Citation
Les Affiches americaines

Material Information

Title:
Les Affiches americaines
Place of Publication:
Haiti s.n., 1766-1791
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Language:
|||
Edition:
Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre:
serial ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
001894300 ( ALEPH )
AJW9563 ( NOTIS )

Full Text
This volume was donated to LLMC to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by
University of Florida Library




Ile< 'c
Of
oil




Iv
P-0 Ile
17




Ile
.............




0 P
N -.01.U V E L L E .S, D-1 V E. R S E SO
U-M Ep R 0
D U S A M E.D1.1. JA""'rVIER 47906
F R A _kr 10 Seance du q. Les des- juifs fe font p,refon
I'Allen-11'e national & lui ont dit
.4 S S-E M B L F, N,4 T- I
3 S E I G N E un s
.4 y c.E da I" qgohe.. LWIeniblik ,e a t it C'eft au nom de' l'beiriel, auteur de toute juilice
94traortfinaires, du conirnC.,ce qui ont dit & de toute verit,4 c'e-fl au norn de cc Dieu qui -e- n
NOS S LEI GNEURS, donnart 'a'. chacun les ple^111es droits, a prd"crit i tous lei
mcmes devoirs ; C"eft all nom de ftivmanit6, outrage 4puis it Charges de volis exprimer le vceu de cette foule
C19 tant (lie fiecles par les ttaiternecs ignominieux qu'oni ,fubi
o innombrable ouvriers de matelots de citoyeas, de
tolit'e eflAce qui dans fa hinaueur dts ira-vI.A-LIX & davs prefque routes les'contr es de la teri-c les niallieureux
de rindufifie, CRavent' 1-cars bras o4d.s ltn'plorent une defc-endans. du plus ancient de tous les pcuples que nous,,,,ns aujourdIui- vous cc)n*urer de voukir bien prendro ffiflanc*- qui lenr a I
at ete erilevee & qui iiafpirent
i qLl" ]a ine'rit.-ar ; en fertll6nt les 1)'fopriete's ten-itoriales fid'ration leur deftin6,e deplorable.
en appropriwit les matieres premieres, aux befoilis, & -At Par-tout pe&cut6s par-tout avilis & cepen&nt'
toulours tournis jamais rebelled ob*ets chez rous les ca fes ,kpbrtant chez Ntranger, nous ne doutons pas
Feuples d'indi'gnaticrn & de mepris quand. ils n'- uroient curs que rAq' Ce national il'accorde la plus
NoNign embl'
? tre que de tol-'iance & de piti e ; les J'
haute -_prote '_fion aux nianufa,;,.hP!3 & au commerce c U_ i fs que nous
re t ues
qu'elie ne daiclie accucillir'les repr6fentations, les rerdei- pi fentons a vos piccls fe font Permis defp&er ciu'atl tavaux irnportans auxq VOL]
Veiriens les materiaux que leus.-S deputcs extraordinaire rnil'e. des t, s Yous )iVrez
M'101l'%1"S ') I i.'ous lie &daianerez pas leurs plaints, vous e'couterez
lal offrir fbit dans les m' articuffiers
auront a I I~
avec: q;:elqu in cret
foit dans des d1f:ours a t es tir.i'es r'clainations qu'ils ofent
la barre- d-- fAiierrible'e folt former au fein de Mu n-, ilia -L' .on ptofonde dans hquelle ils dans des a, wflions aux Coinite's ou' on IeLx f croit.
font enfevelis. 1)
I'lionneur -de les appeler pour pr .Center "a votre fagelie
..0 Nous il'abuferons pas de vos rnorners,,Meffeigndurs,
toute-C, les n,:;t. as de les feules' qu'efle
rour vous entretenir dt la nature & de la )LUREILe de nos
e larlic & que nous ayons 'a lui of1hr : A -nous paroit
demands ; elles I*ov.t confwn'es dans les ni'mcifes qve 6'e^tre inilruits de routes ies motions novs -avons eu Nonneur Oe niettre fous vos yevx. Gire tes ou indirectes qui pourwient e^tre re1atlv%!5 alix
manufa &Lufes. ou au commerce des debats auxquels it Ptlifficus-nous vous devoir une existence w0ins dou1)ut-eufe que celle 'a laquelle nous fonanies condemn's i) ces notions donne--of.dilt lieu, des in"inoires qui feicoient Puifle le c qL11 110US couvre depuis fi longvoile d'opprebr
reir. is 'a I'Aff mble", ou aux Comit6s. dchirer enfii fur,, nos t^tes 1 que 1-s hotrmes,
nf& ternps fe e e
tt En quence, noiis avons 'honneur de vous fapplier,
noub regardent comme 1-urs ffe'res que cette char t' divine, i) Noffeion.eurs de ncus fu're donner conirmin' at*on de qui nous eft 'fi pai7ticulie4cment reconimandee s".'.tende tous 1 -s irioires qu; rourront avoir, quelcitie rapport I I I )
auffi fur j-'ous qu'une r6fol-me abfolue s oFere dans les J) aux Manufac'I"Ures Oil al] CoMmerce & de nous at.licner t M inflitUt101IS ignorvivict-ifes auxquelles ncus fornmes afilervis,
7 une place dans une des tribunes qui environment IAf& que cettfr'forffie ee
femble'e, ou dans tel autre endroit que voLis jugerez conve- jufilti'ici trop inuvIenient fouhait'
que 1110LIS I- HiCit0115 Ics lamics aux ye-ax, foit votfe bienfait Ile. 0
P:ponfe de Al. k Vice PnfiHent. & votre outrage )I
Ie 11r6cient a afE 6 -es d6put's que, rAfTetribl' M E S S I _-E U R S Pationale rc'ndfolt inceFianniinent tin d6cret fur leurs joftes41 Le commerce eft trop interefTant 'a' I'ttat potir n'e^tre rMarnations. Les veprdfcnt nations de ce people, refpeOable
pas un 'Cles principaux ob-o-ts des fo'ns dc I'Al1finbl' I)ai fon antiouit' & fes mall eurs, ont d'
Is';0119 temps, nornn e en, .natiuil pre.
natio-nale : elle a 9 depu* i un Corr,itc' att6i&hfenient par IAi rnibl.' Puil',o la 9'
Pour 5 GCCUpe a enips ou nialgre es opinjoris
r de cek article ft in)poitant la profp'rite fente voir le t la eliff6rence
I /
general 6c elle prendra votre elerntia& en coafid des 'tats & de towes les diflln _iions f0ciaies tous les fiijets
1) ration ; pene'tiie'e du plus vif d'fir de faire to.Lit cc du w61ne Monarque du p"AC col'nrnun des Fran ois, fc
qui PeLA itre utile 'a ]a chofe pubRque elle xecevra traiterorlt Cn frC*'tes
toutes les lurriteies oue vous croirez devoir lWi donner. i) On a fait dans-_ cette fiance le rapport des pouvoirs de
se'ance du 1.41. Oil 6'eft occup' de ]a propriety des biens MM. les depplite's d%-, la Martinicue qui ont- t' admis
du clera6 il n'y -if eu rien de d..'cide'. I!Affenible'e- a au nornbfe de deux : cc font MAI, Moreau de Saint-Miry
Zppris pendant cette fiance aue le Roi 'avoit neri-irdA G & le enmte de Milan. MN1. de Ptrvi!,na le marquis




q0q!5@w#q_ pit
.w
iq )plewis des bonte', & dezanfiance q01 a adopted. Plufieurs perfo,
h6nnatin W advantages qlle Ies f autres e
-Coloine*s. qu'on croit auteurs 6e cc complot, ont etc' avfe'ti'e
A
apr s leurs intecroeatores on arrei wnt des
M. Duport a prop6f6 I'AfTenlhlee que, jufqu% cc qu'elle U, 1 0 te, journellen
lekluels oil compete des abb's des
cAt", de'termine' I orgahifation du pouvoir judiciair'e, & 'des.. C0111plices paimi e
Affemble'es ptovinciales:,* le Confeil chi Roi contain a fes religletix, des militaires, des niagiilrvas, &c. Dans les Plans
frmffions q 'a J.'exception des arrests du propre movement troUves- chez quelqu6-uns dentr'eux, it e,,oit question de
- & des evocations des affairs au fond. donner au Ro'i pour fa garde i 5,ooo homes incite'
Sur cette motion le secret fuivant a che rendu una- cavalffie, moitic inianteric; 6oooo petfonnes enro"'ICes fecrC*nimement.. cement devoient fe reunir .. de nuit d ans Paris 'a un joai
2 I.e 0-ale & les citoyens connus
cc UAliffen-ible'e- nationale- decree que, 1 jufqu1 ce qu'clle fixe 'gqyger Ia garde nati'i, 1
-is c e qu'on d if e
ak determine" l'orgarfifation du pouvoir judiciaire & celle po pan tes. Voil' du inok
des adthiniftrations provincials le' Colifeil &I Roi -eft thims -,*p us, 6,vez qu on atoffit toujours; ces r cits & que lolls conli, jo e t lots. Le temps peut feul
iiutorif6 'a continuer fes fon&' ne- par 'le PaR, 'a ple voit, ar-tout des, conip
qu Oil coil ce dernier & des pre'd' U iii c e penfer de
1'excleption des- krefts du propre mo-Lfvemebit du Roi. & de eco Ij
1 0 zbca& a d6n(-.,,nc', M. de Sa' t-Prityl 'a'
ceux portant evocation des affairs -'au' fond fc ctuels ne ce'de' s. M. 4
acCLlf*e Ci%1V'o1r repondu au.
eciete en C 10 --c fe i n e s
computer de cc Jour d hale. 1111
pourront avoir lie I'AfiembHe nA
"I fera pris dans le Comit' des fi pt, pour Ia qu i vinr-nt .1iA (lernandcr du 1 ain daiag 1',x-11 de. hcz uf
cc Quaid votis aviez tin Roi vous ne rnt6formation des 10*S', quatre co-ml-niffaires pour examiner Z.11juiez point
le farplus &I niemoire' du 'Garde des fc *aux & en faire 71 de paili inuiour0l"hui que vous en avez i7oo, allez 1-ur e., e -I deiii1nder. )7 cc i _P
leur rapport h ]Afl m])16 Y1. Sa'i.r- rieft a d6menti cc Fropos
1:Affeitblee a Oekid-e' qu'il n7y aurolt plus de difffinalon, de Ia nianlei-e Ia. plOs fornrielle.; SSC par 1une Lare- b1i'
ni- ot r M. de Mb zbeall de h
i coflume, ni pour' ies places'..m61tio," -dans les dans he Journal de. Pa.ris il a *d"he
66putations, & c6r6tnonieis. Ceft par, cette delih6rati-on Prauvei% Si Ic- NlinIfIre etc Ia maifon du Roi s'.C'toit p.-rmis
'Affernbte national a telmnin6 f'es travaux VerlAles cette r'ponfe, 'I ferci facde de Ia conflate. -par le rapport lle auroit 't' 6.' e. Oil a troupe'
til. s'ajouri-iant pour le 19, o6tobre 'a Ia fialle de /1'arche- cles fenimes alINCT11 11 ties e! C e it
A
I de Paris.' plus die -oooo h-bits que ckwb'-ent endcffer les gens clir6l'
ecrcternent. eS trOLI
At tile Ia Favette commander routes I pes
Extrait durze Lettre Rarls, en date 4z 'iq o9obre.
eLe : --is, & de Gui -!e helles 'a I a rbiide. Ceft Ja feconde
cc Voi ci des d&ails fur les journ'e'es ',I larrais meffio- revolution d A I I S laquelre cc jeune m tair- joue un grand' M. de role. 11 ell i in meare plus de prudence d'ac-'
tables dc 5 6 de cc mois & fLfr les fuivarit. s. LL t pOfilhle de
Varicourt fre're de Madame Ia Marqvif'c de 'T"illette que tivit, 7 de courage & cVeloquence -clans, fa conduit &
VOLTAIRF_ a C'Ieve'e & qu'il appelolt belle tonne eft cepcndant it a deja manque' detre vkftimc de fbn patriot.
un des gardens du corp tu' & dont Ia t'te a 6t6 pro- tilli-te. Loi-filu'll ne fait point tout cc que veut le pe' ple,
-mence A Paris & 'a Verfailles. On affilre qti'il nulle- on le Menace Oil finiurie. La ville lui a officer i 5oooo Iiv.
rnent colupable de cc qu'on a reproclie' 'a fes camar.-Aes. pour fon traitemeint; il" les a reffifees ainfi que M. Bail y,
'Combien d'autres fwno ens ont C'te facrif"L6s pen(lant cette qui a announce pUbliquenient qu'il regretwit, le temps oul
revolution! Tolls les bons 6toyens foupirent apres le retoul tranquille dans fon, cabinet i.I paffoit des jours d6licieux
iles lois : ces executions font des a'ffaffinats. La marclie, a obt"erver ]a nature & a C'crire les merveilles du ciel.
ides troupes I a 7 leur return, de Verfailles offroit tout 'a Ia La place, les honneurs de Maire de Paris ne le d6dom-1
fois un fpe tacle map-nifique & terrible ; it rappeloit I'idee inagent )olilt des jours paifibles qu'll a 'Lpaffe's juilqua
clue nous donne, I hifloire de ces 'fameux --triorriphes des pf6ent. fe de'finte'refTerner:t -de ces dcux'chefs prove
Remains. Depuis le chakeaude Velfailles -jufqu'a' I'h'tel "is ne cherchent poi;!t a profited de Ia revolution F.our
de ville de Paris,, tout le chemin 6-oit covert de foldats aller 'a Ia Oil leur a-les, plus grades obligations
it car., toit bandonn' 6',i horni-nes qui
de fernmes, de citoyens armed's. On cornpt qu'il y avoi fans eux tout L 2 fA c a c
^t tout boillevc.f r ; au lieu
plus de iooooo honarnes; fans y cornprendre les habitans Cluroient peut-S-rre CU InLelC a A
-de., Verfailles qui fe font. rendus 'a Paris. 11 Y avoA que tc)Mcs les d6marches ee M Nt. t. e Ia Rayate & Pailly'
C c 'a fai-e rev'vre les lois
environ 6o chariots charges de munitions, 'toit he t'elldCllt q,11iL rarriev.Or lordie, L 1. 2
I 21- -,es s --s pe&,niles & les prop i&&,. ric font evi fur te.
compof6e de 37. pieces de ca non. Des f, an e fans lef'quellesk % C
aNro 1,- 0 u
grotefquement de rubans & de biandries d'arlj!es & cc u- R1. he Dnc d'o qrcs une:*an ieocc dii Robp
cacrolie el parti le, 1 ou Londres. Ce Pi-iince eft cl-.ar,,Y d'olle yertes de boue d infoient fans ceffe auwur du 5 P 0
ob C'toient le Roi, Ia Reine M. 1,11, Dauphin N1 'a 1, -. e miinon irtipoJal"'te tres-, refice pour Jaqti :11, IvI. t!e
A."Untiiorin a dit 'L N1. I e Pr-c-rtdc:,,-.t 'etc iiatiorla!e R yalc. Elles fe permettoient tous- I s ptopos kk L- clianfol's
Ul lot C L -C h C C I ci Jalls
ir Fafibient par Ia t^te. Liles faifoient' iuefc;uc'01's (I Li, I I av (), L I des ilpftru (ions ti,'a Ia h ^ te. I
I h6rauts (Part-ics owLi- puhb6e, le
arr8ter Ia voitute po& dailfee en rond -autour', les cllevaw une proclaination que. Zs e
-iialloient d'allicurs quau tr spetit pas; cela.. a fait durer kc, i a I- I It I o r c c q it to .1 Iffit 0, t (tue I'Afffeaibl"Ic ration -Je aura
)e voyage pe dant us de fix beurcs. On -oyoit de termin.6 fes vrav -.ux S. N1. i-califera le pla;i cluefle a
0 L
le pilis 10IT;-tenips -1115 le liter
routes parts une foule denfeignes, d6ployL es. On ne r, ut fc-M6 de Caller, f aUCLin fafl
5 Four C011110it"e pjjj, _tlC1_ JAC',
Te faire une idc'e jufte de cc fpefficie. Quand on rRUchit t0(1tCS proviiccs
furle re'fultat de cette revolution, on ne peut auc s"ionner Ic bien an'Ellie 1, ut y-faire. Cvs deniers on 'ouoit
fur Ia j.apidit& des operations. On pretend que 2o voitures aux fran o][5 JZodo ,c a cc vers
ktoient pre^te-,, pour emmener le Roi 'a A/.,&z rnais que -e trop p(wr le falut des Rols
On ne rcut crain,!l
S. M. avoit conflamment refuf6 routes les propofitions de
depart qu'on lui avoit fates certain de I'ainour de fon on al plaiidtit & pendai-it trc's-lonry -ternps.
people, & ne youlant point abandoriner le f -ft'me de Iyarres le rapport du Collait6 des r"Ilerches PUuV WS




are qi 961 ey e pel-Qu P0
I'Afffemblee nat'lonale a clckk .11 1 .1
conjurations 5 M.n6d'Rlons C.-a ar le t,-avail le palln, female,
,11110it aucun lieu pinlilegia pour les Coupables de I d',10"WIt JAUS cher qu'on a PV;gne moins d'ar ent pour en
nation. M. de HqemJ iera Nent't jug' beallCOUP ac eter. It a 't6 h un plitis haut prix que maintenance &
A
(I'atitres. Ce prif6nnier coAce beauco! garde. l'on crio;t m ins. Quoique la m".ce national L preLe clans
-on Ia tent6 1)[Lifieurs fois de 1'eniver. La i-notion de P.A. routes Ins occasions la main ai-Lx &,iianis des barriers if I ev6clue d'Autun que torts les biens de I'Cnul" fe appar- fe fait cependant une contrebande eoofide'rable parce oue tiennen't 'a la nation catife beaucoup de J :rtnentation Ins conti ebandiers font or(Hnaireniient foutenus par' la poluC.
(]ans le clet-ge. Jac qui rend fans effet la cl'feil fc de Ja rillice national
On LCl-it de Vienne que Ins Aitrichiens ont rernport' & des commis. 11 en refute un vidc immelIfe clans la
une nouvelle vkloire fur les Turcs 'a crui ils ont tue tion des irrpbts & tin embarrass extr"ine dans les
beaucoupp de monde & pris -8o pitches de clianon. La fante' operations du miniflelre quj ne peut pitis con-lpte.r far un
6e ffirip6eur eft prel-one totalement i-&ablie. Le fic'ge, revenue certain cheque ri-iols 5 qui lie Fcut plus ordonner
de -Belgrade eft cominenc-6 & fe, pourfuit 5 Cline d'penfe parce qti'il lg'Ore Sil la pourra payer.
a _icae's. Les Ruffes ont Ce ctui prove combine on rc'.ifonne, qu 9 n wit
Ina gr la ovretif' dH-enfe des afl c eft 0
Ciftlye fur la iner Nohre tin 'diec cont rable. 11 y a eu des renters d'autres creanciers de Ittat favorifer cette
vil combat entr'euc & les suedols. Chaclkin des deux contrebande its ne r6flek'AlfTent pas que c'eft le product
parts fe vante, d'ea a-%!o' it I'avantace. des droits- qui les payment) & que, poiii- garner quelques A
-, In ordinal Lotn ic & A4. dc Sartine ont fix' fous fur le prix de certah e r6es its 'If juent de voir
letir f lour 'a Cdix. recLiler letir pavement pendant tre's-loncr-temps.
Les Princes Allemands ont des poffefraons en Alface, it On a Parle' dans I-Is feuiltes publiques d'une Sainte
I de n, nifefle pour reclamer (I e cls de haut qui rouve daT- s le tr'for de
ont fait un I-Q1.1-1 C1 quatre pie C A,
memoir en, e fe t'
centre Ins d6crets de I'Afi'enible'e mitionale qui les prevent Saint.'-Sulpice; mais on en trouvera bien d'autres 6ans la des droits de dimes, &c. cill'its percevolent 6-devant. On reclaerche qui d'apr6s la motion de M. rarchev8qu.e de
A
crolt qu on naura pas beaucoup gard 'a cette r'cla- Paris ya etre faite clans les tremors des cathedrals. Que
A
nation. de chafes, que de chandeliers, que de Saln,. de Saintes
La ville de Lons-le-Saunier fi-appee du grand non-lbre d'or & d'argent peuvent fauver le royaume 1 11 el't tr s-peu ec'migyrans qui quittent le royaume & qui en font fortir le (r6gtifes qui* n'aient au moins I'eur patron qUeICTLIeS cha"fles
w
e' fur les front' une douzaine de chandeliers d'argent, & un b' on de croix
1111M. raire a etabli ties infpe (ceurs eres pour at
de mAme metal 'a o-ffrir 'a 11tat. La cathe'drale de Ttuloufe writer routes Ins perfonnes f fPc6fes. Pluflevirs''autres villes
fronti'ies vont fuivre I' .,nl le. Les poilillons qui cine exernp eft elle feule Lin tr's-riche filou. 12int'rieur des -tabernacl s
ci-devAnt attendoient leur totir pendant deux jours po'ur cfl facre'; il faut de meme refpecter les crucifix; mais on
faire une course en, font maintenance trois & quatre par peut bien avoir recourse aux images cl or ou d7argent. On ne
Jour 5 tant il y a de voyagetirs. Oil penfe clue ce ne font les invoquera pas en vain. On" doit croire que tous les
pas feulement des anti-patriotes qui i'llient ainfi la France Saints que repr6fentent ces images e'toient bons patriots
& qui la prevent. du nume'raire mais routes Ins perfoine's UifqU ils poffedoient routes les vertus, & qu'ils verront avcc
qui ailment une vie tranquille & qui redoutent cle fe trou- laifir l'ufage quon fera de leurs repr6fentations pour 11
ver dans des moments d'anarchie o'l tout eft 'a I'abandon 1'ecourir la patrie. Les tre'fors de Saint-Denis, de Notredu people ob des haines particulieres peuvent donner lieu Dame de. Saint-Remi de Reims de Bourges, &c. front
'a de fauffes dc'nonciations & aux plus grand excel's. Le des leviers 'bien pulffans clans c-e moment de czife.
commerce de lUxe eft 'a peu pres mort 'a Paris; cela r'duit it La vilhe de Romans en Dauphin' fernble defline'e,A
Ar t'
aux derfiieres extr6mite's une foule innombrable de marchands fournir de brands examples a# la France : elle a ar C par
& douvriers. 11 refle dans cette capitille fort peu d'etran- une deliberation, de former mic affociation pour soppefer gers de gentilshornn-ies &c La phipart des h tels fQjit]a violation ees anclen'rics J-.dqu ii la confection des,
fermL's l'on con-ipte qiie lt s trois quarts des liabitans nouvelles, 8" d'elify"ITer, tolls 1 -S CUO-111-Ins a acqUitLer les
clin reftent., font infin'iment las de cet Ctat des chc1'es. Les imp ofitions. )I "Irtifles clut occupant ce -)pelie des conpagizons ont tc On ii'entend yarler cue d1e filcr..'L (11ces pour
I.,, on a I Venir all
orc 0 I CCLIS
t0us les jours la nwin e par ces deniers qui font fecojij-s je J,., tiat. I C plus f a eft C-'.-,I' Cie ccilt Illitle
ell plus grand nonihre que les inuities. Ce companions le. 1110ins confic"'i-able celu; (1'unc agraIT'.J, d'arcent. L',) Ii
s allemble'lit & jurent de lie travailler qu' 'l des N excef- & I'autre ont -,u ant-c1c OL-ok i'l la fiveiiem plus confide!-ables ou'aut-.efi-is Cle nia-ai re que le Farce ctu'lls fol-it en rall'On (Ics Inoy-ens de CCLIX qui "I -uX Irl, ltres CJI,q Jes oilt 1-its : phifiew-s -na*funs i-ptiriciLs ont
peu (?ouwage qui ret:-- 'a f ire cc',te C11 '1 12 A.
fix foib plus qUe ci-devant. Par ce.n-.,r)-yen, les ccinpagnons d c. n i i e' de3 cxenM-1Cs fra- ars. Les de ]a I Lie
gagnent autant en un ]our qLi'atiti-efois en une fen-Inine. Les falt Vll '.Cil a 111
Ile Volljoiellt I)ILl'. CjUGIj 1.,,eA Ch,60mefficlues C, de leur facrift' y.11 S C L tic-,iv, X miter 'a cleux cents
/pal-is tous leurs ca.maiadeS On a ca bien de la trente-quatre uia'.-cs cllcu:, cncCj : ces Cidn-yells 1-" 'rjt
peire 'a leur faire enien6re ciue, fi on renvc', Ott les e'tran- rcferve que ce qui. Ctolt aLfolunw2t nL'cefi'--i.c au feMce
mA
gers clans les autres royaunies on pourroit tenir la Ci. e divin. conduit 'a T gai d des Fran ois ; & que k.in 6'affoiblir la
A
concUrrence pour etre occupies, ils pourroient Paugmenter. 61 cjul'tin accoucheur aytin- etc
On *volt tous les jours be'nir les drapeaux des milices des recent j ur dit" fmtne iomrr'e A-farle D- itto.n
diftrifts & l'on fait beaucoup de ptoceffions a% Sainte., elle P. lj;i. ati i'new,11C deux mcnf-Ircs, dcnt I'lin reff Woit!
Genevie've pour la rernercler de la t'volution. Tout cela parfaitei*!iot I'M Ck7chon cept6 cul ji'avoit qtAin ceil
ell fort bien ; mais le temps que les ouvriers & les au I-A.1 I &-I da ont 1%3 a:e I:-Verribloit 't tin enfant ordiavoit le bas
Ouvrieres paffent 'a faire & 'a regarder ces procciions, ccs naire 4 *-Le juft"au 110111bril,




"torps feni"alable 'a I'autre.- Tows les deux e ient rnlle3 awntages. D j' les foins pat-!rnels d:! V. M. ont' 6t-6 ie 1 premier -_11 venu au monde vivant & a v' quatte multiplie's po,. f r la difette; Votve Nla'eft6 fera le heures-; le second etoit 'mort dans le fein de fa mere terrioin de notre t1d&t6 ; nous verrons rena'tLie fous fes
i attribute cette cont'brmation 'a -la f-aveur qu'elle a eiia, yeux Nrdre la paix, touted les vekttis aiinables & deuces
A
y a t, cluciques rnois, en voyant tine truie prete a evorer que fon exeniple doit int'pirer : enfin, foi s le regne de. un entrant qu'elle avoit au berceau. Quoique les naturatiftes L 6 u is XVI le Roi fc.ra puifTant par fon people nient ces effects de l'iniagination ce fa; t ell conflate' par le. people heureux p ar fon Roi. le certi cat' de raccoucilCur figne de pluftears aute, u de Saint-Wry, 1'ux
Dif ours azz Roi I F11012once par M. Alorea
petfcnne s. "s pre',(ii!ens de 1'. J "k'e des reprej ntans de la Cownune.
4c Voici 1'extralt Xune gazette imperial de Francfort, S I R E,
qui intei-efffe dails ce moinent ou' I'Affen-iblee national
ccupe au fort d'--s aSi 'amais des Fian ois pouvoient connolitre la n6ce iti
(i S. M. 1. Vier"t (le donner de nouvelles preuves auth-en- df- 1rer d- ch& r leur R(-)i ) nous atteftefions les vertus tiques de tol6rance. Elie a accord 'a tbus les ji.i*fs r6fi-. e o u i s -.XVI, & notre ferment feroit inviolable. Mais dans' dans fes kats hes drolts de cite'. Au moyea de un peLiple chez leque amour pour fon prince eft Flutk w cette concefflion, les juifs pourront vencl-ce & aclieter tin befoin qu'un 'devoir q ne doit pas conc,:voir de doute des maifons' & feigyneuries 1 acqu6.rir les drolts d.- fu r fa fid6lit'. Vous venez menie Sire de nous atta: conites, & affifter aux 'tats g6n-6raUX cher encore phis fortement nobles, barons a vous., em adoptant' cette confqui t-ormera dforinais un double lien eiii-re la nation
i) Its pourront me"me poNder des feliz 11.luries a yant jifflice. tat k L
37 11s, jouiront de tous les droits & D de routes les ininw- & le trohe entre le tro'ne & la nation. Enful Four 3) nites des bourgeois & its front hab.Ies 'a OCCLIper les mettre le comble 'a nos vceux,, vous venez avec les
-es. On parle d6;' de deux fyna- objets les pli) employss civil & militaii )a j tis chers 'a votre tendreffe habiter au mili u
j gogued--confide'rabies que fon va 'tablir 'a Prague, & de de nous. Nous il'oferons pas dire, quelle qu foit la vivacity' plufleurs etablifileniens de grande importance que cette des fentimens dont no..-, ccieurs font remplis 'qtie votre 3) nation va former. choix faNjonfe ceux d ehtre vos fu*ets qui VOLIs ambient
t un pere adore' eft appek par les &firs
tt La ville de Strasbo.urg fe compote bien differemmen le PILIS ; rn is lorl'(111,
que XAltres.villes du.royaume, ainfi que vous le verrez d'une immense f4mille A doit naturellement pref6rer le -lieu ar I" ou', fes enfans font rail' unbl's en plus grand nollibre. il
p extract ci-jo de Pairitd de la Cominune de cette
capital de JAlface. 7) Dificours de M. Billy au Roi j-,rononce' le 8 o8obre.
Vaffeni'D16e aeiicrale des maciftrats & e'chevins repr6s) fentant la CoIM-nune de Strasbourg 1 ayair pris conn(:)if- S -I it E
3) fance des prolets invitation propof6s 'a rAiTemblie 41 Les repr&ntans de la Commune de Paris nous ont
2) national pour engagrer les provinces a venir au fecours d6pute's vers V. M. pour lui porter 1. 2) de rtta, inftruite la n'ceffite' de fubvenir prompte- refpe f &'de leur amour. Its nous ont charge's de lui ment au retard du recouvrement des fubfides, & an;.m'e exprimer leur reconnoifrance de la borlt.'3' Clui voLls a warren'
du mehne efprit de patriotiffile dont quelques' villas du dans Paris avec. votre aiiatifte 6poi-fe Sr, le prince qui dit i? royaunle' ont donne' rexemple eeft port6z avec empref- Pefpoir de la nation. Sire-, vous aVe7 refflp! notre kl6ir fern.--rit "'a s7occuper des moyens, de faire concourtr la mais ce &fir ne vous eft peut-ftre pas connu "Jaiis toLl-Le Commune L 11 ie ceue v;11e, kix meffires les plus propres fon etendue. Nous 101.ihaitons de ne N.-cais P'!;-dre jarnats.
a prevent r Its embarials que le service pu')I*c exige, &c. Nous denaandons; que Paris foit d '*ormais VUtrC dellIC1,11-e
L
Fn confidence, arihe, i'offre que fait cette ville de princl.pale; vo'Us CALS alllle 1),Ir-ILOU I r_,a1 -tOLt Oil VOL1dT01t
realiter biceillimment 1'enferrible des contributions de yous poffe'der vous e^tes 'a tous les Fcan ois commQ tous fann.Ae courant autoi ifaift de. pren-re au befoin iau les Fran ois font "a vous mais nous revendiquons un aricien
nom de ]a Commune, engagement povir les m6mes privUge. Ceft ici qu'ona. deineure' -vos iilutires anceAtres
Contributions pour 1790, par fixierne a computer du mois c'eft 4 i- que Fempire fran ols a 'te' foride' c'eft 6'16 qu'll
3) de janvier. ii Aft e'leve' 'a cette haute pufflance que le iegne de V. A
La f'ormule de la promuh.ation des lois fera 'a I'avenir va faire repofer fur des bafes inebranlables. SI1 e rendezainfi con ue, 6'apr s le &cr.-t de I'Affernbke national vous 'a nos voeux derneurez dans votre capital. Que cet
L o u i s par la grace de Dieu & par la loi conflitu- illuilre enfant qui. vous eft fi cher sVle've au niiiieu de nous
tionnelte de I'Lat Roi des Fran ois.-- coniormement 'a Ia' it corincitra nos fentimens; it verra. t0i.ljours arriour
de'libe'rafl'on & au vccu de I AffeillUee national nous lite' inalt -rable pour le Roi, union. &.iraern',.t,:-avec routes
ordonnons ce qui fti't, &c. les parties du royaupie. Nous favors fur V05 ilLitj-es fu'
que l'avantacyc Xhabter le centre de 1'en-,pire ; le centre de
Difcours de Al. Bally au Roi, en relevant S. M. a' Paris. Yeinpire doi3 etre le ffour des Rois nou les aN-ons pofS I R E) fed.. b nous les rederriandons. Sire Vous avez roo- ette, de
ti Veil un beau jour que celui oil V. M. vient dans vous LAoigner de I'Affcinbleenotionale, vous 1'avez rejneic a
la capital avec fon augufie epoufe avec un prince qui du d6cret qui la re-id infepara.ble de rotre perl'onne. En eifct)
fej.-a bon & juqe combine L o u i s XV1. Permettez, Sire, le Monarque ifeft qu'un avec ]a ration; au moment o" la
au Maire de Parls de vous exprimer le vceu de ]a capital, liberate' renai fous vos aufpices,'-ou' rAllei-ril-Ue national va
Les moments que V. M. nous donne, quelque courts qu'ils revivified ce corps antique de la monarchie, ob V. M. avec:
fbient, riows f6jit pricieux; mais c'eft fa prcfence habituelle la liberty va Jut readre fa fplendeur : falters CI ]a fois tous que nons defirons, ce font tous fe3 moments que fon peUple les a ,Ies de juflic'c & de bonts' qui flont diignes de votre dernande. Si V. M. daigne nous accorded cette grace, la* cc-,ur paternal, render 'a la cap tale fes Ruis qui faflo.ent fa
capital xecouvrcra le plas beau & le plus cher de fes r oire, & fur-tout votte pi ;fewice, qui fenj fou bufihew.




%0 14 ION Im loww" qf '10
INLI
0
SUPPLEMENT', AUX. AFFICHES AMERICAINESS
Du Samedi Janvier 1790
0
77 0
A V I S iux-, 0 JS T R-AT I ON PASSAGES,
i4 -Cayes, le 23 d'cembre, la Minerve,
UL-74 Des
nN, h q i t' dflivr6 des marines des Romentin, Havre
Les pet 1:11 a, 6 c
rn a t-Y fins du i au iois juillet & d'aotIt & qui. Le 2.5, le Bcn'awln, Malvos, Bordeaux.
u. ati. oi ces
dlevolent les pa is de terme folit invit/ Total despafag.,partis dqrvis le ier janviir 1789, 54
a en payer le, rix inceffamment entre les mains d,,! M. okvier, Garcle-magafin du Roi ; autrement I'Adminiftration & des bdti'mens, 73
ne pow-roit f4 difpenf r de les pourfuhrc,.
iv' de navies strangers.
2t,? Ce
Au r -au-Pii ce,, le 24 Ucembre la Polt A'dolle,
MOUVETNIENS DE'S PORTS DE L'OUEST ET DU SUD. Phifadelplhe.
Total des ba't. etran(y arii-c' depilis le jcrj4nvz*er17 [2j6j Arrlv, e de navies francois.- PAS'SAGEILS- 0
11 Ccerrbre la Conception, Maitin Aux Cayes le da
A u Port-au-Prince-5 I*c o d'L'cembre, 1',4nnette-- Cur, ao,
Clurle De!,jean Na-it-.s 5 22 0, Ilobre', t&L&C!-1& Total des b ct-ang. arrli% s depuis le ,-r
5 -it--Marc- DL""art de navies strangers.
Le 23 ) LZ Mlanie.,, le Male Aliquelon.
e Dilival I Havrg & c6te (FOr 9- Du Port -am.-Prince le ao decembre les Acuf-FIs
avec 7St M.6re.s., Juflire Savannah.
I depUj*Sle.jerjanj.,jCrj Le 23 le Greibcon Maxfifd', Baltimore.
Total des paffag. arriies 467 L e 2- 4,, la Pclly Manchefler, Rhc.de.-Ifland.
Total b at s deruis le ,r
aes bJ ,d,-,-,ers'& I 1 0, ces at. C trang- F -ti 'jnvicr 1-69, [i6ol
46 bakhm ncois de Iona cours.
11 y a dans le port ens fra
.A Jacmel le 16 decembre le Patriote jo S P E C T J C L E.
Labarthe, 1-7 0,110brei. 3
La Noq,,-c1le-Dcji*r. e, Garmer, Bordeaux 8& Les Con-ed:ens dle cette vill)e eciincront farnedfi'q d ut
&+a Sicur Caronvi!le tine prerniere
OL. d'Aw-rol%-. a *, Cc 4- ) 3 Ne gres.. courant all ber,6f.c du
Repr6fentation ., u C ,L-Valicr J-rs Fcur & *f.*irs rtproclie, ou Total des Fafag. at7lvc's dqpuis le il,"Janvier 178 ;, 42 les 4n-curs le &yard CCITIC'eiie hetc*ique q du tlhc'c tia
& dcs batimens . . . 24 frari ois en pide & en quatfe a6tes Far M. illcm-el.
-------- CLttC piece qui a ebtenu le plus g,, A fy es 9 norlkmx, Cayes, le 2-4 d4ccmbrc le Dugwef llnj-. feulenient 'a raiis ri-,,aiis erccre d' ns tclius les provitic-S
Garret Nantcs. oti on' 1'a. reprIL'fentLo ell t; c p rcuvelle pour I'a-mir jam,411s
I I A
L-- '26, b E=.be' c6te a' Or,, t6 fur aticun the'a'-.rc la Cclcnie. Le ri-;e'rite de la
a-'ec 170 N'&9r0,- noul eallw joint h fe- ;cclle!-ce de Fouvn;ge eft uri inctif."
de I-lus 1-our I-, Sifc-ur C,.-rcmville, de s'appla idir du chuix. L l Total Zes Fafag. arriw's zcpuls le i1rianvie,-,178.9., 3*1 "1 a fait de cc Sp6'.Iacle..
qL1 i
des. hdt *MIS. 0 6o
A Saint N'T,,-c le '-1 3 &cerr.b.re le Lou-'sA V I S D I V E R S.
Abrie, Mu*f ati, Port- au-Pi-ince.
6 INT. Tj -a r t ce Latcur, Pi-ccuieur du Rei au rorvau- Total ties pajag. anivC's iu'ifuis le i er ,Invier 176'9, P1.t-.ce, a 1I.crneur de pvt',,evir tcus ceux cvi crit ees
des bati'mens, 45 affi ires a% cc Ja fucceff on Martin cv e le Sieur Dzipri tt.-nt
Dc art de navira firancois. (1, C" c ic I t jartlr ycur Fatce au r,11lr.1tCnTs pr(d..airi
e -cyer les i.oLicirt.; i ant.
vu clTg' de icIA L"I 16 aNcit ci-devD-i Port-au P irce, le 2o 06cembre, le Lcu.,'s- comics & il rrie tous ceux cui crit el- s aflaircs. j
M;zt-...*e Moizeau, Na-A-Ites, touchart ('I Saint-,Marc. a ti.6ter awc ceite fiucceffon, (le vculeir ben s'adreffer
a 1w; Cu a M.,.Raitlagnac S),ndic des crear.ciers. Totaldes pajag. pwrtis depuis le jer J Cr L
178 240 3 Le Blei.on marcl-and CGT fifeur au Fort-au-Ptll-ce
- me 1),wFlur.e, dcrve avis au Public qtl'il viet)t de tem-cir
0 des Va14.*r4C8$. 155 1 N'LwcV,Q Lin fi[c;le aff aimca de conf.tures liquidcs




fur tout btaucoup de geleks tres fralches on troupe de MrI Stant js Delonguema' de, la Salle Compq!v
pr&ntement dans fon inagafirl tout ce qu!on peut 146gocians au bord de la nier, qui en ont' overt ]a vente
de'firer concernant fon 'tat -, combine outrages en paililles 9 le 28 du mois dernier.
o' 2 4 I
de toute efp ce & du dernier g tit bites galanteS panniers 2 On troupe chez le Sieur "MoTardt Impritneur-Libraire. de fruits corbeilles de flews cortrets de rubans toilettes; & Marchand Papetier au. Port-au-Prince & dans tous les drag6es furfines fa on de Verdun pralines griflies idtm bureaux des poftes 5 P,41nl4nach general dt Saint-Domingue 'a la rofe 'a la fleur dorancye & au c1hron itilles,
pa Four Yanne'e 1790 contenant les articles ordinaires da
a la menthe 'a la vanilla 9 &c. ; paililles foridarites "a la calendrier 9 quelques parties (Yaftronomie, &c. royale ad, e
Sr fin! m; veritable ce'leri & anis de Verdun. Ledit Les noms de routes les, perfonnes en -place dans la
Blenon continue toujours 'a fabriquer excellent chocolate Colonie 1 par brevets 1 ommifflon &c
il invite les pei-forines qui d'firent des inafrepains & des I:C'tat general des milices, qui iiavoit pas MCOre etc macaroni frais, denvoyer tous les jours 'a onze heures du public.
matin elles feront a, re'es (I en trouper, ainfi que de tout Une table itin'raire corre anto. des.-principaux h ce qui concerned les dedelts ; cells qui voudront bien Iui de la Colonie' entr' :ux. ieux
accorded leur confanc.e pe-Livent etre perfua&es qu'd fe Le recenfierrient general Ze Saint-bomincrue pour
fera taujours un devoir de les fatisfaire, tant par la bonne., T789,'
Le tableau de-l'importation des N Sres, celui de 12iinporqualit6 que pour le juile priy.. station des marchandifes de FKance,,",*celpi eles prodiktions
rs
3 M 5 creanciers de la focik' J. ChaIrnette COM- de la Colonie depuis 178.3 jufqu'en 1788, celui du com.
papie -, ceux de la- foclete Chabnette & Piau J. & ceux de merce 6tranger,, de I illation &c..
la"Cuceffion (ludit feu Sieur Clialmette, font invites a% Des competes I'aits pour es payments en gobrdes, depuis
comm-uniquer leurs titres -de cre'ances d!ici au 7.o de ce 66 liv. j4fqu,, 82,5 AlVerfes observations physiques
mols all phis tard 'a Ye Afathim Procureur en- la poJitlques & d'auriculture.
e
S'nekhauRe de Rr'rnie, s'ils veulent e'tre comprise dans. ze t. Ut rescue&, putli' m par R. Mozard de
le tableau de repartition qui fera fait 'a cette 6poqu.e__,dcs la Societi -royale 'des Sei cnccs & des Arts du Cap-Branc den* JoIss
iers proverians defaites fccie'te's & fucceflion. kdatleur de la -Gatette de Saint-Doin'Lngue.
3 Tous les objets qui cornpofeat le magafin du fpefficte A A la rfqu.ekeile M; Girault .Curateut, il fera.'q mardi
de cette ville forit vendre d s a pr6fei I a a 12. janvier -.1790 proc6d6 la Barre Au Si6ge to al de
Prochain. 5adreffer "a Mrs Daubagza & Parijet., en leurs qua- cette ville -,au Y
plus offrant & dernier enche'riffeurg 'a la
]it's qui p- en retard de rient Mrs les Aboane's'quifont oulo, -.vent e & adjudication definitive d!une maifion dependent
bien payer. de la fuccefflo nde .1a Dame v euve Queiroly., fitu'
& Pre ee en
3. Les Sieurs .1. Bartbelerny Bcragld, Marchan4s Li- cette ville rue de Provence. On pourra prendre connoif.
braires & Papetiers -donnent avis qu'ils viennent de recevoir fance ae 19a car.e tbannie chez, le Sieur LabN, Huilrerr de France un affortiment de Livres, Y- ioles Carmin Colle Aud'iencier,' a -bouche, Plumes de corbeau, Cahlers de mufique,*G.omme -a A la reqveAte 4de Me Girault, Curateur H fera mardi
ilafli tie i Coileurs fines. angloifes Porte feuiUes 9.Calendciers 2 janvier 1-790 Froc6& 'a la Batre -du Si6ge r al d? perpetuels Quartiers de redu tion,; & divers autres o-bjets Port-au-prince., au plus offrant & dernier enche'no7eur, 4relatifs 'a le-at Magafin., a Port-au-Prince, la vente & -adjudication clefin'
2 D6pbt ge'n&al d itive dune habitation 46penr
e la Poudre'a' vets, au bureau des 4es .4ante de la fucceffion du feu -Sieur Leeu-ne, vivant Exempt du Port-au-Prince ; a 1-4 IiV- 15 :f6us le parquet contenant dix de Marichauft6e en cette vifle de la" countenance d'environ prices. Ce remedy, centre les vers, a eu le plus grand fucces cent q'uarante carreaux de terre, fitue'e au lieu nommel les dans plufieurs provinces de France, & p4rticull&ement 'a Gingernbres dit la Nouvel-le-Bourgogne 9 d6pend'ance du
Chateau-Dun en Dunois, o'A eft gene'ralement plus -connii. Port-au-Pri-rce fur laque.le il y' a envwon trois mille pieds Les experiences fa isfaifAntes qui en ont. &" 't' fates dans de caf6 plante's, & une-riviere tres-abondante' 'a la proxi-' la Colonies envagent de- le faire connoltrc par la voie de Mite' des etabliffemens. On pourra prendre connoiffance d -,
tip
rimpretrion., dans un climate ou' la maladies des vers eft ft Ja c arte-bannie cliez le Sieur Labbi Huiffier-Audiencier. Commune, & ou' elle fait. tant de ravages. Cette poudre fe- Le Siepr Sallej anque a I'llionneur d le Public
conserve -plufieurs ann'es en-la rnetta'nt dans tin lieu fec. qua computer du jer jal-ivier i7go., R ne contradera aucunes, On trouvera ]a manie're de een fervor dans, chqc,,in des paquets. affairs ni ne fi gne ra, que.fousYa quality' de Sillefranque oncle. St adreffer 'a A Chriflophe Dire&eur. I -M. Sauftorzt N .gociant rue des Capitaines
On vient de reCevoir au bureau des poles de ]a ville maifon de M. de i =6 Duto. T., Avocat au Confeil
clu Port-au-Prince, une quantity' confid'rable de poudres a Nonneur de prevenir fes debiteurs que vu Con' dzpart
d'Ailhaud, au Prix ordinaire de 2. 1 liv. le parquet cont..-- pour Fran.ce U les prie de vouloir bien Je folder au nant -dix prices. On en. trouvera auffl de parcilles dans Wus Plus tot afin de lui kviter le defagr6ment d7avoir recourse les bureau'xde la Colonie, au meme Prix. aux voies de droit. 11 prevent le & Public qtM lui refte
2. Ceux 'a qui A pourrolt e^t-e &L par fea Al. Duja)vt, un affortiment afTez confidtTable de marcliandife5 s'clies Offic*-r au regiment du Port-a-u-Priv.ce., font price's, de la part dans tous les ge -es qu'il vendra, julle prix moyennant de fes heritie'r's e remettre un juke d6compte de leurs du coni tant ou pour des d-?t,r6e S du pays (Ill'it Prendra
creances er. r6tude de Me Catheripot, Procurcur, pour avifer au cours 'I p-- 'v ient autli que fa madon faif'aat Ievlcoi. aux Tnoy-etis. de le3 paver; a defaut de fe ptefenter les gnalre des rues Royale tk de, Bonnef i, no occupee
creanciers de M. Dqt yit ne tmuveront p,Is ivauvais qu 9on R tlje!lerncnt par ?/kn)e LcIeu & autrt s, ou forit le*s bains f:iffe paffer en France le pioduit net de Ce- qui compofolit P"Mcs, eft a\ lotier pour nouf ann6es ;\I entArer en JOLIIClice du pren-,icr mat proctia, perfonnes
-a fucc--ilion. il t CO!Tll)t;--r It 'hi. Us
L,- nwcire le, Hafard Capitaine Duv,21, eft arrlv en cc qu 01 I'll. 11"i 6ren&6
-ie fupe:be c a _,yer, tront saurefi er "a
2 ette vil c rue Trayerfie\re
prt avec ui arga'(011 d, 3oo Nc\(yrc3, a\ fadl :I i'e Vai6,4iin NQtaiye ell c




leur cornmunlciticra les clauses, charges condielons M. MoRlat Avocat p4rt pour France e
que ledit Sieur Souffiront veut impofer audit bail. ne rien devoir.
En vertu de sentence rendue en la Senekhau&e de 3 Le Si ur Sious part inceffamment pour France.
jc elllie le 2.4 o6tobre dernler il fera le famed que !z M. Farthouart des Cayes fe difoofe 'a partir pour 1,()II computer 3o janvier, 1790 proc6d6 la Barre de France le ptintemp! prochain, & declare ne rien devoir.
ladite S6nekhaufke d-- Jere'mie & h la requ'te de la 2. Le Sieur F abitant, refida-nt a6tuellement chcz
Dame, ci-devant veuve Pajaud, 6poufe du Sieur Lambert M. Lamornerie., al!,!tapr t aux Cprmiers parti a o r France
& dudit Sietir Lambert 'a la vente par limitation, de Mabi- dans le courant du mois de mars prochain ; i prie ceux station indivife entre ladite Dame & les miners Pajaud, a qui it peut devoir de fe prifenter pour tecevoir leur
fis enfans ladite habitation fituee au quarter des Fonds- payment, & ceux qui lui doivent de vouloir le payerg 21
bs de la'd6pendarxe de J&6mie. On potirra prendre pour s either le dc'fagr'ment des voies de rigueut.
.co m muni cation de la carte-bannie C'tude de M-- Martin
do Lekrun Procureur en ladite -Sene'chauffee. .8 TA T d'une Nigreffe !P4VC qui doit e5tre vendue h [a Barre
i Les Si-eurs Martinfr&-es, ayant pris le fonds de feu de kz Sen&h4ufific de Jacmel le 14 janvier t7go..
-Seur Bal ave, Marchand Parfumeur, ru-- Bon-nefoi, pr&
viennentle Public qu'ils ont tou;ours un fuperbe affortiment Du io oL-obre 1789. Germaine Canga e'tamp'e fu r
le fein droit O.E au-delTous P; le tcut" autant qu'on
;ell chauffure potir homme & pour femme parfumerie, 1)
A I
me.-cerie bfis de foie gants &c. Its ont 'a vendre un pu le diffirlauet agee de 22 'a 24 ans taille de 5 yieds,,
-bufle ell mabre, flatuaire repr6-fentant S. M. Louis XVI avant des marques de on pays fur le Vifage re omac
ils loueront leur magafin fitu6 rue -de Vaudreuil avec. 6ta & le venture. geres & deux armoires vitre6s.
11 a &6 char .i au Cap, fur le bateau le Poftillon-de- R i V N 1 0 N Au DomAZN.E nu Roy.
Saint-Marc Capitaiiie Chapeau 'a la confignation de A
Prat, chez M. Lamotte, une matte de quincaillerie & un En vertu Xordonnance de MM. les General & Inten..
paquet de cannes. Ledit Capitaine Wayant pu trouper le dant.) en date du 31 o6lobre dernier, le Sieur tticane de
.Eiorteur du connoiftement, a depof6 le'filits effects chez les la Vincendi&e ; Habitant aux Cahos paroiffe de la Petiteieurs Martin fr res Maichan&, rue Bonnefdi. Riviere d6pendance de Saint-Marc pouifuit en reunion
M. Ouffroi, Acquereur de I'liabitation & Negres de M. un terrain de mille pas en carre' ou. la valeur fitue' au Chateau -p&c fitue'e 'a Tiburon e'tant -tres-avance dans 'fes quarter des Cahos f6fidite paroiffe borne' au nord dc payments & nayant -pius que deux terms de fon acqui- Dem-0ifelle Marthe Rofe Michel 6poufe du Sleur Jumelle ,
fiction 'a acquitter prie Mrs les cr'anciers dudit Sieur des autres c6te's de terres 'a conc6der concede' pour cutChateau de pr6fenter daiis trois mots, pour le plus tard, ture, le z6 fivrier 1770, au Sieur Boyer, par MM. de je' decompte & les titres de leurs creances 'a M. le Nolivos & Bongars.Chevalier de Viel,, fon repi6fentant en re'tude de Me 2. En, vertu Xordonnance de MM. les Gine'ral & Inten,de Mainville, Pro.-ureur es Si6ges, des Cayes; -& les pre- dant en date du 16 d6cembre 1789 ., la noi e
vient que ce d6lai paff6 it player ce qu!il credit, fans Magdeleine demeurante au Port-au-Prince, pouifuti en re'u2voir 6gard aux re'clamati ons qui pourroient lui ^tre fates. nion un terrain pour hates & coral de douze cents pas
11 a 4C 6arge' A Maifeflle, -fur le navire k Ze'nith en carre' ou la valour re'duite, fitu' darls- les auteurs des
,Capitaine BaKwz pat AIrs Triol p' fils Compagnic terres de la nouvelle Plimouth, paioine Saint-Louis de Krf
quamrae-cinq formes de frornzge de Gruy&e, pour compete mie, borne' au nord & pregnant pied 'a I'angle fud-otieft 6'un
&,confignation de M. Jean-Louis Privat, au Port-au-Prince, terrain accord' au Sieur Desbarri res pendant mille pas potir
qui eft prie' de Ies faire retired chez Mrs Icard Pres bafe en largetir chafInt au fud pour hatiteur, & 'a Youeft
Nocians .1" rue des Capitaines i api s le pre'fent avis ; 'a default pour largetir, borne' encore au nord, des pr'tentions de divers, 'dd fe presenter., lefdits fromages front vendus judiciaire- pour ne laiflier aucun vide ledit terrain conc de' au Sieur de,
.., pour compete e qui it appartiendra en pre'levant Id Poflllner, ye le, 3o aou Aous les. frais quelconques.
x Le navire la Ro/Ae du Havre Capitalne Jude D E M .4 N D E S.
.eft arrive' dans cette rade tenant de la co' te d'Angolle, avec
une -fipprbe carigaifon de 5oo N'gres I'adrefl*e de Mrs s M. Theuer, maltre de forti-piano., accompany rt du
, feynarYie Piccard & Compagnie,, qui en.ouvriront la vente violin fes ekohers depuis peu active dans cette _.olonie, Mercredi 6 du courant. difireroit trouper 'a fe placer en plaine, chez un 14abitant
,,ui au'oit des enfans auxcluels it youlb't p7ocurer ce talent;
Mrs Lapree fit'res Ncgoclans 'a Saint-Matc 4onnent q r
avis, liti'ils viennent de recevoir & ont 'a vendre des- if ofe affin-irier clue la pellonne qui I'lionorera de fa corifiance, .chaadie'res a'. fucre ., de vrai potin ae Perigord, dans les fera fatIst-'aite de fa conduite & de fon aff'duit& S.1dief,'er, CII-Z 'e Baii, amzn Procuieur; & ai
proportions dc 48 'a 6o pouces du fuif en baril clots 'a au Pcrt-au-Prince L
barriqqes ) feuillards', of, Ifs sardines 'a boucaut, 'a fucre, Cap 'a Ad iiie 1 -Cb-?i r, Cui a-Leur aux iacar-ces par interim. & cordages affcrtis ils conw-luent aufli 'a vendfe du tafia
ell biarrimies de leur giliilive : ils vendiont encore- deux N .4, v i R r s E N C K A IZ G E M Er N T.
Inaifons i"Ifes rUZ du lol"t.
i Le navire Ic Saint Marc c!e ArZe de P o r d
D i r A n T s. Capitaine Ot.arne en tade it Sah.t-Mirc partial pour A
Wit lieu dlu 5 aLl io f6wier prochain ; it prendea du fret
3 Le Sieur John EVarns pnrt pour la Nowdle-Argle- 8,; des pAitge.s. ",'ad,-efIL*cr 'a Mrs La c rcifs Nt'soclans
telre) & 'Uclare IlfI 54*;,t MaIc.




i Le navlre Ic Jeunc Pirivn de Forclcaux Caplitaine un bafllji quatra chawbres .- une culfrne & one lxiriiere.;
At,: d1lai-Je parti.a pour ledlt 'lica p- r tc-ut vJicr p.-o-, I,-- tout fa&-,s- communication. 'a M. Dupo7,,t
c!.ai ce n vire c.11 ti('!s fin voilier doub123 en CL11V1'%-. : Dc'Jrt,ze Propric'taire.
il pre'dra 'a fict dti cafi.,' coton & ind x Chiquaritt carre-wax d2 bonne terre fitu's troi3
&s pailagers clid front coninno&meiit Iog;is ayant u,-e licues du Qip-Daim.41avic pop cs '- la cultute du ea
grande cllamhn & dunette. adcefier aLLlit Capitaine arpent6s & biZn reconnus avec Lill Leau chemin. S'adreffer,
gafia maifun' de D"Ic Afaficuela.' 5 10a ma, aux caycS. -1 Al. G ,-vwizt flabititat la Se:-Ingue Me Guiv
ou a
Totaii-e au Port-au-Prince qui ind" tiem le ve
A, V E JV D R' E.
S C L A V 'E S E X Al A R H 0 N N A G E.
,Jne h a b- t a t.1o n 'a vendre -fife 'a Cava, Uon cont-enant 2 Il a 'tz' dc'clardans les Afficlics clu mois de nov-mb:,e:
cvel-It Carrcaux de terre., fiar laquelle it Y a Nillgt Inille pied-s 1,788 que. le N gre nomn-6 Ndicjlanz Nlo;atuibique 'tcit.
cle callers des vivres de toute. efp ce una fupci-be & g ande marrow deplUis leurs mols ze N ,-re ell &ainpe fur lei.
e Oufi ;' 1.
cafi? couverte en cffentes, dix cales a negres four 'a 61alix. L115 VALADON au-d!Albus ST MARC & P. AI,'
la-Ik-e haBitatlon a tine tre's-belle vue & e' "l a deux licues PRINCE,.. ^ge de -8 ayts,. taille de .5. pieds I 'a 5 pouches de I'Arriba.-cadake ; if y a en outre on.tr',s-beau, bols ricuf, bien corpule trc's -ncir lune, aft'cz jolic figure les deit"
11 l'on pourra planter vingt-cinq Tnilliers de ca icus. On petit,
de la i.-nachoiie f6p6ricui-e. lim cs ,ayarl ua cicatrice ent.
1 1-7. A
saciiefer a4 N! -a J a rr. e Ve. Grerion de.Pinfaiilt qui ell era le t4lon & le gras dp-- la 'ambe droite parlant'fian ois, bonne coinpofition qui, donnera 'a rac;quei eUr touLe's 1,-s & nazil.lant ; il a- cte' vu depuits cette epoqtie atine' d'1111c.
f;are'C3 poffihks : ladi-le Dame prendva. il s' qui In Ebre:il'y a lieude crolre.
&-and 4, mancliette d;fant
''.1 C0111ptant. ';I eft. r tir6 par les N'gr s de divelfes habitations da
2. Unc Aiabitatlon .. de la contenaace, e 74 carreaux,. d-c. qLiartier cle5 Mathcux recelant les vols qu'lls peuveir
boni e tCr..'-2 5 dont 64 carreaux en indigo coton & vivres faii-e chez leurs inal'tres, les Fayant avc le tafia qU'111,
bien entrctenus.) fitue'e 'a PArfibonite p iroifTa de la Petke- troupe a% acheter agx 17,arrteres, de plufieurs habitations
Rivlc"e & qua-aier des Co des-'4iolQn & divlf s ca d-lux fiucri' a v eres qui,
* L font te.i*r caLaret de cette perfide liqueur,,
ra.tics pa, ua- chemin dem voilins, 1une de 40 carreaux de, rulncuie. pour la- Colonike. Ceux qLii auront connoiflar,,ce,
torte.,, & Lure, de 34 entour6s de haics vives ou''. il y dudit N gre, font prie's de le faire arrc^ter & uVen donner a les... h.atirnei-6 fidvans favor io. huit 'cafes 'a ne'arcs ell avis 4 A Bonnejerre, CaboLeur 'a I'A:-cahaye, ou 'a M. Valadon,
charper.te couvertes. de tules C"- tre poteAux Habitant, aux Nlathe.,Ux Y aza, quatre
d'z 50. ieds de long fur 1,.6 de large,. div- Zcs en cinq charn- recompenfle..
bres ; 2;c% ciiaq-cafes 'a negres, poteauv. de. bois furcouvertes -ant pas -parler,
x, Un Nky, e nouveau Congo n- .ch
lonry fiir- 2p de francois age
en Failed ; 3c'- .,ull mag"fill 4e 78 pie.ds de (Iserivil.on 22 ans taille d., 5 pieds 3
large fur u.". feuill ge ea ma Qnnerie da picdsd't',!1vation,, pouches ayant une aroffeur derri'rC le cou provenant dit LL.6' en carpenter _-, couveri en tiles. & rna onne entre po- navi c b Confiance CapItaine Carron & appurtenant "a, teaLx ; 4Q- un aun-e magafin,,,d.- 40. pie&* de long fur 16 Mrs, DeraKes Pourcent & Coinparnie a' Saint-Marc c'oh
6. lar-re element fur feuillage.., & confIrti;.t comme La. if ef
1, parti marrow te 7.,4 d6cei bre dernier il. y aura
pilec-Vdent; 5o. un trcifie'nie inagatin ,de-34 pieds de Iong fur. rkompenfe p ui quile ramciwra..
14 d- lafgc idem fervent d7h6pital ;- 6?. oil pavilion de 16
N 1. M A r/ 2, X" G A R Z So
Is cAir's une. cuisine,, de xz. ple ds carr's
ici'eW2 ; 8,,. un coloanhier de 1-4 -Pieds far i4z ern ; 9 U, s'e 6chapne %,
le 5 oclobre de chez le Sr lenon
a too j, &: 12 1 'eds fi:x 1.8., covert en paille i oo. tine. grande- Marchand Confifeur au. Port-au-Prirxe rue Datiphine, un c.A'e-, de 54 pieds de long, far 2.8. de large 4yao.t une galeii etit cheval anglois fous po"I bain court, que-Lie 6tamp' comble fur feuillage & en ma onncrie entra P I C, I
nicule a la cuiffe 11)1) le 11, november till petit cheval
Ls carrel'e & plar'ch'i'
PcU_ COUV-Ut ell tUll- e '_'e com- fous poil rouan 'a tous. -crins-1 hampe 'a la cuifil'c da
trois chic Lbrcs &. deux cabins i i till n.ontoir K. 11 prie les cifonnes qui ea uront connoif.
P
dc So. icJs de lorg fur 16 de large galerie P ort'
ta P ce fance ide hes faile arr^ter & condui-e chez lui; ily auraotcaux, & coui-ert. en tuilu
inp.conaic- eitro'-p I U 11 dito boone rc"c0mp.i1fc..
(. ic s far 16 de large I'ans galcrie traNaifl & conf30 P d L 2. 11 s'eil kliapp ,
I d chez Mnle Wtaye. a Baynet
0 U Co
LAL't Corrume, le pKc dent 13 i 11 lombier) de 16 pieds una petite mule f'ous poil brun, fans &-mpe, ayant dii
CaU-.15 I irolite en pavi '11on & covert ell tules ; 14". h,,i:t -=t & une petite +rnarquc blanda- h la
va;Jcaux dejx luoulins deux machines 'a e'lever 1'eau, cuiffi du monitor. En donner avis 'a ladite Dame -Aktaycr.
Mi s Saint-Macary, Beaucamp & Pouy(;-- fi,,rcs
(I e CC 'Ile,
t_ V, I'Ahnanael
Nevccians a Sairit-Marc qvi- en traiteront. awc till hon & On ttouve, 'a 11mr.r,meile toy.-Lie t
fjllle acquerear a),ant quelciue compliant & donnerunt, des de ht Uonic ou ttrenncs An' *cabr + es 111-24,.., contenant 1A
acilke's- polar le fwplus. nomenclature de tous Izs Chefs, Adminiffiateurs, Jucres,
i Un-1 maifon fku'e en cette vill- -, ru- des Jiracles fupe'ricurs & f6balternes, qui component les Corps militaries..
1. cfce (12 dejx cha-mbres fii: I a rue un falon tin & municipaux du Gctivernement de Saint-Domingue
t YQAtl
ca c un otuc-.- tiac. cour carrel6e on pu;ts que1ques notices utiLs Mrs. les Flabltans & N6&ociansA
14, jvcrm0";,7n de ALIrl. les G 1'& In ndant.
P.M.
PRINCE CiiEz BOL
AV PORT A TJ TRDON IMPRIMEVR D u Ro;




do
IMPRIMERIE R 0 YA L Ef 1790*
T
N 0
A FT I C 11E S AMPARICAINES.1
D U TE 7 J A N V I E R*
Poids du Pain d!un Efcalin. onces. brun fans ktampe le I er de ce mois un cheyal fous
poil brun fans e'tampe.
N,
AVIS DE VAD TI 0 N.
3 Us perfonnes 'a qui il. a etel de'livr6 des marines des A V .1 S D I- E, R. S.
rnagafins dif Roi aux mois de juillet & Waot^it & qui devoien't les payer a deux mois de tertne font invite'es On troupe chez le Sieur'Motard, Imprimeur-Libraire
a en payer le. Prix inceffairiment entre les mains M. & Marchand Papetier' au. Port-au-Prince & dans tous les
Olivier, Garde-magafin du Roi ; autremetit I'Adminiftration bureaux des pofi.es 1%,41manach ge" I de Saint-DominEite ne pourroit fe d4enfer de les pourfuivre. nera
pour Fannie'e i-go contenant les articles ordinaires du cale-ndrierl que1ques parties d'aftronomie, &c.
Les ncms de routes, les petfonnes' en place dans la'
Colo'nie par brevets commiffion &c.
EsCLAVES MARRONS ENTRES .4 L,4 G.EOLE. 1:(.tat ge'ne'ral des rnilices, q4i _eavoit pas' encore
A Saint-Louis, le 2.2 du mois denier, Hellor", Congo, public.
Une table itineraife correfrondante des principaux lieux
etamp6 fur les feins GL, age' de 29 ans,- taifle de 4 pieds de la Colonie eritr'eux. I I pouces 1- fe dii.*an,t appartenir a M. Did;oiso, Habitant Le recerifement -al de Saint-Domingue pour, % I A g6n6t 1789a lAfile ledit Neigre a 6t6 arete' ftir nrw jUrnent fous Le ubleau de fimpoitation des Nigres, celui de Nmpori*1 &arnp6e du c't' du monitor G L : le 2.3 Pawl, I 1 0 tions
)w -gris o e taton des inarchand'fes de Fiance, celid des pr' duclli
Portugais 6tanip6 ffir le'feir cratiche B L I a e 'ans ^ ju qu en
de 30 la Colonie depifis 1783 fl 1788, celui du corn'
taille de 5 1 ds i pouces de forte corpulence fe difant
DWI merce stranger d ]a population &c.
appaitenir a ]a fuccetrion du feu Sieur Loixau 1-fabitaht Des competes faits pour les payments en gourdes,,depuis aux Gonalves. 66 liv. jufqua 82.5,coo I'm. ; diVeifes obfeivations phyfiques,
A Saint-Matc le 2 5 da rnois dernier, Marion Arada, politiques, & agriculture.
itanlp6e fur le fein drok L AV IL &,4s lcttt-es illifibles, Le teut recucill! pullie' & in7prim' V1. Mozard, de agee de 45 ans- taller de 4 pieds io pouches fe difant b la Soc;Jte' royale ties Sciences & des Arts dr., Cajo Francois 0
appartehir "a Mme Couriot. & Rida'Oeur de la Gatwe de Sazn*t-*Domwgue.
Aj Port au Prince le 2.8 du iois demier Cohzj: 3 Le Sieur Gefin Enti epreneur de h'tirnens dernet",,.* Canga 6tampe' SIEST ayai-,t une marque en forme de rant en cette ville a -ccluis 1'emplacernent rues Dauphine lbijicl ie fur cheque. fein fe difant appat-tenir 'a M. Picture de Proverce no 2 29 boni6 au. nol-d. du Sieur Lan.iral ine pouw*rant dire le livu de fa teffidence & Phil,, peau appartenwit ci-devant "a la Daine veuve Biclet. Ledit Sieul ,Crec:le &arnpe' fLir les feins BOUCHET, fe difant a Pat.- prie les r. erfonncs qui .omroicnt avoir des droitsftir cet teiiir 119'1 M. Bouchet au' Boticaffin : Ic 30 Vill Implacerneit, de les .1ni fairc conno'tre fans delai ledit nouveau Congo etampe' BLC, ayaiit des marques de u
fon pays fur .1a figure ne pouvant dire fcn nom ni %ciieur deviant folder le Frix de c%-tte acq ifition fous un trois, :Celui de fon inaltre; & Jacwel, Congo, 'tanre UJARAIN, 3 Le Sieur H,0cr, Nlaichand. Tailleur" 'la Croix-ee Petit- Eouqcets avant intereffe' le Sieur Denis, fon beau-frere, fe difant aprarv dir 'a Char!is Har4n Hal.- ant aLl depuis le n-.cis de &cernbre, derrier eans le commerce Fan vis Congo C'tanip,6 H G BERRY
.Goa.ve : le 31 de marchandifes t ches qu"Is teroient er-fer.Ile, &
fe difant appartenir M. Alonnis A ne pcuvant dire le lieu Gua
de fa residence ; & deux M-res r;ouveaux, N11-ozarnbic-,ues, ccrnrter du jour 'e ladite publication ledit Sieur Dcris T fe retire du comnlelce, & It Sieur Hacker fe charge du
etanTeuip TES.TART au-defibus. LALIANNE, lie, pouvant magafin,'ainfi CUC de payer les dettes.
d4e r norn ni celui de leur maitre. Le Sieur Awoiiic Merfier curateur nemme par Jullice, A
)a iUcceff'on cle fcu Sieur Afieph. Jean-Pierre Aferfier, 6vant .4N.rm,4vx ENTIZ's AforX tP14 VES. Habit; lit aux Perches, quaitier du Fcnd de I'Ifle- Nache
A c5aint Ala7C, IC S5 du wnis derriere -tin c eval rous desire connolitre les c14anciers de cette fucceffien. En conf6. poil brun Ctarnpe' fu r )a CUiffC dU '11.011toir LD L ati- quence, il les iiivite 'a reinettre, le -plutbt r.clllble, Un 'tat dextrous CB une. boutrique f(.,,us 11oll b.rvn 'tamp" C e
C ce de leurs ct'arces, dans 1"tude de Me (haillouPrccureur 111ifiNeme'nt le 2,9 un clieval f6iis roil rct,(Ye etal-qe. aux C 'ayes. fur la cuifi'c du monitor P It, ayant u'rie &I-Ovile' Iu frent. le Sieur Sallefiarique a 11onneur de prNenir IL- Public' $ I j
Au Poit-au-Prince le 3o du mois dernier ure bour- qut! CoMpter (It, jer ianvier 1790,A ne contra6lera aucunei ficue fous no-d -buin. Gins C'Ita-nine -_ L-Ir Lin cl.eval fous roil nfa;res'. vi ne &rriera. aue fous la clualite' cle Salle(raname onelf.




3 A la reque'ta du Siieur Moreau Ctiarpentler de navires' Appataut en &',Iiendans; le toilt 4A charges conXtlotis
-it au Poit-au-Prince, au nom & comtrit H ees dans la carte bannic dont on pourra prendr
derneurai egataire inf6r
univerfel du feu Sr Eoulin & en vor'u de sentences rendues connoiffance etude de Us Poncet, Procureur. pourfuivant.
au. Si6ge rovat'da la Senekhauffie da Port-au-Prince les 2 Mrs Mafac & Coinpagnic ont rhonneur de prevenir
2.6 & 8 mai'1787 it flera proce'de' 'a la barre dudit Si ge le Public, quI compete du or 1790 janvier, il cMent un royal de ladite S_nechauGe'e iffue &audience- ordinaire le inte're't dans* leur mai(on de commerce au Sieur Bujac, qui
mardi ejue ron c tera, 14 de ce mois, alw's trois publi- aura en cette quality leur fignature.
cations & -affiches de quatorzaine en- quatorzaine dont la 2. Me Girault, Curateur aux vacancies en cette ville, preniie're fe fera le mardi q'ue ron coniptera 15 de'cembre exc'cuteur teflamentaire de'NIO ., Croufzlleau de IdFojexivant
71 '89 ; la seconde le mazdi que ron computer 1-9 dudit Procurear, invite les perfopnes qui, avoient des officers
niois; & la -tr'oifieme, ledit our mardi 14 dans fon etude, les retired le plut6t pGffible.
la vente & a4judication au p!us -offrant 8c dernier enche'riffeur, 2. Me Efrwult a I'nonnear."de preverur le Public, qu'il
P. D'une habitation.) iituee au lieu dit le Boucaii-Greffin ell Procureur au Si6ge royal des Cayes, par l'int6rim de
'de la contihence de. de'Ix eeht cinquante carreaux de-terre, Me. Lacate, qui eft paiti our' France .'par, cong6 & que clont trente 'a trente-cinq carreaux plaiat6s en vi eux caf6s, fa derricure eft &ns- 6 maifon qt ocupoit ci-devant M,
rapportan'enviroh vingt-cinq milliei-s de cak; uri-bois neuf Rcullon, Chirurgleii du Roi.
de trois 6rreaux fur sequel font plants huit mille pieds 2. Me Lordl&, Notaire au Port-au-Prince, a r4onneur
de caf6 le surplus defdits deux cepts cinquante catreaui de pr&eair qu'll vient-d!obtenir des- difpenfes en Cour de en bois debut & favane ; fur sequel, terrain font. conftruits kome, dans re-fpace de -fix mois en faveur Xun particular
un magafin avec tiroirs, de foixante-deuk pieds de lonor qui -a 6poufi Ia veave de Con fr re,
fu r vinat pieds de large plancheie en haut & en bas akifi 2 Mrs les crear cters de la fuccefflon de feu M. Antoine que fur"' les c'te's & covert tout 'a ricuf avant des tables Rivie're pere foat invite's de la patt des heiritiers, 'a comgarnies -de bancs pour tenir fe moulin; muniquer 'a M Gellibert, Pro'cureui 'a Saint-Marc, leur'
un colomb:, tr, fous sequel eft un clapier ; une grande cafe, titres de cre'ances centre ladi-e fuccefflon, pour prendre leivif6e e a* divers appartemea I favor, une falle, une chamber, avec eux des arra:.gemens convenables-I afin d'6p6rer, le
-trois petits -,cabinets une galefie fervent de fatong un h6pital; plus promptement poffible, la liquidation de, ladite fficce&ioh.
'un autre magafin divif6 en trois chambres pour cuisine '2 Mrs Lafalle Thierry & ConTqnic Nigocians au
poulai4e.r,.chambre 'a leIlive, four en appeniis ; quatre glacis, Port-au-Prince ont rhonneur de prevenir le Publk qu'ils _aonftrois Ae cinquante pieds fur quarante, & un de qu tre- font baill4urs de fonds' -pour les terres connies fous IM a, -iles noms de'buj ejrhc aini & Dufrefne cadet venues aux
vingf-dix'pie s de, long fur quatante de I e ;-deux vie
a Teu x a I -le
eux ch mbres utres cafes Abricots, par M. & Mme Pedt, au feu. Sieur Lagome?
cafl6s I i ri-,trre divifies erx d 3
beuves divif6es en fept chambers un clocher garni d'une represented' en ce m(-)nient par M. Lamotte : que Dit Sieur cloche cinq efclaves tant ri gres que negreffes attache's 'a Lagomeric ni les Sieur 8C Dame Petit-, A'ayant aucunerG
L ment acquitted s ) M L ffalk Thierry
'ladite 'habitation dont le-, plus vieux a trerite deux ans le prix de ces terre
quatre muless, une vache & fa Ute avec tous les meubles & Co' I ont intent une aaion en suffice, pour
& elfets y attache's. pourfuivre le payerrient du prix ou le degueTpiffement
20. L r & qiYa'nfi, les all'iriations q it faire, ledit Sieur
a inoitie de quatre vingts carreaux de terre pop I e ue pourro
hates & co-rail fitue's 'a Belle Fontaine -., indivis avec les Lanzotte de ces terres ne ourront chre valides X apr'es 01
he'ritiers, de feu le Sieur Laurent de Villeguoy. qpe I-s bailleurs de fonds 4ront retirement re
V La moitie ae fix carreaux de terre fitue's aux Gallets I Le Sieur Legras Horloger, a rhotineur de gevenir
fervent Xentrepbt & de favane, auffi indivis avec: les m8mes le Pubic qu7il vient de faire racquifition dufonds u Sieur he'ritie-rs fur lefquels terrains it y a des forces abondantes. Mariotteconfiflanti en horlogerie & bijouterie & qu7il va
Le cix de ladi-"e vente f&a pay6 par radjudicataire continuer Taire le meme commerce -, it vend & raccommode
ava -Ate habitation., circobf- routes fortes de montres, foit -a rip tuition quanti me, virgule,
nt a rnife en poffellion d- lad
rt cylinder, Szc. ; infi que les pendules de quelque faqon qu7elles
dances, & d6pendances foit en argent folt en rappo' de
A, criances acquitties de la fociet6 Dcrnojl Durege & Boulen fbient ; it affure fon outrage & ofe fe flatter que ceux qui.
bien hquid6es.) non f4ceptibles da-2.cune conteflation & daigneront lui accorded -leur confidence auront lieu retre
16galement dues par ladite foclete 'a reffet de quoi fatisfaits : les noiiveaijx affortimens qu!il re oit de France tous les cre'anciers front admis ench'rir; sequel rapport journellement',dans ran & rautre genre .-, le mettront a fera fait dans; les vinat-atiatre hires de I'adjudication, finon, nie^me de fatisfaire ceux qui voudront bien ?adrefrer 'a IA.
ledit delai paff6, t u de p:iyer la totallite de ladite adjudica- Sa derneure eft rue des -ontsforts, maifon de M. k Berquier.
eine par icataire apre e, enir
tron en ar nt, h p I ad )Iid' s ledit i Mrs Trotti r & Michateau ont rhonneur de prv
temps expire, de voir recrier 'a la folle enclie're fans aucune le Public q!ie depuis le premier de ce mois, its ont affoci'
formality' de suffice. a leur maifon de commerce Mrs Rolin & Florence qui
On pourra piendre connoilLrice de routes les autres en cette quality, allTont leur signature fous ta raifon de
charges clauses & conditions de la carte-bannie chez Tottier Michatcau & Conipagnie.
le Siew LAN$ Aucliencier audit Si6ge. i Le Sieur Arrauld aine' & le Sieur Beno*it ont Mon3 'En veptu Xordonnance rendue par W le Lieutenant neur d--* pr6venir le Public qu'ils orit fait ensemble tine
de I Amiraut6 du Port-au-Piince le 18 december & 'a foci't' fous la ral on d!Arnauld aine Benoit & Coinpagnie; la !eque^te de Mrs -.96enne Patot & Lajard, Negocians en its tiennent boulangerie fur le bord de la mer.'On trouladite ville it fera. le mercredi 2-7 de ce mois pro- Yeta chez eux- tout s efp&es de marchandifes en gros &
audience des cric'es de rAtniraute' la vente & en detail ; its pre'fentent encore au Public leurs services




Tous cevix quil solvent au 'Sleur Im4uld ront 11 a &6 tronvi dans Ia favane Aes Pubfabes pmx
6$ de payer le plus Tromptement poffible (bit au. Sieur Rofeaux une jurrient fous poil brun couleat de fou,Is
exojt Toit h lui-meme ; ils front bien libe're's & 'on etampke fur le rnontoir gauche LP F G. S'adrefler I jeur en fouraira une de'cliarge. L44W aux Rofeaux.
D if P A it r s. N .4 V r R E S V C PY A- R C, E Af r IV r.
Mme Imbert part pour France, & emme'ne fon fils a5ge' navire [Urfizle-Catherine., Capitaine Bertho, partira
Je fept ans: elle a 'a vendre une Mulatrefte bonne coutu- pour Nantes. du 2.o' au 30 de ce mois. Cc'ux q.A re en robes pour fernmes dont elle fera bonne compo- vondront y charger fret d cotoh & de I'indigo Fourf1tion, pour de Ia denre'e ou de Pargent. ront s'adreffer audit Capitaine, izhez Mrs Twder & Michatcau,
2 M. Jpfeph Roux part pour F.i-ance, & laiffe fa pro- dans le magafin d4quels on trou-ve de Ia liqueur de Ia duration 'a Mis Roux & Cow.pq zie, 'a Saint-Marc, pour Martinique, fewillard, clous, rijoulins 'a- vaniwr, & uiii le reprefenter en cette' Colonie. affortim*nt de marchandifes en tout genre.
1 2 A 'Rd Baudain Habitant au G, nd Goave part, 3 Le navire le ProtHe de* Bordeaux, Capitaine Chaflres,
inceffarnment pour France pour des Maiies preffantes & tr 'S-corn.mode pour les'p-affagers partira pour ledit lieu'
Jire charges de' fa procuration Mrs Jean Fa-vier Quej 41 du au i o de ce mois pr6fix ; il. prendra encore a
LJa-c Saint-Jacques, Ne'gocians au Port-au'-prince. fret du cafi coton & indigo. Ceux qui voudront y paC er
2, Mr Fauuia part inceffaintrient pour France. ou- charger, font pri's de !"adreffer Mrs Chabaing & ConzI M. Pa/cAier, Habitant au, Cul-de-Sa-c, part pour -France pagnie, N6gotians.
ai
fous t1kois mois,' & charge quelqu'un de fes affairesi ardy, de Bordeaux, 6pit 'n6 Giii,
qu'jl indijuera. avant fon d6part ; A aura N gres Nigreffles j partita pour le'dit -lieu -du 2'o- au '21 jarwier pr6fix. Ceux nt
chai1*es.,' cheya" meubles argenterie 'a vendre dont il qui vowdront p4iTer :ou charger fur ledit navire s'adrdfero*' sarrangera avec des acqu6reurs avant fon depart. au Sieur Jean' Sorhi,- Capitain'e du navire k Vaill znt, eii
Le Sieur Hautreu x-.q Procureur des habitations de M. fo n magafin., rue des Ca *
Durs & vallon 'a rArtibom*te part pour France 3 Le navire, le Dragon, de Bordeaux 5 Capitaine J.-an
vendra plotieurs attelages de chevaux une bonne voi- Laf n du port de cinq- cents tonneaux fin voilier &
Wre a deux pla es. tres-commode pour les patTagers partira pour ledt lic-a
i M. Duf4rc de 'Lajarte- Garde du Cotps du, Roi-, le 5 fivrier p4fik, -Ceux qui voudront y paffer ou charger
fret-,, ?adief;eiont audit"' C e., en fon magaful, ou
par cong6 daiis laCdlonk patt pour France. attain
A
Le Sieur Re Rea b a grande, igts aine Subr6cargue dudit navire 5 qui
d- udouin Ha ikant Ia- au SieurIfeiin Got
ear
coline du Grand_*Goave, part pour Fran e.'4m tout' le prie Jes perfonnes qui doivent', tant 'a fa, pr6c6dente carcourant de f'vrier prochairi. gaifon, qea' cells des navies le Caftor & Ia Jeune-Rqfc,
I Le Sieur Perre part pour France declare ue rien clu'il a g6re'es a-infi qu Ia cargaifon & navire Ia Concorde,
Zevoir., & prie'ce'x & cells qu.i lui doivent de le payer de Tordeaux, Capitaine Beaulieu des recouvremens de iriceframment, ayant =U malady rh6pital du navire% It laquelle, il eft charge de eacquitter 9 afin de'viter audit
Louis XV1 Qa'panir. le poile' de fe cond Lieutenant Sieur Gouges les voies- de r gueur dont, il eft tris-'loigne'.
debarqu6 & gref. a gre. t'U riavire le Robitfle .3 de, Bordeaux du port de quatr%-,.
i Mr" Dejcahaut, Habitante aux, Gondives fe propdfe cents 1 tohneaux Capitaine, Cauvy, partira pour ledit lieu 'de partir 'pour France dans le courant d!avril- prochain au. co'ni4nencement du mois Ale. f6vrier prochain. Cemx qui. avec Ia Demoifelle fa Ole *e de huit ans elle laitTe voudront charger 4 fret., ou paffer fur-ledit navire font
1k Saini-.Macary, Beauca np & Pouyis fir;Ores N gociaas tie's -de ad'effer audit Capitaine rue Sainte-Claire, au a Saint-Marcl charges de fes affairs dans Ia Colonie. Kit-au-Prince.
M. le Vicomte de Fontanges', M" 'chal des C I Le. navire J'Annette-Ch de- Nantes du port de
Arme'es du Roi & Commandant en second de Ia parties trois ceritscinquante' tonneaux ou. environ,,Capitaine Deean,
Sud, fe propose & partir pour France dans, le courant egk' commode pour les paffagers, eft en charge, pour Wit
cravrit prochain vu le mauvais e'tat de fa fante' il laiffe lieu, & pattira vers Ia fin de Evrier. Ceux qui voudront Mrs Saint-Umary, Beaucamp 6? Pouyis fires Nigocians y charger ou patTer, s'adtefferont- audii Capita-ineg rnaifon
"A Saint,,Rarc charge's de fes affairs dans Ia Colon' c feu M. Sah' vis-' vis Ia Co 'die au Port-au-Prince.
oil
D z m A N A V E V V R E.
I Un particulier defireroit adheter dix 'a douze beaux 3 Deux fouffl'ets., les outils propres: a monter deux forges
Nigres de ritt! & rautre fexe, faits au pays & ii Ia cu* -e, bon ouvr ier
Itilre de machoqueterie ; un beau N6ai & capable
da caf6 ; A player, pour cette acquisition, en traits fur de conduire. une -forge & un autre N e accouFrallce fournies par une rnaifon de commercee. Sadreffer tume' "a titer le ibuMe' a re aveugl
t. S*adreffer folly Talat.at
i M. Dubo"Urg, &gociant a.' Saint-Mar.c. N6gocians pr s le Magafin du Rol qui indiqueront Ia
perfonlie.
E R 0 U, V S'. S. 3 Une habitation de Ia contenance*de dix-huit carreaux
de terre ivant. unegrande cafe de quarante-livit pleds de
Il, a, et6 trouv' jeudi folir 24 de ce mois fur le long, divif e en deux grades cliamhtes quatres cabinets q ai de Ro6n une monte avec- fa change en -or I- par & line gaki-ie ; un lacis 'de quaratite-hiiit pieds de lon*r,
WI N&,re de Mrs Gillet Gaudin & Cowpagnic, qui lit fur vingt pied's de 1, ,ge avec un colombier un clapper
k1riettiojit au t)ronrikaire auand ii fe nr6f iitera. un noiilailler. & une cafe'a Niptes. de' trente-fix n;eds




d! long I le tout en bon &at; une culfine & 'Un four po r vlle, h une heure de cliemin de la contetlavce de qua, c ,.ire le r, : plils, fix mille touffes de baRaniers : cette habi- rante-fept carreaux. de terre; on y joindra fept 'a huit efdaves
nt6e en caf6 coton & autres vivres fitu&e au S'adreller M. Lcjpis, ciant en cette vil-le qui
station ef a J. I a 6 0 fe
quarter de la Rivie're-Froide borne de Mrs Baiffan & rendra hii-me'll-le fur les itiix pour faire 1,endre connoif. Twtfier A Faucreffon. Ceux d6firerdat en faire 1'acqui- (ance des Iantations & e'tablift"einens qui Font deffus; ron
fiction pcurront- adreffar A .1 11ril. Tourteau fi-6-cs refidans en fera bonne cornpofition far-tout a. quelqiiun folide, fur ladite habitation.
.4 L 0 U B R.
3 Vingt-deux beaux Nc gres & N&grefrfes faits a la
culture dU caf6 & une maifon fife au bOUrg du G,-and, 't Divers appattemens dans la maifon de M. Rivunl
Goave ou" ell laintenant la grande aubei-ge. S'adreffer a faifant le coin des rues Royale & de Bonnefoi. M. Letan Negociant au Port-au-Prince, ou 'a M. Malcf ot, Negociant au Giand'Goave. E S;: C L A V RE S B N MA R R 0 N IV A G I.
2. U,)e cargaifon de betle morue de Mique on chez I
TV.Ikrs Gillet, Gaudin & Cdmp.-,,,nie Negocians, rue Sainte-, 3 Il a e'te' declare' dans les Affiches du'mois de.noyembreC' N 71
Claire. -1788,, que le N .re noinm ireflan Mo ambique 'toit
2. Une maifon' fitue'e rue des C(Ars, faifant rencoignure marrow depuis plufieurs mois; ce Ne r ft 6tamp6 fur les de ]a rue Dauphine, ou' il y a un e boulangerie, ayqnt.foixante- feins, VALADON au- effous ST ARC & P. AU. dix-fept pieds de long fur tr&N-neuf de large. S adreflfer PRINCE, a^ge' de 28 ans, taille de 5 pieds 4 5 POuces,
-noir Xune frez johe figure, les dents a' M. Boutigve N6gociant en 'Ville,, ou au Sr Cambour, au bien COVPU16 tr's a
Fond-an-Diable lefquels donneront tous les, renfeign2rnens de la. machoire fuP'rieure limes ayant iine cicatrice entre niceffaires. le talon & le gras, de la jambe dcoite parlant fran ois
2. -1-luit teftes de Ne'gres de jardin dont fept depuis fix & nazillant il. a, et6, vu depuis cette 6poque gme d'une mois dans la Colonieq & une Nkgreffe 'a 'talent faite grande machete & fe difant libre :JI, y a 'lie' 'de croire au Pays. S!adrffer 'a, res aine,, a Saint-Marc. qu'll eft retire par Jes N gres de divers s 'habitations du
2. On N gre ag6 de 2.-2 ans, tre's-bon voilier & excellent quarter des Matheux recelant les Vols qu'ils petivent fujet. Sad.refrer 'a Mrs Pelletant, & Conpagnte (Ini ont des faire chez leurs mal'tres, les payant avec le tafii q4'il trioulins 'a piis anglois, de la prerniere quality' dont ils troupe 'a acheter aux barriers de' Iafieurs habitations
t + e, ueur
feron bonne composition. fucrieres., qui y font tenir cabaret de'ceif rfid li'
-la Colonie. Ce qx _qui pe. e queur
:z Une habitation de la countenance de cent carreaux de ruined pour i auront connoiffance
caf au bras gauche -e, f -d'en donner
e e I" aire. i rr er
terre tres-I)rcpre a: la culture axi. 6, fitu.'e dudit N gi ont pri6s d e a
de la gr-ande riNriere de: la Grande-Aafej quattier des Lrois, avJs1aM,.Bonn jkrrc, Caboteurla' rAicahayequ M.,Vzkdqn,
trois lieues de rembarcadaire 4u6it,,quarder, fur laquelle Habitant aux Lth ux ii 'y au'ra quatre o tu des r'compenfe.
il Y a de I'eau environ dix mille pieds de .. cafi&s C
vivres le riefte. en bois debut: on. pourra y. joindre dix' 2, JUIZOn Congo e'tarnpe'e CLONARD,. a^ge'e d!.enviroii te, de Neares attache's 'a ladite habitation. S adreffer a 2 5 ans ayant des marque d e fon pays au fron ux
M. Alartafon, Habitant 'a Tiburon, & a'.Ml's X.Acqlzha, temples & fur le, Ventre. En donner avis au.Sieur. Mace,,
C-0112paenie-, N6gocians aux Cayes & 'a Jkremie-.. Fermier de rhabitation'Clonard.1 a n.
u IOSEPH DARANDRE;
reliance Un NLare, Ao'iTa, 6tainpe
Unehabitation, fituck ault,'Crochus, del la copt 2
de cent carreaux de terre prolye a la culture, da cafi parti maroon de- chez le Sleur Jqj ph D a ra ndre. En donnir & fur laquelle il y en a i de platO ainfi que du ; coton- avis audit Sieulr, demeurant place du'Nlarche, au P&t-auen rapport & des vivres, de toute efp ce. S'jL4relfer k Prince. Me C16y -Procureur en la Seneichatiffie clu Port-auq-Prince i. Un N gre nouveau Congo ne fachant pas parlet
-on 2vx ails tal 4
qui donnera tous les renfeignemens r ceffaires. fran5ois ag' Xenvii de 5 pieds
ppum ayant une grofreur derriere le cOLI provenant du
.4 V z At J9 R E 0, Ll F F Z R 'taine. Carron & 4ppartenant a
navire la Confiance Capi mpagrynie-, Sa
Mrs Deco s, Pourcent'& Co int-Marc", d oii
Un o habitattlon, de la confendtice de quatre -*ihg'is. te 11 1
caireaux fitu6c au centre du quafti r de:I'Artihonita ., pr t il, eft partl marrow. le 2.4 d6cembre dernier .: il y aura le bac :3'adreffer 'a M-. de reval Habitant 1 s 46compenfe pour. celui qui le rarrienera...'
Clarify Congo ag6: d'eliviron 15 ans ayant les yeux qui ell fera -honne cornpofition. -En donner
enfl6s parties marronne du 3 1 d6cernbre dernier.
Un ernplacement de cent huit pieds huit pouches de facade avis Catherine Lilaslo4s., chez M. Duchendni fur c e*. ving 'de-pr6fondeur,, & fts bz^lltitneus fitUe
Yor-'au-11rii.ce rue de Rouill', pr s le nouveau Confed.
On troupe "a I"Imprimerie, royale de cette Ville I'Alnuinach S'i'dref"Iei_ 'a M. Lemeilleur' d.; Bellevue HLltant' au Cul nt la
tie la Colonic ou L-trcnnes Arneii contend
C.111US j in-24,s
e-e-Sac.
nomenclature de tous les Chefs, Adminiftrateurs 1 Juges) JO E Z. Ro 11'es
fup6rieurs & fiibalternes,-qui compofent les Corps militai A affermer pour trois ou 6nq anne'es une habitation, municipaux du GouvernemellE de Saint-Domiue
fitu6e dans les auteurs du rnorne de ITIOpital de cette quelques notices tiles Mrs les Habitans & Negociaw.
permi les G iral & Jhiendant,
lion de; AW en
All P OR T AU .PRINCIF rmr7 BOURDON IPAP'RIMEUR Du Role




I an's OWN Nis NOISE""
S. N.O*-U V E LLE S D I V E'R S E So
N U M t'R 0'
"VLOV
MEDI 9' JANVIER T790
A 0WO
a ite' ernploy6e a aire agir les' va bonds qui ont.cau.(6 & qui cauGit encore Zes d6gats en Trance 9 & 4 foudoyer C E' u x qui ?o. otaniqut- 1' Saint Domingue, des gens qui ont fdit- tous le-urs efforts pour repandye le
no,, s fauront gr6 de eur faire conno"it're un outrage nou- tr otible & i'anarchie dans le toyaume. Cette nouvelltes veaa far cette science ; it vient d'8tre, public 'a Stockholm a elte rapporice pai plufieuts gazettes franlqoifes qui l'i)nt:
i. fous ce titre: Nova g-encra & fpccies-plantaruin fiu pr dromuj traduiws iXun paper public de Londres.. s, dcj ri M., maximum parwn,
ptionam'vegetabiliu Incognitoruns ML C Eits b itincre in lhdLiM occidentalem annis 1783 -17872 F A.
re 614 Schwartz 'Med. grand in-80. 1:Auteur adiisj4u % la
11111,cipalement fait fes rech' tches Sahat D du R64" act. Dificours de M. Billy. Voyez n
e a orningue I a Rev4e
it arnaiciue ) 'a Cube' ; it 'a d6crit 85o nouvelles efpkes derni.'re feuille.
re qu'il a cot-riparees en Anglet&re avec les herbiers, de A t if
lu Bancks. Il a d'ailleurs enrich fa collection des ve'ge'taux Les nouvelle's- afTumnces clite vous me prefentez de' rafL
nt dccouverts par M. Sollander a fuivi le fyfte'me'de Linne' fc&ion & de.la'fide'lite' de la commune de tna bonne ville
auquel it a fait 11, de Plans, me onnent une vraie fatisfaiftion.. Je vous recomcanmoin's ious les c ,angtrnens convenables. Les noms qu'A a adopts font fol-loreS aife's 'a inande de .'cntinuer tous vos foins, pour lies ap
Ir5 rononcer. 11 y aura 6 1 gerir s.. Ses defcriptions font cont-tes nernensAcceffaires 'a la f bfiflance des habitats pCrur
Ce fes cara Ikrps difth.iaifs,*bi1pn determine's d'apres la nature. aflurer l'ordre public.. Je fixerai vo'lontiers ma refid.ence la phis h6h'6'e dans ma irne ville de- Fa i'L
On croit que cet outrage fera incelanimeat traduit en. 1, o r s dans la
y Yner la paix & la tranquillity.
nq fran ois. confiance. que.. verbal rej
iitdrer 'a I'AG mbl'e. national ina
0- N E. Ye viens & i e c r'fLlutiort
de feconder le vccu qu'elle a forme' de tie pas fe (' parer A La Cour de Vienne 'a d6fendii J'irn'portation des fucres de mci ; de's que Je connoltrai un locaL convenable poure
11 terre's dans fes Lats 'a c6 xilllcactr d-U or de. ce mois la tenue de fes fiances Je dounerai les orders vx cefiair 6: cl l Vour le a*ire preparer.
de Janvier 1790- 1 'f
' Ojf 'It- a ofTert
On appren(i de Hamboa rg' qt" 1 Prufl'
un afilt aux -Princes fran ois "a tous ceux Diicours h la Reine pronounce par M. Bally en relevant
qui ont cru devoir "quitter 1.1 T" i a' n'- c'_e'. l 0 n ajbute au'd doit. I'Hb,--d de vilk.
U. fe tenir 'a Petersbourg un co gris compof6, Miniftres dea
Cotirs de Ma8rid de Naples', de Vienne & de Berfin M A D A M E
let 'a 1'eff6t de concerted les me Ltrc's ri'c'cefiaires poar emp'echer v* o a a 16' les hcmrn
pareille Je iens app iter Votre M jet
qu I ne s"60re dans! ces Lats une r'Vottltioa acres
da Celle qui -a lieu'ren, France'.' Ville Lie Paris avec les timloignag.s dwrefpeft & de fambut
de fes habitat's. La ville s'qplaudit de voL-s revoir dans. oil E S' P G N f. I'ancien patals de' nes Rcis elle d6fire qUe le Roi
Ira Vot're Mije.116 leUr laiient la grace d'y. 6tablir leur. r6fidence:
La Cour ck Madrid a -dc'fendu fous les pleines les plibs habituelle & lo.fi:tie le hoi 16 accorcle- cette grace
lix fievires introduction Taucun livre ou ic-it fLir ce qui fe loif( xi'il daigne lui. en.donner I'aflurat.ce elle eft heureufe.ier paffe en France. Les papiers.publics de cc p-ays ri"en font de. perifer "e Votre Mal*efle' a comnbu 'a la lui- faireas plus de mention que fi ces Cv&eiriens n'avoicrit poii.t obtenir.
e u. Repanfd. de la Reline.
Ich X I 4 6 N E.
G' R 't
a Je tqcis avec- phiifir les htwrnages- de la 'vi le
On, remarqUe beatic6up d'inti w,iie 'cntre fe NfiniRte de', Patis je fuivrai aN ec fat'n-fadiori le Roi par-tout 0'U' :es PrvfTe & M. Pitt. Leurs freqientes cc.i4."rerc,.:s dcnrerit ira & fur-tout 16. 11 & lieti de cbrijMturer qu'il fe traite''des ob'ets qt.t ont ral:fort ('r. ecbite dtns ]a Cclowe- que lplufieuts, de MM. fesla t'vo lotion de la France. Ou dit at e dans lef, cen ptes ID( 11 ,e i,;.trra1e ivciert e'te arr&& &.
lerni&ement Yendus au p!4rlenient par M. lTit, 'ce N11r,:11re- it, rar le V.,.etyle."le la,i Cet '% knewent a 6t'
1 4 poin 'incii ui'T-etnplal 8e '2 -iTiffions tourno'is & ciii'il tac(-it'6 'de r-111:6t, n anicies & mutts iric-orre.6'es. Voick"
4
dit qu'il n"en -rendroit cbml-t6 qUe clans deLix ans, cc qL:i 0 cutaii-) "a cei CSard:.
cit a to arcuis cc Gci y '.,,Ir y & M. Cocherel revenant
"s, on 0-pplaudiroit age qt!;I aN .'t fait de cet M le N.
Aent- Que.lquo jerfonnes con'eauunt que ceue- fbuimc- de Jali$- 'a- 1C, IQ QtAlc furent aixites it




01 IMF. -1 top M
% do erfonnes. On ouvrit laur ne s'eft regarU q;ie com me une atTocltatl n dont le but &olt,
Sevre par uit grand nombre F, to
voiturc & on leur demanda- i run d!eux r?&oit point de re'paro foubli jui avoit 6te fait de Ia Colonie dans le pla
, ; fur raffurance du contraire & les preuves France n6us
M. -de Virku de convocation gQn'rale de Ia demons fans
16 quils en rap nt oa I laifra paffer en leur difant doute des encouragelpens & des e'loges aux vues, d'atilit'
qu'ils 'toient heureux de ne pas 8tre M. de eirieu auquel b
ruislique qui dirigeoieit ces afreniblees; & Ia ju6lice a pu voir on deftinoit un mauvais treatment. wmw M. de Viti u eil, an effroi Saffernblev fous fes yeux, des citoyens que Ia
n D6pute' 'a IAffetnble'e national 9 qui a &velop'06, beau-* bonheur futur de la Co"lonie fembltit-feul,,occuper.
co;.ip d!6-toquence lot-fqu'il a_,6t6,. quellion. dp yeto roy Lis 1 0
Saris. do.ute chaqueCil!D eo 0 cspto ens enferrible b6 y 44r. ii (aire nalVe
jui a contribute' "a faire paffer ce qui -a 60 decr& ont un droit egal au vail
cet egard. On garantit reia,'Aitude de cei article *-q6i doit retrancher tout ce qui peut ey.,oppofer eft le but de nos voeux
faire ceffer tout antre- bri fur cet Ma &de. nos de'marches.
10 e wmAnt, ;wriv
tieux de MM. les Depute's de Ia Colonic.- endre introduire quelqu'in.
Mais dans tout ce'qxii 0'aVoit
F, e ffaire & phis faluiaire qU'une
ovation rien n'6toit., us n ce
Txirait d Ulle Lettre Xzw N49ciant de 1'0n'n4,AUn_ ociant lente & ch'confpede maturik'.'UemprA ment inconfid'rk I de Bordeaux, en da te. du .2o oapbre- courier, vers un bqnhew, imaginaif e.,poqvoit. tenverfer, re'diatce
du bien le mieux a6r M ''J', 'fair e. naki e* uh malheur r6el; & fon it It a et6 overt ict.. ure (burictigtion, patriotique en rainier avouer que quelque, fbient les vices Xune
Torme d'e don gratuity elle: -cOnfiderable ; mais' conflitutlon Ctablie,, il vaut mieux- o
c urir les rifqtte5 d"attendre.
on ne peut encor f al rekier au I u f t t3: par'c:e que bieli' Iona-temps une b9line loi, que de. fe haker d7en former de.
des perfonnes ont foufccit pour.. le double le triple &c. funefles.
leurs ir positions militaries ) pour un mois dc Il ne s'agiffbit donc r-ds de.la p. art d.es Ccrqt4s, de creer &
],!.irs appointments,, d autres on fuite une fomme, de mettre en a&vit' un regime nouveau,; leurs fon6ions*
M. *P. a foufcdit pbur -2oow I tv, All 1p 'r- devoie' nt fe borne, 'a recueillir le mat6riaux 6pars d'une bonne
ainfi que beaucoup cLuztres dont je ne connois pas encore conflitLition, 'a les re'diger. pour en former un.code fonda,
]a fifte. -Ce font les foldats du R6giment, de- Baffigny yu rriental qui revitu dU cpnfeh*tement d'une afrembl6c g6ne'rala
ont provoqu6 cet a& r, de patri tif
genereu., 0 -me en s im.- de la Colon'ie & fan,' 1ionne par Ia Nati6n feroit devenu alors
-ime. M W les Officiers ont
Pofant 'a -2o fous par lion les Me veritable loi Ferpe'tuelle & irrevocable.
11nit's les atiti-es Corps enfuite. il _1 roit d1ffiale, de fe f ii Tels C'toient s voeux & les' deffirs de Ia Colonie entire
une We de 1'4rit de patriotifime q i-regne, ici.. in
quand elle eut le projei de s'aff6 i bler & de d puter 'a I. rAffemHe'e national. Telle a c mefuree qu'ont eue les
D V P 0 R T .4 V P R, I JV C e.. Coinit s euxt-m6mes; aulli nous ravens point vu ces principles.
de fageffeabandonner ceux'de Ia paitie deTOueft & du Sud, strait des regiAcs da Confeil crieur de, SaZnt Domingue. depuis meme qu'une imp'tieuf.- neceffit' le' a fait fortir do fup I I I.- '' e I- 4s.
Yof.,(curit' dans laquelk ils 6toient n
Adourd'hul vingt-neuf decernbre mil fept cent juatre-vingt Si quelques villas particulie'res de ces deux departments ont
reuf le Confeil allemble en Ia maniere accouturnee les''Gens donne' I'exl mple de cluelquesmouvemens & Xune effetyef-.
du Roi 4tant en fiance, A de Ro premier $ubffitut cence facheufe les iegreti & le'repentir fe font biento't fait
du Procurcur g6ne'ral du Roi a cps, d6fordres du momen
feitir, & lesalarmes.qup, t avoient
occafio'nees ont,, bleni6t'& 4 n
itEphs. On 'a point vu, dans les.
W E S 4 1 E V R $
vilfes du Port-au-1 rince,& des Qyes, ces innovations irre-. Gatder plus1ong-temps une fioide indifference fur les flechies, ces ufurpations kiindal.cuf6 du pouvok public: le
'de'fordres publics qui affl. tyent une parties de Ia Colonie ce Port-au-Prince & les Cayes ont march' avec alTurance I mais feroit fans doute contribute,' & manquer aux devoirs avec fia ,efle dans le -fenti& qu'ils ee'toient trac6 ; Ia pr dence
P90ureux du miniftbre queriousavons rhonneur de rernr.-fir. & Ia circonfpe6lion ont ptepar6 lejjrs di.
10 -lib6rations publique
11 -nops ktoit, fans dioute permits de voir fans inquie'tude ces; & part'icLi heres & ils n"ont point craint de donner. des thnoi,
affembl6es particutieres fQrme'es dans quelqiu :S qUartieis de gnages Ane fournifflon eklaireSe 'a rautorit' celui dtun
]a Colonies ui da-is le prindpp neavoient p iur objet qu.e de: re n A abfolu pour Ia juilice.
preparer ce qui poavoit conduire au plus grand advantage a"' En pourrions-nous re autant
e di, Mexeu'rs, des-afTemble'es
Te s h abi t 'a n s. Le motif honorable qui rad mbl()*t alors les, de lapartie auNord,5ui, oubliant tous principesdej6ili-ce le d'fir du bi pouvon a- rgu
vitoyens quc e en animpit f ire & de fagefTe orit c e'de 'a routes les inflArations de Po eil &
J'Alega-Ht6 de Ieur conAitution. de Ia vanity'.
Lorfque la" France'' e'to"it admire dans hes &B61rations les' Si nous n'avions dans ce moment gemir que de reffet ftibit
plus fecr ekes de foa Roi lorfque routes I es provinces 'etoient & patTager des movements dont 'Ia' France a &6' agit6e, &; jautorif6es prOeriter leurs dloleai-xces 10'rfque tous les Fran. qu elle a communiques dans Ia Colonig ; fi Ia parties d u Nord$ vis enin etoie it invites, par- d :s a_'tes readm publics ici, apres avoir eprouve cornme' h:s deux autres parties ,- le choc
former lomateriaux q 1 devoient fe vir aa grand oeuvre de, de cette prerniire. fermentation,,etoit rentr6e comme elle dans
amelioration p que ans fob" ITance
ubli' 'it &( it diJ'_,cile que Ia Colonic',, qui les hornets dane raif6nnable mode":ation
fent ft bien fes rapports avec Ia NleLr-opolc ne coa 't pas' I' da- Ia plaiffance, executive' Ia tranquillity ge'nerale-ti'auroit..
jet & E- faire entendre da ijAIT.mbl'e national
Pro n e e. powt e e trouble'e & Yous n7auriez point poudluivre. desMas fi Ia. nekeifita ,de iaje, parvenir fes dole"ances a pu. Ae'lits centre Ia fociete.
d 'd '' D' 6s aux P-ta t
iterminer.le choix es elput s qu'elle a prefen W E 4 quAs eic's ne s'efl point livree cette afrociation ora-;
11 g6nerauxsA afa11u_'6rganA'r des airei ;)J;!6 0ourcorrel"pondre ge d-! Ia parties du Nord, depais que fagitationdes raffions,
avec ]as D6put6s & travailler' 'a Ia 'ie-da'.1ion de fes' ca, iers ; I pa. ti uUres a pris Ia place da wai, pauiotifme qui few devoit,
c4que, Co' h'; 'up' f ulerncnt 4 6 r
1U.C 0" C 4 in p nf.c -& X ec rire pre' der fcs d1b' nations




-fon exiftence & pr'veni I e.4
toln de f6pondre A rinvitat' 1-on du moriarque- & h la public enfuite pour afrurer e r
Confia= m8me de leurs conflituans, qui -ne les avoient attaques que la. raifon auroit pu lui livrer elle ordonne a t i.v,,
Cljoifis que pout preparer Icurs dole'ances ces ennemis de troupes r6gl6es ou nationals, & aux marekhaulkes, de diffipen, la tranquillit6 publique ont foment dans les efprits l'infu- commefiditieuJes, les autres affembl6es qui pourroient fe forineq ordination les troubles qui depuis ont fait des progrcs efle s'6rige tn tribunal 1-oi r connoitre las ckhts commis pat
( alart-nans. Mix qu.i ibrit clans les prisons, elle offie unfauf-condult 'a ceux
Vautorit-6, -judiciairc,, celle de la Cour, meconnues avec qu'Lir.e atitorite' 1,_ gale &'6(-Iairc'e voudroit poutfuivic ; enfin Icandale la' puiflance de radminifIration civil & militaire, elle interdict aux tribunaux ordinaires la faculte de d6cerner auctV1 0:16prif6e avec Cclat Nfurpatiw des finances faifie avec. d6cret fans fon fecours. avidite la farete 'Feilbritielle blefr6e une inquisition outra- Voila' donc J'aUtoritc' de la suffice qui reside exClarivement geante exercee enters un nagiltrat l'attentat de fa perforine dans les tribunaux le pouvoir exticutif qui iepofe dans leq commis Pendant 1'exercice de fes forIffio* s ]a foi publique mains du chef de l'adminiftration, tout-a'-coup d6pouilks 4j le rel'ped des letters viole'.,.mehne dansla.peifonne du. h f remis dans ce les d'une affociation tumultueufe qui ri'ell fi 'd dd I'adminiftrati'n. a aucung 4utorit6 fup6rieure ni.fouimfe-a' iucuoe re'a12.
Tels font Mefflieurs es defordres que. l'on voit fortir Ainfi cc tribunal* qui Arige lui-in^ine 9 qui n'en N, cut point. da fein Sune, adembl e 'Pompetifernerit qualified du titre connoitre de fupe'rieur, enl;-ve I'milOcent o pprinie 'a 1,11woiinpcfant (rAjen2bUe proviacis,;Ie de 4z part;e da Nord de cence condamn6c, f efp6rance confolante qui .1eule fait supporter Yinjuffice des homes. La vie Monneur ]a fortulie
Colonies, fiancoife de Saint Donzingue. C'eJ 14 que &s Cei
hornmes dont le p-emier de-voir Ctoit de I efpc er les lois Citoyens, front impun6ment expof6s aux incertitudes & a u, Vivates iufqu'a ce que la Cohaile en alt rqu de nouvelles dancers de Faurorite' incolic'renve de firnples part'cullers (pit
d'6611- lears fq& ieucs & 'i, lt:,Irs C"J'a"X ,ont cherc 16 rl ont d!autre caradere que celui qu'lls fe font arr g Et la juflica au cof-,t ail e 'a f dfher (lans Lfs cOCLD'S le', 111(juletudes. & la refleroit enchainie dans fon temple,,- elle verroit avec urie doit.&.t,"ar c- pour etablir des MjiC.vaio-,-,, I i I .'g,? Je 3 pcur fi.bf- lear muette fon impuiffance' elle arrofaroii de larmes inutiles tituer A une aril-learle & 'a des lois appuy6es de h.s plains que la. tranquillit6 publique adroit rques & qu'eha
1'expe'rience & de la dur,;c des ii cles Ics d'cl-ets incertains, recevroit encore ) fi elle refloit plus long-temps expof ,_- aux de leur volont' arbitraire 4k ve, fa 1 Ide. troubles dune fermentation contagievife, capable la fin, de
liaLons-nous, de vous pr&.,ter le tableau affgeant des f6duire la fiagef-le d7efprit que: nouzi avons conferveie jutClu'4',
operations de cette pr6tend"je *A;'1ei.Alee provincial; Vous pr6fent, -clans cette dependance.
Y
verrez cc que Peat Nfprit 6es hoinri:,es., lorfqXabandenn6s a Mais fi les intentions entreprenantes. de cette Affemblic
.%
Naitation de leurs palfi ils i-e' con,-X fe font affez fait connoltre par cette premiere deliberation ,
0 ons ),ffeiit plus la forme. 2
falutaire des Jois & celle du lien politique faas lefq uelles toute celle dit -:13 november. e'tonne par, les precautions qu elle focie'te' eft fans force; vous y remai(_[Lier, z qt ,l a fallu le indique -pour afflirer fa march rapid: cette de'libe'r4tioa prkexte met, onger de vedler au bon of ,,re que rien navoit porte que rAf' fernbke ne pouvant quant pre' nt s'
trouble' & qui ri'etoit point menace, Ck quY a fall'a pour ainfi per de licencier & de r6ta-blir les milices il fe, a fair un dire-,cre'er le d6f6rd la -Ili de I les
rej pour juitifier les ufarpations auxquelles enr^ element des perfonnes- compofant m cc & cc
,cette..Affembl6e Aft port6e. jouiffant d'exemptilon pour fetvir 'a la composition d'un
11 efir ete' a'd6firer qu'on ek pu mettre Cous vos yeux le de'- nouveau plan de division & d employ de peifonnes capable fail exa t des motions t6me'raires fanatiques & deftru6five' de de porter lesarmes. toute autorite qui ont 6t6 pr6featees dans ces deliberations Ainfi les voila' d6truifant-, par leur feuh rolo'ate I Jes
mais vous faifirez affez 1'efprit triallieureux quijes a diria6es, diff6rentes ordonnances du Roi CL le eatre
V autres qui leur donnolt une forine
par la connoiflance de cc quinous eft towb6 dans les mains. lu premier avril 17,58
Et d'abord' notis pre'lloris le premier arret6'du 3 noverribre table, & en r6gloit l'organifa-Lion & le fccvice.
Zernier ; fon pr6ambuk laconique porte qu'apris mu^re de'li- Mals ft cette (16lib.-ration ne nous paroxt a oir Xaurre'
Ration fur tous les points de police & d'adininiflration & motif que- celui d!arriver, prompterrient It, une ufurpatioa d) int6rit public fkqerable'e a arreke qu'il n'y aurcit d'autre entire de administration celle du 23 fournit Ile.,empla AAlembleequelafieiinci zceilequ'elleautoiiferult.am L'article id'une -'vexation 111116-lieLlfe pour Alipeiidier cette trotipe Livaric porte que les tioupes reglees ou nationals les mire'- nouvelle : elle porte qu'il fera -pay' 0 liv. to fous 'a la diauff6es,,) & tous, les aut!'es agens du pouvoir exkutif front patrouille bourgeoife, p ur la capture cle c,,aCjue negre tent is de difliper ,corn nie jedideqje toute Affembl6e. w Par pris dans ]a champagne : a cette 6poque M feaible'e ri'avoit L W
article cinq elle eetablit f6 prendre ]a clef des caiiies publiques
uge des'd6lits dont font coupables pas encore
ceu.K d6tenus clans les prillons, poue raifon de troubles ou qui -.cependant il fallout payer la troupe nouvelle qui ve.lloit feroient pr6venus par la voix publique,; elle les admet fe 'a fa fi.irete & elle a Imagine' cette taxe ve-awife, dont
JUftiher devai Lt elle ; e I le lear offre un fauf conduit. maw P r, Jes. abus font -auffi incalculabics que le degr' de 66ordro article fix ca m8ine temps que M fenible'e announce queles qui en peat r6ulter.
,'Ies civil criminals, us parler6ns point Met-Tieurs des rnoticns
de pe'lice & d'amiraute continue eront Nous ne vo
111exe,,cice ue lears fon doas ccrnme par le pafl*6 en attendant & des arrAtes par lefquels 1',- ffenibl'e a cherch! A I eadi lariou au (.,ap j en
I., I pendant que tous mfieux au publ-c les 6efs de radniiijiftration
Yeile coiift't4J,,n 'a &dblir, elle aticte cepi
s eclarlant refloonfables
Ces jugea, inainterius daos lew- foo. tiQns, ne. pourront donner' les acCLIfant de 6gligence & en le'.d' envers la jde"S d6fordies qui pow,cient arive
1111cun wd:e colic'.11711a.1 la farete' 'gen'rale clue, de concert avec na ion j r de
It Conive provi"Ciol. .cet,*,.e n6gligence. Nous fomrnes lom de croire que M. de
pfclnier p 'to't & ne -.s publics avent cc rep-c.che.
Ait;fi S 1, as cette AffemblL-c. qui IN V Ycer t & les duties office
Z voit- & e co;j&t(j,(!-, que Vour fonner cs calikis de', "a fc faire ; -w-ais ii quelqaes btan-ches Ge L
,Iidixo6s -:itn qLlt Ceux pabl es par ua premic, Cotn,;te, I*(,- o-t 'te' en rouffiarce, el-le na ece operee cue iar 1e3
-iLp imp
-In e, a condamment v.nnr.Q_




h Taa*on da imvol'r.' e'xecuttf, 'demrade-'(Tans les trains qui tel e' ft Pobjet des condufions par 6cAlt que notis WiQns
dov.ent feutes rewxer jufqX4 ce quune nouvelle. conf- fur' le bureau.
ftution 9 un, notivel, Ordre de c4ofes, foient connus daas L%I.s Geas du Roi retire's & la mati4e rnife en delila Culonie. Uration ,
Vous voicl arrive's 'a cette d tibe'ratlon du sj, ol fAfTern- La Cour o.rdonne qu'il'en tera, d6lib6r& au rapport de
bLe fe recQnnc'lt un caratl re fup rie.ur "a toute autorite' M. Faure de Luffac ; figne' Fouscron.
fe re,vatde con-u-ne ind6pendant6, en)oint au chef des, finances Et ledit jolir vlngt-neLlf dekeinbre mil fept cent quatre. ,
de la Colonie 6z lui faire palmer les 'tats dttallks du C'OrDpte ViVV,-1)e-u'1 1 Confell affemble' en la manieie accouturnees,
de fon pr6dicelrc-' dans 'et efpit independencee, ou'l. la riippbrt de M. Faure 4e. Luffac Confeiller
10tanae.,, au rneptis de lois de lois executes, tout confidence
rordr"c de perception e'tabli dans une branch de. deniers La Cour donne aae au Procureur t e'rak du Roi, &
publics nomme un receiver a cette perception, reigle la la presentation par lui faite 'a la Cour, es aiirr&ks imp ime&
wrtue, des verferrims & fernpici des deniers. par rAfiemble'e ditc provinciale- de la parties du Nord,
Sans enter dans rexam I en de la motion qui a pr6ce'de' des 3 18 3 24 & november dernier & de la
Cet ai*VU, & qui, -quelque igard renferine des vues letter de M. Ruotte C iller fur 1'emprifon2ement d'
Uc D-oboys lid donne 6galernent akte. de ka planted q1?1[ f" ges ii-ne Zffcnlbl'. e dC f]Llnl-)IeS patticuliers tans pouvoir I
Las cara& ;-e kgal, pe ut-ei.le, donc ainfi s arroger -la patties rend centre les -_ntreprifes 6noncees dans lefdits Imprimes
la p4lus im6reilaxe de, I'adminiftraLion de la Colonie,, Ja & en outre centre 1'einpriflonnement faiti, fans forme'.
attic ties finances ? petit-cite ineconnoitre les arrests de la judiciaire., de la perforine dudit Me Dubo.),s, Subffitut da
Cour, execute, s depuis des ficicles ? Mais fi, des particuliers Procureur g6n6rat en la Cour ; e n confc!queacc & flatuant.
A t fur la planted du Procureur F6n6ral (Au. Roi dt'clare n"LlIs
arretent en cette parties re 1r6cution des de'crcts de. It ordrc112'gillatif a6tueflennent en vigueur fi le cours de la suffice de nul effec & comme non. avenues lefd-its a, ret-_ b, ei;ferni la Z7 1a nomination de Cou gny 'a. la cliarge de R! ceveu:r"des,
cit interrompu, qui pourra deformai-s en afiurer Vv. xeicice
droits municipaux ; faitpi
iii, pourra maimenir Vex&iition des arrEts dans les intr^ts daten(t:s audit Coupiginy dt-s'n-!a6rer,
q
ers puiflque raLltorit6 judiciaiie eft mkonnue. dans la r6gie de ladite caiffe 'a peine d etre pourtuivi,
extraordinatrement declare 6 element nul- 1'emprilbnnement euins I.es d'lib6rations dordre &
Duboys :. ordonne qu it fera C'largi des priforis de 4a It y a fans doute 'quelClues changemens tiles' ope'rer u pr&at an-ft
0 vi e du Cap oh. it eft d6tenu au vu d C 1).
Oans fadMi-Aiftration des fiiianccs, dans, la forme des per-' fauf fes drolts pour fe pourvoir contre- Ies a..iteurs dudit
Ceptions & dans I-a' deftinatioll des fonds publics it eioit empniontiement.
peuttriz i propose & remettre a% ta Colonie ]A. geftion
Fait defenses "a VAITclilblee-: ilite provincial de la, partietie la, caiGe tnunilale ; rnais ces vues d'utdit6 publique
du Nord- de s'immifccr dans aucuncs parties de radminifcoive, t feulement rvir de bafe 'a des doLances fur -et
traction judiciaire civil & militaire, ni de prendre aucuties, Chje t :...c'eR 'a la nation entire C'61 aux bats g6n&aux
d6Wratiojis. y relatives; & ce, fous telles Vipes, qu'd 'a' dkre'ter fi la Colonie riglera la" perception de fes viewers
appartiendra.
c, eft, de Ij?, nation felile de qui eilz pourra rec;evoir (zette,
It Ordonne enfin que Pat Mrs Fougl-.ron & Faure de
Aacult6 ; jufque-la' tout doit refter dans ror-re C'tabli &
Luffac, Commiffaires it f era. 1it un memoir circontlanci6 nos efforts ne p*euvent tenure qu a des changernens defi..
des -entreprifes & des exe8 faits par'ladite Allerribl'a nbles & non -devenir- le pr texte dune u(&pation inde'- ptovinciale du Nord- lequel- fera envoy avec le* pieces
Cente d"un gwpri5 criminal rivers I'alutorite judiciaire
i 'ftre ayant
aju foutien 'a I'AGembl6e nat'onale & au Mini 4T.,' l convent au r1ontraire de- mAintenir 2. FarQe qu efle eft,
J le d6partement de la Cotonie, ainfi. qu'exp6dition dw picfent
toujours le re.mpart. centre les entreprifes du pouvoir in* fie., A
Ordonne. en outre, que les. pikes pointss au r6quifitoire. Si ces principle Meffieu.r6,. avoient ete' ce.qx de I"Af.du Procureur i 6neral du Roi re'fteront depof6es. ati. grefla ernbl' du Cal) its ri'auroient point 'a rougir Cour ces, ne varicntur,
de l'inia- de la. "icelles prealablement paraph'
xieuf detention de Mc Duboys, dans la peifonne.. de. qui -par le, Preffident de Ia. fiance.
Ia bbext6 individuelle a &.6 fi outrageufement violee : les te
Ordonne enfin, que le pr6fent ar ^t fera imprirn6,
fonEiioni pbliques 5u J rernplifibit au Cap fembloient
29166 par-tout ob befoin f a, 'a Ia diligence des S;jbilituts: 4i 11 vcilizr & a)outer metric 'a.. ljL furete' perfonnelle dont tous -'ral qui front tenus d en, certifier Ia,
clu. Pwcureur ge'ne
les citoyeas font en droit. de jouir; & fi elle S"eft porter
% ttentat parcl conLre cc mag-ifirat fans motii' que Cour au mois.
a, un a
Au, Port-au-Prince en Confeil le vingt-netif dicembre celu d'une inquifidoij. odieufe que ne i mil fept cent. quatre_,Vinotneuf, Signe' FAURB DE LvsSAC
ap -, O'un 0
tes cito, ens du. C tribunal aufli violent. dans, fes
Y & FouGERO.N.
'crets, que m6riftrueUx darts fes forines Collationn' figpi,, BONVALUE.T, Greffier en chdi
fto
Notre ninifteNi cha'rge' de Ia, pourfaite de tout ce qud
peut trouble fordre f cial ea pu voir ces entreptifes. Cin trove 'a r-Imprimerie Royale de cette V'ille Ies
de t ut genre fans yous les den- dw furplus C C
ncei, 'eft Poudres 6, I'Elixir an orbuti me de M.- CajUon chel
la feife dc. Ia. Cour qLAI apartment de les repii Wit Situr Ca Xon au Cap.
Avec vermilion de MM. les Gine'ral' & Intendanti,
VT TIV tt n Ir A, rT TV' if lky r% 71 r% V" T T I& X 'ft. V% T I Af V- V% rN %F A




No
1 1111 1 0 11111 1
milli 1 1 mi I
SUPPLtMENT AU X AFFICHES AME'RIC NES.
J
IL Du Samedi 91 Janvicr 17c)o.
v sT Sum Le 2o la Colomte Paddck New Yorck.
MOUVEMENS DES P DU
La A dulion Eiruriet Savannah.
Arrive'e de n, ires Cvotso PASSAGERSO Total dis bat. etrang. parties d uis le ier 'anvier t789, [9.641
A u Pott-au-Prince', i dek mbrc, la Rcyalie, Des CI-Yes 5 le 28 d'cembre la Bety hinsbru" 2,
Jada Havre ,ua-,rec 4910 t8,es de NCgucb 1pronif.
6 1--,- 31 POILY John Broun Curacao.
tenant ti"Ang,"da0
dCpUjSjC jerjCn.
Total a s 17dt. etrangy. parties ,,Cr 1789,11271
Total des paf arrives dquis le janvier t789 467
Le ier janvier b Pien-Aflice Cotdoro cura -ao.
t1cs Total des blft. itrang. arrives ccP14s 1c, 11"javivier vy o, [ij
11 y a clans le port 45 Uatimens francois de long cours.
De jrt de navies francois. A V I S D I V E R S.
Li P rt 3 Le vlavire le Capitaine Duval, dc arliv'
au Pfince le p d6cembre e C r.l ce
1"Allcide Delahaye Havrc. port avec wic fuperbe cargaifon d,-. i0o M1gres
de Stan is DcJ6-1,rucuiarc t!e la Sc,,I;c
Le Par, -e., b1lavet jactnel.
nier WAI Cn CIA OU"; Qrt
iians alibo, d it- la la VA-Ac
Total des pasagg- pards, depuls le ier jarmler Y789. 24" le el. u mois dernier.
Ci-,ult Cur,A v.r, 11 fera rnardi a h 3. A la vccue"te Je ?4
es atimens. i c,7
12 jali 1,790 picc6e16 h I a faite du 51cac royal de.
CeLte Ville au plLis ofirant & Jernier e'Ch
Des cpyes le 9.9 d6cembre le Jo h, n I Ur
Onmand, Pililippe Atmot Nantes. v c nik e 8c acli-c6.ca,ion cl!ri.:1.1-1114',e J ure *niaiicn &Pcndamt
ee Ia fucceffon & I a D. a nn i v e,,-. v c U C:: "'Y 1 t mc e e n
Totaldes pqClag. parties dcpvils le jer :anwicr 178), 54 kle ".0--e-ce On
I-lie 1; a yt-c-v.dre cor.ro-A"des ta"ti c,, -.ac.- -aiindc chez I z "S *.,_-,i r L..-b b 2' 14
C i
Le itr janvier, le Tancr. e, rGautrma, Nantes. A la rec-u "t- de A c G"'rault, rate-ur
Total c.es pa 1 e r 17 ('0 C c k a -Y
iTig. rartis depntis le illo 'anvier r7P 0 la Patre da
......... -i"cc 7 z-a -plus- 6 -ai-t & &Tvicr
des talimens. I la N-clite C& ar .',oe-ration &t.n;'t-Avc c tirac_ habitat*oll
da r- e C' I- fi ,ccc 'r, eu -u S cur Le" Is- r
De 'r-i;nt-N1a-c) 1- 31,1 dkenibrc le L o u;
cerae ville de la Ccmtctiar_,,C 0 'A1yj'.Cjj ifeau Nan es. 1 1,
Alaric LIX
CUM.. ele terre, fit"ite au 11'ell nomale les
la. Ncuvelle-1.3c
cl! 1 11 el perd"ance cla
Total des p,2f,7,,r,. parties depuls k tlr 'anv;cr 1789,
Pcit-au-l -irce fur I a ci u e i I y a t1o-s. _;Iccli t
des P7 4 de caf C_ ure rivic e la prG.X'C' des c"u111iier. ens. On pour:-:1 prendre corxo,1 f_,' .1.,Ce d-Arrivc'c de navies itrangers. ILI calle-hanni chiez le c um Lati%"
5c 11
Au Po.-t au Princ.- h i dc'c-r..b:c la Charlotte 2 PA. L j 'rwi t li-gcciact n;e des Gpit-)iveS
malf'on Cie IN!' dc Vincercull Pwcu,., Avc.c4t au Cor,1'cl! De,_1,cva N vw Yorck.
11 a lficrir.ctic de pyc"ven.; fz-s CIL!c vu fou
Liz Xapcy New Bern.
Fcvr Fiatce ii j ef, p le clil- N c,, Ic ir bica fe fcft.;, r" au
Total des bdt. it.,vr-g. arnvcs depuis Ic -oljai-mr rf7'0-, [2581 JAUS i6t dC IL1 L%'i',C A- I C G' C' rccou -s
i-s de dvoit. It vt'viei t le FujA*,c qu"il 1v
Aux Ci-yes Ic -:,.6 dekembre le Franc 1441 fL.abz N'O j I (,,j,
-- -'! y S int EuJache.
mot,_ a %
dmns tous Ls qu'il veviet!a jufle prix rnoycl' MZIlt i
Le 2.9 la Citheriic Warner Saint EuAmche. C
d1l rcn -t vt ell rcl "r des 11cA.r&25 em pays C'IJ p
Total des b,-jt. e trang. XrM,,s epufs le erjanvier 176"g., !11271 Z11 cc.111 s i I vicni Cot- P, u 0151 cue fa tnalfon fitif',rit GIs rues hcy.Je & de,
_ ')a rt de navi xs strangers.
'j.mr Ichu & autres '11
Da Pwt-aii-Pvime le 2.7 d'cem- br la Marie Jonf- p1lics e fc .1. loucr pour retif aiwce a cl-Ircr ell
kh:is New Yorck. kivice a coiq)tcr du 1,, emicr mai Prccliain. Les
LWomonic Towmer Cutl'ituks- cui d&iiewrit la peiiii;alic 'a loyer, jcujj-r,,- ke r A




,I tic, en cnc Pr (11 ell tit
I P.rc' le 011cor all m1 vltei -e raibIll
(1111 ACIIII m,!za les m eil venn*fitaivement pour eol.
ci,- es conditions ever fon t-rain.
(.1 L, C Wit Sleur Souj ilont veu A Labichcde Rezgi:c brt, genre de M. & mme PCI'iS'C t
Ell vertu -de feritence reiwlae ca la SC'nC'c3auQc' d e De C
,F,,ovwcs, & leue fond6ode procuration dans la ol
.T.*i.remlie Ile 24 o6lob-re c1cmier il f,ra le famed yie revIent les cre'anciers qu'il eft chari:6 de la liquidation de
Yon c o n p -, e! proce.46 "a la Barre de Eurs biens & les epgage.- h v6ullo
.1 30 janvier 1790 !1 S I ir Nen donner.comniu.
kd*te de & a' la reqw8te de la nication de Jours titres de cr-Ance Me Fripla Notaire
6potife em Sicur Lambert MIX Gronai
es afin. de p-cr 4- des arrarigemenq qui
611 1 t "Sieur Lapd4!.t '"' ja -vent_- -pir 1:6tatiopde Phabl- puliff-fent Jes fati5f.alre. II prie &),alcment les timers entrefilt'lon indiv f caLre ladite 1) a nn c P 'aud pre.ieurs & les -marchands fournifreL rs de vouloir bien fi- e
A
I.,s enfants ladite kab:tatiori fituee ou cn irtjer d-.-s i-onds- am ter 1,-,u,- compe pour I'liabitationde M. & Nlme Fc -i
C
ltbiilrre ae l a 'Clep--meanc- & Jllir mie. 0111 pourra prend e D Oil-as
W- par Al Letv!_,meur, Habitant- 'a I'Artibonitc
c o in -, Tinmication 6! la carte-I.-an.nic C't-.,lL'c ae Ade Martin lciif al'Acien fundc de-prectiration.
(ic ztp lrun Pi-czurear en 1111chte SUnC'6aufi 6e- 6-ra proceed& le 26, de ce nnois la, vedt-le & ad"la,
r Ci _' L
1,11- L, tant pris I- worlds de feu d"Cz, a -t-k-ky
Les M vinj"r-f tio n la ba re da SQge da oave CI jil
S;c-ir Fif ,nvc, -1archa-ld Parftjr.VTr,-ru.,, Bonnefoi, 1)1 C, tei-41l de la contenai cc d e N-v.-gt a% iingt-cinq carreaux
I'le"i-ent I, Pablic qu'ils ont tou'llours mi faperbe aftbr*,iment appa;-teaant aux mines Beij rz fittle dalls ICS I U tz U:, S I -a m -i e parfil''Inleric
pour ioi & pour "femn (ilu Grand-,( Gicave au lietl dut la Crilque, fake di. IIejICI'*
I'T"clerie Eas ee f(-.)ie pants &c. 11's ont 'a 'Vendre un dlir Si 4tr Bin. ir de" i
ifte e:I rnarbe, fla.-o: irc rept-6fentant S. A4. Louis XVI i Le Sicur Aiveme r-re'vient a te
Lei I a d ffo u s fa faci't'
Vau rcu-d avec 'iii Cillec c p u -is d-a
ue d le Seur Ile, C-31 I*TiOils, fi 1:
grrnorcs V1, laration q Li" I C
CC ill -a a fat-e au er-ne de ce Si O'e.) 1-'C!4
Mar" ide fur I r., av;, e le Z,,,*th
ouir: il prevent 6-F,.illement qv.; le dt Siclur 11irranat 011t C01-101"Itemefit C -ci, MU"U"IL10111, & ql--.'Ils
C.. i' a le Eizzl .Zllz F1, rJre s 6, '1
C ua i 'n la 1* .4
jonnag, de Gruy&e pouir coAmpte inr vis-a-vi
tnwaillcr fans di6cominuation fe 1,1)6 de I u-'s
t e 11
I au Poit-aLI-Pfince emanciers
confl,Tna-ionAe TY1. Pnvat ,qw ils dennandent tou' ws blenvtillanc er
9MI e pr I C, de I. fixre cuez Icani, fi *rcs boat,
I'T.2proclans 5 rue Ides C-0, &nt avis ; A d6iw, t i Le wivire le Saint-.1017c 71
:tS11,11CS apres le Fi* 'lies Capitaine A riclz ven. It 4
Pre -mter lefd zi f,-onnagcs front vendius jtidicl 11 11 avec 11ile carlllai. n Uen zfiortie-.
ment, pojr cojrpte e -, qui it apparcien&a en pr6levant I Tyl. Muloniere Ni;I:',,acc;ant &,.i x C.Ayes enlaae fes
C,,U-11C.Ot creanders fe pr6fenteir paur recevoi: lear pavement, &
Le rmN, Haw- C pi+a* A, Cie pi ll d6hlkeurs dc Ini Cviter les voies de riguelur.
eit -rri, 6 d ans cett- radC N Ienant de la c' te oll- bvec N'rs Sherzaan Gamch4ir 6, Conzpa.onle 146;ocians 'a
lei
car-a-Toin (I c 5oo Nc p-es 'a %-,
Fadrciie de Mrs Uogane dormant avis. q te Ileur focitte e, z expjn ,- dILI 31
inI L
Fir C077214Z Uz qui ca OinOuvert la vente da rnols dearie & q-Y 15 ont remi s 'a leurs, firc_-ffei-s
7 7 CC U
le n-e:-ccdi 6 6 z c e r, 10: s. Ti, t;_.miia Rucros Com-pagnic tot'lltes les
\egocians a S-aint-M-rc do-nnent ant rges.
affai-es Jont As L-cient ci-dej! cha.
Pe' -r s L,-zpr.'e fi rcs I I
-im, ent rccel,'Olr & ont 'a Vendre d%Sl Airs Skridan, Fit7...xrld, Duc' & Compagmie, N'
(riel s "a wcre, de ",.l -i ord 5 d"ns I-S CalI;S Loogane, ont honnelur -rill poti C; L Pievelllr que feur,
pro pQrO, or's d 1. 4 9 ZI 6-a rouces dii f-jif ca j -a--ill clous 'a ICCl%W a Con"IT;el"Ce le I er de ce mois & qlu'lils fe trouvent' cil-v-s c- r ; es U a e a e e e
Lc,ica t filcre,, charge's I e routes les aftaires leurs pr'd'ccI.T-,.L1rs airift
A Rofli 'a velnd.-e d a fairia
js ii:5 continuedl, U, Pj Q e IeS foct tes de M Shcridan oncle.
en batriques d.- Icur mlil- .-C : i13 VC.-IdrClit encore deux Lt i av'i e I'Alexdndrine de-Nantes, Capiraine Afagi
_-, on, fif_ -s rue U P011t. arrive (le Ja(la co'.e e0r, avec une cargafon de ceux
2 -,Jrs 71'mas fir2res torment avis qu'ils viennent de 11 cents-L'Leux beaux Noirs, 'a I'adrefle de Mrs Riiflea'u-& ComJaire 1"acquifition eNne habl ,atioa, -life aux Pjaiadaires du en ouvritront la vente le io de cemcis. On
nr fxpalre ; qu' r-Aquencd., its invitent ceux qui troupe ch I z eux du riz du Levant, r'cemm.ent arrive'
ion,, comme creanciers hypoot -A- t des dj,-oits fur ladite habitat' ainfi que du favon huile fine en panier & en cave frotheCaires davoir 'a fe faire connoitre & 'a dQnner leurs mage de Grwy&e, lentilles, amandes, manne, falf'cpaftres en communication a I #,. Me Uairwitz leur Procui-eur au re le paper 'a la cloche & au raffin.
Ir leurs deffiandes ; faute A la re(,U^te (je Me
Petit-Goave afin de fai:-e cc.' G, wult, Curateur, il fera mardi
S.,.C quoi Is 1, ur deklarent quIIS payerontg au terme de leur proehain 12 du courant precede 'a la barre d u Si6g-- royal
contra dans le courant cle cc mbis. cle cette ville 'a ta vente d'un N gre domeflique, a- 6d
-au nom & comme fonde' de la cc
Le icur Debro a dix ans, 6 ndant de la fuc ffion du Sieur Leblanc
-procuration de M. Lcfivre Habitant 'a Plymouth, a I'llon- Orf6v.-e,. 'ate Croix-des-Bouqucts.
neur depre'venir Mrs es Habitans de la partic des Cayes- A Id requ6te d e Me Giiwult, lCurateur 1 grant en cette
du-Fond qui pourroient avoir quelques pr tensions auCanton- quality' Celle de M. Lacroix de Villeneuve viv-ant Confeiller
Couflard, qu'il s I eft aperp que I'on avoit nouvellement au Confell fLipzrieur de Saint-Domingue, il fera. prarxde,
j!, 04vert dI-s U'res & plant des bones fur fon hab-alation, lundi ii du courant, trois heures de televe'e, la vente
laquelle eft arpetltee & 6tablie depuis quatre ans fur laquelle des meubles, & effects d.e'pendans de fa fucceffion 5 conffix N'! res l es borne fraichement pqf6es tanso en argenterje, armohes, buffet & coffee d'acajou fits en il entretient trente-f c I bleu, places, tables de marbre linge de table,'fivres
font le'tampees E, au-de ous 111, du cokh fuld, & LA entre- taffetas
I CS dU CAtl" -o -lute d7niftoire & iurifprudence vins rouge blanc & 6tran-,
e o 0. nord. Le Sicur Debt pfles d 6clare que fi I
T, pgr fes pretpndans dr, faire connoitre Icur droir il I*Cra gers -&c. k len.demain mardit 4 C.ra proc'd' la
I I




A
da sic, hi VC17"a atlilidicatlion Xna NC',-rre Z TA T des N'-r.Tes !:)aves eere ve-aliis a' Ba!,e
We i al"11 le 6 inars t- a.
ee de 0 ari; "Ll Ic i domel, de Iz &n. chazt e i Sa:lzt
ep Nc'..,ritte, Lce
de _% ans 6e. 6 fo n h, it 9
de 2, ans, d'pendans egale.-nent de fa 1uL:cc;'io!1. DLI 4 novernbre. floumon Crmro 't arr, p fur !c fen
drult CLfARqi'- ,-. ps 'a^g6 cienviron 7 o ans taiRe de
5 pieds fe difarit. tell
t zt d'un X!fre 1 -e qvi dalt e,-re venlrnz 41 la 2 arre de .1 Pvt Labaibc Marilbiarou-g.
Du S. Jean-t;ici-re 'Con-o bim-' cune letter
la S' 'chatS.X du Port-au Ix 1,2 janvitr t;79o. L: I
ii-, n 25 ans '1 11C diifl,'fible enti-C les dcax (1, e n -v, s ) t'
Du 7 o feptetn '3re. Zamore Mondoligue fans 6tumpe 5 pieds I police fe &Lnt appa.-cnir A/1'. ChreiLa
it 'a Uogane.
xi on iS ans t,611e de 4 Fieds 9 P011ces &4ni.
& fils de la nommee Fran cij N. L. au, Cap. 1)u 13- Picrre Efpa, ncl f2 I "' rit Lh,-te arr^t'
Gonu'ives par ordie de IN'l. Larriol.'reUx Swbihzl t de M. Itz
L, 1,11T dcs Aregrres ai-es qui doivent &re vendus a' la Barre de '7ccureur 611 R
T
L) u 1 -7. JL)j eF it C r Co I c 't,,- m P, ft i r le fein dic',t Lz S uechavuf,,'c du Port-au-Princc le 2 fivricr r7go.
CHABAVD & fur le
g-auche PINEAU i lge o'el w* ille de I
il" 7 a.is
Da oct-)bre. Antoine Congo, 'tatnp' fur le feln droit
1 b 1 5 polices ayant es jam es Cil ded--m- f, d-faint apparfur I.-Is (11-u x Wins PA -a' i eurs tois NOGERAET t i a re
tear % bd. la RoU.'If? 5 all Fort-B'dur-J).m. de 3% ans taffle de 5 ptec'15 2 pciiccs fi d1fatit apparDu xg. Pierre Louis Nlago campe fur le fein droit 41. Xo -eret Habitant aii Uwlb '.
C. 11 fUr le f. rai!che C. I le tout, antant qu'On pu a Ic
Da 16, Cr 1 Monin,.6 Jean--Loi.is lbo, kairr,6 T. 0 1),
ingoz I I U f1. 5 dl(- fLir I eFauic 'roite d u-e 'tain ,e illifjHe
1 'fruus G. ANSE, "elivirc-11 1 0 alIS5 A I
TYI.ILLET., aa-c'_ a0z" ct !iiviron I,?. an(" Willie cle 5 pieds, ayant 1,2s e-ux
Cl',Te ae 4 1)ie' i j i-Ii It vaitenir a M. enir a derneuIs I I POtlces i' PA povces COLIP65 f difaiit appait.,
Hlalbitant aux Cal2w i es & avoir ar oart mu c,
rant a PEf')amlol.
Lle Vant 'a M. Gniflou Negociant au Cap ; le& N ure eil L2 s3- -1, e Bambara fftamp( e 'Eir le fein gauche
e-,,A oure 6tanlp6 fur I ci- au,!e droite autant (mon a pu le RI-C HT-1 A agee di 2z an& taille de 4 ipieds 9 -o' I %I uces
qu'll dit &re r6tati-pe du navire.
fe difant apparterar 'a M. llecke' Habitant 'a I'A. tibonite. Do i o. 4,ntoine Congo 6tampe fur le fem drolt
ViLlloire callaa. I 6tarznp6e far fe 1'cin gauche A.D.C.Ell & autv(es ampes "Itfiblics au-C1161OUS ST. TIA
polices ;Tce d'en-viron 36 aris hvd.-op.-t.,e fe dfant a pparthenir
1111,g' d'environ 3o ans taille de 4 P"eds' 10 fe au non-inne' Rancois M. 'L. kiabitar.t 'a I'Arcahaye,
;,iant appartenir *a' M. Lacotnt-c, habitant dans Ies auteurs D u 2,6. Si!vazei7 Aoufi'a 6'tamp C' fur le fein droit C D,
'de Saint.*,*Marc. & illifibIcn-l-ra a4ye eerwiron '17 ans taffle de 5 pied$,
Lj -& 1. A1,17 or Congo, C'tampc' plafteurs fois, fur les Aiiarqaes d foa
ayant des e pays far I- ivirage ne pouvant,
his D(YURCY, hae" VIO alls I taille de .4 pieds
dirc le nom de fon maure.
10 1)011C 5 difiwt appartenir a N,1. Dourcy, Habitant j
D u 2 S. Silvain Aoufra 6tamr,6 fur le fein droit u Boucarln.
autam qu'on a pu le difcinguer C.J.D Acr- d'environ
2.4 an.s taille de 5 pieds i polices ayant des marques TI'.r des ?v"egres e17ases qui t':Ire vendus a' la Bame
de fon pays fur le vifage fi lfant appatmlir "a
de la St %,:hauf 'c du Pc.-r--aL-Pt_;Pce le 2 nzars 17.9 o. Lek-onde habitant Caf6er au Dondon.
Du 16 novernbre. Jo,' h Corigo fans appa- D Z' P A R T S.
A
ente age' 6'enviren 3o ans ta.11-* de 4 Pieds I I pouces O"'I(ye de peau fe difant appartenir 'a M. Lamourcux 3 M. farthouirt, des Cayes fe difpcfe 'a partir pour
abitant aii.. Orangers quattler de Jacmel. France le printemps prochain & declare ne rien de-voir.
Du !:6. Tikmaquc, Adial e'tampe' fijr le iein droit IBN,
3 Le Sieur FraFier, Habitant, r6fidant a-Ruellement chez fur le (rauche DVNI CA 00 U, au-del"WLIS JACMEL, M. Lwnorncrie Habitant aux Cormiers, partiria pour France
C' de 27 ans tai'lle, de 4 pieds i i pouches 1'e difant dans le courant du mois de mars prochaln ; il prie ceux
parte a 'a M. GrilLard, 'a Jacmel. a qu pre
il peut devoir de fe centerr pour recevoir Icur
payment, & ceux qui lui doivent de vouloir I- rayer,
TATdes Aregres eaves qui doivent etre vendus la Barre de pour s''viter le d6fagi-6ment des voies de r.Sueur,
.Cie de Saint Mar: le: 6 jcviier i7go. x M. Trigallaud, N'
la Sinechau egociant aux Cayes, part pour France
au printemps procihain invite fes cre'anciers 'a fe pr center
1 11 i
Dti 16 o6lobre. Jacques, Congo, fans C'tam,,e apparently pour ctre pa es & fes dicbiteurs 'a le folder inceflr mment,
Tenviron 3o ans taille ant Slls ne veZent y e^tre constraint par les voies de droit.
de 4 pieds 8 pouches ay
ne hernie fe difant appartenir 'a la' nornmee C.;!hcrine i M. 4uzztflin Fra. ois Habitant aux Grands Bois 0
M. L a Saint Marc. paxt pour )a Martirique & declare nc rien devoir il
laiffe Mrs Gillet Gdudin & Compag-nie N'gocians d2.6. Un N gre nouveau Sen6galois fans ktampe 3 %0
paren'te ayant des marques de f( n pays f6r le corps cette ville charges de fes affairs.
rur le vifage ne pouvant dire fon nom ni celul de I M. le Vicher part pour France & declare ne rien
n maitre. devoir.
1)U 2 9. Jean-Louis Poulard e'tamp6 far le fein drrit i La Dan, e veuve Richet aux Mathleux part pour
b d'environ 2.4 ans taller de 5 pied!, POLIUS France, pour affairs de flamille & dVciare ne tien devoir.
peau fi: difant appartenir M. de Preto habi- 1 Le Sletir Deflandis Matchand a u Boucan Carre'
4U Dondon. 11.
ciu=tler do N1 ehalaim rartiia rour dLinq 1P rnitrant




pro6,aln il prie fes d'b' de le folder incer- ladite ha" ltatlm a tine tr's-belle v ell deux fliezes
1- Itelirs 1) 1 e Lie
famment pour n.e pas lui occafioner de retard, lui 'viter de Mmbarcaiai a il y a e1i outre Lin trA s-beau, bois ned,
le delagrenient de les y4 contraindre par Iles voies de d ok ob 1'on pourra p1witer vingt-cinq millers de cafiers. On peut
Jut procurer la facility' de payer ceux a qui il doi... Sad:eiler a, IN-41a.lame Ve Grenon de Finfault, -qui en fera
All"' Defcahauts llabita &-AZ aux Gondives fe dif- hunne compofitioa, & qui donnera. 'a Pacquerear routes les
pefant 'a partir ince-ITainment pour France dklare ctu'elle frees po 11_1)1e-, ladite Dame prendra fes, quittances Pour
vendra tout pi-4'Zer.iement confiffiant en h6ce-dfs de cabreuet 'dia comq),Law.
dornptcs ; iaem vache; & leurs fiiites-; attelaacs 2 Ure maifon fitn'e en cette villc rue des
t2
de che -aux; 'eumes chevaux domptes & appareillC'S POUr kle d.-Nx chatiwres fur la rtie un falon
a .4't 04 etz 9 Utj
haes; 'arnens & lems fultes, foriiiecs en haias troupeaux cabhiex voL'tC un ffiCe L ) ime cour carrcl'., un puits
mo,itons kk de cabris. itia-e charnbi-es une cuifi-ie & tine b-arriere;
fi. r, % I D o,, .
I _- tct.t fans communication. Sad:zile a TV'. r t D m 4 ,v D LIC1017VC Pioplictaii e.
-'__i--Uncjua ate carreatix de bonne terre fituks troi N1. Thever Ina"t-e elo fom-piano, accommignant du a
V;olon f--,s koll-ts, Lpuis peu arrive dans ceite Colonie, lie!Ues t c!U' Cap-Dau,e-Marie, propres a'.1ax,,i1tat-e au cafe',
trouver-l'-1 fe placer eri plaine, c,.,,ez un Hahitarit arpentes & bien reconnus, avec 111.1 beau chennin. S'a d r e iff -c r qui auroit Us enfans auxquels il vmiluk proctirer ce talent; -a' M. Gamont Habitant '1a Seringile ou Tole
cfc affirmi-r que la. perfornne qui I"honorera L L, confidence Notai e au Port-au-Prince qui indlquera le vendeur.
A
fera fatisfaite de fa conduit & de fon aifilldui-LC. S'adreffer, I Un Negi e marin ancient ..ation d'acc6n; moulins, 'a
-ia is I a,gluis 'a Porte
au PC u-miTrince chez Me Baudarnar, Prowteur; & au vaner le cai'e' ; WCM3 u n a roucts,
Cap Z1 M de Ve ner., Curateur aux. Iracariccs par inte'l-im, S'adrefier 'a Nirs.Bec 6- Joly, Nc'gocians.
R E, V iV 1 0 N A r/ D 0 AI A I N E D q R o i. A VE N D R E, 0 U .4. F F E R M Ev R.
3 En vertu 6'ordon.nance de MM. les Ge'ne'ral & Inten- i Dei4x cents carreaux de terre arpentes propres 4 la
da.rt en date du 16 a6c'p-Mbre 1799 I culture du caf6, for lefquels il y a tin )p Stctab.,
eu- -nent fitues 'a neuf 6..iies du Po -au-Prirce, a vendre oti
d.-meurarit,- au Port-au-Prince, pou-Sult en r' fe i rt
Mon un terrain pour hates & corail-, de douze cents pas a a-ermer po.ur netif arln es.'S'adreffer 'a NI Irs &,,,al, Bc trard.
I I 9D lefquels' 6onen carre' ou la val'ur fitu6 clans les tiauteurs eLes C64i2pagnic .N6gocians au Po-'t-all-R.-ince I
t-rres de la nouvel1-- P1:1--nouth paroiffe Saint-T ouis de neront tous les 6clairciflemens ou a mare'S 3
11lie borm-'11 au nor & ptena-m pied 'a 1'anf,7-1- fi-id-oueft d'un habitant au Cul-de-Sac.
terrain accorded aia Seur Desbarrieres., pendant Mille pas 1pour
bafi, en Iargeur chaffant au fud pour hautew "a Poueft, A F r E. it 'x E R*
pour larger, boi-ir. ei?cor-. au nord, des pr&cntions de divers,
pour n,-, lai l er aucun vi le ledit terrain conce'de' au Sieur de i Une jeune Nc rcffe bonne nourrice. S'aelreffer 'a
Poi:.,mcraye 1 30 ac^t 1786. M. lambcrik Ccnge', N6gociant aa Fort-ao-Pr*1rce,.qL:i pr'
I U"I a tou' d,
:,.-ilt Mrs -les ha.-Ita is q j jouis a ven re un fiipe-,-In Z IV A V .7 A E S E N C .71 -A R G Z M E N T. aflort*mlent en :euy.. de ufioulin 'a eau & 'a kjet, S 1l."Hes
& chaucltieres vrai. rc, .ia de 176n ,ord dans les propoAIWIS Le navlre le Marc Ze R!'Je de Bordeaux derillis 44 'Ufq1 66 pouches.
Ca pil t a! ne 0 annc en rade "a Sakil-IN"Iarc partira potir
1, i E 5 C L 4 V E S Z N A R R 0 N N A r. E.
dit li*--,.i du 5 -au io fzvrier prochain ; *1 ci-id-a da f*iet
8-.r d--s paf-Cau-s. S'acLe'ier Lapr-'eftocs, N'gocians
A\ S a int M al C. Pandn AlaurLe Cho-'fz Adr.xn & Lamv Wzarael S TV1, &puis un an hiis le
r; av i, e le I-eim e F i1on d e F c ne. e_- at i x- C1, p it a I LOMO )T
Ate Alarcke P parti, a pcur 12 .it lieu pa tout f&vk-ier pro- s a., tis w.ar ons le is du nxis de; n'er I'llabitacliAln ; ce navi:-e trie's fin Voilier &.1b1z; ell C1117re tioll Tlzoux7carv L Ia collins du
W-670 CL prendra auflfi ell .1urolM C01.110iiTance fcnt prie's de k's filie ar:^t-f il. p e, Ira 'a fret dit cafi, Coto,, & j; 1 11 e
Irl s audit, Sieur thwi2c.n., y au.-a bon.,e
4es FzC;, .-rcrs qui fevoi-A com4r)od..:ncnt 1-,ge's avai,,t une I a en conaer avi. Id
mr -e C ame
9'n j e chambi-c & dun-tte. SW. ..er aiodit
elans foa ma.60afhl MaSon de D111e Afri7zfux aux Cav, s. Un NL7ra, Congo, a'o4 d'envi.-6ni6 ars, taIlle ele
I Le ravil-e le P.*c ,e & Paul de 3ford-.au-i du port i 2ds avaiit les 4ei ts de Ia tn"chruire I'lipti-ii.T 111116P..5)
d i,- 5oo ion'neaux Cipit'aine Emon qui avoit anv-once de efpekes de Iota & d s marqueb.ele p et u: ro e Ia
fon Lpait en deRembre de.-Pier rinais ayarit & ietardL e, parlant mal fran cjs; PSU"Ll ctl
Pzr fes, annm ce f3n &Tlart pour h- 6 fii icr rurs on le fqw,, omae dans les ('u 1:',,)i
fi e it p-:endra du cafL-- indigo &- -coton "a fiet & des Lamel-.t n. En donner avis Vl D icu 3
c fe
fzi ,t common rnpnt lom: -ant mi cette ville; y aura r cuum
Z N D R LE, V L E E G A
.3 haEtat-on. vendre.,fife 'a Cavaillon, mntenant Q 11 s"eft -C'chaT.)t)e de chez All" M'Pt.-.,yer 'a I.3aY1,etq
a
Ulrlt 'CVrealix C12 terre ) fur laq-,_iefle ily a V1110Z nnille pieds tine petite mille lous -poil br..1111 fxls t
'_CTS dCS ViVreS d- toilte C U- t & grande --ont. & une .etae n-mr(--tie 1-,iar-61.2 a lit
d Cah ece'. ne fiap,,:D poil gris am f
T! rE I I I I I I .--, T-%.__ -




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




This Page is Not Yet
Available
If you have a hardcopy page suitable for scanning,
LLMC would like to hear from you.
Thank you.
1-800-235-4446 or
llmc@llmc.com




*5P!01A WMAr9 IT 3P Or- samVII! SO-11131 sann-ep V r
P "T 01mms, ; awutou -ef P -UEw I tiraA.nou oBag an (, zz 31 ujjno? P(j r Imal
J1uD;J10ddT! 3wcj!p aj aM.wdde adureja I % -Itdd- wrjjj aj.,c ag %ot -urad v P % . V
SUPj 02UOD It luese ; sme, S I P, I op a2e
sk al : aliteal U0j ap tuou .11 'r, 0 9
v ailp JU Anod aU IVD c adum? suLj (- oil .,rau3vjuozuv r, 6 1 aj .: sam id
sno1pp-me UaLgHyr) -f 1101p .7 a pa
uiaj ol xn ?dtwma anb.iq a ,Sul! 0 ap, PZ)N--4-11W11vHD 1!01p. ui;l iD
I I In
;-' Jd -- ullaf ;TdLPu1U!1;!) aji-r --a-as 4 c N-Jurt gap ajqLuaa3p
nu iuveii ;01,7n(j, -IAj
,-dp- a P
ri tq C U00UOU0 ; Wumu .vj r vitaijididu imy jiuavieWc jurj!p aj spaid t4d aawz)
-op :aflim 6 GUB 0 ap i spaid & ap all1w '-sue oS 'op, P lual 10
to ,!TkTTor ol inj adwrr), su vj c rl)rliy r nXod 1jp ajqtumou L al f- safoc:) xnV
d'v'D AV s1,10M)P-111! flalk"
flo-JUIld -UZ,3f 1 Slow ZO -av z q : Uojflu;vr -) Y -.770.70 V7 F VZUJArl Sf0V1rV;Y SYAV73Y9r
jityj j
. I ;
ui;)j me V ;uo-g Iva a:Iuve.3ia QipJ mfu it rab oloi, A U0
-;Dliizd ap anixmut, c a:)ua nejix) ;)p nead ;)P zgaoj 9)1 91 91 9 T.
*.)nod 1 sp-4! d zj) ;q11ei c suu o!(, q2)jqjjqjj sa-iiipj gs i C E
salm- Sal 4 j zipneo maj ;)I Itij I s0liqi 1TIT S3.Tj3aj sa,.inr 91 91, iniq azartS
-%. 91. 9
Vol Sr op 91 P OP 9L I-, iurlq axmS
dM11V Joll"MU411 al nd. -e uorb lu" 9 Ll
q. snjJ P 91
mup xn,
vN y *Pj0ff Jn0d
nP 6 & 6SMO-I-JUTP4
*0111aui -10. Uj zlip ; ;aiknod 11. a. a szri2oq
1q1.m,1Vj-j '.JAI r ITU33"tiddil, JUJt) ;.q f- ;):)nod. -i spaid' S
.1 # S Oip 4 Ott a STOU -IDTIIRU a[ 'All
:2'P JT!U3 r- SU-C 9-6 r t1,6 ;;p Otumd- *w;vl suienbi
'Nj-j-j1)VVjAj atpne u-,;j aI jrj r1requirg 081 P 1 01. 1, sij9.5tTr p2id ftj zp satjawal, -1 ooL 16 3amay
EIMlo-d-.1 oos jvo vj ,,atjrq-- Pq -,4 xtrijoN -j 0 x C qAjoaf)
1AULU u0j ap lu LUOU UOJ olip 11%, -P 0
-JUTT!S -j t+ v ot, Sanocruto c ir 1! t4, 01
%
JUVAriod au 4 saxriw 11 spaid V op ;)m-el r- sur OV v 'Sc Op -j r OV olinpal am-el S-L U1.1a -j Zr, r
zip :z)n1mjjp al nd v *O I'll) lumn-c I M A iiwp u i lj ;). A,
-T ',I u-243 -1 C i v o alpea ul tro)mS j or -1 61P
ZIJ Z L I;) 11WAnOU aa ;)tq tin r- 6-c a jit T! LU 111;q 10 \ r 0'v lrwin ol (- miaoW" -1 o6 u 8 1 1jjPq aI jej T.;cq
;;'p TIT:):) XU SUJOU SMal 0.3p 1!J1!AMJ-j aU 6 ajolak-3111z d QP
0C r Lz 01xir -afes-111ad j Sz or. c w1ol ial- 11 ai.inaff
*P, anbiPLU aNT1 ?Q 0-11113A zj jim 29 si!jq Sal mij sl(vd
T, 01 1191 r S I -u:) vi aunwwo:) yox -1 St, r-xaTurd ol I au
jn3j ';Dp s;nb.mtu.- sap woka I. SL41,tiod V r T spard S %
Tt ol!11H -ATJ SL P OL 6 ountuwo3 *A% 043 L S apuwaj
ZjTel 9 Ic r Z ap am-mj V 6 sur z r z r, op, Lin T v
41 OATI S6 r o6 f-\I!.irq q
6; ;Ilrnb wa w d 4 aegloyj ap
U T4y-,r' Uj;)j pj Inj S a Cli U1,C 1,1
ow no L 4 uo5jap zi 1 :)uelq -A!j zl i cio x ;):)UDAOI
xnt;)ArOt I ON xv3p 8'& V,-,3f -W r IfItTaj op. I, d
N ATI 081 r 091 rapmq op. f- nvaAnou
wxeddp ;uv d z)nbiu7aq vj I xn
TP aj samc cpa d ap ;)jjiei I sur qz r- &Tj 00C r 0Sz lanbijieq rj 11 mrapaoff Op X1131A
% UTA
tz op a9z 6 NTJ,-dvw.f 11011) U12)i zi inj z)(Rumia c 510'A
d v A I
t '064 J274UV( f'I 21 Ir ?3Zqjd-.?1vw,,')uac caol 10Z aj : ;;)Uxl!g r jauloqo -1,V r n=zjrddi! ldcd 71v
% Ir F,74nv 9 wumj ap f?f!PUvY.7jVN '"P -SUr.M0.7
;Lm P aj I Swou Sanv1 ajin itivAtiod ou 6 amod i' s aid S ,)p XYcr
11! L, 4 1, S t Ic 8z r 9 z ap Z&, winej x? c sa:mod o i spaid ir
*A!l S I laJarr 6 f- or:)eD -1 cit, i iET G ourilJ101) WP allirl I SUL' zz r 0 111M I L7KjRV sn
ap as- OS SSx (q yenb
-B S apuojzj 11 wa:) *A1, o91
ID zynrI2 uTIj zi inj s-)dwu4;) I xn1MAnou 9,
z1altuald U0103 -I
w
slAam xtizp r91 ;q : a.vmu jn lj zp m13:) iu suiou siml % %
6 v 8 puml1redi mw -1 o i -e 6 aii1rLib a-Talwald
%
z.1,p ;UrA-Zlod au 6 sa:)tiod z spz)id S ;)* sallm! Xmip SZ)l q iiliq 0941pul aiDtmw quo:)aj aiijunb
s;):)nod 6 spwd t, ap, ofl!'n el ap unj sup qz v -v z
I zialLuald x a5mji ,j oz r 6 1 1, anaix?JUT
SDVI! %. .1 S1 r 0
clVANO-41-RI 1101P UPJ -al Inj sadullela 'sQ110D zz t iz 1jaA U9 JBD
I Iz PUBITZ).!'em j ft
11'xnrzAnou saAzv N t *P- 9 j
Of of 0.111mu UOJ Zp !1111:) TU 9c '-e -c C (- apuox -1 ct, gi
.6 C r qz aw ljiO14 *1 %
wou uoj ajyp iur,,nod au 6--mod i spnid S )p ally'al 4 -mL
aiijvX aj !wa.id 4 iri iq zjonj -1 cg r S S 6 awaij!oji -1 0 /. 1,! zz 1! 0z ui-,,sj al zjj Zfdw-eq
;119 /! NUM N I IT01P S' apuQ:)aj -1 SL r o-1 6 6ii1rub waituaid :)iujq 3ujn
6 0 9 %
11'eaAnou -ajc-), un siow np ji ;)I jaw r
f v S
*no:) nu ouirtr) an 2noq un iwcke -oGi j;74uvf P1 21,
33110d z sp-)T,-l S op zjj!m ,-,v,, op' a5e 4 ian'f)uijjip
alu v S11MU0100 S33=a S;P fWVX0-7 XJd
)j nd -e uonl; wrin-e.4 LST91.9 4101p UMJ 9 1 Inj Od
oSuo, wezAnou aj un I io DI Somod pzd
01P allml Sul! qz ap 3'. 0 -eq I Qcluml;) swi 4 010c mz),Amou
WOX un I$iz al saanod spaid op a 604.10 uilvaIg unp uird np op!od
1=1 SUv vz
rill, r,444+
Xilo -- .- IL 2t
N V f I fi G
IT r y j jr 11 Y r
so
6Z-, ea -rl VX 0 U
low I
A
x It+*+ *+ I




'A SaInt Marc le 4 de ce mols, Jole Con* '0 ktamp6 3 11 -a W charg4 'a Matreltle f r le 'tia, Tire fe Z Ir ith
V C e
fur le fcin dwit N LANOI ati-deflious A AP 6 de Capitaine Bautan, pat Ivlts Triol p'rc &-ffi & Coinp.z .-iiic,.
25 ans taille de 4 pieds 6 pouches ayant des marques quarante-cinq fortunes de froni,-..ge Cie Gruy&e pour conipte
distant appartenir a M. Lanot confianation de M. kin-LOIlis I)rivat, au Port-au-Pr*
de flon Pays fur le vif*age, fe ince .
Mrs
au Cap : le 7 JITiter, Congo 'etaillpe' eur le iiin droit qui eft pri6 de les faire retiredr cliez re-,Vd fr rcs R
IE HU & d!autre's letti-es illifibies au deffous STMARC, N6goctans rue des Capitaines.) apr s le prkf-.nt avis ; 'a default
qkg de 25 ans, taille de 5 pieds 3 pouches ayant des de fe prefdftterAefdIts fromage's front veiidus judiciaire.
imai-qu&s. de fon pays fur le vifa.,e f difant appartenir ment pour compete de ui il appartiendra en pr6levant
a M. Flaniand. i totis les frais quekonques,
Au Port au -Prince le 5 de ce mois., une N,,grefffie 2. Le Sieur Legra'S 3 Horloger, 'a' rhotineur de prevent
qeil vient 4e,", Ei e I'acquifirion du fonds du Sieur
WLINTIle Ibo 6tampee BAiLLEUL ne pouvant dil-e foil le Pubic I
110T ni celui de l'on makre : le 6 une N6greffe nou- Maliotte -colififtant -en:. horlogerie & bljouteri'e, & qieil VOL'
ans, 'tani i continuer faire le 6me commerce; I vead & raccommode
velIc Mozambique f e pe lifible ayant des mar- a M, i
,ou-.s de fon pays fur la figure ne pouvant dire fbn nom routes fortes de mono6, fbit 'a r6p&ition,*quanti me, virgale, Ill celui de fon maltre : le- 7 -, M,-Ifiille Congo 6tamp6 cylindte, &c. ainffque les penduies de quelque fa(;on qu'elles 'BLIN au defflous P P fe difant appartenir "a M. Bleb, foient ; il affure fon outrage & cfe fe flatter que ceux qui
A.r-Lows, Poulard fans 6tampe, fe difaut appartentr ddigneront ui accorded, leur confidence auront fleti &6tre H "a A71. Eeroy, fur Ihabitation de M. CoUcs : le 9, Aan-Baptifte fatisfaits : les nouveaux aflortimens qu'il re olt de E-ance,
P, le ar journel'lerneat dang run & rautre genre ettroift 'a
uiamba, fans kampe d'fant app' tenir YM. Ducayet.
Now. Un clieval enti-6 I .3o du mois dinner port' merne de fatisfaire ceux qui voildro.:,nt bien eaIeflfer "a luil.
dans la Gazette du 7 de ce MOIs eft f0l's P0*1 blund, Sa detneure eft rue, des Frontsforts, rnafon M. le Berquier.
2 Mrs Trottier & Alil, hatcau ont r
non.fous poil brun. honneur de p.e'venir
le Public, que depuis le premier de ce mois, ils ont afroci'
ANIMAVX ENTRES AUX tp,4VEI,. a** leur maifon de commerce IvIrs Robin & Florence, qui,
V. en cette quality, awont 'Ieur signature, fous la ralfon de
T A Sairit-Marc, le 1- de ce mois, une bourrique fous poil Trottier, Alichateau & Coinpa9*111C.
bai fans lftarnpe appar.-n-ae ayant l'oreille dreite couple. 2. Le Sieur Arnauld aind & le Si'ur Benoit ont 10hon.
Au Fetit-Goive le 7 de ce mo*ls un cheNal fous poil neur de pr6veail le Public culls ont fait: enfernble une Y foelc' e Id aine Benoit & con1pagnie
rouge Ctainp6 du coke' du monitor illifiblement v ant les -t' fous la raifon d Arnau L -4
crins noIrs urse etoile au fiont, la queue coupe'e & un ils tiennent boulangerie-far 'le bord de la iner. On trou.-I U pled de derrie're blanc. vera chez eux routes efpeices de =irchandifes, en gros
en &tail ; ils pr6fentent encore au Public leurs services
pour 'la commiftion,
Or les fonds qu'ils ont remis ; As font
a meme C fi honorefont de leur.
A V I S D I V E R S. d aciliter ceuy, qui les
connance. Tous ceux qui doivent au Sieur Arnauld font
3 D6p6t general de la Po'udre-a' vers, au bureau des pciftes Prie's de payer le plus p ompternent poffible iblt'au Sieur
'du Port-au-Prince, a 24 liv- i j fous le parquet contenant dix i foit 'a lui-inchne ; ils front bien 66re's & -on
rifes. Ce rem'de, centre les vers a eu le plus grand fucc's leur en fournira une d'charge.
Mrs
(lans -plufieurs provinces de France, & particullerement 'a 'Fortnon S, Clerc., Negocians aux Cayes ont
Chiteau-Dun en Dunois, ol'i il eft generalernent plus conna. rhonneur de pre' % -cbn.pker du premier janvier
ites dans 1796, fleiat de f ;er'Vir. de eur ancienne. raifoa
Les experiences fatisfalfantes qui en oat de'la ete fa ils ce
Lacroix Fornon,& Cleric r enin, Ils ne front ufage
]a Colonies engagent de le faire connoitre par la voie de qu a- av
limpreffion dans un climate ou' la maladie des vers eft fi pour routes affairs que de leur nouvelle raifon Fornion CoMmune, & oil elle fait tant de ravages. Cette poudre fe & Gerc. Is ont Nonneur de pv6venir autE ju!ils refleni
conserve pliffieurs anne'es 'en la mettant dans un lieu fec. charge's par continuity' des liquidations de eurs plec On trouvera la maniere de sen fervor dans chactin des. paqiaets. denotes focie't6s laeroix ., Forinon Jacques, & Lacroix Sadreffer 4 M. Chriflophe, Direc'leur. Forinon & Clerc: en conf6quence., Ils print Mrs IeS d6bi3 On vient de recevoir au bureau des poftes de la ville teurs 'a ces fociete's de vouloir bieri s'acquitter.
u Port-au-Prince une quantity confiUrable de poudres i M. Talqtac N6gociant en cette ville, a' Nonneuf
cl'Ailhaud., au Prix ordinaire de 2. -L, hv. le parquet conte- de prevenir le Public, qu'il a eu le, malh ur de' perdre liant dix prices. On, en trouvera auffi de pareilles dans tous fort affoci' M. Guillaume Jolly & que fa'mort vu -les meme prix. gemens pris arran
Jes bureaux de la Colonii au, vec la Dame veuve Jo ly tutrice n'e
If %
3 Ceux a qui il pourrok 8tre. d par feu M, Dufayet de fis enfans inineurs n'apporttra auction thangemeni f
.011ficier au regiment du Port au-Prince font pri, aifon de commerce qui continued fous la werne raifon
cle fes her Itiers de remettre un juile decompte de leurs de Jolly & Talatac.
icreances en I etude d; Me Catherinot, Procureur, pour avifer Le Sieur Ray1rond Dufour a Monneur de. pr6venir le de les 'a de'f e am ,r'IT
aux rnoyens payer aut de (e, pr'fenter les Public, qu'ayant Iev6 une. jn4if6n de corrymerc
feptewbre dernier, fous_ la r 'fon' d
creanciers de M. Duf yct xie trouveront Pa5 mauvais qu'on caine, depuis lq _7 al I
fafTe, paiffer em FrAnce Ig pr9duit, net 4e ce qui 4,corripbfoit puffour, &C., 1"W'' feul, 'our le. morneht,' aemeurera charge 1 A 'fa eucceflion. 1 .1 a
de la signature en cas Se chaniemen ,, i e' donnera avisMe G'rault, Curateur aux vacancies en cette ville, A la requite de M0 Alil4au Cuiateur'aux fucceffions
Axeguteur teflament.airq de Me Crozifilleau de la Foff;, vivant vacates dq refTort des Cayes, il, fera roce'de' le 2.1 I.c* narfnrinpc rm; nv6iPnt de.% aaffievs f6vrier nrochain. 'a la barre dudit Si'?,e, a I'adiudicatiog




en cnfA, 'fituh I ]a -8 ans 6,111e de Vilds -z pouce tralw fe (111rant appr.,,, fivi re du CaprTiburon, d6pqndante de la fuc efjlon de tenir au Sicur Alsirtig Nchleur 'a Uogane.
feli Sieur Jean Durant qui I'avoit acquil e dii. Sieur Defivre; On 2.5. Franrois Arada 6tampe' fur le fein droit ladite habitation eft 'a I difla'ncc de- trbis lieues de la ville 113 D I figi doenviron 3 o ans -, taille de 5 pieds ayant des 4e Tiburon, chemin de cabrouet compof e de quatre marques de fort pays fur U figure.
cents clitatre-vingts carreaux & terre, de 1'eau par-tout;
quatre-vingt-dix Mille pieds de beaux caf6is en rapport, & TA T des Nagnes paves qui doivent In vendus J L
neaf Mille pieds ag6s d!environ b UIFS de. la &nechau de Sain Louis, k .9 fivrier i7go.
quinze MQIs ., ien re 'Cie
cent quatre-vingts Pieds carries de Iacis-, trois baffins 'a
laver le cal6, des vivres en e toute efp' Pierre Cr6ole 'tamp6 fut le fein d roit IB au-defTous
routes les plantations cloves der haies vives cn majeure pat-tie; GAUDIN, fur le gjiuche TALHAND, au-defrous STM, ,une fuperbe favane, avec des kabliflernens confide'rables, 46 d'env iron 4 5 ans taill e de 5 pieds ay;rnt la barbe pulets, chevaux, tombereau, & uftcnfiles pour 1'exploi- & Id's cheveux blanco fe difant appa rtenk-- U--,ZIA. Jofcph
, quoi on pourra Babitant Saint IY
otion. : de tout- -prendre plus ample a lich 1.
connoiffance j tant au bureau des vacancies, aux Cayes Marie Mine, 6tam fur le tein droit autant- qu!oq
a Cap-Tibufon, chez M. Martaj n- a pu le diftinguer P HET, ag& 4!environ 45 ans.,
En vertu Xordonnance. de M. le Senechat, du Port. taille dc 4 pieds pouches fe difant ppaitenir 'a M.
au-prince, it fera,. 'a la requ^te du Sieur Querqui, execu- Billard, Habitant 'a Marche- a-_Terrc.g-et, proc6de', le Mardi 2.6 Catherine Creole --&-a-rr-P_6_eillifiblement 2m tjc
teur-tedamentaire du feu Sieur Sut- -Y'e denviro
40 pr6fent niois de janvier, iffue audience ordinaire ,- 'a la 27 ans., taille de' 4 pieds i i pouches ayant; une taie fur vente & adjuilication, au plus offrant & dernier enche'- l'uil droit & fort enfant N6gritte ag6 de 3 h 4 mOis k difant appartenir 'a M. 4ynder Hab
riffeur, des Negres & N6&rcii s ci-apres nommes tous bons itant Aquin.
faifeurs de ciga,.res, Viddire Rojittc, Alexandre Le'veilk, Francois, Congo 6tanipe' fur le fein droit ROVX Toug int & 4donis aux charges es & condition une. Cicatrice deviant Ntampe & fur le gaucSe A NIPE
de la carte-bantiie dont on pourra prendre commuritcatIon age de 3o ans 9 taille de 5 pieds 4 pouches ayant pluchez le Sicur Labbe, Audiercier. fieurs:vieilles cicatrices fur le corP_5__,__.fe. difant appartenir
i Le navire Le Dugay-Trouin Capitaine .4kinals, tenant a A4. Nacourte Habitant au Petit Trou.
h, A I
(le la c^te d7Angole, avec une fuperbe cargaifon de trois lCharks Ngrillon fans etarpp aae de 12.- 'a 14 ans r fier Aenoijl & Coin- taille de 3 p1eds. 8 pouches ile pouvarit cents Noirs a'Tadreffe 'de Mrs Co'vai dire fa nation,
papic qui en ont ouvert la vente. le 13 du courant. fe .,difant appartenir 'a M. Dachi Habitant aux Baradaires.
Un N are' nouveau Congo ,_6t_ajTj,p6 fur le fein gauche
TAT des Aregres e aves qui moment etre vendus 4 la: Barre ANCHES A96 de 2.7 ans taille de,* j,,, pieds de forte ,de la SeUe'.-hau#c'e du Petit-Goave le 2. fivrier i7po. corpulence ayant des Marques de fori-lays ne pouvant dire fort. nom celui de fon maltre I ni fa demure.
Du z i o&obre. Jean-Francois N6gre Indien fe difant 'Un N6gre nouveau Congo, ekainp6- fur lpfein droit
atif de Mad.,-as 'tanip6 fur le fein dtoit dune ekampe y(I age' de 2.6 ans taille de c, pieds 6 pouches
IA
ri'lee, & fur le ganciie- DUFOUR du-deflous GANSE, de figure ne pouvant dire fun nom 2 celui de foil
ge' &envirOn 3o ans taille de 5 p;eds fe difant appar- Maitre r'u* fa demenre. enir it M. Du/our. Fran ois Con etamp6 fur le fein gauche GEORGESi
A I
DII 3o. Daawma Nago, etampe d'une etampe illifible ati-defflous NIPEO,, age de 2.7 ans tai6t, de 5 pieds de
de 25 ans taille de 5 pieds ayant la pc4u: rouge, forte corpulence ayant des marques de fon pays fur. les res-gros nombril ne pouvant dire le nom de foxi malire. joues les feins & le venture,, fe difant ..appartoir 'a M.
Dobribis au Port-aili-Prince.
T.41:r des Negres e jves qui doivent etre vendus a' la Barre UperNigreffe nouvelle. Mine eftamoe fur le feia
en ha gauche illifiblement ^g'e de -3o ans tail
de la S ic ujic du Petit- Goave le 2 avrii i7.9o. le d' 4 pieds
I I pouces ayant des marques de foil ays fur-les joues,
Du i i Ae'cembre. Jean-Baptifle Nago, etamp' prefqu'il, ne pouvant dire fon nom celui de fon xn ni fa, denicure, fiblement F HE D D 5ge cfenviron 2.1 a 36 ans taille
e 4 pi ds I I pouces 19 Fe defiant appartenir au Sr Louis D Z' r A A T So
rchand au Port-au-Prince.
DU 12,- Un N6 re nouveatt Nago 'tampe' fur le, fein 3 M. Joreph Roux parto pour France, & laiX fa pro-4
a _aint-Marc pour
Uche I autant qu on a p le diffinguer VLLOT, au- curation 'MrsRoux &,. Cornpagnie 4 S
ffous VCAY,- Age'-denviron 7-4 ans, taille de 5 pieds le repre'fenter en cette Colonic.
pouces I he pouvant dire Con noM ni celui de fort Maitre. 3 M. Rd Baudain Habitant au Grand *- Goave part DLI I j. Un N gre- nouveau &' fur le fein droit inceffamment pour France pour des affairs preffantes & tant qu!on a pu le, diftinguer REMP au, deflbus laiiTe charge's de fa procuration Mrs Jean Favier, Quefinj
AVE agi Xenviron 22. ans taille de 5 pieds ne & Lalazie' Saint -Jacques, Negocians atj Port-au Prince.
ant dire fon nom. nt celui 'de fon Maitre. trin part incefi4mirictit Pour France.
3 M- V"
DU22 Un N" e nouveau Congo 'tarnpe' fur le fein 3 M. Pafcher, Habitant au Cul-deSac, partrur Fran'ce
it JotIGUI e' r a e u& ttois moi , & charge que1qu'un de es -affaires
BORY, W d!environ 12 ans taille de ro
Pleds 9 fort maigre ne pouvant dire fort nom ni celui qu'il,, indiquera avant fon d6palt ; il aura Negres NigrelTes., fon rina,\tre. shades chevaux ineubles .1, areenteric a vendre dont il




a art pour 0 e OU
de Vallon Urdboftki Tfatlce v'udrofit diaiker 'a fr f afTer- fur 1edit navilre, font
.t
'fe n ficurs attelages de chevaux, 8 une bonne voi- de s!adretTer audit Capitaine, rue Sainte-Claire, au
aeux places.
ture a Dort-au-Prince.
2 M. -Duf ure de Lajarti Garde du -Corps du Roi 2, Le navire I'Annette-Che'rie de Nantes du port dopar cong6 dans la Colonie -part pour France. trois cents cinquante tonneaux ou ejaviren i Capitaine Dejcan,
!z Le Sieur Regeill-d Beaudouin Habitant 'a la grande tres-cornmode pour les patlagers, tn charge pour ledit choline du Grand Goave 1 part pour France dans tout le lieu & -partira vets la fin *de f vrier.; Ceux. -qui voudront
courant de Ulrier prochain. y charger ou paffer I eadrefferofit .'audit Capitaine maifon
2 Le Siewt Perre. part pour France declare ne rien de feu A SaNs, vis-a' vis la C o'mkdi au Port-au-Prince,'ilevoir & prie ceux & celles 4t1i lui doiVent de le payer i Le navire r Ocean 0 u
de B'rdea'x -du poi- de quatre
incefamment ;iyant refte' malady 'a 116pital du navire le cents tonneaux, Capitaine le*Bollocke" e it
a partira our. I di
Louis XVI occupant le pofte de second Lieutenant lieu du i o au. 2o mars prochain il prendra u: fret en
(le'barque de gre' 'a 6re. routes degrees, & des paffigers qpi front commod6ment
,2 Al're Defcahaut, Habitante aux Gonaives, fe propose log6s. S!adreffer audit- Capitaine dans fon magafin-, rue
de p'artir pour France dans le, courant d!avril prochain des Capitaines ou Mrs Gu dt Malagidfr6cs & Qbalde
avec la Denicifelle fa fille a'#e _' de huit ans : elle laiffe Nigocians. a enn
Mri Saint-.Afacoy, Beaueallip Pouyis fr res, Negocians r L i Capitaine D efp 11 o u fin s partira pour
Saint-Marc Charges de fes affairs dans Ia- Colonic. e navire I'Atlas
a t-, 0 le Havre du jer au io mars prochain. Ceux qui voudront
M. le Vicomte de Fontanges Mare'chal de's Camps s a -ef' pitame
& Armees du Roi Commandant en second d-e Ia parties paffer.,.ou' charger di ieront audit Ca n fo n
n again ; ou 'a Mrs LaPile Thierr ego,
-clu. Sud, fe propose de partir pour France dans le courant Y & -Compagnie, N'
P cians au- Port-au-Prince.
d'avril prochain, V11 -le mativais etat de fa fant' ; il-laiffe
rs SjjjjtMaCC,ry, B&ZUC41 2p & Pouyis frt'ws Nkgocians z Le navire. le Bienheureux, de Bordeaux, Capitaine
Saint-Marc char 's de fes affairs dans Ia Colonie. Lantonne partira pour ledit lieu par tout fiviier prochain.
i M. Vi-meau part -pour France. Ceux qui -voudront y charger pourront ?adreffer au Capi.
Le Sietur Cluchet Marchand a arale
-en cette Ville part pont taine le Paon dans 'fon' magafin ; ou 1 Mr 5 Eyina L iv France en mars prochain fans faute ; il pr'vient ceux & Compagni N' a C's egocians en Ville.
Elm il peut devoir de fe prifenter pour recevoir leur payeeiit, ainfi cue ceux qui lui doivent font de
Tn tie's le payer A V z IV V E.
inc.effarriment faute de ce, il fera force' de les y contraindre' par -voie de juilice. Une habitation de Ia conteriance de
3 74 carreaux
x Le Sieur Sounzeirejeune, tenant boul erie,' L'
ang, a eogane bonne teire dont 64 carreaux en indigo coton & vivres,
fe difpofant partir pour France, au printemps prochain bien entretenus 1: fitu'e 'a PArtibonite ar iffe de ia Petited6fireroit afferme 'r Ia boulangerie qu'il occupy, laquelle Rivie're,& quarter des Vto
Cordes a- Ion & divif6s en deux
Fer'Me 6t etache' 'un N gre excellent boulanger: il vendra parties, par un.,-chemin de, voifins 5 I'une de 40 carreawcde 4es uftenfiles de Ia boulangerie, & deux N eres excellent terre rautre de 34 entoare's de haies vives C6 il
bOulingers,-ainfi qu e quelques Neigres domeftiq"ues 5,, chevaux, a leg batimens fuivans favor io. cafes a* neigres en meubles, &c. ; le tout f6parcment ou conjointernent ) felon carpenter 'couvertes de tiles ma onn6es entre poteaux le defir-des acqu6reurs & a un prix honn8te, moyennant de So pieds de.lona fur 16 de large, divifies en cinq.,charndu comptant ou du paper fur France bien endoiT6 .- il prie rles ciaq cafes nigres,,-poteaux de', bois furcouvertes
Ceux qui lui doivent de ppnfer f6rietifement 'a le payer en paille ; 30. un magafin,, de 78 pieds de Iqijg fur -2o de
ceux- "a qui il peut devoir cle fe pr6fenter pour recevoir large, fur un feuillage en rna onnerie de 5 pie4s cilklevationj
U. bati en carpenter covert en tiles & ma onne' e'htre poi M. Charbo,;mtt de, Chalins part pour France au prin- teailx ; 40, un autte'ma.gafin de 40- Pieds de long ,ftir z6
hain., & diclare ne rien-'de r feuillaize & conft
emp4 proc voir. de large 5 4galement fa ruit comme IC
'dent ; 50. un troifi'
Ladarade izini -part pour Fra&e, prece eme ni;iga in de 34 pieds de long fa
M. Pre Lefebvre part inceffarnment F ce, & 4 de large, idein fervatit d1ibpital ; -6o. un pavilion de 16
prie ceux: qui doivent 'a Ia foci6te de Pre Lefebvre & F. pieds carr s, idem ; 70. une c"ifine de 12, pieds- care's
Fard de les payer,.,promptement, 'pour lui iter le 1 1 90.
ev idem 8o. un. colombier 4e 14 pieds, fur 18 idem 'gy ent de les y forcer par los voies de rigueur.
c'm ito de z 7. pieds fur i 8 couvert en aill x oo., une grgde
cafe de 54 pieds dc long fur -2,9 de laige ayant uact galeric D fous m6me comble, fui feuillage & en, ma onnerie 01
I -fee 5 COO
poteaux couverte en tiles carre)ee & planchi"
Uft pirtlictilier difircrolt acheter Aix, I douze beaux pof6e de trois chambers & deux cabinets ; i io. tin mairafint Z)
Nigres de run & rautre f, ,%e faits au pays,& 'a Ia culture 4e 50 pieds- de long Cut, 0 de large.., galerie rapport ej du caf6 ; A pa'yera pour cette a fiction, en trattes fur mqonnee entre poteaux couvert en tules 1110
con("
Fraixe, fournies par une maifon Cz coming rce. S!adieffet de 3.0. pieds fut 16 de Igge fan &
a M. Dulamog,'14gociant a- Saint-Marc. truit comme le, pr6c6dent ; 130- 'uU colonibier Ae 1,6 pie(li
cAire's, monte' en pavilion & covert en tiless; i,, W IV A V'Z it. 91 J7 "'C' 11 1,4 R 6 R M Z -2V r. vaiffeaux deux moWins ,deux machines 'a e'lever 101
S!adreffer aN Mr* aintrM4cary Bca4amp & Poi ye's. fie




do
No 4
W
SUP-PL.E AUX AFFICHES.-' AMIAICAINESW
Du hudi. 14 Janvier' 1790,
00oA 'S'-C. L A V M A R it' 0 N JV G Z.,
us de la co,' nn'
!I. Une h bkafion' ffi t ti e ei x- r anct
10 I Negre.) no ntne Granj-Palon d" ndant de fa
. 'I. % 'd .. n jevRe 10
6 cent carrea x de t e' e a
.0 u la culture- u ca f4cefion de- f ',) Siebz, I)o zS prti trarron', d la Flaire-y en e p ante' I ainfi que du coton
I& fur laquOle il *a d du-Fcr.d *dans* le' Oremlers jours Xo&obre denier. On
en rapport, & des iyres., de toute efp 6 e S'a & efl'e
ec r a. priel, ceux cul auront conn r 'nce de la
0i 'i Aitention
Ale Ck"ry $1.. Procureur en la .. Se'n'e"chauffee du Port-au-Prince., t I- I \ .e ce
egr a'en donner avis 'a Me MilAiig C,'U-;-Ate.ur aux
qui d'o* nnera tous les r'enGanemens n6cefffaires. ce
-e contenant c nt, c pefi- e' Z) fu c ons vacates aux Cayes.
Uneyfac aqeaux de terre I de la d.c i Ahnihain Nago', ;^ag6 de 2.5. ans;.-jihait, Bambara,
dance e Mir*e*ba1aisftiu'e'e' dans les auteurs de 13ertelles 'd 'A
agc.de 28 ans ; Ladozic'ur, Ar a a, age de 2."' fur laqueJ16 ill 'Y a une.' caf 'de tr'ente- pie&- de tong 6r 1 -4 ans tovis
vois ttampes CHA PIN ST'. N1. A F% C : Franci q e Acufra IF
a norni" Bern' N6areffe f
feize de large., S'aidrcffer "a I nee ard n _0 ce' 27 ans; LaTi7we Uriglp av,6 de 2-4 alls'; &'Marlibre,. qpi en fera bonne coinpofitibn -'ou au Sieur Duplan.
ty 4achie Acuffa I. 'age' d 6 24', t6us trOis eta;np6s CESSAC
qui efle apartment. Ladite*',. place. eft excellent: en caf6 I. 'd 'I uilei*
; partis rn nvier
MARC arrons le : e a g v e
coton & graine: du Sle;u Pujardi -,' ailix. V&e e donner a'viS a. Y rs
i Un emplacem6nt'fitide- v1s'--a.--vii de la guildlive de Mme r
apee, frees N6gccidns S
a int-Marc.
veuve 'fakithe de la countenance de foixante.. pieds'de large $4#,jpn -Co r go I e't am p e' f- C N CY, a'g e' d e* a
ftir cent quatre-vings de- profondeur I fur leqk-,ei- fbnt trol 2 "'J 0 ans tai
10 a 11 meme nation
de 4 F-ieds' pouches ;, & Hercule -A
+iers. S a*dreffer au Sieur meyel" ca'ies & p1tifieurs r'blres 'fr1i IL 3
I ttamp & --age taille 4e* 5 pieds i Metiuifier en cette vilfe,, qui en' fera, bovine coinpofition a 2 pouches ; parties
'I le'S 8'cet lre dernier. En donner avis 'a, A Rcbcr,,-qui prendra. tout avrangemeint! convenable: Vac ot D d) w
Cent carreau"x X'xcellente terre La cu all d,
I' propre a hure ongo e am agee e 12 ang
Une \c itt-"I t pee M.
caf6, fur, il y a un cornnencement d'c' tilh 1iffe in e n t-I
"I I aYant tin, ioigt qui a eu un panaris I, & cles crabs awc
fitues au quarter Liurence' I deppridance du Port -au- Prince pieds. En 'donner avis "a ]a nonimee Alarthe A- che' Q L.
it dans 'une, pufn-.on Igreable 5 a.yant la vue. tt's, )tendue & 3
diftarit de- fix, lieue' de fe*rnba-rc ldaire- a qui elle, a") r 6 %e P, t. rn rne flir la nier W.. en g
du Sale-Tioii enN,1ionncs- j'hA16 LIOTIS
A' N I M A v if E, G' A R Sa
S'ad, it # wt ire a.u Pof, Z1.1-A MIC(! ; QU
-eff*er I P40 11acqua N 'a'
au Cap 'a, M; Pilli I. Negocia'nt qui d6inji rovt' touLes, 'ch'. le i dvi'mois denier .
S'e'fl c ppe d rhab.1ta'flon
les faciLti.s PoliiEes.
A I fife n et ui, cheval IOUS
i Plufiems betes cavalkles avet lears suites, oulains d e N! lv!.z? a
de I w poil loljge. Cowie- queue ", fans 6tampe,- ayant les
potll:clip A S, U Ecurcur U i
zs & C ;Ievau--. ad-fT-, a. M. S i .;ue I. P" AA e I Ceux
de det-r;-',-. bla-r-cs & t;,-'e Lo'le fti r I e f, c rt. de 1"rhalj-kation Alvicl, 4 Uog ine.
en au:c.nt ccijixiflarxe fefit p, I C's S'n L a 'onner 'a' M. Mar,
V'E' N, D ft E" 0 OF A, E R' JW' E R.' -Delan.1cthe ;. il y recc.ii-q-:er.f '
IAI S'el, 4,are une nlulc fous poil brun, etamp e 1,13,
far a -Illt U-11e CCG.-C;11GVC aU pitiail. En L-ner aivi!, M. V; Ilet,
2 Une- habitatior, I de la c0hterfance clz avlatre-vinats
habitai-A au 1'*eiL- C c"v. e.
fitL-,14..- aucentrc du c,-,-aitie,: ce I'Artib-A!, X
bac. S adrefi'er 'a YL o7c audit heLl 2,
.qLd en-fera b onne
D u P 0 R T A U P It I X C V.
Z A 1A
Ire
OR D .0 N S.A.1114 CL; cvizcern iw f.212er,1,ke :.4e la Coloilli*.
2 A poo.r trois o-a cirlq amw'.-S habltatiO'n
fitu ,.e, 6aln s les halite"I"." &I inorne (I,-- Nli vpuai d, C.2tte -outs-AN-iOINE Ti4-om.Asc ,N, CC1,1T1- DE IPEINIER &c.
t6ef *fT % I t! niii, d la comeaanee 6 -quaU10) V; I le, a uie 11CUl't! d, chei L
rarre-fept ca--reau. (Ic teire ; o A-1 Y ndl, efda-ves.. jo - '-Lpt V I N C E N T R -1- 4N A- DE PROISY, &C.on E T
S'adccil'e Li N11. Lcj ,ves 'e'kjociaL& en celie. vilie qui fe
reildra lal-yn Cine fUr les litz"I.K I)Ou-r fai e pi ei .dre'coll I
"c" f Le Rci n(us nic;t* dl pvils lt'wg-terrrs anncrc' q e f
k,xz des plai-itxions qui 6. de" i, fon 1.1 Z b-tention 6,it (11,J 1""t convo'cuk, dans les 66.rnie-s n-.cls
,.a b r. t: co!-npoirtien 1"ir-&CIUt a Aquin cil.cl I I A I 'y
de cette ar)nee ni e Aicri-JIAC c g9r.Lz1e de la' Cc1crie,
0 V E' A & I.ous 1'en zVa)ns influlke j.ar Li .e settle ci:-cul"-ire ciite
wix CC11 4. citiess, le 10 avril V-fSn r-Js un
A.#, 'JV 0
Dlve s arry.,tin-nevs 4.1ns ]a ty.-ifcn d e M'. 17: e -: Q t7E ( M irUe Cul fe I, clxcrt




rs concitoyens,* ut pPot-1N, lot, 11'aurz
-Qqatit p.-U2,ite' 'a Sa Maiefr_'- le vccu d-. Luz i 3- TO cta-rc porter de procurat
& demaii que catte Afleipbl6e .6It ,conipoi;t dts repre'- qu'une voix outre la fi nae, quel que lbit le nonibre der
fentans libf6metl 61us ; qu?-611-e pfit t6ut ce qui proCurAttorts'dont 11 f ra orte*lur, & tout ptoct!reuf1bnd6,
,coiic,3r 0 *aut-a,,Pqs de prqrt;&'s r.aara qu'tin voix
-ne .- IC& int leM .011. borii4lir de Tet e quel cue,
tanin-ettia. ,ancq tfl pret6 a fo it I ;i nbrnbre ae pro'curation dopt il fdrOwhargp'.,
mquetes.. & dQ] s, -. kc Roi -s
laurs defies tou s -fes ftijets lui font -6galement -chers, & il 14. Le flti f,.habitatib fl14
.xi'a pas vouthi, ue ceux qin font pll s Ioigpe's de fon -tro'ne la we'Ine pa I ,?Urra nan ip s y pr'tendre "a plus reftLTent lives. des avantaoes dontruiffent en ce moment d tine v oi x.
A
les provinces de fon royaurne- il nou a'adecRe de nou-m- 15'. Les tle6teur$-f&oUt-tih0i5:, oepter ou r4gfer
1 1.1 I b" A- '* _4 x
velles inftruffiolls 4 eeft Ga T, s fes intent, pous 'en cas d'acceptatioco. jis, I -qrRerMent de bien fidel"
Lit coc lenient remplir Ielttl thi 4s de refus, il fera
Itre 1, & en vertti des pouvoirs qu'il no'ils, a confit % I .,
pro ce.qe -a une ; Un ext
fies que nous avons mdonne' & or ART. it' 11'fera tenti-le f5,''Itiars'1799, en la Ville de Verbal fera d6livre a%'- u"i-llefteur
1.6egane une Mlernbke g6he&Ale cks Repr6fentans'de la 16. Cha4ue AffembleNI i' roge'a pour former 1es
cashiers i a reS tleaAUrs,,
C01011111,_qV lle, aura librement 'eltml d!'-'f1ru'LAqion qu'elle voudra remntre
2. -Cetfe-' A*ffemble'e fer-4 extea'Ordinalte 'provif-bire & & e1le fdra tenue de les, clorre d'ans liuitaine ; les I befteurs
pur emefit I cohfult I afiv elle pt ourra flatutt'fitr, a"ticun 7fe 'i-anfporteroift munis leurs caliiers au c1fief-lieu de
'Point & ordonner aucune 4nnovitibn, mais -elle 'rera au".__ leur Sc'akhati&e.
%
zilee a ex,, es 17. Les in'f1raffloh's autont'pour objet tout ce qui &
Linerr.& dlfcutdr tout ce quiconcerne les' nanic on't Public en I celui --e- chaqae, s6
la -16giflation la justice le regime interieur le commerce corne l'intere genera ne.
de la"' Colonie & fes rapports avec ]a me'tropole ou" elle chauft6e & & cheque paroiffe e'n particulie'r fous quel.
tranfniettrd4ut lefdits objets fes rep e'fentations & demands j CUe rapport que ce foii.,
A
Zonteller rhetiraen meme temps copie audits Adminiftrateurs. i 8. Les tle6leurs fe rendront, dans la quiniaine- du jour
3. Elle "a' d'refTera direffi!ment atix Adminiftiateu'rs fe s de leur nomination au chef-lieu, de leur Senzokhauff6e
derra.&s ffit'les obj'ets vrgens & de haute police aux- & ils nornmeront Lin Prefident & un Se-cre'taire par la voie
quels ils ont 4roit de pofirvoir. du fcrutin apres quoi ils frontn, dans la quinzaine la
'ds6tion de leurs cashiers un feul 1 & nommeront
4. La durke -de rAqembl6e genetale fera de trois mois, te cn
a co nptdr, -du jour de 11a premiere fiance L6ogane. entr'eLix au fcrutin ,des Depute's dont le nothbre e ft. prefSi neanmoins- fes travaux ri&oien pas finis 'a 1'expiration CIA par Varticle cl-apreS.
Ze ce term ', t1le demandera 'aux Aaminiftrateurs h pro- 19.- Afin de donner une 4gale repr6rentatioj anx trois
longer fa, tenue., & ils font autorif6s par Sa: Majefte' 'a y parties du Nord, de TOneft & da Sud la S6nekliauff6e
J, cc nfentir, dans le gerol vas oti ils le ju ent nkeffaire ou utile. du Cap nommera douze D6put6s celle du Fort-Dauplin,
La pi6ente ordonnance, des qu'elle aurd &6 enregif- fix; celle du Port-de- Paix, fix; celle du Port-au-prin-ce,
tree au Conrcil fupknedr fera par nous adreff6e aux onze ; celle de Saint-Marc 3 huit; celle de Jacmel, cincy ; celle
Marguilliers de routes les paroiffes'& inf6re'e dari tous les des Caves 5 huit ; celle du Petit-Goave fix-; celle & Saint.
papers &S quatre
publics de la Colonie. Lou* & celle de Je'remie fix.
6. he *dimanche 14 janviet le Marguillier de chaque 20, Les D6PUt6s nornm6s fe rendy-ont 'a U.-ane; U ifs
paro.ifi'e fera-tenu de la faire lire au pr6ne publier dans les fbrrneront une Aiffembke rale I & s occuperont des
A
lieux Voifins -au fon de trompe & de tambour, afficher interests de la Colonie.
par-tout ou" befoin fera en la maniere acoutume'e, pour Ini 2 x. I!Affemble'e ouverte yar nous & nous retire's
acriner la plus' grande publicity' dans toute Utendue de la elle s'occupera de la nomination "Xiiii Pre'fident Xun
paroitTe afin qu'auc-un de ceux qu'elle concerned n!en Pre'- Vice-Prifident & de tel. nombre de Secre'taires qtelle t
tende caufe d'ignorance. jugera convenable au fcrutin, & non antrement.
7- 1!Affembl e de cheque paroifTe fe former, 'a la hui- 2.1. VAffemble'e v6rifiera les pouvoirs des Nput6s &
taine du jour ob elle aura e't6 announce au pr6ne: publike & jugera. de leur validity.
Affichke ; elle fe tiendra. au presbytery ou 'a re'glife. PRIONS MM. les Officiers du Confeil fupericur de'
8. Lefdites Affemble'es fe forineront en la maniere accou- Saint-Domingue denregiftrer ]a prefente ordonnance & fera icelle enregiftre at"i Greffe de 141ntendance.
tume'e & ceux qui jufqiies ici ont le droit dy affifter sy e
tendront 9 pourvu neanmoins qu'lls foient ou proprie'taires DONNE'. au Port-au-Prince -fous le fccau de nos armes
dimmeubles ou domicile's depuis un an dans la paroiffe, & le contre-fe-ing de nos Secre'taires, le vinEt-neddekerribre
& makurs de 25 ans. mil (ept cent quatre-vingt-neuf. Si I rnte de P
Ile 9 e 0 etwer
9. 'Affemble'e fe nommera par ]a vole du fcrutin, & non & Proify. Plus bas eft ckrit par le Gouyerneur g6n6ral;
autrement, un Prefident & un Secre'taire 'a la plurality des voix. fign6, Roi de la Grange. Pat M. le Commiffairi des Colonies
i o. I!Affemblee paroiffiale ainfi organif6e,. fera !e choix faifant fonffions d'Intendant ; fign6 Simon.
auffi par la voie du fcrutin & non antrement, de fix Ele teurs, Enregiflr6e au Confeil fupe'rieur de Saint-Domingue, le
Jefilliels front Ous f6p ar6ment, & h ]a plurake' des voix. dkembre 1789.
30 e
r i. Nuf ne pourra etre eRu en quality' dtle6teur, s'il n'efl
propri6taire pla.nteur tefidant dans la Colonie ayant un bien On vient de recevoir I'Imprimerie toyale de cette en culture ou un immeuble. ville, le Vinaigre -de Bruckman ce16i e M'decin & Chirur1 -2. Toute peifonne adente ou non de la. Colonie ayant gien. Allemana ce topique ell prcpre a guerir rauicaleOtoit de vct-.r dans lefdites AfTemble'es pourra, s'y faire ment routes les maladies longues ou chroniques de la rep peau I tells que dattres gale rouffeurs au vifage, &C.
Ae'fenter par un foride' ad hoc ; & neanmoins ft elle ea
pas envoy' fon pouvoir ad hoc foa fond' de procuratioa tant pour les blanco que Fo':r les gens de coulcur. Le
"A%, A .4a nn 1;,vrPc In pj,




MIN 1101RIORIN SVIV07A*"SMKVMWx FIF
y S I
U V E. v A S E S 0
N U -M E R 0 5
.4.
%S A, M E D 1 16 JANVIER 17900
iiA in 4
U
A v i D U Ri D A C T E U R. homnies. I:arrnee corn binee n'en formoit pas plas de
0, coo. La bataille a dure onze heures & le Icridemain ?&W. les 4honnis aux Afficl-tes Am' la boucherie a continue' encore.. On compete 9
Cricaines font prevents
.t hom.mes tue's du c6te' des Mufulinans. 12arme'e alll'e n'a
fue le RidizOrur. ne fe M* ile en 'aucune inantere de cc qut Conceme Pexpedition & Cenvoi de cette Feui,17e aux Souj 'xzptellrs ; perda ,,l.e 4 a 5oo homes. Les Turcs fe font battus en d6fefper's. Leur camp a 6t6 abandon' avec tant de pr6cic eft al A Bout-don 1-inprilneur du Roi av Port-au-71n7zcc t qu ils n!ont pas eu -le temps de le br^ler que
-,I Al. Dufour de Rians, Iniprinzeur du Rvi au Cap q1-1 oil pita, ion
doit-s'adrefer pour les Abonizenzens, & tout cc qui y a rapport, ques patties fetilement en ont -c'te' incendi'es. ainji que pour Ics Avis Annonces &C.' I A pei-ne avoit-on achieve' "a Vienne le Te Derlin qui a
Le R.'datlcur recevra tou*ours avec recorno0PLd.71CC les articles ete' cbante' our remercier Itternel, d7avoir bien voulix de Nouvelles & de Varl'tes qu on vouara Ken 111i envoyer favorifer la de ru6tion d'un grand nonibre de fes cr%'atures pour mrichirfin outrage mais R ne fcrz aul-un zif-'zge' de c' on apprit la nouvelle d7une autre YiL oire report' qzli luiparviendra -anonymernent ou pf'Cudonin-lerrient. Les Ics arynes irnre'riales. Le Pfince de Hohenlohe a battu le Peijonn'es -qui difireront ne pits etre nomine'es Feuvent Coinpter 8 o.-lobre un corps de i o, ooo Turcs & en a tue i i oo. fur la plus par iie difcr tion. Tout ce qui lui faa ild"r.je fans On dit que la fortereffe de -Bender eft rife par les R41es ; A Ces vi loites aw.e'neront-e lies la paix cela eft vraifern
etre affraachi' iwfera pias. overt.
blable. Les rigueurs de I"hiver la fairn N r'fent de font oblige's de fe- meler des troubles qi1'excitent des amb;..i' etat p c
tieux adreits eloqqens mais capable de tOLIt entre-, ITurope une ;revolte des peoples du Brabant qui gagne roche le d6faut d'areent qu" les
de proche en p eprouvent
Puifrances bellig6rarites les efforts "que" Afont les autres Pufflances pour fiaire ceffer cette guerre ; routes ces raiforts doiNerit fitire conjedurer que les deux parties s'accornmo.
_,A A G N E. S We & le Danemarck ne mettront fans doute
pas de grand obfiacies 'a un arrangement. Ce font les L *MPORTANTE citadel le d'e Dela'rade '61 affiiellement au, PuifiancesAvp'rieures ces ttats qui les ont fait agir, & P0.UV0ir de I'Erpperqur, Un courier extraordinaire en a leur pidx fuivra ceile des trois autres grandes Pulffances. Ainfx rapport ]a nouvefle 'a Vienne' le 8 co&obre. On a troupe' l'on volt par-tout les foible's forces de fe rnefler de 'la
darts Cette place 312 Oces ide canon, -une grande qi erelle des forts ; il y a Iona-temps que Montaigne I a
tite' &rmes & de munitions. Une parties du richer fur dit : Jes hoyr-wes font ',s trioutons un feul en condidt un
sequel la fortereffe eft conilruite s'ekant e'croule'e, avec les grand nombre oii il veut. outrages, par effect des boLkhes 'a feu des aib6geaas..) cet Cv6nement a hate' la 6'Pitulation. Les officers & foldats F R A N C Ede la g4r.nif6n -ont obtenu de.fe retired libirenient avec lears families & leurs effects. No;us avons fouvent eu, occasion DE'CLARATIO'N Dv Ro-t portent fangion d'un dicret de
de ripporter dans tette 'feuille des reeves de Paveugle FAITiInkc'e p7at.7onale du 21 odobrc 1789, pour l'itdhlif-!
croyance des Muft ilmans -dans le f fterne du fatalifi-ne fenzent d'une Loi martial. c tte Vi6loire report e par les armes aot.richiennes en fournit une nouvelle. 11 eft dit dans le premier article de la Vu par le Roi le de'cret de rAfTemble'e na6onale de ce-, capitulation : la rendition de /a fortercri de Fel "Ide itant jour 5 dorAt la teneur fuit
dirrite"e de toute iterniti dans les decrcts div'117s. ,e fyftetnc de la fatality eft une des grades cafes des mallieurs des E, strait du Proce's verbal de l.,4f!mb&e du 2t ollolre 1789i Ottomans il les tend aveugles inprudens il leur fait abandonner au hafar4 leurs plus grand il'itereks ; ainfi une Loi MARTIALE CONTRE LIS- ATTROUPEMETS.
opinion religieufe petit condUire un petiple 'a fa ruine., %woo Les troupes quit ont attaqu6 Belgrade ktoient corn- PAfremble'e naticnale confiderant que la liberate' afermit.
pof6es de 75 bataillons d'infante!-ie & de 46 efcadions les eniFires mais que la licerce les d6truit ; que loin
I A
commiand6es at M. le Mareklial de Laudhon. Le r. e'tite d Ctre e dicit de tout Eire la libeite' eexifle que par
de ce Gene'rara 6t' -long-twnps meccirinu,, Fe fi1CcC,S doit I'cbeifiance avix le's ;, ue fi (' ans 16 ietrps calms cette faire repentk rEmpereur de Pavoir emr.loy6 fi tat.d. cbeiffarxe eft ftiff.6mment affurie par Pautorit6 publique
ote I un cc orditaiie il Feut fui.i enir des ipo iies difficiles les
D'un antre c' )rps combine' d'Allemands & de ob
Ruffes fous les orders du prince de Coloi.:rff a taille' en reup-les, Pgitis par des cafes ktivert ciimirellei deviennent




fitent rnornetv-an6rnent des vioyens cxtrabcdinal'rig 0- il e i o. Tou c -efi, o!'Nclers roldats des gardens tiationalei,
inaintenir la tranquillity' publIque & conserve' les oits. 0, troupes & d8s'-iqi'arekhau'Nes, yji ex fleront ou f0mente11
t
cle tous a dCcrC-LC' & d'cr&e la pr;Zznte loi inart4i!e. ront, des a troupernens emeutes ou % I'ditions 9 fieront declares
ART. jer a a -la Loi
Dans le cas oil la tra-tiq4illir. publique fera rebeli,s 'a la Natic-a u Roi Sr
'III's de
16n peril, les oiriciers- rnunicipaux 4es lieix-feront tenus, mort; & ceux' qui refilferoni le f&yice la C(
r, 11
s ')' 101.1 eies
,en vertu dLl potivoir qi 'li o'r.t rq n cle ]a commune de. liciers rn'.Inicipaux, front d'.grad's puni Ion ans
A
ckclarer que Aa force militaire doit et4e* dz',ploy6e 'a Pinflant de prifon.
'tablir l'ordre public il pei officers d8tre i 1. 11 f2ra dreffe par les officers tt''
pour re ne par les o V aux pr6c"
11 p.. es
J'ej'ponfables des fuitcs de leur negligerice. vei*bal ildra 12 r6ct des kit
tte d'cl'r-tion fe fera en eXpofart la principal 12. Lorfiltie le caltne fera 'fabli 1: j office
feakro &-, la inalfon de villhe & eri portent dain touts rendront un qui fera 'cefl r Id 16F nrartialh'
hs rues & carrel'utirs un drapeau touge ; & e e drapeau rouge fe, retir' & re phic' pendant huit jours
temps" Ies ofEciers unicipaux reqjerront les chefs des y.ar tin drapeau blanc. Sign6, Freteau Pi dent ; Ai*andre
gardens nationale, des troupes regloes & des marechauff6es, de Laineth F 141 Burc.a, 'd'c Su,-,y le'Xlarquis de EonjLln
;ter main-forte. Secr6taires.
3. Au fiatial Teul d Li drapeala rouge tous attroupemens
avec oil L' I ffj. par les Mini =s 'du Rol, A I'Afcnblcle
fans an-es deviendront crimii els & 4evront Afinz'bire adie
5 le 27 ogobre 1-8.9.
tre-Jifflip6s par la force. 'f.
4. Les gardens nationals tro',upes re'g1.6es & marcchauf"iniffi-es du Roi_ ont expof -" I'Affernbl'e national
fees requil'es. par., les officers: tnutikipauk front. venues L e s 11 & I a C
de marcher fur le champ .comrnande'es par Jeurs ofi ciers le 1.4 Od*'e IcUrs.-doutes fur quelques articles a
.'es d'un drapeau rouge., &-a companyn' d6cr"'s ; le in ^ine Ynotif, leur attachernent fes
C cc e c ces d'un officer leu- iniuct' de nouveau I' -n&eh'
a iw cle recourii! 'A elle,
Municipal au moins. dernander des eclairciffemens fur ce qui concQrne
11 J cra deniande' pat un des officers' municipaux, aux & de lul
rfonnes attrolip.-Cs qtlelle eft la caufe dc I.ur reunion les Colonies,
y 9 6 3 'uf I- I ntigri-f, dont elh-S demandent le reclreffcnfient Elles -PI I-urs "Ies flor;fiantes- & 1 de -valfles poffeffions o
'pour expofer nentales app4rtienrjent la France dans les trois
on t aifies a* noranner.fix d'entr'ell 1 autres
Jeurs reklarnations & prefenter levirs petitionss & venues de parties de I'linivers.
fe f6oarer for le chain & de f.- retir'errpa1fiblCi-nent._' Leur cliniat, leurs produ&ions, 1!'etat Civil & jufqu'a,
6. Fxite par les pcrflonnes attroupe'es fe retired en ce 1'e(p4:e physique 'du plus- grand non-ibre- des horilmes qui
tj 7ejjt Ilos
Mornelit, 11 leur fera fait 'a haUtC VOIX parAes officers P eqphlilt & Cul Colonies les rendent abfolu.
IiIIII11c!nall.1i Oil I'Lin 6'eux trois foin'ations!, de fe retired diff-CIIIhIables (it-, la m6tropole.
trancu;IIe_,,'n-nt dans' leur domicile. La prernieIre formation L!--ur organlfat= int6rieure.,j:Aes-- lois qui les regiffent)
fera exprirn'.e en ces -termes AvIs efl donne' que la loi IC ge:lre de Iurs befoins-"'T"'i"' ports commercial
inartiale fl proclamic que tous attroupeinens font ciimirzels foi, avec les nations 6trancy6rcs'-jifibit "-vec les n6gocians du
I- b. -ie radinii 'fIr 'io celle de leurs.
on va Iql. e fiett que les bons 'citoycns ft ntireat. A ]a deu-r Toyaun n! at n' de leur poll
.%ilenie & troifie'ffie forarnations il fufflira de repeater ces finances le mode & la nature des impositions qu'elles
niots : On V'a f irc fia que. les tons citoyens ft reticent. ftipportent e'tabliff6nt encore des- Oifparitis fi-appantes V
enteelles & les provinces euroreefines de la France.
L'officier nliin:cipal eaomcera que c.eft Qu 'la pterniere 1011 1w C
-hipart (le ces differences tiennent 'a la nature m.o^me
la feconde ou la d,,.rniere, La F 9
.7. Dans le cas oti ,oit avant, fol t pendant le, prononc6 & 'a 1'efience de s chofles ; rien ne peut, les changer ; towes il
it quelque i les:nations de I'Europe' l'ont fenti routes regardent leurs q
k 'd.-s nominations, I'attroupement comMettr& S V10I & pareillement dans le cas ou" a fe's les fomma- poffeirions e'loicyne'es cornme des e'tats diffiriffi & d6oen- d
I tions fates les perfoniies attroup6es ne fe retireroient pas d-ans de la mettropole ; routes ont e/te' contraintes, a leur ei
paifiblement la force des armes fe,'a "a. Pinflant deploy'a donner d'autres lois que cells de la' rii re'-'patrIC Meme d,
centre les f6duieux fans que perfonne foit refponfiible dCs en cherch-w-it 'a' les y affimiler autant' qu7il feroit, poilible d
evenemens qui pourrom en r6fulte'r. par les fornies (ILI government & par ranalogie de la, a .
le'aiflation.
S. Dans le. cas o le people attroup'e, eayant fait aucuna f
violence, fe retire'roit" paifiblement, foit avant, foit imme'dia- "Ces confide:-ations ont a L Fr finger all Roi que I'Af- ni
t -rrlent apr CIre formation, Ics inoteu-Is & infligatcurs s la derni' fembI62 national s'occii,)P'"oit pa-6m-nt d"une portion de
editionn L S'jIS font connus, pourront feuls ehreyour-- la monarchies auli importa-nte'& auffi differnblable que tt]
ide la fe -irenivnt, & condemn's favor : a una .- -es parts : il avdit r6folu qu'd n'y fieroit fi it ni to- te
fuivis extraQrdinct e fes all; i
-Ifon de troi!i, ans fi I'attr'oupeinent rNtoit pas arme' & 'a 16r6 (rinnoval.-ion eil aucune matiere jufqu' ce que I'Affem- bi
P,
-ionate, e^lt fpccialement (Ifcrt6 k recrinle & les lois
14 peine 'de mort,'fi Paitrolipenient k6it eii artnes. 11 ne' ble'e na. e e
fera fait aucune pourfuite centre les aut.-es. qui front jugees convenir a ces contrles.Telld a e'te' la
9. Dans le cas oii. le people. attrou &'feroit uelque reponf*e que le Miniftre de ]a marine a rendoe pai es 91
Violence ou ne fe retireroit P LS' apth a derriere ornma- orders le i i aolk dernier 'a des dernandes qu, violent
Mrs
tion ceux qui 6chapperont aux coups de la force militaire, pr"fentees lzs D6put6s de Saint-Dorningue.
& I* qui pourront ttre arre'te's front punis d'un emprifojine- I Cpuls cette 6poque I'AffernbICa nationalz- a rendu beati,Ment Xun -an' .&ils ie'toidnt fans marines, de trois ans ells icoup de de'erets & ils- ont'(!tC envoYes I ou Vont etre f(
ecoient armel s & de laoeinc de Mort 'ils 'toient. c dans routes fes provinces du royaume,: doivejjt ils Ctre
d'avoir commis, des violence. Dans le cas d u pr6ent article, tranfmis & e'xkute's de metne dans les C lonics I quoique
Jes mothers & infligafeurs de la f edition ferort de mchne I'Agemblcc national ne rait. point expriine' que leurs
Deputcs ne rait
yndamne's "a mart, point requis




'bu's qul la diif cult' que tro les Mil-Iles,
ecefTaire do fair' observer i'AfTembl6a na- &r., attri
oil croit n' a 1,
finale que plufieurs de fes decisions, ctui tendent 'a affurer pour fai;-e faire 'a ces lois Ie3 chang-mens qu'e.xirfe la natue
bonheur & la Iibert6 &s Francois no front pas fans des lieux.
A
danger, qu'ctles produiroient peut-etre une revoluvon fubite
funefte dans, des pays o'.i 1.2s dix onziemes des humans, La publication do ]a 161 inattLife ce11c du me'rnoire des en ceffant d'e'tre efiJaves reficroient 66nue's do toutc pro- M; n i' ftre s concernant les Colories celle de fordonnance ptiete' & de tout inoyen, do fubfiflance ; 'Clue I'qxcku'tion de pour la prolongation de l'introdu6iion 'des farinCs etmndivers autrcs dc'crets feroit dans. Ntat pr6fent 'Cles cholles, geres, Ics importance nouvellzs (I'Allemacrne, ne novs rd hna
aVolum.ent impracticable parce qll'il 'n'e-,ifte aux Colonigs 1---ermett--nt pas do elonner anjou, la fu0te Clu jou
aicurle municipality ou corporation : Izs Citoyens, ctuis'y des operations de I'Aftcmbl6c national. 11 Ce f2ra pour Yordiitrouvent dif16rnin'e'sfur des habitati'Ons, non-faillennent f6paltes, naire prochain ; & nous prcvoyons u en ne donnant au'un nials affiez eloign&,s les unes dies autres ne pourroient extrZit, nous aurons, de quoi remplir tine feudic.; tOUL C.S
Menie qu'en fir qu on pCut elire aujourd wai ceft qu'jl regilolt tine-o t peu de lieux f re"unir pour tenir (les
afletrible'es pon-1-nanentes,& vaquero aux details journaliers; tranquil lite' dans Pa der iii rcs nouI If- I I I ,
d Une administration municipal. vell( to no-vembre que cc-Lte ticanquI.J.11te n a cl,'Z tre"IbIAei
L ,
11 eft unc f'oule d'autres reflexions qui tiennent pour ainfi que par -un &6nement affreux don't on dowler-. e*flils, dire 'a ]a Iccallt qu'on POLl,"I"Olt &Yalernent foumettre h & que la plus parfait,! harnionie e.,.-ifioit entre, I'Affonibl.'
0
rAffembil6e national. Elie efl pr;.e'e do pefer dans fa fageGe national, & les Miniftres. cett,3 queffion do la plus halite importance & de faire es Matiel-es d'or & cl'argent remifes 'a Ja inonnoic da
conn6kre queiles ont.6te' fes intentions. Paris, writ par le Roi la Reine les 1,--s Mim:1-es
0. & les P rticuliers, ;ufqti'au 28 c,'Uhf- fiormcient un- vale
Des contzees f6par6es de la nl :tropole par de 1, grades
diftances exiaent c-ncore plus que les provinces du royatime, de 5,452,436 liv. -ij fous 8 deniers. On i-anore encore,
'l f urVU alIX C -6 publique & urgent, par qu I a C't6 le product de ces aaes de patriot.frne dans Les
Li bit po :1)jets d'utili, Z
des reglemens ptwvifoires. Le Roi a reconnu deptii's long. provinces.
ofc01
ternps qt il ne pouvoit exercer par lui--;nie^me cc potivoir; Plufieurs Armatleurs de DordeauX. ont 6te inquRCLIZ5 ,a, le
des lois anciennes & reve^tu s do routes les formes judiciaires peupl., fous le pretext qu'ils envoyoient dans les C nies I'ont conf r' aux deux Adminiftrateurs. un plus grand nombre de barils de marine que mc. I.- prefDans que.lque main qu'on crOt les placer d6formais il crit I'arrct du parlement de Guienne. Ces Negocians ont
imported qti'il re-flide au fein de la Colonie me-me & it &6-exocf6s 'a des dancers ainfit que le prouvent'difirens feroit du plus grand danger qua I'exercice en refloat un detail rapportes dans le journal d nne; ft le com.
me te province notre nourriciere tie
feul infant enve're mcnt futpendu. rce de cet lolls fou-11*
Entre heaucoup de raifons, quil pourroient e'tre all6gue'es pas un pILIS grand nombre de barils de marine, eft-ce le
'a 'appui do cette af "tertion on ee bornera 'a expofer quelques- commerce qu'on en doit accuser, lorfqu'on le volt expcf tines de cells qui font'les plus puiffantes, & (ItIli d'rivent de a des dangers de la part du peLiple, pour nous envoyet ]a difparite memo des Colonies aux provinces du royaume. nctre fubfiltance ? La Colonic a b_ foin de i86,cco baril b
1)es Naux imprevus & dont en France on fe forme 'a peine de marine au moins cheque ann'e. Bordeaux ri'envoyarlt
Une idee des tremblemens, do terre des ouragans, ra- que 2 de 325 tonneaux, le people d cette
agent trop fi-6quer ment & en peu d1nflans ce riches ville ne permettant de fortir qu'un baril de marine par tohcontr6es ; --elles- on't e't' plus d'une fois menace'es de ]a neau nons ne pouvons efp6-.er de recevoir qae 71,803 guerre & meme attaqu6es par 1'ennemi a-,,,ant qu'on fbit barils ; cc font d0nc 1 4,2 oo barils qui nous manqueront
inilruit en Europe de IeuYs dan ers. It parent indifpenfable car les autres ports cnvoye it tres-peu de ce'te deir'
0 too hails cc
que des remedies prompts puiffent toujours 6tre apporte's it en foppofant qu'ils nous cn apportent 141
des maux ur(yens qu'il exiftc des moyens 66tabfir rordre font encore iooooo harils qui nous manqueront ; qui nou.;
en ces moments, critiques d'appeler le*s fecours, n6ceffaires, les fournira ? les Ame'ricains'! "Comment les payaron'S-wnous ? de fubvenir aux befoins ou de pourvoir a la furete' des en gourdes. A combine eflimez-vous la fortic du num'rair.citoyens- & des enclaves, 11 feroit funefte 'a ]a Colonic & pour ces ioooco batils? 'a pr s de cinq millions de Iivres;
a la inkropole elle-me'nie que qui ue cc foit ne f6t auto- Oui les trouvera-t-on blentk ? qui le fait ? ( Vo et pour les
66 rendre fur Ic charnp les reo2lemens, provifoires que autorite's de ces calculs, I'Alininach que le Ridacleur a public neceffitent de telli s circonflanAces. cette anne'e.
Y. Qiiant I'ordre judi6aire les appeals des jugeniens du Le navire IArtibonite, Capitaine Roinard, gallant au Cap ,
tribunal terrier f6pprim' en 1787 & ceux- des ordonnances forti do la tivile're le 26 fi.-ptembre a pe'ri fur Ila cote'
N
tendues par les Adminiftrateurs devoient itre pott6s au tri- dArcacliou pres de Favonne. Ve'quipaae a 6t6 fauve.
A
banal du Roi ; beaucoup de cafes de cc genre y font pen- L"Aimable-Societe, alla'nt all mcme liell, forti le meme
dates en cc moment ; mais on penfe que les, decrets de our Capitaine Duv gneau a relac1*16 au Pertuis-Breton
I Affemble'e national autorifent provifoirement le confeil avec quOques avartes. A _.ne
e Sa Majefte' a% connoitre do ces affairs contenticufes. Le Comte-de-Verginnes deffin pour le r,
forti le 2.9 fepternbre, Capitaine Tcy a
.Con, a relAche' Saint.
On ;gnor encore quelled teponfe W femble'e national Jean-de-Luz,
I falte a'- cc m6moire 'mais on' dit qu.- les d6crets de rAf- Le PreWezz-, Capitaine P"o.1U., en detour dzu Cap a
fcmble'e front incei7farnment envoys. aux Cojonies avec rAche' 'a la Ri,,che41e ,-a-N-ant coupe' to'us fes Malts.
113 Modifications, qui font convenables 'a des pays 'fi diff6rem- Lz Nouvellc-Roj'alie C40taine le Pellf1ticr, en return de 's. des provinces! de- France. Ainfi les retards Salnt-Marc', a rlelakl e a la Rochelle, avant perdu fes ancres tcnt organife
Pe nous eprouvons pour profited de's pr6fent des tra- & fon Souvemail. Cc navire feia oblj. %. de d6charger pour
A
Ux de I'Afl .mhlp'p mitinnnip- tip c1nivPnt vra;fetr 1) 11 hl ennent ralrener.




L'Ai:nibal CAPiL*3111e dcrLa,-ro,.v,, ej, ret0, de fal:e cette iht ,odu&k- &-,u*
If dj Cap, n'certircat pottant, q u'i I s fo rt
a. 6t6 rencontLe fall'arit route Four la baic a Ch.Za!wak ]a nav' nation entre -le royailme & 4a Colonic ou entre
4*
par voic d'eau. Colo*Iie & les ktats -Unis ; sequel fera Mivr' au Cap par
Tous ce5 navies appartiennent 'a la place de ordeaux. la charnbre du commerce au Port-au-Prince & ux Cayes
par cinq N6gociatis domicile's, dont deux. au P.
%. moins,
D ty P 0 R T A U P R I N C E. entre ceux charge's de de'claj er le prix des. fiaribe.$ pour
T I'affife du poids dia pain.
0 R D 0 N NA N C E- qui proroge jufqu-'aa premier juin prochain 4. Tous les' batimens strangers du poit de cinquanta
kz perm&zicn a'importer dans les trois ports d entrep't de tonneaux & au-deffus a&uellement dans les ports'd'ente.
Lz Coiloo-2ic dcs Pirines & du kfcuit wnans dc p5,,s de cette Colonic ou qui arriveront avant le 15 avril
prodialn pourront enfuite en faire voile pour aller che.-cher
-,gt -mbre mil fept cent quatre-vingt-neuf. des marines & du Mcuit dans les ports strangers ; ils front
Du vi,. -Iiuk Dcc- 1 12
tentis de rous pr6fenter pr6alablement request.) ou 'a nos
Extrait des rcail7res da Co,,7fdl ui Saint-bo;ningue. repr6fentans ati Cap & aux Cayes 'a effect crobtenir ladite
-mifllon, qui cur 1'e fous les condmons proprls*
pe, I fera accome I
LoU15,-ANTOINE, THOMASSINT, COMTE Dr. PEINIER, &C. a affurer return effe6tif avec des marines & du b11cL1*,t.
50
11 f,,a public' routes les femaines dans les affiches du
-ET VINCENT-RENE DE PROISY, &c. Cap tin 6tat d6s marines & bifc t6s Far le cornmei.ce
national & e'ttanger; & dans les affiches du Port-au-Prince un
LArlminiRration en prorogeant infqu'au premier f 1 1 e
6yrier pareil itat pour les fatines & Mcuits import's au Poft-auprochain la permiffion d irnporter des marines & biscuits, Prince & -aux Cayes; & au commencement- de cheque mois
des Potts de Nt.-anger dans ceux dentrep6ts -de cette tin e'tat foinmaire marines & du bifcu:t h port's pendarit
Colonie s" oit flatt6e que c-- terme fuffiroit a fes befloins, le mois rec6dent.
& qu' cette cpqque e.l- pourroit -compter fur les fecours 6. Apres I,-' premier. jilin, prochain-, les r6glemens prohi.
ordinaires de I-a me'tropole ; mais les rapports qui nous bitifs qu%- nous ne fu tendons que pour les articles d'imporfi) e e efe
f-crit faits. des craintes fand6es quort eprouvc en France, station & d'exportation 'nonc's en la pr' nte ordonnance, dily voir renouveler les funefles effects de la difet-te ; les reprendront leur force & vigueur ; de man i ere que tout 1,at,*cl.-'fenfes fa;t I pa, t de Guienne d'exporter plus
es par e -lem= ment faifant le co'merc-- stranger, qui apres Iedit jour feroit
d' un haril ce farina par. tonneau Xencombrement; l'infuth- a.rre^te ayant 'a -bord lefdits articles fera denounce' aux Offi..
fance de cette. exportation pour alimenter les Colonies ciers d.es amiraute's -) qui prononceront les pines porte'es par
tout nolis deniontre qu'il ell encore neceffaire de proroger ordonnances 'fauf ne'anmoins le cas ou retenu par des i
cette permiffion. Ceil non-f-ulement le voeu. & Tattente vents countries ou des accident I imprevus il f"efoit 1&4 des Habitans mais encore le sentiment & I'avis des Nego- a t-ck,
par des expeditions des Confids de France New o
cians des trois parties des Colonies que nous avons con- Philadelphie Baltimore Nortfolk qui-I 6toit parti du con- Bi(I
fulte's fur cette inatiere impOrtante. tinent avant le 15 avril prochaw auquel cas, il fera' adrnis,0, A ces cat-Ses & en vertu des pouvoirs 'a nou-) attribu's dans -les fufdits ports d'entrep"ts. 27
par Sa Majefte ) nous avons, dit & ordonne' dil'ons & ordon- Qt nt
7.1 Les droits cVo' roi & de domain Xocclde front
nons cc qui fuit ; favor: payes entre les mains du Receveur de Iodroi tant par Jes 2P.
r
ART. le La parnliffion accor 86e jufqtau premier f6vrier Franqois F qua par, les eftrangers ; &,celui d"un pour cent iia
prochain dintroduire dans les trois ports dentrep6ts decette fera paye que at les e'trangers "a fimporiation & 'a fexColonie des marines & bifcuits venans, de re'tranger fera portion conlormement aux evaluations de denre'es &
derneurera prorog6e jufqu'au ier juin fuivant. marchandifes qui font par nous arr^t'es tous les t;ois mois.
2. Permettons en conf quence 'a to.us CaPaines & 8. Rappelons 'en- tant ac de befoin les difpolitions des
Patrons de navies fran ois de S'expe'dier des ports du Ca letters patents d
P T&rbre mil fept cent vingt-fept,
du Port- au-Prince & des Cayes pour ceux des ttats-Unis, da r element du trente aou^t mil fept cent quatre-vii1crt-quatres
avec des fucres & caks 'a la charge den payer les droits & autres r glemens concernant le commerce interlope
Xodroi & d7occident de faire leur r etour dans Pun defdits 10quels front ex6cut6s dans tous leurs, points fauf les
ports. avant ledit jour premier juin prochain avec des marines dif ofitions de la prefea.- ordonnance pour lefquelles nous & I bfcults pour la valour au inoins des denr.ees colonials nous fommes conforms aux pouvoirs a nous confines par
CU ils, auror;t exporte'es. -o Sa MajefI6, & aux inflruWons qu7elle nous a donnies.
3. Les' Capitaines & 'Patrons de navies fran ois qui Donne' au Port au Pi-ince fous le fc'e?U de nos armes & lal
voudront profite'r de ladite permiffion front tenus au pria- le centre feing de nos Secretaires le -'irinprt fix dkembre ]able de pr6fenter requ6te foit 4 nous ou 'a nos reprefentans mil fept -tent quatre-vingt-neuf. Sign6 1, le 60- mte ee Peinict aux Cayes aux fins 6!obtenir cette perm ffion ; ej,
Proify. Plus bas, par M. It G6n'ral
au Cap & I e Roi de la Gran f,
-d'e qu' la charge d"htroduire
laquelle ne Ieur fera accot c a par M. le -Commiiia'ire des Colonies faifant fonEtion d1n-!
dans la Colonic une quantity' de marines & de bifcuits pro- tenant Simon.
por ce au Prix des-denr6es, qtil leur fera permits d'expordot-n, Cette ordonnance a &6 enregiilree au greffe du Confeil
ter ils joindront 11' ppui de leur requite la fournilfion fup'rieur de Saint Dorningue le z8 dekembre dernier.
Avec permVion de MM. Its Gene'ral & Intendant.
-T!
A -U P 0 R T A U P R I N C E D E VIMPRIMERIE -ROYALEr




0
let,
AFI CH Es'
Au: Amtii.ICAINES
J
tt t1p
Y. t, -)U, S 06,
1A .1790-,.
0 A S -p '-1)* iS Di' L'Q i rl 5 T ft "DIf IS Le n 1 th
1 P%_ Cdejgand.
Le z Sa 11 JAhA011, AliddlttOIL
ndvlre f nIeois. pASSAGIERS." Le Uitirk, N'w-Lo ,dcn.
Lz 72 1; -,F"hs-*, Fal-mcut!"
P0, Iq 1 11 I .,
'A -41
Jacques i lei 2 0,ttbbfe av,-ec 172" ; xr Backer P, ilki 161
00, 640LIVes eohltil "a -Cay rtfl,c.
Tfl es N'. itraqarrivcs dej sle
Le tz *Nanfes', 179'U.,
t! x, 'ayes le 5, jativier It Marie, Edrige j3ofjon..0, novemb,-e. 1. T 0
1 ell /1 4, La Sezk Rr6mie Pepperelboroup
U 7 1 r -1
tra n an -iv s ep
at, e UIS -C I j4znV,1e?,1,7 0., 1,21
1.9
;,Z"t 7'a
ler alvv Dtp' d-- navlre's c'j, Igers.
iet 17P O
Po I janvi
-vau-Prince', le 8, er ic Ch -z t a P, Lean !f
6,'. tYI Kithmens., NewUndon.
Ill y.d Id n hne Q,-3 de h Le- Tryil Sulder,5 Taltimo-e.,
1i p bit fUt"' nslan 'I ong,
LJ D pcae Jones E a I t i M 0 'A, e-.
A n 5l, iinvu ie'r le TeknI
-A A owf.des ba't. e'PlI p2r, i'- de UiIs k rr janwer 1790,
E, Lies y es 4, 3 'p, ier 1 J1, 'i
-4t C Char -s
tj j p1g. Je..j;jrjq T.'
_b :J: FA, Vh 4 PW j7,Aq
i &44t. et 1*;,S i S.
z Mlrl .j ej janwer 17,90., [2
Agm X4es Ile .14 huni-M' ade
3,,,, janvi*I 4 -D I V "-E R S.
Did q Mairtiqic,
,iC C-t, Mcnneur d, prevemr
Le* 4 4 &zi 04;?4ble G-4,11trCUI i"N, 7. Ai U 1,7C i s dent un,
wb, le Pill. C7.qu acornper lu IL .0 jaix,,er, cc
27 1110ve
iw,6f,Pf S, r-aifon de comite. ac aul
I'AIJza I I .
r, dr d"'A guel 11 Ozde anx
C-,7 C c t t f,; urry,
fi at, i,
-, ,i T A
11 U"ald.; a )i*41,0,"jifr "JC' Afl lc I; qC',
U CS4 ?I
1es,'Deux,-j:t144 7.5nea, -ir-Nant as ',-zr IJ teri de
J 0 'S r 6 l I dZes IC n m
Tv! L a c, z- c a, ell Iiti F a F ar, co.ge
ce' & ve,
4es Bons-F-'r rlrs Fowher avec egres. yz C Ir
17 o N eft da! is' I 'l." it- C i t e v a"h t M.
I'a dr-mem r, i C I 1 Cil IV"C C u lr
Nant !s -AT2 3-'IL
ChIvirgIC11 (ILI %.Of.
f14teme! U fia %, Ire, D
Les mzn.nctes e
b Saint Xc Lzs Nlace Napt-.s 6 de'c. I' 1( IN-T tc"
fft. ilwi6 s de, Ae'S, v h s' 'cern
lie7 ;
.6- 4 A i: a L,-!A, rc A
!7.9,0', 3 mum
de cte-zhces c(,f..r-- IM11"C' -r- jCC-'.--jJ7 'i-, .prerldre
X
zt perer
iz'ri de k,
r s.
A-4 e Nt,-,(,cans aii,
Poft-an, Prince le 4';znv-*er T,4vr-t, xe iLe ZD
1-t-*6-11-F1 ir C C -eur t! vei-dr 'Ie I'Llllc qu"Is
Ent d fc 1. (1 ur le les
le 6-, le Le reyef Nlan* tes.
e Dil vendt.es aux
re, e caa
11 1 A L ,I r U on.
Tot'd ecs parties -,depui le er z eu C;.,llr Z4gj lerre.,
s J'alml cr 17,VOs!
n-C e." Ce par L,21,,-0!,!C dit jieur
des I at C-72. 2; S. 4x D'"me, per:! 11 t a vi c vin ei..
vi, de ces terres Mr- Ili e, Thienly
Arrivic de navies itrangers. 14,6 ur-.- al'ion en
&
AU Port-ala-Prince fe 2 janvier lit Naacy, Stevmfbn POullilvle
6,1
ev.Be. & q i'a P. IcLs '1'&,q,:c).is q eu
tie po li f ir
U e 1 0 a C A,
Afw er c Wori, New-Y or e 'terr't s j -w2 -,ourr
cf C"Ire va,-] rVes,
L'114,II 'Wond C.'! S !f C 11 ifi4ement r iboiI
.1. It "'_ J
.i4%q,-,, Guis Y'olldvalt,'Pee *_.Londoz, x *N',cpc-i-- ' xu e '6s Ca- ;it
Xill 'C N 'Lond Irr, on,"'de M, de k/ "er, caf au'' Unfcil
y -Olt ew- OM Jut0w Avo




France it les prie de, vouloir bitn le folder au a'rreter leur tompte pour rhablitation de W & Moe Pe
polo 09
Pui te-t afip de lui, C'viter -le detlagvement (Xavoir iecours De9ources M. Letourneur, Habit; af' bonito,
aux voies de droit. 11 pr6vierg le Publ.c qu'il lui refte leur ancient tond6 de procuratioit,
un affottiment atTez tonfiddirab1c, dc rparchan ,(es s'dies 111 ;a 01%.W le
'I I 46i de cc moii A lamented kad .
&ns tous les genres, qu'il vendra j;ifle prix moyennant dictation a la -barre. dit Si6ge royal 'Idu P: e, t dull
du comptiint ou pour dcs denr6es du pay qti'ii pr ndra, tcriaia, 4e la w*ntenance de'vingt.k vlngt-, i earrkaux
-1 faif 1 ni I
au cours ;, it pr vient auffi Iuc fa inaA' i i tit Itencoi- rteiiant.. aux miners B I lei
gnure des TLICs Rqale & de honnefoi, rV 82 0ccupee du Giaad-Goave,'au li u Iit la CFique _Nite dili ence
a4uellenlellt par Allvle Lcku & autrcs, o' font les LtIns du Siew Binau, tutew defdits inineurs.
i5ubli(;s 61 a" iotier pour netif aiine'es 4 enter en louif- z Lp-S*e.Ir Davergi PlewleAt qU*l a ce
fance "a copter dii prcini r wai prochai.. Les pe"rfonnes avec le $ievr Herranat
)dcpujs le de ce inois fuivant
t s'adreff r la dkLrafion au'd en,
qui d6fa-eront, la prendre Qk loyer, portion e a a, faite au greffe de: ce Si6ge, Jedit
n ue villc rue Traverfi're Jour: i event. esa
Y9 Prau Ii .9 Notaire eh Cc pr J6 Iannent que ledit Sieur, Heffan"t & IU*l
qui leur con-imuniquera lett. c4ui"es,' charges & conditions lont conjui s de la Ii qu'ds vont
travailier fa.iis- difcontinu- quidation, &
clue ledit Sieur Soupont vew iinpofe audit bail. ation a
Cc hUrer vi 6-4,vis de leurs
ridue en I S'nkhauff6e de cr _,aa(;
3 En vertu de fentencq re a e e 'ers a qui As deniandent t rv;04p kicnvcillance
le're'rnje. le 24 oaobre 4ernjar, il fera le fanyedi que bontl'
on computer 3o jAnviipr 1790 7 proc d6 el' la Barre de 2 Li! navire le Saint Jacres Cap'talne .4drkh-., venut
Une cargaiton bien 'Rcor4e,
ladlitf. SchiephAijffOe do J'r'aiie & 'a la req u*ete de la de Nantes av c f
Varrie ei-devant veuve Pajaud, Cpoufe du Si ur Latfibirt :2 A Muloniere N6aociant aull. Cayes engage, res
dudit Sieur Lainbert 'a la vente par ficitation, de fhabi- cr6anciers fe pr6enter pour recevoir leur payernent,
t4tion indivife antre. ladite Dame & les miners Pajaad, pr'e 1'es debiteurs de lai 6viter les voies de rigueur.
fes enrLans ladite habitation fituee au quarti& des Fonds- 2 Le Sieur Abroffes au nom C
)Rouaes, de la d' ndance-- de J&6rnie. On pourra prendre procuration de omino fonde' de ]a
epe
communication de la carte-bannie's e'tude e Me Martin neur de lymouth, a rhon,
priyqnir Mrs les Habitans do la Partie des Cayes. A c 4cbrun PrQcufeur en ladite Senechauff da-Fond i-pputroient avog
qui qPeIqws.Pr6;ntiQnsau Canton.
Les'Sieurs, Marfinfrires ayant pris le fonds do -feu CQ-6ftard clu"d i'eil aperqu 14e,
q Nn avoit nouvellement
Sleir Pafi c Marchand Parf6meur, -rue B 'nnefoi, pre'- ouvart ,des ld res & plant,6 do bor s f* (on habitaifion,' pdnt4e & kablie de
Viennent le P64 quTs ont toujours un fuperbe AfTortiment laquelle ell arl 1 1 1
Pus qnUrc ans t (ut laquelle
en c4auffure pour homme & 'Pour- femme t'parfumerie-, A 4btrettent trente-fix ft res; les bo I I
rws frA*meht, pol6es
mercerie ba de fbie gants &c. -11s ont a vendre un (ont kamp6i s'E udciio us 411 c6a fu
re e refe VI ace d & LA intrebufte en marble, flat al r ntant S. M. Zouis X' iss du 'c OU4 nord. L Sie
a ui D brOS-0 declare que fiptq
ils loueront leur rnag. aufin.- iituf rue de Vaudreua ? avec ei a- par fes pritendaw. 4 'faite 'c C
I 1, OunOitre I eur droit il fera
forc de dOnQncer ;Ln
res deux armoires vitr6es. UliniOie public, I'Ar enter 0i
3 Le navire la Rofalic du Havre Capitaine Ade fft venu futfivement no P.
f.i ; ut nlevier Con terrain.
eft mve e tenant de la c' e, ave6 T A la *,kequ6te du Euratcur aux vacancies i Saint-rMarci
dans cette rad- ote d'Angoll'
Unc fuperbe cargaifort dc: Sqq.Neigres "a I'a'dreffe' ae Mri 'en ceqe quaUt charge de la fucceffion Dubor'eilh, it ferat Tj4g if y4i en 'nt o e a vent medi' 6 f6vriqr de I di nt ann6e: proc6d6 'a Ja barro
4YAAAC ic6ard 0 uv rt le f
le pr e
haufRe o-a rdue de F ud I ence, celle -des- cries.
Mercredi 6 ae 'cei rhois, de la 66" n6c '
Mrs irie fires Negocians 'a Saint-rMarc donrlpt la Yente & adjudication) au plus offra nt & der.!
vendre s nier tnr de fix t8tes crEfclaves attaches a, la cul.
qu'ils viennent de rec'ev'ir ont % de' h6riffeur
ihaucUr s 4 f4crc de vrai ture d'p endans de 11dite fuqceffion ; 'a la charge de paya
d Wrigord, dans les
f clous comptant.
ropa!tiqn de' -48 a 60 pouches 2 u (U4 inbaril a
rriques feuillards', 'o s caidines bou6ut 1 tucre 1 'Le Sieur -Puv;t, Marchan4 Q "Bijoutier au
qrdagei ad ontinue a v ndie 'au tafi' PRrt-au** -Prince .'fiifant le coin des 'rues des Fron'tsforts &
-6itis its c nt auill, e*
en arriques de leu e ndrqn-t enco guirdiv, : iAs VC re 4 ux Dauphine vis-a-!Vis la falle du Comit6, a rhonneur do I
,aif pr6ven-ir Ie Public qu!iI "ient de recevoir un Aortiment
Tn ons, fifes' rue, d u Pont.
viennent lJouterie & argenteric. de tout ce qu!il y a de plus
3 h ma*s-fir ,re.t donnent aVii qieil de de b"
ui(Ition'd!une IoR 2 fde aux Baradaires du nouveau : comme chains & montres Xor unies &. Amailkei,
Sieur'E' .ire;- qWen con sequence, ils invitent ceux qui rev8tues des -portraits de Louis XVI & de M. Necker bouclq
ont 4q 1 .1 A
s droits fur -habitationg comme, creaaciers hypo es garnituM l4dite o r ;Xoreill s de, batons, le
thecair s d" A tout au goAt national;
fe Wre f. nnoitre & 'a' donner leurs un affortiment de bagues, pour femme ;. boit9s 4 or de tires en cp leur Piocu' r'eur at; routes grandeurs bolts i tlld ches & bonb0anibres, ainfi
ff mmunicatton h- Mi Clair in
Petit-Goave afin' de Lire, ceffer leufs dernandes ; fauic qtie qu niite (:Pautres articles dont le detail fetoit trop longi
ik qu6i Ills kur dkvlare t qdils pay eFont, au terme de eur Le X vire'k Roi-dAnOle du Havre, Capitaine
f#Qntiai I ans 'le courant de ce mois. ' Lainoife
z U Labich-c de Reignefort K g "d oft arrive en' ce port avec une cargaifori de cinq cents
3 h. rede M. & Mme, Pi, fuperbes Noirs venans de Malimbe c6te d'Ango a
PeSourcq I ur f6nde' de p ation Aan 0 1 ,
.rocur o W, Staniflas Dclongucm4ra de la
& 'e s li Col nie, Yadrelffe' de SaMe Cov.
ptkvient le's' cr&ncier .qu'il e4 charge' de la -liquidaiion'de pagnic, qui en ouvriront la -vente le 2.q du courant.
U M.
bien &"Ies' i 'a e iiii'do;nner comm Hugw,) Capitaine de n*a*vire avix, Cayes aYaAt
de Bordeaux, dans
P cation de leum' titres 4e cr6ance a W Frigol .. Notaire erk les, cargaifons da navire' U.SuTme
I , flannee 1787; celle du na*iie la Dij;ric, Capitaine Rouffeapt
aux Gc aiyes, afin de prendre des arrangements qui. I
mencement de
uvriers entre- 4ans la fin de ladite ann"e & com
pviffiont les fatisfaire. 11 prie kgalenimt les c 0.
Id




Pr inh privierit les4blteurs auxdItes cargalfons, & fur le vifage ne tivant d7ire (on nom nit celu, de
,,dil part pour.France', au mois de inus prochain, dans fun malitre. Ce dernier navite ; cpeft pourquoi il les prie inftamment Du 2.9. Jean-Louis Poulard itarnp6 fur le fein droit dc le Oder de faite ; que s!ils ne le foni pas., d hii eft B D Ag6 d'environ 24 ans taller d6 piedS 2 PO-UC6 v iinl)ofrible d7 viter plus... long-temps les yoies de rt ue r rouge de peaq, fe d&nt aprarter r 'a de Preto, 11abi,o rles y contrahidii,-As reprdentans foni Mrs Du -elle, tant au Dondoh. a facmel & Dd orn a Aquin. -11 a vendre dans fan
magafin des brins des -mouchoirs fil'fie & cholet des D i P A A T S
toilets voiles des effieux de tombereau & autres ferrer ens dont it fera bonne composition. i M. Trigallaud, N6gociant aux Cayes, part pour Vrance
rh'tel du Chillau 9, Laroche Patiffier-Traiteur rue au printemps rochain invite fes cr nc-gs-I L- prAnter Royale, vis-' is Mrr, Laffittau &.Faun Nigocians. etre pa e e
pour 's' & fes d0iteurs 'a le folder iiweMmment,
i Mrs LaffaUe Thierry & Compapic ont, rhonneur de 5'ils ne veZnt y etre constraint par les voies'de droit.
tievenir le Public qu'ils font cim-g6s de la diftriburion de 2. M. Auguffin Francois Habitant aux Grands Bois eau fondante & anti-ve'ne'rienne dz M. -de Prevai : ils la part pour la Marfinique 1 & declare ne rien devoir i il vendent k prix de 6 gourdes la bouteille. laiffe Mrs Gillet Gaudin & Compagnic Negocians do
' Un parti de ft res nouveaux f6 vendront, au bureatt cette villa charges de fes affairs. des vents de I'Amiraut', le jeuuii ii du courant. 2 M. It Vacher, part pQur Rance & de-clare ne rien
i Le Capitaine le Paon, commandant le navire It devoir.
Bienheweux de Bordeaux,, pt6vient qu!il a &6 charge z la -Darne veuve Richet aux Matheux-. part pour
'a ord de fon navire, par M. Canvas 89 barils de marines France pour atTaires de famille & de'dare ne fien devok. 4e Ntampe de, Chaumel 'a Tonneins 'a radreffe dia yorteur 2. Le Sieur Deflandes Maichand au Boucan Carre Ja connoiffement; & comme -fon naviie eil 'a meme de, quarter de Mirebalais partira pour France dans le couram
e it rs de le folder ince
endre charge pour fon return il a ite' oblige de les dayril prochain ; il prie fes d'b*'eu
Eire mettrd, 'a tetre en magafin c'eft pourquoi il prie famment pour ne pas lui occafloner de retard, lui e'viter infiamment le porter de vouloir les faire reclamer, ea le d6faat6rnent de les y contraindre par Les voies de d;oit payant les frais ainfi que du pre (ent avis A default le & lui 'procurer la facility' 4te payer ceux 'a qui il doit. Q 'taine va fe Wre autorifer par office 'a s7en decharger. 2. M111,0 Defcahauts Habitante aux Goniives fe difvertu de sentence rendue. 'a Kniraut', en dernier eflarnment pour France d' late qu'elle
I e pofant i partir inc ec
effort de Cette ville le t6 december -dernier, & "a la vendra tout priferteinent confiftant en boeufs de cabrouet
A' I
request du Sieur Goy, curateur 'a la fucceffion du feu domptis ; idem indornpt6s aches & leurs suites; attelages Sieur Jean-Baptifle Goy fon frere il fera le mercredi de chevaux; Jeunes chevaux dompt6s & appareille's pour que ron computer 2,o de ce mois procid6 'a la vente, antlages; jumens & leurs suites, forme'es en haras troupeaux
alli, Plas offdt & dernier enche'riffeur, du brigantine 14 de moutons & de cabris. Vidoirie ave' fes ag4s & apparaux, aux charges, clauses i Le Sieur Balthey cadet part pour Frante, & declare
conditions do. la carte-batinie dont on pourra. prendre ne rien devoir.
connoiffance en Utude- de Me Demoulin Avocat en Mile Dupont part po'ur France, & d6clare ne rien
Fadement & Procureur en ]a Sinichauffie de cette ville. ckvoir.
I Me Demoulin Avocat en Parlement Procureur i M. Chatoleau part pour France: A vendra trois N gres,
en la &nekhauffie du Port-a'u-Prince, -pr6vient le Public dont une N6greffe avec fon fils Ag6 de 8 ans & un petit qdil eft cha%6 de vendre. de gri i gr6, une maifon & Neigre valet il en fera bonne composition, pour de faremplacement, fitue's en cette vi a rue de Condi ayant g%.nt ou des denies. 12o pieds de facade fur ladite rue, & 131 de rofondeur; i M. Balmain part incefffamment pour Frame.
ladite madon, & emplacement appartenans, au Eieur Genty z Le Sieur Jacques Pogue art pour France, declare ne
Goy, Habitant 'a la tnoungne -des. Grands-Bois. 11 en fera rien devoir, & prie les pelennes qui lui doivont de le bonne compofitions moyennant du comptant ou de bons folder, pour Itti either le d6fagr6ment de les y contraindre.
effects fur la ville. Le Sieur Roux Capitaitfe, & propri6taire du navire, k J,
11 fera proceed famed, que I"on computer 3 du Louis-Stitt de Dunkerque announce qu'il part dici du
Prifent mois, au bureau des retires de rAmirauti, a neuf i o au. 15 du mois de f6vrier prochain : ks- perfonnes 'a n d f, 'f ter chez ledit
heures du matin "a fa vente & adjudication d!un arti ui H peut devoir fo t rices e e rf- en environ -cent "tates de Noirs de tout 1ge &, de.. tout 4.xe, gieur pour &re pay kes. 1 F14 iron m agla rue des Cefars, provenans, de la eargailon du naviri-e 14 Rofalie du Havre a 64 du Sieur Gqfiard, Chauderonnier : les'perfonnes qui Capitaine Jude., tenant de la cote d'Aniole 'a radreffe de lui doivent font prices de le payd avant I'epoque de fon
Afeynardie Picard & Compagnie, 'a a charge' de payer depart ;, faute par eux ledit Sieu'r fe pourvoilra coriVe ;Omptant. fuivant le droit XufagetrAr des N"egms 4wes gui delven't tFire vendus a' la Barre de N.4 v z it z s z iv r m 4 a G I m z m r.
la Sinic&ufii A Saint Marc Ig 6 fivrier i7.9o. Le navire It feune Phion de Bordeaux Capitaine
Du 16 o6tobre. facques Congo fans 6tampe appatente, Att: Marche partira pour ledit lieu par tout f6yrier pro196' crenvirda e ans taille de 4 Pieds 8 pouches ayant chain ; ce navire eil tre"s fm voilier double" en cuivre iine hernie e difant appartenir al la nomme'e Catherise il preridra 'a fret du cafi, coton & indigo, & prendra auirt Ba
Aias M. L. al Saint -Marc. Ges aiii ss qui front cornmod'ment log6s ayant une
age 5 adrefler audit Capitaine
Vu 26. Un Negre nouveau t Seneigalois fans 6tampe Eranle chamber & dunette.




Izo 10fille t h1gs, a., tro'15,
La iia *Ire le Scavit' Afare --de K de Pordeatix 5 Cinquante- catycaux A01, e*rrP
Capitaine 0,mrme en rade 'a Sai-t-Marc partira pcur ILCUP5 du Cap-Dame-14arie ; prQprcs*, !a cukbAre 4. qf
Wit lieu,,du au'xo 'f6vrie rochain il, prendra dL1 f -et- arpent6s, & bien r.e!;oni)usq* avec_,wn,,beau chimiji. Sadei jfer,
des 'paff-agers. Stad-reffer 'a; Mrs Ljprce fi res- Nea i a'- M. Gcrinxa, 4 iogtie., -o4i lt Guiew,
"a Sa Nwaire-, -au PQ'r iquera
int-- Marc; -tiatirP r4jc in0_1
2. Le navire le Kerre & Paul de Bordeaiii du -port.. 2-' Un.-N-,gre ona-v .4ccoq,, moijigis jL,
e joo tonneaux Capitaine Benton qui. avoit announce vaner le cai' ;. id4m, aoglois' porte &
' a" Wilds.
fon. d t6 'er-rd' Sadrefl er IVI rs. FeC.- 6- 44,; Nqpciaas.
6 ait en d6e n-ib. tie dernier aya
par fes. recouvremens, annonxe fon d"part potir le 6 fevrier Cent cailvajxk.detef-re pj opres a'- la ciAtiti-q- du cd,40 C 11&am
fix. il prendra du' ca haut de Ia Ravine-clu-Svid y paroitfe (I le indigo: coton "a flet 623, 103 Caye.". I Siirl t -L0 U i 5
tiffagers qui front commod6nment log.7's., ayant. un, chelhin tie trace',,S'ad*
_r-,4 ev M. b outigves., NegpLe navire le 11.7t,'7rd, Capitaine, D zwalj parti-ra pour ciant au llort-a 11-Ptinca _x -Gye IN 4 k
le Havre-, Ia fill e4M' ,c qw. w-udront. Skew,: Vidal propri.-taire, aq )?a' p i q quattier (itt Nibes.
naffer, ou cl-,"araer h 'a Mrs _S De -Li Ia
fabl."IdLie d' 4-q
PLAX plvois it eau.,, deux-ci&sDelommcnw,-c la "ahe-&- Compizgnic, ou, au Capitaiiie S 1*6par mellt de 1--notithis
'A' fon bord. d'wLJ i ; dcux piv.64i de. -mouliii 'a b e^ t es &C, LIX C L 11 Sv-- Cv! G 1'73
D' E. dito'.. un aiYortlinent. de chaaul -es ft
a ic.re, potti.i.. de
9Oi'd*. S'ajlei r C, Cz Ca
r On d"fueroit favor dans quel heu de la. colb-nie ,
01 r F A% Po rt-air- -Prhnce v a fS A VE,. N, D R.,E 0 1J.,
Peut le Siour- Bojomet Part 9, R. M, I R..I.,
1a m i f-,- t e u ib r e pour all_-r an paccitlille k-.Jong, du. bde, 1a Cb+Le. Cleax it en au=4 com,!oifEarve-.fbnt P r. ic 5 2 D cent.s., camp x. d'e -forqt., 'en _'
en dor,ii "&Ipfince Culture du c afe,, itr- le qp J1, a ull
r avis Trouz ag: Port-a
y
e aent a -to
Nt! 9 fitu i Lws.c Li-.,Prrt-.w--_er.h)ce vai'd.
v V. a. ei-ri)er: pour
:r S1. T. 1z 0 aft' lle'uf ann6es.. 5'acti-effer a M."'Legaiy Bertrand.,.
6! Cb wpag au F0 t, au-p:.i lice don-,
11 a trouv' clidi foir !;4'cle ce raiefis. fLr I tous Igs A'air It"
6, ci eine m. ou a. D e,, Dej z4ras
IrRtai de Rohan unle mnooa-e avez ia, cliameea or lj-a, itqat au,
im e. de 116v1--s- U Gludin -61 yod la
I e vat a.u propriel-ain;: qzi4and priitait fa.Vin _Jeune. N6greffe b aq idrefl'v
.Lattibo c. Cvngi.,: N617ociant aq
V 2 D, R Eez rrtauL-fiiii Tit preVi ant Ni rs I -as fiablittans qu'il, a toujour hvie'ndre- u ri fulyerbe.
3- Une cargalfon. d belle morue- de Miamebill-', Chez at ibrt illient. ell jggx eau & ieslt grades.,_'
lAts G ii;C t li' 2 4 d Cyrnprzpn .,,. s., N4 p;i"s rve: Saina,-- "da s;Jos-. P
Clail-e. luc-j uis 44 JOCIvi" 64- po q e s.
'Uie ma f JC f, C. -fars; f4ant
Ce Ia nuc Dauphine, cia ii 'V I-A, tine boulaq*,efle, a--, alit f6h:ante:--_, Z S C, A. 4,1 A -.R. Y'
nz lur- t-ent .1
Can,"our am.. Jaw- .Cong4,-* '
a. M, Eb --igac Nagoclant e ia ville-, ou ati -am, 'ei CLONARD', Awg e
!.G t p 'It _. I Z; f
F n d -au L', 1, a"31-1 A e -1. -1 Lid's do"ll-A e r u I I L t e 5, r C fe"gil C a I eP ,mq, avant-d-,sl marches. jf n pays,. au, wnti,, am
Ile-Ceffi- re f tr le;, hrit-te.. Eii., donner, -avis au S.
3 u Je N gycs dz- ja*rdin-,. eont fim..'--deptis fix. Fw-niier de lhab4ation, Clopa rd
111,01S, -dans. Ia*. une- Nigreffe 'a. tst, .nt faite N6gre-j Aoufi-a.,. 6tain-y6 IG N
ad.. 0 ,, I 15:L e. I. .
aa ptaysi S' A e ff& A- a": NL A f r z's ail I IN' a r, c- ron, de. chez, I'& siepr D.o Ei
. .! wmcrl- I, domi r
T
Chi N- ,i,:,re d- -, T ans-, trks -bon vollier Ct'. ejj,,nt -, I ay, i& ai dit om.ovr4W au P r -a"ia Paj!etant & C'
ftlj-er S dreifcr (I'dil ott dies Prince..
a'. ma*is anAois,. de, Ia, prerni '-re qualLw, at., ii Negve rrquveafi Cb!ir_.T,- i)e*fkha-1it- pas- parleir'
ferorit blowe compofition. Xelivilo 's t lille d" 5, ieds, 3.a 4
Une habitation -, de. Ia. contenancedecent carreau ,
de oa"s ayant u.ne grolhur dertiere le"Cqu." provelialnt du
WenTe ,.tres- propre 'a; Ia. cul,-ure du caf, fituea aubras -F'aA"C 11 vire- 4a. Ccinj ancc Capitx ne Can-ow & -IL a
apr ixtenant
dt Ia gi-avide rivi Ll re ee. la Grande-Am.,1'e 9 quarter dml4ois, De qcs Pouaent & -CvmFagvn'z 'a Sainv-Niatc d'
2 trois-heues- de d1ldiLl 'Miauicr Ear laqtiell. C., h.. _partl, rp.arron le 2_j ()'C-.l C :dcmier it, alwa
14 1 Y- a de Vema envircra dix rm. Leds. de cafi Q 51 roelui qui k ra.%Cq;vra-..
le rei-4 ell bois d%-bout: oll. pomra. y J();;- &d- ('x* 0 j
-L: *zal4z Cor.i(,o etampe T. A1, 'ELLET parti'. marrow
t(^_CS 6e NL, e:-, alizaclit',,s 'a lad'te habitation. S'a-;j-tfi"r h en november dc icr. En-dwiner-avis au (:ieur Mc;';'ct a
, P. nl
19, "c'. lia
A-1. Afartaf n 1-11abit-ant' il TL u on qiii i1 ap,)zr?6 _nt-.
Aifien & cbmpil4fflie Negociiam a-ux '(,,,aye s a kr&jnie,
Pvl' On. ttouve .ZL- r1nippimei ie royzife
3 Une f wf!e, en cette ville, rue d --s irac'1 9, ... I de, gere y-fle, P ftfnanlteh
Callip"-f6e -de deux cliambres'..kir- 1a;r e -. un Lon un. de Lt Colon; ou Feimies 4i i* t
cabinzt-voLte 111 -Q IbCO. wife coar. ca f eleej tin pu' nomeiclaturt de, to us. C1 Al -d-1-14i
.1 1 I w n.- -- 1 r"r; Llrs Liges,
-u ift b AlTi n q v, at r e clu m.br e s u n e cu i fi n a & un e b a ri i e':. e f6p6lieurs & f-Libalternes) qLil COln d' I es, Coilps militaries
Ie ,touf fai s communication. S adrelber a' A4. Dupow & mi wipatix iditi Goiwerilement. e Saint-bomingue




.IMPRIMERIEI V, ROYALE, 1790.
0
jA
I C -1-1 E 3 .6. 1 A., MERICA INE So
V
It as- most 4p*4 IS A N V I Elt.
E U D, 1 2.1
I s d4 i -4,un Efcalin. 24 onces. Afarldtlf, confiflant en horlogerie & bijouterie, & qu'il va
1continuec a faut; le rre^nie coinmerce; il vend & raccommode
routes fbites de n:ontres, f6i iepetlilo 1. quanti rne, vireulei
EscLMES MARRONS XNTRZ S A LA GEOZZ- cy I lii-idre,, & c. ainil que ies pendwies de qu'elque fa o'n qtrelles
f6wnt ; it ailw-c 10,11 ouvia e I & lyfe fe flatter que ceux qui
L'nane, le 7 de ce mois Antoine G'ole fans dajgneront lai accorded leur conflai-ice., autont lieu d'itre
e.difant appartewr au Sieur Tacawly.% fat siaiu : Ies nouveaux afi*Ortimeas quil re oit de France Campe apparente-- f oilmelieme,.; clans fun & rautre genre le rnettrorit,.A
Ma.chand 'a Jacniel : le 9 OY tc Con-90 fal)s it11"Pe MIfC U Port- MCITIC Ge. fati, i voudront bien ?adreffer I,,&
apparent fe difatit appaipetar L M. a taire ceux qu
au price. Sa derneiiie eff rue des FL-ontsforts, ma'fon de M.-le Berquier.
M h Monneur de pr6yeruir
A'Saiat Marc le' it de cc mois. Eemande Nago 3 1 il" Trotticr Mi- ateau ont
karhp6e. Tur le fein droit MO d'atitres lettres illijfL1h1e-- Ile' I'LiWic, que cllepuis le-pretmer de ce mois, '1 0 tn a&66 leur mAilolt de Corrjjrej.C_ Mrs Robill & Florence qui, au_'defibus ST M fig6e de i q an tai'le de 4 pieds 7 POLlces,
I U en wte quall16, au cia lear figiiature) fous Ia raifon de
ayant des m.aiques de l'on pays fur le vif;age ne ouvant.
rt 1 utter
4re le. nom de fon waitrq : le iz S.Y* :phlne Macoua 6tampee fur le fein droit MARTIN au ., deffollS ST M 3, &L Labiche de Rcignef rt genre de Nf. & We' Perir;
Dc 0
agee de '24 ans taille de 4 pieds vi pouches ', aya rit cles & =es, & leu f6iid6 de p-q.curatiQn clans Ila Colonie, prevent les crkaricicrs qu'il eft charg6 dc Ia liquid, ion de war1rues ciefon -pays Cur le vifage., fe'difant appaiterm "a !W t
"Je 14, 4,qgujZe I Lampe A i leurs Jbiens & les engage 'a vouloir bien donner commu's
M. Af4rfin Geole fans e' iy,,e 7
, I %
so ans taille de 5 pieds fe difain appartzwr 4 mcation, Ae lelurs ptres de creance a Re Ftigo4z, Notairc
Mire .. Bolsitaillett aux (xonatves Afin de pre ndre des arrangeir-ens ciuv,
Au Port-a i-Pdnce le it de ce inois., Michau AoulTa, Put t e it les fatisiaite. 11- prie 6galement les ciuvrier' entreitarnP6 FLEURIAIJ fe difailt clo j"habitation Xcuriau preneui.s & les marchands fourn16eurs de vouloir bien faire
arr r habit don cle M. & Mme
un petit N gte nomme Jean Piirre Gkole fans &e eter leur compete pou a A eriSt
fe difant appaitenir "a Al., Salnt-Clzcr n ptj. cette ville ; & De ource par M. Lvourncar, habitant 'a rArtibonites, un NZIcrre nouveau Mol"Mixque ktannpe' Co &.C Wdr anci*tn tcnd.i de prccurwtion.
autant qu'on a- pu le difting er a ant des marques de fon 3 d' le 26 de ce mois 'a Ia vente & adja.pay.. fur Ia- fig. i e & fur le corps etant ipalade : tic .12 dic:ALion a Ia barre- du ',516ge royal du Petit-Goave,, ua,
Pivre Creole *Mpi 11flat-flaw fe difant appartenir teii in de Ia countenance de vinat vinpt-Ciliq carreaux
'a M. Bcaupuy fur rhabitatioii 19 Mcilleur : Jc 14 JCIM appaitenant aux -.mineurs Ecr fitu6 da-ns les hauteursit Ia. Criclue$ fu te & dili 'ei*lce
Loids Parba 1, e tamp6 ill fiblement dont on n'a pu diflin- 'au Grand-Gcave,, au 1*..u Gil 1 0 1
n da Sieur Binau, tuteur defdits rninears.
Uer clue F-13, ap-del" us PAP, fe clifant apparte ir,
-1 ---6vient qeil a difrious fa foci&i
M. Rum. a Ia Croix. des.- Boaquets 3 Le S'eur Duvcrg p.
avec le Sieur -Hen-anat 6epuis le 5 de ce mcis, ful Co-rgo tarnri DOMINCT,, au delfous ST]NIABLIC-9 1 ivant
Cant ap,,.a tenir 'a. M. Do;wingf 'a Staint Marc : le 17 o: Ia 'ckciaration qu il en a faite, au greffe de ce Sif'ge, I e dit 01i N gfe nouveau li--conau etan-ipe LAROUSSE au- jour: it Lgalement clue le6t, Sieur Hwvnat & Ini
delfioas IT Ile F.01.11VIAlit ciiie 1 n r.60111 i4i CeLi de fori inaltre. iont cl arges de Ia liquidation, & qiNs.voilt 'ller fa's dii'conitl.aiadoi, 'a fe. lib' is de leurs. trav;u V1 erer vis-,"A-v
.4A'i-A1_4VX' Aux tPAVES. Cit:iLlic'ers I il qui ils deniandent WNrRrS QU cu's biezweillatxo. 6&
A Saint Alatc le y o e e ce rno* s deux mule. -s run bur"
JOUS Poll 1011're C 4 poll brui far !a Le Tautle f Sicur Vibro is -aij nom & -comrni! knc!6 (IV.Ll;&
ili du trioftiiolr U6- tuie bourictie 1bus poll L-1 Url -PtCCUl'a"iOrt ae 'L jtvie, --atarlit ellanipk un cheval borne, fous p os' I near, ce prevejAir IA," es laaL-ta--s d e Ia. 4 tie c1cs Cayes.
f(jr
_"Ia CUL du4c.iia qui pout roient lv oir qUeiq ues pi"CtedtlOl 4S 2UCaijton.**
gris-de-ter etarnpe 1,ie clu tnu'i-toir"Z4-f A.
ALI l'or.-an-Pru-ce le 7 1 de C? mols une bourrique Coultaid -u'd !i'dl aper u c:ue fon a,*/( it notivellemea.
foils poil brun erampe'e iflilibleti0e.It : le 14 -) une juweilt QuvtAdes ldiirc & pla.,Aw des bones ft;,- f0f. ar'216ft fOLI!, (,jj yoLg quon a pu le laqueile, eft arpei;tc'e, & &iablie depuis cp.t e a.,,s fui laquelle
dil a entletient trente-fix NL-res; les bolne f.aicheL,eiit poles
llnguer$ MINI 'u AIM,
"font tAawp es Eau-cietious,,111, du ca"e, fud i & LA e; ve-,
IaCes,,du'- cokc noi'd. 'Le Slear, DW-ot,"cs &cla e c;1,C tatj e ti
4 V I S D, I V E R S.
pae ft., prkerdans,, dej*aire 'COnAlolUe !etir 11'. fe 2,
Le Sieur Legr .t Hodcgec, a I'honneur d e pre'venirL all minirille e lu&,I c el'teur qui




-2 ?4r$ Formoh Clere Mgdellant tuK Cayes" 9 ont Los. navlrea nigrlers to ZoUrance', do Nantes 'Qphal g
rhonneur de qu!h computer du premier Janvier Racaud, & la de 1;X Rur
RPI
ent de k fervor dje feur arxicane ra 0
a i 66 -n Bourginc p tenant dc la c6te d!()r, avec L if n le
1790, its eff ine carka
Lacroix Fornion Clew I'avenir ils ne front ufage qu a prcinter dt: 7.5 Q le. second de '15 6 beaux NoW Vadrejh
pour, routes affairs que de leur nouvelle raifon. .Forinon de M, DumogJ27jer, qui en-a (>uyert 14. ve% & Clerc. Its ont'rhonneuv de pr6venir auffil, ItAls. reftent jeudi 21 du courant. charges par, conti'miti, des liquidations -, de eurs prece- Writables poudres de Godernaux; reL Yendeint ch z M4 e C rM & 4acroix Laborde
denotes focit's, Lacroix Fo on & Iacques- S" Pres N. 63'gocianis 'a 5ain arc.
Formon & Clew: en corif6quence 9 its print 4rs le's d6bi- i Le' noinme' Gretely valet-de-chat bte de- M ]C'Cointe teurs 'a ces foci't6s de vouloir bien s'acquitter, Barbancols, vient Xapporter'"de Pa'rlst dive'' -b* ts
I rs p. Je e,
z M. Takitac N6gociant en cette ville, a I'lionneur modest nouveaux I tels que chapeaux 9 Jupes 0, u.'s'adreiTer
de pr&enir le Public qu'il a eu le amateur de perdre Chez M. Coujlizrd, pr s la promenade, fon affocie' M. GuW=me Jolly & que 'fa mort vu les W Wadau de Lz Richebaudiere DoEt r en Me'-ecine i
arrangements pris avec 1a: Dame vcuve' Jollyf, tutrice nee donne avis aux perforines, qui ont de jeunes N6gre'affeft'
0 es
de fes enfans miners n'apportera aucun chan ement fa de mal4dies dites incurables .telles que la folie ) Npil pfie
rnaifon. de comm erce qui continuer la'flo Lis la meme raifon I, irnbecillit la furdit6 I'aveuglement occaflon 6 par dis de A Ta!ikac. eatara& s -talca ou' oplitaknies 'graves', -qu'il An arran.*.
2 En vertu. Xordonnance de X. le Se'nekhal du Port-_ gera; it prendra auffit chez lui, en traftement., & 'a temps
au-Prince.,, it fera, la requ6te & % ur Querqui, e xecu- lirnit6, moyennant un prix arbi i ax hydropic-rues
teur-teiffamentaire -du feu Sieur Surflet., procede le mardi z6 ve iAhiftes, fiftu neriens p n CUX 00 u el,
iff I Ic' ?obligeatht de
rnois de janvier, U(! la n-'
du pr6fent ( audieace otdinai& a exiger avicU-C retribution, fi, a 11 exp iration du temps il,
vente & adj udication u plus offrant dernier enche'-. ne -les'rend 'pas parfait 51 itement gue'ris.
niffeur, des Nigres & 'N'greifes ci-apr s iiom "s tous bons me 1.'Mis Godef 'oy- & Godinet ont rhonneur di. pr6venir 1e
faifeurs de cigarres, Vidoire Ro tte, Alekandre 'Le'vei& Public qu'ils viennent, Tou Vi 3 de, contraEler une ocie t6 fous 'la;
Fahit & Adonis aux cligges clauses & conditions raifon de Godefivy .& Gobinct : its tient aufli leuts debiteurs-, de la carte-bannie dont on. p9urra prerdre communication a la premiere cargaifon du navire 'I'Alexandre., de les
chcz le' Sieur L bbe'.. Audiender. folder pour leur e'viter les voles, de droit.
I Le navire -le"Dapy- Tro in Capitaine Aubirwis, tenant M. Hufon jerine Habitant ail Sale -Trou invite Mrs'
de -1a C'6te dAngble, ,'avec, une fuperba Cargaifon de trois h;es Habiwis ititireff6s, au chemin. de communication duNoirs 'a Tactre'f r,6 Mrs r aoi fl &'Co n-tents de 'Corvai zer ; Be Port-au-Nince Ia. Selle & 4 Ia mer du Sud ront:
pagnie 3 qui en 'ont overt la.,ventc le-43 du courant. commis pour Ia direaion dudit chemin par aEk notary"
A Ia ri es quete du Curateur auk vacaiic a aint-Marc, du i Juin 17872 a- eaffembler, ou.' en p&fo'nne- ou pae,
en cette quaI46 thar# 4e Ia fucceffi6n Duborellh il fera letirs- fonde's de pouvoirs le, lundi 1 er 'f6vrier pro'chain, Ic famed 6 fevrier- de Ia -prefente annee 1 proce'de' A Ia barre chez Mt Michel t Notaire general en ladite vill
J, e depofl'
de Ia Sc'necliauffi6e 'a liffue de I'audience celle des crimes taire de leurs conventions t pour quits puiffent-leur rendre tenant 'a' Ia vente & -adjudication, au plus offrant & der- compete de fes operation's & avifer avec'eux aux moye s nier encheriffeur de Ax te^tes 'd!Efclaves attach "a Ia -cut- neceTaires & 4es' plus prompts, pour-parachevet ce chernin" ture 9 deioendans di Wite futcctlion 'a Ia change de payer fi 16ing-temps &&6. 11 prie auffi leg perfonne Comptant. lui avoir'. 'crit, depuis d s qui pourroient;
eux ans qu'une inaladie ra retenu
z Le -Capitaine- le Paon commandant le navire le fur fon habitatton "au Sale -T tou de vouloir fe faire 'con.*
I A
fBienheareux -de, Bordeaux prevent qiM a 6t6 char96 noxtre par un mot de letter poui le mettre a' --t' 'd
A bord de fon, navire, par M. Catruis, 89 bails de farines leur r6pondre de bouche ou par 6crit, 11 eft i ruit, que 4e, f6tampe de Chaumel 'a Tonneios radreffe du porte ur plufieurs letters "a lui adreffies de cette ville ont efte' d& du connoilTement; & comme fon navire eft A meme. de tourne'es & font perdues pour lui notamment dtux paquets,
prendre 6arge pour 'foh return' it a &6, oblige. de les contre-figne's de M. lIntendarAt fou adreffe' eft che At fure inettrc a terre en magafin cVt 'pourquot il prie Lefiranc 116pital royal.
i0amment le porter ; de vouloir les faire reclarnet', en. I Mrs ChaTpion Desnoes Compagme ont ontneut pay'ant les frais ainfi que du parent avis a e de pr6venir le Public qu'il vient. de leur arriver unel,,
re e -rger. fuperbe cargailon afl,
C;tpitaine va fe fai' btorifer par juflice 'a' s'en d'chA ortie, en effentes & bois de pitching de
7. It fera proce'd.6 fam'edi, que I'on computer 23 du routes les dimefifions qu'on puiiTe dfirer cafes fates, planches e -inois au bureau des vents de rAmiraute' 4 neuf & inerrains; its pr6vi.ennent.6gale 'fent ment qdils tircnt fur Frantet
eures du 'matm,"a' Ia vent*e & adjudication payable.' Paris ou "a Borde'aux,
tFenviron ceht i tes; de Neirs de tout age & de tout e e, provenans de Ia cargaifon du *navire* 1 folic du Havre', A,T.4 T' des Yegres ip4ves qui 4oivent 'ko -'etre vendus A kz Barre'
Capitiine Jude ant 'de Ia c'te d!A gole 'a Fadreffe do de Ia Se'nichaulee da 'Petit-Goave le a ft
--yen 0 -vrier t7go.
Mrs Meynardis Picard & Compagna- Ia &arge'de payer
VqMptant- Du zi a6fobre. Jean.Francois Negre Indien fe difant,
i, Le- Sie'ur Pja d donne avis. q0t vient de recevoir un natif de Madras 6tamp' fur le lein droit dune
pIrti de rneubles biep afforti, Xun beau choix _& du dernier bru'lee & fur le gauche. DUFOUR, au-defTous G ANSE#,
pneubl'in i s d' rotin, chaif age
fit ; a e, en 0 1 es afforties bains demi. d!environ 3o ans taille. de 5 pieds Ce. difant apparauffli 'q!dil. atepd ui parti deglac6 tenir a, M. Drifour,
leotiiWrable' fe Pgte que les perfbriiies., qui voudront Du 3o. Dagama T ago 6tamp' A un s
I..: A:,io !nL 4 A




a r $4, meffl""S, figh d'efivIlron 19 ans'; elle vendra de plus Ton "
fonds de magafin & elle afferniera la malfon qu7elle occupy
Le Slew Alutreux Procurcur des habitat10"s de Mo elle P Ic ceux a qui elle peut devoir de Cc pr6fenter pour
de V4116n 4 rArtibonite t p France art pour recev ir leur payment & ceux qui lui doivent, de la payer,
Iveara plafteurs attelages de chevaux, & unc bonne voi. incelTarnment afin -de lui e"viter le defagre'rnent d!ufer des ture joux Places'. voics do, dtoit.
3 K Dofaure do Laiarte Garde du Corps du Roi t L Sicur Hicardet fe difpofe 'a partir pour France dans
'Par Oil' dans la Colonie part pour France. le courant. de fevrier, & declare ne rien devoir.
Le Sieur -Rogeard Bcaud6ula Habitant 'a la grande -4 Le Sieur Gqf ard Touache Marchand Grailier en cette
coline du Grand Goave part pour Fr nce dans tout le I vUlc, part pour-YranCe. .Courant de fZvrie prochain.
Le Sieur Pme part pour France -1 declare ne rien D Z M A JV D E So
devoir, & prie ceux & cells qui lui d6ivent de le payer
inceffiammentl ayant refte' malady' 'a I'h6pital du navire le 3 Un patticuller de'firerolt acheter dik 'a douze beaux jpuls' XVI occupant le pofte de second Lieutenant N gres de run & rautre fexe faits au p ys & la culture
dkbarqu6,. de gr4 gre'.. du caf6 ; it player, pour cette acquisition, en traits fur
3 Mme Dej ahautj Habitante aux Gonalves, fe-propofe France, fournies par tine maifon ele commerce. Sadreffer
'de p i France dans le courant d!avrit procha,n,. I
artir pour : M. Dubourg, Ne'gociant. 'a Saint-Marc.
Dernoifelle fa fille ag6e de huit ans elle laiffe efireroit ravoir dans quel lieu de la Colonie,
Mrs Saint-Macary, Beauct-in:p & Pouye's fireres N6gocians eut etre le Sieur Bofonnet parti du Port-au-Prince vers 'a. Saint-Marc, charges dc fes affairs dans la Colonie. Fa mi-feptembre, pour, alter en pacotille le long du bas
M, le Vico rme de Fontanges Marechal. des Camps de la'co'te. Ceux ,,.qui en auront connoiffance font prie's. k) I
Arinees du Roi & .-Eommandant en second de la parties een, donner avis a, M. Trouillot,,, au Port-au-Prince. du Sud, fe proppfe de partir pour- France dans le courant.
d'avril prochain Yu le- mauvais 'tat'de a fan'te ; it laiffc N A V I R E, S E N c m 4 it a E'm E iv r. 'Mrs Sizint-Macdty, Beaucamp & Pouyisfi res N6gocians
,a' Saint-Marc charge's de fes affaires daus la Colonic. 3 Le navire h Robufle de Bordeaux du port de quatre'
I,.? M. ; Vipea U- part _pour France., cents tonneaux 2 Capitaine. Cauvy., partira pour ledit liem
2, Le. Siear Cluch-et Marchand en cette ville part pour au commencement du m9ts, de f6vrierprorhain- eux qui France en mars prochain 1- fans faute; il pt6vient ceux a voudront charger "a Irdt ou palffer fur ledit navire font qdi it peiit 'de oir de fe pi6fenter pour recevoir leiir paye- rie's, de eadrefTer audit Capitaine r
-rue Sainte -Clai e, au.,
ment -ainfi-que ceux qui lui doivent font-pri6s de le paycr, Fort'aurPrinc*e.
e es Y contraindre e quatre
ihc ffamme nt ; fau e -de ce it fera forc de 1 2 'Lec navire r0c&n de 'Bordeaux du port 8"
par.voi e de e. centstonneaux, Capitaine le Bolloche paittra pour ledit
e Sieur IC jeune, tenant boulangerie L'
iuftic lieu du rochain ; it pr ndra du fret en
2. L Soume a eogane jo au 2.o mars
fe --difpofaht h partir pour France, au printemps PTOchain routes. degrees & de aff; rs qui front commod'mentdefireroit affermer la boulangerie qu'il, occupy,. 'a laquellel, dans
16gs., Sadreffer audit apitain fon maga in rue
fernie eft attach un N6gre excellent boulanger: it, vendra des Capitaines QP 'a MrsGue' de Makzguefrircs Gab'aldc' Jes uftpnfiles de la, boulangerie, & deux N gres mellens. igo4i s boulangers ainfi que quelqt es N gresdomeftiques, chevaux,, I Le navire. PAtlas,, Capitatne Defimoulins, partira pour nieubGs &c. ; le tout fii arime t ou conjointement 2 felon le Havre du ver au. io mars prochain. Ceux qui le deffir des acquireurs & 'a un pnx honn8te, mo pennant y paffer ou charger sadrefferont audit Capitaine, en fon du co*mptant o u du paper fur France bien endofT6 : 'R prie magafin ; ou 'a Mrs Lafalle T'Nerry Compagnic, NeigoCox qui lui -doivent de 6(er _f6rietifementA le payer'. cians au Port-au-Prince. & ceux a qui -il peut devoir de fe presenter pour recevoir 2 Le navire le. Bienheureux de. Bordeaux # Capitaini
leur du, Lantonnel,,partira pour.ledit lieu partout f vqer prochain.
2 M. Charbonnet de Chafins part pour France au prin-: Ceux qui voudront y charger pourront ?adre ffer all Capi-:
ktrips prochain, & declare ne rien devoir. tAllne' le -;cn j dins 1- n magafin; ou Mrs Eywq, Vvardic,
2 M. Ladirade a'ne part pour France. & COMP49rUe N6gocians tn ville.
I M. Pre Lefebvre p rt inceffamment pour France, & 1 Le navire 1"Alexandrt 4u Havre,, Capitaine Afagnan
ptieceux qui doivent a la foc'ie'te de Pre Lefebwe'& F. du. de la fiii*
.350 tonneaux partira pour ledit lieu'
felard, de les payer promptement, pour lui e'viter le Ae r6vt'wr'Prochain ; cc navite eft neuF., tres coilmode.,
Ofagtement de les Y forcer par les voies de rigueur. po I ur 11 les p ffagers. Ceux qui voudront y chargier h fret,
I M. Poufle part pour France au printemps prochain, font pri s de 5'adreffer chez Mrs Gq ;f Oy & Godinet'
declare ne rien devoir dans la Colonic. 11 laifTe '-Confii ataitcs dudit navir.e rue des Capitaines ; ou audit,,
Camfianeq & Thq'an., conjointement, avec M. Alex. le Capitaine 'a fo n bord.
Araqoir charges, du foin de liquider la fucceffion de feu i Le navire la Therefien de Matfeille commander par'
-dugll in Poulle 'fon frere. le Capitaine Conflant patt ira pour Baltimore le 15 .&per
Gref de Lamotte Habitant aux Abricots tt hain. Cc oudront y paffer ou chzu-aer
, I pa pour proc ux qui v r3
France javec la'Dame fon epoufe & fes enfaris; it laiffe pourront b'adteffer audit. Ca i i i z., M, Bcc ai;
Delacoudre ('on. charge' de procuration. rue, des Capitaines.
Mule veuve Laffitte part p1pur. Franqe ; elle vendra Le, navire le Glorleux de Bordeaux Ca'i aine Demi n";
4.eux %
N6.4reffes bones blanchiffitifes liffewfes warchandes .,alnd au prt de 400 tonneaux attend a cheque inWant
- avgr riques At fucre 'a bordv
t& ctifaces ; -un jeuneN' rc cuifinieri& deqx autres de* la. Marunique i Qo ar




pattlira., pour 'Hordeaux 'a ]a fin de fivriter prochain H neront tous les .4claircilfremetis ou "a M. Durege D rf=rttji
prendra'du fret & des paffagers.. Sadreffer 'a Mrs Eyma 1-'abitant- au Cul-de-Sac.
LivarXe & Compa i font tou ours tr's-bien atiqi-tis
en, chaudi res 'a, fucre potin du N 0 .4
d. L o r/ x 'R.
Le navire le Vitlor, du Havre -) UVirtaine A. Haramz
partira pour ledit lieu dans les premiers jours de f6vrilec FN F-pa.t. n z J la ma. n deX Rlcrt
prochain. Ceux'qui voudront' y charger -du fucre & cafe il-liLl'ic dC.5 L-ae. Royale 6, de EofiiiefoL
pourront s!ad.-efrler 'a Mrs E. A Guicu,, Bion & CowpTn4*ej
Ngocians en. cet.te ville. 's C I. I -V x S x,N M -4 A A 0 N AV A G
Le navire le Saint Von de Bayonne Capitaii.e
Laroti, en rade "a Saint-Ma.- partira pout D4)rOll. L datis 2. 41j,.7Apr Nago, A^gi de 21 ans; lfmail, Bambara, hs. premiers jours d'avril prochaln. Ceux qui vollo.olit y fig 6 tic 28 ans ; La&: ,uuccur Ar4da j ag6 de:'!4 an";5 tous charger voudront bien sadrefi r 'a. Mrs Bouke Dziiuy uis L anip's Q1AUPIN Sr. MAR( e: Francijque, Aouha
& Companies ou audit Capitalne en fon "gafirL agle ce 27 ans; Latare Congo, 'age' de 24 ans; & MarAouiia 6'e de 24 ., tOus trovis 'tw-np' CESSAC
A V E N D A E. ST. MARC ; Fai'tis marmris le ier 'anviei, de la guildive,
clu Sieur Digamin a ux V irettes. in donner av is i kcs3 Un NZare Marin ancient pavon d'accon motilins "a L,, ,pnx, fliers Ne oceans 'a Saint-Maic.
vaner le cafe' ; idein, a mans ang-lois 'a porte & 'a roucts. I Alu "a, BanIaTa. &, Kiouk, 13:bi 9 toiis deux e es 5!adreffer AI is Bec & July, Ntiocians. G JEKAIN au-cletio*us Pt au P11L; paitis niarions le
i Un emplacement IItU6 vis-a-Vis de la. guildive de Mme 2.9 du mois de.2rnler; iL font foup5onns 6re'dants le qua,,.
Teuve -L bathe de la countenance de folNalite pic(ls de laq e t!tr da L*soaciin-Patate.' Ceux qui e.ii autont connoijiaixe
I V A
fur cent Cluatea-vingts, de profondeur 5-, fur lec., ue Il funt trois forit Fri6s. de les taire arrester den (on.-er avis 'a
,Cafes & plu6eu;.s rbtes f-untlers. S adreiter auSieurmeyer 'W. Uatrrin N goclant; il y aura ii.Cuil, _el.fc.
Alenuifieren cette Ul en f&a bonne competition
qui prendra tont arrangement coavenable a% raccu, ieur. m' .4 x G d R' j S.
2 Plufieurs" b6tes cava'Iines avec leurs luttes pouWas
pouliches & cheva'ux. Sadrefrief 'a MS Su*WgUc PrOCUreur 2 11 eeft igrar6 une qiule fous poil- brun, tampe LH
de Habitation. "Morel Liogane. ayant une, ecoicaare au poit-raii. Li-i Lowieg avis a jyj* Vjaa4t,
Deux jeux de moulin 'a lucre de'la fabrique, dkofla; k&azitant .'au I*eUt-Gua ve.&;f par6ment, deux pivbts de nioulins a% eaUl deux culs- 1 11 seii Lai ei-, cette ville dans la nu* it du
d mols un chevai foub taiive I' i la c i ii d' 11"
eux pivots de moulins 'a betes -,, deux cujs.4XMufS pull noL., U LU U Mon-Jito un'atTortiment & chau&L-e's 'a f cre potin d toir L Ceux qui 1autont trouy6 t6at. pt 6s cVen donned.
tord. Sadrelfer-che_& Mrs C-;mtiancq Thctan & Compaghie. avis a% Mrs L, RuPod Tete & Compagnic rue des From.
x Une'..hahitation. fife au qlirder de la 'petite plane de fOrts il Y aui a rekompeAfe.
Tibwon diftante de deux lieues -& deniie du i Une muic fous poll bai -4tampke VM, sell-ichapph.
q
'f cents pas des &abli de fliabitation, cielkl. Cadidac, au -Yond-Veretites On prie,
iwant on embarcadaire,-a quinm Gemen's; 4.
1 dite habitation eft de la con'' tfafic les. pe.fcxnes qui en awont conuoitli ce de vouloir'bieqte 6-de tent -trente-fix aii
catreaux dont quarante en. plane & en culture faYbir en ccnner avis 'a M. le Ale.11hur liabitait ea planet,
Vingt-fix in cotons. qui ptomett..ant -,une belle 'r6coli e:-, ou a' M. PvuUe au Port-au-Pim-ce.
quatorze, en plantations de 'vivres; ; quarante carreaux en
felines' & rriarAis 9, fLikeptibles de de&chement le refte w
4in morties & favan'es: fur ladite habitation eft. une grande
afe de foixante pieds de long fur vinat dle large en bels- E xtrait des minutes du CQnfeil fupe'rzeur de Saint-b omingue, uarris, couveite en paille; un
durs & 4q e f6cherie. de jua.
rante pieds de Ion' fur vingt de -large, auffi en. bois durs Vu par la tour la remontrance-du Subftitut du Viopire
.9
equa is couverte, en paille ; une cuffine de quarante.- 9 1 ral du Roi c. lauite-yeritontrance'fign e it kwjcniy:
fix, pie4s, de long an h6pit- I & quatoi ze cafes Nigj-e- %,-Ui le- rappoi-t de A4. Unfedler tout
j
atiment'en ma onne,
en bon e'tat ; un, b^ aYant fe Ia Gur Ionri'e aLe au Subflltut do., Pr 11 fairvi autre.. ocilleur ge
Jbis-de facrerie de'foixante-dix pieds de Icng fur vingt-rdeux du oi cle la rec3ocatlwl ar iul dernande'ej, tie Fuireur 416 large le comble en -charpente covert en paille; un c6ir, n Ae eii 1'aioLie 1V -cie d.'cei-j-.bre:
grand paits ma onne',:aOec fa machine pour fournic deTeau t' dtrvi.er tur ies e.,.eiriF.laires ui ea ont &C, impillne's kalix. indigoteries, comp&es de quatre caves & d!un lbaflin G I t. 0111le 9" en coJv uevt: qu'au- lieu, du nornb!'L Cil lqhWVT
reev I oir 1'eau Sadrefier- AiNts Allard ',.oacc dans Vkats e,,e ,-np1ai;esj I feia i' bliiiu celui do
Vendont -, -fi racque'reur Je- veut-.) un parti de tiente, 1\ -, j oixante coiio 11WHIC1,61t, a la, wimite ci, Ldite ordonnance gres at,-ach s depuis long-temps cette habicariom d pufLe au eleiie; udloane en ome (u' 1'Ldi-e e ieur fera.
1paie.11enient f r les rega_e LefUcg4beriem des.
jV D-A A 0 rl .4 F p R M E jt. It I ,
fcileclalli,6e6 anifauc's dii iciioi't comme- a, f1i
ar,-tt feia imprime & aiiicii par-tout 04
Deux cents'c aux 'd e terre arpenth propres A la befow feia.
culture -du caf*q' f4r lefqu ls lil y a un principle 'Vka blf-' 12*0nne au Port au.. Pi-ince en Coi-Scil le dix -huit 4em fitu, g neifl- N- es du Pdrt-abo-Pfii-ce, i\1 vendie ou janviermil 1,ept cent (juatie-vin-t-dix. Si6n. PLLMONT,64
"a afi-&tnei pout muf arwees. Sadteillie', 'a Mlrs Legal, Bertrand 1FouG-.1R.0N.
Nt,6ccians, au Poivau:-P i=c-s Lf"'U L (!6QA- I C011. ii ilgi BONVAL1,1EX GrefUr ew chc4




-177
woo M NIXON
NO U VE L L E S D IT E R S E Sol
SAMEDI 2.3 JANVIER 1.790
oil
que tous fes arre^te & d'crets qui ..ont
E. t cation, ainft e et6
accepted's ou En6tionne's par S. M.., foient envoys, fans
Z M B Z i Z N 4 r r o Av .4 z E aucune addition, changement- ou ob ervation aux tribu..
naux m lite's ou6 autres corps adminiftratifs pour,
.A
14 A Q U E lour voit fe multiplier les grand travaux de etre tru=i icr ts fur un regiftre fans modification ni Mai rAfjCemble'e natid-nal'e' ch4quc jour voit difparoitre quelque rus publics & affich6s.; 7) parties de rancien regime ariftocratique. On fent combine il cc Que le Garde des fceaux fera mand6 pour rendreOlt compete des motifs du ret rd appokt6 h la publication &
imported 'a des Franqois de conn re les details de ces
ive"nemens ; mais malheureufemeiit 1'efpace que nous avons promulgation des de'crets des difUrens changernens qui y a parcourir eft circonfcrit, & nous fornmes forces, de ref- ont etey faits & des raifons qui ont determine' 'a faire
-ferrer tout ce que hous avons 'a dire fur-tout lorfque ublier les observations qui ont etc envoyees au nom da cornme aulourd!hui apres avoir &6 prive's long-temps de fur les arr&e's:du 4 44"t s faivans.'"
nouvelles, nous, avons 'a donner cells de plus d!un mois, Arnme'diatement apris eft intervene le de'cret fu iant, qui qui ont rempli quatre ou cinq cents pages dans les our- fixe ]a jUrMi6tion du Confeil Atat .naux de'France. cc VAffemblee national 'a arr8t6 que, jufqu'h ce qu'eila
Le dernier compete que nous avons ten-du des travaux, ait organif6 le pouvok judiciaire & celui d'adminiflration.
I'Affembl6e national All termite' 'a r6poque ou cc le Confeil- du Roi eft autorif6, 'a prononcer fur les inflances
corps 16giAatif ?eft tranfporti 'a Paris. Ceft- 'a la, Freiniere y font affuellement pendants ; & qu'au surplus kance tenue dans la capitale & dans une des Iles de continue-ra provifoirernent fes fonffions comme par le. PaU,
re exception n6anmoins des arr^ts du pro
ratchevache' que nous gallons reprendre notre. "cit. a e pre movement
Seance du ig odobre. Apr s'une deputation envoy6e au du Roi, ainfi que des evocations avec retention du fond
Roi par I'Affemble'e., Elle apprit que ]a commie de des affairs, lej'quelles ne pourront plus avoir lieu "a, Boulogne ee'toit oppofee 'a 1'embarquement de M. le Duc c er de i
Om c jour. ? Ma s le Roipourra toujours ordonner
ci'Oik ns4 M. le Prifident' repondit aux d6put6s de cette ocl.1 ns n ceffaires pour aifurer & procurer 1'ex'
commune que les paffe-ports- de ce Prince etoient authen- Ition li t rale Ae la loi. tiques ; & 'a rarrivee de cette re' Onfe, S. A. S. a continue' On a difcute' les conditions qui doivent donner le droit ont remplis de conjeffires dVeffion dans les Affemble'es provincials. fa route. Les papers publics r p
diverfes fur le veritable objet de ce voyage du premier Les repr6fentans de la commune de Paris font venus
Rinq du fang. La le on qui PaLrolt la, plus univerfellement" expcfer 'a rAffemble'e que le Sieur Franfois Boulanger. adoptee eft, que M. le Duc d'Orkwz a ite' trailer de accuf6 cravoir cache' du pain I avoit e'te' trained' 'a ]a greve Templette de 3oo, ooo, fe;iers de ble' 4 11 a machete's ave, & pendu fans aucune -fotmalit6 que fa tote avolt etc des fonds quilavoit'en Anglieterre & qu'A a'confentis coup6c & promen'e dans les rue_-, au bout d'une pique; de pAer au government que le myftire mis dans cette le- Commandant gelleral de la malice parifienne eil
-negociation a eu lieu pour pr6venir les manoeuvres des venu en m6me temps prier I'Affe *ble'c de de'cre'ter la Joi atcapareurs franqois & anglois, & Ics traces odieufes de martial. 11 a e't' confl te' que ce mallieureui Boulanger ceux qui prodiguent des millions pour affamer ]a capital. 6toit innocent de ce dont on raccufoit. Les repr -fcntafis
difent les contradi&eurs de cette o inion le 'premier de la commune de Paris ont fait Xinutiles efforts pour le Piince du fang va a&ter des Ws ZPA, leur-r6pond- fauver. Ce qii'il y a de plus abominable encore dans cer
on, cette eminent quality' qui a de'tourne' les foupqons fur affaffinat eeft que la te^te enfanglante'e de ce malheureu-C. l'objet de la mifflon ce font les fonds que S. A. S. Avoit pere de famille a e'ti port6e h foil 6potife enceinte de en Angleterre l'ont fait re'uffir-; on croit auffi que'Tin- plufieurs mois & que cet horrible fpe,.lacle a fait timber furreffion, du ra ant A entire pour beaucoup, dans I'cbjet cette femme infortunke dans des convulfions qui ont
ce voyage. Si ce qu'on vient de lire eft conforme a manqud de la faite p'rir avec fon fruit. Ceft la moft de ce
la verit6 M. le Duc d"OrMans reviendra en Fran e plus che'ri mallieureux Boulaner que nous avons appel6e un eve'nement & ]us digne encore de l1tre Vil ne Fetolit 'a fon dipart. afreux dans notre derni6re feuille. Et en effet peut-il arriAffembl6e a commence' dans cette kance les diba'ts ver un-malheur plus gi-and 'a la focie't6 -, que le malTacre
Nur l'organifa tion des municipality's. dun innocent ? Le fang de cet infortune' ne fouille-t-il pas
Seance du 'te rAffemble'e que es que nous avons remportA.es fur le defpotifnie?
2o. Sur I'Afervadon fal a les vi8oir
P111fieurs de fes d6crets fan6lionn6s par le Rot n!avoient pas Les' Naiions'voi ines & tivales'g, rhifloire qui Werve en 0core 1t6 envoys dans les provinces; silence' ce Ti ife patTe pour en inflrt ire 14 0 ente ne
VAITembl6e national a d6cr que les art N 10 C cro Inat $ & Nautres peut.
&4 e es du nous repr nt-ellespas cet




IVL nA
cut tevolutloti avec otre 'd'av'oIIi conqtils leur 11bertZ Seance du .24. La merne quefflon a efte a 46e.
fans qu'll en ait cofite la. vie, par de (emblables exe'cu- On a propof6 fix articles addition ls Au nouveau
n A code 0
me de leurs criminal ; ces
tions aucun de leurs. concitoye s a aucun me articles n'(Pnt Tas ericofe etc &cr t s I mais
ennemis. Xeft-il. pas aftie x 'que dans tin moment ou' l'on tout annoh e qtils le' fero't. Its 'font aiiifi co, n -us Oq
In A
aflilre les dro;ts des homnies leur vie eme ne foit pas M.Les me^me& d6lits front punis par le m6me genre Pj
en ff et6 ? qu'ils fbient expol'cs 'a p6rir innocent; par la de fupplices, qu i que fbit le rang & r'tat du coup
de'nonciation caloninieufe d!tin ennerni ? Nous avons dit rol
io. Dans tous, les cas oh la lot proponcera la pethe de Le
que ce malheur etoit affreux : & en effet ne doit-on pas Mortcoritre iin accuf6, le- fitioFfice feraIe m6meq quel que le confide'rer' comme pltiz ftifceptible de longer la Nation fbit Ja natilre du -d6lit dont il fe fei a, readu coupable. Le,
dans Ic deuil, que le fupplice des Calas des Sirven des criminal aura la te'te -tranche'e.
Labarre dont la France g6mit encore ? 0. Le crime 'tant personnel le
3 e fupplice dun coupable
Le Roi & la Reine, infIruits de cette fatale venture eiraprimera aucune W-triffure fa far llle.
ont f M. le Duc de L --' n P fident de ceux qui' fai appatiennent 'n' _=ei
qncowt ancie r6 e fera rivill it entach'
I'Aflembl e national, d'aller de leur part chez la. femme & tolls con'tinueront d'6tre hgalement adr.iffibles 9 routes M
du nialheureux affaffine', de lui remettre 6ooo liv.., & fort-es' de" profeffions dempLis & dignityt e's.
de lui offrir to-as les a'utres fecouis* dont elle pourroit avoir 40. Nal ne .-pourra -reprocher, a un citoyen le flipplite
befoin. -- VAITernW'd natioiiale a pris le rnerne inte're f 'a d!un de, fes pa-cens _& quiconque ofera'le faire 'fera pun' V Cet. 6venement : lorfque cette M"alheureufe m6re de famill'e dune amended dun marc, d!argent. La fente*nce feca & demeti. d
-6 a &6 pt6fent6e 'a Leurs Majefks, qui
etc retablie', elt rera affiche'ej ppndanttrois mois, 'a la porte du delinquent
brit promise de tenir fort enfant. Mais- de I'atgent, mais & dans la fahe au V.,
les attentions du Souve.rain, I'attendriffement de routes 50. La oonfif a ion des biens des condaryin's ri'auta jamats di
Jes ames fenfiblas rendront-ils un 4oux 'a fa kmme un lieu 5, & ne A prononck dans aucun cas,
_p re 'a des enfans 61. Le cadayre d!un ho, me fopplicie- fera de'litie' h fa
Les aCafflins de innocent' Boulanger ent e'te' arret6s far illel Ii elle le demaiile. Dans tous les cas, il fera -admis
& juges par le clcikelet canformerilent a,' i1a notivelle bi cri- a la f pultvre ordinaire & il ne fera fait far le regiftre
r.111nelle. Les unsont e't6 peadus, dautres l'ouette's & marque's auction mention du genre de mort.
d'autres condamnes aux ple,res, d'a:iares bannis. Un' nomme' L'Afferri b 1 -2* e a entenelu. la Wture Xun memoir des Mi.
Adriv12 'convaincu memd avant la promulgation de la M ae
I niftres, fur rinexecution de qu6ques d6ct ets'dont rAffe I bl--'
10'i rnartiale Xavoir -voulu par des placards & des cartes les Avoit"de'clar6s refoonfables. Cc in' c
circulaires exciter n attroupetnent dans le fiuboufg 'Pourlyouver plac ic content tin frifte expof6 de r6tat
Saint-Antoine a &6 pendu. ed la-- France. Le* pouvoir ex'cutif "6ft fans f6rce.; il en
Ces dihrentes executions ont caufe parmi le'peuple r !" Ite un d ordre affreux dans routes' parties. Les gets
beaucoup de fermentation mais cites fe font fates malgre' qui ea pi-ofitent mettent de continuelies entraves 'a rex cuqui: jet' de fauver les coupables & la
ceux avoient pro tion de tout ce qui peut op&er le bien. Pour
promulgationn de a loi martial a tout faii renter dans il fitit avoir des moyens d execution les Miniftres en font
if- 'fordre. prices. VAflimbLe a accueilli ces confid4i ns, &
SeanCe dU 22. Quelques in mbres de rAtTembl' cite a nomme qpatre Commiffaires pour confer avec les
-font 0aints de libelles dans lefquels ils font maltrait6s. On 'Miniftres fur ces grand & aft eans objets.
a, obfervi que I A emble'e elle-me^me avoit dekr6te'
la .1iberte' de penfe-,, d'ecrire & d!Im timer en laiffant feu- Siance du 26. I:Affemble'e a eti inftruite que les ttati du Dauphini voulcient s'affembler avec doublement.
element les auteurs refponfables de Icurs; ecrits; & 'a leur ide Lanju I nais d6non5a une autre affembl6c de la Ville de,
clefaut les Imprimeurs quand les auteurs ne feroient pas
connus qell feroit contradidoire que rAtTemble'e f6vit Touloufe. M. le Preffident fut charge' de s" former fi le Roi
avoit autorifi ces affenibl'es. Sur le'' rapport que le R0i centre les 'ekriks -qui ne feroient point 6ans fes -principes Ik
I & favorables 'a fes members; qu'ainfi il ey avoit lieu 'a n!avoit donne' aucun ordre'. a cet 6gai d A Aleva de grandes
difcifflons. On fentoit R $A pouvoit paroltre tyranniquze d!ein4- w-'n b les perfonnes calomni'es devoient pourpecher des homes de fe re' s occupier de la ciiofe
fuivre Jes calorriniateurs pardevant les'tribunaux. I y
On a dc'noncA tin niandetnent de I'tvc^que de Treguier,- publique ; mais la nlajofiE de, I'Affetnblee obferva qtei
avoit une difference extreme entre des af,'embl6es oii des ciot a excite' des troubles dans la Bretagne. ,sc mandement md s rien. executed, &
inctmdiaire ee ve h jNidus projett6it fail des aff'embkes
't' envoy,' au c a'telet claarge' de juger
n I clui exercent, fur Jeurs concitoyens tin pouvoir quelcon'
rovifoirement le- S crimes' de 1.'fa-Nation. quence rAffembke national a d6cr&6 qu'il
t5eance du 23 Un vie;llard dti PAlont-Jurat a etc' admIs que. En confi
clans rAffembla' ne: pouvoit- fe former aucone _afleirnble'e de province
e qui seft levee pour le recevoir. Cc I'a'."torifat-ion du pouvoir executifj j!ifqt a ve -que I'Affelv
Vleillard a cent-vinat an$. 11 eft venu 'a Paris pour jouir Ou Tacceptation du Roi)
bl'e national a-it, d4termin' aveie
grand fipefficle de la receneration de la Patie- On le
le mode' de convocation n dont cite socc,.ipe.
croit doyen. du monde'.-Oll a fervi 11tat pendant plus
Uil accident interrompit pour quelq es inlians cette
Cac cent ans il a verf fon fana* dans une foule de
fion. Une 'des travees qui porto Lnft I sfpeclateurs Secroula, At ombat3 & il eft porti fur retat des enflons pour
Ip Tr6is 'd6pute's & quelcju ; r e,.btwtirs furent ble.Rs.'
aoo lives tandis que des perfonnages a charge a .1a
fell We' -16 d6lib-'r ions furent re
knitie, trais, at
y -* firent' pour de s' r4mmes 4 -& Od fdis pref Cet 'accident ri'a ell aucalle
lus fo ITembl6e"' a vote' tine foukription en-favetir que fur le cWhmp.




ctvi falilli banqxrouder ott de'bltetir Infolvable tit taraffire Xiatentlon d!orere devrolt toujoun rigntr
it qu'aO dans des aftewU es aufli awzu 'Ili
otirra etrLI devenir ni refter member d!aucun Confeil ou
C0111ge rr111licipal, non plus que des Affemblees ptovinciales, La quefti n a '&6 ajoutn e.
ou de I'Aflenible'e national ni exercer aucune charge Siance du 3t. Elie a 6te remplie par le m6me objet
C- fe ce.
publique e- ni-municipale. Y) qui, la veille, avoit occup' TA6 mbl' tte imporLa w -rne exclusion a kte prononch centre ceux qui Seance du. 2 november. Ce jour a vu tei-miner ce
Ii te ou de ferviteurs a'- gages. tante question, dcrit la d6cifion eft un nouveau coup tetrible fiblt dans un C'tat de domef I ci I"
Le'refle de la difcuffion far les quality's, pour etre CLeC- porte' 'a rai.iflocratle ecckfiaftique. Avant la d6ciflon beauteur ou eHip-ible a eki ..ajournee. coup de members infcrits pour parler, effay'rent inutilement
Le ine110ile des Miniftres du Roi, fur Ies Colonies., de le- faire. 11 faut quelquefoAis des poitrines de Stentor
lu dans cette fiance. ( V. noire dernier numiro. pour attire I'attention dans les affembi- es publiques. AL
'toit la r1prife de 'la dif- I'abb6 Afauri en- a tine 1' preuve de la loi qu'on Wi faifoit since du. 28. Vordre du jour e e de topics parts pour fe talre; i-nalgre' les brouhaha ler.
;,&ion des -,qu lit& pour etre eIeVteur &c. plufieurs e
aix, &c. &c. il parla "pendant une lieure pour d'findre mernbres- propo oient d exclwe les enfans, dos faillis- I:Af- les biens autrefois dits de I'itlifi ; mais M le Comte de e T n'y avoit 'ieu d&lib'
ferabMe a decide' qui I a erer,
M. le Comte de. Mirakiau propofa une loi qui 6rdon- Alirabeau ', qui ii'a pas 11101. 115 que lui tin organ funore, le
combattit jufqu'au dernier moment comme il I'avoit fait v "t de former, clans Im afferrible'es primaries un tableau pendant tout le cours. de la difcuffion. Eidin le Parti
des citoyens, & d'y- infcrire cheque anne'e,' tous les jeunes gens qui auront atteint I'Age de 'vingt-un ans. On n!y admet- eccl6fiatlique voyant le decret qu'il craignoit preAt 'a patter
troit que ceux qui,., r leurs 'mceurs,.patoitroient clignes pr pofa clivers amendments; aucun ne fut rqu, except' dAt pa qua Ia place de ces mots font Lz propriiii, qUi ife trouC re efleves au rang de 'toyek.,s & on leur feroit peter
e % cl voient dans le project de secret de Al. le Comte de Alirabeau,
ferment de fidilit' a la Nation, au. Roi & aux Lois. Ce i fp q e
I on mit h la d4 fqi n- Vappel nominal des. voix 'tant,
project a -ete aaopt6 avec enthoufiafme.* e -u*
fait le d'cret f ivant intervint a la majority de cinq, cents, 11 exifloit 'a Ath'nes urie femblable loi & lorfqu'un foixa
nte-dix-huit voix, cohtretrois cents quarant,;_fix. Qua-" pe',e n!6toit pas fatisfalt de fes enfans il ne permettoit 11 t,
rante mernbres refuse' ent do Men,
pas quils filifent inkrits, fur la lifte des citoyens. 'Cette I cc 10. I:Affemblee national. e declare que tous les, biens
Urition itoit bien moins fletrifflante pour la jeurieffe, que
eccle'fiatliques font 'a la di(pufILion de la Nation la charge Tes rn6yens, employs j6fqu' pr6fent, pour- la contenir.
de pourvoir, dune maniere copvenable, aux frais du culte, I:Aflemble'e 'd' -46 que cc nu-I
_.4pri citoyen ne pourra a Fentretien ties minifIres & au fouligement des pauvres,
exet",cer les droi i ts J citoyert a6tif dans plus d'un endroit fous la'furveillance & (?apr6s les itiftrud'ons des provinces, Yo
& que', dans aucune affe ible e 2 perfonne ne'pourra fe faire* it 20 Que dans- les difrjofitions 'a faire pour fobvenir ail
rep e enter par un autre. rentretien des miniftres de la Religion, il ne puilk eftre
Que pour ^tre eligible 'a I'affemble'e intermedialre
affure' 'a la rotation, des cures, moins de 1-400 lives par infi qu! celle*-de department, il faudra re'u'nir aux condi- an 1, non comprise le logement & les jardins en d6penclans. ii
tions de'ledeur eeft-a' -dire & citoyen, adif celle de payer
une contribution dire6te plus fibrte tette contribution fe Sianee A 3. M. A. di Lameth propofa de prolonged
les vacancies de's parlemens. On fent qu'un d' ret de cette tnonteI-a au moins i la valeur locale de dix journe'es cl ec
nature 'ut occafioner des de'bats longs & vifs, p' travail. -)? I .
u prernier pas a corps qui
Sur la demanded' cfe quelques-religetifes, I'Aflemblh a s agiffbit d faire centre ces
avoient i as rttat
rendu le d6cret fuivatit : eu jufqu'alors une fi grande influence da,
4t VAfreinblek national, ouli le ta rt du Comi La motion de M. de Larneth iut adopted, dans les teftnes
. i fuivaa 0
journey la question ftir le; voeux mona ique.s ; ceperidant L AffernbMe natiorale J'Cr te qu'en attendant 1'6poque & par provifion d6crete que re"miffion des voeuk fera
16f -e e peu iloigr-ce olA elle 5'cccupera de la nouvelle organifatICII
nclue dan -tous les monaffires de run & d' rautre .'au po, N; iciaire
10. lous Iles parlernens du toyaurne cor'Inueront de Sianct du ;aq. On !?efl occupy6 des conditions niceffalres refer en vacancies ou, que ceux qui f, roient rentr6s reprin,four eftre Me t-eur a, rAfTemble'e national. dront leurs, 'fon'fions 5 & cciincitTorit de tous les catifes
11 a 6te' &cid6 qu'on exigeroit une propri te foncie're inflances & ptoLces nonobIffiant routes lois & r glernetis
outre la contribution. On a laiff6 indkif-, la quotit-6 de contraire., jiifqi" cc ol "I ait lt'
a ce a LI I c d autternert itatu' "a
Cette propri&6; & apres 'des debats tres-bruyans le refle cet 6gard, & clue tous -autres tnbunaux continueront' a
.4c la quellion. a 'te' ajourn6. rendre la suffice en la'rna'nie're accouturne'e. i)
Seance da yo. Vordre dii jour E'toit la difitiffion de la 7) 2"0. Q,it e 14. 1 e Pr6fidei)t fe retircra fur le ck.m?
Ptopriete' des biens ec'clefiafliques. Pat-devos lt., Roi pour I*ui (lemander -de faire expcdier
Les deux parties q14i fe trouvoient alors forfne's clans tcptes hettres & ordorincances 'a ce ne'ceffaires. )I
ce potir cet C de'cret & celui concernant 1, s blens ecclefiafliques
I'Aflembk objet cle'fendirentleurs fentimens avec, %.
beaucoup -V6loquence de chaleur, d7adreffe & de ptofonde ont -ite fan6lionn6s Par le'Roi.
iiale lique. On cite ces difcours comme des mode'les, quoi- s nce du On seft occiip6 de la division territoriale.uI "is aient iti pmr la plopart, pronounce's fans preparation. u royaume. C t ob et ij nierit6, comme les deux pyekedells 7'
t1te le'ance a 6te' une 'des*- plus belles de la feffion. un long & f6rieux examen. 11 a et6 ajourn&
Des Anglois qui ont affift cette fence font conve- Un EN'tque a tknonce un ouwage intitul'' It catick me
s que jam d du gcqais ils n'avolent entendu se irner, dans leur main. Cet ouvraae que nous ne, connoiZons,
parletnent avec plus de force & de nob par etre"Vtw e 'circulation dangercufe
Ueffe. Ce qui dif- que par extfait C) it
"11gue encore bette kance. c!eft qu'on V a concerY6. ce on sa reavoyc c4tte aiTaire W G04t do rapport$ qU




na riett propof6- qui leffit dc'fav liable 'A ]a liberty de la des Int' tts arrikh dont ce ttats, rtit tle
a de ables
preffe. rembouif,ment dune p rtle,;, des capitaux. if
qu Que e Comit"- des finances prop lit
Since. da y. On a repris le plan de division polite 'e it 20. 1 e ofera le rl
du toyatinie. poffibie 'a I'AfTemblee le. plan' Vune caiffi national quk,
Une letter de M. le Garde des fceaux a dome' 'lieu fera charge'e dor'navant du 'travail des finances s relatifl a 1q.
dette publique d'en faise ou d!en 8 iriger les payments del
a un de'cret concernant les fupplians. Dans une province
ils avoicat ete choifis dans le nombre de ceux qui avotent percevoir les revenues 46i fergrit affe&6s h ces payments
I 14
le plus de voix a les d6put's ; cette forme-, a en general de tout ce qui pe.4t aflurer le fbit des cr6anvi cie s crudity diminuer gra
parti vicietife : car un tippleant de nt d6put6 par l'ab- r de Ittat affermir le e duelleRiellt
fence ou ]a mor't de cehii qu'il fupple'e, & il peut fe la dette & correfpondre, avec Ies a Affemble'es J)rovincialu
-trouver. qtfun homme en reprefente ainfi un tres-arand fur routes les entreprifes favdrables rinduftrie d 66
nombre d'autres fans, avoir beaucoup ;de voix len fa 30- Que les Miniftres de S4 M. a
front vit6s venit, it
favear. VAffemblee a en conf6quence dckrek' rei dre dens rAffembl'e voix: consultative i te
Fa conflitution, ait fixe' Jes regles qui front fuivies 4 letir di 11 y a plus en France AUCU14E DISTINCTION P a
D I ORDRES ; eii conf6quence,, lonque dans les -bailliages qui (igard. V
eolat, point nomme de ftippl6ans il ?agita d'en e'lire M. le Vicomte de -Noaffles efl un de ctux qui fe f6nt
le plus fbitement 6leves centre le premier & le denier
catife de la mort ou de la 'de'miflfion des Upute's 'a f",
I'Affemblee national t6us les citoyeris qui au terme article de la motion.
du r6glement du 2.4 janvier dernier, & autres fubf6quens, Fai fait la guerre en Am6rique a-t-il dit donc j 1"11 des d
droits 'a 8tre C'coute' en parlant de I'Am'rique ; ni le congress,
droit de voter aux Affembl'es 'I'mentaires, front -6 41 t de it C
..affembles de quelqu''tat & condition qu7ils fbient, pour ni 6 1 gi a tires des 6tats Oarticuliers union eont de, faire enfentble la nomination mediate ou immediate de grains 1; its cultivateurs qui les p6l ven1eurs, repi6fentatis fbit en: quality' de depute's Toit efi dront -pour de l'argent, & vous n'avez pas plus d'argent que ct
qualite' de fapple'ans. i') de % grains : d'ailleu'r's ils ct)urroient rif4ue. de riarriver Va.
pres la r6colte procaine. Quant 'a rintroduffion des Mi.
ic Les f-leaeurs fe-wnt libres de choifir tous leurs officers, Y) I
nillres parmi nous la lib'erte' S'effraie de C'ette ide*e
Le CoiT ite' de conflitution a prefent6 un plan de police I B
merite au moins les plus lenses deliberations. Voyez I'Ang eprovifoire our, Paris ; ce plan a ete' adopt. PC
terre 6coutez fes m urmures ils ont tous pour ob In*
M. le tmte de Afuabeau* a denounce" tine affemblee qui fluency minifle'rielle & !a cortuption.des d6put6s. L=6
fe tient 'a Marfellle,_ & qui exerce le defpotifine le plus dames ve'nales le Minifire leur difltbue les rMes dans les
redoutable fur les, Citoyens,, qu'elle cite 'a fon tribunal : cet 0
communes & les paye ce qu!ils talent. Je conclus donc 'a
objet 'a 6t6 ajourne. i a.
rejeter le premiee- article '&. 'a ajourn6r- le. troiUme. n
At Poule a de'nonc6 le p element de Befanqon qui a I inil
jref& denregillrer plufieurs; secrets de I'affemble'e fur quoi Les'trois articles furent ajourne's au lendemain. -pal
I'Affemblee national a decre'te' : tc 10. qteil fera demanded' 'a S ancc du 7. La motion de M. de Mirabcau fut' de nou C
veau difcut6e & enfin rAffemble't decide : l
M. le Garde des fceaux de repte'fenter les certjficats ou accu. te Aucun member de rAiTemble'e national ne pourra i
I fhk i
f6s de reception des secrets de FAffemblee national fp& obtenir de place dans le minifkre les feffions de
cialement celui concernant la roc edure criminelle qu'il a rAffemblee affielle' 1) 7
clu^ recevoir des depofitaires Xlu pouvoir judiciaire qui Ainfi le principle de la motion concernant les Miniffies
0 1 % po
1envoi en a ete' fait & qi il fera 'prov'if6irement furfis 'a fut renvoyea un examen ulte'rieur ainfi. que les deux autres 1& 1
execution de tous jugemens en demier refTort dans la articles. 6
forme- ancienne quelquz tribunal ou cour de justice 'e q ce
oit Siance da 9. I:Affemble'e national s eft inWle
e ce pofterieuren ent 'a r-6poque ou' ce secret a %
qu ur-la% dans la nouvelle falle au manage des ',Tuileries, Foi
do parvenir 'a cheque tribunal. )i
'% tette falle ell loin dq' reunir les advantages que prefentoit tell
20. De'crete que les d6nonciations --faites, centre les celle de Verf illes.
tribunaux 1, qui auroient refuf6 dexecuter les de'crets de Divers plans de division pour le royaume ont &e' propofes.
rAffembl6e avec, les pi4es jointes front ternifes au Co- otion kite pour la
On a repris une m c6demment f for
inite' 'de recherches pour en ektre rendu compete inceffam- pr6'
ment 'a rAfTemblie national. 77 nomination Au Rol aux: b'e'n6fices. arA"I
a L Affeinble'e a arre^t6, que le R-oi feroit fupplie 4e
g( 30. eme en vac I A 4,
Toute cour, m^ ation.) tribunaux muni. furfeoir a% la nomination de be'ne'fices except toute ols
palitis & corps adminiftratifs qui, eauront pas infcrit fur I I es cures : qu'il fera pareillement (urfis 'a toute norninatio", nil,
les regiftres dans les trois jours apres la reception & -publie' ie
clans la hu itaine, les lois fates par les reprkfentans de la & difpofition de quelque nature qii'elle puiffe e^tre jeVation, accepte'es ou fariffionnees & envoykes par 1_t Roi, tous titres 'a collation ou patronage ec kfiaftiques qAi ne I font pas charge d!arnes. ;7
front pourf6ivis comme prevaricateurs dans leurs fonZions
La chamber des vacations du parliament de Rouen ayilit
coupables de forfakures. i) enregiftrele avec des r6
d6cret concernant les vacancies
Since du 6. Aucun des objets qui 'devoient faire lordre flexions er (le la fetwentation dans les
A tie,
'idu jour ne e Uouvant Pret$ I M. de Mirabeau en a pro- efprits & e'lever des routes fur l'union qui r gne entrela
A
V& trois Roi & I'Affemble'e national le Roi a par un arret du conQue S. M. feta fuppli6e de d'p^chL-r inceiTamment feil caff6 rarr&k- du parlement de Roiien ; & M. le Garde
r
aupr6 des ttats Unis & comme envoys extraordinaire des feaux a rendu compete 'a FAffemble'e de cet hve'nement
de perfonnes de connance & d!une fuffifante capacit:6, animadvef
pour u a excite' les fentimens de la plus grande
repelamer, au nom de ]a Nation, tous les fecours en ble Ro'n enters cette cour. Divers avis ont 't6 ouverts contM
op en faring quifs pQurront obtwk tant en awbourfcmcat evIlc 2 KICU ]JA itc arlitis ( Lt jluitp famed.




W q NW1010 im 'IN I pill I-poll I 1 111111 11111 11 1 11. 11
No
Flaw_-,
pill IN III
Mn
T)
*1 U P T AUX AFFICHES" AMERTCAINESa
fk': ]OW Samedi 2.3 Janvier 1790,
E' R S. 2 A ]Wte! cu Chillau, Lcrocke PatiT r-Traiteur,
Rcyale, yis-'-vis Mlrl Latfteau & Eaure Ni6gccians.
Fit vertu dTo e C 2 jafchwid Orf6vre L'* tier ait
onAnce M. I- S'n'clial du Por- Le Sicur Dcvct
ad-Prince, il fera,.hkla requ te du Sieur Quergid, execu- PCl -au-prince fa, fant le coin des iues des Frentsforts teur e e, le mardi 2.6 Dz uplame a js la fafle du Ccmit' a 11ionneur d-teaamentaim du feu Sieur Surgw proc'ci'
a ]a ptevenir le Pullic qu'd vient cle recooi un aflortimetar
da pr6fent mois de janvier, iffue audience ordiliaire, 1,1 L r
vente & adjudication, au plus offrant & dernier enche'- de bijouterie & argenterie de tout ce ciu'il y a de plu.-j
tiller, des Negres'& Negreffes ci-apre's nornme's tous bons notiveau : comme ch6r.es & trontres d!or, unies & malleess I faifeurs de cigarres ViPwir'c Rofette, Alexandre Liveilk, revctucs des portraits de Lctis XVI & de M. Necker.9 boucles T4aint & Adonis aux charges cla4es & cor'Lditions (I'o.eilles -) 6ainitures de bovaons, le' tout au cyott rational ;
Un affortiment de- b-gues, pcur ferrme ; bites iTer de do la Carte-bannie dont on pourra prendre communication C.
routes grandeur ; br,' ches, & benbonni'res ainfit
chez le Sieur Labbe', Audiencier. iles a mou
3 Le navire kiwOugwy- Trouin C e Aiblttais, vel apitain .1 r, t que qtiantit Itiautrcs articles eont le detail fetoit trop long.
la c6te d'Angole, avec une f6pei-be. cargaifon 'de trois YLIs Laffalle Thlerry & 'Cempagme Ont rhonneur de
cents Noirs a, radreffe 'de Mis Corvaifier flenoifl & Co it., Preve-air le Public qu".Is for.t charges de la difiriburion de pagnie I qui en ont overt la vente le 13 da courant. Yeau f6ndarte & anti-ve'rie'rierne de K. dc Preval : ils la
3, Le Capitaine le Paon 1, commandw.-St le navire le vendent le Prix de 6 grourdes la bouteffle.
Bienheureux de Bordeaux 'pr6vient qu'il a e'te', charg' 2 Me Dcrnoi,167 Avocat en Parlement & Prccureu
'a ord de fon navire, par M. Camus 89 barils de marines en la Se'n6chavfilee du Po-t-au-Prince p4vient le Public lu I e a e tine rn
ns a teur 'I eft charge' de N.-endre de gt gr ifon &
de 1'etampe de Chaunzel, Tonneii radrefle du pw
m n es en cette A e e layant
da connoifrement ; & com e fo naviie eft a. m^me de crnplacement, fwu' vi'le rue d' Cond'
prendre charge pouri fon detour', il a 6-L& oblige de les 12o pieds ee fa ade fur ladite ruc, & 135 de prof' ndeur; 'Wre mettre 'a* t6tre en n again ;- c"eft -Fourquoi A prie ladite:,malfen & emplacement appartenans au Sieur Gentv. inflamment le porter de vouloir les faire r'clarner, en Goy, Habitant 'a la montaorae des Grands-Bois. 11 en fera jayant a e COMFIGHtIcIll 1710yennant
les frais ainfi que du pT6fent avis (I'faut le bonne du comptant ou de bon-s
Caiiaine va fe faite autorifer par juilice as'en dekharger. efiets fur la ville.
Mrs Formon- Clerc Negocians aux Cayes brit 2 Le Sieur Fiaud donne avis qu'il vient de recevoir Un
parti de metihles blen afl' rti (run beau choix & du dernieT onneur de pre'venir qu'h computer clu premier janvier 0
1790, i's ceffent de leor- ancienne raif,,,n -gok; ametiblem.ens de rotin, chaift' afforties .hains derniFormon & Clcrc ; qu1 1 avenir Iis n'e front tifa-ge, bains &c. : A pr&ient auffi qu'il aveind un parti. de places pour toute*s affairs que, de leur nouvcll-- raifon Forinon confid'rable ; d te. fatte que les perfonnes qui voudron-t
Clerc. Us ont Monnear de e enir auffi UTs refient sadreffer ai-,ltii j-)our ces.memes articles, auront lieu detre
c4arge's par continuity, des Firufidations de lefirs; p r c' ce- fatist'aites- de letir qualit6 & de fes prix derlies focie'tes Lacroix Forinon & Jacques & Ltwroix 2 M. Nadal, c 1,a Richckaudicre Do&cur'en Medecine Formon & Or.- : en corh ecnne aN-ii aux perfenres qui ont de- jeunes Neigres affette-'s
quence ils print Mrs les
te,4rs I ces focielte's de votiloir bien s'accu-,tter. de maladlIcs dites ircurables tells que la -folie 1'6pilepfie.,
gociant en ce tte ville, a Ph FitribekilIA6, la furdit'
M. alatac, Ne' onneut e I 1'avcuglen-ent' cccafior6 par des
Preyenir le Public qu'il a eu le rnatheur de erdre cataraftes ta*ica ou ophtalrr.i s graves quid s'en arran.forl affccie' M. GuiRamwe Jolly, & que fa mort vu les gera: il prendra atiffi chez 16, en treatment & ternpS,
anangemers pris e finite I moyenrant un Prix arbttaire cet
avec k Dame yeuve Jolly, tutrice n'A. 3x: h dropiquei.,
fes enfans miners n'apportera auction changement 'a fa v6ne'riens, Oanifics f fivileux cu ulce'reux s obligeant, de
hialfon de commerce qtfi continued fous la mime raifon nexiger aucurie i6tribution, fi, 'a .1'expiration du temps de joj. & TaLl les rerd pas part'
jac. ne aiterrient guens.
3 A la requae -du Curate-.,r aux vaca.ices 'a Saint-Marc, 2. Alrs .0iaapiov Desnoes & Ccrzpagn;e cnt I'honneur
cette quaht6 charge' de la foccefflion Duboreillh, il feiall ee ptkvenir le Ptiblic qu'd vient de; leur arriver une famed 6 f4wier xle la pr6fente an *ee proc6di 'a )a barre fupei-be car a'jton aiettle en efTentes & bois de pitch in de Ile la S6n "cliauffike, IIflue de I'audience celle de' cri routes, les (Illy, enficns eii cm puifle d'firer, cz;fes fates, p c e s tees e fa'n h e S
tenant ]a vcnte & adjudication au plus offrant & der- & merrains; ils pteviencent 6galement qu"Is firei-t f i France,
A
Ier enclairiffeur de fix 'tetes d1fclives attaches 'a la cuA-. -Payable il Faris ou 'a Bordeaux., F
d6pendaus, de htdite fuckefficn 'a la chal ge de payer *2 Mrs Gov'y cy & Goc'11.ct ont Mc-nnwr de prilvenjr lic, qu'ils focikIi foils
mptant, pill vient.ent de contm ler une
Le nomme' Grete6,1 Ivala-de-charnbm de At. le Cornt -raifon de Godcjfrcy -& Gebinct : ils print -,rffi leurs dibiteurs
'RJ#baqoij' I de Pari's, divers objets- d-,- % la premlieI'le catpifon & ravire I'AAxan.Yre
vient ci apporter a de lea
Ndes s nduveiiiix tels que chapezux iupes &c.'SadrdfiU folder r-our leur either les voies de droit.
'tz NL Coujjrd, pie's la prox cza4e, i. Le navire le. Sirafis Capitaine L*uis Curet venavt




6
de MW-/amblque, tve.- -,,to NoIrs 'a 1'adr --l", le de Al. .1.1. Le n6grler h Roi d4,4ago1c Capi'taine Lamoiffe ea 'llc q a en ou,.;ira la aziv-.' de Alalimbe, c6te d'Angole avec tine fLiperbe .&kn,,and, N6g06WIt eil CeLte Nill I c 0 car.4
vente le -24 du coutant. 11 au.-a 'a dCS 1 ;;.LCS 'a i-,.-Abn de 5oo Noirs, il I'adrcife de Mrs Staniaas Delonguernjre
i r Con-,FaWdc qui dn, ont owert I'
1eau de gtandeu ce la Salle S,
Le navk-e le Fr 'rce L'C Nantes Cz r, taine L.IfId.crt".. 10- 2.0 du courant.
arrive, de la C'te ),!,j;e cpr(... on Oil peut toujoilts S'aflretffer A -Iiii pour les repalTagesi
cc 2og Noirs 'a I a c 'r if e de A1,;1 liiy S_-nleque racconinio4gzs & fabrications objets que Ion defirera
Con-r, ago Tzie ,,,pe onnes qui lui front
qui, en ouvi-ilont la vente le mardi .26 du e;twit 'a m_ .,n2 de fati.,faire -,Ies, rt,
.courant. fho n n e u r d e s'a,.] r effer 'a I ui c6nnoiffant' fon att qu'il a
Le -Sieur Dinval, Nlarch-and &, Tailleur tient un magafin exerce en Fra.ace dans.- Ies principles villas du roya'ume,
fXhabits de mafquec tre5-b1co PC crti & 'a juile prix. Ceux & 'a Paris.
qui difireront e'n louer S'a"h-efleroat c"iez Jul i Lie de D i P A jz r S.
Vaudr-mil.
G. de Kerlc! ,,m 3 FAJon & Conpagn;e refl-ant 3 Al. Trigallaud egociant aux Ca7es, part pour France
icharves de la liqu*datlon cle I.i maifon. de cornn:icrce aii printemps proclhain.,j- invite fes creanciers a fe f V A i Yr enter
tenue au G. rarrd-Goave folls ]a raifon che -MaLiftot. & our etre pay; :s I & ies deNteurs; 'a le folder riceflarnment,
Conzpagnie depuis Ie 8 pricrL infiamment s'lis ne vealent. y C^tre -con'.'raint par les voies de droit.
les deEtcurs de cette maif'on (lie ne payer cla'e-'-fe leors 3 M. 4uyuflin Frwycois-- Babitant aux Grands-Bois,
mains.., aiulfil q u,-- cenx qui auront qu%.Iq.i%-s affairs Xir.t6rk part pour la Nlarthnique & declare ne rien devoir; il I I a'fi'e C 1111 Conpagnic Ngocians de
-avec elle de s'adredrcr 'a eux. I Mrs Gillet 5' -t it & e
1. Le navire neper les --)-!c,,tx-Jeuncs Fr. rcs 3 de Nantes, cette ville charge's de fes affaiies.
0
Vla .1, Ivc 3 N1. le Vacher, part pour France, & d6clare ne rien devoir.
:Capitaine Ra vient, craa' i de la ckc 6'0r_. avec une
Ires-helle carcraifon de qu' tre c s Noir 'a fad--effe de Mirs a- C.W. 3 La Dame veuve Richet aux Matheux part pour
.Catfrancq Thcitan & Cort.-Fagnie qui. cli ouvii.ront la vente France potir affaites de famille & declare 'ne rien devcir,
3 Le. Sieur Dcj7aizdes Marchand au Boucan- Carr'
niar6i 26 da courant. ej
Le Sieur Hetwmat a vu avec peine que le Sieur Duveege r ier de Mirebalais r France dans le courant
tonaffocic' _a fait mettire fur- les numUcs precedents, que leur cravril-prochain ; il P*rie fes de'biteurs de le-folder incef---fociete etoit difibute ; il prc'vient dii contraire attel-,.du que famm ent pour ne pas lui occafionel* de reLard, lui 'viter cl train.
ladite fo <,6t._' -ell .ans le m8me 6tat que ci-devant, ZY ayant le d6faa-1cment. de les v cp dre par les voies de d: o' Auction change m-ent. & lul 1), urer la facility de payer ceux 'a qui il doit.
'Le Sieur Duvzont, Coutelier, & Fourbiffeur en. cette 3 Mnle Derwhauts Habitante aux Gondives 9 fe dd.
ville vient de recevoir de France un afrortiment noweau Pofant partir inceffamment pour France declare qu'elle
; vendra toui nent . -s de cabrotiet
de coutelleriej fourbi-iferie- & armuretie I qui le prefenitej fiflant ep. boeuf
inet a Meme de fournir lu Public tout cc 'qu'll pourra. dompt6s ; idem indompte's aches & leurs -fuites; attelaaes'
jeunes clievaux domptes & appareill'
idefirer dans :ces ,genres ;- il vi en donnex unce novel i de clievaux; es pour
efquiffe attelages; jumens & leurs suites, formees en haras ; troupeaux
On trouvera. dans foti rnapfin,- rue des Fronts6orts I de moutons & de cabris. t
'des couteaux --de tabl- nianches, Z'argent maffif .-. dito 1 2 Le Sieur Fqjjibey cadet part pour-France, & declare
w.anches divoire & &4e'lle viroles iYargent, poor le service ne rien dtmoir.
leurs couteaux & fburchettes,..af(brtiffa* TO
de, table, avec lit 2. We Dupont.'part pour France & declare ne
lefdits -fervices : dito couteaux de poclie en lames d'or & devoir.,
&argent & de toute quality tant pour hornme que.pour 2. M. Chabigleau part pout Franie. il vendra trois N gres,
firrimc ; des cifeaux, branches d'or & d'araent, & autres, dont une N6areil'e avec Con fils A e' de 8 ans & un petit crun eofif nouveau des cwiifs de hurea'j & "a coulliTe,, Negre valet A en fe ra bonne composition, pour de I'ar.gtattoul'.., U. des rafoim crune treinpe fu pe'rieure qu'll donnera gent ou des denrLs. a. Npreuve. art -inceffamment pour'France.
2 M. Balmain p,
Mr, Ies HAbitans, & 0tirurgiens peuvent s'adreffer, 'a lui 2 Le Sieur Jacques Polue part'p6ur France, '-declare ne
Pow tous Its inftrumens de chirtirgie en argent & en I rien devoir, & prie les perionnes qui lui doivent de le ;icier, pour bandagls de to.ate ciualit"Zi.- 1 folder, pour hii e'viter le &fagr6trient de les y contraindre!
11 it 6galement re d des rnanchettes dune quality & i i X de Ropferay Se'nechal )ait pout forihabitation
_?unie forme q les otirs da is pout France3
iii. nta pas encore paru que Mrs i vers le,, premiers 1 mol 'k. mars,
Ygbitads %:aR ier pourxonr appricier S"its veulcrd fe oniier par ton& ,vers le mois de itiin : il a 'a vendre des', rneubles' Ja peine, de les exa rmner' par eax.-ineme i, -de qiie de toute efp ce.
ies ferpettes de. toute. quality' -z Le R. P., de L i, "n C x Dolninicain'du convent
Oa trouvcra chez, Jut routes foftes de fails foit de d Mgqr,. Cure' de Cavaillon,,,,partira I ipceframment pouf
munittQn, 9 po txr ml
,haffe-z fait A-e- Ji,_e ibou;.,g:,ode po.ur France..
Officlers gibe; nes 'bau piftoLts. e-ii, at:- ent en i Le Sr Jcan-Bapt eneuraUx W lletlxt
vuiVre-. C''e'es or & ea. aratat 'ionci a po. rn.rne d9or fe difpofant partir pour France par tout le: mois Lvtil lbarnbous & autres ai jjcles q67e!-0ieat top longs a% J proch.1--ii, pour caufe de rnala'aie, a''vec la D'ame fon C'Povr q
Coinme plufleurs, petfonnes lui ont lfait* daiis le, feNips. ra pe ite fille gee de claatre*- ri o,' fon N Jraqois; Sqoellgs il iia p.u, fatisfaire.,,pa, 1.2 rcta.-d il aura vendre 'a mars, ne-of N&Xres' ouvimi
'desA-man&-s a'u-k fill
ides navies le ie r Du7nont les p6e de. Vo.t;t:i)* d*!eli N6g-elfe- & -'un pe lt afak;e 'a# de 'trois v5.
qui fans. cvttepr%,a ok ,p_ r- d -ni ; d! outAs de chai-pentier
jui i k-irs demaad-;n U3 00 LIA Cltle.iaux
.30 A-AVIC llnoW; dr -I n ti5al




0
0
a La alle, Thictry Conpagnic, N'
jeftfes de change -fur Frafice I oui des furetes'-convenables: magafin ou Mr, I 0
Mrs les 14abitans de qui 3 a des entreprifes cord- ciaas au Port-au-Piince.
,nelic'es o de vouloi.r bien les lui faire finir, & de le payer 9 navire le Bienheureux de Bordeaux Capiraine
lui 6viter dufer des voies de rioueLir. Lantonne partira pour ]edit lieu par tout f 'vrier prodiain.
C d t r charger pourront eadreffer au C apiLe' Sieur Jean-Baptifle 6irot aine, Marchand en cette eux qui vou ron
--part pour France dans le coui-ant de mars procliain 9 taine le Paon on inagain ; o u a Ar s Eyma Livar,
2 ec la Dame fon 6poufe & fes deux enf-ans : A pric I%,- Cotnpzg 1, 1 e N6gocians en villc.
perfonnes a q ii it pe-ut adi voir de fe pr6enter pour 2 Le navire I'Alexandre du Havre, Capitaine Atwum,
cells qUi lui do* ent de le du port de 3 50 tonneaux partira'pour ledit lieu a Ja fin
recevoir leur payetllent., & IV
folder, afin de lui 'vker le defagr6ment de les y corittaindre de t vrier procliain ; ce navire cil tr 'S commode
par voie de rigueur. pour les paff"agers. Ceux cu; voudront y charger 'a fi-et
I Le Sieur D-on, Gerant aux Grands-Bois, part pour font )rk s deo ch'ez A411 Gotlef oy & Godii;et
C6nfipataires etudit navire
france. rue &!s Capitaines o.u audit
Denionbas Habitant aux Grands-Rois d6clare Cawtaw- fon bord.
faire paitir pour Franc-- fes deux Demoifelfes. Le navire le Grand Annibal de Marfeille C 'Pitaili-en tare Cain ues du tonneaux a f
M. Sitno PhilWe fe difpofant V a,, en France,' a Port. dc 350. o n
vars prochain Prefix prie lvs peSonnes qui doivent 'a lai premier voyage & fin voiller 1, partira. POUr ledit lie!i 'a
fo660 qui a exifte entre lui & le fea 51eur fon frere ]a fin de f vrier prochain prendra du f-et & des paffagers..
a gocians t :-, ap-ltatnes.
foiis la raifori de Philippe res au 13-oucan' Brouc, -en la S!adrefler Mrs &1,rd frees N6' ue de C 0 i
a* Y I I fa 11 1 Le navire la Belle Crcole de Bordeaux' C-wpit
J I lie du Cul-de-Sac de pa er inte' t1i ient,, ahil de taine
ui 6viter le d6faut-6nneat ( exercer cont.-c elles fe6 voics Sinion Dej,2iirte, pattira pour ledit'lieu du-x5 au 2o f6vrier
de rigueur & ccfles peut dvvoir,'de venirxocevoir fixe PreAdra.quclque. pe.u de fet & fera Iq 5
kur du". Son dOMICile eq. a la. Croix- q iets. le I o dudit'rilois 9 vitie vente &ns fun magafin i, des refutes
I La Demoifelt, lifizIe'ee -d-ineurante en cette ville de inarichandifes qu'A peut avoir.
fe propose de partir pour France, pa; ie premier navir' Le navire le C fanion de Marfeille Capit. Efflotne
qu'eile avifera. partira VoLlr'le-dit lieu dans le courant de f6vrier ; il. prendra
I M. Valieton', Habitavt 'a I'Anfe-a'-Veaux, part pout du fret & des pallagers. S!adrefTet 'a M. Larreguy ou au
France, en vertu de la dMaration, qu'il a faite au grefti 'Capitattle.) rue -rite-Claire, dans les-magafins de A Flon.
de la Se'nekhauffie du Pe*-Goave.1. Le'udy1re 'Ic Hbj rd Capitaihe Duv l eft en charge
01 a Vre ir ia I)art*' a "' 1A fin de f6vrier prochliirt,
"'d ot"t Y., pafl t ou Aarg, r fret -, s'adrefD' Z qUi vd u r a F
front a, 1 lVits"Staniftai Dito gwm re de la Saffe & Comp, On defireroit favoIr dans quel lieu de la Colonie bu audit Capiiaine Diiiiiii lui-m8ine
net 3 e n. partira pour
feut e^tre le Sieur Boj a parti du Port-au-Prince vers L avire'I'Alex'andrine Qpitaine Magra
a mi-fepteinbre, pour aller en pacotille 1 long du bas Xantes 'vers "la:' fin de mars prochain : il prendra du filet
ile la cot'e., Ceux qui en auront connoi.ffance 16n"t prie's & des Vall'agerg. S!adreffer Mrs Rajleau & Compagnie Ceh d6nne r avis 'a M. Trouillbt au Port au-Prince. 0 u a6&t' Caphine.
I Les pet(bianeg qkii auront.connoiffanc de la refide'nce I Le navire la Jeanne-Spphiv de Bordeaux Capitaine
,d, Sieur.-Batard, fe difarit Wcanicien & Eritrepreneuride A Lafargue a luellement 'a Jer6mie partira pour ledit
bakirnengl font pikeg den donner avis au Nve, Sup&ieur li& ;du'.26 aia jo tnats.pioihain :-il prendra, du fret & des, i
-de I'Hopital de Uogane, qui a des affairs dint6i,& 'a pailagers qui front tre's commodement loge's. S'adrefier
lerminer avec lu.i.-le-dit Sieur Batard eft un jeune. homme aud-It Capitaine, 'a J6re'mie.
-de vingt-deux ans, de la pille de cinq pieds un pouce' bien doublee, tres marque de petite-ve'role & blond. .4 V X N D R E.
On-d'firer6it favalt des notivelles de',M* Rideau'-du
Mornet, detivurant ci.;devarit au Cap enfuite au Port-au,- 3 Plufleurs be^tes cavaliers avec: leurs suites poulains
Prince' 'Cedxqui auront connoiffance de ik. de.meure ou pouliches 4 chevaux. S!adiefler A M, Surague Procufeur
de fa 'Mort, -font ptWs d'e.n donner avis au Sieur Renard, de' 1'h imitation Morel, 4 Uorrane.
culldive de Mme
011 6 litu., a-vis dela
'chez A Motard, au Port-au-Prince; a A Clary, Ne'cro,- 3 Un emplacement e vis-' 0
Ciant au Port-dePaix) qui a des affairs de contiquence a veuve, L4bathc de countenance Lle foixante pteds de large
conitnuniquer., fur tent- quatre-vingts de profo vi&lr', f ir' 1equel foilt *41,61S
calves & Pliffiew s fiuitiers. Sa.dreflfer aLlSieurAleyer, IV .4 v i R E. S "E N C ft -A it r. X if r v -7. Menuifier en tette vill-e qui en' fei"a 6iinb 'Compoeition
& qwl peendra. tout atrangement convenabl la 1'accuereui. Le naviTe 1'0,.ca.n de Bordeaux du port de quatre Deux jeux-de moulin 'a fucre, de la 11'abique
tents -'to-nne.ajjji[ U.' -pitaine le Rallache LIT : ledit & f6par mcnt, Ocuxpivuts de moulins 'a eau, deux clils'lieu da io au so n7 a rs prociiam it pxeiidra: du fiet,-en vwuts ; deax pivots do. inouliltis 'a, b^tes 6eux tuls-uceufs; fo tes d 11,1, c4audieres fucre, Po6n d- Wri.
e S 14 i4roint -commodement alto, un aiTortiment de
ree & 'd ". 1 AA ge.) s q. L
'10 S, i
adeLffer *,Idit GcJtaine ..dans fon magafin rue goid, S'adeit r Ihez IN11 s r, n c q Th c' a n &' C T4'
Capitaiv, Qu ,vi r s (,!m 9. excclleiit cu r pkiLiei-. Ce,.!-,K cril VCUa w"'a i e Mdia uifr res & Gabalde,, Vai-N gte
ot ac fi cnt s'aI ,er
-x pourr '014 K. Zank'.
,g ''A drof en il 0
Ifie, g- ms c; aa-,. (leux
Le navire VA r (,1,043ine D rj iv, n Pas p a rd ra p 0 dr I i Excellens louchets de' n i a". 4111
HjjVr,3 .J j jer aA I J)rodll 1111. (:-20sL qitii voudroi. t bouts les plLus piopres 'a planter I e c a.: *e'. ; piqtw, de iiiaitre,
a eercuve; un 1.!arti de )?lie baguetLes, ouLordui, ;s d. palTer d'u, 61a,g4r, b,", v4devolit. aWit Cai' U,&hs 0 Jjjojj ,I" --I




lapifferi !s en bc*ts dans le dernler gott on SObfige die" On troupe h I'Imprimene royale de cette..Vffle, PA1ma*,,j
Jes pofer or en UVITt 9 pour IeS. voitul-es & ativ es orne- de la -Colonic ou t trennes A1116-1c4les, ill-24'-, contenant 14,
anens uni le la plus belle. qual't6 tamis nomenclature de tous, les 0 s, Adminiflrateurs, hi
i-t ges
en fil ex 141tong pour palmer atifit fin qv'' cetix foic. rup6rieurs & f6balternes 2 qui component les Corps militates
I & m nicipaux du Gouvernement cle Saint -Do n-d n gue
.Y-adreffer au Sicur Martaux ftir la place de f inundance 11
1)-'es dc Jhdire. quelques notices Litiles Mrs les, 11abitans & Negocia%
i Un I rigantin de qt1wre-virat-dix 'a cent tonnewix,
frais career fes -,,gres, aV.para:ux. & voilas en bon &at; On vient de -recevoir 'a I"Imprimerie royale de cette
un *batca,,., ee cinquante a foixante'tonneawx idenz cot-nm'e Ville, le Vinaigr de Brixkman c'l'bre N-I'd-ecin & Chirur.
deft-5. S'adreffer "a Nwirs E Er.."don & Girch*)*29 aux Cayes gien Allemand ; ce t6pique 611 propre gu6tir radical.
tivi en front bonne composition.. inent totites les: maladies longues ott chroniques, de I,.
peau telles quedirtres gale,,. rouffeurs aa vifage, &C,
A V.E N D A E 0 V 4 A F F E z z -il E A. tant pour les blancs que pour les. gens de couleur. 4,
1 prix 4 de 3 3 olives la fiole,
z Une niaifon fitti6e -au coin des rues Royale &- ..des.' I ,
% I On troupe t6uloti-s 'a 11m oyale de cette ville j
Miracles tre's-propre A faire une maifon de co mrnerce primerte. r
)his un emplaceir.ent fitu6 rue des Miracles "a cote' de le Czte chijmc a Ilufa e de la Mitrott des FF. P ^cheursi
-ont conf- Sairx-Dorningue fe. prix' eft -de 4 eftalins.
Ifx!l Aleynar"lic & Picard, N6gocian.s) fur 1equel f a e
t r u., t c -a ii c -r-,- m,. -e & u n e 'cur; *f c e. Sadreffer M, de Ronj'cra)A, % I mq wwoa qu e *LQu-L apartment.
U P 0 R: T A' U P ZZ I X C E.
1,4
Le. vendre8l. i 'd-e m mois 'a Ia. demanded de W ,
ner pour trois ou. c ee une hab*
3 A afTart inq ann' S I station Ies Letleurs de Ia palrtia de lOueft qui a -ouvert fa fecondi
f tuce dans Ics auteurs da morne de I'Hopital de c'ette
'a ur.e heure de chemin OLe Ia contenarce de qua,. fefflon au Por't au Prince le dix du me^me mois, M. le.
rante-fept carreaux de terre ;. on y'joindra fept huit efdaves. Gouverneur-Ge'niral a re^E6 & fait pr&er Er, ]a place da
S adrefier 'a. K Lefpis, N69ociant 'en -,cette, ville qui. fe Gouve"'nement., en pr2ecnce de I'Affernbl6e, pr6fid.6e. par At, &ZIrcel aAl MM. les.. -. Commandant en second., Corritrianr tend a lui-merne fur les lieux pr6i. re iponn de
A dant particular & cette ville, & MIA., les, Officiers de
faiwe d cs p plantations & C'tabfiff inens qui foni., del'lqs fo 11.4.1 I *Li genie.)
etat-major, de!. I'ar.tiIIcT.ie7,-& ,d ferment (Ic.
en fe,'a' bonn, cornpofitioa, 1'asl-tout a., qwlquu folide. ,
!une, N6greffe b6"nne_.noi1r'* e' S.adredf r_ refer fidelles 'a Ia Nation au Roi & 'a la- Loi & de
3 Une jo r1c ;i ne' jamais -employ er ceuxquiferoxt.-fbus leurs,.ordres
N6gociai au
N. Lanzierk Con# Port- au-Prp, e qut pre-,
.e,- % )? centre les-. cltQyens 91 fi cc eeft, fur Ia requisition des
Vi -.It Mrs les Habitans qu"il a toujoi rs a vendtie un f4perhe.
% ly officers civkls ou municipaux ,& "a leUr defaut de MM,
-tirrient, eq jetix d moulin a eau & b tes grill-es
Ago' e I a ), les kle6leurs. Yp Le3 bas-ofEciers & fold;Lts ,.'tant. d.u r6p.
& chaudie"res N7,ral potin de Nrigord 'dans 11,4s, pr6portiQns .!w !l 'fenq
ment. que de: I'artillerie,, ont pareillelmei-4 P &6 9. en pre C1 ufqu!a 65 pouc s.
ePuls 44
de I Affiernbkt., ferryient -cc. de ne jamais. abandonner leuts
drapeaux, d"tre fidelles, 'a" Ia !",at au.,Roi & "a Ia L6i, C I A V E S X N M A R A. 0 N IVA G, e ion )
ii & de. fe-- conformer aux regl:eq de Ia dif6pline, militaire.
-C prononci par A de Bourcgl Icccar
A00s un dlf ours a ,
s Afoufrz -Barnbara, & Kioulc Bibi totis deu.x &am. 136s flon de. cette ceiremonic M. Ia G'n'ral,-ainfi que rAfTen,
1-1. GUERRIN ,, ati-deifous Pt au pce ; parties, marrcns le We MM. de Utat-major de rartillzr e'* du geni.,.fe
!zg dii mois dernie-'. il r"-.fo t f np 'nne's'eitre da.ns Ile quar, font. renclus a%, r6glife. aroiffiiale -, & y ont affifte A un Te
tier. dp Boilcan-Pat'af.e.- Ce-ux qw -en auront connQifla'nce Dellm pendant sequel. le regiment, iangii atu-devantde te 'life)
fo r. t priis de 1(!s faiio d"en donner -aVis -Mi a fait ntendre plufieursfalvea de-rrio6queterie.
He' Guerrin Ne'go'ciant- it y aura r omperf*e. Le dimancbe, 17 W le Wne'ral a parcillement fait prefer
VAITernbl'e, pr'fid6e par M. Valentin
11 eft atti marrow du i o- ati Y i h- ce mois (,-c' chlez en presence e
le Sieur 'David Vol&, un N grc-, Congo-bord-la-mer, ifullion. fils aux milices blai-iclies. & tnareklhaulffe es t. le f6,
) A
fans itampe ni aticune marque de Con. pap; Ile. nom qu'd ment 4c d etre fidelles. ;i Ia,, Nation, aii Roi & 'a Ia U4
ac & celui qu'd a maintenance eft Rion. & de ne jamais turner h-urs allies, c'OrAre 1- s citciyem)
17m donner avis au&t Sicur David, 'fur le quai de Roharj fi ce r eft a% Ia r6quifition'des oi ciers'civils ou munkicn Cetie Ville. Iflaux I& 'a -leur 6 aut, de IMM. les tle&eurs. w
f1l., Congo, chmp' fur Ale fein' gauche DI-C' res Gens de couleur fibres ont pareillement gt't' le (er.11 A
taille de 5- ieds '4 P011 cs, fort gros 9, ayant deuk cica- ment* etre fide lies 'a ]a. Nation, au Roi & a Ia Lois 8(
r im de. couns de manchette fur 'Ia te'tc, les dents de' n de ne jarnais. skarter, du rcfpe f & du.- de'vouemen't q 14
evart pointers ; parti marrow depli's quatre mois z derni doivent aux Blancs. )i
A 1
er... incile nation & meme eta mpe tailk de J' M. Yalendn de Culilon, a enraite pronounce' tin dificoars
& 'JITit
rques. de fon rela-fif 'a Ia c6r'moni'e' & M M. les tle0xurs c.nt *'t' recon,
,pieds j pouces,'bien corpus, ayant des ma e e e
ay, s ;ur es Ipues ; rrarron depuis environ trois trois., X x duits A. Ia fialle de Iturs. defib4tations par Mrs les grenadiers
ini 0 r a itAnt aft Tr I de Ia malice blanch aux cris de vive Ia Nation vriv Rok*
e nne' avis M 1 apcau,, Hab Trtd Ic
:-viv'ent As- tlaleaursl.AU PORT AU a-PRINCE cii r z BOUR12ON' IMPRiNyvit vu -R916




X
IMPRIMERIE 0. ROYALE, 17900
N
AFFICHES I.A, MP.Ric-AIN* ES 0
D-U T-E JANVIER,
N #*4+
':7,
'0W
du Pain d!un EXcalin. onces, PASSAGERS4
.0 A Jerernie le t6 janvier fa Prudente
MOUVEMENS, DES PORTS D1\&L'0UXST DkX'Y' SUD. Auvri t'Havre 2.2 november.
franoir. -PASSAGERS.
Anivic de navire5 Total des paffag. art ives depuis le 1'r janv. r 1790
Aupoit I au-Prince le r o janvier la TUrefe & des bitinzens. X
Constant Alatfeille 15 november.
Aux Cayes le 17. 'anvler I'Aric Bon-laL'Emmanuel, Bougours, Nantes,, -29 novemb. ig Melle Havre 29 november.
V,41exandrz Magiian, Havre, 19 novemb. I Le 13 le Henri IV., Pelletier Nantes
Le .11 la Douce-Sirene, Lebelque, Nantes,
6 dekembrei 9 15 november.
Le 14', la Marie-Catherine., rAnglois BqrLa Ketty Bordeaux,. .. a 0 '* bLa 13 la Mitis Houffbis 9 Havre 1 2 2 nov'. 4 d aux L.5 noveit e.
Le 13 le Cifarion ktienne Marfeille Total des pafag. arrives depuisk ter janvier t7go 10
129 fept' mbre. & des bitimen5. 11'
Le i le Difid Tibot de Nique Bor.
dcaux 9 '17 november!. e nov 9 A Saint -Mare, le 8 janvier 1%4ugufle
Le Vi0or Harang Havt embre. x f. -Desbordes, Bordeaux 9 2o november.
A La Ville de Bafle Bourgine -la Rochelle Ld I 1 9 le, Rouen, jn -Bell-, Havre & c6te
.Cote dor, avec 138 N gres, touche' 'a S. Marc. d7or,,.. avcc 404 N gres.
& CAte
La Tolerance Raland 0 Le A es 0
1, Nantes, cked'Or J ret Villeneuve Nant
,avec 2.xS Negres. (1 0 avec 20 Negres.
Le Sirapis Curet, Marfelille, Mozambique Le 12., lUranic Hardouin, Nantes, 24 nov.
Zvcc 340. N6gres. touche' 'a la Martinique.
ple LamoiffC, Havre coke
Le Roi d'Anx Le Saint-LCOn Larofe Bayonne zi nov, 2-3
Ongole avec, joo N gres.
afag. arrive's nis k tef 4anvier i7' 90
Llkoqore Mamoufk Bordeaux 28 nov. 10 'Total des p 31
Le 19 le Glorieux de Mignot Bordeaux A
j tj &'des katunens.
25'fepiembre, touche"; 'a la Martinique. 9
Le 2o, la Julie Septans Miquelon. Dipart de navies franfois.
Le Mironze/nil le Cerf Havre.,
Le 2 1 la Tourterelle le Sourd Nantes Du Port-au-Prince, le 12 janvier, le David-$
1,3 novembre 1 touche au Cap. David Nantes.
La Manette Chdrie la Marque, Bordeaux Le 13, la Jezlne- 4matone, Guitton, Marfeille.
touche' "a Saint Marc, Z Arlour, Rin&ear'd',' Nantes.
La Bille -a Angd4uc le Hui& Nantes Total des p,4ffag. part de
is puis le ter janvier t790
9 dekembre.
Les 'Deux-feunes-Fri',res Raffin Nantes & des bddinens . . . .
26 1 fept. Sierra Lionna avec 4oo N igies. De Saint Marc le 13 janvier le SaintTotal des pajag. arrives depuis le er Marc Roufreau Nantes.
janvier i79c., 114
& -des bdtimens. 1 -24 Totat des palag. -pards depuls k ter janvier t7.qo.,,
A
y a dans le port 6 5 batimens fran ois de long COUFS*, & des batimens.
'A Uogane le 18 janvier le Caribou 4rrive'e'de navies strangers. .. Mown"
ran ois 9 Nantes ) 19 november touche' au Cap.' 4 Le 19 le Prince Lambert Angele avec Port au Prince le 9 janvier la Polly Brown
106 %res. Cayes.
Za Providence La Pollyi Price N ew Bern.
Dibard Nantes, 28 novemb.
Le lhomas Vltvf 6'n oflon.
. ,htal des pal-ag. arrive's depuis It i"janvier i7go, 12 le o Iss Vtux-.1furcf -Freres Bowers, Suancey
& des Utimesse L- j4yitd 'AdamS, Wlfcafier.
Ftar Oa Boflon.




at 6
U 16, le Blver Peyre, New-Bury.. Au-Pedt Goave It Y 6 de ce fhols lean 0 Congo,,
Le Gvod, Derns, Caroline N. itamp6 fur le tein droit BRVET., au defrou-s SA-vONI,
La Charlotte Turker, Wi(caffer. Ag6'de 4 5 ans taille de 5 Oeds .Yant une brfiluze flur
Le Tryal, Lowe, Baltimore Yeflomac fe difant appartenir a, M. fian au Petit-Hou,,:
La Liberij, Tropes 9 Salem. IC 17, Thomas Nago, etampe' fur Its feins illifiblenierit'
Le Dauphin, Smith) M on. age' de 72, ans -taifie de 4 pieds 9 pouches fe difant
Dikfon, Portfmouth.- appartenir au fiom i Zabcih M. L. au Petit Trou
Le j o, 14 Bethfy Cranfly., Xirginie, LaMe" CoI1go,-&ainp6 fiIr le fein droit (I.W-,V, au_ ejfOU4
L'Ej irance, Marckq Caroline. gjfjQj x d ans taille de 4 pieds 3 pouches
I
9 ff Leogane.
Le 2.1. la Sally, Honcy, Virginie, fe distant apparteiur au. ieur Pre a
L e 2.2 la Polly Nonton, Chwle's ToWIL Au 'Port-au-Prince ) le 1, 8 de ce mois N rqn Aouff,
e illifiblem nt fe dif nt, appartenir M. Han,
La Pody, Sendteton., New-Bern. tar j?4 e oat
Total des bk. Anang. wrive' depuis k e,1j,;nvier ol fur I habitatiQii Latard : le t 9 1 Chirubin Creole fans
I 'f I I a
Aux Cayes, le 4 janvier, 1%4bigail, Chanv 7, Portfmouth. &am*pe Mant appartenir M. Chanoine., i M6pitai.
e kanip6 it
le 2,', Ale-vandre S'n6galois
.M trepriji, Fdrner, Cura-qao, 0 .1-ifiblenient
d1l'ant appattertir M. L a m a rre dans Ws auteurs "Hark Laihiac, Baltimore. I -f
Uozane : le 2,v. Bacchots Congo &6 illi iblement
ZoA d des Mt.. Arang. anive's dcFuis It i er janvier i7po fe liant appartenir 'a M. TU le 23 Alphonji IbO;,
De art A navies strangers. etamp4 S1 .1 BERT fe d i fan t App;trtmr 4 de Sibert;
Pierre, Creole, 'e"tamp6 fur to (ein 4r9it S..QN, ;aa-deflbtis
VU rortrauPrinq le i x ja4vier I la"Dipqkhe, To4ca.p PltMOI T' & fur le ,auche illifiblement, fe difant appat,
Sa'em. tenir. a' IA. Decoux -Officier, au Rigiment du Port-a4L
Le 13,, le DaujhIn Vit4s Boijoin. Prince ; & Lain= Sofo 4t4mpVe CHERMY fe 4&
Le 14 4 Bethj Burk, New-Bury. appaptenir 4' .%M. Chcrpuy.
Le 2. x., l'EfPi#4nce., Sage, New-LQn4ono
S& e N. ANzM4VX EArrRES AUX 9PAVXS.
4.2 fanne Fish, Carolin
Le Pirou., Paddok, New orck.
Le Hardi Kiver, Philadelphie. A Leogane le t 5 de ge mois une bourrique fous po,
1 k abetb, Coffin, New-Bury. grisAtte 7 'daMpee du cW 4u M autar. qu on
\ a I pu le diflin tier.
Total des bdi.4twn"g. prards de j4nvier t7go.,
Att Pott-au-Prince, le 23 de ce moiA one, rnule fous
De* s Cayes le 12 janviir I'Aikle_, anyrfbn, Boilorl. poil'fbijris' ou'bai- run, 6-kampee B GR.
Le 13, k Co4n etdcs-1flgc-4u 'Vent, Mnoux Curaqaob
Total des bit. strung. pimis, depuis le jer janvier t7go-, [1]
',E$CL,4VXS MARRONS EJVTRA# 4 LA OEOL4p 4 V I S I V B R S.
'A Sa Cong!D It a &6- char-6 h bord du navire It Bienheureux, .4
.inv- Louis le 12. de ce mois
42gu 7 ar M;$ Degmont fiki)
'&am6o fur le f6b droit- 111ifibldment nso taille Rordia*i Cagaine le Paon p
Oant appartenir "a fla.rtcr C -gien Tadreffe de Bachon & Laville un petit ballot fous
Vux $jr&4aireis li i', Pi re Louis', Congo, 6tampefur la Mrque JW, nurne' ainfi que 'par M.
le fein gauche aut4nt qAn a pa Je diftinguer R 0 Aourbon quatre tonneaux de vin blanc fous, la marquo
Agi.de z7 a4s, taille de I pieds fe difant, appartenir 'a LqB entrelaff6sj 'a I'adreffe du porter du copnoiffement; bifant darli le, ft poUrqu'x* it prif, inflammeqt les porters de vouW
Ja fuccefflon dti feu Sieur Robin 'Ha s hauteurs de Jacrn' at ; Franpis Congo 9, -'t -npe fur le fein les r6claingr en p4yant 'les frais.
A __ ' i It M r#
droit A, fur-le gat) he illifiblement jage' de. 1,2 m u. tat e Stanifla Dilanguemaro -de- la Salle & COM,
f4 difaiit' a pp4r emr aq pagnig conti vente 4u navire le Roi d'Angole
de 5 -pieds,, de forte corpulent t nuent la!V
tear -Guichar., -Ch Saint* Micliel ?41 Cap e ven;4nt de Majimbe, c6te d!Anple t
a-rpentier a** itain la, Moidi .0
Moco', ka m-pe ur le'fiin droit lllifiblem-nt de 2.o ils o4d,'qxFe1lgnt vin Oq. Champagne, rouge & mouffeux I
L poiAces fe difant appartenir au v, f.
ans % tdil'e de 4- Pieds. to' dre.
Sktir ne pouvant dire fa deiiieure It 16 --un i En vprtu &ordonnance de M. le S'n6chal, & a
Mgre nouveau, itampi fur le'fiain dioit LERISSON ,._a^g6 reqwte- da Sieur Pointe aind ,. tant en fon notm qua
I n
tuteur de fo fr' r' il fer'a prociM le mirdi
&25.ans.,.iaille da pieds 2 pouches, ayant des-anciennes comme ee
160a le -gaakhe une cooturt .1 -proch 'a ige aq
cicatric--s farIe-,co:"u ur ur fivrier Iadjudication, A 4 Barre du Sik
b-Ai 1 fel,6tne p9ur ci4q ann6es dune habitation en CA )a--dos -na pouvant dire fa nation fo a nom, celui de I
fon maitre ai fa'detne'ire'; & 'urie Mir-elb" noinvelle fltu6e i. la, Montagne des (Yrands-Bois compose de ciga0e de 2 i,- ans t mile dc 4 pieds qu;4nte carreaux de terre avp; Its bitimens,
jo pouches ayant des marques d- fon pays far tout le tetes de negres en dependapt. S!adreffer,, pour ptendre 001
corps, ne pouvatit dire ba .4om j ;clui de-, m4tre noiffance desclaufes & condition's de la carte-bannie) CW
4 fa d.-.meur*e.. M-0 Cery, Procureur, rue Royale.
''ale fans e Si* uv'fafeph Pjoi Ca '4, je de navi do P09
Uogane le 14 d- C! 'M019 Noil 36 1 t It ire
a ven&re des tes
Jtarnpe appreciate fe dilli-it' appartimr 'h C. Isibert a habits en drap
;Kabit tnt ia Cul-&-Sac : 1& -2 i Pierre C-Ma -, &;tnpS t9pte' tpuleut habits & gragrarn, holIW&jfe- iterpefet
fur Ia fein gauche MICHEL, fe difant appartipir'.4. rhoi.. fiamoife fur. foie giblets de" bafin -. wouffelinofte_ raYil
R,1rh.,Y",r P-1 A6;np,- unie-. -hra&e. varnie de Ganai- eilarang At nantalo




o 1 F W IQI;0R;wA5=w
le tont tres-frals, des rnieux trah6s & Ju dernier le difir des aiq ereurs '& I un prik honfi8te, moyennant
At- U il a en outre divers articles itivendus,.de la-carga-Ifon du comptant ou du -papier fur France bien endoffi : il prie
ru ilavire Ic Comte-de-Mrcy; il fera ae tout bonne com- ceux qut'lui doivent de penfer f6rieufement 'a le payer.,
petition, fe d'ifpofant k parti;r en bref pour France : -011 & ceux a qui A peut devoir de fe presenter pour recevoir lui do've,,t -des, anciennes & nouvelles leur d^
prie ceux (jur I U.
cteaticest de le'fckei. Son magafin eft chez la nomme'e 3 Le Sieur Cluchet 'Marchand en cette ville part pour
Sanitte DzOu rue de Vaudreuii pres cle la place. Francc en mars prodrain, kns faute; il prevent ceux "a
i M. Binau flabitant 'a eozane invite Mrs fes qui it peut devoir de fe printer pour recevoir leur paye-creanciers de vouluir biea fe trouper le lundi huit f6vrier ment aInti qUe ceux qui lui doivent font pri6s de le payer prochain neuf hewes du matin 6tade de Me Raton inceflainment; f ute de ee, il f*era force' de les y contraindr..
botalre k Uogane, afin d!avifer aux moyens les plus prompts par voic de Jullice.
les plus elficaces pour parvenir a a lib ration -envers C
3 M- Charb-onnet de Chafins, part pour Fran e au prin
CUIX. tei prcchain, & declare ne rien devoir.
11 fera vendu,, matdi 9 f6vrier q ta Barre du Siege de aine pa
a 3 M. Lizdara rt pour France.
U1% Mgre'bon cuilinier notntni& Boniour de ration Congo .3 ?YI- Pre Lejcbvre part inceframment pour France,
itayn 6 fur le, Ga droit MM 9 aj-deffous-PP t appartenaht prie ceux qui doivent 1 la foci'te de Pre Lefetwe & F.
'pour Fr .11 rd de 'Ies payer
a NI. Perched, qui fie dif Dfe A partir ance. Fe
Tont-Rxouis d'nne avis qu'il -6ent f promptement ,pour lui 6viter le
i L-e Sr Larac du 0 d6t gr6ment de les y orcer ar les v ics do rigueur.
Vacheter du noinm6 At' Greneau, M. L. demeurant 'a la 3 M, Vigneau part
collins da Alont-Rouis un terrain pour culture de mille 2. Mme veuve Laffitte part r France elle vendra
T;i.i carries fidAe audit quarter du Mont-Rouis, paroifi-e de deux N6grefies bones blanchifletbilus $ liffeufes marchandes
ur .1a Liane4h- & cuifinie4es ; un 'eune Nigre cuffinier & deux autres do.
Saint-Marc ., bidtrf6 d'uh c6te.' de la fo ce de
poi nue-& des autres ck's de I terres, non conce'd6es lequel Inefliques, agis d'environ iS ans ; elle % cndra de plus foil tenain fui a e'te ico'nc6de" le 3o i-nai- 1'168 : n' cdnQquence, 'fonds de inagalin elle a ermera maifon q el occ pe: I.edit Sieur prie les cre'anciers da nomme' Jean Grencau elle prie ceux a qui elle peut devoir de fc prZenter pour
C payet-nent & ceux lui doivent, de la payee
ui pourruient avoir quelques droits & hypoth'qucs fuk cc -recevoir lqur terrain de fe faird' coniloltre .. pour aVifei aux 4wyens dd inceiramment afin de lui 'viteryei defagre'ment dWer des-, les -fatibfaire, voies de droit.
i La foci&6. qui 4xiflopt entre les Sieurs Pilon & Durant, 2 M. PouUe part pour France 9 au sprinters prochain pour rentreprife des bouc, Pties, 6tant flnie' & difibute depuis & 4e'clare- ne rien devoir dans la Col.onie. 11 laifre Mrs Ie LCr U Camfiancq & Th jan3 conjointement avec M. Alex. le
novembee dernier & qu'il ell -d' au Steur Durant par
-la&e foki&e' -11 refte charge de fAire les recouvrc'mbns i & Fr zh ois charge du foin de liquider la fucceirion -de feu I 'tn cbtfe quality" -il prie los perforinc I s qui doiveht 'a ladite: Augoin Poulle fon frere. focike' de payer inceffamment pour eviter le de' fagrtment 2 M, Geri de Lamotte Habitant aux Abricots, part Four qu'il au'roit d &r oblige, ae les y" c raindre PpLr les France avec Ja Dame foil 6poufe & fes enfans ; il laiG de droit. Conim'e ledit Sieur Durant a Tenitrepide-dds M. Delacdudrc f6il chai de procuration,
oucheries pour I.e Rbi, il rie Mts les Habitans qui ont .i. Le. Sicur Hicardet Ie difpofe ii partir pourTrance. dans
* b8te % le courant 4 f6vrier. & d'clare -rie
qui auron e bon, es s' a corners a vendr d4 ne a dewir.
*drcffci klai 'l Jes payeea comptant, fuivant leUr vaiduk. z Le Sieur Gakard Tduache Marchand Graiffier en atte
Plit a s part pour France.
I M. A Phonneur de pr venir.les perfonno avet: ville,
lefquilles il eft on 11-41fon d'affaires que fa de'rheuri athiellp i Bl, nc Habitant au FoncL, part pour France I & Oft dan-s 4 snaifon oti. r4oit ffu M. 4 ViUenegVe., rue Jai& pendant fon ;Lbfence M. QJar de Lacroix 6arg6 Aoyale. de fes aUres.
el Avocat en P element, 4emeurant en C Me
'Ea vertu -de sentence ontradi&oire' fondue t)Ar M. I i M. Dupri
tieutenant-de I'Amirau des CdYd&, du ,,6--&toI;re ddrn Nille, part pour Vra ce il cin
l.a reqg.Ate des -officicrs mariners & matelots du na- Jui le fits de Mn,-c Chevaiier, du quarter 4e Mirebahais,
I f. A
vire negriet k, J M 4 P04c'm A kra p*roce'de 'a la Barrc age' de deux ans, & le Sieur Dubois fon dorneffique. ,du Si6ge de ciptte ville des Cayes 1), le famed .6 f vrier 1 Le Sieur Martin, Horloger fur la place, Saint-Marc
rochaih 'a la vente & adjudication dudit navire le Fefix -partira pour France, ou la Nouvelic-Argleterre pour catife. 'du port denviro trois cents' foixante tonneaux fes agris de nialadie, dans le courant Xavril proc4in ; A pric ceux .& & Rne yolle o' r ceux qui ont des mont
fai u pnot en d6pe'ndant letoui 2ui lui doivent de le paye res
le hez lui de les retire avant (on, &6p
fur- le S' ur Ch#fier amateur Ae ce navire. art ; ceux qui ont
On pourra prendre comrnun-ication de, la carte bonnie n .4quelque chofe 'a hai r&lasner peuvent fe preflenter
Yettide 'de W e Pja Procureur aux Cay9s. front fatisil its A fon d'pai t il remettra fon fonds au Sieur
Nathf a qui on pourra Horlozer audit lieu voir toutc
.4 a r so 'Conflance ; A ie chaigera de garantir les niontres pour unei
ann6e, fauf fia tuie I du moment 6 elle fera rendue; ledit
3 Le Sieur Soumeirejenne, te6int boulangerie h Uogane Sieur Martin fe C-hArge de lui en terir compete.
(e difpofint 4. paitir' poai France, au prin.temps proctiam I M. de Lattre Dufart & Madame f6n ep&fe fe
dffirer6it iffertntr li"I)&& jerk quii otcu'pe Sa' I aqvtllt. 44-fpofint h partir pour Ftance au ptintemps prochain,-ferftte eft attache. un-.V%'re iiMl6nt b6ulant& ; 11 veckdra il laiffe 'fa procuration h I Mrs Eye.-a Liv-ardic & Coin..
tfReilMes'de Ia bloblifigMt-; & cleuk NZ! gres excelttn4 pagnie N6gocians au Port-au-Pr*Mcc.
bo4langerf,,);tilafiqtx ,4u fq ts'N grer- doinefIiqtieLw-,-che,*-v--x-$ i Le Sieur. Routier ,rc'fidant "a Viflet fe dif c te i rtir lwt
&C- P_ 10 tnilt ( n2'rpmpnt nil enn;n;ntament fewn nour France. cc la Lame fon 4oufc,' ;s deaqi ewa*




6v 46- 77.
& leuts nourrices U prie ceux 'a qui il dolt de fe pr6- i Un emplacement cent quatre-Antyts pleds de. lo'
feather pour tecevoir leur paye;nent & ceux qui lui doi- fur cent pieds de large fitu' au Momt-a -T uf Vi64-vjs
vent de le folder, pour lai 'viter le defagre'ment de les la place, fadant le coin des rLies Royale & Sainte-Claire
oi,,traindie. fur sequell emplacement C nt batis. plufieurs corps-de ogis;
en ouzi,.eurie petite place de feize 'a vin t carreaux
4r.4 r d'un. Negre ipave 4ui doit etre vendu j la Barre terre ftw6e pr b de cette viile borne. atifpd & Touelt
ff tC fig JaCt.-ICI 1,9 2Y fivrier i7go. de'M. Lideu Ycil des 1-i'thiers:de fea'M. le Pr' dC la Kn CIWU a C I evident
Bourdon, & au noid, du chemin do-ia Charbonniere. Ceux
'tarnp6 fur, le qui voudront faiie acquifit'-on de- ces,-dViets'
Du il november. Jean-BaptiOe Can a e j pourrout
fe.'n, droit MUID ati-deffous (_ .G aut'ant qu)on a pu le eadrea er 'a M. Durand, clans fon mapfin"..* we.*& Vaudreuit),
diffing"Ier ac, ans taffle de 5 pieds z pouce, pr6sIa place de Yintendance.
a3-ant dzs rraiques de fon pays far le vdage & fur les br"s. i U ne madon, fttu e en cette Ale rue des 'Miracles.
cornpoke de deux chan-ibr-es fur I-a rue, un flIlon, un JV A V Z It Er S N CHAR GEMEN T. cabinet voike' un .- office une cour carrele'e un putts
un baffin, *.quatre chambers une cuisine & une barriers
Le, navire, la There ie/on de Matfeille comman,06 par le tout Ians communication. 5adreii r W Dupont
le Capitaine Confl.-int, partira pour Baltimore le 15 fewer Delornm Propri6taire.
prochain. Ceux qui voudront y paffer-, ou y charger i Vit particular de cette ville defireroit vendre un'
pourront %'adrefler audix Capitaine chez M. Bcc atneS jeune Negrelk, ag6e de felze k dix-f pt ans, bonne coa.
iuw des Capitaines. turl ic & bianchiiieufe ; on prendra'des degrees en paye- la
t Ll" n de Bayonne Capitaine m-ent. Ceux qui d6reroat en faire racquifition peuvent Le navire Ic Saim .0 11
Law-, ea rade 4 Saint-Marc partira poar Bayonne clans s'acIreikr 'a M. Bec aine italnes..
les premiers jours cravyll prochain. Ceux qui voudront y
ch a S'adreffer 'a Mrs Bouke Di uy E SC Z A V Z S X AV M A R R ON IV .4, G E.'
& Cornpagnic ou audit Capitairie, en fort magaiin.
1 Le navire le. Vaillant-Second de Bordeaux Capitaine 2 Samedi Congo, etampe fur le fein gauche D+iC
fcan Sorhd, partira pour leidit lieu i'e is f6vrier fixe; il taille do $.pied$ 4 POuces, iOrt & Vros,"ayant deux cica.
pre-ndra du fret, & des pagers qui feriont commod6ruent trices de, coups de nia'nch-ette fur la tete,, les dents de
%
forces: ce navire du poit de --cinq cents tonneaux, e a devant pointers ; pard marrow. depuis quatre pois & demi; on quatribi-ne voyage, offie toute la f6curite' les renfei- & J4pitcr,.me^me & merne .6tampe, taller a 5
gilernens que 1"on pourra de'firer. pieds, j pouches. bien corpus, ayant des marques de fon
i Le navire le Glorieux, Ave Bordeaux du' ort de pays fur les joues-; ma-r A depuls envuon trois mois
,quatre cents tonneaux Capitaine Demignot aini ayant 'a demi. En donne'r avis a% M. Qa;eau, Habitant au Trou..
bord cent cinquante barriques de fucre, partira pour ledit Bonbon,
lieu du 15 au 2.o.. mars prochain ; A prendra du fret, & des Y. Un Mlillitie fans' etampe nOmm6 Michet, ayant -affagers q fi y feroqt torn modcment loge5. S!adreffer audit appartenu, i Mjue Raveneau, qui I'a vendu i M. IBcrquin .
- Capitaine ; ou 'a Mr& Erna Livardic & Cbnzpagnic. Nego- habitant aux Roch.clois. Ceux qui en au*ront connoiiia'nce
icia;.s en cette- vihe forit. pri6s de le faae arrester' & den donner' avis -a* M.
peyre Habitant au in
Ber4uin ; ou 'a M. La P il y aura
A z ,V -D A Z. recomperde. t
Deux Nigres itampes BROnER, dont un de nation C
Une habitation fife au quarter de la petite plane, (te Sen6g4loife age Xenviron. 2.% atis 5 taille de 5 pieds III
Tiburon diflante de deux lieues & demie du bour pouches r9utre .'de- nation Moziambique a^ge 'd enviro a ri
ayant for, embarcadaire 'a quinze cents pas des 'tabliffemens; 19 Ans taille- de 5, pieds i pouce. En donner avis 'a Mr3, I
ladite habitation e de. Ij countenance de cent .trente-fix Danc& Fabre Nevcians.
tcarreaux dont quarante en plaine & en culture ; favor : 11 .
vingt-fix en cottons qui promettent une belle recclte .4 N z Am 'A V.- 2 G 4-It E" S. V
quatcrze en plantations de vivres; quarante carreaux en
famines & marais fufceptibles de deiRchetrient ; le refle 2. 11 s7eft- egar6 en cette ville, dans- la nuit du 7 au 9 de ce fe
en- rrornes & favaries. -, fu- ladite habitatIbn eft une grande mois, un cheval fous poil noir, e'tamp6 fur la cui& du moncafe de -foixantl,.. pieds de long fur vinat de large ea bois toir B L. Ceux qui I'auront trouv6 fout pri6s dea donner 4 durs & eq-,;,,arris, couve.*te an Saille; uneficheiie de -qua, avis 'a Mts L" Rubod, Vie & Compagnic rue des: FrontsMitc pieds de long fur vingt e -large, auffi en. bois durs forts ; il y aura recompenre.'
J
& equals 9 couverte en pallet tine cuffine de quarante.. 2. Une mule fous poll bai .F.'tam C"-'e VM, A'eft 4chappee Cadifiw au cttei (in prie
fix pieds de long, un ho'Fital & quatorze cafes N6grcs-, de habitation de M. CJ, ond,,.Ver'
cn Lon etat; un bitiment en maqonne,, ayant fervi autrc. les perfonnes q i en aurop ,crnoi.fraue de vouloir bie*
i r Hibitant en plane
,i fols de fucrerie, de-foixante-dix pieds de long fur vingt-deux en -donner avis 'a 'M.*'Ic 3
4e farge, le comble en carpenter covert en paiLe; un ou "a M. Poulle P au Port-au- rince.
putts maqonn', avec fa machine pour fournir de Veau 11 s!eil ichap Mrs Magnan fr 'rcs
aux Indicroteries,, compof6es de quatre cuves & dun baffitt liabitans.a x Cahps-1- deux, -jeunes tnules f une fous poil
recevoir. 1'eau. S, I' itar p4is du c&6 4'jnog
adrefTer h Mrs AlLird, aux Itois, I'autre fous poi runs
vendtqpt-, fi racqu6reur le veut, un parti de trer toir dM- D- 47autr s '4timpts efpagnoks' En' don
I fts.'attach6s, dep long-temps a cette habitatim ayis al;445 Si wis cur- 'i 4ir.0miede."




IN M l '11 11 IN,
N 0 U AL E I I I S E S o
AM E" 1 30. J A V I E R 1790AL
14 G N E., firmadon. ele la lo;, falique ev^.*t 'te une d6ciflon fage &
ptudente. I ais ks Allonai cities de ce royaurne 6tant natii., fg1wit d'une kt" do. Vienne-, en dat; du 2.o november. rellement ports i fe 11ah *er fiUjuguer par les feirmies ez
neannioins tres-',,aloux de rnaintenir la. loi qui les exclut d la r-offleflion du ti-o'nc le do.cret corccrnant la loi falique
A 1
IC NOTRE Cabinet S Occupe beaucoup d"une pacificaflon: ne fait que conferver une inflitution inutile aib:traire
on a-IfUre que les conditions qu"il propcfe au Divan font qui ri'a aucun ciffet re'el.
A I
la fi, ,qtion -des limits telles qu'elles ont ete' arrestees par La perte clu'a faite la Cour de Rome dans les cliargek paix de Paflarowitz, & clue pour nous indernnifer des Mens op6rcs par rAPI n)bl'e national de Fra4ce a 6te
I I f
fais de la guerre, le Croiflant nous ce'dera la Moldavie d'abord tres-exage;ee. Mapres une verification faite ee;.
tre
jufqii'a' Ron-aa & Stuz. La Ruffie eft dit-cn, plus exigeante nte dernit-res anrecs des rernifes envoy&zs, "a Rorrie elfles t,,Ie vcut que la Porte lul c'de le refle de la
Mordavie fe font menteks 'a la forrime de 313,.000JA'- tourricis 1--ar an
la Valact;.ie & la Beffarabie. Cette puifilanice exige de plus En return la France avoit acqUIS le I)IM111ge pref,111'exque le -Prince Poternkim, foit reconnu Hofpodar de ces clutif de commerce fur le territoire du Pape ; it rc'fultoit.
provinces, a la chat e feulement d"e"tre tributaire d7une de cet. advantage que la Hollande ou IAngleterre pour"
voient payer pour droits fur les objets de cc C01r.merce certain former enters la Porte. 11. eft difficile de croire. que ) ..I
malaie' les revers que les Turcs ont effuye's dans cette environ trois fols au-dela' de la former que la Francecampagne ils confentent 'a des conditions auffi one'reuff ,-s. cllvo)'Olt allnuellment 'a Rome.
La foie piccluite dans les dorna:ncs du Pape qIII paf; S -V D Z. foit exchifivement en France feroit d'une utility' inftiie
Four nos marlufaefures en etoffes d%- fbie : en nous pre-a-clon joufroient les Francois nous aurons
Le Roi de SuW6 'a ekrit au Prince de Cond-6 la letter rant le privi. ege t
ai-apres le' double' advantage d c'tablir des manufatHutes en foieries
chez nous & de garner ce que. nos rivaux vont perdre Monfieur mon coffin fur cet objct par la defaveur ou' its vont fe trouper k.
L'amitie' que; vous rn avez temoignee & que je vous ai RC.Me qui vraifernblablernent ne. les favorifera, pas plusport e me fait vartazer bien ardernment. retat ou vous vous maintenarit que les autres nations. trouvez : off-tir auax Bo urbons, & 'a tin Condi, un afik, dans mon camp, c' fl y attached la vkloire; vous propofer de chercher F R A N C Lf.
Une retraite- dans mes Jktats ee-ii moins vous t6moigner rint6reAt que je trends 'a vous que fatisfaire le sentiment .4 s S E M B L E' E N A T 1 0 IV A- Z Z.
le plus doux de mon cmur. Votre Alteffe peut 6tre perfuacle'e qu'elle trotivera en' Suede tous les Cgards qui lui S'ance du to o8lobre- M. le Comte de Alinibeau a preficnt6 font dus, & que je dontierai 1exemple ma Nation de un plan pour la division du royautrie, & a difcute' cetix qLii
confolc.r tin he'ros malheureux. C'efl en attendant votre avoie.nt ete' fournis fur le trie"ime f6jet. t6 Varr^-6 du paAetnent de Rouen a 't' reprise en confifpt rife & le plaifir de-vous affurer dt bouche de mes el. cc
n e pour Vous,, que je. vous prie de ne pas outer duration, & d6cret eft irtervenu en ces tei-mes
de Ceux avec lefquels je. fuis Monfieur mon cotifir, de tf L'Afllernhke rztIonale confid6rant: que I'arr&6 pris le 6-1.
Votre AltefTe le tr(' s-affe4ionne' coufill & anil. Sign' du prL' fent I-ncjs par la chan--bre des vacations du parle. CUSTAVE. r .,ent ee -Rouen & qui lui a &6 cemmuniqu6 par les ordre!
du Roi, eft un attentat a''la puifl ance fouveraine' de la Nation, G- R -A. V v E B- it E 7- A G N B-4 a decr6te & decrc'te
it 10. Que le Pi e'fidert fe. retirera par-devers le Roi La Soci6t' tablee 'a Londres, fous le titre de The revo- pour renie:cier S. M. de ta promptitude avec laquelle EllalutiOn's society., a adreffe' 'a I'Affetnble'e national une letter a prcfc;-it I'a;i^tc f,,dITieux de la chamber des vacations du d filicitatioii fur fes travaux. pai element de Rouen, & r6primeles carts de ladite charribm. W.
it 2.0. Que cette piece fera erxoyee au tribunal auquel, Extrait A daily advertiser Gatette. de Lendres. I'Affernble'e natior.ale a 'attribu6 provifoiremer.t la connoif,
fanct: des critnes de le'fe-Nation s Four le proc s e'tre- irif. Si I'AfTemble'e national pouvoit e'tre certain que les truit cor.tre les auteurs de rarre'te ainfi qeil apartment.
11 ifices, les intdgues de I'a*mbition feminine rj'auroient it 3o. Qve le Roi fera fuppli6 de nommer une autre P14" d!influcnce dans, le- government ca Fiance la wn-, chainbre de vacations parmi Ip oJEciers du incme -tribunal




,vec le3- inches fonclions & attributions que la preddente; qtte c'eft qu'un 44:cocrwe mais ott ni!a donn6 de
laqUeLl.' chamber enregiffirera purerne.1t & implement le Mot tant dViplicatidns diff6reates ctueje ne fais laqucll, que cl z et du -2 de ce mois. 71 j) croie. Le lend=ain, J'ai &6 me plaindre au diftrid, qi A
S...Wnc dg it. La division du royaurne a occupy rine )y rri'a renvoye
' '. 11 au comit' de police, lequel comit6 de p()J;c, eto,
y au bureau militaire sequel bureau mil'
grand.-_ pairtie de la fiance. M. le Garde des fceaux a m a renvo, e 1 itair it&
un TIOIIV des vacations du m a renvoye de nouveau au difbift, le'uel difl6ft nla
envoy' el arre'te' de la chamb ]a I
parliament de Rouen par sequel cette cour announce que reavoye' fans ine rendre jUftice; de fa on que j'ai perd4 vot
A I I I A %
fort p.-6ce,J,-!nt arrete navoit par 6-L-6 dclqinc'! a etre rendu n tr.0is "oars a clietcher des juges parmi tant de juges falls vir nabl,e i-fifloient cepen- 7) pouvoir ^vre 'ua'. Ce
pu..,.Iic. Plufi-zu,-s members de I'Affe qui me chagrin. encore' advantage
rar
dant pour que le secret renau centre cette cour flit c eft que Je ne pqis vous envoyer) ce mols-ci le petit qui
cxNute' la riguelar ; mais 12. Roi ayan.- fait demandcr la ecu de vous faire patTer chajue rnoij, S.
gi-ace d1e.3 coopables elle leur a &e accorde'e. ar la poite pour vous fouterar period it vos vieux Joursi jug
n da roya e i p eure de douletir.. mesuo Quant aux ttats-g6leraiiK
$.ance du 12. La divifio, ume a encore rempli 37 _I I ell
une grande parties de ja f6arice. i.) ils font toulours toLit de meme ; ils travaillent 'a force, auti
S,'ance (lit q. Elle a 6 6 remplie par des remarques & Ils ont pris tons les biens des gens d ce qui fait tue
des argument relaffs aux biens ecr16fiaftiques. Le parti de que les p etres client. comme des disables. 11 y a daris va
glife regrettant touJ J"I vient de perdre reve.- I'Affemblele un certain M. de Mirabew, qui eft un vr fe
nant encore fur le fond de la question a fait arrefter divers v miracle. It n'eft pas plus -cmbarraff6 de parler & dectire) avc w-ticles pour I'exckudon du &kret. que moi de fouffier ma ferge. Force monde lui en veut; par
S ,",-Ifzce du 14- M. Necker eft Yeau donner 'a I'AfTembl6e, 7) inais un bourgeois, cliez sequel Je tiavailiols I'aiit-e Jour) rev ledure dun memoir principaleinerit relatif 'a retabliffement 77 re'pondit a uli de fes amis : qulon een dii-oit pas tant fes d'unc banquet national. Des applaudiffemeas de proche en de mal, s'll i y avoit pas tant de bien 'a en dire. de
prodie, ont pre'ce'de' rarriv',- du premier Minift-e des finances. Autres ArAouvelles ne puts vous manner firion que je rap
Ce rne'rnoire eft d'une e'tendut qui ne permit pas de 7) fuis toujours votre fils, de
le donner ici 'a moins de lui confacier plafieurs fdailles. fi
Mais fi apre's reflexion, nous nous fentons capables,,ou (c I:Angleterre la Pruffe & la Hollande, craignant que (IU
U A
PI Lot af7tez hardis Pour I'analyfer nous en ferns paroitre les Pays-13as autrichiens ne s'uniffen-; 'a la France font mi" un e:(trait. ColINrenLIs de garantir aux Flamands leur independence, 'a Ra,
Nous ren-voyons a' la femaim proChaine la faite A journal condition que les Hollandois front rernis en poffewon des ni
c villes-barr!'res & que rEfcaut I'm fe 6. D'autres letters
c PA.bT6-nbI,_,'e national 3 afin de nous niettre un pgu au cou- e rine gat
zqAt des autres matieres. dif*ent i'il eft question de donner un fouverain a ces nou. 'a
veaux Eats. Le Roi de PruGe, indign6 d'une vifite que prc
'Extrail -de diferentes-lettres de Paris jufqu-au 6 december. rEmpereur afait faire chez fon envoy, fait marcher dix. d"e huit mille homes vers le Brabant. *Pareille vifite ayant'eu if ct On se.41 beaucoup amuf6 ces jours deniers, d!une letter lieu chez I'ambaffadeur britannique, on prdume que le Roi ces
gar on ferrurier fon pere, en province ; pluficurs de d'Angle-terre enverra auffi des t es dans les provinces, qui nos journaliftes ront ill r 'e dans li urs outrages elle eft Nombre de Fran ois de diffinEL-ionlnt arrive's a% Chambery, eel zinfi con ue M. le Comte X,4rtois a &e' fort bien re u par fon beau- de
cc Je vous envoie ces lines m on tr's-cer pere I pour Pere qui lai avoit fait preparer un palais ou le Prince, tai volts 4onner des nouvelles concernant les chores qui fe en arrivant, a troupe' trente gardens du corps, habille's comme Ph
3,) paiffent ici. If y a bien da gr4buge je vous affure; jnais ceux qVil avoit 'a Verfailles. S. A. R. a efte' fi content de cette A(
A I
)i on dit que tout cela eft n6celhire pour etre fibre. 11 reception, qu'elle seftparfaitenient raccommod'e avecfon
5; faut que la libarte' foit comme les enfans qui pleurent epoufe. Depais ce moment, le Prince & la Princeffe coule MA
en veIant au monde, car on ne voit que des figures triftes chent dans eme iit. Les Princeffes de Conti & d'Heninl co
2f & des gens qui fe plaignent. Fai eprouve poUr ma part, NIM. de Barendn, Lally-Tolendal & I'archev8que de Paris a
3) je ne fais comblen d'accidens qui ne me donnent pas font atiffl 'a Chambety. Ce dernierfe propose de prendre att
i) Itijet de rire. Voila' aboard quinze gardens que J'ai e't6 les eaux 'a Aix en Savoie. Oil ecrit d Nfarfeille, qu'on y de obligi de monster depuis que tout le monde eft autant a d'Ja fait deux fbis Npreuve de la loi martial; heureil, a
e 0i
1) l'un que I'autre, ce qui fait bien certainement la fomme ferment qu'il n'y a eu que des bleff6s. Le no.mbre des Fran oi
3 o lives, dont je fuis tres-fich'. Mon bourgeois r a refugi6s h Berne, eft de trente-deux mille. Les autres villas JU
pas voulu me les laiffer monster moi-me^ ous de fa Suiffe nen font pas moins pleines ; Laufanne, Veveyv av
avons beaucoup d'ouvrage fi J'etois Xun autre &at de Morges Nyon & routes les villas qui bordent le lac de M
A I
).7 prof -ffion, Yaurois efte' moins gene, car dans bien des Gen6ve peuvent peine fuffire 'a contenir la multitude fe"
7) 111,tiers les ouvriers ont da bon temps, lls eont rien 'a de nos fuginifs parmi lefquels il y a un grand nombrc or
Et pqis en reve iaiit de PafTy dimanche dernier, de pet-forlines, qui ne fe font expatti6es que pour ne pas
v far 4s dix heures du foir, un peu en Pointe de vin "a trouper au milieu des troubles ; les prts les mieux intel-fl, C
11) la veriti jai &t6 reilcontre' par une r,_-xatrouille qui rn a tionne's 'tant quelquefois expof6s h Etre inquiit6s & p demanded' ob j'allois; je n!avois pas de par les vagabonds qui profltent du de'fordre. wAus Les Braban, a
coroptc a retire deputy que les homes avoient le droit ons fe foni empire's de Ia citadelle d Anvers & de quclqtles
d-- faire, de dire, Xe'crire & d7imprimer tout ce qu'ils places jufqU'h Louvain. Leur armee fe monte "a cinquarite 't
At I &
mille homes. 11 y a eu une nouvelle adio
voploient. Malgr' cela cependant, pr m!a arre q n entre eul 14e
7) condalt au corps-4-garde oit paffe la nuit fort & les Ini 'riaux. Ces deniers ont 'te vaincus.1"Angletetre
envoy quinze mille fufils aux. Infurgons. w==
tha moil ade, & trait' comme tin a.?,ifcocrate. Je vou- a Vile lnfirI46
Arnis bien mon cher nel-e. Douvoir vous eXMlIJUer cc reliaied.5 011t dela quite leurs couvens.




''I I, Mimi
Off
-1 Yes faltritts travalxh avic odeuri r6 placv la population 'If exalta I'lie'rol(me de ]a Relne qul d monte' da-ns cos que les migrations nous enle'vent! w Ces jourb dernierst occasions un fi grand cara6tire ; & ron fait que les Anglois
bienne commandant dun des hataillons de nos diftri ts, ailment beauco ip les grand cara6leres. Enfuite, entrant dans
Wit de fevvice chez le Roi. S. M. lul demand -ft fix place les details de la revolution it ait que la caufe du Roi itoit lucrative. ==m Elle rne vaut rhonneur dapprocher de de France 'toit celle de tous les Rois. 11 qualifia d'at.
]a perfonne de V, M., & notre plus grand inteiit eft &afrurer tentat inoui le transport arme' des Parifieps 'a Verfailles.,votre tranquillite'. awau Quel. ell donc votre 6tat, pour fer- It parla de Phorreur que la nation angloife avoit con-ue vir auffi gratuitement? Sire je fuis notaire. Le Roi pour le maiffacre flait, fous les yeux du Roi & de la Reine, rarult fort furpris. 11 'queftionna enfuite un garde national de plufieurs gardens du corps. 11 'ne bla'ma pas rnoins qla etoit en fentinelle. Celui-ci r6pond qu'il aft juge-conful. les executions fates centre routes les lois. 11 finit en
M. voulut favor en quoi confiftoient les fonEtions d'un difant & en fixant M. le Duc d'Orkans : cc C'eft avec une
jilge-cc nful. 11 les ILA expliqua. womm Le Roi le quite i) grande fenfibilite' .Monfieur .5 q1te )e vous rends d6pofitaire en difant : C'eft bien fingulier. moo* 11 s'adreii 'a un des fentimens- dont je fuis pe'ne'tre' pour votre fouverain.
autre garde national. Celui-ci 'toit orf6vre. 11 caufa fpiri- 7) Premier prince du fang de ce monarque malheureux, tueilement avec le Souverain. Enfin le Prince, ne'-pou-, votre cec r eft fans doute auffi vivement affe6t6 que le
;rant revenir de fon 6tonnement, s'6cria avec vivacity en Mien. Je vous prie de raffurer de mon tre's-vif int'r^t. i)
fe retirant : JefWs donc f it pour itre troinpe*. momm On lui Cette audience dura. quarante minutes. M. le Duc d'Orkans y avoit perftiade qu'il n'itoit gard6 que par des mercenaries, fut conduit par le Miniftre des affairs &ang&es. On* par des gens de la'plus baffe extraEhon. Depuis qu7il eft Pre'tend tie S. M. B. fe fit attended pendant trois quarts.
revenue de cette erreur it sentretient farnili&ement avec d'heure. C'es jours deniers M. de Gouvion major de 1-3, fes gardens & leur envoie fouvent 'a d6jeher. Les repr6entans garde national parifienne a requ de nouveaux pouvoirg de. la commune ont de''a' trait pluflears fois la queffion du de la com mune ; il n avoit accepted que pour trois mois.
rapper des gardens du corps & its ont fait supplier S. M. Ce militaire refpe&able t'moigna fa reconnoiffance I'Afde fe liver comme par le paU au plaifir de la chafe, femble'e & lui dit cc Je n!avois accept Mefficurs, que fi neceffaire 'a fa fante' wma On a fort applaud une failed pour trois mois efp6tant que la revolution feroit ter(lu marcluis de Viliette : it paGoit un afte le notaire avoit, mine'e & que nous eaurions plus dennemis. Nous n'en mis, haut & puifant f eitgneur ; a ces mots le marquis S ecrie 17 aurions plus Aleficurs s7ls fe fuffent nzontris. Je croi Rayez cela Je ne le figneral pas; Je ne fuis ni haut, que routes les craintes qu!on nous a infpire'es tous le3
Je uis complots dont on a parl6 ne font que des chimeres .
ni puiffant ni ftign ur f petit foible, foldat de la
garde national, & je in'appelle Charles. 11 y a dit-on f )i que des gens intereff6s 'a fe rendre tiles ont imagine'es 9
eA, 17 Car., apres tous les emprilonneMens qui ont eu lieu routes
Rome be ucoup 4e t -mentation ; on affure que le Pape
propose de renoncer i ter pour dix ans aux annates. On parle les recherches & ro qti'on a fates on n'a
d erneute en Baviere en Upagne. Dans ce dernier --royaume i) rien decouvert. 7) e ouv4on tefufa en m6me
il eft defend de' S'entretznir avec des Franqois. Ce font temps 4s appointemms qu'on lui offroit pour fon service,
ces defenses ce font ces vexations qui opereront le mal
que ron craint. Autant les fouverains ont tort c exercer le D v P 0 RT- A U -P R I N C E.
Zefpotifrne fur leurs fuiets, autant ceux-ci font bla'mables
de fe revolter quand its font gouvern6s par de bow princes, 0 R D 0 N IV A N C E
.car its fubflituent alors 'a la volont6 d!un feul celle de
phifieurs, qui eft toujours tyrannique. 11 ell certain que depuis 1) J7: L E AD M .1 N I S T R AT E U R Sj
Adam les homes ont abufi & abuferont du po-tivoir
ui leur fera confi6. On &affure 'a l'inftant que les gardens Sur la furcti A la Colonic.
corps vont hre ra peles. Its front le service int6rieur.,
Q ant au service
conjointement avec, Fa malice nationate u Du 2.8 dekembre 1789a cheval ils en front --charg s feuls. e Roi a ite' fort
attendri lorfque M. Bailli a ete' lui faire part de ce voeu Louis-,ANTOin THOMASSIN, COMTE DE PEINir,-R, &c.
de la commune. mme Les diftrii-Its ont de nouveau offers
M. Bailli un vaitement pour le de'dommager des depenfes 'ET VINCENT-RENE' DE PROISY, &c.
que f'a place l'oblige h faire. 11 a r'pondu qu'il ne croyo4 pas
6t
la repr6fentat lion fut necefl'aire fa dignity, que fop revenue Sur ce qui nous a e teptefente' qu!'I 'toit dang
avoit j;ifitu'a' pr6fent fuffi 'a fa depenfe & lui fuffirbit encore. reux 6ans les circonflances aftuelles de laiffer introduire M. le Duc d'Orkans a 6crit de Londres pour demander clans la Colonie des enclave venans de France des paiTa.
-fes equipa es fes clievaux fon vin &c. 11 a donne' ers inconnus imbus de pi-incipes countries 'a la tranquilordre t' & furete' commune des papers lives eftampes
L'Tprimer les meutes qui ktoient au Rincy & P,
Viliers-Cotereks. It vient d'acheter un terrain ondres; & autres objets capable d'y fomenter des troubles &
corni-ne it doit y Eire batir it a fait venir (on architede. "I 6tolt en conf6quence ncceffaire de prendre des mc-,
TooLes les perfonnes qui 6teient 'a fon service, & e mployc'es PUUr el s pour prevent & emp^cher cette introduction a 'di'es. On public des
au Rincy & Mouceaux font conge e A' ces cafes &c.
!S d6tails qui fe contredifent fur 1'accueil que le Roi d7Angle- ART. 11 feta nornni6 des cominiffa'res Peffet de
I terfe a fait 'a ce Prince. Ce qui paroit le Plus- certain., vifiter tous batimens, tant nationaux qu'6trangers qi t
que quand S, A. S. e6t e.,cpof6 l'objet de fon. voyage entreront dans les ports ou embarcaelaires d'e 1 Colonid.
M B., fans lui rien r6pondre fur --.--et objet lui parla 2. Invitons les citoyens de chaque ville, bourg & embarde la fante' du Roi de France du courage qu'il a n arque cadaire cou" befoin fera de fe charger de ces fon.6tions e el
fe d6youant lui-m^me poux either toute ififion de fang. de nommer en conf6quence* t nm-bre d!eiitr ewx q0ls I, J, J




aviferont bon ehre -pour. les exercer pendant tel tempi de leur Mpr4rente'r filalfro de t-011tes lic1 marchandifes
qu'Lls jugeront 'a propose de fixer 'a 1'expiration de ce qtl'ils peu ent apporter dans Ja CQlorie dans le
teivps de nornmer-un. pareil nornbre dautres cito eas Q Ics capitaines., laffagers & autres ( rodent con-vaincus
de manlere que chaMle citoyea fuit appe".. -a d'avoir debate' ou repandu dans Ia Colonie des, obje
% 1 9
ces fon ,Uons effentielles ctLIV12's foiellt, i xa4emeat nuilfil -Ia traiiquilllL puhliq ,
Ue% Oul 111.1ur0lell 6t,".
remplies jufqu a, ce clu'il en folt' autrerncn ordonne'. par eux declare's lots de Ia vifg' col imifl jrej
A cheque renouvellement. de' it. en fera iis feront.,powfuivis -a' cet ,aard- pwiis fui aiat Ia ri,
&elr6 eteux. tableatix dQr1t NUI demeurera a pof6 P-Lieur C i lois '. com.-mex perturbateurs dit t4los TUblic
inis au greffe des ainiraute's & I'autre fer'a r l.efquel.les pourfuites- & pelno ft* pourront, etre
capitaine. de port aiiii quits puiffent les pr.veiar en & prQnoncees que par les c dw, gin.1rautes.
la pellonne de run deux. dans routes lizs circonflances. io. Apr6s Ia vlfite faite, les 66a- iFnifi'-'i es front. Morl tar
Ou eur niinifl-6re fera n'ceftaiie. tout, 4 monde fur to pont, eh front Vappet fur le
4, Les colnnitTai es ,airlfi nommesS.'er)-tena-ront entr'eux, ro'le. d!6qw e, noteront, futivarit les '6rconftan'
de mamere qu il y en ait cheque jou d ux 'e n' fo rl 1 11 s tous 1 CCUX qui auront leur attention.
plus grana. 'riop-lbri, fil I, s Clrc'Pnfta4 Qs. 1.1, Les, Comrrliff ai4o re
meme. n d fieront un etat: d'taill' de
Ipur vifite lequ.e- I-..,era, fign treux &r. du capiLaine
A I
Les deux commiffaires en fo n. 61 o n s' fc t r a-,lif 0 r, t e r o n t b4timept ;, copic de cet etat, f,--ra rt:mife. au capitaine
a bord de. tous les batimens firai5ois arrivals dans Ia. i]l lui fera eXpTeff6nient wdonn' de ne laifffer e
Colonies, avant qu'ils foment mouille's dans le 'port, aux- aQcun paifagcr &. aucuries nial-chardifes, qu!apres en av
quels tra4ports auront drolt, cornme ci-.d,-vant de con- obt-n.u notre aar6ment & 4p 's avoir rempli
toarir, s'ils le jugenc a propose les officici J11 Le e P,
-s, des a. iraut's. les formality's efcrites par les o'donnances,
6. Auffitot leur entrc.e 6ans Ies b_',tilhens its ordonne, i -_ Lgrfque hs wintniiiaires fe tra ifporteropt 'a bord 'des
Tont aux c .'apitallies de tenir tout le rnon4e, .& fur-tout bitirriens -its, front accornI34gries clune garde de, quatte..
F gers confign6s bord & d y r1efter U.
les affa a cur hornets, a Tefffet de Ia configner i. bord, dans le cas o' 3
A C
Memes Pour VeAl-r 'a cetke ccnfigne,'ju,.fqU4. ce que Cette 4*conftances I'e-xi -Oiellt,
; -1 I gel.
yifite foit 6-YeCiii6e ref.dant les capltair es re onfabjes it
13. A 1''gard des timess am' icains qui font aftreints.,
de tout ce qUi p0UrrOt arrivcr de contrai--c a cette dif, a. recevo-ir garde auditor leur entree dans I-e port, cette
ofition a p-ine en cas de. -contravendon d'amende garde fera dore'navant 6,iablie. avant. 'ils floient. triou'll's,
P qu e
arbitraire centre Ies capitaints me^ me de. plus 1r,
gr a.qdt 14. CCUP garde ne lailiera border ni de(Cendre per.
e;nc (anvant 1'exigence des cas I fqaelles amepdes oa Prine.) qu7au.. prialable les corntriii" tes n"Ayent fait Ia
,p -_ines ne, pourront 8tre prorkonc6es que par le iriblnal vifite q* des 'pa&;ers & de !a cargaifon 3u 'bakiment,
tie I ute,. e .nqiat;.on qui. Wi aite- defd1tq,
fur 1.4 d'nQ qonform6ment aux' diipofitions. ci
a111i7a fcra f -deifus & flatter en ce,
cas o: qu'A jug rpnt c(
Vans le cas ob les' commiffairo reconn6troient' da.n'. & al'ement & tous
7 X5. A Agard des cabote.urs ipner
leurs vifit s q'u'd L-roi' %,
e t a propose d ne pas laiffer -- d batim ns it, fera 11 A _Q pctnte eta Wi ep t6te de Ia rade an
barquer ceitains, pafi. Gers avant quQn. eut Du. Obtenir certain nornbre de co.inmiflaires fuffifiont., pour alter en,
des 6claii-ciffemens' fu&-, leur compete its les COD fignerorAt faire Ia ,eroit, qu
bord du. batiment, j .. vifite ; c dans le Cas ou' it fe- trouv e1ques d
fqu'4- ce, que le Wultat, de ces affagers fpit blanc, foit n gn Aps. pa-ffe"port ou W.
p
eclaircifferneris ait determille les COMyniffaires 'a leur donner p e6is. 2. its. 1es fe ro.nt 46barqu_ r',. e= & leurs effros, & main.-leve'e _dc. lear p erfon4e & inarchalidifps oa 'a les Ics cP4-,figtie-rqpt izn a fi
un lieu, f6r,. jufqu1. ce qu'il it &61
1hrrer au procurer' da -Roi di ramiraute' ; ce. qu)ils front. flame' 4 4kir .4ard, & dans e e .roit
I -cas oii, it. 6 prfente
terlus de faire dans trols jours au plus tard, des cabpt?,urs pendant Ia nuit., le cornmandant de Ia.
8. S'il fe troupe. 'a bor* d des efclaves venans de France,. xade. les f xa -rpotiitler le, plus, pi's de lui qu'il fera.
its y front renvoyes fans exception.; & jafau'a ce que potrible,, c s'affutera, f0it par une g4rde kablie '.b"r4
1'occ fion An pre'fente, its front transf6res & de'tenus fbit par tout autre moyen, que rien ne fera, d6barqui
bord. des b4imens de Sa Maj4e' S'A s'en. -trouvg -fur
avant que Ia, vifite 4s corrimiffaircs, t ait. ke'. efffeau."e.
A
les Iieux; & 'a deffaut d'iceux,, 'a bord du metne bakimem 0, Et, dans tous les, autres cos qui. ne. peuvent ctre
qui les aura, amene' ,juficju'4 ce qu'ils fyient trarisf r' fur r", ' Ia pru.evus par Ia pr&.ntc ordonnance., laiffons
P
!.,e:s premICTS b.a tirnens' front v6il pour 41,1' Fra nce,;. I tlence Z'le des commiffaires .. d'aa r de Ia_ marde're.
lekluelles.. confign4tions zllriont at7x frais d pr9priqlaires qu'ds jugeront le, plus convewk )Ie .,.mais touipurs concurci'44s e(clave'5 repdant Iddits capitwnes re( Olif4lo rc.m.m9rit avec. Im procurers. du 11oi & juger d'amiratite's;
perfen-nellemeot de Ia' detemipri defdits ef'clavqs. Stionsli elles deviennejit
lefquels alors temphront leurs foriz _S
Les commifiail-es aprQnt. le. plus grand fbin de vifiter niceft4ires nentendart nullement. y d&oger par 'Ia pt'fente.
9 S
daris. les entre-ponts,... cam butfes cabanes, dans 1-,s 19gelligri$ I)qnlle 411 Port-ap-Prince fous le freau. de nos armes
4es paCiag--ts, officl'Qrs de bord & autres & elihn di_ ns & le cotitre-feifig de xios Sect4aires le.'28 dckcnibre 17 9le corps, du b^ iment afin (1P '4' rer s-i I n" e. i igpe', le Cpinte _dc Peiniw & Proify. PIu5 bas eft 6crit
TS 5 Ems 'Jainpes a=C5 Objet 'rat, Rvi de 1#2 Grange. Pai
I a s ce papie a.rmes e. g M. W. ;qviverneqyr(;epe
I') r" d4c it dariaerelife dans. onle
tic nt nt 0 Hi6n fet& 0 Ia Col 1, 1e: Cyrnmiffaitc,- Oes Colonies ) failant fon -Iion_ Oni
& pourio.it nuire k Ia, f4welte', & a'.' Ia tranquility. publi_ tenant, Silrion.
n conk4tience lots de le vifit Aes co M-P Enregiftr6e. au greffe du-, Confei Tupe'rieko de Saints,
niig' es fom t' les ai s Ics paffagers & autres, Dowin'gue le, 7 janyier
mqroxi capit ne. 1790
A U P 0 R T A V P P, I N. C E P E M E R I E R 0 T A L Ej




No
SUPPLEMENT AUX AFFICHES AM-E-Y-RICAINESO
Du Samcdi 30 Janvier 1790
- VS
14 N I S T R A* T-1 0 N. filperbe ca ail' n afTortie en efTentes & bo*s de pitch in de
routes les a enflons qu'on,
im puiffe d6firer, cafes fates, branches
Mercre 1 3 rf ief ures dii matin, il fera proc'd', & merrains; ils pr6viennent ament qu'ils tirent fur Francep
niacr in ,,14 vente. I plas offrant de 136 quintaux, payable 'a Paris ou 'a Bordeaux.
bi c des vivres de la Marine royale. 3 Le Sieur Duvet, Marchand Orfevre & Bij
,fc it pi-oV-e outer au
'Le-pri ea fera'pAy' comptatit avant la d6livrance. Port-au-Prince fa.(ant le coin des riles des Frontsf-orts &
Dauphine vis-a'-vis la ralle du Cornite' a rhonneur de wow prevenir le Public qu'il vient de recevoir un aftortiment
de bijouterie & argenterie de tout ce qu'il y a de plus Prix coarans 4s; Denre'as colonies au Port-4u-Prince nouveau: comme chpines & triontres dor, unies & C'maille'esj,
A
19 30 janvier q9o.. revenues des portraits de Louis XV] & de M. Alickcr, boucles
d'orcilles gamitures de boutons, le tout ail go^t national;
SUCRE blanc premiere quality, 70 75 1. feconde 6o' un aflortiment de bagues, pour femme ; b ites dor de 2 6 j 1. troffie'rne o 'a 5 5 1. fucre brut prem 16 -, e quality' routes grande-ars ; bokes 'a touches & bOnbonnie'res, ainfx
1. feconde 6 1. roifie'ine -) L6 a que quantity (rautres articles dont le detail feroit trop Ion
f 6 d. 'a
.% 3 Airs LaSal'e Thierry & Conzpa,
W6 fin Yert 22 2- 3 f marchand !z 1 4 2 2 f. gme ont 11onneur de
inffi-ieur 19 a 2 o, f triage a 15 f. vieux prerniere prevenir le Public qu'ils font charges de la diftfiburion de quality ...... feconde .... triage Indigo bleu Yeau fondante & anti-v6ne'rienne de M. de Preval ils la:
.% N
premiere cpialit6 I o a 1 1. cuivre marcband, 9 1. io f. yendent le prix de 6 gourdes la bo'uteille. inferieur 7 1. 10 f. pou.,Rre 9 4 a 3 Me Demoulein Avocat en Parlement & Procureur
'Conde 15 o a 155 1. la Se'r
quality 15 5 a". I 6o liv. le cent fe en ekhauff6e du Port-au-Prince prevent le Public
troifi'rne a. 15 o 1. Cacao 9 f. Carrot -15 fiv.. quil eft charge de vendre de g,-6 'a gr6 une maifon & emplacement fitu's en cette ville rue. de Cond,6 ayant Pr v courans des Matchandifes de France & autres., e
z2o pieds de facade furladite ruc, c 135 de profoneeur; au Port-a'u-Ainec le .3o janvizr 1790.. ladite 111pifon & "emplacement appattenans au Sieur Gchty
Vin vieux de Bordeaux la barrique 264 300 Ev. Goy, Habitant 'a la inontagne des Grands-Bois. 11 en fera
nouveau de Bordeaux' la barrique 16o, 'a 165 liv. de bonne compofifion moyennant du comptant ou de boni Provence I oo, 'a I 5s liv. Llanc le tie:-qon 72- 1: Farine effects fur la ville. ,de Wiffac pretniere qualk6 'Ie b ril 96 9 5 3 M. Nadau de la Rich ebau.dlcre -, Doeleur en Me'decine
liv. Huile donne a-vis nnes qui lines N gres affe le's
commune 9 70 75 aux erfo ont de
75 86 liv'fine, le- panier, 45 1. com-mune, la cave, 15 'a 16 1. 1 or., de maladies dites incurables tel'es que la folie I'6pilepfie I imbicillite' la furdite' l'aveuglement eccafione' ytar des Reurre, la livre 2.o. a 25 f. llefit-SaI6 Vancr.e 24 'a '27 Boeuf fale-, lebaril 1k 1. Morue le quintal 40 catara&tes, taica, ou oplitalmies gTaves, qeil s'en arran75 a go % I a L: il prendra aufri chez lui, en treatment, &
49 1. 16- f Savon la called 1. Chandelle la I.wre gger2 a temps
3o a, 33
2;-5 2,6 f. Brin, 7? d.- I'Mit' ant, un prix arbitraire ceux Ydro, iques
a Paune re'da'Ite-) 40 1 45 f 6
&0 3-4 -5 38 40 f- 3 d. CornbOurg 4o a 44 f Saint verieriens,, pianifles, fifitileux ou u1ce'reux S obligeatit de'.
'tribution, fi, Texpiration du temps il
es.) Morlaix la halle a exiger aucune re a
110, .3 1- 10f'- 1410 15 00 L 110"ell I n'
fteureit oo 1. Plancheks & fap pied ang!ois ISO. ne les rend pas parfaiternent gueris. Sa demure ell' vis1,9milher, Bois 6quarris idem. Pitchpin ....... -Vis le Gruverneraent maifon clAcculoit ci deviant
M. de Vincent.
jz s z) u ..FnZ,: T. JS e prevenir
3 Mw G'c&ficy & Godinct ent Yhonneur
Pour. Bordeaux Nantcs le Havre 4,zrfeil.fe.- Public,(ru'ils viennent de contrakler une folciva6 fous
raifion de Goctfivy & Goainet : ils print auG leurs dibiteurs
-sticre blanc 15 d. 16 d. 15 d. 15 d. ]a premiere cargaifon du navire I'Alixandre, de-les;
Sticre brut 15 0 75 15 folder pour leur e'v I iter les voics de dreit.
2 IV, rs G. de Kek,
Indigo 30 30 36 30 gan Pichon & Compagnic replant'.
66 15 15 cl, at ge's i! iicavon dc la maiYon 6e comineice..
30 30 .36 30 tenue au Grand-Goave fous Ja taifon de AiWefroi &
Ccn.pab-we, id )ulls le 8 o6iobre 1789 pi-ient inflarnmentr les dehiteurs cette maifon de ne payer qu'entre leurs,' V I S D I V E A S. wains ainfi que ceux qui auront que1ques affair's 6nteire'C
3 Le navire le Sailit-Jacques Canitaine Alrien tenant avec clie de s"adreffer 'a eux.
Nantes avec une, cawifo-n bien affbi tie. nz Le navire le S rapis Capitabie leti;s Caret vetiant,
3 Mr, Chaniplon Despois & Compagnie ont 1"ionneur de Wlozar biove, -1vec 34o Noirs "a, .1'adicfle de M. J. A
privenir le. Public quil vient de, leur airiver une Alleaw2d., IN6.0,CC14UL C11 cette v'L'e, ciui en Quvxira 4"'




Venfe le 24 du courant. 11 aura h vendre des plkes 4 11 (era proclidi jeudl prochaing Tit ron COMPtera 4 fbi6,
reau de diffr6rente grandeur. ou bureau des vento de I'Atniraute' 9 a netif heures (11
Le navire negrier les Deux-feunlrs- rc'rcs, de Nantes, matin, la vente & adjudication d'vn parti den Ir r e P, tt4 tell
A te
-Capitaine Ra Noirs de tout Age 8c de tout fexe proyemj$
ffin..,. Vient d!arriver de la Co 0,'Or, avec tine tzes de hai
11itce ce 3 deS' cargaif6ns des r wilrZs IJ de la Rc6eii4
tr s-bell' -ar-Aron'd tits Noir- I'adreffe -de IvIrs
Cat; Iidncq, Thelan & Kinpagame, qui en ouvriroat la Vente Gapitaine Bo C $ & la ToLrjnCe Nantes Capit.61le
x-ardi 26. da courant, Racaud 14 IPadfeffe & config!Iadon de M. DumJufljf,,.
s En vertu dordonnance de M. le Senechal & 'a la a% la clix-ge da payer comptant.
requcta. da Sicur Pointe aind tant en flon nom que i Le Sicur .4adebcrt Hork-ger notivellement., de return ne
corrinie tuteur' d;' fon frere it fera procL16 le niardi 9 de France en cette ville a 11ilonrieur de 13 r venir le Pulihe h, :e Cf* .
fivfier prochai' a fadjudication, 'a la Barre du 5"ge du qu'il eft affocie avec le Sietir L'rzs. clu'il a a
'1 0 .. i PpOll,
bail a** fernie pour cinq annexes 9 d'une habitatioii en caf6, de Paris de tres-bonnes monti.-es chains en or & autres
fiLue'e 'a la montage des Grands-Bois conlpof e de cin. bijous. 11 demure rue d.es.Frontsfo ts, en fon nie'rne mag do:
quante carreaux de terre avec les bakirnens & cinq Le Sieur Pzjol Marchand Confifeur en cette ville Nc
tetes de niorres en d4pendant. S'adreffer, pour piendre con- v ei't de- recevoir de France Lin afriortinient de grains de,
a-din ainfi, que des confitures de toincs efpices. Ceu,.
.noiffance des clauses & conditions de la. carte-bannie, chez j : 91,11,
Me C16Y Procureur, rue Royale. auront bef'oia de ces articles font prie's 4e sadieffer audit
2 t Sicar, ue des Fronasforts.
p1tain- de navire du poLe Siear qferh Poiffor. Ca .0 r Tie;
d(i Ha yre a a vendre des le'vites & habits en drap de f En N ertu d'o.doiwance rendue par M. le Lieutenant foil
toute couleur,, habits de grao---am, hollandoife', 6ternelle, de I'Amiraute' du Port-aii-PrMce le 18 d6cerrike & 'a ja
fiarnoife fur fo.i.- giblets de bafin i-nouffelinettEe r,,;Vyec requLe do _M.rs. Lfi.enne Patot & Lrjard Nl6gocians C' Ve unie., brod6e, carnle de franae cale ons & pantaloons de lad;te ville il fera le mercredi to fevrier prodhain, P
Rollerl 9 le IoUt tres-ilais, des inleux trite's & du dernier proce'd6 'a audience des cr*'es de ?Amiraut6, 'a Li vente de
out; it a en outre divers aiticl(, s invendus, de la cargailf 'Lidication definitive de la go lette Ic Rang-er, du port,
tout bonn cc111- de I oixaA Acaux ou en* iron ensemble, des agr's
Ou. navire Ia Cointe-dc- Mercy; it fera de rite --tonr V
ofition, fe difpofant a** partir en brc. f pour France ap y a r au x en (IMICndans, ; le. tout aux cliarges & condidorisprie-ceux qui lui doivent des anciennes ft iiouvellt_-s dans Ia carte-bannie do-ot on pourra P.endre
cr-11-lances, de le folder. Son niagafin eft cl-tez ]a norninee Coll no;iffilnc e ell !' tude de-I'Vie Ponret, Procukretir pow-fulvaiit, fe Sanitte DzjC7iL rue d2 Vaudreull Ix-e's de la p. lac;3 L-s S;ei,-ts Dzl ur' & Con t Monneur de Pr
M. Bir IN-Irs fes* Ie Puh c qu'zt. covipter du 2;,.5 janvier courant fa
au Habitant 'a Leogane invite 13rO'Cilir
creanciers de vouloir hien fe twuver le lundi hult fi--vr:ier le S' -ur F Tinothe Guillot n'eft plus int6reff' eans le,ie it
1. 1 'tu(I
prochain neuir heures da matin C de Pile Raton mcafon fui,,,ant la &c1aration qu ils eii ofa faite au grel, de
Dj ctaire *a' Uogane, affin ld'avifer aux moyens les plus prompts du 'Sleae le 28 fufdit ; en consequence ceux ui de
parvenir 'a ta liberation enters eux, pourroht avoir affa a trailer avec. Iles lus efficaces pour ire lui font pri6s. de ne lde
2. Le Sr Larue du Mont-Rouis donne IIVIs qu'il vient point prendre en confie,61'atiori fa quality d'affoci' des S1131'1% le
d!acheter du-nonime jean Greneau M. L. demcurant "a la Dilffour & Con.,pagnie pour leflquels it ne peut plus flipuler il
'Colline du INIont-Rows un terrain po culwre de mille. les inte're'ts. M
9 as carries fituC 'Wif-ift Guartler du Niont-Rouis paroiile de A la reaue'te du Sieur Thibaur, Menuifier "a Saint-Marc PO
'aint-Marc borne' d'un _cbt6 de la f'ource de ]a Lia-ne-a- au nom & comme tutevir des rilhieurs Tiphaine it, fera,poigne'le & des autres co'tt's de terres non conce'd6es sequel le famed que fon computer 13 f6wier prc hain, proc & vil
terrain lui a 'te' concede' le 30' mai 1769 : en conkquence, a la barre du Si6ge de ladite Ville iffue audience ordi. ay
Jedit Sieur ?rie les creanciers du nonim' Jean Grencau naire 'a I'adjudication au. plus offrant dernier endie.. pe
qui pourroient avoir quelques droits & hypotheques fur ce. riGeur du bail 'a loyer pour trois annexes entieres re
terrain de f faire conno'ki-e pour avifer aux moyens de qonf-cutives de ciml t6tes dUclaves dont trois ouvriers fo I
I -)artenans audits rnineurs ; aux ch'i
Jes fati-fake. tailleurs ., apt a rges clauses pal
& conditions de la carte-bannie dont on pour.
2 La foci6te qui exifloit entre les Sleurs Pilon & Durant, ra prendre'
r ur rentreeprife des houcheicies, 6tant finie & diffoute depuls communication en re'tude de Me Nionjalon A*ocat ea' Fr
eo ill' november demier qu'd eil du' au Sieur Durant par Parlement & Procureur 'a Saint -Marc.
Jadile fociete' it refute cliorge de faire les recouvremens & A la request de M.' Be at, ancient Negociant 'a Saint- fail
en cette quali 6 it p. rie les pe forines qui doivent 'a ladite Marc au nom & cornme execute -Ii r -.teftaracnta ire du feu
foci&6 de payer inceilamnient pour 'vitec le d:f agri&inent' Sieur Louis Julien* it fera proc4U la barre du n-i'me ni
61 A A
iqu'il auroit We ohli#, de les y contraindre par les voies S,,6ge & de la erne manicre 'a la vente & adi fa
dle droit. Coriinle ]ed*t Sieur Durant a 1'ejitreptife des au plus offrant & dernier ench' 'riffeur de irois te es dT claves d6pendans de la fucceflion dtidit d6funt ; all,
Iboucheries pour le Roi it prie NIII les Habitans qui ont
& qui auront de honnes bf'-'tes 'a corners 'a vendre 'de charges cla'afes & condition.,; de la caite-[ annie dont on Ul eadreffer 'a lui it les player comptant fuivant-leur valour. pourra pren&e communication ca 1'e'tude duditYle Afo dt
x U a Negocivt 4-e cette ville fe troupe charg par Procureur pouifuivatit.
une maifon d'e commerce en France de s'infornier s'll y
I tT.4r des Ale' -141 Barre dt fe
des 'fucreries ou des caffieres mais partictili rerrle it des gres caves, qui, dolvent e4tre vendus j
fdcreries a d6pendance du la Sin' hau ee
-ven6re. ou 'a affermer dans I ec de Je'reinic Ic 13 fiiiricr 1790Port-au-Ptince. Ceux des propri6tairfes qui voudroient trailer
de Ilune -ou d'e I'autre rnani&e font prie's de fe faire Un Neare nouveau 9 Mondongue, fans 'tanip'e apparei-,te9
A
Gannoitre cliez M. Bourdon, Imprimcur du Roi qui indiquera Age de 3 5 ans taille de 5 pieds x pouce ) ayant un peu
ji Is de barbe ne pouvant dire flun rilpin ni celui de Con mawof




U NAP'' &ftmpi futAe teln drolt PICOT, h6 t. Le Sieur Xoreauk part. pour, France pour caufe
n. 5 ans tat de 5 pie,& i pouce fe difant appark- de maladies.
tewr "a M. Picot, Habitant Sucrier au. Platoon dans les i La Dame Jne Peronnel, Marchande zaux Baradaires,
$ hapAm's de,5 cayest pour Fraince au prioteraps prochain ; en confe.Llence ell--'
ux qui I i solvent de la payer hiceffamment,
R T S. a je
Ei pour la mett c n tne d' fatisfalre ceax a qUi eUc do;t;
& le fa-Eant ilt lui eviteront le d-fa,,rr(-,ment eLifer weavers
3 Le Sleur Rafflibey cadet part pour France, & diclare eux des voi%- s de &-jilt dont ceux a qui ell.2 eft redevable"
ne Tien devoir. la menaCent 4CJe f6Vir' contr elle fi elle ne les fatisWt
3 M1 le Dupont part pour France, & declare ne rien pas' de f lie.'
D E, m i jv v z s.
M. Cha bo au patt pour France. il vendra trois N gres,
dont une N6crreffe avec fon fils ag de 8 aris & 2 Les 'erConnes qui auront connoifiance de ]a r'fidence
egre valet A en fera bonne cornpofition, pour de far- du Sleur Batard, fe dil' nt Wcanicien 6c Entrepreneur de
e gent -ou des denrezs. bakimeas font pti6es den donner a-,,,is au Pere Supeiieur'
M. Balinain part inceffamment pour France. de I'H6pital de Uogaiie, qui a des affairs dInte'reEt 'a
3
it 3 Le Steur Jacques Poque par't pour Frake declare ne terminer avec 16. Ledit Sicur Ratard ef -i jetine 'honinne
Tien devoir, (& prie les peXonnes qui Jui doirent de le de vingt deux ans I deja taille d-- _-Cilliq pleds U11 pouce
it folder pour hii 6viter le d6fagr&nent de, les y contraindre. bieli dcvbl6 t,-es marque' de petIte-ve'role & blond. 1i .. 2. M. i/cRo71ray, S6116cfial, part pour fon habitation I On de&eroit favor des noilvelles de M. Rideau du
ve rs les f premiers 'ou:'s du mois de mars, & pour France AIornet, dem urant ci-devant au Cap enfulte au Port-anI par cong,,-, -vers le iriois de jain -. K a 'a vendr.e des meuLles Prince. Ceux qui auront C' oninoifllaince de fa demaule Ott
te de toute dpece. de fa moi t, font pries. d'en donner avis au. Sleur Rwarrd ,
rt 2, Le R. 11. A Lijw, R&igleux Dominicain du convent chez M. ]VoTard, au Port-au-Prince; ou a. NIL Claty N6tyoeAuger, Cure' "de 6vallion, parfira incelTa-mrnent pour ciant, au Pott--de-Paix qui a des aff-all:es de coiif queqce. a
I Frw lce. T lid, communique.
re 2 Le Sr Jean-Riptifle Vidal, Entrepreneur aux Matheuk
it, fe difpofant h paitir pour Trance, par totit, le mois eeavril E r, F E T T R 0 U V
le rochain, pour catife de maladies, avec la Dame fon 6poufe,
ra Petite fille ag6e de Tiatre mois & fon ire're Francois a e'te' troupe' une monte avec fa change par une,
,lie il aura -ii veridre 'a la fin de mars, neuf N gres ouvriers,' N6gre& de M. Janin. Ceux 'a qui elle apartment peuvent a age' de'trois ans & la tklarn'
1 deux N grdffes & un petit, Yiu I'tre e er chez ledit Sleur deineurant en cette ville
Ui derni; deux chevaux, & fes outils de carpenter: il'don- t Malfon de M. Ragnos en la de'fignant & payant les frais ae deran des terms aux acquereurs', moyennant de bones du pre'fent avis.
IN lettres de change fur France I ou des furete's convenables: er il Prie Mrs JeS Habitatis de qui il a des entreprifes com- N .4 v z it r s N C H A R G E M' E N To'
mence'es, de vouloir bien les lui faire finir, & de le payer ,
.Pour lui e'viter dufer des voies de rigueUt. Le navire I'Alexandre du Havre, Capitaine Magnan
2 Le Sieur Jean-Bqptifle Grot azine., Marchand en cefte du port de 3 50' tonneaux partira pour ledit lieu a la fin.
Ville I part pour .'Fra nce dans le courant I de'm'airs ha"n de f6vrier rochain ; ce navire eft n.euf tr'
avec la Dame fon 6poufe & fes deux enfans : il prie les pour les paffagers. Ceux qui voudront y charger 'fret
ie perfonnes qui il petit devoir de fe i prdenter pour font pri-.s de s'adreffer chez Godinet
receloii leur payernent & -celles -qui Au doivent de le Confianataires dudit navire rue des Capitaines ou audit
I folder5 afin de lui e'viter le de'fagrement dc les'y contraindre Capitaine -a' fon bord.
CS Pa r voie de riguetir. 3 Le navire ki. Therefon de Marfeille command var
ire, 2 4 Sieut: D Ge'rant aux Grands-Bois part pour le Capitaine Conflant partira. pour Balthnore le 15 f6vrier
CA' France.
prochain. Cc= qui voudront y paffer ou y charge
t
R. Demonbos Habitant aux Grands-Bois declare pourront S"adreffqr audit Capitaine cliez A Bec ame.,
it. faire partir pour France fes deux Demoifelles. rue Ies, Capitaines.
M. Simon Philippe fe d ifpofant pafl'er en France ,, en 3 Le navire le Saint L'on Ge Bayonn- Capitaihe ne tnars prochain pr6ffix prie le6 perfonnes" 41111 dO'ive*nt "a la Laroti en rade 'a Saint-Marc partira pour Bayu ne dans n t, faciete, qui 'a* exift' entre Iiii & le feu ieur- fon frere les premiers jours d'ayril prochain.' Ceux qui voudro''t Yf0i's la raifon de Phili bien s* a*dr*effer 'a A-Irs Boubec Dupity
ppe fie'res au Bbucan-Brouc,, en Ja charger. youdront
III aine du Cul-de-Sac de le payer inceffani'ment 1 afin'de & Con;pagnie ou audit Capitaine ea fon magafin. DO 'viter le d6fagrkinent d!exercer centre elles les voie.s. z Le n;ivire la Bc1le Cr.2 olc de Bordeaux, Capitaine
fl). dt rigueur & cells. 'a qui il peut devoir, de venir recevoir Siazon De/1jij:fe., parwa pour ledit'lieu Gli 15 au 2o fe'viiiier
& 5on dornicilp ell I a' la Cioix-des-Bouqtlets, fixe ; il' prendra quelque peu de 11*eL & fera le 5 &
La Demoifelle BuS7,1're derneurante en cette ville le i o dudit rnois, une vente dais fon macrafin des reflas r)
propose de partir pour France, par le premier navire de marchandifes aull' peut avoir.
Velle avifera. 2 de Bordeaux Capitaine
Liz navire la Jeafine Sophie
Palleton Habitant 'a I'Anfe-a'-Veau.', part polit A La f*zrgue a6tuelle'vnent a% hreinie partira pour ledit en vertu de la declaration ud a. faite au greffe -lieu, du ; 2,o au 30 mais prochain : il, prendra du f et & dei
. rdq it
ea de"la Se'nekh'a*uffee du' Petit-Goav6 '.".' paffagers qui Ae'rorit tie's co= ud ment VadwAc;
44 44ovo, past Lic4fammqnt pur frapce, alldit cqitainc 14CPIes




de Marfeille Caplt- 7 Pienne, in8me de fadsr ire 1 fet enagemens' it, leur aura 'utg
Le navllre le Cefarlon j toute
Partira pour edits. fieu dans le courant de fkvrier; it prendra ribbligation poffible.
da -kt & des paffaaers. S'adreffer 'a M. Larreguy ou au
4papitaine, rue Sainte-Claire, dans les magafins'de U. Fion. AU 5 C L I V E S Z IV .41 .4 R ROXNAGf
Le navire k Vaillant-Second de Bordeaux Capitaine
'Jean Sorki, partira pour ledit liett le 15 f6vrier fixe; il Aloufa Bambara lGouk Bibi tous. deuix 6tampes
,.rendra du fret, & des paiTagers qui front commod'inent H. GUERRIN au-defrous Pt au P5e parties marrons
loges : ce navire du poit d'e cinq cents, tonneaux, eft 'a 29 du mois dernier:"ils font f6up n6s etre dan'
f6n quatric'me voyage, offre t6ute la ficurite' ks renfei- tier du Boucan-Patate!.'* Ceux win aurqrit ... connoiffarctgnemens que ron pourra defirer. fo r, t ptiis de hes faire' arrefter :11.11eh' do0e r avis- 4 NJ.
2 Le navire Ie Glorieux de Bordeaux, du port de Hi Guerrin N6gociant; if y. aura ick fl(eq iatre cents tonneaux, Capitaine Demignot aia.d, ayant "a Abraham Nago 1 aige' de 2 5- la'ns' 60, Bambara
h 0 .. j7 I
bord cent cinquante barriques de fucre, partira pout.ledit age de 2.8 ans Ladouceur Arada, aZ6 de 24,. ans tous.
lietj du 11 au 2.o rn ars prcchah-i ; it prendra -du fret, & des vois itampe's-CHAUPINST. MARC' :"FeancV4 ", A uffa,
affagers quil' y fer*ont comniodc'ment log6s. 'S adrefl'er audit 'g' de 7 ans;_ LaTare Congo, "
a e -2 age' de 2-4 at-is ; & Mar.
a Mrs Eyma E-Vardic & Compagnie, Ne'go- e iou trois
Pitaine-; ou docKe Aoufla a5ge" d' '24 itamp6s CESSX
dans en cette Ville. S r. MARC; part-is marronsle ior janvier, de la cruildive
x. Le navire le. Si.riple de Nantes, Capitaine Y G4,fe, du Si ur Dujardin aux Verettes. tn dornier avis 'a MrsPA ur ledit heu du 17. au 15 fevrier prochain. Ceux Lapr ;, e, fre'res Nigocians 'a Siint-Marcu voudront. y paired sadreireront audit Capitaine en 2 11 eil parti marrow du -i o au i t de ce mois de clnet,
;nl zriag4fin rue Saint Philippe. le Sieur David, Voilier, un Neigre, Congo-bord-la-mer,
fans etampe ni aucune. marque de fon pays; le norn qli'll; A V E jV D it 9. avoit eft Cognac, & celui qteil a maintenant eil- Rion,
En donner avis audit Sieur David, fk ldi- quai de Rohan, s Excellent 1buchetsde rnalitte.) garnish d'acier auxdeux en cette ville.
b-outs les plus propres planter le caf6 ; piquois -de maitre, i Marie-Jofiephe, Creole., & Sufarne, N&,refTe notivelle,.
I 1 ipreuve; un. parti de jolies bagu ettes, ou bordures de tamp6es ROBIN- 1. STM ; .0
e patties marron-nes dans I&
tapifferies en bois dans le dernier gout on S'oblige de nuit du 24 au, 2 5 de ce mois de Nabitation, Piveteall, Igs... pofier or en livret, pour les voitures & autrcs orne- fitue'e au. haut de Beldir. Ceux qui ien auront connoiftance, niens ; fuperbe bafin uni de. la lus belle quality' ; tamis font prie's den donner avis au Sieur -Robin 'a. qui, ellesi
en. fit de laiton 5 Pour paired auffi fin qea' ceux de fbie.- appartiennent.
Leger,, Cr6ole onle crolt 'tamp& SSS I ak
! adreffer au Sieur Martaux fur la place d.e 'rintendance 2 r6 de tientt
pies de Pe" a' trente cinq ans taille glife. e cinq pieds qtiatre a,,cinq
z Un brigantine de quatre-vingt-dix 1 c; it tonneaux pouches trapu bien pris les d6ts. forts. blanches
frals. _careni fes agr s app I araux voiles en bon 'tat ayantquelqu6s, marques de coups. de f6iiet parti marrow A& un chateau de cinquante a'foixante'tonneaux'I idel' 6mme depuis I -enviro- n deux mois 9. appatteilant' 'a Phaeitation da ideff s-. S-Wxefffer a'- Mrs F. Bridon & Grding aux Cayes, nommes Sophie & Saint-Louis., Habitans au Bou'caffins ,
4i. en front bonne composition.' On prie ceux qui en amont connoill'ance de er
Y. U-ni jeune- Nigte excellent valet fachant faire la & n donner avis au tornm6 Lakaflide n- L. en ville',
c1fifine, I. a%. vendre. 'a tarniable. Fadreffer au Sieur- Legui
oquetou du Bureau des Clafries maifon du. CommifFaire N Z X -.4 U X 1 0 .4 A E, so
pfes ]a, grille de.rIntendance.
gare une -mule fous pi *1 btun, e pke LB
It ?efl,',e' 01 'tam
X, N. V it Z, 0 V. t F, IF E it M 9 R.' f a antune rchure-au poitrail. -E, n- donner avis;k. M. via&tj
Habitant au Petit-Goave.
Una maifon fitue'e au coin des rues Royale & des U i mulefous-poil-bi VM., s)efl. kcha p
Miracles, tris-propre 1 faire une madon de comm erce de 11.h;kbitation,.dq M, Cadillac, au fond-Vrettes. On -prw'
!s un emplacement fitue' rue des Miracles, 'a cote' de I nnes qui en auront conroiifanO ae Youloir bien
Meyna7-dic, &, Picard, N6zodans,. fur sequel font confi. A-.1e Mcilleur,. klabitam-en. plainettraltes une- remife & une elciffie". 5adreffer a* IVL de Ronferay.., ou, k W Paulk au Port-au-1-r-incei
iLxr [Ui -le tout., appartieoit. ..............
ante eti tro'
D- pulangatie t. es-achadandee c6n119 is Mares,
'h I'd i Aos viiitabfe s :Poudies., dis, Cihevari e, 4, Qdemaxx, k
excellent, boulmigers dc x N grefllds bonxies mam an es
diffribu nt 4 l'Imprimerie de M Bourdoa effiant,
U11iles. 'a la bQu1ang7ie.. ,& tous.les Aenfides.y attach-k e a en. sl'a&
eur i ui en'fera,.bo"
Sadreffer axi Si 3 Uogane ) Y nne-, au. Situr Mahon, qwi fie'nt auill ie ccliektion de Cofcompofition mv. du comptant ou en ittres de change tumes efpagnols', ancient & moderns graves, &- coloristfu. France endpilies par des Negocians : il: prie, atiffiv, contenant fix. cashiers de douze Planches chacurvi & aguell
les dibiueurs de' 'VQulair bilen le fbla.4. pour. le tng'ttre' 'a', eftarnp'es, &- portraits.
prfnir!on de AUL ks General Intendant.
j
AU PORT AU PAINCt'l 110 U RD 0 N-* IM I? R 1.?4-1 UA D U.




ROYALE.
E 1790C
ig AMERICA, INESO
171, 10.
E U I FEVRIER.
$,Iwo
po.js 24 onces. A Tiburon, la q. janvier le PTgy, Nedden, NewJeffey.
"ass.
Total des Lat. itrang. arrive's deputy's le iee)anvier'790,
rVj()uvErAENS DES PORTS DE L OUEST ET DU SUD.
D6' art dc navies itralzgmrs.
IT 11
Arrive c de na-vires francois. PASSAGERS. Dn Port au Prince le 2 8 janvier la Marie Anne
A JCr'rnie, le 9 janvier I'Amitii, Laurent, Bigelowe New Lone-.on.
Le Goad, Denis, Caroline N.
Bx0eaux 2,-) novenibce.
Le Sz'lt Francois Nicolas Marfeille Le 29 la Sally Price, New Bern.
9 110vembre. Total oes bat. itrang. rartis depuis leierjanvieri7go, [141
Le 12, k Marville Ciquelle Nantes Du Cap Tiburon, le ig janvier, le Peggy, Nedden
2z november. N w Jerfey.
Total 4,e S Pljay : r, 1 V diepUIS le jerjanvier 1790, Total c!cs hat. etraniT. parties depuis le tee 'anvier 1790, [11
0. es i
45, des tatim-ens. 4 Des Cayes, le 2.1 janvier, la PoIV, Guittebris SaIntA Tiburon I le IS F.nvier, k Cap- Tiburon TI-ionias.
Durnoute' Nantes, 29 november. La Fleur-de-la-Mer Penedo Romb.
Le Frzi;r., Morley Caroline N.
Total des paj"agx. arrives depuis le i er janvier 1790 La Sally, Hardy Hopes Salem.
& des hdfimens. Total des bait. e'trang. parties depuis le er janvier 179o [81
Aux' Cayes, le 17 izInvier, le Tigre Yves EsmmEs MARRONS ENTRES A L.4 GEOLE.
Denis, Nantes 7 d6ccmbre.
Le 19 la Conflante-PaullZae Cointe avec A Leogane le 24 &1 MIS d-rn--r Thlodore Canga
23 1 N gres.
Le 24, le Jeune-Alexandre, le Goic, Bor- etarnp,6 fUr le fzin gau&2, aL tart 11011 a I)LI le diffii,.per,
icaux Jxre. R. P f -, d ifant apFcartcr',*,Ar 'a N1. c'c Vj'hejcz in Capliaine
3o d6c rid L OrTI
au '11',nirrent du Port au .-Pi-ince,
Le 2 5 le Gorwivien Volliet la RochcFe A Stiint Nilarc le 24 du i.iois dearie., tire Ne'greffie.
6 ckkembre.
1101il-ClIz con( o itamp. _I'c 11ir le flein deoit
Total dcs pajag. at-rive's depulsle lerjanvier t- .qo, 2.-j a0ee de 18 an_ ; La"Lle de 4 Piecis 9 POUccs n e. pctiv ant
dire fon i)om ni cel-ii d- fon rm.'tre : le s 5 tin des b himens. 9 7 Jj(.)UN7eaU Corao oampc fur 12 fein gauch'c CA louc;
De art de navies fivcois. 1g6 de s6 ar s t A) e d C 4 pieds i i notices n-, potiv, 1-st
Du Port-aii-Prince, 1C -26 ',anvier le Saint- dire fon nom iii celul cle fon ir'ailtre : le 2 6
Congo faris 61-ampe A de S4 ans tad le de ge 4 1) 'S
Honore, RonfTe, Nailtes. Njn e r 11r,
i o pom.ces fe u f.--XA anpxtemi, a C1,2111 7.), 11 1 z,,.n on:
Le 29 le Jew.e-Loull's Pofcel Havre. 1 11 ; I :
le 17 Lzro!' Nago &a.mp-_' I'Lir 1--s fcins DUUV_60r au-(lefibiis A NIPR-C 2'( ee ans ta*]!:! dlc 5 p*ecls
Total des pz jTar. rards dc1mis It ilr i-79o, n
I pouce 11 avant on nabot Z., la cache Ile difain-t
des I-,di1!;,,-er.s. 7 appartenir a''NI. Dabvif,7vz.
Is d--rn*0r ;r
A-riv e de navies e'te'l.17ir rs. Au Pott au Priice 1,! T4 d 11 ir 0 far
Congo etan-,F.,6 f1ir le f-in puclie LATI rC F01.-I-var.it cit Aii Port-au-*'riu*c le 200 janvier, le. Neptuac, Webb, ne votilant (lire I-- nom de foil 111,1*-C-,',P01 Lam!. Cre,)Ie -Aamll LA1,AUE fe U111.1rit a 1, i.
Le Afizvtzet,- n Potler, Georg*!.
Dzimont Com,.,Ir.cr ; Don.-ir,1'que Con."-, -C i n p:' E Le -2 9 It Lion Dramm, Port-Land. a? _ciei I,) a r'e i i: I a
11 moivr'AJC.LNF .1 f2 6 1 f "I %, t i
Total des f"Jt. C, le il-'* Sibert ; cR Charlotte Nlulatref;'. er"Imoc- fl: r 1,2 "':l (1,
VdIVY. alltv-'s deputy go [3 11 it
V
PIELNI(.) J 84 Im I., gatiche 0-iAt"O )US
ALIX Cayes le 2.o janvier la R zgy John Huf1el C,
fe diiant ap,_a-,-temr An, i x z t -, I %, 11 1
nouveaux s Nlozarribiques no-mi-nes A,,1qh 31arlill &
7'0,',zl des ba't. itrang. anive's deruis le it" janvieri7go, [6] Antoine Ctamp6s BROTIE 2 LC FCL1Va.,'1L J"! e I C 110 1 n kl 0.




leur maltre ayant des marTies de leur pays rur la ggiire,, fitu& A la inonta ne des Grands-Bo'15 9 compofee de & Jzcques Congo e'tannp6 BERTE, fe diflant appar- quante carreaux T)le terre ) avec les bAtimens
9 & cinq
tenir a N1. Berte : le 28 Ator, Congo, e'tarnp6 FRAI_ teftcs de ii gres en d6pendant. S'adrefl.er, pour pren coll.
GNEAU, au-deffous P. AU PRINCE,, ayant un carcan au noiffance des clauses & conditions de la carte-bannie -chez
cou 2 fe difant appartertir a M. Fraigneazz ; & Janvier Me Very ProctireUr, rue Royale.
Congo, e'tamp-6 DAVILLIER fe difalit appartertir 'a M. 2 En vertu cfordonnailce rei aue par M. le Lieutenant
e -au-Pr*nce le 18, de'cembre
Fari eau de Narcwy : le -29 4ntoihe lbo e'tainpe' M de I'Amiraut' da Pott a
Mrs 4
RUECH 1 ayant un carcan au cou fe difant appactenir 'a requc^te de Ltienne Patot & Lajard N'crocians
M. ReinzL.aut ilLzg n; Chitta & Jacques, Congos, fe dil'ant ladite ville il 11cra le niercredi io de ce mois appartenir 'a M. de Sibert; deux N gres nouveaux Man- precede' 'a Faudience des cries de rAinirallte. a% la vent,
dincrues Ctainp6s DE EONVAL ne pouvant dire leurs & adjudication definitive de ]a go6lette 19 Ranger, 'du polt
noms ni celui de leur inaltre ; & un ie.em Mandingue, de foixante toineaux ou environ ensemble des agres
itampe' R. F. BILLE au defibus J. ACMEL ne pouvant apparaux en dpendans ; le tout aux charges & conclitiolls
clire fon nom ni celui de fon maitre : le 30 F ontin irifere'es dans la carte bonnie dont on pourra prendre
9 .e Procureur pouifiiiVallt.
Con o fails 'tarnpe fe difant appartenir au Sleur Paul connoiffance en. retude de Me Pon, f. HiAller ; Igdore fe difant appartenir 'a )a D11e Aflnette 2 M. 46allt a I'lionneur de pre'venlr les perforines avee
Alichel cr6o)c. (ans Ctanioe fe difant appartenir M. lefquelles A eft en liaifon d'affaires que fa denneure e U oit fea M. de Villeneuve
,de Silert un N egre nouveau.) Arada 6tamp' BELOT, eft dans la maifon o' reft rue
au-deflbus RPRINCE, ne Vouvant dire fon nom ni celui Royale. C
6c fon maitrC. A ]a requc^tc des he'ritiers du feu Sieur Bouchi Des.
ntaines vivant Habitant A 16'r6ave it fera proc'de le I ANZM.4UX ENTRES AUX tPAVES. :zo f6vrier prochain en 1'etude de Me Thomas Notaire
audit quarter, 'a la vente de deux emplacements 1)" tls,
Uogane le 1--i du mois dernier une bourrique fous fit-ae's en cettedite ville, rue Baffe-de-la-marine; la charge oil sakre e'tain* du co't6 du montoir AM ayant le de'payer comptant. S'adreflfer, pour de olm arnples eklaircified ovit 9 lune oreille clabaude, iriens ell 1 6tude de Me Thomas P4-taire audit- lieu. d
A Saint-Mam, le 2.2 du mois dernier, line jument fous Ell vertu.dordonnance du Siege royal cle Je.rerrliei en
poil rouge, 6tAmpee iflifiblement fur la cuiffe du monitor date du 14. ier 1790, & la requ'te du Sicurr LLootirnddii, & une pouliche, fa f6ite fous poil brun 6tainp6e fur tuteur principal des inineurs Frager il fera proc 'd6 apr s s )a cuiffe. du monitor BOU. trois criees- Ublications de quinzaine en quinzaine la
Au Petit Goave le :24 du mois dernier trois mnlets Earre du Slege, le famed 27 f6vrier, au bail 'a fecille
fous poll gris, e'tampes, autant qu'on a pu le diftinguer, pour neuf anne'es d!une habitation de ]a countenance de deux i a e
Al & crautres lettreli illi4bles ayant ]a queue longue. cents carreaux de te.-re fitue'e la rivi've des Rofeaux,
Au Port-Au-Prince, le 24 du mois dernier, un cheval fur -laquelle font vingt-trois mille pieds de caf6 des vivres,
fous I gris 6tampi illifiblement -, & une jument fous bkil-nells, & vingt-quatre tetes de N gres tant grand que 1poil bruin 6tamp6e PL ayant les oreilles coupe'es : le petits y attache's & trois mules ; aux clauses cha, ges & .a 5 J tin bourriquet fous poil brun falls 'tampe; une Jument t ons ordinaires des baux ferme de biens de miners. fous poil bai-blond 'tampee 12 ; un cheval enter fOLIS 11 Alt 6gar6 le 30 Ou 31 du mois denier, de la nialfon
poil rouge etamp6 F.P. Y au-deffous D un clieval fous de Chaldatte alizi, en cette ville un N gre, Mozambiqiie,
oil bai e tarnp6 DI(I & une Jument fous poil gris provenant du n6grier adreff6 'a M. 411emand. On aura obli- F
'F't Pee V R, gat on 'a celui qui en donnera des nouvelles &on donarn nera r6compenfe 'a celui qui 1'exigera.
ro Stanifla s Delonguemare de la Salle & Compagnic
A V I S D I V E R S. conti uent la vente du negrier k Roi-d*.,4ngo1e arrive' da
Malirribe avec 5oo fuperbes Noirs ; ils ont 'a vendre du vi M. W onier?, N6zociant aux Cayes engage fes riz de la Catoline vin de Champagne bifcnit d'Honflear.
creanciers 'a fe prifenter"'p r recevoir leur payemeiit, & A la request de Me Girault Curateur grant en cette ]a
rie fes d'biteurs de lui either les voies de rigueur. quality' celle de M. Lacroix de Villeneuve vivant Conf6ller 4
P c I i
3 Le nommk Grettly valet-de-charnbre de M. le Comte au Confeil fup'rieur de Saint-Domingue, il fera proc6de,
'Barbanfois vient Xapporter de Paris, divers goblets de le 6 du pTef'ent Inois 9 a quatre heures de relevee I en la
:modes, nouve;aux tels que chapeaux, jupes &c. S'adreffcr I maifon (ludit Me Girault 'a la vente & adjudication I au lu ichei M. Coayard, pre's la promenade. plus offralit & dernier e)icheriffeur d1une voiture quatle A K
3 A I'll8tel. dg Chillau Laroche PathTier- Traiteur rite roues pointe en vert moulures dor'es double d e 6ral) Royale, Vi'_jVjS Mrs LaPeau & Faure Negocians. blanc, inontce for quatre reflorts anglois le train peint ell
M. Binau., Habitant avite Mrs fe s gris : cette voiture fort de chez rouvriet & eft 'alls le
creanciers de vouloir bien fe trouper le lundi huit de ce rneilleur itat ; on y joindra les harnois de cuir ang F
rnois neuf heures du watin e'tude de Ce Raton x A la reque'te de Ale Girault Curateur 9 it fera 9
Notaire 'a Le' e, afin d'avifer axix moyens les plus prompts inardi 9 de ce mols proce e a la barre du Si6ge royal
ogan % la vente & adjudication au pl s ofrant
les plus efficaces, pour parvenir 'a i'a liberation enters eux. de cette ville a u
I % la & dernier ench'riffeur dune Ne'greife avec fes trois ellfallso
3 Eri vertu dordonnance de M. le S6nkha a
request da Sieur F ointe ain tant en fon nom que Nlulhtres de'pendans de la fucceffion du Sieur Jauban com. me tuteur de fon frem it fera proc6d6 le mardi 9 Boinbardior delneurant aux Grands-Bois, Yadjudication 'a la Barre du S.e'ae du i A la requ^te de Me Girault Cwateur 11 fera tnardi
Oe ce mois 9 a 0
d!une habitation on caf6q 9 do o; inois ). procid' la barrc dt; Si'ge royal de COO formo p9ur 6nq anric'!.s e




A19V
7 *
Ville 9 a la vente & adjudication an plus ofrrant & dernlet conflance ; il fe charg6ra de garant'ir les montres pour unef ,,,h riffeur d'an Negre age' de 3 ans Vune N&reffe & ann'e, fauf fraiquire du moment ou elle flera rendue'; ledit
fept erifans dont quat-, e lq! grittes & trois N6grillons.) Sicur Martin fe charge de lui en tenir compete.
z d, eridans de la fucceflion du Sieur Antoine Bernard, 2 Le Sieur Routier rfidant Nflet fe difpofe 4 partir
Habitant au Mirebalais. pour France, avec la Dame fon ,epoufe, fes deux enfan.s
it Le Sr Pijol Marchand Coriffeur, rue des Frontsforts, & leurs nourrices ; A prie ceux a qui il doit de fe pr&-,,alit achet6 'a M. Rohin tine Nt-greffe marronne nom- center pour recevoir leur pa ement & ceux qui lui doie
Af:r1e-Joftphc e'tarnpe'e fur le fein gauche ROBIN
rile vent de le folder, pour lul either le defagre'ment de les
STMARC. Ceux qui en auront connoiffance font pri "se y contraindre.
tir qu elle 'eft vendue au Sleur P 'ol, qu'elle peut z Le Sieur Durortrait part incelTamment pour France It fe rendre cliez; lui nulle peine ne lui fera faite. & declare ne rien devoi,-.
La veuve Surentiny tient dans fon magafia rue de i M. Durocher, habitant aux Abricots, donne avis qull
1, maiforl de N1. Leffinajfe au Poit-au-Prince
S Vaudi.etli part pour France en inars prochain, avec fon 6poufes
-e rexceliel-Ite moutarde de Dijon reconnue Pour C"tre fes enfans & M. bienize Aleynadier, fort beau-frere.
t. la nieffleure tant r.,ai cc qt elle fe conserve jufclu'a fa fin, I M. Dubofcq de Carben Habitant 'a Tiburon part pour
le parla fac&t' de lui rendre, avec un peu de vinaigre, France avec Mn,. foll 1, 0Llf en e en mai prochain.
e fa 1)! elhici e fral c heur. On en trouvera 'a Saint-Marc, chez i Le Sieur Chaux de la Ghiclais part pour France av T
Brancoual &. au Cap chez M. An toine Nicolas Ne'go- mois de -inars prochain ; if declare ne rien devoir. J
ciant I rL;.e royale. La Darne Surm fe flatten que ceux i M. Rojrq-wol, Copitaine de navirle avant gere' pluti" nt fatisfaits coinme fieurs cargalf6ris en cette ville
qui i!oi dront Lien en faire i'efl ai en fei o a Monneur de pr'venirL
CCUX qui S'en fervent journellement. fes d6biteurs qu'il part incefT.amment pour France & de
les prier de vouloir bien le folder. Le Sieur Reguri,
D i P 4 R 7- s. Tonnelier part auffi pour France avec lui.
3 Mme veuve Lafitte part pour France elle vendra RE v Nz o tv .4v DO M A 1 NE v r/ R o Y
deux N6grefles bonnes blar,chiffeufes liffeufes niarchandes
n & cuifinieres ; un Jeune N'ate cuffinier deux autres do- i En vertu d'ordonnance de MM. les Adminiftrateurs
A t
rilefficiues ages denviron 18 ans ; elle vendra de Plus fon du 2o Janvier 1790 les 'Sicurs ttienne Segond & Pierre S fonds de magafin & elle affermera la malfon qu'elle occupy: Durand poutfifivent en reunion deux terrains concede's
a elle prie ceux 'a qui elle peut devoir de fe pr6fenter pour les 2.6 noveirbre 178 5 & ler avril 1786 aux Dames e receloir leur payment & ceux qui lui doivent, de la payer Greffin & Marianne Duchefine epoufe de M. Ballad. X inceffamment afin -de lui 'viter le d6fagre'rrient Xufer des 'fituLs au quarter Laurence dans les montages d6pen.
voles de droit. dantes du lieu dit le Boucan-Patate paroiffe de la Croix-'
3 M- Poulle part pour France ) au ptintemps prochain, des-Bouquets ; Ie premier pour culture de mille pas en
le & d6clare ne rien devoir da.ns la Colonie. 11 laiffe Mrs carre' borne' au fud du S:eur Courty "a l'oueft du Sieur k C4#zfiancq & Thi an conjointernent avec M. Alex. le L'Efpino#e 'a Feft & au nord terres non conce'de'es ; &
S. Francois charges du foin de liquider la fuccellion de feu le fecon a fitue' audit quarter m8me paroiffe borne' au n Auauflin Poulle fon frere. fud du Sieur Baudamant 'a l'oueft de Mme Greffin, 'a 1'eft
:9 3 A Gere' de Lamotte habitant aux Abricots, part pour & au nord series non conce'de'es.
[a France avec la Dame fon epoufe & fes enfans ; if laiffe
M. Delacoudre fon charge de procuration. N .4 v z it E s E N c H A R G Z M E N r.'
3 Le Sieur Hicardet 1e difpofe 'a partir pour France dans
te I courant, de f6vrier, & declare ne rien devoir. Le navire la Tole'rance de Nantes Capitaine Racault
Le Sieur Gaf ard Touache Marchand Graiffier en cette. partira pour- ledit lieu le io mars fixe ; il piendra du fret
vil e, part pour France. des paffiigers : s'adreffer audit Capitaine chez M. Dumoutier.
-e la urterelle de Nantes Ca aine le Sourd
M. L,znc Habitant au Fond part pour France, & i Le navi, 10 1 1
laiffe, pendant fon abfence M. CiJar de Lacroix charge' partira du 15 au --o mars ; ce navire eft T 0 voilier & !r ie fes affairs. tr6s-cotni-node pour les pafl'agers : ceux qui voudront
2 M. Dupri, Avocat en Parlem, -nt, derneurant en cette railer sadreTeront au Capitaine dans les magafins de 111 ,a Vill. art inceffamment pour France ; if emm&ne avec Ragnos vis-a-vis la place Vallie're.
U lui le s de Mme Chevalier du quarter de Mirebalais i Le navire la Dame Hellegonde du Havre, Capitaine
,e age
' 6 de deux ans, & le Sieur Dubois, fon domeflique. Paris partira pour ledit lieu du 15 au 2o mars ; les
M. de Lattre Dufart & Madame fon epoufe fe pevfonties qui voudront -y pafTer pourront 5'adreffer 'a Mg:
Upufent "a partir pour France ati printemps piochain; Duboc, Ge'reur du.6tnavircen fon magafin, derriere la
Mrs Eyina, Livardie & Com- Com'd'e; ledit S:cur Dubo prie les petfonnes qui doivent
laiffe fa procuration 'a
Plgnie.o N6gocians au Port-au-Prince. a la cargaifon dudit navire fur sequel il pate ) de vouloir
9 Le Sieur Martin, Horloger fur la place, 'a Saint-Marc, bien le fatisfai e inceffamment pour lui e'viter le d6fagre-w11 partira pour France, on la Nouvelle -Angleterre pour cauf*e ment d'avoir recows aux voies de rigueur.
inialadie, dans le courant d'aviril pircchain ; 11 prie ceux
$Ii lui doivent de le payer & ceux'qui olit des montres .4 V E N D R E.
t (he., I Ui
de les retire avant fon depart ; ceuc clul ont
udque chofe 'a 1Ui r6clamer peuvent fe pr6fewr ils 3 Une habitation fu"e au quarter de la petite plane de
elollt fatist'aits. A fon depart A remettra fon fonds au Sieur Tiburon diflante (le (leux lieues & demie du bourg
k'1117 limloger audit lieu, 'a jui on pourra avoir toute ayant fun embatcadaire 'a quinz_- cents pas dcs CtaWdremerlsi




ladlta habrtatlon efft de la contenanc-_ de cent trente-fix tableau de quInze 'a vIngat brafTes, quatre bolls avirons.
carl-caux dont quarante ell pLilne &I ell culture ; favor une gaffe &c. ; laclito chaloupe provenant Ju navire le,
vingt-fix ell cottons, qui pronietteat une belle rekolte & Jean-Marie, Capitaine A le Ci.,er a'e Leveilley. Yadveffzr u
quatorze ell plantations de vivres ; quarante carreaux en Capitaine Subra, cominarldant le navire-1a. Akre-Chifalilies & marais, fufceptiblei da delff6cliement; le refle i Une gra,11de maif'on rue des Miracles ob il- Y a -on,
ell mollles & favanes : fur ladite Ilabitation ei't tine grande grande bouiangerie & deux gafds.. -fours. Sad.effer a N1.
cZa de foi-Kante pleds dc long fur vingt de large ell hois Bernier, qui ell eil le proprie'raire. 11 y-jolildra.. fix. b
clurs & e'quarris couvete ell pailL, ; unc fL]lZ%iiz de qua- Negres boulangers, propres pour eeux qui v.budroi.it t,,,i,
xante pieds de long fur vingt de large, Pulli ell bois durs boulangerie a pour toute 11mte 'Ae*.coinmexe ayan
equavris ell paille ; iin, cW1111t, de qua,.-a,- te- embarcadaire 'a deux pas & 'a cok'e. dia Cornmerce.
. A
fIx PICQS (le lon'T un h6pital & q tiatorze c fes "a NC'vNS
C11 bon Ctat un bz^Lciinent ell mal;onne ayant fervi autre- A V.E N D RE 0 V 4 F 'k E R M E
fois de fiicrerie le foixante-Clix pleds de Ionia fur vinat-dCLIX
-,-.,large le comble en -,xhail-pwte cclav4= -en pa*IIQ ; un Une.. niaifon fitue'e au coin rles rues Royale & des
grand puits maronne, avec --fa, machine pour fournir de A:ati W-acles ) tres-propre 'a faire une maifon de commerce; -aux ind!gctt!r.Q'S, colllpof6ts &_-,'uatre cuves & iXLn bal-fin plus, un emplacement fitue' rue des Miracles, a cote'de a recevoir NaLl. 54&,effer -a A!! ,Td, aux hois, qui Mvs Meynardie & Picard, Necrocians fur 1equet font collf.
vendront, f., racquer4ur ie veut, un pal-ti de t1ente Ne'_ truites urle remife & une curie. 57adreffer 'a M. de Rotil'
gras attaches d-,-Puis Iona % ce-te ha' ratioo. % qui le tout apartment. cray,
Wtemps a I Du a
z Un emplacemei z cent qu -vii.,,t a- -e s, pi ecis de long 5t. B'ulangerie tr's-aclialandc'e, confiflante en trois Neigj.eF,
fLi ,s 6e Iai-g- ii a' au Mo:-ne-a'-Ttif, vis-a-vis excellent boulangers deux Nigrefts bones inarchaiides,
la place, 41'..fant h c,-)In des rues Royale & Sainte-Clalre tiles 'a la boulailgerie & tous les uftenfiles Wtacl
9 Y L us,
fur sequel emplacement follt bo^.tis plalficurs corns-de4oojs; S"adreffer au Sieur Pain 'a Leogane qui ell fera bonne en" Mitre une petite place de feize 'a vingt carreaux de composition pour du comptant ou en letters de chalia
terre fiftlee 1xits de Cette Ville born1.__'e all fLid Sr_ Z'l l'ouefl far K-ance endofl6es par des N6gocians -. il prie a-01f,
d a M. L' 3 % -6ii ers de'f, u M. le Pre'fident
alezz a relft des b. i fes de'biteurs de vouloir bien It folder, pour le i
1-Bourdon, & au nord du chernin de la Chadbonniere. Ceux wAcine de fatisfaire 'a fes engagements il leur aura toile
-;qui voudront Elie acquisition de ces objets pourront l'obligation pofilHe.
11 adreffer 'a M. Dvrand &rks fon maoafin, rue de VaudreLlil, Une maif6n fituee rues de Belair & d!orleans q compo r F s la place de rinteladance. de trois chambers trois C:abititts galeriz. derriele & devai,,,
2 Une maifon, fitu; .e en cezte Ville rue des Miracles falon cuisine cour parc le tout neuf bien entotire"&
'Compof6e cle deux chambers fur la rue un falon un covert ell ardolfe. S'adreffer 'a M. Dupuis, Ne"'06111t,
I.- -les illagafi. M. Me
.cabinet voL'te' un office ) une cour carrelee un "its demeurant dans -is d fpks ou au Slelir
baffin, quatre chavabres une cuisine ,- une barrie're JLZiz Lct1o"?w dit qui en ilera bonne coinpofition,
le tout fans communication : il y a auffi deux N gres &nt
un cul fnie- une N6areffe blanchiffeufe & deux eiil ns dont E s C L A V E S Z N M A R R 0 N N A CE,
un 'a la. mamell'-. Sadreff,--r 'a M. Dvpont Delorme, PropricitaIfe.
aiticulier de cette ville cle'fireroit vendre une
tai 3 Samedi Conao, 'tamp' fur le fein gatiche D+C,
jetine Ne,7refie, vtcv,,e Je feize 'a L -fept ans, bonne cou- Ile de 5 pieds 4 pouches, fort & gros, ay.-nt de,.-,.x cicaturiere & blanclhiiie4t ; on prencira des depre'es en paye- tries de coups de mancheae fur la tete, les dems de
Plent. Ceux qui d6firerent ell faire I'acquifition peuvent deviant pointues ; parti marrow depuis qu atce mots Lk cll.,ni
s7ad,.-efier "a' M. Ecc ain.. ru,! des Capitaines. & M^
& JIT-i,'cr irie^nie nation eine etampe tai
i Quatte-vingt-f zize mules falts au service de facrene. pieds j pouches; hien corpus&, a ant des niarques Cie fol
Sadreifer 'a M. Pierle Viard.,, 146gociant au Port-au-Prince. pays fur les joues ; marrow depuis enviro.- t ols mol!5
'Une ',-Ii- habitation fituee, 'a la Charbonlilere a ullc demi. En donner avis 'a M. Ch cau, habk-ant au Trou,
lieue 8,r d*--mi-- du Port-au-Prince, beau chemin de chafe, Bcnbon.
* i
dans la situation la p'us agreeable pour la vue tant de la 2 U n Mu1are fans e'ta'mre nomm' Al.cicl, qvit
iner que de la p'-ine apparteriante autref appartenu aMnie Raveneau, q--,i I'a -r J. a
I- -ois 'a feu M. vf -.,Ili AL
Sauteyron de la co tenancye Xenviron treated carreaux (1,.b habitant aux Rochtlois. Coux qui ell ata,*o,"a coll",r)IIhillice
ferre,, de 1'eau ell abundance un 'oli 'ardin potager tL-e'S- fbat pri.s de It faire arrLer, & ulonn,.n avis
Jucratlf, des'a.bres fruitiers de France beaucoup de vivres Berquin ; ou 'a AL Lapeyre 111abitac.t ULI !)Ili Y Ufa
4 A
& de foui-rages de ties-belles favanc.- de bcaux batimens. r 6 C 0 In p e fe.
l S' e-0 a 2 Alarie-Jofeplie, Cr'ole, & Sufanrc, N' (Yicffe voil'yP11's
Ceux qui voudront en :faire I'acquifitioi adreff at e
M. Sentaut ell cette Ville ou fur hadite habitation. etanipe'es ROMIN ST PA
Une chalcupc, de vingt-cme, pieds de tete ell 1cic & fent ad 25 (1,,, 1-jjoj j ,cr-j ej., 61111it & 1 '24 1 N.,
pieds de larger dans f0n milieu de deans ell deans, fituee au haut de Belair. C -rujit cwnohiarV
rzeuve & ties-tolidement confiruite, mat e & al-66e ell bat;!au font prie's dcn donner avis au -S_;,;Llr Robin h q.ui
oiyant, une grande vcii,-- & un foc, un fort grain & un appartiennent.
Avec vermilion de AIM. les Gin&al & Intendant.
lwm lsmm WMEN "'Wallwil via w- Jim IN 10"11
ALT RORIT AU PRINCE cHEz BOURDON IMPRIAIEUR Du. Roi.




I w -1, 11
4 IS 64' d1j"ra OW go I oil' 0 Ill'oftorawyet
N 0 U V E L L E IS DIVERSE So
e N U M E R 0
'PAMEDI 6 -.RIE
Aft FEV R 1790
D M I N I S T R A T 1 0 N. it Mrs 1--s proprietaires des biens fi-w's aux Colonies
fran oifes de I'Amirique fow prie's de fe rendre domain
novernbre ), Atrois heUrCS, de releveel
La notion faite 'a I'Affembl'- de MM. les tlc&eurs )y ig du courant ( 1: ;
de la pai-tie de f0u.-A le 2. 1 du mois dernier & le dans 'Line des falls des RR. PP. Jacobins pour des
d6cret intervene en conf6quence tenant inviter les j) aflaires qui les irit'reffent.
corltribnables payer ) entre les mains des differeas Rece- Les different ob;ets dont nous avons rendre compete vt"Urs I le mottitant de leurs contributions devient our qui font d'un int'r't gin'ral, ne doivent cepeii-,Lint pas nous I'Adminiftration tin temoignaae precieux de la coUance empccher de donner d'autres articles qui ont des avan&s Colons elle letir dZinenun droit de plus aux efforts tages 'lus particuliers. Tel eft CCILli qui va fuivre & clue
qu'elle continued de faire pour en juffifler le sentiment. nous demons tranfcrire en faveur dcs navigateurs5 quig De'firant ekaiter fans return toute efpc'ce crinquietude fur- a r e s nous avoir apporte nos befoins retournent dans la 1'emploi du revenue public & volant en merne temps mere patrie.
f4c connoltre 'a cheque dePendance le Plus OU le moins
d'exaditude que les contribuables apportent fe libe'rer des Lettre de At le Vicomte de la Bretonnie're Commandant la 12npofitionF, dont ]a furete' & la tranquiliit' de ]a Colonle Warine h Cho1ourby aux Chainbres de commerce fur I'C'rat foll"citent le payernent au nom du patriotifme & de alluel de ccife radc.
l'amour de Fordre elle s'obfige publier du 2,o au 3o de
cheque mois un tableau qui fera difiribue' avec la gazette, it Meffieurs J'ai rhonneur de vous informer de Yetat & oui fera conno"Itre fommairement a&uel des travaux relatifs 'a la navigation, exccotes A
10. Les recettes qui auront k6 fates pendant le mois Cherbourg pendant 1'ann6e 1789 ; jaurai ceiiii d'en falte
'detit dans cheque department fur les droits impof6s e eporTue cheque ann6e pendant la dur'
les Neigres & les maifons ainfi que le montant des des trawlux de la riddlee afin de pre'venir les accident aUX-1 quittances de ces droits qui refteront 'a recouvrer a epoque quels feto'ent exp f6s les bakimens qui nen ferolent p.'s du dernier jour de cheque mois. UrEfamment iniltuits & lui Uquenterit cette rade pen20. Ve'tat des recett6s & depenfes fates pendant le m8me dant la mauvaife faifon f it pour s y mettre 'a rabri des mois par les caiffes de la marine & des odrois par ]a vents countries foit pour )r attended le return des vives,
caiffe g6n6rale & celle des liberty's ainfi que des fonds eaux qui feules permettent 'a beaucoup d eux d!entrer au qui tefteront dans chacune de ces cafes le dernier jour Havre ou dans la rivie're de Seine : ce derni.-I cas a fouvent
de cheque mois. hell. 7)
Cette connoilTance aura le double advantage de tranquil- it La diaUe 011i ferme aujourd'hui la. tade aux vent6s da
Jifer les Colons fur le. fort de leurs contributions' & de large eft comprise entre le Fort-Royal & celui de Querqueles rendre juges des catifes qui pourroient quelquefois ralentir ville, & a deux mille toifes de lor'.gueur. ;7 rexaftitude des payments. Ces tableaux front' former's au it La paiTe de PEft eft ae cinq cents toifes & eft
bureau des finances, au Port-au-Prince, dont. le Chef fera' marqu6e par le Fort-Royal d'U11 CM? 5 & de rautre par toujours autorif6 'a don-ner cornoiiTance en detail des ob;ets le foul des cones qu'on a laiff6 fubfifler. )i de recettes & de de'penfes qui conftitueront cheque fornm aire. (t Les atitres ont &6 taf6s au niveau de mer baffc
VAdminifti-atioli s',uccupe aufli de la formation des la -totalite' cle la digue I n"efl aperclie qua demi-maree. cOmPtes des tecettes Se d6penfes di.s diverfes cai0es pour foit par la trace marquee par le courarit lorfqtM Eitcalme, hrin6e 1789. Elie aura, fi- le ze'le des comptables ne fe foit par les, brifans lo.fqu',1 y a fe0ement un vent frais. 7P ralentit point la fatisfa6lion de les PLiblier aii plus tard dans it La paflre de IT eft marquee Lftin c&6 par la pointe le COUrant du mois d'avril & d'c-ffrir aux Colons cella de de Querqueville & de Yautre par iine grolre bou6e charles verifier quand ils le jugeront convenable. g6e: d'un balloon visible fix6 par un corps mort & au
moyen d*uiie chain de fer 'a 1'extre'rAite' oueft de la digue.. )7
_6- 4:4 Cette paffe eft de onze mille toifes environ.
it On a lieu de r fftimer que la diglie fe:a termiaee'
N 0 U V E L L E S D IV E R SE S. ran pr6chaina are e epoquejufquau niveau de bad'e
rn er dans Ea lot- gueur. -i)
F -R .4 x c z. it Il feroit imprudent aujourdhui 'a tout baki'ment d'ef.
fayet de la traverfer de mer hatite & il cfl 'a d6 ircr
ARTTCLE fuivant efl: pris du jou.mal de Guienne, no 3' folt fuffifamment ii-ftrait pour piendre cet &,4
on en tirera les indti6lions que ron voudra mais nous les precautions nekeffaires. )y
eavons pas d!autres reldeiplemens fur wte publication. 4t Fai rhonneur d!ehre &c. v




I p .11
M. A la Mothe.- Piquet dont on a tant admW les feinblabfe. 9il. en exiflok %in afTez mal 6rganlfi pjjr
a-.',lions courageufes pendant. la derni r guerre a fait A cwke qu'il flit n'ceffaire de de'liberer fur cette queffion,,
la patrie le sacrifice de routes les pensions que fes services it ne s'en trouveroit furement pas tin autre pour IQ
lui avoient fi bien me'rite'es. feconder. 11 faut demander aux commer ans &- aux
M. le Doc d'Orkans a envoy' fa foumiflion de verfer 3) litiques de IAngleterre cc qu'ils penferoient dun menj re
Its
.(ians la caifre nationsle 2,5ooooo liv. pour I-e do, n patrio- 7) du r" ent britannt5ue qui propoferoit de renoncer a la ue mais quoi bon argumenter fur wifs
fique du quart de fon revenue. p1at m -Tii q a en
On afrure qu'a' la fin de novembre il y avoit So mil- chofe qui n'a pas 'te' dite ? Peal .
lions fouf-.rits pour la contribution potriotiqL L'auteur du Courtier de ITorope d'm
--e ; & que c ontre trop blen meff
1'emprunt de 8o milliorfs itdit rempli. Les travaux -de rabfurdit' de la proposition faite ou, non au comite de f0UV
I'Afleinble'c national ne co^tent rien 'a 1'e'tat ; aucun de fes la marine pour qu'on puiffe ajouter beaucoup de r6flexions fes r
inembres ea voulu recevoir de fecours ni des citoyens, aux fiennes dars une feuille comme celle-ci. 11 faudroit aN
ni t4i reform royal quoique plufieurs cependant fe fibient tin outrage pour &-montrer par des faits inconteftables ,
troupes dans le befoill ; ils Qnt e'te' fecourus par leurs tous les advantages que la ine'tropole. tire de fes Culonies ,
6penfos m8me e* & le coal) etre qLte
confre'res les plus fortune's. Les d qu qu elte 6prouveroit -plus terrible encore pout '
. e le 1)
J'Affiembl6e n4t1o'hade e'ft force'e!de faiie ne'cob'tent fien aul' que celui du deficit fi elle les perdoit. Elle n'a licureofernent I I % atlro
.jbllc ni 'a 1'e'tat de man*'ie que tous lei dons patriotiques rien a crain4re 'a Cet 6gard ni de ]a part de FAITemblee Alan '
4brit entie*rement employ's au payernent discharges publiques. national ni de la art "des Colons. L:Affeml)lc'e national hcr&
fait trop bien que fes poillefilons de la France 5 dans les
Extrait A Courri r de I'Europe no .2 fix deniers mois de 1789 Indes occidentales font de trop, belles provinces pctlr les
0 abanOonner ; les Colons, de leur co'w' font trcll fidoll-.s fill,
Depuis foix*ante ians nos Colonies oblige'e- de tirer a leur prince trop charge's de vivre fous l"empire d Lin
%C Let
3) toils leurs approvifionnemens de la mere Patric fe aufli excellent monarque que Lonis XVI POUr rl'&rc pas
A
3) font fouvent vues for le p6int de manquer de tout. Un ts r'pandie, jufqu'a la clerni&e goutte d- leur I'ang, pour
2) member de I'Af-lemble'e nationah- a ob( erv6 qti'il periffbit lUi denicurer attache's its fentent trop auili qu'auCLI11C 261.1tre annuellement par la famine dix ou onze mille Negres. puifriance ne peat leur offrir un fort plus avantageux que celui
31) Oil S'OCCLIpera fans doute inceffarnment des reforms qu'il -dont ils jouiront biertok 11 en efq peu fans doute qui ri'ayent s; eqL 151 infant d"op6rer dans l'admirdilrarion des Colonies. etudi6 quelled eft la position des Colons de la Jan-iaique. ant
Nous pouvons affurer Monorable membre- de I'Affem- Qu 31 on les compare 'a la no"'tre fous ious les rapports & d el W
H'e -nati Pon verra que I'avantage eft de notre c't'. Si quelqu'un tet
C onale & Pauteur du Courrier de I'Europe qiAl eft
Atre .1
peat e fans example qu'un N gre fbit mort do faiin en doutoit nous nous engageons de le d6montrer dans
dans hes Colonies fran oifos. Les Neares marrons font m6me cette feuille. On n'ignore pas que la Grande -Bretagne a VUS
C'hercU par diff" moyens 6
tres-rarement ex-pof6s un pareil fort ; quo cc n eft que d So6ter la France de
dans des cas de calamity' tels que les ouragans qu'on eft fes Colonies ; wais ces petites rufes d ulle politique infi- ion
oblige' d'employer les fecours de la me're Patric pour dicofe ont ete' d6couveites.
iiourrir les N gres A dans les Colonies qui "a cet 6gard fe it Les gardens du corps ont obtenu de $a Majefle' 'un yell
fuffifent 'a ell.s-memes tr6s-peu pres quant aux befoins 7) corICY6 incle'tert-nine' avec conservation de lour folde
indifpenfables & -que les falatfons feules ferment les objets juf4u'h novel ordre. On affure que I'AfTemblee national cacl
que les Colonies tirent du delhors pour la nourriture de doit prier le Roi de rappeler fes gardens, qui eont fait que b6ni
leurs enclaves objets que la m6re Patric fournit en tres- ]cut devoir en volant defendre leurfouverain : quand qu'('
petite quantity a 7) ils fe feroient fait tuer jufqu'au dernier en defendant e q
& que les Colonies font autorif6es acheter
,de I'6tranger & qu'enfin it feroit 'a defirer que beaucoup, 7) rentr'e du chateau & quand its auroient fait p6rir dix e P0
ehabitans -, dc la m6tropole ne f-affent pas plus expof6s que mille citoyens les morts quauroit occafion6es leur aufe
% I ir de faim. YP r'fiflance auroient 6t' excufables. 11 eft des occasions o4
Jes Neares a Der e gen
L'arificle qui fuit eft auffi copie' mot 'a mot dans le Courrier 7) it faut fe facrifier & la situation ou' fe font troupe's les leu gardens du corps en 6toit une. Quoique leur r'fiflance res a%
'de I'Europe no 3 1 At de At It'
it Dans la difcuffion qui a eu lieu au fujet de la 3) eu fans doute fait verfer beaucoup fang cleu e e ai I S I
formation da comite' de la marine il a 6t6 propof6 dit 3) un malheur & non pas un crime. Lear situation parti- veril
le Morizingpoj? ( feuille angloille une enquete, aufujet des i) culie're n'avoit tien de common avec celle des foldats, r re'!
3) Indies occidentales ; mais cette proposition eft trop incon- Y? qui ont fubilitu6 "a retendart royhl celui de la nation. qw
3) cevable elle feroit voir un trop, grand fond d7imp'ritie Nous 'tions bien certain quand nous avons vu les S 6
3) ou une malveiIJance trop marquee, pour que nous croyions Y) 'details publi6s dans la gazette de Londres que les et
:1) poffible qu'elle ait Ffte' faite fur-tout. dans les tepmes oU*'. 3) gardens da Roi avoient re u I'otdre de S. M. de ceffer ji.ell
elle eft rapporte'e par le Morning poft. 7) de fe defender ; cola ne fouvoit pas 6tre autrement,). ejou
A c S &
7) 11 vaudr9it autant demander fi les terres doivent etre 7) puifqu'ils ont laiff6 la fo e pin'trer dans les apparte3) enfemencees pour faire la recolte que de mettre en mens. La situation dans laquelle its fe font trove's leur
2Y (ueflion fi les Indes occidentales qui ferment. une des 7) interdifoit en effet, toute efpe*'ce de raif'onnement. I:Qrdre don plus confide'rables branches du commerce de la France,. de S. M. prouve- bien la bonte' de fon '6*ur. & fes ille
3) qui forit la principle pe'pini&e de fes matelots doivent f6jets ne l'oublieront fans *oute jarnais. La Nation ne e. Ce
2; We conferees. Le metnb e qui a parle' 8es Indes occi doit pas permettre que fon fouverain puiffe fe trouper oyal
tr A
dentales a, peu Ore parle' de quelque t6glement pour de nouveau expof6 p danger d'e'tre approach par un es a
leur administration ; mais it eft impoffible qu'il fe troupe peuple I 6Lnu & troub,16 parmi sequel it peat -fe trotiver. fes
7) dans I'AfTemblee rationale un homme afTez peu 6claire' des monAres. 11 faut carter loin de nous les Wes It Un I
I A des
fur. les interests de. fa pavri.c pour faire'une proposition horrible'sc's 4e IaUe le fouvcnir de cc qui s'ca. pair&




1 11 J ill 111
de la garde national & lul tenure dlm- tout ce c1tie lui ont catA de tournament ceux quI oil- voulu
roortelles affions de graces de cc quelle a f ;,t finir le- corrompre flon haturel & forcer fes penchans Que lt:s
abus dif, 4 Imordre. Paroiffent car ils 6tolent nombreux ; rnais clue les
I Ob ]a liberty' eft 'tablic fur les bafes fentimells fe pcrp6tuent car ils 'wient bons I' le noni
En Ano-leterre e e Cue
pills folides.) la perfonne du Roi elft fi fivrr c aUX de Ica Nation foit I'acre' I i ie celui du 14ona oue ne
de fes l'ujets qu'aucun individual ne peut admis (16it pas d6grad6 Qu'il fe forin(.. enfin entre le Roi &_ Ic
enYIa pr6fence ) farls en avoir pie'alablement ebt..nu ]a petiple tine nouveh line e'ternAle union dans laqLlCE,.! p,,diffion de S. M. Si tine foule fe pref-M-Wit tumultUCklfc- tous cIzvx reconnoiffent pour leur fu 6 1-Ur f6l-i i
Ment, elle n approcheroit furennent pas de la pedonn- Gu r6ciproque Yun qii'if doit ccinmander ides f6jets libr,:s
fouverain. La Nation cloit clorc 06fi.rer & I'Afl ein blck de & licul-eux I'-wilitre qu'il doit C^tre goviverile nar un prnice fes repr6feilt,=5 ordonner que l'evc'ncnlzmtad reuA cui s'eit pullfi',U t & refpe -ie' appiendr .,- bile'litot cc letolir
Verfailles fc-,it 'a Jamais ren'du impoffibta po,,r a Pordre & 'a la paix J., le payerai du Aus pur d,-06 a i I U !4nze de i
,,enir. 11 vaudroit rnieux etre pr6fidcnt de diftiilts Mcil filog. An *o,i rai fans a cun me regrets per-que ROi de Fian e fi 'a claque m6contentem-.nt qu'aiira funnels ; car lodkiLi'it fe.-a line fols ar.-h,6 lorfqu"une f ls le people "a cheque fois que &ies feinines fans freirl n- cs Concitoyens i-non R.c,,i front hw-.1reux qu'importe
allroilt pcrtef au inont-de-piet6 leurs- Jupes c:11 11--urs par qui ils le front devenus ? Je r6rji terai c. que je v.ens Olantelets la perfonne du DLo! apres avoir &.!2' reconnue de dire que fi *e pouvcls encore quc,qLl- chof' ,facrie par ]a conflitution pouvcit e"tre acceflible 1,,urs le falut public c'e'tcit par uric ret ,,, ite que dans, tous iniportunite's & 'a leurs clarneurs. )) Cc qu'on vient de les cas i'&at ol le fuis wa farite An-rce rnon clxur ql vicore evrait du Courriv de I'Europe u 33. 1'epvif emer.t* de mes forces phy.fiquies & morales
Ile MCUP16-a po, s d'y CO11COLrir .ar ma prelf-ence.
Lettg de M. de Lally-Tollendal fes Cmnmettans. Je fens cependant PAefflews qu'll fiUlt el-,COI'C I)OLIVOir
a quelque prix que cc I'Oit reniplir envels vous une obli
De Xevchatel. gat"on 1 ac.,-c%!,, que je vous dois le compete exaft de ma
M ES S I E U R S conduit depuis rinfiant de mon entire aux t1tats g6n6raux,
0
juil"clu'a' celui de ma forte. C'eft tin devoir dort je vais J'ai rhonneur de vous communique la letter par laqueVe i-1,12cccuper auffi promptement que ine le permettrorit mes
announce a A le Prefident de I'Affembl6e-' national fouffrances & I'attente de 1-.es papers. Vous connoltrez Ce dehifflon de 1'eniploi que vous un"aviez confiL DeOllis que ai fdit & cc que ai (A.t fouvent meme cc que jai
a-tem)s je luttois centre lellat d6plorable de ma fanteJ penf6 & j'ofe efp&& que Feflime dont vous in'avez
P .1 1 9 A
is jai vu. les &v-6nemens du 5 & du 6 061obre. Je les. honored' nen fera point. alte'ree ; que je ne vous paroitrat
vus Pi vu I'Affemble'e national irapulffante pour pr6- dans- aucun temps avoir manqu' ni de ze'le ni de fermete', ir,, pour arre^ter 'pour punir ces attelitats j'ai vu la ni de. patriotifme. ion qui avoit feme la terreur & les crimes, pour for-' Je fuis avec un profound refpe6t, &c. Signe', Lally- Tollendal.
le Roi 'a fuir enchainant encore les opillions trouvant
yen de rejeter fes complots fur les; inn6cens qui devoient Du P 0 R T A U P R I N C E.
&re les vi, ,Aimes & cr6nnt de fauffes conjurations pour
catcher une veritable ; la vertu abuf6e ou intimide'e ; Au Ridageur.
bons citoyens rCdui-Ls 'a rinutilite' parce qu'on rejetoit
qu on abandonloit hurs avis & meme au filcnce, Au Port-au-Prince le 4 janvier 1790,
e quou etouftbit leurs voix. Je me fifis dit qu'il 6toit
e pofit on ou' les bons citoyens ne pou'voient plus fervor Monfieur, la morve maladies des chevaux & mules
aufe publique que par leur retraite ; que Nloianernelit jufqu'alors inconnue dans cette 'Ile vient de fe manifeller fur
gens mode'r6s & cependant marquans Yofe le dire plufieurs habhations de la plain de Leogane. Les plus celebres
leur fide'lite,' aux boils principles pouvoit forcer les articles ve'te'rinaires en France ont falis fucce's adminiftre res 'a la moderation par l'ide'e qif eux feuls feroient de'- leis remedies les plus appro es centre cette maladies ; il eff ais refponfables de tout ; & qu'enfin eil e*toit des doric du plus grand interest den arrefter le cours & d!.en verite's ne'ceflaires a% faire entendre A fallout aller cher- revenir les funefles effects. La force de cc mal nous vient rendroit d ou' lop p6t les dire. Tai hate' une d6mif- fans doute de fintrodu6boii des chevaux an&lois qui jufque ma fante aebt oblige" de donner quelques jours qu7alors o!it C'te' re us fans pricaution & fans vilite: 1'exernple
s tard & Je n ai point voulu alleguer de tai- & le danger doivent exciter Pattention fur cet obiet. Le
strange Plaife ent gre e letter
l 'res au fentinaent qui me dominoit. public vous faura furern de rendre cett
icli qu!un ineilleur ordre de chores s'6tablitre que publique elle fera pour lui un avis de folliciter MM. les' fil'Our du Roi dans la capital tourney au defir des Adminiftrateurs qu'il foit etabli au Port-au-Prince, & dans
& centre les, efp6rances des mc'chans que la -tous les; autres endroits ou dcbarquent les chevaux anglois
te de ce Ro'i fa profit' fa patience fon couraaeUX un artifte ve'te'rinaire qui les vifitera avant leur d6barque- A
don fes chagrins d6voran's que le fpe lacle de J'a inent, & condalmnera ceux clill auront des fymptomes de Me augufle & defole'e attendriffent tous les; occurs maladies. Yai Moilneur d e^tre &c. Signe Vidyes. e Ce Peuple dont on a vant' fi long-temps la douceur,
10 aut la fide'lite' foit ramene' 'a fes ancient fentimens Obfirvation fzlr cette letter.
s anciennes vertus Qu'il reconnoiffe que cet amour
f" Rois dont on a voulu le faire rougir aulourAui La morve eft mallietireufement connue "a Saint DoMiinilue
It Un des traits les plus nobles de fon cara&re comme depilis plufieurs ann'es ; c'41 flir-tout dans la parties du I Cap d" Plus furs fondemens de fon bonheur Qu'd voye qu'ellc a fait les plus glands ravages efle s'A atiffi plu-




f, eu s fo is .1"I a n !.,'t! rt j. Ll C I So C i I C a v r qu'il eft inh'rnt "'a la nrvtlhire 211 tennnp'
ot f A
Cepws (111clque tcrrl-' s on ne l'y av ;A point YLIC ') C eil hurneurs cle ces anitnaux qu'il eft Mem e au-defftis de
ce quu ea pcut4trcl caiife que de la letter ci-deflils efl'ort, de touti intell e- le pr'
clit que cette rnall. 'Jie avoit Le jz,, jalors 11,1conaue dans de 1'extirper fi cc n eft en facrifiant tout cc qu
'it attay,
la Co'lonie. La Soci6te' royale etes i'Ciences & dei arts du par la raifun qu'on ne olle'rit point un vrai pulinoll-Iq "
Qe
Cap fi-an5ois a publi6 vzn rectieil d'obfervations fur cette nia & que pour confervcr e refle de fa propriL t' it fallt
ladie & fur les autrcs qui attaquent les anirnaux : ce recucil cornme le malady laiffer cooper le i ra.5.4'qrgrerje.
fe troupe h l'imprimerie royale du Cap. M. Gelin 1&1e- cordequence, qu'i1 n'eft po-lint nkefl'aire "cYimpefer les A
cin ye t6rindire brevete du Roi I au Cap ez mernbre de la ricains pour un objet de pure precaution pour no" ', dip',
1'0c*w't6 toy,I des fences & des atts a falt un m6moire la crainte, non de les d6go ter de cc -.,commerc-- '
ij y a environ deux ans fur la nek-effite' de faire vifiter les de le leur rendre moins habitual. 11. y auroit., par exernpj,, cargaifons de chevanx & de mullets 'a 1--ur arrive'e. Nous Pordre leur donner tc q 'ils Oernbarquaflent C111CL111 R ; ignorons pourquoi J'a proposition ri'a p ,-;int ete accucillie. MC11 au-deffus de cinq ans s'il jetoit par les nafea%'.
Un antre outrage plus recernment puwi au Cap trite u'en arrlvant,. ils en lavoient datis cc cas ; ils Ies tini I
Vatifs oil ne pept a cc qu!un connoffleur ou un aarttifte
]a mo.%-e' S donne des moy -ns cu? Lord jufqu!'
A
tranfcrite tout, cc qui a 'te' pubU 4 cet 6gard on eft force' Cut Vifit.1s.
A
ide renvoyer aux ouvraoes mernes on fe cont-rtera d'invi- L un r coulement par les nafeaux dhum.
ter 'a faire enterer tres-Proforidlenient les fan'wiaux qui plus ou moins cpaiffe, ou blanche, ou
I Jaime 5 fa.7gilino
lente, d'une odeur JALIS OU moins f&ide avec C' peri nt de cette. maladic pour 'viter ]a conza,,70 o n qui hap
re P. s dans l'in 'rieur du nez, Lg%. far cette membrane rollue
.Opaqe rapideirnent. 11 eft -iinportant auffi d'eloigner le LC
Z3 1 N q4
animaux rr.211fides des aut es aniniaux. volt a fouverture des nafeaux.
L'articld qui fuift novis a ete adreffe rekernment par 11 ne fiiut pas la confondi-e avec la gourmet qiji prc sl
.1 %
K Tingick a6luellernelit derneumnt 'a Uogane. les chevaux a quatre ans & demi & cinq ans & lorfqUi
1-nettent les' dernicfe5 dents.
Au Ridaleur. Dans ces deux c'asq I'animal jette, & a les glandes
deflous la rnachoire Vlus ou moins crigor ces ; mais di all I 'hwo6riCtife circonfilrance qui, par rapport aux calamity's la -gourne it i y a janlais de chancres. e,
2--tuelles, ne permit pas que les liommes voue's par etat Llile aLtaqtie rarement les poulains au-deffous de .quatre
2u bien public fe talent ou I fbient 'indift-6rens fur des Les cbevaiu ou mules de fix ans & ala-deffus,
%. es morveux a moins que
felaax qui en dc'truifant les animaux ruinent le cultivateur, jettent', dolvent ^tre fufP.61
:rn'a fa*,t jeter rapideanent non au hazard, mais 'a defreiri, fbit pas la fuite eune maladies de poittine.
dques idees que le crois iii'les & banners 'a mettle en 12animal reconnu morveux doit V'-tre tue', fans de14
'Pratique ; la colifiance da le&Leur fera le refle. A la champagne on detdaigne tout ce qui n _% eft pas at
La move exifte 'a Le,oganej fur rhabiiation Morel, ou' canne ov fucre ; que- peut-A r'fv.lter de cette infouciatia
elle a &it p6rir pre's de yiatre-vingts mules : voila" donc: que fi malheuretifernent quatre ou cinq habitations avoi 01 1
cc mal general &- bien repandu dans Sa-int-Domingue enafemble cc mal elles pourroient infe ter tout un quatt
-de-Sac la plane 611 Cap. celle de Leogane i reme'dier. Alors,'
puifque k Cul fi ron tardolt feulement un niois a y
ont provee cc fl6au, La vifite faite en avril 1787, en vertu demanded que deviendront, I I agriculture & le cornme[i
crordre de MM. de la Lu erne & de Marbois, par MM. les
Pre'Cautions effentielles.
Aledecins & Chiruraiens du Rci. V'te'rinaires du Cap, moi el
all,
Adjoint, fur ks habitations de la plaine'du Nord, infeEte'es de ce Vifiter firi6lement tous les animaux.
-rnal, en attefle 1'exiflence dans le turnips 2 ks facHfices qu'il fallut Separer ceux qui jettent', les nourrir "a part, age&!
faire & les pr6cautions, qu'on a prices, appert le proc's leurs befoins des N6gres qui ne s'cccupent que de cet j
verbal depofe au gouvernement. Quelques perfonnes qui & qui s'abftiennent de panfer ou fbigner les autres ani
jugent mieux que beaucoup d'artiftes, m'ont fait Monneur Faire vifiter les animaux qui jettent par un artifte
M v avertir.:: 4( Que cc mal provenoit des clievaux am'ri- prefcrira cc qu'il faut faire parce qu'avant tout il convi
3) cains ; qu'une vifite f1riffe feroit le reme'de le plus ffir de s'affurer pourquoi ron agit.
i) pour en pre'venir la contagion;, qu'en confi uence, en C'eft tout cc que je peux indiquer ici; le detail des mo
i) nommant un artifte 'a cet effet., & radmini5ration lui fe tire de la nature de la cauf6; il faut par-tout des 6j
allcuant une retribution, iont cheque Capitaine ame'ricain de comparaifon pour juger fainement : ainfi bafard r qqgg L
i) feroit contribuable il ....... i, Elles auroient ete' plus ques id es nerves que1que plan de traiternent nn e
.oln fi je n!euffe cru 'a propose de leur faire rematcluer feroit contredire peut-e'tre trop ouverttzment I'ancie EJl
qdelles outtre-palfoient leurs droits, en interpelant la reli ion des principles de mes confr4cs ; je receive inon dire
de radminifiration & femblant, affigner des regles a fa qui. voudra 1'entendre; les perfonnes qui pw i fleur auf0i
tonduite ; que je penfois, comme V eterinaire, que les Ame'- befoin de moi, trouveront un homine qui parta era ricains pouvoient Hen avoir contribu6 'a ces mallicurs peh-ies, leuts foins & les aidei-a de f.-s io'iules talens.
:rnais que par-tout ou' it y aura des chevaux & des mules, Signi., TINGLEK, M decli, vezfz riilaire L cv%-t da ROi
,ce mal paroara 'a ilivesfes p'riodes plus ou moins recukes de la Societe' royale des fs-dencitb des arts du CapAvec pet7nifion de MM. les Ge'neral & Intendant.
AU FORT-AU-PRINC;Eo DE VIMPRIMERIE ROYALE.




No
SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMtRICAINES,
Du Samedi'6 Fivrier 1790,
D I V E R S. a des fucreries ou des caGites, mais rarticuUrement des
a
f-creries 'a vendre ou 'a affermer dars la dependance du navire. le'S C2pitaine Louis Cuiet tenant Port-au-Prince. Ceux des propri&aires qui voudroient trait
le de A J. J. de I"une ou de rautte mantere fort prie's de fe faim
h4osam bilue, a'V 340 Noirs radref
Ilemandl Mg6c.-iant en cette ville qui en ont ouvert connoltre chez M. Bourdon, Imprimeur du Roi, qui indiqueriL
vite le 2-4 du mois dernier. 11 aura vendre des p tces le commiffionnaire.
feau de d4f6rente grandeur. s Le Sieur Audibert, Notloger, nouvellerrient de return
Mrs G. de Kerkg4n Pichon & Compagnte 3 re Nnt de France en cette ville a rhonneut de privenir le Public
de la Ii uidation de la maifon de commerce qu'll eft afroci6 avec le Sieur Legr4S & qtAl a appoit6
nae au GrandZoave foug la raifon de Malefco t & de Paris de tre's-bonnes trontres; changes en or, & autres
l'-2pagnie, dep-uis le 8 oftobre 1789, print infianiment bijous. 11 derriere rue des Frontsforts, en fort meme magafin.
s d6itetirs de cette mairon de ne payer quentre leurs 2. Les Sleurs Dufour & Cowpa nic ont I"honneur de
InS9 ainfi que ceux qui auront que1ques affairs dint'rat evenir le Public qua computer U 22 janNrier dernier
ec elle de s'adreffer 'a eux. Er Sieur P Timothe Guillot n'eft plus inte'reff6 dans leur
3 Le navire negrier les Deux-feuncs-Fr res de Nantes, -aifon fuivant la d'claration qu'ils en ont faite au greFle a itaine Ra viint d'arriver de la c^te a'Or, avec une. clu Si'ge le 28 janvier Efdit ; en cord quence 2 ceux qui e efle cargaifon de quatre cents Noirs, 'a Fadreffe de Mrs pourrorlt avoir affaire 'a trailer avec lui forit prie's de ne
Tlzi an & Compagnie, qui en ont overt la vente point prendre en consideration (a quality d'affecie' des Sieu.*
26 dL, mo:s dernier. Dufour & Compagrue, pour le(quels il he peut plus flipuler
3 Le Sieur oeph Poiffon Capitaine de navire du port les inter6ts.
Ifivre a a vendre des le'vites & habits en drap de 2. A la reque'te de Me Girault Curateur il fera
te couleur habits de gragrarn hollandoife 'ternelle, mardi 9 de ce tr-cis proc6de' i la barre du Sieare royal
amoife fur foie giblets "de' bafin moullelinette ray6e de cette ville Ii la vente & adjudication au plus offrant iie brod'e garnie de range cale ons & pantaloons de & dernier ercheriffeur d une NegrefTe avec fes trois enfans, uen Je tout tres-frais, des mieux irate's & du dernier AlulAtres de'pendans de la fucceffion du Sieur Jauban dit
ut; il a en outre divers atticles invendUS de la cargaifon. Bombardier demeurant aux Grands-Bois.
I 11avire le Conite-de-lyfercy; A fera de tout b'onne com- 2 A la iequefte dc Me Girault Curateur il fera -inardi 'd' la baTre du Siege royal de cette
fitioll, fe difpofant 'a partir en bref pour France : il 9 de ce mois proce e a
le MIX qu! lai doivent des anciennes &-r nouvelles ville 'a la vente & ad*ildicat;on au plus offrant & dernier'
I
anc -s, de le folaer. Son magafin eft cliez la romme'e enche'riffeur d'un NZgre ig6 de 2- 3 ans dune N6greffe & idue Dz fau rue de Vaudreuil pre"s de la place. de fes fept enfans eiont quatre N6grittes & trois Negril!ons,
Itt 3 Le Sr Larue du Mont-Rouis donne avis qu'it vient dependans de ]a fucceflion du Sieur ,,,4ntoine Bernardj bi 6eter du no= 6 Jea'n Greneau, M. L. derneurant "a la vivant Habitant au. Mirebalais.
11ine du Mont-Rouis un terrain pourculture de mille Mrs Stanij7as Delonguetrare de la Salle & ComFagnie
.5 care's fitu6 audit quarter du Mont-Rouis paroifle de continent la vente du nkgrier le Roi-d"Angole venu ee
flit-Marc, born6 d un coke' de la force de la Liane-a'- Malimbe avec joo f6perbes N gres.
ign6e & des autres c6te's de terres, non conce'd6es sequel 11 fera proce'd' xnardi prochain que 17on computer 8 du raiii lui a e'te', concede' le 3o mai 1768 : en confidence courant au Bureau des vents de IAmiraute 'a neuf heures it Sieur prie les cr6anciers du nornm' Jean Givneau du matin Il ]a vente & adjudication au plus offrant &
qg I Pourroient avoir quelques droits, & hypoth ques fur ce demier ench6riffeur, d'un parti d'environ cinquante t^tes de
rain 9 de fe faiie connoltre pour avifer aux moyens de Noirs, de tout a^ge & de tout fexe provenant de la cargaifon fatisfaire. du Davire les Dcux-Jeunes-frires., de Nantes, Capitaine
I La foci6te qui exilloit entre les Siews Pilon & Duran Raffin tenant de la cote d!Or, 'a I'adreffe & configuration Olt ur Ventreprife des boucheries, tant finie & diffowe depuis de Mrs Canfirarcq Thitan & Compagnie "a la chai ge de It november dernier & clu'll ell d^ au Sieur Durant par payer comptant.
in
4 focie te il relle charge' e' faire les, recouvremens ; & i Le Sieur Pourcin a" e avoit ci-devant announce fon Roi cette quality' A p i i e les, pet forines qui doivent 'a ladite depart pour Frarce le(luel a 6te' retard pour raifon de
i4he' de payer inceiiamment 9, pour e'vker le &fagr6ment fes recouvremers : il a rhonneur de privenir de nouveau
auroit d'&re obliq_,6 de les y contraindre par les voies le Public, que fon d6part eft invariable ment fixe' au i
dmit Comme 1A t Sieur Durant a Yeatreprife des mars prochain ; A ofe efpirer que les pelforines qui font
UtfierSes pour le Roi, it prie M" les Habitans qui ont encore en derneute enters Iu-i auront egard ii cette longue qui autont de bones beftes "a comes 'a vendre de atente, & qiielles voudront bien terminer dici 'a cette
dieffei- 'a hij. il les player comptant faivant leur valeur. kpoque.
2 Un Negociant de cette ville re troupe charge par 11 feta vendu, mirdil 9 du courant, "a la barre du Siege,
I'laSon de commerce en France de einforwer ell )r un Nigre ) Lou cancer, nomme' Ron*our, Congo, ktarrip6




fL-t le Wn d rolt MM au-defTbtis PP, appartanant 'a Al. au Petit-Coave en c-tte quatt' diatge de la rucceTloa,
.1'erche lcquel fe dif, r. p F aace. du nomm' Ju h Gevi ,e dit Pefonne M. L. ) it f,
3 Pol artir pour e ell, ra)
i Le Slear DuprJ, Entrepreneur de moulins 'a fucre, le inardi 16 mars, prochain, iffue audience) proc6d6,,
Charpentier de b,'Ithinens arrive' en cette Ville depuis la vente & adjudication 61ne petite habitation de la con. claclque temps offre fes services 'a M15 les Habitans ; il tenancy de dix carreaux d,-. terre fife h ia pe *
tite montage
.oIndra de la folidite & de la r6uflite de fes moulins. du Rochelois quat-tier de Nipes fur laquelle il y a 117.
% ) I
adi-effe eft chez M. Goug' a Leogane) ou -z le mille pieds de cafic de 'ix & vin mols avec
9
51-.ur Poupon Malitre de port, au Port-au-Prince. cafe & deux Ye gi-es qui front vendus, f6parernerit I a
i Le Capitaine Rigal, commandant I- navire les Deux- charge de payer le tout comptant & autres -conditions de
'A'inc'e.s I de Bordeaux 1 en rade de Jacir-cl. prevent qu'll la carte- ba nni e dont on peu. prendre conwiflance au bureau des ffiliffiers, en cette Ville.
t6 charge 'a bord de fon navire par tyl. Cares une 9
In
cahle emballee coritenant diveifes inarchandlfzs marquee i A la requ', e (.1 e Nie Landelle Receveur des baAtar,
!1r.; St E, ati-deffous C 'a Fadreffe du Sicur GoSi de Saint- difes ati Petit-Goave cliarO de la fuccei-hon de la ncmm Eloy it prie ledit Sicur de la hire rt:t. er, en payant le Efne1ie-JaJ4be-P1" lwh M. L. il fera le mardi 0 mats
f et I& 1cs" fiais du pre'fent avis; 'a ce default, 11 t"C fera I)rochain Wile d'andience proce*de 'a la vente & adjudi. autorifer 'a la faire N- -.ndre par Jufuce pour le comFte cation au plus offant & dernier ench'rifleur, d'une h4hi.
de qui il appartiendra. tatiom, fifre' dans les auteurs de la riviere Sake des
I Me Drian Notaire 'a Jacmel chara6 de ]a fucceC- Baradaircs paroifi'e du Petit-Trou e la countenance e
fion ff-.cqui, prie les d'biteirs cette facce'-fion d'acquitter cent vinat carreau,c fur laquelle habitation it y a: io. une leurs creances pour e'viter des frais de POLirfuites. cafe, pli-incipale cornpofce de deux.chambres bakie en bois
i Me Drian Notaire 'a Jacmel, charg de la fuccefflon ronds cli'f6e & cover en e0entes ; 2o une petite cuisine,
- les cr'ai-ciers de ce-te I
du f.--ii Sieur Jean Fcrznd, invite e i L bz'itie en bo's ronds, cliff.-e & couverte eneffentes; 30,U11
it e poulailler ,cornpof6 de deux'
fuccedicn de faire conno' re lears titres fous le d'lpi de chambers bati en bois ro,4'
quinzaine.) en Fetude de 1 11: Bourgeois, Procureur a' Jacni.-_1 clifi*e' boofAL'I & couvert en efrentes ; 43. deux 'afesj, & les d biteurs 'a ladite fuccei-hon, de payer, pour e'viter Negres corripol,;. es de deux chambers chaicune 1 ba'ties n les f;ais ou'il fe verroit force' de leur faife. bois ronds e
cliff'es & couvertes en effentes ; quinze cents
L.es 1101-11me's Jacqu.es Lava.,he & Marie Lavache habiles touffes de bana inters une petite favane & le refte 3 a f*e dire & porter he'ritiers, de la d6funte veuve Alexandre, bois debut ., propre 'a la culture du caf6 avec deux
leur grand'mere de'firant connol'tre J'e'tat exaa-' des dettes Negres q fi fetont vendus f6pat6ment 'a lacharge de payer
f fuccef-ion invitent XJrs les cre'anciers a remettre, coniptant le pri des d ie e cew,
x eux N gres & la moit"
CtuUe de Me Epoiony Avocat en Parle. Doye-nent, & i de t'habitation r iutre mo'.t!6 'a un an de terme & awacs
r) e
des Procur=s de .14 SenechaUlf6l-_ de ceve Ville un 'tat charges & conditions de la carte-bannie de laquelle on cert, fic du montanit de .1eurs cre'ances a6a d'avifer aux peut prendre connoilTance en pette Ville au bureau- des moyens les, plus ptortipts de la liquider. Huiffiers. A
A la requ8te de Dame veuve Riboutti f4ite.& diligence i A la reqJ1 lete de Me Landelle Curateur aux vacancii
4 Nil: Landelle e proCaration it fera proc6de,, au Pctit-Goave., en cette quality grant celle dA feu Scor
le mardi que l'on computera f--iz- mars prochain iffue Pirobe, il fera le 2- 3 de ce mols, proc6,de au bail fernie duni
r 4pdience 'a la vente & adjUdication au plus offrant & habitation.) fife aux f3aradaires paroifie du Pet'It -Trou) pour
dern ier encla6riffeur d"une habitation de la conteiiance finir, le le" janvier .1798, fu" laquelle habitation il fe troupe:
d'ciivi-- on quatre-vingt-deux carreaux de terr.e, fife au qu&tier ip. une grande cafe Xenviron quarante pieds de long, ,des pa!mes lieu dit la Source-clu-Pe'rou tur laquefte font ayant une gal erie deux cabinets pal.UW6e en plan-cheA plante's envi.-on quinze mille pieds de caf6s dont parties couverte en effentes ; io. une cuisine couverte en effentesi
de trois ans trente & quinze mois ; une cafe de trente- o. deux autres cafes., fifes 'a rei'barcadaire auffi cou.
fix pi.-ds de long fur feize de large, divif6e en trols chambers; vertes en effentes ; 'a la charge & conditions de la carte, une aigre cafe de vingt-quatre pieds de long ffir douze de bonnie de laquelle on peut prende.,connoiilance au bufeaa
large divif6e en deux chambers l'une ferva-at de cuisine des Huiffiers, en cette Ville.
& rautre de poulailler ; quatre cafes 'a Negres d%- vingt- i M. Dumouftier a I'honneur d e prevenir le public qul
cleux pieds de long far onze de larg! dont deux couvertes a ce'de' tin interek dans fa =44n de commerce A
.tn padle, ainfi que'les pre'ce'd-.ntes les deux w4tres n'Ptant Andri Rodrizue & que fa signature qu'il confine 'a Mpas encore corvettes ; ez. des vivres pour nourrir quarante Andre' Rodriz e fera. de'form'ai s* f*o 'us la ralfop de D;,mou Jlq
N*gr6c, 9 'a laquelle habitation font attaches quatorze Ne'ares & Rodrigyzie. de funi & 1',utr.-. fexe qui front vendus conjointement ou f6pare"trient fuivant la conveyance de I'acque'reur 'a ]a TA Tdcs lVegres paves qui doivent &rc vendus a' la Prrl d
charge de payer un tiers comptant iin tiers dans un an, la S. nechauff c du Port-au-Prince le 9 fivrier 1790'
& rautre tiers dans deux ans., le tout 'a computer du Jour de l'adjudi-ation 9 & autrescharges & conditions de la carte- Du 5 o lobre. .4ntoine Congo kampe' f
bonnie de lacli.icile on p at prendre connoiifance au bu- dr E'IET,
o;t xv-dri, & fur Ics feins plufieurs fois N
reau des.1-luilliers, I e 1 cetta Ville C pique e I j pie(Is
La Dame vcuve Riboutt', ipile d environ 3 2 ans taille de
en la pe nrze de JO'n fbndi de procuration pric Mr, les fe difant appartenir 'a M. Nogeret, Habitant au Lirrb',
ajancicrs dc la ficcefion de fon fits de ne point lui fizire de Da 16. Cdfar, furnomme' Jean-Louis Ibo cta e
frais que ceux t1w peuvent &re w*cefzires pour la connuijff nce MILLET, au def.Tous G. ANSE d7envifon 30 a 5'
de leurs titres re faij nt le facrifice de la vente de cette taille de 4 Picds I I ponces fe 2iant Ypartenir
kabitafion qye p vr a-,oir.la Jatisj* cll',)n de fe liberer cn-vers eux. Bernard Habitant aux Caiernites, I & avoir appartei
re,- I Cap ; I dit N41
.,Uete d-'Me La='4%
la Receveur de Wta-difcs deviant IVL Gaillou N'
a. I egociant au




OU coll-nn
tarap6 fur 1'epaule drolte autant q-6'on a pu le 3 Le R. P. de L Rebgicux Donlinic In
ell outre I 'r
tre r a c du navire. d'Auger, Cure' de aillon, partira incefram, lent
vl(, qu'il d't 8 et "C"a'sv
d-flinguer ri rnfufieurs fois fur les France.
D11 % 3. Major., Congo etampe p,
rejn5 DOURCY 5 ayant un u1c&e a une jambe s a,;6 3 Le Sr Je,111-Baptifle Vidal, Entrepreneur anx Matlia' x
d)ellvifon 3o ans I taille de 4 pieds i o pouches fe dillant fe difpofant a partir pour France, par tout I.-- mois davril .appartetar A M. Dourcy Habitant au Boucaffin. prochain, pour canfe de maladies, avec la Dame Con 6poufe,
la perlite fille hglee de quatre mois & fosi fin".1ne 1rarcols Negre ipave qui doit itre vendu j la Batre de it aura vendre 'a la fin de mars, neuf N gres ouwiers,
A I
Ja Sinichauie du Port-au-Prince le a wal s 17.90- deux Ne(--ireffes & un petit Mul, alle de troi5 ans 6,C
denli ; deux chevaux, & fes outils de charperitier: if donI I ,
Du s6 november. TWmaque, Adia e*'tampe' fur le fein deran des terms auK acquercurs) rnoycniiant de bonjic;
droit IBNI & fur le gauche DVNICAOOU, ati-deffous letters de charge fur Frarce ou des furetse 1convenablcs:
JACMEL, a-6 de 2-7 ans taille de 4 pie-Is i x pouches it prie Mrs IZS Habitans, & qui it a des entreprifes con-ife dilant ap artenir "a M Wilard, Jnmel- vnenc'es, de vouloir Ken tes lui faire finir & d- le payer
pour lui evitzr dufer des voi-es de rig"eur.
ivent etre vettdus a' la Barre Le Sietir Jeatz-Bapfip Girot aini, marcliand en cette
t.4 T Af A71."(freS PaVCS dO
de la Sehichaulee da Port-au-Priflcc le 6 avril 17,90- vil e part po Lir France dans le co urant de mars prc hal 11 avec la Dainc fon 6potrfe & fes deux enfans if prie Ies U U perflonnes qui it peut devoir de
d6cernbre. MicheI, Congo e'tamp' BVREA a fe pr6fenter pour
d'environ 24 ans taille de 4 pieds 9 pouches, fe difant recevoir leur payment, & cells qui lui dolvent de ho
appartcair a M. Bureau ne pouvant dire le jieu de fa folder, afill de lui 6viter -le defagrement de les y co.-Araindre
refid.nce. par voie de rigueur.
Afartin Nago etarnpe DVLAC 7 & d'autres letters 3 Le Sicur 'byoa, Ge'rant aux Gl"ands-Bois part pour
111ifiLles au-deff,3us ST. MARC a.46 de 2 5 ans tail* le de France.
5 pieds 3 polices ayant des marques de flon pays far la 3 At Dcmotzhos 14abitant aux Grands-Bois,, declare
fiallre fe difant appartenir "a M. Goigau Habitant a faire partir pour France fes deux Demoifelles.
3 M. Sbnon Philippe fe difpcfant paffer e n France, e a
Du zo. Cayer, Congo fans 'tampe ) Age' d'environ 24 mars prochain pr6fix prie les perfonnes qui doivent 'a la
ans taille de 5 pieds 2. OUCP-S ayant des marques de foci6t6 qui a exift' entre lui & le fzu Sieur fon fiere ,
fon pays fur les temples le front & fur les feins 1 fe folls la, raifon de Philippe ftcrcs, au Boucan-Brouc, en ]a
difant appartenir 'a, M. NoguCS Habitant "a Leoganef .1laine du Cul-de-Sac,, de le payer in.ceffam-ent, afin d
Du -,,i. Jean-Bapti -np6 illifiblement age ui e'viter le d'( 'ment d7exercer cont-e ell les vote;
fle Arada &at es
eenviron 4o ans taller de 5 pieds 2 pouches fe difant de rigueur, & = a' qui it peut devoir, de venir recevoic
appartenir 'a la fuccellion du n6mme Labuliere M. 1. Ieur du'. Son domicile eft 'a la Croix-des-BouquCt-s.
au Cut de Sac. 3 La Demoifelle Bz rzcre demeurante en cette ville,Du 25. Jean de nation Canga etampe' Cur le fein fe propefa. de partir pour France, par le premier navira
droit PEROT, & fur le gauche jaW3Vf V., autant quon qu!ellc avifera.
A
a pu le difflo luer ag6 d'environ 5 5 ans taille de 5 pieds 3 M- Valleton Habitant I'Anfe-a'-Veaux, part pour 2 )OUCCS I fe difant appartenir "a M. Fayaje Habitant France, en vertu de la declaration qu!11 a faite aa g i effe
acmel. de la S.n6chauffee du Petit-Goave.
Tcan-Pierre Congo &6 fur le fein droit LOFFI- I M. ,V Hirigoyen part inceiffamment pour Frarce.
-CIAL ati-deffous P GOAVE -) fur Je gauche rjaj/V:),,Vrrf 2. Le Sieur Noyreault part pour France ., pour caure
au-d&6us CHENAIS fur une e'tampe illifible alge ci'en- de maladies. viron 1A anS taille de 5 pieds 2. pouches fe difant appar- 2. La Dame 17c Peronnel, Marehande aux Baraclaires part ienir 'a" 1a nommee 4nne M. L. 'a Baynet. pour France au printemps prochain ; en conf6quence e I I-age prie tous ceux CILli lui doivent de ]a payer inceffaminent
Matta Congo,, 6tamp6 illifiblement ^ d'environ 27
pour la mettre rn'me de fatisfaire ceux 'a qui elle dait ans taille de 5 pieds fe rdil'ant appattenir au nomm6 a e
Chalatte N. L. ne pouvant dire le'lieLt de fa residence. & le falfant its lui eviteront le dcCagr ment Wtifer enters
Du 3o. Jacmel, Congo 6tarnp6 fur le fein gauche C. eux des voies de droit, dont ceux 'a qui elle eft redevable
4ARAN & far .1e O.t6it -C. JOUNOT ag6 d'environ 28 ]a menacent de f6vir centre elle fi elle ne les fatislitit
-211s taille de 4 pieds i i pouces 5 fe distant appartenir 'a pas de fuite, Charles Haran '14abitant au Petit Goave. i Le Sleur Roucolles, Arpenteur du Roi au quarter da'
A I
Du v. Fraixois Congo 6tarnp6 HRG BERRY I age la Grande-Anf-, part pour France, par cong6 de MAL IC3
eenviron 14 ans taille dc 4 Pieds i a pouches ayant des Adminiftratcwrs, dans le commer.cement du mois d'avril ,ai cines de fon pays fur le front, 11ir les temper ez fur I, & prie 4rs fes d6i:euts de vouloir bien s'acfeins celui bien corpuI6 fe difant Al. quitter inceffamment.
Alounis ne pouvant dire It: lieu de fa ri 'fidcllcc- i M. Sallnion, grant Ics Nens de M. Aubin Ala
part pour-France, & de'dare ne rien devoir.
D i P 4 R r s, x M. ide Scnailhac, Habitant 'a Nalfance, part pour France;
if eirmichle avec lui M. de Senaiikac foll rx-veu & trois M. de Ronf.ivy Sericklial, part pour Con habitation ell-i'ans de jVL. ;Joie n, un gai' cn & eeux dengoil'elles.
Vet's IC3 prerniers lows du mo15 de mars, & pour 1'raixe i Al. De1,-ir,,r,-;Ve Prccui euj -gc n&al p a, t pour Fi ai.ce,
Pat' cong", rs le irvois de juin: it a it vendre d-.s mcubles ainfi que Madome fon 6foufe ; it p-ie N"Ls fes ciearlciers de toute efpcce. J de Youlcir L.cn 'adrcffcr 'a M. ui 01 charge' d.,-.




N
I'aaninifIration de fon habitation : ils connolifTent 1'exa,.Utude Un jeune N rs excellem.- valet (acliftnt faire 14 des paroles qu'il donne. M. Delamardelle laiffe en outre fa cuisine a vendre a l'arniable. S'adre&r au Sieur L %4 piocaration g6n&ale pour routes fes affairs, dans la Colonie lioqueton du Bureau des Clafffes maifon du Comalwaire i M-s Delanardelle 6'e Grandawifon & .141bin dc Saint-11eroy. pr s ]a grille de Piritendance,
i Le SieLIV Pie" Olive part pour rrarice ou. pour la i Une habitation de la countenance de d'ent. quarante. No-welle;-Angleterre, & de6clare tie rien devoi,, q-ratre carreaux de fuperbe terre 'a I'abri die' to'ute 'contef.
station, fituee dans le centre de la parties oueil de Plymout1j,
D z m A N v z s. routes les habitations qui 1'entourent font 0ablies ,e.n grand
il y a de reau. en abondar.ce en plufieur's endfoit's, bell,
Le perforines qui auront connoilffance de la residence exposition; il s'( troupe une plane fur MOntagne, (fenviron du Sieur Batard, fe difant Mecanician & Entrepreneur de eix carreau e refle expof6 au tiord & 'a foueft eft ea bakinnens font prices d'en donner avis au Pire Sup6rieur pente do,,,ce : on peut avoir en fe placant fur Ja plane, la, de Yfio'pital de Leogane qui a des affairs Xintere^t v-ue fur la rner & fur la majeure parties des terres de ce quarter. terminer avec Jul. Ledit Sieur Batard efft un jeune hotnme ]a'. On donnera des facilities, pour le payenient 3, movennant clo vingt deux ans de ]a ta.11le de ciricl pieds un pouce de bon paper connu f it fur France, foit dans la Colonie
v ; de petite-ve'role & blond. a cependant des sacrifices confid6rablcs, pour la vendre
Jbien double' tre's -marque on fer
3 On deffireroit- favor des nouvelles de- IVL Rideau du comptant ; on vendra le tout ou parties. Sadreffer fur lei Alornet, demourant ci-devant au Cap, enfuite au Pori-au- I' lieux, 'a M. le Chtr Dej7incourt Habitant 4 Plymouth; 4 Prince. Ceux qui auront connoiffance de fa demure, ou Mrs Toupct fr res, Guitnet & Gauvin, N6gocians au Capi
de fa mort, font prks den donner avis au Sieur Renard, & au Port-au-Prince, 'a Al. Sentout, Greffier de l'intendance, A
chez M. Motard, aLl Port-au-Prince; ou 'a M. Clary, Nja0_ 1 Un emplacement, fitue' dans la grande-rue de la Croix.
0 Del(
iant au Port-de-Paix, qui a des af' des-Bouquets de foixante-douze pieds de fa ade fur ja
C Laires de conf6quence A'
lui communique. rue, fur foixante de profondeur : il y a fur ledit emplacement un magafin, compof6 de quatre charn-bres fur le deviant,
N .4 r z it E s E iv c ir t R r, z m E iv r. & quatre- dans le fond. S'adreflrer 'a M. Bayard,, audit,
lieu, ou 'a Madame Morin, Uogane.
Le navire le Cifarion de' Marfeille Capit. EWenne, Le bateau le Tyal, a tuellement mouille' en la rade, A
pattira pour ledit, lieu dans le courant do ce mois;.il prendra des n6griers, deviant les magafins du Roi conflruit en Dtip du fret & des paffagers. S'adreffer 'a M.- Lan-eguy ou au Virginie fin voili :r & tres-bien Cquip6 du port eenviroa Li Capitaine rue Sainte-Claire, dans les maoafins de M. Flon foixante tonneaux age' de trois ans, portent environ cifiq 10
3 Le navir.. It Glorieux, de Bordeauk du port de cents barils de marine, quarante 'a cinquante mules fur
c,uatre cents tonneaux Capitaine Demignot aini, ayant 'a le Pont. S'adreffer, pour de plus amples informations, all I-ord cent cinquante barriques, de fucre, partira pour ledit Sie:ur Khwan, Interprite ; ou au Capitaine Lowe bora lieu du i I au 2o mars prochain ; il prendra du fret, & des dudit bateau. ]pafFagersq6 y front commodement log& Fadreffer audit
Capitaine; ou Mrs Erna Livardie &" Compag-vie, Nego- E S C L A V B S X N M A R A 0 X N A G E. N.
cians ep cette ville.
2 Le ravire le SimpLe, de Nantes, Capitaine Y. Grift, Marie-Jofephe dite Sanite, MulakrefTe, & fa.fille, Quarte- Saint partira pour ladit lieu du 12. au z5 de ce mois. Ceux ronne, ke'e de dix mois ; parties marronne le 16 dicembra
qui youdront y paffer s'adrefferont audit Capitaine, en, derniejr: on la croit en plane fur les habitations Couflard, Ion rhagafin, rue Saint-Philippe. au Cul-de-Sac, au Gallet & 'a la Croix-des-bouquets. En D,
Le navire it. Haf rd Capitaine Duval, partira pour le donner avis 'a Madame Richard, rue du Gouvernement, Car&
Havre dans les premiers jours de mars : ce navire eft dune qui elle apartment qui N achet6e de ]a fucceiLon du Le Marche (upirieure. Ceux qui Voudront y paiTer, ou charger K, I fret, s-adrefferont 'a Mrs StanijUs Delonguemare de la Sal& UNligre anglois Creole de, la Bermude etamp6 illifi- T. & Compagnie., ou audit Capitaine Duval. element igi de jo ans parlant ti ei's-bien 'fran ois & TO
anglois ayant les deux bouts d!en bas des oreilles coups.
.4 V z jV V it X. Ceux qui I'arr^teront font prie's d7en dinner avis 1i M. Feriaud,
Negociant au. bord de la mer, au. Port-au-Prince.
Excellent louchets de maitreq garnish d'acier ail% deux i Trois N ares dont un nomme' Narcife le second bouts les plus propres planter le cafi ; piquois de maitre, Noel, & le troifi- me Jupttcr; parties marrons d'un atelier 14 1911 in parti. de jolies baguettes, ou bordures de de quarante N gres que M. de Montagnac, ILbitant aux
tapifferies en bols dans le dernier gou't on 5'oblige de Abricots, acheta Ni )es : on les foup onne errands ou cache's 11-es pofer or en livret, pour les voitures & autres ome. aux environs de f2itation Charlier & Giraid,, I Nipes; Le
mens ;- fuperbe bafin uni de la lus, belle quali ; tamis de Mabitation Samader., au Cocoyer 1 merne quattier ainfi Le en fil de laiton, pour paffer aud fi. qui ceuxtele fbie. que de celle de M. Chalurneau vendeur dudit atelier: Le
Slaciteffer au Sieur -Martaux.0 fur la place de l'intendance, on offre 33 iv. par t8te, de re'compenfe. Sadreffer 'a A4. pres de Y glife. de Montagnac, a6tuellement fur fon habitation.
Un brigantine, de quatre-vingt-dix 'a cent tonneanx, i fridiric Mandingue., &e SAL QuE 1 6 de 18
hais caren6 fes agris apparaux & voiles en bon 'tat; ans & ITfpirancc lbo e'tamp' GRLTER age de 2.2. & un bateau de cinquante 'a foixante tonneaux, idem combine ans its ont des habitudes au quarter du Lamentin. Ea deffus. 5adreffer 'a Mrs F. Bridon & Greling aux Cayes dinner avis au Sieur Salle/ranquc =14 'a rImprimerie royale L4 qui en front bonne composition. de cette vilk. TO
AV PORT to AU PRINCE cHzz BOURDON p ImFitimivit vv Roz




r4
IMPRIMERIE o OYALE, 1790
R INE So
1210 A
r11 1 1 V R IE Re
EUDI
we M-41
ids d ain )Xun Aux Cayes, le 25 janviet, le A cptune, Brown, S.-Thornas,
,,Vcalin. 24. onces.
Le 2.8 la Jenny, KidOer, Poitarek.
Total des Idtimens strangers anive's aux Caycs depuls le
MoUvENIENS DES PORTS DE LOWEST IET DU SU 1). .[.;r janvier 1.790 . . .
Depart de navies itrangers.
A ivic de navies francols. PASSAGERS.
Du Port-au-Prince IC 31 janvier la Peffyy Woold. Vri-Tt, New-London.
AU x Cayes le 29 janvier le Torbek n
La Charlotte Turk.er Wifcaffer.
Delcot, Nantes 2.9 november. I I I
Le 2 f6vrier la Pelly, Andolle Ph'ladelphie..
Total des pa Le 4 le Afercure Turner, Ge'orgic.
ffagrers arrives aux Cayes depuls 31 La Sally Pindleton, New-Bern.
1, ter janvier 1790
des bdtimens. 15 Total des ha'finiens itrangerspartis A Port- a u- Pri,*we dfru:s
le ter janvier 1790 1191
A Saint-Marc le 31 janvier le Phinix Des Caye3, le s6 Janviery la Pqggy, Seplienchey,
Dtipuy I Nantes & c6te d'Or avec 4 5 o Neares. Middleton.
n
Le 5 f6vrier la Louili Heraud Nantes La Betlify, Seppet, Rhod e-4101 an d.
io decernbre. 3 3 "Wern.
Le 2.6, I'EntreFiifc Fenner,
Total des rafqers arrive's a' Saint-Marc depuis Total des Utinzens i"ngers parties des Cayes deruis le
Ig ter 19 45 Ier janvier i7,9o
des baitimens. 8 ENCLAVES MARRONS ENT.RiS A L,4 GEOLE.
N. B. Dans la feuille n" t6, lifet le Goniivien arrive' a A Jacmel 1- 7 du mois dernier .4FoVon Congo ctarnp6 fur le fein droit GOGON autant qu'on a pu le
-Sairit-Maic, & non aux Cayes.
diflinguer, Z'Ige -de 28 'a 3o ans, taille de 4 pice-s I'l polic. D'art de navies francois.
ey ayant de-s marques de fon pays f.ir Ie- vifage, les Lras &
le venture fz eiifant appartenir a M. Gogon le to, 4 or, Du Port-au-Prince le 2. fivrier, I'Urfule A
Congo, 'tampe fur le bras eroit LP D E f aae de 2o "a Catherine Bertho Nantes. n
Le 3, la- Marquif -4-Chilleau, Ore', Bordeaux, 12 ans, taille de 4 pieds ii pouches, ayant des -marquTs
.'Le Hardi Leudi -. Bordeaux. O.e fon pays fur le -ventre fe diflant appartenir au nomrne'
Ficrre-Louis dit Sanon N. L. Cavalier de Alare'cliauff6e TAimable-Lili -, Martin Maifeille. %
a Uogane le 14 un E gre rou%,dau i, 6tarnp6 fur le
au Prince -oit F avec e'autres letters br^ 1'es & 11 r le bi-s
Total des paffagers pa du Port fein di 4%
depuis le jerj4nvier t7po 5: droit LM autant ciu'vn a r-u le diffirguer, ifig' de 24 i".
& des iatimens. 26 ans taffle de 4 Fi-ds I I Forces ne r-ouvant di,-e
fon norn ni celui de fon A rn kre : le 15 Lafrique Congo
Avive P e. de navies strangers. fans 'tarnpe opparerte ag6 ele 2.6 'a 28 ars taille ele 5.
pieds 2. pouches t-4-apu. & de forte c.orptilence avant des Ii Port -au-Prince, le 3r janvier, la Suchey, Maffet y marques de fbilpays for le vifoge les bras le vcntre & ailington. le % corps fe difant t appa,.tenir a M. Dutcis le 17 un
Le v,, f6vi-ler 9 le Tzomas.. Jones, Baltimore. Negre- nouveau j etanip6 fur le fein droit GO'U'C(-)N
A f
Le Hannak Turner Portfmouth. autant qu'on a pu le diffirguer age de 26 a'28 ;lns.,
Le Speedwell Kimball N%-w-Bury. taille de 5 pieds 3 Fouces ee forte corpulence, a)-ant
La Roji, Fergufon JamalqUe. des marques de Ln pays, fur 1'eftcnlac ]a ITain paudhe
7.1 le Dauphin, Wife, Pepp ere] borough.. & le venture 9. ne pouN art dire fon ncrn, rd celui de foll
35 I'Eh nce, Clark, New-Yorck. tin idein fans Ctarrr.-e appaterte 46, de
,'Pera waitre : le 23
la Panthe're Metchel Bollon. 4cx a 42, ans taille de 5 Pie(Is 3 Fouces Laibu & tresV hi*te, Pcirtfinouth. trapu ne peuvznt dire Ibn rcn-i 6 celtii de fon r,"alte
La Colorrbe Moulton, Cafcobaye. le 27 un idirn Ctar,,F6 fur le fein gauche FGN'CY ,
T(It,11 des b4timens itangers arrives au Port-au-Prince dipul' autant clu'on a pu le difilrguer age' de 22. 'a 24 aV's
If Itr taflle de Fieds i pQuce a,%, a nt une cicatrice a




Won
le'vre infericilre des marques dc fon pays for le vif-age & nouveaux ehmp6s fur le feiin drolt CRUSEL au-defrous
1 C7 PC
le dlos & les jamb.,,s courses fe dil"Int apart wr 'a F.D. DES Ncs fun c-4 de 4o ans taille de 5 pieds $ p, Ni. 1-)ou7cy au Port- au-Prince : le z8 T.7 'nwejuc', Congo & l'autre age' de 2.2. ans., taille de 5 pieds x pouce ne TO etarnp6 ftir le fein ga-.,che-S.DVRGCHt auLant qu'on a pouvant ditc leur nation letir nom r6celui de leur rnaitre.
pu be diAinguzr de -.6 'a -.8 ails, ta:llc de 4 pieds
h la jone gauche une ANzm,4vx XNTR's AVX tPAVES. de
1 10 x pouces ayant uae cicatrice da
CL111111c ',IU cou 9 & des rnarqu -s de foin pays I*ur les bra's A Siint Louis la 26 du mois, dernier unC *PMent die
Ic', 3 d ce viois Mozambique I 'tarnp' fur le fous poll inelade 'tanip'e du ck du monitor
L11 I I NEI' au deffo, WS ^g6, fur la coupe JC. PPE
fein drolt Nil, as A.ST LOT la
cle -2o 'a 22 ans taille ae 5 pieds i rouce ayant Ces A Saint-Alarc le jer de ce mois une cavale tocade$ de
C. L C D I.,
warqvies 6e fion rays fur Ic vikge., ne potivant: dire 'le fous poil ivavigne 'tamp c fir, la uiffe dd ino-toir ND9 qu
xxai de foil nnaitre. en travers ; & Livre bourllque fous poil brun 6tarnp6e iltifl..
A Saint Niarc le i S du mois derni- r Jean -Pierre, element fur ha ci'], du rriontoir ; )c 2, iin cheval fous Ke
6unip fui- le fein droit N40NJALAR & fit I bai &anipe f ar I a cuifle du monitor AV : le 3 iin aln
le RaLche de letti-cs illifibles & QUART au-dehous ST C, eval augtois io'us p.61 brun 6tarnp6 fur la c1liSe du qu
MARC ans taille dc 4 Pieds 10 pouches fie iTiontoir I'J3 ayant une 'toile au front ; un cheval fous
difant apidamerir 'a M. Trainquart le -zg ua Negre noi I hai &ZarnFe fur la cui.ffe du niontoir d!.une marque
I I -i bie
ctampe' illifiblemenii arge de 3o ans JUncle ayant les pieds, noirs, & une bourrique f6us
veau rl'aquoua e t () 0 P0
taille de 5 pieds I pouce ayant des marques de fon poll bai, fans 6.tampe.
vays far 1 vifaac I ne pouvant dir'e fon nom, ni celai de Au Port au -Prillce le 3 de ce mois un bourriquet con
ID fous poll brun etampe' fur la cuifre IP, & au cou MM:
ton maitre Pierre Congo I fans C'tarnpe ag6 & 2 8 Mi
ails., taille de 5 pieds 2. pouces ayailL des maTques de le j qne bourvictie fous poil bai &6e au COIL de fitu
fo 11 p4ys J*L.,. 1. corp fe 61fant appar.tenir h M. Biflcrre marques efpagnolcs; & une jeune bourrique fous poil brun, join un Negre nouveau lbo 'tarrlO fans etampe pit C
Fabitalnt caffier 31 1 :1' au Trou-Bordet : le 6 une bOlItrique de
far le kin droit J AlAi-tTINEAU au-deffous ST IMAf c 9 fous poil fours 6tarnpq au cou NA. P0
age de 2.o a-is taille de 4 Pie6s I I pouches ayant des de
m. argues de fon pays fur I- Vifage ne pouvant dire fon A V I S D I V E R S. cett
norri ni c -lui de foil maltre : 1! 1 de cc tnois '(onjlantin, pa
C
Cr--,L.',e 6tampe fur le fein droit PIEMONT ihg6 de !z A la requ'te des he'ritiers da feu Sieur Bouche' Des- Pr'
fontaines 3 vlva.nt Habitant 'a Jeremie il
ans taille cl 5 pieds fe difant appart.-air a M. Pienzont, fera proc'd' le pre
A Saint Louis I c s 8 du mois derai,-r Alexandre 2o f6vrier prechain en l"tude de M Thomas Notaire do
Congo 6tatnplz' fur le fein droit :.Igo a'ge' de 18 ans audit quarter, 'a la vente de deux emplacements batis, I
tai e dc 4 pieds iQ pouches ay;4nt dzs marques de fon fitues ell cettedite Ville, rue. Baffe-,de-la-rnar' la charge a.
pays fur Ics joues fe difant appartenir au Sieur le fonte.3 de payer comptant. S'adreffer, pour de plus samples, eklairciffe. ave 'n pot-want dire le lieu dc'fa reifidence. mens en I"e'tude 42 Me. Thomas Notaire audit lieu. liqu
V % j
A Lc'ogane le 2 de cc mois Saint Jean Ibo 2. Le Sr PZjj0l.% Marchand Conffeur rue des Frontsforts; R'l
F -3 %
ctampe' illifiblement, fe difant appartenir a M. Pourcherefe ayant machete' 'a K Robin une N6greffe marronne', nom. 11ir
,do Vertieres Confeiller au Confeil de Saint-Dorningue. mee Marie-Joephe ktarnpe'e fur le fein gauche ROBIN
Au Port -Au-Prince le -2 de cc mois Zabel Mozam- ST.MARC. Ce-ox ciui en Aurptit connoiflance font prie's con
Jbique, itamp6 JGARNIER, au-deflous AU CAP, ayant de I'avertir qu'elle'eft vendue au Sipur Pyjol qu'elle peut
ides marques, de fon pay5 fur la figure ne pouvant dire fe rendre Chez lui nulle peinc ne lul f6ra faite. a
Ic- nom de fon maltre ; & une N&zreffe nou velle Arada 2. La veuve' Surentiny tient dans, fon magafin rue de ag
0
etamp,.-e autant qu!on a pu le diftinguer G d!autres Vaudreuil maifon de M. Leffin fe ;.Lu Port-au-Prince,
lettres illifibles ayan-, des marques de fon pays fur la de 1'excellente hibufa de de D* n reconnue pour et,,e 43
figure ne pouvant dire fon norn ni celui de fon makre la meilleure tant parce qeelle ?eo conserve jufqu a fa fin P .1
6 e I
le 3 Ja eminpe ayant des rnar- que par la facility' de lui rendre, avec: un peu de vinaigre)
./on Mozambique, fans 'L -1
ques de fon pays fur la figure., fe difal-it appavtenir Mrs fa premiere fralcheur. On ea trouvera i Saint Marc, chez Meynard.,,e Piccard & Compagnie ; Pantin Adrien Laurent M. Francooal,'&,au-C chez M. Antoine Nkolas Nego- ent
& M.zurice Mozarnbiques 6tampos LOMO fe difAnt ciant rue royale. Laabame Surentiny fe flatten que ceux Vri
appartenir 'a M. Lomo, 'a S2dnt-*.N1ax ; & Pierre, (:.6ole qui voudront bien en faire Feffai en fetont fatisfaits, 2 C Qjpme ktampa far le fein gauche R B au- deifous R B fe' difint le font ceux jui een fervent journellement. appartenir "a M. Deque : le 4 Marie Jdfiphe Cre'olt!., M. Rvyre jeune ci deviant Habitant aux Wrettes de 'ac
P I fait fa )is
etarnp&e ROBIN, au deffous ST. M fe dXant appartenir I'Artibonite a Monneur. de pre'venir le Public qu'i
r'fiderice au Port-au-Prince & qu'il a ilu fon d n-Licile en la
M. Robin "a Saint Marc Lar'Impe Congo 6tampe e .0
JACQUES, fe difant appartenir au Sieur Jacques Pekhea'r maifon & 4tud*e 4 e W Pafquet de Leyde fon Procureur.
en c.ette viUe ; Printemips Keffy ktarnpa P B fe difant x Le Sieur .9tienne Patot a rhonneur de pr6venir 911e appartenir 'a A Beloir, aux Gallets ; & Benjamin i Moco, le navire la Bapti/line Capitaine Patot tenant de Ma,-felfieo Ut
fans eLampe, fe difant appartenir 'a M. Delamardelle : le une cargaifon bien afr6rtie en tout genre ; ce navire par- M
P
6 Jean Pi*rre Congo 'tampe illifiblernent & autant tira du 3 au x o mars prochain : il prendra des pafragers 1 qAin a pu le diffinguer (I K. coton & indigo.
Au Petit-Goave, le 3 de cc mois, Louis, Nago etampe M. Francois Capitaine du navire It Ca4ou de NAtiteso
6 1 1
fur les feins autant qu)on a pu le diffing aer D LADEBAT, a Monneur de pre'venir Mrs. les Habitans qu'il a de tr"se '11 Ap de s2 ans taille de 5 pleds re difant artenir au bon bifcuit 'a xendre aiaft que foixante pikes, 1L 1'eal f
mnlitlift FPrh1anti*er' an Can '! le r aYeux Negres nerves cercle'es en Far enntenint' de"nuis'cleux i44a




red barriques dont il fera une bonne composition on I M. BLinc, 14ab ita,-,.t au F nd t
-effer enfon magafin, rue Royale, Uogane. laiffe pendant fon absence M. r de La.ruix &,ar-'
,voudra bien eadi 0 ela a pou '
Sur ce qui sefl repandu dans ) I f e Public que Mrs de fes affairs.
pjjibagna Trigant & Coinpagnte n etoient plus charges; 3 M- e
de Lattre Dufart & Madame Con 'povfe fe
ee la procuration g6n6rale des biens de M. Roberjot Lartigue, difpcifent partir pour France au printemps prochain qu A(Irg Eyma Liva:-die & Conz
&ris la Colonie ils ont rhonneur de donner avis 'ils il laiffe fa procuration 'a
daneurent toujours charges comme par le paff6 de fa, pagnie N6povans au Port-au-Prince. V,ocuration g6n6rale & fpeciale de tous fes biens dans; la 3 Le Sieu"r Alartin, Horloger fur la place, 'a Saint-Marc*' ia.Colonie 9 den percevoir & difpofer de tous les revenues partira pour France, ou la Nouvelle-Angleterre pour caufe. de quelled nature qu'ils puiffent ^tre ; qu'll eft bien vrai de ma ic, dans le courailt Xavril prochain ; il prie ceux que M. Robejoi Lartigue vient Xenvoyer M. LedouX3 qui hii doivent de le payer & c !ux qui ont des montres
fon beau-fr&e une procuration de t6gie des habitations chez lui de les tetirer avant fon &part ; ceux qui ont
Kerarcado, Chapotir. & de celle fitue'e aux Vafes fucreries quelque chcfe 'a lui rcklamer pcuvent fe pr6fenter, ils ainfi que de celle fituee aux Grands-Bois, caQ iere ; mais front fatisfaits, A fon depart il reniettra fon fonds au Sieur que ],-s Sieurs Daubagna Trigant & Cowpagnie demeurent Afzthey Horloger audit lieu a qui on pourra avoir IOUte
toujoats charge's cren percevoir tous les"revenus & que, conflance ; iffle chargers de garantir les montreq, pour une
I
bica loin que cette procuration ait alte're en rien les; annee, fauf fraffire du moment ou" elle fera eendue; ledit poavoirs ci deviant donne's audits Sieurs Daubagna & Sieur Martin fe charge de lui en tenir compete.
Trigant, Ole ne fait au contraire qua- les maintenir & 3 Le Sieur Routier refidant 'a Nflet fe aifpofe 'a partir
confirmed advantage ; ils ont en outte la procuration d'ad- pour Fiance, avec la Dame fon epotife, fes deux enfans mii0ration & r6pe particuliere des habitations facreries, & leurs nourrices il prie ceux 'a qui il doit de fe pre'fit uees aux VarreUX &" au. Marekage : cette derni6re con- center pour recevoir leur payment & ceux qui lui doijointement avec M. Paficher coproprietaire ainfi que vent de le folder, pour lui iviter le defagr'ment de les
6e habitation caf6ere fitue'es, aux Matheux ainfi que des dre.
poffefflons fitu'es Nipes ; & enfin I'adminiftration general 3 M. Ad Hidgayen part incefTamment pour France. de tous fes biens affairs, & int'reks, qif il peut avoir dans 2 Le Sietar Durortrait part inceffamment pour France cette Colonie. Lefidits, Sieurs Daubagna Trigant & Com- e
I & declare ne rien devoir.
pape, ont cru. ne pouvoir fe difpenfer d'Ien donner le 2 M. Dmrocher, Habitant aux Abricots donne avis qu'il
prifent avis pour de'truire ou empe^cher 1'effet des im- part pour France en mars prochain avec fon epoufle preflions defavorables que des propose countries, pourroient fes enfans & M. ttienne Meynadler, fon beati-frere. donner centre eux dans le Public. 2. M. Dubofcq de Ca4en Habitant 'a Tiburon part pour
Arnaud, N6gociant au Mont-Rouls donne avis France, avec: Mine fi oufe en mai prochain.,
a 'il vient de diffoudre la fociet6 qu'il avoit contra6ke 2. Le Sieur Chaux dceYa Gidelais part pour France au avec feu Sieur iWoreau & qu! iI refte feul charge' de fa mois de mars prochain ; il d6clare ne rien devoir. liquidation : en conf6quence il prie tous les de'biteurs 2 M. Rofigi:ol, Capitaine de navire ayant g6r6 pluJadite fociete' de d6velopper leurs moyens pour parve- fieurs cargaif6ns en cette ville a rhonneur de prevenir lir 'a ]a liquider & que continuant fon genre de commerce, fes debiteurs qu'il part inc6ffainment pour France & de n'epargnera rien pour meriter dans tous, les cas la les prier de vouloir bien le folder. Le Sieur Vigan fon Confiance quon lul a toulours accordo'e. Tonnelier part auffi pour France avec lui.
11 refte 'a reclamer fur le navire le Afiromefinil du i Le Sieur Dupont Delorme part pour France, par
I i
avre t Capitaine le Cerf, douze panniers de vin de Cham- con avec la Dam'e fort eoufe & fes deux Demoifelles,
agne, marque's EC no i 'a is pour ^tre de'livre's 'a M ec ev d fera la vente de
e c lare ne rien devoir: il pr' ient qu'i
Ocquet aux Rofeaux ; ledit Capitaine 6tant fur fon & fe s meubles & effects N gres & Negref es jeudi prochain
4rt prie Ile reklamateur de fe re-enter. i i du courant, en fa ma ifon, rue des -Miracles.
M. Delamardelle de Grandmat on Confeiller au Confeil i Le Sieur Decuq part pour France, declare ne rien
erieur de Saint-Domingue fonde' de la procuration de devoir, & qu'il n'a aucune focie'te' en cette ville.
rho de Beauregard fe difpofe 'a partir inceffamDelamardelle Procureur g6n6ral nneur de pr6- i M. Depegme
I enir le Public qu'il fera vendre lundi ptochain 15 ment pour ramce.
der, huit heures du matin en Mkel de mondit Sieur i Le Sieur Paul N3gent part pour France.
IIarddle Procureur g neral diff6rens, meubles & efFets, z Le Sicur Boe' Saint-Martin, fe difpcifant partir pour Olfiff.ans en plufteurs arneublemens de rotin ; lits armoires; France au printemps prochain prie ceux qui ont des affairs 4.ccajou) & autres uflenfiles ; carroffe voiture, & leurs har- avec lui de vouloir les terminer ; il &clare ne rien devoir. Is; Plateaux & ceiOaux pendules, places tables 'a covert i M. Gole cadet & M. Gole Saint-Filix patent pouz marble & autres tables 9 encoignures "a dell s de marble ; la Guadcloupe, & de'clarent ne rien devoir. Pellterie5 confillante e ndifie'rens, -plats, cafferoles, & converts ;
Iii RE'VNION AU Dom,4iNE Dtr Roi.
5 Porcelaine batteries de cuisine, verrerie 9 poteirie &
11'es eif ts ; % la cha rge par les acqu'reurs de payer coinp- 2. En vertu Xordonnance de MM. les Adminiftrateurs avant de d6placer. du 2o janvier 179o les 'Sieurs ttienne Segond & Pierre.
Durand pourfuivent en reunion deux terrains concedes D E P 4 it r s. jer avril 1786., aux Darnes
les 2.6 november 1785 &
Du prj Greffin & Alarianne Duckefne oufe de M. Balland
Avocat e* Parlement, derneurant en cette
19 Palt inceffamment pour France ; il emrn .ne avec fitu s au quarter Laurence dans les montages clepenfils de Mine Che,-alier, du quarter de Mirebalais, dates du lieu dit le Boucan-Patate 9 paroifte de la Croix-




car-jil borre' au fud clu Sieiir Courty 'a loueft du Sieur tr s-conimode pour les pafTarrets ceulc q'Il 'Voudrcrlt y
VEfFirofli., "a 1'eft 8C au nord terres non concede'es ; & Valffer s7a6reffero"nt au Capi-tai;"ie d4ins les rriagafins de M..
e e a U V a 1,41 Q.
ie f cond, fiwe* audit cluattier m^rne parotiX born' Ramos vis-h-vis, la Flace Valk'
rad du Sieur Baudaniant 'a l'oueft de Mille Grefn 'a 1'eil 2 Le navire la ToUrance de N'antes CapitaineRacault,
au nord series non conceltl6cs. partira pour Wit lieu le io mars fixe it piendia lu-fiet
I apitaine 6. ez M. Duffloutier'
i En vertu eordonnance ee IMM. les A4,minii1rate-urs des pal'Ligers : s'adrefler audit C i i I
4e n (late d" 3 de ce mOis 9 to Sieur Jofeph Lalletnant pour- 2 Le navi. e la Dame Hellcgonde itu. I-lavre'., Capitaine
Paris partu a Pour I-dit I u" au 26 ma s ; les
10 en reunion un terrain pour hatte & coral crenviron ie du i
fept cents ci as nord & fad, fur (TumLe cent3 pas peif6nnes clin voucLont y paffer pourront siclrefTel M.
-eft & otieft fitue dans les auteurs de la paroilre du Cap- Dulvc., G6reur dudit navire en ibn magafin 9 delri&e la Datne-Marie au lieu dit la Grande-R-avine-du-Botican Come'die; ledit Sieur Duboc e les. peiGliles qtli doiVent
borne' 'a l'otieft de la. conceffion de's Sieur & Demoif'elle a la cargaifon dudit navire ( Culri lequel it paffe ) de vouloir pes au nord de la Dernoifelle Catherine DefFrie, au ben le f isfaii-e inceffamment pour u evit r le &fagre_ j
fad du Sieur Cher Dauterive 'a req, de qui it appartieridra: ment (15avoir tecours aux voies de rigneur.
1/ I
ledit terrain- concede' 'a la Dame Berard, le 3 o tobre 1787- Le brigantine l"Entreprij c Capitaine Gaillard part pour e
France du 11 au --o du courant au plus tat d it prendra,
A V E N D R E. du fret & des paffagers. Sa derneure eft c iez M. JulienY
2 Quatre-vingt-feize mullets Nts au farvice de facretie. Conftrul'_Ieur de bitimens vis-a'-ViS Mrs Trigant, D Xubagna e I I
S'adreffer 'a M. Pierre Viard, Negociant au Port -a u-Princ e. & Conzpa .nte- A,
.,tzs
2 Une grande malfon rue des Miractes oil it 3r a une i. Le. navire la Al du Havre, Capit.a;ne I-Youfois,
grande boulangerie & deux gran(is fours. S7aireffer 'a M. Partira inceffamment pour Bordeaux, du jer au i o mars, Bennier., qui en eft le proprietaire. It y joindra fix beamx prochain. Ceux qui voudront y pZer ou char.&er s'adreffe.. N'-gres boulancrers propres pour ceux crai voudront tenir ront "a Nirs Meynardic & Ficcard wa. audit Capitaine 'a ell boulangerie & pour toute 1brte de commerce, ayant un fon bord. I r
embarcadaire, 'a deux pas. & 'a cbte du commerce. A F F E R. M. E R.
i Cent douze carrea ux. d e terre propre 'a la culture, da i. Une jeune Negreffe bonne- nourrice. S'adrefler 'a, caf6q, fitu6s 'a trols lieu dia Cap-Dame-Marie arp'erlte's M. Lainkerk Congi N-6gociant au Port -:au Prince qui ei'apres le plan le prCices verbal dii. Sieur Pcc Mrs leS
quIry pr6vient li titans qu'it a tou)ours a vendre un.2 n
Arpenteur pr1rc- -%Ie laffite paroiffe. S'adr&er au Sieur f6perbe affortiment en jeux. de moulins 'a eau & 'a be'tes, a Berard Apothic -"11A Port-au-Prince. e
. I -_ grilles & chaudie'res ..vrai pothi de Nrigord dans les,
.4 V E JV D 0 V 4 .4 F F Er It M Er R. proportions depuis 4.4 jufqu'a 66 pouches.
T Une habitation de la countenance de cent carreaux de- E s c L 4 v z s X IV M A R It 0 N X A G E. r
terre ou environ., fituee. dans les hautzurs de Baynet 4
-k i de Mrs. Un 0 'ne Negre nouveau de la c^te &Or joli de fgure,,
a la riviere du Pet'I't-Bras, & 'a la lifiere de celle 2yant iar le bi7as droit r6tampe du navire LcF entrelace's-- U
Rellam-Y & Lauvin, 'a quatre lieues dudit bourg, & 'a huit parti matron le famed 6 du courant, ve^tu d'une vatede: clu Grand-Goave; on vendra ou -derrnera lac'ite haNtation c une grande culotte. En elonner avis 'a M. Duluc de: 0
pour ncuf annexes, fans Ne'gres, ou avec dix des Ne'ailes Lt' Roque Commiffaire des Colonies.
cui y font, dont les noms fuivent: Jean-Louis Jean-BiTtifle i Deux Neigres nouveaux, Bibi & lbo bien corpul6s.,
jacques Colas & L4flcur Indien Adilaide Francoif I
etampes fur le, fein L. JANIN ST. MAK parties niarrons,'
Cotton, Junon & Vinus. 11 y a douze carreaux de terre le 2,2, janvier dernier de Nabitation Janin, 'a la colline du
cl'abattus & on en, abat encore affiellement ; il y en a Mont-Roiiis. En donner avis Mrs Ma C
cinq de plant's de 1'anne.e derniere, en caf6, & le surplus cians 'a Saint-Marc ; ou 'a M. Arnaud, N6gociant au MontVa 1'6tre ; il y a de 1'eau par-tout de tres-beaux, chemins Rou'is ; it. y aura bonne rcccrnpenfetrois cafes & des vivres pour nourrir vingt-cinq N gres. Marle-Louifie Griffonne blanchillede 'a(r6e d nviron
On s'adreffera., fur les lieu x 'a W da Rou e,P,'l Ge'rant ans ; parties marronne depuis pr s. d'un niois ; elle a eles, au Grand-Goave, 'a M. Rivicre-, Exempt de Nlarckhauffee; babitudes iu Trou-Bordet. Ceux qui la trouveront font rlvies
& au Port-au-Prince, 'a Nt. Poncy. On ce'dera. tous les t16 la faire rernener chez M'. Trotter, qui tekompenfa-,,
vilel-Ifiles outils & animaux, fa;vant rinve-tai-e. celui qui I'aura arr&e'e
Y1. Pot-cy ce(Iera auffi le bail de la maifon qu."d occupy, i Larofic Aouffa ktarnp6. DAREYDOU,. "ig(-., de 1 en cette ville pcur deux annexes quil refte de 301-11flance:. ans ; pard matron du lieu dit la Mahotiire. ('Xux qui ea. il. vendra divers meubles & effects & prie tous ceux I font prie's iTen. donner avis -11 nonitne,
rui lui doivent de venir le payer inceflarnment fe difpo- Pierre Darreydou, derneurant "a la Grande-Racjue,. fur Ba fant patter pour France, au. inois de juin prochain. Citation Roche Blancke..
IVA v zjzE s Y cm,.jzrrm.EN 71. N 1, M .4 v G A R
le navire, le Vaillair 1 -Second, de Bordeaux, Capitaine- 1 1.1 Aft eaare' de, rhaUtation de Jean-Eaptijlc Nivald4
ulct fous poil brun 'tarrij-;6 fur la e
'jean Sorh'.. partira pour ledit lieu le 15 6e ce mois prefix;-' 'a Mirebalais un m. C & line,
il prendra du fret. & cles paEagers qui front conlmod'- du montoir JrIM, proverant de. cliez Romean trent logis :. ce navire du port de cinq cents tonneaux,, mule fous meme poil. C'tamp6e SDY, ayant des tacl'15
rand, Ea
eft fon quattleime Voyage offre taute la. L:,curite' & les Vanclies for le dos, provenance do Sieur Preve 'enfe*gncmens clue ron pourra, defirer. eonner avis audit Nivard au Sieur Regr ier jcune
te navi;-e la Tourterelle de Nantei, Ca iiaine le Sourd, Mirebalais ; ou h IvIrs Litiral frees & Dujjourc au niiti-a Au i c nu in marq -_ rp tinv;rA .flt 'kr.n vniher &_ au-Princa. 'a cui its am.artiennent..,




P1 I inn -1
LJ, E L L E S D I V E 111. S E S
M E R 0
.. tb
E D 1 130FEVRIER 1790's
low-W
AVIS D ecr't6 que le r6yaunie feroit divif6 en difiricl's, cheque
'ADM IN IS TR AT I ON.
difl-riEt en cantons, qui aurcient environ quatre lieues cQrnLa motion fait-e 'a rAffemblee de MM. les tlelteurs inunes & cart"
e la parties de f Oueft le 2. x du mois dernier & le ces.
leret intervene en conf6quence tend-ant 'a inviter les Que-*dans cheque canton ii y auroit au moins une affemontribuables 4% payer 9 entre les mains cl. i diff6rens Rccz- blee primaire.
le rnontant de leurs contributions deviant pour QUe quand le nombre des citoyens a&ifs d'un canton
eas I'll% %
Adminiftration un te'moignage precieux de la conflance ne s e evera pas a neuf cCnts, il r y aura quune affernble'a s Colons, elle lcur donne un droit de, plus aux efforts dans cc canton ; que lotfqu'il y aura neLif cents choyens, ddle continuera de faire pour en juilifl,_,r le sentiment. il fe formeta deux. affemble'es de quatre cents c-inquante % cc d'inqui6tude fur lpeifbnr. es.
8itant ekarter fans return toute ef,.e
Inploi du revenue public & volant en triet-ne temps Que cha ue afr ewbke tundra tou'lours 'a fe former
ire conaoitre 'a cheque dependance le plus ou le moins autant c u!il fera poffble au nornbre de fix cents I qui Xaffit"Ida 'que les contribuables apportent 'a fe libe'rer des fera le rombre moyen de fa on n'anmoins Clue s'il y a ofitions. dont la furete' & la tranquillity de la Colonie pli-ifieurs afIc3n- Wes dans, tin canton) la moins norribrede Rcitent le payenient au nom du patriotit'me & de fbit de quatre 'cents cinquante.
mour de Vordre elle s'oblige 'a publier da 2. o au 3 o de Qu.d n'y aurcit q0tin feul degr6 XeHeEkn de I'afTembl' primary I'Afl mhl'e natiorale.
que mois un tableau qui fera diftribue avec la gazette, e a C
qui fera connoltre forriniairement : la farce a ete termiric'e par un dc'c1ret concernant rex10. Les recettes qui auront et6 fates pendant le mois Fortation ees Stains, & un autre cencerrai,t les offices de
t1d judicature.
e edent, dans cheque & arternent I fur les droits inipof"I"s On a apprise que le parliament de. Metz avoit fait un r les Negres & 11-s malipons ainfi qiie le montant, des A "'ttances de ces droits qui refteront 'a recouvrer a epoque aricte de f-roteflatior, centre le (kcfet cui met les Farlemens
I At I P A
C e et
dernier jour de cheque mois. A en- vacancies, & clue cet ar aN-oit et I e calle par un an
20. 126tat des recettes & depenfes fates pendant le Merne du Confeil. Ois par les caifics de la marine & des oLtrois par la Siance du t7.. 11 a &6 a4cr&6 que le nombre des depute's
ii e generate & celle des liberate's ainfi que des fonds a I'Aflerribke naticnale f Your chaque Upartenent fera i tefteront 6ans chacune de ces cailfes le dernier "our dctertnine' felon la proportion de la population du terricha ue mois. J I I toire & de la contribution direae.
Celte connoillance aura le double advantage de tranquil- AOs beaticoup de d6bats, I'Affetr+16e a rendu le secret.
r les Coions fiir le, fort de leurs, contributions & de filivant 'a Pcccahon ee rarce e du parlement de Metz. tenure *,acles des cafes qui pourroient quelquefoils ralentir it L'Affemble'c national d6crite que les n-agiffrats du V.ailement de Metz, yii cnt affifle a la dc.libeiation du atlitUde des Fayernens. Ces tableaux front former au A
rea-1 des finances au Port-au-Prince dont le Chef fera 12 de cc wGis 9 .arcitrolent 'a la harre d%- rafrerriblee dans jouts autorif'e' a% donner connoiflance en detail des objets 116taint 9 a ccnipter de la notification qui leur fera faite recettes & de d6penfes qui conftitLieront cheque fornmaire. du P1 cfent secret pcur y rendi e cc mpte de leur conduit AdminifIratic-ri s'occupe auffli de 1a formation des & quc I e fyndic ou gteffier 2.pro-tei-a le-s tegiffres de ]a Mites des recettes & depenics des diverfes caiffes pour companies ; ordonne que le Roi fera fqplie' de former une chan-bre de vacation patrni Ies men-ibres qui n'ont )ec 1789. Elle aura fi le ze'le des comptables ne fe Ar i
pas concouru audit at Ct lacluelle enregift-era purement eltit poiiii, ia lietisfaWwi de les publier au plus tard dans V
& firr.plement le secret du 3 ncvembre & e) ekutera fes cWirant 4u mc s d'avril, & d'offrir aux Cclons celle de A
ev difpcfitions : atrete que le Prefident fe retire a pardevers
'ifier quand ils le jugeront convenable.
le Roi poot le remercier de la pretriptitude avec laquelle
GIN m9lW101204 t I %
il S eft determine a purar par une Jufle kverite' des atteitats
S E M B L E' E N A T. 1 0 N .4 Z d'un fi dangereux example & le piier ee donner fa
fanEtion au p14f6-,t 6cret & tous les; ord:vs r4ceffaires pour fon execution. ))
Suu'te de notre feuille du 3o janvier. Since du 4. 11 a 6te' dectc'te que les alTerriblees dfleciAArcE du 1,6 novemire. Vordre du ur etoit le pfan du fon potir la nomination -des e6pute's 'a rAG ii-116c natio1*01ir la division terrhoriale dI01 roy-aume; il a 66' 1 rate, fe tiendront alternativement eans les cLefs-Feux &S diff6rens difiriLqs de clique apartmentnt de rnaniepe Dars wte feuille on a imprim'.. fiance du io o,Iobfe 1 qu'aucune ah-criablee ne puiffe fe tenir que dans un chef..
PA"Itnt dc lire du 10 fjovembre.




Otie les afTen,116es pr1walres choifiront les 61-. Reurs m8me a dhrke'e- Jorqul pre(Ont auclift Membre fila r1clatti
parent tous les cltoyen affifs de letir canton. aucun fans doute ne penfera jarnais 4 reclamercQntre la liben
les 'lez ,irs choilis par les affembl6es primaries de de la preffe qL i el es opinion a
.1
chaqu didricll: choifiront les. members de I'adminiftration qu i defirent finceicaient: le bien ne craignent point d, 6 Qt(
c ir's; & le pailement d'Angleterre a reconiru f-ouvellt
de djfrri t pai-ini les O'ligibles de tous les cantons de ce la e %,
av antages qui r6fultoient de la critique publique que toti,
Que les el-e&e.urs cholfiront les inembres de Padminif- les citoyens peuvein faire dans les; J urnaux. des QPini,,,
des reprk-,featan de la Nation.- T" cours't toutes
tr t, on de de'partcinent parmi to,,, 6l*?,;!H) -s de tous les ous
'1 0 pea
diftri is de cha.quf- dQparrement de inianicii-e neaninoins f es routes a&ioi s publi-cs des ho'fftincs publigs qu e d a n s ccrte" adinhilltration it y ait au moins deux &re fbiirinis 'a la (lifcoff.on e I Nati n' da
Lacnibres de chacun de.i difirids. les etats Ijbi-es ; il ny a que les a6tions difcours & pe
.1 A nfj
QUe ICOUS les cl.-'Pute s h I'Afi enible'e national qui fetont prive'es des honimes publics qui ne peuvent etre fou .
nt A Mi
par cheque aflf'e!D;jJ1.e de cl pafteincnt ne pourro etre un-exaujen puljii : ; ce n'eft qu au cenf6ur des incurs '
noilimcs qae partni le:s 61itgible, du &j)artCLI1e1It Far 'la loi t,IL te cet ex;,, men apartment comme c'eft- 111i rea
Seaiice da ig. Suite -des de'crets. cl u 9 a ppartient Ala fur eidance & 1'examen de la coaduite '(1,
VA (le
Que chaque adminii1ration foit de department foit de citoy-ens qui ne font pas re etus Xemplois publics. ulcorlqu
diftrl l fera pe.manente & que les Meml)!,es fecont renou- neft pas conimis par la loi pour cenfurer les incurs de I t
veles, la mo:A16 -tous les de.ux ans, &- la prealliere fois nommes hornmes P1 Ives 2 s arro c um droit uaucune puiffance ne hi
I A
Par le 'fort. a coni6re' ell exp ofe a eire pourfuivi par ceux qu'll attaqu
Qu apre's alloir choifi les depute's 'a rAffembPe national mais aticu I homn Ie rev^tu de rexercice dun pouvoir publi
0 les membres quellconqu;., ne peut fe plaindre
les; e'le '_,Icurs de cheque d._'partement choifiront e voir fcs affions publiques
de fadminiftmtion Ide cheque A a Pexercice de ce pouvoir ex of6es difcut'
,tTarternent. relatives p I ces
Que les Clecteurs de diftr revenues au chef-lieu du c:kiou.6les par tous les. ciLoyens, fans clue jarnais les cri
de Ndminiil' tion de leur 6cju s pkiifl nt ^tre e 'a moins qu 7. 1 iiy ait calom,
c4ffi-ift 'choifitont les members rd C recherche, S I
idhll i6t. nic alors les perf*onues publiques Ataque'es peuvent pou
Que les ad min! f1rat ions de dePattement,, front compo- fuiwe las, calomniateurs de leurs a6lions publiques par-devan f6es de trente-fix rnei nbres. les tribu naux. Tels font les principles que I'Affembl6e national
Que chac-iLte administration de department fera divif6e paroit profeffer tels font ceux qui font le palladium de I
en deux feHions: Nne, fous le titre de conjcil de dePartetrient, liberate' de la pteffe en Angleterre. tiendra annuellenient tine feffion pendant fix femaines au. La fuite des d6bats concernant Fetabliffement de la banqa
1w -nois au plus pour les national a 't'
plus, pour la premiere airi 'e ,,& un i e e ajournee.
annexes fuivantes pour fixer les r gl-es de cheque parties d'adininiflration & ordonner les travaux & les d6penfes D U P 0 R T A U P R I N C E.
generates dLi depart inent ; l'autre fous 12 titr, de airdloire ,de ckparteinent fera toujours en a6tivit6 pour 1'expe'dition des ORDONNANCE des AdrniniflratcurS portent jufiperfion alffiaires, & rend,,-a compete de fa geftion, tous les ans, au droits additionnels e'tablis fur les morues & poijoins ff44'
confoll de d6pariternen't sequel compete fera rendu, public, importeS par Fitranger.
par la voie de l'impreflion.
Les depute's nornme's clans les cantons pour les diflri6ts Du 2. fevrier 1796ne front repute's 6tre que les repr6feiltans de tout le difirid, & non. du canton particular qui les aura nomme's. Louis-ANTOINE THOMASSIN, COMTE DE PEINIER,
, Les d6pute's nomme's dans le diftri6t pour le department
ne front r6put6s eti-e les repre'fentans que du department. ET VINCENT-RENE' DE PROISY, &C.
Les deput6s nomin6sdans les d6parteinens our I'Affemblee national ne front x6putes etre que es repre- LE Roi par arrest de fon Confeil Atat, du 3o I aou
fentans de la totality dcs d6parcemens eeft-a'-dire de la 1784 a reconnu la niceffit' ou' Ition s'eift t1rouve
Nation entire. 9 temp6rer fucceffivernent la rigueur primitive des 101
La conf6quence de ces principest ceft que nul d6pute, prohibitive. D'termine'e par les circonflances Sa ,Iajeli
. *I %
2ans tous les degree's des e'le6lions ne pourra e'tre deftitue' a Jug a propose pour affurer & faciliter J'impon;atio
ugerh I
de fes pouvoirs & de fon cara&6re que par I ent & des ubfitlances dans fes Colonies de I'Atn&ique d'
pour crime de forfeiture. permettre aux e'trangers dy introduire entrautres articlai
. Seance A ig. Elle a e't' remplie par rexamen Cune da boeuf de la morue & du poifilon fale,, ; inais 7 P(,u
'cle'liberation des 'tats du Cambrefts qui avoient voulu encourager en in6ine temps la r6che fran olfe 9 Elk por er atteinte au d6cret concernant les biens du clergy' etabli fur ces falaiforis un droit additional de trois I'
apres de longues difcuffions cette affaire a et6 ajourn6e. tournois par quintal define' 'a c^tte convert en prlirc
a Ion de la morue &
Since du 2o. M. I'abb XFfpagynac a pr6fent6 un plan d!encoutagement pour l'introdue
'ide bailque rationale qui a* ct6 renvoye 'a 1'examen du poiffon fate's provenant de p^che frati oife. P ur ficilite.
comite' des finances. cette p6che par de houveaax advantages Sa Alajefte4 a p
Le plail d.e M. N ,:kcr a &6 cornbattu par M. de Mirabcau., & autres arrefts de fon Confeil d't tat, en date 1k:5 18 & 21 'difcute' par PArl Lavenue & Dupont, & les fentimens de ces fepte.bre 1785 P0116 dix lives tournois par qVInt,
trois deput6s. oat 6t6 expof s, critiqlles dans les journaux la prime accorde'e a\ 1'.importation des InOrUes de peAch avec cette lib.-rt,4 d'opinions que JAffemblee national elle. national I & ali cinq, lives tournois par quintal le far I M orte
additional 6tab es mores & poifrons fal6s in'Porte
Notamment 4fls celgi de Parii. par r6Lranger par autre, arj4t di4 i i f yricr 1787) cc
a




MOV6 jurqulh hult lives tournolls mals -, quel. j'ali quelqties ldees rur la 16glilation du mlen. Fentreprendrai
que corifid6rables qvie floient ces encouragerriens, 1'expirience donc d'en 1onner la preuve ; le bien pLibliC de tous les
hompties & de routes lels nations m'irit'reffent 6galement.
emontre 'ils n'ont pas procur6 Veffet qu'on s'en e'toit
Frorals. Les Yranqois n'ont introduit qu'une tres-niodique A c't' 8cs vices de )a conflittition angloife, on ne doit Uantite' de rnorae dans la Colonic ; malgre' la haute pas oublier d.e faire voir 'a vos comixitriot-s le danger
Ole (jai leur 6toit offered & les droits confiderables e'tablis des cxc' vent rendre ]a nouvelle conflitution de
11 A
les falailbris provenant dd Ye'tranger, il en eft r6fulte' la France plus vicieufc que la otre, & peut etre que
U Ces denr'es de premi&e rickeffite' font revenues tres- celle quills ont entrepris de reforiner. C'eft beaticoup dire$ rix trop haut pour que les habitats puifrent fans doute, mais il n'y a rien de trop dans cette affection ,
117 tares t & d un I e -me.
neceffaire; & qu'ainfi intention s vrais principles de r'foi
ea procurer f0a quantity n fi ren adopted pas le
Pour rc'uifir dans cc cfu'elle a entrepris la France do't 6U Jkoi d!aff*urer Finiportation des objets de fubfiflance dans
fa Colonies ne fe troupe pas remplie nous penforis confulter les moeurs de fes habitats conferver cells de
)h donc, que ce ne fera, pas nous en carter que d1jordonner ces COUtUines qui font bones & far-tout de ne pas
la Ypenfion provifoire des droits additionticls e'tablis far d6fefperer le pati qui a ea le deffoiis chez elle. 'Songez les falaiflons import6es par 1'e'tranger Puil'que le but de que fians une opposition, l'on ne peat Jarnais etre sur I lair itabliffement eft enti lenient rnanqu& Ceil nous rendre du maintlen du principle conflitutionnel. Ceft Foppofition ime chez nous qui fait que les Minifires font obliq6s de
U f6uvent expi de la. part des habiau surplus au voe remplir leurs clevoirs. 11 faut 'a la France fes Whif'ys & fes
L11 tans, particuliirement aux repr6fentations qui nous ent 0
ite' faites par I'AlTemble'e des paroifles de la d6pendance Tories., pour qu!c1le confewe fa liberate. Veau dortnante fa 'fie iaute de movement. Sams Nglitation des deux
i de IOLiefl dans radreffe 'qu'elle nous a pr'fentee 'a cet putre 7
5 eflit, & me^fne 'a ravis des principaux commercans de la parties il en ferolt de me^MC d Une constitution popular,
Colonies que nous avons confulte's fur cette important Le parti exterminateur n!ayant pl"s dobftacle craindre
i mati're. D'ailleurs les circonflances a6luelles qui ne'- fe corromperoit infaillNement de lui-mc'rne. En attendant
ceffitent des mefures prompted pour affurer la fuLfiftance Velle ait re'forme' fes abus la Frarce doit rendre grace
de la Colonie ne nous permettent pas de prendre au au ciel que le coeur de fon Roi ait refile' aux conf-'eils
pre'alable les orders de Sa Majefle. Tie lui ont donne" les arifteciates qu'il a 'Ioign6s de fa
% Cour. Si la revolution qui fait -W'ourd hui 1'6tonnernent
-A ces catifes, Nous en vertu des pouvoits a nous attri- J 4b
b I do I'Europe qui fera un 'our l'admiii-ation de la poffirite' ne
es avons ordonne' & ordonnons fous le bon plaifir '6to, li- le d'abord I dans I'ame de fon fouve
t% S it pas ope c erain, elle
da Rol, qua computer du jour de 1'enregiftrement de la A
Ut_ 'e, Jamais e a cc
ne fe t croit pe eti faite. Vous ^tes plus port'
plelente au Confeil f4pirieur de Saint' Domingue les
kits additionnels cle trois lives & huit lives lournois, que pc,,-fonne, vo"s qui avez fuivi tous les e'venemens
t 'tablis par les arr AtS du Confeil dttat de Roi, des 3 cette revolution de voir que cc que je dis efit fonJe' far la
A e 0 plus exade v'rite'. Louis XVI fera monte' le digne def20ut 1784 2.5 feptembre 1785 & ii f6vrier 1787, cendant 6e Henri IV. Mals vous pouviez avoir fur leferont & derneureront f0pendus jufqu'' cc que Sa MajeN
A tro'ne un Louis Xf un Henri- VIII un Lou; XIV. Vous
en ait autrement ordonne'. Faif6ns en conf6quence tres- s
pouvez encore avoir pour Miniftres des Richelieu des expreffe inhibition aux ?rkpof6s h la recette de ces droits Louvois. 11 n'y a qu'une opposition puiffante qui puiffe e les & d'en Faire la perception fous les pines fauver le royaume en pare'l cas. Nimporte comment &
de droitexleerront au surplus les lois prohibitive concernant
par quel parti elle commence 'eft par les con-lbats que
le commerce stranger exc'cut'es felon leur forme & tenear, I c
en ce qUi npv eft 6as dtciroge Dar ces pr6fentes. fe livrent fans ceffe les Tories & Ics Whigs que la libeac'
LJ d'Angleterre S'ell foutenue.
Priol les officers du Confeil f6p6ricur de 'Saint- nce que je &:fire d7entreDominFue de f Avant d7entamer la correfponda
aire enregiftrer la pr6fente en leur greffe
:Pre's lavoir e'te' au preal"able en celui de l'Intendance; & tenir avec vous il faut que Je, fache fi elle vous convient.
exeMandons 'a qui il aVa,,tiendra de tenir la main 'a fon Alors je commencerai Nchanare que Je vous propose ; Je
,cuti 0 nt es e -eff
on. Signe' le e de Peinier & Proify. Contre- vous ferai 'd'abord quelqu questions qui ni'int'i lent
perfonnellement. Si vous me repondez, je vous lemat-iderai fIF6 ; fign6 Roi de la Grange & Simon.
auourdhui Monfieur fi vos compattiotes veulent etre Jibres, Enregiffic'e, au gretTe du Confeil Cupe'rieur de Saint- ou fi ils ont 1'envie de reprendre les firs qu'ils ont ports
Dominue le 3 f6vrier 1790fz lor gy-telnps Cz docilevient ? Vous rne ferez plaifir de me dire quelled eft votre opinion 'a cet C'gard. Si vous
I
croyet qu'ils aient envie d'etre litres qucl temps leur donnet-vous
V A A I It T S. pour rendre leur libcrti auji aimable que l'itoit leur ej lavage ?
is ou j'ai beaucoup d'amis,
Yai un petit voyage h faire 'a Pai-i 1
d'un ancient Membre du Parlement d"An terre i an & je feiois tres-aife d avoir des donnees fares avant de
Voyageur Jrancois a8kellement Londres. me hafarder 'a le faire.
Si les Franqois. font libres i1ral jouir de rair pur de
0 N S I E U R leur pays, des promenades de'licieufes de IeUr capitalle
& des'(Ocle'vas chai-inautes qua l'on y troupe. Le ton fran.
towours airne' ]a France; j'y a! vecu, 'a differences Ois ri)a toujours I.-lu .inais il nie plaira bien davartage
penda.,.it pres 6e dix ans & "en ai fit!g' -) un de's que la Nation n'aura plus dentraves & qu%1 nly
Plas de trite dans la chainbre I des communes aura Flus auction foite de deflotifnic en France. Je redoute
_Mlle crre ce ijettt cc I I ore plus celui des btigands qui )en(lent & f'ont
la fur cc qui me regarded, eY.1c
1 -a vo-as faire voir ctie e dois con- pendre lans formalize's que cc lui es liniqfres qui ne
0"e) paffablellieni tes niwrS de voLre, pays & que iiaif6lent qu'enfert-rict is. 11 'fant prendre garde, opr%




avoir tenveiC6 une efpLce de tyvans, de ne pas ei. c.-e'er je ilaime pas vos patroulfles, j'avoue que j'a-me encote
VIV autres. Oa il'auroit fait que re,-dre au Change. Quand moins les gens qui de temps en temps s'anieutent fans
taurai que les Franqois front pai-faiternent tranquilles favor pourquoi. Cc n'qfl pas Ia' de ]a 11Wrtc-. Vctrc Af-lem. J irai pa.rtager leur joie les f6citee & porter des Tjajls ble'e na-ionale doit ^tre rc ,aidAe comme la Nation pen. patnotiques avcc eux. dant qu!elle Uge & leso con.qIL1164 du people ; doivent
Slits N-eulei,t renitre: f )us un joug quelconque 9 il vandrok difcute
A r fes inte'r8ts coinme ils 1'ei-itendent fans 6tre con.
IlAieux encore qi its repriflent celul qu'ils ont porte gaie- trains d!adopter la tranic're de voir des gro-upes patri. n, ent ; oil pourroit au moins f-uppL*er "a la 1; -rt-' par les ciens ou populaires qu* voudront Jeu 1 i be A 9 1 r d-a des lois.
pl-aifits. Je me conteriterois, en cc cas de fourire 'a vos N'e4lil pas e'trange que fi l'on ne fait pas. ce qui plait 4)utiquiers polis h vos marchandes de modes ainiables a Yos defpotes mociernes ils pat-lent. damener 'a leur
iorfuue Pon in'appelleroit Milord. 31-ois boire des rafades opinion, en comrrieri ant par pendre, fans forme de proce's, de votre excellent bou-N gyogne., manger vos chapons ad gros fel les gens qui ne font pas de leurs avis ? Vous conviendrez vos mac'doitws -exquif'es & je payerois towe ma dep que cette liberta' pas gaie, & -que cc' c"t' de la
comptant fans rn!,xibai-ralfer des conflequences trois m6claille nefl pas beau. U vos nymphs charmantes
-dmirer la marthe fringante de Je vous dirai, fans heffiter, que je naime ni vos affembl6es
cui ont de fi jolies tournures & je re craindrois pas foi-difant ) pattiotiques ni vos Laifeurs de motions hors
,que l'on n-'accusak d'avoir voulu brf"Iler les n.iagafi I ils de cie IW16mbke national, ni les crochets de vos lanterns, Emil, parce que le gouve--nernent fait toulours illieux a quoi ni 1'exce's de licence de quelques uns de vos 6crillains $let t
i tenir cue la multitude. Des millers de chefs f*Ont ui cioien't que lianorance fe rache'te par des caloninies
r-lus flikeptibles d'alarmes que trois ou quatre miniftres. ou des injures. Je fou6e de voir qu'it fe troupe tin Ii. Ce.s dern:ers, intruits de tout cc qui fe paffe, tie fe laiffent grand nombre de gens qui, ne facSant rien veulent parlor point entrainer le'ge'rement par des rumeurs dont ils con- de tout, & deralfonnent fur tout. Cela me donne une
iioiffent la fatilite'. impatience dont je ne fiais pas le maitre.
Je n l ai Jamais porte d'autres fers en France 5 que ceux J'ai &e' fort content de la-maniere dont vous avez pris. de vos belles & je ne les a' pas trouve's fort lords. Je e Je n a ens qui ont exp
]a, baffill & 9 ai pas bl^rr6 les g CCU
me rappelled encore avec: transport les plaifirs dont J'al fornmairement fon gouverneur. S'il fallout un example &
yOut autrefois, "a votre opera, 'a votre come'die italienne, uin fkrifice la liberty' a e, on ne pouvoit pas mieuxchoifir.
& il me female entendie, encore vos jolies ariettes. Yavotie Vex6cuteur du defpotifine devout 6tre la prem-*ere vidinle, cue J e ois gard%-. dansjt i ina loge ar des is v ^tus de
ei e il cut peut-6tre d^ ^tre la feule ) du u I able
bleu ba ionnette au bout du fufi ; mais Je n'ai *amais qui s'eft rendu libre. J'ai 'cependant 6 91
aulli la moit
eu a m en plaindre ils tie m'ont pas fait une e"gratignure. de FleffiI4, s'il eft vrai qu'il ait voulu trooper les habi. Je joulffois de tout ce que Je voyols I de tout cc qui tans de Paris apres avoir eu fair de fe ranger de leur
rr'entouroit & i e'tois fort content de fordre qui re'gnoit parti a Joue un r6le dangereux dans une revolutionn,
e ur qu etant 1h pour mon argent
clj.ez vous. J 'tois bicn,,. A merit' de perdre la parties. A la Sue= comirle
cue perfonne pe viendroit me faire d'infulte ou me dlt- la .. guerre.
puter, rra place. 11 ne m!en fallout point advantage 'a moi, -Pour finir, Monfieur j'efp&e que vous voudrez bien Pui n'aime point les querelles, & % de ma vie n'en ai me faire favor de's que vous le pourrez, ft la municipahercU h peifonne. Croyez-vous nfieur, que cc fera lite' a affez de totce pour empe'cher que l'on ne dekende
la rric^n-,e chofe 'a I'avenir ? En cc cas fans balancer 9 le les r'verberes. Quand oii ne regardera plus les homes donne la pi-66rence 'a la liberate. Quoique je me rappelle cornme des lanterns, je prendrai des effects 'a vue fur
mcc: trardr.ort les moeurs deuces des Fran ois ce souvenir mon ami Arregaux, & firai contribute, felon mes forces,
ne me plait pas autant que 1'id6e de les voir libres. %a cobbler votre dclicit. 11 eft des milers de nies coin, Ten appelle' 'a vous Monfieur: ne I vaut-il pas mieux patriots qui galopeut fails cefle apres le plaifir entrainant entendre au Falais-royal une Jeunc egrillarde de quinze le J&n apres eux qui comine moi ri'attendent qtie
;ms appeler mon petit ami un gros Anglois bien nourri cette 'poque. Au lieu d'aller baMler 'a Bath ou fe faire
que d.e voir la jolie bouche &une h6ro*ine patriots s'en- voler a Spa ils i ont s'aawfer 'a Paris, qui fera le rendeztr'ouvrir pour lui dire qu'11 eft incendiaire un english dog, vous de tous les Anglois qui voyagent. Mais il faut I
& lui la ncer un god damn? Quand je m'entends appeler pour cela que vos re'verbeires tie delcendent que loifqu'on
mon petit ami, cela fait un effet incroyable fur ma fentibillt6. Jes allure, que les Francois tie permettent plus qu'on Vous fentez blen qu'en d6firant la libette' je nentends tenouvelle les mailacres &z eux & que les patrouilles pas feuiement le drolt de crier loppreff-ion, & de monster de Paris ne eminent plus les honneftes gens au corpsune garde nztionale ou bourgeoile au lieu dune aide de-garde des diffrids. Huto't vous me r'pondrez, Monfietir,
9 e
royaie. Si ron eft ai-te^te 'a shaque pas par tine patrouille, rJus vous o'bligerez ua camarade.voyageur, qui ofe complex il impottepetia' un stranger, qui la commander. Un homme fur votre complaifance & qui vous en faura, un gre
qui voyage pour flon plaifir, qui ne demanded rien per- infini.
lopn, & qui a tout cc qu'il faut dans fa Foche n'til Fai Yhonneur d'ehre &C.
F.as dans le cas d*etre arrest'. S"ll eft incluieti dans fa
inar _iie ce n eft pas la' de la liberty' Un azxlen Membre A Pj4ment,
14vec PermYon de AIM. les Giheral Intendant.
AU PORT-AU-PRINCEp DE VIMPRIMERIE RO rAL9;




No 13
S EMENT AUX AFFICHES -AMERICAINESS
Du Samedi 13 F6vrler 1790,
Dk"r ,Js color4alof au Port-au-Prince .1 7. Le Sieur Dupre, Entrepreneur de moulins 'a fucre-i
It I jevrier 1790- iaiptnitier de batimens arrive' en cette ville depuis
3
qxiQlqvie ter-nps effre fes fervi es Djjrs les 11abi ans ; it dra de la fcl*dit' & de la r'tffl*te de fes rnoulins.
sucit n c-f mic qualit 70 75 1. feconde, 6'
'tr'ii' % &n adrefi eft chez M. Gi)ujvn," Uogane, on chez ut -nii&e quality' 7 a (Z
ienie 5o ak 5 5 1. fucre br 1)
CkUt IIICP-.
bieur Poupor. M ',,-e de port,, au
36 40 1- fecOlld'- 3'1 36 1. roificme 2.6 30 1- ort-aLI-11*
Cai'6 fin verc 6 a. 'a 13 mar liand 2. 1 2,z f. 2 Le Capitaine R qal comman(lant le navire les Dez,
jri, 'Lieur ig 'a 2, o I'. triage 14 15 vieux pvetni're -A,ti cs de Bordeaux en rade Jacnnel PriViCTA (IILI"I
I
trl '.qe 1. Irldityo bleti a ctQ cl---at-ge -a bord de fon navi, e par M. Caries, une
quallite feconde ......
pre; -i te qcahi cu ir' mare, le -e, io a i 1 1. 't e land 9 1. 10 cail- embalUe contenant divelfes marc and' fes marqu'
ere 9 % 5 1. Coton premiere St E au-defl'ous C 'a I'adi-effe du Sicur Gofl, C' de Saintinf6riellr 7 1- 10 f POU"Y" 4 a 11
plualiji" % i 6o liv. le ent feconde i 5o a 155 il prie ledit Sleur de la, faire retirer) en pa)yant la
aut
trolfienie 145 ijo 1. Cacao 9' f. Carrot 15 liv. fie# & les fiais du pr'fent avis; ce d'f
a ifer 'a la faire verldre p id Litoli ar lice pour le compete
P,,ix courans des W chandifes de Rance 6, autres
all Port- au A-ince 3 le 13 f'vrier 1790- Drian Not'alre a Jacniel charge' cle ]a fuccefa fion Banque, prie les deliteurs 'a cetto fuccefflon d'acquit.er
Vin viekiK de Bordeaux la barrique 264 300 liv- I
notrVeall de Bordeaulc la barrique 16o 'a 165 liv. de leuvs cr6ances, pour either Jes frais de pomfuites.
2 NIe Drum -, Notaite 'ell, Jacmel, charg C' de la fucceffion Pxveixe i oo a 13,2 liv. blanc le 1, 72, 1. Marine
. I I
de Moiftac premiere quali+6 le baril go a 9 5 liv. du feu Sieur Jea" Ferand inNite les creanciers de cette fucceflion le faire conncitre le-ars fires, fous le d'lai de hconde a mune 70 a 75 liv. Mille
, 75 80 liv- COM quinzcaine, en Fe'tilete de Mt Bourgeois, Procureur 'a Jacniel
fine, le panier, 45 1. commune, la cave, 15 "a 16 1. io f.
& les, debiteurs 'a ladite fucceffion, de ayerq pour 'viter Beurre, la livre 2.o 'a 25 f. Petit-SaI6 I'ancre 2.4 'a 2,7 les fiais qu'il fe verroit force' de leur aire. boeuf fale le baril 40%
75 go 1. -Morue le quintal
% 2. A la request de M" Landelle Rect- eur des bakardifes
49 L 10 f. Savon la caiffe 3o a 3 3 1. Chandelle 1.1 livre u Pait-Goave ) en cette quality. 'charg6 de la fiuccefflon 2S a 2.6 f. Brin 7-8 Paune re'duite 40 45 f. 6 d. a
int- du nQr.m6 Joj ph George dit Pofonne M. L. A fera
ditO 3-4 38 40 f- 3 d. Combourg 40 44 f- Sa*
le triardi 16 mars prochain iffue ewidience proce'd6 'a Georges 3 1- 1 o f. Morlaix la. balle 145 0a -i j oo 1. Rouen la vente & adjudication d'une petite hahit-tion de la cor.a
fieuret, 700 1. Planches cle fap pied anglois 170 180 trance de dix carreaux de terre fife- ]a petite Montagr,e
liv. le miller Bois e'quarris idein. Pitchvin. a 6 0 t
I du llwchelois quamer de Nipes fur laquelle. il y a quin7e C o v R s -v u F z? Z T. mille pieds de ca ets de 61x & viriat mcis avec une
afe & deux Negies qui fe -ont vendas
C, fc-ai-6nient la,
Pour Bordeaux Nantes Ic Havre Mafe ille. I
claa-ge de payer le tout coinptant, & autres conditions de
Sucre blanc 15 d. 16 d. 15 d. 5 1 la cart--ban, ie dont on peut prendre connoiffance au
Sucre rut., 15 16. 15 bureau des Huiffiers en cette ville.
5 A
In(I ;90 30 30 36 30 '2 A la re uet,- de IN'Le LandcHe Recevenr des bakarCafe 15 15 15 cliffs au Fetit-( oave 5 cliarae' de la foccefflon de la ncnimee
Coton 30 30 36 30, L. il feia le mardi 16 rnw-s
pruchain iflue (A'ar-,dlence proce'del 'a la vente & adijudicatICII at I plus offrcnt & dernier elidlie'riffeur d"ure habiI teurs de la riv" al'e des
E' R S. fif'e dans les hzau i. iere e
Earaclaires parcifl'e du Petit-Tton de ]a ccr.tenarce de
3 M. AS' alit a Monneur de pre'venir les perfonnes avec cent vinp car: eaux, fur laquelle habitation A y a-. io. une
lef uelles il eft en lialfon d'affaires que fa demure a Iuejle cafe pih' ;'Cipale compose ae deux chawbres batie en bois eft dans la maifon ou' reiloit feu M. de VilleneUve 3 rue rcnes ch&'e- & couverte ell effentes une petite culfine,
Royale. batie en I)ois roncis 2 cliff6e & couverte en efrentes ; 30. un
2. Le Scietir Pourcin afrie' avoit ci-aevant anponce' fon potdailler ccrnp(A-6 de dcux chawbres 9- bati en bois ronds,
apart pour France sequel a e'te' retard6 pour taifon de clffl'c' bot-fill' & covert en effentes ; 4D. deux cafes 'a
fes recouvremens, : il a I'llonneur de pr6venir de nouveau Mg-tes cornpofces de deux charnbres chacune W ittes en
le 'Public, que fon depart eft invariablement &6 ail 15 lois romis clifkes & couvertes en effertes ; quinze cents
"nars prochain ; il ofe efp6rer que les perfonnes qui font touffes de bananiers une petite favane & le refte ea
More en derneure enters lui,, auront egard cette longue bois debout propre ]a culture du cafe' avec deux
attente, & qu'elks Youdiont Lien terruiner iXici 'a cette Negres qui front vendus f6patiment la charge de payer
comptant le prix des deux Neigres la moitic' de celti




"r'.3 au 11ill1c tofternant ron itat fon
de rhabiration rautre nio ti' un an ele terma wat As Oure L011t t uio4tj
charges & conditions de la carte-bannie de laquelle on fa maji'on au Port-av-Prince rue des rontsforts petit prendre connoiff.ance en cette vill au bureau dies d-V fbti coke' aura (.e we^me z lc que Con 6polix.
En vertu dV i6itence rendue en la S'necha
e upe de
la requ6te de Me Landelle., Curateur aux vacancies J "it-Itic le 2.4 o&obre dernier & la request
au Petit-Goave v en cette quality grant celle du feu Sleur Dame veLive Pajaud aujourAui kpotife du S-" Lunber, Pirvk it fera le 2- 3 de ce mois, proc; U au bail 'a f-erme dune & d,4s he'riders du Sicur Pajaud, A fc-ra famed' habitation fife aux Baradalres paroilk du Petit -Trou pour coniptera. V go precede' a' la barre de la S-1, finir le jer janvier 1798 haLai e de Rr'm fu. laquelle habitation il ('e troupe C V e e ie iff e audiencee o7dinaire celle
une grande cafe d'environ quarante pieds de long, cries & encb :es tenants apres la ptiblication Oe droit
ayant une galerie deux cabinets paliffadee en planches eii la maniere accoutume a la vente par limitation,&
couverte en effentes ; 2.o. une cuffine couverte en eifeztes ad ')n j -au Plus offirant & dernier ench'i-iffeur I eune 3,0.. ..deux autres cafcs fifes a, rembarcadaire auffi cou- habizauon -indivife e. tre ladite Dame Lambert ,. 6 deviant iftuve Pajaud., & l6di's he'ritiers 1'es enfans ; ladite ha j. ve;-tes en 6entes ; a la charge & conditions de la carteI)aanie de. laquelle on peut ptende connoiliance au bureau tatioli eft lltu e au qUartier des Fonds-Rouges 'a deux litues c emie tr6s beau chemin & point de
des Hilifficrs eri cette ville. de la vifie de Rr' 6
2. M. Durnouflier a Nonneur de pr6venir le public qu!1l riv.,Le paite'r dont la description foit : ladite habitation
ce e a f6i ar;te huit carreaux de terre de dix
'd' tin int r't dans fa ma*fon de commerce A ccia dtarite en 1A
Andri Rodriqir & que fa signature qu'A confiQ a M. dou4e encore en bois 'ebotit ; une grande cafe de foi.vante
L piedi ayant chacun de fes pigrions un pavilion iin
Anc.re' Rod';1gue fera, deformais fous la radon de. Dwnoujlier a e
& Rodrigue. caluge dc quaiante pieds, une cLiHine de quarame pieds; toils
M. Dejamartlelle de Grandinalfon Confeiller au Confeil tei, oawiXiis confirLdis en'charpeme couverts ell eiyerltes; fu danb le meilleur tat ; dix plates-6ormes ; deux gralids
pirieur de Saint Doti iinarlie fonde de la procuration
0 ? / e a Faille
Delamardelle Procuteur general a rhonneur ae pre- bafta.s couve-ts pt cafes Nbgtes couveftes en
Uil moldin 'a p1er ie cafe ; tin four 'a pain uii poulailla
venir le Public qu'll fera vendre lundi piocham .. j 5 "r,
0 quarawe in lie pieds de cat depuis deux JuRj"us
f6vrier, huit heiares du matin 9 en N,'tel de inondit Sieur xers, I a 11" ans
DeLiwardille Procureur general, di&rens nieubles & efietso qceiiarne n.-iihe piews de vieux mal enti-eten ; e 'n 6 n confiflans ea phifieurs ametiblemens de rotin; lits annoires fix cavieaux en places 'a N e' en nianioqe,
5 ; I g1f plilnta
id'accajou, & auti es tifteni'les ; cal"roffe voiture, & leurs har- bai;ai uers & autres vivre e orplus du terrain en favancs nois; plateaux & ci-iflaux pendules, places tables "a covert eiitourees de hales vives ; 'a la charge par rAdjud catalre cle, marble, & autres tables cricoignures 'a deftus de inarbre; de pajer comptant C's mains du Piccuieur pokitfuiVailti.
-6rens plats, cafteroles & couv efts Lx ei, conformity de la carte-bannie clont on pourra prendre argenterie, confiflante e ndift I I
vin Porcelaine batteries de cuisine, verrerie poterie cumniuaication 6ans r6tude- de Me MartiA de Lcbrvn, iiatres ffets; 4 la charge par ks acque'reurs de payer comp- Pxocuiew au Slege royal de i'remie, tant 0, ;avdnt de d6[Aacer.
1) fera proc6de vendredi ig du courant 'a neuf heures T A T d'un Ne' rc ipave qui dolt Are vendu j la Barre di ilu matin en liio'tel de M. le Sin&hal, 'a la vente des 1-a S-ncchaqS'e du Petit Goave le 2 mars i7go.
rneubles & effects de fa rnaifon confiflans en armoire lits bureaux tables chafes argenterie &C. Du 5 novernbre. Jean Pierre Congo 6tampe' fur le
I M. Creag-h N6gociant 'a Jacmel ehant inilruit que les fein gauche illifiblement ag6 d!environ 24 ans taille 6e eritiers du Sleur 61anchy fe proponent de Qpofer des 5 pieds 3 pouches de fol-te corpulence ayant des marJbien' de la fiicceilion de d6funt: Sieur Paul Creagh .0 flo n qucs de fon pays fur la figure ne. pouvant dire le nom oncle pour faii e paffer en France argent qu')Is en reti- de fon triaicre. reront, croit devoir donner avis qiN va. faire valor fes droits 'a la. fuccedion afin que les debiteuts ve S'expofei-At .8TAT Xun N.',gre ep'ave qui doit Are venda j 14 Barre pas payer fans precautions & 4que ceux qui vcuLirwent de la Snechaufe des Cayes, k 6 mars i7go.
acquctir ne foient point expose's 'a mal acheter.
i A la requite de Mme votive Taveau de Chambrun Pvl tc Arada fans itarripe apparent ag6 de 5o ans t
tutrice ad ho; de fes enfans miners & en vertu d'or- taille de I pieds i pouce fe difant appartenir 'a la noiniiek clonnance rendue par M. le Se'nekhal da Port-au-Prince Gnonon N. L.
fur les condufions de M. le Procureur du Roi, le 26 janvier dernier it fera p occde' 'a audience des c. ie'es le 9 mars E TA T des Ale'gres paves qui dbivent itre vendus a' la Barrt' prochain 'a la vente & adjudication definitive de la moitie de la S.n&haufe de Saint Marc k 6 mars t7go. Oune habitation, fans 6tabliflemens ni culture inidivife avec: a Dame veuve Drquillard, proprikalre de rautre moitle', Du 4 november. Bougon Congo, &e fur le fein
fituie au Grpnd Mar cage patoi0e de la Crolx-des-hou- droit CHARRiER. P S 4g6 d'environ 2o, ans taille de
r ets & colloqu6e pour cinquante -fix pouches d!eau 'a la ieds, fe difant appartenir 'a M. Barbe 'a Maribaroux.
m're.Blanch 5 Bu 8. Jean")I'em J6 Ile jettre
e e ; le tout aux charges & conditions inf&6es I Con go ktamp6 R G & du
ilans la rarte-biannie, dont on pourra. prendre connoiflance illifible entre les deux a e d!environ 2.5 ans taille de thez Me Poncet, Procureur pourfuivant. .15 Ei I eds i pouce, I, fe dzvit appartenir 'a M. Chrej&.4i
I M. fean Lartigau Negociant depuis plufieurs annees a eoganc.
% all%
OLU Port au Prince reft a6tuellement au Petit-Goave ) ou Du A3. Picrit E(pagnol fe difant fibre arrN V tient ma(yafin g-arni. fitue fur la olace we's de M. Ruct Gondives par ordre de M. Lamoure" Subftitut de, M- It




r.u ipy, J06h Crkole ekani i rur It reid dtolt Vadmhililrat 91 n de fon habitadon : Us cotinoiTent 1'exaA.Vitude Jul CliABAVD au dei1vus MARR& W RE & fur le des parolesloqu'il donne. M. Dclamam elie laiffe en outre'fa
gallche PINEAV alg6 denviron 2.7 ans taille de 5 pieds procuration g6n6rale pour routes fes affairs, dans la Colonie de Oljces I ayant les jambes en deans fe difant appar- 'a Ws Delamardelle de Grandinaifow & Julbin de Sz4int-Vertry,
14 M. Larrouture au Fort -Dauphin. 2, M. Salmon aerant les biens de IVI. 4ubin Mtzgi
Du 19. Pic" Louis Nago itampe fur le Cela drolt part pour France, & declare ne rien devoir.
fur le gauche C1 le tout autant qu'on pu a le 2 Le Sicur Pierm Olive part
TC ff pour France ou pour la
& fur Npaule droiw- d!une 6tampe illifible Nouvelle-Angleterre, & declare ne rien devoir.
Jae (eviviron 32. an5, taill-le de 5 pieds ayant les deux
es A i M. Labcrde Donc4w part inceffarnmeat pour France.
1 I
4 is
notices Coupe e dit"int appartenir -, Al. chan e demeu- I M. Siej? demeurant fur I'habitation Cajlcra I'Ait,
vvt tibGnite part pour Frarce ; il a vendre fix Neigres de
RoAlic Bambara e'tarnp6e fur le (6n gauche jardin dont quatre Ne gtes -,r deux Ne'greffes.
P-EC 142', a^gce de 2,-1 ans taille de 4 pieds 9 pouches I Al. Ch e'
.4 ronizet part inceffarnment pour France
fe difant appartenir 'a M. Pey.-hiers Habitant 'a I'Artibonice. declare ne rien devoir.
Do 26. Silvain Aouffa, &i fur le (ein droit CD, i Le Sieur Pierre Ferwnd3 Marchand en ceite ville part
It &Y 1111fibiement ag6 Xenviron 27 ans tailie de 5 pleds, pour Fiance avec fon'fils.) en avril prochain ; il prie ceus 11 ayant des maklue; d-, foil pays fur le vifage ne pouvant qui lui do.ivent de le folder, afin de lui e'viter le d6fagrite dire fe nom de fon mature. ment de les y qontraindre & ceux 'a qui A pent devoir
Dn 7.8. Silvain. Aoulla 1 e'tampe fur le fein droit de fe pre'fenter pour recevoir leur payernent e'tant blell It autant qu'on a pu le dillincluer CJD ag6 d'environ de"cide" de ne pas laiirer un fou de dettes 'a payer la Dame
24 wis, taille de eds 7. pouches aya, des rnai epou
-it -qUeS fon fe qui refte charge de routes fes affairs dans
de fon pays lur vj ra,--Ye fe
lepi difan appartentr "a Al. la Colonie.
Is Lan-onde Habitant Caf6iero, au D011don. r M. Lerendart, Chiruroien Cavaillon, par
ment pour France prie ceux qui 16 doivent de le
TA T dew Are gres epives qui dolvent etre vendus a' hr Barre folder : ledit Sieur Letendart de'fireroit favor des nouvelles 51) de la &,we'Chizu e e du Petit Goave le .2 mai t7yo. de fon fre're, aufl! Gairurgien, r6fidant ci-devant 'a Ouanaininthe, chez NI. Alingault, quarter de la Nouvelle-Bretagne. Du 16 janvier. Je n Congo e'tampe' fur le fein droit X M. Saint,- Pierre declare partir pour France 'a IT fia
DRUET au deffQus SAVON age' denviroll. 40 ans de mars prod
taille de 5 pieds aywit une brul ure au milieu de Yefto- i Mis Tripier & Duche Habitans aux droits de feu
1,t At
mac a e e en ville fe difant appartenir au Sieur Jean M. Montreal vivanf Habitant aux Matheux d'clarent-qu.'ils .e au Petit Bourg. parent pour France le printemps prochain, avec la Dame
Dii 17. Thomas Nago 6tamp6 fur les feins iffifiblement, veuve D p6nt3 belle-me're du Sieur Duchi j. & le fils
# dlerrvi on 6o "a 8o ans taille de 4 pieds 9 pouches dudit Sieur ; ils d6clarent ne rien devoir perfonnellement, ant, wie Joupe au cou fe difant appartenir au nomme' & prie ceux qui ont des titres, valablas centre fa fucceffiwn
anitte, M. L., au. Petit-Trou. dudit Sieur kontreal, de fe presenter 'a eux ou M.
Un Negrillon nornme' Labe', Canga 6tampe fur le fein Dieudonne' exe'cuteur teflamentaire du de'funt qui leur
an deffous Sjrjo-j -iS V ac;6 d'environ 15 'a rendra latisfadion faifant pour lefdits Sieurs : ils print 12
6 ans 9 taille de 4 pieds 3 pouches le ddant appartenir auffi ceux ; doivent 'a ladite fucceffion de f liquider
e A
4 Sieur Pre
P. pour iviter etre constraints. 11 y a autri plufieuts officers
appartenans a divers dans ladite fucceffion du tant que le D i A A T S. Sieur Montreal 'toit Huiffier qu!ils priest de retire au plutok.
M. J. F. X. Vivicr demeurant 'a Leogane 9 part
3 4 Sieur Noyreaidt part pour France pour caure pour )a Nouvelle-Angleterre ou pour France,, au printemps
maladies. prochain.
3 La Dame Jxc Peronnel., Marchande a'x aradaires part i M. N. CaiUj part pour France pour re'tablir fa fante.
tir France au pni ntemps prochain ; en coo if6qnence elle i M. Meyer part inceiliamment pour France.
"e tous ceux qui Jui doivent de la payer inceffamment
Out la mettr a% m8me de fatisfaire ceux qui elie doit F F E T P E A D V.
le faifant I ils lui e'viteront le difagr6ment d'Ufer enters
es voies de droit, dont ceux 'a qui elle eft redevable Une caiffie ri a &6 perdue le 8 de ce mois conte.
Menacent de Wir centre elle fi elle ne les I-atisfait nant du linge un porte-feuille. Ceux qui I'auront trotivi
de fuite. 1 ee
font prie's de la remettre 'a la poile de IArcahaye ; il y .2 Le Sieur Roucolles, At enter du Roi au quarter de aura recoinpenfe.
Grande-Anfe part Four Vances par conge' de MM. les
"irliftrateurs dans e commencement du mois d'avril D z m 4 jv zP z.
tiain & Prie Mrs fer. d6biteurs de vouloir bien eacRft inceffamment. Y Un particular volant partir pour France au -mols
4*dc Senailhac, Habitant 'a Plaifance, part pour France; d'avril 1791 de'fireroit faire une foci&6 h cette e'poque
e
n111,6e avec lui M. de Senailhac fon nevetj & trois il pofe'de une tres-belle terre hien conime, tablee en caft,
e M. Moisan_. un garqon & deux demoifelles. diflante de j lieues du Port-au-Prince, dont quatre licues
Del4mardelle P rocuteur-ge'ne'ral Lrt pour Earce, de & une de morne, for laquelle 11 y a quatre-Viligtql'- Madame fon ipotife ; il prie Nfta* fes cr fanciers dix wille pieds de caf6s plaj te's, dont trente-un mille en
""1104 bica eadreffer 'a M. HaiLl. oui ed chatv,6 de orind innnnn. tti-ntPAPiiv mJ1,, Aa A011%r mine lAb C11tAllm




, UPPW
a Is de tous fes agn_'-s & appa.
plante ceffe ann4e, avec trente beaux Ne'gres faits all pays; 4 Baltimore en 1- 4$ munt tous les etabliffernens faits confiftans en une grande cafe raux ; le tout en tre's-bon e'tat. On pourra preiidre connoif bien difiribuee une foute de deux chambers, un moulin fance de rinventaire chez M. Tourre, rue des Capitaines,
It
piler un macafin grain cafes N' & un pou- q_ el fera bonne composition, pour du
a egres ui n A 1 9 comptant.
lailler, avec, les 5uflenfiles necelfaires h la preparation du i Un N gre, tonnelier.) age ; (I environ. vingt-fept ans caf6; des animaux en fuffifante quantlt6 pour reiploitation une N6grefie, cuifiniere 9 blanch'ffeufe & 'outur &e avec cle la denr6e. On pourra s'adreffer cliez Mrs Pelletant & fon enfant, d!environ fept ans & enceinte de cinj
compagg-nic., N'g-'Clans en cettc ville, qui indiqueront la niois ; une autre N6greffal de quatorze a quin7c ans perfoame. couturie're tous bons f6jets, 'a vendve, folt a ,. coMptint)
fbit en denr'e. Ceux qui deffiveront en f6re 1"acquifit"On JIV .4 V P A ff S E N C N .4 R G E M E N To pourront sadreffer "a M. Roitreau Capitaine de nayire, 'a
qut it$ appardennent, en fon magafin, dans la. feconde i M. Guillaume Paul G'reur de ]a cargaifbn du navire rue' d6' Gpitaine I s'; it en fera bonne composition.
la Thenfcn, de Matfeille part inceffamment pour Balti- Y. Une excellent terre, de la countenance de foixante-qiatre.
rnore avec ledit navire. I carreaux propre i la culture du cafe', dont trente en pl'aine,
i Le navire la &ztntongt, de Bordeaux, Capit. Ardozlin3 diftante de trois lieues de Kr6rnie, Leau chernin, fur laquelle partira pour ledit lieu du 15 au 2o inars; il prendra du it y a un novel abattis. de quatte carreaux, plante's en vivre.fret & des paffagets. S'adreffer audit Capitaine, dans fon on la vendra. avec fix beaux N gres faits au pays 9 & atta. inagafin, maIflon de M. Robert rue Sainte-Claire. ches i ladite terre. Le propri6taire en fera bonne conipofii Le navire hi M re-Che'rze, de Nantes, Capitaine R. tion, -moyennant du corriptant, ou traltes fur France. S'adreGer
'Subra ,. paitira pour ledit lieu du 15 au 2,o mars ; ce navire au Sieur Lamaletic rifidant 'a Je're'rnie. a les plus grades commodity's pour les pal1agers. Ceux qui voudront y pager sadreireront audit Capitaine, en fon A L 0 V z no
,niiagafin rue Royale: il a encore 'a vendre quelques outils pour Un)
te s que lochets, befaigue-s plecties, erminettes 11 miarteaux i Un magafin I rue des Capitaines 'a louer de couvreur grates "a. fucre croiffants pour charmille deux ou trois ans. Sadreffer M,1 Girault, Curatew', doloires hacheL, houes angloifes pelles-b8ches unies, pic- pliprietaire. trenches, grand 6pifibirs &c. ; brofferie de toute efp&e, M R R 0 N N A G 1.
de fabrique hollandoife ; quelques pieces de mouffeline & dentilles, du-gragrame & bafin raye' & uni; un fu erbe 2, Trois Negres, dont un nomme' Narcife le second
bureau d'acajou & plufieurs services de fa:iance ang.. Iwfe: .il fera -du tout bonne composition. Xod, & le troifieme Jupiter ; parties marrons Xun ateliet
% .1 Le navire la Petite-Roche de Nantes, Capitaine Pineau de quarante Nigres que M..-de Montagnac, Habitant aw fis partira pour ledit 'lieu du 5 au i o mars. Ceux qui Abricots, acheta i Nipes : on les fbup onne errands ou cic-he's voudront y paffer eadrefferont audit Capitaine en fon aux environs de habitation Charlier & A Giraud, Nipo;
,Snagafm, rue Royale ; it a encore 'a vendre des chernifes de Mabitation Samader, au Cocoyer meme quarter) aid, garnies 9, des fences 'a p8cher & d!excellent biscuit. qu e de celle de M. Chalurneau vendeur dudit atel'
Le navire I'Alexandre, du Havre, Capitaine Magnan on offre 33 liv. par t8te, de r'compenf
partira pour ledit lieu du icr au zo mars fixe: ce navire de Montagaac,_ aduellement fur fon habitation. ill neuf, du port de trois cents cinquante tonneaux, ayant
P a tle de fort chargernent a bord. Ceux qui voudront y A v z M 4 U X G .4 R
,pa 11 ou Charger des marchandifes fret font prie's de eadreffer auSieur Godefroy, Confignataire dudit navirerue 11 sefl 6gare dans les favanes de M. Vallere, 'a I A4
des Capitaines ou audit Capitaine. bonnie, un cheval fous poil gris blanc, jtamp6 LR011
En donner avis au Sieur Perron, grant habitation PC'
A V E N D R Z. aux, Matheux, 'a qui it apartment; il y aura tine poll
gaife de r6compenfe.
I
-j Ute habitation, fife 'a I'Artibonite, de la countenance 11 eeft ekhappe' le 3 de ce mois I des favares de Vijjjj;e!, Habilo
'de quarante & quelques carreaux de tre'sbonne terre cul- citation de Mrs le Duc & d'Anceau de la
0 uvelles
tivee en indigo & coton avec les batimens, &,nvin t & au Fond-d e-rIlle-a-V ache ,deux mules no
quelques Nkgres ;'lad ite terr' eft 1 r.ort6e de Sa arc poA gris-de-fer, & Vautre foi)s ppil gris-de-fo
es % la scuffle du mcr.toir
4dans une agr6able position. &adreffer 'a M. Millet, Procu- deux fralchement. itampe a
"a Saint I Marc; ou 'a M. Douat, fur fon habitation, 'a Les perfonnes qui en auront connoiffance f6i't prices rArtibonite. donner avis 'a ces ineffieurs', fur leur habitation parO
i Une boulangerie, fitpe'e fur le bord de ]a mer, vis- de Torbek ; il aura recompense. 'Aine
%. ut ulceau % la plane
a vis la cale appartenante ci-devant 'a M. Sainmaigne., con- It s'eft 6gar6 rhabitation Dumo a I q
fiflante en cinq beaux Negres boulangers & tous les Cul-de-Sac, un petit cheval fous poil rouge, coui-te ullenfiles propres ladite boulangerie. S!adreffer aux Sieurs ri'ayant qu!une oreille etampe HD. On prie les peffooo 'Arnand aine', Benoit & Conpijgnze tenant ladite boulangerie ,qui en auront connoiffance den donner avis au sieur a &
qui traiter-ont de la vente, & fourniront tous les 'claircilfe- niont fur ladite habitation ; ou 'a Mrs Daubaggla &
I
mens & furete's n6ceffaires aux acquereuts. au Port-au-Prince.
Un fuperbe bateau fa on de colombe ve's-propre pour do- - I ille k fl
le charroi des bois de conftruEfion. & pour le commerce On trouve a, rimprimerie toyale de cette. v I L-wAl i




0 Y A L Ee go*
.I MPR I ME R I E 17
0
jf;N
F I C H E S It"A.MERICA, INES6
4-
all. R I
-WW.
k 0 u ai tf calin. 2.4 onces. De art de navies strangers.
Du Port au Prince le io f6vrier le Neptune Oak $, Boflon.
La Sally Srr-itlri Rhode-Ifland.
MOUVEMENS DES PORTS DE L'OUFST ET DU SUD.
Les Deux Freres Fov.,ers Suancey.
Le Thomas Jones Baltimore.
Arriv& de navies fraqois. PASSAGERS.
a. Total des b 'tirnens strangers parties du Port-au-Prince depuis
ci- AuPort-aii-Prince, le 7 fevrier, la Baptifline, le I Jalavlel- 1790 0 a 0 0 6 0 1231
ier pAtot, Marfedle, -21 decenibre. Des -Cayes', le 6 f vrier Ia Marie -Eldrige Bollon.
Le 12 i kinab/e Ame'ricaine Delribal
Bordeaux jer jaavier. Le Natte.) Hillard, Nouvelle-Londres.
LAbigail Chancley,, Pordmouth.
Total des paffagers arrive's au Port-au-Prince Total des baitimens itranjgers parties des Cayes -depuis It
depais le t'r janvier 1790'. 126 ter janvier 1790 [14J
,Uri des bdtitnens. 26
Il y a dans le port 59 bakimens fran ois de long cour-s. A V I S D I V E R S.
D' art de navies francols.' 3 Un Ni6gociant de cette ville fe troupe charge par,
u-ne maif(.n de commerce en France., de s'hif6rmer s'il y
,lief 3,
Du Port-au-Prince le i 2r fivrier le Cdefle a de3 fucreHes ou des caf,.iet,-es q mais particuli6rement des
Cal, le Marfeille. 71 fucreries, 'a vendre ou 'a aflermer dans la dependance du,
Le Prothe'e Cliaflres Bordeaux. Port-au-Prince. Ceiix des propri6taires- qui voudrolent trailer'
'es; fune ou de 1'aLltre manie're font pri's de fe faireI a id, Total des paffar de
_;us parties du- Port-au-Prince connoltre clez M. Bourdon, Imprimeur du Roi, qui indiquera
depuis k ter janvier u7po le commiffionnaire.
A 3 Le "Slieur AudJert Horloger nouvellement, de return
des latzmen I
13 de Frarce en cette ville a rhonneur de pievenir le Public
Des Cayes le 2. f6viier It Rob clu'd eft affbcie' a-,?cc le Sieur Lerras & qeil a apporti
Levig:ieu Nantes. ele Paris de tres-bcni-Ts montres ) chains en or & autres
Le 3 la Plaine-ju-Fond Faure Vordeaux. bijous. 11 deMeLre rue dcs Frontsfo,ts, en fon meme magafin.
Le 4 Dilibint', Lerous Dieppe. 3 Les Sieurs V ufonr & Co nt Monneur de
prei enir he PL!bl.c cu'h computer du 2.2 janvier dernier 71I) Total des paffagers parties. des Cayes quis le Sieur F, Timothe i3uillot neft plus inte'refle' dans leur
)011 le I r janvier 1790 Jllaift:n li, foivant la "clarakion qu'ils en ont faite au greffe
des ens du Sileve le 7.8 janvier fofdit ; en conf qvence ceux qui
RO 11curront avoir affaire 'a trailer avelc lui, fu I nt prie's de ne
Arriv' de navies etran pclint piendre. en ccnfide'ration fa quality' d'aflccie' des Sieurt
e fo ee gers,
.Dzi,66ur & Con.,pay.-ile, pour lefquels il ne peut plus flipuler Au Port- au-Prince le 8 fivrier la Polly, Gilchrift les i Wt r'ts. r .. I '
LE I New Yorck. 3 A la request des he'rit'iers du feu Sleur Eouche Des5 d t V&xurna Aglevood Kin flon. fountains vivant Habitant 'a Krkmie it fera procede' Ic
aro Le 9 les Sceurs Tvicker 1'ort -I and. :zo kviier pi-cchain cn ? tude de Nilt Ronas Nctaire
La "Rrtune Boot New-Yorck. aki-dit quattier, 'a ]a vente de deux emplacements 11tisl''
Le i i I Abiah Goodwin Nortfolck. fittles en cettedite -% We ri.e Laffe-de-la-marit.e;
de Fay r comptant. S'adreflfe,-, pour (,e plus amlles eclairciffe. Total des b,!!in:lrns itrd'17(yers arrives au. Port-miau-PrInce &puts mens en 1'kude cle AJe Thomas Netaii e gLidit lieu.
le Or janvier 1790 [431 3 La veuve Surewiii i 1 9 c!ans fen n qafin we de
rl y, Claik, Ncw-Yorck. audi-eull, ipa*fen ee Al. Lclfircf e, au rc., t-ati-P, it ce
Aux Cayes le jer f6vrier, la Sall
,710tal des bitimens itwn de 1'e) cellente naclutwde de Ljon IC(Iol-rtle rout ctre
Or gers arrives aux Cayes depuis le la medleme t.-rt .arce qu!lelle fe coifeive jt.f(,u% fa f n ,
janviv t7go 191 que par la faciit de lui rendre) avec un 1,eu tie -viiialgi'le)




fa pternlke fral%-heur. On en trouvera 'a Sal'rt-Marc, chez 'd'artlcles' de coutelle-le fbarbifTerle & arfliurerle, qui, re.
% A
M. Francoual, & au Cap cliez M. Antoine Nicolas N6go- met a meme de fOLirnir au Public tout ce qu'll pourra
cia.nt rue royale. La Dame Surentiry fe flatten que ceux defirer dans ces genres ; il va en donner une nouvelle
qui. voudront hien en faire refTlai en front fatisfaits comme efquiffe :
font ceu '1 s'en fervent journelleinent. Oa trouvera dans fon magafin, rue des Frointsforts
Sr "il Manphand Con4flifeur rue des Frontsforts i des couteaux de tahle matches d'argent maffif : dito
3 Le Pu; 0 0 fa"
ayant machete' 'a M. Robin tine N6grcfTe niarronne nom- marches d7ivoire & d'e'beine vircles d'argent, pour le fervic(!
11--ee jUme4oferhe e'tampe'e far le t*eiii gauche ROBIN de table avec letnrs couteaux & fciurchettes affottiffant STMARC. Ceux qui en auront connoift"ance font prie's lefdits fiervices : dito ) couteaux de. poche en lanes d'or &
(12. I'avertir qu'elle eft vendue au Sieur Pujol qu!e1le peut d'argent, & de toute quality, tant pour hornme que pour pr fe rendre chez lui ritille peine ne L.ii fera faite. femme ; des cifeaux branches d'or & argent & autres, it
2 M. Royre jeune ci deviant Habitant atix V'rettes de d'un go0t nouveau ; des canifs 'de bureati & a% couliffe, Jul, rk-tibonite a ffionnear de pr6venir le Public ciu'il fait fa rattoirs, &c. des rafuirs (i'une trompe fuperieure, qu il donnera
idence au Port-au-Prince & qu'!l a 'lu n domicile en la a 1'6oreuve.
fon Procurear. rurgiens pe
inaifon & (:tude de Nle Pafiuet de Leilde 1411 les 11abitans & Chi uvent eadreffer 4
7. Le Sieur Etienne Patot a III-ionne-ar de prevenir, que pour tous les inilrumens de chiruirgie ea airgent & ea fa le navire la Baptifline Capitaine Patot tenant de MaifeIle, acier pour bandages de toute quality'. X
a une cargaifon bien afTortie en tout retire ; cc navire par- 11 a 6galerrient re u des mancliettes, d'une quality' tira d7l 3 aLl i o mars prochain : il prendra des paffagers d Une fornic ui n9a pas encore paru & que Mrs JeS
coton & indiao. Habitats caf-','uirs pourront apprekier s'ils veulent fe doniier
r s A r6pandu clan 'I ""'Public que Mrs A
Sur cc qui s e ]a peine de les examiner par eux-memes ) dd meme que
n %. qu i e.
'Dijubagna Trigant & Colnpagnic '6toient plus charge's des ferp ttes de toute alit' 0
Ele la procreation ge'ne'rale des biensde N1. Roheyot Lartigue, On t:ouvera chez lui routes fortes de ftifils foit de dans la Colonic ils ont rhonneur de donner avis quils chafe foit de munition pour milis-e bourgeoife & pour
derneurent toujours charg _s comme par le paG6 d a officers gibernes baudriers piftolets en,, argent & en I
procuration g' 6rale & fp6cialc U -1 a pees en en 'de' to's -fes biet s d ns la cuivre e r & en argent. joncs a pomme d'or,
la Colonies d7en percevoir & difpofer dz tous les revenues barnbous & autres articles qui.feroie'nt trop longs 'a d'tailler. 2 .4e quelled nature qu7ils puiffent Ctre ;' qt ll i fl ien vrai Comme plufieurs perfonnes lui ont fait dans le temP3, clu M. Robe "ot Lartigue vient d!envoyer M. des demands atixquelles il ea pu fatisfaire par le retard r
fo n beau-fi&e unp procuration de re'Vie des habitations des navies le Slear Dumont les prie de vouloir bien AC erarca.-?o,,Chapotii; & de ce112 fitu'e aux Wes facreries lui re'ite'ter leurs demandes qui, fans cette precaution pouri iv aillfi qpe dj. clle fitue'a aux Grands-Bois caf&i're ; mais roient refer dans l'oubli. ,que I s Siaurs Dauba, a Tigant & Compa.ynie demcurent On peut toujours s'adreffer 1 lui pcur les repaffages;
toujours charges den percevoir tous -s revenues & que, raccommodages & fabrications des objetf, que l'on difirera,
bien loin que cette rocuration ak alte're' en rien les etart a% me^me de fatisfaire les perfonnes qui lui front 5
ppuvoirs ci de Aonn's aux1ts Sieurs Daubagna & 1'honnew de s7adreffer 'a lui connoiffan t fon art qu'il a
., elle ne fait au reontraire que les maintenir & e r villas du royaurne,
Tri(rant exerc' en France dans les p incipales
Armer davan V ; ils ont en outre la procuration d'ad- & 'a Paris.
miniftration -& regie particuli re des habitation fucreries, i Le Sieur Denis donne avis que la foci6te qu'il avoit 14 fituces aux Varreux & au Mare'icage : ette derni re con.!. contraclee avec les Sieurs B66rens & Foucault, e'tant expi jointernent avec M. Pafcher copropri6taire ainfi que depuis. le !z,2 juin de rannee derriere, a e't6 diffoute le
de I'fiabitatioa cafeiere 6ta'es aux Matheux ainfi que des par juilice & comme charge de la liquidation, r,
poffefflions fitu6es Nipes ; 8c enfin radininiftration ge'ne'rale il prii les perfonnes auxquelles elle peut devoir de vouloir de tous fes biens affairs & inte'reks qu il peut avoir dans bien pre'fenter leurs corriptes : il prie derechef & avec infcette Coloniev Lefdits Sieurs Daukzgna Trigant & Com- tance cells qui doivent 'a ladite focie't', de vouloir bien
pagpic, ont cru n Kouvoir fe difpenfzr d!en donner le le payer, pour le mettre 'a me^me de pouvoir. liquider
pr6fent avis pour 6truire ou empekher 1'effet des im- de fuite ladite focie'te. 11 a 6galement I'honneur de pre'venir
prell-Lons de'favor4bles que des p"Zopos countries pourroient le Public qu'il vient daffocier 'a fa maifon M. Polh; I
donner centre eux dans le Public. Capitaine de navire & qu'en cette quality' il a. la fignai
2, M. Arnaud, N gociant au Niont-Rouls s donne avis ture qui eil fous la raifon de Denis & Compagnte.
"I vient de diffoudre la foci&6 qu'il a roit contra6l'e I Mrs Corvaifier Benoid & Compagnic iennent le
ayec feu Sieur Moreau & qu'il refte feul charge de fa Public qu'ils font acquereurs de la petite place de feuliquidation : en confie"quence il prie tous les debiteurs M. Sauteyron fife 'a la Coupe apparteriante aujourXiiiii' A ladite fociete' de d'veloppcr leurs moy,!ns pour parve- au Sieur de la Ponzeraye; en conf6quence, ils print les nir 'a la liquider ; & que, continuant fon genre de commerce, cy6anciers d.2, cc dernier s'il y en a, de vouloir bien fe il n'6pargilera rien pour milriter dans tous les 'cas la presenter de fuite, en ce que lefdits Sieurs payeront cettc cpnfiance qu!on lui a toujours accord6e. terrc comptant.
11 refte 'a re'clamer fur le navire le Mirome/nil da z Le Sieur Fourteau Aflloci' du Sleur Defthainps.1"
Havre Capitaine k Cerf, douze panniers de vin de Chain- pr6vient qu'il ne player aucuns competes d.e fournitures
$ 0 1 er
pagne marques EC tv i 'a ii pour ckre d'livrei 'a A fates ou 'a faite dater du I janvier dernier I pout
Coquet aux Rofeatix ; ledit Capitaine ptant far fon de'- compte de Nabitation Pe/champs & Fourteau. p.ait I prie le reclarnateur da fe pre'fenter. I Nirs les cr6anciers de feu.- Madame 'veuve Guerin;
2 Le Sieur Du.mont Coatelier & Fourbilffeur en cette, Habitante aux Grands-Bois, font invite's 'a remettre 'a,
OWc P vien *: de. rewoir d Franu im affq.rltitnent nouycau Michatcam en fa qualte euclateur teftamentair de 1441




Vg1e, un 6tat ce,'tifie' de leurs cr6ances en ptlincipal & !I M. Gofe cadet & M.' 0ofe Saint-Filix patent pour inte, AtS pour avifer aux moyens les plus prompts de ]a Guadeloupe, & dkc)arent ne rien devoir.
liqu ider ladite fucceffion. 2 Le Sieur Paul Nogent patt pour France.
M. Corlel de Ifret ci-devant N4goc*ant 'a Je'rernie i Le Sieur Jean-Francois VaLurt., Marchand 'a Je'r6rniel'r
t6vient qLil vient de confer la fuite de la liquidation de part inceffarnment pour France.
ci , fous la raifon de Corbel & Lebourdais,
ci-devant fo ete i Madame Ainzar, derneurante 'a Leogane part pour
e 'toit char ainfi que cetle de fes affairs particu- France.
ge jr
1, M. Jehannot de Pinker ., N6gociant 'a Je':cniie; it x Al. Bayard p're Habitant eremleg part pour France; prie fes creanciers & d6biteurs de sadreffer audit Sieur x M. Fabre part pour France & declare ne rien devoir,
jehannot 4'e Pinker, charge de tous fes pouvoirs & titres; z M. Pe, Somin part pour France & declare ne riea
lui, Corbel de Kret, fe retirant fur fon habitation, 'a la Scringue. devoir.
Do6leur de la Faculte' dAn- 1 Le,,Sieur Noyer, Horloger Leogane, part pour France
M juard, ancient M'decin,
getslen 1754, & de rUniverfi,,12 de Montpellier en T758, avec fon 6poufe ; il prie les perfonnes qui ont des mc)nWilt avec I'agrement du Confeil f6pe'rieur de Saint- tres chez lui, de les retired inceffamment, & celles 'a qui it othirigue ') d!apr s IenreOrement de feslettres & autres peut devoir de fe pr6fenter pour recevoir leur payernent rmaliles Atees de fe txe.r au Port-au-Prince2 pour y comme cells qui lui d-oivent de- le folder le PhItok poffible, xercer fon art : A offre fes services au Public. pour lui either le d6fagt6ment d'employer les voies de
Madame veuve Balague', Habitante 'a I'Artibon'te 9 pre- r1gueur : il aura un fuperbe billiard 'a vendre, & des rneubles nt que le. Sieur Thour-2yne n9eft plus charge de fa procu- fort propres pour monster une maifon, defquels it feta.
Mrs Lubin, Fitel & onzeagnie, e composition our du comptant.
on; qu elle I'a tranfinife % a bonn
wcians '. Saint-Marcq a quii.elle prie fes creanciers de i M. Lamtert, Nfailtre en Chirurgie au Cul-de-Sac, part
oidoir bien 5'adrefTer 'a I'avenir pour r6gler ce qui leur pour Francepour caufe de maladies. dt"I, & les fatisfaire le plut't offible. i M. Plunket, Habitant au Cap-Dame-Marie, part potw
i Le Sicur Benard tenant bou angerie Leogane 1 prie France.
utes les perfonnes auxquetles il peut devoir de Ce trouper i M. MaLzrd, Habitant au quarter de r1flet-h-Pierre.0, premier du mois d-. mars prochain, 'a neuf heures du Jofeph, part our France, dans le courant Xavril prochain,
atin, en retude de Me Ra ond, Notaire audit lieu pour avec un de les enfans a^# de fept ans.
prendre connoiffance de Ntat de fes affairss,& delibe'rer x Le Sieur Benoifl partira pour France en avtil; ir prie r les moyens 'a prendre pour fa liquidation. I fes debiteurs de le payer incelfamment pour lui e'viter le
Mrs les cr6ancicrs de la fucceffion' de feu Me Lab-at., d6fagrement- de les y contraindre par les voies de rigueur.
vant Notaire & S-abflitut du Procureur du Rci a% Saint- 11 a announce' dans les affiches 9 ros 5 3 5 & 57, qu'if arc, font prie's de donner connoillance de leurs titres de avoit acquis la maifon de feu Ababic ; il prie de nouveatt ances a. M. Jo/eph Villeneuve N6gociant 'a Saint-Marc, ceux qui auroient des hvpotUques de remettre leurs t;.tres ur le mettre en etat de former le tableau de repattitions 'a Me Monlaulun, Proc*reur 'a Saint-Marc, pour recevoir $deniers qu'iI a en caifl appartenans 'a ladite fucceffion. leur ayement ea mars prochain faute par eux, il fe croira a r1f
nto 6 a, payer ce qu'il doit pour folde : it vendra une
M A
D i P A R T S. jeune u atreffe de 17 ans, fine couturie're pour homme
& pour femme, qu'il donnera 'a 1'epreuve, & d'autres Le Sienr Durortrait part incelffarnment pour France Negrefles 'a talent.
declare ne tien devoir. x Madame Beflin part pour France, par le premier navire
3 M- Durocher Habitant aux Abricots donne avis qu'il elle declare ne rien devoir.
rt pour France en mars prochain avec fon 6poufe, x M. Alard, Habitant aux Chardonnerets part pour
enfans & M. .8tienne Meynadier, fon beau-fi-e're. France ce printemps prochain, avec M. fon neveu.
M. Dubofcq de Carben Habitant 'a Tiburon, part pour x M. BreVon Negociant 'a Uogane part pour France
cC avec M 'Ile fon epoufe en mai prochain. pour caufe de inaladie, & laiffe Madame fon epoufe charge
Le Sieur Chaux de la Gidehjis part pour France au de. fes aflaires.
is de mars Prochain ; il declare ne rien devoir. i M. Jear. Dutafla, arrive depuis peu de France, part
M. Rolignol, Capitaine de navire ayant g&6 plu- pour caufe de maladies.
rs cargadons en cette ville a I'honne'ur de privenir A Madame ChaFeau Habitante au Trou-Bonbon part
def.biteurs qu'll part inceflarnment. pour France & de pour France.
Pner de vouloir bien le folder. Le Sieur Vigan., fan x Le Sieur Francois Briau, refidant au Trou-Bonbon5anelier I part autri pour France avec lui. part pour France.
Le Sieur Dupont Delornze part pour France, par x Le Sieur Guillemot jeune part pour France ; fon abfenc(!
avec: la Dame fon 6poufe & fes deux Dernoifelles, ne changer rien aux atfaires de fia maifoh qui fera tou.
Idare ne rien devoir: il pr6vient clu'A feva la vente de jours fous la taifon de Guillemot f+cs; ils ont rhonneur MeUR.-s & effects N gres & N' reffes, jeudi prochain doffrir de nouveau leurs services 'a ceux qui voudront les
courant, en fa ma jfon, rue 45s Miracles. lionorer de leur cor.fiar.ce : ils vendront ou affei ineront de
Le Sieur Decul part pour france, declare ne rien pre'f6rence, leur habitation fituee au lieu appeI6 le mothe
r & qu'il n'a aucune fociete' en cette vilic. de I'Wpital, appurtenant ci-devant 'a M. Bougvereau Capi.
NIP Depeigne de Beauregard *f: difpofe 'a partir inceflam- taine de tt en cette ville.
Frame. I' M. RutAie part pour France & dc'clarc ne tien devol's
&6S'eur Bod' Saint-Alartbi fe difpofant 4 partir pour dans Ia Colonie.
Re au printemps prochain 1 ptie ceux qui ont des aflaires i Le Sieur Ddage lEconornt au EcucafEn fart pour.
l4i de YQuIpir les termiAer ; il d6clare ne rien devvir. France.




R V JVJ 0 N .4- u, D o m .4 z v,E v v Ra z. Jul lrouclmnt. y rXier eadveffrLeront audit Ca,)italne,
toil nia,12.din 9 r lc Saint Phil,ppe.
3 En vertu d!ordonnance de MM. les Adt*n iniftrateurs 3 Le"i'a "/ 1: C 1.1 Tour'vche e Nantes Ca Italne le Sogrj,
du 2.o janvier 1790 IeS Sieurs ttienne Sc ond & Pierre pa-vi-a du i au 2o, mars ce fiavire eft on voilier
e e paliaaers :'ceux q rjt, .
j)arand pourfuiveiit en reunion dicox terrains conc*Ws t. h-cornniode pbur le ui voudro
26 no -embre 1785- & jer aNrril 1786 aux Dames, aifer s'adied'evont aLi* Ca'pitai ; darts le rnzgafins de
Grefin & Marianne Dwhej'ne 6poufe de' N'L 'Balland, Riyws vis'h-vis I., j1tce Vail"
fltu s r Laurenc,1-, -dans I montagiles d6pen- au. quarter es Le navire la To-_,'rance de Nantes Capitaine Racd.lt
4antes d u lieu dit le Boucaii-Patate paroiffe e ,e la Croix- parti.'a pour ledit lieLf 1! iO mars- Lyce it piendradu fe!' 4es-bouquets ; le pren-der Four culutie (k i-fiffle pas en des paiiiagers : s'admier audit Ca" it i hez M. DianoNt;ej.
carre botne' au fad du Sleur Cowiy 'a l'ou eft (.Iu Sieur 3 Le navire la Danze Helleg-onde du Havret, Capit
I
LY inolie 'a 1'eA & au nord tecres 11011 collect dQ es ; & Pizl'IS partu-a pour Wit lieu 9 clu 15 aLi to mars;
A S
le feco d fitue autlit quarter 11--cille pa-cifi-e borne" au, perf6nnes qui voudront. y paffer pourront sadreher M. I
f ,d du Sleur Eaudamant j 'a foaeflk de lvlnw Gre I' il Diiboc Ge':eur dudit navire 'en flon inag'afill 7 derri6 ]a. pe,
au novd tenes nori conc6de'es. Corriedic; ledit Sleur Duh c prie hs pelfollnes L;ui dbiveat
2 En vertu d'ordonnance 6e ININA les Adn-Aniftrateurs 'a, la carga'ifion du'dit navire ( for I-quel it paffe de 170,11,
J yeph LzIlemant pour- bien le I' tisfaL e inceflarnme e r
C" date '11 3 Le cc mo is, le Sicar a Nt POUr lai iter le 00
fu t en reunion. tin terrain pour hate 0z coral, d'eavil'on ment d'avoir recourse aux voies de rigaeur. le
(qt cents cinquante pas nord & fad, far quirize cents pas 2. Le navire la McWs da 11avre Capita;ne Holif.,ois, dl,
eft & oueft fitue' dans les, hau eurs de ta paroW6 du Cap- partira- inceEa m'illent pour BordeaUK dU ie-r au io rn
le I oucan P t PC
Dame-Marle au I 'u dit la Grande-Raiine-du-Bi rochain. Ceux qui voudron y'palTer ou charger sa(lr 1111. 011
4orne' 'a 1'ooeft de la concelTion dds Stear & Demoife"lle ront 'a Mrs Meynardic, & Piccard". ou' audit Capitaine, all
40 es 1 4u nord de la Dernoifelle Catherine Djirie, au f&n* "bord.
fud du Sieur Ciler Dauterive a reil de qLA it appartle'idra: 2, M. Guillaume Paul Ge'reur de la cargaifon du navite, P
e Berazrd "obre 178 flaniment pour Billi. 01H
ledit terrain conce'd,6 a.' ha Dam' I le 3 o 7- ld Therefion, de Nfarfeille pait ince,
i En vertu d oidonna: ce de MM.'Ies 'Admin' ledit navire. eui
dtratea s more avec RA
en date du 16 )anvier i7go., le Sieur Gaii1autne Chtarle- Le'navire le Jeune-Alexandre, de Bordeaux, Capittainnee
Yvalne I)ourfLiit en reunion un terrain.pour hatte & coral, It Goic en rade a\ Saint Nlaiv i partira le er avi it prdAi cS tenv.-iccri mille pas en carfe ou re'duits de figure irr6cyuli ie, il prendra du fret & des paiiagers, q6 fe. ont corrimod6flient b qui
fitile dans la montia-ne du P'rou, d6pend.ance du Port-au-. loge's :- ce navire eft a\ f6n quatrienie voyage & CCOAnnuu,"
Ux
b our fin voilier. SadrefTer audit Capitaine ou le
Prin ce borne' au 'n"ord, clu. Sleur ko-ot & Dcinoviceall p Boy(r),
vers, fell de la grande rivi\re, du CLII-de-'Sac, dans I e- N' ociant audit lieu.
f4d du. Sieur eoudlaud,, & des coke's de roueft du Sieiir' i Le navire 1'tkonore -de Bordeaux du port de' troi
Kcrre Mag4lene: [edit terrain concede au Sieur Ardriel le cents'cinquante tonneaux a itaine Alannoule partiia pou in
vec
9 novet.bre 1762 ietroce'd6 'a la Dame Pernier, &_ par ledit lieu le ie Mai pre par engagement ayant !a
cette derniere a la Dame' veuve Langrcn par authorization frois qaaris de fon chargernent ariek6 : A prendra pour foi td; MM. les AdrnLniftiateurs. complement fucre caf6 & indigo. Ceux qui &,fiieront i
charger ou y paffer s'adrefferont au fufd'it Capitaine, dans
D E M A N D Z S. foo magafin de retraite rue Sainte Claira.
e
i On defirer'olt favor des nouvelles de 1'exiilence A V A x D it E. erre
'de- la mort du, Sieur Am ] ,apti U
j1e Durieux fils l6gititne
4d'Antoiie Durieux & Louiji t4ron fon ipoufe ne en 3 Un emplacement de cent quatre-vingts pleds de Wig", K
la paroifi'e de So-imfon de 'Clermont en Beauvolfis le 2. fur cint pieds de large fitu' au Morne-a -Tuf vjs- -Iis 20 A
Ut 1733 paffi dans la Colonie it y a 3a ans & plus. la place, Eifant le 'coin des rues Royale & Sainte-Clairet
Y, Habitans Cure's & Curateurs aux vacancies gull fur I.equel emplacement font batis plufieurs corps-de-14
eullent en donner des renfeianemens, font prie's d en avife*r en outre une petite place de feize .1t carreaux
.1 d a 10
Huet de la Ch'elle SenekIlal au 'Petit Goave qui eft. terre fitu6e pre's de cette ville borne'e aii Gi & I'Otle
efido Pe
chai, 6 de een faire informer par f famille. de M. Lalcu 'a 1'eft des he'Tkiers de ft.h N't. I'a Pr'
I Mrs T bonnieie. Ceug C
rotter Allichateau & Compagnic, ont des alTZres Bourdon,,& au nord du dlemin de la Char
7 61, ru r
intireili.11tes comnia.niquer 'a W RL-Midicl 1rochois fils, qui voudront faire acquisition de ces obiets pourr A "on rn
aa' d'eriviron ving, s a quite depuis en adreffer 'a M. Durand dans flon magafin, rue de Vaudreu
onze,-wois le quartier- de la Croix-des-Bouquets oil il pris la place de* f intendance.
f4foit fa refidelice, 3 Une mailon, fituee en cette ville rue des Miracle
c6rnpof e de deux charribres fur la rue Un falonql
f V Z JZ Z .1 Z N C H A R G Z M Z N r. cabinet vou't6 un office tine cour carrele'e) Un Pults)
barri"eN
tin baffin, quatre chambers, une cuisine & tine ont
c9les d
i Le navire 14 Jeanre Spphic de Borcleaux Capitaine IP, tout, fans. communication : it y a aulli 0eax N'
Lqf* rrue- a tuellem,,-nt 'a krit-nie partira pour ledit un cuifinier une Niorelie blanchifieXe & deux entanS lieu du 2 6 au-30 mars prochain : it prendra -du fret & des drefleri IVL Dupont Delornic Prot
paGagers., qui front tre's-coly1mode'ment log s.S!adreflm Uri jeune Nigge excellent valet ) Gcfiant faire
3. leur
audit Capitaine, a Jeremie. cuiiine.,a veodre 'a 1'arnLble. 5adrelTer au S
3 Le navire It Simvk, de,Nantes, Capitaine Y. Gri 21, Hoqueton du Bureau d6 Claffes maifon du COU11111 0
I-A_ 1'.- I- _1111M A. P




No 14
SLiPPUMENT -AUX AFFICHES AMtRICAINES,
'00 VA Du Jcudi iS Rvrier 1790
I B & un idem fous poil bal,. 6ta
ES A LA GEOLE. MPPTAs
'Esci. poil brun, 6tampe e
A Saint Marc le i i de ce mois une ment fous Saint. uls e mois Gabriel Congo poil Lai 4tamp'e fur la cuffe du monitor M au-deffous
Ape Ouche COBE ^g' de 2.9 ans,. M R atitant qu'on a pu le diflinguer une idem fous
cess rouge de peau ayant des poil rou P ktamp6e fur la c4iffe* du montbir 4utant qi2on
de 4 pied gat e foil Pays fur les feins fe difant appartenir au, nguer, M. D I ; une idem, m^me poil, 'tampe'a
ques d
tivant dire fa derneure ; & LcjP&ance, fur la cuifle du monitor XX, ayant les pieds noirs, ; une r k Conte I ne po
dg e etamp6e illifiblement ay4nt yn pie
00 gnt)6 fu r le fein gauche UgV jLf)o I ne ppuvant i m, m^me poil d
6t A
'Ile nom de fon maltre -ni fa demure : le 5.1 Janvier Ianc; & une b.ourrique fous po l bai etanipce illifibl.eAxel, 6tarnpes fur le fein dmit -d:); le premier ayant. xnent fur la cuiffe du monitor.
cicatrice au cou i, & des marques de fon pays
petite % ans I tail-le de 5 pieds 4 POuc- V Z AV D It Z,
out le corps I 'age' do )
rautre ayant re u un coup de f6fil fur h. dos & un
ans I taille de 5 pieds e ireroit vendre une
de inanchette ) age' de 30 3 Un particular de cette ville d'f
P
011ces, lie pouvant dire le n.orn de leur maltre ni leur jeppe N6grefle, ag6e de feize 'a dix-fept ans bonne cou,Picrre Congo 6tarnp6 fur les ferns turie,, e blanchoi'cufe ; on prendra des deirees gn paveeure : le 6 pieds i o pouches ment. Ceux qui defircront e I n faire racquifition peuvenit'
AT, age' de j o ans taille de 4
u de forte corpulence ayant la barDe & les cheveux sadreffer 'a M. Rec azni, rue, des Capitaines.
A- e 'fan appattenir 'a M1141 3 Quatre-vingt-feize mules fa lts au service de fucrerie;
cs, les jambes en.11'es fe di t Fadrefler 'a M. Pierre Vi,;rd, N6gociarlt au Port-au-Prince-,
que ffibitante aux Anfes. 8 1
ux Cayes le 3 de ce mois, un Negre 1 Congo 5, etarnpe 3 Une grande malfon rue des Miracles) ou" il y a unq le fein gauche C MASSE au deffous H11 _ge. de 40 grande boulai-igerie & deuxgrands fours. S!adreffer 'a. M.
ffle de 5 pieds i pouce ne pouvant patter par #ernicr (jui en eO le proprie'taire. Il y joindra fm b caux
tal
oi income di lil a la bouche.: le 6 deux Negres NegreS bOUlangers propres pour ceux qui voudr nt t M b, ite qu 0 enjrcaux, Congos, run C tamp6 BRIUR autant qu'on boulangerie, & pour toute forte de commerce, ayant ua.'
U le diain ,,uer -) & rautre D Er, G avant des marques mbarcadaire, 'a deux pas & 4 c't' du com
'01 W a oe merc e.
foil pay s ur Teftomac ^ag6s de 3 0. ans 9 taille de 2 Vne habitation de ta countenance de cent quarante.
S 3 pouches; tamene's' de la Barre de Tiburon. quatre carreaux de ffi erbe terre ai' rabri de toute contefA Leogane, W 6 de ce mois C zarles Bibi, etampe' station, fitue'e dans Ie. centre de la parne oueft de Plymouth
le fein droit FNISSIERE fe difant appartenir a'. M. routes les habitations qui Pentourent font kablies en grand; 11re, demeurant Uogane- il y a de reaq en abundance' en plufieurs endroits I belle
u Port-au-Prince',, le 6 de ce mois Coqueroco Nago exposition; il s' trove une plane fur montage, &enviroa
'G.TEAU f Oix carreaux (e refte ex-pof6 au nord & Foueft eft en
pe e difant appartenir M. Guilloteau.:
Charles Creole fans 6tampe fe difant ap partenir pente douce: on peut avoir, en fe pla ant fur la plane, ja Camfrancq & Jacques en6galois etarnp6 JPDF, yue fur la mer &fur la majeure parties des terres de ce quartier- .
ifant an telaw -M. Pcrraut --, 'a Uogane -. le i-i On" donnera des facilities pour le payment, moyennapt
a difant de rha- de bon paper connu f9it fur France, foit dans la Colonie'
fbi, 6tampee DEGISEUX 9 -fe a
on Bonrepos ; & un Negre nouveau 1 Congo fans .Qn fera cep;ndant des sacrifices confide'rables. pour la vendre
2,7 a pomptant.; pn vendra le tout ou parties. S'adrefTer far les
jelit, pe apparent a96 de ns taille de 5 pieds 3 Pe0k. Corpu]6, ayAnt des marques de fon p ys fur la figure lieux, 'a M. leCher Deflincourt Habitant 'a -Plymouth; 'a 01, 'fur les fein' de Mrs Poupet jrks, Guinzet & Gau'vin, Negocians au Cap;
ma" s I ne --pouvant dire fon norn ni relui & au Port-au-Prince,. 'a M sentout Greffier de Yintendancei
!Ire,
Saint-Marc, le 8 de ce mois, Nou Nago, 'tamP6 2 Un emplacement, fitue' dans la grande-rue de la Croixlely element fur le fein droit 46 de 36 ans taille de 5 des-Botiquets 'de foixante-douze pieds de fa ade fur I'a, DA S, fe difant de -rhabitation' Pellerin ; & Touffaint rue, fur foixante de, profondeur:il y a fur ledit eni.placeIt.
,its, e ampe illifiblement aig6 de 3o ans, taille de 5' nient un magafin, coinpof6 de quatrc chambers fur le deviant,
Pouces fe dif-ant appartetlir a M. Laraque quatre dans le foU S'adreffer 'a M. Ba ard, audit
109f itant : le I I Mercure Barouba ktamp6 illifiblement., jieu, ou 'a Madame'*Moriv, a Uogane.
10"t de 23 ans taille de 5 pieds fie 'difant a partenir 'a 2 Cent douze carreaux de terre propre 'a la culture du P N
C 10-Vincendiere Habitant. cafe., f4ues a trois licues du Cap-Dame-Marie 4rpente'S
%
d'apre's le plan & le. process verbal du Sicur Pecquery .4Nzm.A&rX ZNTRiS .4U..y AP.4V.E$. Arperiteur pri ,cipal de lad'te p roilfe. Fadreffer au Sieur
Berard, Apothicaire au Port-au-Prince', qui vendra ensemble U POtt-au-Prince le i o de ce mois 'n miflet fous QLI f6par6nient trois te'tes de N gres y attache's airift qubNns itamp6 SA : Ic 13 un cheyal borne I fous les uitenfiles & provisions, dont on -onnera le de, tail,




it Un einplacement' fitu6 "a Mogane s ru- Saint-lacques Irtiperbe dTortliment en jeux. de moulins "a eau a
la maifon du Sieur Maitre far sequel. eCt un ha'ti- grilles & chaud"res vrai potin de P'lligord
VIS4 7Vi 0 t daiu I'
inent conten-ant une feule chamber. S'adreffer "a M. Dreux, proportic ns depuiS 44 ;ufcu'a' 66 p ou c e.,,.
1011 a iVIL Ratond, Notaire audit lieu, qui en front bonne
composition : ledit Sicur Dreux a aufli "a vendre un jetine E s C L .4 V X S E N M A'- R R 0 N N',
Indle,-i ) bon domeflique.
Ce.nt harils de mais 'a vendre. 5adreffer 'a M. Ber,-rand Un Mu!;.tre Cans e'tampe nornme' jV.-hel
Letan Habitant 'a I'Artibonite. appartenu. Yinie Raveneau, qui fa vendu % ay
9 a M. Berqui
M. Lalanne aux Chapelles, a 'a vendre de fuperbes- habitant aux Rochelois. Ceux qqi en., auront conno'lla,
Planches de fap il a Monneur de les offtir au Public au f'ont prie's de le faire arrker, & d en donner aivis lus 'tifte pi Berquin ; ou. M. Lapeyre Habi-ant a.u Pin Y
P I -ix. a 1.
i Une place de ]a countenance de foixante-feize carreaux, re'compenfe.
fitue'e dans les auteurs des Cizronniers dependence & 'a 3 Afarie-Jojephe Creole & Sufanne Ne'greffffee nno,,,, 1 0 ffe noll
quatre lieues de Uogane, fur laquelle eft tine grande cafe etainp es ROBINI, STM ; parties marronnes, d,,,
(.1e cinqua:-Ae pleds de long fur vingt-fix de large, conte- nuit du 24 au 25 du.moi dernierderhab'tationPi-ve
rante fa galerie, carrele'e; deviant 1 porte de la-cafe2 un fituee au halit de Belair. Ceux iii en auront connoi 01.1
cmquant de large, aulli font prie's den donner' avis au Zeur Robin "a (i otlt
glacis d e pieds de long fur trente
carrele'; huit mille pieds de cafe' en rapport-, & ilx mill-e appaitiennent. e to
cinq cents plante's de I'ann'e derriere. S'adreiTer au Sleur 2,Deux N (.Yres nouveaux, Bibi & lbo, bien corpull sah
Gilles Heurtelou, qui prendra routes fortes darrangernens 6tarripes fur le fein L. JANINST.MARC; parties m rovi
acquereur. eern'er de I" -bitation Janin, ]a collint ron
av.ec le *22 janvier I 11CL
I avir
a Al gnac fires C
-i Chaudi eres a fucre potin de P&igord, riz de la Mont-Rouis. En donner, avis N1 eps
cians 'a Saiot-Marc ; ou a M. Arnaud. N6zociant all Mo
Caroline feuillard, clous terrain, liqueurs de la Marti- U
rlique, cheL Yvs Trottier, Michaicau & Coinpagonie. Ro6s ; il. y aura borne r6compenfe.
A 010
2 Lanfe Aouifa 6tarnp6 DARE YDOU, Aage
E N D R AE 0 V A F T E R M E R. ans ; pard marrow du lieu dit la Mahotie're. Ceux qui npo
11 0
aurora connoi ance font pries Xen donner avis au nom
A ff is au nom
Boulangerie tre"s-achaland'e, confiflante. en trois N gres, Pierre Darreydou, 6emeurant 'a la Grande-Raque, fur
3 11 Fr
txcellens boulan ers deux Negrefles bones marchandes, citation Roche Blanche.
9 Po
Tiles a% la boulangerie & tous les uftenfiles y attaches. 2 Marie Jojiphe dite Sanite MuRtreiTe & fa 61 es
S'adreffer au Sieur Pain a% Leogane qui en fera bonne Quarteronne., ag6e de dix mois ; paitie marronne le dkembre dernier : on la -roit en plane fur les h b
compofition pour du comptant ou en letters de change it a
gocians : I i tions Couj7ard au Cul-de-Sac 9. au Gallet & 'a la
fur France endoff -ic audi
6es par &s N6 p, W Me
fes dc'biteurs de vouloir bien le. folder, pour le mettre a% des-Bouquets. En donner avis 'a Madame R: haid, rue % Ue
rneme de fatisfaire 'a fes engagement 3% il leur aura toute Gouven .ement a qui elle appaitierit qui I'a achetce fin
robligat' ffihle. la fucceflion da Kergouct.
ion po
2. Une habitation de la countenance de cent carreaux de 1 11 eft pard maroon de 1'embarcadaire des lr6j le
t offibre dernler un N6gre Indien fan s Ctarr.,pe tailk P'
terre ou environ fitue'e 6ans les hautcurs de Bayne We
pleds i ou 2. pouches alTez joli de figuree ayant
a la riviere du'Petit-Bras & 'a la lifleire de celle de Mrs es a
Edlam.y & Lauvin, "a quatre lieues- dudit bourg, & 'a huit d fles dents de deviant gate'e tj-'s-fiuet important qo
Zu Giand-Goave; on vendra ou affermera ladite habitation gourdes. que forl maitre lul. avoit confic'es; on cioit beauc
pour' neuf apne'es, fans Negres') ou avec dix des Neares qu'll fe f !t paler. pour l1bre dans quelques endroitsI L e fon., Prie's
qui y forit, dont hes noms fuivent: Jean-Louis, Jean-Baptifle, Colonie. Ceux qui en auront connoiii'ance Erancoi/i donner avis a% MIS Santea Dutuis fr res N6,gociam Jacques, Colas, & Lafleur, Indien; Adelaide,, eloit
Gotten, junon & Knu*s. 11 y a douze carreaux de terre Cap & aux Lols 2 OU a A PITOCtcau N&Pociarit a%
4X-battus & on en abat encore a4luellement ; il y en a i La 'cur Mina 6-anip' 'hifiblement BATIFOL'
-it & des marques de fon a!
-e une cicatrice au foo, Ips
cinq de plant's de l'annee derriere, en caf & le surplus t -re dernier. 0 emp
jer d cewL S adrefi'er 'a
va Ye'tre ; il y a de 1'eau par-tout, de tre's-beaux chemins marrow du dfa
tiois cafes & des vivres pour nourfir vingt-cinq N gres. Mculler, 'a J&e'niir ou M. Batij d, I it
On s'adreflera far les lieux 'a M. de Rouffel Ge'rant es
au Grand-Goave, 'a M. Riviere Exem t. de Marekhaulfee.; 4 N j ji A V X G .4 R E' ii ani'
n
& au Pott-au-Prince, 'a M. Poncy. 6n. ce'dera tous les de jcjnEjptifle
2 Il s'eft egar6 de habitation
vilenfiles outils & animaux, fu.,vant rinveritaire. I ,ar C
Poncy ce'dera auffi le bail de la maifon qu)il occupy 'a Mi.,-ebalais, un mulet 1"Ous poil b-cun es
en cette ville pour deux ann6es qu'il. refle de ouiffance du monitor JdM, provenant 4e chez Roracau Uroit
ayant 'es
il vendra divers meubles & effects & prie tous ceux 11.ule fous w"erne poll C'tawp6e JDY., To
lour Previl-and,
lui doivent de venir le payer inceffamment fe dlfpo- blanches fur le dos, provenance du S*%
Znt 4 pal-tir pour France, au mois de *uin prochain. donner avis audit Nivard; au Sieur Reg,,4er jcUng
JVirs Litiral f 'ref & Du urc) &.ma
Mirebalais; ou 'a re w.
17 j7 Z zi M E R. au-PrInce, a% qui ils appartiennent. :ens
Ce
2 Une jeune Negreffe bonne nourrice. Sadreffer 'a
M. Lamberk Con 1'., Negociant au Port-au-Prince qui On troupe 'a l'Imprimerie royale de cette Ville la ap
I % ff t 1 % ..- 4- .:. X. 'J. r__1 I 4 X11"_-, r7rillde 141 Dollic




1 MUMir
YU V -E E S DIVERSE So
N U M E R 0
ay
SAMEDI 2-o FIEVRIER 1790
Is
Avis da Comitj du d. partcmcnt de 1'Oue/1. rnois, un de'menti former 'a M. de Reynand. 1-1 prend fur.
Iiii d'affurer que les vivres dii pays fuffifent dans tous les le Comte de Reynaud, run des deput6s A da Saint- temps pour Ia nourrittire des efclaves qu'll eeft jamais.
onjilgiie 'a rAffembi 1--e national a Ic 3 1 aout fait tine- inort un feul N6gre de fakn dans les Colonies, & que, i otlorl, pour qii!il fat pourvii, d'une man:ve're fure & 'a I'abri ine^me les Nc'gre fugitifs n'y font pas expofes.
totit evenement 'a Ia f6bfifiance des Colons & des N gres Affurement on ne petit pas 6tre lus indifcret & plus
SaInt-Doniingue en conf6quence il a propof6. de flatuef imprudent que d'avoir cherche' ainfi a affbiblir ou mc^me rorifolreirient jut'qu a ce que I'AffernbHe nationAle ait ctouffer des ve'ri,.es fi effentielles 'a faire connoltre 'a Ia.
ronolice d6finitivernent fur les lois prohibitive qUC ICS Me'tropole ; & les regards this au cara&e're de M. do
rangerss charges de fairies & biffifits feroient Rcynaud Colon de'ptit6 I'Afiembl'e national ferneps dans tous les ports de Ia Colonle obi 11 a amiraute'. bloient devcir le garantir done pareille r6primande de
qu'll leur feroit permits de I'le charger en lenr6es de Ia Ia part du Re'da&eur de Ia gazette de Saint-Doiningue. Les
( A
lonie, potir le montant feul.ment des marines qu'ils y plaints qui viennent etre 'poit6es 'a cc fujet au Comit6i
le I I &
Jpoaetoient, 'a I'a charge de payer les droits locaux, du departerrent de I'Oueft qui ont fait renouvele.r
n outre le droit du domain d'occident pour les denre'es routes les pr6cedentes fur Ia manie're infidietife avec Ia,,-,elle
AtilrJerL
'ils e:iporteroient, & tel que les ba fran ois le.payent Ia gazette eft compofte relativement 'a rheurctife revolution, ii France Fouir les degrees colonials qu'ils Y importent. ont determine le Co',rnit6 h prendre des precautions dont Poar appuyer ce-ne motion M. de Reynaud a expof6 que l'objet eft de ramener le Ga7-.t;er -a'* raconter des faits ot:L
es.Coloriies manquoient annuellement de vivres pendant a donner des pieces d!apres des guaranties fuffifantes
iab rois ou quatre mois 1, fbit "a caufe des f chereffcs fr6quentes comme les difl'e'rens journaux ou. gazettes qui eimprinient
it 'a cauf'e des ouracrans & des Oluies furabondantes qui, fe en France.
1 0
c6dant alternativernent, les fol!t perir fbit encore parce Le manufcrit fera deformais fournis 'a un mernbre dti ue les vivres du pays ne pouvant fe conferver en ma- Comite ) qui fera. *e'me le rapport des articles qui Iui
fin, il e'tolt irnpoffible den faire das approvifionnemens. paroitront fufcept-ibles de difficulties.
Ila tic"s, -Judicleufement fait ohferver' que Ia difette e'toit Le Corr46 n'entend pas par cette mefure prejudicier PrIlIcIpale catife de tous les defordres des ateliers des a Ia jufte llbert6 de Ia pteffe ; car A ne faut pas confondre le
flerelles des d6fertions, des vols des r'voltes, & me^me droit de cheque Citoyen de faire imprinier ce qu'd jug6 it
e,,, affaffinits ; & que toute Ja pre'voyance tous les foins title en fe rendant refponfable envets les patticuliers ou es Colons 9 ne pouvoient pas ernpecher qu'il ne mour^t enters Ia foci't' avec Ia condulte d'un &rivain perioe fairn tine quantity confid6rable d7efclaves. dique paye par le Public & tA lui n'ayant pas de conLe moyen le plus efficacy de parvenir 'a faire ce qui tradi&eur female avoir pris a ache crinduire en erreur fur.
d6firer pour rad6ticiffement d? fort des Mgres les e've'ncmens qu irnporte le plus de connoitre.
eloit de hur donner en abonclance des vivres. Vintroducion des marines & biscuits itrang-zrs petit feule remplir ;SWUMPOWAP" I jell wom M M 11 1 Me
Cs Objets ) parce que le commerce de France dans les
emps de Ia plus grande abundance en introduit 'a peine V A R T S.
'ifairlment pour Ia conformation des Colons.
Vabondance des comestibles augmenteroit Ia population F I N A N C E S N A r 1 0 N A L E S.
es & Ia culture fifivroit cette proportion ; de
Nous avens fait efp6rer dans notrQ no 9 5 que noust anie're que le commerce de France loin de perdre, y
,10nero portions 6onner une analyze du dernier rnemoire de A
b it beaucoup parce qif it trouveroit un plus grand C etat a6ftiel des finances du royaurne; cette
C 'bl"1616 des matchandifes manufaqur'es par le concourse Xcker, fur I"
at, analyze ne pajoitra certainement pas auffi fatisfaifante que
es b' imens strangers & que Ia culture croiffant il y
Uroit beaucoup plu le rn'rnoire me dans l'impoffibilit' o' nous fornmes
de- degrees 'a exporter.
ous les gens fenfe's & bien intention's ont applatidl de publier en enter un e'crit auffi important, nous penfons qu' vaut encore mieux en donner un extrair un peu 'tendu eifbrts de nos d6putis it ce f il
iijet ; & tout le monde
que de ne le faire conno3tre d'auctiae maniere.
1111int que Ia Colonie ne doit pas fe departir de cette
Amande
:ens 5 appui de laquelle fe re'uni[i'ent tons les fenti- Analyfe odu j7jelroire lu h 1'-,4c nb!,-e national par
d'huinanite' & les vues les plus julles fur les inteJjf re dcs finanw.
tefpc 5 de Ia Me'tropole & des Colonies. prernier
CIPendant le R'da&eur de Ia gazette de Saint -Dom' M. Necker announce qvi'en acquittant les engagemer
C
P" craint de donner., dans fa feuille du 6 du pr3tent I avec Ia caiffe defcompte) pour le 31 (1ccemble I7




belb'ins de cette ann6e Mtbveront go mUlions. Los Uponfes Le Minliftre reprefid ces hmh Indications, Stir PartlCle tw
t I
extraordinaires pour la meme annee prevent &re evalu6es il dit, que le capital de la caiffe defcompte eft
all)Ollrdlh lj
8o, millions : le befoin feroit plus grand, le Millifl-fe, conip4 de X0 Millions circulant dans fes affairs
ajoute pc)f, t & de
fi % e entre, les 7o millions es par les a tiorinaires au tr6or toyj
a computer du ver janvier 1.790 1'&Iuili r
revenues & les d6penfes de'toit pas encore etabli en fon au commencement de I'annee 1789. En tout cent Inillu,
enter ; fi le replacement de la diminution de product de de capital, appartenans h vingt cinq mille a liQns,
la gabelle Atoit pas effe&u' alors ; fi le payment ordi- de 4000 Jivres par a6lion, M. Areckerpropofe d'au6111ent,',
raire des droits & des I impositions effuyoit des retards; fi ce capital de jo millions, par une creation dedouze njill, les anticipations furl'annee 1790, quoique infiniment r dwites, cinq cents actions nouvelles payables en argent effe jif I ve pouvoient pas etre renouvelees completemellt ; en forte taitant h- 4000 lives par action la flfdite 1,0MMe de
que le Minifire na pu determiner, d!une mani re pofitive2 o millions ; le nombre total des a qions fe trouveroit air
cluel fera le fecours, extraordinaire indif penflable pour fuppl6er e 3 79 5 00 lives qui a 4000 lives formeroient 110 au de'flcit extraordinaire & momentane' de l'ann' millions.
c!efl donc etre mode're' que de les fuppofer ae. 8o millions. Ces, i 5o, millions deviendrolent la premiere caution dt
En ajoutant cette fomme aux go neceffaires poar I'annc'e 2-40 millions, qui feroient mis fucceffiverrient en circulation
La feconde catition de'riveroit de tous les effects pris 4 elic
1789 eeft un fecours total 'a trouvtr de 170 millions- oltptt
Pour fe faire une jufle idec de la difficult' des circonf- par la hanque national &c. Enfin la troiRme caution, dances, il ne fuffit pas d'arr6ter fbn attention fur 1'embarras [a plus important. de routes feroit la garantie pleine 411 trefor royal ; il faut encore porter fes regards fur la entiete de la Nation meme.
caffe d'efcompte, e'troitement liee avec la chof publique, Sur I'article 2 on a vu que le capital de la banquet
& avec les finances en particular ; & le Minifire expof*e 6tant de x 5 o, millions & ayant en outre la faculty qtil faut foutenir cet e'tabliffement, & m8me lui procurer d6livrer des billets de caiffe pour 2.40 millions, dont 11
une :ftouvelle force. Apiis quelques confid6rations fur la banquet national auroit la difpofition ; mais dans cetti
clifficultc' des emprunts dans les circonftances pr6fentes former font cornpris les 70 millions pr6t6s 'a l1tat en 1787;
-oh le difcre'dit eft 'a fon. comble le Miniftre 6tablit fon ainfi, C'eft de 3-20 millions dont il faut indiquer 1'eniploii, plad. ( Nous conferverons fcrupuleutlement fes expreffions. 170 millions feroient advances a 11tat centre des
affignazions ou refcriptions fur le product dw recouvremeat
La caiffe Xefeompt feroit converted en banquet national.
On accorderoit cet e'tabliffemen certain.
a t' un privi efe pour dix, 20. 8o m'llions feroient define's aux efcomptes des letter
vingt ou trente ans au choix de rA cc nat;onale.
-Le nombre des adminillrateurs feroit augment', &c. 12Affem- de change de commerce,
-ble'e rationale nommeroit des commiffaires pour furveiller 30. 7o millions feroient deftin6s aux fonds de caiffe 9i
devroient avoir lieu en aume'raire effecfif.
]a geftion des adminiftrateurs de la banquet national ; tous oils :fomme 6gale aux fonds de com,
les flauts concerviant I'adminiftration int. rieure de la caiffe En tout 320 milli merce & aux bille'ts de la banquet en circulation.
1&efcompte feroient revus, difcutes, reve^tus d une fariWon Sur article 3 : les advances de la banquet nationale-contri
ligale &c.
des refcriptions etant de 170 millions, le trefw royal itv
La f6mme des billets de caiffe mis fucceffivement en dc'hiteur envers les affionnaires de 70 millions, depuis 1787,
circulation, feroit fixC'e deux cents quarante millions. La le tout forme un capital de 1-40 millions fomme e'gale i Nation, par un secret fp6cial de rAffembl'e fariffionn'celle mife en circulation. Ainfi la Nation en fe portent par le Roi, feroit caution de fes billets, qui feroient tous,
A caution de ces billets ne garantiroit que fa propre dette,
revetus dun tirnbre aux armes de la France & auroient 1) Sur rurticle 4: on e eroit'deux conditions de la baiiqa
Fou! 16gende ces mots: GARANTIE NATIONALE. Ce timbre t6
er6 16 1 national ; l'une que An ret du capital de 70 millions,
it appof6 par les commifiraires de I Aifernbl'e national
re'duit de 5 'a 4 pour 100; l'autre,
d'POf6 qI 1789, ffit
fur une quantity quelconque de billets, dont il feroit ten4 que les, advances fates 'a la finance en billets de caiflet&
giftre, & d nt ]a fo-mme total ne pourroit mais exceder fur des refcriptions payables, en 1791 fuffent fixes 'a l'interi 0,40 millions. Ces billets feroient rqus comme arg at de trois pour cent par an. Airlift, ind6pendamment dunt
cians routes les caiffes royals & articulie'res de Paris r'du lion fur rinte'r6t: 11tat obtiendroit 'un fecours de. 170
conformement aux d4ofitions de flarre^t du Confeil, du millions un tr
s-petit interest & cela dans un tenips
;'18 aO^t 1788. VAGeMblee national decideroit ft cette il ne pourroit trouper, dune autre mani're, une foiblo
'difpofition pourrort 8tre gep&41e, foit par I cifet (Xun d'ecret portion de cette fomme mc^me en fe, d'vouant aux ph
fbit p*ar un acquiefcement libre de la part des principles grand sacrifices.
villes 4a royaume. Sur I'article les fonds e loye's en re moment P21
M. Necker prifente enfuite les parties de ce plan, do'nt la caiffe defcompte, ou letters' de change de la baiiqlle
la difcuffion eft la plus important. 11 en indique huit ou dij co' fe content qu'a 46 millions; e"
iso, le fonds capital 'a Yavenir de la caiffe d'efcomote, converted appliquant 8o millions 'a cette deflination ce feroi Una en Wriclug national; 2.0. 1'emploi des fonds de la banquet ion de fecoars pour le commerce qui en A It
-rationale 3-0- comment Pttat ne courroit: aucun rifque en plus grand befoin.
fe portant caution des 240 millions de billets de caiffe en Sur I'art. 6 : il imoorte h ]a conflance publique &
circulation; 4'. advantage que les -finances de Mum tireroient principes'dune fid'IA 'tre la r"glt
0 e i c parfait qw do e c
odes difpofitions qu'on procfe; v. zwoiffment de fecours de conduit dune nation que les affigmiations ou re(diP'
pour le cQrnmerce; 61?. at nations ou refcriptions qui front tions f r lefquelles la banquet national fera des advances ideTivre'es 'a la banquet national centre fes advances ; 70- calcul Au I reffient riell
& 5ouvernement, foieznt dirigees far un recoup
fiir Ir. profit des actions; 80. les moyens qui peuvent facilitqr t' I ont le product ne foit ni engage par d'aUtres atfigql"'
dc douzo mille ciqq cents adions liouvelles. Le MiniO
or- pi ukeffaire w^iue, aux d'evifes Xqs 4 I'ktat.




Orf, d1inaltuer an Rec6vear pardCuller', qu on appellerolt Fofe tm autre moyen ae hiter quand 11 en ferok temps j
it front requisition de ces actions ; ce feroit douvrir une foufdo Pextra&dinaire entre les mai is duquel
verf6s tous -les forids extraordivaires qui proviendront f0it cription laquelle ne I feroit valuable qu'a' repoque ou cette
trioticlue I ption feroit ent' rernent remplic, une convention du
e la contribution pa i i fbit des biens fonds dit (bufCri
I10AS oinaine royal & du clerS6 dont la vente feroit deter- meme genre pourroit encore avoir lieu pour de firnples.
d enfin de la parties des droits attache's 'a ces depots d'argent tou*ours dan5 la vue de completer entre
lifol viineie (oit., I I i
!Iltet deux proj)rtetes .3 & dont I'alienation ou le rachat feroit les mains de la banquet national un capital en numeraire Iii lio I
ilillt pareillement prefcrit. Le IVliniilre proof d'affigner fur ces efl-'e" f de 6o 'a 70 mil, I s. On pourroit enfin faire avec
recoUvreincns des refcrip ions a terms fixes pour la faci- les maifons de banquet & de commerce & avec des par.
cr citation de ces ret'criptions & il indique ticuliers., une convention dax- s laquelle au licu (rune 161 10 millions par mois I a computer du 1 or janvier 179 L mife effective proportionnee au capital des a6lions nouvel110 feuletnent, parce qu it eft prudent de re'ferver en enter, les on s'enaaaeroit de remettre feulement 'a ]a banquet I national tell 6rnme en argent r'el la prerni"
our les befoins de, 1790, tOus les fonds; verf'6s pendant C ere requi.eme annee fiction ou tant de. jours apr s 1"avertiffernent. Le trefor
d s cours de cette m entre les, mains du R;:ceveur royal de fon c6te' auffito't que les circonflances le lul
toll extraordinaire. que le capital de la permettroients accroltroit aulli le nurne'raire de la banquet
":nPtt Sur I'art. -,7 : le Miniftre rappelled
ell de 390 millions ; voici 1'emploi & le product & contribueroit a la munir des fonds t6e s necef
ij banquet national I
millions defines 'a un fonds de calif fairest pour repondre "a ]a circulation en billets. e Je. cette fornmC : 70 rn re les inains du M. Necker pr' ient robjeEtion qui confifteroit dire que,
UL ne produiroit rien ; 70 millions ent ev a
Nut en 1789 qui h 4 pour zoo, produiroient annuelle- malgre' cette 'reunion de moye'nsg tant que les billets de
millions 8oo mille lives lionss advance's la banquet national ne feroient pas tous convertibles en
it atix finances de Fttat centre des valeur 'a terme produl- argent a% volont6 its ne feroient pas en credit en repon-.
cettt 1011t 3 pour ioo millions ioogooo L ; 80 millions daht que ceux de la caiffe d'ellcompte le font encore malemploy-6 refcompte des effects de commerce 'a 4 pour gre la neceffite' ou elle s'eft trouve*e de, ne payer qu'un "a
787',
iv. ; total du proauit, un les bIllets de iooo liv ; & cependant ces billets ne iploi, wo, produiront 3 millions 2,00,000
des 11 millions wo mil I IiV. lie fur quoi de'duifaiit 6oo font point cautionn6s par ]a Nation. M. Xecker va plus loin;
310 mille liv. pour frais de manutention de la banquet royale, it crolt qAie dans le moment ac'tuel it ne feroit pas 'a d6firer
pertes ine'vitables reftera io millions 5ooooo liv. par qu'll exiftat daris la banquet national la former &argent
IN an, sequel r6fultai feroit pricif rnent l'interet cie 7 pour neceffaire pour ouvi ir fans refarve & faris diftinffion le
wo du fonds capi-cal de la bancue national 2 qui eft payment des billets en circulation; & it donne cette raiforif
ffli s & cet interest eft que plufieurs motifs dans les circonflances engaueroieDt 'a
comme on I'a vu de 15 o m, on
fuffifant pour engager les capitatiftes a placer leurs fonds des dernandes d'argent clux e' uiferoient la banquet national
COM, dans la banquet &c. M. Necker ajoute que la banclue en peu de temps & qu'il I pr f&ahle que toute I)Ctendue
national une fois reconnue coinme le ineilleur de tons de ces moyens setabliffe dans un moment plus calme
onlit Iles d6pofitaires pourroit recevoir tons les d6p6ts force's afin qu'on foit abfolument 'a rabri de toute convulsion
itul que r6n porte a6tuellement aux bureaux des coiifignations nouvelle.
781, & qu'en fixant un inteivt dun quart pour zoo pur mols Apr6s 1'expA de plufieurs considerations tendantes
ile i rivolus, on feroit le bien & l'avantage de tous les, depo- etayer fon plan, & pour e'tablir le credit de la banquet
irtat fitaires de ce genre qui n7ont ja-mais pu en retired un national tel que 1'exemple cite' de la banquet d!Angteterre.
te, pareil benefice, leurs deniers reflans pen(Aant la dur e du la proposition du tirage de princes attaches aux nouvelles iiqu fequefire. a tions, &c. le Miniffre ajoute : (c Tout devient embarraffant,
MIS) Sur Part. 8 : M. Mcker propose que les i 2,5oo a6lions tout deviant pe'nible Cars doute cluand, le malheur desUtre, POuvelles i payables en argent effe tlf fbient cilvif6es en circonflances a d'tourne' les affaiTes d'argent de leur cotirs !J& denii & quart d'a6tions 1, afin de les mettre 'a la port6e Y) r'gulier ; mais it ne faut pas fe laffer de letter centre. les
it I un plus On auroit pour i) difficult's; it n'en eft aucune au-deflus des moyens. qui.
tel gran4 noinbre de perforines.
A
YA attract la arantie d!a,,i interest de 6 pour ioo 2 & la certi- naitroient &une vQlont,,. commune, & il ne faudroit
9
17o tude d!un inte'reft de 7 pour ioo fufceptible cl'arnellic)- quun pareil fecours pour abr6ger le paffage entre re'tat 'MPS ation ; enfin ces advantages front re'unis 'a la furet la premier de la banquet national & fa confiftance parfait,
lus parfait. )i Enfin fi nous avons befoin de 1 6utenir d'anialer nos
05 M. Recker ne diffimule pas que I rnalgr6 les encoura- 77 efp6rances confide'rons que cette affaire pUblique acheve'e.
emclls offers aux capitaliffes, on ne peut 4her trouper tout fera dans le plus grand ordre pour les finances.
P21 es acqu' our ration entire raifonnable fur Ntabliffernent
ereurs au prix, de 4000 lives p C ny a plus d'incertitude
11po 'it que le cours des anciennes affions fur la place ne d'Un patfait 6quilibre entre les revenues & les. d6penfes
6e, mais il croit qu'on doit s'attendre 'a une haufl'e 7) Exes ; vous en avez pris engagement vous en avez,
IUS
OU 1-noins prochaine fi. la caiffe (Yefcompte eft con- j? manifeU les moyens & vous en trouverez encore
a It enie dans une banquet national conformement au plan 3) d'autres pour &ablir une caiffe d!amortiffement ftlfcepa trace. Y) tible d!un interest g.raduel & fu't-elle petite 'a fon d6but.,
P'lut enpger les capitaliftes 'a acquenr ces nouvelles i) elle ftiffiroit en n empruntant plus pour elev--r fenfibjelics. Ce feroit I"objet d!un '91' alonsl le Miniftre propose de ne r6partir le be'n6fice qui 3) ment le prix des fonds pub
e. o' Parrangement final des finance$ fera
cOmmencer du Icr janvier 1790., feroit de'volu a la second memoir U
Ique national aux anciennes a6ions a tuellernent exif- )P tritee. Mes idees font arrhees 'a cet Cgard ; mais attends qu'en raifon de la quotit:6 q i leur feroit revenues pour vous en rendre competee que f on fache positive ..
les A. 104farvrat- 1P filrvillp I i) ment le refultat des economies que vous avez exiee'6'




s) rien Eire 'a la lege're 11 eft important de re'unlr quelqra j )7 Jnteie ts, le crois dn'il eft de totite jpAice Me leurs,
-j) notions plus certaines fur le. product de la comribution i) que vc-as vous afibciet 'a votre tklie, & que ious
.7y des il6gie's & fur vos projects rel.ativernent aux biens 77 I'affiez cornme Je vous en prie ) firriplement 7) du lomil'aine & du clergy'. w Tout prendra 11'en doutons rcufement, & de la mani re qui convent aux repte6tins
-j) point, une face nouvelle de's que trois grandes difpofi- Y) d'une grande Nation pr s defquels -on nt, verroit border 3) tions de votre part front &Lifivement termine'cls. 7) fans douleur aucune consideration 5 aucune politiq-ue parti.
,)) Vaccord evident & parfait entre les revenues & les )? liere ; tant eft fuperhe augufle & fup6rieur "a tout, rill1i.
w d6penfas hxes cc.te, condition effentielle d!une conflance 7) nent int6t t qui vous rafTemble. . j) dw-able. Pardonnez, Meffieurs, ft en vous. parlant Xafaife, j'y
77 UetablifTement folide Xune administration provincial, mHe les f ntirnens de moq cceur;* elles feroient inftippor-3) cet aide fi ptlifTlant pour tout I & pour les finances & i) tables, ces affairs 5 f, rien, de mor4l 'fi ri.m de fenfible
-3) p6ur le borilieur des -peuples & pour la liberty publique. 7) ne Fouvoit s y r6unir ; & quel citoyen ne fer0it anime
" La reflautation,, he r'tabliffement d un pouvoir ex&utif 7) que homme ne feroit agrandi par la contemplation d' qui affrure robe'; nce aux lois & qui captive ce refpea e e U
iffa vy but au: luel vous -defirez d!arriver vous ne r j ttee, donc,
-)7 fi n'cel, aire pour maintenir dans une a6iion continuelle 1 0.
hommacye que Fon fe plait a vous rendre de fes 2) la paix & la tranquillity' dans un fi vaila royaume. )i entimens de ies voeux. &. de fes penf6es ; & ce fetoit fi
Tous les biens nditront de ces trois grades bafes, )i ay ec peine que je me fournettrois fi vous le vouliez 11 aux I
0
fous la pr6cietife fauve-ga-rde des affembl6es nationales.... 11 3) sacrifices de tous les movements de mon cceur & qtie a Apr s quelques obfervatilons fur les reffources referve'es 2) je me re'duirois 'a vous offrir en tout temps le language dej C pour I'anne'e 1790 M. Necker announce que ron pourra i) plus simple raifon. Mais cette comparaifon ti'eft jamais 3(
aire quelqu'ufage de ]a cr6ance fur les Arn'ricains & )y complete lorlque le sentiment en ell- abi-olument f6pare, V
que ron eft -en pour-parler 'a cet egard avec la Hollande. )) parce que I ui feul pea recueillir une infinite' de vues qui 1),
Te Miniftre fixe fur tout les regards de rAffemble'e fur i) echappent me^nie dans les affairs aux efforts & aux d(
Textin Aiov graduelte de cent cinq inillions de renters viageres. 3) atteintes de 1'efprlt. Vient eni ilte la r6ponfe 'a tine obje,.tion g6nerale fur le P
1 'Ire &.1clare que
-*Lfcredit de"la, caiffe dVcompte & le Ntnii
% 0. _1
inalgr6 opinion r6pandue a CeL zaard le credit de la caiffe A V I S D u R E' D A C T E U R,
-6'efcoinpte eft encore tie's-confid'' rable, &c. Suit la relca- r
pitula-tion du plan & enfin la peroraifon que nous, gallons MM. les, Abonne's aux Afficlies Amej-icalnes font pr,-venus. P11,
tranfcrire. que le R.idageur ne fe inile en aucune manie're "i cc qui con. el
(C Je demanded cependant MAeurs, qu'apr s avoir fait cfrne expedition & 1'envoi de cette Feuille aux Souf2ptcjgs;
477 part fans aucune refleve de routes mes r6flexions on c'ell d M. Bourdon In;primeur dit Roi au Port-au-Prince, 7) confide're leur refuifat, comme, une fimple opinion, & M. Dufour de Rians, In:prinieur du Roi au Cap, qu'on
i) comme une simple pre'f6rence de ma part. Examine doit sadrefer pour les Abonnemens & tout cc qui y a 7"1 e
approfondiffez par vous-me^i-nes une fi important question; ainfi que pour les Avis Annonces &c. U
jCj($ A
aidez-vous je vous prie de la comparaifon & des Le R.Wadeur recevrz toujours avec reconnoijance les art
lumieres que vous jugerez a propose de confulter ; car de Nouvelles & de Variet6s qu'cn voudra hien hii enveyer
2) Je naccepterois point que vous vous en rapportaffiez 'a pour enrichir jon ouvra,,Yc inais il ne ficra aucun zke de ce 0
2P moi parun sentiment de confidence. Je n'ai point dc'cline' qui lui parvicnara: anonymement ou pLeudonirneinent. La
j) cette forma pour la contribution patnotique parce qua Pt7fonnes qui dey7rcront ne pas e5tre noinnuees revert conipteur
tout e'toit simple dans une pareille aftaire; mats quand fur it, rius parf itc d cretion- Tout cc qui lui fira adreS" fans
A
w il sagit dune composition audi grave que COMpliCIL16e, Me affrandii nefera pas overt.
2; crune dif'pofition fufceptible d!intzrpr6tations diveifes; eu
13) enfin quand routes fortes de motifs, routes fortes d'in- -------- U
. f. A
-3y ierets & de 2 1,affions viennent 'a fe m6ler "a pre'fent au Les W'ritab'les Poudres du Chevalier de Godernanx fe I
-11 judgment quon pcrtz des operations de finances, je ne diftribuent 'a l'Imprimerie de M, Bourdon en adreffimt ep
V dois pas refer feul i r6pondre du fucce's ou des e've'- au Sieur Mahon qui. tient aufri une colledion de Cof' S
,2) nemens. Ceft affez de vivre Xinquietudes, pour e'tudier, turns efpagnols ancient & moderns graves & CdOrcss
pour chercher trouvtr le mieux ; C'eft affez (rufer toutes contenant, fix cashiers de douze planclies chacun; & RuMs r
1"J' ) Fes faculties d'e' fa penfie toute la puifTance de fon ame eftampes & portraits. ai
7) pour pr6ve*r pour iloigner pour adoucir les malheurs er
de tout geDre, don t 'J'aper ois k cheque infant le fpefficle On vient de recevoir 1 r1m royale de cedc
2) auteur de la grande administration qui m'eft confine ville, le Vinaigre de Bruckman celebre Me'decin & Girf
V C'eft affiez je pois le dire, d'aller en d6p6rifTant fous gien Allemand ; ce topique eft propre 'a guitar radical' V
,); l'imirenfe fatdeati dont je fuis charge' & de le foutenir inent routes les maladies longues ou chroniques de ]a M,
fans un moment de rela^che fans une minute de diilrac- peau tells que dartres gale, roufreurs au vif-afe I C' Ll
71 tion ; enfin eell affez d!avoir 'a fe liver a* tant de tant pour les blarics clue pour les, gens de cou eur.
pines par la feule loi Xun de'vouement libre a% vos Prix eft de 3 3 lives la fiole.
ly
Avec permiFion de MM. les C, iral & Intendant.
A.V PORT-AV-PRINCE, DE VIMPRIMERIE ROY&LE-