Les Affiches americaines

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Les Affiches americaines
Physical Description:
Serial
Language:
|||
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Haiti s.n., 1766-1791
Publication Date:
Edition:
Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre:
serial   ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
aleph - 001894300
notis - AJW9563
System ID:
AA00000449:00019


This item is only available as the following downloads:


Full Text















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

University of Florida Library














































j


i


SUPPLEMENT AUX AFFICHES AM RICAINES


Du, fercredi


4 Janvier t186.


ARaRvL E D NAVIRES AU CAP.
L ,E 19 decembre dirnier, rIel/veden, de Bordeaux,
Cap. Compere, parti Ie 1z novembre: le S. Jean-Bap-
tifte Don de Dieu, du Havre, Cap. Denis, part le
Ii aodit: le premier du courant ,/Incon an-
tes, Cap. Prinquierc, part le premier aCt reu
Cap. Rontounay. Op
DiPART DE NAVIRE v
Le 2.7 dicembre dernier, le Ray
laud, pour Bordeaux: le z9 I Exp
Laurer., pour Bordeaux: /a Rcnomce or-
ier, pour Honfleur: e Railleur, Cap. Pellie, pour la
Rochelle: 'Apollon Cap. Bartbe, pour ie Havre,
P 0 1 D S S 9 PAI N.
iPAN d'un efcali. ..... z18 ones.


PRIX COURANT
Fourni par la Chambre du Commerce du
Cap-Franfas le 23 De'cembre 1785.
DEGREES COLONIALES.
Stucre tertf, premiere qulite, 79 8o liv. Secon-
equalit ,72 a 75 1. Troifirie 66 2 701. Commun,
z i f 1. Tetes, 36 a 40 1. S icre brut, o3 a 39 1.
affin i fols march ;nd, zo f. inf&riur, 18 a 19 f.
triage, I3 a14 f. Indigo bleu, 14 I. a 14 1. io f.
e1ange, t1 a 13 1., cuivr, 9 a 1 1. Cotton, 240
Izo 1. Cacao j3 a 14 fols.
MARCHANDISES DEUROP E.
Vin vieux, 2oo a g5o liv. la barrique, nouveau
2. 1., de Prbvence 90, blanc de Bordeaux. 6 1. le
teron. n eariine efin 70 8di. lebaril, commune, y u
S1 Huile fine, 30* 361. Ie panir, commune, i 1.
a cave. Beurre, 25 a 0 fols h livre. Petit-Sal6,
8 i 11 1. 'ancre. Bceuffale, 75 1S851. le barril. Mo-
ue, 45 a i 1. le quintal. Riz 5 a J51., Savon, too
Sto l.le quintal. Chandelle, z1 f 6 d. la livre. Brins
-huitiemes, 4f fols,aune reduite, dits 3-quarts, 41 f.
dem. Combourgs, 4S f. idem. S. Georges, 45 f. idem.
orlaix, 10oo a 1. la bale. Laval rgo liv. idem.
retagnes, 70 a 80 pour cent fur fa6ure. Rouen-Fleu-
et, 6oo liv. la ball, Toiles & Marchandifes fines,
oi 90 pour cent fur fadure.
COURSE nv FRE T.
POUR BOR, DiEA U .
Sucre terr6, It deniers, brut 14 d. Caf6 en futail-
s i d. en facs, ,o d. Coton, 3o d. Indigo, 3o dealers
PoUt NANTES ET LE HAVE.
Sucre terre, 1z derniers, brut, 14 d. Cafe en fu-
illes, i~ d. en facs, o1 d. Cotton & Indigo, 30.
lenirs. G M R N
N E G R E S M A R R O N


m A Cap, le 28 decembre dernier, Jean ole
amp. ffr e fein 4r.it G LASSAL LE & ti'u Le gau-


che A X BALAHA, agj de zo ps, taille y'pie.is
z pouces, a M. Laflle, arnce &iTHpital, le 29 ,
Rene. Creole, itampe LHIER 9g de 16 ans, a M.
Pauret, arr&et au Morne du Cap: Ch.mpagne M.n-
dingue, eta~mpe G A B, fg6 ae 18 ans, A M. La-
rochelle, a la Ml rmelade: le o Le.eaur, Mandin-.
gue, etinamp BERARD AU CAP ag6 de 0o ans,
I M. Bauret, arrete an Quattier-Motin : Ie t3, Ma-
rie, Congo;, tampee fur lcs deux feins LEL, agee
de zi ans, au nonmm Pierre, N. L. ,rr&tee a Li-
monade : une N-eg;efe nouvellte et:tnee F. LASSAL-
LE, dige de o5 ans, arttee A la lMamelade.
Au Fort-Dauphin, le zz decrmbie deritier, deux
Negres nouveaux Congo, et-inpes en fer A cheval,
L BQSORE f, au defius R &i une erie ifur le fEin
gauche: le 18, un Ntegre nouveau ongo, ge de
2o ans, taiite 4 pieds to poute<, a M. Lacik pele a
Limonade: le o, Lafteur Laiof Pierre, Jriicosar,
Congo, etampes AN~GLADE i H, au fieur Ang!a-
de harpentier, a Limonade, ramren. s e i'Efpagno}.
Goman Congo, a M. Perard, ramene de VEfp gracl.
Au Port-de- Pa x, le z~ rnovembre dermier, Jean-Bay
tife r oIe, ag; e .z4 a-ps, n etite tAtile & tra, u,
an fieur Vincent au oUit-Dauph:n, arre&d aa Morne
du Pott-de-Paix.
ANI MA X t A V s.
Au Fort-Dauphin, le 1z decembre dernier, un P.0'rre
poil brun, etampe fur le col t j () les eux prei.icreS
lettres enicees, fur la cuitle U N & fir leccl hois ds;
montoir d'une etampe efpagnole: Ite 9, une Bourn i
que poil brun, tampee RP, arrete. aux Fre to:.hts:
une Jument poil fouris, face blarche, etampre JH-i ..
arretee a Mariatoux: le 30, deux thevaux anglois
poil rouge, don't un a la face bladche, arrnees la'
Grande-._ line.
Au Port-de-Pa'ix, le zy d'cembre dernier, z Che-
vaux Pun poil brun, ayant z etoiles fur le front, &
'autre poil bay, arretes au Miorne du Port-de-lPaix:
le 37, .une Bourrique poil blanc, un Bourriquet fkt
fuite meme poil, arreces au Grand-Fort: un Bour-
riquet entier, poil blanc, arrt t en Vile.
E T A T d' ar Nre epave a vendre le 4 mars prochain ;
a la Barre du iiege Royal du Cap a la reqeute de
Me. Pacquot i(cceveur de ce Droi .
JuanJofeph, etampe illifibliment fur le fein gauche
& fur le droit N(CLVO) age d'eviron 40 ans '
fe difant libre, arrete ala offete le 28 november
dernler.
-2-.A


I


Les Comidiens ?u Cap donneront famedi 7 janvier
1786, p.ur la repre6fnt tion au benefice de M. Julien,
qui a 6tc lufLtndue par differences circonltances ,
le Jugement de Midas, Opera er 3 ad.s, fmvi du Ta.
bleau parlant, Opera en un ate. M. Julien remplra
dans la premiere Piece, le role d'Apollon, & dins la
feconde celui de Pierrot. Entre les deux 1idces, it
chmntera deux Ariettes & une Chanfon dans icfquelles
il s'accompagnera fur la Harpe.
Le mIme Soir, GRAND BAL.


M


SPECTACLE.


~E;Cy~~ri~--rYc-IC%Y ; rr~-~LU-r~-WCIUY3UCL-ULWrr~-Cllgk?~+- UIULI.L~


- -~--- -~ I 1------ -- ---- ~----- ~~I -rr -- ---~-- c--- ----I ..


-1-; --- --


,----- -~- -~ -.


'P t~r


L*


~kla


..M. e.AdI&&


* "


TOl
^


.\ Cl t~jqc.h -t.^*'.^..


^yy----


uLvt%






AVIS DIVERS.


Le fur Foreaux Horlo" p.- revrerP t iTe Public
'(ueeI pr,",i::.r dece:':'r: de, nier, ii a diffous f.i fo-
ciete avek ie Jeur J.cjuet ai comi:ter du premier t;o-
vembre prec.,ei&t qiur' le tiieur Jacquet re.'a char-
g e I liq;.idton des a s d cttc aneine fo-
*citrc.
Lets fieurs Failhon freres dotn ent avis au Pubic (Jice
leur, fbcit' e, ctntl&le, its V'ott difbute & qu'cnr con-
fe ue;,ce, ;:i ommelicer du premier diu courant, i
raiforn de C'nrnm.rce ler., fous ceile VAntoine Pailnwion
G6 Compagnie qui rdie charge de la liquidation de
ladkie f c-'!te.
M. Pico,'rn f'nol ie e procuration de MM. les H-&
riders .rafi.'il, au Q,:artier du Fort-Dauphin dei,
rant liqaii.,r c-tt: habitatiooi, pc e JMM ,es CTreain-
ciers de vou'loi bi:n corrnmuniquer leurs titres tie :re&ln-
ce a M Y''4. friou & DVtfquilbe N ag.cians su Cap ,
ou ;l- te fur IVhi.tation de Ivladame Crtf- il de
Ckueiu-rZcnatd au Trou.

DEPARTS POUR FRANCE.
'.. Prcvof Habitat la Riviere Marcerll., au
CGr_:s- .lorn part .-out Frjnce avm- rrmadairte fon p ou-
f,, dix eifans & un-_ de fes pu iies. II1 ptie fes crean-
ciers de fe pC e nirer cher Mc. Rivicre Chcvaiy &
.Fuarrtier ..htrges de fa procur oin avec .lesqi.eis is
pourr. n; jrndrc e tes ra,,.g-rtfnens : il pne fes debieicius
de-I lolikr pour l ui evier Ite deigrement de les y
contrtrindre.
NMaiarne Veuve Rcujol part pour France en mars
pr.hai ;: Elie cnggag.' fcs Creanciers ,e fe Ccrefeniter
chCz. M. P.~P,yin e' jouve aine, NgocitS fon.ies tie
la .ricutioa pour Ltie payes, & rie fes' debiteurs
tie It fboier pour lui tviter le defagtiment de ics y
Cont-'aidid e.
iMi. CCaj .rd p-rt pour France.
Le ficar iD),rara. part pour France & declare ne
ti,:n i w,:r.
Le ficu: Gi;fpard P fJon p., h,.ur, vojlant partir pour
France, dtiiirt.i.t trou, er u;ie perfoinne qui vou!ut ..che-
ter 4 Nu'rcSs ;-ecch;urs, 2 C-n(!So., uuie feie en bon
t t t, 4 ioAi;, 5 n.ces 60 paiiers toas lec o.;tJis d'un
cbh s-; tti'r les u!ini est de la NMaifon qu'll oc-
cuoe a -I ort ira:iqois che7z Ma ;ame Outardes. S'4cdref-
fer a:.rdit: i. r rue c.. Louis Pres ia Foictet, qui en fe-
ra C )"Ini criPp-.-ii dlxi pou.r .u comprait.
L, fi ,r LarejLhc H r,)zeger, prt pour France & in-
vite ceux aux.u,,eis ii pcut devidr c(hus ou i &ah=oir,
de fe mlef.t ter pour re- evoir leur payment, & prie
f ,;i:. arsJ d ic fiLsfaire.. II luera le niag.fin qail
ocrtupe, pour ie premier mars proch.in: & fera bo4nn.
C.:..por.fi i n de divers meubks mnrchandirtes & Ne-

Le fi;:uc P-a', ir'e Sucrecs june Executeur-Tefiamen-
tair: ie tn fcu iur Salovioa Peraire Suares Ion frcr.e,
p..,;: pour France Ic: pri.iip:cmrps proch:in & decldzre
quc ni iui i f rail' n de comme-rtce de Peraeire S:ia-
res f' es & Comnpagnie ne doive,:t rien d:ns la Co-
ilonic Ii, rie ceux qui en fontm dbneurs de folder avec
ui pa u:- eviter les voyes de rigileur. II ven1da 1:-C
Fo;Ids Ae tear rmgfi'ig & fouiA-louera ia inaifon qu'il
occupy ifourr 5 annees qui rt.einit a cou.ilr fur leur bAil,
& qui eft fituee dans la rue des Trois Chandeiliehs ,
fefant coin a la rue Fctmee.
Le fie ,r Fourcade part pour France & dc'cl;ax ne
riea devoir.


E rF .LT


VOLL.


Le z2 decmbre dernier., ii a 'te voI6 par un Ne-
gre fl 'ifant libtie: une tnuntre-, unie, ayan rfur l boru-
ton dcs ,A.rii:a un namero ilaifibic, avec ulne h ine
a deux b; Ticrcs 4 porte-.noufquetons le in.-mdwi n
6 pins i ecoie, iri petit cabL- or de coi.-eur on
cachet ui- clef ronSe ,. pcrle", & ue .a.;:; clef
ovale un baion. En donnaer V a IAVip-iime,,il Ru,




'^*-


=-~lir~lpuwu~-~C


ytae omr Eui f- ir PcjI a G ct die ''at:t*, vwu 11
phk dit u Ud Cii~iiie, i.witio de, I4t. Ltciilnc.

A Lou, K Ou A AF rFE. rMERm .

Un Terrein attendant au'Cir:.:-,'L e., don.1 r; fmu'rh
rue Efpagoioie, app-itenant lt Fabrique a :t]ffi-..,e
pour cinq ans. a"uditC.r au Magfiilier e eextrcice,
pour en avo:r le conr:lnu & paifLr le bail, co\ni-rme.
mcit & aTx coniilt.'ans CoIAt'l.-" eln la Dehb'-raton
de id Par, ife d 13 cd,',bre 1785. Le tuut ai.rcss
trois atlkh s,
I fL-r., Ic f,.ic di 14 ja"vr pt:och in, pr. c'Ie a Ii
BireC cu .eg r.-:yal dg Ciap, i la tequete du fieurt
Ct.aune aw: n.m &; co'mmnm tuteur de Aiarie'-C athc. .S
riZn-iL'c( metiiee libre, au bJil a fcrme pour 9 anis,
d'uii tcn.iin itue a la Grande-Riviere de la conte.
narlii de e16 *a iaux dot quaLtr, plants en cafrisl
abaniidoiines L b.:m- licirs V douze en bois debut
Utie ctie de 2z5 picds de long fur 16 de large, p~rcaux
cn terr-, en emuvais &at di'u N-u gre & 'I'une \Ne N-
g;fl apireijaii''s a laaile Mieu c, &, mim d*i'n
tirt, i. mit iege au cas que remif en foit faite avant
l'j.t:.aiatc.i. yS'drdfler a Me. Prunat Procureur,
ch-.^scde 14rtdictr h ca!te bmnie,
Uioiie )o ie Md.iiou fiiB rue de lh Providence, visa.
vis ,iie. Cormnu.AUx, Norf.are Ce.cnMoC de trots (ham.
bres, une ga.iierl, u lin-:, court & puirs ie tour en
partiuii:r. Sadteffet r : Madame de Lorifant, dans la
dtre IMtafell, qui a plufieurs dormAliqaes talents -
vct.dre, ainfi qkcc des mtitbles & des bijoiux.
1i ter 1L.. 4 tevrir p~och.in proc-de la Barre
Siqeg io,/a da Ca,), a ia requ.ete du fieur Scifomieu, ',,
I utcur .,r inlCeur L..aroche, au Bail a i oyer p'our '
ans, de 7 tetes d'efcltaves en i ots, aux dlani-s id1'e,
la caitc b riie don't on pourra prendre communication .
au Gleffc ou etn i'etuue de Me. Cartesa-, PrIoiCiurtalr 3
rue du .vnfeil. "
A la rtquere du nommen Vnet Quirt'ron libre .,
Tuteur dcs Mineurs FL lion ii tfera proceie a I; B.ieF '
du 5iege lNoyal du Fore-Dau b:hin, le jeudi 16 ti cou-.:
rn.;t, .u bail ferme pour 9 ans, de 8 tSetcs de N-i '"
gres, aux charges ordinoares ir.fre'es dans la carte ba- .
vie doo:t on& peu; prendre communication chez Me.,'
Davieila,, Doyen des i'rourceurs au Fort-Dauphin.
L'Hablrit.tin ,du rht fituee au Bois-de 1'Anfe, don't -
MM. Biadet & Artaud ont acquis les deu:: tiers.
Le bAiii a ferme de cette Habitation, N'grs, Ne'
grcffes Ncgrittes, batimens, animaux btiliux & au-
Ut;s objets ep dependaiis fera adjug.e la Barre du
S:ege Rioyal du Cap, iifue d'Aa-lienceordiiiaire, celle
dcs eCLhetsS tenant, au plus off;a:.t & dernier clIche-
rifflur, ie iamedi 7 du counri.t, pour ; annocs en.
tires & conrfecutives, au lieu de 5 aimnoncCes Far e e
reur dans la d-rnimee feuiile.
Ladiz-e -habitation fituee au Bois-de-l'Anfr de h',"
con:enanc d'en.ve:on 60 carreaux d.- terre bornrts at j
oNor&d, piar nM. ace R.:ynaud & 1-s acqeTr.-urs, an Suid,
par ia Veuvi 'rf"uis a i1'Eft, par M. DrIco, ',
EliC ell etit.lie en fucrerie : iR y a i1 pieces (ci cn-
nes doit: deux font abbanwdonueets & le iurplusdt 1.li.ntlit
pttie en vivres pi,;-. i a N gr,-s ou favanrm-es lu
pani dci laqifll font d&s bItiiaeris ou hilliers. 1
Une m i.,i:o i;it:inciDale en rnonne d'environ 6j .
pi.is de Iy:" L-, f cir e:vron 20.-;o eus de large, colin :,
f.e ',ne S.i3, n g.rn Ie Chanimbre unie ptLire, Un
Orice uni Dtcp'-r:ni, di-ux Galeris, qu.tre Cabinr''
& un G'rcnlie,' : indite N.laifon, couverte en eflcntcs.
Une aute Cafe c ,l uite en macone, d'enviwnc n i,';
pieds "e long fur 18 die iarge (divif.e en 3 chiam.,rU'i;
a ec un f:mor couvette enr ef -ntes & ayant g.alci'. !
pldf, ne & paiilia ice, & dlf .kirns aultres ubjts Coui'
,n cafes a bagace & moulia. i
A V E D R E.

UUne jolie Goclette d'envlron 40 tonneiau, cnrlisn;
te eJ uIs un an doit oin pzut wu ao(r .1i i,...;'i,.i i '
les iicu's Tv-el tei'c lut joua queiue partie qu'a Yucira. Lsi l...J:I --


iC





ty* du Petit a do la preafcre quditi. lnc
a p"'rti a' ti d Fer t b.r:e. I
fieurs Girard & Dailift, partint:pour France, par
uit j:lnvier, vendrcnt kur fonis ie 4 tniSin coll- (
en mash fndiCes fhe & ch i.e.!:: avec un gi
Sboan chipeler & pcLrruqiiz tn atre rii ier t
SNcgrelfe machande. leur demicu.e ctt rues Vau- egi
T '.ar-nre. I
fieur Cochcreau ,, Dire&eur de la Pole & Auber d
.u Bouig diu Teirier lRouge vo larit fe retirer, po)E
a ou ft'if.:rmera fks deux Linmpaci'nm s & Its ma- s'ad
qui foot au defius ainli qu f-s meubles. 5'a- NM
a ,idt fieur. MI
aie Liqueur de la Martinique, fabrique de Grand- L
en, caiftcs de It, 15 2o & zy bouteiiles co
e caiffe compofeede 12. qualits differentes. S'a dre
A MMN. Bidetrenou'eau & Comr;tgnie ruts du pit:
-Gouvernement & S. 5im#n, quii ont a vendre ion
es.joli Canot mate & & vwil don't ils fcrort ven
Sbompoultion,
uf Ng'gres Nation Mozambique, jeunes & vi- par
ux, enten tant le Fr t+iais & bons matelots. .a. dro
r i M. Hercouet, Capitaine du Navire Negrrier rue
ois Confins oU a MM de jrufVy & Co'r.mpagz;ie.
Terrmi;i ift e dans la favwne dadione, die t. pnr
ux fur iequel fort c-tabhes Euei grande cafe & t e
:afe A N.egres fervent de cuisine : -un autre Ter- fe
ie 40 carreaux en boisi debout fitui dans les Sa- fer
a peude dift.nce du prce6(deit. Sadrefer a M. fr
,tonor Habitant nudit Quartier.
SBrigantin -on voilier, avlc fes agr s & appa le
du port d'enviro 90 tonne~i x, pret a pren Ire Pa
S. S'adref'er a MM. Bouvier Galon Compa. &

excellent Vitfrouge & bl nc, chez MM. Dubourg,
,Ndgccians, rue de la F.nt ine.
cgies de bla de balcine, Hangs, pois blancs,
ic de la Virginie, dit de Hihod'iflnd, Merinsi a no
& a boucdiuds, Avirons, Bifcuits en petits bar- doi
Rhum en bot~n-uds Seles, Morue cde la pre- die
Suaite, Fromages, Petit-Sale en .'emni b.rrils ,
e a bruler, Feuilards, &c ch.:z MM. Wal ma
y & Compage, U' .y S. Louis. i
Navire Ie F ienafry, du pz:rt de 190 tonneaux,
ruCtion de la Nouvelle Arngleterre, prefque neuf ma
ut green, le Navire le Wiaiamrs, du port de 2.to La
aux meme contlruftion, Ai on fecord voyage, m
a metre en mer, & la Goelete lejJonh du port
b tonneaux, confiruction de la Caroline du nord, 4
fon fecond-voyage. On pourra en voir linven- m-a
(hez MM, Wall, Tardy & Compagnie qui en Po
t bonne composition. fut
ente-fix carreaux de terre fitues la Rvine a Chm.a mI
, Quarter de Plaifmce, borns A l'oueft, de la
ne Champagne, au fud, de M. de S. Avoy,
t & au nord, des terres non arpentees. S'alref-
M. Valade au Cap, qui en fera bonne compo-
I p-ur du comptant, & qui a a vendre une pe- tail
Place dans le meme Quarier, fituee, au pied de la
lor;tagne des Gon-ives, far la grande route, pro- enl
i frie une auberge, fur laquelle elt une belie & e
ie cafe de 5p pieds de long:, gaieie tournante, -C
erre en effentes & fur feulsge.
tdi 12 du courant, il fera procede la vente des M
,ies ptovenans de la ficcefiion de feu M. Cave- vac
ie Lagarerne, qui confiftent en Lits, Argentcrie, N<
iblemens de rotting, Atmoires, Bureaux, Linge bit
ble & autre, Bijoux &c. Ladite vente e fera le
our, fur I'habitation du defunt, aux Fonds-Bleus
tier de lAcul.
. Saufay, Apothicaire du Roi au Cap, n'ayant
:ndre fmn Magafin de Pharmacie avec les crean-
atachees, done avis qu'il les en extraira & qu'il
ndra en feul muni de tous les uftenciles, vait~aux
.egres neceffaires pour I'ufage dudit Magafin. 11
e fcs ptierts envers fes debiteurs de le Liausfire, lo
anta ne lien dCvoIr das Ia Colonie.
I lal


Cotfi.ance., C'a V' ~ftrd, par'tira pour Mar*f ,i-'
?-ut j.ivier .chilhm." Ceux qui voudzo: ; ty chtu ge
afi:r s'adsir rount :i, M.. E Alit & Comra--
Confignatares du.it Navite qui xped:t ront
le Havre L..' r Na;ie 'At.::.:nitre;, Cap. Porin,
Trenlt par tout jn;,ier.'
dblonidance., de Nanes, Cpk. Roujfeau Duparoy ,
Snrche fupui:ire,, p:artira le plus pronptement
de. Ceux qui vou-4ror:t y cha:gr oa pfecr
:ikeront audit Capi -aic d(ars la IMifonz de f"ue
ame veuve Thierry rue S. Domingue, ou I
. Mfn:ier frercs.
Gaitaldk de Marfeille, Cao. Percie partira filh
nt. Ceux qui vosudront y charger ou paflr s'a-
r:',nt audit Capitaine ou A ML. Vivi. Ledit Ca-
ei prie ceux qui ont des nrarchandifes a fiet fur
Bord, de les retier, a defaut dc ce, il les fcra
te pour compt- de qui il ar ,lrtien ra
atech.i de CLJries de B-'.rde:imu Cap. Cochon
ra au commeirn..ticlr de fevricr. Ceux qui vou-
t y charger ou pAl rr, s'adrtfierontr ai L frgue
'enrthievre t Notr.-'"ame, ou cudit C1pit.nne.
Jafon de Bordeaux Cap. izibat Iac NLque, .i
dje 4co tonnceaux, bon voilier, ayant une Dune te
,ommode pour Its Paflag.ts, partira du 3 au 10
er pro(h.:in. Ctux qui vouiirot y 'adreflfront audit Capit:.irne, Miah. n de MM. Sc!a-
D .Dealbirre, pris M. Labat au marc-h des Blaircs.
SSextius Cap. Anfimen partir pour Mareidle
o da courant. CeUx qui voudront y cha'ger ou
r s'aitrelcronit 1 MM.i i. Bigaud Autbelt, .ueyraud
ompagnit rue S. Laumrnt.

Es C r LA V S E N M A R L N ONA GE.

ruline, agee de 45 ans, ayant une 61le mrulatreftf
mee Zaire, marrione du i5 dece brdeidenier. En
,er avis a Malh ne Tal'ur Marchande, rue Vau-.
il. 11 y aura recompen(e.
fortune, ag6 le t .o ans, tamper OGE AU CAP
on. En donnir ais au licur Ptrodin au ,irndon.
ura. crcom e ene. -.
aire fe dtfant ,Creoie, ctamnpee GAUTI 'FI.S
onne de i'hibitatii Brot., a Ia i iviere Laporte.
amener a M. Prin aiu I ap ou a M. Brotel fon
re II y aura rdop n-infe.
?rtioe Congo, age de' 35 ans, taille 5 pieds
u:ecs, ctampe CAR I EAU & plus bs P PEAN
on du 19 dermc bre deinier. On le Afiop)gnne ail
Margot fur :'h bitation de Madamie Bayeux ou
:elce de M. Laiaret. Le ramnner a M. Lecoq font
re. tollier rue .. .Jeax. It .y aura recompenfe. '

A N I M a U X G A i S.

ne Mule poil fouris, ig'e d'envirrn 5 ars, bllte
:, ayint unI etoit- blnche i t tre et.mpe fur
uiffe du montoir GAii ics deux dernie!es lettres
c6es, egree depuis 5 fcm ines. La remetre a M.
-*m auCu p, ou A M. BIarad, Habitant Ai l'let-i
re. II y aura recompenfe.
s'eR cgare d'une c- ur a la Petite Guince une
e poil gris tampce BN 1 ayant Ies janibes du de-
peles. En do:nn-r avis a MM, Vallat& Robert
-cians au Cap, ou i M. Ciuaet, fon maitre, ha-
it i Plailfnce.


SUITE DES AVIS DIVERS.

e fieur Jean-Baptifle Corneile forced par le dcran-
ent des aff. res du fieur Huerne, de reprendre le
ige du PI rt-Morgot qu'ii li avoit vendu, s',m-
re d en p.reveni r MId. Ies [abituns &, N'~gcians
print de lui accorder leur co.nfiince & bienei .-
:e commve ci-devasit. I1 fera de hft coce torus fes





Sci.f,; s pout Is ,' pai' : ':; .
a lJs fLrvir.
M.N. Wi;ttir" t T'n,:j.'au ptrv'i~.1nent Ie Ptublic
qu'its oit affoci6 I leur M:ifon Mi. Ledong jin e, &
qu' a computer du premier du courant, ell cxIli ibus
la rafoan de'^ IrtVattn Tltonzc aazL Leong.
Le ie.u:r Antoine Guerin, Chaudronier, Ferblantier
&Sc Piombier, offre fes services i MM. les Habitns
pour ce qui concerne les articles de fucrerie, racormo-
dage &1 reea:nage. Sa demeure eft i la Petite-Anfe,
a cote d: M. Verret, Chz.rpentier de Moiliins.
Le ijeur Jedan-B3aptiftc Corneille, Fermier du Bac pre-
vient M. Pierre Ioux, qu'il a un Negre I lui reme-
tre en payant le prefent avis, donnant decharge & les
renffigeemens ncceffaires i ce fujet.
A A F E R M E rt.
Une Habitation en vivres, fife au Quartier du Ro-
cou, appartenant a M. DebeUeevi/e, atuellement en
France, contenant 18 carreaux, don't 1z en culture,
fur laquelle eft une grande Care, Cafes a Ncgres &
autres, un puits, une favane entourCe, avec 503o 31
Ntgres tant vieux que jeuncs, don't i; a i6 travail-
lans: a affermer le z6 du courant. S'adreffier a M.
Caffignoly Picot, fond de procuration, i Caracolle,
jqui en donnera de plus amples renfeignemens.
A VENDR E.
MM. S. Foache, P. Morange & Compagnie con-
tinueront a vendre a i'amiabie jufqu'au ii du courant,
un part de Negres de la Cote d'Or, provenans du
Navire la Bonne Sophie, Cap. Fallouard : & les 1z
& 1, .ils front vendre a la Barre de 'AmirautC de
cette Ville, ceux defdits Negres qui leur reflteront
cette epoque.
Deux Negres bons cuifiniers, une Negreffe Marti-
niquaife, tous trois bons fujets. S'adreffer a MM. de
Sermet, freres & Compagnie.


SPECTACLE.

r Les Com~diens du Cap donneront lundi prochain
9 du courant, au benefice de Madame Mafan, une
leprefentation de Blaife & Babet, Comedie lyrique en
2. a&bs, paroles de M. Defhaies, fuivie du Tonne-
Her, Opera Comique en un a&e. M. Ju!ien Pen-
%ionaire Ade fa Majefci, iouera dans la premiere, le r8le
de Blaife, & dans la feconde celui de Colin.


A VIS.
On trouve i 1'Imprimerie Royale du Cap, f'Al-
manach general de la Colonic pour lIannee 1786.
On trouve i 'Imprimerie Royale du Cap, les
articles fuivans: de beaux Porte-feuilles en marroquin
noir, avec & fans &critoires, fermans clef, du ve-
lin, parchemin boites de Paffel, encre de la petite
vertu en bouteilles de pinte & demi-pinte: la mcme
en poudre plumes d'Hollande, de cigne, de cor-
beau, & autres, carmin, verd-de-veflie, verd d'eau
double, biltre, gomme-gutte, encore de la Chine,


6


rb .... '"". .L...: ferm; ,s e .f d ,
b'l.cir ?-L C* [..i ti.,~ AJI:^." I l Co lnti .!- 4Oir;.catiK
diwirei, pr.tJ cachleter en boites de fer-4l{lllc.
boitts d c.lloil, blocs, paper gr.nid aigle, d'HoL -;
laidc, royal, nolieidi, I la petite teilliere, a lettres
grand &t ,eit, dore fur tranche : faveur en piece,
regilfres de toutes grandeur & groffiTur hemifpheres "
pour voir les tetres, plans de Paris: derniere edition,
carts de 1'Ifle St Doiningu idem de l'lle de Cube,
dite hydrographique de la tH-vanne, duie reduite du
Golfe de Gafcogne, dite reduite des Cotes orientales
de 'Amerique feptent!iornale, dite reduite des CBtes
d'Efpagne & de Portugal! dmt reduite de i'Ocean i
occidental, conrenant pattie des C6tes d'Europe &
d'Afrique, dite reduitr des Antiiles, dite reduite des
C6ots de la Loufiane. &.de la Floride, Atlas geogra-
phique, &criroires de Bureau & de voyage, cornets
de plomb, feuilies de carton de plufieurs grandeurs,
paper raye pour la mtu'ique, livres de mfique &c.
On troupe a 'imprimerie Royale, des Exemplaires;
des Erreurs PopuLaires far la Medecine, Ouvrage com-
pofe pour lrinftruetton de ceux qui ne profeffent pas
cette Science, avec explicationn des termes de I'Art
denton n'a pu fe difpcnfer de fe fervir, par feu M. d'lhar.
ce, Ecuyer, Doteur en Medecine, Mledecinr brevetr6 dl
Roi. Accoucheur &; Membre de I'Acadhmie des tircades
de Rome, nouvellement arrive au Cap, deux Parties
in-z12. L'objet de cet ;uvrage eft de propofer i ceux
qui ne profcflent pas la Mtdecine, des moyens d'eviter
les maladies, & d'ecarter tour ce qui peut en empe-
cher ou retarder la guerifon, quand on n'a pu les evi-
ter. II eft i la porree de tout le monde, & I:eut etB !
utile fur-tout a ceux qui ne font point de PArt. ;
Encyclopedie, premiere edition en 33 vol.
On trouve i 1'Impnrimeie R,,yale des Cartes trs i
fines de Bruxelles, blanches & tarotes.
Un parti d'Eau Antiputride de M. de Beaufort
cette Eau entretient la fantr dans les pays chauds ,
en .moderant le trop grand movement du fang que
les chaleurs exceffives rarefient & alkalifent avec tant
d'a&ivit~: elles prefervent des fievres malignes des
maladies foporeufes, & convulfives, fi familieres dans
les Colonies, & de quantity d'autres maladies dent le
detail ferait trop long i fire: ele empeche l'eau de
fe corrompre, ce qui elt tres-avantageux pour MM.
les Capitaincs de Navires qui ont des voyages tres-
longs a fire.
On trouve toujours a l'Imprimerie Royale, la Porm-
made a dartres, de la composition du Sieur Dupuy, Ha-
bitant au Gros-Morne, don't refficacit6 eft reconnue de-
puislong-temps danscette Colonie. Ce fpecifique guer&it
radicalement routes efpeces de dartres, quelques invte-
rees qu'elles foient, en fuivant exatement la maniere de
s'en fervir. Le prix eft de 50 1. le pot.
On trouve a 1lmprimerie Royale du Cap, les articles
fuivans, de beaux porte-feuilles en marroquin noir,
avec ecritoires fermans a clef, boites de couleur pour
la miniature, paftels & autres, bouffolbles, carmin, ve~r
de veflie, vert d'eau, colle i bouche, pinceaux, plumes
de cygne, velin, parchemin, cares de Saint-Domingue,
idem, des debouquemens de Saint-Domingue, cares r-
duites de la c6te de la Louifiane & de la Floride, &c.
Architecture hydraulique par Be!idor, 4 vl. in-4.
Science des Ingenieurs, par le meme, x vl. in-4.
Cours de Mathematiques, idem.
L'lngenieur Francais, par Deidier, x vl. in-4,.
Coupe des Pierres, par Frezier, 3 vl. in-40.


I

I








r





'E1

I




It c




.gi





14I


T~d BLJIC~FFII fL 4J~ L ~b~t* e tunrknI


~pllrph C I l'lMPRliIMERIII ROY AVPl 7)11 CA1ll


- u r r


I


I








A N N E :M. DCC. LXXXVI. Numero premier.


'FAFICHES A RERICAINES.III


Du Samedi. 7 Janvier.

,. ,,._ J "W E S .", ., i .. ,. j^


oidsdu ," V y .. ........... 16 once.
As .d AuA.U t
*'-~~~~ t f

Iv Po R T-. u-PR CE le z7 d Imois dernier, la Ber-
ct, de'Nantes, Capit Deflandes, venant de la Louifiane:
l, 'Orthefien, id Bordeaux, Capit. Chichk, venant de S.
larc. (147- navires. arrives depuis..le '" fanvier. 178 ).
i p.A aPr DE ..^ iJR E. .

Do Pontr-Arv-PR~NCE, -le 1 31 du mois dernier, le Saint-
ntoine-dc-Padoue, Cap.Thureau, pourUlLouifianne (it
ravires parts depuis le' Janvier '1785) le de- ce rnois,
J joyeufe,- Capit. Meffan, pour Marleille : le..4, le Jean-
P'hilippe; Capit; Querbez, pour Nantes ;.& e Phinix, Capit.
0odefroy, pour le.Havre-: let ,,le Meilleur-Ami, :Capit.
FInois, pour -Bordeaux; rEffai, Capit. Minjaud, pour
larfeille; & le.Cerf Volant, Capit. D.ucimeterre,, pour.
2Nantes. (6).
PrixdesMarchandifcs dela Golnic, au Porf- u-Prnce:-Sucre
N.tlanc, premiere quaiite; 72 7. 1. 'cced, &4 -70 L no6-
'liime, 4a60 brut, 30 32 1. Indigo 'beu, 12 13
cuiVre, 9 1,a 9 1. 10o f. Caft nouveau, ao an 2 vieux x t
l9 f. Coron, 22,5 a 30 liv.
Pnrx des Marchandifes de France, au Port-au-Prince. Vin
vieux, 2.o 220 l nouveau, 126. I 3 1. Farinede Moif-
fac, 70 a 75 1. commune, 5 'a4 6o 1. Beuf fale 1oo a Ifol.
baril. Petit-fale, 27. 30.1. l'ancre. Beurre, 25 a 30 f.
la livre. Huile, 36 1. le panier: Savon, 41 a 42, 1. la caiffe.
Cours du Fret. Sucre blanc & brut, i. a 1 5 d. Indigo, 24
a 27 d. Caf. 12 ai. d. Coton, 30 a ,33 den.
S N kG It ,S MM -A -R .,R 0 Sf -.

A SAINT-MARc, .le .3 du-mois dernier., eft entre'"la
Geole Jfep, Creole, etampe fur. le -fin droit AYM~EN,.
au-deffous ST M. & fur le gauche MAURY, ~g6 e 2.4
ans, taille de 5 pieds.4pouces, fe difant appartenir a M.
Maury. Habitant aux Virettes: le n5., un.Negre nouveau,
SThiamba, htampe fur le fein droitDENIO., & d'autres lettres:
Sillifibles, Ag de 14-ans, taille de 5 pieds z pouces, ne
:' pouvant dire fen nom ni celui de fonmattre.: le 28,tun
Negre nouveau, Congo, etampe en fer 'a cheval ALLEVA,
au-deffous PP, ge -de 2o ans, taille de 4 pieds to pou-
ces, ne pouvant dire fon nom ni celui de fon maitre.
S A J ACM EL, le 24 du mois dernier, Francois, Congo,
Setamp6 fur le fein droit MA, & d'autres lettres illifibleis,
z ge6 de 25 ans., taille de 4 pieds 9 pouces, fe difant ap-
T. 'partenir au nomm6 Jacquct, Negre libre,'Habitant a Bay-
net : le %7, Leduc, 'Creole .Anglais, etampe fur le fein
Sgauche illifiblement, Age de .go ans, taille de -5 pieds
pouces, fe difant appartenir a M"" Ridorm, a4la Montagnf
de Jacmel : le 29, .Jofeph, Creole, etampe fur -le fin
'. gauche MACIPE, -g de i8 ans, taille de 4 pieds9 pou-
S |: bitant aux Citronniers.
I Au PORT AU- PRINc, le i" dee ce mois, un Negre
S:nouve lu bo, tamper LATOISON, au-deffots D STMARC,
in.e jlouvant dire fon nom ni celui .de ifon maitre; & un


NMgre nouveau, etampe N E V E U, ne pouvant
pareillement dire fon nom ni celui- d fon maitre : le 2,
deux Negres nouveaux, Ibos, 'un etamp6 illifiblement,
& 'autre fans tampe, tous deux d'une belle corpulence,
ayant des marques de leur pays fur.le vifage, ne pouvant
dire leurs noms ni celui de leur maitre : le 3, trois Negres
nouveaux, Congos, ktampes I.FLURY, ne pouvant dire
lturs nomss ni celui de leur maitre. ..


.A -N.x M I .-AU .X


4P A V I S.


A SAINT-MARC, le 18 du mois dernier, il a ee
conduit a.la Geole un Bourriquet fous poil .brun, fans
etampe, ayant la-queue couple & la face blanche.
S,A. PORT-AU.-PRINCE, le 30 du mois dernier, un Che-
val fous poil rouge, tamp6 iz2; une 'Jument fous poil
rouge, 6tampe FBY, ayant une fuite & une Pouliche poil
rouge, meme 6tampe; & un Cheval fous poil iaezan, etam-
pe FC. : le 1, une Bourrique fous poil brun, etamp6e
.illifiblement : le.4 de ce mois, une Bourrique fous poil
,brun, etamnp& illifibiement;.& un Bourriquet fuaspoil bai-
brun, Cum,,p V.


S P E .C T A C 1 E.
..Les Corndiens de cette ville donneront Mardi 17 du
courant prefix, au bnefice du -Sieur BERTHIER une Repre-
fentation de .LA PAR-T P T E D CASE DE H.iNRY IV,
Comfidie en trois a&es.& en profe : cette Pice eft le chef-
d'oeuvre de M. Colli, LeAeur de S. A. S. Monfeigneur le
.Duc d'Orl6ans, premier Prince du Sang, dans laquelle le
Sieur Dainville remplira le role de Henry IV, & le Sieur
Refmond .celui de Mickaut; cette charmante produfion,
qui rappelle aux :Franqais, non-feulement les vertus du
meilleur des Rois, maisaufli fa bonhommie & la fimpli-
cite de fa vie privee, fera faivie des VEN DAvGrURAs,
ou les Deux Billis Opra-Bouffon, de M" Piis & Bar,
dans.lequel le Sieur Refrnend remplira le role du Bailii
du. lieu.
Le Sieur Berthier toujours -attentif a ce qui peut etre
agriable au Public, a cru flatter fon gout en choi-
fifant .ce'Speclacle, d'autant plus intreffant qu'avec les
A&eursnouveaux, ila le double plaifir de faire reprefenter
le role de Henry IV par le Sieur Dainville.
ILes Com6diens de Saint-Marc donneront Ludi 23 de
ce .mois, an b&enrLce du Sieur Dainvilte., une .premiere Re-
prefentation du 'MARIAGE DE FIGARO, OU la Folle jour-a
nee,.Comiedie .e profe & en cinq a&es, de M. Caron da
Beaumarchais. Cette Piee connue univerfellement, eft aufli
generalement dematdee & attendue fur ce Theatre, &
par cette raifon le Sieur Dainville, nayant rien de plus a
coeur que d'tre agreable au Public, s'empreffe de la lui
annoncer. Le foir Grand Bal, a l'ouverture duquel on
donnera le .Repentir de Figaro ou la fuite de fon Mariage,
Comirie en profe & en un a&e, par M. Parifeau.
Les Comediens de cette ville donneront Mardi 3x de
ce mois, an belifice de- la D1' No E L, une premiere
representation de FANFAAN s CoLAS ou ls Freres de lait,
Comrdie en un a&e & en profe, par M"' de Beaunoir.
Les Journaux qui ont rendu corpte de la premiere repr6e


-4
ii
4,







S~tei cetre P i t Thaire etafin; fe rfont dcor-
;s.2, a dire qu'elle avait eu le fucces le plus grand & le plus
?h; qu'elte 6taitremplie 'efprit, de iiuations intreffantes.;
_qe la morale en ktait douce & capable de produire les
,t-:s les plus agrrables & les plus utiles. Cette Pike fera
:nfi Vie d'ane autre aouveaute,:intitule: ALEXIS ET JOMSTINE,
,Conetiie-Lyriiqe en deux aSes & en profe, mnele d'a-
e t es, parotes de M. Monvcl, Mufique. de M. Detaides.
La (able & le dialogue d'Alexis & Jfuline ont ajoute en-
tore a la reputation de M. Monvel. On reconnaitra dans
la Muafiqit e laTraicheur, la gracieufe originality & l'expreffion
briilante qui carnadrifent les compofitions de M. Detaides.
La D'' Noil fera tous les efforts qui font en fon pou-
voir pour qute ces deux Pieces foient repr6fentees comme
eile~ fot ligAes du l''tre. Le z'ee qui faniine pour fatisfaire.le
Public, eft le .fel titree qu'elle aitr fes bonths.

Les Perfonnes qui ont des avis fire infirer dans cette
Feuille, fjnt privenues que paf, le MERCREDI SOIR
on n'ca recevra plus pour la Feuille de la femaine., 6 que
.ceux qui viendront le JAudi front retards de huitaine; que
c'eft a l''mprimrerie qu'ilfaut s'adreffer direlement pour cet objet ,
,ou a M" les Direficurs des Poflcs des divers quarters, en afran-
chifant le port des lettres qui,fans cene precaution refieront
SLia Pofle.


A Y'I S


DI V E R S.


M" DDlacouldre,, Doue 6 Lefievre, de cette ville, vien-
eent &e former une fociete de commerce, i computer du
preinier Janvier prochain, fous la raifon de Dedacouldre,
Doui 6, Compagniec; ils continneront fous cette raifon les
affaires don't ces deux premiers on.t te charges d ciacun
eaparement, avec le meme zeie & la tmem exaSitude :
1is excuteront les ordres des perfonnes qui les ont ci-de-
vant honored de leur confiance, & ils front tout ce qui de-
:pendra d'eux pour la m&riter de ceux qui -vondront la
leur accorder., M. Delacouldre defiverait que les perfonnes
avec lefquelles il fait des.affaires, fe prifentaffeat pour
voir leur position avec lui,. & accepter leurs compares.
M. Le Breton de a Villaudry, Habitant a Leogane, ayant
acquis de la 'D1" Cauvin, veuve Sabaterit, une petite ha-
Ibitation joignant le Port-au-Prince, provenante de fuccef-
fions du fen Sieur Cauvin pare & de feu D'i Cauvi, veu-
ve Gaernier, price les. creanciers defdites deux fucceffions,
ainfi que ceux de jla D" S.baterit, fa vendereffe, de s'a-
ireiffer dire&eentet lui pour.recevoir le montant de leurs'
crtances tant etn capital, intr&ts que frais, leur d4clarant
qu'apros trois mois ils front dechus, ayant pris ce ter-
ine pour folder le prix de fon acquifition en -deniers ou
quittances, la d charge defdites fucceffions; le present
BVis fera infr e trois.fois. .
Le Sieur Duvet, Md Orfvre & BijButier, a l'honneur
ide pr.venir le Public, qu'il vient de recevoir de France,
tan affortiment de Bijouterie, confiftant en .sontres d'or
imaillees, guilloches& uumies.,avec les thaines pareilles, a
la Paaurge, .bites d'or pour homes & .pour femimes,
lboucles de ceinture a pierres & en or,, pour Livites;
boucles d'oreilles, h la Panurge., cannes & badines .
potame d'or de Paris: boucies d'crgent pour '`lommes &
femmes, idem couvertes d'or, idem a pierres, 'pees a
inontures d'argent, fabres plaques pour la Milice, eperons
.d'argent; enfin, on trouvera chez lui tout ce qu'on- peut
defirer concernant fon etat, le tout dians le dernier gofit
,& a juife prix. 11 ofe fe flatter que ceux qui voudront
Ihonorer de leur.cotifance, auront lieu d'etre fatisfaits de
la maniere avec laquelle il tr;itera. 11 a toujours chez lui
desOuvriers en tout genre concernant fon &tat. Sa demeure
eft au coin de la Place de l'Intendance, Maifon de M.
Bourdon, pres le Pilori, en cette ville.
M. G"" Sarratin, Nkgociant en cette ville, a affoci6
uans fes affaires le Sieur Sauveur Lefpes, focus la raifon
ide Sarra{in & Lefpes, a computer du I" Janvierprochain;
il prie ceux qui lui doivent de payer entire les mains du-
.dit Sieur leffts, tout comnme il fera honneur aux enga-


metis de a flrts. 1ts or'nt toins tere raWlon teurs e.t, 1
ces ai Public; le Sieur LefJes eft affez conau, fur-toyi
da Si- r Sarrati avec lequel il eft epuis dou.Le ans.
MR Pelletant & 'e Berquier, Nogocians en cette ville, c
ait noa & comtne fendes de la- procuration generate ,
fpciale de Die .D u ont, feute & unique h&ritinre de fel,'
D1" Malet, veuve Dumon~, fa mnre, d6clarent qu"ilstven. u
dront tous les Negres & immeubles reflans & dbpen laa t
de cette fuccefliori, confiftans favor: en neuf N egres char. I
pentiers nommes Raphail, Valentin Lafleur, Baptijie, Fran.
pois, Antoine, Jacquet, .eTilraaque & Marc; en NeufNegret
dejardin, nomm,-s Lafortune, Avril, Mars, Francois, Jac.
ques, Scipion, Annette ou Nanette, Beti, fa fille & Bibil
fIn fils, ainfi que les Negres domeftiques, dent les noms I
uhivent.: Choifyl4 -prruquier, Aron, autliperruqtfier; Bsp. t
tifle, Tisbe, D!firie, Vinus, Sufanne, Sophie, Marie-Jean. e
wne, Adde, fen, iette, Marie-Louife & fes deux enfans, Phi.
lis, Francoife & Marie : ils vendront en outre une maifon
fituee en cette ville, rue Royale, affernme aux Sieurs Mef.
t re frres; une autre mnaifon fitube auffi en cette ville, rue
Sainte-Claire, affermie aux Sieurs Duchemin ; plus une
habitation de tooo pas carr6s, fitu6e au Grand-Boucan,
quarter du Fond-Ferrier. Ceux qui voudront en fire I'ac.
quifition s'adrefferi-rt audits Sieurs Pelletant i le Beir-
quier, qui en front bonne compofition. Lefdits Sieurs prient
ceux qui doivent a ladite fucceffion de payer entire leursn
mains, pour eviter les pourfuites..
M. Letourneux Duracind, ci-devant tenant magafin rue
des Capitaines, ayant, pendant fon voyage en France, '
formal une foci6te avec M. Thiercelin fous. la raifon de 4.`1
Duracini 6 Thiercelii, a lhonneur d'offrir fous cette raifon Ipr
fes services a M" les Habirans pour tout ce :qui concer-
ne fon commerce. 11 front les commiialons de ceux qui l
voudront les honorer de leur confiance. Ils ont a vendre .1?
vin vieux de Bordeaux rouge & blanc,, en barriques & 40'
tiergons, biere, pivots de moulius fu.cre, culs d'oeuf & '
tous les f-rremens neceffaires pour des habitations ,
outi!s de charp itiers, tonneliers & magons; un trs-beaj n
parri de glaces., huile d'olive, de lin, de poiffon, effence
de theribentine & divers autres objets. 11s priviennent en
outre que le navire ia ToIrteretle, de Nantes, Capitaine
Vaillant, fe difpofe a partir pour ledit lieu dans les der- .
niers jours de F vrier. Ceux qui voudront y palTer ou i: '
charger a fret pourront s'adreffer audit Capitaine dans leur
magaiin, maifon de M. MefptUs.
I1 a &te vol+ dans' la nuit du Samedi au Dimanche i"
de ce mois, dans ut cannot mouille ea cette rade, une
caffette de bois d'inde prefque noir & "i secret, ayant tous
fes coins en argent airifi 'ue fa garniture, contenant des ,.
papers de confequence, tels que livres de compete, obli-
,atioris de divers, explditiot s sieralement quelconques dua
bricq I.e Cerf-rolaht; ladite .caffette a fon etui en cuir;
-enfemble une longue vue anglaife., ayant un etui en drap
bleu,, corps roid & grave fur le gros bout Swttewortr
London; plus un livre journal, ecrit & rougi fur tranche,
enfin une paire de boucles en argent, au poincon de Pa-
ris. Ceux qti rapporteront ces objets auront une r&comn-
penfe proportionnee au service qu'ils rendront. S'adreffer
a M' Deskays 6& Latlaik Saint-Jacques, N6gocians en cette
vilte, qui ont la clef de ladite caffette.
M" P" Gautier & Gamier priviennent que leur fociut&e
focus la raifon de P" Gautier, Garnier & Compagme, eftl
diffoute du 31 Dzcembre dernier, poque d. d~es
du -Sieur Rend Ardoun leur Affocie commanditaire ,
& qu'd computer du it Jan.vier prcfent mais leur commer-
ce continuera fousla raifon de P" Gautier 6 Garnier, qui
demeurerit charges de la liquidation ,de I'ancienne foci&k ;
ils previennent en outreles debiteurs d'icelle de vouloir les
folder le plus promptement poflble, aind que les d biteurs
particuliers dudit feu Sieur Ardouin, don't ledit Sieur P"'
Gautier eft .exicuteur.-teftamentaire., pour eviter le dfa .
grement des pourfuites .qu'ils fe trouveraient forces de fair,
M" 'Gralfet fares, Pittet 6& Compagnie, NEgocians
Saint-Marc, donnent avis qu'ils viennent de recevoir la
procuration de M" Bedlanger fresh ,' a Iffet de ye9dx. i







haitation, tuee an :qutirter des Go S teDiftafla't
183 carreaux de terre arrofables, ufaceptible de fire
fuperbe fucrerie, don't une parties a&uellemint plantbe
cotton; divers bitimens fervant de grandcafe, magafin
ton, cuifine & cafes a Negres, 65 tetes de Negres otr
iron, 64 betes a comes, a betes cavalines, un trou-
u confiderable de moutons & cabrits, & ge6nralement
t ce qui en depend, en outre les cabrouets & uftenfi-
nceffaires a 1'exploitation de ladite habitation. Ceux
voudront en fire acquisitionn pourront s'adreffer aux-
Sieurs Saint-Marc.-
,e Sieur Charrier, Md a Saint-Marc, au nom & com-
executetr-teftamerntaire du feu Sieur Brineiere, r- -
nt ceux a qui il eft dui par ladite fIlcceiion de fe pre-
ter pour etre pays ainfi que ceux qui doivent de payer
effmme.nt, pour lui kviter le de!agrement de les y
traindre.
e Sieur CavdaldejeWue, prevent le Public qu'il vient
faire l'acquifition du ionds de Pharmacie de fon frere
e, tenu par le Sieur Chevaller,, fous la raifon de Cavza-
ini & Chevalier. 1i prie ceux qui il fera d' par cette
iet6 de.remettre leurs titres de creances chez Me Guieu,
taire en cette ville, pour qu'il puiffe en prendre con-
fifance. 11 offre fes services a tous ceux qui ont bien
uiu lui accorder leur confiance, & efpere par les foins
ii prendra a remplir leurs demands, qu'ils auront lieu
ire fatisfaits.
a C6t perdu Dimanche dernier i" de ce mois, une
itite boite d'or pour femme, en ovale & a charniare. Ceux
qi en auront connaiftance ou qui I'auront trouvee font
ris d'en donner avis "a rimprimerie Royale de cette ville.
11 fera le Samedi 14 du cotrant, procede a a Barre
u Siege Royal de cette vile, "a la ferme des Negres d6-
rndans de la fucceflion du feu Sieur Jacques, & le Sa-
iedi 18 du i'mme mois, a celle d'une maifon dependante
A0 ladite fuccei-ion, .fitue. en cette ville press I'ancienne
eflife : ces deux fermes front faites pour cinq annees.
,Le Sieurs Collet, Md Orfivre a i'honeur de pr&venir le
jiblic qu'il vierit de recevoir de France un affortiment de
kjouterie, confifiant en montres d'or emaillles, guilloch6es
Sunies, avec les chaines pareille.s, boites d'or pour hornm-
Ies & pour femmes, boucles d'oreilles'&: de teinture 'a
ierres & en or dans le nouveau gout, canes a poimmes
Sor, boucles d*argent pour hommes & pour femmes, idem
tuvertes d'or & a pierres,. pses & fabres en argent, bou-
ns de milice & eperons d'argent. Enfin on trouvera chez
Stout ce qu'on pourra defirer concernant fon etat, le
t dans le dernier :gout & a jufte prix. 1 ofe fe flatter
e ceux qui voudront l'honorer de leur confiance auront
eu 'etre fatisfaits de la maniere avec laquelfe ii traitera.
a des ouvriers en tout genre, de meme que pour l'hor-
gerie, I1 prevent que le Sieur Baflide dna aucune fociete
ec lui, & qu'il ne payera aucuns des engagemens que
dit Sieur aura ou pourra contrater fous le nom de
iilet & Bafiie. Sa demeure eit rue des: Frontforts, vis-
-vis M" Pelletant 6' le Berquier, Negocians en cette ville.
M. Chiichi, Capiaine du navire POrthetien, fe decide
ftrter fon navire pour ledit lieu, pour partir dans tout
SFvrier prochain focus le commandemeht du Sieur Grandi-
dier, fon second. Ceux qui voudront y paffer ou charger
I fret pourront s'adreffer audit Capitaine, dans fon ma-
gafin rue Saint-Jean-Baptifte, maifon des hritiers Piemont.
SLe negrier IVAimable-FHetriette du Havre, Capitaine
i ubin, eft arrive a Logane, venant de la c6te d'Angole
;vec 400 Noirs, a radreffe de M" Befnard, Delagroix. 6'
SCorpagnie, qui en ouvriront la vente le to de ce mois.
S* Le Jeudi Iz de ce mois, il fera proc4de fur l'habitation
ffefis, au Cul-de-Sac, a la requete du Sieur Pierre Gautier,
Nigociant en cette ville, en fa quality d'executeur-tefta-
tnentaire du feu Sieur Rine Ardouin, a la vente des meubles
& effects delaiffis par ce dernier au plus offrant & dernier
ench&riffeur; les effects confiftent dans un ameublement de
Itotin, chaifes de paille, lits, armoires, bureaux & tables
~'acajou, glaces, argenterie chaife roulante, attelages,
tinq vaches & trois fuites, linge de table & de corps, &


denlent 'vn de tcalfe & d'orinaldre ; It ut it A t lptait
aiant de deplacer.

R Vr ofQf A U DoMArf P U V RO t

M. Bandin, pourfuivant en reunion d'an terrain de mille pas
ea quarrel, fitue dans les auteurs de la Crete aux Chats-
Paroifre de la Croit-des-Bouquets, borne au nord des S"
Villkquoi & Durge Lacombe, reprlfentans le Sieur Couppe,
au fude terres non concedes on non reconnues, a 1'eft d
Sieur Aaflau oa fes reprefentans, a I'ouefi de terres non
concedes on non reconritues. La conceffion de ce terrain
a 6t6 accordee le 2,8 Fevrler 772 a lean Joly; le Sieut
Prince, demeurant a la Croix-des-Bouquets, s'en eft trou-
ve ceflionnaire : on croit qu'il a donned une procurati.o
pour vendre & qu'il y a eu pluleurs ventes, une aux Sieurs
Villequoi & Darege Lacoi.be, & une encore par le Sieur
Prince, au Sieur JoiCn & autre.


DiARTS


POUR


FR A c .


M. Charte-rtgny, demnieurat chez M" Barerre, Ngocians
en cette ville, previent le Public qu'il part pour France
dans le courant de Janvier prochain.
Le Sieur I. Martin, Negociant en cette ville, part pour
France le plutSt qu'il lui fera poffible, pour caufe de ma-
ladie; ii declare re rien devoir.
M. Cornet, Negociant en cette ville, fe difpofant a par-,
tir pour France au printemps prochain, prie les perfonnes
qui doivent aux differentes cargaifons qu'il a gerses dele,
folder inceffanmment ain de lui 6viter le digremen.t d'ete
venir a des votes de rigueur. (3).

D E M A N D E.

On de&rerait favoir des nouvelles du Sieur Nicolus-Srtt
t..nne-Louis Marcourt, fils de Louis-Valentin Marcourt, M1
rue Saint-James, a Bordeaux, age de i 'a 16 arns, blon-
din, d'une affez jolie figure, paffe en cette Colonie Pitptia
fuir le navire le Georges, Capitaine D.fclaux, qu'il a quit:
au mois de Janvier 1735. Ceux qui auront connaiffance
de la refidance de ce jeune home font pries d'en don-
ner avis a M" Raba fresh, N'gocians au Cap, ou a M":
Dafylva 6' Duliepvre, Negocians en cette ville, qui oat
des. affaires tres-intereffantes a lui communiquer.

NAr I R S l CHAR G M N T.

La Sophie, de Bordeaux, Capitaine Pierre Boifleau, par-
tira pour ledit lieu du 15 au o- Mars prochain au plus
tard : ce navire efl excellent 8& a fon premier rang de
fait. Ceux qui voudront y paffer ou charger a fret pour-
ront s'adreffer audit Capitaine, dans les magafins de MW
Labarthe, rue des Capitaines en cette ville, ou 'aM. Vi-
gnaud, N4gociant.
L'Alcide, du Havre, Capitaine F' Preudhomme; partira
pour ledit lieu a la fin de Fevrier prochain. Ceux qui
voudront y paffer ou charger a fret pourront s'adreffer
audit Capitaine, ou a M. Colombel, dans fen magafin rue
des Capitaines en cette ville.
Les Deux-Amis, Capitaine Lemoyne, venant de Sainta'
Marc, du port de 80o tonneaux, tres-bon voilier, par-.
tira pour Bordeaux dans le courant de Fevrier prochain.
Ceux qui voudront y palmer ou charger a fret pourront
s'adreffer a M"' J. Barbe Leirac & Compagnie, Negocians
en cette ville, ou M. Chardavoine, Negociant audit lieu.
L'Hiloife, de Nantes, du port de 300 tonneaux, Capit.
J. Francois, partira pour ldit lieu dansle courant de Fe-
vrier prochain. Ceux qui voudront y patfer ou charger
a fret pourront s'adreffer audit Capitaine dans (on maga-
fin fur la place a Leogane.
L'Efpoir, du Havre, Capiraine Maugras, partira pour
ledit lieu dans les premiers ours de Mars prochain. >Ceux
qui voudront y paffer on charger fret pourront s'adreffer
audit Capitaine dans fon mnagalln en cette ville ; ilprie


fr






cdrgai'ons de le fol2er incefamruent,afin de e .lui cau- don'tt 90 plnti en canflics, douze en p.ltate; deux en nM
fee- aucun retard. nioques, 8 en .ptit-mil '&' -0o touffes de bananiers, lH
ILj BG!'~;-Arine, du Ha1vre,- Capiitaine Duval; e. en refte en favannes & bois -dtbout fu'ceptibles d'etre is
charge pour ledit lieu. Ceux qui voadront y charger en culture; s63 Niges,. Ngreffes, Ngrillons otwN'gritr~,
fr6t pourront s'adrreffr.. a -,M d RAd- .& rue deaudreuil .8o nulets, to6betes a cornes,-dont ao tirant au cabaoub~t
gn cette ille. .ainfi q:ie les baitmens qui fuivent : une grand'cafe fur
A, feulage, couverte-en effentes, .une cuifite couverte en jui.
A .V .is -.:N ,.oR -. les, une cafe fervant -de remife, 'deux mouli, s..a ble
une fucrerie poteaux -en:er re, .couverte en effenes, Ine'
Une Habitation, vulgairement, appellie la Petltc-Pline, purgerie de 500 pieds, fur feulage & couverte en tulles,
dans les hauteurs de la RiviEre de l'Accul, quarter du deux etuves en magonnerie, .8ooo pots & ortnes.-ou en.
Fond de i'ile---Vache, de la contenance de 96 carreaux .viror-, un.bac p piler, une cafe a cabrouets fervant de
de terre.arpentee, fans hypoteque, don't plus de moitie tonnellerie, tun hbpital fur feulage & en manonnerie, paliffa.
en bois debout, bone de oo00 pas par ladite riviere, de & couvert effeates, un colombier eleve fur peteaux,un
ayant.plufieurs forces intariffables, .etablie en. cafe plant magafin-a grains idem, couvert-en tules, formant clappier par
depuis 40 ans, fur laquelle font prefque tous les etablif- pas, un clocher, 46 cafes Negres, deux fours a poterie
femxons & machines neccffaires a cette culture ; une belle avec tous les .ufterfiles propres a cette manufadure, une
bananerie & autres vivres, maifon principal, cafes hatte attenante a ladire -habitatioh, de .ioeo pas, cars, .
domettiques & a N; gres, cuifine, h6pital, fours iapain plus une. autre a une lieve de distance, appelee-la* Sour.
& a chaux, a port&e des galets propres a la fair, qui. ce- des-Chenes .garnie de toute efpece ede bois
font dans ladite rivikre; de plus une indigoterie, double, .dur, de la -contenance de 2oo. carreaux ou environ. Les
battaat a 'eau avec fa roue neuve; finalement, _ayaut perfonnes qui voudront,-en fire acquisitionon pourrtnt s'a.
un chemin de voiture jufqu'au pied defdits 4tabliffem..ns; dretfer .* M. Jude fils, fur ladite .habitation.
plus un terrain vierge dans les hauteurs de ladite habita- ,Une.Habi;ationfituee:.au Fond-Baptifte, bornee des ha.
tion, pres des lifi-res, fur lequel 11 y a des bois propres bitations '.Seguineau, de la. countenance de 8o carreaux de
atoutes fortes d'etabliffemens & machines en ufage dans les terre, favor z1 en cafe de tous ages, 8 en vivres.& fa.
Colonies: on y joindra s'il eft neceflaire, o0 tetes de Negres vannes, le refte en bois debut; fur iaqueile il y .a une
Nigreffes & Negrillons, faits a la culture du cafe, dans le belle fource-, une maifon principale,- fur feulage :& toutt
nombre defquels ii y a 4 Negres en 6tat de fouiller & char- neuve, deux maga-fins vivres &. -a.caf6, deux glacis de
ger.des mines. S'adreffer a Mi. Mouraud, Ncgociant aux 60 pieds carries, une cafe aNegres.& ine curie en bois
Cayes, qui fe difpofe a partir pour France au .Printems .du;: le tout couvert en effentes, un moulin dihors i piler.
proc:hain, come il Pa ci-devant announce oh i M. Loic.au, On fait -annueilement-fur cette habitation 30 milliers de
Habitant au Port-Salwl, qui feroft bonne compcfition de caef; il.y a 2.8 Ngres, dnt 24 travaillans & 4 mules. Ceux
i'habitation & des NEgres, ou de i'habitaion fuletment, qui voudront en fair p''acquifiuon pourront s'adreffer a M,1
moyeinnant un fort comptant & des fiuretes pour; le refte, Turin, Propitetaie, ou a M. Bowrdon, Imprimeur du Roi;
foit ici ou en France.
Une Habitation fituee aux Chardonnieres, quarter des. '-vs -E -N .A. A -.RO -N A G .
Ances, Paroiffe des Coteaux, contenant 276 carreaux de'
terre en mornes & pentes douces tres-exploitables, a une Jean-Baptifle Congo, etampe MASSIP: onle foupconne
lieue & demie de 1'embarcadaire, avec un beau chemin, dans les laut-eurs derL-ogane. .En donneravis.a l'Impri-
de voiture en plaine, &. fur laquelle il y,a de. 'eau.en' merie Royale.
abondance :;les etabliffemens confident en une grand'afe :Cinq nIgres nouveaux, Congos, don'tt quatre:' ampes
de ,6opieds de long fur i8 de large, en charpente ba- *V.PIRON, & un autre gros, rougeatre, qui ne 'eft point,
tarde, couverte en paille, une cuisine avec fon four,-qua-: mais il a ala- feffe celle du navire 'VUsbeck, font parties
tre autres bMtimens fervans de magafins, poulailler, remi- marrons dans un cannot, la nuit du Dimanche 1" de ce
fe, &c,.-un colombier,. cinq cafes aiNegres : Je -tout en mois. Ceux qui en .auront connaiffance font pries d'en
bon 6tat; un double. vaiffeau pour faire l'indigo, avec un donner -avis a M. 'Piron airn, en cette ville .
canal qui conduit I'eau au -bafin, deux moulins aooton Marguerite, Bambara, 6tampee .MB, agee de 3o a 31
bien inftalles, -70 a So mille pieds de coton d'un an ,,tr.s- .ans, taille d'environ .5 pieds, ayant des marques de faon
bien ettretenus &.en rapport, des-.vivres 'de toute efpce pays fur. e vifage, parties roarronne de 1Ance-a-Veau, le
pour rinorrir cent-Negres, 6ne famanne f.rmee par le Lbs .8 du mois :dernier. En docrer avis a Mlarthe4 de.Br.ahc.,
d! hales vives &.clofe d'ento*arage, i Sacarreaux deterre- Q.L. LaiBeair. .
en bois. debout, dans.. ne belle position & propres a fair
une tres-belle cafeiere, ayant feau en abondance;,o ~ ; .,A V iz M t V X .-A R .' $.
6o miilliers de terrainn a fair .en bois .,co0hon, auant-
dt milfiers d'effentes i -faite en chene & en .acajou; .le: II-s'ef et happ6 de cette vile depuis le,rI6 idece mois;
tout prife.de cabrouet.: ce bien -4 ,fans hypothque un Chval fous poil rouan e'tarmp fur lacuiffe gauche PM.
Les peronnes .qui.voudront ,en fire facquifition pouront- En donner ,avis a M. G" Faure, -Negociant en cette ville.
s'adreffer a M" Coquillon frres., demeurant fur ladite- la- -I1 s'eft egare il y -a trois ,fema.ijes ilns -e .grard che-
bitation qui en front bonne .co.pofition .moyennaat:du nmin & devant 'habitation AMarianny au Lamentin, un
comptant. Mulet fous poil rouge, aamnpi .du obte du raontoir MY,
. Morue. en- boucatids, chaudieres de differentes grandeurs: ayant ,le -bout du nez blanc :& .cicatrifb, pour i'avoir eu
& grils dito.potin de erigord, vin vieux c nouveau en anciennement.-perce. :Ceux-qui en auront.connaiffance font
barriques, dito en caiftes de. 5o bouteilles,.farine de Moiffac pries d'en "doner avis a M. Dtrabuil, Gi;ant I'abitation
fraiche, mertain du ..pays, madriers d'acajou cordage, Marianny; il.. aura .recompenfe.
clous': harriques & autres. XChez M" Gautier, Gamier 6' _______ __
Companies Negocians en cette,ville.
,.Ine: habitation en fucrerie, fitu-e au Boucaflin, de la rLe motde.laC harade infiree dans le dernier n eft, Biiciit.

Avc P.Prmiffon de MM. les. Giniral .'* 'Intendant


D il L' MPRM E E R O. YA LE IU :iPORT -.AVP RN.CE,






!







ANE U7XA

A lEIX A


SUPPLEME


I FFIC HE S

Du Port au -Prince, I


AMER
e Saedi 7 Jan
le Sarnedi 7 Janvi


ERSES.

I s.


ktra't des ,Ganeties ide Penfilvant du an 29 No-
vembre. Extrait d'une Lettre d'un Ndociant etabli en Europe,
a on Correfpondant a Baltinor,.
Sa La folie, ignorance & le difaut de connaiffances
Conmmerciales que les Aminricains font voir dans toutes
leurs ipculations, cauferont vraifemblablement une revo-
lution qui fira le plus grand tort i ceux qui -commercent
avec eux .
u Le benefice fur les marcliandifes Anglaires a rarement
kalanc6 la moitie des rifques. Les retours ont produit 40
a: o pour too de leur valeur. On peut aif6ment tirer la
confaquence du benefice reel -w.
<, Toutes les Nations qui courtiatent lAm"Ariqae pen-
'dant la guerre & qui front depuis follicitee vivement pour
&tre admifes a fon Commerce, dams ridee.que la Grande-
lietagne s'tait ilevke au degree de puiffance don't elle
jouit, par le fecours de 9es Colonies, ont &t cruellement
tromp es, digoutees & a moitie ruiakes. Elles ne confide-
reront 'arvenir les traits de Commerce avec l'Amrnique
que come des fleaux; & rnme les Puiffances qui font
les plus finc&rs esaes, front convaincues qu'elle ne merite
pas leur attention & elles reconnaltront la verite d'une
observation faite depuis long-temps, qui et: que le genre
human a un degr6 de profp&rire & d adverfite ,,.
a Dans le bonhear on trouve des Amis & des Pro-
te&teurs,qui nous abandonnent quand nous iprouvons des
fevers. L'Amerique aura biemtt un fort pareil-.
a L'Angleterre a prouve pendant la guerre qu'elle avait
de grandes reffources'& eall s'en eft fervi pour d fendre
fes Colonies des Indes occidentalei. L'iftdependance, en
privantr 'Am6rique dune parties de fes moyens,a totalement
change le pf4 a du Commerce general, & pour que
IAm&rique ne folt pas entierement prive du fien, il faut
que le prix de fes tabacs fe foutienne, car c'eft la feule
dentre avec laquelle les retours puiffent fe faire avec quel-
qu'avantage ,,

L'Etat de Rhode-Iland, a paTff un ate qui profcrit
I'exportation de toutes les produ&ions des Etats-Unis dans
des navires appattenans, en tout ou en parties, aux Sujets
de la Grande-Bretagne, & qui defend l'entrae dans tous
les ports dudit Etat aux batimens de la meme Puflfance.
II y a quelque-temps que plufieurs des principaux Ha-
bttans de Bofton prefserent le Capitaine d'un batiment
rlandais de mettre a la voile fur le champ. II leur obferva
quil n'etait pas charge & qu'il courrerait des rifques a la
mer; ce fut avec beaucoup de peine qu'on lui permit de
tefer encore trois jours pour prendre du left & quelques
inarchandifes,
Aucun Anglais ne peut couchar dans la ville de Boflon
& on ne leur permet de s'y tablir foas aucun pritexte.
Les Bofoniens paraiffent difpofes a tenir la meme conduit
jufqu'a ce qill foit permis aux Sujets des Etats-Unis de
commerce librement dans tous les ports Anglais de I'A-
tneriqte.
Les Oe-ciert du navir? de guerre le Merrure, apparte-
mant a S. M. B. ont t6 fort maltraites par les Habitans


SiQ/U tV E L'E S


D I V


it .j


de Bofkon. Le Capitaine Stanlope, qui Ie commrande, a
:e infult plufieurs fois, & f1on a fouvent coupe 1'amarre
de fa chaloupe, en lui criant : allet vous en, lorfqu'it
voulait defcendre terre.
JTne perfonne digne de foi, qui arrive de Charles-
Town affhre 'qu'il y a beaucoup -de difcuffions entire les
perfonnes de tout etar, qui component la population d'e
cette ville, & que les autres parties de la Province ne
font pas plus tranquilles. Les H.bitansont ltu un nouveau
Commandant, qui a pris le titre de Gouverneurdes armes.:
il a tendu diverfes ordonnances pour fire confifquer les
propri6tes de plufieurs Habitans.

Extrait d'une Lettre de Cadix, en date du .2 Septembre
a un Nigociant de Baltimore.

,.c Les Alg6iens continent d tcrolfer & de trouble le
Commerce des Etats-Unis; ils ont pris depuis peu p bati-
mens Americains, & par des Lettres d'Alger, on apprend
qu'ils les ont conduits dans. leur repair. Ils ont pris auffi
une frigate Portugaife de "36 canons, mais elle a &te re-
prife par un vaifleau de 74 appartenant a la marme Na.
tion ,.
Le to O&obre, M. God, Habitant de file de Naffau;
d&couvrit, au lever du foleil, une petite voile ayant na
final de d&treffe. Elle portrait le Cap vers le Sd de .lfle.
Aufi-t6t M. God courrut a fon fecours dans une thaloupe
& reconnut que ce'tait un radeau fait de planches & 4e
debris lies ensemble, fur lequel ii y avait 17 hommes
qui avalent beaucoup de pine a s'empecher de couler bas
tant ils etaient tourmentes par la mer. I1 les requt a fon
board, mais ils etaient fi epuifes qu'i{ fut oblige de les
faire foigner dans. fa maifon. Le Maitre & le Subrcargue,
par I'interpretation du Miniftre, apprirent a M. God qu'ils
compofaient rEquipage d'un fereault qui erait part du Cap-
FranCais pour France, charg6 de fucre & de cafO; qu'ils
avaient quitter le Cap le 95 Septembre, que 4 joursaprs,
its perdirent leur batiment par une temp&te; qu'ayant auli
perdu leur chaloupe, ils avaient form= un radeau avec les
debris du navire, efprant border dans quelque lieu
habit; que le cinquieme jour, un de leur Compagnon s'&
tait noye; qu'ils ataient fur ce radeau depuis i jours &
qu'il y en avait qu'ils manquaient de toute efpce de
nourriture.
Une Lettre de Baltimore, en date du to Novembre;
dit, qu'il y &tait arrive depuis.peu un navire qui n'avait
evit6 de perir 1 la m-r que par une efp&ce de miracle.
Ce navire venait de Saint-Domingue; le feu prit a board
le lendemain de fon arrive, on ne fait comment. La plus
grande parties de 1Equipage etait a terre; ceux qui reflaient
a bord ne purent eteindre les flammes. 11 n'eft pas invrai-
femblable que la crinte qu'infpirait les poudres n'ait em-
peche qu'on lui portat du fecours. Le feu pouvait fe com-
muniquer aux autres batimens & tous les moyens employes
en pareil cas devenir inutiles. Le batiment a ete reduit en
cendres. Tout fon indigo, une grande parties de fon cafe
& plufieurs milliers de cacao, avec 0o barriques de lucre,
n'ont pu ^tre fauves. On eftime la perte a 1oo, 0oo
livres, de France.
Les marchandifes que 'on a retires confi-int on 2 I
barriques de fucre, so milliers de caf" & de cacan & quel-
ques balles de coton, mais come ces rcl'-,-i"fe' -ti"
avari&es, eles rerierent pour le compete des Aie;:u ..


NT N'


I CAI NES.

ier.
__ ,.___;~~


--~- ~~~-~r~~--rrPlllr~rs~sC~IIWlsll~C~LR --imT~i~fliR
~"~PT~se~n~a~u;(lJhU?"yYYI~Cm"L~'U~Y~BW


Is


~"'-~^~ '-ar~~^---_----L----~----







~r~f;il: ptuL;r ~i~:al~ar u;l g.~;1 tllo.il~ ~~c;:~ 6:srl~i:?~lic,

ptan i q~ lui e~ a .fo;;~;i 1~ LI1:iri r~:it ~;~!:prtl
r n: tr7';'i" q~b.C i.rz iT~;iC11:.;~ a i!3~~; leJ ~jiei: ~~5~ 1;~ Ro:n;ifls
~ ijt I~rvis ps~r glance dz~ ~~;ds ~ a'!~p2~ ar.s~s i-~i~l
b:ab~s, dans la ciCf~rlI~ ~ dahs l'ar;3~1~; ri~~ Piti_~~s~~,~T~:;~
trPs-uuiie BC;ibralrarq~~i 17't'i o.~f cl~ils une i~oiltion fi~o-
rJ~Is pour le i;rvise dt~ I'brrii;~rir.. We parei!s e:T~is nz
i'"""""' i~;" f;tirs avc;c~ frll;t clil(?ln prhT~rrie de I'dnc~i~n G~u-
Pe~neuf, qiii a 12 hi-ii b~f~n~u ci;t= I;,,tfre!te i?~ndant le
Jljrnier C~~e, q~ri eitle p~~l; priii~rar~ q!itf;= ai; jamiis
ij trt en.u~

~J~XtrrZit diLRC I~~irre de iC~lti:i~, rtuS o7~l~brp.

're On ne coilc~ir pas a caulk %es prt~Iartt:fs de guerre
qlin ~e fi~n~ dans c Ropaur~e d~puis atlc~qar~-~emps; les
conf~rrnces du Cabinet jontp!us-~iqu'"tt5 q~ a i'ordinaire.
Ouelqaes KSgimens ont re~u o;d:e de paifr en Ca;alo~Flo.
'tj`me eicaare de 8 vaiifia~x eQ ~ Cart p~"~8 we~rrs
i la voile, & I'on croi: qu'eHe Cera ren~o;~~e par 8 au:~es
ua;ireaux. Elle eit, 6iit-sn, c~eitin~e ~Rarder le ~ktroit
de Cilbrdtar. On a envoyC dcs ordres i i~aclilr pour armer
12. vaili~aux avec -toute la diligeacc,pdfiib:e -tr.
L'arg~ nt, et Cr r;are ~ la;Jamalct~e q~l'il n'tit pas ~iulruDo~f~bfe
d'v trouver a emprunter ~a plus pe:;~e fo;nme.
:La chaleur a h~e trs-forrr a Eciiclboulg F~ndant le mois
de JLiin dernier: Le thermom~~re a maique frCquemment
tig o $ l~o"bre. Cette temperarure eft tri~s-ra;e d;las cc
cclimzt *
P~l~lric e~me~on elt morte $epuis peu cians la m&me vilfe,
a Igo a;~s. Elle a conierv~ jui~qu'au rombeau l'uiage de tous -
E~s fins,~de toLltes fcs f~cuItCs. Elle ie r~ppellait oarfaite-
nrentt b'avoir va -le~ couronnemer?~ de Cltar2es $~caad.,
R~i d'~ngletgrrs; cj;ri e~Jt licu~ en I60r,
a: tr B (4 R T 14 U ~- ~it~ d ~r -N.C k,

La coruette du Roi le Po~jn;volant s'cit perdue ii~;ia;
c13:e de Jer~lr~ie; l'kquipalgtl eff arriv,: ici ii y a gucjailes
jdurs & en e~ repaftri Jeudi pour~ C~ui!;~ ~ ce!ui.d3 .Y3jife211 .
dn Roi.k I~tnerJirL.

hi O Z- R E

Sur le~ meymJ de s;z~ilrcr d~ II rlch~re E- dp I;t qu :ti~r'.a'u '
lire O[r CJ12IIP ~cprimipJ; it~ D1:rone Lzcout~re~, DEPILcrr
~n Mhdecine.

La canne a f~~re, o'cjt delo PIL1S Pir~C ~ e 13 pins
impo';""'e culture Cans les Colonies, Jofine un Tu~c:.connu
ious le nom imglopre de Iit: de cJntze.
Le mot vi,- el~ un t~rm~ gCn0tig~ue, q:li exnrim~ Z'idke
J'une liq!ieur r~iri:ueu~e, yrouensnnd'un iLe nuqueur
F~'"Icorjcj"'; Le.iilc-de ra:iins firlpza:S e~t nom~C vin de'
1;1~2~s, o:I fr;np!emsnt :Yrtr. :]ies firlcs d~ pommes, iltt
I'oires ft;tn~nt~s fi~T.t nomm~s vin de polnincs ou c,'(ire,
Ir~in 611' poi:es ou ~";'C~ Les fucs de ce~ires, de ~rolPilles,
d'~l7.iccts ~y~C. ferr~entks, prcnne~t au~C1 I~ nom de
y~~ C'i' CTr.~2, ~r~:n .nc ~tcoi~illsd, vln d).ft~TiC171S,~C.
Ie i~e de c.~n~e,~cju~icIoe tr~~-~3f~eptib!e de 1E f~rmea-
ts:ir;n r~~iritueui~, ~re p~uc prendre le nsm de vin qli'a~rks
~~oil ;!cr r;ellrrilrn: trrarlifi~uC en vin, par l'd~tion de cette
CI)!~IE C~L~ i~rrrx~nt~fion.
Si on prCi;;er:t toJ:e erp~ce di i;rmentaticrn diins cc Tuc,
ioit;da4;$ 19 CbnrlE, mit evyriln-3; reua~rie~se ayant apris
ci'' e'ii~ n~it i I'e:i:rec~:nn da f~l el3S2~riel & c~u'elle ~a- rend
,c,,
ril.ne ~!le!cI:lefo;s irrlpoir~lrrle, c:it don~ !r~s-impropre:n~r~t
~u'on 1Li a dui-cr~~ I~ ncm de v';l;
u.l,-----.-~~-l~u----~---------* -- -- ------ -- ----
Y Cr O d~r Fn i;~h~it, ROZIElffs!'T~3% bGI cj/ni0.~.~llt~mg'
E P~j~n;uf., On fL),I ~~t'T~t'r~lZ13~S ;ZI.'CNL f-~t~~5 ~ i~rlftn~ c~J~T-
I
I:,c,r ~li, r_.~,l;.,r a~ c~.~,,,~,, ihlC ~.


*I
'~ I ..


qu.e le d~funt &ait M. Scruton. Le rartculier annot~
qu~iI ~tait rt~folut de rendre ~i fon ami les honneurs Thn~-
bres & ii donna des ordres en cor~f~quence. Le corps fkzt
cnterrt~ avec pompe, fous le norn de M. Scrz~to,'z. Chactm
le regrcttait & faifait fon orai~on fun~bre. Le nxeme ;onr,
apr~s inidi, M. Scruron arrive ~ King'sron; ii parait daiis
plutieurs rues, eans ics caf6s; chacun de s'enfuir & de le
mcntrer a. cioigt comme un revenant, Le Minifire de Ia
Paroilfe lui fit voir fur fes regifbes qu'iI ~tait inert &
que mal ~i propose ii venait ainfi faire peur aux vivans,
qu'ii devait tranquillernent zetourner dans fan toinbeat~.
Sans &outer ce confeil, ii fe facha & proinit de punir
les auteurs de cette miftification ; ii foutint que s'il &aic
fn~rt, ce n'~tai~ que par procuratien & ii attaqt~za en jufike
celui quz lui avait jou~ ce tour. Nous ignorons l'iffue dti
prices.
Dv Pa A 2~- A u-P Al N Ct.
On a publi~ dans un Ouvrage Nriodique qui s'imprme
~ Paris, des lambeaux dii Journal du voyage de M. '~ ~
de Bordeaux au Cap. Ce morceau int6reftant, ~crit avec
autant d'~loquence que. de Philofophie, appartenait 1attt~'
relIc ment 'a notre Feujile, & depuis long-teinps nous l'avios~
r&1ain~ en totalit~; nlais nous n'avons Pu vaincre Li
r~ferve exceffive de l'Auteur, qui nous a recommend~
fur fes ceuvres un silence rigoureux., & qui ne deftinait le
r&it de fan voyage quaux yeuz de 1'amiti~ & z~ot~ ~as
'a paraitre tronqu~ dans un Papier Public.
Extrait d'u~e J2trre de Madame. ... aii Rida&w. A
la Plaine a'Orange, ~e 26 Janvier 17$6. ~
cc Pour r~ondre 'a vos questions, j'ai in avec beau.~
coup d'attenTion cc vous avez pubIi~ fur Ia cochenille
& particuli~rement te quo vous en ave~ dit dans votre
Feuilte du 24 S~pternbre dernier. 11 elI 'a pr6fumer qtie
cot infc~2e efi cThi qui no~is d~vore depuis long-terns &
quo nous regardions coinme une efp&c do pucerons. 11
efl~ r~pandu par..tout ici. II s'attache principalement au~
pieds de ca~i~rs aux cotonniers, aux pois congo, au~
oran~rs, aux it~gurnes rn~me. J'en ai trouv~ de colI6s anic
feujiles de car3tte & ii y en avait tant fur deux tiguiers
p1ant~ aupr~s do cheL moi qu'ils ant fait p~rir ces arbres,
in a gr~ Ia quanIit~ iminenfe que les fourmis d~truifi~ir~
Cec1u'1 y a do fingulier, c'efl que je n'en ai trouv&
aucune trace fur Ia raquette ~pineufe de nos favannes, Ia
feule efp~ce que je connaiffe ici. Au refle, cefte cochenille
indigene & fauvage, quoicju'elle foit abondante, ma patti.
petite, informed & mat nourrie.. On peut penfer que les
* I
fourrnis, ~es ennemis ~es plus redourables tie liii
laiffent pas le tetnps de pr~ndre 1'accroiffeinent n&eftaire;
que pour fe d6rober 'a leurs pourfuites elle fe
h&te de fe renfermer fans fa coque, qui eft conipof~e d'uri
61 coronneux, dont la cochenille du Mexique eft exempted~
Ce 61 fert 'a les rc~unir & 'a les d~fendre des attaques de;
fourmis. Si j'av~is le loifir, je m'accuperais 'a faire los
effais quo vous me confeillez, mais ii faudrait commencer
par fe procurer du nopal, car on affure pie Ia cochenille
naturelle ne p rend pas fur Ia raquette ~pineufe ; cependalit

~ Cette Lettre & plufleurs autre~ qui nous ant ~t4 acIreff~%
n'ont nas on paraitre plut~t p~r des raifons q~i'ii ef~
inutile' do puhuier.


.d~ erosls C~V-1:II ~-~~1.4 dgui\e r\ iP
nl;t:tl;i~,:ls. playtt5 ~:r iice de~a:l~e,~;l611 rC I)r'Cwclllii' I'er*
reur dns l~cjtre!lt~ po:;lra;2nr rot~~herlt~s pc:ihn:les qui ~ ~
fvnr pcr;nt f~m;liaiii~es ~ice ia d~;;aci~n~t;on i"~F'Opre d~
vio ~at~ralzt;el~r rcc;lle. 3-erlclr::l;-.eral doni ~e i~u:r, con,
ildc~i~ da~!s ]a cal:n~f, fimplemenr ~ri~le cl,; canne; & ~Lcdi:
c~r;t;e elfprilu;,lor~cy~e je.le c~nrll~kea; i~fa;i ~~ ia pa:tic
ftli de,
Le i'uc de cat~ne erprimC e~t un Auide a~ueux, compn~
be diti~rentes p~rties, ravoir: une c~~ii~re f~cul::n~e (al)~
qui ell de deux fortes, une macie;o esrr,8ive, une ti;aiiCIC
:'avonnel;ik.ex~ra~:tivt ~r un:corys muqupll~. La p;oFoition
Sr la qilr;:i:C de ces diAr5re;ltes p;irties cit reladvc aux cir-
con~ances o~ fe tt.Ollve 13 cai~ne, tant par rap~ort $ L
nature, i la poGtion,-i la:f;n;ation du ibloh slle croit;
taut F"''"I31-'0'" aus circonitances cui accomya~nent fon ,~I~
loppfnlenI.,, i~n accrc;fl~ment eu ega:i! aux pluies 8r
i ~aP~ritereif~, que rapport a l'ige oi~ oa la:couae &aur ~.~
iBi~rons oh on I'exyioite. i
C'eit l'a~cndance dtl corps rruqueux cSaas le I~uc de
canne,~qui fait la richent de ce inc, Ce coips iubit cTans
la~a~ne 'nifF~rente mt:amolphofes. ii cotnmence ~:~lr~ her-
bacC,:puis ii deuirnt doux, puis fucrk, ~~an~n id.e~k~-
riel. chit 'j3 p ropol~ion reIalive du corps mu;~iU~IU~I1X., ~ dang
ces diF;Clrens etars, qui fait la .ci"a~ti: ~du exprimh
Lorique cc colps muqueul a ~3fl'i: gn entier 18 I~tat de
fkl eir~ntiel, It IWC CXYLIIIIC.~' ~- ----:-~- ~~abFade ]a ~n~eifleure clua-
litC po0ible; n~ais lori~qu'il en reite encore.,:foit .dans I'Ctat;
lucrt~., roit dsns l'~tat doux.,la quaiit~ du iuc exprimd eB alors
i en rai~on de I'etat gr de la ytoportion de ~e corpe
I~Ue reI elFtrntiel de Ila .c3nne connu i~ous le ndm de TucPe ,
unique.objet de la -cultllre Cje .de ~'erploitation d) cetre
ylanteeit un pPodli;t de la v~gktati~n & exjite -tout fsrme
dans la cdnne i;lcr~e.'Ee Tuc erprimt eft cbarge ~f~;ce Gel,
dans une proportion relativeaux~cirEoliitancss qai otlt con
couru.a la vCgB:at;tor~ de la.cenne.& cIwi ont ~favoriT~ h
matzlrati~n. Le nonIhre de.ces circonrLances yeut-ttre inf~
nime-nt glP"nn ;& Fropre., sron-Ceulement$ une Colonis,
mais anx diff~rentss parties ~de cett~ 'Colonieaux i~if`f~rens
quartien., aux diff~rrntes habita.tions,.~br Im6tl3e a~ix diff0-
rentss Fi~cas de cEaque baSirarion.
Ii y a deux msye!ls tt~s-r!mples de S'afiurerr de la ri
chei~i~e & de la q~lalitL: du iile dr canne expribn6, Cavoir :
I;k~riirl;t~trr on pif~ licIucur, ~ i'Cvaporation d"une qua.L;tire
de Cuc dCtermiaCe,.faite par 1Iair., aidk de ra~i~ion du
Coleil,

iDe ~:domdrr~,

~L;'Ar~om'~tre annsnFant le deg~rC ile pCranteur ~-yCcifique
d'un fi~ride, & cc dzgrC itant tou)ours relat;f i la.Fjuantitk
de r~a!ibte tenue en diifolution $ans ce meme fluide, la tige
de 1'ArComCtreplongde dans le.Cuc esprimC, s'k18?e d'aus
tanr plus cIue ce iuc elt plus riche en corpS nuqueux,

;De FhvllporJtr'cm d 1'J~r.

So;it un qulltalfit;f ou rkel de fuc eup*imk gee vous
~tendrez dans un ou pluiieuls ~vafss plats, a~n cl!lr: ce ine
prel~nte une tri~s-g:ande rurface an conta8 de l'air, I'eau
; iilrabondatlte i I'eau Cc difloiution du Cei btant ealevCe,
l'air jempare di? 1'Eau diablaante, & hretre Cpoilue COM1'
mence Id Criftdlliiation, qui 1;7 fait en rril'on de L diis;nution
de ce~;e eau. Lor~que la cri~tallifation efr tr~s-auancdece
gut drrice ap!bs troir; on quatre jours, ii eR. ~ pfnpos de
r~parer te CLl efI;;r.tiel de la partic el~roreflilidc, ce.qn'on
F~Ut f~;re afiment en inclinant le tPaie ~lr an autre.
Cetfe pariie Auibe expof~e de nouveaI1 i -l'air .rri~~\~al:iTt: plus
p:otnpremrznt, 5:lorlrqu'ellB e~t- ieoarse par une Irt~conde.,
une 3me i~L mtme une g"";E~is elEe.c~tt~iB!Ce, en center,


r




tf
1.1
11


e

11

af
i

















i<
a


[


~ L^^`UYI
() C'c~ cerre m.lri2l~e S~crrlfne g~r ~5JtIJ t rrJr.:~l du ~e
d~ ijnne e~lrmi',exlffe I'etylni dr-.r izAlil!s c.l~l~;~r~e.r, ~~r






( r se t i de" bn e n q 'tl; L a .m..... A) ces i'f -i.s
,hii'iMi: rc tC.'il1i'- a'/.- loQiia&l reumes d(-Iu:iae i, rickfie
Sla qualite'du fic exprim,: *-
S; le fuc e-:prirme cont',:nr des matieres ,JuL 'l:.; .i':rr.-
eres au fl effentiel, les reflent en dernirt.eanalyfe fous
t1e fl'ide.
%oici deux tables don't 'une. eft 6tablie tant fur le fuc
,xriime de bonne quality etendu & rapproch6 .diffrens
eres,quefur des diflolutions de fucre.par 1'eau, & veri-
e, par.1'6vaporation a Iair : lautre announce quelle eft,
,chaque degree de 1Areometre, la quantity d' au a eva-
oer, foit dans le fuc exprime de lcnne quality, foit da:ns
a laire,:pour les rduir.e a Ftat fyrupeux.
L'eau difout le fucre dans des proportions determines
relatives au degree de chaleur dont elle eft charge.
La diffolution du fucre par 1'eau -au point .de faturation eft
r.onmee firop. II faut pour ebtenir ce point (T'eau a la
temperature.de :o degrees) trois parties d'eau pour cinq
defucre.
L'eau confid&ie dans'le firop ell nommee eau de dSfjo-
lution. Celle qui exckde la proportion de trois -parties pour
anq de fucre eft nommee can Jurabondante lI'eau de d'folu-
ion. Par I'Areonmetreons'afkure a 1'inftant de fa,proportion
dative de .eau & .du-fucre combines.
Soit du fucre de canne exprime de bonne quality, foit
ne -diffolution de fucre par l'eau portant les diff1rens
legrs de 1'Arbonattre, l un & lautre contiendrait au quintal,,
avoir. :a
T A B L E T A B L. E.
e la quantity da fucre con- De laquantite d'eau A ivaporer
tnue dans unc clairee& dans pour ridure un fac exprimd
un fuc expriie'de bonne qua- de bonne quality ou une
id pris a tons les degris claire a l'tat des fyru-
de tAr ometre. peux.


1 3.

S 8j

9 3
9 I .

14 I1.
16 8
i8 6
220
23 14,

2.9 6
3.1 4]

34 1-4
36 12'
38 9
40 7.

44 1
45 15
47 12:
49 10
5i 7
53' 4
5). 2
16 15
58 13
60o 10
62 IS


97
94
913 2
q8 3


79 6,
76 7
7 88
67 10
64 ii



52 15




38 3
35 41
32 I'



29 6.
26 7

20 91
7 10
14 11
2 44 l








1 12
38 3



8 1
*) M~
2 X. .


.4
1
3
2
4
I


2.
I
3

I
,z

I

2
4
I
3
2
4
I
3
2
3


4

3


te firop rur, ou ,-uii cha1gt duii flure atn p.: de f
rtifn ne porte i-'astau-It j de -L (tgi g-s a iA .n't~ 4,,,i .
I.orfque la uge 'd' cet ir;ihtircenr sdtve au-ctifls ce ce
tei we 1'eau alcrs e (nctiKIIt ouwre le fuc e, une matiere etran-
ge e ui a o.ute a la phnmeur piecifque du firop. Cett-
r-atiere eCfL c fiicre dcccpofe fcit par actionn des alka-
lisi, foit par celle de'la chaleur, foit par le concourse des
delx ensemble, de la ratiere extrative, de la maticre
favonneufe extra&ive & du corps muqueux. La tige de
IArLcmetre s'el6ve d'autant plus que la proportion de
ces matitres eft plus confidi~e-ble; d'oh 'on voit que les
firops les plus mauvais font ceux qui donnent le plus haut
degree a iAromnetre.
Parmi les fucs exprimes que j'ai eprouves, le plus rice
portait ii degres. Ce fuc provenait d'une habitation de
M..Dubuc Belefond, a la 'Martinique, Je fuis perfuad6 qu'4
Saint-Domingue il en exifle a ce terme de richeffe &
m-me au -deffus, quoique je n'en aye point rencontre.
Jen ai eprouve .qui ze portait que 6 degrees. Je doute qu'il
en exifte de plus pauvre. Je n-ai rencontre qu'une fois ces
deux extremes.
Je dois faire obferver que -ces tables ont .eU faites, la
temperature de-reau etant a zo degrees & celle de Fair 'a 23
( thermom'tre de Reaumur ).
L'ArCometre don't je me fers, eit infcrit Ardometre de
Baurnm pour les firops & les fels, faith par Moffy,.quai Pel-
letier Paris.

Les petfonnes qui front des observations fur la richejfe
la quality du fucre de canne exprime', pris dans tous les itats
6 dans routes les circonflances, par rapport a la nature 6& a
l'expofition du foL, a la pluie & a Ia afcherefe font prides de
les adreffer branches de port, au Ridatleur de ceae Feuille,
qui les communiquera a M. Dutrone. Ces obfeiations flrot
publides fi les Auteurs le derent.

Un Habitant de Baynet nous a fait favor qu'un de res
.NBgres s'tant bruiie une main avec de i'huile bouillante,
il Favait panf6 avec de la patate crue & rape, ainfi que
nous 'avons confeille dans notre n0 XLIX de Iannee der-
nihre, & que le.Nbgre, apres 'ufage de deux apparCils
d& paiaee, appliques dans le mmn e jour avait ete .partfi-
tement gueri.

Dans notre Feuille nO LI 1784, nous avons parle d'un
ouvrage intitule: la 'ala:c de L: nature, par M1I' Maflon
le Goft. Cette DU' a dcpuis e t rcue affociee du Cercle des
PhIzadlphzs, & elle lui a adreffi article fuivant, qu'il nous
elt agrkable de fire connaitre. Pour mivux fentir le meiite
des observations de 1'Auteur, ii peut etre utile de relire
ce que M. de Bufo a dit dans fon pi-emier volume des
quadrupedes, pag. 205, 206 & 0o8 de f'dirion in-ia, fur
la rumination & Particle ruminant, dans le Diaionnaire
d'Hiftoire Naturelle, par M. VZi'm.nt de Bomare.

Obfervations fir la faculty de rmbiner, attribute inconfid'-
rcment aux nwouches.
Plufieurs Savans n'ont pas dedaigne de fire desobfervations
fur-les mouches communes &. ils y ont attach quelque
importance. Ayant remarque que ces infedes font fortir
& rentrer, a plufieurs reprises ,.des gouttes heterogenes de
leurs trompes, ils ont of claffer ces fills de 'air avec
les ruminans. Mais comme les diffetlions anatomiqucs ne
leur ont pas laifli appercevcir dans ces jolis animaux
plufieurs ventricules, on a mis en question fi la plurality
des efomachs &tait nceffaire pour la rumitnation, & s'il y
avait une cu plfieurs manieres de ruminer. La premiere
de ces questions, qui avait d.ju 6u: faite, ouvre des vues
fyfitmatiques; la feconde eft dcidee depuis long-temps. La
tromp. des mouch -s communes eft mufculeule, vclu:e a
Fixtremi:t & fendue; du milieu s'avance un petit corps
cylindrique, c'eft un fuioir. L'eflomach eft grand &
membraneux; le cweur pale, de figure conique, n'a qa'um
feul ve..tricu.L; ei ef nviroannn, d'un pericarde & couch


1/






bl;ts e hragtm de abdomen. Le entve & les parties
ai le terrisent n'ont rien de conmaiin avec 'objet prefent.
&'anatomie compare ri'offre donc.rien qui puiffe fire foup-
4-onaer que les mouches.aient interieurementquelqu'analogie
.avec le taureau; & pour pea qu'on foit attentif a leurs
mnanoeuvres, on apperoit qu'elles n'agiffent pas come les
,rumi.nns: je les ai vues fouvent lancet la goutte, ou piu-
tot les reftes de la goutte dent elles 6'etaient fervie, contre
les lambris & les places, dans lefquelles elles aiment a fe
contempler, & qui en font frequemnieht tachees. Ceci ne
peut etre.la fuite de la rumination: rejetter n'eft pas ruminer.
11 n'y a done pas d'apparence que la mouche rumine. Aurai-
je pu me le perfuader:? chacun -n'a-t-il pas des idees relatives
-i a situation.? Je n'apperqois dans tout ceci qu'un infe&e
occupy de fa toilette. Sans en avoir fait 1'analyfe, ne ourait-
on point foupconner que .les petites balles, qu'a aide de
fa trompe., la mouche fppare de la goutte qu'elle en avait
tiree, font compof6es d'une matiere propt'e a luffrer cette
aneme trompe, ha tte., le corfelet, les .pieds & les aatres
parties de 'infe&e qui en font fufceptiles, a peu pres come
les oifeaux lufirent leurs plumes.? Une mouche fe trouve en
fte: elle fe faifit d'une goutte de la liqueur qu'on nomme
epifcoyale; ii y a de quoi fe reftaurer, fe r6jouir le cerveau,
le gout, i'odorat, la vue, & ce qui eft bien plus agreable,
fire toilette. Quoi de plus propre a cet effet que.les diffe-
rentes matieres don't cette liqueur eft compose ? La fenfualite
lui fait gouter & flairer a plufieurs reprifes. Silesmouches
font afez borhees pour ne pouvoIr avoir, comme nous, qu'une
idee a la fois, ces idkes doivent fe fucceder avec une viteft'e
proportienne a- la diurie de lear vie, qui n'eft longue
,qu'autant que la fuite appercue des objets la rend telle. Notte
mouche faith tres-raoidenment fucceder aux plaifirs du gout
& de l'odoirat, celui"Cde l toir en minitaure, avec une teinte
incarnadine par 16, ooo organes. V6yait donc chacine des
parties de fon corps colored, parfumee, luftree, fortified,
affouplie, content de fi petire perfo;nee & fe frttant les
o pe nde& f --ttain le
pattesd'un air degage & fatisff ild neftpas 6otnnant qu'eile
s 'eivle rleftienit.
Mon fyi eme paratra peut-etre moiks important & moi
rprpre a honorer notre fiecle qte celui de nos Savans;
mais s*il &ait plus vrai files mouches rtimnaient, Ies plus
friends d'entre les Juifs ne manqueraient pas de 'informer
aux Naturaliftes, fi elles n'auraient point la corner du ped
fendue. Mais qtuand dies frummeraient s'enfiivrair-il qu'oa
dcit les claffer avec le bouc & le bifon? Ne s'eft-on pas
apperqu que les fyf~iiaes t(ii claffent tous les 6tres par petit
mrombre, ou meme par une feule de leuts propriets,ont former
des affociations biffrres? Celle de la: mosche avec les rumi-
nans ferait iunie des mieux caraferifees; quand meme on
la onfidcrerait come &rant fans ceffe a la pourfuite du
bcef,. Je ne fais i elle ne feritpasmieu pas eu lacee dans la
claffe drinfeies qui auraient pour caractere diftinfif ia
ananie de la toi6ette.
On voit que Mt*C Majfon le Golft n'epargne.pas fon fexe.
II y a de i'efprit dans ce morcean, mais les idees y font
plutbt apperques qu approfordies. Ceux qu ont des connaif-
fances en Hiftoire Naturelle apprecieront routes celles que
doit poffder l'Auteur, qui n'a fans doute voulu que les
fire foupeonner.
Au Ridateur. Au Male, le 1'7 Scptem;re i78.
't M. por fatisfaire a votre envie autant qua I'autorite
refpecable pour laquelle vous reclamez, j'aurai 1'honneur
de vous dire que je viens d'eCablir une Nopalerie avec la
Raquette vulgairemnent appel6e Raquetre Efpagnole. Je vous
avouerai de la meilleare foi que c'eft la Jedure du n0
XXXV I des Afches Amiricaines qui m'v a decide, 'ignore
Ia reufiite qu'aura mon petit effai, maisje vous promets.de
.vous en fire part dans le temps-*.
Je tremble, M. que relevant d'une trhs-forte maladie,
ries observations ne fe reffentent de l'tat de faibleffe oh
jeme trouve encore; cependant il faut vous fatisfaire ,,.
La Cochenille filveftre vient naturellemen: dans ce
i~uartier. Ces infeaes s'attachent fur le Nopal vnlgairemnent


applee pawtte wib o iqu s'ie iidt & V9 eis
ferait impoflible defy r4colter ,par la grande quantity de
piqua i Adont ii eft arm y.
c Cet infe&e fait toujours face A Ioueft & 'on n'ea
volt jamais aucun du c6te de la feuille quifait face 4 l'eft
Ce qui me fait pr6fumer qu'en tabliffant ine Nopalerie,
on-doit avoir egard Y1'expofition n..
cC Une chofe remarquable eft que parmi la grande quantity
de Nopals de toute efpice qui avoifinent celui oti I'infede
s'attache, iA n'y en ait aucun qui cherche a s'y 6tablir : me'
recherches a cet 6gard ont 6te fuperflues ,.
a Lorfque la Cochenille a entierement epuifle Nopal
fur lequel elle fe nourrit., elle I'abandonne. On s'enappercoit
facilement, parce que le duvet qui lui fert d'enveloppe nA
plus la meme forme n..
c J'ai *kte fire quclquefois fte petites rtcohes, toujqurs
muni d'un mouchoir blanc, & j'ai obferve que lorfque je
les faifais hors de faifon, le teint nri'tait point fi beau, fi
vifni fi abondant. Vous en jugerez vous m8me par le petit
line ci-inclus, que j'ai teint hier, apres deux jours de pluie,
qui eft le teams le plus contraire A la Cochenille, fur-tout
dans certt faifon ,,
c J'ai fait quelqu'autre .remarque,dont je ne vous parlerai
point, parce que ce ne.ferait que des r6petitions de ce que
vous avez dejA dit en.
cc Soyez affure que j'aurais eu hobnneur de vous prevenir
fi r'ellement j'avais eu des connaiffances don't le Public eft
pu tirer quelqu'avantage. y'ai 'honneut d'tre &c. Signed,
GENTON n.


A4 meme.
a M.'C'ef la lecture d'une d vos Feuilles qui e( caufe
que e fuis ii. L"opulence que votre Golonie indique par
-i foule d'avis que vous publics n'a fait croire que jen'avais
qua me montrer dans-un Pays auffi rice pour y fire une
fortune brillante &8 rapid. Ma mre ne m'a laiff6 pour
tout patrimoine qu un petit minois chi~onne, qui vaut bieu
fans vanity, celui de Roxelane, mais qui, telon les a a-
rences, ne me conduita pas fur le Troae di grasid I uic.
Je tinsde*4ea nature., n amour extreme powr fe plaifit
& pour vivre & briller fans rien fire. Mon phre m'a d&nni
le jour en fe dfeannuyant & la vie eft Ie feul 'cadeaui aqu
j en aye jamais reu ; peut-etre que s'il me coniaiffait A
ferait plus gen&reur, mais je ne fais oh le prendire: iaa chere
mere ne m'a laifee aucun memimre a cet gad......
Bat! ce n'eft pas tout cela que je voulais vous dire; Me
voila done ici, conduite par vos Feuilies. Elles font cou-
pables de mon equip6e, il faut quelle 't'en fortent; ,depuii
deuK niois de fejour e*n cette ville je n'ai pas encore faith de
quoi payer lespetites friandifes que jravais erntarqtt es pour
la traverfee, Nous nous trouvons un fi grand nombre ici
& ii nous eft arriv tant de caniarades par la debacle de
navires qui vient d'avoir lieu, qute je defefp.re de poi oir
reuflit fans votre fecowrs. Vous ntavez peut-htre pas ide
du nombre de DemofldJles qui 6fnt ici naintenannt fans
computer les Nbgreffes, MulztreffesQu arteronnesc Griffoktes,
Tiergonnes, Miffives, &c. Que fon noitd prfere'& qui
nous 6te le pain de ti main. On .me dit que ceft tout de
mime chez vous ,cependant je n'ai .plis que deux goa des.
Je ne fais que devenir.Heureufeaent q ..e jenedois rien; je
fuis nette de ce cote. Dans tna dtreffle e ne.cvois pas que
vous me refufiez de me voucher dans vos Afiches. Je vous
prie done de fire conasaltre ma fituation; qielqAe bon .. .*
aura peut-etre envie de me connaitre. Je vous promets que
je ne lui laifferai pas le terns de s'ennuyer; je le r&enerai bon
frais, come on dit a board. Si je dots a vos Feuilles le fort
Oue j'efpre ma reconnaiT.nce fers celle d'une jile femme;
&je ferai, apresmon expedition, le voyage expris pourm'aller
acquitter. Adieu, M. je fuis toute a vous votre tres-humble
fervante Euilaie-Chrifine Barbotte. Cap le 2. Dec. 1785 .
Nous .nous iommes volontiers prtk au defir de M"l
.Eulalie-Chrifiine Barbdtte., parce que fa lettre peut retenir en
Franrce ;bien des D"" de fon efpece qui infeftent la Colonie;
nmais ,nous la difpenfons de la reconnaiffance.
N Mot technique g~u nous avons cnr devoir fupprimer.


La













I












Itf


AR
(:


4










PL1MENT AUX AFFICI

Du Mercredi it za.


SD E4'A V IR A E AU CAP. etampa

du co urant ie Railleur, de la Rochelle, Cap. CHA]
dic&el hIe 6, la Ducheffe de Polignac Cap. rite aia
la Mothe, venant de la L6te d'r:ngole, Au
I re no


l'Ardilliere Capitaine Prunier (


& r ,
P I D V P A I TIER,
d'un efcalin. ..... 8 once. Jeph
go, aya
PRIX COURANT liere: I
pieds I
i par la Chambre du Commerce du nouveau
Negrei
P-Fran ais le 7 Janvier 1786 de 3o a
Congo
DEGREES COLONIALES. Cong
mene d
.Au P
terre, premiere quality, 79 a 8o liv. Secon- gre Ig
t7, 72 a 75 1. Trofienme, 66 a 70 1. Commun, etit S
1. T&tes, 36 a 40 1. Sucre brut, z6 a 35 1. 18 ans
,21 fols,march mnd, 0 of. infeieur, 18i 19f. Pt. p
13 a 14 f. Indigo bleu, 14 1. a 14 1. Io f Port-de
e, t1 a 13 1., cuivre, 9 'a 1. Cotton 40
.Cacao 13 i 14 fols.
Au C
4RCHANDISES D'E URR OP E. arr&ete
vert de
vieux, 2oo00 zo liv. la barrique, nouveau, bai, it
de Provence 90, blanc de Bordeaux. 6o 1. le G, cou
Farine fine, 70 o 8ol. Ie barril, commune 6o a Cheval
[uile fine, 30~ 361. le panier, commune, 1i1. nade.
. Beurre, o20 2z fols la livre. Petit-Sale, Au j
I 1. I'ancre. BoeuffalC 75 8S 1. le barril. Mo- rouge,
a 45 1. le quintal. Riz 5o a 1., Savon, 70 Au \
14 quintal. Chandelle, zz f. 6 d. la livre. Brins poil ro
emes, 45 fbls,aune reduite, dits 3-quarts, 41 f. fur 1'ha
Combourgs & S. Georges, 44 a 52 f. idem. entier
x, 13 o 1. la bale. Laval i35o liv. idem. & 2oir
tes, 7 i 80 pour cent fur fatture. Rouen-Fleu- 4, une
o liv. la balle, Toiles & Marchandifes fines, fes fuli
oo pour cent fur fadure. le 27,
COURSE Dv FRE T. fuite,
riquet
POUR BORDEAUX.
12 T A
e terre, to deniers, brut I1 d. Cafe en futail-
1. en lacs, 6 d. Coton, 20 d. Indigo, zo deniers C P
)UR NANTES ET LE HAVE.
e terre, 2z derniers, brut, 14 d. Cafe en fu- AU C
i1 d. en facs, io d. Cotton & Indigo 30. rete i1
gue, fa
-NEG ES MAR RONR s. m&A

Cap, le z du courant, Charles, Creole, etampe E T
UCHET, ige de 28 ans, A M. Pileron, ramene le p
pagnol: le 3, Btif Creole, tarnpi LAVAD-
20 ans, arrnte fur les linites elpagnoles : le Lar
e Negreife nouvelle, etampee VARENE, aigee au Qi
ans, airrtee au Moka: le 7, RIe Poulard terfn!
ouge age de 28 ans, taille j pieds 6 pouces. en At
Denord, arrete au Cap: e 8, Aior, Congo de Sc
I1


SES AME RICAINES

tier z78 6.


BUTLER ag de 2 ansi a M. Buclair arre-
Petite-Anfe: le 9, Thomas, Congo, etampe
IT AS, age de 40 ans, a 1'Hopital de la Cha-
Cap.
ort-Dauphin, le 31 decembre dernier, un Ne-
veau Nation Kiffe, ayant les ereiiles perches,
u Vieux Burg : le premier du courant, deux
nouveaux meIme Nation, etmpes DELA-
GE, arretcs aux Fredoches: le 3, Alexandre
au fieur Fregere de Lembeauchene ramend de
iol: un Negre nouveau Congo, tampere GAU-
ayant un colier de fer ramend de 'Efpagnol :
Congo, au fieur Joaneaux au Limbe arr0 -
Lcul de Samedi: le 5, un Negre nouveau Con-
int un Lezard fur le fein droit, arrete a Va-
S6,un Negre no-weau Mandingue, taille 4
I pouces ramene de 1'Efpagnol: iu Negre
i Congo, etamg6 F ramend de 1Efpagnol: urn
nouveau Congo. tail!e f pies i pouce, ge
ns, ramene de 1'Efpagnol: un Negre nouveau
taille f pieds I pouce, age de z5 ans, ra-
le 1Efpagnol.
:ort-de-Paix, le 2o dicembre dernie tin N-
de 1z i 14 ans, couvert de Pians, arrest ae
Louis: le 5 du courant, Francois ag de
petite taille, etampe ARNAUD & deffous
au fieur Guichar, arr6 it la lMontagne du
-Paix.
ANIMA UX P A V S.
.ap, le 4 du courant, un Cheval poil brun;
Limonade: un Chval poil g-ris, Ie corps cou-
farcins, arrete a Limonade: Ie 7, tn Cheval
impe fur la croupe POSTE & fur la cuifle B
vert de farcins, arrete i l Hopital : 1 8 un
poil brun, couvert de farcins, arrete a Limo-

Fort-Dauphin, le 3 du courant, une Mule poil
arretee a Maribaroux.
Port-de-Paix le z du courant une Jument
jge etampee PDC & an deffous FL, arretee
citation de M. de Raulia: le 3, un Cheval
poil fouris, les 4 oieds noirs, la queue longue
e, arrete la Maontagne du Port-de-P.ix: le
Jumient poil blatc, timpee MTV & 2 de
cs poil brun, arret es aux trois Rivieres.
une Bourrique poil blanc, un Bourriquet fi
meme poil arretes au Grand-Fort: un Bour-
entier, poil blanc, arrete en Vilie.

T d'in Negre & d'une Negrejfe"ipaces a vendre t!e
S2 mars prochain ,a la Barre du Siege Royal adi
, ala requete de iMe. Pacquot, Receveur de ce Droit.

n, Congio, tampere fur le fein gauche BOLET
AP ag6 de 3 v ans, taille S pieds, i M. Bolet, ar-
a Petire-Anfele 4 dccembre, Roftlie, Mandin-
ns etampe, apparent, agee de 25 ans ia la nom-
nne, M. L. arretee au Limbe le 6 decembre.

4 T des Succefj]ons echues a la Vaccance, depuis
premier aout I7 78 au premier janvier i7S6.

aide, vivant, rafneur fur 1'Habitation Malzyeres;
artierr Morin : Anroine-Amable Dr:pontet de Chan-
s, vivant, Comedien au Cap, n,.if de Thi.rn
~vfin;e: CJfar-Alexandre-Eutine Poidevi n, natif
I'ciolvis'. .: Ci : I..:.. na u
-1 '
iliOi ,<.t ; ,-Ulpli. I L t, l,'l i





aecede a la Pette-Anfe, C rci Tnufas, atif de
deceae au Doadon : Antoine Boncaf4eu, natif d
Cette en Languedoc: Jofeph Bailac, natif d'Aurignac
Diocefe de Cominges en Gafcogne: Henri Ingoult,
natif de S. Giles en Bretagne : Pierre Martin, natif
de Marfeille : Louis-Paul-Emmanuel Garbes natifd'Ab-
beville, Diocefe d'Amiens: Germain natifde Comin-
ges, decide fur 1'habitrtion Noi, i l'Acul : Dau na-
tif de Nantes, ddced6 au Cap: tienne Marcand, Pac-
cotilleur, natif d'Orleans: Jean Leprince, natifde La-
chapelle en Normandie: Alphonfe Chevalier, natif de
d'cede au Dondon: Simon Chameau, vivant,
Charpentier, natif de Ii Rochelle, decede au Don-
don: Benoit-Raymond-Franfois Barrei, natifd'Avallon
S. Pierre Province de Bourgogne : Denis Burtin : Jac-
gues Louis-Benoit Marion de Brefillac, natif de S. Pa-
poul en Languedoc: Jean Pierre Houga Chwrpentier
decede au Donion, natif de Bdhnez Diocefe d'Ole-
ron en Bearn: Franfois Maullion, natif de Loudun,
en Poitou : Jean Laplace natifde Navarens en B' arn:
Simon Caufolle, vivant Chirurgien au Limbe: Pierre
Sejan natif de Libourne : Mouflie dit Langon natif
de Langon Diocefe de Bordeaux: Demoilelle Patras
bMonaton.

ST A T ^des Succeflons dans lefquelles i y a des
Executeurs- Teflamentaires nomie's.

Le fieur Cliquot de Paris, fon Ex'cut-ur-Teftamen-
taire le fieur Friou, Npgociant: le fieur Riviere de S.
Pierre de Corbiere, E. T. le fieur Alquier: le fieur Petit
de Paris, Exd. T. le fieur Martin: le fieur Camagnere,
de S. Laurent pres d'Aix, Ex&. T. le fieur carrere: le
fieur Bocquet, d'Amas en Flandres, Ex&. T. le fieur
Brocas: le fieur Profl, de Lyon, Ex&. T. les fieurs Ro-
ger Dupe': le fieur Defes deLacofle, do Trie en Gaf-
cog ie, Ex&. T. le fieur Plante: le fieur Bertet de Mar-
feille: Ex&. T. le nnommn Boulonois M. L. le fieur
Coyon, de Retey-fur-Marne-fus-Champagne Ex&. T.
le fieur Archambaud: le fieur Barre d'Avallon Ext. T.
le fieur Rigal: le fieur Mjlinier, de Bordeaux, Ex&.
T. le fieur Lavaud:le fieur Labole, de Bouviere, Ex&.
T le fieur Lamouroux: le fieur Galet, de la Fleche ,
Ex&. T. le fieur DefpiTieres : le fieur Lebignais de
Vains en Normandie ExA. T. le fieur Mlly :le fieur
Cartereau, de Rouvray Eletion du Mans, Ex&. T.
le fieur Cardinau: le fieur Munerot de Lachapelle-les-
Renes, pras Salins, Ex&. T. le fieur Lautier: le fieur
Jean Dordon, de Vifon en Gafcogne, Exft. T. le fieur
JEtagier: le fieur Pierre Jamis, de Bor leaux, Ext. T.
le fieur Franqueville : le fieur Lecomte, Sellier, de Ga-
tenne en Normandie, Ex&. T. le fieur Ducroq : le
eeur Robineau, de Vernet en Anjou, Exd. T. le nom-
mr Lefort M. L.: le fieur Peiras, de Leftel pros Cef-
car, Ex&. T. le fieur Sandre': le fieur Baril de Pied-
de-Loire pres la Rochelle, Ex&. T. le fieur Ve/neau:
le fieur Lafont, de Bayonne, Ex&. T. le fieur Baril-
ion : le fieur Fregier, de Marfeille, Ex&. T. le fieur
Vaits: le fieur Maquere de la Hugne, natif de S. Fra.
joux, Ex&. T. le fieur fon free: le fieur Confiantin,
de Dieuiivole press Bifas, fon ExA. T. le fieur Ar-
tau, le fieur Jacques Mefnier, de 'Ile de Rh6, Ex&.
T. le fieur Chaundruc.


SPECTACLE.
Les-Comediens du Cap donneront famedi prochain
.14 du courant, au benefice de Madame Marian, une
reprefentation de Blaife & Babet, Comedie lyrique en
2 alcts, paroles de M. Defhaies, fuivie du Tonne-
tier, Opea Comique en un a&e. M. Julien Pen-
fionaire de fa Majelfi, jouera dans la premiere, le roie
de Blaife, & dans la feconde celui de Colin.
Les mknmes Comediens donneront lundi 16 du cou-
rant, au benefice du fieur St Leger, le Deferteur, Op6ra
en 3 ades, dans laquelle M. Julien Penfionaire du
Roi, remplira le role de Montauciel, Mi. Lacombe ,
Amateur, remphlra ceiui de Grand Coufin, dans lequel
i edI principalement connu & le fiigur $ Leger clrui


du DAerterur Cette Pi'ee fera precedede Jannot on
es fBatus payment I'Amende Comtdie- i'arade en u J
adh, dans laquelle le fieur S. Leger remplira le rt1le
de Jeannot.
Entre les deux Pieces, le fieur Petit, Fl.ve du c&e
lebre Jarnowik executera un Concerto de la compo,
fiction de fon Maitre.


AVIS DIVERS.

M. Pichon fonde de procuration de MM. les Hi
ritiers Croif uiii, au Quartier du Fort-Dauphin, defi.
rant liquidcr cctte habitation, prie MM. les Crean.
ciers de vouloil bien comm iniquer leurs tires de cren.
ce a M M. Friou & Dfquiibe Negccians iu Cap,
ou i lui-meme fur l'h. bit uion de Madame Crofwoiii de
ChateauiRenard au Trou.
MM. Lafalle & Viau tenant le Paffige de Limo,
nade, out 'honneur de prevenir IMM. Jes Habitans
dudit Quarrier, qu'a commencer du premier du cu.
rant, ils front payer pour le mn:giin.,ge des fuctes,
les memes prix que dins tous les autres em',rcaaderes.
Madame Veuve Roujol pr"vierit le P>.b ic qu lIie
vient d'ac heter du fieur Pierre F.vreau h6itier do fieur
Favreau fou frere, minon en cetre Ville, une mi-
fon fitlue en cette dite Ville rue S. Louis, & que le
31 du courant, elle a a payer 90f7 1. pour f lde du
prix de ton acquisition. En cornfequece, elle prieceux
auxquels il ourroir e re du par la fucieffion du fieur
Favreau de fe prEf nter av ;nt !'echeance, fate de ce,
elle ne pourra fe difpenfer de foldr.
La foc.iete A Camnuft Fi,/fu &' Compagnie etant ex.
piree, M. Cam.fat reti charge! dIe la liquidation de
ladite focite' & conti-uera fi Maifon fous la figna.
ture A. Camufat & Compagnie. }1 a a vendre Ces foi.
ries, broderi.s bijure~ie & aut es marhanidif s.
Le fieur Jean-Baptife Cornei'ie f'r(e par le deran.
cement des aff ires iU firur iHuerne, de reprendre le
Paff.ge du P Port-M argot qu'il lui avoit vendu, s'$m-
preffe d'en prevenir M\1. les Habitans & Negocians
les priAnt de lui accorder leur corfiince & bienveil-
lance come ci devwmt II fera de ton cot: tous fes
efforts pour la meriter par fon zele & fon cxaditude
a les fervir.
M M. Wattin & Thomafeau pr6viennent le Public
qu'ils ont affociC a leur Maifon M. Lelong jeune, &
qu'a computer du premier du courarnt, elle exifte fous
la raifon de Wattin Thomafeau & Lelong.

DiPARTS POUR FRANCE.
Madame Veuve Roujol part pour France en mars
prochain: Elle engage fes Creanciers de fe prefenter
chez M. Payan & Jouve aine, N gocians fondes de
fa procuration, pour etre pays, & prie fes debiteurs
de la folder pour lui eviter le defagrement de les y
contraindre.
Le fieur Dubernard part pour France & declare ne
rien devoir.
Le fieur Larefche Horloger, part pour France & in-
vite ceux auxquels il peut devoir &chus ou i echeoir,
de fe prefenter pour recevoir leur payment, & price
fes debiteurs de le fatisfaire. II louera le magafin qu'il
occupe pour le premier mars prochain: & fera bonne
composition de divers meubles, marchandifes & Ni-
gres domefliques.
Madame d'Allard part pour France en mars prochain,
elle prie fes creanciers de fe prefenter pour recevoir
leur payment, & fes debiteurs de la folder. Elle ven-
dra livrables a Con depart, divers meubles, des- N&
greffes talents & une Mulatreffe i la veille d'ac-
coucher.

A Lo ti o A A F R B R;

Un Appartement confiftnt en trois grades cham;
bres hautes avec balcony fefant le coin des rues Vaef-
dreuil & Ste. Marie, cuisine, depenfe, cabinet, court
& puits y attenant e.gcup4 ci-dCvant par M. 1 Pro





















Ir













-2



I;


Sar1-C'i";.' al, 1 onr pour la fin dt mars proth n.
S'adreTr M. Aa ,'d ,,- .:in du ioi en cette ville.
II fera e fn.li I 14 janvicr ptoch.in, proc6dd lai
1Barre da Sige royal du Cap, i Ia re.l.i,^t: du fieur
Cathagne, au nom & come tuteur de Marie-Cathe-
riine-Rofe, mtiffe libre, an bail 1 fermn pour 9 ans,
d'in terrain fitu a la Grande-Riviere de la conte-
nance de i6 carreaux, don't quatre plants en cafeiers
abandonnes & bananiers, & donuz en bois debut ,
une cafe de z5 pieds de long fur 16 de large, poteaux
en terre, en mauvais eCat, d'un Nigre & d'une Ne-
frd f apparenans a ladite M eieur:e, & meme d'un
roifircme Negre, au cas que remife en foit faite avant
I'adjidication. S'adfrterr a Me. Prunet Procureur ,
charge de dreffer la carte batile.
Une joie Muifon fife rue de la Providence, vis-
vis Me. Cormeauw, Notaire compofle de trois cham-
bres, une galerie, cuifine, court & puts, le tour en
particulier. S'adreffer Madame de Lorffant, dans la
dire Maifan, qui a plufieurs domefhiqaes a talens a
venire, ainfi que des meubles & des bijoux.
IL fera Ie 4 fevrier prochain, proced6 & la Barredu
Siege Royal dai Cap, a la requete du fieur Soifumieu,
Tuteur du Mineur Laroche, au Bail a loyer pour y
ans, de 7 ttes d'cfclaves en z lots, aux claufes de
la carte banie don't on pourra prendre communication
au Greffe ou en 1'etude de Me. Carteau, Procureur
rue du Confeil.
A la requte do nomm n Vinet Quirteron libre
Tuteur dss Mineurs F !iion, ii fera p.rocedt a 1 B rre
du Siege Royal du Fort-Dauphin, le ;idi 26 di cou-
Srant, au bail ferme pour 9 ans, de 8 r&tes de Ne-
g:e., aax chrg:, ordinaires infir6es dans la carts: bi-
nie don't on peut prendre communication chez Me.
Duviella, Doyen des Procureurs au Fort-Dauphin.
Une Habitation en vivres, fife au Quartier du Ro-
cou, appartenant MI. Debelieville, adtdelemrent en
France, contenant 18 carreaux, don't t2 en culture,
fur laquelle eft une grande Cafe, Cafes a Negres a
autres, un pits, une favane ernouree, avec o 31
Nigres tant vizux que jCunis, doirt i A 16 travail-
lans: a affermer Ie z6 du courant. S'adreffer a M.
Caffignoly Picot, fonde de procuration, i Caracolle,
qui ea donnera de plus amples.renfeignernens.

A VENDR E.

Vendredi 3 du courant, ii fera procede le martin,
en IEtude de Me. Cafamajou, Notaire en cette ville,
a la vente & adjudication au plus offrant & dernier
enIheiffeur, de deux Alambics dependans de la fuc-
ceffion de fNu M. Proft.
La Frcga re p-.rticuliere la Duchefe de Polignac Cap.
Lefer ae la Mothe, venant de Malimbe, L6te d'An-
g0le, ett arrive en cette rade le 6 du courant, avec
tine tres b 1'ad effe de MM. Gauget, MAfois Vaultier & Com-
pagnie qui en ouvriront la v:nte famed 14 du cou-
rant.
Un beau Cabriolet monte fur 4 efforts, bien folide
& bien conditronne, Pivots pour jeux de moulins i
fucre, Tambours de 27 pouces de'diam&tre fur 24 de
haut, accompagnes d'un Tambour de 18 a 19 pouces
de diamerre fur 24 de haut, pour moulins, Pralines &
4, I, A
Cuis d oeus, Cuivre rouge en plranichs, Etain d'An-
gleterre en baguettes, Sel d Epfom tres-pur, Cartes ta-
rotees & blanches a deux tetes, C:oux ai Barrique &
a Quart, & autres Marchindifesi vendre dans le ma-
gafin dn navire le Janus, de Dunkerque, Cap. Morel
Boudry rue du Vieux-Gouvernement A c6te du Bu-
reau d4s ventes de I'Amiraute, & genies par le fieur
Arnauld Douin.
I1 fera proceed ie fmedi 14 du courant, a Barre
ldu Siege royal du Cap, a la vente & adjudication
au plus offir nt & dernier enchIniflur, d'une NIgreffe
Cr~ole .:nachmne,, t de f rti:Ie Mulatrelfe, ag.e
d'environ 3 ans, dependantes de ia fucceifion de feu

Le 9 ,uvrier prochaln, ii fera procde 4 iil BIrre


*
e.
e


U
r
e












u


x
tr
e

P
B


diu ;e royal di Fort Diwhin, & a'"i r: ,alJ1
c.tiotr atL plus off:anrt & dirnier enchfrfI ur, d la ,ain-
trti de 18 tees d'-flaJvcs d.;tii.i.Ulnt.s de la luAiitoua
de feu M. Profl.
Dix NIgres de pacorille, don't cinq homnis & cinrq
fomrm.;:, tous Ar:da. On les ve-ra chez M. Danger-
vile, Chiruigien da Roi, rue d'A:jou au Cap.
Madime Cicile Lare Fabtiquante di Tabc, la
Carrote Royalbd, rues du hac & i. Simon,! vient de
recevoir un pirti colfij.erable de Tabic ,de trates les
qualitls, comme l'on n'en a pas encore trot;"i a
Cap, qu'elle vendra ainfi que tos les Tabacs annrio-
ces ci-devant, a 2 go:rdins lI livre an detail, & n
meilleur nmaich/ aux M itrthnds dcltaI}lans: fe blatant
que fon tab ic ne changerajAn-.is de quality & le donanc
a lepreuve.
Le ficur Pierre ,l,'.-..:u, rues Penthievre & Tarane,
vint de recevoil 1 no. uvea3 part de Vin de Cham.
pagne, grand mo i .'u- quii vend :: jufe pix. 11 price
MMi. ies Hibitins & atrres cqui lui front 'honneuc
de lui ec iie, de ne point nimtre pour fon adrtlle,
Menon, vu Il conformity de ce inorm.
Vin en caiffe, Tabac de James Rive-, .une Habits-
tion de 1000 carreaux de terre, litube Kenahioa fur
la Riviere Ohio, un Bateau neuf du port de 78 ton-
neaux, pret a prend-e ch-re, n'ayant abfolument be-
foin d'aucune reparation. S'adreffer a MM. Gerbier &
Borie, rue du Vieux-Gouvernem nr.
Les fieurs Girard & Dalief partant pour France,'
par tout janvier, vendront leur fonds de in -gfin con-
fitlant en ma:chnddifes feches & chapeaux, avec ua
N &gre bon chtapelier & perruquier, un autre cuifinier
& uie Negrefle marchande. leur demeure eit rues Vaut
dreuil & 31 aranne.
Le fieur Cochereau, Dire&eur de la Pofle & Auber
gille au Bourg di Terrier-Rouge voulant fe retire,
vendra ou affermera fes deux'Emplacemens & les na-
gafins qui font au dedlas ainii que fes meubles. S'a-
dreffer -audit fieur.
Vraie Liqueur de la Martinique, fabrique de Grandm
maifon, en caiflfs de i2, i; 20 & 2y bouteilles,
chaque caiffe compofce de 11 qualities differences. S'a-
drefler ; MM. Bidetrenouleau & Compagnie rues d&4
Vieux-Gouvernemnent & S. Simon, qui out vendre
un trs-joii Canot mrat & & voild done ils front
bonne compofition.
Un Brigantin bon voilier, avec fes agrets & appa-
raux, du port d'environ, 90 tonneaux, piet i prendre
charge. S'adreffer i MM. Bouvier Galon & Compa-
gnie.
M. SauTfy, Apothicaire du Roi au Cap, n'ayant
pu vendre fon Magafin de Pharmacie avec les crean-
ces y atach6es, donne avis qu'il les en extraira & qu'i
le vendra en feul murni de tous les uflenciles, vaiffaux
& Negres nrceflaires pour I'ufage dudit Magafin. it
rditere fes prierts envers fes dCbireurs de le fiatisfaire
declarant ne rien devoir dans I& Colunie.

NAVIRES EN CHARGEMENT.

La Marie Conftance Cp. Vitard partira pour le
Havre, le f fevrier pretix. Ceux qui voudront y char-
ger s'adrefferont a MM. E. Millot & Compagnie.
La Ren ode di Cap, du port de Co tonnteaux., cpn.n
nu pour avoir de bonnes qua!itrs, firtant de carnre lc
d'etre dotibli partira pour Bayonne du au io fe-
vrier prefix. Ceux qui voudront y paffer ou charger,
s'adrefferont M. J. J. Gardin Capitaine dudit na-
viae, ou a M. Caffarouy.
La Dame Elifbeth de Bordeaux, Cap. Morel, par-
tira du 2z au 30 du courant. Ceux qui voudront y
paf1er ou 4y charger s'a-defleron M. Ti;~~Jie chez
MM. Mifculus & Rondineau Negoeians ,au Ille ,
d'ou le navire fera'voide.
La Marie-Thlrefe, de S. Malo, du port de 4fo
tonneaux, Capit. Dutemple, partira du Iy au 20 nars
prochain. Ceux qui voudront y charger on p'fi:l s'a-
4effetont; audit Capitaine oQu i MM. de Rujy. ,






1i1 No:vel!e REal~e, de Bordeaux Capit. JaflSn,
partira pat tout le couiant de Mars prochain. Ceux
tui voudront y charger ou pafler s'adreilront audit
Czipitaine.
La P/aine da Cap de Bordeaux, Cap. Alige du
port de 450 tonneaux, partira pour Nantes le 5 fe-
vrier prefix : ce Navire eft tres-commnode pour les paf-
fagers. Ceux qui voudront y charger ou paffer s'adref-
feront i M. Paulin Dapuy. Negociant, rue du Vieux-
Gouvernement vis-i vis les Halies angloifes ou au-
dit Capitaine qui vendra une Chaloupe avec fes agrets
i apparaux, matee a la pouillacaife.
Le S. Honnore de Nantes, Capit Magr partira
du z25 au 30 mars au plus tard. Ceux qui voudront
y charger ou paffer s'adrlferont audit Capitaine, rue
neuve, on MM. Guilbaud Gerbier & Compagnie.

Es CLAVES EN MARRONAGE.

Pauline agee de 4f ans, ayant une fille mulatreffe
nommee Zaire, martone du it decembre dernier. En
donner avis a Madame Tilour Marchande, rue Vau-
dreuil. 11 y aura recompenfe.
Deux Negres nouveaux Congo marronis du 3 du
courant, avec un troifieme N6gre qui les a foutires,
de habitationn de Porte-Lance, Quartier- Morin. En
donner avis a MM. Turon freres Negocians, aux-
qul-s appartiennent ces deux Negres. 11 y aura rd-
compenfe.
Lafortune, Mandingue, age de 22 ans, taille 5 pieds
a pouces, taille depuis peu, ayant un malingre con-
fiderable a la jambe gauche, etamp6 JOLIVET & au
deffous AU CAP marron du 10 du courant, avec
lne chaine au bout de laquelle eft un poids de 5o liv.
attache a la jambe droite. En donner avis a M. Ti-
phaine, Greffier de la fubdelegation au Cap. I1 y aura
recompenfe.
Jean Congo, etampe S. LAURENT, gi de 48
ans, marron depuis 3 mois. En donner avis a MM.
de Ruffy & Compagnie.
Leger, Griffe age de z. ans, taille pieds 7 a
8 pouces, bon tu' ier, i I'Habitation Ferbos, marron
depuis i moist. On promet 5 porcugaifEs de recom-
penfe a qui le iamenera a M. le Chevalier Lamartre,
au Cap, ou au fieur Fougaffe fur ladite habitation.
M.thurin tamp6 EHREF & au deffous VEVF LA-
ROS, maigre. En donner avis au fieut Ehret, Char-
zon, au Petit Carenage. >-

AN I MA U X IGARE S.

Une Mule poil fouris, ag6e d'environ 5 ans, belle
taille, ayant une etoile blanche i la tete etampee fur
la cuiffe du montoir GAi3 les deux dernieres lettres
enlacees, garee depuis 5 femaines. La remetre a M.
Beuyelin au Cap, ou a M. Barade, Habitant 'Ilet-i
Corue. II y aura recompenfe.
II s'eft egare de 'habitation de M. Deflrees a Plai-,
fance, un petit Cheval brun, Creole, court queue,
ayint pieds blancs, etampe FPF. On le foupCone
Limonade, au Terrier-Rouge ou au Grand-Boucan.
Le ramener. I1 y aura recompenfe.


SUITE DES AVIS DIVERS.

Le fieur Douays, Marchand Brodeur, depuis peu en
cette Ville, vient de recevoir un tres-bel affortiment
d'habits & veftes brodes en or & en argent, gilets de
toutes les faqons, tris-beaux manteaux de drap fin a
collet brodl en or velour de foye de printemps &
autres foyes cordonnees, unies & chinees de toutes les
couleurs. II remet a neuftoutes fortes de broderies en
or & argent quelque ternies qu'elles foient. Son mnaga-


fin elf toujours atu bout tde la rue de la Fntainet ai
fon dc Miadaitme DEioucfhi.
M. P,,t;, Chirurgien Executeur-Teflamentaire
de fteuM. DNJi s de Lacofjle, vivant, irocureur de l'ha
bitation de M. Po'rrence, au Quaitier-Morin, pue
les Creanciers de cette ficcefiion de fe prdfnterp ou
recevoir leur pavement, & les debiteurs di folder.
La Renomei du Cap, du port de 1o5 tonneaux. con,
nu pour avoir de bonnes qualites, fortant de carene 8C
d'etre double partira pour Bayonne du j au to fe,
vrier prefix. Ceux qui voudront y paffer ou ch rger
s'adrelferont a M.. J. J. Gardi Capitaine dadit na
viae, ou ia M. Caffirouy.

D PARTS POUR FRANC E.

M. Victoria pere fe difpofant i partir pour France
dans le coarant de mars prochain, prie les debiteurs
la focite' de ViLoria Pere & fils & Compagnie de la
folder pour lui eviter les pourfuites d'ufage ii price
egalement fes. Creanciers de fe prefenter pour recevoic
leur pavement.
M. Jean Dulon, Charpentier a Limonade, part avec
fon fils pour France, pour affaires de famille & ef,
pere etre de retour au mois d'aout prochain. 1 prie fes
debiteurs & fes creanciers de s'adreffer lui ou a MM.
Ercheverry & Jean Doihenard, fes affocies a Limonade.
M. Jofeph Jourdan part pour France & prie fes de-
biteurs de le folder & fes creanciers de fe prefenter
pour recevoir leur payment.
M. J. Viard part pour France & declare ne-rieu
devoir.
M. Paulin Dupuy, Negociant, rue du Vieux-Gou.
vernement, part pour France pour caufe de maladie,
prie fes debiteurs de Ie folder pour lui eviter d'ufer des
voies de rigueur, & fes creanciers de fe prefenter pour
recevoir leur pavement. II a une parties de maifon A louer
fituee dans la rue du Cimetiere, vis-a-vis MM. Ben-
quet, confiftant en une belie halle, deux chambre avec
un balcon fur ladite haile, une autre chambre y atte-
nant, dounant fur ladite rue, plufieurs cabinets, avec
cour, puits & cuifine, & un autre petit Magafin vis-
A-vis les halls angloifes, que ledit fieur occupe, con-
filtant en une chambre, cour & puits.


A A FA F E R M E R.

II fera procede a la Barre du Siege Royal du Cap;
le famedi 4 fevrier prochain, aux crimes & adjudica-
tion de deux Baux a ferme pour 9 annees chacun, des
biens echus au Mineur Antoine Chailleau, par les par-
tages faits avec la dame fa mere au rapport de Me.
Cormeaux de la Chapelle, N otire, le 19 d6cembre der-
nier.
Le premier confitle en une Habitation dite la Ma-
chotiere, fituee au Canton de Mapou, Quartier de Plai-
fance, de l'tendue de 64 carreaux de ttrre etabie en
caf6, formant une plantation d'environ 1oo,coo pieds
de catf don't 16ooo de 3 ans, 45000 de 2 ans, 25000
de 18 mois & 15o0oo de 6 mois le furplus dudit
Terrain confifle en i z carreaux en favannes & le rele
en bois debut : les Batimens confiruits fur ledit Ter-
rain & 76 Negres, Negtefes NDgrillons & Ngrites.
Le second confifle en une habitation dire la Proven-
ce, fitue an. Quartier de Paiifance, dlablie ci-devant
en indigo, don't la culture efl aftuellement abandonnce,
de I'etendue d'environ So carreaux de terre, partieplan-
te en bananiers & autres vivres, le furplus en favannes&8
peu de bois debut, Bitirens contfruits fur ledit Ter-
rain, & y1 Negres, Negreffes, Negrillons& Nigrites.
Aux charges, claufes & conditions inf&ries dans ls
cartes banies qui contiennent dailleurs le detail de tous
les objets compris dans chaque bail, defquelies on potirra
prcndre communication en I'Etude de Me. Crofhuri, PIo
cureur, audit jiege, rue S. Jean.


Par Permifon de MAI. les Ginerai f Intendant.


en

bri
era


vet
dri

PA
gal
po

Cr
dif

C(




I e
fe


E L'iMPRIMERhE ROYALE DU CAP


ixnc







SAN N E M. DCC. LXXXVI. Numero 2z.


I A FFICHES AMERICAINES.
Du Samedi 14 Janvier.


_____ __--'


P d\Pain- fn..... 2.......... 26 once.
idu\Paif Arts oilNrs
4 it A N A V I R z S.

Po a T-tA.-P R l N CE le $ de ce mois, le Dunkerque,
Bordeaux, Capiraine Lavaux, parti le 13 Septembre,
enant de Saint-Marc; & 'e Bon-Papa, de Nantes, Cap.
Leroire, parti le 8 Mai, venant de la Nouvelle-Orleains
Sde Saint-Marc. (2).
D a P r D E NAr v ZRZ s.

Du PoRT-AU-PRINCE, le 7 de ce mois, le Georges,
at.itaine Daufiranges, pour Bordeaux : le 9,la Jeane-Roje,
al.i:aine Lenud, pour le Havre : le 12, la Jeane-Mimi,
Rai:. Deflaux pour Bordeaux; & le bienfaifant, Cap.
lartoue, pour Nantes. (to).
Prix des Marchandifes de la Colonie, an Port-au-Prince. Sucre
anc, premiere quality; 72 a 7 1. feconde, 64 70 1. troi-
ieme,4a 6O 1. brut, 30 k 32 1. Indigo bleu, 12 ~ 13 1.
uivre, 9 1 I 9 1. to f. Cafe nouveau, o2 21 '. vieux 18 k
19f. Coton, 22 2a 30 liv.
Pnx des Marchandifes de France, au Port-au-Prince. Vin
leux, s0o a 20o 1. nouveau, I26 a 13 l. Farinede Moif-
fac, 70 75 1. commune, 5 5 60 6o. Boeuf fale ioo a 1o 1.
ebaril. Petit-fale, 27 a 30 1. l'ancre. Beurre, 25 a 3o f.
la livre. Huile, 36 1. le panier. Savon, 41 42 1. la caiffe.
Cours du Fret. Sucre blanc & brut, is a 15i d. Indigo, 24
S27 d. CafW 12 ia d. Coton, 30 33 den.
NV i C I S $ M A A O A N

Au PETIT-GOAVE, le 28 du mois dernier, eft
centre a la Geole, Macaya, Coigo, eiampe fur le fein
droit, autant qu'on a pu le diflinguer DER, & d'une 6tampe
bruee fur le gauche, fe difant appartenir au nomme Rouf-
feau, M L. Habitant a Aquin.
A SAINT-MARC, le 2 de ce mois, Larofe, Congo,
ctartpi illifiblement, age de 5o ans, taille de 4 pieds io
pouches, fe difant appartenir a M.Montagnac, aux Gonai-
ves : le 5, Germai Aouffa tampk fur le fein
droit LOGNE, age de 30 ans, taille de 5 pieds 2
pouces, fe difant apparienir a M. Lognd : le 8, Marie ,
Amine, etanmpe lur le iein droit B. LESLAIN, & fur le
gauche LACOSTE, agWe de 22 ans, taille de 4 pieds 8
pouces, marquee de petite-verole, fe difant appartenir a
M. Geflain, Habitant au Fond-Baptifte : le 9, Jean-Pierre,
Creole, tag de 28 ans, taille de 5 pieds 2 pouces, fe
difant de l'habitation Corpron.
Au PORT AU PRINCE, le 5 de ce mois, Antoine,
Mandingue, etampe illifiblemient, fe difant de l'habitation
Couflard, la Grande-Plaine : le 8, un Negre nouveau,
Bamhara, tamper g3101A, ne pouvant dire fon nom ni
celui de fon maitre: le 9, Paul, Congo, 6tampe BELOC,
e difant appartenir au Sieur Francois, au Cap : le 1o,
Guflave, Congo, etampr CAUVET. fe difant appartenir
M. O-Gornan, au Cul-de-Sac : le it, Grece, Anglaife,
fe difant appartenir a M. Rateau; & Francois, Moka,
fe difant de 'habitation de Monfeigneur le Duc de Char-
`tres; & Jean-Louis, Congo, etamp6, autant qu'on a pu


le diftinguer, ROUZIER, fe difant appartenir a M.
Longuct,. .-..


A M A X


SP A V S.


Au PETIT-GOAVE, le 7 de ce mois, il a ete conduit
a la Geole, un Mulet fous poil rouge, 6tampe fur la cuiffe
du montoir, autant qu'or a pu le diftinguer, DR, ayant
des rach:s blanches fur le dos.
A SAI NT MAR c, le 2 de ce mois, un Cheval fous
poil bai, etamp6 au mmntoir ODP : le 3, un Cheval
focus poil brun, etampe au montoir LCL, au-deffous M:
le 5, un Bourriquet fous poil brun, face blanche, 6tampe
au montoir N.
Au PORT-AU-PRINCE, le 5 de ce mois, une Bourrique
fous poil bai, e'ampee illifiblement, ayant une fuite fous
poil fouris : le 8, un Cheval fous poil gris, etampe 12 :
le 9, une Bourrique fous poll gris-de-fer, etampee illifi.
bl-ment : le to, u; Cheval fous poil rouge, etampe IR;
u.e Jument fous poil gris, 6tampte HR en travers ; unt
Cheval Anglais fous poil bai-brun; & un Cheval fous
poil brun, b6ampe FTC, les deux premieres lettres entre-
laces : le xi une Bourrique fous poil bai, etampee PI,
ou RI; une idem fous poil brun-fouris, etamp6e illifible-
ment, ayant le bout des oreilles coupe; une idem fous poil
brun, ayant une oreille clabaude; une idem fous poil brun
etampee illifiblement, ayant le bout de la face blanche ;
une idem, fous poil brun, etampee fur la croupe ET,
ayant une fuite; une idem fous poil fouris, etampke d'.-
tampes Efpagnoles; une idem fous poil brun-fouris, &tant
en tres-mauvais etat; une idem fous poil brun; enfin,
une jeune Bourrique fous poil brun, etampee au cou X:
un Bourriquet, fous poil bai, etant tres-maigre; & deux
autres Bourriquets,. I'un, fous poil brun, & l'autre, fous
poil bai, etampes AVI.


SP E CTA CL E.
Les Comediens de cette ville donneront Mardi 17 dit
courant prefix, au binefice du Sieur BERTNIER une Repre
fentation de L. PARTIES DE CHASSE DE HENRY IV,
Comedie en trois aites & en profe : cette Piece eft le chef-
d'oeuvre de M. Collk, Le&eur de S. A. S. Monfeigneur le
Duc d'Otleans, premier Prince du Sang, dans laquelle le
Sieur Dainville remplira le role de Henry IV, & le S' de
Refinond celui de Michaut; cette charmante production,
qui rappelle aux Franqais, non-feulement les vertus du
meilleur des Rois, mais auffi fa bonhommie & la fimpli-
cite de fa vie privee, fera fuivie des VEHDANGEURS
ou les Deux Baillis, Opera-Bouffon, de M" Piis & Barr ,
dans lequel la Demoifelle Minette remontera fur la Scene
& remplira le rble de Lucette, & le Sieur de Refmond,
celui du Bailli du lieu.
Le Sieur Berthier toujours attentif a ce qui peut etre
agreable au Public, a cru flatter fon gout en choi-
fiffant ce Spetacle, d'autant plus intereffant qu'avec les
A&eurs nouveaux, il a le double plaifir de faire reprefenter
le role de Henry IV par le Sieur Dainville.
Les Comediens de Saint-Marc donneront Lundi 23 de
ce mois, au bnefice du Sieur Dainville, une premiere Re


/7


FIy5i






*f ntsdQ du Minist :Dr 53 ARAo; on la Fo> jm^' atilff que ceur de la We 19,it-4t, fa venwerenes d ,
fe, Cm2in Lie en pre ,& on. c"inq ades, de M. Caron de dreaLer direaenment n ici pour rec voir le mrnrtant de elle
mur:i. C3.... t Pi6ec connue uiMvertemlent,'eft. auih crb,,nces tant ei capit inrrets qie fia'is-, leeu declarantlf
,aeralement dem;andt & attendue fur ce Theatre, & qu'ap.s trois m.-.ils frontt drchus., ayant p ,sce te.& ,
par cette raifon le Sieur Dainrille, naiyarta rient de plus a m? pout folder le prit de foa acquisition en 1 ies o 1.L
coeiir qja d'&re agreable au Public, s'empreffe de la lui quittances, a la decha:ge defdites fircceilions; le Pi-.fe t
announcer. Le foir Grand 8.,, 'a overturee duquel on avis tera inf&re trois fois.
doanera Ie Repentir de Figaro ou la fite de f(an Mariage, M. G"` S.riratin, N6gociant en cette ville, a afodil b
.Coinedie en profe &, en un a.e, par M. Parife-.au.. dans fes affairs le Sieur Saaveur Lefpes focus la raflo
Let Comeidiens de cette ville donneront Mardi 24 de de Sarra in 6 Lefpes, a comnpter du i" Janvier proclhaii
e moist, .,au dinfice ,ie-siear C.ZUAIREd ,, L',INE .NTE BDE il price TeuP qui ui doivent de payer en:reJes mainsdl P
.heANsMA, Opirraen qeatre acrs, Mitiq.ides M.Pi,:e.llo.; dit Sieur Lejpes, t oum come' i fera hanneur aux enga,
dans lequel Ie Sieur' de.Refinoad remplira le role de means deja taits. Els offrent fous cltte railron' leurs fervi.
Georges .Maigct. Cette Pikce fera f.uivie d'un grand Ballet ces au Public. le Sieur Lefpes eit affiz connu (ur-toutt
nt:nmtmyme, ayant pour titre LE MARiCCAL ~6 LGGIS, du Sieut .Ste rrain, aavec lequ'el- il eft depuis douze ats.
.dans lequel le Sieur Texier., Danfeur nouvellement -arrive M. Letourncax Darac'nd, ci-devant tenant magafin ru te
de France, y remplira le principal Perfonnage & danlera -des Capitaines; ayant., pendant fon voyage aenFrance,
plufieurs pas & cthaconnes, ainfi que le Sieur .Acquire. forte une foci6te avec M. Thiercelin, fols la rai.on
le 'me'ne foir, Grand Bal. Di .raDcin &6 Thiercehii, a fhonneur d'offrir -fous cette raiibioq
Les- memes Gomediens i on0ieront Mardi J de .ce es ferves s a M" }es 1labitans pour tout ce qui concern. 1'
tnois, au benfice de la De toiftle NoEL, une premiere ne fon commerce. 11 front les comminflions de ceux qui a
4-eptrAientatio n de F.pr'-FxNv rT CoLAS ou les Freres delait, '.voudrent les-honorer de leur confiance. Us ont vendre
Comedie en un afde & en profe, par M" de Beaunir. vin vieux de Bordeaux rouge .&-blanc, en barriques &
Les fJournaux qui ount ienadu compete de la premiere repre- tierons, biere, pivots de moulins a fucre, culs d'ceuf& a
tentttioande cette Piece au Theatre italie:n, e font accor- tous les' "errenitns 'neceff'lres pbur, les: habitations,
&ids a dire qu'efle avair ea le faieces le plus grand & le plus outils de char'pentiers, tonnelliers a. macons; un tres-beau a
quite; quteell 6ait rmptI e dcfprit, de fituationsintere'fantes; parti de gtaces, Iuile d'olive, de lin, de poiffon, effence
que la morale en emait douce & capable de produire les de therebentine & divers autres obiets. Ils previennent el
.efets les pjis'agrab1e& S l& s plus uiles. Cette Pi"ce f iea outre que le navire -. Tourterelle, de iantes, Capitaine
fulvie d'une autre nobuveaute, intitul: ALEXIs J1r JUSTi TE, Vaillant, fe difpofe a. partir pour ledit lieu dans les der.
Comedie-Lyriqui en deux aces & en profe, melee d'a- niers jours de .Fevrier. Ceue qui voudtont y paler ou
riettesi paroles de M. Monvwet Mufique de M. DeTaides. charger a fret pourrone s'adreffer audit Capitalne dans leur
La fable & le dialogue d'Alexis 6, Jlftine ont ajoute en- magafin, maifon de M. Mefpl s.
0d!re A -a reputation de M. Monvet. On reconnaltra dans It a tee vole. dans la nuit du Santedi au Dimanche t1
la Mufique la fraicheur, ag rascieafte originality 1 expreffion de "ce mois, dans in cannot mouill en cette trade, un~
brillante qui cara"drifent les cbompofitions de M. Dqaides. caffette de bois- d'inde prefque noir & 'a secret, ayant tounl|
La D11' N6ol fera tous les efforts qui font en forn pou- fes coins en argent ainfi que fa garniture, conrenant desj
voir pour que ces deux Pieces foient reprbfentees come papers de consequence, tels que lives de compete, obli-
Slles font dignes de 'eatre. Le le qui ianme pour fatisfairele gations de divers, expeditions generalement quelconques da e
Public, eft le feut titre qu'dele ait i fes bone's. bricq ke Cerf-Volant.; ladite caffette a fon etui en cuir.;
Le Sieur Pini, nouvellement arrive en cette ville avec enfemble une longue vue anglaife, ayant un etui en drapy 4
la. Dante fon Epoufe, fa 'honnetir de prevenir le Public bleu, corps rond & gravee fur le gros bout .Swtteworst
qu'il a commence fes Exercices, le Mardi zo de ce mois, London; plus un livre journal, ecrit & rougi fur trance,
,qu'il continuera kles donner deux fois la femaine, & fera enfin une paire de hboucles en argent, au poinqon de Pa,
fes efforts pour meriter Ies fuffrages de ceux qui daigneront ris. .Ceux qui rapporteront ces objets auront une recom.
l'honorer de leur prfehce; & qite pour repondre aux ap- penfe proportionnee au ferv'ce qu pIaudiffemens qu'on a bien voulu lui prodiguer, il don- M" Deshays & Lalae Saint-Jacques, N6gocians en cette
lieraaujourd'huiSamiledi rdecemois, unbriilantSpe&ale, vile, qui out ta clef de ladite caftte.
qui commencera par le Grand & Magnifique Tour de la: M P" Gautier 6 Garnierpreviennent que leur fociete,
ourterelle qui a paru avec le plus grand fucces dans la fous la raifon de P" Gautier, Garnier & Compignie, eft
Salle des Menus Plaifirs du Roi : i1 fera le Tour de la ba-. diffoute du 3r Decembre dernier, epoque du dece, i
gue qu'on mettri dins tn fifil charge a poudre, qu'il ti- du Sieur Rene'. A douin leur a'Tocie commanditaire
rera en .lair, & laTourterelle voltigeant de:Loge en Loge & qut' computer du, I" Janvier prlfent mois leur commer- J
la remettra a Ia perfonne a qui .elle appartiendra : ce continuera fous la raifon de P" Gautier Gamrnier, qui J
^il ne fera pas fdautres details atn de ftrprendre agrea- demeurent charges de la liquidation de I'ancienne fociete;
'blement -le Public. II donnera Mercredi r8 & Samedi ils previennent en outre les debiteurs d'icelle de vouloir les
ii. Les prix font les memes qu"- la Ceomede. C'eft la folder le plus promptement poflible, ainfi que les dbbiteur' ,
steme Sallef &. on comrmencera a 6 heures. particuliers dudit feu Sieur Arduin, don't ledit Sieur P
.... ___ Gautier eft executeur-teftamentaire, pour eviter le defa-
S. grement des pourfuites qti'ils fe trouveraient forces de fire.
Les Perfonnes qu ant des avs a faire nfrer dns cette Grafer fres, Pitteu Compagnie, Negocians a
Feuille, font prvenues qgue paf le MERCREDI SOIR Saint-Marc., donnent avis qu'ils viennent de recevoir la
.on n'en recevra plus pour la Feuile de la femaine, qu procuration de M" Bellangr frJres, a effectt de vendre
ceux lqui plndroert eu t Jdi ferant rerdeos de u toamee; que leur habitation fituee au quarter des Gonaives., confidante 1
c-eft l lmprimeriequilfautlsareerdiremntour et obj en 18 crreaux d terre arroables, ufceptibles de fire
pour les abonnemens ou j M" les Diredeurs des Polees des fae
Spour hs ahnneens, a s Direuersdes oje une fuperbe flucrerie, don't une parties actuellement plants
.divers quarters, en'afranchiffant le port des lettres qui, fans n e r brtimens servant de graudecafe, magatint
en coton; divers b~timens servant de grand'cafe, magafigi
cette precaution, refleront la Pofe. cotton, cuifine & cafes a N gres, 65 tetes de Negres o,|
A V I S D I V E R S. environ, 64 betes "a corners zt brtes cavalines, un trout 1
peau corifidrable de .moutons & cabrits, & genbralement
M. Le Breton de la Villaudry, Habitant a Leogane, ayant tout ce qui en depend, en outre les cabrouets & uftenfi-l
acquis de la De1 Cauvin, veuve Sabaterit, une petite ha- les niceflaires a exploitationn de ladite habitation. Ceux
citation poignant le Port-au-Prince, provenante des fuccef- qui soudront en fire acquisitionn pourront s'adrefler anx-_
.fioris du feu Sieur Cauvin pire & de feu D"' Cauvin, veu- dits'S "es Sainr-Marc.
We Gaernier prie les reanciers defdites deux fucceffions, .Le Sieur Charrier, Md a Saint-Marcr au nom & cost' ,






le ei*clleur- e U e r rtrien, mre';I prf
vi .t ceux a .qui il eft du par ladite fucceflion de fe pre-
rnter pour tre pays, ainfi que ceux qui doivent de payer
incelTarnment, pour lui eviter le deiagrrnent de les y
contraindre.
i Le Sieur Collet, Md Orfkvre a l'onneur de prevenir le
public qu'il vient de recevoir de France un affortiment de
bijouterie, confiftant en montres d'or bmailles, guillochses
& unies, avec les chaines pareilles, boites d'or pour hom-
mnes & pour femmes, boucles d'oreilles & de .einture '
pierres & en or dans le nouveau gotr, cannes ; pommaes
f'or, boucles d'argent pour hotnmes & pour femmes, idem
couvertes d'or & a pierres,.epees & fibres en argent, bou-
1.s de milice & 4perons d'argent. Enfin on trouvera chez
lui tout ce qu'on pourra dlfirer concernant fon etat, le
tout dans le dernier gout & a jufie prix. 11 ofe fe flatter
Sque ceux qui voudront l'honorer de leur confiance auront
lieu d'etre fatisfaits de la maniere avec laquelle il traitera.
:11 a des ouvriers en tout genre, de mneme que pour Yhor-.
logerie, 11 privient que le Sieur B.flide n'a aucune fociete
avec lui, & qu'il ne payera aucuns des engagemens que
ledit Sieur ..aura ou pourra .contraler fous le nom de
.ollet & Bajlide. Sa demeure eft rue des Frontforts, vis-
.-vis M" Pelietant & le Berquier, N0gocians en cehe ville.
M. Chichib, Cap. du navire 1'Orthdicen de Bordeaux, {e decide
i freter fon navire pour ledit lieu, pour partir dans tout
Fvrier prochain fous le commandement du Sieur Grandi-
dier, fon second. Ceux qui voudront y paffer ou charger
.a fret pourront s'adreffer r. !it Capitaine, dans fon ma-
gafin rue Saint-Jean-Baptifte, maifon des heritiers Piemont.
Le Sieur Matthey, Horloger, qui a travaiile pendant deux
a ns chez M. Lamotte, en cette ville, a 'honneur de pre-
venir lc Public qu'il travaille adueliement a fen particu-
lier, & ce par arrangement avec ledit Sieur Lamotte. Ii
f ait & raccommode toutes fortes de montres & de pen-
dAules, & ofe fe flatter jque les perfonnes qui 1'occuperont
*auroat lieu d'etre fatisfaites. Sa demeure eft rue Dau-
phine, t cote du Sieur Fabre, Traiteur.
Le Sieur Chevaier, Apothicaire en cette ville, prevent
le Public, que c'eft mal a propos que le Sieur Cavaliejeune
Sfair infrrer dans le n des Affiches Americaines qu'il
avait fait l'acquifition du fond de pharmacie de fon free,
n'ayant tout au plus acquis que les droits & pretentions
du Sieur Cavalie aind, fon frere, dans la maifon de phar-
lmacie connue fous la raifon de Cavalie arid 6& Chevalier,
g&ree & adminiftr6e par ce dernier. 11 prevent que la
vente de fon afibcie ne peut le priver de fes droits, qu'en-
conrequence it ne veut pas du Sieur Cavalid jeune pour
fon affocie,. & de plus il prie les creanciers de ladite fo-
ciete de fe difpenfer de produire leurs tires de crean-
ces chez Me Guieu, Notaire ayant des livresi a jour fur
lefquels fon affocie peut prendre connaiffance de ce qui eft
.df, ou peut-etre que ledit Sieur n'a mis cet avis que pour
des creanciers de la fociete Cavali firres. II prevent en
outre que les engagement faits ou qui fe front fous la
raifon de Cavali aind '& Chevalier, & qui ne front pas
fignes de la main de ce dernier, ne front pas pays par
lui, coming etant en droit de ne faire honneur qu'a fa
signature etant grant & adminiftrateur de ladite fociete
Cavalier aind &Chevalier. I1 offre de plus fes services aux
perfonnes qui ont bien voulu lui accorder leur confiance,
it fera fon poffible pour la meriter.
A la requ&te de M' Grenier, Receveur des Aubaines,
it fera-proced de la Barre du Siege Royal de cette ville
'le Samedi 4 Fevrier prochain, a la vente d'un terrain de-
,pendant de la ficcefion Leriche, fitue dans les hauteurs
de la grande-riviere de LUogane, d6pendance du Port-au-
-Prince, au lieu appele le Boucan-Coffy, borne au nord
de la crete dudit Boucan, au fud du pied de la Selle, a
left de Jerome Tion, Negre libre, & 1l'oueft de terre
non conce.dees.
A la require de M Grenier, Receveur des Confifcations,
ii fera procede le Mardi 24 du present mois, n la Barre
du Siege de i'Amiraute de cetre ville, l!a vente de la
goelette Ia Gentible, du port de 60 tonaeaux,


&E 'OuyOMf DO M-Alyr '8tff ut6k //

M. Baud;n, pourfaivant en reunion d'uh terrain de millepat
en quarr6, fitu6 dans les hauteurs de la Crete aux Chats#
Paroifle de la Croix-des-Bouquets, born au nord des SY.
Villequoi & Durege Lacombe, reprefentans le Sieur Couppde
au fud de terres non concedes ou non reconnuesI a I efit d
Sieur MuafJaui ou fes reprefentans, l' oueft de terres non
concidees on non reconnues. La conceffion de ce terrain
a t6: accordeee le8 Fivrier 1771 a Jean Joly; le Sieur
Prince, demeuraat a la Croix-des-Bouquets', s'en eft trout
v6 cefiionnraire : on croit qu'il a donned une procuration
pour vendre &. qu'il y a eu plufieurs ventes, une aux Sieurs
Villequoi & Durege Lacomne, &6 une encore part l Sieir.
Prin;e, au Sieur Joion & autre.


DEPA RTS


POUR


FRAN H Ctr


M. Cornet, Negociant en cette vIlle, fe dirpofant a par-
tir pour France au printemps prochain, prie les perfonnes
qui doivent aux difflrentes cargaifons qu'd a g.rees de te
folder inceffaimment aria de lui eviter le d.fagrement d'es
venir 1 des voies de rigueur.
Le Sieur Jean Papilli: aidn, M'l rue des FreSntforts
fe difpofi e partir pour France au mois de Mars prochain;
en conflquence il prie les perfonnes qui lui doivent de
le folder inceffamment, pour hui eviter d'employer les voies-
de rigueur pour les y contraindre.
Le Sieur Petilrd, fe difpole a partir pour France
au tnois d'Avril prohain, & pfie les perfonnes a qui if
peut devoir de fe presenter pour &tre payees, & celles
qui lui doivent de le folder, pour lui eviter le d.fagrd'
ment d'ufer des voices de rigueur. 11 vendra fon fonds;
confiitant en un billard & tout ce qui en depend, tables
de jeu, bouteilles, dames-jeannes, biere en bouteilles &
en barriques, & rhum en dames-jeannes. Ceux qui vou-
dront s'en arranger a i'amiable, ainfi que de tous fes meu-
bles, il les paliera a jufe prix.
Le Sieur Garnid, Md Saint-Marc., fe difpofant a par4
tir pour France dans le courant de Mars prochain aur
plus tard, price les perfonnes aqui il pent devoir de f4
preenter pour recevoir leur pavement, A& celles qui lui
doivent de le folder le plutot poflible.
M. Cataux, part pour France dans le courant d'Avril
prochain.
M. Barerre fil arid, part pour Bayonne d~s le court,
rant du prf'ent mois, avec fon brigamin A Jofcphine,
commander par le Capitaine Vive. I1 prie fes debiteurs
de le latisfaire. avant fon depart.
Le Sieur Cahutac, Seilier a Leogane, part pour Francer
au mois de Fevrier prochain, & prie les perfonnes qui
lai doivent de le payer, afin qu'il puiffe payer ceux I
qui il doit. II a plufieurs Negres bons felliers & les uften-
files propres a fon 6tat, qu'it vendra a bon compete, moyena
nant du comptant. (9).

D E AM AN f E.

On defirerait favor des nouvelles du Sieur MNcolas-S
tanne-Loiuis Marcourt, fils de Louis-.alentin Marcourt Mt
rue Saint-James, i Bordeaux, age de i t r6 ans, bloni
din, d'une affez jolie figure, paffe en cette Colonie Pilotin
fur le navire le Georges, Capitaine Defclaux, qu'it a quitter
au mois de Janvier 1-78. Ceux qui auront connaiffance
de la refidance de ce jeune homme font pries d'en don-
ner avis a M" Raba frres, Negocians a. Cap, o M"'
Dafylva & Duliepvre, N6gocians en cette vile, qui oat
des affaires tris-intereffantes a lui communique.

NA'RzsIS Z N C HARG MZNT.


La Belle-Arsine, du
charge pour ledit lieu.
fret pourront s'adreifer
Sen cette ville,


Havre, Capitaine Duval, eft eir
Ceux qui voudront y charger i
i M. dc Roudil, rue de Vaudreuil






t '!4de, d1Twavre, Caaptalne FV PT.eudnlnmmet pardra
pour leiht lieu a la fin d, ,Fvrier prochain. Ceux, clia
vouul ont y patfer ou cha~iqer a tret porrroiitr s'adreiider
.audit Capitaimi, ou a M. Co!ombd, dans.on magafin rue
des (apitaines en cette vile.
i'Efoir, du Havre, Capitaine Maugras, partira pour
led it lieu dans les premiers ;ours de Mars prochain. Ceux.
qa.1 voudiont y pafler ou charger fret pourront s'adreffer
.audit Capitaine dans fon magafin en cette ville ; il prie
las per onnes qui doivent hi fa premiere & fa feconde
cargai. on de .1e folder inceffamment,afin de .ne lui cau-
fer ucun retard.
L'Alexandre, de Nantes,' du port de .oo tonneaux,
CapAiaiueine oreau partira pour ledit lieu dans les premiers
jours de Mars prochain :ce navire eft neuf, bon .voilier
& trks-commode pour les paffagers. Ceux qui voudront
y paffer ou -chatger a fret pourront seadreffer audit Ca-
pFiaine, dars fon magafin grande-rue, vis-i.-vis Mr"E -oif.
fon, Negocians en cette ville.
'.Le' Marqauis-de-la-Fayette,, du port de --oo tonneaux
*(;pitaine Gehibert, ci-devant commander par NI. Gautret,
partira par-tout FRvrier prochain, fans faute pour Bor-
deaux : ce batiment eit connu pour fa folidite & -(a mar-
che, & eft tres-comnmode pour les paflagers; il a tout
:fon chargement en fucre, i l'exception de 6o ~i 7o bar-
riques de fucre qu'il prendra fret ainrfi que du caf6,
coton,. indigo. Ceux qui voudront y paffer cou charger
a fret poutront s'adreffer audit Capitaine, ou a M Dau-
lagna, Tr;gant.& Comvagnie, N.gocians en cette ville,
maifon de Mi. Boureau, vis-i-vis MW Camftancq & Thdian.
Le Dunkerque, de Bordeaux, Capitaine Lavau s'eft rendu
-de Saint-1Mac ici pour y prendre feulement I0o 0 120
barriques de fucre; ii lui en manqtte 30 pour comnpl'ter
foin iombre, le refte &ant d~j~ bord ou pr t char-
er : ce batiment a le reftant de fon chargement pret a
.aaint--Marc, & partira du 1o au 15 du mois prochain
pour Bcrdeaux. Ceux qui voudront y charger le reftant
du fucre don't ii a befoin, pourront s'adreffer audits Srs
DaSubailana, Trigant & CutnpaT'nie.
Le Ndree, du Havre, Capi'aine Dujardinpartra pour
ledit lieu par-out Mars prochain-: ce niavire ef' aon to fe-
cond voyage, march fup6rieurement & a une dunette
tres-commode pour les paffagers., Ceux qui voudront y
paffer ou charger pourront s'adreffer audit Capiraine chez
A4IS Meynardie, Piccard F. Comp. gne, Negncians en cette
vile, qui ofit a vendre des mar-handifes de retour de la
.C6te, en tocus genres.

4 V R E D R -E.

Une Habitation fituee au Fond-Baptiile, borne des ha-
bitations Seguineau, de la contenance de 80 carreaix de
terre, favoir 12. en cafk de tous I ges, 8 en vivres & k'-
vannes, le refte en hois.debout; fur Jaquelle ii y a une
belle fource, uine maifon principal, fur fe-ulage & toute
neuve, deux magafins vivres & caf deux glacis de
6o pieds carrt6s., une care a, Negres:& inme 'curie en boi6s
dur; le tout covert en effentes, un noulin dehors ~i piler.
On faith annuellement fur cette habitation -30 milliers, de
caf6; ii y a 28 Negres, don't 24 travaillans & 4 mulets. Ceux
qui voudront en faire l'acquifition pourront s'adreffer MW
Turin, Propri;taire, on M. Bourdon Imprimeur du Roi
Un beau Tour en l'air, garni de fa pikce k ovale & de
fes poupees points, fon, banc, une roue en plomb, un
arc en acier & fes.outils :le tout bien Iconditionne. Ceux
rim vnudrnnt en f-r L I., ;i on ourront ;-i;,_ll_^ au
gieur Gaumont, Serrurier en cette ville, rue du Gouver-
nement, vis- vis la vieille Eglife, ou aux. Forges du
Roi.


UVne habtar etabhn ltabB %aii Aigotert e, fituve tan 4
quarry tier de Ni s, appartenante M. dIe ThroenfnY t,
* tetcs de Ng;es faits fur ladite habitationi, douit ina.
j,.ure pattie LCroles & boLas fujes. Sadrefer a M
nard, OeL/groix, Pacaud &Clom.panie Negocians a L U0
gane, gondes de pouvoirs, qui en felont bo:ane compofi.
tion pour du comptant, ou du paper fur France courts
terms & endoff6 par de bons N.gocians de la Co!onie.
On vendra le tout enfeiblte., ou la terre & les Negres
fkparernent,. ~' la volonte de 1'acquereur.
Riz en boucauds & en tierons, planches & effenres:
le tout venant de Charles-Town. S'adreffer M. r, lall.
non, Negociant en cette vile. ,
:Dix carreaux de terre, fitu~s, au morne de I'fI.
pital,.fur lefquels ii y a une maifon de deux chambres,
avec,. galerie & deux cabinets, une cuifine & une chain.
bre ct4, un petit magasin & une cafe N gres: 1- tout
covert en effentes, trois chevaux de choiie, fous po0lF
gris-mouchet6, ag s de 7 ans. Ce terrain n'eft qu'a une.
demie ieue de cette vBie, chemin de cnaife. Sadrefhfer
.M. Peiereau Defprl.
Deux Chaifes garnies & peintes," I'une couleur prune
de monfieur, l'autre chamois,- avec portes par _cbte & a
deux places; avec trois hainais chaque. S'adreffer au mna.
afin dunavire le Franfois,de Bordeaux,.Capitaine Deyrem.
I S C L A V E S S M -M A R A 0 N M / A Gt Z

Jean-Baptifle, Congo, 6tanw- MASSIP : on le foupsonne
dans les hauteurs de Leogane. En donner avis i l'Impri.
mere Royale.
Cinq Negres, ampss C.BABIN, nomm~s Chaiks, Con-
go; Cjer,.- Aguia; Neptune, meme nation, & Abraham,A
Coocoli. Ceux qui en auront connajiffance font pries d en
donner avis Ma e Baubin, qui ils appartiennentr.
.Ambroife, Mandingue, g6 de 30 ans, taille de 5 pieds
6pfouces, ayant le haut des oreilles coupe & les jambes
remplies de cicatrifes de pians, matelot fur le bricq I'ln-
conjhzlt, parti marron de Jacmel le. 30 du mois dernier,
Ceux qui en auront connaiffance fibnt pri s d-en donner
avis a Mi" E. Patot N. gocians. en cette vile rue des
Capitaines, dans les magafins:des heritiers Piemont.
Zamor, Congo, .fans &tampe apparent, -g% d'environ
25 ans, taille de 5 pieds 4 pouces, ayant une cicatrice
dans le fourcil drcit, ,provenanrte d'une loupe, Perruquier
pour homme & pour femme :& un peu tailleur i;marron
depuis 7 ou 8 mois.- En donner avis 'a M. Motard RN
dac"eur de cette Feuille : ii y aura-deux portugaifes de
recompenfe pour le Negre qui le ramenera,


,A 'M -M AVX-.X


4.G A RE ~S.


II s'ei- gar6 depuis Belair: jufqu'q I'habitation Peyrac;
untm Cheval Ibus poil rouge, face blanche: & buvant dans
fon blanc, 6tranmp" fur la cuiffe du montoir:IT & plus
bas DVV, entrelaces Ceux -qui en auront connaiffance
font pri's d'en donner avis M. Ithier, 'Habitant au Cul-
de-Snac, ou M.-Sairnag;ne, Negociant en cette ville; iA
y aura recompenfe.
11 s'eft echappe de' la Savanne-du-Blond un Mulet fous
poil :gris-blanc,.e'tamp6 ,CORIO; on croit qu'il a pris )a
route de l'Artibonite.d'o ii fort.- En donner avis au S'
.Roch, M '' ]a; Croix-des-Bouquets, qui. il appartient.
:II s'efi 6chapp, le 5 de ce mois, de la favanne de M.
.Boiffonniere Deli'tes, une Mile fous .poil june, etample
fur ie- cou du cdt` du montoir d'une 6tampe efpagnole.
eux- qui en auront connaiffance font pries d'en donner
avis au Sieur Duvet, Ma Of~vre en cette ville; il y au.
ra une portugaife de reompente.


"vitc Ptrmi7on de MM. Its Giniral 6" Intendanx


Im a 1 1 111 son=!!M-- -11 1 .11;4- I M!


DP LJIM-PRIMERI, RIOYALE DU PORT..Af1.PRINC-C







A4NN E M. DCC LXXXVI.

SSUP MENT AUX Al

S," Du Samedi 14


5 V'4 T EI_. D AVIS D VERS.
M. LicaiAr"Jflf'Ngociant a Jacmel, donne avis que
la fociete qu'il avait contradee avec M. Prax, fous la rai-
fon de Licairac fil 6& Prax, eft diffoute depuis le 16 du
'ma s dernier, qu'il refte feul charge d'acquitter les dettes
de ladite fociete & d'en fire les recouvremens; il con-
Stinuea ton commerce.
i M'" Gerin, Evrard 6 Compagnie, ont announce par les
fibches du 31 du mois dernier aux debiteurs des ancien-
ne, cargaifons qu'ils ount reques, d'avoir a payer les com-
Sptes quils leur doivent, ils leur r iterent la meme de-
mande, a d6faut de ce ls front contraint de le faire in-
ceiTamment par juflice. Le Capitaine Rouflan, comman-
ddnt le navire le Phiippin, de Marfeille r6itere a fes de-
biteurs qu'il partira ~ la fin de ce mois & qu'il ne laiffe-
ra en a:riere aucun compete fait h fa cargaifon; que ceux
qui diflreront de payer, en pretextant qu'il n'y a pas
trois mois qu'ils ont achete ou toute autre excufe, il fera
Sforce de leur demander,par justice apres huitaine; il ef-
pere que ceux qui front dans ce cas ne pourront pas fe
Splaindre d'apr's cet avertiffement : fon navire eft neuf &
a fon second voyage. Ceux qui voudront y paffer ou char-
ger a fret s'adrefleront audit Capitaine, ou audits Si-urs
SGerin, Eirard & Compagnie, rue de Bonnefoi, au bord de
Sla iner, maifon du Sieur Flon.
S A la requ&te de M' Girault, Curateur auxvacances de
cetteJurildidiongerant en cette quality la fuccefflon dufeu S'
Laporie, vivant, Habitant caflier dans les hauteurs de
Lcogane, il fera procede le 21 de ce mois, a la Barre de
ce Siege, a la vente & adjudication au plus offrant & dernier
enche'ifeur, de feize tetes de Negres, Ngreffes, Negrillons
ou Negrittes, dependans de ladite fuccefion & connaiffant
la culture du cafe, don't le plus Ag6 n'a que 36 ans; ainfi
qu'a la vente de cinq muiets & trois chevaux, faits a la
charge & dependans de ladite imcceffion. On pourra pren-
dre connaiffance de la carte-bannie chez le Sieur Orillion,
Huiffier en cette vilile, ou chez le Sieur Guerrier Duclos,
.aufli Huiffier a Leogane.
M. Boijfeau,. Capitaine du navire la Sophie, de Bor-
deaux, donne avis qu'il a trente-trois caiffes de vin, mar-
quees MC, a l'adreffe du Sieur Mauvefin cadet, charges fur
ledit navire. par M. Gerus de 'Laborie, de 'Bordeaux. II
prie ledit confignataire de fe prefenter, ou fon fonde de
procuration pour r&clamer le plut6t poflible lefdites
caiffes.
S I fera le Samedi 14 du courant, iffue d'audience, pro-
cd' d la Barre du Siege Royal de cette ville, a la vente
& adjudication au -plus offrant & dernier encheriffeur, de
.deux Negres domeftiques & une jeune Negreffe un peu
couturiere, tous trois dependans de la fucceffion de feu
SSieur Ardouin, a la charge de-.payer comptant..
11 fera le Samnedi 4 Fevrier prochain proceed a la Barre
du Siege Royal de cette ville, a T'adjudication du bail a
ferme pour onze annees, d'une habitation fife au quarter
A-,.. riD T i
S"u ouucamnI-, Negres o animaux-en aependans, appar-
tenant aux Sieurs & D11e' Mahe, mineurs 6mancip6s, aux
charges oclaufes & conditions de la carte-bannie don't
on pourra prendre communication en l'etude de M"
SLefranc, Avocat en Parlement & Doyen des Procureurs
audit Sidge.
Le Sieur :Cah/zac, a l'honneur de prevenir le Public,
que depuis le 16 D6cembre dernier, il n'exifle plus au-
. ctine feciete emre le Sieur RcmondMartin & iui, au fijetde la


AVIS


PAR TI C UL I ER.


Ze Sieur Dupain Triel, charge' par M. Laffedeur, de
la difiribution du Rob anti-Syphilitique dans cette Colonie,
convaincu aujourd'hui de la fraud malhonnite que I'on exerce,
en donnant 3 des remrdes inconnus & dangereux la denomination
du fien tel que le. frop de Salfepareille compof/ ou Rob anti-
Syphilitiquee le firop anti-jyphilitique des Sicurs Dupuy &
Boizeau, Chirurgitns a Jirdmie, &c. 6'c.
L'abus de cette fraud, ditdde par la cupiditi l'envie &
la jalousie ne pouvant que nuire infiniment a la bonte', ,
l'innocence If'eficacite reconnues du Rob de M. Laffec-
teur, confondu dans la acLfe de ces remedes impropres, &
tromper la bonnefoi du Public & des malades particuliire-
ment; le Sieur Dupain Triel, fe croit en droit de reitirer
au Public, que n'ayant itabli qu'un feal de'ndt a Cap, chey
M" Fadevilie & Compagnie, Apothicaires, rues du Bac
6& des Religieufes, il ne repond de la guerifon, dans les trai-
temens par le Rob, que lorfqu'on s'en fera procure chey lui
ou au Cap, a I'adreje indiquie ci-defts. Et meme pour que
le ruloc ne o it pas intuit a erreur, ii follicite les perfonnes
qui honoreront ce remide de leur confiance de vouloir bien
lui en donner avis, en lui ddtaillant mmee les fimptimes ou
les accident qui les y ditermineront.
Le Sieur Dupain Triel fe fera toujours une loi, dir;gee
par I'honneur 6& la probity, de repondre tres-exadement cette
confiance.
Sa derneure efl toujours en cette ville, rue de Vaudremuit
prIs celle d'Aunis.


Numero z2

FICHES AM1RICAINES.

Janvier 1786 .

te^=.====. --- -- =r^

boulangeriequ'ils tenaient pres de la place du Gouvernement;
fous la raifon de Remond Martin & Cahutac. Ledit Sieur
Cahutac, la tient feul & en fon propre & prive nom de-
puis cette epoque, & ledit Sieur R. Martin, fon affocie,
a d6ja fait announcer fon depart pour France, fous le titre
de Coiffeur de Dames.
IrM" Mathieu frdrcs, N6gocians en cette ville, ont l'hon-
neur de prevenir M" les Habitans Sucriers, que l'arrivke
de M. Dutrone dans cette dependance a determine la
confiance du Public fur la method de traiter le fuc de
cannes qu'il a 6tablie dans la dependance du Cap, chez
M" Deladebat & de Vaudreutl. En huit jours ils ont ven-
du le reftant des chaudieres qu'ils avaient affiches inuti-
lement il y a fix mois. Les demands multiplies qu'oia
leur fait chaque jour les engagent a prevenir le Public,
qu'inceffamment ils en commanderont fur des dimensions
& des proportions plus grandes & plus propres au travail
du fuc de cannes; dimensions qui leur front affignees par
M. Dutrone, d'apres les etabliffemens qu'il fait maintenant
chez M" O-Gorman 6" de V;udreiul, dans cette d6pendance.
Chanlate, Habitant au Mont-Rouis & qui tenait a Saint-
Marc la Pofte aux chevaux, vient de s'en defifter; elle
fera dorenavant tenue & dirigee par le Sieur Pierre Go-
dolle, qui ne negligera rien pour la commodity du Pu-
blic. On y fera fervi avec toute I'exa&titude poffible & k
la premiere demand. La quantity d'animaux deftines pour
-cet objet le met a meme de fatisfaire toutes les perfon-
nes qui voudront aller au Cap, au Port-au-Prince ot
n'importe dans quel endroit de la Colqnie.
M" Pelletant & le Berquier, Negocians en cette ville,
viennent de recevoir.de France un part de cartes de
Bruxelles, afforties, qu'ils vendront au plus jufte prix.
$--








SGO U'V ELLES DIVERS E S.

ST a T S ( f S.


.Extrait de la Gaette de Penfilvanie, en date
.Lovembre.


du 3.


Zondres, 14 Olobre It7y.

a Te fuis dans eette grande Ville depuis environ .i ours,
t6 me perds tellement datns les brouiiiards que vous ne
4'evez pas attendre qtre e vous faf e *acune description
ciirconiftanciee, jufqt'a ce que j'aie vue toute 1'Angleterre.
Je vois enverrai cependant une cimiparailin que fai .aite
nrrte Londres & Piris, & je croish a balancee de 1 5 pour 1oo
,:n faveur de la preinire: un Aniais meraitri 99 iJour' oo
Sun 'Francais autan t :e'n aveat de Paris, mais un Am-
ircain, qjdoi' it dela reconsraifalnce an pays oh fes peres
iat vu le jour & a la Pdiffance qtc i i1 protege a&tudlement
tdoit &tre i'mpariial dans fes Caci'cs ,,.
ta Co'mefairan d& la g;ra!deur ,ts deZux vites. 11 n'eft
pas plus facile d&efi jager par les vext i ue de prononcer
dq ceette maiiiire "fur la 'hatteur des tours de Saint- Paul
tde Lfi-dres & de l'ortre-).ime e de Pais. Les Anglais & es
Fra.ais fort 'fi pr~venns que leurs yeux augmentent ou
idiminetret ordianirerment edn proportion; pour moi je crois
ifae Lcrdres *eft plus grand que Paris d'in tiers, ce qui
mte patakittiftifie par le fwqibre des maif'cns. II y en a
t$, -o0o a Paris & 9 9'63 i Londres. La di&irence eft
'c6fidtfdable, direz-vous, itaiS il faut ob'ferver que les mai-
fons de'Paris font en' general infiniment plus grande que
relles de L-onhres & qu elles 'font 5 '6 & 7 stages;
a tLotdres, elles n'en orrt que 3 ou 4. Une autre caufe
qni me I fait pr6fumer que Lohdres eft plus grand que Paris,
.'ce'i la largetir des rues.
Destzaifens. L'ett&riettr des maifodns de Paris etart bati
de pierres blandhes, peint le cara&ere des Habitans, vif
& gai, & de cette confeu&ion, les stages du bas, tirent
Wne infinited'avarttages. Les briques enfumees des maifons
de Ltndres, qui llear dhtient atn air lugdbre, cara&6ri-
fent de meme ceux qui les habitent. L'exterieur des mai-
Ions At Londres et infiniment plus propre qu'a Paris &
les efcaliers Erancais font awtfi fales que les rutes. I1 y a
cependant de "plus beaux edifices i Paris, mais on y voit
mnoins de caf6s qu'a Londres n.
Population. Des calculs authentiques portent le nombre
des habitans de Londres a 6o.o, ooo. On n'a pas de ren-
fdiggntinhs adiff certaiis fur la population de Paris, mais
bin l'time gn'6trail ent a 8,ooooo o Ames. Par plufieurs
tbnfidhratibns 'je pehfe que :e nomibre e(c a peu pres le
fittim daris ls deux villes. La difference de laquantite des
sinaifons.prouve coiibieh c4lles de Paris font plus.peupl6es
8 plis grades. A Londres, une waifon eft communement
ccuphe par uhe feule famille; a peine trouve t on quel-
ques xexmples femthables a Paris. Chaque4tage eft occupy
Oir Utie family, & 'fouivert il ,y en a plufieurs au meme
eag: j'eiblis qu' en general la difference pour le nombre
SHLabitais de chaqute maifon eft come i 34 j'aipour
peeuae Brifiol & '1antc.iesaiA Brifrol content 10, ooo000
mtiaifons & &o, boo Ames; Nantes, a 5 ooo maifons &
Xio, 6oo0 HIbitans.
c Rues. A cet guard Londres a un grand advantage fur
Paris. Les tires y font propres & larges, les trotoirs fort
tommodes. A Paris, il n1y a pas de trotoirs. Les rues
f6ot &tfoites & remplies de boue. Les pauvres Petits-
bMatrtes 'fent i cheque infant obliges de fe fourrer der-
ribre les bornes pour fauverleurs jambes & pr6ferver leurs
bas blancs & leurs fouliers noirs de la boue inflame dans
laquelleIls barbottent ,.
it Police. Elle ef infiniment moins compliquee a Paris,
plus nergique & plus efficace. Des Gardes a pied & a
cheval y maintiennent le bon ordre jour & nuit, & Lon-
.res n'a qu'un guet a pied. On a des moyens etonnans


pousr 'f0ver Paris que!i'turia 4 fe eade & a cun
in'el incninu : au lieu qu a Lohdres on eft expofA a c- .h
que inbant-d'avoir fes poches pill&es & mamne &arevol
ea plAin jour, le piftolt 'a a main, au milieu des rUies
& de, places. Ajoutez que le Peuple Paris eft tves-civil
& qu'' Londres il et'fodrt infolent, fur-tout envers i,
Etrangers n.
a BAoutiques. La beauty:, rI'lgance, ia :riheffe & '
decorations de celles de Londres, fur-tout quand ellesfont
6claikes le foir riejoiflent la vue d'une maniere trs.
agreable. Les boutiques de Paris font affreufes en com.
paraifon ,.
a P'om.enades &6 Amufimens. Les promenades de-Paris
font bien fup1cieures a celles de Londres. Les falles de
Spe&Iscles, l'Opera & les .amufemens font heaucoup piu(
agrCables. Les Anglais reAuiifent affrz danis a Trahgdie;
ce g2nre efi felon leur Genie, mais pour la Gomidie &
lesaomis 'noilms n'approchlent pas des Frandais. Les
ASteurs Anglais n.e favent pas arpenter le Theitre avecla
grace & la Nobhle-Se que pofsedent ceux de France. Les
Opira de Londres font faits de pieces de rapport. Le jus
du Riafl-B.eef& J.a bierre forte ppefantiffent tellement les
pleds Anglais qu'ils .ne fauroat janais former un des pa
de Vefris.. Je crois qu'nm Danfeur Anglais eft le plus maa.
vais morceau d'un Opera .
( Lanternes. Elles font en plus grand nombre a Lo-.
dres qau' :Paris, mais elles &claireat mieux daas cette der.
nire ville. A Londres, elles pendent de :chaque cote des
Irues & a Paris au milieu. Comme les imdches y font tres-
ITfotes, elle. rpandent une u-miere vive, qui eft encoree
relechie par la.blanchear des maifons ,,.
,c E'au. Paris n'eft pas bien fervi a .et: 4gard. L'eau d
po.tee dans des barriques, placess fur des chavreates :que
tranent des chevaux. A Londres, ce fluide e f atinaa
dans chaque maifon par des rayaux, de la fagon la plus
commode; il en refulte un grand avairtage dans les cas
d'incendie; ,une partie de la ille & meme la vifle entire
,peut avoir dans un moment toute 1'eau neceffai're poir
eteindre le feu. L'eau eft levee a Londres par une pormp
a feu tres-compliqu&e. 11 y en a une plus simple a Paffy,
pres de Paris, qui., par lafuite, fouenira autant que cel[
de Londres. Je dois observer que Pa'ris derracet advantage
a un Anglais trs--ing6nieux, nommn M. att n.
i Situation. Londres eft fur les berds d'une belle ri-
viere, couvertede vaiffeaux, qui font un Commnerce irn.-
menfe. L'eflimation pour cet objet pour etre ea faveur de
Londres de 2. pour too,, & fi t'on a 6gard a diverfs
railons qui militent pour Paris, la balance des a.vAattages
en general ne penchera en faveur de Loadres qua de iz
6& demi pour roo -..
D r P o RL r,-4 P RI x. c .

M. r'Intendant eft de r4tour ici, depuis le z de ce
mois, de a tournee d'infpe&ion dans la Partie du Sud.
La Compagnie de Milices notuvellement ifrni'e en cette
ville fous le titre de Dragons pied, a et autonfile par
M. le Commandant-G-neralaprendre celui de Voontaires.
Cette denomination catra&rife.parfaitement e zle '1iede cet
qui component cette Compagnie, puifque c'ef de leur pre-
pre movement qu'ils .ont demanded la peraniffian de ft
reunir pour former ce Corps, dent l'uniforme simple &
elegant product un efft tres-agreable.

Nous nous fam.; un de.oir .de tr duir. fd, i mefi-t &-
fans partiality, mais nous devons ajferver que l'Auteur de
la Lettre eft dans I'erreur. M. Watt avait o'tenu an privit-
ige excluff pour ertablr .des pompes *a feu en Frince. MM.
Perier, Artiftes Francais, fotmirent le project cd'enrichir Paris
de ces machines. Is furent obliges d'ailer en Anglaerre ache-
ter de M. Wl att le dififtement de font privilege, 6' cet Anglais
n'a nultement contribud aux travaux de la pompe a feu da
Chaillot,, qui n'efl pas P4afj', comme ledit 1'Auteur. Nous
avons ddjfr announce que Paris ferait bientot aufZ bien fourni
d'eau uc Londres, par le moyen de ces machines.






g J'hat tes Ot'd ii4iS' tddicinaks &* midrologytues
i tites atz Part-au-P,,iaz e pendant ke tis dernier.

Nons p-cr lrrn s es bfervations melicrllales dans une
Lettre que M. Joubret nous a adreff&e du liet oh il s'eft
retir pot~rachever plus tranquilleinet fa convalescence, &
ous extrairons les dbfervations mnet drotogiques des J:ur-
a u'ii nous a fait parvertir.
au Quoique j'aie .cfl, dit M. Jobert, d'oblerver moi-
gne des le 'z du mois derriinr a raifon de .la maladie
res-aigue que j ai effuyee, les obfervations meteorologi-
ues n'en ont pas 6te moins faites avec la plus grande
xatitude, & i'ai.&ti6 galewent au course des maladies de
a fin du mois n.
a II a toujours regne des p.tites-veroles, au nornbre
efquelles out paru quelques co nfia.nt:s, Accompagnbes de
aux de gorge gangreneux qui, m.rialgr tous ies moyens
eiployes, font devenus motels. Les inoculationss ont
eujours eu le plus grand fuccl's, m~me dans fIge le plus
tendre, c'eft-a-die, chez ies enfans de 3 a 4 muis. 11 y
beaucoup d'opthalmies inflarnnatoires, des fluxions de
oute efp'ce, des r'umantifines, des catharres. II a regne
es fievres doubles-tierces bilieufes-remittentes don't plu-
fiurs font revenues putrides du 8 au j9me our k mortelles
vant le 14me, pour avoir n6glig6 do nner d6 le principle
de la maladie &'ds anti-putrides tdojours t'rs-indiqu6s dans ces
efpces de fievres qui onit Ia plis grande tendapce a la pu-
trefa&ions. I1 a paru auffi des fi'vres 4ffenjellement ma-
ignes, don't plufiu0is ont te morrelles le 7~ jour, fans
paraitre firieufes Les Europ6ens ont &t6 pris de fievres ar-
dentes bilieufes & de finvre's inatflmmaitires. Le fcorbut
d'Afriqu;: a 4t de la pitus mauvaife efp&e & les plains du
lus mauvais genre. En general, les maladies du mois de
ecerbre ont tre plus neurtrieres qte celes des mois pre-
Sedens -.
Thermomhtre.au mercure, en plein air, a 6 h. & demie du m.
2? jours a 19 i2 ours a r8' & 7 jours k 17 '. A 2
eures apres-midi, 5 ours a 2.7, 6 jours 26 o, 14 jeurs
25 o & 6 jours a 24 A ro heures du foir, 2 ours a 22 o,
Scours a 21 14 jours a 2zo, 6 ours -a i9 & 6 jours

Baromrntre. I1 n'a ipas defcendu plus bas que le variable
& n'a pas mont6 plus haut que 3 1. au-deffus de ce terme.
Le 18, il y a .eu un trs fort grain de pluie, qui dura
depuis 7 h. & demise du foir jufqu'h 9 & demie, avec ton-
nerre; I'infirument ne -marquait la veille .qutune ligne au-
deffus du variable; le jour de Forage tl tvait a 2 lines
u-deffus, ainfi que le 'endemain & plufieurs jours fui-
vans. Piuie, 6 petits grains & un tres-fort. Tonnerre,
Sfois. Vents dominans, eft les matins, les foirs les
Buits, ouefl les apres-midis.
Le Reda&eur a obferv6 pendant ce mois que l'atmof-
phere a ete fouvent chargkee debronillards les matins & les
foirs; que la machine ele&rique a done fortement depuis
Ii heures :du .matin jufiques 6 7 du foir, fur tout
pendant les brifes d'eft & que le temps de fa plus
grande force a conftamment ete de midi a 4 heures.

Au ,Rdaf~eur.
t Voici, Monfieur, le r6fultat des observations meteo-
fologiques que j'ai faites a Miaribatoux -n j-785.
Plie. Janvier, 5 jours, 2 pouces I lignes d'eau.
F~vrier, 4 jours 3 pouces i ligne & demie. Mars, I jour,
I pouce A lines & demise. Avril, 6 jurs, a pouces 8 L
.'r --w -)--'-
Mai, 8 jours, 5 pouces & une demie linen; grele -t fois.
Juin 13 jours, 88 pouces 8 lines & Ademie. Juillet,
7 Jours i pouce lignes. Adfit, 13 jours, 6 pouces 4 1.
Septembre, 8 jours., pouces. Odobre., 8 jours i pou-
ces 7 lignes. Novembre, I jour, 3 pouces. Decembre,
1 jour, 2 ligne. Total, 75 :jours, qui ont done 3 pieds
4 pouces o0.lignes d'eau,
I Aucarie rivire n'a dNborde dans cette plaine, &
|annee y a ee generalement abondante ".
S.: Les deux plus forts grains de plaie out et de 35 S&


36 lgnes : s ant eu lieu le %3 A&it & le 61 Novem-
bre ".
c Nous avons eu des nords en Aolut & des orages ea
Decei-nhre. Le tonnerre s'eie fouvent tait entendre & fur-
tout le 7 Septembre. Les nouvelles nous ont appris que
les mers d'Europe etaient 4lors battles par la tempete. La
foudre a tomb,e fur plufieurs habitations du quarter :
ele nm'a cauft deux incendies. j'y ai remedies depui$ pia
des paratonnerres tables fur les batimens priacipaun ,
a Avant le mois d'Oaobre je n'avais pas tenu n.te de
la hauteur du thermomntre, mais je me rappelle ,tr.s-
bien oque pendant l'ete je l'ai raremetvt vu i 4 8 : j0ma1 s
au-dedifs. En OAobre, la plus grande hauteur a et6 de
27 la moindre de 16 & demi. En Nove mbre,
26"& & deni, moind:e 14". Decembre, 250, moindre X3*,
Vous voyez, M. que notre tempi. ature eit plus douce
ici qu'au Port-au-Prince. Mon thermcaQfrs eft toujpOur
a r':mbre & en plein air.
u Si on rapprochait les livres d'h6pitaux de diffrrcntec
habitations dans diffrens quarters de la Colonie, peut-
&tre copripitrions-nous routes les modifications de ce clisma
Je vots foumets le mien avec plaifir focus ce point de
vue n.

Somme des mafdes fur un atelier de 2soo Negres, occurs
dans le quarter de Maribarot x ux travaux d'une Sucrefie.

Janvier, 602. Fevner, 604. Mars, 5z2. Avil, 5588.
Mai, 740. Juin, o05. Juillet, 64. Aout 6z1. Septembtre,
6T.o. Odobre, 26. Novembre, 490. Dcemnbre, 590.--*
Total, 7, o26. Ce qui les fait reffortir, par mbyenne
proportionnele, a 585 & demi par mois, 19 deim l
par j.ur & 9 & demi pour oo6.
Depuis 12 ans, la population de f'atelier fort a i & t
tiers pour xoo; les mortalities a 4 & dcmi pour zoo, u
fur 22. Cette mefure eft, je crois, ceple de la Colonie
prife fur la maffe entire .
c Pour bien juger de la falubrite du dimat, ii faudrait
fans dou;e que d'autres cafes ne contri'buaffent pas aurx
maladies des Negres. Je ne fais quels progress 'humanitte
faits dans le refte de la Colonie; mais je puis affurer que
depuis 12 o r d ans, elle en a fait d'incroyables dans la Partie
du Nord. L'Efclave y eft foigne nourri. Son Maitre eit
devenu fon pere. On voit de tous c8tes des monument
s'ilever pour le foulagement de ces malheureux. L'hbpital
eft devenu le batiment le plus fvigne de chaque habitatioii
& il regne par-tout upe m-uiatioa d'Humanite, qui prquve
qu'aux Flibufliers de S. Domingue a fuccde" une claffe
d'hommes polices, don't les mceurs n'ont plus rien de li
rudeffe de leur predeceTffers i.
c La discipline devenant par-tout doice, gale, on ju.
gera mieux de la variation du climate dans les dii-trens quafr*


Nousprions inflamment MM. les Proprie'taes & Procureutr
drhabitations dans tous les 'Quartiers de la Colonie .de 'ivouloi
bien nowu communiquer, fous le covert de M. l'hIteidant,
tes releves de leurs.regifres d'hSpitaux depuis 6 a ants a moins
Ce travail ne peut btre ni long ni fatiglruane & prcnrera de.r
notions tris-utiles. II s'agit decrirefeculement: Quartier de...I 774,
fur rant de-Negres, j'ai eu tant de malades & tantde morts,
fire les memes calculs pour les N6greffes. ;Il eft n6 fur rm-o
habitation, pendant la mteme annee ,tant de N6grillons &tant
de 'Ngrittes & fire de mAme pour toutes les annies juf-
ques comprise 1785. Quoque nous ne falcons aFctn ufaae
de ce qui nous parvient anonymement, nous nous affranchtrons
.: cette loi pour cet artic:e, parce que nous fentons que biert
des .perfonnes ne voudraient pas fire connatue l'edtat exaftde
leurs atcliers & une exdtitude fcrupuleuf ejl tres- effentielle
dans ccs calculs. liferait long de ditailler les advantages que la
Colonie retirerar du rapprochement que nous ferons de ces rele-
evs. Nous fommes tellemncnt convaincus de leur utility que
nous demandons la permlifon de ripiter cette priere plufieurs
fois,


29






tiers de cette Ile, &:lx Phyfique en tirera peut-.tre tie
infinite de confequence au progies des Sciences. Je vous
promets, M. de concourir de toutes mes forces aux obfer-
vations n6ceffaires pour etablir vos donnees. J'ai lhonneur
d'etre, &c. Signi, BowN A M Y
A N E C D 0 T E S.
Dans un cerclede Gensde Lettres on fai1ait I'6loge du clikbre
Philo!bphe Genevois, le chantre de Ververt, ajouta: C'eft
dommage qu'il oit un peu ours. Quelque -temps aprbs,
J. J. Rouffeau, paffant par Amiens alla voir Grefet.
Apris un quart-d'heure de vifite, pendant lequel le Poete
avait et6 oblige de faire tous les frais de la conversation,
le Philofophe dit a 1'Academicien, en s'en ailant : Conve-
neT, Monfieur, qu'il efl moinsaifi de fire parlor un .Ours
qu'un Perroquet.
Quelques jeunes OfFiciers fe trouvaient dans une Auberge
a Seve, avec un bon Ecclefiaftique, qui cheminait brave-
ment de Verfailles a Paris. Ces Mefieurs l'accueillent,
les voila bons amis. Au deffert, on dit a 'H6teffe :
N'ave vous pas qudque Journal a nous procurer?--
Si fait, j'avons le voifin qui lit le Journal.--- On ap-
porte la Gazette de Hollande, qu'un des Militaires lit. tout
haut. Un paffage Latin furvint: les voila tous embarraffus.--
M. l'Abb6, de grace, expiiquez nous ce Latin-l.a-
L'interroge repond d'un grand fang-froid : Ef- ce que je
fais le Latin de Hollande.
Dans la derniere guerre d'Allemagne, un Capitaine de
Cavalerie eft commander pour aller au fourrage ; il part,
a la tete de fa Compagnie & fe rend dans le quarter qui
lui etait affigne. C'&ait un vallon folitaire oh l'on ne
voyait guere que des bois. II y appercoit une pauvre ca-
bane, il y frappe. II en fort un vieux Hernouten (Her-
mite) a barbe blanche : .mon Pere, lui dit l'Officier,
montrez-moi un champ, c je puiffe faire voyager mes
Cavaliers. Tout a 1'heure'; repondit l'Hernouten. Ce bon
homme fe met a leur tete & rdmonte avec eux le vallon.
Apres un quart-d'heure de march, ils trouvent un beau
champ d'orge: voila ce qu'il nous faut, dit le Capitaine.
Attendez un moment, 1ipond le Condu&eur, & vous ferez
content. UIs continent a marcher & ils arrivent a un au-
tre champ d'orge. La troupe met pied a terre, fauche
i'heibe, la met en tiouffe & remote ~ cheval. L'Officier
dit a!ors a fon Guide :,mon Pere, vous nous avez fait
aller trop loin fans nece{fii; le premier champ valait
mieux que celui-ci.-- Cela f vrai Monfiar mais il n'itait
pas a moi.
Un fot fe plaignait de la grande d6penfe qu'il etait
pblig6 de faire en chevaux; quelqu'un lui di : que ne
refervez-vous une parties de votre revenue pour vous pro-
curer la compagnie des gens d'efprit. Le fot r6pondkt,
avec un air de derifion : mes chevaux me trainent, mais
.les gens d'efprit. Les gens d'cfrrit, repliqua M. d'A-
lembert, qui 6&ait prefent, vous porteront fur leuts epaules.
Le Capitaine Cook, ayant eprouv uine attaque de fcia-
tique pendant fon fejour a 0-Taiti, la mere, trois feurs
du Roi & huit autres. femmes entreprirent de le guerir
d'une maniere inconnue dans notre Europe, mais qui ferait
preferable a beaucoup d'autres remides. Elles le prefserent
avec les deux mains de la tete aux pieds, fur-tout dans
les endroits douloureux. Elles le petrirent jufqu'a lui faire
craquer les os & a le fatiguer come fi on I'avait roue
de coups. L'operation qui dura un quart-d here, le fou-
lagea auffitot & le decida a permettre qu'on la recommenqat
avant la nuit. Les deux femmes le traitSrent de meme le
lendemain deux repnifes & fa guerifon fut parfaite.
( Cette mthode eft la mmie jque celle qui fe pratique d.ms
flnde qu'on app.-lle Maffer).
B E L L E S L E T T R E S.
A la Philoq(ophie.
Dans l'illufion du bel a ge
Le bonheur s'offrit fur mes pas;
Alors que j''tendis les bra:,
Pour le ifi4" fur ;i- pailge,


11 di(parut, come tn nuage
Qui brille un moment ai nos yeux
Et fe perd bientot dans les cieux.
Detrompe d'une erreur cherie,
De ces fonges qu'on deifie
Irais-je encore, trompant mon coe1r,
Troubler, par un project flatteur
Les jours rapides de ma vie?
O l'infenf6! qui vous envie
Ris, jeux badins, plaifirs divers:
Vos bienfaits ne nous font offers
Que par I'ivreffe & la folie.
Par un goft plus confolateur
Detournons plutot la funie
Du defin qui fur nous rallie
Les.aiguillons de la douleur.
Soufire, Z douce Philofophie!
Que l'ame a tes loix aflervie,
Chaque foir je cueille une fleur,
Dont le fouffle, affreux de l'envie
N'aura pas terni la, fraicheur.
Calme heureux de linfoufiance,
Venez bercer mon existence
Et que .vos paifibles appas,
Banniffent mon inquietude,
:Charment des ans trop tbt ingrats,
Et rempliffent ma fojtuce,
Venez avec la liberty
Calmer mon coeur trop agit6.
Ah! Puifiez-vous remplir fans ceffe
Les jours que la Parque me laiffe!
Par..M. Cajiaing, Habitant aux Perches 6' au Bois-de-Lanct,


E N I :G M E.


La douceur eft mon caraSfre,
Auffi me flatte-je de plaire.
Quelquefois pendant un moment,
SJe ne manque pas d'agrement.
Je fuis de bonne. compagnie,
Figurant bien dans un felfin.
SQuand je rencontre du bon vin
Volontiers je m'en raffafie,
Pour peu qu'on me pr&te la main.
Cependant, combien eft range
De mon fort Finegalit !
Si par les uns je fuis gofit,
Pour d'autres ma legeret6,
Sont des tires de nullite:
.Vouez a la foliditc,
Ils affimillent mon tre ,
Plein de futility,
A celui d'un petit maitre
PDans la fociete.
Par un Conffeur du Port-de-Paix.


C H -A R A D E S.


Mon toutt, efl compoft de deux mots dif
Mon second, au. premier fert fouvent de
Une plante eft ce tout : ma fleur frt de
Dans les Cites, ainfi qu'aux Champs.
Par
Autre.
Mon premier foutient ta maifon;
Blanc, rouge ou noir, eft mon second;
Et mon tout, fi tu veux l'entendre,
Aux bords des ruiffeaux va te rendre.

Autre.


Gfrens;
pature;
parure


Belle Iris, vous avez autant de mon premier,
Oue vous eiutes de moins de mon enter
Lorfque vous fites moa dernier.


M, J. B. L....u.






II ~ ~ ~ ~ ~ ~ F, .*rC., ;,,&llUl ruuu
yj /...: ^ z. .. ,, ,. -. .,. -.^. ^ ... z+ ... .. ... .... .... .- ._,
|I.. ', -" ......... ...... .. .. .-- --- .
( 4 3


LUX AFFICHES AM RICAINES


Du Mercredi 2z


SUPPLEMENT A

,i t -




t E p r- Dant, / Vtei de
Ckaudiere, venant de la Cote d'Or.


Nantes, Capit.


DPAR T DE NAVIES DU CAP.


I Le du courant, PHercule Cap. Pimare, pour le
H Ivre: le Hardi Ca?. Def.nartis pur Nantes : le
16, la Jeune Eieonore, Cp. Mtllon de Caen, le Phwe-
nix, Cap. Valentin, pour Ic Havre.
PoI S D v P A I N
PAIN d'un cfcalin. ... 8 once.
"--
PRIX COURANT
Tr..'i i par ia Chambre du Commerce du

Cap-Franais le 13 J.znvier 1786
DEGREES COLONIALES.

Sucre terrC, premiere quality, 78 livres. Secon-
de quality ,72 7 75 1. Troifimne 66 a 70 1. Commun,
41t ft 1. Tetes, ;6 a 40 1. Sucre brut, 26 a 33 1.
Caf6 fin 1 f,!s, n.archmd z f. inferieur, 18 a 19 f.
triage, 13 i 14 f Indigo bleu, 14 1. A 14 1. to f.
meange, 12 a 13 1., cuivre, 9 a i 1. Cotton 240
a zyo Cacao 1i a 14 fols.

MARCHANDISES EUROPE.
Vin vieux, zoo a z2o liv. la barrique, nouveau,
13z 1., de Provence 90, blanc de B.rckaux 60 1. le
tiercon. Farine hfne, 70 a 751. le b: ril, commune 60 a
66 1. Huile li;ie, 3j) 361. ie panicr, com;nune i a
i81. la cave. Beurre, z5 5o folis la live. Petit-Sale,
I8a t 1. l'ancre. Boeuffle, 75 a 9 1. le barril. Mo-
rue, 40 a 45 1. le quintal. Riz 4 a 4 1. Savon, 70
a 8o 1. le quintal. Chandelle, 2z f 6 d. la livre. Brmns
7-huitimes 44 fols, aune reduite, dits 3 -quarts, 40 f.
iden. Combourgs & S. Georges, 44 a J5 f. idem.
Morlaix i3o 1. la balle. Laval 1350 liv. idem.
Brecagnes 7 a 90 pour cent fur fa&ure. Rouen-Fleu-
ret, 630 liv. la ball, Toiles & Marchandifes fines,
60 a ioo pour cent fur fadure.
COURSE Du FRET.
POUR BORDEAU X.
Sucre terre, to deniers, brut I d. Cafe en futail-
les to d. en facs, 6 d. Coton, 18 d. Indigo, i S dentrs
POUR A1 l ANTES ET -,E I. A V E.
Sucre terre, I2 derniers, brut, 14 d. Cafi en fu-
tailles, i y d. en facs 8 i o0 d. Cotton & Indigo,
1.4 a 30 deniers.

NEG RES M A RR N S.

Au Cap le o0 du courant un Negre nouveau &am
6pl DAM AS, ag6 de 22. ans, taille royennre, arrete au
Limbe : Jean-Louis, Creole, ayant les jambes enflies,
age de z4 ans, a M. Dantoine, arrive la Follete: le
l2, Jean-Picrre, Congo, aigc, de z25 ans, court.:ud,
au nomme Alexis, MI. L. an!!&t Caracalle: colas,
.Crole, ag de 18 ans A M. Dctai/l auTrou, arr-


Janvier


AU CAP.


te en Ville: le i Julie, Senigalaife etrnple DE
LARUE, agec de 3o0 ns, Ai lHaiitation Delarue au
Quarter-Morin, arctte au Morne-Rouge : un Negre
nouveau etampe BARGUES, igi de 45 ans, t.ille ,f
pieds, arr&te a la Soufriere: un Negrc nouveau Cram-
p6 MB CHANAT, taille 5 pieds, arret6 au lionnet .
le 14, Jofep/, Mandingue, ig6 de 16 ans, a Mi. The-
ron, art ecb i 'A u: le it, Jean-Louis, Creole, etam-
p6 RM au dellous BRIERE, age de 5o ans, taille 5
jieds y pouces a M. Briere arete au Cap: Cupidoln,
Bimbara, itampte ROBET DE LA B3iU-.SADI-RE
ag de zy ans, gros & courtaud, ai M. Lariviere ar-
rete au Morne-Rouge: 'Ejperance, Congo tamp6 V
Raig. de 3o ans, tile moyene, a M. Lavea, art -
te au Mortie Rt.ug:: M arie-Jeanne, Creele ktample
MOULINS, aigee de 35 ans, a M. Lariviere arre-
tee fur le chenin du Haut du Cap : n Negre nou-
veau etamor VS, rouge, ayant la jamrbe droitc et.fl6e,
arrete a Limonade : le i6, Dorothee Creole ge
de 28 ans, a M. Mi.ieres, arritce au Quartier-Morin
Pierrot :ongo etampe FCCA Cag ie e ans, ,
M. Girouille de Plaiiance arrete au Morne Rouge :
le 17, Lubin, Congo, Cramped M RCESCAB St.
ag6 e e20 ans, artetn au Liambe.
Au Fort- Dauphin, ie 6 du courant, Francois, Mu-
latre, au fieur Sxvary, affcrmc au fieur Boution, arre-
te en ville: le 10, Jean-Pierre ,Congo, &et:,m.; NE-
VEU & au deffius AU CAP, rrete au Grand Baf,'
fin: Jean Congo, etampe LHBI, ft difant un Ef-
pagnol de Dominguo-Vtlo arr&ecd Ouanaminthe : 16
1 Adrien Creole, A M. Patois: i la Petite- Anfe,
arrete a :a Grande Colline: Jean Baptije Crio!e ,
etamp MIT, A M. Monteil, i'AcJ-a-Ccnit,bleffe
grivemenrt, arr6te t la Grande-Celiine : Dianne, jee-
ne petit Nigle, Mtuferdce, etampe PL In.!ces,diin
coeur, & B, :i M. les I-eritiers Leblanc, habitans
a Maribaroux, arrete aux Fonds--Blancs.
Au Port-de Paix, le 1 du couratr Dauphine, aig6
de 18 -ns, tide ) pieds, &tampd fur Ie fain droic
B .LLON AU CAP & fr le gauche G, au fieur
Dupin au Cap arrete i& a Cafe, Quattier du Petit
S. Louis.
A N/ MAU, X EPAV S.
Au Cap, le i du courant, z1 Mules ou Muiets
de different polls & etampes & une Bourrique polt
gris, arnetes fur I'Habi:ation Migra.lc. a Licmnade.
Au Fort-Dauphin le 1i du courant, iua Lheval
poil brun etampe fur la cuifle du montoir, 3JMT
atrete a la Grande- Colline.
Au Port-de-Paix, le I : du courant, un Cheval poil
bai, arrtte aux Trois-Rivieres.
E TA T d'tn NAgre epave a viendrlele i2 ma-rs
prochalin i la Barre du iSrc; e Rowal diu Cp a
la requcie de IMe. Pacquot, Rkcevcur au ce Drtit.
Frantois, Ibo, etampe fuir le fein droit aittant qu'on
a pu le ditinguer, ILHEF, & fur le gaiu.he LOLIN
ag6 d'environ 40 ans, perclus de douLturs, qii a die
appartenir a M. Colin, atrrtc au Tiou le 9 dicem-
bre dernier.

II fera le famedi zn du courant, proc6dd6 la BEarr
du Siege de cette Ville, requcte de Me Pacquot, ie-
ceveur des Batardifes, Desherences &cc. dais ie rdflort
de cette Jurisdi&ion, A la vene & adjudi.acnio a
plus offrant & dernier eri'ti,,Ifeur de NgQes mta-
tons w mAncLeies, d.peudans de h fiucclUon uu C1',:.





i1e Lcv'JlLre, M. L. d':,vlAie atu foi a t6treded e,-
tardife, & cc, fous 1I claufes & conditiolis de la car-
te banie qui fera dreffe i a cet tct..


SPECTACLE.
Les Comediens du Cap donneront famedi prochain
a.i ducourant, aubz~rwnfice de Mademoifelle Livry, une
xepr fentation de Z,"nire &' .kor, Op&ra en 4 a&es,
orne de tout fon fpetacte, dans sequel M. Judlen Pen-
fionaire du Roi, remphra le role d'ARor. Dans le troi-
fi'me a&e, la dernemoifelie Chevalier, jeune d&ie de 9
vns, &Ecutera fur le Clavecin, l'ouvatcure de Blife
44'& Babet.
Dimanche zz, la premiere reprefentarion d'A.exis
&-JuJfline Op&a tout nouveau, qui a eu le plus grand
fuccs a : Paris, & don't la mufique & les paroles font
dts Auteurs de BlaijZ & Babet.


AVIS DIVERS.

L'ouverture du Cours de Botanique annonce par
MM. Peyre & Dabourg, Dire&curs du Jardin de
Botanique du Cercle des Philadelphes, s'ett fate le
5 du courant, dans la Salle du Cercle, par un Dif-
cours fur Its avantages & les agrtmens d .Ia Botani.
que, dans la Colonie. Ce Difcours prononc- par M.
.Dubourg, a Cte fuivi de fa drmonftration d& l'exiflance
de la Piante dans la graine, de fon devdiopwment
gradatif pendant dix jours, 8& dw Phoenomne'n de la
germination. M. DaboLurg a parle dans la feconae dc-
monf1ration de l'organifation des Plantes:il a fait
,oir au Microfcope ,les diif&entes patties qui les
conitituent, & ,prtfcntant fous diffirentes coupes, des
morceaux de tige dui Binanier, ii a d&montrr dune
-inaniere trrs-diftiuAte & rr.s-fatisfaifante, les Vaiffeaux
propres, les trachees, les utticules & les vaiffeaux fe-
veux.
Dans la trcifi'me Demonftration, on a park des
-Racines en general, de lcurs forces, de leurs Ailf-
pofilions diffGrent=s, de leurs fonftions. Cette D -
monflration a 't6 terminee par une Differtation fur
Ja proda&ion de Ia f~ve, fur fes quality & zfa conf-
titution duns les dife.rens ages dans les diffrentes
parties & clans les diffcrentes efFeces de Plantes, fur
l'itifuence de la chialeur & de l'Pfchcit fur i'afcen-
fion & la defcenfion de la fcve.
Le fierir Beazregara, Tdrinturier en foie, il, lainte
& cotton, qui a eia eu Ihonneur d'offir fes fervi-
.es au Pubic, teint en routes fortes d- couleurs &
met les Bas de foie f neuf ainfi que les rubans : ii
teint auai ls habits & robes, fans qu'on foit obiig+
de les defaire. Ceux qui I'honnoreront de leur cotfian-
ce, auront lieu d'etre fatisfdits. Sa demeure elf rue St.
Francois-Xavier, prosla Comuedie au Cap. Led:trficur
teint au.i les Chapeaux gris, en vert dflus & ddrfus.
M. Filleu1 prie MM. les Habitaris de la Pro;ile dui
Fort.Dauph in, de retire leur quittances des D)roits
Curiaux & Supplici6s, pour l',nnde 7g75. M. Guiton
Entrepreneur c de IESAife de ladite Vile, fait Cgde-
ment la recette des 4 1. par trte de Negre qutIe MM.
les Habitans fe font impofres par fupcrfation. Les
quittances pour ce droit font iwfli ch: l M. Hiliul.
MM. GuildbaudGerbier & Compagnie fournifferint des
.Traites fur Nantes payables audit lieu ou dans Paris,
:io mois de vue, & continuent la vente du N'g-ier
la Brune : Cap. Mit;on de Vileroy, venant de Juda
C6te d'Or.
MI. Gabriel charge" de la liquidation des affairs de
feu ri. GuIiicauDme Frere, prient le 11ub1ic quil a
change Ke logmeirit & qu'il demreue a~tuellement au
n/,' 1 : h ds lIlancs, dans le M igAin ci-devant occu-
pe par ~mi ,me veuve Lehro.:x : .'lit i qu' l vi.:nt d et.-
blir l Entrepot general pouir la i.... utuon des IuUirTs
d'lrro & de la v~ritable Eau ,{.' Cologne qu'ii venl
toujpur. avec f',. f v, ,r de rcevor 'ldroiture
dc MPalaga de l,'xcelienF Yin q9uii '.e...ra a jnd~ pvi


ainf que dai l ,1a ritcre en fc:'r-,c, && an um, l!,:.r an :
chd poffibble: ii offre fes fervices -a MM. les HabitanS U
fiir pour la vente de leurs .enrz-+s, ifot pour lcu, s pro.'
visions qu'iI leur procurera des plus fraiche.s & a trees.
bun compete. 11 ore fe flater qu'ils front contends de
fon ze'e & de fon xtitude i remplires ordres don't
iis voudront bien I'honnorer.
M. Pichon fonde de procuration de MM. les I1
riders ZroifJiiil, au Quarrier du Fort-Dauphin, d6*.
rant liquidler cette habitation, prie MM. les Crean.
ciers de vouloir bien communiquer leurs titres de cran.
cei 4MM. Friou &, Dtfqi/'lb, N6godans u Cap,
ou lui-meme fur IPh-itaiaon de Madame C. oriiil d
Chateau-RLnard an Trou.
Madame Veuve Roujol previen't le Public qu'l
vient d'acheter du fieur Pierre Favreau,. heritier du fieur ', ,
Favreau, fou frere, macon en cetre Ville, une mai. -
fon fituee en cette dire Ville, rue S. Louis, & que le k
31 du courant, elle a a payer 9o07 1. pour folde du i
prix de fon acquitinion. En confluence, elle prie-ceu
auxquels ii pourroit- etre du par ]a fucceltion du fieur
Favreau, de fe prefenter avant I echeance, faure de %Ce,
elle ne pourra Ce difpenfer de -folder. ,
Le fieur Jean-Baptifle Corneille force par le d`ra1.
gement des affaires du tieur Huerne, de reprendr le
Paffage du Port-MMargot qu'il h:i avoir vendu, slcrn.
prti1e d'nn pr*venir MM. les Habitans & Ntgocians
les priant de lui accorder leur confiance & bienveil.
lance come ci-devant. 1.1 fera de fon core tous r. ,
efforts pour la writer par fon zele & fon xa&itude K
a les fervir.
M. Plal, Chirurgien Execureur-Teflamenraire
de feu N-. Dcjfis de LcQoJite, vivant, irocureur de Pl1ha.
bitartion de ivi. Portelence, aun Quartier-Morin, prie
les Cre'anciers de cette fucceflion de fe ptefentrcr pour
recevoir leur paierment, & les dbiteurs de folder.
La Reno:wme du Cap, du poitt de 150 tonneaux, con."
nu pour avoir de bonnes quaiites, ,fortant de carene W. !..
d''re double, partira pour Bayonne dui 5au jo ft'-
vrier prefix. Ceux qui voudront y paffer ouL charger,
sadrefferont i N1. J. J. Gardin Capitune dudic na-
vile, ou i M. ajJruoy.
D P A R T S POUR F R A N C E.
M. Victoria pere, fe difpofanr part" pour France
le mois de mars prtcluin, va diffoudre fa fociete. 11
prie les d6biteurs A Idite foci et de la folder incef-
fament pour leur 'viter le -ofigrrnent d'en venir 3 des
extrrnit6s, & fi s creancicts de venir recevoir lea:r paile-
rnen!. Us feront une vente avant leur depart, & juf.
qu', ccrte epoque, ils vendront l amiable.
M. Jean D-:zot, Charpentier a Liinonade, part avec
fin fis pour i race, pour affaires de flmille, & ef-
pere &tre de c toutr au mois d'aotlt prochain. Ii prie f.s
didbiteurs & fes creanciers de s'adrerffer i lui ou a A.lIN1.
Etch.verry & Jean DoaAenard fes afolbci~s L mon.de.
M. J. iardi part pour France & deckare ne lien
dcwv'r.
M.i Pdin Dapa v, Ngociant, rue du Vieux-Gou.
vernemevrt, part poa: siranc: pour caufe de nialadie,
pr,. f:s doubiteu:s de I- folderr pour liii 6viter d',.-Cr des
voics tie rigucur, & fes .rcancees" de fe priimnrer Pour
reccvoir klur p.,iemcnt. 1 a uve parties de rmnioin ~i l I:ur
fitu6e di-is la rut dt vis-.-vis NJ. .l. LNE &n
U I ... 4 %1.1.,,,, k. I ne I [)C e IvAlle, deux ch.,-nnbre avec :7:{
un bahcoa itUr tLdite hal.-, une autre chamobre y atie-
nMnt, douianrt fur Ldie rae plufieurs cabinets, aC-.c
court, puits & cuisine, & utin autre petit Mlig.ui', vis-
a-vis itcs halls angloilfes, que edit fieur occupecon-
lilatit ena une chatn'brr, cour & puts.
Mad. rne rVc-:rcf jcjol part pour France en mtir!s
prdchain: Elc ciga-~e ies fc rdaniers de i; rf:,,.r -A
chez Mi. Pa'an & Jouw.'e aii, d, hg' ocians fOr,;..,5:, lie
fa precurazion, pour etre" payEs ,' & prj (9 'icil~;- f .
de 1h folder pour lui nivitcr le dtfagcdner 1.-I. y' g.
contrraindre.
Madnia dYA/lard part pour F.r.nc.E en mars ?t-ov l .:: ,
elit "'"r--- fs c fr. 5 dV,-s : ee rn ,
Sicutr p -yem~nt & is 4,.i~:..... ).. 13 l, ,,,,.. ,.,Ii;.,:v- :,-






r livrables a fen part divers meubles, des Ne-
eries talons & tuie Mulat eie A la veille d'ac-
co, che.r
M. Sinnmmereaux Horloger en cette Ville, partant
pour France, ea avril proc chain, avec madame fort pou.
dedare ne rien devoir & prie fes debiteurs de le
fol'dr, ainiti que les perdonnes qui out chez lui des
monties & pendules, de les retire d'ici a cette epoque.
lM. J. M. 2Tardieu partira pour France, en mars
prochain, & prie fes creanciers de venir recevoir leur
paiemnt, & fes debiteurs de le folder. I1 fera bonne
compolition d'un Negre & d'une jeune Negreffe qu'il
Sa vendre au comptant.
ti Le fieur Simon dit Charlemagne, fe difpofant A par-
p ,our France avec madame ftn ipoufe, dans le cou-
Srande mars prochain, prie fes d&biteurs de le folder
Sfes cr:anciers de venir recevoir leur payment. II a
veadre une Negrcff bonne marchande, une autre &
Sonr enfant ag. de 6 ans, blanchifleufe & cuifiniere,
Stine petite Nigreffe de I2 ans, bonne fervante, don't
Si fera bonne composition pour du comptant.
M. le ChevaliHr Miniac refidant au Cap, fur Con
depart pour France, vendra trois N6gres bons fujets
don't un tonnelier les deux autres dommefliqucs, ainfi
que z chevaux anglois au pays depuis un an, & tu ba-
tard anglois, tous trois chevaux de felle, que l'on peut
voir fur l'habitation de madame veuve Lementonoir a
Limonade.
Le fieur Mabiy : ancien Traiteur, part pour Fran-
ce, & prie fes debiteurs (de le folder & fes creanciers
Svenir recevoir leur pavement. II a plufieurs Negres
Negreffes & Negrillons a talens, A vende.. S'adrcfier
chez M. Blanc, rue Vaudreuil.


A LouER ou A AFFERMER.


Un Appartement conifiant en trois grande cham-
bres hautes avec balcon, fefant le coin des rues Vau.
dreuil & Ste. Marie cuifne, depenfe, cabinet, court
& puits y attendant, occupy ci-devynt par M. le Pro-
cureur-General, a \ouer pour la fin de mars prochain.
S'adreffer a M. Artaud, MNdecin du Roi en cette ville.
II fera Ic 4 fevrier prochain proccde a !a Barre du
Siege Royal du Cap, i la requete du fieur Soifomieu,
Tuteur du Mineur Larocthe, aul Bail a loyer i-ur 5
ans, de 7 tetes d'feclaves en z lots, aux claufes e .
la carte banie don't on pourra prendre communication
au Greffe on en l'etude de Me. Carteau, Procureur,
rue du Confeil.
A la requ&te du nomme Vinet, Quirteron libre ,
Tuteur des Mineurs Filion, ii fera procede a 1 Ba.rre
du R Siege Royal du Fort-Dauphin, le jeudi z6 du cou-
rant, au bail A ferme pour 9 ans, de 8 tetes de Ne-
gres, aux charges ordinairts infirees dans la carte ba-
nie don't on peut prendre communication chez Me.
Duviella, Doyen des Procureurs au Fort-Dauphin.
Une Habitation en vivres, fife au Quarrier du Ro-
con, appartenant a M. Debeleville, a6tuellement en
France, contenant 18 carreaux, don't z1 en culture,
fur laquelle eft une grande Cafe, Caes a Ngres &
autres, un puts, une favane entourme, avec 93 a
N; gres tant vieux que jeuncs, don't i A 16 travail-
lans. : affermer le 26 du courant. S'adreffer a M.
Catfignoly Picot, fondi de procuration, a Caracolle,
qtui en donnera de plus mples renfdignemens.
It flera proced6 A la B.irre du Siege Royal du Cap,
le famedi 4 fevrier prochain, aux crimes & adjudica-
tion de deux Baux di f'rme pour 9 annees chacun, d's
biens echius aiu Mineur Antoine Chailleau, par les par-
tages faits avec la dame fa mer au rapport de Me.
Colmeaux de la Chap1ele, Notaire, le 19 dcembre der-
nier.


Le premier confitle en une Habitation dite la Ma-
thooiere, fituce au Canton de Mapou, Quartier de Plai-
fiance, de cte e ae 64 carreaux e terre, eatblie en
caf6, formant tne plantation d'environ co,coo pieds
de cofC dont 16ooo de 3 ans, 45oco de 2 arns, z0oo
,de 1 mois & 1icoo de 6 mois le furplus dudit
i errain cotifite en i1 carrcaux en favannes & le refte
Sca bcis debutt; s B itimi" s coniruts fi ledit Ter-


A V E N D E.

Vendredi 20 du courant il fera proc6d' le mat;n,
en l'tude de Me. Cfran:ajou, Notaire en cette ville,
i la vente & adjudication au Flus offrant & delrier
enih&riffeur, de deux Alaimbks dipenhmris :e a :1 uc-
ceflion de feu M. Pr1f. Cctte adjudiction n'avant pit
trere iele 13 du tcourant, fauce d'enCheriffturs.
Le Navire l'Etoilc, de Nantes Capitaine Chaudicere,
Smouille en cctte Rade, ec i5 du couratt, avec une
ties-belle targaifon de Negrcs venant de Juda C6re
d'Or, a l'adieffe de MM. Loty, Piombard & Com-
pagnie qui en ouvriront la vente ftmedi 2z du cou-
ranr.
M. Saufay, Apothicaire du Ro" au Cap, niyant
pu vcn'dre fon Magafin de Pharmac avec Is csrcan-
ces y atach es, donn- avi: qu'il les cn extraira & cu'il
le vendra en fetil rri ide to;s lhs uiledncicl vialla
& Negres ncceifaires porr Pufage dudi: Mii gajin. 11
I reitere fs priertes envers fes dtbiturs de e l falsfair c
,deci~rnt, nrien devois dans la Coknie.


ra'n & 76 Ngres, NTgrcfiet NI.grlris & Ngrites. j
Le fcond contliPee cin ne habittion, dire la Proven.
ce, fitu'e au Quartier de Plaifance, t.ue ci-d.evnt
en indigo, doont la ciultire cil attultementi abandonnee,
de f'etenidue d'envir;n So carreaux de terre, partki plar.
td en bananiets & aiutres vivrcs ie surplus en favanr.cs &
peu de bois debut, Bjtimens ccnflruits fur edit Ter-
rain, & I Negrs, NegefisN :es lNg iglions & Igrites.
Aux charges, claufts & conitiot.s iirees dns les
cartes bniies qui contienntent dailleurs le dciail de tous
les objets comprise d.irs ch.ique bail, de oqunies on p:,urra
prendre coir;urnicatio n en rEt;de de Me. CrofiPer, 1.-o-
cureur, audit iege, rtle 5. S :n.
11 fera fa edi 2 1 i A ou, ant procede de nouveau,
A la requite des fieurs Bllft &' Artaud, laBrre du
Siege Roy.i du Cap, iffue de lAudi .nit e ordinaire,
celle des encheres teartt aux c:uces & adjudication
definitives atil luts off.ant 8e dcrnier enchllrifeur da
bail i frrm.: de i'habiration, Nrgres & objets en d&
pendais ; tall's en la carte banie: ladite -labira-
tion fitute a Bois-d-e-IAnfe, appartenant pour les dcux.
tiers a.x ieu s B..l/et 6" Artau, ccmme acquereurs des
fleurs Jaques & Jea,-Pierre Dufaur & 1'artre tiers a
la demoifcule D ;faur: iedii bail pour 3 annees entieres
& conffcutives.
Laquelle Habitation eft de la contenance d'environt
i6o carr,.iTux de trre, bornbs au nord par M. de Ray-
inaud s les acquereurs, au lud, par la veuve rdafJon,
& a l'el par M. Durecourt.
Sur laquelle Habitation aituellement etablie en fu-
creri, fon i pi-ces de cannes don't deux abandon-
nres, & le furplus plante parties en vivris, places A
Negres, ou favannes.
Sur pirtie de ldite Habitation eft une ?lMaifon prin.
cipale bite en maConnc, d'environ 6y pieds de long
fur euviron 20 pieds de large, ccmnporce d'une Salle
une grande chambre, une petite, un office, une dd-
penfe, deux galleries, 4 cabinets & un gricner: ladite
maifon couverte en cflertes, & en oute pltificursau-
trcs cafes Ai iegres & autres cafes & conftiu6ttonis pour
le service & ufage de ladies Hbittaion.
Seront -iu comprise d ns ledit bail, les N'gres, Ne.
greffts, Animaux & Beliaux atachis a ladite Habita-
tion.
L'aaijudication du present bail avoit ete indiquee a
7 du ccurant, mais dcfi!Tiivcment tile a ete remife i
quinzaine, faute d'en hirifleurs, jour que l on comp-
tera 21 du prefent mois.
II fera le famedi 4 fevrier prochin procd de la
Barre du Siege Royal du Cap, aux ctries & adjudi-
cation au plus offrant & denier enrch'ifh:rur du bail
a ferre pour 5 annets, de 8 tetes de NA gres ouvriers
& domeliiques ldpendans de la fuccelhon & com-
munaut6 du licur Jean Dutreil aine & de la d.me Lf
veuve & ce aux charges, claufes & conditions d; e la
carte banie don't on pourra prrndte communication en
rEtude de Me. CrLuvhir, Procureur pourfuivant,'rue
S. Jean.


7





Ze 9 feviler pro h1,n I tera prod1c ; la l .ire
ula Si,-ge royal du Fort.D aphii:, a la vente & adjuci-
mation au plus offrant & dirirer encherirff:ur, de la qum-
Iite de 18 teres d'efciaves depcidtitcs de la fircc.nln
tde feu M. Proft.
Le fieur Pierre Meineau, rues,Penthievre & Tarane,
Vi-nt de recevoir ua nouveau part de Vin de Cham.
pagne, grand mouffeux, qu'il ven I juile prix. Ii prie
2M'V. les Hibitrns & autres qui lui front rhonneur
de lui cctire, de ne point metre pour fon adrdfe,
JMenoq,, vu la conformite de ce norm.
Vin en caiffe, Tabac de James Rive-, une Habita-
tion de iooo carreaux de tere, firtu6e Kenahio, fur
la Riviere Ohio, un Brteau neuf du port de 78 ton-
neaux, pret a prende charge, n'ayant abfolument be-
foin d'aucune reparation. S'adretfer i MM. Gerbier
Borie, rue du Vieux-Gouvy.rnement.
Une Maifon occupee par M. LeJevre, fefant len-
coignure des rues Vaudreuil & du Hafard, confiruite
en maqonne fur un Emplacement de 6o piedsquarres
divifre en trois chambres ferant face i la rue Vau-
chambres hautes dans la court, avec un efcalier en pierre
un beacon en fer au devant desdites trois chambres ,
ine cotr, un pits, quatre cabinets & deux cuifines:
la court divitfe en deux, ladite maifon couverte en
tuiles. S'adrefler au fieur Lacorne, Capit. du Navire
'Union du H.vre, en Con mg fiu, rue du Vieux Gou-
vernement qui defireroit favoir des nouveiles du fieur
,Daniel Bocage fiis de Jean Boc.ge & d'Elitabeth Gue-
rout, natif de Meflmare pres Bolbec ell Caux ayant
travaill au Cap & au Port-de-Paix, du mitier de ( har-
ron. eux qui pourroient avoir connoiifance de fon
xidlance ou d: fa mort font pries d'en donner avis
audit fieur Lacorne.
'Quat;e Cavailes don't 2 angloifes & 2 Creoles,
& leurs fuites du nombre des quelles eft un Mulet.
S'adreffrr a M. Buet aine, g rait I'Habitation Men-
viel, qui en fera bonne compioition.
Trois Negres Forgerons dent un travaillant fupe-
rieurement toutes fortes d'ouvrages, & un Griffe ton-
neiier, bon fujit & excellent pour un Magalin. S'a-
dreff-r ai M'n,. Antoine Palhion ..& Compg.,ic, Mar-
chands de fer, rues Penthievre & des Religieufes, qui
ont requ drnierement un part de moulins a Mais, an-
glois, ainfi que du Plomb en rouleaux, & des Scies
angloifes fuperieures en quality.
Samedi prochAin il fera vendu a la Barre du Siege
deux N eg-es fun m ,on & FIautre tonnelier, prove-
nans de ia fucceflion de fea M. Imbeau, delaMar-
tinique.
MMI. Lory, Plombard & Compagnie viennent de re-
cevoir par le Bateau le Dolly Cap. Strout, une car-
gaifon de riz nouveau de la Caroline du Sud, qu'ils
vendront en gros & par boucauds.
Une cargaifon de Harengs frals, tres beaux M&rins
a fucre, de 54 pouces, Elfentes de cypre & de cedre
dela Caroline du nord, de 18 & zz pouces l'a adrcfle
de MM. Lory Farjanet & Compagnie.
Le fieur Belville, Maitre de Harpe, nouvellement
arrive en cette Colonie, previent la Public qu'il a des
MHF-pes de l. pius grande beautC ainfi qu'un afforti-
ment d'excellentes cordes de Naples. II eft loge chcz
vi. Dfchamps, rue S. Mi.hel.
Un tres-joli Bateau conftruaion Americaine, du port
d'environ 40 tonneaux, ayant une chambre tris com-
mode avec plufieu;s lits: un autre Bateau du port de
izo tonneaux ern trs-bon etat. On peut en voir les
inventires chez MM. Braffier & Faures.
Un jeune Negre Creole, ~e 5 i 16 ans, bon do-
snefiique & un peu perruquier. S'adrefer i M. J. Gi-
Tard Monbrun, Negocint au March6 des Blancs vis.
a-vis M. Lefevre.
Un Terrein fis au Port-Francois, d'environ r6 car-
reaux de tcrre, fans cables, entire les fieurs Pinceville &


Baradiae, S'arelter r MaV:moir~le Mau/rea c :;
-...mn P .. P ,< 0 u
)Ui Nlg:e in licn de 18 22z ans : hant t
bion toe-ile, bhinkhir ;es b.ss de Fie, .'. urt b
perrntquiet. badidf]r a MM. GuOlibad, Gr,,ir <' C0,'
I agd ne.
Un Troupeau de Vaches laitieres de premiere qu,
lite, e aiemible ou fepyftment. Ch:z M. ',ac, la
bktant a la Petite Anfe, lifiere de la Illa i d noli .
vis a*-vis habitat. n de Mdarme Veuve f/i'i..
Lai Frcgate particuliere la Duichefe de Po/i:;:.c;, Ci ,.
L.fer de ia Aothe, vewnant de Mi~aiimbe (o r: dAn.
g6le, tit arrive en rette rade ie 6 du coura:t, avec
une tr b belie cargaifin de zo tetes de Ntg.es,
'adreffe de MM. Gagat AMaois, Vaultir Curn.
pagnie qui en ont ouve tia vente Lufnedi 14 du cou.
rant.
NAVIRES ES N CHARGEME IT.
La Dame Zlifabeth, de Bordeaux, Cap. AMrel, ppr.
tira du z5 au 30 du courant. Ceux qui. voLwJront y
paffer ou y charger s'adrfferonti M. Teijfi;e chez
MM. MuJculus &' Rondineau, Negoeians au MAiie,
d'oci le navire fera voilie.
Le Fiddle, de Marfeille, Cap. Lyon: partira du pre.
mier au j fevrier prochain, & ne prendra a fret quel
du Coton & de Iindigo. Ceux qui voudront y char.j:
ger ou pafler s'adrefleronte M. Hugues 6 Payan, Nii.
gocians.
Le Chenevert de Bordeaux, du port de 6&o ton.l'
neaux Cap. Seignoret, partira le S fevrier prefix &'
ne prendra que de l'indigo a fret. Ceux qui vou :ront f
y charger ou paflcr s'adreliernt audit Capitaine, tue
du Cimetiere vis-i-vis les Halles angloifes. Ce Na- .
vire teunit a la m4rche routes fortes de commodifcs
pour les paffagers.

ENCLAVES ENMARR ONAGF;.

Deux Nggres nouveaux Congo, ayant des mare
ques de leur Pays fur la poitrine, fans ecampe, font *
pa tis marrons du z du courant: ils out paru ie len- '
domain fur t' bitiiaLiUo de Potrte-Lance Quartier- Alo. I
rin, avec un troiineme Negre qui les a foutiies. En 1
donner avis a MMl. Taron freres, Negocians, aux-
qud-s appartiennent ces deux Negres. 11 y aura re-
compcnfe.
Jofiph, Creole de la Martinique, ag6 de 4p ans,
tailie 5 pieds rouge, ayant une taie fur I'oeil, cuiti-
nicr, bancal, marron du 28 novembre dernier. En
donner avis au fieur Herpin. II y aura rtic-.npeife.
Canga Ntgre de la fucceflion Bougts, marron. du
premier du courant de I'h.bitatirn Far'in au Haut d
Cap. En donner avis a M. Labojfierc fur ladite habi-
tation, ou a M. Lambert, Nigociant, rue Penihic-
vie au Cap.
Une Quarterone Martiniquaife, petite taille & de
forte corpulence ayant quelques teaches jeaunes fitr
le viflge agce de 36 a 38 ans, marronne da 9 dii
courant. En donner avis a M. uFvrnier, Nf-,cinr,
rue S. Jolfeh, maifon N0 271. II y aura rcoinpent(.
Ignace, Efpagool, etampe LEVACHEN- la a fuc-
ceffion Lcvachitr, rnadron de la Ravine des Calumnts,
Quartier-du Limbe, depuis elviion 6 fermaines. Lera-
mener a M. Buerle au Cafi du HLfard. 11 y aura
recompenfe. .... I
\ ,
A N I M A L E G A R -, t

Une Mule poil fouris, agee d'environ 5 ar:s, be!le
taille, ayant une toile blanche la there traiii.;et: fir
la cuifle du montoir GAB l:s deux deriie'es Ic:lt::c '
enlacCes, (garte depuis 5 femnines. La remeitce a i. i.
Beujelin au Cap, ou a M. Barade, H Iabitanti a I l.i.
Corne. 11 y aura ricompenfe,


Par Permiflon deL MM,. I:s Geniral & BLtendant.


S iE Li MPIMERIA ROQYALE DU CAP,





MONA1






A N N E M. DCC. LXXXVI. Numero }. n
U A F1CES AMER DICAI NESE S


Le .\ .... u Sa cedi -2o Janveer.



oid dL on-, daf'ttca ....;;;.:....... -i cne$. Les-Journaux-qui ont rendcr corpte de qu pe r dsrie
.. -fentation de cette Pice au Tht:retalien, de font aqcor-


[R R lqt ,[ it D N Ai al c. -s. .des a dire qu'elle avaiteu le fucces e plus rand e P
l| jute;- qu elle taitremphli d'enprit, de ituatinsintre i hs e

Lva pot--AV-PAtr Io C, Ne e de ec mois, 'Ain, de que ia morale en etait douce & capable de produire es
ordeaux, Capit. Chsevret, parti le 5 Odobre, venant effets les plus agrables & ls plus u:iles. Cete Pice e
dir, Cap & du Port-de-Paix : le 18, Id lFlandre-FranqinJe, fuivied' naeai~tre noluveau:e, little: ALEXIST JLSTN
de Nantes, Capit. Raboulet, parti .le Oobre., .veaan-t .Comedie-Lyrkle en deux aes en roe, le '-
e Saint-Marc. riettes paroles de M. Mdvdl, Mufiqu!e de M. Ded e
.La fable & Ie dialogue d' Alexis ce tee oRt aeoude en-c
prxdes arckadi/f s ,e CoOhnie, ,aPott-su-Prnce. Sucre core a la reputation de M, Mongnel. reconoaibra da(n
Blanc, premiere quality; 71 a 75 1. Ifeconde, 64 a 7o 1. troi- la Mufique s1 fraiccur, la gracieufe origialit expri
tme, 4"a 60 1. brut, 30o 3g 1e. Indigobleu, 1z 13 I. brillante qul caraerifnt lescompotions de D des.
euivre, 919. ai 0 L ro f. Caf nouveau,2O ap.-, vieux 1.8 La nD'-'oil fAera lotus les efforts qi n en pou
Sf. Coton, 2 a 13o liv. voir pour que ces deux PiFces ott reerentses comme
M Pnx des M' arelmndifes de Lr, ne-, au Poft-u'u-Wince. Vin. .elles font dignes de l'-etre. 'Le ,,,le qui i'anime pour farisfaire k
gv eux, 2,0 210 s1. nouveau, Iz6 ive3t 1. Farinsde Moi- l Pubic, el le ferl tlre qu'elle a, ic bvh.|


Sac, 7 a 75 1. commune, 55 a 6o 1. 1eeuf fale ioo a I nol. Les memes Comediens donneront Samedl 28 de c|
le bail. Petit-fale, 27 3ro 'ancre. Beurre, ) 30 f. moi une premiere
toos ouslaa qenele du Siunevr o RoSrsl
Slivre. Huile, u6 i. le panier. Savon, 41t 42 i. la caife. sReprefentation du ALADE IMAGINAIRE, eelete Co-
Coursdii Fret. Sucre blanco & brut, I a i5 d. .Indigo, 24 medie de Molere, faifant 'kpoque a la vie de ce grand
a27 d. Caf iz i 5 d. Cotton, 30 33 lden. ,i Autur, puifqu'elle fut a derniere que c ubime Aeu
N ifa R t n M *A R H o *. joua flr le Theatre dim Roi :: elle eera orne deun Speeole
S, o er, a. / i nouveau dnt on n'a point d'idee a relatif la reept on
A JACMEL, les 7 dexceu mis, eli entrs daaGeole, des Mdecins.

fnois Creole etampe fiur 'les feins C A M O le Sieur de Refond, cherchant afa re le Public;
g de 30 ans, taille de pieds, "e difant appar- u quen cet infitant onePice aui gaie d'un au
en a M. Camo, Eabita n .l'Artibonite:: le Iz, un Ne- ar le oiue, eait e qui onvenait a nftant du
re nouveau, iampe fur le rein droit MR, aie i8 ans, aval, oi la o iet dot indmifer des travau our-
taille de 4 pieds 7 pouces, ne pouvant dire icon nora ni Canai ,aer
cnailers
Les fir J. Poc.o & Copgifodsda
pcelui de fot mai le : Adonts, eampe K RB, au- Comde donneront a Mardi 3 de
deffous G. GOAVE, age de 16 ans, taille de 5 pieds., ; ^ ^ ^ ^^ ^ ^ ^QVAIRE LeINFANTE D.E
France, feron eetdoesjudicbttefint, de Sideurourant
ei difant appartenir M. ChevalerHabitant Logane. ZaoA, Opra en quatre aes, Mufque de M.Pael
Ais Pla-c" -Roy ale c &e rudeSain-Lousmo.% 63,ousfes Zt~rx pae uteaeM
n P^ Ab t8 mos dans leqet i e Sieur de Refmond remplira le rode de
H ubos Mulatre, (e difant hbre :. le6ne .x6, negreire Georges Maigret. Cette Piece fera fuie d un grand Baller
Bn Luvelle, Nago, eampu CARADEUX, ne pouvant dire dans
c. ..eba.niePantomime, aydant pour titre tr MBRom cao
|[on nom nt celui de fort martre; Thomfas, Cno, etampe aslqe e iusTEf Oe D U I LE
B^^STS'T061^ f-r mw~e~fnmas ^co~^' ^T dans lequel les Sieurs T E X i E it &DA viLLiERs
KPONTHIEU, de difant delhabitation e R .Mo n de Pon- les prinpaux Perfon
rheu, ala Plaine, Jhn-Thomas Anis, tampe LA- Gpbs & chaconnes, ainfi que rl Sie r
H TIeAINSE, au-debous.PT PrEne pouvant dire le nomde rtoen L me r Grand a l
^a. i X\ *T, Lc meine jobir, I~rand Jal.
'maitre: le 17., un Negre .nouveau Inconnue, etampe
OLALAUE: le i 8, Gils,'Congo, etamp, autant qu'con a pu le ---
ditinguer, PRINCE, fe difant de l'habitationdeM. Bln- A I $ D I V E S.
chard de Vanrie; Plavton, SDnagalais, fe difant del'ha- er le Samedi 4 Fvrier prochain pocd la arre
station Ce, & Ze r, Congo, etampeeGODINDE, du Sge Royal de cette ville, l'addication du bai .
au-deffoUs AVOuCAT, ie diant appartenr M. Vigra ferme pou neannes, dune habitation e au quar
Fferme pour onzet anor, deune habit
n cette vle. ,,-- du Boucafin, Ngres & animaux en dpendnsappar-
SA N t M Av x i P A V S. tenant aux Sieurs & De' Mh, mineurs emancipes, a
Au PORTs AU-PRINCE, le b de ce mois, i a et, con- e, clauses condon de a cat-banneon
ut a la Gbole, un RourNquet orus pol bai-brun, etampe, POU pede commucation en ude de M


effers & rgenteri, donnco tAoovertfieneParlements
autant quon a pu le diftlinguer, AC: le 16, un Cheval Leranc vocat Paement oyen des Procueur
g fIus pol gris, tamp AM I,I en bon tat : le 18 une audit Si. ge.
SBourrique mous poil bai-blanc, tampee a 1 'epaule du men- ie Sieur Cahu, a I honneur de prver Public



abitaPio, .
]toir illifiblement; & un Bourriquet fous poil brun. que de ms le I6 Decembre dernier, il nexiile plus au-
ST cune ociete entire le Sieur Remond Martin & lu, au Cujegde la
S. boulangeriequ'is tenaient pros de la place du ouvernemen,
S P E C T A C L; EI. fous la raifon de Remond Martin &G Cahitlic. Ledit Sieur
SLes Comediens de cette ville dceiiercnt Mardi 24 de Cahulac, la tient feul & en fen propre prive nom de-
mois, au benteice de lt Demoifel!e N\OEi, une premiere puis cette epoque, & ledit Sieur R. Martin fonalbCie.,
reprefentaion d,: F.sNtFAN ET COLAS ou Uls Freres de lait, a dqla fair annoncer fen depart pour France, fous le titre
Cotmedie sn un ade & en piofe, par M"* de Beaunoir. de Coiffeur de Dames,

['







M" Math;eu fe'res, Nt.goctans en cette ville, ontilhMon.
#oeair de pfivenir M'" lesh Habitans Sucriers, que l'arrivee
.de M. Dutrone dans cette dependance a determine la
confiance du Public fuir. !a' rethode de traiter le. fuc de
cannes qu'il a 6tablie dans la dependance du Cap, chez
M" Deltdebat & de Viudrteui!. En huit jours ils ont ven-
Adu le reftant des chaudi&res qu'ils avai-nt affich'es inuti-
lement il y a fix mois. Les demands jnulfti.plies qu'on
leur fait chaque jour les engagent a pri venir 2 Public,
qu'inceffamment ils en commanderont fur des dimcnfioris
& des proportions plus grande & plus propres au travail
du fuc de cannes; ditnmefions qui leur front afign&es par
M. Dutrone ,-d'apres les etabliffemens qu'il fait inain;enant
chez M" O-Gao.rman 6 dcc VUdrsi:ld, dans cette dcependance.
M. le Precureur du Roi du Petit-Goave prevent les pro-
prietaires ou conceffionnaires des emplacemens de. ladite
vile, fur lefquels il n'a point e6e faith d'"tabii "emcns, ou
don't les bAtimens font abandonnes ou totrbes en ruine, que
dcans trois mois de ce jour il fe pourvoira pour faire reu-
nir au Domaine de Sa Maje1tb iefdits emplacemens.
Le Sieur Lamotte, Horlog'r du Roi en cette ville, a
l'honneur de pr.venir le Public, que le Sieur Matthcy, du
meme etat, qui a travaillU chez lii pendant l'efpace de
deux ans, en eft forti avec le plus grand agr'ment pour
.s'etablir en forn particulier depuis le 1" de c r ois, &
comme -iL a. fait une erreur en faifant annoncer que c'6tait
,par arrangement,il declare que fa boutique n'a riie de
commun avec la fienne. Ledit Sieur L,:mo'te, dofircrait
acheter 0oo carreaux de terre ou il y aurait de l'cau, pas
Liop liac!Ine, divtc e, en bois debcut & propre a la
caltare du caf6, ou une bonne ferme en cette culture,
coton ou indigo; ces dernieres en plat pays, ou faire une
fociete avec quelqu'un qui n'aurait pas de force : il a vingt
NMgres travaillans & faits au pays, qu'il mettrait dans
cette fociet&
M" Pellctant 6' le Berquier, Negocians en cette ville,
au nom & come fondus de la procuration gnerale &
fpeciale de Dl, Dumont, feule & unique heritiere de feu.
SD"'A Mallet; veuve Diumont, fa mnre, dclarent qu'i!s vcn-
dront tous les Negres & imm-eubles reflans & d6pendans
de cette fiicceffion confiftans favor : en neuf .Negres
charpentiers nommes Rkpha,.l, Valitin, Lafleur, Baptijie,
Francois, Antoine, Jacquct, T 'U;naqiiu 6' !,Mars; en neuf
N'gres de j;'rdin; nomme's Lifortuine, Av ii, Malrs, Frar-
fois Jacques, Scipion j Anmute ou lN.znnere, Breti, a fille
& Bibe, fon fils, ainfi que les NMgres domefitques, don't
les noms fuivent: ('hoijv,,..perruqu-er, Aron, autfi perru-
quiert, Baptjfle, Tisbi ,' Defri, Venus, Sufvfnle, Sophie,
Marie-Jeanne, Aide, Henr'ette, AM'ri-Louife & fes deux
.enfans., Philis,. Francoift & Marie : ils vendront en outre
une maition. fituee en cette ville, 'rue Royale, afPerm&e aux
.Sieurs,. Mebflrefirres, une autre, maifon fitu&e auili en cette
vile, rue Sainte-Cla-ire, afferme. aux Siours Duche"iin;
plus_une habitation de ,Qoo pas carrms, fituee au.Grand-
Boucan, quarterr du .Fond-Ferrier. Ceux quivoudront eti
faire l'acquifrion s'adrefferont auxd'its Sieurs Plletant 6' le
B erquier, qui en front bonne composition. Lefdits Sieurs
prient. ce-ax qui doivent a ladite fucceffion de payer entire
leur.s mains pour eviter les pourfuites.
* Le Sieur Mrullcr c,zdct, nouvellement rriye de France,
;& Jacob CIaflres, donnent avis au Public, qu'ils ont con-
tra'i' une fbci6te pour l'arquebuferie fourbifferie & tou-
tes fortes d'ouvrages de forge quelconques, A. Je&rmie; &
i.ls offrent leurs services A MI" les I-labitans y- leur fqci&te fera
fous le norn de Francois Meuller & ,Comtpjgnie,
Le Si2ur 'Mathid, Menuifier Eben.ifie poffede 'art d'une
ccmpofition imita.nt le marbre au. natural & de quelque
couleur que ce foit; il le donne 'l'epreuve .fans crainte
de fragiiite; ii raccommode .les- tables- de- arbres & y
en ajou:e de fa composition.: II deniere en cetre vile,
pres le Trefor, rue d'Aunis, cl.ez la vetuv Bertrand, vis-
I-vis M. de Percy, Procurcur dii Rci.
Le Sieur B ed r^ii,' dorineavls qu'il efl -TiTllifier br.evete
du Roi a "'Amirait4 d" .I'rr- ?ir- "ce pcur la r.ficda:ce
de PArcahaye, au ieu pcs do Sicr Pi'uv,.i; en cettc


qualh:te offre Tes Cervcs au Publn,, ttOn-feulement p,
ce qui concern les ai'aires d'Amiraute., mais auifli po,
celles foumifes a telles Jurididtions quelconques, confo.
moment a l 'Arret di Confeil d'etat, du Roi, du i. Jut
1738; ii s'effbrcera par Ion exatitude a meriter la con.
fiance de MX" les Ncgocians & tous autres qui voudrogi
la lui accorder. Il. prie M" les Procureurs de la Jurifdi(,
*tion du Port-au-Prince., de vouloir bien lui adreffer direct.
tement les affairs d'Amiraute don't ils pour ront &tre char,
ges pour. ladite refidance de i'Arcahaye.
MW Goainhei,. Notaire a Saini-Marc, fond" .de la pro.
curation des Sieurs Laickcveque 6' Tavcrnicr, Horlogers,
parties pour France depuis deux ans, prie -s perfonnesqiu
ont donned des montres 'a. raccommoder i ces deniers, dj
les fire retirer d'ici au i" Mars prochain, declarant qu'il
lui en.-refte douze qu'il fera vendre fatute de reclamniiao0
dans Ics premiers jours dudit mois.
M. O:rot, Apothicaire du Roi a Salnt-Marc, done avis
qu'il a fait i'acquifirion du fonds de Pharmacie de Mn"
Guittct 6 DUmonteiifer, pres le point n1"u a "lit lieu ; il
I'honneur d'ff1 ir fes services au Public & oie efperr qu'e
fon exactitudie & fa faqon de trailer lui meriteront*za.con.
fiance de ceux qiui s'adrefieront 'a lui.
Les Sieurs Guittt &, Dumontedli'r, ayant vendu leur
fonds de pharmacie 'a M. Oriot,. Apothicaire du. Rot .
Saint-Marc, donnent avis que leur foci&te eft diffoute d,
22 Decembre dernier, & que le Sieur Dumontellier reflt
feul charge de la liquidation d'icelle.
M. A Hug:uet, Negociant au Petit-Goave, venant de dif"
foudre la fociete qut'il avait contrad-'e avec le Sieur Dan.
bonncau, de l'Arcahaye, fous la raifon- de F. HtNgmUr.
Copagnie pr.vient le Public qu'il n'eft plus charge de
I'acqmittement des dettes de..-a nmaifon Mouro & CompJgnie.,
& qu'il refte feulement charge de celle de fa maifon F.
Huguet &6 Co'mo; ii efpere que c :hangement de coin ::r.-
dite n'en fera aucun fur la confialice don't oa !'a honor., de-
firant toujours continue fon commerce fous la ntCme raifon.
M. de Barquier fils, Officier au Regiment. de Colonel-
General cavalerie, demeurant ent France, ayant appris.qle
Mh. de Ba -quier,. ofn pere, avait vendut au Sieur Abraha,
Bouly, ci-devant Marchand a Saint-Marc, un -terraii an-
ciennement ctablli en cafz fitu6 au lieu dit le Genipayer,
quardicr de Mirebalais; ledit terrain depend de.la:fuccelfion
de feu Sieur de IBarquier, fon onc!e,.vivant, Habitant ai-
dit quarter de Mirebalais,:. donne. avis qu'il s'eft pourvil
centre cette vente par retrait lignager, par .exploit fignifiz
audit Sieur Abrah(amn Boulay, en parlant. a fa, perfonre,
par le Sieur Barbier, Huiff;er a Nantes, le 27 Juin I78.5,
&, que depuis cette epoque, les delais accor! Is par ledic
exploit etant e:;lpiis, fa d :mnde a ete po.rtee & eft ac-
ielJletnent en in.tance. par-d&vant M. le Juce de .Saint-
Marc, lieu, du domicile que ledit- Sieur Abraham Bounly
a rcconnu pour etre..lefien dans fon..-a&e ,d'ccqhuifition,
s'y difant .Negociant & y dameurant ordinairement. : en
confequence les perfonn es C~ i Pourront avoir iRfir rUg prein-
dre. des eclaicifleimnns a cct eg-rd, font prices de s adr'-
fer. a M.. Abeii oqncle, Negocianti en cette vfille, qui .lear
en donpera de plus clairs & de plus fatisf(ifans.
fLe Sietur Cvalie dane, a t'honneur de prevenir que I:
Sieur Cavalic jeune,, eft dans .tout fon droit d'avoir inifer
dans les Affiches Atricainesi qil'il eft' accfu6reur da fond1
.de,.pharm4cie de don ;fr~re, en ayant reellement fait.achati;
. .mais il. eft furpris & c'eft mal a propose que le' Sieur
CL'v/alier a.fait inflrer&dans le n0 z que, leoSieur Cvail'i
jeyur.e n'ayant tout au,:plus achete que les droitss du Sieur
Cava/ie ,ain, qui confiftent en meubles, uftenfil>es, mar-
chandifes-& :tout ce qui compofe ledit magafia,i vu qug
le. .Sicur Chevalier n Wc ,int6refie dans ledi.t fools qLIi- pour
fon induf.ie kefuilcment, a la mioitiedesbe6 icn, d apres
fa rcconnaiffance du 2o Aout 1784;amf ille (',,v,l;sljen
ap' di-re avoir achetr le fonds de. pha'rnacie de C .1ii;L
a6.ine; le S' C(valie jeu.ine eft auffi autorife i prendre co-a1"i
fance de l'adif& du pali: de a (bci~ ee ,eClakr' l .Y',:
O.?C-,o,'er qu! i uit qt.e tes anc if rt front .aits de a c,
I ac coi~l e-n:re les dei. I cavaiic av:" .e b[:5l;::.


*~ lii
a
ta
,.


g?:e
*i?


fe
en
Il
ce

.au

y 4
cc
de
' en
dr,
ble

tir
plI
pFe
d~i

proof
R
rant
coir
de I
L
au
lui
qui
files
iani


dni
&dT
Sencc
org
fous
aura
def

d

t'et.
F




Il







Sfren afe iun ng fot appriuv par luh oil pr lfoi cla: a2
Spotvoirs, dqui eft Cavali jeune.
Le SieuIr Berard, Apothicaire ei6 cette ville, a l'honneur
dprveir M!" les Habitans qu'il vient de recevoir tn part de
Sgou ] res-recent, ainfi que divers m6dicamens fimples &
c(UIpols, dans lefquels fe trouvent les remrdcs pour le
excitement des animaux. On trouvera ch z fui les diffbrens
etnrmifuges & la poudre de M Sage, Paris, pour les
convulfions des enfans, & les pillules fondantes de M. FI-
, DoBeur en mtdecine de la Facultdr de Paris. Sa de-
ndeere e t toujours rue Royale.
N. V.rdier Lde l Faliide, ancient Commandant du ba-
tiln de Sain-Louis, Chevalier de l'Ordre Royal & Mid-
liireia de Saint-Louis, efi d6cud, le a de ce mois.
a D. u& E. Thuuron, Nfgocians voudraient trouver
f. f1Irer une belle goPlette, d'uene march fuperieure, du
dpt de 75 milliers, pour on port de la Colonie queIcon-
qiea, rmpme pour lS ifls du vent : lefdits Sieurs out aufli
vcadre des m&i-riers d'acajou moucmhet' & ondn, don't ils
fetoit bonne comnpofition.


^ a A j r s s s a N ^ v x K s s,
*iiPoRT-xu-PniNCE, le 16 de ce mois, le -Souci,
itGrandidier.: le 17, U Jeune-Alexjndre.Czyt. Noel.,
'^, Capit.. Sorbe, tons trois *venam de Bordeaux,
e ^wndie, de Nantes, Capit. Cozer, parti ie a6 De-
^revenant de Ja Martinique. (.33).
DEP A RT D E JV AV I RE S. ;
>u PORT-AU-PRINCE, le i:dece mois,7 i^, Capit. Raoul, pour Nantes.; le 2.3', la Mufette,
((.Gayot, pour Nantes. (30).

\Wil^ ^Aarchandifes di U Cohnie, au Port-au-Prince. Sucre
|c, premier? quaike; 72, a 7^ 1. feconJe, 60 a 6^ 1. troi-
e, ^oa ^ I. brut, 28 a 3^6 1. indigo bleu, 12 a 13 1. iof.
re,81.u 10 1. iol'. Cafe nouveau, 9 f. a 19 .6.vi^uxi8
6.Co(ori, 140 a 245 Is'-'. Cuirs, 9 a 10 1. 10 f.
*ix des M^chandifes de France, au Port-Mi-Pnnce. Vin
tioo a 140 1. nouve^u 140 a 1^0 1. Faiiue de Moif-
70 a 7^ 1. commune, ^ '5 a 60 1. Bosuf Vc, 80 a 90 1^
ril. Petit-tale, .30 a 33!. Fancre. Beurre-, 2^ ^300
r. H-iiJe, 36 1. le parner.. Savon, 4^ a ^o 1. 'a c-illTe.
wrs du Fret. Suc;e b'iaric, 14 a 15 d. brut, 14 a i <) d. In-
,27 a 30 d. Cafe 12 a 14 d. Coton, 30 a 56 den. ;:

A' i G R X S H A K K 0 ff S.
UXCAYES, le 27 du mois dernier, eft cntre a la *']
e, Jean^ Congo, etampe fur le fein d'oit EN, au- i
us LAV1AR & fur le gauche FRENCH, age d'envi- ,
ians, taiile de ^ pieds 3 pouces, fe difant appartenir
Bane : le 5 de ce mois, M.m"e- There fe, ''Creole,'!
ise fur le fein gauche SD, & d'autres letires illifi-
2gee de 24 ans, taille de ^ pieds, fe difant appar-
a M. He'-cur ; ie 10, Louis, Ibo, etampe fur le fein '
GAVTIER, fur le gauche DLATOUR, & fur les
fcins STM & JLAHOGUE, fe difant appartenir a M.
;"e.
SAINT-LOUIS, le 4 de cemols, un Negre nou-
"ation Inconnue, etampe fur le fein gauche AM,
^ ^ pie'is 5 pouces., syant tres-peu de barbe & les
gs des mains courbes, n*ayant pu dire ton nom
"i de ton maitre : le 11, un Negre nouveau, nation
B"ii, ^ampe fur le fein droit RION, taille de ^
m} po ces, ayant de- marques de ton pays fur le
B> ne pouvam dire ton nom ni c-lui de ton maitre :
*) deques., Creole, etampe fur U-s deux Keins d'une
^Wilee dont on n^a pu diftidguer que dV3nV
POIIS illifiblement, taller de ^ pieds 2 pouches, ayant ;
^"^uge, des marques de petite-verole &'beaucoup
^tnces de coups de fouet fur le corps, fe difant
w^ a M. Prc^ac f Habitant aux Gona'ives.
^PrTiT-GoAvi-, le 8 de ce mois, Jean-Louis, 'Ta-
V^ nois fois fur h fein gauche DVLAVRIEf^,
K !' droit d'une etampe brulee, au-deffous illifible-
E^on na pu diftinguer que M, age ds -2.6 ans, taille
^^ ^a 3 pnuct;->, cambre, ayant plufieurs cicatrices
y3 'i'^les & l,. dos, fe Af.ii;; appaneriir au Sieur An"







L


o 0rvA


FRAN C E.


AI. Cornet, Negociant en cette ville, fe difpofant a par-
tir pour Fraace au printemps prochain, prie les perfonnes
qui doivent aux diflerentes cargaillons qu'il a gerees de le
Sf.:der inceflamment afin de lui eviter Il dbfagrbment d'en
v'enir ddes voices de rigueur.
Le Sieur Jean Papillian aind, Md rue des Frontforts,
fe difpolfe a partir pour France au mois de Mars prochain;
en cniflequencd ii prie les perfonnes qui lui doivernt de
le lulder inceffarament, pour lui eviter d'employer les voices
ee rigueur pour les y contraindre.
Le Si.ur Petriprd, fe difpofe partir pour France
au mois d'Avril prohain, & prie les perfonnes qui ii
peoti devoir de fe prtfenter pour 'tre paybes, & celles
qi4 lui doivent de le folder, pour lui viter le ddfagrb-
m-nt d'ufer des voies de rigueur. 11 vendra fon fonrids,
coni.dant en un billard & tout ce qui en depend, tables
de jeu, bouteilles; dames-jeannes, bibre eni boiiteilles &
en barriques, & rum en dames-jeannes. Ceux qui vou-
dr it s'en arranger i 1'amiable, ainfi que de tous fes meu-
bies, ii les palera 1 jule prx.
Le Sicur Garnie', e' 1 Saint-Marc, fe difpofant par-
tir pour France dans le courant d.e Mars prochain au
pl is tard, price les perfonnes 1 qui il peut devoir de fe
p. center pour recevoir leur eayeiment, & celles qui lui
d>ivent de le folder le plutot poiible.
MI. Cataux, part pour France dans le courant d'Avril
prochain.
M. Barrcre fls ar/ne, part pour Bayonne d'ans le cou-
rant du prClfnt mois, avec fon' briga ntin la Jofephine,
comnmand6 par le Capitaine Viv fl bIrie fes debiteurs
de le farisraire avant lon dipart."
Le Sieur Cahkqac, Sellier Leog an ,, part pour France
au mois de FeVrier prochain, &tprjhes perfonnes qui
lui doivent- de e payer, afin qIU'p" i payer- ceux '
qui it doit. Ila plufieurs Nigres bds fiuers & les Lflen-
iles propres 'a fon tat, qu'il vendra bon compete, moyen-
ant dui comrnptant.
I. Bodin des Planies, Capitaine de navire & tabitait
ati Fond de flle-a-Vache, prevent qu'il part pour France
djns Ie courant de F vrier prochain; ii prie fes dbbiteurs &6
encore plus parricuiienreent ceiix q li folt 'redevaI!es a la
cirgaifon de fon navire 1'Adlaide &6Florine, de le player
fous I$ Jours, pour obvier a frais & aux d4fagrirgnens qu'i
.aurait A en fiire, voulant fe niettre en rJgle vis-i-vis
d-les Armateurs: 11 prie auli cetix q ui ii peut devoir de
Sprfenter de fuilte, & 1*iur -payeeient ne fouffriia aucturn
n,, 'bonis
me Crei, Habitante I 1'Artibonte, Paroiffe des V6-
rttes, fe propofant dc- partir pour France en Mars pro-
iam, vendra du premier au io Fitevtier tons fes tieu-
,i qui cOfilt ene t, ce qui et elcl faire & agri -
!'ar _I'a tn' Ite rent l1' e i nl a I iwf I'q ettr-Is.jl-


lies NWgr'efs, tne volture commniode & de bons chevaud
de chaite. Ceux qtui elle doit pourront fe prtfenter dans
le courant de FNvrier pour etre pays.
Le Sieur Guittet, demeurant aSaint-Marc, part pour Fran-
ce dans le courant d'Aviil prochain, pour cafe de mala-
die, & prie pour la derniiei fois ceux qui lui doivent de
le folder inceifamment, afin qu'il puiffle fe quid-ler.
M. Saizntard, Habitant aux Vafis, part pour France. (12);

DEMAND E$s.

On difirerait favoir des nouvelles du Sieur Nfcoas-Suw;
Tanne-Louis Adarcourt, fils de Louis-Vrilntin Marcourt, MI
rue Saint-James, Bordeaux, ag de ij $ z6 ans, blon-
din, d'une affez jolie figure, paff& en cette Colonie Pilotirt
fur le navire le Georges, Capitaine Defclaux, qu'il a quitt&
au mois de Janvier 1785. Ceux qui auront conna ifance
d& la rifidance de cc jeune homme font pries d'en don-
ntier avis 'a M RRaba frees, Negocians au Cap, ou M",
Dafylva & Duliepire, N~gocians en cette ville, qui ont
des affairs tris-int'reifantes 'a lui communique.
M" Ferrt & Feraud, Negocians Laogane, defireraient
favoir des nouvelles du Sieur Jean Fort, Maqon de fon m&*
tier Ceux qui auront connaiffance de Con exiftence
ou de fa mort font pri6s de leur en donner avis ;
ayant des affaires lui communiquer.
NA VIr t S zN C IHAR C MEN rT.

L'Efpoir, du Havre, Capitaine Maugras, partira pour
ledit 'ica dans les premiers ours de Mars prochain. Ceux
qui voudront y palffer on charger fret pourront s'adreffee
audit Capitaine dans fon magatin en cette ville; il price
les perfonnes qui doivent fa premiere & fa tfeconde
cargaifon de le folder inceffamment, afin de ne lui cau-
fer aucun retard.
SL'Alexandre, de Nantes, du port de 5oo tonneaur,
Capitaine Moreau partira pour ledit lieu dans les premiere
jours de Mars prochain : ce navire eift neiuf, bon voilier
& tres-commode pour les paffagers. Ceux qui voudront
y paffer ou charger fret pourront s'adrefer audit Ca-
pitaine, dans fon inagafin grande-rue, vis-a'-vis Mr sBil..
fon, NJgocians en cette ville.
Le Ndrde, du Havre, Capitaine Dujardin, partira pour
ledit lieu par-tout Mars prochain: ce navire eft 1 fon fez
cond voyage, march fuparieurement & a uhe dunette
tfrs-commode pour les pafagers. Ceux qui voudront y
patte'r ou charger pourront s'adrefTei audit Capitaine chez
Mrs Meynardie, Piccard & Compagnie, Ndgocians en cette
ville, qui out vendre des marchandifes de retour de1a
Cote en tous genres.
Le Breton, de Bordeaux, Capitaine Bordes, eft en char-.
ge pour ledit- lieu; il prendra encore quelques barriques de
fucre 'a fret. Ceux qui voudront y paffer ou charger Ifrei
pourront s'adreffer audit Capitaire dans fon magafin on. !
M'" D. 6, E. Tho'aron, Nelocians en teete ville.
Les Deux-Amnis, Capitaine Lemoyrce, venant de Saint-
Marc, du port de 280 tonneaux, tr's-bon voilier, partira
iour Bordeaux dans le courant de Fevrier prochain. Ceiide
qui voudront y paffer ou.charger i fret pourront s'adref-h
fer MaI" .Barbe Leirac & CompagiMe, N6g6cians en cette
ville, ou M. Chardavoine, auffiN6goi.int addit lieu. I
Le AMiromrni, du Havre, Capitaine Lecerf, partira pode
ledit lieu du I1 au 20 Mars prochain. Ctux- qui voudrontt
y pater on charger i fret pourront s'adreffer aM. Maff c;
derire la Comedie, en cette ville; dans Ics magafins di
Sieur Rhagurceaa.
La Rof die, du Havre, Capihaine Du66l6mbiier, parrira
pour ledit lieuiiu u au tj Mars prothaiib. Ceturqui vouS
dront y paler ou charger fret pourront s'adreifer aMr
MAoynardic, Ficiccrd & Co;'.J:', NJgocians en cette ville,
ou audit Capitaine dans 1fan n rain audit lieu.
AU a i: ?1 :rV
bti'- t 'PEi~! f h~z~: 2.:;:ir ... A I. *1 7






rt de N r appn 1 M. ae T if. a-l-
.o t&ces de Neiges fits fur ladite habitation, don't ma-
'?eure parties Creoles & bons fujets. S'adreffer a M'" Bef-
.iird Dalagroix,. Pacaud & Compar, g e. Negocians a Leo-
gane,. fondes de pouvoirs, qui en front bonne compofi-
tion pour du comptant, ou du papier fur France a courts
terms & endoTff par de bons Negocians de la Colonie.
-On vendra.le tout enfermble, ou la terre & les Negres
e.dpartment, a la volonte de lacquereur.
Un Terrain de ,5oo.pas cacres,.Jitu a'.irquartier & Pa-
roiffe des Gonaives, au lieu dit la Plaine-a-Palmiftes, bor-
rn--an nord de la Belle-Crete, au fuddu Sieur Martin-.An-
omine Brillon, a 1'eft de M.arie-Fran.cofe-Anne Rou.nais, a
I'oueft de la hatte Charles Rouanais .& du Sieur Brecon.
S'adreffer a M. Lamoureutx., Subflitut de M. le -Procureur
du Roi aux ,Gonaives.
Un Emplacement de .80 pieds de profond'eur., lr 60
de large, & fur lequel font confiruites deux cafes de 6o
pieds de long, divif6es chacune en trois chambres., avec
un bon..puits & tn grand baflia .cMt, fitue ffir le Cours
Bellecombe; ledit emplacement fervant de magafin a tous
les Negriers, & ayant produit iufqut' ce jour 70oo 1. par
an. S'adreffer a M. Gerard, M decin, oun M. Bouwigues,,
e6gociant en cette vilie.
SCent carreaux de terre, fitues .dans les hauteurs du Mont-
oouis quarterr du Beau-Sejour, eloignedu bord de la ner du
c6te duSud de 400 pas, don't le chemin eli faith pour Fexjiloi-
tation des bois juqu'a 1'embarcadaire, & dans l'oueft de
x oo pas, le chemin pratiquable jufqu'a i'embarcadaire
Royal; ledit terrain bien arpente avec fon plan., eft propre a
fire du coton : il y a 94 carreaux en bois debout, don't
environ quarante en plat pays., & fix en jardin & &tablif-
femens, confiftans en une grand'cafe, 4 cabinets, deux
galleries, un magafin a grains, une cafe h Negres, un era-
bli a coton, quatre moulins idem, & tous les uffenfiles
dependans de ladite habitation : on trouvera fur ledit ter-
rain bois d'acajou, tendre acaiou, bois de fer., de chine 'a
gland, gouyaviers de montagne, galac, bois.amer, bois
a fire du merrain, idem a fair des moulins a eat,, taver-
non, bois pineux, longue bare & de lance. Cen.: qui
youdront en faire I'acquifition pourront s'adreffer an Sieur
Drouin, Huiflier en cette ville, on a M. Rolin, Negociant
au Mont-Rouis, qui en front bonne composition.
.A vendre, deux Negres de jardin., au pays depuis i8
moi9. S'adreffer a M. Sainmaigne.
SDeux cfns carreaux de terre, en bois debut, propre a
la culture du cafe, ayant 4e 1'eau par-tout, fitues au Fond-
Parifien, dependance de la Croix-des-Bouquets, & a 12
lieues de ce Bourg, n'ayant que z lieues de morne. Sa-
dreffer au Sieur Hinault, Traiteur, rue Vaudreuil en cette
ville, chez qui eft log6 le Propritaire de ladite terre, qui
en fera bonne composition pour du comptant, on pour
des Negres nouveaux. II fera mimeme, fi on le veut, une
foci&t & il Irtablira.

E:: C L A V E S Z N M A R R 0 N N A C E.

Jean-Baptifle, Congo, etampe MASSIP : on le foupFonne
'ans les hauteurs de Logane. En donner avis Ilmpri-
merie Royale.
Ambroife, Mandingue, Ag& de 30.ans., taille de .: pieds
6 pouces, ayant le haut des oreilles coupe & les j'ambes
replies de cicatrifes de pians, matelot fur lebricq l'In-
conflant, parti marron de Jacmel le 30 du nmois derniet.
Ceux qui en auront connaiffance font pries d'en donner
;vis a M" E. Patot Negocians .en cette yille rue des
Capitaines, dans les magafins des heritiers Piemont.
*Un Nigre nouveau, Congo., ag6 de i2 ans, taille de
p pieds I pouce, bien fait _& job de figure. En donner


av-vs Sietlle P' ie, iravtm la omte
LCogane; ii y saura rcompenife.
Ctam,~zgne, tampne BARTHOLOMA ST MARC, parii
inarron de 'laabitation Barztholome, aux Matheux, dans la
nuit du 7 au 8 de ce mois. En donner avis a M. Cih.iJel
Gera:t de lalite habitation; il y aura recompente.
Figaro, Confno, itampe fiur le fein droit VALIER, &
fur le gauche (. GAVBAN, au-deffous STOR, ag~ de
0o ans, taille de 5 pieds 2 pouces, marron depuis 2 moist.
En donner avis aux Sieurs lHlrtmann, Armuriers en cette
ville, ou a M" Ch,:rrier"6' C.nar, a i'Arcahaye; il y aura
S32.s liv. de recompenfe.
One Negreffe, Bambara, etampie ST TORD', 'ur'
ronne depuis 6 femaines. En donner avis i l'Imptimnerie d
ce:te ville, ou A M. Budidud, au Grand-Fond, a qui elle
appartient.
NarVcfe, Ibo,. tampbe fur la fefTe gauche de 'Prampe du
navire IA. En cette ville au Sieur Baternue, Boula:ger ea
cerre ville.
An'dr,, 6tamp6 fur 'le Tein dr6'it LACO3 IBE, & fur le
gauche GUES, taille de 5 pieds. En donner avis au Sieur
Darttevelle, Luthier en c.tte ville. : .,."


,C .HE V A *L


E G A R .


II s'eft l&happe de la court du 'Gouvernement, la nuit
dua.o au x re ce mois., un Clhval entire deux felles, tl
poil mrlade, course queue, ayant une cicatrice d'lne an-
ci.nne fou!ire a un pied de devant. En donaer avis au S'
Blanc, Secr&taire au Gouvernement.

S -- mI --m ,mi a .m 7 l


A IS


PAR TIC L IE R.


Le Sicur Dupain Trile, eharr de la vente du Rob anti.
Syphilitique de M. LaffeLeurr, s'efl permis plujieurs fois de
fire paraitre des avis tres-indfcrets, en annoncantccremede. Qtuo4
que le Sieur Laffeiteur, ni li., tre foient Medecin's, Chirur-
giens ni Apothicaires, ils pretendent avoir feuls le droit &
vendre des preparations a ti-fyphi'litiiqes, &6 d'fepix her les Per.
fotnes de.lArt vra.imentprepofees par iett pour fa:re ces forter
de pri arations de donner cette denomination aux rem'des qui ont
cette propretd ; leur .erreur ,ne provient qie de ce qu'ils a f-cnt
d'ignorer, ce que fJgnfie le mat anti-fyphillitique, qui el
le fynonyme d'anti-vynerien : nous tenons cette expreffon qui
provient du mot fyphillis$ de Fracaflor, ancient Midecin,
qdii compoft un poeie fort connu fur la maladie anti-
foci,ale.
Les Sieurs 0Bouvier & Sladin, Apothic.iires du Roi en
cette ville, ont prpard il y a Ir ans J Paris un firop d
falfeparciile anti- fyphilitique en confifjance de Rob, quii
eu conifamment kles fcc es, plus heureux en France. Depuis
eur fijour 'ici ils' anl cru qu'ils feraient plus mar-
ques dans la Coloni, e'tant fwvorife par le climate, ce qui
s'eft confirm pzari di' aombre de Cures que ce remede a
opirees depuis le reto' u Ste'ur Bouvier.
ir, le Bouvier.
Les boute;dles foin emnreintes de leur cachet; les etiquettrs
fontjinees d'eux ; la pinte, confenant environ trois livres de
Robl, fe vend 24' 1 "'; le Sieur Laffe&eur le vend 66',
& le regime prefrit n'eft pas le .meme. Les Sieurs Bouviet
& Saladin, n'ont pris la precaution de figner leurs etiquette4
que pour empecher que leur remede anti fyphilitique ne foit
confondu avec d'autres remides de cette efice.

Fu par Nous., Mddecmn du Roi, n'avons rien trouve qui
prt empicher la ven- &, difiribution du remede anti-fyphili-
tique ci-de/is tenonce. Port-au-Prince, le 18 Janvier 7y86"
Signi, JoUBERT DE LAMOTTE.


Avec Permijfoi de MM. le Gindral 6* Inundans


-, -~q'R"a~~"-pl.-'E2`-~'


I L'JMPRIMERIE ROYALE DU PORT AV PRi NC E







ANNE E M. DCC. LXXXVI. Numro 3

SUPPLEMENT AUX AFFICHES AM RICAINES.'

Du Samnedi 2; Janvier ;786,


-&E S DIVERSE. P R U S S E.
4., P A NV E. Dapres ~ n Ctat imprime vers la fin de l'ann'e dernlere,
\ ..armee de S. M. P. eNf compof6e de 192, 377 homess,
',-e e.dont o152, 829 d'infanterie, & 39, 545 de Cavalerie.
wO iat aers avis qcue )es mines dcouvertes "Senora, Le corps d'Artillerie eft de m x 582 homes, & les Pion-
cdans la Nouvelle-Andaloufie, font d'une richelfe extreme; niers font au nombre de 2,, 900. Cette armee eft r6epartie;
ii y en a une d'or dans la Prefidence d'El-Alter qui donne favoir : dans le Magdebourg 39 184 hommes d'Infanterie
.1bondamment des grains de ce mntal, fans travail & fans & 4, 930 de Cavelerie; dans la Pomeranie, lo, ~.8
frais; en creufant a 2 pieds de terre., on a dcouver.t deux hommes d'Infanterie & 7, 669 de Cavalerie; dans la
autres nines egalement riches dans les environs de -cette Prufle, 29, 424 homes d lnfanterie & 21, 470 de
frontiere. Cavalerie.
M. T.... cef1bre Sculpteur & Penfionnaire de S. M. P
A L L I M A G- N Z. ne trouvant pas affez d'occupation a Berlin, demand au
Roi la permiflion de fe retire. Pour le diffuader de ce
L'Empereur vient de rendre une Ordonnance pour fixer deffein le Prince lui command fon maufolke. L'Artifie
la Legiflation matrimoniale : cette ordonnance eft de la enthoufiafm' de l'efpoir de s'immortalifer comme Auteur
teneur tuivante : d'Ln monument femblable ,elevi,, lagloire du Salomon, dl
Nord, remercia le Prince & l'affura qu'il ne lui faudrait
Nous JOSEPH SECOND, &c. &c. La patente du 30 pas pfus de 1o ans pour faire un chef-d'oeuvre.--
Aort s1782 concernant les fiancailles & l'ordonnance rendue N'allez pas fi vite, ripliqua FRDERIC je ne fuis pas preffi
le 16 Janviet :783, concernant les caufes matrimoniales, je vousen done i .
continueront de fervir de loi & de rigles generales pour
routes les fiangailles faites, & les contracts de marriage p;f- G R A N D B R R T *W N Z.
fes dans nos Etats .; mais pour tout contract, piromeffe de
marriage & fiarnailles qui fe ferontpar nos Sujets dans hs Plufieurs perronnes nous ont reproch' de ne pas nouw
Pays Etrangers, on fe conformera exaaement aux Loix occuper affez des Nouvelles Politiques ; il n'en eft cependanta
riglemens & principles fuivans : aucune don't nous n'ayons rendu un compete auffi detaillI
1. Toute promefle ou contract de marriage fait par quel- qu'elles le me:itaient par leur importance. Nous avons
qa'un de nos Sujets dans quelques Nations Etrangkres que garden le filence fur les petits evenemens qui n'intereffaient
ce puiffe Ztre, doit &tre & fera effettivement comme non qu'un Cercle tres-&troit d'individus, & nous avons cru de-
valable dans tous les Etats de notre dependance. voir en agir ainfi pour manager de la place aux articles
11. Tous nos vaffaux on Sujets encore Mineurs, & d'utilite & d'agriment, don't, autrement, nous n'aurions
routes perfonnes Militaires notre Service, ne pourront pu parler, vu les bones beaucoup trop circonfcrites de
auffi contra&er dans les Pays Etrangers aucun marriage va- cette Feuille. 11 eft tr's-facile de faire une Gazette
lible dans nos Etats, qu'autant que pour ce qui regarde intbreflante pendant la guerre, m&me dans une Ifle de
Ies Mineurs, ils en auront indifpenfablement obtenu le I'Ambrique, & l'exp'rience nobs l'a prouvj, parce que 1t
1' confentement, foit de leurs peres, grands-peres, tuteurs; plus petit combat de corfaire corfaire excite rattentioft
& pour ce qui concern les perfonnes Militaires, qu'au- gnenrale des Colons; en paix, tioui ne pouvons mettre les
tint qu'elles en auront eu la permiflion du R6giment, ou troupes des Souverains en prbfence & pr&es en venir
du Corps dans sequel elles ferviront, ou des perfonnes aux mains, tandis qu'elles font dans leurs garnifons tt
charges de la Juritdi&ion Supirieure fur les Corps Midi- occupies a fair des grands. chemins, a confiruire Cher-
taires. bourg & 'a ouvrir des canaux de navigation ; tout cela
IlI. Dans le cas que les etmp&hemens fp6cifies dans vaut beaucoup mieux que des batailles & cependant tout
lordonnance matrimonial, paragraphs, io, II, 13 cela n'anime pas autant la curiofit6 de la multitude. 'Mais
17, 18, 19-& so fe rencontreraient, aucuns de nos Su- les goats font & doive'nt tre auffi libres que la penfp,
.ets ne pofirront non. plus contra&er dans un Pays Etran- quand la fociete n'en fouffre pas; & puifqu'on nons de-.
ger un marriage valuable dans nos Etats. made de la Politique, voici les morceaux les plus inWt.-
Dans le cas qu'on ait nglig6 de faire la publication des refTans que nous avons trouv6 fous le titre Grande-Bret..
bans, ou de fe procurer les ditpenfes prefcrites cet hgard gne, dans les Gazettes Europiennes que nous avons fous
par les loix matrimoniales, le manage contract par quel- les yeux; & perform, felon les apparences, n'en pofsode"
iqu'un de nos Sujets chez une Nation Etrangere ne fera dans la Colonie, a lheure que nous ecrivons, de plus fraj-
invalide pour nos Etats, qu'autant que la fufdite publica- ches que les nStres. Elles vontjufqu'au tNirembre.
tion des bans aura &6 d'obligation dans Iendroit o4 le Le 18 Oobre, les deux chambres du Parlement Bri.
-mariage aura 6th conclu, ou qu'autant qu'on ne fe fera tannique s'Atant affembltes ;confornitment au dernier ajout--
pas procure hles difpenfes nrceffaires, conformiment aux nement, le Lord Chancelier fe rendit a. a Chambre des
Loix du Pays & de la manure dont elles e prefcrivent. Pairs & fut fuivi bient6t par 1'Archeveque de Cantorbery
IV. Pour ce qui concern la manire don't la benedi&ion & le Lord Sidney, Commiffaires', charge ainfi que fa Sei.
nliptiale doit 6tre adminilfree, tous ,ceux de nos Sujets qui gneurie, de reprefenter S. M. Le Chancelier notifia It
p ourraient contra&er un marriage dans un Pays Etranger, Chambre que le Roi avait nommn la Commiflion don't it'
ne font pas obligis de fe conformer a cet egard ,aux Loix tait Membre, pour proroger fon Parlement. Les Com-
Prefcrites dans nos Etats; mais ii fuflita qu'ils fe confor- munes ayant .t. mandates enfuite par 'HUifiier de laCham-
'Pett a ccies ties Pays dans.lequl il s recivront la bin&- bre des Pairs & etant arrivees a Ia Barre, le Greffier fit
9ion nuptiale, tc. I iecure des Lttres de Cmminifon; aprs quoi le Chance
L. o e us





I'er dc a c- I- e ta plr Je S. M. e!rt qu le Pai e
mnent fut proo:.e jufqu'au premier Decembre ii tait en
confetqiuerte p-irog6 julqu3a cette epoque : on s'axeierd
qu'il y aura u alors une nouvelle prorogation, le Parlement
ne devant reatrer, pour s'occuper des affaires publiques,
que vers la fin du prifent mois de Janvier.
C'utre le payment de 3oo, 0ooo i. des coupons de
la Marine non fondes, qui doivent etre rembourfes, il ef.
certain que le Gouvernement a achete une quantity confi-
d6rabhe de fonds dans les 3 pour ioo confolid's du pro-
duit de la caife des amorifTemens, qui peuvent refer
amorris ipfo faTr, ou fervir a des operations de finances
plus. avantageufles
Le Gidral- .4vertif;r affure que le Parlement fe char-
gera de payer les dettes de Monfeigneur le Duc de Cunm-
berlanrd, &c.
L'Adminiffration aiuelle eft accufee, dit le Morning-
'Poft, de n'avoir former aucune alliance avec les Puiflances
E:rangeres, mais les Politiques les plus profonds font con-
venus & n'ont jamais heiite de fbutenir que des liaisons
continental-s ne convenient nullement aux vrais intererts
de la Grande-Bretagne; de plus, 1'exemple fourni rcem-
ment par les Hollandais, qui ont abandonn6 les Anglais
dans 1'occafion, prove, d'une maniere frappante, la verite.
de cette affertion. Environn'e de tous c6:'s par des mers,
la Grande-Bretagne doit avoir une Politique auili dift-
rente des autres Pdiffances Europeennes, que fa situation
particuliere diffre de celle des autres Etats.
Plfieurs 'Papiers-Nouvelles garantifflnt i'exaaitude de
1'6tat fuivant des vaiffeaux Britaniques afuellement en flation
dans toutes les Parties du monde.
Dans l'Inde, 3 vaiffeaux de line, I de oP, 3 frigates
& 2 floops. En Afrique, I de 5o & 2 loops. Dans la
Md'diterrannie, I de 0o,7 frigates & 2 loops. A Lz fla-
lion d'Halifzax, i de 0o, z frigates & t floors. A Terre-
Neuve, i de 5o, i frigates, 5 floops. A la Jamaique,
*I de 5o, 3 frigates, 7 ioops & z alleges. Aux Ijles du
Vent, I de 5o, 4 frigates, 9 floops & i cutter, pour
porter & rapporter les d6peches. A croiferifur les ctces d'An-
gleterre, 7 fregattes, 20 floops, 13 cutters & I vaiffeau
de garde dans chaque port. A Portsmouth, 7 vaifeaux de
ligne, don't i de go, 5 de 74, & i de 64. A Plimouth,
8 vaiffeaux de ligne, don't 4 de 74 & 4 de 64. A ChIa-
tham & Shurnof, i de 74 & de 64.
Total des vaijieaux en service, 21 de line, 7 de 5o,
*8 frigates, 61 loops & 16 cutters : en tout 133.
Dans le dernier voyage du Capitaine Cook, ce celebre
Navigateur rapporte, qu'aux miles de Sandwich, la groTfeur
des cannes a fucre eft extraordinaire; qu'on en trouve qui
ont it pouces & i quart de circonference & 14 pieds
de tige bonne a manger.

F R A 4 c .

'Extrait dune Lettre de Paris, du to Novembre.

't Tout ce qui s'eft paffl ici pendant les negociations pour
raccommodement de la Hollande avait 6te tenu fort fe,
cret, & ce n'eft que de la Haie que nous avons eu la pre-
rniere notion des offres faites par notre Miniftere. Les pou-
voirs des Ambaffadeurs Hollandais ne s'etendaient que-juf-
qu' l'offre de 6 millions de florins; cependant rEmpereur
en exigeait io, & M. de Verge:nnes, certain qu'aucune
des deux Puiffances ne cederait, voyant la guerre indvita-
ble, voulut la prevenir, en offrant au nom du Rol le fur-
plus des 6 millions; ce que les Ambaffadeurs Hollandais
accepterent, & alors rien n'arreta plus la fignature des
preliminaires. La Province de Hollande aurait ete fort
port6e a ne pas profiter de la condefcendance de la Cour
de France, mais la faCtion contraire a la faCtion qui nous
eft attachee, a fi bien envenime ce don, elle a eu fi bien
rart de perfuader que tout cela etait un jeu concerto, &
que L. H. P. ne profiteraient pas des offres de la France,
que la Province de Hollande, par regard pour nous & pour
former la bouche aux Contraditeurs, a acceptP fans reftric-


tion le don de S. M. qui e!l un ocjet de 7 mnifons tfrjoi
Ce ne eI a pas de F'argent mal employ, car il nousati .
chera Fans doute les Hollanda-s & il acceirera la con.
ciuiion du trait qui doit unir les deux Puiilaincs t .,
Dqpuis plus de oo atns on avait coutume de prononcer
a Paris, le 25 Aout, f'eloge de Saint-Louis. On i itn un.
bien ce fujet devait etre ufl. En 1783, M. l'Abb6de
Boulogne, jeune Orateur, avait feu cependant developper
dans cet loge une eloquenrce tres-rare & tirer d'un fond
epuifi de nouvel!es richefies. Depuis 1'annee derniere, lte
Academies Franqaife & des Sciences, en pr fence defquelles
ces difcours fe prononcent, ont laifh les Orateurs libres
de choifir tel texte de morale qui leur paraitra plus fulce-p
tible de faire briller les tales de la Chaire, pourvu qu'iis
fitWent entrer 1'eloge concis des vertus du Saint Roi,
M. l'Abb de Bo(ie~ire, qui a joui le premier de cette li-
berte, a choifi en 178 la Chariti pour fon texte. Son
difcours lui a fait le plus grand honneur & le paffage qui
a et !ee plus gocue eit feloge du d6vouement heroique
du Prince LiOPOLD DE BiRUvsWICK. Ce morceau a
faith verfer des larmes 'a i'Auditoire, & maigre la faintete
du lieu & du i ;et, on a interrompu l'Or:.eur par des
battemens de mains. Apres avoir rappelle les examples
le3 plus recent de Charitr qui ont honor hl Religion
Clteietr-, M. i'Abbb de Pe offiere a ajoute : C'eft lui,
N Me ie'urs, qui ne du Sarg le plus Aug!tie, compatifffant
n dans la profperi popui:.ire dans ia grandeur, n'ayatt
,,que la paffion d'etre bienaiilant dans l.ge des illufiors
,"c. des flies delices; c'elt lui qui iifi-de douleur la
vue de 2 Payfans qui vont perir dans les gouffrs d'un
-fleuve deborde, oublie a F'inflan:t fa grandeur, le danger;
fa faiibleffe, vole, fe pr&cipite fur le fleuve rapid, iutte
au milieu de l'effroi public centre I'effort des eaux, &
"bhient6t englouti dans I'abyme, partage la mort finmele
ndes Mal!hrereux don't it voulait fauver ls sours ....
Mais oh m'entraine mon fujet ? Qu'eile plaie viens-je de
Sr'ouvrir !Ah! tots les coeurs feniibles m'ont fans doute |
,entendu, & dans cette image, tous ont reconnu !a fina
Sd6plorable du genereux Brunswick Qu'il nous foit per-
n mis au milieu de cette Affemblee, & dans un difcours
"confacre folemnoe!emeut a la Charite, d'offrir a une ft i
grande vitime de cette vertu fublime i'hoimage de notre
Miniftere. Trop fouvent les organes de la verite l'ont
-trahie pour celebrer des Hros, Idaux de la terre; qu'il
,,nous foit permis d'en louer un qui a tout fait pour
Sen etre 1'amour. Rome Payenne decernait des honneurs
publics a tout homme qui avait fauve les jours d'un tim-
,pie Citoyen, & Nous, Miniftres d'un Dieu de Charite,
-nous ferions les feuls ~- nous taire fur un devouement,
,le fujet de tous les entretiens, & faith peur illuftrer les
plus beaux fiecles du Chriftianifme! 6 Prince, le digne F
",objet de notre admiration & de notre douleur, vous fe- '
rez la preuve vivante de la gloire immortelle que donne d
,,la Charite! Votre naiffance ne vous avait donnc qu'une i
SPatrie; votre mort vous a faith devenir Citoyen de tous f
"les Pays. Vous avez legue, en mourant d'une mort fi ti
) belle, votre mnmoire a lunivers. On pourra oublier tant
Sde fardeaux inutiles a la Societ6, de ines a jouir d'une P
",grandeur 6ph6mere & h defcendre tout entiers dans la
Snuit du tombeau, mais tant que 'Humanit6 & la recon-
-naiffance front quelque chofe parmi les hommes, on fe
rappellera que, dans le fiecle de rirreligion & de lNgoifme
,,il exifta un Prince du Sang des Guelfes, qui, eleven al
i1 'cole de JESUS-CHRIST, crut la vie d'un homme d'un
prix affez noble, aflez grand, pour vouloir lui-meme la P
Sracheter au p6ril de fes propres jours s,.
Nous faifons ordinairement connaitre les programmes
des prix propofes par les Academies, lorfque les fujets
intereffent la foci6te en general, L'Academie des Sciences,
Belles-LettresC& Arts de Bordeaux a demanded l'annee der-
niere Quels feraient les moyens de prevenir dans l'ufige or-
dinaire d'allaiter les enfans trouves, les dangers qui en re/l-
tent, foit pour ces enfans, joit poxr leurs Nourrices, F, rat a
une fuite n3dzfire pour la population en g'ne'ral ? On biern .
qudle feraitila mdthode la meiillure &6 en mime-temUs la plus |



i:i






l e J~ f'itfr f t tl e jfettie p!r la notri.rire
SL'cadimie pen&tre de l'importance de cette queflori n'a
pfi le terme du concourse. Elle a prevenu qu'elle n'ac-
orderait !e prix qu"a l'Auteur qui, a 1'appui de la method
Iqu'il propolera enverra le refultat d'une luite d'experiences
conftlac~es de manibre a ne laiffer aucun doute fur leur
outhenticit. Ce prix confide en une fomme de 2000 liv.
lont M. Dupri Saint-Maur & un autre ziel Citoyen ont
(:t les fonds, avec une midaille d'or que I'Academie y
Sjointe.
La meme Academie propose pour fujet du prix qui
fera donri cette annie. de d,velopper les meillurs moyens
Ie, corrir les as qui rgnent dans les hcpitaux, relative-
ten au fervice des maladies, .6 de lier ai leur fort I'interit
a ceax qui lcs fervent ?
La SociMtt Royale des Sciences & des Arts.de Metz,
propofe pour fujet d'un des prix qu'elle difIribuera cette
an.iee,ile fire connaltre lesmoyens qui feraient compatibles
ear"c Irs bonnes mua'us, pour affirer la confirvation des bi-
tirdf &' pour en retire une plus grande utility pour I'etar.
La SCciet6 d'Agriculture de Valence, en Dauphin-,
Sa propose n prix extraordinaire de 300 liv. qui fera ad-
ugI e e 26 Aout prochain a i'Auteur du Memoire qui
aua Ie mi'euJ traite les qulftions fuivantes :
i L'el .vricite artificielle, depuis fa decouverte jufqu'a
prKl*nt, a r elle contribute reellement au progress de la
SlPhlyique ?
2" Con'iJdrde comme remede, a-t-elle ekt dans fon
'adiniilIr.tioii plus avantageufe que nuifible ?
Si,, Dans !e premier cas on demand quels font les avan-
S:tages qui en lont r4fultes pour la fcience 'Fhyfique ?
rs le second, on demand i'. Dans quelles malk-
die elle a paru reuflir le mieux ? z. Quelle eft la mei!-
l.ure manure de l'adminiffrer ? 3' Peut-elle etre aide du
fecours d'autres remedes ? 4" Si elle le peut, quels font
!cs rminedes?
Dans le cas ou elle aurait et& nuifible, on demand fi
les mauvais effects qui en font refults font dfs a la con-
.trarike de la nature de ce remi.de, ou fon administration
rnal conduie ? -
Nous ne croyons pas devoir parler des Sujets qui n'ont
qu'une utility locale.

1 M A R T I N I Q E.

SCette Colonie manquait de Spe&acle depuis plufieurs
annies, par le defaut de Salle; 1'ancienne n'etant plus en
erat de fervir. Un Particulier a propofe d'en faire conf-
..truire tine & d'aller en France chercher des Adeurs. Son
'plan a &t6 goitM. M. le Vicomte de Damas, Gouverneur.
SGendral & M. de Viivigne, Ordonnateur, faifant fondions
d'lntendant lui ont accord un pret de 66 ooo
livres fur la caiffe des Cabarets, rembourfables en 6 ans,
Jans int&er&. II lui ont de plus permis d'ouvrir une foufcrip-
tion pour un don gratuit : ces Adminiftrateurs, le Con-
feil Souverain & le Regiment de la Martinique ont ete les
premiers a y contribuer; elle a produit 633 portugaifes
& c'eft avec ces deux fommes reunies que I'Entrepreneur
faith confiruire dans la ville de Saint-Pierre une tres jolie
Salle dans le gout de cell du Theatre Frangais a Paris.
jla forme ronde interieure a ete reconnue la meilleure par
fJous les Architedes pour ces fortes d'edifices, parce que
les Spefateurs peuvent voir 6galement bien, de tous les
points de la Salle, ce qui fe paffe au Theatre. Celle de la
Martinique aura trois rangs de Loges, don't les premieres
;& fecondes pour les Blancs & les troifiemes pour les Gens
.de Cocleur. Au-deflous des premieres Loges il y aura un
Amphith-atre circulaire qui pourra etre confidere comme
Sun quarrieme rang. Cette Salle cotutera 176, ooo lives.
3ille fe confiruit fur un terrain de 800 pieds de long fur
a6o de large, fitub au centre de la ville. L'Entrepreneur
a acquis ce terrain mroyennant 310, 0oo livres payables
'c, ooo lives compiant, 1o, ooo pendant 25 ans, fans
' it, & 5o, 0oo livres la vingt-fixieme annie. 11 doit
I: -. ._


tre part poir Fra:1c Va % la fhn dr mos derner, :0i
fouiinr une Troupe, & il fe promet d'ouvrir fuin SK.cadcl'
au premier Aout prochan,. 11 fe loue beaucoup & avec
raiion, des facility's que les Habitans de Saint -ierre lui
out procutees pour faire reuflir fon entreprife.
'eft fur tout dans les Colonies que les Speaacles
font neceffaires, parce quil n*y a pointde promenades pu-
bliques, ni aucun autre lieu pour fe raffembler. Cette
reunion eft plus n6ccffaire qu'on ne penfe: elle etablit des
liens entire les individus; elle remedie aux inconveniensdzl
la vie ifolke que chacun mene; elle polit la rudefle dei
mceurs; elle tient Fame occupee; elle y fait germer tout'e
les vertus fociales. Le Commerce y trouve des avanta-
ges confiderables, par les d-bouches que les Spedacles lui
procurent. Si il y avait de bons Spetacles dans ies Cold-
nies, fi ontrouvait quelqu'autres agremens qui leur maa-
quent, les Habirans s'y fixeraient d'avantage. Ils iraient
moins en France manger leurs revenues & chercher des
jouifances apres lefquelles ii eft natural qu'ils foupircnt.
Le numnraire alors fortirait moins & ne generait plus les
operations par fa rarete. 11 faut que l'homme foit occup :
s'il ne trouve pas des moyens innocens pour charmer fle
loifirs, le plus vertueux fe porte infenfiblement a des exes
dangereux Ibus tous les points de vue. Mais de jolies
Sailes ne fontb que lIs acceffoires des Spefacles ; les bons
Adcurs en font 'ame. 11 faut qu'ils fackent nous emou-
voir, nous attendrir, nous offrir une illusion frappante.
Lorfqu'iis laiiTent notre ame immobile, nous fouffrons de
fcortr avec la mmem tranquillity que nous eprouvions eta
entrant, & nous concevons de l'humeur de les voir divifa-
ger les chefs-d'oeuvre dramatiques par leurs braillemens,
leur froideur, leur mefquinerie, leur gaucherie & leurs
arlequinades.


D u Po Rr AU -P t c E.


Mimoire qui nous a ie remis par MM. les Adminiflrateurs
fur les Guildiveries 6& Rumeries.

Les Rumerles font affez importantes pour Ie Conm-
merce & pour les Colonies pour qu'on s'en occupe ferieu-
fement. 11 s'agit d'enlever, ou du moins de partager cette
branch de Commerce avec les Anglais.
L'Amerique fait une grande coniemmation de Rum,
les Ifles Anglaifes ne fauraient lui en fournir une quantity
fuflifante, ne pouvant en tirer de nos Colonies qui n'en
d.fillent point: les Americains-viennent nrendre nos taffias
& nos firops pour les dilfiller eux-memes. Nous y per-
dons la main-d'oeuvre, aiafi que les ecumes. Dans la vented
des firops on perd plus de la moitie, car un gallon de firop
ne fe vend que 30 fous, & il en refulterait un gallon de
Rum qui fe vendrait, prix commun, 3 liv. 15 f.us de
Colonie.
La fabrication du Rum eft un objet qu'on n'a pas encore
fu appricier dans les Colonies Francaifes. Cette branch
de Commerce forme le tiers du revenue des Colonies An-
glaifes, tandis que nous nous bornons a faire quelques
mauvais taffias, don't le gout empyreumatique & edrugineu-
repugne au Confommateur un peu delicat. Cependant
nous employons pour nos taffias precif6ment les memes
matieres avec lefquelles les Anglais fabriquent le Rum,
fi recherche en Europe & en Amerique. La manipulation
de cette liqueur eft, 'a trs-peu de chofe pres, la nmem
dans toute les Ifles, ainfi que les debourfks : ce font des
gros firops de fucre & des ecumes mekles avec certain
quantity d'eau & de vidanges qu'on fait fermenter dans des
tonneaux pendant 8 ou xo jours, c'eft-a-dire, jufqu'a ce
que la fermentation, qui doit etre vineufe, ne ioit prefque
plus perceptible. Alors on met cette composition appelee
vulgairement grappe, dans un alambic, & on la diflille de
la mnme maniere qu'on fait de l'eau-de-vie en France.
La premiere liqueur qui paffe dans l'alambic el le taffia
chez le Francais & le Rum chez les Anglais ; enfuite vient
la petite eau qui eft un taffia ou rum tres-faible. Les Co-
lons Francais la melent avec leur taffia, quoiqu'elle ait u


0/1


'Y '
'"

IhPr






' '--,:,. U taei .L: u grc. ;.tcf: r..td;:.l Q ics lc .Az, ia, la
.iettent a part pour la re&tiiier par talalmbic, ce qui leur
'donne un rum tres-,fisitu ei!.'i qu ils rTLirl:tr l_'Zprit &
q slui lert "i doner une g,,nd c ,:ce a Ieur r.um ordinaire ;
par. ce moyen, us le rende propre ai paivvenir dans totes
les contrees de La terre, fans etre affaibii par ie,tr'jet. Un
-pu plus oiu.un peu moins de cet eiprit compente .routes
ics diftances. La liqueur .qui retie au fond de l'alambjc,
aprks ia diftillarion de ta ,petite-eau, elt la vidange.
D'oh vient done query nos Infulaires n'obtiennent dans
leurs Guildiveries que des taffias qui r~pugnent i tons les
Etrangers, pendant .que .les Anglaisi. abriquent le rumn,
objet hiiprtie ux a leurs Colonies, puifcjue la .vente de
cette liqueur ffAfit pour ripa~rer .les,,pertes & pour fournir
aux depenfes d'exploitation de leurs Sucreries? Le chapi-
teau &. le ferpentin de leurs alanbics fiont les principales
caufes de cette diffrence.
Nous ajouterons que la plupart des, Guildiviers de'Saint-
Doomingue ne tfont pas afIkz attentifs fur. la propretu de
leurs alambics. O..n ne .aurait appovter trop de foins les
nettoyer apres .-.operation..La purete-& la imipidite de
I'eau font aufli effentielies. On ne ifera jamais de rum avec
une eau tirtc des-canaux que les cabrbuets & les anirnaux
traverfent, oh l'on blanchit he linge des habitations ,.u
qui. eft fouil1, dh'u n mSlange, quekonque.
Les chapitaux de.nos-alambics ont 'tro- pen de capacity
.& leurs embouchures ou tes colle:s par lefquels ius s'adap-
tent ceux des- alambics font trop courts, de forte que
JIes vapeurs qui fe fublimeat, ma~gri le feui he mieux nm&-
nag6, n'ayant pas affez d'efpac pour circuler, ii ne fe
ftait.qu'une mediocre figgregation d'etprrt d'av-ec les ,parties
aqueufes de la grappe, melees avec ces efiprits. .De1a les
mauvaifes quahires du taffia.
Les ferpentins de nos alambics n'ont ni affez' de matie:e
ni affez de circonvolatioro:, ce qui soppofe elncore la
bornt& d. la-liqueurl Les Ai.glaik o nt, depuis long-teitps,
jreati hes defaut, de nos Gulddiveries, auflh les orm-s per-
fedtionnies; tandis que nous reftons affervis aux~premi .re, g
ides & eu .premieres habitudes fur-..cet objet. i'nr&t-
reffalni
Cemme nos Ouvriers de. Iz latropole n'ont.. aucune
-connaiffarice des proportions- de ces 7alambics, nous les
indiquerons.ici., arim qu'on puiffe reaifier, les ouvrages de
cette nature, & qu'on en fabrique dans les, proportions
que nous indiquons
La capacitC dl alarniics Ia plus convenabie ) la fabri-
cafion du bon rum, doit-etre, flivant l'exp~rience, d&en-
Virdn 300 gallons, qui font ,- 200 pintes-, melure de
Paris ;. ils doivent avoir quatre pieds &. dezni de. hauteur-;
leur fond fern d'une bonne .paiffe ur, ainhi que les parties
gui erivironnent ce fond. Les alambics au, furplus' feront
a peu pr&s.confoi'mes a ceux. que !'on ernploie.pour les
eaax-de-vie, except ipi'il faOt leur donnei un peu plus
dc'paifteur dars la totalite.' Le -c-olhlet de ces alambics.-aura
environ fSee pouces de haut-ur, afin que la difitillation
foit plus prcmpte 9 &, e. Ie 1a gzappe ne fe fubhime" pas -
avec les el'piits.
Le chapyteau fera -trois fois plus-grand-que ceux qui
font en ufige dansm es-. Bru~leres en France, tautes propor-
tions- gardies d'ailleurs ;-fa fbrime fern un peaplus &raf~e';
|e co!let de ees :chpiteaux aura environ Utr- pied de hau-
teur, afin tqu'il s'adapto facilement & folidement avec les
alembics;. &: le bec de ce chapiteau, au liieu d'&tre de cui-
vre, fuivant l'ufage, fern de bon tain, allik d'un pen de
cuivre, pour luit donner une confiftance folide. :.
Le ferpentinl qui doit &tre de bon 6tain, a-ulra 3 pouxces
& demi de diametre, & aunrainoi, 6 de circonvolutions,
La foriie des pi&es i grape doit ftre.celle d'un cane'
tronque tres-.larges par he bas, &. etrones p"r "e raur j
afin que la fermentation s'y &tab~iffe pius' promptement,
& sy conferve miux ; celles que 1'an fait de cceur de chene ,
font bonnes, majs fates de fap rot~ge, elies valent beaucoup
jnieux en ce qu'elles font mosns -fujettes g &tre piqures par les,
vers; ces pieces doivent CO;,t,-mi-" 300 gallons, comme kes
alamb.ics, jiour qie la maturi i des grappes i rdifhiller fiat


de fend; ii y' en a un i fa patrie I nri'ure '- bar
cane, qui dolt &re fomenu bien Ifo i;i.ment atin qt,
pois ailezcoaifderable de la liqueur ne puilfe he deangr
II eft n~c&eflire d'avoir .auffi dans cheque R
plulieurs bones pipes de cmur de ch&se bien cercies
tfer, ailM rjue les pieces ia grappe ; rlces feront ferries
les deux bouts", & contieaidront r on 6oo" gallons;
pipes qui nre fint pas dii~rentes de celles qa.-on voltch,
nos 'ignerons & ncs Marchanisde vin, ervenit conj.v
Rum julhf'au moment de ia i.vradion : on leur adapted
bon robeint.de cuivre, qui iert a tranifvafer facilene
cette liqueur.
Quid: nos Guildiviers front parvenurs i fire de b0
Rum, ils &viteront de-lte nertre dans de vei!es barriqes
qui auront contend du yin de;Bordceaux : .les Amnricai
he .rebuteraient fur c:oette. fauffe.apparence qui leur annoni
les taffias de mauavaifes qualhits, que nous fommes a
l'ufage de leur envoyer. Queitues Iabitans qui fabrinue
avec phis de ioin n'ont pas trouv tin debit beauc0u0pp,'
avan gaeux que les antres, parce $ue la bartiquea d&raj5
la marchandile. II faut de bennes pies neuves, bience
clees de cerc-leE.de fer & !es Habitans y trouveronit
compete ,.tact.ppour la confirvation de leur denrse que p0
le coup-d'oeil., qui decide fouvent l'achetetr.
Pour que f'encombrement de ces divers objets- foitn m
confidrable dans ie transport, on les montera, aux 11I
on apportera fetulemeintde France les douciles & les aure
pieces routes faites &. bien numnrotjes, *e mani~re
.l'Ouvrier Il 1ins groIier piiffe les :monter fans peine
ii et niceffaire auiii..hqu'on .envoie les circles deifr tot
faits.
Pour 7 t 8, ooo liv. on monte deux chaudi~res .r:Runi
qui augmentent d'un tiers peu pr&s, les revenues de
Propgti&aires; fi les produitsen fucre font de zoo,o000 i
voilh .0oo, ooo liv. par an de. gain pour eux, pour h
Commerce &- pour la Mktropole.
L'Adminifiration a fair -enir .dazs cette Colonie un Ara
ricain, Fabriquant de Rum, -qui efi -aduellement employ)
fiur la Guildiverie de .la Sacrerie de M. Roberjot-LartriJ,,
au. Cu!-de-Sac : ii fe famine Jacques c.'lark.I, rle An.
glais-&. Frangais & donnera a tous .ceux qui s adreffer0stj
a !ui les &lairciffemens qu'Ils dt~firerono. i. eat certaiR,,
qu'un Guildivier s'inflruira encore mieux en fuivan, les opc'
rations des Maitres & en praviquani fous leurs yeux,que
Ipar.la le&ure des ouvrages, quiont- d faitJs fr cetteinr-
.tiere ; mais coinme ii eft avantageux de joindre Ia 0orie
* Ia pratique, an. tourra cominuniquer an Public,. par )
vo.e: de ces Femu.lles, equelques autres rtfiewions *ftir la fa
brication d.i .Ru rtm.


Err.ir~. Da'ts Ia'8 drnhire Feujile, p. 2 du` Supp1~men
col. t 'L,~ .1. x~ ajoutez: LEaertc dun A~niricaz~n voyageaJ
en Ang~elerre, A fun CorrefpondaY~t en Francs. 3m page, ~(
2-, hg.i4i c~d8 N'siifez 200o Nkbgrd.


tie

it


Le ma: de 1'Engrni,. eft) M~afftepain; ~k tbie Ii' E~prtflt
Ck.zrdtzck c/I, Chekvrefeuille.; tie Ia fiond*, Murmnure; &
celui de Ia.troj/isoze; eji, Anfn~e.


* On trou~ve tou~ours 6i l'Imprimerie 'Royalfe duPoti
Prince, La Paudre & c'tlixzr 'anti -frrbutiq~tses de~ M.
1 tilkln.

:Les Perfonnesr qui ant desr avis ai fdaire inf~e dan~nC~
'Feuille; f~rrrt fir/.~e~nzs queprf1 yle~ IME RCR~II Sb
on n1'en recev~raz p/u~s prour lia Peniler dr Ia femaine9 &
ceux~ qrti viendiront / jeud fi-k ront icerard~s de* huiair~nt 4 9'
c'ef J I'Jrnrp'rirnric iju'ilfabit S'kd~1Tfrc dire~E~eriz~rt prqj CYetI
& pour kls abonnentens, on Li Af Mie D~ir~ratirs~ des POfies dIi
dh'i~rr~ quaRtiers, en a~flnhjl;.inrzh:'n zle ~t1Ot .;.'e tre klr-qi, f,~
Scat~e rrkautzon refrrui~t /j ji; Pojie.


4




1


_ C C ___


I _


iL


_I




No*- 4- J




CUPPLIMENT AUX AFFICHES AMERICAINES


:C,

XcfeR~~ s~~vr~ J Y CAP.


cdi~ z3


9E 1 9du courant, ;l Conflance, de Bordeaux, Cap.
Sandos, vehianertd ra Cote d'Angole : I Nrac,de Bor-
daux Cap. Chevillard, venant de la C6te d'Or: le
jo, le Mercure, de la Rochelle, Cap. Thibauld, ve-
pant de la C6te d'Or: le zz, le Jumel, du Havre,
Cap. Dumenil, venant du Senigal.
DipART DE NAVIR.ES DU CAP.

Le 19 du courant, 1'Hyder-Aly, Cap. Remouit, pour
hiarfeille: Ie z1, la Bonne Sophie, Cap. Fallouard,
our Honfleur: le ;, le Lion ,Cap. Arfverfon, pour
ordeaux: la Comteffe de Chinon, Cap. Dejean, pour
Nantes.
PolI s I PAI N
PAIN d'un efcalin. ... 24 once.

PRIX COURANT
ourni par Ia Chambre du Commerce diu


Cap-Franfais le 2.0 Janvier


I786


DEGREES COLONiA LES.


Sitct terrd, premiere quality, 78 a 80oliv. Secon-
dequalite 72 a 75 1. Troifieme, 66 a 701. Commun,
4f5 gJ 1. Totes, 36 a 42 1. Sucre brut, 27 a 34 1.
Cafe fiO, 21 fols 6 d. marchand, 2.0 C. 6 d.infiriur, 20o f.
triage, 13 a i6 f. Indigo bleu, 14 1. a 14 1. 1o f.
melange, 12 a 13 1., cuivre, 9 a t 1. Cotton, zfo
i z6o 1. Cacao 15 A 14 fols.

MARCHANDISES D'EUROPE.
Vin vieux, zoo a zyo liv. la barrique, nouveau,
!liZ a 140 1. de Provence, 1oo 120o 1. blanc de Bor-
deaux, 8o 1. Ie tierc. Farine fine, 80 a 8 1. le bar. com-
mane,68a 701. Huile fine, 36 a 411. le panier, com-
mune, i 181. la cave. Beurre, z A 30 Cols la livre.
Petit-Sal6, 27 a 5 1. Iancre. Boeuf fale, 75 A 901. le
bil. Morue, 40 a 4; i. le ql. Riz 40 45 1 4 ., avon, So
i 90 1. le quintal. Chandelle, zz f. 6 d. la livre. Brins
7-huitidmes, 44 fols, aune reduite, dies 3-quarts, 40 f.
idem. Combourgs & S. Georges, 44 ai f. idem.
Morlaix, 130o 1. la balle. Laval 13jo liv. idem.
Britagnes ,75 A 90 pour cent fur faaure. Rouen-Fleu-
ret, 6o liv. la ball, Toiles & Marchandifes fines,
60 a 100 pour cent fur fature.
COURSE Dv FRE T.
POUR BORDEAU x.
Sucre terr6, to deniers, brut I1 d. Cafe en futail-
lcs xo d. en facs, 6 d. Coton, 18 d. Indigo, I8 deniers
PoUR NANTES ET Li HAv RE.
Sucre terr6, 12 derniers, brut, 14 d. Cafe en fu-
tailles, Is d. en facs 8 1o d. Cotton & Indigo,
4 a 30 deniers.

i Na eGs7 MA R o WNs.
5u Cap, le 17 du courant, Cupidon, Mandingue,


Janvier


z18C.,


etampe fur les deux feins LABE AU CAYES, age de
28 ans, a madame de Caffac, arrete aux Foffis de Li-
monade: le 19 Remy, Meuferade, etampe POYDE-
NOT, age de 20 ans, taille moyenne, a M. Bergu-
gnan, ramen6 de lEfpagnol: un NCgre nouveau etam-
p6 MN, agi de 28 ans, ramen6 de 1Efpagnol: le 2o
Jean Lope Portugais, ayant une cicatrice au deffus
de foeil droit, ige de 30 ans, fe difant libre arr&et
en Ville: Flore, Meuferade, agee de 40 ans, a M.
Sermet arr&ted la Foffette: le 21 PEJperance age
de zy ans, taille s pieds ; pouces, a M. Duloup, ar.
r&et a la grande Riviere : le 2z, Franfois, Congo,
dtamp6 ROUGOLS AU CAP, ag6 d'environ 35 ans
a l'habitation Glero, arrete a la Pla tite-Anfe: Paul,
Crdole, age d'environ 28 ans, a M. Artau, arr&te a
la Foffete,
Au Fort-Dauphin, le iy du courant, Mldor, Con-
go, rougeatre, arrete a rAcul de Samedi: le i6, un
Nigre nouveau Congo, ayant des marques de Con Pays
fur tout fon corps, taille y pieds, ramene de rEfpa-
gnol, le 7, Franfoife, Congo, M. Texier, au grand
Baffin, arretee au Quartier Dauphin: le 19 Paul, jeun-
ne Ndgre Creole, i l'Habitation Auvray, au Terrier-
Rouge, ramene de 'Efpagnol: Baptifle Nago, a P'ha-
bitation Tholas, a Maribaroux, ramene de 'Efpagnol:
le to, Louis, A M.de Malouet A Maribaroux, arete
en Ville.

ANI MA X iPA v s.
Au FortDauphin, Ie 1i du courant: un Bourre poll
brun, arrete au Quartier-Dauphin : le zo, une jument
poil gris blanc etampee IBB, arr&te au Quartier-Dau-
phin.


SPECTACLE.
Les Combdiens du Cap donneront famedi 28 dr-
courant, au benefice du fieur Lundy, une reprefern-
tation de la Belle Arfenne Opera en 4 aides de M.
Favart, mufique de Monfigny, orn6 de tout Con fpec-
tacle, dans lequel M. Julien Penfionnaire du Roi &
attache au Concert de la Reine, remplira le r6le d'Al-
cindor & chantera le fuperbe rondeau Quel Amant danas
la Nature de M. Sarri, & une grande Ariette de M.
Saccini.
Cette Piece fera fuivie des deux Chaffeurs & la Lai
tiere, Opera en un ade, de Duni, travelli & jotieu
favoir: Colas, par Madame Dubuiffon, Guillot par Ma-
dame Bourgeois, & la Petite Laitiere par M. Saint-
Leger.
Les memes Comediens donneront lundi 30 du cou-
rant, au benifice du fieur Romanville une fecinde
reptrfentation d'Alexis & Julline, Opera en z aides,
des Auteurs de Blaife & Babet, precede de FAmant
Jaloux, Opera dans lequel M. Julien, Penfionnaire du
Roi & attache au Concert de la Reine, jouera.


AVIS DIVERS.

A^ Le feur Lapole, M~ decin Vererinaire, BrEvert
du Roi, informed des accident qui arrivent tous les jours,
aux animaux, par la diflicult6 ,de leur fair avaler des


j


I_ _U- -----^ ~-s-r--U 1L-- i .)..-yL ~ I~--C ---tYtl IY





- a1w i (9 r hAnn,( It 'MI. legVat, I
tiltiuimer. par le fecours iucunu ils leur fconAit prendre
fans gice & fans les abatre, toutes fltes de brcuva.
gcs.
Un Sculpteur I#lIve de IAcadtmie de Marfeille, non-
vtllement arrive en cette Colonie, offre fes ferv.ces
au Public en ce qui concern routes fortes de figures
propres a lornement des jardins, veltibules & gale-
vies & enfin, tous les ornemen, pour la decorations des
batimens. Sa demure del rue Eflagnole pros la Foldftc
maifon de Madame Kiarlo,
M. Douillard, .Habit nt au Mcaa, prevent le Pu-
blic qu'd vient de fire I'acquifition de i'Habitation de
MV. Blandin, fitude au Qjartier Valiere. Ceux qui ont
des hypotheques fur ladite habitation font prids delui
vemmetre le precompte de leurs creances, ou a MM.
Lafaucherie & Compagnie Negocians au Cap : dcclarmn
;qu'apres la troifiime publication du prefent avis, il fe
regardera bien & ddment decharge de routes deman-
des & pourfuites cet egard.
Madame veuve Lehoux, demetrant rue de la Pointe
pres le March, aux Blancs, ayant du premier du cou-
rant, affocie avec elle, le fieur Jean-Baptifle Lehoux
fon fills, fa maifon depuis cette poque, fera fous la
saifon de Veuve Lehoux & Fils.
Le fieur Meyer, Aubergifle & Traiteur, rue Efpa-
gnole, i l'enfeigne de la Couronne de France, pre
vient MM. les Habitans qu'il prendra poffirfion le z
fivrie prochain, d'un H6tel nouvellcment bati atte-
inant a celui qu'il occupe, confidant en ~z (h mbres
hautes & baffes tres-bien meubles grande court ,
ecurie a la francoife, a contenir 40 chevaux, remi-
fes & autres commodities.

EFFECT PERDU*

Le 18 du courant, il a &t perdu entire 1'HI bitation
i3lancan & celle des Heritiers Ferbos au haut du ]rou
du Dandon,, une Tabatiere d'or, de forme ovale. La
remmz.tre. A M. Fougaffe, Habitant auiit Quartitr, a
qui elle appartient, ou a M. le Chevalier de Lamar-
tre, au Cap. I1 y aura r&compenfe.
DEPARTS POURt FRANCE.

Madame de Lo/:fant, fur fon depart pour France,
.~ea era une jolie Maifon fife rue de hl Providence,
vis a- vis Me. Cormeaux, Nor:ire compofee de trois
chImnbres ute gilerie, cuifine, cour & puits, le
tour en particulier. S'adreffer a Indite Dame dans la
dire Maifon, qui a plufieurs dometihqaes i talens A
vendre, anfi que des meubles & des bijoux.
Les fieurs D. Vitoria & Furtaao partans pour Fran-
ce, donnent avis qu'lis vont diffoudre leur fociee. Uls
prient leurs Creanciers de venir recevoir leur paiement
& leurs Debiteurs de Ies folder incelfament pour leur
iviter d'ufcr des voies de rigueur. lus ven4ront leurs
Negres & Negreffes i talens, leur argenterie meu-
bles &c. Ils previennent que rien ne fera paye apres
leur depart tint pour affairs fociaies que particu-
lieres: qie I'ojet ne foit revetu de leur signature.
Madame veuve Dujardin Demories, part pour Fran-
ce & declare ne rien devoir. Elle vendra une jeunne
Nlegrefle Creole, bonne couturiere & fervante, le plutot
poflible. S'adteiffr A ladite Dame, rue du Hafard, mai-
,on de M. Leconte Sellier.

D M A N D E S.

Les Demoifelles FYajfy Polet, foeurs,A dfireroient
trouver une Ouvriere capable de coudre les robes. Eiles
lui domneroor -des appoint-mens fuivant fes talents.
Un jeune home en 6tat de conduire une manu-
fadture en c ailerie ou -poterie, i4lfireroit trouver une
place. S'adrLcfer a M. Guancy derriere IEglife.

A L e a U A AF FERM L :R*

Un Appartement confifant en trois grandes chamin
s hCautes avec alon a fefiant le coirn des rus Vau


Sdreul & S1.',. M cnfine, dl.^c, el -: i
& p;'its ',Y i':t, occupy di-Icvt par :. le l.
c:rciir-Gn&1dral louer pour la fin de n11us' pi'mh.dtill,
5'adrd'fr a M. Artaud. Mleciii du Rloi en cettcville
II fera procCde i la Brre du Siege Roy, l .t Cap
le fai..edi 4 fevrier prochain, aux crimes & adljudica.
tion de de x baux a ftrme pour 9 :nne.s ch.icun, dcs
biens cthus au Nin-cur Antoine Chaiilleau, par les par.
tages faits avec li dame la mnre au rapport de Me,
Cormeaux de la Chapdeie, Notdire, le 19 dicembre der.
nier.
Le premier confilte en une Habitation dite la Ma,
chotiere, fituae au Cinton de Mapou, Quartier de Plai.
fince, de lreritedie de 64 carreaux de terre eXblihe en
caf formant une plantation d'environ 100,000 pieds
de caf6 don't i6o0o de 3 ans, 40oco de z ans, zo000
de 18 mois & i5ooo de 6 mois le furplus dudit
Terrain coniille en i z carreaux en favannes & Ic refte
en bois debut : les littimens confiruits fur ledit Ter-
rain & 76 Ncgres, Nlegrees Negrillons & Negrrtes.
Le second confifte en unc habitation dite la Proven.
ce, fituee au Quartier de Plaifance, etablie ci-devant
en indigo, don't la culture eft adtuellement abandonnie,
de l'etendue d'environ 80 carreaux de terre, parties plain.
te en bananiers & autres vivres, le furplus en favanres&
peu de bois debut, Baimens conftruits fur ledit Ter-
rain, & i5 Negres, Negreffes, Negrillons&: Negrites,
Aux charges, ciaufcs & conditions iliferes dans le
Cartels banies qui contiennent dailleurs le detail de toys
les objets compris dans chaque bail, defquelles on pourra
prendre communication en 1'Etude de Me. Crofnier, Pro.
cureur, audit "iege, rue S. Jean.
II fera le famedi 4 fevrier prochain, procede la
Barre du Siege Royal du Cap, aux crimes & adiudi.
cation au plus offrant & dernier entrheriffeur du bail
A ferme pour 5 annees, de 8 tetes de Negres ouyriers
& domreitiques dependans de la fucceflion & com-
munaute du fieur Jean 'Dutreil aine & de la dame fa
veuve, & ce aux charges, claufes & conditions delay
carte banie don't on pourra prendte communication en
l'Etude de Me. Crofnier, Procureur pourfuivant, rue
S. Jean.
Un grand Magafin de 80 pieds de long, ouvrant
fur la Place d'Armes, avec cour, puts & ciifine en
feul: trois chambres dependantes de la meme maifon,
av la rue S. Domingue, pris la Place d'Armes : .ffer-
mer le premier aviil prochain. S'adreffir ai l. Boif-
gireaud, dans ladite Maifon.
Une Maifon en maQonne appartenant 'a M. Couet
de Montarand, fefant FIangle des rues d'Anjou & des
Boucheries, compofee de 6 chambres, 4 cabinets, 3
cuifines & puits, a louer le 8 Mai prochain. S'adreffer
A Me. Fromentin, Notaire, rue Vaudreuil.
II fcra A la requ&te de la Dame veuve Carrere, de
prifent en France, tant en fon nom perfonel que com-
me Tutrice de fes enfans mineurs, reprefentie en cette
Colonie par le fieur Marchegay, procdd le famedi I
fevrier prochain, A La Barre du Siege Royal du CAp,
au bail a ferme pour 7 ans, a commencer dujour de
I'adjudication d'un Terrain fitue la Ravine George
Quarter de la Soufriere d'environ 20 carreaux tant
en favannes qu'halliers, bois debut & d'une cafe ea
charpente plancheie couverte en effentes : fuivant
les claufes qu'on inflrera dans la carte banie dontr on
pourra prendre communication en TEtude de Me. Prnu
net, Procureur.
A la requete de la Dame Jeanne-Therefe de Ste. Avye
Veuve du fieu fieur Fourneau, vivant, Negociant as
Cap, procedante fous I'autorite du (ieur Daverges de
Sermet, Negocant au Cap, fon Curateur aux cafes,
il fera procede le famedi x i fevrier prochain, a la Barre
du Siege Royal du Cap aux -crides & adjudication
du bail A ferme de la maifon ci-devant occupee par
le feu flieur Fourneau, fituie en cette Ville, rue St.
Pierre, & d VicuJ-Gouvernement: aux chaigts clau-
fes & conditions de la carte banie don't on pourra preC-
dre communication ea fl'tude de Me. Seur, AvocaQ
en Parlement & Procureur s Cour du Cap,







M. iSaulfay, Apothicaire du Roi au Cap, n'a'ant
,i vqdric foin Magahilf de Phariacilde avec les crean-
:, y atrichees, donme avis q ,i-l [.s en extraira & ( util
11 vcndra en feui muni de tons les utfenciles, v-tiffaux
Negres necefltifes pour l'ufage dudit Magafin. 11
teitere fes prieres envers fes debiteurs de Ie fatisfaire,
declrat: ne rien d&vois dans la Colonie.
.Le9 fevrier prochain, il fera prdocd i la Barre
Idu Siege royal da Fort-Dauphin, i ia veate & adjudi-
atio.q au plus off, .int & de.rnier enchenrilfur, de la quan-
tit6 de 18 tetes d'efclaves dcpendantes de la fucCeffion
defeu M. Proft.
Vin en caiffe, Tabac de James River, une Habita-
tion de woo carreaux de terre, fituee i Kenahioa fur
la Riviere Ohio, un Bateau neuf du port de 78 con-
neaux, pret a prendfe charge, n'ayant abfolument b-
loin daucune reparation, S'adreffer a MM. Gerbier
Borie, rue du Vieux-Gouvernem)ent.
Un tres-joli Bateau conlrution Americaine, du port
d'environ 40 tonneaux ayant une chambre tres- com-
mode avec plufieurs lts: un autre Bateau du port de
120o tonneaux en tres-bon cat. n peutc en voir les
inventaires chez MM. &raffier & Fair .
La Fregate particuliere la Duchefe de Polignac Cap.
|ofer de la Mothe, venant de Mlimbe, Cote d'An-
g8le, efit arrive en cette rade !e 6 du courant avec
une tres-belle cargaifn de zo t'tes de Negres ,
radreffe de MM. ,raugct Mayois Fi'raultier & CoMn-
pagnie qui en ont ouvertla vent4 fanmedi !4 du cou-
tant.
Deux Lks complete, Baldaquins, Chalfes, le tout
)?rri en Perfe fine, trois Glaces, Toiler Armoiies
fr e--i an. .Harpe, Garde-Kobe en Acijou, Tables
de jeu Vaiicyli & Converts en argent &c. a venAire
S1'amiible. S'adreffer 'a Me. Paquot, Receveur des
Amnendes, vis-a-vis M. le Vicorte de Fontanges, rue
D outbon.
M. Gontier a Manibaroux eft chkrg6 de vendre.di-
Vers meubles tels que Lits, Armoires ,dAcajou, Bu-
geaux, I tables dtAcajou, Tables de mnrbre fautcuiis,
Glaces, Argenteric & tous les uilencilcs neceflies plans
Sn r6n.ige: un bon Cuifinier, une Griffn Couturietre
S& fon enfant Quarteron.
Le iamedi 4 fevrir prochain il fera procede a la
SBarre du Siege Royal du Pott-4e-Paix, 'a la vente &
I adjudication d'une Maffon file en ladite Ville, fefant
le coin des rues du Caiman & Bocquet, & d'urn Em-
placement contiga a celui fur sequel ell cordruite la
Maifon fusdite: ledit Emrlacemernt fefant fice la
grande rue & la rue Bocquet, le tout dCipendant dela
Coimunaute & continuation de C.ommrunaote entire
]e fieur Patiffler de Chateauneif & les Heriticrs de feu
fAeur-& dame Poqpor.eau, auix conditions de la carte
baniei 4ont on pourra prendre coramunication en l tude
,de Me. Leroy.
Un tries beAu Bricq-Goelette tout neuf, bon voilier
ayant fait 4 voyag.s de la nouvclle Londres au Cap,
.dans 'efpace d'uu an, du port de 80 tonneaux, garni
,de Ces manoeuvres & voiles, tres-proproc a l'exporta-
tion des males, 8& p;et a mettre en mer. S'adreffer a
M. J. L. Filot, N('gochint au Marche aux Blancs,
qui en ftra bonne cornpofition.
Pompes doubles & fitnples en plomb, balancier,
Sel d'Epform, Cartes a jouer de lBrux-llcs, aliorties,
Retain d'Angleterre Cuivre rouge en platchets & au,.es
marchandiifes du D-urkerQue. atirefier au Mvlagifin du
liavire le JLanus precs le Bureau 4rs ,vees sde 'Ai- |A
rate. On en f Soixant.-quatre .carreaux de terr patrtie ent cafe &
bois debout, cafes a Nigres : au Troud'.Enfer, QUuar-
ter du Borgne. S'adrfirer a M. Trendl, rue Conflans.
II fera vendu lamedi prochain, u la Buarre du Siege,
un Mulatre perruquier pour hommes & fen mmes, fa-
chant fair la cuisine, un Negre nouveau Congo ar-
rive de la Cote de:uis environ to rncis.
Une Griffone tres bonne bianmh'ffeute &; repaffeu-
Se bo,'ns femie de ,s-r;.mbsre, conidefi s aPee de


IZ -ai ls, a Vedee P our 430l atEffe M. NJ^ jIv
Lumhiir, rlite S. Lowts J des IWR Eligie s '
i I("e'ra fAiedi AS du courant, procede' la I Barre
du SiLge IRoyal du C;ap, 2 la vente d'ute MAifoM
appartenant au fiew J.cques MfiAiry f,,rmant un des
coins des rues S. Jofch 3e Ferriee, confmlt!nt en qua-
tre chambres -fone tiois fur la rue Fermnee y compris
le coin, (& 'autre fur la rue S. Jofeph avec gale-
rie une court & quite cabinets ainfi que le tout f ra
defigne dans la carte banie qui fera r: ffee a ceteffet.
Un Emplacement au BImrg d'Ouanaminthe, NI. z
fur la goande rue, )M 6fon fur feuil &. cuifitie le tout
pahliade & couvert en ties. S'adreffer i Me; PinCer
iNotaire a M Fonbertau: ou a M. Larrat, a FlAcul
de Simedi, qui en fera bonne compofition pour durt
comptant.
Le Jumel, du Havre, Capitaine Dumefnil, venant:
de la Cote d'Or, avec un tres-belle caigaifon de
Negres, a lradriffe de MM. Gauget, Majois Vaul-
tier & Compagnie, qui en ouvwiont la vente lundi 5o
du courant.
La Conflance de B)rdeaux, Cap. Sandos, venant:
de Gabinde, Cote d'Angole, eft arrive en cette rade
ie i9 du courant, avc. une trus belie cargaibon de 3Co
tetes de Negres 'a tadaiile de MMv. Gauger Mauqis
Vaulthir Compagnie qui en ouvriront ila vente fa-
medi 28 iu courant
Le Nairac de Bordeaux Capitaine Chevillant, ve-
nant de L Cos d'e Or, avec une tres-belle cargailon
de 5o N' 'gres a i'aireffe de MM,. Delaire, Chaudr.uc
& DuTou-tier qui en ont ouvert la vente lundi 23 4ti
couranlt.
Un-_ Negreffe Nourrice agee de 26 a 27 ans, Na.-
tion Meufetade, lfachant laver, repaffer & fire la cui-
fine, ayant trois eufans dont le dernier Mulatre age
dr deux mis. Sadra.ifer au iieur Feret Lahoque a qui
elle appartient.
Ijne bonne Ne reffe blanchiffeure & Nourrice pro-
SVenarit de fucceffion. S'adreffer a Me. Caune, Avotat
vis-a-vis ia petite porte de la Comrne'die.
NAVIRES EN CHA&GEMEX4KT.
Le Jafon de Bordeaux, Cap. Cihaut de Nique, dil
port de 4,o tonneaux, bon voilier, ayant une Dunette
tres-commode pouw les Paffagers, partira le i5 fevrier
prochfin fixe. Ceux qui voudront y charger ou paf-
fers'adrefferont audit Capitaine, Maiifon de MM. Scda-
Sfer &t Dealbire, press M. Lahbt au march des Blanc.
La Duchcjfe de Laval, de Bordeaux, Capitaine C!om-
bes, partira du premier au io mars prochain, prendra
du fret etn fucre, cafe, cotton & indigo, & des PaTf-
fagers qui y front grandement logs dans la grande
chambre & la dunette. S adreffer i M. Liberal, gereuc
dudit Navire rue du Vieux-Gouvernemenrit.
La Belle Creole, de Bordeaux, Cap. Dugarry, du
port de 400 tonneaux & commode pour les Paflagers,
partira du premier au 10to ail prochain. Ceux qui v(i-.
dront y puffer ou charger s'adrefferont audit Capkaine
en fon magafin rue Notre-Dame M-laifon de M. Vi-,
vie,.
Le Courrier dr Pcrt-aun- Prince, Cap. Hercouet, par-'
tira pour Nantes, le f fevrier prefix Ceux qui vou-
dront y paffer s'adreteront audit Capitaine chez la norn-!
m&e Mimie, M. I. rue Penthievre.
L'Hirronarele,. Cap. Neflre. partira pour Marfeille ,
du 1i au 2o mars prochain. Ceux qui voudront y paf-
for ou charger s'adirfferont audit Capitaine, rue dtt
Vieux Gouvernement, M,,ifon- de M. Be nquet.
La Minerve, de Marfeille, Cap. Eyjf.en, partira fans
faute, fin fiterer. II a une chamber tres-commode. Ceux:
qui voudront y charger ou paffer sadre. ero.nt audi
Capitaine rue des Religieufes.
La Vt/idotre, de -Marfeifle, Ca p. Arnaud, du port
de 350 tonneaux, partira fin fevrier prochain. Co ,
.qui voudront y paffe: ou charger s'adrcflro-.t aud'._p^
pltaine rue dua Vieux-Gouvernement ou a B-l.* Grosf
jean 3 Paul iNegocians.
*U' Ca~ft~r dsBP Bo^^,~4~ Cap. I^ ^^ yoPgi;i?^





& A fon f'econa voyage, pattira azu corrMtmentceit,-n
de mars prochiin. Ceux qui voudront y charger ou
paffer, s adrefferont audit Capit:ine rue des Rliigieu-
fes, qui a a vendre des baignoires de marbre & des
carreaux de brique a tres bon march.
Le Brigantin /a Manon, Cap. Henri Houfifos, nou-
vellement cartnei en ce Port, tres-bon voilier, tres-
commeJe pour les Paffgers, & ayant i Ton bori un
grand tiers de fon chargement, partira pour Dunker-
que, du premier au i f mars. Ceux qui voudront y
charger ou paffer s'adrefferont a MM. Eflandau & La-
place, ou audit Capitaine rues Vaudreuil & des HR-
ligieufes.
L'Helvetien, Capit Compere, partira pour Bordeaux
le o0 fevrier prefix. Ceux qui voudront y charger ou
paffer, s'adrefleront a MM. Titel Ravy Negocians.
Le Brigantin 'lnconftant, du port de i yo tonneaux,
partira le 2 fevrier prochain, pour le Port-au-Prince:
Leogane ou St. Marc. Ceux qui voudront y charger
ou paffer s'adrefferont a M. Jehanot de Penquere, rue
Penthievre Nc. IAz2.
Les deux Elijabeth de Bordeaux Cap. Pechon par-
tira dans le courarht de mArs Ceux qui voudront y
charger ou pager s'adrefferont audit Capitaine en fon
miagafin chez M. Demont, rue Penthievre.
Ledit Capitaine a a fon bord, une Balle de foiries
adreffLe i M. Armand de LangLde : il prie ledit fieur
ou le porteur du connoiffement de la faire retire.
Les Aimables Rofettes, Capit. Bremond du port de
3o tonneaux, partira pour Marfeille du zo au z fe-
vrier. Ceux qui voudront y chaiger ou paffer s'adref-
*feront audit Capitaine ou a MM. Palhion marchands
de fer.
vr ESCLAVES EN MARROWNAG.

Yaya, taille 5 pieds 4 pouces, ctamp6 FAUCO-
NET, ayant une brulure fur la main droite, marron.
En donner avis a M. Fauconet.
Marie-Zabeth, Congo,, petite taille tampee MJ
enlaces. marronne. En donner avis a M. Vincent
4arrere Marchand de bois au bord de la mer.
Orcat .& Bac a, Negrts nouveaux Mandingue, etam-
pis LEGRAND, marrons de I'Habitation de MM.
Tardivy & Legrand aux Ecreviffes du 19 novembre
i784. Les ramener au fieur Tardivy fur Ton habita-
tion. Ii y aura to portugaifes de recompenfe.
Un Mulatre ag de 2z ans, taille 5 pieds 2 pou-
ces, marron. En donner avis i M. Sandre fi/s aine
i la Grande-Coliine, ou au Cap, Place Royale.
Deux N 6gres nouveaux, Nation Mina, etampes NI-
COLO & au deffous AU CAP, marrons du mois
d'o&obre dernier de chez le fieur Degenne au Vieux
Bourg du Fort-Dauphin. En donner avis audit fieur
ou au fieur Nicouleau, Negociant au Cap. y^


AV I S.

Le fieur Degand nouvellement arrive de France,
fond6 de procuration de M. de Pre'val, donne avis qu'il
vient cd'etablir un Dep6t de l'Eaufondante dudit fieur
de Preval, i l'Imprimerie Royale du Cap.
II avertit le Public que toutes les Bouteilles qui front
prices dans ce Depot, auront le cachet de I'Auteur fur
Ic bouchon, avec ces mots aurour : Eau fondante, &
fur le milieu de chaque Bouteille eli incrufte, dans le
verre, un autre cachet, i la circonference duquel eft
&crit Guilbert de Pre'val; ainfi toutes les Bouteilles qui
lea fervent point revenues de ces marques ( pour la Depen-
dance du Cap feulement) feront contrcfaites. Le prix
eft de fix Gourdes la Bouteille.


Le eur Be .t Te`u;-r efoie, oe, fil,aii
& cotton, qui a idja' eu I li,.tiur .d'uofhir les (etv. -.
ces au Public, teirt en troAttes foirts de couleurs ,
met les Bas de foie net'f ainfi que les rubaiils :
teint auffi les habits & robes, fans qu'on foiht "bligi
de les defaire. Ceux qui l'honnoreront de leur cor(,fi .
ce, auront lieu d'etre fatisf.its. Sa demeure efi rue S.|,
Franqois-Xavier, prs la Comedie au Cap. Leditliet
teint aufli les Chapeaux gris, en vert deffus & deffouv.
On trouve i l1Impriinerie Royale du Cap, les
articles fuivans: de beaux Porte feuilles en marroquin
noir, avec & fans &critoires, fermans clef, du ve.
lin parchemin boites de Paftel encre de la petite
vertu en bouteilies de pinte & demi-pinte: la rn&me
en poudre plumes d'Hollande, de cigne, de cor.
beau, & autres carmin, verd-de-veffie, verd deatu
double, biftre gomme-gutte, enere de la Chine,
crayons anglois, canifs a 4 lames fermans, idem de
bureaux, fandaraque, poinCons, compas, couteaut
d'ivoire, pains a cacheter en boites de fer-blanc,
boites de carton, blocs, paper grand-aigle, d'Hol.
lande, royal, medien, a la petite teilliere, a lettren
grand & petit, dore fur tranche: faveur en piece,
regiltres de toutes grandeur & groffeur, hemifphrers
pour voir les terres, plans de Paris: derniere edition
cartes de l'lfle St Domingue, idem de lifle de Cubeb
dite hydrographique de la Havanne, dite riduite du
Golfe de Gafcogne, dite rduite des Ct0es orienta'ls
de 'Amerique feptentrionale, dite re~duite des C6ta
d'Efpagne & de Portugal ditt reduite de l'Ocei m,
occidental, contenant parties des C6tes d'Europe .
d'Afrique, dite reduite des Antilles, dite reduite des
C6oes de la Loufiane & de la Floride, Atlas geogra.
phique, ecriroires de Bureau & de voyage, corn< n
de plomb, feuilles de carton de plufieurs grandeurs,
paper raye pour la mufique, livres de mufique &c.
On trouve A l'Imprimerie Royale, des Exemplairts
des Erreurs Populaires far la Midecine, Ouvrage comrn-
pof6 pour l'inftrution de ceux qui ne profeffent pi
cette Science, avec explication des terms de I vArt
donton n'a pu fe difpenfer defe fervir, par feu M. d'lhar.
ce, ,cuyer, Do&euren Medecine, Medecin brevete -1i
Roi, Accoucheur & Membre de l'Academie des Arcades
de Rome, nouvellement arrive au Cap, deux Partief
in-z2. L'objet de cet Ouvrage elt de propofer a ceux
qui ne profeffent pas- la Medecine, des moyens d'eviter
les maladies & d'&carter tout cc qui peut en emaip
cher ou retarder la guirifon, quand on n'a pu les evi-
ter. II elite la portee de tout le monde, & peut &tre
utile fur-tout A ceux qui ne font point de l'Art.
Encyclopedia, premiere edition en 3 3 vol.
On trouve a l'Imprimetie Royale des Cartes trbi
fines de Bruxelles, blanches & tarotees.
Un parti d'Eau Antiputride de M. de Beaufort ,
cette Eau entretient la fate' dans les pays ch3uds,
en moderant le trop grand movement du fang qutr
les chaleurs exceuives rarefient & alkdlifent avec tant
d'adivitC: elles prefervent des fievres malignes des
maladies foporeufes, &> convulfives, fi familieres dan
les Colonies, & de quantity d'autres maladies dontle
detail ferait trop long a faire: elle empeche l'eau de
fe corrompre, ce qui eli tr:s-avantageux pour MM.
les Capitaines de Navires qui out des voyages tr-
longs a fire.
On trouve toujours a l'Imprimerie Royale, la Por-
made t dartres, de la composition du Sieur Dupuy, I-Ia-
bitant au Gros-~Morne, don't I'efficacite eft reconnue de-
puislong-temps dans cette Colonie. Ce fp&ifiqueguerit
aadicalement routes efpeces de dartres, quelques invete-
rees qu'elles foient, en Cuivant exaement la maniere dct
s'en fervir. Le prix ei de o50 1. le pot. g
On trouve a 'lmprimerie Royale du Cap, les articles
fuivans, de beaux porte-feuilles en marroquia nofi,
avec ecritoires fermans a clef, bodies de couleur pouti
la miniature, paltels & autres, bouffoles, carmit, &


Par Permijion d AIMM. Uis Gindral & In andan:.,


ROYALE


~rC-- --IIC---- ---------LI"- IC- -- I -- -Y~----LII~-Llld~e


DU CAP














S



tt


ii





IS
Ij
'8





ft



:S

p.
U

Ir
i-
I.


G Calun AMorbz Remediarm que nofre : certI fanabis.

SLes fievres eratiqules avec toux & oprertion de Poi-
lels maux d'eftomac les douleurs de cot', les
,iigLe: i"etfhin les 'e tenrfme, les convutfions, le matl
:r, Ile fpahrne I'epailet if ou mrl caduc &c. qui dd-
1jentdlun lev in vermineux oud'une humeur putride on
e veCr de telle nature qu'ils foient guwriffent par-
air.nnrt bien par Vufgeg du(l % ermifuge StomacAl &
r1p1,, ride du Do&ur Menot, Mlais i1i it irfrii6tueux
i ces memes malI;dies diperndent d'un fang atrabilaire,
ifqueux, d'une humeur vicieufe renrtree dans le rang,
& la trop grande tension & fifiibilite des nerfs, d'cune
effCtion vaporeufe, hifitrique, melIancolique ou gou-
reufe, d'une violent piffion de aiame, de la peur ou
du faiiiffment &c. II faut alors avoir recours a la Pou-
dre Anri-convulfive qui efl aujour'hui rccoinue pour
le (pcifique des maladies nerveufes hipocondriaques
& hiftriques. On la done avec le m me fucces pour
a crampe & la cociumhe, aux perfonnes de tout ige,
de tour fexe & de tout tremperament, depuis un grain
our !es enfans a Ia mamete, jufqu'i fix grains pour
es grades perfonnes dans I'infufion de feturs de til-
leul trois on qurtre fois par jour fuivant le befoin.
Cette Poudre eit un remile doux, facile i prendre,
qui noccafionne n a;is rin de dedagrfable. On la
Strouve au Cap dans le m lgafin Menor en petits pac-
quets cachets depuis utine gourde, jufqu'a une por-
togaife, les fbixDr1tc-quatre priks de fix grains cheque.
Les Pauvres qui out befoin de Con Cecours peuvent en
recldmer deux cent prices qu'on leur d'livrera gratis.
M. Chignon Davigny don't on cherche Ia d.meure,
fans l'avoir trouvie, cit prik de )a part de MM. Au-
ert, Rouch & Compagnie, de paller ch z cux pour lui
dconntr communication d'une affaire qui le regarded.
M. Gafton De)il & Demobelles Gafion Accquereurs
de I'hbitation des fieur & dame Veiay, fituee au Quar-
tier Valiere, par contract d vant Me. Pinter, Notaire
a;tu Fort Dauohin, le 2zz juin dernier, pour folde de
laqtfelle acqwlition, ils leur devr.nt. favoir: 18166 I.
payables en avril prochain, & pareille fomme en avuil
2787 prviennenr MM. tles cr6anciers defdits fieur
& dame Velay, de fe prkfenter avant l'cheance des
dirs payemens a fair, paff lequel temps, its ne front
plus fondes fair-e valoir leurs ttres de creance.
Les fieurs Maliadc, Fondeur, & Coteeau, Ferblan-
tier, out Vhonneur de privenir MM. les Habitans qu-ils
viennent d'&tablir une Plomberie oi ils fondent le vieux
plomb pour etre remis en planches de VepaiffeuR & lar-
geur que F'on juge a propos, A raifon de 2z 1. par cent
de faqon C6parce du prix de la fonte. Its Ic metwent en
lifage foit en pompes, conduits deau & baffins de fu-
crenrie & autres. Leur demeure elft rue S. Frangois-Xa-
Vier, fefant coin de la rue Royale an Cap.
Le fieur BJhaget ci-devant Commnis chez M. Bayon
de Liberrat s' etant mis en Con particulier, a lhonneur
d'offrir fes services a MM. les Propri'taires, Procu-
reurs & Gcrans d'habitations de cette d pendance, pour
touts les parties de comptabilirt6 de quelque nature
& difficult qu'elles puiffent tre. Des connoiffances
pratiques fondues fur des principles d'une theorie fine
lui garantiffent le fucces des operations qu'on voudra
liui confier. 11 fe tranfportera fur les habit..tions ot' I'on
pourra i'appeller, ou entreprendra chez lui les ouvra-
ges dont on vondra le charger. Sa demeure cii ['Em-
barcadere du Haut-du-Cap.
Depuis quelques jours i y a fulr I'habitation de Cou-
tatznce & de Mlenou, a la Plaine du iord, deux Nulets
strangers Ceamp' IGB, pFtres, c'eil ce qui a emp&che
Me les conduire aux paves.
Les fieurs Gabriel & Pafcal Aubergifles, rue S. Jo
fekh, prennent des Penfionairts chez eux & fournif-
fent des ordinaires en Ville.
M. Gabridl charge de la liquidation des affairs de


SUITE DES AVIS DIVERS.


(N" a)


n
a-

ir
.


I'


Sri
Cr


9.[



t


feu M. Guilleautnme Frcre, p ivint leC Public qu'il a
(haIngt( de lo 'ienrrit & (quil denieure aftuelletrLenrt ua
Maihi de&S 1IInCS, dans le Ngaffin ci-levanr occu-
pe par Madame v:uve Lehoux : c'elt 1I cuqdil vient de'rta-
b!ir [Entie1ot gan.tal pour la distribution des Poudres
d'Jro & de 13 veritable E.au de Cologne qu'il vtnd
toti)jours avec fucis. II vient de recevoir a droiture
de Mabtga, de l'cxcellent Vii, qu'il vendra a julie prix
ainfi que tdu beau fjlre en formes & au neilieur mar-
che poffible: it offre fcs services i M M. les Habitans
foit iour la vente de leurs denrees, foit pour leurs pro-
vifions qu'ii leur procurera des plus fraich-s & A trrs-
bon compete. 11 ofe fe flater qu'i;s fEront contends de
fon ztie & de fon 9x ditude a remplir les ordres don't
ils voudront bien 1'honnorer.
Madame Veuve Roujol prvienr le Public qu'elle
Vient theaterer du fieur Pierre Favreau hritier du fieur
F..vreau fou free, maqon en centre Ville, une mai-
fun ficuee en cette dite Ville, rue S. Louis, & quele
31 du courant, elle a d payer 90f7 1. pour folded du
prix de fon acquisition. En confiqtuence, elle prieceux
auxquels ii pourroir & re du par la fucceflion du fieur
Favreau de fe pvrifnttr avant Vecheance, faute de ces,
elic ne pourra fe dilfpenfer de folder.
DEPARTS POUR FRANCE.
Le fieur Bejre Minuifier en cette Ville, fe difpo-
Cant a partir pour France au piintemps prochain, prie
fes crdanciers de venir recevoir leur paiemert & fes
debiteurs de le folder, pour luii viter le def-grmnent
de les y contraindre en julfice. Ledit fieur Bjfe a (ept
Neg!es menuifirs & fgieurs de long, ainfi quedeux
Negrefks boi--nes meinagires & blanthiffetfes vendre
ainfi que divers meubles & effers donrl ii fera bonne
compolirion pour du comptant. Sa demeure eft rues
Penchievre & S. Pierre.
M. Victoria pere, fe difpofant 1 partir pour France
le mois de mars prochain, va diffoudre fa focacr. 11
prie les debiteurs 3 ladite focietr de la fowler incefr-
fament pour leur eviter le dfPtgrement d'en venir des
extremitis, & fes cr'anciers de venir recevoir leur paie-
ment. IUs front uine vente avant leur depart, & juf-
qu' cctte epoque, its vendront Famic.ble.
M. J. Viard part pour France & declare ne rica
devoir.
&I. Paulin Dupuy, Negociant rue du Vieux-Gou.;
vernernent, part pour rrance pour cafe de maladie,
price fes debiteurs de ie fColder pour lai dviter d'ufer des
voices de rigueur, & fes creanciers de fe prdrenter pour
recevoir lcur pavement. 11Ia une parties de maifon a louer
fitude dans la rue du Cimetiere, vis-i-vis MM. Ben-
quet, confillant en une belle halle, deux chambre avec
un bacon fur ladite halle, une autre ch:mbre y atre-
nant dowuvant fur ladire rue, plufieurs cabinets. avec
court puts & cuifine, &t un autre petit Magafin vis-
1.vis les halles angloifes que ledit fieur occupe, con-
fillant en otine chambre, cour & puts.
Madame d'Allard part pour France en mars prochain,
elle prie fes creanciers de fe prifenter pour recevoii
leur payment, & tres dCbiteurs de la folder. Elle ven-.
dra livrables a fon depart divers meubles, des N6-
grefes taltens & uine Mulatreffe 1 la veille d'ac-
coucher.
M. Somrnereauax Horicger en cente Ville, partant
pour France, en av:il prochain, avec madame fon 'pou-
fe claret ne rien devoir & prie fwes deiteurs de le
folder, ainfi que (es perlonnes qui ont chez lui des
montres & pendules, de les retirer d'Tici cette poque.
M. le Chevaiier Miniac refidant an Cap, fur fou
d-parr pour France, vendra trois Negres bons fujers
don't un tonnelier les deux autres dommelliques, ainti
que 2 chevaux anglois au pays depuis un an, & un b-
tard anglois tous trois chevaux de felle, que I'on peuti
voWi fur [habitation de madame veuve Lemenionoir Q
Limnonade.
M. Dubernard part pour France 8& dcdare ne rite
devoire


-~ ~k~




a -... -- :z..-- a. .k ..-
L . .. w L L . .. .



















SFo'urc,:de .a S,;'t-Tar- ,; ,o ,- aantt des maraque,;
e, fon p, CUr 1,;.+ Va, t,; -C Taiuqua, etamp.
N 1 A, ..R Y,,i+ r t.
MIAV.RB.,:i'ne, 'pmyar^ diref le rnuma'^e .leurs mares; ;/?.--
S v;,,. cs;o r. ,'..,i+.e t !e w in' i'o' i GUES'I, & fur le:
gauch &+ACO.) l%,4au-dc~ i, P:, fe dihant-apparteni
:M.r i ,/- n. (,tt_ vlhlc; une Ngrzi44e r.ou;0elleQNago,
eSampee A UU;.,SSQ ,un ;Ue nf uvau ,Sofo, etampte
LC+. .. Eau_.- dooua.pS- MARC.,, ne pouvant dire- leurs
Sno.s ni ceut. .de iCurs.maitses 6.&LoI -, etamnpe DESCOU,
tu-deflou. .,T', Jke difant a,podart:-.&r a -b' on
1e- .... fr. ,e, -. r ,,.ap e s 'uh. I-e.!s CALALEZ,
'.e [tilant u 9.p1tiin-r a.t1. Ca.l+,s; auW ,acyes',..aC reo-
Ie, eam^ Pe..-,.'.f 1, a-dehlus iith.Lterent.-, fe dilant
iapu.,r,.eiir a-.. cry.fier, aux Cayes : tous deu-x arreres a
|l .3,o}:; -,QU;:, ea.-p.. BaQU f,{ e difant
z+,pr,;:cir a ,B. i,'ea, la a ran&d- iv ere.
X A T A I A .U Z.. o S,
Au Pztr-Co-AF Ie G9t ce tmoiS, il a dt& conduim
a la Gex:,e, ule Ju;ment fous poil rouge, etampee fur la
cuifie du ;rc.'.oir BG1, court queuee; & un ChevaI fous
p,11;1" i o e C, I Z _11" t r + t%.)...
Eg&il gW e r ctaa:L p2 frt. a.C:uifle du iq.ro tG r CR ou- B, &
41ur. !au.rlea, mnarques de. chat.tr.e, AL, court queue:
Ie +.une J,,m..ent fous poil r6u qge i;,,a;ipe fur la cuiffe:
dao. rno:,.;ir A+F.,. ayant la 'quuc !logue.
A LUOGA..,, le.-i, de ce mpois, Li ue Bourrtque fous,
poll' 1-rt:n s;a:v):iC hlfiblerent : le, 15-m une idem, m^ms
I+ .-/ J
poii tirant fur le noir, I amt,. liitiblln'i rit : le 18, une
S. 4 + I f,' e.
:ide/f, ay-an:' ut e '.l::.e to s- poil Llancha.tre, etampDes illfi-
blen-r.p.t;.. une J-me't fous poi bai .campwe au mon-
tqir LG : 'e zi,'un Cheval ifous poil ibrun ,. eamp% au
t montoir 1C. .. ..
SAu PORT-AU- ""RINCE, le 2 de ce, mtOi, un -cevaf
fous, poil bai-brun, e-amp1, ALB : 1. "3, une BourriquQ
Sfous poil noir; d-=ux idem, fous poil brun, etampees illi-
filemen:; une. idem, meme poil ;. un -Bourriquet fous poilt
ba etamipe fiitblemsnt, ayvant Ie bout des oreiiles coup";
&ti n autler fous poil brun, etampe ififiblement: le 24,
une Jument fous po-i rouan, &tample illifiblement; uri
Cheval fous poil ale.,an, ktampp-lH, coiurte queue ;+ & um
Mxdetr fois ppil brunm,,etamp, iliirfiblement : le 25 ,. une
Judirienf fouAS p-6i"ba, ekampee Lly, & un Muletfous peil:
E 'n eti. ili'iibIement,
^S: P P" 'E A L t. S.
tes Cci `3Jiens db, cettf dile donneront Mardi 31 d+
ce mols, air bau r '<, d Siotr, ACQWAIRE LOINFANTE Dg
ZAMORA, Op,6era en quatre ates, Mufique de M. Padfiello,
dans lequel la Dame Iton epoufe remphira-Ie role de lin-
fmnte, la Deroifeil Noel, celui d'Olirnpia fitfi In-
fdnte, Ia Djlmbilfele Minr:e:-te, celui de Juliette, le Sieur
de Refniond, celui de Georges Ma'gret, le Sieur Favard;
celui de CA:- 111pa.n ,Ale Sieur Depoix, celui de Heros A/ir-
rcs, & Ie Sieur Acquaire, celui du Chevalier Monrof;,
Cette Pi'ce fera flivie d'un grand Ballet Pantomime, ayant
pour tire LE MARECHMAL DE LOGIS dans lequel le Sieur
Tcxibcr, Mairre do Danfe des Pages de Monfeigneur le"
Duc d'Oileans, la Dame Teiffeire, les Sieurs Datu.
viliiers & Acquaire rempliront les pirincipaux roles,.


C I


j


Plar r*+ ,-~olb~l/W r~.---_,,-+_Y.,, ::++ -- _==-+. ._+S* ~~. Crd :I
_* ------.- ...... --- .. I ^*f, b T-`- ^--:.i +. = ........
, ,--37". --t' "++ .. .... ,,.A .,'
ITO.,
S..AN-N E :', CC,:m.'LXXXV .. Nm ero. '"'o
*' f '' '* 1 1' .:[ 'j


it '*E S ",E 43:t ~plitier .
.. ,..+ ,. .- .. ....U. m .. ; e .i- -
i +^ ,- + .* ** ,* *t ,, -r': I, -." + ,, ,,. +,
":" /- S* d ^ T < '' :8 T.: `.: *" -+
..../ .. -A + .. .... .. u mE ed !X, Jr 7 ++ ,
*lf-' ''*. +.%'' '*- -'j S" .:+ .* '' *^ ++ '" 1. 1 ... a + .' '^ +
l^^^f^^-S^^ ^ ^^ ----.-*^rr^^ rp^-
^~~ ^^w i1 /jr r *r' :'^*C^^ as^u,^-slI-*---- --^S&^UK


r


ji< du


h" APla~rrl .s.,


A- n A ~~ 8 4 gr, ~1R-~ I


A *. 't g -: ..
OR{ P 0 'T-V-i u" RI E,- IRle 19- de. ce moss -P retufon,++
', Bordeaux, Capit.o Borde.%. venanat du Cap, &de- Saint-
Jat.c -le 2-3 .,I'-V yit~, de Nanii ts,: Capit. IBZC: .c!hier is
:enant dii.Cap. (6). ,
D ,. P A ft. aT..D ... A.N R .. Si

DuPORT-AU-PItNC-, le 27 de ce ,4o9Is,: I A+G +7',
C'apir. Delalie pour Nantes; & Il Pohillon de *- Cdtx ,
CaFit. PicrrigueS, pour .Marieile.(i). ^ .
Pri;des fMarchandijes de ia Colonie, at.Port-.au-Pritnce. Sucre
Blanc, premier2ie quality; 72 a 7.5 1. feconde, 64 a7 1. tTOi-
9' IS ;a 1-I' )+
fieme, 54 i 6o: I., br ut 30 '3- 1. Indigo bteu, 12 .
cuivre, 91-a oi 1. Cafe nouveau, 20;o a- 21 i.,v;.ux i$..a
.9f. Coton,3o a ,35 liv.-.
Pnx des'Marchandifts de Framne, au. Port-au-Pr':nc. Vir
,tietx,-s2.6'a ,30 1. nouveau, Iz6 a"- 15o I. Farmede IN:if-
fac,-90 oo 1 1. commune, 66-a 79.1. 1.Beuf fa-l6 ioo "a upo LI
ltbari. Petit-fale,- 27 a 301i. ancre.. Beurre, a 2' 3 o,
Sivre. Huile, 36 1. le panier. Savon, 41 a 42 1. la caJle.
Course du Fret. Sucre blanc & brut, 11 'a 15 d.+Indigo, 14
-27 dCafe 12 a 1id. Coton,g 30 a 33 den. -
A?.-. R-:,S M: A. R' R o, X- A;
A SAINT.-LOUIS, le d'e ce mois, eft ett... 'a Ia
GeoIe, Fricap'e, Congo taille de 5 pieds 4 pouces ,4 .yat
la main droite blanche & lee genoux en deanss, fe difant.
appartenir a' M"' Maragwvty aAquin : Ie 14, .Charles,.
Creole% age de I'-% i 3 ans-. taille de 4 pieds, fe difa-t
appartenir au Sieur JJadoVin aux Anfes : le 3., Z;/t ir.
Congo ,,etampe fur Ie fein gauche ,DESPLANTE, ta ;le
Sde ;)Peds,, ayant les.yeuxgros & rouges, & Ie nez long,, fe
difant apparter-ir au S-eur Duplante, au Fondcs : Ie 2,
Je,* dit 'Lattot.r., Cotngo, 6tami> fur le ifein drpit A'l'L,
& fur Ie gaudhe-.LANGLED .talle de;i ,+ pieds, ar'.t !a
peau noire &.les yeux rouges; & Ficrre-Lou;is, Cogo,
etafpe.fur ie fein dioit ,autant qu'on a.pu Ie dilr'!ue;',
CREVILE, vtc que, Ietatnpeefbiulee, taiile de < pi- s
ayant.deux petites maitques furxla ljoie gauche :, tous deux
fe d'lit.,, ap-+,tenir a M ,., Bniaudde f I'Jfer, H4abitant a
Ll'.opne.
A SAINT-MARC,1C l Ie de ce mois',- Lois,, Crolrte,
etamrpe autant qu'on a ptutle,diftinguer, TAIELEFER, &
d'autres etampes illifibles, age de 20- ans tailhe de 5, pieds
I pouces, fe difant appartenir a M. W ouri au Cap.
A u .PE T I T G O A v E ,. le 2. de ce mois Jupiter!,
Nondongue, cramped fur le fein d'oit LEFRANC', agede
30 ans, taille de j pieds i pouce, ayant des marques de
Ion piys fTr le vifge, fe difant appartenir ia M. Lefranc ,
Babitant au Fond-des-Negres.
A LUo-GANF., le 2S de ce mols, Baptifle,. Nago,
tamnpe fifr le fein droit SOOA, fe difant appartenir a M.
+roi.1ffi, a Jacmel.
Au PORT AU PRINCE, le 8 de ce tols, Francois,
Nago,.tat)pe;GEORGEON, fe difant appartcnir a M.






ete meme foir, Grand TBad are &6 maflie, l'a ,ouvrtur
dauquel on jouera : .On fait ce qu'on pea 6, non pus ce
.qu'ot vent, Com~iedie, dans laquelle la Damrn Pinel, nou
vellement arrive en cette villa, remplira le role. de M.
Defranvil/e, .Direaeur.
.Les imemes Comidiens .donneontMardi 31 de ce. tois,
au .bendfice dn Sieur DE RESMOND upe premnire Repre-
fentation du MALADE IMAGINAIRE ,- eXceliente Comndie
de Moliere, faifant ipoque a la vie de'eigrahl' Auteur;
puifqu'elle fut la derniere que ce fublime Adeur joua fur
le Theatre dit Rai : l.ie fera., omtee d'un-Spefacle nou-
veau don't on ~a pas d'idee & relaiif i: la.r&ception. des
MWdecins.
Le S' de Refmond, cherchant a- fatisfaire Je Public., a cru
q~'en cet infant une Piece aiffii gale & d'un aufli admira-
ble comique, 6tait ce qui convenait a' instantt du Carnava',
.ou la gaiet6 doit indemnifer des -travaux jourrialiers.
Les memes Combdiens donneront auffi Mardi 7 Fbvrier,
au binefice de la D"' LANGLOIS, une 1" 'Reprbfentation
de LA TRZSTrE JovaRNE,. ou le lendemain des Ndces,
Combdie en un a&e & en profe, de M"m de Beaunoir,
Auteur de Fanfan & Colas, fuivie d'une re'Reprcfentation
des RErERntES RENOUVELLES DES GRE.cs, Parodied'aIphi-
genie en 'Tauride, Opera en 2 a&tes, Mufique de M. Prot.
Entre les deux Pieces, le Sieur Texier,Danfeur, Elive
de 'Op ra, & la Dame Teffeire, executeront un pas de
deux analogue a lOpera, tel qui s'eft execut a Paris.
La.Demnoifelle Langlois ne negligera rien pour que ces
deux Pikces foient rendues avec tous les foins don't elles
font fufceptibles.
Les Com6diens de Saint-Marc donneront Lundi 6 Fe-
vrier, au bnefice du Sieur AMPH oxx, une premiere Re-
pre entation du. DEErN DU VILLAGE, Op&ra en un an e,
du celebre J. 7. Rouffeau, dans lequel un Amateur rem-
plira le role de Colin. Cette Piece fera fuivie/du ToN-
NELIER Opera en un ace, dans leqqel la temolfelle
Life, Sceur de la Demoifelle Minette, remplira le rOle de&
Fanchette, & un Amateur, celui de Colin. Entre les deux.
Pi&ces un Amateur danfera l'Anglaife. Le Spe4acle fCra:
terming par LES AMOURS DE MaSaR-EBtAis, Parodie
Ngre du Devin du Village, dans laquelle la Demoifelle
Li(e remplira le rble de Therbfe, & i'Amateur qui a para
dans le Commerce de Nuit celui de Papa,-Simon.
Le Sieur Amphoux, croit ne pouvoir mieux marquer
fon zeie au Public, qu'en choififfant un g'nre -de Spe6la-
cle propre a varier fes- plaifirs. II fera fes efforts pour fa-
tisfaie., ceux qui 1'honoreront de leur profence.
LeSieur Pinel, donnera Lundi 30 de ce mois un grand
Spe&acle ( fes billets ia lt main en font mention ). 11 le~
terminera par efcamoter fous un gobelet & furi
une table, fans appret, fa Femme & un Grenadier, ayant
armes & bagages. II efpere que les Amateprs daigneront
1'honorer de leur prefence.


'AVIS


D'A DM IN ITS T R ATI O0N.


II fera procede le Lundi 6Fevrier prochain, neuftheu-
res du matin, a 'Hotel de l'Intendance, par-dzvant M.
le Controleur de ia Marine ia criee & adjudication au
rabais du remblai fair. fr l frontde lArfenal-de cette ville
& mAme des Magafins du. Roi du cote du board :!e la mer, afin
d'en loigner les eaux qui pourraient nuire par, la fite au
rnur de clature nouvellement eleven, & ce fur.une larger
au moins de foixante pieds de 'eft a I'oueft.
Et a agrandiffement de la. Cale du Roi pres les ma-
gafins.
Cette adjudication fera faite a raifon de tant la toife
cube, les terres a prendre au Mor-e-a-Tuf & fur ia Place
Sainte-Claire, s'il y a lieu; ce qui- fera indique a 1'Entre-
preneur par 1'Ingenieur de la Place.
Les offres qui pourraient erre fites en,attendant le jour
de 'adjudication feriont rescues au Contrble de la Marine,
ignels de ceu. qu voudrnt, les p''ropor.
Ii fera egaleiment procedl ee neme jour a I'adjudica-


toti asu rabais du pont for la Ravinte dite Saintrmj
tin, pros cette vile. Les perfonnes qui voudront en fire
'entrepinfe prendront, a oompter" du 3 T-vrieer,commnin
cation des plans & devis chez M. de Sorrel, Ingeiieur de
Ia Place, & pourront dans" 'intervalle propbfer .au Con
trble de la Marine leursjoffres, dans la mr^me forme que deffus.
Au Port-au-Prince, le 26 Janvier: t296.
-- -- i LI1 --- ... I- --u-.. % .


A VIS


D V E R -S.


M. Bloequet, Prvi8t de Leogahe, a perdu.dans le che.
min du Port-au-Prince, un mantean bleu, avec galon en
argent, dans lequel etait plie deux mouchoirs de batifte
marquts' MP; deux -chemi(e, marquees B, ai'fi que deux'
padres de bas de fil & co-on, deux culottes blanches, deux
gilets, deux mouchoirs de pdches & une paire de. fouliers.
Ceux qui en auront connaiffance font pries d'en donner
avis au Dire&eurdes Poftes B L' ogane; il yaura recompenfe.
Le Sieur ChapOtot, ci-devant Concierge des Prifons
Royales-de cette ville, previent M" les Capitaines dena.
vire, N6gocians & autres de. ne faire aucun credit i -a,
Dame fon epoufe, vuaqu'il n'y fatisfera pas & qu'il fe
difpofe a partir pour Franceavec elle dans le. courant de
Mars prochain fur le navire la Dordogne,.de Bordeaux,
Capitaine Sabrier.

D i~ PA. R T .PO UR F 'R -A' N; C E.

Mme'Creid, THabitante aTl'Artibonite, Paroiffe des Ve.
rettes, fe propofant de partir pour- France en Mars pro-
chain, vendra du t 1 au 2.o F6vrier tousfes meubles qui
confiftent en tout ce qui eft nceffaire --& agr6able pour
l'ameublement d'une maifon; ainfi que trois joliesNegreffe,
une voiture commode & de bons chevaux de chaife. Ceux
:i qui elle doit pourront'fe prefenter dans ,-le. courant de
Fevrier pour etre pays.

R i U NI. N o A U D' O--MAA 1 NE DV -RO I.

M. J. R. Morgand, pourfuit la reunion d'un Terrain de
0ooo pas en quarrel fitue dans les hauteurs de 'Afile, bor.
ne a 'eft par le Sieur- Chageux a'T'ueft par les heritiers
Simon. & le pourfuivant, au fud par Lionard Leroux, M.
L. & au nord par le Sieur Gamier aine : la conceflion de
ce terrain a et6 accordee d'aboid au Sieur Moifard, Ha-
bitant la grande-;iviere de lTAife-a-Veau; on croit qu'il
'a vendu &:que les h&ritiers Guimardy pretendent des droits.

Etat des :Ncgres dpdves qui front vendus 3 la Barre du
Siege Royal du .Port-aurPrince. ,.le- Samnedi i" Avril
prpchain.

Jean; Sinegalais, 6tampeID, au-deffous IACMEL, age
de.34 ans, taille de, pieds 6 pouces, fe difant apparte-
rnir au .nomme Jean-Louis Dudrenet, M.. L Jacmel.
Un Negre nouveau, ongo,.etamp6 LABOR, & d'au-
tres lettres illifibles, age 6de-i3 ans, taille de .4 pieds
potlces ,-re -pouvant 'dire fon nom ni-.celui de fon -maitre.
Une Negreffe nouvelle, Congo; 6tampee d'une etampe
don't on n'a. pu diftinguer que MOU, ayant des marques
de fon pays fur les tempes, le front, les bras &. le vei-
tre, paraiffant enceinte, agee de 27 ans, taille de 4 pieds
10 pouces, ne pouvant dire Con nom-ni celui de fon maitre.
N.won, Arada, etampeelllifiblement, ayant des -marques
de fon pays fur la figure, ag6e de 42 ans, taille de 4 pieds
8 pouces, fe difant appattenir au Sieur Ladefort, Habitant
dans les hauteurs de Leogane.
Un Negre nouveau, Congo, etampe DUBUC, age de
32 ans, taille de 5 pieds, ne pouvant dire ton nom ni ce-
lui de fon maitre.
Un NWgre nouveau, nation Inconnue, fans etampe, ayant
'des marques de fon pays fur la figure, l'eftomac & le ven-
tre; ab i e er ans, tailie de 4 p. pouces, paraiTant iM
-biille & ne pouvanz dire fon nom nii celui de fon maitre.







eaIan, Creole, 5tanipe, aitant qu 'ob a pu le difninguer
,NMASSICOT, Ag& de 26 ans, taille de pieds 4 pon-
cs yant un inalingre au pied droit, fe drfant appartenir
au Sieur Fournier, Habitant Saint-Marc.
Antoine, Congo, 6tampe AXO- ag6 de 30 ans, taille
de j pieds, ne pouvant dire e e om de fon maitre.
ToPfaint Congo, 4tamp' COUBERTOU, agi de .o
ans, taille de 4 pieds ix pouces, fe difant appartenir au
Sienr Coubertou, au Cap.
SUn Ngre nouveau, Nago, etamp6 fur le fein droit,
autant qu'on a pu le diftinguer SEGUINEAU, & fur le
gauche NEV EU, a& de 26 ais, taille de j pieds I pouce,
ne pouvant dire fon norn ni celui de fon maitre.
Une Negreffe nouvelle, Nago, tLampee CARRADEUX,
Age& de 25 ans, taille de 4 pieds ri pouces, ayant des
marques de fon pays fur la figure, pouvant dire fon
nom sii celui -de fon maitre.
r Thomas, Congo, 6tamp' fur les deux feins PONTHIEU,
a de 26 ans, taille de 5 pieds, fe difant de I'habitation
de MC" de Ponthieu, ~ 1'Etang.
Francois, Nago, -tampC GCEORGEON, ag de 30 ans,
taille de 5 pieds -4 pouces, ayant des- marques de fon pays
fur la :figure., fe difant -appartenir au Sieur Fourcade, i'
Saint-Marc.
Nago, nation Nago fans -tampe, ag, de i8 ans, taille
de 5 pieds 5 pouces, ayant des marques de fon pays fur
a figure, ne pouvant dire le nomr de fon maitre.
Gilot, Taquoua, &' MAURY, g6 de s ans,
'taille de 5 pieds 9 pouces, avant des marques de fon pays
fur la figure, ne pouvant dire le nom de fon maitre.
Une Nigreffe-nouvelhe, Nago, tamp6e DUBUISON,
g6te do 30 ans, taille de 5 pieds; ayant des marques de
fon pays fur la-figure, ne pouvant dire fon nom ni celui
de fon maitre.
UnNegre nouveau,-Soffo, etampe G. LACE, au-deffous S.
MARC, g4 de 36 ans, tailIe de j pieds 3 pouces, ne
pouvant dire fon nom ni celui de fon maitre.
Un Nbgre nouveau, nation Inconnue, fans etampe,
age de 36 ans, taille de 5 pieds 3 pouces, ayant des taies
fur les yeux., ne pouvant dire fon nom ni celui de fon
maitre.
Aes C L AYV E' N M A 'R-R0 V N A C Z.
Zamor, Congo, fans. tinmpe apparent, ag6 de z2 ans,
taille de $ 'pieds-4 pouces, ayant une cicatrice dans le four-
cil droit, provenante d'une loupe., Perruquier pour homme
& pour, femme & un peu Tailleur, marron depuis envi-
ron un an. En -donner avis a M. Moard, Ridadeur de
cette Feuille.; ily aura 132 liv. de recompenfe.

I rra s nl .-- sl


N O U V f-ELL LES ,D I V E R S E S.
.2 A :s U .x sI S.
Extrait des Gatettes dc !biladelphRe 6 de Bofloon, du t"'
Sazt 2y DiceAnbre.
Selon les prix courans du to D&cembre, les N gres
SnouveaurCfe vendaient a Charles-Town de o1023 zz44 1.
de Colonie,- 6, 9 & rn mois de credit.
Le 29 Novembre i'Etat de Maffachuletts a paiT un
aae pour encourager, les Raffineries nationals, & pour
difendre, a computer .du -r' Marsnprochain introduction ,
foit par eau. foit par Iterre, de tons ies fucres raffines, pro-
venans des -manufadures Etrangeres, pei:e de confifca-
tion;'& le droit:de 6 den. par livres impofs fur tous
les fucres bruts, confommies dans ledit Etat, fera remis en
vertu'dudit a&.e,:.A tous les Raffineurs fur tous les fucres
qu'ils raffireront, &c.

Au Ridalteur de la Gatette de Philadelphlie,


I a position diWavantagoufe do note Coi..mc!. "ex-


cite haucotup de troubles & de plaintes. Le Peuple eft
tris-port6Z, par les mauvais confeils, a attribuer ces mal-
heurs au Gouvtrnement : en confid&rant les mauvais effects
que cela peut produire, je defire contribuer pour quelque
chofe difliper les craintes du Public & lui faire conce-
voir l'efpe'rance d'un temps plus heureux. La difette d'ef..
pieces que l'on a 6prouv6 fi long-temps & que l'on eprouve
encore, donne lieu a des mefianices g6nerales & aux plaintes
les plus vives. Cette difette n'ktonne p.as ceux qui recher-.
chent avec foin les caufes qui produifent les effects. 11 eft
bien prouv6, que pendant la derni&re guerre les travaux de
nos manufa&ares ont fouvent &6 abandons : de plus grands
interets exigeaient tout notre temps & tous nos foins.
Nous avons et obliges d'acheter tout ce don't nous avions
befoin, & notre argent eft forti du pays; les dettes memes
que nous ayions contrad6es en Europe avant la guerre
n'ont ete acquittees, qu'en efpkces. Ces causes doivent pro*-
duire pendant environ xo ans, les effects don't nous nous
plaignons. On dit que fi nous avions de l'argent, nous
ferions obligs .d'en exporter, parce que nous n'avons pas
affez de marchandifes pour etablir l'!galith entire les arti-
cles. d'importation & ceux d'exportation. Cet idle eft cer-.
tainement trbs-mal fondue. Un Obfervateur impartial verr;
qu'il y a peu de contrees en Europe qui foient plus riches
que la n6tre en produ&ions indighnes. Le fait eft, que
nous ne connaiffons Fas encore toutes nos richeffes. Lorf-.
que nous dkpendions de la Grande-Bretagne, fa.politique
l'a portee a nous d6courager, ia nous empecher de nous
enrichir des produAions de la nature & de l'art, afin de
nous tenir dans fa dependance & de nous forcer de recourir
a elle; & meme le peu de manufa8ures qu'el!e voulut bietr
nous permettre de former n'ont pas encore ete entiere-
ment retablies. Ces maux ne peuvent done pas dtre impu-
tis aui Gouvernement aauel? Ils font les effects naturels
d'une longue guerre; ils font, en partie, le prix de notre
indipendanice & nous devons les fouffrir patiemment,
Le Gouvernement de chaque Etat en particulier peut con..
tribuer en accelerer la fin, en revetant le Consgris de
pouvoirs fuffifans pour rtgler notre Commerce, & je ae
doute pas que chaque Province ne le faffe. Les Etats,
unis comme nous le fommes par notre conflitution, ne
peuvent avoir chacun un inter&t de Commerce particulier.
Lorfqu'on fera convaincu que les chores ne font pas aufli
defefpiries qu'on fe l'imagine, chacun de ceux qui com-
mercent dan! des ,ports Etrangers,, ne pouvant, faute d'ar.
gent fe procurer fes befoins, tachera de fe former des
articles d'6change. Ainfi les manufa&uress'itabliront; leurs
productions fe multiplieront, fe perfedionneront & elles
obtiendront la prlf&ience dans tes Marches Etrangers.
Quand elles feront.plus abondantes que notre confomma-
tion, femblables 'a un fluide qui -diborde, elles fe repandront
au-dehors, elles attireront I'argent chez nous; car l'argent,
comme les liqueurs, tend toujours, 1 quilibre. L'Efaigne,
avec les mines du Perou, n'a pas plus de richeffes que fes
voifins. L'induffrie & les manufa&ures font des forces
affurees de richeffes, des montagnes d'argent. Ne vous
laiffez pas decourager, o mes Compatriotes. La ,nature vous
a fait naitre fur une terre liberale. & notre induftrie na-
turelle & notre efprit entreprenant ne peuvent qu'ajouter
e fes bienfaits. Nous avons en abundance du chanvre, des
lines, de nombreux troupeaux ,& notre potaffe eft uti
article tr4s-important. Nos mers.font remplis de poiffons:
nos forrets, encore vierges, recelent dans leur fein de
grandes richeffes. Avec notre chanvre & nos mines
de fer, elles nous donneront des maifons & des navires o
fans aucun fecours strangers. Nos Sceurs du fud produifent
du riz, de indigo, du tabac : tous articles tres-recherches,
Mais quioique nous ayons lieu d'efp6rer de devenir un
People rice & commergant, nous devons nous exciter
mutuellement a redoubler d'efforts pour accelerer cet heu-
reux moment, en encourageant les rnanufadiures nationna-
les en rejettant les fuperfluitbs de l'Etranger & fur-tout
en nous conflituant tous Prote&eurs de notre Commerce
en g&enral & en en confiant le foin au grand Conffeil de
ia Nation. Par ce Ccrps augufCe, nrre CIt ... C :: c: e:


I
i


E



I
S

M-


Mir
c

5


Q;































-S.






a


kMMFe t coit avc c ^ figorf, s 3t hWH sr.diC'ol^ 4!. creditt s p fnwAl rot aOnffu ts tacsf 6acS
: nt &c nous poutrons difputer la.pr6eminence aux pVlus' acomr crdu deu our dla publication de la pitei
ahcie:A & aux'phas floriffans t&ats de la terre. Tous les nance, a diligence duVoyer principal ddede
Negocians cherchereht s'app roch r de nos pdorts, totes filkites, & leur entretien & recon.rttuiie.
s Nations pp~i~ erc n, les- vaieauX des Etats Uns. charged des Proprittaires fufdits intreffss aux
u6 i :un Am6ricain n. diites.par lefdits canaux.
Des Lettres de B6ron d'unie, daaffl'fe fritche nai s III. Ledi; oyerfera. & rexpiratioti dit fix
tefprennent qpe l'Etat de Maffa&ufetts vient de rBvoquer fai tournee yde laquelle ii nous rendra comapte
lcs aes u4:.' &-vait paffis, an moi- de hiJ derier, qu'il trouvat quelqes Proprietaires en retard, ii
lerceinant 1e Comt)imerce Etranger; mais qu'il les lait lt .pro.'es verbal' qti'il: nous-adreliera., &-en conf4
fibfifter danhs tute leur rigueur contre celui -de la Gran- mende fuiidite de '5io livrts fera par Nous
de-Bretrane contreieldits'Proprietaires en retard, lefquels ferol
* Le Coni,-'s r adreTe dern'ierermnnt a: differens- Eat, contraints'par les::voies' de droit ala cotifir u
tVe-' requi'aiurt au fijetr d fondsr'a tfi-e pour ie p.yec- p-bnts'
t o C s d i dv


inent da infa&is de is date tant Narianalo q
L'Etat db Rh6de Itland y ed6)k acquiefe6, m


tion des biehif 'des Nabitans, qui et le mod
pour etablitfr" tt, t,, e, r~'a'p avoir hlieit pn
fidtn. Lftiemi&l'gertiable setl ajoi'nee at r
tiier pria i ainfl qcue celle de New-HRami
y a lieu) d'ep ier que c0 deu Etats auroant
i~equ fiti on "dn C C6r. es.
L L'E "e' E de- a,.Ld.Jmfche' etaig int former qi
STupfiprni les droits d'entree etablis fir
provenantit es .dd r'.Etraring,-, d&St mrttiip'i
* 'echange- e tentihe on Commterce avec
ci'acorder une prime d'encouragenfent ifavoir
pawM
'Par ckauie tonneaui d'huile d f'ai accti
".banc,
brun o u ue,
Sd'htiie de bleine, :

"tien entendi i neces huiles feront fiztes & trA,
ies batiirmens appartenans en entier aux Sjet'
biiqic'e, dais "'1s (poris de'-Iaquelleles. hAtles.
8ebarquies. 'Gette phriaa lieu deptiii-le
ifqu'a ce que Ia Colur'g airale en oprdOne aut

a f tr P i I

Ordonnax.ce de M A Its Adminjfitateurs,. c
t A .chflrutre.. ftrles canaux d'arro/hge
'of de$s Por I iu -- Prince '& de la, Graoi
pqets, : .
p r "..:

SSur ce'qui' n'fs sa ki rtprefecAt'i qee es Za
i qge. qui fraverafn : douuvert tes 'chemizis
es Parol:es dtr' Prt-au-Prince & de la- Cr
4uets., iendet leur pafiaTe difficile au voitu
feit -divers' ccd'kins retiadent leur marche,
.lfefauefis la 'perit des. anitnaux, arretent le
&ame'tteitl ie' en daightla ie des Cgoridi
plant remnedie* .ats 'mconve~rierfs' qui fe muh
fare que ies pluiesc 8 e'degradations ui fur
ianaux. en bccafidnnert de phi's grades a'
Nous, deni rtu des pot oirs a Nois ofie
4vosMs ord6odn & t dnonsce (qi fuli:
"Arl. Tm TuPri pi~ttire d'i cicanal ouE
interefIi a.un itirie cinat-, trav'erfit le gr
Obit Jits oi-!s de rocuratidon, o autres a
feront elus de f~ire confrtiirr6 des -ponts
tierie, qui ne Okrrgont avoir minoins de i
ttk 'du cheAin niri lPztre, & qiqii' feront
dans'lteur alitres dimenfiois A la hanteur d
Si Volhii df'ati qu'ils devront recevoir, -

J-: -vc PermrdF



S"` D L'IMPRI nri
-. .. .d P
D 'MRMR


u jrrangere. Sera la prelente enregitree ar A.UnTUt 4rc-citv-.
.ais celui de Donne au PoPt- .u-Pince &. le rS Jan
rae 1'6valua- S:gn, C 0 U S A R D & DE MA
le a fativre 6*lus bas, par M. le Conmmandant-General,.fignd
lant ia cef- Par M. I'lntendat, fd, SIMON.
iois de- Fe- Le 21 de' ce rmis, la fregate du Roi
shire, &. il parties ddu Cap pour fe rendre- ici, louvoyar
6gard a la Arcadian & les recifs de la Gonave, a tou
recfs. -9 heures 4o- minutes-du foir; n'ay
i la France moyens nece~Tfires pour la fauver dans les prt
les" huiles ntrie, tous tes"fecouirs qu'oYn'apu employer
fes tmoyens te hinutiles ; h- frega.te tant venue fur le cl
nos -- vient toutes lIs precautions qu on avait prifes pour Pen
a et6 cievie prefque fur le'champ ; on n'a pas men
jufqu'ici leo ef'ets du Roi & ceux de 1'Etat-Ma
Is. 1. turn prefque tous perdus ; les circonftances
permettre que de fauver 'Equipage :.il n';
87 1 I s fonne.
5s to' M. le Vicomte de Fontanges ancient Colone
'35 ment du Cap, Chevalier de 1'Ordre Royal
de Sa'nt-Louis & de 1'Affociktion des Cincinn
ifportees par regq'Mercredi dernier au Confeil Sup.rieur de
de la Repo- en quality de Commandant en Second de Il
levront 'e"i 'Sad_
''ide te ais :
eEent. E L L E $ L E T T T

c E- .L A M.O 0U;, 1,. C.A.P Tq F.,

ncernant 4ks Doris, un jour dans un bois e,
ans les Pa- Vit unn t nfentendu 'fous lombrag-
- des Bou- C'etait I'Amindr, dans cacourte arrest
i Dormant ati fris a 1'abri du feuti!l


. 1'rix


t tot b : a t,
t twJutbahia r ;


;ix-des-Bou- Petit tyran, je vais vengeria terrn
res, es expo" Puis du ruban qui treiTe fes che
occifionnent .. Ses doigts lig.rs fa4onnert onei cha
s Voyageurs Avec adreffeelle en ferre les: ncctu
.l6eurs; von- Voila" fotdaiim^omb diormedtr a4a g
ipl'ient n me- Bieptbapres notre Dieu garotti
viennent aux "A fon rveil, re debate, fait uap
ix chemins:; Crie au lecours, 'lDbris-a ton cct
spar S. M Comiemple encpaix fon imptiffan,
SSuir ion vainqtieut il:jette enfin.
Propritaires Et dans fon ame expire la cozbee.
and chemin, G IO! d'une belle, attrait impkrieux,
yans' cafes, L'Amour calm& fourit a laBerg' eC
en :maon- Vnus 4tait accourue a fes c is,
6 pieds d"un Tu vois mon fort, lui dit-il, 6 in
?roportionnes Ne me plains pas, obbir a Doris
u chemin & Eft plus. pour moi que r gner A C
peine d'une
Par M, Caton, ,

on de MM. Its Ghniral InttzEdant


E ROYALE DU PORT-AV-PRINCK-r





f~~_r~~s~- TLt~ L~~* I~iYal~__~l--PL;IL:- 1I ~~ ,,r~ ~r.r. -,-I1`-- __ ~Y Cl~~ A I 11~r


M. DCC. LXXXVI


SUPP- MENT AUX A

'*", Du Samedi 28
7, 1 v

Lts rfntrjes- qui-ont s avis fire infdrer dans cette
feuille, /o.ple que paf. le M E RC R ED SOIR
Sden recevra plus pour la feuille .de la femaine, 6& quell
eux qui viendront le Jeudi front retards de huitaine; que
lfl a I',primerie qu'ilfaut s'adre-fer direcement pour cet objet
,pour les abonnemens, ou d M"' les Direaleurs des Pofles des
crs quartiers, en affranchifnt le port des eItres -qui, fans
tte. prdcm oon, ,:eferont la Pofle.


SUiTE DES


AVIS JD VE R S.


iM. LetforneuX Duracin,' ci-devant tenant magafin rue
es Capitaines, ayant, pendant fon -voyage en France,
orm eune foci6t avec M. Thiercelin., .fous la raifon de
uracini 6' Thiercelin, a 'honneur d'offrir fous cette raifon
esifervices 'a M" les Habirans pour tout ce qui concer-
ne fon -commerce. II front les commifions de ceuxqui
youdront les honorer de leur confiance. -ls ont. a vendre
yim vieux de Bordeaux rouge & blanc, en barriques. &
tierons, biere, pivots de moulins a fucre, culs d'ceuf &
tous les ferremens nceffaires .pour les habitarions
utiils de charpentiers, tonnelliers & masons; un trsv-beaui
parti de glaces, huile d'olive, de lin &,de poiffon, effence
de therebensine & divers autres objets. Ils previennent en
outre que le navire la Tourterelle, de Nantes, Capitaine
Vaillant, fe difpofe a partir pour ledit lieu dans lcs der-
tiers jours de FRvrier. Ceux qui voudront y paffer ou
charger a fret pourront s'adreffer audit Capitaine dans leur
,nagafin, maifon de M. Mefpls.
11 a. &te vole dans la nuit du Samedi ,au Dimanche i"
de ce mois, dars un cannot mouille en cette rade, une
caffette de bois d'inde prefque noir & -a fecret, ayant tous
*fes coins en argent ainfi que fa garniture, contenant des
papers de-confiquence, tels que livres de compete, obli-
gations de divers, expeditions generalement quelconques du
bricq le Cerf-Volant; ladite caffette a 'fon Antui en cuir;
enfemble une longue vueanglaife, ayant un etui en drap
bleu, corps round & gravee fur le gros bout Swutewort
London; plus un livre journal, &crit & rougi fur tranche,
enfin une paire de boucles en argent, au ponmon de Pa-
ris. Ceux qui rapporteront ces objets.aur.ont uane recom-
penfe proportionnee au fervice qu'ils rendront. S'adreffer
a M" Deshays &6 alaue Saint-Jacques, Negocians en cette
ville, qui ont la clef de ladite caffette.
M" P"r Gautier & Gamier pr6viennent que leur fociete,
fous la raifon de P" Gautier, Gamier & Compagnie, eft
diffoute du 3 D&cembre dernier., .poque du .d cs
du Sieur Rend Ardouin leur affocie coimmanditaire ,
& qu'a computer du -.e Janvier present mois leur commer-
ce continuera fous la raifon de P"' Gautier & Garier, qui
demeurent charge, de la liquidation de l'ancienne focimte;
its previennent en ontreles debiteurs d'icelle de vouloirles
folder le plus promptement poffible, ainfi queAes dUbiteurs
particuliers cludit feu Sieur Ardouin, don't ledit Sieur P"
Gautier eft excuteur-tefiamentaire, pour eviter le defa-
griment des pourfuites qu'ils fe trouveratent forces de fire.
M" GraPJ't frres, Pitteu & Compagnie, Ngocians a
Saint-Marc, donnent avis qu'lls viennent de: recevoir la
procuration de M" Bglanger firess, a Peifet de vendre-
leur habitation fitube au quarter des Gonaives, confiftante
en 183 carreaux de terre arrofables, fufceptibles de faire
une fuperbe fucrerie, don't une parties a&uellement plantde
en coton; divers bitimens fervant de grand'cafe, magafin
Scoton, cuifine & cafes \ N grcs, 6$ tates de NCgrVe ou


FFICH ES

Janvier


AMERICAINES.


786'.


environ, 64 betes a comes, 2t .beets cavalines, un trott
peau confiderable de moutons & cabrits, & gineralement
tout ce qui en depend, en outre les cabrouets & uftenfi.
les neceffaires a exploitation de ladite habitation. Ceux
qui voudront en fair Facquifition pourront s'adreffer aax*.
dits Sieurs a Saint-Marc.
Le Sieur Charrier, Md a Saint-Marc, an norm & comn-
me .excuteur-teftamentaire du feu Sieur Brunetiere, pr6-
vient ceux a qui il eft du par ladite fucceflion de fe pr6.
Center pour.ntre pays, ainfi que ceux qui doivent de payer
inceffamment, pour lui eviter le defagrement de les y,
.contraindre.
M. Chichi, Cap. du navire lOrtheAien, de Bordeaux, fedcide
a frter fon navire pour ledit lieu, pour partir dans tout
Fevrier prochain fous le commandement du Sieur Grandi
dier, (on second. Ceux qui voudront y paffer ou charge~
a fret pourront s'adreffer audit Capitaine, dans fon ma-
gafin .rue Saint-Jean-Baptifte, maifon des hritiers Piemonr,
'M. Licairac fils, Ngociant ~ Jacme!, done avis que
a foci&et qu'il avait contrad~e avec M. Prax, fous la rai*
Con de Licairac fits & Prax, eft diffoute depuis le t6 da
mois dernier, qu'il refte feul charge d'acqultter les dettes
de ladite focite & d'en fair ies recouvremens; it c.n*
tinuera fon commerce.
M" Gerin, Evrard & Compagnie, ont announce par les
Affches du 31 du mois dernier aux debiteurs des acien-
nes cargaifons qu'ils ont request, d'avoir a payer les com-
ptes qu'is leur doivent, is leur reit:rent la meme de-
mande, a defaut de ce ils front contiaints de le fire in-
ceffamment par juffice. Le Capitaine Rouflan, comman-
dant le navire l Philippin, de Marfeille reitere a fes dh-'
biteurs qu'il partir a a la in de ce mois & qu'il he laiffe
ra en arriere aucun compete fait a a cargaifon; que ceIt
.qui diffireront de payer, en pretextant qu'l n'y a pas
-rois rmois qu'ils out achete ou tonte autre excufe, ii fera
force de leur demander par juffice apres huitaine; il ef-
I pere que ceux qui front dans ce cas ne pourront pas fe
plaindre d'apres cer avertiffement : fon navire eft neuf &
'a fon second voyage. Ceux qui voudront y pafler ou char-
ger a fret s'adrefferont audit Capitaine, ou auxdits Sieurs
Gerin, Evrard & Compagnie, rue de Bonnefoi, au Ibord de
-la mer, maifon du Sieir Flon.
M. de Barquierfits, Officier au Regiment de Colonel-
Geheral cavalerie, demeurant en France, ayant appris que
M. de Barquier, fon pere, avait vendu au Sieur Abrahamr
Boulay, ci-devant Marchand a Saint-Marc, un terrain an-
ciennement 6tabli en cafe, fitue au lieu dit I Genipayer,
quarter de Mirebalais; ledit terrain dependant de a fu.cceffioa
de feu Sieur de Barquier, fon oncle, vivant, Habitant au-
dit quarter de Mirebalais, donne avis qu'il s'eft pourva
centre cette vente par retrait lignager, par exploit fignifi
audit Sieur Abraham Boulay, en parlant a Ta perfonne,
par le Sieur Barbier, Huiffier a Nantes, le 27TJuin 1785,,
& que depuis cette 6poque, les'dilais accords par ledit
exploit etant expires, fa demand a &ee portee & eft ac-
tuellement en instance par-devant M. le Juge de Saint-
Marc, lieu du domicile que ledit Sieur Abraham Boulay
a reconnu pour etre le fien dans fon a&e d'acquifition
s'y difant N4gociant & y demeurant ordinairement : eat
confhquence lesperflnnes qui pourront avoir inturet a pren-
4dre des eclairciffemens a cet regard, font prices de s'adref.
er a M. A!eille once, Ngociant en cette ville, qui leur
en donnera de plus clatrs & de plus fatisffifans.
11 fera le Samedi 4 Fvrier procrain proc6de a la Barrm


AN N IE


t






S$Sl:'gei-roy a de crtte vIlle, "radjci-;|n '& bail
ferme' pour onze ,annees, d'une hIabitatioa ife au qctartier
,du Boucatlin, Negres & na.mmaux en dcpsndans,.appar-
l:enant aux S;ieurs "& D"'' Ald, tmnincurs emancipes aux
.charges clauses & conditions d- la carte-bannie don't
,on pourra prendre communication en Ictudc de M'l'
Lefranc, Avocat- en Parletment d .Doyen dcs ePrcuFeurs
,audit Si6ge.
SLe '$i.ue' 'Cliht'at, *a lthonneur ide-:prevnir le-Pttblic
,que depuis le 16 Decembre dernier, il n'exifte plus ai.-
.rune ffQit't' tre SieurRemawQndMartih & lui i i' i et'de'la'
.,boulangerieqffuils.teaient press de laplace du Gouvernemnent,
-fous la raifon de Rcmond Ma1rtin 6,.*Cahrcac. :Ledit Sieur
saiztac,,t l.a tient feul .& en Ibon propre & ptive rnom de-
4.uls cette .4pqqeq,, &A ledit Sieur .R. Martin., on..aifoci.,
;a d"j' fait annoncer fon departt pour .Fr;unce., .fous le tit.e
4tk& -Coiffeur ,de- )Danms;
Le Sieur .Meuldr cadet.,, nouvellernent arrive. -de:Franc2.,
;& Jacob .Caiwres,.donn.gnt.avis au Public, qu'ils cmt co.-
traie une focitr pouri.'arquebufeiene, ourbifferie & tca-
tes fortes 4'Pu.vrages .de forge quelconques, .a Jeremie, &:
ijts offrent leurs services a iM" les Habitans; leur:foci&t6 fcra
;fous,ie rrom, de ,Frahcois Mlertli. 6e Compagnie.
M.. Oriot., Apothicaice du Ro'i a Saint-Marc, donne.avis
,qu'il a fait l'acquifition (du !fonds de ,Pharmacie de .M"
,iuittet 6& JDumontellier, pres.le pointt neuf audit lieu;.il a
,Ihonneur -d'offrir fes services au Piublic & ofe efp6erer que
fon exacitude &,fa facon de traiter lui.meriteront a:con-
:fiance de ceux .qui s'adreffi'ront a lui.
Les Sieurs-,Guittet 6 Dumontellier, ayant vendu lewr
fonds de pharmacie a M. O,iot, Apothicaire du Roi a
*Saint-Marc, donnent avis que leur fociete eft diffoute du
:2 Decembre ,dernier,,& q-ie le Sieur .Dumonteifer ,.efie
feul charge de la liquidation d'icelle.
al.-4,, ,ee p.rd udepuis le chemin du Port-au- Prince
jufqua Ia .Crpi-.x-desfBouqtuets, un carton contenant: fept
pieces de dentelles. CQux qui en auront connaiilance font
pries d'en donner avisau.Sieur .Drouin., en cette ville.; il y
;aura 66 livres de rcornpenfe. "
M. Abraham Boullay, done .avis qu'il a .achete .deA M.
,4e Bar.quier, Habitanta Mirebalais ,:de prefeft en Frare ,
,reprefente en cette Colonie par M. Abedle onrcle, Nego-
tciant en cette ville., une habitation fituee au Genipaye,
quartier de Mirebalais, &.qu'il ne i'a pas encore paye
.entierement. II prevent 6galement qu'il tient k titre de
:ferme de mondit Sieur de Barquier, une habitation &ablie
.en indigo j fitume a la, Plaine des Sarrafins, quar'ier de
vMitebalais, de laqtelie il vient d'etre mis en poflefioh ;
.& que pour raifon des a&ions de faifies-arrets ou autres,
,que les creanciers dudit Sieur de Barquier pourraient exer-
.cer ,i il fait !e&ion de domicile en I'etude de M' Bauda-
imant, Procurieur en cette ville, auquel lieu il prie les cran-,
,ciers de remettre un e&at de leurs crkances, tant en capital,
:inter&tsque frais, avant de faire aucunes pourfuiteF.
Ml" Megy frercs, voulant terminer leurs affairs de
.commerce, vendront le fonds du magafin qu'lls tiennent
vis-a-vis le Corps-de-Garde de la Place de Valliere, con-
fifant en ferraille, quincaillerie & autres marchandifes;
ils t joindront fix tetes de Negres, don't deux faifeurs de
cigarres & qui en font fix cens chacun par jour regulie-
rement; un autre marchand & en etat d'arranger un ma-
gafin, une Nkgrelle blanchiffeufe & cuifirniire, enceinte
de fept mois, avec fes deux enfans ages de 4 & 6 ans.,
Pls vendront le tout ensemble ou fiparkment & facilite--
ront l'acquereur, moyennant une parties comptant; ils cede-
ront leur magafin pour le refte de la ferme, & ont a
yendre de la more au quintal.
M"S les creanciers faifliffans entire les mains des Sieurs
RBardou & Lafrigatte, locataires de la maifon du Sieur
tiDoyon, fituiee en cette ville, rues de Belair & de Saint-
Jofeph, font invites par le Sieur Picrre Robert, Negociant,
tun defdits cre.anciers, a fe trouver chez lui encette ville,
Vendredi que l'on comptera 3 Fevrier prochain, & dlap-
pprter avec eux tous leurs doffiers & tires de creances
ontre le Sieur Doyon, auxquels is voudront bien join-


dre, un pr.coompte xa[t de ce !quIleur eft dA tant enf
cipal, intirets que frais. Le Sieur Fierr roberti fe ftaje
leur proimofer des moye'n. pour Cere pays, beaucoulp
eflicaces que ceux.qu'ils out trouves en em ployant la v,,
des faifies-arret, etant lui-meme creancier de, orte lofit,
il a tout lieu d'efperer qu'ils ne fe refuferont pas a cet
invita:iorn, dbnt tout le bnt tend a leur procurer un pro.I)
payment.
Le Sieur Diviil, "HuiTfler au CoAifeil Snperieur &
SiCge Royal du Port-au-Prince, pour La refildance de 'Ar
cahaye, a lihonneur de pr.evcr.ir ie Pu!:lic, *que le"-Silm
.-eaudouin t'ef point poin on lieu & &!a'ce, qu'il continii
Ton tat, -& ne n'giigera rien pour mcritzer de plus en N
la. confiance don't il a toujours et ihonor6.
Le Sieur 'Lagreultet, Matclhand Taillepr a Saint-Mvarc,
quite la maifon qu'il.occupe, ou &tait ci-devant le Si.ur
Niague.,, pour .prendre celle qu'occupait le Sieur'.Fonce'it
fur le devant de la :lacc. It'prie les perfornntes qui 1'on
honored de leur confiance jufqtu'a ce jour de la lui conti.
nuer, faifant tous fes efforts pour.la.nieriter ..
Il fetra les ,Lindi -& Mardi que l'on comptera 30 '&
-3J, Janvier present moiso, en verru d'ordonnance de Mli
le Lieutenant de l'Amiraut6, & par-devant lui., procedi
I la requ te du Sieur Eordac, Capitaine du .cavire 1i
Jeune-Louife, de-Bordeaux, ia la vente des agres & appa.
raux dudit navire, dans un des.magafins du Sieur Pavet,
oi ils font d pof6s.
Le Sieur Bara jeune, a 'honneur de prevenir M" lei
Habitans qa'ii vient de recevoir un nouvel affortimeat
de moulins A vyanner le cafl, faits en bois de chene de
France, bien points & tres-folides, fufceptibles de fair
beaucoup d'ouvrage : ii les vendra en gros ou en detail &
ia'epreuve. S'adreffer au Sieur M;rtlin, Marchand & Au.
bergifte rue Dauphine en cette -ville,, qui en fera bonin
composition.


D. I P.A -RT S


P oUR.


FRA N Cr.


Le Sieur Petipre, fe difpofe a partir pour France
au mois d'Avril prochain, & prie les perfonncs a qui ii
peut devoir de e preflenter pour etre payees, & celles
qui lui doivent de le folder., pour lui eviter le' defagre-
ment d'ufer des voies de rigueur. II vendra fon fonds,
confiftant en un billard & tout ce qui en depend, tables
de jeu, bouteilles, dames-jeannes, biere, en bouteilles &
en barriques, & rum en dames-jeannes. Ceux qui vou-
dront s'en arranger ia 'amiable, ainfi quede tous fes meu-
bles. ii les pafIersa i jufte prix.
Le Sieur Garnie, Md a Saint-Marc, fe difpofant a par-
tir pour France dans le courant de Mars prochain au
plus tard, prie les perfonnes i qui il pent devoir de fe
prefenter pour recevoir leur payment, & celles qui lui
doivent de le folder le plutot poffible.
M. Cataux, part pour France dans le courant d'Avrit
prochain.
M. Barrere fis aine', part pour Bayonne dans le cou-
rant du prefent mois, avec fon brigantine la Jofephine,
commander par le CapitaineV.ive. II prie fes debiteurs
de le fatisfaire avant fon depart.
Le Sieur Ca/unac, Sellier i Leogsne, part pour France
au mois de. Mars prochain, & prte les perfonnes qui
lui. doivent. de le payer, afin qu'il puiffe payer ceux a
qui il doit. II a plufieurs Negres bons felliers & les uften-
files propres i" fon .tat, qu'il vendra i bon compete, moyen-
nant du comptant.
. Le Sieur Guituet, demeurantm Saint-Marc, part pour Fran-
ce dans le courant d'Avril prochain, pour caufe de mala-
die, & prie pour .a derniere fois ceux qui lui doivent de
le folder inceffamment, afin qu'il puifTe fe i iquider.
M. Sairtard, Habitant aux Vafes, part pour France.
M. Jeanty Nicolas, part pour France dans le courant
d'Avril prochrain.
Le Sieur Durar.d, maktre en Chirurgie 'a Leogane, part
pour France au commencement du printemps pru bain;
il prie les perfonnes' qui ;i peut devoir de fe prnt, er






er CeYuok larepayifrmenmt ,&o ee qut, ul do;ventl
e le, payer. ln'C inmtt pour -lui' eviter le d Ca ri ient
ir v des void de ritgueir.
M '.,ira te ', t fe ,'lprqpofe de partir pour France dans
e courant d'Avril .pr'ochain, & prie ceux qui lui doivent.
erfonltllementou coimme porteur de crionce, de -ou-
oir bien le'fotder inceffa moment, & ceux a cqu il peut
devoir pour 'Thabitation Botniot, de venir recevoir leur
ayetmenrtou faire-accepter ieurs comp'es, prevenantt que
us ceux qui ne feto-itpas<.accep6s par lui ne front pas pays.
Le Sieur R^ux; ci-devant ('apair.ni :du navire l'irna-
leSara, -de Duikerqiue, fe difpofe a partir pour France .
Jafin de-ce'mois, & declare-ne-rien devoir.-( i'). -

S R: I ON a :* D o M 1N Nz D tr R .O'.

'M. "Galy, Capi-air e A`e 'Major -des Mirlices '& 'Habi
tant au Pe,--Troi, d6penctance duo Petit-Goave., pour-
fuivant en reunion d'un Terrain -fit'u aux Baradaires, Pa-
S oi'fe du'Petit-T roun, born' atr nord des iom rm es .~ : e.- t,
M. L. a l'"fldu Mo:ne-Rouge, a i'0ueft du S -e..r de Ma.-
ton, 8 au't'r du Si'etr B-a'uan : a conteflion de ce terrain
reft inculte, a &t accorde.au Sieur.Fr.acois .Brun,, mo't
dpais dix -als.

PD .E Ar D .

S'On dcfirerait connaitre l'I"at de ;la fTc'cceim n -du
Sieur .ean Gor.tfbZyr -nasif du "bourg de Habas, er;.
GLvenne, qui a habit plufreurs ann&es ha Colonie, qii'on
fuppofe avoir kte..mnrie & mort dans le qwartier de I'Ar-
tibonite; les parents qui en fkint en peine, & qui ont cher-.
che a'en .avoir des renfgenemsns, n'ont pi jufqu'ici sen
procurer de bien. eaafts. Is prient les perfonnes qui pour-
ront en donner. de vouloir ies-adrefferr a~ M'" Sait-:Maca-
ry, Beaucamp, Dufoutrq 6& Compagniic, Ngocians a S. Marc.

'NAVrrI :Rr rs .v e C HAs .G kIM.E Z -.

T'Alexandre, de Nantes, du port de 5oo tonnmaux,,
Capitaine-Moreau pl.rtira:pour ledit:-lieu dans les premiers
jours de Mars prochain : ce navire eft neuf, bon voilier
& tres-commode pour les paffagers. 'Ceux qui voudront
y'paffer-ou charger fret .pourront s'adreffer audit Ca-
pitaine, dans fon magafin grande-rue, vis-a-vis.M" Boif-
ffn, Negocians en cette ville.
;'Le -NWre, du Havre, Capi-aine Dujardin, partlra pour
ledit lieu par-tout Mars prochain : ce navire eft a fon fe-
cond voyage, march fTperieurement & a une dunette
trebs-commode pour les paffagers. Ceux qui voudront y
palTer ou .charger pourront s'adreffer -audit Capitaine chez
IM" Meynardiei, Piccard & Comnpagnie, Nigocians en cette
ille, qui our a vendre des marchandifes de retour de la
Cote, en tous genres.
Le Miromini, du Havre., Capitaine Lecerf, partira pour
Ildit lieu du i15 au 20 Mars prochain. Ceux qui voudront
y palfer ou dcarger a fret pourront s'adreffer a M.. MaLfac,
derriere la Comedie., en cette ville, dans les magafins du
Sieur Ragueneaw.
La Rofilie, du Havre, Capitaine Ducolombler, partira
pour ledit lienu du -ii au i15 Mars prochain.. Ce'x qui.vou-
dront y paffer ou charger & fret pourront s'adreffer a M"
| nazrdiec, Iiccard 6 Compjaggnie, Negocians en cette ville,
*o audit Capitaine dans fon magafin audit lieu.
L'Inattendu, de Bordeaux, Capit. Garbay, partira pour
ledit lieu la fin de F6vrier. Ceux qui voudront y paffer
Oil charger I fret s'adrefferont audit Capitaine, en fon
I'agalia, maifon du S' Raguenau, Place de Valliere, en
cerre ville,
La bombarde la Sidu'ifte, Capit. Georges Gibauffet,
parnira pour les Cayes Saint-Louis du 5 au 8 Fevrier:on
Y vprendra du fret & Ees p ,flgers. S'adreffer a M"J Gerin,
v..;r, &6 Conmpagnie, Neucians en cette ville.
L'.:mabl&-Hentriettc, du Havre, Capitaine Lubin, par-


tira pour ledt It ieu du 3 ait 6 Mars proca aim : n1 -
vive -it fa on pren;cr .voya'.'. Ceux qui' voueir.t y ltevr
ou charger a fret pourront sadreffer MI'" Brtf rd, de
ia Groix Pafriaud & Compagnie, i~.'gocias s .a Leugai,
q.ui ont audfi i vendre des, pieces a leau.
Le Atirtli.:ir, .de Nanes, du port de 3o"-:tonne:r
Capitaine, Guiberr, partira pour ledit lieu dans I. cout"
rant de- MarsJprochain : ce navire eft Ai fon second .roya-
ge, bon vpoiier &.tres-commode pour lespaffagers.... CeYx
qui voud nt y.pafier-'ou cha:ger- fret pourront s'ad'r effe
audit Capitaine,- ou a M. Gwho-de Kldgan, .Ngocial er
cette v.ilie & Armateur -dudi navire.
'-V- *;D., R I.

-Une habitation etablie -en indigoterie, fItuee au Petit-T -6
quarter de Nipes, appartenante a M. de Thomaffet.,.-avec
50 tetes'de N'gres faits fur ladite habitation, don't mana-
Jeure parties Crolas & bons fujets. S'adreffer a Mr' Bef,
nard, Delagroix, Pacaud & 'GCompgnie..-Negocians a Lo-7
ga'e, -ond6s de pouvoirs, qui enffe:oat bonne compofi-
tion pour du comptant,, ou du papier-;fur :France a court. '
terms & endoffi par de bons Negocians de la Coionie
0a vendra le tout enifeble., ou a terre '& les N'gres.
f-parement., a volow'e de l'acquereur.
Un Terrain -de -1500 ps carries, ftUitue auquartier & Pa,
roiife des Gona.-.es, au lieu dit la Plaine-a-Palmiifes,, bor-
nP -au nord de la Ielle-C,-te, au fud du Sleur Martin-AAnr
:rine B:iIon-, 1'I de M4.:r.re-Fran coife-An Rouanats, a
l'oueft d& la hatte-A Charles Rouanais & du Sieur Brefon,
S'adrefTlr a M. Lamourcmcx, Subilitut de M. le Procureurn
dru Roi aux Gonaives.
Cent carreaux deterre., titues dans-les hauteurs du Mont-'
Rouis,qiartier du Beau-SCjour, eloig-iedu bord de ta mer du
c ted duSud de 400 pas, don't le chemin eft fait pour I'exploir-
tation4s bois jufqu'a I'embarcadaire, & dans 1'opeft d'
i oo0 ss, le chelmin pratiquable jufqu'ia l'embarcadaire
Royal; ledit terrain hien arp'en: avec fon-plan, eft propre a
faire du cotton : ii y a 94 carreaux en bois debout, don't
environ quarante en plat pays, & fix en jardin & etabJif-
femens, confiftans en une grand'cafe, 4 cabinets, deuk
galerie un magafin a grains, une cafe a Negres., un &ta-
bli a Feton, qiatre moulins idem, & tous les uftenfiles:
depeadans de ladite habitation : on trouvera fur ledit ter-
rain bois d'acajou, tendre acaiou, bois de fer, de chene 4
g'and, gouyaviers de montagne, ga'iac., bois atier, bois
" fire du terrain, idem a fire des mourns a eau, taver.
non, bois epineux, longie barbe & de lance. Ceux qzi
voudront en faire i'acqiifition pourront s'adreffer au'Sieur
Drouin, Huitier en cette ville, ou a M. Rolin, Negociarn
-au Mont-Romuis, qui en front bonne compolitio".
-Ue.,Habitation fituee au Fond-Baptifte, borne des has
stations Seguineau, de la contenance de o8 carraux de
terre, favor iz en cafe de tous ages, 8 en vivres & fa-
vannes, le reft en bois debut; fur laquelle il y a 'ne
belle fource, une maifon princ'iale, fur feulage & totfU
neuve, deux magafins a vivres & a cafe, deux glacis 60 pieds carries, une cafe a Negres & une ecurie-en botf
dur; le tout couvert en effentes, un moulin dehors apiler.
On faith annueit-:ment fur cette habitation 30 milliers de
caf; il y a 28 Ngres, don't 24 travaillans & 4 mulets. Ceun
qui voudront en fire l'acquifition pourront s'adreffer a M;
Turin, Propii&taire, ou n M. Bourdon, Imprimeur du Roi,
Un emplacement fitue a la Croix-des-Bouquets, de la
contenance de 5o pieds de large fur Ito de profondeur,
borne I'-t l & au fld, des terrains de M. Lefer, & au
nord, des Sieurs Pichii & Seed. S'adreffer au S' Droin,
Huiflier en cette ville.
Une habitation fitiee au centre de la Plaine-du-Fond
qu'artier de 1'ile-a-Vache, difaant, de 2 lieues du bourg de
Torbeck,de la contenance de 126 carreaux de terre arro-
fables, & 30 autres en litige avec les voifins : ladite ha-
bitation eft etablie en fucrerie & connue pour fabriquer
de la plus belle quality, ii y paffe une portion de





. 44 oupees dea de la rereel'Accut jui lte apptit
:& colloqiue de plus pour o p ouces ai la derivation de la
aviin-S'e he. fn tres-ABeau, moulinm aAetcs, toutt neuf &
a grand cylindres proppre pour. muiin a eau; .une. fucrerie
garnie de on 6qtipage en bon tiat, bacs & w to les uifen-
cues neceflires; &c. une purgerie & tne cafe abagaffes;
.deix imaifons principles : cette habitation ayant appar-
- tenure ci-devant a deux Affoci6s, a des logemens tres-
vaftes, commodes & agreables;+ cuifine, hospital, colom-
:biePr, clapier, cafes pour les domeftiques, & un potager.
'M. Bo&udeaud, Proprietaire de. ladite habitation, qui, en
ayant une autre, defirerait vendre celle ci, afin de
e liquider avec fes creanciers, 11 donnera, pour.. cet effet.,
toutes les faciliies poffibles 1 I'acquereur," moyennant les
arrangements qu'il pourra prendre avec ces derniers. II
y joiindra 3 a 40o Mulets & une vingtaine de Boeufs
de caIbrouets.
Une trNs-belle cargaifon de p!anches de. fape. S'adreffer
i, M" Guracini 6 Thiercelin Ngocians en cette ville,
rue des Capi-aines.
Un joli cabriolet d~eouvert, & un excellent chevall
qui leOtire, avec fes barnais. S'adreffer M. Larrondey Rey,
en cette ville.
--V -e Ngreffe Arada, .&g6e d'environ 40 ans, avec fes
trois enfans Creoles, iFun ag& de 14 ans, ayant .25 mois
dapiprentiffage dui .metier de cordonnier; les de.ux. autres,
run: de it ans .& lautre de 9, bens domefliques; un
autre. ikinage d'une Negreffe Creole, ayant des ta-
Alns, avec trois enfans, Pun Griff de ans, & les deux
aitres Mul'tres en plus ba's age ; deux jeunes N~gres Con-
go, perruqers & dormefliques, 1'un cotfTant paffablement
les dames, & un fort jeupe N'gre Nago, ayant zr mois
e Colomnie, tres-bon luet, & une Negreffe Creole, agre
8de 30 aris, ayant beaucoup de talents : Ie tout pour de
iettres de change fur France, c'efl-a-dire peu "d*argent
cinmptant. S'adreffer a M. Nicolas aind de'metirant en
cette Viille.
UMte Negreffe eCreole, age de 33 ans, bonnie blanchif-
frie, couttiriere, mtarchande, bonne fervante faifant aflezt
liemaaId i &iwe; 'tinNgre Creole, age de 14 23 ans,
bon, ddnmeieie, bon cocher, un peu perruquier & faifant
rien ta cuifine; une tN greflfe, Mondongue, agee -d'envi-
ron -2% ans, & Con enfant Mulatre, age de 7 a m8 mois,
faite au jardin & fahant tun peu laver; un Negre de i
a i2 arns, riatibn Yoyo ou Mindingtie, propre a fire un
perruquier. S'adrefier Ai-. 6VL'. Seguineawufrerees,
Negocians en cette ville, qui viennent de recevoir un.parti
de more tesfs-raiche, des nauves & langues de morues,
mantegre, harengs, planches &effentes anglaifes, merrainr
pour barriques de fucre blanc, dito du pays & bois
equa.rrs.
.UnNegre bon domeflique, un peu tailleur & un peu.
chirurgien, fort entendu:. la preparation des remredes,
ainfi qu'a foigner les malades. S'adre.iTera M. J. J. Ale-
mand, Negociant en cette viyle.
Un part de marine fr:.:he de-Normandie, beurre en
Oemi frequins, fruits a l'aeau-de-vie en caiffons de vingt-
quatre flacons ; vin rouge en. caiffes prunes d'Ante,
bougie de table, vin de. Champagne, toile de Flandres,
& autres marchandifes. Chez Ms LaffLteau 6' Lafargue,
Negocians en cette vile.
Une cargaifon i de Mulets de la grande-cote. S'adreffer a
M. A. Lajard, Negociant en cette ville.
Une balle de cinquante coupons de 18 aunes toile Royale;
Morlaix premiere qnialite; vieux cordages pour entourage &
facs a caf. S'adreffer M, IChenu, demeurant chez M.
Labarthe, Nigociant .en cette ville.
Excellente liqueur de la Martinique de Grandmaifon
& veuve Amphoux, a vendre en caiffes ou en bouteille. Chez
M. Poulle, Negociant en cette ville.
Une terre en bois debout, bonne a planter en. cafe,
de la countenance de cent ciqquante carreaux, fituee i a'J
Riviere-Salee quarter des Baradaires. S'adreffer a M. 'Jea'-
Baptiftle Guerin, qui en fera boire coimppfiion & qui en
a 1 plan.


-S C I A, -Al 4A.AA 0* V
Jean-BSaptifte, C6ngo, etampi.MASSIP : onie. foup1on,
dans les haurewus de Lcgane. En, dp.om avis ln
mere Royale.
SFigaro Congo, tamap Cur l1 ferin dro it: NVALIER,
far le-gauche, G. GAVBAN, .au-deffous STOR,, age
20 ans, taille de 5, pieds 2 pouces, marron depuis z m oi
En donner avis aux Sieurs Haitmann ,. Armuriers en cett
ville, ou a M" ICharrier 6, Canar, a VArcahaye; il i
132 liv. de recomperife.
Un Negre 6tampe LAVOY, a.u-deffous PP, taille de
pieds 7 a 8 pouces, ayant des .marques; de petite-verol'
fur la. figure, le vifage rond,. petit a. proportion de
fort corps, & tirant fur le rouge. Ceux, qui en aurgnt
colnaiflance font pries'd'en donner avis au Sieur Larouic,
Menuifier & Charpentier en cette ville, maifon du Sieur
Fouinet,, Tailleur, vis-a-vis M. Zanicz ; il. y .aura tri0
portugaifes de ct&openfe.
Un Negre nouveau, nomme Douchement, Mondongttec
ta~npe IPA, taille de 5pieds 3 pouches, rougeatre. Ei
donner avis a Jen-Philipple, dit Serte, N. L. a LEogae-
ii y aura recompenfe. A
J*can-Babftfle, Ibo, etampL DEMUN, agt de 23 a 24
ans. En. donner avis au Sieur Sterlia, dit Lamothe, Bo'I.
cher jen .cette ille.
Lamour, ,Congo, e.tampC.fur le fein droit Px-AVDOIW,
au-deifous ST MARC, taille de $ .pieds 3 poucet, marrow
depuis trois mois. En domaer, avis au. Sieur ..Auidr. Cou.
dect, Menuifier 'a Saint-Marc.
M 1 IE .E ,REE,
S1. s'efl chappe le .144de-ce-mo de It'entrourage du .Sieur
F-eaui, a Triranon quarterr de Mirebalais, une Mule fous
ppil gris-blanc, etampee efurla.-ifeuife.du. montoir CLC,
En-. donner, avis a M,. Wulay, fertmier det i'tabitation: BDr-,
iquier, a Mirebalais, ou au Sieur 'Pamel/art Huiffier en cette
ville, a qui. ,lle appartient; il y, aura recompenfe.


S:A V S


r PAR RTI'C L--U I E:R.


Le'i Sieur 'Dupain Triel, charge de lai vente du Rob anti-
Syphilitique, de M. Laffelteur, s'efl permits plUieurs fois de
fair paraitre des aiis trms.indifcrets, en annoncantce remede. Quoei-
rqiue le-.Sieur .Laffecad r, ni lui, ne foient Medecins, Chirur.
Sgiens ni Apothicaires, ils prtenhent .avoir fius Ie droit id
W.vendre des preparations anti-fyphilitiques, 6, d'empeher les Per-
ifonnes de l'Art vraiment prepofies paritat pourdfaire ces forttes
Sde preparations, de donner cette denominatio ausxs remedes qui ont'
catt, propridte; leur erreur ne provient que de ce qu'ils a feldent:
:d'ignorer ce que jignifie te mot anti -. fyphillitique, qui ief.
e. fynonyme d'anti-vinerien : nous tenons cette exprefpfon. qu,
\vient du ,mot fyphillis, de Fracaftor, ancient. Medecmin
qui a compofi" un poeme .fort connu fur' la maladiese anti-
fociale.
Les Sieurs Bou.vier &- Saladin, Apothicaires du Roit cette ville, ont prepare' il. y 4 15 ans. a Paris un firop de
falfepareille anti- fyphilitique en confiflance. de Rob, qui a
eu conflamment les fucces les plus. heureureu- n e France. Depuits
leu; r fijour ici ils, .., ont .cru qu'ils feroient -plus mar-
ques. dans la Colonie e'tant favorifq par Ie cltimnat, ce qui
s'eftl confirms par le grand nombre de Cures que ce remiede a.
operes es de r :tour'du.Sieur Bouvier.
Les bouteilies jvnt empreintes de leur cachet; les etiquetes
font Jignes d'eux ;'la pnt te, contenant environ trois lives de
Rob fe vend: 24 It 1 ; Ie Sieur Laffeteur le .vend 660
6':le regime prefer it n'el pas le. meme. Les Sieurs Bouvier
paladinin n'otr pris ia precaution de Jigner leurs etiquettcse
que..opur emprcher que leur remn.de anti fyphilitique ne foit
eonfondu avec d'a. tries remedies de cete efpce.
Vua par Nous, Medecin du Roi, nravons re'n trouvi' qU,
put eminechh r Ia vente &A di-ribution du reinmde.anti-fyp!,li
tique ci-itefus dnonce. Port-ait-Prince, Ie i8 Janvier i 1'.
S.gn, JOUEI-1i DE LAMOTTE.









JSUPPL1 MENT AUX AFFICHES AMERICA INE S

Du Mercredi premier Fevrier Zy9G.


i .' -,
AL x I '-AVIRES AU CAP. I
E 't janvierc le airthagino.s, de Marfeille, Cap.
eyraud, vetailnde la Cote d'Or, le x6, le Diomede
deBordeaux, Cap. Dubos, part le 25 dicembre: le 17
S blatant, de Bordeaux, Cap. Guillot part le 24 d&-
cembre: la Socie', de Dunkerque Cap. LevafJ'eur ,
rui le zz novembre: l'Aimable Aline de Nantes,
lap, Guyet, venant de la C6te d'Or: le 29, les trois
Amis, de Bordeaux, Cap. de Lhuyard, partti le 15 d&
S embre.
DiP ART DE NAVIRES DU CAP.
Le z5 janvier, f1clair Cap. Reboul, pour Marfeille.
POIDs ID PAIN.
PAIN d'unt efcalin. .... 24 ones.

PRIX COURANT
Fourni par la Cambre du Commerce du
Cap-Franfais le zo Janvier I786
DEGREES COLONIALES.
Sucre terr premiere quality, 78 80 liv. Secon-
de quality, 7z a 7S 1. Troiie'me, 66 1 70 1. Commnun ,
4f I 1. Tetes, 36 42. 1. Sucre brut, 27 a 34 1
af fin, zi fols 6 d. marchand, zo f. 6 d.inf&ieur,zo f.
triage, 13 a 16 C. Indigo bleu, 14 1. 14 I. Io f.
melange, Iz a 13 1., cuivre, 9 xi 1. Cotton, zo
a z6o 1. Cacao, 13 14 fols.

M ARC HANDISES E 'EUROPE.
Vin vieux, zoo 2 z5o liv. la barrique, nouveau,
1Z 140 1. de Provence, xoo 'a Izo 1. blanc de Bor-
deaux, o 1. le tiery. Farine fine 75 So 1. le bar. com-
mune,66 3 701. Huile fine, 36 i 411. le panier, corn-
mune, 16 a 181. la cave. Beurre, z a 30 fo ls la livre.
Petit-Sali, 27 a 3o 1. I'ancre. Boeuf falI i A~ 901. le
i.Morue,40 4. 1. le ql. Riz 30 A 36 1., Savon, 90
o 100 1. le quintal. Chandelle, zz C 6 d. la livre. Brins
7-huitiemes, 44 fols, aune reduite, dits 3-quarts, 40 C.
idem. Combourgs & S. Georges, 44 a 2. f. idem.
Morlaix, I3 fo 1. la ball. Laval 135o liv. idem.
eBrtagnes, 75 a 90 pour cent fur fadture. Rouer-Fleu-
let, 630 liv. la balle, Toiles & Marchandifes fines,
o6i ~ oo pour cent fur feature.
COURSE nv FRE T.
Pou R BORDEAUX.
Sucre terr6, 9 10 detn. brut Iild. Cafe en fitail-
ks o0112 d. en facs, 6 d. Coron & Indigo, i8 '24 de&.
PoUR NANTES ET LE HAVE.
Sucre terre, I z deniers, brut, 14 d. Caf4 en fu-
tlles, i 6 d. en facs, 8 4 io d. Cotton & Indigo ,
L 36 deniers.
r NEGRES MARR ON S.
Au Cap le 22 jainvier, Julie,Senigalaie, _. tamfpe
IbELARUE, ^g6e de 30 ans, a 1'Habitation Delarne,
Sln, uartier Morin, arrete'e audit Quartier : le 25 Am-
lEroife, Congo, &tampI H DUVAL, 3g6 de 22 ans,
Ni' LambJrd, ardhi 8 r4 Petire-Anfg; ,Dnminiue ,a


Congo, etamp6 VO FLEURY J au CAIP, gg de 25
ans, Mi. Fleury, arrete a PIetire-Arife: le 26, An-
gi/ique, Arada, Ce difarit libre, &tamp&e CDR, agde
de 45 ans, ramen6e de I'Efpagniol: iBaptifle Mandin-
gue, rampe ML PRA CLEVEIRA, & au d&ffous
t Ct PPX, Iag de 30 ans taille 5 piei4 i a rnom-
m6e Angelique enoncee ci deffus, ramern.- de Efpa,
gnol: Jacques, Muiatre 'ag6 de 19 ans, fe difant ii-
bre, arrt6d I la Cnupe du Limbe: un Ncgre nou-
veau eampre LAMORLE, age de z5 ans, taille de y
pieds 2 pouces, arrte i la Grande-Rivier-: le 27, Cu-
pidon, Congo, &tampe fur te fein droit LE'VIESLE
& fur le gauche MAURERE AU CAP gv t e 3o
ans, taille 5 pieds 4 pouces a Morere, arrtte au
Morne du Cap: le .9 Franfois, Mozambique age
de 3o ans, taille 5 pieds z pouces, a I'habitation Ma-
teres arrete en Ville.
Au Fort Dauphin, le z6 janvier: Andrd Cr6o'e, .
M. Paiffon, Hibitant au Trou, etampi C-HON, ar-
re' 'a la Nouvelle Bretagne.
A N I M A U X i P A V i S.
Atl Cap le 14 )anvier : unte Jument poil rouge atr
retee au Linmb : e z 8, un Bourre poil gris, ayant un:
oreille fendue, arr&te an Haut du Cap.
Au Fort-Dauphin, le 2z jauvier : deux Chevaux gris
'tamp's CT enlacis, arreres au Trou: le z2, un Che-
val poil rouge, arrete au Terrier Rouge: e .z6, urt
Cheval poil gris de fer, tamp6 LA, au deffous uns
etampe efpagaole, & trois Bourres arr&tes aux Fonds-
Bleus: le 27, un Cheval poil guis, eCtampe PL enra-
ces une Jument poll bai, pleine, un Mulet poil
brun etampe PI LRT, les deux premrieces lettres en-
laces arr&ets au Quattier-Dauphin.
Au Port-de-Paix, le 18 Janvier, une vielle Jument
couverte de farcins, poil rouge atnmpe PC arr&.
tce au Quartier du Petit S. Louis: un petit Bourri-
quet enter poll blanc, tonipe PL, arrete au Petit
S. Louis.
.1 T A Tde deux N gres e'paves a vendre le premier avril
prochain la Barre du Siege Royal du Cap,
la require de Ale. Pacquot, Receveur de ce Droit.
Un Nigre nouveau &tamp6 PIA fur le fein droir,
autant qu'on a pu le difthi;guer, ayant en long, fur les
joues 4& fur le devant du corps, des marques de fian
Pays, & encore en travers, furt ie ventre, "g* d'envi-
ron z5 ans taille y pieds 3 pouches, qui nWa fu dire
fon norn ni celui de fan maitre, artte au Liamb6 le
Zi dicembre denier : Paul, Congo, tampe fur le
fein droit LAPALLIERE courtaud Ige d'enviroa
o20 ans, qui a dit appartenir la nomrnme Marie, N.
L. arret6 au Dondon, le:23 decemnbre dernier.


SPECTACLE.


Les Comidiens du Cap donneront lundi 6 du cou-:
rant, au benefice de Madame Dubuijfon, une repr&
fentation de Ninette a la Cour, Opr&a en 3 aftes, pa-
roles de Favart. Certe Piece fera fuivie des Racoleurs,
Opr&a comique. Dans la premiere M. Julien, Pen-
fionaite du Roi ,& attach au Concert de Ia eine
remplira le rble de Prince. Depuis Pltfitutas annees
les circonflances avoient prive le Public de ce char-
mant Op6ra aufli ag'able par la bonte de foi PoIme
que pr f u(u!iqut. Quant au fecond, ili tirtwC4,,


of ,
dl





nm is aiMroche de fen comiquee. La DaODme DObGifRn. per-
fuadne dt dPgout qCue 'oon a en general pour la mo-
ilotomie, n' a cru mieux fire que d<; reimmetre fous IKs
yeux du Public, ces deux Piaeces qui, qouiMqu'aniVn-
nes, fonr infiniment au de^ftas de cells qus r'on faith
aujourd'hui. La naive fimpleidt de !'une 6t la pamtfi-
te gaite de I'aure fcmblent aiihrer Ton zele du fhcces
de ion choix.
Dimanche D du courant, I De aerteur, Drame en t
aNes, de ME &erciur, fuivi de/a 'oirP Ms BoulevMards,
Comedie melee de chants.
M. Louis, Ateur nouvetlement arrive debutera dans
la premiere Piece, par le role de flcour, & dans la
second=, fous le coflume de femme par celui de Mar-
chandm de Chanfons, & cnfuitc par celui in Muadame
Tricot,
Les mdmes Comediens donnsront lundi 6 du cou-
rantj au bnetfice du tieur Donis, one reprefentation
ds Evenenr ns imprevus Opera fe s aLtEEs, mufique
de M. Gretry duns lequel M. Juliert Per:tionnnaire du
c eoi &: attgcht aa ConCert de la Reine, rempiira le
yole de ChevaNier de VJerfac fuivi de la Mloomanide,
OpSa en un aale, mufique de Mi. Champion.
Les memes Comediens donneront famedi I1 du coui-
rant, au bnDfice du fieur RegnaulCt, Maitre de Mu-
fique de l'OrchPfire, une representation de F4lix ou
G'Ebfnt eTrouve, Opera en $ actes, paroles de M.
SFdaine, Mu1ique de Mo. Monfigny, dans lequel M.
pJuoaen Penfionnaire du Roi remplira le rle de Fdlix
& y ajoutera une fcene entire de Picciny. Cette Piece
'era prncAete de la Servante Mtitrejfe, Opera en un
adte.
Le fieur Regnault pour completer ,on fpebacle &
tcoutant que pbn zete a cru flatter davancage le
gopt du Public, danas le choix de ce dernier Opera ,
que d'y avoir fubiitiut une petite Compdie qui quoi-
que bonne, feroit encore moirs agreabne que la mu-
Bique du celubre Porgnjees. Entre Let deux Pieces, le
Aommre Jofeph, Violon de l'Orchextre, exdcutera un
Concerto de Violon de petits Airs varies.

Le Cerle des Philadelphes dtant ,cnMormn que plu-
deuds perfonnes qui lui ont adrefle des Mpumoires fur
divers objets fort inquiets de leur firt & seCoienc
flattes de les voir publier inceffament, foit a caufe de
l'utiiitd don't qudques uns peuvent etre pour le Pu-
bhlc, foit pour avoir une date t& n'itre point duvan-
c es dans la carrier qu'elles ont embrafdee, croit avoir
trouve un moyen de les rafeurer & de prouver au
Public, qu'il eft fans cefTe occupy de ce qui peut





tou lesel~ Ean pont tir labneduaio,& dltn
rinter eflr, en publianp fuccetiveoent le titre de
divers Mdncires & Obfervations qu'il a dqta receuil-
lies & qu'il va fare palmer en France pour tre impri-
mes : impreoflion tant trop diliendieufe dans la Co-
lo i t .
Topographie Agricuiture, Mttlmorologie.
Mlmvire fur l'indigenitl de la cane a fucre dans
les Antilles: par feu eM. table Habitant i la Gua-
drloupe.
Sur IA Mpteorologie c 'Aagriculture de S. Domin-
gu,: par feu M. le Chevalier Lef!'vre Defhayes Hlbi-
rant a Plymouth, afbocie Colonial du Cercil des Plhils-
delphes..
Lettre fur la libcrte du Commerce : par M. Bertrand
de S. Ouen, Commiflaire brevete du Roi, pour les
srrofemens de !'Artibonite, Affocie Colonial du Cer-
cle.
Memoire fur les moyens de deruire les fourmis: par
VM. Halpel de la Chenaye Hab.tant 1 la Guadeloupe.
Sur les Nords: par M. 1'Abbe ^: la- Hay e, Cure
4u Dondon Alifocie Colonisl du Cercle.
Sur les diverfes Ver mines qui afligent les Cannes:
par M. Faure, Hibitant aux Cayes.
Difertations fur la fabriquation du fucre: par Me!. de
la Corljere Rcdacteur des Follicules Caraibes: a !a
.Guadeloupt, AffociC national du Cercle.
Suite d'ObferYationS metlorolosiqueS; par M. Od,


lcq, -iabicdnt a la Petitee-Anie, Membre de la Chlal,]
br; d'Agrculttie dt Cercle des Plhtiadelphes.
T"blks Meteorologiques pour Ptan3nee 17r8: pat
Arthauid,, Medeidn du 2oi au Cap, Prclidcnt i
Cedle.|
Notices fur le Qartier du Fond: par M. Leaumoni
de Ca tiiae, Habitant det ce Quartier.
Defcri tion d'hyi'iue, Topographique &'c. du Quar,
tier de Plairhance : p.r M. Louij D1umeni, Arpnetteur du
1oi, a Phiimance, Affocte Colonial du Cercle,
Coup d'eii fiur S. Domingae: par M. yerete, In.
genieur Hydr-mtuicien, Mentbre du Cercle.
Obfeivauon fur les causes qLii auroient pu fair min.
quet IfLux a 3. Malo, comnie cela avoit ete ailnon,
ce duns quql~ues Papiers pt:biics: p.-r un Aloninie,
Plan coioric- & iave de ia Hlane du Fond d,; \'\lf
i Vache : par M1. Roiand, Ingenieur P'enfionne du Roi,
Arlpnteur general dans ia i'trtie du Sud.
Defcription du Quard,,r du Port-de-Paix : par M.
Gauc!her, Habitant ae ce Quartier, Altbcie Colonial
du Cercle.
Notes fur les Quartiers de la Caymite & de la not,
velle Plymouth: par feat M. Ltfevre DtJhayes.
Lettre fur le Proccde de 'M. Mclallet : pour obtenir
le point fixe de 1 Indigo: par M. Bertrand de S. Ouen.
Memoire fur la dcouverte d'une clpce de Coton
animal: par M. Baudry Diyloieres, Avocat, SectC.
taire Adjoint du Cercle des Philadeiphes.
Contiderations fur les arrofemens projects de r'Arti.
bonite &: 1rofpedus de ces arrofemens: par M. /V^
ret re.
Maniere de preparer Se conferver ls Dattes: par
M. le Comte d'Jrgrarnae Habitant au Fond des Ne
gres, Altocie Coloni-d du Cercie.
Letrre fur l'etabiiitement des Salines de lrArtibonits
encourage par M M. de Bdlecombe de Bwogars: par
M. Bertrartd de 5'. Oaetn.
Obfervations d'un Habitant fur la libertC de Com,
merce: par M. Beauf/ant, Hdbitant a Leogane.
Suite d'Obfervations fur la quantity d'Eau tora.
bee au Port-Margot : par teu M. Legras, Confeiller
Honoraire des dCux Confeils Affocie Honoraire dth
Cercle.
Memoire fur l'Indigo: par M. le Marquis d'AiiffignL
Rapport fait au Cercle de l'etat & analyfe de divers
Bifcuits de Mais adreiffs at M. franifois de Neuf cha.
teau Procureur-GenCral au Confeil Superieur da Cap
par 1'Accademie de Bordeaux : par M. Arthaud.
Reflexions d'un Colon fur les Memoires des Nrego
cans de la Metrop1e : par un Negociant da Cap.
Defcription du Quartier du Vafcux: par feu i.vle
Comte ie de re.flac, Habitant au Dondon, Aflbcie Co,
lonial du Cercle
Memoire f;r la constitution de S. Domingue, con-
tenant la dcfcription du Dondon : par Mt. 'Abbe d
La/laye.
Sur les moyens de s'aifurer de la richeffe du ftu
de la canne exprime: par M. Dutrofie de. la Couture,
Dodeur en Medecine, Aflocie Colonial du Ceride.
Memnoire imprime par ordre du Gouvernement, a la
foilictation du Cercle, duns les Aiiches Americaines.


/^ Le fieur Lapole, Medecin Vt'inairc, '"evet'
d Koi, informe des accidensqui arrivent tous les jours,
aux animaux, par la ditiiculte de leur fire avaler des
remides, a l'honneur d'otfrlri MlM. les Habitans, Uii
inmirublene par le fecours dug;uel ils leur front prendre
ofans gene & faas les abatre, routes fortes de breuvi
gDs.
M. Douillarrd, Habitant au Moka, uprtvient le Pu.
blic qu'll vient de fire l'acquittion de i'Habistaofi ll
SA. Hi andin, fitu8e au Quartier Vaiiere. Ceeax quio
Codes "8 "T e'383 ;3.Scr bu, 4







d2 hypoth.ques fur ladite habita.ion font pnhs de lui
remmetre le prlcompte d e Icurs crlances, ou l MM".
LVfaucherne O Compugnie, N&g cias aure Capa : d utar;out
8u ;pets la troli.ei publicStion d! prefai t a v2 Jsii


AVIS DIVERS.






rlwdfera blen Sr diment (i, rr, J Ie toutes &eiSUn-
-* & pourrlitt-s czt egard.
I, eLe filu lyer',, AubCrgitle & Traiteur, rue Efpa-
S-ol- a flrnin'" c' de hl Coiurn cit de France pre-
Siet 'MM. les Habitans qu'il piendira poff-'iuon le
nt B fvrier proW.hain, d'un i6tel nouvellement bati arte-
B ant a celui quil occupe, confitLa:t en 32. ih.imbres
lt hautes bafes tres-bien mnubi es gratide court ,
Iu curie la franqoife, a contenir 40 chevaux, remi-
fes & autres commodities.
n. M. Gaflon Depil &t Demailelles Gaflan Acquereurs
de I'habaiLtion des fieur & dame Velay, fituee au Quar-
S tier Valiere, par contract d.vant Me. Pinter, Notaire
a" u Fort-Dauphin, le 11 juin dernier, pour folde de
lei laquelle acqnifitton, iis leur devront favor: 18~66 1.
e payables en avril prochain, & pareille fomme en aviil
1787, previennent MM. les creanciers defdits fieur
& dame Velay, de fe prefenter avant l'cheance des
Sdits payemens i faith pfe lekquel temps, ils ne front
i plus forids a faire valoir leurs tirres de creance.
I Les fieurs Mallet, Fondeur, & Couteau, Ferblah-
S tier, ot-t h nneur de prevenir MM. les Habitans qu'ils
viennent d'etabiir une Plomberie ou ils fondent le vieux
it plomb pour 6tre remis en planches de l'eparffeuw & lar-
" B gear qe lon juge a propose, raifon de z5 1. par cent
I. de fagon feparbe du prix de la fo,.te. Its le metcent en
S ufage foit en pompes, conduits d'eiu & balfins de fu-
crerie & autres. Le.ar demeure eft rue S. FrAniois-Xa-
tU" vier, fefant coin de la rue Royale au Cap.
e- I M. Gabriel charge de la liquidation des affaires de
Sfetu M. Guilleaume Frere, prcvient le Public qu'il a
S change de logement & qu'il demeure a6uellement au
BMarche des Blancs, dans le Magafin ci-devant occu-
pe par Madame veuve Lehoux : c'elt li qu'il vient d'ta-
t blir I'Entrep6t general pour la dittribution des Poudres
d'1rroi & de la veritable Eau de Cologne qu'il vend
toujours avec fucces. II vient de recevoir a droiture
R e Malaga, de I'excellent Vin qu'il vendra a jufte prix
ainfi que du beau fucre en forces & au meilleur mar-
che pofible: il offre fes services a MM. les Habitans
r foit pour la vente de leurs denrees, foit pour leurs pro-
vifions qu'il leur procurera des plus fiaiches & A tres-
bon compete. II ofe fe later qu'ils front contends de
on zele & de fon exatitude a remplir les ord es don't
'S is voudront bien 'honnorer.
t MM. les Creanciers de la faillite du fieur P. Huer-
* ne, Nigociant au Cap, font invites de la part de Me.
Marchegay, leur Syndic, de comnmuniquer leurs titres
1 de creance, A Me. Prunet, Procureur, afin qu'il piffe
Its comprendre dans le tableau qu'il elt charge de fai-
e re pour la re partition des deniers: les d6biteurs au fieur
Huerne font auffi invites a payer a Me. Marchegay,
ce qu'ils doivent, pour lui evicer le difagrCment de
les pourfuivre en Jutfice pour les y contraindre.
Le ieur Chriflophe Joyex du Fort-Dauphin, pre-
vient te Public qu'il fait continuellement le Paffiage au
Cap: ii a un Magafin au Fott-Dauphin propre a rece-
S voir toute es s denrees & au Cap, chez MM. Angot
& Compagnie, Marchandts de fer, qui par Icur a6ivite,
print V MMI. ls LHabitans & NCgocians de le honno-
rer de leur confiance.
Le fieur Sal/es a reabli une Fabrique de Cuirs fa-
ton angloire, au dthors de cette Ville: II a fon ma-
gifin rue du -Hafard, derriere la Place Clugny, gere
par le fieur Laurent Salles fon fis: fes Cuirs font
Sune des meilieutes remifes en France, & ayant tous
ceux de la Bouchare, il pent en fournir abondanment
i MM. lks Negocians & Capitaines.
Des Negres Cabrouetiers ont remis le 24 du cou-
rant, chez M. Bertrand, rue Penthievre, un fac de
caf qa 'ils ont trouve an Haut du Cap. On peut le
reciamer en difignant la marque & payant les fraix
du prdfent avis.
SMM. les Crianciers de la fucceffion du fen fieur
fjeph Birbharoux vivant Marchand de cette Ville,
font pries de vouloir bien communiquer leurs tires
de creance a MM. Deflandeau & Laplace leurs fyn-
dics & Ex6cuteurs-Teitamentaires dudit feu fieur Bar-
roux a eS'et de e re irs I tabieaun de r)paitliun des


-vmb qV Yils onr en milin p;'o enC:'rt de vcte 1.
Mtubks & Eflets de L..lii, i,'-"'.i
Di ARTS P o v FRANC E.
Le fieur Bie' Mlenuifier en cette Ville, fe 'diipo-
fant a partir pour France au plritem.rips prochain, p3ie
fes -re'nciers de venir recevoir !eur pa::l i-rt & fes
debiteurs de le folder, pour lui c'viter fe deitgrmCent
de les y cotiaindre en jiuiice. Ledit fieur Be/J a lept
Negres menuifiers & fqieurs de long, ainfi quedeux
Negrdirfs bones menagiees & blanchii'eufs ven.re
ainfi que divers meubles & efets don't i! fera bonne
composition pour du comptant. Sa demeure ell rues
Penthievre & S. Pierre.
Madame d'Ai/ard part pour France en mars prochain,
ell prie fes crbanciers de fe prdfenter pour recevoir
leur payment, & fes dCbiteurs de la folder. Elie ven-
dra livrables a fon depart divers meubles, des Ne-
grelfes a talents & une Mutatrefle i la veille d'ac-
coucher.
AM. Sommereaux Horloger en cette Ville, partant
pour France, en avril prochain, avec madame fon epou-
fe declare ne rien devoir & prie fes debiteurs de le
folder, ainfi que les perfonnes qui ont chez lui des
montres & pendiules, de les retire d'ici t cette epoque.
M. le Chevalier Miniac refidant au Cap, fur fon
ddpart pour France, vendra trois NIgres bens fujets
don't un tonnelier les deux autres doinmeiliqucs, ainfi
que z chlevaux anglois au pays depuis un an, & un ba-
tard anglois, tous trois chevaux de felle, que l'on peut
voir fur irhabitation de madame veuve Lementonoir a
Limonade.
Les fieurs D. Viioriai &O Furtado partans pour Fran-
ce donnent avis qu'ils vont dhToudre leur focited. 1Us
prient leurs Crdanciers de venir recevoir leur paiemtent
& leurs Dbiteurs de les folder inceffament pour leur
viter d'ufcr des voies de rigueur. Iis vendront leurs
Negres & Negreffes i talents, leur argenterie meu-
bles &c. ils previennent que rien ne fera paye apres
leur depart tant pour affairs fociales que particu-
lieres: que Nojet ne foit revetu de leur signature.
Madame veuve Dujardin Demories, part pour Fran-
ce & declare ne rien devoir. El!e vendra une jeurie
Negrefle Creole, bonne couturiere & fervante, le plutot
poflible. S'adreffer 1 ladi.e Dame, rue du Hafard, mai-
fon de M. Leconte Se!lier.
Le fieur Duluc fe difpofant partir pour France et
mars prochain, prie fes CrCanciers & fes Dibiteurs
pour regler refpedivement. II a encore pluticurs Nd-
gres tailleurs & Ncgreffes blanchitfeufes & cuifinieres
a vendre a I'amiable ainfi que des meubles & marchain-
disfes, feant fire une vented fous peu.

A Lou E ou AA AFPERME R.
II fera le famedi 4 ffvrier courant, procded 1 li
Barre du Siege Royal du Cap, aux criees & adiudi-
cation au plus offrarnt & dernier echd-riffeur du bail
a ferme pour J annees, de S t&tes de Nigres ouvriers
& dometiques dependans de la fucceflion & com-
munaute du fieur Jean Dutr il :i;e & de la dame fa
veuve & ce aux charges, claufes & conditions de la
carte banic don't on pourna prendte commun ication cin
1'Etude de Me. Crojier, procureur pourfui vant, rue
S. Jean.
Un grand Magafin de So pieds de long, on vnri
fur la Place d'Armes, avec cour, puts & cuisine etx
feul: trois chambres ddpendantes de la tieme maifon,
avec communication a la court puits & cuisine, dans
la rue S. Domingue, pres la Place d'Armes: i afrtr-
mer le premier avril prochain. S'adreffcr ,. M. Bolc.
gireaud, dans ladite Maifon.
11 fera i Ia requ0te de la Dame veuve Carrere, de<
prfent en France, tant en Ton nom perfonel que corn-
me Tutrice de fes enfans mineurs, reprerenlee en cetrte
Colonie par le fieur Marchegay procedd le famedi Ir
fivrier prochain, a la JBarre du Siege Royal du Cap ,
au bail a ferme pour 7 ans, i commencer du iour d.
'adjudication d'an, Teia an la Ervine Gc-;c,


LJ




euirtler de la Soufrilier, d'environ 0o arreaux tant
C-1 favannes qu'halliers, bois debut & d'une cafe en
charpente planchciee couverte en effentes : Ihivant
les claufes qu'on inf&era dans la carte banie don't on
pourra prendre communication en 1'Etude de Me. Pru.
net, Procureur.
A la require de la Dame Jeanne-Thlzrefe de Ste. Avoye
Veuve du feu tieur Fourneau, vivant, Nigociant au
Cap, procedante fous l'autorit6 du foeur Duverges de
Sermnet, Negociant au Cap, fon Curateur aux causes,
il fra procede le famedi z i ftvrier prochai, a la Barre
du Siege Royal du Cap aux criees & adjudication
du bail a fei me de la maifon ci-devant occupee par
le feu fieur Fourneau., firtue en cette Ville, rue St.
Pierre & du Vieux-Gouvernement: aux charges clau-
fes & conditions de la carte banie don't on pourra pren-
dre communication en 1'lBtude de Me. Seur, Avocat-
en Parlement & Procureur es Cour du Cap.
Le 18 du courant, il fera proced6 i l'adjudication
du Bail a ferme pour f ars, d'une Maifon fiuee dans
la Petite-Guinee, appartenant aux Mineurs Valence.

A V E N D I B.
VTndredi io di courant, il fera proce'de la Barre
au Siege de l'Amirauti du Cap, a la vente & adjudi-
caeion d'un Bateau & d'un Negae matelot faili & exe-
cute fur! le fleur Noblia, Paffager du Limnbe. On ver-
ra le derail des agrets & apparaux en l'Etude de Me.
Rouflan, Procureur.
II fera famed 4 du courant, proc&M a la Barre du
Siege Royal du Cap, a la vente d'une Maifon N 387.
appartenant au iieur Jacques Mafclary, formant un des
coins des rues S. Jofeph & Fermee, confiftant en qua-
tre chambres don't trois fur la rue Fermre y comprise
le coin, & I'autre fur la rue S. Jofeph avec gale-
tie, une cour & quatre cabinets, don't deux coupes par
le mur mitoyen, ainfil ue le tout fera defigne dans la
Earte banie qui .era drentee a cet effect.
Une Habitation de la contenance de 87 carreaux de
terre, diftante d'une lieue & demi du Bourg d'Oua-
ziaminthe: tous les batimens neceffaires, propre a fire
des vivres & une Hatte: borne de la Riviere de Jean-
dte Nantes & des Habitations de iMM. Wcl ch &
Gourgues, ainfi que 3o jumen: Poulins & Pouliches
& un bourriquet dquior connu, & trente b&esa cor-
nes. S'A.dreffer A M. Roy, Habitant a la Ravine des
Sables ti6perndancz d'Ouanaminthe.
Etat des provisions que MM. les Capitaines trou-
veront chez Lindor, furnomm6 Michau, Negre libre,
rue S. Domingue, ptes M. Cockburne tout-a-fait a
la Ravine, offrant de remplacer la volaille qu'ils au-
ront i leur arrivee, pour de la fralche qu'il donnera
lors de leur depart, fans aucune retribution favoir :
Dindes males inles & femelles, Chapons, Poules & Coqs,
Poulers en grain, Pigeons, Pintades, Pintadeaux, ca-
nards, Oyes Cochons, Moutons, Cabrits, Tortues
de terre Morue Riz: OEufs, Pois, Giromons, Pa-
tates & Igniams en Qtnrts Pommes de terre en Man-
tiequins, Regimes de Bananes & Figues Bananes, Pieds
de Bananiers, Herbages affortis, Choux & Carrotes
die toute efpece, Oignons en Manneqnins, Ananas,
Citrons en Quarts, Oranges cueai!lies avec la queue,
The vert, Poivre, M is, Foin Charbon en Paniers.
Le tout i jufte prix, i prendre chez lui, en envoyant
le jour d6figne la chaloupe a la Cale du Roi. Les Per-
fonnes qui voudront l'honnorer de leur pratique auront
lieu d'e:e fatisfaites.
Les fleurs Arnauld & Batiliot, rue du Bac, pres la'
Place d'Armes, previennent le Public qu'il. font tou-
tes fortes de Regiftres R& relient les Livres en carton,
parchemin ou veau, employant i cet cffet une cole
don't ils ont la compofition & qui garantit les Livrcs
de la piqure des infetes.
Une GoClette du port d'envirca 90 tonneaux, conf-


truite en Pr atce, dJepmi'us 16 m?, avee fes agrh,
apparaux en bn tat bon et bipn ei cables, capable di,
treprendre toutes fortes dc voyages. (.)n pent en voir
riinventaire chez MM. Poupet fJrrecs & Co:rpagii qui
la vendront ainli que 6 Negrcs mandIots icparetnent.
Le lieur Vorbe jeunne prevent Ie Public qu'il vient
de recevoir nouvellement un tres- bld afHortiment (1t
Meubles tels que Bureaux a cylindres, i fecretairts
Ameublemens de Rotting, en Roufi, Glaces de di.
verfes grandeurs, ainfi que de tres-belle Bijouterie d
toute efpece. II louera des Meubles pour lornement
des Salles de Bal. Sa demeure eft rue Notre-Dame,
parts rimprimerie Royale.
Le Carthaginois, Cap. Gueyraud ~ venant de la CO.
te d'Or, avec line tres-belle cargaifon de z8o t&es d'
Negres a l'adrctfe de MM. Bigaud, Aubert Gueyraud
Compagnie, Negocians, rue S. Laurent, pres le Bu.
reau des ventes de l'Amiraute, qui en ouvriront la
vente le y du courant.
Un Terrain d'environ quatre carreaux & un tiers
de terre fitue a' l'entree de la Ville du Fort-Dauphin,
fur lequel elt confiruite une Maifon de 57 pieds de
long, poteaux en terre & parties en maqonne entire po.
teaux parties paliffadde de travers, dinfribuce en trois
chamtbres deux petits cabinets, a cote de la chani.
bre bout eft, ayant au fud, une galerie divifre & une
remife bout eit, une depenfe & un office enfuite, 1e
tout carrele & couvert en effentes anglhifes, un per.
ron a la adventure nord de ladite raifon don't le Pi.
gnon eft en maconne : plus une cuifinne y attenante.
Pluw, un autre Batiment conftTruit fur le m^me ter-
rain du nord au fud, d'environ yo pieds de long, po.
teaux en terre, planch6it3 de travers, ayant un feuil ea
maconne entire les poteaux, couvert en tiles, diftri-
bue en trois chambres, un cabinet danIs 1: bout nord,
une petite galerie & un bout rabatu : plus un autre pe
tit Batiment poteaux en terre, mayonne centre poteaux,
covert en effentes anglaifes, fervant de poulailler.
Plus une autre Maifon fituee en ia Ville du Fort-
Dauphin rue du Quay, fur un demi emplacement de
3r pieds & demi de face fn u z4 & demri de profon.
deur: ladite maifon batie fir toute la devanture dudi':
emplacement en charpente far feuil, maqonne entire
poteaux fur la rue & le rctle plancheik de travers, dif-
tribue en deux chambres fur le devant, une petite ga-
lerie dans J'interieur, a chaqiex bout de laquelle elt un
cabinet: ladite maifon carrelee, couverte en tulles pour
la plus grande parties & le refte en efientes du Mifli-
flipi, & dans la cour, a fuite de ladite galerie, une
chambre en appenti conftruite come la maifon un
autre appenri fervant de cuisine, de z5 pieds delong,
cote nord, apuye au nuIr mitoven avec les herititrs
Lacroix, bati poteaux en terre, plancheie de travers ,
couvert en tulles, le pignon oueft en maconne, avec
une cheminee & un four.
Le tout d6pendant de la fucceffion de M. Lacor-
tiade, vivant, Chirurgien au Fort Dauphin. S'adefftr
N MM. Dupoaey, freres, Habitans au Trou, fondes de
la procuration pes Habitations Lacortiade, ou ~ Mle.
Pincemaille Procurcur au Fort-Dauphin.

AVIS.
Le fieur Degand, nouvellenment arrive de France
fondc de procuration de M. de Pre'val, donne avis qu'il
vient d'&abhr un D6pot de Eaufondante, dudit fieur
de Pr/val, a i'lmprimerie Royale du Cap.
I1 avertit le Public qae toutes les Bouteilles qui ferone
prifeis dans ce Depbo, auront le cachet de l'Auteur fur
le bouchon ; avec ces mots autour : Eau fbndante, &
far le milieu de chaque Bouteille eft incruft6, dans le
verre, un autre cachet, i la circonference duquel elt
ecrit Guilbert de Pre'val; ainfi toutes les Bouteilles qui
ne front point rev&cues de ces marques ( pour la Dpen-
dance du Cap feulkment) front contrefaites. Le prix
elt de Tix Gourdes la Boutei!leo


Par Pormiae n te MAI, Is Gnicral & Intendant.


PE !MPlUM EJgI KROXAJlE PDU


J


re!
pei
far
vel
foi
en!
[V
au
da
.lei
ce
on
agl

le

ce
p


we
1<


_~____, __, _, C- ~~.--~glllll~LIIll~llOlb~dll~8m


CA P








SUITE DES AVIS DIVERS.

care de deux Turnwurs ventrales, avec fympedmnes p/rio-
d;iqus les plus ficieux, par les JBols lavoneux, bal-
J;amiques, fJndaas,, du Oo)fieur Menot.
Larouge, Gtiffonne, !feu Madame de Nort, a depuis
la 16 ans, vu le derangement de fa fjncr, & a,
leguiirement, tons les mois, effuye des acc's de va-
peurs hdh'tijues, avec convulfions, perte de connoif-
fance, douteurs affeufes & tirtillemens dans le bas-
ventre qui lui fdfoieot fire les hits cris, & la redui.
foient pendant 5 6 jours, & queiquefois tout le mois
entier, dans I'tat le plus pitoy:ble, & foovent d&74.
per, don't la cafe dependoit de deux tuniturs firules
a 6t droit & gauche de la r gion hypog tbque, qui,
dans Ic principle, ont ete profondes & invifibles j mais
lear accroiffement Its a depuis iz2at 13 ans fair appet-
cevoir errantes, & plus volueimineufes dans les accs ;
enfuite irnamobiles, & plus faillantes lorfqu'elles ont eu
Otteint Ila groffeur de la tete d'un infant terme....
j)es 'epoque de fa maladies la tratfpiration s'di tora-
lernent nfulpprimee, le Iventre conflipe, & gros come
celui d'ine ferrmme fcieinte, ne s'evacuoit jamais que
par des livwemens i a ctla oint un degour genral'pour tous
les bons adimens -&S I defir de tous ceux qui lui ctoient
contraires!.... L'on judge que cet enf.:mble formoit la
naladie la plus grave, & li plus difficile i guerir : c'eft
pourqu-i la qwLntite pro 4igieufe de remedes qu'elle a
pris de toutes nmains, & de toute nature, pendant cette
tongue e('jace de temps, tve i otr point Idu tout change
fon trifle it. Ce n'tfl que dej uis qu'tIle s'il mire a
Noage des Bols faveneux, balfamiques, fondans & apei
tirifs, du Do6teur Menot, qu'elle a vu les accidens s'ap-
pailer, leds tumeurs fe rifou re & s'evacuer par les voices
tatnelles : enfin fe -delivrer de cete mifrable maladie,
2uffi heureufement que cent autres malades qui avoient
inurilernent cherche leur guirifon dans mille autres re-
medes de conflance auffi ilpagnants que fuperflu.
Le fieur Laroche refidant a Limonade, t(hez le fieur
Roy, i'Embiarcadefe,1 a I'hnrieur tRoffrir fis fetrvices
MM4.!es Habitans, pour les Mdicanmens des animiux.
I efpere qu'apres on effai, MM. les Hibitins Vhono-
reront de leur aboriement., & Ceroii fatisfaits de foi
exactitude.-
MM. Ics Entrepreneurs de, BVtimeis f& de Mculins.
ifucre, trouveront-chzz MM. Bouvier, Gallon & Com-
pagnie, des Bois durs de a13 Colonie, de routes I ksius
lites & fouts routes les dimensions poflibles, i livrer oC"
lon voudra. Ces Meffieurs remplirons tois les mmnoires
qu'ils leurs feront prfenrits & dornetont toutes les
faciirt6s pour le payemnent.

E F F E T S P t RD D U s.

11 a &tC perdu, le 2.3 du mois dernier, depuis le Cap
jufqu'au Port.Margat, tun Sac, marque CMD, conte-
flnAnt 4 jupts, 4 caflquins, 8 mouchoirs, blanc & 5
de coulear, 3 cheniftes, 2 paires de fouliets, dcnt une
jaune &-'autre noire, unte dhemifette uiln bonnet un
itui daus lequel ii y a des boucles d'oreilles en or, 2
gouirdcs & de I'indigot datis un petit parpier. Ceux qui
aurat trouvld Icit S c fart pri's de k rmertte i t r Im-
primerie Royale du Cap ou a I. Depre, aUt Mar-
got, 5 qui i appartient. 11 y aura xiz gurdes de r6c-
compenfe
Une Canne a pomme d'or, avec roie bouta en argent,
doftlt e joc eft blanca &6 perdue depuis le Cap jufqu'au
Fort-Dauphin. Ceux qui 'auront trouv'e, fnt pribs
de la remettre chez M Mt. Ducatel & Com pagnie an
Gap:, ou M. Labarrof)lere, au Fort-Datiphin, qui
die appartient.
'Jn petit Porte-Feuilk le eparchemin,-dans lcqucl ii
ya pluficerrs papers d$ con iquence & notanrmcnt
deux bilicts 1 ordre, confentis par M. Tow tarel Ma-
danie Lepy, dont rn de ;60io lives, du 14 mars 1785 ,


II I. L V
de 1'h0abstaion de P1; p.d he ielaroc. e joufat cIh.e It
a3Lu Fr nds-!r.! it 4e tC l mois (tebis.er. C, qeii i au-2
rTsn trauvve e nt prie s 10 A-e le difat aPp rieur fr itrl
hnbitatiiCn; >v Ma" dame De.laardvcae. 11 y aura rcconm-
penl'e.
ii a r te perdu, le 2t du teois;,derie r deuis Ile
Terrictrs Rougi's jufdqu'u Foit I)auphm n utiorte-
Mainte :t ell toiie, contenanrt (dtfl6rens Cits. eux qui
l"auront trouv6, four pri's d'en don14,cr avis fs I MMIA
T&xier & Cafifulet r, Ngociat s an fort-Dauphin, iqui
promettent udae bonne rTc .ra eaMtP.
Ii a &tc perdu deux Liaffes de papiers rSerfmans ce
ui d huit : tiln marceld ,on acco entre Li & le fieur
DenficheI, pour de iouvrage qu'il a Odt lui fire, pour.
sequel ledit fieur DcJfrchts lui avoit promise une r fomme
de 36oo00 ivres un autre match avec la Dame veuve
Maorqland, pour lequel il li revenoit auldir ure, fommt
de 2o00 lives i one vente dcu N egre nonmm Prudent
Si lui cofirentie par ladite Dame veuve Alorland ; int.
bilkt de-la fomme de 6oo livres;, 1 6il con(fenti par Ic
D ieur Laideret fils;ui n autre mb:rcin aywec la Dame Ma
live de sco lives qu'il devoit recevoir.; uon paf4e-port
& divers autres papers, entire autres tous ceux qui cone
cerne fa famiile a; lef(its titres en partchemin Ceux qui
acdront connoilTance de ces objets, font pris d'en don-.
ner avis au fieur' Juien S!orion Larrutiere chez L
DAime 'veive Aloriand au Borgne.

D DEMAND E.

Le fi(r bAllHrd, Habitant Aux Gonai'ves, dfireroTl
trouver un Scitur de long q'i- aurot des Negie s po t
fatciper nquant mrrilqe pieds de plalanche, & taix ce t
e otetlix & utrs -bois de charpenwc.
'lDiB P A" RTS POUlR F Lt ANC E.

Ml. Tibatjeune, 1Hbitaqntn Tla Tliouble de Plai-
-nle, part pour France, & declare ne rien devoir a per-
f6nne.
Mi Duvernis Defra6lincs, H-labitnt aux Ecvrvifesn ,;
pirt inceffhmnmeit pour France, &,privient le Public
qu'iI L.:iffe M. Paul Duvernis, fon free, charge de fest
affoires,
'Le fieir Blatimi;n, Maitre de Hiare, qui s'eft abfente
pendant quaIre amOis, e0 de rgtour dais cette-Colonie
detuids peu, en attendant tine occasion pour Ia quittec
tout-i-fait, dicniare nef tien devoir a perfonne.
Ma iame veuve iDbois ; Marchande an Fort-de-Pair
1 difirporant partir pour France,doisneavis qu'elle vend i
f3n Miagafin cnesntembl o i6parment, de gr6 grt, &
jufte ; rixg que 1 d'ici ar zz du coura.ti tie ne i'a pas
vendu, elle en fea tiune verte jdIciaire qui comme: -
cera Itdit jour; ledit magalin di compof detis m rchan-
chandifes fauiVanres toils indieites mouffelinres
zingas, chpeaiux, chauffdres, ieries, quin cailerier s,.
6faance, verrcrie, clindres, &t toute frte de narchan-
difes de modes ; elle.prie ceux qui lui doiver de td
foler & ceux a qui elle doit, 1e ile prdeinter poui
tceeioir leur paieuiRCt.

NAVIRES EN CHAR GE EInERT.

d, le qus de Leeille, daHavre; Capitairie Vi'rolr
Bellanger, partira le-1y mars proLhnill. Ceux qui voi-
drorit y charger, s'adrefferont audit Capitaine, rue
Penthievre, Maihfon de Mjil/ot,
Le Marquis a'c Vergennes, de. Bordeaux Capitaine
Renaud, prtira pour ledit lieu du j au io avriprochaiin.
Ceux qui voudront y paffier oU charger 4 fret, s'adref-
feront audit Capitaine, dans fon magalin, iue du \Vieux
Gouvernement.
Les Deux Fretes, de Dunrk.erque, Capitaine Leclerc;
pair pour ledit lie r la fin da courant, avant daj4
I Lnio4ti0 de (on chargement; ledit Navirc cf trrb-cora-
mode pour ICs Paffagers. feux qui vtiudro'iit y ( ae aT





drwger i fret sv'adrdteronrt t M. BtIrdier* ruie d
Religieufes.
Le Sainr-Jean-Bapti?.e Don-de-Diae, de Marf&ille,
Capitaine Noel-Denis, partira pour ledir lieu a la fin da
courant. Ceux qui voudront y paffer ou charger a fret
sJadrefferont A MIM. inbert Prepaud & Copagnie, dans
Icur msagaiin, rue de la Fontaine.


A VENDRbE.


Hait Emplacemens fitues a l'extremrnit de la rue d'An-
jou, en totality ou en parrtie. S'adreffer a M. Brocas atunL
II fera proceed le 1o du courant, i a Barre du Siege
de 1Amiraute -Au Cap, a ia vente & adjudication d'un
Bateau & d'un Negre matcloc, fait & execute fur le
fieur Noblia, Paffager du Limb'. On verra Ie detail des
agr4s & apparaux en I'Etude de Mc Rouflan.
II fera procede, le if du courant, A la Barre dru Siege
de cette Ville, a la vente d'un Negre nomm Etincttne,
Congo, age d'environ z6 ans, Sccur de long, tamp6
VEtagier, dependent dea fu de La fucceiti de feu fieur Janr
Dordan.
Un Negre, Tailleur d'habit, & tne Ne greflc, Mar-
chan4e grailfiere, & propre i un petit menage, au Cap
depuir 4 ans. Ceux qui voudront en fair I acquisition
s'adtefferont a M. Pafquet ou A M. Jean Bielle, rue du
Vieux-Giuvernement, qui en front bonne compofi-
tion pour du comptant.
Une Mulitreffe accouchie depuis II jours, tres-
bonne nourrice, & propre pour garder des enfans, en
outre, Couturiere & Marchande. S'adreffer a 'Madame
d'Allard, qui a d*urres domeftiques a vendre.
1 fera vendu, vendredi prochain, a la Barre du Siege,
dix Chevaux anglois.
II fAer procede, le Ix du courant, Ala Barre du Siege
Royal du Cap, A la requite du fleur Berranger, ai la
vente & adjudication au plus offrant & dernier enche-
tiffeur, d'une Maifon a lui appartenante, ife au Cap,
rues des Religicufes & Royale. N". 612, conftruite
parties en maconne & parties fur feuil, maJonnee entire
poteaux; la Maifon fe troupe avoir 70 pieds de long
fur la rue des Religieufes, & 66 fur la rue Royale,
quatre cabinets & deux cuifines en maionne, une cour
carrelee en briques de Provence, un puits, une galerie
en dedans, le tout repare i netif, donnant Iz,ooo livres
de revenue annuellement. Ledit fieur Berranger ne vetid
que pour fe liquider ; & on ttouvera chez MO Loifeleur,
fon Procureur, les tableaux & notes des Creanciers A qui
ledit fieur Berranger doit, & le contenu en la carte
bannie & les titrts de ladite Maifon; les deniers refte-
ront depofrs chcz M Loifeleur, pour payer les Crean.
ciers qui porteront teurs tires de creances; c'eft pourquoi
le fieur Berranger prie fes Creanciers de vouloir bien ne
point lui fire de frals.
Seize Negres au pays depuis dix ans, iufqu'a trente
travailians au jardin, don't un indigotier, y com-
pris deux petites NCgrittes creoles, de fix a huit ans.
Siadrefflr A M. Riynaud, Diredeur des Pottes, a la
Petire-Riviere, ou a M1. Dubernard, Habitant a la Coupe
Sl'lnAde, i qui ils appartiennent, & qul defireroit con.
neitre celui qui porte fon nom, qui c'eft annonce dans
Ie Supplement des Affiches Amricaines du Cap, du I
4u mois dtrnier, aux" depats pour France.
A L uisR OU A AF a Py xRMb R.
Une Maifon, fire rue Efpagnoie, vis a vis l'Hbtel de
Ia Couronne, confiftant en trois chamibres, quatre ca-
binets, cuiiin:, galerie, puits, & une grande court pour
metcre des chailes & des ch-vaux. S'adrelferia M. Jofeph,
Aubergifte, a :c6ti de ladite Maifon.
Deux Lhambres hautes, garnies de jaloufies, bien
aeCres, galcrie, cuifine & cabinet haut, fires rue Royale
& Place Koyale, aitfi qu'une Chl:mtbre haute, avec un
balcony une cuifine haute, file rue Notre- Dame & Place
s.APi.e Sad,.,ir a MMt. J-. oncignon C (ompagnte,
qui out a vendre des belles indientes a tronc, propres
pour des lits.
Une Metifon, fife rues Saint-Pierre & Saint-Domingne,
N z. z98 congruite caa monne, fur imn eplacemenr


d ehn utles. Sadrefle a M. Brocas atei.
1i fera procde, le i8 ducourant.u ~ 'ad;mdicatiotnH
bail a ferme, pour S ans, d'une Maifori fituee diAlni
Petite-Guince, appurtenant aux miners ale.o-e.
Es CLA VES N MARR iDNAGE.
Louis, Creole, ag" de o arns, faille de 5 pieds Pii b
ces, joli de figure, eit parti marron Ie 3 du mois dernijr,
Ccux qui en auront connoiffance font pries d'en dortili
avis a M. Tiphaine, Greffier de Subde'llgation, i
qui ii appartient. I y aura recompenfe..
Augultia*, Maidtmtlqnis, ige dire 34 ans. taille dee
pledt 3 pouces, etampe IPONSET, eft part marron l
29 du mois dervier. Ceux qui en auronti connoirfance
font pries d'en donner avis a MM. IHugues & Payan.
'HInriettc Creole, agee d'environ 40 ans, fe difamt
llbre Jeanne, Creole, agee d'envion z4 ans, avec fo0a
enfant Mulatre, age de 3 ans, Ceux qui en auont con.
noiffance font pries d'en donner avis ;i M. S41#iav<
qui elles appartienneint,
Eugnie Fami Meuferade, tanmpoe fur le fein gafin
che CLAIRVILLE, appartenant a M. K egwait,. M4
tre de Mufique au Caps pour lavoir acquire de NMadanmr
veuve Clairvile, par A6e au rapport de MUS" Maupreq
& fon Confrere, Notaires de ce Siege. Ceux.qui "m
auront connoifiance font pries d'en donner avis audit
ficur Regnault a qui ele appartient. I1 y aura deux pQtI
tugaifes de recompenfe.
Jacques, Griffe, Matelot & Anglois do, Nation,
Ag# d'environ zl a z8 ans, taille de 5 pieds 2 i A pouces,
fans erampe afcEz bien de figure, appartenanot .1 Aa fa
ceffion Saint Pierrefreres, eit part matron Ie foir du 24
du mois dernier. Cominme ii fort de la Nouvell.Avsgl+e
terre, & qu'il pourroit vouloir y repaffer, MM. io CaQ
pitaines Americains, a qui il fe prifenteroit, font prill
de le faire arreter & de vouloir en donner ionnoiflancq
au fieur Dupart, dans la Maifon o4 elt ctabsi 14 Euitai
du Roi.

AVIS
On trouve ai l'mprimerie Royale do Cap, let
articles fuivans: de beaux Porte-feuilles en marroquimt
noir, avec & fans kcritoires, fermans clef, du v&e
in parcheni-n boites de Pafll., encre de la petite
vertu en bouteilles de pine & demi-pinte:. la mine
en poudre plumes d'Hollande, de cigne, de cor.
beau, & autres carmin, verd-de-vefiie, verd d'eat
double, biitre, gomme-gurte, encre de la Chine
crayons anglois, canifs a 4 lames fermans, idem de
bureau, fandaraqae, poincons, compass couteaux
d'ivoire, pains cacheter en boites de fer-blanc,.
boites de carton, blocs, paper grand-aigle d*Hol,
lande royal, mindien, a ia petite teilliere, a lettres
grand & perit,.. dore- fur tranche: faveur en piece,
regiftres de toutes grandeur & grofflur, hemifpheres
pour voir les terres, plans de Paris: derniere edition,
cartes de .lile St Domingue, idem de 'fle de Cube*
dite hydrographique de la IiiAvantie, dite r'duite 4u
Golfe de Gafcogne, dire reduite des Cotes orientales
de I'Amcrique feptentriorsale, dite reduite des Cbtes
d'Efpagne & de Portugal ditt reduite de lOcean
occidental, contenant parrie des CBtes dEropec &
dAfrique, dite r'duite des Antilles, dite riduite des
Ctces de la Loufiane & dlia HForide, Atlas giogoa-
phique, &crirbires de B urean & de voyage, cornets,
de plomb, feuiles de carton de plufieurs grandeurs
paper raye pour la muf que, iUvres de mufique &c.
Un pari dEau Antiputride de M. 4s BeaufortI
cette Eau entretient la fant6 dans ks pays chauds,
en modcrant le trop grand .nouvenment d fang queC
les chaleurs excetfives rarefient & alkdifent alec tauit
d'aAivitc: eles predlervent, des fievres maligns des
maladies foporeufes, &: con~U,!!.ete fi fsiir'- es i- s
les Colonies, & de quantity d'awtrs tnaladies dont le
detail feraic tTop long a fire: ele cmpeche le'au de
fe corrompre, cc qui elt 5i's-avantageux piour MM.
ales ,,ap.ta.e. de ,av res q6Ii oit dcs voyages tres-
Slngs t f ,ire.







A N, N EE M, DCC. LXXXVr. Numero

f FEJ[CHES AMERICAINES,
F ---,

^ ;`t <\ rDu Samei 4 Fevrier. -
& ^= ,. : = ^Al
ir id ij


^^ ^---------_^r-p-ya)

conduit 1 la Geole, une lument fous cpai' gfis -oi Eayinei
etample LE, au-deffous d'une tatpe efpaognole : le 29,
un Mulet fous poilgris, 6tampe WiflbLhementi, court queue;
un Cheval fous poil brun, ktamp6 AH; & un autre fous
poil melade, tampe PM : e 31, une Jument ibus poil
bai-bru.n; fans tamfpe, ayat un -imalingrei la cuiffe hor6
le montoir.

S P E C T A C L E.
Les Comediens de cette viile doaneroot 'Mirdi7 dAe emoss ;
au benifice du Sieur A c Q u 4. o" tl x, 'I .NEANTr, Dg
ZAMORA, Opera enquatre ades, M,fique de4M. Pahfil,
dans lequel la Dame fon 6poaufe replira le r51l de Ylh'
finte, la Demoifelle Noel, cekui d*04'wia, fwffo-,i ,
fante, :la Demoifelle Minette, ce&ui de /ulirite, le Sieur
de Refmond, celui'de Georges MAigret, le Sieur Favard,
celui de Champagne, le Sieur Depoix,.ojs p i-*mde ra wi t 4'%r-
mres, & le Sieur Acquaire, celui du Chevalier Monrofe,
Cette Pi&ce fera fuivie d'un grand Ballet Pantomimne, *ayant
pour titre LE MARECMAL DE LOGI's, dans lequel le Sieur
Texier, Maitre de Danfe des Pages .de .Monfeigneur le
Due d'Orleans, la Dame Teideire, *les Sieurs Dau.
villiers & Acquaire rempliront les principaux roles.
Le meme foir, Grand Bal pare & mafju', .l-'ouvertura
duquel on jouera : On fair ce qu'an peut f -can .pas ce
lu'on veut, Comedie, dans laquele Ja Dame Pjinel, no'u-
velltement arrive en cette ville,.remtplira le. t^le de M.
Defranvilk le, Dire&eur.
Les memes Comediens donneront atf Mardi.T,14 de-ce mtoi
au benefice de la Du"' LvHaGotIs, une :,ep-rfentation
de zA TRISTrE fovra E ou .lkademain. es Nes ,
Comedis en un a&e & en ptofe, .de .-Mr' de- Beauqoir')
Auteur de Fanfan 6" Colas, fuivied',une i- Reprfentation
des R v R I bSENOU VvUES Di SRs.G^,csPardied'tphi,
genie en Tauride, Opra en 5 ates, Mufique de XM Prat*
Entre le f"-&-e A aie, le Sieur Tex'icr, QDanfeur, Elive
de MOpera ,A& la .Dame ,-Teicff te,., execteront .un, ,pas de
deux analogue a l*Opera, tel qui s'eift execute a Paris.
La Demoifetle Liangltis te n'gligera%,rien- pour que ceg
deux Pices foient rendues avectous i6s foins, don't elles;
font, Cufcakpti"bls,


W. ) ~~77j
U ..-./ o-fit
Oilds du Pa0-..' al-, ............ zt once,
d Itt i N 2 4 V r z s.

A,JOTA-AVu-PRisCE, k t7 du mois dernier, 17in- ;
eriwnenti de Dunkerque, Capitaine Sauvrezis, parti le 2
O6obre tenant de la Martiatique & du Cap, le PFurel,
de Nantes, Capifaine Gru meet, venant de la c6te d'An-
gigle, avec quatore MNoirs : le 29, la Rofalie, de la Ro-
:.&dle, Capit. Gayot, ve'iant de la crte d Angole avec 370
ifiis: le 56, le Tigre, de Bordeuux, Capit. Caffaigne,
part le .% Novembore : le 31, le Craintf, de Bordeaux,
Capit. Lamarque, parti le '4 Novenbre, ayat touched
au Cap. ( t).

Prix des Marchandifes de la Colonie, au Port-au-Prince. Sucre
hlanc, pretnierequalite; 7t a 75 1. feconde, 6o a 65 1. troi-
ifite, 5o a 1. brut, 30 341. Indigobleu, 1 2a 1 3 L. o f.
uivre, 8 i. al to 1. Cafe douveau, 8 'a 9 r. vieuax.7 'a
B8.C.Cotofl., 140 2 20o liv.
Pnrix des Marcfiandifes de France, au Port-au-Prince. Vin
,ieux, 0 a h %So 1. nouveau, x50o: ao 1&1. Farine de Moif-
fa, 90 a oo 1. commune, 70 a o l. Bomuf file 1o a *iO 11.
lebatil. Petit-fale, 3o a 33 1. 'ancre. Beurre, -o0a 4 :f-
la liv. Huile, 6 71. le pahiner. Savon, 45 k 49;1. o10 f. lacaiffe.
.Cowur s Fret. Sucre blanc, 3 a 14 d..bru, a 4< d. In-
digo, jo0 a 36 d. Caf 12I a 14 d. Coton, 3o a 36 den.
N G i tR S X H A i o f C.
"A TAC'NE L1, le -2 du mtis dernier, eft entree a la Geole,
Mabial, Congo, age de 3g ans, taille de 4 "pieds -o pou-
ces, etampe, autant qu on a 'pu le diftinguer, LF, & d'au-
tres ilettres -illiibles, fe difant Opp'rtenir au Sieur Franfois,
Haliratit dans les-hauteurs du Ptir-:Goave : le 26, Joffeph,
Ceole,. tamper fur les deux feins MASSIPE, 1ag,.de, 18
ans, taille ae 4 pieds pouces fe difant appartenir-- au
nomm6 Maftpe, M. L. Habitant itux Citroniers.
ASSAINT-MAKC, le 2, du mois dernier, Simon, Con-
o, tampe fur le fein gauche, autant quon a pu le dif-
irtguer, ER, au-deffous STM, age de $ ats, ayant
un nabot a la jambe droite, fe difant appartenira M.
Pertrand Duplaton ::le iJ, un Negre nouveau., .ag de 5
ans, faille de 'Bieds 2 pouces ;& uine'Ngrdfle, g&ee
S18 ans, titlle de 4 pieds to.pouces, ayant' beaucoup
[de marques de l'on pays : tusto deux Congo, etampd,
utant qu'on a pau le 'iijingtier 'ROY, ne poiuvant dire
eurs noms n celui .de leur maltre, arretes a i'Efpagnol.
Au PORT AU -,PsINCE, lie 8 du mois dernier, un
NeNgre nouveau, nation ficonnue, etampe: fur le fein gau-
.che BARRAS, ai-ae-ffous ARD, ne pouvant diie'- fon
anom ni celui dfi on 'ma ttre, ara4 A'Efpagn6l: le 3,
. Pr,', Creole, Zamip ROCHE, iu-delous A IPE, fe
difant appartenlr au Sieur'BSrraard, en cette ville :le rI
Ide ce mois.,Louis,_ Congo, etampe, autant qu'on a pu
le diftinguer, LAFERRON, fe difant de l'habitation de
ferrn.iis;a t Etienne Gramaiahti, fans etampe, fe
diant appartenir a M. Lati'lit., Habitant a 1Attibonite.
i '
SA N I M A v X A P A V X S.
7 Au roRT-AV-PRiNCE, le 28 du mois dernier, i1 a te


~a CP ~ ~S


owbaaiA, N-g-cjapt
M. Roche de Maontblair,.Ne.ocjant .'ne '
ptie les creanciers de la fpcceffion,de.,la Dame veure Med-
"ihon, fa belle-me&e, de,lui communiquer .leurs titres d4
creances, afin de .preadre avec eux .tes arrangemens,
defirant partir pour France I'annoe prochaine, & ne vou.
lant laifer apres hui aucune affaire litigieufe.
Le nomme Jofeph Gabriel, NMgre" Tibre, Habitant att
morne de l Hopital, prs cette ville, a I honneur de pier
le Public de ne rien vendre -tcredit..a la .nommee Ma-
rie-Louife-Baptifle, Negreffe libre, fa femme,ni de con-
trader avec elle aucun engagement quelconque, declarant
qu il n'en fera point refponlable.
II. a t6 perdu Jeudi dernier 2 de ce mois, en fortant
de la Comedie, un jonc a pomme d'or, applatie fur le
deiTus,- de forme o~ogone, .avec un tour.de-,leurs eji


D IY E R S,







or de conulur, &, t uruban vert. Ceux qui Pauront trou-
vee font pries d'en donner avis 1'fnlmprim-it ie -i oyale
de cmtte vi4le. .

A' S C LA V E S E N M A R RO N. N .E.

Efler, Ibo, fans' tampe, Agee d'environ 30 ans, ayant
la peau noire, le petit doigt de la main droite coupe,
parties marronne le 30 du mois dernir : on la foupconne
dans le quarter de Nipes; elle appartient a la nommnee Bon-
ne Gabaroche. Ceux qui en auront connaiffance font pries
d'en donner avis a MP. Pujol freres,.en cette.ville.
,Zamor, Congo, fans etampe apparent, ag6 de 25 ans,
taille de 5 pieds 4 pouces, ayant une cicatrice dans le four-
'il droit, provenante d'une loupe Perruquier pout home
& pour femme & un peu Tailleur, matron depuis envi-
ron un an.- En donner avis i M. Motard, Redaaeur de
cette Feuille; il y aura 132 liv. de recompenfe.
Jean-Baptijfe, Congo, etamp MASSIP: onle foup;onne
dans les hauteurs de Leogane. En donner avis a 1'Impri-
merie Royale.

M Vr L ET E G A A I.

I1 s'eft chapp, des favannes de Phabitation de Carrere,
au Fond-Ferrier, un Mulet foits poil gris-blanc, 4tampe
au montoir POIX; on l'a vu dans le grand chemin def-
cendant le morne. Ceux qui en auront connaiffance font
pries d'en donner avis a M" Cottineau, Chofard 6 Com-
pagnie, Negocians en cere ville, qui. il appartient.


Nousprions inflrmment MM. les Propriltaires 6& Procureurs
"d'habitations dans tous les Quartiers de la Colonie de vouloir
bien tious communique, fous, le covert de M. 1'Intendant,
les releves de leurs regifires d'h6pitaux* depIis *o ans au moins.
Ce travail ne peut tre ni long ni fatiguanrit .6 procurera def
rations tres-utiles. lls'agit d'rcrifeuuLmeft :;Quartier deh. 774,
fur tant de Negres, iai' eu tant de malades & tant de.morts, &
fire les memes'calculs pour les NegreTfes. I1 eift.n fur mon
habitation, pendant la meme annee, tent de N6grillons & tant
de Negrittes, & fire de meme pour toutest es annees juf-
ques & compris f785.. Quoiquenots. ne frflons aucun ufage
de ce qui nous parvient anonymemnent, nous nous affranchiron
de cette loi pour cet article parce que nous fentons. que. ien
des perfoines he voudraient pas faire connaitre, I'dat exad de
leurs ateliers, & une exa&itude fcrupuleufe e efl trs efentielle
dans ces calculs. llferait long dedetailler les advantages que 14
Colonie retirera du rapprochement que nous ferons de ces rele-
wes. Nous femmes tellement convaincus de lear utility que
nous .demandons la permifion de repiter cettet. priere plufieurs
fois. .
V A R I -'T AS.

MANUFACTURES COLONI A.L S.

L'Ouvrage fuivant a te imprime par foufcnrption &
'on n'en a tirt qu f16 eiemplaires po-Ur les Soufcripteurs
don't les noms font en ttet; fi la publicity que nous allons
tui en donner met la Colonie en tat. de faire du Rnm,
come nous Tefper6ns, elle en aural'obligation a un Habitant
de cette Colonie, qui a bien voulu nous commnuniquer
i'exemplaire qui nous a fervi a fairela.tradu&ion.
ESSAI SUR LEs .RUMERIES oiu on ddrnontre les defauts'de
mithodes ordinaires, & ou I on enfeigne plufieurs nouvegux
proceeds pour obtenir un efprit re.feur fuprieur 6 plus abon-
dant, fans fire ufage des: ingrediens. que 'Ion a coutuime
d'employer; adrPJe a M. Nathaniel Beckford, Ecnyer,
par M. Michel. Soleirol. A la Jamaique de I'lmprinerie
de Walker & Strupar., '777.
Monfieur,
Pendant plus de 30o ans.quej'ai paffes dans ler Indes
.occidentales, je rnai vu. impLrimer que deux .ou trots petts


STraits fur les S 3crerr'les, & lesAuteurs de ces ouvrage
n'ont point parle du Rum. On a entierement ncglie cette
obet. J'ai reaiarquicependant depuis quelque-temps une cer.
taine emulation entire quelques Diftillateurs & il en eft refiute
de forts bons. effets, Si ,on apportait plus attention dans
le choix de ceux .auquels on confie la direcion des Rune.
ries, on en retirerait de grands advantages. Les Habitans ont
coutume d'employer a cette efpice de manufacture des
Igens que e befoin a conduit chez eux, & qui ne con.
naiffent pas meme les. premiers elemens des travaux
don't on les charge. I1 faut ,pour cela des homes aaifs,
foigneux, fobres, .eperimnentes, &c.. J'ai toujours penf6
que la' Rumerie demandait autant de foins que la Sucre.
rie, &c. (a).
Je. parlerai d'abord des ,vaiffeaux don'tt on fait ufage
dans une Rumerie. Les cuves fervent a exciter.une prompted
fermentation, & ,. difpofer ...a .liqueur a la diftillation,
Elles valent mieux que les ciernes, parce iu'elles nte font
pas expofies ai la.fraiheur que communique.la terre qui
entoure. ces.derniefes.
La fituatiorn des cuves .& des. citernes dans les .lieux
fecs ou humides & meme'la temperature.de Fair, produi.
ifent des effets tres-diffrrens fur la fermentation. I y.. a
des temps ot les ecumes &. les firops rendent d'avantage
& fermentent plut6t que pendant d'autres.; cela fe. remar.
que dans farriere. faifon des cannes.
On doit inf.rer .de ce que j'ai dit que la chaleur pro.
duite par la'fermentation eft accelere datis Ies caves &re-
tardke dans les .citernes par le voifinag'e de, la terre,
Cette chaleur efC ten raifon de la. force des. fubftances fer.
mentefcibles. On peut apprecier le degree de chaleur qui aura
lieu par la connaiffance de la richeffe fpiritueufe des matieres.
La fermentation .s'opere -par le combat interne qui
fe fait entire les parties douces & les. .parties- acids. En
fe choquant avee violence' une centre l'autre, elles..occa-
fionnent la chaleur qu~ brife & dfunit les diffirentes fua.
fiances qui- component le, firop. Ilen refulte une former.
station fpiritueufe, qui eft ablolument. n6effaire dans tome
efpice de diftillation, quand on veut obtenir l'efprit redeur
de quelque liqueur.. I1 n'eft pas poflible de fixer. le temps
pour obtenir une e.xafe fermentationfpiritueufe,; cela..dipen4
d'une infinite .e caufes, des qualities du firop & des
ecumes, de- la fituationi des' cuves & r.des& ciernes, de la
temperature. de Fair, qui, eft.imprpgne plus ou. moms,de
parties ignees, felon les. faifons.
Je vais. vous entretenir de: quelques details qui paral
tront d'abord: peu effentils"i&, qui cependantt apportent
fouvent de grands obftaclesaux fuccs d'une -Rumerie.

LAduteur emplee pld.jfieurs- pages a recommanrder encore
d'apporter beaucoup. de foin dans.le choix d'un D'ifillateat
6, .cofeiller .de pre'venir les ,jaloifies,- les querelles, es
inimitis qui naijfent fnouvent entre le Rafinterir le Difilla-
teur; il en drniontre les inconveniens : nous avons cmr fufFi
f4nt de les indiquer; il.di ethfuite.
SLes,vaiTueaux. ncenfaires pour-une Rutmerie Tont-princi
palement une.citerfie ou mieux encore, une cuve, propre.&
commodkment place pour recevoir des matteres qui compo0
feat lagrappe. On doity percer un trou a 6or 3 pouces au
deffus du fond; par ce moyen la liqueur en foitita claire &
exempt de toute efpece d'ordure, ce.qui ne fera't pas aufi
facile a pratquerii ton fe' fervait de feaux ou 'de pompes
pour vuider les cuves I1 .eft. de la plus grande importance
que votre grappe:'toitbien repof6e & fort lipide; fans
ces foins vous ne ferez qu un Rum de baffe quality e.
prouverai.la nkce(fite abfolue de ces:prieautions par rmes
,remarques fur. la fermentation.
: Lorfque vouss aurqez deux on trois .cuves placees connle
je l'ai recommand6, clarifiez vos ecumes & gardez-les pen'
dant environ 24 ,heures. Jettez dans. qielques baquet
(--cnv-iron -to-ts-tanr---, -d' a. qb I- ----' -
(a) On' frit que tos' Is elabitans Sucriers de id Jan:.JiU
diLJillnt cux-Uies leu.s rops.s,





efti'-. cet ufage s ecues ..iqm e ne .t queneront poant;.
i ous fitirerez enfuite les autres quand elles feront bien
,ofes. Entretenez tous vos utenciles dans la plus grande
roprete & particulieremnlt vos cuves ou citernes : s'il r
ourtalt queique liqueur acide, votre manufacture ferait
[ o onnee, jufqua ce que vous euffiez retabli vos
,iiteaux dans leur premiere purete. N'employez jamais
Sfirop aigri ; jettez-le & procurez-vous-en d'aure. Quand
vos aurez vide quelque cuve, nettoyez-la auffitot; ~chau-
,Beex-la avec de la grape ou de l'eau bouillante & fi vous
ie devez pas remplir fur le champ avec de nouveau firop,
il fra tres-utile d'y bruler quelques bagafles. Les cou-
vercles des cuves & des citernes exigent les memes pr6-
iautions. Ecartez toutes les ordures qui pourrait fe trouver
gupres des lieux ou vous les poferez, de peur qu'ils n'en
Bpportent quelques parties dans vos vaiffeaux. Ces confeils
font tres-importants, car la proprete eft l'ennemi de la fer-
gHentation comme la glaife l'eit de la veg6tation.
La fermentation 6tant le produit du movement interne
des parties conftituantes, elle fera d'autant plus accelerke
que la chaleur fera plus grande; la malpropreti formant une
obstacle, en raifon de la quantity oii elle fe trouve unie a
ia liqueur, elle retarded la fermentation. Je crois que le degree
de chaleur pr6duit par cette d&compofition, peut fervir
t porter un jupgement 'fur la quantity d'efprit que l'on en
$eut efprer; imais ce degree de chaleur ne doit jamais paffer
Celui du corps human (b).
Quelques perfonnes croient que les couvercles des cu-
d ves ne peuvent fervir qu'a les couvrir pendant la nuit, &
qu'ils ne font pas utiles pour la fermentation : je ne fuis
pas de ce fentimennt, quoique j'admette que l'ation de
l'air exterieur foit neceffaire jufqu' un certain point. Je
penfe qu'une petite ouverture eft ffffante pour l'introduc-
tion del'air. Dans toutes les operations de cette efpoce,
la premiere liqueur qui s`eleve eft la plus active & la plus
fpiritueufe : les couvercles retiennent ces vapeurs.
Le grand fecret de cet art confifte dans la connaiffance
e rle la proportion que 1'on doit etablir entire les matieres
qu'il s'agit de diftiller; mais on ne peut prefcrire des regtes
certaines a cet &gaid cela depend de diverfes caufes, un
SB changeinent datns la quality en neceflite un dans la quantity;
Un Difillateur doit bien' connaitre to&ut ce qui depend de
a fa manufa&ure, parce qu'il regle fies operations, felon
ie u il y :f contraInt par les circonflances.
F J'ai lu les ouvrages de la plupart des Chymiftes; mais
tens ont tralteiPort legerement de ce qui concene'. la
mt anire d'obtenir des products. par la, dfitillation. Si. ces
'Auteurs venaient aux Indes occidentales, ils s'occuperaieat
plus particuliirement -de cette parties. On connait cepen-
dant en Angleterre &.en' Irlande', ies prodes pour diftiller
1'eiprit de -la` blre & de plufieurs autres liqueurs;
nmais ces procd^ss different entirerent de ceux que nous
1 e ploydns., & sINs ont quelque refiremblance avec les no-
tres, le fuccesd 'une Rumerie depend neahmoins de plu-
fleurs causes qfii font inconnues en Europe.
II 6e1 bien difficile, 'j le Tais de faire quitter aux
ci homes, les "routines auxqucieis il font accoutum6s, & ie
S fis afflr6 qiue plufieurs HaBitans ne croiront pas que tout
ce iueje irecommande foit abfolu ment neceffaire ; cependant
fans ces precautions on ne parviendra jamais a fire de
S bnn Rum. Chacun a une haute idee deA fes connaiffances
fur la diftillation & il ne fera pas' aife de faire fuivre des
Sriofells doiAt jai medite toute importance. On s'imagine
ic res-bien reuflir par la meth6de que l'on a adoptee, &
q B uoi qu'on obtienne moins de Rum que fes voifins, &
Je laq"ualite eni foit inferieure, on attribute cette difference a
des secrets qu'ils pofsedent, a la quality de leurs firops &
de leurs eturnes, & ia quelqu'es advantages particuliers a
leurs maLufadures. Celui qui eft, charge de conduire la
en' Rumerie emrnande que I'on v' fafTfe des changemens, qui
jets t fouveat tres-pre'judiciables. J'en ai vu faire qui ont

(b) On leftnmeg ordinairement en France de 26 a 0o du
hemwuomere de ReautnLr.


ee6 d'abord g6neralement appr Xves & que 10n a &6 forel
d'sandonner hnfiiIte. Letateuts-de ces Iniovatins tonit
devenus des objets d eiaillerie. Veifez Ila yproptet,;
empioyez le mbtis de chaleur qui fera poffible ; ecartez
fbigneuiemnent le 'acides; que votre liqueur forte du fer-.;
pentin prefilue firoi'de, &alors vousfierei "du Ruim auffi.
parfait que celui de vos voifins. .i .
En 1769 1770, j'ail &t engage pai:plufieurs Proprie-
taires a viliter trhabirttirn- du' Lord Hilaynd J y ai obferv e
les differentes meithodes qui font en ufage Ipour la diftilla-
tion & j'en ai profite. 'ur-grappe efe t',&at d'erte diftillee
au bout de 48 heures;' & fouvent:'eff',ti iiobis de temps.
j'attribue cette celerite a attentionqu? ilo ht ide' clarifier
leurs firops & klurs ecumles;& a radditito qu'its font d'une
certain quantity de fuc de cannes, qu'ils mnilet a la grappe,
ce qui la rend peu genereufe. Je tcr'is-qu'il 'rfiilte divers
inconveniens de cette addition :'les parties iritegrantes mat.-
quent d'energie- pour exciter une fermentation vigoureufe;
la liqueur tourne fatilemrent a l'acide "'i s'y forme prompte-
ment un depot'vifqueux, figne ordiiralie 'd'ela fermentation
aceteufe (c); & pour en tirer lrefpriwteaei, ii fauf plus
de bois & de carbon que nous -h'aVon's 'outume d'en
employer. : ':
Si vous avez une grande quantitele firop a diftiller erf
meme-temps, il faut quielle excede' de beaucoup celle de
1'eau que vous y devezt'mettre. Mele- !*b0rd le firop,
l'eau & les ecumes comment a I'ordiiadti;j, faites apporter
une certain quaniti'tde in laffe &-autatt de ferment qu'il
vous femblera n&effiW'm pour acedlerer la-fertmientation.
Vous ajouterez la moitie de ces deutx matieires a votre
grappe; elle fermentera en peu ddheuies, &- quelquefois
lur le champ. Quand Ia premiere etumne on croute qut
couvrira la surface de la liqueur fera' bien form&e, meles
cette ecume avec votre grappe, & .inieorpore'- y ce qui
vous reftera de meilafle & de ferment.'
On a coutume dins plufiieurs 'Rtimerie d'&umer & de
remuer la grappe les foirs & les matins. : vous ferez mieux.
ae n'oter que la premitreecume; quand les autres feront
enfuite parfaitement formees; melez-les avec la grappe;
elles contienwenr les parties les plus -afives & les plus
fpiritueufes &- e'es 'contritbuent beaucoup a peifetionner
la fermentationri. II faut done laiffer les ecunmes fe perfec-
fionner d'elles -m Imes; elles front entrantmees par leur'
propre poids i mefure que 'efrprit & F'air :s'en- dgageront
& elles-laifferrit' une legere couche de liqueur- huileufe far,
la furface de la 'grappe. Ayez foin alors de bien couvrir
vos vaiffeaux & de laiffer la grappe encore Z4 heures pour:
qu'elle ait le tenmps de Bien s'empr6gnerde toutes fes parties;
elle en fera plus ibondante en efpriii. La'qaniit de lie fera:
en raif6n de:la plus -ou morns graride propete de s fubf-
tances que vous aurez -employees. Tout::cela preuve r'ut-'
lite des couvercles, puifqu'ils empecheiint evaporation des
parties les plus fpiritueufes & les plus ..atiles, qu'ils
fervent a prevemr 'la chute des ordures&, & comme le
l'ai dit, comme je tie puis trop le fkpetet; ;c'eft fur-tout
de la propreti que depend le fuccis de vos operations.
"' Si la fermentation 'ta'ii retardee par quelques caufes ex-
traordinaires, tell qtue du firop trop fale 'que'vous auriez
emtnploy, vous pouvez I'accelerer par uinequairtit, de fer-e
ment acide, mnais cette quantity doit &tre tries fagement
menagee. Lorfque vous commence a charger vos cuves,
remues exaatement & pendant long- temps chactnme des
matieres qui fervent a composer votre grappe. La fermenta-
tion fera d autant plus prompted que votre firop fera plus iucr6.
S'il i'eft pas richer en parties fucrees, la fermentation fera
pareffeufe. Si vous avez une grande quantity d'&umes, ii
faut la divifer egalement fur chaque cuve & ne pas fair
une grappe entierement compofie de firop & un autre tota-
lement former d'ecumes: vos grappes alors ne' feraient pas
d'egale force; parce que ies ecumes contiennent moins d'ef-
prit re&eur que les lirops.
(c) Voye{ les mots fermentation, vin 6, vinaigre, dans
le Diflionnaire de Chymti de M. Macquer, 6' la Ltfon f;r
de AL de Fourcroy.






T.orqut votre ripped fermeritw lentemtnnt, l 1aut- enf
attribueu Jaatife,au pequde force qe vos matieres prenm'Ires.
yVosdevep, alos ajoutgr .de la melafife deux o trois feois
een proportion 44 la, force que.vous volute donner a votre
gipapeg-j pals chacune de.ces additions doit 'tre faie lorf-
que la fermentation commqncg A s'etablir., II ne fau .ce-
p6ndant. p4a que,,v.otre grappe. fit trop forte oblfevez. uri
pute nijli,gu; .mnais il Aaut encore, nieux qu'elle ait trop de
force que tfop. peu diicergie. ,.
v.;Jpei js;.wi, cp-Gnfig .0 'ufr4gej dQs. fermetsp, le firop
haud, enfak-r expellenti p c vous.ferez. bien tavoir deux
quet djfti)j ir.S;t ce,copoth;iO n. yous pouvez enm-
plo,-er ks ieA Fifq4u-' la proportion de b. ou o pour
cet,; ils, laitaycpaomPe un.levain, mais i fut, toujours
qutls fe#l4afjJai .d fermentation piritueute quand
ypus, en (.er.e urat,car aurremenrai is eraient plus dan-
gereusi, u'.tiiles., .L, iVpyes dans fef'uelles vous:adverez
vos. utefis elvent.-tenir eu 4e, baqets .- fer ment,
AyantIde leis iloj pr; i aette, operation, il aut les eLime
toauoae,;y IrA ier ~la;.a baeaffe, pour. ley burger diesi-
des qiasi rqa gieror i1rempt. us, yous trompe-
riez beaucoup fi vous cnfodndie't le ferment avec lacide.
y ;: isiae fpe&iPq fermentatiQ; lUa prpiwre s'Ipppll1
ifyteufec ,, .,4 feule "uevotre grappe doi"e eprou-
ver. a ,oade;. eie ,earmentatiton c ;i a troilie'e eit
Spaytrt:r4ji i i.uVwas: dev;ez writer ces,.de.r derniXres coim-
e~edss ipofnsi Cec de canned exprime exciSe prompte-
tieenet,&~f rtqnmeqtx1a fermentation; ,n mettait 7 pour
4ent.-dae (ucc de-casne chaud y :vieux, de vingt quatre
Aeares o.o -pourcent, de me affe IC le refte
4e ; f.i..ap. & ;.v feez ui jrk-bo6n ferment, qmu
accerera: aQsloperation ,. .& vOtre pette-eau aura a force
extreme. .Le Ac.fe:lcinnes etant cuit a.1a..conTif;anc de
firbp, doit "tre' confide&e cornpme de meiaITe; il faut
abrs tui-r faire 'ccspec dans votre composition la place de
ce te-de n ate ,: ;., ... ,. L.
:jef maideres l~ii.negs a composer votre grappe do vent
pufjors tre employeee. froides ,.a moins que a tem-
eratiure a'xti t.que ,yous Ies iez ~idir.; mais i, ne
ut: jamais paffer ge.dege ,de .ihafer pa.rce que !a fer-
mentation qi) f4.ilit (pontanement -donne plus d'e.prh
releur' u, cie., qui .e 4prpduite. par uine chaleur. artifi
ele. nty a' qe 'lefermens quidoiyent tre employes
chauds; & 4a-s e,, proportions qie, j'ai ild iques.,
t? LfqrjyP Ios c. foty s ides,nettoye-les| & renpliffeiz-
le$s'auit.t'tde nouy.e, e rappe_ ; ,
Au se nmagea etqa recoe es cuwes qui font ordi-
aeMeiatem euit, l -- p dsotes 6ontrat unn odeur
acide ;,l grappe en .ortde .mauva4i qualip.. J'ai connu
desrpefoAsns .qui' ot .t6 embarraeffesz ndt~it plfiieurs
fiaine& ury, tyouver ann.rei t*deA ce accident, Eles
pedaientb oupe i'rop, d'&curals &A de temps.,,
lles neI:,ffaj nt quu'n.Luum de baffe quality. La propre6
lereule fuemne*.IemplAqy9 5 dans 'Ss occasions. Lorfque
vous commecerez a ettre au moulin, .chaudez vos cuyes:,
&r ez,vos ..iambics, brulez-y de ula ,~tiagaiT afint de faire
~vaporer toute.la iauaife odeur.; -laye encore pluiieurs
toisi avec ;40;u 9 gallons d'eau h4il1ante, brulez gela
lagaffeverte.; Vos cuvet2xhaleront .enCf itfune forte odeur
4)irituetferqu&e orp 4o4ograt poprraa peine porter :
votre grappe alors fernmentera ptomptement convena-
Jblement. .. .. .
.Lorfque .a :grappe e,. -mirre,&- q oi, n en -ept fatre
ufage fur le champ ,n a 1habitude e 'rempir la ruv avec
dp firop, pour. empeher. quela lii4ueur e tpurne a l'a-
cide. Les parties, piritue.fes tant la .yie de toutes les li-
queurs de certe el'pce, glles ne peuvent enter en putre-
4a&ion, tant, que ces parties ne font, pas .evapores. 11
fiffilt, pour prevmnr cette evaporation, decouvdr les cuves.


tous lejSrnt coiinvienneln t que les partes u; l, Pi
voLitites 81 les plis" fliritu';eule- dc liq uers forn ellr
(qui t'inltejtl. les prmiires par fl'ion de la chlburl;
vous retenez ces parties, en couvrant vos vailleaux, i
eft certain quielles ne pourront s'evaporer. En aloutani
du.firpp'., vous oecelitez une nouavell e fermntationi,
qpe vous afibfhliffez celie qui etait ctablie. Tout cela ie
parait incoQnteftAbie.
11 eit.efTfetiel Ie aire ufage des firos pendant q:.'
font nouveau : en vieilifant iLs feriientent & s'eventtla
c'eft ce que yous ne.croirez.peut-etre psi ; mas lexipe
rience vous le prouvera;
S_1 vous employee de feau ,ialpropre la fermentatio
fera plus le-nt les parties alkalines la rerarderont; Yois
n'obuiendrez qu'uri product im irarfait i en' petite quantity,
aE ne ifailinr .ulage q.ue..de matleres propres, la grappj
fera plus genereuie; elle parviendra, plutot a maturity
Vous ferez alors vos operation avec beaucoup d avntage
vYvous parviendrez ,a cette celerite i neceltiire danles
travauxd 'une Rumerie...
Plufieurs Habitans &lDiftillateurs croyent qt e Ia grape
f1 mure & ils la diftillent quand ls, voyent s lever a 'i
fuiface des gldbuies ou bluettes qui fe forment. a deux oR
trois pouces d distance 'une d e autre & qui difparaitein
auditot. Cet effect a lieu par la fermentatiol des parties inr
fri&eures &de & air (a) qui sen degae ; ce qui prouv
que touted la grape n'a.pas entierement ferkente, & qu'll
Peut fe former encore une portion d'efpri dans les parties
qut a-oifti-ept le fond. Je crois done qu'il ne faut charger
les alambics que quand on voit une petite pellicule fe for-
imr.fur toute la. fiperficie d& la grappe; alors, ii ne le
fait plus aucun movement interne dans liqueuri, & i,
commune j I'ai recomnman i,, on la laiffe encore pendant :4
heures fur fa lie, elle en fera plus riche.
Cent gallons d'ecumes ne donnent ordinaireent que
4e. 13 A 1i6 gallons de firop; quelquefois un gallon de
firop done autant que 6, 7 & 8 gallons d'&cumes,
Le rop. de fucre. raffine n'eft pas. auffi genereux ni
iuffi facile a fermenter que celui dl lucre brut, car lei
parties fermentifcibles du premier font plhs conaenfees &
Miles front emouffrees par fa quantait de terre graffe qui sy
trouvent m~lee.
Si par quelqu accident, quelque negligence votre grapple
tournit a la fermentation aceteufe, il faiadraitt 1a better,
aen. fair aucun ufage, netoyer, ciauder: vos cuves, y
iuler de la bagafIe. : ..
,A:ifitot que la fermentation fpiritueufe cele, fila liqueur
n'eft pas bien couvrte., la 'fermentation aceteufe -stablic,
& ia putrfation fucce bientot.
. ne .m'frt pas .poFible, de prerire des rules fixes
pour .coinaltre ue .point lqa erumetataoni piritueue et
parfaite & a ferentation aceteufe prete, a ee faire. Je
laiffe .les.peirfonnes plus eclairees que m WI s occuper de
cett "decouverte ippo.nrtnt ,; e dirai. eulement, que plus
yotre..gappe.feranriche en e(frit moms vots ferez fujet a
yous trnomper. On peut ;cependaht connaitre a pen pre
qttd' J. liqueur a ..parcouru tous les degs de la fermen-
taton fi(irtueufe, een pregnant de la grappe das un vafe tranf-
parat c& en y,melant quelqu'acide.. Si vous apperceve
un oouvxment entire les.,partis, c'e ul ne preuve que ls
ertaientation ac&teufe-aas .encore commence : mais tout
Ditillateur, intelligent deviendra bientot, par I'expeience,
un bon juge fur cps iatieres.


(d') L'Aietur na 'nutle i t parl 'de lair fixe.

LA FIX A L'ORDINAIRE IPROCHAIN.


'Ave Prfmi;oe di MM. ks G'CInrA~l Inr1tieau


*1 .'


. I;iMRiM Ea ROALE. DU PORt'oAwPR sC
5*~~~~~~~~~~~~~~~~, fiic'riiiEi ::~~~$lhe ~ ;o~f~kuP E~~%


L19.'


.- *







FF41CHESj AM ENDC"M.E..





c uomrmerce, vendront le fndsdu .SmagaTfii -qul tienrei t
is-.-vlisDe mCo_,mrps-de-'Garde de la -Plane e eValpieara cln-
-filtant -en ferrai|le, qoincair.erie & patrds tihi;i tchpahttfe
"ils y ,joindrOnt fix tets de Negres eoat feux fMifears de
cigarres & qui en font fix cens chacun- par i jdd reuli -
.rement,; ua autre, marclmnd & in-&te JadiorrkaHgrr un tnai
.g ain., une Negire.; e 'blandh-fiffeufe t u'ini' ee, eficei^i..
de lept mois, avec fes d&,ju e Tfpis 4S d &e &'6 rnt.
IUs vendront Je tout enfenib!e ou feiparenre ~t & faiditee-
rtoat l'acquereur, moyennant uene parties onptart t; ill ddo
front leur magafin pou" ie rfte d l4a ferme': tMs ronte
vendre de la reruee au qu: nall.
Le Sieur -CapStot., ci-(!iaiant Cbocnergs des l;is,
Ro.yales de cette ville, plrvient M" les caFitairies d&e'n.
vire, Negocians &E aUltrse de Mne fahreautcn credit a ui
Dame fon .epoufe, vu qu'il n'v fatisfer: P & vqu'i ft
diifpofe a partir pour Pirace .avec ele das 1- aoburaInt db
Mars prochain fur le nlavire D rdognlee de BordeauxL
Capitaine Sabrier.
.M" les creanciers fai1,iiEgQas eAn; t te iaui.fs des Siei. r
.Bardou & Lafridgate, lo-,eatavre de la onaifon dh Sieur
Deryon, fituee en cette villee, rueo-de Bdlair &f de Saint.-
Joneph, font invites par le Sieu-i Pierre Roberte, Negociant,
un defdits creanciers, a fe tro-jver ediez- Ioid en-cettevi e,
Vendredi que l'nw comptera ro de ce-itois, ,: &',!Ap-
porter avec euxd tous leurs .doffier & tires de er&nce
contre le Sieur Doyon, auxquels ils -voudit N-bierr join-
tdre un prPcompte exae oece quti leur,&e Gfir-drtat ma pri-
cipal., intgrts que frais. Le Sieur Pierre Rdbertf fllatte dd
Jeur propofer des loy ensFpotf tr* Pryues,j beaurconp plus
efficaces qud ceux quoil out trouves- en entplapnirrt hla" voie"
des faifies-arret, 6tantluoi-memeu crfeaIier-de forte fmme,
il a tout lieu d'efpeer qa,'is ne fe-refiiferomt"p as cetd
invitation, don't stout le bu.at tendd: leur proctireruHi prompt
payem ent.p
Le Sieur Duval, HRiifiler: an Conf'eig r Siepdeneur U au'
Si'ege RPoyal du Port-au-Prince e potw la rCfidarice deI'Ar-
cahaye, a i'ronneur .de pre enir Ie Public', qCue' -ee- SiSur
Beaudouin n'eft point a. obn lieu- & pace, qu'il coftifinue
Ibn eoat, & nee negligera dien poUpr writer de 'plusen plus:
la confiance dorrt il: a toujours eet honored.
Le Sieur Lagreuet Maitchand Taileur a Saint-.?farc,'
quite la maiLbn qu'it occupe, ouh etait ci-deoant le Sieur
Niague, pour prendCre celie qu'oecapait le Sieur uFonucede.
fur le devant de la. place. 11 prie les perflnnes qn I'onrt
honored de heurb confiance jtafqu'., ce jour de-la lui cp-
iater : il. fera toujours fes efforts pour lam'm-hter.
Le Sieur Dupainivelf, charge de ia vente du Rcbsan-e
ti-Sypilitique dte-M. Laecaur, s 'eft'petmis plufieurs fois
de faire--paraltre desaviC tres-indifciets', en atnnonlant ce
remLede; Quoiq.ue le Sieur Lafledur, ni lui ne, foienLt M-
decins, Chigrugiens ni Apothicaires, ils prtendent avoir
feuls le droit de vendre des preparaions anti-fyphilitiques,'
& di'mpecher les perftonnes de l'art, vralimnt prepofes
par ttat pour faire ces fortes de preparations, de donner
cette denomination aux rerndes qui oht cette propriete;
oeur erreur ne provient que de ce qu'ils affelent d'irno--
rer ce que fignifie le mot anti-fiphii"t'iueq qui efft e fyno-
Inyme danti-venerien : noius tenons cette expreffion, qui'
piovicnt du mot fypk'l's, de Fra9cor ancien MCden
cqm a comopof un pobme fort connu fur la maladies anti-
Jy-f.2.C. Les Sieurs 13ouvier Saldiin, Apothicaires du Roi
<.< ce,,E vile, ewt prepare il y a quitnzz ans, a Paris, un
f fua-, dea falfeparei!!e ,, ntirfee eu en confilance de Rob


A Ar N, E '14. D -'-C C. I X X X VI
SUVE EEN AUX Al


-- Du Samtedt 4
I '- Aa

N -e Iwn t des avis ft (/1 re inflrer dans celte
.:FeiiC pCiae s rque pwI/e e E'BCRE^DI SO IPL
on n )n :wsouri la Feoilile .de Uz firmaine., .6* c, ux-qui viendront le, Jeudi frontt rctnrd4s de"huitaine4; que
o bjet
.c l a I'tprirmerie qit'il -ft s' adreffc r dirceN-emtt pour cet objit
6, par.lc o,,s 'l:7eIM, o.J- les iJiW.re'Surs des Pofles des
dZvers. qaartiers., en affranch;mnt k part des le-ttres qui:,. finms
Mttel ek n. rfl.,eont lo. -Twe.

T :SU T E .D E 'S A ,I' I S .D I 'V E R S.
IM.: Barqukr fils, Officier au R-gmerit d.3 Colonel-
Ge'n4eral cavaleric, -demeurant en .France, ayant appris que:
,N. de Barluier, ion pre, avait .venduu a Sieur Abr.:h.um
.Boulay, ci-deyant Marchand aSaimt-Milarc, ,un:. errain an-
,ciennaement tabli .en catf,, fitu, au lieu dit ie Genipayer,
;quartierdeMir4ebalais;-ledit r.errain depein4d.nt d la fucceiiijn
"defeu Sieur de Bau tier, fon onc1*, vivant, Hbitant au-
,dit quarter de Mirebialais, donae avis qu'li s'.'; pourvu
centree .cette -vente. par retrait lignager, par explok i).gnifiL
Audit Sieur .Abraa,,m Boulay, .en parlant ia perifonne,
Ppat4le, Sieur Barbier, Huiflier a Nantes, le 27Juin 1785
C que depuis ,cette 'poque, les delays accords par ledtz
exploit .tant expires, fa demand a etc portnee & eft ac-
tuellement en iniftunce par-devant M,. -le Juge de Saint-
,Marc, lieu du omicile que ledit Sieur Abriham BouLy
,a reconpu p-our-etre le fien, dans fon afo e d'acqaiiition,
-sy difant 'thgociant & y demeurant ordinairement : en
;confequence les; perIfenes qui pourronr avoir iftte'rt a pren-
dre des. clairci, emeins a cet regard, font prieesde s'adreft
I:fer a M ,4beille otzleh ,Negociant en cette ville,-qui leur
.en donnera de plus. cairs & de plus fatisfaifans.
Le Sieur, .Wullir cadet nouvellement arrive de France,
A& Jacob Caflres, donrent avis au Public, qu'lls ont con-
4trafte.-.ne fociet ,ppor w arqcuebufeirie, foarbifferie & tou*
.tes fortes d'ouvrages de forge qudlconques, a Jeremie, 6
ils offrenlt leursvfervices M"' les Habitans;.leur foci&t6 fera
focus s le nor de Francois Meuller 6e. Compagnie.
MK Orort Apothicaire du'.Roi a'Sain--Marc, donne avis
,qu'il a fait I'acqkif'tion du fonds de Pbarmaeie de M"
"'Guitte 6 Dumontellier, iprps le pont neuf audit.lieu; il a
;rhonneur do.fi"ir fes-.fervices.au .F-Public & ofe efp&rer que
'fon exacitude & -fa facon de traiter lii miriteront la con-
;fiance .de ceutx.qui sadrettero6it a lui.
Les Sieurs. Guittet 6,Dumentalier, ayant vendu leur
lfonds de pharmacie 'a M.. Orior, Apothicaire du Roi.a
'Saint-Marc, donnent awis que leur focikte eft diffoute du
1a Decembre dernier, &, que le, Sieur Dumoantelier refte
i| ul charge de la; liquidation d'icelle.
M. Abraham BoulUay, donne avis qu'il a achete de. M.
i4e Barquier, Habitant a Mirebalais, de pre'fent en France ,
reprefentme en etene Colotnie par M Abeille once, Nego-
.iant en cette'ville une habit;ation lituee au Genipaye,
quarter de Mirebalais, & qu'il 'ne l'a pas encore paye
entierement. 1I1:p-6vient talement qu'il ti:nt 'a titre oe
"ferme de mondit Sieur de Barquier, une habitation etabtie
en indigo, fituee aa la line- des Sarrafns, quarrier de
|Mirebalals, de laquelie il vent d'etre nis en poieffionr ;
Sqne pour rain des actions de iaifies-arrets ou autres,
I ue ies creanciers dudit Sieur de Barquier pourraient et.r-
I cer, il fait e'lction de domicile en 1 etude de M, V41u,1a-
jnnt, Procureur en cette vil-c"., auque lieu"l pr:les cr-an-
| eis de remettre un erat de letrrs creances, tatit en c,,pital,
ei, s s frals, -avant d eri fuair'e auness pIlrii






qi~ a eu co fn.ia.:n..r les fisccs les plus 1.c:'itr iix enTinrace
D epuis leur fejour ici, ils out cru qu'ils teraient plus mar-
qui's dans la Colonie, :ant favorite par le climate; ce qui
s'eft confit m6 par le grand nombre de cures ,'ue ce remede a
opr6ees depuis le retour du'S Bouvier. Les bouteilles font em-
preintes de leur cachet; les 6diquette6 font fignues d'eux;
Ja peinte, contenant environ trois livres de Rob, fe-vend
24 livres 15 fous; Ie Sieur Laf,2'cur le vend 66 liv. &
le regime prefcrit n'eft.pas le nmme..Les Sieurs Bouvier'
& Saladin, n'ont pris la precaution de figner leurs etiquetres
que pour emp&cher que leur remede anfi-fyphifitique lne
foit confondu avec d'autres renmees de cette efpece.- V a
par nous, MAddcins dui Roi, n'wvons rien trouve qui putt.,em-
pecher la vente &6 difribution du remede anti-fyphilitiqae ci-
deftus dnonce. Port-au-Prince,.le 48 ',JnvJer .796. Signi,
Joubert de Lamotte.
Les Sieurs. Cavalid atin 6' Chevlier, Apothicaires en
cetteville, ont 'honneur de pr6venir le Public qu'ils viennent
de recevoir de France un affortiment de mndicamens frais
qui les mettent a m me de remplir avec.la -plus grande
exa&itude les demands des perfonnes qui voudront bien
les honorer de leur confiance. On trouvera chez eux la
veritable Poudre d'Ailhaud & d'Iroi, corce de bois d'or-
.me pyramidal, des Quinze-Vingt de Paris, le firop de
falfepareille compofe la veritable eau anti-putride de
Beswfort, des cailTes de midca e.; affortis, venant de
M. Beaumn, Apothicaire de Parls, &:..&c. Le Sleur Qe-
valier, affocie & grant ledit magafin fcra toujours fon
poffible pour s'acquerir l'eftime & la confiance des perfon-
ires qui v( u 'ront bien les honorer de leur confiance. Leur
inaeafin eit toujours rue des Frontforts.
M. Dda:id, Negociant en cette, ville a l'honneur de
privenir M" les Habitans qu'il vient de recevoir un part
de riz de la -Caroline, de la premiere qtalitc. Sa demeure
eft rue Saint-Philippe..
Le Sieur TCauibn, Negociant "a Jacmel, au nom & corn-
me excuteur-teftamentaire du feu ,Sieur Delbreuil, prie
tous les creanciers de ladite fucceflion de lui fournir lears
titres de creance, afin d'en connaitre 1'etat pour parvenir
A fa liquidation.
Le Sieur Eaudauin, Huiffier de I'Amirantek I'Arcahaye,
; l'honneur de prevenir le Public,.qc'll' n'a point entendu
Iinduire a erreur en faifant infiere:dans les.. f,4ichs qu'il
Vtait au lieu & place di Sieur. Davat; il ne leeft effeti-
vement pas pour le Confeil ni pour leSi'ge Royal de la
Jurifdiction, rnais ien pour ceiui de l'Amiraute, ainfi
qu'il s'en eft explique dans fon avis.
M. Perrier, N6gociant en cette ville,. au nom & corn-
me executeur-teflarmentaire de fe u M.. Rothier de Laborde,
vivant, Habitant aux Crochus, prie I': les ceanciers de
Crtte fucceffion de vouloir bien lui fire connaitre fans
i-rais le montant de ieurs creances., atin de pouvcir rpar-
tir inceffamment entr'eux les fonds..qui font en caiue.
Le Sieur Huau, Coutelier de Blais, el"ve de Paris,
done avis qu'il tient a coutellerie, la fourbifferie i'armu-
rerie dans toute lAur etendue; il fit & fab ique auffi tous
ls inflrumnens de chirurgie : le .out a iu: prix.-Il, pre-
vient qu'l n'a aucui affoc:e & ..qiil vient de reczvoir un"
parti d excelens rafoirs, qu'il garanth; & conmme il s'en
trouve de bons. qui;ne vont pas a difl;rentesbarbes, illes
changera jufq' a. ce qu'on foit content.,pourv-.qu'ils".ne foient
.i c;:es ni repaffes. .Sa demeure eft en cette ville au coin
'to rues Rcvale & de B.nnefroi, vis-a-vis la Dame Pommier,
tenant la Grande-Auberge.
Le Sieur G' :Fa;ire ayant refilii la fociete qu'il avait
contraitce fous la raifon de G -Faure ', Cha.,ron, prevent
les creanciers ainfi que les dbiteurs a ladite focirt, qu'il
ei rcile fufl charge des liquidation & recouvrement d'i-
celle ; en confequence il prie tous ceux qui y font debi-
teurs de ne payer qu'en fes mains, leur declarant qti'
computer du -,0 S : .:;::.: e .cerier,qe la refiiliation a eu
lieu, il ne recevra eni cormpen.-f-ion des d-biteurs que les
quit'ances qu'il aura ui-l-mrnmn fournier -
M"' Jdcdr, de l -c .erziecre, rA v:cat en .Parirm ent & R.e-
cev'eur de.s Aubaiacs daJ s le :';. rt d. l a ;. "c!. .anc,-i',


de Saint-M-arc, en cette qial.h charge dela fucceffonj,
feu Sieur Catttti, Gein,'jl, prevent Jes creanciers dudit
detfunt qu'il fera procede le Lundi 6 Mars prochain, trois
fieures de.nlev ce en I'etudde de M' Gaanhe. Notaire au.
dit lieu,; a a repartition des' fonds provenans de ladite
fiicceflion, auxquels lieu, jour & heures lefdits creanciers
font avertis de fe trouver avec leurs tires de chances,
fous les peines de droit.
SLes Sieurs Rat, Inginac- & 'Compagnie;, Negocians i Lo.
gane, affermeront de grei a gre le 2o de ce mois quaramte.
iept tetes de Negres de tout ages- & de tout fexe, dont
irente-quatre ties front livires de fuite & les treize au.
tres le Avril fuivant; ... la charge par le. preneur de
donner bonne caut-ion i leur .fatiiifaction ;on pourra voir
les trente-quatre Negres ur I'habitation de M. le Marqis
d'Adhemar de Lanrtagnac, a la petite-riviere'du Rochelois,
&-les treize autres fCr le corail de M. de Brondeau, audit
lieu du Rochelois, quarter -de. Nippes.: Ladite-ferme :ed
pour cinq anr.
La Refaiie, de la Rochelle, Cap' Gayot, elf arrive 'de
Malimbe, cc&e d'Angole., le 30 Janvier, avec- une -belle
cargaifon de 370 Noirs, i la confignation de Mri Rafleau
& Compag:ie, qui en ont ouvert la .vente.le .Jektdi, 2 du
courant.
II a 6te conduit en Novembre' dernier, des Cayes en
cette ville, un part d'envir-n cent vingt Mulets, par le
Sieur Gafp. r:, quiles a dpof s chez le Sieur' C-ae, tenant
boulangerie; il -y avait dans ce part uten&Mule fous poil
bai, tampee GF, agee d'environt i,2ans de bonne taille,
ayant.Ja queue court, apparrenante a M"' Guilhemfirer,
Habitant au fond de I'ifle-a-Vache,- qui- print les Habi-
tans qui ont achete ledits Mluetr de vouloir en fire la
-vrification & celui chezz. lequel e!le fe trouevera eft pri de
la faire mettre a. la Geole a la rquifition des Sieurs Guil-
hem fires, pour le cornpte .& aux frais de quii ili appar-
tieodra, & de leur eu donner. avis.

-D E P.A R T P O UR .-F.R.A-'N CE.

Mm" Creite', Habitante a l'Artibonite, ParbiffeI ds YVe
rettes- fe propofant de -partir pour -France .en Mars -pro-
chain, vendra du i rau 2o0 de ce mois tous fes meubles qui
conliftent en tout ce qui eftl necefaire & agreable. pour
IIameublemrer dTune maifon; ainfi que trois jolies' N4greffe,
une voiture commode & de bons chevaux de chaife. Ceux
: qui elle doit pourront fe pr^fen-ter dans le courant de
ce mois power etre-payes.
SLe Sieur Gu;ttet, demeurant a Saint-Marc, pa-rt pour Fran.
ce dans le courant d'Avril prochain, pour caufe de mala-
die, & price pour la derniere fois caux qui lui doivent de
le folder inceffamment, afin qu'il puiffe fe liquider.
M;.-Saintard, Habitant aux Vafes, part pour France.
SM. Jeanty Nicolas, part pour France dans ie. courant
. 'Avril prochain.
Le Sieur Riviere, maitre Tonnelier en cette ville, part
oour Francez au. commencement d'Avril prochain;-il price
en confequence les perfonnes a qui il peut devoir de fe
prYeenter pour recevoir ;leur payment &-celles qui lui
doivent de ie foider- le plat;t poflible-: il a vendre mai-
fons, N.gres, meubles & uftenfiles de fon..etat. -Sa de-
mneure eft rues des Cefars & Dauphine.
-Le-S' Mollet Tiucta ,, pr\vient qu'il part pour France au
commencement du mois prochain, pour affaires'de famille:
il prie ceux a -qfi il peut'devoir de fe prefenter pour re-
cevoir ieur. payemenr, & ceux qui lui doivent de le.fol-
der incefa-rnment, afin de lui eviter le defagreient de les
y contraindre.
Le'-Sieur Tefer', part-pour France : il prie ceux a qui
ii peut devoir de fe prefenter pour recevoir leur paye-
Sment, & ceux.q ui i doivent de le folder inceffamment.
it a a vendre un Nb^gre & une Negreffe.
Le Sieur Corbn, Aubergifle a Jacmel, rue d'Ennery, fr
li board de ia mer, part pour France-: il vendra-fa maiflo
r.Eublee, un biliard batterie de cuifrine, &c. de(iuels
Si'- r bo-'neC co'npfition pour du comptant. (-0o).






.V N N A D oM A Di E I7 R I.


M. J. R. Morgand, pourfuit la reunion d'un Terrain de
o0o pas en quarr6 fitue dans les hauteurs de I'Afile, bor-
o .'efl par le Sieur Chageux, a l'oueft par les heritiers
imn & le pourfuivant, au fud par Lionard Leroux, M.
S& au nord par le Sieur Gamier aiin : la conceflion de
e terrain a ete accord6e d'abord au -Sieur Moiffzrd, Ha-
itant a la granderiviere de. FAnfe-h-Veau; on croit qu'il
'avendu & que les h&itiers Guimardy prtendent des droits.
M. Galeq, Capitaine Aide-Major des Milices &. Habi-
ant au Perit-Trou, dependance du- Petit-Goave, pour-
aivant en reunion d'un Terrain fitui aux Baradaires, Pa-
oiffe du Petit-Trou, born au nord des nommes Aubert,
L. a l'eft du Morne-Rouge, i I'oueft du Sieur de Ma-
on, & au fud du. Sieur Baran : la conceffion de ce terrain
ef inculte,, a ete accordkeeau Sieur Francois Brun, mort
epuis dix ans.
M. Lafond, pourfuivant en reunion d'on terrain de 1ooo
as carres,.fitue au lieu dit la Place des Negres-marrons,
aroiffe. & dependance de la Croix-des-Bouquets, borne
u fud des Sieurs Boile.u, au nord, et. & oueft de terres
non-concedees ou non reconnues :la conceffion de ce ter-
in a te. accordee le 14-anvier 1773 au Sieur.. Henry
rvee, de present en France.
Le Sieur Roux, pourfuivant en reunion d'un "-terrain
ompofe de quatre emplacemens, numerotrs fur le plan
ela ville 463, 464, A65 & 466, fitu6 dans les hauteurs
eBelair, borne au fud du Sieur Cottineau, a-u .nord dua
olygone, don't le Proprietaire t& inconnu.
Le Sieur. Francois Giraud, pourfuivant en reunion d'un
terrain de 0ooo pas earres, ditau dans les hauteurs de la
ivire'de' la Voldrogue, dependance de Jbrbmie, borne
a.nord du Sieur. Bernrard Fourcaud, a l'eft du rivage droit
de ladite riviere, au fud & l'oueft de.terres non-conci-
ies: ladita concefion a ete accordee le 29 Janvier 1772,
'hDame v-euve Guichon; qui ne I'a jamais fait difricher. .
SLeSieur Jean. Ceuillet, Gerant de l'habitation de M.
,ome, rvfidant au Trou-Bordet, pourfuivant en reunion
dln terrain de. ico carreaux. d terre, pour culture,:ap-
ei les Rofiers fitu6 a la Montagne-Noire, borne a'eft
e M. de Bongars,- 1,oueft des keritiers Carrere, au nord
de a Montagne-Noire, & au fud de M. de Refencourt:
te terrain, a .t conce6e a' la Demoifeile de. Carrere, qui
decedee:- fans iavoir etabli ni cultive.

JD X M. A 'N D -E.
On defirerait connaltre l'eat 'de la Tucceffron du
ieur Jean Gouffebayre natif du bourg de Habas, en
uyenne, qui a habite plufieurs ann&es la Colonic, qu'on
fpoe avoir et mari..& rrmort dans Je quarter de lYAr-
ibonite; les parents qui en font en peine, & qui ont cher-
a en avoir des renfeignemens, *n'ont pu ufqu'ici -s'en
Procurer de bien- exa is. -Itsprient les perfonnes qui pour-.
'oit en donner de vouloir les adreffer hrM'" Saint-4aca--
', JBeaucatp','Dufourq 6& Compagnie, Negocians a S. Marc.

'N A P- R S x .v C ARGz M T.

l :Amable-Hcnrimce, du Havre, Gapitaine Lubin, par-
ha pour ledit lieu du 20 au 30 Mars prochain :ce na-
Ifte et fon premier voyage. Ceux qui voudront y paffer,
Charger h fret pourront s'adreffer a Mr" Befnard, de
Gro~ix, Pafcaud & Comprune, N'gocians a Leogane,
iu ont auffi a vendre des pieces l eau. a
Le Breton, Capniaine Borde, partira pour Bordeaux du
o au 25 de.ce mois. Ceux qui voudront ypaffer ou char-
la fret s'adrefferont audit Capitaine, ou a M" D. & E.
awron, en cette ville, qui affreteront pour quel port

goelette du port de.70 milliers & d'une march fu-
ineare.,
la Flandre, rarcaefe Capit. Rahoutet, .du port de 4co
xe, in oiier ra-:ti:a pour Bordeaux du to au


1 du mols prochain: i1 prendra du tucre & pen de caf6;
vu que le rell e de on chargement en cette denret & au-
tre eft fait par M" Peychierre frees 6' Bouyer, a Saint-Marc,
oh il doit fire efcale. Ceux qui voudront y paffer ou
charger a fret s'adrefferont audit Capitaine, chez M'" Dau-
bagna, Trigant 6' Compagnie, qui ont h vendre un part
de bonnes briques, ainfi qu'une quantity de chaux Nantaife.
Lefdits Sieurs previennent qu'ils ont repu depuis peu us
bel affortiment de fer de toute quality.

A YV i D R t.


Une habitation 6tablie en indigoterie, fitue au Petit-Troui
quarter de Nipes, appartenante.A M. de Thomaffet, avec
o5 tetes de Negres faits fur ladite habitation don'tt ma-
jeure parties Creoles & bons fujets. S'adreffer ~ M" Bef.
nard, Delagroix, Pacaud 6' Compagnie. N6gocians a Leo-
gane, fond6s de pouvoirs, qui en front bonne compofi-
tion pour du comptant, ou du paper fur France a courts
terms & endoff6 par de bons N6gocians de la Colonie.
On vendra le tout ensemble, on la terre & les Negres
f6parement, a la volont6 de l'acquereur.
Cent carreauxde terre, fitu6s dans les auteurs du Mont.
Rouis,quartier du Beau-Sejour, iloignedu bord de la mer dtl
cote du Sud de 400 pas, don't le chemin eft fait pour 'exploi-.
tation des bois jufqu'aI embarcadaire.:, & dans l'oueft de
i0oo pas, le. chemin pratiquable jufqu' f'embarcadaire
Royal; ledit terrain bien arpente avec fon plan, eft propre a
fairedui coton il y a 94 carreaux en bois debout, don't
environ quarante en plat pays, & fix en jardin & 6tablif-
femens, confiftans en une grand'cafe, 4 cabinets, deux
galleries, un magafin a grains, une cafe a Negres,,un 6ta-
bli a coton, quatre moulins idem, & tous les uftenfiles
d6pendans de ladite habitation : on trouvera fur ledit ter-
rain bois d'acajou, tendre acaioa, bois de fer, de chene a
gland, gouyaviers de montagne, gaiac, bois amer, bois
a fire du terrain, idem a fair des moulins a eau, taver-
non, bois 6pineux, longue barbe & de lance. Ceux qui
voudront en faire l'acquifition pourront s'adreffer au Sieur
Drouin, Huiffier en cztte ville, ou-a M. Rolin, Nigociant
au Mont-Rouis, qui en front bonne composition.
SUn emplacement fitu6 la Croix-des-Bouquets, de la
contenance de 5o pieds de large fur .o de profondeur,
borne F'eft & au .fud, des terrains de M. Lefer, & au
nord, des Sieurs Richii & Sene. S'adreffer au S' Drouin,
Huiffier en cette ville.
tUne habitation fituee au centre de la Plaine-du-Fond;
quarter de 1'ile-1-Vache, ditfante de a lieues du bourgde
Torbeck, de la contenance de 1s6 carreaux de terre arro-
fables, & 30 autres en litige avec les voifins : ladite ha-
bitation eft etablie en fucrerie & connue pour fabriquer
de la plus belle quality, il y paffe une portion de
144 pouces d'eau de la riviere de !'Accul qui lui appartien t
& colloquee de plus pour So pouces -i la derivation de la
Ravine-Seche. Un tres-beau moulin i betes, tout neuf &
a grands cylindres propre pour moulin a eau; une fiucrerie
garnie de fon 6quipage en bon etat, bacs & tous les uften-
ciles neceffaires, &c. une purgerie & une cafe a bagaffes;
deux.maifons principles : cette habitation ayant appar-
tenue ci-devant a deux Affocies, a des logemens tres-
vaftes, commodes & agr6ables; cuifine, hopital, colom-,
bier, clapier, cafes pour les domeftiques, & un potager.
M. Boudeaud, Proprietaire de ladite habitation, q:ui, en
ayant une autre, d6firerait vendre celle ci, afin de
fe liquider avec fes creanciers. II donnera, pour cer effect,
toutes.les facilities poffibles a l'acquereur, moyennant les
arrangements qu'il pourra .prendre avec ces derniers. II
y joindra 35 a 40 Mulets & une vingtaine de Boeufs
de cabrouets.
Une Negreffe Arada, agee d'environ '40 ans, avec fes
trois enfans Creoles, Fun .ige de 14 ans, ayant 2. mois
d'apprentiffage du mntier de cordonnier; les de:x autres,
'un de 12 ans & l'autre de 9, bons domeftiques; uv
autre managee d'une N6greiTe Creole, ayant des ta-
lens, avec trois enfans, iin Griff de ans, c i2s dux


Is




*1
i





.Ire "urc b age, -res tureta Un mooiin 1a 1p ef :.e tout oirCt e erentes; lur
s) perruqviets & domef iques, Fun codfitnt pltald;lenent une cvifne de 58 pleds de lotg fur 16 de large, un cob, l
Ees ,da:rcs, .& un- ortjeunle Negre Nago, ayant z- inirib bier d, I, pieds, un aoili, kr de 18 pieds de .lo i,
.lene, trs-boiujet, & une Ngeetle Croe0e Ig,6e 12 de large, 12 tcafes a Negres, ,partie font neuv's,
,,de 30 ans, ayant beaticoup de taless: le .tot pour des une autre, fervent de logement auxDomeftiques :le tvb
!liettras de change futr France., c'ett-a-dire peu dargent eli btid en bois -dr & covert en paille. S'adreiffer t
(.Comnptant. S'adreffer a M. Nicolas ame', detneurant en Eo.zneau fi:tes rGfidans audit lieu,
xette ville. Cinq beautvc. Ngres & dix .Ngtrffes de jard*nfitsa
1A .vendre, cheZ MW' Can francq.,, Than Comptagie, pays. S adri4cr a M. '.Ferderyfrnrcs, au Bac-du--entre
Lun pazti de l'bp rbe riz 'frais de ia Caroine. i'Artibonite, ou Lpe fres, Ngocias
Arnbnzte, oua &V Lar fif-res, iNegociansa in
Un bel emnptcemrent-. fitue fur la, Place de 1'Arcahaye. Marc.
'S'adreffer a M. C. orrcjodes, Neiociant audit lieu, a Une habitation Rablie en indigo., fitut.e a Mirehbalais
< uiil'app, rtielfl fa laq- .. .... .
.1. iappartia. de la contenance de 33 carreaux de terre, fur la~Uele
SU. em-,liceo nt de ,iSo pieds de profonieu fr 50 de y a trois vaiilfeax battans 1'eau., un moulin neuf, de
facadee, f lee cette ville, grande-rue., vis-- a vis M. cates, dc ,t itue eit co-rerte en, eflien-tes, deux m-g as,
fT/O izein., fur INquel iti. a une -maion divifie en dett, un coIobier ..& hurt cafs a Negres adite habiraione
c iamiires & d&uk .cabnets, galere, magafin ,colombier, en pla pays1, les }ardins font en bon '-at & ii y a
UfIne, ou & jardit'ad r au Sieuv rL Char-- vivres en abon....ce on y joindra une cooceiflon y atte.
,uiiIe Iou '& -adn.Sarl~ iu Yiu atte.t hr-vve nao ...a..
ipcmnier du.toi en.,ettevitke:,qui vendra auffi deux canots., nant, de la conrenanc6 de ezo carreaux de terre, part!t
don't un de 31. pieds de iong fur 6 de largbj ayant une en bois u._J..jut & le refte en morniie. S'adr'ff,r %
Ibordure .de pouc.s d'epaiflru; & 1.autre aie 2.3 pieds de Mafiot ; F'un, M-abia:nt .' Mlir ,ala,, & ,'autre, Cairr.
long fur 4 de larg-.. given l 'Ar-titonite.
-Deux maifons" iumes 2-u Grand-,Goave, l'une fur la
'lace-d'Ardefi6s di.vifie-en 3 chatmbres, coiaverte en effen- 1 c Z A :.V s WE N M A R- R 0 t Y A c f
tes, ayatn-fbr4 t friuiifine &.unec.our bien entouree de mur ;
lautre fif4 visa- is l'Egiife, eft auffi divif6e en 3 chain- FigcaRo:, Conyo, camnpe fur le fein droit VALTER, &
bres, une: cuifir & u'ine cour entourn:e de mur. ,Elles f.e- fur Ic gauche G. GAVB.AN, au-deffous:STOR, gy' dg
rorant vendues, Qfpare'menr. S'adreffer aux nommes Tainon 20 ans, taille de 5 pieds -2 pouces, marron depuis 2 10joi
& J. B:' Dsroyer, MA- L. audit lieu, qui en front bone En doaner avis aux Sieurs Hatmann, Armuriers en ctt.
.cidm ofition -,pur du com tant. ville, ou M'r, Charricr'6 Ganar, l'Archayre,; il y aurg
A vendre,:-chez MI' A. & E. Thouron, Negocians, 130 liv. de ricompenlre.
dous de totres'eflp&es, fer afforti, cordages, boufflets Lamour, Congo, &arnn ur le ,fein droit-PR AVDOIN,
.. forTg.., plmb: tanmin6 d'Angleterre, moulins Qt mais, au-deflous ST MARC, taille de 5 pieds .3 pouCes; marrow
chareboi-dhirterte dAnaleterre,- grapoins, &c. vian rouge depuis trois reois. En donner avis au Sieur wadicore : '
&de'Saiait-liien' dd ~7b9., en bouteilies & en barriques, delet, Mcnuifier 'i Saint-Marc.
viti blanc d& SAtfac de 1779, en bouteilles & autres, aca- Bcrrnard, Martiniquais, ttamp6 MMASSICOT, age de
jou o&rd' & niouiehte. 32 artS, de belle taille & de forte.corpulence,, camus &
- Unie inmaifo ifite en cette ville, rue du Gouvernement, la face large. En donner avis A Maffcoe., fur l'habita.
cozrue f jat Ia denomination de I'ancien Presbythere. tion Caftera, l'Artibonie;l v aura rcornpenfe.
STdreffer a Nt Del ech,:, 'Nicociant., ou M, Prat Def- Laforcune, Congo, itepm ftr un fein-, en fer Che-
pr, Hzbitait. aiiu Morrie de I pital. val, MONVILLIER, & fur lautre illifiblement, age
SUze hihitatiori-dtabl~.en"caf6, de la.contenance de xoo d'environ 3.-aans, taiile de pieds 4 pouces, part matron
carreautx d eterre; ,6 ii y a de l'eau courante & quelques depuis deux mois. En donner avis M. .raaud,, Negociant
tabliffemens, fitue aux Grands-Cahos, Paroiffe de la Pc- au Mont-Rouis, ou a M. Moonviier, Habitant au Fond-d
tite-Ri-vi're de :'Artibonite, borne de Mr Cornillon & Baptifte, a.qui ledit Nigre appartient; -iit y attra bontr
Niel fi/s. S'adrefler en cette ville, Mr" D. Uarje 6 Comp" ; rl&ompenfe.
a Saint-Marc, a M'. 'reon des Chapelles, Sen&hal; l'Arti- Louis, Congo,, 6tamp. fur le fein droik $VIRE, Atg de
lbonite, 1 MK Mollet, Habitant; oui au Cul-de-Sac, M. ans, taille de 5 pieds % pouces, ayant les yeux rouges
Robiou awid, Habitant & Proprikaire de ladite habitation. .En donner avis a Mr'Dufourq 6& Lib'ral., en cette vill e;
... Treize mtle pieds de bois equarris tres-bien affortts & a M. G. tbeia1, Negoclat t a l'Arcahaye; ou au Sieur
36 mhlliers deffentes du Mifliflipi, a vendre, chex le Y' Suire, Doleur aux Matheux, a qui ii appartient.
.Merlin, MdTailleur., rue Traverfiere & pr's la C)m.die, cqes, Crole amp NANETTE SLVESRE,
M-erlnpre e .'o Jacques, Creole, e'tampe NgANETTE SILVESTRE,
,en cette vilie. age de 2 23 ans, les pieds en dedans, les yeux gros.
Un terrainu de la contenance de ioo a1 o cazreaux, & la vue baffe, marron depuis le 15 du mois dernier.
propre la culture dui af&, ohi ii y a de l'eau en abon- En donner avis i la nommee Nannette, Habitante 1'Ar-
dance, fitut dans les hauteurs de la Grande Rivi're de cahaye; ii y aura r&ompenfe.
Jacmel 8 lieues du Por6t-au-Prisce, & pros du grand Jolidor, age de 20o ans, marron depuis le. vx Oobre;
chemin auquel on travaille depuis ptufieursnmois par ordre C^harts, 'gg de 24 ans; ercure, age' de 18 : tous deux
de MM. les Admnifirateurs. S'adreffer aI. Michd de la de nation Aouffa; & Nicolas, Nago, 4g de ans,
Jonchere, Gerait de l'habitation d M, le Marquis de Fau- marrons dcpuis le ii Decembre: tous etampes LACOUT-
v'eau, an -Boucaflin, de l'habitation duquel cette terre fait On les foupSonwient fur des habitations dans Ids environs
parties, ou a M. Bouytguc, Negociant en cette ville, qui de S. MNarc. En douneravis a M' Ptychierre fr~res & Bouyerj
donneront tous ls renfeignemens pofiibles. Ledit terrain Negocians "" Saint-Marc, ou M. le Ch 'de Cordes, Ha-
eft arpent. bitant rArtibonite, les ayant acquis du Sieur Lacolit,
Une habitation fituue l'Iflet-a-Pierre-Jofeph, limitro- Marin ~i Saint-Marc; ii y aura une portugaife de ricoff
phe au Bourg dudit lieu., appartenante ci-devant feu M. penfe par cheque Negre.
Laborier, de la countenance de 131 carreaux de terre, pro-
:pre i la culture du fucre., de l'indigo & du cafe., fur la- C H E V A U X 'E G A It S.
.uelle il y en a !1 etablis en indigo, cafe & uivres,
& le refle en bois debour. Les tabliffemens con- 11 s'd' -chappe la nuvt du 14 au 1 du mois dernier,
fi-ent en une grandIcae de 64 pieds de long fLr 30 deux chevaux, I'un fous poil rouge-tocade, etamp1, NX
de large,' avecgalerie fous le mcme comble; une caloge & I'aut.e fo:;s poil brun-rabot, &aCmpC au montoir C !-.
de 8 pieds de long fur 30 de large, plancheiie & bou- E, done r .aivis Iuu Sie'r K'iouet, Md an coin de ia Plac.
lul&e, & une cafe de 30 pieds carr~s, fervent de COUVeP, de l'intendaa.c'.., pros Le $iur Liuitllr, Lathier en yile.
i|
I



i

















etampe, autant que l'on a pu le diflinguer, LAVAU,
qui a dit appartenir a M. Saunier; tous les deux arretes
an Quarter Morin ; Apollon, Congo, cramped illifible-
ment, qui a dit appartenir a M. Marcan, arrete a la
frontier Efpag;iole i le 5 Andre, creole, etampe FX
DOUBRERE, a M. Doabrere,'arrit laPine-duN ordi
Avillet Congo, tamper BOULES, a M. Lambirt ,
arrete au haut du Cap i le z du courant, Jacques, lbo
paroiffant avoir ette tamper fur Ie f;in gauche, G M. Ber-
gugnan a Limonade atrete la Grande Rivitre >
Zemire, Aya etampee V" SOUMAIIRA a Madame
Soumair, arretee a la Coupe de Plailancc.
Au Fort-Dauphin, le zS du mois d;nier, eft entr i
Geole, trois Negres nouveaux, Cowgo, etampes V-,
& an deffous DAILLEBOUST, arrests a Valiere e
le 31, Plagie, creole etampee J. MOUSTELSON,
& au deffous AU CAP, a M. Moufoelfon, au Cap ,
arretee la Grande- Colline par le dtachement de la
Marechauff6c ; un Negre nouveau Mozambique ,
etampe TH, & au dfIlous DUVERNAY, arretc aux
Fonds-Blancs.
A N M AUX PAV S.
Au Cap le 5 du courant, une Mule, poil brun,
etampee illifiblement fur la cuiffe de 'autre cote du
montair, ayant du farcin fur Ie dos, zarreite au aMome
du Cap.
Au Fort-Dauphin, Ie z du courant, trois Chevaux,
poil rouge, etampes fur la cuiffe du montoir AL AR ,
entrelacees, arretis au Terrier Rouge i une Junment r
poil gris, etampee far fIepaule du cote du lmontoir F C (
fur la cuitfe P, & au deffous d'uno Ctaaipe Efpagnole,
arretee au Qaartier Dauphin.
E TAT des Negres paves qui front vendus ': la Barre
du Siege Royal du Fort- Dauphin a mois d'avril
prochain.
Un Negre nouveau, de nation Ibo, itampi fur le
fein droit gR, prefque illifible & au deffous une cou-
ronne fermee, qui n'a fu dire fon nom ni celui de foa
maitre, ramene de I'Efpagnole.
Auguflin Congo, 'tampey illifibletment fur le feia
droit, fe difant appartenir a M. Vincendiere au Bou-
caflin, arrete a 'Acul-des-Pins.
Choifi; Negre nouveau, Congo, &tampe fur les deux
feins illifiblement, &8 au deffous d'une R couronnee, fe
difant appartenir M. Magange, ramene de l'Efpagnole.
Guillaume, Negre nouveau Congo, ctumnpe fur le
fein gauche, en fer a cheval, prefque illifible, L. BO-
SORET, avec une toilee fur Ic fein droit, &- une cica-
trice fur le milieu de leflomac, ramend de I'Efpagnole.
Jofeph, Congo, 6tampe illifiblement fur le fein droit,
fe difant appartenir a M. Joannau, au Limbe, arret6
S1'Acul-de-Samedi.
Jean-Picrre, Congo, etampe fur le fein droit NEVEU,
& au deffous CAP, fe difant appartenir ia M. Neveu
arrete au Grand-Baffin.
Jean-Baptifle, creole, etamp6, fur le fein droit MT,
a M. Monteil, arretd a la Grande-Colline
Un Negre nouveau, Congo, fans etampe apparent,
qui n'a fu dire fon nom ni celui de fon maitre, ramene de
FET1p agnole. I
Franfoife, Congo, etampee illifiblement fur les deux
feins fe difant appatCnir ai 11. Texi.r artecde al
Quart Piauphin,


E NAVIRES Au CAP.


E'.,k4,pa s dernier, 1'fie, du Havre, Capitaine
Lahaye, part le 16 decembrej le z da courant, le Ga-
rinde, de Bordeaux, Cap. Pellot, part le 16 decembre i
le Brigadier d'Erneft de Bordeaux Cap. Arnoux patti
le 19 decembre 5 le 3 la Concorde, de Nantes, Capitaine
Voucher, part le 17 decembre; le 4, le Bienfaifant, Cap.
aaffon, part le 17 d6cembre /e S !ly de Bordeaux ,
Cap. Tabois, part le I9.decembre i le Jofeph & Georges ,
de Bordeaux, Cap. Darrand, part le to d'cembre.
Df.PAR.T DE NAVIRES DU CAP.
Le 31 du mois dernier la Galathee, Cap. Perce .
pour Marfeille; le 2 du courant, le Saint-Pierre. Cap,
Larre'guy, pour Bayonne I le 4, Y'Alliance, Cap. Videau,
pour Bordeaux ; les Trois Coufins, Cap. Hercouet, pour
Saint-Malo; le Courier du Port-au-Prince Cap. Her-
couet pour Nantes; la Caroline Cap. Beauchamps ,
pour Bordeaux i le 7, la Renommee, Cap. Gardia, pour
TBayonne le Sextius, Cap. Anfelme, pour Marfeille.
PoI D s D v PAIN.
PAIN d'un Efcalin. . 24 once.
P RI X courant fourni par la Chambre du Commerce du
Cap-Franfois, le 3 Fevrier 1786.
DN N R E S COLONI A L E S.
Sucre terre, premiere quality, 78 a 80 liv. Second
quality, 712 75 1. Troifieme quality, 66 70 1. Com-
mun, 45 i 55 1. T&tes, 36 a 4z 1. Sucre brut, 27 a 34 1.
Cafe fin, 21 f. 6 d. Marchand, 20of. 6 d. Infrieur, 20o f.
Triage, 13 a 16 f. Indigo bleu, 14 a 14 1. 10 f. la livre.
Melange, 1z a 1 1. Cuivr', 9 :I 11 1. Coton 2zo
a 260 1. le cent. Cacao, 3 a 14 f. la livre.
MARCH ANDI S ES D'EUROPE.
Vin vieux 2oo a 25o livres la barrique, nouveau,
I132 a i 4o 1. de Provence, ioo a 2to liv. Vin blanc de
.Bordeaux, 8o 01. le tierqon. Farine fine, 75 a 82 1. to f.
le baril, commune, 66 70 1. Huile fine, 36 41 1. Ie
panier,commune, I8 1. la cave. Beurre, z 'a 3o f. la
livre. Petit-Sale, 2 a 30 1. flancre. Boeuffale, 8o 0a ool.
le baril. Morue, 40 i 4 1. le cent. Riz, 3o0 36 i. le cent.
Savon, 90 1 le cent. Chandelle, 2z f. 6 d. la liv. Brins
de fept huitiemes, 44 f. laune reduite, de trois quarts,
34 a 40 f. idem. Cormbourgs & S. Georges, 44 a 52 f.
3'aune. Morlaix, 1400 1. la balle. Laval, 1400 liv. idem.
Bretagnes, 75 a 90 pour cent fur fa&Curc. Rouen-Fleurets,
630 liv. la balle. Toiles & Marchandifes fines, 60 100oo
3iv. pour cent fur fature.
COURSE DU FRET POUR BORDEAUX.
Sucre terre, 9 a 1o d, brut, iz d. Caf6 en futailles,
10 a 12 d., en facs, 6 d. Coton & Indigo, 18 a 24 d.
POUR NANTES ET LE HAVE.
Sucre terre, 12 d., brut, 14 d. Cafe en futailles, i T
a 16 d., en facs, 8 10o d. Coton & Indigo, 24 a 36 d.
N E GR E S MAR RO N S.
Au Cap, le 29 du mois dernier, eft entrC A la Golk >
Yincenti, Portugais, age denviron 35 ans, etampe FI,
,ui a dit appartenir ~ M, J. Francifco ri riawnt role I


< _:.'



SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMtRICAINES.

J DuI Mercredi 8 Fevrier y6.





SS PE C T A C L E.
Les CC.. ;,:I ..us du Cap du(I.' rlt SaI'.I"i r dul
coutrant, au b-neice de de ..' ,Lorgeois, LA DELL
AiEELI, OpeLr en cu Itie Ires, om de t'ut fio
SpedacUe dans [tqudl Iv;:..L:.e Marian remplira Ie
l1ble la 1 Be!e Arfeine, & M. Ju/eY, Pc1,ior. n,.-e du
Roi, celui d'Alcindor; il ajoutera dans ce R 'le le fu-
perbe Ron.l:.-.-u 'de Sacchini, qui a produit Ie plus grand
cfet, & que tout le monde deiire entendre de nouveau.
Dimanche 12, LE MAR IAGE DE FIGARO, Comndie
en cinq A6tes de M. de Beamanrch/ais, ornde de tout
fon SpeCiacle.
Les mnmes Comediens donneront Samedi 18 du cou-
rant, au bindfice du fieur Rcgnault, Maitre de Mufique
de lOrchedtre, une reoprfentation de FeLIX, ou L'EN-
TFANT TROUVE Opera en trois A&tes, Paroles de
.]V. Sedaine, Mufique de M. M}onfigny, dans lequel
11. Juiien, Penfionnaire du Roi, remplira le Role de
.Felix, & y ajoutera une Scene enriere de M. Piccini.
Cette Piece fera precede de LA SERVA.TEI MAI-
TRESS E Opera en un aLe.
Le fieur Regnault, pour complerer fon Specacle &
n ecoutant que ion zele, a cru fl:rtter davantage le gout
du Public dans le choix di ce dernier Opera, que d'y
avoir fubilitue une petite Come'ie, qui quoique
bonne, feroit encore moins grCa.ble que la Mufiaue
du c6leb e 'Prg:le te. lr,.te le. deux Pieces, Jofeph,
Violon dc l'Orch:ftre executera un Concerto de
.Violon de petits Airs varies.
S U I T E des Mhrmoires prefete's au Cercle des
Philadelphes.
A.e'decine, Chirurgie Anatomie Hippyatrique.
Recherches & Obfervations fur le magnetifme animal,
par M. Arthaud, Docteur en Medecine, Correfpondant
de la Societe royale de Medecine, de 'Academie de
.Chirurgie de Paris, & Prdfident du Cercle des Phila-
'delphes.
Obfervation fur un Hydrocephale, par le mime.
Sur une imperforation du vagin, fuivie d'une
liydropifie hors du peritoine, par M. Charet, Maitre en
Chirurgie au Quarrier Dacphin.
Sur les vomiffemens de fang, par M. Arthaud.
Description des maux de gorge gangreneux qui ont
regne dans !a parti- de 1'oueft de Saint-Domingue pen-
dant les annaes 1780, 1781 & 1781, par le mIme.
Obfervation fur le Tetanos, par LM. Vantage, Maitre
en Chirrgie a Maribaroux.
-- Sur un ulcere appelle Noli me tangere, par le
meme.
Suite d'Obfervations fut la temperature de Fair &
diff6rentes maladies, par M. Rolland, Midecin du Roi
a Leogane, Affocie Colonial du Cercle.
M,6moire fir la Morve, par M. Geiin, Profeffeur de
l'Ecole Veterinaire de Paris, Membre du Cercle.
Obfervations ginerales fur les conflitutions des fai-
fons & les maladies qui paroiifent en dependre, par
Ivl. Arthaund,
Obfervation fur une difformite du cordon ombilical,
par le mime.r
Meioir, fur 1'Antrax on Charbon, par M. Pelijfot ,
MllaiEre en Chirurgie a la Petite-Anfe.
Erl',;i: d'un Ouvrage de M. Chibert, & Reflexion
fur la mire im lad par M. Archaud.
Memvyoire fir la Claudication des os du baffin, par
M. CoJje Dangerville, Mlaire en Clhirurgie de Paris,
de 1'Academie de Chirurgie, Chirurgien du Roi au Cap,
& Membre du Cercle.
Obfervation fur les Tumnurs qui arrivent aux enfans
dans le fein de leurs meres, par le meme.
M6moire fur les Plans &: fur les avantages d'inoculer
cette maladie dans les epid6mies qui attaquent la volaille,
par M. Hapet de Lachefizaye, Habitant a la Guadeloupe.
Lettre fur les Vers auxquels les enfans & meme les
atlimautI font fijets, par M. le Comrte d'lngrande, Ha-
lktant am Fond des Negres, Affoci' Colonial de Cerle.


t'./ 1.;,.1' f S zgO [ ir IT'0 i .,i i .. ,'_*,*0/o
H -LHit al T.'i Ouvrage cuuronint par la Socit
roy iie de Mcdecine.
RCfl',oin fiur a N.hrotor: ?e, par M. Ar.t..a.al.
Letre fur un Colera mIcrb 'rs, par Mi. Decou, MLritre
en Ciiru.li:: Aquin, Aflbci Colonial dI Cerle.
CObfervation fur une -laie occaionnee par un coup de
pitolet, par M. Aidrien, M 1&ine en Chirurgie ia Ho-
pital du Roi.
Sur les Pierres arretees dans les ureteres par
M. Dangerville.
iur le Mechanifme de la vie par M. Arthand.
-- Sur lufage que les Negres font du Bois rouge,
dit Brefil, dans le traitement de la Gale & des Dartres,
A
par le meme.
Lettre fur FlOrme pyramidal, par M. Berouette, Doc-
teur en Md 1cii e a Saint-Marc.
Confultation fur ie Mal des Eaux, par M. G'in.
Recherches fur les Vers qui fe trouvent dans les voices
circulaires, par M. Worlook,
Lettre far quelques Maladies, par M. Thibal, Me-
decin du Roi au Fort-Dauphin.
Obfervation fur une Mvaladie vermineufe des chevaux
& des mulets, par M. Lapole Artifte v6tirinaire.
Sur une Tranfpofition du foie par M. Decou.
Effai fur les maladies de Saint-Domingue, par le
A
mieme.
Lettre fur les proprietds de 'Euphorbier dans le trai-
tement des maladies vencriennes, avec la defcription de
cette plante, par M. Gaache. Docteur en Meaecine,
H.Liit.nt au Port- e-Paix, Affocie Colonial du Cercle.
Obfervation fur une exfoliation considerable du Tibia,
par MI. de Saint-Brice, Maitre en Chirurgie a lAcul,
Sur le Spafme, par le mene.
Difcours fur la Chirargie, par M. Gayot, Maitre en
Chirurgie an Cap, Membre du Cercle.
Obfervation fur une fira&ure du col du femur com-
pliquie de celle du grand Trocanter, par le meime.
Sur une Hernie avec gangrene, par le meirme.
Memoire fur ks avantages & les dangers du Quin-
quina dans le traitement des fievres remirtentes; pr6-
cedd d'une Differtation fur florgine & les progr's de
la Medecine, par M. Peyre, Medecin au Cap, Mem-
bre du Cercie.
Obfervation fur Ics Plaies du coeur, par M. Adrien.
Sur les Tumeurs formtes dans la fubibance du
cerveau, par M. A-rthaud.
MImoire fur la nature & 'ufiae des Eaux du Port-a-
Piment, par M. Dabry, ancient Chirurgien-Major, Inf-
pedeur de ces Eaux.
Inftructions gnearales fur administration des Hopi-
taux des Colonies, & les moyens de conferver les
Negres, par M. Arthaud.
O(bfervation fur le fpafine ou tetanos des nouveaux-
nes, improprement appelle mal de machoire, par M,'
Gauche'.

AVIS DIVERS.
Le fieur Paliard, Hor!logr de la Reine, donne avis
qu'ayant diffout fa Soci(te avec 1 e fieur Dbois, refle
charge de la liquidation de ladite Socidted, & offre fes
services au Public ; c:ux qui I'honoront de leur con-
fiance auront lieu d'ctre fatisfaits. II vient de recevoir
de France des Montres d'or a redptition ainfi que de
fimples, a cylindres & autres, tres-bonnes, qui garan-
tira pendant un ans, faites par les frees Paliard,
Befan~on. Sa demeure eft au coin des rues Notte-Dame
& Royale, vis-Za-vis 1'Imprimerie Rovale.
Le fieur Patois june, tenant le Paffage de la Petite-
Anfe, a I honneur de privenir MM. les Habitans, que
Flon trouvera chez lui du merrein a barriques, bois de
charpente, de diverfes q ualites, chevrons, bois de lance
& poteaux, planches de lap, pifpin, pots & forms,
briques de Nantes, belle more, fel du pays ; ii mc:r.'
ie cafe dans les futailles que I'on d&irera, & fe ch.i1::ra
meme, pour Cvwter i MM. les Habitans les fra~l du
voyage d'artreier I fret : i! p rvienc auIi hM., Ies





Capitals ) (I'e Y^on tve',Ait" (t^, iprt c ti oi en, co o fu -
bg'o; le tout miler pri. LLes pe tl1ttn qui iui i
rhonTneul delJ salieicr lu lii auroit lieu d'1 iuidiai
de foil e-x-itude,
MviM. les Crar.ciers d, !a fiuccflfion .e fea i"ur Jatn-
1jiis La'orte, vwanzt, Hi4Hbitant aut Perhes, dchd
au Cap, Iont pries de la part de Ni. Fayoe, for Exe
cuiteur Teftamentire de vouluir bien communmiquer
fous Un tmois, a M" W a'.z'tier Ladgautr ie, Procuc'eur,
leurs tiresr de cr"ances & prkcomipccs des pieces, !,fin de
pouvoir parvenir a la liquidation de ladite fucceifion : il
prie aufli les Debiteurs a ladite fucceflion, de vouloir
bien, dans le meme dclai payer, pour lui eviter le de-
fgreXme'nt tde les y contraindre.
Le fitur Lapalliere, charge de la procuration des Lega-
tiires de feu M. Renard Champaing, vivant, Habitanc au
H-aut du Cap, les prie de donner leur procurati')n "
quelque autre, la mauvairf fant6 don't il jouit le met hours
d',&at de fire aucune affaire, & les prie de fe rendre au
Cap pour regler de compete avec eux, ii fera au Cap
le i f de cc mois, & y palfera pliuieurs jours. Sa deme..urc
fera dans fa. maifon, rues Penldhivre & des T-rois Chan-

Le lieur Gramnon vient de recevoir un Navire arrivant
du Mi fi;,'pi ."avec une cargaifon de i,-oco pieds de
bois ecar'.ts, 4.0o pl,'eanches, 6 o miiiers d'eentes, ledic
N avire Ci nomsrn le Prinrc caes Ajif tries, ci-dcvant l'Al-
maale T/trtJf' Capitine Peret, da port de 2.io ton-
neaux coni'ruit i Bordeaux bon voilier, & a fon
second voyage partira pour ledic lieu focus pavillon
f'ranIois, dar1s ,e courant du mois prochiin. Ceux qui
icfireront le friter en p!ein pour quelque autre Port,
ou en parties pour Bordeaux, ainfi que s s llaffgers,
s'adrefferont au fieur Gramon, qui a toujours de I'ex-
cellent Vin du ChIteau Margot en MeIdoc, de 1779 ,
en barriques 8& en caiffes de i i & o boutelles, blanc
V&" rouge, de 1777, du timem cru. II offre fn Car'nage
pour les bateaux, goeiettes & autres petites emnbarqua-
tions, au rr-zee prix des pontons.
Le fieu Dihal y Marguiii'.r, en recouvrement de
la Paroiffe Saint- Pierre du Terrier-Rouge, a l'honneur
de prevenir MM. les Habitans qu'il fe trouvera a 'Eglife
les 19 & i6 du courant & le 5 mars prochain, pour y
recevoir les Droits, &: les recevra egatement chEz lui,
'pres ce deiai expire, il fera force de remettre les quit-
ta cecs, dc c. x qui rn'auront pa.s pay-T, a la Marec hauflee.
Le Navire la Soccte', Capitaine' Levaj '.rfer, vient d'ar-
river de Dunkerque avec tune r,.s-bee cargaifon, & bien
affortie. Son magafin eil ruc de la Fontaine, pres le
4Marche- des-Blancs.
Le fieur G. Lapalliere, Habitant a la Riviere Laporte,
prie les charges de la procuration des Heriti-rs Boce',
vivant, Charron.& Guildivier a Ouanaminthe, de fe
fire conolitre, afin de regler avec eux definitivement,
:yant Cete Executeur-Teftamentaire de feu fieur BochC,
&t ayant Iaiffd un pouvoir ~a M 3 oulgeois des Gran:es,
ii y a cinq ans, fans avoir reu'fi. Le fieur Lapalrliere a
remis les papers chez Me Pru-Vet, Procureur au CaTp,
otl ii fe rendra, le 15 du courant, pour terminer.
Les fieurs Arnauld & B atilioi:, rue du Bac pres la
Place d'Armes prCviennent le Public qu'ils font tou-
tes fortes de Regiftres & relient Ies Livres en carton ,
parchemin ou veau employint a cet effect une colle
don't ils ont la composition & qui garanrit les Livres
de la piquire des infeLes.
M. Fi!'eul prie MM. les Habitans de la Paroie du
Fort-Dauphin de retiier leur quittances des Droks
Curiaux & Supplici.s pour I'ann. I N75S. I. GTaiton,
Entrepreneur de I'Eglife de ia ie Ville, fait Cgalemcnt
la recette des 4 liv. par tiet de Negre que MM. les
Habitans fe fo(,nt imposes, par iuperfadion. Les quit-
tances pour cc droit font aufli chez M. FillIel.
Le fieur Lapole Medecin Vreterinaire, Brevete du
Roi, informed des accident qui arrivent tous les jours,
au, animal, p-r !a 1;a ,',a! de d ,,,eur fire -valer des
eemrdes, a I'honnetr d'cffrir MM. les Habitns, iun
inftrunienri par le fecovars ducuel ils leur front prendre
fans gene & fans les abattre, routes fortes de breuvages.


'Ui s 4,ww I:cc c tlte S"4o (Ipe ]x lr.f '0 oiz 01
por" di DLe.:? ur iMcJlt, p ur riiir f"Jul. .. ) -IC
l Ies `inns, ':.t Vi ieV lh diti 2 Ci ( S cu' itI .;liL lG
conr" 'c'n"; itxi e dI b ic Ite qua ir tc: d'.t1ires, ,qu 'oi
me.t1 en par.1l'eIl ac li, doa-ve rik d e ColLaiit1.: u ce'
o"li e opt cP ouVe eS e c toaen oppc."s, &J, is
ont pecm" a aij,: ter iui a c, l,,' qi {^ t de i, ,,f(.- ....s'-1 ,, .
etablis aux Cayers aimt-Louis, au Porc-:-.;P::incrt "i
a Saint-Marc : cie OWpour cela qule inombxe d'Habitan$s de
Sffrenls Qua.titers ont de1,aniCs at, Dudcer ,vl,'iot uliC
marque diitn&ciive de fes Fimeds, & fur-tout Ce fua
Sirop de falfpareiHle compipoi ; pour ne plus thre e:pofes
a des epreuves non .noins prcltjdicia. s a leurs lcr ct! ,
qua la faint des nrlheureux m aades, trop fou.vent vilti
mes.de r;avarice &. de i'n`pcrpie. Ei confequence de ce,
le DoAeCur Ieno, qui ne veut" pointretre i'auteur dtI mal,
mais d* bien, viein: de rzppeilcr tous fes remedies dans;
foia -'aagain' du Cap, pour l ur impriemer le nouvvatt
fceau de fccurite fous lequel ils front ditribues 'I'a-
venir.
Le fieur Acyer, Atbergif:e 8c Traiteur, rue Efpa-
gnole La ''En;fegne de la Curonne de France pre-
vient MM. les 14ab cans qu'i! a pkis pofflcionr le z di6
courant, d'un ,el noruvellemrent bltit, attenant a,
celui qu'll occupe coA;it,,Att e.n u:eme-Cux cihimTibres
hautIs :r baffc tres-ibi: rni c r,&u garide cour ,,
ccurie 'a la fira.noif conic;ir 40 chvaOux, reimi-
fes & autres comnmodit's.
M. Doiillard Habitant auT l'oka, pr'iente Pu-
blic qu'il vie:t dce t rf. I 'acuci t on d )''Ibao.ucin te
M. Blandin, It*u c al u Oi'.nitMcr Vari.i-re. CX.cux,, (Iit OTn
des hvpothques bir lcdz hj i -i): i iboz iciO~ eli
remettr..e le prconpi e de I..-rrs c..r.i.cc oU, a -,
Lafiuc.here & 'c m:p" "ag,.Ie' I>g;i..... u C : d.cl.
qu 'pres ia troisMeme puLic r;,n du pref: r avs i
regardera bien &a dnt d ehnrg:" d ties deuii' -
des & pourfiries ci c c eard.
M. Gajlof: DeJil & .)enoilles Gdfli Acqumiruf's
d l'H-abization des fieur & darrne VcL, ,Lt',cC au .;,-
tier Valiere, par contract deva.-t M." ?i'rrr, N i;S;-
Da Fort-Dauphin, Ie 2z juin dceri;r, proM: "n od de
laquelle acquifition, ils lear devrcnt, favcir: 1iS,66 1
payables en avril prochain, & pareille f onime en avtriI
17S7, prtvienteint MNIA. les C,.re.anies deiiits fi::
& dame Yday de fe prefeiter avw-nt i'cheance def-
dits payemnens a fair-e, paifTe iqu'l"t:r. p, ils ce ucr.tt,
plus frbndcs a fire wloir ieurs tur,,.s d,- crGaice.
Lts fieurs f i,/l:/ict Florndeur & C.outea:., l-c :.ol-
tier, ont honneur de prveni-rv !. ItM. 1 s i"'!-l it, ins q.i',is
viennant d'etabiir une llon-iober-i ciu ils fondent le vlux
picmnb pour etre remis en planches de "'ep:aiieur & \-ji
geur que l'on juge a propos, a railon Pe i2 I. par ceut:t
de faqon f6par6e du prix de la fo'te. Us Cle m.r ent en
ufage foit en pompes, conduits d'iau & b:aifiis de fa-
crerie &S autsres. Leaur dcmeure eft rue S. l'rancois-Xa-
vier, flefant Iecoin de la rue Royvole, ao CaD.
Le fieur Saiies a e&abli une fabriquAe de Cuirs fa-.
,oon angloirfe, au dehors de cettZ Vilie : il a fon ma-
gafin ruze du LIHafhrd, derriere la ~lIace Clugn,r g're
par le lieu, Lg-;4rert Sales f, >on fis: fes Ci-s fcrnt
une des mir'ileiues remif's en Francee, & ayant t"A25
ceux de a Bouchire, il petut en f.ur.i.r abondammenai
a MM, les Nlgocians & C-pi air;es.
DE'PARTrS POUR FRANCE.
YIM. 1. icFri! & ,' .Fra'o, parrans pour France
donneit avir qu'ils vorit diiffudre leur fociet6. Ils
print leurs Creanciers de venir recevoir leur paieinent
,. leurs Dbiters de les folder iicffamni_.nt, pour leur
eitherr d'uler des voies de rigueur. Uls 'vendront ieurs
Negres & Nogreffes a tales, icur argentenie eien-
bies, &c. Its previennent que rien ne fera paye :sprCe
leur depart tant pour af:aires fociales que particu-
lieres, que l'ojet ne foit rev&u de leur fignature.
Le ijeur BejJ^e Menuiiier en cete VilSe, fe difp&;-
fant i partir pour France au printemps prorhain, p'ie
fes Cranciers de venir recevc-ir leur paicmer.t t' ic';
D~ iteurs deIe folder, pour lIui cit.r le ,c ..





de kg y cotiil..r. en iufiice. Ledit lieur Bf'e a rept
Negres il:nuil s & fcieurs de long, aini que deux
N Igr'.crk:; bones minageres & blanchileuifes, i vendre ,
ainli que divers meubies & effets don't it f cra bonne
comrpoiiii.n pour du comptant. Sa demeure ett rues
Pendiuevre & S. Pierre.
Madnme veuve Dujardin Demrornes, part pour France,
& di~J"; o ne rien devoir. Elle vendra une jeune Ni-
greffe Creole, bonne couturiere & fervante, le plutot
poifible. S'adreff.r a ladite Dame, rue du Hafard, mai-
ion de M. Leconte, Sellier.
M. Thibalt june, Habitant i la Trouble de Plai-
fance, part pour France, & declare ne rien devoir per-
fonne.
M. Duvernis Def-avines, Habitant aux Ecreviffes,
part inceffTmment pour France, & previent Ie Public
qu'il laifle M. Paul Duvernis, fon rere, charge de fes
affaires.
M. de Nogent, Habitant 1 Maribaroux, fe difpofant
u partir pour France en avril prochain, price ceux qui lui
doivent de le payer, & declare ne rien devoir. Ii vendra
.in Troupeau de moutons & huit tetes de Negres, don't
3e plus vieux n'a pas 25y ans, dans lefquels fe trouvent
sun cocher, un perruquier & une Negreffe blanchiffeufe
i& couturiere.
M. Douays, Marchand Brodeur, demeurant au coin
bde la rue de la Fontaine, pres la Place d'Armes, etant
iur font depart pour France, prie ceux a qui il peut
'devoir de fe prefenter pour recevoir leur paye:nent. II
a plufieurs articles de Broderies, tres- fraiche & d'une
*belle quality, ainfi que deux Armoires vitries, don't il
ofera bonne compofirion, & louera la parties de la maifon
qu'il occupe.
M. Demonbrun, grant les biens de M. Carried, au
rond Blanc, part pour France, & declare ne rien devoir;
11 prie ceux qui lui doivent, de le folder, pour lui eviter
Jes voies de rigueur.
Le fieur Lapalliere, Habitant a la Riviere Laporte,
pfrt pour France au printemps prochain, pour caufe de
.maladie, & prie fes Creanciers de fe prefenter pour re-
cevoir leur payment, & fes Debiteurs de le payer, pour
lui eviter le defagrement de les y contraindre. II vendra
tfon Habitation & tous les uftenfiles pour fabriquer le
caf6, batimens, moulin, glacis, baflins, zi8 carreaux
de bonne terre, 5o Negres, 15 mulets & plufieurs b&tes
a comes. S'adreffer a nl. Chevalier Lamartre, pour les
conventions, ou au fieur Lapalliere, fiCr Con Habitation.
Le fieur Auffant, Menuifier, ci-devant affocid du fieur
'Roulier, fe difpofant a partir pour France a la fin de
juillet, a diffout fa Societ6 du 7 juillet dernier, & ledit
fieur Roulier refte charge de la boutique & de ce que peut
devoir ladite %Scidte.
Le fieur Jauffret, Marchand, Place Clugny, fe difpo-
I'ant a partir pour France au printemps, vendra un Negre
p&cheur, une Negreffe cuifiniere, une chaloupe pontee
& deux canots.
Le fieur Ch. Audat, Officier de Milices, part pour
France dans le courant du mois de mars prochain ; il
prie ceux qui lui doivent, comme ceux a qui il pent
devoir, de s'adrcffer a M. Placide Larrieu, Negociant
au Cap, charge de fa procuration.
M. le Chevalier Lamartre, Capitaine des Volontaires
du Bataillon du Cap, & la Dame fon Epoufe, partans
pour France au mois d'avril prochain, vendront diverfes
armoires, tables d'acajou, des lits, bergere, glaces,
chaife aporreurs, ameublemens, argenterie, un coffre
fort, fleau & poids, &c. plufieurs dometliques a talents,
un Negre cuifinier & patiflier, des Negres de magafin
& bons tonneliers, des Negreffes blanchiffeufes & bon-
nes repaffeufes une Mulatreffe, jolie de figure & belle
de taille, igde de 2z a 23 ans, bonne perruquiere &


catut'ere, thtnh nt. iiqk^t rteflfni', & fde d.t
robes, avec une quarteronne, fa fille, Sgee de i6 ( 17
mois ; une autre Mulaitrefll, jolie de figure, ge de i
ans, fachant bien feLonner & coudre.
NA VIRES EN CHIARGEMENT.
La Marie Conjfance, du -Havre, Capitaine Vitara
partira du 20 au 2z du courant fixe. Ceux qui voudronc
y paffer ou charger a fret, s'adrefferont a MM. E. Millot
SCompagnie, confignataire dudit Navire.
Le Capital de Buch, de Bordeaux, Capitaine Lugeol,
partira pour ledit lieu du 20 au 25 mars fixe. Ceux qui
voudront y paffer ou charger A fret, s'adreff:.iont audit
Capitame, dans fon magafin, rue du Vitux-Gouver-
nement, a c6t6 de M. Chevalier Lamartre.
Le Brigadier d'Ernefl, Capitaine Pierre Arnoux, fin
voilier, armed i Bordeaux, partira pour Marfeiile le to
avril prochain. Ceux qui voudront y pafler ou charger
i fret, trouveront toute efpece de commodity's, s'adref-
feront A MM. Hugues & Payan, qui tirent fur France
a courts echeances.
La Ducheife de Laval, de Bordeaux, Cap. Combes,
du port de 600 tonneaux, prefque a moitie charge, re-
connu pour excellent voilier, & tres-commode par le
logement que fournic la grande chambre & la dunette,
partira pour ledit lieu dui au ic? mars fixe. Ceux qui
voudront y paffer ou charger a fret sadrefferont A
M. Liberal, grant ledit Navire, rue du Vieux-Gouv-
ernement.
Le June Etienne, de Bordeaux, du port de 5oo ton-
neaux, Capitaine J. Guilhoui, partira pour ledit liet
du Z au 30 de mars fixe. Ceux qui voudront y paffer
ou charger, peavent computer qu'ils n'eprouveront pas
le moindre retard pour le depart, parvenu Ai lpoque
ci-deffus.
Le Poflillon de la Nouvelle Orleans Capitaine
Andre-Bernard, Proprietaire dudit Navire, partira pour
ledit lieu fous quinze jours. Ceux qui voudront y charger
i fret, s'adrefferont audit Capitaine, chez M. Seguin ,
Marchand Chapellier, rue du Bac.
Le Fiddle, du port de zoo tonneaux, Capitaine de
Tribino, partira pour le Miffiffipi a la fin du courant.
Ceux qui voudront y paffer ou charger A fret, s'adref-
feront a M. Rolland, Negociant, au Petit-Carenage,
qui a un part de 12o milliers d"effentes, zooo2000 planches
du Mififlipi, 0o milliers d'effentes de la Caroline, 2z
pieces a eau de 4, bien cerclecs, A vendre.
A VENDR E.
II fera proc6de, le 8 avril prochain, A la requete de
MO Paquot, Receveur des amendes, paves, &c. A la
Barre du Siege Royal de cette Ville, a la vente & adju-
dication au plus offrant & dernier enchriffeur, d'un
Negre nomm6 Charles, age d'environ 18 ans, etamp6
fur le fein gauche COUCHET, ayant les avant-bras
fort court, qui a dit appartenir a M. Pillaron, arr&ti &
ramene de 1'Efpagnole le 2 du mois dernier.
Une bonne Negreffe, blanchiffeufe & nourrice, pro-
venant d'une fucceffion. S'adreffer a Me Caune, Avocat,
vis-a-vis la petite Porte de la Comedie.
Le Navire la Conflance, de Bordeaux, Cap. Santtos,
venant de Gabinde, Cote d'Angole, avec une tres-belle
cargaifon de 3 o tetes de Negres, A 'adreffe de MM.
Gauget, Majois, Vaultier & Compagnie, qui en ont
ouvert la vente le z8 du mois dernier.
Une Goeletre du port d'environ 90 tonneaux conf-
truite en France depuis 16 mois avec fes agres &
apparaux en bon etat & bien en cables, capable d'en-
treprendre toutes fortes de voyages. On peut en voir
Finventaire chez MM. Poupet freres & Compagnie, qui
la vendront, ainfi que 6 Negres matelots, f6parement,


Par Permijlion de MM. les Gen'ral & Intendant.


-- '. -


DE L'IMPRIMERIE ROYALE DU CAP.


p 1 '*










































I'




I:







S ..c 1cld,:s, t it cuparsc net'F, d,,nr.;t 2 000 o I;ves
S SUITE 1D E S AVIS 1DI VE RS de r1vc;na a >iiemi. Ledit Ii.r i-r.. ;,- v,;id
S La reputation connue en cette Colonie des Couverts cue pour iqtid 0 & on lotLvead dLIe m i pu,
Stfilets que Ie fieur Barr.z-e Marchand Orfcvre aiu l'lo tirocurear, ers a taux nots, ic co re.nci e: a qau
Cap, fbrique au titre de Padri, & les louanges qu'il rr r oi c
Aa ef .. I..' bik tis d "t 'aiuen ti dte:: rT ree-
(recoit chaquie our, li font efperer la confidence de bannie & Is tir-s de adlte Mali; s dc~t r
Jvi Mi. les Habitams ii les vend I to liv. Ie marc, prend ront acpofes chz Lori r pir player Ics Cian-
,en changela vieille madiee '8 liv., & les vieux eca- clersqui portent leurs titrcs de crueaucsS c c pourquoi
lines a 75 liv. Sa demure eit rue Efpagnolc, faint le fieur 1erranger prfe tLs Creanciers de vouio bica lie
le coin de la rue Saint-Jofeph. point lui taire dte ais.
SMM. les Entrepreneurs de Batimens & de Moulins I fera medi : du courant, procidi la Barre du
S fuacre, tcouveroat chez MM. Bouvier, Gallon & Com- Sege Royal du Cap, i la vnte d'e Maifn, N0 7
pagnie des Bois durs de la Colonie, de routes les qua- appitent au fie r cqes Aj/U ay, formant un des
lits A fur routes les dimenfions- poflfbles, a livrer coinsdes rues S. Jofeph & Fene, confitant en quatre
lIon voudra. Ces MeNieurs rempliront tous les memoirs chambres don't trois fur la rue Fermne, y comprise
charg. e n le te qnplit6 deufae fo iaitrue S.S eh ave
qui leurs front prefentes, & donneront totes les fa- le coin, & L autre fir la rue S. Jofeph avec gac-
Sp l p rie, une court & quatre cabinets, dott deux coupes par
tes pur e paement s endron aut des pieces e mur mitoyen a tout era dign dns a
pour bordage, en bois de ch&e & d'arenary, de4o 50 le mur toyen aina dee tot fera digne dt.s la
Spies de longueur, fur une epadteur de trois pouces & ai
-. d m -11 fern proceed, le e du courant, ala Barre du S eg
dem~i jufq a cinq ainfi que des meches de gouvernail. n a
11 a i vol fur la Htte M. Larra, A Acu-de- Royal du Cap, a la requte de M M. H es Paa ,
Sa .- vold fhr la Hxtte- Larrat, 'cu-de- ramnares de .eu -i rrrn -
Samedi, du 4 au 9 de ce mois, une jeune Jument grife, cxecuteurs- eilamrentaires de aeu fieur Mulron, a.
SrtampCe FELIX, & f.a fite, une Mule de 7 mois. On vente de diffrems Negres, Ncgrcffes & Mukts, de-
q e peur fouponneir qu'un Mulatre du Terrier-Rouge, pedans de dite ccdfion.
inM M. Delaire, de f euc s D&mouieuri continent la
decrete pour vols, qui y elI venu a cette epoque. II MM. Delaire enaudruc & Du.routier, continucnt la
s'ef tenu, depuis quvi elt fugitif. pres la Petite-Anfe, v uatre-i du Nogriter c N Ca itai re de ztionr.
fIur-tout fur Habrastioa Middine; on nom ell Charor Quatre-vingdi rgt tates de Negre, I atons
lr-tout fur l'Hbtio pdne n nora Chare o; Poulard, Joloff, Mandingue & S~,g!aite iltroiits
mats ii en a change, on peut le reconnoitre en ce qu'il s aoulaMG" M o l & i, aie, Itr
.11r dans cette Rade par le Mavire/e Jam du Havre, ap
begaye beaucoup. Ceux qui auront connoiffance de cette a e Na
Jument & fuite, font piies da l areter, & en donner Dueienl, 1'adrt I en e e i n.c c' .C. ..
avis MM. D nda L ace au Cap, ou par la qui en ouvrotla ente le d court.
,avis M M. L d CLetC par erreur qu'i a c5 aimoo;c6, dans !e N. 4,
Poe, 3 M. Larrat. On recompenfera le Negre qui en c ic Ab. Ga et, Mr ois Vaze 4,- -
ura aoine. d d ladreffe de MM. aueet Maqois, V a,.ier C f-
o E FF. E T a E R Du pagnie, au lieu de ceux ci-dci us.
SD ti.. Onize jeunes Boeufs, dompts au cabrouet 3 plufieurs
Un petit Porte-Feuil!e de parchemin, dans lequel il Vaches laitiercs ; trois C.bro.cts sa boIt3s o r to ce
y a plufieurs papers de confdquence & notamment qui en depend. S'adr-iferfirr Etrep de M.D gn..:.x,
deux billets a ordre, confentis par M. Tourtard a Ma- aa Port Margot, pres le pied de la Coupe du Margot.
Same Lepy, don't un de 600o lives, du 14 mars 178 Une petite Place a vivres & petit mil, pris lia Bnde
& I'autre de 2800 lives, du z6 novembre 178 tous du Nord, contenant environ 7 8 carreaux dcxceicinte
les deux payables en Negres, atd perdu par M. Lepy, terre, avec une grande Cafe neuve & trois Negres y
de Phabitation de Madame Deulroche jufque chez lui, attaches. Ceux qui voudront en fire l'acquiitio s-
aux Fonds-Bleus, le 24 du mois dernier. Ceux qui flau- dreiferont a 'Impirimerie Royaie du Cap.
ront trouve, foan pries de le remettre audit Sieur fur fon
habitation, ou a Madame Deiaroche. 11 y aura rdcom- A LO E R o U A AF F ERMER

pnA V EN D RE 1 era procfdd, le zy du courant a la requtre de
M. Cadafch, Capitaine de Cavalerie, Tuteur des mitreurs
Une Maifon, fife au Fort-Dauphin, rue de Bourbon, de feu Mi. Cavei'r de Lagarcnne, ancien Oflicier au
a3partenant a Madame veuve Bare. S'adreffer ladite RRgiment de Guyenne, la LB.rre du Siege du Cap, i
Dame, au Petit-Carenage, qui en fera bonne .comr o- adjudication du bail a fe:mne, pour 7 anies, de 'IPa-
fi ion pour du comptant. bitation de feu M. Cavelier de Lagarine fitude aux
Un Emplacement au Bourg d'Ouanaminthe, N0. z, Fonds-Bieus, Paroiffe de FAcul, fur laquelle i y a 64
fur la grande rue, maifon fur feuil & cuisine, le tout carreaux de terre, avec 20 mile pieds d( cafes en plkin
paliffade & covert en miles. S'adrefer c M' Pinter, rapports ; on l'affermera avec z2 tetes de Iegrcs ou
Notaire, A M. Fonbertau, ou & M. Larrat, b 'Acul- Negreffes, travaillans tous a place & 2 muClts, a
de Samedi qui vendra bon march moyeanant du la charge par Adjdudicataire de fournir bonne & valuable
comptant. caution & Certificateur de caution pour les autrcs
II f-ra procenid, e 1o du courant, la Barre du Siege claufes particulieres portes dans la carte banrni on
de FlAmiraute du Cap, i la venre & adjudication d'un pourra en prencdre cannoifihne chez Mh Ptit Dtfinsm-
Bateau & d'un Negre matelot, faii & execute fur le peaux, Procureur i a lJuriidiction du Cqp.
ieur Noblia, Paffager du Limbi. On verra le detail des II fera procdd6, le r du courant, ila Barre da
agres & apparaux en PEtude de MC RoojZan. Siege Royal du Cap, au plus offrant & dernier cnche-
II fera procede, le 2h du courant, la Barre du Siege richer, au bail a ferme pour trois annees, de trois
de cette Ville, a la vente d'un Negre nomme Etienne, Negres &8 cinq NiegteTes, dependMns de la fuccellion
Congo, age d'environ 26 ans, Scieur de long, etampe & communaute du flieur Jcian Datreuil/aine; aux charges,
]Etagier, dependent de la fuccefllion de feu fieur Jean claufes & conditions de la carte banrnie, don't on pourra
Dordan. prendre communication en 'PEtudee de M Cjher, Pro-"
11 fera procfd6, le I du courant, a la Barre du Siege cureur pourfuivart.
Royal du Cap, a la requite du fieur Berrar.gcr, la la II fera procedd, le 18 du courant, a la Barre du Siege,
vente &8 adjudication au plus offrant & dernier enche- Royal du Cap, a la requbte du nomme J. B. Larfej
riffeur, d'une Maifon a lui appartenante, fife au Cap, dit Combel, N. L., au bail a ferme, pour cinq annees,
rues des Reiigieufes & Royale, No. 612., conilruite d'une Maifon a iui appartenante, itutee en cette Ville,
S parties en maconne & parties fur feuil, maconnie entire faifiat Flun des coins des rues Sainte-Sophie & du Ca-
poteaux la Maifon fe trouve avoir 70 pieds de long card, confithnt en deux chambres, deux cabinets, cinq
S fur la rue des Religieu!fes, & 66 fitr la rue Royale, cabinets dans la court plus, en retour dalns court, troisI
quatre cabinets & deux cuisines en majonne, une cour cabinets en appeutis, une cuisine au milieu de la court,
car,:e,: en briques de Provence a un puts une galeric le toit couv;W cn eetes l; aux charges-, d;u:es : con-


^'
b







:,tn, de la citte Ir.iii,, dont on p.('Ti prendre c:n-
munication enn I'Etude de "1' ratutier Lagai!trie, Pro-
cureur poiurluiyant ledit bhil L ferne.,
11 ferS p-: jc;idc, le i8 du courant, a Fadiudiication du
bail a fe-rm n, pour y ans, d'tne iMaifon fituee dans la
Petite-Guii'e, a:.i'. tc,~' Ut aux rnineurs Valence.
A la reqiite del i D'ire Jeanne-Thderefe de Ste. Avoye
Veuve de feu fieur Foaurneau, vivant, Negociant au
Cap, profcadante fous fautorite do fieur Davergcs de
Sermet Negciant au Cap, fon Curateur aux caufes ,
il fera procede, famedi 11 du courant, i a lBarre du
Siege Royal du Cap, aux criees & adjudications du
bail a ferme de la Maifon ci-devant occupee par le
feu fieur Fourneau, fituee en cette Ville, rues Saint-
Pierre & du Vieux-Gouvernement ; aux charges, claufes
& conditions de la carte bannie, don't on pourra prendre
communication en 1'Ptude de M1 Sear, Avocat en Par-
lement & Procureur es Cours du Cap,
Un grand Magafin de So pieds de long, ouvrant
-fur la Place d'Armes, avec court, puits & cuisine en
feul, trois chambres d6pendantes de la meme maifon,
avec communication i la court, puits & cuisine, dans
la rue Saint Domingue prs la Place d'Armes, a
affermer le I avril prochain. S'adreffer a M. Boif-
gireaud, dans la ite Maifon.
II fera, i la requete de la Dame veuve Carrere, de
prdfent en France, tant en Con nom personnel que come
Tutrice de fes enfans mineurs, reprefent6e dans cette
Colon;e par le fieur Marchegaye, proced6 le famedi 1
du courant ala Barre du Siege Royal du Cap, au
bail i ferme pour fept ans, i commencer du jour de
'adjulication d'un Terrain, fitue' la Ravine Georges ,
Quarter de la Soufriere, d'environ zo carreaux, tant
en favannes, halliers & bois debout, & d'une cafe en
charpente, plancheyee, couverte en effentes fuivant
les claufes qu'on inf-rera dans la carte bannie, don't on
pourra prendre communication en IEtude de Me Pruner,
Procureur.
ES CLAVES EN MAARRONASGI.
Mathieu aS Lulis dit Cacaignon, Negres creoles,
$g's d'environ ;6 ans chlcun, 6tainpes THILORIER,
appartenans i '-Habitation Thilorier, a Ouanaminthe,
font parties matrons depuis pros d'un an, ayant &t6 de-
dates dans le temps an Greffe du Fort-Dauphin. Ceux
qui en auronr connoiffance font pries d'en donner avis
'i M. Berard de Vereel, Procureur de ladite Habitation,
qui donnera 20z livres pour la prife de chacun d'eux,
s'it ct oblige de les envoyer cherchtr, on 300 liv. i on
les lui ramene fir la-lite Habitation ; Etienne, Negre
nouveau, Congo, itampe Y. BUTR, appartenant a
1'Habitation de Madame la Comteffe de Butler, au
Morne-Rouge. Ceux qui en auront connoiffance font
pries d'en donner avis a M. de Chefimont, fur ladite
Habitation Bauter, an Morne-Rouge. 11 y aura la meme
recompenfe que ci-defTus.
Claude, crdale, roug. atre, taille de S pieds 8 pouches,
etampe CHAUVET, lui manquant quelques depts,
chirpentier & doleur, connu pour faire des chaifes, elt
mrrron depuis 6 mois. Ceux qui en auront connoiffance
font pries d'en donner avis a M. Chauvet da Breuil,
Habitant au Camp-de-Louife. II y aura 3 portugaifes
de recompenfe.
Jean-Franfois, creole, iag d'environ 2' ans, tale
de 5 pieds 3 pouces, etampi IC & GDTR, les veux
rouges, avant appartenu a M. Determes, du Port-
vMargot. Ceux qui en auront connoifince font pries
d'en donner avis A MM. MoIinze frcrcs tr Compagnie,
Proprieaires adtuels dudit Negrc. I! y aura 3 portugaifts
de recompenfe.
Anne,l creole, ag. e de z; ans, rougeltrc C:am-
p6e P. O. F, elt parties mirronne le 2y de dccembre
dernier, de IHabitation du fieur FouchI cadet, Habitant
au Dondon. Ledit liiur FaucizI prefume que la N1greffe
aura fuivi le fie~~ Alexis Perodiz, avec qui elle vivoit.
Ceux qui aaront connoiffancc de la demeure dudit fieur
Perodin, font pries de fair fire des pcrquifitions par
keur's comaindeurs, de fair :rr2e ladite N"g"reLf, &


en 4cL::: o ct IIc -nur 1:, fur rfo -abt:ttion, on
'a MM. tti 6' Tomu.. &' L. Ntgoci.ns
an C( p. 11 y aura une ,p ir.iic de r ciipenfe.
Bel/us, Ibo, age d'environ 7 ans, rtampe PRADES,
eft part nmarron le z6 d:ur mois dernier, avant des cica-
trices derriere la the, & un figne fous 1'oeil droit. Ceux
qui en auront connoiltTnce font pries d'en donner avis
SM4e Marchtegaye, Audiencier, rue du Vieux-Gouver.
nement.
L'Efe'rance & la Fortune, Mofambique, ges de 26
28 ans, taille de 5 pieds z pouces, &tampes HOUARD;
Yun tres-rouge & peu de marques fur la figure; 1autre
tres-noir & beaucoup de marques de fon pays fur le vi.
Stage, font marrons depuis 5 femaines. Ceux qui en au.
ront connoiffance font pries d'en donner avis a M.
Houard, Hab. la Grande-Riviere, qi ils appartiennenr.
Tony, creole, ag6 de 3 y ans, taille de 5 pieds y a 6
pouces, boitant un peu, etamp6 fur le fein droit R.L.R.
elt parti marron depuis le 31 dicembre. Ceux qui en
auront connoiffance font prids d'en donner avis aux fieur
& dames Navarre, Habitans a Grande-Riviere, A qui il
appartient, come Fermier.
Paul, portant auffi le tom de quine. Aor, age de 40
ans, taille de 5 pieds, ayant des grands trousaux oreilles,
etampt fur le rein droit J. B. LEBRUN. Ceux qui en
auront connoiffance font pries d'en donner avis a M.
Lebrutn, Pacotilletr a Plaiff;nce, a qui il appartient.
Toto, Griffe, appartznant ci-devant au Baron de Pi.,
prefentement aux hcritiers de Lamotte, heritiers de la
ficceffion de feu Charles de Lamotte, connu fous le nom
de S,'nt-Picrre dans cette Colonie, ell parti marron
d'epuis un an ou environ, etant habitau fur i'Habitation
de M. le Chev. de Lacombe, a la Grande Riviere. Ceux
qui en auront connoillance font pries d'en donner avis
auxdits Heritiers, A la Grande-Riviere.
Eugenie Fatmen, Meut.erade, 6tampee fur le fein gau-
che CLAIRVILLE, appartenant aM. Regnault Mai-
tre de Mufique au Cap, pour f'avoir acquife de Madame
veuve Clairville, par A6te au rapport de Ms Maureau
& fon Confrere, Notaires de ce Siege. Ceux qui en
auront connoiffance font pries d'en donner avis audit
fieur Regnault, a qui elle appartient. II y aura deux pot-
tugaifes de reccmpenfe.
Francoife, Mondongue etampee P H I L IP PE
DROUEF, eft marrone depuis fix mois. Ceux qui en
auront connoiffance font pries d'en donner avis a
M. Philippe Drouet, au Petit S. Louis, ou M. Taufin
jeune, Nigociant au Cap.
Jofcpk, creole, age d'environ 5y ans, ayant un ma-
lingre fous la chevi!le d'un pieds, qui a appattenu fort
long-temps au nomme Franfois Adam, Courier, fe fai-
fant pafIer pour libre, & pour trailer les animaux, eft
part marron de l'habitation du nomme Latortuefils, i
la Riviere Salee de l'Acul, le to du mois dernier, & a
vole un jeune Bouvar, fous p)il rouge, &tamp.XLT,
& un vieux Cheval anglois, fouspoil brun, fans &tampe.
Ledit Negre a dtc rencontre fur le cheval dans le
Quartier du Bas-Limbe, oi il a plufieurs parents. Ceux
qui en auront connoiffance, font pries d'en donner avis
au nommeI Latortut, au Cap onu a la Riviere Salee. I1
y aura une bonne recompenfe. II a et& vole onu gare,
Ic 15 du mois dernier, far la me-n Habitation un
Bceuf de cabrouet, fous poil rouge, mcm etampe que
ci-dcffus.
Jean-Bapt;fie, Efpagnol, taille de 5 pleds 2 pouces,
d'une figure affez revenante & noit, Scieur de long, fe
difant libre de la Havanne, eft part marron le rl f" -
vrier. Ceux qui en auront connoiffnce fone pries d'en
donner avis i MM. Adouc & Saint-Ges, Ncgocians au
Cap, on i M. Fernir, Habitant au Morne-Rouge, A
qui il appartienr. 11 y aura recompenfe.
:Capidon, Congo, taille de f pieds 5 pouces, virage
long, nez long & point marque des deux c6tCs
des tempos des petits trous ou boilettes marqt!s
de fon pays & les dents pointues, ecampe fur le fein
LEMESLE & V' MAURER, eft marron depuls le 2;
janvier. Ceux qui en auront connoiffance font p;:i-
'ren donner avis a Madame veuve Maurer,







d A N N IE M. DCC., XXXVI.


.Numero 6.


SA FFICHES .AMER ICAIANES.


/i


Du Sanwdi


S. t
,id duTi -r _':so.nce$ a*
I g E- A '' z AJV S.i

i~vt Po *rx v.'PlR t cE, le -7 de cemois 'lAimable.
lide, de. Nantes, Capit. 'Guyot, part. le 4 Avrit, ve-
ant.de la c6te d'Or :& du Cap.: le 7, 1'Artibonite,, de
antes,'Capit.'Lecourt,.parti le 14 :Noveibre, -venant
e Saint-Marc.:. le :8,, Comte-du-Nord, de Nantes,. Capit.;
apineau, pari le 2.2 Decembre.4( 14).
D.E.P.A"RJT D E'N.A 'X E S.
D PorAT-AU-PRINCE, e -4 'd e ce -m6os, 1'Emmanuel,
Cpit..Bougour,,,pour Nantes.; & Te .Fidele, Capit.'Gar-,
era, pour. Bredeaux.: le -7, la Jeune-Sophie, Capit. Mo-
an; pour Durikerque : le 9, les ,Bons-E-fansu, 'Capit.
epaon, pour Bordeaux.( I6). 1
'Prix deMardhandifes 'dldCodlohie, au'Port-au-Piince.Saere
lanc premiere qualItek; 7 a 75 1. feconde, '6o '65 i troi-
imne,50 a 5 1.' brut, 28 k 3.3 l.ndigo' bleu, 12 a .13 1. of.l.
iv ;'8 .L-.a io d1..Cafnouveau, i8f'6 a1:19 I.: 6.vieux 4a
.'Cotiti~~40 11 a 2so liv.Cuirs, 9. 'to 1. :to f. ,
Pnx des Marchandifes de France, au Port-au-Prince.' ip
eieux, zeo.A ol .nouveau., r o ia.6o'l..Farinee de Mof-.
ac,a.8 h h...commune,.7-o a- 86-. XBeuf.fal, o90 99 1.
ebaril. Petit-fale, 30. 33l..l'ancre. -Beurre, 30 5 f.
a liv..Huie, 61. le panier.^Savon, 7a'6oL.la caie '.
Course du Fret.Sucrd blanc, 13ija i d. brut ,4 a 14 d. in-
igo, 27 36 4'd. Caft.ia 14 d. Coton, 227 .a 3o den...
N a s ft de .-ton,'
aSAITr-MARC, Ie ie' i'dece mdis., entree la Gee-
e, Michel, Congo, fans tapepe, ag6 de lo ans, taille de
4 pieds pouces, 'e. difant a!ppar.tenir M. Champfleuri:
le 5, Mars, Mlofanibique tamper e fur'le fein droit PEYRE,
au-deffous STM, .4 g de z7 ass, taille de 4 pieds 8 pou-
ces, ayant un collier ':& un'bout de chaine, fe difant appar-
tenir a M. 'Lathicotte.
A L' oG-AN E, le o0 du mois dernier, uhe Negreffe
ntieelle.,.Mondlongue, fans etampe, ne pouvant dire fon
nom iiicielui de ion maitre.
Au PORT-AV-PRINCE, le 28 dut ois dernier, Naedife-,
'Adia, tampere CH, au-deffous DELAMONTAICNE, fe
lifant de 1rhabitation Delamontaigne : le 3, MalbrouR:, Con-
0o, fans etampe, fe difant appartenir aM. Laporte, Ha-
itant dans les hauteurs de Leogane; Guflave, furnotmme
4ouis, Ibo, etamp6 fur le fein droit, autant qu'on a pu
le diftinguer RETY, fe difant appartenir a M. Seche, Ha-
bitant a la Plaine du Cap; un Negre nouveau, etampe
CHAN, le refle iilifible, fe difant appartenir au nommb
Chanlatte, Habitant au Mont-Rouis; & un Negre nouveau,
Congo, 6tamp. MESSE, au-deffous AGUE, ne pouvant
dire fon nom ni celui de fon maitre : le 6. une N6greffe
nouvelle., Congo ou Mocamba, fans 6tampe, ayant des mar-
ques de fon pays fur la figure, ne pouvant dire fon nom ni
celui de fon maitre; & Charles, Creole, 6tampe. fur les
eux feins THOMAS, fe.difant appartenir ~ NM Thomas,
"iabitant aux Vales.


Sa iI Fevrier.


- "t -A x .Ip ;i ,t .


'A SAINT.- MlAR ,. le ..30 du mois dernier, il .a ,t
conduit.a: la Geole., un Cheya! focuss ,,poil bai, &atantop a
.Montoir (C.
'Au PORT~At-,PRINC, Te .AUnis, le mQaS lune- menft .ous
poil gris, .tampe PI ou PP : Je. 6, un Cheval fous poil
rrun tyrant .ur le noir, tarpe.fur utne cuilfe d'&es
.-epagnoles.

"S .P E .T J4 ,C :I .E S.
Les 'Comadiens e cette ville donnerlnt Mardi prochaad
1.4 de.ce mois, au benficetde.la Dt' L t&oIors, une'e Re..
prifentation de zA TRISTE Jou.rvtSE z, ou le lndemain deJ
Noces ,sComedie en un a&e & enprofe, de M~ de Beaunoir,
Auteur de Fanfan & Colas, fuivie d'une 1" .Reprefentatiort
des'RrrEzEs NOWrzzELLEz DEs GuREcs, Parodied'Iphi.
genie -en Tauride., Opera en 3 aes-, Mufique de M. Prot.
'Entre le i& Ie id at&e e Sieur Texi.r, Danfeur, Eiev
le 1'Opera, & la Dame TIiffeire-, executeront un pas de
deux analoguea I'Op&ra, telqui s'eft.exhcut a Paris. t-Etre
es deux Pieces les Sieur Pinel, jouera des Gobelets planss
Ie genre du Sieur Lejfprit, fameux .Ercamokeur des Bou-
levars de Paris, & fera 'incomparable Tour de l'Oran-
e r, qui na pas encore paru en center vile, & tel qut-a
rE execute avec le plus grand fucces devant le Roi.
La Demoikelle Langlois ne negigera rien pour que et
deux Pieces foient rendues avec tous les foins don't elles
font fufceptibles.
Le Sieur Pinel a 1'honneur de prevenir le Public qu'il a t
oblige de donner rel-che Mercredi & Samedi vu lindif-
pofition de la Dame fon epoufe fon voyage a Saint-
Marc, pour feprocurer-les fujers-u'il attendait, afin de don-
ner:les Pantomimes qu'il a promises; ii aural'honneur de
donner Mercredi i de ce mois, un brilliant Speaicle, qqi
commencera par les Grandes Ombres impalpables, fuivies da
Pont cafd 6 du Repas Magigue, apres lequel les A&eurs
s'efcamoteront dans les airs : le S' Pinel efcamotera la D"'
fon 6poufe, a la demand du Public; ce Tour fra fuivi
des Mitamorphofes d'Arlequin : le Sieur Pinel coupera
le cou a un animal & le fera revivre; il terminera for
Spe&acle par les plus brillans de fes Tours, don't il ne
faith pas de details, pour rendre la furprife plus agreable.
Il efpere etre honor de la presence du Public, & fera
fes efforts, tant par la varite6 que par la beauty de fes Tours
pour meriter .de nouveaux fuffrages.
SLes Comediens de cette ville donneront Samedi prochain
18 du courant, au binefice de la Dame Refmond, une repri-
fentation de BLAISE AXT BABET, Opera en deux
a&es, de M. Monvel, Mufique de M. Detaides, orn6 de
fon SpeLacle & d'un Ballet analogue !a Piece, ayant
pour titre : le Balletdes Cerceaux; les principaux Perfonna-
ges front remplis par les Dames Teijeire, Acquaire, Noel
& Refmond, les Sieurs Texier, Danfear nouvellement arri-
ve de France, Dauvilliers & Acquaire. Cette Piece fera fuivie
d'une Pantomime, ayant pour tittre ; la wort du Chevalier
d J(ffjs. Cette Pantomime a kt6 reprifentee 'a Paris
avec 'le plus grand fucces; le d6vouement patriotiuqe
ae ce brave Ofticier ett trop connue pour ne pas


12i






P',ounag: feront renimpis 1o ,par le Sir. Acqu.re qi -rance fur le avir 'AirnAble-Loufe, Capitaiini LN "' ...
.Jouera cetiui du A .-'v d-'r it'fj[ 2 Iz le Sieur DaittYidlrs d1:i' au' A p Cux qui voiidron y i
du ,' au I r prtchaa. CeuX qm voudr v
Scelui der c-dnl il d 'r AnglAuife, & le Sient Txi, ou cai rger i.a fref s'adreiler'oit audit Sicur ei fon rd
,ceui de Cpit ine des Troupes : le combat fe iera a vue in a Saint-Marc. 11 prie ceux: qui i peut devon B"
ainft que la fiirprife di dig:t &5 bive O Clialird.Af'as irt en;dr pour recevoir leur payemnent, ..&3 c4ux qui d. i
dansle bois, & fa mort gloxrieuf.pour .fauver le deta vent A fes cagaibons de le paver inceffaient, pouri d
*~hement qu'il command~it. eviter le de agrcment de les y contraindre.
Les decoraions de.cette Pantomime ferpnt exotees akec M" R ; Cmpagne, .ont Thaonneur de pr&iie e
4a plus grande attention. La Da::e Ref~h nd n negligera M ies iabitans, qi'i!s ont re;u le: o. du mois drn f
rien & efpre les fuffrages du Public par le hoix de.lou ,..une fuperbe ,argailon de 370 Noirs, de Malimbe, d
Spejacle. (iis ,conrinuent la vemte., & qu'ony trouvera jufqr' fa &
Les m mes .Comtdiens doriretont ':Mardi 2.1 -de Ades Negres de .toute fatisfanion. '
ce mois., au. binefice de .L;:D,;me/ Tefftire, ane reprefenta- M. :Abdille nevcu, Negociant en cette 'ville,donne av
tion D DEs .-rX C4$$seErvs. .gri .1 LAirT iRE que, par a6e paff entre.M. Guys & Wi le 4 de ce moi n1
Opera-Cotmiqu6e n bn: a&e e& depol 'chez Me. Baraut. de Naray, Notaire en .lag d
La Dame Teifre,. pour prouver au Public combienelle ville, il demeure proprietaire, en fulde tous les crdi
.' a'ceur d'obtenirfon fuffrage, a cru devoir ajouter en- & eftfts des focits q'il yae e itreux ,:. chiargd ei
core; la gaiety & fucomique de cette Piece. Eli ofe fe element en feul d'en acquitter les engagemers.. I1 prie t
flatter .que Ion verra avec quelque plaifir le Role de la nouveau fes debiteurs de lui eviter, en ;acquimant, 1
Laitire, rempli ppar le Sieur Favart, ceux de Colas & de defagrement des pourfuites que fon pr.ochain depart p0o
Guillot, le front par la D11 Noil & la Dame Tei jrire. France le forcerait de fire, & fes creanciers .de fe p
Le plaifant buredrque que Ces. traveffifftimens jettent dans center pour recevoir leur payemet.
Ia piece efl analogue au temps du Carnaval, &fi la Dame La D11' Contaud, Tailleufe ,pour robe,, nouvillemeit to
Tetfire parvient a exciter chez les Spefateurs ce rire inextin- arrivee de France en cette villeoffre.dans forni tat fes fer" N
guizile, prefervauf de ennui, elle aura rempli fo but. ces aux Dames q ;ui ;youdrottt bien I'employer ; elle fe Si
Cette Pijce fera fuivie de JEiNiv T, ou les battus flatte pouvoirles habillerdans le derniergout avecprom c
payvnt 1'amende; on fait que-c'eft cette Piee qui a fixed la titude & il6gance. Sa de.merge eo, mait0n.de IM. S4 fit
-rputati6n du Sr Voldiges, cetf AdLeur charmant don't tout fur la place .de Valliere.
Paris a raffole. Le Sieur DBaurilliers, nouietlenient arnve Le navire 'Ainable- Aline, de.Nantes,.Cape M' Guyot, la
de la Capitale & qui, fur le theatre des Varies, s'eft venant de la. rte-d'Or, avec 425 Noirs, et. arrive e' a!
former fous les yeux du S'Polanges, remplira le Rble de ce' port I'adreffe 4e M" P'" S' L' Seguineau frres, qU u
Jeannot. Le Spe6acle fera terming par le Ballet pantomi- en opt ouvert.la vente 4e 7 de ce.mois. l
me des Marchadidei de Modes, qui a le plus grand fuc- lSles'creanciers de la fucceflion de feu M. le Ch" b,
ces a Paris & dans totes les villes de province. L'intri- : Prioreau ancient Lieutenantau RFgiment de cett ville pl
gue en eif charmante; chaque incident qui contribute au font pries de produire leurs tires de creances au nomtn vi
jziiveloppeme n ae I'a&iotn, forme un tableau pittorefque; J. F. Lillavois, M. L. qui y fatisfera comine ex&cuteur. t
ajoutez a cela la cope des airs, varies avec goaf & tou- teftamentaire & jlgaaire univerfelle. (Le prenavis fir pa
jours analogues-a ciL qui fe paffe fur la fc~ie. in fe rdi rai, ois). da
La Dame Teireie ne negligera rien pour rendre 1'execut- I
tion de ce Ballet la plus brillante poflible. 'Le Sieur Texier, .Etat. des egres ipaves..qi ferot enur Ba
'que les Amateurs ont `dja vu avec plaifir, danfera a Mate- .tSidge Royal du Pezii-Goave, le 'r A'" ril prochain.
lotte Hollandaife, Danfe qui n'a pas encore parue fur.ce zean, Congo,. t'amp, fur les feins MASSE, & fur l rue
-Thiatre. La Dame Teiferire remplira dans la Pantomime fein droit d'une etampe ilifible en gros araidre, g6 d
le Role charmant d'in'- Abbe de Cour, & danfera 'Ale- 56. ,ans, taille de pieds 2 pouces, fe difant appartenir faith
made avec la DD!i Teli ire. a M Maffi, fur I'habitaiion Kavaniagk. M.
T e'ltmaque, Congo, etampe fur le fein gauche d'une
6tampe br.le, & Tur le droit NOMIIO au-deffous an
A V I S' I YR E, MI-NO, A.ge de 25 ans, taille de 4 pied. .pouces, fe
-, difant appartenir a M. Mino, Habitant a ipes. &
M. le Chevalier BaUllf de Mefager, iprevient M" les" s oupa, Aouffa, fans &amnpe, ag de tl ans. ayant'li nl
ereanciers de M. Prioreau, que la fcceftion eft ouverte, venture un pei gros,. fe dtant apparter. r M. Mone.,
& qu'ils aient a fe pr'fenter pour y receavor ce qui p.,mi Habitant au Port-au-Prince. .
ieur 'tre du. Sa demeure eft vis-"-vjs les Cafeines de Atoine, Bambara, fais etampe, fdrt liarbu, age de :
cette ville. ais, raille de piids, ayant des marques de ion pays I
1 a t 6 d'pofo le 3 de e moas chiz M-' tRa.nd, Sug ti- f-ur le -ifage, fe difant appartenir an nomm6 Jean Bar les
tut de M. le Piocureur du Roi a Log.ane, une cuiller a raut, M. L. Habitant fur le chemin de'acmel. du-
cafe, d'argent, avec ecuffon.& chiffe. On p-ut la rei'c- XAexgisn, Mondo e, eampe fur, le fein gauche 'GA s
rner en la defignant Qk. payant les frais du present avis. BRIEL, aiga de 3- aqs,,-taille de 5 pieds, fedifant,appar-
11 fera le Lundi o0 de ce mois, hu'it heures du martin, 'teriira M. a FrIis LeJr.nc, N ociant au, ort-au-Princ. a c
procedd en Pude de Me G~anhe. Notaire Saint-Marc, Cupidon, Bambara, etampe f-, le fein droit, autant e
a une affembie des crea-:cicrs du Sieur Roger 'Charlevoix qu'on a pu le difinguer, ST.OLYMPE, age de 36 40 4ppa
de Villers, Ie e Hiabinanrt a MArtboriite, pour, en pre- ans, 'aille de $ pieds, fe difant.appartenir a M Sainat
fence de la Da De veuve, qui y fera reprefente par le O'mpe, an Cul-de-Sac.
Sieur Saunnois, y d&Tibier fur la nomination dun Syn- Tamba, Congo, 'tampe fur le fein gaunie d'une Stamp de 1'<
dic & pr nre ayec' les 1eatafres univefels dudit don't on n'a pu d(fmng~er que tes quatre premieres ees ethan
defunt, tun part fur la vente des biens de ladite fvcceflion, DEMO, & beapcoip d'autres lettrts illifibles, au-deffou arb
qui ne confiftent qu'en 75 carreaux de terre fis audit P..AVP, .ag .de 22 ans, taille de 4 pies 1o a1 i pouces,
quarter, & 46 Efclaves qui en dependent, on tout autre ayant des marques de. fn pays fur feilpmac, ne voulan
qui paraitra cornvenable auidites parties intereff~es. On point dire le.nom de fon maitre.
prie ceux des creanciers qui ne fe font ..pas encore fait -Macaya, Congo, 'tamp, fur le feii droit, autant 'tre
connaitre de s'y fair reprefenter; .on pourra meme pren- qu'on a pu le diflinguer, BER, & d'autres letres. illifiles 'ol
dre connaiffance des forces & charges de ladite fucce1iio~- & fur le gauche d'une etampe.brulee, age de 44 an.s, Xaille
en l'etude de M* Doyen, Avocat en Parlement, Procu- 1 de pieds, fe .difant appartenir au noimmn Roujfeaw, i d
peur de ladite Dame eiwve de killers. L. a Aquin. ,








-- "" "f ^^ ^ ^ ^ H^ S ^ S





~p'
Llb~lWBls~llie~WB(Ba


Dernoi '- Cd c'~~ll(tmig/ Da ;oy ~D~awrei Zot ;.not, Habi~tantS:
-a Jerctme, p0o. .t, ante en re~unon d un. Terrainl, time
;au cantoka des. Kofia:a, de~pendance diidit quarrater, born
d,' la ri7er: dEs Rofeaux & duLBra-Se e,, chiafant au hertd
-dudir lk~a-Sec., &i au furl de: Me de lotwinot, Commad-
,daa -Pa~tdculier e~n ce~te:vilte : ce terrain a Cte conc~d/ ,
.en r?77, M" .reave Dauno, Habitanxe _la Lo~y-


:-1'"t~onir, de Nant~eS eCap* Lecourt, du port de 5~o0ton-:
neau ,, ayant le tiers de fun chargememt, partitai pour,
ledit lien, du zo ~au 25 Mars prochnain. Ceux-qui voudront:
,:yp~fer oa i Charge r frt ~drd'Rhoht audit (,piaine n
i;['0n. maain aifon de M.'Mc~fpI&, pr& ka Cure~die, oue
:i M" L& Sctguinreaac flrs N~gociansen ce~tte villle.

I'-le~Un -enaull d port d~e r60 1a i8'tonneaux, ayant~
t~s e arst&apparax S'defrhM aitntmag#,;
!b N~~gocmnt, quaa delRohman, maid'on de M. Bourcrrta, ou au:
`Sieur M'i'~on' ahii~,' Entrepreneur en cette ville, gui en
eommuniqueront I'iventaire & en feroat bone cornpo-
s iition,
Line habit~ation ,-fitu&e duns tes~thaunteurs de ete vil~e., :de
l;~a contenance de 26 carreaux de :terre., fur laquelle il ra;
hne. carei p~rinpare, I wf~e en daxu.cFambres, galerie &
j un cabinet a chaque bout, bane poteaux en terre., chff&~e,
boufillke & courve~e en effentes : on n, ouve fart ladite place-
bP~aucoup de bananiers ripportans &~ vivrles de toutes efptes;;
plus, an emplacement., de z2o pieds ar~rks, fituC en cetre
Sville, fur sequel eit conitruit un corps de logis, divif en
trods cha'mbres, ga'lerie & detix cabinei5 fur. la cour; un I
ipavill~n, divif en une rchambre, un cabinet, &r un magafin
as la cour f'par en ; pui), &f8 autrrs commodiitks : le tobut
b~ti'poteaux err terre, .liff &r ,ouvm-t. ri ffenbteS. LediP'"
etnpklecemen'L faif l'noig~riut~e: des rues; Rovale" &i R~irllB;
$S'dreffer our ces, 0b'ets g M B~artault de r /ar ay otaire"
rue d Aunis, en cette vile, .: -.i
i-i[)eux maifons, fifes ,:rue 'de :Cond; ;plus, gc9 N~gres
fants aulx tra aux .d une':Caf~iBre. S adreffer pour le tout B t
ld..Abrill neveru INegociarit en cette ,vi'lle.., Le
Vingt-cinq rarreaax de terre, flituds B la riviere deLo,
gane', lili~r~e de M,'MZoirlip'rbsle poiit de la nbuvelle route
de Jacmel,; fur. |ef.quels il y a, ooo pieds, .de~caf abandonn&.
,& le retie en~bots diebout, S adreffer a Picrrt-Louis Latour.-
ndkr ou Joi Broulflt,l fun voifii


Fanclton, So'o~, agee.de, 23 ~ans, de 'belie taille, ayant
esgenoux un. peut crochus, parties marronne depuis le r8
du mois dernie.:i-En donner avis at Mi J.--Vona%.H-Iabitant
kFs les Cayes.
.4 .e, Creole de l~habitation Pozx, ayant desgltandes
cou, & une autre, Negrefe, etampee VOLANT, ilg~e
de z ans, ayant ta voix p)refque Cteinte : die a ci- evant
enciue a M. Vauffein. En don-ner avis a M. ieadenz,
1~iren cette vile.
Un N~egre nouveau, Ctorol t hampe fibr Ie bras droit
~ap /onvr LAN, entrelaces, Pec~heur, nef-
hutpatler Franqatss ayant les yieux roulges',, tres-peu de:
h rbe des marques de fun pays far tes tempes, marron
]h.i e 4 de ce reels. En donner a~vis afi nonime .,4-
S i GafTpart, MrZ: L. a B~elair, .. ..
.fin N~gre nouveau, A:ada, CrampC ifur le bras drok.L1C
.rlaces, taille de 5 pieds F pe~ce~s,, mt~anaee 8e pet'tre.
Vrl; un id. NE~ago, Ctamp ST MIARCARl, au-deffous
Mt 'C ,';tail~r'd'e":. pi' s- puenes, mdi, roiM s d~pai il
nde Janvier. En donner avis h M. Guimb,,ud, ]Dire~eur
....fe ;i ~ oc; -i- y arur jonr.e ,"etompente.


;,L'aborrdane~ desJ ,ii, It nluns pemtYCMIII pas ddornne ac~Une
!'Nluvelleo., ni delpadire ,de la2 Reprdfintation dU Sieulr
AcqzUair; ,nouJS ommez memc Jrcia de re~n~y~er ta con~tinurati'ot
;dC i'Effai f~ur les Rumeries:: ordinair prosthain nous tdrdn(coic
de uA~tS, tatttr; un p~tU! d jour.

Exrt art de 1 .,4ret. dut Confetl Sttpirieur riu Caps c n d, ie
dul.y DLdcembre dcmnier: par sequel ~La ,jClu,; faiifant dro~t
fur les plus amples conclufions de M. le Procureur-G&n~r [
du Roi' ,.a tit tr~s--xpreffes inhibitions & dkfenfes aur
C rletiers & h tons autres O~ffciers publics de recevoir,
funs attcun ptetexte, fans ;rutortte de -Jitilce, ) e depot dec
r. aes, excrajud$iciaires, ifigns de -Particuliers., enaquelque
Saombrieqe ce feltf, peine d'amende~, "

;Re'futtat des .Obfesruatlns .mhdicina les "&t /omeerooglqe
fd~ts au Portoau-Prince, pendant le mois dernier ana.
;li~ft~~i' d'ars les Joumranxe de iM. Jdoubert ~de-lia Mott, i
(,, Mdccin- vaturalfl d~u-R~i, de ka S'ocihdRoyal de Md ~1
b 'd, nc, he ;t'Aadkinie-d DiJon, &,,.
Les:.ucc~s~confhins dQe :l'inorulatlon1, mdme au ,mlilea
dte. ,plufieurs Cpid~mies vafioques, n'ont pus:enCore. con-.
vancu : qudques.Incc~dules puifque nuns ne! efforts deputy
long'temps de :.rendre ompze de .ia petite-v6)ole niarurelhie
: &qu dans le hoMbre i~l~y en. a touiours d~ecoAfluantei
matignes. I1 a paru quelques rougeoles. :les enfans ont
.e6 attaqueis de .irres vermineues,` deont. :uelques-nne~s
font devenues ..,utrides., ,I1ya. .eu des maux de gurgle chart--.
-creux;, ,qut nont pars ere opiniatres-; quelques opnhtalmies
in~flammatoires font de-venues rebelles patr hes~frtes cbrifes,
'd'EfL, On a t:ra~it6 des Crifipelles t'dles aff~e-~ions clt harrales;.
des fibvres prutrides, fous |e .car-a& re infiidieulkde fii~vre P
doubles-tierces billieufes '-remittentes i' au .,bmmenemeatrP,
d4e queu~es il a fall temrt le vfentre hibre de preferene av~e r
1,a ~creme de tartre i faire tufage' du camphre a.:grandeo do-
fes des veficatoiires aux jambes & auX bras, Tur le tra~e-t
dtesiyros v, aiffeaux, :parer que ta t~te S'eft ~embaraff~e &
que. "In proftation de's forces: a CtC confid~table:: il a 6tt
inairpenfaljle, d'employer le quinspuina_ a ortes, doles duns
lee infitans de reimi~on, & de donner des-himonaides h l'eif-
prit do vitriol ; par -cette m~thode il-ap~ri ,pea de
monrde.
lly a eu fur plufieurs :ateliers de la Plaine du 'Cul-de-~
'Sac ~s- >fluxionts de poitrine q~ui, duns le debut, ont
fetnbl &re inflamrmaoie; mais les plus ctairvoyans ont
heureufement appefrqu qu'elles Ctaient peripneumonies bi-,
lieufes; n ~ont~qaence, l'km~tique en lavage, les laxa-,
tifs particulii~rement la caffe avec la cr~me de eartre, ont
fair izl~treille.; la timoniade cuite en boiffon, &lapia
tion "des vt~ficatoires fur le cdt dduloureuxr, &~ fouv~ent
f~ur le~s deux parties la+era~le~s de la poite, me, quand le ca,
l'a exig onrt kt le traiterrrent le plus heureux & le ptmt
ma~hodique,
Matrche du Thiermorntre. Le premier, 6 h. du mastin;
i ,r ".i i h. apr&s-midi., z 3, -i.to h. du foir, t8*:
1 deux, de m~ne ; l trois, t 5, 8 ; le q~at~re, I 6,-
2, t7; le cinq, r:3, 29, iS-; le fix, ir$ zy, r6, lefe~ptll
6, 3, 6; le huit, r 26,2o; le neuf, 18, 26, 1[9;
SIe di1 x., r 8, 20,o;:e onze.., r:I, z6, ao ;le douze, I6, 25, 9.
::Ie treize, L4, 2'j, t7 ; le quatorze, I9, 2(;, t7; le quince ),
1-6, 24, o; le feize x 7, 2c4, 2o ; le dix-fept, r6, 5, '9 ;,
le dix~-huit, 7, r27, 9, le. dx--neuf, t 7, 26,. z9._ le vigt_)
z7, 26, 20o ;e vingt-unl, 8, 26, o ; le vi-ngt-deu'x, iS, 27):
-zo,;le vingt-trois, 16,z3, 9; le vingvc-uatre, 17, 26, o;
">fev'ne-ingr-ci I6, ~a'6, i.9:; 4e vingt-fix, r C, 26, 1 9 ; le vinget..
fept., t7, 27,'93; le vingtohrit, f7,.6, I9; le vinagt-neuf,
:1;7; 16, :9g; le rtrente, '6, a6 rg9; l~e tlrente,.un, 1:7, zj o
.L'in~rument ef expof Fair libre & il ne reqoit jamais
ies-rayons d;ire~'s -hi reitjchiS du folei] .





' a. vMrAe ia ltdrbTftre." es varPi s erttre ,s tr opi e; Br o E -L
Mne paraiffent nullement indicative, comine nous Pavonst
d de) fait remarquer plufieurs fois ;il.a month, & le temps, ,A Mj
. temps, ,eitnis,.au ,beau.,PendatM'4e. course du mois il -'a .L'mour vous fi
, pas,6de.. edU plushas a u'une Aigne,& demie ..au-detfus du iour decider de. n
-.arigbtea.al;Omoo.ate .Jufques. a8 2 ,,pouces 4 lines. 'Les 'Quand on eft con
variations:n'ont.pas t& de plus dt'uaeligne.eJn :4 heures., .On ne danfe. jam,
foit- en.montant ib4it ,en defcenidant. Mais. la: vertu la p
:Ventedominant, 'Brife d'efl conflante &.plusou moins En impose toujou
.,'iolete;.-.ce line.seft'calmt6-.quevers tai fin d niois: -cette Et faifant refpeter
-Brife 4oit .avoir. donna quelqye. nor4 dans la Partie du A .comiemplrer v
.,Cap.
,Pluie. -Pewr graisd'uedemsie' here chacun.

,4utres rObjervations mneor'logiques.
S Jnpromptu adreffi
Tpendant lanniee ernmire., il.a .plu;ti:r :one ihatation attach au once\
ifitube pres de la ville de Leogane, 84 fois, qui ont donnrt ..de la.Belle.Arf6
,4 pieds $ pouces 3 lignes d'eau. Le plus.fort.orage .a eu
'lieu pendantile inois de 'Juin : il afourni 3p pouces 4 lines A ce
Ai''eau. La plus grande chaleur a fait monster Tefprit-de-vin Decern(
& 23 0"lematin, 27apres-midi, 24 le foir. *Le minodre i-Les Di
Megrf-a te-de -6 le mating, .ti aprbs-midi, r8 ie 'foir. .Quand
( La -plus forte chaleur que nous ayons remarqtie. au Port-
au-Prince pendant l'annee derniare a dtd de 3t degrees ; ainji,'i
-iSm arepeuv de 'iakurde meks. a. Logaine qu*ici,)7
SPendant les -fix derniers amois de la.meme aniee, il:
eft tomb' .+ PIlaifnce 2z ,pieds a. pouches 4 lignesAC'eau. C ~
.Le plus fort orange en.a done z pouces i line & demie.
,Pendant les troismois precedens, i etai(ttombe dans le Ini~e 'prix copra.s, au.H
quartere: pied 3. pouces 9 lgnes & 7 dixiemes ( voye notr.e
Feuillen0 33, ,1785). Ces 2 quantities forment celle de 3 pieds
,I pouces ligne &-7 dixiemes. Pendant :les memes neuf Sucre de toutes :
.anois, la pluiea donneaLLeogane 3 pieds 7 poucne .tigns. eo. .Cafi, .1t7 a
A Plaifance, :ehalkur moyenne., ,Juillet Aouit & Septem-
bre, de i90o. a' .;Oaobre &.Novembre., .19 9 a I & Prix courans P/1i
demi; Decembre., 60 a x8. Lescoqp.de.vent du 26 Ao -t des Articles, faiva
a ravage beaucoup. de bananiers dans .ce quarter. L'ouragan Penfianie -en .arn
a paru cauf6.par ;un .combat :qui.s'eft fait .entte .k entde .
.nord & celui: de fud-oueft.:Les nords ont toujours t ;an- Tabac, 'James-Ri
nonc6s par .les vents de fud oueft & d'oueft. -Les. 'ents infsieur 38' io;.
dominants ont et fud & fud-oueft :. pen de tonnerre. 44 i 49 1 So '; z'
Le rbfultat des pluies doit encourager ceux qui etaliflent (.le ilintal). Cafe
dans les endroits tres-pluvieux, puifqu'autrefois il tombait Franqaifes, 9 1 8qI
ifouvent plus d'eau % Plaifance en 8 jours- qu'il n'en t0nbe Coton, 2, 1 9 .6 .(
;aouellement en trois mois; nous ajouterons a .cette obfer- de celui. du Taffia.
-vation, qui eft de notre Correfpondant, que la.grande .Le prix d'une ex
variety ,de temperature qu'on observe dans la Colonie fera de- 2o I de Coloni
anoins fenfiblea mefure que les montagnes fe decouvriront & .xso'. Les beufs
t. que dans,quelques annees, cette transition fubie du pour I t2 poids A
xhaud au froid, que l'on obferve en allant des villes dans poids de France.
les mornes, fe fera fans doute moins remarquer. Les Commerqans
Plufieursperfonnes nous ont affure qu'il avait geliblanc, fpeculations vers c
pendant le mois dernier fur une habitation. des environs offre des profits plu
.de Saint-Marc. Nous tenons de quelqu'un digne de foi,
.qui a &td, a la fin de D&cembre, dans un nouveauquar-
,tier de la Colonie, que l'efprit de vin d'un thermon"tre
renferme dans un tube de verre, tait defcendu plufieurs Errata. Dans la d
fois a 3"au-deffis de zero, au foleil levant: la tempera- cette objet, life, ce
pure n'etait pas plus froide avant i'apparition de cet aflre. le nem du Lord Holla
lous .pouvons prifumer qu'un thermomrtre qui n'aurait page, mime col. lig.
pas ete renferme, aurait marque le terme de la glace, piter; pag. 4 I" co
puifque r'inftrument don't l'Obfervateur s'eft fervi diffre page, cal.' 2, ig. f9
ordinairement de 2 & fouvent 3' des autres avec lefquels
Pous 'avons -fouvent compare. -..
SLes observations fur Plaifance font extraites des Jour-
iaux que M.. L. Dumenil, Arpenteur & Yoyer de ce On trouve Stoujo
quarter, nous a fait paffer. les Poudres & l'Elixi

V '.ec Permfon de 10S4. 4 GCnirnal & Ipntenll


IC L'IMPRIMERIE ROYAL


.E aDU PO r





lk


L *, f' E Tun T R Et

'aa c*, agrs une Rcdoute,


t, trop aimable Emil;e,
>s plaifirs :
ame vous, fi lefle & fi jole;
ais fans donner des .defirs.;
lus auftere
rs aux tranfports amoureux.;
en vous ce cara-&re,
s. charges il faut, borner "fes, ` eio x

:Par M. D9.... y,'au .Cap,


J M. 'ulien, : Penftonnaite t'du'Roi,
r de la Reine .apres .une reprefentatiod
ne, ok il avaitl jaud e le .Rle.-;'Aialot,

lui q-ui fixe 4ios 'gouts -
oRS done une couronne;
eux n'en font jamais jqloux
c'eft. au talent qu'on aI donne

I air le mime.


SM E R E.

avre, le o2 Dicembre, des Mar~d andif
Coloniales.

qualit6s., fans demand. C-ton., too
8 s. Cacao, -4 .

iladelpkie, pendant le mois de Dicembre
ns. (( Nous avons rdduit la monnoye a
gent de Colonie).

very's, premiere qualitI, 5 a A 7 v ,'
a 41 I *. Maryland, premiere'qualith
S& 3"~ longues feuilles, 33 a 44 liv;
o" 6 a6 34 II. Indigo, Colonies
a i31.14 Caroline, 6 i s a91 189 S'
a livre). Le prix du Rum ait double

cellente vache laitiere en :Penfilvanie eft
e ; celui d'une vache ordinaire, de 9g
fe pefent & fe vendent a raifon de 66A
nglais, 6quivalant iQ3 1. b. & demie

SAmericains; pourraient. turner letir
ette branch de Commerce, qui lear
s furs que celui des cheiuaux.


derfiire Fenili, pag. 2., co. 2., :ig,.-
et objet; pag. 3, col ., li. 9, apti
and, oajoute, & plufieurs autres ;:mi
44 ,fe pertfeionner-, .ife, fe prcci';
l. lig. 39 fifiez., life, fiffiez-,; ,n
, .tranfparant, 'ife/., transparent,



urs A, l'Impriiretie Royale de .cette vilik
ir ani-fcorbutiques de M. Caftilion.



-Ifr-- I1 1 11--pi IIIIII--uNISI

-A' I t C


?-- --- ----. --I--1-~----- --~ zC~------F-l--~~---


--- i mpom, i "1!111_- lam -............. w --7-a--


. io







I1


iO
CI
,C
.0








ci

fe




on



'ci,







on
ii)






...0
Ire
r
at


er





av
iQs






eltt











ur
on
on
ven

0f
ire

ifpi
ar
ap~



on,



urt








ANN E


M., 1D C(


L;. X X X "XVI.


SUPPLEMENT AUX AI

S' ~Daamediit


Les~, PhE ....ui. ont- as av a.i fair tfiz'rer ~dans cette i
,fIeuiltlet ;n -rey~.s~.n ep uffi eM Icm-E-RCR BP D I ,S O I ,
n ren Aonarde.s rl eillede de Ia. fimaine, que
'CvXx qut.vie~aftnlr? J 'i uJadi front tewardis.-de 'Jhidtaine.; qve
fetinmprimerie qulil fauts Sadreflfer di.resement pour cet
objet; & pour les abonvemens,, ou .a ks :J 9ire-eurs des
Sdes Ppfles divers quarticrs, en afranrziffant rleport d~s,.letres
,ui,. fans cctt precautiron refle.on2t .lIa I Pofte.

S:.V I fT, E 'D-E'-S. A -".L:S .D.1E S S.


S Abraitmi'Bod.lay, donnef-.avis"qu 'il-a.aiet 'de M.
de Barquier,-iabitant a. Mirebalais., de prferat en Frrance.,
reprefent&-en zcette Colonie,par M. Abelle, oncle, Nego,
ciant en,.cetteville,, une :hahitationw,-ituee au i Genipaye,
qarier de Mirebalais & qi'il ne 1'a pas encore paye
entierement.,I1 preventn: ..galenent. qu2I tentt ,a titree de
ferme de: iondit:Sieur;.de Barquier, une habitation etablie
Sindigo ,; fituie,~-la Plaine des -'Sarrafiis, ,quarrier de
14rebalais.,P de laquelle.,il vient-d'tre mis en -poffeflion;
t& quei pour raifon'des .azions: de faifies-arret-s ou ,autres,
ue les,.crkanc'ers dudirtSieur de Barquier pourraient, exer-
ju "tui. M aua
Uer,i:fait ele&ion-de:-domicie -en I'etude de M Bauda-
an, Procureurv'en cette ville auquel lieu il, prie les crean-
ciers de remettreun etat de Ilurs cr'ances, taut' en capital,
tetertsiine frais ,.avant de, fire aacurtes pourfuites.,
M"qigy freres, voulant terminer leurs affaires ie
commerce,, vendront, le -fonds du iagafin .:qu'ds tienneot
vis-a-vis le Corps-de-Garde de Ja. Place de Valliere, con-
ellante n, feraile,. quincaitl-erie & autres marchandifes;
s yi joindront fix t~tes de Negres, don't deux faifeurs de
i:garres,.& qui en font fix-. cens .chacun par jour reg-li -
ement; un autre, marchand & en 6rat d'arranger uan ma-
afin,' une 'Ngreffe ,blanchiffeufe ,& uifiniire, enceinte
de fept mois,.avec fes deux 'enfans ages de 4 & 6 ans.
Is vendront le tout enfemble ou ,fparement & facilite-
ont l'acqu'reur ,noye aant- uae parties comptant; ils cede-
nt .leur magafin.-pour:ie 'relte de la ferme : is ont '
endre de la more auquintal..
i L'e -Sieur Chapott., ci-devanit Conteerge des Prifons
yales.; decette vilie,,prvienc M" les Capitaines de na-
ire,'N6gocians &:.autres de nc fire aucun credit la
amefon.;~pufe., -.vu quil n'y fatisfera pas & qu'i fe
Ip0feapartir .pour'Franceavec elle dans le courant de
ars: prochainm'urtle navire Ia Dordogne, de-Bordeauxi
apitaine' -Sabier.
Le "Sieurs~vt,4,-l, Huiflier au Confeit Sup&rieur & au
.ge. Royal du Port-au-Prince, pour la rffidance de 1'Ar-
ahayeva 'flonneur de privenir le Public, que le Sieur
eaudouti:.n'eft point a fonr lieu & place, qu'il continue
0,.lrati, k& e ne gligera rienr pour meritet de plus en plus
a:00iiance don't it a touJ!oirS eW honor .
.Le Sifeu .lagreuet, Marchand Tailleur a Saint-Marc,
itte Ia nMaifon qu'il occupe, oh tair ci-devant le Sieur
iague, poui 'rendre celle qut'otcpait le Sieur Foncque,
ur le devant de la place. II prie les perfonnes qui Pont
Onor6 de leur confiance juLfqu'- ce jour de la luii conti-
r : ii fera toujours fes efforts pout la merirer.
Le Sicur lDupain Triel, charge de la vente du Rol an-
"SphPiliuque de M. Laft-,fqr, steft permtnis plufieurs fois
e faire paraitre desavis tr's-indifcrcts, en anuoncant ce
m~de. (uoique le Sieur La#rtteur, ni lui, ne fo-ent Me-
eCi, ;hrugiens ni Apothicaires, its pr&endent avoir
ul.le droit .de-vend-e des pr-arationsanti-fyphiliiques,, .


Fivrier


.1786


'AL,


& d herp pher les, pefnnesde Iart, a rataent, pipct~t"es
.paretat pour.,faire- ces fortesd&.:pikprati'6ns, de ddwir
cette -dinominati a:aux. .ren. des., qui ant ,ette.: ppro." ;
leur. erreur ne :.provierrt q Ie de: ce .qu'is. afftrOent d'igI0- -
rer .ce que.fignifiele. -mt antiffyphlitquq :qai e Hle fynko
nyme d anti-veneriee :nous tenons, :cette expreflionti ,,
*provient -du: -ot fyphd!ils, de ;Frae#.for, 'andcin M.deI
qui a cornpof6 un po xme fort.cnvnnu fur alanaladie.;azti,'.
fociale., Les Sieutrs ovier &.Salddin, ApothicaireS du R~
en cettei vilte, ont prepare ii ty a ,quinz" e,:an. ,. a.Varis, .2a
fi'op .,de ifepateille anti- -/pAlitique en confifftir e e R-obt
qui a -eu conftairmentles tLees les, plus heetuetrx e Frantce.
[)epuis, leur fejour ici, ils Ont cru quTls fer.aient :plus ,riar-
ques dans la-lonie, ertant favonife par le cihnat; ce.qut
s'eft confirrn pa r le grad .omnbre de cure's.qug, ce remede a
.op&res dopuis le retour iu Sr Bouvier.Les boiuteilles font en.
.preintes de leur cachet; les etiquettes font ,fign6es d'eu ;
La pointe, contenant environ -trois lives de Rob, fe vend
224 li-vres45 fous.; le Sieur Laffeteatr-le vend 66 liv. &8
le rkime prfcrit n'eft :pas le -ite..Les Sieurs Bou&,ier
i; Saladin, n'onr pris-la pr&aution de..fgner leurst iquettes
cqie pour.-emppcherque leur remende ant-fypkiitfqui -ne
forit e&nfid` u -,avec d.aures remedes de :ette ffp&c. 'k
par nouls, Midecins du A oi., n'avons r;en t-rtrvcqiilpit em-
peher.la vente 6, diflribet'on du re'rni ant-f.ftthiliitique ci
deffis, hnonc. Port-anl-Prince, -ke 8 Janvitr tr786. $,gn4d
BJoubert de Lamotte.
Le Sieur -Toufom, Negocaian... Jacmel,, az;;&m & eom-;
mne executeur-tefiamentaire du feu Sieur A duil, prie
'ious les creanciers de .ladite fucceflion de lui, fou'nir leurs
titres de criance, afin d'en connaitre 1'tat pour parvedit-
a fa liquidation.,
Le Sieur.Baudouin, uilier de l'Amiraat4 Arcahaye. .
,a l'honneur de prevenir' e Public, qu'il n'a point.: entendu
l'induire a erreur en fifrant infrer dans les 1fjchts qurl
i&nit au lieu & place du Sieur Duval4;, lne tfeft.effe&i.,
vement pas pour le Gonfeili ni pour le Si egRiryal de.i
JurifdiAion, mais bien pour celui de l'Amiraute, aini
qu'il s'en eft explique dans fonr avis. :
M, Perrier, Ntgociant en cette ville, .auaomr &..com;.
me executeur,-tefamnentaire de fen M. Rothier .de Laborde,
vivant, Habitant aux Crochus, prie M' les cxhciers de
cette fucceflion de 'ouloir bien lui,faire cofinaltre-. fn.
frais le montant de Leurs crkances, a n de pouvoirrpear-,
tir inceffamment enti'eux les fonds:qui font en -iaife,
Le Sieiur luaan, Coutelier. de Blois-, 6leve de Parisj
donne avis qu'il tient la coutellerie,.la fourbifferie l'armu-
rerie dans toute leur enduee; ii fait & fabrique auftl toue
les intfrumens de chirurgie : le tout a julhe priK. It pr-,
vient qu'il n a aucun a&ffci6 & qU'il vient. de recevoir us
parti d'excellens rafoirs, qu'il garantit; & comme it. sen
trouve de bons qui ne vo nt pas-a diffirentes barbes, it es
changera jufqu a ce qu on foit content, pourva u qils ne foient
ni gatis ni repaffts. Sa demtneure et,. en sette vile au coin
des rues Royale & de Bonnefoi, vis-1-vis la Dame P.omnnier.
tenant la' Grande-Atiberge..
Le Sieur G' Faure ayant re'fitlikla floc;it6 Qu'i:avait
contra,&e fous la raifon de GI Faure & _Charron, pr6vient
les cr6anciers anfif que les debiteurs aadite .f'Ci~ t qu'ii
eft reite feul charge' des liquidation & recottvremnent d'i-
celle.; en conf~quence il prie tons ceutrx qui y i'ont debi-,
teurs de ne payer qu.len ies mains, leur .dedirant qua,
Computer du 30 Septembre dernier, que la refi!iiation a eu
1ieu, i! ne recevra en comnenfation des debiteurs que ,l
I quittances ,qu'il aura .lui-r&mxe fournies.


i/


AME~RICMNES.
-1iI
r.a {


I Tl "r,;;~;e;ar


HCHES






iLes Sieurs Rlat, Ingnac &* C oripa~tTc,. Negodans aLUo-
.ane, afiermeiont de gre a gre ie 2o de ct roots quarante-
iept tetes de Negres de tout ages & de tout fexe, doat
trente-quatre totes front livrees de fuite & les treize au-
.tres le 21 Avril fuivant; a la charge par le preneur de
i'onner bonne caution a leur fatisfadion; on pourra voir
s trente-quatre Negres fur 1'habitation de M. k Marquis
A Idhethar de Lartagnjac, la petite-riviere du Rochelois,
les treize autres fur le corail'de M. de Brondeau, audit
lieu du Rochelois, quarter de Nippes. Ladite ferme eft
pour cinq ans.
Les Sieurs Brunet 6 Perauld, Md Confifeurs & Liquo-
rifes aux Cayes, ont 'honneur de prevenir le Public, qu'on
trouvera toujours chez eux toutes fortes de liqueurs, firops,
confitures, draghes & paftillages,; is previennent en ou-
tre, qu'ils tiennent une fabrique d'excellent chocolate, foit
fians appret, ou apprete a ia vanille simple -ou double ,
notamment celui fait ah fagou, communement appeal en
France, chocolate homog&ne., tres-en ufage pour les tenef-
mes & diarrh6es : ils vendent auffi des biscuits vermifuges
& purgatifs, tres-agreables au gouit & exceilens pour les
.enfans attaques de vers.
Le Sieur Cuq, Chirurgien du navire la Rofalie, de la
Rochelle, Capit. Gayot, a 'adreffe de M" Rafeau freres
6* Compagnie, prevent qu'il a apporte de Paris, un -parti
de fondes & bougies de gomme elaftique, qui lui on:
&t6 fournies par le Sieur Bernard, qui en eft 'inventeur :
il les vendra en gros ou en idetai. Nious Medecin du Roi.,
Affocid regnicole de la Societd Royale de Midecine de Pa-
ris, &c. nous etant fait preienter les fondes &6 bougies de
gomme elafjque ci-deffus mentionnees, en approuvons l'ufame
comrnhm plus avantageux que ccliii de totes les autres connues
jujyu'a ce jour. Signed, JOUBERT DE LAMOTTE.
Le Sieur Gafpard WVynaert, Capitaine commandant
le navire 'ArchiduchejfeMe--M.ie-hriftine, de Dunkerque, du
portde 25 otonneaux,.mouill en ce port depuis le 2 dece mois,
prie les confignataires des marchandifes charges a fret fur
fon board de vouloir bien les reclamer. 11 prevent qu'il par-
tira pour Dunkerque a la fin d'Avril prochain. Ceux qui
voudront y paffer ou charger a fret s'adrefferont audit
Sieur, dans le magafin de M. Cadieu, rue des Capitaines,
pres M. Lajard & vis-a-vis les Chapelles : il a deja les
deux tiers de' fon chargement affurs.
II a ete trouve par les Negres du S' Moreau, Boulanger en
plain, une vache, etampee illifiblement. Ceux a qui lle
appartient peuvent la reclamer & on Pa remettra en payant
les frais du prefent avis.
La Dame veuve PariTfe, ci-devant v' de feu M. de la
Garenne, previent qu'elle continuera de prendre de jeunes
'Demoifelles en pension ou demi-penfion, come elle le
faifait avant fon dernier marriage: elle fe flatte de fatisfaire
ceux quidaigneront l'honorer de leur confiance, car ni foins
ni veilles:ne feront epargnrs. Sa demeure eft rue d'Aunis,
faifant-un des coins de celle de Vaudrctil, en cette ville.
On fait 'lavoir a tous ceux qu'il appartiendra que le Mardi
2.1 de-ce-nmois i1 fera procCde a la Barre du Siege de I'Amirau:n
de cette ille'ai la i-en:e & adjudication du brigantin la Ca-
ravelle; di port d'environ So tonneaux.. On pourra pren-
dre cohnaitTance de la carte-bannie chcz les Sieurs Du-
pont Ddlorrse & Orillion,'Huiffiefs de l'Amiraute en cette ville,
Ii fera le Mardi 7i de ce mois, a la Barre du Sipge de
I'Amiraut' de cette ville, procede a la vente du brigantin
le Hafard, avec fes azgrs & apparaux, aux charges enon-
cees en la carte-bannie, don't on pourra prendre connaiffance
en letude de MP Lefranc, Avocat en Parlement & Doven
des Procureurs, oi chez le Sieur :Dupont Delorme, fHuifier
de 'A'hiirauri .en cette ville.
11 fera .le-mneme jour & au meme lieu, proc6de a la
vente da navireJla Jeune-Louife, de Bordeaux, chavire &
rempli d'eau, aux charges knoncees en la carte-bannie,
don't on pourra prendre connaiinlace che. ledit Mi Le fanc,
.on chez-ledit Sicuir Dupont DIi ..
II fera le 4 Mars prochain, la requnte de M- Latoi-
fan Labonl jeiune, & de M'- Duchem'n 6' Grhot, execu-
itfu,'s-teftainentaiies du fe.u Sieurs L:l)y, procede au bail I


a ferme pour fept annes d'une hlit.ii mon de o8 carreaui
ou environ, fitu~e dais Ies hauteurs de la riviere du BouI..dll;,
dent dix plants en vivres & indigo, ensemble quatd,)J'
tktes de N gre:; aux charges enoncAes en la carte-bann,,
don't on pourra prendre connaiffance en fetude dudit i
Lefranc.
'Le Sieur Ca.v'{; atnd, .a Phonneur de prevenir que le
Sieur Cavalid june eft dans tout fbn droit d'avoir I,"
dans les Aftiches ,Amnricaines qu'il eft acquereur dtiu i;ds
de pharmacie de fon freire, en ayant re.llement faith ach,a1;
mais il eft furp!is & c'eftmal a propose que le Sieur (i,.
valier a .fait infer dans le n z2 que le Sieur Cavl.dlij.
ne n'ayant tout au plus achet6 que les droits du Sier
Cavalii aihe, qui confiftent en meubles, uftentiles, mar.
:chandifes & tout ce qui compofe ledit migafin, vu que
le Sieur Chevalier, n'eft intere&f dans ledit fonds que pour
fon induftrie leulement, a la moitie des benefices, d'apris
fa reconnaiffance du zo Aout .17,84; ainfi le Sieur CjaV.4
june a pu uire avoir achete le fonds de j.harmj.
cie de Cavalid aind; le Sieur Cav.lid june eft a':li au.
torife a prenidre connaiffance de l'a&if & du pafitf de
fociete de Cavalie aind & Chevalier, & ii eit d a dans le.
*dit a&e ique les achats i lont faits de cdmman accord en.
tre les deux affocis, & que Caalie' aied ne paye:a ai-
cunes dettes qui ne foient approuv'es par lai ou par Ifo
.charge de pouvoir, qui eft Cavalie jeune.

D L PA R T P U R FRANC E.

Le Sieur Riviere, maitre Tonnelier en cette ville, part
pour France au conmmncemnt d'Avril prochain.; il pre
en conf quence les perfonnes a qui il peut devoir de le
presenter pour recevoir leur pav-in e-nt & cells qui li
doivent de le folder le plut8: poifib.e : i a .a vendre mai.
fons, Negres, meubls & uftenfiles de fon ieat.' Sa de-
.meure eft rues des C6e'ars & Dauphine.
Le S' Molliet Tetuet, prAvient qu'il part pour France al
commencement du mo;s prochain, pour affaires de tamille:
il prie ceux a quti il peut devoir de fe prefenter pour re
cevoir leur payemernt, & ceux qui iui doivent de le fol.
der inceffamment, afin de lui eviter le d&fagrement delei
y contraindre.
Le Sieur Tffler, part pour France : il prie ceux a qui
il peut devoir de fe prtlenter pour recevoir leur paye.
ment, & ceux qui lui doivent de le folder inceffamrment
ii a a vendre uin Ne2re & une Negreffe.
Le S' Vallire., ci-devant tconome an quarter de 1'Arca.
haye, part pour France dans tout le courant de ce mois. I
M. Jeanty Nicolas, part pour France au mois d'Avrl
prochain.
SM. Robin, Marchand Orfevre h Saint-Marc, fe difpofe
a partir pour France dans le courant d'Avril prochain. Ci
qui lui doivent font pri6s de le folder, ainfi que ceit
qui il peutdevoir de e prefenterpour recevoir leur payment
Le Sieur P' Marchand, Entrepreneur de a~timens en cdtt
ville, a 'honneur de prevenir le Public, qu'll part poor
France dans le courant d'Avril prochain, avec toute f
famille; ii prie en confequence ceux a qui il peut devoi
de e f pefenter pour recevoir leur payment, & ceux qul
lui doivent de le folder, pour lui eviter le defagremeni
d'ufer des voices de rigueur, attendu qu'il .eft force de par
tir pour caufe de maladie. 11 affermera fa maifon, fitue
rue Dauphine, entiree M" Cottes & Dubuifon; il vendil
vinnet & quelques Nigres 2 talens & de plufieurs &ats
tels que maqon, tailleur de pierre,, apprentifs ma Ion, II
couvreur & mafon, quelques manceuvres, deux cabroe'
tiers, un excellent cuifinier & patiflier, quelques domet
ques & fervamtes, ,deux cabrouets, un a mulets, ave
tous les harnais en cuir, lautre h bourriques; trois beai
mulets de la premiere force, un cheval tirant a la chain
& au cabrouet, deux chevaux anglais, un petit part
bois du nord, des carreaux de terre, d'in pied & de 1
pouces, un parti de pierres de crefanne de toute longeI1
& groi'eur : il vendra le tout ensemble ou fkparrmeat,
jes Nihgres deux par deux, ou fi quelqu'ouvrier v'e la.: u'fl


Cri



Jo:
ail

do

fic






I I
To



ce
, pr
d'






acqufIIion dt tout,-11 ctera-de dute quelquesentreprli-
fes qui lui reftlent.
Ml. Lecomte de Montroche donne avis qu'il a fait au
frefle de la Jurifdilon de cette ville la declaration de
fao depart pour France au mois de Juin prochain, avec
'la Dame ofn epoufe & la Demoifelle leur -fille. Defirant
a ca effet teminier toutes affaires d'interet avec M" leurs
cr.anciers, ils les prient de vouloir renettre en I'tude
ile M Salaignac, procureur en ce Siege, un etat du mon-
iant de leurs creances & d'y fpecifier fiparement celui des
frais & interests depuis le 2z Novembre .777, jufqt'au
our qu'ils emploieront, ainfi que les fommes qui leur auront
t1 payees par M. de MauLvrier, charge de la liquidation de
leurs dettes, p'ar acquisitionn qu'il a faite de leurs biens,
ainfi qu'ils l'oat fair annoncer alors dans .les Affiches, afin
de prevenir tout obftacle qui pourrait s'oppofer a leur part:
ilsprientauffitousles creanciers fur les biens de la fuccef-
lion de feu M. le Chevalier de Robafle, dont ils font he-
riders avec -les mineurs de Robufle., leurs neveux, de vou-
loir fournir en la m&ne .tude un &tat du montant de leurs
criances, afin' de ptiedre avec eux des arrangemens con-
venjbles relativement a leurs int&erts, & pouvoir opirer
ja liquidation de cette fecceffion, don't M. de Mauldvrier,
pour lavaiidire de la ceflon que lui en ont faire les Sieur
& Dame de Montroche, eft oblige de leur rapporter
routes quitrances & charges; ce qui leur eft important
de voir terminer, ainfi qu'a leurs co-heritiers.
Le Sieur Minbielle, Capitaine de navire, part pour Fran-
ce dans le couidnt de Mars prochain; en confequence il
prie ceux qui lui doivent de le payer, pour lui eviter ie
defagrement d'Lfer des voies de rigueur. (2z5).

RE UNION A v Do M A IN E D V R O .

SM. J. R. Morgand, pourfuli la reunion d'un Terrain de
1000 pas en quarrel fitie dans les hauteurs de i'Afile, bor-
r.e li'eft par le Sieur Chi ge:ux, ak oueft par les hrriiers
Simon & le pourfuivant, au fud par Leoa Ld Leroux, M.
L. & au nord par le Sieur Garnier aind : la conceffion de
ce terrain a 4te accord e d'abord au S'eur MAoifrd, iHa-
bitant a ia grande-riviere de TAnfe-a-Vcau; on croit qugil
|'a vendu & que les heriters Gt mardy pretendent des droits.
M. Galc, Capitaine Aide Major des Milices & Habi-
tant au Pelit-Trou, dependance du Petit-Goave, pour-
fuivant en reunion d'an Terrain"fitue aux Baradaires, Pa-
roiffe du Petit-Trou, born' au nord des nommes Aubert,
M. L. a left du Morne-Rouge, a i'ouLt du Sieur de Ma-
ton, & au fud du Sieur Baran : ia conceflion de ce terrain
refte inculte, a &t6 accordee au Sieur Francois Brun, mort
depuis dix ans.
MF. Lafond, pourfuivant en reunion d'un terrain de Iopo
;pas cars, fitue au lieu dit la Place des Negres-marrons,
Paroiffe & dependance de'la C oix-des-Bouquets, born'
.au fud des Sieurs Boileau, au nord, eft & oueft de terres
non-concedies ou non reconnues : laconceflion *de ce ter-
rain a ete accordee le 14 Janvier r1773, au Sieur .Henry
Ervie, de prefent en France.
Le Sieur Roux, pourfuivant en reunion d'un terrain
cormpof de qi'atre emplacemens, numerotes fur le plan
de la ville 463, 464, 465 & 466, fitue dans les hauteurs
ie Delair, borne au fud du Sieur Coitineau, au nord du
lPoigone, don't le'Proprietaire eft incopnu.
le Sieur Frngfois .Giraud, pourfuivant en reunion d'un
terrain dcei oto pas carries, fitue dans les hauteurs de la
nvmiee de la Voldrogue, dependance de Jeremie, borne
au nord iu Sieur Bernard Fourcaud, 'a reft du rivage droit
de ladite rivicre, au fud & 'a 'oueft de terres non-cance-
ees : ladChe ccnceffion a .te accordee le 29 Janvier i772,
a laDame veuve Guicori, qui nel'a jamais fait defricher.
)e tieur Jean Ceuillet, Gerant de Phabitation de M.
,tJ rfidarInt au Trou-Bordet, pourfuivant en reunion
dun terrain de roo carreaux'de terre, pour culture, ap-
pl6 les Rofiers fitue la Montagne-Noire, borne left
de TM. de Boh-,irs, a touef t des hkritiers Carrere, al nord
h Mconitone Nor~e, & au fud de M. d; Re1Jinco rt:


ce terrain ta &b conc~d a la IDamolfelie ]de, Carrre qui
elt dec6dee fans flavoir tabli ni'cultive.

D A N D S,

On dafirerait connaitre 1'tat de la fucceffron da
Sieur Jean GoufJebaye natif du hourg de Habas, en
Guyenne, qui a habit plufieurs annees la Colonie, qu'oa
fuppofe avoir eti marie & mort dans le quarter de l'r-
tibonite,; lesparens qui en font en peine, & qui ont cher-
ch6 a en avoir des renfeignemens, n'ont ph jufqu'ici s'en
procurer de bien exa&s. us prient les perfpnnes qui pour-
ront en donner de vouloir les adrefTer a M" Saint-4aca
ry Beaucamp, Dufourq 6 Compagnie, N6gocians a S. Marc.
On d6firerait (avoir des nouvelles du'Sieur Maflon La-
tholfon, qui eft parti de cette ville deputs emviron 10 mo-s
pour aller a Jeremne. Ceux qui auront connaitfance de foat
exiflence ou de fa mort font pries d'en donner avis a M.
Blondeau, Habitant au Cul-de-Sac, qui a des affairs inte,
reffantes a hlii communiquer.

N it I.iS z CHARG M m .aT,

L'Aimable-Hienriette, du Havre, Capitaine Lubin, 'parm
tira pour ledit lieu du 20 au 30 Mars prochain : ce na-
vire eft a fon premier voyage. Ceux qui voudront y paffer
ou charger a fret pourront s'adreffer a M" Befnard, dc
ia Groix Paf:aud .'& Compagnie, i egocians a Leogane,
qui ont aufli a vendre des pieces a 1'eau.
Le Breton, Capitaine Borde, partira pour Bordeaux da
20 au 25 de ce mois. Ceux qui voudront y patTer ou char-
ger, a fret s'arefferont audit Capiraine, oua M" D. & E.
Thouron, en cette vile, qui affrteront pour quel port
que ce foit de la Colonie & mrme pour les Ifles du Vent,
une goilette du port de 70 milliers & d'une march fu-
perieure.
La Flandre-Francaife, Capit. Raboutet, do port de 406
tonneaux, fin voilier, partira pour Bordeaux du io at
1 5 du mois prochain : il prendra du fucre & peu de cafk,
vu que le refte de fon chargement en cette denr&e & au-
tre eft fait par M' Peyhierre freres & Bouyer, a Saint-Marc,
ou ii doit fire efcale. Ceux qui voudront y paffer oa
charger a fret sadrefferont audit Capitaine, chez M"Dau-
bag.nja, Trigant & Compagne, qui ont a vendre un part
de bonnes briques, ainfi qcu'une quantity de chaux Nantaife,
Lefdits Sieurs pr6viennent qu'ils ont reQu depuis peu un
bel affortiment de fer de toute quality.
Le Mlirebalais, de Nantes, du port de 3oo tonneaur,
Capitaine, Guibert, partira pour ledit lieu dans le cou-
rant de Mars prochain : ce navire eft a fon second voya-
ge, bon voilier & tr's-commode pour les pafTagers. Ceux
qui voudront y paffer ou charger a fret pourront s'adreffer
audit Capitaine, ou a M. Guiho de Kldgan, Negociant en
cette ville & Armateur dudit navire.
L'Impcrtinent, Capit. Sauvrezis, du port de 400 ton-
neaux, partira pour Bordeaux du 5 au Io Avril prochairk
Ceux qui voudront y paffer ou charger a fret s'adrefferont
audit Capitaine en fon magafin, Place Valliere. 11 y a deja
2zo barriques de fucre a bord.
LAnonyme, de Nantes Capit. Bachelher, du port de 300 ton-
neaux, partira pour ledit lieu a la fin de ce mois : il lui
manque pour complete fon chargement i5o barriques de
fucre. Ceux qui voudront y paffer ou charger 'a fret s'adref-
feront audit Capitaine, en fon magafin, pres la Comerdie
Le Saint-Remi, Capitaine Baudin, de present en rade
a Saint-Marc, partira pour Nantes a la fin de Mars : ce
navire eft a fon 3"n voyage, fin voilier, ayant 12 cham-
bres pour les paffagers, fermantes a clefs. Ceux qui d6-
fireront connaitre ledit navire s'adrefferont audit Capitaine,
a Saint-Marc.

A V I y D R e.

Un emplacement f~tui la Cro>x-des-tBouquets, de la
\ contenance dz 0o pledss de large fur io de protonfneur


,/1





il 'ii i 'r,, raTTun,i e M. 'tifr,
,nord., des Sieurns c Ric.i o ne .S4ri&erhau S' Drdulh
jIuituier en, cetfe.yille .
;JUne ,habitat o trditule ait ntre'.de -la 'lain-du-Bond
,qaartier-de 4 ll .e--Vyiche, diftante de- lieues du .hourg d
Torbe: d ,Id aontenance de 16 carreau.de terre :arrc
tables ,. o.30. autres en litige ayec les voifiis ; tidite.h:
.tatideft .tali en lucreri'e .cicnne pour le fabriqui
Sc- la ,Iplus. -bellle qualityi, 1 y afte une portion d
.; 144 poig ic u de la riviere de 1'Accult qui hi .apprtler
Scolloqee 'de,'ilus pOitr o pouces al derivationdl 1
avn -.n eUn tr-beau nio'ul bres tolt lieUf
arandis cylndr propre pour mouli4t.i e i une facveri
iarnie' de. 4i qupage enn bon tat, bacs & tous ies .ui te
les n~ceflaires, &c. ,ne ptl .erie i utne cafe.aafftes
6 feux niairons i;inczpales.:. cette .tabitdtidnayant appar
rT, je ci-devant, .deux.-Afioc6is,..a.des logemens tries
,tfes, .comrnioiles L agradblep; cilitie; lispit colom
tier, clapier, cates bhr les d-oomeifique ,& .un .6Otiger
M. Bouiud, Prppri6tai4e de 'ladite libitatibo,. i q en
.ayant une autre defirerait vendre cele- ci, rafin ed
".fe liquid*r vc' trhile6s. it bonhei;d, dr .toutes les acilits poiaibles I l'acqui eur,a. qyennant les
tarrngiemens, 'iil dIu,tra prerdlre: vec ces dernlers. I]
y joidra ,r ., 46 Mufets e ifne .vlintaine de Boeu:
de cabrotiets..
Urie N~ greffe.Atada, 5gee d'ehviron 4 an,. a vec re
trois enfans Creoles, I age de 14. ans, ayant 25 noils
d'apprentiffage di mixier de _cdrdbonier; les deux auties.
uan e 3s,4aii & autitre de t9,,. bCns dobeftiques; ur
autre mnmie dutiie Negrcffe Creole, ayant des ta-
lens, ayec tr6is enfans, 1'un Gitff de ,arns, & les deux
i'uties ilrs en 'S plubas age ; deux jeujts Ngres Con-
ips. perruquifer& d6ioeftiques, iun 'coefant pafablement
S sdames,' & un frt june Negie Nago, ayant a imois
e' Colonie, ,trs-bon (ujet, 8& upe N6ireffe Creole, ag6e
e 3o ans, avant eaucoup de talens-: le tout pour des
fttres 4e ciaige fur France, c eft-a-dire peu tomiptant. $~a'' f: Nil. Nidoial ami en.cette ville.:
O.Ulljabitatin ebi alie en cald4e a icootenance de Io
,airriOa xde trre, ,hl. a:de I'eai courante &. quelques
,tabli(ffeipeis .itue auix Grinds-Cahlis, Proiffe dela Pe-
Site-Riviere de, lArtibonire, borme de M" Cormtlon &
"l fi.'" ,adreiet en cette vile, N" D. Marie& Corp ;
*Saint-Marc, a M. Bretrn des Chapel s, Senechal; a 1'Arti-'
lonite,' a M. : Mo 'HaSitamn;. ou au .Cil-de-Sac,, M.A
Roblm afqi Habitnit' & Poprietalire de ladite liabitam-oh.
.. ., ` ; 8 'e t+o;1 i a" .,
SVfn terram dela o.rtenance de. lo oa ip carreaux,
ropre aa culture du caTd, ot .il .ya de 1'eau en abon-
.nce, fit dans les hauteurs de la ,Grandie-Riviere de
,acmei, a- lieuesdu i Portau-Pridce, 4& prs du grand
.hemin .auquel on trairalle de.Uis pldIielus mois par ordre'
,de MM. les Ainmmifrateurs. a'adreffer a M. Michel de la
.Jnchere, Gfrapt de liabitation de M. .I Marquis de Fau-"
.ea, au, Boudcaide 1'habitatio duqUel cette terre faith
lpartie, ou a M. Bou~gue, Negociant en cette vile, qui
,. pnneront tou,les tenifeignemens poiAibles. Ledit terrain
,*ft arpente. .
Une habtatoitatio tue a *'flet-a-PierreJofeph, Irimtri-
ph au Bourg dudit lieu, app.artenante ci-devant a feu M.
4borier, de lacotitenancee de 12, carreaux de terre, pro-
.pre a la culture du fdcre, de Iindi'go & du caf, fur la-
.qu-lde ily en a I &tahlis en indigo, caff :c vivres,
le refle en boiss dbout. Les etabliffseriens. con-
f!~nt ent urie graid'cafe de 64 pieds de long fur 30
die farg, avec galekie fors le meme cuvnile; une caloge
.de 8 pieds de long fr 30 de large, -planicheiee & bou-
fillee, & une.cafe de30o pieds carirs, fervant de couver-
turea un moulii ap'ler: Ie tout couvert en effentes; plus,
une cuifine de 58 pieds de.long fur 16 de large, un colom-
tier de 1,1 pieds., un pQulajller de ,8 pieds de long fur,
t 2. de large r2- cafes a NMgies' parties font neuves, &
une autre, fervant de logement aux Domeftiques: le tout
eft bati en bois dar & couvert en paille. S'adreffer a M"
pnaneau fires, rfidans audit lieu.


i CIrGt caNJ ris &;:x ?lgreh de Ardin, falt
, .pays S'adreffer "a Mr.Verderygfess, an Bac-du-Ccniri,
i'Arib )nte, ou a M" .Lapr'c fires, N'Lgocians Saiu
I, .Marc. .
le: line habitat ion tahlie en indJio, fitue I Mirebala;i
a'ppelae e :epied de la Selle; de la contenain
de trente trois carreaux de ter.e, fur .aquelle il y
er trois vaifleaux battaias a 1'eat, un mouilin neuf, deu
1ti cafes, don't 'une eit couverte en effentes, deux magalin,
it an dloiniier & huit cafes a Ngres : ladite -habitaiioet
S eh plait pays, les jardiris lfont en bon 6tat & il y a de,
Syivres en46bondacee : on yjoindra une cqncefion y atte.
e~ ant, de la co.nteranc e xI zo carreaux de terre, parTi
ai bhois debout & le trefe en morne.. adreffer a M'
Miffi:ot; f'un HIabitat Mirebalais, & i'autre, Chirr.
?n a1 Iifibonite.
A vidre., chez M" rP" Gauakier & Garnier., "derrire
a lCotndie, 100oo pots & formes de iA fabrique du Sieur
ougrre, a Maribaroui, connus dans le quarter du Cul.
Sae-Sac, .par lur hon ufage & 1e'i- qtiaite fiuprieure
Sibon vin nouveau devitle. & de Cdnors, en bairi ues, id
vieux ,en oaiifes de z; & 3.o boutit:1es rouge &. blanc, farine
5 d Mlolfiac, d" Norrmande, grimnes d'idigo marron
I A.errain du aays clous a tf i tiues & autres, cordages
s. charaditres a jficre ide diffAreates gri iers ; potmi
"e"'P&ngord. .
i DeuPxNegres bans fujets, qu'on donnera fi on lexri,
.a epreuve: 'TunCongo, age de 20, 22 ans, taille de
pieds. ouces, fachant peigner & pripre a.faire un
I bon dohmetique ; 1'autre, Mandingue, .^g deo,3 io
Sans, on peit I'emiloyer A un magafin oU en faire un Tadl-
leur. S'adreffer .au Sieur J. L. Pourcin ainc, Cpitaine du
navire 1Aiuuflte, e Mfarfeille, tn toi magafi ,' rue des
Capitaines, -ui en fera bonne compositionn moyennant du
.comptant.
E s c Ar Et S M. a t A o Wo N .d C
Lamour, Cor.go,,tz:mp6 fur..e fein droit PR AVDOIN
au-deffeus STrMARC, taille.de. pieds 3 pouces, marron
fepuis trois mois. En donner avis au Situr iAndr.ed Co.n
Wdelit, ienudfier a Saint-Marc.
Lous,, Congo, etampe fur le fein droit SVIRE, a de
l5 ats, ta'dle de 5 pieds 2 pouces, ayant les yeux rouges,
En dinner avis a M" Dufourq & Libiral, -en cette ville;
S'M. G. Liberal, Negociant a PArcahaye; ou au Sieur
Sutie, Doleur aux Matheux, a qui it appartient.
Jacquesi, Crole., t&anmp NANETTE SILVESTRE,
g de i a aIns, les pieds en dedans, les yeux groi
it la v.ue.baffe, Irarron depuis le .ii du moist dernier.
En donner avis a la, nommee Nannette, Hfaibitante a I'Ar-
cahaye; il y aura recompenfe.
Polidor, .ge de 2o.-ans, marron deptils le i 'O6obre;
Charles, ag6 de I4 ans; Mercure, agde d:r8 :: :tous deux
de nation Xouffa; & codlas., :Nago., ag de 23 ans,
rinarrtlis depuisle 1 DI etfibie: tous 4-tamis LACOUT
On les foupconnent fur des ;.habitations dans 'les envirorg
de S. Mar, .n donner.avis a 'M Picyerre frtres & Bouyerj
N0g6cans Saint-Marc, on a M. le Ch' d .ordes., Ha-
hitanta hArtbophite,;lds ayant a(quis :;u Steur `LZacit,i
Marn' a Saint-Mare; 41 y.ausa une ,portugaife de recofm-
penfe par .haoue -gro e.
k -- ," i .. g ala' 41 ,,
Lafrance., don go, & Adclai d .Snig.alafe tampsb
fur leg f en droit 1 MOREAtU,au.sdeffousPC.I LDSAC|
miarrtns depuis environ .i lours. En donner avis .au Sieur
MSreau, Boulanger eP Plaine.
Un Negre., de nation Gonrmand, etatmpeirculairement
fuile feAin roit :L. '. GROSMd0NT -: 1'empreinte ndei
ei; pas encore guerie. $S'adreffert' M. Butet-, Chevalier
de 1'Ordre :IRoyal & 'Militaire de Saint-Loiis au Petit-
Goave, ouia M. L' Daguilar., Ngociant en cette vill'.
ILcreice-, Congo, etampee., autaat .quoon pourra le di'-
tinguer, ST MARTIN., au-deffous CAYES, agee de t3
ans marronne depuis environ i1' jours. En donner aiV
a M. Lei~ery, Voyer .aux Cayes Saint- Louis,





(L~YYIYYi~PL~
~PI-DI~--IEil^--I~---I
ip~.~pp"PYPYYer~s)-~-~~^~a~?L-


fur les deux feins HCS n'ayant pu dire fon nom ni
celui de fon maitre, arrdte i la Frontiere de f'Efpagnole;
le 9, Jean Pierre, creole, itampe DUBO)IS, & an
deflbus NIPE, fe difant libre, arrete au bord de la Mer;
Antoine, Congo, fans etampe, A M. Cave, arrete au
Port-M argot.
Au Fort-Dauphin le 4 du courant, eft entire a la
Geole un Negre nouveau fans etampe apparent,
ayant trois marques fur le fein gauche & plwfieurs fous
le venture, ramenC de FEfpagnole.
ANIMAUX iP A V I S.
Au Cap, le 12 du courant, un Mulet, poil bai, ayant
fur la cuiffe du montoir une etampe illifible & une taia
fur fl'eil droit, arrete i la Grande-Riviere.
Au Fort-Dauphin, le 8 du courant, un Cheval, poil
alezan, fans etampe apparent, arrete a Maribaroux.
Au Port-de-Paix, le 8 du courant, un Cheval, poil
rouge, etampe FV, ayant une oreille clabaude ; une
Jament & fa fuite focus poil rouge la Jument eft
C&ee TR, ayant une etoile filante fur le front une
Jument, poll blanc etampee go L arretes tous les
quatre aux Trois Rivieres une Jument, etampee fur
la cuiffe du montoir ISG, la queue court, arretee ai
Morne de cette Ville.
E T A T de deux Negres epaves qui front vendus 'a lt
Barre du Siege Royal du Port-de-Paix, I'un le 27 du
courant, & "autre, le 3 mars prochain.
Un Negre, age de I z 1 4 ans, 6tampe GUILLOM E,
& au deffous AU CAP, n'Wyant fu dire fon nom ni
celui de fon maitre, arrete au Petit Saint Louis.
Jean-Baptifie, age de 24 ans, etampe illitiblment,
de petite taille fe difant app-artenir a M. Vincent ,
Marchand de Tabac au Fort Dauphin arrete a lav
Montagne du Port-de-Paix.


S P E C T A C L E.
Les Comediens du Cap donneront Samedi I8 dt
courant, au benefice du fieur Regnaiult Maitre de
Mufique de l'Orcheftre, une reprefenttation de FELIx,
ou LIENFANT TROUVE, Opera en trois Af&es, Paroles
de M. Sidaine, Mufique de M. Monfigny dans lequel
M Julien, Penfionnaire du Roi, remplira le Rble de
Felix, & y ajoutera une Scene entire de M. Piccini ;
& Madame Marfan, celui de Therefe. Cette Piece fera
precedie de LA SERVANT MAITRESSE, Opera en
un A&e.
Le fieur Regnault pour complete fon Spedacle &
n'ecoutant que fon zele, a cru flatter davantage le gout
du Public dans le choix de ce dernier Op.ra que d'y
avoir fublitue une petite Comedie, qui, quoique
bonne feroit encore moins agreeable que la Mufique
du cclebre Pergolege. Entre les deux Pieces, Jofeph,
Violon de 1rOrcheitre executera un Concerto de
Violon de petits Airs varies.
Les mnmes Comediens donneront Dimanche 19 dis
courant, LA VEUVE DU MALABAR, Tragedie en f
A&es de M. Lemiere, de 'Academie Franqoife, ornte
de tout fon fpeda le, & terminee par le coup de TheStre
du Bucher.
Cette Piece fera fuivie de JEANNETTE OU LES
BATTUS NE PAYEN-' T PAS TOUJOURS L AMEN ,a


t N u mE' R 0
I'~dL~-.__ __ __-----_.__ __^ ---:^^^




ENT AUX AFFICHES AMtRICAINESS./1J

Du Mercredi 0 Fivrier z.796. ^

~~"~' *__ ------'119


5
"~)-
i~-~~xi


'1 -p IVEE DE


AVIRES AU CAP.


E 8 dui- irahit, le Philippe, de Bordeaux, Cap.
Dumas ; le 9, l'Alexandre de Bordeaux Cap. Geanti ;
tous les deux parties le 16 decembre ; 'Aigle, du Havre,
Capitaine le Chevalier, parti le 19 decembre ; leI i le
NModefte, de Nantes, Cap. Denis, part le 17 decemnabre.
D $PART DE NAVIRES DU CAP.
Le 8 du courant, le Fidelle, Cap. Lion pour Mar-
feille le I I, la Mare'chal de Caftries, Cap. Cochon ; la
Pleine du Cap, Cap. Alige ; le Chine-Vert, Cap. Sei-
gnoret; le Lys, Cap. Saleau; tous les quatre pour Bor-
deaux, le 13 la Victoire, Cap. Labarthe pour Bayonne.
POIDS DU PAIN.
PAIN d'un Efcalin. . 28 onces.
P RI X courans fournis par la Chambre du Commerce du
Cap-Franfois, le zo Fivrier z786.
DENRE' ES COLONI ALES.
Sucre terri, premiere quality, 76 a 78 liv. Second
quality, 70 a 73 1. Trolfieme quality, 63 a 68 1. Com-
mun., 41 ; $5 1. Tetes, 34 a 40 1. Sucre brut, zz a 3 3 1.
Cafe fin, z1 f. 6 d. Marchand, zt f. 6 d. Infirieur, zo f.
Triage, 14 a 17 f. Indigo bleu, 14 14 1. 10o f. la livre.
Melange, 12 a 13 1. Cuivre, 9 a 01o io f. Coton, 275
a 280 1. le cent. Cacao, i3 14 f. la livre.
MARCHANDI SES D" EUROP E.
Vin vieux, 0oo a 270 livres la barrique, nouveau,
13z a 140 liv. de Provence, too ia zo 1. Vin blanc de
Bordeaux, 80 1. le tierjon. Farine fine, 80 liv. le baril,
commune, 60 a 70 1. Huile fine, 36 a 40 1. le panier,
commune, If a 16 1. to f. la cave. Beurre,z2 a 5o0 la
livre. Petit-Sale, 2z a 3o 1. 1Tancre. Boeuffale, 80 a iool.
le baril. Morue, 40 o 4 f 1. le cent. Riz, 30 i 3 61. le cent.
Savon, 90 L le cent. Chandelle, 2z f. 6 d. la liv. Brins
de fept huitiemes, 44 f. Faune reduite, de trois quarts,
34 a 40 f. idem. Combourgs & S. Georges, 44 a S2 f.
Iaune. Morlaix, 1400 1. la balle. Laval, 1400 liv. idem.
Bretagnes, 7 a 90 pour cent fur fature. Rouen-Fleurets,
63o liv. la ball. Toiles & Marchandifes fines, 6o a 100oo
iv. pour cent fur fadure.
COURSE DU FRETr POUR BORDEAUX.
Sucre terre, 9 a to d., brut, I1 d. Cafe en futailles,
to ai z d., en facs, 6 d. Coton & Indigo, I8 a 24 d.
PovR NANTES ET LE HAVR E.
Sucre terre, i2 d., brut, 14 d. Cafe en futailles, I
a 16 d., en facs, 8 10o d. Coton & Indigo, 24 i 36 d.
NEGRES MARROW N S.
Au Cap, le 3 du courant, eft entree a la Geole, Jean-
Baptifte, creole, etampe LEJEUNE, a M. Lejeune,
arrete en Rade; Jean, etamp II S& au deffous PPX,
& autres lettres illifibles, au nomm6 Jacquet, N. L,
arrete i 'Embarcadere du Borgne ; le 4, Alexandre,
Mina, Ctamp6 DENISE, & au deffous PP, i M. Char-
tier, arrete au Port Mouftic 5 It 5, Noel, creole,
ctampe LAMADIS, au nomme Lamadis, N. L., arr&te
au Bois de Lance 3 le 6, un Negre nouveau, i'4mpg6


SUPPLEM]






p3te Comide enn e n A e n i'rore du T"i L 4I I
Vari tes-Amuf.;.ntes.
LLes mtn-.-s ComdieVns dl:n n..r. .nt Luntdi z, du cu--
an; au beit.-ice de D:avi'lc', une rept-efntation
d'O Ri 1:iCE T ER 1P Ilc ,:.'nd Opera en troi, Act. .-,
Miliiq.ue d c Mi. G'"try of n die tout fun Spet cle.
L. Ju.'zI I'Penihnnaire dau Roi remplir- le Role
-d'Oi/- ; &c, Mlaidame M:IrJI., celui IEuridice.

S U I T i des Mc'moires prifei;itcs au Cercle des
Philadelphes.
Hilfoire natu'clle.
Notes fur la Caverne de Curaqao, par feu M. Va-
table, Habitant a la Guadeloupe, Affoci national du
Cercle dJs Philadclphes.
Su, qudques Bijoux Indiens, anterieurs Ila de-
couverte du Nouveau- Monde, donnas au Cabinet
d'Hifioire naturelle, par le mneme.
Sur l'oigine des Tritris, par le mine.
Diifertation fur les Albinos, on Negres blancs, par
feu M. le Chevalier Lerfevre Dcshayes, H bitant i Ply-
mouth Correfpondant du Cabinet du Roi, Affocie
Colo:ial du Cercle.
-- Sr Sl mtl n Sajet, avec 1a defcriptionde deux
Enfans pies, par M. Arthatud. Doeur en M'decine
au Cap Correfpondant de la Societe royale de Mede-
cine, IPefident du Cercle.
Sur le meme Suiet, par feu M. Vatable.
Defcription de la Mahocatine, par M. l'Abbe de la
JHave, Cure du Dondon, Affoci6 Colonial du Cercle.
Memwire fir la Mlineralogie de S. Domingue, par
MV. Lefcvre Deshayes.
Lettre fur un Papier Veg'tal, par M. le Comte d'In-
g-.::de, HI-bitant au Fond-des-Negres, Affocie Colonial
du Cercle.
Defcription de divers Oifeaux envoy's au Cercle,
par M. Be'lifle, M ite en Chirurgie,
EiTly fi"r i'Abeille maqonne, par M. Lefevre Deshayes.
Defiription de ia Mouche crabe ou a pattes de
crabes, par !e meme.
Lettre cont-nant une notice fur l'Homme plante, par
Gi. A4eur, Hi-lbitar.t a la Louifiine.
Sur une Mine de cuivre tr's-riche, dicouverte
au Port de- Paix par M. Gauchi Habitant audit
Quaitier, Affoci~ Coloni du Cercle.
-- Sur une Mine fulfureufe, par le meme.
ObCfervation fur Ie Lez.rd ignan, par NM. Artaud.
Mvanuel du Naturallfte, ou Maniere de preparer les
'Animanx &k Oifeaux, &c. par M l Baudry Desloiieres,
Avocat au Confeil Superieur du Cap, Secretaire adjoint
du CercIe.
Notice fur f'Annmone de mer, ou Animal fleur, par
Ml. Lefevre Deskayes.
Obfer"vation fur diff&rentes efpeces d'Oifeaux de Saint-
Domingue, avec figures, par le tneme.
Coup-d'oeii far les Oifeaux d'eau de S. Domingue,
avec fHigu-s, par Ie meme.
Obfi:v..i~un fur une efpece d'Araignee nomm4e Arai-
gnee cancre, par Ml. Duboarg, Diredteur du Jardin des
Plants du Cercle.
Mimoire pour fervir a 1'Hiiftire naturelle du Quartier
da i ot-A Piment, avec 1'Analyfe des Eaux thermales
d: Boynes, par NM. Gaucki.
Obfcrvation fur la filculte de. Ruminer, attribute aux
Mouchls. par Mlademoifelle Lem.-ron Legoqt, demeu-
rante au Hivre-de Grace, Affociee national du Cercle.
Sur les Moules de rner, par la meme.
Suir les Ombres color&es en bleu, & fur une
efpece d'lris G(ingliere, obfcrvee au Havre par la mmre.
S r I'H .toire niaurdle du Daulhi,, ou Papillon
cre "ufcuai e, par M. Lefevre Deshayes.
Notices pour fervir a l'Hiftoire naturelle du Bloeuf
marin, autrement nomme Thte a huit 6cailles, ou 1'oc-
tavalve par le m"me.
Exr itr d'.jne Lettre fur les Incruiations vegt.tales
San Raifieatu da Bonnet, & fur le course foutetrriu de


i RivL:. du Vat:feux so D i.on, .1' IP ferp2e de Iy
ou t6 t -::it toiits, par M l. Millot, iHabitant aiu "B0onnet,
Menr-.-rc du Cercle.
UObfLcv tior filr des Incrtil.ion's v'gerta.is, fur une
Incrmilation c,.caire d'une Barre f -rugrieufe ti'e lde
la Ra'ie cu Cap, & fur une Caverne de la Grande-
Coliie du Borgne, par M. Arthaud.

AVIS PARTICULIER.
MM. du Bureau d'Adminilration de la d Providence
out .rr- t par deliberationl du 9 du courant, ce qui fruit:
i. De dormer .bail emfhvtr;otrquae de 3o ans,
plufi.:rs Emplacemens, fufceptibles d'&tre bitis, de z20
pieds de face dans toute la profondeur qu'ais peuvent
avoir a droite & a gauche de la rue de la Providence,
au deffus du Pont de la ravine des Caf'rnes.
2. De donner, a titre d'&chang'e, un Terrain appar-
tenant a la Providence, de la contenurce .e i o car-
reaux, bois debut, ddment arptnte fitu au Quartier
de Plaifance, contre des Maifons ou Magafins lis en
cette Ville.
S3. De donner a entreprife la conltru&ion de deux
Maifons fitudes dans cette Ville, faariit la moiti6 d'un
iflet, borne :i 'ell de la rue d'Anjou, au fud de la rue
Saint Jofeph, & a P'oueit de la rue de Vaudreuil.
Les perfonnes qui defirtront traiter de ces different
objets, font prices de s'adreffer d'ici au i" mirs pro-
chain, a MNM. Defuitanne & Daleft, A:!miniilrateurs
en exercise, qui leur donneront les renfeigemens ne-
ceffaires, recevront leurs propofitions, & en rendront
compare au Bureau.
i .. --
AVIS DIVERS.
Les fieurs Maguenois & Lemaitre, Peintres, Doreurs
& Verniffeurs, de Paris, pour les equipages, don't les
ouvrages font connus dans cette Colonie ayant tra-
vailles, I'un, chez M. Lcveque, Sellier, & Iautre, chez
M. Bernard a la Petite Anfe tiennent leur atelier
dans la rue Efpagnole, entire les rue de Taranne & des
Trois Chandeliers.
Le fieur Maurer, Habitant au Pilate, donne avis qu'il
s'eit rendu dans fa favanne, un Cheval enter, rouge,
etamp6 HL, qu'il avoit vendu, il y a un an, au fieur
Georges, Pacotilleur. Ctux a qui il appartient, font pries
de le retire, en payant les frais du present avis & le
Negre qui en eu foin.
Le fieur Beauregard, Teinturier en foie, fil, lane &
& cotton, qui a dja eu l'honneur d'offrir fes services
au Public, teint en toutes fortes de couleurs, & met
les bas de foie a neuf ainfi que les rubans : il teint auffi
les habits & robes, fans qu'on foit oblige de les defaire.
Ceux qui lhongreront de leur confiance, auront lieu
d'ire fatisfaits. Sa demetre eft rue S. FranCois-Xavier,
pres la Comedie auCap. Ledit fieur teint auffi les cha-
peaux gris, en vert, deffus & deffous.
Le fieur Bonin, Marchand Chapellier donne avis
que fa derneure elt rue de Vaudreuil, dans la maifon
qu'occup:.i le fieur Du'a: Marchand Chapellier. II
vienr de recevoir de Paris un affortiment de chapeaux
de toutes les qualitis avec des plumets noirs qui
vendra a jauft prix, ainfi que des ferpettes A tailler les
cafes & autres marchandifes.
Le fieur Loifeauv, Chaudronnier;,Ferblantier & Plom-
bier, re'fidant au Fort Dauphin a l'honneur d'offrir
fes services A MM. les Habitans, il rdpade les chau-
dieres a fucre en place ou demonties fait baffins &
fiffns, & repare les chaudieres des guildives & leurs
couleuvres, ainfi que tous les ullenfiles & batteries de
ctutine.
Ee fieur Helie, rues du Gouvernement & de la Fon-
taime, privient le Public qu'il vient de recevoir un p rti
d'anneaux de verre pour monster les mouitiquieres it
prevent en outre qu'il continue la vente de fon mag.:in,
par parties ceux qui ount befoin de quelques afloiti.
mAens& & qu'il fera vendre judiciairement, ce qui lui






w^
rt rpaifre A pIv in i',eo I 1, 1 1 0 11 .?
fihrlff elei a vows L-s hautUDeien.-^ L~-11e1 J^-
cdflmfes 'pows 1'exploit'itfon dua C'icf 7t cte&. Vcs.,
on tlera fur hdite I-t.ibitation, a I L e2 t1 p,-o,,.-ii s',
de 75 i 90 nitieir's de ca' &cl die ef fut icq,,ti-le (-'-,.;--
meitaatio;, y ayant eiicore i 5O carre.,ix e1s bois dtcbo'u,>
propres a la culture du ca.t > ladite tHab;t: iin lie d'it:
rien, & fans aucune hvpoth ques. Ceux qui ditC1ei,(-eut
fii'e cette affaire, s'air'effront 'a M. Joa'oi de lalt;.ir .,
a I'imprimerie Royde du Cap qui donrnera les ren-
feitnemens neceffaires & qu fera parler 1 la per-
follne,
Une Perfonne de Paris a intcret de favoir ce qu'efr
dcvenu Ie iieur Jean -. Frnfois Ballfdeent d'Anuuit P
ayant ete liuiifier au Si.ge ioyal du Port-au Prince, .
& depuis, en 175 y, ,efidant a L.ogane- 11 n'a pas ecrit
depuis le z5 decembre 1769, & Ion n'en a pas eu de -
nouvelles depuis l'epoque du trernblement de terre arrive
au Port-au'- Prince le 3 jui 1770. Ceux qui peuvent
dorner des rnfcitgnemens iuLt cet article, font pries de
les adreffer i Mc Bavdry Deslo,ieres, Avocat au Cl4ap
qui les fera parvenir fuir le champ, ittendu It befoi
prefant qu'en a la p''rfonne qui en faith la demande.
Un Particulier dtiireroit prendre A feruie ou a ioyer,
un Negre bon cuifinier !,& un perruquier, qui fut err
etat de coiffer les hommres & les femmes, & Iz a I Y
Negres fits au pays, en etat de travaiiler 'a un jardin.
S'adreffer a M. Meyer, a la Couronne de France, rue
Efpagnole.
Un Particulier defireroit trouver dans les environs de
SCap, une petite Place affrrner, fur Iaquelle 1il y -rroic
fix Negres. S'adreffer a M. Ogejeu ;e, Commitfionnaire
ruet du Vieux Cmetiere, vis a vis MM. JulTt at
Robert, Apothicaites au Cap.
On defireroit avoir des nouvwllls du fieur Diuhois de
Serant, dit F7ranpois, deptis environ 1 ars d--n--. cett:
Colone. Ceux qui pourroit avoir conn exi tence ou de fa mort, font pries d'en donner avisi
M. FPaliard, iorloger de ia Remne, vis- vis h'lm-,ri-
metie oyaie du Cap, qui a des tffaiies de coni.qurence
i lui communiqumr.

D PARTS P OUR,, FRANC EcC .
Le fieur ChLarles Vigiwave, Habitant aux C.ce'lett:s ,
patt pour France, &z prie les peribnres qui loi)i djivtne
de le folder inctfiamnmer; t. II vendra uie N-ig{T,<- a
talent & trois carreaux de terre ent fv-nne, o-' il y a
une cafe, dsviw e en 4- chamnbres, planchcyee & cou-
verte en paille, don't i, fera bone compulicion pour
du comptanr.
Le fieur Lalande, deamneurant rue Fermre, part pour
Fratce la fin du mois proch ,in avec fa p.ct.e aprpille ,
& declare ne rien devoir danrs la Colonie ; ii pl:re ceu-
qui lui doivent de le folder irceifrtminment. It1 ven'ra
ou affermera i5 Negres, rt.ions, charpenmiers & ma-
moeuvres, & louera urie l;llr:, fc au brd 'e la
met, occ.ipee par Mad-me ve.uve Di:reii, F poulr en
prendre poileiion le i 5 mars i7 S'aatrelier audit ideuc
Lalande, dains fa maiRn.
Les fieurs G,-osean &6 Pauiil, fe diKpofjut partir pourt
France au printemnps prohain, Fpient ceux a qui ils do,-
vent, echu ou a echoir, de fe prefenterpr ecevoir
leur payem'ent c"mir.1 cI.,x 010i lui dioivent d !es
payer, pour lpurs eviter !a vore de la rigueur. i!s frcert
vendre vendredi prochain l a l Barre du i- "e
Negres rouveaux, don't 5 Neres & 5
Le tieur Rtoul'et, Maitre en Chiurgii, part pour
France au mois d'avril prochain & declle le Tien
devoir il prie ceux qui lui doivent de Ie payer. It vendra
cinhtqq egres, dont de uxCochers un perruquier & deux
petirs valets, ure Negreffe perruquiere & une i la in-
fine depuis un an, & tree jeune Negreffe, fa hant coudire
& laver, ainfi que fes meubles, chevaux, & un bonn,-;
mule de brancia,,rd, qu'! frvhdra a !'amiable fu.r !'rh-biea.,
tiolD .vteni ou il ait fai rtfidericeo
L fietr Subr., part pour France


"tl Cra 1 a comm,1nremen1t Cie 0irs prodrCuna i Si i rtm i z
e.cor cl u ch.is d'orleeiCw, ea
lhg^-nc: g e do!fIvrmie tu e esii, e nourrice & zun
Ie1re (tie Negpe ) hivrable a fon depart.
.i A. les Creanciers de la fuccedion de feu fieur
Jean-Bafile Be'tet Hib;tant a Sainte-Suzinne, fiont
inv-stes p: r les Executears- ITetlamentiires de conimmn.-
niqaer leurs titrcs'de creances i M' Gaibcrt de ia iHaye,
Avocat, & Doyen des Procureurs, Cs Cours du Cap,
, 1 effet de les mettre d&us le cas de prendre des arran-
g,:mcns pour les fatisfaires
Les fieurs Tirel O Ravy viennent de recevoir des
cargaifons de riz tres-frais, moruc harengs, maque-
reWlx, huile a biu'er> abac fuperbe merrein a lucre &
a boucauds, autres articles de la Nouvelle-Aagleterre,
q,'ils vendent dans leur magalin, fuir le Quai S. Louis.
Les fieurs Bidetrenouieau & Conzpagnie Negocihns,
rue iu Vieux-Gouvernement & Saint-Simon, vicnnent
de recwvoir un nouveau parti de Liqueur de GrandrmaiJon,
t:es-bien compofee & de !a meilleure quite' ;lefdits
Siurs font connus pour nWavoir jamais que ce q.'il y a
de mi..ux dans ce genre, & on pourra s'adreffer a eux
.aveck o:;fi r-!ce j i's ont auffi un tres-jolicanot, mare &
voile en houari, i vendre don't its front bonne com-
potition.
Le fieur PRoufeau Duparoy, Capitaine du Navire
:'Abhondaince, de Nantes, donne avis qu'il a retire du
k-avire Ib Co.-corde de Nintes Capitaine Foucher,
parti pour le P,)o:t-Au Princc, les marchnidifes 'a fret,
lfous la marque SDI & au leffous PM entrelacees 5 il
prie ceux qui elles peu-vent appirtenir, de les retire.
Son m.ag::.fin eflt dan- .li m iifon qu'occupoit feu M/ladame
veuv. Thierryv rue Saint- Dorningiue iil partira pour
Nantes dans le commencement d'avril, fon Navire elt
double en caivre & nmarche fuperieuiremr..nt, & te's-
cornmnode pour 1les Paffages \ it prendra un peut du freit.
Les fieurs J. Roger 6 Dupe, xecuteurs-Tei.cmentars
de fewiear iThomas Pro# deGCileant repirtir le produit
des Negres dependans de cete ficcelfion, vendus au
Siege Royal du Fort Dau,hin, le 9 du courant, pri-e!t
MM. les Crean=iers de lear communiquer leurs titres
Sde creances ei1 d6- forme.
Madame Dumas, Marchande, rue Saint-Loutjis, vis-
a-vis la Place de Clugny, previent MMT les Habitans
qu'etlle vient de recevoir par le Navite le Dior:.ede, de
3ordeaux, Capkitaine Dibos, un affortiment complete de
Graines de jardinage de la meilleure quaiite & tres-
fiaich:s provenant d'un des mrneiileurs jardin potager
de Bordeaux ; elle vend auffi toutes fortes de vins ecran-
gers, iiqueus, firops, confitures & fruits a l'eku-de-vie.
Eile donnera la graine a l'apreuve, a ceux qui le d'fi-
reront.,
II a ete enleve, le 6 du mois de novembre dernier,
de l'Habitation de M. Labe, au Morne-Rouge, un
jeune N-gre, etarmpe LABEE, AU CAP ,&8 un Mulet,
rme'ke tampe illitible ; fuivant les nouvelles que Von
en a eu, on !es foupcq.nne i la Grande-Riviere. Ceux
qui mn auront connoiffance, font pries d'en donter avis
1 M : Labe, Menuifier au Cap, qui donnera cinq por-
tugaifes de recompenfe.
E F F E T P E R D U.
11 a et6 perau, depuis le Capjulfquau Morne-Roug.,
un Porte-Feuille en cuir, contcpant les effets fuivans
Sin man,:at de M. Defaville de la fomme de zooo000 liv
accept, par MM. Duperrier Deliiflefort 6' Co"rjeoles;
un compete d'ouvrage, cetiis" p.a;r M. Jolyjeune pour
'Habitatiol de Madamne Lefei,;e i un compete acquitted
de M Lcfivre neveu ; un autre de M. Angau; un bonsm
acquitted pa-a -M. Boudenne ; un autre acqujtted par
MM. Blatetthr.don, Dcfoy D" Coufin. Ceux qui l'auront
trouve font pries de voaloir bien le remecttre chez
MM. Wattia, Thoumaieau & Lelong.
S. ......... D E M A N D JB S .
Un Particulier defireroit fire emprunt de ,o o iQo
mille livres, pour deux ou trois annees a un interel;






NAVIP .A S EN CHARGEMEN T.
L'Helv'tien, de Bordeaux, Capitaine Compere, par-
tira pour edit lieu du zi au premier du mois prochain.
Ceux qui voudront y paffer ou charger A fret, s'adref-
feront audit Capitaine, dans fon magafin, rue Neuve,
vis-a-vis la maifon de M. Dutreuil, ou aux fieurs Tirel
& Ravy, Negocians au Cap.
La Vicioire, de Marfeille, Capitaine F. Arnaud,
partira pour ledit, lieu A la fin du courant. Ceux qui
voudront y paler ou charger a fret, s'adrefferont audit
Capitaine, dans fon magafin, rue de la Fontaine, on u
IMM. Grosjean & Paul, Negocians rue du Vieux-
Gouvernement.
Le Charius, de Bordeaux, du port de 600 tonneaux,
Capitaine de Longueville, partira pour ledit lieu du
to au 2z mars. Ce Navire a les plus grandes commo-
dites pour les Paffagers, ayant des Chambres fermans
a cles, avec ouverture en dehors & dedans Ceux qui
voudront y paffer ou charger de 1'Indigo, s'adrefferont
aadit Capitaine, dans fon magafi, rue de la Fontaine.

A V E N D R E.

II fera procedM le 18 du courant, a huit heures du
rnatin, rues d'Anjou & Saint-Francois, pres FEglife,
par M' Fromentin, Notaire, a la vente & adjudication
de divers meubles, favoir i lit complete, baldaquin, ar-
moire, buffer en acajou mouchete, ameublement de
rotin, glaces de diverfes grandeurs, avec leurs tables de
marbre & leurs pieds dores, commode A la mode, chaifes
& tables d'acajou, un service complete en faience d'An-
gleterre, afliettes de porcelain, taffes A caf6 & autres
objets.
On fait favoir a tous qu'il appartiendra, qu'en vertu
de Sentence rendue par M. le Lieutenant de PAmiraute
du Port-de-Paix, il fera, le z2 du courant, a la require
de M. le Procureur du Roi de ladite Amiraute, procide
' la vente & adjudication au plus offrant & dernier en-
cheriffeur, au Port du Mole Saint-Nicolas, du Baiti-
rnent r'Efai, avec fes agrcs & apparaux, a la charge par
les Aijudicataires de payer comptant & avant de di-
placer, le prix de leurs adjudications, es mains du fieur
.Minjam, Capitaine dudit Bitiment, i peine de folle
enchere & de routes pertes, depens, dommages & in-
terts. On pourra s'adreffer, pour avoir communication
de l'inventaire, an Port-de-Paix, chez Me Dupuy, Pro-
cureur, & au Mble, chez M. Ifnard, Nigociant.
Une Edition complete de I'Encyclopdie en 3
volumes in-folio, y compris les volumes de planches &
table. S'adreffer A l'Imprimerie Royale.
Deux Lits en beau camayeu, faits a la mode de Paris,
complete, a imperiales & camps tournes. S'adreffer i
MM. Lafitte freres, dans la maifon de M. Victoria,
rue du Vieux-Gouvernement.
Un Brigantin du port de zo tonneaux, conflru&ion
angloife, & un Navire du port de zoo tonneaux, conf-
trulion de la Nouvelle-Angleterre. On pourra voir fin-
ventaire defdits Batimens, chez MM. Wall, Tardi &
Compagnie, tur le Quai Saint-Louis, qui ont de la bou-
gie de blanc de baleines, moru., ha'engs, boeuf, petit-
Jale, beurre, mantegne, huile a brulcr biscuits en
petits barils, un petit parti de malaguette, planches,
effentes, ,nerrains a fucre & a boucauds, avirons &
maquereaux macambys.
Un Brigantin anglois, du portde i0otonneaux, bien
outiile, merchant trs-bien, pret a mettre A la voile;
un Biteau du port de 40 tonneaux, fous pavilion fran-
lois, prefque neuf & bien outill', connu pour tres-fin
voilier i quatre-vingt milliers de bois de camp&che, de
coupe efpagnole, tres-fec & tres-beau. S'adreffer pour
le tout, a MM. Lorri, Farjonel & Compagnie, Ncgo-
cians, rue Penthievre.


1 fern preocedi, le 1 du courant, a la Barre du Siege
Royal du Cap, a la requett du fi-:urt Berranger, a a
vente & adjudication au plus offrant & d rufier ench6-
riffeur, d'une Maifon A lui appartenante, fife au Cap,
rues des Religieufes & Royale, NN. 6z, conftruite
parties en maconne & parties fur feuil, maiconne entree
poteaux; la Maifon fe trouve avoir 70 pieds de long
fur la rue des Religieufes, & 66 fur la rue Royale,
quatre cabinets & deux cuifines en maconne, une court
carrelee en briques de Provence, un puits, une galerie
en dedans, le tout rcpare A neuf, donnant Iz,ooo livres
.de revenue annuellement. Ledit fieur Berranger ne vend
que pour fe liquider; & on trouvera chez Me Loifeleur,
fon Procureur, les tableaux & notes des Creanciers A qui
ledit fieur Berranger doit, & le contenu en la carte
bannie & les titres de ladite Maifon; les deniers refte-
ront d6pof6s chez Me Loifeleur, pour payer les Crean.
ciers qui porteront leurs titres de crcances; c'eft pourquoi
le fieur Berranger prie (es Creanciers de vouloir bien ne
point lui faire de frais. \
A A FERME R.
1 fera proctde, le 4 du mois prochain, A la Barre dd
Siege Royal du Cap, A la requete de M. Martin Souf-
friere, Tuteur des mineurs Martin au bail a ferme
d'une Maifon fife rues du Canard & Sainte-Sophie, &
de fept trces de Negres, ainfi que le tout fera plus
amplement defigne dans la carte bannie.
11 fera proc6d6, le 4 du mois prochain, I la Barre dtj
Siege Royal du Cap, au bail I ferme, pour 9 annaees;
qui commenceront le I" aottt prochain, d'ane Maifon
appartenans aux miners Cejeron, fituee en cette Ville;
faifant les coins des rues Saint-Simon & Saint-Jacques.
On pourra prendre connoiffance de la carte bannie chez
Me Albenque.
II fera procUd, le z2 du courant, la1 Barre diu Siege
du Fort-Dauphin, A la requ&te de M* Deverville, Cura-
teur aux fucceflions vacanres de ce Siege au bail a
ferme des Magafins fis a Caracol, dCpendans de la fuc-
ceflion de feu fieur Pelletrau aux charges de la carte
bannie

ESCLAVES EN MARRONAGE.
Jean-Baptifle, Efpagnol, taille de y pieds 2 pouces;
d'une figure affez revenante & noire, Scieur de long, fe
difjnt libre de la Havanne, eft parti marron le Icr f-
vrier. Ceux qui en auront connoiffance font pries d'en
donner avis i MM. Adoue & Saint-Ges, Negocians au
Cap, ou a M. Ferier, Habitant au Morne-Rouge ,
qui il appartient. II y aura recompenfe.
Adrien, creole, ag6ede 3 ans, taille de 5 pieds 2
pouces ou environ, tres-noir ; on le foupconne au Bois
de Lance, pres l'habitation Charitte. Ceux qui en auront
connoiffance, font pries d'en donner avis A M. Dumeni,
far fon habitation, A Limonade qui donnera fix por-
tugaifes de recompenfe.
Altire, Congo, perruquiere, etample LCX, d'une
bonne complexion. Ceux qui en auront connoiffance,
font pries d'en donner avis a M. Sclafer, Nigociant au
Cap, ou A Madame Roux. a, Embarcadere de la Petite-
Anfe, a qui elle appartient.
Sully, Thelemaque Jean Pierre & Manuel, & une
Negreffe nommie The'refe, font parties marrons de l'ha.
station des heritiers Farfit, au Haut du Cap. Ceux gui
en auront connoiffance, font pries d'en donner avis A
M. Laboifjiere, fur Con habitation, ou i M. M. A. Lam-
bert, Negociant au Cap, rue Penthievre.
Balthatar, Congo, taille de y pieds ou environ;
Cramped RBA, & au deffous GG, eft part marron le z2
novembre dernier. Ceux qui en auront connoiffance,
font pries d'en donner avis a M. Jeanti Defmarie, rue
Efpagnole. II y aura ricompenfe.


Par Permifflon de MM. les General & Intendant.


DE L'IMPRIMERIE ROYALE DU CAP,


L





L A-4 u p


SUITE DES AVIS DIVERS.
Le tieur Paliard, Horloger de la Reine, donne avis
,qu'ayant difTout fa Soci.te avec It fieur Duois, relice
charge de dl liquidation de ladite Socite & offre fes
services au Public 5 ceux qui l'honoront de leur con-
fiance auront lieu dchtrt fatisfaitt. 11 vietit de recevoir
de France des Montres d'or a repetition i,.fi que de
fimples, cylinires & aures, tres- bones, qui garan-,
tira pendant un an, ftites par les frires Pa/tard,' a
pefanqon. Sa demure eft an coin des rues Notre-Dame
& Roy ale, vis-, vis I'lmprimerie Royale.
Le fieur Lapalliere, charge de la procuration desLetga-
tOires d: fcu 1A. Renard Cltampaing, vivant, Habitant au
"Haut du ap,. les prie 3e donner leur procuration .
tquelque mutre, li m auvaife finte don't il louit le met hours
4d'&c4t je fire aucune afftire, & les prie, de fe rendre au
Cap pour. regler d. corn te avec eux, ii fera au Cap
le 15 de ce mois, & y paftera plufieursjours. Sa derieure
Sfera dans fa miifon, rues Penthievre & des Trois Chan
deliers.
Le fie "ion ahgioi'e, du dleho s de c -tte Vile : il a Con mi-
Sgdin rue du Hifard, derriere la Place Clugny gerC
p; r le fieua Laurent Sies forn fiis: fes Cuirs onot
Wtne des mei!'eures remifes cn France, & ayatt tous
ceux de la BaLeh.rie, il peut en fourrir abonidarmi.nt
*i MiM-4les Negocians & Capitaires.
Les fieurs Arnaa:d c Batiiot ru du Bac -'prts la
Place d Armes, previennent le Public qutds f4nt'trou-
Ses fortes-de R giftres & rell nt eIs Livres en crton,
parch imin otU'v.au eiployant i cet efet ine c,,le
Sdolt ils ont la comnpfition & qui gArantit les Livres
d de la piq(re- des infeCtes.
M. Fii'eal prie M vl. les H-bitane dealIa Proifle du
Fort-Dauphim, cde retiter ieter qiittnces .des Droits
Curiaux & SuppliiBs-pour tannee t785 M.',iton,
.Entrepreniur dr- I'Eg!it le le ad Vij e, fairte 'gieinnt
Ila recette des 4 liv. par, tetde le Negre qe -. IM. les
.Habitans re font trnpoces, pir fuwerfaction. Lesquwt-
tances pour ce droit font autli t:hez ,M. tieuL l.
Le fieur G. Lapallitre, Habint ia i Vturc Laporte,
Orie les ch irg.'s de la pro'cutatio.: des HMrlters Bochit,
-vivant, Chfrron & Guildivier A Ouananinthe de fe
faire co"nnomre, afin de regl-r avec eux d finitivemenr,
ayant 81 Ext c xctear-TelaUtnent4ire de fet fijeur Oc-e,
& ayant laifl unn pouvoir a M Bo4etots ais Trantes
ii y a cinq ans, fans avoir reulf. i. iee L'pallire
temis les papers chZW M Pru ; t1rcuLeur iu a aapu
oe il fe rendra, le i 5 dAcOdaur ui pour term-iner ,
Lheareux ucces quie irde fal~o de Rareillen mn.
pofe du Dotur 4 -enot pour purifier le fCrng& guerir
:es-& [ahs,. le faith vivement defirer de tous cruxiqu le
chfiioifeiti ; mais le debit de quantite d'autres,qu'on
met cn parallel 4Vec lui dome tant de crainte a ceux
qui enont eprouves des efscts totalement op0 f -s, 9u*'ils
i-t peine aaljouter foi a celu qAi frt de fes Elntrepots,
itablis auix Cayes Slint-Lotuis, au Port-au Prince &
, Saint-Marc.. ceft pour.cela que nomibre d&Habitans de
itffrens Qiuatiers ont diemand6s au Doceur Mnot une
marque diftin&ive de fes Remedes, & fut-tout de Ton
Sirop de falfpareille comp )fe; pour ne plus itre expofes
i desCpreuves non moins prejudicables i leuts iiter&ts,
qua laar fae des mnatheureux riathadcs, trop foiivnt vt&i-
mes tle l'ayarice & de l'i nperitie.,En confquence de ce,
leM Doieur Menot, q Ai ne veut point &tre l'ititeur dii mna
m.is du bien vient de rappeltlr tous fes reimdes dint
foIn magafin da Cap, pour- I tir imrnrimer le nouv.;au
fceau de fccTtrit fous lequel is front d itribues a L'a
venlr. : .


~1 ET


P ii aDU


sUn petit Porte:Feuilte de pirchemin, dans lequel
Sa pl'1Kieurs papi'ers de confeqaence & noram ,rnt
4ewc NMt s o cdr onfentust par M. Towutarl i MA-


dame Lepy, do(tIt (i de slol vrect, i 14 tr r. z7Bf
& !'jutre de ZSOo livres du z.6 nove'ibre I735 iuu8
les deux payables en Negres, a cte perdu kir NI. Lepy,
de I1habitation de M.id~me Deitrocri,e jufque chcz lyi,
aux Forids-Bleus, e 24 du mois dercier, Ct ux qui Cau-
ront trrouive, foot pries d le rcmettre audit Si-ur fur fon
-habitatiun. ou a iMadame Deiaroche, 1 y aura rtcom-

D PA RTS P, ou t FRANCE,


M. It Chevalier Lamartrz, Capitaine des Volontares
du B.taillon du Cap, la Dame Con Epoufe, partaris
pour France au mots d'avril prochain, v, ndront diverfes
armoires, tables d'acajou, des lits, bergerc, gl.ces,
chailfe i porteurs, ametiblerel s, a genterie, un coffrie
fort, feau & 9,'oi is, &c. plufieuis domeltiques a taiens,
un Negre cutiinier & ;, titi r, des Nt-gres de m gfia
& bons tonneliers, des Negar fies !4, 1nchifl.-ufcs & bon-
nes repaffeutes, une Malat,, .le, johle de i-gure r belle;
de taille, agce de zZ i x3 ars, b)ine perruqti,-r'e &&
couturiere, Ifchamt marquer f flonner, i fire ies
robes, aVC une. quarteronne, fa fitde, agee t t6 a 17
moit n une aurre Mulautefle, j
  • ans, fach nt bien feltonner & coudre,
    M. Douays, March.,nd Brodeur, demeurant au coin
    de la rue ae la Fontaine, ptis I, Ilace d'Armes, t nt
    furi fmn dep.;rt pour Frarbce, prie ceux a qui 4t peut
    devwir de fe prefenter pour recevoir leur pa\ ement 11
    a piulieurs articles de Broderies, tres- fiaiche &" d'une
    belle quality, ainfi que deux A.,moires vitrees, don t ii
    Sferan bonne composition, & louera a pa~ tie de la mailon
    qu il occupe.
    Le fieur Ch. Auda(, Officier de Milices, part pour
    France datis le courant du mois de-mars pioch :in ; i
    * prie ceux qui lui doiveut come teux qui i perut
    devoirt. de s'adrdffer a M. Placide Larrieu Neguciane
    au Cap chargege de fa procurititon,
    M. Thibat jeune., Habitant a la Trouble de Phi.-
    fance, part pour France, & declare tie rien devoir a per-
    fonne.
    S Le'fieur Lapallierei Habitart a la Riviere Laporte
    part pour Fiance au prititemps prochain, pour cufcde
    maiadie, & prie fes Creanciers de fe prefeuter pour re-
    cevoirleur payemntr, & fts.DWbiteurs de le payer, point
    lui eviter le defagrement de les y contraindre. II vendra
    ton H.1abitation & 'tous les uftenfiles pour fabriquer le
    cafe, batimens, moulhi, glacis, b ifins, 118 carre,'ux
    ;de bonne terre, 5o Negres, t mulets &ptlufieurs betes
    a corens. Sadireffer i M. Chevalier Lamartr, pour ies
    conventt:o>s,ou au fieur "Lapal/icre, fur (on Habit ,tQion
    M.. Duvernis Defravines, Habitant aux Ecrtviffes ,
    part iticffammetrt pour France, & prevent ie Public
    qu'll laifle M.. Paul Duvernis, fon free, charge de fes
    affairs.
    Le heur Jaitffret Marchand, Place Clugny, fe difpo-
    fant ai partir pour trianct aa.printemps,'vendra uaiNegre
    pef heur, urne.Ntgreffc cuifiuuiere, une chaloupq pontie
    &- deux canots.
    Le fieur Cth abrir, Marchand au Dondon, part -in-
    ceFlamment jour Fratice; ii ptie les perfot.nes a qui it
    peut devoir, de fe ?refenter pour recevoir leur payemert.
    &Iceux qui lut doivent, dc le payer, pour lui eviter Ir
    deiagrement de ies y contraindre.
    S NA VIRPS F SEN C AR G E E NMET.
    Le Brigadier d'Erneji, Capitaine Pierre Arboux, fil
    voilie,; armed i BordeatX, pa tira pour Nlaifeille le 1i0
    avrl prothihl. -Ceuxqui voudrrnt y p-ff r ou ch rger
    Sfret .-trouveronft toute ,fpece de commrdites, s'adrer-
    feront' aMM. Hugues & Payan, qui tirent fur Frajica
    a courts echeanes..
    La"Marie 'Conftancc, dui Havre, Capitmine Viard,
    partira du zo Au z u du couratnt fxe. Ceux qui vot.dr*nc
    y pAfer ou thaiger ai fret, s'adrefferont I MM. E. Aal4g
    i Cempagnie, ccnfignataire dudut Navirc.


    ua
    4"






    1 VE 32 wR 1i
    *o, t' -
    Un Terrain denviron 4 carreaux &, un tiers le terre,
    fitue iaentcee delai Ville du Fcr-Dauiiphin fir kquel
    eit coidtruite une Maifon de 7 pieds de long, pteauI:
    en terre & parties en maqonne, entire poteaux, d.ot unc
    partic eft paliffadee de travers, dIftrbuneeen trois cham-
    bres deux petits cabinets a cort. de Ilachambre, bout,
    eft, ayant au fud une galerie divifee, & une remife,
    bout eft, une depenfe & un office enfuite, le tout carrel
    & covert en eifietes, angi .fe,,aun perronJa 'h daven-
    ture nord de ladite maifon, don't le pignon eft en
    maqonne &8i une :uifine v atten hte ; plus, un a utre
    SBatiment. confhtuir fur le'n he terrain, du nord au fu,
    d'environ 5O pieds de.long, p.oteaux en terre, planchyd
    de travers, ayant un feuil en m.ionne entire les poteaux,
    +couvert en tuiles, dittribue en trois chambres, un-aea-
    Sbinet dans le bout nord, une.petite galerie & Jun bout
    rabattu ; plus,-un autre petit Bitiment, poteaux.en tevre,
    -maqonni entire poteaux, couv.ert n effentes anglaife,
    Lfervanr depo.ulailler; plus,, uine. autr; Maifon ficuel'a
    la Ville du Fort Dauphin ,, ue du Quay,.fur un demi-
    emplacement, de 3 pieis &lcdemide face, fur t1z4&'
    'demi de-profon ieur; laditer maifon ,. batie fur toute: la,
    ;devantcre dudlit emplacement, eft en ehrrpente ,fur'
    feuil m ionne'-entre poteaux fur. la rue, & le'rejle:eft
    dplancheye de travers., diflribue en deux chambresfur leI
    Sdevant une petite galerie dans 'int&rieur i2:cHja.4ue
    bout de laquelle eft un cabinet; ladite maifon ebtcar-
    *rel6e & couverte en tiles en grande paqtie, .& -le relle'
    en effentes dui Mifriffipi, & dans la court, afutlq de
    SIdite gilerie, eft une chambre en appentis,.conftruire
    -omme la maifon.. un autre appentis fervantdeehifiite,
    de zf pieds de long, c6te nord, appuye aatimui"mi-
    toyen ave les h-rticrs Lacroix, .bat.poteaux en terre j
    Splinchey-, de travers couvert en ,tuiles le pignoid ,~
    *eueft. eR fen: maqonne, avec une:chemine & un four.i
    Le tout dependent de li. fucceflion de M. L icartilde
    vivant, Chirurgien au Fort-Dauphin. S'adrefler a MM.
    Sbupav f-erHt Labitins au Trou,, fondes de-la procura-
    'tlion des Hjbitotions Lacortiade, ou M. Pincemaille,.:
    Procureur au Fort-Dauphin. .
    II fera proccde le :y du courant, a la Barre:du Siege
    de cette .Vil'e, la vente d'.un Negre nomme 'Etienne,
    Cngo. age. d'environ z6 ans, Scieur de long. etjmpe
    'Etrgier, ddpendant de la, fucceffion de feu fieur Jean
    .Dordan.
    Le Nvire la Conflance de Bordeaux, Cap. Santas,
    :ven nt de Gabinde, C8teAd'Angolei avec uneftr s-bele,
    :carglif3ni de ,3o t4rts de NegreS, a ladreffeide M'M W
    "-G+uget Majois, Pfaultier &'-Cotpagnie.,: qmuic 6on
    ouverti lvente le 18 du mois dernier. : ,:;.'::.
    Une M:aifor, fitu'e au Bourgidu Terrier-Robe e, Ia
    "' plus ommode pourt. e commerce. ci dervnt lcoupee
    O par M~demoifele Dlbois.. S'adreffer a M,. JLthku H4bit.
    tant audit Quartier, qui en fera bonne compofiiori.,
    S : A L U ER 0 V A AFF ie M R
    It era precede, le 18 du courant, a la Barre du Sige
    _:Royal du Cap. a la requete Au nominm 4. ta'rqfc,
    dit Conbel, 11. L., au btl.a i'rjhe pour cioqgannI s,
    d'une Maifon lui appartmnante, Sfiue en cette YVze
    faifant '10 ua d colns des 'ues Sainte-Sophie & u ta
    card, confAilt'ten deux charhbres, d4eux cabinets' inq
    cabinets dans la court; plus, en retour dans la court, rois
    cabints:en:,appensi-, ute caifine wau-mlieu'de la cour!,
    le.oi_. couverten effentes,~ aMcx charges, clauses c coq-
    Sitions. de la carte bonnie, d orion pou~ra pr'ifre corQn
    .' -;f' b'r i e" d-l + + 1' r -' j t "
    Smunicationi en Etu de M auitieC r aIauitri, ro-
    cureutrpourfuivant ledi tbil aferme. : -
    I. fra procede, leI 8 d- courant, a a:djulaicatibn da
    bail a erme, p6ur j ats, d'unq Maton r t jU& dabs la
    Pecite-Gujin, j appayrtenant aux mnineurs alern'ce' ,
    f1 fera.prQoce4 ,.e .'c d4ucurant, la recquet de
    Mi. Cadlufchi Ca5itaine de Cavdlerie, uteur des mineurs
    ae feu M. (a' e],ier~ dl agarenne, ancient ayfficicr a,!
    RCgiinent ad G'tiycAnn i Wdll cir Siese dui'a5


    A 1*i)dI.i1'.. ..1i I.k ,:1, 1 our 7 a ,-7 es_ (I Ha
    bit.kcioa .,l" ffu ,M. C(avelier de Lagarene fil'ice atux
    Fonds- Blus, 1P. r ro.k- de A.:l, ur laquelle il y a 64
    carreaux.de t4-rcr, iavec, zo milde.pieds de cafcs en plein
    rapports ; n l'affermera avec 2.1 tees de i egres ou
    Negr1fTes, trav.ailans tous a pla& e &z mu leuisa
    la chirte par Adjudicataire def ournir bo6in & valuable
    caution, .& Certificateur-de caution pour' les autris
    claufes particulieres porteeS dans la carte baniet on
    p0irra'qen: prenhe conn oiffance cheiz M P&i:T D TiJ Tmi-
    peaux Procurcieur la JuriLdibion du C .
    E SCLAVES EN MAAl ON G O A G't.l
    CGeorges Anglois, ag6 d environ 7 ans, de moyenne
    Staille, nsig, fire. ubaftie parlantfran~ops, &i bien
    d&cid&,. ft, part marron le za: du rhois dernjir. Ceux
    g qui en auront ccnniffance, font pries d'en donner avis
    A M. Geraud, Trlforier de; la Ma4rine ,an Cap.
    ,Lozis Pa~fy, Congo ig" d'environ 216 ans, taille
    de pieds4 a 5' pouces, ramp6 PERRIER, & deux
    awtres ttamtpes piefque iSifibles ayant une cicatrice
    fous le mention, eft pard marron le .i1" du pcourant.
    SCeutx'qui n aurbnt tonnoiffance, font pris4'e l dnnet
    ayis, A M. Robilard, Habit \nt au Limb6,. ou a M. De.
    lar, Legout, N.gPcianti u Cap. I y aura 4compenfe.
    4 .. tgienyiron z3 a 1s..t ,'lle de i pits z p auces
    .eta,,ip ,DA$TA(,E7&, auddeffous AU CAP, etl paid
    ;;narrJon J !:d4u fance, font pri66s d'en donner avis a M. Paltate, Tail-
    jear, au C.(p i quiJil appariient.
    C*4arottce ,-Nago, roug.-atre, agree d'environ zi at ,
    et4I Ip4 illitilemnt, eft parties marrone depuis iun ois;
    onl'a.oupgonne d:ins le Quartier dela.Grandce Riviere,
    A l0 i eeftacoutumrne d'aller vendre. Cecax qui en auront
    connoiffmnce, font pries d'en donner avis a Madame
    'veve-Co4trik ,; au Cap.
    Sop~Oi, Congo, ge -d'environ 2t a- arns, grar le
    .&.ipjffWttei ',ppartaanr ici-devant M. Dupin., Entre-
    preneur de batimnens ai ,Cap o IUon foupqonne qu'le
    fe. tient. Ceux qui e~n auropil conoiffajna e ,fot priest
    d'en donper avis a M.-,dN ionttidlon a 1imonade.. It y
    aura deux portuga'fes di rceoQri penf.
    A N 1,M A x JGA' i S.
    C,-
    'Un Mulet poil gri~ pormnet ,etarpe Iura ciffTe
    dii inontoir C p,,echipp6 V Ia Gra 'id-Rv~ir erh juillet
    deriie', Ias a -te'" i~ 'dadnss lAffictes'du metne
    mol eti l r atIro1it corlnortffance font is d'en
    6'tr k h.ve; atieVau uW fuidbn.
    ,"-tica "ros portl e deretompem'e,i :
    It $ell ippe ii tn s nit diu au 9 "id mibis
    'de?n,!, l coaur d.Mv' 1Niet /Arpenteu'-G nera
    .. r... (..n .


    S sel~e du decembre derriere ,de' la
    f~'atnne'e M. de Moitb e ,'. imnonah, ui biaut
    SiMulet claiCe, poilalez;r' tamper a la c~hife du
    .nmontoirDVLABA, aveC uhe ctampe Efpagnoleun
    SCevi l ~ ~ poil role, e'tanipe I la duiife d' miintoir
    ; CO N-, Hamitant k Maribaroux. Ceiu'uir eni aurbnt
    Sconnoiffa'nce, f6nt'pris 'd lut eal l hiner'aVis" i y aura
    recompenfe. ,
    1Uitnl Malet, poll roUIe-cilar ir.urntfuiInba. l but
    de la queue' cotupc, eamnipe ur ine itfle 11) Cuux
    qul 'antiirobt. connoiffrice .foht pis i 1Aen d6nrier Avis
    a Madam fa y, aqui Happtihe t i
    'UI~tieal 'boil 'A' co ufta$ulft
    do montoir PH ,ayaq les fuatr# pieds noir tiane
    etoile filantf&r I e f odt, fa U.LUe 6 la criniere noire,
    3'eft gar6.de la favanne dp Bourg delJa rande-Riviere,
    Sil a environ trois femaittes. Ce"ux qim u'e'iabrni ,pn-
    .noli nce ~fori pr rsaen donier aviis a M. Cha rnier,
    SIa h l fl ta Aytatigco dr.,







    SA N N EE M. DCC. LXXXVI.


    Numbro 7.


    ' AFF CHES A M RICAINES.


    Du Samnedi


    i8 Fivrier.


    -I ~-
    ~ b~ 21 onces.~
    AR~.4 DR NA IR S


    S&^ Po r T-A U-Pn a Ic s, le 9 de ce mrnois, le Digourdi,
    Caoit. Lebel, part ik 6 Novembre- : le 10, le Jufie, Capir.
    )aubreil, part le 21 Decembre,; l'hcoflatii, Capit. Pru-
    nieres, par:i le I" Aofit, venant de la Martinique & du
    p : le 1I, ec Louis, Capit. Thebaud, part le zz De-
    ernbre : tous quatre de Nantes. (18).

    Pr'ix des Marche.;d'.fis d la Colonie, au Port-au-Prince. Sucre
    blanc, premsnere quality; 72 75 i. feconde, 60 a 65 1. troi-
    eme, 5oa 1. brut, i8 34 i. Indigo bleu, I2. 13 1. 1o f.
    tuivr, 8 t.a 1x 1. Cafe nouveau, 19 1. a 19 .6. vicux 17 -
    8 f.6. Cbron, 240 a 250 liv. Cuirs, 9 a 10o 1. io f.
    PrPx des Marchandijes de Frnce, au Port-au-Prince. Vin
    v~eux,2 o a 20o 1. nouveau, 145 i t155 1. Farine de Moil-
    ac; 85 a 95 1. commune, 66 a :5 1. Boeuf fai6, 8S a 95 1.
    e baril. Petit-fale, 30 a 331. l'ancre. Beurre, 25 a 30 f.
    a liv. Huile, 361. le panier. Savon, 57 a 6o 1. la caiffe.
    Cours du Fret. Sucre blanc, 12 a 14 d. brut, 13 a 1i d. In-
    igo, 27 "30 d. Caffi 1 1x5 d. Coton, 27 a 30 den.

    NiC S G M As e R 0 M $

    A SAINT-LOUIS, le 3 de ce mois, efientrF la Geole,
    fortune, Congo, 6tampe fur le fei.n droit, autant qu'on
    a pu e diflinguer, t,' taille de 4 pieds .5 pouces, mar-
    que de petite-virole, .ayant !a peau noire, fe djifant appar-
    tenir M..Saint-Martin. iau Port-au-Prince : le 6, Ziphyr,
    Congo, etampe furle fein gauche DESPLANTE, taille de
    4 pieds, ayant les yeux rouges & gros, & le nez long,
    e difant appartenir a NM. Dejplantes, Habitant aux Cayes.
    Avu PETIT -G OAVE le 9 de ce mois, Commis,
    Congo, etamp6 fur le fein gauche PARISON, ayant des
    Barques de fon pays fur le vifage, fe difant appartenir a
    f. Parifon, a Liogane; & un Negre nouveau, Congo;
    tapee fur le fein droit, en fer a cheval, d'une etampe
    dont on n'a pu diftinguer que les cinq dernieres lettres
    MONT, age de 20 ans, taille-de pieds x pouce, ayant
    |a galle & des marques de fon pays fur le vifage & fur
    es feins, .ne pouvant dire .on nom ni celui de fon maitre:
    le io, un NTgre nouveau, nation Inconnue, 6tamp6 fur
    les feins d'une 'etampe don't bop n'a pu diftinguer que les
    trois dernieres lettres OI'S, age de 30 a 32 ans, taille de
    \ pieds 3 pouces, :ne piuvanit dire fo~n ngm ni celui de
    ion maitre : le 12, une Negreffe nouvelle, Cramanti, 4tam-
    pee fur le fein droit GIRA, au-deffous O0P*G'V, agee
    de 33 ans, taille de 4 pieds so pouces, ne pouvant dire
    fonrioni ni celui de fon maitre; Jean-Pierre, Congo, 6tam-
    6P1 fur ls deux feins de deux 6tampes brulees, don't on n'a
    pu diflinguer que B au commencement, de l'&e du fein
    gauche, ayant le bras gauche tr.s-enfle, age de 30 ans,
    faille de 5 pieds, fe difant appartenir au.nomme Francois,
    au Port-au-Prince; & Marie, Bibi, 6tamp6e fur le fein droit
    |TANG-VDI, au-deffous d'une etampe bruiiee, & plus bas
    P'P, ~gge de 25, taille de 4 pieds 1o pouces, ayant la
    main gauche blanche, ne voulant pas dire le nom de fon
    maitre, mais reconnue por avoir appartenue a M. Fu-
    mcau : le 13, Jofeph, Portugais, 6tampe6 fur les deux feins


    GfIVV, entrelaces, ag& de zo ans, taille de e pieds,
    ayant des marques de fen pays fur le vifage & les bras, &:
    u'ne boucle d'or !'o:eille gauche, fe difant apparfenir a
    lM Paris au' Port-a :-Pri:ce.
    A J AC M EL, Ie 8 de ce mois, un Negre nouveau, tam-
    ps Tur 1; fkin droit GO-N, & deux autres lettres illifibles',
    ag4 de 28 ans, taille Je r pieds 3 pouces, ayant des mar-
    ques de fen pays fur '-oainac & fur le venture, ne pou-
    vant dire fon norm ni celui de fon maitre, & un Negre
    nouveau, etampe fur le fein gauche NHE, au-deffousIPTO,
    autant qu'on a pu le diflinguer, age de 23 ans, taitle d:e
    5 pieds 3 pouces, ayant up coup de maihchette fur la ttet,
    ne poiivant dire ton nom ni celui de fori maitre : le to,
    un Negre nouveau, etamp fuir le feiri droit LA AQVIN',
    age de 2z ans, taiie de 5 pieds 3 pouces, ne pouvant dire
    fon nom ni celui de fon maitre.
    A LEOGANE, le 6 de ce mois, Cohtrmba, Congo, 4tam;
    p4 fur le fein droit BINAU; fe difant appartenir M. B-
    nad fils : le n, A(or, Thiamba, fe difant appartenir a M.
    Perdreau, au Port-au-Prince : le I3 Jean-Jacques, Congo,
    4tampe tur le fein droit L, & fur le gauche CHARITA$,
    fe difant du corail des RR. PP. de l'Hopital.
    Au PORT-AU-PRINCE, le 9 de ce mois, Hercule, Congo,
    et!mpe fur les deux feins IEF, fe difant appartenir a la
    nommee Sanite Caries, M. L. en cette ville Ile 1o, Robin,
    etampe TVLLEAU, fe difant de l'habitatiob Tutleau, au
    Cul-de-Sac : le 12, Francceur, Nago, etampe CC oo CCCG ,
    epcadres, fe difant appartenir au nommb 'Frahcois, M. L.
    Jamiel: le 13, Francois, Congo, etampe, autant qu'onia
    pu le diffinguer DUBOURG, au-deffous S\MARC, d'uie
    belle corpulence, fe difant appartenir a M. Dubourg, Ha-
    "bitant a Leogane; & un Negre nouveau, Congo, &tampi6
    RAFGEAV, ne pouvant dire fon nom ni celui de f6i"
    maitre; & Jofeph, Crol!e, fans 6tampe, fe difant de t'ha-
    bitation, Drouillard, en plane : le 14; Coloimbat, Congo,
    etampe HUDICOUR, fe difant apparteiir a M. HIudicour,
    Officer au Regiment de cette ville; & Viiaoire, Cohngo,
    &tample CHATEAU, fe difant appartenir M. Chateaui
    blond, Habitant en plane.


    A N I M A U X


    SP A VES.S


    Au PETIT-GOAVE, le 8 de cs mois, if a &t conduit S?
    la Geole;, ne Jument fous poil rouge. 6tample a la cuiffe
    du montoir LPB, a tous cris, ayant les pieds blancs &
    une 6toile au front.
    A LOQGANE, le 7 de mois, tune Jument fous poil rou-
    ge, 6tampCe C. s
    Au PORT-AU-PRINCE, le 9 de mois, uine Mule fous
    poil gris, etamphe AN : le I2, un Bourriquet foeis poil bal,
    etampe R, au-def.uu' s A: le 13, une Bourr-ique fous poil
    brun, 6tampbe PS, autant qu'on a pu le diflinguer; & un
    vieux Cheval fous poil gris, etampi LR, LVaffft uine oreille
    clabande: le : le un Ceval fous poil rouge itampe qM,
    entrelaces, court queue; un Cheval fous p6il rouge, etam-
    pe MR, entrelacees, ayant la queue longue; une Vache
    fous poil noire, etampBe RI; une Bourrique (ous poilbai-
    blanc, etampee IM, ayant une fuite; une Bourriqoe fous
    poil brun, 6tampee illifiblement, ayant une fuite fous poil
    bai-blanc; & un Cheval fous poil gris, 6tampe CAR


    -- L-rrrr 0r~ar~ar~l I~rr~-l --
    IIU-LI--.~------r---CI~_~---CY
    ~S~.~~6C** ----r ------


    "~- -- --- a"d7~i~Q






    S P E C T A CL E S.
    Les Comediens de cette ville donneront Mardi prochain as
    ,e mois., au binefice .de la Dame Tefjire, une reprefenta.
    tionl DES DEUX CHASSELRS rT LA LAITrIEIrE,
    SOpera-Comique en .un aae.
    La Dame Teiffere, pour prouver au Public combien elle
    a a coerir d'obtenir on fuffrage, a cru .devoir ajouter en-
    core a la gaiete & au comlque de cette Piece. Elle ofe 'fe
    flatter que l'on verra avec ,quelque plafir Je Ro1e .de la
    Laitiere, rempli par le Sieur Favart, ceux de Colas & de
    Guillot, le front par la Du'INoel & la Dame Teifeire.
    Le plaifant burlefque que ces traveftiffemens jettent dans
    la piece eft analogue. au temps du Carnaval, & fila Dame
    iTeijfeire parvient a exci:er chez les SpeEateurs ce rire inextin-
    guible, prefervatif de l'ennui, elle aura rempli fon' but.
    Cette Piee fera fuivie de JEIANN oT, ou les battus
    payment 1'amende; on fait que c'eft cette. Pice qui.a fixed la
    reputation du S' Volanges, cet A&eur charmant don't tout
    Paris a raffol6. Le Sieur Dauvilliers, nouv.llement arrive
    de la Capitale & qui, fur le theatre des Varietes, s'eft
    former fous les yeux du S' Vol2nges, remplira: le Rble de
    Jeannot. Le Sped6acle fera termine par le Ballet pantomi-
    me des Marchandes de Modes, qui a eu le plus grand fuc-
    ces a Paris & dans toutes les villes de province. !L'intri-
    gue en eft charmante; chaque incident qui contribute au
    develo.ppement de l'acion, forme un tableau pittorefque;
    ajoutez a cela la coupe des airs, varies, avec gout & tou-
    jours analogues a ce qui fe paffe fr .Ja fcene.
    La Dame Teifeire ne n'gligera rien pour rendre 1'execu-
    tion de ce Ballet la plus brillante poffible. Le Si'ur Texier,
    .que les Amateurs ont deja vi avec plaifir, danfera la Mate-
    lotte Hollandaife, Danfe qui n'a pas encore parue fur ce
    Theatre. La Dame Teeffeire remplira dans la Pantomime
    !e Rl6e charmant d'un Agbb de Cour, & danfera V'Alle-
    ande avec la D11 Teiffeire.
    des memes Comediens donneront Samedi prochain 28R
    de ce mois, au benefice de la Dame BERTHIER, une Re-
    prbfentation du DESERTEUR Op6ra en trois a&es, Mu-
    lique de Monfigny orne de tout fon SpeSacle; dans le-
    quel le Sieur Acq.uaire remplira le rble du Diferteur. Cette,
    Piee fera faivie d'une premiere Reprefentation de LA
    VALEUR RECOMPENSIFE, OU .lpfrife du Fort Saint-Philype,
    grande Pantomime en z atres, ornre de fes decorations, ma-
    chines, evolutions militaires, combats & afaut; les S" Terfet,
    Dauvilliers & Acquaire, y rempliront les principaux Per-
    .fonnages. La Dme Berthier ne nIglig.ra rien pour prou-
    ver au Public for zele & fa reconnaiffance.
    Le Sieur Pin;e & fa Troupe auront l'honneur de donner
    Mercredi piochain 23 de ce mois, tune premiere Repriefen-
    tation d'une Pantomime a machine, intitulee Arlquin Ma-
    gicien, ornee de tout fon Spe&acle; la Dame Pi.el y rem-
    plira le rble de Colombine : cette Pantomime fera flivie des
    Equilibres, executes par le Sieur Pinel, qui fera preceder
    fon Spedacle. par la 'Lterie'des montres;-le Tour de la
    Tourterelle; il fera trouver un oifeau dans un ceuf qu'une
    /'Dame aura choifi; le Tour de la rkponfe avant la.demran-
    ,de; les Zigzags a la mofaique. Le Spedacle fera termine
    par la Tete d'or.nommee Theophraflus Paracelfus, qui re-,
    pondra a touted les questions qu'on pourra lui faire. Le Sieur
    .inel pr.vient le Public qu'i n'annonce rien qu'il ne foit
    capable de fire, la Mufique du Regiment jouera pour lui;:
    il efpere etre honored de la pr;fence des Amateurs. On pren-
    dra au Theatre & premieres Loges, une gourd ; au Parterre
    ,& Paradis,.deux gourdins.

    p.. .. .

    A YV 1 S D 1j V .E 'R .
    s i sCy, R .

    M" les creanciers de la faccefflon i:e feu M. le Ch".
    de Prioreau, vivant Lieutenant au Rkginnent. de cette ville ,
    font pri's de produire lers litres de cr-ances au fornmm
    Jocphi Gejlf, M L. qui y fdtisf:'r vu que cefi lui que


    an 'di re
    le ;.jiltii a il ontti n l e e '.:n ,: ...'l.:! ir- t lne -[,i 'e & le aha : ;
    univerfl, & non le ronum'd J. F: Lillavois, aufli M.
    miniei on l'avait.annonce, par erreur, dans le dener
    num6ro : iniis il previent que ceft cliez ledit Lillavoi,
    qu'eft fon domicile.
    M" Aartinicrefielres, previennent le Public qu'ils ot
    rifillie lcur focite' avec M. Laboubee,.a computer du i
    de ce mois, & qiu'ils reflnt charges de la liquidation d'icelle.
    enconfequence ils prient ceux qui peuvent, leur devoir de
    vouloir bien les folder.
    11 y a a bord du navire 1Achidutheffe-Marie-Chriftine
    de Dunkerque, Cape Gafpart Wynyert, une balle de toii
    blanche,- marquee D & C. N i, charge par. M" Connely
    6 fils, 6' Arthur, de Dunkerque, pour livrer a M. Lacha
    Badar, ou ordre. Ledit Capitaine prie les confignataire
    defdites marchandifes de vouloir les reclamer avec lepr
    connaiffement, finon il fe fera autorifer a les vendre pourle
    compte'de qui il appartiendra. 1 tr.ent, fon magafin 'dans la
    maifon de M. Cadieu, a ctre de M. Lijard, vis-a-vis la
    Chapelles.
    :Le SieurFournier Delifle, previent que la foci&et qu'il
    avait contra8ee avec le Sieur Meynial, fous la raifon dt
    Fournier Delife 6& Compagnie, a ete diffoute le 14 de c(
    mois, par a&e,. au rapport de MN Glanday, Notaire,fui.
    vant lequel ledit Sieur Meynial a ete entierement defin.
    tereffe de tout ce qu'il pouvait pretendre, par le payement
    qui lui a ete fait du montant de fa mile & des bCanefice
    qu'ils avaient fits jufqu'a I'poque de la diffolution de
    ladite fociete.
    ** I l [ I _


    AVIS


    PAR TICULIER.


    La D"m v' Herbaut, du Cap, a l'honneur de prevenir le
    Public, qu'elle a celui d'etre charge par MM. les Philadel,
    phes, du foin de fair imprimer, en France, le Traitif
    la culture du Nopal 6& de la Cochenille par feu M. THIEn
    DE MENONVILLE preced6 du voyage de l'Auteur au
    Mexique. II former un volume in-8', orn6 de planches,
    Le Profpe&us de cet Ouvrage ci-devant propof6 par fouf-
    cription.par le Cercle, fe trouve chez elle. Elle recevra
    dorenavant les foufcriptions au meme prix deja fixed, &
    s'engage a remplir celles fign6es ant'rieurement par
    M. le Secretaire du Cercle, & a remettre les exem.
    plaires a ceux qui feront porteurs de .cette fignature,
    La foufcription eft toujours a raifon de 33 liv.. & n'aun
    lieu que jufqu'au 1" Mai prochain, 6poque de fa cloture
    6tant celle oh la Dame Herbaut fera necellitd e d'envoyer
    la Lile de MM. les Soufcripteurs, pour etre limprimei
    la tde de I'ouvrage. Le Cercle lhonore egalement en h
    chargeant de l'ifrppreflion de fes autres (E.uvres .& c'l
    chez .elle qu'elies fe trouveront.

    .. .. r. ............ --- .

    Nozus avons eu t'honneur de .communiquer M. le .Cor
    mandant-Ge'ne'ril les :;Lgogryplhe ,ea Latin &6 en Franca
    qui nous..ont ite envoid de ,Jiremie : fen nous ch.irgeant d
    timoigner faj.reconnaiffance A I,'Auteur, Af. le ConmmandaiJ
    SGienral nous arecominandi de soe-point public sjt vers.

    ,.NO U V ELLES :D:I V E R S ES.

    F A A N' .:c E.

    Le Trait -d'alliance entire S 'M.T. C. &* es Etats-Ge;
    rieratux des Provinces-Uniles a 6t fignn a Fonrainebleauk
    io Novembre; nous en donnerons 1'analyfe l'Ordinai;r
    prochain.
    Louis-Philippe d'Otlans Duc. d'Orlkans, ne le i2 MAai
    1725, eft mort a Saint-Affife le-i8 Novembre.
    Monfeignetir le Duc d'OLw.ns en notifia.;t an Roi Ia
    mort de f*iu Moinfeigneur le Duc d'Orleans, a treu de S. Mv
    des pr:u.es eciatantes de la part qu'Elle prenair fa doe-
    leur, & Elle a daign6 luii ainnoqcer .qu'Eile lui confc;va.'


    ,Etai
    tel






    a11m1



    4
    uC

    Le
    SC
    Sp
    In'et
    I 'c
    em

    lus i
    aifor
    Ib
    s
    ute!
    orvi
    Za
    r lb
    ncf
    fe

    me
    rvd

    u il i
    iifa I
    if fal
    duir,

    Ieur
    de er:
    ouve
    evaie
    I'ava
    |ues I
    iemii
    Col
    17on
    ouvel
    ;n a
    Au 8
    plans c
    it ce
    |as le
    i de
    iela n ,
    ho'fes




    !" Sir
    ?tCi 1111

    n 'f{






    ~ j -- t;-,'" du, P,'-c. ;fl:t. & ..qu'Elle conf.te-.
    T "Ceux d S A. S. aux Princes fes LClar.
    (',4dar-(abidl de Clio~fif Due Ae 'rajlin Pair d; France,
    ~lI!Udie d'Etat, Cher desOr*Ires du Roi, Lieutenant-G'ne'al
    Mi~ 1~rnces & au Gouvernernent des huit Eveches de
    .i.,e & Baile Bretagne, ci-devant Ambaffadeur de S.
    T. C, pr&s de la Cour de Vienne, & au Congris
    A:sbour=, &c. eft mort, le 19 Novembre, en fon
    I(j, aParis.
    0re ee du t
    SM. de Bdllecombe, Marechal des Camps & Armnes du
    *oi, Grand-Croix de l'Ordre Royal & Militaire de Saint-
    ,j, de retour de fon Gouvernement de Saint-Domin-
    Sa eu I'honneur d'6tre prefentiau Roi le 2o Novem-
    ar M. le Marechal de Caflries, Miniire & Secrctaire
    JErat, ayant le Departement de la Marine. Le 27, ii a
    - ga!ement 1'honneur d' tre prefente a la Reine & it la
    ,amille Royale.


    D v P0 ot T -AV P RIa r C X?.


    ,M. l'lntendant eft parti Lundi au foir pour fe rendre
    Ou Cap.
    I Le Public n'a pas faith 'defaut fur l'atfignation, renouvelle'e
    "du Cap, que lui a envoyee le Sr Acquaire, pour 'inviter
    iu Speacle qu'il a donned Mardi 7 de ce mois a fon benefice.
    [ n'ktair pas poffible que la Salle contInt plus de Spedateurs,
    .rI'on n'y en avait peut-etre jamrnais autant vu. Cette
    $femblie format un coup-d'ceil charmant par la quantity.
    de Dames qt.ui s'y trouvaient, & ce Sp.etacle etait bien
    ,1lus intreflant que ce qui fe paffait au Theatre. Quelles
    ,.(ailons peuvent-avoir procure au S .Acquaire unexchambree
    Suffibrillante? II eift inutile de les chercher, mais nous ne croyons
    s que le Public ait & e dupe d'une affiche envoySe dans
    utes les maifons & charlatanne comee une announce
    Sorvi&an; car on s'attendait que la mufique de IIafnfnte
    ,Zamora ferait la feule chore bien ex&utke dans cet Opera,
    r les talons du Sieur Fontaine. En fe rappelant lintelli-
    nce qui a prefide aux d&orations du Mlariage de Figaro,
    Sfe doutait que le Sieur Acquaire ferait femer de fleurs-
    e.lys la cotte d'armes du H&aut Efpagnol, &-que le col-
    me qui devait etre tant foigr,, ne ferait pas m'me ob-
    rve par lui. Nous ne nous laTfferons jamais de reprocher
    S nnglIigences aux Atleurs, parcel qu'il y.n' a pas d'illufion
    ilu i1)' a point de vertrit6; & fans ilufion la Come&ie
    f1 fans int&ert. On fe doutait que Ies Ballets promise fe
    jfduiraient a qutlgues -danfqs enarond.; qua le pas de deux
    nlais, qui devait tre execute spar un Amateur, & le
    ,ieur Acquaare, fe convertirait en une Anglaife danfee par
    e dernier feul. On favait.d'avanc que les decorations
    ouvelies de la Pantornirme du Mihtechal- des'- Logis, qui
    i'vaient tre faites aux frais du Sieur Acquaire, come
    SI'avait fair imprimer ,neferaient compof6es que de quel-
    V'es branches de verdure fann~e, couple fur les grands
    Chemins. 1 n'y avait guere morns de mondeau Bal qu'a
    a Cornmdie, & t: Proverbe intitule : On faith cc qu onpeut
    & Pon Ius ce qu'on veut, qui devait &re rcprtfent' I
    fouverture, a et effe&ivement commncd; mais quand
    bn a vu que le Sieur Saint-Etienne, devait jouer les 7
    Pu o rclles don't le mime A&eur fe charge ordinairement
    Vans cette petite Piece, on a t& bien convaincu qu'il fai-
    airt ce qu'il pouvait, & apre's ou 3 fcenes, on a cried :
    s le Ri, adean. Nous n'entrerons dans aucun d&ail d'+loges
    ti de critiques fur la Reprifentation de l'Infante di Zamora,
    l,-:la nons conduirait trop loin & nous devons ,place ~i des
    tlncfes plus mutiles ; nous diron-s feulement que Ae Sieur
    If:'ordJ a fait beaucoup de plaifir dans le r6le~de Georges
    1:i.:.: It eft le fetl qui ~it Ce applaudi., excep.e la
    Dniwcifelle Minette, q i I-'a-te aufi ds .d usne Ariette
    jdh a joliment chant'e. Nous n .'i Sie RtEfivond, parce qie nous craignoos ld'ennuyer
    -i "lul'iPliant les articles de Spetacle : on convient gFn4-
    ..n."nl que cet Ateur a iunjeou tres-ratnrel. Le role qti
    fi .'.it le plus d'hcnneur perdeant fes dehu:s, eft clui


    8/


    de Dorn;,;qre p'.re, dans li i ",owte dU Vineatr;"ers; i lPa
    jo ,, :vzc uiele exti emrne vtiite.
    Les tours d'cfcarimotage que le Sieur Pinel devait fare
    entire les deux Pieces ui ont cpo le Spcl que a
    q ', o t c of6 le Speffacle que la
    D-1I' Lanvrois a donn6 a fon benefice Mardi dernier, n'ont
    pu avoir lieu, parce que la plupart des A&eurs ont refuf~.
    de paraitre en fcene en memie-temps que le Sieur Pinel.
    Cel pour fatisfaire "i la prikre qui nous a Ce faite cque
    nous publions le motif qui a occafionne la foulftraion de
    cette parties du Spe&acle de la D11 Langlois.

    Suite de tESSAI SUR ITS RuMERIES.
    11 me femble que la hauteur des cucurbites a&uellement
    en ulage eft difproportionnhe i leur larger (e). Je crois
    que cette derniire proportion dolt &tre a la premiere,
    comme trois cquatre. Les colleis ne font pas affez ouverts.
    Le chapiteau devrait avoir la figure d'un cane renverf&i
    Si I'on objefait que des cucurbites plus large confume-
    ralent plus de bois, ce ferait une erreur, parce que la
    grappe acqu&ant une fois plus promptement le degre de
    chaleur neceffaire, ii faudrait la moitie moins de temps
    pour la difiller; ainfi, cn doit croire au contraire qu'il y
    aura une economie fur le bois. Cette 'conomie fera encore
    plus grande, fi le fourneau a une porte que l'on puiffe
    former lorfque la liqueur fera fuffifamment echauffie ; par ce
    moyen, on pourra entre:tenir un degr6 de chaleur toujours
    legal. Si ron etablit les proportions que j'ai indiqu6es entire
    la hauteur & la larger, les vapeurs ayant moins d'efpace
    a parcourir pour s'1elver, parviendront plus promptement
    au chapiteau. En atigmentant fon diametre, ii fera facile
    de lui donner la forme conique. On pourrait pratiquer
    dans fon interieur une gouttiere fpirale, qui commencerait
    Sla parties fup&ieure & qui ferait plufieurs revolutions jutf
    qu'en bas, oh elle aboutirait B l'ouverture int&ieure dti
    iec & delay la liqueur pafferait par le ferpentin. La raifon
    qui a fair donner originairement aux chapiteaux la former
    'phkrique eft facile a concevoir : on fait que la quantity
    de fluide continue dans un globe eft toujours plus grande
    pie celle gui remplIt un corps de mime surface & de
    figure diff&ente; mais en faifant, comme je l'ai confeill ,
    l'ouverture du.chapiteau plus grande, on pourra augmenter
    la capacity de cette partie de l'alambic (f). Ye damon-
    trerai bientkt que le diametre du ferpentin eit auffi trop
    etroit.
    Un peu avant que I'efprit ne monte au chaplteau, vous
    devez avoir foin de dininuer le feu, en y jettant de 1'eau
    froide, & de l'entretenir enfuite au meme degree d'adi-
    vit ; par ce moyen vous eviterez qu une trop forte ebu-
    lition n'&lve des parties de la grappe, qui troubleraient
    la liqueur -(g).
    La celenrite eff des plus important dans l'art du Difitil.;
    later; non-feulement elle faith obtenir une plus grande


    (e) Voyet le Mdmoire fur les Rumeries dans notre Feuile
    no 3.
    I( f) Les chapitezux des alambics qui fervent dans kI
    BrIerie.s ,de France, oant laS forme d'un cne applati & ren-
    verfi'.
    (g) NAozs croyans, pour mieux fentr importance des con-:
    feils quze1'Anteur donne ici, qu'ilferait tres-utile de lire 'article
    Eau-de-vie dans le Dirlic.naire Encyclopidique, & de jetter
    Is yeax fir, la planche d' Diftillateur d'eau-de-vie, tome
    second des planches duir mee ouvrage eYVtion de Paris, in-f.
    Sans le fecours que nous avons retire de /a le lure de ces
    deux articles & de quelques autres ourrages fur la dflillatlon,
    ii ncis aurait fouverzte*e' trs-diflcile de comprendre 1'Au-
    tour, Farc que fon outrage efi rempli de termes d'art & quel-
    qZ-efois de wots qui ne fint en ufage que dans les Rumeries
    de 1I Jam .'i lue & ;-u'ils nef.e trou'vent ras dans les D;,-onnai-
    res ArIlgs La l,:ur de cc: art;cle Eau-de-vie fauplder. 1
    ielrecoup de d~iails i/2rtfifns ,!ont l'Autc";r ne s'efi Fpa
    @Csltrpi',






    qtdtita d'ef1 et re&eura un, : p lus grand encore:, & 'u1 fi n id etde 7 i le f p c,is des, h Ut ( .. I"
    l~eur; elle deqis me- mconfrbmmten dis le mea travai m l Quelques per sntemp. Le dhact-gue der hargra i ctlivter a.
    d'~S Efdves. & e rtlni' cwntra~ersi une ~qaal-t~ :v~nneufe.C~ Apres.avo
    'iondeanieurx 'D oea ur H r// e oublee .xj uifn prifCh s *laef&condaer q.is vidangs, e favafi ~e'nt atre de &uvelaei.
    tationp. (II) ma e diatmleil preoreuv quepar i'adleition d'un en grarpp, gvprez .'que'au fedminau mau fraiche dans ler;.
    cdldiuit d'~tainJ jp1dcC denis l.e-chapiiteau dua rrakrimbu c~yii n-~ cizht'ires; & knettoyaeziesi avec: uSikba~~i,J ou avec line rolg
    driqfue de 6- d gallons &r doe tioniees u de hia tre &rmpli e delintAe uncet upiger; laifiezrendie. voa.leu fp'etu, efe.
    d' rx die muer olan ptbuvai obtenir unie pnte & demise ~e.u e Is lrobinetd&n I vos alus n'dvez ua u de grappeed oeui &h~2
    aoe en- minutes, dca lequies:aga ul c a-deous l ger fu e champz verfez 'un peu d'eaut aden ddeiher
    Ne erait-les ras poirie de prtatiquer ldans nos alembics quel- Ve fond de'poiaoer.
    t'echffe du'o&nenbatten, telleqllagoutti~re fpiile que joi eft.r efantie b que le ferpentin n fit nlac6 bienu .p 1oa,
    propo1'e v II epi certain oy pue plusalaeitc e qui recevra ia dans pcbacquet, auternden l gerum ne coulerait pas ufre pr0
    Iujeors foid ,rae pis d'ea ir 'a sy eon ere loe oril- omentne &ibrement; i1 viendra dent quelqueftis en, manda~ otq:
    iairment, & paerme lequel oeRum qouie, oe em ment,4on"I & &autres fois codu me ur n fil Si rousd faiiez eprouve8 po i ;
    Icnres ae pafr, poeurrait b tre a cipli u ens mo-s de z heures'- grappeunerop for degra de cualeur,ne frd-tl m&m qu'unipeiucc
    ares: ehtangetm'ensq:~ue je Propofe de faiire. e ples grand que d'ordinaire, vous enterhdriez bintbt le ecdu oa
    3a'ai dit q.te Ic diam utre i ont~eur des ferpentis:etit, ment, auquel fuccvderait r-ne ehpioaion, qui roanpttgrd ia.
    iehi g~RnraL, trop' &troi*. J'ajouterai que r'dpaiffeui: eit audiT I mbic, enleIPverai~t le chapitea i; Ia liqueur enrf~ammr~:e met.
    ti8op 'forte.; Si vou~s faites 'cc diamitre plus, large, le rum: Itrait le feii ~ la mnanucad5~ui & ii .r: ,fukerait. peut-ttre
    psefera plus, falenient & t'id 'parvsieold, on lever lufientrs 'inendie de touue 1'habitapioen (i ).
    ebtbctes- qui arrvernt tr's-ftuvent. L erum doroira pluS Qltand'srots chargerez Ied .cuurbitest ,aiffez unLegpa e
    i~d quand: P'ean jifraicira ineh plus grande furflce., & ii vide de 7 na p nuces de haut (k)u
    1' epai-1Thur e~li de mdifii~ momis forte -le mniital rec~1era moiti6: Q uelques pcrf~onnes ont 1'habitude de charger leur's ala& :1do:
    Paitns de chaleuiffr &eat u aurn e n e double :puifance poir- bics peirdant qi'ils foht exei r-e-m ent "chauds, & ." lair" rer
    1I if~i~fip~er. Iime f'emble encore queo Ii Ic fer~pentin ne. fent lagr'appe: jnfTqu 'au lendemana~ m~ain pour la, dilitiler.;l Irs
    f ifait qu'us d deuxu rvolutio.s, aun lieu de huit, &re ii en rne iulte une perte contidrsablede vapeurs fpiritueufel, vie
    m i~me pie s'il nrf~ait qd'un tube declinee h conduitie. les Laiflez donc vos alambics vides :jufqu'au lendemain &k ne par
    eurtsJ ,d chapiteunNg das les iaiffeaux p lacs -a1itdeaffu s les chdari ~ cq'au moment de di orioiu er;f tan
    pur l es ree voir, ce ubfencirt produira.t encre monietx Voett potvez chauffeur avec ter boi ou d a bagiiner mie c hr
    :'eifet q'on efn attend. le bois efu prenfrable, parce u'il u donna tion fet tg~lifia nc
    Je teais propemi r.Un N er in pour entretenir e chaitear- qaone petite, obute iLa deI la bagaffe. Le en doit &re C rot de]s
    tou-ours froid ,'avec mpols d''ae quu'urten ereploie gordiaon p40onn0~ lan grandeur de sa cucurbite, mais ii faUr qu e
    t av~iremnt,& 'pars deq o pourea, c qirnen le rumr frte duferpentin audi froid qu'il "i "p~fli .
    ondbnfer ia liqueur beauco.p e itus v rteu r en reau6k tine plus grande quantat. 4e produitd &.urgeliqueur
    elquces% puerfonnes & tablifet tin ourantf d'e.aiC connti- exempted dempyreure. Lorfq'en touschant le bC diioi les
    'rier .fre ropitieo; paoutresfont ;des goutti~res :erxtb teaun, vus le tryuverezt, ars-haud, ii faudra etter de, 'eaufr eli
    wienres, par, iekiiuells le fluide s'ecoule : mnon exp~i~ent I le feti jb6uemp~her que la grape en difillation'ne fCe mdkce
    t tr e grane e avec s'efprte qu'on doitfoig cement viter. Ledegr' te
    Pl'ez un vaifeaa o f enai1Afiteo r e pourt recatv'r-in la'; chaleur do.t .tre conl.ant, ainhi que je 'ai dijarecqenrna:. co
    aon-t~ vo;\ts' d~ivez vanis ft~rv'ir. Ayz u certia a,:bre; dde une ore at:fourneau eli tri~s-utiie a cet effer (1) pour: 'i
    fbenrts' &u dtieux Nfgr elles auifneflus du habitesu ap- .diriger.. efe... onvenablement, en ouvr.n. o. fer..an...
    Ile rue Flns cefaev oes fauberts muillss. Par ce mqyatiYle& cette p one, te u augmeniera ou diminmera ee cuan~I
    citeati fe refr'i dira aou fpoeint- q oei vode bpou rtez tojffurs deair. I, aut prendre aLes mimes :priautions en Teai lnt, e
    y ei a ai. Un N;'gre~ Vieux~3 Oninfirme pourra par.~: Ia petite eau.-r [LrA FIN A; L'OKS)lNAIRE -PROCHAIN]. towt
    fa.tem.e"i ,u .tger de 'c t ravail.n b ;*t i- tlitr
    Le lerpeti & 'une cucurbitiede tooo gallons (p400 pintr s) h.a

    lel b a du chapiteat. L'extrimit. inef&ieure peut avoir 6 hi) Curoa t v.e in,cycl. f* mBeket ePhude-vie.u a Ii
    aaobci" "voi repon sdet d"amtrlannesalie". paries-,u, par"aytn
    ue eamehuevotrerape &nes ereneupied m ni, cn-4aommee 12e0 4 2n. Ptrn
    ferirfant .de proportion pour t9USles autres ferpentins rnal tah-- oh d J nm ,
    eni raifoi doifaigrand'ur desvc-curbites. ( y nd a et Ctr tyes,
    osn feul alamrbic folffet pour -les habtatious lord"ie "s; -hz u 1iut
    i en faut deux fur cells qui font plus con firdrables. Deux


    .* ,; J t .tAa
    ioyerins alaibics nepent metax q oins t ilsegrand: r a font esd veat
    ~e- rerumn p-lus favoureux & en plus grade quanutd, &e S Ittainte, 1Md icornire &oJoprirseur bn et per l ea & n
    ilscbi~if mnt mos d bois; Ia etiie-~ai 0 eli~ a~i~fi v tient dC.eceroir: uni parti- de LUivres ,dcans leqs~ el ferouvent: lieu
    smi leure ,& _on peu ..es fire traveller ,. fois pax JOtS, .fans Theatrum Chimocumn 6'nen-8P; Goregnetpi Bibithec pour
    ~eilk tropavat cdlan Ia-uit.l II ef;itrS-avanta~igeti &ue Yos Chimica curiofa, z v. zni-f0;t JBecke;Pr Phyfaica f~t~ruanea
    "lamb).s rEplodent fe laonsl'Anaice de vair euvesi Opeoe &c. I-4. ye aaa-;yale a aa rifte
    aiea r cela emp he qUe votreograppe ne 'ermente pls' qi s mPnfdesFi in-; Bacci-s: de Tohermise, in-f0; O.tal cfltro.
    Fme- faut. .g~h~ai 'i-e ~imh eJAtmie n-4 of
    Vois alembics doivent ,tr~e' n~ef~tP~yvs tous les ':rmrs ~av i~iecr 1Ecmedmetqie -' Lett~ .~at~jxoynhe ,4e tre,
    iifa~ut les 6-cnrer, ainfi pie l'~urS chnapiteaux ~&' tite ls eyer ,in-ir brochure, &jc. &c~. On trouve Chebe t'u'itotl~ fans
    fIlerlentiins. $i vous ne preniez pas; ces *foins, ii fe ormtera fortes de Liv~res de Jurifprudetnce, de M~decine,:; e rurgie flotat
    &b de LirtfaturIe. II cninii~ctre toujours d'bonner pour Ia Jec~. Prani
    ture, _B raifon 4'une Gourde par mois. Ies(

    ()I ~El/ doit fe rouver dans V'Analife de rair, parlafles, On trouve toujur.S 'a l'Imprimnerie Royale d1e cette villCr enfn
    tradiatle par M. ~de Buffom~. es Pcudre~sl ~e l'Eliuir ;anti-f~orbri~ques de M.. 4aiii4fl la
    A.ve Periffion de MM. 1e Ginir4l 6'Ilntcd ant


    V I L'IMPRItM i1I ROYALE DU PORT-~A ;PRib4 g












    ----
    1 L__- -i -;~ Cii.Z-rTT=-~--~-~-jrJ~j;l~Lj~ZIJ


    . ANN- E t. FD C,;. L X X X V.Numero

    SUPPEN T At'-i- FFIA(,"TrES V vIE"RICAICn NES.


    lyvrier


    ,,-8c~


    ;-* -Du Samedi 1'


    jles 'er s 111 ont diavis a' fare ,nferer dans cette
    "Ffeuille Jo.7t frrZ ieuvr--e Pa le M. RG cR DI S OIR
    o. 'en recevra plus,,vou, la ..-euille de Lz fi aine 6 que
    ct, qut viendront le Jetd.;i Jeront rrttrdes de hui~tine ; que
    ',.'fb"p -'l;pimerie qu'il faut s adreffer directement pour .cut
    obje& Pour les aboinnemens, o d Mou J le D'trdeurs des
    pols. des.divers quart.;iers, en !,fu,3 i et e ordsercs
    g&I, fans cett: prcaution-, refieront ,I 'a Po!fe.
    sUIT E DE ADE 41 1 S D I T"LR S.
    Le Sieur 1r7,an, Cou=:elier de Dlokq, d-51,H e Parks,
    do.ne avis .qu'it tient la coumellerile., a f0urbifferie l'armu-
    redie dans toure leur e:enlue; ji fl;it & fabrique .atffi tours
    tes i-Airumens de chirorle le :twit "a ufle prix. Ih pr6-
    d" & qull vient de xrecvoic vn~~
    vient qu'it n'a aucin a locie
    part d'exceliens raloirs, qulil gacranit; & come il s'en
    trove de b ons qui rip runt puas' diff erentes.barbe5 s, illes
    .changera julfcqu'", ce qu'ona tit content, pourvu qu'ils ne foient
    Di ga6e' ni repaffes. Sa .demeure .ef .en rette .ville an -coin
    des rues 5Royale & de Bon-nefoi., Vis-a-vis la Dame Pommier,
    :tenant a -Gran.:-ie-Auberge.
    :Le'S:'ur G' Faure ayant retliee ]a foce'tc qu'Al avalt
    contrac?&e (ots la raifon de GI Fanre 6, Charron, previent
    les crtanciers ainfi que les dibiteurs 'a ladite fociete', qu'il
    eft refl feul charge' des liqulidaa:ion & recouvrement d'i-
    cele; en .confeiquence Ai prie tous ceux qui y f'nt debi-
    tems de ne Payer qu.,en ie6s mains., Ietir d- rant qu'-'
    ,comptr du 30 St*ptembre dernier,que la refilliation a eu
    le n, 'il ne recevra en ,compenfation des bkiteurs que.les
    gquittances qti'il aura lui-meme fournies.
    Le-Sieur Toit~n,-Negociant 'a Jacmel, au norn & co.r-
    me executeur-tefl:amentairm du.feu Sieur Delbrcuil, prie
    tous les cr'anciers de ladite fi:ccefrion de lui fournir leur-
    titres de creance, afin d'en connaitte l'tat poar parvenir
    "a liquidation.
    'Les Sieurs Rat, Ingzonac & Compage, N.gocians a Lfo-
    gnaffe m1 ,.ront de gre a gr4 le .o de ce mois quarante-
    lept t~e~s de N&Yres de tout age & de tout fexe, don't
    trente-quatre tuetes feront hivrees de fuite &. les treize au-
    tres ;le 21 Avril fuivant; la charge par le preneur de
    donner bonne caution a leur fatistattion; on pourra voir
    les trente-quatre Ne.'res fur habitation de M. le M [arquis
    1ddemar de Lantagnac a la petlte-rvilere du Rochelois,
    & les treize autres fur le corail de NL de Brondeauz, audit
    lieu du Rochelois, quarter de Nippes. Ladite ferme eft
    pour cinq ans.- ,
    Les-Sieurs Brunet &, Peiauld, M1'S Confifeurs & LUquo-
    rifies aux Cayes, out 1'honneur de prkvenir le 'Public, qu'on
    trouvera toujours chez eux .-utes fortes -de liqueurs., firops,
    (Onfitures 0e,','t n u
    dracees & paiiiages; ils prev'ennent en ou-
    Ire, qu'ils tiennent une fabr-ique d'excellent chocolate, foit
    fans appr& ou a;ppree 'a la vanille tim.pe ou dolible,
    notamment celui fait an fagou, communement appele en
    France, chocolate homog~ne, trs-en ufage pour les tunef-
    res & diarrhees : ils vendent auf des biscuits vermifuges
    A purga ,ifs, trk-agrkbles au guit & excellens pour les
    enfans attaques &en vers.
    La Dame ve-ave Pariffe, ci-devant ve de feu M. A de1a
    arvet7e, prevent qu'elle continuera de prendre de }eunes
    emoifelles en renfion ou demi-penfion, come elle le
    faifait avant fon dernier mariage: elle fe flatte de fa-zisfaire
    ;Ux ql~ daUgneront l'honorer de leur confiance, car ni foins,
    Svedlles ne feront kpargn&s. Sa demeure efi rue d'Aunis,
    ifaart un des coins de cetie de Vaudreuil, en retie ville,


    m'" Drou;m*7, Hd,'H-iabi:an.:ezau CuI-de-SIc, pre'vient ..,':
    los cre'alciers de Y". -Tave,.u de ch./ azrU,, ,& TavejuatC/,:m-
    k-b(un d atear, I lbc,,d.d, ,w 'a yant-acquis de 16 .de Cl/tdt-
    'lontd, u .n e h a!) Itzio:- t'e UI Ve i, ,2- ,. t I -e Ma. : b rf I
    ticr du Cu!-de-Sa.e,-& ait connn+..e ,,s cr&..c. ,+
    wi potrr avoir 6"uelthvoohe- r fur cette hahi!ab.. It ,
    4ttteendu~qu'elle a c'ncore tes terms a pa-yer": ell l::s
    .rie, en conf'"'-iuene de Ii envoyer, foos ,n moi, 8d-
    la date du preterit -avls, un +',,tr c ;fierto e depcrs c:--
    rcS, afind'iavifer au moven iy,.l .id les ctea::ces ilAy o-
    thkcaires de cc-te thabi taion, jSif en exiirie, .": n & ua;te
    de ce fai;e, elle a_,are quielfle .payzra ror'r cc qu,21t-e
    1rUM! ti '" qae cr'anciers amfeaU-
    pot-,rra .devoir 1egrumeen:,q .,
    reront dizhts deh: le:ns ":&,:nt.
    I. feria le Samedi 25 pr,-fe:,t ois, Yoi; requete--de !a
    D.-mifeft!e vwwuot feule & uni-j,. hd:riti..re de feu D1'-
    famere, proce"Ae ,ala vente
    Afdalict.) veuve Dzimon-t e h Peje c~~ a Let
    adjudication d'une~maifon fit-:'2e en cette vilje.;,,ue Royal-
    id ep e n d'a n te d e la fiic ce ffi. d e al) e mo it e te 'l k t, v e u v e
    'Joamo,,, i la jchan1rge jar "'a"audicaire de p4ay er Ie prit
    de fon adjudication colrn arlt entre'les mains d's Sii urs Pei-
    letaot le te Berquier & en outre awr autres char 'ee, cat:fes
    '3z conditions, in~f'.re's en, In carte-ban.i..,dont on nourrx
    I prendre cornrnunjcats n i etude de M' Leclerc, Prorureur.
    La Damne veuve Tr Lbao, re *filbofant I parr :pour
    France, defirerait trouver cquE Habitan t oui aurai
    enfans 5 fire conduire ee enA prendrait loin dans ie
    voyage, movennant fon paffage ; elle les remettrait dans
    le Heu qu on lui aura detig ,ie. S'adreffer au S' MAint-,
    Aubergiftle & Marchand rue Dauphine en cett,, vlle.
    Ii a {tc enleve la nuii du to au it de cc mois., a
    I'Embarcadaire Correjeoles, ,,-nartler de I'Arcahaye dans
    une chaloupe tunt-e par deux Malthais ou' Genois,
    Cvdidon, Congo, taille de 5 pieds s potces, rouge de
    peau marque fur le dos de vieilles cicatrices de coups
    de fbuet, avant la t^,.e mnoiti6 pele'e par la. petite-vrc!e
    qua'l a cue depuIs pen, !a figure d~coupie, grande bouch-
    & le nez kpate', Pierre, Bibi, "ag6 de 24 ans, tile dL $
    pieds j pouces, ayant quetques bouiffures provenantes
    d'anciennes cicatrices &,, la tote pel.e' d'un abces ; (Ciri&,
    Can a, ag' de 18 arts, tai.!!e de 4 pieds io pouches, Ioli
    de figure, les yeux vifs, avant un tralingre au talon;
    & Benoifl, mrne nation, de 15 ans, taille de 4 pieds
    9 pouces, oili de figure, ayant des marques de petite-
    verole fur le -corps, ton 6tarpe prekqu'illifible : tous
    qua:re ktamp&s I GROC. Ceux qui en auront connaifance
    font price' d'en donner avis au Sieur Gro., Entrepreneur
    de moulins, ou M. Dcfchani.les, 'a l'Arcahaye; iiyauri
    dix portugaifes de re'compenfe.
    I1 a Ckt vole fur I'habitation Forgellaprb ia Croix-de.-
    gel les pefes liapt ;faoix-es
    Bouquets, -le 4 Janv'ier drni.r,II-s effts ci-apfePs; favoit :
    45 moutcholrs toile blanche & en batiffe; 14 cravattef de
    muoffeline 1 5 cols idm; 4 d' de role tons neuFs; 14 ferres-
    Atte; 15 veftes blanches; 4 d' de coutil bleu; 17 panta-
    Ions; 41 chemifes, dont 26 neuves;6 bonnets de coton ;
    3 napes ; io ferviettes; z peignoirs ; i habit de drap cotton
    blanc; 3 gilets iem ; 4 cul ottes id-em ; i d' de drap de foiz
    blaec- 3 4irsts ideur4'c";
    noire, neave : 7.paires de fouliers; 4 rafoirs iR Lur em,
    i coulant en diamnans,; lunevte-d'approche nwntee en
    arge tu; d ui 1deMathtma:ique tout garni ;plus, en argent
    36 lives : tout le lingo ci- deffus e m-,arque. FF.
    Les perfonnes qui auroint erahafitance, def,_its efits ,fo n t:
    prices d'en donner avis 'a M` D.!lva DD,!ul'"r, N&
    gocians en cette ville, ou 'h M. DeveLir, ,Ge'rant de ladite
    habitatioa; il y aura bonne ri'gn~ pcn.


    18'

    ~U,~~w;





    Mf. Perrier, N'gocant en cette v~lle a Phonneur
    de prevent le Ptblic, qu'en fa quality dexecuteur-telt-f
    inentaire du feu bieur Rottier de la Borde, 11 tera proc6der
    le Lundi 6 Mars prochain, fiUr 'habuiation di dhl-nt,
    .fitue aux Crochus a la veito & adjudication de tous
    les effects d6pendarns de ladite fuccelhon, el qiueis con-
    fiifent en toutes fortes de mieubles meublans, aigenterie,
    couteaux de table, marchandifes en pikec9, commiee toit
    de Fiandres, royale & autres, mouffelimes, atafetas, ba-
    tifte kcrue, mouchoirs de diftfrentes efpeces, ginga-, pol-
    naiie, lines de lit, de cops & de table. On vendra auit
    des troupeaux de-moutons, cabiits & cochons; plufieurs
    inilliers de carreaux de Nantes, & quelques autres efiets,
    la charged payer .comptant, avant de .dplacer, i
    peine de folle cnchere.
    Les Sieurs Pujol frrers, viennent de recevoir de Nantes,
    un affortiment de grains de jardin, tris-fraichcs. lUs ont
    Auffi recu toutes rtesor de geiee de. iatabrique du..Sieur
    They.
    Le Sieur Pernoud, Perruquier pour home & pour
    femme, nouvellemrent atiiv de France, offre fes services
    au Public : il fe fiatte de fire des Apprentifs dans 'efpace
    de trois mnois, & s'.ngag- de. e icln prendri: s'il ne remplit
    fo'n obligation. 5a. demiteurc tir, bdin:t Marc,, chez le
    Sieur Gauthker, n i Mennfier, rue Dau, inc.
    l M. le hcvadler Failu" de Mgh:igcr ,,tr.vient M". les
    creanciers de M. Fribre.i., quc la lucceliion eft oaverte,
    & qu'ils aientr a r' ptr.en.cr pour y recevoir ce qui peut
    leur tre .di. Sa. derneure .ft vis-u-vis le Caiernes de
    cetie ville.
    AM. Vanniere, Capitaine du nav-i re I'Adelaie, part pour
    France flt le navire 1'A:mab!e-Lou:Je, Capi:ain-; Lebou! g,
    du 15 au 25 Mars prochain. C.ux qui voudront y paher
    ou charger a fret s'adrefleron.t audit. Sieur en on maga-
    fin a Saint-Marc. I1 piie.ceux a qui il peut devour de fe
    prefenter pour recevoir leur payment, & ccux qui doi-
    vent a fes cargaifons de le payer inceflament, pour lui
    eViter le d6fagrement de les y.co:.uraindre.
    Les creaniciers unis du Sieur Lobis, font pri's de fe
    trouver Mardi prochain 21 du courant, neuf heures du
    nmatin, en f~rtuddede Me Loreiihe, Notaire, a fleffet de
    nomrner entire eux un nouveau Syndic, au lieu & place
    dd' Sieur MI~fault, qui declare vouloir fe dmettre de la-
    dite charge ; &auffi pour delibbrer & arreder fur !e tableau
    qdi leur fera ptefente de I etat de cette faillite, s'i!s jugent
    a propose de fire proceder a une premiere repartition des
    fondsqui exiilerit attuellenment en caiffe.
    M". Rafif u .. Companies, ont t'honneur de prevenir
    M" les Habitans, qil'ils ont requ le 30 du mois derniei
    par le navire la Rofalie, de la Rochelle, Capit. Gayot,
    un'e fuperbe cargaifon de 370 Noirs, de Malimbe, don't
    ils continent Ia vente, & qu'on y trouvera jufqu'a fa fin
    Sdd Ntgres de toute fati.fadion.
    M' P"r & L' Seguincau fr&rcs, ont Ilhonneur de pr&-
    vernir M" les Habitans clu'ils ont requ le 4 de ce mois,
    une fuperbe cargaifon de 415 Noirs de la cot; d'Or, don't
    ilr Continuent la yente & q'o.n y trouvera, des Nbgres de
    toute ftisfaCiion.
    Le Sieur Pomirau, Chirurgien-Dentifte, a 1'honneur de
    preveniir'le Public' qu'il part pour les Cayes, pour y tra-
    vailler fur cette-pardei; ii nettoye & arrache les dents;
    les tcauterife ,' l.s plcmbe les f6pare & Its lime
    quand ellks font longues ou in6gales les tranfplan-
    te d'un fijet a' in autre, en fubfittue dartificielles qtand
    il en mnanque donnie une bonne ddr` ion celles des en-
    gfans, & guerit toitfes fortes de maladies de bouche.

    Aux Dn.mes.

    Beau Sexe fi I'Anmour vous form pour regner,
    N'ouIlicz rien pour plaire & vous fire 4dortr.
    Envaiin la Eaulx' du temtps ternira votre ioire,
    Si vous emiloyez l'art vous airez la v idoire.
    I.e fort pent" ravager ces b5'.uches enchanterc!is :
    A riparer'ces uiaux f"mp'ityerai non adcifli.e


    Le Sieur Burd- on n T clier rue de la Cctridte
    de '1Horloge & vis-kvis M'i' Gauthlr 6 Gamrir, en l
    ville, vendra touies fortes de futailles a cate, blen coI
    tionnes & p: e :es i telmarqu.rLr, a raifon 3 efcalins lecqui ,
    11 ve:dia auth des boucauds a firop. a ljute prix.

    Etat des iNgres ep.aves qiti front vendus d la Barre
    Sige Royal ae Saiit-Marc, le kir Avril prochai;n.

    Le i O0tobre dernier, Jean- ierre, Creole, etam,
    SENAC, & fur les feins FC, agc de 25 ans, tale J
    5 pied4 2 pouces, fe difant apparenir a M. Guilhou,
    Litant ia _Arcahaye.
    Le Ix du merne mois, 4ntoine, Congo, etampe fur l
    fein droit IN13, au-deffus d'autres lettres iliiibles, age^
    18 ans, tatile de pieds 1io pouces, ne pouvant dire 1
    nonr de fon m.itre.
    .Le 22 du mr~me rnois, Mithurin, Mondongue, 6tampe
    fur le ein droit COSSOY, & d'autres lettres illifib:eS
    age de 20 ans, taille de 4 pieds iI pouces, ayant des
    marques de ion pays fur le venture, fe dilant appartenira~
    M. ih.lippF, Habitant, mais il n'a pu.dire dans; qel
    quarter.
    Le. i Dicembre, Lou's, Congo, fans itampe, age de
    y. ans, taille de 5 pieds pouces, afant des narquesd
    fon pays furl le corps, fe difant de. I'babitaion Poace,
    a Limonade.

    D. E PART P 0 1R F R A N C E.

    Le Sieur Riviere, maltre Tonnelier en cette ville, part
    pour France au cormmIncement d'Avril prochain; l pie
    en confequence les perobanes a qui il pett devoir de fe
    pr'fenter pour recevoir. leur payment & cells qui lui
    doivent de Je folder le plutot poliible : ii a a vendre mai-
    ions, Negres, meubles & uftenfiles de fon etat. Sa de-
    meure eft rues des Cetars & Dauphine.
    Le S' Moliet Tauett, previent qu'il part pour France au
    commencement du mois prochain, pour affairs de famille.:
    il price ceux a qui il peut devoir de fe prf'enter pour re-
    cevoir leur payment, & ceux qui lui doivent de le fol-
    der incelTamment, afin de lui eviter le defagrement de les
    y contr aindre.
    M. Robin, Marchand Orfevre Saint-Marc, fe difpore
    i parrir pour France dans le courant d'Avril prochain. Ceux
    qui lui doivent font pries de le folder, ainfi que ceiuxa
    qui il peutdevoir de fe prfenter pour recevoir leur payeinent.
    Le Sieur P' Marchand, Entrepreneur de bianmens en cette
    ville, a lhonneur de prevenir le Public, qu'il part pour
    France dans le courant d'Avril prochain, avec toute fa
    famille; it prie en confequence ceux a qui il peut..devoir
    de fe prefenter pour recevoir leur payment, .&, ceux qui
    lui doivent de le folder, pour lui virer. le dfag, ~rpent
    d'ufer des voes de rigueur, attend qu'il f tforae.. de par-
    tir pour caufe de. maladie. II affermera fa. riaifo'., fituee
    rue Dauphine, entire M Cotte.s & DabuiWjon; ii vendra
    vingt & quelqtues Negres a talents, & de plufieurs etat ,,
    tels que macon, tailleur' de, pierre,,.appre.tifs. maion, un
    couvreur & maCon,' queklques, manoeuvres, 'deux cabroue-.
    tiers, un excellent cuifinier .& paiffier, quelq^ues dtmefti-
    ques & 'fervantes,. deux- cabrouets, un a mnuts, av.ec.
    :ous les harnais en cuir .'autre .a bourriques; trois .beaux
    mules de la premiere force, un. ch'val tiranta la chaile
    & au ca:ouet, 'deux ,chevaux anglais, un petit pari de.
    b.is du nordy, des carreaux.de tetre, d'un pied &; de fix
    poutccs, un part de p'erres de crefanne te toute longueur;
    & golleur. til vendra le tout enfemble ou .fpar. ent,.&
    les fJig.es'detu, par deux ou fi.quelau'ouvrier voulait fare
    l~iqu'litiron idu toit, il cedera de iuite quelques enrepri-
    fes q;:i. lui, recent.
    SI. lecomt de "Montrochie donne avis q &:'il a fait an
    Grcft.e de la Jurifdialon de cette ville la declaration de
    !Cn Aepart po'.r Frar-ce au mois re Jint po.ha.n, avec
    )a fDa c pon ,.poufe & Ja Demonifplee leur nise. Defirant
    V ccr eet tcrrnminer toutes aflauhir d'intiere avec M" leurs


    ani
    ti
    "p
    LI
    atll
    cut
    . C(
    Lii e
    M
    Milic
    :etms,
    voir.:
    a
    nuy3
    I'acqt
    inentl
    aMI
    I Lt
    .1ns


    M.
    !a ca,
    arobin

    2iltl

    |.Le. .


    te




    laditi

    ni
    u sI

    le le
    M.e

    la A
    terrai
    i'C S





    e,
    teri






    i re (.r1ers, ils les prient de vouloir Irenettre 1:a I'tude
    de y i Sd.:g:.l'c, pi c:teur en ce Si~ge, un ttat du mon-
    i t t de leurs creances & idy fpecfier leparement celui des
    Iri. frais & interets depuis le 21 Novembre 1777, jufqu'au
    jowr qu'ils emploieront, ainfi que les fomrmes qui leur auront"
    &C, payees par M. de Maulivricr, charge de la liquidation de
    d leurs dettes, par I'acquifition qu'il a tfhie de leurs biens,
    aitfi qu'ils Iont fair annoncer alors dans les Affches, afin
    de pr6venir tout obstacle qui pourrait s'oppofer ha eur depart:
    jeitlorientauflitousies creanciers fur les biens de la fuccef-
    fiA! de feu M. le Chevalier de Robufle, don't ils font he-
    ritiers avec les mineurs de Robufl, leurs neveux, de vou-
    loir fournir en la mnime etude un etat du montant de leurs
    e creances, afin de prendie avec eux des arrangemens coa-
    di enabless relativement a leurs interets, & popuoir operer
    ia liquidation de cette fiwreflion, don't M. de M"aulvricr,
    pour la validity de la ceflion que lui en ont faite les Sieur.
    p & Da'me de MAontroche, e(I'blige de leur rapporter,
    tloutes quittances & decharges; ce qui leur eit important.
    de voir terminer, ainfi q.:'a leut s co-heririers.
    Ni Moreau, Capitaine d'Infan:erie & Habitant a 'Arti-
    iel bonite, part pour France, dans tout Avril prochain.
    M. de Jujfy, Habitant 1'Artibonite, part pour France
    ie primntems prochain.
    1 Le S' Efm:enard jeune, Exempt de Police aux Cayes,
    ; talent decide a partir pour France, prie les perfonnes a qui il
    peut devoir de fe preienter pour recevoir leur payment,
    &.ccux qui lii doiven* de le folder inceffamment, afin de
    lai eviter le defagrement '.e Iks y contraindre.
    M. Ca uig:e de Llaplaighe, Capitaine Aide-Major des
    t Miices & H-abitant an Perit-Trou, part pour France au prim-
    e eins prochain avec N'm"e fn epcufe, & d&ciare ne rien te-
    voir. II vendra 19 beaux Nt gres & une Negreffe faits au pays
    epuis 3 ans, de fage de 19 a 24 ans, bons fuijets &
    iyant jamals ete marrons. Ceux qui voudront en fire
    acquisitionn s'adrefferont audit Sieur, qui prendra en paye-
    ent de bonnes lettres de change fur France.
    1 M. Charles Ilorence, Habitant de cette Coionie, depis
    Smois fe difpofe 'a partir pour France.
    SLe:-S' Mit.ibele Capitaine de na.ire, part pour France
    ans le couiant de Mars prochain ; ii ;>:: en confe6qience
    elx qui loi di6ivcrt de le pajv3r', poI) lui v'er le deta-
    rmentde 1 s y contraindre. (30).
    i:U N I 0 N AU DO MA NE DU R i.
    M. ,flfnd, pourfuivant en reunion dci'i errain de 1000
    a, carjs, fite adi lieu d; la Place d.s Neg-es-marrons,
    d L,.: d&pendance lc ia Coi.-d.s-Boiuquets, borne
    i ,'b des Si;urs -4oileau, au nord, eft & ouefl de terres
    0 -conredees oi non reconiues : la conceffion de ce ter-
    in i t accoree le 14 Janvier 1773, au Sieur Heanry
    *i'3, .pe p-fent. en France.
    Le Sieur RIox, poarfiuivant en reunion d'un terrain
    *iM;ol de quatr;e emplacemens, numerous fiur le plan
    Ia ville 463, 464, 465 & 466, fitu6 dans les hauteurs
    3ielair, borne au fd du Sieur Cottinea, au nord du
    lygcne, don't le Prop;ritaire eft inconnu.
    Le Sieur Francois Giraud, pourfuivant en reunion d'un
    lain de Io0o pas carries, fitu dans les hauteurs de la
    'iere de la Voldrogue, dependance de Jdermie, born
    nord du Sieur Bernard Foiur c.d, a P'eft du rivage droit
    ladite riviere, an fud & 'a 'oueft de terres non-conce-
    : laite .conceffion a ete accordee le s9 Janvier 1772,
    aDamne veuve Guichon, q!i ne 'a jamais fait defricher.
    Le Sieur Jean Ceuillet, Gerant de l'habitation de MI'.
    tes rfi74lan.t atn Trou-Bordet, pourfuivant-en reunion
    S terrain de too carreaux de terre, pour culture, ap-
    Sles Rofiers, Gfit-ue a Montagne-Noirey born 'a 'eft
    M. de Bo7ngar.i, a l'oueft des heritiers Carrere, au nord
    a Montagne-Noire, &,au fuid de M. de Refencourt:
    terrain a et_ concedl la Demoifelle de'Carrere, qui
    Lcedepe fans '.avoir t atbli; i cultiv .
    i. Bonnet Ducoutc y, Habitant rifidant a Liogane-,


    'our'mivant en reunion lurplacertent de la Tete-NToIre
    liUu. &ans ladite vile, Paroille Sain:e-. R,-fe, lequel a 83 Pi- 5
    & dtmi de facade fur la rue Saint Laurent, & 1so de
    profon,ieur : cet etmplacement appartenait a la D"'" veuve
    Trti&r Aubergifte; apres la wort de laquelle le Sieur
    Bardqt s'en eit dit PropriBeaire fans avoir aucuns tires &
    .a entoure ccmme etant acquereur d'un terrain limitrophe
    aujoud,'h1i appartenant i la notmnee Marthe Thcmas ,ML.
    qt!i torne edit emplacement, borne au fud & a I'eft de
    ladite Marthe Thomas, au nord-oueft de M. Pacaud, N6-
    gociant & au fud-ouelt de la rue Saint-Laurent.
    Demoifelle Chile Dauruoy, Dame de Loppinot, Habitante
    SJ6remie, pourfuivante en reunion d'un Terrain, fi:ue
    au canton des Rofeaux dpendance dudit quarter, born"
    de la riviere des Rofeauc & du Bras-Sec, chaffant au nord
    dudit Bras-Sec, & an fud de M. de Loppinot, Comman-'
    dant-Pa ticulier en cette ville : ce terrain a te concede,
    en. 1771, a veuve Duanoy, Habitante a la Louy-;
    fianne.
    D E M A N Da- s;
    On, defirerait favoir des nouvelles du Sieur Maffon La.
    \thoifon, qui eft part de cette ville depuis environ 1o mois
    pour aller Jer6mie. Ceu:. qui auront connaiffance de forn
    existence ou de !a mort font pries d'en donner avis a M.
    Blondeau, Habitant auCul-de-Sac, qui a des affairs intt
    relTantes a lui communique.
    V A R R S A C HAa GO:M. N rT
    La Flandre-.Francavfe, Capit. Raboutet,: du port-de 40S
    tonneaux fin voilier, partira pour Bordeaux du to auL
    I du mois.prochain: il prendra du fucre & peu de cafb,
    vu que le refie de fon chargement en cette denree & au-
    tre ei tfait par M" P'eychierre fr'es 6' Bouyerj aSaint-Mar e
    oh i doit faire efcale. Ceux qui voudront y paffer, ou
    charger a fret s'adrefferont audit Capitaine, chez M" Daa-
    baga, Trigant 6& Compagnie, qui ont a vendre un- part
    d. bonnes briques, ainfi qu'une quantity de chaux Nantaife,
    Lefdits Sieurs previennent qu'ils ont requ depuis peu' Un.
    bel affortiment de fer de toute quality.
    Le Saint-Charles, de Nantes, Capi-. Hardouin, partira
    pour ledit lieu a la fin de Mars pi-ochain. Ceux qui voudront
    y paffer s'adrefferon;t audit Cairtaine, ou h M. Boijfon.
    Negociant en cette ville.
    La Tourterelle, de Nantes, Capitaine Vailland, fe difpofe k
    partir pour ledit lieu du 1e a u Mars prochain. Ceux qui
    voudront y paffer ou charger a fret s'adrefferont audit Capi-
    taine, dans le magafin de M" Duracind 6& Thiercelin. It
    prie ceux qui doivent a fa cargaifon de le folder incef-,L
    famment.
    A V R t-Z;
    Une habitation, tablie en cafe, de Ia contenance de "roo-
    carreaux de terre, oh ily a de l'eau courante & quelques
    6tabliffemens, fitue aux Grands-Cahos, Paroife de la Pe.
    iite-Riviere de I'Artibonite, borne de M" Cornillon -&
    Niel fils. S'adrelter en cette ville, a M" D. Marie 6& Comp ;
    a Saint-Marc, a M. Breton des Chapeles, Senechal; 'a lArti-
    bonite, a' M. Mollet, Habitant; ou au Cul-de-Sac, a M;
    Robion .ine, Habitant & Propri6taire de ladite habitation.
    Un terrain de-la' contenance de roo xio carreaux,
    propre a la culture du caf&, oi il y a.de -eau en abon-
    dance, fitue dans les hauteurs de la Grande,-Riviere de
    Jacmel, a 8 lieues du Port-au-Prisce, & pres du grand
    chemin: auquel on travaille depuis plufieurs mois par ordre
    de: MM. les Adminiflrateurs. Sadreffer a M. Michd de la
    Joahchere, Gerant de l'habitation de M. e Marquis de Fau-
    veau., au Bcucafin, de l'habitation duquel cette terre fait
    parties, ou M. Boup'gie, Negociant en -cette ville', qui
    donneront tons les renfeignemens' poffibles. Ledit terrain
    eit ar[pent,.


    I






    7" B u dn~ I ..! t, 1,oi't^i''t 0i'ev^~ -ei
    6 1 *-att M
    4mrice rre
    jj'., de la con' dre Ai pc. Cirreau'x de rtrre. pro-
    lpre !a cult-ue dui fcre, Ide i'in'ioio & du caf-, finr la-
    (i~Iie1 il y en a 2- -tabiis en iadigo, caf f, vivres,2
    l e rel-c en. bois debont. Les etabiiitemens con-
    'fift-nt en tine grand'cafe de -64 pieds de long fur 30
    .de ar. aVec .a-irie fous Ie trvem cornlcC ; wine caloge
    d1 83 pilids-de'-Ac ,gfur 30ode large., planchie .& bhou-
    -fi S1 & urkne-lca F de 30 pieds carrms f-rvant d- couver-
    tn'e a u. Ir moullin a niler: ie toti c'l- 'trt en eilentes ; plus,
    ,vne! cufin-c. de <--P piedus dew kn iur i6 dA0 large un colom-
    iier Ai i ipieds, *un pouailier de 2S )pid3 de 'Along fir
    12 de Saare 12 caf!es a Ne'res, part;e font neuves &
    june aurre, fervant de logernmemnt au31i Domeftiiue : I tout
    eft hahi en bosi dur & couvzrt ern paiil_. "SaLreffer. A M"
    Vo.1n2eau.Jr'res 1'Micians *audit lieu.
    Cinq beani:iNegrc? & dix. N AilTes de jardin, fats anu
    p-,-s. S'adreiffer ia MN'I" erderyfi-.rrs, au ai_-dh;-Cen'tre de
    YAriibonite, ou a 'a LaprZ: fir s, NNgocians a Saint-
    Alarc. Nieaa
    Unr' habitation tcaubie pn in'iiro, ft2 '1iN i MSbalaes
    appei-_e le piedd de' la Sel! ; de la contenance
    dce trente-trois carreaiIhx de te re, fur iqu'Ihe il y a
    trois vailTeaux battan; a 1'eau, un mouiin -neuf, de,!ix
    cafes, don't une eft couverte en eftentes, d(-ux ma-ahms,
    un colombier & huit cafes a;Negres : ladire habi- ion eil
    en plat pays, les jardins font en bon ktat & il y a des
    vivres en abondance : on y joindra une conceffion y atte-
    mant, deltn canrenance de i0o -carreaux ea terre, parties i
    en bois debout & le rellte en morne. S'adreffer NYa'M
    M1atsot; iNun,Hibitanit a Mirebalais, & i'autre, Chirur-
    gien i V'A rtibonite.
    A vendre, che-z M P`" P" Oaztffher & *Ga-nfier derriere
    a-Comndie, 1200oo pots & formes de la fabrique du Sieur
    JFougJre, ia Maribaroux, connus dans le q.iartier du CGu-
    de-Sac, par leur bon ufage & leur qualire fuprieure;
    bon vin nouveau de ville & de Cahors, en barriques, id.
    vieux en caifles de 25 & 30 bouteilles rouge & blanc, farine
    1e Moiflac, d" Normande, graines cd'lidigo marron,
    xnerrain du.pays' clous A barriques & autres, cordages
    & chaudieres ia Lfucre de diflerentes grandeurs; potin
    de Peri-ord.
    Trois maifons tr s-bien fitties dans lebourg des Gonaives;
    piueeurs vacheslaitieres, baonfs a cabronet, 12 belles iu-
    mens avec un equior i l'epreuve. S'adreffer ia M. Magnan.,
    audit lieu.
    Trois vaches avec leurs fuites, tres-bonmtcs latiercs, don't
    trois Bretonnes, dans le pays depuis 2 ans; plus,fix jeunes
    kceufs fats au cabrouet, un taureau, un:beaiu cabrou:et neuc.
    S'adrefler a M" Bouv'er 6S Saladin, qui ont ia vendre, un
    parti d'indiennes, des glaccs dans le dernier gout, & une
    belle cargaifon de planches.
    Un'Griff, age de 2. ais, bon cuifinier, maquignon &
    valet, qu'on donnera I' 6ipreuve; plus, un Negrillqn 8
    Negritte nouveaux. A vendre, chez NL`" Martineau &
    Blanchaud, en cette ville.
    tne jeune Negreffe. bonne blanchliTeuife, couturiere &
    tin pen cuifminire. S'adreffer ia Mi. Delaud, Nggociant, rue
    Saint-Philippe, qui vendra aufi utn beau cofre-fort, un
    rarti de tres-belles barriques reblanchies, propres ia enfu-
    iailler du cafe; plus, du uiz en boucauds, premiere quality ,
    qu'il vient de recevoir de la Caroline.
    Une habitation, fitu6e dans les hauteurs de cette ville, de
    ]a contenance de 26 carreaux de terre, fur laquelle il y a
    ine cafe principal, divifee en deux chambres, galerie &
    un cabinet a chaque bout, batie poteaux en terre, cliffee,
    moufillee & couverne en effentes : on trouve fur ladite place
    bcaucoup de bananiers rapportans & vivres de toutes efpeces;
    plus, un emplacement, de o20 pieds carries fitu. en cette
    -ville, fur lequel eft conftruit un corps de logis, divif6 enI
    trois chambres, galerie & deux cabinets fur la cour; un
    pavilion, divif en une char.bre, un cabinet, & un magafin
    l3ans la cour fepare en 2 ; pults & autres commodities: le tout
    )Pzi poteaux en terre, Cliffe & couvert en effentes. Ledit


    ] cmt)" -""*" :t i't n nv:IG"ire d sT .~a'e & flou;iil,;
    S'arlr pources oje-aMs Bazrrat de r<:y, Notaie
    rue ru' u ms en ert-e lvlIevle.e
    D, r-: maifons lies rue d .cCnd; p;hli, d5'NJ? s
    faits anux tr.Ivaux d'une C.ail'eir. S.'a-rLd r pour le toiti
    M.. Abelle neveu, Negociant en cette ville, qni n ent
    *Propnrietair.
    NVi'ngr-cinq cnrrreacinx de terrm, fitus i ,la riviere de Lo.
    gane lifi'-, d2 M. Morel, pr's-ls point de la nonvelle roi
    'de Jacmel, fur lefquels ii y a 5ooo.pieds de cafe .abaldonna ;
    '& le reife en bois debou1t. S'adreiffer I Picrre-Louis LZt.r,
    ne/lle, ou a Jofevph Brouyfet, ion voifin.
    Une habitation fi:uee au quarter de Nipes., au.lieuil;
    le Cocoyer, a trois lieues de U'Anfe-a-Vean, de la conte.
    nance de 168 carreaux de terre prefque tout en bois de.
    bout., tres-propre a la. culture du cafe ; fur .laqulle il.yl
    une tres-belte bananerie, une cafe couverte en paille., trois
    sources doart ine peut faire.aller plufieurs m-oulins.: avec
    peu d& travail on y ferait un chernin de chaife. On ven.
    dra ladite habitation 40000 liv. coTptant.: on *y peut fire
    .du merrain pour iooooo liv. qu'on pourra faire.flotter fu
    la Grande-RiviPre qui en eft a un quart de iieue & 4
    iie!es de la mier. S'adr,2T-r .'l" p'' r, Seguineau freres,
    Ne"ocians eni certe vill-, ou Mi Baidi1n., N-gociansA


    E S C -Z A V 2Z S E .V *I A R A 0 N x A C t,

    PoUidor, a7. de so ans, marron depuis Ie 11 Oaobr.;
    Charles, hg6 de 24 ans; Akrcure, ag& d 18 : tonls deux
    de nation AoulTa; & NiCol.Zs, Niq o, ge de JY arvs,
    ni.rrons depuis Ie i i Dcembre : tons 6tampes LACOUT
    On le.s foupconne fur des habitations dans les environs
    de S. Marc. En donner avis a M" PtJchiesrre fr'eres & BIouyer,
    Nocan-s a Saint-Marc, ou aL M. Ie Ch" de Cordes., Ha-
    bitant a i'Artibonikc, les ayvant acquis du Sieur Lacoit,
    Marin.n Saint-Marc; ii y aura uric porrugaife de r;corn-
    penfe par clhque Ng;re.
    Utn Ncgre nouveau, Cotocoi, 6tampe de rerampedu navire
    LAN, entrelaces de bclld taille, marron depuis i 5 jours. Ei
    dinner avis au rzommn Jricqtuet Jeannot, dir Bambara, N. L.
    Habitat au Fond-Gros-Collet, pres le Mirebalais; 11 iy aura
    recor penfe.
    Un Negre nouveau, nomme H.rdt,. marron depuis un
    mois; & un petit Negre, aniTi nouveau, rouge de agnre,
    ayant une petite qcineue, marron depu's 8, jours : tous
    leux etampls FESSARD. En donner avis ia M. Spadej,
    Medecin en cette ville.
    Un Nelgre nouvear, Arada., ctanripc -fur 3I bras droit LC,
    entrelaces, taille de j pieds 1 pouces, marque de petite-
    verole; un id. Nago, etampe ST MARCARI, au-deiffous
    ST MARC, taille de 5 pieds 2 pouces, marrons depuis la
    -in de Janvier. En donner avis a M. Guimbaud, Diredeur
    des Poftes ia Saint-Marc; ii y aura bonne recorpenfe.
    Un Negre nouveau nomrne Germain, Cotocoli, ag' de
    22 ans, taille de 5 pieds 2 pouces, rouge de peau, ayant
    .ie nez perce, & des marques de fon pays fur I'eftornac,
    nmarron depuis le 3 de ce mois. En donner avis au Sieur
    Jfeph Icardin, Boulanger en cette ville, i qui ledit Negre
    appartient.
    Francois, Creolede la Jarmaique, etampe fur Ie fein
    drolt ALLEMAND, & fur le gauche d'une etampe ilifi-
    ble, age de 27 ans, marron depuis le 27 diu mois dernier,
    En donner avis 'a M. Hutinet, Habitant ia la Coline da
    Mont-Rouis, ia q.ii ii appartient, ou a M. Arnaud, N6go!
    ciant a 1'Ewrbarcadaire dudit lieu; ii y aura recompenfe.

    C H E V A L E G R E.

    11 s'eft lchappe de la favanne de M. de Hjrrh:ajn Saintf
    Marc, Habitant an Mont-Rou'is, un Cheval fous poil
    chauderonnier ou melade, & 'extremutA noire -tarnpe TS,
    & d'une etampe Efpagnole. En donn.r avis audit Sieiif
    ide Harh1ijfn Sairwt -Marc,






    edi z z Fe.v 'er



    SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMERICAINES. Ij


    S.. Di t Aercredi 2zz F rvner 86.
    ;,1 4~ ''%r /^ ^ ^ J1-- ,


    AR-rV.-a A VIRES A U CA P.

    IE i du courant, le Chadenas, de Marfeille, Cap.
    Beauffer, pari le 6 decembre; le 16, le Bailli de Suffren,
    de Bordeaux, Cap. Foamier, part le 16 decetnbre.
    DiPART D6 NAVIRES DU CAP.
    Le I du ro;lrant. 1A'exande Cap. Parion pour le
    Havre I'Aexandre, Cap. Hertlin, pour HknifLur.
    Po D S DU PA N.
    PAN d'uin Efcalin . onces.
    '? R IX courans fournis par la Chanibre du Commerce du
    Cap Franfois, le 17 Fevrier z796.

    DENR EIS CO 0 NIALE S*
    Sucre terre, premiere quality, 76 a 78 liv. Seconle
    quality, 7iO a 74 1. Troifiem, qualtte, 62. 66 1. Corm-
    thun, 4- yj 1. -Tetes, : a 40 1. S:-cre brut, ti2 33 I.
    Caf6 fin, 21 f. 6 d. March nd, zo a z1 f. 6 d. Inf6rieur,
    19 zof. Triage, 14 16 f. Indigo bleu, 13 a 14 1. of.
    la lvre. Melang, zi ia I liv. Cuivr,, 9 1o liv. 1o f.
    Coton, 260 a 70 1. le cent. Cacao, i3 14 f. Ia livre.

    MA CH A NDISES D'EuR t o PE
    Vin vieux, 210 a 6o livres la barrique. Nouveau,
    131 i Io liv. de Provence, 90 a 100 liv. Vin blanc de
    8 rdeauxi, 6o 66 1. le tier-on. Farine fine, 71 a 7f 1.
    Ie bail, commune, 6o 1 66 1. Huile fine, 36 i 40 leI
    panier, coni.nune, i 16 1. io f. la cave. Beurre, 21
    S2.7 f. l ltivre. Petit Sale, z2 a o0 1. Iancre. Boeuffale,
    8ba oo 1I. le baril. Morue, 40 i jo 1. le cent. Riz, 24
    S0o 1. le cent. Savon, 80 i'9o' 1. le cent. Chandelle, zz
    f 6 den. la livres. LBns de fept huitiemes, 44 f. 'aune
    reduite, de trois quarts, 39 a 40 f. idem. Combourgs &
    S. Georges, 44 a 5z f. f'aane. Morlaix, 350 a 1400 1.
    la balle. Laval, 13 5o a 14oo I. idem. Bretagne, 75 a 90
    pour cent fur fJf&re. Rouen-Fleurets, 63. i 6Gc liv. la
    balle. Toiles & Marchandifes fines, 6o 1. pour cent far
    fa&ure.
    COURSE DU FRET POUR BORDEAUX.
    Sucre terre, 9 a 1o d., brut, i d. Caf6 en filtfilles,
    1o a ii d., en facs, 6 d. Coton & Indigo, 18 a 4 d.
    PoUa,,NANTES ET LEHAVRE.
    Sucre terr iz d., brut, 14 d. Cafr en futailles, I
    A i6d.,en facs, 8 i to d. Coton & Indigo, z4 i 36 d.

    NE GRE S M A R S.
    Au Cap, le r; du courant, efa entree & a Geole,
    franfois, Efpagnol, finCs ctampe, a MN. Saint-Hiague,
    arrete au Bay-; un Negre nouveau, 6tampe LELON,
    qui n'a fu dire fon nom ni celui de Con maitre, arrete
    au Port Margot le 14, Petro, Congo, etampe MI-
    CHGEEL, M. Mickel, arretC aux Vafeux i Roman, Ibo,
    etampe MICHON, a M. Michon ; Adonis, tamp e fur
    le fein droit PREVOST, & au deffous AU CAP, &
    Iar le gauche AR, a M. Prevof, i tous lks deux arrtisc


    a S. Raphael, Laurent, Congo, etampr ROULAND;
    Piere, Congo etamp iHlifiblement, a M. Lopet;
    Lindor, Mandingue, etampe A.BEGOR & S. LOUIS,
    a M. Saint-Louis; Mentor, Congo, &rampe VTE, &
    hu deffous P. P., qui r'a pas voulu dire le nom de foa
    maitre AugufJe, Congo etamp illifiblemenrt, a M.
    Michel, a Jacmel H5Ioffe, Ibo, trampe AURENOLI,
    qui n'a fu dire le nom de fon maitre i Papa, Congo,
    fans etampe i M. Emanuel ; un Negre nouveau,
    Congo, etamp6 H. SAN S qui n'a fu dire fon nom ni
    celui de fon maitre barto!e, Congo,. etampe illifible-
    ment a M. Pierre ; Arcan Maodingue ictamp6
    LEGRAND, a M. Legrand; tous les dix arretes &
    ramenes de Saint-Domingue un Negre nouveau, fans
    etampe, qui n'a fu dire fon nom ni celuide fon maitre,
    arr&t i la frotiiere Efpagnole lee i un Negre nou-
    veau, fans etampe, qui n'a fu dire fun nom ni ce!ui de
    Ton maitre, artntc au Grand Boucan; Jeanne Congo,
    r6ample fur le fein droit HUARD, & fur le giuch&
    ICT, & au deffous HDN, a M. Huard, anrteie au
    Grand Bafln ~ Jean, creole, etampe KLAIN, a M.
    Paris, arrete en Ville i le 16 Auguflin Congo
    etampe BARDEL a M. Bardel; Jufiine Congo j
    etampee BEAUBRUN, a la nommne Roftte, t. L.
    arretee en Ville ; le 17 un Neg re nouveau etampe
    LELIEVRE, & au deffous ST. M., qui n'a fu dire fori
    nom ni celui de maitre arree au Champaigne.
    Au Fort-Davphinz, le 10 du couratrt, 0i enmre lah
    Geole, un Negre nouveau, etampe ST. M ACARY,
    & au deffous Sr. MARC, qui n'a fu dire fon nom ni
    celui de fon maitre, ramene de 'Efragnole; le C ,
    Thelemaque, Congo, etampe DUCASE, 2 M. B u-
    cafJe, Charpendier aux Ecreviffs, arrtd Vi li.ere Jean,
    Efpagnol, tampere plufieurs fois fur les deux fins )C,
    a M. Sy/eriio Sonno, A Saint-Ouen, arretd au Quartier
    de Valiere par une d'rachement de lMu!ltres avec deux
    Chevaux, don't f'un eft poil bat orange & les crins nnirs;
    I'autre pcil bai, ayant des tampes efpagholes du co6.
    du montoir le 14, un Negre nouveau, fans ctampe,
    ayant des marques de fon pays, en forme de changes,
    fur le venture, arrete a a Min le 16; Bafle Congo,
    ayant une bruilure fur le fein droit en forme d'ctnmpee,
    & fur le gauche MRB, prefque illifible, A M. Giraud,
    au Limbe, arre6e a Valiere.
    Aa Port-de-Paix le ii du courant, eft entree a la
    Geole, Agathe, Congo etaropee de quelques lettreg
    illifibles, a M. Sabat, an Limb i Adir' de, Congo,
    fans etampe, a M. Roubilldnd, au Bnrgne; routes les
    deux arretees aux Cotes de Fer.

    ANIM AUX PAVES.
    Au Fort-Dauphin, le Io du courant, une Bourrique
    avec fa fuite, poil brun, fans trampes, arrtis en Villea
    on Cheval anglois, poil rougi, et.impe fut la cuiffe du
    mont,;ir MAPL entrelacees & fur Iautre (I ; un autre
    Cheval, poil rouge, etampe fur la cuiffe du montoir
    come ci-deffus, arretes a la Grande Colline ; le 17,
    une Jtu.ment, poil rouge, tampee far la cuile du mon-
    toir IB, & une troifieme lettre illifible, arretee au Quar-
    tier Djuphin.
    Au Port-de-Paix, le 8 du courant, une Bourrique ,
    poil brun, etampee FB, arretee aux Trois Rivierel
    le 9 un Bourriquet, poil blanc, tampere AR .lrt
    au Quariir d-s. Troi, Rividsie.







    S PE CT AC LE S.

    Les Comrediens du Cap donneront Samedi 25 du
    courant, au benefice de M. Jd!ienr, Penfinnaire.du Roi
    &k attache au Concert de la :Rejne, lne prerniere Re-
    prefeitattion DE LA CARAVANNE, oU LA FIRE DU
    "CAIRE grand Op&i en trois Ai-s de M. Gr&ry,
    .dans lequei M.i. Julien remplira le Role de Samint-P/har,
    & chlnt:ra a la fin du second Ate, la belle Scene de
    I'lnconnue perfecutee, du ceieb:e Anfou/fl.
    Cettce Piece fera fuivie de la premiere Repr~Cfentation
    bES DOCrFURS MODERNES, OU LE MAGNIETs iE
    iST LE BAQErT D SANTE Opera comique, mnIl de
    Chants, termirie par des Couplets' analogues.
    Les me nes Comediens donneront jeudi z3, ORPH E
    T EURIDICE, grand Opei, ornC de tout Ton Spec-
    tacle i Dimanche 26, LA BELLE ARSENE, Op&ea en
    quatre A&es, Lunli 17, LE MARRIAGE DE FIGARO,
    .Csomedie en cinq Aaes de M. de Beaumarchais ;
    tlardi zS ZEMIRE ET AZOR, Op&ra.en quitre Aaes.
    IM. Julien Penfionnire du Roi, jouera dans ces diff-
    tens Opera, les Roles d'Orphee d Alcindor & d'Ajor.
    Ii y aura GRAND BAIL les Jeuli, Dimanche, Luudi
    & Mardi.

    M E s s I Er T R s, ce Jeiui de Careme,
    Done le deux Mars elt le qurntiemei
    C'eft a dire, Jeudi prochiin,
    Les Comediens du Cap, enfin,
    Pour un vieux Soldat de Thalie,
    Donneront, fans caufer d'envie,
    LES EVNEMENS IMPREVUS,
    Qui de long-temps n'ont &e vus, ,
    Opera, trois A&tts, Mufique
    De notre celebre Gretry,
    Du Diea du goit, Auteur cheri.
    Monfieur Julien, Ad-ur Lyrique,
    Et de la meilleure fabrique,
    Don't le Public connoit le prix,
    jouera le Role du Marquis.
    Selon la coutume etablie,
    Cette Piece fera fuivie
    De l'Opera,,RosE ET COLAS,
    Qui n'!t pas neuf; mais vu le cas,
    Ce defaut efl ties-peu de chofe;
    Le Colas, et l)ami Julien;
    De vos plaifirs doubiant la dole,
    Et Madamn~ MarIan, la Rofe.
    Vous voyez que tout ira bien,
    ExceptC, je crois, la Recette;
    Mais tout eft dit, la chofe elf faite:
    II ne fjut d'aucune facon,
    Regimber centre l'egaillon;
    J'ailleurs, par fois, tout mal s'allege%
    Et l'on ne doit jurer de rien.
    En faveur de l'Adeur Doyen,
    Que fauffe-peut, peut re, afiege ,
    Qute fait-on fi le Spedhteur,
    N'ufera pas avec douceur
    DCe Ton moderne privilege.
    AUX DAMES.
    Et toi, que l'on a vu fouvent,
    Faire le dedtin d'un Empire,
    BI3EA SiXE bien plus aifmnenr,
    Tu peux, ainfi qu' i le defire,
    Faire celui d'un Comedien.
    Tous les rabais ne me font rien ;
    Je ne redoute aucun obltacle,
    Si tu patrois a mon Spedacle.
    Ta pr~ferce, Sexe enchanteur 1
    Y mets le prix le plus fi teur.
    La Troupe du fieur Carli, Sauteurs, Voltgeyrs, &
    faiikurs de Tours d'quilibtres fur la Corde & fur le Fil
    'arc\hal, $auts petilleux dh laabJ. Pal terre, com-


    t-m~ncrott au~ourcii'" 8: cctntt mwtat tots. les ourse,
    jutfqu Ia la iitn du Carn val. Lt ,e fie.I Fv .ti c fa era.i d.ers
    Tours dlEfcamotages; lad"iae Elowfviz paroiuia tou
    jouins dansle mnme 5petacle.

    S U I T E des Memoires prefent's .au Cercle dec
    Philadelphes.
    Phyffque, MickaniqIue, Aflronomn;e, Botanique & Cldrnme.
    .Efquiffe fur la Botanique de Saint-Domingue, par
    ,M. Gaucir', "Habitant au Quartier du Port- de- Paix,
    Affocie Colonial du Cercle.
    Defcniption de diver fes Plahnres, par M M,. Dubourg,
    Membre du ('ercie, Diredeur de Von Jardin des Plar -s,
    1Abbe de la Haye, Cure du Dondon,, Gauche, Affocies
    Colmniaux.
    -- De divers Moulins a Caf, .par M. Barre 'd
    Saint 'Venant, Membre de la Chambre d'Agriculture &
    du Cercle.
    Memoire fur le Fluide qui .enleve les Bal~ons Mbn-
    golfer, par M. Dutrone de ,la Couture, Doceur en M-
    decine ,lHabitant au Quartier du Porc-au-Prince, Afflcid
    Colonial du:Cerce.
    Projects & Plans de Fourneaux pour une Sucrtrje, par
    le mme.
    Difcours far la Chhinie, par M. Ducatel, Apothicair.
    au Cap .M;embre du Cercle.
    -- Sur la Botanique, par M. Dubourg.
    Table analytique pour les Eaux minrales par tta
    Apothicaire du Cap.
    Obfervation fur differences Gaz, par M. Mouchet, an-
    dien Profeffeur de Phyfique, Affocie Colonial du Cercle.
    Nguvelle methode pour i.enivrer le Vin de cannes,
    par M. de la Corbiere', Habitant a la Guadeloupe
    Affbci6 national du Cerclde.
    .Mo le d'un Alambic, par un Habitant de Leogance
    Obfervation fur l'Eclife de Soleil ,,annoncee par erreur
    dans la connoiffance des temps come vifible a Saint-.
    Domrngue le 4 apott 1785, par M. Dubourg.
    Memoire fur la nature du Soleil, par M. D. L. Moreld,
    Habitant a l'Artibonite.
    Table de l'examen des Sources .qui fourniffent de
    l'eau aux fontiines de I~ ville du Cap, & de l'eau des
    puits de divers quarters dela meme ville, par M. Ar,
    thaud, Dodteur en Medecine, Prefi.Ient du Cercle.
    Memoire fur la fabrique de l'Eau-de-vie de cafr, par
    feu M. Lefevre Deshayes, Correfpondatir du Cabinet
    du Roi, Afocie Colonial du Cerele.
    Examen de plufieurs efpeces d'Encres demancdes par
    M. le Procureur-General du Roi, par M. Arthaud.
    Extrait des Effais a.nalytiques de M. Lefevre Def-
    hayes, fur les Eaux minerales de la Grande Anfe, par
    M. Ducatel.
    Analyfe des Eaux de la fontaine du Port-de Paix, par
    M. Gauche'.
    Memoire pour fervir i intelligence de quelques And-
    mometres de nouvAle invention, & a l'appAication des
    PenIules ~i la place des Refforts, par feu M. Lefevre
    Deshaiyes.
    Examen de la d~Fcorpofition fpoatane & analyfa
    chiLniques des Truffes du pays, par M. Arthaud.
    Difcours preIiminaire pour la description des Plantes
    de Saint Domringue, avec les defins des Plantes
    Ouvrage dedie au Cercle par M. 'Abb dea lHaye.
    Ripport fair au Cercle de ir de Pifcuits de mais, envoys a M. Franfois die Neuf-
    chateau, Procureur-Gneral adu Roi, par l'Academie de
    Bordeaux avec I'examen comparatif de la cjcorppo-
    fitrion fpoin'anee des memes Bifcuits & de quelques autrel
    efpeces, par iM. Arthaud.
    Autre rapport de I'rat 8& de la quality de diverfes
    Farines tires du manioc, bananes, ignames, & autres
    racines du pays, fuivantles procdds de M. 'Abbp de
    la Haye, & dontes au Cerck par M. Lelerc, demelu
    rant au Cap.
    Difcours fur le Fluide clhbaleCur, par M. P^rw d4
    4 C w s u r e ... . '







    '^:iLd-uT v.^iir: fIerl'nih~~~ R f~~ntlienne (IP; pr^'-n-~~ 1~?:
    h'rubic,- qu'lle: a ceii '.i'cte change par _.ih t'r.. loS
    I hl.dielph..s, du fob;n de fire iumpii,,'r en France Ie
    Tr itd fur la Cu.taue du Nopal O de la Cochenile .par
    feu Al. Thiery de Menonvile precede dd Vt,y Rr de
    irAotur au Mtixiq or- ;i fi,rmer.a un iVoliTme in-8
    orne de t'lanches. Le .FPrcfpedus de cet Ouvrage ci-
    devant propofec pt Si,,ufc.iru^.1, par le Cerle, fe t rouve
    chez ele. Elle en rrcevra drenmavtnt Its Soufc!:iptions
    atl meme prix kdie) 'fix., & s cr'g ,ge a rcmphtr les Souf-
    criptions fignees ariteeurement par M. le Secretaire du
    Cetde, & a remettrelIs ,htcm.plaires a cex -qui ferornt
    Po,te:rs de .cette fign, ture La .luu(criptin-efit toujoufs
    ai rifon' de 3 j lhv.es, .n'auraliiu ique jfq iu premier
    mai :prochiin, epoque Ac ft -clotrr 'etant elle on
    la Dame Herbault f-ra neceiitee d cnvoyer la iifte de
    NMM. les jti*uf r,ipteut .poar &cre i--i1.i6.:' i a tete
    de IOvr-A
    de 1'Ouvxr^ge. Le Cercl-: I'h,:,ror~e eAleme. it -en-la( hr-
    g&-ant de inimpte.fion de.tes'auttes(.uwcs; &tS & c'cft -hex
    ele qu'eliesfe tr.-uveront.
    Le Navire la Belle Pauine, de Siint- Malo, Capitaine
    Bourgditx venant de Malimbe, C"Ore d'Argole, tit
    arrive din..s cette Rade le .1o du courant avec iurne
    fuperbe Cargaifon de 4Zo "tes de Negres, V l'ddrr.ffe;
    de MAM Clauget, MqZois, yaultier 4 Compag ie ,.qui
    en ouvrihont la vente iundi 17,
    R REUNION AU 'DoMAINE D U RO .
    A la requte deM de M d arfin, Av.ocaren Parlement
    & ProcureUr au Siege Royal du loP.rt dc-l1a-x, proce-
    dant 3 la reunion d'un Terrain de mille pas rot carrt'
    fitue dans I.:s hmuteuis de la Savanne Long :e, Quartier
    du -Gros-Mor.e, 0accorde au frour Bernard. Lrmda .le 9
    aoun '749 veniu par ce d.rnier, au fi ukr LtfcY, i e y 4
    ieptfnbre I74-). .edi. Terrain eft -born, au niord ,te la
    Savaune Lona.ue, au fuA A.cs h;er keis Orer, 'oi d Vm te
    la nominee Mrine-Jeanme, a ,a !'ei-de MI.Mliot. aban-io .
    donnCd'epuis env-iron i < oUzto ans.
    D E M AN D E S.
    On d ftr.eoiot'avoir des nouvelles du feur Duois 'de
    Serant ,, dit fraqois, u.dtpuas environ i^ ans duns Colonie. Ceux qui pourrcit avoir connoiffance de fiai
    exifltence ou de fa mortr, font pries d'en d-nrer avis i
    M. Paliasrd, Horloger de ia Rine, .vis- a -vis rlirpri-
    meriee oyaledquCap, qui a des afaitCSS de conrft5tuence
    a lui communique, q 'qui payera les frais qw. eort
    pourra fire a ce fijet.
    Un P)articulier defireroit faire un emprunt de go a ico
    mille lives, pour deux ou trois annees, a iun inr'&e
    raifonnable, & pour ftret6 de ladite fomtne, k[_it Par-
    ticulier paflera b vente d'une Habkation etablie en cafe,
    fur laquelle il y a tous les bacimens &- les uflenfi!es ne-
    ceffaires pour 'exploitation du Gcft, 7f tbtes de Ncgres ;
    on fera fur lidite Habitation, a la rccoite prochaine,
    de 75 a 9o miliers de cafe, & die efl fIfceptible d'aag-
    mentation, y ayant ecore I 5o cirrea,;x en bois debouti-
    propres a la culture du c;f, ; ladite Habitation ne doic,
    rien, & fans aecune hyvpotlhquts. Cewx qui defireron
    fire cette' affaire, s*arti fftront a M. Jodon de Valtirc t,
    i i'imprimerie Joy;e du Cap, qui domwra les ren-
    feignemens neceffaires & qui fera parier a la per"-
    foinne.
    Le fieur A'lphonfe Dmgltande defireroit rrouver un
    Gerjnt connu pour la culture de lI'ndigo, 8e n ttat dce
    travailler feul en cas de hefoirn, fans I'aide des talens des
    Negrs. On donm:ra a' un parei! Sujet, un traitement
    relatf i fes ratens.
    La m6me lerftmne dedfireroit trouver un Atlier de 'o
    S60 Negres, des deux fexes, faits a la culture des
    cannes fiucre. CEUX qui en one a vendiee, peuvent s'
    adreffer, -ele y metrma hl valeur, & 1e paysmerit feora en
    efpeces.
    D PARTS POUR FaANCE.
    Le fieur Cantmt, Doleuir 8f Scieur de long, part pous?
    Frnce ; il ftrf vendre, le z f du cournt, a la B:rre dn
    Siege, d(eua NegCs dotkurs 8,: fciemrs d long, &-u^


    _^__ __ -_ ~ ___ fct- *^ -^- _i L
    AV 1 5 DIV E V.S.
    Le fieur Bt'rnardeau, dEe B.'r.-cnx, Maitrre Pou,,eur
    g(;- ourntur de la Marine, vicnr Ie s'etablir au (ap,
    & a 'honneur de prevenir le Pubiic qu'il fait to- t-s
    'ortes de poUies, caps de moutons, hunes. chiquets,
    ganlj-s & petites ctmpes ,.racommode -& rogne les
    viriiles heuzes & chb,,tr-es des pompes, +brngiebales,
    aflefts, barres de gaindeaux, afrfits de canons det rous
    les calibres & leurs gatmnitures, f ot & racommode touts
    S fortes de compas, compas de route, de variationn& ren-
    verf'. Sa demcure eti a I'Prntrde du -,etit Cae'nage?, au
    coin de I',flet de Madame G,.pard, o dil a une boutique
    tres-bien afforie.
    Les fieurs Antoine Palhion & Compdgnie, ont requ un
    fuperbe affortlmcnt en Maroquins rouge, vert, Ipunec
    & noir, moulii.s anglois a mais, fcies de long-& autres.
    lls ont trois Negres forgerons dont un bon ouvrier,
    qu'1ls donneraont boo compte pour du comptant.
    Le fieur Thebeau Aubergifte au rort Dauhjn,
    donne av'is i MM. les H ibitans & autres Particuiiers,
    que pour leur commodity & la fienne, il a pris un ma-
    gafain chz N.M. ,ugendre, Aubergille, a la care de bois
    ut tc. la pompe, fur le bird de la mer, au Cap.
    Le fieur G. Lapalliere, Habitant la Riviere Laporte,
    prie less ch ltgts de la procuration des .Hritiers Bochl,
    vivant, ChUron- &, Guildivier a' Ouanamint-he, de 'fe
    ; fire connoitre, afin de tegler avec-eux defini'tivement,
    ayant .et Ex-cutear-Tettamentaire de feu fieur Bochi,
    & ayant laiffte un pouvolr i M Bourgeois des Grintes
    i l y a cinq ans, fans avoir reulTi. Le fieur Lipalliere a
    remis les papers chzz Me Prunet, Procurcur au Cap,
    o il fe rcndra,,le i5 du -cnurnt, pour termniner.
    Les fieurs MeCayet Comp.agnie, tenant Boulapgerie
    rues E(pognole & Vieilwe JouaJllcrie venient routes
    fortes de vins de iqit;eurs -en bouteiles vin miufcat
    de Lunel, de Hfutbrlon deSaiitt-Emilt:ion, de M1edoc
    & de Mon1tfetra,;t, )vin bt.nc de Santerne, de Barfac,
    de Graf-e, mufc,,r Ie Frotitgnan de Mal.ga, de
    Chipre ratafii de Morl, liqueurs aiforttes -& biere -en
    bouteille.; le tout a lufte prix. :
    It a etc trouve, le 18 du courant, on Bon de trois
    Vort'tg.i fes &" fix gourdes. ,Jeux a qui il prut app rtenic
    peuvent le rctlamctr a 1I-mprir.erie l{,yale, en defign.,rt
    la perfonne qui la figne, & en pa.yant les frais du pre-
    fent avis.
    La fonnerie de la ParoiTe de Notre D Time du Cap
    Sayant bcfoin d'etre remontee, les Artiltes. Fondeuts de
    iCloches, font ir.vit-s a prCfenter leur devis au Mar-
    guillier en exercise, pour concourir f fon entreptife,
    fur la dlib&ration de i'Aflmblee Paroiffiale qui f: fera
    le Dimanche 5 -mars, I'iffue des VWres.
    11 a t trouv.e par innNegre, au Joli Trou de l-
    Grande-RKiviere, une Montre. Celui A qui elle apparticnt
    peut la re'clamer, en la defignanc, payant les frais du
    re fent avis & recornpenfant le Negre, chez M. Latapy,
    audit Quartier.
    Me Ducommun Curateur aiix fucceffions vacdtntes
    du Cap, invite les Clients del'Etude de feu Mle'Bon-
    eouer, Procureur, dontil gere la fucceflion, a vetiir retire
    les papiers qu'ifs peuvent avoir dans cette .tude, & a
    payer cc qu'ils doivent i la fucceffion-; il leur declare
    que faute par eux de payer dans la quinzaine il les y
    contraindra par les voles de rigueur.
    Le ficur Tournie, Habitant au Quartier Dauphin,
    Tuteur des miners Dumas previert qu'i! ne payera,
    S en fa qualirc de Tuteur, atucune des dettes qu'a pu con-
    trader ou contradera l'aioe de fes mineurs, Pierre
    Dumas, age d'environ 17 ans.
    Le fieur Lapalliere, charge de la procuration rdes Le-ga-
    taires de feu M. Renard Champaing, vivant, Habitant au
    Haut du Cap, les prie de donner leur procuration a
    quelque autre, la mauvaife fjnte dont il pluit le met hers
    di'Cat de faire aucune aff ire, & les prie de fe rendre au
    Cap pour regler de corn to avec eux, il fera au Cap
    le jI de ce nrois, & y paffera pitifi-uts jours. Sa demeure
    'era dans fa maufba rues Fent hevre^ ^es lwris Ualan-
    deliets,







    pen tonielers. Sa demeure di chez M. Ba;lc, .,Ton-
    h1er, aw% Petit-Carena g..
    Le fieur Be'trand de Lac, Habitart auPetit S. Louis,
    part pour France dans le courant du nmois prochin &
    d;ccre avoir vendu ton Habititi;s & fes Negies, A
    }1. MirCin fis Habitant PlaiCance, lalffe dans ies
    mains de fon Acqureur, une fomme de r mille lives
    du dernier rerme de l'acquifition, qui kchoira en mars
    1788, pour fatisfaire fes Crtinciers.
    Le fieur PaJcaud, Marchand en Plaine, faiifnt fa
    rtfidence la Marmelade, chez M. Bjrada, Chirurgi:n-
    Major du Quartier, fe difpofe a partir pour Frarice a't
    rnois d'avrilprochain, pour caufe de maladie ; il price
    fcs Creanciers' & Debiteuts de f- prefentcr A la Mar-
    melade, chez mondit fieur Barada, ou au Cap, chez
    iM. Beutelin, Negociant, aux fins de fe folder ricipro-
    quemrnt.
    Le fieur Larreau atne', Habitant aux Ferdoch.'s, de-
    pendance du Fort Dauphin, fe difpofe A partir pour
    France dans le courant du mois prochain; & d~dcare ne
    rien devoir; il prie ceux qui lui doivent de le payer.
    N A IR ES EN CHARGEM ENT:.
    L'Aigie, du Havre, Capitaine Chevalier, partira pour
    ledit lieu en avril prochain. Ceux qui voudront y after
    ou charger i fret, s'adrefferont audit Capitaine, dans
    fon magafin, rue du Vieux- Gouvernement, ou A M.
    ;Treuil, Negociant, rue Confl ns.,
    Le Bon Pere. de Nantes, Capitaine, Hoftein, eft en
    charge pour le lit lieu. Ceux qui voudront y pAffer ou
    charger a fret, s'adrefferont audit Capitaine, dins fon
    rnagfin, rue Penthievre, vis --vis MM. Lorry & Plom-
    bard, Negacians
    Le Chajfeur, Capitaine Boucket, partira pour le M&le,
    Saint-Marc, le Port-au-Prince, & autres endroits du
    bas de la C6te, au defir des Friteurs, dans les premiers
    jours du tnois prochain. Ceux qui voudront le freter en
    plain ou en parties, s'adrefferont a M. Chance, qIui
    prendra les arrangements convenables pour le fret.'
    A V E ND R E.
    II fera vendu, le 24 du courant, a Ia Barre du Siege
    de I'Amiraute du Cap, un Brigantin du port d'environ
    cent tonneaux avec fes agres & apparaux, don't on
    poutra en voir linventaire chez M Domergyue, Pro-
    cureur es Sieges de cette Ville.
    II fer- procide, le zy du courant, a la Barre du Siege
    -Royal du Cap, i la requete de MO Paquot, Receveur
    des amendes, paves, &c. A la vente & adjudication, au
    plus offrant & dernier encheriffeur, du nomme Jacques,
    Maultrec, age d'environ 16 ans, taille de 5 pieds ou en-
    viron, ddpendant de la fucceffion de feu fieur Dennie,
    Americain; hdite fuccefflon eft devolue au Roi a titre
    de desherence.
    11 fera proc6d le ir du mois prochain, I huit heures
    du matin, au lieu dit le Grand Boucan, fur P'Habitation
    apoartenante a feue Madame Errere la vented au plus
    offiant & denier encheriffeur, des meubles & effects
    dipendans de fa fucceflion, confiltant en linge de lit &
    de table, argenterie, cent & quelques b&tes A comes,
    beaucoup de b8tes cavalines & chtifes.
    II fera procid6, le 8 avril prochain, a la Barre du
    Siege Royal du Cap, Il requete de M Paqaor Rece-
    veur des amends, paves, &c. a la vente & adjucation
    au plus offcant & dernier encheriffeur, de deux Negres
    ppaves; Baptife, Congo, age d'environ zo ans, etampe
    ilifiblemnent fur le fein gauche LAMVD qui n'a fu
    dire ofn nbm ni celui de fon maitre, arr&te a la limire
    Efpagnole le janvier dernier ; Thomas, Congo, age
    d'environ 40 ans, tamp6 CHARITAS, qui a dit appar-
    tenir A 'habitation des Peres de la Chariti, arret au
    Cap le 8 janvier dernier.
    II fera procide, le i avril prochain, A la Barre du


    Siege Royal du Cap, a la rcequ! te e Me 'Paqdot, rece
    veur des amendes, paves &c. ai l vente & adjucation
    au plus offrant & dernietr ench tilffct;r, de tr;is Negres
    epaves; un Negre nouveau iag d'env'irton 2 ansif
    etampnp DAMAS, de mnyenr e t.ille, qui n'a fu dire
    tn nornm ni celui de fon maitre, atredr an Limbs i Jean-
    Louis, ct:oloa, ige d'environ 2" ans, fans aucune etarmo
    lifible, ayant les jambes & les pieds enflis, qui a dit
    appartenir a M. Antoine, arr&t' a la Foliette ; tous les
    deux arretes le to janvier dernier Jean-Pierre, Congo,
    agi d'enRviron zy ans, courctu, c tanpe itiifiblemenrt fur
    Ies deux feins, qui a dit appartenir au nommr Alexis,
    M. L., A Caracole, arret' en Ville, par la Garde, le Iz
    janvier dernier.
    line Habitation etablie en fucredie, fife au Terrier-
    Rouge, fix lieues du Cap, & a une lieue du bord dd
    la mer, bien entour6e de huies vives & bien enwrete-
    nues, zi pieces de cannes en tris-bon itat, formanm 9(
    carreaux en cannes, places A vivres & favannes, faifano
    en tout environ 25o carreaux de terre 3o ptieds de
    batimens poteaux en terre & fzuillage en magonne,
    paliffades & couverts en paille, firvans de pugerie, le
    tout en tres-bon etat, une fucrerie en maqonne, cou-
    verte en tiles, avec fon appentis, un autre bakiment
    de o8 pieds, en maqonne, convert en tuiles, un bout
    fervant de grande cafe, ou il y a une belle fall, deux
    chambres deux cabinets & une galerie tournantec
    I'autre bout, fervant de fellerie pour le fucre, avec fora
    cannot & 1'dquipage A cuire les matieres, l'ttuve, y atte-
    nant, un beau moulin neuf, couvert en ardoife, & lejemi
    du moulin fait a neuf, une cuifineen maqonne, couverta
    en tiles, un h6pital maconne entire poteaux, tuilerie,
    remife, & tousles bitimens nceffaires, cafes A bagaffe,
    a cabrouets & a Negres, un colombier & un |clapier
    en mrqonne, parcs a boeufs & a mulets, en mnaonihed
    cabrouets, poterie, & tous les utlenfiles neceffaires pout
    rouler en blanc, Iz2 tetes de Negres, 46 beaux muletsg
    chevaux de chaife & de moulin, 14 cavales, un boar
    equior & un beau garignon, & 80 beres i comes ; plus,
    une Place a vivres, contenant too carreaux de terre,
    fife a la Savanne au Lair, ot~ il y a des vivres de plantesa
    & propre A fire une trrs-belle hatte. Ceux qui defireront
    en fire I'acquilirion, s'adrefferont a M. Pafcaud; Pro.
    cureur de ladite habitation de M. Brethous, demeurant
    fur I'habitation de MM, i es hheitiers Cottinneau ,. at
    Quarter Dauphin.
    A LovER OV A A FER~ MER
    II fera proci6d, le z5 du courant, a la Barre du Siege
    Royaldu Cap, aux c.ides & adjumation, du bail a fermea
    pour 9 annees, d'une Habitation dite la Provence, ci-
    devant erablie en indigo, done la culture eft abandonne'e
    de F'etendue d'environ 80 carreaux de terre, parties plante
    en bananiers & autres vivres, le furplus en favannes &
    bois debout, des batimens qui y font conftruits & de I J
    Negres en dependans, appartenans aux mineurs J. A,
    Chailleau, fur le tiercement de l'adjudication dudit bail,
    par M. Leclerc, qui en porte le prix i 4800 livres, aux
    charges, clauses & conditions de la carte bannie, don't
    on pourra prendre comrnmt icition en I'Etude de MW
    Crof;zier, Procureur, rue Siint Jean.
    Une Maifon fdifant les coins des rues Taranne & de
    Penthievre, NO. iSo, conlitant ea un magafin, deux
    chambres, court & cuisine. S'adrcffer a M. Julian neveu-
    Une Maifon, fife rue Efpagnole, vis-a-vis 'Hotel de
    la Couronne confillant en chamabres 4 cabinets,
    galerie, cuisine & puits, & une grande court propre i
    mettre des chevaux & des chaifes. 5'adreffer a M. Jojeph,
    Aubergitle, a cote de ladite maifon.
    Un tres-joli Appartement, ayant vue'fur la rue Notre-
    Dame & la Place d'Armes, avec un balcon, garni oa
    autrement. S'adreffer a M. Cameltique,. chez MM. Mira.
    month fiton & Compagnic.


    Par Permijion de MM. les Geinral & Intendant.


    DE L'IMPRIMERIF ROYALE DU CAP,


    -~'---^- ~L ------- --L--;-- ~----i -.'---cnShnnmLl





    4a7


    SUITE DES AVIS DIVERS.
    Le fieur Helie, rues du G-,uvernement & de la Fon-
    ,taine, privient le Public qu'il vient de recevoir un parti
    d'anneaux de verre pour m ,nter les mouftiquieres ; ii
    prevent en outre qu'il contin ,e la vente je ton magalin,
    par partie, a ceux qui ont befoin de quelques afforti.
    Tnens, & qu'il fera venire iJvliciaiemt:nt ce qui lui
    reitra, au commencement d& mars proch in; 11 lui refte
    encore,quelques chains d'Arpe teur des articles d'hor-
    logerie & d'of&vrerie une NIgreffe nourrice & an
    l1egre (le Negre) livr:able a fon depart.-
    Madame Damas, MN1rchanade, rue Saint-Louis, vis-
    a.vis la Place de Clugny, prMvient MM. les Habitans
    qu'elle vient de recevoir par le Navire le Diomede, de
    Bordeaux, Capitaine Dabos, un affortiment complete de
    Graines de jardinage dc la.meilleure quallte & tr's-
    fraiches provenant d'un des meilleurs jariin potager
    de Bordeaux ; ele vend aufl! toutes fortes de vins &tran-
    gers, liqueurs, firops, confitu:es & fruits 3 l'eu-de-vie.
    Elle donnera la graine A l'6preuve, a ceux qui le defi-
    reront.
    Les fieurs Bidetrenoulleau & Compagnie, Negocians,
    rue du Vieux-Gouvernemeni & Saint Simornn, viennent
    de recevoir un nouveau parri de Liqueur de GrandmaipJn,
    tres-bien compofie & de !a meilleure quality'; lefIiits
    Sieurs fort connus pour n'avoir jamais qgae cc qu'il y a
    de mieux dans ce genre, & on pourra s'adreffer a eux
    avec confiince ; is out auffi un trrs-joli canot, mite &
    voile en houari, 4a vendre don't ils front bonne com-
    pofition.
    M M. les Creanciers de la fuccefllon de feu fieur
    Jean-Bafle Bertet Habitan t i Sainte-Suzanne, font
    invites par, les Exicuteurs Tcf,1mentaires de commu-
    niquer leurs tires de creances ivl G.aubert de la Haye,
    Avocat, & Doyen d-s Procureurs, es Cours du Cap,
    ai'effet de les mettre dins le cas de prendre des arran-
    gemens pour les fatisfaires

    D i P RA S POUR FLRA N C E..

    Le ficur Roullet Maitre en Chirurgie, part pour
    France au mois d'avril pro chain ,,. 8. declare ne rien
    devoir; il prie ccux qui lui doivent de le payer. Ilvendra
    cinq Negres, don't deux cochers, un perruquier & deux
    petits va!ets, une Negreffe perruquiere &. une ala cui-
    fine depuis u i an, & wue june Ni&reffe, fachant cou'dre
    & laver, ainfi que fes meubles, c ievaux, & un bonne
    mule de brancard, qu'il vendra a l'amiable fur I'habita-
    tion Davetien oft it fait fa r'fidence.
    Les fieurs Grosjean &6 Paul, fe difpofaut A partir-pour
    France au printemps prochain, patient ceux a qui ils doi-
    vent, chu oui choir, de fe pr'fentea pour recevoir
    leur payment cornme ceux qui Iui'doivent de'les
    payer, pour leurs Cviter la voice dela rigueur. Ulsferont.
    vendre vendredi prochin i la Barre du Siege dix
    Negres nouveaux, don't y Negres & y Negreffes.
    Le fieur Lalande, demearant rue Fermi., part pour
    Fratxce i la fin du mois prochain, avec fa petite .puaillte,
    & declare ne rien devoir dans la Colonie it prie ceux
    qui lui doivent de le folder inceffamment: II. vendra
    ou affermera 15 Negres, masons, charpentiers & ma-
    moeuvres, & louera une Maifon, life au boid de la'
    mer, occupee par Madame veuve Daireuil, pour en
    prendre ppfleffion le i 5 mars 1788. S'aireffer audit fieur -
    Lalande, dans fa maifon.
    Le fieur Soubirai part pour France i
    M. Douays, Marchand Brodeur, demeurant au corn
    de la rue de Ia- Foniaine, pris la Place d'Armes, h.et't
    fir fon departrpour France, prie ceux A qui i peut
    devoir de ife predenrer pour recevoir leur paye:nemtt.I
    a plufieurs articles de Broderies, irs- fraiche & d'une
    belle quality, ainfi ;que deux Armoires vitrees doni !
    fera bonte compo iion, 8& louera la p.,ti, de la maiidn
    ru'il occupe. ...


    Le fieur Chabrier, Marchand au Dondon part in-
    ceffamment pou. France; ii prie les perforni, s a qwi it
    pent devoir, de fe pr'feanter pour recevoir leur -avertint,
    & ceux qui lui doivent, de le payer, pour lii iviter le
    ddfagrnmenit de les y contraindre.
    M; le Chevalier Lamartre Capitaine des Volontaires
    du Bataillon du Cap &- la Dame fon Epoufe, partans
    pour France au mois d'avril prochain, vtqdront diverfes
    armoires, tables d'acajou, des lits, bergere, glaces,
    chafe a porteurs, ameubleme: s, argenterie, utn coffre-
    fort, fldau & ooiis, &c.,plutieurs domeftiques talents,
    un Negre cuifinier & p'atifier, des Negres de magafir
    & bons ronneliers, des Negreffes bl:nchifeufes & bon-
    nes repaffeufes une Mulitrclfe, jolie de figure & belle
    de taille, aige-de 2zz 23 ars, bonne perruquiere &
    couturiere,. fachant marquer feLfonner, & faire des
    robes, avec une quarterorne, fa fille, &gee de 16 A 17
    mois; une autre Mulitreffe, jolie de figure, &gde de ii
    ans, fachant bien feitonner & coudre.
    Le ficur Lapalliere, Habitant ia la Riviere Laporte,
    part pour France au printemps prochain, pour caufe de,
    maladie, & prie fes Creanciers de fe prefenter pour re-
    cevoir leur payemtnt, & fes Debiteurs de le payer, pour
    lui eviter le d fagriment de les y contraindre. II venidra
    fon Habitation & tous les uttenfiles pour fabriquer I.
    cafr, batimens, moulin, glacis, blffinus, 2z8 czrreaux
    de bonne terre, 5o Negres, i' mulets & plufieurs b&tes
    A comes. S'adreffer 2 M. Chkevalier Lamartre, pour les
    conventions, ou au fieur Lapalliere, fur fon Habit: tion.
    Le fieur Jauffret Marchand, Place Clugny, ie difpo-.
    Gnt A partir pour France au printemps, vendra un Ncgre
    pecheur, une Negreife cuifiniere, une chaloupe poniite
    & deux canots.
    Le fieur Ch. Audat, Officier de Milices, part pour
    France dans le courant du mois de mars prochain ; it
    prie ceux qui lui doivent ,-comme 'ceux i qui il peut
    devoir, de s'adreffer i M. Placide Larrieu, Ngocianti
    au Cap, charge de fa procturmion.
    M. Duvernis- Defravines, Habitant aux Ecreviffs ,
    part incc:fammenrt pour F-ance, & previent le Public
    quail laiffe M. Paul Duvernia, fori frere, charge de ti s

    M. Thibautjeune, Habitant i la Trouble de Plai-
    fance, part pour France, declare ie iien devoir;i per-
    fonne.

    NA V I R FS E CHI A R GEMB2 N E .

    Le Nairac, de Bordeaux, Capitaine C 'evil'art, prtica
    pour ledit lieu du r5 au 20 du tnois piochain ; it pbendra
    cent barriques de fucre lfiet. S'a.dr t er audit Capitaine,
    dans fon magafin ,o ou MM.. Doaire, Chaudrac &
    Damoutier. ,
    L'Helvtien ,,de Bordeaux, Capitaine Compene par-
    tira pour ledit lieu du z5 au premir du:1 mis prochain.
    Ceux qui voudrolnt y paffer (ou charger A fret, s'adref-
    feront audit Capitaine, dans fon ring: fin, rue Neuve,
    vis-i-vis la mai'rn de M. DUtreuil, ou aux lieurs Tird
    & Ravyy, N6gocians au Cap.
    Le Brigadier a'tnefl,, Capitaine Picrre Arnoux fia
    voilicr, arm6.' Bordeaux, partira-pour Maf0i.le le to
    avril prc.h ain..- Ceux quI voudiiront y pdFir oup charger
    a fret, troueront toute tfpece de comvm.-ditds, s'adrer-
    rfeont a MM. 1ugues & Payan, qui tirent furft'ance
    a courts chances.

    A V E14)Drn E.
    11 ifera Frocil', le 24 du courant., la Barre du Siege,
    ala venq'rde la Coque du, Navit la Brune ayant 8o
    pieds de q5aille -8 de baux, o0 deotrte en there, double
    en cuwe :,. ces ferrures & gouvernail en tfnoe ,. deux
    acres, une de 1400 lives, & 'autre de 6 A 700 1iv.,
    qui fervent a affourcaer dans le fond de la Rade, o' it
    et mtitetnanr, & fes deux canots, grand c peti,
    garnish de letr2 av:irous & gouvirnaiIs.






    tne Milfton, iuc alu towg da Te'rer-RRog C ue, a
    Plus commode pour le commerce, ci devant occupee
    par Mademoifelle Dubois. S'adreffera & M. Jahu, H3bi-
    tant audit Qu-rtier, qui en fera bonne composition.
    Deux Machines eletriques, de fabrique angloife,
    beurre d'Irlande, biere de Porter, faience angeiofe, riz
    de la Caroline & tabac de la Virginie, chez M.'Durfe,
    iNegociant au board de la mer, maifon de M. Gagnard.
    Un Negre de la Cote d'Or, excellent cuiinier, age
    de 18 a zo ans, d'une bonne conflitution & ctrs-bon
    fujet. S'adreler i M. Alphonfe Danglade Negociant au
    Cap.
    Trois Chaudieres a diftiller, de io i i j barriques de
    Bordeaux, & 70 pieces a grapples, de 7 a 8 barriques,
    don't i5 en bois de pin, & le refte en bois du Nord,
    routes conitruites dans la forme la plus propre A la fer-
    mentation, avec tous les uftenfiles n6ceffires pour la
    manipulation du rum;le tout en tres-bon 6tat, rn'ayant
    fervi que z a i 18 mois. S'adreffer a M. Cafimir LMenoire,
    Habitant au Quartier Dauphin, qui defireroit qu'un
    Acquereur vouldt s'arranger du tout, etant difpoff lui
    cn faciliter I'acquifition.
    Un Emplacemrit formont un iflet enter, fitue dans
    le haut de la 1Petite-Guine, au pied du more a l'ex-
    tramite des rues de Taranne & des Vierges. S'adreffer
    i M. de Rabie', Officier au Regiment du Cap.
    Un petit Terrain, fitu A la Gran4e-Colline, Quartier
    Dauphin contenant fix carreaux y ayant une cafe
    deffus, borne au nord de M. Garrot, au fud de M. Bou.
    eniol, a I'eft du nomnme Louis Cachet i I'ouelt de
    M. Bougniotl, appartenant ci- devant a la nommrne
    Marie-Jeanne, N. L. S'adreffer aux nommees Angelique
    & Helene, N. L., fur r'habitation de M. Saint-2LMartin,
    SIl'Hopital, qui en feronm bonne composition
    Une fuperbe & tries legere Chaife a porteurs. S'a-
    dreffer a MM. DalleJft & Denis, Negocians, rue de
    Penthievre.
    Un Terrain d'environ 4 carreaux & un tiers de terre,
    fitu ia l'entree de la Ville du Fort-Dauphin, fur lequel
    eft contiruite une Maifon de 57 pieds de long poteaux
    en terre & parties en maConne, entire poteaux, don't une
    Spate eft piliffaie *3e travers, diftribu6e en trois cham-r
    bres deux petits cabinets a c6te de la chanbre, bout
    eft, ayant au fuI une gilerie divifee, & une remife,
    bout eti, une Jip-tnfe & an office cnfuite, le tout catrele
    & covert en effTntes angllife, un perron a la deven-
    ture nord de lalite maifon, don't le pignon eft en
    lmconne, & une cuifine v attenante ; plus, un autre
    Bitiment conftruit fur le me ne terrain, du nord au fud,
    d'environ o pieds de long, poteaux en terre, planchdey
    de travers, ayant un feuil en maeonne entire les poteaux,
    covert en tiles, diftribue en trois chambres, un ca-
    binet dins It bout nord, une petite galerie & un bout
    rabattu plus, un autre petit Batiment, poteaux en terre,
    maconne entire poreaux, covert en effentes anglaife,
    fervant de poulailler plus, une autre Maifon fituee -a
    )a Ville du Fort Dauphin rue du Quay, fur un demi-
    emplacement, de t1 pieds & demi de face, fur 124 &
    demi de profondeur; ladite maifon, batie fur toute la
    devanrure dudit emplacement, eft en chirpente, fur
    feuil, minonnee entire poteaux fur la rue, & le refte ell
    planchy6c de travers, diftribua en deux chimbres fur le
    devant, une petite galerie dans l'intrieur, chaque
    bout de laquelle eft un cabinet; ladite mailbn eft car-
    relve & couverte en tuiles en grande parties & I e refte
    en effenVr s du Miffiflipi, & dans la court a fuite de
    ladite glerie, eft une chambre en appentis, confiruite
    come la maifon i un autre appentis fervant de cuifine,
    de 2z pieds de long, c6te nord, appuye au mur mi-
    toyen avec les hCritiers Lacroix, bati poteaux en terre,
    planchdyp de travers, covert en tiles le pignon ,
    oueft, eft en maoonne, avec une cheminee & un four.
    bLe tout dependant de Ia fucceflion de M. Lacortiade,
    uivant, Chirurgien au Fort-Dauphin. Sladreffer a MM.
    Duposyfreres, Habitans au Trou, fondts de la procura-
    tion des Habitations Lacortiade, otl a M# cPinccmalllte,
    qhrocurew au Flot-Dauphioe


    I L k L A F r K m XE C m i
    I1 fera procdd., le 9 da mois prochain a tla Barre di
    Siege Royal du Fort-Dauphin, au bail a firmne, pour
    trois ann6es entieres & confecutives, de cinq Maifons
    & Emplacemens (is au Bourg d'Ouanaminthe, depen-
    dans de la fucceflion de feu M. Defbrouffes. On pourra
    prendee connoiffance de la carte bannie en 1'Erude de
    M Bourgeois des Grantes, Procureur au Fort-Dauphin,
    Une Maifon faifant les coins des rues Royale & S,
    Louis, occupee par M. de Fontanges, conrfifant en des
    tres-beaux appartemens, avec balcons & piufieurs cham-
    bres, bien tapiffaes & plafonnees, & en tres bon etit,
    a prendre poffeffion le i mai prochain. S'di rrefler i
    Madame Dupleji s, Propri6taire de ladite maifon.
    II fera procedd Ie zf du courant la requete de
    M. Cadufch, Capitaine de Cavalerie, Tuteur des miners
    de feu M. Cavelier de Lagarenne ancient Oflicier au
    Regiment de Guyenne, a la Barre du Siege du Cap, i
    Iadjudication du bail a ferme, pour 7 annees, de I'Ha-
    bitation de feu M. Cavelier de Lagarenne fibuee aux
    Fonds-Bleus, Paroiffe de I'Acul, fur laqueile il y a 64
    carreaux de terre avec 'o mille pieds de cafes en plein
    rapports i on l'affermera avec 2z tetes de Negres on
    Negreffes,d travaillans tous a la place, & z mulets, t
    la charge par 1'Adjudicataire de fournir bonne & valuable
    caution, & Certificateur de caution ; pour les autres
    claufes particulieres, portes dans la c4rte bannie ot
    pourra en prendre connoiffance chez Me Petit Defcham.
    peaux, Procureur i la Jurifdi&ion du :p.
    Une Mai on i Cjage, avec court & puits, fire au coin
    de la rue Saint-Louis & de la Place de Clugny, auelle-.
    ment occupde par MM. Margaillan & Compagnie, Apo..
    thicaires, a louer au "t' aott prochiin, en totality o0l
    le bes feulement. S'adreffer a MMG. Deblanchardon
    Defoi & Coujin.
    II fera procVd Ie 4 du mois prochain, la Barre dui
    Siege Royal du Cap, au bail a ferme, pour 9 anmees,
    qui commenceront le ir aodt prochain, d'une Maifon
    appartenans aux miners Celeron, firuec en cette Ville
    faifant les coins des rues Saint-Simon & Saint-Jacquesu
    On pourra prendre connoiffance de la carte bannie cheek
    MC Albenque.
    Une hille, chambre, court, cuifine & cabinet, dant
    la maifon de M'M. Viaoria 6& Furtado, rue Taranne.
    S'adreffer a M. Julian neveu.
    II fera procedv, le 4 du mois prochain, a la Barre dst
    Siege Royal du Cap, a la requete de M. Martin Souf-
    friere, Tuteur des miners Martin au bail a ferme
    d'une Maifon fife rues du Canard & Sainte-Sophie. &
    de fept tetes de Negres, ainfi que le tout fera plus
    amplement defigne dans la carte bannie.

    ESCLAVES EN MARRONAGIC.
    Une Negreffe, de nation Nago agee d'environ 44
    ans, rougeatre, ctampqe fIr Ie fein gauche CDR ; un
    Negre, age de z7 ans, taille de m pieds 3 pouces.
    mince & barbu, etampe fur les deux feins M M. PR A
    OLIVERA ET COMPAGNIE & au deffous AiJ
    CAP, font parties mrrrohs le )o dtcembre dernier. On
    les croit dans les environs du Cap ou dans la Ville
    meme, y ayant ete fort lone-temps. Ceux qui en auront
    connoiffance, font pries d'en donner avis au nomme
    Michel Regnier, M. L., Habitant au Mouitic, a qui
    ils appaitiennent.
    Sully Thelmqa ue, Jean Pierre C6 Manuel, & une
    Negreffe nommee Theref, font parties marrons de I'ha-
    tation des heritiers Far/it, au Haut du Cap. Ceux cui
    en auront connoiffance, font pries d'en donner avis
    M. Laboiffiere, fur fon habitation, ou ni M. M.A. Ltam.
    Un Negre nouveau, Congo, age de o2 a zz ans,
    taille de j pieds 4 pouces, btampb D. P., un peiu ma:-
    lade. Ceux qui cni auront connoiffance, font pris dl'eb
    donner avis a M. Prevot, Habitant A a la ade du Nord
    II y aura recompcnfe.







    A N N E M. DCC. LXXXVI. Numero 8.


    A FFICHES A MER ICAINES. Il

    Du Samedi z5 Fevrier.




    s du.ai, in 'ca1in.....;;...;; .. .; once. Au PORT-AU-PRINCE, le 16 de ce mois, un june Ngre
    nouveau, Congo, etamp6 LFD, au-deffous MANEGRE;
    SA a I x a N A r a R s, un idem, Bambara, etampe DELA, au-deffous MONTAI-
    GNE; un Negre & une Negreffe idem, Nago, etampes
    a Po t t-A .-P I C E1 le 17 dece mois a Concorde, BOLINEAU'F : tous quatre ne pouvant dire leurs noms
    Nantes, Cape Foucher, part le 17 D&cembre dernier, ni ceux de leurs maltres, & les trois derniers ramenes de
    ant du Cap ; & le Sylphe, de Bordeaux, Cape Feuil- 1'Efpagnol; & Jean, Congo, etamp6 fur le fein droir illi-
    rade part le 19 du meme mois: le 18, les Trois- fiblement, don't on n'a pu diftinguer que CAP, & fur le
    is, du meme port, Capitaine Delhuyard, part le 15 gauche FRESS, au-deflous ST M, fe difant appartenir a
    mime mois, venant du Cap : le 19, le Modefle, de la nomm6e Barbe, M. L. aux Crochus : le 17, Sans-
    tes, Cape Denis, parti le 17 du mcme mois, venant quarter, Nago, ayant des marques de fon pays Cur la
    la Pointe-a-Pitre & du Cap. [2,2]. figure, ne pouvant dire le nom de fon maitre : le 8 ,
    D aP A rT D NA v I R E s. Jean-Jacques, 6tamp" LACOUT, au-deffous AQUIN,
    S P R RrE, i -.-. fe dilant appartenir a M. Lacout, Habitant a Aquin : le
    u PoPaR-AU-PRINCE, le IT dex e .mois, le Fils-vUn- 19, Pierrot, Congo, etamp illifiblement, fe difant appar-
    R Cape Biradeau : le 13, le Dunkerque, Cap' Lavaux, ttnir au nomm Gourf, MI. L. h Leogane; .& Lafeur,
    fant efcale aSaint-Marc, tous deux pour Bordeaux; & Bambara, fe difant appartenir i M. Lacombe, en cette
    brigantin a Jofephine, du Port-au-Prince, Cap Vive, vile 19, Jean, Congo, &t ROSIER, au-deffous
    ur Bayonae .: le -z, le Philippir, Capitaine Rouflan, PP, fe difant appartenir a M. Mandraut:le 2o, Francfort,
    ur Marfeilie. [2]. Nago; etampe MOBET, fe difant appartenir aM. Mobet :
    rix des Marchadon Pn cre le 21, Jean-Louis, Poulard, tamp illifiblement, fe difant
    prixdesMarchandijs dela Colonie, au Port-au-Prince.Sucre appartenir a Mm" Diouillard, la Marre; Diane, Bam-
    nc, premiere quahte; 72a 1. feconde, 6o~ 6 1. troi- bara, refufant ou ne pouvant dire le non de fon maitre;
    me, 5o0 a5 l. brut, 28 ~ 33 Indigo bleu, 1 a3 I1. o1 Zaire, Sinegalaife, fe difant appartenir a M. Billoteau,
    ivre,81.a 1o l.aof. Cafenouveau, r9f.a 19 '. 6.vieux 17 Habitant a Ia Charbonniere ; un Negre nouvean, Barba,
    f.6. Coton, 240 2 50 liv. Cuirs, 9 a 10 1. 10 f. tamp CHATEAUBLOND; un idem, Congo, tampe
    Pnx des Marchandifes de France, au Prt-auPrince. Vn illifiblement, don't on n'a pu diflinguer que BOI, ayant
    eux,'2o a 40 1. nouveau, 140 a 150o 1. Farinde Moi- les dents pointues; & un idem, meme nation, etampe
    a, 8 1. commune, 66 a ,5 1. Boef fale, 8 90 1. MC*I, tres-maigre : Ie 22, un idem, Soffo, etampe S;
    baril. Petit-fale, 30 a 33 1. l'ancre. Beurre, 2 a 30 VIEILH : tous quatre ne pouvant dire leurs noms ni ceux
    liv. Huile, 36 I..e panier. Savon, 45 a5ol. la caiie. de leurs maitres ; & un jeune Negre nommb Lafleur,
    Cours du Fret. Sucreblanc, 74 a I5 d. brut, 14 a i5 d. In- Ibo, etampe, en fer a cheval, DROUILLARD, fe difant
    0g, 24 a 30 d. Cafe 12 i 1 d. Coton, 24 a 30 den. appartenir a M. Drouillard, a la Plaine.


    .Ni G x S S M 4 A R 0 f S.
    A SAINT-MARC, le 13 de ce mois eft entree a la Geole,
    hdel, Creole ag de 5o ans, taille de 4 pieds o1 pou-
    s, fe difant appartenir a M. Moreau : le 1.6, Francois,
    nglais, &tamp illifiblement, age de 30 ans, taille de
    eds 3 pouces, fe difant appartenira M. Thenet, au
    rt-au-Prince.
    ALiOGANE, le 14 de ce mois, Rofalie, Congo, &be
    r le fein gauche illiliblement, fe difant appartenir a M.
    ntaine,.au Cul-de Sac : le 16, Jean- Pierre, Nago,
    mp6 fur le fein droit SHENI, au-deffous GIAVU, &
    r le gauche illifiblement, fe difant appartenir a M. Gre-
    er,Receveur des Epaves, au Port-au-Prince: le 17, Lefpi-
    ce, Senegalais, 6tampe fur le fein droit ETIENNE, &
    r le gauche BELLIOT, au-deffous JACMEL, ayant un
    lier de fer & un nabot la jambe droite, fe difant
    partenir a M. Felliot, i Jacn el; & un jeune Negre,
    mmn MIchel, Congo, 6tampe fur Ie fein droit BINAU,
    difant appartenir aM. Biau fils Habitant a L.ogane.
    AU PETIT-GOAVE, le 17 de ce mois, Jean-
    'aois, Criedle, ag de 28 ans taille de 5 pieds 4 pou-
    fe difant appartenir a M. Lefrarc, au Fond-des-Ne-
    s : le 19, Jean, Congo, etampe fur le fein droit d'une
    amle, don't on n'a pu diftinguer que les deux dernieres
    ttres, ON, fig de 38 ans, taille de 4 pieds 10 polces,
    difant appartcair a nommni Jecn.-CL.ude, M. L. Habi-
    knt aux Ances,


    A N I M A X


    SPAV ES.


    A LEOGANE, le iS de ce mois, il a ete conduit i la Geole,
    une jpu ie Bourrique fous poil noir etampe autant qu'on
    a pu le diftinguer, I : le o2, deux Chevaux fous pol
    rouge, I'un etampe au montoir PDC, & l'autre, PBC.
    Au PETIT-GOAVE, le 19 de ce mois, un Bourriquet fous
    poil brun; & une Bourrique fous poil cendr6.
    Au PORT-AU-PRINCE, le 19 de ce mois, un Cheval fous
    poil cendr, tampere CB, court queue :le 2z une Jument
    fous poil rouge, ktampee ACC.


    S P E C T A C L E S.
    Les Com6diens de cette ville donneront Mardi 7 du
    mois prochain, au be'ndfice du Sicur Do VI L L ER
    LES Ri ERts SENOUVELLEES DES GRECS, Parodie
    dIphigenic en Tauride, Op6ra en trois aqes, Mufique de
    . Prot, orne de tout fon Spe&acle : cetre Piece fera
    fuivie d'une feconde Reprefentation de L A V ALEUR
    R E C O M P E N S E E, on la prife du Fort Saint-Philippe,
    g-ande Pantomime en deux a&es, ornee de fes decorations,
    machines, evolutions militaires, combats & affaut,
    les S" Douv;ilcr & Acauaire, y rempriront les principaux
    Perfonnages. Le Sieur Douvillier ne ni.:rglicra tri;:r po.
    prouvr au Pblc n z.


    r991




  • Full Text
    xml version 1.0 encoding UTF-8
    REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
    INGEST IEID EMIHUJQ86_X4ZMRR INGEST_TIME 2013-09-28T00:51:27Z PACKAGE AA00000449_00019
    AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
    FILES