Les Affiches americaines

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Les Affiches americaines
Physical Description:
Serial
Language:
|||
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Haiti s.n., 1766-1791
Creation Date:
1784
Publication Date:
Edition:
Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre:
serial   ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
aleph - 001894300
notis - AJW9563
System ID:
AA00000449:00027

Full Text















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

University of Florida Library







( NI P. )


- agggai umI g ', -- -- m*mw 1b'%,.' lsp a"l 1 -* u ^-

PL E N

CHES AMERICAI

Samedi 3 Janvier 1784.


T


NES.


P St. D PAI l.
Pain d'un eCcalian. ... 14. once.
ARiVtrZ DE NA VI RES.

A.u- PORT-AUt-PRtNCE', le28 du
iois dernier, le Mars, de Bordeaux,
Capitaine Gernaert, venant du Cap: le
29, le iClery, dce Dieppe, Capitaine
alamel, venant du Cap:le 30 les
Deux- Guillaumes, de Nantes, Capit.
-Bouron, venant du Cap.
DEPARTT DE NAVIR ES.
DU PORT- AU -PRINCE, le 8 du
nmois dernier, la Marquri. de la-Fayet.-
te, deBordeaux, Capit. Gautret, pour
ledit lieu,: le 31, le Marechal-de-Laf-
fey, de I'Oricnt, Capit. Moynet, pour
SlaCote d'Afrique.
Prix des Marchandifes de la Colonie.
Av PORT-AU-PRINCE, le 3 'de
ce mois, Sucre blanc, premiere quality
66 a 70 1. feconde, 54 h 601. troifieme,
jo a 4 1. brut, 38 a 40 1. Indigo bleu,
122.1.a 1,2. o f. cuivrd, 9 1. 0o f. h lo I.
Cafe nouveawi, i a i6 f. vieux, 13 '
.4 fous.Coton., 160 a 165 livres.
Prix des Marchandifis de France.

AAv PoORT-Au.PRINCi., le de 3 cc


mois, Vin vieux, 1 3 az 1 60 nouveau,
90 4 too 1. Farine de Moiffac, 80 liv. a
85 1. Commune 5o l.utruifal, 75 a 80
I. le baril. Petit-falt, 2.7 a 301. 1'ancre.
Beurre, 20o 2. 5 f. la livre. Huile, 40 1.
le panier. Savon, 8 'a 30 livres la caifle.

Cours du Fret.

Au PORT-AU-PRTICE, Sucreblanc;
Soha 5 d. brut, 1 oa I d. Indigo, 36 d.
Cafe, 1o oa 15 den. Coton, 36 den.


N E GRE S


MARR'O N S.


A SAINT-MARC, le Z5 du mois
.decnicr, de entr.d a la Geole, Bertrand,
Congo, dtampe fur lefin droit LANIN,
au-dcflous ST MARC, fe difantdel'ha-
bitation Janin : e 2.6, Julien, Congo ,
etamp furle Iein droic GD'& fur le
gaucheOT, ag d'environ,-5 ans, taille
de 4 pieds 9 po!ces : le 28 Pierre
Creole, tamper fur le fein droit COYA J
& plufieurs lcttres illifibles, ag. d'envi-
ron 2.8 ans, taille de pieds, fe difant
appartcnir au Sieur Bourbonnais :. le 29,
Gilles, Bambara, ctampiillifiblemtnr,
age d'.nviron zi ans, tailledee pieds 1
pouces, fe difant de I'habitation TheaId.
Au POR'I-AU-PRIICi':, le 27 du
mois dernier, Manud., dtampd DU-
PLY, au- dtfbus PP fe difant appear


-------.---*


1:


~"~LP"*I"CIF~~I I-----_ __- ~~- __II_ ~~~_________- ~__ .~5'V -Y~-


/

9


I


t. .


~
.

A:


r


4

4,
7:i






*1-~----- --L-CA*lrr~---~-'
--X~~--------- 4


tenir au-Seur LVcjnzard, au Fond-Ve'ret:
le z8, Ccir (e difant apparrenirha Ma-
dame Boyer : le 29; Silvie, Bambara,
fc difant de l'habitation Drouillard.
A IM AUX. APAr RS.
Au PoRT-AU-PRINCE, le 2.6 dau
mois dernier, il a te conduit aI la Gcole,
\t)n Cheval fous poil gris-de-fir ctamprp
au montoir RG au-deffous ILR, lks
deux dcrni-rcs lettres entrelacces le 29,
un Cheval fois poil rouge, 6rarmp Q;-&
un Chval fous poil bai, dramp' illifible-
-ment : le 30, un .8ourriqect fous poil
fouris, e ampe a u cou& la acuiffe du
montoir illiiiblerncnt un jeune Bourri-
quet focus poil bai, fans tcampe; une Ju-
meint fous poil brun 'tampee GO; une
Mule fous poil brun, fans &e &
aveugle; & une B.ourrique fouspoil bai-
blanc, ayant les deux oreillcs couples,
SP E C T A C L E S.
Les Comidiens du Port-au -Prince
donneront M ardi 13 du courant, an be'n'-
'bnfifce du Sieur DAINVILLt., une
premiere Reprefentation de LA DE S-
CE NTE D'A RiE Q UIN AUX EN-
FE R S, Comcdie en profe & cn trois
aAes, de Legrand : cette Piece fera fui-
wie des A MOU RS D'E T E, Opera
nouveau, de Ms Piis & Barr6.
A dix heures du foir, Grand Bal, a
I'ouverture duqucl on donnera LA VA-
2ITE DANS LE vrI, Comedie en
un ade, de M. Co!et. Aucnne de ces
Pikes n'a ete reprdfentee fur le Theatre
du Port-au-Prince.
Le Sieur Dainville, ambitionnant de
procurer au Public un genre de Spe&a-
cle.qu puifle lui etre agrdablc en variant
fes plaifirs, a choifi la Defcente d'Arle-
quin aux Enfers, come Pi.ces I ma-
chines, h decorations 'noueliles, feux
'arcifices & aucres: toui. les aaes de


Scettech rmante Comidie, finflent parades
vaudevillesen ronde. Le Sr Dainville y
remplira le Rle d'Arlequin. LesAmours
d'Etd front mis de meme avec des
decorations nouvelles, reprefentant une.
joiue fur l'eau, la peche au natural &
tousles bateaux illumines en feu de con3-
leur. Le Sieur Dainville s'cft empreffQ
de rdpanjre fcs affiches de bonne here,
afin que le Public ait le temps de con-
naltre fon Spcctacle, & n'ait point de
reproches B lui fire la Comedie qu'il
a choifi eft dans toutes les bibliotheques
& a pres de cent ans; on'ne peucla jouer
que dans-les grands Spe&acks, & ~ trs.
gros frais.
Les Comediens de Saint-Marc, don-
neront Lundi 12. du courant, au bene'
fice de Li Dame Labarre une pre-
miiire reprefentatioa D' A CA Jr U ,
grand Opdra-Fcerie en trois a&es, chef
d'ceuvre du fameux Favart, -Mufiqu
du cdlebre lMolinguin. C'eft la bonte
& la gaiect de cet Opera qui ont engage
la Dame Labarre a le chofir ; ii fera
donned avec'tout le foin poflible. Le pre-
mier age fe pafle dans le Palais de la
Fee Harpagine, ornd de Magots & de
Colifichets i le second, dans les jardins de
la Fee Ninette & du Q4nie Podagrambo;
& le troifieme, dans ceux de la Lune,
dans laquelle la trec de Zirphile chantera
diffdrens airs.' Les principaux A&eurs
de Saint-Marc y rempliront les pre-
. miers rbles. Cette Piece fcra fuivie de
L C IL E Opera en un a&e. On
Sconnate fon merite. II fera donn6 avec
tous les agremens & divertiffemens qu'il
exige. Une jeuneDernoifelle, Amateur,
y chantera les airs analogues, tn Rofier
mntamorphofJ' en amour, viendra offrir
des couronnes Lucile & ah on Amant.
De jeunes Amateurs danferontun Ballet
champeire, qui fera termine par une
Allemande.


E









AVIS DIVERS.

Le Sicur Sureal, Charpentier h Mire-
bahis, ecant fur fon depart pour France,
prie ceux h qui il peut devoir de fe pr&e
center pour recevoir Icur payment &
ceux qui lui doivent dele folder incelfam-
ment : il a a vendre onze Negres Char-
pLntiers Doleurs & Sciturs de long; une
Ndgrcffe Blanchiffeufe & Cuifiniere:
dans lc nombre des Negres, il s'cn trouve
un cx;cllent ouvrier & capable de con-
duire un atelier. Lcdit Sieur Sureal
fcra dcfdits Negres bonne composition
moyennant du comptant.
Le Sieur Dayet, dit Comtois, fe
difpofant B partir pour France au prin-
temps prochain, ptie ceux a qui il doit
de fe prdfentcr pour recevoir leur paye-
mcnt, & ccux qui lui doivent de le fol-
der inceflfamcnt, pour lui 6viter le dd-
fagreennt de les y contraindre par les
voyes de rigueur.
Le Sieur Oriot, Apothicaire du Roi,
dcmctrant fur la Place d'armes a Saint-
Marc, donne avis qu'il vient de recevoir
d'Europe un affortiment de remedes, qui
renouvelle fa pharmacies, & qu'il affor-
tira au mieux lesperfonnes quilui front
1'honneur de s'adreffer ,/ iui:comme
charge de l'cntrepcbt n fa quality, il ven-
dra du poifon aux perfonncsh quiil jugera
pouvoiren confier, & declare qu'il vient
de former tine focidto fous la raifon de
Oriot &. Compagnie.
Le Sieur Charo, fe difpofant h partir
pour France avec fa famille, dans le
courant d'Avril prochain, prie ceux qui
Li doivent de le folder; il a a vendre
deux accons, arms de quatorze NegrLs
faits fur la riviere de I'Artibonite & le
le long de la c6te depuis huirt ne f ans,
dans le nombre dtfquils il s'cn trouve
dsux bons patrons; uns Negrffe cuifi-


fini.re, boulangere, blanchifeufe & co.u
fant bien; un Nigre ptrruquier pour
homme & coiffant parlablemcnt les fern.
mcs; deux autresjeunes Nigres domrfli-
ques & un Negre macon. II fera da
tout bonne composition moyennant da
comprant.
On trouvetoujours chez le Sieur Bro-
chard, Place de l'ntendance-, vis-a-vis
I'Eglife cn cette ville, de belles Cartes
fiperfines de Bruxlles, blanches, taro.
te&s & a deux tetes; le tout a jufie prix.
M. de Roudit, partant fous peu pour
France, prie ceux qui il pe.ut devoir,
de s'adrditr 'a Al. Marchand fiis, Nd-
gociant au Port-au-Prince, pour rece-
voir leur payment; il prdvimnt en outre
que AM. Ardouin, etf charge de la pro-
curation de ,. 'd'Hugues .de Cefiles,
& que fi quelqu'un a qucque cihoe a
rdp6ter de fa regic, il announce qu'il a
rendu fcs competes le Io du courant au-
dit Sieur Ardouin, -en prIe.nce des arbi-
tres nommes pour la remife qu'il lui a
fait de l'habitation Cffles, & qu'ils
font annexes h I'ade de remife, depo'e
chez M1' Renaudot, Notaire a la Croix.
des-Bouquets, ainfi que lesdeux procu-
rations don't il &ait porter, lequel en
donncra connaiffance h tous ceux qui
pourront en avoir bc(olin.
M. Marcillac, d e r curant a L 'og3ne,
&rant fur fon depart pour France, prie
les p:rfcnncs a qui il ptet devoir de fe
p'Cfentcr pour Irccvoir leur paycmnt ,
& c.llcs quii lai doivent de le folder in-
ceffammcnt : il aa vcndre uae jeune Nd.
grefle bIanchifi(ufe, couturiere & mar.
change, conrue pour bon forct.
Le iceur, Candeil aine" mineur
emanciped d'age, procddint fous I'auto-
rite du Sicur Boudeau~, Habiranr, fon
curatcur aux caufts & tutcuraux a&ions
immobiliaircs, & de lui dumeint auto-
rifi & e Icdit Sitr Cnwdcil aine\';b i-


--------II------rr_~c~.~~ I


~c~cll ~111-"111"11~


_1


- ....... ......_ 1__








tier p:r & simple & pour moide de la
flucc.flion mobiliaire & immobiliaire des
Sieiur & Dame Candeil, fcs pbre e
m:r'e, vivans, Hiab-iansau Pctit-Goave,
invite Ies perfonnes b qui il pent cLre di4
par ladite fucc.flion, de clearer a M
GC.iudin ,-Notairc a Nipcs, comme tu-
rcur dudit Sieur Candeil abizd & du
Sicur Can dcil jeure, fcn frere, aulTi
YrncUr, & ncr cette quality charge dela-
-dice fuccc1fion, .ctammtcnt dcs aaifs
formrnt l'objet principal dea cetre fuc-
ccfl ion, dans I'efpace de trois femaincs
0 computer du jour de I'i.nfrrtion du priecnt
avis, pour fire connaltre leurscreances &
s''oppofer tant n cctte qu.litc qu'en la
ficnne,-a ge qn'il ne fe adparte dIs a&iHfs
cdont Ics rccouvremens doivent confo.
liJcr lefdires creances; que faute par
aucun a declarer, ni 'oppofcr envers le-
dit tuteur pendant Ic temps des trpis fe-
mainces, ddclare ledit Sicur Candeil
aind, mineur d.marcipd & prpocdanit
come dit efr, dornanct le prCfent avis,
. qu'attendu le dilai expire il entend fe
pourvoir par r equte cn jufticepour con-
traindre !cdit tuteur, attend qu'il croit
qu'il n'tft pas d' grand chofe par Icur
dire fircccffion a rcprfl'nrer gncrrale-
ment tous les adifs don't il pourra &cre
charge, pour iocux etre partagis ligale.-
mern entire fon' frere & lui, laquelle
operation de partage fera pour cet c~ct
fiite & fixce h la quinzaine, apres le
dernier avis, par le miniife'rede Me Sen
nelier, Notaire & Subflitot au Quar-
tier de Nipes, paff lequel temps ledit
tuteur fcra par ce moyen dechargd dcs
pourfuites qui pourraient lui e:re fai:es
a ce fujet.
Le Sieur Prevoft, Habitant aux An-
fes, Paroiffe des Coteaux fe difpofant
a partir pour France, pour cause de ma-
ladie & pour des affaires de famille, dans
le pourant du mois de Mats prochain,


prie les perfonncs a qui il pent idevoir
de fe prefenter pour rccevoir leur paye-
mcnt, & cells qui lui doivent de le fol-
dcr nccflTammcnr, pourl ui evier le dVifa-
grdmcnt d'ufcr dcs voycs derigucur,
SLe Sieur Neziu, Capitaine de la Cl.,
ry ayant refti dans la Colonie .h I.
fuite de fcs affairs, attend journelle-,
mcnt ce navire en retour d'Eucope, .it
donne avis qu'il s'expediera pour Nantes
cn Fevrier prochain, au plus tard: ledit
navire eft tres-connu par fesh onnes qua-,
lit's & la fuplriorit6 de fa march. Les
prrfonnes qui dfircront y paffer ou char-,
ger a fret s'adrefferont audit Capitaine ,
dans les magafins de M. Roberjot rue,
Saint-Jean-Baptifte, ou des Capitaines:
il privient en outre que fa police d'affi.
tement eft ouverte & moitid remplie.
M, Guilg.a:it Habitant a la Plaine
du Fond, fe difpAfant a partir inceflam-
ment pour France, ddfirant termingr,
touces affaires, invite lcs perfunnes'a qui
il pour'rait devoir de fe prefenter pour
recevoir leur payment, & ctles qui lui
doivent de le fdidcr inccflamment, pour
lui dvitcr le defagremcnt d'ufer de voyes
de rigueur; il prevent en outre qu'il eft
charge de yendre deux jeuncs & jolies
Negreffes, Creols, bones couturieres,
blanchiffeufes, lingeres & cr's-intelligen-
tcs pour la conduite d'un menage* Ceux
qui voudrort en fire l'acquifirion s'a-
drefferont audit Sii.ur Guuilgault, fir
l'habitatjon Ducis, au Fond, ou en fa
maifon aux Cayes.
MN Duchemin & Comtagrie, Ni-
gocians en cette ville, ont I'honneur de
p:ivcnir le Public qu'ils one aflbci' M. ,
Griot a leurs affiircs, & que leur rai-
fon et Dlchemin, Griot & Compa rgnie,
a commencer du premier de ce mois.
M.R. Marie, Negociant en cctteville,
a l'honncur de prdvenir Ic Public que fa
Socidtd avec feu M. Pierre Nau, fqls


'F-7
i *





K- i-


la raifon de Mar;e & Compagnie cft
expire depuis le 31 Ddcembre dernir ,
&'qu'i tile feul charged de- la liquida-
tion d'icelle ; il price Its pcrfonncs qui
doivent a ladite Socicte de vouloir payer
inceflammEnt, pour ui viter le dIfiagie-
meint des poufuiites, & celIes a qui it
peut devoir de fe prfcnter pour recevoir
leur payemcnt.
M"lInginac & Compagnie, N.go-
cians h LEogane, prdviein'ent le Public,
qua' computer du premier du courant,
leur Maifon de Commerce, audit lieu,
eft fous la raifon de Rat, Inginac &
Compagnie, & clle du Port-au-Prince,
fous celle de Rat, Inginac Andrd &
Compnagnie; ils fe flatten que le rs amis
voudront bien avoir en cesnouvellesrai-
rfnsla mnime confiance dort ils honno-
raient les prdcedcntes. La Maifon de
Ldogane, defirant rdpartir aux creanciers
de fcu Dame Dolngclberghe, une form-
me de 8775 livres, qu'tIle a en cailTe,
lcs invite a remettre la note de leur
creancesa lcur Maifon du Port-au-Prince,
ou a eux mmecs Ba Logane, pour qu'ils
puifcnr y proceder de fire.
Le Sieur Eti Grant I'habitation Bdlin ds Ma:res ,
a 1'Artibonite, donne avis qu'il part pour
France au mois de Mars prochain, &
declare ne rien devoir a perfonne.
1I a de: perdu au board de la mer, pres
la Bouch:rie, a Saint-Marc, le 14 du
mois dernicr une Montre d'or urie,
marquee Mauray Nantes, ayant un
cordon en or. Ceux qui l'auront trou-
vee ou qui en auiront connaiflance font
prids d'cn donner avis .a r'is Lgzirene
& Beaui, Marchands'a Saint-Marc.
Madame Saily ci dcvant Demoi
file VachcL, marchande de Modes,
nouvcllcment arrives de Paris en cette
ville, a l'honnear de prcvenir le Public
quI'le demcure prfntcmrnent rue Tra-


vcfGire, attendant M. Litaols, quar-
tier de la Comedie. Elle continue fee
finspour les ajuftemrensdcs Dimes dans
les plus nouveaux goits, & faith adfll des
habillemens de bal a l'inflar de Paris.
Le Sieur Lanmoureux N.gociant i
Saint-Marc, donned avis qu'il s'efl trou-
ve qgare chez lui du i8 au 19 du mois
dernier, une Montre d'or, de Dutarrre,
h Paris, avec une chaine d'or a mndail-
lons, fur lequ:i eft reprdfcnt6d n ld-
mouleur, & $ laquelle font foifpendus
deux clefs, une bouttile & dift'rcntes
bagues en- or. Ceux h qui el!e pourrait
&tre prIfent e ou qui en auront connaif-
fance font prids de I'arrtrr'& d'cn don-
nr avis audit Sieur LamourcIux aSaint-
Marc il y aura recompenfe.

D E M A N D E S.

Une Perfonne aynt une habitation
diftante de < lilies de Saint-Marc, ~ta-
blie en cafo de la contcnance de 1oo
carraurx d'exctilnte terre & rcconnre
pour un des meilleurs morccaux d.i
Quarter, don't 60 en bois debut ; la-
dire habitation t lfufccptible de fire avec
les etabliflnmens qu'il y a dufThus, de o2.
a 30 millers de cafI; fur laqulle i! y a
15 Nbgres cravaillans. Ladite PIrfronn
defirerait trouver que!qu'un qui au-
rait 40 beaux Ncgrcs, elle fcraic avec
lui une Socidet pour neuf ans. S'adref-
for a MN Guimband, Dirc&eiur de I!
Poffe a Saint-Marc, qii donncra con-
naiflance du local de ladite habitation&
des bitimens y artachds, &c.
On defircrait favoir des no!vellcs du
Sicur ThIopltde Orry, natifde Saint-
Maixan, en Poitou, pafl).cn certe Co-
loni il y a envircn 13 ans. Ceux qui
auront connai(iance de fon exiflence ou
de fa mort font pries d'cn donncr avis a
M. L;monourux, Nigociant S. Marc.


I


I,


j
-1~7~-L~.r_ ~--2~_ ~. ~_~-_d;d




-- ,, iSfl^SR,-^- 1 -' -
$Vs.


On dCfirerait favor des nouvelles du
Sieur Savarry, natifde Barbdfieux ,dn
Sairtonge, pafiT en cette Colonie il y a
.environ to ans, ayant travaill de fon
&tat d'Orfivre au Fort-au-Prince, & y
demeurant pres le Confdli. Ccux qui au
front connailfance de fon exifience ou de
fa mort font pries d'en donner avis h M.
Gaignard, chez M" Laffiteau6 &' La-
fJrgue, NCgocians on cettc: ville.

~IVIRES N CHARGEMENT.

Le Prince-de-Robeck, de Dunker-
c:e, Capitaine Wynnaert, partira pour
idit lieu a la fin de Fvricer-prochain
Ceux qui voudrant y paffer ou charger
h fret pourront s'adrcflfr audit Capitai-
ne, dans fon magafin rue des Capitaines
on cette vii!e, ou 'a M. Cadieu, Nego-
ciant, qui a la charte-partie,
Le Dauphin, de Bordeaux, Capi-
taine Lcffeps, partira pour ledit lieu en
tout FRvrier prochain. Ceux qui vou-
dront y charger a fret s'adrefieront au-
dit Capitaine, dans on magafin rue dcs
Ce pitaines.
L'Heureufe-AMarle de Marfeille,
*du port d'environ 300 tonneaux, Capi-
taine Macquet, partira pour ledit lieu
dans le courant de Fevrier prochain. Les
perfonnes qui voudront y paficrou char.
ger a fret s'adrefferont audit Capitaine,
ou h M1s Meynardie, Piccard & Com-
pagnie, Ndgocians en cette ville.
Le Citoyen, de Bordeaux, Capitaine
Rigal, partira pour ledit lieu d 20o au
S.de ce mois. Ceux qui voudront y
paffer on charger h fret s'adreffcront au-
dit Capitaine, en fon magafin rue Bon-
ne-Foi; on & M. Sollar, Negociant en
cette ville.
A VE D R E.
tUne maifon frude au bourg de Faint-


Michel, faifant face h la Place d'Armes.;
de 56 pieds de long fur 36 de large,
batie fur feulage, & en bois incorrupti-
ble; une c ifirn dv 46 ,pieds de long
fur 19 dl large, auffi cn bois incorrup.
tible, & une remifc de 2o pieds card :
le tout fur un emplacement d'cnviron z
carreaux de terre. S'adrtflfr a MC Co-
lombel, Notaire audit lieu, a qui letouc
apparricnt & qui en fera bonne compo-
fition moyennant du comptant.
Une Habitation fitue k une lieue de
cette ville, au lieu dit le Petit-Paradis,
traverfie par la rivi'rc dela Coupe; fur
laquelle il y a une trms-jolic grande cafe,
rn tres-bon Ctat; une cafe a N'gres,
compofde de trois grandes clambres, &
un clapier en maconne : le tout couvcrt
en cfirntcs; une trrs-btlle banannerie,
& toutes fortes de vivres en abondance.
Plus, deux autres Places fires au Fond-
Parifien, h c6te de l'habitation de M.
Gajnier de l'iEinay, de la contenancc
de cent carreaux chacune, fur Icfqudlles
ii y a de vieux ctabliflemcns, quantirC
de bananniers, & environ 25ooo pieds
de cafe de plants: on vendra avec la
premiere hait Negres y attaches. Ceux
qui voudront faire l'acquifition do tout
ou part pourront s'adreffer an Sieur
Baignols, Proprietaire, fur fon habita-
tionan Petit-Paradis, ou h Mrs Def-
nots, Boulin & Compagnie, N6gocians
rue des Capitaines cn cette ville.
Une Habitation dtablie en indigo, fi-
tude aux Pins, quarter de Nipes, depen.
dante de la fucceffion du feu Sicur-
EJiebe, de la contenance de 130 car-
reaux de terre, don't huit h dix cn cul-
ture, trente carreaux en favannes, le
refte en bois debout; fur liquelle font
tous les etablifiemens niceffaires, une
belle banannerie & autres vivres, trente-
neuf beaux Negres y attaches, qu'on
vendra au comptant enfemble on fdiaska


"






*m ~c7"' ^~~n~----------"-4


ment. Ccox qui voudront etn fair l'ac-
quifition po'lrront s'adreffer B M8" Le-
remborre pdre, 6 Lajdle, Negocians
en cette ville, on a M.'Garrel cadet,
au Pctit-Trou.
Deux magafins firus au hourg de
I'Arcahaye, appartenans au Sieur Cle-
men con, don't un dans la rue Rovale,
divife en trois corps de logis, un colom.
bier, des cuifines & une porte cochsre;
& l'autre au bord de la mcr, divifd en.
2 chambres. Ceux qui voudron en fire
I'acquifition s'adrefleronta M. Barnaud,
Ndgociant audit bourg, ou a M. Da-
rant dans fon magafin rue de Vau-
dreuil, pirs la Place de l'Intendance au
Port-au-Prince, qui en front bonne
compofition.
Cinquante carreaux de terre, fitus 'a
la Plaine-h-Jacob; fur laquelle il y a
une grande cafe couverre en effentes, un
magafin, z. colombiers, to cafes '
Negres, 2 pieces de cannes plant6es a
'arrofage, & de l'eau 'ufifante pour fire
mouvoir un moulin. S'adrefler h M.
Rollain qui ladice terre appar-
ticnt. .

.ESCLAVE EN MARRONNAGE.

Marie, Ibo ou Cramanti, parlant
les deux languages, "tamp6e DECHE-
ZEAULX, en forme de fer 'a Cheval,
de petite taille & trapue, ayant la peau
rouge, &8 marquee de petite vero-
le, parties marronne depuis le 2. Oc-
.tobre dernier; on foupconne qu'elle a
des habitudes dans les hate de Bonrepos,
auiBoucan-B3ron, Ceux qui en auront
connaiflance font prids d'en donner avis
au Sicur Dec/cezlx a qui elle appar-
.ticnt; il y aura rCcompenfe.
AN M A U X G A R S.
I1 s'fl echap4 le 13 dece mois, de


'habitation de Tuynes, aux Vareii, un
Cheval gris, dtampt au montoir THO ,
cntrelaccs. Ceux qui en auront connaif-
fance font pries d'en donner avis Mk'
Meynardie Piccard & Compagnie,
Negocians en cette ville, ou M M. Ga-
refJi'ch Durocher, Habitant au Boucaf-
fn-, a._ qui il appartient; ii y aura
recompcnfe.
It s'eft igard de la Croix-des Bou-
quets, un Cheval fous poil rouge, pref-
que brun &tamp6 au montoir LG, au-
defous d'une &tampe Efpagnole, ayanc
trois pieds blancs, une ecoile au front &
le crin de la qweue coupd. Ceux qui en
auront connaiffance font pries d'en don.
ner avis au Sieur Rey, Marchand audit
lieu.
II s'eft egare une Mule fous poi! gris,
drampee au montoir PG, ayant la corner
d'un pied-de devant torfe & une chains
au cou av.c une clochette. Ceux qui en
auront connaiflance font pri6s d'en don-
ner avisaux Sieurs Pille freres, Mar-
-chands pres la Comedie en cette ville; '
qui elle appartient.
II s'eft egar6 en cette ville, depuis en-
viron quinze jours, un Cheval fous poil
roux, tous crins, tampe au montoit
NG, ayant un pied de derriere blanc.
Ceux qui en auront conraiffance font
pries d'en donner avis h M. PapilleaL
once en cette ville; a Saint-Marc, 4
M.Blefardde Boiffet, & h Leogane, 4
M'r Befhard, Pafcaud, Ddagroix f
Compagnie, h qui ii apparcient.
11 s'eft egard en cette ville, ii y a en-
viron un mois, un petit Cheval fous
poil gris, rtampe d ayant un enfon-
cement fur lahanche gauche, & la queue
court. Ceux qui en auront connaiflance
font pries d'en donner avis an Sieur
Thtet, Entrepreneur de batimens en
cctte ville.


~ -"~"-'~ '-- -- ----- ----- ~~~--...- ~.- ~x ~f ~ .~.- ~I~* 'a.:-- ----- -- ---I--.-.


~~~-'-"~--.-. --t----- -.-1...__~_~_
I




1" L---. "7,, .... ^" *^-"","^*r i.. ... F---,- ^ .
r y -- ________--"----.- -n--- ,-. -- -


SM" Pierre & Louis Seguineaufre'res,
Negocians en cette ville, donncnt avis
qu'ils vicnncnt de recevoir un part de
chaudires, potin du PNrigord, de touts
ks proportions; ainfi que des grils pour
'ucrerie.
MRs J. & Jean-M1arc Barrere & Com-
pagnie, donnent avis qu'ils viennent de
recevoir une cargaifon de bois eiuarris,
de pifchpin, de toute proportion ; plan.
ches dito, & merrains h fucre anglais.
M. Pronzat de Langlade prie M"s
les Capitaines Nantais qui ont paff a
leur bord pour la' Colonie, le Negre
nommd Alexandre, embarque a Nantes
par M. le Chevalier de Labigne; de lui
en donner avis h Mirebalais ou a M.
Deshommes, au Port au Prince.
Madame veuve David, demeurant h
I:.ogane, donne avis qu'elle a h vendre
un Billard, garni de fes queues & bills;
elle en fera bonne sompofition moyen-
nant du comptant.
. .._I I I l I I j J ._


AVIS


D,ES


POSTERS.


Mrs les Habitans des Paroifes de la
Petite-Riviere & des Verettes, font pre-


venus que dorenavant le coutier partra
tous les Vendredis a 8 heures du matin.
---..- ^ ---: -----
A VIS PARTICUL IER.

Le Sieur Bourdon, Imprimeur du
Roi au Port- au-Prince, pr'vient ceux
qui voudront s'abonner aux Affiches
Amiricaines pour l'annee 1784, de s'a-
dreffer aux Imprimerics du Port-au-
Prince & du Cap; a M'les Dire&eursdes
Poftesdanslesdiversquartiers, & a Leo-
gane, an Sc Delamothe, auxquelsle prix
desabonnemens fera paye comptant. On
ne pourra s'abonner h moinsde fix mois.
Le Public trouvera chez les mmees & a
1'Imprimesie Royale du Porc-au-Prince,
les trennei Americaines & 1'Almna-
nach de Cabinet de 178.*


On trouve h I'Imprimerie Royale du
Port- au Prince, les Nouvelles Confide6
rations fur S. Domingue, en reponfe k
celles de M. H. D1. Par M. D. B***.

On trouve toujours h l'Imprimerie dtl
Port au Prince, I'Elixir & les Poudres
anti-fcorbutiques de M. Caflillon.


DE L'IMPRIMERIE ROYALE DU PORT-AU-P RINC E'


a


'A


I..

* t%

I A


w





,1


_~___ __i__~,~~.,~__~,Il-1--------t-.-_~-~-~=-








C No r. 3 "-
g^-^ ^ ^'i ^^^ n inr_ i ftinAn&.
Z,-Yi .i-.>J~**"'*"*" i~l'"l'HIi 1. 'l l N oiiinii n ii- -.-^ --.


AFFICHES


AMERICAINES


t Mercredi


Janvier


Z784.


'AiB^ ?fsDBS DtU PAIN.
Pain 'n eqn .. z8 onces.
NEGRES MARONS.
Au Cap, eft entree a la Geole le zg decembre
178 3, Jean-Louis, Congo, etampe fur le fein
droit HENRIQUE & GARTIA, & au-def-
fous BIRET BRT, & fur le gauche illifible-
ment, atg d'environ 25 ans, a M. Duzes, au
Cap, arrete au Cap; le meme jour, un Negre
nouveau, fans trampe, ag# d'environ o0 ans,
moyenne taille, nation Congo, qui n'a fqu
dire fon nom ni celui de fon Maitre, arrete au
Bois-de-l'Anfe i le o0, Lafortune, Mondon-
gue, fans etampe, Jacob, Congo, fans etam-
pe, tous deux enclaves de 'habitation Breda,
arretes au Haut-du-Cap 3 le premier janvier
1734, Pedro, Negre Efpagnol, fans etampe
apparent, age d'environ 3o ans, taille de 5
pieds 4 pouces avant une hernie, qui a dit
appartenir a M. Diego Laurenfo, hubitant a
Saint Juan dans la partte Efpagnole, arret&
au Cap; le 4, Jean-Baptifee, Congo, etam-
pe fur les deux feinsNOURRICE,,ge d'en-
viron z5 ans, a Jacques, M. L. auCap, ar-
rete au Cap; le meme jour, Bayon, Congo,
ayant fur le fein droit une etampe illifible, &
fur le gauche CAZES ST MARC, ayant un
collier defer, ag6 d'environ z6 ans, taille de
5 pieds i pouces, q.uia dit apparteniri M.Ca-
zes, a Saint-Marc, arrete la Foffette.


AN IM A UX


E PAVE S.


Au Cap, le 30 decembre 1783, un Cheval
poil baye, etampe illifiblement fur la croupe
& fur la cuiffe du montoir, arrete i 'Hpital
des Peres ; le meme jour, uu Cheval poil rou-
ge tampe a la cuiffe du montoir J L, & fur
la cuiffe une etampe efpagnole ayant une
etoile fur le front & un pied blanc, arret i


IHopital des Peres ; le 31, une mule poil
brun etampee il!ifiblement fur la cuiffe dg,
montoir, arretee a PAccul ;;e premier janvier
1784, une Bourrique poll brun &tampce au
col illifiblement, arretee au Morne du Cap ;
le z, un Cheval poil brun, etarmpe i la cuiffe
du montoir CDVA, ayant une petite toile
fur le front, arrete a IHopital des Peres ; ;e ,
une Jument poiltrouen, etampee-ila cuiffe dii
montoir XVDC, & hors dumontoir V, ay-pc
une reoile fur le front, arrecee a la Grand' Ri-'
viere ; le 4, un Ane entier poil gris, fans
etampe apparent, arree a 'Accul; le 4, une
Bourrique poil gris, fans etampe lifible, ayant
loreille gauche couple, art[e6e a la Petitc-
Anfe.


SPECTACLE E.
L F. s Comediens du Cap donneront
famedi prochain ro du courant, au benefice
de Madame Marfan, une reprffentation DES
TROIS SULTANNES OU SOLIMAN II,
Comedie en vers & en trois a&6es, mele de
chant de M. Fava.rt. Une Scene nouvelle
introduira, au moment de la Table, M. Du.
rand de la Mufique du Roi, Peniionnaire du
Grand-Opera. Madame Marfan & lui char.-
teront chacun une Ariette nouvelle a Grand-
Orcheftre, de la composition de deux des plus
grands Maitres d'Italie. Entre les deux Ariet-
tes, its chanteront le fuperbe Duo, amour,
amour, de M. Lebreton.
LES memes donnerontr auffi fanecdi
17 du courant, an benefice du Sieur Vail,
une premiere reprefentation du Roi LEAR ,
Tragedie nouvelle de I. Ducis tire du
Theatre de Shakefpear, cilebre Poete An-
glois, jouee a Paris au mois de Fevrier der-
nier. Peu de Tragedies au Theatre Francois
ont caufe une fenfation aufli grande ; elle s'eft
foutenue avmc le m me Cid!t pendany vilgt re-


..


~ 1"7~ "~1





~~----- -i.-' ~-----`I C


presentations de flute. Ce prodigieux rucces
n'eft pas etonnant, cette Piece etant remplie
de situations fortes, & de coups de theatre a
grands effects. Ce qui, fur-tout, a le plus emu
les Speaateurs, c'ef le fpe&acle nouveau d'un
Roi que fa raifon abandonne, chaffI de fon
Palais par des enfants ingrats, errant dans les
forces, expof6 a des tempetes horribles, & ne
trouvant d'abri que le fond d'une caverne ou0
fes ennemis le pourfuivent encore ; ce qui oc-
cali6nne une bataille fur la Ccene entire le parti
du Roi & celui de fes enfants. Cette Fiece fe-
ra fuivie des fecondes Ndces de MILA AD
M A L B R o G Comedie en deux
adces. Le fieur tVal privient le Public qu'il
doit s'attendre a voir dans cette nouveaute
quelque chofe de mieux que la Mort de Mal-
broug, avec qui elle n'a de commun que le
nom du Heros. La Piece qu'il announce aujour-
d'hui eft une efpece de parodie de tout ce
qu on veut, remplie de scenes tres-plaifantes,
& capable de rejouirbeaucoup lesSpedtateurs.


NOUVELLES POLITIQUES.
De Hambourg.
Plufieurs de nos Papiers donnent comme
aithentique une nouvelle affez extraordinaire
ils difent que le Grand-Seigneur a faith publier
un Edit de tolerance pour routes les Religions
Chretiennes, en leur accordant I'exercice pu-
blic dans tous fes Etats, & en les affurant de
fa protection fpeciale.
Si le Divan a pu fe determiner a une pa-
reille demarche, & sil protege un jour l'ta-
bliffement deia tented dce quelques imprimeries,
1'Empire de Conftantin eft peut-etre bien plus
Cloigne de fa ch te que ne le penfent ceux qui
le confiderent comme touchant a une fin pro,
chain.
De Madrid.

D. A. Barcelo etoitde rerour a Carthagene,
vers le milieu d'aout, de PExp6dition don't
S. M. C. l'avoit charge contre Alger. Ce Ge-
neral a montrt de grands talents & beaucoup
de courage dans le bombardment qu'il a fait
de cette Place ; elle en a confiderablement
fo.uffert, ainfi que fon Port & fon Arfenal;
fes Vaiffeaux ont eti mis hours de service pour
longtems. On efpere que cette lecon rendra
ces Pirates plus circonfpe4s & que nous,
iSaurons pas befoin de leur faire une nouvelle
fi'4te pour les mettre dIformais A la raifs.


AVIS.


Le fleur Defvalet nouvellement arrive de
France, a Vhonneur de prevenir le Public
qu'il coeffe les Dames, ainfi que les Hommes,
dans le dernier golt, & qu'il prendra des Ap-
prentifs. II ofe efperer que ceux qui voudront
bien lui accorder leur confiance front fatis-
faits de fon exactitude. Sa demeure eli chez
M. d'Herbes, Traiteur, rues Royale & des
Religieufes.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
Le Navire la Victoire, Capitaine Dufaut;
partira pour Bayonne du 2z au 30 de ce mois.
Ceux qui voudront y charger a fret, pourront
s'adreffet au fieur Daubagna, rue des Reli.
gieufes.
Le Navire la Nouvelle-Rofalie, de Bor-
deaux, Capitaine Juffan, partira pour Bor-
deaux dans le courant de mars. Ceux qui vou-
dront charger a fret on paffer fur ledit Navire ,
pourront s'adreffer audit Capitaine, rue du
Vieux-Gouvernement, ou aMM. Dubor.
Demante & Millot, rue de Penthievre.
Le Navire lEntreprife, de Philadelphie,
Capitaine, Pierre de Ruffy, s'expediera pour
ledit lieu vers le zo du courant, & prendra des
Paffagers. Ce Navire eft neuf, commode &
grand voilier. On pourra s'adreffer audit Ca-
pitaine, chez MM. de Ruffy, Gaujet &
Compagnie.
Le Vaiffeau laGro'e- Camille, de Marfeille
Capitaine, Louis Percie, de Toulon, prend
du fret au course de la Place. Ceux qui vou-
dront y charger s'adrefferont audit Capi-
taine, ru.e du Cimetiere, prs la rue des Captii
taines, ou pres M. Oze.
BIENS ET EFFECTS A VENDRE.
Les fteurs Limouzain & Saverot, Mar-
chands Bijoutiers au Cap, ont Ihonneur de
prevenir qu'ils viennent de contra&er fociete,
fous la raifon de J.-B. Limouzain & Saverot,
ledit fieur Saverot ci-devant affocie de MM.
Foucherot, & connu vulgairement fous ce
nom j ils previennent auffi qu'ils ont afforti
leur Magafin en routes fortes de marchandifes,
en bijoux d'or & d'argent, vaiffelle du plus
nouveau godt, emmeublements de rotin &
autres, bureaux, commodes du plus beau
genre, glcs d'appartrments & de toilt;~.,


,' ii-








-,:
-'t?
i




!I


L~ -~x-""~'












JI


'.
:

''
',
,?-
,*
-/i'



-i
:r,

; I
"i
. '.
-' n'




'il


t6lettes aTortles, pen.ules des plus riches,
cilindres a cloche, cilindres de table, dez a
jouer, billes de billard, clinquaillerie& four-
bilerie gallons d'or & d'argent, toilerie de
toutesefpeces, parfu.merie, modes des plus
nouvelles, eventails 1 la Marlborouk, & au-
tres efpeces, & boutons d'uniformes, caba-
rets de crystal a bord dore, chapeaux de Paris,
linge de table damalff, feringues i foi-meme,
peignes a baguettes, cordons de fonnettes,
flambeaux argentes, mouchoirs & robes de
gaze peinte du dernier gout ainfi que quantity
d'autres objets don't le detail deviendroit trop
long. Is offreat de fire ex&cuter ou remplir
telle commiffion qu'on voudra leur donner
pour France, avec la plus grande a&ivit. Ils
vendent en gcos & en detail. Leur demure eft
rue Notre-Dame & de Vaudreuil, la meme du
fieur Limouzain.
Le fieur Bayeux l'aien tenant des canots de
paffige, & etant fur fon depart pour France
avec Con pouCe & fes enfants, prie les per-
fonnes qui lui doivent de le folder inceffam-
ment, ainfi que ceux a qui it doit de fe pre-
fencer pour recevoir leur paiement. II vendra
fon fonds ai amiable, fes canots, fes Negres,
Negrelfes; le tout pour du comptant. Sa de-
meure eft Quai Saint-Louis.
Une Maifon fituee rue du Marche aux
Blancs ; un Brigantin fortant de carene, du
port de 140 tonneaux. S'adreffer au ieur Rol-
land, dans la meme Maifon.
M. Liber, Chirurgien-Dentifte, de retour
de la plaine, ou il avoit Ct demand depuis
longtems pour diverfes operations de fon etat,
a l'honneur d'offrir la continuation de fes fer-
vices au Public. Sa demeure eft toujours vis-a-
vis l'Imprimerie Royale. Ledit fieur Liber a
laiffE chez M M. Nicolas & Herie, au Fort-
Dauphin, un affortiment d'Opiats, de Broffes,
de Liqueurs, &c. objets neceffajres a la con-
fervation des dents & a la proprete de la bouche.
II fera procede Vendredi 9 de ce mois, a la
Barre du Siege de cette Vilj,, & a la requete
de MM. Benquet freres & Compagnie, a la
vente & a ijudication du Bateau V'ermudien
l'Argus, double en cuivre, du port de ioo a
I0 otonnexux, ayant tous fes grements, ca-
bles & ancres a nenf. Les mrmes ont z5o ba-
rils de farine fuperfine de Philadelphie A
vendre.
Une Maifon faifant le coin des rues d'Anjou
& du Chantier, confiftant en z3 chambres ou
cabinets diftribues haut & bas, avec court .


. .. .


/g


puCts, cIwlnes, ec. le tout en tres-bon etat
ladite maifon a affermer pour le 14 avril pro-
chain. On s'adreffera a M. Coupigny, Gref-
fier-Commis du Confeil. Plus, huit ttes de
Negres domeftiques, tous jeunes, & au pays
depuis leur bas age, fqavoir, un Negre Cuifti
nier, Confifeur, & au befoin Perruquier &-
Cocher, un autre Boulanger & tres-bon valet,
trois Negreffes, don't une fqachant auali fair
le pain, & les deux autres domeftiques, avec
chacune leur enfant creol, & trois jeunes Ne-
gres valets de 14 a 1 ans, lefdits Negres a
vendre ou a affermer. On s'adreffera egalement
a M. Coapigny, ou a M. Foreftier, Proct:-
reur de l'habitation Hirigoyen & Cleriffe, a
qui ils appartiennent, & qui a deja annonce
fon depart pour France.
Le Public eft averti qu'il fera procede le r
du courant, a huit heures du matin, en 'ap-
partement qu'occupoit le feu fieur Cafle, En-
trepreneur de Moulins, dans la maifon de la
Dame Barbier, fituee en cette Ville, rue da
Cimetiere, a la vente & adjudication, an
plus offrant & dernier eRcheriffeur, de diversE
me4bles & effets dependants de la fucceffios
dudit feu fieur Caffe, confiftant, entr'autres
chores, en une tenure de tapifferie i lhuile,
une bibliotheque de livres, grande table A def-
finer, tables, armoires, pendule & autres ob.
jets.
MM. de Blanchardon, Defoy & Coufir
donnent avis qu'ils ont encore A vendre yf
tetes de Negresde choix, provenants dela car-
gaifon du Navire 'Aigle Imperial, Capitaine
Delaly, arrive de Juda, C6ce-d'Or, le 18 da
mois dernier. Lee m mes ont auffi a vendre
des Pieces a eau de z a 6 barriques.
Un fonds d'Auberge, avec tous les effects
qui en dependent, & un Biliard. S'adreffer a
M. Guiguy au Carenage.
Une Maifon fire rue desReligieufes, occu-
pee ci-devant par Madame veuve Mont-fort,
N0. 2z. S'adreffer a MM. Fourneau & Comr
pagnie.
Plufieurs Nourrices a louer & a vendre. 11
faut s'adreffer au fieur Becht, Medecin du
Roi Accoucheur.
II fera procd6e lundi 11 du pr6fent mois, a
la requifition deM. Richard, Executeur-Tef-
tamentaire de feu M. Huerne, vivant Nego-
ciant au Cap, au Bourg du Trou, par M. Bru-
net de Barigny, Notaire, A la vente, au pltns
offrant, des effects periffables d6pendants de
la fociet' Huerne & Leguillier, confitlant ec


I









marchanditfes, effects, chaifes, chevaux, va-
c 'es, leurs fuites, bourique & fa fuice, & di-
wvrs meubles.
Une Mailorn faifAnt le coin des rues de Con-
flans & de la Pointe, afferrer le Iz juin
prochdin, confi bnt en m.gain chambres
hautes & baffes, court & puits. S'adreffer a
M. Giubert de la LIlaye, Doyen des Procu-
ruirs, & Avocat en Parlement, qui la fera
voir. Cette maifon appartient aux mineurs
Roland.
Un tres-beau part de Riz nouveau, chez
M. Ceronio freres & Nicoleau, qui ont aufli
a vendre diverfes autres productions de la
Nonvelle-Angleterre.
Un beau Negre, tailledej pieds6 pouces,
bon Perruquier pour hommes, fujet fidele,
un autre excellent fujet, Cuifinier & Tailleur,
age de 30 ans. S'adreffer a IM. de Gaulle, Of-
ficier du Navire les Deux-Swurs, chez M. Ga-
re, Chirurgien, Place d'Armes.
11 fera venc uSamedi prochain, a la Barre
du Siege, 5 beaux Negres creoles & fairs au
pays depuis io ans, & une tres-belle Negreffe
creole, fortant de I'habitation Morel au Lin-
be, ou A amiable d'ici a famedi. S'adreffer a
M" Boncour, Procureur, rue Royale.
II fera proc6de vendredi prochain 9 de ce
rois, 3la aBarre du Siege de cette Ville, a la
vente & adjudication du Navire le Aaron, du
port de 180 tonneaux ou environ, confiruit a
Nantes i1 y a y ans, avec tous fes aggres & ap-
paraux, ancres, cables, voles en bon etat.
On pourra prendre connoiffance de linven-
taire chez M. Safportas, ou, chez Mc Saint-
Mlathieu.
A LOVER.

Une Maifon a un t'rge, contenant un quart
d'iflet, occupee par MM. Dumont & Sou-
lier Negociants, fituee au coin des rues
Neuve & du Cimetiere, N 9, a louer pour
le p-emier aout prochain. S'adreffer a M. Jeu-
di, Capitaine d'Artillerie, chez M. Arnaud
de Marfilly, rue Saint-Louis.
Appartements & chambres i louer, maifon
d' M. flabie, fife en cette Ville, rues Saint-
Michel& de FOurs.
Une Maifon, rue Saint-Domingue, prNs
de la Ravine, eonfiftant en deux chambres de
maqonne fur le derriere, & plufieurs cabinets,
ladite Maifon tres-commode & propre a fire
laver. S'adreffer pour le tout, au Eeur Efcof-
fier, Fhaifier.


Une Maifon frtuee rue de Bourbon, confif.
tant en deux grades chambres fur la rue, une
Sdans la court, cuifine, ddpenfe, gilerie clofe
fior la cour par une claire-voie, & feparee en
d:ux par une cloifon de planches, dans un
bout de laquelle ii y a une petite depenfe, court
clofe par un mur, & fpare'e en deux par une
cloifon de planches, & un puits, le tout occu-
pe aetuellement par le fieur Pacq uot & un Of-
ficier du Regiment de Touraine, a affermer
pour le premier avril prochain. S'adreffer a
MM. Mallecot & de Monhaifon, Nego-
ciants, rues de Penthievre & Saint-Jofq h.
ESCLAVES EN MARONAGE.
Laurent, vieux Negre creole, 't *mpe fur
le fein MAMELET, ayant la barbe grife &
la tete tremblante, eft part maron le z2 De-
cembre dernier. Ceux qui en auront conrnoif-
fance, font pries d'en donner avisa M. Mame-
let, hbitant a Limonade, qui il appartient.
iRofe, taille mediocre, agee d'environ So
ans Magdeleine, fa fille, nmene taille, agee
d'environ zz ans, & un petit Negrillon fon
enfant, age d'environ z ans, ont ete enleves
dans la nuit du 7 au 8 de ce mois, chez le fieur
Lapolle, Marcchal-Expert au Cap, a qui ils
appartiennent, & qui prie ceux qui en auront
connoiffance, deles faire arreter, quand mmme
eles feroient munies d'un billet, & de lui en
donner avis. II y aura recompenfe.
Charlotte, nation Angloife, fage de zz
ans, ayant deux etampes, la premiere A M,
& la feconde GRAVE DE BELLAIR. On
prie d'en donner avis a M. Grave de Bellair,
habitant a la grande ravine du Limbe.
Quatre Negresnouveaux, etampesS. LAU.
RENT DU CAP, une Negreffe nommee
Florence, etample S. LAURENT, font par-
tis marons de 'habitation de M. Laurent, au
Port-Margo.
ANIMA A X E GARE S.
It s'et &chappi des favannes de l'habitation
Philibert-le-Blondin au Trou, du premier au
S decembre dernier, un cheval fous poil gris
de fer, etampe I R, prefque illifible, & une
etampe efpagnole, les crins tombant du c6te
du montoir; plus, une jument rouge, ayant
les deux pieds dederriere blancs, etampeeeP P.
Ceux qui en auront connoiffance, font pries
d'en donner avis au Cap a MM, Friou &
Defquelbe, ou a M. Domballe, grant ladite
habitation au Trou, a qui ils appartienneit. II
y aura une portugaife de rcoinpenfe.


I*RA 1. -. t -., -- ..-T .:1 ."*. .. -.....q "fi T -M-- l"a


*I ,


1.I


9!


,I


A:
4;
4.




'.


rf








[ N i. 3
,' *


SUPPLeiMENT


AUX


AFFICHES AMERICA


I NES


Dui


Metcredi


T ER S.


EXTRA Tr de s6uelfes MN didiha'es faites
au Ca-par 4l.' .WEN'OT, Do7teur en
NM,depine "flembre des Uriiverfites de
Paris & de Montpeltier.
Q.:am onarnt:tol pluris ovaletfintas.
oLbii nfimna omriium eft ars nmedica.

PLus de trois mille:eei iehces, tan't flr
les Blancs que fir les Noirs e tout age, pruit-
vent que faiMarmelade purgative fait rehdre
beaucoup:plus de bi'e par en bas que ~nmidi-
que n'en fi.t reidre par 'en hautc, qu'elle fe
donne avec le plus Randd fucces dans les fie-
vres irItermittentes. & )putridesbifieu fes, dans
les obitruetions du foie'&'de'la rate, & dahs
jes maladies de la:peau 'qtie fan verinifuge
itomacal., donne fuivant fatrdifieneme mthode,
procure des. fecburs affez.ptiifllifas-, :pour 'qie
de ceht.imalades Tbn n'en perde pas 'un des
vers que :fes ,bdils:fav.on.ex, balfarniques &
fondans font des merveilles, non-feulement
dans les m'aAties dc e 'liuretre & dins toutes
ceUles qui dp4gendebt du irus ve'nirien, 'mais
encore dais les etngorgeihehts desvifceres i ue
fon firop de f&lfe-pareille compof6 contribue
d'une inaniere douce & :-greablei purifierle
fanrg & a glerir lespians, conjointement avec
fa poma nade pbur, les crabs; que fon'Elikir
.blanc there rappelle -ila vie ceux dohit 'efprit
,vital i'eft pas entierertient teint- &'4que'fon
Encre A~raitnper'lesNegrese tampe infinlimbnt
mieux que toutes les etampes a fea, fans fire
de.nal ni de douletir fenfible; &c.
On defireroit favoir oi lefieurPoggy, nau-
frag6 fur l Grand-Prince de Kaunity:, a laifA6
1. double des papi'ers conceriant les divers
chargements par lui faits fur ledit Navire ,
pour compete de divers. Ceux qui en front
charges, font pris 'd'en donner avis A MM.
Salva & Chevaty, Negociants, rue Neuve k
Notre-Dame, qui font cliarges par'dierfes
perfonnes d'en fay.oir le contenbh, pour pou-
I ;


y Jazvier rz;84.


voir fe fare rembourfer des ffuirahces cli rit
t6 f'ite's fur ledit Navire, ledit fieur Poggy
*ayarit envoy a fes Confignataires aucthn
Stlzrequi prouvat la Vlidirt del ers affirances.
LeS'Thomnls, charge deT habitationtLadebif,
au'Camp de L6uife, fe difpcfant 3 pirtir pour
France en avril prochain, declare ne rien de-
voir A perfonne,
LeS'RouTheau, MaitreCharpentier arrive di-
put qitelque terns dans la Colonie, avertit
qu'il a conduit a Paris pendant 'efpace de'ix
anms i i entreprerid tons les ouvrages de char-
ptiefe- de cafes, ainfi'que celle d errioulins.
Sardefieure eft la IaPeite Anfe, vis-a-vis 1ah-
cienne care de M.. Bolivier,
'Le fitir Ric:hard i, ggociint au Cap, Exe-
'citeor-Telffaientaire de feu Jacques i sicolas
Huterrie, ViVant Negoidrt'ren certe Ville, de-
!fitraht rnhoitre la fittiation de la fucceffion
udidt feu 'Huerne, prieles perfonnes jui oht
des competes a regler de fe pr6fenter, pdurle
Miettre imeie de'travailler de fuire-a fa liqui-
dtition.
La 'Maifon fdus Je ndth de 3. Chaiuir ,
Vadiinai'ie & Compagnfie, :raBliek'iepis 'I
arist Pointe-a-Pitre-G iadeldpe., vient'de
diffoudre fa focidt eivec le fiteur Van~:mme i
la 1Maiton cditinue totijourstls niemes affai-
res, focus la riifoh de J. Chkuroy & 'Compla-
,gnie. CeutIx qUi i'.dront y continue les f-
fairies, y trfuver6bt 'tdohjours lsiness ref-
'furcs.
'Le fieur Delibeifard previe6it MM. les Ne-
:gociahts & Habitants iqu'il vieet d'etablir Vis-
A-vis la vieille Boucheiee trie Ectiie'ft lbe
pour tous ceux qui voudront y ruettre des
chevati'x, & autre couiir e qUatie-vi'igr pieds
quarries entouree, dans laquelle il va faire bi-
'tir 'ids apSjrtis pbur des l'arinia'ix.
Oh prie cedi x qdit auront "'cohoiffaire di
'fieurRothfrtde Villiers, paffi en cette Colo-
nie it y a trois ans, natif de Chateaudun en
Beauce, & que I'on prefume etre dans la dd-
-pendance'des Cayes-Sdint- Louis, de vouloir
bien en donner avis M. Cr6pon, O)ficier ata


_~___~_ ..
1
/3


J.......'.k................ J.,m..:.I.......m............,a n.ef ealalledbasehoemsIheaf a* a-mm alI me it menu so
0 ,, .....a................


_-- :-- ---_--- -- ----------~--~1-11LICP -_____


I- -


.TrC


I


-- ----~.--- --------- ---- ----- ---- '""TU~~ ~-I*~-LYLLI-LLYlblII*-~




p- -~C -w7P~.y' ~ -.~'i~n .-,. '
.


Regiment du Cap, on M. Bellier.,.g6ant
T'habitation de M. le Marquis de la Chipelle
a Limonade, qui ont des affaires de famille a
tui communique.
Le fieur Savy neveu a 'honneur de prevenir
MM. les Habitants da quarrier du Borgne,
ainfi que leurs Commiffaires, que n'aypnt plus
aucune liaifon d'affaire concernant le Paffage
du Borgne avec M. Delarne Legoux, Nego-
ciant an Cap, qu'il a contradte une focidtd
pour raifon dudit Paffage, qui a commence le
premier janvier 1784, fous le titre de Savy &
Compagnie. La Maifon du Cap fera tenue
par M. Lejeune, & celle du Borgne par le
fieur Savy, qui y tiendra un Commis repre-
fentint lefdits Affocies, & qui donnera les re-
,us fous la'raifon ci-deffus flipulee.
Le fieur Rouchas de Toulon, rfident au
Cap, au bout de la rue Sairt-Sauveur, pros le
mur du Convent des Dames Religieufes, a
rhonneur de donner avis au. Public, qu'il
prend des &coliers& ecolieres en Ville, pour
leur montrer l'arithm&tique, a lire & a icrire.
II mettra fes ecoliersen 6tat de fqavoir parfai-
tement toutes les regles quelconques, con-
cernant le commerce & autres, ainfi que de
-tenir tes &critures, meme en parties doubles.
Les perfonnes qui lui front Ihonneur de le
faire appeller, auront lit ud'&tre fatisfaites de
fon zele & de fon exa&itude a leur demontrer
tavis ci-deffus.
M. Gailard part pour Franee le printems
prochain. Ceux qui lui doivent perfonnelld-
ment, ainfi que les D6biteurs i fa Maifon,
font pries de folder, & les Creanciers peu-
vent fe prefenter a tous jours & heures pour
recevoir ce qu'on leur doit.
II a eet perdu le. 1 dicembre dernier ant
Quartier-Morin, press habitation Duplaa,
une Tabauere dyvoire double d'ecaille, fur
laquelle eft un ruban bleu entoure d'un me-
daillon. Ceux qui 'auront trouvee font
pries de la remettre a M. Defchamps, Lieute-
nant en laJurifdi&ion du. Cap. I y aura une
portugaife de recompenfe.


BaINS ET EIFETS. A VENDRE.

Une Habitation fife au quarter des Per-
ches. Paroiffe Sairt Jean-Baptifte du Trou,
Par Permifiont de MM.


DE L'IMPR

i i



^*^~---^*'g^sc r'^f^-^-*-*--- --^ lof ^ ^ ._-^._j.-- ^_--- I- -


IMERIE ROYALE f I


-a-----


CAP,


- __ ______ __~~__


dependance du Fort-Dattphin, de la conte.
nanee d'environ 230 carreaux de terre, don't
a-peu-pres les deux tiers en bois debout, tres-
boif6 d'arbres de pin, palmiltes, amandiers,
bois-marie, &c. le.refte &abli en hatte, fur
laquelle il y a 123 bees a. comes & z8 betes
cavalines plus i o carreaux de terces, dans
les hauteurs de 1Accul-Saint-Denis & du Pi-
ton-Flambeau. S'adreffer a M.Worlock, fon..
de de procuration de M. de Juchereau, Mar-
quis de Saint- Denis, demeurant fur fon habi.
station au Trou, qui prie,tant les dbiteurs que
les reanciersdeM. deJuchereau de precomp-
ter avec lui au plut6r8. .. .
Une Habitation fife au Pi hent, quarter de
Plaifance, x 1 carreaux de terresi lioo.mille
pieds de cafes de tout age, 2 Negres, IJ
Negreffes & z1 Negrillons, Io mulets, tous
les ultenfils & batiments ne'effaires, glacis,
moulins, baffins, &e de leau en tour terns.
S'adreffer a M. Soubira, au Cap, qui en. don-
nera de plus amples eclairciffements.
Les fieurs Foucherot freres fe difpofent a,
partir pour France dans le courant de janvier
prochain, & prient en confequence ceux qui
leur doiveat de vouloir bien les fatisfaire
promptement, pour eviter les frais de pour-
fuite ils print galentnt ceux a qui ils peu-
vent devoir, de fe presenter inceffamment,
pour recevoir leurs paiements Ils ont auffii.
vendre huit caiffes de vin de Bourgogne ,.donr
ils front bonne compoititon. Leur dernure
oe chez MM. Limouzain & Saverot.
A AP F E R M E R.
M. CaffignolyPicot, fond6 de procuration
de M. & Mde. de Belleville, privient qu'il
affermera pour une annee feulement, fuivant
les pouvoirs qui lui font accords. par lefdits
Propridtaires, lHabiration de feue Madame
Brut., A Caracolles, autrefois ,tablie en jardi-
nage & places a vivres, fur laquelle fi y a plu-
fieurs btitnents en affez bon rtat, & 34 t&tes
de Negres, Negreffes & Negrillons, vieux
& jeunes. Sil ne trouve point A affermer
I'amiable, ii fera,. apres trois publications,
adjuger le baiil ,, la Barre du Siege du Fort-
Dauphin, au plus offrant. S'adreffer au fieur
Caffignoly Picot, chez Madame veuve Truau,
habitance aCaracolles.
les Gendral 6 Intendant.





- 3~ -----
a' 'V nvn -'


(N 2 )


II


L E MIE


NT


AUX


AFFICHES

,PDu Samedi i


AMERICAI

oJanvier 1784.


NES.


P A


I N.


S. *. 28 onccs.


ARRIvis DE NAVYRe.

Au PORT-AU-PRINCE, le 6 dece
mois lz Comtefj de- Noailles de
Bordeaux, Capitaine Joiiis.
DEPART DR NAVI RES.
Du PoioRT-AU-PRINCE, Ie 31 du
mois 'dernier, la Marquife-de- Vergen-
nes, de Bordeaux, Capit.Renaud, pour
ledit lieu : le 5 de ce mois, le Vicomte-
de- Taleyrand, Cap. Leray Rochandiere;
le Thomas, Capit. Moreau : tous.deox
de Nantes, & allant audit lieu; & le
Calandrigny, du Cap, Capir. Pifnard,
pour Ie Havre-de-Grace.
Prix des Marchandifes de la Colonie.
Au PORT Au-PRINCE, le io de
ce mois, Sucre blanc, premiere quality
66 h 70 1. feconde, 5.4 h 6o L troifirae,
0o 5+4 1. brut, 38 h 40 1. Indigo bleu,
12zIa 12. iof. cuivrd, 91. iof. 10 1.
Cafe nouveat I a 16 f.vieux, 13 a
14 fous.Coton, 160 h165 livres.
Prix des Marchandifrs de France.
AU PORT-AU-PRINCIE Ic de o ce


mois,Vin vieux, I32 h 60 1. nouveau,
90 a Ico 1. Farine de Moiffac, 70 liv. a
75 1. Comm jne 6 1. Beuffale, 75 a 8
I, e b.i.!. Petit- -a. 2. Z7 a 301. 'ancre.
Beurre, 20 a 25 f. llivre. Fulie, 40 1.
le panie. Savon, 28 a 30 livres la caitle.

Cours du Fret.
Au PORT-AU-PRIITCE, Sucre blanc;
to a 15 d.brut, ioa ~r d. Indigo, 36 d.
Cafe, 0 oa 5 den. Cocon, 36 den.


NEGRE S


MA R O N S.


A AJACML, le 18 du mois derner,
eft entr 'a la Geole, Bacchus, Mon-
dongue, campd fur lefein gaucheOVX,
& d'autres lettres illifibles, agI de 2z
ans, taille de I pieds, fe difant appar-
tenir a M. Nicolas, Habitant a Leo-
gane.
Au PORT-AU-PRINCE, le 4 de ce
ce mois, Jamfin, Anglais, fe difant de
la goeilette la Rihonne; Pierre, Congo;
Marie, Arada, avec deux petits tnfans;
& Suifanne, fa fille, agde de 17 ans,
tous trois etampCs GORIN, fe difant
appartenir h M. Gorin, aux Cayhe; &
Ada'ide, Nago, fe difant de !'habica-
tion Segur : le 5 Marie, drampde GO-
RIN, fe difant appartenir h M. Gorin,
aux Cayes; & Louis, Griff, ecampr .


S


U


P


P


-~ ~rrmrrrmr~mrrurrrurrr nulkwr*
IrC~t~lZ~ --------- --; -~irr'-rl~ ~~'~rrr~lrr~l~-rrrrr~-arrrr~llrrulr. rrr~-~-r~-~rr rr~-rrr~-~--rr


it

I


i









I
j



j<
t.



i
!


i


j





i,


---L.. ..i~.,,_








BERNARD, fe difant appartcnir h M.
Tifobn, au Fond des- Ngres: le 7,
Charles, fe difant de 'habitation Dejpi'
nos : le 8, un Negre, nation Bibi,
&d illifiblement, ne pouvant dire
ion nom ni celuui de fon maftre.

SPECTACLLES.

Les Comidiens 4u Port-au- Prince
donneront Mardi 13 du courant, au bnd-
benefice du Sieuir DAINVILLE, une
premiere Rcprifentation de LA DE S-
CEN TE D'ARLEQUIN A ux EN-
FE RS, Comedie en profe & en trois
a&es, de Legrand : cette Piece fera fui-
vie des 4:u K iS D'ErT, Opdra
nouveau, de Mrs Piis & Barr&.
- A dix heures du foir' Grand Bal, h
I'ouverture duquel on donnera LA VL-
RITE DANS LE VIN, 'Comrdie en
un a6ce, de M. Colet. Aucune de ces
Pieces a'a etC reprefentCe fur le Theatre
du Port-au-Prince.
Le Sieur Daiitville, ambitionnant de
procurer as Public un genre de Spe6a-
cle qui puiffe lui trre agreeable en variant
fes plaifirs, a choifi la Defcente d'Arle-
quin'anux Enfers, come Pieces ma-
chines, a decorations' nouvelles, feux
d'arifices & auctres: toius les 'ades de
cettecharm ante Comdie, finiffent par des
vaudeville en tonde. Le Sr Dainville y
rempliratle bled'Arlequin. LesAmours
d'Etd front mis de mdme avec des
decorations nouvelles, reprefentant ure
jouite fur leau, la pdche au natural &
tons les bateaux illumins en feu de cou-
leur. Le Sieur Dainville s'eft empreffi
de ripandre fes affiches de bonne here,
afin que Ie Public ait le temps de con-
niatre f(on Spe&acle, & n'ait point de
reproches h luifaire: la Comrdie qu'il
a choifi eft dans trutes les bibliotheques
& a.prs de centans'; on ne peut la jouer


que dans les grands Spe&acdes, & a trs-.
gros frais.


A VIS


D IVER$.


Le Sieur Dayet, dit Comtois, fe
difpofant a partir pour France au prin-
temps prochain, price ceux aqui il doit
de fe prcfnter pour rgcevoir leur paye-
ment, & ceux qui lur doivent de le fol-
der inceffammert, pougFui eviter le de-
fagrement de les y contraindre par les
voyes de rigueur,
Le Sieur Oriot, Apothicaire du Roi,
demeurant fur la Place d'armes H Saint-
Mare, donne avis 1u'il vient de recevoir
d'Europe un aflortimrnt de remedes, qui
renouvelle fa pharmacie, & qu'il affor-
tira au mieux lesperfonnes qui lui feront
l'honneur de s'adreffer h lui: come
charged de I'entreFl6 en fa quality ii ven-
dra d 6 poison a:u perf.nnes a qui i j ugera
pouvoiren confier, & d.ecre qu'il vient
de former unee focidt ous la raifon de
Oriot & Compagnie.
On trouve toujours chez le Sieur Bro-
chard, Place de l'Intendance, vis-a-vis
I'Eglife en cette ville, de belles Cartes,
fuperfincs de BruxellCs, blanches, taro-
tees & a deux tires; le tout jufie prix,
M.Mlarcillac, demeurant a LUogane,
dtant fur fon depart pour France, prie
les perfonnes fh quiil peut devoir de fe
pr~Center pour recevoir leur payment,
& celles qui lui doivent de le folder in-
ceffamment: il a a vendre uae jcune Nu-
grefle blanchiffeufe, couturiere & mar-
chande, connuc pour bon fujet.
Le Sieur, Candeil aine mineur
imancip6 d'age, procddant fous 'auto-
ritr du Sic.ur Boudea,:zi Habitant, fon
curaccur aux caufcs & tuteuraux a&ions
immbbiliaires, & de lui duement auro'-
rife; & lcdit Sicur ,Candeil aind, dri-


i~l c -


4lq, '77"B "- -- *r'" ''- '.'' .
I 51? -_-








tier pur & fmIple & pour moltid de la
ficcdiion mobiliaire & immobiliaire des
Sieur & Dame Candeil, fes pere &
mrer, vivans, Habitans au Petit-Goave,
invite les perfonnes h qui il pent tre du
par ladite fucctffion, de declarer a Me
Gaudin Notaire a Nipes, come tu-
teur dudit 'Sieur Candeil aine & du
Sieur Candeil jeune, f(;n firre, auffi
nineur, & en-cette quality charge de la-
dite fucceffion, notamment des acifs
formant l'objet principal de cctce fuc-
cefficn, dans l'efpace de trois femaines
computer du jour de L'infcrtion du prefcnt
avis, pour faire connaltre leurscreances &
s'oppofer rant en cette quality qu'en la
ficnne, a ce qu'il ne fe ddparte des a&ifs
dbnt les reoouvremens doivent confo.
lider lefdites creances; que fauce par
aucun a ddclarer, ni s'oppofer envcrs le-
dit tuteur pendant le temps des trois fc-
niairies, declare leditc ieur Candeil
aine, mineur dmancip6 & proc'dant
come dit eff, donnant le present avis,
& qu'attendu le delai expire il entend' fe
pourvoir par rcqnuee en juflice pour con-
traindre ledit tuteur, attend qu'il croit
qu'il n'eft pas du grand chofe par leur
dire fucceffion a reprefenter gindrale-
rent tous les adifs don't ii pourra &ere
charge, pour iceux etre partages hegale-
ihnt entire fon free & lui, laquelle
operation de partage fera pour c e cffet
faite & fixed e la quinzaine, apres le
dernicr avis, par Ie minifire de M' Sen-
ncbier, Notaire & 'ubfiitut au Quar-
ticr de Nipes, paffi lequcl temps tedit
tuteur fira p.r ce oven decharg6 des
po'urfuites pourraic t lui erre fates
a ce fujet.
M. R. Maie, Neocianten ~:tt vilte,
al'honneur de prtvenr le Public q~: fa
Sociedd avec feu M Pierre ~'a fous
la raifon de Miarie & Coimpa.nie: eft
expire depuis le 31 Dicemrnbc dk nin 3


& qu'il refle feul charge de la liquida..
tion d'icelle ; ili rie les perfonnes qui
doivent h ladite Soci&d6 de vouloir payer
inceffamment, pour luidviterle defagrd-
ment des pourfuites, & cells a qui it.
peut devoir de fe prefenter pour recevoir
leur payemrnt..
Ilfera procedd le Lundi 2.6de ce mois,
' la Barre du Siege Royal de S. Marc,
iffue d'audience ordihaire, a la vente &
adjudication, au plus offrant & derniEc
enchdriffeur, d'un emplacement de 135
pieds carre fictu en ladite ville, rue
d'Affrique & Grande-Rue, dependanc
de la fucceflion dto feu Sieur Antoine
Delaitre; fur lequel il y a du c6te de la
Grande-Rue, un bitimcnt neuf, de 5o
pieds de long fur 30 de large, bati en
bois dur & equarris, maconn6 entire
poteaux & covert en tuile, divif( eni
" chambres, une galcrie & z, cabinets
fur le derriere; & fur la rue d'Affrique,
un batiment der45 pieds de long fur 30
de large, divif ecn 2. chambres, une
galerie & 2 cabinets en bois dur &
equarris, maqonne entre poteaux &
couvert en tuile; & 5 charmbres dans la
cour, en appentis, auffi en bois dur &
equarris, maqonnees entire poteaux &
couvertes en effenres. On pourra pren-
dre connaifTance de la carte-banne chez
Me RBehard'Bo fet, Doyen des Pro-
cureurs audit lieu; ou chez M"' Lubin,
Fitel & Compagnie Ngocians.
M. Jean Roux, Habitant a Jrdmie',
fedifpofant 'a partir p Fur France au mris
d'Avril prochain prieceux a qui ilpeut
devoir de'fe prdfnchtr pour recevor leur
I' I 1 .. ` d '.W.** -' y 1 '
pay 'ncnr, & ceux qui lIui doiv nt d~
le folder inceflarnm ntr.itl a 'a vendre
une maifon fit'ue audit lieu,, fur la
Place, de 64 pieds de long fuir o2 de
large,maqonnee entire poteaux, avecga-
lerie devant & derilre, batie fur feul-
lage qtt)2gafiins f6pares 'ansi!aouir,


7


"-;I~-~--------r--\




WMANB %Wr' **' *i- w.~ -r ; *- -.''.. .' --T.-..-..-


Sl'ufage. de la grande malfon; le. tout
cn bon erat. S'adrcfler jatdit Sieur Jean'
Roaux, a qui lde appartient, qui en
fra bonne compofirion.
Le Sieur Garrriguec, Marchand en
cctte ville, fe difpofint h parcir pour
France prieles pcrfonnes a qui il pcut
devoir de fe precncter pour reccvoir leur
payment, & celles qui lui doivent de
le folder inclclammnrt : il a a vcndre
un parti de haches a charpentiers des
fajlx & plufi.ors autres marchandifes.
Le ,icur Gaztier, CoutcliIr on cctte
ville, fe difpofant partir pour France
avec fa famille, au mois d'Avril pro-
chain, prie ceux a qui ii peut devoir de
fe pr'fencer pour recevoir leur paye-
rnent, & ceux qui lui doivent de le
folder inceffamment : it a h vcndre fon
fonds de boutique, u n foufflct, une en-
clume, un etau de forge, & tous les
'iIenfiles relatifs a fon Crat; un bon
Negre Coutelier, un Ncgre avcugle,
hon pour turner la rouc ; une NegrfleT
bonne cuifiniere & 'menagere, avec fon
enfant Moultre, age de z ans. 11 fira
du tout bone compoftion moyennant
du comptant.
Le Sieur Alais, Tonnelier en cette
ville, fe difpofant a partir pour France
au mois de Mars prochain, price les
perfonnes h qui ii peut devoir de le pte
fcnter pour recevoir leur payemrnnt, &
cclles qui lui doivent de le folder incef-
fammernt: ii a h vendre 1o Negres Ton-
neiers, tous bons ouvriers & bor.sfujets;
un jeune Ndgrillon froprea fire un va-
let, &un Negre cuifihier ; i. fera du
tout bonne composition, ensemble ou
foparement, moyennant du comptant.
M. JoiUis, Capitaine du navire la
Comtefe-de-Noaille' de Bordeaux,
done avis qu'il vient d'arriver avec
une trbs-belle cargalfon, confirfant cn
uombuftibles & tutes forces de mar-


candles en f c. Son magafm efl rue
dcs Capiraines-, maifon de M. de Cuiil-
lion cn cctte ville.
M. R. Maarie, Ndgociant en cctte
ville, donne avis qu'il ouvrira la vcnte
Lundi prochain 2. du courant, d'une
belle cargaifon de 111 cees de Negres,
v.naRt de la Cate d'Angole, a fon
adreffe. ,
Le Sicrr martin Henry Charpen-
tier, fe difporant a partir pour France
au mois de Mars prochain prie les
perfonnes a qui il pcut devoir de e pre
center pour recevoir leur payment, &
cells qui lui doivent de le folder in-
cefamment : il a a vendre 6 beaux &
bons Negres charpentiers, couvreurs &
fcieurs de long; une jeune NCgreffe
bonne domicfique & blanchiffcufe. Les
pcrfonnes qui voudront en fire I'ac-
quifition s'adreffrront au Sr Gibouein,
a Leogane; on audit Sieur Martin
Henry., q ui en front bonne compo-
fition.
. Le Sieur Loerat, Charpentier, fedif-
pofant B partir pour France, avec fa fa-
mille au printemps prochain, prie les
perfonnes a qui ii peut devoir de fe pr6-
fEnter pour recevoir Icnr payment, &
cells qui lui doivent de le folder incef-
famment: il a h vendre une maifon,
ficuee B Belair, rue Vaudreuil, divifde
en 2-chambres; 2 petits magafins dans
le fond de ia cour; 2. bons N'grcs Cale-
fits; une bonne Negrefle blanchiffeufe
& propre h gonverndr des enfins.
Le Sieur Chevalier, Marchand 'a S.
Marc, ayant fix fton depart pour Fran-
ce, avec fon ppoufe, au printemps pro-
chain, donne avis qu'il a h vendre 5 N'-
gres charpentiers, & tous les outils dd-
pendans de leur &tat; une quantity de
bois incorruptibles & dquarris; un fonds
de boutique aflbrtie en graifferie; trois
bons Negres marchands & faifant fupd.


* --''= 11


'40A wo I IN_. __


n~ I


- -, m-P7s-----------)--- -----.-TT~T~~`~-nn~~---I~~


~DlfflUL~~"I~ rFC7:. I~"_s~C7-~E~~rl~ ~h~lC~







rieurement les cigarres; trols Negreffes,
don't l'une cuifiniere,. r'autre couturiere
& l'autre blanchifleufe, avec un Negril-
Ion ago de z ans; pl'ifieurs bons che-
vaux de (elle; I'ameublcmentde fa mai-
for; & cedcra auffi le bail de la maifon
a fon acquereur : i fera du tout bonne
composition foit en dcnrces ou letcres
de change fur France..
. M. R. Marie, Negociant en cette
ville, a I'honncur de prevenir le Public,
que, quoiqu'il ait r6filli4 fa Soci&e' avec
M. Pierre Nau le 31 D'cembre-der-
nk:r, il continuera toujours les affairs
come il I'a fait ci-devant, pour fon
compete particulier & fous la raifon de
R. Marie & Compagnie.
Le Sieur Dominique Subfod, Auber-
gife au bord de la mer, maifon du Sieur
Flon, fe difpofant a partir pour France
au mois de Mars prochain, prie les per-
forncs a qui il peut devoir de fe prefen-
ter pour recevoir leur pavement, & cells
qui lui doivent de le folder inceffam-
ment, pour lui dviter le defagrement
d'ufer des voyes de rigueur : il a h ven-
dre un billard & fes uftenfiles, dames-
jeannes, bouteilles, linge de table ar-
genterie, & trois-teCes de Negres ou Ne-
greffes: il fera du tout bonne compofi-
tion moyennant du comptant, voulant
finir routes affaires avant fon depart.
Le S' Neau, Capit. du navire la Cla-
| ry ayant reftd dans la Colonie, a la
fuite de fes affiires, attend journelle-
ment ce navire en retour d'Europe, ii
donne-avis qu'il s'exp6diera pour Nantes
en Fevrier prochain, au plus tard : ledit
navire eft tres-connu par fes bonnes qua-
Iit-s & la fupdriorite de fa march. Les
pcrfonnesquidcfireront y paflerou char-
ger a fret s'adrefferont audit Capitaine,
dans les magafins de M. Roberjot roc
Saint-Jean-Baptifte, ou des Capitaines:
il prdvient en outre que fa police d'affrd-


tement cft. ouverte & molci6 rempliec

DEMAND S.

Ure Perfonne, ayant une habitation
difiante de 5 lieues de Saint-Marc, eta-
blie en caf6, de la contenance de oo,
carreaux d'excellnte. terre & reconnue.
pour un des meililurs rrorceaux du
Quarter, don't 60 en bois debout ; la-
dite habitation eflt ufccptible de fire avec
les erabliffemens qu'il y a deffus, de zo
h 30 millicrs de cafi; fur laquelle.il y a
i Nbgres travaillans. Ladice Perfonne
ddfir..rait trouver quelqu'un qui au-
rait 40 beaux Negres, elle ferait avec
lui une fociete pour neuf ans. S'adre-.
fer a M. Guimbaud, Dirc&eur d. la
Poffe B Saint-Marc, qui donnera con-
naifiance du local de ladite habitati3n&
des batimens y attaches, &c.
On difirerait trouver a affermer un
bon Negre cuifinier, pour un Habitant
de la Plaine du Cul-de-Sac. S'adreffer
a M. R. Marie, Negociant en cette ville.
Un Particulier, proprid~aire de deux
habitations, &eablies en caf6, d'fireraic
vendre celle qui efl en rapport, ou for-
mer une fociete pour fon exploitation:
on peut y rcolter dcs-a prdfent, avec des
forces fuffifantes, 30 a 35 milliers de
cafe au moins; l'eau & les vivres fi troa.
vent en abondance; difiante de 7 lieues
& demi du Port-au-Prince. S'adreffer
h M. Godin de Filliette Avocat au
Confeil Supdrieur de cette ville.

NAVIRE EN CHARGEMENT.

Le Chery, du Havre, Capitaine Ha-
mel, partira pour ledi lieu du a au to
du mois prochain. Ceux qui vo'idront
y charger h fret s'adrefTeront 'a M.'Che-
ret, dans fon magafin rue des Capit'il
nes en cette ville,


"" ~-- -... 7..


___,_"l___~r"llCr~-rnnr~-l*lcl~l-------


4Y -9 Y-^r
/}


I


!c r ---------~ 1~Ln-




-l ~,'W _~ R` --


A- VB NQ DR E.

Une Habitation ituce I une lieue de
cette ville, au lieu dit le Petit-Paradis,
traverfee par la rivi&re de la Coupe; fur
laquelle il y a une tres- joie grande cafe,
en tres-bon itat; une cafe a Negres,
compofde de trois grades chambres, &
un clapier. cn magor.ne : le tout covert
en cffentes; une tres-belle banannerie,
& toutes fortes de vivres en abondance.
Plus, deux autrts Places fifes au Fond-
Parifien, a c6td de I'habitation de M:
Gafnier de 'Epinay, de la countenance
de cent carreaux chacue fur lefquelles
il y a de vieux etabliffemens, quantice
da bananniers, & environ 2.0oo pieds
de cafe de plants: on vendra avec lai
premiere huit Ncgres y attaches. Ceux
qui voudront faire I'acquificion du tout
ou part pourront s'adreffr au Sicur
Bwignots, Propridtaire, fur fon habita-
tion au Petit-Paradis, ou a M" Def-
nots, Boulin & Compagnie, N'gocians
rue des Capitainies en cette ville.
Une Habitation itablie en indigo, fi-
taideaux Pins, quartierde Nipes, depen-
dantede la fucceflion du feu Sieur
'Eflebe, de la contenance de 130 car-
reaux de terre, don't huit a dix en cul-
ture, trrnte carreaux en favannes, le
refte en bois debut; fi~ laquelle font
tous les -tabliflemens niceffaires, une
belle banannerie & autrs vivres, trente-
neuf beaux Negres y attaches qu'on
vendra amu comptant enfetible on f6pard-
mnent. Ceux qui voudront en faire l'ac-
quifition pourrort s'adreffer h M's Le-
remboure pere, & LaLfalle, Negocians
ec cette ville, ou h M. Garrdl cadet,
ar Petit-Trou.
Deux maxgafirs fituds au bourg de
1'Arcahaye, appartenans an Sieur Cle-
menFon, don't utndans la rue Royale,
divife en trois corps de logis, un colom-


bier, des cuifine & utie pbrtite ci'hrc;
& I'autre au board de la mer, divife en
a chambres. Ceux qui voudror i en fire
I'acquifition s'adreftronth M. Barnaud,
Negocialh audit bourg, ou a M. Du-
rant dans fon magafin rue de Vau-
dreuil, prcs la Place de l'Intendarice au
Port-au-Prince, qui en front bonnie
compofi:ion,
Une Negrefle fate au pays, prete
h accoucher, a vendre. S'adreffir a M.
Culat, d'meurant dans les magafins du
fen Sieur Valdec, rue Royale en cette
ville; il cn fera bonne compofitior pout
du comptant.
Une habitation ituee "a a Riviere-
Froide, d'pendancedu Port-au-Prince;
fur laquelle ii y a une grande cafe, une-
cuifine, z cafes a NIgrcs, un poulail-
ler de 40 pieds de long, un colombier
& un cla'pier au-deffous, a vendre. S'a-
drefler h Me Vatufffin, Notaire, rue
des Miracles en cette ville.
Uri part de beau & bon bircuit, faith
avec de la farine de Bordeaux, a vendre.
S'adreffcr h M. Brochard, ou a M.
Laffere, demeurant rue des' Capitaines,
a c6td du magafin de M. Lajard, N-.
gociant en cette ville.
Un parri de 65 beaux Mulets, de la
Grande-Cote. Ceux qui voudront les
voir oni fair l'acquifition du rout
on part s'adrefleront 4 M. Cadieu,
Negociant en cette ville, qui en fera
bonne cornpofition.


EsCLAV'.E EN


MARIONNAQGE,


Calis, Creole, etample VOLAN,
parties marronne depuis tn mois. Ceux
qui en auront connaiffance font priks
de la faire arr&6er & d'en donner avis
au Sieur Jofeph Cabrere, demeurane
au Morne-k-Tuf, pres le Fort Sainte-
Claire en ccttc villk.


If1


_ _i. _i___jL ~ ~


I- W""M .--;----.. .. ... __


-- ~~---c~-. ;r-a- I








Dcux'Negresnouuveaux, Ibo, tampds
GUITTAU, l'un Age de.2.o a 2. ans,
taille d. I pieds 3 4 pouces, & rouge
de peau ; & I'autre age de 24 a 2. ans,
taille de 5 pieds 2. 3 pouces, de forte
corpulence, ayant la peau noire, des
dents de moins aux machoires fupericure
& inf6rieure, parties marrons de l'ha-
bitation Guittau aux Grands Bois.
Ceux qui en auront connaiffnce font
pri6s d'en donner avis 'a M. Lilavois ,
Ndgociant en cette ville.
Deux Negres, I'un nommd Controle,
Banja, age de 2.i h 22 ans, taille de I p.
4 pouces; & l'autre nommre Taquin,
Tiamba age de 17 1 ans, taille de
5 pieds, ayant les jambes cambrees.,
&tamp&sFER. & MVZ, le premier part
marron depuis fix femaines, & l'autre
depuis un mois de l'habitation veuve
Ferrand & Muyard. Ceux qui en au-
ront connaiflance font prids d'en don-
nor avis fur ladice. habitatioo.
Julie, Ibo, drampde ALAVX, Agde
d'environ 40 ans, ayant des marques
de fon pays fur le front & a c6td de Pl'il
droit, parcie marronne depuis environ
trois mois. Ceux qui en auront con-
naiffance font pries d'en donner avis a
Madame.veuve Alaux, rdfidante aux
Cayes du Fond qui elk appartient.


AN r A X


t GA R S.


1 s'eflt garde le 2 9 Dcembre der-
, nicr, pres Je bourg de la Petite-Riviere,
'h I'Artibonire, un petire Mule fous poil
brun, course queue, ayant plufieurs
cicatrices & plufieurs drampes., notam-
ment NO 12., fellke & bride. Ceux
qui en auront connaiflance font pries
d'cn donner avis a M. Defpinville, a .
Mircbalais ou h M. Touchemoulin
h l'Artibonite; ily aura r compenfe.


II s'eft Ichappi depus quelque temps
de l'habitation Balay, dans le quar-
tier d'Aquin, un Mulct fous poil bruri,
Ctampe ML, de moyenne taille. Ceux
quien auront connaiffance font pris d'cn
donnner avis a M. Balay Habitant,
ou h M. Milhas, MWdecin b Aquin; it
y aura r&compenfe.
II s'ft dgard en cette ville, depuis en-
viron quinie jours, un Cheval fous poil
roYux, a tous crins, teampe a't montoic
NG, ayant un pied de derriere blanc.
Ceux qui en aurone connaiffance font
pries d'en donner avis a M. Papilleati
once, en cette ville; a Saint-Marc a
M.BefnarddeBoiffet, & a Leogane a
M's Befnard, Pajcaud, Dela.groix O
Compagnie, a qui ii apparent.
II s'eft dgard en certt vile il y at ea-
viron un mois, un petit Chwival fous
poil gris, dtampd;34,, ayast un- e .n :.
cement furla hanche ga-nche, & la-queue
court. Ceux qui en auront coninaiflatncc
font pries d'en.donner avis- au S' Tiuet-
Entrepreneur en cette vilte.
11 s'eft dchappi le r 3 du mois dernier,
de l'habitation de Luynes, aux Va-
reux, tn Cheval gris, etampa au mon-
toir THO, entrelaces. Ceux qui en au-
ront connaiffance font pries d'en donner
avis a Mr Meynardie Piccard & Com-
pagnie, Negocians en cette ville, ou a
M. Garefche Durocher, Habitant aa
Boucaffin, a qui il appartient; il y aura
recompenfe.


AVIS


DE S


POSTERS.


M'r les Habitans des ParoiflTs de
la Petite -Rivi&re & des Veretcs, font
privenus que. dorcnavant le courier
partira tus les Vendredis hauit heures
a4u martin,


P-


S











M. Lacroix, Habitant au Boucaflin,
kiriricr du feu Sieur Maignan tivant,
Habitant au Fond-d'Icaque, quarter
dela Grande-Anfe, a l'honneur de pricr
M"S les cria-nciers de cette fucceflion de
vouloir bien communique leur tires de
criances h M' Mathieu, Avocat en Par-
lement & Procurcur au Siege Royal de
Jcrdmie, h l'effet d'en connaitre leschar-
ges & prendre les moyens les plus
prompts pour parvenir a la liquidation
d'icelles. II declare en outre avoir fait
cle&ion de domicile en' l'dtude dudit Me
4Matkieu, Procureur audit lieu, pour
les affaires de cette fucceffion. 11 prie
auffi ceux qui ont faith fair des faifies-
arrets entire les mains dudit feu Sieur
MAaignan, pour ce qu'il devait a a fuc-
ceffion de Minbrede, de v6uloir bien
lesfiire renouveller, pour lui 'viter le
'dfagrement de payer deux fois; ddcla-
rant que n'ayant pas trouve dans I'in-
ventaire de cette fucceffion aucunes pie-
ces y relatives, it protefe de nullite con-


tre lefditesT'aifics-aftrts, fi eles ne font
pas renouvelldes.

.- ... .


A AM. FRAN
CHATEAU U,
au Cap.


0o I1;. UF-
ProcurxiGnGinra t
,


S ourriffo des neuf ceurs, fur Tesbords du PermelTe,
tleve par teurs loins, i fCut dis-faijeurieffe,
cniffant au favoir & leurs ris & leurs jeux,
Paaire palir 1'envie en fes vers merveilleux.
couronne de laurier par la main de Voltaire..
Zabile en 'art des vers, ii ne veut plus que plaire.
d'utiles travaux, Themis le deffina :
"i4halie en dut g.mir, Phoebus lui pardonna.
Mn ces climats brulans, de LOUIS la fageffe,
>.par un jufte choix ddcore fes vertus,
Ctile. a ta patrie, & fidelle i Phoebus.
Francois, de. mon pinceau fours 1a l fibleffe,.

Par M. Ncj-


-. -~1- ~ -- --.----


p.E VtINPRINVERIE ROYALE P qRTAUt- KINCI


r -B ... J ... 1' ,.i i i, L ,
~








t N:.


AFFICHES


AMERICAINES


S4 Janvier


IRuES AU CAP.

L E 22 ii Imo rnier, 'Aimable-J.lie,.
de Marfle e, enant de Malaga, Capt. Rou-
ze, parri le 19 otokbre le z6, la Bien-Ainme,.
de I'Orient, venant de Bofton, Capt. Dati-
beau, parti le 6 juin i le meme jour, PHorte-
Tien, de Nantes, venant de Bordeaux, Capt.
Gardere, part le 5 novembre; le m'me jour,
Ia Ville d il avre du -H:vre, Capt. Leguil-
Ion, pari le 7 novembre le 30o l'Union, de
Rouen, venant de Hon'uflear, Capt. Langlois,
parti le 17 f:pte ebre; le m8me jour, Ie Pro-
tcdaur, de Bay onne, Capt. Lamothe, pati. le
19 o&obre.
DiPART D"-: NAVIRES DU CAP:.
Le 23, du mois dernier, le Mars, Capt.
Etienne, pour le Port-au-Prince; le z6, e
Cherry, Capt. Hamel, pour lePort-au-Prirce i
l 277, le Cedre, Capr. Maffe, pour Marfeille 3
le 30, le Bandfort, Capt. Ferchand, pour le
Port-de-Pix; le 3.1,. le de Boulogne, Capr.
Dubois, pour le Havre > le meme jour, la
Themis, Cape, Oulfon, pour le HIavre; ie
de ce mois, l'Aimable-Julie, Capt. Roize,
pour le Port-awtPrince le menm jour le Comte
Dalbon, Capt.Fautrel, pour le Havre; le me-
me jour, les DPux-Freres, Capt. Lamnarque,.
pour Ie Port-auwPrince I le 6 ,. Ia Leopard,
Capt. Hargons, pour Bordsaux i le-, la Ro-
qlie, Capt. Guyor, pour la Rochdlle- i 1 9-,
le Fidele, Capt. CharIes, pout Mfeil te.
neme jour., 1,'ulai Capat. Boign pour
Nantes 1, le zI le. Cno4tnt-Frei2gd, Capt.
Michel, pourJe M6!l-SaiinNt-NiMlW 1i e -twe
me: jour, Ia. Nouvelle-Socite Cap. Gahoa,.,
p.pur B0rde4ux le 1-3;, laMarite-UhBref. Cap4
Putemple, pour S$nt-M'al.

SNE G' ES t MAR :&Oit .
AJ Cap, eftehitrd a' a Geole 1 9 de ce moils,
jiTE GOr~ei tanmpi,'ftifflfeiridrfoit CFIH


MILLE M. CER D. CE, & autres etampes,
tailie de 5 pieds 5 pouces, gros & robufle
qui a dit appartenitr a Phabitation Naujean,
arrete au Cap par la Garde; le io, Pelagie,
Creole, fant dtam-peapparente, age d'envi-
ron 18 ans, A. M. Motin, au Trou, arretee aw
Bac.
Au Fort-Dauphin, le zJean-Marie,CoR-
go, etampe fur le fein droit IOUBER, & au-
deffous IFG, age de 24 ans, fe difant appar-
tenir au licur Leroy, Charon,', la Petite-Anfe;:
ke T, Benjamin, Creole, fans etampe, ayant
une bridlure fur l'paule gauche, de petite
taille, gee de 8e ans, fe difant appartenir a
M. Chabert, Procurfur de Ihabitation Af-
tier; le .lCrol.ii d,Poulard, etampe fur le:
frin drroic Ai -CHAN, & au-deffous AU
CA", tailed deie 5 pieds4 pouces, age de 2z
ans, U e dilantr pparrttir au ficur Antichan,
Voiier, au. ,ap ; le 8, Laurent, Creoe,
etampe fiar le fein droit MAMELET, ayantr
la barbe grit f, & tremblant de la t^te, age'
de 60 an,. fe difant appartenir a M. Mamnlect,.
a Limonade.
AN I MA U PAVES.,
Au Cap, le 6 un Cheval', poil alezany'
etampe fur la cuiffe du montoir L S. ayanct
deux pieds blancs & une etoile fur le front ,
arrt Ia la Phine du Nord > Ic 12, un Cheval
poil rouge, ayant a la cuiffe du montoir une.
erampe efpagnole, trois pieds blanks & une
etoi'e far le front, arr&te au Morne da. Cap.
Ai Fort-Dauphin le z un. Cieval poil
blanc, court queue, fans tampe, & une
Mu4e poil brun, etampee fur la cui,-Ie d,
montoi MAD., & autres lettres illifibles.
borgne du c8te du montoir.
TARIF DU1 POIDS DU PAIN.

SPain dbNnQe.teit .-. ,.. z8 9 Once.


~_ _C1*pl~lr~Crr~mr


-


,------ ---^-----c-CI~^-"llIC--~C~.ICC~"CICII-~ -~--CII~-CIII*.-I~--.ll-~-Cirt^~-IIl


y784.


- .;- ----------------- -- ----------------------c- -----7---ULUUIX~,,.~,I




II '


Nrix des Marchandifes de la Colonie au Cap.
'Sucre blanc, premiere quaite 71 a 74 1.
SeconAde quite, 63 70ol. Troiuiemequalice,
6 a 6 1. iSucre common, 4 a 7 I. Sucre
thicI, 30 a 41. Indigo:bleu, i 1 a4 livres.
Indlgo cuivr 8 1. ai 1 r I. Caf6 nouveau
fin, 18 4 19 f. vieux, 14 0 .16 f.6 den. Co-
ton, zoo i zi I1. l.e cent. Cuirs, 7 a 91 iv.
Sirop, 40 a 42 f. la velte.
Prix des Mvarchandfc's de France.
Vin vieux, 0oo a 300 1. nouveau Ii 3a
Izo liv. Farine de Moiffac, 66 a 70 liv. com-
rnune, 4) a liv. Boeufal 66 a 75 liv.
Pecti-Sale, 17 a 301. Laancre. Beurre zo folks
Sli vre. Huile, 8 Ia41 I. Sazon, 66 livres
pl cehct.
Cours du Fret.


Sucre blanc, o1
3" d. Indigo, 24 a
oton,30 a 36 d.


az i d. Sucre-brut, 14 a
o3d., Cf6, 8 a.i den.


SPECTACLE.

LFS Comediens du Cap donneront famedi
17 du courant, au benefice du Sieur Vail,
ine premiere representation du Roi LEAR,
Tragedie nouvelle de M. Duis tiree du
Theatre de Shakefpear, celebre Po&te An-
glois, jouee i Paris au mnois de Fevrier der-
nier. Pen de Tragedies au Theatre Franqois
cnt cauf~ une fenfation auffi grande ; elle s'eft
foutenue avec le mnme eclat pendant vingt re-
grefentations de fuite. Ce prodigieux fucces
n elt pas etonnant, cette Piece etant remplie
de situations fortes, & de coups de theatre a
grands effects. Ce.qui, fur-tout, a le plus emu
les Spedateurs, cefitle fpedacle nouveau d'un
Roi que fa raifon abandonne, chaffc de fon
Palais par des infants ingrats, errant dans les
forces, expofe a des ternpetes horribles, & ne
trouvant d'abri que le fond d'une caverne ou
fes ennemis le pourfuivent encore s ce qui oc-
cafionne uuie basaille fur la fcene entire le part
du Roi & celui de fes infants. Cette Fiece fe-
ra fuivie des fecondes Ndces de MIL A Y
M A L B R o U Comrdie en deux
a&es. Le fieur Vall prevent le Public qu'il
doit s'attendre a voir dans cette nouveaute
.quelque chofe de mieux que la Mort de Mal-
broug, avec qui elle i'a de commun que le
om du H.ros. La Piece qu'il announce aujour-


dhut eft ine erpece de tarmdie de tout ce
qu on veut, remplie de fcenes tres-plaifantek,
&capablesde rejouirbeaucouplesSpettatuirs.
-p

NOUVELLES POLITIQUES.
Du Cap.
Dimanche 4 de ce mois, le General a
pafde la revue du BatalloajdEs 'Mices die
cette Ville.
Le mcmejour la Flhte du Roi I'Eto.ic, co n-
mandde par M. de Salla, Lieutenant de Vai-
ftaux, parties de liOrient l~ 21 Otobre, areis
avoir touche a la Martinique ,'a ilbuil eici.
Le Navire ls Deux-Guiilaumes, de N ates,
fe trouvant par la latitude de 30 d. nord, & 56
de longitude du meridien de Paris, a rencort:e
le Navire le Hongrois, appartenant Ai i Com-
pagnie Imperiale de Trieite, commander par
M. le Gourdun, de FOrient, parti de l'fle de
Iourbon le io Septembre, qui a donned a M.
Beaurme, qui etoit fur les Deux-Guillaumes,
les details fuivants.
M. de Suffren a foutenu le 12 join un como
bat tres vif contre 'ennemi. L'affaire a com-
menced la pointe de Calimere. Le brave Com-
mandeur a pourfuivi, jufquA la vue de Saint-
Thome, 'Amiral Anglois, qui ne fe battoit
qu'en retraite. Trois Capitaines de Vaiffeaa
ont perdu la vie dans ce Combat, M. Perier
de Salver, commandant le Flamand, M. de
Beaumont ; on ignore le nor du troifieme.
Dix ou Iz autres Officiers ont aulfi et tues,
ainfi que a 600 hommes d'dquipage. On ef-
time que la perte de 1 ennemri a etC pTus confi-
derable encore.
L'Efcadre Francoife etoit compofre de i;
Vaiffeaux, de 4 Fregates & de 2 Corvettes. M.
de Suffren montoic pendant ce Combat la Frd.
gate LACLE PaTRE. L'Ennemi avoit 18 Vaif-
feaux, 6 Fregates & 4Corvettes. Nous avons
perdu un de ces derniers Batiments qui a etr
pris par deux Fr6gates Angloifes, apres 5 heu-
res de combat. 'Apres fa vidoire, M. de Suf-
fren eft venu degager M. de Buffy, qui Ctoit
ferret deyprs par 1'Armee Angloife, qui a e t
repouffee ifon tour jufqu'a Reaucoupan. L.
lendemain de tous ces avantages dds au cou-
rage & aux grands talents de M. de Suffren, un
Parlementaire Auglois eft venu lui annoncer la
nouvelle dela signature des Preliminaires dela
Paix. Si elle fut arrivee un jour plut6t, le ce-
lebre Commandeur &'aurtic pu ajouter ce 4.e


I __ __ __ __ __ __ __ __ _


-~3a~rr~ur~llw~*l~Ch~nrrss~~-~-l-~









neirla'ader a tous ceux qu'il a cueills depus 1
qd.uil command nos forces en Afie: mais nious
ne doutons pas qu'il ''ait bien volointiers fa-
crifie cette nouvelle occasion de fe fignalr,
pour n'avoir pas a pleurer la mort des braves
compagnons'de fes trionphes, qui ont perdu
la vie au moment de recueiilir les fruits de la
Paix & de letus trav.ux. Nous efperons que
c'eft la derniiere nation de cette Guerre don't
nous aurons a parler, & que le fang ceflera tde
cooler pour longtems, a moins que la Guerre
des Ruffes & des urcs ne faffe de nouveau
gemir l'humIite.
M. le General a bien voulu nous commu-
nicquer des details plus authentiques fur cette
affaire nons les donnerons 'ordinaire prochain.
Lorfque VEtoile quitta I'Orient, le Confeil
de Guere de cette Ville avoit commence fes
f;tance .
Le Confeil-Superieur de cette Ville qui
Ceoit en vacance depuis le 19 du mois dernier,
a repris fes f6ances le 7 de ce mois. On a du
la fatisfaLtion d'entendre pour la premiere fois
Mv. IeProcureur-General& du Ro1i porter la pa-
role. Le difcours qu'il a pronrnce a juffific ce
que nous avons dit de ce agifih't. II a parle
dans une Caufe qui pretoit peu a l eloquence.
On defire beaucoup lui entendre trailer un fu-
jet plus noble & plus intereffant.
Le io de ce mois, la Corvette du Roi la
Fauvette, commander par M. ce la Borde,
Enfeigne de Vaiffeau, eIf arrive ici. Elle eft
parties de Rochefort le 4 novembre : elle a
touched Madere, a-Cayenne & aux Ifles du
vent. L'objet principal de fa million etoit de
porter a la Martinique les exemplaires du
Trait6 de Paix, & les Ordres pour la remife
aux Anglois des Places que nous avons prices
pendant la Guerre, & qui leur ont etC ren-
dues a la Paix. Nous fommes, de notre cote,
en poffefion des Ifles que la Grande-Bretagne
nous a rendues ou cedees. On penfoit que la
Fauvette apporteroit le travail pour la Colo-
nies mais ii ne fera expedite qu'apres le voyage
de Fontainebleau, & ton croit que ce fera une
Fregate de Toulon qui en fera charge.
Yendredi au foir, les Batteries de la Terre &
de la Rade annoncerent la F&te de M. le Gene-
ral. Le lendemain martin elles recommencerent
leurs d&charges. Les Vaiffeaux de Guerre &'
les Batiments marchands fe pavoiferent. II y
cut un grand diner chez M.le Chevalier Du-
grhs, Commandatt de. cette Ville; le foir ,
irand Somper & Bal au Gouvenrement. M.


Clement, don't ta mure efl en iPfte.feion bde
c1ibrterici depuis lovgtems les Mvenements in.
terefflnts, a fair a cette occafton des couplets,
dans lefquels ona trouve autntd'efprit que de..
verite.


PO. SI E.

V.Ra s adrefs h M. FzRA z os D o
NZUFCA r n trEAU Procureur Ge'nral
ac Confei-Superieur du Cap.

DISCIPLE renomm duDieude rHar-monie,
Ce n'eit done point affez que l'antique Univers
Depuis longtems epris du charm de tes Vers
Admire avec transport les traits de ton genie ?
Un novel hemifphere entendra tes accents;
Et ces months fourcilleux don't la cimebrulante
S'leve dans les airs fur les flots frtmiffants,
Vont retentir desfons dO ta Lyre &clatante,
Et verront dans ta main ensemble reunia
Le Sceptre d'Apollon & celui de Themis.,
Par- M. RI c HA n D.


QUATRAIN
Sur faarrive'e Mde M. FRANfOIS DS NEVr,
Cm.4TEAU au Cap.
ELEVE d'Apollon, rival deDemoftbenes,
La palme du genie ombragea Con berceau.
Nos climate vont par lui briller d'un jour
nouveau,
At le Cap, a fon tour, peut egaler Athenes.
Par 4n Militaire de cette Garnifon.


ETAT des Particuliers morts dans la Jurifditioa
du Cap. -
Le fieur Pierre Breaudat, natif de Paris; fon
Execu.teur-Teftamentaire eft le fieur Pitru; le
fieur Jean Servan, natif du Botur de Bellon en
Aiigoumois, fon Executeur-Teftamentaire e:
le fieur. Douil, Bijoutier au Cap i le fieur la
Boucherie,' natif de la Rochelle fon Execu-
teur-TCtamientaire eft 1 fieur Lecozite; l


__~


t-1ly





71-R r4


Aieur Robert Veyrer, nadf deWCaltres fo
Executear-Teafmentaire et le fieur Veyrier
fon free ; le fieur Giraudet, natif de la Can-
ne, pres Bergerac; fon free eft charge de fa
ficceffion Ole fieur Antoine Durand, natifde
Saint-Lifere, Diocefe de Vabres; fon Ex&-
cuteur-Teftamentaire eft le fieur Houblon; le
fieur Romain Dealbitre, natif de Bordeaux;
fon Ex$cuteur-Teftamentaire elt le fieur Lar-
rieu ; le fieur Huerne, natifde Seve en lIfle de
France; fon Exdcuteur-Teftamentaire eft le
fieir Richard; Ie fieur Auguftin Vallade, natif
de la Divide., Paroilfe de Gardes, Ele&ion
d'Angouleme ; fon Executeur-Teftamentaire
eft 1e fieur Perret; ke fieur Louis Tavereau,
natif de Beaufort en Poitou; fon Executeur-
Teftamentare eft le fieur Barbe ; le fieur Ber-
nard Clavet, natif de Perpignan; (on Execu-
teur-Teftamentaire eft le fieur Ravedy; le fieur
Antoine Caffe, natif de laCapellette, Diocefe
d'Agen; fon Exdcuteur-Teftamentaire eft le
fieur Laconfburrgue. la demoifelle Saunier,
native de Lyon fon Executeur-Teftamentaire
el le fieur Dibergier ; le fieur Jofeph Ginet,
ditle Bourier, natif du P&.ge deRouffillon en
Dauphin; f on Ex6cuteur-Teftamentaire eft
le fieur Baroteaux.


AVIS.
Le Public eft averti qcue M. Difangremel a
quitt2 le Bureau des affaires contentieufes des
Colonies, & quon ne doit plus lui adreffer
aucuns paquets.

NAIRES, EN CIIALR.G9ACENT.

La Goclette PEfperance, du port de 90 ton-
neaux,Capitaine Lhommeau, tres-bonnevoi-
lihee, & commode pour les Paf~ggers, partica
pour les Ifles du vent du j au z 'janvier.
Ceux q~id4ifieront y charger a fret ou paffer,
s'adrelliront audit Capitaine au Cafe de
Bellevue, chez Madcame Caffgnard.
L e N ir:e1 /,l 4 ien-Aime".. .'de.Bordeauz .
Capitaine Darribeau,, partita pour Nantes du
25 au p fvier. prochain. Ceux quivoudront
y. charger a fret, pour ledit Port de Nantes.,
pourronts'adreffer auditCapitaine, faifarn fon
d&miciie chez M..Chanche .eun, au board de
I1 mer.
e Na.vire la P4tfey-Rutledg!e partira pour,
hardffw bo .du 4 as jo du coupajpt, C04ux


qui voudAont y charger a, fret., pourront- s~.
drefler aMM. Ceronio freres & Nioleau.
ne Navire prendra auffi des Paffagers, ayant
dn logement tres-commode.
Le Navire la Reine de France partita pou
Fhiladelphie du zy au 30 du.-co6ant.. C.eux
qui voudront y charger a fret, pourront s'a-
dreffer a MM. Ceronio frere .1icoieau.
Ce Navire ayant le logmenei l..titpOnnmmo-
de qu'on puiffe defirer, prend r s Iaffagers.
L'Africain, Capitaine Lefer Delamotte, du
port de 3oo tonneaux, folidementcondltuitS
a fon premier voyage, partira pour.Nantes i le
fin du present mois de janvier. Ceux qui vou-
dront y charger a fret, sadrefferont audit Ca-
pitaine, ou a MM, Ch. Mazois, Vaultier Sc
Compagnie, Negociants au Cap.
Le Navire la Cilefle de Grandville, Capi-
taine Lerich" du port de 180 tonneaux, fin
voilier, & ahuellement en charge pout Nan-
tes, partira pour ledit lieu du Io0 au i fvrier:
prochain. Ce NaviFe qui eift a fo second:
voyage, ft tres-commode pour les Paflagers.
Ceux qui. voudr-out y paffer ou charger a fret,.
s'adrefferont I M. Brd. Lafitte, Negociant,
rue du Gouvernement.
Le Navire la Sophie de M arfeille, Capiraine
Carries, partira du 20 au 2z1 du mois prochain
pour Marfeille. Ceux qui voudront y charger,
seadrefferont audit Capitai~ne, rue des beli-
giedues, No. 188. Son Navte a beaucoup de
Scbmmodit& pour les Paflagers& Paffageres.
Le Navire le MAercure de Dunkrrque, Capi-
tane Founier, partira pour ledir Port da tsle
cour.ant de Fevrier prochain. Ceux qui del-:
repont y paffer ou changer a fteet, peuvent:
S adreffer audit Capitaine, chez MhM. S. Foua-;
Sch&, P. M9ra4nge& Comnpagnit.
Le Navlre/c-Bon-Per.du Havref Capitye:t
GaLdin, partira pour leIHajvre du y au..:o d.
Iiis,de fcvrir prochain:. Cequx qui votudront.
Sy patffr ou charger a fret-,, s'ad re ontt
MM. S. deLonpguemnredda la~Sa.e:, ,,J Ir.ird.
& sCompagpie, N I gcian.s aiCaap., wmailon.
d tIM:;-. Hugu.es & Payan, rued Gouverne-
ment, N.i. i.0 .'
: e Le Navire l s. SettrEtoile.(E.ⅈvre7, Ca-
pitaianeFautrl,, pqrtira poupr Nts a ~la fin.dt
ixois de fvzier prochlin,, CQus qii vooudrou~-t
y- paer o .,ciag...g a f iadSn'
S Sl .S. d4 cnd.e-# fdv0l^^i-1 a.r:Bnd&
&82Cognppige, ^Neigocia:tcin, Ce: aifot
de likl AIMtgues4 a3a'a R 4 'du*G aie
Snapt, j W .*.


Ir
-. -.--


Rrr~aarrrr~







SUPPLANTT AX AS


SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMtRICAINES


Da Mercredi 14 Janvier 1 y84.


VER S.


LE eur'AlxarTIre raut fe difpofant a par-
tir pon. c tout le mois de f6vrier
prochain, prie es perfonnes a qui il peut de-
voir de fe presenter pour recevoir leur paie-
ment, & ceux qui lui doivent de vouloir le
folder.
It a etd arrete dans les mains d'une Negreffe
une Montre d'or, que l'on profume avoir (te
.vole. Ceux qui out perdu ladite Montre,
pourront s'adreffer a M. Marchay Mar-
chand, au Fort-Dau'phin, qui la remettra en-
payant le coit du pr~fent avis.
On defireroit fCavoir ou le fieur Poggy nau.
frage fur le Grand-Prince de Kaunit a lai'ffe
le double des papers concernant les divers
chargements par lui faits fur ledit Navire,
pour compete de divers. Ceux qui en feront
charges, font pries d'en donner avis a MM.
Salva & Chevaly, Negociants, rue Neuve &
Notre-Dame, qui font charges par diverfes
perfoanes d'en fcavoir le conrenu, pour pou-
voir fe fire rembourfer des alTurances qci ont
etC faites fur ledit Navire, ledit iieur Poggy
n'ayant envoy a fes Confignataires aucun
titre qui prouvat lavalidite de lcurs affurances.
LeS'Thomas, charge de VhabitationLadeb.it,
au Camp de Louife, fe difpofant a partir pour
France en avril procbain, declare ne rien de-
voir perfonne.
LeS'Rouuffeau,MaitreCharpentier, arrive de-
puis quelque teams dans la Colonie, av'ertit
qu'il a conduit a Paris pendant l'efpace de fix
ans; il entreprend tous les ouvrages de char-
pente, de cafes, ainfi que celle de moulins.
Sa demeure elt a laPetite-Anfe, vis-a-vis I'an-
cienne cafe de M. Bouvier.
M. Gaillard part pour France le printems
prochain. Ceux qui lui doivent perfonnelle-
ment, ainfi que les Dtbiteurs a fa Maifon,
font pries de folder, & les Creanciers peu-
vent fe prefenter a tous jours & heuces pour
recevoir ce qu'on leur doit.
Le fieur Richard, Negociant au Cap, Exi-


cuteur-Teflaentaire de fen Jacques -Nicolas
Huerne, vivant Negociant en eette Ville, de-
firant connoitre la situation de la fucceffion
dudit feu Huerne, prie les perfonnes qui ont
de-s comptes a r6gler de fe prefen-ter, pour le
mettre a meme de travailler de fuite a fa liqui-
dation.
Le fieur Verge, Charpentier, refiden.t ordi-
nairement au quarter du Dondon connu juf-
qu'a present fous le nom deBergS, n a Duras,
Diocefe d'Agen, dans la Baffe-Guie-nne, &
ay ant quitter fa patrie en bas age, fans fkavoir
lit. ni ecrire, n'a jamais fqu faire la differte
des deux confonnes V & B, & come a
toujours parle Ton patois nature infiniment
m'eux que la langue franyoife, fans vouloic
diguifer fon nom, par un vice affez ordinai e
i tous les gafcons, ii mettoit 1 la tete de fon
nom un B au lieu d'un V; mais s'etant apper-
qu I la lansgue qu'il faifoit une faue & que
fon nom devoit commencer par un V, & point
du tout par un B, il avertit le Public que foa
nom de famille eft veritablement Verg6 &
non Berg & qu'il ne fignera deformais quo
Verge.
Le 4 du mois de novembre dernier, par la
latitude de 355, 5, & 64, 48 delongitude da
meridi'en de Londres, la Goelette ia Nancy,
conftruclion, PiloteBot, marque fur fon grand
mat NC, & au-deffous IG, Moignard, Capit.
appartenant a M. Thomas Titus Agden, Ne-
gociant a Newbern, en la Caroline du Nord,
au continent de 'Amerique, les Equipages de
ladite Goelette furent obliges d'abandonner
leur Batiment, etant A la veille de fenfir, ayan.t
fix pieds & demi d'eau dans la cale, & fuoen.t
fauvs par un Bateau venant de Bollon, allant
a la peche aux bakines, command par Gama-
liel Smith qui a debarque les naufrtgi s a la
Pointe 5-Pi-tre, ilfle de la Guadeloupe. Les nau-
frages toient au nombre de zi. Cette Goe-
lette venoit de Bordeaux, & avoit pour cargai-
fon eau-de- vise, vin, vinaigre, marchandifes
feches & cordages, &c.
On defireroit trouver la colledion cor-


-I


--~-n


- -- ---- -- -------


o *






e


plet e, au p1u. grand- nonibre d'annees pofli-
b!e, c'e.; couriers de lrEurope, mercures de
France,journaux, gazettes, papers, nouvel-
les, & critiques nationnaux & strangers. En
donner avis au Cap, a l'Imprimerie Royale,
& au Port-au-Prince, a M. Mehu, Direteur
du Bureau des Poftes.
M. Paquot, Receveur des Batardifes, ge-
rant en cette quality la fuccellion du feu Mon-
plaitir, N. L. done avis qu'ii va proc6der in-
cfammiert A lareparttionau marc la livre des
deniers provenants de ladite fucceflion; il prie
en confequence tous porteurs de creances de
fe piefenter d'ici au ij de ce mois avec
leurs tires, chez ledit fieur Receveur, afin
d'ctre coapris dans ladice repartition.

BIENS ET EFFECTS A VENDRE.

Une Habitation fife au.Piment, quarter de
Plaifince, izf carreaux de terres, too mille
pieds de cafes de tout age, 2y Negres, iy
Negreffes & i z Negrillons, Io mulets, tous
les uflenfils & bitiments neceffaires, glacis,
moulins, bafflns, & de feau en tout terns.
S'adreffer a M. Soubira, au Cap, qui en don-
mera de plus amples clairciffements.
Une Habitation fife an Haut du Trou du
Dondon, de la contenance de fo carreaux de
terre, fur laquelle il y a environ o mille pieds
de cafes plants, & les ecabliffements necef-
faires pour cette fabrique, grande cafe de cent
pieds de long, fur quarante de large, avec des
galleries tournantes, cafes 4 Negres, un biti-
nent fervant de cuifine & d'hopital, de 40
leds de long, carrele le tout covert en
effentes & en tres-bon etat, avec les 30 tetes
de Negres qui y font attaches. S'adreffer a
M' Roufhn, Procureur es-Sieges du Cap,
dans letude duquel on pourra prendre com-
munication de I'inventaire de ladite Habita-
tion, ou a M, d'Heillecourt, fonde de la pro-
curation de Madame la Vicomteffe de Choi-
feul-Mepfe.
Une Habitation fife a la Riviere-SalCe, de
la countenance de 7f carreaux de terre, parties
pn bois debout, parties en caf6, & le furplus
en favanne, fur aquelle il y a une grande cafe
d'environ So pieds de long, bitie fur feulage,
couverte en effentes, & carrelee, avec galerie
& piiftile, une maifon en former de pavilion,
ayant un etage de 30 pieds de long fur z6 de
Jarge, enmaconne, avec un efcalier auffi en
jdconne pou rcommuniquer au premier etage,


tu corps-de-logis en bols for feulage, cares 1
Negres, glacis, moulinsapiler &c. Sadreffer
a MC Roultn Procureur es-Sieges du Cap,
ou a M. d'Heillecourt, fonde de ia precura-
tion de Madame la Vicomteffe de Choifeul-
Meufe.
Un Terrein fitue I Accul ~ Conit, de la
contenance de 7y carreaux de terre, fur lequel
il y a une grande cafe -btie fur piliers en ma-
connerie, & autres deabiffemets don't on
trouvera flinventaire au Cap, en Fetude de
Me. Routan, ou au Quartier-Morin, chez
M. d'Heillecourt.
Un Terrein de 1oo carreaux de terre ou en-
viron, autrefois etabli en indigo, avec grande
cafe, batiment de dicharge, colombier, &
parties de ce terrein en bots debout fitue dans
la Paroiffe du Terrier Rouge. S'adreffer a
Me. Rouftan, ou a M. d'Heillecourt.
Un Terrein fitua auPort-Margot, quarter
du Petit-Borgne, de la countenance de 48 car-
reaux de terre dependant de la fucceflion
Conflant, M. L. parties en bois debout, ayant
eu quelques etabliffements en cafe, borne au
fud-eft des fieurs Barry & Pillet, au fud-oueft
du fieur Jouin, au nord-eft de Madame Le-
gras, & au nord-oueft du fieur Dauphinois II
faut s'adreffer a MM. A. Camufat, Fiffont
& Compagnie, N gociants au Cap.
Une Habitation ficuee au Bois-de-'Anfe,
Paroiffe Sainte Anne deLimonade, de la con-
tenance de 38 carreaux de terre, don't .o en
bois debout, & 18 plants en vivres ou fa-
vannes, avec quatre Efclaves y attaches, fur
lequel terrain fe trouve une grande cafe, une
cuifine, colombier, & cafes ai Negres, che-
min de chaife. S'adreffer a M. la Rouffeliere,
Maifon de M. Rabie, rues Vaudreuil & No-
tre-Dame.
Les fieurs Fouchqrot freres fe difpofent I
partir pour France dans le courant de janvier
prochain, & prient en conf6quence ceux qui
leur doivent de vouloir bien les fatisfaire
promptement, pout iviter les frais de pour-
fuite; ils prient Cgalement ceux a qui ils peu-
vent devoir, de fe pr renter inceffamment,
pour recevoir leurs paiements. Ils ont aufli A
vendre huit caiffes de vin de Bourgogne, done
ils front bonne composition. Leur demeure
eit chez MM. Limouzain & Saverot.
M. Blond, grant la cargaifon du Navire
'Euallie de Nantes, Capitaine BirfTon, pr-
vient qu'il vient de quitter le magafin qu'il oc-
cupo cchez. le Doateur Meirt, & que fa


~. 's~lP"P"PII'F ---IF
5:


ts~-~ni;


- rnann~ urur~~ullll----~------


^*~









demeure eft pr4~entement dans la mailon de
M. Colot lappartement qui joint celui de
M. Ducommun. 11 price ceux a qui leNavire
peut devoir de s'adrefer A lui, de meme que
ceux qui doivent a fa cargaifon de le payer. II
lui r fle beaucoup de marchandifcs en balles&
caiffes, comme bretagne, morlaix, laval, pon-
tivis, royale, brin toiles i .draps de deux
aulnes & demie de lais fans couture, indien-
nes, foieries, diff&renres modes, ferrements,
clinquailleries, bijouteries, dans le nombre
defquels il y a une paire de braffeletsen pierres
lines fup:rbes. II a aufli des graines de jardir
nage arrives par le dernier Nantois, qu'il a
donni a l'epreuve.
M. Patrouilleau, au Grand Baffin, fe dif-
pofant A partir pour France, prie tous ceux qui
lui doivent de le payer, & ceux A qui il dolt
de fe prefenter pour rccevoir leur paiement. II
vendra egalement fa guildive,contenant conm-
me ci-apres, deux chaudieres, une de 7, &
I'autrede S 94 pieces routes de 6, avec toaus
les uftencils, un puits en maqonne abondant
confiderablement en eau, z magafins fervants
en deux, baflins contennttnr yoo boucaults dt
firop, fervants de magafin A tafia, lis diverfes
cafes en tres-bon etat, grande care attenantk
de cetit pieds de long, couverte en thuiles, ga-
lerie fur la devanture carrelee, & former en
planches tout autour, colombler couvert en
thailes, I 1 carreaux de terre boife's, fur ledit
terrein une machoqueterie, & charonnerie at-
ta-chce audit terrein, qui entretient les ca-
brouets & les chaifes roubntes, i Negres, 3
Negreffes, 40 boeufs de cabrouet, le paturage
a proximity, 3 cabrouets, 11 chevaux, z u-
ments, une chaife roulbnte.
Le Navire le Jame, du port d'environ 375
tonneaux, trXs-bon voilier, les voiles agres &
apparaux prefque tout neufs. On s'adreffera
au fieur James Dennie, Negociant, au board
de h mer, ou on pourra voir linventaire.
Le fieur Germain, Marchand Orfevre, fe
difpofant i partir pour France dans tout le mois
de fivrier prochain, avec fa femme & fes en-
fants, prie les perfonnts A qui il peut devoir
de fe prefenter pour recevoir leurs paiements,
& ceux qui lui doivent de vouloir bien le fol-
der. II vendra ensemble ou fepariment un
fonds de boutique de toilerie & bijouterie d'or
& d'argent. II a en outre mille bouteilles de
vin de Chypre autfi a vendre, & des Negres
& NCgreffes.
UneGoilette, Pilote Dot, d'environ 80


tonneaurx; venant di Nobrd, ui Brigantin de.
pres de Ilo, venant de la meme parties. S'as
dreffer a MM. Etnfanan & Raybaud, qui en
communiqueront f'inventaire autrement its
freteront le Briq pour quelque endroit. L'or
vendra en tout ou en parties. On trouve aufli
dans leur magafin, Quai Saint-Louis, toutes
fortes de falaifons de la Nouvelle-Angleterre.
more, harengs ,petit-fale, boeuf fal, blanc
de baleine, planches, effentes, &c.
Une Maifon fituee au Bourg du Trou fur
la Place, toute nouvellement confiruite, &c
couverte en thuiles, affermrde aduellemern
zoooliv. par an. S'adreffer au Cap a M.
Rouftan, & au Quartier-Morin, a M. d'Heil-
lecourt, Procurcur des biens de Madame la
Vicomteffe de Choifiu-Meufe, a qui cettc
maifon appartient.
Une Maifon, rue du Cimetiere, confiftant
en deux chambres de plein pied faifant face
fur la rue, une galerie y attenante un cabinet
focus la galerie, deux grands cabinets dans la
cour, une cuisine, cour & puits. Ceux qui
voudront en fair Iacquifition, powuront s'a-
dreffer a M. la Rouffeliere, rues Vaudreuil 8&
Notre-Dame, maifon de M. Rabie.
Le fieur la Rouffeliere fe difpofe a partir
pour France au mois d'avril prochain, &
donne avis en conf6quence qu'il a plufieurs,
Negreffes tres-bonnes blanchiffeufes, & une
excellent Nourrice, don't it fera bonne com-
pofition. Ceux qui voudront en faire l'acqui-
fition, ainfi que d'une chaife & plufieurs ani-
maux pouiront s'adreffer dans fa maifon,
rue de Vaudreuil.
Blanc de baleine de la premiere quality
boeuf fale, beurre, cidre, hirengs blancs &
2 grffes &cailes, Bureaux d'Acajou dela Nou-
velle-Angleterre, merrains a fucre & a bou-
caults, chez les fieurs Wall, Tardy &,Corn-
p.Agnie, qui ont auffi a vendre la Goelette Le
Fride'ik du port de 70 a75 tonneaux, d'uie
conflru6tion tres-forte, ne lui mnriquant rien.
On pourra en voir i'inventaire chez eux rues
Neuve & Taranne.
Le fieur Aubin Pruihomme ayint announce
fon depart pour France, prie ceux qui ouit Jes
afTfires avec lui, de venir lesrigler inciff.m=
ment, prevenant qu'apres fondepart i ne fe,-
rien paye que revetu de fa signature. II a a ven-
dre trois Negres, deuxCuifiniers, don't lPun
eft Cochr, & l'autre Negre Valet qu'il don-
nera l'6preuve. II a divers meubles & une
colleion de Gravures choifies, don't il arran-


I
- '-a----- t


~ b"l*7m~*rcmrrr~,~,r~


.es-
L-u


i -' ---" --"L~L";~_ UUI~YIU.*YU




*-- I*l'v ..-^ vn';."~ rW~y ^ ,.^-^ _.-- ^ -^-._______
*- ..j_ -Wi.
-,Tom


ger a I'amiable. II prevent atrfli qe laMalfon"
qu'il a faith batir au Marche de Clugny, don't
a ete question dans les Affiches, N. Yo, eft
.a louer. S'adreffer a MM. Roger & Dup6,
Neg ciants, rue Royale, qui font charges de
fes affairs.
Encyclopedie, ou Ditionnaire raifonne des
connoiffances humaines, en 48 vol. de dif-
cours, & wo de planches. Cette edition d'Y-
verdon, eft felon M. Linguet, la plus com-
plette de cet Ouvrage precieux. La nouvelle
edition des (Euvres de J.-J. Rouffeau, 1782.,
en 24 vol. a nImprimerie Royale du Cap.
Le fieur Barret arrive de Marfeille par le
Vaiffeau la Sirene, privient le Public qu'il eft
1og6rueTaranne, dansl'enceinte de la maifoon
de M. Chauvot freres, rue de Vaudreuil; il
eft muni des articles ci-apres dans le nouveau
godt, & aux dernieres modes ec tout genre,
& fur- tout en modes fraiches de Paris, & vend
en gros & en detail, a jufte pixj fravoir, dra-
perie fire, camelhtsd'angoza, gros de Naples,
fiamoife, fatinette, prunelle de foie, draps de
cotton ,nankins jaunes & points, bordats de
Cfl & de coton du levant, antiches points du
levant, chemifes communes, toutes fortes
d'indiennes fuiffes, angloifes & des indes, toi-
les de coton blanches de toutes qualities, bou-
tons de nacre & de verre, & cordons de can-
nes, rubans du nouveau godt, toutes fortes
d'articles en fleurs, plumes, & gaze brode en
paille de Paris perles de verre blanches de
routes efpeces, maroquins en chevre affortis,
facs a cafe du nouveau reglement, eau de fleur
d'orange, carmin de Paris, papiers & regifires
de routes efpeces, cartes a jouer de routes
qualities, langues fiumees de Confantinople,
lentilles d'Auvergie, horlogerie de routes ef-
peces, bioouteries afforties, has de foie, coton
& fil de totes qualites, rubans de velours
noir de tousles n., chapeaux affortis, ginga,
& autres articles en fec & en comeffible.
Liqueurs de la Martinique, Fabrique de M.
Grandmaifon, chez MM. F. & J.Viard, Ne-
gociants, rues de Penthievre & du Gouverne-
nent, qui ont divers articles pour MM. les
Habitants, huile de poiffon, potaffe, bois
equarri de chypre, planches, &c.
En vertu d'Ordonnance de M. le Senecha'l,
& Ala reqw~te de MM. Moline freres & Corn-


pagnie, i1 fera marcdi prochain to'de ce mois,
a neuf heures du matin, procedd en la maifoa
de M. Joyeux, Negocianot, rue de.Penthievre,
au plus offrant & dernier encheri-feur, a la
vetn.e de 70 balles de beau cotton.
M. Jean-Baptifte Frigiere, Fermier de I'ha-
bitation de Madame la Comteffe de Butler,
au Morne-Rouge, donne avis qu'&tant pres
de expiration de fon bail fermhe il a
a vendre 33 tetes de Negres & un Mulitre,
parmi lefquels ii y en a plufieurs a talents..
comme fucriers, cabrouetibers,-. chauffeurs &
mo-liniers, 'o beaux mulets domtes tirant au
cabrouet & au moulin, 4 chevaux, 6; betes
a come, don't 26 boeufs, 7 vaches, 6 bou-
varts & 4 gazelles, un troupeiu de moutons
de .tres-belle efpece, xooo pots& formes, &
enfin divers uflencils W'Habitant, comme ca-
brouet, chaife roulbne, &c. Ceux qui vou-
dront en fire Vacquifition, s'adrefferont audit
fieur Frigiere, fur ladite Hi-bitation, au Mor-
nt-Rouge, ou a, M. J. Baianfon Negociant,
rue du Vieux-Gouvernement, au Cap..
M. Juge, Ncgociant, Place de Clugny,
a Phonneur de prevenir M M. les Habitants,
qu'il vient de recevoir troiscargaifions de fu-
perbes Chevaux anglois, parmi lefquels il y a
deux faperbes garillcns, comme il nhen a pas
encore paru. Ceux qui voudront en acheter,
pourrort les voir dans la cour de M. Lapo,lle,
rue de Vaudreuil, pres la Place Royale.

ESCLAVES EN MARONAGEP

Touffaint, nation Mina, tampe JEAN
LALANNE, aig d'environ zz ans, taille de
I pieds z pouces, eft maron depuis le 14 dd-
cembre dernier. Ceux qui en auronr connoif-
fance, font pries d'en donner avis a MM. Ab-
badie, Baradieu & Compagnie, au bord de Ia
mer, au Cap.
Sophie, nation Congo, 'tampe MORI-
CET A, & au-deffo-us PPX, agede e 2 ans.,
taille d'environ 5 pieds, ayant la peau affez.
noire, de grands yeux, les levres groffes, &-
une cicatrice a la joue, appartenant a M. Mo.-
ricetl 'aine' ; ati Gros-Morne, el tpartriemaronne
k 18 dicembre dernier.


Par Permiffion de MM. les Ge'nral & Intendant.


DE L'IMPRIMERIE ROYALE DRI


CAP.


-r -- -~~_ s- -,--


_ __ _~__~_ ~_ ___~__ ___


---------- -I-3--L -~IYYUS~~fLC~WII-
---------I-






( N 3*


L MENT


P A I N.
5 ~nnp


>w .


Au POK.T-AU-PRINCE,le 8 dece
mois, le Louis, de Nantes, Capi.c Thd-
baud, part le 7 Novembre dernier; les
Deux-Freres, de Bordeaux, Capic. La-
marque, verant du Cap; I'Aimable-
Julie, de Marfeille; Capit. Ronaze, ve-
nant de Malaga & du Cap; eIs Deux-
Sceurs, du Havre, Capit. Bellenger: le
9, la Doris,' du Havre, Capit. Daufrene.
AL o GA NE, le ij de ce mois, la
Brune, Cap. Guyot, venant de Ia C6te-
d'Or,avec une tres-belle cargaifon de
5coNoirs, a l'adrtffe de M" Sheridan ,
Gatechair & Compagnie, qui en oavri-
ront la vente Mardi zo dt courant.
D PAR T DR NAVIRES.
DU PORT-AU-PRINCE, le 9 de
ce mois, le.Gutfave, Capir.Pichot : le
10 l'Orphce Capit. Bachelier; le
Marquis. de-la- Fayette, Capit. Foua-
cier: tous trois de Nantes, & allant au-
dit lieu; & le Dauphin, du Port-au-
Prince, Capit. Beaudouin, pour lcs
mers d'Amirique : le 12, la Recapitu-
Jation, du Port-au-Prince, Capit, Je-
hannor, pour Nantes.
Prix des Marchandifes de la C lone.
f v PORT-AUI-PINCE, *e 17 de


A


N G RE S


MA R R 0 N S.


A SAINT-MARC, le Todcce nmois
eft entree la Geole, FranCois, Creole,
drampe' fur le fein droit JUMEL & fur e
gauche FOURCADE e dilarit appar-
tcnir a M. Jumel: le t 1, Paul., Congo
etampiGLAGE, au ddfousSTMARC,
fe difant appartenir a M. _eula'r.
Au PORT-AU-PRINCE, le 9 de ce
mois, un Griff, nommi Jofi, Efpa-
gnol, fe difant libre : le iz Nodl,
Creole, rcampi illifiblcment, fe difanc


- ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ -. --.. -


S


U


P


FFICHES


P


----- -.-----~~- 0 '--~


AMERICAINES.

7 Janvier 1784.


ce mois, Sucre blanc, prermiire quality
66 a 70 1. feconde, 54 a 601. troifi'me,
o0 a 541. brut, 38 a 40 1. Indigo bleu,
zl. a il.. iof. cuivrd, 9 1. Iof. a e !.
Cafe notwrea 16 a 17 f. vieux, 13 a
14 fous.Coten, i60 'a 165 livres.
Prix des Marchandifes de France.
Au PORT-A U-PRINGE, le de 17 ce
mois,Vin vieux, 132 a 60 1. nouveau,
90 a oo 1. Farine de Moiffac, 70 liv. a
75 1. Commune 5o 1.Bauffal, 75 a 8
le baril. Petit-6al, 17 a 301. I'ancre,
Beurre, o 'a z f. la livre. Huile, 40 .
le panier. Savon, 28 k 30 livres la caiffe.
Cours du Fret.
Au PORT-AU-PRINCE, Sure blanc,
x o'a 5 d.brut, r a Ih5 d. Indigo', 36 d
Cafe; 10 oh i5 den. Coton, 36 den.


Samedi I


Pain
A


n'i irrSl n-


RArIVB DB NAVIRES.


JI B--- ^ "i- 'ZIC :7 -I ..."~ 7 l i.=-. ... ............ .... i,-,i 3..





,-,1 .,1 ., I-Fp.- .. mi t


de -'habitation Couflard, en Plaine;
Jean Simon dtampi NCE, autant
qu'on a pu le diffinguer, & d'autres let-
tres illifibles;, fe difant -de l'habitation
Latremblaye; & Neptune, fe difant ap
partenir a M. Piron : le 13 Gies ,
Taquoi, etampe M ARIN, fe difant de
'hab'tation Marin : le 14, Jean, Pou-
lard, drampe illiGblement, fe difant ap-
pat-nir au nommc ean-Louis, M. L.
a Mirebalais.


: A- I .i M AU X


PA r s .


Au PORT-AU-PRINCE, le Iz de
ce mois, il a &tc conduit la lGeole un
Cheval fous poil bai, &camp AD: le 14,
une Bourrique fous poil bai, 4.tampde
illifiblemcnt.


S PECTACL E.
Les Comddiens du Port-au-Prince
donneront Mardi prochain 2o de ce
inois, Abonnemens Sufpendus une
Reprifentation de S t M I R A Al I S,
Tragedie en cinq a&es & en vers, de
Voltaire, ornee .de tout fon Spe&acle;
dans laquelle le Sieur Dainville romplira
le rble de Ninias. Le mdrite dela Pikce
& la celdbrird de Con Auteur, fotc trop
connus pour en fire l'dloge.


A IS


DIVER-S.


Le Sieur, Candeil aine mineur
cmancip d'age, ,procidant fous l'auto-
iit6 du Sieur.Boudeau, Habitant, .fon
curateur aux caufes & cuteuraux a&ions
immobiliaires, & de lui duement auto-
rif6; & ledit Sieur Candeil aine', hkri-
tier pur & fimple & pour moirid de la
fucceffion mobiliaire & immobiliaire des


Sietr & Dame Candeil, fes pere &
mere, vivans, Habitans a Petit-Goave,
inviteles perfonnes q qui ii peut 6tre d'
par ladite fucccflion, de d$clarer a Me
Gaudin Notaire b Nipcs, comme tu-
teur dudit Sieur Candeil aind b& du
Sieur Candeil june, fon frkre, auffi
mineur, & en cette quality charg6de la-
dire fucccflion, nptamment des adifs
formant 1'objet principal:de, cccte- fc-
ceflion, dans I'efpace de trois ferriiincs
a comprer du jour delinfcrtion'du prefent
avis, pour faireconnattre leurscrances&
s'oppofer cant en cette quality' qu'en la
fi nne, a ce qu'illne fe ddparte des a&ifs
don't les recouvremens doivent conform
li.der lefdites creances; q.ue faute par
aucun a diclarer, ni s'oppofer envers le-
dir t.uteur pendant le temps des trois fe-
maines, declare ledit Sieur Canddil
ain mineur emancip6 & procedant
come di. eft, donnant le present avis,
& qu'attendu le d~eli expire il entend fe
pourvoir par requete en juftice pour con-
traindre ledit tuteur, attend qu'il croit
qu'il n'eft pas.diA grand chofe par leur
dite fucceffion a reprefenter generale-
ment tous les atifs don't it pourra-.tre
charge, pour iceux etre partages 16gale-
ment entire fon frire & lui, laquelle
operation de partage fera pour cet effect
faite & fixde a la quinzaine, apres le
dernier avis, par le miniftere dcMe MSen-
nebier, Notaire & Subftitut au Quar-
tier de Nipes, paflT lequel temps ledit
tuceur fera par ce moyen d-charg6 des
pourfuites.qui pourraient lui -tre faites
a ce fujet.
M. R. Marie, Negocianten cetteville,
a l'honneur de pr6venir le Public que (a
Socidte avec feu M. Pierre Nau, fous
la raifQn' de Marie & Compagnie eft
expire depuis le 31 Ddcembre dernier ,
& qu'il refle feul charge de la liquida-
tion d'icelle; il grie les perfonoes qui


j
~_~-~-_C______I;-i-~ ~II.YIIII-CW








doivet 'a ladite Socidtd de vbuloir payer
inceflamment, pour lui dviter le dfagrd-
ment des pourfuites, & celles 4 qui ii
peur devoir de fe pr6fenter pour recevoir
leur payment.
Le Sieur Galtier, Coutelier en cette
ville, fe difpofant a partir pour France
avec fa famille, au mois d'Avril pro-
chain, prie ceux a qui ii peut devoir de
fe prdfenter pour recevoir leur paye-
ment, & ceux qui lui doivent de le
folder inceffamment: il a 'a vendre fon
fonds de boutique, un foufflet, une en-
clume, un etau de forge, & tous les
uftenfiles relatifs a fon cat; un bon
Negre Coutelier, unr Negre aveugle,
bon pour turner la roue; une NMgreffe
bonne cuifiniere & mdnagere, avec fon
infant Mulatre, agd de z ans. II fera
du tout honne compofition moyennant
du comptant.
Le Sieur Alais, Tonnelier en cette
ville, fe difpofant a partir pour France
au mois de Mars prochain:, prie les
perfonnes h qui il peur devoir de fe pre-
fenter pour recevoir leur payement, &
celles qui lui doivent de le folder incef-
fammerit: it a a vendre to Negres Ton-
neliers, tous bons ouvriers& bonsfujets;
pn jeute Negrillon propre-i.faire un va-
let, & un Negre cuifinier : il fera du
tout bonne composition, cnfemble ou
f6parement, moyennant du comptant.
Le Sieur Martin Henry Charpen-
tier, fe difpofant a partir pour France
au mois de Mars proohain prie les
p rfonnes ki quiil peut devoir de fe prC-
feater pour recevoir leur payment, &
celles qui lui doivent de le folder in-.
ceffamment: il a a vendre 6 beaux &
bons Negres charpentiers, couvreurs.&
fcieurs de. long ; une jeune Nigreffe.
bonne domeftique & blanchifcufe. Les
perfonnes qui voudront en faire I'ac-
quifitidn s'aduci ront auS Giboudei


h Liogane; ou audit Sieur Martin
Ikenly, qui en front bonne compo.
firion.
Le Sieur Louerat, Charpentier, fedif.
pofant h partir pour France, avec fa fa-
mille au princemps prochain, prie les
perfonnes h qui il peut devoir de fe prd-
fenter pour recevoir leur payment ,
cells qui lui doivent de le folder incefi
famment: il a a vendre une maifon,
fituee h B[lair, rue Vaudreuil, divife6
en i chambres; petits magafins dans
le fond de la cour; 2. bons Negres Cale-
fats; une bonne Negreffe blanchiffeufC
& propre h gouverner dcs enfans.
Le Sieur Chevalier, Marchand h S.
Marc, ayant fixed fon ddpart pour Fran.
ce, avec fon 6poufe, au printemps pro-
chain, donne avis qu'il a h vendre N N6.
gres charpentiers, & tous les outils dU-
pendans de leur 6tat; une quantity de
bois incorruptibles & dquarris; un fonds
de boutique affortie en graifferie; trois
hons Negres marchands & faifantfup6.
tieurement l es cigarres; trois Negrefles,
don't t'une cuifiniere, I'autre couturiere
& l'autre blanchifleufe, avec un Negril-
Ion age de i ans; plufieurs bons che.
vaux de tel-le; Ilameublementde fa mai.
fon; & cedera aufji le bail de la maifon
a fon acqu&eur : ilfera du tout bonnie
composition foit en denr'es ou lettres
de change fur France.
M. R. Marie, Negociant en cette
ville, a l'honneur de prevenir le Public,
que, quoaiqu'il ait rdfilid fa Socied avec
M. Pierre Nau, le 3r Ddcembre.dtr.
nicr, il continupra toujours les affairs
comme il l'a fait ci-devant, pour Ton
compete particulier & fous la raifon de
R. Alarie & Ccmpagnie.
Le Sieur Dominique Subfid, Auber-
gifte au bord de la mer, maifon duSieuc
Flon, fe difpofant 'a partir pour France
au mois de Mars yrochain., prie le per-


05


~_ ~~__~___I__ __ _UC__




*~~ I __


fonncs h qui il peut devoir de fe prefen-
ter pour recevoir leur payment, & cells
qui lui doivent de le folder inceffam-
menn, pour lui:viter le dcfagriment
d'ufer des voyes de rigueur : il a a ven-
dre un billard & fes uflenfiles, dames-
jeannes, boutrilkls, linge de table ar-
gcnterie, & trois rt.es de Negres ou N'e-
grtfIes: il fcra du tout bonne compofi-
tion moyennant du comptant, votLant
finir routes affairs avant Con depart.
M. Lacroix', Habitant au'Boucaffin,
hririier du feu Sieur Maignan, vivant,
Habitant au Fond-.d'caque, quarter
dela Grande-Anfe, a l'honneur de pricr
M'slcs creanciers de cccte fuccfflion de
vouloir bien commuriiquer leur tires de
creances N M1A Mlathicu, Avocat en Par-
lement & Procurcur au Siege Royal de
Jerdmie, a l'efFet d'en connaitre les char-
ges & prendre les moyens les plus
prompts pour parvenir h la liquidation
d'icelles. II declare en outre avoir fait
k&&ion de domiicile en l'dtude dudit M e
athlieu, Procureur audit lieu, pour
les affairs de cette fucccflion. II prie
aufl ceux qui one faith faire dcs failies-
arries centre les mains dudit feu Sieur
.Maignan, pour ce qu'il devait a la fuc-
ceflion de Minbrede, de vouloir bien
les faire renouveller, pour lui dviter le
difagrement de payer deux fois; decla-
rant que n'ayant pas trouve dans I'in-
ventaire de cette fucceflion aucunes pie-
ces y relatives, il proteffe de nulliticon-
tre lefdites.faifies-arr&s, fi elles ne font
pas renouvdlles.
M.. Olivier Mareil, Habitant aux
Ca'imites, fe difpofant h partir pour
SFrance, prie les perfonnes h qui il peut
devoir de fe prefenter pour recevoir leur
payment, & celles qui lui doivent de
le folder inceffarnment.
Le Sieur Marin, Marchand fur la
Place, fe difpofant h partir pour France


au mois de Mars prochain, donne avis
qu'il vendra fes marchandifes de grde
gre, ainfi que'trois NCgrefles, don l'une
marchande & une couturi:re; & dcux
Negres tailleurs, il prie aufli les perfon-.
nes h qui ii peuc devoir de fe prefenter
pour rccevoir leur payment, & celles
-quui lui doivent de Ik folder inceffamment.
Les Sicurs Caillavet & Orillard, nou-
vellement arrives en cette vifle, pour y
fixer Icur domicile, donnent avis qu'ils
tiennent coutes fortes de marchandifes
seches, & qu'ils feron toujours pourvus,
venant dirCedemert de France. Leur ma-
gafin ef fur la Place Valiere, mai-
fon de M. Sabs :. ils previennert auffl
qu'ilsont toutesfortesde papicrs, vendre.
Le Sieur Juge Germain, .Sellier,
demeurant rue Royale, vis-h-vis M.
Cadieu, Negociant en cette ville, don-
ne avis qu'il a plufieurs voicures a ven.
dre; une a deux places, portiere-fur le
c6e fond gris-de-perle, le corps & le
train dores; une a deux places, porcibre
fur le devant, fond prune de monfieur,
le corps & le train dords; une a une pla-
ce & demi, le corps dore & le train en
vert, uni; & enfin, une a une place a
capucine & portiere fur le devant, le
corps fond lilas & dor, le train en vert
uni.
M. Artiguenave, faifant les charrois
da quarter des Matheux, & ayant vu
par l'exprience la mieux fuivie l'impoffi-
bilic de pouvoir remplir.les vues de Mrs
les Habitans, en charroyant leur cafe h
I'Arcahaye, par la difficultedes mauvais
chemins qui entrainent un retard qui ne
peut que nuire i leurs interests, & per-
filadd qu'ilsne herchentqu'aaccdlrer la
livraifon de leur denree, en fe fervant
desentrep6ts publics, afin de pouvoir pro-
fiter des revolutions momentanndes que
le cafi6prouvejournellement, il a l'hon.
neur de lesprevenir qa'ila tranfpord for


I "- ~..- L.......--.. -- =;-~ L -~ E--- ~ -...,--- ~-- -








entrcpot du haut du more, 'a la digue des
Vafes, & a l'iffue des cheminsdu Fond-
Baptifte & des Matheux, oif il recevera
la denrce de tdus ceux qui voudront la
lui adrcffer, & d'oi il la rendra au Port-
au-Prince, a raifon de 2i livres'le mil-
lier, s'obligeant de remcccre les provisions
gratis a fon entrepot. 11 les prdvitnt qu'il
a ordre d'acheter 300 milliers de caf6,
qu'il fera valoir le prix le plus avanta-
geix, & videra les facs de ceux qui vou-
dront le lui'vendre a fon entrepbt.
Le Sieur Conflanz, Metteur en (Eu-
vre & Orfivre, ayant travailld de ces
Cats pendant cinq ans a Paris, nouvelle-
nmnt dtabli en cette ville, donne avis
qu'il monte toutes fortes de pierreries,
comme boucles h pierres, bagues, bra-
celets, & fur toutebijouterie quclconque;
les perfonnes qui voudront l'occuper
auront lieu d'etre fatisfaies; il ne ndgli-
gcra rien pour leur rendre leur ouvrage
parfait & meriter leur confiance. Sa
'demeure efl rue Dauphine, N0 o303.
M's Jouanel & Compagnie, N6go-
clans au Petit-Goave, donnent avis que
leur Socic't avec M. Farges, fous la rai-
fon de Jouanel, Farges & Compagnie,
eft expire depuis le I2. de ce mois, &
que le Sieur Jouanel rcfte feul charge de
la liquidation d'icelle; ils offrent leurs
services au Pubic, & le prient d'etre bien
convaincu que la retraite du Sieur Far-
ges n'entraine avec elle, ni la vigilance,
ni l'a&ivite & l'exa&itude qu'on doit
aux affairs.
Le Sieur Jean-Pierre Jominy, de-
mcurant a Saint-Mare, fe difpofant a
fortir de la Colonie, avec fa famille, au
printemps prochain, prie ceux qui lui
doivent de le folder inceffamment, &
declare ne devoir rien' h perfonne.
M. Marcou Latour, Chirurgier &
Habitant 1'Artibonite, fe difpofant a
partir inceffamment pour France, price


les perfonnes h qui 11 peut devoir de fe
prefencer pour recevoir Icur payment,
& cells qui lui doivent de le folder in-
ceffammtnr, pour lui Bviter le ddfagre-
m~nt d'ufer des voyes de rigueur.
Les Sieurs Larchevequeze Tavernier,
Horlogers a Saint-Marc fe difpofant a
parcir pour France au moist de Fdvrier
prochain, prient ceux h qui its ptuvent
devoir de fe pref.nter pour recevoir leur
payment, & ceux qui leur doivent de
les folder inceffamment; ils ont l'hon-
neur de prdvenir le Public qu'ils one
cCd6 leur fonds, concernant leur tat:,
aux Sieurs Benoij? & Martin, qui feronc
charges de remettre les montres qui ne
front pas retires; lefdits Sieurs Lar.-
cheveque & Tavernier, prient M" Il
Habitans de vouloir bien accorder la
meme confiance a ces derniers, don't la
conduite & les talens ddjh connus miri-
teront, a coup fur, les fuffrages da
Public: ils one h vendre plufieurs mon-
tres fimples de diffIrencs gouts, a repeti-
ton & a bague, portant le nom de leur
maitre Leur dcmeure eft la meme.
Le Sieur Icardin, fe difpofant a par-
tir pour France au printemps prochain ,
prie les perfonnes a qui il peut devoir de
fe prefencer pour recevoir leur payement,
& cells qui lui doivent de le folder in-
cLffamment: il a a vendre un Negrebou-
langer & une Negreffe couturiire.
M' les crdanciers du Sieur Laurent
DethomaJet, vivant, Habitant au Pe-
tit-Trou, quartierde Nipes, & du Sieur
Jean-Baptifle Dethonmajet, aauelle-
tnent en France, font prids de remettre
fousdeux mois un etat de leurs criances,
en capital, frais & interdcs, a M"r Bef-
nard, Delagroix Pacaud & Com-
pagnie, Nigocians a LCogane, charges
de pouvoir h cet efftt qui previenncnt
auffi que I'habitation defdits Sieurs, eta-
blie en indigo, ficuee audit lieu, ef e


c--- -------------------------- ---- ~------ -------- ---- -- ------r---- --~--L--_ --- C~--- --~ I ----~~


~II ~ -I----L-31_----lll LII- Y~.i~ I: -I_)-II-;rWIILII~~Il__l




I I


vendre, avec o :ttes de Nkgres, en de.
.4endans, ensemble ou feparement: on
pourra prendre connaiffance de la carte-
bannie qui fera dreffie & affich6e a cet
effect; its receveront en payment les
crdances due? par lefdits Sieurs Detho-
nmafet, fur tires liquides. S'adrefkre
auditss Sieurs Befhard, Delagroix ,
Pacaud & Compagnie ou au Sieur
Guillemin, Chirurgien fur ladite habiU-
tion.
M. Guitet de Nantillet, Chymiftede
Paris, Apothicaire de la ville d'Angers
.& rdfidant a Liogane, Place d'Armes,
done avis h Mrs les Habitans & Chirter-
giens desQuartiers dloignis, oi on I'a dit
mort, qu'il feporte bien, & a P'honneur
"de leur offrir fes services; it ofe fe flatter
que ceux qui avaient confiance en lui
fous la raifon de Trochon & Guitet,
voudront bien la lui accorder de lou-
veau.
Le Sieur Douaud, Marchand a Leo-
gane, fe difpofant h partir pour France,
avec la Dame fon ipoufe, au mois d'A-
vril prochain, prie les perfonnes a qui il
peut'devoir de fe prifenter pour recevoir
leur payment, & celles qui lui doivent
de le folder inceffamment, pour lui- vi-
ter le dif4grement d'ufer des voyes de
rigueur : il ah vendre une tres-grande
-naifon, jeux de moulin a 1'eau, chau-
dieres a fucre, de cuivre ; un trbs-beau
cabriolet a capot, bote en fer & covert
encuir : le tout neuf; zchevauxdefelle,
VNgres, Negreffes, don't z bonnes cou-
turieres & blanchiffeufes; un jeune Ne-
gre bon cuifinier, dive.res marchandifes
& meubles: il vendra le tout de gre-h-
gr6, ensemble ou feparement, & en fera
-bonne compofition moyennantdu comp-
tant.
M. & Madame Barbe .. Habitans a
Nipes, Paroiffe du Petit-Trou, fe diflo-
fant a. partir pour France en tout Avril


ou Mal prochain au'plus tard, prices
les perfonnes h qui its peuvent devoir de
feprfenter potr recevoir leur payment,
& cells qui .leur dQivent de les folder
inceffamment: its ont 'a endre diffdrens
effects, confifiant en meubles meublans,
argenterie, pendule, montred'or & d'ar-
gent, bijou x deplufieurs efpeces; chaife.,
chevaux de chaife & autres betes cavali-
nes; un troupeau de .bes a. comes,
bacufs de cabrouet; cabrouets & tomnbe-
reaux a boeuf, & h bafcules.; outils de
charpentiers, menuifiers, charrons, fer-
blantiers, & plufieurs autres effects.
M"s Cottineau, Choffard Comrn
pagnie, Ncgocians en cette ville, don-
nent avis qu'ils front vendrele 3 de ce
mois, h la Barre du Sige Royal, u1
part de 30 beau Mukts, faitsau pays 4
fur une fucrerie.

DE M A NDE .

On ddfirerait trouver h affermer un
bon Negre cuifinier, pour un Habitant
de la Plaine du Cul-de-Sac, S'adreffer
h M. R. Marie, Negociant en cetteville.
Un Particulier, propti4taire de -deux
habitations, 6tablies en cafe, dfirerait
vendre celle qui eft en rapport, ou. force
mer une focieti pour ton exploitation:
on peuty recolter des-4-prifent, avec dcs
forces fuffifantes, 30 a 35 milliers de
caf au moins; 'eau & les vivres fi troun
Yent en abondance; diftante de 7 lieues
& demi du Port-au-Prince. S'adrefler
a M. Godin de Filliette, Avocat au
Confeil Supirieur de cette ville.
On defirerait favor des nouvelles do
Sieur Deribat, natif de Touloufe, ea
Languedoc, arrive en cette Colonie de-
puis plufieurs ann4es, ayant it' grant
On 6conome dans la Plaine du Cap, &
enfuice au Ctl-de-Sac, oh 6ta.nt fans
place il s'efi rtira au Port-au-Princ;


. Y II~ Larrwrurrrr~Ldbl~g~Il~erar(lr~t~rro~Lau





* ~ I


en Ofobre 1783, & a dirparu le z8 da
meme mois; depuis cette Cpoque on n'a
pu dccouvrir le lieu de fa rifidence
Ceux qui auront connaifance de fon
exiftence ou de fa morr font pries d'en
donner avis au Sieur Relonde, gerantles
biensdefeu Madame Nogues, au Grand-
Goave, qui a des affaires de families in-
t6reffantes h lui communique.
Mr" les Habitans qui djfireront en-
voyer leurs enfans en France, fous la
cbnduite de quelqu'un de confiance
qui a tenu des Penfionnaires s'adreffe-
ront a l'lmprimerie Royale du Port-au-
Prince, qui indiquera la perfoane, & avec
laquelle its prendront les arrangements
convenables.

.NAVIRES EN CHARGEMENT.

Les Deux-Frires, de Bordeaux, du
port de 550 tonneaux, Capitaine Jean
Lamarque, partira pour ledic lieu dans
le courant de FRvrier prochain : cenavi-
re eft a fon deuxieme voyage, reconnu
pour avoir une marchefuperieure & tres-
commode pour les paffagers. Ceux qui
voudront y paffer ou charger h free s'a-
di'rfferont audit Capicaine, dans fon ma-
gafin rue des Capitaines, ou h M" Boif
f~n & Compagnie, Negocians en cette
valle.
Le Mars, de Bordeaux Capitaine
Garnaes, partira pour ledit lieu le i 5 Fe-
vrer prochain, Ceux qui voudront y
pafrer ou charger a fret s'adrefferont i
M. Sollard, Negociant en cette ville.

A VB a D R .

Une habitation fituCe a a Coline du
Mont- Rouis, compofde de deux concef-
fions; 'une de trois cens pas fur mille;
& lautre de fix cens fur douze cens,
la plus grande parties en platons & petits


Smornets ; 1 carreaux de terre arrofa.
bles par la riviere dudit lieu ou par une
source; cette habitation eft propre a laI
culture de l'iadigp & du cotton, di(a.nte
d'une lieue & demi du grand chem in dq
Saint-Marc, par oh paffe le cabrouet.
S'adreffer M. Legriel aine', Negociant,
SSaint-Marc, & a M. Barnaud, '
I'Arcahaye.
Un parci de beau & bon biscuits, fait
avec de la famine de Bordeaux, a v.ndre.
S'adrefier a M. Brochard, ou 4M.
Laffere, demeurant rue des Capliaines,
a c6tdu magafin de M. Lajard, Ne-
gociant en cctte ville.
Un beau part de Mulets. Ceux qui
voudront faire l'acquifitiro du tout on
parti s'adrefferont a M" Degaufrres,
Negocians a I'Arcahaye.
Deux habitations limitrophes, fituees
dansles hauteursdes Gris-Gris, Paroiffe
de Baynet, dependance de Jacmel, con-
tenant ensemble 2oo carreaux de terreU
en bois debout-& arpente'es, propres a
la culture de I'indigo & du coron; fur
lefquelles il y a beaucoup de bois d'aca-.
jou & deux belles forces. S'adrefler '
M. Savary, Negociant a Jacmel; a M.
Labarriere, Ndgociant a Baynet, & a
M. Boutin, Habitant au Gris-Gris,
Propri&taire defdites habitations.
Deux cargaifons, I'une de Mulets &
l'autre de Chevaux baye-h-onde, done
parties merchant I'alure. Ceux qui vou-
dront en faire l'acquifition s'adrefferont
h Ms Pinedofreres, Negocians en cette
ville, qui en front bone compofition.
Un part de bois de pifchpin, de tou-
tes les proportions, & eflentesdu Migiffi.
pi. S'adreffer h M. Charles de Bardil-
lieres, ou a M. Ifnardy en cette ville.
Un part de tres-bon bceuffald, petit
fald, farine de Moiffac, fuifen barils, &
chaudieres a fucre aforties. S'adreffer
cbez M" Lfiteau & Lafargue, N6g&9


0/


I


'~c-U "~







tians en ette ville, qui vendront le tout
h bon compete, pour s'en dfifire promp-
tement.
Une habitation diflante de troislieues
de l'embarcadaire du Grand-Goave, &
k fept lieues & demi de Leogane, conte-
nant environ 130 carreaux de terre; fur
laquele ii y a 60 mille pieds de jeunes
cafds, tant en rapport qu'autrement, &
2o Nkgres, &c. S'adreffir a Me Ra-
-ond, Notaire & Subftitut de M. le
Procrurur du Roi, h Ldogane.

EscLAVES EN MARRONNAGE,

iJn Negre nouveau, Congo, fans
4rampe, g de 17 a 8 ans, taille d'en-
viron 5 pieds, malgre, ayant le gros
orteil du pied gauche courbe & la 16vre
fupdrieure retrouffe part marron le 3
de ce mois. Ceux qui en aurontconnaif-
fancefont pries d'en donner avis au nom-
min Jean-Franfois Diaquoil N. L. a
1'Arcahaye.
Mars, Ibo, dtampe gjLII, au def-
fobs dnflVd taille d'environ 5 pieds,
parti marronavec uncafquedefer. Ceux
qui I'arriteront ou qui en auront connaif-
Jance font pries d'en donner avis h M.
Petit, chez MZ Thomin, Notaire en
cette ville; il y aura rdcompenfe.
Un Mulatre, nommr Jean, Curacao-
lien, etampO VB, ayant une oreille cou-
ple, fachant jouer du violon, parti mar-
ron depuis un an. Ceux qui en auront
connaiffance font prifs d'en donner avis
a M. Gafhier de Le'pine; i y aura qua-
tre portugaifes de ricompenfe pour celui
qui le conduira fur fon habitation au
Setit-Trobu.
frois Nkgres nouveaux, nation Soflo,


nommes Etfltache, Gafpazrd & EJdouard,
agss de 2z5 30 v&tUs avec des
cafaques brunes & ayant la barber
tongue, parties marrons le 8 de'ce mois,
de la Place de M. Prat Defpris, dice
I'Agrdable-Vue, fifeau morne de l'HOpi.
tal pres cette ville. Ceux qui en auront
connaiflance font prids d'en donner avis
h M. Prat Dejprds, fur ladite habitat.
tion; ii y aura r6compenfe.
Trois N'gres, 'un nomm6 Fzvori,
Creole du Cap, poflillon, dtampdPRAT
DESPRES, ag6 de 4z ans, pari mar-
ron le 24. Jillet dernier; Gregoire,
Tacoua, ctamp6 BERNARDON C.D.
SAC, age de 31 ans, marron depuis 1e
25 Septembre dernier; & Noi, Bam-
bara, dramp6 ROY, agd d'environ 40
ans, taille de 5 pieds 6 pouces, rouge
de peau, tonnelier & charpentier, ayant
un nabot a une jambe : on foupconne
qu'il a des habitudes en cette vile, mar-
rdn depuis le 30 Dicembre dernier. Les
perfonnesqui enauront connailTancefone
prides d'en donner avis h Madame de
Longpre, a qui its appartiennent.
Un Negre nouveau, Nago, ayant I'1-
tampe do navire fur le fein droic CCC,
& fur le gauche C. HARAN, age de 30
ans, taille de 5 pieds pouces ayant
des marques de fon pays, la peau rouge,
& les.dents de la mchoire fuperieure
limees, parri marron le z da couranrt
Ceux qui en auront connaiflance fone
prids d'en donner avis h Charles Haran
& Compagnie, NMgocians en eette ville,
a qui il appartient, i y aura recomipenfe.

On trove toujours Il'Imprimerie dta
Port au u-Prince, I'Elirir & les Poudres
anti-fcorbutiques de M. Cafillon.


-- ~ -


pI I'IMPRIMERIE ROYALE DTWPORT-AU-P RINCE,


* .,.. =" 11 -, ..- H ,
gti .c ^ iir-~r-rr~tnt, --- ,.u .^ ^ ,,, ,^ ^ :,:, ,^ :* .,^T ^ ^ -----













AFFICHES


AMERICAINES


Mercredi


2Z


Janvier


27y84.


Pain d'an'efcalin.. .
^'' -* waMf1*'


4~> PAIN.

S. 128 once,


NEGRE S MARONS.
Au Cap, eftentre la Geolele r2 decce mois,
Jean, Congo, itampe fut les deux feins
RICPLE, age d'envirov 2. ans, petite taille,
peau rouge.rre a M. Boulet, aux Cotelettes,
arrte & ramen" de lEfp gnol ; Iet imnejour,
Piere, Congo, etampe for les deux feinsJ AC
MA STI'ARC, grande tille, age d'envi-
ron o0 ans a M. Mahoquet, [ I'Aribokitey
artete a 'Efpagnoli le nimen jour, deux Ne-
gres nouveaux, eramnpes fur Ic fein.droit C.
BERA ST. MARC, ages d'environ zo ans,
nation Congo, qui n'ont f1u dire leurs noms
ni celui de leursM.- :res. arre is A 'Efpagnol;
le mnme jour, Touff..ints,. Congo, Itampe
fur le fein droitillifiblement, ayant uie bru.-
lure fiuc a main droite, iag d'environ 28 ans,
gros & trapu, A M. Pierre Charpentier, au
Gros-Morne, arrete au Pilate.
1! a etC cnvoye de la Martinique a M. le
Procureur-Gen6raI du Confeil Suptitu.r du
Cap, un Negre qui s'eft nommc Jean Jofeph
Bend, de grande taille, grav6 de la petite ver-
rette, tamp6 fur le ein droit MOU SE RON
ST MAIRC, lequl s'ei didclare libre diuCap
Francois. Ceux qui pzuvent avoir quelque pr6-
tenti)on fur ledit Negre, peuvent le reclamer 'a
la (Ieole du Cap, oUi il eft detenu depuis le i
de ce mois.
Au Fort-D:vphlin, Ie 74, Mars, Minan,
erampe fur le fein droit AHVAVD, & au-
defous PAIOT, & autres itampes illifiltes,
& fur le gauche PHILIBER, & au-deffous
PAIOT, & utre etampe iilifible, ayant I'oeil
drost miox age de 40 ans, fe difant apparLe-
nir au fie;r Cavary, Pacotilleur, au Fond des
Negres i le i Jean-Baptifle Creole, etam-
pC .fur Ie fein droit JB. NOVILE, 8& a-


deffous.AU CAP, age de zz ans, fe diCnte
appartenir au nommn Jean-Baptille Novile,
Negre libre, & Pecheur au Cap.
4u Port-de-Paic, il s'eft evade de la Geole
le 3o dicembre dernier un Negre nomme
Pierre, age d'environ 45 ans, taille de 5 pieds
z2 a pouces, bien corpore, ayant un dragon
a un oeil, ctampe fur les deux fei;s PAGOT,
& tout nouvellement A HVAV Ceux qui en
auront contoifflnce, font pries de le faire ar-
r&ter, & de le fire conduire au ieurGavarry,
Concierge au Port-de-Paix, a qui il appartient,
& qui paiera la prife..


ANI MAUX


E PA V E S.


Au Fort-Dauphin, le 1 3, un Cheval, poil
gris, court i;ueue, dtampe illifiblement fur
1'`paule du montoir.
Au Port-de-Paix, unCheval fouspoil noir,
fans etampe apparent, une petite etoi!e a"
front, le pied du devant du cote du nmontoir
avec ceiui hors du montoirmorquis deblanc,
arrtd f(ur Vhabitation de M. Tendron, habi-
tant a la Montagne du Port-de-Paix.


SPECTACLE.


L. s Comediens du Cap d'onreront famed
24 de ce mots, au benefice de MAdemofeilee
Livry une representation de la 1Belle-Arfine,
Opera en quatre a6tes, orne de tous fes agrr-
n|ents. La DemoieUle Livry a cru ne pouvoi
mieux choifir qu'une Piece qui plait cont IT:-
ment au Public, & qui ne peut qu'ajouter au
defir qu'elle a de le fatisfaire. ..
Les timesComediens donnerontauffi famnedi
Si de ce mois, au benefice de Mademoife/le
Leroy une premiere reprefentation de F.ix,
ou, .'En'fant-?T ouv,, Opera nouveau en tr:is
a .cs paroles de M. Sedaine mTtlique de
I dl de Monfgny fuivi du Tuab'u-Park,, ,


;1


.___ ________ __~_


SNo 3P
ageneS """ .*^ ^ ...i _


I i omm


aowwr--




- .


Opera en un a&e. Madame Marfan remplirale
rble de The'rfe dans la premiere Piece, & un
Amateur, Eleve & neveu d'un de nos plus
agr'ables Compofiteurs de mufique, celui de
. .viri d.mls Felix & de Cajiandre..dans le
tableau. Parlri t.
M.denmo'lelle Leroy po.urroit repiter ici tous
les ~log.s que les journaux ontdonnes '0Op,-
ra de Felix; elle pourroit parler de interestt at-
tendriilnat qui regne.,dans leDrame, & des
beaux morceaux don't la mulique eft remplie 5
iais elle a nommi MM. Sedaine & Monfi-
gnv : cela doit fiffire pour announcer au Public
quOeIte lui offre un Spe&acle digne de fes ap-
plaudiffements ; elle Ia choifi d'autant plus
volontiers qu'on y verra des examples de
aertu qui font honneur a fon fexe.


NOUVELLES POLITIQUES.
Du CAP.
Precis des dernieres nouvelles de lande, en-
voyles a M. le G'ne'ral, & qu'ila eu la com-
.plaifance de nous communiquer.


U,


1 L'Efcadre commandee par M. le Com-
mandeur de Suffren, a appareiill de Trin-
quemale, pour chercherPennemi, le i z juin
1783i elie etoit compof6e de I vaiffeaux
de Iign., de f frigates, d'un brulot, & pr&-
cedee par la frigate la Cleopatre, qui etoit
chirgee de prendre des informations le long
de la c6te de Coromandel, fur 'etat & le
lieu des forces navales angloifes. Ayant ap-
pris a Trinquebar que M. le Marquis de
Buffy etoit menace dans Gondelour par
l'Arm, e de terre ennemie, qui etoit prote-
gee deTIEfcadre de 1 Amiral Hewz, la fre-
gate retourna vers je Gneral, pour luifaire
part decette nouvelle. M. de Suffren mouil-
la le 14 avec toute fon Efcadre devant Trin-
quebar, d'oui il expedia de nouveau la Cleo-
pdtre, pour aller reconnoitre lEfcadre An-
gloife; & furle rapport qu'elleluifit, queelle
avoit obferve 'rAmiral Hewz mouille entire
Porto-novo & Gondelour, il appareilla de
Trinquebar, & vint mouiller, le I aufoir,
devant cette derniere Place. Appercevant
PEfcadre Angloife fous voiles & cinglant
au large, il paffa la nuit I communiquer
avec le Gentral Buffy, duquel il apprit que
!'Arme de terre fortie de MAdafs lui avoit
.


, livre une bataille le ii pros de Gonde"
, lour, dans laquelle il avoit perdu environ
, 400 hommes, comme on le verra dans la
Slif(e ci-apres, & quil avoit termine cette
, action par repouffer lennemi, don't il fem-
2 bloit n avoir plus rien a apprehender. Le
, General de Suffren defirant porter un coup
- d6cifif furl'Amiral Hewz plus fort que lui
3 en nombre de vaiffeaux & de canons, de-
, manda & obcint de M. de Bulfyr r, 0oo
, Soldats, pour augmenter les detachements
Sde Con EfCcadre. La repartition & l'embar-
, quemen.t sen firent dans la meme nuit, &
- le lendemain 16 il fit final d'appareiller &
, de tenir le plus pres pour gagner le vent fur
, iennemi. A cette epoque% M. leComman-
, deur de Suffren paffa fur la frigate la Cleo-
3 pitre, conformement aux Ordres duRoi afita
, de courier moins de rifques en commandant
T PEfcadre. Les journees des 16, 17, 18 &
" 19 furent employees a gagner le vent fur
Sl'Efcadre Angloife, que 'on appercevoic
, toujours. Enfin, M, le Commandeur de
SSuffren reuffit a fe procurer cet advantage le
S 20 juin; i fit aufli-tot final d'arriver fur
; I'ennemi & de le joindre. A quatre heures &
S demie de Fapres-midi, les deux Efcadres fe
3) trouvant a demi-portee de canon, l'e final
, de Combat fut hiff6, & le feu s'engagea de
, part & d'autre, avec beaucoup de vivacity,
2 devant Gondelour.
L'Armee Anglcife 'toit compofle de 18
, vaiffeaux de line, don't 3 de 8o canons, ;
w frigates, z brulots & quelques corvettes. La
o ligne de 1'Amiral Hewz fe battoit fous voi-
Sles, & plioit fous Parrillerie du General de
, Suffren; elle etoit fervie avec la plus grande
, habilet6. Les Efcadres fe battoient tantot t
- portee de piflolet, tantot a portee de fufd,
, & celle du Commandeur manoeuvroit tou-
, jours en conf6quence des movements d'ar-
, rivee que ne ceflbit de faire celle des An-
g, glois. A fix heures & demie, la nuit etant
a venue, le feu ceffa entidrement, & les Ef-
n cadres fe diviferen-. Celle de l'AmiralHewz
, fit vent-arriere pour Madrafs, menant a 14
, remorque 3 de fes vaiffeaux de guerre dema-
, tes ou defampares, & la notre fut mouiller
, a Pondichery, ayant auffi & la remorque le
SPetit-Annibal dematc. Elle appareilla le
3 23 pour aller a Gondelour, & remettre a
, M. le Marquis de Buffy les zo00 hommes
, qu'il avoit donnas pour renfbrcer les vaif-
SfCaux. Le debarquem t s'en fit le 3. M, d4


--~--------r~-- ----"~~.._~=Y-II~.Y.' -------I--




____ Il:i_-.i ._~.___~ 1 11 I- .. -.---z-~ h7-1~1- 7

4,


,i Suffren y ajouta environ 800 Soldats de fes
, detachements de mer pour fortifier I'Amnee
,, de terre, en cas d'evenement. Le 27, la Fre-
g, ate angloife la Mcde vint mouiller a Gon-
, delour, fous pavilion parlementaire. Elle an-
, nonga a M. de Suffren que les Articles pr6-
, liminaires de laPaix entire la France & 1 An-
, gleterre avoient ete ratifies par les deux
. Puiffances, & qu'en conf6quence Leurs
0, Majeftds avoient rendu une Ordonnance
, pour fire ceffer les hollilites dans touces les
a parties du monde, en attendant la conclu-
, fion du Traitr d"finitif.

a Etat des Officiers de terre tues blefis, morts
de leurs bleffres oufaits prionniers a la
Bataille donnee pres Gondelour le r3 juin
., z783.

M E S S I E U 1R S

Rw Regiment d'Auflrafie. Le Chevalier de
. Villeneuve, Lieutenant-Colonel, Dom-
, martin, & Prevoft, Capitaines, morts de
S/leurs ble/ures; de Patornay de Brulon de
, Montrouent, Capitaines, de Fraize, de Ba-
, court, le Chevalier de Malard, Lieutenants,
, tues; de Signy, Capitaine, dangereufement
, bleff'. (la Croix) d'Hamonville, Capitaine,
' blefe legerement, (la Croix) de Poutel, de
, Mautor, Momard, du Trevel, d'Aigle-
, pierre, Capitaines, leChevalier de Eglife,
, de Segroix, Lieutenants, & Lacroix, Sous-
" Lieutenant, blejfs le'gerement.
R Regiment de la Mark. Le Comte de la
,> Mark, Colonel-proprietaire, blefl Ildgere-
,, ment; Werner, Capitaine, Camer, Lieu-
, tenant, prifonniers.
Regiment d'.Aquitaine. Le Vicomte de
, Damas, Colonel en second, prifonnier.
Regiment de Royal-Rouffiilon. Dunegre,
, Capitaine, & Barry, Offcier alafuite, tues.
3 Regiment de I'Ifle de France. Dubuc, Ca-
a pitaine, blefefgrilvement.
,, Lgion de Lautun. Nadrin, Capitaine des
Grenadiers, tue' Saint-Martin & Ram-
Sbaud, Lieutenants, blefefs.
n Artillerie de Befanton. De Fyard, Capi-
taine, blefel.
------ de 'lfle de France. Vaillard, Ca-
.pitaine, blefe'.
w) Topas. Roquefeuille, Capitaine, &Va-
yard, Lieutenant, bleJfes.
i> Volontaires de Bourbon. Le Chevalier de


-, Fayolcs, Capitame, l /efn, (1rlent de
, Major) Grimaud Capitaine, blejf', (la
, Croix ).
Cypayes. Malafoffe, Commandantb bleff
, dangercufement.
), Hufards. Binte, Colonel prifonnier
) mort defes blefures.
3, I o Bas-Officiers 8& Soldsts tyis, 293
a blejfes, LIS abfents.

, Graces accordies aux Offciers, Bas-Officier
2A& Soldats.


, MES SIEURSL,


., Artillerie de Befanfon. Gulfcard ,Capi-
, taine, Brevet de Major; le Noble, Capi-
,, taine, la Croix; de Fyard & de Mercey,
, Capitaines, une Penfion.; de Saint-Par-
, doux, Lieutenant, Brevet de Capicaine.
w Artillerie de I'Ifle de trance. D'Herville,
, Capitaine, une Penfon; VaiUard, Capi-
n taine, la Croix & une Penfion.
Aux Capitaines blefis, 4o0 1. de gratifi..
, cation ; aux Lieutenants, 300 1.; aux Bas-
O Officers & Soldats etfropi6s, fiv mois de
, folded, a ceux bleff6s dangereuement, qua-
, tre mois, a ceux bleffes legerement, deux
0 mois; a tous Bas-Officiers & Soldars gui
, fe font trouves a laBataille, une roupie de
,, gratification, 6 en outre iy 1. a chaeun do
, ceux qui ont perdu leur havrefac.

a Etat des Officiers tues & blefe's au Combat de
,vmer du 2o juin.

ME S S I E U RI S,

Dupas de la Mancelliere, Capitaine de
33 vaiffeau, commandant 1Ajax, de Sa'vert,
, commandant le Flamand, Dieu, Lieutenant
, fur le Severe tues ; Clemancin, Lieute-
, nant fur l'Ajax befjf, ( la Croix) ; de
3, Ravenel, Lieutenant de vaiffeau, Intendant
, de PEfcadre, bleff'; Dumoulin Lieute-
, nant au Regiment de Midoc, eQ detache-
o ment fur le Fendant, a eu un bras fracaff
n d'un coup de canon, cc

Ce n'dtoit pas affez pour M. le GCneral de
fire le bonheur de la Colonie confide a fes
foins par une adminiffration auffi eclairee que
bienfaifante, il a encore voulu l'enrichir des
Arbres c des Plantesde 'Afie; iil a demanded~


i

.1
.,^


-----------------




,xa-,- 'e 'I-' F-W


..raqp RtA~~r -I'w-- -.


- -Tm~-. 1-~-- .1..


,CN1', : O~ .` v,'., .- -: -~r T .... .. .... .. ..-: wk '' .. .. '
I1 %


es am s de lInde. & Je .i'Ile de France,des
Plants de tout ce qu'il a cru pouv.oir facilement
fe naturalifer dans nos climates. M. Chevreau,
Intendant des Ifles de France & de Bourbon,
a tire le 3 feptembre dernier, du Jardin'du Roj
-entretenu a I'lfle de France, les objets don't
nous allons donner la note, & que M. le.Ge-
nIral a requs. La temperature de I'Ifle de Fran-
ce etant a peu pres lammeeque celle deSaint-
Domingue, il y a tout lieu de croire que ces
Arbres & ces Plantes reufiiront parfaitement
ki. On faait que c'eft a un Citoyen z616,
M. Declieux', que nous devons !e premier
Plant de Caf6 qui a &et apporte a la Martini-
que en 17z6, & que c'eft de ce Plant unique
que font fortis tons les Cafiers de nos Ifles. Si
le nom deM. Decieux doit treimmortel pour
avoir enrichi PEtat, le Commerce & les Co-
lonies, en y apportant un trefor plus utile a
la France que les mines du Perou ne le font a
IEfpagne, le nom de M. de Belecombene fera
pas moins celebre dans les faftes de 'Ameri-
qae, pour nous avoir p'rocur des richeffes qui
deviendront fans doute plus avantageufes en-
core que le Caf-.

2, ooo graines de Voakoas. C'eft une Plante
qui product une tres-grande feuille.avec la-
qu'elle on faii des facs, 'qui fervent tranfpgor
ter eh France tous les Cafs des Ifles .de France
& de Bourbon. Elle fert aulfi de haie le iong
des chemins.

zo Manguiers,

Une fouche de Ve'tivet. 11 faut la fubdivi-
fer pour la planter. II aime les terreins humi-
des. La paille fert couvrir les ca(es, la racine
a preferver le line, & fans doure les livres
des infe&es. II eft d'un ufage univerfel en Afie.

Une foucre de Cardamone. Ii faut ladivifer
avant de la planter.

6o Graines de 'vritable Sagoutier des Molu-
ques. Ce Palmier aime prodigieufement l'eau.
11 faut le planter tout aupres. 11 vient en fran-
che terre auffi. Ce Sagou ne differe enrien de
cecui fi connu par toute la terre.

zo Caneliers, efpece de'Ceylan.

zo Plants de Bois Noir & *' falcons de leurs
Grains. L'instodJution d eW ~ ,b' qui j a


fi utile danstoutes les Ifles de lAmerique, fu.
firoit feule pour immortalifer M. de Belle-
combe.

Sr Ravenefaras zr Plants de -Fraifer des
Manilles. Les Oifeaux ne manqueront pas de
le multiplier partoutSain-Domingue:La fraife
en elt bonne. Ce Fraifier eft pinqux, Ets-vi-
vace. :. .4

3 Plants de Bambou /pineux, ou de Bambou
plein, ou de Bambou de grains. Les Chinois
en tirent le plus grand parti. Ils en font leur
paper, des chaifes, des tables toutes fortes
de meubles & meme des maifons. 11 forme
des haies tres-hautes, tres-touffues & impene-
trables. II aime encore plus feau que al'utte
efpece de Bambou.

2 Revis, ou Arbre de lIfle de Cyrthere, o-taiti'

7 Caramboliers aigres & un Bilimbi, mime
famiile.

8 Arequiers, rjAmpalis, ou Muriers verds
de Madagafcar.

8 Boutures de Camphrier 2 Plants-Rotings ,.
p Jaquiers & 7 Bibeaux, ou Anacardes. C'eff
un grand Arbre, beau, droit, hautde 70pieds,,
fort gros & tres-branchu. Les Indiens font
cuire les tendres fommets de cet Aibre pour
les manger. On en confit le fruit. L'ecorce du
noyau content dans fa duplicature, un fic
mielleux, acre. Si on en introduit dans une
dent crvufe,, if la br..Ie & il la confume. On
emploie ce fuc avec de la chaux vive pour
marquer le line d'une couleur indeleb.ile. Bien
des Medecins ont confidcre VAnacarde, com-
me propre i aider tous ls fens, la perception y
intelligence, lar imoire, &c.

11 ne nous eft pas poffible de d&rire les
proprirtes & les vertus de tous ces Arbres &
de ces Piances. Ceux quivoudront s'infruire
i cet regard, pourront confulter ke DiFion-
naire d' Hioire Naturelle de M. de Bonarre ,
Hifitoire Fhilofophique & Poiitique Linnai
Genera Plantaram les Voyages de Cook, de
SMM. le Gentil, Sonnerat, de I3ages & tous
les autres Voyageuts qui ont parle des Arbres
& des Flantes de I'Atie & de I'Afriqcue


-~~ aa ~










PPLEMENT AUX AFFICHES AMRICAIN
SUPPLY MENT AUX AFFICHES AMIRICAINES


A A :; %


Du Mercredi z


Janvier t784.


-- ^V E.R S.
LE fieur Ale hdre eraut fe difpofant a par-
tir pour F ns tout le mois de fevrier
prochain, prie les perfonnes a qui il peut de-
voir de fe prefentec pour recevoir leur paie-
ment, & ceux qui lui doivent de vouloir le
folder.
M. Gaillard part pour France le printems
prochain. Ceux qui lui doivent perfonnelle-
ment, ainfi que les )dbiteurs a fa Maifon,
fo-it pries de fol er, & les Cranciers peu-
vent fe prefenter a tous jours & hewres pour
recevoir ce qu'on leur doit.
11 a tee perdu le 16 de ce mois, dans Ie
Cap, un boitier d'or, envoye dans une lettre
a radtdre de M. Sommeieau, iHorloger, rue
Notre-Dame. Ceux qui l'auront trouve, font
pries de le remettre audit Sieur : ily aura re-
compenfe.
M. Rivet partant inceffammentpour France
avec la dame fon 'poufe & fon fils, prie ceux
qui lui doivent de le folder.
Le Sieur Taufia, Negociant au Cap, par-
tant pour France au mois d'avril prochainr
avec la dame fon epoufe, piie ceux qui it
pett devoir de fe prefenter pour recevoir lear
pavement, & ceux qui lui doivent de vouloir
bien le folder.
Le Sieur Leroux, tenant Boulangerie au,
Port-de- Pax, devant partir pour France dans
le courint de mars piochain avec la dame fen
poufe, prie les pgrfonnes a qui il peut de-
vorr de fe prefenter pour recevoir leur paie-
ment, & ceux qui lui doivent de le folder in-
ceffamment pour lui eviter.le defagrement des
poii6fuites qu'il feroit oblig de fair. II pre-
vient M" les Habitans du Quartier, que le
SieiAr F. Duchon Ton cousin, reftera charge,
de fa maifon, & continuera fa boulangerie,
auLni bien que tous les autres genres d'affaires
qu'il exerce encore aujourd'hui. II prie ceux
qui oudront I1honorer de leur confiance d'etre
perfuades d'avance qu'ils auront en tout temns
liedi den Ctke fatisfaits..


Trois couverts en argent a filet deffus &
deffous, entoures dune petite guirlande,
ayant une coquille au bout, marques IT, &
unejpaire de boutons d'or, rounds, Ceux qui.
en auront connoiffance, font pries d'en don-
ner avis a M. Jean Turier, habitant au Port-
Margot, oa a M. Girard, Boulanger au Cap,
rue Fermee. 11 y aura tecompenfe.
Le fieur Dauli, habitat auquartier de Bom-
barde, dtant fa r Ton depart pour France, prie
les perfonnes a quiil peut devoir de fe prefen-
ter pour recevoir leurs paiemenrs, & cells qui
lui doivent de le folder inceffamment.
Le fieur Longueville a pris nouvellement
chez,lui M. Pages, Pltiflifr & Traiteur, natif
de Bordeaux, lequel va prendre la conduite de
toute la mdifon, de la t:ble, & de tout ce qui
concern fon etat. II ne negligera rien pour
saattacher au bon godt & Ala bonne chere, de
maniere A s'attirer la confiance & Feftime du
Public. L'on continuera toujours a fournir des
ordinaires, des repas, des dfferts pour le de-
hors, & l'n prendra desPenfionnaires au plus
juie prix, vule tens de la Paix.
Les fieurs Villet & CWabot.1'aine, Nego-
ciants aux Gonaives, ont I'honneur de preve-
nir .le Public qu'ils viennent de diffoudre-
amiablement leur focii6, le 8 de ce mois, &
que le fieur Villet eft charge, de la liquidation.
d'celle,& de routes les affaires qu'ils ont ptu
fire fous leurs noms .colletifs; & le fieur
Chibot Faine part pour France au mois de
mars prochain.
Les fieurs Letort &Durand, de la Petite-
Riviere, ont l'honeur de prevenir e Public
qu'ils viennent de diffoudre la fociete qu'ils
avoient contra&ce, & que le premier d'eux
refte charge de la liquidation.
II a etc trouve par unNegre, pros dela bar-
riere de M. Debred., au ftaut-du-Cap, un
Cachet en or. Celui qui 'a perdu, pourra le
reclamer chez M. Querret du Rivage, Procu-
reur au Cap, en le defignant, & en payant
les' frais du present avis.
M. Lafoffe,Capitainede Port au Fort-DDa-



S


"`~~'~~` n~P~p~-"*'- -r;lli- `--r~--mn*-r.rr~~_~.n :-I-.-_ .__~~~_~.- .rr--l--~~-- -,,,- _r _~~~F


--- ---- -----


__ __ ___~ ___ ,__ _~ ~__ __~


r rrr rsr-




S.. +-wv ______-- i


, LJ-._r ,.4 ....


phin., fe difporant a partdr pour France par
conge de MM. les G6n6ral & Intendant, prie
les Perfonnes avec qui ii a desaffaires, de vou-
loir bien les terminer reciproquement.
II a ete remias a MM. Termes, Garcia &
Comnpagnie, ii y a environ trois fernaines, une
Montre d'or trouvCe par une Negreffe libre.
Ceux A qui cette Montre appartient, pourront
s'adreffer a ces Meffleurs Place Clugny, qui
la remettront en pavant les frais du prcfent
avis, en defignant la Montre, & en r6com-
penfant ahdte Ngreffe libre.
Le fieur Rigordy demeurant au Fort-Dau-
phin fe difpofant a partir pour France aumois
d'Avril prochain declare ne rien devoir dans
la Colonie, & pre fesDebiteursde s'acquitter
envers lui le plutOt poifible.
Du 4 au j janvier, il s'eft d'route un ca-
brouet avec treize ancres d'eau-de-vie. MM,
I- Habitants 8& Capitaines qui tiennent ma-
gafin ouvert, font pries de la part du Capi-
rtine Faulat, dans le cas of its en auroient con-
noiffance de vouloir bien les fire remettre
il paiera les frais s'il y en a ii tient fon magafin
chez IM.Cafarrouy,
Le fieur Frere, N. gociant au Cap, furpris
d'avoir vu dansles Afiches, N. qail falloit
s'adreffer 1 lui directement pour une maifon a
louer, qu'occupe M, Daugy, eft oblige de
declarerqu'il n'a aucun droit furladite maifon,
& que M. Dubourg, habitant a Limonade, eft
charge de la procuration des proprietaires de
ladite maifon qui font en France; mais comme
ami de M. Dubourg,. il avoit lui-meme fait
inferer dans les Affiches de s'adreffer au fieur
Frere.
M. & Madame Guidau, Marchands, rue
du Bacq, devant partir pour France dans le
mois d'avril prochain, prient les perfonnes a
qui elles peuvent devoir, de venir recevoir
leurs paiements, & ceux qui leur doivent de
les payer, pour leur iviter le d-fagr6ment de
les y contraindre par les voies de rigueur; ils
priviennent que rien ne fera paye apres leur
depart.
1 a etk vol6 une paire deBoucles d'or pour
femmes, un pen grandes, ayant un cable dans
le milieu de la bande unie, & deux rangs de
perles de chaque c6te, marquees au poinqon
du fieur Limouzain, & un grand Gobelet a
pied d'argent dor6 & cifele. MM. les Orfivres
a qui ces objets pourroient etre prefentcs,
font pries de les arr8ter, & d'en donner avis
gux fieurs Linauzain & Saverot,


Le fieur Nicolas, Horloger de Lyon &t de
lAcadcmie Royale des Beaux-Arts, de retout
de France, & dedj connu dans la Colonie par
fes talents, fa probite & fon exactitude, pr&.
vient MMi. les Habitants & autres, qu'il con.
tinuera d'exercer 'Horlogerie, I la plus gran-
de fatisfaCtion de ceux qui voudront bien lui
accorder leur confiance. Son ppoule habille
les femmes dans le dernier goit, faith les corps;
corfets,-bouffantes, & gdn&alement tout ce
qui concern ledit trat; elil prendra volontiers
des apprentiffes, & les mettra en ecat de fair
tout ce qui regarded la couture. Sa demeure eft
rue Notre-Dame, pres la Comedie, a c6t6
de M. Mefrier, Graveur,

NAVIRES EN CHARGEMENT.

Le Navire ?Aigle, de Bordeaux, Capitaine
Chauvin partira pour ledit lieu du o1 au if
de f6vrier: ce Navire eft double en cuivre &
fin voilier, tres-commode pour les pallagers.
Ceux qui voudront y paffer ou charger a fret,
s'adrefferont a M" Dubor, Demente & Mili
lot, ou audit Capitaine, en fun magafin, rue
Sdu Gouvernement.
Le Pere-de-Famille, Capitaine J. Herve,
fous pavilion Efpagnol partira pour la Loui-
fianne du i" an o1 fivrier. Ceux qui vou-
dront y paffer on charger A fret, s'adrefferont
a M. Bernard Lafitte, Negociant, rue du
Gouvernement.
Le Navire la Creole, Capitaine Olivier,
partira pour Marreille partout le mois de f6-
vrier prochain. Ceux qui voudront y paffer
ou charger a fret, s'adrefferont audit Capi-
taine, en fon magafin, rue du Vieux-Gou-
vernement, faifant coin a celle de St. Laurent.
Le Navire le Robufte, de Bordeaux Capi-
taine, Louis Loufier, partira pour ledit lieu
partout le courant de Mars. Ceux qui voudron t
y charger ou y etre comme paffagers, font
prevenus que ledit Navire eft neuf& a foi
premier voyage, &c tres-commode pour les
Paffagers. S'adreffer a MM. Deftandeau &
Laplace, Negociants, ou au Capitaine, ma-
gafin de M. Papillon.
La Corvette l'Huveaune, de Marfeille, Car
pitaine, Jean-Francois Charlois, batiinent
d'une march & conftrudion peu communes,
partira pour Marfeille du i 5 au o2 du pro-
chain, & prend du fret & des Paffagers.
Le Navire les Deux-Sophies, de Bordeaux,
Capiaine, Labarthe, partira pour ledit lieu


-- -- -J -- .-- ---
dtffattt_ __rigBH -~


0 tvlc I


~-*~V~~ -I------


lllll -. -- .


.~,-~-------~-----


...... I I ... "


: I .









au 1z art 3 de ce mois, f$ noh pour Mantes,
comme on avoit mis par erreur fur la Gazette.
Ceux qui voudront y paffer ou freter, s'adref-
fegont audit Capitaine, en Ton magafin, chez
M. Balanfun, qui leur fera boone composition
du rout, ledit Navire etant du port de 2z-o
tonneaux, tres-bon voilier & tres-commode
pour les Paffagers, ayant cent barriques de
fucre a board. .
Le Navire '1Achille, du Havre, du port de
0oo tonneaux, Capitaine Plicque, charge a
fret & prend des Paffagers, II doit fire voile
de ce Port pour le Havre de Grace le Ij du
prochain. II faut s'adreffer chez MM. Foua-
che, Morange & Compagnie, Negociants,
ou au magafin du Capitaine, rue deConflans.
Le Navire la Vic-oire, Capitaine Dufau,
partira pour Bayonne dlu z5 au 3o de ce mois.
Ceux qui voudront y charger a fret, pourront
s'adreffer au fieur Daubagna, rue des Reli-
gieufes.

BIENS ET EFFETS A VENDRE.
Une Habitation fife an Haut du Trou du
Dondon, de la contenance de So carreaux de
terre, fur laquelle il y a environ 5o mille pieds
de caf6s plaiites, & les etabliffements necef-
faires pour cette fabrique, grande care de cent
pieds de long, fur quarante de large, avec des
galleries tournantes, cafes Negres, un bati-
ment fervant de cuifine & d'hopital, de 40
pieds de long, carrele le tout covert en
effentes & en tres-bon etat, avec les 3o tetes
de Negres qui y iont attaches. S'adreffer a
M' Rouftan, Procureur es-Sieges du Cap,
dans 1'etude duquel on pourra prendre com-
munication de Finventaire de ladite Habita-
tion, ou a M. d'Heillecourt, fond6 de la pro-
curation de Madame la Vicomteffe de Choi-
feiul-Meufe.
Une Habitation fife la Riviere-Sale, de
la contenance de 7f carreaux de terre, parties
en bois debout, parties en cafe, & le furplus
en favanne, fur laquelle ii y a une grande cafe
d'environ 80 pieds de long, batie fur feulage,
couverte en effentes, & carrelee, avec galerie
& periftile, une maifon en forme de pavilion,
2yant un etage de 3o pieds de long fur 26 de
large, en maconne, avec un efcalier auffi en
imaonne pour communique au premier stage ,
un corps-de-logis en bois fur feulage, cafes a
Negres, glacis, moulinsapiler, &c. S'adreffer
" Mv JSoutan, Procureur es-Sieges du Cap,


OU a M. d'Helllecourt, fonde de la precura-
tion de Madame la Vicomteffe de Choifeul-
Meufe.
Un Terrein fitue a l'Accul a Conit, de la
countenance de 7i carreaux de terre, fur lequel
il y a une grande care batie fur piliers en ma-
qonnerie, & autres etabliffements don't on
trouvera finventaire au Cap, en fltude de
Me. Rouftan, ou au Quartier-hMorin, chez
M. d'Heillecourt.
Un Terrein de too carreaux de terre ou ern.
viron, autrefois ktabli en indigo, avec grand*
cafe, batiment de dicharge, colombier, &
parties de ce terrein en bois debout fitue dans
la Paroiffe du Terrier Rouge. S'adreffer &
Me. Rouihn, on a M. d'Heillecourt.
Un Terrein fitue auPort-Margot, quartiec
du Petit-Borgne, de la contenance de .8 car-
reaux de terre d6pendant de la fucceafion
Conflant, M. L. parties en bois debout, ayant
eu quelques etabliffements en caf6, borne at
fud-eft des fieurs Barry & Pillet, au fud-oueft
du fieur Jouin, au nord-eft de Madame Le-
gras, & au nord-oueft dufieur Dauphinois. II
faut s'adreffer i MM. A. Camufat, Fiffont
& Compagnie, Negociants auCap.
M. Patrouilleau, au Grand Baffin, fe dif-
pofant a partir pour France, prie tous ceux qui
lui doivent de le payer, & ceux a qui ii doit
de fe prefenter pour recevoir leur pavement. It
vendra igalement fa guildive,contenant com-
me ci-apres, deux chaudieres, une de 7, &
l'autrede S, 94 pieces toutes de 6, avec tous
les uftencils, un puits en maconne abondint
confiderablementen eau, z magafins fervants
en deux, baffins contenant 'oo boucaults de
firop, fervants de magafin a tafia, les diverfes
cafes en tres-bon Ctat, grande cafe attenante
de cent pieds de long, couverte en thuiles, ga.
lerie fur la devanture carrelee, & formee en
planches tout autour, colombier covert en
thuiles, 1 I carreaux de terre boifis, fur ledit
terrein une machoqueterie, & charonnerie at.
tachee audit terrein, qui entretient les ca-
brouets & les chaifes roulantes, i Negres, 3
N6greffes, 40 boeufs de cabrouet, le paturage
a proximity, cabrouets, i chevaux, z ju.
ments, une chaife roulante.
Le fieur Germain, Marchand Orfevre, fe
di fpo rant a partir pour France dans tout le mois
de fevrier prochain, avec fa femme & fes en-
fants, prie les perfonnes iaqui ii peut devoir
de fe pr6fenter pour recevoir leurs paiements,
& ceux qui lui doivent de vouloi bien le folI


4


... .-.


:--I~TII__.LI




- 1


,-Aer, 11 yendra*entfenble on fepar6ment un
fohds de boutique de toilerie & bijouterie d'or
& d'argent. II a en outre mille bouteilles de
via de Chpre auffi a veadre, & des Negres
&' Negreffes.
XUne Maifon fitude au Bourg du Trou, fur
ai Place, toute nouvellement conitruite, &
couverte en thuiles afferme aduellement
2ooo liv. par an. S'adreffer au Cap a M'.
Roufhn, & au Quartier-Morin, a Mi. d'Heil-
lecourt, Procureur des bins de Madame la
icomteffe de Choifeul-Meufe, a qui cette.
rnaifon appartfent.
Le ietur Aubin Prudhomme ayant annone
fon depart pour France, prie ceux qui ontdes
affairs avec lui, de venir les regler inceffam-
ment, prevenant qu.aprcs fon depart i ne fera
rien paye que revtu de fa signature. II a a ven-
dre trois Negres, deuxCuifiniers, don't I'un
ei.Cocher, & lYautre Negre Valet qu'il don-
nera a 'preuve. II a divers meubles & une
colleiion de Gravures choifies, don't ilarran-
gera a Iamiable. 11 prevent auffique la Maifon
qu'il a fait bcir au Marche de Clugny, don't
a ete quelfion dans les Affiches, N. o elt
a louer. S'adreffer A MM. Roger & Dupe,
Nigociants, rue Royale,qui font charges de
fes, affaires.
M. Jean-Baptifte Frigiere, Fermier de !'ha-
bitation de Madame la Comteffe de'Butler,
au Morne-Rouge, donne avis quetant pres
de expiration de fon bai'a ferme, il a
a vendre 3 3 ttees de Negres & un Mulatre,
parmi lefquels il y er a plufieurs a talents,
come fucriers, cabrouetiers, chauffeurs &
mor~iniers, to beaux mulets domtes tirant au
cabrouet & au moulin, 4 chevaux, 63 b.tes
Score, don't z6 bceufs, 17 vaches, 6,bou-
v trts & 14 gazelles., un troupeau de moutons
de tres-belle efpece, Icoo pots &. former,, &
enfin divers utlencils d'Habitant, come ca-
bratet, chaife roulante ,&c. Ceux qui you-
d;(.nt en fair 'accuifition, s'adrefferont audit
fieu.r Frigiere, fur ladite Habitation, au Mor-
ne-Rouge, 'ou M.J. Balanfon, N*gociant
rue. du Vieux-Gouvernement, au Cap.
SESCLAVES EN MARONAGE,
Jean-Jacques, nation Arada, aige denviron
15 ans, taille de j pieds 6 pouces., bien fait


t& affez jolly. de figure, etampe VIDAL, &
plus bas AROUSSILE, cette derniere
etampe cote illifible, tailleur pour homes
& cocher, ayant 3 ou 4 doigts de la main
droite un peu crochus eft parti maron de
I'habitation Galloy le z8 qdobre dertier. On
foupLonne qu il eft du c:ote de l'Accul'ou au
Cap. Ceux qui en aurdrt conp-ifftice;. font
pries de le fire arreter ; &:-d'ndotinneavis
au fieur Boyer, geranit lhabi ahin Gall"y la
Plaine duNord, quiil appartient, oua MM.
de Blanchardon, Defoy & Compagnic, Ne-
gociants au Cap. II y aura Izb. de recom-
penfe..
Rofe, taille mediocre, agee d'environ fo
ans, Magdeleine, fa fille, mtme ta-ille, age
d'environ 22 ans, & un petit Negrillon, fon
enfant, ag6 d'environ 2 ans,. ont ete enleves
dans h nuitdu7 au8 d'o ob. dernier, chez le Sr
Lapolle, Marechal-Expert au Cap, a qui ils
appartiennent,. & qui prie ceux qui en auront
connoiffance, de les fire arrtrer, quand meme
elles feroientcmunies d'un billet, & de lui en
donner avis. I y aura 5oo liv. de recompenfe.
Jean-Baptiiie, etampe fur le fein I P, Iag
de 3o ans, gros & trapu de corps, d'une jolie
figure, les traits pleins & reguliers, eli maron
depuis environ cinq mois. L'on foupconne
qu'll fe retire dans les hauteurs de la Souffriere
mais plus particulierement dans le quarter de
PAccul i Jeanro, aux environs del'habitation
que tient de ferme M. Caillau de Varenne,
Squartier du Limbe. Mefdemoifelles Maruf-
cheau, habitahtes au quarter de la Souff iere
du Limbe, a qui ce Negre appartient, donne-
ront deux portuguifes de r6compenfe a celui:
qui pourra le prendre..
A A F F E R M E R.
Un Emplacement a ffcrmer pour mettre
du bois, &c. fur le bord de lamer, pres du
Gris Gris, S'adreffer Madame veive Bailly
M. Mozard prie les perfonnes qui lui fe-
ront i'honneur de lui ecrire pour objets rela-
tifs a la redatlion de la Gazette, de vouloir
bien affranchir leurs lettres. I1 ne donner*, pas
de publicity aux articles qui lui front envoys,
fans etre fignes & dates; mais il' refpetera
l'intention de ceux qui ne voudront pas etre
nommes.


Par Permijfon de MM. les Ge'rnrl & Intendant.


DE L'IMPRIMERIE


ill~lll~B~i~'~L~t~l~ Ir _


~~a~n- rr r~-~rJ


- --


---j


i--i~ -~-~.ir-. :I


W


^


ROYALE


CAP.


D)






I

E'N" 3.1


SUPPLEMENT


AUX


AFFICHES AM]RICAINES


Du Mercredi 2z


,^\ /3D E S.

M. non Ar teur de la Paroiffe du
Terrier-Ro u quarter de Valliere,
habitant aux Fonds Blancs, defire trouver
une perfonne qui veuille s'occuper & l'aider
pour le toif6 des chemins, & pour copier des
Plans. On peut s'adreffer audit Sieur fur fon
habitation pour convenir des appointments
qu'on exigera.
Un particulier defireroit fair facquifition
fdun Negre cuifinier & b:irbier, ainfi que
d'un autre Negre fellier. Ceux qui auront a
vendre foit Fun ou l'autre, pourront s'adrelfer
a Ms Milly & Cagnon, Negtcians au Cap,
qui en front rlacquifition, fi le fujet lear
convient.
On defireroit fqavoir ce qu'eft devenu le
fieur Pelliffon natif de Cognac, paffl dans
cette Colonie en 1767 ou 1768. Ceux qui en
auront connoiffance, font pries d'en donner
avis a M. Lamothe-Bertrand qui a des affaires
de famille 1 luj communiquer. Son adreffe eft
Chez M. Jofeph-Feyac, Commiflionnaire au
Cap.
ANp MAUxX EGAR S.

tJn grand Cheval fous poil rouge, de 4 pieds
de hauteur ou environ, ayant les quatre pieds
blancs & une grande raye blanche qui lui prend
fur le front & lui defcend fur le nez, 6rampe
du c6te du montoir FD, & au-deffousMLL M,
s'eft fauve d'une court du Cap la nuit du zj au
z6 decembre derni.r. On prie les perfonnes
qui en auront connoiffance, d'en donner avis
a M.Dalenqon, hibitant a la grande ravine du
Limbb, ou a M. loudcne, Paffager & Maga-
inier au Cap, Quai Saint-Louis. 11 y aura re-
compen re.
II s'eft chappe de' la cour de M. Pourcine,
Chirurgien d Ouanaminthe, un Cheval poil
rouge, gengant, d'une petite taille, ayant une
ttoile au lilieu du front, le crin faith depuis
un mois, le boat de la queue coupe depuis ce
tems-la, etampe R L B. Ceuxqui ei, auroat


Janvier z7 84.


connoiffance, font pries d'en donner avis atf
fieur Leveque rue deConflais, au Cap, ot
au fieur Rodrigue, au Fort-Dauphio, ou a M.
Pourcin, ai Ouanaminthe, a qui il appartient.
I1 y aura recompenfe.
II s eft gare depuis environ un mois de la fa-
vanne de M. Herault, prs f'H8pital des Peres,
un Cheval fous poil rouge, ayant une petite
tache blanche a la tete, erampe AG.Ceux qui
peuvent I'avoir trouve, font pries d'en donner
avis a M. Bourlier, Place d'Armes, auCap,
ou a M. Regnier neveu, du Gros-Morne, a
qui ledit Cheval appartient. 11 y aura une pot-
tugaife de recompenfe.
II a i t enleve la nuit du 17 au iS de ce
mois, de la favanne de M. Chauvet Delbreuil,
habitant cafeyer au Camp de Louife, Paroifle
de l'Accul, un.petit Cheval, bitard anglois,
aizjn brdle, court queue, ayant'la criniere
couple & tres fournie, les quatre comes noi-
res, & feulement deux petites marques d'an-
ciennes bleffares fur les c6tes. II eft etamp6 P
H M entrelacees, a la cuiffe du montoir. Ce
Cheval. a ete lev6 par Fhelippeau-Monviile ,
M. L. au Bas-Limb6. On prie inftamment
ceux qui pourroient le reconnoitre, d'en don-
ner avis a M. Baudeau de Ruelle fur l'habi-
tation Ladebat, au Camp de Louife, ou 1
PImprimerie Royale. 1I y aura recompenfe.

A Lo E R.

Trois chambres baffes & une galerie fifes 1
lancienne geole, rue du Vieux-Gouverne-
ment, a louer ensemble on f6parement. S'a-
dreffer a M. Sorbier, dans ladite maifon.
Appartements & chambres 3 louer,. dans la.
maifoCt neuve I deux stages a M. Rabie, fi'e
rues Saint- Michel & de l'Ours, vis- a-vis celle
a M. Desforge, garnis haut & bas de leurs
jalouftes, cour, arriere-cour, puits galleries
& cnifines haut & bas. S'adreffer au fieur Ef-
coflfer, Huiffier es Cours du Cap.
Deux Halles hautes & baffes, galtas, cour,.
caifine & puits, fitucs dans le milieu de 'iflc


47*


IF I_ ._____ Fps .0.J 1 i i -- "-


-- ---


be&


~~___~~ ~_~ ~LLI-LLI--P-


-~-I ~-I




'9 -


dui itir G'iigti'rt, a 1doer dani tout fevrifer
prochain; deux chambres hautes & nn b4lcon
-d 14 pie4s, Ie towt faifant face au Quai & a
la rue de Penthievre, avec une halle baffe, a
louer prfenrtement.
Une Negreffe nourrice accouch'e depuis
trois mois, jeune & bien portante. S'adreffer
a Madame Teiffeire, rue du Lion, pros la
Providence.
Un Emplacement fis au.Cap, rue desVieil-
les-Boucheries, de zo pieces de fayide fur
ladite rue & entour6 de riches feches, a
louer pour le 15 avril prochain. S'adrefler a
M..Barbaoux, Negociant, rueEfpagnole.
Une Maifon a un etage, contenant un quart
d'iflet, occupee par MM. Dumont & Sou-
lier N6gociants, fituee au coin des rues
Neuve & du Cimetiere, No. 9f, a louer pour
le premier aout prochain. S'adrefer a M. Jeu-
i i, Capitaine d'Artillerie, chez M. Arnaud
de Marfilly, rue Saint-Louis.;

,NAVIR:.E EN CHARGEMENT.
Le Navire la Celefle de Grandville, Capi
taine Leriche du port de I80 tonneaux, fin
voilier, & a6uellement en charge pout Nan-
tes, partira pour ledit lieu du lo au I 5 fevrier
prochain. Ce Navire tqui eit a fon second
voyage, eft tres-commode pour les Paffagers.
Ceux qui voudront y after ou charger a fret,
s'adreferont i M. Brd. Lafitte, N g6ciant,
rue du Gouvernement.

BIENS ET EFFETS A VENDRE.2

Un Terrein fitue a la Souffriere de 'Accut,
Jieu dit la grande Ravine ou la coupe de
Mongo, de la com-enance de 61 carreaux,
don't partie en bois debout, & le retiant en
hafiers & favannes, fuir lequel fe trouve conf-
truite une cafe de la longueur d'environ 2z
pieds, divife en trois chambres confiruites
poteaux en terre, vaciHle & couverteen paille;
ledit terrein dspendant de la fucceffion du feu
fieur Lacierre, vivant habitant au fufiiit lieu.
Ceux quivoudront en fairel'acquifition, pour-
ront s'adreffer au fieur Desmaries, demeurant
rue Efpagnole, Executeur-teflamentairedudit
feufieur Lacierre, ou a M' Perrier l'aine, Pro-
cureur au Cap, qui leur donneront tous les
eclairciffements neceffaires, relativement a la
furet6 de leur acquifition.
Les fieurs Limouzlai & Saverot, Mar-


chnmds Ilioutders au Cap, ont 'honneur de
prevenir qu'ils viennent e contra&er focicre,
fans la raifon de J.-B, Limouszain &L Saveyot,
ledit fieur Saverot ci-devant affocid de MM.
Foucherot, & connu vu!gairement fous ce
norm ils previertnent auffi qu'lls ont offorti
leur Magafin en toutes fortes de marchandifes,
en bijoux d'or & d'argent, vaffTIel tli. pfus
nouveau go~t, emmeublements de.rotin
autres, bureaux, commodes du piis beau
genre, glaces d'appartements & de 6ile-te,
toilettes afforties, pendaules dqe.phis riches.,
cilindres a cloche, cilindres de table., dez a
jouer, billes de billard, clinquaill.re & fouc-
bifferie, galons d'or & d'argent, toilerie de
toutes efpeces, parfumerie, modes des plus
.ouve!les, ventails a la MarIborouk, & atu-
tres efpeces, & boutons d'uniformes, caba-
rets de cryllal a bord dotr, chapeaux de Paris,
linge de table damaffi, feringues i foi-mrme,
peignes a baguettes, cordons de fonnetes,
flambeaux argent6s, mouchoirs & robes de
gaze peinte du dernier gouti, ainfi que quantity
d'autres objets don't le detail deviendroit trop
long. I's offrent de fire executor ou remplir
telle commifion qu'on voudra leur dotrer
pour France, avec la plus grande adivite. Is
vendent en gros & en detail. Leur demeureeft
rue Notre-Dame & de Vaudreuil, la meme dil
fieur Limouzain.
Une Maifon faifant le coin des rues d'Anjou
& du Chantier, confilant en 23 chambres ou
cabinets diffribue' haut & bas, avec cour',
puits, cuisines, &c. le tout en tres-bon etaf;
ladite maifon a affermer pour le 14 avril pro-
chain. On s'adreffera a M. Coupigny, Gref-
fier-Commis du Confeil. Plus, huit tetes de
Negres domefliques, tous jeunes, & aupays
depuis leur bas age, fcavoir, un Negre Cuifi-
nier, Confifeur, & au befoin Perruquier &
Cocher, un autre Boulanger & tres-bon valet,
trois Negreffes, don't une fqachant auffi fair
le pain, & les deux autres domefliques, avec
chacune leur enfant creol, & trois jeunes Ne-
gres valets de 14 a i ans, lefdits Negres a
vendre ou iaffenner. On s'adreffera egaleinent
a M. Coupigny, ou a M. Foreftier, Procu-
reur de l'hAbitation Hirigoyen & Cleriffe, a
qui ils appartiennent, & qui a deja annonco
fon depart pour France.
Un tris-beau part de Riz nouveau, chez
M. Ceronio freres & Nicoleau, qui ont audi
a vendre diverfes autres productions de la
Nouvelle-Angleterre.






"---rw"~~~ -"iw"-Y--


l e Sietir tab5, ptant p6tir France aut
mnois d'avril prochahti avec fia fmille prie
lees p eiron i uir 1i ii eut Idevoii de fe pte-
feerte pout reeevoir leut paierhert, & ceU'x
qui lui Adoivei6t de e folder rkciptoquernment.
II vendra fon fonds de boutique deCordoniier,
ainnfique celui de miarthindifes feches, trois
Negreffe., -dbnft uie noarrice avec fon eh-
fant; lautre bone blanchifeufe& repaffeufe,
Aec 'dn enfant de deux ans & derni & la
troifieme faite au pays depuis fix mois: il c-e
dera aufii fon bail de Iraifon qu'il a encore
pour quatre ais.
Le Sieur Chave, NNgodiant, rue des
Trois-Chmndeliers, done avis qu'il vi:nt de
recevoir d'Europe un fiuperbe part de Bou-
gie du Mans, pa~ cinq & fix ; la livre : il la
vendra en groS & au detail.
Le Sieur Laboulais Orfv're an Cap,
maifort du Sieur Sandrd, done. avis qu'il a
-a vendre une Negrefe bonne perruquiere. II
prendra en pavement des Negres a board ou
du comptant.
M" Brugert 8& Compagnie, N'goriaris
au Cap, rue du Vieux-Gouvernernent, prd-
viennent le Public qu'ils ont recu des Piano-
Forte excellent, & des garnitures pour le
mime Initrument, & une Harpe qu'ils ven-
dront a jolfe prix & &a I'preuve.
Les Sieurs Boulet & Mazet, rues du Ca-
nard & d'Anjou, priviennent M'h les Habi-
tans & Comtniffionnaires qu'ils ont un part
de Morue de la premiere & fecoride quality,
qu'is vendront en gros & en detail ilsonf auffi
un Magafin tres-bien adford en comellible &
faiance. Ceux qui leur ferdnt I'horinetr de
s'adreffer a eux, auront lieu d'ette tris-fatis-
faits de la marchandife & du prix.
Un Bateau Bernudien, tout neuf, du port
de 75 tonneaux, grand marcheur, voilure
neuve, & iriq fupetbes Negres matelots. II
faut s'adreffer a M. G. Papillon fils, Neg.
au Cap..
Une Mulatreffe de 16 ans, fachint tres-
bien coudre bori donoeitique,tres-fidelle &
fage. II faut s'adreffer a Mile. Bonne Buiffon,
rue du Vieux-Cimetiere.
Un terrain de 16 carreaux covert de ro-
che I chAux, fitu anix Fredoches. au bord
de la mer, en face du Fort-Dauphin, fur le-
quel ii y a ine cafe de 56 pieds de long en
bois incorruptible, poteaux en terre, cou-
verte en effentes, avec trois fours-A-chaux.
S'adreffr au Sieur Sthcet, au Fort-Dauphin.


te Negrier le NIre, du Havre, Calta're
Lantgei, eli en'tr; en cette trade avec ine belle
ciafgaifon de 414 NOirs, de la Cote- d'An-
gbae, fl'adreffe de M. le Chevaliet de La-
martre,c ui en ouvrira la vente jeudi zz dtt
courant.
II fera proeedd famedi prochain, 24 du cou-
rahtt, a la Barre du Siege de l Amicaute du
Cap, la vente & adjudication du Briganrirt
la Dorotthee, de 90 tonneaux, avec fes agrees
& apparaux, doht la vente a ete ordonnee par
Senrtence du Sieg de V1Amiraut6. On s'adref-
feta au Sieur Jofeph Feyat, rue de Vaudreuil,
qui cornmuniquera 'iinvertaire.
II fera vendu vendredi, 23 du courant a I
Barre du Siege de rAmiraute, un part de 30
Negfes, Negreffes, Negrillons & Nigrittes,
de la Cote-d'Or, provenant de la cargaifro
du Navire I'Aimable- Threfe, Capitaine Mil-
Ion. On pourra en faire bonne compofition
avant le jour de la vente. S'adreffer a M" Sta-
niflas Foache, P. Morange & Compagnie.
II fera procd6e veinredi prochjin, 23 dtu
courant, : la Barre du Siege de 'Amirautt
du Cap, a la vente & adjudication, au plus
offrant & dernier encheriffeur du Navire FAi-
gle-nIe'rial, d'Oftende, Capitaine Delally,
ainfi qtie de tous fes agrets & apparaux.. On0
pourra prendre communication de 'inven-
taire en lEtude de Me Rouftan, Procureur
es Siegesdu Cap, rues Royale & St. Pierre.
A la requete de MP Louis-Franyois-Henri
Ducommun, Curateur aux fucceffions vacan-
tes du effort de cette Jurifdiftion, grant en
ceffe quality celle du iieur Antoine Lamiral,
Vivant P&cheur laPointe-i-Sicard, decedd
inteflat en cetteVilte, il fera famedi prochaii,
14 da courant, priocedde la Barre du Siege
Royal du Cap, iffue d'Audience ordinaire,
a 12 Vente & adjuiication au plus offrant &8
ddrhiet entchriffeur, en la mar)iere ordinaire,
de cinq t&ces de Negres pecheurs dependans
de' ladite fucceflion, & ce aux charges de la
Carte bonnie qui fera dreffte a cet effect.
Les Sieurs Fougy pere & fils, Mair hands
de Faiance au Marche-des-Blancs, etant fur
leur depart pout France, patient les perfonies
a qui its doivertt de fe prdfenter pour rece-
voir leur paienent, & ceux qui leur doivent
de les folder inceltfmment. Ils vendront leur
fonds de magafin a r'amiable, ainfi que quatre
Negres p&cheurs, qu'ils ont de compte-ia
demi avec le fieur Cadet Laplanche, PtiAfier,
avec deux canots & des filets, &k.


/


''


iMIN
^ ^ ^~~~ -^ .-- ^ :.^ _. ^ ,,. I ,- -" ~~ 6"cPibiii iii~iiiii | ,


I




31-"ffr zw-p no I," _
-J. --FL -


Le Sieur Paquerce, Procureurdes biens de
M'" deThilorier a Ouanaminthe, a lhonneur
de prevenir le Public qu'il part pour France
dans le courant d'avril prochain, il prie les
perfonnes qui lui doivent de le payer inceffam-
ment, & ceux a qui il peut devoir de fe pre-
fenter pour recevoir leur pavement. II a ven-
dre deux Negres, lun age de 24 ans, bon
perruquier, excellent boulanger 8& cocher
YIautre age de 16 a 17 ans, excellent fujet,
apprentif cuifmicr depuis quatre ans ; chaife
roulante a une place, toute neuve 5 chevaux
de chaife & de monture, unfuperbe troupeau
de moutons de Barbarie, batards, & un trou-
peaude cochons.
Le Chebeck le Sedaifant, de Bordeaux,
Capitaine Lefebere,venant de Malimbe avec
une tres belle cargaifon de 6o0 Noirs, a
I'adreffe de M" Mlefnier freres, qui eu ou-
vriront la vente le 28 du. courant.
La Dame veuve Goubeau, fe difpofant a
partir pour France,. a vendre une Multreffe
bonnie couturiere, blanchiffeufe & cuifiniere,
une Indienne, idem, & un petit Negre valet,
qui a eu la verette depuis un an dans le pays,
Le .ieur Fraigneau, Diret&eur de la.Bourfe
commune des i-uilfiers du Cap, partant pour
France dans le courant d'avril,. previent qu'il
ne doit riea n perfonne, & engage ceux qui lui
doivent de le payer fcus p.u, afin de lui eviter
le defagiement de les pourfuivre en Juftice, &
engage ceux qi ont des dofllies chez lui.i les
fire retire inceffamment.. I1 aa vendre plu-
fieurs Negres a talents., come bon cuifinier,.
blanchiffear de"bas de foie, Negreffes mar-
chandes & blanchtffeufes, & autres bons do-
meftiques, tous. connus pour bons fiujets.
Deux Negres nouveaux, nation Congo.,
etampes fur le fein droit DE VIRIEUX, ap-
partenants a hilbitation de Madame la Com-
teffe de Sparre, a Maribaroux. Ii y aura re-
compenfe pour les perfonnes qui. les attrape-
ront, & front conduire ou fur cette habita-
tion, ou chez MM. Delaire & Compagnie,
au Cap.
Une jeune Negrefre nommee Eugenie, na-
tion Ybo tampee DELAIRE fur le fein
droit. On eftvprie de la ramener chez lefdits
SicurL qui ont du fel des Iles Turques en
hariques A vendre,.


MM. Delaire & Compagnie previennent
MM. les Creanciers de la fucceflon Leva-
vaffeur, qu'ils peuvent fe prefenter chez eux,
pour y recevoir leur part a la repartition qu'ils:
font de deniers requs pour le compete de ladite.
fucceffion.
Le fieur Moreau Maitre Tailleurrpes de
Vaudreuil & Saint-Simon donned e avis at-~i-
blic qu'il a a vendre un terrein de.r1ionnenance
de too carreaux en. bois debouitCiarquarder
d'Ennery, borne par les'hriereps' Dufout &
MM. Michaut & de Colburn. Le. terrein"ef.
tres-excellent par lui-meme. Les perfonnesqui
defireroienten faire lUacquifition, pourront s'a-
dreffer audit fieur Moreau qui leur en fera
bonne composition. II aauffi a vendre une tres-
belle chaife a porteur en rotin, a jaloufie, ba.
guettes bien dorses. Certe chaife eft tres-l&
gere. 11 fournira aufi les batons & les bretelles.
Deux Negres, don't Iun age de 20o 22
ans, tres- bon domeftique, tres-habile perru-
quier, un peu tailleur & un peu cuifinier, &-
I'autre aig de 15 i 16 ans, tres-propre a faire
un excellent cuifinier, ayant d6ea. fait un an:
d'apprentiffage. S'adreffer au Gouvernement
au Sieur Blondin, Cuifirier de M.le Gnderal.
La Goelette la Diligente, erant i fon pre-
mier voyage,. prendra du fret.& des Paffagers,
foit pour Charlewilon, caroline du fud au
Edinfon,. Newbern & autres Ports de la caro-
line du nord. S'adreffer aux fieurs Wall, Tar-
dy & Compagnie, qui ont du Blanc de Ba-
leine & autres objets de la.Nouvelle Angle-
terre a vendre..
II. fera vendu; la Barre du Siege le 3
du; courant, deux Negres de Place, Scieurs-
de long, & trois Negreffes auffi de Place.,
fachant blanchir, doiit une un peu cuifiniere,
provenans de la. fuccefflon de feu M. Du-
rand Lacroix, Martiniquois. S'adreffer ain S
Gramon au Cap pour Iacquifition a amiable,
ESCLAVE N MARONAGE.
Catin, Congo,. viage rouge comme une
griffonne, taille ordinaire, ttampee fur les derm.
feins BERTRAND, & autres erampes illi-
fibles, eft maronne depuis environ 20 jours.
Les perfonnes qui en auront connoiffance ,
font ptiies de la fire conduire chez M. L,
cjfte,, Chirurgien au Cap,.rue du ConfeL.


-~~C~L~ v-. -*-IIICI3~L~





( ND4 )


p


__i __ ----- w -
it -% I--- -- I I "i -- 39LCI


S


U P


AFFICHES

. Du Samedi 24


D U P


I .


Pain d'ua efcalia. z8 ones.

IA R1 Pi !i D NAVrRE.

AUPORT-AU-PRTNCE, le T7 dece
mois, le Comte-da- Nord, de Nantes,
Capitaine Kernabon, venant de Balci-
more.

D APART Dr B 'A V I RE

SD)U PORT-AU PRINCE, le 16 de
ce mois, la fardinidre, de Bordeaux,
Capit. Coufoulens, pour ldit lieu; & le
Commerce, de Nantes, Capit. Rooffeau,
pour ledit lieu :le 17, le Georges, de
Bordeaux, Capit. Boifleau, pour kcdic
lieu : le zo, I'Aimable-Catherine, du.
Havre, Capit. Lenud, pour ledic lieu.
\
Prix deis archandlfs de la Colonie.

AU PORT- AU -PRINCE, le 24 de
ce mois, Sucre blanc, premiere quality
66 a 70 1. feconde, c 4 k 6oJ. troifieme,
Qo ha 4 1. brut, 38 a 40 1. Indigo bleu ,
r aila i121. to f. cuivr6, 9 1. iofC. a 1o .
Cafd nou eavu, i6 a 17 f. vieux, 13 h
4 4fous. Coto, 160 'a 165 lives,


L ME N T


AMERICAINES.

Janvier 1784.


Prix des Marchandifes de France,

Av PORT-AU-PRINCE, Ie de 24ce
.mois,Vinvieux, 132.'a i6o0 1. nouveau,
90 a ioo I. Farine de Moiffac, 70 liv. h
75 1. Commune o l.Bauffald, 7 80
1. le baril. Petit-tfal, 17 a 301. I'ancre.
Beurre, 2zo0 2 5 la livre. Hluile, 40 1.
le panier. Sav 2 18 a 30 Ilvres la caife,

Cours du Fret.
Au PoRT-AU-PRlN Ec,Sucreblane,
to ha 5 d.brut, Is a i5 d.Indigo, 36 d,
CafL, to h 15 den. Coton, 36 den.


/N E GRES


MA ARO N S.


A x CA YES, e 5 de cemois, ec
cntrCe la Geole un Negre nouveaux
Quiamba, stampe fur le fein droic I
MARC, au-dcffo-ustEREMI, age d'en.
viron 30 ans, taille de 5 pieds, ne pou-
vant dire fon nom ni celui de f6n maitre.
A U PETIT -GoAVE, le 14 de ce
mois, un Nkgre nouveau, Sinigalais,
tdampf fur le fein droit GVITAV, ag6
de zo ans, taille de ^>pieds r pouce, ne
pouvant dire fon nom ni celui de fon
maitre.
Au PORT-AV-PRINCE, le 19 de
ce mois, un Ncgre nouveau, dtampp
GUITEAV, ne pouvant dire fon nom.


I..


- .... .y ~P. ~1CC*U


p




~. i


oi .celui de Ton maitre; & Jacques,
Crolie, ~rampd fur Ie fein gauche HE-
LIOT & lufieurs 6tampes illifibles, if
dilant de&hai;cation Goreau, ail Bod-
caffin : Ie o0, Clurles HIfrd dit
CocanIbt'e.a ,Indien, fe difant libre; &
tw Negreno.uvtaau, etarmp .N.ARNtOU,
ne pouvant dire Ton nom ni celui de Ton
mare : le it, Pitre, A.glais, etampe
CH" DESLANDES', fe difant apparte-
iir au Sieur Tuchead.on.-


A I M Air X


iPA r iSt


Au PORT-AU-PRINCE, le 17 de ce
mois, ilt a d t conduit a la Geole, un
Chevalfous poilbai, damp6 STB, ayant
ine oreille clabaude: le r8, un Cheval
fous poilrouge, tamp4 JPC lui man-
St"I,, .' |
quant la levre fuperieure: le 2.1, n
~eriur e 2.etz, un
Cheval fous poil brun, &rampe PIF : le
z., un Cheval fous poil bai, tampd
LCDM.


S P ECTAC L E S.

Les Comediens de cette ville donne-
ront Mardi 27 du courant, abonnemens
S1fpendus, une premiere Reprdfentation
d 0 L IM P IE Tragedie en cinq
ad&es & en vers de Voltaire, dans la-
quelle la Dame Acquaire remplira Ie
tole d'Olinmpe & a Demoifdlle Afar-
the, celui de Statyra; les roles de
Caanndre, d'Antigone & de lI-iero-
phlante, e.rnt remplis par ks Sieurs
Dainville, Acquaire & Favard 1 efl
inutile de st&endre fur le metite de cette
PiCee, fon Autcur eft aflez connu. Eile
'ferajou6e avec toute la pompe qu'elli
exige,.tous les coups de Th6htre front
ex6cute's avec la derniere prcifion ainfi
que le duelentre Caqfandre & Antigone.
L'invenrion d'un nouveau !uclhcr rendra


on ne pent plus int&relfante la Scene oh
Olimpie, momn6e fuor l'eflradedee I'Au-
tel, ie frappe & fe pr6cipire dans les
-fla rmes, aJu mgimnt o6 PVlierophknte
fuW.. des kretres ,. dcs lttties. & des
P'reirejfes lii prIfcnte les ,offrandes.
Le mgnie .Ipir, GR4 N BA- "r'..
Les imeais Comediens' donnerbnt
Mardi i~ Fevrier prochain, au '-
nefice du Sieur Bl[amvill. ne,~e;r.
fcntation de MA H 0 M M E T," lTagddie
en cinq ages, de Voltaire, Jdars laq lle
le role de Mahomnetfcra rempli par le
Sieur Dainville; cclui de Scide, par le
Sieur Acquaire ; celui de Palmire ,
par la Dame Saint-Julien, & celui de
Zopire, par le Sieur iFavard : cette
Piece fera fuivie d'une premiere Repr&
fentation de L'Ez vROIMEENT StP-
PosE, Comedie en un ae & en profe.
La premiere de ces deux pieces eft con-
nue, & ie nom de fon Auteur difpenfe
d'cn faire 1'Nloge; la feconde a euI 1:
plus grand furcces. Paris, fur le The tre
des Variet s Armufantes. '

Les Comddiens des Cayes donnerone
mardi 1o Fivrier, au benefice du Sieur
Amphoux, en partage avec ta Dame
Charpentier, nere.miere.reprdfentation
Du LUNDI DU CAP, oulcs Re-
couvremens, Co.mdie en tropis: a&es &
-en profe, :du Sie ur ClIement, Comerdien
du Cap : cette Piece fera fuivie de d A
RosItRE DE SALEN cY, Op'-
ra en trqis a es de .M. P~zai ,; fique
de Gretri.
'r IIs ..


A VIS


SI ER S.,


M. Croi.ier, Avocat au ConfeilSun
p.riepr du t'ort-au-Prirnce, priviert les
petfonaes qu lui .ont accord leur cq-,


1---___ kll
, ,,,


~Li~,Ir-~~;kry I- I II_


;~m~-- --r~-- mmcr~~,.'TP~Rah~,__






I fibreeiqre i '~f. par erreiit qtiueon 6 t
S :a' t obt is dans lalifte des Avocats,iftf-.
is daris les Etrehnes A:rrieaines de
e-tedte ville, & de l prtfente artn&e.
Toutes les perfonncs auxquelles il
peut &re du pat feu M. de la Rivid re,
.Offick t au Rgiment dni P'orti au-Prince ,
font prices de vouloir bicmn corfinmu.ni
qdcr leuts:titresde crdatces a MN's R.
Mafrie .' Compagnie, Ndgocians en
:c te: ville. .
A la rqutede de M renier, Rece-
veur des aubainms & batardifes, du ref-
fort de la JfrifdidSiode cette ville i
Ifertate:Samtedi 3 r de ce mois, a ba ar-
;re dudit Siege & iffhe d'audience p'ro
:cede a lavente de divers Efclaves&dipet -
-dans tant de la fucctlion de fcu Desjart-
j dins, que de celle de feu Jeannot De-
brackh & Sanite Bayeul; quelques-
uns de ces Efclaves font menuifiers &
d'autres ont travaillhs fur uine cAfctcrie.
Le mcme ReCeveur fera auffi vendre a la
Barre "dite Sieg e !e S Fvr4lct pro-
chain iun-terrain dependant de la fuc-
cdfion du nom mi Jean- iaj.tife Dom i-
Snique, M L. fituC h Mirebalais au lieu
iit la Hate-h-Pbuie
Le Sicur Blzmnchard, denieur nt auix
iCayes, fe dipofanm a partir pour France
,fous 3 moisprie ceux a qu iT pept devoLir
de fe prefenter pour recevoir le-ur paye-
.menr, & ceux qui ,l t doivent de leto-
fr inceflamment t.: l a venire 5 e N rs
Charpentrdrs, un Nee cinifiier -une
N grefle fe-rante, a vec fin. enfant aC
.d nviron mois; tours excTlens'ls fets,,
le plus'vieux eff agd environ i8 ans
les autres de 18 ja zo ahs.
,Le ,,ur Eloy, PcrruquPl rpour om-
imee pour femmine, nouvellment arrive
de Paris, a Saint-Marc a TIhonneut
d'offrir fcs services; if accoimrnode dans
le dernier gofit, fur-touth la a Yalbrotok,
& prccdra i tjIidc ayr tniiIs. s a ide-




" mow"-.-


metre' er cfans ifa nialfana de M.e' e"a
rdn de Luge', ru'e Dauphine audit lieu,
11 a ~t pedi funr l'habitation du Sieur
de Laiivaite e, fitrtee : la- V alie, fur le
grind chemin, au milieu des cafes, vis-
a-vis ks itablflemens, une petite Mot-
tie d:'o guillochie en or de couleur, lI
fond de la boi:e en grains d'o'rge ecrafl'6
& or decouleur;, furle cadran eft dcric
I'Epine e Paris. Ceux qui l'aurran
tioueie font pries d'en donner avis awSc
Peltir, marchand 'a Jacmel, a qui tl!d
appatrichtt; il y auraricombpenfe.
Dains leicotaraiht dtNovetnbre der-
nier., it a /mis ha'i PofP duCap plit-
ficurs kttres a I'adreffe de Rbmazn fits,
au Porttau-Priicer; On price ceux qui
les auraient retires par erreur de vouloir
bien les y renietire l'adrefle de Ro*
nimandrfis, an Cap, en ui indiquant le
re ibourfembent:de leurs frais.
On trouvcra ehezi M. Chevalier, pr~s
4a'Comddie, .en cette vilf Ue, dii Roug
de Paris, cn bolres d'ivoire dq triple des
:pots; de l'Eau ds Carmes, & de la Rei
ne d'Hongrie.
AM" lecs crTinciers des Hiritiers de fett
:Madatmie -Lartigit e ivivante :Habitanti
au quarter de Miragoane, fontpri~es'dk
remettre inccffamment un dtat de leurs
creances -n 'apitk, itdnsd&i'frais fue
laadie fuccefflion, h M" BeJhard, De.
lagroiki, P' daud &, Cifpaghfie N.i
g aoci a s a Jiban e, finds de pou voir'
'a cec i eff i~tr, i pIrenntr que ule
:d~t~es paiTculiei S des d eiebrs Ductos &
B.orgigno.i ie'dovlenirtte compares
da nsi I iatr q 1 s'dem a ndent.
SAf1 Mic1tE Rdourt, Habitatn Je-,
rcmie, ;a ai nom c ,mcomm.e Curfaeur -a :I&
fuitcdfioh du feueSicur .Miched Bou.het ,
vivanr, IAudienckier de I'Atrrirau't audi
lieu,. a 'honneur de pr6v'ehir le Public,
rue ledit Sictrt'Puchit, &g de '4 ans'
mtiffLde la arpifTe Saint- Sa.yUt ,de t,


p


_Z-~~.-~llF~-*-C---i~-Von"~




4 .


-Rochelle, eft adid.d h rbie le e 6 de
ce mois : i prie cn confiquence les
crdanciers de cette fucceflion de fe prO-
feaner pour tr4'pay6s, & les ddbiceurs
de vouloir bien acquitter ce qu'ils doi-
vent; leur declarant qu'a defaut d'exg-
cution.de leur part.,, ilne pourra fe.dif-
penrer de les pourfuivre.
Le Sieur Poliquet, Marchaand Hor't
loger pres la Place de l'ntendance, en
Cette ville, a l'honneui de privenir le
Public qu'il va fair fa refidance a Leo-
gane : il prie les perfonnes qui ont des
montres & pendules ch-ez lui pour rac-
commoder, d'avoir 'ales retire d'ici au
mois prochain..
Le Sieur Confan, Metteur en (Eu-
vre & Orfdvre, ayant travaille de ces
dcats pendant cinq ans:a Paris, nouvclle-
mrent drabli en cette ville,- donne avis
qu'il monte routes forces de pierreries,
come boueles. apierres, bagues, bra-
celets, & fvrtotoute ijouterie quelcon-
que; les, perfonneisqui voudront l'ac-
cuper auront lieu d'dere fatisfaites; ii
ne negligera rien pour leur rendre leur
ouvrage parfait & m6riter leur con-
fiance. Sa demeure. eft rue Dauphine,
'HO 303 '3

Ja S M A JD E S.

Un. Particulier, propri6taire de deux
:habitatipns, tables, en cafe, d fireraic
;vendre celle qii eften rapport, ou. for-
mer une foeie~r pour .foi exploration:
on peuty recolter des-a-pr'fent, avec des
forces fuffifantes, 30 h 3.5 milliers de
cafe au moins; I'eau & les vivres fi troa.
vent en abundance; diftante de 7 lieues
& demi du Port.au-Prince. S'adreffer
h M. Godin de Filliette Avocat au
Confeil Supdrieur de cette ville.
On. defirerait favor des noavelles du
-Sieur Deribat, natif de Touloufe, en


tanguedoce arrive en cette Colonie de.
I puis plufieurs ann&es, ayantc grant
ou Oconome dans la Plaine du Cap, &
enfuite .au Cul-de-Sac, oh deant fans
place il s'dft retired au Port-au-Prince
en O&obre 178 3, & a difparu le .8 du
meme mois; depuis cette epoque on n'a
pu decouvrir le lieu de fa .rdfidence.
Ceux qui auront connaifiance de ( o
existence ou de fa more font pri"s d'cr
donner avis au Sieur Reconde, gerantles
biensdefeu Madame Nbgues, au Grand-
Goave, qui a des affadires de families in-
tdreffantes a lui communique.
Mrs les Habitans qui ddfireront en-
voyer leurs enfans en France, fous la
conduite de quelqu'un de confiance
qui a tenu des Penfionnaires s'adr.fle-
rodnc l'Imprimerie Royale du Port-au-
Prince,qui indiquera la perfonne, &avec
laquelle its prendront les arrangements
convenables,

NAVIRES EN CHARGEMENT.
Le Senaultc, limarle-Julie, de Mar-
feille, Capicaine Jofeph Rouaze, partira
pour ledit lieu dans les premiers jours de
Mars prochain. ,Ceux qui voudront y
paffer ou charger a fret s'adrefleront au
Sieur Jofeph Mourquet, ou au Sieur
Laurent Payen rue des Capitaines ea
cette ville.
Le Benjamin, Capitaine Benjamin
Lamnbert, partira pour Nantes du i" aia
SF~vrier prochain : ce batiment eft h
Con premier voyage :-il prendra h fret da
cafd en facs &jen barrels. Ceux qut.vou-
dront y charger pourronts'adreffer dans
fon again, chez M. Brochird, rue
des Capitaines, ou chez M. Cadieu N6-
gociant en cette ville.
A V N D R E.

Un part de beau & bon biscuits, faits


"'p- ,-


S I I -- .


=6=--' lp. I -- .




- -, -- --


A-vec de la fin de Bordeaux, I vandre.
*S'adrelfer a M. 'Brochard, ou M.
LIzf're, demeuranr rue des Capitaines,
h coed du magafin de M. Lajard, Ne-
gociant en cette ville.
Une habitation difhnte de trois lieues
de l'embArcadaire du Grand-Goave, &
& fept lieaes & demi de LUogane, conte-
nant ecaviron 13o carreaux de terre; fur
laquelle ii y a 60 mille pieds de jeuncs
cafes, tant en rapport qu'autrement, &
20 Negres, &c. S'adreffer'a Me Rda-
Tond, Notaire & Subftitut de M. le
Procureur du Roi, a Liogane.
SUne habitation etablie en cafe, ficude
dans les hauteirs de la Goffelinne, d&-
pendance de Jacmel, contenant environ
zso carreaux de terre, arpentee, diftante
de 3 lieues de ladite ville ; fur laquelle
il y a trente mille pieds de cafr, mal
entretenus beaucoup de bananniers,
un beau chemin de cabrotet, & de I'eau
abondamment ; la plus grande parties
propre h la culture du coton. S'adrefl'er
au Sieur Bouchaud Habitant audit
lieu.
Vin vieux de Margaux, en caiffe de
30 bouteills; riz de la Caroline tout
frais, bueuffal6 & pore d'Irlandeengros
barrils; tabac de la Virginie, liqueurs
de la Martinique, fer en barres, plan-
ches, madriers, & merrains h barriques
de fucre; le tout de la premiere qualicd.
S'adreffer chez Mf' R. Marie & Com-
pagnie, Negocians en cette ville, qui
tn front bonne compofition.
Une habitation contenant 350 car-
carreaux de terre, fituee dans lequar-
tier de Plaifance, Paroiffe du Perir-Trou,
Jurifdi&ion du Petit-Goave; furlaquelle
fe trouvent les objets fuivans; favoir
une grande care en charpente batarde,
de 50 pieds de long fur x8 de large,
avec une galerie & z cabinets a chaque
bout; un magafin de .4 pieds de long


fur 6 de large, di;fed en chambres;~
avec un planch6 fervant de magafin k
grains; un autre de 43 pieds de long fur
17 de large, fervant de cuifine, poulailler
& ficherie pour I'indigo, avec 3 bons
Ctablis; & un autre de 36 pieds delong
fur 18 de large, planchei.d cn planches
de palmiftes : le tout dlev6 de terre d'en.
viron z pieds & demi; un clapier de 1o
pieds de long fur i z de large, un color
bier de L2. pieds de long fur 9 de large.,
une cafe pour les N6gres pianiftes, de 33
pieds de long fur 17 de large ; 7 cafes i
Nigres : le tout en bon ecat & biti en a
bois dur; 3 indigoceries avec une machi-
netouteneuve pour battre 1 4 vaifTeaux,
& 3 caiffiies indigo; un glacis de too
pieds de long fur 36 de large, don't les
deux tiers fini, & l'entier des materiaux;
rendus pour achever le refte; 64 mille
pieds de cafe plants, don't 27936 pieds
dans lear troifibme annee, x 5000 dans
leur deuxieme annee & le refle plante
depuis 6 & 7 mois; 18 carreaux en fla-
vannes, don't une petite de 2 carreaud
qui encoure les 6tabliffcmens; le touch
entour4 de hayes vives de citronniers,
dans lefquelles il y a une grande quantite6
de palmifles tres-beaux; 2. carreauk
en vivres de toute efpdce, non comprise
nne grande piece de petit-mil & beau-
de mais fur pied ; i milliers de cotton
en pierre, & 5 milliers-de cafd fec en
magafin : le tout fera vendu avec l'ia-
bitation. S'adreffer a M. Rodin Def
plantes, Capitaine de Navire demeurant
au Cayes.
Une habitation fitue a u Fond de l'fle-
a Vache, a trois quarts de lieues de I'a
ville desCayes, par le grand chemin, de
la contenance de 3 carreaux & dcmi de
terre ayant une tres-bonne embarca-.
daire, diftante d'une demie lieue de la
ville, dcablie en vivres & potager; fur
laqutllde il ya une maifoa principals de


ff


_)_C ...- -- --- ----4~~ '1~'^..-~







tS pleds de liig fdr to de large avet
uitn galcrie des deux c6tes, dI 1i pieds de
large, divife cn io pitets, tiat dans le
cdorps dd bitimerit que fols ks galeries ,
Sbaiie n bois dur & equarri, niaonno e
cntrepoteaux a chauxt& ha fable, lattde
en plin, coutvcrec.n etfntes, plinch&lce
& carrdle dants fa totality ; un colom-
bier en cha'rpcnte de i.8 .pids fu1 I6, z
b&timncrs de o pieds.furt 8 firvant de
rmrife & polailkr ;.. uautre de 45 fur
i fervatt de cuifine & magafh : le
tbiut en bbisd4r & couve'r. n paille ; 4
cafls a NiEgres: tlfdics btitirainn conf-
truits dep'is 4 aris, dans uhe faar.ne de
'5 carreaux & demi, entruree de hayes
vives* Flus, t eistc de Negres, Nd-
gicffes ou enfans, prefque tous Creoks,
dans le aornbre defquels it y enr a 4.
travaillns & plufieurs a taltkns; 4 va
ches laitires avec z fuites de 6 rams, '2
:prrtes rapporter. S'adreffer 'a Madime.
-Prevoftde'I' Croix, .rofidante I'H-
ttd de la iMaine n cette ville, a qui la-
dite habitatidn appartient, & qui a pli-
fieurs arratgemiens a propofer; on ah M.
.de S. Martin ained, fE r fon hanbitatioi
'au Foi d de l'Iffe-'a-Vache.
JUne Negreffe blanchifufe, agee de
36 arns, avec fon enfant ag9ede 12, i 3;
& un Negre cui.fhier, age de 25 a 3b
arns, h veride. S'adreffer a Mr Pine-
dofrtres, Ngbocians .n cette vilke.

A AFF R2s tR.

Un terrain fitu.6a 1'Accul. des-Savainnes,.
quarterr de Nipcs ,Paroifb de I'Anfe- a-
Veau, icotenriat 300 carreaux de terre,
en bois debut, propre a la culture de
'indidgo &.du eitoen, afitcrrrer pendant
fix anries. S'adreffer a Madains DDu-
upis Dilavau, i-bitante au Rochelois,
quartier de Nips, qui en fera bonne
rCQLpofiti~Le


EscirArs EM MARKOPWNAG

Julne, Cbi o, etairipe O TTE, ag;
d"riviro"n i ats tatile d'envirion:
pieds, part marrow le i du coutant :
on faipqonne qu'i a pris la route du
du qdarrierd'Acquin, ayan.t appartenh~
ci-dvant aux Sieurs Remond, Habit
tans'audit quarter. Ceux;qui en auront
cfinaifahce font prids de le fairearr 'rt
& d'en donner avis a M. Leflag aine ,
procureur de l'habitation Borirepos ; i
y' ara une p'rtugaife de rdcompenfe.
Jacques Mma, Age de 2.5 2.6 ans,
ayant la-jambe droite pli. e en dedans ,
i-nc cicatrice furl bras droit & des c6u'
tures fur fe dos, pard mriaron danstIa
nuic du 2. au 3 de ce mois,. du bord dut
bateau la Marie Pacqebor ds: Ifles
du vent a Sain-Dormingue, apparte.
tanrt M. Barddino. Ceox qui tn au-
ron' coni naiKarce font pries d'en doninec
avis au Sietr Darribileii chez M. Sol-
lar, ef cette vilfe..
facqu.es, Cr doTe, diamp fur !'esde i
feins. HELIOT, taille d'environ 5 pieds,
gros, trapu,. es yeux ur peu rouges,
& ayant dis crabes, pbrtanr ordinairce
tient un bonnet de line & des femellcs
de cuir, parti.n-airo'n le 13 du courant,
Ceux qui. en aurobit coiinai;fface font
pries d'en donner avis au Sieur Groc, ')
I'Arcahaye, o na M. Cavaliefrdres,
Apothicaires en cette vile..
Capidbni, Congo, taillede pleds.
x pouce, ayant les denis fuIpiiure
gatees. parlaht un pei Frangais. Ceux
qui ew afiront connaiffka'ce font prii,
d'en donner avis M Trotier, rue de?
Capitaincs en cette ville.
Sufette, Crdole de Curagao, ayant
une trampe brilee fur le fein droit LA:-
SEGU E, formant de groffes coutures,
& fur le feinr gauche rtamp Ne MM MI
CliEL, taille d'c viron 5 pieds, part


.-C







Smarr6im~rfipus deeu .mois. Cc.x qul
i n, aurot conmaifIance font pries d'cn
donner avis hM.- Roi-de-la-Reintrie,
Hahitant ..h Nipes.
Deux Ntgres nouveaux, Congo, par
tis marrons le 4 de ce nois; & trois
Nigres nouveau, aufi Congo, parts
iparrops le 19 du courant, tdus de t'ha-
bitation Arnous, an Fofl & dtampds
N. AIRNOUS. Ceux.qpi en auront con-
naiffance font prids d'cn donnr.a..vis.'aM.
Corniillaid, Procu reur de ladite habita-
tion, oi a M's Corvaifier, Benoif f
Compagnie N.gocians en cette ville.
Lefie'gle Congo, &ramnpe P BA-
GNOLS PLANE CUL DE SAC, ayant
tin colier de fir, part maron le 2. de ce
mois. Ceux qui cn auront connaiiffance
font pries d'cn donner avis h M' De.j-
nott, Boulin & Compagnie, Ndgocians
en cette ville, a quiil apparr:icnt; il y
aura rqcompenIe.
Scipion, Congo, jeone & joli, fans
4rtampe aparente, tfrks ldgourdi, taille
.d'envirpn ppieds parti maron d.e 'ha-
bitation Beaufier de Chateauvert, plai-
,re de LUQganre. Crux qui en auront con-
.naiffance font pries d'en ,doner avis a
M. Van Schelebeek, Habitan.t audit
J.iev; it y aura ,rcomprnfe.
Caqfemajor, Oquyeau nation Iho,
.tmsape fur le fin gauche DELMAS,
Agi d'environ z4 a2ns, par.i martron le
17 de ce niois, Ccux qiri en auront
connaiffance font pries d'en donner avis
au Sieur Pierre Duran, Marchand en
cette ville; ii y aura rdcompenfc.


AN t a A X


S G A R,3 S.


11 s'ft egard en cctte ville, il y a en-
viron 4 mois, une Mule fous poil brun-
fopc, ct.ampr e B, ayant .plufie.u.rs
marques efpagnoles. Ccax qui en au-
ront dorfiiffankce Cfob prids d'c6 donner.


avis au Sieur Calllet, derneurant at,
bord dcla mer, majfon dai ieur Rague-
neau, en certe ville; il y acra une por-
tugaife de recompenfe.
11 s'eft chapp6 de l'd h itatiou .Cfcan-
cerel, it y..a environ trols nlois, WIn
.Cheval fous.poil ~lpord, certee queue,
dtamp6 au monroir PC, au-deflous SC,
aylant une couronne:cntre les quarre clt-
tres, Ceux qui en auront -connai iarnce
font prids d'en done avis au S' Maire,
Menuifier en cette ville, qui ilappar-
tient; il y aura rccompenfe.
11 s'eft tgar a Leogane, dcpuis Ia
veille de Noal, un Cheval fous pioj
rouge, &damF c:au montoir ILP, les deux
dernieres iettres .entrdeaces,,ay.ant trojs
pieds blancs. Ceux.qui enp auront coJn-
onaifance font prides d'en dom.er avis 'a M.
Ducoujfft, Habitant audit lieu.
11 s'eft dgard h Ld.xgane, depuis .e 3 de
cemois,.un Cheval fouspoilgris, r&am-
pe au montoir CHL, les deu derni.~es
k,tres entrelace&s, & CDLB. Ceux qui
en auront connaiffance font pries d'en
donner avis a M. Bion maifbo de M"'
Lacombefrdres, en certe ville, ou a M.
B. Durand, Chirurgien a 'Liogane, hk
qui il appartient; il y aura ricompenfe:.
II s'eft egard un Che~al fous.poil rotu-
ge ;l'on croit qu'll eli amdp BRD &&
TF, aya.t une 4toile blanche au front,
.la rinirce, la. queue & trais picds
noirs, & le quatrieme blanc. Ceux qui
en auront connaiffance font pries d'cn
donner avis h M. Ithier, Habitant en
Plaine, ou ha I'Iprimerie Royale de
Cttte vile.
I1 s'cf dchappd le 3 du mois drcnicr,
du quarter de Belair en cette ville, une
Jument fous poil bai, ayant deux pieds
blancs, dtampde au montoir PPF, ayant
-la -qeie longue. Ceux .qui en airont
connaiffance font pride's d'cn donner avis
Au npimd Pierre Palact. t, M, L. Ca-


-f


^--L---rr~------CI1IC -Le I*LCIRld---


] II I II'v







:alier de la MarichaulfU en cette ville;
il y aura rcompenfe.


M. Blanchard de Lavarie,Confeiller.
Honoraire au Confril Supdrieur du Port-
au-Prince, donne avis qu'il part pour
France.
Madame Fureau & M. Bureau, N-
gocians k la Croix-des-Bouquets, one
Y'honneur de donner avis a M"S les Ne'-
lgocians que ,le trme de la focie't qui'
cxifiait entr'eux depuis plufieurs anndes,
fous le nom de Madame Fureau & Com-
pagnie, tant expire le 31 D&cembre
dernier, & dfirant renouvellerleurs Iiai-.
tbns, cette circonflance leur a fourni
l'occafion de s'affocier M. Antoine-Jo-
fiph Viguier, gendre de Madame Ft.-
reau; en confluence ils ont contra&8
:une nouvelle fociEt, qui a commeihce
le cr de ce mois, fous la raifon de Fu-
reau, Bureau & Viguier qui refle
charge de la liquidation de i'ancienne
focidtc. Ce n'eft pas fans fondement
qu'ils ofent computer fur la continuity
de cette amiti6 & de cette meme con-
fiance que Madame Fureau s'ef acquife
dans fa geftion paffe; ils' front tout ce
qu'il fera- poffible pour que leurs amis
.foient igalement fatisfait d'eux qu'ils
l'ontt precidemment. M'' lesHabitans
:.touveront dans leur magaif tout ce--


qu'ils dfilreront -pour la furniture & It
confommation de leurs habitations, 8c
peuvent en toute confiance leur. adreffer
leurs ordres, qui front excucties avec
diligence.
II eft part marron dans Ie courant
de Septembre dernier, i. N re.e-C.ole,
nommi Nicolas, fur.ninm ...poltwr,
itampe F. VISSIERK.E fita, aurt
6tampe illifible, ag4dn''envr o I ata,
taille de 5 pieds; ayant pldfieurs dents
de manque fur le devant: on (.upqorine
qu'il eft muni d'un pafle-pI'r twr oya-
ger du Port-au-Prince, h Miiebalais &
aux Galets, faifant le Negre, libre ou .fe
difant appartenir la Dla Viffiere, Ceuwx
quienauront onnaiffance fontprids 'en
donner avis a Douge', marchand Bou-
langer h la Croix-des-Bouquets, ou k
Chantate & Harang, N gocians en
cette ville; il aura rtcompenfe.


On trouve At 'Imprimerie Royaea
de cette ville, le Pdagogue univerfel, onm
nouveau Trairt d'Jcriture, contenant hI
manidre d'apprendre, fans tefecours
d'aucun Matre, bien crie par prin-
cipes, computer& catculer, &c. Dans
lequel on trouve aujfi une idle general
du Commerce,. &c. &c. Prix 4 1. z o f.
On y trouyeaufi routes fortes de Livre
de. Literature & de Jurifprudencme


DE L'IMPRIMEIRIE RQYALE DUP PORT:AU-P RIlNCM


t~
~iLII~L~~ll~kC ~;I i


misolumm^-J^'^g^^&^SgS~g~imka


:'U "'-I-- 7---r -- -- ----T-- ---I-


----- ~-- --'---- ------~---F---~-c-~- ~u-


iYliakr~jJJt~Pu"-- ;~'~' ~"10196~~-'


I I







[ N 4. 3


AFFICHES


31*11"~---0~*^ __ _rr~-~lrrr-~"CII"BpI~


AMERICAINES


Du Mercredi


28 Janvier


1784.


'ARTi rEA / AV1W-ES AU7 CAP.
L os, Ie Scucy, de Bordeaux,
capitalne Grandidier, parti le 3 novembre;
ia Sophie, de Marfeille, capitaine Carle,
part le 24 feptembre & le Proee, de Bor-
deaux, capit.Kater, part le 8 uin, ces deux
derniers ayant touch la -Martinique. Le
6, le Bon-Pere, du Havre, capit. Gardin
part le 27 ottobre. Le 7, le Diomede, de
Bordeaux, capit. Dabos part le 9 novem-
bre. Le 9, le Garinde, de Bayonne, capit.
Pellot, part le novembre. Le 14, lePerw-
de-Familie, de anaes, capir. Herve, part
le 23 jain. Le 16, le Neree, du Havre, Longer, venant de la C&te dAngole, part
le icr juin. Le 18, le Duc.de-Penrthvre, de
Bordeaux, capit. Requette, parti le 23 no-
vembre. Le 20, I'Am'tis, de Cherbour ,
capit. Samfon, ayant touch 1la Guade-
loupe, part le I aout i le Seduwfunt de
Bordeaux, capit. Lefebre, venant de la Cte
d'Ang8le, parti le 29 juin le Serieux de
Bordeaux, capit. Chevelaure, part le 23
novembre & les Bons-Amis, de Bordeautx,
capit. Icard, patti le to novembre. Le 21,
la Bonne-Sophie, de Honfleur, capit. Buquet,
venant de la C6te d'Angole, part le 14 mai.
Le 2z P'Hypomene, de Marfeille, capitaine
Cely parti le 19 novembre 5 & I'Herule ,
du Havre, capir. Lelievre, parti le 27 no-
vembre. Le 2.5, le C'lebre, du Havre, capit.
Langevin, part le z9 novembre; le Mirorm-
nil, du Havre, capit. Barabe, part le 28
novembre j IEmeraude, de Bordeaux, capit.
Petiteiu de Vigneret, part le 23 noyembre;
le Marquis de Voyer, de la Rochelle, cap.
Aubry, parti le 2. novembre ; & !e Washing-
ton, de Bordemux, capit. Serren, part le 2j
novembre.
DbPART D- NAVIRES DU CAP.
Le i f de ce mois e Rufe, capir. Lafite,
pour Bayonne IfEclatan capit. Leffennm .


& le Baron-de-rEntulus, capitaine Tlfts de
Gaflfes, ,tous deux pour Bordeaux. Le z6,
THyder-Aly, capitr. Liman, pour Marfeille.
Le 23, le Cafflus, capic. Coliffon, pour
Bordeaux.
NEGREs MARON S.
Au Cap, eft entree a la Geole le 13 de ce
mois, Jofeph, Congo, itampe fur le fein
gauche IBIENAC, age d'environ 26 ans,
grande taillee, tout cuture de coups de fouet ,
arr$td Plaifance. le zo, Cefar, Creole ,
tamnpe far le fein droit LA SAUSSEE AU
CAP, & fur le gauche BROYARD age
d'environ 45 ans, qti a dt appartenir au pere
Rene, au Fort-Dauphin, arr-te an Haut-de-
Cap, le m8me jour, Rofette, Aya, fans
etampe apparent, ayant les ferns converts
de cicatrices de fouet, agree d'environ 20 ans,
a Madame Dupuy, arrrece au Gris-Gris ; l
21, Philippe Antonio Negre Curafolien,
&tanmp6 fur le fein droit PTG, & fur le gau-
che SE, age d'environ 3" :ns, taille de -
pieds i pouces, parlant diff&rentes langues,
lequel fe dit libre, acrete au Cap le 2i fep-
temare dernier; l'e 26.,, Jean, M a etampe
fur les deux feins CRUON, & fur le gauche
B3DC, age d'envaron 25 ans, a M. Pichor,
au Fort-de-Paix, arrete au Borgne.
Aa Fort-Datuplhin le 16, Jean-!Bptifle,
congo, etamp6 fur le fein droit VE ARPIN,
& au-deffous deux 6tampes illifibles, & fur le
gauche illifible, ayant le dedans de la main
gauche. lanc, ag de d y ans, tile de 5 pieds
un pouce, fe difant appartenir a IM. Joubert,
a 'Artbonitte, ramene de l'Efpagnol ;e 9,
un Negre nouveau, congo, tamper fur le
fein droit GME BERTIN, ag6 de 18 ans,
n'ayant ftl die foa nom rni celui de fon
Maitre.
A N I MA X E PAVE S.
Au Cp, I ez2 unCheval poil brun, tamp lP
, ST M cote queu: ayanrt ds; pies


I -_I -? --*,,~--- ____rrCL_=---~_~-~;IIIIIIL_ ----------- --~IILW.


.i---~P-. r*L.. -~-~-. "-YL. L-il^*2-! ---.-YWIY LL--LIIIDYI(*L9I~1Y&e~L~F~I




-- R UM"-
', ,.x '_ ",,, :...J. .. .. .. ,_, 'r --. F '" :
,, r I l i ~ n s l : ... .. .


bints 8 unse oile fo r e front arrte aai
Morne-Pele., le meme jour, un Cheval poil
a'e1ah, fans dtampe apparent, av.nt un pied
b!anc & une etoile flante fur le front, arretr
ail meme endroit i le 6 un: Cheval poil
Alezrn, &eampe itiftibfleenit far la cuiffe du
snontoir, ayant deux pieds blarics 5& une &pile
fur le front, arr&e A 'la coupe dui Limbe,
Au Fort-Dauphina, e 11 une Jument poll
g;is de fer, etampee fur la croupe du c6te du
montoir ME, avec fa fuite, poil brun; autre
J.tment poil gris de fer, amplee fur.la cuiffe
du montoir LF priCes aux Fonds-Blancs, fui-
vant le certificat du fieur Cartau.
Au Port-de-Paix, le 8, un Bourriquet fous
poil noir, ls 4 pieds blancs, fans etampe ap-
parente, arree a la Rigaudiere, habitation de
A ladarne Aubert.
Prix des Marchandifes de la Colonie au Cap.
Sucre blanc, premiere quality 71 a 74 1.
Second quality, 684701. Troifiemequalit",
61 64 1. Sucre commun, 45 a 57 1. Sucre
brut, 30a 4z1. Indigo bleu, 13 1 4 livres.
udigo cuivre, 8 1. f a1 i 1. Caf6 nouveau
fin, 18 a 19 f. vieu, 14 a 16 f.6 den. Co-
ton, zoo a zato.l e cent. Cuirs, 7 a 9 liv,
Sirop, 40 f. la velte.
Prix des Marchandifis de France,
Vin vieuix, z oo a oo 1. nouveau iyS a
i o livy Farine de Moiffac, 66 70 liv. com-
mune, 4y a liv. Boef fall, 66 7 y liv.
Petit-Sale, 27 a o 1. Pancre. Beurre to fols
.a livre. Huile, 18 a 4 1. Sa-von, 66 livres
le cent.
Cours du Fret.


. Sucre blanc, 1o
I d. Indigo, 14 a
Cotton, 3o a 6 d.


a z d. Sucre brut, 14
o d. Caf6, -8 a iden.


TAIL;F Iu POI6O DU PAIN.
Pain d'un elcali n .. 8 once.

SPECTACLE.
LF s Con 'diens du Cap donneront famedi
,i de ce mois, au benefice de Mademoifelle
j veroy, une premiere reprfencation de Filq,


ou PEnfantt- Trouve, OpIra nouveu en trois
"a&es paroles de M. Sedaine mufique de
M. de Monfigny ,. fuivi di Tableau-Parlant
Opera en un a6de. Madame Marfam remplira le
role de Therif dans la premiere Piece., & un
Amateur, Eleve & neveu d'un de nos plus
agrcables Compofiteurs de miufique celui de
Maria dans Felix, & de Cafaadre dans le
Tableau-Parlant.
Mademoifelle Leroy pohrroitrepeter cLtous
les 6loges que les jouriaukx ntdonnesT Op-
ra de Felix; e!le pourroft parler de l'intdr& at-
tendriffant qui regne dansle Drame, &- des
beaux morceaux don't la mufiqag eil'remplie
mais elle a nomme MM, Sedaine & Monii,
gny .: cela doit fuffire pour annoncer an Public
qu'elle lui offre un Spe6tacle digne de fes ap-
plaudiffements elle 'a choifi d'autant plus
vqlontiers, .q'on y verra des examples de
vertu qui fot .honneur fon fexe.
Les mmesComnidiensdonnerontauffi amedi
7 f6vrier prochain, au benefice du Sieur DuT
roier, une premiere reprefentation d'Henriette,
ou I'Amante Diferteur, Drame en trois ades
& en profe, donn6 en 1783 au Theatre Fran-
qois, avec des applaudiffements merits. Cette
Piece, outre le grand Spetacle don't elle eft
orn6e, infpire Iinnteret le plus vif, & tous les
cceurs fenfibles fe reunirent en favour d'Hen-
riette, que 1'amour le plus violent porte i fuir
vre fon Amant Colonel d'un Regiment, & a
s*engager pour .viter d'etre reconnue; elle d-
ferte enfuite par un motif de jaloufie, ,&c n'ef
deconverte qu'au moment oi ell allvit perdre
la vie avec une fermete au-deffus de fon fexe.
Le norm de 'Auteur ne peut qu'ajouter aumer
rite de la Piece ; c'eft Mademoifelle Raucour,
Actrice de la Comedie Franqoife, qui joint a
des talents fuperieurs pour le Theatre ceuX de
l'efprir littcraire, &s'acquiert par-la un double
droit aux fuffrages 4u Public.
Cette Piece fera fuivie de eanno & Thre fe,
Parodie negre du Devin du Village, par le fieur
Clement. Les Perfonnages front Therefe, Ma-
dame Marfan, Jeanno, le fieur Dupontet, &
Simon, le fieur B. Amateur de la Ville. JIs
joueron~ tous a vifage noir. Cette couleur
imittitve une decoration analogue, & un
Calendar ou Danfe negre execute par plufleurs
Amateurs, render ont cette Parodie tres-agrea7
ble, ,c dighe de plaire au Public. C'eft du
meins 'intention du fieur Durofier dans 1cs
deux Pieces qu'il lui ansPnce.


j~gsyyi~l~u-'-- uri~yW~uril~juoY ---w~-~-----. ..I


~ ~-YL~-`


i









Etat des Succeflons echues auxiVacances du Cap
pendant les -mois d'o4obre, novembre
id dioembre dernicrs.
Le fieur Lerouge de PrNfontaine, natif de
B.yeuxg; le fieur Jofeph Mante, natifde Dom-
,dis, DiocfedeTarbes; le fieur Jean Perrier,
,natif de B0 ux; le fieur Dufrefioir natif
de Paris i r JacquesChapouli, natifde
la Seze, Paroiffe de Ludeil en Limoufin ; le
.iieur Floris-Jofeph Defcamps ; le fieur Nico-
us Guillaume Marc, natif de Caen; le fieur
Guerin ; le fieur Etienne Renaud, ancien Sol-
dirt au Regiment duCapi le fieur Borel, natif
d'Aufch; le fieur Ducos l Haille i le fieur
Pitot de Keryres, natif de Morlaix ; 1l fieur
Szambert, natif d'Orl~ans ; le fieur Pinochel
Duchefne, natif de Lomisbourg; la demoi-
felle Trinchnt, native de Poitiers; .le fietr
Danis, natifdeTouloufe i lefieur Charpentier.


Etat des Negres paves qui front vendus a la
Barre du Siege Royal du Fort-Dauphin,
au mois d'Avrilprochain.
Michiu, creole, erampe fur les deux feins
LAROCHE, age d'environ 24 ans, fedifant
appartenir a M. Siron, a I'Accul arrete
Jaczy; Jean-Louis, Aradi, ietampe firle fein
droit LAC. ST. MARC, ge" d'environ z6
ans, n'ayant fqu dire lenom de fon Maitre, ra-
nene de I'Efpagnol; Simon, Senegal, etampe
fur le fein droic illifiblement, age d'environ
26 ans, n'ayant fqu dire le nom de fon Maitre,
arrece aux Fonds-Blancs; Ang6lique, Arada,
vieille N egreffe ag6e de plus de 6o ans, ram-
pee illifiblement, fe difant appartenir au fieur
Jean, aux Ecreviffes, arr&tie au Trou; Jean-
Mrie, congo, etampe fur le fein droit JOV-
BER, & au-deffous IFG, igede 24 ans, fe di-
fnt. appartenir au fieur Leroy, Chaton a la
Petite-Anfe, arrete la a Mines Laurent, creo-
1I., edtmpC fur le fein droit MAMELET,
ayant la barbe grife & tremblant de la t8te, ag6
de 6o ans, fedifantappartenir a M. Mamelet,
4.Limonade, arr&ce Maribarouc.


AV I .S
It a te't gir un ballot d'indienne a metn-
le, tres-fine, amarque L R, dependent de


lacargatfon du Navtr le Duc-de-Pe.th;evre,
Capitaine Rocquette : ledit ballot contenant
8 pieces indienne illuminee, fuperfine, fiqon
de perfe i1 pieces catnayeux appiee &
calendre o1 pieces dito, fans apret; le tout
a diverfes figures,

BJENS T EFFECTS A VENDRE.
a-
I1 fera vendu vendredi ;o du courant, .
la Barre du Siege de l'AmirautC, un part de
8i tetes de Neg.es, Negreffes & Neglictes
de la Cote d'Or, provenant de la cargaifon
du Navire PAigle-mnpirial, Capitaine Dela-
ly. On pourra en faire bonne compofitiot
avant le jour de la vente. S'adrefl'r a MM,
de Blanchardon, Defoy & Coufin.l
A la requite de Mr Louis Francois-Henry
Ducommun, Curateur aux facceffions va-
cantes du reffort de cette Jurifdition, g&e
rant en cette quality celle du feu fieur Girard,
vivant Procureur au Cap, il fera le 7 f6vrier
prochain, procide a la Barre du Siege la
vente & adjudication, f1parement, de deux
Negres & d'une Habitation-, fife au Dondon,
de la contenance de cinq carreaux deux tiers
de terre, fur lefquels font environ Ij mille
pieds de caf& & quelques batimens, aux
clauses & conditions infiries dans la oarte
banie qui fera dreffIT cet regard.
A la requcte de MC Ducommn Cura-
teur aux fucceflions vacantes de cette Jurif-
didtion, grant en cette quality celle de 1%
feue demoifelle Brard, il fera le 7 fivrier
prochain procede a la vente & adjudication
par licitation, d'une Habitation fife a la Ban-
de-du-Nord, commune entire ladite fucceffion
& le fieur Brard, fur lefquels font quelques
brtimens, I la charge par les adjudicataires
de fe conformer aux claufes & conditions
qui front inf6rees dins la carte banie qui fera
dreffne a cet effet.
Le Navire' IAt Archand-Italien, de Nantes,
Capit iine Pondavy, eft arrive en cette rade
avec une petite cargaifon de Negres de la
C8te d'Angole, de meme qu'un bel a.ffor.ti-
timent de marchandifes de 'lnde & de lh
Chine, don't MM. Lory, Plombard & Com-
pagnie font la vente. Ce Navire prenira de$
denrees a fret pour Nantes; il compete par-
tir d& premier au dix tats prochain. 11 prendra
pareillement des paffagers, ayant des cojnnm.-
dites pour les bien loger.
Le Chebeck t/ Seduifant, de Bordeaux,


(;,


RUN Idw






f


Capitalne Lefebre, 'une mar.he fup.riepr e,
iprendra du fret pour Bordeaux. II partira au
2o mars prochain. Ceux.qui voudront y char'
ger, s'adrefferont audit Capitaine, ou a MM.
Mefnier freres qui continent la Vente de la
cargaifon de Negres que ledit Capitainea in-
troduit venant de la Cote d'Angole.
15 beaux Mulets creoles, de a a 6 ans,
domptes pour monture & la plupart la
chaife. S'adreffer a M, Morat, chez MM.
Mallecot & de Monhaifon, Negociants,
rues de Penthievre & Saint-Jofeph, qui en
fera bone composition: on pourra tes voir
fir I'habiration Montalibord.
La Navire la Bonne-Sophie, de Honfleur,
Capitaine Bucquet, eft arrive dans ce Port
Ie 22 de ce mois, venant du port de Ma-
limbe, Cote d'Angole, avec une tres-belle
cargaifon de 482. Negres, a 1adreffe de M.
Francois Lavaud, Ncgociant, rueduConfeil,
qui en a otert la vente lundi 26 de ce mois.
Le fieur Korsh, rue Saint Domingue ,
maiifon de M. CarabaffE, fait & vend des
Piano-forte, racommode les Clavecins, Or-
gues, &c.II en a a&ueHement de toute bont6.
Deux Negres frcriers & une N greffe blan-
chiffeufe, cuinimere & un peu couturiere. II
faut s'adreffer a M. Grandidier, Capitaine
du tNaviree Souci, de Bordeaux, rue des
Caitaines, maifon occup6e ci- devant par
M. Lambert.
Le fieur Chabert, Marchand, rues Saint-
Simon & du Vieux-Gouvernement, dtant fur
fon depart pour France, prieles perfonnes a
qui il peut devoir de fe prefenrer pour rece-
voir leur pavement. II vendra fon reftant de
boutique & autres effects, deux N6greffes, une
Negritte de i 3 ans, bon fujet, une nourice
marchande, fidele.
Articles de la Chine & des Indes, arrives
par le Navire Impirial le Marchand- Italien,
venant de 'fle de France, & mouille en
cette rade le 19 de ce mois. Th6 afforti de
toutes qualitis, meubles en vernis dores, tels
que bureau pour femme, toilettes a fAnglai-
fe, toilettes ordinaires, boetes de quadrille,
fiches & jetrons en nacre, bandegea ou caba-
rets de diffrentes grandeurs, chattoas, pots
Sl'eau & leurs cuVettes, plateaux pour jeu &
pour bouteilles, plats A barbe & leurs boetes,
tables rondes, chaifes, n&ceflaires ou petits
coffres contenants plutieurs boetes de the fin,
iventails unis & feitonnCs, bo&es en bois de
rofe d& peintures ou couleurs afobrties, pin-


ceaux fmue paper Opent poweu pifferie;
peintures diverfes, urnes de porcetaine,, boller
a punch & a the, services compJets pour the
& cafe, taffes i caf6 & leurs foucoupes,
thryeres, divers articles de curiofit6 en plu.
fieucs .genres, joncs de r lac, f6ienes diver.
fes en darnas, fktins', pequins armaips, li-
naires & div.erfes foieries:~l ae ii.kins,
mouffelines gafes ,. mil*l@.i "jJbs .,
& nanfovk, firfacas,-balaffoi- mc choirs
mazulipatan. Lavente defdites marchandifes
fe fera dans les magafins de MM. de Ruffi,
Gauger & Compagnie, & cmrnmience le i"
fivrier prochaie.
Une Maifon fituce au Bourg du Trou fur
la Place, route nouvellement conftitite, &
couverte en thuiles, affermie a~tuellement
zooo liv. par an. S'adreffer au Cap Me.
Rouftan, & au Quartier-Morin, a M. d'HeiI-
lecourt, Procureur des biens de Madame la
Vicomteffe de Choikul-Meufe, i qui cette
maifon appartient.

A L U E R.
Maifon aetage, vis-a-vis les Peres Capu-
cins,a louer. S'adreffer aM Laborie, Avocat,
Une Maifon i stage n,. 94, rues Neuve
& des Religieufes, devant laquelle fe prolonge
Le March des Blancs, quarter trrs-frdquen.
te par les Capitanes, & pouvant par la gran-
deur de fes halles contenir a la fois deux car-
gaifons de Navires Bordelois, confiltant at
rez-de-chauffle en deux halles, charrbre,
cuisines, cabinets, court, pukts & baiins A
laver, & a fitage du haut, en une halle, 4
chambres, cabinets & gl6rie haute & baffe.
Cette maifon atuellement occupee par les
fieurs Roux & Dallet ef a louer pour le pre.
mier feptembre prochain. S'adreffer a M. Ar-
naud de Marfilly, rue de Bourbon.

ESCLAVES EN MARONAGE.

Franooife, Congo, etampce SALMON,
Agde d'environ 27 ans, eft maronne deptis le
premier de ce mois. Ceux qui en aurant con-
noiflance, font pries d'cn donner avis a M. Sal-
mon, Fermier de la Boucherie au Cap.
Beatrice, Congo, agee d'environ 17 ans,
taille de 5 pieds 4 a y pouces, eft maronne
depuis le 9 de ce mois. Ceux qui en auront
connoiffance, font prids d'en donner avis au
nommie Pere, M. L. auCap.


C I'


_ ~,;~-----, II~CI-CC--~BY I --~l~~L----





S


I NO 4-


o0.


SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMtRICAINES


Du Mercredi z8 Janvier y '4.


r ER S,


LE fi e xtir aut; fe difporanrt par-
tir pour f rtout le .mois de f-vriet
prochi.n,; price les perfonnes qui il.peut de-
voir de fe prfentere pour recevoir leur paie-
me-&t, & cetux qui lui doivent de vouloir le
fj der.
Le Sieur Leroux, tenant Boulangeri- au
Port-de-Paix, devant partir pour France dans
le courant de mars prochainr avec la damfe fn
epoufe, prie les perfonnes a qui il peut de-
voir de fe prefenter pour recevoir telur paie-
nient, & ceux quui lui doivent de le folder in-
ceffammennt pour lui eviter le defagr.,ment des
pourfuites qu'it feroit oblige de fair. II pre-
vient M'" les Habitans du Quarrier, que le
Sicur F. Dakhon Con cou(nia, reftera charge
de fa mirifon, & continued fa boulagerie,
antfi bien que tous kles auweS genres d'affaires
qu'l exerce encore' aujourd'hui. II prie ceux
qui voudront i honorer de leur confiance d'etre
erfuad s d'avance quiils auront en tout tens
ii'ea den etre fatsfaits.
M Laf ffe, Capitairi le Port au Fort-Da-
phiii,. e difpofant 5 partir pour France .par
cong de MM. les General & Irtendant., prie
Ies'Perfonnes avec qui il a desaffirts, devou-
loir bien les terminer reciproquement.
Le fie.ir Rigordy d meurant au-Fort-Dau-
phin, fe difpofant partir pour France au mois.
d'Avril prochaits dc&chre ne rien-devoir dans
la Colonie & prie fes Debiteursde s'acquitter
envers ltui le plut6t polfible.
Le fieur Nicolas, Horloger de Lyon &-de
I'Academie Royale des BeauxArts, de rteour
de France, & deji connu dans la Colonie par
fes talents., fa probity & fon exactitude,, pre-
vient M M. les Habitants & autres, qu'il con-
tinuera d'exercer IHorlogerie, a la plus gran-
de fatisfaftion de ceux qui voudront bien lui
accorder leur confiance. Son tpoufe habille
les femmes dans le dernier godt, fait les corps,
corfets, bouffantes, & generalement tout e
qiEconcerne.leditetat. elle prendta voloinisrs


des apprentiffes, 8& les mettra en etat de .aire,
tout ce qui regarded la couture. Sa demeure eft
rue Notre-Dame, pris ta .Comedie,, a cote
de M. Meffler, Graveur.
Ml Gauttier Lagaumie, Procureur auSiege
Royal du Cap, qui &toit alley en France par
conge, & qui eft de retour au Cap depuis en-.
viron deux mois, a Photineur de prevenir'
ceux qui I'avoient- ci-devant honored de lear'
confiance, qu'il a retired de chez M Perriek.
. laine auidProcureur, q,ui 6toit ch rg" de f.
procuration,- tous les tires & pieces dent it
Iavoit charge pour en fairele recouvrement i
que perfonne ne s''tant pre'fente pour retire
les doftiers, & payer ce qui edoit dC, quelque
invitation qu'on air pu fire dans les Afliches,
il va lui-meme s'occuper de fefdits recoavie-
ments:, ainfi que de Geua de difftrentes car-
gaifons don't it a et6 & eft encore charge. Ib
prie done en conf6quence, tant ceux qui lui
dovent perfonnellement, que comme charge
de recouvrements, de vouloir fe prifenter in-
ceffamment en Con etude rue de Valdrcuil,
pour retire leu-s titres & pieces, & le folder.,
s:ils velient lui: iirer le defagr-6ent de les' y
faire contraindre.
M. Thibaud, Chirurgien-Major de i'Ami-
raurt du Fort-Dauphin, defiant partir pouar
France dans le courant du mois de juin pro-
chain, pile ceux a qui it peut devoir de prd-
fenter leurs tires, & reciproquementceuxqubi
lui.doivent de le folder inceffamment,
Le fieur Mathieu, log. au Caf e Marfeilloi ,,.
faith fqavoit qu'il donne lecon de angue alle-
mantle & italienne a ceux,'quidefireroient-s'eia
inftruire.
Le fieur, Paul Fecchetfx,. Ngociant, fe dif-
pofart a partir pour France au printers pro-
chain, prie les perfonnes qui peuvent avoir
des tires de creance de la foci&te Fefchcnx &
Pioaquy, de fe prfenter pour en recevoir leurs
paiemtents, & celles qui ont des fonds chez lui
deptuis fa-raifon feule, de vouloir les fair re-
tirer; come auffi il prie les debiteurs ai une
o I alaustr taifon4 de vouloir lepayer, afin de


. .. Pe


IrLL13C~II~.lll.rrr~ILLIIII~


_~__--- -- -' ~- C---~-C-I


guano= -*-


WITT,


.1"







tui ebiter le dfagrement d*a'voir recourS aux.
voies de rigueur.
I prevent auli qu'il cede fa.maifon de com-
merce au fieur P. D. Fefchenx fon free, &
au fieur Baudeuf, qui continueront fon meme
commerce A. commencer du premier
fivrier prochainS, fous la raifon de Fefchenx
& Baudeuf. II prie ceux qui Font honored de
leur confiance, de vouloir la continue a'fes
facceffeurs, qui s'acquitieront deleurs ordres
avec la minme affection & le meme zele.
Le fieur Bonfin, ci-devant Capitaine de Na-
vires, refidant au Ca.p 'cepuis quelques a
trees 'tant fur fon depart pour France, pr6e-
vient les perfonnes a qui il:p.eut devoir, st
s'en trouve, defe prifenter pour recevoir leur
pavement.
, M. & Madame Guindau, Marchands, rue
du Bacq, devant partir pour France dans le
mois d'avril prochain, prient les perfonnes
qui ils peuvent devoir de venir recevoir
leurs paiements, & ceux qui leur doivent de
les payer, pour leur 6viter le ddfagrement de
lesy contraindre par les voices de rigueur ; ils
previennent que rien ne fera paye apres leur
depart.
Le fieur Francois Junca declare qu'il va par-
tir pour Bordeaux dans le Navire le Ferme,
Capitaine Villegente dans te mois de f6vrier
prochain, declarant ne rien devoir a perfonne.
NAVIRES EN CHARGEMNT.
Le'Saint-Philippe, Capitaine Beliard, de"
Rochefort, partira pourNantes le to oa le I
f6vrier prochain, & prendra a fret du coton,
cafe & indigo. S'adreffer i MM. Saurine fre-
res, rue de Penthievre.
Le Navire a Bien- Aimee Capitaine Da ri-
beau, partirapour Nantes le .5 fivrier prefix.
Ceux qui voudront y charger du cafe, cotton
ou indigo a fret, pourront s'adreffer audit Ca-
pitaine. Sa demure eft dans la rue du Vieux-
Gouvernement, rifetapres la maifon Foache,
chez la demoifelle Soumillar.
Le Capitaine Francois Fournier comman-
dant le Navire le Mercure, de Dur~kerque, ell
en charge pour ledit Port; il partira vers la
fin de fivrier. Son Navire eft tout neuf &
commode pour les Paffagers. On pourra s'a-
dreffer auditCapicaine, ou a MM. S. Foache,
Orange & Compagnie, fes Confignataires.
Le Navire 'Aigle, de Bordeaux, Capitaine
Chauvin, partira pour ledi lieu du o10 an i15


Ide fe'vrier ce tNavire eif dbubl en ccaivre &
fin voilier, tres.commode pour les paffagers.
Ceux qti voudront y paffer ou charger a fret,
s'adrefferont a M" Dubor, Demenete & Mil.
lot, on audit Capitaine, .ern fon mgafin, rue
du Gouvernement.. /
Le Navire le Soucy,' de Bordeauix, Capi.
tairre Grandidier, dquportde'~ toneaux ou
environ, neuf, a fon premier e.3,partira
pour Nantes du 1o aun a as. pro-
chain. Ceux qui voudront y charger fret on
palert fur ledit Navire, eurroit s'aj suffer au
Capitaine, dans fon magahtfI' adu Vieux.
Gouvernement, maifon occupee par M. Vi.
vier, on u MM. Friou & Defquilbe, N' go.
ciants au Cap.

BIENS ET EFFECTS A VENDRE.

Un Terrein fitue a la Souffriere de 'Accul,
lieu dit la grande Ravine ou a 'coupe de
Mongo, de la contenance de 6L carreaux,
don't parties he bois' debout, & le rethfnt en
hafiers & favannes, fur lequel fe trouve conf.
truite une cafe de la longteur d'environ 2i
pieds, divifle en trois chambres confiruites
poteaux en terre, Vacilte & couverteen paille
ledit terrein deperidant de la fuccefion dufeu
fieur Lacierre, vivanthabitant au fufdit lieu.
Cetux quivoudront en-faire lacquifition, pour-
ront s*adreffer au fieur Desmaries, demeurant
rue Efpagnole Executeur-tellamentaire dudit
feu fieur Lacierre, ou M Perrier Inamen, Pro-
cureur au Cap, qui lear donneront tous les
eclairciffements ne4efa4ires, relativement a Ia
furete de leur acquisition.
Une Habitation fife au Haut du Trou du
Dondon, de la contenance de So carreaux de
terre, fur laquelle il y a environ jo mille pieds
de cafes prantes, & les etabliffements necef-
fiires pour cette fabrique, grande cafe de cent
pieds de long, fur quarante de large, avec des
galleries tournantes, cafes a Negres, un bati-
ment fervant de cuifine & cd'hapitat, de 40
pieds de long, carrele le tout couvert en
effentes & en tres-bon etat, avec les 50 tetes
de Negres qui y font attachees. S'adreffer a
IM' Routbn, Procureur es-Sieges du Cap,
dans I'etude daquel on pourra prendre com-
munication de I'inventaire de ladite Habita-
tion, ou a M. d-Heillecourr, fondd dela pro-
curation de Madame la Vicomteffe de Choi-
feul-Meufe.
Une Habitation fife a la Riviere-Salee, de


b


e


.." .J .







la contetnnce je 75 carreauixde terre, parties.
en bois debout, parties en caf6, & le furplus
en favanne, fur laquelle it y a une grande cafe
d'environ So pieds delong, batie fur feulage,
couverte en effentes, & carrele6, avec galerie
& p8riffile, une maifon en forme de pavilion,
ayant un rcage de 30 pieds de long fur 16 de
large, en maqonne, avec un efcalier aufli en
nmaqonne pour communiquer au premier ctage,
un corps-de-logis en bois fur feulage, cafes a
Negres, glacis, moulinsapiler, &c. S'adrefler
a MC Routin Procureur es-Sieges du Cap,
ou a M. d'Heillecourt, fondU de la procura.
tion de Madame la Vicomteffe de Choifeul-
Meufe.
Un Terrein fitue I'Accul a Conit, de la
cottenance de7; carreaux de terre, fur sequel
il y a une grande cafe bitie fur piliers en ma-
Connerie, & autres tabliffements don't on
trouvera l'inventaire au Cap, en f'Ctude de
Me. Rouftan, ou au Quartier-Morin, chez
M. d'Heillecourt.
Un Terrein deoio carreaux de terre ou en-
viron, autrefois etabli en indigo, avec grande
cafe, batiment de decharge, colombier, &
parties de ce terrein en bois debout fitue dans
Ja Paroiffe du Terrier Rouge. S'adreffer -a
Me. Routhn, ou a M. d'Heillecourt.
SUne Habitation fife au quarter de Valliere,
itablie en caf6, de la contenance de 48 car-
reauxd'excellente terre,un N egre,uneNegreffe
enceinte & fes deux enfans mlaes, I'un ag de 5
ans, lautre de z, le tout dependant de la
fucceffion du fei fieur Rene Grellet: on fera
bonne composition du tout pour du comp-
tant ou pour de la denree au course. On s'a-
dceifera a M. Filleul, au Fort-Dauphin, fon-
di de la procuration du fieur Grellet fi!s, ou
a M' Valade, Procureur es Sieges du Fort-
Dauphin.
,Une Habitation etablie en caf6 & indigo,
fontmnt deux etabliffemens confiderables,
contenant 170 carreaux de terre, don't 40
en.plat pays fituee au canton du Pilate,
quarter de Plaifance, a vendre fans aucun
Negre : onRdonnera toute facility acque-
reur. It faut s'adreffer I M' Petit Defcham-
peaux, Procureur au Cap, rue du Morne-des-
Capucins, chez lequel on-prendra de plus am-
ples eclairciffernens. II a auffi A~vendre deux
leunes Negrefes fervantes.
Une Habitation fituee au quarter de la
Soiffriere de 'Accul, itab'ie en cafe, bien
boifee, une grand'caife, cafe a Negre, cafe


a caf' & glacis en maponne. La mtme per-
ifone vendra auffi 3o carreaux de terre en
boisdebout, fituee au meme quarter. II faut
s'adreffer au Cap aux fieur Briot & veuve
Huffard, rue Royale, qui donneront le de-
tail de ces terrains.
M. Jean-Baptiife Frigiere, Fermier de l'ha-
bitation de Madame la Comteffe de Butler ,
au Morne-Rouge, done avis qu'dtant pres
de 'expiration de Con bail a ferme ii aa
a vendre 33 teces de Negres & un Mulatre,
parmi lefquels ii y en a pluficurs a talents,
comme fucriers, cabrouetiers, chauffeurs &'
mouliniers, io beaux mulets domtes tirant as
cabrouet & au moulin, 4 chevaux, 63 betes
a come, don't z6 boeufs, 17 vaches, 6 bou-
varts & 14 gazelles, un troupelu de moutons
de tres-bele efpece, 10oo pots & formes, &:
enfin divers uflencils d'Habitant, comme ca-
brouet, chaire roulante &c. Ceux qui vou.
dront en fire acquisitionn, s'adrefferont audit
fiear Frigiere, fur ladite Habitation, au Mor-
ne-Rouge, ou ~ M. J.Balanfan Negociant,
rue du Vieux-Gouvernenent, au Cap.
Une Maifon faifant le coin des rues d'Anjou
& du Chantier, confiftant en z3 chambres on'
cabinets diflribues haut & bas, avec court,
pits, cuifines, &c. le tout en trcs-bon 6tac
ladite maifon a affermer pour Ie 14 avril pro-
chain. On s'adreffera a M. Coupigny, Gref-
fiec-Commis du Confeil. Plus, huit ctes de
Negres domeifiques, tous jeunes, & aupays
depuis leur bas age, f~voir, un NegreCuifi-
nier, Confifeur, & au befoin Perruquier &
Cocher, un autre Boulanger& tres-bon valet,
trais Negreffes, don't une fqachant atiffi fair
le pain, &les deux autres domeftiques, avec
chacune leur enfant creole, & trois jeunesNe--
gres valets de 14 a i ans, lefdits Negres .
vendre ou a affrmner. On s'adreffera Cgalement
a M. Coupigny, on a M. Forefiier, Proca-
reur de habitation Hirigoyen & Cleriffe,
qui ils appartiennent, & qui a dija announce
fon depart pour France.
Le Sieur Labe, partant pour France au
mois d'avril prochain avec fa famille, pria
les perfonnes a qui ilpeut devoir de fe pre-
fenter pour recevoir leur pavement, & ceux
qui lui doivent de le folder rdciproquemenr.
II vendra Con fonds de boutique deCordonier,
ainfi que celui de marchandifes feches, trois
Nigreffes, don't une nourrice avec fon en.
fant l'autre bonne blanchiffeufe& repffeufe,
av:c un enfant de deux ans & demir & la







tratieme' fate au pays depuls i4% mQos: it cc-
4era aufi fQn bail de maifoa qu'il a encore
pour quatre ans.
.'Le Sieur Chive, Negociant, rue des
Trois-Chand-eiers, done avis qu'il vient de
recevoir d'Europe un faperbe parri de Bou-
gie du Mns par cinq & fix la livre : il la
'vendra en gros & au detail.
Le Sieur Laboulis Orfivre au Cap,
maifon du Sieur Sandre, donne avis qu'il a
A vendre une Negieffe bonne perruquiere. II
prendra en pavement des Negres a boid ou
clu comptant.
Les Sieurs Fougy pere & fits, Marchands
d leur depart pour Fr.nce, parent les perfonnes
a qui ils doivent de fe pre'cnter pour rece-
yoir leur paiement, & ceux qui leur doivent
d~ les folder inceffamment. Ils vendront leur
fojcds de inag tfi n a amiable, ainfi que quatre
Negres pkec urs, qu'ils ont de compre-a-
demi avcc le fieur Caddet Laplanche, Pitifier,
avec deux canots & des filets,, &c.
Le Sieur Paquerce, Procureur des biens de
lM" dgeThilorier : Ouanaminthe, a l'konneur
d e prvenir le Public qu'il part pour France
dans le courant d'avril prochain il prie les
perfonnes, qai lui doivent de le payer inceffamra
ment, & ceux al qui il peut devoir de fe prd.
center pour r.ecevoir leur pavement. II a i ven-
dre deux Negres, 'un ag6 de 24 ans, bon
perruquier, excellent boulanger & cocheri
l'attre ag de l6 a 17 ans, excellent fujet,
'apprentif cuifinier depuis quatre ans ; chaife
roulante a. u.e place, toute neuve ; chevaux
de claife & de monture, un fuperbe troupeau
de moutons dce Barbarie, bitards, & un trou-
peau de cochons.
Les fieur & dame 3Bradat fe propofant de
psrtir inceffami'ent pour France, ainfi que la
dame veoue Champagne, priertceux a qui ils.
doivent de fe prefenter pour recevoir leurs
paiemens., & ceux qui leur doivent, de les
payer fous pea, le tens de leur departC tant.
fixe a. la fin de mars. UIs ont plufieurs Efclaves
Staulents a vendre. Ilfaudra s'adrefflr a eux.
II fera prockd6 jeudi 5 f6vrier prochain, a .
larequete du fliur Herpin, au nom & comme
executeur teftamentaire du feu fieur Velop6,
4 la Barre du Siege Royal du Fort-Dauphin.,
Par Permifelon de MM. .


a ia vente & adjudication au pk1s.offrtan 8c
dertnir enchriffeur, des Negres, Negreffes,
& Multreeffe dependents de la fucceflioi Ve-
lope. Le fieur Herpin, prevent en outre les
debiteurs de ladite fucceffion de vouloir bien
le folder inceffamment- pour lui ivicer le de-
fagrement de leur fire des frais, fa quality
ne lui permettant pas de soen difpenfer.
II fera procde vendredi prochairn jo dai
courant, la Barre du Siege de cette iie,
% la vente & adjudication du Brigaltaili lie
Tigre, du port de 80 tonreaux, avee tous
fes agris & apparaux, en bon tit, doiLt /in-.
ventaire eft cheZ MM. Benquet fr ces &
Compagnie.
It fera famedi 31 janvier, A trois heures
apres midi, en vertu d'Ordonnance de M. kle
Lieutenant- Gen-ral de l'Amiraute du Cap,,
ven!u dans la maifon de MM. Saurine fretrs,
NMgociants rue de Penthitvre, N0 239 ,
diverfes marchandifes de la cargaifon du n.3 ire
le Saint-Philipe Capitaine Behard de Ro,-
chefort, comme fufils, clous, houses, ferpes,.
bray papers, regitires, &c.
Une Goelette d'environ 60 tonneaux, i
laquelle il ne manque rien, un navire d'en-
viron zoo tonneaux, en tres-bon ktat & for-
tant de carene, ne lui manquant rien. On
peut en voir l'inventaire de 1'un. & iautre
chez les fieurs Tirel & Ravy, rues Neuve
& Saint-Jofeph, qui ont autfi a vendre. di.
merrain a fucre, du feuillard, de la farinede -
differentes qualitcs, boeuf fale, blanc de ba.
leine &c.
SUn Quarteron de la Guadeloupe, age de
15 ans, bon domeflique & ayanr un corn
mencement de connoiffance du metier da
Cordonnier. On s'adreffera .a MM. Dtbor ,
Dematte & Millot.
SToiltevoile, de 4fils commune, filivoile,.
facs a caf a' double couture, i vtndre dce.
M. Placide Larrieu, Nigocianm au Cap,
Le. fieur Delpaux fils, nouvetlement arrive
en cette Ville, done avis qu'il a du linger
de table de Bayonne en belle & mediocre-,
qualir6d raie rofe & bleue, depuis c1 jufqR'
24 couverts. II eft loge chez la nomrde Claire
a Prudhomme, rue Taranne, entrecellesde
Vaudreuil & Royale.-

les General & Intendant.


~P~~ II_


L ~C_


-_


~i~a7~JI~D~BO~ncerr~ -r`.;l~asrrrsPDI~Prp-y-p----


:-._""); ~*~ss~" ~v --~~-
~~'.~


DE L'IMPRIMERI E ROYALE.DU,


CAP.







'A VIS DIVER S

Le Sieur- Aais, Tonn~elier en cette
ville, fe difpofant k partic pour France
au mois de Mars prochain, price les-
p erfonnes h qui il peut devoir de fe prd-
fenter pour recevoir leur payment, &
cells quiui ui doivent de le folder incer-
famment : il a a vendre to Negtes Ton-
neliers,- tous-bons ouvriers & bornsfujets;
un- jeune Nigrillpn propre a fire un va-
let, & un Negre cuifinier : ii fera du
tout bone composition, e nfemble ou
feparement, moyennant du comptant,
Le Siesu Martin Henry Charpen-
tier, fe difpofant'a parrir pour Frarce
au mois de Mars prochain, prie les
perlonnes a qui ii peut devoir de fe pr6.
center pour recevoir leur payemcnt, &
celles qti lai doivent de le folder ipn-
celfamment: il a h vendre 6I beaux- &
bons Nbgres charpentiers, cauvrours &
fcieurs de long ; une jeune Ndgreffe
bonne domflique-& blanchiffcufe. Les
perfonnes qui voudront en faire I'ac.
quifition s'adtefferont au Sr Gibouein,
a LUogane, ou audit Sieur Martin
Henry qui en front bonne conpo-
fition.
Le Sieur .Chevatier, Mar4chtad h S.,
Marc, ayant fix fon; depart pour Fr-an-
cz, avec fon 6poufe, au printemps pro.
chain, done avis qu'il a h vendre 5 N6-
gyres charpentiers, & tous les oUtils dd-
pendans de leur 6atr;, une quantity ,de
hos incorruptibles..& quaris;~ ui fonds
d.e botitque affotrie e.nra r frie oiNis
hohs Nigres marthand~ & faifanm fupd-
ricurement les cigarres; trois N grffers,
don't l'une cuifintire, I'autre couturi&ie
& l'autre blanchifleu.fe, avec u' Negril-
Ion Agd; de 2 ans ; plufieur bans che-
vaux de felle; I'ameublementde fa rtai.
fon i c4icr 4 suffi le b!aC de !n miop,


a fon acqurcur: ii fera du tout b6ited
composition r foit en denrdes ou lettres
de change fur France.
M. R. Marie, Negociant en cette
ville, a I'honneur de privenir le Public -
que, quoiqu'il air rfillii fa- Soci&ei avec
M. Pierre Nau, le 3t Dkcembre der-
tikr, i continuera toujours les affairs
come il 'a faic ci-devant, pour. fon,
compete particulier & fous la raifon de
R. Marie. & Compagnie.
Le Sieur Dominique Subfot, Auber-
gifteau bord de la met, maiifn du Sicue
Flon, fe difpofant 'a partir pour France"
au mois de Mars prochain, price les per -
fonnes 'a qui il peur devoir de fe prfren-
ter pour reeevoir leur payement, & cdlcs
qui lui doitent de le folder incefiarn-
ment, pour .lui eviter le d6fagriment
d'ufer des voyes de rigueur : il a a v-en-
dre un billard &-c fues ufenfiles, dames-
jeannes, bouteilles, linge de table ar-
gc .terie, & :trois te:es de Negres ou N6.
grcfles il fera du tout, bonne compofi-
tion nioycnnrnt du cotnptarit,- voulanc
fini toutes afes afirs avant foxn depart.
M. Lacroix ,.Habitant au Boucaffin,
hbiricr du feu Sicir Maignan, vivant,
Habitant au Fond-d.caque,, quartier
dejla GrandqrAnfe, a I'honneur de prier
IMrs les cranciers decctte fucceflioh de
vouloir bieri communiquer leur titles de
cr6ances h'M athieu, Avdcat en Par-
lemcnt & Procurcur aiu Siege Royal de
Jtremie, a I'effEc d'en connaitre les char,
ges .& prendre les& moyens': ls ptus
prompts! ppour parv.enr lk a liquidation
d'~icetle's -l-dlar~:tn dutre avoir fait
dic6tion-de domidile entl'itude du'ditc M
Mathieu, Proctoreur audit lieu, pour
les affairss de crette fuccefion. II prie
auffi;,eux qui ott fait.fiirs des faifies-
arrets cntre-les mains dudit fu Sieotr
Maignan pourSe qu'iit devait qa a lfuc
cdfiei 'e IMinbtde, d voublir bin





*-- i uar~in -1 ,-"- -- '-'- --a -. ..... 7- -,---- --- -- ''*v', f7'
-'- -- '- -- "- : a ,, j ,, ,


-.


-Awl-d ...... LL-.......-_




'a-. m -al M mliMli
uryBCW9ElsELilu ;Lrr 'L--- ?YI-I -rr*T_ I-I- -


F -7 .


let fai*e renoiuvclfer, pour lui evicer le
difagrtment de payer deux fois; ddcla-
rant que n'ayant pas trouve dans iin- -
ventaire dec&tre fucceflion aucunes pie-
cezy relatives, il protefte de nulliitcon-
tre lfdites faiies-arrecs fi ells ne font
pas renouvelies.
SLe Sieur Marin, Marchand fur la
Place, fe difpofant a partir pour France
au mois de Mars prochain', done avist
qu'il vendra fes marchandifes de gre h
gre, ainfi que trois N6greffes don't l'une
rarchande & une coucturiere; & deux
Nbgres tailleurs, il price auffi les perfon-
res h qui il peut devoir de fe prefenter
pour recevoir leur payment, -& celles
qui lui doivent de l folder inceffamment
M. Artigueihave,. faifant les charrois
du quarter des Matheux, & ayant vu
parl'experiencela mieux fuivie 1'impoffi-
bilit de pouvoir remplir les vues de M's
les Habitans, en charroyant lear cafe ah
I'Arcahaye, par la difficuitrdes mauvais
chemins qui entrainent un retard qui ne
peut que nuire leurs interkts, & per-,
fuadU qu'ilsne cherchent qu'a acc6l&rer la
liyraifon de leur denree, en fe fervant
desentrep6as publics, afin depouvoir pro-
fiter des r-v,olutions momentannees que
le caf6 eproavejournellement, il a l'hon-
neur de les privenir ;qu'il a tranfportd fon
ectrepot du haut du morne,'h la digue des
Vafes, & a iffue des cheminsdu Fond-
Baptifte & des Matheux, oi il recevra
la denree de tous ceux qui voudront la
lai afrelfer, & d'ou ii la rendraau Port-
au-Prince,: haraifon de z*: lives le tnil-
lier, s'oblig.ant de remettre les provisions';
gratis h fon entrepbt. 11 les previent'qu'il
a ordre d'acheter 300 milliers de cafe,
qu'il fera valoir le prix le plus avanta-
geux, & videra leshfacs de ceox qui vou-
dront le lui vendre a fon entrep6t.
Mrs Jouanel 6.& Compagnie, Ndgo-
cians au Petir-Gobae, donnot avis que


_--- ~---II


leur SociEtC avcc M.Fadrges, (ousla ra`i
fon de Jouanel, Farges & Corampdagnie,
eft expire depuis Ic -2. de ce mois, &
que le Sieur Joanael rdfteleul charge de
la liquidation d'icelle; ils offrent leurs
services au Piblic, &'leprient d'tre bien
convaincu que la retraite du Sieur Far..
ges n'entraine avec elle, ni la vigilance,
ni 'a&ivitd & I'exa&icude qu'on doir
aux affaires.
Le Sieur Jean-Pierre Jominy, de-
meurant a Saint-Marc, fe difpofant '
fortir de la Colonie, avec fa famille, an
printemps prochain, prie ceux qui lui
doivent de le folder inceffamment, &
declare ne devoir rien B perfonne.
M. Mlarcou Latour, Chirurgien &
Habitant 'a I'Artibonite, fe difpofant a
partir inceffamment pour France, prie
les perfonnes h qui it peut devoir de fe
pr center pour recevoir leur payeient,
& celles qui lui doivent de le folder in-
ceffamment, pour lui dviter le defagre-
ment d'ufer des voyes de rigueur.
Les Sieurs Larcheveque & Tavernier,
Horlogers Saint-Marc fe difpofant h
partir pour France au mois de Fevrier
prochain, prient ceux h qui its peuvent
devoir de fe prifcnter pour recevoir leur,
payment, & ceux qui leur doivent de
les folder inceffammnent; ils ontri'hon-
neur de prdvenir le Public qu'ils one
c6d6 leur fonds, concernant leur eaat ,,
aux Sieurs Benoift & Martin, qui feraea
charges de remettre les montres qui ne
front pas retirees; lefdits Sieurs Lar-
cheveque & Tayerernir, print 'M les
Habitatnsd de voulmir bien accorder la
meme confiance ces derniers, don't la
conduit & les talens dejh connus'mCri-
ternt, a coup fur, les fuffrages du
Public: ils ont vendre plufieurs mon-
tres fimples de diff6rents go6ts, a repiti-
ton & h bague, portant le nom de leur
mature Leur demeareeft la mmrn e.







Le Sieur Icardin, fe difpofant h par.
tir pour France au printemps prochain ,
prie les perfonnes a qui il peut devoir de
feprefenter pourrecevoir lear payemenr,
& cells qui lui doivcrit de le folder in-
cdffamment: ii a 'a vendre un Ngre bou-
langer & une Negrefre couturiere.
Mrs les crdanciers du Sieur Laurent
Dethomajet, vivant, Habitant au Pe-
tit-Trou, quartierde Nipes, & du Sieur
Jean'-Baptiff/ Dethomaffet, a&uelle-
merit en France, font prids de remettre-
fousdeux mois un' cat de leurs creances,
en capital, frais & intedrfs, a Mr" Befj
nard Delagroix Pacaud & Com-
pagnie, N6gocians a L6ogane, charges
de pouvoir a cet effee qui priviennent
auffi que I'habitation defdits Sieurs,.cta-
blie en indigo, fituce audit lieu, eft
vendre, avec 50 ttcEs de Nigres, en dd-
pendans, ensemble ou feparement: 6n
pourra prendre connaiffance de la carte-
bannie qui fera dreffde & affichee .a cet
effect ; its recevronc en payment les
criances dues par lefdits Sieurs Detho-
malfet, fur tires liquides. S'adreffer
auxdits Sieurs Befjard, Delagroix,
Pacaud & Compagnie, ou au Sieur
Guillemin, Chirurgien fur ladite habi-
tion.
Le Sieur Doua'd, Marchand a Leo-
game, fe difpofant a partir pour France,
avec la Dame fon 6poufe, au mois d'A-
vril prochain, prie les perfonnes qui il
peut devoir de fe prdfnter pour recevoir
leur payment, & cells qui lui doivent
de le folder inceffamment, pour lui dvi-
ter le defagrdment d'ufer des voyes de
rigieur : il a h vendre une tres-grande
maifon, jeux de moulin a l'eau, chau-
dieres'a fcre, de cuivre ; un tris-beau
cabriolet h capot, bote en fer & covert
encuir : le toutneuf 4i chevaux defelle,
Nkgres, Nigreffes, don't 2. bones cou-
tujieres & blanchiffeufes,; un.jeuneN" -


gre bon cuifinier, diverfes marchandi.fes
& meubles : il vendra le tout de grd '
gre, ensemble ou fpparement;.& en fcra
bonne compofition moyennant du comp-
tant.
M. & Madame Barbe Habitans a
Nipes, Paroiffe du Petit-Trou, fe difpo-
fant a partir pour France en tout Avril.
ou Mai prochain ,, au plus tard, prient
les perfonnes a qui its peuvent devoir de
feprdfenterpour recevoir leur payemenrt
& celles qui leur doivent de les folder,
inceffamment: its ont a vendre diffirens
effects, confiftant en meubles meublans,
argenterie, pendule, montre d'or & d'ar-'
gent, bijoux deplufieurs efpkces; chaife,
chevaux de chaife & autres betes cavali-
nes; un troupeau de betes h comes,
boufs de cabrouet; cabrouets & tombe-
reaux a baeuf, & a bafcules; outils de
charpentiers, mcnuifiers, charrQns,- fr-,
blantiers, & plufieurs autres effecs.
M. Jofeph Taverne, Negociant aux
Cayes, fe difpofant b partir pour France
au: mois d'Avril prochain, prie ceux a
qui il peut devoir de fe prifenter pour
recevoir leur payment, & ceux qui lui
doivent de le folder inceffamment.
M. le Chevalier de Ferrabouc, de-,
mcurant fur l'habitation du Fort-Royal,
pres le Petit-Goave charged de la pro-
curation de M. le Comte de Mery, prie
pour la feconde fois Mr1 les crdanciers
des habitations Cuperlier, de lui donned
connaiffance de leurs crdances, pour pou-
voir prendre avec eux les arrangemens
convenables. II prCvient en oatre lefdits
creanciers qu'il part inceffamment pour
France.
Un crdancier du feu Sieur Martelt
vivant, Boulanger a Nipes& ddcedd de-
puis environ 4 ans audit lieu, s'tcant
prefinte.avant la mort duditSieur Mar-
tcel celui-ci 1'engagea a n'6tre-point in-
quiet, v qu'il avait tefi~ &.quepar fon

\~ -


- --9 1,M I -


c~r~~-. -F -. rm. I .rr -~- ---


LZ IZI -i- .--L-. -----.--~lt~l--.ir_


~lpll


--I ---~T- i


I

i
1






tc fa menrt fa creance e trouvait conflatde,
& Icpayemerit ordonne h fon exdcuteur-
rtUfamentaire ; cependant, comme apres
le d'ecs. dudit.Sieur Martel il n'a point
paru de teftament, & qu'auparavant fa
maladic il avait refltd uqueque temps au
Port-au-Prince, on prie M"s Ics Notai-
jrs de ce: c-c vile, qui auraient pu rece-.
voir fon .tLiment de vouloir en donn~r)
avis a MC Riboutt de Diepdal, Avocat
cn Parlement & Doyen des Procureurs
au Sidge Royal du Petit-Goave.
M 'Viau de Colline Curateur aux
fuccflions vacantes du effort de la Ju-
rifdi&inrrdu Petic-Goave, invite M's
ls crinrcieres, rant de la fucceflion:du S'
Nicolas PaJcal, dicdde Habitant a Ni-
pes, que de fa communaut' avec la De-
moifelle Olive, fon epoufe, delui com-
imuniquer dansJe ddlai de trois mois, a
cdmpter du premier avis, les tires de
eJurs creances, afint de les comprendre
dans la distribution des deniers qu'il a
en mains. depcndans defdites commu-
naUam & fucceffin afin d'acceldrer la-
reddicion de fon compete.
-Le Sieur Dulaurier, Entrepreneur
de batimens aux Fond-des-Negres, fe
difpofant a par.ti pour France au com-
mencement de Mai prochain, declare ne
dtvoir rien a perfonne, & prie ceux qui
lui doivent de le folder inceflamment. -
A la requete de MC Girault, Cura-
teur aux fucceffions vacantes dans le.rel-
fort du Siege Royal du Portrau-Prince,
charge* en cette qualire: de:celle du feu
Sieur -Viaul de la Roche, vivant, Cura-
t'e.rau x Vacances,,Recevetlr desO&rois,
Amendes & autres droits de fa Majefie,
au Petit-Goave, il f*ra le Samedi: 14
du mois de Fevrier prochain, proc6dd a
la Barre dudit Sidge, iffue d'audience,
hi ta vence & adjudication difinit v e, au
pits offrant & dernier cncheriffeur de
deux maifons-dpendantes de ladice fuc-


ceffion, icuees en ette ville, rues Royale
& Sainte-Claire. Cetre vente fe fera f6.
par6mtent, & on pourta prendre con-
naiffance descarres-bannies chez le Sieur
Orillion, Huillier.
M. Foubert, Habitant-a Leogane, fe
difpofant.a pavrtir pour France au prir-
remps prochain pr&vietn qu'il ne
laiflera aucune dette pe.rfonelle dans la
Colonies; it fera reprdentli pendant on-
abfence par M. de Berly. Habitar)t a
la Plainede Leogane, auqc'tiel: onnera
fa procuration pour fes propres aftlires
& le firbflituera a celies dontjl efI-char-
ge pour la geflion-, tant de I'habitarion
de M. Boutelllier, que du quart de
celle de Ihabitation de Bouillon. 11 a a
vendre une maifon fitude au Port-au-
Prince, faifant I'encoigneure des rues des
Miracles & de Conde, attendant la mai-:
foi de-feu M. Ferrant. Ceux qui vou-
dront en faire l'acquiition s'adrefferont
a-M. Delafond, Avocat aut Confeil Sua-
pprieur de cette ville, ou addit Sicar,
Foubert, Proprietaire .de ladite mai-,
fon.
1 a ere perdu la nuic du Dimanche
au Lundi 19 du courant, dans lacham-
bre du Sieur Brunetiere, Negociant '
Saint-Marc, uneculotte neuve, de fatin
noir,.darisone de's pothesetait une bour.
fe contenant environ j zportugaifes en
or & monnoye; dans I'autre un billet
de la fomme de 739 livres, confenti par
Mrs 'Martineau & Arnaud, -ordre de
M. Daburg;, ranfportr par-ce dernier an
Sieur Definortier, & dans une troifieme
on billet t, ordre de la' fomme de sc6
livres, confenti par le Sieur Gachot;
plus, one paire de boucles jarretieres,
& une paire deboutonsdemanches, d'or
de couleur. Ceux qui auront connaif-
fance defdics objets font pri;s d'en don
ner avis, audit Sieur Brranctiire il y
aura, ricompenf.e


~Ct-~2~--r~-~u ~.-.114~ ~ ~,.1..~ Y~I1~ --~----i--1L111...~--i1 .- 1 II .-


qill III






( N'D -. )


ICL'" 1111<," 1 -_~-__111 1 11 ___ "1 __1I1g=^*IIMI IIl(llkl .Irll la ftl l ll~*
qr- IIIIC---,- I


S


UP


P


FFICHES

)u Samedi


D U .P A I .


Pain d'un efcali,. .


. .8 once.


AAR IVBS DE NAVI RES.

AuPORT -AU-PRINCE, le 22 dece
mois, k Protde, de Bordeaux, Capit.
Kater, venant de la Martinique & du
Cap: le 14, le Garinde, de Bayonne,
Capit. Pellot, ayant touch au Cap: le
2 la Clary, de Bordeaux, Capit. Ha-
rifmendy: le z6, I'Agathe, de Nantes,
Capit. Coupey, ayant touch' h la Mar-
tinique: le 7, la Tourterelle, de Nan-
tes, Capit. Vailland & la Laitiere, de
MAorlaix Capit. Guegnen: le 2.8, la
Marquife-de- Caffigny, de Bordeaux,
Capit. Dudillot; le Lion, de Nantes,
Capit. Lucas; & le Bienfaifant, da
Hivre, Capit. Duvignet.
D PA RT DE NA, r a R S.
Du PORT-AU -PRINCE, le zo de
cc mois, l'Elifabeth, de la Rochelle,
Capit. Levant, pour ledit lieu : Ie 14,ta
Jenny, de Bordeaux, Capit. Candeau :
le 27, le Citoyen, de Bordeaux, Capit.
Rigal, cous deux allant audit lieu.

Prixdes Marchandifes de la Colonic.
Au POR.T:AU-PRINCE, e 3 1 de


L EM E NT


AMEiRICAINES.

i Janvier .1784.


cc mois, Sucre blanc, premiere quality
66 2 70 1. feconde, 54 a 601. troifieme,
o h 'i4 1. brut, 38 h 4o 1. Indigo bleu ,
Ill. izl2. 1of. cuivr, 9 1.1 o f.h io 1.
Cafe nouiveaw, 16 4 17 f. vieux, 13 4
14 fous. Coton, I60 a 16 livres.
Prix des Marchandifes de France.
Au PORT-A U-PRINCE, le de 3 ce
mois,Vin vieux, 132. a 60 1 nouvcau,
90 a zoo 1. Fariie de Moiffac, 70 liv. a
75 1. Commnne 5o1 .Bcaifffalc, 7 a 80
1. le baril. Petit- falk, 27 k 301. P'ancre.
Beurre, 2.0 25 f. la livre. Huile, 40 1
le panier. Savon, 28 a 30 livres la caitfe.
Course du Fret.
Au PORT-AU-PRIN CE, Sucre blane;
Io a 15 d.brur, ize x i d. Indigo, 36 d.
Cafe, 10 l 15 den. Coton, 36 den.


N G RE S


MA R 1R N S.


A SAINT-LOUIS, le 2 decemois,
cft entree la Geole, Pierre, CrCole
fans &tampe marque de petite-verole,
taille de 4 pieds 6 pouces, fe difant ap-
partenir au Sieur Jean h Saint-Marc :
le 17, Sfajnne Crole-, de Curaqao,
itampee fuy le fein droit MM & fur le
gauche LASEGLE, rouge de peau,


/'


______ 111







fe difant appartenr I la nommde Mare,
N.L. au Petit-Goave; Franrgis, Creole,
tramp6 fur les deux feins PECHE, au.
dtflous St. MARC, taille de 4 pieds 4
pouces, fe difant appartcnir au Sieur
Peche, Habitant a Saint-Marc : le 19
un Negre rnouveau, dcampe fur le fein
gauche I DREUIL, ayant le nz gros
& plat, le bord des less rouges, les
yeux petirs, & dcs marques de fon
pays fur l'dlromac & fur le venture, tail.
le de pieds 3~ pouccs, ne pouvant
dire fpn pom ni ctlui de fon maitre.


AS t MAU X


APA rs s.


S A SAINT -LOUIS, le r7dece
nois, il a ite conduit a la Geole, une
Jument fous poil rouge, etampCeau mon-
toir AML, entrelaces : le 19, ~in Che-
val fous poil rouge, ctampe au montoir
0, ayant la queue longue & une dtoile
au front: l. 21, une Jument fous poil
tocade, CtamDe ati montoirLEB ,.ayant
trois pieds blancs & la queue course.
A PETIT-GO AV E, le z4 de ce
mois, une Jument fous poil rouge,
rtamp&e au montoir ODT, au defious
MB ayant la queue longue.
Au PORT-rA- -PRINCE, le 23 de
ce mois, un Cheval fous poil rouge,
&tampd atu montoir H, au-,effous RT
LI: le 16 une Jument fous poil brun,
.tampee au montoir JM : le 17, un Che-
--'valfous poil gris-de-fer, edamp RG, au-
deffousILR, entrelaces; & une Jument
fous poil rouge, dcampee NB, au-def-
fous UP, & plutieurs dtampes efpagno-
les: le z8 un Cheval fous poil rouge,
4campe Ij; u n Cheval fous poil rouge ,
etampe-BP, ayant trois pieds blancs &
la queue course; un Cheval fous poil
rouge, drampe G; une Jument fous poil
rouge, ramp Me MDT, lesdeux pre-
gnibres letcres entrelacdes; un Cheval fous




#,^"2 -..-'-. .-, -'


pol; rouge, court queue, ayant des
marques efpagnoles; un Cheval fouspoi 1
brun, tampere R, en travers; & un Che-
val fous poilblond, a tous crins, erampe
PB : Ie 19, un Cheval fous poil rouge,
ecampd JL.


S P E C T C L E.S.

Les Comidiens du Port-au Prin e,
donneront Mardi io Fevrier prochain,
au be'nefice d-Sr BlainviIle, une RepTd-
frcnation de MIA HO 0M E T, Tragedie
en cinq a&es, de Voltaire, dans laquelle
le role de 1Mahomet fera rempli par le
Sieur Dainville; celui de Sdide, par le
Sieur Acquaire ; cclui de Palmire',
par la Dame Saint-Julien, & celui de
Zopire, par le Sieur Favard : cette
Piece fera fuivie d'une premiere Reprd-
fintation de L'EN R5LEMIENT SUP-
POSt, Comidie en un a&e & en profe.
La premiere de ces deux pieces 'ef con.
nue, & le nom de fon Autcur difpenfe
d'en faige l'dloge; la fecoride a eu le
plus grand fucces h Paris, for le Theatre
d,es Varietis Amufantes.
Les Comediens des Cayes donneront
mardi -o FEvrier, au benefice dii Sieur
Amphoux, en partage avec la Dname
Charpentier, une premiere representation
D L NPV D D CA P, oules Re-
couvrenmes, Comedie en trois ades dc
en profe, du Sieur Clement, Comedien
du Cap : cette Pice fera fuivie de LA
Rosi RIE DE SALE NCY, Ope-
ra en trois ades, de AM. Pezai, mufiquQ
de M. Grdtri.


A triS


DIVERS.


Al. Blanchard de Lavarie, Confeiller-
Honoraire au Conidl Supd;ieur du Port-


--- -- --- ------------ --- -- -X-- -~-----I


ru----,,lrl ----c~-~-r~--------- L~-----~ ~---.~ ~-----~-I--







au-Prince, donne avis qu'il part pour
France.
II fera procWdd le 1 Fevrier prochain,
i la vente de quelques meubles ddpen-
dans de la fucceffion de feu M. Bonner,
vivant, Confiiller au Confeil Superieur
de cette ville, confiflant.en tables, ar-
moires, bureau en forme de bibliothd-
que buffets, grandes & petites encoi-
gnures, & deux grands coffins; le tout
en bois d'acajou, a lh charge par les ad-
judicataires de payer comptant. Ladite
vente fe fera dans fa maifon au Morne-
4-Tuf.
Charles Haran & Compagnie, de-
meurant en cette ville, ont I'honneur de
privenir le Publicqueleur Socikte expire
Ce jourd'hui 31 diu courant, & qu'ils
chargent de la. liquidation d'icelle M.
Bigourd; ils prince Its pcrfonnes qui
doivent a ladite Socidt& de ks folder in-
ceflamment, & cells a qui its peiivent
devoir de fe prefenter pour recevoir Lur
payment.
L'entreprife d'une Eglife & de fes fer-
vitudes, pour la Paroile de Saint-Tho-
mas, d'Aquin, qui fcra cri6e aux ra-
hais pendant trois Dimanches de fuite, a.
l'iflue de la Meffe Paroifliale : le premier
Dimanche fera le 8 Fevrier; le fecond
le it; & le troifieme le z., Ceux qui
defireront faire cette entreprife, aont pries
de fe rendre, & dans le cas ui ils auraient
bcfoin de plus amplks informations s'a-
drefleront a MI. le Chevalier de Saint-
Ours, MNarguillcr de ladite Faroiffe, char-
gi de trailer dIfiniiivemcnt cette affaire.
SLe Sieur Janeau aind, Habitant h
1'Artibonite, ayant fixed fon depart pour
Frarce au mois d'Avril prochain, price
ceux h qui il peut devoir de fe prcf'ntcr
pour recevoir kur payment, & ceux
qui lui doivent de le folder inceflam-
ment, pour lui dviter le ddfagriment
d'uCer des voyes de rigucur.


Le Sieur Trenri Cay Marchand l
Jerdmie fe difpofant a partitd point
France avec la Dame fon 6poufe & fa
famille, dans tout le courant d'Avril
prochain, prie les perfonnes qui it peui-
dcvoir de fe prefenter pour recevoir leut
payment, & cells qui lui doivent de
le folder incefaimment.
Mrs ics crdanciers de Madame veuve
Raffln, tHabirante aux'Ca'iemites, font
.prids de commuriqucr leurs tires de
creances a M. Ieefieur, Habitant audit
quarter, qu'elle a fernd de fa procura-
tion & lui a affirme fes biens & ce afin
qo'il puilIt fire une jufle reparti;ion da
montant de ladite fLrme a l'achdance de
chaque term.
Le Sieur Bertrand Berjear Tonne-
lier ,n cette ville fe difpofant h parcic
pour France au mois de Mars prochain,
donned avis qu'il a a vendre 3 NVgres
Tonncliers, un jeune Neg.re domeftique,
tous les o -tils prolres fon atac, & fes
nmeublcs.
A la requ&te de M. Pierre Robert;
Nigociant en cette ville, au nom &
comme tuteurde la mineure Robert,
il fera proced6 famedi 14 Fevricr pro-
chain, a la Barre. du Siege Royal d'u
Port-au-Prince, au bail h ferme pour
cinq ann&es kntikres & confccutives,
d'une place fitude dansle morne de I'H6-
pital, pres cette vile, contenant environ
z2.carreaux de-terre, aux charges, clau-
fes & conditions de la carte-bannie,, qui
fira dreffne a cet effet & don't on pourraj
prendre connaiffance en l'etude de M*
Bourget Procureur audit Sidge.
M. Tonfru int- Louis Clairain, a thon-
neur de prevenir le Public au fujet dui
bruit repandu, que M's Abeille, Guys
6 Olivier, en qnittant la maiIon.de M.
Marchandfils doivent d&truire Icur
boulangerie, eft abfolument faux; d'a-
bord, parce que la fcrme que ces M,1


L~U. I IIP~_~_~---~I_-_I _~ C -~-I --~-


~~*t~*'
P





I~E~~BslR~eLP a~c-- -.4


lui en one pafl dcpuls le r't Juillet dir-
.pier, exifte toujours, n'ayanc, point ded
r6filiee, & que d'un autre c6t6, Mr
Cottineau, -Choffard & Compagnie,
aujourd'hui locataires principaux de la
uneme maifon, lui continent le bail des
bArimens fervans a ladite boulangerie. II
ofe fe flatter que ce faux bruit n'altrecra
Foint la confiancedesperfonnesauxquel-
Ics fes services font ou pourraicnt deve-
nir agrdables.
A la rTqute de Me Girault, Cura-
teur aux fucceflions vacantes dans le ref-
fort du Siege Royal du-Fort-au-Prince,
en cette quialie charge de celle du feu
Sieur Beatprd, vivant, Habicant a Mi-
rebalais, ii fera le Samcdi z2 Fevrier
prochain, procddc la Barre dudit Siege,
iflue d'audience, h la vcnte & adjudica-
tion definitive, au plus offrant & dernier
encheriffeur., d'une habitation ddpen-
dante de'laditreficceflion, firtue au quar-
tier de Mirebalais, au lieu vulgairement
appeld le Bonnet-h-l'Eveque, contenant
cnviron 44. carreaux de terre, On pour-
ra prendre connaiffance de la carte-ban-
r.iechez le Sr Orillion, Huifllier ea cette
ville chezz M. Couret, a Mirebalais.
-Le Sieur Robert Defauvere, Habitant
a Cavaillon, volant manifefter a M.s
fes creanciers fa reconnaiffance, par fa
bonne volontd a vouloir s'acquitcer en-
vers eux, les prient de vouloir s'affem-
bier chez Me Saovaud, Notaire Royal
anx Cayes, le zo de Fevrierprochain,
avec leurs tires de criances, pour proce-
der aux arrangements les plus prompts &
les plus convenables pourleurpayement;
its les prient en outre & les engagent a
nommer entr'eux, ce jourlh, un fyndic,
auquel il fe foumettra de livrer jufqu'a
parfaite liquidation gnedralement tout
fon revenue annuel, & le chargers de
pouvoirs pour vendre fon habitation du
Fond, pour le produir, ainfi que de fon


revenue tre repartis au mare la livre h
chacun d'eux; fe foumettant en outre 4
recevoir la plus petite penfion qu'ils you-
drontlui fixer, ou bien le fyndic lui
fournira fes plus urgents befoins:ils
peuvent dcre affures d'ailleurs du m me
zele, de la meme a&ivitr & de la meme
economic qu'il a eu jufqu'a ce jour. Pouc
parvenir plus surement & promptement
au term qu'il ddfire de fe liquider, il
privient le Public, que fon d6bet eft
en parties occafionn6 par Madame fon
epoufe, & le fils aind de ladire Dame,
pour lequel fa grande fiiblefe .ne s'eft
jamaisddmentie; ce quile force h mettre
fous fEs yeux irafcibles que ladire
Dame n'a jamais fuivie que les confeils
de ce cher fils, lefquels ont prtvalus,
non-feulement fur ceux d'un beau-pere,
mais bien aufli fur ceux de feu fon pere,
lequel l'a abandoned depuis plfieursan-
nees, pour les caufes ci-delIfs. 11 prie'
en confiquence Mrs les N6gocians, Ca-
pitaines & autres pcrfonnes, de ne point
faire credit en faqon quelconque h Ma-
dame fon dpoufe, ddclaran qu'ill ne
payera aucuns des engagemens qu'elle
pourra contrader.
La vente des Efclaves ddpendans de
la fucceflion du feu nommd Jeannot
Debrach, N. L. viva t, Habitant ca-
feier dans les hauteurs de Leogane, n'a-
yant pu avoir lieu le 3 de ce mois, eft
remife au 7 FRvrier prochain On ven-
dra aufli des chevaux & des Bourriques,
provenans de la m&me fucceflion.
M. Foubert, Habitant h Leogane, fe
difpofant B partir pour France au prin-
temps prochain privient qu'il ne
laiffera aucune dette perfonnelle dans la
Colonie; il fera reprdfentd pendant (on'
abfence par M. de Berly Habitant a
la Plaine de Leogane, auquel il donnera
fa procuration pour fLs propres affairs
& le fubIlituera k celles don't ii eft char-








gt pour la geftion tant de. Ihabitation
de M. Botiteillier que du quart de
celle de I'habitation de Bouillon. II a
vendre aOne maifon fituie au Pqrt-au-
Prince, faifant I'encoignure des rues des
Miracles & de Cond6 aattenant la mai-
fon de feu M.Fcrrant. Ceux qui vou-
dront en faire l'acquifition s'adrefferont
h M. Delafond, Avocat au Confeil Su-
perieur de cette ville, ou audit Sieur
Fbubert, Propridraire de ladite mai-
fon.
Le 1.6 de ce mois, cinq heures du
matin, au fortir du Grand-Goave, for
le grand chemin de Leogane, il a dtC
perdu un Porte-Manteau de cuir, con-
tenant une redingote. blue, du linge
Smarqu6 ML, entrelaces, & des papers
de confiqoence; favoir : trois inventai-
res d'habitations, different billets quit-
tances, un doffier, & autres quittances;
letcres miffives, procurations & divers
atats; le tout envelopp6 dans un mrou-
choir bleu, marque comme deffus. Les
perfonnes qui I'auront trouv6 ou qui en
auront connaiffance font prides d'en don-
ner avis a M" Leremboure pe're Laf-
falle, Negocians en cette ville, a qui
il appartient; ii yaura recompenfe.
Le Sieur Fabre, tenant la boulangerie
de Ms. Daut vis.--vis la Source, h
Liogane, prevent Ms" les Ndgocians,
Capitaines & autres perfonnes qu'il cuit
le pain & le bifcuit a raifor 7 liv. i (fous
pour la cuiffon de chaque baril. II a a
vendre de tris-beau bifcuit.
M. de Longpre'- Confeiller du Con-
feil Superieur du Port-au-Prince, &
Habitant h Ldogane, en fa quality de
Curateur de Mle d& Maifbnfeule, ac-
quireur a rente viagere des biens fitues
en cette Colonie appartenant h M.
Glaije de MaiJfnfeule, leur pere, & Mrs
Shiridan Gatechair & Compagnie,
Negocians h Liogane, charge de I'admri-


mlfration defdits b;ens, print Mr les
creanciers dudir Sieur de Maifonfeule,
de vouloir bien leur remettre le plut6c
poffible les prccomptes de ce qui leur eif
du en capitaux, intcrets & frais, afin de
prendre des arrangerrens definitifs pour
leur prompted liquidation.
Le Sietrr Marcellin, marchand la'
Coline-Efpagnole, quarter de Afireba-
lais, donne avis qu'il a h vendre un ter-
rain de i'5o pieds de profondeur, fur
9 de facade, fur le grand chemin Efpa-
gnol, occupy ci-devant par le Sieur,
Pelletan; fur lequel ii y a un magafin
neuf de 41 pieds de long fur 38 de lar-
ge diflribu en une boutique, une
chambre, deux cabinets & un falon : le
tout paliffad6 en planches de palmifte, &
couvert en effentes; & fur le derriere,
une cuifine, un four & une petite chamn.
bre pour les domefliques. Le vendeur en
fera bonnecompofition, & prendra pour
comptant fes creances; il vendra.aufli un
Negre boulanger, & les uftenfiles de la
boulangerie,. ainfi que les marchandifes
& mneubles qui font dans ledit magafin.
Le Sieur Neau, Capicaine du Navire
la Clary, donne avis que fon Navire,
qa'il arttendait en rectour d'Europe, eft
arrive en ce port le $2 du courant, &'
qu'il s'expedira pour Nantes du i au
zo Mars prochain : ledic Navire eft da
pore de oo tonneaux, tres-connu pour
la. fuperiorite de fa march, & par fa
commodity pour les paffagers. Ceux qui
voudront y paffer ou charger h fret pour,
rent s'adreffer audit Capitaine, magafin
de M. Roberjot, rue des Capitaines.
M. Pierre Farges, Negociant au Pe-
tit-Goave, ayant t6 force de diffoudre a
foci6et tacite qu'il avaitavec M.Jouanet,
fous la raifon de Jouand, Farges 6
Compagnie, a l'honneur de privenir le
Public, que le I1 de ce mois ii a faith (a
declaration au Greffe, tendance a la dif.


~--LC-LI (C II


~'~~-~l-"--~~~C"-~~---- ------ I~I~,-U-.'P-4*IUYYIUuY-IYn9 CI~L.y


4,







solution de cette focidt, (non explrde)
de la liquidation de laquelle M. Jouanel,
ift reftI charg'moyennant caution. M.
.Farges a l'honneur d'annoncera iM"s les
Habitans, NIgocians & Capitaines, que
fa retraite des affairs n'a &t6 que mo-
xnentande, puifqu'il continue (on com--
merce audit lieu du Petit-Goavc, pour
fon compete particulier.

DEMAlNlDE S

.On.defircrait favoir des nouvelles du
Sieur Deribat, natif de Touloufe, en
languedoc, arrive en cette Colonie de-
p.uis plufieurs annees, ayant &td grant
ou cconome dans la Plaine du Cap, &
enfuire au Cwl-de-Sac, oih etant fans
place il s'tft retire au Port-au-Prince
en O&obre 1783, & a difparu le 28 du
nieme mois; depuis cette epoque on n'a
pu decouvrir le lieu de fa residence.
Ceux qui auront connaiflance de fon
exiftence ou de fa, mort. font prints d'en
donner avis au Sieur Reconde, gerantles
blensde fu Madame. Nogues, au Grand
Goave, qail a des affairs de familks in-
terefifntes a lui communiquer.
M" les Habitans qui,.dfircront en-
voyer leurs enfans en France, fous la
conduire de quelqu'un de confiance
qui a tenu des Penfionnairesi s'adred-
feront a l'Imprimerie Royale du -ort-
au-Piince, qui indiquera la perfonne,
& avep !aquelle ils prendront les arian:
gemens convenables.

4NAVIRiS EN CHARGEMENT.

Le Senault,l'Aimable-Julie, de Mar-
feille, Capitaine Jofeph Rouaze, partira
pour ledit lieu dans les premiers jours de
Marsprochain. Ceux qui voudront y
paffer ou charger a fret s'adrefleront au
bicur Jofiph Moufqut, on au Sieur


Laurent Payen rue des Capitalnes eg
cette ville: il a a vendreun alambic
contenant 4 barriques.
L' Lbek, de Nantes, ap. Cauveau,
partira pour ledit lieu du zo au z2'Mars
prochain : ce navire ft a fon premier
voyage, doub!6 en cuivre & bon voilier.
Ceux qui voudrone y paffers'adrefferont
audit Capitaine, chez.M. Sainmaigne ,
o a V M Corvaifier, Benoif t Compaz
gnie, Negocians en cette ville; Iedit Ca-
pitaine prevent en outre qu'il a a ven-
d-re plufieurs pieces a l'cau, routes neu-
ves, depuis huit jufqu'h quatre barri-
ques afforties.
Le Protec, de Bordeaux, du port de
5 5o,tonneaux Capitaine de Kater, par-
tira pour ledit lieu dui au to Mars pro-
chain, prefix : ce navire eft tries com-
mode pour les paffagcrs. Ceux qui vou-
dront y pafier ou charger a fret s'adref-
fronr audir capitaime, en fon magafin
rue Saince-Claire ou a Mrs Laffiteau
& Laffzargue, Ndgocians en cette ville y
ledic Capiraine prevent en outre qu'il a
a vendre des marchandifes seches, tabac
de Macouba, liqueursde la Martinique,
de Grandmaifon ; un Negre jardinierI
& un Mulatre dbmeflique, qu'il vcndra.-:
au moemncR de fon depart.
La tourrterdle, de Nantes, du port
de 3 0 tonncaux, Capitaine Vailland ,
partira pour leditlieu du 30 Avrilau 1o
Maiprochain : ce navire eft fin voilie;
& a fon premier voyage. Ceux qui vou-
dront y pafkrr on charger fret s'adref-
fcront a M. Cadieu, Ndgociant en cette
ville, ouauditCapitaine, en fon magafin.
La Marie- Henriette, de Bordeaux ,
Capitaine Belinghen partira pour ledic
lieu la fin de lfars .prochain. Ceux
qui voudront y puffer ou charger a fret
s'adrei!eront audit Capitaine, ou a Mra
Bo'fbn Ndgocians en cettr ville,


I~ ~l~qra rry- rrr~nr ~--- r n I _______,,,~_~.~_~,~II----


__ ~,, .._ .. -; ---*- _^--~l~i:I ---~~-8-i~i. ~.~-II_-LC~E~_IF~-~lls~-1~11~------





--- ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ '- -----~~ -.r`--"c ..-7.x------ ,___


A E ND R E.


Une habitation diflante de troislieues
de l'embarcadaire du Grand-Goave, &
h fept lieues & demi de Leogane, conce-
tiant environ L 30 carreaux de terre; fur
laquelle il y a 60 mille pieds de jeunes
cafEs, tant en rapport qu'autrement, &
2o Negres, &c. S'adreffer h Me Ra-
tond, Notaire & Subititut de M. le
Procureur du Roi, h Lcogane.
Une habitation contmnant 3So car-
*reaux de terre, fituee dans le quar-
tier dePlaifance, Paroiffedu Petir-Troui,
Jurifdi&ion du Petit-Goaye; furlaquelle
:fe trouvert les objets fuivans; favoir:
ane grande cafe en charpente batarde
de 50 pieds de long fur I8 de large,
avec une galerie & .2 cabinets a chaque
bout; un magafin de 45 pieds de long
fur 16 de large, divif~ en 3 chambres,
avec un planchi fervant de magafin 'a
grains; un autre de 43 pieds de long fur
17 delarge, fervant de cuifine) poulailler
& fIcherie pour l'indigo, avec 3 bons
:'tablis; & un autre de 36 pieds de long
'fur 18 de large, plancheie en planches
de palmifies : le tout elive de terre d'en-
viron 2 pieds & demi; un clapierAde to
pieds de long fur 12 de large, un colom-
.bier de 2 pieds de long fur 9 de large ,
irne cafe pour I(s Negres pianiftes, de 33
pieds de long-fur 17 de large ; 7 cafes a
Negres : le tout en bon etat & bati en
bois dur; 3 indigoteries avec une machi-
.netouteneuve pour battre A 4 vaiffeaux,
& 30 caifes h indigo; un glacis de too
pieds de long fur 36 de large, don't les
deux tiers finis, & l'entier des matiriaux
rendus pour achfver le refle; 64 mille
pieds de cafe plants, don't 2.7936 pieds
dans leer troifieme annee, I 0ooo dans
leur deuxi'me annee & le refte plant
depuis 6 & 7 mois; 18 carreaux cn fa-


vannes, don't une petite de z carreaut
qui entoure les crabliffemens; le tout
encour6 de hayes vives de citronniers,
dans lefquelles il y a une grande quantity
de palmi ,s tres-beaux; o0 carreaux
en vivres de toute efpece, non compris
une grande piece de petit-mil & beau.
de mals fur pied ; 5 milliers de coton
en pierre, & 5 milliers de cafe fcc en.
magafin : le tout fera venda avec l'ha-
bitation. S'adreffer M. Bodin Def-
plantes, Capitaine de Navire demeurant
au Cayes.
Vin vieux de Margaux, en caiffe de
30 bouteilles; riz de la Caroline tout
frais, boeuf fale & pore d'Irlandeengros
barrils; tabac de la Virginie, liqueurs
de la Martinique, fer cn barres, plan-
ches, madriers, & merrains a barriques
de fucre; le tout de la premiere quality.
S'adrefler chez Mrs R. Marie & Com-
pagnie, Negocians en cette ville, qui
en front bonne composition.
Deux Nigres Callefats, une Negreffe
fervante; un emplacement fitue devant
Ie Fort Sainte-Claire, & un patti de bois
equarris, a vendre. S'adrcffer au Sieur
Marin, Charpcnntierdu Roi, demeuranc
au Morne-a-Tuf, en cette ville.
Une chaife roulante, h place & demie,
prefque neuve, train & fufpentes tout
neuf, & un bon attelage de trois che-
vaux. Les perfonnes qui voudront en
faire l'acquifition s'adrefferone h MN.
Dumoulard, L Leogane, qui indiquera
le vendeur.
Deux Nigres & une Ne'grefle fairs au
pays. S'adrefcr au Sieur Calvo pere,
Marchand pres le march', en cette ville.
Deux Negres tonneliers, deux Ne-
greffes marchandes, & un cannot pro-
pre pour le long de la c6te. Ceux qui
voudront en fair I'acquificion s'adref-
Teront au Sieur Mufj, Tonnelier au
bord de la mer en cette ville, qui en


7


/


'I


-~dK -OW





fera bonne compofiP on moyeniiant du
comptant.
Une habitation fituhe au lieu dit le,
Genipair, quarter de firebalais, con-
tenant 2oo carreaux de terre, fepwre par
forn milieu, par la riviere aux Roches,
a'dolide vers le fud la Montagne des
Grands-Bois; furlaquelle il y a environ
S 15 mille pieds de cafd planted depuis 18
rnois, & environ Io mille pieds en rap-
port; des vivres de toutes efpices & en
quanptit ; grande cafe, cuifine, colom-
bier, poulailler clapier, 'cafes h Ne-
gres; le tout en bon erat: on canal pris
fur ladite riviere,, par une try's belle
tclufe, condifant'eau dans un vivier,
& de la va battle 4 vaiffeaux h roue, &
parcourt en fuite toute :'habitation'; une
rres-btlle allde d'arbres fruitlers, de tod
tes efpeces, d'environ 4+ h a ctens pas;
un petic jardin attenant a la grande cafe,
entourr6 de citronniers, d'environ i 5
pieds de long fur 80 deolarge, aarrofi par
le canal. S'adreeffr M.. Pothenot de
Saint-Cyr, furladiteliabitatdon,
ESCLAVES EN MARRONNAGE.
Lefpiegle Congo dtampd P BA-
GNOLS PLAINE CUL DE SAC, ayant
un colier de fer, part maton le 2 de ce
nois. Cegux qui en auront connaiffance
font pries d'en donner avis a MP's Def-
nott, Boulin & Compagnie, Ndgocians
en cette ville, a qui il appar:ient; il y
aura rdcompenfe.
Scipion, Congo, jeune & joli, fans
itampe.apparente, tres-degourdi, taille
d'environ 5 pieds, parti marron de l'ha-
bitation Beaufier de Chateauvert, plai-
ne de Leogane. Ceux qui en auront con-
naiffance font pries d en donner avis a


DE L'IVIPRIt RIE ROYALE DU PORT-AU-P RINCE


_ 1~~~~_ __


M Van Schctlebek,, Habitant audit
lieu; il yaura rdcompenfe.
4N I MAUX tGAR AS.
II s'eft echapp6 le 23 ou le 2.- de ce
mois, de l'habitation de la Marre, deu.
Bourriques fos poil brun, I'une tca 4 ,.
pde au montoir CI, au-deffous PD.; '
l'autre dtampie aii cou DM, clabaude.
Ceux qur en auront connaiffance fone
prids d4cn donnia avis -aMadame Drouil-
lard h la iMarre.
II s'eft echappe de la favanne de l'In-
tendance de cette ville, il y a, environ
huir jqurs, un Cheval fous poil bai,
6rampiau moenoir IPG Ceux qui en
auront connaifince font prids d'en don-
tier avis MN. Letourneux dui Racite ,
Negociant en cette ville, on a M. Viait
de Colline, Curateur aux vacancies da
Petic-Goave.,
II s'eft lchapp6 de la favanne d'Etiel-
ne Dufanin, a Saint-Marc, un Mule
fou poil rouge, campa au montoir N!
16, au-deflTus VV, ayant les piedi
blancs. Ceux qui en auront connaiffnce
font pries d'en donner avis h M. Ber/et,
Negociant audit lieu, onu Charlotte
Gdirand, h qui il apparcient; ii y aura
rdcompenfe.
11 s'eft kgarr aux environs des favan-
nes de l'rH6pital, Leogane, un Che-
val foEs poil rouan, course queue, ayant
les pieds de devant, Ie bas de la jambe
du c6td du montoir, ie pied & le hbs
dela jambe de derriere, du cutk oppord,
blancs, &tampd Q, Ceux qui en auront
connaiflance font pries d'en donner avis
h Mr' Rat, Inginac-6 Andr N cians en cette ville, on h M. Guitet -d4
Nantilli, Apothicaire h Liogane


~-~---1







(N*


SUITE D ES AVIS D IVERS,

Mr9 Jouanel & Compagnie,' N'go-
cians au Petit-Goave, donnent avis que
leur Socier avec M. Farges,. fous la rai-
fon de Jouanel, Farges 6 Compagnie,.
eti expiree depuis le 12. de ce mois, &
que I Situr Jouanel rfte feul charge de
la liquidation d'icelle; ils offrent leurs
services au Public, & e priuin d'tre bien
convaincu que la retraitedu Sieur Far-
ges n.entrine avec elle, nila vigilance ,,
ni lPaivite & 1'exa&itude qu'on doit
aux affaires.
Les Sieurs Larcheveyue & Tavernier,
Horlogrs h Saint-Marc, fe dilpofant a
partir pour France au mois de Fevrier
prochain, print ceux a qui ils peuvent
devoir-de fe prefinrter poir recevoir leur
paymentt, & ceux qui lcur doivent de
ks folder inceffarnment; ils ont I'hon-
neur de privcnir le Public -qu'ils one
c6dt leur fonds, concernant leur etat,
aux Sieurs FienoiJl & Martin qui front
charges de remettre les montres qui ne
front pas retirees; cfdits Sieurs Lar-
cheveque Tavernier, print M le, s
Habitans, de vouloir bien accorder la.
rdme confiance a ces dernirs, don't la
conduit & les-talens- ddj connus meri-
tcront, a coup fur les fuffrages du
Public: ils ont a vendre plufieurs mon-
ties fimples de diff&rents goiits,. a repeti-
ton & h bague, portant le nom de. leur
mattre Leur demeure eft la merme.
M" les creanciers du Sieur Laurent
Dethomaj4et, vivant,. Habitant au Pe-
tit-Trou, quarti6rde Nipes,:& du Sieur
Jean-Baptife DethomafjJt a&uelle-
ment en France, font pries de remcttree
fousdeux mois un etat de lurs creances,
er:capial, frais & interets, a M" Be -*
rard, Delagroix Pacaud 6 Com-
tagnic, Negocians a Lcogane, charges


7<


-- '' ~"- -4- _,


-~~-~-*13~-c"~rrlsr~amr*nrCnnn*~3c.n~n


S) '
de pouvoSrs h cet effk qui prviktitne
auffi que 1'habitation defdits Sieurs, Cta-
blie en indigo; fiteCe audit lieu, eft ,
vendre, avec 50 tects de Negres, en'de-
pendans, ensemble ou f6parement: on
pourra prendre coinnaiffance de la carte-
bannie'qui fera dreflfe & affichie a 'cet
effect ; ils redevront en payment les
crdances dues par lefdirs Sikurs Detho-
mafit fur tires liquides. S'adreffic
audits Sieurs Befizard, Delagroix
Pacaud & Comparnie on au Sieur
Guillemin, Chirurgien fur ladire habi-
tion,
M.'& Madame Barbe-, Habitans a
Nipes, Paroifie du Petit-Trou, fedifpo-
fant a partir pour France en tout Avril
ou Mai prochain au plus tard, prienc
les per!onnes aiqui ils peuvent devoir de
feprdfentcr pour recevoir leur payment,
& celes qui leur doivent de les folder
inccflammment: ilk onr vendre differens,
effects, confiflant en meubles meublans,.
argenterie, pendule, montre d'or & d'ar-
gent, bijoux depl ufifeurs efpeces; chaife,,
chevaux de chaife & autres b&es cavali--
nes; un. troupeau. de betes a coress.
bceufs de cabrouet; cabrouets & tormbe-
reaux a beeuf, &. a bafculcs; outils de:
charpenricrs, menuiGcrs, charrons, fer-
blantiers & plufieurs aurres effects.
M. le Chevalier de Ferrabouc, de-
meurant fur 1'habitation du Fort-Royal,,
pres le Petit-Goave, charge de la pro-,
curation de M. le Comte de Mery, prie
pour la feconde fois Ms Ics' cr6anciers,
des habitations .Cupelier, de lui donnect
connaiflance deleurs crdances, pour pou-
voir prendre avec eux les arrangements
convenables. 11 prevent enroutre lefdiw.
creanciers qu'il pare inceffamment pour
France.
Le Sieur Dulurrier, Entrepreneur
de batimens aux Fond-des N&eres, fe'
difpufant a partir pour France au corn--


------~L......... .~












/








i


mencement de Mai prochain, declare ne
'dcvoir rien h perfonne, & prie.ceux qui
lui doivent de le folder inceflamment.
A la'requete de MI Girault Cura-
teur aux fucceflions vacantes dans le ref-
fo:r du Siege Royal du Port-au-Prince,
charge en cette quality de celle du feu
Sieur Viau de la Roche, vivant, Cura-
teur aux vacances, Receveur desO&rois,
Amendes & autres droits de fa Majef t,.
au Petit-Goave, it fera le Samedi 14
du mois de Fevrier prochain, procid6e
la Barre dudic Siege, iffue d'audience ,
h la vente & adjudication definitive au
plus offrant &. dernier encheriffeur de
deux maifons dependantes de ladite fuc-
cefion, fitueesencette ville, rues Royale
& Sainte-Claire. Cette vente fe fera f6-
parimenc, & on pourra prendre con-
maifTarice descarres-bannies chez le Sieur
,Orillion,- Huiffier,
11 a ete perd'u la nuit du Dimanche
an Lundi 19 du courant, dans la cham-
bre du Sieur Brunetiere, Nigocianc a
Saint-Marc, uneculotte neuve, de fatin
noir, dans une des poches tait une bour-
fe contenant environ I z portugaifes en
dr & monnoye; dans l'autre un billet
de la fomme de 739 lives, confenti par
MIVI Martineau & Arnaud, ordre de
WM. Duburg, tranfporte par ce dernier au
-Sieur Defmortier, & dans une troifieme
un billet & ordre de la fomme de 5o6.
livres, confenti par le Sieur Gachot .
plus, 'une paire de boucles dejarretieres,
& une paire de boutons de manches, d'or
de couleur. Ceux qui auront connaif-
fance defdits objets font pries d'en don-
ner avis audit Sieur BrunetiUre; il y
aura recompenfe.
Toutes les perfonnes auxquelles il
peut 6tre du par feu M. de la Riviure,
Officer au Regiment du Poti-au-Prince,
font prides de vouloir bien communi-
ger leus tires de creances 4 MNr R.
"*' .r l n e ,--i .*


Marie & Compagnie, Ndgocians eni
cette ville.
M" 'les crianciers des Hlritiers de feu
Madame Lartigue; vivante Habitante
au quarter de -Miragoane, font prids de
remettre inceffamment un .cat de, leurs
creances en capital, inteprt & frrair fit
ladite fucceffion, a M' -,Befhard, De-
lagroix, Pacaud & C$mR 4e4,4..r.
gocians h Leogane, fotdds d. potvoirs
a cet effer, qui previennent que les
dettes particulieres des Sieurs Duclosa&
Bourguignon, ne doivent etre comptifes.
dans l'eac qu'ils demandent.
M Michel Rocourt, Habitant a Ji-
rimie, au nom. & comme Curateur h la
fucceflion du feu Sieur Michel Bouchet ,
vivant, Audiencier de l'Amirauti audit.
lieu, a l'honneur de prevenir le Public,
que ledit Sieur Bouchet,. Age de 8+ ans,.
natifde la paroiffe Saint-Sauveur, de la
Rochelle, eft decade a J'r&mie le 6 de
'ce mois :. il prie en conf6quence les..
crianciers de cette fucceflion de fe prd-
fenter pour -etref pays, & les ddbiteurs.
de vouloir bien acquitter ce qu'ils doi-
vent; leur declarant qu'h defaut d'ex6-
cution de leur part, il ne pourra fe dif-
penler de les pourfiivre.
Le Sieur Poliquet, Marchand Hor-
loger pros la Place de l'fntendance, en
cette ville, a l'honneur de prevenir le.
Public qu'il va faire fa refidance a Loo-
gane : il prie les perfonnes qui one des
montres & pendules chez lui pour rac-
commoder, d'avoir a les retire d'ici au
mois prochain.
Charles Haran a l'honneur de pre-
venir le Public que, quoi qu'il relillie
fa Socidte, ii continuera toujours les.
affaires comme it a fair ci-devant, &
qu'il ne nggligera rien pour fatisfaire.
ceux qui voudront bien l'honorer de
leur confiance, Sa demeure eft toujours
Place Valliere, N0o 43.


CILr--~,I~,~______ _,__,_~ _~_~_


_ ,_ _~li~i-~i~Si~PP--~L~L~s-- I---~------------ ~-----








C NO 1
/ ___________


AFFICHES


AMERICAINES


Du Mercredi


Fivrier


2784.


IkPR EA^DE VIRES AU CAP.
L E dIuois nier, la Minerve, du Ha-
vre, .Ca. uier, part le 23 novembre; le
29, la Jeune-Mimi, de Bordeaux Capt. La-
matque, parti le 22 novembre le mnmejour,
la Colambe, de la Rochelle, Capt. Sevent, ve-
nant de la C6te-d'Ang6le, part le7 avril; le
mmeejour, la Roue de Fortune, de Bordeaux,
Capt. Duerot, en reliche le 30, I'Ami-au-be-
foin, de Bordeaux, Capt. Goureges, venant
de la C6te-d'Or, part le 28 avril; le meme
jour, la Bien-Aimee de la Rochelle, Capt.
Andreau, part le 9 d6cembre le mreme jour,
le Marquis de Leveville du Havre, Capt. Bel-
langer, parti le 16 novembre; le 31, Ic Comte
de Vergenues, de Bordeaux, Capt. Bernard,
parti le i1 decembre; le premier fivrier, le
Saint-Xavier, de Marfeille, Capt. Damicis,
part le 7 decembre; Ie mme jour, le Faune,
de Nantes, Capt. Boutet, part le 19 decemb.
le m&me jour, le Septentrion, du Havre, Capt.
Lelong, part le io decembre le meme jour,
la Paix, de Marfeille Cap. Honoraty, part
le 24 novembre ;, & la Marqufie-de- Vaudreuil,
de Bordeaux, Cap. Gardere, part le o de-
cembre. Le le Bauharnois, de Nantes, Cap.
Moreau, part le 23 noverbre..


DEPART D. NAVIRES DU


CAP.


Le 27 du mois dernier, IEmeraude, Cap. Vi-
gnonet, pour le Port-au-Prince. Le 28, la
Roue-de-Fortune Cap. Ducros, pour Bor-
deaux. Le i" de ce mois, le Miromenil, Cap.
Jarabe, pour le Po'rt au-Prince.
NEGRES MARONS.
Au Cap, ell entire a lla Geole le 27 d mois
dernier, Jeannette, Griffonne, fans 6tampe
apparent, ayant un abfces fur le fein gauche,
ag6e d'environ 8z ans, qui a dit appartenir a


Jacques Notta, M. L. deJaczy, arretee & ra-
menee de I'Efpagnol le 19, Jofeph, creole,
fans 6tampe apparent, ag denviron 9 a 10
ans, petite taille, jolie figure, qui a dit ap-
partenir a M. Courrejolles a la Plaine du
Nord, arre&e a la Marmelae ; le premier de
ce mois, Lafrance, congo, d6ampe fur le rein
droit DUCON, & fur le gauche BY CHY.
PPRINCE, ag d'environ 40 ans, ;M.Abram,
au Cap, arrete au Morne du Cap.
SAu Fort-Dauphin, le z3 du mois dernier,
Benjamin, creole, fans etampe, ayant une
brulure urr 'Dpaule gauche, de petite taille,
age de 18 ans, fe difant appartenir a M. Cha-
bert, Procureur de l'habitation Haftier 5 le z ,
un Negre nouveau, nation Miferable, fars
etampe, ayant une marque blanche fur le fein
droit, & plufieurs cicatrices au bras gauche,
age de 26 ans, taille de 5 pieds 3 pouces,.
n'ayant fqu dire fon nom ni celui de fon Mai-
tre; le z8, Jean-Baptifte, Congo, etampe fur
le fein droit DELAC, & fur le gauche BDL ,
de petite taille, ayant une chaine,.portantles.
deux coliers, fe difant appartenie r M. Gref-
fon, Guildivier au Limbe.


ANI MA U X


SP AVE S.


Au Cap le du present mois, un Chevat
poll alezan, etampe fur la cuiffe di montoir
BS, ayant une Ctoile fur Ie front, arretd a la
Coupe du Limb6;. le 3 un Cheval poil bay,
ayant fur la troupe hours du montoir une etam-
pe illifible, arrete au Morne-Rouge.
Au Fort-Dauphin, le 24 du mois dernier,
une Jument, poil brut, fans etampe, prife
fur I'habitation Merey, au Quartier-Dauphin ;
le 8 un vieux Cheval, poil gris, itampd illi-
fiblement fur la cuiffe dumontoir, pris en Ville-
par la Marechauffee.
TARIF D.U POIDS D.U PAIN.
SPain d'un efcalin ., 18 once.


__~_/I


_ ~ -~- -- ----~`-i~E=i~-=--=l-LL-~;--=i==;T-;--


---- -- --










r


S P E C TA CL E.
Li m-lal.ie 4d'n A&eur avant emDeche
Atd~moif'l'e L roy de donner'Opera de Felix,
comnme ii avoit ete annonce dans les derrieres
(zjttes, elte a Ilhodntnr de prevenir le Pu-
'blic que ce Sp:abcle eli fixed pour le. famedi 7
feviier que 'Amrn.teL.r annonte 'Ccontinue de
jonur le pere de Felix dansj le.emier Opera ,
SCaifndre d.ns le Tableau-Parlanr.
Les Pieces de iHenriette ou I Amante Defer-
t,,ur, & de Jea:nnot 6& Therefe ., annoancees
dns l derniere gazette, au benefice du fieur
Durofer, pour le 7 fvrier font remifes au
vendredi zo du meme mois.
n-------- -y-- ---- -- I-^-
SAVIS
M, Ie Procu"eur--Gen'ral du Roi au Con-C
,feil-Superieur dii Cap deireroit communique
4quelque chofe d nhtereffant a M. Pierre-Denis
de Greffe, ci-devant premier Commis ayant
.eu ladminiifration en cheefds Greffisdu Con,-
*feil-Superieur & de la Sknic au~iee du Porc-
au'-Prince. S'adreffer aan S'er.taire de M. "
Pirocureur-General.
Lefieur Bonfin, ci-devat.Capitaine.de Na-
vires, refidant au Cap depuis quelques W9
nes, enant fur fon 'depart pour France., pre-
vieit les perfonnes a qii ii peut devoir, s~il
Sen troupe, de fe presenter pour recevoir leua
pavement.
BiENS' ET EFF TS. A VVENDIE,
A la requece de Mc Louis-Fran ois-Henry
Ducommun Curateur aux fucceffions, va-
,cantes dureffort de cette Jurii'diTion, ge-
rant en cette quality celle du feu fieur Girard,
vivant Procurear au Cap:, i fera le'7 f&vrier
;prochain, proced' a lai Bsrre du Siege ai la
vente & adjudicatiom f6parieent, de deux
Negres & d'une Habitation, fife aa Dendon,
de la contenance de cinq carreauwIdeuxtiers
de terre.. ur lefquels font environ n 5 milFe.
p,ieds de caf6 & quelques barimens, aux
.claufes. & conditions .iffrCes dans la carte
unie qui fera dreff'- a cet egard.
SA la requete de Me Ducommnun, Cura-
teur aux fucceflions vacantes de cette Jurif-
di&ion, grant en cettequalite celle de It.
feue d.moifelle Brard, il fera le 7 fevrier
,rochain procede i la vnto& adjudicition,


---'--~L~r~ ,.__.___~__~~_
r --- -------- ------ -- ------


pa. licitstion, d'ute Habitation fire la Ban.
de-du-Nord, commune entire ladire fuccefiaon
& le fieur Brard, fur lefquels font que!ques
b.timens, a la charge p ir les adjutiicataires
de f- coifformner aux clauses. & conditions
cqui feromn inf&rees dams la carte banie qui fera
dreffce a cet effet.
Le Na.vire le Xrchandtilicnd, deNantes,
Capitaine Pondavy, elt arrive en avec une petite cargaifon de Negres de la
Gote' tdAngole-, de imeme qu*un beraffori
tirnent. de marchandifes de lInde & de It
Chine., dcnt 1MM. Lor", Plonibard & Com-
pagnie font la vote. Ce Navire prend~a d.s
denrees a fret pour Nantes ;.itcomp-e par-
tirdu premier au dix mars prochain. It prea;
pareillement des paffagers, ayant des ccmmro-
dites pour les bien longer.
Le Chebeck le Siduifant de Bordeaux,
Capitaine Lefebre, dune march fuperieure,
prendra du fret pour Bordeaux, II partiala au
vo mars prochain. Ceux qui votdront y chatr
ger, s'adrefferont auditCapitaine, ou.aMM.
Mefmer freres qui continent la vente de la
cargaifon de Negres que ledit Capitainea in-
troduit venant de. la Co6e d Angoe.
Vin rouge vieux de Haut-Brion en caiffe de
5o & 6boruteiles, vin blanc idem de Barfac'
en caiffes de 30 bouteilles, anifette fine en
eaife &en boureilies de demi-pot, eau-de-
vie en demi-barriques, prunes roi & prunes
dXaute en caiffe, a vendre chez MM. Lo.y 8l
FarjonneI, Negocians rue de Penthiesre.
LAmt-au-befiomn, Capitaine P. Gourrege,
venant de la C6te-'dOr, avec une tre$-belle
eargaifen de 1 8 Negres, a l'adreffe de MM.
Gourjon I'aine & Compagnie, rue du Gou-
vernement. La vente s'en et .ouverte le 3 du
.courant.
II fera Vendredi prochain 6 du- courant &
jours fuivants, vendu chez MM. Ceronio
fceres'& Nicolani, N gociants, rue de Pen-
thievre, diverfes marchandifes, & notamment
un bean parti de riz frais & nouveau.
Meyer & Compagnie ont i'honneur de prd-
venir le Public qu'ifs font de sepaulettes, eguil-
lettes & dragonnes, or & argent, pour tous
les grades militaires, & entreprennent la four-
niture des Regiments ; fabriquent routes ef-
peces de boutonabrodes, polonnoifes, olives,
agrements dans tous les gouts pour hommes &c
pour femmes, come ganfes, cordonnets &
glands pour robes, en or,argent & foie, cor-
dons de cannes & de montresj remon:ent auffl





- ----- ---- -r-L~-I-- I-


g9


teS cordons i meChiITon S attres, e foie &t
Sen cheveux, toutes fortes de glands pour ap-
p itemnents ou mnufliquaires, vendent filets
frifis, cordonnets, cartifannes, lames unies,
piif6es, fellon1es, or & argen:, & en cou-
leur, canatilles A broder, plaques, paillons,
paillettes or & argent, & en couleur, gallons,
treffs a I'angloife dentelles or & argent,
touted fortes de franges ; fabriquent & ven-
dent routes fortes d'hibits & veiles broies en
fil paffe en paillettes, en chenille ou nuance,
facs A ouvrage flours de ivs, jarretieres, &
ge nralement toutes fortes d'ouvrages dans ce
genre. Us ont aunli des bougies de nuit ou veil-
leufes. Leur demure eft a IEpaulette d'or, rue
de Conflans,-& cotr de M. Sauffay Apoti-
caire du Roi.
Le fieur Pafc i la Caffagne ayant recq une
lettre du fieur Habine, habitant du Fort-Dau-
phin, en date du 18 du courant, qui contenoit
une autre lettre d'avis & un mandate de I zoo 1.
tire par M.Saint-Andre de Floiffac,en faveur
de M. Royan Bellifle, que ce dernier a tranf-
porte au fi:ur Hibine en blanc, oul plts bas
etoit la signature de ce dernier fur M.Crevon,
iNegociant au Cap, qui a perdu le tcut, & en
a'fak.t fa decliration au Greffe vers le zo dudit
mois, & en a prevent M. Crevon.
II a egalement egare un porte-feuille rouge
dans lequel ii y avoic des procurations, con-
trats & autres papers deconftquence. On prie
ceox qui pourroient avoir trouve lefiits objets,
de lui eh donner avis.
SIt prie egrlement ceux qui doivent a la car-
gifCon des Navires la Bonne- Nouvle de Bor-
deuax, Capitaine Brichaud au Chevalier de
Luxembr ug, Capitaine Portdelanne, & la
Paix, CapitaineSanguinet, de Bayonne, d'y
fatisfaire, voulant terminer les affaires defdites
carg ifons. II a du vin en caifle blanc & rouge
de diff ientes qualitrs, ferrements & autres
marchandifes feches, rue Saint-Jean. II fort
le martin A 8 heures, & ne rentre qu'" &
depuis midi jufqu'i z heures, a caufe des dif-
ferents recouvrements qu'it a fire.
II fera procedd vendredi prochain a la vente
& adjudication des marchandifes, meubles &
argenterie provenants de la fucceflion de feue
Madame Brocas dans fa maifon, rue de
Vaudreuil, No. 53 .
Le fieur Moreu, MNaitre Taileur, rues de
Vaudrcuil & Saint-Simon, donne avis au Pu-
;icqu'ii a a vendre un terrein de la contenance
de 190 carreaux en bois debut au quarter


cdEnnery, borne par les hrritiers Dufour 8
MM. Michaut & de Cokburn. Le terrein eft
trbs-excellent par lui-mFme. Lesperfonnes qui
defireroient en fire I'acquifition, pourront s'a-
dreffer audit feur Moreau qui leur en fera
bonne composition. II a auffi avendreunetres-
belle chaife a porter en rotin, a jolufie, ba-
guettes bien dorees; ladite chaire eft trts-l-&
gere. I1 fournira auffi les batons & lesbretelles.
11 prCvient encore que depuis pen ii a reu un
parti d'oignons de la meilleuve quilit don't
il fera bonne composition.

ESCLAVES EN MARONAGE.

Modefle, nation Muferade, fans edtame,
agee d'environ iz a i s, de la taille d'a-
peu-prI s 5 pieds. bien fai, d'affez jolie figu-
re, les yeux glands, & 1 .dents ccattes de
'une a I'autre, ne fqachant prefque point par-
ler creole, habillke dune chemife de brin, unic
cotte de ginga, perruquiere de fon mitier,
eit maronne du Cap depuis le 27 du mois der -
nier. Ceux qui en auront connoiffance, font
priks d'en donner avis a M.Tiphaine, Greflier
de.la.Subd6dlgation, ou M. Fleury Con-
cierge-Infpecteur des Prifons.
Pierre-Louis, Negre Boulanger, age de 2.1
ans, etampe prefque illifiblement fur le feir
droit: METAYE & Compagnie, de la taille
d'environ 5 pieds&4pouces, tres-robutle, belle
figure, un peu grave de la petite verrette, le
nez epatte, la peau rougeitre, ayant une an-
cienne cicatrice au bas de la jambe gauche
& .ayant appartenu au fieur Bodouin Defma-
rathes du quarter de Jacmel s'eft evade le
'28 japvier dernier. Ceux qui en auront con-
noiffance, font prids d'en donner avis au fieur
Metayer & Compagnie, Marchands, tenant
boulangerie, rue Efpaguole, ou a M. Bou-t
denne, tenant le Paltage du Limbe au Cap.
On done erab bnnre rtcormpenfe.
Simon, Negre nouveau S6negalois, age
d'environ z6 ans etamp6 fur le fein droit
PROUST DY imperceptiblement, eft part
maron depuis quatre mois. Ceux qui le recon-
r'oltront, font pries dele fair arrrter, & d'erf
donner avis Madame Chevery, a Limonade.
Noel, Congo, etampe illifiblement B. G.,
age d'environ 3o ans, gros & trapu, vit3g!
rond, la peap tres-noire, les pieds gros, eft
maronm depui j jours. Les perfonnes qui en
auront connoifance, font priries de le fair
,ona'4ire chez. Madame V. Cezeron;,'emet-


__~____II~_~___ 1_ ICC~


--Y113*I~.,-~3.,~U~,~L-IL~~_~IIQLIs .;/Li;~~ll]a





























































1


ran, en cette Ville, rue Salnt-Lopi, N0 9 8,
a qui il appartient. 11 y aura r6compenfe pour
celii qui le conduira.
Adonis, Negre Perruquier, age d'environ
20 ans, taille de f pieds 4 pouces ou environ,
ecampG GASSONVILLE, eit part maron
le 24j3nvier. Cenx qui en auront connoifance,
font pri6s d'en do.aner avis a Madernoifelle
Sommiliiard cadette, d&meurant rue de Pen-
thievre au Cap.
Une Griffonne nommee Fatine, Diay, ou
Dain.m, fille de hl nommie Fanchette, dite
Fanchette a Dore, Negreffelibre, demeurant
i la favanne de Liononade, ladite Griffonne
syant appartenu-autrefois 'a M. Polony, Me-
decin, fins etampe, affez claire, petite, mrin-
e, bien fate, ni laide ni jofie, ayant le vifage
ovale, 1.gerement~;airqueedela petiteverole,
les yeux fort pet:' vifs & eveileis, le nez tn
peu aquilain l lev res un peu paiffes &
avancees, les fourcils 3ffez grands & crepus,
le front bi:n faith, les mains & ks pieds fort
petits & maigres, merchant la tete en arriere,
& affectnt les tons & les airs d'une Mulatreffe
fibre., airmant a fe bien mettre & affez bien
iippce, portent d'ordinaire des pantoufles fans
bas, & courant avec fureur les bals de gens
de couleurihbres ou efclaves. Ceux qui auront
connoiffance delay hice Griffonne, maronne
diepuisla fin de feptembre dernier font pries
dela fairearreter, & d'en donner avisa M. Lar-
cheveque-Thibaud, Avocat au Confeil Sup&-
rieur du Cap, a qui elle appartient. II: y aura
r~compenfe..
SOn prie les perfonnes qtm auroient connoif-
fance de deux Negres nouveaux provenants de
la cargaifon du Navire 'Africain, de'Orient,
parts marons du Port-Margot le 2i du cou-
rant, d'en donner avis a M. Dubofq, audit
quarter, ou aM. Beuzelin, Negociant, rue
Niotre-Dame, au Cap. On donnera bonne
Ic ompenfe.
Il a eti enlev6 Ie famedi 17 de ce moes, a 4
heures du martin, par un Negre nomme Jean-
Pierre, dans la favanne de M. Herault, pros
I'Hbpital de la Charite, une Jument creole du
Ivorne du Cap, fans rtampe, poil rouge, a
grande queue & grande criniere, fort graffe
^ memne pleine.
Le3it Negre Jean-Pierreappattenoit a Ma-
dame Defoix, & Pa vendu M. Etafe, Tail-
leur, demeurant pros M. Grimperel, Notaire-
General fur la Place d'Armes du Cap, & ledit
Negre fe trouvc maron depuis muit jours ou


__~ __


-environ, fuivant la lettre de Madame Def&c..
II a auffi fa mere- chez M. Ponce., Sucrier au
Quartier-Morin on la Petite-Anfe. On pr&-
fume que ce Negre a des allures dans les quat-
tiers du Trou & du F6rt-Dauphin. Ceux qui
cn auront connrince, font pries d'arreter
leditNegre & ladite Jument, & de remettre
la Jument i M. Herault, Aquielleappartient.
II y aura recompenfe.
Zabaud, Congo,., tample LAM~Y, grave
de petite verrette, taille de 4pieds 2 ou 3 pou-
ces, eft maronne depuis un mois. On prie
ceux qui en auront connoiffance, d'en donner
avis a la normmre Marie-Francoife, rue du Bac.
Jean-Pierre, Creole, ge d'environ 22 ans,
taille de f pieds, eramp6 fur le fein droit
DASTACE AU CAP, tach6 beaucoup de
petite verrete, avec un malingre a la jambe
quile faic boiter, elt maron depuis le 6 du cou-
rant. Ceux qui en auront connoiffance font
pri6s d'en donner avis au fieur Da.iace, Tail-
leur, fur la Place d'Armes, au Cap.

ANIrMA UX EGARE S.

Ii a ete enleve de defus l'habitation Lemefle
& Patticot une jument poil rouge, etampee
M L, ayant une june mule de 18 mois fins
etampe, fuite de ladite jument ; un mulet
poil. rouge, etampe F L entrelaces & P. On
prie d'en donner avis au fieur Gaultier, grant
l'habitation Lemefle & Patricot, au Terrier-
Rouge. Lefdits nimaux appartiennent a ladiite
habitation,, ou a MM. Montacie & Bertrand,
N'gociants au Cap..

A, LO VER.

UnreMahitr i stage, n0. 94, rues Neuve
& des Religieufes, dcvant laquelle fe prolonge
le March des Blancs, quarter tres-frequen-
t6 par les Capitaines, & pouvant par la gran-
deur de fes halles contenir a la fois deux car-
gaifons de Navires Bordelois,. confiihnt an
rez-de-chauff6e en deux halles, chamrbre,
cuisines, cabinets, cour, puts & baffins a
laver, & Ietage du haut, en une halle, 4
chambres, cabinets & galeria haute & baffe.
Cette maifon at6uellement occuple par les
fieurs Roux & Dallet efi t louer pour le pre-
mier feptembre prochain. S'adreffer a M. Ar-
naud dAMarfilly, rue de bourbon.








[ N 3
--I --I1-1 ---" 1 ..... --- II AI I''I- Ill I I II


NOU


AUX AFF


Mercredi 4


IQUES.


La belle defenfe de Gibraltar, qui fait tant
d'honneur au General Elliot, nous a coue
moins de mende qu'on nel'avoit crui, le Gou-
vernemenrt a requ un etat dtaille' & authea-
tique de ceux on'on y a perdus ; en voici le
rdfultat: 1 Officiers, 80 Sergens, i r Tam-
bours, 1019 Fufilliers, tu&es, morts de leurs
bleffures ou de maladie, congedies& defertes.
L'etat le plus autentique de notre marine
en done ainfi le nornbre & la diiribution :
dans les ports & en armernent 5 i Gardes-
C6tes g18 en route pour la Jamaique t i aux
Indes Orientales & en route 17 a New-
Foundland ( Tetre-Neuve) 1 vaiffeaux ho-
pial, prifon ou chapelle 2 ;vaiffeaux rece-
veurs 9 --en tat de,fervir & repares 77 ,
defarmes & ppntons 8; fur les chantiers, en
conftru&ion & radoub, 4o0--tpotal, 178.
de, Brefl.
Tout ei en.a6ivitte dans ce port & dans
les chanpiers,.comme fila guerye devoit con-
tinqer. Le nombre des ouvriers pour lesconf-
trutions & les, radoubs. nia pas diininue. On
faith des provisions pour un corps de troupes
qui doit fe raffemblet aux environs de cette
Ville. Les.vaiifeaux neut's le Mercure & le Se-
duifant font prefque finis- les vieux fe rCpa-
rent. & a, mefure qu'll en fort un des chan-
tiers il frauffitot replace par un autre.
de Fontaineblea.u.
Le jour de la Touffaints, quelques acci-
dens qui furvinrent tout-a-coup la h Reine
rent craindre une fAuffe couche. On admi-
niftra. a S. M. les fecours les plus prompts &
les mieux indiquns ils fureit inutiles. Le lan-
demain S. M. acouchi fans efforts & 'arns
beaucoup de douleus d'un faux germe bien
cara&drife, ainfi qu'il fut conflte p.ir I'exi-
nen le plus fcaupuleux & le plus autentiqu.,


ICHES AMERICAINES

Fe'vrier 1784.


La Reine 6toit dans Ie troifieme mois de tf
groffeffe. S. M. n'a reffeti aucune f.ite f:-
cheufe de ce malheureux venement, qur
a detruit les plus flatteufes efpCrances.
SM. d'Ormeffon ayant remis au Roi fa d'-
miffion de la plce de Contrbleur-Gen&raf
des Finances, S. M. en a difpof6, le 4 no-
vembredernier, en faveur de M. de Calonne,
Intendant de la Fbndre & de FArtois.
De Parior
11 arrive tous les jours ici des strangers &
fur-tout des Anglois.. On compete plus de zoo
Seigneurs de cette Nation, tant ici qu'3
Fontainebleau. Les principaux & les plus ri-
ches ont loue un hotel ot its ont tabli une
table de 8o couverts. Elle el. ouverte chaque
jour A leurs amis. On- dit que le free & le
troifieme fils du Roi d'Angleterre doivent
auffi fe rendre a. Fontainebleau.
Extrait de la Gatette de la lamaique.
Le Sloop de S. M. le Keppel, et arrive de
la Nouvelle-Orleans, ramenanit les Prifon-
niers qui avoient etr condamnes mort,
caufe de la revolte de Natchez, & don't S.
A. R. le Prince William-Henry a bien voulu
accepted l grace que M.. de Galvez lui a
offerte, comme une marque de refped, lorst
du fejour que fon S. A.. R. a faith au. Cap-
Francois,
Du Cap..
Nous avons trouve cette Fcuille tres-
arrieree, quant au. recit desevenemens poli-
tiques., & il ne nous a pas encore ct6 poffi-
ble, par le default de place, de parler de la
retraite du celdbre Ge6eral Washington.
Confi irant que fa patvie n'avoir plus befoin
de fes services A la paix, il s'eft diterntint '
ab iiquer le commandment & i le retire en
Virginie, pour y vivre dans fes terrcs'en imn-
ple particulier. En renonanrit aux fonc&ions
publiques, don't il s'cft acquitted avec autant
de gloire que de ucces,. il a adreif& i cihacuu


SUPPL


_ _____~_____ I _r ~__CCIIIRCCC-ICII~ -.----_


----'-----------Ulru)lJLYYslPWWPruururW 1111~_41 Y~~__1___T -Lr*~*. ~(l*~~i.ll:lil~iC~-1~


--II- --- 1




p


H -


des Etats-Unis une lettre ciculaire, qui eft
un fuperbe morceau d'dloquence de figeffe
& de fenfibilite. Nous regrettons bien de ne
pouvoir mettre cette piece interefante fous
les yeux de nos Leteurs. Elle a Cid confi-
gnee cdans tons les papers publics. Ce grand
home y done e xcellens confeils a fes con-
citoyens. t It Iur inidiqu& Cls mioyens quTils d t-
vent employer pour voir profpirr le r pou-,
v'c2e Republique; i1 ltear recommainde fior-
tout Iunion & Ia juflice d'cviter les preven-
tions & 1interet local &: particuicr qui etouff
lintiretr general. C'eft dans Ie Congres dir
il, que doit refider le pouvoir fiprme,.&r
c'el l'union parfaite de ce Corps refpe&blei
qui fera la force & Ia profperite des Ettfr'-
Unis. Depuis cette letire : te, Generl \Was-
hington a fait un voyage pour indiquer les
cndroits oui it eft nceffaire de coifnruire des
Forts pour affurerles limites des Etats-Unis,
les mettre, du corte du INord, ; rabri' desin-
filites des Anglois, & protiger-le-commretrct
de Pelleteries des Am&eicaihs.
Nous allonS achever de rendre cornpt de
ce que nous favons fur le globe ifcendant de
MM. de Montgolfier. Ce qui fait le plus
d'honneur a ces favans phificiens dans cette
belle invention, c'eft d'avoir trouv6ee fectt
de fe procurer une quiantiti eifide'rable de
gaz avec tres-peu de depenfe en tres-pea
de terns. S'il leur avoit failu employer Facide
vitriolique & la limaille de fer, conre on
avoit jnufqu' present pratiqu pour obtenic
,de Iair inflammable, 80001. & 1xo jours de
teams n'auroient peut4-tre pas fiffi pour avoir
ane quantity d cet agent capable de remplir
Ie globe de Verfailles ; alrs la decduverte
rentroit dans la claffe de ces favans efais qui
.deviennent inutiles par la d6penfe nimais en
bruilant pour 40 fols de paille humide .& de
line, & en 5 minutes, MM. de Montgol-
ier ont obtenu tout le gaz don't ils avoient
befoin.
Bien des perfonnes, en applaudiffartt a la
beauty du fpedacle que leur a procure
V'afcencion des differens globes ardoflatiques,
ont demanded a quoi cela pourtoit fervir:
quelle utility on en retire'oit ? A ces questions
repeites en preTence de M. Franklin, ce pro-
fond penfeur repondit: Meffieurs c'eft un en-
fant qui vient de naitre, peut-'tre fera-t-il an
imbecile ou homme de beaucoup d'cfprit : atten-
dons, pour le jeger, que fon education foit achc-
yee.. Les imaginations vives fe font chargCes


Sde ette d ucatat; t~ H eft ant ddjia public le
plan; les uns veulent faire fervir le nouveau
n6ea alleger la pefanteur des maffes confided
rabes, lorfqu 'il fera neceffaire d- les lever;
les autrcs, confid4rant qu'il eft capable de
m.onter une graride hauteur, luiferont fouf-
traire aux nuages les"plus exhmffts leur mu-
tier -eft&rique, qil .f rapportera dans un ba
fin. Ceux qui confiderent fous un aucre point
de viue facilkte a s'cever en lir, le delli-
nent a P'y fire naviger. Plutieurs perfonnes
ont propof6 de fe mettre d'auss le globe & de
fe laiffer enlever avec lai. Elles noont pas etc
eff-ayees phr I accident atrrti au 'oq4. Ua
Ouvrwer adroit nhbinmenent a dil fe mettre
dans h nouvelle tihachine que MM:i d6 Mont.
gwlfiert ont faite pour repeter .lur experience
peridant le voyage de Fontainebleau. Un four-
neAu, adapt' a la machine, a dt Itii: fervir A
brtler la, padile rieefflire po-r remplacer li
d'prditi6-'a dui ga. Lorfqu'il a voulu defcen.
drfi il a did oWirtii une foupape pour donner
einti' 'air amhofphier ique. Nous favons que
cet Ouvrier s'eff deja laijfft enlever plus de
5o .ieds. Des perfonnes de difiinf&ion ont
auffi tente cet ef'ai. LorfqIu'on sappercut que
la machine alioit s'abbattre, on lacha les:cor-
des ;ui lra1 fat~heritt, ell alak tobmberi1 t0o
pas de foi poitr d tideart; .ceux qui etbient
dedanis n i iie ntire pas it'ltf -Ielth toutha ft
terre.. M. Pil tte t D uroeie(, 8ef; dPeia nppeier
Mufe de Paris, a reil6 en Fair dansla machi-
ne pendant plus d'une demie-heure. Un par-
ticulier tres-inlr'uita drinnI te plan d'i"nema:-
chine avet' laqelle lii e.f'iF older et faifant
feriVIt16 :gi inflammatn kib td'geit:tpridiipal.
Peuz-ttre bietrit verrons nous arrived que|qut.
novel tkearitii,'cifieuxi de vtifi'er tout c:
qu'on dit en France de I'importatce de cett4
Colonie, vo'tdra v6ir par lui-mimme filerecit
n'et pas exagere. On a d ja indiqu* ici les
ittions qI'il pburroit fair, afin de ne pas
trop fe fittigber :ea parcourant r'efpice d'ua
feul trajet.
Le Roi a eu attention de faire mettre
dans fa mnenagerie le mouton qui a fervi i
Experience faite en fa presence.
Nous avohs tire des papers publics
cornme nous tirons beaucoup de nos nouvel le_
ee que nous avons dit far les globes afcen"
dants i mais ii nous a fall retferrer en deux
courts extraits, ainfi que nous y foinmes con-
tinuellement obliges, ce qui a fait ecrire plus
de jo pages. Notre correfpondant de Paris









mous a fat paftr fur an objet des details qui
'ont pas encore ere imprimers, & nous nous
empreflbns d'autant plus de les publier qu'ils
font une nouvelle preuve de la prote&ion
que le Roi accord aux arts.
Le Roi, Ia Reine, les Princes Sc tout ce
qu'il y a de Grands Seigneurs i la Cour,
font defe6tidus a pied fur la place d'armes
qui eft devant le Chateau de Verfailles, avant
Inexperience pour en voir les appr&ts. Is
ont daigne combler MIM. de Montgolfier des
eloges les plus fltteurs. Le Roi, apres fex-
.penence, lesa fair inviter a la repetition d'un
.Oppra nouveau.
II n'eft pas poffible de fe reprefenter un
fpe~tacle plus majeflueux que celui auquel
cette experience a donned lieu. Des Artiiecs
honors des bont-s les plus marques par
lur Souverain & prefqu'admis a fa familia-
rite i les courtifans fe faifant un devoir de
fuivre 1'exemple du Monarque. Le Chateau,
les combles du Chateau, delay Chapelle, des
maifons, la place d'armes remplis & couverts
de ce que la Nation a de diflingue-& d'-16-
gant. La quantity des voitures ntoit immense.
Le..Roi a ontr a cheval & a voulu voir le
globe apres fa chuie. Il s'eft rendu a. 1'endroit
ou il a tombe, & malgre que experience
,a'ait pas .eu tuit'. Cle tecs qu'on- sen pro-
mettoit, S. M. n'a rien diminui, de."accueil
qu'elle avoit f faith MM. de Montgolfier
elle leur a:rrendu la jufcice de cbnvenir que
ce n'etoit qu'd la violence extreme du vent
.quon'devoit attribuer le: d6fatt de rtrflite
parfaite. On fe flatte que les.nouvelles ejxp6-
riences qui ont d' fe fire a Fontaineblea u
auront eu uI fucces-comvplet.
Nous allows donner 'extrait de plufietws
lettres de France qui contiennent quel.ques
Snouvelles pphemeres, fur lefquelles nousre-
.viendrons:qtiand elles auront acquis plus de
.confibtnce.
On parole de la fuppreffion des.gabelles &
de la liberty du commerce du tabac ; ces deax
articlesferoient feulement affujettis a un droit
.d'enlivement ; il eft queflion, dit-on, d'e-
tablir un poids & une mefure unique dans
tput le Royaume. 11 feroit a 4~f er que tous
les peoples n euffent qu'une unite de poids &
de mefure. On fai: que lilluflre M. de Buffon
a donned une idee qui previendroit,.-l plps
grande difficue qui seft rencontrie jliurqi1ci
"pour fire adopter ce project A toutes les Puif-
fances. II propofe de pndre la longl~uuru


pendule 'fos '~equatetur pur ecaltn univerMe
de toutes les mefures geonmAriques & it
conqoit qu'on p.ourrit de rnm e i'appliquec
aux futfaces, aux folides & aux liquides. Par
ce moyen, a longueur du pendulek. ~eevidroit
la jauge univerfelle, & le commerce ftoit
epurc des friponneriesauxcuelles r:fT:ietrit la
difference des poi s & meifres.. M. de BEuffor
prefere avec raiCon la longueur du pendule
fous 1'quateur ~ la rigueur du pendule en
France ou dans tout autre climate, pcur prcve-
nit la jaloufie des Nations qui, par tfirit
de rivalit', ne voudroient pas adopter urc me-
fare qui prendroit fon otigine & fa determi-
nation chez une Puiffince particuliere, & Ia
poftrit6 feroit toujours en ct:at de retrouver
& de verifier cet dtalon original, qui ne pour-
roic varier que par une diminution ou une
augmentation dans la viteff de la terre autour
de fon axe, on par Con attraction que Fap-
proche d'une coraete pourroit diminuer mtais
ces revolutions n'arriveront fans doute jamais
elles p:roiffent fans fondement a ceux qui ne
confiderent les come.tes que comme des corps
qui n'ont pas d'influence fur notre sphere,
ou.plutbt qui n'ont jimais paru en avoir,
malgre que le people s'obfiine a les croire tou-
jours les avant-coureurs de quelqu'evenement
funefte. L'thonomie & la phifique ont fait
de vains efforts pour dttruire ces prejuges,
& nous fommes charms de trouver cetteoc-
cafion deparler des comets, dans un temps
oi I'on en appercoit une, & que bien du
monde demand avec inquuitude fi I'on n'a
rien a craindre de fa prrfence. Nous me diroma
rien de tous les fiilemes que les aftronom.s
ont invents pour donner l'explication de cos
phlnomenes. Que les uns Ies aient confiderhs
coinme des pranettes don't its ont predit les
rcvalutions & le retour, que ces prddi&ions
ne fe foient pas virifides'; qu'ils leur aient
traci leur chenin & qu'eiles aient pris la li-
bert de. ne le pas fuivre ; que d'autres ne les
zient vues que coanme des feix polaires qui,
tetenus dans air, s'agitent & prennent diff6-
rentes formes toutes ces iddes contradidtoires
prouvent feulement que fi les plus grands
homes n'ont pu s'accorder fur la nature des
coimects, a plus forte raifon ne doit-oo pas
fairjeaure, chofe que les regarder fans. lts
rcraindre, quand on n'a pas faith de grades
etudes affronomiques. I et une foule d'objets
dans la nature que leCrcatetir a couvett d'ia
v.oile inape'Ttrabe. Si I'homme n'a pas ean-


-~`- '*-"~~""II"~-"~~~"-~~~"-"~"~"n~F""cbl-- ~--------*ncc~*------9---- ra~*~"*nrar?~-r*lrroor~-----lrrrpr~cr


.. ..............




p~~~~_ __
jF


core pn percer le miffere de 'a getieration,
s'il ne peut gueres rendre raifon de tant d'au-
tres phenomenes qui fe paffent en lui, com-
ment peut-il, s'il n'eft infiniment favant, vou-
loir analifer les corps qui fontr tant de millions
de liuees de lui ? Nous nous conte:nterons de
dire que la comere que fon voit adtue!iUement
el petite & que nous favons vu f4 coucher,
il y a qulqiues iours, a une here & derie
environ aprs le foleil. ---Nous revenons a
1'extrait de nos lettres: on announce tne re-
forme confiderable dans les employes dcs
fermes & de grands changemens, notamment
des ftippreffions dans les Couvents de Reli-
gieux. 11 el auffi queifion d'un Lit de Juftice
don't on ne dit pas Iobjet. Voila la plupart
des on dit don't nous pourrons parler. La con-
firm ation feule peut donner de la croyance.

Admrzifration & Legiflation.

Arret du Confeil d'Etat du Roi en date du
24 c&obre dernier, par lequel S. M. a or-
donne qu'i computer du premier janvier 1784,
le bail des fermes generales feroit refilie &
,que tous les droits comprise audit bail feroient
perqus au profit de S. M. & adminiftres pour
fon compete a titre de r6gie int'reffie & pour
indemnifer les Fermiers-Generaux, S. M. leur
a; confie pour trois ans la diredion & percep-
tion des mmems droits, pour les exploiter
fous le titre de Direcdeurs-Generaux aux con-
ditions qui front arre&tes par S. M.
Arret du Confeil Superieur du Cap, en
:date di- 8 janvier dernier qui, faifant droit
fur les plusramples conclusions de M. le Pro-
cureur-Gincral du Roi, defend a tous Capi-
taines de Navires de permettre ai Favenir que
.es gens de leurs equipages vexent ou ren-
,onncnt les paffagers pour les affujettir a la
ceremonie profane abufivement appellde
Bapteme du tropique ou de la ligne a peine
de repondre en leurs noms des faits de leurs
Mlatelots, & d'etre pourfuivis extraordinai-
rement come coupables du crime de force
& de violence publique.
Accident.
Le navire le Vicomte de Tallerand, deNan-
tes, parti du Port-au-Prince le.... s'eft per-
Par Permifjfon de .MM0.


du fur les caTqques le 18 Ju mois dernier i it
heures du foir. L'equipage arrive idiquelques
jours apres,

Prix courant des degrees Co ar*iales: aordeaux,
fuivant les dernieres cottes.
*
Sucre blanc, premiere fortCe. 59ai~6'; deu-
xieme 5 a 57; troifieme 4 51. qu5trieme
44 a 47 ordinaire, common, fine tete, &c.
30 a 37. Brt. Leogane, 3 f 4.; cargaifon,
premiere quality 3o i 38i deuxieme, troifie-
me, ordinaire & bas, 23 i 8. ----- Indigo
Saint-Domingue. Bleu & violet 14 a 1.; me-
lange I i' I z i fin cuivre 921 quart a 9 3 quarts;
marchand 8 I quart 8 3 quarts ;.ordinain.re7
t quart a 7 3 quarts i bas cuivre 5 & demie a
6 & demie ; grabeau, inferieur, poufliere 4
& demie a f. Cafe Saint-Dormingue. Fin verd
Ii a I1 & demi; fin marchand 13 3, quarts a
14 i marchand ordinaire 13 13 1 quart; vieux
ix & demi a I1z triage 9 & demi a 1o &
demi. Coton Saint-Domingue 14o a 170. Ca-
cao, Cayenne, Martinique & Guadeloupe,
21 i 22. Rocou 16 f. Bois de Campeche II 8&
demi a i Tabac de Virginie & marchand
35 a 45.
Nous nous propofons de donner cet artist
cle a l'avenir.

ANIMA G A R.

It a te enleve la nuit du 17 au 18 du m~s.
dernier,de la favanne de M.Chauver Delbreuil,.
habitant cafeyer au Camp de Louife, Paroilfe
de 'Accul, un petit Cheval, bitard anglois,
alezan brule, court queue, ayarit la criniere
coupe: & tres-fournie, les quatre comes noi-
res, & feulement deux petitts marques d'an-
ciennes bleffures fur les. cotes. 11 eit etampe PI
H M entrelacles, a la cuiffe du montoir. Ce
'Cheval a ete Cleve par Phelippeau-Monvile ,.
M. L. au Bas-Limbe. On prie inflamment
ceux qui pourroient le reconnoitre, d'en don-
ner avis A M. Baudeau de Ruelle, fur Fhabi-
tation Ladebat, au Camp de Louife, ou a
VI'mprimerie Royale. II y aura r'compenfe.


les Ge'nral & Intendant.


DE L'IMPRIMERIE ROYALE DU


I,


r --- __


CAP._









SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMERICAINES


Du Mercredi 4


'foe {VE RV S.
LE Ur fli6ux enant Boulangerie au
Port-de- 'nt partir pour France dans
le courant de mars prochain avec la dame fen
S poufe, prie les perfonnes a qui il peut de-
voir de fe prefenter pour recevoir leur paie-
m ent, & ceux qui lui doivent de le folder in-
cefftimment pour lui eviter le defagrement dts
pourfuites qu'il feroit oblige de fire. I1 pre-
vient M" les Habitans du Quartier, que le
Sieur F. Duchon fon coufin, reftera charge
de fa mairon, & continuera fa boulangerie,
aufi bien que tous les autres genres d'affaires
qu'il exerce encore aujourdhui. II prie ceux
qui voudront I'honorer de leur confiance d'etre
pervades d'iavance qu'ils auront en tout tens
lieu d'en erre fatisfaits.
SM. Lafoffe, Capitainede Port au Fort-Dau-
phin, fe difpofant 4 partir pour France par
conge de M M. les General & Intendant, prie
les Perfonnes avec qui it a des affaires; de vou-
loir bien les terminer r6ciproquement,
Le fieur Rigordy demeurant au Fort-Dau-
phin, fe difpofant a partir pour France au mois
d Avril prochain declare ne rien devoir dans
la Jolonie, & prie fes Dbiteursde s'acquitter
envers lui le plutot poflible.
Le fi:ur Nicolas, Horloger de Lyon & de
I'Academie Royale des Beaux-Arts, de retour
de France, & deji connu dans la Colonie par
fes talents, fa-probite & fon exaaitude, pre-
vient MM. les Habitants & autres, qu'il con-
tinuera d'exercer IHorlogerie, a la plus gran-
de fitisfaftion de ceux qui voudront bien lui
aecorder leur corifance. Son 6poufe habille
les femmes dats le dernier godt, f it les corps,
corfets, bouffantes, & ge6nralement tout ce
qtti concern ledit etat; elle prendra volonriers
des apprentiffes, & les mettra en etat de faire
tout ce qui regarded la couture. Sa demeure eft
rte Notre-Dame, pres I a Comedie, a c6t
de & 1. Mefnier, Graveur.'
Y M. & M.adme Guindau, Marchands, rue
d flBiq,~ devant partir pour Ftance dans le


Fe'vrier 2184.


mois d'avril prochain, prient les perfonnes a
qui ils peuvent devoir de venir recevoirt
leurs pavements, & ceux qui leur doivent de
les payer, pour leur eviter le defagrement de
les y contraindre par les voies de rigueur ; ils
previennent que rien ne fera paye apres leur
depart.
Le fieur Franois Junca declare qu'ii va par-
tir pour Bordeaux dans le Navire le Ferme,
Capithine Villegente, dans le mois de fevrier
prochain declarant ne rien devoir a perfonne,
Lefieur Chevaliet i1aine, habitant aux Ecre-
viffes, executeur-tefiamentaire du feu fieur
Mathurin-Thomas, vivant habitant auditlieu,
defiant xonnoitre f'tait de la fucceffion dudit
fieur Thomas, prie les creanciers de lui prD-
fenter leurs tires, afin qu'il puiffe travailler a
la liquidation de ladite fucceffion.
MM. Julbin & de Suzanne, executeurs,
teftamentaires de feu M' Bourlon, Avocatau,
Confeil-Superieur du Cap, voulant fair pro-
cider inceffammenit a'inventaire des papers
& adifs de fa fucceffion, prient les perfonnes
qui lui.doivent de vouloir bien payer, afin de
procurer les moyens de fatisfaire celles a qui it
eit dd, & qui font prices de faire connoitre
leurs tires de creances.
II a'tdC pris dans le cabinet du fieur Tanne-
ret, Entrepreneur de batiments, a l'embarqua-
dere de la Petite-Anfe, un cachet en or grave
de fon chiffre, qui eft J PT entralaces. Ceux
qui en auront connoiffance, font pries d'en
donner avis audit fieur.
Le fieur Marcoulatour prevent qu'il eft Tur
fon depart pour France, & prie en confequence
lesperfonnes a qui il peut devoir de fe prCfen-
ter pour recevoir leurs paiemens, & ceux qui
lui doivent de le folder inceflamment.
M. le Marie, habitant au canton d'Ennery,
defirant connoitre les affaires de la fucceflion
de feu fieu Pierre Border, vivant h:bitant au-
dit quarter, don't il eft executeur-teftamen-
taire, invite les creanciers de cette futceflion
de vouloir bien communiquer leurs titres de
creance a M' Legrand', Notaire au Dondon


4,


- I


mai


'-`---I~"""~IU"--C~-**rUuUUlrrururPUr~y~ -I-Ils~~UJ~Pl~i


-


t N y. 1I


L


1








pour pouvoir fur cette communication pren-
dre les moyens les plus certain, pour parvenir
a Ieur liquidation.
Le fieur Mettau, Chirurgien au Dondon, fe
difpofe a partir pour France au printems pro-
chain ; en conf6quence il prie les perfonnes A,
qui it peut devoir de fe prefcnter pour recevoir
leurs paiements, & cells qui lui doivent-de
vouloir le folder inceffamment, afin de lui evi-
ter le defagremer.t de les y cohtraindre par les
voies de droit. .
Le fieur Pietrie, Maitre deDanfe, a Phon-
neur de prevenir le Public qu'il tient une Salle
de Danfe, rue Royale, maifon du fieur Yvon,
oi il donnera des lemons de.toutes fortes de,
Danfes, d'apres les meilleurs principles, a tous
ceux qui tui front Ihonieur de lui accorder
leur confiance. Son application &c fon exac6i-
tude repondront aux vues desparents quivou-
dront bien lui confier leurs enfants.
Le fieur Ampau, qui a ci-devant announce
qtfil avoit etabli fa demeure au Terrier-Kou-
ge, refide prefentement au Bourg du Haut-du-
Cap, dans la maifon de M.Caffaignard, c6tc
elt, aupres du fieur Caffe. I a l'honneur id'of-:
frir fes services a MM. les Habitants-, pour
tout ce qui concern les Moulins ~a fucre.
Le fieur Vo.fin, Coutelier & Armurier, par-
tant pour France au commencement d'avril:
prochain, prie lesperforines q ui il peut deo
voir, come cel:esquilui daivent" de lepre-
fenter pour fe folder reciofroqputment. ILpriei
aufli les perfonnes .quicdnt de l'ouvrageichez,
lui, de vouloir bien le retire vu qu'd compete
fair fa vente fur ia fin de fevrier. "
On price ceux qui ont.connoiffance de l'exif-
tance ou de la nort des fieurs Etiehne Sotalet
de Monbrun & Charles Sonolet dela Creti-
niere, paflfs en cette Colonie:, fqavoir,-le
premier en 17.67, :a adreffe de.M. GIauvion,
& le second en 1775 ou 1776 ainfi que du
fieur Fournier, n-tif de la Rochele, ci-de-
vant geirt I'h-bitation de M. Defpalieres au
Dondon, d'en donner avis a MC Coupigny,"
Notaire au Cap, qui a des affaires de famille a
leur communique.

NAVIRES EN CHARGEMENT,

Le Navire le Soucy, de Bordeaux, Capi-
taine Grandidier, du port de 4.0o tonneaux ou
environ, neuf, a fon premier voyge, partira
pour Nantes du o1 au 20 mars pro-
h-aiC Ceux qui v.oudront y charger a fret ou


pafter fur ledihNavire, .pourront s'adreffer au
Capitaine, dans fon migafin, rue du Vieux-
Gouvernement maifon occupee par M. Vi-
vier, ou a MM. Friou & Defquilb6,-Nego-
ciants au Cap.
Le i y mars partira pour Marfeille laSirene,
de 750 tonneaux, Capitaine, Jean-Francois
Nicolas. Ceux qui voydront chagrr a fret,
s'adlrelferont audit Capitaine, en fqfinagafin-
rue de PenthiBvre, aun coin de cell Saint Jo-
feph, maifon de M. Joyeux.
L'Horifon, de Bordeaux ,Capitaine Faumes,
du port de 6oo tonneaux, partira pour ledic
Port dans tout le courant de mars. Ce Navire
eft trcs-commode pour les Paffagers. Ceux
qui voudront ypaffer ou y charger a fret, n'au-
ront qui' s'adreffer audit Capitaine, dans fon:
magalin, rue du Gouvernement.
Le Navire le Saint-Pierre, du port de 400
tonneaux, prefque neuf, parcira pour Nantes
du I ).au 25 mars prochain. 11 prend du.fret 8c
des 'affagers. S'adreffer M. Roland, rue
Neuve, u au CapitaineLafoffe, chez M. Loir,;
ou il afon rtagafi. .

B*ENs ET EFFECTS A VENDRE.

Un Terrein fitut.~ la Souffriere de 1'Accul,
lieu diti l grande Ravine ou la.coupe de
IMong'):,i.de laW countenance de 6z carreaux,
IdQt;.t;pa:tie en.:bois debut, & le r t::it en.
'hafiers &.favannes, fur lequel fe trouve conf-.
itruite&~ue 'ife -de la lonigueur d'envito.n 2.
pieds, divifee. en; trois cnambies corjtruits
pot.eaux en terre, vacilldee couverteen paiile
:le.dit teaneih dependant de la fuccd ion du feu .
'fieur Lacierre, vivant habitat au fufdit lieu.
SCe'xe;q ui voudroiut en fire l'acquifition, pour-
ront s'adrbffer au fieur Desmaries, demeirant
ru.e Efp.g'nole, Executeur-teftaaientairedudit
f u fieur Lacierre, ou a Me Perrier Itaihe, Pro--
cureur au Cap, qui leur donneront tous-les
eclairciffements niceff ires, relatrv.e.ment a Ia
furetm deleur acquifitrio. .. '
Une,:I-bitatin fituee au quartiSer de la
Souffriere de. l'Accul, etablie en: cat~e, biea
boiiee, uine grand'crfe, cafe a Negre, cafe
a cafe &: glacis en mayonoe. La mneme per-
fonne vendra iauffi 30 carreaux de terre en
boisdebout fituee au mime quarter. IL faur
s'adre4d r .au Cp aux fieur Briot & veuve
Haffard, rue Royale, quidonmeront le di-
tail de cesterraiis.
Une Habitation e ablie en cafi & indigo,


~rL~II~I~SSL~ II Idh._,_~_ _
I -- ------- _









formint deux v tabliffmens confidrables ,
contenant 170 carreaux de terre, don't 40
en plat pays fituce au canton du Pilate,
quarter de Plaifance, a vendre fans aucun
Negre : oh donnera toute facility a lacque-
rear. II faut s'adreffer a MW Petit Defcham-
peaux, Procureur au Cap, rue du.Morne-des-
Capucins, chez lequel oi prendra de plus am-
ples delairciffemens. II a auffi a vendre,deux
jeunes Negreffes fervantes.
Une Habitation fitude au Bois-de-l'Anfe, deI
la contenance de 38 carreaux de terre, don't zo
en bois debout, 14 plants en vivres & le
relte en favannes, & 4 beaux Negres y atte-
fant, grande cafe, cuifine, colombier, cafes
a Negres, ch.ife rouiante, chevaux de chaife,
bItes a come, & un troupeau d. moutons ,
chemin de ch ife jufqu'a la porte ; plus, une
Maifon fituee rue du Cimetiere faifant face.
au mur des Dames Religieufes louer prd-
fenteiment. S'adrcffLr a M. la Rouffeliere, mai-
fon de M. Rabie qui en fera bonne compo-
fition.
Un Terrein fitru au Port-Margot, quarter
du Perit-Borgne, de la contenance de 48 car-
reaux de terre, dipendant de la fucceflion
Confant, M. L. parties en bois debout, ayant
eu qw.elques 6cablifiements en cafrd, borne au
fud-eft des fieurs Barry & Pillet, au fdl-oueft
du fieurJouin, au nord-ef lde Madame Legras,
& au nord-ouetl dufieur Dauphinois. S'adreffer
a M M1. A. Camufat, Fiffont & Compagnie,.
Ncgociants au Cap.
Quatre-vingt feize carreaux de terres fitues
dans la montagne qui f6pare la grande riviere
des'Gonaives du quarti.r de Plaifance. Ceux
qui voudront en fair l'acquifition, s'adreffe-
ront i M. le Chevalier de Borniol, Capi-
taine au R.giment du Cap, qui en fera bonne
composition, le tout etant en bois debut.
Une Place 1 cafe, fit.uee a la Crete a Mar-
cau quarter de la Grand'Riviere, contenant
iz carreaux de terre, dont 14 en bois debout,
& le rette en une plantation de cafe, o0ooo
pieds de cafeyers, utne favanne entourte de
pieux vifs, une piece de manioc, une piece
patates, &beaucoup de bananniers, avec une
grande cafe de 38 pieds de long, une cafe a
cafe plancheye e de z; pieJs de long fur 13.de
large, une cuisine de 30 pieds de long fur 2 z
de large, & une cafe ANegres auffi de 30 pieds
de long fur iz de large, le tout tantbatiments
que plantations en trcs-bon dtt, & bien en-
tretetus. 11 y a a outre une ravin. proche de


'


la grande cafe qul n' tarit tpas dans les prus-
grandes fichereffes. S'adreffer au fieur Lecel-
ier, habitant a la Grand'Riviere, proprietaire
de ladite habitation.
Le fieur Toupe arrivant de Paris, faith fqa-
voir qu'll fait des faux toupets tout en che-
veux pour les perfonnes chauves. Ses toupets
tiennent fur la tete avec une pommade faite
expres. L'on dort avec fans qu'ils fe ddran-
gent. Its imitent les cheveux naturels. Le fieur
Toupe fait fiavoir qu'il coupe les cheveux
dans le dernier gott. II fait pour les Dames
routes fortes de chignons, boucles, h tiffion,
couflns, perruques tant pour femmes que pour
hommes, le tout imitxnt les cheveux naturels.
It demeure fur la 'Flce d'Armes, a cote d'ua
Forgeron.
SLe Sieur Labe, partant pour France at
mois d'avril prochain avec fa famille prie
les perfonnes A qui ii peut devoir de fe pr'-
fenter pour recevoir leur pavement, & ceuxm
qui lui doivent de le folder r6ciproquement,
Il vendra fon fonds de boutique deCordonier,
ainfi que celui de marchandifes feches, trois
Negreffes, don't une nourrice avec fon en-
fant ; l'autre bonne blanchiffeufe & repaffeufe,
avec un enfant de deux ans & demi; & 1
troiieme faire au pays depuis fix mois : i ce-
dera auffi fon bail de maifon qu'il a encore
pour quatre ans.
Le Sieur, Laboulais Orfvre au Cap,
maifon du Sieur Sandri, donne avis qu'il a
a vendre une N6grelfe bonne perruquiere. II
prendra en pavement des Negres 1 board ou
du comptant.
Le Sieur Paquerce, Procureur des biens de
M" deThilorier a Ouanaminthe, a l'honneur
de: prevenir le Public qu'il part pour France
dins le courant d'avril prochain; il prie les
perfonnes qui lui doivent de le payer inceffam. -
ienat, & ceux a qui it peut devoir defe pre-
renter pour recevoir leur paiement. It a a ven.
dre deux Negres, l'un age de 14 ans, bon
perruquier, excellent boulanger & cocher;
1'autre aig de 16 a 17 ans, excellent fujet,
apprentifcuifinir depuis quatre ans ; chaife
roulante a une place, touted neuve ; chevaux
de chkiife & de monture, un fuperbe troupeau
de moiatons de Barbari:, batards, & un tro.u-
peau de coch.ns.
Les fieur & dime B ladat fe proporant de
patter ince(fAT.nnent pour France, ainli qne la
damne veuve Cha nagne, prient ceux a qui ilfs"
doivekt d 41 e (pieien;r pout rcevCuir v urs


Ic"P3~-----------r~--r--~---,_~,, -- ----------------~-r-


i









paiemenis &S ceux qui leur dbivent, de tes
payer fouspeu, le teams de leur depart etant
fixed a la fin de mars. Ils ont plulieurs Efclaves
I talents a vendre. II faudra s'adreffer a eax.
Le fieur Germain, Marchand Orfivre, fe
difpofant a partir pour France dans tout le mois
de fdvrier prochain, avec fa femme & fes en-
fants, prie les perfonnes a qui il peut devoir
de fe prdfenter pour recevoir leurs pavements,
& celles qui lui doivent de vouloir le folder. II
vendra enfemble ou fepardment un fonds de
boutique de toilerie & bijouterie d'or & d*ar-
gent; I a en outre mille bouteilles. de vin de
Chypre aufli a vendre, &. des Negres & Ne- '
g efths.
Le fieur de la Rouffeliere a l'honneur de
priv>"nir le Public qdil vient de recevoir de
Fir n-c un part de Meubles confiftnt en pen-
dules, en glaces, & leurs pieds deffus de
mat bre blNnc bureau a cylindre, tables a
qiladril, tables a 3.fins, gueridons, commo-
des, t bles de nult, le tour garni de'bronze,
dore & deflus de marbre, meubies en.rotin
complete toilettes ai pids garnis, toilettes de
champagne & tables de nuit. II a auffi-requ un
affortiment de porcelaines, de bijoux, de fel-
les & de harnois pour chevaux, nanteaux de
drap fuperfia, bas.de foie & de fil, batiftes,
tinge de table, veties brodees, chemifes a la
Reine, chemifes pour hommes, mouffelines
afforties, papers pour tapifferies & a ecrire,
verres de boheme de routes grandeur; & au-
tres .objets concernant fon commerce. II de-
meure rue Notre-Dame.
Une Nrgreffe nourrice don't 'enfant eftL
rmort, & un Negre domeftique bien fidele.
S'adreffer au fieur Beranger, Orfevre, pres la
Place Clugny.
Un Negre creole de la Martinique, agi de
30 ans, taille de 5 pieds 5 pouces, rempli de
tAents pour une fucrerie, un peu marin ,grand
pecheur & plongeur. S'adreffer & MM.Payan
& Jouve l'aine, N6gociants, rues d'Anjou &
des Trois-Chandeliers, qui ont toujours d'ex-
cellente liqueur de la Martinique a vendre.
Le fieur Letort, Marchand, & tenant Bou-
cherie auPont du Cabeuil, a I'honneur le pr6-
S venirMM. lesHabitants que lez6 dumnoisder-
nier il a commence a debiter la viande a i 1 fols
la livre au comptant. II tient autfi un afforti-


ment de toutesfortes de marchandifes;, i juf
prix.
Blanc de Baleine de la premiere quality,
boeuf fale, pore, harengs blancs & & groffes2
ecailles., terrain afucre & a boucaults, &
autres articles de la Nouvelle-Angleterre, a
vendre chez les fieurs Wall, Tardy & Com-
pagnie, Quai Saint-Louis.
Chaudieres a fucre d'un potain fin & leger,
fonte du PNrigord, danskles points'de 3S9, 5o
& 60, bien afforties. S'adreffer & MM4F. &
J. Viard, qu;i ont de la potaffe hiil edepif-
fon, bois quarry de chypre -&:.'excellent:
vin vieux rouge & blanc'en bouteilies.
II fera vendu Smedi'7 da courant, a la Barre
du Siege trois Negreffes & deux Negrqs de'
fucceffion de place, fqach nt blanchir & un'
peu domefliques, les'Negt es fcieurs de long
tous la meme famille, bois filjers. Ceux qui
voudront en fire lacquifition a I'amiable, fe-
ront contens pour le prix & s'adrefferonr au
fieur Gramon, qui a un part d'excellent tabac
en poudre & en andouilles de la Grand'Ri-
viere.
Madame Pilliard, Marchande n uFort- Dau-
phin, partant pour France en avril prochain ,
prie ceux qui elle peut devoir, comme ceuxr
qui lui doivent de venir pour fe folder rCci-
proquement, vuqu'elle feroit oblige de les y
contraindre par voie de Julike. Ladite Dame
a a vendre toutes fortes de marchandifes fe-
ches, bijouterie, foierie, quincaillerie, parfu-
meries, chapeaux, fouliers pour homes,
femmes & infants, de mme qu'une cargaifon
d'excellent fel de l'Artibonitte a5 gourdins le
barril.
Le Navire le Francis, Capitaine, Etienne
Flandrin, prendra 40 tonneaux de fret qui lui
manquent, pour Philadelphie. II partira du I 1
au to du courant. S'adrefier a MM Efianfan
& Raybaud, Quai Saint-Lbuis, qui ont aufli
a vendre toutes fortes de falaifons de la Nou,-
velle-Angleterre, du blanc de baleine, &c.

A LOU ER.

UneBoutiquedanslarue de Vaudreuil, pret s
du March de (lugny, au coin de la rue Saint.
Jofeph. S'adreffer aux fieurs Bouret& Pracr


Par Permiflon de MM. les Giniral & Intendant.


DE. L'IMP.RIMERIE ROYALE D-U CAP.


.-
Y


- -- ~-- _~~


Ir .V 1 2 r






( No 6. )


L MENT


FF


INCHES


Du Samedi


AMERICAINES.


7 Fevrier 1784.


UPA


ilia.


I N.


. 2* 8 ounces.


ARaRIVs oD NAVIRES.
AuPORT-AU-PRINCE, le 19 du
rnois dernier, le Palimon, de Nantes,
Capit. Gouhinier : le 31 l'Emiraude ,
de Bordeaux, Cap. Petiteau, ayant tou-
che au Cap; & le Cyclope, de Bordeaux,
Capit. Goufran ayant touch ha Saint-
Marc: e 4 de ce mois, I'Union, de
Marfeille, Capit. Fouque, ayant touch
a Malaga; I'Aimable-Renette, de 1'O-
,rient, Capit. Carofin, venant de Nantes;
& le Miromenil, du Havre, Capit. Ba-
rabC, ayant touch au Cap.
Prix des Marchandifs de la Colonie.
Au PoxT- AU -PRINCE, Ie 7 de
ce mois, Sucre blanc, premiere quality
66 a 70 1. feconde, 4' 601. troifieme,
S a 54 1. brut, 38 a 40 1. Indigo bleu,
z2l1. 12.1. to f. cuivr-, 9 1. o rf. h 1o 1
Cafe nouveaw3, 16 a 17 f. vieux, 13 a
14 fous. Coon, 16 6 170 livres.
Prix des Marchandifis de France.
Au PORT-A U-PRINCE, le de 7 ce
Wois, Vi nvimni3x, a 6 1. nouycau,


90 i oo 1. Farine de Moiflac, 70 liv. N
75 1. Commnne 45 1, .Bruffal, 75 h 8o
1. le baril. Petit-fald, 27 i 301. I'ancre.
Beurre, o 2a 25 f. la livre. Huile, 40 1.
le panier. Savon, 28 30 livres la caiffe,
Cours du Fret.
Au PORT-A U-PRINTC, Sucreblane,
Io h 15 d.brut, ia h x1 d. Indigo, 36 d,
CafI, Io h 15 den. Coton, 36 den.
N GRE S M ARRON S.
A SAINT-MARc, le 23 do mois
dernier, eft entrt a la Geole, Frangois,
Creole, etampi JOFROY, fe difant ap-
partenir la nommie Olive, M. L. le
30, Frangoie, Congo, itampe VOLU,
& plufieurs lettres illifibles, fe difant ap-
partenir au Sieur Pierre, au Boucaffin;
&Janvier, Ibo, itampe ANBIE, fedi-
fant appartenir au Sieur Gilber : le z de
ce mois, Noel, Congo, etampr JANIN,
fe difant appartenir au nomm. Noel,
M. L. & Tomi, Creole, etamp6 LE-
GER, fe difant apparcenir an Sieur Duo
rivage, au Cap.
Au PORT-Au-PRINCE, le ie de
ce mois, un Negre nouveau, Ibo, tdam-
pd DELMAS, rouge de peau, ne pou-
vant dire fon nom ni celui de fon mattre:
le 3 Jehn-Louis. Congo,' mpd LE-


S


U


P


A


P


A
16 1


7)


1 m' .,- -. **r'm'm mie ., .' -T r *- --11'* 0 a3


--1----~ It :-t-~







MIT e difarnt appartcnir au Sieur Le-
t it: lC4, Jofeph, Cramenti, d ampe
ST[LPPE, fe difant appartcrir au Sieur
Stilppe, Tonnelier en cette ville; &
Boula Congo tdampe illifibkmncnt,
fe difain de l'habitation Drouillard.


A N rJMA U


EPA V So


Au PORT-AU-PRINCE, le 30 du
mois dernier, ila et conduit a la Geole,
un Cheval focus poil-gris-blanc, dtamp6
-18 : le 3 de cemois, ure Bourrique fous
poil bai, rtamp&e CH : le 4, an Cheval
fous poil rouge, erampe JI ; une Mule
fous poil gris, &rampee M ; un Bourri-
quetfous poil bai-blanc, dtamp6 FB ;
& une Bourrique fous poil bai-brun,
ctampee CII.


SPECTACLE.
Les Comediens du Port-au-Prince,
donneront M.ardi -o Fevrier prochain,
au bcnefice du S Bla2nville une Repre-
-fenration de MA HO M E T, Tragedie
en cinq ades, de Voltaire, dans laquelle
le role de Mahomet fcra rempli par le
Sieur Dainville; celui de Sdide, par le
Sieur Acquaire ; celui de Palmir ,
par la Dame Saint-Julien, & celui de
Zopire, par le Sieur Favard : cette
-Piece fera fuivie d'une premiere Repr&-
fentation de L'ENR"LEMENT SUP-
-POSE, Corndie en un a&e & en profe.
La premiere de ces deux pieces eft con-
nue, & le nom de fon Auteur, difpenfe
,d'en fire l'ebge; la feconde a eu le
plus grand fucces h Paris, fur le Thetre
-des Varisetes Amufantes.
_ i ii nl2 In i n J i n


A IV1


D I VER S.


A la requete de M' Girault Cura-
teur aux.fucceflins vacantes dans le ref-
*A 4 '** <


fort du Sidge Royal du Port-au-Prince,
charge en cette qua!i6e de colle du feu
Sicur Viau de a. R.oche, vivant, Cura.
reurau xvacancs Receveur desO&rois,
Amcndes & autres droits de fa Majcft ,
au Petit-'Goave, ii fera le Samedi
quatorze du courant, procdek B la
Barre dudit Si6ge, iflue d'andience,
a la vcnte & adjudication ddfinii i"e, au
plus offrant & dernier enchriffeur 'de
deux maifons dependar.tes de ladite-ifuc-
ceffion, ficucesencctre ville,; rues Royile
& Sainte-Claire. Cette verte fe fcra fA.
parement, & on pourra prendre con-
naiffance des cartes-bannies chfz le Sieur
Orillion Huiier.
II a tCe perdu la nuir du Dimanche
-au Lundi 19 du courant, dans la cham-
bre du Sieur Bruneticre, Negociant a
Saint-Marc, uneculotte neuve, de fatin
noir, dans une des pochcsetait une bour.
fe contenant environ z portugaifes en
or & monnoye; dans I'autre un billet
de la fomme de 739 livrcs, confenti par
M" Martineau &C Arnaud, ordre de
M. Duburg, tranfporte par ce dernier au
Sicur Definortier, & dans une troifieme
un billet a ordre de la fomme de 506
livres, confenti par le Sieur Gachot,;
plus, une paire de boucles dejarretitres,
& une paire de boutons de manches, d'or
de couleur. Ceux qui auront-connaif-
fance defdits objets font pri's d'en do'n-
ner avis audit Sieur Brunetiere; ii y
aura recompenfe.
Toutes les perfonnes auxquelles il
peut etre du par feu M. de la Riviere,
Offic;ir au Rggiment du Port-au-Prince,
font prices de vouloir bien communim
quer leurs tires de creances h M' sA.
Marie & Compagnie Ngocians en
cette,.ville.
M' les cranciers des HIritiers de fet
Madamg. Lartigue-, vivante Habita'nte
au quarter de Miragoanc, font prids dp


*1. -


I-rlrrrlC, r"lr I _
I' --








reenettre iriceflamment utn ptat 'de leurs"
creances en capital, intirets & frais fur
ladite fucceflion, a Mrs Befhard, De-
lagroix, Pacaud & Compagnie, Ne-
gocians 'a Logane, fondes de pouvoirs
a cet effet, qui previennent que les
dettes particulieres des Sieurs Duclos &
Bourguignon, ne doivent erre comprises
dans l'dtat qu'ils demandent.
Al. Michel Rocourt, Habitanta Je-
remie, au nom & comme Curateur a la
fucccffion du feu Sieur Michel Bouchet,
vivant, Audiencier de l'Amirautd audit
lieu, a I'honneur de prevenir Ie Public,
que ledit Sieur Boucher, .agede 84,ans,
natifde la paroiff. Saint-Sauveur, de la
Rochelle, eft decid6 'a Jdrenie le 6 da
mois dtrnier: il prie en confeiquence les
cr6ancicrs de cette fucccffion de fe prd-
fenter pour Ctr; pays, & ks ddbiteurs
de vouloir bien acquitter ce quils doi-
vent;'leur dbclaanat qu'a defauc d'exd-
cution-de lcur part, il ne pourra fe dif-
penfer de les pourfuivre.
Madame'veuve.Michaut, fe difpo-
fant a partir inceflfmmnent potr France,
prie les perfonnes h qui elle peut devoir,
& cells qui lui doivent de fe prdfenter
pour folder r'ciproquement.
Le Sieur Place, faifant le cabotage
de l'Arcahaye au Port-au-Prince a
l'honneur de prevenir le Public, que le
8 Novembre dernier, il a dtc charge au
Port-au-Prince, dans la chaloupe I'Ai-
mable-Judith, commander par le Sieur
Plantin, un fac cachet, fans adrffie, ni
aucune marque apparent, dans lequel
il parait yavoir des marchandifes sekhes.
Celui h qui ii apparticnt pourra !e rccla-
mer chez ledit Sieur Place, 'a l'Arca-
haye, qui le remectra en le dcfignant,
payant les frais du pr6f~nt avis & le fret.
Le Sieur Parret, Doyen des Huifficrs
du Confeil & de la Jurifdliion de cete
ville declare avoir use montre d'or &


unic chain. Ceux i ui lefdits objets
appartiennnt font priks de les reclamnr
chez ledit Sieur Parret, qui les remet-
tra en les defignant & payant les frais da
pr6fent avis.
Les Sieurs Fraifjyneau & Lelievre ,
P'un deux voulant partir pour France ,
donncnt avis qu'ils fEront vendre h la
Barre du Siege Royal de Saint Marc ,
ifibed'audience ordinaire, celle describes
tenants, au plus offrant & dernier en-
cheriffcur, leur Gaildive roulante fife,
a l'embarcadaire des Rofeaux, avec tous,
les uftenfiles, & le-terrain fur lequel
elle eft etablie, de ico pas fur o, bor-
nd des habitationsde 's PierrePaycn
& de Lamfnc. Ceux qui voudront en
faire l'acquifition a I'amiable, d'ici au
"er Mars prochain, s'adrefferont auxdits
Sieurs Fraiffyneau & Lclievre fur la-
dite Guildive ou k Me Dorigny, Pro.
cureur audit Siege, qui donneront con-
naiffance de tous lesobjets qui en depen-
dent, dans lefquels, fi I'acquereur le dd-
fire, les Negres qui exploitent ladite
Guildive, front comprise.
M. Fillatreaa, Arpenteur & Habi-
tant a Baynet, fe difpofant a partir in-r
ceffamment pour France,pour.caufe de.
maladie, prie les perfonnes h qui il peut:
devoir de fe prcfenter pour reccvoir leCur
payment, & ctllcs qui lui doivent dele
folder inceflamment: il a a vendre une
habitation 4tablie en coton, 33 Negres,
tant domefiiques que de jardin; il fera
du tout bonne compofetion :n!oye.nna nt
un fort comptant &.des foliditis pourtle
refle. Ceux qui voudront en fire l'ac-'
quifition s'adreflront h M. Savary,
Dire&cur des Poftes & Ndgociant Jac-
mel ou audit Sieur Fillatreau, furla-
dire habitation a Baynet.
-M. Trf)r Seguincau, Nregociant en
cette ville, fe difpofant h partir pour
France daesle courant de Mars prochain,


9/


ICTI----C*^-I~~_-~~


1 -mmx-I"-








prie les perfonnes b qui ii peut devoir de
fe prCfenter pour recevoir leur payment,
& celles qui lui doivent de le folder in-
ceflamment.
A la requete de M. Pierre Robert,
Ndgociant en cette ville, au nom &
comme tuteur de la mineure Robert, il
fera proccde la Barre du Siege Royal
de cette ville, le Samedi que l'on comp-
tcra 28 du courant, au bail a ferme &
adjudication, pour cinq annies entieres
& conf6cutives, qui commenceront a
coarir du 9 Mars prochain ; 1 de 14
tetes de Negreffes de diffirens talons; z2
de deux maifons ficudes rue de Belair;
3 d'une autre maifon fitu&e pros le Fort
Sainte-Claire, a&uellement occupee par
le Sieur Boyer, Tanneur, aux charges,
claufes & conditions des cartes-bannies
qui front dreffles h cet effect & don't on
pourra prendre connaiffance en l'e'ude
de Mc Bourget, Procureur audit Siege,
qui donnera tous les eclairciflemenscoh-
venabkls.
M. Trottier, etabli en cette ville de-
puis un an, a 'honneur de privenir le
Public qu'il vient d'affocier h fon Com-
merce M. Gondoiiin, aveclequel il con-
tinuera les affaires, fous la raifon de
Trottier & Gondoiiin; en confequence
its lui offrent leur services, affurant
qu'ils ripondront a la confiance qu'on
leur accordera tant par leur a&ivite
que par leur exa&itude: ils annoncent en
outre qu'ils viennent de recevoir d'Eu-
rope un affortiment de marchandifes en
tout genre. M. Trottier, a I'honneur
de privenir M"' fes d6biteurs & ftscrdan-
ciers que, vu la Soci&~t qu'il vient de
former, il ddfire finir fes affaires parti-
culieres & rigler reciproquement avec
eux.
Le Sieur Neau, Capicaine de la Cla-
ry, donne avis que de certaines circonf-
ances l'obligcnt de changer fa ddtina-


tion, ii fera fon retour 'a ordeauv, &
partira pour ledit lieu dans tout le cou-
rant de Mars prochain. Les perfonnes
qui voudront y paffir ot charger 4 fret
s'adrefferont audit Capitaine, dans les
magafins de M. Roberjot, rue desCapi-
taines en cette ville.
Le Sieur Landelle, Dire&eur de la
Pofte, au Petie-Goave, a l'honneurde
prevenir le Public, que tant qu'il fera
charge de la Dire&ion du Bureau dudic
lieu, ii ne delivrera aucune lettre fans
qu'on lui paye le port fur le champ,
conformmment a Particle 6 du Rigle-
ment concernant les Poffes, du 8 Juillet
1783, il fe conformera auffi exa&ement
SP'article 3 du meme Rgklment, pour
les heures de l'ouverture dudit Bureau ;
favoir : depuis 8 heuresdu matin jufqu'a
midi precis, & depuis 3 heures de rele-
vee jufqu' 6 heures du foir.
Le Sieur Faure, Exempt de Police,
en cette ville, donne avis qu'il a trouv6
une paire de cifeaux en or, avec fon Cui.
Ceux a qui ils appartiennent pourrontles
reclamer en les defignant & payant les
frais du present avis.

btat des Negres epaves qui doivent (tre
vendus le 3 Avril prochain, la
Barre du Siege Royal du Port-
au Prince.

Jean-Louis, Creole, itampe fur les
deux feinsillifiblement, age d'environ I8
ans, taille de 1 pieds i pouce, fe difant
appartenir au Sieur Francifque, demeu-
rant dans les hauteurs du Petit-Goave.
Jean-Baptife Boucaud, Creole, fans
etampe, fe difant libre, igi d'environ 48
ans, taille de 4 pieds 1i pouces.
Jerome Ibo, eampd illifiblement,
Ag# d'environ 5 ans, taille de 4 pieds
10 pouces, fe difant appartenir a la Do-
moifelle Drugi, au Boucaffin.


"-~1l~b----- 11 ~_--1ICIILWONR









































4


Saint-Marc, Creole de la Martini-
que, fans 6campe, fe difant libre, aig
d'environ 40 ans, taille de 5 pieds.
Jamfin, Anglais, age d'environ 27
ans, taille de 5 picds f pouches, d'une
belle corpulence, fe difant attach 'a la
Goelette la Rcihonn Capitaine Helm.
Pierre, Congo, fans dtampe, Ag6 de
45 ans, taille de 4 pieds 9 'pouces, fe
difant appartenir au Sieur Suire, aux
Caycs.
Marie, Arada, Etample GORIN ,
agee d'environ 38 ans, taille de 5 pieds,
ayantdeuxenfans, I'un nomme Sanon,
ig de 4 ans, & 'autre nomme Colas,
4g' de 2 ans. Enfemble la Negreffe nom-
ende Marie, fa fille, agde d'environ 17
as, taille de 4 pieds io pouces, 'tam-
pie comme fa mere toues deux d'une
belle corpulence, fe difant appartenir au
Sieur Gorin, Habitant aux Cayes.
SMarie Singalaife, etampee GO-
RIN, agee d'environ 2. ans, taille de
4 pieds 1o pouces, fe difant appartenir
au Sieur Gorin.
Un Griff, nommd Louis ctampi
BERNARD age de 14 ans, taille de 4
pieds 8 pouces, fe difant appartenir au
Sieur Tiffon, au Fond-des-Negres.
Jean, Poulard, dtampd illifiblement,
Agd d'environ 16 ans, taille de 4 pieds 8
pouces, fe difant appartenir au nomm6
Jean.-Louis M. L. k Mirebalais.
Pitre, Anglais, tamp6 CHER DES-
LANDES, ag6 d'environ 25 ans, taille
de ~ pieds 4 pouces, fe difant apparte-
nit au Sieur Tuchemelon, Habitant h
I'Artibonite.
Lundi, Creole, etampe BARDOU,
au-deflous DV Ag d'environ i 5 ans,
taille de 4 pieds 6 pouces, ayantune
chaine au cou, fe difant appartenir au
Sieur Bardou en cette ville.
Et un Negre nouveau, etampd DEL-
MAS, age d'environ25L ans,. taille de


4 pieds 6 pouces, rouge de peau, ne
pouvant dire fon nom ni celui de fon
maitre.
NAVIRES EN CHCARGEMENT.
Le Senault, 'Aimable-Julie, de Mar-
feille, Capitaine Jofeph Rouaze, partira
pour ledit lieu dans les premiers jours de
Mars prochain. Ceux qui voudront y
paffer ou charger afret s'adrefferont au
Sieur Jofiph Moufquet, ou au Sieur
Laurent Payen rue des Capitaines en
cette ville : il a a vendre un alambic,
contenant 4 barriques.
La Tourterelle, de Nantes, du port
de 350 tonneaux, Capitaine Vailland,
partira pour ledit lieu du 30 Avrilau 10
Mai prochain : ce navire eft fin voilier
& h fon premier voyage. Ceux qui vou-
dront y paffer ou charger a fret s'adref-
feront X M. Cadieu, Negociant en cette
ville, ou audit Capitaine, en fon magafin.
Les Deutx-Freres, de Bordeaux, Ca-
pitaine Jean Lamarque, partira pour le.
dit lieu la fin de ce mois: ce navire eft
reconnu pour avoir une march fupe-
rieure & tres-commode pour les paffa-
gers. Ceux qui voudront y paffer ou
charger h fret de l'indigo & du cotton,
s'adrefferont a M' J. Boigfon & Com-
pagnie, Negocians, ou audit Capitaine,
dans les magafins du Sieur Flon, en
cette ville.
le Bienfaifant, du Havre, Capitaine
Duviquet, partira pour ledit lieu du to
au 15 Mars prochain. Ceux qui vou-
dront y paffer au charger a fret s'adref-
f(ront a M. Jacques Cornet, rue des
Capitaines en cette ville.
L'Feureuf Marie, de Marfeille,
du port d'environ 300 tonneaux, Capi-.
taine Macquet, partira pour ledit lieu
dans les premiers jours de Mars prochain.
Ceux qui voudront y pafler ou charger


i


xlc~~~--`------ ---- ---
-------------- --- --- -- -~U~~.~ ___._


*k
"MMOMM M 4 y ll` --- -I*I








a fret s'adrefferont audit Capitaine, oun
h M's Meynardie, Piccard & Comnpa-
gnrie, Ndgocians en cette ville.
Le Afarquis-d--Voyer, de la Ro-
chelle, Capitaine Aubry, partira pour
]cdit lieu dans le courant de Mars pro--
chain. Ceux qui voudront y paffer ou
charger fret s'adreffcront 'a l M" Mey-
nardie, Piccard & Comlpagnie.
Le Pale'non, de Nantes, du portde
300 conneaux, Capit. Herbert Prellant,
partira du zo au i5 du mois prochain:
cc navire el t fon premier voyage &
tres- commode pour les paflagers. Ceux
qui voudront y paffer ou charger a fret
du fucre brut ou blanc & autres denre&s
s'adrefferont audit Capitaine, dans fon:
again rue des Capicaines,
L'Elifabeth Capitaine Jean-Jofeph
Pafcal, partira pour Marfeille a la fin du
-courant. Ceux qui voudront y charger
de l'indigo s'adrefferone audit Capitaine,
qui prie M's" les Negocians qui lui ont
vendu de fe prfknter pour recevoir leur
payment, &'fes debiteurs de le folder
1e plus promptement poofible.

A VE.N D R E.

Une habitation contenant. 3,g o car-,
reaux de terre, fitu6e dans le quar-
tier de Plaifance, :Paroiffe du Petit-Trou,
Jurifdi&ion duPetitC-Goave; furlaquelle
fe trouvcnt les objets fuivans; favor :
une grande cafe en charpchte bAtarde,
de 0o pieds de long fur 18 deharge,
avec une galerie & z cabinets chaque
bout; un magafin.de-4. pieds de long
fur x6 de large, divifd en 3 chambres,
Save un planchi fervant de magafin a
grains; un autre de 43 pieds de long fur
17 de large, fervant de cuisine, poulailler
& ficherie pourl'indigo,, avec 3 bons
etablis; & un autre de 36 pieds de long
fur I8 de large, planch'id en planches


depalmifles: Ie tout dlev6 de terred'en;
viron z pieds & demi; un clapier de zo
pieds de long fur 12 de large, un coloran
bier de z2 pieds de long fur 9 de large ,
une cafe pour lcsM Ngres pianifies, de 33
pieds de long fur 17 de large ; 7 cafes a
Negres : le tout en bon deat & bati en
bois dur; 3 indigoteries avec une machi-
ne touteneuve pour battre & 4 vaifleaux,
& 30 caiffs a indigo; un glacis de ioo
pieds de long fur 36 de large, don't les
deux tiers finis, & l'entier des matrriaux
rendus pour achiever le rcfle; 64 mille
pieds de cafe plants, don't 17936 pieds
dans letr troifieme annec, 15000 dans
leur deuxieme annee & le refle plante
depuis 6 & 7 mois; I8 carreaux en fa-
vannes, don't une petite de 2.-carreaux
qui entoure les drabliffemcns; le tout
entoure de hayes vives de citronniers,
dans lefquclles il y a une grande quantity,
de palmilfes tr-s-beaux.; 2.0. carreaux
en vivres de toute efpece, non compris-
une grande piece de petic-,mil & beau-.
de mais fur pied ; ix5 milliers de coton,
en pierre, & :milliers de caf ffec en
magafin : Ie tout fera vendu avec I'ha-
bitation. S'adreffer aM. Bodin Def-:
plantes, Capitaind de Navirp demeuraoc
air Cayes.
Nigres cuifiniers, confifeurs, perru-
q uiers. pour homme &. pour femme,e
valets, couturires, blanchiffeufes; tous.
bon fujets: un service complete de 30
converts, argenterie de Paris; furtouts.
de table, dea 5 a 5 o converts, en glaqesy,
tres bien afbortis ; porcelainerouge do-.
rde, porcelaine blue, pour c.e service, i
& beau lirnge de table; toutes fortes de
Smeubles, lits, glaces, trumeaux ar-
moircs, bureaux, une bibliothequc de
choix.ou il y a une collOkion de Didlon-.
naires, don't csiluidelcademie Fran-
caife, in-f -. fait parties, avec. leurs ar-
nmiresi telefcope crin de diamans,


slllllllslllllllll1lr 1------------------- -







&c.&c. une col!6c6ion de gravures choi-
hies, parmi lefquelles efl la galerie de
Rubens; Ics combats d'Alexandre, quel-
ques tableaux de Crleie, & 40 petits,
d'honmmes ceikbres, &c. attileges affor-
tis de chevaux & de mulcts de voitures,
chevaux de main, voieures; troupeaux
de moutons & de cochons, & vaches
bretonnes. S'adreflcr fur les habitations
Sde M, Boifonniere de Mornay au
Cul-de-Sac, qui vcndra Icfdits objets
dans le courart de ce mois.
Trois chevaux de felle, tirant I la
chaife; un fliau h chaine de for, avec
z rco livresde poids. S'adreffer auSieur
Mufy, Tonnefier au bord de la mer',
en cette ville.
Jeux de moulin complete, 'h facre,
d'Angletcrre; cylindres, pivots, cokts,
.cul d'cuf, &c. bois dquarris, de toures
proportions. S'adrefftr chez Mrs Pierre
& Louis Seguineau freres, Negociaqn
en cette viile qui en ftrpnr bonne
conipofition.
.Une Habitation fit'h e une lieue de
!'Anfe-h-Veau quarter de l'Ifet-a-
Pierrc-Jofeph, dtablie en cafr, done tks
plus vieux n'ont que 2 z ans, & le refte de
iout age, de la contenance'de cipquante
carreaux, don't 40 d'ex'llente t1erre,
15 a 18 cultiv6s tant en caf6 queyivres.
CommelUs cafes ne font pas plants rti
guliIremenct & h ga!el diflance, on ne
peut en dire la quantite; mais on en re-
calie de to 'a o millers tons kls ans,
dtant oblig6 d'enilaiffir prdre le tiers en
fus faute de force. Les etablifferiqns
confident crn une graande cafe de 'p icds
Sde long fr 18 de large, une carelC4 mou-
lin, de 24 pieds d. long avec galeris fur
les cois; d.x mnagafins de 2o pieds f6ur
S2, unecaloge de32. pieds fur 17, plan-
chdiee tout au tour, & hant & bas: le
toqnt;en bois incorruptib .e &',coa':er.en
effentcs;.quatre cafes 4 NIgres.d'envicn
*"~ ~ 4-. ^ l


ix2 poeds, & un-colomblcr :Ie tout ba t
en bois dur & couvert en cannes : un
moulin a piler & a vanner, Io a So
pieds de plate-forme, &'de quoi en fire
a volont6. Le Proprietaire vendra aufli
vingc Negres y attaches, les .rdets,
chevaux, meubles, &c. qui s'y trouvent,
payable comptant dans le pays, ou en
'bonnes lettrcs de change fur France, &
en fera bonne composition. S'adreflEr a
M. le Chevalier Frefquet, Propri~taire
audit lieu.

ESCLAVES EN MARRONNAGZ,

Caron, Mondongue, dtamp" fur !e
fein gauche, DES'OUGES, agA de 18
a 30 ans, taille de pieds 2. a pouces,
joli de figure, ayant eu une jambe caf-
fUe au-deffisdu pied part marron de
l'habitation Dejomuges, le 14 Novem-
bre dcrnier, appartcnant aux, heitiers
'D4,Jfomges. Ceux qui en auront cdnnail-
fance font prids d'en donner avis a M.
Mony d'Herbif Habitant au Cu!-
de-Sac, ou 'a Mr Defguttsfr'res, N-6
gocians a l'Arcahaye.
Zamore Congo, cuimnier, ecampe
MARCHAND g gde ans, taille
d'environ 5 'pisds 3 pouces, ayant !e vi-
fage:rond & piqu6 de petite virole, les
yeux ni petits ni grands, les fourcils un
peu'pa is le inez aflez bien, la bouche
grande., lescuifles& les jambesbien faites,
de belle corpulence & tres-lefle pard
marron diu 3 au 4 ecie mois, avec un
paquet de hardes pour fe changer. Ccux
qui:en auront connaiffance font prids de
le fair a-rreter & d'envdonner avis a M.
MaiLrchand'f7s, ngociantcn cctte ville,
h.qui il appartient; ity aura recomp nfe.
Cozuco:', role, fans erampe, ag.
d'environ 2.3 a z4 ans, braille dc pieds
3 pouces, de forte corpulence, maqon
de Con w6tiecr, appartenant. a l'habita-,


I/


_ __ ~~CCnI Cli^~


___ ----7~"1 11 I- -- ------------Lrrm~lPa~----~-~r$------- ~-6~LS~YIII* ~L~i_


-i- -