Citation
Bulletin des lois et actes

Material Information

Title:
Bulletin des lois et actes reformatted from the original and including, Bulletin des lois ..
Uniform Title:
Laws, etc. (Bulletin des lois et actes)
Portion of title:
Bulletin des lois
Added title page title:
Bulletin des lois et actes du gouvernement
Added title page title:
Bulletin des décrets et actes du Comité executif militaire
Creator:
Haiti
Haiti -- Département de la justice
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
Impr. nationale
Publication Date:
Frequency:
Annual
Language:
French
Edition:
Ed. officielle

Subjects

Subjects / Keywords:
Session laws -- Haiti ( lcsh )
Droit -- Législation -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Print began: 1870.
Numbering Peculiarities:
None published 1887-1890; 1892-1915?
Numbering Peculiarities:
Numbering dropped with no. 22. (1891)?
Issuing Body:
1946 issued by the Comité exécutif militaire, which was in power at this time.
General Note:
At head of title, <1916-1957>: République d'Haïti; Département de la justice.
General Note:
Edition statement starts appearing in 1916.
General Note:
Bulletin for 1891, "publié avec la haute approbation de M. le secrétaire d'État de l'intérieur," was published in Paris by Ch. Dunod & P. Vicq.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
643540980 ( OCLC )
Classification:
KGS35 .A23 ( lcc )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




00''




BULLETIN
DES ]LOIS ET ACTES
ANNELE 1919.
f2 G 4-x ir cl e.
PORT-AU-PRINCE
LMi-M1MEULE NATIONALE DIRECTEUR, EDGARD CHENET
ff~~ 1920




:E: )( ]peurtexxxexat cl4e IeL a-Lxsti<-eBULLETIN
DES LOIS ET ACTES
ANNILE 1919.
ID 11D I "r I C) 1*-; C) F'F I C I E 1, 1-, ,
.2 G co-Lx:r cl e s.
31
F 0RT-AU-PR!N, ,,-,',.'
IMPRIINIMIE NATIONALE DIRECTEUR, EDGARD CHENET, 1920




LAW CoPy 2 WAITI




BULLETIN DES LOIS ET ACTES
ANNEE 1919.
SECRftAIRERIE D'ErAT DE L'[Nm'-R1EUR.
La Secr6tairerie d'Etat de I'lat6riciii, avise le public qu',-'t, partir du 15 Janvier prochain I'Emigration sera libre, les causes qui avaient motive sa suspension aNant disparti.
Avis est cependant donii6 aux itit6ress6s qLi'eii otitre des formalit6s reqUises potir l'obtention des passports, it sera exi(i6 des 6micirants la communication au D6partement de Fint6rieur des contracts passes entre eux ct les Compa(mies pour compete desquelles its sont embatich6s, aux fitis de constater si routes les guaranties de protection et (IC S&Llrit6 lCL11' sonL assur6es. Auction passport ne sera (16livi-6 aLIX 6migratits qUi no front accompagrier leur demanded du contract C11 (lLiestion.
Port-au-Prince, le 27 D6cembre 1918.
His EXCELLENCY THE PRESIDENT OF NAYTI.
Port-au-Prince.
On this anniversary -of the hidependmice of llayti I extend cordial felicitations and the earnest wishes for th-e continued peace and prosperity of your Republic.
TH01MAS R. MARSHALL
Vice piwident of Pitcd Slates,
SON EXCELLENCE LE PRESIDENT WHAITI, Port-au- Prince.
A Foccasion de l'anniversaire de I'lad6penclance d'Hafti je vous pr6sente mes cordials f6licitatiotis et mes vomix sinc6res pour tine paix inalt6r6e et la prosp6rit6 de Votre 116publiqUe.
THOMAS R. MARSHALL.
Vice 1)r silent des Etats-Unis,




- 4
SONExCELLENcE TijOMAS 11. AIARSHALI-i
Vce-Pi-&i(lent (les Elats-l" iis.
Washington.
Vous remercie cordialement des vceux que vous m'exprimez A l'occasion anniversary Ind6pendance Halti, et suis heureux de vous envoyer, en return, mes souhaits les plus sinc&res pour le bonlieur du Pr6sident Wilson, pour lo N-6tre et pour la grandeur (to la 1110publi(Ine Etoil6e.
I ) A 11T I G U E' NA VE.
Presi(IcId (III(IiIi.
ARRETE
DART IGUENAVE
P.;I'SIDENT DE I-A 111"'PUBLIQUE.
VLI le d6cret portent declaration do guerre A I'Empire d'Allemagiie du 12 Juillet 1918 ;
Vu. la loi du 22 Juillet 1918 fixant certaines consequences do 1'6tat de guerre et I'arr&t& du 2-1 J uillet ordonnant la n-lise sous skluestre des masons allemandes ;
Vu la loi du 13 Novembre 1918 ordonnant la liquidation des masons enemies ;
Considermit quo la mason K. iIJULLER, de nationality allemande, 6fablie sur cette place, pour essayer de se soustraire aux measures de s6questre et de liquidation, a cru. bon de faire Line cession it 11onsieur ALFRED IoRcH ; que cette cession qui cut lieu le 30 Septembre 1918 pr6sente tous les caract6-es d'une cession fictive ;
Sur le rapport dLI Secr6taire d'Etat de ]a Justice
De I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
ARBfTE:
Article. ler.- La mason ALFRED IIORCH (ci-devant I'S. MULLER ) kabliC A Port-au-Prince, est d6clar6e ennemie, sera sequestr6c et liquid6e.




- 5
Article. 2 Le present Ari'M6 sera ex6cut6 ,.i la di',igence des Secr6taires d*Etat (le ha Justice, des Finances et du Commerce, chacun en CC (ILli le coneemie.
Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 10 Ranvier 1919, an 1166me. do I'IndOpendance.
1), k BITI G U EN A V E. Par le Pr(' silent :
Lc SeciYtaire d'Etat de la Jilstice,
C. BENNOIT.
Le Secre'laire (I'Etat des Finanm et du Comincive,
FiLuny FEQUIf ,RE.
Di"PARTEMENT DU COMMERCE.
Le 1)6parteinent du Commerce porte A la connaissance des int6ress6s que, suivant communication re ue de la Ugation, Britannique en cette r6si(lence, Fimportation du MIEL dans I'lle de la IxmmQuL est prohib6e.
En conSkjUence allCIIII MIEL ne devra Otre embarqu6 d'ans un navire gallant ii ]a JANMA[QUF, A 1110iIIS (ju'iI ne doi-,,e C' re enipoiI6 par le ni rnc navire, et (In'll ne soit prot6g6 dans la cAle centre I'acc s des abeilles.
Port-au-Prince, le 9 Janvier 1919.
CONSULATE DE DANEMAhK
Port-in-Prince, 11afli.
Port-aii-Prince, le 13 Weembre 1918.
AlonsieUl- le Sect-6taire (I'Mat,
J'ai I'lionneur do VOLIS inroi'mer que J'ai I'e ,U du Ministre des AtTaires Etrang6res d Copenhague le t6l6gramme suivant,




avoc instruction den porter le contoilu ii la reconnaissance votre Gouvernement :
Copenliague 10,12/18
COIISLIlat Danois Port-al-I-Plince.
Vcuillez communique aLl Gotivernement d'Haili que le
Government Danois, conform6ment au content de ]a loi f6d6l-l'IIC (tLI 30 Novembi-c 1918, .,ote eles parlements du Danemark eL de llssaiw, vient de reconnailre I'Islancle collin-le Ettat SOLIverain. Le liancinark et I'Islande SOnt 1,6LIlliS S011S Lill m6me sceptre et S(a Nlajest6 le Roi a adopt dans son titre les nominationss des deux Elats. Le Danemark g6re les affairs Mrang res pour I'Islande qui se d6clare perp6tuellernerit neUtIT. Le pavilion du Gotivernement de I'Islande se compose (I'mi clamp G.-IZLir parta(16 par tine croix rouge dans tine croix blatiche. Ce pavilion est il poitite. Le pavillon marchand ost le in mc, mais cart-6 sans pointe. L'Islande Wa pas de pavilion de (Rierre.
b
Sign6 : SCNVENIUS.
Hinistre ,Ies Affaires ElrangN-es
Je NToLis prie, Monsicur le Sm,6taire d'Etat, de vouloir bien myr6er FasKiraiicc d-- ma consif,16ration distin(m6e.
Ewm. AIIOT.
A 1A SECRf,,TA1RrBIE D'fTAT
DES EXTERIFURES.
Port-au-Prince.
SLcitf,-r.kmERIE i)'E'rvr DES RELATIONs EXTtRIEURES.
Porl-ati-Pritice, le 30 Neembre 19 18.
Monsictil. le ("Olistil,
.1c viells de recevoir volre letter du 1:-) Wceinhre conrant me C0111111LIlli(ILiant, (Pordre du illinist re des Alraires Etraug6res, -.i Copenliague, le t616(lranirne suivant




Veuillez communique au Gouvernement d'Halti que le
Government Danols, conforin6ment au contend do la loi f6d6rale dU 30 Novembe 1918, vote des Parlements du Danemark et de l'IssanY, vient de reconnaltre l'Islande comme
Etat Souverain.
(( Le Danemark et VIslande sont r6unis sous un m6me sceptre et Sa Majest6 le Roi a adopt6 dans son titre les d6nominations des deux Etats.
Le Darnemark g6re les affairs 6trang res pour l'Islande qtfi se d6clare perpRUCIlement neutre. (( Le pavilion du GOLIvernement de l'Islande so compose d'un chain d'aZUr partag& par une croix rouge dans tine e croix blanche. Ce pavilion est A pointe. Le pavilion marcliand est le ni me, mais cari-6, sans pointe. L'Islande n'a. pas de pavilion de gUerre. ))
La haute importance de cette communication no pouvait manquer do rn'inspirer le plus Vif int6r6t; Mlssi, en VOLls demandant de faire connaitre au Minist6re des Affaires Etrang6res A Copenha"Lie quo le Gouvernement de la. 116publique d'Halti reconnait formellement le novel Mat do chooses 6tabli d'Un commun accord entre le Danen-iark et I'Islande, serais-je lieUreUx que le Gouvernenient Royal denieurat persuade que, comme pr6c6demnient, nos soins assidus seront consacr6s A maintenir et A d6velopper de phis en plus les excellentes relations qui existent. si heUreusement entre la 116publique d'Ilaiti et le Royaunie dii Danemark.
Je saisis cette occasion do vous renouveler, Monsieur le Consul, les assurances de nia consideration distinau6c.
C. BENOIT.
Monsieur Ew IOND M10T
Consul de Daizemai-k
Port-au-Prince.
ARRETE
LA COMMISSION COMMUNALE DE PORT-AUTRINCE.
Vu Article 50, 16e. alin6a de la loi du 6 Octobre 1881. stir le5 Conscils Communaux;




- 3
CollSi(I&I'allt (11111 )' a IiCO de modifier le tarif annex 'a fariW communal en date du 17 Dkembre IL918;
A ARld.-TE, ET AlIRF'TE CE QUI SUIT :
Art. ler.- Lo prix cle la livre de pain est ainsi rM:
L iv re, d e p a in .................. ................... .................. ....... ........... ...................................... G 0 4 0
Ail. 2.- 11 est accord aux int6ress6s Fautorisation de faire de la piltisserie. 0
A rt. 3. -- T o u t contrevenant aux pr6sentes dispositions sera PLIlli conform6ment A la loi.
Le present arrOt&, apr s approbation dLI Soci-Maire d'EtaL de Flnt6ricur, sera publi6 et ex6cut& it la diligence de la Coniinission comIllUnale de Port-aLl-PI-ince et de la Gendarnierie d'll ai t i.
Fait A la Maison conininnale, le 10 Janvier 1919.
Lcpi, silent de la Commission,
T, P 11 0'%.
CH. A. M ,., SE,
Les membi-es de la Commission,
MAGLOIR-, J. ZACIIARIE THOMAS.
Vii et approu-,6
Le SeciDaii-e d'Elat de VhWilelzr,
B. DARTIGUENTAVE.
ARRETE
LA COMMISSION C0.11,11UNALE DE PORT-AU-PRINCE.
VLI I'article 5t, 3&nic. ell- 56me. aliii6as de la loi du 6 Octobre 1881 sur ICS COIlSeilS C0111111LInaux ;
VLI I'Arr6t6coninimlal clu 2 Mai 1918;
Consid6rant qli'il impocte d'amOter, (I'Llne facon (16fitillive, les conditions dans lesquelles les constructions nouvelles doivent tre Olev6es par rapport a Yalignement des rues




Amw'TE CE QUI SUIT:
Art. ler Aucune C01IStrUCtiOll iii cl,')Iui-e tie petit e'tre faite dans la ville sans une authorization de I'Administration cGII-1munale.
Art 2.- Les demands doivent Oie accompagUes
10. (ILI plan d'arpentage (ILI terrain stir sequel on desire construire; ,
2o. des plans d'616vation et des Coupes longitudinales et transversales de, la construction projet6e.
Art. 3.- L'autorisation de biifir tie sera aceord6e qu'apr&s. que les dessitis et projects auront M6 souniis et approuv6s par le clief dLI SOI'ViCe technique de la ville.
Uint6ress6, cependant, aUra la factill& do modifier tout plan d6sapprouv6 pour le souniettre ii nouveau sans .Iiarges additionnelles.
Art. 4 Le dit Service technique de la ville, pr6parera des r6glements pour contr6ler les parties tells que
lo. Alignement et inclination ;
2o. Nature des mat6riaux A employer
3o. Limited de resistance des iiiat6riaux et poids h supporter par les foundations ;
4o. Epaisseur des inurs
5o. Genre de toit et toute autre parties de construction par rapport it ]a resistance, aux incendies ou I la s6cui-R6 n6cessaires des constructions
Eti g6n6ral, totites instructions en bois ou autres mati6res inflartiniables seront prohib6es, I nioins que ces constructions ne doivent 6tre 61e,,,6es dans un endroit isoI6, de fa ,oii it pr&venir efficacement ].I I)rOPMR.AtiOll (ILI fell.
Art. 5.- 11 est aussi ititerdit de construire auction balcony faisant saillie sur la voie publique ot de fernier en planclies ou en nia onnerie les halcons situ6s au-dessus des galleries
Art. 6. -- Toute P,'Ii'tie CODStitLI,'I11t la voie publique ( pav6s, trottoirs, 6gOllh, ) (ILIi aura 6t& abim6c A raison des outrages autoris6s pai, I'administratioti comniunatjE sera r6parde par le, Service de la voirie aLIX fraiS des adjudicataires respectifs Cle ces travaux. Dans cc cas, le propri6taire sollicitera (ILI Service do la voirie tin devis fixant le coM approximatif do ces r6paritions et paiera (FavancC A. cc service le niontant du devis sounlis,
A Yach6veiiient des 11-,1VaLIX convenusle Service de la voirie tratismettm au pi-ollri6taire le prix des tr,1vaux ex6cuL6s. Les ditr fences en I)ILIS ou en moins seront ,I la charge ou au profit du prop ri Mai re. 0




10
Art. 7.- La taxe ImM, tx.it alignement sera perque comme suit
Pour ICS CO11St1 L1CtiO,'13, citiquante centimes par pied de faadc et ')ar 6tage.
Potir les C16tUres, ving'-cinq centimes par pied,
Les COIARICtiOIIS (ICLIX OLI I)ILISiCLII'S fa .adcs paieront
1)0111- Cl1aCL111e (ICS fil ades.
Art. 8.- Les p1-0j)1-i&t,'1i1TS OU entrepreiietirs A un titre quelconque de ces COIAMI'LldiOIIS ([Lli contreviendront aux dispositions de eel ariOt6 seront possibles des pines 6dict6cs par la loi en mati6re do voirie LICIMI*11C, lesqUeHCS sont. I'amende, el en cas do r6cidive, 1'eml3risomiemcM, tells quc ces pines sont 6bablies par le Code I)Oiial.
Art. 9 Le pr6seiit. arr t6 abroge tOLIS les arrOt6s ou dispoSitiO11S (I''11-1-6t6S (111i ILli sont cmilraires. 11 sera, api-&s qpprobation do Seci-6taire d'Etat de Nnt&ietir, imj)rim6 et, ex&cuL6
la dili ence de la Gendarmeric (I'llaiti el des Acfeiits dc I'Administration commmiale pr6pos6s a eel effet.
Fait A la Alaison communal, le It Janvier 1919.
Le pr sided de la Commission,
Cii. A ALPHONSE
Les members de la Commissiou,
C. MAGLOIRE, J. ZACHARIE THOMAS.
Vu et approuv6 :
Le SecrHaire (I'Mal de I'MMrielir,
13. DARTIGUENTAVE,
No. 7 11 Port-au-Prince, le 16 Janvier IM.
LE SECRETAIRE D'E-rAT AU DfPARTEMENT DE LA JUSTICE
Aux Commissaires dii Coil ocriiement jw s les THbimaux A
Premi re hislaiwe de la RcImblique.
Monsictir le Commissaire,
Mon D&partement a dc',JA souinis ih 1'examen du Conseil d'E-




tat un project de lol sur les ilotaires se propose, 'a la segsion ordinaire de cc Corps, de lui en presenter mi, sur les arlpentetirs.
Justement 6mu des conditions d6plorables dans lesquelles s'exercent ces deux professions, plus partietiUrement datis nos Communes Ooigri6os, il ,I pens6 que le temps est venti, de remanier les 16"islations de 1862 et de 18-1.5 stit, la mati6re, dont les noinbreLlses lactines, Fitiefficacit6 de certaines dispositions, eii font, tin instrument do contr6le plut6t ge'ilatit qLI'titile. L'insh-LiCtiOll publiqUe 6t'111t do IIOS s J0111', I)ItIS 1-6pandtie et le niveati intellectLICI (ILI pays plus Oev6 qu'A cette 6poque ailt6ricure, il est 6(falemciit rationnel qLIon exige de ceux qui j)OStLIlC11t ces functions de r6elles guaranties intellectuelles et morales. Cos offices g-igneront en prestige et, en confidence.
En attendant cette 1-6forme, il est tin fait qtii ii'a pas dfi 6chapper ,I volre sagacity et qUe je tiens A votis signaler, c'est, I'afflUence de demands admissions 6inanant de candidates qui wit A peine aclie,,,6 leurs Otudes priniaires et qui se retuanclient. derriere tin vague certificate, do stage eiiIeN,6 A la complaisance de maitres etix-m6nies inSLA'fisants.
Ces postulants Wont d'atitre but que de, prendre position, se cr6er tin droit acquis, tenant aiiisi encombrer, de leurs personnalit6s incomplMes, les aventiesde ces professions
11 imported, Monsietir le Commissaire. do r6agir sans Mai centre cette attendance ; -,-'I cet 6gard, les lois de 1862 et de 1845 VOLIs garment do 11103'CIIS SLIHiSlUits. Pour 1'examen en Notariat, il est exig6 dLI postulant, OUtI-C des conditions do stage et de morality, tin certificate d'6tLides classiques d6livi,6 dans tin lyc6e ou tine institution secondaire. Cette condition n'est pas express6ment forintil6e POLIt- Otre admis A stibir 1'exanien on arpentage ; mais elle r6sulte implicitement du programme exig6 qui compote des mati&i-es enscign6es settlement dans le cycle seemidaire classique. C.'est fort de ces dispositions (Itie mon De'partement, a toujours rftlam6 de cheque postulant, en notariat, tin certificate do fin d'Mudes, et de celtii en arpentage, tin certificat attestant (Iti'd a ait moins suivi I'enscignement SCCOII(Iqi!-C jLlsqLl',A ]a Urne. iticlusivement.
Si ces conditions tie sont pas, eii province, rigotiretisenlent r6alisables, du moins, Monsieur le Commissaire, deveZ-VOLIS veiller inintitieusemei-It A la fornication de la Commission d'examen afin qLI'eIIe ofli-c totites les guaranties d6sirables do comp6tence, Pour auction raismi, le notaire ou I'arpenteur dans I'Mude duquel I'imp6traiit a travaiII6, n'y doit, 6tre admis. Le Wpartement condamne aussi les exameiis clandestine subis dans les Etudes partictili&rcs, En attendant qu'il soit, organib6




- 12
des sessions re(11AUrCS (I examen I)OLir ces branclies, les exaZ7)
inens doiveiit IiCu all si&(,le de votre Juridiction, en -votre Office et sous votre coi-itr6le.
11 est infli-liment desirable d'obtenir, pour ces examens, la collaboratiorl dii Wpartemei-it de l'Instruction Publique. Aussi j'ai demati(16 all Seer6taire d'Et.-t titulaire de ce deriiier Mparteinei-it, de vouloir vous faciliter la t(ftche en donnant d6l6gation aux fi-ispectetirs des Ecoles J)0Llr Usigner, sur votre demanded expressed, till proresseur de letters ou. tin professor de sciences, seloii le cas, qui s'adjoindra A la Con-imission, et participera A la 1),irtie-lettres de 1'examen de notariat ou A la partie-sciences de celui en arpentage.
Eli tenant la main aux pr6sentes instructions le D6parteDient croit (ItI'Llue grande ain6lioratioi-i sera apport6e it I'Mat de chose que je VOLIS sigtiale plus hatit.
Veuillez agr6er, Monsieur Je Commissaire, Fassurance de ma haute consideration.
C. BENOIT.
ARRETE
LA COMMISSION COMMUNA"JE DE PORT-AU-PRINCE.
Vu Article 50, 16e. alitl6a de la loi du 6 Octobre 1881 stir les Conseils commutiaux ;
Consid6rant qu'il y a lieu de modifier le tarif annex A I'ArrW communal en date du 17 D6cembre 1918.
A ARBAI-T] ET ARRPTE CE QUI SUIT :
Art. ter. Le prix de la livre de pain est ainsi rix6
L ivre d e p hi ................ .............. ............... G 0 .50
Art. 2. 11 est accord aux itit6ress6s Fautorisation de faire de la p.Atisserie.
Art 3. -- Tout contreveiiant aux pr6sen,es dispositions sera puni coiiform6meuit ii ]a loi.
Le present arrk6, apr6s approbatioti du Seer6t.lire dEtat de l'Int6rieur, sera public et ex6cut6 A la diligence de la




Commission comniunale de Port-au-Prince et de la Gendarmerie d'Ha*f ti.
Fait ih ]a Maison comulUnale, le 10 Janv;er 1919.
Le piYsideid de Itt Coinnzissioii,
Cij. A. ALPHON.-E. Les inembies de la Conanissioii,
C. MAGLO111r, J. ZACIIARIETtic) iks. VU Ct f1pprOM-6 :
Le Secretaire (I'Dal de HiWi4ew-,
B. DABITIGUENAVE.
LOI
DARTIGUE.NANIE PIII'SIDENT DE tik Rf,PUBLIQUE.
Vu les articles 5- et 83 de la Constitution
Consid6rant que le chatigeuient op6r6 r6ceniment dans ]a distribution des portefeuilles minist6riels, enipftlie I'acconlplissement des fornialit6s de Fordonnancement des indet-nnit6s du titulaii-e do Wpartenieiit des Finances, le credit y aff6rent fIgUrant au Budget dU D6partenient des Relations Exte'rieures ;
Consid6rant qu'iI y a lieu d'obvier, une fois pour routes, A cette difficult ;
Sur le rapport dLI Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce,
Et de Pavis du Conseil des Secr6taires d'Etat, A PROPOSE ,
Et le Conseil d'Etat a relIdU d'urgence la loi suivante
Art. ler-- Sont transf6r&s au Budget de l'Int6rieur, A partir du ler. F6vrier 1919




t4
lo Les cr6dits allou6s pour indenmit6s des citiq Secr6taires d'Etat soit 11. 500 or par mois pour chaeun, ensen-lble P. 2.500 Or am6ricain.
2o. Les credits allou6s pour appointments des secre'taires des cinq Seci-Maires d'Etat, soit G. 200 par mois pour chacun, ensemble G, 1.000. Par cons6qLlent, les monies credits ligurant aux Budgets des autres D&partements, sont, et demcurent annul6s.
Art. 2. La pr6sente loi abroge routes lois ou. dispositions de loi qui lui sont contnaires et sera ex6cut6e A la diligence des Secr6taires d'Elat, cliactin en ce qui le concerned.
Donn& au 11'alais Legislatif, ii Port-au-Prince, le 15 Janvier 1919 an 116c. de 11nd6pendance.
Le president,
LEGITIME.
Les secrNaii cs,
CH. SAMimuii, Lf-o ALFXIS, (IV.
AU NO.11 DE Ll BEPUBLIQUE.
Le [Ire'sident de la R61mbli(pic ordonne (Itie la Loi ci-dessus soit rev tue du Sceau de ]a h6publique, imprim6e, publi6e et ex6cut6e. bonn6 an Palais National, A Port-au-Prince, lp 16 Janvier 1919, all 416e. de Phid6pendance.
DARTIGUENANTE. Parle Pr6sident :
Le Secre'laire d'Etat des Finances el dil Commei-ce,
FiEuny Fl QUI ,RE.
Le Secr0abe d'Elal de llid6iieur,
13. DARTIGUENNVE.
Le SecrNaire d'Etal de Misiniction publique el des Clilles,
DANTL--s BELLEGARDE.
Le Secr'lahc d'Elal des Travalix publics el de I'Agriculture,
Louis BOY.
Le Secietaire d'Etal des Relalions Exlej-ielwes elde la Justice,
C. BENOIT.




No. 371 Porl-ati-Pritice, le 27 Jativiet-_1910.
LE SECRtTAIRE D'ETAT DE L'AGRICULTURE.
Aux 11agisti,als Communalix de la R pliblique.
Alonsictir le Alagistnat,
0
11 a M6 iiistitti6 ift Tlior, Commune de Port- ati- Prince, une Ferme-Ecole pratique destine ih fouri-iii, atix 6tudiants, en m0me temps qti'un enseiguenient classique stiffisant, des connaissances agricoles leUr perinetta'ni de niettre en valour d'une facon ratiomielle, les inimenses possibilities de notre fonds rUral.
Mon D6parteinent y entretieiit dej'.l tin certain noinbre de boursiers, mais it est A souliaiter qti'tin grand noinbre, d'616ves viennent profiter des excellent cours de cet Etablissement.
Cest pourquoi je desire (Itle chaquenitinicipalit6 se charge d'entretenir tin boursier i't cette Ecole dont le regime excittsif est Finternat. Les d6penses niensuelles potir un interne '616vent A Onze Dollais, niais ch, que. 61 ve compenser, it Iargement les sacrifices faits en. sa favetir en preiiant Fengagement ror,nel de niettre, movenanant tin salaire d6termin6 et pendant deux ann6es, 'ses connaissances au service, de la C011111ILlae qLli aurait pwirVLI ,i sou entretien. Ce tribute une fois p,,.Ay6, le b6n6ficiaire strait lib6r6de toute, obligation et pourrait travailler aux ineilleures conditions qtii lui senaient offertes.
Tj
j aime A CrOire (11.10 -,'Otis Ile lll('.11-1(lLiei-ez pas do contribute puissainment au rel&venient a"ricole do votre region en me faisant savor, le plus t6t possible, le noin de T616ve, que, votis votilez bien eiitretenir aux frais de votre Commune A I'Ecole Nationale d'Agrictilture do Thor. '
Recevez, Alonsieul., le Alagistrat, Fassurance de nia parfait consideration.
Louis ROY.




SECRfTAIRERIE D'ETAT DE l,'INTf,-RIEI'R.
Lc D&parteinent do lInt6ricur informed les Repr6sentants des Compagnies de I'llIdUstrie Sticri6re de CLIba, envoys en lialti potir recruiter des travailleurs, que ces Compagnies devront, en vue de faciliter Ile contr6le de ]'Emigration, faire ten-r au Consul (I'llalti a Santla(fo de ClIba, Ulle liste iloillinative de totis les tntivailletirs haftiens (ItCelles auront enga(l6s pour le travail agricole, alin qLi'ils puissent tre immatricill6s.
Port-au-Prince, le 29 Janvier 1919.
COMMUNIQUE
DEPARTMENT DU COMMERCE
Le Department du Commerceayant reconnu que, les causes qtijL avaient motive ic Comniuniqu6 du 15Janvier 1918,ptibli6 en execution de Yarticle 8 du Wcrk dti 26 Wcembre 1917,et r6glementant ]a vente A Fint6rieur des proviSiODs alimentaires de premiere n6cessit6, n'a plus son application en ce moment, avise le Commerce qu'il a 06 d6cid6 de rapporteur le dit Communiqu6. En conshluence, le D6partement informed les intdress6s qLl'il est laiss6 au Commerce son libre jeu.
Port-au-Prince, le 7 F6vrier 1919.
wow
LOI
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LAM-PUBLIQUE
Vu Article 55 do ]a Constitution;
Vu I'article 9 de ]a loi du 4 D&cembrc 1918 portent fixation des d6penses de I'Exercice 1918-1,919;




17
Consid6rant qu'il y a lieu (le pourvoir aux frais de repre sensation. d'HaYti A la Conf6rence de la Paix, commands par des circumstances urgentes et i111p1-6N1Ues
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat au D6partement des Relations Ext6rieures et de Yavis du Conseil des Secr6taires d'Etat'
A PRoposf,,
Et le Conseil d'Etat a votd d'urgence la loi suivante
Art. ler.- Un credit extraordinaire de Chzq mille dollars or am6ricain est overt au Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieUres pour couvrir les frais de representation d'HaYti A ]a Conference de la Paix.
Art. 2. La pr6sente loi abroge routes lois on dispositions de loi qui 1Ui sont countries, et sera eX6CUt6e A la diligence des Seer6taires d'Etat des Relations Ext6rietues et des Finances, chactin en ce qUi le concerned.
Donn6 aU Palais Ugislatif, A Port-au-Prince, le 5 Fe'vrier 1919, an 116e. de I'Ind6pendance.
Le pYsident,
LEGrrimE.
Les secrelaires, ,
C11 SAMBOUR, Uo ALEXts, av.
AU NOM DE LA R TUBLIQUE.
Le President de la R6ptiblique or(lonne que ]a Loi ei-(lessus soil rev6lue du Sceau de ]a '.%6publique, imprim6e, pubh e et exkut6e. DonD6 au Palals NationalA Port-au-PrMeele 5 F6vher 4919, an ItUme. de HnGpen(lance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le Seci' Iaii-e d'Eial des Relations ExMrieures,
C. BENOIT.
Le SecHfaire d'Etal des Finances el dil Commerce,
FLF.UiAy FEQUII RE.




- Is
N o. 8 9 7 Port-n-Prince, le 6 Fevrier 1010.
LE SECRI.TAINE, D'I.-TAT AU DI"'PARTEMENT DE LA JUSTIC-r-,.
Aux Coin missaires (Iii 6,o11VCIIICIIenIPI, S les T14bunalia- (le M-e.
distance tle la R I)iiblique.
Monsieur le Commissaire,
La loi da 2 Octobre 1918 qiii donne comp6tence aux Magistrats coninitinaux pOLII- recevoir les actes de I'Et..it civil est inuette sur la plupart des fOI-III,'Ilit6S 1)1'6\'LleS par le code civit, et relatives A ]a tenue des reaistres, a leUr visa, cote et paraphe, et A IeLir contr6le. Ce silence a stifli poLir faire nature chez plus d'LIII le doute que ces formalit6s soient encore en vigueur.
J'ai A peine besoin d'indiquer en qLioi cette interpretation est erron6e. Le UgislateUL- de 1918, A c6t6 (I'Lin remaniement rendu n6cessaire de l',ancien tarif, ii'a r6gl& qLi'une qLiesLion de competence. Eli bornant Iii son 00LIVI-C on voit qu'iI a voulu moins abroger (pie compl6ter phit6t la ant6rieure donttoutes les dispositions noncontraires A la nouvelle loi denieurent int6arales et. doivent. Otre appliqii6es.D'ailleurs, il n'en saurait 6tre. autrement, sans atteindre les individUS comme ]a SociM6 en g6n6ral Clans leurs droits essentials, ces fornialit6s plus haut rappel6es constittiant des actes de protection et de s6cui-i[6.
11 demeLire entendu que les formalit6s de la loi No 3 du code civil ne sont pas abrog6es; senlenient les obli(;ations qui en d6coulent sont mises .1 la clianse des Alagistrats communaux qui sont. substitu6s alix Officiers de I'Etat eivil.
Agr&ezMonsieur le Conimissairej'assurance de ina parfait. consideration.
C. BENOIT.
ARRI111Ii
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA RfTUBLIQUE
Vu les articles 129 ,1 '7, -10 et 4' du Code de Commerce;




- 19
Stir le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce;
De Favis dL1 Conseil des Secr6taires d'Etat
Aim-.TE
Article ler.- Est autoris6e la Soci6t6 Anonyme form('e 'a Port-au-Prince SOLIS la d6nonihiation de (( Soci6te Coninlerciale d'HaYti)) par acte public, en date (III G F6vrier 1919.
Art. 2 Est appronv6 Yacte constlititit' de la Soci06, pass6 au rapport de Me. Henri llogarih et son coll&gue, notaires a Port-au-Prince, le 6 F6,rier 1919.
Art. 3 La pr6sente authorization pourra 6tre r6voquee en cas de violation des lois ou non execution du (lit acte constitutif et des status approuv6s, sans prejudice des dommages int6r6ts enters les tiers.
Art. 4.--- Le Sect-6taire d'Etat (lit Commerce est charg& do 1'ex6cution dn present arr t6 qui sera imprim6 et ex&L06.
Donn6 au Palais National, ,I Port-aU-PI-fiiee, le 11 F6vricr 1919, an 116c. del I'Ind6pendance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sidciit:
Le SecjYtaii-e d'Etat des Il'i'nances el dli Comm.111TC,
FIERY FEQUIERE.
as
Port-all-Prilicel le 14 Hvriet- 1919,
LE SECRETARY D'I'TAr DE L'INT -RIEXR
Aux PjYf ts des Ai-i-ondissements de la Republique.
Monsieur le PrUct,
Vous avez, sans nul doute, saisi totite la. porter et toute importance de la function dont Monsicur le Pr6sident de la R6publique, soucieux du bien l)Ub1iC VOLIS a invest provisoirenient, afin de mettre en mOLIvement et en. execution le nouveau rouge administration.
Yous ne devez pas perdre de vue que cette institution, cr&e




20
pour to ))tell g6n6ral, tie doit pas Otre oil antmyonisme avec. les 616111ents liouve"lux 'IPI)CI&S A aider au (16,eloppemen[ progressif et 116CeSS-lil-C (ILI Pays. Elie doit, -ILI C011trilire, ell 6tre I'auxiliaire et la collaboratrice avis6c. Lq loi sur la Pr6fecture s'est cliarg6e d'indi(lUer I'liarnionie qui doit existed entre volis et. la Gendarmerie, d6tentrice de la force, appel6e d se i-nettre a ]a disposition du Di,.,it et do la Justice quand les circonstances le r6clainent.
La r6forme do nos institutions et de nos n-twurs administratives s'imposait, car, Lin sl&cle pass6 de tatonneinelits et (Ferretirs, nous avons about A Lin piteux rectil qui nous met dans. la n6cessit6 de revenh, a notre point de depart ct de reconiqzencer 1'6tape infructueuse d6jh parcourue.
Alais il parfait que nos fates 6taient iii6vitables, A 'cause do notre manqUe d'616ments et. de i-noyens rationnels exig6s et r6clam6s par la loi de 1'6volutioii.- N6s a la vie politique, dans des conditions h6roYquesnous avons oubli6notre origin pour nous attacher A des conceptions chim6riques et A des fins 6goYstes qui ont, fait. de nous, lion des fr res, comme. nous devrions FOre, mais un people de rivauxeti mal de r6volutions p6riodiques.
Les peuples oil[ des devoirs A remplir enters eux-memes et enters I'litunani16.
Lorsqu'ils ICS OLII)IiC]lt: lorsqu'ils violent les principles et les r&gles accepts et reconims par la civilisation, ils doivent, d6choir et. timber sotis la sanction do ces principles et de ces rk-les.
Notis demons nous rappeler nos fates, nous tie demons pas les oublier, afin de chercher ii nous i-clever et Wavoir les yeux fixAs sur Lin avenir meilleUr do bonlietir et de prosp6rit6 liationale. Cost d vous, Monsieur le Profet, A convier les populations A rompre.avec Lin pass6 n6faste, A letir consciller la sagessea parlor A lem, p,,itiiotisiiie,A leurcceur et A leur esprit afin de d6truire les vestigess'ils peuvent encore existed, d'une nientalit6 condanimible, C,-ILIse de nos inallieurs.
Vous devez vous multiplier pour infuser Lin sang notivecau dans les branches do I'Adiniiiistration souinises A votre surveillance, et clierclier par votre influence hienfaisante, moralisatrice et MLICatrko., "I an6antir ces comp6litiotisces rivalitds n6es de Fambition poursuivant des fins personnelles et int6ress6es. Quand l'union. sera d6finitivement. 6tablie ei-ttre les, fils d'une m&me patrie, alors les forces mationtiles pourront. se grouper et s'assembler pour I'accomplissenielit do FOCLIVre grauthose et sublime du reI&N-ement du llays aNcc, la cooperation sinc re du grand people ani6ilic"Aill.
B. DARTIGUENAYE.




- 21
No 1004 Port -aii-Prince, le 10 F6vrier 1919.
LE SECRETARY D ETAT AU DEPARTMENT DE LA JUSTICE
C"ix-O"IeLive
Aux Commissaires (In Gotivernenzent pHs lei Tribunalix tie
Vre. Instance de la R piibliqiic.
Monsieur le Cominissaire,
La loi du 15 Rifflet, 1918 stir le recrutement des juges de paix, en son article premier, pr&voit un r&a1ement ii prendre pour'fixer le programme et. les conditions de 1'examen A subil
D'al-Itre part, I'art. 25 de la loi dL1 !/- Septembre 1918 pose aLissi en principle la n6cessit.6 de rLilementer la corporation des fonde7s, de pouvoir. b
Du m6me coup. j'.,,Ai pens& (pi'il ne suffit pas d assurer le jLiges de paix et de garer le public recruitment des bons b b
centre Fignorance, fininioralit& et hi mativaise foi de certahis fond6s de pouvoir, (11.111 fatit en outre doter nos tribtinaux de paix de locaLIX convenables et. digiles de la Justice.
13our me permettre de premlre des measures contbi-n-les aux trois points phis haut vis6s, je vous demmide, Monsieur le Commissaire, de ni'adresser hicessamment un rapport sur la capacity, la inoraIR6 et la vigil, nee des jLl(fes de. paix de votre jurisdiction et de leurs supph?,ants ; de me communiquer vos suggestions relatives aux conditions et au programme d*examen que devront subir les postulants d ces fonctions.
Demandez-1etir pour ni'Otre transmise sans retard, ]a liste des fond6s de POLIvoir militant respectiveryient deviant Icurs Tribummix, avec leurs observations circonstanci6es sur leur I I iant ces
capacity, IeLir conduit, letir moralitL En m exped lists, vous iy.e direz aussi ce que votre experience vous aura su(*i-6 d'hitrodtfire (I'Litile, de pratique et. d'efficace dans les futurs reglements.
Vous r6clamerez des juges de paix un aper u, sous fornie de statistique, do montant. menstiel des arner.des per ues et et verses ,'t la Commune. Un pro.jet de loi sera sous peu. pr6sent6 au Conseil d'Etat, demaii(lant. d'affecter ces arnendes combine voies et ni,)yens de coistrtictio,i des locaux (10 Justice de paix.
L'importance des communications ci-dessusnevous 6chap-




- 22
pet-a point. Monsieur le Commissaire, et je compete beaucoup sur vos lnmi res et sur votre d6vofiment pour aider le Gou.vernement -A r6aliser ces progr6s souhait6s par tous.
11cce-vez, Monsieur le Commissaire, I'assurance de ma m"Side I aii( 11 distiligu6c.
C. BENOIT.
oft
LOI
DARTIGI jENAVE
PRESIDENT DE LA RfTUBLIQUE.
Usant de l'iuitiative que Wi accord Farticle 55 de ]a Constitution,
Sor le rapport du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics;
Et de Yavis du Conseil des SecrOtaires d'Etat,
A 1111LOPOSE
Et le Conseil d'Elat a vot6 la loi suivante
TITRE I
DfSPOSITIW S GI NI RALES'
Art. ler. Toutes les substances min6rales ou. fossils sont comprises dans l'une des trois cla.-ises suivantes : MINES, N11NIf,,REs et CARIAlfRES.
Art. 2. Les mines comprennent les substances existent en flops, couches ou amas au sein de la terre ou aftleuranit 'a la surface, tells que For, I'argent, le plathie, le mercury, le plomb, le fer, le cuivre, I'61,iin, le zinc, ]a calamine, le bismuth, le cobalt, Fantimoine, le niolvb&ne, le tuu-fst&ne, le nickel, le chrome ou antres mati res m6lalliques, Yarseiiie, le tellure hode, ic source, hiplombagine, lecliarbon de terie ou de, pierre, le bois fossil, les bittimes, Falun et les sulfates a 1),,ise m6killique, les phosphates, le TUano, le sel gen-Ime et tones les SUbStaI]CCS -inalogues.
Art. 3. Les mini res compartment les minerals de fer dits (Valluvion, les terres pyriteuses propres A 6tre converties en sulfates de for, les lerres alumineuses, les tourbes et autr(s substances analogues du m6megisement.




Art. 4. Les carriers comprennent les ardoises, les gr6s, les pierces A bit'itir et atitres, les niarbres, grants, pierces -.i chaux, pierces it piAtre, hes p3uzzolanes, les tras, les basaltes, les laves, lesmarnes cities, sables, pierces A fusil, argiles, kaolins, terre a foulon, terre -i poterie, les substances terreuses, les cailloux do toute nature et les terres pyriteuses regard6es comme engrais.
Art. 'a' Les substances coniprises dmis la classes des mines appartiennent a la Nation ; appartiennent 6galement A la Nation cells de ]a classes des carries qui tie sont exploitables que pal- galerie souterraine.
Toutes ces substances sont wises 'i la disposition do I'Etat pour tre exploit6es.
Art. 6. Les substances 6num6r6es dans la cathrorie des mini&es et cells places parmi les carri&res qui pourront 6tre exploit6es ii ciel ouvort sont la propriW du propri6taire de [a surface.
Art. 7. L'exploitation de ces substances, tant pour ce qui concern I'Etat que le propri6taire do la surface, est soumise A des r6gles qUi sont ci-apr6s 6tablies.
TITRE 11
DES SL T STANCES MINEMALES OU FOSSILES APPURTENANT A LA NATION
SECTION V-re.
De la nalm-e paj-ticuhf j-e de celle pmj)j'O .
Art. 8. Les mines et cat-66,es du domain, ainsi quo les baltinient3, machines, puits, gateries, et aUtres travaUX 6tablis ,A demure, les antmaux attacli6s au service int6rieur, les mlr s, outils et ustensiles servant A leur exploitation sont ininieubles conform6ment aux principles pos6s pal, le Code civil aux articles 427 et 428.
Art. 9 Les products de ces mines et carri res ainsi que les autres objets mobiliers non comprise dans les dispositions de Article pr6c6dent, sont meubles.
Art. 10. Ces mines et carries no sont pas soumises A la prescription.
Art. It. Elles no pxirront 6tro exploit6es qu'en vertu d'un acte de concession approuv6 1),-ir le Conseil des Socr6taires d'Et,,it sur ladcn-l'inde duS.-cr6tair,.TEtAdes Travaux Pub'ics.
Art. 12. LeUr administration relive dLi Wpartement des Travaux-Publics doat elles foiniont une branch sp6ciale.




24
SEMON 11
Des actes el formality's qui devront prk'derla concession.
Art. 13. Nul ne peut faire des recherches potir d6cotivi-ir des mines et carri res, enfoncer des sondes ou tai-i&res stir un terrain que du consenten-tent dn propri6taire de ce terrain ou A d6faut de ce consentenient, avee I'autorisation du Gotivernenient., moyennant une, indeinnit6 pi-kilable ift accorder au propri6taire.
Art. t4. Toute personnel qui se sera livr6e A de's reclierches qui ont peri-nis d'6tablir 1'existence d'une mine et la possibilit6 d'une exploitation utile atira droifsi finalenient POLir une raison S6rieLlSe elle Wen oblient pas la concession, A un, d6donimagement comprenant :
lo. ) les frais dfiment jUStifi6s qu'elle aura faits pour la reconnaissance et ]a d6couverte de la mine ;
2o. ) une indemnit:6 A fixer paf le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics avec Vapprobation dU Conseil des Seci 6Iaires d'Etat.
Art. 13". Avant d'accorder aLICLUIC concession, le Seer6taire d'Etat des Travaux Publics, dans le, but. de pi-ovoqUer des propositions el de perinettre aux propri6taires de la Surface OU A tOLIte personnel int6ress6e d'adresser des observations on r6clamations, fera connaitre ati moyen d'avis public durant un mois au (( Journal Officiel )) toute deniande exploitation d'Line Mine ou d'une substance quelcon(JUe
Toutefois, lors(lu'un sollicitem, sera Muni de tOLIS les rensei(snements sur une Substance concessible, le Seer6taire dY tat des Travaux Publics, aUtOriS6 par le Conseil des Secr6taires d'Etat, potirra accordei- la concession sans qti'il 3- ait publication pr6alable d'avis.
Art. 16. Tout demandeur de concession devra justifier des factilt6s n6cessaires potir entreprendre et condiiii-e les travaux et des moyens de satisfi-dre aux redevances et indeninit6s A payer et au reimbursement de la gratification et des recherches, s'il v en a eti.
Art 17. Uatilorite' administrative prononcera stir routes les observ,,itions ou r6claniations il moins qti'il ne s'agisse de d6CiSiOnS (111i 11C SIMraient. 6nianerque des tril)Llll,-Itlx ordinaires.
Dans ce dernier c.is, Faffaire sera port6e deviant ces tribumnnx soit p,,ii- Yadministi-tition, soit par la partic adverse et serajUg6C conime affaii-e soniniaire.
Toutes les contestations devront Otre r6gl6es avant la signature de F"-etc de concession.




2w
- a
SECTION 111.
Des cons- quenches de la concessioll.
Art. 18. La concession aura pour dur6e celle de 1'exploitation.
L'6tendue de la concession sera indiqn6e dans 1'ac'Le de concession auquel sera annex un plan r6gulier et d6taill& de la surface d6limit6e au moYen de points fixes.
Art. 19. La concession donnera A celui ou A ceLix qui I'auront obtentie un droit exclusif exploitation en vertu duquel le ou les concessionaires seront propri6taires des products exploits.
Les principles du Code civil sont applicable en cette mati6re, sauf les d6rogations directed ou indirectes qui r6sulteront des dispositions de la pr6sente loi. t' Art. 20. Les concessionaires ne pourront- c6der, ni en totalit6, ni en parties leur droit exploitation sans le consentement du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics au,-oris6 par le Conseil des Secr6taires d'Etat.
Art. 21. Plusieurs concessions pourront Mre r6unies entre les mains du m6me concession n ai re soit cornme individual, soit comme repr6sentant d'une companies, mais a la charge de tenir en activity 1'exploitation de cheque concession.
Art. 22. Lorsque ]a concession aura 06 faite ii une ou plusieurs personnel on A une SociM6, le con cession nai re ou la SociW devra justifier qu'il est pr6vu par convention sp6ciale que les travaux exploitation seront sournis A une direction unique et coordonn6e.
Us seront tenus de designer par une declaration authentique celui des concessionaires ou tout autre individual qu'ils auront pourvu de pouvoirs n6cessaires pour recevoir toute notificationou significationet eng6n6ralpourles repr6sentervisA-vis de I'administration tant en demandant qu'en d6fendailt.
Tout concessionaire de mines ou de carri res devra faire une election de domicile qui sera indiqu6e dans Facte de concession, ainsi que les designations prescribes par I'ai-ticle pr6c6dent.
Art. 23. La concession aecordee pour exploitation dune substance min6rale ou fossilene concern pas les gites d'autres substances qui se trouveront dans le in me p6riniMre; ces deniers pourront. faire l'objet. de nouvelles concessions.
Art. 24. La concession donne le droit d'occuper et (Putiliser toute la parties de la surface qui sera n6cessaire pour I'exploitation comprise dans le p6rimMre conc6& sous la r6selrve include en Yarticle 25 qui suit.




Art 25. Le droit d'oectipation pour exploitation aussi blen que pour 1,11 recherche no pourra s'6tendre stir la portion de la surf,ice OCCLII)6C 1),11' (10S ushies et, 6tablissements biltis, imiisous (I'li.lbilation ou d'exploitatiou, dtms tin rayou de cent m6tres saul' le consentement du propri6taire. N&anmoins, les travaux souterrains pourront 6tre I)OLISS6S SOLIS ces dits usilles, 6tablissements ou nmisons A ch,,irge par le concessionaire (F tre responsible, de tout don-initige qui potirrait eii r6sulter.
Art 26. Les propri6ttiires (ILIi, 1),Ar suite des dispositions des articles 24 et 25, seront priv6s do la jouisstince de leurs propi-i6t6s auront droit A une indei-nnit6 rA(Ue comme il sera dit ci-apr6s. b
Art. 27. La valeur des droits r6stilkint, en favetir du propri6ftiire de la surface, de I'article 26 de la pr6sente loi, domeurera r6imie A la valour de la dite sut-ftice, et sera affect6e avec elle mix liyl)o.tli&(l Lies prises p-ir les cr6anciers du propri6ftiire. Cet article 26 dispose comment hIcte de concession doit r6gler les droits des propi-i6t,,tires de la suif,Ice stir le product des mines conc6d6es.
Art. 28.- Le oti les concessionaires paieront a FEW Line relevance fixe et une relevance proportionnelle aux products exploits.
Art. 29.- Le chiffre do ces redevmices .iiiisi que routes,
-ititi-es conditions sera d6terniin6 dans Facto de concession par le Seci-6taire d'Etat des Travaux Publics, --11)1)rotiv6 par le Conseil des Secr6t,iires d'Etat- Un cahier des charges devra 6tre r6dig6.
Art. 30.- Le product de ces redevances sera compttlbilis& a Line Section des Inip6ts divers dLi Budget des Voies et Aloyens de MUM.
Art. 31.-- Les propri6taires de hi surface comprise dans le p6rim&tre concM6, restraints dtins 1'exercice do leur droit de fouille et d'exti-tiction do proLtuits des dites fouilles et obl;z(,"6s ptir suite de la dite concessimi de 1'exploitation du tr6fonds de ne firer de lour prOpri6t6 (ILle des services non prejudiciables A l'indUstrie SOLIterr,,dne, ,itirwit droit A line relevance qui sera r6gl ,e par I'administration avee et en m6me temps que celle de I'Etat, saus jamais 61re moindre de cinq p. 100
5 p. 100 ) do la redevauce proportionnelle,
Les bcises de r6partition de cette redeNrance entre les proprieUiii-es scout d6terinin&s par les partics,8tiivant leurs droits: Les dispositions de I'tirticle 27 sout aussi appliciibles A cette redev-ance.
Art. 3122.- T,,,i concession pourra tre retire par Suite soit de la 11011 eXpI0itItiOll SOR (ILI 110,11. pavement des redevances, djns les d6lais pr6'Lls et fix6s ou. encore par suite de Fincx6




2 7 "NNW
caution des conditions consignees dans Yacte do concession et le caliier des charges.
SECTION IV,
Dil i- glenzenf des indeniniMs et.donviviges inl&e'ts.
Art. 33.-- Le r gletnent de routes indeninit6s, doniniagesint6r6ts etfrais A rembourser dans les difi6rents cas pr6vus par la pr6sente loi, s'iI ii'a pas pu se faire A I'aiiiiable, sera port6, en attendant Line loi sp6ciale stir la mati re, par deviant les tribUnaUX ordinaires
Art. 31.- Les frais et vacations des experts, s'il en a W commis, serout r6gl6s par les dits tribunaux qui pourront en ordonner la consignation par celui qui poursuivra expertise.
Ai-t.:;5.-- L'indeiiinit6 ii paver au propri6taire de la surface ne devra pas d6passer le d uble de la valour (lu'avait au moment de Foccupationla propriW dont il est d6finitivement priv6.
Art. 36.-- Si les travaux entrepris soit par les explorateurs soit par les co-,icessionnaires ne sont que passagersne deviant pas durer plus d'un an, et que le sol apr s la restitution soit susceptible de culture, coinnie il I'6taiL auparavant, Findeninit6 est r6al6e au double de cc (lu'aurait proffifit le terrain pen ant cc temps.
Art. 37. Lorsque l'occupation pour la recherche et les travaux des mines et carries aura priv& le propri6taire du Sol d'enjouir au-delA d'Une ann6eou Forsqu'apr6s les travall.x, les terrains ne sont plus pr,)pres i la Culture, le propri6taire pourra exiger FaUlUiSition de ses terrains.
Art 38.- Lorsque le propri6taire de la surface aura subi une telle Occupation de sa propi-106 (lu'iI ne lui sera plus permis d'en tirer le parti qUe comportait. sa destinationilpourra. demander it en 6tre expropri6 totalenient Dans cc casit Wan. ra plus droit A la relevance.
Art. 39. Dans les questions d'indemnit6s, seront en pr6sence, en cas de contestation, I'Etat et les propri6taires de cette surface, et dans cells relatives aux domma(les, interMs, pour prejudice resultant de 1'exploitationjes concessionaires et les personnel qui pr6tendront. avoir 6prouv6 le prejudice.
TITER III
DES SUBSTANCES 1111N]tRALES OU FOSSILLES APPARTENANr AU PRO1111.11TAIRE DE LA SURFACE.
Art. 40.-- Les propri'taires qui voudront extraire ou faire




extraire de Jeur terrain les substances reconnues leur appartenir par la pr6sente loi, devront en fiaire la declaration ati D61).artement des 'l'I',IVZILIX I'Llblies et attended FaUtOriSation de administration.
Ar t. 41. -Cette authorization ne pourra *tre refuse et devra tre aecord6e, ,,in plus Uard, dans les six inois qui suivront h (16claration (ILI propri6t(aireArt.42.-Ces exploitations seront soumises (-'I la surveillance de I'Administration dans les limits qui seront 6tablies.
SEcuON V.
DisI)osilmis (lans NzWref de 1'ojdi-e public.
Art. 43.--La surveillance de I'Administration s'exercera sur les exploitations des mines et des carri res conrorm6ment A des r gleinents d'Administration publique pris par le Pr6sident de la 116publique, snr ]a proposition du Secr6taire d'Etat des Travanx Publics.
Art 44. -La pr6sente loi it laquelle sont annex6s un contrattypext un cashier des charges type abrog tOLItes lois on dispositions de loi qui lui sont countries, et sera ex6cu[6e A la diligence du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics.
Donn6 an Palais 1,6gislatif, A Port-au-Prince, le 14 F6vrier 1919, an 1166me de l'Ind6pendance.
Je pr silent
LEGITIME.
Les secrHab-es :
C. SAMBOUR, Li o ALEXIS
AU NOM DE LA PIMBLIQUE
Le President de la Wpublique oi-donne que la Loi ei-dessus soit reQtlle (lit Secan de fa Wpublique,. impiim6e, 1),A)h6a et ex6cut6e.
Donn6 -in Palais National, h Poi-t-au-hince, le 49 F6%rict- 1919, an I I Ume de Had pendawce. DARTIGUENAVE.
Pat- le Pl'&ideDt
Le SmYlaire d'Elal (les TMmax Publics,
Louis ROY.




029
COINTRNT-TYPE
POUR LES CONCESSIONS DES MINES.
Entre Monsieur........ .............. .........Secr~taire d'Etat an D~partement des Travaux Publics, agissant a U nomn dui Gouvrernemen. cde la 16pulique d'Halti, en vertu d'une decision dui Conseil des Scerdtaires d'Etat en dale du .........c i ......e autoris6
a el effel par les articles 11 ct 16 de la loi dui 1I F~vricr 1919 (Fune part;
Et M onsieur ......... ... ....... ........doniicili6 A ............................d'autre
part;
Art. ler Le Gouvernernent d'Haiti conckde par ccs presentes Ai M\onsieur........................ le droit eXCILusif et le privilege
d'exploiter dans Ics conditions prevueS par la loi le gite des minerais de .................... de la commune d..... sitii6 (ans la
region ofi se Irouvent les sections de................... ................................
Art. 2 -- La dur~e de celte concession sera,selon les terrues de la loi r~gissant la mati~re, celle do I'exploitalion meme.
Art. 3.- Le concessionnaire on. ses ayants droll paieront Ai 'Elat une redevance fixe et une redevance proportionnelle ainsi que la loileI present
Art. 4. -- La redevance proportionnelle vanie de 5 o (cing pour cent) ifi 20 Q/0 ( vingt pour cent ) Sur 1c produit tel qu'il est exti'ail;clle sera fix~e potir chaquc concession par le Secrdtaire d'Etat (lesTravaux Publics suivant les conditions de situation, de commn-andite d'exploitation dui gite. Elle sera payee au Gouvernemenl ai son choix an port d'embarquem-ent oui an lieu qu'il aura fix6 planss le l)CIilfletle de la concession, soit en nature, soil en especes ( monnaic d'or ) et dans ce dernier cas, apr~s r~ceplion des comptes (de vente I'egularis~s qui (levront Otre commu11.niques. Les fm'ais de traitenient metallurgique de concentration ii l'Etranger seront Ai d(~duire.
Art 5.- Les propridaires qiii,par suite des dispositions de l'art. 26 de in loi sur les mines seront priv~s de la jouissance de leurs'propridts, auronl (Iroit Li tine unidemnile Ai r~gler conforinement aux articles 27,28 et 29 de la m~me loi.En dehors des dommarses et indemnit~s dont le concessionnaire pourra 6tre passible, Ai I'6gard des tiers, Ics propri~taires des terres sons lesquelles se6tend I'exploitalion auront (article 31 ) droit A une redevance de cunq pour 100. (cinq pour cent) de la valeur de la redevance revenant La l'Etat ct calcul~e an prorala de la tnati~re extraile sous Icur sol.Cetle redevance scra vers~eaux propri~taires en merne tenmps qn'aura lieu le versement de la




iledevallce dile "I V11,11,1L Ell cas de coil testa I ioll cillre le Collcessiolillaire of les propriMaires, IT"Int lixera les bases de ha
1.6partitioll (to cetto rodevallco. (Art. 3L)
Daws alicull cas. In I.Cdevalice aux propriMaires lie sera illipIIU e sm, les re'lievalices (tile"; A Fll',[at
Art. 6. -- La redeva lice fixv devra Otre pav("o alintlellellicilt et I-6,fuli rellielit. EAle e,,;[ flx& A villft celitillies 01* 11111 rieain (0.20) par ill et par heelare coii(,M I'lle cs-t due (]L s Ia publication (ill contract ill o Journal Officiel )). Le non paielilellt des rodevances dalls les d6his pr vlls el fix s 6(illivaill A lille rellonciatioll III\ W1101ces et avallUlges (III Contral de la part (III coil cessi oil lin i i.e.
Art 7.- 11 est accor(16 ill concessiommire pour onvi-ir
---Texploitation (ill gisoment (Ill .- ci-dessus d&lerlllill till dolai Willie '111116c. Ce delai Coillillencera A Collrir &S la publication au (( Journal Officiel )) (ill contract sollicit6 si les plans 1- (fllliers lixant le porilliMi.e. (10111litH de In Concession pr6vile dalls Valltorisation (to prospecter, ont 616 d&po";6,S ell douhle exemplaire et sigti s apr s examen du Wpartenient (ICS 'I*I',IV3LIX PIIbIiCS.
'O Coll oll 11, ol avallis-droits d6poscrolit
A H. 8.- 1 s e s ,
dalls tel ft11)14 selllcllt illdi(III6 par le Gouverliellient (I'llaiti, till catilionliellient (10111 In valeill, bas6e sill, l'imporkillce (III gite COIICM sera all illininnini de 0.50 HS. (folli'de pal. licelare. Cc cautiollnellielit devra trc verso lillit joill-S all pItIS lard npr s la signature (ill Contrat de Concession, A (161,4111t de Cette I*ol'lll.llitL, le contract lie sera pas pllbli et sent (IV, pleill drolt h-app& de forchision .
Doll\ '1111160" tlpr s l'oliverture oRicielle des fravalix el Si 1'ex. ploitation Continue de la colleessioll est colist'lloe, le Calltiollnement sent rembours6 satis int6i-Ot -,ill concessionnaire oil sos avants-droit. Ce cautionnenient reste acquis t'l IT111t oil Cas de lion ex6clition du colitrat oil d"Ibalidoll oil de 1,01,111chire des travaux exploitation.
Art. 9,4-c Wpartement des Travaux. Publics excrecra par ses agents une surveillance sill, In mine, pour la Stli,06 de la surface, ha Co Ilse 1-val io il de In mille et l"I s6cllrit6 des lifilivill's. Le Colicessiolillaire oil ses availts-droit resterolit souillis 411 toilles les proscriptions de In foi du 11 1,6vricr 1919 Comernant les mines et aux d6crefs (Fadministration publique relldils pal. le Pr6sidelit de I'l Wpliblique, Sill' la delli'llide du SOCI,6taire d'Etat des Travaux Publics
Art. 10. L'Htat, routes les fois qu'il le illge ll&essaire, a Ic droit de pr6lever des Miantillons des pi oduits dela lilille afill d'exercer till contr6le eflicace stir leur vente ou les transformations quIls pourront subh%




ell
Pour contr6ler lits (1(! 1 ( Yjjloit.slion, I(,- Goijvcrnement notrimerij im oil pliviems commiss.,jires conli6leiii-s 1-6tribid-s par hii-im',iiv, (d pl,,Jv -S ',offs 1.1 (F-pell(I'llice de 1,111g(miellf, des, Illilws oil (if! tolit ,11111 C deSigI16 p"ir Ie D6pal-teiflelit, dv-, 'I"J."Ivillix PlIblics
Art. 11. A wit milre III diviv ,jccom p"I'(41111 fit I(" millenli du gite com-616 troii%,(-e ell yritifile, sid'fis.,mic poiir molive:- till(,exploit'llioll I*Iil(,- Folijet d( In"IfIde de
cOjI(-,C, ,sioIj (A "I Coliflitiorl'i
Colic6d6e 'III iflitial oil ses
droil.
Art. 12. Le concessioniviin- wnt 1(, d-oit (f6biblir des .!/. wIm" de ],I
dall% le- com's d Call (I'll Ir"IVI"1111)(A [ e.
(1W) CCSI)i (m d'y I',Nirf,, limitrn I(-, (,wjsh-w;li(I, j'jrt-s et
tiles 'I 1'exploitation (.. ;1 1,11tilisitioll &,." hyd I"I til I(I ties
ell Se C011fonirmt an Code civil ct ,*I h loi s(ir I-,, 111111CIi.
Art. 13. 1,(., colicessiolillth.i., "Itir"I IC djoit (1,6NIblif, ,I ses
fnjis (A (IC1w.11S dvS voits (Iiii pmi-roiit fvc d6clar6ts
fi'Utilit(- p-l'oli(Ille, f,11m., tnk-Ij1f. 1.,-,-c I(,- IMP'll-tenwlit des Travaijx llijblics t,,mi, pmr I(,' Ir"IU. ,I adopter (III(,- p,)IIF. le mode cL le, (16-titils (I I'vxploit.ihon ; (It., cowtriiiie toll.iwirs
ClItclite h, IM-partelfitlif (Its Trav"llix 11(lblit-S, des
%vivirfis sp6ci,,mx pmr- (It's pl-odilits de 1'exploit.atioll vt Iv d6b"frifilonlowk (I I III'd(riel de- I.,I collcessioll. Cts op"I'atiolls (Felob,11(pitii-jit et (I(,- d(d),ji(picineiit se fei-ont SWIS ha Sill-veilll"I rice vt It vollll (,)Ic df-, (III fisc.
collecssionfl.lire po 11.1%1 11CIII-Ilt ,I sts el
collstrifil.c. de'i cfienjills d. k-r wivi-ird's volitts, "11116exishffle ,, Colli'm iij ,ijv,ijt ;i dt-; tomlitions"I lixe-r CiltellIC pal. It D"p'll-tenw-lit (Its Trav"IlIx PlIblics et co, 11,61,111 (till en t Imix Jois
1 1. Sil I(" le colj--CsWJ1111.1if.c. oil ses My tnis dl.oit dws difficiflks nJalives -I hiderpl-6-kitioll (111 coliti-al, CII(-i sel-ollf, ill"Ces ptll. voic
1"Ills tipp"I Ili wis" Itioll, lnrti, ti fAisfilit Watolite Sollillissioll ,II.I vej dict 111jitral. D'Ills Ic cas oh It-, 11,biti-es III! pas d"Iccord, ils nom Illel."liellt till s(II.Ct Sils ilf! pollv"licrit p-is le sill.-al-bitfc: sel-a
d6sion(, ptr Ie Doveii (Ili Tribuird 1cre, lnstailc du lieu
de I exploll'Itin).
All. 1-) 11 ('.-A bitli n,, peiit
(ILI G )11%, .1-11cliv-,11t
All 16 1,(- cofic-i--i ,iommiie ,I se pwte
folldevant, prescription de.,i
articles du pr&ient contract et dr- la loi sm, Ies initics.




[ait en double et de b~onne t'oi entre les parties, le Socre' taire dI'Ehal des Travaux Publics 6lisant domicile 4i la Secr6taircie d'Etat deos Travaux Publics et le concession naire ayanii son doin c l m icile.. .............................. .........l..........................-...... ....
CAlIIER DES CHARGES-TYPE
POUR LES CONCESSIONS DES MINES.
Cahzier (des charges. --Le present cahior des charges est auincx6 au con' Vt do concession........ ....Commune d.......i...
ArroilossemnW, tJe .. ....... ............vot6 en Conseil des Secr~taircs d'Etat, i ....... ............. .... .. .191......et le concessionnaire ou
505 ayants drbit sont obliges dTen respecter les clauses, aussi lbien que cellos de l'acte do concession.
Art. ici'. L'exploitation do la concession sera r6put~e commneio~ quaiid ii sera emly6 dans l'exploitation propre dun giscment auti os viiwt-cinq ouvriers
Art. 2. Le concessionnairo s'interdit le droit d'employer dans los travaux souterrains les infants au-dessous de treize ans et los femnmes.
Art. 3. Le concessionnairo, ifi condition de payer iine redovanice annuelle qui sera fix~o par les D~partements do l'Int6riour et des Travaux LPublics, petit 6tablir sur los terrains de l'Etat situ~s hors dii p~rinitre de la concession, los hangars et bureaux n~cessaires A lout d~p6t etenibarquoment des produis u isront, conform-6ment au emsde Varticle 13 dli contrat, un wharf special auquel seront lix~s los grues e1 apl)areils n~cessaires pour &tre relies A sOs hangars. 11 est autoris6 it d~barqlier stir ce wharf tout ce qui pourra sorvir i son exploitation. Avant totite ex~crition, un plan g~n~ral do tonice cello installation sera dress par le concossionnaire et soumis, pour alpprobation, an Secr~taire d'Etat des Travaux Publics.
Art 4. Si ios tori-es du domaine n~cessaires 'a 1'exploitation sont affernies et so Irouvont on bon 6tat do culture, le concessionnairo paioma an formier le double do la r~colte atlondue, a (lire d'experls choisis par los parties. Colic r6colle sera ostimCO pari des experts contradictoiremontohoisis par los parties. ALI ens Oft los experts no pouvont pas s'entendre, le Doyen (ILI Tr-ibu nal do 1 re. Instance do laJuridiclion los d~partagera, Smiles tert-cs aPlxirtionnent Ai dos particuliors, lour expropriation so poursufivra coulforin~nient aux lois dtablies et Ai la charge dui concessionnaire.




413
Art. 5. Le concessionnaire devra tenir I jour sur le (fisenient, pour 6tre conininniqti6s, A routes requisitions, aux agents du D6partement des Travau--. publics : to. le plan des travaux ft I'dchelle de 0,001 ( tin milli6me ) parm6tre orient au Nord vrai et un plan de la SLII'f,-ICe Stir paper transparent et figurant la. position des lieux Whabitation, voies de communications, cours d'eau, sources, etc'. ell tin mot tous les objets pour la protection descluels I'Administration petit invoquer I'article 9 de Facte de concession ; 26. tin registry d'avancement indiquant les circonstances (Vexploitation dont ji petit kre utile de garden le SOLIvenir,* hallure (ILI (jLe, la naturedu toit et du imirl le jall"eage des eaux IAffILUInt (tans le gisement, etc ; 3o. tin registry decontr6lejournatier des ouvriers. Chaque ann6e it sera -.idress6 ati D6partement des TraVaLIX publics, avee tin dOLible du registry d'avanceinent, le plan des travaux ex6oute's dans 1'ann6e prk6dente Dans le cas contraire, oil si le plan Mait reconflLI inexact, le D6paitement des TravaUX Publics, ai)i-&s tine mise ell demetire 1-6guli6rement notified, fera dresser le plan d'office et aLIX frais du concession nai re.
Art, 6. Le Wpartement des Travatix publics pourra e lgalement faire ex6ctiter Woffice et aux frais du concessionaire, lestravaux que n6cessiteral'application de Farticle 9 de Factc de concession et que le concessionaire --mrait refuse d'ex6cuter apr&s title mise en denietire 1-6(1111i recent notifix eAt-(. 7. Le concessionnaire devra. donner avis a l'agent de FEtat present stir la mine, oil I SOI1 d6faLlt, atl Juge dc Paix de la. Com m une de .................. ................. to. de tout accident qui atira
occasionn6 la mort oil les blessures graves chin otivi-ler ; 2o. de tout accident qui compromet la sm,06 des travaux du gisement OLI celle des propri6t6s de ki SUrrace.
Art. 8. D s qti'il sera pr6venti d'un accident, le Juge de Paix devra se transporter iminkliatement sur les lieux, potir faire ]a constatation des causes de ]'accident et oil dresser proc6s-verbal -'t tells fins que de droit.
Art. 9. CliaCUll des si ges d'extraction sera visit6ati moins tine fois par an, P-Il- tin Ing6nieur des mines oil tout aLltre d6sigi-I6 par to 1)6partement des Travalix publics. Celtii-ei 'adressera sans retard un rapport au D6partement d es TrfMILIX publics.
Art. 10. Des rLilements administration pUblique fixeront, s'il y a lieti, les points impr6vus ici, rehatifs ii la s6curit6 des travaux, A la circulation datis le gisenient, A Fa6rage et A Femploi des explosifs.
Art 11. Le Gouvernement accordera aux- A '(feDts du concessionnaire tOLIte s6cu i it6 ; it s'enufage A prot6ger, ell cas de n&essitd, les usines et autres travam; du concessionnaire.




-Mm _) f4
DARTIGUENAVE
FRfS1UH4T DE LA RtPUBLIQUE
Vu les articles 5.5 et 112 de la Constitution, 8 de la. loi du 4 D6cembre 1918, portent fixation des d6penses de I'Exercice 1918 1919 ;
Consid6rant qu'il est pr6vti au Chapitre 2, Section 1 re. du Budget du D6partement de l'Int6rieur de 1918-1919une valour de Dim mille huit cents dollars ( P. 10 800 ) pour Fentretien des apprentis de la Afaison Centrale d'Arts et N16tiers ;
Consid6rant que cette allocation est reconnue insuffisante A Fentretien et A I'liabillement de ces apprentis, A 1'am6lioration, Farneublement el I'am6nagement de cet Etablissement
Sur le rapport du Secr&tuire d'Etat de l'Int6rieur,
Et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PROPOSE ,
Et le Conseil d'Etat a vote' d'urgence la loi suivante
Art. ler. Un credit suppl6mentaire jusqu'A concurrence de la. somme de Delix mille quatre cent soixante onze dollars,
P. 2.471 ) est overt au D6partement de Flnt6rieur pour parer A l'insuffisance du Chap. 2 Sect. 1 re. du Budget du D6partenient de YInt6rieur de 1918-19, dont huit cent quatre vingtseize dollars ( P. 896 ) pour achats de divers articles n6cessaires l'usage imm6diat des apprentis de la Afaison Centrale d'Arts et A16tiers et Mille cinq cent soixante quinze dollars( P 1.5735 ) pour ai-n6lioration, anicublement, am6nagement de cet Etablissement A a outer au credit de dix mille huit cents dollars d6jA pr6vu.
Art 2. Cette valour sera port6e au Chap. 2, Section 16re. du Budget du D6partement de l'Int6rieur.
Art. 3. La pr6sente loi sera ex6cut6e A la diligence des Secr6taires d'Etat de Yint6rieur et des Finances, chacun en ce qui le concerned.
Donn.6 au Palais Ugislatif, A Port-au-Prince, le 24 Fdyrier 1919, an 116e. de l'Ind6pendance.
Le pHsident,
I EGITIME.
Les secr'laires,
CH. SAMBOUR, Uo ALEXIS.




00
NOM DE LA fl ',PUBLIQLE.
Le President de Ia 1116piblique ordmine que Ia Loi ei-dessus ,oit reveWe du Sceau de Ia Npublif[Ue, imprim6e, publi6e et vxknt6e. Donn6 au Palais National, h Port-au-Prince, It, 25 F6vi-ier IM, an t t6e. de I'Ind6pendance.
DARTIGUENAVE.
Parle Pre'sident
Le Secre'faii-e d'Etat de PhiMrieur,
B. DARTIGUENANE.
Le Secr'laire d'Elat des Finances el dli Commorce,
4 4
FiEum, FEQUIERE.
SE CRETAIR ERIE I) ,rAT DE L NTERIEUR
J'G L El I E N T '
L(a Seci-Maireric d'Etat de Ylnl6rieuren Vel-tU deS COnVelltions du 20 Aofit 1910, ratifies le 8 Octobre 1918 par Son Excellence Monsieur le Pr6sident de Ia Wptibliqtie, et en attendant Ia 16gislation interne a institute, conform6ment A Farticle 2 de Ia Convention stir les brevets d'invention, patents de designs et mod&les indListriels et aux articles 2 et 7 de celle stir les marques de fabriqUe et de commerce, r&glemente cornme suit, les (16p6ts ,i eff-eettier en ses Archives :
Art. ler.- Toute deniande de d6p6l faite ,in nom de partiCUliers, d'une companies, corporation, association, etc., doit Otre accompagn6e d'une lettre courant :
a) trois exemplaires du inod&le de d6p6t
b) un mandate special habillitant le d posant.
Cette demanded doit tre lit-nit6c A iin seul ol jet principal.
Art. 2.- Les demands relatives aux marqties de fabrique et de commerce doivent 61re accompagn6es, en outre, de Ia. somme de cinquante dollars ( or 5*0), pr6vue par I'article 2. 2 rne. alin6a, de Ia Convention du 20 Aoilt 1910, si le d6posant exprime le d6sir de jotiii, de Ia protection international des Etats sianataires de Ia dite Convention.
0




Cettc somme scra exp&di6e, a tells lins qUe de droit, aLl Bureau International de la Havane, 6tabli par les articles 11 et 13.
Art. 3.- Le (161)6t d'une marque d6jii enregistr6e dans l'un des Etats signatures sera accompagi16 de :
a) trois copies certifies du certificate d'enregistrement d6livr& par les autoiit&s comp6tentes &I NVS Worigine b) d'un mandate sp6cial habilitant le d6-posant. 0
Art. 4.- Le d6p6t e'r ctti solon les formalit6s prescribes par les articles 1, 2 et 5 des presents r&glements, seront enregistr&s ]a Seci-6tairerle d'Etat do YhWrietir et certificates seront, d6livr6s aux int6ress6s sans frais.
Copies de ces certificates seront ins6r es au Journal Offil ciel
Art. 5.- Les doman(les (if-, d6i),)t (to brevets (Finvention, paUntes de clessins et mo(lMes infListriels des marques de 111brique et de commerce Worigin.- national seront 6"alement produites par letter courant trois exemplaires du mod6le de d6p6t et un mandate special li,ibilitanL le d6posant, s'il n'est Yinventeur ou le propri6taire.
Ces demands doivent tre limit6es A un setil objet, principal.
Art 6.- Des certificates y relatifs seront remis aux int&,ess&s par la Seerft-iirerie (I'Et,,it d-- Nnt6rieLlt- S.-IIIS fraiS
Copies de ces certificates seront ins6i-Oos au Journal OffiCiel.
Art. 7.- Les simples d6claratio,.-,.s do brevets Winvention, marques de fabrique et de coilinierce, pitentes de designs et modules industries, natiomiux ou strangers fates par voie des journaux ou autrement, ne conf6rant aux int6ress6s qU'Un privil6ge exclusivement territorial, ne saffl-tlient, en cons6quence, a d6faut des formalit6s requires en la mati6re, lour ,faire b6n6ficier de la protection a laquelle ils auraient droit.
Art. 8.- La legislation interne viendi-a fixer le mode d'enregistrement des (161)6ts et les tnxes officielles ih pereevoir.
Art. 9 Ceux qui atiront contrefait les modules 1'6gUli&rement d6pos6s aux Archives (lU D&I)artcment seront possibles de la p6nalit6 pr6vue par Farticle 10-1, 3&me. allin6a du Code p6nal, en attendant que soit 6tablic la s,mction .111LIS FigOUreuse qu'appliqUera centre eUX la 16"islation pr&it6e. 'Art. 10, Les certificates de d6p6t ne seront d6livr6s qLIC les lundi et mercredi.
Art. 11 A partir de cette dAe, les avis relatifs atv,- d6clarations mentionn6es A I'articlc 7 ne seront phis rqns par la Direction du Journal Officiel.




Art. 12.- Les presents r ,glenients entrant ininl6diatement en, vigueur, sans pi-6.judieier toutefois aux demands atit6rielires et droits acquis.
Port-au-Prince, le 20 Fevrier 1919.
13. DARTIGUENAVE.
LOI
t.T
DARTIG SENATETE
PR SILENT DE LA Rf-PUBLIQUE
VU I'art. 55 de la Consfittilion, Stir le ral)port du Seci-Maire d'Etat de I'liat6rieur,
Et de I'avis du Conscil des Seer6taires d'Etat,
A inoposf.
Et le Conseil LFE[at a vot& la loi Stfix"llite
Arl. lei,.-ICS J)HSOIIS Oll IiOLIX de detention sont dirjg es et adininistr6es par la Gendarmerle.
Les prisons sont soumises mi contr6le des autorit6s judiciaires dans les conditions pr6vucs par le Code dInstructibn criminelle.
Art 2.- Les d6pcnses de nourriture, (I'liabillement et de soins m6dicaux des prisoners smit A lacharge del'Etat.
Art. 3.- La Direction do la prison est alltoris6e A accepter tous dons ou presents fi-lits aux prisoners.
Art. 4.- Tout prisonnier condanin6 aux travaux forc6s sera employ A des tl',AN',,IUX p6nibles a Int6ricur conime a 1'ext6rieur des 1misons.
Cependant I'Administrallonaura la fael]U d'utiliser les aptitlides sp6ciales de cheque prisonnier pour le plus grand bien du service.
Art. 5.- Quand Yam6nagenien, et la grandeur des priso-ns le permetLront et aussi longtenips qUe l'on n'aura pas 6tabli tin (( Asile d'ali6n6s )) la classification a6n6rale suiVante des prisoners scra faite eL les cat6gorics gard6es s6par6meilt
Gendarmes d6tenus condaimi6s A niort




I
flommes AdUltes condanm6s ,*i moins de 2 ans
F-emmes Mineurs, it plus do 2
Condamn6s Fous
Art. 6.- Pour porter les prisoners A se bien conduire et et les inciter ih ]a discipline, tout condamn6 ii 30jours ou phis qui observer avec soin les r qlenieiits int6rieurs de ]a prison, aura une reduction (to peine de 10 pour 100 (dix pour cent.) Le prisonnier aura to b6n6rice de la Journ6e ,i cheque fois qu'il y atira fraction de jOUr. Le calcui de la reduction sera fait par l'officier en el;a rge de la prison oh so troupe le prisonnier.
Cependant, en aticun cas, la r6dUction do la peine et ]a mise en libert6 ne s'effectueront que par Arr6t6 du Pr6sident delaR6publiqUed'apr s to rapportdu chef de la Cendarmerie
Art. 7-- Les condamn6s, A tine peine correctioDnelle oti criminelle dont la conduit a OL6 6videnitnent excellent ou qui t6nioignent pai tour conduit dU d6sir do s'am6liorer et qui ont ex6cut6desactes signals (to niftite pourront b6n,611cier d'une commutation (to peine stir la recom m a nda tion du chef de la. Gendarmerie.
Art 8.-11 sera ci-66 ou d2vetopp des industries ou tr,i,,,-atix en. rapport avec to regime (to la prison et a la port6e des (( internss.) Les prisoners employs A ces t ravaux ou industries seront pay6s au percentage des ]OnOices provenant de lour travail.
Ce percentage Mabli par la direction de la prison sera pay6 au prisonnier comptant it sa sortie de la prisonA moins qu'il ne d6signe tin parent OLI LOUt autre personnel qui pourra alors toucher ce pourcentage pCndant la dur6e de son emprisonnernent.
Art. 9 Les b6n6lices pi-mronant des travaux ou industries de ]a prison qui ii'ont pas M6 e nploy6s comn-ie it esL pr vn A I'article 8,pourront 61re d6pons6s par ]a Direction do la prison, pour :
Le d6veloppenient de ces industries ou. tra%,aUX
L'enseignement (to m6tiers, iiianuels OU aciricoles
L'arn6lioration do I'Mat des prisons ;
L'achat de. v6tements pour les prisoners qui a leur sortie n'ont pas do vMements convenables;
Et d'Une facon g.n6rale pc)ui- le bien-6tre iw)ral et physi(ILle des prisoners et potir I'inSt]-U.-tion d.-s prisoners, Mettr6s.
Art. 10.-- Les gendarmes condamn6s par les Tribimaux njilitaires et d posc'sdans la prison civil no jouissent d'aucims




w 39
des ben6fices des articles 6, 7 et 8, except si ces condamnations entrainent le renvoi de la Gendarmerie. En cc cas, ils sont r6gis par les r6glements des prisoners civil.
Art. '1.- Les r&gleinents g6n6raux et int6rieurs de I'administration des dites prisons seront 61abor6s par le chef de, la. Gendarmerie d'HaYti et sournis A 11'approbation du Pr6sident de la R&publiquc.
Art. 12.- La presented loi abroge routes lois on dispositions de loi qui lu; sont countries, et sera publi6e et ex6cute'e A la, diligence da Secr6taire dEtat de l'Intdrieur.
Donnd au Palais UgislatifA Port-au-Princele 16 D6cembre IL918. an 115e de l'Independance.
Le pi-&idenl,
Les secr taires
CIt S.kIIBouiA, A. FRAN OVS
AU NOM DE U [I TUBLIOUE. Le Pr6sidem de la [Wpubfique ordonne que la Loi ci-dessus soit rev6tue du Sceau de la 1-16publi jue, imprim6e, pubfi6e et ex6cut6e.
Domi6 au PaIiiis Nationalit Port-au-Prince)le 24 Hmer 19t%an IlUme. de Niid6pendance. DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le Seci-e'laii-e d'Elat all D pai-temeill de HnMriew-,
B. DARTIGUENAVE.
doom
tj 0 1
DARTIGUENANTE
PRitsMENT DE L.A. r1tPUBLIQUE.
NrU les articles 55 de la Constitution et, 13 de la Convention du 16 Septembre 1915




COnSid6f.'Int ([Lie Forgl-nisation d'un Service &Hygi ne priblique pour toute la Wpullique e.,I -ssaire en ciliter le commerce e! h p-Consid6rant (111'il a elt, .-em s-b 'Ti, CO -AILI-t,
pas en measure de fournir les fonds suffisuits pour I e ntretien d'un Service d Hygi&ne effic(ace ;
Consid6rant que toute negligence apport6e dans ce service par une scule commune p,-,Llt C0111promettre la sant6 publique dans tOLItes les autres et causer dans toute ]a R6publique des inconv6nie.nts et des dangers pat, suite des 6pid6n-iies qui pourraient s), propager;
SLII- le rapport dLI Secr6taire d'Etat de Hnt6ricur;
Et do I avis du. Conseil des Seer6taires d'Etat,
A moposj ;
Et le Conseil d'Etat a vot6 la loi suivante
Art. ler. -- 11 est inStit[.16 au Nparternent dc Flnt6rieur ua Service national d'Hy(ftne publiqUeplf-IC6 sous la surveillance et la direction de I'Ing&nieur nonirn6 en vertu de I'article 13 de la Convention dLI 16 Septernbre 1915.
Les attributions (ILI JLIry A.16diC,Il, en ce qui cencerne 1'hy.ol ne et la police sanitaire, sont d6sormais exerc6es par le Service national dflyg: ne.
Art. 9.- Le Ser%,ice national d'flygie"ne aLII',-,1 la surveillance ct la direction de tO.LIS les services publics d'hygi ne, de sant6, de (jUarantainedes h6pit.Mix el des services assistance publi(jUe de la 1kpublique. 11 aLtra, ZILI point de vue sanitaire, la surveillance des 6tablissernents priv6s (Fassistance m6dicale.
11 61aborera et pr6sentera au Seer6taire d'Etat de Flnt6riel.ir, pour 6tre Sournis 'ILI Pr6sident de la R6publique, les r6ltlements n6cessaires ,I 1'liv(ftne pUbli(jue et Ala police sanitai re.
11 veillera i't la strict ex6cuttion cles lois, r glementset arr6t6s concernant le service d'hygi&ne pUbli(jLie.
Art. 3.- 11 sera priS, (11.1and il y "Mra Heupar le Pr6sident de la R6pUbli(jLIeS1Ir la dernande (III Seer6taire d'Etat de Flnt6rieur, tels ari-Ws JLI(Y&S n6cessaires, Mablissant des rLllements compatibles avec, ]a pr6sente loi.
Art. I*.- La simple contravention aux lois et arr6t6s sur 1'hygi ne publique sera passible d'Une amende-de Cinq d dix gourdes. En cas de r6cidive, Fainende sera dOLII)16e.
La peine sera pronounce par le hige de Paix, A la requ6te de l'Ing6niCUr charge (III Service d'Hygie'ne OU de son repi-6sentantsans P.I-&iLidice des autres pOLU'suites pi-6-ties par d'alitres lois en vigueur, notarnment la 10i dU 30hiillet 1886 sur la Police sanitaire.




- 41
Le montant de, Famende sera versiI A la G1*SSC C0111111LItiale.
Art. 5 T,-i pr6seiite, Loi abrocre routes loisdispositions de ir la cluarmittiin et llv ai ne publique (jUi ILli swit countries et sera eX&Llt e ,i ha diligence du Secr6Laire d'Etat de Hnt6rieur. ZD
Donn6 an Palais Ugislatif, A Port-au-Prince, le 24 F6vrier 1919, an 116c Ote Hnd6pendance.
Le pr sideizf
LEGITIM E.
Les seci-Naires,
C. SAMBOUR, Li o AfEXIS.
AU NOM DE LA RETUBILIQUE
Le Pr6sideiit de la Npubliqtie ordontie que la Loi ci-dessus soit revue du Sceau de ki fl6publipe, imprim6e, p-Ah6- et eX CLIt6e.
Donn6 an Palais Natimial, a Port-au-Pritice, le 26 F6%rier 1919, au 1166me. de Had6pciihwce.
DARTIGUENAVE. ipar ic ri-6sident :
Le SccrRaii-e d'Etat dr Phit i-icur,
B'. DARrica. T ENA VE,
LE SECRETAIRE D'Er.k'r ku Df" PA 11TEM FNT DE LA JUSTICE
IE3 4b ]p C 0 1-1- 0
ALI Commissaire du Goliverneincid pri',s le Tribunal de
Pi-emic'-i-e Instance de Jacmel.
Monsieur le Conimissaire,
Votre rapport du 25 F6vrier au No. .331, ainsi que les. copies des pi&es qUi I'accon-ipagnent ont eU nion attention la I)ILIS SOLlienue.
Mon D6partenient estime que incident de la VaUe de Ja-cmel rc-\,6t Lin tel carlact rc do gra),M int6ressant la- stabiIA6




4 2W
de Fordre social, qu'il ne peut resister A la n6cessit6 de liver officiellement ces faits a la meditation publique. Ne vous Oonnez pas, Monsieur le Commissaire, si je trends la. voic du Alonitem- pour vons r6pondre, parce que je veux 6viter la r6p6titlon des faits si regrettable dans (FaUtreS jurisdictions. 11 imported que Fon sache que le D6partement de la. Justice surveille avee vigilance les coutuniierN des ill6galit6s, de Farbitraire et de la violence et qu'ilentend que les mauvais actes soieit stigniatis6s et r6prim6s.
11 r6sulte de 1'examen quej'ai soigneusement fait des pieces et de ]a conviction que j'ai acquise, des faits et circumstances de ]a cause qui rn'ont W exposes avec inipartialite' et dosint6ressenient, que par testament authentique remontant A 1'6poque colonial, le grand p re (Ics h6rtticrs Bellande requt en legs prrticulier I'liabitation. (ILIi I &t6 toujotirs occup6e paisiblement, publiquement, sans discontinUation, sans 6quivoque et A titre de propri6taire tant j)ar lui-mOme que par ser enfants et petits enfantSjUsqu'en WcenibreI918; la possession de, cette habitation a M6 confirm e par Dessalines, Ntion et Boyer; les h6ritiers Bellande ont soutenu des proc&s qu'ils ont gagn6s jusqu'en. Cassation. au siijet de leurs droits incomniutables stir I'liabitation.
L'on ne con oit pas, Monsieur le Commissaire, que des droits aussi stables parce que cororbor6s par des titres autheiitiques et par la. prescriptioncinq fois vingtenairepuissent 6tre 6branl6s et d6truits si racilement, A la 0 suite (Fun pr6tendu acte de conciliation et de d6sistement.
11 est Mabli que les mandataires ( toujours les fond6s de pouvair) des h6ritiers Ridoi-6. recherchant des terres 16gu6es par le testament ci-dessus rappel6, ont essay de tous les moyens pour arrived A surprendre la bonne foi des Mritiers Bellande, de naffs campagnards ne sachant ni lire ni 6crire c est ainsi qu'ils ont pr6senI6 requ&te au juge de paix de Jacmel aux fins d'obtenir son ordonnance fixant son transport sur les lieux, dans la. mason d'un noinni6 Langlois, pour concilier les parties si faire sc peut. Sept carpenters, deux notaires, trois fond6s dc pouvoirun gendarme, des baliseurs et d'autres (yens apple's A prMer main forte it la. perp6trati on (-In coup preni&dit,6,se rendirent stir I'liabitationaccompagn6s du Juge de paix. Je m'&tonne que ce Magistral se soit prW A une pareille machination.
Arrives A ]a mason du sieur Langloisle Juge de j-)aix ouvrit son proc s-verbal ob furent 6num&6s les norns de tons les h6ritiers Bellande sans leur presence effective, pour constater leur pr6tendue conciliation cL leur pr6tendue reconnaissance des droits des Ridoi-6 ; en m6nie temps les Notaires dress rent




leur qete oL'i ils consign'rent le d6sistement fictif des h6ritiers Bellande, dans les m6mes conditions relates par le Juge de paix, de tous leurs droits, actions et pr&tentions au profit des Ridoi,6. 11 est 6 remarquer, Monsieur le Commissaire, que de tous les h6ritiers Bellande, setil, DLimas Bellande, sait signer son nom ; il Mait cc jour-li't A la ville de .1,,-ici-nel, done absent de Habitation lors de J'CuNrahissemeiit de la bande ; c'est en. remontant chez lui qu'il rencontra la troupe qui lui fit entendre qu'iI s'agissait de recensement entrepris par la conininne Ct qu'or. lui indiqua, au has des actes qu'on ne lui laissa pas le temps de lire, 1'endroit. ob il devait apposer sa sigmiture; cest, A cc Dumas qu'on fit jouer le r6le de mandataire de tous les h6ritiers Bellande, donnant. en letir noin le pr6tcndu consentement A la conciliation et au d6sistement,
La farce tine fois jou6e, les Arpenteurs conimenc&rent leur hesogne de partake, de division, de morcellenient et de distribution des terres anx auteurs et complies de cc m6fait. Ces pauvres camp,,ignards timor6s, teri-oi-is&s, se voyant harcel6s, pourchass6s et spoli6s, ont M6 constraints de verser de I'argent sous pr6texte que vente leur sei-qit consentic de leurs lopins de, terre ; mais tine fois la valeur \,ei-s&e, il letir fUt. d6clar6 qu'ils ne seront, tol6r6s sur I'liabitation (lu"A titre de fermiers. On enl ve leurs denr6es, leurs sellers et d'auti-es objets ; ils sont. priv6s en. un jour des fruits de letirs travaux ; letirs droits qui remontent A plus do cent ans sont an6antis sans qu'il v ait eu proc&s engw,6 ni jugement au possessoire, ou an p6titoire.
Le D6partenient, s'est &n-m A juste raison d'un pi-oc6d& digne des temps r6volus et tient ,i cc que les qutcurs et accomplice de, cette, violence ill6galit6 soient. poursuivis et punis; car il est bien temps que ces paisibles campagnards tie soient plus inqui6t6s par ces professionals interlopes qui d6solent nos populations rurales; Si Line intervention 6nergique de Monime de la loi ne se product pas en I'esp&e, les victims en appOeront A la violence ou s'adresseront aux repr6sentants de la force A la grande concision de la Justice haltienne pour ramener au respect de Fordre et de la loi, ceti%- qui s'en sont 6ca rt s
Monsieur le Commissaire, je vous demanded de faire venir en votre Parquet, tons ceux qui ont eu A prendre une part directed ou indirect A cc d6sordre de la Va!16e de Jacmel ; accordez-leur un (161ai de quinze Jours pour r6tablir de gr& et. de leur propre niotivement les closes en I'Mat ofi e3les 6taient atiparavant, sinoii mforniez-les que faute par eux de cc faire volontairement, Faction publique sera mise en mouvenient centre tous ceux qui ont ett participer h cette machination.




44
Dites-leur qUe s'ils penscnL s'assurer do FiMpUnit6 A Jacniel, il sera demand ,i tenips le dessaisissenient de VOtrC Juridiction pour que la cause SOit iL)(-f&e aillours on t0UtC impartiality et avec touto la s6v6rit& qu'elle m6rite, car un example 6clatant doit Otre trac6, dans 1'int6r t du prestige de la Justice.
Recevez, Monsieur 10 Commissaire, FaSSUrance de ma haute consideration.
C. BENOIT.
S-E-'NAT
A,\NfE 1918,
SESSION ORDINAIRE.
(Extrait dii pj oc s-verbal de la sMnce do .1eildi Q/ Novembj e 1918.)
1111 SILENCEE DE Mr ANTOINE DUBOST.
Al. le president J'al re u eaalement de ort-au-Prince la d6p6che suivante: 0
,K Le Conseil d'Etat IlaYtien 161icite S6nat do la 116publique fran aise pour le succ&s d6cisif des arni6es de Fentente et. souhaite que la paix entre les nations du monde r6pose d6fini tivenient sur les principles de la JUSticc, do droit et de libert6a. Le, pHsideid du Conseil d'Etat,
Sign& : LE GITIME.
(Vifs applaudissements)
Je me propose, Alessicurs, de r6pondre en ces terms
(( Le S6nat de la 1161)111)li(fLie franchise remercie le Conseil d'Etat lialtien de scs f limitations; il salue, avec Wi, ICS SUCC&S des arni6es all.;6es qui, apr6s quatro- ann6es d'une terrible guerre, ont consacr6 le triomphe (in Droit et do la Justice dans le monde. D
(Applaudissements.)
Pour extract conform:
Le SecrNaire GM i-al de la pr silence,
Signature illisible




45
SE'CRftAlREftlE D'ETAT DE INSTRUCTION PUBLIQUE.
INSTRUCTION
POUR LA
DIRECTION E-r ADMINISTRATION
DES LYCEES NATIONAUX DE 1:A Rf 'PUBLIQUE.
Le Secr6taire TEM de HnStl-LlChOll publique.
Vu les lois, ari-Ws et r glements stir l'Instruction J)Llhlique, D6clareabroa6s, les r&(Ylements minist6riels du 12 Avril 1860 Et d6cide que les instrueLions qui suivent serviront d6sormais de r&gle pour la direction. et Yadministration. des lyc6es nationaux de ]a R6publique
DU DIRECTEUR
l.- Le Directeur dLl Lyc6e incarne, aux 3,etlx des maltres, des 61&ves et des families, Vautorit6 I)tll)li([Lie.
11 assure Fex6cution des lois ari-06s et r (Ylements qui 1-6gissent I'Mablissement. 0
11 a la haute direction de Fadniinish,,ation et de Yenseignement, et fait r6aner dans la mason l'ordre et la discipliiie.
Le but auquel il doiL tenure invariablonient, c'est de constituer le lye6e comme centre dWticakon.
A cette fin, il s'appliquera A reconnaftre le fable et le fort de ses collaborateurs ainsi que les besoins. les tendances et les aptitudes de eliaCLin de ses 61 ves, afin de coordonner routes les forces Mucatives (lu'd a sous In main. et de les faire server a la fori-mation et au (16veloppement de la personnel ni'orale en puissance chez Feurant.
2.- Le Directeur r6partit 6quitablement entre les professeLll'S les diff6rentes branches de Fenseignement. en tenant compete de leurs aptitudes et, atitant que possible do letu-s pr6f6rences.
11 r6gle la distribution des heures (lu'ils sont dans 1'oblicration de consacrer aux 616ves, fixe 1'eitiploi dit temps et le classemen.t de ces deniers.
3.--- Datis la r6partition. du service, il proc6dera de tnani rc




a m6iiager les forces des professors, atixquels it est n6cessaire d',1SSUrei- le b6n6fice de certaines hours de loisir qui leUr permetteiit Wavoir un. pen de cette fraiclieur d'esprit, condition de la bonne liumetir et de Fentrain.
4.- Le tableau de 1'emploi du temps, avant sa mise en at)plication, devra Mre communique aux int6ress6s. Le Directeur notera et examiner avec bienveillance les amendments et observations qui potirront Itii 61re soumis et en tiendra compete si, toutefois, its ne portent aUCU11 prejudice au service de Fkablissemeiit et it Fiiit&M des 616,es.
5. 11 veillera A ce que les m6thodes p6dagogi q ties adopt6es ne soient pas d6fecttieuses, ni trop surann6es, et recommandera 1'emploi de cells qUi sont reconciles vrain-ient 6ducatives.
11 est daiis l'obligation rigoureuse d'adresser A Fbispcction scolaire des rapports sur routes les iri-6gularit6s de coiiduite qti'oii pourrait avoir A. reprocher aux niembres dit personnel soit dans 1'exercice de leurs functions, soit hors du lyc6e, et qui seraient de nature ift nuire au. prestige de Yenseignen-lent official et A ruhier la confidence des families.
11 pr6sente aussi au Npartement de I'InMruction publique, par Yinterni6diaire de Yltispection scolaire, tous les trois mois, 1'expos6 de la situation dit 13-c6e tant at) point de vue de I'administration, de la fr6quentation, que de 1'enseigoement et de la discipline g6n6rale.
DU CENSEUIA.
7.- Dans Fordre de I'administration, de Fenseignement et de 1'6ducatioii, le Censetir est le second du Di.-Lecteur qui, en routes chooses, conserve Yinitiative priticipale
En aucun cas, it ne petit s'absenter du lyc6e en in nie temps que le Directeur.
8.- Le Censeur surveille et contr6le, de faqon continue, tous les details de ces trois orders de services int6rieurs du lyc6e.
11 aura soin que tout, dans 1'6tablissenient, soit dans le ineilleur ordre, niat6riellement d'abord, mais aussi et surtout moralernent.
It represented dans les d lails Yautorit6 que le Directeur exerce dans ensemble.
De concert avec celui-ci, it fixe )a dur6e da travail s6dentaire, le teml)s des mouven-lents et des ricr6ations, r6ale et coiitr'le I'emploi de la journey, r6partit le service entre les maitres, re oit et lit routes les notes, tous les rapports, se fait tine opinion sur la suite qu'il convent d'y donner.




- 4 110
Comme le Directeur, il a libre acc6s dans ler classes 2fin de se, rendre, compete si tous les 61&vcs travaillent et font avec profit les Mudes clu'ils doivent faire.
11 veillera A ce que les classes soient suffisarnment homog nes et que le professor accord ii cheque 61 ve sa part de soins.
It devra se p6n6trer des besoins, des tendatices, des aptitudes individuals de chactin des 6coliers afin de pouvoir travailler plus sfirement A am6liorer leur intelligence et leurs sentiments.
Sa function hii fait Fobligation de s'int6resser aux efforts personnels des dcoliers et d'ciicourager ces efforts soit par ses conseils, soit par I'aide efficacy des r6p6titeurs.
10.- Le Censeur passer ea revue cheque sem,,iinc les cahiers de classes des professors, afin de se raire une juste id6e de la faqon dwit ils s'acquittent des diverse parties de leur t.Aclie, et de coiitr6ler en m6me temps le, travail et la conduit de cheque 616ve pendant la semaine qui vient de s' couler.
11, Le Censeur notera avee soin, tact et discrkion, les d6fectuosit6s, les lactines, les points fables de Fenseignement, qu'il lui aura W donn6 de constater
Toutes ces observations et autres de m6me nature scront transmises au Directeur A tells fins que Wutilit6.
12.- Le Censeur aura, vis-a-vis du Directeur, la responsabilit& des measures (lu'il croira devoir prendre dans l'organisation des (16tails de I'administration et 1'ex6cution du service
11 est aLISSi respoiisal),e de 1'ex6cution des d6cisioiis du D,,recteur dans le cas ni me ofi ill nE les approuverait pas
13.- 11 est expressftnent recommend au Directeur et au Censetir de con-ibiner toujours leur actioii de facoii A souvenir mutuellement IeUr prestige, d'affirmer, avec l'ullit& de direction, Fesprit de solidarity qui doit animer les agents officials les inieux qualifies de 1'6ducation publique.
DES PROFESSEUR.S.
14. Les proresseUrs sont tenus a la plusgrande correction au dehors aussi bien qu'A Fint6rieur du lycee.
Ils t6moianeront au Directeur une entire d6f6rence et useront dans leurs relations avec lui, comme avec leurs colleagues, de routes les formes de la plus parraite courtoisie.
Hs doivent Ore irr6prochables dans le service et se rappeler sans cesse que, c'est pour eux un devoir absolL1, impose parla conscience professionnelle de faire profited de leur enseignements tous leurs 616ves.




- 4 IS
15 --- La mise du professor 6tant Lin 616ment important daus 1'ensemble des conditions do son atitot-46, il ne manquera pas d'y apporter totito, la d6, omce qUe coiximande le respect de soi et des autres.
Par lour tenue o6n6rale, par ICIII'S habitudes et leurs fr (Itientatiotis, les proresseurs marqueront toujours lour souci de donner la meilleure opinion d'eux-ni nies et du corps auxquels ils appartiennent.
16.- Du fait de leurs functions d'6dUcateursles professetirs cci-itractent l'obli(lation d'6tre r6serv6s dans la manifestation publiqUe de ICUrs opiiiions. Ils doiveiit se garden de routes d611101IStI''.ItiOIIS POLIvant. proVOCILIer des scandals et nuire A leur prestige.
17.- Cliaque proresseur doit, au maximum, trois henres de presence parjour dans Ykablissenient, soit le matin, soit Fapi-&s-midi.
Ils sont temis d'arriver dix minutes avant Fheure fix6e pour l'ouverture. des classes et d'apposer leur signature stir Lin registre de pr6sei-ice OLIvert A cot effet au. bureau dU Directeur
En cas de retard, I'lietire do I'arriv6e du professor est mentionii6e sur le dit registry dont un extract est exp6di6 tous les quinze jours par le Directeur A Nnspection scolaire, qui le fera parvenir sans retard au D6partetuent de l'Instruction publique.
En cas de retard sotivent r6l)M6, le Directeur rappellera le professor au devoir par Line letter qui sera consid6r6e comme Lin advertisement.
18.-- Les piofesseurs pOrteront une attention particuli&e 'a la tenue et au inaintien de leurs 61&ves et s'.attacherent A lour faire aC(IL161-il' des habitudes de bienveillance et de politesse,
19. Chaque professor a la police de sa classes. 11 s'6vertuera A la diriger eii recOUrant le moins sotivent possible aux punitions.
20 -- Le principal moyen r6pressif dont disposent les inaitres est la malivaise note dont la sanction est laiss6e A l'appr6ciation dU Censeur, A moins que le professor ait express6ment sp6cit6 la peine qu'iI desire voir itilliger.
Le professetir a aussi la facult6 d'6carter temporairement de ses camarades tin 616,e reconnu incorrigible, dont la. dissipation ou la turbulence petit devenir contagieuse et troubler gravement la ciasse.
22.- 11 r6glera CIvec intelligence et souplesse Falternance des le ons, des devoirs et des aUtres exercises de la classes, en m6nageant 'a cheque parties sa juste place de fa on it tenir en haleine, au grand profit de la discipline, les rernuants Couirne les bavards, les plus forts comme les plus fables.




41
so rappellera. que la. valeur 6d-ticative de son enseigno.nient se niestire non A la qiiantit6 mais 6 ]a quality des chooses, qti'il aLli-a fait enter dans Ja t le de 1'eilfixtit. Aussi devra t il choisir avec soin les exercises de la classes et ne proposer aux 61&ves que ceux qui petivent avoir la plus grande efficaci16 au point de vue de leur formation intellectuelle.
Le professor tiendra. fermenient la main A ce (ILle Ies devoirs soient remis aux 6clikinces fix6es.
Eii dehors do la correction orale et collective, cheque copie sera sotimise A tin confi-Ole stirlis-int Win que soient relev&s routes les n6gligences eL erreurs m6i'itant des observations partictili res.
Effort individual do i-cliendra YattentiOll (ILI maitre
dans la correction d'LUIC col)ie, et sera constant par Line note sp6ciale, ind6pendante do colle qui constable la valetir intrinS&[Lie du devoir.
23. Chaque professor remettra tous les huiljours au Dli recteur des notes sur to travail, la conduile et le progr s des 616 v e s.
24.- ALI commencement do cheque semaine, ]a lecon du professel.ir sera, autant (Ilie possible, tin r6stim& do la parties du cours enseign6 la semaine pr6c6dente.
Le professor consacrera title I)artie de la classe A des interrogations stir la mztti re, do mani&re A s'assurel- si chaque 616,e a profit de ses lemons.
D'entente avec, le Directem-, les professetirs pourront orga. niser, ',ILI b6n6fice de tours 616ves, des pronlellades ou exetirsiong scientifiques qti'ils dirigeront eux-m6mes.
25 Ancun fonctionnaire du 13,c6e no potirra s'absenter de I'6tablissement sans tin motif valuable d'CXCLIse et sans en donner avis ati Directeur. Le motif d'absence est Iaiss6 A I'appi-6cialion de ce dernier.
Si potir tin motif l6gitim-3 tin proressetir so trove dans la n6cessit6 de s'absenter, it s0ra rernplac6 par tin r6p6titeur- Si I'absence persisted au deli't do ImitJours, le professor sera tellu d'abandonner par chaqiieJour 11'absence, tin trenfi nle de ses appointments au Wn6fic.c de soil renyla ant.
26 Le professom- pouri-a so faire supplier Ft ses frais par une p-orsonne (FLIAO 11Ijrt1ht6 irr6procli ible et (Fune capacity stiffisante A la condition que celle-ci, proj)os6e au pr6alable par le Directetir et I'lasI)l2clion scolaire, soit agi-66c par le Department do I'lustruction Publique
L'absence de phis de huit jours no petit-Olre al.ItOfis6e que par le D6partement, api-6s avis respectifs du Directetir et de I'Inspection. scolaire.
27 Toute absence non motiy6e ou insuffisamnient jtistiNe




0
d'un prot'esseur ou do IOUs aUtl'OS nienibres du personnel, enA
tiaine la perte, d'un trenti6iiie des appointments
Les trenti6nies ainsi pr6lev6s seront verses 6L la caisse des &oles.
T
28. -.es pines disciplinaires dont sont possibles les proresseurs et les aLILres members du personnel sont : I'avertissement, la. r6priniatide, la suspension et la revocation.
L'avertissement et la r6prim-incle sont prononc6s pai, le Directeur. La. suspension est applique par le Seer6taire d'ELat stir le.rapport dLi Directear et de Nnspection scolairo, la r6vocation par le Pr6sident de la 116publique.
Le fonctionnaire menae6 de ces deUx deriii6res- mestires disciplinaires, sera admis d presenter sa defense deviant la Direction g6n6rale de Hnstruction. PtibliqLIC.
29, Les temoignages d'alfection que les 616ves ont parfois I*Iiabitude -Taccorder A qLiel-lues-uns de leUrS maiLres sous forixie de cadeaLIX 6tant suscQptibles de cr6er des abUs et do nuire A la discipline, if est prescrit A cen.x-ei de ne pas encouraaer ces sorts de pr&venaiiees.
DU SURVEILIANT G Nll"RAI,.
30, Le Surveillant g6n6ral est I'auxiliaire inum6diat du censeur qLi'iI est appeI6 ih remplacer en certain cas.
11 contr6le les maitres d'6tudes ainsi que les rep6titeurs, lorsque ceux-ci exercent leurs functions do SLirveillance.
11 est responsible vis--i vis dn Directeur et (ILI censeur de la discipline de Ntablissement. 11 maintient Fordre g6n6ral dans les nionvenients et les r6cr6ations.
11 ri'intervient pas dans les 6tLides lorsque la tenUe 3, est corrected. Ses relations avec les maitres d'6tLICICS et les r p6titeurs seront tOUjOLirs empreintes de cordialitE Si l'un de ces subordonn6s se trompe, observation qu'il petit avoir A Ini dresser sera faite disci-6tei-nent, Cest-a-dire sans 6clat et hors de la presence des 616ves.
Dans les graDdes c6r6monies oCi ligurent le personnel et les dl ves du L c6e, le surveillant g6n6ral accompagrie ces derniersDFS MAITRES D'ftU1)ES31.- Le maintain de Yordre, de la discipline et des bones mceurs parmi les kves constitute les folictions propres des




- ;,) 1,
maltres d'6tudes. Ils doivent, selon les exigences du servIce, la plus grande, parties de leur lemps au lycee.
Le censeffl- 6tiblira n6anmDins entre eux un roulement afln. de m6narer ft cliactin quelques licures de libet-16.
32 IN tiennent les Mudes, SLII-\'Cillellt JeS 1-6CI-6.ItiOlls, assurent I'eX&Lltioil des munitions et accom:)agnent les 616ves partout oil ils se rendent en corps oil 1),ir d6l6gilion.
Z13
IN locseat, S'il Nr 'I IRCLI, aLl lvc6L- et partagent la vie commune. Vivant ell contact perpRLlel avec des en', .tnts, ils tacheroat Wapporter, dans I'accomplisseme:a (1- Icurs d- voirs, mi graild esprit (10 JUStice Ct beZILlCOIl;) (10 1) I.Liellce et de moderation, Une bont6 clairvoyant, n'eXCIL1,111t cependant pas la fermet& d,.ins les cas ob une intervention 6ner"ique s*impose.
33. Ils son[ tenus A routes le. r gles de la biens6.,mc,,I et du savoir-vivre Imi, respect p-.)ur ea,,L-m 'mii -i el 1) )ur les ellfants.
A 1'6tude, ils visiterotit soAvent ies c..ihicrs des 616ves et leurs lives, s'assurerom (1- cc (I-i'lls ront art i d'emP6,JIer qu'ils ne percent leur temps oa ne femplolent A d, s occupations trop futile.
3t.- Dans les divisions inr,-,rieures, les Mudes d'une certaine dur6e seront coup6es par quel.clues minutes de repos et de libre conversation.
u,,Si parmi les grand il se trOLIVC (ICS 61&ve,,, qui d6sirent se grouper et fravailler ell C0111111.111, HS I)OUITOIlt Otre autorise's, ell Mude, d se communiqUer a voix basse POLU-VU que l'ordre g6ii6ral ne, soit pas trOLII)16.
35 Les maitres d-6tudes orit A leur disposition comme moyens de discipline repressive: 111 I'llclUvaise note, la retellue simple, la retenue pendant les r6cr6ations.
DLS 111 1?1'TITEUIAS
36. Les r6pkiteLIVS SCI'Ollt choisis parmi les candidates munis soit du certificate d'kUdes secondaries classiques ( ancien style ), soit du certificate d6tUdes secondaries du 2e. degr6 pr6vu A I'art. 12 de I'arre't6 du 20 Septembre 1918.
37.- Ils partagent la SUrveillance avec les maitres d'6tudes et s'assurent si les 61&ves savent leurs legions et ont fait leurs devoirs. lis consignment leurs observations sur Ull cahier qUi est renus au professor au commencement de cheque classes.
Ils doivent 6tre presents au Lyc6e d s 7 lieures du matin et I'apres-midi &s I heure.




8.-Ils r6pe'tent, a. Intention. des e16ves arri6r6s les le o I s I des professors et so tiennent, -i la disposition du censeur tant pour les exercices d'enseignement, que pour la surveillance.
Apr&s tin stable do trois ans, les r6p6titeurs seront al)pel&s A cobbler routes Nracances qui pourront se produire dans le cadre des professors d 2 le. ordre dU Lyc&e.
VI I
DES i.LPVFS.
39. L'admission d'Un 6'1 ve au Lyce'e a lieu d'apr6s les prescriptions edict6es aux articles 15, 16, 17 et 18 do I'arreR6 du 20 Septembre 1918.
49.---Cliaque enfant qui entre ift l'6tablissement doit presenter un certificate de vaccination ; fatite de quoi, il sera vaccin& le plus t6t. possible A la diligence dU Directeur.
0
4t.- 11 lui sera d&livr& un livret scolaire aux fins stipul6es en I'art. 4 de I'arrW du 20 Septembre 1918.
Dans le calcul de la moyenne exig6e pour le passage d'une chasse d I'aufre, il sera tenu compete dU livret scolaire do 1'61bre ainsi que des places qu'iI aura obtenues dans les compositions durant. toute Yann6e.
42.- A la suite des examens de passage pr6vus par I'ariW du 15 Juin 1916, les proc&s-verbaux acocompagn6s des lists des 616ves admis ou ajourn6s seront transmit au D partemetit par Finterni6diaire de l'Inspection scolaire.
43.- Tout enfant atteint d'une nialadie 'ontagieuse sera remis A ses parents ou A celui qui en tient, lieu jusqu'A son entire gu6rison.1
41. -- Deux fois par mois, le D6partement, de Hnstruction PUblique fera constater I'Mat de sant6 des 616,es et. la situation sanitaire de I'6tablissement.
45).- Les observations des m6decins porteront, d'une facon toute particuli re stir les 6tats morbides du cerveau qui cliez les 6coliers, se tradUisent par des troubles de intelligence et de la sensibility.
46.-Sur les indications du Directeurle D6partement, pourra. procurer I'assistance m6dicale aux 616ves frapp6s par la maladie et dont les parents sont notoirement d6nu6s de resources.
La caisse des 6coles pourvoira, en ce cas, aux frais de m6dicaments et autres.
47.-- Le Directeur contr6lera. minutieusenient la nourriture des 616ves interns, qui doit 6tre saine et abondante.
48.- Les 61 ves pr6senterotit toujours une tenue Simple




53
d6cente; la proprete' des Adtements et du corps est de rigueur
49.- Les 616ves du Lyc6e, sous peine de s'attirer un chAtiment exemplairesont tenus au plus grand respect et A Fob6issance ahSOIUe enters le Directeur et le Censeur, comme envers tous les autres fonctionnaires de I'Mablissement. Tout le temps qu'ils se trouvent dans le local du Lyc6e on sous la conduit des maitres, its sont sournis A la. discipline imm6diate et exclusive de la. mason. : I'autorit6 des parents disparait deviant. celle des Maitres.
50.- L'616ve en retard, celui qui a W absent, ne sont point re us en classes sans Fautorisation du Censeur.
51. -- Tonto absence d'un 616ve doit 6tre justiri6e par les parents on la. personnel responsible.
52.- Les 61&es qUi s'absentent fr6queninient ou dont les absences ne sont pas suffisaniment j'Listili6es, scront exclus temporairenient de I'6tablissement.
NT I I I
DU CONSEIL DES MAITRES.
53 Le Conseil des maitres institute' au Lyc6e se compose du directeur, du censeur, des professors, du surveillant g6n6ral, des r6pkitetirs et des maltres d'6tudes.
Dans certain cas sp6ciaux, ]a presence du m6decin de 1'6tablisseinent. pourra 6tre sollicit6c
Le Directeur est de droit pr6sidont du counsel.
51 -- Le Conseil a pour tAche : d'assurer la cooperation do tous les niaitres de I'dtablissement et la coordination de tours efforts en. vue do concourir Plus efficacement ensemble A leur couvre commune d'6ducateurs.
Stir ]a convocation du Directeur, it se re'unit tons les* trois mois pour examiner routes les questions int6ressant la vie p6dacloclique dU Lyc6e, I'Mucation physique et morale des 61 ves.
11 a 6galement pour objectif Ve'tude des moyens propres A &tablir une collaboration plus 6troite entre les families et le Lyc6e.
Dans l'intervalle de ses reunions r6glenientaires, le Conseil pourra 6tre convoqu6 afin de donner son avis sur tells on telle measures proposes par le Directeur.
55.- Lors(lti'il s'agira d'appliquer A tin 616ve paresseux, rebelled, r6fractaire :h tOLIt sentinikent de dignity personnel, 1.1 peine disciplinary la plus grave, c'est-A-dire I'exclusfon d6flilitive pr6vue en I'article 63, cette peine sera prononc6e par




4
(,onseil, swif cependant le cas exception-nel oft il. faudrait pi-ockler inim6dintement a 1'expulsion dii coupable.
56. l,'61&ve chez qui se ni-inifestent des instincts perverse Ct ([Lli, pni- des acles i-M6r6s Winsuboi-dination, alisse in-&sistiblement stir la niativaist! pente, sera, (W61-6 al.1 Conseil des Mailres (Itli 1LIi adi-essera les reniontrances n6cessait-es en Iliani6-e (Favertissenient.
57. Les 616,es (Iiii se seraient pirticuli6re-ment distingu6s pourront 6tre pi-6setit s au Conseil poui, recev'Oh- les f6liciL.itions qLl'ilS l1)ftitC11j,
ix
DES NOTFS E'r DES BULLE'rINS.
53.- Les notes quotidiennes scront l'objet d'un examen attentir de la part dLI censem-, qui N, relevern cc qui m6rite (F tm si(fnalO en bien comme en Mal.
Les notes liebdomadaires auront, datis la niO!,ne mesm-C, I'attentioxi du Directeur pei-sonnellement.
[,,I lecture de ces dend&.res senq faite tons les vendredis dans les classes oil les 6tudes par le censcur assist dU Direeteur.
11 sera d'Lll1 bon effet que ecux des 616ves dont les notes Wauraient pas W sati4aisantes soient appeals individuellement par le censcur pom- qu'il 1CLII' SOit tenti language colivenable en pareille ch-constance.
W Les notes mensuelles seront donn6es en common par tous les maitres qui ont affaire Caux ni uics 616,u Elles seront lues et comments par le Directeur en presence des 616,es 1-6 (1 li i s.
Les notes mensuelles, ar.-6.6es dans les conditions sus-dites scront coordonn6cs et condenses A la fin de cheque trimester d3 fa on ,I indi(lnei,, sous Lin 6nonc6 succinct, la valetir r6elle de 1'616re tant sous IC I-,11)1)01't (ILL ti,(tvail et de la condLlitC qu'au p3hit de Nrue d-,, s_ s t-essources, d, ses efl'-)r[S et de ses d6faillances
C,--s not2s trime3trielles seront tran3ni'skes ,I'-IX IYUCIMS SOLIS ki-me d'un bulletin.
'17-mus ainsi a-] co-ii-antA d-,s intervalIC3 relativement cmuts, di h-avail, de la tenue, de ]a sant6 physique et moi-ale de leurs C'11ralits, les paints, m6mc les Plus aptthiques, scront vivemont rappel s au sentiment de lem-s devoii-s.
CIC C0111pte-l-CMILI tl'il11CS1H'Cl SCI',1 Ill et COIW11_ ilt6 11,117 le Directem, deviant le Conseil de nuitres.
11 offfira'au clief de 1'6tablissement Line licuretise occasion C, ".-dresser 4 chacurt les c.Nhortafions et les avis ii cessaires,




DES PVNITIONS.
60.-- Au Directeur appartienten dernier ressortle contr6fe de routes les munitions.
61.- Les punitlLons auront toujours un caract re moral et r6parateur. 11 ne sera point fait usage de punition exacr6r6e. La punition sera adapt6e A ]a nature de I'enfant de maniere a ]a faire server au redressenient d'un d6faut.
62 En punissant tin 616re, on aura toujours 6gard A sa conduit habittielle, pourvu clue cette consideration ne Fait point d6teriiiin6 A nial faire. La gravit6 de la peine se mesurera au phis ou nioins de pr&n6ditation dont aura W accompagn6e la faute conimise.
63.- Tes scales munitions autoris6es sont : la mativaise note; la legon A apprendre en totality ou en. parties; le devoir A refaire en totalit& oti en parties ; des niorceaux en. vers, A apprendre par cceur ; le devoir extraordinaire ; Pexclusion momentan6e de la classes ou de F&Wde; la revenue simple; la retenue pendant les r6cr6ations ; la revenue du samedi ; la privation de sortie pour les interns ; exclusion temporary ou definitive de I'Mablissenient. L'exclusion temporary ne devra pas d6passer huit jours. Le devoir extraordinaire sera de m6nie nature que les dievoirs ordinaires.
Les lemons non sues seront apprises, les devoirs n6glig6s refaits et les devoirs extraordinaire faits soit cliez les parents, soit A la retinue du samedi, selon que le censeur ou le DirecteUr le jugera opportune.
61.- Les measures disciplinaires tells que la revenue du samedi, la coniparution deviant le Conseil des maitres, prises A Fkyard des 61 ves, sero.nt inim6diatenient notifle'es aux parents ou personnel responsible afin que Faction morale de 1'6colu pifisse &tre secotid&e paj- celle de la famille.
65 L'616ve centre sequel aura 6t6 prononc6e la peine de 1'exclusion, dans les fornies prescribes aux arts. 55 et 56, ne sera admis dans aucun aUtre coll4fe de I'Etat.
Sur le rapport (ILI Directeur du Lvc6e, une circulaire de 11tispection scolaire donnera avis de cette important d6cision aux Directeurs des institutions priv6es
66. A la fin de cheque classes, les mativaises notes, avec ou sans sanction, seroiiL recuefflies par le surveillant g6n6ral qui les souniettra aii censeur
67.- Phisietirs niativaises votes entrainent une pun,111011 plus grave. La iiiativaise note West pas ii-i-6vocable. Elle peut tre racllet6e par la bonne tenUe de 1'61 ve, soit pendant le




reste de la classes ou do la jourri6e, soit au cours de ]a semai.ne. Gest pourquoi les pines' A itifliger comme sanction definitive des niativaises notes ne scront. de tcrmin6es qu'A Yapproche du renvoi pour les revenues quodidiennes et A ],-I fin de Ia semaine pOLII' cells du samedi.
68.-- L'exclusion monientan6e de la classes ou de I'Mude ne pout 6tre appliques par till in'litre (ju I ,, I fitre exceptionnel, cest-A-dire loi-sque l'ordi-e sera. gi-avement mmac par FattiWde de 1'616ve. Le maitre, obli(16 do reccui-ir A cette extr6m' t6, adres.sera inini6diatement A ce suiet Lin rapport au censeur, qui, atissit6t, fera. assigner ,I 1'616ve fautif une tdche correspondant aux occupations de hi classes du jonr.
69 Toutes les PLInitions donn6es en classes seront consignees par le professor stir Lin registry sp6cial que viscera. cheque semaine le Directeur ou le censeur.
70.- Lorsque PILISietirs tAches extraordinaire auront M6 inflig6es au m6me 616,e dans ],I me'me jouriwe OLI plusietirs retenbes du samedi dans ka ni me semaine, le Directeur d6cidera, suivant la gravity des circumstances, si ces peilles doivent 6tre confondues ou ex6cut6es sticcessivement OU bien transformers en Line peine plus grave.
71-.- Le Directeur -.I ]a facu116, dans tous les cas. en raison de la bonne Nrolont6 dont Vel6ve atira. fait preuve tilt6iieurenient, de lever ou do r6duirc title petition eiicourue, apr s en. avoir conr6i-6 avec le mailre qui I'atira inllig6e.
X1
DES RtCOMPENSLS.
72.- Les r6compenses en usage ati Iyc6c sont : les bones notes, le t6moign-age de satisfaction, Niscriptlon des meilleurs devoits stir le cashier d1ionneur, I'hiscription aII tableau d'honnetir, 1 bones places' dans les compositimis, les prIX.
73.- Les bones notes sont la. nionnaie courant, dont le maitre paie le'succ s, I'cffort ii-6ritoire ou ]a conduit iri-6prochable de 1'61 ve.
14.- Le t6moignage de satisfactimi est accor(16 A ),I condtiite corrected et au sticc s qui r6milte (]it travail et de 1'effort prouressif., 11 poutra 6tre iefus6, stir la proposition du professeur, aux 616ves qui aurmit obtenti les premi6res places dans les compositions : lo. lorsque le succ&s aura. 616. obtenu C) trop bon march&,c'est-ift-dire sur la mkliocrit6 de 1'ensemble 20. routes les fois que I'amotir-propre satisfied atira provoqu6 Cbez certain enfants bien dou6s des sentinients d'orguefl, de
anM,-susceptibles de corromp.re le caract6re,




y aura pour cheque classes un cashier cartonn6 dit Cashier d'Honneiir sur sequel seiont inscrits les meilleurs. devoirs revus par les professors. Cette r compense (III travail qui, A certain 61gards, pent exciter ICUr vanity doit 61re accord6e avec tine grande. cii-conspection.
76. L'inscription au tableau flionneiii, est ari,616e par le Conseil des nitaiti-es, dans les m6mes conditions que fes notes trimestrielles, dont il est question A I'article 59.
En vne. d'exercer chez les 616ves le sens de ]a justice et de la. libert6, les sentiments nobles et (ksint6ress6s, il -onviendral dans Line certain measure, de les appeler A participer A la. d6sigmation de cehii do leurs camarades (Iiii lour paraitrait le Plus cligne de figUrer att tableau d'honneUr.
77.- Les compositions auront lieu tous les trois mois, (I*apres un iableall (Iress par le Dirccieur. Les professors sont rigoureusernent temis de. remettre C'M Directei-11-, aLI plus tard, dans la IlUitail IC, les composition- corria6es daiis Jes formes VOLIlues. Towe n6gligence ,I ce st1jet debla part (III professetir motivera. un advertisement par letter du f5irectetir.
Les copies sont notes do 0 a 20.
78.- Dans Fattribution des place,;, le proressetir ne perdra pas de vue que dans cette petile commumati16 qtfest la. classes, les 616ves peUvent se valor avec des m6rites diff6rents sans
t 'ils soient ii6cessair.-nient inf6rieurs IeS LInS aUX S.
apportera Line certain reserve au proc6(16 traditionnel de classement Iiii6aire qui consisted it ranger syst6mmiquenlent les 616ves tin Utl (hipi'&S Line determination arbitraire des valeurs, suivant une 6chelle de nuances individuelles. trop peti roelles la plupart du ten"IPS, pOLIr MIT p1-01M11tC.
79.- Si plusiel.11-S Copies pr6sentent, sous des aspects diff6rents, des qualit&s 6quivalentes, il sera n6cessaire de les grouper sous la. m6me note, sans trop tenir conipte dLI nonibre plus ou moins grand dexxquo.
80. Les prix et les accessits seront accords Xapr s le total des notes oblenues par les 616res dans, tOLItes les compositions failed au cours de 1'ann e, les compositions linales avant un coefficient double.
81.- Si, dans U110 111,11i I'C (jUelconqUe, le travail des 616,es
-1 616 Peu satisraisant et ]a valour des COMPOSillOnS p1LIt6t 1116di)cre, il ne sem d6cern ',ILICLIII priX.
ALI contraii-e, phis de deLIX PI-iX POLIrront Mre allribu6s pour la ni m' facult& lors(Ine I'hiverse aura 6t& const.ItL
82 Le prix d'em-ellence ne doit pas kre dPcern6.comnic lei 21.11res, par SL1i!C W1.111 simple calcul de p,)ints.
Ce prix d'ensemble sera. r6serv6, dans, C113CILIC classeii I*W v- qui aura le micux satisfait A tous ses devoirs et qUi, par




son caracte'requra m6i-46 au plus haut point 1'estime g6n6rale.
Les notes obtenties dans les exereices physiques de me2me que le nombre (to t6moigtiages de satisfactions obtenues durant l'ann6e, entreront en ligne de compto pour le prix d'excellence.
83. La designation dcs 616ves qui doivent b6n6ricier de ce prix r6sultera du vote de Fensemble des maitres quid'un bont d Fautre de Fflnn6oonten affaire anx 616ves do la classes etont suivi, par consequent, les multiples manife stations de lcur esprit, de letir volont6 et do lCtIr C(ULir
Ainsi qLI'il a 616 recommend ft Yarticle 76, it sera 6galement int6ressant d'associer, dans Line cert,,'iine measure, les 616ves eux-memes an clioix libre et r6116chi des laur6ats de ce prix.
84 --- Le prix d'honneur est aecord6 an jetine lionime qui est parvenu ,in ternic do ses MUdes c1aSSi(jUes apr s avoir r6colt6,dUrant sa scokarit6, des sticc&s dus A la fois a ime application inlassable et ,'i des qualit6s morales de premier ordre.
La d6sigiiation du lam-6at sera r serve au Conseil des maitres.
Au cas oft ces conditions spkiales 11' Mraieiit pas W r6alis6es il no strait fait 'AUCUne niention (In prix d'honneur.
x1l
DISPOSITIONS GENI RALES.
ReciYalion, Aux. Exercices physiques.
PART WENITfATIVE DU DIRECTEUR
85.--- L'inertie et Fennui pendant les r6cr6ations seront rigoureusement bannis.
Les ro'cr6ations devront 6tre activesc'est-A-dire que lesjeLix, les exereices gyninastiques et d'adresse m6thodiquoment r6gl6s Seront encour.-i.a6s paY tOLIS leS moyens possibles et pratique's par la g6n6ralit6 Lies 616ves.
86.--- Les habitudes de propret6 r6guli6re et simple, r6sultint de la continuelle surveillance deosoi-m6nie, s'Mendront, de la part des 616ves et ind6pendamment des conditions #116rates d'hygi&ne, A la bonne tenne et 171 la proj)i-et6 materielle des divers milieux oCi s'6coule en parties leur vie scolaire, tels que salle de classes ou (1'6tud--, r6fectoire, dortoir, etc.
87 ---Dans ICS linliteS Ct SOLIS ICS C011ditiOnS 611011c6es dans ces pr6sentes inSU'Lletionsle DirectCM, fera la r6partition proportionnelle entre le travail s6dentaire et les r6cr6a-




tions, jeux, divertissements, et atitres m3yens prapres 'a asSoliplir Vesprit et A fortifier les muscles.
88 --- Arn de d6velopper chez les 616ves 1'esprit de solidarit6, en m2me temps que le sentiment de la i-esponsabilit6 individLielle, le Directeur encottra(leia la creation, par eux et sotis letir propre directiond'associations spartives, litt6raires, scientifiques et artistiques.
La prati(jUe des travaux mallUels constituent tin excellent moyen de culture 1)1;yslqtie, de formation intellec(tielle et d'&dUcation morale, if est sp6cialement recoinman(l au Directeur de potisser il la constitution de grotipement qui se fornicront suivant les gofits manifest6s pnr les 61&ves et qtii se consacreront A certainsjotirs et lieures d6termin s, a des travanx tels que : modelage, jardinage, travail du bois, et tOLIS autres reqti6rant de Finitiative et de la pers6v6rance.
Mait ,'i 1P. Sect-6tairerie d'Etat (10 I'IIIStrLICtiOII pUbli(Itle, Ic 25 F6vrier 1919, an 116c. de I'IndOpendance.
DANTf S BELLEGARDE.
ARRETE
DAIVFIGUEN. N'E.
PRIESIDEi:T DE LA RI1-PUBLIQUEVu ]'art 75 de la Constitution;
Vu ]a loi du 18 Octobre 1901 Stir Fi[IS(HIC6011 pUbIi(jUe
VU Farj-M6 du 20 Septembre 1918 stir les programmes de 1'enseignement secondaire; 0
Stir le rapport du Secr6tctire d'Etat de Flastruction publique;
ARRI TE :
DIVIS'ON DES EXAMENS.
Art. ler.- Les examens pour I'obtention des certificals (I'Mudes secondaries ( ler. et 26mc. degr6s ) se front au si'ac
Z
de Hnspection scolaire,
Ils sont divis6s emi deux Imi-tics districts : to. les examens potir I'obtention du certificate d'6tLides secondaries du ler. degr6; 2.o. les. exameas pour Fobtention du certificate d'Uudes




60
secondalres du 2 ,mo dcgr6 : A. Lelli-es-Pares el B. LellresSciclices
SESSfONS 1) I-AikMENS
Art. 2.- 11 y aura) clinque anii6e. une session ordinaire Olivertc cal.1 111iliCLI (to Juillot et une session extraordinaire dans Jos premiers jOUrs do la rentrOe d'Octobre suivant.
Juny
Art. 3.- Le Jury est form-', (I'Lin Inspecteur g6n6ral de YInstrUCH011 j)Llbh(j11C OU d'un Inspecteur scolaire, d'arrondissement president, et de professors de Yenseignement sup6rieur et (to 1'enseignement secondaire, d6sign6s par le, Seer6taire (YEtat de I'llistruellon Publique, conform6nient a Yari-06 du 20 September 1918.
Le Jury lie 1) 20 d6fib6rer hl presence au moins des
deLIX ti I'S do SCS membr.,s. Les decisions sout prises it la inajoiR6 des voix. En cas (lie part(alela voix dU pr6sideat est, pr6pond6rante.
CONDITIONS ADMISSION'
Art. 4.- Pour se presenter it 1'un des examens pr6vus AYart. ler. tout candidaL doit so faire iiiscrire au bUrean de I'Inspection scolaire 111-fit .101.11-S all moins avant la date, rix6e I)OUr 1'examen et d poscr: to. une demand (Finscription signed par lui ou par le chef (to 1'6tablissenietit auquel it apartment, indictuant ]a partic de 1'exanien qu'il doit subir et la langue vivante, sur laquelle it d6sirc 6tre interrog6; 2o. iiii extract de soil acte dc 11,l*SS,'ll1Ce 011 tOUL autre, icte justillant de son identiI6.
our Finscription A 1'examen du 26me degi-6, to candidate devra en OUtre Justifier qu'11 est, possesseur du certificate du ter. degi-6.
1)1:.s 1 PREuvi--'s
Art. 5.--- Les examens compi ennent : to. des 6preuves 6criteS (11-1i S01,11i 61iminatoires; 2o. des 6preuves orales. CeHes-ci sont publiques
Les SLI.jets des 6pretives 6crites et orales sont tir6s des programmes officials. Les 6pretives 6crites (11-1i SO11t ChokieS P,11la Direction G-"n6rale de FInsiruction Publique, ont lieu sous Ja surveillance du Jury d'examen
Le pli cachct6 Pst o ivcrt 1) a, en pi-6sence des cand idats
Art. 6.--- It est interdit de so server de notes et de fires.




61
il West laiss6 A ]a dispositioii des candidates qUe des dictionnaires pour les leagues mores, les lamfues anglaise et espagnole et tine table de lolgarithmes.
Toute fraud ou tentative de fragile commie pendant I'examen, entrance 1'exclusion da canclidat qui no I)OUrra se pr6senter qu'un an apr s.
E -',-AMEN DU Iff. CYCLE
( Elweilves ( ( IIWS
Arl. 7 --- Los 6protives 6criles de cet examen son[ : toune composition fraiicaise sur un SLIJOt (10 literature, d'histoire, de morale ou do science (3) heures ); 2o. tine composition de niath6niati(j Lies (tj heures); une composilio,i (to sciences physiques ou de sciences ilatUrelles 2 lieures ); 10, LITIC VCI-SiOll anglaise ou espagnole (2 heures.
Chaque composition devra se faire en unejourn6ediUrellte. Cep%-Indantpourles mati&i-es qui Wexilgent pas tine trop grande tension d'esprit, deux composiLions potirronL avoir lieu le m6me jour.
( U, Im-c-live-S 0I.C.11c's
Art. 8.---Les 6pretives orales de cet examen sont : lo. explications (I'Lln texte francais avec ii-iterro",,Mions porlant sur la syntax et, s'il y a lieti, quel(Ilies, (ILICSti'OIIS tr&s simples d'histoire litt6raire ;')o. tine hiterro,fatioii d'histoire (I'llafti roulant stir les pro(fran-imes des classes do Gemo et do 5 nie; 3o tine ii-iterrogatioi-i de geographic Wfla*ai roulaut stir les ill nies programmes; 40 Line mterrogation d'histoire el do g6ographie I rl 11)
g6n6rales ; 5o. Line iiiterro-(falion sur les sciences niath6matiques et la cosmographie; Go tine interrogation sur les sciences naturelles et physiques et stir I'liv li ne; 7o une hiterroufation stir instruction morale et civique et sur la comptalbilit6 ( programme de la classes de -I&me ); 8o uiie explication de league anglaise ou de lan(lLie espagnole avec interrogations fates en anglais ou. en espmfilol et auxquelles le candidate doit 6galeinent r6pondre dans la n fatigue choisie.
EXAMEN DU SECOND CYCLE. ( A. LETTERS PURES
( Elwelives (Icl-itps )
Art, 9.-.- Le*S 6preuves 6crites de cet examen (A. Lellres-Pares ) sont lo. U ie dksertatioa fa i- 6se sur mi suiet de pliiI
losophie 4 heur,2s ); 2,) une version --i latrine d'apr s les pro-




- 6c)
grain mes des classes de I&es(,,I Letti-es-Pui-es)etdepi-iilosophie (A Lelh-es-Pures) (3 lieures;) 3o.une version anglaise ou espagnole ( 2 lietires
e,):nposition devra. se faire en tine.lournee diffe-ente.
Epi-ell-ves 01-ales
Art. 10.--- Les 6preuves orales de cet examen sont : to Line interrogation sur la philwophie tt les atileurs philosophicl.les d'al)t-&,i le prograuune:'O. tine explication A livre ouvert Wwi texte latin eL d'un texte greo parini les auteurs. prescrits l),)LII' les classes do second A, do 16re A et de pl16sophie A; 3o une interrogation sur I'histoire et la, g6ographie d'11aliti d'apres les programmes des classes de second, de 1 re eL de philosophic A; 4o. une interrogation sur I'histoire eL la. g6ographie generates d'apr&sles programmes des classes de 1 re et de philosoplfie;5o une interrogation. Sur les matli6matiques r-mlant stir les programmes de la classes de I re. A; 6o tine interro nationn stir le droit ustiel eL 1'6conomic politique ; 70. une interrogation stir la physique, la, chime, les sciences naturelles et I liygi ne, roulant sur les programmes des classes de 1 re. A et de philosophic A.
EXAMEN DU SECOND CYCLE. (B. LETTRES- SCIENCES
( Epi-euves 6crites. )
Art I I.--- Les 6pretives 6crites de cet examen (B. I eltresSciences ) sont : to. tine dissertation franchise stir un sujet de philosophic common aux deux sections ( 4 retires ); 2o. une composition de math6matiques ( 4 lieures ); 3o. tine composition stir un stijet de sciences physiques d'api-&s les programmes des classes do 1 re et de philosophic ( 4 lieures ) ; 4-). tine version anglaise ou espam)le ( 2 IICLIres ); 55j. une 6pi-euve de design ( 1 lieure
Chaque composition devra se faire en une journey diff6rente, it exception. des compositions do hinge vivante et de design qui se front le mOine jour.
( Epreuves orales
Art. 12 --- Les 6pretives orales de eet examen (B. Lettres Sciences ) sont : to. Une interrogation sur la, philosophic et les auteurs philosophies d'apr s le programme; 2o. utte inlerrogation stir les math6matiques et la cosmographie d'apr s




63
les programmes des classes do 16re. et de philosophic ; 3o. tine interrogation Stir I'histoire et la g6ograplue d'Haltj, dapr&s les programmes des classes do scconde, de 1 re et de philosophic; 4o. Line interrogation stir I'histoire et la g6ographieg6n6rales d'apr&s les progranin-ics des classes de 16re. et de philosophic ; 59. Line interrocfation stir le droit usuet et I'&conomie politique; 6o. une interro(lation stir les sciences physiques roulant stir les programmes des classes de 1&e. et de philosophie ; 7o. Line interro(lation sur les sciences naturelles et Fhygie'ne I-OL11',111t Stir ICS p1-0O1f1-CMI11I1OS (to la second et do la philosophic.
ADMISSI -')N ET AJOURNEI MGNT.
Art. 13.--- Le h n6fice de Fadniissihilit6 aux Cprouves oralos, apr&s khec a CCS 61)ITLIVCS, CSt W][IiS MIX can HdAth petid-int la. procliahie session.
Art. 11.--. 'routes les parties (to 1'examen 6tant obligatoires, la niilliM stir Ftine quelconque de ces parties entrance l'ajournenient.
Art. 15.--- Los stiffrages attribu6s par to jury sont exprim's par des chiffres corresl)ondant aux nientions suivantes : 0, jull; 1, 2: mal; 3, 4- : im2diocre ; 5, gamble ; 6, 7 ; assez-bien
8 bien 9, 10: li- s-bien.
Art. 16.--- L'examen coml)i-end autant do notes qu'il y a d'6preuves 6crites et de mati6res aux 6pretives orales. En outre, interrogation do cheque mati&re dure aLl plus diX minutes.
Art. 17.--- Les compositions corrig6es, chactine par tin mei-ribre (ILI j111W, Sol][ il-111116diatement jug6es par to jury tout enter qui d6eiie quels sont les candidates admis A subir les 6pretives orales.
D ,TAVRANCE DU CERTIFICATE.
Art. 18 --- POUI' 6tre jL1(Y6 apte -,I obtenii, le certificate du ler. degi-6 on celui du 26n-ie deai-6, le candidate doit r6unir une moyenne de notes g n6rales correspondent au moins A 11a note 5 (passable).
11 sera tenu conipte, dans le calletil de la moyenne, des notes obtenues par 1,61&Ne Imidant la dur6e do sa scolari[6, conform6ment A Particle 4 de llarr6t& dU 20 Septembre 1918.
Art. 19.- Le certiflcat de fin d16tudes dLI second cycle




64
porlera suivant to ecas, la mention 101res pires ou lellresScicners.
Ai 1. 20,- Apr&s la ch)[ilre lies examens, to jury dresser, J)"ll. ordro ,It ph lie 1:1 liste des c.111didats jllg6s dignes d'oblellil. le Cette listo ser'l al'fich c A I'l porte prillcip'lle (111 burvan.
A rt. 21 --- Les pro, &s-vcrbaiix, les copies des compositions et toutes Ic's pi&es des ex"Illicnis scrolit trallsillises A 1"I secl.6taircric d'Etat (to Phistruction Publique par Ies soins (ill pi-6sidelil (III jury.
Art Les certificals scront (Mivr s par to Seer6laire
(111111 (to I'llish-lictioll Publique, C0111,01 .111611lent au proC&Sverbal el an rapport (III Jury.
DENOMINATION OES CLASSES.
Art. 2:).--- Coifl*orm mont 'I Pari,01(', (ill 20 Septembre 1918, 1 1 classo do 1111('torique dovient poul. les (ICIIX Sections A. 01 11, FI ChISSC (10 PrOllih-C. Les CIISSeS, V Cf)llll)l.is I'l philoSophie, conservent 10111's (16110111inatiolls achiciles.
DISPOSITION THANSITONU.,
Art 2 present ArrN6 abrofe tous ari-06s et r&g1cluents
0 0
qui Itli Sont Coll trai res. 11 '1111"1 C11,01 (A partly. (to I'l pr6sellic
-Inn6e scolaire 1918-1919.
A. Touldois, Ics Pl'o"I'MI11110's (to .1 uillet 1893 el dlikofit 1.89S i rl
el les 1' (flelllcllts coils (fil6s dalls In circlihire millist6rielle (III M Mars 1907 denicurent applicable 'I h classes (to philosophic actuelle. 11 ell Ser"I (to 11101110 pour les Classes de froisi llle' second ct prellli ro jumill't'l leur promotion ell philosophic.
B. 11 est I'(.1cult"Itif aux Mwes des Classes nctlielles (to troisi&nle, Secolide, 1.116101-i(Ille oil prellli&rc A ef prellli rc B (to subir les examens (III ler. cYcIc pr6vt I s par Ilarr6t6 (Ill 20 Seplefilbre 1918.
C. Les 616'es (to la classe (to secollde de In derni rc '111116C scolaire (111i forillent actliellement I'l prolmere (B. 1,011'es Sciences ), Serolit admis A subil. licurs examells A h (ill dr, Ll classes (to philosophic conf'orni mont mix progrin H
ncx6s -I Pan-61 (111 20 Septembre 1918, Ct ') IN ('011dilk, (I I I C Ictirs notes ell llrcnli rc 11 aicill 616 satisl'tais'llites. Les c I I c I's des Institutimis les communiquerout ,'I Hnspection scohdre.
1). La chasse aettielle (it, qtuatri&me subira ell Juillet prochaill les exalliens (111 ler. degi-6 preserits par Parr t6 du 20 September 1918, conforni6ment aux programmes annc.N-6s all susdit amOO,




63
Donn6 au Palais Natioti-,il,,AI)ort-au-Pi-iiicele ler Uam 19-0; an 1166me. de I'Ind6pendance.
DARTIGUENAVE.
Par le president
Le Seci- Iaij-e (I'Etat de Hnsti-action publique,
DANTi s BELLEGARDE.
ARRETE
DARTIGUENAVE,
PlIESIDENT DE LA R1'1)UB1.1QUE
Vu Article 75 de la Constitution ;
N'ti la Joi du :1 Septenihre 1912 sur I'eiiseigiiemeiit primaire, SUr le rapport du Secr6taire d'Etat de I'li-istruction publique,
ARI111TE :
DES SESSIONS D'EXAMENS ET DE L'[NscniPTION DES CANDIDATES.
Art. ler. -- L'Inspection scoh-flue procklera, cheque ann6e, en deux sessions ( une session ordimah-e el tme sessioi-I exti-a-ordhiaire) aux exanietis pour l'obtetition (ILI cerfificat d'Mudes primaries (ler. et 2e degr6s).
La sessioii ordinaire aura fieu dans ]a '2e (JUilUt'lille do Jilin. et la session extraordinaire dans la 16re. quitizaine d'OCtobre.
Cette derni6re session est imiquemei-It cons-ter6c aux can-.: didats qui ont fthoti6 aux 6preuves de la 1 re. session
Toutefois, les c.-ndidats qUi, pour des causes 16gilinies ao' prouv&s parole Wpartement, Wont pas pu se presenter A la,
1 re. session, pourroM se presenter -,I la second.
Art 2.- La date precise de cheque session, dans les diff&rentes circonscriptions scolaires, est fix6e chaque, aiw6e par le Secr6taire d'Elat de I'li-istruction publique et announce quinze jours A I'avaiice au Journal official.
Art. I.-- Les commissions Wexamens pour le certificate d'6tudes primaries ( ler. et 2e. degr6s) permit coinpos6es de cinq members nomm6s par le Secr6taire d'Etat de I'his.ruction publique et serwit pr6sid6es par I'Dispecteni, Aes ftoles ou par un- member de I'lils-pection d6sign6 par celifi-ei. Elles si&ileront au Bureau del'l., section dans les chefs-lieux de circons-




aiption. scolaire ou dans tine commune central d6sign6e 'a cet effet.
Art. 4.- Les candidates s'insci-iront sur tin registry ouvert au bureau de l'Inspection. scol-alre dans les cot-rimunes, cliefslieux de circonscriptions scolaire-,, ou dans tine commune central d6sign6e A ect effet. Cette itiscriptiop se fera par les soins des directors des 6tablisseinents auXqUels les candidates appartiennent ou de la personnel responsible, s'ils recoivent instruction dans la ramille.Cette inscription a lieu 1111it jOUI-S au. i-noins avant ]a date fix6e pour l'otiverture do la session.
La deiriande d'inscril)tion in.11CILICra : les noms et pr noim, Ica date et le lieu de naissance do cliaqLIC canclidat.
DES ENIEUNTS.
Art. 5 ChaqUe examen se devise en &preuves 6crites et en 6preuves orales. Les 6preuves 6crites ont lieu a huis-clos, sous la surveillance Min met-rilwe de la commission d6sign6 par le president du jury. Les 6preuves orales sont publiqUes.
Art. 6.- Les 6preuves 6crites sont Miminatoires et cinq fates d'orthographe ,'1 11-1 dict6e entrainent I'61imination. La note 0 obtenue -i I'tine des 6preuves 6crites ou orales entrance aussi I'61imination.
Art. 7 Le candidate d6clai-6 admissible mais refUS& -11)1-6S les 6preuves orales, a la fticult6 de conserver ses notes de I'&crit A la session suivante. L'admIssibilit& est pronounce, apr s d6lib6ration, par la commission d'examen.
DU URTIFICAT D'f-,TUDES, PRIMARIES, (ler degi-6)
Art. 8.- Les 6preuves 6crites de 1'examen. de ce certificate cornprennent:
lo. Une dict6e d'environ quinze lignes imprim6es suivies de quelques questions relatives ii l'iiitelligence du texte. Ce texte qui devra. 6tre facile, lu d'abord ii haute voix, est enSUite dict6, puis relu. 11 est accor(16 dCLIX hours aux candidates pour transcrire leur travail et r6pondre aUx questions. La dict6e sert d'6preuve d'6crittire COUrante.
2o. Un exercise de r6daction Sur 1111 SLIjet simple.
:;o La solution de deux questions d arithm6tique roulant Sur le programme du cours irioYen del'enseignernent primaire. 11 est accord deux lieures pour cliactine de ces deux 6preuves.
Pour les jeunes files, en plus, tin travail de couture ustielle. Dur6e de I'6preuve : I heure.
Les 6preuves orales rouleront SUI- les mati6res suivantes pr6vues an programme du cours moyen de Fenseignement primaire : Lecture, league fran aise, calcul, histoire et g6o-




-7
graphic d'Haiti, 616ments do sciences physiques et natUrelles, 11Ngie'ne, instruction civique et morale.
11 sern accor(16 au maximuni cinq minutes interrogation par 616,c et par mah rc.
DU CERTIFICAT D EMUDES 1"RINTAIRES (2e degi-6).
Art. 9.-- Polir 6tre admis anx 6pretives do cot exam2n les candidates doivent &tl'C IlItIlliS (111 C101-tifiCM (I'LLI IeS I)IIIIIaires du ler. degi-6.
Les 6pretives k riles s,)!it au (12 s iv,)ir : I'lle
dict6e de langue et (Forthographe de 25 lines. L,- texte qui sert d'6preuve (F&riture courante, lu d'aboi-d it halite voix, est ensuite dict6 pOS611101-it'puis relti. La ponchiation 11'est p's dict6e.La dict e est suivie do que1ques questions sur certailies parties de ce texte, porlant principalem-at sur la sN,'11taxe. Deux lieures sont accorGes aux candidates pour revoir lour travail et r6pondre par 6crit aux questiolis.
2o. Un exercise do i-Maction ( r6cit, letter, rapport stir des choscs r6ellement vites ), DLIr6e de I'61)ITLIVe : tI'OiS hel-Ires.
3o. Trois questions tii-6es (ki pr,) ;ramme do math6matiques &I COIII' SLIp6rieur de Fenseigncnient pritmaire. Dui'L trois heUres
Pour les jounes-filles une 6preuve pratipe. DLIV6C Ulle heure.
Chaque 6preuve 6critc ativa Hou dan,,; tua -, -),,i (HIT'rente.
Les 6pretives orales roulcront sm- les nvih rcs snivailtes, tells qti'elles sonL pr6vues au progranviie- (In Cotirs Stij)66eur de, I'Enseignement primdre Lmogue fran ds. ,, E162nents de Sciences physicrpes et wtt(11-0111- S' flv;"Ifi nel Arith iiMikq!i2, Alg bre, G6om-,'trie, 141stoire et g n ralesffistoirc et
G6o-n-aphie (171aiti, EhicaLion morale, Instruction Civiquo, Coinptabilit6.
11 sera accord au maxiaiu-n chiq minutes d interrogation par M&ve et par mati6re.
Art. 10. Les texts et slijets de compositions sont choisis par ha Direction G n&ale de Finstruction publique (jUi les exp6die le jour do Yotivertut-e de la session, sous ph cnchet6 -I HnspMenr des Ecoles
Les plis doivent Ore d6cnchet6s on presence des candidates.
Art. It--C11,'I(jUe composition so fera sm, une feuille A entMe imprim6c, s6par c par un poin[HI6. Apr&s la re!uise des copies, le president de la Commission d&ichera 1'ent'te en hii doill')-111t U11 num6ro d'ordre (Ini sera reproduit stir I'l copie, et les reniettra A 1'exaiiinateur charO de [a c,)i'rection. Les not.-s donn6es scront soumises A I'appr6ciation do tous les m.ulbres de la Commission.




Art. 12.- Toute ffiaude ou. tentative de fraud commie pen dant I'exanlen entrance ]'exclusion du candidate, qui ne pourra. se rel)r6senter qU'LIII ,in apr s 11 est interdict (to Se server de notes, de cashiers ou de olives.
Art. 13.- LWhelle des notes pOUr les deux degr s est d6sormais 6tablie C01111110 Suit ;
109 9 .................. ............... . T r s bien 4,3 ..... .... ........ M M iocre
8 ........ ....... .................. ... B ie n 1 9 2 ................ .................. M "A 1
7 9 6 .................. ....... ........... ..... A ssez b ien 0 ... .. .. ... .. ..... NN III
5 ................. ..................... P a ssa b le
DftIVRANCE DU CERTIFICATE.
Art. 14 Pour ^tre jug6 al)te A obtenir le cerlificat d'Etudes primaries (ler, et 2e degr6s) it faut r6unir une moyenne correspondailt ii la. note 5. Cette moYenne se composer de I'enscmble des notes (to Foral et de 1'6crit.
Art. 15.- Apr s fa cl6ture de 1'examen, FInspection donnera. par ordre do m6rite la liste des candidates qui ont droit au. certificate et affichera cette liste il la. porte principle du bureau.
Art. 16.--- Le proc s-verbal de Fexanlendress6 I)ar la Commission, sera transmit, avee le dossier de chaqUe cai-ididat, all Secr6taire d'Etat de I'li-istruction Publique I)ar FInspecteur des Ecoles qui doilnera les apl)r6ciations du Jury.
Art. 17.--- Le certificate d'&1Udes primaries (ler et 2e degr6s) es', d6livi-6 sails frais par le Secr6taii-e d'Etat de l'Instruction publique, conform6ment au proc&s-verbal et an. rapport de Inspection,
Art. 18.--- Le present arr&46 abroad tous arr6t6s et r6glements sur Hnstruction Publique qui lui sont countries, notamment les r&glements du ler. Novenibre 1913 sur Fobtention du certificate d'Mudes primaries.
Art. 19.-- La Direction G6n6rale de l'Insfruction publique, les I nspecteurs et Sous-lilsl)ecteurs d'Arrondissenlent sont sl)6cialement charges de veiller il sa strict ex6CLItion.
Donn6 au. Palais National, A Port-au-Prince, lie lei, Mars 1919, en 116&i-ne. de I Ind6pendance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le Secre'taire Mal de Phistruction pliblique,
DANTts BELLEGARDE,




- 69
D PARTENIENTS DE L'INTf ,RIEUR, DE LA JUSTICE ET DES FINANCES
COMMUNIQUE
En attendant quo les measures arrWes par le Gouvernement pour rem6dier A la situation mon6taire soient mises en application, il est rappeI6 aLIX masons de banquet, aux commerants et au public en g6n6ral (ILIC les billets de caiss- circulant sous la signature et la garantic do I'Etat haltien, doivent 6tre accept s pour IeLI1' valour 16(fale dans les chats, paienients et transactions POUI-VU (lUe leur identity pUisse Mre Mlablie par leur NQ d'ordre et de s6rie
Ceux qui contreviendrontaux dispositions do la loi r6gissant la mati6re, soit en ITI'Llsant d'accepter les hillets, soit en sp6culant sur la valour pour laquelle ils ont cours, seront punis conform6ment d Farticle 391, 8 me. alin6a. (ILI code p6nal.
Tout int6ress6 peut reqL16Tir la Genclarnierie on tout officer public competent pour faire les constatations n6cessaires et appliquer les sanctions p6nales.
No 1162. Port-att-Prhice, le t2) Mars 1919.
LE SECRETAME UETAT
AU DfPARTEMENT DE LA JUSTICE
40i1rO-LX1OLiX-f_A Messieurs les piYsidents des 7714blinaux dc Cassation et d'Appel,
dogens des TI-ibimaux de PrcmiN-e histaricc et les Commilwires
du Gouverneineut pr s ces Tfibilitaux.
Messieurs,
Voilih d6 i.A six mois que la r6forme judiciaire, A la fois si vivement combattue et d6sir6e, est rentr6c dans le domain des raits accomplish. Durant ce temps, les bruits des discussions (In'elle avait suscit6es se sont tus, et chacun a atten(lu avec. doute OU confiance, selon sa conviction, que la mise en oeuvre de la. notivelle legislation vint en r6v6ler Line faillite ou line justification.




Ce r6sultat est venu, et gi-cIce ,'t une tr6s large puhlicit6 autour de vos travanx dont nous ne samimis trop louer la pressed (molidiemic, il. a M6 donn6 ,.'t tous, 1116111C 'ILIX plus pessimists. de constater combine il est satisfiaismt A plus (I'mi titre, et de emicevoir, (IMIS LM avemi, prochaiii, la r6alisatimi possible de I'Wal si Imigteml)s caress6, cl'tme justice sahic pronipteinent rendue chez nous.
A coW de difficult6s d'ordre iiiat6riel (lL1i 011t M6 "1 (111 110ment donri6 si p6nibles, il S',IjOLlt,-.iit aLIX (10buts de vos ti avaux, d'autres embarrass : JU(ICS notiveaLIX, 16(liSLItiOll 110"Ivelle.
Le Wpartement lie les mentioned aujourd'hUi que I)OL11reii(Ire plus 6clatant. le r6sultat ObtenU, et c'est, avec satisfaction qu'il rend Lin public homage au Me, aU d6votienient ct an. patriotistne dont Nrous avez fait 1)['CLIN'C
Sans doute la nouvelle orgaiiisatimi judiciaire a 616 I'objet de m6res et, s6rieuses d6lil)61-ations: iniis ceux qui 3, wit travaiII6 n"ont pas la pi-Meiition Wavoir fait Line ceLivre parfait. Us sont ati coMi-aire bien p6ii6tr s de cette N,&R6 (ILI'tille 16giSlation excellent th6oricluement ile domie IMS tOU.jOL11-.; (I-111i I'application les ineilleffl-S r6SUIUMS; souveiit ni, ',Inle est-elle iiiipossibl'e dans la I)ratiqUe.
11 est. donc probable (ILie (1-,.s rein mic.-n-iits s'h-n-),)seM d-ms notre notivelle loi organique ; c'est I)OL11' JUM le D lmrtenwmt de ]a Justice (It-ii est aiiini6 (ILI (16Sil' de 1111eUX faire, a pells6 A s'adresser A votis (Iiii en Mes les al)j)licat urs 1)3m, toules les suggestions A cet Lfard. PCIICII'-' S SM' ICS tCX(eS, lei SCI-111"111t I)OLir en saisir le sens et l'al)j)li(lucr aux csl) ces qui votis smit soiiinises, vous j)ouvez mieux que pei'son ne cii sigimlei- Ics lactillei, les ObSCL11'46S, ICS contradictions et les 0111issiolls.
Gest done Lin pressavit apl)eI (ILI'il adi-esse A vohc exp6rieiice pour 1'6clairer SL11- ce point, d6sireux qu'il est de sdsir l'o,,)I)OI-tLinit6 de ]a prochaine session ordliitaire du Co;iscll (I'Etat, pour lul souniettre tous les remanlements remhis n6cess.dres, afin d'arriver A doter notie Justice (Ftme loi oi-(,mi;(I1.e qui 1-6ponde A la fois A ses besoins et a ceUX desJusticiables.
Le Department de ha Justice saisit Foccasion (1,. vous prier de lui faire avoir, avec VOS COMMUniCtItiOnS, sous forme de t,]bleauxle total des decisions rendLies eii IOUICS 111-Iti6l-CS Pf'11- N'OS tribunaux C-1111si (lue celui des recettes dc vos gi-efTes pemlant, le seniestre.
Veuillez aar6er, Messieurs, expression de ma IMLIte CO,ISid6ration.
C. BENOIT.




LOI
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LN MPUBLIQUE
Vu I'art 55 de Ia Constitution;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de, la Justice,
Et de Favis dti Conseil des Secr6taires d'Etat,,
A PROPOSI
Et le Conseil (I'Etat a vot6 la loi St-livante:
Art. ler. Les notaii-es sont des fonctionnaires pLlbIiCS 6tabIiS I)OL11' recevoir tOUS les, actes, et contracts, atixqLICIS les, parties doivent ou vel-Ilellt (101111CI- le carat rc d'authenticit6 attacli6 aux actes de Fatit*orit6 publiqUe et I)our assurer la date, en conserver le d6l)6t, en d6fivrer des grosses, expeditions et extracts.
Art. 2.- Its sont nomm6s Par le Pr6sident d'Haiti, sur la presentation dU Sect-Oaii-e d1ltat de la Justice dans les formes et conditions, de la pr6sente loi.
Hs sont places sous ki SUI-%Tillance et le contr6le du Commissaire du Gott vernemen t pr s le Tribunal de 1&re Instance et justiciables de ce Tribimal. Hs ii'ont droit d'exercer qu'A 1),-irtir du jour de leur 1)i station de segment.
Art :1 Chaque notaim est ohlig6 de r6sider dans le lieu (111i ILli a 6t6 IM par le Gotivernement, et qui est d6sign6 dans, sa commission. Eli cas de contrwMition, le notaire est consiUt-6 comme d6mibsionnaire, et it est pourvu a son remplacement.
Art. 4.- 11 est express6ment d6fendl.l 'I un notaire d'instrumenterhors de la Commune pour la(ILielleil est commissionn6 ii peine de ntillit6 des actes qu'il aura passes, de destitution, et de tous dommages-lnt r ts enters les parties 16s6es, A moins, que dans des cas graves et pressants, I'autorisation ne soit donn6e par le Dcyen du Tribunal de 16re Instance de la partie, le Minist&rc Imblic pi'6ahtblement entendu.
Art. 5.- Ell attendant tin recensement (ILli I)ermettra de fixer le nombre des not,.th-es en proportion de la population, le non-lbre des not,iires est flx6 comme stilt :
12 notaires pour Poit-au-Prince-..-......,-..--........16re. classic.




- 72
8 notaires pour Cap-HaYtien, Gonah-es, Caves, Jacillel .................. ........ '2.m e. chisse.
5 x Port-de-Paix, Rr&uic, St.M a re ...... .......... .... .. ..... ... .. ....... .. .... ...... 3 m e c la sse .
4 Anse-A-Yeau, Miragoalle,
Petit-Goilive, Aquin, FortLibert6, Borgne, Liml)6,
du
Nord, Plaisance, Trou 4me. clas se. 3 POLI1' les autres C01111111.111CS ................ 5m e. clas.se.
Art. 6.- Les functions de notaire sont incompatibles avec cells de Fordre judiciaire, administralif et militaire.
Art 7. Pour trc admis aux functions de notaire, il faut
lo. 61re flaltien, avoir la jouissance et 1'exercice de tons ses droits civics et politiques;
2o. e'tre 110 de 25 ans accomplish;
3o. produire un certificate de bones vie et moeurs d6livi,6 pal, le Mpgistrat Communal de la demure effective du calldidat ;
4o'. 61rc porter, d'une commission (Favocat, ou d'un dip16r.6 de licenci6 ell droit et.justifier (Fun stage d'un annu Illoills cliez un notaire, oil Otre imini Fun certificat Taptilude, d6li, i-6 par la Commission sp6cinle d'examen conform 'ILI 1)1,0gramme annex6 A la pr6sente loi.
Sont exempts de 1'examen, les jiiges des Tribunaux de 1 re Instance, d'Appel et de Cassatiou (pi ont phis de cinq ans de carri&r.ePour 6tre admis h cet ex.imen. le postulanL doit justifier d'un stage de deux alis au moins chez un notaire, et soinnettre soil certificate &&tudes secondaires du I er. degr6 : A d6fatit de cc certifical. il doit subil- Lill VX 'M)Cll (111i roulera stir les mati&res du progr amme de In derni6re ann6e du premier cycle; ell C.Is de concurrence le candidate, porter du dipl6mc de licenci& ell droit, devra tre pr6r&6.
Le $2c;1-6tair.e d Etat de la Justice est autorisOA prendre des r glemcnts pour fixer les (16tails relatifs -,I 1'examen, A ]a for,n do Ia Commission et Hpoclue oil celle-ci doit singer.
Art. 8.- Les ilotaires sont tel"is de pr6ter leur minist6re lorqu'ils ell sont requis; mais ils ,.e sont pas oblig6s de recevoir des actes injurleux on (II(Taniatoires centre des tiers, ni ceux dont les nonclations ont 616 pr6pai-Oes dans tin bUt. fauduieux et illicit
,krt. 9. Ils no pourront recevoir des actes (1.1-is lesquels lelli'$ 1),Il'elItS OLI alli6s ell ligne directed A tous les degr s, et ell lign'c' collWrale jusqu'au degi-6 d'oncle ou de neveti inclusi-




0
vement, seraient parties, ou qui contien(Iraient que1ques dispositions en leur faveur.
It leur est 6galement d6fendu d'instrinwriter pour des individus qLI'i1s ne connaissent pons personnellement, ou dont, deux ciloyens (ILI'ilS savent dignes de foi Ile leur attestent pas les noms, 6tat et demenre, ainsi (Itic pour les personnel qui ne scraient ou qui ne leur paraltraient pas sains d'esprit, ni jOLIissant de la pl6nihide de Icur raison, sous peine de stispension ou de destitution en cas de NUIes graves relev6es A Inr charge par autorit6 de JI-Istice.
Art. 10 Les notaircs ne petivent instrumenter (Itfen pr6sence de lems confr6res ou de deux haitiens MaiCI.Irs, domicih6s dans la C0111111LIFle, a3lallt ],'I jOLIissauce (to J&irs droits civils. sachant tire et 6crire, sans d6ro(ler ift cc que prescrit le Code civil en inati re de testament ; b its ne peuvent prendre pour t6moins les parents ou alli s aux degr6s ci-dessus tant des parties que WeLIX-1116mes, le-tirs clem-cs ou serviteurs.
Art. I I.- Deux notaires, parents ou alli6s ati degi-6 prohib6, ne peUvert, concourii- aLl 1116111C 'ICtC.
Art. 12.- Les notaires ne pourront passer vente d'aucune propriW urbane OtI I-Urale (Iii'ati. pr6alable cette proprik6, ait, M6 arpent6e. Le contract de vente devra comforter les d6signations contennes aLI proc&s-verbal d'arpentage et mention d'iceZ
Ini ; le num6ro de ]a (11.1ittance communal sera mentionn6 dans I'acte 101'S(ILie Yinime'Lible est suict .,'I Fimp6t locatif ; le Wilt SOLIS peine par le notaire qui a re u Yacte d'Otre personnellement rendu responsible de tous I es dommages et autres consequences qui pourront r6sulter (to l'inobservance des pr6senles.
Art. 13 Les actes des notaires seront 6crits stir paper thubt-6 en un seul et ni mc context, lisiblement, sans abi-6viation, blanc, l,ICLI11C OLI intervalle; ils contiendront, outre les nonis et lieu de residence du notaire qui les re oit, les noms, qualit6s et deincures des parties, ainsi (JUe des t6moins instrumentaires ; iI1diVidLIS (Itli V S011t SL1jCtS : its 6nonceront en routes letters les sommes et les dates; les proCUrations des contractants scront annexes ,'I ]a minute qui fera mention que lecture de I'acte a 06 faite MIX parties: le tout iN peine, de Cent cinquante gow-des domende centre le notaire contrevena n t
Art. 14. Les actes seront signs par les partiesles t6moins et les notaires qui en doivent faire mention A la fin de J'acte.
Quant Mix parties qui ne savem ou ne peuvent, signer, le notaire instrunientant doit 6galement faire mention ,i la fin de Facte de Icur declaration i cet 6gard.
Art. 15.- Les renvois et apostilles ne pourront, sauf 1'ex-




4
caption cii-apr's, 'tre Ocrits qu'en niarge ; ils seront signs et paraph6s, I peine de nollit& des renvois ef apostilles. Si la longueur du renvoi, exige (Itill soit transpozJ6 ,I la fin de Facte, il devra Otr non setilcment si(m6 oil paraph& comme les renvois ftrits en image, mais (iicorc express6ment approuv6s par les parties, ii peine de nullit& du renvoi.
Art. 16.-- 11 11'3' 'ILli-a iii surcharge, ni interligne, ni addition dans le corps de Ct IeS 1110tS SUITINIrgl6s, interlian6s
JOUt6S Sel-Olit 11111S. Les mots (Ini doivent Mre I-, 3,6s le seront de niani re que le nombro puisse en tre constant A la marge de letir page correspondent, on A ha tin de. I'acte, et capprollv6s de la 111cme niani&rc (Itic les renvois ftrits ell marge; le tOLIt "I peine d'unc aniende de Soixante gow-des confre le notaire, ainsi (ILIC dC tOUS (loiiitiia(les-iiit6i' tsiiieiiie de destitution, en cas de fraud.
Art. 17.- Tons actes de notaires front foi en justice et seront ex6cutoires dans tOLItC I'Oelld[IC de Ja 116puhlique. Manmoins en cas de potirsuite en faux principal, 1'ex6cutioll do I'acte argu6 de faux sera SLIspend tic j LIS(jLI' 1 l'issue dU prOC&S ; en eas de faux incident civil, les Tribunaux I)OL111-011t, SlliWillt la gra%,R6 des Cil-COBSt,11100S, SLISI).11(11'C I)VOYISDii-Cment Pex6cution de Facte.
Art. 18, Les notaires scront tC1ILIS (10 harderr iiiintite de tous actes (julls recevront.
Ne sont pas n6anniohis compis dans ]a pr6sente disposition, les cerlificats de vie, proctinations sp6ciales, quittances Warr6rages, dC I)CIISiOlIS Ct IT11tCS, Ct '11.1tres actes simples (11.1i, d'apr6s Jes lois, peuvent Irc (1611vr s en brevet.
Art. 19.- Le droit de d6livrer des grosses et des expMikons n'appartiendra (]H',ILI 110tlit-C J)OSSCsseur de Ica minuic ; n6allmoins il pourra d6livrer cople d*tm acte (Itli ILli a0r,1 W 'd6pos6 pour minute
Art. 20.- Les nolaires ne potirront, se dessaisir WaLICLIne minute, si ce n'est dans les cas pr&vus par les lois, et en vertil d'un judgment.
Avant de s'en dessaisir, ils on di csseront et, signeront line copie conform, qui, apr6s Zavoir 616 certified par le Doyen et le Commissaire (ILI Gotivernement du THI)LIM-11 de 1 re. hislance de 11cur r6sidetice, sera substitute (A 1,q I'llintite doot elle tiendra lien JUS(ILl'il sa r6int6gration.
Art. 21 -Les notaires ne pourront 6galement, sans Fordonnance (ILI Doven du Tribunal de 1 ro Instance, d6livrerexpedition, iii doi'merconnaissance des actes -,I d'auires (111'aux perSOMICS il.t6rCSS&S ell 110111 dil-eCt, 1161-itiOl-S OLI -1N','1111-drOit, 1A peine de donimages-int6r6ts, (I'Llne amended de Cent cinqzianie Gourdes, et d'dtre, en cas de r6cidive, suspends de leurs fonc-




flons pendant trois mois, sauf n6aninoins 1'ex6cifflon des lois et r6glements stir le droit d'enregisti-ement et des lois relatives aLIX actes qui doivent 6tre publi6s dans Jes Tribilliaux.
Art. 22. En cas (IC C0IJljAI1SOiI-ClC proc6s-verbal sera dress6 par le notaire d6positaire de 1'acteh moins que le Tribuncal qui l'ordonnQ ne commette till de ses MCIIII)ITS, OLI tout flUtl'C .]LlgC, OU till attire notaire.
Art. 23. Les grosses settles seroiit (161ivr6es en fornic ex6Clitoire; elles scront iniilul es et termin6es dans les ni mes tCl-IlICS (ILIC ICS il.111CIllellIS des TI-if)(10MIX,
Art. 21.- 11 doit Nre fait m-ntiou sur la milu-te &! I-a d6livi-alice (Fune premi6re groise f;titc i chacm-le des parties ii1t6ress6es; il ne peut lui ell tre d6livi-6 (Fautre. -*k peine'de des-; titution, salls (ille o I-doll na lice dtl Dovell (III Tribilli'll de 1 re. 111"I"llice, I'l(Itlelle
Art. 25.- Cha(pie notaire d,- N ra :iv,)ir tvi sceml partiCLIfiel., atix armes de la 11 publiq-.ie, p')AaW ses noms, qtlalit et 1-6sidence.
Lus grosses, extrait.s et p')rterwit Fem prei lite de cc
SCell I.I.
Art 26 Qiiand il d-,it &t,,e Etit (istilge (hin acle notari6 hors du resort dL1 dC 1 re. Instance Oil SC tFOLIve la
residence du notaire qui I'a d6liVI-6, h Sigfifltl-ll-C (IC CC 110taire
(f6tre 16", I'S"e p-11. ic 1) )vell (I I Triblillal de 161-C. 11's".1- C2 rass')I-t. Si hv .t( C.S1 (,'I 6tre a 1'6d"I 1) )"-'1 S---a I p'll. le Ccl-'6taire d'I-Aat de ],I Justice.
'Yrt. 27 -- Les n A iires s0A lenus & ivoir till re;listre. sp6,tial, app ,,16 r pert,-)ire, vi, (-' el 1) trapli(-, A chj(ple fellillet, sans fi-ais p-ir le l),')yeij (Ili Trihimal de 1 re. In-Skince dalls le resort. (Iti(lucl se tr(AIVC 1,1 Commune J)Mll- 1,t(ltiQl1C il a M6 commissiollI16. Sur cc ..egisire, ils fliscril-olit joul. par joill- et sI 11, 1)1,111c, Ili YWCII'll"'Fe, Lt HAW I-C Ct FQSJ) CC dC 1','ICte. ICS 11(mis des parik-s, et hi meiition de to(Is-les
Ides ell iiiii lilk. oil ell brevet (pi seront da;is leur 6tude, m6ine s testaments des 1wrsomies vivaiites
All. 28. Tons les six jw)is, les (Iiiinze hanvier et quinze Jilillet (11, chmpie mm c, ils scront temis de faire viser, gratis, letirs repertoires par le Directetir de IT"ni-egistrement de ht Collullillic et (loi\,(..Ilt Se coil I*ol-jll(-]., ell ce (111i les collcel-Ile, awx dispositions de la loi sur I Eurefiktrement, sotis peine d'tiliv allicilde de p-11- ch"IfIll"t (Illiliz!tille de retard, Collfol-i-11011clit .-'I H ."lli-egistrellielit
Art 2) Ils (1(,\,i -)lit missi fi)ire arr6ter letirs repertoire s, tOLIS ICS SiX InOiS. Imi, le minist re 1)(IbliC, (11.1i, en cas de p1-6varication, OU tOU.) flUtres Wits ou crimes, doil les poursui-




4 s
6
vre d'office par devnnt les Tribunatix comp6tents sans pr6ju(lice (ILI droit (Iti'ont lei parties de les d6noncer.
Art. A.- Ell cas de destittition, admission, imitation ou d6c6s Xtm notaire, le hige do Paix (III lien est tenti d1apposer inim6dintement les scellOs stir ses mintites ct. repertoires.
Le notaire (Itii sera appelO I le remplacer re(lLierra la ley6e des scell6s et prendra possession, sm, itiventaire (1011t Lin dotible scra remis an Greff(! dii Trilmnal de 16re. Instance (ILI I-CSSON, dCS lllilltitCS Ct I'6j)CI'tOil'CS tl'Otl%'OS dallS 1'6tLI(IC vacalite et d6livrera, lorsqu il oil sera I'C(itli.S, tOLItCS expeditions des dites minorities. Le notaire sticcesseur ticii(Irn compete ,'I soil pi-6(16CeSSC1.11', Oll MIX llftitiffS Lie Cellli-Ci, de la Moiti6 (111 1)6116lice, stit, Jos expeditions (Jos actes (Ini n'atirniont pas 6t6 d6livr6s lors (III replacement.
Durant la stispejision (hin notaire, le Socr6taire (IlEtat de la Justice dosi(Illern celili qui I)OIII'I-,l dolivrel, "Ilix 1-6(11161-'Illts les expeditions des mintites dii notaire suspell(ILI, aLIX 111 111CS Collditions (file dessils
'Art. 3 1 Ils sont assu a
jetties pour letirs actes, a la t, xe fix6e par le tarif annexO, le paper timhr6 non comprise, sails pouVOil' S'Cll 6C,'Il'tel', S",111r 1 CIS 1)1' N LI 1,1 10i.
Le notaire 6erira ati bas do In miir.ite et do 1'exp6dition de ses actes le coOt ot les emoluments pavOs par la parties, soils klWilIC (I'LI11C al1ICIlLIC do ("inquarde Gour(les ot ell cas d- r6ci''dive' (I'llile slispellsioll de (rois Illois
Le notaire convaincti d'avoir exig& p1tis (Itio ce (Itic pi-6voit
tarif, Sel.1 destitl.16. 0
Art. :32 -- Les inventaires, les acles do partake, les competes do gestion et (Fadministration rendtis 1mr Lin niandataire. d'exectition testamentairc, do b6n6fice Winventaire, de tutelle, callier des char(ICS et tolls acte's (I'lille (fl-'Illde 6telidue serolit pay6s stlivallt le tarit" A I*alsoli do Quilize Gonr(ks pal. elv-1ClIlle des N',ICItiOllS (10 33 lleLII'CS CIIII)IONIOCS it la passation de Yacte.
Les notaires seront teims TOci-ire etix-m mes, en routes letters, tint. sur la initiate qtt'an has do Yoxi)&lition, le temps (Iii'ils atiront emploN'6 et la date do In d6livrance do cheque exp6dilion.
Art. 33.- Lors(Itie les notaires seront nppol6s hors de letir
[Ilde poill- In colifeclion (Jos actes de Icul. millist&e, il lelli. sera .111ol.16, si c*e,;[ ell vi)1e, Deux Gour&, ell sits (ILI prix do Facte fix& III tarif" el S*11 v a trallsport *I In Callip'lifile jilmill"'I (101IN HCHOS, il 'Wiff SCI',I Zlccord cn sus dii cofit de Yacte Cinq G mnlcs, et nu delA de deux lictics, Une Courth, par clia(Itle liCLIC ; J)OIIl' tolls frais (Le transport le nombre ties lieties sera 6crit. do letir main com.nic en Farticlo prk deiit.




Art. M.- Tous les actes pour ]a r6daction desquels les notaires permit appeals do nuit, c'est-.i-dire de Imit lieures dil soir C.t cinq lieures du mnlin, seron.t pa y6s moiti6 en sus (ILI prix port6 ati tarif, outre le- frais de traiisport.
Art. 35. Lorsque deux notaires scront appeals pour passer oollectivemeM un acte, Ic notaire d6positaire do la minute aura pour ses lionoraires le lotal des emoluments alloues par le tarif, le notaire en second n'aura droit d'exi(ier du requ6i-mit que ]a moiti6 des dits 6moluments.
Art. 36 Les not.aires iie pourront d6livrer expedition des actes rested's imparfiaits ,.i moiiis d'6trc autoris6spar le Doyen du Tribmial do 1 rc. Nstatice de leur resort, cmiform6ment, au. Code de proc6durc civil, sous pchie d'une amended de &-v cents Goili-des pour la premiere fois, et en cas do r6cidived'illIterdiction do leurs fmictions pendant un aii, saiis pr6judice des dommacies iiil6rOts clivers la partic poursuivante.
Art. 37.- Toute ewitravention aux dispositions des articles 10, 11, 13, 11, 16, 31, 32, 33), 3.1 et 35 scra, outre les pines dejA pr6vues, pimic d'tme amend do Crid cinquaide goilrdes pour ]a premi re fois, en cas de r6cidive, (Finterdiction pour six mcis, lesquelIcs peinvs scront IWO11011C&S Sul' assignatimi donn6e i la re(jL16te d(l ('011111liSS,'lil-C dU Gouvernement, sauf ,A la parties int6ress6e 'i se pourvoir en rkltictioil do ka taxe.
Art. 38. Toutes suspension, destilutimi, condammation, A I'amemle et aux dommagcs-int6i-Ots permit pcononc6es coiltre les iiotaires par le Tribunal de lore. Instance do lour resort, sur la poursuite des parties inl6rcssks ou d'office sur celle du Conimissaire du Gotiveriiement.
Les jugements proiionc.-Mt ces pines, sormit sujets ,i Yappel et ex6cutoires par provisimi exccl)t6 (Imant aUX condamnations p6cuiiiaires.
Art. 39.-- Les iiotaircs sont temis, avlant d'entrer on, fonctimis, de d6poser au Greffe (ILI 'Fl'il)lltl,-Il (to 1 1'0 Iiistance do leur resslrt, et sur im re(fistre ,I ce destiny, ]a signature ct le paraphe dont, ils doiveiit se scrvir dans 1'exercice do Icurs foiictions. Ils Uposeront uti cautioniieniciA. Le cautionnement est fix6 comme suit
N O T A IR E d e 16re cl,,A.sse .................. ................ ............. ..... ................... G 1.000
2 6 iie c la sse .................. ...... ......... .................... ............. ... 8 0 0
U m e. cla sse ................ ....... ........ .................. .................. 600
4 m e. classes ................ .......... -- ... ............... ... ........... 400
5 m e ch isse .................. ............ ................... .................. 20 0
ou des effels publics, ou titres de FEW au, cours de bourse
I
equivalents aux valcurs ci-dessus.
Ce cautimmement doit tre vers6 en esp6ces ii la Banque




Nationale de la 116publique dllaiti, ou a Fulle de ses Succursales install6es dans le reSSOFt (it] TribUllat de I M Instance avant la prestation de senilent du notaire.
Les notaires (16 ift en exercice-de Ieurs Fonctions auront (fUntre mois,,,'i partir do 11a pronm1gition de In pr ientc ioiponr verser le cautionnement applicable 't Ia classO ii IWILIC110 ils appartiennent.
Art 4)0.- Cc cautionilement fix sur les bnses Ci-deSSLIS Sera sp6cialement affect 'I In garantle (Ics condamilations pro11011C&S C01111-C eLIX 1)-11' Stlite de 1'exercic.-, de leurs folletions. 1,01-S(ILie par Feflet de cel-te garmitic, le 111011t,'Illt (ILI caUtionnement aUra 616 cmI31ov6 C11 IOLI[, ou en garlic, Ic notaire sera suspend de ses fonciiom JUS(ILI I cc que le cautionnement Lail 616 enti6,einent r&Ibli; et raute par Ini de r6tablir, dans les six mols de la condanination, Fiiit6gralit6 du CaUtiontlement. il sera consid6iO d6missionnaire et reinplac6
Art. 41. Tout notaire SUSIVIldfl, dcstitti6 ou remplacC', devra, aussit6t apr6s la notification (111i Jui aLIl'.1 616 faite de sa suspension, de sa destitution, de soil replacement, lesser 1'exercice de soil Oat, i peine de tOLIS donimages-inl6r ts et. des antres condaninations prononc6es par les lois centre tout fonctionnaire suspend ou destiW6 qui continue 1'exercice de ses functions. Le notaire suspendLI Ile pourra les reprendre sous les m0mes pines qti',lI)t,&s,1a cessation dLI tenilm de la SLISPCIISiOll.
Art. 42 -En cas d'empo'chement d'un notaire pour caule de maladies ou de cong6, 11 est aLlt0l'iS6 'I se SLIbStittler 1111 C011fr6re pour la reception des actes ou la d6livnailce des expeditions. leslionoi-aii-essei-oiitl)ait,,t(,&seiiti-c le Sll])StitLl.Iilt et IeSLIbstit1I6 et les minutes des actes recus appartiendront de droit au notare substituL
Art. 43. Les mintiles et repertoires d'un notaire destiln6, rem1flac6 ou d6c&16 seront remis A soil successor apr :, inveataire doilt un exemplaire sera exp6di6 an Coilinlissaire, du Gonvernenlent pr s le TribOnal de 16re Instance qui est charge de veiller A ce que les remises ordonn6es soiei)t effectti6es.
Le tittilaire destitu6 ou les h6ritici-s du notaire d&M6 en retard de faire cette remise seront condamn6s A Cent goilr(les d'amende par chaqUe mois de retard ,-'I computer du jOUr de la sommatioa qui IeLlr aura 6t6 faite d'effeMuer cette remise.
Art. 44.- 11 est d6rendu MIX notaires de s'associer, soil avec Wautres notaires, soil avee des tiers pour Pexploitation de IC111's offices.
It Jeur est 6(falement interdict, soil par eux-melmes, soit par personnel interposes, soil directement, soit indirectellient.
de se liver h aucune speculation de bourse ou operation




19
de commerce, hanque, escompte et courkige, de sonse"ire 'a (jtIe1(ILIe titi-C et SOUS (ILIel(Itle pr6texte- que, cc, soit, des letters de chance oil billets :I ordre n6(focinbles;
2Q de s immiscer dans Fadministi-tition (Fauctme sociM6, entreprise Otl Coll] 1),'Ufflie (IC filldl-XCS, (IC C0111111el-CC 011 (Fil"IdUstrie;
30 de finire deS 51)6CLI1,11101IS I-CkItINTS "I I'acquisition et, -I ]a vente d'ininietibles, ii In cession des cr6ances, dioits successil's, actions industrielleo- Ct (11-0itS il)COI'1)01'C]S;
40 de s'int6resser dans MICU11C 111'C'lil-C I)OLIr 1CMILIC11C its pi-MCIA Ietir illinist l'c ;
5Q de placer en ICLII- B0111 I)OTS01111el (ICS fOlIdS (ILI'11S re ,us 1116111C a ]a Condition &C, ) servir les i11161.6ts;
6,-) dC SC COIlStitUer gll',IlltS Otl C"I11tiO11S Z) (ItICI(file till-C (file ce soit, des pr6ts qui ani-aient M6 finits par leur intermMiaire, oil qu'ils at.1r,'liellt &t6 C11111'#S (IC cmistater par acte I)LIbIiC OLI priv6;
70 de server de piOe-noms ell '111CUlle j imowdance, ni mc pour des actes autres (ILIC COLIX (16Si(f116S
Les contraventions aux pr6senles prohibitions sont, aillsi que les atitres infractions A Ica discipline. poursuivies lors molle
'iI n'existerait, auctitle pni-tie plaignanteet. I)LIlliCS, StliV,'111t la gravity des cns, de la SLISI)CIIS1011 OLI de. ],,I destiti-ItiOll.
11 n'en est, rien d&o(i6 aux diST)0SitiO',IS (ILI COdC 1)611,-Il SLII' hi iliati re.
Art. 45. --- Le POLIVOir I"'X6CIflif I)OUrvoira, par des r glemellts, A 1'6tablissement, des Chambres pour ha discipline des notaires.
En attendant, ],,I discipline des notaires apartment -III (,onimissaire dU Goiivernement pr s le Tribunal de 1&i-C. instance. Ce dernier prononce conti-c eux, apr s les avoir entell(ILIS, Ic rappel A 1'ordre, la OCIISUIT SiMI)IC, la censure ,IN'CC repi-1mande; il ICLIV dOIIIIC IOUt nvertissement (ILI'il jLI(Te n6cess'aire.
1'6gard des pines I)ILIS graves, tells que In suspension, le replacement, ou ],'I deStitUtiOll, il les provoque d'oftice, ou stir les r6clanialions des parties deviant le, Tribunal de 1 re. instance dont. ICS jUgements, dans ces cas, seront, stijets a I'appel-el ex6culoires par provision.
Art. 46.- La pr6sente Ioi abroge toutes 10iS OU dispositions de Ioi ant6riettres, tOLIt U11-if concernant le nottariat. et. tout programme d'exanien pi-ft(%demment nrr t6, et sera C\6cut6 ii ]a diligence du Secretaire de In Justice.
DomiC au Palais Ugishatif, le 21 F6vrier 1919, an 1166me de Flnd6peildance. 0
Le pHsiden I, L 1 'GITIME.
Les seci- Iaires, CII SAMBOuR, Lto ALEXIS.




-80
AU NOM DiE LA RE~PUBLIQUE.
Le Presilt (de ]a li6puliqueI ordine qie ]a Loi ci-dessus ,Oit rev& tue du Sceaii de la tlcpublique, impIrimfle, jpubliee ct exkcuke. Donn6 an P~ams Natiotial, A Por-t-ati-Prin cc,, It- I I M irs 1.919, an I 16Ge.
de IIiit~pndace.DARTIGUENAVE.
Par Ic Pr~sidetiL
Le Secidciire (1 Eta! de la Justice,
C. BENOIT.
TARIF ANNEXE A Lk' L01 SUR LE NOTABRT.
10 pour toute recherche d'acte dont la date est, certaine G. 5,00 20 ( (( (( ( a incertaine 6,00
30 (( (dot1'aiini~eestinicertainc,p~arann~e 4,00
4o Mention ou nargenient..................... ................ ......... . 2,50
50 Procuiration sJpcciale en brevet ........ ~.... .......... ........ 7,50
60 ou g~n~rale en minute ....... .... ..... 20,00
7,) ToLns actes en b)revet non prvs..................................... 2,508Q Contrats clivers, donations et toils actes en minutes non
d~sign~s au l)I'senlt tarifni'atteignant pas G. 1.000 (( 15,00 90 Les miumes actes (lonnant ouvertulre au droit. prolportionnel d'enregictrernent acquitleront les honoraires suivants:
1 OI/Q ( 1.11 Pour cent ) stir toute valeur exc~dant le
chiffre de G. 1.000 jusqlu'ii 5.000 gotirdes on Or.
1/2 o/o stir tonite valeur exe~dant le chiffre de
5.000 jusq'AI 10.000 gourdes on Or ..........
1/4 /Q 10 000 gotirdes
100 Expedition slubs~quente de tous actes par r6le
d'6ci-itnre de 25 lignes,de 12 syllabes A la page.. 3,00
11 Note de protet.................................. ..........-..... .... 7,50
12Q Extension de protet,................... ....................... ......... ...... ...... 25,00
13Q Expedition d'ex1tension de prolet ... ..... ....................-.. 15.00
14' Protestation des billets Ai ordre et, des lettres de
change ......... .................. ........... ............................... ........... ... 20,00
10",. Testam ent (le jour eten ville) .. .... .... ... ................... 40,00
160 ( Ai !a champagne ) ontre les frais de
placement en raison de la distance ..... ................~ 40,00
17Q Expedition de testament ....................... ...... ~. --. 10,00




18Q Exti'ait de testament pour chaque legs 5,00
199 Exti'aitI de toiIs aICtCS 1)a-re I C (le6CIitill'C (Ie-25 I ignes
de 12 syllabes it ]a page et toice fraction deC page 3,00 20' Contrat deC nialiage sans1 ap)oi-t q: '20,00
21Q ~(~ ( sti pulfani si tine donation, une
dot, tin aI)rt des 6I)OLIX 011 (deki (Llily U 20,00 22a Certilicat do conti'at d3'l iuariaU 5,00
2 3Q Exp~di lion dui contrat d,-- mar111ig ...... .. 10 240 Acte de diplde pi~ccs On tilt' s so,,is s-ingpI)oli d ie class alu rang de, ses nihin ites 20,00
250 1)i'o it d e d 61p6t d'arI-gon tI li a n i 1e o i [ra e
tion d'ann~e.
26' Actes en b~revet de x'cnte de hienis meilS ou d'aniinu~lx n 'excedant pas Cent g')iirdes 2,00) 27' Les m~mcs exc6d int 100ai t.1)09....... 10,00
28~ z, I 000 1 ")m)
29Q Cliaqte cei'tiri fle(Ixenite oL Ic ~n 'l dcto 5,0) 30,, Remnise de titi'es on dIe piees (IeI)o5ss Ienpoi'aiiement aiix ar'chives d'Lun pi'1cdeesseiii' (bat on a la
31' Consultation Sill pi&ceS Oil titres (sans suite) ...~10,00 32o Contrat de sociddet ait tres sa ns stip1)u lai on dIe vaIeni' r 50,00 331" Contrat de socidid commerciale, industrielle,
aglricole, etc.
-1 6/ jusqu',a 5.000
1 /2 /o a u- d e hla (I 5 .0 ,Y LI S ([ I 1 0 0 1e9 U 0 r
1/4 ,/o ()1. )() 20).0,)(Gdeo r
00 20.0)0 () 19.010
1/8 / 11 apa'ti1' dIe I 1009 Gdcs. oni 01'.
340 Ventes, haUx avec on sans antichirdses, obligations,
adjudications n'excddant pas
500 ... 15
de 5-00 A 1.000 .......... 20
de 1.000 A 5 003 .1 6/0 (G ou Or)
de 5.009 Ai 10.000 1/2....,1/
d e 10.000 Ai 20.0A .0.. 1 4
d e 20.000 d 40.000 1/5
a u de IAi de 40.01!I 1/8 '
330 Partage de biens niohiliers. Les hionoraires sont
fixds dans la ine pr-opolrtion (lu'au paragi'aphe
ci-dessus.
361 Inventaire parll chaque vacation deC ti'ois hen 'es G. 15,00
Pour le nolaire en second, chaque vacation (de
trois hent-es............... ...... ...... .................... ............. 7,50
370 Cliaqite acte respectUcuIX et sai notification. .. 30,00
Pour le notaire en second on les t~moins ....(( 15,00




Actes simples, tels que: certificates de vie, d6charge
de mandate, de tutelle, d6sisternent constatation...., 15,00 39o Proce's-verbal de d6l)^t, de comparution, de dire
e t r e q u is itio n s .................. ....... ......... ................. ........ ......... ..... .. ............ ..... .................... 1 0 ,0 0
40' Exp6dition de tout acte non pr6Nti par r6le d'6criture de 25 lines de 12 sylkibes A la page ou fractio n d e p a g e ............. ... ................. .................. ................... ................... .................. ................... 3 ,0 0
410 Pour tous services professionals non 1)1'6,'IIS 'ILI
present tarif les notaires s'entendront pour leurs lionoraires de gr6 A gI'6 'IVeC leUrS clieiits et routes contestations y relatives seront port6es deviant le Doyen du Tribunal de 16re. Instance qui les tranchera en 6tat de r6f&6, audience tenant.
42Q Les notaires sont. tenus d'afficher le present tarif en
leur 6tude et de le souniettre A toute requisition.
PROGRANTME
DE L I EXAMEN A SUBIR PAR LES CANDIDATES
A LA CHARGE DE NOTM11E.
] PREUVE ORALE.
Difference entre. les actes authentiques et les actes sous seing priv6. Formalit6s pour authentiquer I'acte sous seing-priv6. Personnel pour lesquelles le notaire ne peut pas instrumenter. Differences existent entre minute, grosses, expeditions, extracts, et brevets. Actes qui petivent 6tre d6livr6s en brevets ; actes qui doivent Mi-e recus en minute Ptiternit6 et filiation. Enfants 16gitimes, enfants i;aturels. Devolution des biens, contracts et. obligations Vente, baux A layers et it feime. Emphyt6ose. Donation entre vifs; Testament; Diverses sorts de testaments; Capacity pour tester; Capacit6 pour recevoir entre-vifs. Obligations simples; flypoth6ques conventionnelles, l6gales et judiciaires. Rang des hypoth&ques. entre elles. PUrge et radiation. des diff6rentes sores d'hypoth&ques. Contract de inariage. Communaut6 16gale. Separation de biens. Wgime dotal et ses effects. Actes respectueux. Code de procedure ciNile et de commerce en ce qui concern le notariat. Inventaire. Partage et licitatiOD. Acte de SociO6. Diff6rentes sorts de Soei6t6s commercials. Soci6t6s anonymes. Billets A ordre. Ch6ques. Lettre de change. Prot6f. PublicW du contract de marriage et des actes de soci6td.




- 88
V=,egistrement. Caract6re fiscal de, Yenregistrement. Droits simples. Droits proportionnels. Trancription des actes de Nrellte et de certain haux.
] PREUVE ] ,CRITE.
RMaction, sans Faide (Fun formulaire, en pr6senc2 de 'a Commission, d'un on plusieurs des actes ci-apr&s:
Obligation hypotliftaire. Veiite ordina-Ire. Vente 'Cremer6, selon Fesprit. le la loi. Une obligation ne doit pas Ore faite sous forme de vente ,I r6m i-6: les raisons? Antichr se. Donation entre-vifs avec reserve d'usufruit. Donation de nue propriM6 Bail A ferine. Bail -'I loyer. Testament Contrat de marriage. Prot& Trarisaction sur process avec. I'historique de ce proc6s et advantage par Suite de convention deviant revenir A celle des deux parties (ILii, all fon(l, a raison. Conti-at de, S0606
OLIt.'e les conditions poses en Yarticle 7, nul A moins qu'il soit. porter d'un dipl6nie de licenci6 en droit on (Fune Commission d'avocat,, ne sera commissioni-I6 notaire, s'iI n'a subi avec, sucks 1'examen oral et 6crit sur les matie'res du present programme.
ARRE E
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQU9
Vu Article 75 de la Constitution
Vu. la loi du 24 F6vrier 1919 ;
Consid6rant. qu'iI 3, a lien. de pourvoir aux details relatifs 'a 1'examei.i. en n0taria t, A ]a formation (ILI jury et A 1'6poque o' il doit singer;
Consid6rant que les notaires et les int6resse's driveit 6tre fix6s sur le mode de versement et sur Faffectation du cautionnen-ient, en attendant la creation cle ]a caisse de d6po'h et consignations ;
Sur le rapport dLI Secr6taire d'Etat. de la justice,
Et de I'avis du Conseil des Secr&taires d'Etat,




- 84
ABRtTE
Art, ler.- Deux sessions d'exanicii auront lieu, clique ann6e, dans la premi re (11.1inzaine de Juin et de Decembre. Art 2 L'examen aura lieu sous le contr6le &I Conimissaire du Gouvernement I)i-&s le tribuiial de Prenii&re Instance et de l'Inspecteur des 6coles ; en cas d'eml)ftheineat de leur part, sous le contr6le d'UII substitute et d'un SOLls-inspecteLir sp6cialement d6l6gu6s.
Art. 3.- Le jury si6gera ati POI-ClUeL OU tftl local de Hnspection, selon que le Conimissaire dii CIOLIvernement le jugera convenable- dans Fiiit6r6t des I)OStUlants et des examinateurs.
Art. 4.- Le jury sera conipos& de dcux notaires d6sigii6s par le Commissaire dLi Gotiverneinent, deUx avocats d6sign6s par le BAtonnier ou le Doven, tin professeUr de leUres d6sign6 par I'Inspection.
Le Commissaire du Gotivernement et I'Inspecteur a. Liront voix d6lib6rative et pr6pond6rantc en cas de partake.
Art.5. En deliors du titre d'avocat ou de licenci6 en droit, setils les exaniens suhis dans les conditions 6dict6es par la loi du 24 F6vrier 1919 et les 1)r6sents r6glements, sur le nouveau programme, habiliteront A postuler la function de notaire.
Art. 6.- Les examens seront SUNS ell deux jOLIrS C01IS6CLItifs :le premier jour coiisaci-6 A HpreUve orale qui durer"I tine heure; le deuxi nie jour A I'6preuve 6crite qui dUrera deUX heures au moins, sans Faide d'aUCUII f6rinulaire.
Art.7.- Les notes seront donn6es A la majority des menibres du jury, comme suit: 6 tr&s-bieii.- 5 -bien.- 4 assez-bien.3 passable. 2 m6dioci-e.- 1 nial.- 0 nui.
Art. 8.- L'admission A Line 61)reilve donne 'a I'MUdiant le droit de se repr6senter dans six mois et le refus pour les deux 6preuves impliqUe 1, ajournement A tin an.
Art. 9.- En attendant la premiere session r6glementaire, le Secr6taire d'Etat de la Justice pourra accorded tine session extraordillaire A ceux qui, r6unissant les conditions de la loi, d6sirent subir 1'examen.
Art. 10-- Le postulant qUi desire se presenter 'a tine session d'examen en fera la declaration IlUit jours Wavance au Parquet du Comn-iissaire du GOLIvernenient en y d6posant: 11, son acte de naissance ou. toute autre pike 6tablissant son identity et son Age; 2o le certificate de staae de deLIX ans chez tin notaire en. sa quality de clerc ; 3' son brevet de capacity ou. tin certificat atlestant qu'il a fait ses Mudes classiqUes ati moins jusqu'en qUatri&me inclusivenient dans un Lycee ou. dans tine institution priv6e d'enseignement secondaire ; 4' tin certificate




85
de bones vie et mceurs sign6 du Magistrat communal et du juge de paix. de sa denieure effective.
Art. 11.- En Mtendant la loi sur la creation de ]a caisse de d&p6ts et consignationsla Banque Nationale de la 116publique d'Haiti recevra en sa mason principle ou. dans ses succursales, A titre de d6p6l le cautionnement exig6 des notaires.
Ce d6p6t ne sera Iev6 en tout ou en parties qu'en vertu d'une decision passe en force de chose jug6e.
Art. 12.- Ce d6l)6t est affect a la garantie des condamnittions que pourront encourir les notaires pour fates professionnelles con-imises dans 1'exercice ou A Foccasion. de 1'exer. cice de let.11-S functions.
Art 13.- Le Conimissaire (III Gouvemenmit pourra demander A la Banque t0Ut certificate attestant le d6faut de d6p^t, la diminution ou I'6puisenient du caUtiOnnement que le notaire est temi de compl6ter on do r6kiblir dans les six mois.
Art. 15.-- Le present arr&t6. eiitrera inini6diatement en vigueur et sera ex6cut6 A la diligence du Seer6taire d'Etat de ]a Justice.
Donn6 au Palais Nationalce jour,12.Mars 1919, an 1166me. de FIndopeii(lance.
DARTIGUENAVE.
]Par le Pr6sident
Le Seci- Iaii-e d'Etal de la Justice,
C. BENOIT.
ARRETE,
DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA Rl ,-PUBLIQUEVu I'article 55 de la Constitution;
VL1 Yarticle 9 do la loi dLi 4 D&cembre 1918 portent fixation des d6penses de 1'exercice 1918-1919.
Consid6rant qu'iI y a lieu d'entreprendre le plus rapidenient possible la construction des routes (111i conduisent de ThomazeaLl a Mirebalais et de Vi a Hinche;
Stir le rapport dU Seci-Maire d'Etat des Travaux, publics el de I'avis'du Conseil des Secr6taires d'Etat,




86
ARRPTE:
Art. ler. - Un credit extraordinaire de Deux mille dollai-s or am6ricain est convert au Secr6kaire d'Ettit des Travaux publics pour couvi-ir les frais de construction des routes de Thomazeau A Ddirebalais et de cette derni&re locality A Hinclie.
Art. 2. Le present Arr6t6 sera exkut6 A ]a diligence des Seci-6taires d'Etat des Travaux Publics et des Finances, chacull en ce qui le concerned.
Donn6 au Palais NatiOllal, A Port-au -Prince, le 19 Mars 1919, an IlUnie. de I'InUpendance.
DARTiGUENANI"E.
Pai le Pr6sidetit :
Le SeciYlab-e d'Elal des Ti-avanx publics,
Louis ROY.
Le Seci-vllaire d'Etat des Finawes,
Fi.EUIAY I- EQUIL 'RE.
COMMUNIQUE
Depuis quelque temps, de mauvais haffiens, anini6s du plus funeste espritdans un but difficile A comprendre maiscerles, crii-ninel, se plaiselit A r6pandre des nouvelles d'autant Plus alarmantes qu'elles sont fusses et d6nu6es de tout fondenlent.
Abusant de la crMLIM6 VUbh(jUe et de la longLinimit6 du Government, ils ne reculent deviant aucun moyen POUr inqui6ter les ftimilles sa--hant tr s bien que leurs t6n6breuses et antiptitriotiques men6es ne peuvent, en aucune fa on, 6iiiou\,oii-]eGoii\,ei-neiiieiitsfii-(Iesafoi-ce etde son bon droit.
Que les familIcs et le pays center se rassurent et m6prisent, conime elles le m6ritent, es tendancieuses et criminelles runicurs Atican dangerize inenace la Nation.
Le pr6lefidU soulevenlent des (( CACOS, )) dont on veut faire Mat, n*exisle (Itie (hins Fesprit malady de quelques politicians v6rcux, en que'te de Situation, qui ret'Llsent A comprendre que le tenips des R6volutions a vku ct qui, dans leur ambition efrr6n6e, essaient de donner le change par le grossissement des faits, en laissant accroire que les d6sordres erp6tr6s d4p




--- 87
la planee de I'Artibonite par que1ques paysans inconscients, pouss6s par des fauteUrs de troubles, ont une importance autre que celle qui r6sulte de la crainte qu'eprouvent les paisibles et laborieux habitants de ces r6gionsd'actes de brigandages auxquels ils n'entendent point participer.
Le Gouvernernent soucieux da bonlietir de la Patrie et d6sireux d'6pargner denotiveaux inalheurs et de cruelles calamit6s d ses concitoyens, conscille le caline, la sagesse et la mod6ration aux chercheurs inip6nitents d'aventures et dernande A tous de bien consider ]a situation pour ne point I'aggraver inutilement et d6clanclier une catastrophe dont tout le nionde aurait A paltir. Le Pays (Msii-e vivre et it vivra.
Toutes les voics de moUration 6puis6es, d'6nergiques mesures seront prises et scront s6v&rement punis tous ceux, faux patriots ou autres, qui oublieront le respect qu'ils doivent au Government et afix Institutions Nationales.
-49
No 662. Porkin-Prince, le 21 Alarj 1919.
LE SECRt TAIRE D'E r rAT
DES YINANCES ET DU O-MMERCE.
Aux Administrateurs des Finances de la Npublique.
Monsieur I'Administrateur,
Poursuivant 1'ex6ctition des measures prises en vue de la perception int6grale des inip6ts divers, je crois utile d'appeler votre plus s6riCLIse attention sur Fune des branclies de cette cat6gorie de recettes publiques dont le rendement laisse beaucoup A d6sirer. 11 s'acrit de paper tiinbr6, timbres-mobiles, timbres A estanipille dont Femploi ne se fait pas r6guli6rement.
Les diff6rentes lois i-6(fissant cc service sont, comme vous le savez, des 10 Avril 1827, 31 Octobre 1876, 22 Septembre 18985 13 Aofit. 1903 et 16 AoCit 1913.
En vous rappelant. (lu'il entre dans vos attributions de veiller A la strict observance de routes les dispositions de ces lois, le D6parteipeiA juge opportune de vous niettre sous les yeux les at-ticlcs* lei, ct 3 de celle du 16 Aofit 1913:
Art. ler.- (( Les articles 15,16,19 et 63 de la loi du 11 Aoat o( 1903,sont modifi6s comme suit ;




88
Art. 15.- (( Le droit de timbre 6tabli sur les efTets mentiona n6s en I'article pr6ce'dent est flx6 5 dix centimes de gourdes, (K par deux cents gourdes et gradu6 de (IeUX cents gourdes en deux cents gourdes, sans. fraction. (( N6annioins les eliklues 6inis et payables en Haiti paieront (i un droit. fixe de 20 centimes de gou des.
Les carnets de ch6ques de cetle c,,it6crorie devont 6tre timbr6s d'avanrc par les soins de ]a Banque Nationale de la R6publique d'flaffi oil de tout antre fonctionn',lire autoris6.
Les transfers par voic t6l6graphique sont assiniii6s aux ,K effects de commerce et acquittent soit le droit de ii7nibre proportionnel, soit le timbre fixe, suivant les distinctions cidessus.
(( Les bons payables 'a pr6sOntalion acquittent le me2me
droit que les cliklues 6mis et payables en Haiti.
(( Les bons A ftUance fixe, les (1 16gations, les bons cornpensablesles bons centre de gourdes, d'or et de titres, les letters contenant des orders de pavement paiaront ]a moiti& du droit de timbre pr6vti au ter. alin6a dLl present article. (( Les notes, de courage, les bordereaux et ari-6t6s des agents de changes seront tinibr6s a dix centimes de gourde-, Ils sont tir6s. d'un cal-net A souclie vis6 p,,ir prenii&re et derni&re page par le Doyen dU,;fA-iI)UIlf'II de commerce Oil 1)."Arle Jilge remplissant cette fondion et tinibr6 d'avanee par la Banque Nationale de la 116publique d'llafti pa.- d6l6g.Ition du Gouf, government.
(( Sont souinis au droit de timbre de 2 centimesde gourdes: les quitt,inces. oil acquits donn s sur les fiietures et m6nioircs, les. quittances. pures et simples, recus oil d6clifirifes de son-lo mes, fires, valeurs. oil obJets de quel(Ille nature qn'ils x soient, siall6s oil 11011 SID(-riles, quicomporteraient liberation,
recti oil d6cliarae.
((C dioitdetiiiil)'t5eii'estal)l)lic,,il)le(Iii'atix,- etesfzi,.'ts soussignaturespriy6es. Sont excepts de ce (I roit: les acquitsinscrits, stir les ch qties, letters de elianges, billets A ordre et autres efTets de commerce souinis an droit proportionnel les quittances de dix tfourdes eL aLl-(IeSSOIIS, qUand il ne s'agit pas Wun accompteou d'une quittance rnale surune sonlille plus forteles quittances d6livre'es p,,ir les coniptables des deniers, publics, eellesdes (I )nanes Odes po-stes (fUi resent SOLImises A la legislation qui leur est spMale a Art. 16.- Les timbres de. tiii&s aux effects de conimerec indiqn6s aux deux irticles pr6c6dents comporteront, otilre le timbre proprement (1--t, irois e,,itlwn (1- c-viti-61e, le timbre sera I)OS6 Sill' 1,1 SOLIC110 (ICI'efTet eL les esLampilles Sur In I&I-e, 26-lic. et 3&me. de change, s'iI en. existed,




- so
a Quant aux transfers par voie t616gi-,nphiqLI0, le timbre sera posO stir la note justificative de efilsse et 1'estampille Stir ]a d6p6che t6l6graphique. Pour les effets ei-66s ell Haiti, a le timbre oil 1'estanipille sera. al)pos6 au recto de Feffet, A
c6t6 de la signature dU tirem. 11 est coU 6galenient cau recto pour les acceptations et. avals des effects ci-66s A 1'6trailger.
(( Les coiner ants et bal"ICILliers seront tennis, it totite r6quisition des autorit6s administrative, (Yexhiber leurs registreslivrespapiers etelletsainsi(IL111 est pr6vu ell 1'articleW de la pr6sente loi, mais seLflement dans 10s paiJies relatives MIX 611liSSiOlIS Oll au paienicmt des effects soutilis all droit
de timbre.
(( Le tilll])I'C eSt aj)j)OS6 'RLI m3nient de la creation de Peffet, et pour ceux tir6s de 1'6tranger ct n6goci6s ell Haitiau moment de Faccel)tation de Penclossenictit ou (lit transrert, ell
tout cas, avant tout usage.
(( Le timbre est ohlil6i-6 au moment de son employ, savor; par le tireur ou souscripleur potir les effects ci-66s ell Haiti, par le signataire de l'accepla lion OU de 1'avalde 1'endossement oil de l'acquit, s'il est ci-66 an dehors.
(( L'oblit6ration consisted dans YInsci-il)tion -I Fencre usuelle et A la place r6serv6e A eel effet, sur les timbres mobiles : lo dLI lieu oft l'oblit6ration. est effectLi6e; 2o de la date; 3o de la signature. En cas de protO faute (Facceptation d'un effet venu de I'Mranger, le ti;libre est co116 par le 0orteur et a oblit6i,6 par le Directcur de I'Eni-egistrenient Ilu moment
d'enregistrer le prot6t. Les soci6t6s, conipagiiies, illaisolls de banqUe et de commerce, peuvent, pour YoWit6ration, faire usage d'une grifTe appos6c sur le tinil)re A Fencre grasse, indiquant.le nom et la raison sociale.le liCU Ofl 1'obli,6ration est op6r6eenfinla (late A la(lucliel'oblit6ration. a6t6effectu6e.
L'empreinte d, cett' doit 0tre d6pos6e au Bureau de ,K FEnregistrenient du licu.))
(( Art. 19. Ell cas de contravention A la pr6sente loi, le souscripteur, haccel)teur, le b6n6ficiaire OLI prenlier endosa seur de 1'effet lion tinihi-6 ou lion vis6 potir tinil)re, celui 0 (jUi 1','l pa3'& Oll I-CCLI seront passil)les d'une amended 6(yale it a 20 fois le timbre n"1311(lUaM phis 20,, /' du monlant de Feffet, si eel effet. est sotimis au droit proportionnel, sans que cette amended puisse tre inf rieure 11 400 gourdes.
(( Ell cas de r6cidive, les contrevenants, ontre tine aniende doiible, stihiront !c retreat de leur patente et de leUr licence avec interdictio-i d I dr,)it d'exercer le commerce OU l'ii1dLIStrie en HaM pc-Ad lilt deux ans.
Les DirectCUrs'des BLIreaux t6l6araphiques SOLIS marines, terrestres On. de tout autre syWme de t6l6graphie seront to-




- 90
Snus d'exiger l'apposition du timbre sur les transferts qu'ils
Stransmeltront, sous peine d'encourir l'amende pr6vue an present article solidairement avec le signataire de la d6pfche.)
S A r t. 6 3 .......................................................................... ........................ .. ....................................................
.( .... ....... ,.......................... .......... ... .... .................. ............................................................ ................................ .. ........................... ... ...............
g. .............. ................. .................... .................. ................. .................. .................... ....... ........... ................. ..... .................. .......... .... ... ))
a Art. 3.- L'article 2 de la loi du 13 Aofit 1903 fixant le
< tarif du papier timnbr est modifi6 comme suit :
( Les obligations, billets et notes stipulant une valenr en a esphees ou en nature, n'exc6dant pas deux cents gourdes, o seront faits sur papier timbr6 du type de 10 centimes. Le
Stimbre est augment de dix centimes par deux cents gourdes sans fraction.
( Ce tarif est applicable aussi bien A l'acte fait sous seing ( priv6 qu'Ai celui faith devant notaire.
< Le droit de timbre, en cequiconcerne les actes sous seing a priv6 pourra 6tre acquitt6 par I'apposition d'un timbre mo< bile.
Le m6me tarif est applicable aux ventes mobilibres on immiobilibres, aux baux, changes, donations, entre-vifs. < Pour les actesjudiciaires devant les tribunaux civils et de < commerce, le papier timbre A employer sera le suivant :
REQUITES, EXPLOITS, ACTES PRELLMINARES, etc.
la feuille ...... ....... .................... 0.35
S J u g e m e n ts ...................................... ...................................... ....................................................................... 0.7 0
a Actes relatifs an divorce ............. ........ .... .. 2.00
SJugements de divorce ......................... ......... ..... ... 2.00
< Pour ceux relatifs au Tribunal de Cassation a Requetes, m6moires, etc ............. ..............0.70
S A r r 6 ts ........ ............................................................................................................................ ........... 1 .3 5
<< A rr ts relatifs au divorce ................................ -................................. ....... . 4.00
, Pour les actes de commerce :
DROITS FIXES
x Chaque feuille du livre journal ou du livre d'ina ventaire ...................... ..... ................................ .................. 0.10
a Chaque patent y compris la quittance : a Banquiers et consignataires, et demande de licence 10.00 < I m p o r ta te .irs .. .... ....................................... .. ......................................................4 0 0
<< Mlarchands en gros et en d6tail........ ........ ... 2.00
S A u tre s c la sse s ......................... ............................ .................. ....... ...................................... 1 .3 5




a Permis d'embarquement ou de d~barqirement dans
a Bordercaux de douancs. ..................... ................................ '
SAc(quits A caution pour caboteuir 0.20
SPermis d'enbarquenient. pour caboteurs 0.20
SPolice d'assurance ...... -. ................ ... .......... .......... 1.35
DI'OITS PROPORTIONNELS.
a Comptes courants, comptes de vente Ai credit on. au
com ptant ............................................... ................... -.............
,a factures jusqu'Ai deux cents (fourdes ... ..... ......... ......... 0 10
(( Lq diroit est ensuite augnw,-t& de 10 centimes pour deux cents gourdes sans fraction.
11 n'yr a pas de doute que de l'alpplication de ces excellentes dispositions de loi depend uri rendenient tr~s important des ressources quI'elles cre6ent. Aussi pour y p-,arvenr, le D61partemciii comipte sur votre vigilancee, votre souci du Ihiet- public. En outre, je vous informe avoir 6ciit A ines coll&gues aux Departenients deC l'interieiir,de la Justice,des Travaux Publics, au Lieceveur General des Douanes, aux Directeurs dcs Ciibles sous-marins ct dIe la Banquc Nationtile (IC la I1cpulbliqule d'fHaiti pour les prier d'appeler 6galenient Vattention de leurs auxiliaires stir Jes pieces et tous documents soumis aui (roit de timbre qui leni' l)arxien(I1aie11t et qili ne sernieot pas dans les conditions prevues par ]a lol, afin que l'amendle encourue soil appliquc6e con Ire les contreveniants,
Pour mieux assu rer l'efficacit6 des prcsentes instructions que vous tranisrettrez aux prepo5ss dIadiniistrationi de votr'. jUridiction avec injonction d'y tcnii' fernienent Ia main, sons peine Lie r~vocalioni, je vous recommande de vous n-ettre en rapport constant avec cerlains foncetion-naires de votre arrondissemient :Coinmissaire (Iu Gouiverneineit, Collecteur de la, IOouane, Juge (Ie Paix, Magistrat Con-mual, etc.
Agr~ez, iMonsieur 'A(IministrateUr, les assurances de ma coflsidlC1'tion distingu~e.I I
F LEuRy FEQIJIERE.




92
LEGATION DE FRANCE EN HAITI
R PUBLIQUE FRAN AISE
Port-au-Prince, le 10 Mars 1019.
Monsieur le Secr6taire d'Etat,
D'ordre de mon Gonvernement, j'ai I'lionneur de notified A Votre Excellence la d6nonciation de la Convention commerciale conclude entre ]a France et Haiti le 30 Janvier 1907 Le d6lai de pr6avis pr6vu par cet ,Accord 61ant, de six mois, ]a pr6sente d6nonciation prodUh'adonc son effet le 10 Septembre prochain.
Tontefois, le Gouvernement de la 116publique, tenant A 6viter toute solution de continuity dans le cours de ses intimes rapports avec li 116publique d1laYti, estime, qu'A partir du tO September prochain Facte d6nonc6 pourralt dtre prorog6, par tacite reconduction, de trois mois en trois mois, jusqu'A ce que soit conclu et mis en vigueur le notivel accord qui lui sera substitu6.
Le Government Francais ayant d6nonc6 tons ses traits de commerce avec les pays allies ou neUtres, leUr a propose cette prorogation qLli a M6 accept6e par eux. 11 esp6re que le Government, llaltiCll VOLldra bien, lui aussi, adh6rer A cette proposition.
Nleuillez agr&er, Monsieur le Secr6taire d'Etat, les assurances de nia tr&s haute consideration.
( S. ) REN DELUGE.
Pour copie conform
Le chef du Service Dij)loinalique,
B. BARAU.
Son Excellence
Mr. CONSTANTIN BENOIT,
SeciYlaire d'Elal des Relations
E.vMrieares,
Port-au-Prince.




93
SECRE'TAIRERIE D'ETAT DES RELATIONS E\ TtRIEURES.
Port-au-Prince, le,15 liars 1919.
SECTION DIP1,0MATfQUE.
Monsietir le Cliarg6 d'Affaires,
J'ai eti Phonnetir de recevoir votre letter dL1 10 dL1 conrant par laqUelle, d'ordre de votre Gotivernementvous notified au Department des Relations Ext6rieures la d6nonciation de la Convention commercial conlLie entre. la France et Haiti les 30 et 31 Janvier 1907. Votis ajontez qUe le (161ai de pi6avis 111-6VLI parent accord Mant de six mois, la pr6sente d6tionciation prodUira son effet le 10 Seplen-dwe prochain
Mon Wpartement, en pregnant note de cette notification, a I'lionneur de vous informer (ILIC, le Gouvernement de la R6publiqueaUqttel cettenotification a 6t6 transniise, tenant aussi bien qtie le Gotivernement de la R61mbliqtie Fran aise A 6viter toute solution d.- COIItiI1LIit6 dans le coLirs desintimes rapports qui existent entre nos deLIX P.1YS, accepted la proposition, et d6clare y adUrer par ces pr6sente-s qu'ih partir (ILI 10 Septembre proichain, I'acte d6nonc6 pOLIrra Mre proro_(16. par tacite recondLICH011, de trois mois en trois mois, *tisqti a Ce (jUe soit concIti et mis en vigtietir le I)OLIvel accord (Ini Itii sera substitII6.
Vetfillez agr6er, MonsieLir le Charg6 d'Affaires, les assurances de nia consideration tr6s distingti6e.
(S ) C. BENNOIT.
Potircopie conrorme
Le chef (In Service DijAmatiqlie,
R. BARAU.
Monsieur REM DELUGE
Charg d'Affaires de la R I)iibliqiie Francaise.
Port-aLi Prince.




94
ARRETE
DARTIGUENAVE
R4,'SIDENT DE LN WTUBLIQUE
Vu I'at-ticle 75 de la. Constitution
Yu la. loi du 15 Juillet 1918;
Consid6rant qu'il y a lieu d'assurer le recrutement rationliel des bons juges de paix; que POUr cela, il imported de faciliter
Z11
ceux qui out la. capacity, la morality et les aptitudes n6cessaires A cette delicate function; Sur le rapport da Seci-6taii-e d'Etat de la. Justice et de l'a.vis du Conseil des Seer6taires d'Etit,
ARRfTE
Art ler.- Pourront 6tie nomm6s juges de paix ou suppl&ants, ceux qui, en outre de leur morality, justifieront de l'un des titres SUivants :
lo Licenci6 en droit ou avocat;
2o Wcheliei en di-oit;
3o Ancienjuge de paix non destitu6 ou r6voqti6 pour mauv,-tise cause;
4o Suppl6antii un Tribunal quelconque durant deux ann6es au moinscontie sequel il n'), a eu auction reproclie;
5o Greflier, con-imis-gi-effier A- un Tribunal de 16re Instance, d'Appel ou de Cassation, A tin Tribunal de paix pendant trois ann6es consecutive, centre sequel on n'a.
relev6 aucun mauvais acte et qui s'est sigiiaI6 par sa
correction, son Me et son intelligence ;
6o Commis dU Pai-quet en 1 re Instance, en Appel ou en
Cassation pendant trois ann6es consecutive, dont la.
conduit a W irr6prochable.
Art 2.- Ceux qUi, en dehors des cas 6num6i-6s en 1',ai-ticle pr6c6dent, voudroiit postuler la function de juge de paix, devront subir tin examen dans les formes et conditions 6dict6es au present ArM6.
Art. 3.- 11 y aura deux sessions ordinaires d'examen. en




95
Juin et D6cembre de cheque ann6e. Elles seront announces par un avis inser& ,in (( Moniteur )).
A r t. 4. L'exan-len sera suibi au local du Parquet dU Tribu.Dal do 16re instance, sous le contr6le du Commissaire du Gouvernement deviant tin jury compose& :
lo ) du Doyen du. TrIbunal do 1 re Instance oti d'un jucre par lui &16gu6:
2o ) du Commissaire du Gouvemiement ou. d'un SUbStitUt Pat' 111i
00 de deux avocats d6sigii6s par le BiAtoniiier ou le DoN eii, 4o de Hiispecteur des Ecoles, ou d'Un Sous-Itispecteur ou d'un professor par lui d6l6gu6.
Art. 5.-. Pour 6tre admis q cot examert, le postulant doit produire sa demanded au Commissaire du Gouvemerneiit de 16re Instance, quitize jours avant la date fix6e et souniettre :
lo ) Son acte de naissance ou tout autre acte 6tablissant smi identity etson Age;
I 2o ) un certificate attestant qu'il a parcourn au. moins les Mudes du premier cycle dans un Lyc6e ou, dans ime aUtre Institution priv6e d'eiiseigiiement secondaire classique;
3o) un certificate de bones vie et mceurs Mivr& par le Mai strat Con-imunal do sa denieure effective et contresigri& par e juge de paix.
Art. 6. L'6preuve orale durera tine heure et roulera stir le programme fix6 par Fart. 11 du present r&glement.
L'6preuve 6crite durera deUX heures et sera subie le lendemain sans Yflide d'aucun formulaire. Le refus A mie 61)reLIVe autorise le postiflant A se presenter a ]a session suivatite; le refus aux deux 6preuves inipliqueilt Yajournement A uii an.
Art. 7.- 11 sera dress proc s-verbal de tout pour Ore exp6di6 avec, les preuves',6crites des postulants au 1)6partenieilt de la Justice.
Le Jury opitiera par les notes suivantes : 6 Ws bien,") bien,
4 assez-bien, 3 passable, 2 mediocre, 1 mal, 0 nul.
Art. 8.- Les members du jury, sur la demanded des postulants admis, d6livreront im cei-tIficaf d'aptitudes t la function de juge de paix, le(luel doit 6tre vis6 et tipprOLIV& par le Socr6taire d'Etat de la Justice.
Art. 9.- 11 sera teim au Parquet de cheque resort im r6pertoire oft seront consigns les noms et pr6noms de tous les




- O(j
candidats admis aux examens; les nonis et pi-&noiiis de tous les candidates r6unissant Ies conditions 6nuin6r6es en 1"article, ler. eii 1101,qllt, ell IT'(fl11-d de ClIfICLU), les observations relatives it leur condnite, A IeL11' A la cause de leUr sortie des functions qii'ils occupaictit.
Art. 10.- Le Coninfiss,11re du Gotivernement est tenusous sa responsibility& personnel, de fournir an D6partement de In Justice tous les rensei(mements militanten fa-VeUr (Fun candidat OU jUStifif.111t Icl 1-6VOC,'Itiffll (I'Lin jLI(10 de ptaix.
Art. 11. Le programme d'examen est fix6 comme suit
A.- Epreuv-- on-de : Role (ILI Juge de paix comme Juge conciliatCLU', OffiCiCl- (IC pOIiCe jUdiciaire al-Whaire dL1 C0111iiiissaire dU Gou NTerjjejjjejj tjL],fC contentieux en inati6recivile, cominerciale, taux de sa competence en preniier resort, A charge (I'Appel et en dernier resort. QLICStiOlIS diverse et approfondies stir les actions possessoires ; complaint, r6int6grande et d6nonciation de novel wuvre. Citation, formalit6s reqUises potir sa vafidit6, la inise aLl i-61ela tenue de Faudience, contr6le du greffe. TC11Lie d'une reunion de counsel de fiamille Enqu6te son-imaire, contract, trfinsport stir les Iieux. JugeillenL par d6fal-lt, opposition, explicationi sur les diff6rentes parties constitu lives du jugenientfl I)I)osition et Iev6e des seell6s, R61e du juge de paix dans les cas de saisie CX&LItiOllde constraint par corps, en cas de demanded de r6f6i,6. Role du juge de paix en iiiati&i-e(lesiiiiplepoliceapl)liccition(]'-.iiiieiide etde hicontraillte par corps, les i11StrUCtiO11S pr6liminaires en inati re de d6lit OU de crime. R61e du jii,,.- de paix en inati&re Mectorale.
En g6n6ral, le postulant sera interrog& sur les (11-lestions du Code rural, de Droit civil, de Droit commercial, de Droit p6iial, de proc6dUre civil avant trait A 1'exercice de la friction de Juge de paix.
B. -- Epreilues kritcs : Sans fori-nulaire, le postulant devra, dans les deLIX heures, dresser quatre des actes, au choix du Jury, rehatifs aux questions poses il 1'61)ieL]N'e orale.
Art. 12 Le present Ari-06 abroge tout Arr t6 qui Ini est contraire, centre inin-i6diatement en VigUeur et sera ex6cut6 it la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.
Donn6 au Palais National, it Port-au-Prince, ce jour, 27 Mat's 1919, ail llUine de l'Itid6pendance.
DARTIGUENAVE.
Par le Pr6sident :
Le Secre'laire d'Etat de la Justice,
C. BEN 01T.




97
NO 126f).- Forl-au-Prince, le 07 11fars 1920.
LE SECRE TAIRE UETAT
AU DtIlARTETNIENT DE LA JUSTICE
Ciretilaire
Aux Commissaii-es (lu Golivernement pr s les TI-ibunali.r (le pieiniN-e Instance.
Monsieur le Conitnissaire,
Par la nouvelle loi sur le notariat pubW-e au. (( 11oniteur du 19 Mars 1919, ati No 19, vous constaterez toute Fimportrince que le Gouiiernctnent attache a celte r6fori-ne.
11 ne stiffit pas d'avoir de bOlllleS lOiS SUr du paper; il importe qtfon tierine fern-len-ient la inain "i IeLir execution. Gest A vous princil)aleiiieiitt loiisictit- le Con-imissaire, de veiller A Observance de routes les prescriptions dela dite loi.
Aussi je VOLls demanded d'6tre la sentinelle vigilante du D6partement pOLir signaler sans faiblesse et sans consideration de personnel, tout ce (ILli m6rite d'dtre redress6, pot-,.rsuivi ou puni dans cette honoraWe carri re. Ainsi, Messieurs les notaires verront, avec, plaisir d,)nner tin regain de prestige A letir corporation et les justiciables seroilt plus en s6curit6 parce que constaniment prot6g6s.
L'ordre social a tout A garner.
Yous voudrez bien vous entendre avec Monsieur le Batonnier de I'Ordre des avocats ou. A son d6faut avec Alonsieur le Doyen dLi Tribunal de premi.6re Instance et aussi avec, Monsieur Hnspecteur, pour la d6sigiiation des autres i-nen-ibres qui devront concourir avec les deux notaires laiss6s A votre choix pour la formation dit Jury appeI6 A examiner les postulants en notariat.
En attendant la prenii re session ordinaire de Juin, je vous invite A former le Jury pour examiner en session extraordinaireceux qui le denianderent 0 qui r6unii-ont les conditions exig6es par la loi et 1'ariM6 stir ]a mati re.
Pour qu'il ii'y ait ni m6prise ni surprise, vous aviserez tous ceux qui ont suhi atiparavant les examens dans les conditions counties, A savor quo sculs les examens roulant stir le programme actual et deviant le Jiir\ T les liabiliteront A postaler la function de notaire.
Si leurs connaissaiicn-s sont r6e'llesils n 6prouveront auctions scruptiles-A effrontery les nouvelles 6preuves.