. S.-Les repr6sentants de la Garde d'Ha'lti, de la Direction Ge'n& rale des Contributions, de I'Administration G6n6rale des dotianes et du S.N.P.A. & E.R. sont sp6cialement char-6s de 1'ex6ctition du present I
Arr&t6 ; ils dresserolit proc&s-verbal des contraventions constat6es et d6f6reront les contrevenants ]a Justice de Paix compkente.




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 73
Art. 9.-Totite contravention att present Arr&6 sera puilie conform6nient i la loi et atix dispositions de la loi dti 8 Aout 1934.
Art. 10.-Le present Arr&t6 abroge I'Arr&t6 dii 11 F&vrier 1935 et sera publi6 et ex6cut6 A la diligence des Secr6taires d'Etat de FInt6rieur, des Finances, du Coinintrice et de VA-riculture, cliactio ell ce qui le concerned.
Donn6 au Palais National i Port-au-Prince. le 26 F6vrier 1935, Ali 132 me de I'Lid6pendance.
Par le Conseil des Secr6taires d'Etat
Le Secr6taire d'Etat de FInt6rieur et de la justice : J11. TITUS
[,e Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext rieures
et des Cultes, p.int.: YRECH CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de Mnstruction Publique,
de ]'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD
ARRETE
LE CONSEIL DES SECRETARIES WETAT
Exeqant le Pouvoir Ex6cutif en vertu de I'article 80 de la Constitution
Vu 1'article 79 de ]a Constitution ;
Vu Article 2 de la Loi du 13 juillet 1926;
Consid6rant qu'll y a lieu, de prescribe fle oh6rnage des Services Ptiblics pendant les jours gras; ARRETE:
Art. ler.-Les Services Publics, le Commerce et les Ecoles ch6meront le hindi 4 Mars courant i partir de midi et le inardi 5, toute la journey.
Art. 2.-Le present Arr&t6 sera ptibli6 et ex6cut,6 ta, difigealce d:es Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur, de I'llistruction Publique et dtt Commerce.
Donn6 au Palais National A Port-au-Prince, le 2 'Mars 1935, An 132&me de l'Ind6puidalice.
Tar le Conseil des Secr6taires d'Etat:
Le Secr6taire d'Etat de Hilt6rieur et de la Justice: JH. TITUS
Ie Secr6taire d'Etat des Finances et dil Commerce: YRECH CHATELMN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures
et des Cultes, p.int.: YRECH CTIATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de FInstruction Publique,
de I'Agriculture et du Travail: LEON LIAUTAUD




74 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
REFERENDUM DU 10 FEVRIER 1935
Confornm6mnent a l'Arret6 Prbsidentiel du 14 Janvier 1935, le peuple a et6 convoque dans ses cornices le 10 Fevrier de cette annde pour se
prononcer sur la question suivanite:
> ?
Cette grande consultation populiaire a donned conmme r6sultats les
chiffres suivants
OUI NON
Port-au-Prince .................................... 130.121 332
Cap-H aitien ......................................... 68.397 78
G onaives ............................................. 34.112 101
Port-de-Paix ....................................... 30.517 15
Saint-M arc .......................................... 12.500 29
Cayes ................................................... 43.120 153
N ippes ................................................. 26.312 50
Jacmn el ................................................. 20.131 154
Fort-Libert6i ........................................ 23.008 50
L6ogane ............................................... 20.312 68
Hi inche ................................................. 16.143 7
lD essalines ........................................... 8.081 22
Saltrou .................................................. 4.302 10
G rand'Anse ......................................... 17.301 103
454.357 1.172
CIRCONCRIPTION PREFECTORALE DE PORT-AUPRINCE, MIREBALAIS ET LASCAHOBAS
PORT-AU-PRINCE OUI NON
Tribunal de Paix Section Nord ........... 2.022 24
H1 tel de V ille....................................... 2.210 13
Kiosque du Bel Air............................... 3.334 3
M arch6 Vallibre ................................... 3.342 22
Tribunal de Paix Section Est............... 2.061 14
Archives G6n6rales ............................. 3.570 2
M arch6 Salomon.................................... 2.064 33
Angle Rues R6volution et Dehoux ....... 2.017 31
Tribunal de Paix Section Sud............... 2.045 22
Service de la Fourrire....................... 3.465 12
Kiosque de La Saline........................... 4.052 5
Gressier (Ferme Ecole)....................... 3.428 8




BULLETIN DES LOIS ET ACTS 75
Gressier (Tribunal de Paix)................. 3.309 5
Cabaret ............................................... 4.656
Arcahaie .......... ................................ 7.413
Croix des Bouquets............................. 9.187 14
Ption-Ville ......................................... 12.240
Thomazeau .................... .................... 10.573 13
Mirebalais ........................................... 7.173 7
Lascahobas ......................................... 8.170 17
Kenscoff ............................................... 4.605 75
Savanette ............................................. 13.397
Saut d'Eau ......................................... 4.489 6
La Gonive ........................................... 4.139
Grand Bois ......................................... 7.160 6
130.121 332
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE LA GRAND'ANSE
GRANDE-ANSE: OUI NON
j6r6m ie ............................................... 3.859 7
Anse d'Hainault ................................... 1.706 13
Dame-Marie ....................................... 1.611 11
Roseaux ............................................... 1.100 26
Irois .................................................... 849 8
T iburon ............................................... 811 5
B onbon ............................................... 642 7
P estel ................................................... 1.702 6
M oron ................................................. 1.389 5
A bricots ............................................... 1.669 15
Corail ................................................. 903
Chambellan ......................................... 320
Beaumont ............................................. 340
La Cahouane ....................................... 400
17.301 103
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE HINCHE
HINCHE: OUI NON
H inche ................................................. 6.624
Maissade ............................................. 3.357
Thomassique ....................................... 1.855
Thomonde ........................................... 1.879
Louverture ........................................... 1.475
Cerca Carvajal ..................................... 953 7
16.143 7
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE DESSALINES
DESSALINES: OUI NON
Dessalines ........................................... 1.982 5
Petite Rivibre de l'Artibonite................ 3.962 3
Grande Saline ..................................... 1.130 5
D esdunes ............................................. 1.007 9
8.081 22




76 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE SALTROU
SALTROU: OUI NON
Saltrou ............................ .................. 2.291 8
Grand-Gosier ....................................... 1.460 2
A nses-A-Pitres ..................................... 551
4.302 10
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE JACMEL
JACMEL: OUI NON
Jacmn el ................................................. 8.566 101
Bainet ................................................. 5.504
C6tes-de-Fer ....................................... 1.998 5
Cayes-Jacm el ....................................... 1.754 10
M arigot ............................................... 2.309 38
20.131 154
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE FORT-LIBERTE
FORT-LIBERTE: OUI NON
Fort-Libert6 ......................................... 4.421 8
Ouanam inthe ....................................... 5.316 7
Perches ............................................... 1.001
M ont-Organis6 ..................................... 1.064
A cul-Samniedi ....................................... 1.180
Trou-du-Nord ..................................... 1.383
Terrier-Rouge ..................................... 1.050 4
Ste.-Suzanne ...................................... a 1.212 8
Caracol ............................................ 1.006 4
Grand-Bassin ....................................... 908
Vallikres .......................................... %... 1.246 5
C arice ................................................. 1.050 8
Cerca-La-Source ................................. 1.016 3
M ombin-Crochu ................................... 1.155 3
23.008 50
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE LEOGANE
LEOGANE: OUI NON
L6ogane ............................................... 8.523 9
Grand-Goave ....................................... 4.026 43
Petit-Goave .......................................... 7.763 16
20.312 68
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE ST.-MARC
ST.-MARC: OUI NON
St.-M arc ............................................... 5.502
V errettes .............................................. 5.233 20
La Chapelle........................................... 1.765 9
12.500 29




BULLETIN DIS LOIS ET AC TIS 77
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DES CAYES CAYES: OUI NON
C ayes ................................................... 14.487 42
T orbeck ............................................... 2.166 40
Port-A-Pim ent ...................................... 2.544
C 6teaux ................................................ 2.116
St.-Louis du Sud................................... 2.099
A quin .................................................... 3 .0 0 1
Cavaillon .............................................. 2.017
Fond-des-Blancs .................................. 1.000
St.-Jeai-dlu-Sud ................................... 1.437 38
Roche-a-Bateau ................................... 2.117
Les A nglais........................................... 1.227
M aniche ................................................ 1.110 6
Camp-Perrin ........................................ 2.099 21
C hantal ................................................ 1.000 6
Port-Salut ........................................... 1.357
Chardonnires ...................................... 1.004
R andell ............................................... 839
A rniquet ............................................... 751
Ile-A-V aches ......................................... 749
43.120 153
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DES GONAIVES GONAIVES: OUI NON
G onaives .............................................. 10.255 9
Gros-Morne .......................................... 7.053 32
St.-M ichel ............................................ 4.185 14
E nnery ................................................. 3.347 8
A nse-R ouge .......................................... 1.633
M arm elade ........................................... 4.672 11
Terre-Neuve ......................................... 2.967 27
34.112 101
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE PORT-DE-PAIX
PORT-DE-PAIX: OUI NON
Port-de-Paix ....................................... 8.416 4
St.-Louis-du- Nord ............................... 8.449
Anse-A-Foleur ...................................... 1.470
Bassin-B leu .......................................... 2.000
Jean-R abel ........................................... 3.683
M6le St.-Nicolas................................... 1.488 4
La T ortue............................................. 1.016 3
Baie-de-Henne ..................................... 1.192
Bombardopolis ...................................... 1.290 3
Quartier Baie des Moustiques............... 1.003 1
Quartier de Bonneau............................. 510
30.517 15
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DU CAP-HAITIEN CAP-HAITIEN: OUI NON
Acul du Nord....................................... 3.001 5
Bahon ................................................... 2.444 6
B orgne ................................................. 4.286 5
Cap-Haitien ......................................... 16.443 4




78 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Dondon ............................................ 2.2 6 0
Grande-Riviere ..................................... 8.004 6
La V ictoire............................................. 1.357 8
L im b6 ................................................... 3.490 6
Lim onade ............................................. 2.484 2
M ilot ................................................... 2.5 48 8
P ignon ................................................. 1.500 5
P ilate ................................................... 3.1 82
Plaine du N ord..................................... 3.450 3
P laisance .............................................. 5.400 5
Port-M argot ......................................... 2.041 7
Q uartier-M orin .................................... 2.006 4
R anquitte ............................................. 2.201 4
St.-R aphael .......................................... 2.300
68.397 78
CIRCONSCRIPTION PREFECTORALE DE NIPPES NIPPES: OUI NON
M iragoane ........................................... 7.308 8
A nse-A-V eau ......................................... 8.307 12
Grand-Boucan ...................................... 1.112 6
St.-M ichel du Sud.................................. 679 7
B arad res .............................................. 8 0 0
Petit Trou de Nippes........................... 4.485 9
Petite Rivi:e de Nippes....................... 2.001 4
Quartier de Charlier............................. 1.000 4
L 'A sile ................................................. 6 00
26.312 50
SECRETAIRERIE D'ETAT DES FINANCES
Additions A la Liste G6n6rale des Marques admises A b~n6ficier
du Tarif de P'Avenant Franco-Haitien. PARAGRAPHE 2
(Vermouths et ap6ritifs)
<

<>
<
<>
PARAGRAPHE 3
(Liqueurs) :
<>
<>
PARAGRAPHE 4
(Parfums, etc.)
>




BULLETIN DES LOIS ET ACTFS 79
PARAGRAPITE 5
(Sp6ciallt6s pharmaceutiques):
<>
>
>
<< A. Sal I e s >)
<>
.).
RESOLUTION
Consld,6vaiit que par sa R.6sohitioii du 31 Aofit 1934, ptibli6e au Xtoniteur du 6 Septembre 1934, la Chambre des D6put6s a solemieflenitnt t6moigii6 ati Pr6sident actual de ]a R6publique. la recoi-Inalssance natioriol.e.. en r&Gmpeiisle des patriotiques et ConstaiAs efforts q'u'll a d6pens6s et qui mit ab outi A la Lib6ration de notre Territoire-,
Cousad,6rant que le S iiat de la R6pubilique manqueiralt i iti-I devoir. s'iI ne s'associait A utte patriotique iiii1tiative:
Consid6raiit, en outre, que le Trait6 intervention entre les Gouvernements Haitien et Dominicaiii. le 21 janvier 1929, dfimem sartctionn6 pax le Corps Ugishtif des deux Pays et enregistr6 A la Soci&6 des Nations, tend. darIs son principt, commt dans ses fins. an r g,-Iement
*finitif de la questimi des Fronti res qui constituait ime source de conflicts entre deux Etats se partageaLit la Souverainet6 de I'lle-, Z!5
Consid6rant que dans Fexkution dc ce Tvait6, d,,- graves di fficult6s se sont 61,ev6es au s'tijet du trac6 des limits entre les deux R6pu1)1,i ques ;
Coiisl.6rant que en vue de inettre fin A ces difficult6s et de seller par ainsi la paix et I'harmonie qui doi-vent existed entre detv.,'- Etats voisins et assurer Itur av.mcemelit. Ieur prosj,&It et I'le-ur boilheur, de notivelles rI6-ociatioiis fiireiit eD-1a--6es et poursuivies daiis twe atrn(-)sph&re de muttielke sympathies et de bieiiveiflaiice r6ciproque:
Consid.6rant que ces ti6gociations ont enfiii about a im Accord Additlionnel, i ]a diate du 27 F6vrier 19,35, satisfaislant pour les deti-x R publiques et constituent i la, fois Lin rapport A Ila paix in-terriationalle et an bleii-ftre moril de Fhumaiiit6:




80 BU!AETIN DES LOIS' El' ACTES
Consid6rant que ]a part qu'a prise a ces he-uretises nego-oiations, le llr sidcn;t actual de la Wpublique ., le tact, ]' nergle qu'il a d6plboye's et le palriatisme dont A a fait preilve pour faire trior"pher les desiderata de la Nation Haitienne, conform6inent au progran-mile de son Gotiverneirient de d6fendre Fensomble des int6rks moraux ct mat& riels du Pavs, ont r6solti en v iie milnutc licureuse potir les deux petiples, la vieille et irritate question des fronti&res;
Consid6rant que le Peuple Haitien a d,6jA nettement injanifest6 sa
-nalitude A Celtii qui a k6, en la circmistarice. le fid&le interpret de ses sentlinents et le d6felisetir de ses int rfts;
Qti'il est juste d&s lors que les Alandataires b6gaux de la Nation consiacrent le Vmu Populaire liar tin Acte Officiel et Solenmel;
Les S,&natetirs soussign-6s proponent :
Et le S,6nat de la R6publique a vot6 la R.6s6lution stlivante:
'A.rt. ler.-Le S6nat de la R6publique, tout en s'associant, A la R& sOllution du 31 Ao t 1934 de la Chan-tbre des Repr6sentiants, pubili6e a Aloniteur du 6 Septembre dernler, procliame que le Citoyen STENTO VEXCENT, Pr silent de la R.6publique a bien in6riti,6 de la Patrie.
Art. 2.-La pr6sente R solution sera exp 6di6e au Secr6taire d'Etat de l'Int6rietir pour kre publi6e au plus prochain nuin6ro du liMoiliteur.
Falt ati S6nat de lia R6publique, le 7 Alars 1935, an 132&nic de Flnd6pendance.
(SilgnO: ZEPIIIRI'\7, av., FO.\IBRUN, Dr. W. HEARD, Dr. A. V. CARRE JI-1. R. NOEL, S. ALERTE, FAiNFAN, av., AIARCEAU DESINOR, av., flE kU\'AIS DAR-BOUZE, LOUIS D. GILLES, CH. ELYSEE, CH. MORAVIA, L. WILLIAM, DENIS ST.-AUDE, F. ALFRFI-), 1-1. CH. PIERRE, R. T. AUGUSTE, F. FRANQOIS.
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA RLPUBLIQUE
N'ti les articles 4, 15 et 26 de la Loi dti 5 F&vritr 1925;
Sur le rapport du Secrkaire d'Etat des Finances et de I'aws du Conseil des Secr6taires d'Etat ;
ARRETE:
Art. ler.-Est approuv6e la liqui0vation des pensions ci-apr&,s indi-




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 81
qn6es', s'61evant i fia, somme de Cent trente gourdes (Gdes: 130.00) par mois, savor:
L-Joseph Exantus Elie, ancient Columis du Parquet du Tribunal de Cassation ........................................................ G : 100.00
2.-Roline Basquiat, Directrice de I'Ecole de Filles de Duval G: 30.00
Art. 2.-Ces perisions seront inscrites dans le Grand Livre des pensions tenu it la Secr6taireric d'Etat des Finances, pour extract en kre d6livr6 aux pensio-nnaire's, conform6ment aux dispositions de la hi en la ri-jati re.
Art. 3.-Ie present Arrft6 sera publi,6 A la diligence du Secrkaire d'Etat des Finances.
Donn-6 an Palais National, A Port-au-Prince, le 6 'T,\1ars 1935, An 132&me de I'Ind.6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6s:;dent:
Le Secr6taire d'Etat des Finances: YRECH CHATELAIN
SECRETAIRERIE UETAT DES FINANCES
Additions A la Liste G6n6rale des Marques advises A b6n6ficier du
Tarif de I'Avenant Franco-Haltien. PARAGI;U1,PHE: 3
<>
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'art-1cle 79 de la Constitution;
Consid6rant que par suite de la admission de ? Jonsieur Lucien ffibblert, Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes, il a lieu de counpIker le Conseil des Secr6taires d'Etat ARRETE:
krt. ler.-Le citoyen Yrech Chatetain est nomin6 Secr6t-tire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cirltes.




82 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Art. 2.-Le citoyen Leroy Chassaing est nol'111116 Secr6talre d'Etat des Finances et du Commerce.
, krt. 3.-Le pr6sen-t Arr&t6 sera ptlbli6 au journal Officiel.
Donn6 au Palais National, A Portau-Prince, le 16 Mors 1935, An 132&me de l'Ind6pendalice.
STENIO VINCENT
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu l'ar6cle 79 de la Constittitioii ;
Vu fa Lol du 24 Septembre 1860 sur 1'exercice du droit de grace;
Stir le rapport du Secrkaire d'Etat d-e la justice; ARRETE:
Art. ler.-Grace Vleine et entire est accordlt e-les diroits des tiers r6serv6s, si ia'ucuns sont au sieur Minclus Bazin, condamrI6 'a 3 mois d'emprisonnement, par juil-ement du Tributial Correctionnel du Cap-Ha*itlen, en date du 30 janvier 1935, maintenu par Arr&t du Tribunal de Cassation de ]a R6publique, eii date du 6 Mars 1935.
Art. 2.-Le present Arrk6 sera public& et ex&cut6 A la diligei-ice. du Secr6taire dEtat de la justi.ce.
Doim6 au Palaiis National, A Port-au-Prince, le 16 Mars 1935, An 1326me de l'Ind6pend-ance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: JH. TITUS
ARRETE
STENIO VINCENT
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu Article. 79 die la Constitutioii;
Vu la, Loi du 24 Septembre 1860 sur 1'exercice du droit de grace;
Stir le rapport du Secr6taire d'Etat de la justice;




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 8 3
ARRETE:
Art. ler.-GrAce p1leine et entire est accord,6e les drolts des ti- rs r&serv6s, si aticuns sont ati sleur LLIc Dolernie, condemn a six mois de d6teatimi, I-ar jugen-via d"tine Cour -Martiale, ell (late (111 27 Octobre 1934.
Art. 2.-I.e present Arr&t6 seI7a pul),Ii6 et ex6ctit& a la diligence du Secrkaire d'Etat de la justice.
Donn6 ati Palais National ii Port-au-Prince. le 16 'Mars 1935, An 1326me de I'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sidlent:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: JH. TITUS
R6publique d'Ila'lti
Sl,,-R\-lCE NATIONAL DE LA PRODUCTION AGRICOLE ET
DE L"ENSEIGNEMENT RURAL Service de I'Extension Agricole MEASURES DE QUARANTINE CENTRE LE CHARANQON MEXICAIN DU COTONNIER
ARRETE
Le Conseil des Secrkadres d'Etat exer ant le Pouvoir Ex&cutif en vertu de I'article 80,die la Constitution
VLI Idrticle 55 del!a Constitution;
Vu I'Arr6t6 du 11 F6vrier 1935 pre-scrivant des measures de protection et de quarantine ;
Consid6rant qu'en cas de fl6au, comme le charan .on inexicain (111 ,cotonnier, stisceptibIe de s'kendre par ses moyens natures de propagation. des regions infest6es vers les r6glons non i1ifost&s, lies mesures de quaiiantaine prises ne peuvent etre que momentanees et stijettes A des modifications successive, et clue partant ill est n6cessaire que I-es flimites des regions soumises cc s mestires d'e quarantaille .sGient niodifi6es d'urgen-ce suivant les iikessit6s;
Consid,6rant que des movens pratiques et 6conomiques de st6rilisation de sacs ont k6 efficacement exp6rim-ent6s par les Services comp-6tents '




84 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Consid&I-ant, d'autre part, que tout en voulant pr,6server le plm rationnelilement possible I-es r6gl(ons non encore lnfest6es 11, y a lieu de laisser aux planters, ati Commerce et A la 111bre cmicurrence le maximum d e facillt&s ;,
Sur le rapport des Secr tires d,'Etat de I'Agriculture et du Can-yrnerce;
Et de Favis du Conseil des Secretaires d'Etat;
ARRETE:
Art. ler.-Aucun coton brut ou en fibre, ni aucunt gmine. de coton provenant d'une r6glon infcst&e, de charan on ne pourra ftre achenl'iiI6 vers une region non infest,6e.
Art. 2.-Le transport par terre des sacs videos pourra 6tre iiit-erdit dans certaines r6gions.
Art. 3.-Les Do'Partements de VA-ricuiliture et du Comrnerce d6-si-neront, par comrnuniqu,6s, les regions qui sont r pute els infesti6es ainsi que les r6gi-ons oii le tv ansport des sacs vides, par term est interdict.
Art. 4--Tous les siacs vides actuefleinent en di6p6t chez les commer ants et usini ers eu coton 6tablis dons lles r6glons in-fest6e;s, devront kre st6riilis6s.
Art. 5.-Tous les sacs g6n,6ralenwnt quelconqaes, ay-ant servi au transport du coton ou des gralnes de coton, devront obli-atoireme-nt &tre st6rillsk au sortir des asines tilaivaillant le coton brut ou les graines d-e coton dans les r6gions inifest6es.
Art. 6.-La st6rilisation des sacs, pr6vue aux articles 4 et 5, leur eniu-nagasinage et leur rnis e en ciircula,6on ne peuvent se faire que sous le contr6le -du S. N. 1). A. & E. R. et aux frals des comer ants et usiniers.
Art. 7.-En execution des articles 4, 5 et 6 du present Arr t6, les Agents qualifies du S. N. P. A. & E. R. auront lilbre acc&S aux usines et magasins, A toute heure convenable, et les com'merqant-s-expoxtateurs et usiniers sont tenus de leur donner routes facilit,6s pour exercer le contr6l:e nl6cessaire.
Art. S.-Les repr6sentants de la Garde d'Ha*iti, de la Direction G6n ralle des Coraributions, de I'Administration G-6n&ale des donaries et du S. N. 1'. A. & li--. R. sont sp6cialement char(y6s de 1'ex6cution In
du present Arrft6; ils dresseront proc s-verbail dfes contraventions constat6es et d&6reront Ics contrevenants la justice de Paix cornp6tente.




BULLETIN DY:S LOIS LT ACI LS S 5
Art. 9.-Toutc contravention au present Arr t6 sera 1.)uni conforill& nient A la lol et aux dispositions de la Loi du 8 A ofit 1934.
Art. 10.-Le present Arrk6 abroge I'Arrk6 du 11 F6vrier 1935, et sera puhli6 et ex6cut,6 A ]a diligence des Secr6taires d'Etat de F111t6rieur, des Finances, du Commerce et de I'Agriculture. chactin en ce qui le concerned.
Doiin6 au Pataiis Nationat A Port-au-Prince, le 26 F vrier 1935, An 1326nie de I'Tndi&pendance.
Par le Conseil des Secrkaires cl'Hitat:
Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur et de la Justice: JH. TITUS
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: YRECTi CHATELAIN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures
et des Cultes p.i.: YRECH CHATELALN
1-c Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: FELESMIN ETIENNE
Le Secr6taire d'Etat de I'Agriculture, du Travail
et de l'Instruction Publique: LEON LIAUTAUD
C 0 M M U N I Q U E
D-PARTEMENTS DE L'AGRICULTURE ET DU COMNIER-CE
MEASURES DE QUARANTINE RELATIVE AU
CHARANQON MEXICAIN DU COTONNIER
Conforni6inent A Farticle 3 de I'Arr&6 du 26 F6vr.iei- 193'), et stir le rapport d-e I'Agronome en Clief du Service National de la Prodtiction Agricole et & I'Hnsei-nenient Rural, les r;6gions r6put&s infest6es de charan ons mexicains du cotonnier sont d,&liniii t6es ainsi J'u'fl suit:
I.-La r6gion -des Gonaives jusqu'A Ennery hiclus. xcrs le Plateau Central; et jusqu'au inonurnent de P66sse vers StiMarc.
2.-I-a r6glon de Port-au-Prince jusqu'au I)oste de Cazeau, vers la Plain-e du Cul-dle-Sac; jusiqu'A Miragoine incilus., sur ]a c6te; et jusrlu'A Fonds-des-Blancs et St.-Mkhel, sur la route du Stid.
3.-La r6orion de jacme.1 jusqu',i Bainet inclus, vers I'Otlcst: et
Z>
iusqu'a Anse-A-Pitre inclus vers FEst.
4.-Toute la r6,gion coniprise entre Port-4au-Prince et jacin(I. le Zn
long de ]a Grand'Route.
Le transport cl es sacs vides, par terre, est interdict stir la route de Port-mi-Prince-Cayes, ati dela (1e _Petit-Goiive. en direction (le.s Cayes.
Port-au-Prince, le ler 'Mars 193)") Le Secr6taire d'Etat de I'Agriculture: LEON LIAUTAUD
Le Secr6taire d'Etat du Commerce: YRECH CHATELAIN




86 13UI-LETIN DES LOIS ET ACTES
MEASURES DE CONTROL
En execution des dispositions de I'Arr&t,6 et du Comnmniqn6 cidess'tis les measures suivantes de contr6le ont 6t6 prises: A.-Mesures ex6cutables a la diligence de la Garde d'Haiti.
L-Exercer ati poste id'Ennery, tim contr6le permanent de jolir et de imit potir prohiber totit transport de sacs vides non iminis de certificat de st6rilisatiOD, en direction de St.-Michel;
2.-Alaintenir le poste permanent die jotir et de niiit an moliument de Nrisse, entre Gonaives et Dessallnes ponr prohlber t-ont transp-ort, en direction de St.-Marc:
soit de sacs vides non munis de certificiat die st6rilisation, solt die coton,
solt die grains de coton.
3.-Exercer au po-ste de Cazeati, tin contr6le permanent de jour et de nuit pour prohiber, en direction de la Plaine du Cul de Sac, du Plateau Central et de St.-Marc, tout transport soit de coton,
soit die gralnes de coton,
soit de si-,ics vides non numis de certificate die st6rlill sat 1011. B.-Mesures ex,6cutables a la diligence de I'Administration G6n6rale
des Douanes, concernant le sabotage. I.-Gonalves:
a) L'embarqtlement de coton est prubib6;
b) Uen-ibarqtiement de grains die coton est prohib6, sal-if A bord
6
des voifiers A destination de Po rtau- Pri lice, sans scale;
c) Auction voilier ne pourra quitter Gonaives avec des sacs vides
non munis de certificate de st6rillsation.
2.-St.-Marc:
Lf- d6barcitiement die grains de coton est prohlib6, satif celdes proveilant d'Aqiiin on des Caves.
3.-Port-au-Prince:
a) L'embarquement de coton ou de grains de cot-on est prohib6; I Auctin voilier ne pouTra qtlitter Port-ati-Princt avec des sacs
vid-e- non nitinis d'un certificate de st6rflisation;
c) Les voiliers (Itil atiront d6barqii6 des grains de cotall en provenance de Gonaives ne pourront repprtir qii'apri&s aVOiT i6t contr616s par tin. Agent qtiallfi& dii S. N. P. A. & E. R.




BULLETIN DES LOIS ET ACTFS 8 7
4.-Jacmel:
a) L'.embarquement de coton ou de g-raines de coton est prohib6; b) Atictin voillier ne pourra quitter jacinel ivcc des sacs vides
non niunis de certificates de st6ri-fisation.
C.-Mesures ex6cutables h la diligence de la Di reaction G6n6rale des
Contributions.
a) Aucun voilier ne potirra quitter un port quelcotique, entre
Bainet et Anse-a-Pitre ineltis, avec du cotoii si ce n'est A destitiation de jacniel ou d'un port interni6diaire:
b) Aucun voilier tie pourra quitter un port quelconque elite
Port-au-Prince et Miragoane, si ce ti'est A destination de Port-atiPrince oti d'un port interrakliaire;
0 Auction voilier lie pourra quitter tin port quetc-onque au Nord
des Gonaives ou d'un port avec tin chargement de cotoii si ce ii'est
A destination de Gonaives ou (I'tiii port intern _diaire:
d) Dans tous les atitres ports 1'embarquenient (]it coton est libre
potir tine destination quelcolique.
D.-Mes-ures ex6cutables 'a la diligence de la Cie. Nationale des CheminS de Fer.
a) Le chart-ement de coton ou de grains de cototi est prohi!b6
entre Port-au-Prince et Cabaret, en direction de St.-Marc;
b) ALictiii sac vide ne petit kre char,,6 A Port-au-Prince s'il li'est
a3can-tpa.-i-I6 d'un certificate de st&rilisatilon.
CERTIFICATE DE STERILISATION
Les certificates de st6rilisation doilt il est question dans ces r glements ne petivent 6tre d6livr6s que par tin Agent qualifi6 du S. N. P. A. & H. R. et ne sont valables que pour tin temps tr s court, afin de pr6venir totite fraud.
Les Agents A qui Mconibe le contr6le de ces certificates dolvent d(-)iic pr&ter une attention zp6ciale aux (;ates qui v fi,-,Ureiit ct se niontrer absolltinient intransigeant- en cas de certificates p6rim.&s. 11 leur est 6,aleni ent denianfl6 de hien v6rifier si le nombre de sacs correspond A C0111I nientionn6 stir les certificates.
Apr&s coiitn le, ces certificates seront retenus aux posters stiivaiits: L-Garde d'HaIti:
" Emiery, P6risse, Cazeati.




BULLETIN DES LOIS ET A TES
2.-Les Douanes:
Aux ports de Gonaives, Port-au-F'rince, jacniel.
3.-Cie Nle. des Chemins de Fer:
A ha Gare de Port-au-Prince.
Les certificates seront tennis, apr&s usage A la disposition du Service National de )a Production Agricole et de I'Disei-nenient Rural.
Ces Mesures annulment routes cells qui avaient W prises; pr6c6demment.
Ind6pendaninient ide ces niesures de contr6le ex6cutables par ces different Services, dans ces cas bien di6terniin6s, il eppaztiellt plus sp6cialenient aux Agents Agricoles et Agronomes Di6parteluientaux de voiller d'une faqon plus g6n6rale ii la stric-te execution des dispositions de I'Arrft6 cl-dessus, de dresser proc&s-verhal de toute contravention constat6e et de d6f6rer les contrevenants 'a la Justice de Paix comp6tente.
Service du Protocole
RECEPTION AU PALAIS NATIONAL
de Monsieur Pardo Bolland Charg6 d'Affaires A.I.
du Mexique bL Port-au-Prince
Le mardi, 12 Mars 1935 A 10 heuresY2 a rn. Son Excellence M. le Pre'silent de la R6publique a requ, en audience particuli&re all Palais National Monsieur Pardo Bolland, Charg6 d'Affaires a. 1. du Mexique, qui Lui a remis la letter autographed de Son Excellence le G6n6ral Lazaro Cardenas, Pr6sident des Etats-Unis du Mexique, Lui notifiant son 61ection A la Prerni6re Magistrature de FEtat, ainsi que le, Grand Co-Rier de l'Ordre de I'Aiglle Azt&que que Lui a,,d6cern,6 le Gotwernement Mexicain.
M. Boilland a 6t:6 requ et co-nduilt par le Chef du Protoco1e Mr. 'Furenne J. Cari-16, dans le grand salon diplomatique oil I'attendait Son Excellence M. le Pr6sident de la R6publique entour6e des Secr6taires d'Etat, du Sous-Secr6taire d'Etat, du Chef du Cabinet Particulier du Pr6si-dcnt de la Ri6publiqUe, des Pr6sidents du S,6natt et de lia C4ambre des D6put6s, du Pr6sident du Tribunal de Cassation, du Conimandant et CILl Sous-Chef de la Garde, du Chef de la Malson Xlilitaire du PI-63ident de la Wpublique.
Voici les discourse khang6s A cette occasion




BULLETIN DES LOIS ET ACTES 89
Discourse de Monsieur le Charg6 d'Affatres du Mexique Monsieur le Pr6sident,
Quand il y a quatre mois, j',eus Finsigne honneur Tkre choisi par nion Gotivernement potir kre le premier Charg6 d'Affaires des EtatsUnis dti Mexiqtie en Haiti, ce me fut tine bien grande satisfaction. je savais que j'allais ine rendre dans tin Pays dont Fhistoire est l'une des plus h6ro*iques, la tradition des pltis int6ressantes, la personality des phis fortes.
La visited des principles villas et canipagnes de la R6publiqtie, par dessus tout le contact intime et sinc re pris avec Votre Excellence, ses collaborators et son people niont confirm dans la hatite id6e que je ni'6tais faite en quittant la Havane de la noble terre de Dessalines et de Pe'tion.
11 m'a &t6 dontt6 d-'6prouver ici un-e des pkis graildes 'oies qui puisse 6choir au sociologue qui somineille chez le diplomats, celle de constater que de grades chooses ont k6 accomplices stir ce sol, dans tin si&le de vie ind6pendante, cela, en d6pit des 6cueils nonibreux sem6s insidietisement et coninie A Fenvi sotis les pasde votre jeune et prestigieuse Ilationalit6. Telle autrefois la Gr ce antique qtil, mal-I-6 ses fronti&res peu 61argies, don-iina le nionde par sa spirituality, Haiti a eu le curieux destiny, d s ses debuts, de participer A des actes n-iajeurs de la Vie Ame'ricaine, de r6pandre dans notre H61nisphe're avec Fesprit de liberty, les secotirs propres ii le faire triompher. Hier encore, il a donn6 une preuve indisputable de confraternit6 aiii6ricaine qui fera date dans les Annales du Panam6ricani sine, en mettant fin A Fancien conflict des fronti res avec la R6publique Doininicaine. Que Votre Excellence me perm-ette cfe Lui, renotiveler mes pluis vives f&licitatjons A Forcasion (11. cet 6v,6newent stirv!enti iI Lot moment o6 les petiples d'An-I&I-1que et dti Monde ont particti1i6renwnt besoin de Itiminetix exenll)', es.
Votre Exceflience conip rend ra (Itie cette id& si itisive et si hauke que j'ai apprise me former de Son Pays, me fait appr6cier ii sa valetir Yhonnetir qui rn'6chet de me presenter deviant le Chef illustre et ven6re' (Ftine telle Nation potir Faccomplissenicnt Xtine double mission, routes deux cli&res A mon cwur.
je stiis char-6 de reniettre A Votre Excellenc. en ni&nte tenips (Itic la letter autograplie, par laquelle Son Excellence le G6n6ral Lazaro Cardenas, Pr6sident des Etats-Unis du Mexlque, Lui n,-,tifie son 61ection A la Premi re Magistrature du '.\Iexiqtle et sa prestation de serinent en cette cltialit le Colliei de I'<<0rden Xlexicana del A-1111a Azteca>> que Lui a d6ceri-I6 Ilion Gotiverneinent en consideration de s-s m6rites 61-ni-




90 BULLETIN DES LOIS' ET ACTES
nents et aussi de I'lietiretise situation n6e de la rencontre, a la Conference de Montevideo, des d6l6gations haitienne et inexicaine, rencontre aLl COLUS (IC laquelle elles con-imuni&rent dans des id6es communes A nos (IctLx Pays et contribu&y.ent ainsi nneitx faire iine viviante r6alit6 du Pariani6ricanisine.
je prie Votre Excellence d'accepter cette decoration, dont le plus haut grade Lui est conf6r6, conime le -age de Fainiti6 du Gouvernernent et du people Mexicains et le syrnbole de Funion que je souhaite de plus en I)II'LLS con-YpIke entre le XIex-iqt,,e et Haiti.
Discourse de Son Excellence M. le Pr6sident de la R6publique NIonsieur le Cliar-6 d'Affaires,
C'est pour rnoi un double et tr&s grand plaisir de recevoir de v0s mains, en m me temps que la letter autogfaphe par Iaquelle Son Excellence le G6n6ral Lazaro Cardenas ine notified son election A la Preii-iii&re M-agistrature (lies Etats-Unis du Alexi(Itie et s13, serni-ent en cette qnalit,6, le collier de I'Ordre Mexicail-n de I'Aigill v Azt&qUe, d'une renoniai6e sI -lorieuse et que votre Gotivernernent ni"a fait I'lionneur de iiie d6cerner.
Une des plus grades satisfactions de mon Gouvernement sera, dans le cours de son mandate, d'avoir vu le Mexique accr6diter aupr&s de ]a R6publique d'Haiti un Repr6sentant diploi-natique official. avec r6sidence, A Port-au-Prince, designer un Repr6sentant special pour assisted aux f&tes de la Lib6ration qui ont eu lieu le 21 Ao it dernier, et enfinpar ;on geste d'aujourd'hui, souligner la signification de franche confraternit6 ami6ricaine que nous avons entendu (11onner au i-Leut i2voc-arid ha*lti,- t-iio-,(Ic,,iiiiiiiicaiii. Nons ne satirions otil Lier ces iiiai-qiies (Fune parti-tili&re et cornbien flatteuse consideration (Itie vous venez de nous renouveler en teri-nes si airnables. Atissi bien, potir t6moigner A Son Exc. le G6n6ral Cardenas le haut prix que notis y attachons, nous proposonsiious d'envoyer bient6t i Alexico tin Ambassadeur sp6cial, que nous ferns suivre, le plus t6t que cela notis sera possible, d'un Envoy6 diploniatique A residence pernianente dans votre belle Capitale. Uest avec tin int6r-&t to-tijours croissant que I-a R,6publique (I'llahi suit les pro-r s admirable dans routes les branches de Yactivit6 humane Jont le Mexiqtie donne le noble et enconrageant exernple aux Nations latino-ain6ricaines. Atitant que possible, notis d6sirons en profiter. Nous tious rappelons avec fiert6 la fructuetise collaboration des deux DC'16Yations haitienne et inexicaine a la Conf6rence de Montevideo. Mon sotill-init le jAus ardent est que le collier de 1'0,rd'Te dle I'Aigle Azt&que




BULLETIN DES LOIS ET ACTLS 91
-lue vous venez, Monsieur le Cbar-6 d'Affaires., de passer atitour du cou du Pr6sident de la R6publique (I'Ha*iti soit un symbol de sentinients g6n6rateurs de relations de jour en jour plus 6troltes, plus corliales et plus fructuetises dans totis les domains entre nos deux Petiples.
Et c'est dans cet aorr6able espolr, dont -race notre bon vouloir r6ciproque, la r6alisation ne petit qti'&tre certain. que je vous I)rie,, Monsietir le Char-6 d'Affaires, de transinettre A Son Excellence le G6n6ral Lazaro Cardenas, Pr6sident des Etats-Unis du A.,Iexiqtie. avec I'expression de ma vive reconnaissance personnel, les vceux qtie je forme pour la prosp6rit,6 de la noble Nation Mexicaine (Iiii, deptils liong ei )s a conquis ma plus profound admiration.
Rkeption au Palais National de Son Excellence
Monsieur Francis M. Shepherd Ministre resident de sa Majest6 Britannique
Le jeudi 14 mars 1935 10 lieures et demie Son Hxceblence M. le President de la R6publique a requ en audience solennelle ail Palais National Son Excellence 'M. Francis TAL Shepherd, qui Iiii a remis les lettres de erc'dince I)a.r Vesque1les Sa Xlajest6 Georges V, Rol de Grande Brefl2gne, (VIrIalide et de:s Doiniriiolis Britanniques all dclA des Mvrs, I'accl-6dite aupr&s du Gouvernement haitien, en quality de Ministre r6sident de Sa Alajest6 Britannique.
Son Excellence M. le ?\Tinistre resident 6tait accompagn6e de NI. Edmund D. Watt, Chancelier de la 1-6-ation.
Son Excellence _M. Francis M. Shepherd a k6 condtlite par M. Turenne CarriE, Chef du Protocole, dans une voittire de la pr6sidence escort& d'un group d'aldes-(Pe-cam
,Au seuil du Palais le Chef de la Malson Militaire de Son Excellence a requ accompagn6 de deux officers Tordonnance, 7M. Francis M. Shepherd et son Chancelier. Ensuite ils furent introduits, conduits par le Chef du Protocole, all gralid salon diplbm atlque oil les attendant Son Excellence 'M. le Pr6sident de la R6piil)liqtie, entour6e des Secr& tires d'Etat, du Sous-Secr6taire dEtat. du Chef du Cabinet Particlilier. Etaient 6-alenient presents, Ics Pr6sidents des deux Chambres, du Tribunal de Cassation et du Comit6 des Relations Ext6rieures du Senat; les Chef et Sous-Chef de la Garde (I'flaiti.
Apr&s I'aildience, le Ministre resident et son Cliancelier furent reconduits A leur residence. avec le m&iiie c6r6nionial sulvi potir letir arriv6e au Palais.




92 BULLETIN DES LOIS ET ACTES
Les honneurs militaires furent rendus par un bataillon de la Garde d'laiti comiande par le lie tenant Linn6 Xavier. LIa musique de la Garde executa l'hynme national haitien et l'hvmne national anglais.
Voici les discours 6chang6s i cette occasion
Discours de Monsieur Shepherd
Mr. President,
I have the honour to present to Your Excellency the letters which accredit me in the character of Minister Resident in the Repubk c of Hayti.
It is for me, for reasons more than one a matter of pride and satisfaction that the King, my Gracious Sovereign, should have chosen me on this occasion, to represent Him. The last appointment of a British Minister Resident at Port-au-Prince took place just over sixty years ago, and I feel it a great honour to be the first to be chosen for this appointment upon its re-establishment. It is in addition a source of great personal pleasure to me to renew my sojourn in this most beautiful country, more especially at a time when she has resumed full control of her affairs in accordance with her longstanding tradition of independence.
Permit me to convey to Your Excellency the assurance of the friendship of the King, my Sovereign, and His wishes for your prosperity and happiness and those of the people of Hayti. I shall make it my object to do all in my power to cement the good relations which already so happily exist between our two countries and I am confident of the friendly co-operation of your Excellency's Ministers in all that pertains to my mission.
Traduction:
Monsieur le Pr6sident,
J'ai l'honneur de presenter A Votre Excellence les lettres qui m'accr6ditent en quality de Ministre Resident pres du Gouvernement haltien.
Que le Roi, mon Gracieux Souverain, m'ait choisi en cette occasion, pour Le repr6senter, c'est pour moi un sujet d'orgueil et de satisfaction.
Le poste de Ministre R6sident a Port-au-Prince a subi une vacance de plus de 60 ans. J'6prouve un grand honneur d'avoir et6 designI le premier, depuis ce laps de temps, conmne titulaire de cette function