Citation
Bulletin des lois et actes

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Added title page title:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Added title page title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
Impr. nationale
Publication Date:
Frequency:
Annual
Language:
French
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
643540980 ( OCLC )
Classification:
KGS35 .A23 ( lcc )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




lisool




BULLETIN
DES ]LOIS ET ACTES
ANNIE E 1920.
E ID I 10 T*. r 0 F", 1,4 1 1 c I ED L, 11 E
P ORT-Y U-P-',RIN f, 1-4"
AIPAIM RLE NATIONAliE DIRECTEUR, VIRGirF, v.kr, .xx




BULLETIN DES LOIS ET ACE
ANNEE 1920.
AI'RET E
DARTIGUENAVE PRESIDENT DE LA HITUBLIQUE
Vui l'article 75 de Ia Constitution, F'art. 20 de la loi du 13 Novembre 1918;
Consid6rant qlu'il y a lieu de prendre les mesures propres A assurer plus efficacement la fuse A cxdcutioii des prescriptions de la loi du 13 Novembre 1918:
Sur le rapport dui Seerdtaire d'Etat de la Justice, ABBETE:
Art. ter.-,- Les constestalions relatives A la liquidation des nisons s~qUestr~es se.-ont entendues et jugdes sans remise, ni tour de r6le et toutes auti'es affaires cessantes. Art 2. Le present arr-M6 scra inpri m6, Ipublie et ex~cut6 A la diligence du Seerdlaire d'Etat de Ia Justice. Donn& au Palais National. A Port-au-Prince, Ie 9 Janvier 1920, an 117e. de H'nd~pendancc. ATGEAV.
Par le- Pi'~sident:
Le Secr~ia ie d'Elat de la Juslice,
J. BALIAU.
No. 1,15. Port-an-Prince, le 30 Dk3ernbre 1920.
ARRETE
LA COMMISSION COMMUNAL!
Vu la ddp~clie dui Secr6lairc d'Etat de l'nt~rieur en date, dii 20 M~embre en cours;




4
co lisi (16 iieti, potir faciliter le commerce de6
products alill ire s hidig nesjle rai)porter les arrWs fixant les 1)1,ix de c -1, J)roduits;
AIMETE CE QUI SUIT:
Article ler.- Les larr6t6s des -1 et 19 Wcembre en cours fixant les I)rix des prodUitS Calimentlaires indig6nes dans les marches Imblics smit et demeurent rapport6s:
Article 2.- Le present ariM6, al)r s approbation du Secr6taire d'Etat de 1'hWrieur. sera imprim6, pubM et exkut6 A ]a diligeiiec Ac la Commission C0111111LInale de Port-au-Prince *
Fait la Maisoii Communalejes jourmois et an que dessus.
Le pr sident,
Cii. A. ALPHONSE.
Lvs membies :
CLI"MENT MAGLOIRE, ZACIIARIETtm.NIAS.
VLI et :
Le Secrelaii-e d'Etal A UnMriciw,
13. DARTIGUENAVE.
SECR ,'TAIRERIE UETAT DE L'INSTRuc-r[ON PUBLIQUE.
Le Secr6taire d'Etat de Finstruction, Publique,
Vu h, loi du 18 Octobre 1901,
Voulatit honorer la m6moire de la femme de grand cceur qui fut la coml),aoue de Dessalines, et rendre homage A ceux qui mit coiisact,6 Fei-Iseignement national la plus grande partie de lem- existeiicc CR C011tribLimit A former l'iime des 96n6rati011S SLICCCSSiVCS Cill I)eUple lialticii,
DECIDE :
Article ler.- Los 6coles nationals primaries de Port-au. Prilicesont ,i partir de cette date,(16nom'116es ainsi qti'il Suit
Ecole do files ( Bois Vema)-Eeole Claire-Heureuse




- 5
Ecole de files (TLII'(_feM1 DUjlesseatt Lespinasse
4K (r St.-Antoinc) Caroline-Chauveau
No 2 .. ... ............ Isidore-Boisrond
N o 3 .... ................... P i e rre- Fa u b e rt
No 4 ....... ................. Jean-Baptiste Delioux.
4K No 5 Thomas Aladiou
No 6 Colbut-Lochard
No 7 ...... Belmour 1.6pine
No 8 ..... ....... Jose ph-Cotutois
No 9 ................... A t-gentine Belle(larde
N o 10 .......... .... .... ..... B 0111- olly
congr6ganiste(RueAubry) 'Mere Louise
Alorne-A-Tuf Marie-ELIstochie
congr6ganiste ( Qnartier
du Sacr6-Cwur ) Sceur Uonard-Michel
Ecole de gar ons (Banlieue) Ecole Darius Denis
0( No. 1- ......... ..... Richard-Azor
No. 3 ..... ........ Smith DUplessis
No. 4 ....... S6guy-N'illevaleix No. 5 GuillaUnie Al-anigat
)0 No. 6 Excel le nt-Boyer
congr6ganiste (Grd.Rue) q Jecln-Marie-Guilloux
de mi-temps (Bel-Air) J n. -F ra n oi s- Ca u vi n
(Lalue) ..... ... ..... Th 6o 1) li i I e- Al a rti n
( Bolosse Joseph Robin
(I 4K St -Antoine Camille 131-LIIIO
Croix-Martyrs Coriolan Dessources
( Pont-Rouge K Victorin-Pl6sa nee
a ( Fort St Clair) F6n6lon Duplessis
Bois-de.Ch6ne flierre-Eth6art
(La Madeleine) Charles Williams
A rt. 2. La pr6sente dkision sera, ex6cut6e A ]a diligence de IInspection scolaire, de Port-au-Prince.
Fait A la Secr6tairerie d'Etat de I'Listruction PUbliquele 30 D6cembre 1919.
DANTf.-s BELLEGARDE.
DE PARTESIENT DU COMMERCE
CONITRE-AVIS.
Le Npartement du Commerceen cons'd6rant que des causes impr6vues peuvent bien enip6cher que les certificates




d'origine parviennent en m6me temps clue les merchandise, a d6cid6 de modifier coninie ci-apr s l'avis y relatifpubli6 le 26 Noven-ibre dernier.
Quand les merchandise (Forigine fran aise mentionn6es au Tableau B. de la Convention Franco-HaYtienne-, et la Bi6re et les Cordages fabriqu6s aux Etats-Unis d'Am6rique arriveront saus certificate Worigine, un d6lai de Vingt-et-un ( 21 ) jours sera accord aux int6ress&s pour les presenter. Dans cet intervalle, les merchandise rescues resteront en d6p6t en douane.
Uint6ress6 qui aura acquitt6 les droits tels (lu'ils sont indiqu6s au tarif et enlev ses marchan(lisesen contravention du present avis, rdnonce ipso facto au b6n6fice de la d6taxe conventionnelle.
D'autre part, si I'Administration douani6re de son coW, ou le Department du Commerce avait recu le certificate d'origine que le Consul haYtien a charge de lin envoyer, ce document servira A la douane pour achnettre l'int6ress6 au b6n6fice des conventions, en attendant qu'il souniette le sien dans le d6lai impart.
Port-au-Prince, le 6 Janvier 1920.
ARRETE
DARTIGUENAVE
PR SILENT DE LA Rf-,PUBLIQUE
Vu les article 29 A 37, 40 et 45 du Code de Commerce;
Vu Article 5 de la loi du 27 F6vrier 1883 et I'article 44 de la loi du 21 Aofit 1908;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Financeq et du Commerce.
Et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
ARRf,,TE :
Article ler.- Est autoris6e la Socik6 anonyme former A Port-au-Prince sous la denomination de (( RYAN & BARBER INC)), par acte public en date du 17 Wcembre 1919
Art. 2. Est approve& I'acte constitutif de ]a dite Soci6te' pass6 au rapport de Me. LouisilLNRYI]OCARTHet son coll gue, n3taires A Port-au-Prince, le 17 D6cenibre 1919.




7
Art 3.- La pr6sente authorization pourra tre rc'voquee en cas de violation des lois ou non execution du dit acte constitutif et des status approtiv6s, sans prejudice de dommages int6r6ts enters les tiers.
Art. 4 Le Secr6taire d'Etat des Finances est charge de I'ek6cution du present Arr6t6 qui sera impritn6 et ex6cut6.
Donn6 au Palais Natianal, it Port-au-Prince, le It Janvier 1920, an 117 me de I'li-id6pendance .
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le SecrOaire d'E'lat des Tbiances el dli Commerce, p. i.
Louis ROY.
WaShiDI"(0fl) 0-1 Jativier 1920.
To His ExCEL. SUDRE DAUTIGUENAVE
PRESIDENT OF HAITI.
Port-ati-Prin0c,
On the occasion of the opening of the second Pan American Financial Conference I beg to extend Cordial Greetings to you and to the People of flaiti, I reJoice with you at this important step in the development of Pan American Cooperation,
WOODROW WILSON.
A SON ExCELLENCE Mr. W. WILSOIN,
PiYsideiit des Etals-URis.
Washington,
J'ai eu I'lionneur de recevoir le t6l6graim-ne que vous avez bien voulu m'adresssr A l'occasion do l'ouverture de la deuxi me Conf&rence Financi&re Pan-Arn6ricaine. Le Peuple haYtien et moinous nous r6jouissons Nivement de cette heureuse rencontre des Nations pacifiques dU Monde, et nous avons le ferme espoir que leur cooperation am&nei-a un plus grand d6veloppement des cordials relations qui existent dej*A entire




elles, Avee Ics sonhaits que je forme pour le sucee*s de la Conf6renceje vous envoic les expressions de mes sentiments de haute consideration.
DARTIGUENNVE.
PHsident dHaiii.
No. 51,1 11 -1 CS. Port-au-Prince, le 23 Janvier 1920
LE SECRETAIRE IYETAT
AU DI',PARTENIENT DE 1,'INT RIEUR
A JIess:em-s les PiYfels pi-ovisoires des Aiimidisseweids A la IMpliblique.
Monsieur le Pr6ret,
Les incidents des r6centes elections condUisent le 1)6partement A Yous presenter les observations suivantes cornme gouverne pour havenir :
a Les bureaux des AssernWes primaries mentionnent aux
proces-verbaux tous Ics incidents et contestations.
b Des incidentset, contestations peuvent 6tre ports deviant
le bureau de recensement.
c Dans Fun et Fautre cas, le b--ireau de recensernent decide
souverainernent quant aux elections communales et c'est, A tort qu'apr6s la proclaniation des Musqu'on demanded intervention. du Wpartement dont le seul r6le consisted A recevoir les proe6s-verbaux pour connaltre les vrais Mus et, faire la publication de leurs norns au ((Moniteur))
Official.
d ) Le bureau de recensement, d6cide en premier resort
quant, aux elections legislative.
Le S6nat et, la Ch'anibre des Wput6s ve'rifient, les Mections de leurs mernbres et jugent souverainement les contestations qui s'616vent, A -e sujet A rt. 52 de la Constitution.
Apr s le 10 Janvier d'une ann6e paire, le mandate des Conseils communaux, ou des commissions communales continue jusqu',A la proclamation faite par le bureau de recensement et Installation du Conseil 61u.




L'oisqti'il est dit que le mankchat des Conscils communaux durejusqu I aux -prochaities Mections (I'Llne ann6e paire, il faut entendre que le scrutiny est aclicv-6 le 10 Janvier, mais (jile les 61ections iie prennent fin qti',A la proclamation des 61tis par le IRII-e.qu (IC recenseniciA, le Dimanche qui suit I.-I cl6lure du scrutiny. Gest A ce moment pr6cis que les Mus soat 16(falement connus.
VeUillez agr6er, Monsieur le PrUct, I'assurance de ina parfaite consideration.
13. DARTIGUENAVE.
A Son Ex. MI' PAui, DESCHANEL
Pr sidcid de la RcImblique Francaise
Paris.
Le Gotivernement et le Peuple flaitiens se rejocissent vivcment de I'Mection de Voire Excellence A la Premi6re Magistrature de la 116publique Francaise. Pel'SUacI6 d'6ti-e FinterprMe des sentiments de tous, je pric Votre Excellenc2 d'accepter ines sinc&res f6ficitations et expression des voeux ardents que je forine pour sa r0icit& personnel et la (floire de la France.
DARTIGUENANT.
Prc,sideni (I'Haiii
Son Excellence Mr. DARTIGUENAVE
PjYsideid (le la R piibliqi:c (I'HaYti
Port-au-Prince.
Tr&s sensible aux ainiables f6licitations de Votre Excellence, je lui en exprime ines plus sinc res remercienients.
PAui, DESCIIA,--EL.




ICf
ARRETE
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LARi PUBLIQLIE
Vu : I'article 12 de la loi du 2 Octobre 1918,
VU : 1'.Il-tiCle ler. de la loi du 18 D6cembre 1918,
Consid6rant qUe les Recettes des Officiers de I'Etat-civil sont.afrect6es A la cr ation des masons d'6cole, etc, et qu'elles ne peuvent tre vir6es A auction autre Compte ,
Consid6rant qU'LIne parties de ces Recettes a M6 verse 'a la B,,)nque an Compte (( Recettes Diverses ; ))
Stir le Rapport des Secr6taires d'Etat des Finances et de l'IIIStrUCti0II PUbliqUe,
Et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
ARRtTE:
Art. ler. Un Cr6dit Extraordinai e de Treire mille deux cent nelif Gow-&-s 971100 .. est accord6 au. Secr6taire d'Etat de Hnsfruction PUblique, en reimbursement de pareille valeur provenant des Recettes des Officiers de I'Etat-civil affect6es A la creation des Ecoles Communales, etc. indfinient encaiss6es par la Banque.
Art. 2. Le present ArrM6 sera imprime et ex6cut6 A la. diligence des Seci-6Laires d'Etat des Finances et de l'Instruction Publique., chacun en ce qui le concerned.
Donn6 -ILI l"alais National, A Port-au-Prince, le 30 Janvier 1920, an 117Mie de l'Ind6pendance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pv6sidcnt:
Le SmYlaire (I'Etat des Finames p. i.
Louis ROY
Le Sccrelab e d'Eial de I'histructim Pabliqne
DANTP-s BELLEGARDE




No. 7 Port-au-Ptince, le 30 Janvier 1020
A R 1-1 E T E
LE CONSEIL CMLLMUNAL
DE PORT-AUTRINCE
VLI I'arlicle 51, 36iiie et 56iiie alin6as de la loi du 6 Octobre 1881 sur les C'O11SeilS ("01111111LIMALIX ;
VLI les ari-Ws C0111111111111IX (ILI 13 WCCI11brC 1918 et du 11 Janvier 1919 ;
Considerant qL1'il Nr a lieti de modiller, en parties, les dispositions des arr6te's sus-inentionn6s r&glenientant les constructions urbaines ; 0
A ARRfT- ET ARRI"-,Tr-: CE QUI SUIT
Art. ler. ALICIIiie construction, ni ClO'tLire ne petit kre faite dans la ville saiis une authorization de I'Administration Communal de cette ville.
Art 2.- Les deniandes d'aLltorisation de construire doivent We accompagn6es :
lo. dLI plan d'arperitage dLI terrain sur 1eqLie1 on desire
COnStrUire
2o, des plans &6,6vation et des coupes longitudinales et
tratisversales de la constrLICtiOn projet6e.
Art, 3. Pautorisation de bAtir ne sera accord6e qulapr&s que les designs el projels aorot-IL 6t6 soumis et, approuv6s parle Chef du Service 'rechniqUe de la vit'le.
Cependant Pint6ress6 aura la factilt6 de modifier tout plan d6sapprouNr6 POLIr le SOLiniettre A notiveau sans charges additionnelles.
Art, 4. Le dit service technique de la ville pr6parera des r6glements pour contr6ler les parties, tells que
1. Alignment et inclination ;
2. NatLire des mat6riaux A employer
3. Limited de resistance des inat6riaux et poids A- supporter
par les foundations
4. EpaisseLir des inurs ;
5. Genre de toit et tOLIte atitre parties de construction par
rapport 'a la resistance aLIX incendites ou A la s6curit6 n6cessaire de construction.
Art. 5. L'autorisation de former en briques, b6ton arme ou en fer, les sections des batinients au-dessus des galeriei




12
ou tmiloil's, sera (16fivr6e aux int6ress6s pour toute construetion situ&e dcans la basse -villed6limit6e par les 5 me et 22&nie RUes du Stid au Nord et par les (avenues A et I de I'Ouest, A I'Esl Icu'es les fois que les deux tiers des propri6taires de clu. k(ILi(,Il)loc seront en favetir de cette fi.i on de construire.
Les fondallions des pliers supportant tOLIt apartment, audessus des trottoirsne seront pas advises awc moins de 1m60 de profondeur.
Art. 6. - Sont consid6r6s offrir tine resistance suffisante A expansion del-inmidic, les constructions en t'les aci6r6s-ou galvanis6es, monl6es sur carpenters en bois. En consequence, CeS COI)SIRICtiOnS seront advises en bordure des rues et exempts des conditions d'isolement exig6es pour les lAtiments en bois.
Art. 7 -- Les demands d'autorisation de construire. en. bois doivent indiquer le degrO de valorisation. des mat6riaLix (planches, cartela(fes ct t6les) (ILli doivent 6tre utilis6s L'eniploi des mat6riaux sensiblement d6t6rior6s ne sera pas admis pour auction construction situft dans les limits de la ville.
Art. 8.- Toute parole constituent la voic publique (6gouts, pav6s, ti-ottoh-s ) qui ani'a 616 abim6e par suite des outrages autoris6s par I'Administration Communale sera r6par6e par le Service de ]a aux frais des Adjudicataires respectifs
de ces traVaUX.
Dans ce cas, je pi-opi-i6taire sollicitera du Service de la Voirie Lin devis faisant le coL'It approximatif de ces r6parations et paiera d'.avance A ce service le montant du devis SOLIIIIiS.
A Yach6venient des travaux convenes le Service de la Voi. rie transmettra au propri6taire le prix des travaLIK eXkUt6S. Les diWi-ences en plus ou en moins seront, a la charge ou au profit des propi-i6taires.
Art.9.- La taxe I)OUr droit d'alignement scraper ue comme suit :
Pour les coishuctions: Cinquante centimes par Pieds de faCade et par Mcqge.
I)our les cl6lUi-es: Vingt cinq centimes par pied de fa ade.
Les propri6tah-es des constructions ayant deux ou plusieurs fii ,ades paicront pour chacune des fa ,ades.
Art. 10. Les propri6taires ou entrepreneurs, "I titre quelconque, de ces constructions, qui contreviendront aux- dispositions de cet ArM6, semnt, possibles des pines 6dict6es par la loi en niati re de voirie urbane, lesquelles sont I'amende, et en cas de r6cidive, Fe In prisonnement, tells que ces pines sout 61ablies par le Code Nnal.




Art. It. -- Le present arreW, apr6s approbation du Secretaire d'Etat de Ntit6rieur, sera public et e,6cut6 -A la diligence du Alagistrat Communal.
Fait en stance dU Conseil Communal, le 30 Janvier 1920, an 117 me de l'Ind6pendance,
Le 31agistrat Communal
CL MENT MAGLOIRE Vu et approuv6.:
Le SecrOaire d'Etat de HnMrieur
B. DARTIGUENAVE
ARETE
DARTIGUENAVE
PRtSIDENT DE LA Rf-TUBLIQUE
Vu Yarticle 75 de la Constitution,
Vu I'article 7 de ]a loi du 19 Juillet 1919, portent fixation 4u'Budget des D6penses de I'Exercice 191911920,
Consid6rant qu'il est n6cessaire de pourvoir 1 certaines d6penses non pr6vues au Budget de I'Exercice 191911920,
Sur la J)roposition du Secr6taire d'Etat int6riniaire au D6partement des Finances,
Et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
ARRtTE
Art. ler. -- Des cf6dits extraord'iiaii-esjusqLi',,i'concuri-ence de Tileize mille six cent cinquante six dollars or am6ricain (P. 13 656.00) sont otwerts aux Secr6taires d'Etat de l'Inte'rieur et des Travaux. Publics, savoir ;
Int6rieur Pour achat d'armes.... Cr. P. 8.625.00
Pour service de vi-ilanee...... 5.000.00
Travaux Publics 11'rais de Irnsfert lmr cAble de
P. 10 000.00 or pour Mudes de UoUsle, de Gkdogle el de
Topographic 31.00
Or.. P. 13,656.00




14
Art. 2.- Les d6penses port6es dans Fart. ler. scront imput6es sm, les fon(Is de I'Exercicc en COLIFS.
Art. 3.- L.e present ArrM6 Sera pul)H6 et ex&W6 A ]a dili. gence des Seci-61aires (F.Etat de Fliit6rieur et des Travaux Publics,
Donn6 an Pahis 'National, ,'I Port-au-Prince, le 5 F6vrier 1920, an 11/&nic de Find6pendance. DARTIGUENAVE
Par le :
Lc SccrHairc d'Etat de FhWficur.
B. DARTIGUENAVE
Ic &,crelaivc d'Etat des Ti-avalix Publics,
Louis ROY.
ECOLE NATIO. ALE
DEMEDECINE 17-,-T DE PHARMACIES
111sh-lictions Millist( HejlesCHAPITRE I
OVERTURE DES COURS# ADMISSION.
Art. ler. LoUVCI'tLire des COLII-S (IC I'Ecole Nationalede TMe71 decline est rix6e au lei-, Lundi d'Octobre de chaqtic ann6e.
Art. 2. NLII ne scra admis comme Mudiant en m6decine's'il n'est POUI-VU d'une carle de I'Inspection Scolaire de Port-auPrince attestant qLl'il eSt intini du certificate de fin. d6tudes secondaries.
Art. 3 Les aspirants aLI dipl6me de pharn-mcien ou 'a celtii de chirurgien-dentiste doivent, pour etre admis ,I la section de pharmacies ou iii la SCChOll (10 Chif'Urrie dentaire de I'Ecole national de M&Iccine, Ore munis (I'Line carte admission d6fivr6e par I'Inspection Scolaire de Port-ati-Pyince.
Art. 4. Pour obtenir cette carte admission, les aspirants doivent 6tre porters soiL (ILI certiticat de fin d'6tucles Fecondaires sp6ciales de (farpns et de files, soit du certificat d'6tudes secondary CS (ILI lCr. degr6, soit du brevet




sup6rieur, ou subir un examen 6crit et oral satisfaisant, sur le cours de scicnees physiqLies et naturelles, inscrit au programme du ter cycle des lyc6es.
Art. 5. Les 6tudiants inscrits A la section de Pharmacie ou A celle de Chirurgie dentaire ne peuvent, se faire inscrire d la. section de 116decine d moms qu'ils ne soient porters, du certificate d'enseignement secondaire dLi 2e degr6 on du certificat de fin d'6tudes secondaries ciassiques,20iie partie(ancien sty I e.)
Art. 6 Les chirurgiens-dentistes qui veulent obtenir le grade de pharmacies doivent s'inscrire comme diudiants A la, section de Pharmacie de I'Ecole de 1716decine pour en suivre r6guli6rement les coLirs pendant trois ans dLirant lesquelles ils, subiront aux6poques r6glementaires; les trois examens prevus dans I'article 44.
Le doeteur en m6decine qui s'inscrit A la section de Pharmacie, entre d'enibl& en 2e. ann e.
CHAPITRE 11
DES INSCRIPTIONS.
Art. 7. Exception faile Pour la classes d,--,s sages-fernmes, la march des 6tUdes enterprises pour l'obtention d'un grade A I'Ecole de 1,16decine est r6gl6e par la d6livrance d'un certain nombre d'inscriptions prises successivement h la fin de cliaque trimester, soit au total, Vingt Pour le grade de m6decin, onze pour celui de pharmacies, 0 onze pour celui de Chirurgieu-dentiste.
Art. 8. La premiere inscription slobtient. dans la premiere quinzaine qui suit I'admission de I'Mudiant.
Art. 9 L'Ecole pourra tenir compete d un Mudiant des inscriptions qu'il aurait prises dans une 6cole ou faculty 6trang6re et des examens qu'il y aUrait subi avec succ6s: 1'6quivalence ne sera accord6e qLIC sur presentation de pieces r&guUres appuyant la demanded Ge I'Mudiant.
Le Directeur, dans I'appr6ciation de ce cas, s*enquerra en outre du mode de distribifflon des 6tudes dans la. fa--tilt6 ou I'Ecole d'oft sort I'Mudiant.
Art. 10. Le registry d'inscription est overt aux. 6tudiants du ter. au 15 des mois d Oetobre, de Janvier, d'Avril et de Juillet de chaqUe ann6,2.
Les inscriptions no sont advises qtie dans les d6lais ci dessus indiqu6s.
Art. 11. Pour s'inscrire, l'6tudiant est tenu de presenter un pertificat de clinique MM6 par son professor de clinique.




Art. 12.1,,' twliant (ftli, IDUlli du nombre r6glementaire dinscriptions auran6 a ni-noinsn6glig6 (I e su I) ir ses exa ill ensne po u rra prendre do nouvelles inscriptions que lorsqu'il aura trois niois aj)r s, subi avec succ&s ces m0mcs examens.
Art 13. Linterrul)tion du cours des inscriptions a lieu encore a' ]a suite d'un 6chec aux examens et (lure jusqu,'au pro cliain succ s de I'Mucliant.
CIJAPITRE Ill
CABTE D'IDI,NTITf,,
Art. 14. Claque 6tufflant recoit A son entire 'a I'Ecole une, carte d'identit6 signed dU Directeur.
Art. 15. Le Directeur de I'Ecole de .116decine peut d6livrer des cartes sp6ciales aux personnel ([Lli VOUICIlt suivre 4 filre d'auditeurs b6n6voles les COLII'S de I'Mablissement.
CHAPITRE B".
PENALITf, CENTRE LES ETUDIANTS.
Art. 16. Les pines disciplinaires qui peUvent Mre appli(ju6es aux 6tudiants sont 1,-,s sulvantes : I'avertissenient, ]a censure, exclusion ternI)oraire aveesuspension du cour des inscriptions, la radiation.
Art-. 17. Cinq absences au cours et trois A la clinique dans un m6me mois, fold Lille inscription A I'Mudiant.
La I)crte de cinatre inscril)tions successives entraiiie la, radiation.
Art. 18, L'6ttidiant qui aura commis unic faUle grave, pourra Mre, par decision. du Conscil des professors, conda=6 A perdre une ou plUsieUrS inscril)tions, sans que cesse une obligation d'assister mix COUrs el A [a cliniclue de I'Ecole, En c,--Is d'abstention prolong6c pendant trois mois en d6pit d'un averfissernent du Directeur, ]a radiation sera prononc6c centre lui.
Art. 19. Dans les circumstances particuli recent graves laiss6es A I'appr6ci(,Won (it, Conseil (les professors, I'Oudiant peut Ore ra(li6 dembl6e. Cetle decision sera transinise sans (161ai au Secr6taire dlEtat do Hnstruction Publique par l'interi-n6diaire do Fln,,,pec tell I- (Jes Ocoles.
Art 20. Les flits (](,, n gligencc commis par les Mudiants, dans les services cliniques qui leUr SOnt. confi6s, petivent. entrainer centre eUX, SLII' 1111 rapport (Iti Chof (to clinique, la pore d'nne inscription.




- 17
Art '21, 11 est d6fendu 'a tout autre qti',i l'Oudiant. interrog6 par tin proresscur de prendre ]a parole dans les sales de cours ou les sales d'examen. Les contrevenants q cctte dispoSitiOn SOnt SUiets ,'t ]a censure.
Art. 22). Si 1111 COLII'S Oil tin examen vient A 6tre trouble, le professor invite imni6dkatetnent I'auteur du d6sordre 'a sortir pour qti'il soit pris centre h1i telle niesure que dedroit.
CHXIIITRE V.
NIA-ilftES D'ENSLIGNEMENT, DURII' ,E DE L'ENSEIGNEMENT PRATIQUE ET TIII ORIQUE.
Art. 23. Uenseignement. do la m6decine compared les mati&res suivaiites : lo. Histoire 11,'ItUrelle m6dicale, 2o. 1-1113,siqUe m6dicale, 3o. (,himie, 4o Anatomie descriptive, 5o. Physiolocfic, 60 Patholocfie i-n6dicale. 7o Pathologie chirurgicale; 8o. Hyai ne, Oo. AIMeciiie l6gale. 10o 116rapeUtiqtle, 11o Toxic Iogie, 12o. Ph,,irmacolcgie, 13o. Accouchement, 14o. Odontologie, 15o. Unique inklicale, 16o. Clitiique chirurgicale, 17o. Clinique obst6tricale, 18o Bact6riologie. i9o. Patholologie tropical.
Un programme d6taill6, arreM6 par le Conseil des 'professeurs et somms A approbation (in Seci-Maire d'Etat do Nilstruction, 13-tiblique, (16terminena les points principaux stir les(fuels devra sp6cialement porter 1'enseignement de ces diverses mati res.
Art. 24. Les 6tUdes de m6decine (himit cinq ann6es ; cells de pharmacies trois arn,' es
Art, 25. U!s MtHi-iiik d3s divers2s sections de I'Ecole sont. astreints, pendant la dffl-60 de leurs Mudes, aux travaux pratiques n6cessaires A leur art.
Art. 26. Les lemons pratiqUes do bact6riologie, d'h6niatologie, de parasitol gie, doivent Otre suivles pendant un an par [Out Mudiant en inklecine.
Le mOnle temps sera consaci-6 nux travaux de dissection et de i-n6decine op6ratoire.
Art. 27. Avant (to subir 1(,s examens (lUi sanctionnent les 6tudes pratiqUes, I'Mudiant doit so faire d liver par les professeurs titUlaires des cours pratiques tin certiricat d'assiduit&.
Art 28 I.e sttige en pharmacies (]tire trois ans danS Line pharmacies l6galement Mablie do ha ville.
Art. 29. Les travaux prati(pies, le stag- 2 b )sl)itiliei-, le stare obstetrical onL lieu dans les hospices, h6pitaux et autres 61ablissements sp6ciaux mis ,'t la disposition de I'Ecolc pour son enseignenieut clinique.




- is
CHAPITRE VI,
DC 11FAISONNEL ET DU CONSEIL DES PROFESSLUriS.
Art 30. Le personnel se compose (I'mi Directeur professor, de ))r'OfeSSeLII-S Ct d'1111 l)rOfeSSCUr SLII)I)16,'Illt Ch,'IFC16 du secr6tariat.
Art. 31. Le Directeur a la surveilhince de F6U.-Ablissement et 1'entretien, le soin des NAtiments et (ILI mobiller 11 dirige hadmillistnatioill imaintient la discipline et assure I'exkution des r&(Ylements. 11 a fe hatit contr6le, de Yonseignenient. th6oiique et pratique do- I'Ecole Nationale de MMecine, au nom de laquelle il correspond avl c l'Inspection scohaire et le Sm-6taire d"Etat de l'Instruction Publique
A ]a fin de clique ann6e scolaire. 11 adressera ati Secr6taire d'Etcat de NnstructiOli PLIbli(Itle, L111 rapporL d6taiI16 stir la vie g6n6rale de IT.cole. Ce rapport comportera principalement les points suivants : situation mat6rielle ( b"Itillients biI fliotliklue mobilier et materiel d'enseignement ) efreclif des etudiants, assiduitC ati COLII-S, infarche des etudes et application dLI programme ; r6sultats des exameus et ICUr valetir aLl point de Vile de la preparation g n6rale des 6tudiants, etc.
ALI 32. Les prol'esseurs se retmissent en counsel Sur la convocation dii Directeur, pour statue SLII- routes les queslions qUi letir sont souniises concernant I'Ecole, notamment. sur les dirficull6s soulev6cs par I'application des rLglenients et les conflicts qUi petivent nature entre le Directeur et les autres members du personnel,
Art. 33. Le 'Conseil peUt aussi se r6tinir sur la dernande 6crite et signed de trois professors, adress6e au Directeur. Dans le cas ou celui ci ne donne pas suite A ]a demanded de convocatimi, le Conseil I)OUrra %,alablement se, 1-6LI11ii- et d6lih6rer sans la presence (lit Directetir, t qui n6aninoins ]a d6cision prise devria Otre trap-smise
Art. 34. Le DiNCtelir de I'Ecole est de, droit president du Conseil des professors En cas Wemp&hement de, sa part, il est remplac6 par le professor le plus ja6
6
La 1110iti6 JALIS tin (lit nombre des votants decide dans qtiel sens une question devra 6tre r6gl6e
Le Conseil ne po-.it valablom2nt LIAib-'-rer ql'aveou 1-1 p: sevce all 1110illS des deux tiers de ses members.
CHAPITRE VII.
DES 1111 ,NALITI- -S CENTRE LES PROFLSSEURS
Art. 35. Les pines disciplinaires qui prevent 61re appli-




que,-'s aix pr,)fessears soit : I'avertissemeat, la reprimanded, la revenue partielle des -ij poiMenients, la suspension et la r6voc."Ation.
Art. .16.L'a'vertissement el la r6primlaiide sont prononc6s par le DirecteUrdans cc dernier cas avec 1','IN'iS (ILI Conseil des professeurs : la suspension est prononc6e par le Sect-6taire, d'Etat de Instruction PUblique, hi revocation par le Pr6sident de la Wpublique.
Art. 37. Les professeLII'S SOIA teIlLis de se presenter ft FEcole aux heures assiatifts pour Pouverture de leurs COLII-s. En cas de retard, US I)OUrront recevoir LIII 'INrCrtiSSement du Directeur.
Si malgr6 cet advertisement, les retards se r6pMent pendant un certain noinbre de fois, ils scront coiisid6r6s conime des absences.
L'absence non motive donne fieLl q la retenUe d'une parties des appointenients proportioniielle au temps que le professeur doit ,I FEcole pendant! le mois La Nraleur reteime est verse dai-is la Caisse de Wnivevsit6 pour kre cinploy6e aux besohis de la Bihliotli qtie (I,-HLIR qbSCI1CeS COIIS&CtltiN'CS kjUivalent ih la admission.
-CHAPITRE V111
DES EXAMENS.
Art. 38. Il N, a trois sessions d'examens. : une en Avril, une en JLfillct et tine en Octobre.
Art. 39. Les exameiis scront faits par les professors de FEcole. sous le contr6le de Hnspection Scolaire..
Art. 40 Les aspirants au doctorate en m6decine SLibissent chiq examens.Les deuxi nie, troisi6me et cinqui&me examens SOIA diViS6S -1iI1Si (jL1'i1 eSt indi(IL16 ci-dessotis.
Art. 11. Les examens de iii6decine sot-it ordonn6s de la nianifte suivante :
ler. examen. Chinlie- Physique m6dicale- flistoire nattirelle m6dicale.
9e. ea-amen. ( 1&re parties ) dissection ( 6preuve pratique; amatomie descriptive, histologic ( 6pretive orale. ) 2e. examen 2e. parole ) Plivsioloaie, Patholo(lie r6ii6rale.
3e. exanirn 1&rc partic ) At'iatoniie topographique, Clih-urgie,(6preuve przitiqLie;) Chirur-liePathologic externe (6preuve 01-cde. ) ZD 0
3e. examen ( 2c. parties ) Pathologie interne, Accouchement
4e. examen 113'gi nc, A16decine 16(tale, The'rapeutique et Toxicologie.




- 20
5c. examon (lere parties) P,,-iiasitolo(iie,1-16niatolo(-lie et Baet6riolo (fie cliniqUes.
5c.examen (2c parfie) Clinique interneexterne et obst6tricale
Arl. 42, Le lei, examen doit 61re suhi apr6s 1.1 3e. inscription ; le 22e. ( 1 re pailie ) la lNme insCription; le 2e ex"Alliell ( 2e Imi-tie ) apr s la 11&me inscription; Ic3e exa-men (1 re parties) npr&.s ]a 14e.inscription;Ic 33e.examen (2e parties) npr s la l5e. inscription le -I-. examen apr s la 18c inscription; le 5e. examen (1&re parole) npr&s la lWnie inscription et le lu examen (2-- partied apr s la 20&me inscription
Art. 4.3. Les postulants au grade de pharmacies subissent trois examens qui roulent stir I.-s ninti&rs suivantes :
lei, e.ramen : Botanique, Zoologie, Chimie min6rale
2c oxamen: Physique,
3e examen : liharmacie gal6nique, Toxicolo(fie.)latiere Ine. dicale, Pharmacologic. r' n
Art. -14. L'61udiant, 'I.jOLII'116 "I un examen, no peut s'y pr6senter notiveau (lu'h Yune (IC3 prochaines sessions r6glemell"nires En cas d'un notivel adjournment, il ne peut se 131-6senter ,'I Pexamen qu'au bout d'une ann6c
Art. 45. L'6tudinnt en pharmacies doilavant chniple examen, pr6senter A la direction un certiicat de stage sign d'un pharnincien diplem6 propri6taire ou dil-CCteLIZ17 d'une pharmacie licenci6e de ]a ville
Art.46.1-es examinateurs inscrirontleLll'S notes sur des bullethis signs d'eux. L'Odielle des 1101CS eSt 6tlblie COIIIIIIC SLlit :
lo, tl'&s bien; 9, 8, bien; 7, assez-bien; 6, 5, passnble; 1, 3, 1116diocre; 1, 2, Imnd; 0, litil.
La zzlillW SUr I'L1110 des mati rcs de 1'examen entrance I'ajournement.
Le proc&s-verbal des examens sera dress et sign6 par les menibres du jtiry et v1s6 par Yinspection Scolaire.
Art. .17 Les dipl6mes de dOCteLlr en N16decine et de phar"lacien sclit de livr6s apr&s le dernicr examen par le Secl-6faire (ITlat de I'llistruciloll Publiclue sur Ic rapport du jiiry d'examell.Ce 1".1pport Sera trallsmis an Wpartement del'Instruction PLIbli(Ille par l'interm6diaire do I'Inspection Scolaire.
Ai t AS. Les examens, qui ont lien i't 1'6cole de 1.116decine, sollt publics.
Arl. 49. L'examen (1-IIIS IC(IUCl Une grande a 616 constat6c est cas de flagr,111t (I q't le est illvit6 ,,, qnitter
imm6dailement la salle.




- 21
Art. 50. Tout postulant ,'I Lill exLimen qui, sans exCuse jug6e I to
-lalable par lejui-N ne i i, (I p c F
-epo -is appel do son nom le jour qui lui a W incliqu6, ne 1),)urra se presenter a I-exanlea qu','i la session suivant2.
CHAPITRE Ix.
DES ftUDIANTS EN CHIRURGIE DENTAIRE ET Dl-.S El, ,VES SAGES-FE'MMES.
Art. 51. Les 6tud,s d'odontologie durent trois ans.
Art.52. Les inscriptions au nombre de I I sont dc Iivr i tous le3 trois mois.
Art. 53. Les examens sont au -tombre do trois. Ils comp )rtent les rnati res suivantes :
ler. ex am-n : E16ments d'anatomic et cle physiologic sp6cialcs de la bouche.
2e. examen : E16ments de pathologies ct (le th6rape tit ique, pathologies sp6ciale, de la bouche, MMican,ents anesth6si(lites et autres
3e. examen : Clinique, affections denlaires et malmlies ailxquellei elles Ee attachment, operations pr6liminaires A la protUse clentaire.
Ar'. 54. Le ler. examen est subi ,il)i-&s la 3c inscription; le 2e apr s la 7e; le 3e -il)i-&s 1.9 ll ine.
Art. 55. Les caspirantes aLl titre do sage-femme (loivent Otre pourvues au moins dLI brevet 616mentaire.
Art. 56 L-s 6tudes d'obst6triq-ae durent deux ans pour leg 6le'ves sages-femmes.
Art. 57. Les COLUS d'0bSt&tl'i(jUe ont lieu A I'Ecole de Wdecine et lesexercicespratiques sont faits dans les 61cablissernenti o0 ces coars sont profess s.
Art. 58. Les aspirants au dipl6n-ie de sacfe-femme doivent se faiie. inscrire A I'Ecole de MkIecine dans le COLII-S (le la I&i-e quinzaine d'Oclobre. Aucune inscription ne sera aclmise apr6s le 15 Octobre.
Art. 59 Les 61&Nes sa(les-femmes doivent subir deux examens : le ler A la fin de In premiere aiin6c (1'6tti(Ics comprenant Fanatomie, ha physiolocfie et la pathologies 616mentaires; le 2e -.A Ica fin de la 2e ann6e (I'Mudes, comprenant la th6oric et la pra!ique des accouchements.
Art. 60. Les prescriptions des articles 47, 48, 49, 50 et 51 sont applicable aux extimens pour les dipl6mcs do chlI'Llrgien-dentiste et de saae-femme.
0




CHAPITRE X
DISPOSITIONS Cl11NfRA1,ES
Art. 61 Est atitoris6 par le Secr6taire d'Etat de Ffiistructioa Ptiblique stir la demailde du Directetir et apr s avis du coliseil dcs professetirs, J'admission -I titre 1ioi-lorifiqLIC A FEcole, de Mkiecine (I'mi certain nombre de profcssetirs libres charges Wy faire des com-s speciaux. 11s peuvent faire parties des jurys d'examens pour les mati&res qti'ils enseignent. 11s, foi-It 6g.Ilement parties du counsel des professors.
A rt. 62. Les aticieiis directetirs de I'Ecole wit le titre 'de prol'essetirs liwioraires de FEcole Nationale (10, MkIteciiie,
Art 63. Le professem- qui, potir tin motif 16gitime, d6sillc obtenir Lill permits (1'1111 1110iS al-I 1110illS,(10it ell falre la demande -ILI Directeur de FEcole, qui la traiismettra A FInspection scolaire.11 pr6setitera en ni me tCIIlpS pOLir le remplacerAses frais, tine persomie dwit le choix doit tre pr6alablement agi-66 par le Secr&taire d'Etat de I'llIStRICtion Publique stir Favis favorable de la directioii tie I'Ecele.
Art. W. Les motifs d'absence des 6tudiants aux ccairs et A ]a Clinique doivent MIT SOLIMiS par letter A la Direction de FEcol e.
Art. 65. Tout 6tudimit malady est tenti Wen iiistruire par letter la Directimi de FE.-ole et son clief de clinique. Un d6lai de quinze jours lui est accord potir presenter tin certificate de m6decin. Apr s trois mois de maladie le cours de ses hiscriptions est suspendti.
CHAPITRE, X1.
DjE IA B1131,10-1-11fQUE
Art. 66 La bi])IiOtll&(ILle se compose de tous, les lives n6cessaires A Fetiseiumetimit de FEcole et choisis parle Directeur de concert avec les pI-OfeSSeLll-S i11161'eSS6S. Ull itiventaire en dO'Llble copie de totis les ol-wrages de ]-I biblioth&que sera dress. L'unede ces copies sera envoy6e ati D&partemeilt de I'li-Istruction PUbli(ILIC.
Art. 67 L 6cole sera I)OUI-N'tie (I'Lill mat riel (Fenseigneiuent, d'histrUments de chii-Lirgie pour les travaux pratiques de chirurgie, de dissection et Z d'ophtalmologie, (Fun atelier d'odontologiel d'un cabiiiet de physique;(I'Llil laboratoire de chime et de bact6riologie.
Art 68. 11 est d6fendu aux 6tudiaiits de d6placer les lives de la biblioth que. Pour les besoins de Feiisei(ftiement les professeurs sont aLitoris6s -'I les d6placer mitre recepisse.Chaque
,)rofesseur ne petit prendre "t h) fOiS plUs de trois olives, 11




2
doit les remettre au bibliolli6caire, dans uil d6lai ii'exc6dant pas un mois et il ne petit reprendre les ni mes lives qu I apres, un d6lai de quinze jours. Les piftes anatomiques, les instIllmcnts de Chil-III-CyiC Ct aUtres ob ets '11)D,'Il'tCll,-Illt A I'Ecole de Wdecine ne doivent dans auction cas,&tie transpoi-16s hors di? I'Ecole.
A rt. 69. Le bibliolh6caire, ati besoin, remplit, le r6le de s6er6taire de FEcole. Le Directeur de I'Ecole de Wdecine' proc6dera cheque ann6e, A In rentr6c des COUrs en Oc tobre et en presence d'un member de I'lusI)ection scolaire, A ventaire des inctibles, olives, instruments, pi&ces anatol)II(Itles et antres articles aj)j)avlen.mt A FEcole. Copie certi I i e d e c C t, inventaire sera exl)6(fi6e ift I'li-isI)cclion scolaire pour Ore transmise au Seci-Maire d'Etal de I'llIStl-LICIiOll PUbliqUe
Port-au-Prince, le 5 F6vrier 1920.
Le Secr taire d'Etal de I'Instruclion Publique,
DA,\'I-f S LF LLEGABDE.
No. 93 Port-au-Prince, le 10 F6vrier 1020
LE SECRETAIRE D'ET AT
DE L'AGRICULTURE
Aux Pr lels provisoires (les Arromll;ssemm!s de la I?(,pllbliq,le,
Monsieur le Pr6fet,
Les liverses industries dn Pays sont incontestablement en voie dl6volution. Un r6el progr& a M6 i-61M dans cette br inche XactiviI6 pratique.
De petiis ateliers SOIlt Lill peu partout constilu6s potir des travaUx de menuiserie, de tannerie, de cordonnerie, de sellerie, de ferronnerie, de corderie et de tissacre etc. Des Usines et des fabriques qui tendent it devenir do PILIS ell PIUS illll)01-tantes sont installers oii sexercent, initiative et Fadreses lm"itienmes. De niodestes otivroirs viennent t6nioigner de lem,,)s en temps du fini de nos otivi-ags de broderie el de lingerie.
UactivM national, en un mot, a comnienc6-A s'ina6nier,




2, 4
utiliser dans tine plus large proportion les mati6res premi res qui ne lui manquent p,Is.
Uint6r t est grand pour le 11oavoir diricleant de suivre un pare'I motivenient: notre d6veloppenient indtistriel est I'llne, des conditions indispensabIcs it la j)I OSj)6rit6 I)III)li([Lie. Le D& apartment accorder,.iit done un prix inestimable aux renseignements suseeptibles de Helairer A ce point de vne.
Vous voudrez bien inviter les Magistrats Communaux relem vant de votre jurisdiction a faire le recensement des diff6rentes industries de leurs regions respective, Cest-fi dire, ii dresser une liste coniplMe oii seront indiq-,.,6es i la fois leur earact6re special, lem, nombre distinct et les noms des localit6s ofi elles s'exercent.
Ils apporteront un soin scrupulleux a ce travail qui devra 6tre (Fune exactitUdO indisculable et dont ils iWenverront les r6sultats &ins le JALIS COUrt (161,Ii I)OSSil)10. E'11 CCtte COII.jOnCture, le contours des Conseillers d'A"6CURIII-C leur sera (I'Llne grande utility.
Yen appelle A votre initiative propre pour que ces divers agents ne negligent poinLde prockler iminkliatement '-h ce recensement qui est 6wflernent desfii16 A perniettre au Goliverneinent de remplir ]'tine des Ohli(MtiOlIS CfUe ILli er6e I'Accord sign6 'a Buenos-Aires en 1910, Z a la (lLiatri6mc Conf6cence Internationale.
Recevez, Monsieur le Pr6fet, la nouvelle assurtince, de ma cons' duration distill(IL16e.
T
Louis ROY
ARRETE
DARTIGUE'N-AVE
II.Ri-SIDENT DE LA RfWBLIQUE,
Vu les articles 29 A 37, 40 et 45 du Code de Conin-icree
Vu I'article 5 de ]a loi du 27 F6vrier 188:)' et Farticle, 44 de la Loi du 21 Aofit 1908;
Qui, le rapport du SecrMaire d'Etat des Finances et du Cominerce,
Et de Favis dLI Conseil des Secr&taires d'Etat,
ARRfTE
Art. ler, Est autoris6e la SociW Anonyme former 'a




25
P o r t-au-Prince sous la denomination de, AMERICAN DEVE1,00MENP COMPANY OF Hkyri )), p.ir acte public en date du 12 D6.cembre 1919.
At-[. 2.-- Est approm,6 Facte constitutif de la dite SociW pass6 au rapport de Me LOUIS HENRY HOGAti-rH Ct Soil C0116(lue, notaires ,i Port-ati-Princele I') D6cembre 1919.
Art. 3. -- Toute modification soil A 1',icle de constitution, soit mix stattits, devra, avant, do recevoir application ou de prodt.lil-C effet en HaYti, Ore sotimise I'approbation du Gouvernement et ptibfi6e conforniOment ,i I'article 45 du Code de Comillerce7 --iti moins tin mois A Uavance.
Art 4. Li Soci616 sera (Iffinitivement constitti6e, en vue, de I'e\&ulion de la pr6sente authorization, par la sotiscription d'ati moins tin vingti6me (Iti capital-action aLlt0riS6, SOit UZIquante Mille Dolhws (01- 550.000).
AN 5. L-i pr6sente atitorisation pourra &Irc r6voqu6e en cas de violation des lois oil tion execution du dit acte consti[Lltif et des stattits approuv6s, sails prejudice des dommagesiiit6r6ts enters les tiers.
Art. 6. Le Sect,6taire d'Etat des Finances est charge de 1'ex6cution dLl present Ari-06 (Iiii sera imprini6 et eX&t.06.
D011116 '.ILI Palais National, ,i Port-au-Prince, le, Malivier 19')()9 fill 117e de I'Ind6pendance.
DARTIGUENWE
Pai le Pr6sitleiit
Le SecrHai!,e d'Etat des Finances el da Cominei-ce p. i.
Louis ROY
ARRETE
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
N'Ll les articles 75 de la Constitution, let- de la loi du I'), September IM, 5, 6, 7 et 10 de celle du 29 AofiL 1913 ;
ConsidArant qu'il y a lien de determiner tin Service effectif de surveillance et d'entretien des barrages, diaries et canatix d'irrigation constrifits par I'Etat et notmunient les travaux effectLi6s dans les planes du Cul-de-S,ic, de Uoaalne, de
0




- 26
I'Areahaic et des Calves, et de prendre des mestires efficaces pour assm er la perception int6gi-ale et r6guh rc des taxes Wirrigation.
Sur Ic rapport du -Seci-6taire d'Et.-It des Travaux Publics c t de I'AaricultUre,
Et de Pavis dLf Conseil des SeerMaires d'Etat,
ARRftE
Art. ler. 11 est Mabli au W paitement des ri.,-Iv,'Itix Pitblies Lin bureati de coiiti-(')Ie, de stirveillance et (Fentretien des digues et canaux (Vii-rigation. Ce bureau est e' f-ilement cliarg6 d'Mablir ]a c6te cle ellq(ltie piopriO6 ai-ros6e en VLie du pavement de la taxc Wirrigation Octblie OLI "I 6t,Iblil- p,-1l' la loi.
Art. 2 Le Directeur de ce Bureau OLI son repr6sci-itant est charg6 de veiller A ce que les fonds rui-anx b6n6ficient, conforni6ment A I'art, 7 de la loi du 29 AoAt 191 proI)Ortionnellement I Ieur MendLIC; (III dMit 6gal A se crvir des distributions d'eau fates ou 'I faire par le Gotivernement.
Art 3.- 1,,,1 r6partition entre les diverse pro-wi6t6s rurales de 1'eati des grand cout'siers et des cnnaLIX latet-anx appartenant an Gouvernement, est faite pir )e Bureau pr6cit6 et appi-ouv6c par le D6partement des Travaux Publics; sur la demande de Flng6nietir en ci-ter.
Art. 4. TOLA indiVidt.1, sans autoi-isation du Directeur du Bureau pr6cit6 qui aura d6tourn& pour une raison oil pour une auti e tOL1t OU parties des eaux des grand couriers oil des canaux lat6ranx appurtenant -in Gouvernement, sera ariM6 par ],,I Gendni-merie, SUr demanded dLl DiI-eCtCLlI' (III Bilre,11.1 d'irri(fation, I)OUrSLIM et condamn6 conrormement A I,,, toi.
All. 5.- Tont individual qui sera surprise ctinsant des d6tgllits 1-111 canal d'it ligation ou -I tin outrage (Part en d6pendant, tout propriftiire sur hi terre duquel il sera constant des d6gradations au dit canal oil A tin outrage d'art, sera ari-W par la Gendarnierie sur demaricle (in Directeur du Bureal-i d'irrigation, poursuivi et puni conform6ment A ]a loi.
Art. 6. Dans le but d'Mablir 6quitablement la c O^te de chaque propriM6 en vue du pt-denient de ]a taxe d'iri-igntion, le Bureau ci-dessus mentionn6 est autoris6 A demander 'a tolls les'propri6taires interesses, communication des titres, plans et proc&s-verbaux d'arpent,,ige de leurs biens ru1*.qIlx.
Art. 7.- Egalement, les carpenters relevant du dit Bureau, sont autoris6s proc6der an mestil-aae, les parties -:1ppel6es, de routes les terres arros6es par les Oeaux de Firrigation de FEtat.




2
Art. 8.-- -- Le Directetir du BUreati, avee I'approbtiti oil d1i ecretaire d'Elat- cles Trawwx Publics, sur deniande de Plng6Dieur en clief, est auloris6 A supprimer Peati de totite propri6te dont ic ma6riciaire refusera d'acquilter la taxe en temps et lieu, OU rerLISCr.I de se conrormei, aux instructions et r6glements cencernant hisage des eaux d'irrigation et 1'entrelien des digues, canaux, etc.
Art. 9. La gendarmerie est tenue de prOter main forte A toute requisition du Directeur ou de ses tigents potir 1'ex6elltion des pr6sentes StipUhIli0IIS.
Art. 10. Le present ari-616 publi6 et ex&iiI6 A la diligencedes Secr6ldres (I'Etat des Travaux PUblies, de I'Agriculture et de FInt6ri6ur
Donn6 au Ptilais ,National, A Port-au-Prince, le 16 1'6vrier 1920, ati 117 me de I'Inp6pendance.
DARTIGUEN. VE
Par le Pr6sident :
Le Seci-Mdi-e d'Etat des Ti-avaux Publics el de 1'.1gi-iculture
Louis ROY
Le SecHlab-e d'Etaf de HiWi-iew13. DARTIGUEN-kN"E Sao
ARRETE
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA R-"7PUBLIQUE
Vu les articles 29 zi 37, 40 et 45 dU Code do Commerce
VLI I article 5 de hti loi dU 27 F6vrier IM3 et Farticle 44 de la loi du 21. Ao it 1908 ;
Sur le rapport dU Seer6taire d'Elat des Finances et du Commerce ptar int6rini,
Et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
AR[IftE
Art. I er. Est atitoris6e la Soci6t6 Anonyme forni6e it'i Ver-




Pettes SOLIS la d6iiomiiiation do (( VERRETTES PLANTATIONS IN C'Mil"OHATED)), ')aI' aCte l)LIblic, en (late dLI 13 Jaiivier 1920.
ArL 2. Est approuv6 I'acte constitutif do ]a dite Soci6t6 pass6 au rapport de Me Lf-.0N CHAIMES Ct Son coDgue, ilotaires a r)ort-au-Pritice. le 1.3 Jaiwier H20, exception faite de Celle cl--,ipr s iii(fiqu6c qui, relativemei-It au fonctionnement en Haiti, est r6pllt6e 11011 6crite comme Mant contra;re aux lois haitienues, savor :
(Acte mistitutit) art. X1.
Ct (to tellir les livrei (to la S SaL;f Ie*s VI 'i oils 'des' SLatuts, on dehors do la 116publi(pic d'fialti, eii tels lieux qui peuveiit tre d6sigii6s par to Coiiseil d Admiiiistration )) Art. -)' Toute inodificatioll soit '! I acto (to colislitution, soil aux slatuts, devra, avaut (to rccevoir applicatiwi ou (to produire eflet en ll,-Iiti, tre soninise a Fapprobifioli du Gonvernement ct j)Ub1i6C C0111 01111611101"It (,'I Yart. 45 du Cude do Commerce, au molls un mois A 1'ava,,ice.
Art. 4 La Soc-M6 sera d6finitivemem coii titu6e, en Nrue de ]'CX6CLItiori do la pr6seiile mitorisation par h sousci-iption d'au-mohis W1191 Mille dollars (Or 90-000) (Factimis an pair.
Art. 5 La pr6sei-Ite authorization pourra tr r6vo(p6e en cas de violatimi des lois ou iioii exktihoii du dit acte coiistitutif et des slatuts approuv6s, sa-is pr juice de domm.qgeshll6i-Ols enters les tiers.
Art. 6. Lo Seci-Maire d Etat des Finances p-ir irit6rim est charg& de YCX6CLItion dL1 I)I-6SE11t AITM6 qui sera imprinj6 et exfti.U.
Donn6 au Palais Natiomal, (A Port au Priiice, le 18 F67rier 1920, an 1176me de Fliid6pen dance.
Par le Pr6l, Rlent: DARTIGUENAVE
Le Secr taire d'Etat des Finances el du Commerce, p. i.
Lojus ROY




29
No. 865 126 F6,6er 19210,
P
DU SEC!ILTAIRE D ETAT DES FINANCES
Ail Diiectem- (le lu Btinque Xalijimle de la R',,publiqu (Mlaiti.
11011- "Iti-Pri lice.
Monsieur le Directeur.
En vous r6f6rant ii mes pr6c6dentes d6p&lies des 10. 12, 30 September 9, 16 Octobre. 7, 8. 22, 21, 25, 26, 28 Novembre, et 5 D&cembre, 1919, aLlx Nos 1537, 1550, 1615, 5 1031 ,-i 1- '391, relatives A la mar109, 2222, 226, 31-1. 315, 187 327,33) et che des operations du Retralt, je vous rappolle qu'elles vous invitaient faire porter ces operations Tzib-)rd, et prff6reiifiellement sur les Billets (10 forces.
Cette priority& &tait iilotiv6e par detix' raisons platisibles, savor : ]a n6cessit& de soulager notre Cif-CLIhatiOll, fickiciaire, dans le moincire d&ii po.3sible, de tOLIS ICS N'iCLI\ billets 1-6. dUlts en haillons par I'LlStlre ; I'opporttinit6 de laisser A la disposition (ILI 116gOCC la I)ILIS grande quantity& de billets en bon Mat en VUe de r6pondre aux besoins de Courdes ei-66s par la r6colle de 1919-1920.
Si Yon peut dire de la r6colle (In'elle ii'est pas encore compl6tenient il est toutefois 6vide-it que le prodUCtel.11',
A cette 6poqLle de I'aiin6e, s'est d6jA dessaisi do la plus grande masse de ses caf6s.
De phis, tious soninies al-riv6s A un moilicn.t ofi toils les billets des anclennes missions vis6s (Inns I'article 3 de la C011VC11tiOll ,ILI 12 Xvi-11 '919 doivetA Ore retrait6s sails disthiction iii exception et en y niettant la plus grande c6l6rit6 pour nous conrol-mor A 1'esprit et A la letter du elit article. D'abord it n'NT a IALIS at1CLlne raison de maintenir exception dont les bons billets A retraiter avaient b6n6fici6 jusqtfici les besoilis de Gourdes nyant diniimi6 en raison directed (ILI ralentissenient do la livraison de c.46. Enstfite, la l3all(Pe est mie-ux en measure, d6sormais de r6pondre A ces besoins de, Gotirdes au moven de ses billets provisoii-es (Ftine part et des billets d6initil's, qtfelle pourra niettre bienl6t Oil C11-CUlation d'atitre part. Enrn, il reste moins de six mois pour achiever les op6raiions dLi Retralt. Le chiffre A retraiter est de G. 8.877.972 le chiffre (16 ja lTt1-,1it6 jIMILI'Mi 24 F6vrier 1920 est seLlIe m en t d e .. ....... ................. .. ................... ................... .... . . ............ G 2 .025 000
11 reste done A retraiter Lin solde de ................. G. 6.8,52 972
Je vous inviteMonsicur le Directeurpour routes les raisons




go am-*
plus haut Ominie'vees, 'a faire toute diligence pour que, conform6ment A Iarticle 3 de ]a COnVentiO.-I (ILI 12 Avril 1919, cc solde de G. 6 852.972 soit compl6tement retire de la. cirCLIIatiO11, et reMiS 'I la Commission de Contr6le du Retrait pour Otre livi-6 aux flames d'ici au 12 Aofit 1920.
VeLlilleZ VOLIS C011former strictement anx pr6sentes instructions, d'ofi resort n6cessairement cette consequence, it savor (Itic d6sormais, le public en cominorce en particulier, peuvent continuerit faire leurs pavements en gourdes des ancietines missions, 111aiS (Ilie la Banque ne doit phis, pour quelques nv)1ifs que cc soilles i-emetti-e en circulationAe desire que la Ban(ILIC SOit bien p 6n6tr& de Fabsolue n6cessit6 de cette mosure, ct (lu'elle fasse de son CX6CLItiOI1 sa. r glc invariable et inviolaWc
Je VOUS COMMU11i.111e. sous cc pli, avee Favis par sequel le D_ apartment porte il la tonn iissance (ILI I)LIbIiC la decision (ILIi pr6cLic, leluel avis s'era pul)H, ailisi que la pr6sente d6pe'clieal.1-13LU'11.110111ciel et danslescluatidiensde Vort-au -Prince.
VCLIHICZ ni'acCuser r ceptioti (to [a pr6suntc et. recevezMonsieur le Dil-CdCLII-, les assurances de nia consideration distingu6c. I
FIA-1-URY JFEQUlf 'RE,
SecrHaire d'Etat des Finances,
SEC11ETAIRERIE UETAT DES FINANCES
Le D6partement rappelled an public en g6n6ralau Commerce en particular. (Itic depuis le I I Aofit 1.919, les operations du retreat, des billets du Crouvernemont, (billets de 1 et 2 Gourdes ) 6inissions (to 1903-1904 et 1915; billet de 5 gotirdes,6mission do 19J3 ) ont W inaugur6es et. se pourSUivent.
En vertLI (to I'article 3 de la. Conven6on du 122 Avril 1919, le retreat int6gral (to ces billets doit 6tre accomi)h dans iin d6lai d'un all; et le (( Ivipier-monnaie qui Wattra pas W present& A 1'6chamfe dans le d6lai )) inliqu& sera d ,non6tM ipso facto et. S"11"i (ILi'il soit. ii c2ssaire (le reCourir (( it aucune antre formaht6 ))
Dxii to h-it de &'Wirrasser le inarch6 des billets les phis d6t-_ rkw6slc D6partement des Finances a donn6 pour instructions expresses a la Banque et it ]a Commission du Retrait. de' retraiter et. d6truirc d'ahwd et pr6r6rentiellement -ces billets les'plas (O HoHs. Le public en est avert A routes fins tiles.
Port-au-Prince, le 12 Novenilm 1919.




M
No. 862, Portiti-plilice) le 2) f F6vrier t920,
LE SECRE-rAmE
DES FINANCES ET DU COMMERrE
C,'ivo
Anx Adminily-trateurs des Finances(le la ReImblique.
Alonsicur I'Administrateur,
L'irticle 3 de In Convention da 12 Avril 1.019, satictionii6e par la loi du 2 Alm de la m6nie ann6e et proinuigu6e an a M011iteffl- )) dU 7 Mai 1919, NLo. 319, s'exprinie collinie suit en ses deUXi,'..11e, [I-OiSi6ille et, (JUatri&me pa ra. gra plies
Ce retreat, sera annonc6 aLl (( Moniteur ) et le Gouvernement y proucklera aussi promptement quo possible; it devra to compl6ter clans tin (161.ai d'une ann6e ,I computer .e la date A laquelle sera annonc6 I'6mission des billets d6finitits
cle In Banque dont it sera (ILiestion plus loin.
(( Tout portet.11- (ILI papier-monnaie incliqn6 ei-desslis aura le droit Wen exiger 1*6chaiwe centre de ].I monnaie lksalc des Etats-Unis d'Am6rique anx taUx de cinq gourdes pour Un dollar ou si cela lui plait, d'en acceptor 1'6cliange au pair avec les nouveaux billets de banquet dont it sera ques'
tion plus loin.
Le papier-monnaie (Im n t aurn pas M6 pr6senI6 A I'Miange a dans le (161.ai indiclu6 sera d6mon6tis& ilmofacto et, sans qu'it
s-)it ii. cesiairo do recoarit- ,I aucime ',ILIII'e formali[6.))
Le Department -I CLI A rclil-C plihlierati MONrrEUR du 16 Aot'it 1911.), un avis rappelant les terms de ces dispositions formelles et annon .nnt que les op mafions du Retrait, 6taient comnienc6es to t I A,,) It 1919. Un novel avis dans le nietrI2 sens portent la date (ILI 12 Novenibre 1919 a W publi& nu MONITEuR du Sqmccli 15,No 8'). Orles rormalit6s 16gales ayant 616 replies, conform6ment ft. I'article 3 ci-dessus, le 12 Aofit 1923 les billets non encore 6chang,6s seront d6nion6tis6s. Cependant voulant sauverfarder dans la plus large measure les int6r6ts de tOUS les porters, sans -exception aticune, le Wpartenient croit encore utile d'appeler toute votre, alention stir la iiftessU6 de veiller contillUellenieit -I la plus S'tricte cx6cution des instructions c.)ntenues dans la circulaire du 9 Octobre 1919. No. 63.




- 32
11 imported que, par totis Ics moyens ei-I Nrotre pouvoir,-vous fassiez conmaitre A tous les citoyeiis de votre juridictioi-I, notamment aux camptignards, A coux (Im, ne lisant pas lesJournaux, igiloretit que les billets des -mciennes missions seront d6mon6tis6s dans tin d6lai donI16,(JLI'i1S dOiVent pr6setiter ces billets A I'6change, avatit le d6lai impart, c'est-A-dire billets I et. 2 gourdes, emissions de 1892, 190:3, 1901, et 1915, billets de 5 gotircles, mission 1908 pour tie pas Ore sous le cor'.p da dernier paragraph de Yarticle 3. Votis letir ferez savor que d6s la mise en vigueur de la Conveiition (in 12 Avril 1919, le Department avait cru ])on de faire commencer les changes par les billets d6t6rior s. et de haisser ch-culer les billets en ban Mateii vue de ].q derni6re r6colte. Mais cetteraison n'existant plus, totis les billets des stis-dites missions doivent 6tre 6cliaiia6s centre notivemix billetsde ]a Banqueoucontre nionnaie l6gale des Etals-Uiiis, aux choix des porters 11 pas sans int6x6ts de vous commander tine nouvelle foisd'einployer tous vos efforts h mettre surtout les campagnards bien au courmit des pr6sentes instructions.Eil votre quality' de Pr6fet provisoire Wki-ronclissement vous vous mettrez d'Caccord avec les Maaistats Communaux de votre Circons cril)tioii,,'il*effet(lel)i-ol),,i(-,(?r(laiisl(?sl)liis lointainescan-1pagnes, tant personnellement que par les sohis des Conseillers d'Agriculture, ces notivelles instructions.
J'ai pi-i6 ines CoWguesaux autres D partemeiits iniiiist6rit-Is de -oiffln-ner les instructioi-is clu'ils avaient t-16 ja address es a tous les Cliefsd'Aduninistration relevai-it de leurs 1)6pa Neill ell t'g respectit's de johidrecliactm dai-Is la spli re de ses attributions, lellf-S CIT01-tS 'ILIX Ve)ti-CS, 1)01.11- (1110, d.IIIS le (161ai Drescritl oils les billets soient pr6scii[6s *I I'Miamp et (Iti'il Wy ait. atictin int6i-61 l6s6.
Veuillez nVaccuier reception de la pr6sente et. receive, Mr. I'Administrateur, les assurances de ma consideration distingti6e,
Le SecrHaire d'Etat(les Finances.
FLEURY FEQUIERE.
SE 1'111E-r. f R ERIE UETAT DES FINANCES
La B inque Nationale tie la 1161)LI51i(ILie d.'H-flti aymit req,1 deux premiers envois de ses billets d6fMitifs, repr6sentant G. 2 500,000 dc billets dc Q. 10. Nos. 1 it 250 000. S6rie A, a Od




aiitoris6e par del)'che No 92t du 5 Mars 1920 du Wpartement des Finances, A les mettre en. circulation confoini6ment aux Conventions des 12 Avril el 24 Octobre IM sauctionn6es par les lois des 2 Mai et 7 Novembre 1919,
Port-au-Prin.ce, le 6 Alars 1920.
A
A It R 'ET E
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA Rf PUBLIQUE
'\7LI Particle 75 de la Constitution
Vu la loi du 16 Septembre 1906 sur l*enseignement medical et sur Pexercice de la m6decine et de la pharmacies ;
Sur la proposition dps Secr6taires d'Etat de FlInstruction PubliqUe et de Hnt&rieur, et de l'avis du Conseil des Sect-6taire d'Etat,
AR11fTE
Art. lei, -- Les m6decins, pharmaciens, dentists et sagesfeninies, dil)16m6s A I'Etrangei-. ne pourront exercer leur art en Haiti qu'apr6s s'6tre fait d6livrer une 6(lUiV,'11Cnce.
L'6quivalence sera d6lkr6e par le Secr6talre d'Etat de Hnstrudion PUbli(lue sur avis fav orable de FEcole Nationale de A16decine et de Pharmacie apr&s que celle-ei Z1UNI I)I-OC&(16 "I Pexanien des titres, et si elle le j(ige n6cessc,ire, A 1'examen de Finip6trant lui-m&me ZD
Art. 2. 11 ne PCUt Otre accord6 d'6qui\,alence, ell CC (jUi ,a trait aux Mudes m6dictales, pour aLICU11 titre autre que les dipl6ines de docteur en m6decine et en Chit-Urgie, de pharmacien, de chirurgien-dentiste de saae-femme, SCUIS I-CCO111111S
1 7
In b
par In loi haitienne
Art. 3. La demanded d'6quivalence est adress6e an Sect'6taire d'Etat de l'Instruction PUblique. Elle doit Ire accompagnee de Facte de naissance de l'imp6trant ou (Fun docnment. official en tenant lieu, et du d1j)16me potir lC(JUe1 I'C(1111valence est sollicit6e,
Art. 4 Lorsque Vinip6trant est de nationalist& 6h'ang rc. il doit joindre E'l la demanded d'oquivalencc
lo -- son acte de naissance
,)-o son dipl6me




34
3o des pikes officielles indiqUfflint le mode de r6partition des mati&res de Yenseignement, la dur6e des MLides, le r6nime des examens dans Fftolc oft il a obtenU son grade:
to un cei icat incliquant Ics lieux oO il a exerc6 sa profession
Ces dOCLIments doivent avoir N6 vis6s par tin agent diplomatique ou C011SLIklire d'flaiti en residence clans le pays d'oft ils proviennent on, en Haiti, par un repi-Osentant aect-&-lit6 de ce pays Its devront aussi 6tre accompagn6s de ICLir traclue. 0 ,
ficn, aite en Haiti, par tin tt','I(ILICICIII' jUre.
Art. 5. Ne petivent Otre consid6r6s comme equivalents aux dipl6mes haYtiens que les fires donnant A f6tranger qui en est porter le droit d'exercer dans son pap%
Art 6. - La dem inde (1*6quivalence et les doctiments qui Faccompagnent sont exp6di6s. par les soins du Secr6taire d'Etat de I'Instruction Pub!ique, 'III Dit' CtCLII- de I'Ucole Nationale de 116decine et de Pharmacie, l)OLIr 6tre SOLIMis aa Conseil des Professeurs de FEcole.
Si apr&s avoir exmiii-I6 les fires Pr6sent6s, le Conseil d6cide (11.111 y a lieu do prockler i 1'exameti ni me de Yirnp6trant, cet ex(amen, (11,1i se fera dans ]a langu_- officielle du pays, roulera sur les matiUcs SUivantes
lo- MF,'DECINE ET CHIRURGIE
CliniqLIC interne, Clinique externe, Clinique obst6tricale
Pathologie g6n6rale Pathologic et livai&ne, tropicales- N16dechie op6ratoire. I b
2o PHARMACIES.
Chimie organique- Pharmacic Chimique Pharmacie ga16niqLie- Toxicolo(fie.
3o ODONTOLOGIE.
Physiologie de la b-mch-, Pathologie et Di6rapenticlue de ha bOil clic. "Proth6se dentaii-e.
io SAGETEMME
Anatoniic du b-issin. Th6orie et pratique des accotichements
Ar[. T'C SOCI-61"Iil-e (I'Et,'It dO ITISh-11diOn. PLIbli(Itie, sur
I'avis favorable du Conscil clei p!(jessejIj.s, pl-011011ce ykjuivalence, laquelle est d6livr6e (-'I l'imp6trant, -t ses frt-tis, sous la 01-111C (PLIII 11OUN-etItl dil)16111e.




Art. 7.- Le noliveaU dipl6me est enrogistr& au si ge du JLIry N.ddical central et la licence d I exercer d6livr6e par le Secr6taire d'Etat, de Pint6rieur, Sur l'avis conform dL1 JUry 1116dical Central.
Fait au Palais National 1 Port-au-Prince, le ler Mars 1920, an 1176me de l'Ind6pendance.
DARTIGUENAVE
N., le Pr6sidant :
Le &cr&aiie d'Etal (it., Hnsti-liction Publique,
DAN'I'f.,s BELLEGARDE.
Le SmYtab-e d'Elaf de 1'hzt&i(,1u-.
B. DARTIGUENAVE
low
Port-au-Prince, le 4. Ifais 1920.
LE SECRE'rikIRE IYETAT
DF 1, AGRICULTURE
Aux PiYfets pi-ovisoiies des Ari-ondissements de la R publiqile.
11onsieur le Pr6fet,
La situation des marches 61ranaers est A I'lieure actuelle, exceptionnellement favorable A 1'6coulemient du coton La r6partition de la production cotonni rc du monde ne comble pas les besoins de Phidustrie. Le centre le plus important d'approv sionnernent ne peut fournir cette denr6e en ([LlantiI6 suffisante A sa client lo europ6enne. D'apr&s les renseignements 6man6s de Washinloton in me, la r6colte du coton aux Etats-Unis a 6.6, pen(Lint la dorm re ann6e fiscal, d'im rendement inr6rieur a cell1i des r6coltes pr6c6dentes.
Ces conditions sont, sans doute, SLIsceptibles tic raciliter le placement du procluit local ; elles ii'iiifluencoroit pas, c3peildant le choix des ac-(Iii6re-urs. L'esp -c la mieux pr6par6e continued i 61ro la prM'Or6eet-h ]),-,'m6ficier du plus haut cours.
La 1011"Llelll' cles fibies de la, osurte,) liahienne lui vaut. (1 6Ire partiCLIH&l-ement SUr les places ext6rieures. Nos
producteurs ont donc int6r6t, sinon a am6liorer, du moins A
V




36
mainlenir, intact la qnalit6 dont elle fient. toute sa valour
marchande.
11 a W malliemcusement reconnu qu'ils ii), prennent. pas
toujours gni-de. De r6centes communications ont r6N,616 au Wpartement. qu- notre coton pr6sentement livi-6 au marclJ& inf6rieur West pas une denr6e de choix et se distingue, au grand regret de 1'acqu6reur, par des fibres cass es et trop courts. Le fait strait del A la d6fectuosit6 d'6greneuses, oil an mauvais Mat de, machines A d0cortiquer que, dans Lin esprit de lucre, des sp6culatcurs I)CII SCl-Ul-U1CUX P1-6tellt 'IUX petits cultivateurs, d6nu6s des resources pe'cumaires qui lepi, permettraient d'avoir un outilhoe rural complete, S'il 61ait exact, il constituerait un abus que la vigilance du pouvoirne r6primerait janinis Imp.
Aussi voudrez-vons bicn ouvi-ir une enqueMe pour me, renseianer h cet 6 gard en utilisant le concourse, des Ma(fistrats Communanx relevant de votre jurisdiction et ea 3, employant Iaet, measure el discernement.
Vous saisirez, J'en suis persuade, foute la port e des pi-6sentes illStRiCtiOJIS (11.1i devront t6moign, r A vos yeux du souci (111 Gouvernement de gfarantir le plein n d6veloppement de Pullu des cultures nationals les. plus importailtes, au point de vue 6conomique.
Recevez, NIonsicur le Pr6fel, l'assurance de ma haute con sid6nation,
Louis ROY
-del
SECRE'rAIRERIE UETAT DES FiNANCES
Le DOpartement. rappelled au public en g n6ral, au Comnierce en particulier, que depuis, le 11 Aofit 1919, les op6rarations du retrait des billets du Gouvernement, ( billets de ct. 2 Gourdes, admissions de 190:3-190-1 et 19155; billets de 5 (1011i'des, mission de 1908) out W in,')U(Mr6es et se poursuivent
Z
Eli VCHU de Farticle 3 de ha Convention du )2 Avril 1919, le letrait ht gral de ces billets doit Atre accompli (Inns un (161ai d'un t1111 et. le (( paper monnaic qui Waura pas m6 pr6sent& A Fkhange (,,"I's un (161--ii indiqu6 sera d6inoll6tis6 il)SO facto et S -111S S'
(I U Oit nftessaire de recouvir A aucune autre formality ))
Dans le but de, d6barrasser le march& des billets les plus d6t6rior6s, le D6partQment des Finances a donn& poi.jr intruc-




3i
tion expressed A la Commission du Retrait. de retraiter et d6t1-LIire d'abord et' pr6f6rentiellement. ces billets bs plas rior s. Le public en est avert A tOLItCS fill-, UtileS.
Port-au Prince, le 12 Novembre 1919.
FWW
ANTIS
En conforniit6 des instructions donn6es par le D6partement A In Banque et A In Commission de Contr6le (ILI Iletl-Zlit, les operations dti retreat, des billets des anciennes missions avaient port6 tout. d'abord, et pr6f6reatiellement sur les billets les plus dWrior6sMais les raisons, qui avaient motive cette prioriI6 ayant cess& d'exister le public et. le commerce sont avis6s qUe le retreat doit. porter d6sormais sur tous les billets A retraiter, sans ancilize exception ni distinction
1, est. rappele ,I tous les inte'resses, ([Lie les operations du retreat doivent prendre fin le 12 Aoill de cette amz e, conformoment i Particle 3 de la Convention du 12 Avril 1919. En consequence, ils doivent se d6p6clier de demander A la Banclue 1'6cliange des dits billets, pour 6viter ]a fOI-CIUSiOI1 (1011t. ils seraient frapp6s d partir de la date pr6cit6e.
D6sormais, les d6tenteurs de ces billets peUN'CI1t container jus(la'au 12 Aofit 1920, A les donner en paienient. Mais la Banque Nationale de la 116publiclue (FI-Lafti, charge d'effecjuer le retreat, a W formellement hivit6e par le Wpartei-nent des Finances et ne plus elfectiler (Msornzriis wi -an paiement aa moyen de ces dits billets, et eela, pour 11'elIC0111,111 q1ICUIle responsibility& an stijet du retreat.
Port-au-Prince. le 26 F6,rier 19Z O.




38
LOJ
reglementmit le service des eanx pour 1'(irrosage des pro-,
priet s et fix(int hi laxe (i payer.
MICHEL ORESTE
P. -SIDENT DL LA 111"'PUBUQUE
ConsWrant que les ti'avanx faits pour endiguer et rectleilfir les eaux qui servant i) l'irrigati Z-) Oil des pl'Opri6t6S I-Urales
de certaines F giOIIS (ILI P,1 'S 6t,'Allt Irop couteux dans la plu part des cas, pourraient Ore ex6cut6s aux frais des in[ftes s6s, sont pay6s au moyen Wimp6ts pi-61ev6s stir ensemble de ja Nation
Qu'il n'est que JUSIC Une fois que les travaux ont W ainsi ex6cut6s POLII' I'Mat de mettre au compete des regions directement b6n6ficiaires des dits travaux, les fi-ftis d'administration et autres (lU'iIS n6cessitent et de letir demander de concourir au bon fonctionnement de certain services publics d'int6r6t in-in-i6diatement agricole.
A PROPOSf.
Et le Corps Ugislatif a rendu fa loi suivante
Art. ler. Les propri6l6s rumles d'une 6tendtie sup6rieni-e a deux carreaux (lLIi se servant des eaux endigu6es et recueillies I'aide des travaux publics de I'Etat sont sotimises au, pavement (FLUIC-A tax 3 all:WeII2 (1'11:10 (YOUrde par carreau.
Art. 2.- Les propri6l6s (lLIi emploient Feau comme force inotrice paieront Line taxe sit ppl6menta i re i raison de trente gourdes par moulin, ii-i'tchines Oil autres instruments nius A I'aide de I'enu.
A I, t. 3. La 'taxe SLIppl6nientaire sera r6duite de moiti6 au profit des indLIStriels (ILIi jUitifieront que leurs products ont 6t6 employs ,.I un autre usage (ILI 'I ],-I fabrication de I'alcool. Art. 4.- Le service des eaux sera refuse aux propi-i6taires d'Usines qui Wauront pas am6naO des conduits pour restituer Feau sans perte aux canaux publics OU prices qui leur seront indiqu6s,
Art. 5. Tous les fonds ruraux de la R6publique, out proportiellement ii ]cut' 6tendtie iin dioit 6gal A se server des distributions d'eau fates ou A faire par le Gouvernement. Ils




ont, A cet effet, la charge de 1'6tablissement et 1'eritietien des canaux n6cess.aires "I ICLII- irrigation atissi bien que celle de subir les travaux dcstin6s A C011CILlire Yeau A la voie publi(ple ou sur Jes lerres enchiv&es.
Art. 6. ... Malqu& de 10 olo potir frais de perceptimi alloas aux pr6pos6s d'administratimi, le I)I-OdUit (ICS SIIS(,Ii[CS t,-lXeS servira de voies et moyens (mix (16penses Tadmillistration, d'entretien et de perfectiomicinetit dLI service hydratilique agricole.
Art. 7.- Pour 6tablir la c6le do cheque propri6t6j'Adniiiiistration pourra, tonjouirs r6chamer ]a presentation des titi-es, proc&s-verbaux d'arpentage etc.
Charge d'Mablir le cadistre des propri6t6s arrosMs, OU sLISceptibles de 1'61re par les divers cours d'e,-lU eiidigLios, Yadministration poui-i-a -ILI SLII-J)ILIS fail'C prockler "I tout I'lleSilrage indispensable, les pai-ties apj-el6es
Art. 8. A 1'effet de Yarticle 6 ci-dessus, le D&parteineii t de I'Agriculture 6met ebaque ami&e'et au 15 Septembre au I)ILIS tard, des bulletins iiidiquant les propri6t6s sounii-ses aux ta xes pr6vu s, leurs maintenance et les machh-les qui s'y trouvent Remis au D6partetimit des Fiitinces, les bullethis serviront A 1*6tablissement des c6tes A r6partir eiitre les fonctionnaires charts d'eii assurer le recotivreincrit.
Art. 9 --- 'routes les propri6tes stijettei-It aux taxes ci-dessus sont tellUes d'itidiquer le num6ro de leur quittmice daiis les exploits, m6moire et autres actes judiciaires, deviant les atitorit6s administrative et judiciaires, Sails quoi toute actioll ell justice leur sera deni6e, A 1110illS (Ille dfl[IS IC COLII'S (IC Finstance elles iie prodUiSellt la quittauce dLI fOlICti0l)(Iflire Chal,(T6 de la perception pour les trois deriii6res amiOes. b
Art. 10.- Un r4ilemetit administration j)Ub1i(jLle indiquera les d6lais de, Yapplica!ion de la pr6seiite loi
Art. 11. La pr6seiite loi abrorse tOLIteS 10iS (ILli ILli SOnt countries. Elle sera ex6cut6e A la diligence des Seci-6taires d'i ,tat de I'Agriculture et des Finances, cliactm eii ce qtil le concern,
Donn6 A la Alaison Nationale, 'a Port-au Pi-ince, le 25 AoCit 1913, an 110 iiie de 11tid6pendance.
Le pHsident (111 Senal.
SUDRE DAUTIGUENAVE
Les secre'laires,
TH. SALNANE, CUVIER RouZIEr




- 40
Donn6 au Ilcalais de ]a Chanibre des Repr6sentants A Portati-Prince, le 26 Aofit 1913, an 110 nie de Flnd6pendailce.
Le pr(,,.sid(nt dc la Chambre,
ST-AMAND BLOT
Les seer('laires,
1'. JUSTIN LAUTURE, F. DUVIELLA.
AI' N011 DE LA fill IT BU OU 11,
Le Pn'sident (I'llalil ordomw quo la Loi ei-dessiis du Corps L('-islatil' so I I ev nlo (III Seem do h IU 1)11611(111v IIIII)I-11116e, publl o et ex6cti(6e.
Dom,( ,,,I Polals national, ,'I Port-iu-Priucv., le 2 ) Ao('it 11,113, au I 10 me de I hld pvlldalwo
1111CHEL ORESTE
Par le Pr(, ,,;ideld :
Lc Stcr('1(tive (Mlat au D partemenl (le l'Agriculture,
.MOREL
Le Seel-Haire WEtat an lVpartement (les Finances,
A. 13 ONTAMY
It E GL 11] M ENT S
indiquant les detailss (le I'applicatiori de la loi mr le se.-vice (les
eaux pour Farrosoye (1es propriH s etc...
Vu Farticle 10 de la loi (ILI 29 Aofit 191.3 sur la taxe d'irririgation,
ARIkf-,TE CE QUI SUIT
Art. ler.- Tout propri6taire sonmis A la taxe l)I'6VUe A Farticle ler. de ]a loi sus-vis6e devra faire le 31 Juillet au plus tard la d6claration (ILI nombre de k-arreaux de terre sur lesquelles il utilise ou desire utiliser I'eau I)OLU un service d'ar110s"We Oil de force motrice.
Art. 2. Cette declaration sera faite au Directeur du service %Airrigation qui la fera parvenir au pr6pos6 administration.




41
Cc dernier apres avoir conlro'16 sur les lieux, 1'exp6diera au Department de I'Agriculture
Art. 3 L'Administrateur des Finances, sur le vu de cette declaration fera dresser les mandates centre les redevables. Ces mandates seront. rernis du 10 au 2,)N Septembre et devront 6tre acqUitt6s du let- aLl 10 Octobre au plus tard, en se, conformant aux prescription des articles 67, 68 et suivants stir le service de la tr6sorerle, 15, 16 et suivants, de la loi portent fixation du budget des receltes.
Art. 4 -- A W*aut do pavement dans le d6lai ci-dessus indiqu6, le redev-able sera priv6 du service d'eau.
Art 5.- '1'01.116 personnel qui sans avoir acquitted' la taxe cidessus strait SL11-1)11SO faisant usage de Yeau sera pOLUSUivie et, punie miform6ment ,'I ]a loi, sans 111.11 preJudice des dominages ii.t(i6ls que les redevables pourront r6clanier centre elle, Art 6. Les fonds verses 'a ]a Banque Nationale de la R& publique d'Halti en vertti do la loi sus-nonim6e resteront, aux orders (]it D6partement, de ]'Agriculture pout, tre employs A la reparation et ,I Fentretien des canaux d1irrig"Ition et A tous autres travaux urgent.
Art. 7. Conforin6ment au code rural, nul tie petit refused de laisser passer librement stir ses terres 1'eaLt n6cessaire 'a Parrosaae d'une propri6t& on aval ni d'empe'clier l'usager de proc6der au courage de ses canaux. partout ofi ils trouvent.
9 C3
Art. 8 L usage avant de p6n6trer sur la terre d'autrui dovra donner avis au propri6taire ou au g6rant de I'liabitation: il est personnellement responsfable de tOUS d6gnts que les hornmes de son atelier pourraient occasionner stir ]a (lite habit'alion.
Art.-- 9. Tout usage A travers les terres duquel passe Lin c,'Inal d'irrigation. est, oblige de tenir ce canal en parfait Mat et est responsible vis-A-vis Oe son vision d'aval de toute interruption qUi r6sulterait. d'une n6gligence de sa part sur ce pcint
A t. 10. -Tout individual qui sera surprise causant des d6gats a un cannI d'irrigation OU Lin outrage d',,irt en. d6pendant, tout propri&taire sur ]a terre duquel il sera constant des d&gradations au dit canal ou Lin outrage d'art, sera poursuivi et puni conform6ment a la loi.
" rt. 11. Chaque usage a droit A Line quantity Wean proportionnelle A I'Mendue de ses terres aux. heures d'arrosage. L'eau einploy6o pour la force motrice devra Otre remise int6gralement dans le grand courier.
Art. 12. Les autorit6s militaries sont venues de pr6ter inain forte d toute requisition du Directeur et agents de service dlirrigation ; ils seront, rendus versonnellement responsible




422
des d6sordres, iiifi-actions qui pourraient kre conimis par suite de leur negligence.
Art- 13.- Disposition transifoire
Les d6lais pr6vus aux articles 1 et 3 sont. prorocse's jusqui au 30 Nevembre.
MOREL
ARRETE
.4
DA RTIGUENA VE
PR SILENT DE JA flf, TUBLIQUE'
Vu I'article 75 de ]a Constitution,
les artiJei 2) A 37, 49 et 45 (ILI COle (L 'om:n2r-.,e
V I Farticle 5 (le ]a loi du 27 F&vrier 13S) -et l'article 41, de
la loi du 21 Aofit 19)8;
N't I 1'a I- r 6 c n da t c d u 11 F& v ri e r 1916, 1) u 1) li 6 ((.N1oiiitem,)) du 15 F vrier 1919, 'No. 11, autorisant, la Soci6t6 Commerciale d'H dtj form6c, h Port-au-Prince, par acte pub' ic en date du 6 E'vrier 1919 pass,- au rapport. de Me L)UiS H3my HDuartli, en date dL; 6 Fbrier 1919.
AIMf-TE
Art ter. Sj:it al prouv6s les animdenichts' aux Statuts de la S,)ci&t6 Conum--n-ciale &I-I fili avants)n princilial, 61ablissenient. -I Port-au-Prince, propo.36s et vot s en assemble g6n-'ralc et. eii a,3s.-.n,)16e extraordin-aire des actio:1naires tentles a Port-au Prii-Ice les 31 ) Juillet. et 2, Aofit. mil. ii2tif cent dix I, lar, i%s A A[-, 11 )-,r ii-th po--ir trc a-m 2x&s a' 1'act. d.3 la (lite sociW.
Art. 2. Le S.ci-61Ldrc d'Etdt des Fin-m--cs et dLI Cq'11M3IC,2 CSt C) NX6 UtiDll ItI pr6sc;-it arr6t& (1-ii s-ra
Publfl*6 el exftutL I
Donn6 au Palais National, A Port -aLI-P rince, 10 12 M irs, 192), an 117tme do I'Ind6penclance. DARTIGUEN W E.
Far le Pr6sident.:
he Secretaire d'E'tat des Tinai,,-Ics et du Coamurce,
FLEuRy F QUI'RE




43
SECRE TAIREME D'ETAT DE L'INTtRIEUR.
AVIS
Le-D6partement de Vlnt6rieur a I'avantage d'hiviter les int6ress6s A se conformer A I'Arr616 ci-desSOLIS
ARREU
LE SECRf,,,,rmRE UETAT
AU DEPARTENIENT DE 1, INTERIEUR
Consid6rant ([Lie pour faciliter les rapports entre les Pays, la niestire a 6t6 prise, dans Line conference international, d'adopter, au HeLi de I'lieUre locale, 1),is6e stir le passage du solely au M6ri dien, t'heure du Nseau aUquel on apartment;
-Consid6rant que. vu la haute utifit6 publique d'une pareille measure, ]a 116publique d'flaiti ne peLit(ILi'y adh6rer; Consid6rant(lue la 1161)Ubli(I Lie (Fflal ti ap parties tau ci 11 q 11 i III e fiseaurespectivement A celui du soixante quinzietne m6ridien, A partir d'e Greenwich;
Consid6rant que la difference C1111-C 110trC heUre, locale et celle du soixante quinzi6nie m6ridien est assez petite pour qti'oii puisse adopter le changement sans embarrass: notre hellre locale 61ant A retarder SCUlement de dix ininutes trenteneuf secordes.
A11111*,TE
Article premier.- A I)artir (ILI me;-credi vincl-quatre Janvier conrantl'hetire de la, 116piibique d'Halti sera celle du soiNantequinzi&ine, m6ridien.
Le. prernier coup de I'Angelus de midi donn6- ce.jour, A la Basilque Notre-Dame signatera I'entr6e en application de la. nouvelle heure.
Art. 2.- Le present A rre'te' sera ex6cut6 A la'diligence des Magistrates Communaux de la Npublique.
Donn6 A la Seci-6tairerie d'Etat de Hnt6rieur les joti.r, mois et an que dessus.
STI NIO VINCENT.




44
ARRETE
[)A RTIG U ENA VE
Plif-SIDENT DE IA R 'PUBLIQUE
Vu Farticle '5 do la constitutionn ;
Vu I'tirticle I! du Concordat ct. la loi dL1 11 Septombre 1863
4
ur Forgan.sation des Fabriques Vu In requ&te do Sa Grandeur Monseigneur I'Arcliev6pe de Poit-mi-Prince
Stir ]a 1)'.-OI)OSitiOll (ILI SecrMaire (FEtat. desCultes el do Favis du Council des Seer6taire d'Etat,
A1114J E
Ai ticle ler.- Le (Itiartier do Turgeau et ses environs, dcans la con-mitme de Port-au-Prince, sont. 6rig6s en Paroisse avec con.nie Eglise Paioissiale, ]a ""hapelle du Saci-6-Cceur.
Article 2.--- Les limits de In nouvelle paroisse sont rx6es aiisi qu'iI miit :
An Nord, In limited suit. la grande route de Port-au-Prince A Ntion-Ville au pied du Gros-Morne jLIS(I1I'A la rue Cari-r-eleati, au Bois-Vcmaja notivelle paroisse compared cc qui So tI.OLive au Stid de ].I (lite route do Mion-Ville.
PO1Ir l'i!Ct COIIII)I-iS C11tre ].'.I I-Lie Carmeleau A YEst, 1', venlie Lainartini&rc, an Stid, le Chemin des Dalles A Mst et le Choinin do NtIon-Ville an Nord; le e616 nord soul continue A apparteiAr ,I la Cath6drale; le reste fait parties de ]a notivelle Paroi sc.
La IiIIIIIC SLIR le chemin des Dallesles deux c6t6s do cc cliemin depuis la route do I)Oion-Ville 41S(ILIau PetitTOLIr deviant fidie pai-tie do In nouvelle Paroisso
DII PCtJt-FOLIr, la liMitC Vat vers Fouest jtis(pi'au Cliamp-deAfars par Fikvenue Magnyles deux c6t&s de cette Avenue dovant zippartcnir A ]a paroisse du Sacr6-CceLII-.
Arriv6e au Cliawp-de-Nlars. ]a limited se dirige vers le SLId. par le c6t& Est du Cliamp-de-Mars et la RUe Capois de telle sorte que les masons qui so trouvent. -I FEst. dL1 Champs-deAfars et la Rue Capois appartiennent A la Ilaroisse du Saci-6Cmur.
Parvenue C1 I'cx1r6mit6 actLiefle do la. Rue Capois, la limited incline Lin peu A I'Est pour rejoindre I'AVeIlLie Christophe pr s de la mason D. Sam; puis elle suh I'Avenue Christophejus-




- 45
qu'au Carrefour Feuilles: de IA elle suit le chemin qui monte aLI haut Morne I'H61)ital, la direction du Smi pcur continuer dans la mome direction JLIS(lil'A la llivi&rc Froide, travers le, versant du Sud du Morne. Totites les habitations qui se trouvent A gatiche de la ligne ainsi trac6e font partic de ]a paroisse du Saci-6-Cceur. Enfin la limited suit ]a flivi re Froide vers 1'1!.st jusqui'A la rencontre de ]a paroisse de Ntion-Ville.
11 est entendu ([LIC les masons qui ont une facade sur les dCLIX paroisses de la Cath6drale et dLI SaCI'd-COOLIr I-CS[Cilt a hl Cath6drale.
Article 3. Le present Ari-M6 sern publi6 et ex6cut6 ,I la dilitlence du Secr6taire d'Etat au D6partement des Culles.
Donn6 au Palais National,,A Port-au-11i incele 26 Mars 1920, an 1176ine de Yind6pendance.
DARTIGUENTA VE,
Pai- le Pr6sidetit :
Le SeciYtab-e d'Etat des Cultes.
DANTfs BEUE'GARDE.
A RE 11114'
T T
D A 1111 G k-EN A VE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 75 de la Constitution ;
N'Li I'article I I de la. loi postal du 6 Aofit 1919, et les [arifs .Tos. I et 2 annex6s A la. dite loi;
Consid6rant (ILI'll N, a lieu (Fordonner 11110 11OLIVelle mission de, tinibres poste;
Sur le, rapport (ILI Sour6tairc d'E, tat dEs Financeset de 1'avis (III Conseil des Secr6taires d'Etat,
ARBLTE:
Art. ler. --Est ,v.itoris6e une HOLIVelle mission de sept millions de limbivs poste (7-000.000),montant eiisembleit la somnie de huit cent soixante cinq milb, gourdes (865.000).
Art. 2. -- Ces timbres graves par J'Am6ricain Bank Nob ,




- 46
Company, de 'New-York, scront aux types et quotil6s suivant,) savor :
Type AGRICULTURE
TINI 13 R E S verts de G. 0.05 3.000.000 G. 150.000
apricots ( (( 0,03 500.000 15.000
Ty 1) e C0,11.1MERCE
T nlfflir-s rouges cle G. 0.10 500 000 G. 50 ('00
violets (t 0.15 1.000.000 150000
bleus 0.95 2.000.000 500.000
Ai't.3.--Lest-ecettespi-ovetiaiitdel,,ivc!ite(lecestiiiil)i-essei-ont ClaSS6CS aLl Buchget des voics el moves de I'Exercice en cours sous la 1-librique Icccttcs Extraordlizaircs, et ati Budget de I'Exercice A venit, SOLIS hl I-LJ)I'i(jUe Rcectics divcrscs.
Art 4 Le present ari-W sera ex6cut6 A In diligence du Secr6taire d'Elat des Finances. b
Donn6 au Palais Nationalft Port-au-Princele 6 Avril 1920, an 117&tii\-,. de Hn(kpendance DARTIGUENAVE.
Par le Pr silent:
Lc ScerNairc dEtal (Ics Pinanccs,
FIEURY F Q U I f ,'RE .
SECRI"TAIIIERIE WETAT DE L'I.TsrRUC'F[ONT PUBLIQUE.
Le Seci-Maire d'Etat (IC l'lIlStI'LICtiOll Publique,
collsid6ralit la n6cessit6 de cr6er tin bulletin special destiny&
-A "llider les "laitres de 1'enscilynement dans le cli--ix des 1116thodes et A r6pandre dans tOutes les communes d'Haiti les 111611CLII-S 1)1'il)Cil)eS d'6dLICcRtiOI)
DECIDE CL QUI SUIT
Arli' le ler -s, el-6& -III D6parlement de Nnstruction Publique, sous tilre de ReVUe I'Magogique, tin bulletin pep
riodique, destii-I6 aux maitres de Yensei(inement.
CC, bLillCtill comprendra : les circulaires et instructions du




- 47
Departement; Ianalyse des rapports des insj)ecteurs; le d6veloppenient, des diverse pni-ties des programmes; des mod6les de lemons et de devoirs; des notions de p6dtigogie th6oriqUe et pnntique, de 16gishation, d'administration et (I*Iiygi&iie scolaires;la chroniqUe des principeaLIX faits concernant FinstructiOll PLIblique en Haiti et a I'6t,.-anger;des vari6t6sscientiriques et litt6raires.
Art. 2. Les d6lails de publictition et administration du Bulletin seront'r6gl6s 1),,ir *Ia Direction g6n6rnle de l'Instruction Publique.
Art. 3. Le Bulletin Officiel de I'Instruction Publique, CN-66 par decision minist rielle du 26 Nlai 189 1, ne comportera plus qtfune parties officielle ofi se-ront 1)ul)li&s les documents int6ressant 1'enseignement publicetpriv&: Jois, arr6t6s, r&glements, avis, nominations, proc s-verbnux d'eminiens, statistique, etc.
Le Chef (ILI Service d'Administration (ILI D61),artement, de I'1I1StI-1ICtiOI1 PLIblique est cliarg6 de I'Administration du Bulletin Officiel .
U
I ait A la Seci-61airerie 'dEtat dC I'll'IStRICH011 Publique, le ler. Avril 1920.
DANTJ S BE.LLEGARDE.
ARRE'l E
DARTIGUENANT
PRESIDENT DE LA RI PUBLIQUE
VL1 Particle 4 du Concordat sign6 entr- le Saint-Si6ge et la R6ptll)li([Lje d'Haiti, b
Consid6rant que Mv&h6 des Cayes est dCVeI)LI vacant par la admission de Nlonsei -flIeL]I' IGNACP, LE Ruz cclief de cc dioc6se, et qtfil ya urgence ,'I I)OIIC\'Oil, A 1"I N"Ic'mce du siege;
AllflftE CE QUI SUIT
Article ler.- Monseigneur JOULES VICTOR MARIF PICHON est nomm6 Archev&.quc-EvOque des Cayes en replacement de Monseigneiir IGNAct--- LP, lkuz,(,, d6missionnnire.
Article 2. Le, present Arr6t6 sera 1)!il)li6 et ex6cut& A- la diligence des S -cr6tairos d'Etat des Cul(es et des Relations EX16fieures,




- 48
Doun6 au Palais National,A Port-ati-Princele 22 Avril 1920, ,in 1176me de YInd6l)endance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le Seci-Haii-e d'Elat des Cultes,
DANTfs BELLEGARDE
Le SecHlaiie d'Elal des Relations ExMilem-es,
J. BARAU.
ARRETE
1),kRTIGUENAVE
I-Ifif'SIDEN'r DE LA R PUBLIQUE
Vu Article 75 do la Constitution;
Vu les articles 29 A 37, 10 et 45 du Code de Commerce;
Vu Farticle 5 de la 10i (ILL 27 F vrier 1883 et I'article 44 do la loi du 21 AoCit 1908;
SLlr le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce,
Et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Alfflf,'I-E.
Art. ler.- Est autoris6e la SociW anonyme form6c Portau-Prince sous la denomination de ITAITI IMPOIZIT & EXPonT CO. par acte public en (late du 20 Avril 1920.
Art. 2.- Est al)I)rouv6 1',i(;te constitutif de ]a dite SociW pass6 au rapport de Me. JI--AN-JOSEPH MARIE LOUIS VllMENAY, et son Coll6gue, notaire it Port-au-Prince, le 20 F6vrier 1920
Art 3.-TOLlte notification soit it Facto do constitution, soit aux StAtLltS, devra, itvant de recevoir al)j)lication oil de, produire effet en 11.111i, 6ti-P SOLlMiSC it I'apI)robation (ILL GOLlvernement et 1),,ibli6e confirm ,ment it Farticle 45 dU Code de, Commerce au 1110illS Lill 1110k a Favance.
Art 4.- La S,,)ci6t6 sera d6finitivement COIlStilLI60, ell %'IIC de l'eX6CLltiOlI de la pr6sente mlt0l'katiOll, par la subscription d'au moins Ti-ente cinq mille dollai-s ( s. 01- 35 000 ) d'a-.0ons au pair .-




- 49
Art. 5 -- La pr6sente atitorisation pourra C'tre r6\,oqu6e en cas de Violation des 10is oil 11011 ex6cutioll (III (lit acte cons!itutif et des statu's approuv6s, sans pr& i-idice do dommaaesint6r6ts enters Ics tiers.
Art. 6.- Le Seci-6taire d*Etat des Finances est charg6 do 1'ex6ctition du present Arr t& qui sera imprim& et ex6CLI16.
Donn6 au Pahis National A Port-au-Prince, le 1-1 Avrit 19201 an 117c. de Flnd6pendance.
T
i),xRrIGUENAVE.
Ilu le Pi-6sident :
Le Secr0aire d'Elat (les Fiiiances,
FLEuRy Ff,,QUII RE.
ANY1 S
Relatif 6 1'examen (lit cerlifical (hiptillide pMagogique.
LE SECR ,-rAIRE D'E-rAT DE CINSTRUCTION Pi",13LIQUE?
VLI 1',kri-616 du 1.9 S-ytom)rc Dl, r0IatI1*a,.i certiicat d'apti(tide p6dagogique,
AVISE CE QUI SI-Tr
1. Les examens pour Ics cortilicats d'aptitude pedago"ique du ler. et du 2e d-e(fl-6s auront I;ClI dalls I't (101-11i6re (IUIIIZ,'Illlc do Juillet. '0
2e. Les commissions d'exam,-n, pr6sid&os chactine par un hispectel."ll' g6116r,-11 de I'llIStRiCtiOll PLII)li([Lie, si6geront dans Ics villas suivantes : Port-au-Prince, Cap-11altion, Gunaives, J6r6mie, Caves et Jacmel.
3. Les candidates au cortificat d'aplitude pRiagogique (III ler et (lit 2o decfr, 's devront so faire insci-irc, au h-m-cau de I'Inspection scolaire de la ville ou si .gc la conimissionau plus tard le ter JUillet prochain. 11s (16poscront
a unc demand d'inscription 6c;itc ot sign6c par clix
b im extract do ICLII- flC[C (10 iviiss.ince ;
c le [lire LIlIi%'OI'Sittil-C 1CUl- (101-111-111t (11-0it (10 SO
.I Foxamen ( certificate d'6tudos primaries du 2c de"i
ou brevet 616mentaire pour Ic certificate d'aptitUdO P6-




50
da.gogique du ler. degi,6,hrevet sup6rieur oil eertificat (F tildcs secondaii-cs 1)(,ur le certificate d'aptitude p6dagoglque du 2c degi-6.
d tin ccrtificta de I'Inspecteur d'arrondissement constat,'Illt ll,OIIICIt de l'inscription ils ont eu deux .111116cs d cxclclcc 11111 ]I.Ohis dans une 6cole publique
ou libre.
I Lexamen dLI CCI'IifiC,'It d',11)tittide I)kh"O"i(ItIC ( let- et de degi-6s ) compi-cnd
Une epreuve IMILIC11C CS1 Milllill,110il-C
Uile 6pi-cme pi-atique Et Lille 6preuvc orale.
LYpreuve (ciiio comyislc
lo pour le certificat (hiptitude p6dagogique du lei, degi-6,en 11110 Composition flancaise sur Lin stijet 16nicntairc d Muccitioll Ou d"Idim Ilis[ rat ion scolaii-etii,6 du programme des cours norlllatixill.stltu s pal, h 10i du 3O.Juillet 19119 (durce 3 heures
2c pour le cei-tificat (III 2e dq)r6 en Line dissertation stir tine question Wenscignement, de psychological ou de morale du programme cle 3e arln6e
des 6coles norniales priniaires ( dm-6c 4 licures.
L'('preuve pi-clique cmisiste :
10 11101.11' 10 MlifiC-lt d','Ij)1itLIdC j)edc-1(fOgi(jIIC (111 ler degi-6, en Line lecon faite pnr le cz ,iidi(ht (],,ills Line ecole prinlaile ( classes ciffantinc, cours 616i-.cntaivc ou cours moyen ( dur6e 20 minutes ).
2o pour le ceillficat d'aptitude p&j,-lgo(jquc du 2e degi-6 en line cla! e f.-ilte p-ar candidate dans le cours moyen, dans le Cours stil,61-icur oil dans le cours coni pl6wen [aire d'une 6cole primaire ( dm6c 30 minn[cs ).
I"I"prelive orale consisic
10 ))Otll' IC MlifiC,"It Wit) J)H(LIde j1,6d'1gOgi(JIIC du ler debgt-6 dalls dcs intcl-rogations Sur des sti Zl jils rchnitHs A ha tentle d'une
ftde Prlill. lrc ("I(Illcilkiiie, 'I I'admillistr'-dion et a FhvgI*j1e scolaiie, ct sur (Ics qti( t crs Ole jed,,_i(-c(je pititique cciif'cj-m6ment au programn-ic dcS Colli's llorillaux;
9o pour le certificate d',IJ)1i(LIdC pkhngogique du 2e degi-6, dans des interrogations SLII- des su n b jets i-elatil's A la 16gislation scolaire, "l, la psycholo-ic infantile, aux m6thodes g6n6rales




d'enseigiieiiientcoiifoi-iii6iiieiit aux pro"gramines de la 3e ann6c des 6coles normales primaries.
5. Les candidates qui se troment dans Ics cas pi'6vtis aux arficles 32, 33, et 31 de la 10i dLi 28 Juillet 1919 directcurs et professors acluellement en l'onction ct potirvus de titres tiniversitaires, 110 SO11t SOU111iS (jt1',1L;% 61)1-Ctl\'CS I)l',Itiques de 1'exanien du certificate d'aptitude p6dagogiq tic, consistani dans line lecon faite i I'6cole primalre et clans des 1 nterrogati oils SUr l','1 I1-lli11iSt1-',AtiO1l scolaire.
6. 11 est 11LIX inl6ress6s (111C I'0btClltiO11 (10 F1111 Oil
Yatitre cerlificat coiil'&ie -'i ceux qui en sont porters le priviI&ge (F tre nomin6s conin-te instittitem's tiltihaires de 5e classe, atix appointments de G 100. aux premiers employs vacant ou ci-6es dans 1'enseignement primaire.
Fnit A la Secr6taircrie (I'Dat de FlIlStrUCtiOll l"Llbliquele 21 Avril 1920.
DAN-1-f..s BELLEGWIDE.
A R I I E T E
DARTIGUENAVE
MYsWent (le la Republipe.
Vu Farticle 75 de In Constitution ;
N'ti les articles 29 ifi :37, F) et 15 d Li Cocle tie Commerce
N'ti Farticle 5 de la LOi dU 27 Hvrier 1883 et 1'article. 44 de la Loi du 21 AoCit. 1908;
Stir le report du Scci-Otaire &.F"tat des Finances et du Commerce,
Et de Favis du Conscil des Seci-ftaires d'Etat
A 111) E r i-"
Article ler.- 1 'st authors e la Soci&t6 Anonyme rorm6e a Port-au-Prince s-)tls In d nomination de (,,( MERCANTILE Comp.-k,.\y, lyjr acte ei date Ili 2 Avril 1921. 6
Article 2 --- Est apj)rouv Facte collstit"tif de I," (lite SOCi t6 pass6 au rapport d, M Lwis I uvi'll et son colI (111C, 110tiii-CS q P01-1-,lL1-P1-i1lCC1 Ic 2 Avril 19 2").
Z Article 3.-- Toule motlitialion soit A I'acte, (1- collstitMioll,
soit aux Staftits, clevi-a. avant, dc recevoir application ou de produirc effet eii, jj 1,itl, jrc soLlillise 1' jpprohation da Gou-




NTIAICII)ellt Ct J)LlYiC (! "I 1',11-tiClc 45 du Code de
Commerce, 'm 1110ins 1111 1110i's A 1"IN"Ince.
Article 4.-- La S,)ci616 scra d6finifiveinent COIlStiIL16e, en V11C dC FC, Mltlffll d'C h-I 1)1' SCnte nulorisitionpar h souscription Wau moins Cent Cinquante .1fille jbilars ( 1.1. or 159 0)0 Wactions au pair.
Article a-.-- Li pr6sente iintorisation pourra 61tre r6vo(p6e en cas de violation des lois ou non execution du (lit acte constitutir et des Statuts al)I)ML1.36S, sans pr6judice de dominates intftMs envers les tiers.
Article Le Sccr6taire dIEtat des Finances est cliarg6 de 1'ex6cution du present Ari-616 qui sera imprim6 et ex6cut6.
Doni16 an Palais National, A Port-au-Prince, le 29 Avril 1920, an 1171 me. tie YfildOpendance.
D A BTI G L'E NA V E
Par le Pr ,-,-Ideni:
Le t" IccrNaire (I'Etal(le3 Finances.
Fii,-um- FEQUlf '111'1
WONA
RAPPOR'T
i)r LA Dft _,ATION PAIFIENNE A LA DEL'x1f-,ME
CONFERENCE FINANCI 111E PAN-AMI'AA'AINE THNI 7E it WASHINGTON DU 19 AU 26 j, Wij- 'R 1990.
.1 ',on Excellence le Pr si(lcnl (I'lluili,
En son Conscil (les SeciDaires (I'EtalMonsieur le PI-6Sidellt,
Partic de Port-au-Prince le 27 Ncemhre 1919, la D616gation envoy6e par le Gotivenicnict-it Hailien pour le representer it la )&mc Collf6rence Financi&c 11an-Am6ricaine arriva A New-York le ler 1920. L.A elle apprenflit que
l'OLIVC-1-tili-C de In Couf6ronce. fix6e d*abord an 12 Janvier 19201 a N, ( 616 retarded jusqu'au 19, pnrcc (Ine certaines (1616,gations
I
tie I'Am6riqne du Sudpar suile de la diffiCLI116 des transports ne pourraicilt pas Mrc rendues ', NN1,jslIj1)(ftojI avant le 12 Janvier. 0
CC Ile fUt donc que Ic 16 Janvier (jae la D616glation Hal-




tienne lqiSS,'l N'CNV-YOl'k 1)0111' aIICL' ;A Washingtoll, si&(fe (to la r6unimi du Coi-igr6s timmicier.
D&s le samedi 17 hmvier, ,ipr&s avoir 06 recus par to Scci-6taire d'Etat et Par to SecrOkfire (-,Li Tr6sor, les limiorables Robert Umsim, et Carter Gl:iss, les dix-netif (1616(ititions elivoy6es A Ia Coiif6reiice par les 116publicpies XmOrcaiiies se r6unireiit eii line Session pr6himmaire pom. elitelldre la
lecture des rhfienients ongmisaiit Fordre 0 ki iwirche des trawitix dU Coiwr s el Ics discLiter clistlite.
Ariii tie pel-IneLlre title 6111'to In""thodi(Itio CIL pratique (to tous les poillIs P006S au prOgralil-me des travaux, pi-m-fraimi-te qui avait. 6t6 coilimuiiiqu6 Imiglemps ii I'ava,,ice ii totis les (Souvernem nts hit6rcss6, el (to famis quo routes les D616(fatimis iusseiit. eii measure tl'expos, r Icurs vues et les ii6ccssilos -ictuelles de leurs Pays. les travaux (to la cOir&ic,,ce furent orgailis6s comille Suit: ellaque D616(fatioll, 'Ai)l.&s (Ill'il Ini flit "Idjoint des homes affairss tir6s tie routes les bi-miches de I'aclivR6 am6ricaine : bmiquiers, iridustriels, commel-c"lilts, aariculleurs, e1c, etc, se r6tirlissait eii un ComR6 SpMal (Jill prei-tait le nom till PaVs que la D616gation repr6sentait. C'est ainsi qu'il 3, cut dix-neur comit6s.
Chaque Comit6 cut A 6tudier totiles les questimis ati pohit de vue particLifler int6ressmit YEW rcpr6sentL
Mais A c616 des questions qui pouvaientavoir plus oil moms d'hit6r6t pour tin Pays, it N, on av.qR d'autres, telle par exemple la question des traiisporls marilimes, qui iiit6ressciit mi ni me derfi-6 tous les pcupIcs am6ricahis. (-','est pourquoi A part les Colllit6s spkiaux' it fill OrgalliS6 till Comito )-,-It des Irt-tilsport, dalls sequel CII'mille D616gatioll Otail repl-6senl6e pat, im tie ses members, charge (to ft-tire comiailre Ics vues tie sa D616(fatimi sur Fimporlaiitc question des Trailsports Nharitimes. Notre coW gue Etli6arl I'Llt to reproseiltalit (to ]a D616gation IbYtiemie i cc Comi[6.
Enfin tin deriiier Comit6, appeI6 Comit6 des 116solulimls, fut charge tie rectiefflir el de ceii1ralim, louics Ics (Weisioils PI'iSeS, tOLS ICS VCOLIX 611liS lant par les Comit6s Sp6ciaux que par celui des Traiispoits.
Cest. dans le cadre tie cette pnahque o gaiiisatimi que .1cs travaux du Congr s allaiciii so d6rouler.
L'ouverture solentielle tie la Confe'l-cilce sous hi Pr6sideiice du Secr6tiire dU Tr6sor des Etats-Utiis, I'lim-lorable Carter Glass cut lieu le lui-ldi 19 kmvicr A dix licuresdomatirt.
A cette s6arice fUt 111, par I'lim-lorable Seci-Oaire (Ili Tj-6 .'or, tin Message par 1equel le Pr6sideiit des Etats-Uiiis b'en voulu envoyer des souliails de bienvenue aux IMOgalioiis des R&pubhques amO-icaines et exprimer A la conference ses re.




- 54
grets de ile pas potN-oil.,.1 cause. de son 6'at de sant6, I s,der pei'somiclIcnicnt Yotivcrlm-c sclunrclic du Congi-&s. Cette liaLlIC lllZ'1I'(Jtl &,t1[Cl11;OtI (!ll Pl_ SidCllt des Etats-Unis cilvers les Men-ibi-cs dC IZI CoIll'61-ClICe I'll[ ICCLICilfiC par d'Unanimes accl a Ilia I lolls.
Puis I'llonorable 'Sxci-Oaire (YEtat Robert Lansing et ensuite Flionorable John Barrett, Directeur de ITnion Pan-Alll6ricaine souhait&rcnt tour A tour la hienvenitic aux diffe'rentes d6l nations pr scnlcs A la Confe'rence et firent des N-celix pour le plus grand stlcc&s des if-11pol-lants 11"'IN"lux "ItImpels CCS d616(falims "Illaicill se cons"Acrer.
_liaqtjc Pr sidcid de lkl 'g ation r pondit an nom de sa D616(fatioll. Voici ]a 1- pow)e du Plosidelit de notle 1)61 galioli, Flionorable Fleury Fklui rc, Seci6taire d'Etat des Fin'tinces et clu Commerce :
q Mollsicu'. le SecHlaire (111 Tr6sol"
Messieurs lesl)W'(116s,
Cestune id6e: JlCtlleLISC ell sen objccfivit que celle de 1'61,1nir I rio-liquelliclit ell Ccmyr s, les illetilbrus de ]a graticle faMille NOUS S011111I.CS (Ifl-ol.11)6s ell cette enceinte
ur d'une shie de probl ilics touchant, cle pr s c I de loin, les itit r ls vitaux de tOUICS ICS 11 1)1.11)141UCS de Fli6mispl-I&Ile occideiltal. 'Notis soninics ports ici par ic d sir, le besoin (I'Llilil- (IC PIUS CII I)ILIS IIOS dCS!;HICC3 SLII' IC terrain 16cond d'une franclie et cordiale cidente dans Fordre 110liti(ILle inlernational (Vabord, ensuite ct cons6qLICII1II1CIl[ dans la I)CI-I)OLlelle ieclici-clic (ILI bien-6tre 6cononii(lLie de chacune des commuliatit6s a illerl cai lies.
a ALI nciu de soil Gotiveri-icnicifl, ]a d6U',gation de ]a 1161)v,blique (I'llaYli offi-c son cordial SNILIt -A la grande Republique Etoll6e et ii totites les aLItI'CS Bel)UN I q Lies repr6scllt es ici. Sous Ngide de ces "I'MIUS principles: Libert6, E(fa]W, Fraternit6, qui doi-vent JAIIS (JUe jamals cciistiluer aux tenips actliels ic ron(t imimiai)ic sur ic(pici tolls ICS lIeLil)]CS indistinctement solit 111TWs ", colitribuer "ll pi-oLyl-&s litimain, nous gallons bient6t6tudler, scruter les importantesquestions 6conomiques J)OS CS dCV,1lA IIOLIS. Et clans les SOILItiOnS il intervenor, 11011S avol i is 1'esp( ir, ot, plut6t la certitude consolante de voir s'6panotili, et rc.splendir, m plus evident b6n6ficc de notis tous, FCCLINTC de Ct dC CiViliStitioll Contilltic A laquelie nOLls auI-ODS Ilit COI'.tl'i])Liei- notre intelligence ..vjs6e, nos factilt6s conscientes, notre honn0c activity.
((Dans I'accomplissementde cette tAclie entre routes utile au-




- 55
tant qu'lionorable, nous irons atissi loin (Iti'd SCI-a IILIIIIEIillC.;; meni pwsible (hins Yordre dcs pratiques. Et n(us
-itircils aillsi jC16 Ics Foli& s lrcrils Ix lesquels Ics ,Ilcces ivcs (er6i,,Iicjis de (!(n-,Jn ,I l(tir tcur, ]a
conlinuiI6 du (-fl-flIld et I)CI-1)61LICI ('11*011 IMIlItlill vel-S le nlieux.
D;,ns ces A scnihl cs lfl ni rcs (Ili 1)(,m-aineric.misme diligent (I lotijotirs Nell 111"'Jill-C, LI R I)Pbli(ILIC tolijoi-i-s A Cwtil, de folli-nil. Sa 11"Irt de 1'railche colL.'bor'.1tion (A Celle coillintlito (III lot .Ihle (flelt v mlllplir vers till id6al de Jtist:jce, de Raix ct de Pi-ogi ,s. Ail Icndemain (III dran-,e sanglant qui vieni de houleverser I'Europe, cl (Itii a cu (I.-Ills le nionde entice (Ics r6jm-ctissiors ,i prol'midcs ct si d6sastreuses, la I-killioll CICS Alll riqtlcs dalls h capikile de hI Pahie (III (ii-and W,,isliin( [on CI de Fill,11-lortel Lil-Toll), pcur edifier dans ]a paix, pour bz'itir ,ur tin Imid (IC -ILIShCC, ell Se gardant de 10LIte pens e d'( ,(Ifolsme el d'ambilion, ama. dans les annales de ht ( ivilisation contcniporaine le cara( 1 re Will) spectacle r6conforlant. Notis tillmis olfiir ai! monde till grand example ,I niMiler: chaque people de ect h6inisph re atira appoi-16 sa pierre a I'Mifice; clilactin N, atira inscril ell ploill relief les druils imprescriptibles con-sacres pom, lous ct de lows, respecl6s, el. en d6finilil', le monde occidetil.al -mra fait ILlire clans son NC.ste horizon ]a vraie paix r6stiltant (III libre exercice de Celle liberl.6 p0fiti(jUC Ct C0110111i(Itle (10111 On pcut dire qu'elle ii'a de limited qu'clle w6iic. ))
En ni melemps qti'il tidi-essail. ,I ]a Ccitf6rence la Icttre lue A I'01.1verture des travaux, le Pi- sidcnt dcs Etals-Unis envoyait aux Chefs de lous les Elats repr scnWs A la ConFe'rence le tWgraiiii-ne Suivalit :
Wasbinlgton, 21 Janvier 1920
To Ills Excvi,. SLA)RE DAD-FIGUENAVE
President of Haili
Port-au-Prince
On the ovc,-,ision of the opening of Ih-- second llan-Amevican Financial Conference. I beg to extend cordial grcetiligs to you and to the People of Haiti. I rejoice with you at illis important step in the development of' Pati-Americ".1n Cooperation.
WODI)Row WILSON
Et a ceite nouvelle marque de courloisie du Pr silent Wit-




56
son, Son Excellence le Pr6sident do la 116I)LIblique d'Halti r6pondit par Ift &I)MIC (111i suit
A SONExCELLENCE 1111- W. WILSON
President des Etats-Uliis
Washington,
Yai cu I'lionne-M, de recevoir to t6l6ifrainme que volls avez bien votilti m'.adresser ,*I I'occasion de Potiverture de la denxi6me Conf rcnce Financi rc Pan-Am6ricaine Le Peuple Haitien ct 1110i, 11olls nolls 1.6 joilissoI13 viv .Iilellt de cette hetlretise rencontre des Nations pacIII(Itles (III Mollde, et lions avons Ic ferme CS00il' (Ille Ictir cooperation am6nera tin plus grand d6veloppement des cordials relations qui existent d6.jift entre elles. Avec les sotilmits que je forme pom, to sticc&s de ia Conf'e'rence, jo vous envoic les expressions de mes seiainients de hauto consideration.
DARTIGUENA NT E
PiYsideni d'HaW
Le Gouverilement (I'llafti qui a 06 dej,,'x repr6sen16 A la Conference Financi re Pan-Am6ricaine (to Buenos-Aires ell 1916, connait I'titilit6 ct to Init pratique de ces reunions p6riocliques des repr6sentants do tous Jes Pays do I'Am6rique. Gest do se faire commitre, oil mieux se connaitre, les diff6rants peoples de notre h6misph&rc, do inettre Ics uns et les autres all courant. des possibilities 6conomiques do chacun arm de cr6er entre tous des rapports commercial ou do donner I)ILls de d6veloppement anx rapports dojA existants.
ALI sortir do I,'I gLI21-1-0- f0l',nill IWO (13i S' I,Ii6ve ift poino et dont les repercussions 6cono miq ties et argues so front senior Ionatemps encore partout dans to Monde, ]a 2e Conf6rence Financi6re Pan-Am6ricaine avait un int6r6t capital pour tmis les peoples do I'Am6rique. Aussi bien, to programme des qUestions port6cs -'I I'ordre (III jour du Congr soavalit--l 616 C311CU dans un bLit 6minemment pratique, de K-Icoli A permettre I'Mude des principanx pl-obl&nies financiers, ii;dtistriels, colilmerciaux et agricoles de I'licure actuelle, probl6mes auxquels it deviant do plus oil plus tirgent d'apporter des solutions rationnelles p:mr combattre la terrible crise 6conomique qoi 611-cint I'Univers. N'Oici cc progi-61111111c:




Prc)granimes (les queslious (q)provv es par les Goilverflein-mis (Ics 11' -,p.,ibliques AtWricaincs pour elre solumses ait seCOAIII C011gP"S Fill(III(IfT PAN-ANIERICAN.
1. -- E.QCtS j)I'OdLIiIS par ]a Giierre sur le Coninaerceet les Iiidustries mini re et agricole, ainsi (file sur les
116cessit6s (it] Sorvice public des R PLII)Iiclues du Continent Am6ricahi :
10 JUSCILI'A (1001 J)Dillt ]a gUeITO 'I t-CAIC StiIII1116 IC d6Vel0ppoillent de. ressources liationaics (to fa 011 'h Cr6ci- une plus ('railde ind pendamn ftonomiquc? Juslu"I quel point In guerre, t I-ello retar(16 c- d6veloppcni, nt ?
2j. NW ,.-essit s fi:miici ros j)LIY'(jLies de caract6re urgent (pi existent actuMenient.
a) po, ur 'a liquidation ou la conversion des ob'i(,-ations rtnanci&res actuelles ;
1)) pour procurer les moves destin6s ati d6ve I )ppenient U.16rieLll' des enterprises pubfiques ;
5o 132soins financiers actuels (to caract6re urgenL se rapporLint au comi-nerce et A l'industrie.
If,- Q.telle est la meilleure mani&re de s,- procurer le capital et to C1.6dit dont oil -,I besoill 9
lo hisqu":I quel point le capital national peut-il faire f'(,Icc A Cos I)C soins ?
2 ) Jusclu',i quel degi-6 to capital hanger est-il n6cessaire '41
0 0
a) amelioration des facutl6s bancaires.
b) extension dei acceplatio-As com iierciales.
I .
c) f nation d'un inarche pour Ja n6goeintion des fonds d'Etat 0 de Conipagnies 611-ang ics. Etablissement (to Soci6t6s
0
do placements.
(1) Phicen,ont direct de capitn.ux dans des enterprises Mran(7 res, industvielles et commercitdes, et dans Fex6cutioil de Z-)
travaux publics.
Ill. Credit iahomil el les Facteurs I'affectant.
lo Montant et car.-ct re de la dette publique actuelle.
2o. Syst6me fiscal national (avoc r6r6rence sp6ciale relativement alix sources de revenues et la SLIffisance de ces reve[ILIS.




- 58
: o Helotion entre le syst&me fiscal et ]a r6forme mondtaire.
]() Garaillie Ct recolli's J gaux relatits aux emprunts proviiiCi,lLIX Ct
IN'.- Fffets de la guerve sur les moycils de transports. Besoins (',avs Factunlit et (Inrs tin avenir inim6di"it
Jo Jusql.Cii (,,tic] point In guerre n-i-ellc exerc& tine influence sur Ics moyciis (to ti-nnsport maritime ct terrestres entre les 116pilhii(plei Am ticainc,,?
..:o 1-cl Ct 1- "lcmcnts tcndant ,I d6veloppci- les moyens de transport maillme.
:3o Moyciii do surniontcr les obstacles qui contrarielit les tI'4'lI1Sj)0I_1S, CC, 'ILI MONTI) (1,1111 service Col"Nciinble do phares et (Faulrcs Illovells destlnOs i't aider In navigation, et -Lossi au 1110yell de Coll\'CIlliOIIS 1'el,(tiN'CS 'ILI\ r elements des ports et A ]a quarantined -'I Fenlr e et A In sot-tic des mavires. aux quais et aux f(,icilit&s pour to chargement et le d0chargement.
,to Taril's (to char(fellient.
5o Assurmccs maritime.
V. --- MOSUITS (1C.StinkS Ct faciliter les- 6chan(fes commerciatix eAre ICS P14t] bl i (I ties Ailloricailles
10 !,a c')-IN"'Iltioll Sur les (10111111is vo )"n (I C 11 I-S.
2o La Convention relative ,III fonds enrlor de Compensation international.
3o Transports des paquets postaux et I-6dLICtiO11S des tariffs postaux.
-to. Movells de coil] Ill unication cablographiqUe. r6i6graphic S"Ins fil.
5o Einblissewci-it de poits libi-cs.
Go hisk-illation (to Magasins de d6j)61 j)OLTI' les iii-ti-ch"Alidises.
NT --- WNT101MCIECIlt (FLUIC 16(YiShltiOll Unifol-Ille
a t1ait aux : 0 en cc qL11
10 LCHITS de change et aLIX ch&ques, counaissemeDis de
u I I I Ct ITCLIS d'CS I11'IQ,-ISiIlS de (161)6t.
2o 110(fleinctits doutillers till -nles. Pr6catitions prises A 1)1-011"OS de. la prati(Itie constant ".I assigner aux effects, datis
0
Jes dftha I"'Ati oils d'exportation Ct Wimportation, tuie valeur 11 UiECIIC (JUC Celle (ILI'ilS poss dent. r6ellement.
"o Ccilti ats I cla!] Is a 1,a collsi(matioii de marcliandises dans le commerce ext6rieur et con(htions qui affectent. Affectation oti le refus de Cos marchandises
4o Arbitrage commercial; conCILISiOn de coriveWions




0
entre les Chambres de ('0111111CITO (ICS R6J)Ld)li(lHCS Afficl'icaines avec r6l6rence sp cinle aux conwitio. sconclucs clitre les Challibres de, Buellos-Ail-C, A!01116N'id 0 Ct (Wayaquil et ]a Chambie de Commerce des E.tat-Unis.
5o Brevets ct droils (Faulcur; protection des nini-ques de f.-,Ibrique, sp6cialement CII) lllo\*(Il de 1,0"IbIls"ennClIt (ICS buITCIIIX intorintiollaux pour 1'ellregish-cillclit dc's 111,11'qucs de rabrique et de commerce 61ablis kt la Ilavane et ,*I Rio de 1.Illcli*o.
60 Dl.oiL 111".1-illille tilliforille
Tel est le vaste programme dont Ics (Ictix id6c., ninitresses .,,oil[ : l"'Anl6lioratioll de In S1111"ItIoll fillnllci re dcs P"Iys de I'Am(riclu-_ et le (lboloppcment du commeru, Intcr nme'FRICIIII.
Dacs Ics Coillit6s Sl,6ci"itlx dont 110tis avens dit I'orgailisation et Ic r6le, tons CCS I)OilltS (Ili FLIFCllt
g6s et lorcticirent di cu!6s, (t, cau co-,,i,s (IC CCS (!,,SCLISSi0lIS, nolie D610(fation, hquelle s, Init joint le Alinistre (I'llaili A Washington pour Jui apporter J.'appid pr6cieux de sa connaissance des milieux financiers ct collimerci.,11-x ties l."Ints-unis, snisit Fcccn ioll.(Jni hli 61"lit offelte dc fournil, tous les rellseiclICII-ClIts Wiles c( N r(1is 111 ]n ifllAioll "Ictuclic (I'l luiti et Sur Jes grades clavantageuses possibilit6s que notre pays I-csel.\.e
-1 1 cc ux qui vcudront ciiticpiendre unc cxploitation intellicfente de soil sol ct de son sous-sol
CC (lUi 11011S III,-111(111C 'I'%'CIIS 110LIS COIISI,'1111111CIII I'6116t& 1)0111' m.e organisation du travail, ce sont Ics capitaux qui permettront de vastcs entrepriscs -,(Yricolcs, industrielles et mini res,
III (IC 111CIII-0 Cil VaICUI JOS
immenses Mclidues de cc Sol Si fellifle (111i reud au centuple du moindre effort pour le 11i i re plodLific. IN &Nclopl)(nmit de plus cn plus hitensif(le notre Agricultme n, Omit cti Mill(Alt tOLItCS ICS illdllStFiCS C01-01laires : cclle de Falcool et du sucrepour ne ci(cr que celles-M. Et dans I.q suite arriN-cra inf*.lillib1cment I'c.%I)Iolt,Itioll de ilos Illincs doifl Ics richesscs doinicill encore enf'ouies mal(it-6 tous les efforts (Ics Hailiens 1,,our y in(6icswr les capilaux ilecesF,IiICS, Et ,AVCIIIS-IIOUS tIJOI,It h-I Faison (JUe Pon a si solvent oppose dans. le pass& pour ne point r pondre A notrc vppel; fe manquede sccuiH6, cd argunlent, cette raisoll. 11'existent plus, puisque C'(st le (1011verilelliclit dc I'l I'llissall-le WpUbli(Ille (ICS F1'ItSTlliS (ILli, ih I'licure acluelle, g,Ii*,'Iiltit F( idrc cl la lit.uquiIHIC (n liniti.
Qt,(IqL-.e I(irls iA la i unicn Cc la Ccnf6,,cncc, le D6paitcment du Tr6sor des Etats-Unis dont le chef est le Pr6sident de In IlMde CCll'Al!iSSi0ll illICI'll"ItiOll,Ile, avait delliall(16 A ]a Sceticil Ilaitienne de ]a ILILIte Commission d'01-1dier et de fair connnitre le point de I'Lle ll,lYtiCIl touchant les qUes-




00
tions indiqu6es dans les 1 a ra (of ra 1) lies 1, 2, ot -1 du prograrn, me des travaux que lie Congr s devait border quand it se 1- Illlirait.
Apr6s Oude consciencicuse faite par la Section Haifienne, Sol) Chairman, I 110110rable Ministre des Finances, remit all Pr6sident do In Section Exftulive (to la Haute Commission Internationale, I'lionorable Chel" du Wpartement du Tr6sor Anifticnin) un m6moire h-&s d6laill& qui donmait l'op.nion haitienne sur les solutions i apporter aux diff6rents probl6mes 6conomiques et financiers (to notre pays. Nous publions comme. amtexe A cc BVIpport In plus grande partic, tic cc m6moire puisque cc sont les vues qu'il indique que notre d6l6gation a souteilues all seln du Congr&s
La question du d6placement des capitaux Orangers dans, to,- enterprises (to routes sites oil Haiti el la s,,,cm-116 qu'actuellement il'S 3' tl-OLIN-e Ollt, 11011', D amenki, ift notre Comil6s spatial, a parler do h l16CCSSi(6 (I'Llil emprunt qui Bous permettrait do profited du chang,.- actual pwir racheter 1101re delle ext6ricure, et dont le surplus strait enjploy dai13 ('to gralids travaux publics.
La R publiqu.-- (I'llaili, avolls nous (1:1, a toujolxs ses dettes, elIC 'I tOlljOLII-.S f,'Iit fICC "I (ItICI(II]CfOiS avee tin pou (to retard, mak en (I Iuwm,(?, nialgr toils les inativais IIIOIIICIItS CILI pass6, sa dette cxt rio*ure a 6t6 jour insqu'A IJ15 Sans doute la guerre qui a affed6 les finances (1,,t Alonde enter 11'ZI 1),IS IM IM S I CCLIX (ILli Millist raien t cellos d'ItaYti (1, cantintior A faire faco, ,'i Chto fiw. A iv)s oilg'UfC,llr0lIUS- C'CSt IA 1111-" 11111
IIC I)CLIt 6'1'%C 1'1 11dd ITSJYM SAWC. Et -I%'Olli 113111i VOIIS 11 ignorez pas (Ille ell dopit de tout, ell (161);It de 1:1 diminution de ses recettes occasionm-' c parla Gu- rre ot (12 1 1 zi, i nl, -, n t 1,1 t i o li (to ses d6pellses Occasionlice P,111' WZIUAITS circomkinces, la Vepublique flla*iti a pu quand nl mc im Ure tic c6i6 trois millions do dollars pour le service (to sa dette.
C'eSt IA U11 f tit (ILli, Si UIA Mait n,. cessaira, I)LJ lerait en favem- d'Haiti et qui, joint it la socunt& et a 1,01-dre que 111i garantit depuis 1915 R6j)1lbli(lUo des Etats-Unis,
ellICN-Cl- tGUIe ill(ltli Wde aux capItaLIX (1011t 11011 e payS a besoill I)OLII- SOII dcVCIOl)l)CI)ICjjt.
Le Comit& Mailien n reconnu ]a nkessit6 do cot emprunt et adoptant no- vues, it a illdi(JL16 dans son nappert ,'I la ComIllission Sp6ciale des transpoi ts que, ia plus grande parlic du surplus disponible (to Fernprunt project sera employee A la construction des routes et ees masons (1'6co!c
Nous avons dit plus haut que la questiji, dos, transports waritimes et ferroviaires 6tait, au point (to vue des 6clianges
0




comme'l-CLILIX, 11110 (111CStioll Capitale (pi hit 'ressait toils les peoples repi scm6s 1,,I Coril'oimice, ct (111,11 'Ivait 616 (16ci(16 (prim Comite dit des Transports, comp,).,;6 de repr6sell [a ills desdifl.'re.ilei D"16,g)-atiow, seralt charg" cL I'Oludier ct de proposer les S AUIIOIIS Ie.S I)IUS
N&-mmoiii-, utte question, vil soil impoi'laiiee, fut Imi"tier?
mei-it discitt6e aussi daiis les Comit0s Sp ciaux cl. certailles D616gations jiu-cront m me no cess'iir- d'exposer leurs poillts de %,-,e, A ce stijet ell sO.mce pl6m re.
ALI CO[Ilit6 11,1*itiCII POLIS IVOIIS SMIS CCSSe illSiSt6 Stll' la 116cessil III- gei-ite de ]a coiistructioi-I des chemins de fer de p6n6tratimi ell HaYti. Mais ei-itei,.dmit I'6tablisseilleilt (Full 16scall cam flet do voies ferr es, qui cst iiii travail de lowme halchie ex(liocant de fo:ts capilaux, iiotre Comi[6, il Fumtmi]1146, a emis le vwu (1110 111 C011structimi des routes fut puoss6e, tr&s activcmei-It pour perincitre le trzarsport, par toils Ics illoyells, des products qui so perdei-it daiis iios r6gimis hit6ricuresfaute de pouvoir 6tre anieii6s sur ilos ravages pour 6tre exporl6s, et pousser ahisi au d6veloppement de la productioii.
Le Comit& -I aussi dcmaii(16, fiiiisi que rious I'amis dOjA dit que la plus gramle parole dcs foiids qui sora disponible A ]a r6alisqtioll (III prochaill E111prillit Soil. eillploy6e "I collstruire des roilles ell 11"Ifli.
De ],-I cotislructioii de us routes pour f.iclliler 1'arriv6e dails nos douancs de tous nos piod,,.ils acluel,,: et aveiiir d6pelld, d mue Ewon directed, In 1'r6.1i eik t*o:i de ii9s porls imr les ilrvires 6tratigers qui vi(ii(troil N, cherchor (h frOt. D6JA de nombrOuses u),,upzi-it'ei d. ii ivigilioii wit mallirest6 le d sir d'envoyor leurs bl. caw e i 11-ifti, poluv'l (lifulIcs soiellt eerhiiies de tro iver du elvirgemcilt poin, eux, Si iiotre productioll iiatio:vile lie pcul fwirnir le FrM iikeisaire, imus risquor'.s, V"I ILI gr il(L" ct iticess 111te delllxld_ (1 _' tollimp de tolls les pays Aill6riCZ1111F, de voi.. llotro pays rest, r ell dehors du
movement. com.iiercial el hidustriel qui se d6veloppe ,I I'lieure aAtielle partout daiis le mmide el particuli&i-eillcilt dails Ivs Am6riques
Notre tattei-Itimi a k6 altir6e par ims colleagues am6ricaiiis du Comit6 14"litien Stir les rol-ICS t.nxcs (111i frappellt les Ilavires visilmit iias droits do toimaie, de wharfilge, etc, et
particuli rem-_!il sur le droll d-, phave vraimeilt excessif. Nous 11011S Somnies espresso,.; d',viiioncer que, avee I'expiration, Celle CM11160, du confirm de..; pli.ircs, cutte taxe strait diminu6e da-Is I'l plus largo proportioll.
D'autre part notre D616-gatimi a formelleinciA promise que le Gotivernement HaRien favoriserait, autaiit qu'il. strait en son




- 62
potivoir, routes les Comp.ignies do Navigation dont les navires froquelitc]"liclit 1 6tgtdicrenlclit 110s lj()Its (xite (Iticition d.s 1i-x)sp-)i-ts, 6talit
doim6 I'll 1 &SiSti])10 111OLINTHIC111. &COIIOII)i(jUC! (111i agite I'LlIliVel-S ell cc 111")III lIt7 fLIt ill"ILIbItlblement. CCIIC (11.11 illt&iessa le plus 1,11 C0111' i-CIICC, (ILIi V I'Llt IC I)IL13 IMSSiO11116111ellt discut6e el. I,0bjCt do I 6tude la phis appr4ondle. Mais c'est. aiissi tine c ticstion dont la solution f'ourniL le tonna(le n6cessaire aux tl-CiS I 11- VICU(S, CN(j-(,C ICS (I I)CIISCS tCS I)ILIS fornlichables et tilic Ci,(Illilisalion industric1le excessivemeiiL d6velopp6e. Un scul 11.ivs oil Ani6rique, C.,! peut4tre dans le monde enter, peut ent7reprendre la r6alisation (Fun pro(iramille aLISSi vaste et atissi graii(liose que celui do pourvoir aux moves de transports maritimes et terrestres Cie tout tin h6misph6re.
SCLIIS, les Etats-L'nis do I'Am riqnc du Nord, grace A ses 1)1'0,Iigie[IX MON-ClIS flI1,1116CI'S (illi C11 011t 1' Iit dej)tIiS hl gUerre IC CI-6,11)Clel' et 10 (10 1171liNTI-3 Ct gr-kc aiissi A ses
gign 11 les(I ties et piliss(ants 1110.vens iii,,Iti,,iti-iels---cliaiitiei-s maritimes et mantil'fleturcs dans totites Iles branches (to FactivR6 i I)d LIS',I-ICI IC---SOIlt oil measure d'aborder cette formidable entre1)1-iSC Ct (IC hl IlICIICI- 'I III) 1- Sllltat pralique
CC (11.10 Ics Etals Unis ont hit pendant la IfLICI-e all point do vtic des constructions iwarjtiiii,. i, cc qti'ils ont fait deptlis et cc (Itfits vetflent faire potir r soudt-c le grave probl illc, des tl','IIISI)01'tS 111,11-itillICS ell Alll l-i,JLIC, C''St ce que, dMIS Ulle h-&S int6rossante conference, Mr. John Barton PaPle, alors 1)1-6sident du Burean des Transports maritime des Etats-Ullis, a
e- p,,)S6 Ct 1,11fle des [, Illliow ,)1611i rei (111 I)Ctixi&lllc collgr s 1"Ill"Incier Pall-AIII01-Wain. H't tipres le.,; paroles, pour pernietil-C de JU110- IIIA611CHCHIC11t CC (IL]i cl 616 17,11t, ICS Menihi-es (to Ia Coifl' rcticc Itirent invit s 1mr Iv Wimilcment (to In Marine A visitor les cirliltiers 111,11-i"imes de la New-York Shipbuilding Corporation *I Camden ( New Jersey et, ceux (to Hog Island,
pr s Cie Philadelphie. 0
Les chantiers do Hog Island --- pour ne parler Mle de ceux(to totites pi.,ces ipr s 1'entr6o des F.tat's-Unis dans s pour constriii- cinquant -es
In onerre, sont C e navil
Pend'int I'a I ii e 1919. avee ],I jotirn6o de travail (to 1, un,. nir)yenne (to sept
linvires im l. 11:1 to(IS les Ij(-11-S C-1viroll. Si la "IlerIT 11,11VAlt pas coss"'j, ICS ("WHItICI-S ILI1-,1iOIIt I)II 11101HIT A fjOt d i X- hilit ilavires Chmple tin wavire par 36 licures, I peu
Dl' S la fill dC 1,1 (fLICITC! 1011tC CCttC I)IliSSIIlCe do travail a Me tOLIM160 vers h COAS!'I'LlChOll dO Cql-(IOS et d'autres types de




- 63
mrivires marchands, la plus 'grande pai-tie destine 'ILI ti-,'IfiC maritime dcs Anl riqucs, 11
Mais s'd a 06 cilIcndu que Ics Ftals-Unis, fil"Ice A ha puissance de son organisation finnnci ,rc ct industrielle, continueraient Yelrort n6cessaffe P0111, ill),' illcilter jusqu,"i sntisfaction le tonnage i-M ain6 pour In. ple I me, cxp llsioll (111 tralle interam6ricain, il a 06 aussi coin-cim que tous PIvs de IAm6rique adopteraient des Jois, des 1-40c ill I"ll is, deS 111CSUres Pour rgmi-antir et faciliter le phis (pic iwsslble 1,1 1'requelit"111,011 de leurs ports par les navies qui les visitcront.Dans cc[ or(Ire d'Wes la Confe'rence, comme r6SU Itat. (to scs travaux sur celle iIIII)OI-tailte (ILIeStiOll, a recomilialIC16 (1,111le I'do"I tr s partiellUre
lo Hredion de nouveaux phares partoul oil hitiht6 sera reconnue ;
2o I'adoption (t- r glenients et 111CSLII'eS Unirornics, autant que peut le perillettre ]a 16gislation interne de clunque Pays, tOLIehant ]a quarantine Weiitr6e dcs navies dans Ics ports, les fiacilit6s de chargement et de d6chargement, d'entreposition des merchandise dalls les docks.
L'ojgaiiis,,itioiietl',il)[)Iicatioii(letotitescesiii(,stiies,,iiii iieioiit indubitablement une diminution (Ill coCit (ILI F101, car en facllitant auxiia-vircs IC1.11-chargcnicilt ct Icur d6(hol-cfelliclit dails le plus court d6laion din-ii-t-lei-a d'al.11,111t ICLII'S fl-ais'et h-1 Collcurrence aidant. les Compagilics de 'Navigati,,)n rklluiront le fr t en proportion ;
3o de faciliter Ics assurances maritinics en di mi 11 uailt alitant qu'on le pourra. Ics risque de la navigation, par exemple en construisant des pharcs parlout SUl' 110S Ce)tCS. 1','It' ce qui pr6cHe oil pcut 'ticr de In grande imporLanec attaC116e avee raisoll A I'l (flicstioll de's Tr-,ilsporls.
La Conference a aussi recomman&, tOLIJOHI'S (1,111S IC btlt de rei-ldre plus faciles les relations commercials en Am6rique, Fadoption pal, tontcs Ics Nalioiis Am6ricai nes qui lie l'ont, pas encore accept6: lo (Ill 1)1-0.iCt N'Ot6 A RLienos-Aires en 1916 qui pr6voit ]a er6ation (Fur Fonds Intermitional or de Coillpensation ; 2o du project de Convenlion sm- les voya,,seurs de Commerce, vot6 aussi par le Coiigr s de 1916 (to Bueims-Airci La f1di-ItO Commission Internationale rera connailre aux Gotivei-iieiiiciits, leiiii)i-cs de I i CwifOrencc, In con vcna lice d'adol)[Cl' LIIIC 16 fklatiOll I-IllifOl-1110 "I (ICS Cll ,Jues, des f-lcilit6s postales, des connaissemei-its de chargement, des communications t6l6graphiqnes, cablociraphiques et a6rograpliiques.




64
A la fin des ti-tivaux, dans la stance de cl'ttire, ]a Commiss'oii des 116soltitions dii Congr s qui avait 6t& chexi-g6e, de cenh-ali er totis Ics N-mix 6inis pai, les Dix-ncuf Conlit6s de ha Conference sotimit tin rtipport adopt A Ftmanimit6 et (itie notis ptiblions conime annexe A cc rapport.
Eli C16ti.11-C-Ant ICS tl'.I\'.'IIIX de, la Conf6rence I'lionorable Seci6taire Ou Tr6sor sotihaila (Itie totiles les resolutions sages ct pratiques adopifts par la Conf6rcnce aboutissent A tin i-cstiltat pratiqtie ati phis grand b6n6fice des 116piibli(ILies de I'Union Pan-Am6ric,,inc.
Nous lie potivolls fillir cc Rapport S'alls dire, I"i r6ception (111,111diose (Ine notis fit le Gotiveriienient A1,11611CE1111 ni Yacctieil remarquable (Ine notis avons eti de la part les Repr6sentants Officials de, la Grande R6ptibli(Itie Etoilee et de, totis les fonctionnaires am6ricains tant dti Wpartement d'Etat que (III D6partement (ILI Tr6SOr et dti Btireati des 1316I)LIbli(Itics Ailifticaines.
1)&q ]a minute de notre arriv& A Washington jtisqti',A celle, oil notis reprenions le balemi pour renter en notis
avons t6 conskaniment Fob ittention. la phis C I H
j e t (I e JF, o I oise
et la pitis empress6e de toils les fonctionnaires avec lesquels notis avons en I'tivantage (I'Orc en contact.
Condtfits par ces disliiigu6s I'mictionnaires, notis avoids M6 A Mwint Vernoti \-oil, la maismi et saluer la Tombe dii grand WASHINGTON; A Amapolis Wi notis avons admii-6 les splendides bAliments de I'Acad6mie 'Nationale dont les cotirts sont suivis achiellement par 220") cadets de marine et qtii est am6nag6 potir en recevoit, 1000; *1 Camden notis rendre, compete de, I'effort waval dans les Etals-Unis pendant hi g1lerre cii vi- iWit ICS CI1,qI11iel'S I'll,11-ifillICS de Izi SjIjpI)IliIdiljg NeW-Yoll Corporation et ceux de I tog Islaiid, pi-&s de Philadelphic ainsi (Ille les tisines Baldwin les phis nde dLIIjs le Joli(je pour la fabrication des locomotives.
Notis lie potivotis citer ici totis cetlx, .1 pall Ies honorable Chefs des DOpartenients (FEtat et (III Tr6sol-, (joilt nolls avons, re n les inar(Ities de hatite et cotirloise allenlimi : mais notis "0111011" (Illand 111 1110 Inclitiol-iller Jes lloills de Mr. le Dr. L. S. Rowe, ("her de la Division de I'Am6riqtie Latine, an Stale W apartment, Factif et iiilelli, b I
,e;it sect-6taire a6mra] de la Cotif6rence JC Ml'. D1,11111 (111 Stttle D6pal-tinclit et cafin de All'. J01111 Barreft dont I'activil.6 vigilante asstire le fonctiornement dit Btircati des R6jmbIi(z-, caine. pies de I'Uiiion [)all- % m6riLa D61agation Ilaitienne (Ini a fzlit tolli cc qIli ., ( 1 11 d'elle potir remplir ati phis grand b6nmice dti I,-I\,s ja mirsion dont elle avait 6t6 cha"(fee, s"llsit awc cm-presrement




- 65
1'occasion A elle ofterte pour VOLIS renotivelerA16nsicur le 111-6sident, Messieurs les Seer6taires cl'Ettit, I'assurance de soil respectueux et enter d6voticinent.
FLEURY Ff,'QUII RE, 11. ET11EART, FEMNAND DENIS.
DEUXIbIE CONGBf--S I'INANCIER PAN-I'XM' 'AIIGAAN.
I=; L --F: T: c > X=: k r-- v
DU COMITE DES RESOLUTIONS.
N. B.- Ce lexte ne doit pas (,0'e consi(MiY comnie d finilif
La 'Commission des R6sohitions a l'IIOIIIICLIr (to souniettre
la consideration. du Second concyr s Financier Paii-Ani ricain les resolutions suivIMites qui ont 6t6 adoptees 5 I'unaniIIIH6
1. 11 a M6 r6solu de commander, dans le hLit de pr6ciser avec une plus grande exactitude Forganisation et le chaillp d'action de la Haute Commission Intcrnationale, (fLie le non-1 de cette Con-imission soit chang en celtil (ic iiAt-m comMISSION INTER-AMERI CAINE.
11. 11 a M6 adopt cle commander (Itic soit adopl6e cette parties da Rapport de la Commission des Rapporis el Comnitinications qtii a frait aux transports niarifinics, et it est conseiII6 de ]a transmettre d lq Li(ltic Maritime des Etats-Uids aux fins d'Mre Mudi6e et ex6cutee ; et que, en ce (Im I trait aux moyens de transports par voies feri,6es, aux facilil6s postales, l'unification des conmiissenienks de, clitirgement, ttlx communications 1616graphiq ties, c"Ibloar"i ph iq Iles ct .161-ograT
pliiqLies, on trtinsi-nettra le r import I la HAL-IT" COMAIISSIWN INTER-AM E R I CAINE ,I totitcs fins titles.
111. Consid6rant que les Banqtics lant 'Nationales (111c celles a formes f6d6ratives des Etats-Unis ont ftiblis dcs Stiectirsales dans diverse R6publiques Latino-Am6ricaines ; ct (pic les '111"isselit des ITStl'i lioll,
lois des divers Etats (ILI 11101110 6L c
(Jul de fait, interdisent le fonctiontieniciA (IC SLIMIrsales de Banques Mrang res dans I'6tendUe de leurs jurisdictions respectives, il a M6 r6solu de reconimander (ILIC les dits IL'Aals




66
modifient leurs 16okkations de racon A perniettre 1'6tablissement de S11CCLffSa1CS (ICS 13WI(ILICS (ICS WpUbliques LatinoAmOric,Jiies avee une. r6glementition apim-opi-16e, ceafln d'assurer NgaI116 de treatment.
IV. 11 a M6 r6solti de reconimander fi ]a Hatite Commission Inter-Am6ricaine I'MUde des 11119VCHS (FOMCnir, MISSI COIllpI& cement (ILie possible, l'imifictition et Y6(fq1it6 dc s lois et 1-6glements relatil's A For(fanisation et ati traiteillent des associations Wang res dans les difl'6i-entes 116ptibli(Ities Am6ricaines.
V. 11 a W r6solu (Itie le Congv s recommanderti un plus grand usage d'acceptations qtii faciliteront les operations financi res d'imporitition et d'expoi-tation d(,s mai-chandises, esp6rant que, pass6 la p6riode de reorganisatioll (1--le le Monde traverse actUellement, les F"tats-Unis offi-iront toujolirs un march tonjours plus grand pour Jes fiti-es A longue 6ch6ance 6inis par les Natioiis Anie'i-icames.
V1. 11 a 06 rc, sohi de recommai-idor que ]a flute CommissionAn-i6ricainc C01"ItinUe SeS efforts en N'Lle de mener A bollne fin le 1)rojet-adopt6 A lltcnos-Aircs on 1916 i-elativement A F&tablissement d'Un Fonds International de gai-ailtie oil Or, les grades lines do cc project avant 06 inscrites dans ulle Convention sign6c d-A par p1L)SiCLJ1-S des R6p11b1i(jUes Am6r) ej
ricaines.
N711, 11 a M6 r6SO11I (ILIC des (16mai-ches ayant W fates en vLie de Fadaplatioti par Ics 1161) Ll b] i(I Lies A m6ricai ties d'une 16gislation uniform stir Jes letters Tkhanae, le Congr&s recommandcra que la Hatite Commission Inter-Americame N701.1dra bien faire connaitre atix Gotivernements Am6ricains la conveyance d'adopter Line 16(fishation unifori-no A I'Llard des
V111. 11 a W 16SOILI (Ine, en raison de I'MU"111CIlt,"ItiOll CI'OlSsante et de la. diversity& des imp6ts dans les divers pays am6ricains, ]'oil commander A la flante Commission inter-AI116ricaine I'6tUdO dU meilleur moven &&viter l'imposition double Sill) Ll It,-1116C, (fill frappe des illdlVi(ILIS 011 (ICS C0111pagnies.
IX. Consid6rant (Itic le Btii eati International do la Havane pDUl- 1111SCHI)hOll dC-S 111,U(ILICS dC 1','1b1'i(jUeil1StitL16 COllfOl-1116ment A ]a Couventimi adopk.'e 'i ki Qtiatri mo Conf6rence InternCationale Am6t-icainc r mdc i't I'Menos-Aires en 1910 a cornmenc6 ses travatix d'ime mani&re satisfaisante. 11 a 06 r6solti qtie le Congt,&s recomniat-idera la promple illise -a ex& caution de la Convention par les pays am&icaiiis qui ne Yont pas encore ratifi6e, cc, afin (Itic ses dispositions entrant en vimem, dans toti.es les A m6riq ties
En attendant 11 est SINT"61-6 (111C, I)endallt (JUe le Bureau de




- 67
Rio de Janeiro tic peut fonctionner les pays qui ont ratifi6 la Convention prentient cii couisWratioii Fusafe du Bureau de la Havaiie.
X. 11 a 6t& r6solu que le Comgr&s recommailde ]a prompted ratification par les.pays qui tic l'ont pas ciicore fait, de hi Convention adopted par la Conference Ititem-lationale Am6ricaine r6unie A Btiemis-Aires en 1910 et relative aux brevets (Finvention et A ]a propri6t6 intellectuelle.
Xf. 11 a M6 r6solu que le Coi)gr&s recortinvaii(le (ILIC la Loi WEB13 soit amend6e de telle fa ,oii (ju'elle permeate aux Compagmes Am6ricaines qui important des mati rcs preini&es prodUites -I 1'ext6rietir ou qui en trafiquent. de formerconform6nient. A la l6gislalion locate, des organisations (11.1i soietit A ni me de concurrencer, (hans des coliditions (1*6galit6 les Compagnies (FaUtres p..iNs qui s'associent, en vue de ces sorts d'a ffa i re s.
X11 11 a 6t& 1-6SOILI (JUC IC Corigr6s recontiaisse la valour des services des attaches .0111111el-CifALIX et recommended instamment tine ample extension (III s'vst nie. E'n faisailt. cette reconiniandation le Concfr s (16sh-e. exprimer soii option au sujet de importance: (FLUIC MLICqhon appropriate, Iiiiguistique et en d'autres mati6res I)om routes les branches (ILI service constilaire comme moveii de d6velopper Ct LIC filCilitCr !CS I-Clations conimerciales et ffiiaiici6res. ,
XIII. 11 a M6 I'6SOILI (111C Fon proc6dera simult,'-In6nient A tin r6censement dans totis les 1)ays an-t6ricains 171 des iiitervalles r6guliers qui nexcMent dix aime'es, ce, d'atecord avec le syslt me employ6 aux Etats-l'ijis, c, (ILIC, (10 I)ILIS, ou observe l'uniformit& dans ]a pr6j)aratioll des trav(aux (IC St,Ithti(jUe
XIV. it a 6t6 re'solu que le Co,,igi- s re'-omman(le Femploi universal dL1 S3'St llle M611-i(ILIC des Poids ct MeSUres et que en attendatit cet emploi les articles peses et iiiarqu6s et les documents d'embarquement. pi-61)ar6s selon les syst6me des poids et measures en usable actuellement aux Etats-Uilis soient. accompag6s d'annotatioiis dormant les 6quivalences selon le syst me m6trique.
XV. It a W r6solti que to plan (Farbitrage des questions commercials entre la 13OL11-SC de Commerce de Buctios-3,ires et. la Chanibre de Commerce ,'Les Etats-Utiis, qui a 06 1 1opt6 par les Chambres de Commerce (1*,'.ILltl'eS pays am6i-icaiiis, soit 6tendu A tOLIS ICS I)aVS 111161-iCaiIIS ; Ct (ILIC SOICIII fldopt6es S'il n ,y en a pas, des lois comportaiil JLI(ficl remenl la solution
s questions commercials RLI moveii de F,,irbiti-tige, cc, tirin de les mettre en us.ilge (ces lois) soLIS la StArveillance des hibunaux.
XVI. 11 a W r6solu que l'on deniandera a la Haute Com-,




68
1111ssion Inter-Americaine d'6tudier la question de Ilinstitution d'i it Ti-ibimal Inter-Anz ricain I)OLII- connaitre des questions c( mmerciales et financi&res qui stirgiront entre deLIX Pays it, (ILiestions S--iCnt S0ILI1i0I1I16eS
,1 &ricainsou plUs et qLIC COS cjid'orm6metit anx cl, justlc2l et (1'6quM.
XVII. It a W 1 6SOILI (ILIC 10LItCS les Nations Mant int6resshs A ce que les mati&res preiiii6res atteigiient la Plus "rande exportation, on eny6cliera dans a1ICLI11 pays l'importation de COS rnati res ati moyen des droits prohibitirs.
XVIII. 11 est r6sola (Itie l'on reconimandera (Itie les personnes ini6ress6es aux Etats-Uuis dans les affairs de Banque 6tudieront la mati&re (Faider financi6rement I'Europc en payant les obligations de I'Ani6riqLle Latine contract6es en EuroP2, et cela, aLl moyen (10 nouveaux emprunts (ILI-- les EtatsUnis front au pays respectifs Ia1ino-am,!,r:cahi-3.
Washington, le 23 Janvier 1920.
ARBEJE
DARTIGUENAVE
PRE 'IDE-VT DE LA R.,",'PUB LIQUiT
Vu les articles 75 et 120 de la COIISMLItiOll
Consid6L-ant qu'il v a lieu de fixer de mani6re precise les couleurs et les Armes de la 116publique d1lalti
De I avis du Conseil des Secr6taires d'Etat
ARRftE CE QUI SUIT :
Art. ler. Les couleurl-v nationals sont le bIeLi et le rouge.
Les Armes de la 116publique sont le palmiste surmont6 du bonnet de la Libert6 et onibrageant de ses rameaux tin TROPHEE d'armes avec la l6gende"LTNION FArr LN FORCE. LeTroph6e se Compose : au pied (ILI palmiste, d'Un tai-nboui-,, (Fun clairon et d'LIIIC trompette ; de deux aroupes, 1,1111 A droite, I'autre A gauclie, important cliaclin, b trois flisils avee balonnettes line hache, trois 6tendards inclines, cravat6s auxcotileurs nationals; tin c,-111011 SLIr al'I'Mavec ses accessoires : sac A poudre, &ourvillon stir le canon de droite, refouloir sur le canon de gaLlChe, boulcts en piles et botilets




69
cparpill6s ; title change bris6c tine ancre ii ganche, tine an.cre enfonc6e dans le so], il droit,- et, s'inclinaiit vers ha mer, des miats de navies porkant de petiles flaninles; till shako avee ponipon Non est pos6 sur le. canon do gatiche ; stir le canon. do droite est pji,--' till CIASTIe iivee phimet rouge.
Art. 2. Le Drapeaa officieI (I'Haiti so compose des couletirs nationals places horizontalement, le h1cit oil hatit, le rouge en has, et portatit au centre les Armes de la 116publique. ,',,Art. 3 Le pavilion haition se compose des COLIIeurs nationales plac6es comme ci-dessits, mais sans les Armes de la R6ptiblique.
Art. 4. Le present Ari-M6 scra '111PI-1111C, PUIIN6 Ct eX6CLlt6 la diflaence des Seci-&-dres d'Etat, chactili en cc qui le concerne.
Donn6 all 13tilais National, ft Port-au-Prince. le 18 Mai 1920, all 1176me. de FInd6pendance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le Seci- fidre d'Etat de I'hiterieur,
B. DARTIGUENAVE.
Le SecH'taii-e d'Etat des Relations Exteheures et de la justice
J. BARAU.
Le Seci- Iaire d'Etat de Hnsti-ac.ioii Publique el des Caltes.
DANTi-s BELLEGARDE.
Le Seci- Iaii-e d'Etat des Travaux Publics et de I'Agn"Cult1we
Louis ROY.
Le Secj- fidj-e &Etat des Finanees et dit Commerce,
FLEuRy FEQUIERE.
LOI
DARTIGUENAVE
PRESIDF.)'T DE LA REPUBLIQUE.
Usant de initiative accord6c par FartIcte 55 de la Consti tuition




- 0 1 1 0
Consid6rant (Itfll y a lien d'adapter A ]a 1,6(fislafion actuelle, les dispositionss do ]a loi No 7 du Code civil stir le Divorce, d'y apporter (ftIOI(ILICS 1117KI:f!C,1tiO11S 116CeSS('1i1-eS ; Consid6rant (lu'il est de n6cessit6 social (Fillh-O(lifire dans notre Ugislation, C011CUrremment avee le Divorce, I".1 s6paration de corps et de permettre le remarriage des 61)oux diNorc6s;
Sur le rapport, du Secr&taire d'Etat de la Justice
Et de I'avis du Consei) des Secr tires d'Etat A PROPOSE)
Et le Conseil d'Etat a iot6 la loi miivanle
Art. ler. Les articles de la loi No. 7 (ILI ('.Ode CiVil SO11t 1110difi6s cornme suit :
Aux articles 221. 223. '219 I*exI)ression (( Trihnnall civil est remplac6e par (( Tribunal de 1 ie. Instance )).
Aux articles 228, 233 7 234, 2,11-), 244, 245, sont siipprim6es' les expressions suivantes : (( Sin- le rapport du Doyen )) et commettre un rapporteur sur le I-,'11)1)01-t (ILI j11171C COMMiS. )) ((apr&s le rapport du jLige le rapport sera fai" par le juge commis )).
Art. 2. 11 est ajout&, it I'article 25.1, du Code civil. I'alin6a. suivant: ((Toute la proc&hire en Divorce sera an6antie deplein droit par le d6c&s de I'mi des 61)oux survenu avant le prononc6 du Divorce par I'Officier (le YEtat civil )) "i I'article 287 ce qui suit : (( Par Feffet (ILI Divorce la femme perd I'tisage du nom de son mari.
Art. 3. Les dispositions de Farticle 251 sont remplac6es par les suivantes En cas Wappel dii judgment admission oil du judgment d6liiiitif rendu par 'fe Tribunal de I re. Instance en mati re do Divorce, la cause sera inStrUite et jLig6epar le Trilmn(al (I'Appcl, con-m,e affinfi-e urgent D: :: (( L'appel ne sera rceevable qii'atitant qti'il aura W interjet6 dans les trois mois it computer (W jour (ic la signification du judgment rendu conh-adictoirement ou de 1'expiration du d6lai opposition, s'il est par dfftwt. ))
Le recourse en Cassation est overt centre les Arr6ts des TrIbunaux d'appel, rendLis en imai re de Divorce.
Le pourvoi est suspensif en mati re de Divorce et de s6paration de corps.
Le jUgement ou Farret admettant le Divorce West pas susceptible d',acquiescement.
Art-4- L'article 283 ducode civildenieure -insi modifi6: ((Les 6pouxdivorc6spetivent contractor ensemble Lin nouveau mariage.Datis ce casils sercnt tenus d'cidopter le m0me regime ma-




trimouial que cehii qui r lghait leur union dissonte ; cc 1-6gime leur est applicable (110 L
ffice nonobil,-int routes conventions countries.
La facult6 pr6sentement om-crte aux divoi-c6s, Wexistera plus an I)r0fit (IC (IeLIX -mciens 61)OLIX dont Itin aura, post6t6rieurement au Divorce prononc6 entre eUX, contract avec tine tierce personile, un notiv. au inariage suivi (I'Lill second divorce.
Apr s la c6l6bration (]'till tiouventi marriage entre 6ponx divorces, il tie sera recu de leU.' 'ILICI-Ine notivelle demande de divorce, si ce ii'csl 1)()tll' C.'ILISC Wadt-flt 1-0 "I 1110il"13 que le premier divorce 11'811 06, I(IllliS I)OL'I' CC motif ; Oil Si ce West pour title cause (le con(lamnation A title peine soil al*flictive et infamante soit simj)1ement infiamante, prolloilc6e conlre I'un deux depuis, IeUl'
Art. 5. A Fart. 933, il est -IJOW6 CC (11.1i Stlit : q Lorsque Fordonnance i-i'aura pas t6 signifi6e ,'t la parties (161emleresse en personnel et que cette parties fait (16faut, le Tribunal doit, avant d'admettre ]a deman(le, fixer (le 110tiVetlUx d6lais. 11 ordonnera par le in me jUgement qu'A In diligence de la partie demanderesse, till avis (iestino a porter -4 la coil ilaissa lice de la parties d6fenderesse, la (Ieman lc intro(Juite conlre elle, soit ins6i-6 dan5 tin Journal de la locality oil arfich6 A la principale porte du Tribunal.
Le jUgement OU I'Ari-M qui admet la demanded on IeDivorce par d6faut est signifi6 par Imissier commis. L'opl)osilion sera receivable dans les trente jOLU'S de la signification si elle a 06 faite A personnel et (lans le cas contraire dans les. quatrevingt dix jours A partir de Finsertion de 1'extrait du dit jugenient on arrM d,111S till (ICSJOUI-MILIX,
Art, 6. It est ajout6 ,'t Farticle 253 ce (Itli SUit till exti I 'ait du jugement OU de Farr l qui a(Inict le Divorce ainsi (JU Ull extract de Facte de dissolLition (Iti mari,'-we, scroll A la (lililigence de la parties (Itli 0!)tCJlLl? le (fivorc6 affich6s A la salle audience (In 'ri-ibunal OU iiis6r6s dans I'Lln des (Itiotidiens de la Capitale 'I (16fM)t (Je journaux dans la loemlit6; A peinede tousdomminges int&r ts envers, Ies tiei-ss'il y 6chetArt.7. Le demandet-11' pent, en tOUt 61,'It de cause, transformer sa demanded de Divorce en (lemande de separation de corps. De la seParation (1*(, corps
Art. 8 La separation de Corps pent 'tre demanded par chactin des 61)oux, seulement dans le c.is. qui donne Iieu a la demanded en divorce PCUr C.11.19.e (16termin6e, - N6ann-loins, elle pourra F tre pour cause d'ititerdiction civil de 1'un des




epoux, ,ipr s que Ic jugernent, d'interdiction no sera plus suscci)tible d'aticune voix de recourse. 0.9. F-11o sera intent6e, instruite Ct jLlg6e do la m6me mani&re que routes autres actions civilps : elle no pourra avoir fien par le consentemcnt, mutual des 6poux. Le tuteur de, la personnel civilcment interdite pent, avec, Fautorisation du Ccnseil de families, presenter la requOte et suivre Finstance d fin do separation de corps.
Art. 10. Lorsque la separation de corps aura dut-6 trois an -, le jugenient pourra Mre convert on judgment do Divorce sur la demand form6o I'Lln des 6poux,
Cetto notivelle dCmande sera introduite, par assignation dan-, ICS (161"lis Ordillaires.
Les pikes de laproc6dure scront. communiques au Minist&re Public.
Leju"ement de conversion sera rendu on audience publique et renverra les parties deviant I'Officier de FEW civil ])our le 1)1-01101IC6 (III Divorce.
jugement(lui prononce 1,
Art. 11. Le I separation de corps
Oil un jugenlent postorieur, pent interdire A la femme de porter le nom de son mari.
.La separation do corps emporte tOLIjOIll'S la s6paratioll de Nens.
Elle q, on outre, pour effet, de rendre ,I la femme le plein exercicede sa capacity civil sans qtfelle nit besoin de recourir A I'autorisation do son imari oil do justice.
La reconciliation des 6poux fera lesser tous les offers de la separation de corps. La reprise do ],,I vie conjugal, sera constat6e, par LIIIC dMaration faite au Greffe (In Tribunal do 16re. Instancedu (1011liCile (ILI Inari, soit parles 6poux en personnel, soit par-le porter de Ieur procuration sp6ciale et authentiqLle.("ette (16CI-It','Ition ii'aura d'effet vis-a-vis des tiersqu'apr6s qu'elle anra (' piar extract affieh6e oil la forme, indiqLl6e ell Yartic!e 1-1 du Code civil ; mentionn6e on marae lo. de Facto de w riage 2o duJugemmit oil ari-W'qu'avait prononc6 la separation de corps, onfin publi6e, dans Fun des jOI11-11,-ILIX de la 116publique,
Art. 12 La pr6sente loi abr LO111eS IOiS Oil dispositions do foi qui kii sont "He sora eX6ZLIt6e a la diligence, (ILI S, ,, r 're do I'l Justi-C.
Donn& an Palais L6(yislatifit Port-au-Prince, le 10 Mai 1920 CD 117e. de Hnd6pelldance,
Le 1)resi(lent
S.ARCHER.
Les smNaiies,
C. SA.Mi3ouii, Uo ALEXIS.




73
AU NOM DE, LA RETUBLIQUE
Le President de la Upublique ordonne que la Imi ci-dessits, solt reve, tue du Sceau de ]a 1116publique, imprim6e, pubfi6e el cxkul e.
Donn6 au Palais National, .1 all I t 7 e.
I)orl-ati4rince I e 42 Mal 1920 de HnUpendance,
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident
Le Secr6taire (I'Mat de la Justice,
J. BARAU.
40
L01
DARTIGUENAVE PRESIDENT DE LA REPUBLI(WE
Consid6rant que la nouvelle Ugislation sm, 1'exercice de la function de Notaire Public a rendu inutile la loi du 26 Septembre 1860 sur les Ecrivains Publics ;
Consid6rant, au surplus, que cette loi a donn6 lieu fi des abus qu'iI est temps d'enrayer ; I
LE CONSEIL UETAT Vu les articles .55 et D de la Constitution, A RENDU LA L01 SUIVANTE Art. ler. La loi du 26 Septembre 1860 sur les Ecrivains Publics est et denieure abrog6e,
Art 2. 11 est d6fendn A toute personnel non rev6tue de la quality de Notaire Public d'6crire aucun acte garantissant ou transmettant des droits pour un particular ne sachant ni lire ni 6crire.
Art. 3. Twite contravention aux dispositions de Farticle 2 sera punie d'un emprisonnement de six mois et un an sans prejudice des dommages-int&6[s enters les parties 16s6es,
Art. 4. La pr6sente 01oi abroge routes lois ou dispositions de-Loi qui lui sont countries.




7 4
Donn6 au Palais 1,6gislatif, A Port-au-Prince, le 10 Mai 1920, an 117e de Flnd6pendance.
Le piYsi(Imt,
S. ARCHER
Les seue'laii-es.
C. SAMBOuR, Uo ALEXIS.
AU NOM DE LA RPTUBLIQUE Le Pt- sidenl de la Wpublique, otAonne que 11 Loi ei-dessus soil vevetue du sceau de la 116publiqiie, imprim6e, publi e el exkti(6e.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 14. Mai,1920. an I I*," I'InGpendance.
DARTIGUENAVE. Pai le Pr silent :
Le Seer&aii-e d'Etal (le UnMfiem,.
B. DARTiGUENAVE.
low
IL 0 1
DARTIGUENAVE
11BESIDEA7 hE LA BEPUBLIQUE
Consid6rant qu'il imported d. U)'.lStitHer im org-inisim propre a assurer le niaintie.i (lei r&gles disciplinaires parmi les Members &-_ la Magistrature, (11.1cocet organism doit offrir aux Mulistrats (les gamities n6cessaires din&_ pendanee et Mnipartialit6
Consid6rant que pour sativegarder le principle de la s6paration des l"onvoirs, il convent de confer cet office au Tribunal de Cassation ;
Sur la proposition du Secr6taire d'Etat de la Justice,
Et de Pavis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PROPOSI :
Et le Conseil d'Etat a vot6 la loi suivante
Art. ler. Le Tribunal de Cassation constitute le C,_)nsei1 Su-




- 75
p6rieur de la Ma (list rat it re. III statue, en celte quality, en Charnbre du Conseil, Sections r6unies.
Le Commissaire du Gotivernement pr s to 'ri-Ibunal de Cassation. represented le GOLIvernement deviant le Conseil Sup6rietj r.
Art. 2. Le Conseil Sup6rieUr (10 ]a Magistrature exercera, it 116(lard des presidents, Vice-pr6sidents, Juges (iu tribunall de Cassation el des Tribunaux. d'Appel, des boyens el JUges des TribuivAux de 1&ve. Instance aitisi que des JUges de Paix, tous les POLIVOil'S disciplinaires pr6VUS par la pr6sente loi.
Les recourse centre les d6cisi3ns (le I'AssemlWe des Juges de cheque Tribunal soront ports 6-1ilement deviant le ConSeil SUP61ieur.
It exercera en o.itre, conrorm_',mont aUK r .(ll S prescribes par la pr6sente loi, les aftribt-tions d6volues ati Secr6taire d'Etat de la JUSHVe 1KIr l',11-tiCIC G (10 1.1 loi dU 26 Septembre 1895 sur les d6lib6r6s.
Art. 3. Toute d6lib-',ration J)OlitiClUe est interlile -lux Tribanapx, smis qU-_lClL1e fOr111'_' ([tie Ce soit, en deho"rs des questions de leur comp-tence 16(lalem,-Inl SOL1111iSeSIA lC111- Ugement.
1) j Us L I c ia!) I e it est itit, idit ix
Dans Fint6rM su, 2113LH (11 e -it
Maoistrats de faire d,-, la politique (to parti.
Infraction A c.--s cfispmitio i'3 c,) institute ime fa u I e disciplinaire.
11 en est de rnetw de tout inAn,-laom nt aU dcvoir et de la perp6tratioa des faits propres A- p:)rter atteinte wl caract&e et A la. dignity du Magistrat,
Art. 4. Le Conseil Sup ieur sera saisi, soit pjr le S2cr6taire d'Etat de la Justice, soit (fircetem2iA par les parties in16ress6es.
Dans ce dernier cas, la planted sera adress6e au Pr6sident du Tribunal d Cassation, sous pli cacliet6.
Art. 5. L,3 Conseil Sllj) HOLUapr ,-- avoir pris connaisssance de la planted et des pieces justificalives, s'il y en a, statuera sur sa. recevabilit6 dans le d6lai dc li iitaine.
S'il d6cide qu'il y a HCU ,i information, it renverra. la d6lib6ration A un jour d6termin6.
Le Commissaire duGouvernement pr s le Tribund de Cassation notifiera cette decision au Ma(listrat et l'invitera h se presenter au jour indiqu6 devwit le Conseil Sup6rieur pour tre entendu.
En cas de non comparution lejugement aura lien par d6faut Art. 6. Li Conseil SUP&HeUr pourra, suivant le cas, prononcer Fune des pines suivantes : la censure simple, la censure avec r6primande, la suspension pendant un mois alt moins et six mois ail Plus. __4




- 76
La censure avec r6primande compote privation de traitenient pertdaiit quiuze jotirs: la suspension, privation de traitement peudant tOUt le temps de sa dur6e. Le Alagistrat suspendu tic pourra, pendant le temps de sa suspension, exer. cer aticun acte de sa function
WMArt. 7. Les pines disciplinaires seront pronounces de vive voix parle Pr6sident du Conseil SUp6rieur apr6s d6lib&ation et en presence du Conseil.
En cas de d6faut, la decision sera notifi6e au Alagistrat par letter de Monsieur le Cornmissaire du Gouvernement pr s le Tribunal de Cassation.
Art. 8. Les decisions du Conseil Sup6rieur ne. pourront tre prises centre un Magistrat qu'A la majority absoltic des voix des juges presents. Elles seront imm6diaternent cornrnuniqu6es au Seci-6taire d'Etat de la Justice.
Art. 9. Si le Conseil Sup6rieur estime que les faits d6honc6s constituent des d6lits ou de- crimes, il renverra I'affaire deviant la deuxi ,me section du Tribunal de Cassation, pour qu'il soit procM6, conform6ment au. Code instruction. Crimillelle, Sails prejudice, s'il y a lieu, de I'applica'ion des relies disciplinaires pi-Ovues'par la pr6sente Loi.
Art. 10. Le Magistrat qui auraend(uxfoise1icouru la peine de la suspension sera de plein droil d'6chu de sa function.
Art. I 1. 11 sera pris des rkilements pour I'al,plication de la I'i6sciite loi.
Art. 12 La pr6sente loi abroge tOLItes les dispositions de loi qLIi lUi soiit countries.
Donn6 au. Palais Ugislatif, A Port-au-Prince, le 12 Alai 1920, an 117e. de YInd6pendance.
Le pi-e'sident, S.ARCHER
Lcs seciYtaircs,
C. SAMBOUR, Uo ALEXIS.
MJ NOM DE IA RtPtjBLlQVE,
Li, Pr('-,ident (to la 116publiqlle ordonne que la lot ei-dessits, soit revelWe dii Sceau do ]a ') publique, imprim6e, publi6e et ex6cut6c.
Donn6 au Palais Nailonal, it Port-aL-Plince, le 12 Mai 1920, an 117 medo I'InGpendance.
DARTIGUENAVE
Pir le PUsident :
Le Secr('1aire d'Etat de la Justice,
J. BARAU.




77
Lol
DART I G U ENAVE
PRESIDENT DE LA 11'E111'h'L1Q1'A1
Vu I'artiele 5- de fa Coilstitutioi-i ;
Vu la loi du 4 Septembre 1912 Stir I'E,-,:)Ic professiomiollo ELIE-DUBOIS,
Stir la proposition du Secr6taire d'Etat de I'Instruction PLIblique, et. de I'avis du Cotiseil des Secr6taires d'Etat
A PROPOSE,
Et Ic Coilseil d'Etal a vot6 d'urgeiice la loi stfivante
Art. ler. Est sanctioiiii& le Contrat pass6 le 30 Septembre 1919, entre le Sect-kaire d'Etat de I'll"ISh-LICtiOll PL1bliqL1e et la Congregation des Filles de Marie, a 1'efTet d'assurer le fonctionnement de I'Ecol,. Professionnelle et M6nar&ro ELIE-Duliois.
Art. 2. L'atigmentatioii de d6peiiso r6stiltalit (ILI (lit CODtrat, soit Cent quaraide dollars ff centimes par mois, A partir du ler Octobre 1919, sera pvee ati moven du credit r6serv6 aux divers D6partements Minist6riels PRIr I'Exercice 1919,1920.
Art. 3. La pr6sente loi sera 1)til)lie et ex&tit6e h lit dilinence des Secr6taires d'Etat de I'histructioa Publique et des Finances, cliacuii en ce (ILli le concerile.
Donn6 ati Palais Ugislatif, 't Port-au-Pritice, le ril 1920, an 1176nie. de Yhid6pondaiice.
Le pHsfdent, S. ARCHER.
Les secr6tah-es, CHS. SXNIBOUR, I.i -o ALEXIS.
AU N031 DE LA 111TUHLIQUE. Le Pr6si(lent de la Wpiiblique ordonne que lit loi ci dessus Soit revMue du Sceau de la 101mbli(pe, myri;n6o, publi6e ot ex cul6oDonn6 au Palais Nationa!, h Port-au-Prhice, le 0-8 Avril 1920, an I I me de Hjid6pendance. DARTIGUENAVE
Par le Pr6sident




- 78
Le SecrOuirc d'Etat de Hnstruction Publique el des Culles,
DANTf ,s BELLEGARDE.
Le SecrHaire d'Etat des Tinances.
'LEuRy FEQUI.f 11E.
-don
ARREJE
T
DARTIGUENA E PRESIDENT DE Lt BEPUBLIQ1 E
N'LI les arlicles 75 et 118 de la ConstittlGon,
Conii(l'rant qu'il est n-',cossaire de fbzer la couleur ct lesattributs de I'Men(lard de la Gendarmerie d'Halti
A1114AT, CE QUI SUIT Article ler. A part le Drapeau National, la Genclarmerie Xflalti it un Menclard rouge, ayarit comme attributes au centre les Armes de In 1161) tiblique entour yes de l'Inscription
GENDARNumn ': D'IiAITi.
Article Le present Ari-616 sera impri m6, public et ex6cut6 A la diligence dLl Seci-6taire d'EAaL de FInt6rietir
Donne ,in Palais National, ,'I Port-au-Prince, le20 M!fl 1920, ail 118c. de Fln(16pen(lance.
DAfi'r1GUENA'NE Par le Pr6sident :
Le S-cr('-1airc d'Etat de Hiztcricur,
11. DARTIGUENAVE.
LOI
DMITIGUENAVE PRESIDE.17DE Ll REPUBLIQUE
VLl Particle 55 de la Constitution ;
VLI ICS lois des 27 Octobre 1876, 3 Aoftt 1900 ct 27 Aofit 1913;




Consid6rant que I'exp6rience a d6monti-6 que le d6lai iniparti atix contribilables par les lois stis--6nonc6es potir le paiement de leurs imp6ts ( patented et droit locatif ) est i-clativement trop court POL11' lem, permettre de r6rler ft temps
Stir le rapport dLI Seci-6taire, d'Etat de I'llit6rieur,
Et de I'avis (ILI Conseil des Seci-Maires d'Etat,
A I)POPOSE,
Et le Conseil d'Etat a vot6 la 10i Silivante
Art. ler. Les articles 18, 45, 4&i-ne alin6a et 16 de la, loi du 27 October, 18-6 stir la 116gie des Impositions directed sont moditie'es comme SUit :
a Art. 18. La patented doit 6tre prise clia(Itie ann6e, du ler. October au 31 Wcembre. Toute personnel stijette ,I la patented qui ne I'atira pas prise quinze, jotirs apr6s la (late dti 31 D6cembre sera, stir la d6nonciation (III ReceveUr Communal, condanin6e par le Juge de, Paix ii tine amended de 0,50 centimes parjour de retard, plUs de*10o/o du montant de la ratente clti'elle aurait dueprendre. ))
(( Art. 15 L'imp6t locatif est per u ,'I parlir du ler Octobre au 31 D6cembre, par le Recevetir ConinlUtial 'ILI bureau de la Con-inlLine.
Dans le inois qui pr6c&de la (late (ILI ler Octobre, le bureau de la Recette Communale enverra A cheque contribuable sa, feuHle de cotitribUtion. ))
Art. 46. Quinzejotirs, apr s la (late dLi 31 Wcembre, data fix6e pour le pavement de cet imp6l, il sera proc&16 centre totit retardataire de la, &i on indiqu6e dans, I'arlicle 18 modify comme, ci-dessus.
Si, ail dernier jour lix6 potir le paienient de la patented ou de I'imp6t locatif, le Recevetir Communal 61mit empe'ch6 de d6livrer quittance au contribLiable, il strait oblig6 d'encaisser I'argent et de remettre stance tenanle A l'int6ress6 tine fiche etablissant pavement de Ilinip6t. Celle fiche scra, 6chang6e A il'importe quel moment centre Line (ILlittance r6gtili&re. P
Art 2 La pr6senle loi abroge totites lois ou disposition's de loi qui hiisont countries et scra public A la diligence du Secr6laire d'Etat de I'lilt6rievir par les Conscils coiniminaLix.
Donn6 aux Palais 1-6gislatif, a Poit-ati-Prince, le 19 Mai 1920, ail 117e de l'Ind6pendance.
Le pHsident,
S. ARCHER
Les secrOairrs
C. SAMBOUR, LEo ALEXIS




so
AU NOM I)E LA RL'UBLIQUE de ht [16publique oi'doniie que la Loi ei-6essits Soit rev6tile dtj Q(-Cjtj 1(1 h 11 1)11bfi(jtle; ifflpl'i[116e, J)Ubli6e et eXkUt6C.
Doijn au Palais National, h Port-au-Prhice, le 28 Avvil 1920, an H-16me do Hial6pemlance.
DARTIGUENAVE
Par le Pr6sident
Le Sm-Naii-e d'Etat de HnMi-ienr,
B. DARTIGUEN.WE
gap
LOI
Portant organisation de la Direction GMdrale des Travaa.-r Publics.
DARTIGUENAVE
IIBESIDENTDE LA REPUBLIQUE
Vu I'article 5.5 de ]a Constitn1ion,
Consid6rant que depuis la ci-6ation du D6partement des Trilvaux hiblics, les services de la Direction g6n6rale d'Admitiistration des Travaux Publics Wont pas M6 organisms ;
SUr le rapport du Seci-6taire d'Etat des Travaux Publics,
Et de Favis du Conseil des Seci-6taires d'Etat A i)Roposi ,
Et le Conseil d'Etat a vot6 la loi suivante
Art. ler. 11 est cr66 au D6partement. des Travaux Publics une direction g6n6rale des Travaux Publics qui fonctionnera sous la surveillance et la Direction de l'un des Ing6nieurs ncnim6s en conformity s (le Farticle XIj'I de ]a Convention du 16 September 19t5. Get Ing6iiieursprendra letitre d'Ing6nieur en Clief.
Art. 2. L"Ino6nie-Ar en Chef adressera cheque mois du ler, au 15, mi rapport ati Secr6taire d'Etat des Travaux Publics, exFosant 1'6taL (le tous les travaux en voic d'ex6cution et in'entiminant ceux qui auront M6 achev s dans le cours du mois pr6c6dent, Toutelois, des rapports sp6ciaux pourront lui etre




- 81
r6clame's routes Ies fois qL)C jC SociMairo d'Etat &es Travaux Publics le jngena n6cessairo.
Mn"6nietir ell Clief transmettra au Seci-Maire d'Etat des TravaLIX PUbIiCS tOtIteS les SLI(fgCStiOIlS potivant aider ii la. bonne march du sei-\?ice I)LIbIiC, soit (Iti'elles 6inanent de ILli oil des autres members du service de la Direction g6n6rale des Travaux I'LlbliCS, Si (Luis- cc dernier cas, it le juge opportlill.
AUCLIII travail public nc potu ra Ore mis ell voic dex6cutioll, s'il ii'a, au pr6alable, i-ccu 1'aj)I)rCb,'ltiOIl (ILI Seci-Maire d'Etat, des Travaux PLIb1iCS Ct si sa d6pense West pr6vtie aLl Budget g6.6i-al ou dans un 61,,it de crMits suppl6mentaires.
Art. 3 Ufng6nietir ell Clief s entendra avee le Secr6taire d'Etat des TraVaLIX PlIbli c S Stir I'Oj)j)0rtLIIlit6 Ct la n6cessit6 des travaux ,I entrependre pour le d6veloppement materiel de la R6pubfique.
Art. 4. Potir asstirer le fonctionnoment de la Direction g6n6rale, tous les ln(*nieurs et Architectes (ILI Wpartement. des Travaux Publics, tOLIS ICS agents et employes Tit I)OLII-I-Ollt Ore n6cessaires selon la mature et I importance des traVaLIX. sont sous la direction de Hii(iOnient, en Chef, sous to haut contr6le dLl Seci-6taire d"Etat des Travaux PLIhIiCS.
Le personnel do la Direction g6n6rale des Travaux PLiblics compared des employes commissions comme suit
Ing6ti. et Archit. experts hors cadre Or s 200.00 16rc. classes 150.00
2&me. x 12500
100.00
4 mc. 8000
N6,a n In o i it s, i I I)OLIITa 011re nomme' d'office des ing6nietirs oil architects experts hors cadre ( aux appointenients de 200 dollars ) des sp6cilalistes, ayant fait preuve de competence,
Le cadre du personnel de la Direction On6rale sera coinPIW par des Ing6mouri, des op6rateurs, des dessinateurs, des conducteLII'S de n [raVaLIX I)LIb1'CS, des agents-voyers, de tout autre personnel (IC 't tltilkel- SLIivata Ies ch-constallces
et les ii6cessit6s du service. Ces eniphyOs non coll"llissiol"16s seront porteni-s d'une letter (10 SCI-Vice Sit-ilic'o (ILI Seci-Otaired'Etat des TraV ,1L1X PLIb1iCS stir la deman,le de ell Cher.
Ifellietirs et Architecle"i de la Direction Art 5. Les In -' ' Z-1
rale des Travmtx Publics passel-ont (IL, droit (I'tille classe A la classes imm6diatenicnt supOrieure par priority stir tolls Ics autres Ingenietirs oil Architectes ii admettre aLl service de la Direction g&116rale.




- 82
Art. 6 Les demands de commissions oil de revocations et les propositions relatives (,*i 1' ivancemeiit des Menibres du personnel de hi Direction (,,6n&r,,dc des TraWILIX j)LIb1iCS seront pr6sent6es sous fo,-iiie do r,,,pport mohv6 de Flng6nietiv en Clief an Secr6taire d"Etat (],,.,s Travaux Pliblics, 1equel les examinera et les transinuttra an Pr6sident de la 1161)LIblique qui
leur dOl1IICr,-I ICS SilitCS (ILI'il CI'Oil',k 01)PO."ILlnes.
Art. 7. Les attribL1601IS Ct ICS dCVOirS (ILI Service de la Direction g nftale des Travaux Publics sont :
1. L'Mude et hi preparation des projects des travaux publics.
2. La direction, ki surveillance, VeX&LltiOll de toils les trav,,iux ,idopt6s, d6cid6s ct ci-itrepris par le IMpartement des Travaux Publics suivniit Yavis du Seci-Maire d'Etat.
3. Uentretien (les travaux ex cul6s dans totile la 116publique.
4. La COIlStI'11C!iO11 de tOLIS les biltiments et 6difices publics, letir reparation, Iour entretion et ni'lintien en parfait6tat de conservation.
5. Le conti-61e des eNploilations des mines, mini&res et earri6res, des apparcils ,,I vapeill, l hyd ra it] iq ties et 61ectriques etc.
Art 8 Les travaux aff6rents -'I la direction g6nftale des travaux publics comprennent :
1. Les routes publiques, les ponts ct les bacs
2. Les places, parcs et jardins publics.
3. Les Hilices publics relevant des Wpartenients minist6riels ;
4. Les services bydratiliques des diverse villes de ia R6publique ;
5. L2i syit-', n !s )-it 1) 1',i3,viiiiii32 ii it des vi I I es et F NwLiatioii des entix pitiviales ;
6. Irrigation et le draiiinge n6cessaires pour les besoins de Mygi6ie el de I'Agrictilture (Ums le territoire d_- la 116publique;
7. L-i protemio:1 Coatro 10i in-)-i'lltion ; Ot vil'Horations (12 1"i navigatioa t1tiviale ;
8. Uani lioration des ports au m-)ven do, wh'irr, quais, etc.
9. Le r6seati do.,-; p1mros et b,illses-;
10. Les T61hfi-aphes et les '1'61 plioiies
11. Les c,,irtes d6tai[16es, to,,)jgra,')hi(jUOS, hydrographiques, g6ologiques et cadastrales.
Art. 9 La Direction g6n6r,,,1e, sera, en outre, charge de la surveilhuice et dii Controle de tons les travaux publics actuellement conc6d6s oil a cone6itel, el ties tiers tels que syst6me dWlairago 61ectrique, distribution &6nergic 61ectrique, de force motrice, de service 1iYdrtIII1i(jLIC, wharfs, phares et autres




83
en general. Elle sera aussi char 6e du contro'le technique des tramwavs, chemins do for 1061,1011s ou aLI'Ll'eS.
Art. fO. Sur la proposition de Flng6nieur en Chef, transinise par la voie orficielle, un des hige'nicurs de la Direction g6ll&rale paurra 61re (1616,fu6 par le S cr6taire d'Etat des Travaux Publics dans les C0111111MICi de la 1161)Uhli(lUe.
Cet Inar6nietir sera ehnrig, ', de Fexftution des travaux de, cette Commune, en conformi16 des plans et des prescriptions 6tudi6s et pr6sent6s par flng6nieUr en Cher et approuv6s par le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics.
N6anmoins, en attendant que le d6veloppement des travaux publics n6cessite la presence de cet Ing6niour d6l6gu6 dans les communes, d'autres agenk proposes par l'Ing6nieur en Chef et d(iment autoris6s par le Sect-6taire d'Etat des Travaux Publies, pourront Otre charges do l'ex6cutinn do ces travaux
Art. 11. Pour Ore admis en quality d*fn1(,f6nieUr OU Arehitecte au service do la Direction g6n6rale des Travaux Publics et 6tre, propose -i la nomination par le Pr6sident de la 1161)Lll)liqueil faut 6tre d6tenteur (Fun Dipl6me OU d*U11 certificate d'une 6cole qualified. Ceux qui 61abliront (Fune fa .on probate et apr&s examen (lu'ils ont aC(lUiS par 1ft I)r,',Iti([Lle des cliantiers et par les 6tudes personnelles, experience. et les connaissances requires, pourront 6tre 6galenient admis ,i la Direction g'n6rale, en quality (1111"611iCLUS ou d'Arehitectes do -IMie,
3 me' et 2 me chisse. L'
Art. 12. La pr senle loi abroige tones les lois ou des dispositions de loi (Ini hii sont countries et sera ex6cut6e A la diligence dU Seci-61aire d'Etit (Ics Travaux Publics.
Donn6 au Palais f,6gislatir, Li flort-aU-Pril]CC, IC 2 JUill 19191, an 116e de Nnd6pendance.
Lr jw sident, C S.XIMBOUR.
Les seci-Nabcs,
Lf-o ALEXIS, 1-1. PRICE.
AU NOM DE -LA II f, I I UDL W IT F
Le President de la Po' jmbliipie onlonfle (1110 la Loi ei-dossits Soil rcv lue du Seem de la Upubhque, imprint ,e, publi6e el ex cul e.
Donn6 aU Palals National, h P01't-JLJ-P1'i1)CC, 1, 2 Join 192 ), an I 171 mc. de Hnd6pemlance. 1) A RT I GU EN, k V11A
Par le Pr silent
Le Seei-&ab-c d'Etal des TmvaUX Publics.
Louis ROY.




S4
SECRET
LE CONSEIL IYETAT
SIEGEANT EN ASSENIBLfL NATIONALE.
Usant du Pouvoir qui hui est conf'i-6 par Farticle 42, 3e alin6a de ha COIlSti[Ll[iOll;
Apr s avoir examiii6 les stilmlatimis coil te mies'chans le Trai1.6 de Paix cmiclu il VersailIcs, le 2( .11.1ill 1919 eiih-e :
Les d616(fu6s 1116iiij)oteiiliaires des Gouvernements des Puissances Allices eL AssociOes, N 1'01111)i-is le D616gu6 de S. E. le President de la 1161mblique (I'll,,tui, d'ime part, et, d'autre part, les D616gu6s Plenipotcntiaires de I'Alleimmme; 1) fl c R I IT
L',,11)probation du dit Trait6 de Paix pour sortir son plein et enter effel.
- Dont-I6 all Palais de I'Assembl6e NationaleA Port-au-Prince le 2 Juin 1920.
I c pi- siden 1,
S. ARCHER.
Les scci'Naii es :
C. Si-mimutz, Lfo ALEXIS.
AU NO.M D: LA ki"PUBLIQUF'.
1,e Pr6sident (Y1141i ordonne que le present Weret kill Corps Ugislallf soit rev ttj du Senn de la K ,jmmiquo pu bil(' Ot ex6c1116.
DomO all PalaiiNational, ii Porf-al-l-Prince, le 5 Juln '19201 all 1,17611le de HnGpendauce.
1) A RTI G U ENA. V E. Par le PIYSide-lt :
Le Sccr0ab-e d'Etal des Relations Exlei-ieures
J. BARAt-T.
Nous
i).\wrIGUENAVE
PRESIDIFNT DE 1- REPUBLIQUE
Ayani pour agv6able le 'rrjjt6 et le Protocole annex con-




CjUS Ct SigI16S (A VEIISMLLES, IC ViWlit-Iltlit JIIiII Mil IIeUf Cent diX-IICLr entic Ics Gouvei-nements associ6s et alli&s ci-apr s d6sign6s :
Les ETATS-UNIS i)'AmftiQui,,, I'Eti)l)ii-e-131tl'l', NNIQUEla FIIANCE, FITALIE et le )'APON.
La BEI,('-IQI'I--,, la Boi.ivii,, le Bnflsii, In CHINE, CUBA, I'EQUATEUR, la Giifci--, le GL'ATfINIMA, HAITI, 111EI)JAZ, le IIONI)URAS, le LIBJ RIA, le Nic,%IIAGUA, le le Pf-nou, la POLOGNE, le PORTUCAL, la ROUMANIEITT.V1' le SIANI,
la TCHECO-SLOVAQUIE, et FURUGUAY.
(I'LIIIC 1),'11-t :
Et le Grotivenienicut
Watitre part
represents respectivement:
LE PIRPNDENT DES ETATSTNIS VE PAll
Uflonorable WOODBOW WILSON, Pl ,Si(ICIII des 1"AtItS-ulligi agissant tant en son nom pcisonncl que de sa pi-opi-c aUtOrit6;
L'Honorable ROBERT LANSING, SeCI 61,61-C d'Ftat
L'Honorahle HENRI WHITE, AlICiCil A111b,ISSadeUr E\traordt.
(I CS J,'tjtSjTjjj II
naire et P16nipotentiaire ,I j I I ONI E e t A PA R I S;
Ulionorable EDWARD M. I IOUSE;
Le G6n6ral TASKER 11. lliiss, ]lep i 6sciitaiit militaire des Etats-Unis au Conseil SLIj)61'iCLII' de Gtieiie
SA MAJEs'rP, LE 1101 DU Xj DE GPAXDE BRETAGNE ET
WIRLANDE ET i)F.s TERRIT011IMS 1.111TANNIQUWS ET AUDELA DES MERS EMPERETR DES INDES, i mt :
Le Tr s Honorable DAVID LLOYD GEORGE, M 13 Premier Lord de la Ti-6sorerie et Premier Ministi,e;
Le Tr&s Honorable ANi)ttrxN- BONAa LAW, Al. P. Lord dii Sceau Priv6;
Le Ti-&s Honorable Vicomte MILNER, G. C, B-Gi C. Nit G Secr6taire d'Etat pour les Colonies;
Le Tr s Hononable JAMES 13MFOUR, C, LI, 13
Secr6taire d'Etat I)OUr ICS Affaii-es Eti-ang,&xes ;
Le tr6s Honorable GEORGES NICOLL BARNES, M. P., Ministre sans Portefeuille
Et :
Poun LE DOMINION Dill (,ANADA, PAR
L'Honorable CHARLES JOSEPII I)OJIEnryMinistic de hi Justicef 9
Llionorable ARTHun LLNvis SIFTON, Ministre des Douanes




Potf. iE CWTMOMVEALTH D'AUSTBALIE, PAR:
Le Tr&s 11-onorcable WILLIA-M 1110RI113 HUGES, Attorney Un6i-al el Premiei- Minish-e;
ie 'rr s l1onoi-able Sir J csFpn Coo: G. C. M. G., Ministre de ]a Marine;
i Poun UNION SUD-AFFMCAINE', PAR
Le Tt &s Honorable G&6.-al Louts BOTHA, Ministre des Affaires Indig ncs et Premici- Miiiistre ;
Le Tr&s Honorable Licutenant-G6n6ral JAN CHRISTIAN SMUTS, K C., Alinistre de ]a (161'ense ;
POUR LE DOMINION DE LA NOUVELLE-Z ,LANDE, I-All
I
Le Tr s Honorable WILLIAA1 FERGUSON MASSEY, Miiiistre du Travail et Premier Ministre;
Pot'll L'INDE7 PAR
Le Tr s Honorable E )NVIN SA-MUEL MON-rAGU, M. P., Seci-6taire &Ftat pouY I Inde ;
Le Major-G6n6rnl Son Alless Maharaja Sir GANGA SINGH Bahadm:, Maharaja (IC 111KANI-M, G. C. S. I G. C. 1. E 6. C, V. 0. K. C. B., A. D. C
1.11' PAENDEx'r DE, LA 111"'PUBLIQUE XG k1SE9 PAR
Al. GEORGES CLEMENCEAL), Pr6sident dLI Conseil, Ministre de 1".1 Guerre;
M. STEPHEN PICAION, Miiiistre des Affaires, Etrana6res;
M. LOLTIS LUCIEN KLO-rz, Ministre des Finances;
M. ANDRf,1 TARDIEU, Commissaire G6n6rcal aux Affaires de guerre franco-am6ricaines';
Al. JULES CAMBON, Ambassadeur de France;
SA MAJESTY 1,11" k0l WITAL[Ey PAR
Le Baron S. SONNINO, D61)Llt&;
Le Marquis G IMPERIA1.1, S6natctir, Ambassadeur de S. Mle Roi d'Italie A Londres;
M. S. CRESPI, D&pUt6;
SA ALUESTle UE AfThEXIt DU JAPON7 PAR
Le Marquis SMONZI, ancien Pr6sident du Conseil des AliDistres;
Le Baron AMAKINO, Ancien Ministre des Affaires Etrang res, Alembre du Conseil Diplomatique;




Le VicomteCHINDA, Ambassadcur Extraordimaire et 1316nipotentiair%,_ de S M. 1*E mpereur du hpo:i A Lomires :
IN1. K. AIATSui, Ambassadeur 11"x[raordimure et P161lipotelltiaire"de S. ALL L'Empereur du Japoii "i Paris; Al. N. LFUIN, Ambassadem, EstiZ19i'diiiaire et P16iiipotentiaire de'S. Al. L'Empereur du Japon A Rome;
SA MAJESTY LE 1101 BEIGES, PAR
,Nl. PAUL HYMANS, Miiiistre des Affaires Etraii" res, Ministre d'Etat; 0
At JuiFs van den lli -uvi ,i Eiivov Extraordiiiaire et Ministre P16iflpoteiitiaire, Mii1ist;,-_ d'E6t;
Al. Emile VANDERN"LDE, Miiiistre (10 1,1 JLIStiCC, AllilliSh d'Etat;
LE MfSIDENT DE LA IWITBLIQUE DE B01MAE, PAR
At ISMAEL MOWES. Eiwoy6 Extraordhiaire et 11iiiistre PIL nipoteiitiaire de Bolivie A 11,iris ;
LE PRfSIDENT DE LA Hx ,ITBLIQUIIJ DU BRESIL) PAR
At. JOAO PANDIA (,ALOGER. S. Wptit6, aiiciei) Miiiistre des Finances ;
Al. RAoui, FFIINANDFS, D6j)11t&;
Al. BODRIGO OCTAVIO DE ',. MENEZES, Professeur de droit hiternatiomil A, Rio de Jaiieiro
E P R 'S I D It," N r i) i,: i, k R 1" 1-1 L'B L I Q UE Ci I I N 0 1 S El PAR
Al. Sou TSENG JsIANG, Mii)istre des Affaires Etraii&res;
At. CHENGTING THOMAS WANG, Aiiciea 11iiiistre de I'Agriculture et dL1 Commerce :
LE Pl,PSIDE,);T DE LA hf,]PUBLIQUE CUBAINE, PAR
M. ANFON10 SANCTIEZ DE, Busr.k\1.kNrE, de la Faeul(6 de Droit de I'Uiiiversit6 de la havaiml-Wsident de la SociM6 cubaine de Droit Nteriiatiomal; 1, 'ITIUQUI,] DE LIEC)UATEUR, LE PRgSIDENT DE LA 811" PA R
Al. ENIUQUE DORNY DE iktusuA,, E ivov EKtra )rJiiiaire et Alinistre P16mpoteiihaire de I'Equateur A Paris;
SA MAJESTill LE k0l D'ES 1111MA"NNES1 PAR
M.ELEFTHE1110-5 K VENIZELOS, Pl'&Si del) t du Coiiseil des Mi 11istres;
Al. NICOLAS POLITIS, Miiiistre des Affaires Etraiml6res:




LE Pit EN OENT Dill' LA 111"'TUBLIQUE DE GUATflMALA, PAR:
M. JOAQ :IN '1112iell MilliShe (h'tat qti% Travaux PubfiCS et A 111ISh-LICtiOll PlIbli(ILIC, Envoy Extraordinaire et WashinrstonEnvoy6
Ministry 1116nipotentiaire do Guat6mala 111 n Extraordinaire et Ministre 1316nipotentiaire ea mission spftia A pa I i S.
LE 11HESIDEN'r DE LA 111"N"I'LIQUE WHAITI, PAR:
M. TER-ruiwN GuitmAri), fl'lnvoy Extraordianire ot Millistre P16nipotentiaire (Hlaiti a 1),aris;
ILVJEST LF 1101 ht: 11FIDJAZI
M. RI'STEM HAIDAR,
M. ABDUL ILWI AOUNI,"KI)LIM-1l" DF 110NDURASI
1, E 11 1) I'S I DEN T D',' 1, \ B I I PAR.'
LC DOC[elll' POLICAR110 BONILLA, C11 mission sp6ciale -'I Washington, ancien Pr silent de la 116publique de Hon luras, Envoy6 Extraordinnire et Ministre P16nipotentiaire:
LE 11BESID11,Y1, D11, Lk 1,):, 1, 1 P) 1 1, 1,k) P A
Llhonorable CAIIRLES DUNILM BURGESS KINGSecr6faire d'Etat,LE4 11B ,.,Sl 1) ENT DE, LA [()[T Ill DE NICARAGUA, PAR:
M.S.kix.moll CIIAMOT1110,I)r6sidoit de la Chambredes D&put6s;
LE 11BESIDE-NT DF LA 111,TUBLIQUE DE PANAMA) PAR;
N1, ANTONIO Butmos, EnvoN,6 Extraordinaire et Ministre P16nipotentizifi-e de Panama '. i Madrid
LE 11RESIDENr i,*, i-k 111,A)UPLIQUE DU IIEROU, PAR
M CHAIALES G CANDAW, Envo-N,6 Extraordinaire et Ministre 1116nipotentiaire dit Nrou I 1)aris,
LE 1110SIDENT DIF LA Bl"PUBLI(I)VE MLONAISE P.kn
M. IGNACE J. 13AI)!--IIIENN'Sl 1,1'i' si(leiit (ILI Conseil des Millistres, Ministry cles Atfaires Etran,(Y res;
M. ROMAN DNIOSKI, Pr6sident (III Comit& National polonaise
LE 111vP,,1DF4.XT DE LA R!"l PU BIA QU E PORTUGUAISE PAR :
Le Dr ALF,-)NSo Au(,USTO DA CwTAancietiPr iident da Conseil des Ministres;




89
Le Docteur AUGUSToLuiz ViEtii. SOARES, ancient Ministre de Affairs Etrang res;
SA MAJESTY LE 1101 DIA' 110OLVIE1 PAR
M. ION 1. C. BRATANO, Pr6sident (ILI Conscil des Ministres, Ministry des Affaires Etrang&res;
Le G6n6ralCONSTANTIN COANDA, G6n6ral de Corps d'Arm6e, Aide de Camp Royalancien Prt'-,sident dLI Conseil des Ministre:
SA MAJES'1*,1,ER01 DES SERBESDES C810ATFASET F)ES SLO\'ENESP.An;
M. NICOLAS P. 1).kciii-rcii, ancient Pr silent (III Conseil des Alinistres ;
M. ANTI, TRUMBIC, Ministre des Affaires Etrang&res;
M. 11111,ENKO VESNITCii, Envo\16 Extraordinaire et Ministre P16nipotentiairc de S. M. le Roi des Serbes, Croates et des Slovenesift Paris;
SA LE PYO DE SIAN, PAW
Son Altesse le Prince CIIAROON, EnvoY6 E\traordinairc et TMinistre P16nipotentiaire (to S. M. le Roi (to Slam ,I Paris :
Son Altesse S6r&nissime le PI'i1ICC TRAIDDS PRA1,AND:-IUS)-AiSeer6taire d'Etat aux Athaires Etrang6res; I fil
LE PP,P.Slt)ZNT DE LA 11f'PUB1,1QCE TOWCO-SLOVAQU PAR
M. KARIM 11CRAMAR.. President (ILI Conseil des Ministres
M. EDUARD BENESMinistre des Affaires Etran&res;
LE PRESIDENT DE' LA 14'PUBLIOUE DE ULTRUGUAY, PAR
M. J UAN ANTONIO BUERO, Ministre des Affaires Etrang6res, ancient Ministre do I'Industrie; UALIA131AGNI" PAR
AIMERMANN iNIULIF ,R,, iiiiistt---d'Eiiipii-e desAffaires Etrange'res;Le Docteur BEu, I.Ministre d'Empire;
D6clarons approtiver, ratifier et confirmed le sus dit Trait6' et Ic Protocole y annexe, promettant de les faire ex6cuter et observer selon leurfornic et teneur sans perniettre qu'it 3, soitcontrevenu.
En foi de quoi, nous avons sign6 do Notre main la pr6sente' rattrication et N, avons fait apposer le Secau do la 116publique..




go
bonne au Palais National de Port-au-Prince, ce trente et un Mai mil netif cent vingt, an 117e. de Hnd peiidance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident -.
Le Secr hdre (I'Dat des Relations ExMrieures,
J. BA 11 X U.
I-JOI
DA wr I G U ENAVE
PilfSIDENT DE LA RfI)UBLIQur
Vu Article 55 dela COlISti(UIiO',I,
SUr le rapi)ort (In S-,,ci- taire (I'Etat de Fint6rietiv et de J'avis du Consell des Seer6taires d'Etat,
A PROPOSt :
Et le Conseil d'Etat a vot6 la loi SUivante
Art. let'. UANMICALE du 1-ye,-',c Wtion constitti6e en SociM6 Civil par acte dress& au rappoi-t de Me. ll-nity flogarth, not'Iil'C public 'I POl't-,IU-l)l'ilICC, IC 1:1 avril ;920 cst 0 d6clar6e (I'Lltili(6 PUbli(lUe.
Art. 2.- Cette Soci6t6 aura la personality civil.
Elle potirra, en consequence, ac(lu&i-ii, A titre gratuity ou on6reux dans les formes et suivant les conditions d6termin6es par S311 aCtC Cie C011SIRLItion et ses Statuts.
Art. 3.- La place l)Ubli(lUc dite (( PLACE ELIE-DUBOfS, ') situ6e a Port-au-Prince, ell face du 1, c6e P6tion, est d6class6e et cesse (16sormais de faire partic du Domaine public pour passer dans le Domaine alli6nable de I'Mat.
Ai-t. 4. En VUe d'encourag-l' L'AMICALE du L de 1361ion qui pursuit tin but patriotique, le terrain de ]a dite place (( ELIE-DUBOIS )) lui est concM6 pour server A ]a construction de sa premiere Bibliotli&jue publique et A I'Etablissement d'un Jardin botanique.
Cette Biblioth&lue et, ce Jardin b.)tanique seront ouverts au public en g6n6ral suivant des conditions qu'6tabliront les r glements particuliers de I'ceuvre.




Art. 5.- Si, cependant, CAMICAFE (111 1,NC'6e 116tion vennit A so dissondre., la. Place, les constructions el tous accessories fUctient rCLOLIr au romaine public do PEtat.
Art. 6.- Pass6 le (161ai de trois ans, s'il West pas ci-66 la bibliotUque on le Jardin botanique, la. concession do terrain PLIbli6e id I'article 4 est nulle do plein droit.
DonnC '.ILI Palais L gislatifd Porl-ai-Prince, le 19 Mai 1920, an 117e. de FInd6pendance.
Le pr sidcjil--S. ARCHER.
L.-s Secr0aires, C. S. miioup, Ll ,o Aii..xis.
AUNOM DE LA REPUBIJOIT.
Le Pr6si(len( (le la 11161) ,iblique or(lonno que la Loi reve'tue du Sceau do fa B16publique, imprim6e, pubh6e et exkut6e.
Donn6 an Palais National, .1,' PoN-au-Prince, le 27 Mal '192) an 1 17c. de PIntl6pendance. EN -k NTE.
DARTIG U
Par le Pr6sidenl :
Le SecrHaire (I'Elat dc 1,11itericur,
B. DARTiGUENAVE.
D.AwrlIGUES. V11"
PRESIDENT DE L.k Rf [-'-'BILIQUF
Vu Farticle 55 do la Constitution;
Considt.'rant (11.1e la. CongrOgation d,--s Filles (to la Sagesse
0 Z--) 0
a toujours contribl.16 a,'CC Lill rare d6VOLIC111011t, A I'MUcation et A FinStRIction do la JeLlnesse ;
Consid6rant qtt'il y a lieti, on vtic do Pencourager et de faciliter son cetivre Si [)I'Ofitable 'ILI Pays, do lui conc6dol-A litre gratLlitle terrain siW6 il Port-ati-Princesur sequel so trouvent depids 1894jes biltiments do son Institution (( Notre Dame da Sael-6-CWLII'. ))




- t),4
, Iur le i,,11)1)oj-t des Seer6laires d'Elat de l'Int6rieur et de instruction Publique ;
Et de Favis dLI Conseil des Secr6taires d'Elat.
A Piwiosf,
Et fl.onscil (I'Etat a v,)16 d'Ur"OnCe la loi suivante
0
AN. 1ci, 11 est conc6(16, i titre '(fr, Wit, fi la Congr6gation des Filles (le Ita Sagesse, Ic terrain situ6 i Port-au-Prince, Par0iSSO (IC SIiIIt-J0SCJ)II, S111- IC(II]CI SO trOLINTIAt les biAtiments de I'lnstiWtiOll (( Notre-Dame (In Sm-6 )) conforni6ment au plan et proc s-verbal d'arpentati(; du 27 Juillet, 1894,
Art. 2.- DfAns le cas ofi I'llIStitUtion cesscrait de fonctionner, le (lit terrain Fera i-elour an Domaine de I'Elat, avec faCLIM 1)0111' ],.1 congregation Wentever s6s constructions ou de s entendre avec ITuat pour leur acqu isi lion.
Art 3. La prOsente loi abroge routes lois ou disp:)3itijns de lois (lUi Ini sont countries et scra CX6CUt6C d la diligence des Scer6taires (ITllat (le P11061-iCL11' Ct (le l'Instruction Publique.
Donn6 au I'ahais 1, Igislatif, a Pork-ti-Prince, le 31 Mai 1920, an 1117c. (le Fln(10pcn(lance
Le pr sidczzt,
ARCHER.
Les seci-(,Iaii es :
C. S, NIIIOUIA, Uo ALMS. DE 1A
I' N 'j I
Lo, Pre -,itletit (to ]a I*pu!)II;jue ovdotme (ILIC la loi ei-dessus sjil [-- v-',t I,' du Sceau de la Wpublique, pul)Ue et exkut6e.
Donn6 au Palaii National, th Poil-ml-f'611CC, le 2 Juin 1920, an 11 7e de Hnd6pendanco.
DARTIGUENANTE.
Par le Pr sidonl :
Le Seuelaii e d'Etat de I'InICiicw,9
B. DAWFIGUENAVE.
Le SccrOaim dIEtat de Phisli-lielion Pablique,
DANTf:'S BELLEGARDF.




93 ....w
INSTRUCTION NINISTERIELLE
relative aux mobilici,,. matiriel denseignement
el bibliotNque (Ics (;colcs publiques.
LE SEGRfTAIRE D'ETAT DE CONSTRUCTION PUBIAQUE,
Consid6rant qLl'il 3, a Heil (12 fiXer ICS r gles suivailt lesquelles seroiit aSSLII-&S la garde des ni,,Wnel et mobilier garnissant les 6coles pUbli(ILICS et, la (list cibit tioil MIX 616ves des lives scolaires, outrages (to lecture ot I'0111-11itUreS classiqUes coile6d6s par I'Etat, les Coiwiuvici, la caisse des 6cotes oil les partiCLIfiers,
Que les pr6seiites i11St1'L1Cti01IS SCI-011t SlIiViCS daIIS t0LIteS leS koles natimiales (to la 11161)LIbli(ILIC.
Article ler.- Le DireCtCtIr do tOLIte- 6COle I)LIblique est pcrsonnellement respoiisable, vis-it vis (ILI SCCI-61aire (Mtat (le HnStrtldiOn pUblique, de la coiiset-vatiou des mobilier et mat6riel d'ensei"Liemeiit et de la i- ,partitioii des livres et fourr.i. tures classiqLICS IIIIS a. Sa dispositioll, ])Oil[. le Service de soil 6tablissenient, pal- I'Etat, la C01M,111111e, la Caisse des 6coles OU les particuliers.
Art. 2.- 11 devra tei-tir
lo. Uii registry d'iiiveiltaire (ILI mobilier (to 1'6c,)Ie et du materiel d'eilseigilemeiit ;
2o. Un catalogue des livres
3o. Uii registry Wei-th-Ce et (to soilie des IiVreS 1)1-06S aLIX 61&ves ou A ICLII-S families
4o. Uii registry des fouriiitures I-CCUeS Ot diSh'ibL16eS.
Ces, registries SCrOlIt C01111111111i(IL16S A t0111C 1-kIlliSitiOn MIX autorit6s scolaires (i[ISj)C-CtCLI[-S OLI IIICIIII)I-CS (ICS C0111111iSSiOlIS locales de SUrveillmice.)
Art. 3.-- C11,M10C al-11160, '1[1 30 Jlli!IC(, 10 dil-COCLII' (11-CS'iel"n, en presence du persomiel (1, 1 OCOIC, 1,1 SI(L1,111011 deS 1110bilier, materiel et bibliOH16(11.le (I(,' I'61,11flissem -,tit. Uue c,)I)ie do cette situation scra adress6e ( l'inspecteur des (,coles pour Ure transmise 'ILI Wpartemeiit de I'llISh-LICtiOll plibli(ILIC.
Art. 4.-- A chaque climgemeiit de di1'eCtCLIr, 1111 pr0C&Sverbal de r6colemeiit des II1CLIbIeS, articles (to materiel et lives appurtenant it F&ole serca dress et sigii6 par le directeur sortant et son successor.




- 94
Le direcleur sortant no sera d6charg6 de tonle responsabiM6 (lu'apr&s avoir obtenu do I'hispecteur ou du president de la commission scolaire, un certificate constant (Ine les fornlalIt6s sus-iiidiqu6es orit W remplies Art. 5. Le directeur devra restitUer la valeur de tout objet appartell"Int. A 1,6cole, (111i aura Ot6 peI'dLI ou rendu inutilisafile par sa faute ou sa negligence. 11 devra Nire r6parer, d ses frais, ccux qui, dans les m0mes conditions, auront 6t6 d6t6rior6s.
Art. 6.- Les lives do classes seront pr6t6s, aux moments convenabIcs pour les exercises, aux infants inscrits A 1'&cole, en commeiicant. par les iudigeiits
Cos olives scront 6(lalenictiL mis entre les mains des 616ves payants dont les parents auront souscrit ime cotisatioll volontaire repr6sentant 10 pour cent de la valem- du livre pr6t6.
Le montant do cette cotisation servira I la reliure des lives broch6s ou "I I'aC(IlliSitiOll d',lLItrCS outrages.
Les families smit topics do restituer au Airecteur, ]a valeur des olives qui wit 616 dlfthir6s ou 6gare's par leurs ellfants.
Art. 7.- Les ouvr,qfcs do led1.11-0 autres que les lives de classes eXClLISiVCIlICIIt (ICStill6S MIX 616TS, pourront 6tre pr6t6s aux families, lesquelles prendront Fengagement do les rendre en bon Mat ou d'eii rcstittler h valcur.
Art. 8.-- Le regisAre dcs fouriiiturcs devra comforter, en d6tcail) le compete des furniture classiques, leur employ pour le service dC I'6COIC et h 1' J)ZlrtitiOll (IM fl W filite tIlIX 616ves.
Le directem- devra fouriiii- graluitement aux 616,es, en commenemit p,u- les indigews, les plumes, ClICIT, paper, crayQns, etc., inis ,I s.i disposilimi pour le service do son 6cole.
Art. 9.- A leur ptiss.ige dai)s F&olo, les inspectors v6rifieront les divers rcgislre.; 6mmi6r6s a Fa; licle 2. Ils s'assureront que les indications port6es dans les registries correspondent excitement fi Y6Lat (fit nmt riel, du 11jobilier ut de la bibliotli qtie, coustatermiL les irr6yjIlarit6S, s'il y on ,I, el les signaleront au Wpartetimit de l'bistruction j)lIbli(jUe.
Art. 10. A la fin do ch.mpe (ann6c, les inspectors adresseront au Secr6taired'Etit de I'li-Istruction publique un rapport special sur la situation des 6coles do leurs circonscriptions respective, au pomt de vue des mobilier, niat6riel d'enscignement, bibliotliklue ct fouriiiturcs classiques.
FaiL I la Secr6taircrie d'Etat dC l'lIlStrLICtiOIl publique, le 2 Juin 1920.
DkN-rfs BELLEGARDE.




- 90
L01
DARTI G U ENAN'l-,"',
Pro sident de la Npublique.
Vu Article 55 de la COIISMI.ItiOll,
Consid6rant (11.10 SOLIS ]a (16110111ill' tiO11 (( 110SPf Cr',-1 1OPITAf, DE LA PROVIDENCE )) flit fOil(16, Mix GonaiVes, Lin clablissement qui s'est doni16 pour mission de SOLI1,11gCI' ICS maLIX de la classes indigo ne
Consid6rant (ILIC F(etivre (pi'(accomplit cc[ 61ablissenisnt d'initkitive PHV16C, de-pUiS I)IIIS de cinqimnle mis, en offrant un asile sCir MIX ViCillIRIS, infirines el maiades, m6rite d' Ire encotina"6c par les Grands Pouvoirs de I'Etnt
Consid6rant qLCH y a fien, en N'Lle, (IC d6velopper la prosp6rR6 de cette mivrc de chatit6 et en m6me temps de sulidarit6, de Ia (16charer d'Utj1i1& PlIbli(JUIC ;
Le le Conseil d'Etat, a vo[6 d'Llr -fe11CC 1,1 10i SUivante
Art. ler.- 1.'Hospice-116pitd de la Providence o6tabli aux Gonaives est (16C1,11-6 (FLOIH16 I)III)li(ILIC.
At-[. 2.- 11 jouira d6sornmis de hi persoiinnht6 civil.
Art. 3.- La pr6sente loi ibroge totites lois ou dispositions de Joi qui hii sont countries el seri cx&tito c ,I ha diligence du Secr6taire d'EkAt de Fint6rieur.
Donn6 au Palais 1-6gislatif A Port-ati Prince, le 18 Juin 1920 ,III 117c. de I'InUpendmiu.
Le pnsident,
S. ARCHER.
Les seciYlaiics : C, SAMBOUR, Lf-o AI.EXIS
AU NOM DE LA Id"'ITBLIQUE,
Le Pro silent de la fl,(' publlqne ordonne. (Ine la loi ci-dess:is soft revi'I.le du Semi de la I*publiqite, ffliprlmo ,o, pubHe ct vx6cwo e
Donn6 au 11alais Nai'mial,:I I)ort-a-i-h-l'o ic 2 41 J ma 1,,) 2.) an I 17 Hnol6pGn(tance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pro ,sidetit
Le Seci-Haij-e dEttil de Unteiie1w,
B. DARTIGUENAVE.




96
ARRETE
DARTIGITNAVE PRESIDED DE-LI REPUBLIQUE.
A
Consid6rant, que le Budget pour I'Exercice 1920-1921 West pas encore sonmis an Conseil d'Etat
Consid6rant que le principal objet d'Une Session 1,6gislative cst le vote du Budget G&n&ral.
N'ti I'article 50, 2e. alin6a, de la Constitution.
De 1',qvis du Conseil des S--ecr6taires
I
AIMP ITE
Article ler. -- La pr6sente Session I.6"islative du Conseil d'Etat, ouverte le 5 Avril 1920, est prolonged d'un. mois.
Elle prendra fin le 4 AoCit 1920.
Article 2.- Le present Arr t6 scra publi6 et, ex&W.
Donn6 an Palais Nationfil, it Port-au-Prince, le 25 Juin 1920, an 117 me. de I IM16pendance.
DARTIGUENAVE. Par le Pr6sident :
Le Seci-Naii-e (I'Mat de VhWiiem11. DmalGUENAVE.
Le SeciYtaii-e d'EIaI des himmees el (11: Commeme,
FLEURY FE Q U I f, 'R E.
LeSmYlaii-e (I'Efat de la Juslice cl desRelalionsE.Wrieures,
J. BARAU.
Le Secrt'lab-0 dEtal de Hnsti-nelion j):tbliqlle et des Clilles,
DkNTf,,S BELLEGMIDE.
Le SmYlaiie (I'Etal des Tj awmx publics el de I'Agi-icullare,
Louis ROY.




UWEIIT EG FAATE!INIT I,
14TUBLIQUE WILUTI.
LOI
DARTIGUEN AVE
PRESIDENT DE LI PtEPVBL1QVE.
N'ti I'article 55 de la COIIStitLItiOII ;
Consid6rant que 1'exp6rience a d6montr..' la iikessit6 de modifier la loi du ler. September 18-15 su 1. I'Arpentage ainsi que le Iarif du 8 Ao it 1877 et le programme da 17 JUillOt 1882 y "InneX6
Sur le rapport dLI Secretaire d'Etat cle la Justice,
Et de Favis du Conseil des Seer6taires d'Eht,
A 1" Omsf"
Et lo Conseil d'Etat a v,)t6 la Loi suivantc
CIIAPITRE 1.
CONDITIONS REQUISES POILTR L'EXERCICE DII L'A ". PEN'rw I,~
Art. ler. 11 y aura. dotize Arpenteurs pour Port-I'lu-1) i
IlUit par CommuneClief-lieu d'Arro-idissement et six pour les autres COMIMInes.
Art. 2. Nul ne sera, i't Yavenir, conimissionn6 Arpenteur publie, s'il ii'est iu16 dc vin(ft et Un ams accomplis; s'll 11'CSt IIILIiii d'LIII certificate de bOnIICS ViO Ct 1110MIL-S (MiNT6 par le Alagistrat Communal de sa residence, vis6 par le hip de Paix et S'iI 11'CSt I)OUrvu-d'un certificate d6livre par la Seetion (I'Arpentage 6tablic d I'Ecole Itidustrielle de Port-auPrince.
Dans Ics Communes ofi il n'exis!e pas d'Ecole III(ILIStrielle, le certificate d'aptitude ci-dessus sera Wivi-6 A la sifille d'un examen ordonn6 par le D6partement de LEI JUStice et SUM Sur les mati&es du programme annex a. la pr6sente loi, deviant un Jury compose de trois Arpenteurs designers par le C0111missaire du Gotivernement pr s le Tribunal de 16re. Instcancle,




- 98
de Nnspecteur des Ecoles oil d'uti Professeur do sciences par 1Ui (1616PLI6 et d'un menibre dLI service technique, lit oil il ell C'Xiste.
L'emimen aura lieu ati si6ge de I Inspection scolaire ou du Parquet, sous le hat.11 contr6le du Commissaire (ILI Gouvernement.
Pour 61re admis -,I cet examen, outre des conditions d',,.'t(4e et do 1110ralit& Ci-CIOSSLIS, l'imp6ir.ant devra jUstifier d'un stage (Fun an et 61re muni Wtiii certifictat atlestant clu'd a fait des 6tudcs aLl 1110illS jIIS(jt1','1 Itl (ftiatri&nie inclusivement. dans iiii Lvc e OLI title 111SLItUN011 d'Ensei(mement. Secondary, sinon, it devra subir pr6talablement ii Phispection scolaire avec sticC&S, 1111 CXqlllCll StIr le IWOZ141-C1111111C do 1;1 (11.1atri6me.
At-[. 3. Ucxercice do Li prol'ession (VArpenteur est incompalible avec routes les functions do FOrdre. Judiciaire, celle" do Notaire, avec tous emplois oft le Service dornanial est int& reSSE - --- ...... .................. .......... ...... ................. ..................
L'Arpenteur qui optO pour une do ces functions incompatibles ne pourra repretidre 1'exercice de sa profession qn'apr s avoir 0btC1ILI 1111C 1101INT11C ("011111liSSiOll Ct s'i! y a mic vacauce chms le cadre do la commune oft il desire exercer.
Art. 4. Les Arpenteurs, rivant (Fentrer en function, pr6teront segment deviant le fiigede Paix de 11I C01111111.111C pour hnqnelle I I lo Pr6sident d'Ha*fti Proc sils ont 616 commissioners pat
verbal en devi-ti. tre dressO.
Art. 5. .,'Arpen1CUr est nomm6 pout, une Commune d6termin6e oft il miHic do I)ICill (11-0it. POLII- instrumenter dans une mitre Commune (III resort (111 do 1&i-e. Instance, ce
ne pent 611T (Itle SLII' I'&jt1iSiti01I fOl'111011C Ct 1)01.11- une op6ration spftiale. Dans cc cas, I'Arpenteur en domic reconnaissance,
I
all Juge do Paix de sa residence et ,, i ceILli Oil il doit, operer, mention en scra fake it son 1) roc&s- \,c
Potir instrunienter (hans le resort (run autre ri-ibunal de I&I-C. Instance, cc ne peut Irc que stir requisition sp6ciale et pour tine op6nation determine. L'Arpenteur en donnera connaissance, coninie pr6eklemment, aux deux JUges de Paix qui on aviseront les Commissaires du Gotivernement des deux resorts, mention en sera fi-iite au proc&s-verbal.
L'ArDenteLlr serq tenti de so Nire assisted (FLIP C0116gUe de Yendr it sequel devra d6fivrer sous sa sign.-Aure 1'exp6dition des plans et proc s-verbaux des op6r-itions fates en collaboration, sous peine d'une amende de dix gourdes pour la prenii&re fois, et en cas de r6cidive, du dotible et d1une suspension de tI-OiS 1110iS ZILI 1110illS a six mois au phis, a prononcer Par le Juge de Paix do sa residence.




oO
k c
L'Arpenteur instrumentant devra prendre exp6dit ion des plains et, proc&s-verbauxArt. 6. Chaque Arpenteur peut avoir mi ou plusicili's aides ou 61&ves stagiaires. 11 sera tenu d'operer par lui-m6nie.
Art. 7. 11 est, d6fendu aux Arpenteurs d'op6rer potir euxm6mes, pour leurs parents et alli6s en ligne directed A Finfilli et ligne collat&rale jusqu'au de(ft-6 de COLISill germaiii, ilICIUsiven-en.t.
Art. 8. Le minisfere de I'Arpenteur est. forc6. 11 ne peut refuser de se reudre aux requisitions qui ILii sont, fates par les 1),-Il-tiCLIliers, sous peine de suspension de la function pendant trois mois, it moins qLl'il Ile illStillie d'0f)6rItiOlIS (16JA C01111liellc6cs ou de requisitions allt riQUITS OU de tous autres enip&lienients 16gitinies.
Art. 9. L'Arpenteur pourra exiger de sesrequ6rants le d6p6t pr6alable: au Tribunal de Paix de la ilioiII6 au moins des 6moI I
laments qui Ini sont.allou6s par le tarif annexe a la pr6sente: 10j.
Si l'op6ration n'6tait pas eflectii6e, la valeur d6pos6e sera compens6ejus(lu'A concurrence des frais faits par I'Arpenteur pourson transport, Dans auction cas, I'Arpenteur west eil di-oit. Wen exiger le solde qwapr6s avok, tcrmin6 Fop6ralion et remis' aux parties les plans et proc s-vetbaiix 3, i-clatifs.
Art 10. NLII Arp2nteur ne peut d6trUil-C OU 1110difier en operant, les operations d'un autre Arpenteur, sauf le cas de 1-6vision.
Art. 11. Les ArpenleLll'S SOIlt tellUS dC (16CIC-Irer "I I'AdillinistrateUr ou aLl PrOI)OS6 (I'miministration ou A la Commission cadastral qUi sera institute, les terr(allis (JUe, dans le cours de leurs operations, ils auront reconlILIS 'II)PAl'tellit' .'I I'Etat, et au Curateur des SLICCeSSiOlIS vacailtes OU CCIUi (JUi le replace, les terrains 6clius ii la valance.
Art. 12. rout Arpentem, est tenu, 101-.S(ILI'il en eSt I-C(jUiS, (IC communique A llmitoi-N6 adlllilliStr,-ItiN'e Ct jLI(IiCi,'Iii-e coillp6teiate, les minutes de ses plans et, proc&s-verbatix ni ,ille eil donner copies certifi6es conforms. 11 sera en mitre teiiu Wadresser A hi Commission cadastrale (Iiii sera ilistitti6e, copies Sur p,,1nier libre et certifies I)"-i, ILli, (IC tOLIS ses plans.
11
En ca-- d'inobservation des prescriptions des articles : 51 7, 9, lo, 11, 12, le Cominissaire LILI Gotivei-nement d'office ou s--r plainte formul6e, suspendra Fkrpenteur pendant trois niois au plus En cas de r6cidive, il provoquera sa revocation par un rapport address ati Secr6tairc d'Etat de la Justice.