Citation
Les Affiches americaines

Material Information

Title:
Les Affiches americaines
Place of Publication:
Haiti s.n., 1766-1791
Publisher:
[s.n.]
Creation Date:
1791
Publication Date:
Language:
|||
Edition:
Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre:
serial ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
001894300 ( ALEPH )
AJW9563 ( NOTIS )

Full Text
This volume was donated to LLMC to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by
University of Florida Library




"Wr fT
2e 6z4lze
I(
51
Ar
mow--*,
7 o




z
7C,7




VA-,Jw_1qP-F, _W,
Jill O llilli
AV
V
f h
=A V
ft UeNa M v
IF
TT
AFFICriES AMER1iCA.1Nz-S
N u m r,4 R 0- 3C
-4 L L E D U C A P-F R A N- A I S
7 e e
Du M'rcr di 4 Mai 179
V A R, I t. T t S. citoyens c, Meffieurs 1A, loi ii"obligepoint cet homme "a'
pLri.ter le ferment-civique'; pax Coin refus it. eticotirt feuleDe Pairii le Z Cmer. i avoir
f we'nt la deflittition tie Femploi pdblic qui Ll n t, t
confine' : it ne fera e 0 plus notre patleur vous
L-All F*L U E N cir a &S prodigieure Aujotird'hui daiis It's rertz apl) e a en Oire tin qui fbit plus digne votre
les 6gliCes f iffiales. Le"s fiAl6ks re f6tit'porie's 'en confidence Ce peu d-e- ino'ts prollonces au tioni de .1a
jarl's les temples p6tur voir en rindre' leitis paft ur', Ce 1,* el le L i-e Cp e6E L -d r 1 lll u:
e S I on t r P q i e H e cornman e pou
1%
a a pa rie par le fefrh nt q'delle' 'exige de t6us les faint bc le calme le PILLS Proforld, '(Tne'L.p_.-11danc la c6en ants aUxquels elle7a coLifi' 1'exercic'e des fouffions Fu- l'bration de la meffe
Uliques. Plutieurs, cur s & vicaires fe flomt, rendu juflice 5 Ment JeL$ 'le(fteurs -du Cparterrient vont s'ocant rtcoLinu.
il's en abdiqtian't par e re isldiii nt, cil T
cuper du choix des, afteurs ap ef s re mplace'r' es pre vique t., di I' 1
ieur I emp ois qu I s en. oient in- i!nes e. y Jus tpe lrote.U. an nom du veau d'dr centre Jefu
th' lb r e a p o f e'i Z "i e C rineni I lfem e n t s Maj. 0
I es.app au i Chrift & fio tz iglife, qui eft la Alatio'tz- Puifi Nrat_ 'r
des fiddles & celui Ae, Jeut iboi'r ience ant e e,., prix de notre arm6ehre bi*ent6r re*ftie're Comme:;celui- -de tiotr&
dVifine&. lil ur obe iifan ce a a 10 _es.rcrwrds cle g ",-!, alois 11 1 i -6 1 nri&e s ,:fer6fit ea Cure 0' ainfi
& lies huhs, ant ke' 14 feconipencle as pretrei, hYPO- que, nos remples, purific's,
CUL 'S &, l.a SL prhres
Crites qui, ont profane' e fanffiiaire I I ebellion.. Trente-hulc re -tr
_L Le cur de Saint. Stilpice aVoic announce' depuis que1ques de la v pitafe oi't pr6ti 16 ferment oviqtie 'i L
6urs ,.,qu'il conCacreroiLt Con refus par.une fc'ehie'Lla,tallLe, crateSL avoient -meinac4 Ju W dti:"Pat on p'lu'fie arrs
Cette f qfaronade & le ara6tere fanatiqu e bien connu 8e de xes'tniniftres, v irabl idt 1j; fefidi 611'6
Cet, hornme 'oiit 6xig6 qu'o'n p'rlir'de-s hi fares Pour le main- naces auffi atroCeS Iue L rrdktileg' tie jts,:otfi poin
tient de l'ordre & [a diatiil:6 du, oultio 'dans cette 4gj0-. e Rocli ilae. I ffo q e
Dans la paroiffe, d Sainft U
es citoyens, atme's y, ont etc 0 .s la',' nqtiW4 it q'i ev te tpr t
pr6p'lfe L Se enLtl!e,
"toklo,,iallh, -qti! I les t.e di
tMe lo_ L U
b1i - C Ll *,,a WIS i'tOLItes Ies CL&'en
u- q,,i e re&, urs.,de.''lf-!ti's, cdnC6ie'ti"ces-:''c"espte x igueuts dtit"V6111ii
nies (IU'i altli.eflt Ia Toule, Les 5 16 rempAiiroientle" jouerdansT6g1iCe une farce cal6tiliej digne ftb"112,rlri 6
ple ; Ze P'rxtre du veau dor eft n, 6te ti hs I;i'c ba i r e, I aft e d e M 'd ec1 s des Guife & d'ei Saint.:Cbarles, IX mait lei
Je Vetit6-; it la prkh_ Cu r Venfer afill tie rI.6 arer, les ld'les q rernphff ient le te
Ui mpld-.on-r faft celffer ile fca-n a ei
ecilrits pai- ta !:'6r uir 'a' Ce s Co'licluflons airi i4 01rqr Le, V "ri_'rxbIe icar de," .'. iti, -ttien e -dtl-Mont lane [a
.1 I e e e n
S.'' I r, d v6ir le pi 'vie in- toi;fr L grij 'L t '
e 44P.o U16 hi- ndei 'p'a' r6iiiii 8 Ei'
i6iiJ eaticoup t u r calot'
),# par e,
Agiter 'comme tin darnne tc 'toute Ci per(onn'e"'i,36 Paris,,, SainteoGenevieve s'e(1,-fiAna1&'T*Ar 'Cbll
pf f nrolt pas 111,11 1' r6t'lce des dans. la triburie-, 1e,,paRi ,u r de"Sainli:wAndr&dis- Atcs j qtt un bng, exercise
aUx haran(ILI'CS deS' anges C,
de t ies. 'de Eoures les versus &.des*,o,.rai-ids'ral-ents!appellen -dep..u ts
b ucl e iivpun )de cet
.N1 a; S 11a'n t I'a o PePiCcopat 'a FhonneLlr de finger dans nos
vomi des blaCphe'tiies, c6ntre I'Allin'ble'e n-ation le, 'iilws l6gillawres a onn' dans' ciirfi c afio Ide
uh cri univerCel d'indignation a' falt ieten'l;'ir le's' vofir s.'da preuves,, Ae reC'e&,pour, la 161" lk, iti -' Ci
tehip[6 ; l"hypoiciritel.che'ra Oir la C e
r du mariyre &C- 'clair 96 le, c rad Oe
&II(Ife it I ot & S'eft
ilielifatifiron
fu r fa t tA! P,
Laqtieuille-& ;wtre9'mdq pi rire de la'nif,111e, trempe
y
lglz w, e nt 6, cris,
'Ognq de.moz cixali blpen,, a i 0 ConqU;Je
U "Ce! n a donn4 au theatre & I a n a r ion la Liberte
fA f 10 i e b 11i; c." t es Menaces MaIS ?I le r6
'n'tetitife n etoient poin ELI Ott le Def 0 r ifir. e' e ft -le public qui a fait la
III ent es cr s, a' lyv44 I'o.edie'.' La c6tircience coupal)le Fi ce 5 c'eft Con- anL uiiafime. qui cn a creeTj '0 c. I I.,
Aii calot n Aiuri Iiii fai(bit 6-itendre autre chore. c, a' a un abre,:P6 de la revo 'ition & it a t&-noigne de
pla. en -i.
lp argue rn,4jeffq. ui a reni li N- g I i Ce s Co n' liar- la mani6fe ]a FILLS d 'ci(ive a S I Ile n
6!'t *re ten ti L r d'ans tous les c&urs 1,'ai'r-fameuXL,, IIen ch6riGit Venfirnble, ,& jes, !-rous Ae,,s-j,,-fiot9 Qnt 41 1 ra a. tra VindignAribli's'eit c1nangcei.en,iUcrrefl1a 1i &e,-in,te,rp;6t4s, avec cette clialedr '90, Wilm i't 04f qu'- Lli
p atriotalue, 3 & 6 ri a ill ilie' le nhotionaire, de, cio'ntr 4 patriotifi-ne. It a transformed les
dt i p n 2' Chan'tir jf 4* ', 11 'It def 6 ljdji 6,1 a Uaite i I n'y, 4 eu qu'un Cr,* Ul of
de pre r e r1l fte h er ent it 1114' r o a
A refitC4. Alors u L rour* &re Ou', viv'e fibre .2)
cj r municipAl eft xi oiit I peare parle la natign
Q s C a Jill aLtj padoit aux Athinicas ainfi
T
4
All,




7 777
2A
tingloi fi. La r4yolution aura donc rendus aux letters un service figtrW i elle tuera routes les trag4dieg infignifiantes A V I S DU tUREAU PROVINCIAL.
tous cesfaifeurs de vers qui n ont jamais rien fu entire
n i, rien imaginer, qui teadoient 'a rendre I'art th4a'tral Mrs les Citoyens font pr4venus qu'il vaque une place
e
Suffi nul qu'ill le font eux-me mes. de Procureur is Si6ges de ]a Sinkhauffde du Cap,
Mrs les A(pirants i cette place front requ. au concourse pendant huitaine, a computer du )our de l'infertion.du pr6fent avis dans les Affi
-P clies americaines.
DU C A F R A- N A I S.
cbri*E -de la let.tre lcrite par M. de Piiaier, 'a fqeblee A V I S D I V iE' R S.
provincial du Nod. Mrs Gour'lon a'W, E. Lafice & compacinie donnent avis
D'Orth6s en Biarn It z i fevrier, 17,9 1 qu'attendw la r*etraite de M. Lafitte) H. Roberjot It replace, dans leur maifon dont la nouvelle raifon 'a
F 8 S 1, E -U R S,
du premier mai Cc ra celle de Gourjo
commencer n aine
Je rijois, avec bien du plaifir, la letter que yous me J. H Roberjot & companies & que M. Gourjon refle
fA
ites I'liOnneur de.m'e"crire le 16 d5cembre dernier ; vous chargi de I liquidation de fes deux pr6cedentes foci&k. avez.bien pen.64, Meffieum, lorfque vous m'avez dit : que -Mrs Bridaut & Souriffeau pre'viennent le Public que leur de la Colonic vous efp6riez que" avril; &'que M. Bridault
quoiqu'61oigne je ne pourrois rocidti eft diffoure depuis le' 39
tn'elw f4parer. d'.affi'aion 5 Con'agitation la tend bien int4- rafte charge' de la liquidation,, d'icelle & qw'il continue fes relTante;, po.u.r moi qui en ai e'te' le ternoin ; & ]a fagelre de affakes fc us la rai(bDBridauli & compagme. 11.Afl embl6e provincial du-Nord, dans fes malheurs, 1'e'ner- A la requ^te de Me Soll'e befmate e e ux curateur aux
gie,& It paErioti(me qu'elle a monte' dans ces circonftances vacancies du' Port P de- aix, ge'rant'la f6ccefron de feu,
epineufes, lui font. certain cement le grant le plus f6r de mon M. Duffale's it fera proc6de' le 2. s du courant, "a la barre eftime la plus haute de ma reconnoiffance la plus fincere. de la Se'nechauffee' de cette Ville, a la vente d'une habiV-,qtre, d'vouement 'a la ,m6re-pattie, la i fignation dans arreaux
e station fitu6e au Moullique, contenant environ i So
fes decfets, fandionn4s'par le roi, devoient neceffairement de terre, avec qu.elquts "rabliffements tombant en ruine., Ajefr4ws-,, vpqs a mener.les 'ours heureux dont vous voyez On pourra prendrq, connoi*ffance des claufts de -la carte llal:tk, ,,!',Aurore':,d'abord dans le d6cret du it'o6kobre" & bonnie au bureau du Curateur. enf6it dansle.rapprochement atox vrais principesdont vous e eux curateur
i. A la rebuke. de Me Soll'e Defmath
"vc?,us ayec tantdefage.ife & de vigilance je ferois aux vacancies grant ]a fucceffion de feu, W de Boux
bien flatten Mefficurs d''tre, dans tous les temps lorfque chevalier de Saint-Louis, diceU au Port-de Paix, il rera lesl circonfiances-, me rnettront i-pert4o de le faire votre procW le 2.8 du courant, la baire de la S'n6chaufPe interprite aupres de la nation,& du roi,; il fera bien agi6able a 2 oo, car,de cette Ville la vente d'un terrain contenant ur.moi de 1pur, apprendre que Saint-Dorningue, qui avoit reaux de terre en bois debut fitu' dans le qqarti'r du 14 fi lo tnz- temps lobjet, de leu r follicitude a trouv6 dans Mouftique. On pour.ra prenire tous les renfeianelilents au fqn ,p.ui.fTant centre les mal-ititentionn6s. bureau du C4rateu'r.
11 apprendiai: avecbiqn. de J.'emproff-ement tout ce qui 1. A la req'uece de Me Sollde Defmatheux curateur
-u:,aw botbeur de la Colonie & je desire aux vacancies du Port de Paix grantt la fuccefrion de
qpe.mts foibles meyens puiffeni lui &re urile; foyez bien W au Gros-Morne, il feea procdd6
convaincus, Meffieurs, qu'ils front. tous employs a vous le 2.9 du courant, i la barre de Skechauff6e de cette rendre auffi heureux que j aurois desire' que vous le futriez Ville, 'a la. vente de deux n egres briquetiers', ncuiirn4s Lindor ]Pen da n.t,, mon gouvernement. &Gabriel, d6pendants de ladite fuccefflon.
Je, n'4i pq me rdIndre edcore "a Paris, parce que j'ai pro- i. A la. request de Me SoNe Definateux curateur fiti de la,, reliche fbrc6e de I'Engageante dan'. le part du aux vacates du Port-de-Paix grant les reprises de !a
A
Ferrol POWIMe rendtv.dans.1e, (eip dema.famille y outer 0 &W a G s-Morne, it f4a profuccefft n Chaffaing, de u ro
le, pp. & rita4lir'M a fantequi'fe tiouvoit e mduvais ifat.. 'c6dd le is da' courant, 'a la barre de la Skekhaafree de
dl A fpea cette Villd, "a la vente d'un petit. emplacerneut Ae 'zo pieds
J'ai- Phonneur ,,etre avecie
Al E s S I, E U it S carres,,fitu6 au bou.rg du Gros Morre.
M. Jean-Baptifte Guillemat pr6vient que ]a focie'td connue fous la raifon Durand frees dont it faifoit la Votre tr'spburnble & tr" s-ob6ifrant feyviteur
Companies ft diffoute depiAs le i janvier. M. Durand Signe' P E I N 'I E' R.
demenre feul charge'. de la liquidation de ladire foci&6. "Collationn'tcon orme a inal depo e aux archives Madame veuve ge feu M. Cromaria ayant CCU
carpenter de maifons au Fort-Dauphin, pr4vient Mrs Jos A Q U 0 T, f. g. d. a.
Crianciers de feu Al. Crornafia xju'elle a forttment I cccur qu'ils fbient pay6s 5 en conf quence & pour leur prouver cette ve'rit6 elle les invite & engage de ne point AVfS D E L ADMINIST RATION,
faire de frais de eaffembler tous par eux meme ou par 11 rera Oroc444 1 9 mii dans Jes magafins, du Roi des fond4s de pouvoirs
en 1'etude de Me- Puech, procurer C cette Ville-,, 41a' ve' ted'un part de bircuit d' France & is Sieges du 'Fort-bauphin, le 14 mai pr'fix 1'effet de d'un-,, partrdeivieiix ciiivr Ae divers Bitiments nommer l'un d'ent'reux ou toute autre petfonine en qui ils
deAa Aari6n,,4 lki';tha ge p r Its Adjudicattiret de payer auront itonflance pour leur fyndic pour percevoir Je,$ e6mytiut oifit & ,,&Piafttf layers de-s Nigm & maifbw qui ferow affeim6s &r




2LI9
ferquels feimigii it paycia d'abord ne pen flon c6nvenue i. M. Thomas Dupoyer, habitant au, TrOU, Part pour 'a ladite Dame & le surplus fera reparti entre IeCdirs France, on pour Ia Nou'velle-Angleterre. Cr6anciers qu'elle croit que ceft le feut, & unique moyen i. Madame Fage, habitAnte an Limbe part inceffamde parvenir a Ia liquidation des dettes de fon mari, fans ment pour r-ratice ; elle laiffe A Finor Con fi ie fond6 de qae perCQhne y perde 5 lent observant que s'ils ne prennent (a procuration & de routes fes affairs comme ci-dtvant. ce-tte march its Ia meEtront dans Ia douloureufe n6ceffit6 i. M. & madame Bayard parent inceil'arnment pokir de renoncer 'a Ia communaut6, clu'alors les fraisqui Cont France. Me Por6e, notaire an Cap, f'era char(r6 de Ia Froou front faits abforberont feuls ce qui reftera a Ia Ric- duration de M. Bayard potar les affairs qui putirront les' CeAwn de fen fon mati. concerned en cette'Colonie.
A Ia requ8te de M. Jacquis- Georges Janin, tuteur i. A Dubocq, arrive' depuis un mois din's la.Colonie,
Ae k Michel Janin fon fr6re it fera proc-6ae' le 7 In3i, part pour France, & d6clare ne rien devoir. 'a Ia arre de Ia ScWchauffee de cette Ville an bail 'a i. Id. Lefebure an Qaartier-Morin part pour France. ferme your neuf ans d'une habitation 4tablie en cafeteria, i. M. & madame de la Rivi4e, derneurants an quarder fitu4e a Ia Marmelade contenan: trente carreaux & huit do VaUro, parent pour France an mois de juUlet prochain dixif _wies de terre avec les bakiments & plantations qui avec leur trois enfants ; its s!embargueront pour Bordeaux; foat deffus & foixante deux N gres on N6greffcs les i. M. Dugre's', siadarne fon Epoufe mademoiselle animaux & effects define's dans Ia carte bonnie dont on Burolleau de Ia Touche fa belle fccur & mademoiselle parka. prendre corn m uni cation. chez Me Genevoix de Ia Carabafl"e, parent pour France fur le navire le Pompe'e Borie, procurer. de Bordeaux.
M. Orange, peintre en miniature, feul, entreporeur i. M. Rofier de Roftaing, hAbirant 'a Plaifance,'part M. T eClerC,
Ae I'Eau flornachique, fondante & de'purative d'Acher pour France i it lailfe fon beati-pere, charge
brevem' du Roi, vient d'en recevoir 5 elle fe difiribue de fes affairs.
-cliez lui avec let imprime's qui indiquenr fes diverfes pro- %. Madame Cator part pour France', pour re'tablir fa priete's & lit rnani&e d'en faire ufage dans Ia maifon do fant6 avec fon fits & un de fes neveux. A Lehardy, -chirurgien rues PentW'vre & Notre-Dame, z. M. Jean Baptifte Brochier marchand part pour our Ia plus' grande commodity du Public chez madame Fiance ; it laiffe M. Con Fr' charge' de, affair s de fa rr6s de Ia maiCon, qui exifte toujours fous, Ia raif6n de. Brochier fr' Leclerc Leroy marchande rue Notre-Dame eres.
place crArmes. Un debit & une con6bmination extraordi- z. M. Gerard jeune, fe di(porant 'a partir pour France
naire gaon ne fauroit attribute qu'a fon efficacite', ont dans fe cowrant de jain ou an commencement de juillec N caufe que I'entrep6t a 6te' d6muni pendant quelques prie ceux qui lui doivent de le payer, pour I-ai 6viter le mois. M. Orange va prendre de nbuvelles mefures pour defagre'ment de les y contraindre. que cette Eau ne manque plus de'riprinal's dans Ia Colonic. 2 M. Fabien Dupuy part pour France & declare tie On y troupe auffi I'Eau ophtalmiquedt Loche, fouveraine rien devoir ; il prie rieux qui lui doivent de le payer; il pour les maux d'yeux. M. Oranges office Con talent pour reprendle cominandtinent de Con navire Ia. Julie de BorIa einture, aux perfonnes qui voudrQn,- I'honorer de Jeur deaux, de rmur depuis'qtaclques j.Ou'rs, prendra du fret confidence & il gaiantitla reffemblance. des pairagers pQur ledit, lieu,,fe di(pofant 'a partir 'a Ia fin
D El P A R T de juin ou ;in coniniencernentde'juillet.;
z. M. Lamaranthe part pour Ia Nouvelle- A nalererre.
Y.- M. Filleut fits aliiA part pour France. Z, M. To"rtel, derneurant an Cap,. part p our France.
i. M. & madame Levaffor habitants an Camp de z. Madame Robillard part pour France avec fon fills
LouiCe parwit pour France, & d6clarent me rien deyoir age' de deux ansi its yen I z. M. Bernard R yrn nd Brouffe fits, ^ ',de io ans
'dront un chafe avec un atelage de chevaux anglois, a 0 age
une jeune mulitted'e couturier & un jeune mula^tre" b'on part flour France for le,'navire le Darcy, cap. Dekater. domeftique. z. M. Jacques Neau, boulanger part pour France.
r.'M. Franjois, habiEant an Camp de Louife, part pour z. M. madame Saubiac parent pour France, &
AFrance, &'declare ne rien devoir. de'clarent tie rien devoir5 its prieht ceux 9.w leur'doivent
1. M. Pierre Baronpart pouk Fiance. de les payer, pz)ur leur 6viter le d6fagr6nent de les y
i. M. Larguere, demeurant 'a Ia Grande-Riviere part contraindre par voie de rigueur.
pour France. 2. M. Martin Maneille part pour lit 14avanne.
x. M. Benard aff6cie de Mrs Gabriel Decombaz & z. M. Ja ques Guillodon marchana, pair pour France.
compagnie,.impriinears-libraires'au Cdp, place d'Armes, 3. M. Gillen part pour Ia Nouvelle-Orle'ans. P rt-ponr France. Ce dipaXt tie changeant rien 'a leur com- M.,Pierre Pannetier aTiA part pour France. merce ils on-t I'lion'rienr d offi-ir lour -CeTvice pour routes Madame veu've LemaXon part pour Franco. les commitrions qu'on voudra lour donner ; les connoiffances Madame Regis, liabirante a r1ter 'a Come, part pour, qu'ils'ont- principalement 'a Paris, les mettent I me'rne de France. J s remplir fidellement &,avbc ce'lerite' Wimporte en quel M. Peyret, refidiant 'a Maribaroux, part pour France gpre & de quelled nature'elles p'ourroient e^tre 5 le tout 'a a caufe de, maladies. des prix raiforinables. M. Lartet aline part pour France ; it prie ceux qui lul
T. M. Darmagnac fait partir fon fils pour France. doivent de le payer, pour lui iviter le defagrement de'les yi. M. Gautier, chirurgien, part pour France. contraindre.
i. M. Degout, demeurant au. Cap, part pour France Madame de Ia Boiffier part 'our France dans le courant
declare ne rien devoir. de mai ; elle vendra plufleurs belles fervantes & quelques
i. Madame Clarau part pour Franot. nicubles, $a dqaieurt eft rue Saint-Louis.




ft
gny 'part po -France a cau M. Dubuis, cantinier destationiers, aid Petit-Ciren-a
Mad.aine Cham7i 11 r Cc de a ae
111aladie avec deux de fes enfants. qui elle apartment.
Madame veuve Sezeret part Pour France. ESCLAVES YNTRDS ALA GEO L E.
M. Pavageau -.- entrepreneur i la Marmelade, part Au Cap-Franqais, le 2.8 du mois dernier, Lucas, Cong' pour France.
de la taille de S pieds : Charlot, ig4 d'environ is ans
3. M. Tribi4 habitant au Dondon part pour France.
etamp6s 1ur le fein droit DAVID, fe diCant 'a M. Davi'd
5. M. Jofeph Allard parz pour 'France avec Con poufe A. I I
arretes a la lifi&e efpag6ole. Le ig Valentin Congo St. fes enfants. 'carnp' illifiblement fui chaque c8t' du fein
'o 'a' ', chirurgien au'Gros-Morne pa ag4
Paihaf n ine rt e e
vi.roll 3.3 ans ; de petite taille arr't' au Grand-vo pour 'France. o n
Jean Taquoi &arnp6 fur le.fein gauche R flix part pour France.
M. AUrYUffin Fe deffous AU CAP, a# d'environ 5o ans, de lRaille
e pour France. ae
M. Jacques Douff lin pair 'eds, arr'ke, au Limb' Manuel' C' ngo, 't
e 0 e ampe fur*le '
A4. Valley, habitant la Nfatmel ade, pal- t pour France,, Liih droic SUDRE Acr',d'environ 2. 6 ans
e de la taille
a cauCe de inaladie avec deux de fes: enfants ; it laiffe fon Z
de f pieds, arr&6 au Mornet. Le d, Antoine Bambara, 4ouce charge de Ces affairs.
6tamp' fur le fein droit BOULIN acy' d'envir
3. M. Pa(caud procurer des bab-ita.tions de 1.4rs jes e e on 3o ans
iQ1 de la braille de 5 pieds 5 pouce fe diCant M. Buf
he'ritiers Cottinneau, part pour Francea& co nirnencement e' e Up u 'tam fu r le ein
arr r en Ville : n N gre, nouveau e pe hain ;, it prie ceux, I qui it doft de (e pr'f enter n
cle juin proc a e droit CCH', ft-# d'environ ig abs, de petite taille, arfe'te',
pour recevoir leurs payments & ceux qui lui doivent de it t 'i;, I
,de I'autre cote' du Bac : Azor,, Mina eX mpe' fur le fein" le (61,4er, pou'r lui 4viter Ie d6 Caat'tMent de- les y contraindre droit TAUVIN, a'# denviron 2.o ans de petite' t* e par les voies de rigueur ; ill laiffe M. Raux 'g&ant l'babiraayant un nabot la jambe auclie avec une chain, A dir1 Tuition Collet charge' de la procuration de Ws le-s h'ritiers e pngo
C'ouinneau. a M. Tauvin, arrere au. Port- Francais _: C'cile ,
ayane une etampe br Ile'e fur Nflor ac Agee d'environ 3 6 TO. Mallepine part pour France ; it prie ceux qui it I Z3
ans fe difan't i M. Larroque arr A t 'e au Haut du Cap
doir de fe presenter poaT recevoir le urs- payernents.
Jolic(rtir', Cojigo, eramp6 fur le fein droit DEPONT F N' 'CHAR G EM-ENT.'
'N AN I R E' 'a' 6 Tenviron'%2. ans, de 14 taille: de 1, pieds fe diCant
A
t' au Gros Morne : Jolicocur L'Olympa, marclia'nt fup4rieurement & ties-commode TO. Dupolit, arre e Mina
11 n 'fans 4rampe apparenter ayant un doi t de ]a main gauch
pour p4ffa ers, cap Hardy paf tira pbu r Na tis'& s- e
les, 9 1 I 1 16,
le courant-de j'uin ; it prendr '&6 'fre*-t 'des Paf5, IUS. difforme a,# d'environ ans, de la taille de 5 pieds 7'
S'adreftt-audit Capitaini dans C t rnagafin, rue St-Laurent, pouces fe'difint M. L.aly %rr't' au I du Cap.
vis-a'-vis M. Plombard: ceux qui awront biefbin de qu6lque ANIMAUX ENTRES AUx EPAVES
objet de fa cargaifon, ll en fera bonne composition' Au Cap Frangais une bourrique bai fans 4tampea court, arre^te' au morne du Cap.
J TA T d'un Negre. epave, qui doit hre venclu, la barre apparerite, ayant la queue
da Siege du Port-dePaix le z8 mai.: A' Fort-Da'phin, le 17 du mois dernier un- mukc'
iuge clair ; 'tamp- fur Npaule du monitor JS --fu' .4a, %.-, Un Nei re notiva, de nation U_ ongo aAg" dlien- rc r
e CF, plus bas AD, air't I'a
croup e ran e- Colline,
viron 3s ails de la taliffe, e 5 pveds i podce5, & forte'
corpulence etampe" fur le fein dr6it IX) ayant des marqdes
de fon pay's fur chaveco'ce' da fein. C 0 M M E R C E.
A LouiEr, OU A -AFFERmER. P R I XG D U P A I N.
2. Une., in Wdn d, ec-,on-, pffits, i. ponip & routes Cortes Le Pain de 18 onces fous,
de commodit6s, fitu6e rues Bouxbon & du Chat,.2' lquer
avec plutieurs meuble' ou fansmetibles; pour le premier I N T R 0 D U C T 1 0 IV de Subriflances, pen
S' dant lenzo-is,
julin. S adrefferi M. de BonnecaCe dans Jadite rnaifbil ;. it d',4vril dernier.
vendra plufieurs do.mefliques & deu.! mille bouteilles d'exce'lent vi x de la pflemi're quality. Marine frarqaiCe 9 barils.,
Dont. ITI 9 barils *pour'les Troupes 8z E v E S EN M ARRON AGr.
Equipages nouvellemenr: arri'vds dans
Trois N gre's nouve4ux de nation NAgci 4tampe's la -Co]Qnie
Famine errah re
PSTGNY, 4eux de la iaille'de 5 pieds !5 pouches & .1'adt'e .400
de 5 pieds en donn r 8es noavelles 'a A Piefre Sterlin des Gonaives. 11 y aura re'compe xife. Total
au Coral, 4 birils.
A, N I L E O'A R E. Pjifcuit franjais 5 3
11 s'eft echappe' le 2,3 du niois dertlier 'une mule noire, Bifcuickranger i i q. 2.
agee d'environ quatre ans; etLnpte Cu'r 1'epaule droite PE, t) Total o 64 q. 3o
fu r la cuiffe du meme c6te' B en donner des nouvelles
40'0,
f
U C '-A P F R A N A I S>
Chez D U F 0 U 1), F _R i -A N s m p r 1 m e u. r d a R o i 8z tdu C o nfe il-' fil P C, r C U r..




T T
AFFICnh, o AMERICAINES,
N U M 1 R 0 37L E DU CAP-FRANCA'IS,
D u Samedi 7 Mai '1791,
gow
Ni., ............ %-_A= ,w -;i= ia -Vr
A S S E M B L t E N A T 1 0 N A L E. affranchir en'fin de lear Ioncrue servitude tous les. ailrs &
I "
tous les m4tiers, & qui ne fournet leur liberate qu a uii'droit Vance du z7 fevrier. 4, 1 A
tr s-14ger, paye la patrie, nous ne pouvons nous.arreter L s'koit repanda que dans le d1parternent des Ba fres_ que f6r les difpcifitions qui ont e'te conteft'es & tn ibdifie'es apr s des difcufflons. It y en eut quelques-unes hie'r dont Pyrenees nul eccldfiaftique foriftionnaire ou infiniment peu au moins,'pr6toient le ferment. A l'ouverture de la nous axons a parlor aujourd'hui. Uance,, un eccleiaftique a bien dementia ces bruits ; it a Varticle f'econd, -dans uilp e'nu.-ine'ration de la plufart des ros affranchis comprenoit Its colleges de Pharmacie. annoncid que, dans le diftri6l de Pau 0 tous les fon4ftion- a % Martineau 'toit "pouvante' de cetce liberate' accord4e 'a naires eccleflaftiques, les profeffears mime du college 11 aes chadatans qui en nous verdant les drogues, nous venavoient pr&4 it f rrnent; tous enfin hors un feul convaincu d avoir diftribu' des libelles qui ont &6 faifis chez lui. La dront des poisons. It penCoit qWavant de briCer routes les entraves des makrifes il fallout s'occuper des precautionsa, confliturion a beaucoup d'ennemis de ce genre. Au refle prendre fur cerralus atts dont on peat abufer d'une maniere it ni! faudroit pas, 6tre fort faroris que dans ces d6parte- & fi terrible. M e er avis,
Ji facile Rebbel 'roit fi fort de
ments iecul4s du th6a'tre des 6v6nements politiques ou q,',*l a f6u.tenu qu'il falloir des r6glemencs pour les ferraon ignore, les refforts'qui font mouvoir les adeurs de la r)
if &ie ou une foi inebrantable embrafre dans fa confidence tiers comme POUr les apothicaires & pour les ramoneurs comme pour les ferruriers, par la raifon que perfonne ne & la v'rite' de la relip-ion & la fince'rit6 de tous cetix qui la precent ; il feroit"p'eu furprenant, dis-je que parmi de veu ironn' ni vol' ni br'16. On a.un peti ri
Iorfquon a entendu mettre parmi des manipulareurs de tels homes on cat atarmd la fimplicit.6 des miniffres'du auffes clefs
culte. Mais lorr u'il n'y a de dangers d'aucune efpice Po'cons & des' fabricate urs de f les alarms ne peuvent e'tre de tongue durele 5 & on affure Ces innocents enfants
que dans la plus grande parties du d6partement des Baffles- Qui de Savoie arrivent tous I-es ans,
Pyrenees les pre'tres qui avoient Tabord 't' abuses, revienne'rit 'a I'autel & 'a la patties, & qu'ils pr6tent le ferment Et dont la main It'ge'rement eTuie Ces lonas caneaux engorge's par la Cuie.. 4
les uns apres les autres. Au refte, fi nous-,ne parlors plus t c'eftAo'elles Ce multiplient
de ces relations de Cermen Cependant, & on Va fenti les observations de M. Mar.
a tel point rous les jours qu'on n'q4jKs befoin de les con- tineau & cells de M. Rebel m6ritent q1re. la Cocie'te' les
A
noltre pour Wavoir plus aucune e(p ce Tinqui&ude. It Well confid6re & que les ligiflateurs s'en occupant, noul pas Cans plus question feulemendela ma* it' de la prefqu'uni- doute pour fournettre les arts 'a des r glenients qu'ils ne
verfalit'. Uefptir de 1'evangile a beaucoup pr6yalu, dafis i les doivent recevoir que de ferprit qu creds & qui dolt I s
1 6glife de France, Cut 1'eforit tUolopique. I perfe&ionner, mais pour garantir les citoyEns, autant qu'il
M., Camus a obCerve qu'il itoit 6xpl e e eft. poffible du mal. qu'ils petivent recevoir des mativaif*es
aux fon6tionnaires & aux penflonnah -as de I"rat abfents intentions ou de Nanorance de cerrains artistes. On ne doic pour pr ter leur ferment it a pr-o'pofe de conflater gener aucune proi&on; mais it en eft quelqnes-unts qtfil
io le nombre des abfents %6 leurs trairementsou pensions, fatic 4clairei de tr s-pr6s; telle e fur-tout la pharmacies ;0 les duties qu'i1s laiffent en France, & dont le pavement cet art fi beau & fi dangereux par Con ob Ui fera le, paroic peu les occupier. Le foin de ces recherches & de ces plus utile de tous 'a I*humanite' fi tous les rapports du r6gne verifications a e'te' renvoy4 au'cornit6des finances. Veg4ral & du r gne animal font jamais bien connus. Le's
M. Prugnon a parI6 fouvent avec des tournures gales homes ont une grande vocation pour kre Charlatans,
mais avec des prilicipes reveress fur les, corps adminiftratifs en ont meme tine pour 8tre dupes; & la focie'te doic *e'iller
q clierclient fe loger. Aujourd'hui it a beaucoup, Iou6 fur ces maladies de imagination qu"on trite & qu'on gu6it difiria, de Pontoife qui n'a deCre qUe le niceffaire dans le par les lumi&es. logement cl it doit tenir fes fences. Le comit6 d'empla. Le rapporteur des comit4s a repondu aux deux opinans, cement a 4,ce' difpenf6 de porter d6formais 'a I'Afrembl6e les que les pricautionsquTs demandoient'6roicnt prices dans un rapports de ce genre dans tous les cas ol' il n'y auroit pas autre article. difficult4s emba*raflantes. La liquidation des offices des perraquiers etoit fix4e, dans
On a repris la. di(cotrion des articles fur le droit de patented. un-article, au centi me denier. M. Biauzat & M. Vabbd Jufqu'au women ol nous impriwerons ce d4cre r entice qui Gouttes ont ke' tou'ch6s du fort dis perruguiors p4es, jo_




0
Camille dont Ntat, par la Cuppre[Cion de leurs malrrifes, va les ouvriers travaillatits pour learcompte, & now pour cejuj Atre comme perdu i force d'e'tre partake entre le grand d'autres maltre ; cepe-ndant on parla hier &s tifferands
nombre de ceux a qui 11 plaira de Vexercer. Ils penibient comme deviant 'rre affiIjettis au dyo*it de patented, J observe qu'une indemnity' feroit encore du i des hornmes qui ont eu, gWit y a deux" ef ces tres-diR I entes de tifferands, Nile eft le courage de devenir maris & peres far la foi de leur m6- celle des tifferands travaillants i leur compete pour vendre tier tel qu'it leur etoit %yaranti par les lois & qui aujour- letirs outrages a qui ils veutent ; I'aurre, non moins nomd'hui Pourront 'a grand peine nourrir leurs enfanEs & leurs breuCe) ell celle des tifirands ouvriers travaillants pour le fe M M C compare des fabriquants qui le'ur fournifrent les matieres, &
11 faut remarquer encore que les perruquiers perdront,' & les pay nt i la journe'ei. ou' la takh Je. ceolis bien que non-feulement parce qu.'il y a beaUCOUP plus de gens qui votre intention n eft pas d'obliger ces deniers u droit de coifferont mais encore pa 'il y en a beaucoup moins patentes,: pui,( qu'ils travaillent, ainfi que les ouvriers, me9'LA fe front co e zes fondent fur eUx de:deux n uj 0
Aer. Les p fiers f6rruriers &c. pour des maltres qui payer" nt le'.
, c e -aut pas qu'il y @it une claffe d'hornmes de qui e on
ot's; &it ne f drioit. Je dernande doac que pour plus grande clart
Z,
la revolution n'a point a'. fe plaindre & qui en rejoivent ajoute la' I
aux mots A itres Ouvriers es mots travaillants
tant de mal. pour- leur compete:):),
Sur la motion de M. d'Andr', I'article & la question qu'il I I
e Uapr s la dificufflon fur. cet amendment le rapporteur
it de liquidation & du comite a ajout6 'a I'article XIII. ce qu'i fuit. faiCoitna'ltre,'oiite'terenvo'y*e'sauxcom es
d'impofition reunis' Seront exempts des drolts de patented Les fon6tionnaires
Toute e(p 6e de commerce par le project de d6cret, eft publics, qui ne font pas'le commerce, & ni'exe'rcetit aiuciins te & it s-'eff eve une clueftion s apprentis companions
rournife'au'd d arts ou metiers., ainfi. que le &
'te loncr- t mps di(cute comme fi elle e u^r ke tresqui a e e & tous Ceux qw, ne payant pas trois jour ees di tra-vail
difficile. Parmi Les cultivateurs it en eft qui pour Fengrais ne Cont fur les roles d'imp'ofition que potir rn moire. de'leurs terres achken t des troupeaux de moutons & meme' L'article XIII a. e'te' adopted' ainfi modifi6. de's bmufs 'a une certain epoque de I'ann'e pour les re- Nous n'avons pas pu imp rimer tous les articles Vj'a d e'v6ndre da'ns une autre. Eff- e'l' uncommetce A de Tracy, cr't's, maig it eneft u'n qiie tous tios le(fte.' A e e urs--peuvent 6tre
Vtunier dpper5u la diffiCult' & les inco v 'nient de d* 6nno't'e, c' ft'celul, ui Exe le: mai,
qui e n e dan's l'impatience
la-lalftr fansexplication ne trouvoit pas quell fht r'folue d',un droit fi notiveau dins le royattme.-I le voki dins Particle qui'lafAif6it n'altre'. To',ut e que je &mande Art..XII. Le prix des patents annueffes pour tous les C'eft quon S'enoDce clairement fur ce enr'e' de
31 commerce, arts me'tiers & pr6feffio'ns', eft fix6, fauf les
% %
commerce, & qu on le mette dans 6u h6 rs Farticle. exceptions ci-apres a raifon du 'rix. da toyer 1. oii de la var., en repondant 'a M. de Tracy a 'tabli
Ae Roedere leur locative de Niabitation de ceux: q'i Its- dzi-nanderont
acheter n' ft pas faire le commerce
I Y comme un principle qu, e dans les proportions fuivantes
&'ce'la'ift, v:ra'i -' it eft vrdi'eacore que vendre ri'eft pas falre cc Deux Cots pour livre du prix'&lo er juCqua 400 liv. le'-cor mime-rlce. Faire le commerce, ajoutoit M. de Ro*e'der, i fous 6 deniers pour li re aePuii 40 liV jUfqLl"' 800 8C ceft acheter & vendre. Cela'eft parifaitement julle ; peut- r6us rour liv. au-deffus de' 8oo liv. 6tre cependant falloit-it encore ajouter que1que chofe. It
Well erfonne q ii n'achete Sc qui ne vende; fous un certain,
P Vendredi z8 zer.
point de vue la focifte' cntie re n'eft qu'une valle place d'e'- fivr'
chan es & de commerce. 11 faut donc, pour qu'il y ait com9 La leffiire da proc s verbal a dontie lieu 'a pluflears
merce & commerqant vendre pour acheter, & acheter pour oVervations. A Farticle qui dans le secret fur le droit vendre ; it faut m6me que ces deux a4es Ce fatTenc avec une de patented, regarded les revendears & revendeufes- M, Boucertaine fifite &, duree 8; en vue l'un de I'autre. Car, par che a remarqu6- que ces mots cornprennent dans leur exempt e, Les c ultiv teurs dont parloit M. de Tracy, achkent vague latitude & les revendeurs de ces' fruits & de ces kvendent. t mais its 'ach'teht une fois & its vendent une viiindes exquiCes Aont la tAle feule da riche fe couvre fois dans' 1'ann4e & ce ti'eft pas en vue d'acheter & de & le' revendeurs de ces comeflibles qui Con*t la grofDre vendre c'eil pour avoir des enarais ; cleft la vue d'un cul- nourriture du pauvre. M. Regna'ud de Saint- Jean d'Angely tivateur 8 non p-as d'un commerjant. infifloit auffi fur la n6ceffite', de marquee une difference bien
ee entre ces deux eCp ces de revendeurs & de L'aiftmble'e national a d'cid6 qu'on ne parenteroit pas, prononc' comme commeri-ants les cultivateurs de M. de Tracy. faire CCDtir par-l'a au people que c'eft 'a am6liorer Con fort
Une queftion qu*on a crue d'a',)ord du me'me genre a que la revolution eft -tout deftin'e. On a renyoy4 ces ith celle-ci. Fera-twoti payer le droit de Pat'ente aqx pro- observations au comit' d'impolition pour clu'il les prenne prietaires qui vendront eux-me'me leurs vins 'a pot & 'a pinte en consideration. Geft ainfi quits le ve.ndent dans plufieurs departments, On a demand une diminution du droit de patented pour
par la rai(bn tr s-forte qu'on ne les leur ach.teroit pas a'U_ Les atibergiftes qui tiennent des likely garnish. On difoit treatment. Ils n'ont pas pu echa perala patented. On a confi- que bien difFerents des limonadiers traiteurs & reftaura- 4 d66 gu'its font alors le m4tier de cabaretiers qu'ils en ont teurs qui travaillent & gagnent en tout temps its reftent kipiofits & (lu'ils doivent aufri en avoir le s charges. fouvent une moitie' de Vannee fans pouvoir fous-louer les Aujourd'hui it ny a eu de diCcufflon e'tendue que celle apartments dont its patient la location. On ri'a pas prequi a &S ftifcit4e par Particle XIII. Cell M. Decretot qui ciC6 0
merit c nteH ce fait, mais on a dit que ce font les
I' 6tran element qui occupant Les hotels garnis
a'* 6lev6e, & on va en voir le motif dans Con opinion, gers ptincip e 0
Wcre'tot, que VA(Temble'e veuille ce font 'eux qui pateront auffi Vaugment 'tion des prix
cc Je demanded a dit M que a
'ires Ouvriers de cet de toyer qu r6fulteri di droit de paterite & qu'it tie faut bien s'expliquer fur les deux mots Maz a
4qidt i Je penfe bien qu'elle intend par mal'tres otivriers, pas renoncer 'a cet unique inoyen d'atteindre Les itran'gers




'Far n6s imp8is. F-fl-il "a' Jabord 91211 y avoit Plus traltement des ecCUPiafliques & Jet religieux des deux rexes
d'&rarikers lue d'e Fraqalis q'U1 occupenc les hkels garDiS fuppri i4s,. les ticours accords aux apanagiftes'ep faveur
en France' Eft it vrai qifu'ite que Its aubergiftes repten- de leurs cre'anciers, ou par indemnite' les pensions de 1era,
dront i leurs fous-locataires tout ce que le droit de pa- cells accords aux Hollandois & Indiens, & les int6re'ts de
tente leur fera pay r Eft-il jrii eDfin que ce f0it un la dette p oblique tant perp6tuelle que via 're conflituie e I's strangers par nos impks OU 110D COI]ftitLL e lefquelles deux fornmes reunites content
advantage reel d'atteindr e N
L'afremble'e, a pail'6 Yord're du )our. a 5 82.,700,OcO liv. ) fe r6fervant IAfrembUe national de
Les cornmiffaires, charg e' de la surveillance des proc s flatter fur les dettes particuli4es aux provinces ci-devant
lufleurs fois s'koient plaints de ce que le A' S
verbaux P e- pays d erat & fur les forbids qui pourroient leur kre appliCret air la Jifte civil n'etoit ni 4ccepi6lni fan6l6onn& Le 11 IS.
roi, par I'ol,-,gane dU miniftre de la Juilice, a rt-pondu que 11. La caiffe de 1'extrao.rdinaire devant.. en exhution da
les articles qui ont fix'e' la lifte civil n' taiit pas difp6(Zs d6crft da 6 decembre dernie'r verCer au tk6for public Coide rn n er a n I :voit pas penf q ", x-inte millions fur les revenues des domains nationaux
e fovuier u d6cret il n'a e Li ils
fWfent futceptibles d'un f nqionnement ou d'une accep- qu'elle eft charg6 de recevoir le comite' de Timpofition
station 5 qu.'au furplu.s I' letter q 'it avoit 'crit' i ce f6jer pre' itera l'afl'nibl'e les moyens dc fournir au tr'for pu.
"a CaffernWe pouvoit en tenir heu) & qu'il fuffifoit de blic.en 1791 la former de 52:L millions pour complete
PbZ&er dans les proce's verbaux.. .1 i 1. Celle nQ'Ic(Pire apx d6penfes ci-defrus.
M'4* Bouche a perfiffe' i' p'enfer q' 111. Independamment des fornmes ci-deffus, il ferapourvu
tion du corps legifl-atif eft un d6c cc, devoit a u.m fonds particular de 56o,.;ooooo, pour acquitter leg
lifte civil 6rant uri objet &penCes de 1'ad' iniftrationde la juflice & des frais des pricipte'e ou 'fan&iO6116'e') que la m,
d'un fi grand inte'reft pour rous les Fr n5ais, il falloiC fonr, iers, des corps adminiflrations, des grand chemins,
qd'elle parlt aux yeux de tousavec les cara(fteres lesplus des entrerien's dO batiments publics de la perception des
augaft ts de la loi. M. Camus, en avouant que tou.rle pro- in,,FO^rs & des (Ccours accord's aux bo'pitaux.
non-ciation 4tant un d6cret & une loi celle7ci devoir en IV. La, cailTe de extraordinaire fera les advances n1cef! ) 11 1 io la Comme accord6e par le.
recevoir, to,6s'l s, a tribuis e c6livenu autri que ce d6- fires pour acquitter P .1791
ec out etre diftribu4e aux
Cr' Cu.r la'I'Ae ci ite'-eroii ffial riedig6 & qu'il fall6ir de'crerju....., P a tirre de fecours
I -er au comir' departments ;,?.o celle qui fera. d'cr't'e pour les travaux
pour une r 6d aqi:o n nouVelle 16 r e i v o), i e de e e e
c)t, ce qui a Cie or onne.extraordinaires dans les ports maritime ; ;0 Celle des aceC I & 'I'l .1
6 des finances iQrs en r. eren us 2' Paris ;_ 40 les frais -attach6s Uijid', do jour toit un-rapport du comit .1' r a la prolongafur les depenfes de 1791- C'eft M- de Monrerqu'ou qui tion Oil lurellopy.ellement de I'Airembl'e national i So les
2 fair ce rapport. No us ne rouvons expofer routes les fonds d't'quipernenr des auxiliaries.; 60 les d6penfes d'augvues sue le rapportCur a develop 'es mais nous copie- mentation de I'arm'e &-des approvifionnements y relatifs;
on )Ut e '8'r ija Frap eenri're dqn '3 millions qUi.reflen;,a acquitrpr pour r6parer nos farf' t( I' d cret :jt' doit 'tar _e e 70 les
Off, 41, u e,, tereffes i 811, 1'expMition extraordinaire d4cret
c6n6birie les yontwils.". ^6 d'a ,Crcevpkq e 1 5
tu t denpirive j ell s ibut d'Arnerique i 9() une r'ferve de 2.0 millions pour ruppl'
deftit' C es "'a. 'donner i I'Clitei116le dqs t conrribu- alix depenfes 'rffiiltantes de I'appurement de tous les
tions que te comite d, i non d6it piefen r: po' r la competes, le tout conforme'ment aux different d6crets qui
meme aaii e, Le cotpite 'de9s' 'n es 'di voi.ci les be- C ronc rendus par I'Affemble'e national
f in's de 'la na tion. Le conliLe d'i1nPo.fi6"6n1,di11,-a enfulre,: Le miniffre, des Finances & de l'interieur du royaume, d a' y' Or R e'g 6 a u'd art par
oici ce qu e I a nat on wt 4e Saint- M. DC, 1,Cfl' ordre de Ca majeft' avoir 6crit. au
Ca'n us 06 oient que le, tab e4 ire(Sloire du d6partementde ]a Cdted'Or, pour
eati d'Aii v de s 'd e les pr64d -6 p, e-, n Cie s I't, ICutQ. P- par aiiiclie:: op le4ia'r6p6pd ven r ClUe Alej a.mcs-, tastes -du roi, perfiftant dans leur 9tip- des ap us ne ce geore de project d'u n voyage. en Italie. C i on devoit faire tous
pr f"
mme ils [6, les epara fra e. dans I'
ojec*uffion & it 'fa i'it, es cap recier co nt'don-1 ti s neceffaires pour leur pa, 4 cp- 2 '. .1 J1
'f V, .1 S ft_1 A ant prQyinc.
w ',' pa*r' n1afles. oici, leS, terille enies du de'cret'. dev !e de Bouraogne. Le depar.tement de 4 Cd4e
L'affemblee nationate d6cr6te ce qui fuit d'or a r 'P'6ndu au miniAre qu'il ne vouloit point lui, dif.
Art. 1. 11 Cera fait fonds au tr4for public ell 179 1 t.an t fimulpr,,q6e dans ce.,Upa t temen t & dans, plu Cie urs autres
paii4ts rie ceveur rdii aires de FEtAt. que par le ii-np"ofitions le lpqu'l eft allarm6 & attrifl' de ce depart de Mefd4mes, I I I I P .
g p'&rales & comrnup.e s., io d'une former de 2.8o 7ooopo I., dans un moment c6i le. corps legiflatif &, le- roi s'occu.,.
a ft nti res enitat.de Wenfecontrelcs
p-o.ur-acqdtter tout s les d fP es attii. Li es.au culre 14 pent-4. rpettre n os o e
WIV ci & aui apana aes a '-&p artevnents dei ag ires artaques dont on les, a cru,,menac4es. Les adXniqiftraEeuTs&r iig&6s de ligue-rre, y comprise 1 s au:xlialrO & ]:a ge-11.7, de')a. Cdre. d'Or ont envoy' 'a I'affemble'.e national CoTle armerie rat n I d lalettre du miniftre & de leur r'ronfe. On en, a ait
i o;, n a, I e de, la 'Marine & des- coto' ies des ppp s
aux" 6 une leaure-,qui e e mention qui
h'04'e' min a t &out'e avec cette.at
J, i 'res & au con ei; I a u x bureaux
fr is d'ad m'ln lftr ti lic L la'caiffe dq 1'ex- an'tjonce que Its. efprits font.remu6s de beaucoup d'ide'es
tra 6 atton&e"rale 4,de la, compt nt renferment mais on a, demaP46
-rdinair(! de'ja liquid' 'abi- qu'ils contienne
JiC4, a ri 13 I I'ordre du jo eft, paG toure fuite.. On a'pen.fe
UX P *'es 6icouragenients pour le commerce
llecble J u -dep6ts publics au jardiri ki la bi7, Cans doute ;que les questions que ces bruits, de, depart,
jji!,i ir1,46,11'que'dq'd :rbi, aux univerfites ajcad iie's k tiavau%'. de Alefdanzes ont fait DaIrre ayanr cte renvoy'er, aw rou n icite' aux frai cuper que aux invalids & aux -,Xing!:s au'x, eRfa.ns comk c' de conflitution il Uloit attended pour s'en oc,is & aui depo'rs de me' d d P, AA 61i b 1'ee
'nat I on a le de a hau I 'e c o*u r" ii at"' al' af.
ion e & du tribunal do c
'Me, o; millions' pour acquitted' 1' (1) t0c's fo ii parties I e .9'
ration 5 to d'atie forn r e i fivrier.




t6
2- 24
'J 11 a It' lu enfuite une letter du nitme miniftre I I'af- Dificours adreffy dams la fiance de la Jocishe des ami's do
Aihbiie nationile. Ce miniftre, conformiment aux d6- la conflitution 'a' MM. les Sous-officiers & Soldats des
crets,, a ouve t les'e'ncUres fur le bail des mefrageries. regiments de Brie *& de Beau olois.
Deux- companies fe font prerent6es & on fait Its rouiniftions requires, la companies Choifeau & la companies F R E' R ESI,
de Queux. Celle-ci a paru difpofee "a faire monster tr s- cc Nous avons applaud, avec tous les bons citoyens
haut les enclAres fi on lui di(putoit le bail ; & alors la 2 la Cage conduit que vous avez tenue lorfque par des biNets inCidieux nos ennemis & les v^tres ont cherch6 'a
companies Choifeaa pritendant que celle de Queax, itoit 0
f6rm6e d'une coalition des matters de pofte s'eft retir e trouble I'liarmonie qui doic re'gner entre tous les enfants des erichires en difant qu'il itoit impoffible de foutenir de la patrie. la concurrence. avec les mattress de pofte. M. Deleffart, Recevez le tribute &0oges que notre focifti vous a
"I t decern6 dans fa feanco
iie voyant plus de concurrence a craint clu I in Y CO. plus publique du 2;9 d6cembre dernier.
d'encUres & il n'a pas of6 prononcer : il a porti la Vous aviez repout,16 avec horreurs les propositions perdifliculte' deviant I'affembl'e national. fides des agens de I'ariflocratie. Defefperis de ne pouvoir
11 s'eft 6lev4 plus de dbats qu'on ne I'auroit cru. Eft-il faire de vous des ennernis ouverts de notre fainted conftibon que les me"mes homes exploient les melfageries & tuition It its voulurent en faire d'aveugles instruments de
les poftes Neft-ce pas leur donner les moyens de faire leur' rage.
mal les deux crenres de service & cela impun6ment i Vous avez d'couvert leurs pi ges 5 ils rougiront peutA
Eft-11 vrai que la companies de Queux foit une coalition etre de vous les avoir tends
A
ae maltres de pofte Sous les offers en appearance fi S;gnes J. B. Fran5ois Frefident Duheme m4decin
belles de cette companies n'y a-t-il pas quelque piege & Hautecceur re'taire.
cache' N'eft-il pas fage de rf nvoyer la d6cifion 'a. hu'i.taine an moins foic 'Pour laitTer auic foupions, le temps Crande 6, tante nouvelle aux '83 departments.
de s'e'claircir pour s'evanouir ou. fe confirmed, foit pour
laitTer 'a de nouveaux enche'riffeurs le,-temps de fe' pr4- Les offi.ciers de la garde national parifienne-ne portent
fenrer ? Tells font legidies qui ont et6 controverPes plus la queue de la robe de la reine, ils A font d6faifis de
e:ntre MM. Martin cette fon&ion & fe borneront 'a I'avenir "a celui du port
eau; e Cazal s & Vev que de Lidda.
It a "td dedre'te ru ri 11 o n & fur la motion de M. d"armes. L'honneur de porte-queue eft txtluft- ement acMartineau, ue le minifts oce'deroit 'a Vadjudication.du corde' "a la jeune ci-devant nobletre des 8) d6partements.
liail de's" me ageries foit les encheres. de la compagnte
Ae Ueux' foic fur d'autres enchires s'il s'en prefente
de plus I fortes. De Chambery.
Le miniftre des Finances repr6fihtoit en meme temps On pourfuit avec affivite ]a procedure centre les amteurs. de 1'empoifonnement de I'AW Dubois. M. le com'
qu'il feroit impoffible que le nombre d'adminiftrateurs de's te
:pof4s d6creres par I'affemble'e pfit Cuffire 'a une admi i. de Sall'"" iftrat d'une int'gritd reconnue ne niur d6couv ue myft' e. 11
station fi 6tendue. Ces o6fervations de M. Delelart ont glige i.eq po tir cet iniq er parole
pair le rapport de plufleurs t6moins que cet abbi ayant
if e', renvoyees au comiti des finances,,, follicite' d'attenter ]a vie de M. d'OW'
refaCi de commettre ce crime a &6 pourCuivi & empoiT A R I 1 T It S.
fonn4 par le cuifinier de M. Latour Cordoi;,'ex-ambafExtrait du ferment civique du curl de Saint-Gaudant en fadeur. en France, fr4e du colonel de Royal. Li4geois
& qui s'eft fi bien conduit Wort : Ceft vous en dire,
ic Je change dans ce rotivellement d'ann4e le me'me pro- affez fur cette famille. -- It eft arrive ces jours detniers pris de ;oo chevaux tenant dtSuilTe', & plurieurs cbedige qui aete' change' par mes confr&es de I'Airemblie e
,natiobale': 14 temple ejus omnes decent gloriam. valiers de Saint-Louis: ce-s chevaux 'toient pour le prince
Je j-ure de maintenir la constitution' A'e'tre fid8e "a de Conde'. ]a nation 'a la loi au rbi. Je jute 'a la face de autels
cle 'donner Vexemple de I'ob6ifTance la loi qui voit du Voici un palTage de Rouffeau, que nos ariflocrates,
sneme ceil le colon & le potentate qui naccorde des pri- auroient U midirer dis It jour o Tange de tene vi.Uges & des honneurs qu'au m6rite & 'a ]a vertu. Calonne entonnant la trompette du grand jugement fit
Je jute en chaired deviant mes paroiffiens de teacher de retentir dans la France indign6e le cri re'volutionel du de fcit. Jeur infpirer ces principles d'ordre de raifon & de juf- ot Vous -you& fie% 'a Vo'dre a4ftucl de la f6cie't4, fans
zice qu'exigent notre fourniffion 'a la loi & notre amour que cet ordre eft un fujet 'a des r6volutions in6vitables. pour offe.... Le grand devient'petit, le riche deviant pauvre le mo .-Onrhous a crie' de routes parts que les nativelles lois narque deviant fujet. Nous approchons de I'etat de crife. Oitruife*nt la religion.... 11 faut avouer que Its Moifes ont & du Qcle- des r6v'olutions.... Je tiens pour impoffible que ditruit le veau dor &1a religion d'argent. 11 eft vrai les grades monarchies de I'Europe aient encore longque les ricbeffes de Parche ontet6 comme Parche menie temps a durer.... Tout ce qu'ont fait les homes les
eft vrat que ces tr6fors ont -port6 des places dans les homes peuvent le detruire ; il n'y a des caraffires inefasnaifons o' ils itoient entire's conrre Pordonnance de la tables que teux qu'imprime la nature & ]a nature ne fait loi. I)ieu a puni les ingrates qui trahiffbient celle qui leur 11i princes ni riches ni grand feigneurs.,Heureux cclui Jonnoit du in & des viandes de'licieti(es.... -Qui debate qui fait tter alors Ntat qui It quite, & refer ho" Mme puts ago$ Vdalce$ Inecam expubAr cibos, &c. lui fort EmUr tome .11.




C.-Pre.
On a Nfini la thkojite, en 4irant lu'elle eft it la re- x. Le navire le Dague de Bordeaux, capitaine Dupin,
legion cc que lachicane eft 'a la justice. Le roi de PruG, arrive de Mozambique avec une Cuperbe cargaifon de 400 Frid6ric II, s'eft.e-zprim6 ainft : Gc L'e'criture fainted eft un beaux Noirs, 'a I'adrefre de Mrs Mandiargues, Bofc & b1ton que Dieu a mis entre les mains des aveugles pour companiesni, gut en ouvriront la vente le i i. du courant.
les coaduire. An lieu de Cc fervor da baton pour marcher, i. M. Denairans ci levant carpenter prt!vient
les tlAoloaiens ont dispute' far fa Ion ueur fa. grofreur, Mrs les Habitants que la mairon de cornmerce qu'it tient
Z? 9
ont fial par Cc battle avec au Cap, rue Dauphine, dite du Bac, eft pour le compete,
de madame ve Denal2rans a6luellement en France repr6rente'e on cette Colonic par M. Denaffans. fon fills
V I S.
rraitera routes les affairs en fort norn) comme charge' de
Da Comite' permanent de la paroiffe du Fort-Danphin. fa proc ration : ceux qui I'lionorcront de leur confidence
Mrs les Citoyens de la paroiffe du Fort-Dauphin font auront lieu, d''tre fatisfaits.
invites de'Ce trouper 'a I'affembl4e gut aura lieu en 1'ealiCe i. M. E aron lieutenant de jnge au Port de Paix paroifrutle le i S du courant, 'a I'e&t de de'libe'rer fur d'iff6- habitant 'a Saint Louis du Nord, declare q.ue deptris un rents objets les plus inte'reffants, & nommer de nouveaux mois it lui eft 6chu des Negres en partake i Jeen-Rabel, members du Comite ceux a6luels 1'e'tant aepuis un an. parmi le(quels it y a une Negreffe de nation Tacoudy 6tamp'e LABROSSE, avec C s trois enfatis fans itampe,
A V I 'S D I V E R Jean Jacques,* Colas & Daniel font marrons ; it plie
Mrs les Habitants de Jean-Rabel de les fdire a.reter.
Les vrais patriots du Port de P-iix front cdle'brer i. M. Carrouge de Nantelles, n4gociant au Cap, exk!mercredi i i du courant, un service funeibre en I'honneur cuteur teftamentaire de feu Me Chaillot ,ayant v6cu prode la m moi,-e du colonel Matiduir. curcur s Siiges de cette Ville, privient Its perfonnes qui
En vertu d'Ordonnance de M. It Seoekhal du Ca avoient donn6 leur confidence cc dernier, de venir retifer P
date du 3 du coutant rendue fur les concluflons de M. le leurs pieces de r6gler Icurs, competes & de payer les frais P.rocureurdu Roi, it fera proce'd6' le 14 dudit mois, 'a la urront eftre d's. S'adreffer 'a M. Carrouge ou,
barre de la. &n6chauffee 4de cette Ville 'a ]a vente &ua 'M.'Afroax charge's At 1'61igement des papers & de la 4ewre domeftiqqe nomme' Lindor, de nation Ibo, aged'en liquidation de fa foci&6 avec: A Chaillor.
vircrit it ans, fatis etampe d6pendant de ]a Cuccefflon de z. M. Mengelle, maltre en chirurgle, rues Royale & feu Me Chaillot, procurer, i ]a requke'de M. Carrouge, des RelicrieuCes, donne avis 'a Mrs Its Habitants & autres n gociant au C.ap, fon executeur rellamentaire. qui defireroient faire apprendre 'a des mula'treffes ou des
M. Aney, maltre arquebufier & coutellier, derneurant nigreffes I'ait de Paccouchement, it offre de le leur apprendre.
au corn- des rues. Royale- & Bourbon vient de recevoir par principles & les f ire manomwer journellement fur un. des furils de Imunition, idem de chafe, piftolets garfiis en mannequjn.'0n trouvera chez lui route forte de bandages argent idem en cuivrejabres dor4s Waraent4s N zomphale ou ventrale & pour Its hernies ingUiniles pour
baudriers -, lames de fares, dor6es & autres .1ames. de Its petits enfams, Cufpcii(birs de diverfes e(picts, pefl'aires couteauX, canifs de bons rafoirs des cuirs apafrer les pour les Ackentes ou chutes-Aes- 'matrices. w
rafoirs ainfi que d'autres articles concernant fon, etat. hl's les Cr6anciers de la facceffioh de madam, e vettve
x. M. Bunel prie les Cr6aacitrs bu Dcbiteurs de ]a Cuc- Aumaillet ayant ve"cu, habitante au. Nfoulflique guarder cefflon Desbroufis de fe pr6fenter pour r4gler Its competes, du Port du Paix font invite's de la, part de madame. de'ladire fuccefflin dans I'c(pace d'un mois deviant partir veuve Dumeny & M. Bonceigneur p re fes he'ritiers, de pour France le io du mois prochain. c -nuniquer leurs titres de cr.'ancesen 1"tude & Me de,
r.l. M. Reymond,, habitant a'. la Petite Anfe 1ayant la Grandtnai(bn n'otaire au Port-de-Paix afin que fes acquis, par a&e au, rapp,60Ae';'Me Defpagnon notaire Uritiers puiffent connoirre' la gaantit.6 des dettes & fire
It z de cc mois, de la nomme'e Juiienne, mula'crefl*e libre,.' Ucage de moyens convenables pour 'le payer. demeuran.t.au Ca tin, emplacement ba^ti fitu' au Haut. 5. Le navire It Mifi y de -S-Malo capitaine DLd-^i'eCnc du Cap -prie les perfonnes 'gut aaroienr des hypothigues Leyue arrive de la co^ t6 d'At-iaole avec u ne Cuperbt car-' fur cc terrain Ae Cc 6ire eonnoatre avant deux mois gai I Con de. 6oo Noirs Congos, 'a I I'adreG de Mrs S Foicl)e,cpoque ou. it player la tolde i faute de quot its ne fervent P. Morang-c & Hardivilliers, te
jw en ont overt la ven
Plus a temps. le 2.5 avril ; its tontinuent celle da -negrier le Ronen
i. A la requete de M. Romanet tuvemr. des miners, cap. Marcy, tenant de la coke d'Or avec 3oo Noirs Aradas.:
(joureau, chirurgien & habitant aux S., MA. M. Dupon a vendu fon magafin & c'de tolutes
E c"ev-ifTes au nom & cornme ayant -6poufe mademoiselle fes afFaires Mrs Laty & compacynie -pour en prendre Fe'licir6 Sophie Bourot, & de M. Roulin,, chirurgien da pofTefion It premier mai prochain, '.poq,,ie ou it quite Its
au. nom & comme ayant poufe madame affairs pour fe retired tu fon habitation ; en consequence,
vieuve Giraud kl fira procW le z i du courant ai la barre 'it prie le perfonnes da Cap qui lui- doivent de hii pa er de la Sen6chaufree de cette Ville au bail 2' fer-me pour ad moins les competes de I'annee derni6re afin de fe libe'rer cinq ans d'une maifon fitu4e rue du 'Cimeti re, vis-i-vis retirement avant fon depart. les Religieafes compofee de deur chambres de pleiri pied 3. M's Poupet frees, Guymet & Gauvain contintient ,donuant 6r la rue des ReligieuCes, cbacu ie d6dires tha mi- :Aa, vente de la cargaiCon de Neigres du navire les Deux bres font f6par4es par une claifon en, plaiiches, ayant cour, Arnis capitaine Villeticau venan.t de la cke d'Or. puits & deux cabinets 'a 1'extrernite' de la cour-. On pollrTa 3_ A Ix mquete de madame veuve Cohn', habiEantc 'a prendre connoiffance de la carte bonnie dbez M" Delaba Maribarou'x, au norn cornme tutti rre ce de Ces enfants IbiaeuM,
du Rozay px6cure.ur ru du Mozne des Capticias. il fera r-rocled6 le iz mai, .2' 114 barrc d.- la &' ii chauf-'Ce




da Foft Dalu au'be'll a"fei me Oodr netif an de la y contrairi'dre' ce'ux 'a qui elle do'it dt A prUentet- p bur
portion def'diis miners Colin dans I'liabiwEion de la cornim recevoir kur payerrienr.
6 Colin, fitue.2 'a Maiibaroux aux char es 2 -te's, pwrth-a pour'led-it lieu li
inunaut 9 clauces i. M. Bezou de Nan a
& conditions de la carte;bannie, dont on poura prendre fin du coura-it 5 it prie ceux a qui it doit de fe pr'r6ter
connoiffanc-e chez MP Valade procurer au Fort- Dauphin. pour recevoir leur payment & Ce'UX C Ui lui doivent 'de
A la rc-que^te de Me Solle'e, Definatlieux curateur vouloir bien le pqer.
aux fuccefflons vacates du effort du Port de Paix it 1. 0
Madarne Geraud part pour la Nouvelle-Angleterre.
fera procMe' le 14-ni-ai 'a 14 baxre-de laS.--'m':cliau1Re du i. M. Berthelot marchand en cette Ville part pout Port-de-Paix, 'a la vente, d'une maifon dk'pen&.nte de la France it prie les perronnes qui lui doivent de le payer, fuc cflio.n DeCart -nans, ftu'e au bord de la mer, dan's la pour lui either le defagre&,cnt de'les y contraindre. rlus belle expofiribn de laYille l4dire-maifon eft cornpofr e i, M. Rbyer parr poiui la, No6, 11'6-Angleterrc 'a Ia fin de trois grades chanibres & d'un magafin donnant Cur le du inois ou,.au iS du tochaini it continu'ra Con "tat
p
-deux-cabitiets 1-c aque buut, donnanc jtjCqu'a Con Upart 5 it prit les petfo nes i'qui it doit de C6 2ur la cour, ou it a square -chambresen tenants r6fenter pour recevoir leur payernent & cells qui lui
aux murs mitoyens, une deCquelles charnbres f6it de cuisine, doivent de le payer pour lui 'viter le d6fagrement de jts ave%, Linfour & une chemin"e. On pqui-ra:prendre de -plus y contraindre par, les voics de rigueur. arnples renf6ignernents au bureau dai Curateur, gt'.,i, fcra i. Madernoifelle Bid!cau partpour France. d'ailleurs part des claufts de, ld tcatte baniiieaux, peifonne 1. Madameyeave Gai lynard poitr pour Fiance 5 it laiffe qui defireront. faire Tacquififio6 de Jadite mairbn_., Al" Watiiii Youmazea"u, & Lelona char(,e's' e fi s affairs.
Ia requ'te de Me Lambert notaire -d" Roi a:. la i. Wladame' veuve t Chia n it it' 6ns
cr 'fidence de Plaifance au nom comme exe'curdur tefta- ., I a:--.; Colonie, depart pour Frafice, 8C dektake'ne fita devbiri' mentaire de feu M. Dapuy Grimpr6, i. M. F. Vernies part pour France.
mal a la barre. de la :Se'n6chaufl6.e de certe Ville:, a la i. M.' Charles Sangle habitant a'VaUre, part pour vente da'deuxN gres, une--Negreffe &-un cheval, le! tout. Frake. d6pendanr de ladite fdcceffian* i. Wlrs Piefre,&kan, Mblle t E ke partOrftpour France.,
Uona A f t, vo u ti Funcet
5. M. Lefebvre 'i Hr9priine'rie royale! & cette Villeii, I i. M. fd -RIVei
fond6 de la pr curation..Ad; feu, -Pvl. de Pr*6v l f donrie,-avis, 'i. M., Gireaud fil hab h a part pbur91f it Vient'de recevodr deM. Robert 'd itvdla la Faculte' ,France,.! de Paris,, fon, correfporidant, de'-I'Eau f6,ndarite.&!'antiv6.. *11 i. M. BeYfon jeone, par"t- pour, Fr5fito.
V A ti2eS.
nerienne dont les- boliteilies four re e d'an catcher, i. Madarae Le'rh'affon'part pour France.
incrufle, dans le verre cornme--ciaiwdevant i1,pr6-vicfft --que: 2. M.- Cottial part po'ur France.I A t 'g6 defept..,ans paie
icelle prife hors de ce de 0 ferx conrrefaite. Le Fils de madame* Deba.s a
3., Rotnx, 'a HrnprimLerie -royale victim de-rec vow ur France.,:
de Marfeille, par le-.,navire 1e, Cefariow., un- afrottinient-; 2... K 16uret; pget% pour'- Fraiii I. Pier e&nfiet delbC U1- lit'a 1a, Aldfffi fade &'P'-Is"
nouveau, de.tres-bonii-esi grains dejaxdiriage ,, M. r 31
6. 11 tera pto-c. 'J 61e-i 2.,1; mai; la 'barre de la Send, hit rn'6 is;dawg Ia:Cofoh iel:,paet psu r* F iauee ,; deklA ifne-,
V
cbauffee de'cetteXille, iix la ente -d'une babitaiionfitu'e fien devoir.
2.o- I. M. -it"tit' a6 part nt
'a la Coupe a' 'David', quarter de I'Acul, contehant &,mad nii Ddpf6 h,Ab a g
pour France ; its trnmenent 'u nipetit enfarii 'a A, Cluiq t. carreaux de. terre ou environ do- endante de- la -fucceflion de feu M.'Roger. On prendra communication de la cartel- Mr's Armand & Jules Auboyneau fils, IiAirAnit: aidY
lbannie au. bureau des biens vacant ;place, d'Armesf. Baradaires, Fartent pour la" Nouvdle -!Atigleterre'
-Je Fh Is, h iiant ]a Nfite''Anre
1.i I M., Caftaing Vo ab t a
D E A N :P E.
part pour, France avec Toh fi4s agi de !fept aris.!
U.n part-iculier, ayant cinquapte Neigres faits au pays z. Ma''da'me Daltourj, fiabiwate ad' Quaf -Datip in, Jefiretort- acheter une habitation i'ta.blle en caff4terie Lin parit. Four France-avec Cori, pe tit.- fi ls"Fr '44 ri'e 'B r6glie, Agg! ,peu considerable fur laquellecft faiteir 2. 5 'a 5 d millers det de tr 'is .1 e 1' ,cllikltdii ddB"' au
0 -ans, & -derrii- datig le navir ordc'
,cafi od it Y auroit beaucoup de'bois deboUt, & danS Lin capitaine Guillot.; it laifle. fon mari Airgitde '(cs affairsb. bon quarter eloignee de dix 'a quinze litues du Cap. S'il 2.. M. Chareft aln6 habitant 'a la Marin-dAd *-fe Wp(e,
avoit des Neigres urroit s'en arranger 5- on, d' rinera a partir pour Fra&e avec M. Chareft de Lautdri;fil's il
un comptapt proportiorind 'a la' valeui &u.bien, &,de bons- emmeitl M,, Fantayi, donieftiqne'b) ,nc.
. L n a
cautions pour -le refte. Sadreffer. "a K Crouzeillts n go- 2.. Le n6m"trit, Philippe:, q., 1. demeiuraint au Limb6:,', ciant au Cap., rue Penthie'vre. partpour France.
2. Nladarrie veu e pigoreau pairtpoukVrance.
D E' P A R T S,
M. Bernar-d Lefpine 4abitatit'aux E fevi,6s
kl. M. Birot-fils, ag4 de dix ans, part pourTrance. part pour France avec mademo ifelle -Marit-R6(ela'ifi
1. Madame ve-Live Bonnemaiti fe di(pofant h partir fon enfant,
pour France avec fes quatre enfants vendra- plufieurs., M.'Gollier le jeune pait pour France.
domeftiques 'bons fujets connus tels ainfi q.u'.une bonne 3. M. Magnouac*, peintre part pour France. Nigreffe blanchiffetife & repaffeufe, divers meubles,, linge", M. Augufte Derportes De(molong g4rhnt I'liabi& argenterie :, ceux qui voudront.tn faire I'acquifition- i- ta tio n D abo 1 rg- i Limotiadet part pdur Francie.'
amiable d'ici au z 5 du courant, s'adrefreront 'ladire 3. Madame de Fits-)?' -Angleter're.*
I'a a arris part Or la Nouvelle
Damei qui e'a fera faire la vented elle prieceux qui. 3., M. C e'rar Du'bue part pour France ;'it prie ceux, qui
4pbcat de la payer, pour 14i 6viter, le 'de'faigtiment de les. it doit de-fe prifenicupoariecevoif leiies. payeiteki.




2,17
BI-E N S IT EFP E'T S A Vt N D R F. Rofette de nation Arada kamp4e -rur je fein droit
Douze beaux & bons mules de grant taille.. S'a4rcfTer GUILLAUTIN, ak; ede ; 6 ans, fe diCant' M.'Guillautin, z' arxke'e au Carnp-de-Louife le 2.5 iiars, port6e au no 76.
1 M. Bichirand, ge'rant I'-w6ttatiorl Dafour de Mans au Nlichau Congo fans 4tarnpe ayant des marques de Carnp-.de-L6L1i(f.
ron pays fur le corps 2'gre' d'environ 3 5 ans de petite De tr s- beaux e'tuis ou nekeffaires,, garnish en arprent
taille, fe difant 'a M. Arcard, arre"te 'a FECpagnol le z& ferment clefs, con-ttriant chacun quatte raCoirs de 1lizos, Mars, pori:4 au 110 go.
CoLitellier i jaris 2 avec une pierre, un cuir une paire de Alexis Coneo, fans Ctampe rougeatre de peau ayant ciCeaax & une pince. S'adrefler 'a l'Imprimerie royale.
deUx doicts i cheque pieds difformes & des marques de e e
Onze N gres p cheers une N'grefl* avec fon enfant fon pays Ofur le corps age' d'environ 3 0' ans' de la taille plufteurs cannot & different uflenfiles pout la p'cht. S'ade 5 pieds 4.- pouches arrete i IT(paomol le % 8 mars, Porte
drefl er 'a M. Rarnonbordes au Carenacre qui part pour au numpro 91.
Fiance "a cauCe de maladie- il'prendra pour faciliter'I'AcUn N gre notiveau de nation Naco 4tampe' fur le qtifteur., des letters de change fur France. A
autr d'en
1. Trois'beaux Nigres folfoyeurs. S'adreffer 'a M. Ber- Ctin gauche CHAR & d es le-tres 'llifibles W
viron z5 ans de petite taille ayant une verrue a la joue nard Car I'liabitation Darance au Quartier Morin qui droite A arre a lUpagnol le 2.8 mars, Porte' au 0 96. en fera bonne composition ou 'a M. Labayle au Cap ,
rue Vaudreuil. T T A T des Negres eaves gut doivent e'tre vendus a' la
2. Un.e habitation contenant ioo carreaux de terre barre di Sie',g'e du, Port-de- Paix le z x, le 2s juin.
d6nt 1wit Plante's en cafiers & en vivres de toute efp ce A I
fitue'e'dans les auteurs du brai gatiche de la Grande r., Un Neg, -e nouveau Q ge d environ 15 ans, de la taille
Rivi re, traverC6e par plufieurs (IOUrces abondantes dif- de 5 pieds itarripi il-lifiblelent fur le fein -droir ayant
tante I s de Rr6rnie de fept lieues, &c cinq de I'llet. S'adreffer les dents de la machoire fup6rieuve tres-aigu s,.
Deux N6orcs nouveaux, Nn de nation Aoufla, Pautre 'a M. Ciret huiffier au Cap 5 'a M. Mauduit, n4gocian t Taquoi, a^ge's d'environ 2.5 'a 3 o ans, de la taille de pieds,+
au, Port au Prince ou i M's Legoff & compaga'ie 5
jaigociants 'a Rrernie. a 5 pouces, etamp4s fur le fein droit JH SOULLIER,
Deux N6gresnouveatix, de nation Mozambique, figes Z. Une maifon fitue't, faubourg. d'Ouanaminthe, bakie
de 14 2 ans, de la taille de S pieds 3 'a 4 Polices ta pes en 6ois".. couverte en tuile's4 ayant 6o. pieds de facade fur e m
la- place d"Atmes, & 3 pie.ds fur la rue. Une autre maifon Cur le. fein dro it HGS ayant des marques de leur pays fiirle.cops.
batie en bois compof6e de (ept chAmbres avec cuisine.
Un terrain de 70 Pied's de long Cut i io de proforideur., E S C LAVES EN MArRONAGE.
Plus, Une habitation' ayant i to carreaux de texte, plants Antoine, Congo, a^ge' d'environ 3 5 'a 3 6 ans de petite
on cafiers Ork!5 & Avannes, avec vingt un N gres taille, etarripe' BELLEY, eft parii marrow le 5 mars derlefdits biens proviennen't de la fucceffion Desbrouches audit nier de, I'llabitation Belley au Borgne : en donner des noulieu. S'adrefl'er a'.Mr- Gauli:ier Lag r velles 'a M. Darribau fermier ou 'a M. Loir n6gociant
Cap, ou i M. Bunei, fon'de, de procuration 'a Ouanaminthe. au Cap. It y 'atita're'compenfe.
Une abitition fifue'e au Port- Mirgot adjaceDte a- I I 13e
U PI lipped creole -a',7' -d'environ 2.o ans etampg fur
bpure, dans, une e ch
tr'S7belle position, contenant .%+ carreaux aque c5te" du. (ein CAPPE IVIARMELADE de la de teIr're en favannes &, halliers, les batiments. font excel- taille de 5 pieds'; pounces, eft parti marrow le 2.0 dU MoiS
lents. S'adreffer 'a M. Lataurau'dais., habitant'a' Plai(ance'. dernier de I'liabiraticn, de M Capp' i la Marmelade, I
3. -Un6 f6perbi diligence i I'ancriaife quatre roues,- qui it ippartient..
1Z
trks,-legire monte fur quatre reflorts & fur un train en 11, &I (I parti marrow pendant la nuit da %% au %3 da mois
fez, a arc avec. trois harnpis complete ; ladite voiture eft dernier de I'llabiratio'n Philippe Sill ' la Marmelade chez. M. L-eveque carroffier., 'a la Foffette. d6ux N6ores nouveau "
0 N Ux de nation Congo de la taille
de, 5 pieds 1 2, 4 POuces ag6s d'environ 2. 5 ans, 6tampis TA T des, Negres lpave$ qui doivent Are venduls a'_Ia. PH SILLY : en donner:des 6otivelles 'a M. Philippe Silly',
barre du Si e de cette Ville le z judlet. oul Ws Friou &, companies, agociants au Cap.
Vincent cre'Qle e'tatiipe fur le fein droit IB, age4 d'en 1. Jean-Pierre cr6ole 'tamp4 fur cheque ck6 du fein viron 12. ans de I I a taille de quatre pieds.& demi-, ell parti
S.EGUETIER I. ble(T6 fur I a tet e a a e' d'environ ans mairon le 15 du, mois: dernier de Mabiration des h eritiers
s', re d i fa nt 'I M" Mercier, arre'te' 'a d la taller de 5 pie
Roucilon au Haut du Trou en. donner des nouvelles 'a
F la'i(ance le, ig mars, porte' au n'O 64. M. Bacq,'oa 'a K R6uchon, habitants au Haut du Trou.
Un N gre nouveau, de nation Congo, e'tampe' Cur le, %, La RoCe & la Violette de nation Mozambique
fdn. d roit V ayant le genou Aroit enfle d"e A e' d'environ, to 'a 25 ails a
age nviron to ag, 5 dela taille- de 5 pieds
ans de petite taille arete' au. Borgne le ig mars, Porte'.
au num4ro, 63. pouches, fans e'tarnpe ayant des marques de leur pays fur
le corps font parris triarrons, des Fonds-Blancs le 2.3 avril : Pi rre., Congo 4ta:mp' fur le fein droit CHARRIE en dootier avis 2' M. Lapallliere ferrurier & charron aw
au-defrous CAP ayant l'oreille droite couple d'en
age Trou. 11 y aura deux portugaifes de recompense,
viron. 4+ ans depe dt.e. tail-le, fe. d. f4nt 'a M. LehOUX a re-t e' au Limb6 le I e Es CL AYES .NTRE'S A LA GPOLI.
24mars, Port' au no 71Zephir, mulakre, creole de I'lle de France, fans 4tampe, Au..Cap-Franj is, le % du courant, Laurent, Tiamba; ayant la pr4fente marque fur 'n bras 80S hg6 de 2.5 ans, etampe' fur le milieu du fein FRAN OIS DAVILA, au de la taille de.5 pieds, L pouches, fe.difant a K Montaigiie,, deffo!4s AU CAP,, 'age'. d'en.viron z 8 ans, de la taille de
narrate' Plaifanc le z4 mars, porti au no 73-: pieds'; fe diCant ''M. Davila, arreki a4 Port-Fxanjaj




Zamare,' Congo,, 4tampi flur le Ctin dwit GAME N, ap e' Proc4dare criminelle inftruite du a ru r
4'exiviron 2.,5 a s de la taille de -f picis atr't Pl ?- a
la d'nonciation des faits arriv s VerCailles dans la journal Cance. : Jean'- Baptifte Mozambique, a du 6 o6tobre & 8 november.
am, de la taille de 5 pieds 7 pouches : Charles Bainbara Exercice-de ]a Garde national, Pour reeler 1'exercice des ag6 d'environ 2.5 ans, fort maigre, de la taille de 5 pieds z Troupes d'infanterie, adopt par le Com"-j militaire pour d'envi-on 7. f ans, de petite le service de la Garde n natives
pouches : Alexis, Nago, age national, avec les planches rel,
taille tous les trois 6ta i 6s PSTGNY : Jean creole a n 3 I'Exercice de Vinfanterie, fuivant l'Ordonnance du Roi.
fur cheque c't' da fein CAPP au aefrous A L X M ARMELADE Age' d'environ 7. y ans de la taille
de f pieds, Ce difant a e : Etienne, creole, Cans
Capp' e P 0 U D R E
kanipe apparent, -tge d'environ 3 2. ans de petite taille De ille.
m a de m o;fe 11e X u & i m Cr -v v r z it de Ma rf
r Ce di6int i M. Drian, chirkirgien : Vincent, cr6ole 6tampe'
fur le fein.-droir JACO 11,6 d'environ 3 3 US La Poudre de petite e madernoWelle Atibin Genier, veuve de
'a M. Drian, chirurgicil, arrete's 'a Plai-. f'eu M. Guion chirur(zien eft Lin rernMe con-nu. depuis it fes bo" e&ts quell vient, )a follicitafaiwe. Le ',,_Caiherine de nation Mozambique, etarnp6e long- tempsl par ns a
for le fein droit, en fer 'a clieval NICOLAS, fe di Can t tion d'un nombre infini de perfonnes, d'annoncer au. Public 'a Catherine n. 1'. arrete'e ati P6rirourdin : Alathurin la diftributiondece Rern de. Congo, 'r-ampe" illi r le in droit acY4 d'en- La vertu principle de cet excellent Reme'de eft d'emviron 40 ans de te taille Cc diCant M.' Porichau porter tes'obftruffions, de fortifier les vifc'res de donned arre'te' 2' Sainte,-Suzane. du effort aux fibres, d'auLmenter les fecr6tions & d'e'purer
-Dauphin le 7.7 du mois dernier un N&rre la maire du Cang; ces for"tes'de maladies aigu s & routes
L
nouveau, de nation Mondonaue itampe' fur Ie fein droit les maladies chronijues, n'onr jamais r fifte' ce fpecifigue; DCD, 'age d'environ %o ans, de la taille de 5 pieds i pouce, les pales couleurs les differences efp6ces de jaunifre les arr'te' 'a ]a Grande-Colline. Le i du courajit, deux N gres maux de te^te, les dtourdiffements, les vertiges, & fut-tout nouveaux de nation Mozambique fans e'rampe apparent, les maladies de langueur, ont fourni une quanrit6 d'obfera %6 ans de la taille de .5 pied vat
age's d'environ %4 N s 4a 5 ions. Un parquet en content affez pour en prendre.
pouces ayant des marques de leur pays Cut le corps arre't6s- pendant un mois j it en'faut 96elquefois moins d'un parquet pour op6rer ]a gtt'ri(on enti rc.
VaUre: Laurent, Congo, etamp6 fur le fein droit BR, e
age d'etaviron 16 ains, ayant des marques de fon pays fur Pour que le Public ne foit pohn trompd dans le diffrirAtl aU
le fein., at e e Mont-Organi( button de 114 Poudre elle prevent qu'elle ne fe diftribuera
A N r M A I r. ENTR' AUX E'PAYPS. qu'i l'Imprimerie royale du Cap.-Franqais.
Le prix eft de trois gourdes le paquer.
A a Fort -Dauphin, le ; du courant un Ane bai ayant fur le cou du core' du monitor une itampe efpa note.
A 9
arre e, au Trou.
1 L I X I R
1 alfamique,, delicatif antifcorbutique, pour les maladies
C '0 M M E R C E.
P P, I X D U P A I N. des Gencivcs & des Dents, compofe par M. CtmvuzLr,
Le Pain de 2.8 onces i fous. chirurgien-dent;fle a' 4ix en Provence.
PR I X D E L A VI A N D E. Cet 1 lixir, dont les tr6s-bons effects Cont ven'ralement
Le Eceu, connus eft tout 'a la fois aftringent aromatique, de'terfif,
f 74 f. la livre,
incarnatif & an stride ; it 'eW par'-1a propre 'a op6rer les BMW M, i
effects les plus alutaires. 11 raffermit les Dents dans'leurs Nou V r,4uT i s qui fe troupent 'a IImprimerie. royale. alve'oles en fortifiant & deffechant les Gencives, lefquelles Di(cotirs fur ittat pr'fent de la Colonie -/anqaifP_ de s'attachent alors a' col
-f u et aes Dents '& les maintiennent
Saint Domingue, &, particuli6rement de la province du tres-fermes it adoucit I'a'cretd des -liqueurs de la bouche Nord avec quelques rincipes de Coaftitution par un qui peuvent en longer & endommager les Parties;. it arr'te Citoyen. Prix un gourdin. les progr6s de la carie commencee; i a deffe"cbe & la de'truit
Le Fanal d6s Patriotes de St-Domincrue, par M. Baillio. it ne;toie les parties, les modified ; aufri Con urage ell des Prix un ourlin. plus avantageux dans les abce's liftule's Ulc6res &c. 11
D nrjrr, io
Ve ab t ii e des biens eccle
r 'flaftique. procure-la Tegene'ration des chairs, it cic'atriCb, it rend I'hapatifienne,& de [a ptife de la Ballille. leine doucc oc aare'able ceux qui l'ont.,forte & infupporHift6ire deAA rivolution'de '1789, & de lle'tabliffement tab N ; enfin it corrie les mativaifes impre(ions de I'air, d1une coriffitution en France. de's aliments & des boilTons nuifibles.
TVICmoire da mar6chal de Richelieu Le dep6t general eft 'a l'Imprimerie royale de c.ette Ville.
Du Peuple; & des Rois, par M. de ia Vicomterie. Le rrix e ft de 4eu crourdes la fiole.
A U C A P- F R A N I S
Chez DvroTj& in RIAIJS imprimcur du Roi Confcil-ftip6ricu'r.




AMERI-CAINES;
N U M It 0 38U I L, L E D U CA P-F R, A N A 15J,
D a Mer6zredi i i Ma'
40#11 0
A S S E -15 -L E N A T 1 0 N A L E.' &vanr l'ordonnaretir du tr6rbr pubti.c pour, y aire pro
viroirement arreher, leuts competes & conflater le tit
Seance du z7 fevrier. tion '& front admis jouir du MiOice'de liarride 11.,
en rapportant le confentement du i e
6 -eceveu -gk&al.
e alt ke que les officers
APIT. 1. L'afremWe n ionale-Urre
comptables fup m, i s par le d4cret des, 1 14 novembre 1790 jo ElIrtiv autorifes 'a fe retire par. deviant 1'.or- V A R I E T 11t S
donnareur du tr66r public pour y faire provifoirement
Admirable trait de probitef patriotique & relz' fe.
arrester leurs competes & conflater Itur libiratidn.
H. S'it r6fulte de Ia v4rification de cet itat que, PoM ce de
Lact tique la. plus, fanglante &. Ia plus effica 11
cier comptable ne doit rien au tr6dr public ledit ordon- Tincivifme & de'' l improbite-'P;an-atiCiLleS'de. nbs prkres imnatell-Ho'd6livrera une, d4ch'arge provifoii-e CLir Ia remiC beciles! & rifra6taire eft la condtlit6, fage de de lacluelle ainfi., qkze de Ia quittance de 4nance &, pro- plufie rs. autrc.s. p kres &. moines. dout'!s d'u'n'e fieureufe vikons fe, commiff'41re du-, roi direifteur de 1a organization & d"u-ne, probate vrairnent:na6oraIe.'Ncus
liquidation lui remettra confor'm4ment a -cc gi lui'eft comp.tons-avec an-thotiflafnie pAiini c s dines cclefiafti&,aid par le, d6cret du o janvief d e n . I
plre(crit-a' ce g I rnier ques les b6n6diffins de I abbaye de. Sai'llte- Livrade aUne ou- pluficurs-reconnoiffarice's provifbites de finance, apartment. du Lot & Garonne. Co braves reli;ieux en,
a. concurrgnc -ri' de'la.finan-e de I u'r ofEc'
Cqu e, de. moi e e e q.uirtant leur cou,vent ont pay' routes lei rs detces fait
avec'cefUrion d'int6rh de Ia (bi-nme port6e, aux recon- routes. leurs aum^nes ordirakes krcalis 'a Ia: nation.
noilrances, 2 a, C'ompter de leurs da res ; cis reconnoitTances 24,06o 1. qui. leu.rs, refloien'r en argent comptant.; i1s, otir fircilyt req,nes'en payments des bidns nationa-ux. cl ailleurs laifl" tout le mobilier d'u, convent dansle meilIff. Les; bikis'' nation*i6x: h I'acqWfv o de.C4uels ces' leur 'tat, Cans qu'ils y manquat Ia ind- e, ch
reco.nnoiGncps auront fervi, d e me ure ro.n c- g, ra ille tout' eDfla en Cortaric d, I Urs t1iftes Cellules Po is.-q.ut rourroit.'tre co 'Rat' d' parle r "Cul'a des comptescc e D a 11 e C t enter its. 011v leve !es mains au, 6-_1 binifra'ni notre
A
de nitivemerr ar dans I' fo i qui f6a e aftitucion & renierciant I'Eti e
ret a -me e-rdt's. fjinte co -e fupr'nie de Ia
bienlieureuCe fe'VOILItion. de 1789 qui bri*fbir leurs fers W. Les oppofitions form4 avant, Ia de'livrance def ,
R ccux, de leurs concitoyens & qui de'velop'
dites'recoiiiioiil'atices'aLiront let'irs efFets lors at la.-liqui- poit en cadation definitive, .4- les qppofanv; po urr'ont- faire; valor r a 61c r e s immortals gros conill-w des montages les droits Cacr's de 1110'ai-ae & les, droits Couvierains, des, nations. S' droits fur les domains, 4cqu e
leur is par leurs-el'biteurs, Humines v u c v z
ert eux fages ben6di&ins re e e Hiummage, aprcs I'Jpuifemeni- 4js crdances du reform public, Cur let de, tous les occurs patiiotes,, loyez lieureux com.me VOLIS memes domailles S'11 a lieu. I f 11
illeiitez de 1'etre W contemplez avec nous.la marche.ini-. V. Lesrecevetirs ge'ne'raux-des-finances ou autr&'co-mp- les
pofaat des r'volutions nationals qui vont renverCer tables qui ,en contravention, des, Ucrets dd FA ffobbWe', t yraps C faire de Ia furface de Ia terre Wa a uL e eii IlAtionale. auroien., op'r4 des, c6aipenfati6tis,41ir' Ii v m-es & aux.loxFs couroands Ia Y'ritz' terre.
finances avec les &riers de Ieurs recent g, C ront pr rolliA le v-r -i paradise terreftre.
-1 -ent drs finances '. eux reft nt_; d.' s. forr- at
du rembotirfem a uv
qUe 'Itur cornptabilire' aura &6( aparde fuivatit les, formes qui Ce1-ont pref'crites. jimbe ant de re rendre Ia preii6ire fois che%,
I e roi pour Ia fan.6tion des d6crets s'eff, itifornid a Nil. V1. A Pegard &q recevcurs particuliers de-s fifillices
I'abbe' Gie'goire comment ra majefte recevoitles.prelidents. qui ne (*ont comp.tables qu.'a le-ors recelieurs g<'raux rec- de i'Affembl6e : Le roi tres-bien, respond le cure' d'Emped'ifs, i.k rapport rcnt alldit commifl'aitc du roi direc- berme rllil milis fes gens a urze manie\re fort lej7.e... M, dq
_Oeneral, de Ia HqUid tiOn I CQnfellte'Ment & quits
Mirabeati fe tend auxTuileries. -- Ve-uillez, atrandre, uti Mivr4s par kalits receivers ge'ne'tauz vife rar ledit infant lui dic M. le premier Vale t- de-cliatz bKe!;
ordonnateur du 'for. pub ic.
met a vouloir caufcr,.,.. c, Je vous, ordon-ne f,.4ui:-dit,,M., de V11. Ceux des rece:ve'urs par tic u Ili e*rr, -des, finances i, don; MiraSeau 1 d'aller dire Cur le champ.. a4i lot-,- 9, 10, te, Pri, lei coniptes, es. exercices, ante'ricurs i l'ann6e. 179x. ne fident, des reprefentants- Je Ia Natiog, f4uqAiLk CLIP, feroient pas mkore jugis, Cont autorifes i re tire r pacr Le valet, obeir.




MIN' V
W,
4
7 4
'0
Vitl 4 la ventp Ag aeux Agres.briquetlers. hommis Li a4rel de1adite f6cceffion.
d6 pendants W
AV~ V S -D Y V E A
11 A la eque ti .de W Soffee --Dermateux., curateur'...
P A
aux, xgqarites du.,PP.rt-de-Paix, grant 1es reprifes de la Le Memoir de M. de, Damas governor de la Mar- e W au Gros-Alorne, il ferA pro-'
unique fur Its Troubles de cette Coionie fe vend "a fuccefflon C6affaing, dke e
I'linprimette royale. Prik, deux gourdins. c6d4 Je 21 du'courant, "a la barre de la &n6chau&t 4e
'A., la regu8te des nomme's Pierre & Julienne c. 1. it cette Ville, 'a la -iente d'un petit ernplacerneut de 2.o pie,. ds '-de' to 14 ducotirant, I I 's la barre de la &nichauffde carre firp' au. bourg da. Gws-Morne.
de ette imple 00lication, 9u,, bail" i ferme 2. M.Je e
Ville, (6r ne f in Biiprifte QUillemat, pre, ique ]a foci 't6
po.ur, trois ans-de fix Niares N6gieffes'& M utitrilfes aux connue fous li raifon Durand Pr res dont it failoit IA"
char es, claufes &conditions de la carte bannie dont.'on Cdm.Pkgfiie, all
I 'ek difrqute depuis le i janvier. IN4. D u r d,
pourra prendre cor munication en 1'4tude de Me Loifelcur, derneure feul chart.6.4e la liqqidation delAditt focle e
proctireilr purfui4antledit bait 2.-ferme.
k '. I D I' P A X T S.
IFfera. procid6 le 13 ducourant a neuf heures da
inatm, ala 4arre du,,,Si6ge de-I'A.miraut' dec. i. K Gouverneur part pour France.
"',Ia vente du bric(fl'Atirore,, doub16, en c,,uivre:,, alvec fes 1'. 14'.. jean Gran e bo 'lie' a4, l3orgn'''. part pour agr s &,,apparaux. On pourra, prendre communication, de* Fiance ; it prie ceux.,.quiJ doivcjntjde:je,, payer pour qu'il rgiau g;effe. puilTe faire honneur i fe s ei
YinveiitAi ncragements.
i. Le navire Its Trois Amis de Marftille, cap. Ciri:6, 1 .. M. Ddffour fitspaft p'our*, France,'.'.
wrive'de Mo-zambig""'ue av-ec une 'ruperbe cargaifon de 2,70 1. M., Pierre Bru t ier dit Depre' part.. pour, Francea
Tsoirs a 1'adreffe d Mrs S. Foacl-ie, P. Orange &Har- P, SaintLucien parent pour France.,
divilliers qui en ouvriront la vente le x i du courant i its 2..,,M.',FilIeuI fits ain6 part pour France
continutnt .Celle dos n6griers le Rouen, tenant de'la CA te 26'' M. & -madame Levaffor :habitants au Camp de crOr & le Alefny tenant de la c6te d'Angole. Louife ,,partent pour France, & d6clarent ne'riendevoir 5
-tvient'dediffoudre Ca fo di 6 t 4. it s 4indront u n ch ife'avec gn vaux 'WAIquierprevie-rit qu i. a atelage de che glois ,,
B& pte( du 8 du courant tous une jeuno mulatreffe' c ollturi4e & un Itune mulatf
U. -Lefcare qui com -e bon
1 *,enagefflents -clue M. Le(cu're pourra contrader; front
r, n., corripte particulier. M-11 Al wier LaplAigne I.' M.. Fran habi ant'ati Camp de ,Louire u
0 part pq s
eLn-4ffie genre'de commercerdeFuis long temps France & dectre' ne rien devoir. offrint kursf6rvict M" les Negociants & Habitantg, & -I.' M.- Pierre Baron part pour France.
lis ;i&itrent d'avance da z le qu'its emolo .tr6nt i Its bien M I Larcruere derneurant ila Grande- Rivi4e .part
firvir. Lelur de 'me lure ell rues Penthii;re & ', du Cirneti re. pour France.
0 uve I'Impritnerk royale'de cette' Ville, to's
tro a M. Benard,, affoci6 de Mrs Gabrii!l Decom:baz &
objes Ci apr s favor des Grapho'rnkres 'a'" lunettes companies, imprimeu'rs-libraires au Cap, place d'Armes acrornatiques de Ciin'ivet des ttuis de mathimarique du. parr de nouveau pour Franc Ce depart ne changeant den.
a en cuivie, ideni 6 eur 6r'
rd A Autedr av Bouffoles tranchies 'a leur c r eur d' Ark I vice
enle ornmerce ', -its ont I'ho'n
bdis & ri6yei des C mpas de mer months en cuiv re ''Pou r routes Its comilliffions qu'on vGudra leur Aponer ; les
SoulTolts pqrtatives de diverfes grandeur, de grantss connoiffances quIls-iont, principalement a Pari5, Its metten't
Niveaux biendivilis, idem de petits, des Aiguilles aiman'- a meme do les remplir fidellernent & avec c0iriti, is des Chaiiies de 40 & 4 5 pieds en quel ge re
t6es a-ve-C Iturs e'ru a 11 & do quelled -nature'elles pourrbiczt eitfe le
l'ufage d-e Mr's les Arpenteurs, des Thermoinkres pour le tout 'a des'- prix rai'Connables.'
Ekin's desleux cornple'is de caraffire''en cuivro, de I'Eau %. M. Darmageac fait partir fon fits pour France..
.&Cb1cigme, idem des Carnies. z. M. Gautier,. chirurgien, part-pour France.-,
b
d '0 ateux curateur aux -egotit' demeurant au Cap, part pour Frince,;
Ala request e'M",.S '114e' Defiri Z. M. Do
"d "' de Paix 4r' t la ftic !ffion Ae fou & dMare lie fien'devoir.'
-vacances a ort 9 an cc
3A. Ddtatk il","fera proc'dele is-du courant, klabarre z. Madame Claran part pour France.
Ze la:Sene a e e es ch uiffi 8e c tte Vitt la vente d'une habi- z. M. Thomas Duppyer-, habitant au Trou, part pour
.11tion fituie4 d Mouftiqqe, con tenant on viron, z go carreaux Ffance ou Vour-la Nouvelle- Angl kerre.,
8e- terre, avec quef9ties etablitTements tombant 'en ruine. 2.,. Madame Fage, habitante au Limbe, part inceffamon, dre cotinoifTance- aes clauses de la carte meat e -onU de
pourra pren 'pour France ;_eIle laiffe M. Finot Con ft' j, e,
'ba:nnie au bureau du C-urateur, A procuration & de routes fes.;iffaireg'comme ci-devant.,
2.. A la requke de Me- Solf6e DeCtriatheux curateur 2. U. k madame Bayardpartent ii)ceTiamment pour
2 13%'! cancts ge iant la faccegon de feti K de Bo'x France. Me-'P o're'e, notaire au Cap. Ifera cliar# de la procliev,01itr de Saint-Louis, d6ceW au Port-:de-PAix, it fera duration dq. M. Bayard pour fes affairs qui pourront. Its
r W le i 8 du co-urant a la barre de, la SinichauUe
oce concerned en, cette Colonie.
Dubocq, arrive epuis un nit.,
cette '-Ville, 4 la vente d'un'terrain conteriant 2.00 car I. M. d -mois dans la C0* to
ulx" de'-terre. en' bois deb-put fitu6 dans It 9iiartier dtt part pou 'clare le
r France, & de ne ri n.devoir.
Mouffilue., On pourra ptendre tous les renfei nements au -i. M. Lefebure, au Qqartier-Morin 'part pour France
bureau dtvCuratour. a*ec maAame' Con Epou(e & (bif fils.
la, 4e, z. M. Dugr s madame Con, Epoufe ', madernoiCelle
quke de Mc Solle'e Defmatheux curatear
aux vaciftes du' Port de Paix g'rant la fu-cceffion de Bdrollea de la Touthe' fa belle fb ui & ademoifelle
feu M. Blandheit d6ce'di au Gros-Morne it fera proc6dS Cafabaffe, pkaent pour France furlega i1rc 'Idu cowant, la barre de Sin6datt (k Cette Dor4tanxi




One
2.31
:,i. M. & midame'de 1 lVivike., Aemearants au qaartier E TA T des lv4res eaves qui doiveni tire verdus 14
Ae VaUrd, partentpouiTrafict 4a rnois de juillet I 6 rre du Siege de ccize Ville It 2 jvil.'er.
leut trois enfants its s'embarquer6nt pour Bordeaux
avec 3. Louis, Aya, fans 6tampe, ayan-t des marque's de Con
1. M._fLo(ie .de,,Ro.f1aing, habitant a'Plaifince, part
pour France ;. it laitTe7M. Leclere, fan beawp lrt, cbar k4 pays fur, les tempts,. hge d'environ 17 an's 1 de petiu iaille re di(ant 'a Vhabitatioi Butler a;re't& au Port-Margot: le de Ces affaire-s.
mars, poit6 au no 6.
Madame Ca-tor part pour Fratice ,, petir r6taWit fa
TC Liuaque Mina, 4tamp4 illifiblement Cur le fein droit,
-faiiwi evec Con flis & un de fes newux, A
M. Jean- Daptifti rocliiei marchand part pour ag4 d'environ 2.6. ans, de la taille de S pieds 4. F011ces fe diCant Mrs Teffatt & Lalanne arr^tA. 'a IT(pagnol le, F i ance ; it laifre M, ren Frbre' charge ae affairs de fa,
,-nlaiCon', qui xifte toujoutsfous Ia.. rair6n. de Bro chic r Nres. mars port6 au, no 13.
Un Negre nouveau, de nation Congo, Cans 4tampe
3. M. Gerard jeune fe diCpofant 'a partir pour t, rance
,dans le courant de. ju,,in6u, au commencement, de j4illet ayant de Co pays fur le bras dr'it & flur le
prie ceiix qui lai aoilvent de le payer, pour lui viter le mention & les oreilles perches Agd d'cnviron 4 5 ans 9' de Ia tailed de I pieds 4 pouches arrk& 'a I'Efpagnol le 4.
&C-agrement de les y'contraindre. mars, porti au, no 14.
I 'K Fa.bien Dupuyepart pour France, & d6clare ne Deux N gres nouveaux tape'ss fur le co't4 droir da
rien, devoir .5 it prie ceux qui lui doivent de. le payer ; it a
rein FLAVM & d'autres letEres illibles, 'ge's d'environ 2. y reprendle commandernent de Con navire Ia Julie dt Bor- tA .0
deaux f de retour-depuls, quelques jom, prendra" du fret ans, ar etes au. Haut du Cap le 8 mars, p6rte's atino %.S.
Jean-Jacques, Congo 6tampi fur le coce droit du Cein des, poragers pour ledit lieu fe 'di'(pofant 'a p;rtir 'a Ia fin A
a d'environ zo ans, de
dejuin ou au commencement de juillet. G. MARTIN 0 petite ;aille C
diCant 'a M. Martin arre'te' 'a lUpagnol Ic i i marss porte'
3. M. Lamaranthe part pour fa Nouvelle- A
au nurnero
3. Al. Tortel, demeurant au Cap,'part pour France. Manuel, Sofo, Cans kampe, AP-6 d'environ2.5 ans, de
Madame Robillard part pour France avec: fon fils "d I.UpAcynol I3. Ia taille de 5 pieds ; pouches arrk a e IL
age de deux ans
mars, port6 au no 3 9,
3. M. Bernard, lRaymond BrouiTe fits, 'a 4 -de i o ans ,
Louis, Congo, Cans 4campe,'ayant plurieurs cicatrices jait pqurTf-ance Car It ravine It Oarcy.,, cap. Pekater.
M. Ja caues N I ati,, bqu I Ia' naer part Pour France. Cur le corps, hgi de'nviron 3 o aus, de petite taille arrek6 i Ia Marmelade le 14 mars, port6 au. no 49ada e S' ubiac:
rn M 0 parent pour Trance, J1
&clairenlt ne rien A4 voir.; ils'prient ceux qui leur doivent le ave qui doit itre ve.ndu Ia barre
, E TA T d'un N14re ep
-de le's PAYOr paur Ieur. viter le deLagrefnent de les y (em Sie'a du Port-de-Paiv le 29 Mai.
eon'train-die': i voie' & i
par -rigueur.Oparr pour Ia Havinne. 'gre nouveau de nationn Concro 'age" d'6n3. M. Mar6n Maneille Un Ne 0
3.' M. Jac' G'illodon, marchand, part pour France. viron 3 5 ans,, de Ia. taille- de pieds z pouches, de forte corpulence &' fur le (ei dr' t IX'a-yant des marqties Z"R E S E N CHA'RGEM ENT, e 111 01
de Con pays 'Cur cheque c'td du fein. Le Chauffeur de I'lle de Fk'ance, i-devantle paquet-b6t
6ro ca- A LouER OU A, A F FF P. M E R.
um 8 pitairi L g64fduri, p artira pour Bordeaux
le. z.o, juin. -Ci navire connu par ]a fup6riQrit6 de fa
m I rche Ia commodtt6 des loge'rrients prendra du fret z. Une maifon fittift rue du Petit- Lion n0:8 87 Fi- deux flets avant Ia geole, comp-ofee de cleux-grandes chambers, J
& des affa eis. S'adrelfer "a, m-'s Mandiargues -Bofc & p b Eir le deviant, deux grAnds cabinets en a':>e dans It
compagwe, OU widit Capitaine, maifon de Mrs Comarq, foild
une g4leiie divers cabinets dans les deux ailts, cLlifille Bancherea'u. rue duNieux-Gouvernement. -t carrele'. S'adreffer 'a A.-I. M;
cour & puitt, le tou, -c c, r-e
L'AtT6,n'biele Nationale de FOrient, capitaine Courand
Inaiton de Al. Loir ) 'necroclatir., partira pour Nant'es 'a Ia -fin ducourant fixe : ceux qui doipri's de pa' er;A d6faut, it fera fait Une maiCon avec tin /pults a po-mpe-&.toutes -Cblrtes
,vent a cenavirefont C y a
de commolit s 'fi r Li e'e rues Bourboa & & Chat 'a loper cohtre les De'biteurs, en retard., tou-tes les Umarches poflj avec plufleurs meubles ou fans measles, pour le premier
bles -pouir les, y contrdindre.
juin. Sadrefter 'a M, de BonnecaCe dans ladite mait-on ; it chant Cup6rieuremerit & tr' otimode LO a, e., marc C C We'6ou-teillesd'exp vendra Iufictirs domefliques & deux rill
'Pour les affagers,.cap. Hardy, partira'pour Nantes dans excellent vin vieux de- Ia premie'r.c qualit6. le:,coura.nt dejuin, ;' it prend-ra du fret & .,des paffagiers.
Sadreffer audit Capitaine-dans Conmagafin -rue.St-Laurent, E s C L A V E S E N M A R R 0 N'A G E.
vis-a'-vis:M. Ploinbard : cc-,-x qui aurontbtfoin de quelque
ob et de ra cargai C n, it en fera bonne composition. Trois N gres nouveaux 4tampe'3 ASSELIN DEESSABLES, Cont parties mairons 4e, Con habitation, 'a Ia Pewe ,Le D6-cret %4ional, aouW en cuivre, du port de 450 rn -v ell
Anre le 14 ars dernier en dinner des nou, es fur iiux; capitaine Lemperiere partira Four Dordeaux
ladite habitation.
'JU 2.0 au %5 mai fixe 12 -it prendra dU fret & des pAgagers.
Sa refer "a M. P. Nairac, ou'audic Capitaine. J'ar-'har-les Taluoi, charp;entier g' d'environ -z 6
2 ; o ans, de Ia taller de 5 pieds z pouches, kanip6 CONEEN s'. zT E F F E T'S A V11 N D R E. n Arques d-- Con
FRAY a qui il a apparfenu, ayan des ina
i. Un mula'tre ag6 de 2, ans exceffent perruqqier pour kys Cut Ia figure .; on le i"oupconne dans les environs des
-homme & pour femme; fachant tr s-bien faire Ia cuisine. labitations Gali6t 'a Ia Petite-AnCe : en donner des nou'
.Sadreffer 'a Mrs J. Poncignoil & companies, n6creciailts, velles 'a IImprimerie royale dLI CaF 11 y atua trois ox-fur le' quai Saint-Louis. twriifes de x6compenfe.




4
''Adonis, Mina, Cans gtarApe, LP4- d'envieoft 13, A.ps 'de..- laF ; Z .
Congp-j. Ae &k.n -Ljr- Kpis
taille de. -4 pieds, efk, rti Inarron- depuis huic ,Inois aq, Tro4 IN
qvp y a u u Foyt 14 oqae., ci-devan.t afford dd j pie,4
Dauphi a cette ip ,e si s. ar0H4, 447a riiex.
"Mo V ifit) notaire'all "Cap 5 oil le fbup onhe, avoir dt fiiurire au Cap & ie Wne (fe-puis ell donner WNW=
I nvoye en, p. a,
dc's noilvellis a-M. de Rakriere, peimquier, rue Vaudreuil, C 0 -M M E R
qpi il, apartment. hy'aara r'-cornocnre., P!R I !'k D U P A I N*
A, N r At A L A R A. Le Pain de.; 8 onces
fous.
'11-a enle'e 'ad le z4 dd m is, derni e R I X D E L, A 'I A N 0, 9.-1
C4 "0 ter an ,
u q n e ta al '. r, I rp u n e epa u I e M 0 & une 'e Le-, Ecetif
Fee e amp, i la, rurei.
p,ajt6QIe : e (dbntier des nodle 111athieu Salmon e n- lies
b6 cher en cette Vill'e., 11 y 44-r'a r coimpenre.
P It l.'jC' -D E S- D t. N s
G 1; 01 4
E- S P- L.A V E, S I WT R, Ai L A. Fournis par la Ch4mbre du Commerce, de, cette Ville
Au, C4p-7 Fran jais dul courant Philipp'ot, Lila.,
le du courant.
etaiiipe f r le',* feill-&6it 'R. MEILLEUR "a, e',-d e ;o.Ans,
1v
fa aille d"e & iice' Ale aqd*i'e Gabriel & Denrees coloniales. Sucre, teir6, premi reqaalit ', I.
Z, A7:
Lor ongo 4ga At 2,,, 2,4- a. z, aln'S d Ia- t;ai;lle de 5. le, ent a 'i to fivres-i
e conde, i z6 lives troiff'eme a
pfids i 'poucei Julii ilnei Cbllette, de" nAtion Congo triepie,, t L CQMMUO cre.
1.rl IV. Ikes*'. 1010 1 S4,
2, am 's V N, A Lk, Li-&4fous' FG, br "TO lit, j'o 'a- 618 Cafe' fin I f 'a z;z T Ia fivre rh 2; an er ?I- I
f d i *ai n c i ALNIL't4orid ... sz uls --Souci Congo, era-m p4 'a .1.9 fUUs 1: infericu'r. 1.4 i 16 C6 s fringe, 9 a io fous.
Aae' de S ans de petite taille ': e acao to a i
OtOll ,170, i, 1,80 1. fe c nt'
C -zal Th rita's., Bibi -4uffi.6-NOUVEL, Acy.' de- ;o Alarchahd es' d Europe. Vin vieux,'i So' i jyo livIres Ia
zr.S7 'a M.-No'uvel, arreres 1.Ef'paornot Jean, baiii ue nouveau 'i "o'- li '. :-de Pro Iivr
ATozarnbique, Cans &e-apparente ,,agd do, &8 ans de Vip, blanc de Bordeaux 04 liv., le tier5on, Fa-rine n,e '66
-es, -re 1. le rit anglaiCe o fine painter
Ia taillede, Tieds 3.' Pouc ar t6 au, Dondon. Le 4, an a 0 ,bal Flufle ','1' e
'o 1 I 4 5
eatt et a mp6 CCH a^g6 & -i y ans arrit commiine,- I.: i o a c ve. Beiuirre j 2. at
Ia FofTette t 31 4- Pe tit C 16, 4 liv 15 C. *, I'ancre. JoCeph - oin oj4nsletampe a0paren e ag 2. 'kl',i7fra' 8'0liv; le
de jj, ans j -de Ia raillq de S pieds Cc, dirant'a M. Mplinesi 6 1. Xforue v C-S C 1z, es 'le cent.
Sa. on, So liv, le ent. Chandelle
unN gre "nouveau Congo. etanipe jlhfibl ernent ayant v i I f. lit livre. Brins,.,de*
marque s S A- I f.'Pau ne r6daite':Ae;t'
-far le orp age, e o ans-, d ar
es- Ji f6ii ys e ept huiti m es 4t' rois'qu ts, 6 f.
Pa ' f. f,
]a raffle'de pie4s'j pouches j.,,arre e's, a.Limbe : Piraine 8c Patine re'daim. Combotfras 8c St-Gebrges 4q C Satri-on Bibi, igh- ;o. ,ans de Ia braille de, f pieds 3. Iiune. Morlaix 6or
Laval, i 3 5 0 1. lk, Ale. Bi6titgrie
r 0-11C.eS, j.,eXampe .AR,. 'E, 4rrehis; aux Vaztllx pour ioo fu:r fa6lu
's, G..' I k. P re. Toiles & nldkchandife files' ''6
nd n M zambique, eham 'e MC, fiah de,8 Toinon, e 10 0 A 9- e pour ioo fur f4dure.
A
_ails arrk6e'au Haitt du Cap : Gertha, Taquoi 3, etampe 4'. a
C o u P. F R I E
REM aze e 2.0 aiis de-la, iaille do 5 p-eds 4 pouches : s U T?.
J.o a 11 ', greole., *1 mvi B & dautres. letters brulhs, L, .- 1 11,11, 1, 12 0 a Sucre terr,4 io :' --eniers la livre--.
d e o ans At petire..raiI!e.,1 re d i tdii-T Raq-Charles, ni., 1., 4 -. .b r tit i,% a' i d', ni s Caf6 f 11
4. ;f 't T ff en utai v- 16 4 14'den. :'e'n
A I
a ,re, 4 -n.roine- arts. aux Vazeu', Le 7 ,, A M iniquais, Cins facs 8 den.. Coto'fi hd 6 o dbt
pt apparent, do, petite. taille,, (e difant. -deni'ers la
P6 r Na es ,terr
-ijt, &'le-Havre. Sucr '" 6 31 14
e I'Acal ui! N gr nouveaii, etampe' W"Arnati'd.,arr,601a. livre biat te -den.. Cailet,' ,,en ftitailles '1 2, AS den. eri
de .3o ans. de I a, taille. iz pt'eds ,'arr S a
COU DROI, age d- ere ad C6 6 n I Ai 6:d;
. ;, I I I Jo d' ii go, en
a u iunbe f.,e,,8 Ia Ra.nlee, Co'ngo, 6tampe 4,U AeGus
pIq bas C.A,,P,..ge. de 14 ans & Ia taille
polices arxere a1a Pieti -Aq(e*: Jeiin-Lo is A:' V SO,
jWP1n.d:akigjie4 fap'l 4tai-ppe appareilt Age de de rr At' en Ville: La diffrib"ation-de&,-4fiches, 'in es
polite atltec, fqAi ant i; Millpt in. a e e -'a ericaiti' fe4t*touslfes
Jaefis'' Mina etampe. FONTENILLE, aaeXenviran Lundis nation k-les, Jea4 41 :-1111d,
pie S 7. poa Ilt'a M in
iss, do Ia, aille de d czi fe aiCa 4 Nit Fpn- Les7 articks d lit, lies -4 ches q e e om
et A C : He6,or Mondoingt)e pofee
ati"Vi Ia., P--itite n eiit, y f&ont inf6r's a' ecAa
A
;o ans, de Ia f-pie4s In me, exa6biudie que ci devan t. v
t'au:Haut da Cap. 'On -buftri I'lm i yale du, cap,,A l1mprimrie
di''ant iNT.; N I ita primerte ro
t, up qCouratit UnN arefiduveau, ngionaleau Po .c au--Prince,'& .cliezMx3tles;'Dive6l'e.urs'des
toll ongo, erampA. P, b GAB -,T.,I 1ge de Poft' .s,, Le -Prix &1'Abonnelllent eft'de S;z, lives i o (dus-,
6e ]a t a," 4,e p tiq s a r, ,t I E c de rt,,
( agnol, L r., kn -ainfi' ue, c'elbi, des lett
z,,p e o i q res..
A U C'' A -P F 'R, A N, A I S..
ez. DUT OTJA -.D E 'R aiedt -du R'i
IA N S,, impri & du Con'RH141 cricurrP




VVI
b
- ------ ------CTT
A F F I ES AMERI,CAI-N LS.
J;
N U M R 0 62,. 1;
L L E DU CAP-FRA.N AIS
Da Mercredi 3 Ao/'
ut 1791Vio w
1 T E' S. Troi.Urne question. Quel 'oit 1'wv' ent pojrible da
fol4iat
Pa r a I le' 1 e n I ai#uelle du Soldat celle de I
I'anclen regime. R. Il ne potivoit parvenir qu'au (cul grade de lieutenant;
les derni6res ordonnances de cc confeil de la guerre, qui a fi 0 e ferme' la Porte a tout
PERMETTEZ-MOr 'Meffieurs, de, vous prier de c nfigner bien fervi la revolution lui avoient
dans votre journalles changements avantageux que la nou- advancement ulterieur & m'tne la Croix de Saint-Louis
velle coriffitution a. aoport6 dans 1'etat dL1 foldat franjais. & cela de la mani&e la plus deplaifance. 11 female que le
Vous conc evrez comibien il eft importance que les questions project itoit de faire de I'arm'e franjaife une Cotte de--m'
fuivantes & la mani0e dont elles font refolues (bient con- nagerie ; & pour e'viter I'lTonneur du foldat, on avoiE kabli
nues non feulement de 1'armee franqaife mais de routes des changes & des coups.
les arme'es de I'Europe. D. Quel efi 1 avahcement polible du fo!dat daujourdhai;jl
Premi4e queftiou. Comment ft jaifoit Penr'lement des R. 11 a de droit le quart des employs d'officiers. 11 pourra
joldats fous fancier regime Cc pr6fenter au. concours-pour Its trois autres quarts, de
forte qu'il eft moralement poffible que tous les employs lui Riponfe. La rufc, la fupercherie & la feduffion envi- tombent en partake. Le terrine de f6n avancenient eft le
ronnoient les jeunes gens ; c'6toit un negoce inflame qui neralat ou le baton de marechal.
abufbit I'inexpiriejace, & qui arrachoit des enfants 'a leur
eroi uatrieme question. Quelle etoir la recompenfi des ferv;c'
faille: les conah de arace ent arbitraires, & on en fai- Q es
fbit une exadi n qui 'ayoit de bones & de r" gles que Its du fo.'da t
R. On Pianore.
facuWs du f ldats ou de Ca f1mille ; & cette exa4ftion me'me 0
f I D. Quells efl-elle ?
wilk fair6it'valoir com -me une grace.
'Demande. Comment jsfiont aujourd'hvi les enr'lements ? R. Toutes cells qui Cont affedc'es au militaire'. Le fi! s du ci-devant premier duc & pair, n'a plus la moindre prtf,R. Quoique leur forme ne (bit pas enti&ementdecrehee rence fur le fils de fon feimitr.
it I 'eft certain qu'ils front de"cidement volontaires pour la Cinqui mequeflion. Quelte re traits pouvoit, ejpe'rer lefio Zda t
jardecontradante &pourfafamille qui pourra retenir tout
fbidat'ento'le"avant Ta^ge & 18 ans. Dailleuts, Its officers R. Sa retraite ordinaire e'toit de So a',6o, liv. quand il Wen municipaux velilleront aui engage I ments. D.e plus, chiaque POUVOit PILIS & on n'cn accordoit que'&eux par batailtwi
foldat T ra-hbre ( en temps de paix fans dou te ) de Cc retired cheque annee.
en, payant is, liv. pour chacune des-ann4es de service qui
lui reftera 'a remplir fur Con engagement qui fera de 8 an I s. D. Quells peut etre fa retraite aujouid'hui?
R. Le minium eft de i5o liv. pour celui,-qui na jamais Second queftio'n-'Quekle e'toit la pays ancienne du'joldat? pu parvenir au moindre advancement an judgment de fes
R. 7 (bus 4 deni r fur le(quels On ers par Jou U-i retenoit pairs & le maximum eft le ge'ne'ralat. Les interim' iaires
2, f. 6 d e n. pour le pain i Cans. computer une foule d'antres fant gradUeS fur Its emploiF.
es revenues arbitra'ires qui I'expo(bient 'a mburir de Sixie'me qUeftion. Le JbZdat etoit-il citoyen
fa I qui ont. e.te.Ie germe dc'. in(urrC&iODs dont on s'eft R_ It e'toit fi parfaiternent eCclave,, qu'un 1, o co'! r 11 le refus' des diff6- ciwyen i
Plaint apr s, les avoir provog ees -par rler de Con. fils Coldat fans r6veil.ler Fid'e d'un mauvais.
rents decompes de ces revenues. fujet & Its lois de police centre le-foldar favorifbient, ouDemaade., Quelle ey? la -pays allttelle A joldat ? vertement ce. cruel prejuge'.
R. i o Coos, fur le(quels 6n lui retienr 2, C. 6 d., pour une D. Le foldat efl-iZ citoyen aujourd'hai ?
livre & dearie de pain, qu'on ne peut lui fournir a cc Prix R. Non feulement il I'& fi avant Con 'tng.agemen t il 144. pai a fl*e de la boulangerie.eft commune 'a avoit Its quality's requifts pour cela par la l'oi ; mais celut,
jt te I'arrn'e;. c'e-ft la fertile inaffe fournie par la'Colde' dont qui n'aaroit jamais rien poffe'de', deviant citoyen, au bouc oil ne fera pas le de'compte au foldat; mais tous le's trois de feize ans de service. 11 peut allors s"il ed e'ledeur,, mar.
mois.on lui fera le decompte de celle du linge & de'la chaur- quer fa conflance 'a ceLix qui le cornmaiident, en leur d u ,
f4re, do forte que jamais il'ne pourra C'm le'4. nant ou en leur refufam fit Voix,




'A
68
Ce n'eft pas tout, 1'afTemblh national aprIs avol,
Von de I"tat Ju, foldat franjais dans la ir
Cette compare' e 6 la claffe des domeftiques le droit de voter n'a
houvelle constitution avec Ca condition pr6c6dente doit refuf a 0onner un arand avantage-a' I'arm'e franjaiCe Curcelles des pas Youtu s'expliquer far le f6rt dune Ceifte nombreuCd ffi- qui compose la population de la. France : envain I'abb6
Ecats ou la nobleffe (eule peut parvenir aux employs d'o
cier. En Allemagne & daDS le Nord, I"tat de foldat eft fi, Gr'goire I'apologiff e des gens de couleur, s'eft diffe'renti it d6grade tellement I'homme, que ceux qui quit- I'apo^tre des juifs d'Alface : envain a t it r6clame' en teroient aujourd'hui les drapeaux nationaux de la France leur faveur le droit de citoyens aaifs follicit6 par po '6urront plus kre rogard4s portance de letirs propri'tis par 1''normit6 des droits
ur en fuivre d'autres ne
comme des homes honne'tes & libres : aufft y a-t-il lieu de quils payment a 1 6tat & par la grande itendue des ricbeffes croire que les de(ertions ne front plus comme autrefois qu'ils y verfent fans ceffe I'afremble'e: national a afre6t6
-tout quand its fauront un profound silence leur fujet
le vice ordinaire de nos Coldats fur a par une contradifflon
que la Patrie, en les voyant fuir applaud ra leur retraite, finguUre elle n'a voulu prononcer qu'en faveur des juifs en Conaeant que Parme'e fe purge ainfi cle latches, indignes privileges de Bordeaux & d'Avignon ; elle a donc fait: encore par Con silence une exception injurietife 'a une par-tie
J'y refer. du p uple juif, qui e't4yoit fa demanded de la declaration des
F L E X 1 0 N S droits communes i tous les hornmes de routes les religions,
R E Enfin puiCqu'it eft demontr6 qu'en France it exiflc reize
D F M. ID F C 0 C H E X F L
millions d'hommes d6chus d4 droit de citoyens adifs, que
Sur le secret d 1'4"emblee national, du 15 mai z7.0z, deviant pour eux la declaration des droits! Que devient concernant les Gtns de couleur. leur liberty leur dgalit6 fi vant6e s'ils font privies da
La contradiction du dernier d6cret du is mai avec plus beau de ces appanages Eh quoi 1. leurs privileges,
C A
celui -du 12. o6tobre eft trop frappante pour me'riter la confacrgs par la declaration des droits peuvent don etre plus l6g&e 41(cuffion elle eft marquee au coin de 1'erprit an6antis par la privation d'un vit mdtal, que le hazard
MA
de parti qui I'a &Ue. On n'a pas eme cherch4 'a fauver les prodigy e aux uns & refitfe aux autres 1 1
M A
2pparences de l'injuftice qui la cara6te'rife. Nos Upate's 'a donc feule 6tablir une dillinftion on6retife parmi ces emes. 1'affemblee national avoient cependant de grand moyens homes qui viennent de. profcrire d'anciennes diftinaions pour refifter -a' la d6cifion defpotique prononc6e, centre le fond6es fur des services rendus 'a 1'e'tat 1. rafremble'e; naqw(ru de leurs commettants. tionale conCacre donc d'une main dans Con fein des prinEn e&t le corps 16giflatif avoit d6cr%!t6 au commen- cipes ddrogatoires i la declaration des droits tandis que cement de fes travaux qu'it 6toit, malgre' la declaration de I'autre elle efface dans les colonies une ligne de demardes droits une efp ce d'hommes, payant ou pouvant payer cation, traces par la nature & fixee par ]a politique qui Ja contribution exig6e, qui ne feroient point repute's citoyens feule peut en affure'r 1'exiftence on verra dans la colonies des affifs it a fait 'a ce fujet une loi exception fondue fur homes, des blanco comme nous nos frees, en un mot des raifons politiques qui interdict 'a la claffe innombrable priv's Jans murmurer, du droit de voter avec nous, tandis de la domefticite', le droit de voter dans les affemblees. que s'afreoiront parwi nous des gems Jnagu&es nos efclav es primaries. Cette loi eft Cage Cans doute, quoiqu'ofpofee qui nous -doivent leur existence leur fortune & qui a la declaration des droits ; mais nous demons en inferer s'arment de nos bienfaits' pour ope'rer notre cleftrudion I qu'il peur exifter 6galement dans les colonies des raifons fi ce font 11 les nouvelles confolantes que nous envoy politiqm fuCceptibles de river certain homes du droit la ville de Bordeaux; Ci ce font la' les t6moignages d'amitie' de citoyens affifs. Tous les rai Connements tires de la d ecla- de friternit6 que fes troupes pattiotiques fe proponent nation des droits qu'on pourroit nous oppofer 'a cet egard d'apporter dans nos contrees puiffe 'a jamais ......... feroient facilement r6torque's centre. exception de I afrem- plume me tombe de la main. ble'e national concernabir les domeffiques ; je dirai plus, Aux Gona'ives, le 15 juillet 1791- COGHEREL. les raifons politiques qui milicent centre ceux-ei ne font
pas aufri de'cifives qa cells qui de'rerminent la loi colonial
fur les gens de couleur. On, nous obje6tera. qu'ils Cont des
A V I S D I V E R S.
homes comme nous; mais les domeffiques franjais ne
font-ils pas bien plus des hornmes comme nous pai La Socie't6 royale des Siences & Arts du Cap-Frinqais
font d'une mAme couleur, d'une rneme efpece qui, cornme tiendra fa Ugnce publique le 16 du courant, dans la fal DoUs., ne fut jamais (builke de 1'empreinte de 1e(clavage ordinaire 'a troll's heures apr s-midi. Cependant cornme eux Its gens de couleur jouiKent On troupe 'a l'Imprimerie de I'Affemblie provincial da
parmi'nous de Yetat civil leurs proptie'te's coturne les Nord, L'ADRESSE AUx Amis DE LA PAIX, par M. SernA vant i ancient avocat-general au parliament de Grenoble. Cet
otres font Co.us ]a meme fauvegarde de la loi ; its ne
-tagent avec nous outrage, impr
cooperent pas 'a cette loi mais its en pat im' I'a n'e clerni&e, a ea le-fucce's le plus.
le bienfait ; its font aux ye-ux de c-ette ce que Cont m6rit6 en France : ceft le Code du 6on citoyen : c'e fe Me million's d'bommes en France priv6s du droic de Catefchifme des 16giflateurs.de tous les pays & de tous
ens a
""o ffifs J. ce que ront dans les colonies tous les les temps : & dans le moment o' la colonies vient, en
lssilancs qui ne potent pas dans nos affemblees & certes, que1que forte, de renouveller Con PACT E SOCIAL, enoubliant! s'iI exifte en France une exception de la declaration des les miferables divisions qui l'ont amenZie au bord du predroits, aa prejudice d'une claffe d'hornmes pourquot cipice, l'opu(cule que nous annor ans doit e'tre bien pr6% fur- tout qui fe
2' plus forte rai(bri ne pourroit-it y en avoir une dans cieux aux Amis de la paix, aux hornmes lew colonies Exception bien autrement indiquh & com- divouent de cccur & d'efprit i la d6fenfe des droiis dvi xiand4e par les 10C es$ people & 4u mainti-a dc 1 ,a lib it Le prix efl d',un gourdia,




369 1
It fera pt6dd le 5 da courant, 'a la barre du Siege de 2' M. Duranton, commitTaires de la marine& de la guerre Oette Ville 'a la vente fur tiercement du brigantine la une note certified par eux, de leur creance afin de potivoir Marguerite capitaine Guefdon On pourra prendre com- juger par le tableau des dettes dout ladite facceflion ea
, grev4e, des moyens 'a employer pour parvenir fa liquiniunication de la carte bonnie en 1'e'tude de Me Domergue, a
procurer, rue Royale. dation.
11 fera vendu le 4 du courant fur le quai Saint-Louis, 1. Mrs Poupet fr&es Guymet & Gauvin C01161311etlt divers meubles & effects compofant le Caf6 Lyonnois. la vente de la. cargaiCon du navire le Profper de Nantes,
M. DelibetTart a du vin de Bordeaux des annexes 1786 cap. Thibaud, de laquelle il refte too Cuperbes N gres.
& 1788, le plus natural qu'il foit au Cap., des briques 2.. Mrs A. Palhion & companies, marchands de fer
de Provence des tiles du Ha" vre des ca eau de Nantes ayant reju tout rkernment un. fort parti de marchandifes & des carreaux podr les fours d'un pied carr4 qu'il vendra anglaifes, franjai(es & allemandes, & fe trouvant trop a en gros ou en d4rail i il a tine parties de inaifon compofie l'itroit dans leur ancient magafin pre'viennent Mrs les de deux chambers deax cabinets, cour, cuifine & puits, Habitants N4gociants & Ouvriers clu'lls derneurent le tout en feul 'a louer pr6fentement. I"let plus hauc, dans la. maiCon de M, & madame Menier P
Le foas-buil 'a loyer de I'appartement qu'occupoit fea rues Penthi6vre & Chaftenoy vis-'-vis de Mrs de Ruffy M. Desjainbes voilier, rue du Vieux Gouvernement Potier & companies de M. Surmount marchand de fera adjug4 'Ie 6 du courant 'a la barre du Si6ge de cette fer, & vis-'-vis de I'angle 'a Mrs Lenfant & companies Ville, nayant pu 1*61tre le z; du mois dernier faute d'en- n6gociants. Mrs A. Palhion & companies., ayaric toujours chiriffeurs. On peuc prendre communication de la carte ete' tr s bien affords pre'viennent les perfonnes qui les bonnie en l'itude de Me Domergue procureur. honoreront de leur confidence 9 d''rre perfLiade'es qu'elle.,;
11 fera provide le 6 du courant "a la barre du Si4ge de ttouveront da bon & beaucoup de modicite' dans les prix cette Ville a la vente dun phakon monte' fur quatre vu qu'iIs tirent pre(que tout des fabriques ; ce qui les
roues, & un beau cheval bai, 'a crins noirs dependancs de la mettra 'a me^rne de faire jouir du bon march. fuccefflon vacant de feu M. Dubuitron imprimeur ; il z. Geft avec furprife que M. Delarde habitant ait
fera vendu le memt: jcur deux N gres nouveaux, de'pen- Morne-Rouge, voir que M. Berruchon huiffier au Fortdants de la fuccefflon de feu, M. Laubie, carpenter. Dauphin, aic fait mettre dans les Affickes ame'ricai*nes ,
1. Mrs les Cr fanciers de la fucceffion de feu M. Fran- la vente d'une habitation 'il lui doit integralement ; it ciofy cadet dicidd habitant 'a Ouanaminthe Cont pri6s croit devoir cet avis au P%"Iic, pour mettr I'Acquereur de Youloir fe reunir ou (e faire reprUenter le dimanche z i 'a I'abri de I'hypotUque du bailleur de fonds. d4 courant en 1'e'ttiae de Me Pre'vot Procureur au 2. Madame votive Maurer, ayant acquis par contrite Fort-Dauphin pour y prendre des arrangements propres du z; juin dernier de Champonon frees, une habitatioiL a acc6le'rer leur payment qui leurs (cront propof6s par 4tablie en caf6, fitue'e 'a la Grande-Ravine de I'Acul, pour Me Nireau Despujeaux, notaire 'a Ouanaminthe, fonde' la Comme de z67,c.00 olives, dont tooooo lives ont &C'
de la tocuration de madame veuve FrancioCy. payees comptant invite les Cre'anciers hypothecaires de
-ur aux vacancies Champonon & de Mrs Boffuet & Ballot, vendeurs origi la reque'tede Me deVeyrier, curate tdu Cap, grant la fuccefflon Fournier, il ferA proce'de'le i naires & tous autres ayant droits fur ladite habitation da'courant, 'a la barre du Si6ge de cette Ville, au bail a a communique incelfamment leurs titres en 1''tude de ferme pour cinq ails i computer dtl 4 juillet dernier, d'une Me Cormeaux, de la Chapelle, pour e'tre paye's fur la former habitation contenant environ, netif carreaux & demi de de 63,ooo lives, qui leur eft deftinee. terre fitu6e 'a Caracole paroilre de la Grande-Rivi6re z. M. Salicis re'ite'rant I'avis inC6re' dans les 4fijche,; appartenante aux he'ritiers Pavie, fur laquelle il y a %2. teCes ame'ricaines du 4 ild" 1793 Feuille du Cap nO z; & de ne'gres & environ 15 ooo pieds de cafiers en rapport ou dans deux autres Feuilles 'a 'pelt pr s de la mchile epoqu., prets i rapporteur. donne avis 9u'il continue a fournir dans a cour de 1-1
x. II fera precede' le zo du courant, dans la maiCon o' maiCon qu'il occupy, rue du Bac des herbs aux ailimaux ell le bureau des fonds,, attenant '2' celle de M. de Vincent' qu'on veut y amener ; mais que rt'exigeanc aLlCun droit (ja vis-a'-vis la petite porte da jardin du Gouvernement, 'a garde ni de g"ite, il ne r6porid ni de ces an-in, aux ni des ]a vente de divers meubles, linge de corps & de lit ain(i evenernents qui peuvent leur arrived j il a toujours du fail-, que different a'utres effects & dtun ne'gre nomme' Jean- a vendre. Louis de nation MeuCtrade bon d0LIICfIiqUe J. fachant M. Jean Faure, dit Fort-Dauphin, prevent AIrs I.,,
coudre acre' d'environ' i f ans, d'une jolie figure i le tout Habitants & Negociants quTils conrinuera le pall'age des dependent de la fucceffion de feu M. Decars e'CLIvail' Baradaire Petit-Trou & I'AnCe-a'-Veau pour le Cap principal de la marine charge du contr'le aLl Cae : ceux ceux qui I'honoreront de leur confidence voudront biel, qui voudront voir les meubles & le nLbgr sadrefieront adreffer ]cuts denre'es au Petit-Trou quarters des BaraM. Daranton, commilraire de la marine & de la guerre, dairies, lieu de Ca r6lidence ou, 'a M. Ancelin au Cap,
audi; lieu. caCe de bois, fur le bord de la mer ; il feta tous Cts efforls
z. M. Moncton s'eft charge', en partant de Lyon, d'un pour fatisfaire ceux qui I'lionoreront de leur confidence, 1equipage de cheval garni en argent pour remettre a M. Lafitte P traiteur, prevent M", les Habitanrs
M. Mermier a clut cer objet ell announce & adreQ. Voyageurs qu'il vient de prendre u.
Al. Moncton voudra bien faire dire cc qu'il exi la fienn*e, rue du Morne des Capucins, & qu'il s'eft attached
fes Coins & adreffer le tout 'a M. Anfelme inairre en Ten rendre les apartments commodes & agreables a e -belle curie o' il FeUt placer 8o chevaux
pharmacies au Cap, rue Royale. aufi une trh U
i. Mrs les Cre'anclers de la Cucceffion de feu M, Decars, il donnne "a manger en Ville & pren(I des apprentis pour Vcrivalli principal de la watinc, font pri s de voulcir criyoyer la -cuiffile.




370-1
D E' P A R T S' A LoYER ou t,
z. M. Francois Legris part pour France. 2. -un apartment fitu6 rue'rue Saint-Louis, derri4e,
3
1. M. Chancerel .habitant 'a Oualiamintlie, part potir la Come'die cornVo(e des pi ces fuivantes une grande Trance dans le courant d'aou^r ou aa commencement de chambre donnant fur la rue & au corridor, une demie chamber', une grande galerie cour, cabinets, cuisine & fepternbre Cans faure.
i. M. Rapha l Lopes part pour France. puits, un grand caveau ous 1'efcalier, tre's-commode uni. M. Viter habitant au Pbrt de Paix part pour galerie en %.. hatit, deux grades chambers, un grand balcony France. fur la rue Saint Louis & un grand cabinet. S'adreffer 'a
M. Pellegrin part pour la Nouvelle- A no] e terre ; it M. Gaubert de la Haie, dans la mehme maifon. rrie ceux qui lui doivent de le payer le plu At poffible.
to EsCLAVES EN MARRONAGE.
i. M. Jean-Louis Boquet & madame Con Epoufe parent %. Un N gre nouveau de nation Arada 5ged'enance, & d'cllarenc tie rien devoir. e vi
1, oti v F i viron 16 ans ayant des marques de Con pays (u.r I if4ge,,
2, M. Mont0 part pour France.* de taches- noires fur- la league & les fourcits beaux eft
3. Madarne Riviere part pour France. parti marrow, dans les premiers jours de juin, cle I'habiA/L Soaleil derneurant 'u. Fort-Da
uphin, part pour ration de K Fagr:s au Trou : en donner des nouvelles fur
France. ladire habitation. 11 y aura r6compenfe.
N1. Laifhe' arrive le 17 fe*vrier dernier grant fa 3. Jacques, Congo, de petite taille, etamp6 fur le fein can-raiCbn Au navire ne'grier les Deux Amis, 'a I adreffe de droit WIS au-deffous J. R. eft parti maroon le 7 du Air$ Poupet freres., Guymet & Gauvain, part pour France. m a
ois dernier : en donner des nouvelles M. Hourquebie aine necocian t- au Cap ou 'a M, Wis 'a Jean- Rabel.
NAVIES EN CHARGEMENT. .6
EsCLAVES' ENTREES A LA GEOLE.
La Matie Elizabeth J. capitaine Araerne 1. pattira pour Au Cap F*ranjais le i q da mois dernier, Pauline AfaLfOille du, 2.5 au 5o du courant fan3s faute i it prendra. c I I
d L 11 fr e t & des paffagers.-S'adreffer 'a Mrs Bonnegrace & reole fans e'tampe apparent aae'e d'environ io ans,, a ant Ri I.
Aycaiid ou. audit Capitaine dans -fon magAfin rues des une b ^ lure au mention fe difant ;'a M. Ferrier. Trois Chandeli ers & du Vieux- Gotivernement. arrete'e au. Gris-Gris. Le 3o, Jean-Baptifte Congo, ayanc
fur le ftin droit une itampe bru'lde & illifible,,ag4 d'enLe Caftor capitaine Moeton, partira pour Bordeaux viron ans, de la taille de f pied-s % poucesfe difant du 1 o au 1'5 (eptembre ; it piendfa dm fret. S'adreffer audit M. Demangle, arrke' au Haut duCap : Sonnet', Con Capitaine dans ron'magafin. ,a C go
i. La Baffe Pointe du port de Soo tonneaux, cap i- A' 4'tajaip'& fur le fein droit, LB. fur le gau lie CHOISEUL, ; ag&d'environ to ans, fe difant 'a M. Chcifeul, arr&6 taine Dupin, partira pour Bordeaux le io feptembre an n
plus tard i it prend-ra da fret & des pialla I gers Oi feronc la Petite: A fe. Le 3 1 Franjoife anglaife etamp'e fur tris-commodement loge's. S'adreffer audit Capitaine dans le fein droit BESMARS ayant tin collier de fer au cou .11 e d'environ 15 ans, fe difant M. Loirac arr^ tie fon maaafin, rue de la Fontaine., ou 'a Mrs Mandiargue, Z.)
1) ue
Bofc & companies it ne peut itre retarded' par fes recouvre- la Fofrette : un N gre notiveau, de nation Mozambiq fans 6tampe a p4tente ayant des marques de fon pays, fur a p
Mears ayant fait les deux tiers de (k vente la Martinique. le corps, ag d'environ 2.5 ans, de la taille de T pieds
1, La Nancy capitaine Ali#, partira pour Bordeaux
Zly popess, arrete' au Bonnet : Crifpin 'tamp6 illifldu 15 au zo du courant ; il prendra da fret & des patTagers. Congo, e
a
S'adreffer audit Capitaine dans Con magafin, dans ]a maiCon element fur Ie fein droir, ^96 d'envirox 3o ans, de fa taille de 5 pieds 3 pouches ayant an malingre au genou gauche ee par Mrs Deflandau & Laplace, ruesdu
ci- deviant occup' fe difan r 'a M. de Poitou, arre'te' au Morne-Rouge : denne
Government & Notte-Dame. Meuferade, tanip' fur change c't' du fein MIRAC
B i E N s I T EFF E T S A VEND R F.. age' d'environ 2.8 ans, de la braille de f pieds, fe difant 'a
e e
Une habitation fftuee dans les auteurs de la Soufftiere M. Alirac arr't' au Moka: Zaire, de nation Meuferade A 8e I'Acul, contenant 5 z carreaux de terre, dont buic p)ante' 4tampee fur le ftin dtoir A. MIVIERE, ap-6e d'environ 2.8 en cafiers, & 14 en bois debut I tine grande caCe neuve, ans fe difant i M. Rombard arre't4e au Bois de Lance.
couverte en effentes du pays, une caft! cafe' Le i du courant Alexandre ) Congo, C'rarnpe' fur le fein en bon bois) 6
des vivreS de route efp ce & en quantif', un tr6s air -bon droit PD, au-detfous CAP, Te 'a M. Jalibert' arrer6 au Gris-Gris.
une belle vue : on vendra ladite habitation avec une quantit6 de ne"gres faits. S'adreffer 'a M. Dubreuil jeune fur ladite ANIMAUX ENTRE' S A U x EPAVES. habitation. Au Fort -Dauphin, le 2. 8 du mois dernier un cheval
U n e habitation contenant ioo carreaux de terre bai a crins noirs, ayant une e'roile &u frout Pocil droit: fitueete longdu bras droitdelaRavine auxRoches Noires, veron des marques de br'lute fur le le dos P06, Cur quarner de la Nouvelle-Saintonge, de'pendaiilce de Rreirnie, la cuiWe du niontoir FG, plus bas une autre c(rampe illifible
A I
S'adreffer i Mrs de Ruffy, Potier & compatmie, n6crociants uii Ane brun, etamp4 fur cheque Cot e d U cou GB : une bourA
au. CaP. Cette habitation provident de la fu effion e e Co e
cc e M. de rique fours tamp 'e fur IC COU du t,' hors du monpoir
Malherbe on prendra les detces pour da. comptant. GB,, Cur la coupe ML, arreAt6s 'a la Grande-Colline.
A U C A P-F R A N A I S1
Chez D u r 0 U F1, DE RIANS, imprimeur du Roi & du Confeil-fup'ricu




ov
AFFIC'HES AMERICAI'NES
NUMtRO 63j
I L L E DU CAP-F-RANCAIS,
Da Samedi 6 Ao^t 1791,
T, E Ceft fur-tout dans cette circonflance que Mirabeau di-,
ploya le plus grand caraffire. Les 4tats-generaux
ri'! e fur les travaux de Al. Mirabeau, fatni Ws Cous Louis XIII n'avoient pas laiG au people ulle impreffion durable i la tradition, qui ne reticent que ce T4emblee national.
nui plaft n'avoit laiG aucune trace de leurs trails ; it
To u s 1'es'journaliftes Ce Cont'efForce's de prodiguer a ?a-llut.fouiller dans I'hiftoiret mais I'hiftoire n"offift rien M Mirabeau des efloges plus ou moins me'les de critiques. Le de bien flatter pour Its Franqois Mirabeau ofa concevoir moment od le people 6toit dans 1'enthoufiafme peut fervor de grades efp6rances ; it vit le reffort- de la liberate' trop eexcufe aux exag6rations favorable & difavorables qu'on comprim4 pour ne pas 6clater bient't ; it pr6dit'la-re'volu6'eft permifes. 0
tion. Ses amis lui avoient plufleurs fois entendu diet, It
Confervant le ton dimpartialite qui convent I'hifto- y aura des &ats-g ne'raux, je me ferai nommer ; je mt rien nous Wentreprendrons ni de Iouer ni de critiquer cet tairai dans tous Its objets de detail mais dans Its grandes7 orateur j'uftement c6libre ; nous croons que la pofte'rit6 occaflons je tonnerai j'e'craferai je pulv&i[erai..... --. It
doit It juger ; elle pronounce dans le calme qrh avoir a tenu parole.
itudie' & renti Its effects heureux ou mallieureux de I'in- Vers le commencement de 1789, M. Mirabeau avoir fluence des homes qu'elle place dans le temple de m'moire. public un recucil de letters, intituI6 Correfpondancefecr te Nous nous bornerons donc ak donner une analyze rapid -de Berlin. Le government alors tres-chatouilleux fit Aes opinions & des difcours de M. Mirabeau,, depuis le zro(crire cet ouvracre & pourCuivre I'auteur qui fe re..I
moment o' it a k6.reveitu du caraCt6re de repreCentant de Provence. Bient^tapr6s la convocation des e'tarsla nation. "a "n' fut decide 0 -it la
g6n6raux e ; Its trois orders qui divifoiet
Cet efl7ai biftorique Car la. vie publique de ce d4pute', France, fe nomrn4ent r6ciproquement des repr6fentants, fera. an veritable eloge des talents fup6rieurs qu'iI a de've- M. Mirabeau fe pre(enta pour e'tre Clu parmi la nobleffe lopes. far la grande Ccene de la. revolution de 1'empire j de Con pays ; it ne fut point nomm6 : on craignit que franjais. I'auteur des letters de cachets ne flit refpefter tes droits de
Deux miniftres, opposes de mccurs, d'e(prit & de carac- I'homme. Ce refus e'roit un titre de recornmandation au-, t re avoient 6puife Its efforts du government. L'un -6tat ; Mirabeau's'y pr'fenta & il fut 'lu.
par Ces prodigatit6s nombreufes & par Its imp'"ts qu'iI cr6a Les diput6s des trois ordre.s Ce rendent i Verfailles
pour Its alimenter creufa I'abyme oti la France allot fe font rejus chez le roi 'a diRrentes heures dans diff&
perdre ; I'autre plus adroit rut tellement prendre le maf- re tes Call s
n e fous des costumes different. Ces diffinerions
qne des versus qu'il fut apple le fauveur de la Frince outrageantes le peu de folemnite' de la pre'fentation diL fut loue pour Its mauvaifes mefures qui n'ont fervi qu'a people fr e ortante ; le d 'faut
anjais, qui devoid ftn. C1 imp
)a miner. RafTemblant Its lambeaux dpars de ce beau royau- d'ordre Its difficult's Its longueurs occaflonnees par,
me it en fit partager Its Upouilles 'a des companies Pinexaffitude de'la title des bailliages & des fen'chauGes
odieu(ts & dont le norn eft aujourd'hui I final de la de'- affe&ir nt fi vivement Its communes qu.'elles Ce form6fiance. rent auffitot en groups ; M. Mirabeau propoCa avec la
Les emprunts Its plus one'reux la caiiTe d'eCcompte, & chaletir qu'on lui connolit de porter l'inftant meme une routes Its branches de l'agiotage furtnt le product de fes reclamation aux pieds du 'ne & de repreCenter au roi calcuts trompeurs. combine de pareilles nuances 4toient douloureufes pour la
Depuis long-temps Mirabeau avoir denounce au p6rit de parties vraiment national des trois orders. fa vie & Necker & fts emprunts, & fes amis Its agio- Tandis que les deux orders Privile'gle's s'intriguoient 'a la
teurs. On admire la hardieffe de Ces 6crits ; mais (es adver- cour pour maintenir leurs diflin& ons Its communes al'cloient I'or Its p 'neurs 4toient pour eux & loient en avant ; d4ja tiles avoient mis en d6liberarion fi All
fon e'loqul-nce Ce brifoit centre un tel e"cueil. Cependant, les quatre-vingt-feize centi mes de la nation ne pouvoient comme 11 I'a dit plufieurs fois rien ne lui etoit impoffi- pas ne devoient pas Ce conftituer en afTembi6e reprefen-i
ble ; it &-tivit tant que Ces lumi res joints 'a cells. de native de la nation me'me en I'abfence de la minority'.
quelques 6crivains non moins courageux difillirent Its Bient^t it ne fut question que de favor qu'elle de'noyeux de la France qui vit enfin qu'elle avoit &6 abuf6e. nomination on donneroic I cette afrembl4e. M. I'abbi Sieyes Le cr4dit tomba, la refrource epUrn4e des emprunts de- vouloit qu'elte s'appelat : AfTemble'e des reprefentants, con-F v4u..nulle it fallur penrer 'a des e'tats-g6n&aux. nus $c v4rifi6s de la nation franjaife i d'aurres-44troigint




37z
-(ktilon r.e coriffitullt en arremblie des reprefentants de vingt- ler Hpoque Ju 14 )Uillet poqne. de notre liberty. La ts d I m L tj! I
cing millions e F an ai Mounier propofa la longue 6affille eft prife plufleurs &putarions au roi 6 la part
verbeu(c & i nomination d'ag'emble'e legitime de I'affembVe pour lui demander le' renvoi d s to pes
des repre'tentan e a ajeure parrie de la nation agif- & le rappel des miniftres font infrtuff ueu(cs. emb ee fant en I'ab(ence de la rniveare parties. Al MirabeAu pro- fe refout 'a palmer la' nuit dans la falle. Nouvelle tentative
pofa de fe conftituer repr-6(intants du people fran5ais. aupr s du monarque.
La motion de M. Mon du Ga!ant pre'vailtir. -; its commu- Mirabeau pr6fente un project d'adrefTe au roi; elle eft
nes Cc conflitue'rent en afltmble'e national. courte, mais pleine de cett6 fierce' roinai.lle qui cara6t&if
Lors de cette di(cufflon prononja deux notre orateur.
'dircours qui par leur objet leur elegance I art infird L'arriv6e du roi'pre'vient la deputation. Debut, de'.* avec sequel ils furent d6clame's ouvi-irent Its preffii res covert Cans te'rehonial il prononcJe avec fermete U11 voies 'a cette r mutation de grand orateur qu'il s'eft fi juf- di(cours qui excite 1'enthoufiafine univer6el. ; grades retement acquire., jouiffances A Paris& la Verfailles. Notiveau'projet d'adrefre
-appelle que la cour effray-e de cette r'folu- au roi propofe' par M. Mirabeau pour dernarder le rtntion vigdurtufe fit former la porte de VaffemWe bus voi des miniftres. M. Barnav enTapf uyanr ;,?ropofe autri
I)r4texte cle preparer le local pour une fiance royale & le rappel de A Necker ;'M. Mounie'r s'y oppose &
qu'indignes d'une concluire auffi indecent Its d4pute's des certe opposition dohne lieu. 'a une autte difcourg de M. Micommunes Cc re'untrent au jeu de paume od ils pr6thent rabeau, dont opinion deviant le vcrude rout la capitale.
le farrieux -ferment de ne point A apq rer avant, 1,1a fin de force la cour 'a ceder. Les nouveaux ininiffres donnent Ja coriftiturion. kur d6m'iffion le roi rippelle M. Necker, renvoile les trou-is -d la rocarde narionale. BerDeux jours. apr s la fence royale cut lieu les depute pes, Cc rend i Pai & pren Zes communes epoienc reftes pour protester i:ontre ce qLji, tier A Foulon font de nouvelles viffi-mes qui toinbent Cous,
-venoit de s'y paiTer. Le grand maltre'des ceremonies vint le glaiv.e vengeur du people. LafFembVe' national entff, de la part du roi fignifier 'a I'afl"emblee qu'elle eu^t "'a fe conftern4e. M' Mirabcau., apris avoir fait une description, reciter Allez dire 'a votre malcre., repondit Mirabeau rr6s-anit.6e -dos troubits & 'Paris, propose de former un
,que repr4fentants du people nous. ne-quitterons tiospla. corps de municipalir6 compo(6 de foixante perConnes prices que p;r la puiffance des bayonnettes roixantes diftrifts ; C,&n plan s'&end furtoutes
Ces roles port rent -le dernier coup au, derpoti(me, leg villas da royaume.. A ttavers le-s incidents ocOfionn6s expirant bIleg furefit Cuivies de la motion de d6clare'rin- par les-.4ve'nements-,qui. ont ope're': la -ri'volution I'affeme is premiers regards fe.
Niolables Jes mtmbre de Yaffemblee'. bl',6 s'occuoe de la cwiftiturion 'f
C'eft ainf e eu.r Car, dans. le -menille portent *ftii la ma.iire de voter M.- Mirabcau. pa:rleen
Infant bri(ir nos changes & preparer leg bafes de notre faveur de ]a pluralir6 -dds v,,oix 1im 'le,, Wfon opinion tnliberte'. tralne to"s leg Cuffrages.
Fut-il -moins grand, forCq ie pour appaiCer la fermenta- M. Necker arrive, & profite de 1'engonement que f&
tion que 1'appareil militaire qui.enviroanoit Paris & Ver- pfifen e excite to''Ur demander au-x 6le&e,urs de Ta"ris failles avoit excit', ilpropof'4 tine -4dreiTe. aux provinces., la liberre de M. Bezenval. Les 'lefft-ettrs livr"rs 1,,enthoudont la r6da6hoii lui f6c confine,.) Lor Cqu'il raffura Faf- fiaCme '-accordent rout. R4.damati'ons des diftri-61s centre femblee elle-meme effra 'e par leg rtiouvements,9LI'aVOit Une telte inconCe'quence aufri cantraire la justice & A, excites le peoplee de la capitaler, dansTemprifonnement de leurs vc&ux. Wfiabce du people centre tous les ele&etinz. deux gardens franqai&s ? Que0 feriv.ice rierendit pas 'a la pa- D putacion des diftiiffi i la ville deputation de la ville ;rie cet homme Ioquent,.IorCqu'il fit decreter qd'on de-' a embl'e national. Di(cours de M. Mitabeau qui tend manderoit au roi le renvoides troupes indecernment pof- 'a bla'mer leg e'ledeurs; il ramhe aux wais prinzipes
t4es aupris de I'afremblee national & Cur-tout lor6qu'il & ne recon Ic la competence d'auctine corpo: pas
fit adopter Ntabliffement -de la garde bolUrcleoire mt'lrnf., de l'affernble't, pour faire grace 'a un coupable. UoraDans fa reponfe le roi dit que fi laprefence necefraire wur eft vivem en't applaud & M. Bezenval detneure tn. 'des troupes dans leg environs de Paris cau(bit de Vombrage rat d'arreffation. 11 transf6terol't I'affemble'e national 'a Noybn & Cc ren- Plufleurs depurations- de differentes.villes & particu-, (Iroit lui-me^.me 'a Compi,gne. lie'rement de Paris Cc prefentent 'a la barre : des, i-nurmures
Cette dffre.ihfi ietife fut re5ue cornme tin bienfait ,'el vent. M. Regnaut propose de d: fendre 2' tout member
Mirabeau, cut reul la fermec de la cornbattre Nous de I'afl-emb!e e de" fe trAnfForter dans Its diftri6ls de Paris.,
-aiie' des troupes ; in 'lib4rer; il eft applaud. M. Mirabeau fe r'crie
avons dit-il requis la 'rett ais nous pour y de e
Waving pas deffiand' 'a fuir centre ces marques Tapprobation, & triomphe de l'opinion
Cepeindant la famine., la prifence des troupes, ]a repon Ce d Taffemblee. pen fatisfaiCan-te du. roi etoient aurant de nUagCS 6pai* Les droits de l'bointre Cont prercrirs par Ja nature qui menavient d'un oraze prochain ; Necker f s aurres font Cupe'riews 'a toute autorite' humane. Mais quels font
ininiftres qui avoictit la conflance du people, fa-rent exilis; ces droits -.,:A quoi fe bornent-ils? Doit-on en faire une Us furent.remplace's par tout cc qu'il y avoicdeplus cor- declaration & cette d6claiation doit-elle faire parties
tA
rompu. Bezenval & Lambefc 'a la etc des troupes, doir- elle pre'c4der ou Cuivre commencer ou terminer le
itoient aux portes de Paris,, & Cembloient menace d'en grand ocavre de la conffirution Cetre inre'reffar)te queftion
laire le Uge. Mors Mara I'orage alors.. .. Mais cc neft avbit &jal donne' carrier i,,I'6loqu-ence & 'a la philoCophie
pas ici le lieu de raconteur d 's 'v6nements recoeillis par.rant de p1tifieurs deput4s Iorrqu'elle fut interrompue par des d'dcrivains & dont la tradition feule con(ervera le fou- liors d'a:uvre peu int6reffants. M. Mirabeau qui fouffiroit ivtdir Jols toas Its &Cles f4rurs. 11 nqus faffic dc rappeln. avec ptine.qu,'on.dhqurnat 1;affemblic de fes i portantes
w"j




373 1
occupations, fit un trh-beati dircourg dont VeAot a'k6 4iroit qu'il WeG, la dignity 6 4a facerdoce : mais'
Ae faire rejette.r lesipifades oifeux, & d'acc410.er 14 Umt temps dans cc' '' ", v'iurion, 94ifait.
.r Meffii.eqr5 it feroit tle r6
nomination n Je configner Its droits de Moirwe dims une Ucht- 6clPre wit de Centiments juftes & g4n6reux que
-ration siparee, & quiprk'deroit ]a cotiffitution. abjurAt Its pr4jug6s d'ignorance orgutilleufe qui fon
Qui ne A rappelled la fameafe nuit d1a 4 ac ^ t c, I ba d'da gner es ots falaire & Calari's. Je tie connois qup
nobleffe & It clergy, anim6s d'une fainted ardeur de Ugalit6, t e e
trois manike, d'exifter dans la foci't' : il Faut y ';re men-! qui mallituretifement n'a pas repair, ont 'a Fenvi Yull diant' voleur ou* falari"
de I'aurre fair le sacrifice de. leuts ptivil4gcs If..s plus On n'a pas vu fans cronpument M. PaW Siey s dea
pr6cieux ? Les jours Cuivants font confacr6s r. Miger en rnander. )a conferv4tioo 4e la Ape : waiscQMment tenir
Ioi ces nombretifes Cupprefflons YoUes cti. rn. afle
pax conrre Its talents de Mirabegg quand il. combattoit pour
1'enthoufiafmc. A 1'occafion idu drQit de chaff la raicon a fupp I
.f! M. Get- L. xeffipp 4e ladinue eft une de fes vi4toires.
rnont-Tonn.&e, qui projettoit fans doute alors Petablif- Wit y auroit one declaration '.des
fermentt de Con club monarcbiqu.,e, propofa de cetiferver Aroits,- U r6da6tion en e confi
avoit 6t' .,ee a cinq commif"
41es capitaineries pour Its plaifirs du.roi. Avec qvelle c.lia- fires on -attendoit leur rapport avec d'autantplu I s vVe mJew. M. Mitabeau ea-t-il pas cornbattu.,cette motion pretTernept.,, q M. Mirabgaq ep 4voit.ir4 charge.
311 Jtllruffive dti droir de proprikZ It a pr6fent4 des id6e5 tris philofophig ties 4 .4)jne
4 oc Ah,!. certes dit-il la pr6rogatire royally eft d'un lufteffe .,qae j
A' 11 I experigilc.e a c9ogun4e. Suivant cet ora-teur
'lev6 imes yeux, pour que Je conCenize la profond,, upe d,&Wation des droio, dellince 'a un corpe
-faire confifter &ws le futile pri-vilige d'un paffe -t i ps politicq e vi ux & pref tie caduque, itoit nicelTaimment PFeffif. Qae le roi zornme tout autre propri&airechaffe f4bordonn'e a' beaucoup de _circonAanceis locales & ne
-darrs Ces dornaines ; ils ront afez ftendus fans doute. pouvott jamiats atteindire qu'! une perfiffien relative
Tout homme a droic de.chalre fdr fon champ., joid n,,a de a
-I' datiger,de la publier avant d'avoir prip;ir4 les peoples
droit ne chafe far le champ Xautrui. Ce principle eft 'a ]a reAevQjrxie'ceffit6 de la. faire marcber de froar.avec,
facre pour- le mpnarq Lie z6mme. pour le citoyen 14::conft-itujQn,,
Les ,minifixes, vienfiehtii' 1411'embl6epour flag-ornet 1a V;ned' laration des droits difoit-il A ejle potivoit
ronfhttiiiim 1pau r; zap-ner 1a oonfianoe Aes ligifhtteurs:j xAP.Qndyg a'. une perfe(fti id ,ale feroit c.elfe Qui co
le; gardedes^- feeaux an. ZM6,,; Gle plaint du.pe.uple, & tie,114;o4 40 44omes.te;llemeRt fimpjesc videAts & Rqqnds des troubles qui affligent le royaume; Necker ofey, ptv- en conf6quences qu'il :fetoit impoffible de s'en carte'
Fr6revowemprant Ae crerite millioxis ; it bax& -Con' difcours Aos 'tze.;4b,(tjrde,, 14',Qn tn verroit rottir routes les jy,6dantr quedequel4aes &xprefrions flatten fts qui.excitent conflitutions. Mais Its hoffirzes & lckcoilft. ances
nz6onfiafme ii hnniodW g.u'on eft tpr&r i vo,ter Wy font ,poiar oiffez pr piar's 4;kns cet empire.. se
4!-empr.U4n:t,,par acclartimion: me'nit Cn prle CCnce dts -Zipiftres. e ;C
M. irabea' ..fivd, s, i ppbfe is icettel FoiblviFi il parcell, & Its c"'eft 14 pre
(2 fqu'jWp,,ofr.11bi1irt4 de Wy Ps empi4ter f4rla Ugifo
snim :66nt oblig' de.,Ce,rericer &Ja*:.,d6.1ib6'ratioti ie-9 lswan,, ati. wowspar Ajes maximes,'4 % fign
flies. es 'L I e de d*an
elltzm6c." telle' eft m8me,'renv6ye'eau. lelidwiain. lCe n'eft qaxion feft.,: fi e'trQ4t ipour ne pas e
pas tout,7c et:oratettr fixe Its opinionsfur -fond ;d-c Ja frapcibira totijqurs; ; & ne gonqpis, pos -p_64ie.de quelled it 46 ptatiqq.e,,ferojt upe d6claratiqjp des droits Win. San s fe. d trim u I e r les befoins d I"tat,, lil,:rappelle 'a ai q lunlonce,
e _e ti !rpit j:ani4is.l';applita'tion, des pripcipes qulelle,
1':&EiriibI6e fes devcxirs .& announce un imoyen qui &oacilie p!aifqtte charmwe.otendroir;a' Ca nianiere dN5 maples dont
1,.e6 unszvecil* autres.. c- Ne voudroi.t-iI.pas,,mietix IltS P I I
rives, --folcroient a lcur gr.4 les, -plus -fa-tiffes
41 irefpeifter la,,fage! politique de 'nos ,aamnieaant&, fake g-Qii6 quencvs-j*Al
fervir, d-a'as.itetce.,7.circonftat-tce,, no-tre pr jej-efponfao- Trait Cublime qui s,4Ianqa )au-Jelk dt
bilit/ CoMme mdiatrice ent' V it
i-eliiifle3tibilit',aveclaquelle poor4tte-iodre .1a., 4 4:,dans I'avenirl .11 We qqe ttop
1a: nariow.,8oit .7 C ,main tenir.dans -la r6folutio-n qu',ell',e a Ytaiique c1iacu.n,1t&,a inrcrple e's 2, fa mpji4v cos pkin '-pes if
pr t, f relzzivement; i -Ijirn.C'xt Wla neceffit' .de -pourvoir tercon1ve df s --reprQches
i;des 1 b' foins qu'il feroir trop dangereux de,* liger:* amers Xon Qpin on fit naltre. Une v6riti apperque
pour un ;m&mttir leplus au-dtlide la:port" ot4inaire des con
C zr ropofition- proddifir, e C c(.p.tions a kii prifo
tn'aisJe-&d;e'bats recommend erent & &un6ient pour Une,er t:ut.: C.QM ito ne feroi U
-de di'wplopper -fon i4loqUence.'
it) MirabcawVocca."fion. e jourd'hui que la d 'cla'ation des dwits eft iayoquie. pop r
gle-cueilli kdIe nauVea u'ritrs:-inAi 7ni fon axis ,,6celui [butts, lesopiniond
des: lauties tie privalat ,le -pa rti iqu'avo'it. di&6 4 tbtbra- Ce ', moment de de'-fayepr a 6t4 fairi utilement par
joit" A
fj a Cm e fur fuivi on decrdta 1'emp'runt purement.-ac fittiple- M. Mirabeau pour Cc pein4te t,61 qq'ill vpu etrie connu, inent.. Quoig.Wil en foir, dit-:il,, j'ai pu -t-roraper, fans
idelucc"s dans la :di(cufflob fur 1-a &Md. qu'il' puifle etre permits de better fur mes intentions un
11; a: euplus c I I *
Dans -1un diCcmtrs tris -aPplaudi il Umontre-,que cette doute qu'aacun member de cette affiernblde, qu'aucun
on6reuCe contribution emporte le tiers net des revenues cimyeii, au courant des affairespubliques n'a pa conxerritoriaux -de.- chaque paiticulier.:-en conf6quence, abo.? cevoir-le moi,.
litio'n dexette opprtffion at rite pas .,,une propri&4 Sans doute, au milien d'une jeunefre tr s or4g!t=&,,"
ri, c f -tout pgr la
qui Weft pastntime,11tie Podelon, wpuiCqu. lle tqWune paHa faute des autres & fur ai
contribution deftin-iea cette ipartieda, &rv Ice -ptiblic, ;qui ett. de grand torts : & peu d'hoinmes ont., dans., leur vie,
conctrne4es fminifires, des autels c'eft, le lfubfide -avec priv6e donu6 plus, que moi, pr4rexte : i la ', calompie
1equel. la nation (alarie Its officitrs de morale*d'inA tiffin. p" ture.' la. ni'difance : mais j'ofe vous vii t, fler tous, Xentends 4 cc -mot falarier,,.-bcauco. q do, Murmq;CS liul CCrivaia. aul. homme FUWC PIUS!q4e Ka0i 1C. 0404




0 :k,,,
all
74
Ae Abnotir de' sentiments courageux de vues Nfint4- Make qui deviant pout 1'aiffeffiblle unt pornme dt
"re iformit, di(corde. 11 s'agifroit de favor' fi la branches r6gnante
Q el's d'u n e fiir independence d'une un e de
rincipe-s inflexible. Ma, pritendue rupirioriti dans Vart en Efpagne pourro i it r6gner en France quoiqu'elle ch a uronne par les trait les plus authenAe vous guider vets des buttes countries eft donc une renonc6 cette co injure vide de fens un trait lanc6 da bas en haut, es. Plufieurs members ob rervirent quil, 6toit dangereux
rrente -volumes repouffint affiz pour que je didaigne de autant ga'impolitique de rien flatter quant 2 prifent &en occoper fur cette proposition. Mirabeau en appuyant leur opinion ,
,La difficult & r4diger une-d4claration des droits, avant qui fut f6ivie, ajouta : cc Sans doute it faudra s'en occupier ]a confedion de la constitution itoit telle ou ce qui eft un jour, ne filt-ce que pour Cubftituer 'a cette expreffion ]a methe chofe, Mirabeau avoit tellement raiCon qu'auCLin trop long-temps confacre'e de pade de famille, celle de Adt. difF&Onts projects ne fat Cuivi : tous ont &6 fondues, pafte national ,. Dans cette difcafion qui pr6rente des & ce n eft qu'apris une longue fuite de d6bats & d'amende- d4rails alrez piquant on voir Mirabeau aux prices, tanto't ments qu'a 6t4 dicritie cette pr4cieufe declaration qui avec lun t4nto^t avec I'autre ; it attaque meme le pria port4 le coup fatal A nos gothiques prijug6s. fident prove qu'il na le droit d'interrompre une opiParmi les articles de cette declaration it en eft un nion que pour le rappeller 'a l'ordre, droit que tout member qui-occupa plufieurs s6ances & caufa la dircuffion la avoit galement & dans la meme fotme, fur le pr6fiden't. plus tumultuetife .- c'eft celui qui trite des opinions reli- Ce caradire d4cid6 & foutenu de Mirabeau la diverfit6 gieufes. M. Mirabeau prouva que la tUologie xn me des madires qu'il a di(cuties avec tant de rofondeur V
VQuvoit A concitier avec la raiCon : mais quelques forces ces k6es dans JeCquelles it a toujours triompE6 les attaTe fdrent les armes qu'il employ, elles ne parent r6lifter ques que lui dirigeoient fans fmcc s la defiance d'une part, 2 cells de ]a mauvaife foi, de l'intol4rance & du fana- & la malignitd ou la jaloufie de I'autre, expliquent com. ti(me : la raifon fut vaincue mais elle ttiompha le len- ment it e'toit parvenu i'prendre le plus grand ascendant idemain dans un article fur la liberty de la preffe. fur toute I'affemblie.
L'afl"embl4e national soccupa enfuire de la conflitu- Avec quelle nobleffe Mirabeau ne r4pond-il pas aux %tori, Mirabeau ne s'y mantra pas moins grand orateur: farcafines ue lui adreffbit fon fr4e, avec une craiete' mais Ce rangea-t-it toujours du co^t6 de la v6rit:6, & quand. ind6cente a l'occafion de la fameuf e motion de M. Vo3ney, it 'partit abandonner les bons principes fut-il de bonne tendante 'a difToudre 1'afffemblh 'a en faire 41ire Un fbi Ceft ce que la poftirit6 prononcera : contentons- autre Dous de faire connoltre rapidement les travaux de Momme cc Fai toujours regard, dit-it comme la preuve d'un que nods-regrettons. tr4-bon efprit qu'on flit fon metier gaiement. Ainfi leJ
On fe, rappelled des grand d6bats fur le veto : les vrais n'ai garde de reproclier am priopinant A joyetifeti dans
d
mis la liberty l foutenils Pat le people qui cet occasion des circonftances qui n'appellent que trop de triftes riflexions fe.trouvoit dans une gtan e fermentation, ne'vouloient de Combres penf4es. Je Wai pas le droit de le louer
qu'un veto fu(penfif : les ariftocrates ceux qui regret- i*1 n'eft ni dans inon cceur ni dans mon intention de A 0ient le pouvoir arbitkaire du roi vouloient un veto le critique mais it eft de inon devoir de rifuter 6s
fyft A
abfolu. Le croiroit- on ? Mirabeau a foutenu leur eme opinions lorfqu'elles me paroiffent dangeretifes 3,. detpotique : ce qui n'itonnera pas moins c'eft que la Mirabeau d6montre enfuite qu'une nouvelle 0edion, confidence: qu!on avoit dans fon patriotifine itoit ft aveugle, avec les me^mes inconvenient n'auroit pas la maturity que le people admiroit ce qu'il difoit 'a la tribune pour de celle qui exilloit; & que fi l'on fe propofoit Xiviter riverbos fees, taridis que, les groups des Tuileries' & le choc des premieres Wes, de garner du temps, on du Palais-royal, divouoient 'a la mort les.autres brateurs nten viendroit 'a bout qu'en laiffant aller fon train une qui'rou"tenoitbt la meme Opinion., affemble'e, qui avoit paG par, tous les obstacles qa'e'le peupl i
Tant it eft vrai-que' e qui, n'eft pas 6clairL prouverott une rUle4lion.
te fa- reconnoilTance comme: fa -vengeance 'a 1'extreme Nous renvoyonS DOS le6tears am 110,_ 44 du courier furp-lus foit les menaces dirighs centre les partifanti de Provence, pour y voir le caraffire de Mirabeau 1'a'14A, Ju veto abfola, roit 1a: crainte de perdre cette popularity A d6velopper -Cous diffirentes formes. D'abord it re rend aprks laquelle it a toujours couru Mirabeau a fini'par dinonciateur de M. Saint-Prieft" 'a loccafion de quelques fe ranger pris du veto Wpenfif pour. Jequel J'affemblie troubles arrives "a Verfailles. Plus loin c'ell une alters'ek d6cidh, cation tr4-vive avec le prifident, qui commence pat C
Parmi les incidents qui ont interrompu cette grande croire injured & qui init par faift'des excuses "a Vorateur iqueftion don*t on 6'eft octupi pris de deux mois on a dont Vart itoit de triompher dans routes les difcufions 4couti a *ecplaifir,' n di(cours fur-la caiffe d'e(compte lui 16i itoient perfonnelles.
CJ
lu ar, Mirabeau. Ce diCcours jette quelques lumikes fur On a pu remarquer ue Mirabeau n'aJamais contrarig cette affociation dipr6dattice & tend 'a mettre l'opinion opinion publique juqu'i- la question du veto : on a JPublique en garde centre fes dimarches. It blame avec vu aufr qu'il avoit annonc6 de porter la lumi4e dans chaleur' les arrAts de furriance Curpris 'a la religion du le d6dale des finances, 91111 avoit en quelque forte promise ,roi par les adminiftrateurs & termite par propofir quits un'examen & une furvtillance impitoyable fur routes les fbient d6clar4s countries 'a la foi publique. operations de M. Necker, dont it avoit hauternek bla^md
la conffitution & on dicr&e l'inviola- e
On prevent a gou't pour les emprunts. Voyons s'il a fu conrerver
bilitg du roi l'indivifibilite' du tr6ne & l'biridiWde la- ce caraffire, & fi on a eu raifon de I'accufer de foibleffe couronne de'ma'l-e en mfile par ordre de primoedniture routes les fois qu'il s'eft agi de finance ou des grand$ OL Jexclufion rrpituelle & abColue des. fernmes & de leurs int6r&s de la cour. Aefcendants, c;tte xidaaiw, uit uatre ut tign ia- On Be cc wrello E45 de lia fiacc 0i JU, Neckgx




k
3-75
vint alarmed les repr4retirgrits de la nation par le detail 11. Le con a=4 I mort aura la tke tranch4e. des befoins urgent de 1'6tat p*ar le silence le plus ab(blu, 111. Le condamn4 i la peine de ]a change Cera employ
fur fes refrources, par 1'exag6ration des d6penfes & fur- 2" des travaux forces au profit de 1'6rat Coit dans linr6tout par I'annonce d'une banqueroute procaine Cell rieur des maifons de force fbit dane les ports & arf
alors qu'il propofa un plan auffi difaftreux que la ban- naux Coit enfin pour le deff6chement des marais. queroute elle-m6me ; nous parlors de la contribution da IV. Les condamnes 'a la peine de la change porterdlit
quart du revenue : contribution dont on ne fait que'trop "a l'un des pieds un boulet attache' av-ec une chah)e, aujourd'hui toure l'impolitiqae & le poids exceflif5 con- La peine de la change ne fera pas perpe'tuelle 9. tribution enfin qui We& pas 6t6 accucillie, fi Mirabeaa n'e^t employ, pour la faire admettre, rout ce que Con De la rehabilitation des condamn-es.
put imagine
g4nie er de plus energique & de plus eloquent. cc Art. I. Tout condamn6 qui aura Cubi (a peine, hers
cc Votez doric", difoit-il, ce Cubfide extraordinaire qui, puifre-t-il 'tre Cuffifant Votez-leparce que fi. vous avez celui gut pour catife de r6cidive aura eU tranfFort6. des routes fur fes moyens routes values & non 6claircis pourra demander la municipality' du lieu de fon domi vous Wen avez pas fur fa niceffltd & fur notre impuitfance cile une atteftation 'a 1'effet d'e'tre r6habiliti.
A le remplacer, imm6diatement du moins. Votez-1e, parce Savoir i les condamnis aux pines da cachet de I'a
que les circonftances publiques ne fouffrent aacun retard gene de la prifun dix ans, apr s 1'expiration de leur & que nous ferions comptables de tout Mai. Gardez- pines.
vous de demander du temps, le malheur Wen accord Les homes condarrink 'a la peine de la degradation
jamais. . . Eli Metrieurs i propose d'une ridicule motion civique les, femmes condamn6es i celle du carcwi pr6s dix ans eompter du jour de leur judgment. du Palais-royal, d'une rifible infurre6lion qui ifeut jamais IT. Hutt jours alu plus apfis la dernande le conCeild'importance que dans les imaginations foibles ou les deffeins perverse de quelques bommes de mauvaife foi g6n6ral de la commune fera convoque, & it lui en fera
Vous avez entendu naguires ces mots forcen6s c, Catilina dorind connoifrance.
111. Le confeil-g n&al de la commune fera de noueft aux portes 'de Rome & l'on de'libire -:,! Et certes it n'y avoit auteur de nous ni Catilina, ni perils ni veau convo U6 au bout a"Un mois. Nndant ce temps.., chacun de Pes members poerra prendre fur la conduce de faffions, ni Rome.... Mais aujourd''hui la banqueroute la hideuCe banqueroute eft la' 3 elle menace de confurner, 1'accuf6 tels renf ignement qu'il jugera convenables.
Yous 1, & -vos proprie't6s votre h1onneur. . & vous IV. Leg avis fe 11 ront recueillis par fa vpie du fcrutin dilib6rez. & il fera decide 3, a la majority, fi I'aftellation. fera accord6e.
Des applandifTements prefgue convulfifs, dont ce di(cours
-fut courorind ont prouv' combine le don de la parole. V. Si la majority eft pour que I'atreffation fbit accor a de pouvoir Cur les e(prits m6me les plus forts. &e deux officers municipauxi reveEus de feur &harpe
conduiront le condemn' deviant le tribunal criminal o' to I ne Cuffi(bit pas de d6criter un impot il fallout encore
jugement de condemnation aura 6te' pronounce le faire admettre. Pour cer effet, M. Mirabeau lut un Its y parolitront avec lui dans I'aiuditoite en, pre'fenct project d'adrelfe 'a la nation j if fut adopted avec le meme des juges & du public.
enthotifia(me.
Apr s avoir fait le6ure du )'Ligement pronounce centre La difette de pilin la pr4rence d'un regiment po114 'a VOAX :
le condemn' ils diront 'a haute I un tel.... a expia' Verfailles., centre le vocu du people & de I'affembl6ei
aA fon crime en fubiffant f peine; maintenance C conduit
1'ench inement des travaux; des bruits d'enle'vement du roi r6pandus Con refus de Catiffionner les d6crets du corps eft irreproachable 3 nous demandons., au nom d'e fort pays, Wgiflatif ; des lertres circulaires le d4fefpoir des attrou- que la tache de Con- crime (bir elfac'e.
cements multiplie's une Courde fermentation des repas VI. Le pr6fident du- tribunal,, fans de'libe'ration, proinconfiddr45 donn6s par les gardes du corps, 4u regiment noncera ces mots : Sur Pat tion. & la dernande de votre
de Flandres, dont la pr4Cence inqui6roit repas od la pays la loi & le tribunal e c la tache 6, vo'ti'e crime. furabondance infultoit 'a la mis&e du people ; la chanron It fera drefr6 du tout proc s-verbal K' mention'en'feta
A
faire 6r le realtre du tribunal' criminal 3 en marge dla 0' Richard, 0' mon roi I Punivers tabandonne, entonn6e
jugement de condemnation.
dans fort de l'ivretTe; les propose les plus criminals lancis V1r. Cette rehabilitation fera ce6r 6ns Ia' Oer(brine centre Fafferfibl4e national & le people la cocatde natiodu condamne' tous les eff ts & routes les incapiaciEA re"nate foul4e aux pieds; la reine pr6idant 'a ces fordides fultantes des condemnations.
orgies & fai(ant baifer le dauphin aux memes lives VIM Si la majority 6s' voix du corps municipal 'eft qui blafp.he'moient centre la nation ; routes ces circonflances pour reftifer I'atteftation.. condemn. ne po.urta for'nie'r firent naltre les 4v6nements des & 6 o&obre J. dont une nouvelle demand' que deux
Mirabeau, fut accuf6 d"avoir 6ti un des principaux mothers. e ns apr. ainei de Cuite
de deux ans en d.eux ans tant qqi l"atteftation ne lui
a-ura pas 66 accorded 3%
ASSEMBLtE NATIONALE.
Article da code pbal decre'tes dans la fence du vendredi S C aifel- de 1'extraordinairk.,
ain 17Pz11 a 64 6ru16 le juin de'rnier, 'a l'b6tel de' Ia caifte d*
cc Art. Ier. La peine de mort coniftera dans la feul' extraordinaire rue Vivienne, la fbmme.d dix millions
-perte de la vie fans qu'elle. paiffe en aucuo cas Citre Cuivie en afrnats laquelle, J.ointe a celle' de'ce'nt ingt.tie.u
4'aticalis torments QU MUMS* AR b4Ue fera celle* de cent trente-netif fouionsY




4*1
Department dt PM-14, U. -Saraut* Ugoilatit "a J64mle Aoinbne ivis'qtte
Sur 6ogo affaires portees deputy trois mois aux Ax bu- MA. 5ouals pear Con ttflathent, retenu par M4 ltpine,
-notaire en la &n6chaufrh de Jer6mie tit-hoins pr6fents
reaux 'de paix.6tablis pr s det tribunaux de ce d6partede conciliar le 14 juin d-ernier I'a nommZ fon executeur tellawentaite
friend' i 13 6 o6i ite' terminees par voie ion.
Oil ot rerve qu'il y en auroic beaucoup plus fi Its parties pour Its biens d6lafff6s 'a J46 rnie ; & que pour Its biens vouloiemt cbmparoltre en perfonne & ne as fe faire re- de'laiiris au Cap, il a nonim6. N1. Bernard Manecq pour pr6fenter par des gens tr s-fduvent int'reffes a Its trooper, pareille execution ; ce qui neceffi-te aux termed de 1'edit de 17'81 art. 18., des-fortnalit& pour lefquelles M.Sarraute & qui merrent en afage ne f6ole de rufes & de manceuirres a agi dt fa part, avec envoi dle I'exp6dition do testament pour crnbrouiller les affaices & extorquer desdefauts.
'a M. le Pr6cureur du Roi, kprii re de rappeller N. Manedq A' 1'exertice de -fa, mifflon.
'A:V I D V -B U R'E A U R 0 V I N C 1A L. 11 feta proc6de' le to aofit "a la. barre du Siige de
Meffiedrs les Citoyens de la province du Nord &nt cette Vil16, i la requke dd M. Calon dt Felcourt, ing6priv' nu que la place de Lieutenant de Juge, en la She- du 'Roi, -6ev alier de I'ordre royal & militaire de
chauffee da 'Cap, eft vacantie par le dekis f6bit deM. de St-Louis, en verta de I-ordonnance de Mrs -les Gkirat & Suzanne ainfi qu'a' celle de Ide Cudorge ayant vecu, btendant de certeC010Die -du 3 jUin 178 9 de Fornotaire aa quart'ief de- la'Gtande-Ai*i re. tdonnance de M. le &,n&hal, jucre do Cap, du %*.8 juiti
Meffiems Its A(pirants. 2'.ces dexx places front adinis --deinier a !a venlre d'un terrain contenant envi-ron treis au concourse pendant liukaine pou I r'laq-terni re.,& pendant -'carreau x & Aerni de tetre fitue' a'!la Ravine, des tpineux., qutnz4in'e pour la fec'06de, i cbrnoter du jour de I"itifert.ion iquartkr do Joli-Trou paroiffeAtIa Grand e"-Rivie're aux do present avis datis les Affiches a#z*erzcazncs., 1chr-ges clawfes & conduit ions At la carte bonnie, dont on
-Dlou.rra prendre coninienication -ainfi que des tires en I'-hudede Me Gaultier Lagaultrie procureurpourfuivam A V I S D I V -E IR S.
ladhe vente.
Madatte Caffeignade p're'vient'W's'les Habitants qu'-elle Im. Jean iGaeta Italien demifte nouv6llerneivt
vient de reprendre Th6tel -dti'Bon;Chaffeur,-& que par les 'atriv,6 au C O 6#rt As retvices 9.U Public pout arrathek re5parttiom qu'elle a kite 'audit 1116tit elle le ren dra Its -r Its- 6plifir, tles plombet
.1csAtifts,, les'limtlr ) 31
-f6pirL
nimetitplus coiufno.ae Wpflus cotiVenabIe que lestaiti's & Its ttanfplanter il --gtierit states' Its rrvaIaAie At :Ia 'Arb'nt zobjotfrs'donri6s (Yratis 'Mrsles Hibitants q6- lui bovche 3, ildonnera tous fes'foins & fati9faftion au.x per;. 'fe-rott thbifnetir de deEendteehez elle., Connes qui I'honoreront de leur confidence. On trouve thez
la requece de A Perrault, habitant au B-orgne 1ui vn cipiat anti-Cco6ud te Pdur'l'e -tretient des dents, eitcu-teur teftamentaire de feue madarne Pioneau', iFfera, de's Taftilles po'ur 'Its double's. 'Sa",derneiffre eft chei-.
V oc6di le 13 da courant, "a la barre du Siege de rette T M. Lap6le, rues Sainr-Simon & Penihiivre'.
ille, Cut le tiertement de M. Veillon, aw 'bail 'a fermt i. -K Thooron tenant lie pffage & la Tetite-AtXi am poor fept at)s, cinq mois & huit jours d'ure 6bitation Clap, lpe&ient Mrs Its RhiNots' & Negoci:dbis qoe ifdn'
Ve -t fg-o' carreatix d r du
ttain ccintenan e'te reou.,c7rfviron-, fitu4s a-6ae-fira renu,'R cowptt 't 'Nr;M "Alqtiter
ave Iments & cilt
rernbarcad&e du Borgne -c les, -bid & Laplaigne, au coin des rues Neuve & da .0i
co'nfl uits 'f r 'icelui 8c de la quarititi de onze t-ttes* de vis-' .-Vis M. ure qui le ti nz a',&
*res, mulatres & inulakreifts y attach's i le6quels feu privient -qu,'on trout toujours -chez Itti de' la, poterie de Piorveau tenoit -a titre de bail 'a ferme 'tant de madame Colin Aeg chaudi&es a' fucre do 'fel du pay's &C veuveDuthy que die M.Alvrand,, aux Charges, clauses pf6view auffi Uls'les 'Capitaines & N6gociants qu'il a
conditions de la carte 'ban'nie dont 'on -pourra prendre des magafins tris -, vaftes & -propres a, emmagafiner tbute communication en I'6tude Je Me Qaul'ier'Lag2L1ltr1e, pro- efp4e.dt marchandiCes : It 0agafirfage 6taiit tn-e' 'eur;mar-pourfifivant leditbaila' ferme.
cureur h',quaulCap, it's y (troaveront Ituratantage; it ena,-dufr
A1a requ6te de M.Urnibert oncle, habitan-t 'a la'Grande quifont:prtipres-poor f-eivir d'-b6piwdx poor les--ni rieis.
9
vihe aubom & coinme exLuteur'teftaitentaire deTeu i. M. Geandmaifbn pe're pr6vien* Hes peirflonnts qui conJM. Leviaoft de la'Ch-auvetiere it fera proce-de le i z du foibment on font commerce de fes1iqueurs, qo'il-a itabli courant a. a nte-de la barre du Si6gc de cette Ville, la ve' Saint- Pierre larnanufaOure qulil tenoit au. Fort-'Roy4t
_jkX tAte
e s a'etclaves de'ptndants de la fucceirionLevradt.de ayant 6te dblig6 de ";partir pow France, il: a.confii cet 41tala-Chauvetiere, On"purra pre-ndre cornnoifince de la carte bliffement" fesfils, -qui It dirigeoient depuis huir bonnie tia l'itude de Me de la 'Barre do Roz1y proc'ureur on tdntfoiffent parfaiternent tout-es Its par"'ties, auxquilles ks, Siige-s its employdrolit
Cap,. 'Iesmgmes ouvriers & les rnenxes:rn'ati lresl:
1. R ref4 pro-ced'4'le r; da;tourarit 14 IS
V a affeO du Siege le bouteilles ferbnt Ao-uj6urs -f ell6es da mitnexachot
'8e:cettaf"Vifl a Ila' 'vii te du fo n d's d'impritnerie appar- les-4tiquettes 'porteront la -m'mefignature. Son -fils :aW, tenant 'a la f4eceffi(inAe Teu -M. Lhonnorey Dubuitron, charg,6 de fa procuration pour routes fes affairs de corriavec: exploitation de la Feuille p4riodique Cobnue'fous le merce recevra & fatisfera 2' routes Its dernandes qui Iui titre de Moniteur coloni4l, & le droit au bail de la maifon ferOnriaiteg. Sa derneure, eft i-Sairit Pierre' rue da
U' o ladite imprimerie efUyablie A. Ia- charge de fervor tous, Bati,&jottr.
Jes, abonnements faits poor ladit( & de :L. It fera proc6de"' It x courant,,
o do dans Ia mairon o*
favor fix Rv'eg-cbffipiant & It
W er 'le pri attendant a celle de e Vincent,
r eft le bureau des fonds
jip lus'parrrioiti6 Atns ttois 18t, fix niois,10ri pourrapenAre vis.-i-vis -Ia -petite porte du jardin du, Geuvernement,
hMplis!rerifeigri tmensl';hiz W & Veyritts, ;uratcur Ia vewtde diver's rntubles, linge de corps & de lit, ainirt jut diffinnts Amns OFets j ,un n gre nomnii Jeang
........... ......




Ir
377
Louis de iiation Meuferade bon domeflique rachant z. Mrs D. L. Morel. P. Penet, 1. Baudron, Roffighot
coudre A# d'environ if ans, d'une jolie figure le bout du Lagon fils, & J. Bourdep, parent, pour la Nouvelle dependent de la ruccefflon de feu M. Decars 6crivain Angleterre. principal de la marine, chargS du contr^le au Cap : ceux z. M. Goffe habitant 'a I'Acul des Pins part pour qui voudront voir les meubles & le nigre s'adrefleront 'a France. M. Duranton, commiffaire de la marine & de la gueAre, 3. Madame veuve Jacoleau', habitante 'a Limonade
audit lieu. part pour France.
. 3. M. de Kmabon, habitant au Petit- Saint-Louis du 3. Madame Seguin babitante au Vazeux part pour
Nord, invite leg Debiteurs de feu M. Couraud ayanc France avec Con fils & M. Barde.
vecu habitant audit quarter, dont it eft'ex6cureur tella- M. Daihan cadet part inceffarnment pour pl France 1
F
mentaire de payer ce qtt'ils doivent 'a cette fucceffion Ii declare que Ca maiCon, fous la raifon de Darhan fr6res pour Iui e'viter le defagr6ment de fes contraindre. ne doit rien perfonne.
M. Lafitte, traiteur, pr6vientM's les Habitants & 3. M. Cauvin part pour les fles du Vent.
Voyageurs qu'il vient de prendre une maiCon atteriante 'a NA V rR E S EN CH ARC, EMENT.
la fienne, rue da Morne des Capucins, & qu*il s'eft attache' x. LUnion capitaine MalTard partira pour le Havre d'en rendre les apparcements coinmodes'& agr6ables ; it a dans le-coutant de fepternbre prefix ; it prendra du fret auffi une tr s-belle f6curie oul it petit pli er 8o chevaux ;
% des paffagers, S'adrefl r M. Lacorne, correfpondant dudit
it donnne a manger en Ville & prend des apprentis pour
Navire on audit Capitaine.
la cuisine.
DE M A N 1) E. x. L'Ami du Peuple, brigantine neu'f, du port de zoo
tonneaux ou environ i fon premier voyage capitaine
On defirerloit favor des notivelles de M. Godet d'An- Cofiftant partira pour Marfeille da 2.5 au 3o act'ti it gets paR 'a SainC-Domingue it y a cnvir I on neuf mois prendra. da frer & des paffaaers. S'adreffer 'a M. Guillaume Ceux gut en auront connoifr nce-font pri'sd'en donner avis Paut cre'rant la cargaifon dans fort magafin rue des a M. Arnaud, marchand graiffier rue de la Providence, Religieuces. qui a des afFaires de famille 'a lui communique. B1 E N S I T E F F E T S A V E N D R E.
D E P 'A R T S,* Une habitation contenant 18o carreaux de terre dont
r. M. Dau vis partant pour France fera vendre le 13 plus de. 110 en bois debut, borne d'un co^ te par le grand Jtt courant 2 la bar gre age' de z6 ans, chemin de communication du Cap au Po t
-re da Si6ae un N r -au Pri'cn'e
bon cha.rpentier de moulins & de hatite P taie". de Vautre c6te des quarters de Plaifance & de la'Marx. M. Ifaac Salvadorpart our France & declare ne melade far laquelle it y a enviiron ocoo pieds Je' callers rien dev.,oir. ag6s d6 deux & trois ans,'un boiLs neuf d'environ itooo
x. M, Autexier part pour France, & declare ne rien pieds, align,6, & environ 2.1coo pieds de fouille' ; ledit bois
devoir ; it fera, vendre mardi prochain chez l'buiffier de ell plantCen pois &,mais, promettant la plus belle'recolte I'Amiraute' un cabrouet neuf avec* deux mules & les un four 'a chaux cantenant 2. ToQ barils, deTuperbCs batiI-varnois, ega-lement neuf, & cedera le bail de la mai(bri ments,& une fourc-e inrarillable. Sjadreffer 'a K BaCche qu'il occupy, rue Saint-Nicolas!, gut a encore cinq ans & proprie'taire demearanc Cur fon habitation 2' la.Grande.emi 'a cotirir it vendra 'a I'amiable deuxne'grefres, dont Rivi6-e, pres de I'habitation de M'. de Soufflie qui fera
A A
une prete a- accoucher, & un fort n (Yre. des propositions honnetes 'a J'Acqufteur lui donnera
i. M. Jean--Baptifte Boulanger part pour la Nouvelle tous les 6claircifiments necefraires. On pe ut atiffi sadrelfer Angleterre. 'a Mrs Guilbaud & compagme, n4gociants au Cap.
I'Acul part pour i. Une ffiaifon fitu'e r e des ReligieuCes & St-Louis;
i. M. Barthelemy demearant a 1 11 1 e u
A
]France cot4 Cud, format un-cluart dilet de 64 pieds ou enviroll P
i. M.Jollepli, Couilhou. part pour France, & declare a&iellement occupee par M. Bille tailleur. Une autre ue rien devoir. maifon & emplacement I fitu4s au bourg de la Petite-AnCe
z. M, Franjois Lordoner part pour. Fran.ce. a 1'eft de M. Patois faiCant le coin de la Grande Rue
z., M. Jean-Baptifte Paradlis jeune part pour France. OCCUpee par M. Grange, marchand, & Ile prolongeant jUCque 2. M. F. L. Faure"s, n6gociant au Cap, aya-nt fix6 Co n & comn-ris 1'e.mpl4cement occtip6 par Gui',Iaume Larat. depart pour la Nouvelle Angleterre au. printemps pro- S'adreife'r' i Mrs Atibert, Rouch & companies, negociants chiin vendra trois accons avec vipgr ii gresy attach6s att Cap, qui donnero t de plus samples renfeignements & il louera 'a I'Ac 6reur un magafin fitue' flir le quai Saint- en front bonne compolidon pour du comptant ou de la Louis,, & une clambre haute'dans la m'aiCon qu,'il occupy denr6e au cours. avec la jouitrance de ]a de'vanture pour y faire le corn- z. Quatre arrieublements en acajou converts en marmerce des planches la situation de cet emplacement tft i;oquin rouge & vert, compof6s chacun de douze fauteuils ire's-avantagetiCe pour ce genre de cornmerce i it ell diela avec letir canape's ottomans & ducheffes : plus quatre connu par le, ftjour qU'y a fait'M'. Darlianp6, dont Vin- fauteuils de bureau en bois d'acajou tournament fur pivcr, tension eft de partir pour. France. On pourra prendre poC- cotiverts en morrogPin rouge. S'adreffer' Mrs Aubeit., feffion du tout le x feptembre prochain. Rouch & companies, qui en f ionr bonne compoCitio'n.
M. Darhanp4, marchand de bois au Cap, part pour z. -Une habitation fitue'e au Joli Trou de la Grande.
France le i Ceptembre prochain ; it a deux jeunes be;tix Rivi re contenal't 41 clarreaqx de terre, avec des platinigres Ccieurs de Iona, excellent fujers, avec un, 0 u d u x rations pour faire 3oooo, de caG, des vivres en abundance jeunes ne'gres dome ftibqties .don r it fera bonne composition, de tr s-beanx bakiments tous neufs ccmme grande caCe inoyerinant-da comptant ou. de la denr4e, Xafe "a C4 110, pital Moulin &c., avec 40 00res




('378
vend-ra avec la terre 'em Aun'tetirera au choix de ag4 d'environ 5 aris de petite taille Jean Da tifte
p
I A iiireur. Sadrelfer a'* M. Crouzeilles n4gociant an Congo kamp6 fur cheque c'r6 du fein DARAM u ap i donnera de plus samples 6claircitTements. deff6us S-r-MARC, ia6
c? qu d'environ zz ans, de petite taille,
J., Uno Intflatreffie a#e de 4o ans on environ, excellent fe diCant M. Dar a am : Franjois Congo. karnpi fur le
blanchiffeu(e, repaffeufe & un pen couturiire.,S'adreffer 'a (ein droic IDLE & d'autres letters illi"fibles fig4 d'enMrs Lenfitnt k companies, ri gociants att Cap. ron 5o ans, de la. taillede 5 pieds, Ce difant 'a M. Mafi
Une habitation iitue' 'a Plymouth contenant ioe Barthelemy, Congo, 6tampi fur le (ein droit RIVIERE., carreaux de terre expofde an nord trois lieues dt 1'em- ayant: un coup de fabre fur la tere, age" d'environ 36 ans, barca&re beau chemin fur lacluelle il y a de Nan en de la taille de 5 pieds 2. pouches, fe difant 'a M. Rivi re : abundance &'tons les uflenfiles n6ceffaires 'a exploitation Jean-Louis, Arada, 6tamp6 fur le fein gauche PERODIN, fu(ceprible de faire 'a cette recite ;o i,+oooo de cafe, & age d'environ zz ails, de la taller de T pieds 2 pouces jufqu'i 8cooo, avec les plantations qu'il y a aZtuellement, e diCant 'a M. Perodin Angelique de nation Congo unoz bonne (avanne & environ go carreaux en bois debout, 6ra mpee fur le fein gauche Ve GARSIN, an deifous vendre,;Cans n&rres, a un prix tris-modique au-deffous S-r-MARC, &gee d'environ 4o ans, arreftis 'a l'E(pagnol t 41e fa valour, moyennant ducomptant de nigres 'a bord Jo(eph : Indien, 4tamp6 fur le (ein ST-MARTIN, ag6 on en'bolps effects fur le Cap. S"adreffer i M.' Ceiches fits d'environ 2.6,-ans, de petite taille fe difant i M. Jean
A
aind negociant auCap, we Ferme.e, arrkt' 'a [a Matmelade. Le 2., Afriquain, Mozambique,
If A
3. Excellent vin-vieux de Me'doc, en caifres de vingt-cinq etampi fur le (ein droit HON, au-deffous ABERT, AgS bouteilles.. $adrefir 'a Mxs Lenfant & companies, n4go- d'environ 2.4 ans de petite taille : un Nigre nouveau, de Les caiffes -font longues,& rlZs'-conimodes natio
giants an n Congo, Cans 4campe apparent ayant desmarques
pour t g export'es daAs 1jes montages, a dos de mules. de Con pays Cur le corps, agd d'environ 2.8 ans de petite
A L o U E R 0 U A AF F F, R IM E R. tail!e, arre'te's an. Limb6 : Berie anglaiCe itamp4e fur
cheque cote" du fein LEFEVRE, agee d'environ 3 o ans, i. Un apartment haut, richement meuble', compose"
de la' taille de y pieds, fe difant a* M. Lefevre, arre't6e au de deux chambers & un cabinet, avec un balcony en fer Haut du Cap : Adonis, Congo 4taMP6 fur le fein droit iLir le, deviant tirdis cabinets & une cuisine donnant fur la LR a^ge' 'd'environ 18 ans de petite taille fe difant 'a opr, 'a loner pour le reftant d'un bail d'environ dix-hpit
M. Laurent, arr&6 aux Vazeux : He4lor Congo, fans rpols : ledit apparrement eft fitui rue Royale, vis-a'- viis erampe apparent ayant une bleffure fur la joue gauche M e Domergue procureur. S'adreiffer 'a M-11 Deflandau. & ag d'eaviron 3 5 ans de la taille de S pieds % pouces Ce Laplace, rues Saint-Dominga.e & Saint-Laurent.
6(ant: 'a M. Dornaud, arretd i la Grande-Rivi4e.
E S C FN MAIRRONArE. An Port-de-Paix, le z6 du mois dernier, un Neigre de
L'Amoux Bambara Ag4 d'environ 2.4 ans 4tampd nation Mozambique, a^g6 d'environ 2.4 ans de la taillei MDSF eft parti marrow depuis. environ huit mois de I'ha- de 5 pieds i pouches itampe' fur le fein droit POE & citation de M. le chevalier de Maigne en donner des noa- d'autres lettres illifibles ayant des marques de fon pays belles 'a M Dufour., n4gociant an Cap, on 'a M. Prevoft, fur le corps arre't6 att G ros-Morne : JoCeph, creole, A-6 habitant 'a Sans-Souci quarter de Vali6re. d'environ 3 o ans, de la taille de 5 Pieds 4 pouches kam d
1. 11 eft parti marrow de rhabitation Louis "a Terre f n ur le febi droit P. PARJADIS, fur le gauche BARON, Neuve, un Nigre nouveau, itampi fur le fein droit, en au-doffous MARC, fe difant 'a M, Parja*dis habitant au fer 'a cheval J. B. LOUIS en donner des nou..,velles fur' Borgne arreft6 an Gros-Morne. Le z8, un N gre ag6 ladite habitation. d'environ x6 ans, de la ta-ille de 4 pieds 6 pouches, f ns
AN I A Z, E 0 A R E* etampe apparent ttis-maigre, arret6 'a Terre-Neuve.
ANi M AUX EN TRE'
'T U mols AUX EPAYEs.
ft 4chappe pendantla. nuit an 2..6
A
aernier de la favanne de I'liabiration Galiffet un beau An Cap-Tranjais, un ane noir enter, 4xarnpe' Cur la
T clieval anglais., poll brun, ayantle nez les pieds blatics cuiffe du monitor PA, arr6te' an Limbe' un cheval noir
un mil verm 8;, la queue course : en dopner des nouvelles ayant la face blanche une 'tampe e(pagnole fur la A M. Moulin, grant fur ladite habitation, on M. Pichon, cuiffe du monitor & les pieds blanc' un a'ne noir., enter. rue du B4c. 11 y aura bonne r4compenfe. 6tamp4 fur la cuiffe du monitor M arrete's en Ville.
E s C LA V ES EN T RES A L AGE 0 L E.
Ati Cap Franjaig le i du courant, AndrA, Arada INTROD'UCTION de Sub'riflances pendant le mois it.-mpe Cur le fein droit J. B'., an -.detlbus COUDROY de Juillet .4erwer,
d'environ %6 ans taille de T pieds
AINE, age ouces
Vierre',' Mozambique etanip' fur le' (ein gauche CD 0 01 4 8 7 S barils;
a deflous d'autres letters illifibles, a'gd d'environ z5 ans, Farine etrangere dk
de la taille de 5 pieds 2. pouches fe difant 'a M. Grandjean Total 10
A Pornpee- Nago fans &e apparent a) ant des mar- 047 barils
Ines de f6n pays fur le corps & des cicatrices Cur le venture, Bi(cuit stranger -386 q. 2.S -1.
k'01
A U C P F R C3, A .1 S.1
Chu Dur-OTJlk D.E RIAN-S imprimcur duRoi du Con'ficil-fiviricur.




ftwmA AN. Al 6
's
AFFIC.HES AMIL-, !'N E
R 0
.,U M, -647747n m
-A N 11, S
U I L L E D U C A'P-F R
Da Mercre'di i o Ao^t 119 1.'
A'~ o6doir' u ha
e e ocitteri; ira
11 1 It T to .Dq, qti.A I eau a n ut
tork 'a 7Irnpr il r qrrl 1 flarear
Sar m, -e e Price le par We'& de ce bie faiteur de Ae OV Olt, it,
IT d b ris fureurs a q'delqaes
12" ",if aV. it a Cap e p orner
I'humanite avec Mirabeau. lu
minutes; car au-dela', c'&bit un valcan qui, au lieu de-lave enfla*mm6e, ne vomitroic que des ce' dre
do&eur Price eft mort comme un homme qui a tou n s. Uloqutrice de
Jours bien' ve'cu, lqui 'nia jamais f6or6 t' rile au Tes 4crit' la f6du(Etion de fa declamation au talent
genreohumam. Mort av e urs 2 e
ec ce icaltne, 'cette fer'niii fi ef6sfAfe' ' un n. ofogifme heu-reulx,*
riaru ils dains 110 rr e.de -bien qui &s' ora-gesdVii monde Pri:e n'a j' m is eu. cett eloquencee fougueuCe; au ein- un i fetTerfible. It pure, firnple, candid -comirne on
pery,e s, page C i d" Mbnde pur q6i]L., me. It 6crivoit,
r harlat:ar darisle co e v tre I a il parloit, comme il penfoit, en philofophe i roujours I
-avQi point c -urs d' fa ie!
point et-tea'Ca"Mort. 11 ne 's"itudioicpoint 'a Jire de granAs raifiDnnement fur les le'vres, ou le calcul a la main, Price
Vg, fai f J &'; A, I ACIer aU
m6'fs.,'po4r Y ire rep ter proper dans les gaze ttes. fembloittoujouts pre milieu d'un lyc'e de philoyant toujoiir m6prif6 ]a klori6le-, quieft la paffion des Op es Mirabeau paroifroit toujouis 't-reau forum, au.
ped' a ro qu, s ommeites s g C'I U1, A h edlent' iTervir il4toitJoin -imlieu d'une inultitudeoag;eble it vouloic f6duire, ens-se n.;o' 'ct u p 'r fu r, I or 4 -ie renoit.-in- traint'n-,Du cki'd es- b A Je A 0 U pA Lri6, i r1il ti cofinopoliftae, Price
qu. a a it 'e: germe- atma: Pa
r/ !Fran: c flio, n rnent la lib6r.t'i non ppur
eKet- h- ey a qu-i. croyd
ol ti6n, (fe -e e lui' lais ppur les
a- e 01 ti iv, rfi ll atirres'. -lioncpo-,ur Ci grandeur ., mais poar a, N
V u, n ifn e e, 1'. m.61ioration d,
Les ecrivains qui ont rapporrd'la notivelle affligeatire hondmes, Il ne voypit)a.hberte' que cow rpe:,la fpq ce de
de.6 m o'rt,, n O*'t pis pianqo6 6 faire le par"411616de Price & -toures lumi4es, de tout bien; il 14 youl"Olt par-tout, pour
y
de"Mirabeau.,C'e's" c'Qffipi'ti i(6n0 C6nt Itrii-reeherch4es. par tous; Oc,: 4ans cet.ce violence. pa [ionqui 16 Conrumoir
-fa wixiours & Cmintdr'ts & f ,gloire. En voyant, ceux qui; ont Peu, d1de'es 'a qu'i -c r ains cadres ell 4o U'e_ PJ ep rl e
_nUF t, q r, r n V friable d '
1 en" p pou'r e'g-r enjpff Aci ifie' i la e-rki,4u'x Price,11, toit iwpo e ne pas croire ,a'
fon amour POEir les horumts & p I o u r I e,
't i h 68,". Ma'Wre: a d-ma nq u6,. I ut;,liberte. En CuiSi &Vji boi- le's prit te oppo- es- Oifs.totis es:rapports -vant d pr s Mirabgau on, v,0yqlt quil ha*Mbi plus le ee fit xtqcd,,jk- 'porpille." qu p .11 a da.
Mir abeaii.; irr4&ochabl& Aahik-ifa ACCI- i d! 6 it i i fiber' 6 ;' it: -s'indignoi
ieax 6b -etvv eUr'& l ffi6 xle & d( J is i auroit irj',i fac
conA e''peivee refid'' C1- a -'Ia Ae(i potime, autrui -ma" 11 rifie' dans res
c I UoCqhie'; Va 4tre (eJoua', 8e0,ui9 Coa enhance j u rq Wa u fit % ron defpoti.fine personnel., Son ame 'C ete
tombeau de tbttt 't'e WiVy avoit'd' i1es ro r, A t fe a) b I loien I en
PILIS' facre"p4rm n cccur, on et.re entie erre improves 5 Ca
homes; il' ,"cn jouaodverte!iienr;-il Oerfifila c6lix qui ref- phyflohornie Mch-ne ie,
Ces di(cours le trahiffo lit. G. -6toit
JV
i''Inif Out 0 Aes cor- av
e, ii W*r6 ur ecAe", de(potAw Qu'il vouloir retru(citer la- liberr". Le'
.re i fiO aima poin il ne le connut jam
rompre ais it rek i*; CQ no -Ptie-ef hbii tin- des pretniers it le"'vfais twis du people,'
Da to e es L! 0 0 s parce qu'il les redouroit
t
ilcra at utsgilitlqoes ".11 la do'(fteltie-des' renters 0& 6'01efi les'; edrefrant it leg Paifoir Cervir I fes defrein'
s es leifhitanrei0 r4ncC's Cur fa vie do&ribe
11 fe Cervoit du norn du' people parde que c'6toit un piege
ptu c-ntide rbe'rne e .,Atigt- retr-e'i.,il .app ofondit 1'econlomie iitile -une arme nicefflaire pour ecracer les miniftres qu'il
p"blitique. Vn fbu1ed'.ouvragesX6rtis de fa plume 5 prouvent vouloit remplacer. 11 tie voyoit dans la revolution que czt
-ti ,'Pr-erque.tolptesle' br'g'ii-ch-e ilesfciences-politi i -&phi- loire-i res plaifirs, & une Courceintariffable de richeffes
1 '.ff ique's fi i'e'r di fit faffiili ret. voulok de Vor Ctir-tour, parce qupil.ai 'oit le luxe & rorJR 6 1 9-'
i ira eau. a eu t jx%*5 qve-b s, conh.oi(fances-- 'dlqm'p'rdb t. I Intation'-i Piic-'e;-fouloiccous-ce'hocliersa'-fespieds.
4 La
il"conn iffbit biai pat, loi-,rnerne c etoit le monJe, ati 'i rre de to
Ce Ti, 1' 0 p uche Aic'uriantien', 6prouve les rn'taux, l'or
u- Qivdt -t 'eh titer par eprouve leur Ce morfat vrai pour Mirabeau.
par la.tett u r lei;carefres'& la:r''cberAe de:toutes les fac- 11 vduloic des grandeur il vouloit primer en tout, Eft-oll
2 s d4mocrate avec -C C 4
ti6ns i, it av.,oit. le Cecret -d'a(pit-er lui les talents le 7 plus certe bif, h: xvinguible de vanitf'!s & de4doLeconds de les exprim r entitlement. poar fa crloire de fe minati6n Non, Mirabeau Whoit d6rn'ocrare que par tin
ai pardonner, e lq4,fa rifiant, f6ii i tLAel, calcol a1ri0ocratiqiit. Ah tj' vo W a, di(bicil au lit de
'le'.0u'blic d'yapire u n -ffi" t.. 'Ir"c'. re' des cindoif,, t- 6i- da fW We hy)ibgoas ce chatl tan Pitr Pqce jj We derhr& i)i, req e pour voirTartifan heurel,'Nv
a eg Neabeid ae id r par a,
-1j" A:r
aldki, aimVie a t -& Mirabez iq, '-que poaf -aid-er l'i0ruir's ..... Combien la marrda
facrifioit 4. Price doit Joac ehre affligeance, fur-tout veql, :dg,. 1,1.




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




-392,
rivolu tion qui fe prepare en An I eterre rivotation o fon' Dom., fes icrits auroient eu un I grand poids! Sa mort ft Ds P A R 1 $4,
donc Line vraie calamity. La more de Mirabeau a para, aux yeux de ceux qui le connoiffoient profonUment, 8c Qui font- itaile de 1extr4ordinaire,
falmiliarifis avec les parties, & les efforts secrets qui I les di- I[ i iti bru"14 le I o juin dernier 'a Phkel de la catbird do tigent, elle a para dis-je utile A la liberal.* extraordinaire, rue Vivienne, la Comme de huit millions
Les hori'mes de cette trompe font la, revolution les en, affignats ; laquelle jointe i Celle de i 5,, d4j'a 461ie v perdent. Si Cromwell itoit morc 'a temps, & avant la diffo- fera. Celle de 147 millions. lotion du long parliament, I'Angleterre ne gimireit pas au-, jourd'hul fous le joug &un imbecile Brunsvick.
AVIS DU BUREAU PROVINCIAL, 11 ne faut pas conclude de-liqWon ait eu tort de rendre ;des honneurs i la mimoire de Mirabeau ; il a k6 utile "a la Meffietirs les Citoyens de la province du Nord ronr f, pr4venus qu.'il vaque une place de'Proctireur en'ta-Sinioluti n. On auroit d^ Cans 8oute &ire priced i 'ces'.h ev 0 u er on
chaulTie du Fort-Dauphin,,par le dicis de Mo Pincemaille. retrrs exceflifs d'un examen firieux & calme mais route la J. Meffieurs les'Afpirants a xette place. front admis ati
Trance a cru reiAre'hommage aux manes un patri6te rai, j
concourse pendant quince jours a compter du jour de l'in1pur incorrupti6le', &'fi elle s'eft trompe dAns le f uJjet on intention n"en eft, pas mo ns lovable 5 I"accord de toutes'les fertion du prifint avis dans les Affiches americames. f6ciete's., de: routes les villas, den eft pas moms un figne ev.i'denr du triomphe univerfel dupatriotifme,'du befoin 'A V I S D I V E R
Cent d'e citer les b mmes a talents I li difendre. ,qu'6n x 0 a,
La Society royale des Sten'ces & Arts' du Cao-Franqg; Ce parallile n'eft qu'une e(quitre, incomplete trac4e.par tiendra, fa fiance oblique le 1,6 du. courant daus. la falle Skafard fur Mirabeau. On. me reprochera de la aire apris ordinaire, tfois h' s'aptis-midi.
ja mort ; e lui ai dit la v4riti plus durement, 4e f6n vivant M18, les Habitants de cette Colonie font privenus, que 1 dans des letters, particulie'res & dans mes ecrits,, & nous n
Mpo^t de la veritable oudre midickale cle M. Ailhaud*xl fommes arrivis 'a un temps ol Yindulgence. eft une I'cheti ci-devant chez M. Reinaud.fils & madame ve Armand-, bien dangeretife. nigociants an, Cap, eft, tenu par M. Roux, 'a I'M rimerier
Kon rebus tantbm, dir Stniquejed & hominibus, persona royale de cetre Ville, qui. donneavis quil ne rortl(dudit 'demeada eft & reddendafacies faa. ( Epift- -z4- ) Ce Weft pas Dip& ) aucun parquet de ladi e Foudre (ans 'tre fiahi', aux choCts feulement, mais aux homes quil faut 05 tex leur pe r kter,' l'i'ntroa dion'& 'la',diftri ution de ce A em" i 4narque & leur rendre leur phyfionomie naturelle. falfifie'. Le prix'Ae'ehaque Paquet c'om'*or6 de dix pri s
Les homes i ptijugis icriroat quit ne faut pas depri- eft de 2 4 lives 15 rols.
de mortuis nil nif; 66- M. Lan -eur de feu L^on Rim, fabri.
iner les mots it citeront I'adage glois alinh fircceff
sum ; it ne) ut que louer les morts.'Cet adage eft contraire 11 rues Royale & Saint-Joreph, 1'enfeigni &I
ta raifon. 11 faut blimer les morts, quand leur vie a jtd Roi dEfpagne, continue ladite fabrique avec le plus grandTcandaletife quand la oeiiCure, peut arreAter ceux qui feroient fuc4s ijwl privient Mrs les Habitants,:Cqmmiffionnaires. 8c autres, qu'on troupe dans 144te, fibrique an affo'
I-T tenti dele i i ter, rtiment
de tabacs de tontes les qualities, avic, ou''Cans, o8ear, ain'k Sil Mirabeau in"entend & p4nkre dans mon ame, it doit que routes fortes de cigarres' it te Aatte que fes perfennes Voi c eeft qu!u ent di'jg ice qui que e n' fentim ft* ne dirige.
I qui lui ent accord leur'con-fiance Youdro'nt bien.la IUA
Je I ai aime uDique Ces occurs & ronfifte &Adigintafinr conftammen-t de lui. Combien de fois .ai defiri de le voir continuer ; it fera toujoirs 'a mime de les Cervir avec la plut ains des premiers'fiWes, fie rendre grande exaditude, tan' pur 14 quality du tabac que pour reffembler aux Rom a, la moddrati6n. des prix. s ommiffi'onnaires y troupe.
I'affemb-lie national i pied, le bakon 'a la'm in, portent ront aufft. ungrand avanrage j it remplira les denaandesqu"9W Tes cheveux plats & le chapeau* rond. Avec cett6 fimplkitd 11 iodr tous les endroits'de la -Col
& on; talent, it auroit f6b ugui routes les1con(ciepces,:- it A la requite de M. Duqu'eGey, receive : ur par int4 rim. i;entra1noitqu;elesef0rits: fis mccurs arrekloientla cdnfian'ce I) da, courant,
des aubaines de ce refro 't, rera provide
clae fes difcours CiduiCants infpfroieut.' %
a la barre da Si4ge de cette Ville 'a, la vente de ifre Son hiftoire & Con portrait m4ritentd'atre faits par un enclaves dont ne nigreffe & une mulaitreffe avec re.s deux. homme vrai, inacaffible- a.ux petits calculus. de re(prit de enfants, cinq cuillers kargin't' fini miroes, quatre petits patti, au fanati(me des enthaufi4Ps,, "a ra(cendant d'uh penda nt', d'oreilles i pierces, depareillds ,' tFpls .,,etlts. Cro prijugd univerfil'que tous, foutiennent, les. uns. par igng- chers, months en argent, & en or auff dipir' s eil, & une
rance d4atres- par ruperilitio.n cl4utres par -foible Ife petite rofetre. en es fines,, rnont6e len4igent's 1'e. tout d1autres parce que faire Nloge.d'un, -rival mort:,.'C'eft faire d6pendant de la Ifu!Crefflon de-M. Raph Molines. dd' preave demodiration, c"eft humilier C s rivaux vivants, 4c.:. nation 6trangire conform6rne6t 'a la arte bannie donion it faut encore que, cet homme ait conau fuivi, itudii donne-ra connnoifince aubureau (It M., Duquefuey.
Mirabeaudans fia vie privie kpolitique, dans fa mi ire & 1. M. Lefebvre, i l'Imprimerie. royale de cette Ville;.
dans fon, luxe-, dans fes periteffes dans fa, flablimiti. Cet fondi de la. procuration de feu M. cle Pr6val', donne avis' homme t zifte., il, 6crita :: it fira rougir & ces panigyriftes: SWilvien derecev.oirdeM.Robertmidecina ela.F'acult6 ent fur parolo-,ou
coces,, qui encenf 0
-mentent 'A J, Ae ?, ari P ron Corr ri, idant,' 4e VEau. fondan e &- ap.'tiv&
science & Ces ditra6keurs injufbe$l y f nd er xirienni,. dont les b titeiliestbrit revAtues,
ut o a 0 dun het.
6tyertus, veuknt cc incrufti a I co* nii. e
ORCOU'AUS cidlaw""4C.C ut ans e Y,. rre, m ci-d* iant it. pri,*'WAt q4cr




I r
77 >;-41V "0
395
k. A Ta requAte Je maaame veuve Pradier, habitante do plus samples r'nfeigiaemens chez Me de Vtyr*'
Au Fonds Chevalier, quattier de la Grande-Rivi6re, tint aux vacancies.
tn Con norn personnel que comme tutrice de fes enfants z. Mrs Poupet fr6res Gaymet & Gauvin continent
Inineurs it fera. provide le zo du courant 'a la barre du la vente de la cargaiCon du navire le Prorper de Nantes,
Si6ge de cette VOle, au bail 'a ferme pour neuf ans d'une cap. Thibaud, de laquelle it refte 2.oo flupetbes N gres.
habitation firuie au Fonds Chevalier, appartenante aux Mrs A. Palhion & companies marchandg. de far
Accefflon 8c communaut6 Pradier, & des nigres & animanx ayant requ tout- r6cemment un fort parti de marchandifes y attaches, aux charges, clatifes & condition's de la carte anglaifes, franjaifes & allemandes, & fe trouvant trap a bonnie, dont on pourra pren'dre communication, en r6tude litroit dans; leur ancient magafin prGientient Mrs les de Mo.de la Barre de Rozay, procurer is Si4ges du Cap.. Habitants, N6 !an,, & Ouvriers qu'ils demeurent i
i Quoique M. de Laffle paroiffe e'tre furpris que I'let plus haut gdoacn maifon de M, & madame Menier
M. Berruchon air mis fon habitation fitude 'a la Savanne rues Penthi&vre & Chaftenoy, vis-a-vis de Mrs de Rutry, Carrie en vente., dont it eft bailleur de fonds 5 par les Potier & compagnte de M. Surmount marchand de
facilit6s que M. Berruchon donnera 'a ceux qui vou fer, & vis a--vis de I'angle i Mrs Lenfant & companies
Ui dront en faire I'acquifition, it a entendta que'le prix d'icelle n6gociants. Mrs A. Palhion & compagnie., ayant toujours.
Aroit reversible en faveur de M. de Lariie jufqu'i ce &6 tris bien afrortis previennent les perfonnes qui les q Wil (bit rempli, conform6ment i Con, a6ke. de vente, dont honoreront de leur confidence d'e'tre perfaad6es qu'elleg
fe dernier terme fera ichu en 17YS 5 & que ceux qui en tiouveront du bon & beaucoup de modicit4 dans les prix
front I'acquifition autont le me^me terme en payant pour -vu qu'ils tirent prdque tout des fabriques ; ce qui les
comptant ce qui-eft ichu 5 ladire habitation eft bien fituie mettra i meme de faire jouir du bon marche.
r4, la-quelle it y a pour plus de fix mille, lives de vivres 'a C'eft avec furprife que M. Delartie habitant A& zecolte6 le tout 'en bon 6tat, & 'a une lieue de 1'em-. Morne-Rouge, voit que M. Berruchon, buiffler'aa Fortbarcadire p'ropre i faire une hatte, par les. fayannes COM- Dauphin, ait fait mettre dans les Affiches ame'ricaines
munes qui ]a joignent' la vente d'une habitation qu'il lui doit integralewent ; it
t. Mks les Cr&dciers de la faccefflon de feu M. Fran- croit devoir cet avis au Public pour mettre I'Acqu'rear
ciofy cadet dicidi habitant 'a Ouanaminthe, font priis i I'abri de l'bypothique du bailleur de f nds,
de vouloir fe riunir ou fe faire reprifenter le dimanche zi
-du courant en I'ekade de Me Privot procurer au Madame veuve Maurer, ayant acquis par contract
'Fort-Dauphin', potir y prendre des arrangements propres du juin dernier de Charnponon Nres Une habitatioit
kablie'encaR, fituie-ila-Grande-RAvine de I'Acul, pour
'a accil6rer'leur. payment qui leurs front propoffi par la former do %67,00o lives dont i ooooo lives ont 6t6
]do Nireau Despulkaux ', 'notaire "a Ouanaminthe fond6
'-de'la' procuration Ae madame'veuve Franciofy. pay-ges comptant invite les Cre'anciers hypothecaires de
Z., Alar-i!-ciuet'edeMedeVeyriercurateurauxvacances Champonon & de Mrs'Bofruet & Balf6t,, vendeurs oriai,-.
au Cap, grant la fuccefflon Fournier, it fera procid6 le x-; naires & tous a-utreq ayant droics fur hidire habitation communique inceffamment Ieurs t1tres en I"
Au courant, i la barre du Si6ge de cette Ville, au. bail a etude de
ferme' pour cinq ans 'a computer du 4 j uillet dernier, dunea Mle Cormeaux de-la-Chipelle, pour kre-payi is, fur lafommc de 6 jooo lives qui feur eft. d"effinie.
habitation contenant environ neuf carreaux & demi de
terre Etuie 'a Caracole paroilfe de la Grande Riviire K $ilicis r6tdrant I'avis itir&e dans, fes Affithes.
icai' es du. 4 juin' r79' Feuille, dti- Ctq, no 2.
enanteaux6dritiersPaVie furlaquelleilyazz.tkes amer n
en o pieds de cafiers en rapport du dans deux, aurres-Feuifks ayeli pre's, de, [a nleme 6poque,,,
denigres virork i 5oo continue
r6ts rappo'tef. donne avis qu'il c a f6uruivi:datis; la cour de la,
r I e -rbes aux animaum
M. Moneton s'eft 'chargi en partant de Lyon d'an mai6n qWil, occupy rue CILI Bac, d; s he iquipage de cheat garni en argent poor remettre qu! on veut:y. amener ; mais qtie Wexigeant auction droit dtr M. Mermier a q4t cet objet eft. annonci & adre.Q. garde' iii de Otte, il"ne r4pond ni'de cesanitnaux,, ni- des
Moieton,*votidta' bieh fairb dire ce qu'il exige pour ivinements, qqi p euyent kur arrived jila rouiburs du foin,
fes foins ,4t adr4er: ie tout 'a U... Anfelme maltre en 2- vend"re.
pharma cile au. Cap rut Royale. Lafi'te,,
t traiieur pxe i nt' Wu les
T. -Mri k-06inciers, de la fucc-'efflowde feu U. Decars Voyage urs qp'if. vient de' prendre mai f6tli 2 trefianrd"'
a
4cnv'ain''p'r'u'icipAl& U niarine, font prie's- de vouloir envoyer ]a fienue., rue, du Wrne de'-s Capucifts '&' qiiilsref attache i M. Duranton, commiffaires de la marine & de la guerre, d'en rendre les appartemen's commodes'& agr6iblis;,il aUne note certified pax eux, de leur criance!, afin de pouvoir aufli une tres-belle 4curie, o I 'I I'c'r 8 chevau-i
juger par, le; tiblia-u, des dettes dont ladite fuccefflon eft if donnne. a man Der en Ville,. &'ptelid &i a t
pprends pbur
revi,6, dei- indye6s 'a employerpour parvenir a'-; fa, liqui- la, cuisine.
lati6fi. 'P F E T z k, D. M
'eia -prbcid6'le; i; da courant,- la barre du S"
&'citie Ville, ., "a la., vente, du fonds d1mprimewie.. ap a It'a itt perd6 d'ans U jotirnde. du' vvn&edi
tenan c 0 is bMn!c,
1, Ia' fti'ceffion & fea M. Lhonnorey Dubui n, darnier, unch' n braque- Cept tn',
avecTe plaiiation -de-la,reuille periodique.connue tach -1 s roufr a la efous, le a-yant deux grande& e s t'te,,, les, oreilles
titre de M6niteur 1. colonial, & le droit au bail de la maifon belles- & pendants & lis yeux- verrons; cet, an-i
mal eft.
aite imprimerie ellItablii, Ik
ed la a charge de fervor tous tris-marquabl' par Co n mu(eau,,, dont le nez eft partag&
Fes, abonnements faits pour ladite feuille piriodique, & de en deux : ceux qui en auront connoilTince. f6n pri-is di Jw
payer- le prix 5, favor fix mille lives comptant & fe faire remettre a M. dei Blan4clande 'a q ti il, app en I I
.arti
Airflu-sipar MOW61 d4las trois x9i'mois. OP kowra prcndts y awa bonne ticompeafe..




-gt
5P
T,
394
,,r r t -i o ul -v ESCLATY EX M A It "R 0 H A 0, zi.
-11 a 4d trouvi au Gris-Gris tin flacon d'argent, armoiri6. Un N6gre nouveau de nation Arada 'age' d'ea
.,SaAretTer '.wada= Bailly, au haut de la rue du Confeil viron 16 ans ayant des marques de Con pays Cut le vifige qui le.remettra, en payant les frais du prifent avis. de teaches noires fur lat league & les fourcils beaux eft
D El P A R T S. parti marten, dans les premiers jours de juin, de, I'ha i',
i, Dauvis. partant-pour Fiance-, fera vendre le i ration de M. Fages au Trou: en donne'r des.noai'elks f r
aq cyrant, i la bairt du. 8 i *ke un, N6pt a'gi de 2.6 ans ladite habitation. Il y aura r4compenCe
-bon c a rpen'tier demoalins &'Vhan te If u taie. EsCLAVES ENTREs ALA E* L. E.
1 1. Madame' Dubert vart out F
p rance. Au Cap- Franjais le 5 du courant ; Pierre Anglofs
i. M. Simon Rougier jeune ci-devant 'conome la e roit ayant
0 e a etani.p' illifiblement fur le Cein, d un nabot 'a
montagee du Port-dc-Paix, part pour .rance' & d6clare une jambe, ap-6 d'environ j 8 ans, de petite taille, fe difant .4 0" 'ta 'p6
ne rien devoir. a-M. Franj is arreft6 'a Picolet : Louis, Congo, e m
i. M. Darhan alne' part pout France. Cut le fein droit VITAL, au-def ous P. PAIX, #, d'eni. W'Rolland, dcmeurant au Fort-Dauphin part pour viron it ans-, arrke'i I'ECpagnol. Le 6, Jo(eph-, Ta uoi'
a ouvtlle Angleterre. e tam 'ur le fein droit PL a# d'environ to ans.,. de la
Atd
M. Franjois Le crris part pofir France. taille de 5 --pieds zpouces, fe difan-t i M. Gaudin, arre
M. Chancerel, habitant i Ouanamintlie, part pour 'a, la Foifette : Prudence 9 de nation Conio Can's itampe Agle
France dans le courant d7aou^t ou au commencement de apparent, ayant une cicatrice fur 1'e'paule droite a e
. .epterrrbre Cans faum. denviron iS ans, arretie au Gar.enage : Pierre, creole,
1. M. Rapha l Lopes part pour France. itampe' fur le fein droit CHARITAS, ayant un collier de
COUXA
2.. M. -itgt habitant au. Port de Paix part pour fir au acr6 Zenviron.3,o ans de la taille de 5 pieds, 1
Atd,
France. pouce fe. difant aux Peres de la Charitd Parre en Ville'
M. Pellegrin part pour la Nouvelle- Angteterre il Potosky, agi denviron it ans de petite taille Hypolite.,
PjUtAt
prie cewr qui Iui doivent de le pay r It 0 poffible. hg4 d'e n'.viro'A. 4 ans, & la taille de 5 pie'ds .3,'pouces
M. Jean-Louis Boquet & madame foil Epode-partent de nation Taquoi itamp6s fur le fiin droit BAYON,
pout France, & de'clarent ne rien devoir. 'te Jacques Congo e'tampe' fur le fein
3. M. Motel part pour Trance. Aroit A. JOLY, a^ge' d environ ig ans, de petice taille,,
A Y I R-E IE N fe difant '..M. Joly .arrefte' au 'Gris-Gris :., Grac'e
N- S C H, A X G F eu
i. Lo Caftor, capitaine Mouton B ideaux 'ferade tampee fur le f ein droit* MT., T,AF6. F,7, _agee
u i o at- 15 fe-ptembre- 5 il prendra du fret, S'adrelTer audit A'environ. z,+ ansje difant "a la''nommie W4q, apki&
Capitaiht dalis Coh magafin, rue.Saint -Laurent. au Port-Fran ais lean-Baptifle Sofq..,,itamp.O., U .cbaq6e
z., L a. BaG Po n'ce;, ; dd port de 5 00 tonneaux, co't6 du fein AG i a# 2.5 ans d e., 13 voll e Ae" 5
'taine Dupi n, pattira pour Bordeaux le io epteffibre au. pieds 2. pouches fe. difant au nomm6 Long,.n. I., arrAtl
-s fe r o n t a e. Le- 7 Sop.liie de nation Congo, 'tatnp'e fur
-plu tara 5'il' epdra du fret & des pallager U Limb' e e
e logis. S'adrefl'er -audit Capitaine dans la poi.triheARE GRANDINA
rr, s commod'm ent Vjqee d!enviion, n
Mrs, Malid' fe difint -a M
aine,, -,qu a argue
ritie'de 14L Font i W -Jud irce -j arr'O'eaig, Line- 'e. I
A-par es recotrvre- i-s, !qnier,,Mag
Ynie it ne peut kteretar e -P AixXort-Datiphin j, W:x-9 d.q
TQ(PWcompA$ l in
yant fai; los deux tieig de fa V nte 'a- [A 'Mafrihiique- cre'o1e-,.Xe,dif4nt 'a, 4 mo ;,u
- &rdeiaux VieUX;;Bckurg Xanis; 6tatnpe,
La, Njanc capitaine Alige tartira, pob-r pparepte') AgOe pe'-44,:'itis'
y x I ., .., ;
ff" ers. d le, arm'te'e 2' Ma'ribaroux.- e 3 1
da 1 .5 au-ib du courant ,&prendra du fret & des O.a 'jag e petite tail
audit-Capitaine dans (on magafin, dan's-la rnaiC6n de'natiop Congo, fe, difanta',M. Romand aki Vi S"adre-Ifer.,
ci-devant occup6e par Ws effindau, & Laplace, ru'es du 'tampee illifibtement'i figee, d'env.iron 40 ans.,t airkeeilux
Gouv.ernement kNotre-Damei Ferdoches. Le -i 4u, cPur;A-ntL,, !a -F9riUe,, C'ongo int
B F, N S rt jr E F F E T' S A V E N D'R rpadame raife au Cap : 4ta p, fi
reaux- de te -4g.cE d'environ iT',a w 4e,,habitation contenant ioo car rre :1 tajile, j
I I Ae piea' rr&6.
'Ravine aux Ro Ouanaminthe. Le %, unN gre nouvpaA,, e.taT ejtip)e
long:du bris droit de la,
fi -p
uk le I 1 i ", .
Ae la'Noil ill'e -'S int6 nge, d6pendjn e delRr6tnie r6iii drott DG,'au-,de.flQus Ollvl qn: 18 fns ,' de 1-a title' de ton: de Eiya6.,
S, d Mis &Ruffy, Potler & cornpagoie', n6godants 5? pie4.,, arre e au
auCap. Cette habitation pKovient de la fuccefflon de M. de Thisbe' de n ition CQngo Ce distant i la.' n6mirn& A'
.41herbe on prendra les detEes pour du comptant. Didon m. I. 4tamp'e fur'le, fein d i
L'o u F R P U A A -F F F A M 9 -R- d'environ %4 ans., Le 4., Je q ues cre',04.
An.- 4c, e fe 4 ris "n
Af. IR
Une maifoi ,fipu4e rue Saint Franjo4 1-cu- deviant --A' M. Balon ;au: Mong- Qr.pqiCi., Ota lip, P114 r
6p (4e au rez de cha u.fie 4e le fein droit a'a6,d'environ ;6 ans arte^4 en occup6e par A Gaterau 2 r) I
d pux pi4e,s,; avoc i.:abinets cuifine cour & pui s, & all, L- -EN T R i A U,!, Er, 4
iagi, d'unebdI'e tiU avec.-jildtifies,& grand AuTort17DauphinJe t,.,4k ., ourap un OVJ
h b cAinet & c ifine. S'adr'4er Cans itampe a' ti 'ile aii 'fro:ri'_'
_ lqon une autre c: am re pparerte ayant une pe te e o
'a M. Croutilles., negqxiant ao Cap. les pieds de derri4e blanco, Arrk',,; Oua
I V namingt it.
k U C, A : P F R A N A, :S
C bpz D Tj IF 0 Y 1 P E RIANS, iMPr1Mcur-dq Rdi' & 4. '"'Con rpii-Aperieur,




g, 44
d4L let
ft A-M
Q
S
AFFICHES A ICAINE
_NUMER0
U I L L E D U C A P-F R A N A I S
Da Samedi 13 AoPt 1791no -44ti7 w.
A S". S --E Att L t E NATI ON A L E. V. Tout engagement coi-Itra&L' dans l'yvreric, par far, J .1 'clar'
-1 prife ou par violence de la part du recruiter, fera de 0
-,- & ret fur les Engagements.
nul 'a la ratification.
0 it rerrplira lu-iART 11. Aucun regiment franqais, foit d'infanterie, d'in- YI. Si Ph mme de recrue fait 6crire fanterie l4a, re, foit de cavale-rie, dragons ou chauffeurs, ne me'me im m' de Con engagement, en y kri-vant de f pourra io"U's aucun pretext, engager des homes n6s hors main fes norus, demure, age & fur-tout les Commes CO-nde la domination franqaife, ni d6rerteurs d'aucuns regiments. venues avec lui tant payables con-iptant que payables 'a flo tt e e arrive au regiment, lefquelles front d'taill'
Ill. cc Les regiments allemands, irlandais & li'geois C e tes ell routes
ront Ceuls autorif6s 'a et des strangers & 'a recevoir les letters; it le datera de merne &. le fignera de fes noi e diferteurs des puitTances" v"oiflnes lorCque des conventions bapte'me & de famille. particuRres n'en pre(criront pas li reffitution ; it leur fera, VII. Tout encagernent qui tie fera pas date' ren)PN erl libre n4anmoins de recruiter en France mais if leur Cera d routes letters, fign par. le recrue ainC qu'it R preCcrit fendu Cous aucunpre'texte de prendre des de'Certeurs des en I'article precedent, fera declare' nul; & pour le rendre regiments franjais 'a moins qu'ils naient en leur amniffie. valuable, fi le recrue ne fair pas ecrire, it fera Ca marque att
IV,# Les regiments CuilTes con-tinueront les operations de bas en preCence de deux tt'm oins par Pun deCquels les blanco Idurs recrutements conform6ment aleurs ufages & 'a leur de engagement devront e'tre rernplis &,qui devront le ficapitulation. gner tGus les deux en cette quality'.
V. 11 eft defend d'engager (bus aucun pr4.texte, les VIII. Ces temoins ne pour I ront etre des militaries, Co u s diferteurs les vagabonds les mendiants d habitude, les peine de nullite' de engagement ; ils (eront pris parmi les gens Cu(pe6ts ou foupqonnes de crimes ceux pourfuivis domicile's de Pendroit., & it fera fait mention au bas de leur ou fletris par la juftice ainfi que ceux qui auront 6te' signature de leur derneure & de lear quality. chiiris des regiments. IX. Uengagrenlent quoique figne & Cdld' ne Cera vaT I T, R E I 1 1. fable ne'annioins qWapr s la ratification faite a\ la municipal .
lite' du lieu & ainCi qu'il fera dit ci-apr s.
Des Engagements. X. Le recruiter f*era tenu de prefen'ter dans les troi's
Art. 1. Tout recruiter fera renu de declarer "a Phomme de jours les homes de recrue qu'il aura encrak6s, 'a la muPece nicipalite'.da lieu, pour lui faire eur engagement recr.ue qu'il vetit engaaer le nom du regiment & Pec ratifier I '-'
de troupe pour laquelle it 1'engage. nizis cette ratification ne pourra avoir lieu dans la I eme
11. La duree de engagement dans routes les troupes journey, pendant laquelle engagement aura e contract, tant d'infanterie que de cavalerie dragons, chafTeurs & ni ^tre remis au-deli des trois jours.
0 -ecrue, au moment de la ratificat-ion
Iluffards Cera fix e 'a buit ans & tie pourra, fous aucun Xf. Si I'homme de I pretext e"tre port6e au-del' r6clame centre la validit' de fon engagement, centre ]a
111. Le prix des engagements Cera de'termine' en raifon de violence qui aur0lit PUL rre employ'llie pour le lui Faire conla taille des hornmes "&"Cera toujours porte'e en, depenfle par tra(fter ou centre fon ivreffe dont on auroit abnr 11 les recruiters & par les regiments rel qu'il aura 6te' paye' municipality' ta^chera. de verifier le fait, S'il eft grave elle reellement : it fera diviC6 en deux parriesi l'une qui pourra en fera une information dans les r gles i fi cette vt,-ification &re donne'e comptant 'a I'hornme qui s'engarera, & I'autre OLI cette information lui font j LI er Indifpen(able de ne point qui fera toujours r6(crvee pour lui 6tre payee 'a ron artiv6e ratifier 1'enga ement, elle le ren era i mais effe Ile au r giment & fervor 'a lui fournir tous les effects de petit le faire qu'apr6s avoir appele Pour ecre temoin des raiCons iqu.ipement qui pourroient Jui e'tre' necefraires ainC qu'll de Coa refus le cominiflaire des guerres S'il Y CII 3 OU Con de'faut un officer foit en affivite'
Cra plus particuli6reinent prelcrit pai les r'glernents. a foit recire' du
IV. Le recruiter, apr's avoir pris des ren(eignernents rur service.
far la conduit fur I'age & Ia' profit' de Phornme. qUi fC XII. Si la municipality' croir devoir prononcer la nuflit6 pre'Centera POL11- sengazer S'i1 eft admiffible an service de engagement, elle fera reflitUer ea Ca prellence au rccrutre reur par le recrue, la fornme flipul'e lui avoir 't' pay"& apr6s avoir fait coriftater dans les formes qui pourront e I e e e e
pre(cri-tes par les r elements, qU'il n'a point d'infirmit4s qui comptant, telle qu elle Cera 4noncee par Con engagement puilTent 1'emp6cher de porter les armes ; apr6s enfin avoir moins que cc dernier ne puifre prouver qu'Clle ii lui a r'as' p-ris fur f6n compete tous les renCeignements que la prudence ite' r4ellernent d6livre'e. Si au contraire elle croir devoir pro-i Jui fugg'rera tui fera finer fon engagement, ceder A' la ratification elle le fera en prefl!jice du recrile 84




0
OF
-Y96
911 reertiteat en Cicmznt ai.i bas de 1'ergagement la formula XX. S11 S'ele"roit Ae; eonteflatioliq Pour raiton Jet en de ratification qui y fera inC re'e, gagernents foit enEre Its recruiters & les hornmes engaXIII. S, l'bomme de receu- re'damant centre la validity' ges, foit entre les recruiters de difF6rents r6giments les de fon ergagern I ent fuCceptible d'kre dcclar' nul, n'eft pas uns & les autres front renus de s'adreffer 'a 'a municipari de rel iruer auffitk Its Cornt-nes clu'il auroit touches, i e', q111 )Llgtra de ]a validity de engagement mais en preqla'il pourroit avoir in" ngees k MLIOicipalite' fur la re- fence Ceule'_ ment dii commid'a re des guerres s'il y en a, ou qui(ition du recruiter s'afi*urera de Ca per(bone jufqu' cc 'a fan default d'un officer Wimporte de quel grade apple' u iit 't' en erat d'efft(ftuer la reffitution laquelle it cl
'il e q conformement aux di(pofitions de I'article 1 a "i-defrus.
fera renu ou qu'il air conCenti la validity' de Con engacle- XXI. Sil s'elevc que1ques difficulties entre les municipament ; firion Con et-joagement Cera d6clai:6 valuable, & it Cera lits & les rec e ruteuts corni-niffaires des guerres ou officers
obli 6 de rejoindre le r' apples pour jugar de la vakdite' des enga events ou de
.1 9
MV. Chaque rnuni,_-ipaIit6 tiendra un regiftre de recru- Iturs reftirutions", les conteftations fur Vappet du recruiter cement ; elle fera teritie d'y in'Ccrire le nom de tOus les recru- du commiffaire des gueres ou de I'afficier apple' front teurs de quelque efpece qu'ils (bient qui auroient fait port'es devanE le dirt6loire do departernelit$ qUl prononcera coriftater par elle leurs droits ou. IeUrS POUVOitS pour re- d6finitivement, mais en pre'fence f element do cow.miff'zire crater ainfi. que tous les engagements pi:6(ent6s par cha- ordonnateur du department, ou de celui qpi en fera les cun d'eux qu'elle ratifiera o'u dont t1le refu(tra la rati- fon(ftions. fication ; & dans, cc dernier cas, elle d6taillera. les rai(ons
XXII.* Les recruiters, ainCi que les recrues d-ont les: traiqui Vy auroient d'termine'e ainfi que Its norris du commiC- tements, auront ere' ratifie's front, toujours imme'diatement faire des guerres ou l'officier apple' pour kre t6moin de fous les orders des comniandants, militaries dans les ville.9 cc refus de ratification sequel fera tenu de finer tu re- N on it y en aura d'e'tablis & leur front en conf6guence (ugifire. bordonn6s pour tout ce qui pourra intereffer la police & ]a
XV. Les recrues qui Cc front au corps Coit en
9""_ diCcipline militaire.
fon fbit en roure front engage's avec les me^mes formalit's. La municipalite de la garni I [on ou. du lieu de pafface. XXIII. It fera flaru' Cut les reglemen.ts far les pr&aafera. charge des ratifications & Cera tenue aux m8mes il'IC tions ulte'rieures.a' ordonner, Cuit u.x gendarmes nationaux criptions fur les regiftres de recruitment que routes les foit aux commandants ou. commiffaires des guerres ernmunicipalite's devront avoir. Lor(Clu'un regiment fera en ploy's f it a-ux rt'giments memes relativement au C rroute les ratifications pourront Ce faire dans la journey vice des recruiters. &.i ledr comptabilite' aitifi, que relatiA cement aux recrues., 'a leurs envois 'a leurs conduits aux
tneme fi le regiment n'y a pas fejour.
e iments leurs, adniiffions ou 'a leurs rejections,
XVI. Tout homme de recrue qui, fe repentant de s''tre n i
engage' voudroit avant la ratification faite annulled fon T I T R E I Ve
engagement Cans cependant pouvoir attaquerfa validity
tie pourra y parvenir qu'en portent Ca dernande a cc moment Des Rengagements.
'a la alite'3 cette-ci, mais en pre'Cence feulement do
Com= des gue-rres s'it y en a, ou i Con default &un Art. 1. Tout C us-officier ou Coldat tant dans Vinfanofficier n Porte 8e ga-el grade fbit en affivit' foit terie que dans les troupes a cheval, qui fera reconnu en retire du fetvice appeI6 i cet effet, ainCi qu'en la pr'Cence &at de continuer fes ferries & qui aura fervi de madu recruiter en prononcera la re'filiation aux conditions ni re 'a faire defirer de It conferver Cera admis 'a fe rengapreCcrites ci-apr s : one fois la ratification confommee. get de nouveau pour deux ou quatre ans au plus, cefk- J'homme de recrue pour faire annulled fon engagement dive ) pour on quart ou tin de "'r" 'n ent de huit ans
fera tenu de fe conformer aux di(pofitions qui fcr nt prtC- le tout fon choix & il POLI tra It fairege[oi flu'il ne lui reCicrites ci-apres pour Its conge's de grace. tera plus qUe deux ans die fecvice 'de Con engagemekit ott
engagement courant; it pourra le fdire auffi pour quatre ou
XVIL Tout homme de recrue qui defirera conforme- I q,
inent aux. diCpofitions de Particle precedent fe faire refti- Poor 'u" arts, mais dans It moment feuleLnent ou it ft:roit dans It cas d'obtenir fon conae' abfolu.
tuer Con engagement tie pourra. le faire qu.'en remettant r% I
fur le champ au recrurcur la Comme reque comptant par loi, La demanded en fera faite en Con norn au con(tit d'admien s'engageant & ftipule'e fur fon engagement ainfi. que niftration du r"Liment a en corinquence fur
e -l'acceptation oU fur le refus.
]a forrlm e de 14 liv Poor indem"it' des faux frais du recrilternenti. En payant par lui ces deux fornmes; le recruiter, 11. Le Prix de engagements Ceront payables de deux mafous aucun pr6texte ne pourra en exiger advantage iii re nie'res au choix: 6e Vhomme rengatye' ou en argent comprefuCer 'a lui remettre Con engagement. rant ou en one haute paye pendant toute la dur'e do renfe -oil le ,rnes pour tons les grades ; il fera
XVIII. La municipality en annullant a infi cet encrage- gagement, ils I t m' rnent en feta mention Cur Con regillre & cette m 2t I ti'o n en conPquenre flipule fur It certificate de engagement fii fera figne'e par It commiffaire des guerres ou Yofficier ap. la valour en a e'te convene payable en argent ou en haute pele pour le fappleer ainfil que par le recruiter. pa) e,
XIX Toutes conventions porte'es dans Its engagements Ill. Les prix des reno-acrements en argent, ainCi que les
ou fates verbalement tendantes 'a les annuller en refti- hauteS PdYCS CILM en f ront repreCentatives, augmenteront tuant les t6mmes rejues dans un temps fixe, ainfi que toute progreffivement do ptinliCr aLl CeCOnd & dL; second au prorneffe d'une folde plus forte que celle etablie par les de- troifj me engagement c'eft-a dire de huit ans en huit ans crets ou d'un grade quelconque en arrivant au regiment le troifieme engagement, qui n'aura lieu quapres vingtr4 difeadues fous peine de vullit4 de engagement c U ne fera plus qu'aniauel.
quatre ans de service r'Yol
A
1 4




397
IV. Les rcigamements tant argent comptant qu'cn ils cefTeront 'a computer de ce jour de jouir de la haute,
latest payes repvefQntatives Ctiont fixtes pour toutes les paye qu'ils auroient pu obtenir 'a ce titre. M.
ames ail(i qWil fuit Les prefentes di(pofitions auront leur effet, i co, pter
4u. jour de la publication da preCent d6cret en faveu; S A-Y 0 1 R de tous MIX reve'tus i pr6fent de ces grades.
V111. Tout foldat qui fe rengagera dans un autrq EN ARGENT EN HAUTFS r6glillent conCervera les droits refultants de I'ailcicnnet6
COMPTANT. PAYES. de fes premiers services pour I'acquifition des droits de
citoyen a6tif, pour It engagement annuel, rourvu qu'iL fe engage dans I'ann'e qUi e
fuivra 1'exp'dition de Can
cong6 al flolu paG cette e'poque it perdra fes droits 'a Pourl Par Par
Par an. des graces qui, ne peuvent s'obtenir que parades Cervices
ans. an. Jour. fans interruption.
Infanterie frany. 4tran- IX. Quo!qu'un foldat, ayant d6ja' fervi dans un regiliv. 1. f. f. d, I. f. d. ment, puifle e'tre d-ans le cas de conferver dans un autro
g6re & le'g&e. les droits aCqUIS en rai(on de fes; Cervices precedents, it
xer Rengagement . Too 1, 10 1) 13 9 Ile prendra nearlmoins rano, daris la companies o' it elle i3o 16 5 fo 11 e
C 2.0 6 trera que da jour de arrive & ne pourra parvenir
3 9 27 7 aux sauces payes, qu'a' fon rang d'anciennete dans cette
compagnie.
'Artillerie miners, ou- Tout foldat Corti d'un. regiment, & qui s'y rengagera
vriers cavaleiie ca- avant 1'expiration de trois inois y reprendra Can rang
rabiniers. d'anciennete; paG cette epoque it, ne fera plus admis
I I
ier Rengagement Ito -15 11 105 14 7 2 cette faveur, quand bien mehne engage avant la fin
Ze . iso 18 is 1 2 ZI 5 10 de Fann6e il lie devroit pas perdre It fruit de fes, Cervices
go 24 1 30 8 4 pr6ce'dents.
X. To Li s Its rengragements front faits dans une forme wil -me qui fera prefcrite par les r6glenients ; ils front Dragons, oha&urs, huffign6s par I'llomme ; it lui C ra remis un billet de renga eij Cards. 9
ment i les uns & Its autres (cront imprimes,
I Ct Rengagement 110 1; 15 10 If 4 2,
ze . . . . . 140 17 10 1 1 19 15 3 T I T R E V.
3c .11 1 7 2-8 17 TO
Des conge's d"anciennetl des re former & des degagementr.'
V. Le montant de ces hates payes fera cumuI6 avec la Art. 1. Ell temps de p.lix les conge's abfolus front
fo I I de de I'liomme, pour &ablir It calcul des graces dont In A
roUjours exp6di's au jour -me de ]'expiration.
t A tle
pourroi e fuCceptible pour fa retraite lorfqu'it les aura 11. Ell temps de guerre les conger abfolus qui vien w pr6fe'recs aux. rengagements pay6s comptant. Ceux qui ell dro'nt 'a choir pendant la champagne front retards juCauroielit touch la. valour dt cette derni211re manie're ne fe- qu I aLl moment de la rentr e des troupes dans; leur quarter ront point admis 'a redamer la cumulation des hates payes, d'hiver. 11s front alors exp6die's auffitk, & it fera rena dont its aurcient pu fe trouper faCceptibles par leurs renga- compete aux bornmes dans ce cas & par un d4compte gements. particular, fait i cette epoque de la portion de temps
VI. Aucun grade obtenu ne rengagera plus 84Cormais pendant laqUelle Iturs cong6s auroient &4. Cu(pend.us., en
dans aucune arme. Ceux n6anmoins qui fe trouveroienc les ell indeninifant: d'apre's le tarif fixe' ci deffus par
ell execution del'otdonnancedu tojoin 1788, I'article V I & ell rai(bn de la claffe du rencragement qu'ils;
concernant le recruitment refteront affujertis aux ren- auroient ece dans It cas de contra6ler. gagements contra&'s ell consequence cornine ayant requ 111. Si les homes dans cc cas pref roieilt la haute ,ell indemnity le prix flipule' pour ce engagement par cette paye repreCentative du rengagernent ils (cront fibres de ordonnance. It declarer au moment oCt leur cong' ab(olu devroit leur
V11. Dans' routes les armes except' dans les rigirnents etre exp'di' & alors ils ell jouiront ell raiCon de la cla a. fuiffes qui confervent i cet effet les uCages de leurs de 1' ur ren(yagemenc confoimement au tarif de Part. V1. capitulations les adjLl4ants les ( agentss majors dans Fin- i comptert'de cc jour juCqu'a celui auquel. leur cong6 fanrerie fran aiCe ktangere, l'gere & fuifl'e ainfi que ab(blu leur fera re'ellement exp6did. 8ans Fartillerle les miners & les ouvriers les rnare_ IV. Les conge's abCOILls danciennete' (eront de'livre's; chanx4es-logis ell Chef dans routes les troupes 'a clieval ainfi qu'il a ete' dit ci-defftis foic que I'liornme foic preCent he, front plus engages 4 computer dti jour oll. its par- au corps foir qu'il Coit iVent par conge ; dans cc der-viendront 'a ce grade & ils front libres d'abandonner iiier cas, Oil lie Ile forcera pas de rejoindre pour venir ces, employs de la me'nie mani&e que Its officers, au chercher fa carrouche ; mais alors il lie pourra pas It \ .'I
moyen de leurs demiffions & dans la forme q ui fera prcfcri re Its parties de Ca folde & rnafre d'entretien de Con a-Cence, pour ceux-ci. dont it n'auroit dL't LAtre pay' que fur It rappel qui en
Ell acquerantainfi 1'eur liberty ils Ile feront.pas tenus atiruir ece fait i Con retotir sequel rappel ell coliftquence, 4e rendre la Comme qu'ils auroient pu recevoir pour le il'aura pas lieu pour lai.
X Dgagement anticipe' qu'ils auroient pu. contra6ter 3 mais V. 11 fera fait: 'a tout homme conge'die' par ancieancti




)98
It de'cornpte de tout ce qui devra lui revenir pour fa reftera en attendant ron r girnentq en ne Atmeurant aiTaw
folde fes sauces payes de Con grade fes deniers depoche ; jetti quaux Cervices dont it pourroit eitre encore furceptible & fa nialfe d'entretien jufqu'au. jour'de Con conge', s'il XV. It fera libre 'a tous Its foldats de routes les armes
' ift present an corps, ou. juf9u"au, jour feulement auquel de demander en temps de paix (tultment, de fe d6ga11 fe fera abfent6, s'il eft en cong6, dans Pun & Vaucre ger aux conditions qui front prefcrites ci-apr4 5 mais
eas ce dicompte fera toujours de'taiII6 fur fa cartouche. leur conee abfolu leur fera accord fur la demanded qu'ils I VI. Le d6compte de fa haute paye de engagement en feron't", mais feutement au moment de la revue d'infVil y 'a lieu, lui fera toujours fait jufqu'au jour de Con peaion finale de cheque annee. Tous ceux qui voudtonr
conge, abfolu floit qu'it fbit abCent ou. pr fent i if en fira ainft obtenir leur cong4 front tenus de fe faire infcrire fait pareillement mention fur la cartouche. deux mois avant Npoque de cette revue : if ne rera d6V11. Tout homme conge'dig par anciennet4 emportera livr6 de conge's de grace qu'aux hommts pr6fents ; 1'6tat
-avec lui Phabit, la vefte, It chapeau & la culotte de fon en fera pr6fLit6 alors 'a 1, officers general & it fera au.
habillepnent courant fans qu'ils puiffent 8tre changes toriCe 'a faire deliver tous Its ans des cong's de cette ef-contre d'au'tres de moindre valtur dans 1'etat o' ces objets pice jufqu'a' la concurrence du trenti me du complete dans fe trouveront. It fera tenu de laiffer fon fabre fa. buffle. les r6giments d'infanterie & du qquaranti me feulement terie & fon armament ou de ienvoyer 'a fes frais cells dans ceux des troupes 'a cheval en fuivant I'ordre dinfae ces parties d'armement & d.'equipement quit pourrolt cliption de ces homes.
avoir ernporte'es avec lui en cong6 avant de faire reclamer XVI. 11 ne 'era Wiwi des conge's de grace qu'aux A cattouche qui ne lui fera expedite qu'apr s ce renvoi. homes pr4fents aux corps j fi cependanr quelques affaire-s VIII. Tout homme dans It cas d'e'tre cong die par importances & prefRes bien conflat6es par les corps ad-,
-anciennete' & qui fe trouvera redevoir "a la caiffe du miniftrarifs exig e
geolent que quelque foldat flut cong'M
regiment ne pouirra obttnir fon cong6 quapr s s'e'tre de cetre mani r 'fans atte6dre It moment de 14 revue
A
acquitted' enters elle 5 en consequence it fera MDu de pourra lui ecre exp6die' en attendant cette epoque un
cominuer fes Cervices jufqu'i ce que par fes economies conge 0
limi t6 auffick qu'il aura fait la remife de fes effects
ou revenues confenties par lui, it 'fe foit tocalernent libe're'. dhabillement & &6quippement & de la fornme 4u'il fera IX. Tout homme de recrue arrive 'a un regiment lorf- tenu de ver(er 'a la caiffe ; mais fa cartouche de coug6 ne
'il ne fera pas admiffible foit par d'fau t de taille, fbit pour lui Cera jarnais exp6di4e que par ordre de Nn(pe6teur. x-AiCon de quelques infirinit4s ne pourra e'tre renvoy6 qUe XVII. Tout homme qui obriendra un conge de grace Pnr l'avis du confeil d'adm;niffration assemble' 2' cet effet. feria renu de laiffer au regiment routes Its parties de Con La Cubfiflance lui fera founie pendant quatre jours francs, habillement 'q i compete
e uippement & armement ; (on d'
:non comprise celui de fon arrive'e pour lui donner le temps lui fera fait juCclu'au 4our de Con depart, comme aux de fe repofer, & it lui fera remis pour fa route trois fous hornmes cong'di6s par anciennet6 fans pouvoir lui 'tre par lieues depiAs la garnifou jufqu'a 1'endroit o' it aura terenu fous aucun pre'texte non plus que Its effects 'a fui t6 engage. appartenants.
X. It fera statue par les r elements, les different cas XVIII. Tout homme redevable de quelque former "a la
Jans lefquels ces faux frais devront eftre au compete du caiffe du r4aiment, ne pourra etre admis 'a obtenir fon
A. rtcrut'eur & la mani re de Its poorer en depenfes fur la conge' de grace qu.'apris s'e'tre acquitted' totalement enlorfqu'its ne devront pas vers Im.
Ze deftin'e au re rutement
A
pport's par lai.
ocre fu e XJX. Tout homme, pour obtenir fon cong6d'e grace,
XI. Auffitk qu'un homme aura ete admis dans un regi- fera tenu de verfer pre'liminairement 'a la caifTe du r'gimen t I it ne pourra plus kre r6formi I que par l'officier ment, It double de fa Comme flipul6e ci-Jeffus pour It general charge' de fon infpeftion & execute dans des cas premier engagement de huit ans dans Con arme. Sil lui
Je lic'enciement ; it ne pourra plus e'tre ref6rme' par Maur refte Cept ann6es & Plus 'a cheer cette former d4crolitra de iailfe., auffit6t qu'il aura fait la guerre. Les homes d'un huiti me tous Its ans en raifbn d'a moindre nombre dans Its cas de reform lui front prefent6s afin qu 'it d'anne'es qui lui refteroient 'a courier It tout confirm ;puiffe la prononcer s'il y a lieu ; it ne pourront en confd- fnent au tableau ci-apris3 favor: quence etre reform's, qu'etant presents aur6giment, 'a 1'nfanterie franfaife, ltran'gere le'ge're,
moins d'uti cas d'impoffibili-te' du'ment conftat6.
XII., R fira exp'die i chaque homme dans ce cas, un cc Huit ans de service 2-00 liv- 7 ans 175 liv- 45 ans U
n' de r'f6rme qui en Utaillera le; cauNs & Its motifs. i so liv. S ans 12 5 liv- 4 ans j ioo liv. 3 ans, 75 liv" XIII. Tout homme 'a Con twiRmernent renaaaement, z ans, 5o liv. i an, z5 liv.
C eft-ak-dire ; ayant plus de 2.4 ans de service ne pourra
Artillcrie miners cavaliers & carabiniers.
P!us e'tre r6forme' pour raifon d'infirmice's de quelque
canCe qu.'elles proviennent ; it fera conserve' au regiment cc Huit ans de servicee 2,40 liv- 7 at's 2. 10 liv. a ans
fans. fhire Tautres Cervices que ceux dont it pourroit rtfter i 8o liv. 5 ans 150 liv- 4 ans i zo liv. 3 ans, go liv. P fukeptible, juCqu'a' ce qu'tl puiffe obtenir Its gra es qui z ans 60. fiv. I all 3 0 liv.
Aront dans It cas de lui e'tre accordees d.apres Its r gl'es
qui front prefcrites 'a ce fujet. Dragons chafeurs & hufards.
,-XIV. Tout homme qui feroit Jans It cas d1tre rffo=6 cc Huk ans de service 2. 16 liv- 7 ans 189 liv. 6 ans
pour une infirmity' r6fultante dune bleffure i la guerre 69 liv. 5 ans 13.5 liv- 4 ans io8 liv. 3 ans, 8 1 liv.
ou Cuice de quelque accident occaflonne' par fon r rvice z. ans, T4 liv. i an, L7 livA
ineme en temps de paix, ne pourra Vitre quelque fbi't cc XX. Tout homme qui obtiendra Con cong6 de grace,
Ion' peu qu'cu afirwit fA NKUiGV j 9 J irant abfint, ajjqx* dia-oit xW4mcr fQn dicomptv itre




r 399 1
,ge la m9nit mini'tre pretctite pour Its hottmes conge- D'un co' t4 la crainte de peMre Cans return, un innocent !7
di6s par anciennet6, par les articles pr6c6dents. le defir de rendre le cha^timent des coupables plus utile
XX1. Les cartouches des cong6s de grace front fign4es & moins cruel ; de I'autre la crainte d'enhardir le crime de tous Its members du confeil d'adminillration & de'Vinf- & de compromettre la furet4 publique : voili Its motifs pe&eur elles front vif6es par Ics commiffaires des guerres, egalement louables ui divifent Its efprits & Cufpendent & elles exprimeront en routes letters la former qui aura la deliberation.
it!' pay6e en raifon des ann6es de services reflantes "a L'allemblee national a, renverC6 bien des erreurs. 11
faire ainfi que le montant da decompte pay6 'a cheque n'eft preCqQe plus de retraite ol I'ombre de la barbaric
hornme. n'ait &6 diffip6e par fa lumi4e. Cependant elle pourroic
A
XX-1. En temps de guerre it ne fera expedite' aucun erre efFray'e d'une tentative fi hafardeufe fi d'autres
cong6 de grace i ce temps fera cenf6 commencer du jour nations n'en avoient fait une heureufe epreuve.
ou, un regiment auroic reju l'ordre de fe porter au com- Un orateur eloquent a dit \2 la tribune en s'opporant
plet de guerre. a\ I'abolition de la peine de mort, que experience du genre
XXIII, It fera flatu' par les re'glements far les autres humane ejl une lefon hien impofante. J'en conviendrois avec' formalize's de detail pour 1'exp6dition des differences ef- lui fi cette experience ne parloit pas auffi pour l'opinion peces de cong4s abfolus ainfi que pour la surveillance 'a qu'il combat.. L'empire Ruffe occupy le quart da globe., ce fujet 'a pre(crire aux commifraires des guerres charges & Fon n'y connolit plus la peine de mort On a dic qu'elle des revues & police des troupes avoit 6te abolie fous EliCaVetir & re'tablie apr6s Con regne.
C'eft une erreur qu'il eft important de reliever.
11 Catherine .11 qui fait regner la phito(cophie. fur ua
L E G I S L AT 1 0 N. trone abfolu,, qui a multiplie le droit de b* ourgeoifie dans,
Paris ce gz mai 1791, fes 6tars q.ui a rappel6 aupris d'elte il y a q.uelques
4
La question qui vient d'e^tte fournife au jugernent de ann'es des depute's de routes les parties de fon empire 1'affembl'e national les confulter, qui peu it peu facilitate aux payfans,
e eft certainement une des plus i-m- pour
des terres de fa couronne Its moyens e s'affranchir, en
portantes aux yeux de ious les amis de Mumanice'. La- .1 .
donnant ainfi un (Yrand example auxautres proprietaires
nation deploirzf-t-elle toute fa force centre quelques foibles n
empire rt a point r'tabli la peine de mort : elle
individuals centre des coupables vaincus & dif de Co n e
retranchera-t-elle de la lifte des viyApts, pour 6pouvanter en a au. contraire confirm,6 Vabolition; & je me fouviens' leurs imitateiars I Tuera-t-elle un ci't6yen parce qu'il y de lui avoir entendu dire pluCieurs fois qu"il fallout punir en a eu dej'a un aurre de tue' Mukip'liera t elle fes- le crime fans, l'im-iter, & que la Feine de mort n'itoi. pertes, pour les avenger Voudra-t-elle s'expofer au mallieur refque, toujour5 quune arbarie inwile. Il Wexifte peutA 11 n
terrible dont on n'a va que crop d'exemples, de condam- 'utre pas de pays o I it fe commette acquellement moi' s Mer fur des preuves apparentes, un homme dont I d'afraffinats que dans Con empire. Le criminals font cor,
nocence fera par la Cui-te reconnue: trop tard par I'aveu damn6s au fouet, aux gale'res aux travaux publics. du vrai coupable ? S'interdira-r-elle 1'efpoir de conferver Une feule exception a ete' f ite, pendant Con r gne, des homes 4gare's en les puniffant de rendre leur clia^- a cette loi d'humanit6, & le falut public rendoit cett* timent utile par leurs travaux effrayant par f ption indifpenfable, Un brigand, nomrrit Pu z4ftche
& de les ramener 'a la vertu par un. long repentAir qyi., avoit.ravag6 fouleve' la moiti' de la Ruffie. Apr s mille les rende un jour a\ la parrie atrocities apr s sEtre baigne' dans. des ffots de 6ng il
A I
D'un autre fut vaincu & p fort, arr"t, de mort
Co te en aboliffa-rit la peine- de: morr, la -ris. On prononj--a. enation ne craindra-t ) elle pas d'enhardir au crime ceux que Von rardonna 'a fes complies. que la mort feule arrefte ? Cette humanity" ne feroic-t- Xignore quel parti prendra Va fTem b I e'e ; mais j'ai cru,
site pas. une foiblefre coupable Le legiflateur qui pro- devoir em 6 ier qu une citation inex-a6te n"nflult far la sonceroit ce etre en que deliberation. S E' G U R atn6affadeur a' Rome & cl-dcvaur'
tte loi ne craindroi:E-il pas d" lque
miniftre du roi en Ruffie.
forte complies des attentats commis par les criminals
qui trouveroient moyen de s'ekhapper., L.e(poir de cette
6vafion ne Cuffit it pas pour affoiblir dans I't(prit des. A V 1 S, D' 1 V E R S.
bommes perverse la -crAinte falutaire da cha'timent qui Al. Faucher nomme' marguillier de la paroilre de Plailes menace Eft-il poffible eft-il moral d'erablir que la fance pour 1790, & charo,6 par la commune de, la colle6letache de l'affaffin peut fe laver Que le fang qu'il a verC6 de l'imp^r de 1,789 dont Its recencemens ont &6 diftrine le fouillera pas toute fa vie Que l'infamie qui le bu4s, mais Jont les droits n'ont pas ete acquire &, pr6vient.
fuit ne fera pas 6ternelle Qa'un jour I'hornme fans A411-les. Habitants que la rnunicipafir6 de Plaifance s'accupe Zeproches pourra Cubir l'opprobre d'erre Ats 'a fes co'. s dans ce moment de la distribution des re-ncenCer-nens de
Sous quelgiie point de vue qLl'on envif-ige cette grande 179o A ; mats qu en art.enlant,.ih Cont prie's de vouloir payer p t
question, I'humanite gemit & 1'efprit ift effiayt'. La raifon l'irn 0 de 17-89 enti-e Ces mains-, & ce fous le pills courc.
A
derneure incertaine. Peu tre faudra-il attended des temps Wai fans quoi it Ce verroit t_ e constraint quoiqu'a' regvec
plus calms & une 14giflature tranqUille pour la difcu.ter d'ufer des., voies de riguear centre les delinquans. & la rifoudre avec la maturite qu'elle exige. Toutes les j. Le Vinaigre cofni6tique & unique dont Pefficacittl'
opinions countries dont elle n4ceffire le Uveloppement, eft ge'n6ralement reconnue pour touted les maladies lonauts, Meritent d'autant plus d'6tre agreementt peNes qu'aucun ou chroniques de la peau conipc)C par M. Brttckn:l ail pr4jugi ne les de'shonore & que de part & d'autre elles fameux m6decin & chirurojen allemand ne fe vend qu' ,.
6gatement fond'es fiar le reCpe-ft de I'liumanite' le I'linprimerie royale da Cap Franjais 'a Flaipyinae;rit.: loin de la farcu' publique & I'amour de l'ordre focW. natiQnale du Port-au-Plince.




_1W,
400
i. Jean Delaunay, 111. 1. demcurant aux Coltes de Fer fonnes qui I'lionoreront dieleur congance. On trotive chez quarter du Borgne prevent les, ayant droits en la fac- Iui un opiat anti-fcorbutique pour 1'entretient s dents, cefflon de feu Louis Fouer, ayant vecu Con affoci6, d'avoir & des pa(lilles pour Its douleurs. Sa derneure eft chez faire retire fi tkes de n'gres faifant parties de la foci't6 M. Lapole, rues
Saint-Simon & PCI)Lhi6Vre. qui Tubfiftoir entr'tux : 4etir d6clarant qu'a.ttendu la difl-o- M. Thouron, tenant le pall'age de la Petite-AnCe au lotion de ladite foci&e' & le present avertiffernent, it Wen Cap pi-tvient vfvs les Hdbitants's, Negodants que fon
A
derneure plus refponfable. pafl*age fera tcnu 1 computer du i aout, par Mrs Alcluier
M. & madame de Vallerot pr'viennent Mrs leurs & Laplaigne au coin dts rues
e Neuve & do CimcLie're*,
Cre'anciers qu'ils ont donne' leur pr6cuiariin generate 'a vis-a'.-Yis N1. LeCcure qui le tien' aftuellement 5 it Its M. Larochart, leur gre'rant, pour adeniniftrer leur bien, & prevent qu'on troupe tonjours chez lui de la poterie. de repartir leur revenue en c af6. C'e ft le-parri le plas avan- Colin des chaudi res 'a fucre du fel du pays &c ; it tageux que M. de Vallerot att pu prendre pour parvenir prd4vient a.ufti Mrs les Capitaines & N' i 'it a
plus prompterrient 'a fa ligbidation ; it, engage-en c on fe- des magafins tris vaftes & pr pres a enarnagafiner tou(e quence Mis les.Cr6ancieisAe vlouloir bien ne pas lui '-faire efp6ce de marchandifes, :' le magafinage e'tant rneil;eur tnardes frais attend OU11''ne s'eft r6ferv6 qU'U-11 rnodique --]it' qu'au Cap, ils y trouveront itur advantage ; it en a aufi revenue. La-demeure de M. Larochart eft fur une de leur qui font propres pour fervor d1io'pitaux pour les n'griers.
habitation 'a Plaifance. M. Lafitte, traiteur, prevent M's les HXtants
2.. M. Malet pompier & fonder en tons metaux k- Voyageurs qu'il vient de prendre ute maifon attendant 'a
en tous genres demeuran*t ci-devant rue de Vaudreuil la fienne, rue du: Morne des Capucins, & qu'il s'eft attach aftuellement rue d'Ahjou vis-a'- vis-Al. Laconfourgue d'en rendre Its 4ppartements commodes &,agr ables ; it a ferrurier reit&e fes services Mrs Its Colons les aufri une tre"s-belle curie ol' il'peut placer 8o clievaux prev I I pes de toute folidit' inalt'ra it donnne
ient qu'it fait dies pom e a manger en Ville & piend des apprentis pour
bles 2 & d'un nouveaa eenre j 9ti'it garanitit capableg-de, la cuisine.
uts deau ar heu-re par- It On vient de recevoir 'a l'Imm'imerie royale du Cap
donner plus de roo -bairiqo p lp I 1 1.
fecours d'un ne'crre reutement ; les corps deffites poirpes un novel envoi de I'Elixir balCarnique pour les maladies e dedains ainfi que leurs
font en cuivre fonda, totirn's en des Gencives & des Dents, ain(i que de la Poudre de coral,
pistons on eu(es abColumen't bi n differences de cells comp, it M. Carnelli, chirurgiep-dentifte, ci-devant fates par des chaud-ronpier's d6n-t 'Ies corps
D E P A R T S,
Attoient en cuivre 4attu lamin6, fe'fnbl4ble a celat du
doublage 'des qaviies & tents piftofi 64 euf+s e'ri 'bois', i.. M. Jacques Beaugra.,nd part pour France. confequ"emftient' de tr s-peu dure'e:, i.' M. Daralle, dtmeurant au Morne-Rouge, -part pour.
it 6ffre & faire- France.
reparations f-requentes' & difp ndieufes
monter 1'eaa' 'a plus'de ;oo pieds au-deffus de fon niveau i 11 M. Jean Savaicrnas part pour la Nouvelfe-Orlt' ans. it vend-de pornpes a incendie. x. M Jean Luife part pour la Nouvelle-Orl6ans.
%. M. Saraute, nfgqciant "a J6remie, donne avis que x. Madame veuve Lann aux marcliande aux Gondives
3A. L. Dou'ai par (on jeftarnent, reten6 p r',M.(.!1'.t"i'ne I partant pour France prie les perfonnes qui lui doivent de motaire en ja S-An'e&a;uQe 8e Jiremie, t6moirA" fr'6fenrs IA Tayer vendra Con fonds dehoutique, confiflant en le 14' lernierTa nolmrri Con e'X'Ccuteur t6la iment uln e air Sraill"rie, roilerie, liclucurs, vins, &c. fes meubles, effects ,
pour le'' b.iens d-Jla.6s Jhernie &:que r-les biehs T armoires & argenterie ; elle vendra en outre, enfeipbje ou de'laUfe aU C ap it- a nomm6 M. Bern4d Manecq pour 4ar'ment, douze t'tes de figures bien connus y com pris
pareille ex caution ; ce qui, ne fite, aux termes'de Pe'dit Ux enfants, don.t un mula 1- 1
e' 'cefl de 'tre ag' de deux ans & und
de 178 1, a'it'. 18 des formalit6s pour Iefqaelles N1. Sarraute negrillonne d'un an ; le(dits ti ares font tous march.1nds a agi de (a part, avec envoi ae 1'expe'dition da testament deux tailleurs-, deux blanchiffetifes & une cuifini4e dont
A
'a M. le Procd reur du Roi, & priere de rappelle'r 1A. Manecq It plus, a',ge' ne palfe pas 2.o ans ; le tout pour du compw,nr. a 1'exercice de farniffion. i. M. Voifw part pour France ; it prie ce-ux 9' ui lui
'11' fera proc'Wle 2.o ao't i la barre du Si6ge -de doivent de le payer, & ceux i 9,L]i it doit de Ce
A
cette Ville. la request de. M.Calon de Felcourt, inge- pour recevoir leur payernent. a eur du' Roi, chevalier de l'ordre royal & militaire -de 1. M. 1(aac Salvador part pour France & de'claire ne S, Louis, en vertu de lordonnance de M" le GeWral & rien devoir.
Intendant de cette Colonie du 3 juin 1789 & de l'or- 2.. M. Autexier part pour France, & dd'clare ne rien
donnance de M. le S'n'chal, juge du Cap, du z8 juin. devoir 3 it fera vendre mardi proch i ,
e e -a n cliez Muiffier de
dernier, i la vente d'un terrain contenant environ trois l.'Amiraut' un cabrouct netif avec dtu x mules & Its carreaux & demie de terre fitud 'a la Ravine des pineux,_ ha-rnois, egalement neuf, & cedera le bail de la rnaifon
" ar,ler du Joli-Trou paroiffede la Grande- Riviere aux q u'il occupy, rue Saint-Nicolas, qui a encore ci.nq ans, I &
claufts & conditions de la cafte bonnie dont on deini i courier ; it vendra *2 Pamiable deux negreffes, dont pourra prendte communication ainfi que des titres en une pr're accoucher, & un fort rie-gre. 1'e'tude de MP- Gaultier Lagauttrie procurer pourfuivant z. M. Jean-Baptifte Boulanger part pour la Nouvelle ladite vente. Angleterre.
M. Jean Gaeta Italien dentifte nouvellement 2. M. Barthelemy ; demearant. a'A'Acul. part pour
triv' au Cap offre fes Cervices au Public pour arracher France.
les dents, les limer Its (eparer, les 6gali(er, les plumber M. Joreph Couilhou, paxt pour France & declare,
& les tranCplanter it guirit routes les maladies de la ne rien devoir. Wuche j it donnera tous Ces foins fatisfadion aux per. 1. M.. Franjois LordQner part pour Francvk




401
M. lean-Biptille Para8is 1eune part pour r, ran,,E. stations pour faire ;ooo6 de caf4, des vivres en abonhnee.; K F. L. Faures, n6gociant au Clap, ayant fixe' Co n I de tre's-beaux batiments tous neufs comme grande cafe.
el Mir la Nouvelle Angleterrc ;,,it pro- care i caf6 $ h4ital Moulin &c- avec 40 iftres 'on
chain vendra troig accons aver. vinot nt-;,es y attache's vendra avec ]a terre ou qtl'oil i etircra au c oix de 11 louera I'Acqki6*eur 1111 IIIRgaCin fitue_' fur le quai Saint- I'Acqut'A-ew.- S'adrefferi M. Crouzeilles negociant aa Louis & une chamber baure dans la maiton (1,C11 occupy Cap, qui donnera. de plus samples 6clairciffements. avec la jouilfance de la devanture pwai fai.-e le com- ep e
E T,4 T des Nr ,Pres aves qui doivent 'tre vendus 14 rnerce des planches la fituation de cet einplactment eft barre du Sie'ge de cetre Ville le 8 oc'lobre.
tre's-avantageufe pour ce genre de con-in-teice il eft deji f
i. Un N gre nouveau. 6tarrip6 fur le cote' droit du (ein connu par le f6jour qt)'y a fair. N1. Rarlwnp6 'dont Yinr Sr-MARTIN au-deffous DELABASTIDE, ag6 d'ententicin eft de partir pour France, On oui ra prendre pof- viron 2. y ans de, la taille de y pieds 3 pouches arrk6 'a feffion du tout le i Ceptembre pro.-hain,
I'Efpagnol le 17 juin, dernier rorte' an Flo 4F 3Mrs- D. L. Morel, P. Pener, J. Batidron, Roffignol ? I
Louis, Congo, erMp' fur le Cein gauche C. BASQUE; du Lagon fils, & J. Burden parterL pour la Nouvelle ADgldterre. au-deffous ST-M. & d'autres lett res illifibles A# d'enM. Gofre habitant "a I'Acul des Pins part pour viron 4o ans qui n a fu dire le noill'de fon makre arret a F'rance; I'Efpagnol le 2.7 juin porte' au no 4543. K Darhanpe' I marchatid de bois au Cap, part pour Lifidor Mozambique 'rampe' fur le co^ t' droit da ftin DORBIC ag6 d'tnviron 2;0 ans, de petite taille, arret6 'a France- le i fepre.mbre prochain 3 il a deux jeunes beaux 'A I'Efpagnol Ie 2.8 juin port' a.u no 4 5 5.
negres Ccieurs de long excellent f6jets, avec un ou deux r) ) L.a Joie Mozambique 'tamp6 fur le fein droit GDR
jeunes. nei-gres dorneftiques, dont il fera bonnie composition, a'cye' d'eriviron 2.o ansY de la taille de 5 pieds i pouces, fe moyennant dacomptant ou de la denr6e. b
di(ant 'a M. LarivievearrEte' 'a IT(pagnol le 17 jUin, porte' N A V I F, E S E N C 1-1 A R G E M E N T. ",,u numeprO 459.
i. LAntoiriette, capitaine Delarnare, partira pour le cr ole, 4ramp' fur le fein droit LAUTRE
Havre du i o au 15 Cepteinbre. Cc navire du port de 5 oo fur le gauche MONDOC, a'ge' d'environ x6 ans, de la
eft double' en cuivre, d:une march Cupe'rieure tail e de 5 pieds ; pouches, Ce dit'ant M. Montholon arr't' & tre's-commode pour les paffagers : ceux qui voudront, y 'a FE(pagiaol le 2-7, juin porte' au no 46,o. pafrcr ou chai-ge.r i fret s'adrefferout 'a Mrs Staniflas de A ritoine Congo 'rampe fur le fein droit au rebours ; Longuemarre d-e la Salle Paouilh-ac companies. ABENE 1. B. C. 44 d'environ 14 ans, d.e la taille de 5
2.i L"Union apirameMaffard I partira pour le Havre pieds ipouce, qui Wa voulu dire le norn de fon malitrel, aans le courant de lepternbre pre'fix ; il, piendra du fret & arr6i:6 a I'Efpagnol le, 5 juitlet, porre' au no 491. des paffagers. S!adreffer 'a M. Lacorne, correfpondant.dudit Avril, Mandingue, e'tampe'fur le fein droit DABOU & Navire ou audit Ca itaine. d'aurres letters illifibles Age d'environ 3 6 ans de la taille
P
3. L'Ami du Peuple, brig btin neuF, 8u.fort de 2.00 de 5 pieds 6 pouches, qui n'a fu dire le norn de Con makre
A I
tonneaLix, ou environ 2 C6n premier voyag ,, cap" tawe arrete 'a ITCvagiiol le 5 juillet, port6 au n0494, A c e'tampe' fur le fein droic I. I. F. PIN
Constant partira pour Marfeille dU 2.5 all 30 a0111, Laurent. iada ,
prendra du frer & des paffagers. S'adreffer 'a M. Guillaume an-deffous SON S-r-M, ag6 d'environ ; 6 ans, de la taille Paul ge'rant 1a carga I iCon dans fon magafin rue des de 5 pieds 5 pouces, re dicant 2' M. Pinfon, arr'E' I'EC., ReligieuCes. pagnot le 5 juillet, 1)01-te au no 49Y. M
B i E N, S E T E F FE T S A YE N 1) R E. No l, Banlo, 'tamp6 fur le ftin gauche 1D.k au-deffous
d'environ 2.o ans de petite taille fe difant
Nl 1 a 1P e a
Une jeune Ne'areffe de nation Arada bien conflituee,
M. Nam, arrk' ITCpagnol, porte au no 496.
perniquiere &.noul-rice, fans enfant. S'adreffer i K Dorand,, Joreph Arada, etampe fur le fein droic J. BUQUET; chirur ien- major.
au-deffous ST-NIARC, aiye d'environ 2.o ans,, ae la taill-e One rnalCon fitue'e rue des Reliaieufes & St-Louis
-n. I., arr^t'i I'E(pagnol
pieds fe difant 'a Guillaume L c e
cote cud 31 formant un quart dIlet de 64 pieds bu le 5 juillet, porte' au- no 49 8.
a&nellement occupee par M. Bille tailleur. Une.aut-re Jean-Baptifte S&16 aldis, ayant deux fois, fur le fein
maiCon & emplacement, fitu's au. bourg de la Peiite-Anfe Ye'carnpc IIDF Ag d nviron 26 ans de la taille de a Peft de M. Patok faiCant le coin de la Grande Rue pieds 4 pouches diCant au nom Jofeph rn. I., arr"t' occupee par M. Grange, inarchand, & fe' rolongeant jufqc1c p en Ville le 6 juiller, porte au no o3.
& comprise 1'empla-cerrient occupy' par Guillaume 1,arar.
A L o U E R 0 U A A F F E R M E, A.
S'adreffer 'a 14r, Aubert Rouch & compa(yrilie, negociants 4""',
an Cap qui donneront de plus applies renfeignernents & i. Une maiCon en ma .onnerie, firu"e au Petit-Carenage
en feron't bonne compofirion pour du comptatit ou de la f3iCant l'angle des rues de Picolet & du Fort-zux-- Dames, denr6e au cours. flumero 5o, occtip6e par Nil' Dumas & Turcrine, 2' louer; oif
Quatre arrieublements en acajou converts en mar- favor, la moiLi' Pour le 2-7 du courant, & I'autre pour roquin rouge & vert, compof s chacun de dotize faurcuils le 27 november fuivant. S'adrefrer i Mrs Lenfant & corn. avec leur canap6s ottomans '& ducheffes : plus quatre pagnie, negociants, rtie Pent hi v re & Chafleno) e. fautenils de bureau en bois d'acajou tournament fur pivot 2.. Un apartment liaw richement meubl6, compofd & converts en marroquin rouge. S'adreffer 'a Mrs Aubeat de deux cbambres & tin caL-inet avec un balcony en fer Rouch & compagnic qui en front bonne composition. fur le deviant trois cabinets & une cuisine donnant Cur la
Une habitation fitu4c au Joli Trou. de la Grande cour, i louer potir le reftant d'an bail d'friviron dix-huit Riviere contenall-t 41 c4r1caux do terre, avec des plan- J mois ledit apartment eff fitu rue Royale', Yis-,.Vis




" eE; #W
402,
'Ale Dornergue, procurer. S'adrefTer "a M" Deftandatt & pouce arrA tZ 'a I'Acul de SameJi Panga Mozambique; qui n'a fa dire le nom de fon maltre, ayant de marques de ,Laplace, rues Saint-Domivau & Sainc- Laurent.
0 fon pays Cur corps a# d'environ 14 ans de la taille de
ES C L A V E S 1: N N1 A R R 0 N & G E. pieds ; pouches : une N4greffe etamp6e illifiblement Cur
Deux N gres nouveaux de nation Congo, Nin 4tamp6 le fein droit ag6e d'environ 2.8 'a 5 o ans, de la taille de 4 IR. DUCOSSE, I'autre, an rebours, TALVANDE, font pieds io pouches, arrete's 'a la Mine.
artis marrons le 2. do courant : en donner des nootvelles Au Port-de-Paix, le 5 du courant, un N gre nouveau a madarne ve Ducofre 'a PlaiCapce i qui ils appartiennent. de nation Congo, ag6 d'environ 2.8 ans, de la taille de pok environ deux mois de 6 far I'01omac CB ou H, arre'te' 'a
11 elt parti rnarcon de pieds i pouce" &e
-nelade, un jeune ore
I'habiration de M. Silly Duponc a': la Mari la motitagne du''Port-de-Paix. Le 6 ID Anglais,
d'environ 1 2. atis fans etarnpe : ceux. qui en Mio'
Negre age d'environ ;f, ans de la taille de 5 pieds pouches fans
wront conn oifince font pri6s d'en donner avis 'a M11 Friou kampe apparent ayant des marques de Con pays Cur & companies negociatirs, rue Dauphine, qui pr4viennent cheque c6t6 du fuin & ane cicatrice fur la. joue crauche 4mrs les Commiffionnaires Habitants & Ame'ricains, qu'ils arre'te' au G'os-Morne. tiennent du tre's-bon tafia en barriques.
i. 11 eft parti matron de I'habitation Louis 2" Terre A -,; i M AUX ENTRES AUX tPAVES.
e -npe fur le (ein droit, en
N-Live on N gre notiveau, 'tai An Port-de-Paix, le 3 do courant, un cheval brun
fcr clieval J. B. LOUIS : en donner des nouvelles fur eramp6 fur la cuiffe du monitor N arreti 'a la Siente. ladice habitation. Le 5 on bourriquet enter gris 6tampe' fur la cuiffe da
AN I M A L E G A R 2. monitor AV arr8to' en Ville,
11 s'ell 4chappe' pendant la nuir 2.5 au 2.6 du mois
dernier de la favanne de I'liabitarion Galiffet on beau A R R I V E' E S D E N A V I R E S, cheval anglais, poil I)-run ayant le nez & les pieds blanco un o it verron &- la queue court : en donner des notivelles Le i d u* courant, le Platane cap. Mentauvry parti
ivt Moulin, ge'rant fur ladite habitation, ou M. P4hon, de Marfeille le 17 join. Le 2. les F'd'r4s, cap. Lacouture, xue do Bac. Il y aura bonne r'comp.enfe. parti de Bayonne le 4 join : la Ville do Cap, cap. Giten
parri de Bordeaux le i ; join. Le la P'tronille cap. ESCLAVES ENTRiS ALA GEOLE. Auliacq pard do Bayonne le i ; join : la Bonne Mere
Au Cap-Fran5ais, le 8 du courant, Cupidon Mozam- capitaine Giraud, parti de Marfeille le i T mai. Le 5 le bique 6tamp6 fur le bras droit au rebours TP, ayant Vigoureux, cap. Leguill6n, pard de Marfeille le 17 join tne bru'lure fur le fein gauche fige d'environ 18 ans de le Capricieux, cap. Viguie, parti. de Bordeaux le 14 join. perite tail!e, fe difant 'a M. Defeffars arrere' fur le chemin Le 6 le Vaillant Second, cap. Lafitte par ti de Bordeaux de la Petite-Anfe. Le 9 Gabriel, Narro, 6tampe' for chaqae le 14 join : la Charmante Louife cap. Jacot parti de ore du fein BOULIN au deffus one 'tamFe illifible Bordeaux le 2.S join. Le 9, les Deux Swdrs de' Nantes,
-ayant on collier de fer au cou avec one longue change cap. de Kehu, tenant de la Cote d'Or avec 546 Noirs a,,74 d'environ 14 ansde la taille de 5 pieds 2. pouches, fe la Conftitution ca itaine Fournier pard de Dunke'rque difant.1 M. Boulln, arr&4 en Ville. Le io, on N gre nou- le 18 join. veau de Pation Mo.zambique, e'tarnpe' Chr le 41n_ droit DUM ) n D Ff. P A R T S D E N A V I R E S.
ENIL, au-deffous CAP a^cre' d'environ %6 ans, de
.1a taille de 5 pieds 2. pouces, arre'te 'a I'Wpital des P&es: Le 2.9 du mois dernier, I'Abondance, cap. Rouffeau; TeNmaque, Mondongrae, etamp6 fur le fein droit POH, pour Nantes. Le 3 1 I'Augufle, capitaine Blanchard, pour fur le gauche PORI, au-deffous PAIX, 46 d'environ 2.6 Saint-Malo : la Nouvelle Societe' cap. Mofneron, 'our ans, de la taille de 5 pieds i pouce, fe difant a M. Mou- Nantes. Le i do courant, I-es Deux Amis cap. Pioler, ..,cjj net arrete' 'a la. Foffette. pour Marfeille : la Pauline, cap. Laperche : la Providence,
Au. Fort-Dauiphin, le o5 du courant, Mathurin, Mon- cap, Grimard : le Paquet-bo't de la Martinique, capitaine tongue fe difant 'a M. Maignan au Cap, itaimpe' rar le Aubert ; la Julie cap. Dupuy ; tous les quatre pour Borfein dreit M AIGNAN, au-deffous BR, age deaux. Le le David, cap, Salomon pour Bordeaux.
ans, de la taille de S pieds 2. ponces, arrke' 2' Maribaroux Le le Bailli de Suffien cap. Couturont : la Loi, cap. R cliard, creole fe difant au nomme' Cofil n. I., 'a la Deltibal : le Sarveillanc cap. Qadr6 : le Dogue capitaine fans 6tampe apparent ^age' d'en,;iron 14 0
Petite Anfe Dupin : les Deux Amis, cap. Drouet 5 tous le cing pour
ans rougeatre de peati, arrece 'a Ste-Suzanne : I'Eveille' Bordeaux. Le 4 le Fils Unique cap. Caftaignet, pour Congo fe difant a la fucceffion Franciory affer m-4 fiar Bordeaux : les Deux Sccurs Cr6oles cap. Caulle, pour le d'en le Duc de Normandie cap. Leme. Le 9,
)'habitation Cbaloupin, kamp6 FRANCIOSY, age Havre. Le 6)
viron ;o ans, de la. taille de 5 pieds % pouches arr't6 'a la I'Affive, capiraine Paytel, pour Nant s. Le i i I'Aimable Mine, Le 7, Flbrentin, Congo, fe difant de I'habitation Ang6lique, cap. Stendelet, pour Saint-Malo le Vaillant intent 'a Rocou, 'tamp' illiCiblement fur cheque Second cap. L4fitte pour le Pot t-au-Prince. Le 12. co, t6 du feip 4, ge' d'environ 3 3 ans de la. taille de 5 pie4s i Ville do Havre, cap. Caron, pour le Havre.
_2
A U C A P F R A N A I S;du KQi du Confeil-fup'riew.
)Urou& AN$ imprimeur




A
9% ots ids M*1111111N,11 1XI AN I 40L -AA,,wwA I
%air- Vow VRAW iilk _;
AF FICHES AMERICAINES,
NUMBER 66.
W
CAP-FRAN AIS
TV I L L E D U Igo
Du Mercredi 17 Ao't 179 1- A
'owl
k=,A
Wr Mw
7
'y -A R I T E. Son premier movement fur de faire une g4nufl'xion,(j)
A
au trone ; co qui d6plut fort. On fe dit rout bas : NUphanc Lllephanr blanc. blanc n'a pas befoin ce (emble de Vagreraent du roi Soli- j
veau qUand it a le Cuffirage du people L E Siamois eft un people d'Afie cfclave & idolitre j 11
Ceux qui n'y regardenc pas de fi pres ne s'apperjurent on n'eft gu&e Pun Cans I'autre. 11 a eu fucceffivement pour de tien & ceux li font les reputations. maltre dans ces deniers temps un paon un porc (i) & On remarqua que la coaleur bleue plaifoir beaucoT a 5 1
Un foliveau ; celui-ci eft le fouverain a6tuel & certe nation ne s'en troupe pas plus mal : en remontant aux Rcles N16phant, & qu'il faifoit accucil 'a ceux qui fe pre'Cenroient 'a lui habill's ainft de pre'f6rence aux autres citadins ve'tus ante"rieurs elle avoic ke', gouvarn6e par des rigres des 23 a l'ordinaire. De ce moment un gi-and nornbre de Siarenards.
ois d'j' idoU tres dU qu
adrupede endolfa l'uniforme. Vobjet de Con culte e'toit it y a quelques ann4es un
Ce nouveau costume change les mccurs de la capital ours gris trouv' fur les bords d'un lac 3 it ne danfoit pas on y rencontra beaucoup plus de Coldats de que rAtoyens.
comme les n6tres ; it ne favoit que calculer & par fois Les faubourgs murmure'rent quand its fe virent me'it erCaMPEOit aVCC afrez d'adreffe.
riffs faute d'un habit Ibleu. L'616phant blanc dont l'inCEn ce moment on adore A Siam un 614phant blanc. Ce
tin& 6gale 1'e(prit du courtiCan le plus deli' eut foin de quadrupled de cette couleur eft affez rare. 11 Wen eft fe montrer fouvent au people fans manquef de faluer qae plus cher au, people ami de la fingularit&
Au refte d'adtrcs nations ont fait de pires choix. 11 en avec fa troi-npe & de droite & de gauche tout le monde fur Con palrage. On admiroit fon mainti.en, un peu eme a
eft r4put'es fiqes (z) & 6clair'es qui encore aujour' b rrtiffe pourtant fes graces un peu constraints ; Mals
d'hui, bru'lent letir encens 'a des oignons & m'rne 1 du pain.
l'idola'trie fe me'loit deja aux homages qu'on lui rendoir, Le quadrup de, idole.du jou 'a Siam y etoi J2 co
U nnu it avoit d'j' fait fe&e.
depuis une dixaine d'anne'es (3). On Favoit remarque paffant la mer 'a 1'a^cre de ig ans pour alter combattre dans Pendant. yie les habirants-de Siam s'amufoilnt ainri a a..
tout de la nouvefle idole car on ne penCoit prerclue plus des forts e'loigne'es. 11 e'toit de return quand les Siamois
-Peuple enfant, prirent de Hiumeur centre la cour & s'avi- a l'ours gris la cour tramoit tout i fon aiCe concte la e n moins qu
Arent pour la prerni re fois depuis treize flecles de von- liberty' nailrante. 11 ne s"aciffoic de tie tA e d'enlever le roi So!iveau pour le mettre 'a la ete d'un parti nomJoit eEre libres tout de bon. Le roi Soliveau laifla tout breux & entamer une guerre civil. HeureuCement le peufaire comme on pouvoit s'y attended ; & quand touE fut ple fut inftruir temps. UeNphant blanc favoit tout & i t 31 it vint lui-rnerne Siam pa'le & tremblant, au milieu de 3oo tralle arcs band's, & dit au people ne donnoit figne de rien 111 fallout menace fes grades oreilles du crochet de fer atracher malgr6 It'd tin fabre nu libre j'y conCens ; auffi bien quand je ne le voudrois fA Vextrf'mite de fa trompe & le forcer 'a conduire cette
pas it faudlroit toujours que cela ur.
i1quyelle in fari t lion. Let roi Solive'aa fut amene' encore A la Cuite du prince 6to;.t 1'e'le'phant. blanc dont on avoit
Via' pla-6 l'irnage a la rniiCon commune. Quelqu'un Ten- JU 11 fois Siam mais pour y f6journer. Les couttifans,
tre la foule d L c Con propre movementt, ou pay6 pea I t- q9t avoient peur lui conCeille'rent de changer de batteA ties de s'atracher Felephant blanc & de profited de la
etre 6kva la voix & dita' ceux qui 1'entouroient :'Amis!
faveur popplaire que celui-ci ne tarda pas 1 recouvrer. remarquez vous ce 'I'phant jeune encore it faut le faire
marcher i notre te'te cela en impofera aux'couitiCans. 11 Cc grand quadrup de le croiroit-on eft fenfible i la piqureja plus l'g&e ; un coup Taiguillon de I'abeille le rnet a vu la nier il vient de loin it doit en favor Imig.
dans'd.es fureurs difficiles peindre. Un taon (z) s'attacha 11 Wen fallut pas advantage. Tous les-regards fe port
Lin jour 'a lui & iui enfon5a ron dard dans une des nomrent fur I'616phant & it fur proclaim tout Tune voix. Cc A
'eft que de venir de loin 6 tiffes ger5ures de fa peau... L'i a(cible anim'
que c oxcilles agita fa trompe frappa de fes d4fenfes rout Cc
qu'il rencontra. Les idol'tres habill's de bleu partagereur
(i) Autrement dit le cocoon de Siam. Voyez Miftoire
maturelle de Buffon tome ix. h ,
es fioges Egypticiis entr'atitres. (i) Lei 416phans client les jambts. Voyez M. de Buffion. A(3) Vets upoque qi2i: r6pond Fan1777 dt natreire (z) Mouche 2' deux* alles qui incommode beaucoup jes
gaire. grants quadrupe'des fur-rout pendant les grades chaleuj&




1v
'Al 404
auffitor ron red'entiment (i) & re mirent 1 Ia pourruite' faints dans le pays & confacr4s i pleurer Ventr6 de Wif.
IV Je I'ennerri cachi. On e't dit qu'une arme'e avoit d6j' nou (i) au. tombeau & 'a c6l6brer ron return au ciel. Anftanchi les murailles de Ia ville. ur nt mal d'un tel voyage le people de fa pleine puifPour faire oublier ce contre-temps o routes les jeunes ance & autorit6 crut devoir s'oppofer au depart de Ia.
files fiamoi(cs habille'es de blanc vinrent par bands cour. L'61'phant blanc drefre ati m an' du palais dis porter i Nl phant des flours & des gateaux des cornpli- Couverains accourutpour ouvrir les pallages. It cut beau, niens & des chanfons ; elles pairoienE leurs deuces mains faire alter fa trompe & de haut & de bas', & de gauche
fur Ca trompe 8c quelquefois Ia baifoient avec amour. & de droite cette fois noti-feulement le people Siamois
L'idole quadrapMe W&OiE pas tout-a-faitinfenfible'leurs mais preftlue routes les phalanges blues oublient un inCfaveurs : on le. vit plus d'une fois accepter d abo tant leur idola^crie pour rie penfer qu*au Calut common j,
bouquets, mais our les replacer galamment avec Ca loin de rendre lidole les honneurs accoutum s
a t0ques dans le fein de Ia beauty parent une muraille de botichers & d'arcs tendus. L"16trompe (z) care ante, j e
phant palre de rang en rang ; on le laiffe pailler (cul ; Ces
qui lui en avoir fait le cadeau. zl
Les femmes eurent leur tour. Au champ de Brahma, les geftes imp6ratifs ne trouvent point d'e(claves prks exijours de f8te 1'414phant blanc paffoit en revue es idola'- cuter Ca volonte'.
tres'bleu s au bruit d'une mufique rnilitaire : alors les jeu- Furieux it Cc; retire dans fon habitation 6cart6e. En nes dames Siamoi(es s'-approcboieiit de lui', & lui adreffbient 2rtlVant it Foule aux pieds le panache blanc qui lotte vencirement Ia parole ; it fembloit leur foutire. Heureufes entre fes deux largest oreilles ; it arrache Its deux ranges cells qu'il dalolloit honorer d'un doux regard '. Ces petits d'or qui retombent avec grace fur (es paless ; it d'chire exercises acbeverent le prestige j 1'61e'pliant blanc deviant le fin drap bileu qui lui couvre le dos & briCe auffi le
Iidole deklare'e du jour. fer dont it 6toir armc.
Son influence, non-feutement dans Ia capital mais en- En peu d'heures tout Siam apprend le grand chagrin
core dans routes les autres cite's de Fempire e'toit telle Ia grande ol re de NI'phant blanc. On fe group
que des extremists du royaume it lui arrivoit tous les jours les places dans lesja'rdins ; on Cc dit Ia larme 'a I'Ceil : A des caffolettes de parfams ; jaCque-li qu'un talapoin beau. I'e'l'phant ne veut plus abColument nous commander : qu'aldi(cur & nomm6 tout rkernment pontiff vota dans Ia Ions nous 8evenir Maudite deCob'itfance c'eft toi qui
inaifon commune de Siam de declarer Nlephant blarit Ia nous perds : Le grand elephant blanc nous abandoned
grande & unique idole de routes les provinces. h6las ue faire
Quelques-uns effraye's des suites d'une idola'trie auffi Q6e Zire reprennent quelques francs Siaruois ). L-aiCuniverfelle eurent le couracre de fare ouvrir I fo
es yeux a ns border Feliphant dans fort coin : it y perd plus que
pluficurs de leurs coacitoyens. A Ia tencontre de Ule'- nous. ChoifilTons-en un brun fi nous Wen trouvons pas phant blanc non-feulement its ne flechiffoienc pas le genou, d' blanc ni de blond autant vaut. Oa mieux encore, 3nais me'me its ne A decouvrolent point Ia tete : d'autres rachons nous en palTer it ne faut plus d'idole 'a un peuplus hardis bravant 1'engouement public fe plaqoietit fur 1ple qui n'eft plus erclave.
tout expr s pour haranguer les idole paffage de Pidole Cependant Ia trifteffe civique prend un cara6l&e plus
I^tres. La'ches leur difoient-ils 'a voix haure dans tous impoCant. Pre[que routes les phalanges blues Cc mettent
les carrefours. & le long. des rues de Siam 15 ches vous en marcl
-ie dans, I'attitude de l4battement & fe pr4fenvousapplaudifTez d'avoir brife le centree da roiSoliveau, tent en silence 'a Ia demure de Ve'liphant blanc. La porte & vous vous laiffez marcher Cur le venture par Nlepliant en eft toujours ouverte : & ceux qui viennent pour en
blan-c. Comme des valets vous Yous etes empreffes de mouiller le feuil de leurs larmes y font les bienvenus
porter fa livr6e 8c fes couleurs ; vous-memes confervez mais VeUphant Cans creationn Cecoue Ia t6te en figne Ia liberate' conquife par vous & ne Ia donnez pas en garde ndgatif, routes les inflances pathetiques qu'on lui riit re.
dans Ia cafte des enclaves titris.
ce uadru We 61ev6 En ce temps-la' Ia municipalit6 de Siam avoit pour
L'e'lephant blanc eft votre ido!e & Ia cour eft Ia fienne. maire tine grue au long cou att long bec : c'koit le choix Plac6 entre vous & le roi Soliveau a-t-il ceffi un' Ceul des citoyens affifs. Elle descend lentement les debris du instant de prendre parti pour ce dernier 1 11 ne veut faire person de Ia maifon de ville & fianchit Ia lueur de Je vous que des foldats. Ne f ez pas itonrw4s de le voir quelques pales flambeaux saints ruiffeaux fangeux. Leurs -i Ia premise occafion lever %r Yous le fer dont vous centuries charges de pluie & mouille'es de pleurs arrivent
-avez arme fa trompe homicide & diriger centre le peu- pourtant au logis de 1'e16phant blanc. Le maire gfue lui ple cette comp4gnie d'archers (3) & ces inftrumens de adrelTe Ia parole en fon language : Grand elephant blanc'!
guerre qu'il porte par-tout avec lui. afTez & trop long-temps vous nous avez tenu rigueur
Cc 9u'on avoit prevu, arrive : le roi Soliveau, mal con ju(ques 'a quand avez-vous re'66lu de nous border encore
feille par plufieurs chefs de talapoins ctut devoir quitter Reprenez vos auguftes exer cices : Coyez tobjours notre k capital pr6cif6ment le premier des Cept j6urs repute's idole : nous vous jurors d'expler, par un de'voutment avcugle & Cans borne & Cans fin Ia Wob6iffance inftantan4e
(i) Cet.Mnement cut lieu 'a Siam le jour qui r6pond des citoyens. Venez-en domain recevoir le fermentt Colennel.
au zz fivrier de I'an de grace 1790, A cette harangue prononc4e 'a genoux I'Wphant refte
(2,) Les 4lephans & fur-tout le blanc difent les na- immobile. UcCp ir renalt & le matin de Ia journey fuituraliftes Cc fervent de leur trompe comme d'un bras & vante eft attended avec impatience. La promeffe d'an Xune main. nouveau ferment d'termina FeNphant blanc. II Cc pre'ferlte
Les 04phans chez'les Siamois portent fur leur
Jos des tours qui continent jufiali'a i z combatants & (i) Dieu des Siamois qui Cc fit ii gre Cax Its boris du
'W plufleurs p titts pi4cs de canon ?Ur Iturs affats. Ga
n9e.




N
40T
la maifon d-e. ville mais au milieu des gefles expreffifs if re doir hji-meme
a Le Corps des Volontatires vous 40ir)
qu'it avoit 6tudi6s pendant la nuit on fe preffe tellement de vous convaincre qQ'il n'a jamais ceff' de m!"riter le nom, auteur de lui on lui" fait refpirer une fi forte dofe d'en- de vos Fr6res d'arnies & que fa conduit eft au-defrus de cens 'it penfa en etre 6toufre. ati-defrous de tout foupion ; il Ittend de la municipality' du rA
L id
' ole reparolt. Si'les arts itoient plus avancka Siam Port au Prince juilice 8u, Calomniateur i jullice qu'i il y aUtOit eu. un beau tableau 'a peindre en ce moment. pourfuivra jufqu' ce 91.111 I'ait obtenue. Qti'oti Ce figure deux mille automates bien vkus jurer Nous avons I'honneur d'kre avec les sentiments Its fur leurs javelots fournidion parfait & de'vouement enter plus fraternels aux orders de 1'616phat t blanc. C'6toit la condition tacite
MESSIFLURS ET CHFRS COMPATRIOTESP
du return de fes bones graces : & pt6s d'un tiers de la
ville de Siam eut la lichete' d'y foufcrire. Auffi depuis Vos Fr&es d'armes
ce moment on ne "aprelle plus que la ville des idoldtres; Les Volontaires patriots du Cap-Franfais.
& on noinme ferment des aveuges la promeffe d'obeir en
tout 'a I'614phant blanc.
Ce quadrupWe exigent & vain. avoit pour ami & AVIS DU BUREAU PROVINCIAL.
pour con(eil un taureau indompt6, connu 'a Siam fous le Mrs Its Citoyens afpirans i la place de Receveur des
norn de minautore. Celui-ci d'une force de tire prodi- droits domaniaux vacant par la mort de Me Mangeot gieufe fe ten.oit derriere I'idole & sen fervoit pour Cont pr6venus que par arrete' de J'Affemblt'!e provincial trooper plus facilement le people & le faire renter plus en date du 15 da courant le cautionnernent pour ladiEe k,
A
vice (bus le joug : it en heroic venu i bout ft la mort ne place, a &6 determine 'a la former de 6o mille lives & que V 1'e't atteint au bout de Ca carri re. On lui dekerna I'apo- )a nomination de cette place fe fera lundi %2. du courant th4ofe. en confequence,.ils font invite's de fournir d'ici a, ce temps
L'616phant blanc fe fentit le plus de cette perte. De cette aux commiffaires charge's d'examiner la validity' de leur 4poque re'duit i fes propres reffources it fit des chu'res caution le brevet de leur cautionnement pour ladite place prefque 'a cheque pas. & qu'a' defaut par eux de remplir cette formality' d'ici aLL
Le roi SQIiveau avoit pour femme une heroine (i) de'lai preCcrit leurs reque'tes en derriande front rejette'es.
venue du nord.i grand fi -ais. Ceux qui font 'a I'affat de M" Its Ci oyens de la province du Nord Cont preVeLIUS tout rernarqu&ent qu*au plus petit iv6nement la trompe que fur la d6rnifflon volontaire de M. Se'journe' receiver ide 1'el6phant 'toit coll6e a l'oreille de Phermine. Celle-ci des oftrois & droits domaniaux au Fort-DaLlphin, I'Afferrifroide de Con natural n'avoit Pu fe faire 'a la ttmP&ature blee provincial nommera inceffamment 'a ces places. ardent des Siamois enCorte qu'elle e5toit reftee krang&e Mrs Its Afpirans ('eront admis au concourse penchant au milieu deux. On ne s'en apperjut que trop pour elle. quinze jours i computer du jour de l'inCertion dL1 pre'fi: ne Dans un jar'din ce'lebte dej'a par plufieurs coups d'eclat avis dans les Affiches ame'ricaines. un raffemblement nombreux de citoyens prit la re'Colution =nil 11
fubite de rompre cette coalition Wpede de I'hermine &
de 1' Ie'phanr. En conPquence its arre't4ent d'envoyer A V I S D I V E R S.
I'hermine qui prenoit beaucoup trop d'empire fur I'e(prit M. Salenave, habitanti la Petite-Anfe, donne avis qu'itda roi Soliveau reCpirer fon air natal pendant quelque tirefur France 'a fix mois de vue, payable 4.-,ns Paris. temps & cela fans en demander la permiffion au grand e e
Mrs Sauzea & Dubois fr res, ayant contraAe' une foci't'
Lama (z) : & auffi de faire repairer la m'er.a' Ve'le'phant avec M. F61ix Anthoine, pr4viennent Mrs Its N4gociants blanc qui influenyoit 1'efprit du people d'une maniere & Habitants, que leur raifon de commerce Cera do 'enavane effrayante. On laiffa le roi Soliveau fur le tro'ne mais en fous Its norris de Sauzea Dubois & Anthoine. fe promettant bien de ne pas lui dinner de fucceffeur : & i. M. Nicolas Lannoi prevent le Public qu'iI a 6ta'bli C eft ainfit qu'on vint 'a bout de de'truire I'idolatrie i Siam. le magafin de cuirs tann4s & peaux, qu'il tenoit autrefois 0 Mill I rue du Bac, dans la maiCon neuve de M. Raymond, place
Royale vis-1-vis la Fontaine. Ce magafin eft afforti en
D U CA P F R A N A I S. tours tortes de marchandifes propres pour M11 les Selliers
Cordonniers & Tapiffiers & leur pr6(ente ainfi qu'i'
'4 Mefisears de tous les Corps de Troupes patriotiques & Mrs les Habitants, avec le choix des marchandiCes, routes les de ligne de la Colonie.
-facilite's qu'ils puiffent de Cirer. A cette branches de cornmierce.,
MESSIEURS ET CHERS CAMARADES,
NT. Lannoi joindra celle de ]a commitlion, ayant pour cet
Le Corps des Votontaires patriots du Cap-Fran ais a efFet routes Its commodity's teqUiCeS. Comme charge' de la I*honneur de vous privenir qu'il vient de de'noncer 'a la liquidation de Con ancienae foci&6 fous la raifon de municipalitd du Port au Prince le fieur Huard jeune, Lannoi & Reymond it prevent pour Ii derriere fois Its r6da(fteur de la Gazette de Saint-Domingue )our le para- perfonnes qui doivent 'a ladite raifon de vouloir folded. grape qu'il s'eft permits d'inferer dans le nume'ro 6f. Ledit leurs competes ; car i d6faut de ce it ell oblige en P aragraphe commenjant par ces mots quality de fe mettre en r gle ; it vient de recevoir un bet
cc Nous croons tenir le fit d'une trame dans le cabinet affortiment d tiges bottles, de marchandiLles de felleries & Ju Cap, des Lettres de cette Ville &c. &c. 3o. autres dans le denier ao'it.
1. M. Chevalier a'ln6, maguillier en charge de la paroifre
(i) Joli petit animal diCent Its naturaliftes mais qui de Saint-Jean- Bap title du Trou pour Con ha station des a une tr4-mauvaife odewr. Ecreviffes prie Mrs Its Habitants de ladite paroiffe do
(z) Geft comme qui diroit k Pape de ces countries, faire retired le pluto't poffible leurs rencenfements de Al N
Pi




;0.,
M
>
)t
40e
e iM. I CA de ladite. paroin, qui a bien voulu s'en M. RiphaO Lopes part pourfrance.
ainfl.que de la recette des drotts qu'ils ont 'a payer. ', ,p rg M. Vitet habitant au Port
a' er'$ de Pais,, put pout
W_ 'A" la r re de madam veuve. Pradier, habitante France..
hds Chpvali'er, quarter de la Grande-Rivi re, uint a4 Fo M. Pellegrin 'part pour la Nouvelle- A gleterre it
'e on nom perConneloque coninie tutrice de res enfants prie ceux qui lui doivent de le payer A
1 eurs il (era proc4de' le -o &i courant 2' la barre du 3. M. Jean-Louis Boquet & madame fon E poufe parent
Si4ge de cetteVifle au bail 'a fer r neef ans d'une pour France, & deklarent ne rien devoir.
habitation firak au Fouds Chevali,er,*a*rtenarrte aux ol. NAVIES EN CHARGEMENT.
I, & des n ares'& animanx
A 'C efflon &"Comm unau t4 Pradier, Z. Le Caftor, capitaine Mouton) partira pourBordeaux y aliltac es),aux cliarg s, clauses & conditions de la carre d u to au i i (eptembre i I prendra du fiet. S'adreffer audit 'ont on pour -a prendre communica
bannic d tion en 1"rude
Mo" de la Barre de Rozay procurer s Sie(res du Capitaine datis Con nia afin rue Saint-Laurent.
3. La Nancy capitaine Alige partira pour Bordeaux Lafi,tre, traiteur,,previent'VII les Habitants &
Voyagetirs quil vienc de prepare une ruaifon attendant i du t 5 au 2,o da courADt ; il. prendra du fret & des paffagers.
S'admifer audit Capitaine dans Con magafin, dans la maiCon la fienn- -0 rue du Morne des Capucins, & qu'il s'ell attach'
d'en repdre les, apartments commodes & agr6ables ; il a ci devatir occupde par Mrs Deflandau. & Laplace, rues dta 7k Gouvernement 8; Notre-Dame
auffi une tre's-belle curie o' il peut placer 8o chevaux
il l Onnne 'a manger en Ville & prend des apprentis pour E s C L A, V E S F N' T 1; L E' S LA GEOLE.
la !cui fi I ne.
Au Cap Franjais, le 14. du courant, Colas, creole Mrs Poupet fr res Guymet & Cauvin continent &e' fur cheque co'E' du fein DAUX, A# d'environ iL ente de I cargai'fon da navire le ProCper de Nantes
c4p. Thibaud, de laquelle il refte zoo Cuperbes Nigres. ans, de la braille de s pieds fe diCant a M. Daux, arreht6 au morne du Cap: un N'
Mrs. les Cr6anCiers de la fbc:cefrion de feu M. Fran egre nouveau, de nation Mozarnbique, Cans ecampe apparent, ayant de marques de fon cio(y cadet, d6ce'd6 habitant 'a Ouanaminthe font pri6s j
pays fur le corps & les oreilles perches a5ge d'environ 2. 8 de''vo-uloir fe r6unir ou fe faire repr Center le dimanche ii ans de la taille de pieds + pouches arrete au haut da u. courant, en Ntude de Me Prevot procurer ati
to I rt-.Dauphin pour y prendre des arrangements propres Camp de Louife : la Jeuneffe Mozambique, kamp4,fur la poittine, D. LACHALAGNIER d'environ 1.9
c' 41 e r leur payment qui leurs front proposes par age
2 ac
ans, de petite taille, CediCarwt 'a M. Lachalagnier, arrtte M C Nie au Despujeaux notaire 'a Ouanaminthe fond4 a la Riyi re Sale'e : Hylaire, Mozambique], fans 6tampe Aela procuration de madame veuve Franciofy.
apparent ayant des marques de Con pays fur le corps &
D E' ? A R T S. une petite cicatricit fur le poignet gauche, ag6 d'environ 22,
s de la taille de 5 pieds i pouce fe difant 'a M. Lemel M. Baroteau neveu, atrant au quarter des tcre. 9
arre^t6 au Roucou : Nicolas, Congo, 6tampd fur le Cein fi, dic0oratit 'a' partir pour France, prie ceux qui droit MAGNAN, agd d'environ zo ans, de petite taille, lb'i'&ivent de vouloir bien le payer.
re difant 'a M. Magnan, arr&6 la Petite-Anfe. i M. Bonnet, cur l'babitation Guilbot' fr&es 'a la MarAu Fort- Dauphin, le i i du courant, Auguflin, cr4ole, par t('0oui, France, & declare ne rien devoir.
fe di(ant 'a M. Julien, affe=6 'a M. Balon eramp6 illifibleW,. Bay art inceffarnment
le .habitant au Borgne,
ment .age d'environ 5 o ans de la taille de 5 pieds pour la, Nouvelle-Angleterre avec madame fon 1 pou(e & pouches, arrAt' au Quar tier- Daup hin : Modefte, de nation
aeux enfans ag6s de fix & trois ans & ernmene le Naoo Ce difant i M. Nicoleau la Grande Collirte 1101=6'11 veiled Con e fclave 3 il laiffe Mrs Teftart & Lalanne etamp e illifiblement fur le fein droit., ag4e d'environ 19 charges de fes affairs, & d4clare que rien ne fera paye Atfe
& apr s kin '460art, que fur fa -fignature. ans, ar re e a la Mine : Claude Bambara fe difant
I'liabitation'Theart & Pairier i Maribaroux, t":ramp' illifiiant en cett
M. Pierre-Charles de Ruffy, n6goci e Ville.$
b!et-nent Cur le Cein gauche ag4 d'environ %8 a ;o ans,, part pour France* At I I'Efpagnol.
de la taille de T pieds pouches arre e a, i M. Faticompri part pour France.
a4 me ijr France. A N I M A U X E N T R S A.u x E P A V E S.
M a' Dubert part po
.J, -K Simon Roticrter jeutle ci-devant 4conome 'a la Au Cap- Franjais, le i % du courant, unclieval 6vine
wontagne du Por -de-Paixj part pour France, & declare etamp' fur la cuiffe du montoi' FS, ayant ]a face & les 441 -arrk6 i la Riviife'SaWe.
rien 46 otr. pieds blanco, & 41a, eue lon(yue
aAn4 aup n jeUX
D'a rh a n pa-rt- pour France. D A
I I e to du courant un V ine
10-'Rolland, derneurant au Fort-Daup-hin part pour brun ctair : tin b un ayant for le cou du c6t' da
la No Qv.ell e- Angle terre. monitor Ats 6tampes efpagrioles une bourrique ronan
Franiois Leatis part pour France. ayant le bout des oreilles U s la gauche 'chancr4e'
IChancerel habitant Ouanarnintlie, part pour tine br'l ire fur Npaule droite, & eur le cou & la cuiffe dix
"."'france 711 a nt d'Ao t oU au commencement de monitor des &es "(pagnoles a Leces au quarter de
p;embre faris famiei Valie're.
A U C A P F R I ,;'s
e
J Chez DuFOTJP, DE RIANS, imprimeur du Roi du CO "feil-folieneur.