<%BANNER%>

Les Affiches americaines

Digital Library of the Caribbean LLMC - Law Library Microform Consortium
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/AA00000449/00007

Material Information

Title: Les Affiches americaines
Physical Description: Serial
Publisher: s.n.
Place of Publication: Haiti s.n., 1766-1791
Publication Date: 1771
Edition: Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre: serial   ( sobekcm )

Record Information

Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 001894300
notis - AJW9563
System ID: AA00000449:00007

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/AA00000449/00007

Material Information

Title: Les Affiches americaines
Physical Description: Serial
Publisher: s.n.
Place of Publication: Haiti s.n., 1766-1791
Publication Date: 1771
Edition: Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre: serial   ( sobekcm )

Record Information

Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 001894300
notis - AJW9563
System ID: AA00000449:00007

Full Text















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

University of Florida Library








1771 N O,.* .. 11. .
AN~fe x77i [N.i] ^


AfFICH ES


AMERICAINES.


Du Mercredi 2. Janvier.


j ARS E A de Navires.

fRT-AV-PRINCE le 20 du
mois deriier, le Port-au-Prince, de
Bordeaux, Capitaine Geftou, venant
de Cayenne:le ir, la Sirene,du Ha-
) vre, Capitaine Langlois, par relache:
le 24, la Loire de Nantes, Capitaine
Langtois, venant de S. Marc.
o A S. MARC e 24 du mois dernier,
la bRofe-Julie, Capitaine Raffin, part
de Nantes, le Ir novembre dernier:
le 5 Ie AMardchal de Lowendalkf, du
Havre Capitaine Goffelin venant
des Cayes, ayant relSche en ce
Port, par une voie d'eau : le 17, la
Concorde, Capitaine le Couvreur, part
du Havre le 4 b&obire dernier, & re-
parti pour lePort-au-prince le 28 du
miois dernier.
Au CAP,le 14 du mois dernier, la
Marquife de :Pardieu de Bordeaux,
Capitaine Pinnard,vegant de Cayenne,
ayant reliche en cePort par une voie
d'eau; &l 'Heureux:Jofipph,de Marfeille,
.Capit. Pinatel: e z8, le Mercure de
S lantes, Capit. Gannier.
DE PART de Navires.
Du CAP, le 23 du mois dernier, e
Neptune, de Dunkerque,Capit. Durize,
pour le Port-auPrince: le 26, le Vicomte
de Choifeul, du Cap,Capit. Binnaud,
pour Bordeaux: le 27; la Rofalie, de S.
Malo, Capit. Baudry, pour ledit lieu :
le 30, I Confant, de Bordeaux, Capit.
Galinnet, pour ledit liu ;.& l& / June


Louis, de Bordeaux, Capit. Andriette,
pour ledit lieu.
PRIX des Marchandfes de la Colonie.
A SAINT MARC le 28 du mois der-
nier, Sucte blanc, premiere quality,
50 liv. feconde, 48 l.:troifieme,45 1.
common, 36 i421. brut, 28 A 30 L
Indigo bleu, 7 1. 15 f. cuivre, 6 1. io
7 1. Cafe nouveau, 20 f. Coton, 125 a,
I301. Cuirs, 7 l.A 71. o 1f. Piaftres
gourdes 37 pour cent..
Au CAP, Sucre blanc premiere
quality, 50 a A z1. feconde, 40 A 45 1.
troifieme, 30 a 35 1. commdnn,5 2
30 1. brut i20 A 25 1. Indigo blu 8
liv. o f. culvre, 7 livres io f. Cafe
nouveau, 0o f. Coton, lzo iAi 15
livres. Cuirs, 8A 9 1. Piafires gourdes,
36 & 37 pour loo.
Plux des Marchandifes de France.
A S. MARC, ledit jour 28 Vin
vieux, 300 liv. nouveau zoo liv. Fa-
rine de Moiffac, 90 ito 1. commune,
66 A 72 1. Boeuffale,8o A 9 I.Petit-fale,
36 A40 1. 'ancre. Beurre, 15 A 30 f.
la livre. Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sa-
voni 90 A 1oo 1. le cent.
AU CAP, Vin vieux, 300 A 350I.
nouveau, zoo 5o 51. Farine de Moif
fac, 80 i 901. commune, 70 A 72 liv.
Boeuf fale, 7z liv. 1I baril. Petit-fal6,
36 livres I'ancre. Beurre, 1o A 22 f.
la livre. Huile, 8 A 42 1. la cave. Sa-
von,75 livres le cent. Chandelle, 24
A 2 la livre,


''9


..1

1
-j. -.~p~
I
.11




-. L--t=;--- .-----. --


COUrrR DVr FRET.
A SAINT-MARC, ledit jour 18 Su-
cre blanc, i z d. brut, 2 a 14 d. Indi-
go, 30 a 36 d. Cafe, 16 a 18 d. Coton,
45 48 d.
Au CAP Sucre blanc, 12 A 13 d.
brut, 1 3 A 14 d. Indigo, 24 d. Caf6,
17 d. Coton, o d.
NEG RES MA RONS.
Au PETIT-GOAVE, le ii du mois
dernier, eftentre a la Geole, un Negre
nouveau, Mondongue, etampe illifi-
blement, g6 d'environ 2z ans, taille
de 5 pieds, lequel n'a pu dire fon nom
ni celui de fon maitre; & un autre
Negre nouveau, Congo, etampe DO-
LET, ag d'environ 30 ans, taille d'en-
viron 5 pidds 4 pouces, lequel n'a pu
dire fon norm ni celui de fon maitre: le
i 5, un autre Negre nouveau, Congo,
fans etampe, ag6 d'environ 24 ans,
.taille de 5 pieds 4 pouces, lequel n'a
pu dire fon nom ni celui de fon maitre
le 17, un autre Negre nouveau, etarn-
pe futr le fein droit B, & fur le gauche-
OL,'agd d'environ 26 ans, taille de 5
pieds z2pouces, lequel n'a pu dire fon
nom ni celui de fon maitre.
A S. MARC., le It du mois dernler,
Ceft entree -A la Geole, Heaor nation
Bambara.,.:fans 6tampe, ayantdes mar-
ques de fon pays fur. les deux joues,
lequel s'eft dit appartenir M. Caraux,
Habitant au Mirebalais:le I 8, un Mu-
l1tre, nomme Damer, etamp6 fur le
fein droit d'une 'tampe brulee, marque
de petite verole,.lequel:s'et dit appar-
tenir a M. Salas, -abitant auxVeret-
tes ::e r9, un Negre nouveau, Congo,
ayant des marques de fon pays, en
forme de croik, fir le fein droit ,lequel
n'a fqu dire fon nom ni celui de fon mai-
tre,;& Cupidac, mnme.natioa, dtampe
fur le frin gauche A JACMELlequtel


s'eit dit appartenir A M. Redon, Habi-
tant A Jacmel : le 2o, Ckarles, mnme
nation, fans etampe, ayant des mar-
ques de fon pays fur l'eftomac, lequel
s'eft dit appartenir A M. Rivate, Ne-
gociant h Jacmel.
Av FORT -DAUPHIN, Ie 18 d'
mois dernier, eft entr6 a la Geole, un
petit Negre, Creole, nomme Gabriel,
etampe fur les deux feins ABABVROA,
lequel a dit appartenir a M. Dorlic:
le 2.1, un vieux Negre, nation Barm-
bara, nommn Jacob, etampe fur le
fein gauche illifiblement, lequel a dit
appartenir A M Lagarene, Habitante
a Maribaroux: le 23, Jean, Creole,
etamp6 fur le fein droit, autant qu'on
a pu le diftinguer, MB, & fur le gau-
che d'une 6tampe illifible lequel a dit
appartenir a M. Barmet., Habitant A la
Grande-Riviere.
A u C AP, le 24 du mos. dernier,
eft entree a la Geoe Pierre, Creole,etanm-
pe fiur les deux feins REAL g d'en-
viron 17'. 18 ans, lequel a dit appar-
tenir a M. Get,' Habitant la Petite-
Rivierede l'Artibonite: le 2 ,.Saladon,
nation Thiamba etanmp fur le fein
droit PONS, age d'environ to ans, le-
quel a dit appartenir M. Carre', aut
haut du Cap: le 27, un Negre nou-
veau nation Mondongue etampd
fur le fein droit, autant qu'on a.pu Ic
diftinguer J. MSRIN, & fir le gauche
d'une tampe illifible, lequel n'apu dire
fon nom ni celui de fon maitre : le 30,
un autre Negre nouveau, meme nation,
fans etampe apparent, ge6 d'environ
24 a 2. ans sequel n'a -pu dire fan
nom ni celui de fon maitre.
NOUVELLES D'EUROPE.
P 0 LO N E.
Les Gernraux de Weymam & de
Romanzow out fait publier une Ordon-


1








nance, par laquelle ils promittent deux
dtucats de recompernfepour chaque D6.
ferteur qu'orrleur livrera, & menacent
des p'.it-s les plus rigoureufis les Ha-
bitans quti favwriferoient I'dvafion de
leurs Soldats. Malgre ces precautions,
les vaftes frets de Volhynie & de la
Podolie font remplies de Deferteurs
Ruffes qui ,deih font des excurfions
dans les endroits voifins, pillent & de-
truifint tout ce qui fe trouve fous leurs
.mains.
A L LEMAGN E.
11 vient de paroirre une Ordonnance
de l'fm' ,ratrice Reine, par laquelle
Sa M;jeflt Imnpriale abolit le Droit,
nomme Droit de Mitre, impof6 par les
Monafteres a chaque mutation d'Abbe
fur les Sujets poffeffionns dans leurs
terres, Sa MajAefl defendant a toius fes
Sujets de payer la moindre chofe pour
ct t objet.
On ne croit pas que les Turcs en-
gagent une action de confequence avant
que toutes les forces du Grand-Vifir
aient paff6 le Danube, & c'eft alors
qu'on peut s'attendre A des evenemens
intereffans. Toutes es negotiations
n'onr pu fufpendre ,- come on I'efpd-
roit, les operations des deux Puiffances
enemies. On apprend que le Grand
Seigneur, pour Stre plus A portee de les
diriger, vient de fe rendre A Andrino-
ple, d'oib il fait paffer au Grand-Vifir
les Plans concerts avec fes principaux
Miniftres. On dit que l'Imperatrice de
Ruffie, don't les vues font auffi eten-
dues que fon Empire eft vafle, s'occupe
fans relache de routes les mefures qui
peuvent la mettre en etat de pouffer
la guerre avec la plus grande vigueur,
& qu'independamment des fommes
qu'elle a emprunt'es en Hollande, elle
fait encore negocier en Angleterre un


3
emprunt d'nt' million deliv. fierl.ngs.
Diverfes Lettres annonccnt q..'un
Corps confiddrable de troupes P ro-i'ina-
nes vient d'tntrer en Pologne& ao'il
dirige fa march, droit a Varfovie.
On ne tardera pas A fiavoir fi cette
nouvdlle eft fondue.
ITALIE.
On cherchoit a Rome a creer tin nou.
veau Saint, avec un enthoufiafine, qui
cara&erife bien peu le Siecle eclaired o
nous vivons. II mourut dans cette Ca-
pitale un Garoon Perruquier qui paffoit
pour imbecille, quoiqu'il allar louvent
A l'Hbpital du St. Efprit y fervir les
Infirmes, & y jouer du violon, pour
les recreer. Son Confeffcur,le P. Jovoni,
Jefuite, repandir auffi t6t que ce pajvre
Gargon toit mort en odeur de Saintetr,
& declara que depuis trois ans il n'avoit
pas trouve matiere a lui denier I'abfo-
lution. D'autres recits qui etoient au-
tant de temoignages de faintet6, echauf.
ferent la tete d'un Artifte, & conduifi-
rent fon burin: on grava le portrait du
nouveau Saint, qui fut mis en vete ;
mais le Pape en a flir arreter la diffri-
bution, & a blame beautcoup le zele in-
confide'r du Religieux.
On made deVenife, que la defcente
des Ruffes en Italie, a augmented dans les
Ifles de Zante, de C6faltonie & de Cor-
fou, la population de 20 mille Habitans
qui s'y font rendus de Moree & des au-
tres fles de l'Archipel, autant pour
eviter le reffentiment de la Porte, que
pour vivre tranquilles fous un Gouver-
nement fage.
AN GLETERRE.
Les Habitans de la Nouvelle-Yorck
ont pris larefolution de permettre l'im'
portation de toutes les marchandifes
Britanniques non taxees, lorfque 4e


____ _~~_ ~_~~~~nr~-nr---FII~4arT"I~-~Y~i*iYiiYiY


Tccl~~


I




~~mIi i--______


4
nouveau Bill qui fuppr;me les taxes,
aura fon plein effet, c'eft-d-dire, au
I" Decembre. LaNouvelle- Angleterre
refuse conflamment de fuivre cet exem-
pie qui ce que l'on croit, fera
imite par d'autres Colonies. Le com-
merce de ces Colonies avec plufieurs
Nations de 'Europe devient trebs-
avantageux aux premieres : les Fabri-
cans de Londres, extremement l1fes
par les refolutions que les Amricains
ont prices le feroient bien davantage,
fans la guerre de la Ruffie avec la
Porte. Cette guerre leur a procure en
effect des envois confiderables de mar-
chandifes qui paffoient ordinairement
en Amerique.
Les Provinces de la Virginie, du
Maryland & de la Caroline Septen-
trionale ont unanimem. nt adhere aux
r6foluticns prices par la plus grande
parties des Colonies, de ne point im-
porter de Manufaaures de la Grande-
Bretagne, tant que l'ade concernant
le th fubfiftera. Ces dem&lds qui
caufent- h. l Mtropole une perte de
mille guinees par jour, fans y com-
prendre cls droits du Gouvernement,
ne paroiffent pas etre fur le point de
fe terminer. ALs uns difent qu'on doit
envoyer en Amerique des deputations,
les autres des troupes. Ces incertitu-
des, ces delais ces refolutions alar-
ment les Banquiers & les Commer-
sans; ce qui contribue beaucoup A la
decadence du credit public. On ajoute
a plufieurs autres caufes de cette de-
cadence, les rembourfemens que les
Hollandois ont exige pour preter A la
Ruffie.
FRANC E.
On a renui les details fuivans par
une Lettre particuliere, dcrite de Mah6,
fur la Cote de Malabar. Un des Vaif-


feaux de I'Tnde nommd le Doyard,
Capitaine Louis Benard, allant de Ben-
gale A Bombay, armed de 14 canons ,
& ayant A bord neuf Europeens &
cinquante Safcards ou gens du Pays,
fut attaque & la hauteur de Calicut,
fur la C6te de Malabar, par une Flotte
de Pirates, compolfe de trente voi-
les ayant depuis fix jufqu'A vingt deux
canons. Aprbs un combat opiniftre
qui dura douze heures, & danslequel
il en defempara plufieurs & les obligea
de l'abandonner, il fut ferret terre
par les vents & par les Pirates, & la
nuit etant venue, il ne put eviter un
bane de roches qui fe trouve devant
cette Place. Le lendemain matin les
Pirates le voyant echou6 revinrent
A la charge : ii fe d6fendit pendant
trois jours conficutifs; enfin le Capi,
taine ne pouvant plus refifter au grand
nombre, & ayant, avec le fecours de
quelque Bateau de terre, fauvece qu'il
avoit de plus precieux dans fa cargai-
fon, il fe retire avec fcn monde, apris
avoir mis e feu'- ,fon Vaiffeau au mo-
ment oh les Pirates alto'ent s'ei em-
parer.
M. Pingale, ce fameux Sculpteur, efl
de retourdefon voyage de Ferney, oti
il a fait l'dbauche de M. deVoltaire. On
affure qu'il a parfaitement faifi ce Pa-
triarche de la Littdrature, don't on peut
fe promettre, d'apres ce model, une
belle Statue. Le Roi de Pruffe,moins en
Monarque que comme homme de Let-
tres,a ecrit A M. d'Alembert pour contri-
buer A I'hommage que l'on rend A M.
de Voltaire, & il lui marque de porter
la fomme A ce qu'il jugera A propose:
il donne beaucoup d'eloges A ce Tribut
des Gens de Lettres ; & l'Academie
Franqaife, A qui M. d'Alembert a com-
munique fa Lettre, touchee d'y trou-
ver des temoignages fi flatteurs pour fes


I




-A -


Membres, a arrte6 de linfcrire fur fes
Regiftres.
On made de Geneve qu'on y a ef-
fuye un ouragan furieux accompagne
de grele & de tonnerre, lequel a ravage
tout le Pays, ainfi que celui de Gex.
On ajoute que les plus gros arbres ont
Cti rompus, & que pendant cet oura-
gan les eaux du Lac ont monte de fix
pouces. Cette derniere circonflance
fait foupponner qu'il a pu etre la fuire
ou l'effet de quelques fecouffes de trem-
blement de terre.
II y aura un Camp A Fontainebleau,
fous les Ordres du Comte du Chatelet,
Colonel-Lieutenant du Regiment du
Roi.
On apprend que 1'Archev qute d'Aix
eft mort dernirement dans ion Diocefe.

AM RIQ U E.
Extraitdune Lettre ecrite 'Imprimear,
de Jaccmel, le 21 decemnbre 1770.
,, J'ai I'honneur, Monfieur, de vous
,, donner a is de l'arriv6e du Senau
,, Impe'ratrice eine de Bordeaux
,, Capitaine Cotnte, part dudit lieu le
,, 29 o&obre, & arrive en ce Port le
,, z1 du mois dernier. Je crois que cette
,, Nouvelle fera beaucoup de plaifir,
attendnu que ce Capitaine ne rapporte
,,rien qui puiffe confirmer le bruit de
,,guerre, qui s'etoir trop l6g6rement
, accredit' dans certe Colonie.
J'ai I'honneur d'etre &c. Signi,
CH ENAIS.


AVIS


DIVERS.


Les fieurs le Clavier de Miniac & Ca-
mufat de Mauroy donnent avis qu'ils
viennent de former une fociete focus la
raifon & signature de le Clavier de Mi-
niac & Camufat, & qu'ils demeurent


toujours au coin des rues Dauphine &
Vieille-Jouaillerie.
Le fieur Deshayes done avis qu'il
eft de retour de France avec un tres-
joli affortiment de Marchandifes, com-
me Epees, Boutons d'uniforFre, Cou-
teaux de chaffe, Ceinturons,Couteaux,
Cifeaux, Rafoirs, Boucles, Tabatieres,
Etuis Aiguilles, Epingles, Peignes,
Colliers, Seringues, Cuillers,Eperons,
Miroirs, Broffes, Pinceaux, Serrures,
Cadenats, Limes, Outils & autres Fe-
railles, Cordes a Violon, Poignets de
chemifes, Bourfes, Cravattes, Mou-
choirs, Gands, Ficelle, Lacets, Cor-
dons, Cordonnets, Soieries, Fils', Ru-
bans, Coeurs, Cannes, Bagues, Boucles
d'oreille, & generalement tout ce qui
concern la Quincaillerie, Mercerie &
Bijouterie. Il demeure rue Notre-Dame,
au coin de la Place d'Armes, au Cap,
oh demeuroit ci-devant le fieur Defau-
bleaux.
Les perfonnes qui ont quelque hy.
potheq.ue fur 1'Habitation,appartenant
ci-devant au fieur Montolivet, qui l'a-
voit acquire du fieur Louis Strafele &
de Marie Adrogon, Negreffe libre, fife
B la riviere Mancel, Quartier du Gros-
Morne, font pries de la part des Ac-
quereurs dudit fieur Montolivet, de
communique leurs titres, & de fe
prfrenter inceffamment en l'Etude de
Me Salleles, Notaire au Cap, pour que
lefdits Acquereurs puiffent purger lef-
dites hypotheques & computer au
vendeur ce qui lui revient; ce qui doit
fe fire dans un mois, a commencer du
z da courant.
M'S Millot, Friou & Compagnie,
dtant charges des affaires de M. Aude.
bert, donnent avis que c'eft 4 eux a
qui i tfaut s'adref er pour le bail a ferme
de la maifon qu'occupoit ci-devant M.
du Poreal, Lieutenant-Gneral.




C




C






I





r


I
1


1j

I
I

r
I
1


M. Lacaf igne, Recieveur des Oc-
trois, & Curateur aux fucceffions va-
cantes du Siege Royal du Fort-Dau-
phin, prevent que dorenavant fon
Bureau fera ouvert dans la grande rue
de ladite Ville, vis-4-vis M"Goullin &
Mollie', Ngocians.
Le fieur Albert, Tapiffler, nouvel-
lement arrive de Paris en cette Colonie,
prevent qu'il demeure rue Royale,
pres la Place de Clugny, a l'Enfeigne des
Armes de France ; ceux qui defire-
ront employer A l'embelliffement des
appartemens, auront lieu d'etre fatis-
faits de fon intelligence A travailler aux
lits & aux meubles qu'il fait dans le
dernier gouit. Il previent en outre M"'
les Habitans qu'il fe tranfportera A la
Plaine, fi toutefois on a befoin de lui.
Le fieur David, Boulanger & Au-
bergifte a l'Embarcadere de Caracolle,
donne avis a M" les Habitans dudit
Quarter qu'il prendra toutes fortes
dfarrangemens avec eux pour leur
fournir du pain ou qu'il recevra leur
farine pour conftruire le paiin out hif-
cuit, don't ils pourront avoir befoin,
noyennant 5 liv. par baril.
M. Mirault, jeune Capitaine de Mi-
liees, commandant cells de la Paroiffe
Saint-Jer6me la petite riviere de
1'Artiborite charge par M. fon frere,
aine, de Farrangement de toutes fes
affaires, prie M's les Creanciers dudit
fieur fon frere de s'affembler le 29 de
te mois, a 9 heures du matin, en I'E-
tude de Me Laborde, Procureur au Siege
Royal de Saint-Marc, & d'y apporter
les tires de leurs creances avec les li-
quidations d'icelles en principaux, in-
terets & frais, pour deliberer fur les
arrangements prendre pour leur plus
prompted liquidation.
Le fieur Felix Fifoud, Italien, prd-
vient qu'il doinera famedi prochain,


fi toutefoisle temps le permtet,'a te-
prifentation d'un Feu d'Artifice, tel
qu'on n'en a point encore vu en cette
Ville, & don't voici l'ordre A-peu press.
1to. t z fiifes,une roue capricicufe, une
roue A marons ,de divers changemens;
2z. I z fufes, une roue reprefentant un
miroir Chinois un tournant, repre-
fenrant plufieurs fois le foleil & la lune;
30. TI files, une roue illuminre,de
differences couleurs de feux une roue
A fu brilliant & Chinois; 4. un pigeon
qui mettra feu A une grande & magni-
fique piece reprefentant un arc mofai-
que, orne d'une curieufe illumination,,
de fontaines de diamans & de chan-
delles Italiennes, divif6 en c;nq repri-
fes, acccmpagnd dans chacun de: fes
c6tes d'un globe mouvant illumine, &
dans le centre, une palme en feux bril-
lants; & d'une autre piece figurant une
citerne qui jettera fon feu en dedans &:
en dehors par douze reprifes: le feu
finira par un tournant de deux fortes
de feux brillants, en plkufieurs change-
mens, communiquant le feu a un grand.
foleil fixe.
Nota. Ledit fieur Felix Fifoudn'an-
nonce rien qui ne puiffe etre A la fatis-
fadion des Speaateurs ;le prix n'efl
fixed nullemment, finon lagenerofite
d'un chacun pour le dedommagement
des depenfes de fon Spetacle, en ob-
fervant de ne point le mettre dans le
cas de changer de groffes pieces.
Ledit feu fera executed 7 heures di:
foir precifes dans les Cafernes de cette
Ville.
DEPARTS POUR FRANCE.
Le fieur Jean Garrigues, demeurant'
au Cap.
M. Vale, Habitant LAogane.
Le fieur Gamier, Marchand-Graif-
fier au Cap.


13CUL~%ilsglarrp*IJr~I(PCI L----~-yp ~~~_


----i-u-, ----~a*g~










DEM.ANDE.
On voudroit fqavoir oh refide une
Negreffe nommee Marianne, Congo,
appartenant A feu M. Lamarque ayant
plufieurs enfans, & fe difant libre ;
,ceux qui en auront connoiffance, font
pries d'en donner avis A M. Gouvion,
pere, au Cap, ou au Port-au-Prince,
A M. Guillot Fermier-General des
Pofles.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
Le Sully,de Honfleur, du port d'en-
viron 400 tonneaux, Capitaine Morel,
partira pour Bordeaux, dans le courant
du mois prochain. Ceux qui voudront
y paffer ou charger A fret, s'adrefferont
A Mrs Faucon & Demantes, Negocians,
rue du Vieux-Gouvernement au Cap.
La Bonne-Nouvelle, de Bordeaux,
Capitaine Bricheau partira pour le
plus tard du o0 au z2. f5vrier. Ceux
qui voudront y charger A fret, s'adref-
feront audit Capitaine en Con magafin,
chez M. Cairoux, rue Penthievre, au
Cap, vis-A-vis M" Lory, Plombard &
Compagnie. Ledit Capitaine prevent
en outre qu'il lui refte d'excellent vin
rouge vieux en bariques & en caiffes,
don't il fera bonne composition.
RIENS ET EFFECTS A VENDRE.
Une Habitation fife au Quartier des
Gonaives, A quatre lieues de 1'Enm-
barcadere, de la contenance de o50
quarreaux de terre, arrof6e en parties
par un bon canal, pris fur la petite ri-
viere dudic Qutartier, & le refte pou-
vant Ctre arrof6 par une force inta-
riffable, & traverfant ladite Habita-
tion ; ce qui la rend tres-propre pour
une fucrerie; ily a fur ladite Habita-
tion, plufieurs bons batimens, des in-
digoteries, tn jardin de la contenance
d'environ 'zo quarreaux, tune favanne


de plus de yo, couverte en bois d'orme,
& tres-bien entouree:en outre, t
t&tes de Negres. On s'adreffera A M. de
la Vincendiere, Negociant a S. Marc,
ou a M. Hondagne, au Cap, qui in-
diqueront le vendeur, & donneront les
eclairciffemens neceffaires.
Une place, en bois debout,fife au
Borgne, A deux lieues ott environ dut
bord de la mer ,.de la contenance de
0oo quarreaux de terre; bornee des
fieurs Deligny, Sauval & Porchereau:
ledit Terrein arpente. On s'adreffera
au fieur Booi~z, at Marche-des-Blancj,
au Cap.
Le Capitaine Pinatel, commandant
le Navire I'Heureux-Jofiph, demeurant
au Cap, rue & pres du Vieux-Gou-
vernement, donne avis qu'il a de la
Soude h vendre.
Un Magafin afforti de toutes fortes
de quincailleries, & objets propres A
la confommation de la Marine & ex-
ploitation d'Habitation. On s'adreffera
a Mr Lambert, freres, qui le vendront
pour du comptartn, ou pour des pa-
piers, don't les terms n'iront pas an
delay d'un an: on pourra mrme s'arraa-
ger de quelque bonne terre 6tablie.
II fera procdd6 a la Barre du Siege
Royal du Cap,,le I du courant, A la
vente & adjudication au plus offrant
& dernier encheriffeur, de quatre tetes
de Negres & deux Negreffes, fairs au
Pays depuis environ un an; fi quelqu'ttn
fouhaite en faire 1'acquifition A ll'amia-
ble jufqu'au temnps preferit, on pren-
dra foit de l'argent ou du cafe en paie-
ment. II faut s'adreffer a M. Taujin,
Tailleur au Cap rue Saint-Domin.
gue.
A AFFntRMER OU A VENDRE.
Une Habitation fife aux Gonai'ves,
de la conteaance de o00 quarreaux,


.4


_ ___lml~DP~L~BI6EIC~~i;5~




- - 1~


8
arrofhe en paTtle par un canal, pris fur
une riviere intariflable; ce qui la rend
fufceptible d'un tris-bel tabliffement
en fucrerie pouvant y rouler toute
I'ann6e & a tres-peu de frais, par ce
mnoyen, &n'6tante loigne que de deux
bonnes lieues de 'Embarcadere : il y a
fur ladite Habitation une grande cafe
en ma<;onnerie, magafins, colombiers,
fecheries, cafes A Negres & autres, in-
digoteries battantes par une bpnrie
roue qui a l'eau pardeffus, environ 5o
quarreaux en jardin, don't parties en-
touree 4e hales vives ;le tout en bon
etat : o vendra en outre 60 Negres
Creoles, pourvu toutefois qu'on veuille
les payer comptant. On s'adreffera A
M. de la Vincendiere, Nigociant a Saint-
Marc, & au Cap, a M. Hondagne' N6e
gociant, qui indiqueront le vendeur,
& donneront les 'clairciffemens n'
ceffaires.
Une Cafeterie fife au Genipayer,
de lacontenance de 133 quarreaux da
terre, fur laquelle il y a environ 2 yooo
pieds de vieux cafe, 3 A 40 mille,
plants depuis I1 a 8 mois; & envi-
ron io mille touffes de bananiers. On
s'adreffera Mde veuve Lefevre & Mu-
{ard, onu M. Jean-Baptifle Boyer,
Nigociant au Port-au-Prince.
A LOUER PAR MOIS.
Un Appartement, compofT de plu-
fieurs chambres cabinets cuifine,
cour & puits,m&me maifon que l'm-
primerie Royale du Cap. On s'adreTfera
A M. Dufour-de-Rians, audit lieu.
ESCLAVE EN MARONAGE.
Une Negreffe nommee Manon, fans
Avrc Permiffon de MM.


'I t
















I I


etampe, nation Cotocoly, Agee d'en.
vircn- 27 ans, taille de 5 pieds, ayant
des marques de fon pays fur les joues,
eft marone depuis 6 ours. Ceux qui la
reconnoitront, font pries de la faire
arreter & d'en donner avis au fieur
Miailles, Habitant dans les hauteurs
de la grande Riviere de Leogane; au
fieur Barais Huiffier au Port-au-
Prince, & au fieur Samfon, Entrepre-
neur A Leogane.
CHEVAUX PERDUS.
Un grand Mulet rouge, Age d'environ
4 A 5 ans, dtampe du c6te du montoir,
de deux etampes,dont 'tine brulee, &
l'autre reprefectant LxD, ayant une
itoile filante fur le .front, a et vole,
il y a envir6n un mois, au Bac du
Centre, Quartier de 1'Artibonite. Ceux
qui en auront connoiffance, font prids
d'en donner avis A MM. Douat &
Dubois, Fermiers dudit Bac du Centre,
a qui ce Mulet appartient: ily aura
recompenfe.
Deux Chevaux don't 'un Anglois.,
poil rouge, age de pres de 5 ans, ayant
les quatre pieds blancs; & l'autre, poil
bai & rouge, ayant une etampe Ef-
pagnole, fe font echappes de la Sa-
vannede Limonade. Ceux qui en au-
ront connoiffance, font pries d'en don-
ner avis M M. Michel, Notaire audit
lieu.
Une Cavalle Rouanne, etamppe du
c6te du montoir L B, apparteRant A
M. de Vilalain du Mirebalais s'eft
echappke du Port-au-Prince. Ceux qui
en auront connoiffance, font pries d'en
donner avis audit fieur de Iilalain:il
y aura recompenfe.
les G'ne'ral & Intendant.


AU CAP, chez G ILLOT, Imprimeur brevect du Roi. 1771.




W O-.-


I I ile~j~:j.~,,cu-~ff*~n~ra Fl-


ANNmE 1771. N. i]



A P HES AMERICAINES.
Ago: Du Mercredi 9 Janvker.


~rlIE de Navires.

A V PORT-At-PRINCE e 27 du
snois dernier, la Gracieuje- Legere, Ca-
pitaine Griffe, venant de Nantes: le z8,
le Prince-de Ni'arre, de Nantes, Capi-
taine Archambaud, venant des Cayes :
le 30, I Poflil/on de-Jacml, Capiraine
Rollant, venant de Marfeille, parti le
I1 o0tobre; & le Thomas, Capit. Con-
illeatu, venant de Nantes.
A JACMEL, le 25 du mois dernier,
la Goeiette 'Atlante, Capitaine Mal-
vezin, pa ti de Mar4illele 1I oobre:
Ic 28 I'Heureuf Jeanne, de Bordeaux,
Capitaine Detchegaray part le 31
t&obre.
S A S. MARC,e 30 d mois dernier,
f'Aimrable-Jenny, de Bordeaux, Capit.
Pai!let, parti le 31 otobre: le 31, la
Duch.cfde Duras, de Nantes, Capit.
Guefdon, parti le I e novembre ; & le
Diomede, d Havre, Capit. la Jonquiere,
Venant de Leogane
Au CAP, le de ce mois, la Terpfi
chore, du Havre,Capit. Marc, parri dudit
lieu le 19 novembre ; la Vallee Dauf-
fau, de Bordeaux Capit. Lamothe,
part doidit lieu le 22 novembre ; & la
Providence, de Bordeaux, Cap. Chich',
pari dudit lieu le i" novembre.
DE PART de Navires.
Du PORTAU-PRINCE, le o3 du
mnois dernier, I'Aimable Marguerite ,
Capit. Dottelongue, pour le Havre.


DE LiOGANE, le 21 du mois der-
nier, le Duc-de Duras, Capit. Duguatz,
pour Bordeaux: le 27, 1e Diomede, du
Havre, Cap. Langlois de-la-Joncquiere,
pour Sdint-Marc.
DE S. MARC, le 31 du moi dernier,
la Dame-Fortune, du Havre Capit. le
Cordier ; & I'Aimable-Artibonite de
Bordeaux, Capitaine Mullet: le 4 de ce
mois, le Diomede, du Havre, Capiraine
Langlois-de-la- Joncquitre, pour ledit
!ieu.
Du CAP, e 4 de ce moisl, la Mar-
quife de Gallfet, de Bordeaux, Capit,
Pevrieu, pour ledit lieu; & le Sincere,
de Bayonne, Capitaire Gobau, pour
Bordeaux : le 7, la Negritte, de Saint-
Malo, Capit. Savage, pour ledit lieu :
le 8, Ie Mercure, de Nantes, Capitaine
Gannier de l'Epinay; & la Providence,
de Bordeaux, Capit. Chiche, tous les
deux, pour le Port-au-Prince.
PRIX des Marchandifes de la Colonmi
A SAINT MARC, le 4 de ce
mois,Sucre blanc, premiere quality,
50 liv. feconde, 48 1 troificme,45 1.
commun, 36 a 4 1. brut 28 1 30 L.
Indigo bleu, 71-. 1.. f. cuivr, 6 1. To
7 1. Caf6 nouveau, o f. Coton, I25 i
3 01. Cuirs, 7 1. 7 1, o f. Piaflres
gourdes, 37 pour cent,
Au CAP, Sucre blanc ,. premiere
quality, 48 yo 1. feconde, 40 B 45 ,
traifieme, 30o 35 1. commun, z25
30 1. brut, zo A. IS 1. Indigo bleu, 8


k










I




-i -.4 C ~"F*r n~- 1 ~ -,,~
U:~-~~~qPI-- ----_IrC--~~1--- -- --- -C~lal
ip;


liv.o f. culvr., 7 livres TO f. Caf
aouveau, 17 i o f. Coton, 1zo0 x15
lives. Cuirs, 8 a 91. Piaftres gourdes,
36 1 37 pour 1oo.
PRIX des Marchandifes de France.
A S. MARC ledit jour 4, Vin
vieux 300 liv.nouveau, zoo liv. Fa-
rinede Moiffac, 90 o r iol. commune,
66 a 721. Boeuffale,80 A 9o 1.Petit-fale,
36 40 1. 'ancre. Beurre, z 5 3 f.
la livre. Huile,36A 40 liv. la cave. Sa-
von, 90 A 1oo 1 le cent.
Au CAP, Vin vieux, 3oo A 3 5o 1.
nouveau, zoo zo 1. Farine de Moif ,
fac, 9o 00oo1. commune, 70 a 75 liv.
Boeuf fale, 75 hv. le baril. Petit-fale,
36 lives I'aacre. Beurre, 24 a z1 f.
la livre. Huile, 14 a 48 1. !a cave. Sa-
von, 1oo livres le cent. Chandelle, 24
4 15z f. la livre.
COvRS DV FRET.
A SAINT-MARC, ledit jour 4, Su-
cre blanc, i zd. brut, iz2A 14 d. Indi-
go, 30 ~ 36 d. Cafe, 16 a 18 d. CotoO
45 48 d.
Av CAP, Sucre blanc, Iz2 .13 d.
.brut, I3 A 14 d. Indigo, 244d,Caf ,
17 d. Coton, z24 i 2 d.
M 0 R T S.
Le fieur Lafite, Arpenteur du Roi,
ft mortau Cap, le 3o du mois dernier;
iletoit natifde Toulon. 11a notpme M.
ferard pour fon Ex6cuteur-Teftamen-
taire.
Le iieur le Coq, Habitant au Quar-
tier du Fort-Dauphin,y eft decide le
31 du mois dernier : il etoit natif de
N~ nte .
Mdosens, Habitante a Ouanaminthe,
y et morte le 3 I du mois dernier.
ZNEG sAS M RoAs.
,Au PORT.-D-PAix,le 7 du mois
dun, e antr a a Gele, ua Negre,


Bambara., tampi fur le fein'gauche
DELLERM, age d'environ 28 ans,
taille d'environ 5 pieds 5 pouces,ayant
la peau un peu rouge, lequel n'a voulu
dire fon nom ni celui de fon maitre: le
18 Mrcure, Mondo ngue, etampe fur
la poitrine ILALANNE & autres lettres
illifibles, ge d'environ 15 ans, lequel
a dit appartenir au nomme Courtaux,
Mulatre Jibre,demeurant au Mouflique;
& Louis, Creole, etampe fur le fein
droit Wil, & fur le gauche AA & a8t
deffous IAN, autant qu'on a pu le dif.
tinguer, age d'environ 30 ans, taille de
5 pieds 3 pouces, lequel s'eft dit ap-
partenir au fieur Greneau, demeuranta
Jean-Rabel,
Au CAP, le 31 du mois dernier,
eft entree A la Geole, Adonis, Creole,
fans etampe apparent, age d'environ
15 1 16 ans, lequel a dit appartenir A
Md' Cadouche,au Morne-Pelle;& Cotty,
Congo, etampe fur les deux feins GT,
Age d'environ 30 ans, lequel a dit appar-
tenir A Mile ZabIth, Habitanteau Cul-
de-Sac : le 3 de ce mois, Jean Baptifle,
Congo,e tamp6 fur le fein droit !! ,
Age d'environ 22A 14 ans, lequel a dit
appartenir A M"F Georges, au Borgne;
&deux Negres nouveaux, Congo,
etampes fur le fein gauche LABORIE,
lefquels n'ont pu dire leurs noms ni ce-
lui de leur maitre : le 4, Jean, Creole,
fans etampe apparent, Age d'environ
9 & 1o ans, lequel a dit appartenir a M.
Lemer, demeurant au Cap: le 5 Tele-
maque, Congo, etampe fur le fein gau-
she D. BROQVART;& au deffous AV
CAP, lequel a dit appartenir a M. Bro.
quart, Boulanger au Cap ; & Michel,
Crole, etampe fur le fein droit d'une
etampe illifible, & au deffous CHAM-
BELLAN, & fur le fein gauche d'une
etampe illifible, & au deffous LHOV.
MEAV, & plus bas ST MARC, le-


-x


S.!
H





-- -,-- ru


qtet a dit appartenir A feu M. Porupe: feI
6, Magdeleine, Arada,, eram:p&e fur le
hfin droit, autant qu'on a pu le diffin-.
ger, BR, la'quelle a dit appartenir a feuw
M. B :yol; un N-egre nouveau, Congo,
fans etampe apparent, ayant Orne pe-
tite croiffance de chair fur le feiri d'oit,
ge d'environ to ans, lequet naa pu dire
fonnorn ni celui de' fn maitre; Jupiter,
rnime nation, etampe au milieu del'ef
tbmae ASCHMEITZ., & au deffous AV
DONDON lequel a dit- appartenir .-
M. Mafle un Negre nouveau, Mon-
dongue fans etampe apparent ayant
une cicatrice au tour du cou par der-
riere, Age d'environ 3 5 ans, lequel n'a;
pu dire fon nom ni celui de fon maitre;
& Pierre, Congo, dtamp6, fur le fein
droir I. DERIVEAVX, & furle gauche
DEBON, & au deffous ST HILAIRE,
lequel a dit appartenir a M. Lafargue.

N'OUVELLES D'EUROPE.
R. u- s E.
La Cour a fait publier une Relation
detail e de la Vi&oire remportee par
IUs Ruffes fur I'Arme 'Ottomane, &
don't voici l'extrait.
L'Armee Turque commandee par
le Grand-Vifir, confifloit, fiivant le
rapport des Prifbnniers, en c nquante
mille homes d'Infanterie & en cent
mille de. Cavalerie, tiree de Natolie,de
R omelie & des Provinces les plus eloi-
gneesde l'Empire Or toman. Les Ruffes,
focus les ordres du Feld Marechal Com-
te de Romanzow, apres avoir effutye,
pendant quatre heures, un feu vif &
continue, parvinrent,a huit heures du
matin, devant le retranchement enne-
mi, & le forcerent. Le Grand-Vifir fit,
alors tout ce qu'l put pour ranimer fes
Troupes; mais il ne put parvenir A les
rallier, & fe vit contraint de repaffer le


Dbab ie ec uWe patrie de" f'o A Crntee
fur pr-s de tr6is cens Batreaux qua
avoient fervi eft parties Ai former 16
pont fur lequel il avoit paffG ce Flet vea:
On value A plus' de vingt i ille hom-
me's la, perte des Tures: elle seft mmen'
port6e i quaranre niile par es Priiion-
niers. Celle des Rufles rn'thquede trois
clens cin'quante- trois honmmes. L'Infan-
terie Ottomane eft' abiblument. d etui-
te. Les tropheesconfift ene'cinquante.
fix-drapeaux, deux queues- d'e cheval,
deu~x marques diflin tives de Dervich ey
quatre cymblales., un etendard & deur
cernstrois canons; Le'refte du butin cons
fifte en une grande qiuantite de tentes ,
de chevaux de chamieaux, deobcftiaux.
de provifions:de, bouch'e d,&; guerrey
de bagages ,& decaiffons.
P o0 L 0o CG E.
Suivant les Lettres rescues derniere-
ment de Cracovie ,. les Co-ifdedres ,
commandos par Ie Regimentaire Pu-
lawski, fe prefenterent devant cette
Ville A la- pointe du jour; ils enleverent
les piquets, penetrerent jufques dans
Ie Fauxbourg, fans qu'il fft pofible A au-
cun Soldat de Garde de tirer un coup:
de fufil; ils fe faifirent du Commandant,
d'une vingtaine d'autres Officiers, &
de prefque tout le Regiment, ainfi que,
de la Caiffe Militaire.
Le bruit s'eft repandu Varfovie que
les Ruffes s'etoiert rendus muitres de,
lender, qu'ils y ont trouve cent foi-
xante fix prices de canon, & que lefils
du Kan des Tartares eft du nombre des
Priobnniers qu'ils y ont faits; mais cette
Nouvelle n'eft pas affuree.
DANEM AR C K,.
Le Miniflre & Secretaire d'Etat au'
Department des Affaires Etrangeres,-
I'Amiral & Surintcndant de la Marine
viaenunur de donner la.i dmiiJon de


I1-rr---




iii-. .?-` F Y- -w- -Fp -. -. -.. -I bP~T-,w- -I~-_ - .-^-~--- C~ -


leurs Emplois; Sa Majefit, r aeeep-
tant ces dcmilfions a nomme d'autres
Seigneurs de fa Cour pour les rem-
placer.
On affure que l'Efcadre qui etoit dans
la Mediterrande a ordre de revenir in-
ceffamment A Copenhague; mais on
ignore quels font les moyens que le
Gouvernementemploiera pour porter
la Paix la Regence d'Alger.
ALLEMAGN E.
L'Empereur & le Roi de Pruffe,
apres avoir vifite de concert le Camp
qu'on avoit fait en Moravie, fe font
rendus 'un A Vienne & l'autre A Berlin.
Les Commiffions de Sante, etablies
fur les frontieres de Turquie, ont don-
oe avis au Gouvernement que la pefte
regnoit dans la Moldavie la Valachie
& la Podolie. En confequence de cette
Nouvelle, la Deputation Imperiale &
Royale de Sante a fait fur le champ
les difpofitions & a pris les precautions
neciffaires pour garantir de ce fleau les
Etats de l'Imperatrice-Reine. Pour cet
effect, on a tire un cordon de Troupes
reglees fur les frontieres qui continent
A la Pologne; on a fait des abattis d'ar.
bres, & erig6 dans les differens Comtes,
des maifons pour y recevoir lesVoya-
geurs, lefquels y refteront, ainfi que
leurs marehandifes & effects, pendant
42 jours avant que de pouvoir entrer
dans les Etats de Sa Majefte Imperiale
& Royale. On a etabli de femblables
maifons fur les frontieres de la Turquie,
ainfi que du c6te de la Silefie Autri-
chienne qui confine A la Pologne.
ITALI E.
Depuis la deftrution de la Flotte
Ottomane, les Ruffes ont former le
blocus de Napoli, de Romanie, & ont
commence' bombarder & canoner les
Forts avances de cette Place. On ajoute
gu'ils font refts eses aitres de la naviga.


tion de I'Archipel, & qu'lls intercep-
tent toute communication avec Conf-
tantinople par la Mediterranee. Ils fe
font empares de quatorze BStimens qui
venoient d'Alexandrie avec des cargai-
fons des vivres, defines pour cette
Capital.
On vient de publier A Venife une
Ordonnance du Confeil des Cinq-Sages,
par laquelle it eft defend d'apporter
dans les Etats de la Republique du caf6
du Levant, & d'y en faire ufage.
ANGLETERRE.
Le Miniflere eft fdrieufement occupy
des affaires int6rieures du Royaume, it
l'eft,fur tout, de different projects de Bills
qui front remis au Parlement a la pro-
chaine fefiion, & qui ont pouir objet
de rtablir la bonne intelligence entire
les Colonies de l'Ameique & la Metro.
pole, & d'etendre & d'ameliorer le
Commerce National avec elles. On af-
fure qu'il eft fur- tout queflion d'un Bill
pour la revocation de la taxe impofee
fur le the. Quant au project de former
un nouveau Miniftere, il parolt s'en
occuper ferieutement ,& les efprits des
differens Partis femblent fe rapprocher
de plus en plus.
On continue de travailler avec beau-
coup d'afivite a mettre en etat les
Vaiffeaux de guerre que la Cour a def-
tines pour la Mediterranee; ceux qui
font en etat de mettre en met, font
deja parties.
On made de Mahon que I'Efcadre
Danoife, aux ordres du ContreAmiral
Kaas, y attend un renfort de troisVaif-
feaux de line, avec lefquels elle fe
rendra de nouveau fous Alger pour en
recommencer le bombardment.
FRANCE.
L'Abb6 Crifel, Pratre, Vicaireper.
petuel de I'Eglife de Paris, accuf6 dans









''affaire du Sieur Billard, arr&et& con-
duit A la Baflille, condamne le ii mai
dernier fur les conclusions du Miniffere
Public h un plus amplement informed,
A la charge de garder la prison, n'a pas-
reclame l'inftant meme de la fignifica-
tion de la Sentence qui lui a tet faite ;
raffure par Ton innocence centre les evd-
nemens d'une plus ample inftru&ion,
il n'a ecoute alors que les mouvemens
d'une f6curite parfaite qui lui a fait ne-
gliger, pendant le course de linftruftion,
les reffources quela Loi luio ffroit, foit
dans l'appel du Decret, foit dans la ri-
clamation du Privilege Clerical, foit
dans la demand en elargiffement pro-
vifoire, foit dans celle en affiftance d'ua
Confeil, foit enfin dans la Requite
d'attenuation qu'il avoit droit de don-
ner aux terms de l'Ordonnance ; mais
depuis qu'on lui a fait voir tout le dan-
ger des confiquences qu'entrainoit un
pareil Jugement qui, en prolongeant
fa detention, laiffe fubfifter contre lui
des foup.ons humilians, il a interjetc
appel du Jugement prononce contre
lui, ainfi que du Decret & de toute la
PrBcedure qui l'a precede & fuivi; il
vient de donner un Memoire avec une
Confultation qui expofe la situation
cruelle oh il fe trouve, de fe voir char-
ge d'une accusation faifant parties d'une
pourfuite infamante de banqueroute,
& don't le titre femble n'avoir etC puif6
dans un fait pretendu paff fous le fceau
de la Confeffion, que pour pouvoir
plus impunement incu!per le Confeffeur
& lui interdire toute justification, &c.


AVIS DIVERS.
Les fieurs Janton, freres, Fermiers
des Boucheries de la Ville de Saint-
Marc, donnent avis que le retard qu'ils
eprouvent dans leurs paiemens, de la
part de plufieurs Particuliers, & fur-


P
tout, es pertes qt'its ont efluyees par
le deces de quelques autres qui font
morts infolvables, les dcterminent A ne
plus fournir de viande A credit, fur
cartes ou autrement, A computer du 1
de ce mois ; & que pour fuppleer au
defaut de monnoie, ils fourniront de
leurs Bons pour telle quantity de viande
que l'on voudra en ledr en comptant la
valeur en or.
Le fieur Marc, Capitaine du Navire
la Terpjichore, du Havre, donne avis
qu'il a pris magafin, meme maifon que
M.Vic7oria,faifantle coin des rues Saint.
Laurent & de la Pointe, au Cap.
Le fieur Bonnefonds, Confifeur au
Cap, etant oblige de partir pour Fran.
ce, avec Madame fon Epoufe, pour
caufe de maladie, prie ceux quiil peut
devoir, de fe prefenter pour recevoir
leur paiement, ainfi que ceux qui lui
doivent, de le folder au plutrt.
On previent le Public que le Magafin
de M. Turin fera, a commencer du vena
dredi i de ce mois, au Cap chez M.,
Reynbs, tenant le PaiTage du Limbe,
B la Fontaine, au bord de la mer.
Le fieur Franpois Daney, grant les
magafins de M. Turin, A la Petite-Anfe,
fous les ordres de M. Thibaut, Nego-
ciant au Cap, a l'honneur de reiterec
fes services A MM. les Habitans, Ne-
gocians & Capitaines: il prevent en
outre qu'il a A vendre des liqueurs de
la Martinique afforties.
M. Mirault, jeune Capitaine de Mi-
lices, commandant celles de la Paroiffe
Saint-Jer6me A la petite riviere de
l'Artibonite, charge par M. fon frere,
aine, de arrangement de toutes fes
affaires, prie M's les Creanciers dudit
fieur fon frere de s'affembler le 19 de
ce mois, A 9 heures du martin, en l'E-
tude de Me Laborde, Procureur au Siege
Royal de Saint-Marc, & d'y apporter


4


1,
Ii


m -i C laR


IlsXCiiriihrc-r


1


.. t --





lli - .- -. -



les titres de leurs criances avec les i- Capitaine, rue dir Vietr-Gotvernm e
cjuidations d'icelles en principaux, in- ment, mrme maifon que M" Lambert,,
terets & frais, pour deliberer fur les freres,Negocians au Cap.
arrangements A prendre pour leur plus La Renommee, de Bordeaux Capi-
prompte liquidation. taine Monneror, partra pour ledit lieu
Les perfonnes qui ont quelque hy- dans les premiers jours du mois pro-
potheque fur l'Habitation,appartenant. chain. Ceux qui defireronty paffer out
ci-devant 4 M. de, Montolivet, qui l'a- charger A fret, s'adrefferont h M" Lys
voit acquife du fieur Louis Strafle & & Camefcan, N'gocians au Port-au-
de Marie Adrogon Negreffe libre, fife Prince, ou audit Capitaine, en fon ma-
S'la Riviere-Mancel,Quartier du Gros- gafin chez lefdits Sieurs.
Morne, font prides de la part des Ac- BIENS ET EFFETS A VENDRE.
quereurs dudit fieur de Aontolivec, de M, de Ferrary, fe difpofant A partir
communiquer leurs titres & de fe pour France, donne avis qu'il vendrw
prefenter inceffamment en lEtrude de fon Cuifinier, ncmme Cefar, lequel eft`
I M. Salleles, Notaire au Cap,pour que connu pour'fort bon Traiteur bon
j leflits Acquereurs puiffent purgerlef- Cocher & bon Valet; ledit N(gre emft
4 dies hypotheques & computer au age de 28 ans, & ii a refle ly ans en-
vendvur ce qui lui revient; ce qui doit France. Sonprix eft de 1oo portugaifs,
fefaire dans un mois, commencer du en fucre, ou autres denrees dui pays.
z du courant. Un Terrein, fis Fl'Artibonite, Pa-
DEPARTS POUR FRANC'E roiffe Notre-Dame des Verettes, aw.
.Wl. Tardiveau, Habitant l'rArtibonite. lieu dit le Foff&des-Forges, fur lequer
SM. de Montolivet, Habitant 4 la, Ri- it y aune maifon principal, avecdeuaX
Viere-Mancelle, au Gros-Morne. galleries, poteaux en terre, couverte
Md Veuvee Desbordieres, Habitante n effentes, & divifee en 4 chambres
t 1'.Artibonite. '& c4 cabinets;deux bftimtens, don't uii
D M A N D E. fervant de magafin,remife, & l'autre, de
SUn Particulier defireroit acquerir cuifine ; zz cafes fervant d'hbpital,
Un parti de Negres faits au pays, de la poulailler & de logement pour les Ne-
valeur de 5o mille livres ,payables en gres,un puits en magonnerie,un co-
un bien de mmee valeur, fitue en Nor- lomhicr,une cloche monte, cinq in-
i niandie, garanti de toute hypotheque, digoteries don't 4 en bon 'tat,battantes
ou en lettres de change fur France 6, atfmoyen d'un moulin A betes, 15 quar-
12. & 1x8 mois, ou en billets 4 ordre reaux de terre en patates, & une bana-
dans cette Colonie ;on donnera, dans nerie d'environ i 500 touffes : ledit
tous les.cas, des ftretes convenables. Terrein content 66 quarreaux, & il
On s'adreffera e M. Dufour de Riams, eft arrofQ par un canal tire de la riviere
'Imprimerie Royale du Cap. des Verettes. On s'adrefferaa M. Dabt
NAVIRFS EN CHARGEMENT. nach., fils. rArtibonite.
La Ceris, de Bordeaux Capitaine Le fieur Ckefneau Procureur des
Carrier, partira pour ledit lieu dans biens de M. Bonnault, & Habitant au,
le courant du mois prochain. Ceux qui Petit Saint Louis, pres le Port-de-
i voudront v paffer ou charger a fret, Paix, done avis qu'il a A vendre une
I s'adrefleront au fieur Bouilliac, on audit Habitation fife au Pilon-de-Vaudrocq,
iI




- -- --


4


I..:I"


* Saint-Louis, dans une belle position,
faifant face a l'oueft, A une moyenne
lieue du bord de la mer, & des Embar-
caderes du Vaudrocq & du Marigol,
qui font les meilleures de la C6te; la-
dite Habitation content oo quarreaux
de terre, & eft etablie depuis deux ans
& demi; fur laquelle ii y a environ
30000 pieds de caf6, de deux ans, I8
mois, un an &trois mois, plants A 6,
7 & 8 pieds de diflance, don't il y en
aura environ 6000 pieds en grand rap-
port, cette annee ; des vivres pour
nourrir trente cinq A quarante Ne-
gres ; deux cafes a Negres, de trois
chambres, chacune; une autre cafe,
de deux chambres, de bois equarri, &
paliffadee; beaux emplacemens pour
des bAtimens & glacis, fans etre obliges
d'efcarper; des bois propres a conf-
truire; la plus grande parties de cette
Place eft couverte de roches i ravets,
& il y a des mines de fable dans les ra-
vines; & le furplus eften bois de haute
futaye & chapelets; ii fe trouve auffi,
A1 zoo pas defdits dtabliflemens, une
forte ravine, fufceptible de faire aller
un moulin ; & l'eau eft a la proximity,
de tous cotes. On vendra en outre 18
A o0 tetes de Negres, une bourrique,
quatre jumens, une pouliche, un pou-
lin, de deux ans & demi, un mulet, de
18 mois, & un beau cheval Anglois.
Ceux qui voudront faire cette acquifi-
tion, s'adrefferont audit fieur Chefaeau,
qui defire partir pour France, & qui fe
pretera A tout arrangement, pourvu
qu'on lui paye moitie comptant; pour
Ja tranquillity de I'Acqureur, il ddle-
,guera environ I z I5 mille livres qu'il
peut devoir fur billets.
Une Place fife dans les hauteurs du
Palmifle-A-vin, Quartier de Leogane,
I quatre lieues de ladite Ville, & A cinq
quarts de lieue duabord de la mer, fort


*re
beau chemin, quoqu'en mernes, & oik
il y a une tres-bonne embarcadere ; la-
dire Place eft etablie en Cafe, & continent
48 quarreaux de terre, nouvellement
arpentes; fur laquelle ii y a plus de 6o00
pieds de cafd en rapport, & oh ii n'y-a
qu'environ 1o quarreaux de terre ab-
battus, tant en favannes quejardins &
beaucoup de vivres, le tout entoure
de fort belles haies vives. Les etablif-
femens confident en une fort belle &U
grande cafe, de 5o pieds de long fur 16
de large, dans laquelle font trois gran-
des chambres, trois cabinets don't un
fervant de dpenfe, & oh it y a un eta-
bli fort grand & une petite cave ;ladite
cafe carrelee, couverte en effentes
d'acajou & paliffadde en planches
peintes en rouge; en outre, un autre
batiment, en culde lampe, paliffade en
planches de palmiftes, confiflant en
deux chambres, un cabinet, une autre
chambre, toute neuve de i2 pieds
quarres; le tout couvert en effentes;
un poulailler, de meme grandeur ,&
une care A Negres, de 36 pieds del ong,
fur 1i de large, divif6e en trois- chan
bres; A portee defdits batimens, et une
fort belle fource,oi il y a une fontaiie
en magonnerie: ladite Place eft fufcep-
tible de 40 millliers de cafe, don't la
majeure parties en plat pays; plus, une
conceflion y attenant non arpentde, de
la contenance de r6 quarreaux de terre.
Le prix de ladite Place eft de zoooo liv.
f9avoir, 8ooo liv. comptant; quant aux
autres I ooo liv. le Vendeur demand
que 1'Acquireur fe conflitue envers lui
ou qui bon li femblera, en 400 liv.
argent de France, pour lefquelles il fera
des envois tous les ans, A fes perils St
rifques, laquelle-rente il pourra acquit-
ter toutes les fois que bon lui femblera,
par la fomme de 8000 liv. argent de
France, pour la folde de ladite Place:


t :


I IN


r


^


~I~r~--~-"-




PIR~F~ ~r~,*Cllslll~rr~~r~.~ ~_ __~ _~_


on observe cependant que ces paiemens
ne pourront fe faire qu'en France.
Ceux qui defireront en faire l'acqui-
ition pourront s'adreffer A M. Vaif,
Habitant a Leogane, qui vendra aufli,
fi 'on veut s'en accommoder btes a
corner, mulets, bourriques, lits, garnis
de leurs mouftiquaires, ameublemens,
armoires, buffets & tables d'acajou,
Negres on Negreffes, pourvu toutefois
qu'on 1 s paye comptant. Les etabliffe.
iens de Iddite Place font dans une belle
position, & ont une vue fort etendue.
Samedi prochain, I1 de ce mois, il
fera procede A la Barre du fiege Royal
du Cap, A la vente & adjudication de
trois Negres, Charrons d'un june
Negre valet, & d'une Negreffe mena-
gere;letdits Negres & Negreffes font
tous jeunes, & dependent de la fuic-
ceffion de feu fieur la Fargue, vivant,
Charron, au Quartier Morin : ladite
vente fe fera, A la Requete des fieurs
Mefnier, frres,Negocians, fondes de la
Procuration du fieur Guibert, Execu-
teur-Teftamentaire dudit.feu fieur la
Fargue.
Une Maifon, dependent de la fuccef-
fion-Clot, fife au Fort-Dauphin. faifiait
le coin des ruesde Clugnv & de l'Eglife.
S, confifiant en deux chambres fur le der+
riere, don't une fervant de boutique,
'lne ga!erie & deux cabinets, une court
& cuifine en appetis ; te tout biti fur
feuil de bois incorruptible planchbi-
de travers, carrtel & covert en effen-
tes: ladite mailoa, aduellement bien
fituee pour le commerce, fera vendue
bon march, don't partie comptant,
& le furplus payable en quatre terms
de 1ooo liv. d'annee en annee, don't
Avec Permifion de MM.


le premier echerra au mois de mai pro*
chain. On s'adreffera a M"r Mefnier,
freres, au Cap ou' M. Gue/dier,
Procureur au Fort-Dauphin.
Samedi prochain, i z de ce mois, it
fera procede' la Barre.du Siege Royal
du Cap la vente & adjudication au
plus offrant & dernier Encheriffeur ,
d'un tres-bon Nqgre, Tailleur, i a-
chant conduir: I'ouvrage.
ABAILOU A LOUER.
Une pa tie de maifon, provenant
de la fucceffion de Mde Profl, occupee
par le fieur Garnier Menuitier, fife
rues Saint- Domingue & Saint-L~;urent,
a louer pour le i du moist prochain
elle confille en trois chambres de pieia
pied, plufieurs cabinets, mne galerie,,
court cuifine ,&c. trois chambrrs hau-
tes, galetas, galerie & corridor. On
s'adreffera A M. Loui Foucher, au Cap.
ESCLAVES EN MARONAG7.
Un Negre nouveau, Congo, Sg&
d'environ I ans, etampP fur t6 poi-.
trine DE BEAUERUN.AU CAP, eft
maron depuis le r du mois dernier: it
eft vetu d'une chemife & d'urre grande
culotte de brin, avec un mouchoir bleut
Sla tete, & on preiume qu'il eft dans 4a
Ville du Cap. Ceux qui en auront con-
noiffance, fontppries d'en donner avis.
A M. du-Change-de-leaubrun, au Bu-
re-auduTrfor, au Cap: ilyaura 3ol.de
recompenfe pour celui qui le ramenera.
Un Negre,Congo, tampe E COSTE
d DAPQ, ayant une grofle lippe, age
d'environ %4 ans, eft maron depuis i
mois. Ceux qui le reconnoitront, font
pries de le fire arreter & d'en donner
avis A M. Vajl?, Habitant A Leogane s
i y aura to liv. de recompenfe.
tes G'ne'ral & Intendant.


A CAP,, ch IG I I II L 7
AU CA lP, chez Gu IL LO T, Imprimeur brever du Roi. r77L


-- ---'--- --r --- ---- ti~~




~~-I



ANNE 1771. N170, 31



A--, ic4HES AMEICAINES.A
,, DO' Mercredi ie Janvier,
I C- Ivi
/* i 1> I jo'* *'< y / c^
^ i^- Ji \ iiiii.i 1 i r ^ : ^ _- ,11 ll .^ .. > .f~ ...i; ''* ,. i ih I ii ,_^


A a RRl V de Navires.

AL V CAP, e i4 3zde .e ne mis, la For.
tune ,;du Havre, Capitaine Defprairies,
parti dudit lieu le 19 noveithbre dernier;
Ia Ceirs de la Rochelle, Capitaine
Giraud, part dudit lieu le 30 novembre
dernier.
SPHI des Marchandifes di la Colonie.
A SA"NT- MA R, le it de ce
mois, Sucreb-lanc, premiere qialite,
0o liv. feontade, 48 1, troiiiet, 4 .
commitn, 36' 41 l brut z8 A 3011A .
Indigro leu, 7 1. i f.cuivre, 61. o
7 1. Cafe nouveau, 20 f. Coton i h a
130r1. Cirs,7( 1.1 71. to f. Pidftres
gourdes, 37 pour cent.
Av CAP Sucre blanc:, premiere
qualite,4 A o~ h. feconde, 40 A 40 f
troifieme, 3 a 38 1. commun,3o A
33 1. brut, z0o A 2 1. Indigo bleu 8
liv. To f. cuivre, 7 A 8 livres. Cafe
nouveau, 17 f. Cotton ioo livres.
Cuirs, 8 9 1. Piafltes gourdesi 36 a
"P pour i0o.
PRIX des Marchandifes de France.
A S. MARC, ledit jour ii, Vin
vieux, ~oo liv.oo uveau i.ooliv. Fa-
rine de Moiffac, 90 g i 1o l. commune,
66 A 72 1. Boeuffale,8o A 9o0 .Petit-fale,
36 A 40 1. l'ancre. Beurre, rX A 30 f.
la livre. Huile, 36 A 4o liv.la cave. Sa-
von, go A oo 10 le cent.
Au CAP, Vin vieux, 390 350 1.
niouwea, zoo a 2.40 j.Farine de M0qi


fac, 9oA 1o commune, 70 A 7 5 liv.
Boeuf lle, 75 liv. le baril. Petit-fale,
36 livres l'ancre. Beurre, 2.4 2.7 f.
la livre. Huile, 24 A 42 1. la cave. Sa-
von, i.ro lives le cent. Chandelle, 24
A 2.. Ia laivre.
COrUs DV FRET.
SA SAINT-MARC ledit jour i Su-
cre blanc,.id.brut, i 2 a 14d. Indi.
go, 30 a 16 d. Cafe, 6 a 1 8 d. oton,

-:l A P G :Stre blanc 13I a 14 4d,
brut r4 A 'i d. Indigo, 24 d. Caf .
Ss d. :Coton, :30 3 5 d;
MOR t S.
M, Carrier Habitante au Quartier
d Forit Dauphin y eaf more le 8 de
ce mois, agee de zo ans.
.Dom Antonio Rubin Efpagnol,
Gouverneur de Porte-Plate, eft mort
,au Cap le 3 de ce mois.
.M. fvefque y eft mort le 14 du pre.
fent sols, age de 60 ans: ii etoit natif
de Paris.
NEGRES MARONS.
Au FORT- DAUPIN, le 2 de ce
mois eft entree a la Geole, Pierre,
Sn ga ois;, dampe fur le kin gauche,
.(AULT, lequel a dit appartenir M.
Gourguts : le Laurence, Congo, fans
.Ct.mpe, laquelle s'efl ditt appartenir i
i!a fucceflion de M. Balanfon : le 6,.
fgn A s9 niatiqon Ktampe illifs









blernnt fovrles deuinlfehsq el q1a die
a.pa.rtriirM i u ia. 4
Au CAP, le 9 de ce mois, eft entree i
la eole _DoroMI Arad ,;etampe;
illifiblement fur le fein gauche, [aquelle
s'eft dite appartenir A MIh Deecridr-
la-Tonnel: le : 1 Cathe-ine, Creole,
$amie.p-lefur lesde.uxjeins. DX+.,laquelle.
a dit appartenir A Marie.Louife,N'greffe
libre, au.Trou: Ie ri, Ir Cfar,, Congo,
tampie fur lefein gauche RARBYT, leqtuel
a dit appartenir A M, Bufiry aux
Ponds Blancs:e r 3 un N-egre notnlie
"Simbi, atampefi r lefein dtbiit GRA-S
SEL ,lequel n'a pu dire f6ni rnm ni eli i
de fon mirItre ;& un autre Negre nou-
veau, Mayomb6, dtampd fur le fein
d~roit PRESTET, leqteIln'a pi direfon
'nom ni ceti d f on imattf. :t

MNOIv EL L ES DE L'q pE.:
L..M ,t2 1 .A :-, :
Le Rol de& Pruf a fahiteir itur
Cordon de tupe d puis les frontiers
de Pruffe,jufqu'en Lithuanie. Sa Ma-
jefie ein a dion it'liLom manemtint au
general Beling-, & lii a dordontn ide
condamner A -mort i fins diAinl6h'on
tang & de maiffance Ktotti peronne
iqui pafferoit d la PSologtieifti i les terres
de fa pominationy f -^t&ie urtenide*
Parfieports de faent pciur def&e &pour
-Its equipages. Ea-voflat do-&Si Ma-t.
jefteeft que tout home, ain& acwrt,
foit execrte fuirlerxch#ap4 r4A'endroit
mem-e de fa detention.,
.t E At, A t 1e .
en itredstit qoet f yiiddff Ptpe,
finr eefbrt dries Yilitues, fcikt ine A'.le -
iiqe u, t6 Rnra(winv*tKif'e idekpd*a
-quirtades+ relatves ate edicftonainbes ;
'Oln voit -enItf'atres imie "~tfiyPe cii
tepraetie14e O-i'd a~i I6tith ,,


I da: g Piquilirde dfomieuxfur tine
i1 Le Pape eft au-deffous du Religieux,
tendant :les bras ptr l:e recevoit, au
cas qu'ii tombe, & faiiintdfigne au Peu-
Spie de' drenQd patience. Un des Se-
couans eft entire deux perfonnes, don't
Ul:une.lex+hoTte aagiterla. cordge,A l 'as
tre I'en detourne en lui montrant un
Crucifi, Une pe"fonre du' fee eft
genoux difant fon chapelet en face
d/i J1luite, tandis cu'md atiAre perfoan
/ age liui' dero~e la vue d'irn violon1,
qu'il cache fbus forr habitr Enfin detit
autres dans leloignemen: obferverit t
fpe-acle avec tine gn rette.
On apprend que depuis la deftruc&
tion de Ia FIottreOttman~e.ies-.Ruffcs
fe font mis en, poffefflione l'lfle de
S0io,.& fe foit .rmpares. de.toute 1'Ar-
titlerie qpelesTurcs avoient ms a terre
pour s'y d.fenidre. Ohn ajoute qu'ils fe
fQnt rendus maitres dans I"Artchipel,
de dpuze Butimens R.agufois .&-edeux
Autres cliha'gss de previfions de boAu-
ihe '& de guerre q.uit iojent defltU s
paor.cette Elofie. Les autre4 ifles voir
lines /des 1ardanelles.craignent beau-
coup de timber au.wi au. p'ouvoir des
Ruffes.
On mande: de Colorno, Mairpn.de
plaifance.de I'lnfant, Duc de Iarme,
que letonerreryrtQmba':dernierement
fur'une tour de ce Chateau auptes 4e
I'appar.tement de l'Infante. 11 pera un
gros mur 8 ne caufa aucun accident
Cl*heux. Cette-P'rinceffe quietoit alors
damns fbit i'abilet y 'a pas 8 eti la ftwoin-

A ., N GaL-Ei T R R Ri R.
SO n.Ari tde Pbits mei ii q i :.nf sacip.
perfoit plus' ds rav-ages qu'y a ca iFs
.I'tliend"irdi uimn &. and'pen-
damtenJrwdis'Viai~ehwde Uigni cgt

*-w-


i_',--*V--- ---* ^.*Ti.-l ln.iri-r. . p--- ----. --- ;- ..








ravdilA y mrettre en etat d'etenir 'ta
ntir, ,on y prepare atud -plufieurs'Foe-
gates. On .ijoutte gwe :les Traipes de
Marine de ce D-partement fe dripofeni
A s'embarquer fur les Vaiffeaux qui
doivent mettre inceffa moment ia voile:
. On:continue de charger A Londress
chaque jour une prodigieufequwntit6
deh1rarch indies -deflinie ipotir 1 lIou.
velle. drck :&:pour d'auires Colonies
de .1Ain rique;.On :mande det cete Par-
tie du ,Monde que les .fies de Saint-
Euftache & de Curacao abncmdent en
Marchandi esEuir op en.zres que es iol-
landois y ont fait patffei.


S.Le Roi & la Famille Royale ont fi-
gn. dernierement le contratde maiaage
du.Conme .de Fougieres MarechIal des
Camps & Armdes de Sa MajeftI &Sous-
Couverneur I des Eifans de France,
avec ,Dm~miifele Ade Vaux Fille dl
.omte de Vaux Lieutedar:t-Gen6ral,
prand-Croix. de: 'Ordre Royal & Mi-
litaire de Saint Louis & ci devat Conm-
wnandant en Corfe.
. Le SieurVincent de'Montpetit,Pein-
tre a eu`i'honie.ur de pFreenter au Rai
a& ta Famille Royatewun Tablean ali
gorique, repr.lentant Madame la Dau-
phine peinte dans une rofe ,accompaf-
gnee d'une Fleuir de Lis, d'Itm ornelles
c d'autres. Fleurs qui fbrment ina bou.
quet fortant d'un vafe de Lapis ,enridAi
d'ornemens en or, avec different attri-
buts relatifs I'Alliance des Augufles
Maifons de France & d'Autriche. Sa
Maiefi6 & la Famille Royale ont t&-
msoign' leur fatisfafioa dece Tableau.
On ecrit de .Metz qu'on vient d'~ta-
bulir Falte, a deux lieues de Boulay,
une Manufadure autorifee par desLeti-
tres-Patentes du Roi & par un Arrrt
id Confeil d'Etat, dans laquelUe on fa-
/


briique:1'aal er qgiiragfsoaintffe,
.abeint e & d'ufatg,celu e 4'AngleteTre.
PlhfieursiUov squisten rn omt faitkl'dal
Iti ot Airpuv r es Ai& es iqualitr.
Cet acier eft beaucoup mrins chertque
cehlui:de Et raCbger. Cft 1'avantage que
les -Manufaiures :loalens ont tou jot0uas
t0uteS chafes gales ed'aiileurs, iu'r te

'cutrrence. '

A Mt RI Q U E.
Objrfvations fur ItElzxir ndien. .
rD apsL les experiences hieuretifeS
qiue j'ai faites des bors effects de cet
Ehlxir, jedoisA s'tAiteur de ce remedy
tous lesd oges doni il eft fufceptiblk;
d'aiHleurs, rlezete & l'humanit., joints
Sl'inter&t de mes Concitoyens. m'o**
bligent A -mettre au source reci fidele.
Jiai reu iprks de quarante Negres accas
bis de la mrime Lnal adie,, Iodntdesritn*
cipaux fymptomes etoient une dyfftnh
erjie4aec des douleursuplusiou moins
vives ,dans Peflomac, aui bas veritre,
dans la poitrine & dans le refte de tou-
tes les enmrailles, accablis par des fbi-
bl ffes touffifwtes tconfidrables & v-.
miffemens ; & il: ''en eft imn rt plu
fieurs.,malgr :les fecours les mieur in*
diquds par les Gens de l'Art.
.N'ayant prefque plus-de Areffources
fur vingt-quatre de ces infirmes qiuime
r.e-foient jeles -mis wous a .1'u age de IfE-
lixir Indien; je eur en fis;prendreA tous
differences does: j'en donna aux uns
par cuillereesravec parties gate d'ehuile;
ant:autres, je Ie leur mi.lai avec unt
diffolution de deux ou trois ones de
manne; le tout pour adoucir les-gran-
des doulurs. & fire "vac ier les hau
meurs corrofives qui dichiroient ces
maltheureux.
J leur en faifoisprendre deditanct


~----?~







2o
en diflarice ;;.& parle heidl ecours 'd
ce remede,'je parvins enpeu de jours
& calmer tous cesterribles accidents;&
dans moins de fix femaines, a uine en-
tiere guerifon.-
J'ai encore eprouve de tres-grands
fucces de application de cet Elixir fur
des douleurs' atroces & enfluires, la
(uite des piquures de .Betes A mille
pieds & des Araignees crabes, qu"il:a
gtnries en peud'heures, come par en-
chantement.
Ma fenfibiliti pour le bien d I'huma.
nite6, le vif inter&t que je porte dans
te fond de mon coeur pour tout ce ieui
regarded mes Concitoyens,'& le jufte
devoir de ma reconnoiffance envers
rAuteur de I'Elixir Indien, font les feuls
motifs des veritis que je mets au jour,
pour que tout le monde en profit dans
de femblables occasions, qui ne. font
malheureufement que trop communes.
Signed, D' A v RIG N E, Habitant au
Mornet,


S ECT A C.L E S. o
LaComtedie du Cap donnera, mardi
29de ce mois,une Reprefen!ation de
la Fi'-Urrgei, Opra' en 4 A&es, orne
de tout fon Spetacle; il y aura le meme
foir,Grand-Bal. Cette Repr6fentation,
ainfi que le Bal, eft au benefice de Mde
Mentet.


AVIS


DIVER S.


Les perfonnes qui ont quelque hy-
potheque fur l'Habitation, ppartenant
ci-devant 3 M. de Montoliver, qui l'a-
voit acquire du fieur Louis Strafle &.
de Marie Adrogon, Negreffe libre, fife
ala Riviere-Mantcel,Q.artier d.u Gros-
Morne, font prides de la part des Ac-
quereurs dudit fieur de Montolivec, de


cmdnmuniquerIleunts titte, &' de te
prOfenter inceffamment en l'Etude de
M. SalleIes NOtaire auCip'p pour que
lefdi:ts Acquireuirs: puiffent purger lef-
dites hypotheques-, & computer aui
vendeur ce qui lui revient; ce qui doit
fe fire dans un mois, A commencer du
.;du courant. '.
SMM. Prudhomme &LRourke, quite
noient en foci"t6 .une.maifon de Com*
meilce: Le6gahe, fousla raifon de Pru;
d'kornm:, &c. donnent avis que M.
Rourke, s'dtant retired de cette focit6,
M. Prad'hommeen a form une nou.
velle avec M. HIeurtelou, qui tOitcid
devant fon .Af[oci6 & qcui arrive de
France, fodi 1a raifbnide 'Prud'homme
& Heurtelou, ai co6mmencer du i; "!de
ce mois,& fans qu'il-en r6fulte aucurt
changement dans les affairs de ladite
maifon. ..
Il a etevole i Saint-Marc, dans a4
nuit du i r au ri novembre dernier,chea
M. Dupont, Prociureur auSiege Royail
8^ Diretedeur desPofetes 4de ladeiteVitle i
Sdans.fa: chambre A coucher, deux Mo..
tres d'or, f'avoir, une pour femme
garnie e -fa chaine & crochet d'or,
gravee & relev6e en boffes, lefquelles
gravures reprefentent un Berger & une
Bergere, trois moutons & un chien; le
boitier de ladite Montre a un double
cordon, & la chaine eft garnie de fa
clef d'or, d'un petit chien affis, de
meme metal, fous les pattes duqueleft
une agathe, fervant de cachet, & un
ruban de fbie rouge & blanc, entrelic6
dans les chainons de ladite Montre ; &
I'autre meme metal, petite, de gravure
unie;, remuanr un peu dans fon boitier,
& rude A monter, ayant un cordon de
foie verte, & une clefde cuivre. Dans
le cas oh ces Montres feroient prefen.
tees.pour etre vendues chez Mr les
SHaQitans des diff6rensQuartiers de cette


0 qp 7, - -.. .--- I





Colone, bu a M" lis Bijoutiers, tor'
logers ou autres Citoyens ils font
pries trs inflamment de vouloir bien
les-retenir, & d'endonner avis A MM.
les Direteurs des Poftes de leur Quar-
tier, ou audit fieur Dupont qui, outre
la fincere reconnoiffance qu'il leur en
aura offre encore de donner une rei
compen e hoinnte.
Le fieur Dupuy, Habitant au Gros-
Morne, voyant avec la plus grande
fatisfaCtion, la Pommade. Dartres,
de fa composition, operer les effects les
plus falutaires, & d'ailleurs encourage
par le grand debit qui en a ete fait juf-
qu'A ce jour, donne avis qu'il vient
d'en composer une quantity fuffifante,
pour qu'on ne foit point, comme ci.
devant, dans le cas d'en manquer;&
qu'on continuera d'en trouper chez le
fieur Ravet, Ai'Imprimerie du Cap, ainfi
quechezM. Oriot, S. Marc,& A M;
lMorail, au Port-au.Prince;.
E P F E T PE R D t.
I II a et perd' u le n6du :imis dernier,
depuis le Mouflique jufques chez le
Charon dur Tererr Rouge, un paquet
contenanr une culotte de velours rouge,
ine vefte debafin ine paire de fouliers,
deux cols, une chemifle brodee, un giler,
deux mouchoirs, deux paires de Bas;
ceux qni 1'auront trouv6, font prids
d'en donner avis A M. Free, Negociant
au Cap.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
La Ce'rs, de la Rochelle Capiraine
Giraud, partira pour Bordeaux dans le
courant du mois prochain, & ii fera
pret A recevoir des denrees A Con bord,
.lous huit jours. Ceux qui voudront y
charger, s'adrefferont A Mrs MefJier,
freres, Negocians au Cap.
Le Quarter Morin, de Nantes Ca-
pitaine Subra, partira A la fin de ce
mois fans faute. Ceux qui voudront y


"


-U~Y -1.. II- _.~~ IgllDtSaCII11


n


ipter s'adreferont A' Mt Aubers 8
Compagnie,ou audit Capitaine en for
magafin au Cap, rue Penthievre. Ledit
Navire eft fon premier voyage, &
eft tres commode pour les Paffagers.
Le Minotaure, Capitaine Ducaftel,
partira pour le Havre, A la fin de ee
mois. Ceux qui voudront y charger A
fret, s'adrefferont i MS Staniflas, Foa'
che & Compagnie.
Le Saint-Martin, Capitaine Prevoft,
partira pour le Havre du zo au 3o du
mois prochain. Ceux qui voudront y
paffer ou charger a fret, s'adrefferont
auxdits fieurs Staniflas,Foache & Comn
pagnie.
Le Brigantin les Deux-Freres, du
port de 180 tonneaux, partira pour
Bordeaux, le i5 de f6vrier: on prcnira
afret le fucre A 24 d. & le caf6 h 30, fans
autre claufe. S'adreffer A M. Poupetcan
la maifon de M. Labrofe ,Chirurgien at
Cap,, rue Penthievre.
BIENS ET EFFECTS A VENDRE.
Une Chargde- Cofeiller du Roi di
Petit-College; plus,une Maifon neive",
fituee vis-A-vis la Bourfe, A Nantes',
avee un tres-beau Jardin potager &
fruitier; un etabli & deux Magafins,
contenant chacun plus de cent bariques
de fucre. Item, un Bien de Campagne,
fitue a Boub, pres de ladite Ville, con
fiflant en .... arpens de terre laboura-
bles.... de pres.... de vignes, &une
Metairie confiderable. On s'adreffera &
Mde Veuve de Gravi, rue Efpagnole,
au Cap.
Une place, en bois debout, fife an
Borgne, A deux lieues ou environ du
bord de la mer, de la contenance de
ioo quarreaux de terre bornee des
fieurs Deligny, Sauval & Porchereau:
ledit Terrein arpente. On s'adreffera
au fieur Boiffn, au Marche-des Blanc ,
au Cap.



















































ii


Ulce Habitati on en bis'do6cut ,fife
e Jean-Rahel, au liedit la Source-
,Rnde, de lta cntenance de 100 pas
en quarrel, borne au nord de ladite
Source chiafant i; oo, pas au ftid, du
6ote..de la Source4-Andr4.,; A I'oun.t ,
T 'entree des Polmiftes-A-vin ;A l'ef,
(es terres -on con.cides. Ce Terrein
a tie conced* pa;r M-M. de Laroage &
Maillart,'le 2 noverbre 1746 M.d;
Aombebtes, Capitaine, Aide- Major des
Troupes, .u Port-de-Paix; ce nmtme
Terein a t u eeiaite vecndu judiciaire-
sFent, le juillet i750. Ceux qui Vp.ou*
dront aujourd'hui en faire','acq~jlition,
pourront s'adreffer a M-Souverbe, CChi-
rargica-Major & Habitant au Port-de-
Paix.
Un beau & bon Bateau Vermudiea,
n bois de cedreauquel il vieat d'etre
fi.t iwnjeu;de -voiles neuves, & ayant
(es proporotios fuivantes, fpavoir ; 7
pieds de longueur ; 4s- pieds de, quille
portant fur terre; ;q pieds & den.i de
hands baux; ;r pies f& denri detcalle
rtr cardinge. Ledit Baiteai- efAperc4
-. canons, e;n ayant so A board tous
oeufs, ,de 4 lvres: de balle, ARgeois &
tenforcesavecleurs ffuts;aen..o tr L6
f(pingolles de foote, avec fufis, piiao-
lets & sabres, en iondtat; ledit Bateau.
deft tres- bien en acres, cables & ma
jTeSuvres de rechange, de tomtes- fpe-
kes, haubans .neufs, pavilIons &. flant-
ne>s Fran.aifes & Angloifes, de -outes
prtes; & toU les.autres uenofiles. nd-
ceffaires & un bftinment; & ii n'a-befoi
,d'aurcune r4pratioun. On s'4reffera a
's Joir & Margery, Negocians au Cap,
*ue du Marche des-Blancs, qui donne-
.iont tous les t clairciffemrens neceffai.
4aires, & s'arrangeront avec eux,
tUne Habitation fife dans .a Mon-
tagne, Quartier de I'Artibonite, Pa-
rioile des Verettes, de la coijanrce
j anc


de .9 quarreaux de terre; fur la qutlf
il-y a r pooo peds de.caf,~ o touffes
de banraniers, patates, & au amiieu efl
uine triesbelle riviere qui petit arrofer
une pattie -de ladite Habitation; .pl4S
une tres-betle plane de palmitels, 4
tout le refle en;hbois de haute ftaie: ein
outre .8 t.tes de Negres,, une ,Place
pour hatte, .tablie, avec i: b5tesi
Come, & ''i betes cavalines. On .s'a
dreffera :Au feur :Efnar, Marchand,
fur l~Place,i Saint Marc.
SLe Baieau f 'Aribonite,, du port de
60 yQ O.tonneaux avec tous fes agr.:
& apparaux en tris-bon etat. & 1ort
tant d'ttre car.ne en plein. On s'adreaf
feraA iMI Duclas, Habitant It'Artibo6
rite ,' & M. 'Lefdvre Negociant ad
Cap.
Quarante Quarrea txdeb onne terre,
nouvell iemet .arpentes, & don't tes ti
trits fCt hiAen en regle,'fituks dans les
haeures de P'Habitatioi de MM. les
Heriti.brs-8onrreaui, aun Limb6, une
lieue de IEmbatcadere deAe ecunl, b ea
boifee, expodf6e at foltei couchant, &
a 'abri du Nord,tres-facile 3 exploiter
ayant trois oti quarrel quiarreaux en plat
pays & favanznes ,oh In.pebt eire tes
etabliffemens & cii .la .haife & le ca>
brouet peuvensa aller corrniodemenIt r
en outre beauscoup :de ba naniers &
quet.ques a.rs yvi rres. -On sadreffera
a M. Leconte, Capitaine de Milices,;&
Habitantaudit lieu, pqui In fera bonne
pCpomjlitoQn potdr du cdmptant ,,:Ou &
M"S Rafon :, frees, Ngocins au Capi
Une Miif-hn & Emplatement, fis ea
la Ville de aint- Mar.c, fervant de Ca,
fernes aui Troupes, louts -i eat effect,
au Rpi y0 lifv. :pr an On s'adreffera
M M Conftamt-de Cartelin Notaire *
Saint-Marc', quii prendra avec lAcquc
reur les arrangemens les plus cQonve
Mbk$lss~.


___~~~~_______________ ~_ I-~-~. ---------------..-~-





NEE


I


iUn Terreirt fis' ru~ $agnole con-,
te~iant enviroft 45' pieds-de large fur 7o
.de long, born a i'nord du fieur Viau,
.it fid ,du fieur Ducrocf, pere ; I'eft ,
4'un mur de feparation d'un autre Ter-
rin apparteriant au: fieur-Jacques. Dua
irocq ;' l'oueft, de la rue Efpagaole';
fur leqel il y a deux chambres, d'eux
cabinets, itle galerief, & trois autres;
cabinets dans la court, & un puts; le
tout en magonrterie,.couvert en'effen-
tes ainfi qu'e le tout. fe pourfuit &
cmp,?orte. On s'adreffera .. M" Gali-
bert, Mary. '& Compagnie. r
SLe fieur Bonnefonds, Confifeur au
Cap, done avis qu'il a A vendre 13;
iaffines A dragee, don't 4 fort belles,
r 9 de difffrentes grandeurs; pieces de
glace quarries, pour garnir une. table
de 8o0 couverts ; un boucaut de
.ioules A figure, pour decorer les def-
.~erts; hit oCires, Chinoifes; les quatre
furions en grand & en petit ; un berger
Sv ine bergere; pl ofeiers moutons &
hiens, de diffrentes attitudes; colon-
ftes & ceintres ; ne furie avec.fes at
tributs; Venus & A pollon; deux Saty-
eres,;deux douzaines de petits amours
.& bergers; deux beaux alambics, d'&
tain d'Antgeterre; & toutes fortes.d'uf,
tenfiles relatifs audit etat:en outre,
,trois Negresi don't deux bons Confi-
feurs.& Droguifles, & l'autre, bon
CCui.finier;/plus, deux- Ngreffes, don't
.une bonne Confifeufe Blanchifleufe
& Gouvernante ; & i'autre, bonne
,Blanchiffeufe & Couturiere.
. Une Habitation fife au Fond-Pal.
mifte, Paroiffe de Torbeck, depen-
dant de la, fucceffionMizo., de la coner
,tveanc de 3 o quarreaux de terre,
don't fix en mornes, flr lefquels il y a.
quantity de bois de charpente; 31
quarreaux en favannes, 6 en-jardins a
iWdipi,. &.xo ea vivres le.:reftl en '7.


_____~~~_ -- ,-- .- -
'I- 1


bois debut t I y a fut.1adteHIabitataoni
une grande cafe, d'environ to pieds de-
long fur' 3ode large, cpuverte en ef-
felites; une cuisine en bois round, ofitii.
y ,a un four; une cafe, d'environ 401
piedts de long, en bois round cliff : &k .
boufill ; deuux magahins, tiemse cone :
tru&ion, don't I'un a 16 pieds de long,
& 'airtre i pieds;iun poulailler, en
maunvais tat iune f'cherie, de 40
pieds de long ,,un.colomrbier; r3 (caafesr
A Negres; trois autres magafins; le tout
covert er paille :deux- parcs, d6ont.
iunt b&tes, & Il'aure i moutons; 89Ce
une cloche. On s'adreffera. M" Mou.:
chbs &. Coquillan ,Habitans-au Fond,
qui en front bonne composition.
A BAIL O' A LOUE EIR
Une Habitation fife- A la Colline t,
d'Acquin ,.de la countenance d,-3 4o
quarreaux de terre, don't la plus grande.
partie en bois debut, & le refle en
hallier~&,favannes; des touffes debat
nanier: op aplaitl aitre.fois urTldit'
Habitation du cafe & de 1'indigo: olt
en feraz une bonne composition A ceux
qui voudront la prendre A ferme. pour
neufans, fire des plantations & re4
fire des b atimens. convenables audit
Te.rrein. On s'adreffera A Mrs Ardoinm
freresr,N gpcians :au Port-au-Prince. La
dite Habitation appartenoit ci-devant
A M. Viaut, Prefident a.uConfeil, 8j
aujourd'hui AMdI fa Veuve.-
Un joli Appartement, fis rue de
Vaudreuil,, com pof6 de deux chambresi
deux cabinets & une cuisine i louev
prSfenternent. Oa s'adreffera A MO
G~impudf, Notaire fur la Placcd'Ar-
mes, au Cap ..
A. VKZ~tN :OlU A. AFFERMER.
t ie Cfifeterie fife -au Genipayer,
dr~e coavenaecediee i3 "quarreaux ie








;4.
there, fiur lalueile'il ya eriiiron 2ooe
pieds de vieux caf6, 3 40 mille,
pants depuis i1 A S8 mois; & envi-
rbn to mille touffes de bananiers. On
sladreffera A Me veuve Lefevre & Mu-
ard, -onu M. Jean-Baptit0e Boyer ,
fWgociant au Port-au-Prince.
ESCLAVES EN MARONAGE.
Un Negre nomme Antoine, itamp
far la poitrine, & eftropie du' petit
cdoigt de la main droite, extremesment
doir, & marque de la, petite verote,
Ag6'de z i 30 ans, eft maron depuis
fix femaines. Ceux qui le reconnoi-
tront, font pries de te fire areiter,
& d'en donneravis au fieur Lavergnfe,
Chirurgien Dentifte, au Cap:.il y aura
recompenfe. Ledit Negre proviet de
MI. Defeilletiaux, Prevor au Fort-..au-
phin, & il appartenoit ci- devant A
M. :eger, Marchand aut ap.
Ir Un Negre, nomnt Coift, nation
Mina, Mi.on de. ia.m.tier,n aayant
pour toute iampe q-(e ( entrelezs,
fur la poitrine, Ag d'environ 38 A 40
fns, & ayant les joues creufes, une
(ftrtie des deux machoires fans dents,
& de l'autre jaunes & dicharne'es, les
jambes ou genouax cambres & tes pieds
on dedans : ledit Negre Commandeur
de l'Habitation de M.de St. Romes, pres
le Port-au-Prince, efl maron depuis le
14 novembre dernier. Ceux qui le re-
connoitront, font priks de le faire
arreter & d'en donner avis audit
Sieur de St. Romes, fir fon Habitation,
judit lieu : il y aura recompenfe.
-Une Nlgrefle nommee Ie'lene fur-
ntommie Vitoire, nation Thiamba,
6tampee T, Agee d'environ 40 ans,
SAve Permiffio d' MM.


appartefnant a4 Catherine Balon,' Muli.
rreffe, eft marone Adepuis le mois de
novembre dernier. Ceux qui la recon*
noitront, "font pries 4g la air`e arr&er
& d'en donner avis au f .er.Decafeadit1
Huiffier au Fort- Daiphin :;i y aura
recompenfe.
Un Negre, nation Congo,e tamp
B. PORCHER, ge d'ehvirn 2i 2ansi
taille de 5 pieds 3 pbuces, eft iaroi
depuis deux moisi & demi. (.ix-qui
le reconnoitront, font pries d'en dbriet
avisau fieur Pdcher,Charpentier aLr o
gane: ily aura recompenie.
Un N. gre nomme fHyacimthe Crtole
de la Martinique, 'tampe ftr l" ei't
gauche OI lV'a.31 marqti de la
petite verole, ag6 d'environ 24 ansy
taille de 5 pieds. Ceux qui le reconnoi-
tront, font pries de le fire arrrer, &
d'endonner avis au fieur Sicard. Boui-
cher aux Cayes, qui eidit Negre
appartient:il y aura ticompenfe.
Un Negre nommi~ HIypolite, nation
Mefurade, ayant de legerts marqiteste
fon pays fur les joues, tCraimpE fr be
fein droit AUCAM, tile ie e 5ieds ut
pouce, eft parti maron depifis le 1i
novembre dernier, du Quartier d'Oua-
naminthe. Ceux qui le reconnoitront',
font prids de les faire arreter & d'en
donner avis a M. Frene, Nigociamnt au
Cap on a M. Ammr ggearit YlHabit4-
tion Dureau, Ouanaminthe, i- qti
ledit Negre appartient: ii y aura 1 2o .
de recompenfe.
On trouvera a I'Imprimerie Royale
du Cap, le Parfait Ne'gociant, 2 vol. i ng4
LettresJuives 8 vol. in- 12. par M. d'Ar-
gens. Lettres Chinoifes 6 vol. in- tr.
Lettres Cabalifliques-, 7 vl. par le meme,
tes Geincrat & Intendant.


Jcd r~Qs L rrras la--l~~---._ ------;-----i~


:AU CAP, chcz G U Llo T', Imprimcur br'vet- du Roi. 177.







ANN i 1771. [ N 4] "I
* r~A Al AN &A-,*, r-b 46SlA ^A^^A^i^


E:S AMERICAINES.

DuD Mercredi 23 Janvier.
-' Ag
*--* ^ ^ ____ ^ ^^' ____ *- "* ,. *' s *!-.t ^ .^ .^ *. *.- * *?


---N


Anatrv is de. Fayzires;


U PORT-AU-PRINCE Ie 1de ce
mois, le Jafon, de Bordeaux, Capitaine
D)etchegray, venant des Cayes, par
relache: le r 1, la Rofe-Julie ,de Nantes,
Capitaine Ruffin venant de S. Marc:
11 3, la Proidence,de Bordeaux, Ca-
pitaine Chiche, venant du Cap;& le
Mercure de Nantes, Capit. Gafnier,
venant auffi d Cap: le 1 I C/hevalier.
de Saint-Marc ,de Bordeaux, Capitaine
Helis: le 16, le Jeune-Etienne,de' Bor-
deaux, Capitaine Tennet, venant tous
les deut de S. Marc'. '.
.A S. MARC,le Ir d ce mois, ie
Jeune Etiinne, de Bordeaux, Capitaine
Tennet, parti le 30 novembre.
Av CAP,,Ie t6 de ce mois, le N/-
ceffaire, de Bordeauxi ,Capit. la Four-
cade, part dudit lipeu le i,. novembre;
& 'Acajou, de.a Rochelle, Capitaine
Roy : le 18, le Comte le Berthon, de
BordeauxCapit. Dudemaine-Guimper.
i PAR T de Navires.
D PORT- AU-PRINCE, le io de ce
mois, la Dauphine, de Nantes, Cait.
Bellanger, pour Leogane : le i le
Breton, de Nantes,Capit. iclet, pour
.e Port de-Paix:le 1 3, le Prince de Ni-
tarre, Capit. Archanmbeau ; & le Chau
month, Capit. Morin, tous lesdeux pour
Nantes: le 16, le Jafon, Capit. Detche-
garav. pour Bordeaux.
Du C 4 P, le T7 de ce mois, la.Mar-
ipy;d de Ganges, dc Bordeaux, Capit.


Saugeon; & la Sainte-Anne, Capltaine
Goujaud, tons deux pour Bordeaux.
Parx des Marchandifes de la Colonice
A SAINT- MARC, le 18 de ce
mos, Sucre blanc, premiere quality, o5
5 j I. feconde, 42 A 461. troifieme, 34
S3&81; common, 30A 32 1. brut,22 i 2
1. Indigo bleui 7 1. io f. cuivre, 6 1.
61. ,o f. Caf nouveau, 1 i Coton,
1 % '* 95 .
I to a 1o 1. Cuirs, 7 1. o f. Piaflres
gourdes, 37 pour cent.
Au CAP, Sucre blanc, premiere
quality, 4 a 48 feconde, 40 A 4 .
troifieme, 34 a 3 1. commun, z6 A
fo 1. brut 0i a 23 1. Indigo bleu, 9
oli hv. cuivr 7 a 8 livres. Caf6
nouveau 8 f. Coton, 115 livres.
Cuirs, 8 8 9 1. Piaftres gourdes, 36 i
37podur roo. ,
PRxk das Marchandi es de France.
A S. $ MAR C, ledit jour 18, Via
vieux, 3 0 liv. nouveau, 230liv. Fa-
rine de Moiffac, i io ia i 5 1. commune,
70- 80o l. Bouffale,bo A .oo .Petit-fal,
36A45 1. I'ancre. Beurre, 15 A 30 f
la livre. Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sas
von, ito a Iso 1. le cent.
Au CAP,Vin vieux, 300 a 3 50
nouveau, 22o a zo 11. Farine de Moif.
fac, 9o A oo 00. commune, 72 A 75 liv.
Boeuf 1ale, 71 liv. le baril. Petit-fal4
36 livres I'ancre. Beurre, 25 28 f.
la livre. Huile, 24 A 48 1. la cave. Sa-
von, 2zo livres le cent. Chandelle, 14
i Z -1. la livre,


-- -- -r" 7 = = =- '= -- = r--- -M-;- -- -


I.-


- ---


"v


-I --. -- ------~---I-- I __ -c~~-~-~t~.~h--.~n- __, ----Dr~.-~'-7TT7-?-.-~~ -~7~~~~~ L~FF ,














.1










jil
:~ ~


Ii










ii
/ H


H



~t ~
j~


: CORSa 1rV PRET
A SAINT-MARC, ledit jour I8.,Su-
cre bllanc, 13 d..brut, 3. I, 4 .d. Indi-
go, 30 A 36 d. Cafe, i x8 d.Coton,
40o 45 d.
AU CAP, Sucre blanc, 13 4 "4d,
ltcut., r4. ,t e d. Indigo., .4d4,Caf4:.,
18 d. Coton, 3o & 3 5 d.
# o R. T, Str-,,
. ML Dacemzimt- Defpdasaid aneien
Officer au RegimentT do Quercy, &
,i deva~t, Reda&eur des Affies Ami.-
riquaines,, e e decade au Port-au Priaes
lekgdece mois danssfa trente-deuxieme
annee,: ilttoit natif des EnviroAs-d= A
CP A'
M. RiireFna, Criode du-Cap', Ag
de z6 ans,eft dacede ia PlPaifed
/ord ,1e 66e e moi. ,
sd a's- MAaei s R 0 JVSr !' -
A SAMI-MTMAnC Ie 3, dLttiolsdapr .
alef,en tonedk ila- ,e.ak Mam .
Conap ,tamn fir- le fein droit IBR;,
eqtuels'eftditapiartetnit iM. Routa4J
Habitant dars le Quartierdu Cap"
un Negre nouveau, Mondongue,,etaiti-
pi' fur le fein' droit CO ayanti des
inarques di ionfpays fur lfiFrohtlequel
1n'a ftu dire fofn nom nni celui ede f6n
tnatre: -le 9 de cee mois, Polidire
*tanmp fble& feit dif o it R OLAND\
FetuieIP a< dit que l& fieuttLaarc fbn
mwratre, eft piartii pour P-ranie, apres
'avoir laiffert reWle mainsde M,Gi-w'
v I!Habitant a l',rrtibonite.
Av, FarT'- .IAuPimIrN, let rz d' ce
~rois,, eft entree ha1la G eole, J~air
,lina- 6tampe fiir- IPhftbmacr, autant.
6u're a pua le diftinguer-, N: lee !r4<
Briom, Congo, &tamp fliHfreih ird it
IAfAiM WIDE~', leqidten'k vtou.dire
le nomde fon maitre. ,


Au CA le z6,de c mols, eft entr6
ltla-Geole-, tnmNegre nouveau, Aradr,,
etamp fur le fein drdit BS C,,taille
d~ 5 pieds 3 pouces, lequel n'awi' dire
Ton nom ni celui de Ton maitre: Ie 1o,
Adrien, Aradae, etampe fur le fein droit
CARBON, lequel a dit appartehir a
SM.. Car&b.,. Habitant. Limonade;. 8C
Toufqzint, Bambara, etamp fur le fein
droit P:.~ POAf, & au deifous AV
CAP, lequel n'a pu dire le nom defon
maitre: Ie-21r, Jean-Pierre., Creole, fans
etampe-, age d'environo iof xans, le
quel a dit appartenir a Mieoyer)Ton'n
lier au a ,i Cap. :

t OfU; tEEI; LES D EURO P E
T a Q ,P v.
T~rois-CoiuriersTartares ont aport6
& Conftfatiaoplep la: difngr ble Noun
velle4, qtie IrAeMke Idu Grand- Vi4ei
avoit rt: d faie fur -e Dtaitbe, Oa
n'a pas. jitge aepropos de Ila pubhiter:
cependant il n'a pas dte pof~blbedkdL
rober I ng-tewps i lxionrnoiffancep .A
oblique. u e6vtemen t de centre nat-ur,
Qu!elques ,preauitions qutn ait' prifei
pobrlere-a4&iblh ie s eircnafiances-dTfa.
vaptageufes, hon~eei' pet prVsi~ifruit
a~ ta grandeutr de laa pet que lah Phif
farice Ottomane' vient d'ent Oer. OiO
s'efforee dA perfuader que ce r'e&flni
la-hravoure'nii la, conduie des Rhiffes
qui leur.a t dneid PavantMge, ,rnais une
te-reutr pariq~ue qui a, nisi 1ei dfird Ire
partH les1 Troupes Ottinanes: Qtelt
quesansmh'elehj0terit qutelesont tti
furpritef dans lurn fommei larnuitdit
premier aofitt dernier, qpoqe dS la
pert' de la baaiite. hOa s.accotrdtlceF.
pendant@ dire que l r raet repr*o itre*
duk Giand Vifir, quii, pow arvr&t*r fes
gens & les obliger: fie itate 2i l'enno
mi,, avo~itti roinpre e'-pont' dIrsia,
awitrv ovanavio an lpeatl la'plus eau






Pidlrable, parce qu'on avoit 4tpoblig "
.je repaffer le Danube en bateaux. Le
People, deja accoutume a recevoir de
ficheufes Nouvelles, n'a pas tarde a
avoirdes elairciffemens fur ce quis'eft
paflfT dans cette journ'e. Nombre d'ha-
bitans Turcs, Armnniens & Grecs owi
font venus fe r6fugier dans cette Capi-
lale d'Ifmail, d'lbrail & des en irons,
ont publici que les R-ffes fonu non feu-
lement maitres dt Danube, nmais auffi
des principles Places fur la rive fepten-
tlrionale de ce Fleuve : c'eft ice quia
1'termine le Grand-Seigneur A fe ten-
idreau.,Divan,: oh il a dkclard que ton
Prand-Vjfir lui avoit made, queifon
Armee en etoit venue aux maais avec
PIEnnemi; & que, de part & d'autre,
l y avoit eu quelques centa-ines d'hom-
nes de tues. Quoique eette declaration
pe done l'deeque d'une bataille qui
p: feroit -rien moins gue dcifive., les
rapborts des figitifsA, &-les difpooitions
que l'on voit faire, pour s'oppcer.aux
progrbs ulterieurs des armes Ruffies:,re
pandent I'inquietude & 4a crainte. La
fermentation menme. u'elles caufent ,
suroit deja-eclarte, fila Garde. du Sr-
rail ne fe fit oppqfde A temps aux en-
Ireprifes des Mariaiers, que I'on croit
ltre excites par des Mcontens fecrets.
On a redoublle es Gardes par-tout,.&
elles font la pat-ouille jour -& ntiit.
Celles de Pera fe font battues avec des
Mariners venusde Smyrne; mais ceux&
ti les ont repouffes,apres en avoir ttr
quelques-uns. 11 en eft a peu pres de
mnme dans le Fauxbourg de Galata. fl y
a eu meme en dernier lieu une, vive
alarm dans un Quartier de cette Ville,
oh I'on avoir decouvert desarmes dans
les boutiques de quelques Grecs', qui
ont ete emprifonnos fur le champ: en
conf6quence on a renouveliC l'Ordon-
lance qui defend d'avoir des -arme


47
d'aucune efpece .chez foL.Ce qui au w
mente encore 'effroi general c'et
qute malgr6e es precautions que 1'on
prend pour cacher au Piublicla veritav
ble situation des affaires fur leDanube,,
on vient d'apprendre, par des Lettres
iatees de Varia en Butgarie, que le
imecontenteent eli general dans IAr-
mee ., & que les Ruffes, qui ralfem.
bloient.versKiia- Nova un.grand normn
bre e bde.ateaux,. paroiffoient dansle
deffein de vouloir :paffer ledit Fleuve.
I .T.ALI E.
On ,manede de Naples que SaMajiflt
Sicilienne vieni d'ordnner que la con-
noifrance des Proces qui -auwont .pour
objet des Lettres de Change, de quel.
que nature qut'.Ifes foient, accepteeS
par les Eccdfiafliques., ,ppartiendra
aux Tribunaux Laiques, avec cette
claufe (fetdemenrt, qu lfqe lorque lJuge
La'iqte feradans le casde4proc6derpar
prife de ,corps, il yeqauerra prealable
(nent le fecouns du .pouvoir.Ecceiaftii
cde & qut dans le icas so il ne feroit
pas donned fbr Ie char p.,le Jugepro,
cedera feuIdl'emirifohnie ment ,fivant
la >formeprekcrpte pour Ila .ld4enttio
de$aLaique,
On.apprend p4 r ies dernieresLettres
de Confaintinaple, que la -orte a pris
les mefirres les.plus edfiaces pour pre~
venir les emeutes, & mettre la Calpi-
tale en frert :-onf aioutie rulfe a charge
Moldavangi Pacha de !a- difenfe-des
Dardanelles, & qu'ilefiparfi pour cet
effect, precdde d'un Vaiffeau charge dt
canons, de poudre,:de boulets & de
quinze mille tacs de terre.. Depuis fon
depart on n'a pas cefft d'envoyer des
munitions, des Troupes & de l'Artilr
lerie, Suivant les mnmes Lettres, les
Ottomansavoient aux Dardanelles qua.
tre Vaiffeaitx de guerre ui devoitnt
y :tr4 joints par quatre autres ga'oua







fairoit revenir dela mer noire, pat ua
cinquieme qu'on achevoit d'armer A
I'Afienal ,& par quatre VaifleauI d'A-
lexandrie de cinquante canons, qu'on
prdparoit avec la plus grande diligence.
La condefcendance du St. Pere pour
les Coutonnes fait toujou'rs efp6rer
de voir la bonne harmorie fe retablir.
IIa accord aux Eveques Portugais un
Indult pour les difpenfes de marriages
au second, au troifieme &au quatrieme
degr6 pendant vingt ans. On parole
beaucoup, d'un exp6dient qu'on a pro-
pofe pour revoquer la fois le Bref,
concernant le Duche de Parme & les
Edits de l'Infant Duc; on f ait que ce
point difficile eft un des objets que les
Cours de Bourbon ont le plus a coeur.
Des Lettirs esues des Miflionnaires
de la Propagande, poiteniq,4e l'Ei-
pereur da Japon eft mort Yedo, Ca-
i.itale defes Etats, age de9z'ans. Ondit
quete Prince -ne s'itoit maria qu' 7
ans, avec. ue femme de baffe extrac-
i9on don't a et uP 'P s i- ei ue~11
lement,&ge de i arins, .
S Le Prince Charles Edouard Stuard
eft parti dd-Rbml pour Ancohe & Si-
nigaglia. On.ne ;roiX pas qil' revienne
de fi-t6td.ans cette Capitale ,atatndi
la mefintelHgenrce qui "ree- e entire' lui
& le Cardinal d'Torck, fori Frere.
AN.GLETERR E.'
SQuels qu'aient iet les mobueemens
qui anao0noiedt des vues trf sfrieufes
au fujet de la guerte, on n'a vu guere
d'app.arence que la Cour fe fir decide
entierement, fao s avoir pris lavis du
Parlement, don't tarent;rea dre fe fire
le 13 novembfe dernier, Le; Iifcours,
par sequel le Roi er deoit fire I'ou-
verture, devoit mettre auti fir ,.dit on,
aux fpeculations des Politiques par
kiitrple expofitiea- ds jnotifs'de's di-


vers aritemens. En attendant, le Pu-
blic impatient a tir6 des conjeftires fur
les demarches qu'il croit pouvoir '1-
claircir. On a obferve qu'auffi t t que
les ordres ont ete expediis de levet
des Matelots par force, le Prince de
Mafferano, Ambaffadeur d'Efpagne a
d6p&chefucceflivement trois Expres a
fa Cour; qu'il eut un long entretiea
avec le Roi au Palais de St. James,
ainfi qu'avec le Lord Weymouth..
A la vue de tous ces preparatifs'
un des Politiques de Londres, auff
cauftique que plaifant, ecrf oit uiA
de fes amis en Pays Etran~ger, daans les
terms fuivans:,,On croit ici la guerr
,inevitable;& nos gens font verita-
,,blement en trop beau train pour rer
,,culer. Its fe font empares de quelques
,, points de rochers dans les Terres
,,.Auftrales; it ne convent point de s'ea
,, deffaifir la requifition d'tun Voifi
,, ntereffi. i1 f'eroit honteux d'ailleuir
,,de refter les bras croifes A une extr&.
,, tite de I'Eutrope, trdsiiqu on fe bIt
,, l'autre Par-tout ott il ya eu des
), coups' donnet ott a recevoir, nous
, nous fodn'mes'toujotrs fait un devoir
,,d"tre di la partle, & de payer les
,, violos quand il a tc quefltori de fe
,, retire. Adieu Monfieur portez-
SFR A'N C tE.
'S bien t
L Efladre envoy e Tunis a obtenu
Ia fatisfation q'ion attendoit. Le B.ey
s'eft foumis', & a conclu utin Trait
avec la France, dontles conditions font,
dit on, qu'ilpaiera-vingt nille f6quins
pour d6frayer les frais de Plaripement,
& qu'il rendra toutes fes prices & les
Efclaves Corfes don't ilts' etoit enp are6
On ajoute qt'apres la conclufion de ce
STraijte, le Conful de France'eft rentri
dans Tunis au biruit de l'Artillerie S
audx acclamations duw Peuple. - ''







n parole beaucoup d'tn EtablifT'e-
ment pour les Invalides de la Marine.
Un monument fi utile & avantageux,
ne peut qu'illuftrer le Miniftere de M.
le Due de Praflin.
M. Louis Billouard de Kerlerec, Che-
valier de l'Ordre Royal & Militaire.de
Saint-Louis, Brigadier des Armees du
Roi, ancien Gouverneur de la Louy-
fiane, eft mort Paris le 9 feptembre,
ige d'environ 66 ans.
On a appris par la voie de Marfeille
que, fuivant des Lettres revues du
Caire, les- Turcs, dans la crainte des
Ruffes, n'ofent plus y embarquer leurs
effects; qu'Ali Bey, Pacha d'Egypte, qui
s'eft rendu prefque independent de la
Porte, profitant des circonflances ac-
tuelles, a former le project de s'emparer
de la Mecque, & s'eft mis en march h
la tate de trente mille hommes pour
tette expedition.
M. le ContrBleur.Ge6aral, ce qu'on
afture, travaille a un grand changement
ans-la perception des Imp6ots, qu'ltpa-
roit vouloir effe&uer pendant le voyage
de Fontainebleau. Suivant le plan qu'on
lui attribute on fupprimeroit tous les
Receveurs-Generaux dss Finances, le
Caiflier dela Caiffe Communees Com-
Mis aux Recettes Generales, les Rece-
veurs des Tailles le Trdforier de la
Caiffe des Arr6rages, celui de la CaiTe
generale des Amortiffemens &t plufieurs
autres; les Payeurs des Rentes feroient
reduits a quarante, comme ils etoient
ci-devant; & les Villes eliroient des
Triforiers miinicipaux, qui porteroient.
dire&ement & & peu de frais leurs fonds
au Trefor-Royal. Les Charges fuppri.
tnees feroient rembourf6es en Contrats
de Rentes i don't le paionment fe trou-
veroit largement dans cette economic.
Sur le compte qui.a &td rendu au
Roi de I'preuve des Harloges Marines


Sdu Sieur Ferdinand Berthoud, Sa Ma-
jeflt., en confid&ration du fucces qu'elle
a eu & des recherches multiplies de
cet Artifte, vient de lui accorder une
penfion de trois mille. livres titre d'ap-
pointemens, en qualited'Horloger M6.
chanicien du Roi & de la Ma rine, ayaht
l'infpetion des Horloges Marines.

AM R I Q U E.
On apprend de Philadelphie qu'il
etoit paffU par cette Ville, ur Courier
de la Virginie, depSche par le Lord
Bottetourt, qui en eft Gouverneur,:
au Lieutenant Gouverneur de la Caro-~
line Meridionale pour 'informer
qu'une Troupe d'Indiens avoit detruit
une trentaine de Families dans le Canm
ton le plus recule de la Virginie.
Suivantjdes Lettres du Port-Royal,
dans la Jamaique, deux Chefs des Sau-
vages de Mofquito,y font arrives 4 board:
du Vaifeau la Providence, & doivertt
s'embarquer inceffamment pour l'An-
gleterre', oi ils font charges de traier
d'affaires importantes,
S P EC T A CL E S.
La Comedie du Cap donnera, mardi
19 de ce mois, une Reprifentation de
la Fee-Urgee, Op ra en 4 Ases, orn6
de tout fon Spe&acle; il yaura le mneme
foir, Grand-Bal. Cette Reprdfentation,I
ainfi que le Bal, eft au benefice de Mde
Mentet.
AVIS D I V ER S.
M" les Creanciers de la fuccefflon
def&u M. Fau, font pries de fe trouver
Ie i du mois prochain, avec leurs ti6
tres de cr'ances, chez M. le Chevalier
Du/fau de la Croix, fon beau-frere,
Place dT Clugny, maifon du Sr Bafot,
Sl'effei d'etabiir des ftretes pour ce qut
peut leur tre dh, afind d'eiter des frais.


_ ...







M't le$Cs Crediersde la frecedfmie d%
feuwieur Tirourt,, vivant, Huiflier art
C ap font pridsde la part de MiFaMa-
hbuue, fon Exdcuteur-Teflamentaire,
de couloir bien remettre en 'Etude.de
y4e0 la Gauterie, fon .Procureur, une
note de leurs creances,,afin que Jedit
fieur. a F1abregue puiffe parvenir la
rompte liquidation de cette iucceflion
ans frais,
M" Majordr & Saiat-Macary Ne-
gocians a Saint-Marc Executet rs-
Teflamenta ires du fieur Pouble vivant,
Coniierge des Prifons audit lieu, don-
sent avis qu'ils defirent faire- une re-
partition Jentre M'" les Creianciers de
ladite fucceflion, des fonds qti'ils ont
rntte feurs w*ains; c'ef pourquoi its les
priest de remettre ocu rfaire remettre a
Me Rouyer ,letrProcu'reur, leurs tiress
de erances ou su momis un etat .'i-
clls., ta nt en prince pal, imere6s, que
frais calcul&es ltffiquau m ~du m i: s pro-
chanm, otur auq!uel i.s front. en 'E~tude
dutjit ti Rueyar Jdite te partifition &
po1tr es mwttre a -mme .de :h faire, its
engagent lefdits Cr&iamciers de'faiere 'e-
mife aif Mf R!ouyer, d ici au, io dedit
spois., de N1'tat de leurs crean.ces.
Le fiur Bonnefonds, Confifeur aui
Cap, etant-oblig de partir pour Fran-
ce, arec Madame fon Epoufe, pour
caufe de aaladie, prie ceux aqui itpeut
devoir, de fe prefenter pour recevoir
leur paiement, ainfi que ceux qui lui
doivent, de le folder au.plutx6t,
M. Labord., EiecuteurTeftametataire
do feu fieur Dorlej, vivant, Tonnelier
au Cap, prie M" les Creanciers de la
ficceffion de vouloir bien s'affembler,.
f~nedi z6 dece mois, quatre heures du.
foir chez M' Gambert-d*-tawHaye, Avo-
cat en Parlement, Procureur. a, Cap,.
pour delibfrer & tui donner leur avis
for kls oyens. le ls f~ls &U lr.k plus


prompts delquiderles affairesde cette
fucceflion. lprevient.enoutre MM. les
Habitans qu'ila un Eleau fufpendu u
trois pieds,.&,ptopre .A tre tranfporti
par-tout oh I'on voudra avec les pla.
teautt en bois & ch!aines de fer ,& 15 50
livres en poidsde fer de o livres chaqtue
qu'ilvendra de gre .gre.
M's les Creanciers de la fuccffllor
de feu M. Dupleffis, font, prids de la
part de Md fa Veutve,de fe prefenter
avec les titres de eurs criances, dans
le courant de ce mois & du prochain,
au Cap ~ M. Gagnerot, Avocat at4
Confeit, rue de Vaudreui ; & au Port'
dc-PaLx, a M..de la MAarteliere., Iro,
cureur.
D E PAR T S P OUR FRA N C E.
M Dapeyron de Cheifol & de kha#
finatc, freses.
M. Dwaffc Habitant au Moka.
Mdle Dufouat, Habitanteau MoJEc
Neuf,
N&AVIRE EN C.HARGGEMFNT.,
Le .Diude -Choiful de Nanrts, COa.
pitaine Samoual parsira pour ledit liet.
dans les premiers huit jours du moio
pro chain. Ca-x qui voudront y paffer
ou charger fret, s'adreffer-ont ~ M*
Tardivy, CoQlt & Compagnie, ou audit
Capitaine en fon magafin, rates Sainta
Jean & Saint-Domingue, an Cap..
BIENNS 'ET EFFECTS A VwENDRE.
Le freur Larivoire:, nouvellkme-nt arl
rive de Paris,donne avis qu'on trouverk
en (on magafin, faifant lk coin des rues
Conflans & du Vieux.Gouvernement,
maifon de M. Soubira ;occupie ci-de*
vant par Md, Pilliard, les marchandifej
fuivantes: Mercerie affortie, Clincaili
lerie groffe & menue, Miroiterie, Taw
bleterie, comtme Trictracs, Domino-,
& auires .eux, Tables A quadrille, Etuis,
Tabatieres, &c. Outils d'Anglererre
pout Qr fesres MAtteursea-avre &







Korlogets,. & tant ce cquiconcenrn ff-
dits Etats;.Grenats & artres.Pierreries,
tailees pourmettre enoetvre, Boucles.,
Etuis, Tabatieres, Des d'or & d'argentr,
Cannes, Epees, Couteaux de. Chaffe,
Bfreloques, Colliers de'peries& de gre-
nrats, Courellerie! fine, Pleurs d'Iafle,
- Toilettes:, Caves garnies, Cord.ons de
Cannes-& de Montres4Bourfes 5 argent,
Eventails,, Felotons,,; Grimaces &: au,
tres petits ouvrages pour femmes.; La-
mes d'Epees& de Coutea~ux.de Chaffe-;
Peignes ordinaires & fins, de routes ef-
peces ; Longue vues d'Angleterre:,
Chambres noires, Microfcopes & au*
tres& ouvrages de- laneterie; Cordes a
violins. & pour tousanttresiinfitriuens;
Mandolines dee Naples ;tortes fortes
d'OImrumens d.e: Mathenriatiques pour
Ing6nieurs &Arpenteurscomme Etuis,
Graphometres5 Planchettes,.AMidades,
Bouffolles.,, &c.. Ouvrageesi en argint:
bhcher,& dorure, comrme-lamibeaux,
Gartde-vnes, &,. Balancers Fleaux
fins pour Orfe.vreS; Ganterie & Iarffuii
mere, de toes~ ef-es;Por te-fuillesi
en maroquin ,Aferrures, & autres pour
lipoche; Parafols; Souliers pour: en
fans, & PantouflSs pour hoamnaes &
pour femmes ; Chapeau ,: Caflors &
dermi-Caflors, noirs & blancs, unis &
bordes', ptumets blancs ;.Bas &; Gant's
de foie.pour hommres :&p our femmesi;
Manchettes & Fichus de.Moueffeline,
bodes ; Jiouj6uxt d'ensans, Veritable
lau des.Carnies &de Coiogne r Baad de
Luce:, .&.Vinaigre des 4'Voleu rs ;.Flacs
convsde poche, de toilettes,.& pour les
Apothicai-res,..&. g.niralement tost tee
qaui ctncerneia Mercerie ,Clincaillerie
& .Bijnuterie.
Quarante milliers: d'ardoifes, cfeoz
M. Caraba Nigpciant au Cap, rue
Meuve.
.rA petitiMagafincenmaonnerie ei fip


iat CaIpIftirt ceC 1tru Ei!1ateol
On s'adrefferat M, Dagoard6njoigna-rt
leditmagafin)vis-k-vis. [isefieuta3lT^liq
Aubergifte.
M. Dde/o, demreurant au, Capr, rue
du Bac, done avis qw'ii vient de rece-
voir unaffortiment de paper pour tai
piffer les; appartewnents; aik f que d$e
Gibernes pareilles ceiles qui d ja
annorrcees dans:les Af4aikses Aiqu'j
ns, NP. 53.
Une EChrudiere Guitdive, de 4+ A 4
bariques & deni, awec-fon chapeau &
fa-coulure, & ix pieces eatruiiforiese
Onis'adreffera IM. Al xdsR~rut ; N&
gociant au.Capp, prks la Place-d'Arniesv
Le fieur Buoullha,, charge de Ia-Cat.
gaifon duwNavirit e C/e e' d'e-~)tread i
dotnne a viis qr'i ai vendre de. potss &
fb6 mes fu ore q tfit~:'e a .en. e-de
ries du pays.
. Deuxt bonnes Ihita~ tio' fi'~s aat
Hf- M^i iqwe,* D;pindiwoedri Pilt.
devPa'iye,2oitpadnt ezPhl quyer
rehiA* de b6nn6trre rpe6ntd dent V46
en. bis debo!ut &. tli refteetnti painfe*
fir Iepquels it y a/ o A vi swi^ ittetieds d
cafe qui font bhiea hargis danso: lr
premierrapporsp, mais rialentreteius;
desivivresi:dt towtbs efpeces pour noit.
rir 6orNegress, ane favennne; ieten otri
r le f hraiesvivzes:, d citron'~ers&I'd
campche :.-cles'prineipales& plbfi eurs
autVes en bonwtar1,.caesi'i'Nfgres, p, ys
;httes& .ktnoutonssitf yi a tiae riviert
& ucitWnrin quifo~t le1 tour: d ldite
Hkbitation On s'adretffe~kt W: Louis
Feichi ,aw Cap;& a& PurtFdo Pai ,
a MG., 6a b Neociant, Mi n dow,
DirecuWrrdeks:Pftfk, wi MMl Rdgmder,
P'roturenur q- idowe-itowtde' plus aIt-
pies Lclairciffeatens,,& qui en front
bonne composition pour du.comptant,
ou, fion veut, on prendra en palemenq
des Xigres -choifis' A-bord.- On tendra






31
aufli au tomnptatt lne ietite Place, do
la contenance de 15 quarreaux, arpen-
tee & borneed'une ravine ;fir laquelle
il y a une cafe,des vivres & 6oo pieds
de cafe & le refte en bois debout.
Le fieur Bonnefonds, Confifeur au
Cap, donne avis qu'il a 4 vendre 13
bafrines A dragee, don't 4 fort belles,
& 9 de diff.rentes grandeurs; pieces de
glacequarrees, pour garnir une.table
de '8o couverts ; un boucaut. de
noules a figure, pour d-corer les d-t-
firts ; hiftoires Chinoifes; les quatre
faifons en grand & en petit; un berger
& une bergere; plufieurs moutons &
chiens-,de diffrentes attitudes; colon-
nes & ceintres;:une furie avec fes at-
tributs; Venus & \ ollon ; deux Saty-
res, deux douzaines de petits amours
& mergers; deux beaux alambics, d'e-
tain d'Angleterre; & toutes fortes d'uf-
tenfiles, relatifs audit etat :en outre,
troi Negres, don't deux bons Confi-
feurs & Droguiftes, & I'autre, bon
Cui(itiier;plus, deux NegreiTes, doont
ine-d bonne Confifeuf ,, Blanchiffeufe
0. Gouveraante ; & I'autre, bone
-Blanchiffeufe & Couturiere.
Quarante Quarreau x debonne terre,
.nouvellement arpentes,& don't les ti-
.tres fot bien en regle,,fitues dans les
hauteurs de t'Habitation de MM. les
;H ritiers-Bonneau, au. Limbe, utne
,lieue de I'Embarcadere de I'Accul, bien
.boiiee, expof.e au foleil couchant, &
, l'abri du Nord, tres-facile a exploiter,
;ayant trois ou quatre quarreaux en plat
,pays & favannes, oh I'on peut fire les
i~abliffempens, oh la chaife & le c-.
brouet peuvent aller commodement:
en outre beaucoup de bananiers, &
A vec Permaion de MM.


quefques autres vivres. On s'adreffera
A M. Leconte Capitaine de Milices, &
Habitant audit lieu, qui en fera bonne
composition pour du comptant, ou
M" Ramfon, freres, Nigocians au Cap,
A BAIL OU A LO ER.
Une' Habitation fife A la Colline-
d'Acquin, de la countenance de 3 a 400
quar.reaux de terre, don't la plus grande
parties en bois debut, & le: r fle en
halliers & favannes ; des touff s deba-
naniers : on a plant autirfois fur ladite
Habitation du caf6 & de l'indigo:on
en fera une bonne compofition a ceux
qui voudront la prendre a ferme pour
neufans faire des plantations, & re-
faire des bAtimens convenab:es audit
Terrein. On s'adreffera a M"' AtdoLn,
freres,N6gocians au Port-au-Prince.,La-
dite Habitation appartenoit ci devarit
A M. yiaut, Perfident au Confeil,~4
aujourd'hui a Md' fa Veuve.
C HE VAU X PERDU S.
II s'eft gar6 de Saint-Marc, le 7 de
ce mois, un Cheval Efpagnol, poil rou-
ge, ayant une eto-ie filante au front,
etamp6 du c6te du montoir d'u'ne etam
pe Efpagnole, & au deffus ROCHE,
les deux dernieres feitres elnce'es,
laquelle eft encore fraiche. Ceux qui
en auront connoiffance, font pries d'er
donner avis a Me Rouyer, Procureur &
St. Marc, qui il appartient: il y aura
recompenfe.
1I s'ef t.chappe depuis trois femai-
nes, de la favanne qiii eft vis-a-vis te
Magafin du Roi, un Mulet, etampS
au deffus de la cuiffe c l. Ceux qui en
auront connoiffance ont pries d'en
donner avis A M. Brufje, au Magafin du
Roi, au Cap: il y aura rco mpenife.
les Gine'ral & Intendant.


A U CAP, chez Gu ILLOT, Imprimeur brevete du Roi.


77 7.


a








ANNAE I771- rNo 0.1 3


R4HES AMERICAINE'S.

SDu Mercredi Jo Janvier.


t zI V i' B de Navires.

A U PORT-AU-PRINCE, Ie 18 dece
tnois, la Concorde, du Havre, Capi-
taine le Couvreur, venant de Leo-
gane.
Au CAP, le 16 de ce mois, la Marie-
Magddain de Bordeaux, Capitaine
Laffalle, part dudit lieu, le 30 novem-
bre, ayant touched A la Martinique: le
29, le Duc- de-Duras, de Bordeaux,
Capitaine Dufortia, part dudit lieu le
ii du mtois dernier,
D PART de Navires.
Du CAP, le 2 de ce mois, le Comte
hl Berthon & de Bordeaux, Capit. Du-
demainne-Guimper, pour Leogane; &
Ie Maure, de Marfeille, Capit. Daniel,
pour ledit lieu: le 27, la Sophe, de
Nantes, Capitaine Teffier, pour ledit
lieu :le 30 I'Aimable-Heene, de Bor-
deaux, Capitaine Dumas, pour ledit
lieu.
PRIX des Marchandfes de la Cotoni.
A SAINT MARC, le z. de ce
mois, Sucre blanc, premiere quality, 5.0
15 I1. ieconde, 4i A46 Ltroifieme, 34
S381. common, 30 3Z1 brut,2z A 15
I. Indigo bleu, 7 1. to f. cuivre, 6 1. 5
61. to f. Caf6 nouveau, f. i I Coton,
S10o a zo0 1. Cuirs, 7 1.to f. Piaftres,
gourdes, 37 pour cent.
Au CAP Sucre blanc, premiere
quality, 4 i 47 1. feconde, 4z i 43 1.


h


troifieme, 38 a 39 1. common, 3o
3 1 1. brut, o0 A i2 1. Indigo bleu 8
A9 liv. cuivre, 7 7 lives 5 f. Cafe
nouveau, 16 A 17 f.Coton, 1oo A 11o L
Cuirs, 8 A 9 1. Piaflres gourdes, 35 1
36 pour ioo.
PRIX des Marchandifes de France.
A S. MARC, ledit jour x5, Via
vieux, 35o liv. nouveau, 3o0 liv. Fa-
rine de Moiffac, 1 to 0 i i commune,
70 `8a 1. roeuffale,.8o A o l.Petitfale ,
36 A45 1. 1'ancre. Beurre, 15 A 30 f.
lalivre. Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sa-
VOg, 1,o A 2o 1. le cent.
Au CAP, Vin vieux, 300 livres;
nouveau, 22o a 240 1. Farine de Moif.
fac, 9oa 95 L commune, 66 7o0liv.
Boeuf ale, 71 liv. le baril. Petit-falc,
36 livres l'ancre. Beurre, 25 A 28 f.
la livre. Huile, 24 A 42 1. la cave. Sa.
von, 115 livres le cent. Chandelle, 2.
A 30 i. la livre.
CoVRs Ds FarT.
A SAINT-MARC ledit jour 2. St
cre blanc,. 13. d. brut, 13 A 14 d. Indi.
go, 3o b 36 d. Cafe, I I 58 d. Coton
40 A 45 .
Au CAP Sucre blanc, 1i 13 d.
brut, r4 15 d. Indigo, z4 d.Cafe,
17 d. Coton, 28 A 3o d.
So RT S.
M. Vivilh, ain6, eft mort au Cap, f
7 de ce mois, dans la trente-huitiemw
annie de fon age.


I







I


L --- ----uh- -? --------- .------_~____~UC -~~--~~~-.- ----r --; .-.---~


_~___ ~~_ I -.-IY 'L"e~-L-IIIII--r~llllllllLLI~IIII


I----- ------- -----y




















































r i
r ii


M.. Perre Fau ed dcedd.a la Ptine-
du Nord, dans la vingt-fixieme annee
Ile fon age : il toit natif de la Ville du
Cap.
NEGRES MARONS.
A PETIT GAVE le 13 de ee
mois, eft entree A la Geole, Philipot,
Creole, fans etampe, ag de 34 A 3
ns taille d'environ 5 pieds, lequel
:a dit appartenir. au ieur 'Bocajot, Ha-
:bitant a mJacmel; & Jacques., Congo,
.fans tampe, iage d'envir mn '3o- 36
tans:, ayant les yeux ronges & thaffieux,
sequel s'efl dit auffi appar.tenir auSieur
Bocajot, audit Quartier le 14 Louis,
Mina, ctampe fur le fein droit .BOVS-
'SET, age d'environ 34 a 3 ans, sequel
a dit appartenir au Sieur Bouj2t,auCap.
A LfOGArkE, le i7 du moisdernier,
'eft entr6 a la Geole un Negre & une
.Negreffe tousles deux nouveau, na-
tion Bambara, .etamps OL., efquels
n'ont fqu dire leurs noms ni celui de
leur maitre.
Au CAP ,le 11 ide ce mois, eit entrC
' la Geole ,un Negre nouveau ,: bo,,
etampe fur le fein 'droit NOGARET,
'lequel n'a.pu dire. fn inom ni celui ie i
fon maitre: le 27 ,`ean-Pierr, Crole,
etampe fuir1e feinrgauche BM,'lequel
a dit appartenir A M. Bapijfle'Mentrd,
Habitanr thla Grarnde-tiviere:; un Ne-
gre nouveau,.Congo., ayant.furlesfeia
.gauche une etan4pe, don't on n'a pu
diftinguer que ia letire V, & ayant des
'niarques de fon pays furlIe venture,
sequel n'a pu dire fon nom hi celui de
Ton maitre ; & Lolote, Congo fans
ftaiffpe ipparente, laquelle -dit Ap-
partenir A M. Ca'rabaff Ngbciant u
Cap: e 2 8,tn Negre-notiveau, Congo,
dtantpi circulairerment fur ife'rii drbit,
43EAVIJOUANE ,lequ",l.nla pi.direfon
nomi ni celui de fon maitre.


_ I~II~IILII~LL-


NOUVELL:ES D'EURQOPE.
T U RQ U IE.
La Flotte Ruffe, qui a brfild & d
truit la Flo.tte Ottomane dans.le Canal
de Scio, s'eft rendue a I'lfle Tenedos,
d'oi elle a detached trois Vaiffeaux pour
canonner les premiers Chateaux des
Dardanelles. Cette entr:eprife n'a pas
rduffi, & 1'un des Navires a dt ,fort
C-endommagn dans fes cordages & dams
fa mature. Les Dardanelles, Canal ou
Ditroit, qui joint 1'Archipel a J la Pro-
pontide font defendues par quatre
Chateaux fournis d'ine Artillerie tres-
nombreufe.
Les Ruffes,depuis Ieur premiere ten.
tative ,croifent entire 'iile de Tenedos
,&.celle d'Imbro', ce jqui les met .en
6etat d'empcher toute importation par
mer. Selon toute apparence,ils hyver-
neront dans 1lfle,d'Imbro ,oh il y a un
bon Port. II n'y en a point dans celle
'de Tenredos, oi le vent ,de Tramon-
.tane rend le m.uillage darngreuai
Le prix des vivrs a ,un )pen baiffd;
,cependant ii eft encore;ifortconlfidera-
ble. On a fait venir des grains deI'Afiie
:par des-muletss& d'es chame"ux, *mais
-Fon crain't fort que ces .approvifionne-
mens ne:puilTent fuffire. AAtoutes ces
calamities fe joint la crainte journaliere
de quelqu'emotion populaire, Le vaeu
general eit pourlaiPaix ; & le Grand-
'Seigneur ,.A cequ'il paroit ne 's'y re-
' R u,s si F.
OOn a :public a .etsershoourgP-extralt
d'anel ettre,, qa on:ditt&tre Aimre.,per
Je CGmte de Tot tlehbek)& cbate ,de:Co-
Statis, en Georgie. StiivantrceteLetteetr,
:e. G'nral ad trui tn rco mipl.etrfrm
.par, .s..Trrupes: 4ne don't il. a loitre







ctimmandement, & aprs avoir rameneP
ces Troupes du Mont-Caucafe, & les
avoir raffenmblees par force, il a enIeve"
totWte ia Georgie au fameux Heraclius,
a-m is des Troupes dans plufieurs For-
tereffes, a pris aux Turcs les Forts de
Scheripa, de Bagdad & de 'Cotatis, &
a fait prifonniers trois Pachas, Com-
rtand~ins, ainfi que plufieurs Agas &.
1,s Garnifons de ces Forts. Tous les
Chefs de la G6orgie ont prete ferment
d' fidelity A l'Imperatrice.
POLOGNE.
.Ce Pays continue d'tre en proie A
toutes les calamites qui accompagnent
tes guerres civiles, Les maladies, que
I on doit attribuer principalement au
manque de Police & A la difette, der
vaftent les environs de Kaminieck &"
de Zulkiew. La mifere raffemble noma.
bre de defef.peres, qui, fous le nomr
de Confederes, augmentent le d for-
dire, & rempliffent d'horreur les lieuxi
de leur paffage,
La Ville de Cracovie eft dans une
situation deplorable Nombre de gens
ne pouvant plus y fubfifler a caiffe de
lacherte, font obliges de fe retire,
ayec d'autant p us de raifon, que le
Commandant a ordonne aux Habirans"
e fe pourvoir de vivres pour fix moisl
AL L EM AG N E.
'11 a part A Vi-enne une Ord'onnance
de l'Imperatrice.Reine par laquelle Sa
Majefte Imperiale & Royale., voulant
riettre les Habitans de la champagne A
Pabri des digats occafionnes par les
Sangliers, a ordonne- qu'A l'avenir on
former des Parcs fi bien fermes., qu'au-
cun Sanglier ne ppiffe en fortir; que
tous ceux qtui fernt rencontrds, foit
dans les. forts, foit dans les champs,
front regards come b&tes firoces,
&pourront rtre tues par tout Poffef-


35?
feur du Droit de chaffe, en tout temps
de Planne'e. Pour enmpeher aufli les
dig^ts qui pourrcienrt tre faits dans
les campagnes par les Cerfs, l'mpera-
trice-Reine permit, par la: meme Or-
donnance, a tous fes Sujets de clorre
leurs terres & heritages, & de conf-
truire pour cet effect des paliffadcs
autfi hautes qu'ils le jugeront A pro-
pos, mais non terminees ea pointe,
ainfi que des foff6s ou des haies vives ;
de maniere cependant que les Ceifs ne
puiffent y etre pris. Enfin, Sa Majefl6
Imperiale& Royale, informee que les
Poffeffeurs du Droit de chaffe prefcri-
voient aux Proprietaires des. fonds ftl
tues dans les forces ou aux environs,
le temps d'y faucherle foin, & ofoient
meme exiger que la permiffion leur en
fcit dema'ndce, ed'le abolit cette fuje.t-
tion-, & veut qu'A cet CgardA tout Pro-
prietaire jouiffe d"une pleine & entiere
libertY,
I TALI.
On ntanedede Cortone que tous les
Religieux du Couvent des Servites de
cette Ville fe. font. trouves avoir ete
empoifonnes par feurs alirmens; mais
que, par les prompts foins des Mede-
ins, ils avoient tous ete preferves
de la mort, & que l'on faifoit des re-
cherches. tries exa6tes pour decouvrir
lauteur d'un attentat auffiatroce.
Le Courier qu'on attendoit A Ro-
me depuis long-temps, de retour de
Lisbonne, eft, arrive depuis peu avec
la nouvelle que l'ouverture du Tribu-
nal de la Nonciature s'etoit faite dans
tout le Royaume de Portugal, .& que
Sa Majefie Tres-Fidelle avoit fufpen-
du, par un Arr&t de fnonConfeil, tous
les Decrets rendus contre le Saint-
Siege pendant la rupture entire ces deux
Puiffances.
On a appris A Venife, par des ket-


I_ __ __ _~ __





.,6
tres de Smyrne, que les Confuls Chrd-
tiens etablis en cette Ville, ayant 6crit
au General Comte Orlow fur les alar-
mes que leur caufoient les circonftan-
ces de la guerre afuelle entire les*
Ruffes & les Turcs, ce G6neral leur
a fait une reponfe datee de 1fle de
Lemnos, par laquelle il leur promet,.
au nom de 1'Imperatrice fa Souve-
raine, de pr8ter fon affiftance aux Na-
tions Chretiennes allies de la Ruf-
fie ou neutres, d'affurer la liberty du
commerce, & de garantir centre toute
violence la'perfonne, la famille & les
biens des Confuls & des Negocians
Chretiens.
ANGLE TERRE.
II y a eu A P'H6tel-de-Ville une
Affembl6e general du Confeil Com-
mun dans laquelle on propofa d'eva-
niner la conduit du Recorder de la
Cit', lequel refufa d'accompagner le
Lord-Maire & les Deputes charges de
prefenter au Roi la Remontrance de
la Cite. Cet Otficier, I'un desplu co&g-
fiderables du Corps-de-Ville, aleguk
pour fa d6fenfe, qu'ayant defaprouve .
& regard comme illIgale cette Re-
montrance, il ne lui convenoit pas
cd'tre un de ceux qui la prefenteroient
A Sa Majefle. On lui obje&a qu'il lui
,toit per mis d'avoir telle opinion qu'il
jugeroit A propos fur les fujets qui
etoient mis en deliberation ; mais que
lorfqu'il y avoit une decision de l'Af-
femblee general, il devoit s'y con-
former, & qu'il 6toit oblige par le
devoir de fa Charge d'accompagner
le Lord-Maire & les autres Ofliciers
de la Ville dans toutes les occasions
oh fa presence etoit require. II fut ar-
rete, a la plurality de quatre-vingt-
feize voix centre cinquante-fept, que
le Recorder avoit manque h fon fer-
ment & au devoir de fa Charge. On


remit A une autre. Afemblee A pro-
noncer un Jugement ulterieur fur cet
objet.
II y eut une autre Aftemblee I'H6-
tel-de-Ville dans laquelle on procedaA.
1'le&ion d'unLord-Maire pourla pre-
fente annee. Le choix de l'Affemblee a
tomb' fur le Sieur Crosby, Alderman,
connu par fon zele pour le parti de
'Oppofition. Ceux des Aldermans, qui
font attaches au Miniftere, & qui fu-
rent propofrs pour la Place de Lord-
Maire, furent resus par FAi'emble
avec des hues & des fifflemens. 1 pa-
roit, par ce qui s'eft pafld dans ces der-
nieres Affembl6es, que l'efprit Anti-
Minifterial de la Cite conferve encore
toute fa violence.
SOn attend inceffamment le retour
du Courier que le Miniftere a dep&che
A la Cour de Madrid, des qu'il a ete
informed que les Efpagnols avolent pris
poffeflionde 1'lfle de Falkland. On croit
qu'il rapportera des depeches tres in-
tireffantes, relativement a la paxix ,t
Ala guerre.
Quelques Negocians de Londres ont
re~u de Petersbourg des Lettres qui
portent que plufieursVaiffeaux de ligne
Ruffes, confiruits fur un nouveau mo-
dele s'y font approvifionnes pour
neuf mois & que leurs equi'pages
etoient prefque complete. On ne dit
pas encore quelle eft leur deftination.
FRANC E.
Un Anglois, qui r6fidoit -ia Marfeille
depuis quelque temps & qui y etoit
devenu amoureux d'une jeune perfon-
ne non marie, l'ayant furprife dans
un tete A tete fort fufpet, s'eft em-
porte centre elle, Avec tant de fu-
reur que cette fille, pour fe derober A
fa violence, s'eft jetee par la fen8tre.
L'Anglois,perfuade qu'elle s'etoit tude,


iZI__,__ I __--- --;----- ------------- -. --,,,~,, ~ L~.""~'I~~ ._I -l--- I~- -~--C







& craignantles fuites de cette avanture,
sfeft coupe la gorge avec un rafoir qu'il
a trouve fous fa main: on a appell6 du
fecours, mais malgri les foins qu'on lui
a port's, il eft mort de cette bleffure,
apres avoir fait abjuration & embrafl'
la Religion Catholique. Quant a-la jeu-
ne fille, comme la fenetre n'etoit pas
tres-l6eve, elle ne s'eft prefque fait:
aucun mal.
M. de Vaudeuil s'etant demis de la
Charge de Premier Prefident du Parle-
rient de Touloufe, Sa Majefie a nonm-
nme A cette Charge M. Niquet, Prefi-
dent du meme Parlement, lequel a
prtd ferment entire les mains du
Itoi.
Le Bateau Francois 'Epcrvier eft
arrive a Oftende, ayant a board le Che-
valier de Kearney, Capitaine de Frd-
gate au Service de France, duD par-
tement de, Rochefort. L'objet de fa
miffion eft d'dtablir, le long des C6tes
de France, depuisBatonie jufqu'A Dun.
kerque uni certainnoibre de Fanaux
pour eclairer les Vaiffeaux & leur fire
eviter autant qu'il fera poqible., les
naufrages auxquels Ta navigation a ete
expof6e l'hyver dernier. 11 a en conf-6
quence examined ce Port & la grande
Eclufe de Slyckens; & a remis a la voile
pour retourner en France.

A M t RI Q U E.
La Statue Equeftre da Roi d'Angle-
terre que la Colonie de la Nouvelle-
Yorck avoit fait faire a Londres, eft
arrivee dans cette Ville. On I'a expof6e
A la vue du Public, & on l'a blevde fur
fon Piedeflal dans la Place qui y 6toit
deffinee. Cette ceremonie s'eft faite
avocbeaucoup de pompe, au bruit de
'Artillerie & au milieu des acclama-
tions des Habitans de la Colonie,


37
AVIS DIVERS.
Comme les paffages des Rivieres font
nigliges dans cette Colonie, & que les
Voyageurs y font fouvent expofis, le
fieur Matet n'hefite point A faire part an
Public d'un moyen facile & peu cotu-
teux pour rme6dier aux inconveniens
qui peuvent en refulter: c'eft la conf-
tru&ion d'un Pont de bois, d'une figure
nouvelle, affez ouvert pour enjamber
toute la Grande-Riviere, au paffage qui
efl fur la route du Cap, a Limonade,
d'environ ioo pieds de long, fans aucun
foutien mitoyen & par conf6quent
incapable de retenir les corps que le
fluide entraine dans les courants ex-
traordinaires. Un tel Pont peut fe
confiruire avec 25ooo livres, & peut
fervir A tout local, le doublant & le
triplant, lorfqu'il feroit neceffaire, ainfi
qu'il parolt pour paffer la riviere da
Limb6 au deffous de l'Eglife, avec
cette difference, que cette proportion
double eft foutenue an milieu par une
jambe, & par deux A la triple, en op-
pofant au courant une face de z A 3
pieds; ce qui peut mieux etre d6montrb
par un Plan qui en fera voir la facility,
M" les Creanciers de la fucceffion
de feu M. Fau, font pries de fe trouver
le 15 du mois prochain, avec leurs ti-
tres de creances, chez M. le Chevalier
Duffeau de la Croix, fon beau-frere,
Place de Clugny, maifon du S' Baqot,
A 'effet d'etablir des ffiretes pour ce qui
peut leur etre dCt, afin d'eviter des frais.
II a e6t vole, fur la fin du mois de
novembre dernier, chez M. Arnoux,
Subftitut de M. le Procureur du Roi
au Cap, une boite A femmre, d'or guil.
loche, d'une figure ovale avec les at.
tributs de 1'Agriculture en relief, Ceux
qui en auront connoiffance, font pries
d'en donner avis audit fieur Arnoux,
11 y a i .o liv. de rtcompenfe,


i~--l----^----- I -- -I ~--I-----.C'-L- -- -~- yl'--l---~--~l I"-i~ll






3S
Le fcu.r NkotC cai lay defir&nt 'de fe
liqifilr avecfesiCrean cies,p,~ro fe'de
vnridre Te ni fima nus ouf parties dettrk,
fites pres dui: Bga, eonftrits fir uht
grand &pdeffi et ,- d'iemvifdotI deiix
Iflts:, confifitait:hnc zi4c ibres, donrt
7 aitites, y c6niffifs? ckd ii p, ill t
dSii'rt fff" 1ar D phf' re', -' : I it
n'tts, 4 etuifinetl 3- ctirs, -j ptiit ', 2
c aves, i reir'ifes & 2:. lilies de i.to'
pieds de l6ng, cha-cne ; il observe:
que le tdio e eeitcdtiverf d'ardd6ife oti de
tmiies de Franee except 'uw~rartdie
dls cabinefu, uni hale, de' x Cuifinfe,.
& ue rnifen. Le Vendedr reeer :
paietrr ni &s acquits qtU'oii-po; itdrra ti
t-r av^'fe Criaticiers; & ptir le fid'-
plts, il--prthdr des arrangeiieHs avec
lsi AeqiUdetirs : fi les Cr airci~trs vtii-
Int eux-minmeit ei' faiitl Idqififition,.
phriPler 5 hdic qu'ils tnibr eroeht put
fitputer dahstles afes, ilieturiffredd'ent
phffer par 1'eftlufititori d'ExIerts.. A
dOfaut die vente c6tmt ci ddeffts, ledit.
frtifi Blay d6l6gtieka- aux Cr-~.nieers,
repre~enies par leuurSy3dic, ,gehierae-
tdiet itous ls lboeers d&fdits ti-igidsi,
faf de l'appartement quiil fe: eferve
ftr le derriere pour fon loge eiet... Et
au cas que les Creanciers trou.vert quel-
que difaut d'eIplication dans leprefent
Av'is, i s font prids d'en donner con-
noiffance aux fieurs Dutreuil & Riviere,
Negocians ait Cap, pour en informer
ledi'r fifer lay, qui: prpomet de leur
cddier t-oiute fatisfa&~ont de dfoit 2i a et
egArd.... Et piur parvenir iexd.cution
dee uedeeffus, M"M les.Crdadciers iu
lebis Repre'fetaims font pri'ds de ft
tra~fipovter le i.' du minis prochain ,
ecn P'Etude de M- li Care, Notire au:
CAip, poIr y nommer un Syndic au-
qiiel ils remettront un bref etat circonf-
tanici6 de leurs creances, pour le com-
siuni.quer auxdits fieurs Dutreuil & Ri,


SMijt, tiel yhdi fera autori iiF Rrei
Sladitte, ,iuifidton, 6tt ~Irecevoir lefdits:
i lteries ;& en c:6in blria'ti le dit fiueui Blay fe retdra enf
'cette Vifie'eirliiddb itantavis dkde i:
poutr flatuet ddfinitivetient, e qu'e de'

MiM n C:I C incrers de!a' t fecitor
dk Efit M a -, for' tpi4s de' t;
part de M4. fa Veu.ve., de fe:pTifentei r
avec les titres dek lurs crknces-; dahs.
le cyuant.de ce mnis & du-pT ochainy
au Cf-, 4; M. Gagnerotr A otit iaL
Codfeil i. tte d Vaudreail l;& au Pbrt-
di di;:a d'U "a fa ttliere Pro"-

M. J9ubert, aind, Chirurgien A M~i
ribar6utx,donne avis qc'il cI fir ion.
de-part pour France.
ETAT des Negres Epaves ; qui ,fuivant
f'Ordenance dEu Roi da 18, neyvem-
yre t.y6y ,doivnt. 'ite v ndus e 1 *,'
diligence du ReceVeu'rdce Droht,,-
le, a6 t ilprochain, a la Barre:du Siege
Royal du Cap ..
Du i77 offbBre 7 io, 0 kds, Araila i
etam ilifibkiW ent fur les deux feih
DEP,- lequrel a dit "apparteniTr h M.
BonnefonRd,IRaffiheur, demeurant .A I
Phaine-dirSofd.
Du i9 dldit this, une~ N greffe
:nouveHle, Congo, etampee fir le feint
droit, de plafiears utanipes illifibles,
iaquelle.n'a pu dire fon nom ni celui
de fdin:Maitre .
Du iz dudit- ofs, un N-egrenotveea ,.
I.o, 6ta-mpl furt ie fein dreoit RP, viltu
d'une chie mift d'e groffe toile, sequel '.i'a
fi~ dire fori t6rn ni celui de fon mnaitre.
Du 8 novemtbe, Sura, Cong'o, hfat
etampe apparertt",. lqtiele a dit a pp r-
tenir au fieur Fiaguhenea ; & un N&-
grillon .& une Negritte, pris A I' A 4
pagnol,.







Ddit jour, 'inne ,:auffi Caltgo,>
;etanpe, autant qu' o a pu le 4in.guer,
PA f r lefein drqit,,lqul;aidit ,ppar-
te mr .au nomme Anrioumarrm pris a
'Efpagnol.
addit jour, Jacqes ,,Crpmle,, rtampe
fitrefein drqit ;BQET 4 ~t effes
AV CULLDE AC-.D g6 denvirqn 3 3
cans, .lequel a aitppartenirA~4M. Bavet,
,au Ciul -de Sac ;,arrt auffi A I'Ef-
pagnol. ..
.Du 9.ddit m3is, Jeant-Pierre, Crcole ,
,.tamnp~fturle feiandroit LrB ^ d'en-
Sviron aos0 lequal n'a -,vonlu dire :le
,noln de0fon raltre.
Du. .6 dudit.mois;, un NeQgre noi-.
vea Congo, etampe fur le fein droit
EN,,ayant des mar qtres de fon Pays fur
le vifage & fur n'eftomrac lequet n'a
,pu dire fon nom ni celuidep fa mxitre.
Du i decembre, Meda-.o, mnime
nation, fans etampeappareate.,,inf.tee
;de pians leuel a dia p.partenir.atfieur
SCapitaqgo,; pris 'E fago '.
Du 13 dudit mois, Milqtpievrna-
tion Min,,a ,6tamp6,fir r le eein d oit
,IHY, g.e :d'enviroQnoans ~tfaq:elle.a
dit appartenir h MI,;Lsc .
Du 9: dudi t mo.is, SiinzLouis. Man-
.dingue, etanmpefur leiein ,doit.dfune
ctampe brlde ,:agc d'enyiron )I6-A i7y
ans,, taitle de 4 pie l.a -to;paces,
l qual a dit :applrteitr la 'nompne
u .t .... ;. ^ "
3 u:dit: d mtls.,A-is Os ,Crole,
,a ns ta 4r p ap:? r ie.rt e ge6 d.'eav iro
i,5~ A ,6, in~s, taille denv kIon 4 ,pieds:8
,po',oe.s, lequel a ditappartenir a M4 tde
Ca.dpuI, e :
,J ..-1 .i i tnisis,vcttamp jfuar
Sleds 1 '1a fcot 'migt'ye'vinp w
ans, taille d'enaviron p.ies., laquolea -
dit appartenir a NM i11l bth b/, Habitante
lt: irtde aSac.
JDIa: 6.d ;.ceC mnois8, t :Ntre no. i


veau;iCongo; faus tampe apparente,
, ayant des, excrefcevces, de chair fir le
fein drpit, 9g9 d'environ 20 ans, taille
d'environ s pieds, lequel n'a pu dire
fon nomi ni celui de fon maltre.
"NA'VIRES EN CHARGEM-ENT.
Le Chavigay, de Nantes Capitaine
Fourneau, partira pour ledit lieu dans
:tout le courant du imois de mars pro-
t-chai a., Cepx ,qui voudront y pa fer o0t
charger.v fret, s'adrefferont A Mr Tar-
divy, Collot & Compagnie :WNgacians
ai Cap, ou:audit Capitaine en :fon.ma-
gafin,,rue Saint-Laurent :il prvient en
outre qu'ilfe trove a board dudit"Na-
vire uneboete marquee DP, contenant
confitures, ainfi qu'un paquet, h l'a-
dreffe de -M. Demi-disdoutures fur fes
,Biens a,la Ravine Platte, D6pendance
du Mble-Saint-Nicolas; c'eft pourquoi
il prie ret g qui appartiennent lefdits
-effats, de les reclamer,
Le. Saint-Frangois., de Nantes; ,Ca-
pit.aine :Davy donne aCis A Mrs les
jNefgoGians & Habitans.qu'il eft en char -
geme rntpour Bprdeaux. Ceux qui vou-
IIront y paffer on charger: Afre ;, s'a-
drefferiont audit Capitaineren fonma-
ga3fin chez M"rs Turon, ,;feres, rue
Neuve",sauC Cp.
L'Hemteux.- Jofeph .de Bordeaux,
-Capitaine iMartin D;uronea partira
Apouriledit lieu ci:du au.tz fvrier
:prchain ,,Ceux ,qai voudraont y char-
i ger:i fret; s'adrefferont-M. Teynat,
en fpn maga:finf raue Penthievre.
Le-Chealicde.-Saint-Marc y dedBoTr
*a<%u1x, Capirine JeanyBa ptifieHelis ,
:; phrtira ptur ledit Lig JA'i AfiA, da f4vrie r
proli:rCa.eneuw'x -ui Voudtootty-patfer
cop araggr.,Be fet.&'adrefferont au-
dit C~ pitainde,,,Aochs~ Lis.& .Ca
me/fc4f, qui. pren,dro0 }e aFralge-
STens;ceAveiable1 -


li.


I~-x- 1`1111`11111--11411





AU"


40
E F. E. E t '? E R D ;1. ,
a eti perdu, le 26 de de moe s ,
: apr$.midi, de chez M'- Lupty Piom-
bard & Compiagnie, jufques chez Me
Beaudouan Procureur,: tin Billet de
M. le Chevalier.de Meterac , la car-
gaifon du Navire les'Deux:Marguerites,
.Capitaine Chauveau en'date di 24
inai 1767, de .oIoo liv. compete
duquelila iterequ plufieurs competes.
Ceux qui l'auront trouve, font pries
de vouloir bien le remettre audits
Sieurs Lory, Plombard& Compagnie,
charges du recouvrementde ce Navire.
BIENS ET EFFECTS A VENDRLE
Samedi prochain il fera procd& ::
la Barre du Siege Royal du Cap, a la
vente & adjudication des Negres &
SNgreffes de la fucceffionr de feu: M. la
Garde.; fiavoir, Jean-Baptifle, Creole,
bon Perruquier, & jouant bien du:Vio-
. lon; lex is, Crole, ayant les memes
talens; Gabriel, Foeda, Cuifinkr, Toufj
faint Griff, valet; Zabeth Nago,,
Blarrchiiffeufe &.Repaffeufe ; Jea,4 ,
Sayant les me res talens, .& un pea
- Couturiere :;Catherine: Nourre avee
.ine petite Mulatreffe, d'environ 18
mois; Marie Nbel, Mulatreffe Creole,
bonne Couturiere, & fille de Jeanne:.
ces trois dernieres font Creoles.
A .BAIL O.U, A LOUERP.
Samnedi compte zy du mois pro-
chain, ilfera procidd ae la Requite de
M6 P riur, grant la fuieceftionFerrier,
anuBail ferme pour cinq annees d'unne
Habitation file au Moka-Neuf, De-
pendance de Limonade, etablie en Ca-
feterie,.fur laquelle 1i y a .4 ttes de
Negres, i la charge par 1PAdjudicataire
de donner caution & certificateur..
,Aee Permtionr e dikMM.


1-77.


CA PG chez G u i. L o T~, Imprimeur brevetd du Roi.


lirra~rr~wirr -- rL_ ,, Jll~~~l ~I' -)Y


Y


SUnhe -Habitation fife A 'a Cof ine
d'Acquin, de la countenance de trois,
quatre ceniq.iuare.ux de terre, don't a
plus grande parties en bois debout, &
le refte en halliers & favannes; des
toiffes de ahanrers: n a planteautre-
fois fiur:ladite Habitation du cafe & de
.indigk : 6re"n fehra rune bonne compco
fiction a' ceux qur voudront la prendreA
ferme pour neuf ais, fair des planta-
tions & refaire des baiimnens conve-
nables audit terrein. On s'adreffera A
MrS Ardoin freres, Negocians au
Port au Prince. Ladite Hbitation apt-
partenoit ci-devant A%,M. 'iarut, Pre-
-fident au Confeil, & aujotird'hui MdAl
fa Veuve.
C H-E V -AU X PER DUS.
Une Jument, poil brun, ayant une,
etoile blanche au fiont, & deux Cht'.
vaux don't t iLn poi. blanco, & I'autre
poil rouge, ayant trois pieds blancsf
avec unie toile fur le front, tampes
tous les trois I, LA. A., fe font chappdp
depuis environ unminos.& demi, de la
Grande-Riviere. :Ceix qu: en aurort
connoiffarice, font pries den dontrer
avis au nomme Jean-Lafeur tangloir,
audit Quartier A quiils appartiennent.
11 s'eft 6chapp' le mois d'aofit der-~
nier, de la favanne de M. Quillar4,
Habitant A la Cul-des-Pins, tin Chevat
Batard-Anglois, age de a ans:& detni ,,
poil rouge, ayant les crins & lesjam. -
bes noires, avec une d oite blanche at'
front, etampe fur ta cuiffe du c6te doi
montoir IQ. Ceux qui en auront con-
noiffance-, font pries d'en donner avis
A M" Francillon & Moline, au Capl
ou a M. Pa:ifon, grant 1'Habitatio i
de M CarrM; au Quartier Morin. .
l.- Geiqiral & 1htendant..
', '


=-~-ZLTCI~~U~*-. ~ ~Y~I.l.1D il-^--.iY~1--- -~~--YII-.~-L-------- ---C








' .77N.. 1 5


DIVER S.


LE .~eu: \y ^W7 `
LE fieur nefondfsCofiifeur au
Cap, -tant oblig otur Fran-
ce, avec Madame on Epoufe ,.pour
cafe de maladie, prie ceux~. qui.il peut
devoir,.de.: fe prefenter pour recevoir'
leur pavement, ainfi que ceux qui lui
doivent, de le folder aUnplut t,
BTENS ET EFFECTS A VENDRE.
SLe fieutr Bonnefonds, Conrfifeur au
Cap, donne avis qu'il:a- vendre 1,i
baffinres diagee, don't 4 fort belles,
& 9 dediffirentes grandeur; pieces de
glace quarries, pour garnir une table
de: 80 converts; un boucaut. de
mottles : figure:, pour decorer les: def-
ferts ; hiffoires. Chinoifes; les quatre
faiifons en grand '& en petit., un .berger
& une. brerere-; phiufeurs moutons
chiens., de diffdre nes attitudes; colony
nes & ceintres; une furie avec fes at,
tributes; .Venus. & Apollon; deux Saty-:
res, detux do-zainesrde petits amours
f & bergers;deux beaux alambics,,d'-
tain d'Angleterre ;. & tostes fortes
d'uftenfiles rehlifsa audit e at : en
outre, trois. Negres, don't deux fort
bons Confifeurs, & l'autre, bon.:Cu:-
finier ; plus dentx NIgreffes don't t
une bonne Conflifufe Blanchiffeufe
& Gouvernante ; & :l'autre., bonne
Blanchaffeufe :& Couturiere,
ESCLAVES EN MARONAGE,
Detmx Ngrtes., fans dtampe, dont
Punmnomnme.Nriptune, nation Mefirade,
ige d'environ ii6 ans, taillede. pied&,
fort trapu ; & l'autrenonmmr Jacquier,
font iarons.depua.senviron fix femaai-
aes ;ils:ot eit6 vus.plufieursfPis, dans
le Quarter Saint-Louis., & mno, ar-


r8t6s& mis. Ia Barre fur une Habita.
tion, d'ot ils fe font fauves. Ceux qui
Ie reconnoitrent, font pries de les fair
arr ter & d'en donner:avisA M. Lef~yre,
au Cap: il y aura; recompenfek
Un Negre Congo-, nomme Neptune;
etampe- JACMEL, eft maron deptis
quelque temps. Ceux quile reconnoob
tront, font pries dele fire arreter,
& dren donner avis aa fieur Frontgous,
Chirargien au Part- au -Prinee: ili y
aura r.compenfe.
:Ua Mur9tre, eamp6 ;fir I'eflbnac
PHILIBERT,ge g:denviron -o ans,
taille de pieds i pouces, ayantles
jadrmes eanbr~es, eft maron du 4 dit
mois dernier avet un petit Met, poil
rour,'' tamp i& c tee, dol mont6ir I. G.
veotu id'unire ,-vfte d rap bieu& u
crapeau boTode en or. Ceuxr qti Tere,
connoltront, font pri&- de'e fa-ire-ar.,
rScer ,& d en donner-avisau fieut R.-
naudin, Marchand au Bourg des C'b'
taux, Qi4artier des Anees, qui ledit
Mulatre appartient: il yaurabonneri&
compenfe.
Un Negre Congo, Tailfeur de fort
metier, etamp 'PL, tailt de 4 piedd
Spouces ,-fe fi-ant paffer pour libre,
Smaron depouis :dix mois.-Ceux qui te
reconnodtront, font pri6s-:de le fair
arr.ter, &- d'en'donner avis M.; Ca'
rdbaajfe, N4gociantau Cap, ou & Md
Feiroon, au 'Terierri ouge -: il y aura
reomnpenf.
Un Negre nornm1"Germain ,iCongo;
dtampe lROUVIER, Matelafier, taille
dlenviroenj pfeds, lequtl a apprretnu i
M., Cta. t, Cex qui le reconnoitronrt
font pries de le faire arriter & d' t
dennpr avis Mi j efr c ar Ca F Let


ANNiE I77


.~~---II, 1-- .11-1--~---....... -. L1 I-__
-~-~--~--I --- -----
111~_




vr.


dit Negre fe tient ordinairement au
Bois-de Lance, ou au Limbe.
Un Mulatre, Creole du Cap, age de
16 ans, nomme Pierre, fans 6tampe,
taille de 5 pieds 2 pouces, eft maron
depuis le 28 du mois dernier ; left Per-
ruquier de fon metieri Ceux qui le
reconnoitront, foot prids de le fire
arreter & d'en downer avisa MC Bire
glet, Procureur au Cap. Ledit Mulatre
fe dit libre, il friquente le Quartier
du Dondon.
Un Negre, Anglois, nomm :Joe,
etampe fur le fein gauche CATON, &
'au deffous AU MOLE, ayant un anneau
de fer au col, efl part maron du MBle,
le 30 du mois dernier. Ceux qui le re-
connoitront, font pries de le fire ar-
reter & d'en donner avis A M., Caton,
audit lieu A M. Lejenice, au Cap'; &
SM. Ravefis, au Port-de-Paix.
Une N~greffe nommee Grof-Jeanne,
gee de44 ans, ainfiquefafille nominee
Iculliote, agee de 4 a4ns, toutes deux
Cr6oles, etampees fir les deux feins
Q#O 0. Ceux qui les reconnoitront
font pries de tes. fire arreter ic d'en
donner avis A M. Madut, ancie Chi-
rurgien du Cul-de-Sac, Quartier de la
Croix-des-Bouquets. Ladite Negreffe
efigroffe &urrpeutrougt,& elle porte
avec elle. une fauffe libertei.
Une Negreffe nommee Zabet ,
tCrole de La Martinique, etaampee fur
les deux paules & fur les deux feins,
eft marine depuis 1e 7de-ce mois. Ceux
qui la reconnotront font pries. de la
fire arreter & d'en.donner avis a Md
le Cceur, Marchande au Cap, vis4a-vis
Mr~ Lory & Cairoux.
Un Negre, nomme HecTor, nation
Guiminy, 6tamnp fur le c6te droit CD,.
taille de ,pieds. Ceux qui-le reconnoi-
tront, font prits de le fire arreter &
4'ea donner avis M~ la qeuve. Prc


nmlacque, Habitante i BRricourt, Quar-
tier de Saint-LOgis. Ledit Negre eft
rouge, & a les pied'i briiles.
Deux Negies dela C6te-d'Or.,
Ages d'environ i5 ans, ,dnt l'un etam-
pe TOMASSJN, & 'atitre fans mam pe.
Ceux qui les reconnoitront, font pries
de les fire arreter & d'eindonner avis h
M. de Chabanne, Habitant au. Trou-
Bordet.
Un Negre, Creole, noimme6Etienne.'
Cocher, age de 3.4 35, ans,.tlle de d
pieds 2 pouces, te vifage marque de
petite verole, eft maron depuis 5 mois,.
Ceux qui le reconnoitront, font.,prid6
de le fire arreter & d'en donner avis &
M"s Dutilh, au Cap, on au Quartier de
I'Accul.
Un Negre nouveau, Mondongue,,
etampe GO taille de cinq pieds deux
pouces, ayant les dents fort pointu-es
Ceux qui le reconnottront, font prism
de le fire airrter & d'en donner avis &
M. DauIland, aax Gonaives, on t M
Perard ,Negociant .au Cap..
Un Negre, nomme Cefar, ).lorrdon.-
gue, etamp6 fir- le fein gauche BER-
GAY, ag6 d'environ 25 A 30 ans, eft
maron depuis uln mois.. Ceux qui leI
reconnoitront, font pries de le farire
arreter & d'en' donner avis a M. Fou-
cher, Ngociant au Cap,
Un Negre nommr TleU?'aque:,
Creole du Fort Dauphin 6tampe
D'ALCOUR, age de 2o a zz ans,
taille de 5. pieds 3 pouces, eft part
maron du M6le-Saint-Nicolas depuis.
le 1 d'e ce mois. Ceux qui le recon-
noitront, font pries de le fire: arr-ier-
& d'en donner avis A M. Galliot-Dua
manor, Ing6nieur audit lieu, a qui le-
dit Negre appartient, on a M. Lafabre.
gue, Commis an Bureau des Troupes
au Cap, qui tembourferbnt tous: les
frais..






Ami 1t77r. iN0. 61


A 1-eS A.MAERICAINES.
S" Dit Mercredi d Fe'vr er.


WN111 -IM NIII


ARR V. IvE de Navires..

A SArNT-M ARC le 7 dI moist der-
nier tPHetor, du Havre, Capitaine
Chambrelau part le i9. novembre'
dernier.-
Au PORT DE-PAIX,le I8' du nioisI
dernier, le Breton de Nantes, Capit.
Biclet, venant du Port-au Prince; &
reparti;de 30 dudit mois pour le M6le.
Au CAP, le 0o du mois dernier, I'A-
fiiquain, de Saint Malo,, Capitaine
Dubuiffon, parti dudit lieu-le 3 novem-
hre : le 2 de ce mois, la VicomteJe-de-
Cafldlan, Capit.. Cofte, part de Malimr
he,, le 8 decembre dernier.
D.EPART de Navires;,
Do PORT-AU-PRINCE, le z6 du
nois dernier, la Marquife de Segur, de
Nantes Capit. Barbiniere pour le
Cap: le 18, la Sirenne, Capit. Langlois,
pour le Havre:le 19, le Poflillbn de.
facmel, de Marfeille,. Capit._ Rolland,.
pour Jacmer.
Dv CAP, le 31 dii mnis dernier, Ie
Quartier-Morin, de Nantes, Capitaine
Subra, pour ledit lieu : le 2 de ce mois,
I'Apollon, de Nantes, Capit. Ricard,
pour ledit lieu..
i PIrx des Marchandfes de laColbne.e
A SAIN T M AR c le i." de ce
mois, Sucre blanc, premiere quality, 5o
liv. feconde, 40 liv. troifieme', 35
l.v. commun 30 liv. brut ,, 24 liv.
2adigo bleu,7 1. xo f. cuivri,. 6 1. iA


61. io f. Caf6 nouveau, )i5 f. Coton ,
Io 10 noi' 1. Cuirs, 7 1. io f. Piafires,
gourdes, 37 pour cent.
Au CAP Sucre blanc ,. premiere
Squalitd, 45 a 46 1. feconde, 42 a 43 I.
troifieme, 3.8 a 40 1. commun, 30 .
3 1 1. brut, 1zo a z 1. Indigo bleu 8;
A 9 liv. cuivre, 7 livres to f. Caf6.
nouveau, 16- 417 f.Coton, i io 211 1.
Cuirs, 8 A 9 1. Piafires gourdes, 33
34 pour ioo..
PRTX des Marrhandifes de France.
A S. MARC, ledit jour i, Via
vieux ,. 3 5o liv. nouveau, z50 liv. Fa-
rine de Moiffac, roo Io 1. commune,
8b I, Boeuf fale,. 8o 90 1 Petit-fal,,
36A 40 1. I'ancre. Beurre, z15 a 30 f.
la livre.,Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sa-
von, n1o a nzo 1. le cent.
Au CAP, Vin vieux, 30o lives;
nouveau, 2o A z40 1. Farine de Moi'f
fac, 90 9,5 1. commune 66 a 70 liv.
Boeuf'fale, 75 liv. ei baril. Petit-fale,,
34 livres l'ancre. Beurre, 24 'I z f,
la livre. Hiile, 24 A 42 1. la cave. Sa-
von, II 5 lives le cent. Chandelle, 8,
A 3o 1. la livre..
Co vas. mrD F.Ev
COUPS DUf FRET,
A SAINT-MARC, ledit jour Su-
cre blanc, 14d. brut, x 5 Ai6 d. Indi-
go, 30 A 36 d. Caf6, i5 A 18 d. Coton,,
45 A 48 d..
Au CAP, Sucre blanc, 14 A& 5 d.
brut, 1 A 16 d. Indigo, 2.d. Cafiq,
d. Coton,.27 ~ 2.8 d..






42
NEGRES MARONS.
A SAINT-LOUIS le 17 du mois
dernier, eft entree i la Geole ,une Ne-
greffe nouvelle, Congo, nommee La-
hou, fans etampe, agee de 18 o0 ans,
taille de 4 pieds 5 a 6 pouces, laquelle
n'a f1u dire le nom de fon maitre;ve-
nant des, Prifons des Cayes, par ordre
de M. la Doue, Subtiitut de M. le Pro-
cureur du Roi.
Au PETIT-GOAVE, le lerdu mois
dernier, eft entree la Geole, Vincent,
Creole, fans tampe, Ag6 d'environ z5
a. 26 ans, taille d'environ 5 pieds 4
pouces, ayant les cheveux rouges &
de groffes levres: ledit Negre a une
chaine au cou.
Au PORT-AU-PRINCE, le 2 du
mois dernier,eft entr6 A la Geole -un
Negre nouveau, fans etampe, lequel
s'eft dit appartenir A M. Bonnaire, au
Cap, le 14, un Negre, etampe fur le
ein droit JACMEL, & fur.le gauche
IEC; & un Negre nouveau., lequel n'a
pu dire le nom de fon maitre: le 16, un
Negre, tampere HOVLTE: le 1z, un
petit Negre, etampe DEGISL; & un
Negre & une Nigreffe nouveaux,etam-
- ps fur le fein droit B & fur le gauche
O L, fe difant appartenir A M. Ollivier
Sellibois.
A JkREMIE,le er du mois dernier,
eft entrd A la Geole un Negre nou-
veau, Congo, fans etampe, taille d'en-
viron 5 pieds: le 5, un autre Negre
nouveau, Congo, 6tampe fur le fein
droit, autant qu'on a pu le diftinguer,
I. PAN & au deffous G. ANSE, taille
d'environ 5 pieds i pouces, lequel n'a
fvu dire le nom de fon maltre: le I,
un autre Negre nouveau, tampere fur le
fein droit RICON, & au deffous G.
ANSE, lequel n'a fCu dire fon nom ni
celui de fa Nation.
Au FORT -DAUPHI, le 2o du


mois dernier, eft entred la Geole,
un Negre, Congo, etampd furle fein
droit illifiblement, lequel n'a pu dire
fon nom ni celui de fon maitre :le 24,
deux Negres nouveaux, meme nation,
etampes tous les deux RLB, lefquels
n'ont pu dire leurs noms ni celui de
leur maitre: le 15 un autre Negre
nouveau, Congo, 6tampe fur le fein
droit MR ayant une brldure fur la
main droite, lequel n'a fcu dire. fon
nom ni celui de fon maitre ; la Fortune,
Bambara, etampe fur le fein droit IC.
BEAUDOIN, & fur le gauche VIN-
CENT, & au deffous A ST MARC,
lequel a dit appartenir A M. Beaudoin;
.& Andre, nation Miferable, fans etam-
pe apparent, lequel a dit appartenir
a M. Beaudoin: le z6, un Negre nou-
veau, Congo, etamp6 fur le fein gau-
che ROGIER, & au deffous A PLAI-
SANCE, lequel n'a pu dire fon nom
ni celui de fon maitre: le 28, un autre
Negre, Bambara, etampe illifiblement,
lequel n'a pu dire fon nom ni celui de
fon maitre.
Au CAP, le 18 du mois dernier et
entree a la Geole Pirre, Creole,
etampe fur le fein gauche SALICIS, &
au deffous AU CAP, lequet a di't appar-
tenir A M. Salicis, Marchand au Cap;
Jacques, Congo etampk fur le fein
droit MOCARD, au deffous AU CAP,
& plus bas lCX, lequel a dit appartenir
au Roi d'Efpagne; & Vincent Sene-
galois, etampe fur le fein gauche DE-
RICHEMOND, lequel a dit appartenir
A M. Houane Aldangne,. Efpagnol: le
29, deux Negres nouveaux, Mondon-
gue, etampes fur le fein droit D. BVT-
LER lefquels nont pu dire leurs noms
ni celui de leur maitre; & un autre Ne-
gre, m8me nation, Ctampe Cur le fein
gauche DHO, lequel n'a pu dire fon
nom ni celui de fon maitre.








NOUVELLES D'EUROPE.
TUR Q I E.
Le project des R uffes etant de fe pre-
fenter par mer devant Conflantinople,
la Porte ne neglige ri)n pour mettre
les Dardanelles en etat de leur difpu-
ter le paffage. Moldavangi- AliiPacha,
ci-devant Grand-Vifir, y a fait Clever
des batteries; & le Chevalier de Tot,
qui paffe pour un des plus habiles Inge-
nieurs de l'Europe, -s'y tant rendu
avec un grand nombre de Mariniers
Frangais, y a ffit preparer des batte-
ries mafquees des deux cotes du Ca-
nal, ainfi qu'une batteries a bombes &
une a boulets rouges. Tous les Vaif-
feaux qui fe trouvent dans ce Port,
font convertis en batteries ambulantes,
pour fe porter avec des brulots par-
tout oh le befoin l'exigera. Les Ruffes
ont deja canonne & bombarded le Cha-
teau, du c6te de 'Afie, mais fans fucces.
Enfin les Dardanelles fe trouvent ac-
tuellement dans un fi bon etat de de-
fenfe, qu'il paroit impoffibie que l'Ef-
cadre Ruffe puiffe en franchir le paf-
fage. Cinq Vaiffeaux de cette Efcadre
croifent entire les Iles de Tenedos &
d'lmbro, & le refle de leur Flotte a fait
voile vers la Moree. Les Ruffes fe bor-
nent dans leurs operations, a teacher
d'intercepter les vivres defines pour
cette.Capitale ; mais on y eft d'autant
plus tranquilie a cet regard, qu'elleeft
potrrvue, ainfi que le Pays,de grains
pour fept a huit mois.
La pefte faifoit, au mois d'aout der-
nier, de grands ravages dans cette Ca.
pitale, & y a fait perir jufqu'A fept ou
huit cens perfonnes par jour. On a ref-
fenti, dans le metme mois, deux fe-
couffes de tremblement de terre, don't
la direfcion dtoit du fud au nord, mais
ells n'ont cauf6 aucua dommage,


43
RvssI E
Un Courier depeche par le Feldt-
Marechal Comte de Romanzow, a ap-
porte a Petersbourg les details de la
prife de Kilia Fortereffe fituee a l'em.
bouchure du Danube. Cetre Place s'eft
rendue apres un fiege de neufjours. La
Garnifon confidant en trois mille
Turcs, ta plupart Cavalerie, fous les
ordres d'un Pacha trois queues &
d'un autre i une queue, a obtenu la
permiflion de paffer le Danube, en laif.
fant quatre-vingt-onze canons avec un
magafin de vivres pour trente jours.
Le Lieutenant-General Prince de Rep.
nin avoir offert un convoi aux Habi-
tans Turcs, s'ils vouloient fuivre la
Garnifon; mais ils ont prefere de pr8.
ter ferment de fidelity A l'Imperatrice
de Ruflie, qui fe fait un plaifir de ren-
dre la liberty aux Habitans des Pays
qui reclament fa bienveillance.
On apprend que la Garnifon de Ben.
der, que les Ruffes afliegent depuis
quelque temps, fe defend avec la plus
grande opiniatrete & que depuis que
les Troupes Ruffes ont ouvert la tran-
chee, elle a fait fept forties, dans une
defquelles un Pacha a ete tue par une
bombe. On ajoute que le Commandant
de la Place, ayant appris la nouvelle
de la perte des deux batailles des I8
juillet & e i1 aoiut derniers, s'eft em.
poifonne, & que la Garnifon l'a rem-
place fur le champ par un Pachaa trois
queues.
PO LOGNE.
It a &te decide que les Troupes de Ta
Couronne, commandoes par le General
Branicki formeront avec les Rufles.
un Cordon pour arreter les progress de
la pefte qui afflige nombre de Pro-
vinces de ce Royaume, & qui menace
prefque tout le Nord, On a donned des






44
ordres pour faire executer dans les
Villes de la Pruffe Polonoife les nmmes
R6glemens qu'on obferve dans la Pruffe
Royale,pour prevenir les progres de la
contagion.
On a trouve derni6rement, en dif-
fErens quarters de Varfovie, des ma-
tieres combuftibles que des Incendiaires
avoient places de maniere A mettre le
feu A la Ville. On a decouvert auffi une
meche allumee don't lefeu n'avoit plus
qu'un tres-petit efpace a parcourir pour
fe communiquer A tin paquet de poudre
& a d'autres matieres combuftibles,
placess dans un certain endroit du Pa-
lais du Roi. Ces decouvertes ont en-
gage le Gen&ral Weymarn A fire mar-
cher la nuit, dans les rues, des fortes
Patrouilles & a porter dans toutes
les places & dans tous les carrefours,
des Piquets avec quelques pieces de
,canon.
ALLEMAGNE.
On a appris que les Ruffes qui
Croient A la pourfuite des Confederes
en Pologne, avoient p6entre jufqu'au
Bourg de Werecke, & que riy en ayant
trouve aucun is avoient tue huit
Payfans, douze Soldats Autrichiens &
huit chevaux; mais que les Autrichiens
s'6tant raffembl's avoient attaqu les
Ruffes leur avoient tue vingt-fept
hommes & pris trente chevaux qu'ils
ont envoyCs a Mungacz.
L'Empereur, en paffant par le ter-
ritoire de Pofoviz en Moravie, pr.s
du Village de Slavikowiz, daigna ,
pour honorer & eneourag'er l'Agricul-
ture, msttre la main la charrue &
tracer quelques fillons. Le Priice Win-
ceflas de Liachtenftein qui ce Do-
maine appartient a cru devoir cor-
facrer 1; mtimoire de cette aflioi, par
r'kre&ion d'un fuperbe Monumrnt de
piarbre, orne de figures allegoriq4es 85


d'une inscription lapidaire. Ce Monu-
ment a 6td d'couvert en presence d'une
nombreufe Nobleffe, au fon de diff6
rens inftrumens & au bruit de I'Artllle,
rie. La charrue avec laquelle I'Empe-
reur a labourI la terre, a ete enve-
loppee dans une etoffe & mile en dd-
pbt entire les mains des Repr'fentans
des Etats de la Moravie. On a grave
fur le foc une Infcription pour confer,.
ver la rmmoire de cet evenement,
IT A L I E,
Toutes les Lettres du Levant s'ac,
cordent A dire qu'on a coule a fond
cinq Navires, a entrre du Port de
Smyrne, pour en former le paffage A
I'Efcadre Ruffe qui croife dans I'Ar-
chipel, oh elle s'eft emparce des Ifles
,de Scio, de Lemnos & de Metelin.
On dit que quatre Vaiffeaux de cette
Efcadre, profitant du vent du Nord,
fe font approches d'un des Chateaux
des Dardanelles & 'ont bombarded pen-
dant quatre heures; mais que le vent
ayant change tout--.coup, i's avoient
ete obliges de gagner i'lfle de Tenedos,
Un J~ifite qui pr8choit dans la Ca-
thbdrale de Scio, a avance en chaire
une Morale fi relachee, que l'Eveque
de cette Ifle a ete oblige de l'interdire
pour empecher les Grecs Schifmati-
ques, prefens A fes Predications, d'en
tirer advantage centre la Communion
Cqtholique-Romaine. Ce Jefuite, pour
fe juffifier,a fait voir au Prela.t que les
propositions qu'il avangoit,lui dteent
diftees par 1lInftitut de fon Ordre, &
que fon eG6nral af&el, A qui il dtoit
oblige d'obeir, les avoit apprQuvees
de fa oropre main. Elles font fi outrees,
que l'Eveque a cru ne pouvoir fe dif-
penfer de les envoyer au Saint-Pere,
qui, areas en avoir fait la lefure,
ainfi qi'e de la Lettre de l'Eveque, qui
les accomnagnoit, fit unfigne de croix,




~~ .-^ ^..


I





en difant : Je ne meferoisjamas attend
, une pareille nouvelle
ANGLE TERRE.
On dit que le Corps d'Artillerie va
ktre augmented d'un Bataillon, & qu'on
a envoy ordre en Irlande de rendre
complete tous les Regimens qui font
fur cet 6tabliffement.
Le Vaiffeau du Roi le Liverpool, eft
arrive a Spithead de la Mediterranee,
& en dernier lieu de Cadix, d'oh il
a apport6 fept cens mille dollars pour
le compete des Negocians. A fon depart
de Cadix, trois Vaiffeaux de guerre
Efpagnols & fix Bdtimens de traafport,
fur lefquels on avoit embarque mille
homes de Troupes, venoient de par-
tir pour aller dit-on, renforcer la
garnifon de la Havane.
On dhbite que le Capitaine de la
Fregate la Favorite, laquelle a ramene
en Angleterre les Sujets de Sa Majefte
qui s'etoient etabtis au Port Egmont
d'oU ils ont it6 chaffis par les Efpa-
gnols, a ete reprimand fur la con-
4uite qu'il a tenue en cette occasion:
on dit meme qu'il fera eaffe.
- Le Paquebot de la Nouvelle-Yorck
qui devoit bient.6 partir, a dtC retena
par ordre de la Gour a l'occafion de
quelques Depeches importantes qu'elle
fe propose de faire paffer a cette Co-
lonie & aux autres du Continent de
1'Am&'ique Septentrionale. Ces Dipl-
ches ont pour objet d'y reconcilier les
efprits, & de retablir le commerce en-
tre la Colonie & la M. tropole. On
fiait pofirivement que plufieurs Navi-
res de la Grande Bretagne, ont &t4
admis a Boflon & a la Nouvelle.Yorck,
& que leurs Cargaifons ont ete dechar-
gees & vend:ies, malgre les efforts des
Membres de l'Affociation qui s'eft for.
mtne conntre 1'importation, & qui pa-
roit fe detruire de jour en jour.


AVIS


DIVERS,


MW Lambert frer.es NCgocians ,
donnent avis que le Navire le Duc-de-
Duras, Capitaine Lepont Dufortin,
eft arrive le 29 du mois dernier A leur
adreffe, avec une tres-belle Cargaifon
affortie en toutes fortes de conme&f
tibles,
Le fieur Felix Fifour, Italien done
avis qu'il exicutera mercredi prochain
i de ce mois dans la cour des Ca.
feraes de cette Ville, un Feu d'artifca
beaucoup fuperieur au premier qu'l a
donn,, a moips que le temp;s ne le
periette point. Le prix fera de 6 liv.
pour les Blancs & de 3 liv. pour les
Gens de couleur : on trouvera des
Billets au Cafe' Lyonnois. Le feu s'alI
lumera a fept heures precifes.
M" les Cr6anciers de la fuccefflon
de fpun M. Fau, font prids de fe trouver
le i du prudent mois avec leurs ti-
tres de creances, chez M. le Chevalier
Duffeau de la Croix, fon beau-frere,
Place de Clugny, maifon du St Bafat,
a l'effet d'etablir des firetes pour ce qui
peut leuir ,tre 4., afin 4'viter de,
frais.


ill ":


-I[i~ .- n. i .II 1 lI i Ir .11j -M
SPECTACLES.
La Comedie du Cap donnera jeudi
prochain 14de ce mois, une Reprefen-
tation du Devin du Village, Opera de
M. Jean-Jacques Roulau. M. Piet,
au benefice de qui eft cette Reprefen-
tation, y jouera le role de Colin; cette
piece fera fuivie de Baflien & Baf-
tienne, Opera-Comique, Parodie du
Devin du Village, avec des accompa.
gnemens nouveaux faits par le fieur
Piet, & fera executee avec fes agr6.
mens.







Les fleurs le Clavier de Miniac &
Camufat de Mauroy, tant en leur notn
perfonnet, que comme Executeur-
Tehfamentaire du fieur Dufrefne de
Pontbriand, qui etoit ci-devant fonde
de la Procuration de la Dame Grave',
defirant proceder A la repartition des
fommes appartenint aux Heritiers-
Audouing, dans la portion du fieur
Nicolas Ducatel, dont les deniers fe
trouvent faifis & arr~t s par divers
Creanciers defdits Heritiers-Audouing,
foit entire les mains de la dame Grave,
foit en celles du fieur Difrefnsa- de-
Pontbriand, foit en les leur, & craignant
d'omettre quelqu'un defects Creanciers
faififfans, ouI d'employer les uns, au
prejudice des autres, is engagent lef-
dits Crcanciers faififfans de vouloir
bien remettre dans le courant de ce
snois, en la maifon de Me Pigeot,
AvOcat en Parlement, & Procureur es
Sieges du Cap, les dates des Saifies-
Arrets par eux faites, les prevenant
que dans le cas oh ils negligeroient de
remettre lefdites dates, ils ne pour-
roient rien imputer auxdits fieurs Ie
Clavier de Miniac & Camufat de Mau-
toy, qui, en donnant te pr6fent Avis,
cherchent a conferver les droitsdefdits
Creanciers.
Le fieur Julliany aln Negociant
au Cap, charge du Bureau general pour
toute cette Colonie, de la vente &
distribution du Remede univerfel ou
Poudres. Medecinales d'Ailaud, par
privilege de M. le Mdecin d'Ailhaud,
Baron de Caftelet, enregif&tr auGreffe
du Siege Royal du Cap, tient fon.Bu-
reau pour la vente dudit Remede de-
puis le Ie' de ce mois, rue Penthievre,
S1,Iflet entire les rues Notre-Dame &
ChAteaunoy, meme maifon que M"
Armand, Baffniac, & Roux.
Plufieurs Creanciers de la fuccefiona


du fieur Martial Verniac, vivant, Au-
bergifle au Port-de Paix, n'ayant point
fatisfait A l'invitation qui leur a ete
faite par les Affiches Ame'riquaines du
decembre dernier, en ce qu'ils n'ont
pas communique Me Fillenifan, ci-
devant Procureur audit lieu, leurs ti-
tres de creances, font pries de nouveau
& pour la derniere fois de les commu-
niquer ou de rem.ettre un etat de ce
qui leur eft di en principal, intetets
& frais, d'ici a la fin de ce mois A M.
Thiron- Desfofes, PR ocureur audit lieu,
charge de la liquidation de ladite fuc-
ceffion ; ieur declarant que., ledit temps,
paffG, ii fera proceed -a la repartition
du montant de la fucceflon, tant en
argent qu'aftifs entire les Crdanciers,
qui fe front preientes;& que ceux
qui auront neglige de fatisfaire A la
prdfente invitation, ne front plus dans;
le cas d'avoir aucune action contre
'Execut eu r-Tefiamentaire.
M. Lafabregue, Executeur.- Tefta-
mentaire de feu fieur Trecourt, prie
M" les Creanciers de cette fucceffion,.
qui n'ont pasencore donned note de
leurs creances, de vouloir bien re-
mettre inceffamment entire les mains;
de Me la Gauterig, fon Procureur, ine
note 'de ce qui leur eft du, attend que
le fieur Lafabregue va proceder a la
repartition des deniers de cette fuc-
ceffion.
DEPARTS POUR FRANCE.
M. Value Habitant dans les Hau-
teursdu Petit-Goave, Officier des Mi-
lices, avec Mdi fon Epoufe & fix de
leurs Enfans,
M. Rouffet, Habitant au Mouflique ,
avec Madame fon Epoufe.
M1i* Marie-Magdelaine Bodin, veu.ve
Gefre', Habitante audit lieu.
M. Paul Darrigrand, Habitant audit
lieu,








NAVIRE EN CHARGEMENT.
La Jeune-Claire, de Bordeaux, Capi-
taine Lajard, partira pour ledit lieu,
du 5 au io du mois prochain. Ceux
qui voudront y paffer ou charger A fret,
s'adrefferont audit Capitaine demeu-
rant vis-A-vis la Geole, dans le maga-
fin de M. Sabs au Port-au-Prince.


E FFET


PER D U.


II a ete perdu, le 29 du mois der-
nier, une canne a pomme d'or avec un
bout de fer affez long; ceux qui l'auront
trouvee, font pries d'en donner avis A
M. Balette, Chirurgien au Cap, rue
de la Fontaine: ii y aura recompenfe.
BIENS ET EFFECTS A VENDRE*
Le fieur Bricheau, Capitaine du Na-
vire la Bornc-Nouvlle, de Bordeaux,
qui partira fans faute le to de ce mois,
donne avis qu'il fera une vente judi-
ciaire du reltant de fa Cargaifon, con-
fiftant en bonne farine, des etampes,
de chez Rouly, freres, ainfi que d'ex-
cellent vin vieux de Grave, en bari-
ques & en caiffes de 30 bouteilles,
d'huile ,beurre, &c. Ladite vente fe
fera le i dudit mois dans fon magafin,
chez M. Cairou, yis-A-vis M1' Lory,
Plombard & Compagnie. II prendra
encore du caf & indigo A fret.
Une Maifon en maqonnerie, fife au
Fort-Dauphin, rue de la Place, au bord
de la mer, confiflant en deux chambres,
un cabinet, & couverte en tuiles. On
s'adreffera au fieur Aubaret, Tailleur,
maifon de M. Saine-Hilaire dans la
grande rue, qui en fera bonne com-
pofition.
II fera fanedi prochain compte 9
de ce mois, procede A la Barre du Siege
Royal du Cap, A la vente & adjadica-
tion au plus offrant & dernier Ench'-
riffeur, d'un Iflet appartenant A la Pa-
roiffe, fis en cette Ville ,fur lequel eft


47
conftruite, & don't depend la Salle des
Spe&acles'avec fept rechanges de d6-
corations & autres objets qui feroient
d'un trop long detail; ainfi qu'une petite
maifon, faifant le coin des rues Notre-
Dame & Saint Louis, A la charge par
I'Adjudicataire de payer comptant,
tant le prix principal que les frais qui
pourront tre faits pour parvenir t
ladite vente.
16 Negres de Place faits au Pays,
payables en France ou en bonnes let-
tres de change, acceptees par de bons
Negocians. On s'adreffera A M.Lemaire,
au Fort-Dauphin.
Trois Negres de Place, dependans
de la fucceffion du feu fieur Etienne
Fireac. On s'adreffera A M. Confeil,
Habitant A la Petite-Anfe.
Une Maifon en rmaonnerie fife au
Fort-Dauphin, oh font aufeltement
les Greffes, levee fur deux emplaee-
mens qui en dependent, & forment le
tour d'equerre, d'un c6t6 fur la rue
qui conduit A l'Eglife, & de I'autre fur
une de celles qui donnent fur la grande
rue ; ladite maifon confifte en deux
grandes chambres, une galerie, deux
cabinets & un grand caveau, un corps
de bItiment A c6t contenant deux
grandes chambres & une cuifine, &
une remife oh on peut mettre deux
chaifes. On s'adreffera A M' Robin,
Procureur, charge' de pouvoirs, qui
en fera bonne composition. Le Pro-
priitaire prendra en pavement des
Negres, des cr6ances fur des Habitans
folides, ou des quittances de fes Crean-
ciers.
Quarante Qaarreaux de bonne terre,
nouvelemnent arpentes, & don't les ti-
tres font bien en regle,fitues dans les
hauteurs de 'Habitation de MM. les
HEritiers-Bonneau, au Limbe, A une
lieue de l'Embarcadere de l'Accul, bien







48
boif6e, expofee au foleil couchant, &
I l'abri du Nord,tr's- facile A'exploiter,
ayant trois ou quatre quarreaux en plat
pays & favannes, oh l'on peut fire les
etabliffemens, & oh la chaife & le ca-
brouet peuvent aller commodement:
en outre beaucoup de bananiers, &
quelques autres vivres. On s'adreffera
. M. Leionte, Capitaine des Mitices &
Habitant audit lieu, qui en fera bonne
compofiion pour du comptant, ou A
Mr Ramfon., freres,. Negocians au.
Cap..
SA BAIL OU A LOUER.
Samedi comptd, 13 du prtfent,
mois, il fera pro.cede a la Requete de,
M Perieurgrant la fuccefflon-Ferrir,.
au Bail A ferme pour cinq annees.d'une.
Habitation fife au. Moka Neuf, D6-
pendance de Limonade, 6tablie en Ca-
feterie, fur laquelle il y a 14 tetes de.
Negres, A la charge par l'Adjudicataire
de donner caution. & certificateur.
Une grande & vafle Maifon fife rue,
du Coneit es,a14iellementloc peMcrpr
M. la Roque, Greffier en Chef des Jup.
rifdiftion & Amiraute du Cap, con-
fiftant en une maifon principal ,ptu-
fieurs corps-de-logis paralelle, deux
cuifines,, don't la premiere a. un four,.
un puits & un grand baflin pour layer,.
une grande;remife, cour & arriere-cour
tr~s-fpacieufe, & un jardin., louer
pour le premier du mois prochain. Oa
s'adreffera.a M. Chauffd, Negociant au,
Cap'
Une Maifon fife A la Retite-Guine ,.
appartenant A M. Durecourt, confiftant
en deux chambres hautes, i c6te def-
quelles eft un cabinet de toilette, ainfi
Avec Permir/on de MM:


que deux autres cabinets; un efcalier,
au bout duquel font deux cabinets pour
les domefliques : au rez-de-chauffie,
il y a une falle de compagnie, un fallona
a manger, deux depenfes,. n office,.
une cuifine, une remife ,,oe I'on peut
m.ttre deux chaifes, & une 7Cturie pour
quatre ch-vaux. 11 faut s'adrfier A M.
Robert, Intpe1eur de Police' au Cap..
Une Habitation fife dans la Plaine
du Cul-de-Sac,de la contenance de 5oo0
quarreaux de terre,dont ico arrola-
bles,;lfur laquelle il y a to pieces de.
cannes, 90 boeufs & cabrouets ,66
mulets, .o cavalles,. 'o poulains, 18.
poulichts, 23 bouvarts, 10 gafelles,
z6 vaches :en outre i 5o Negres Ne-
greffes, Negrittes & Negrillons, une
fticrerie, une purgerie avec lon baffin,
3, moulins A b.tes', z grandes cafes, un-
troupeau de moutons & de cochons. 11
faut s'adreffer A M. Pafquier, Negociank
au Port-au Prince..
CHE VAE PERDU.
oJ.. Cie val gris-blanc & cin noir
&tampe fur la cuifle du montoir P.G,,
appartenant A M..Paillou Plaifance ,,
s'efl ehaIppe e 1.z du mois dernier de:
chez 1e fieur' Refignol, Aubergifte aui
Limbe. Ceux qui le reconnoitront ,
font pries d'en donner. avis a M,.
Clerijfiau au Cap. II y aura recompenfe..
AVI S.
P. S. MrSles Creanciersddufieur Blay
cuwleurs Reprefentans font pries de fe'
tranfporter le i e du mois prochain, en,
l'Etude de Me la Cate, Notaire au Cap,
au lieu du ier du courant. come le--
dit fieur Blay l'avoit fait annoncer-
dans la derniere. Feuille..
les Ge'ne'ral & Intendant..


'I


AU CAP,, chcz' G u.ILLO T ,,Imprimear brevetx du. Roi. x77L.







ANNFE 177. rNO. 7


F HIES AMERICAINES.

- Du Mercredi 13 Fevrier.
N. I i _I


'a r iE de Navires.

A u PORT-AU-PRINCE, le 3 de ce
mois,le Jeune-Henri, de Nantes, Capit.
Darthiagne: le 6, le Pere-de-Famille,
de la Rochelle, Capitaine Henri, ayant
touched A la Martinique.
A SAINT-MARC, le 5 de ce mois,
le Saint-Andre, de Rochefort, Capi-
taine Olivier Montaguere, venant de la
C6ted'Or avec 5zo Negres.
Au CAP, le 6 de ce mois la Fillche-
lio, de la Rochelle, Capitaine Toftle,
| venant de Cayenne: le 9, l'Acif, de
Marfeille, Capitaine Guichard parti
dudit lieu le I z decembre; & le Cafieux,
du irmem Port, Capitaine Bainville,
parti le 14 dudit mois.
DEiPART de Naires.
Du PORT-AU-PRINCE, le 7 de ce
mois, la Parentiere, Capit. Brochard,
pour Nantes.
Du CAP, le 8 de ce mois, 1'A4i
mable-Julie, de Saint-Malo, Capitaine
Heuze, pour ledit lieu ; & le Saint-
Jacques, de la Rochelle, Capitaine
Amplement, pour ledit lieu : le 9,
I'4Afre'e, de Bordeaux, Capit. Caillaud,
pour ledit lieu.
PRIX des Marchandifs de la Colonic.
A SAINT-MARC, le 8 de ce
mois, Sucre blanc, premiere quality, o
liv. feconde, 40 liv. troifieme 35-
liv. commun, 30 liv. brut, 24 liv.
Indigo bleu, 71, o10 f. cuivr 6 1. 5 I


61. Io f. Cafe nouveau, 15 f. Coton
Io A Xo 1. Cuirs, 71. Io f.Piaftres
gourdes, 37 pour cent.
Av CAP Sucre blanc, premiere
qualit6,44 A 45 1. feconde, 41 a 42 1.
troifieme, 37 a 38 1. commun,29 a
30 1. brut, 19 A zo 1. Indigo bleu 7
a 8 liv. cuivre, 7 lives lo f. Caf
nouveau, 16 17 f. Coton, I o ax 122 I.
Cuirs, 8 A 9 1, Piaftres gourdes, 3 za
33 pour ioo.
PRIX des Marchandifes de France~
A S. MARC, ledit jour 8, Vin
vieux, 3 o liv.nouveau, 25o liv. Fa-
rine de Moiffac, xoo a i io1. commune,
80 1. Boeuf fale, 80 A 90 1. Petit-falW,
36 A 40 1. 'ancre. Beurre, 5 a 30 f.
la livre. Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sa-
von, I o A1 o J. le cent.
Au CAP, Vin vieux, 350 livres;
nouveau, 220 A 2401. Farine de Moif-
fac, 90o 95 1. commune 66 a 70 liv.
Boeuf fale, 71 liv. le baril. Petit-fale,
35 livres lancre. Beurre, 2 5 27 f.
la livre. Huile, 24 A 411. la cave. Sa-.
von, x 5 livres le cent. Chandelle, 18
A 30 la livre.
COUps DV FRET.
A SAINT-MARC, ledit jour 8, Su:
cre blanc, !4 d. brut, 5 A 16 d. Indi-
go, 30 A 36 d. Caf6, 1 A 18 d. Coton;
45 a 48 d
Au CAP Sucre blanc, 14 16 Ad
brut, i5 A 17 d. Indigo, 27 d. Cafic
2o d, Coton, 27 A 30 d








NEGRES MARONS.
A SAINT-LOUIS le i du mois
dernier, eft entree 1 la Geole un Ne-
gre nomme Jean, Arada, fans etampe,
ayant des marques de fon Pays fur le
vifage, taille de 4 pieds Io pouces,
lequel a dit appartenir au Reverend
Pere Tkuillier, aux Cayes.
A ST. MARC, le 18 du mois dernier,
eft entree a la Geole, quatre Negres &
une Negreffe tous nouveaux, etampe's
fur le fein droit GRBR, & plus bas
P. PAIX, lefquels n'ont pu dire leurs
noms ni celui de leur maitre.
Au FORT-DAUPHIN, le 29 du
mois dernier, eft entree A la Geole,
un Negre etampe fur le fein droit
FLAMEN,& plus bas AU CAP, ayant
une chaine au cou, lequel n'a pu dire
fon nom ni celui de fon maitre : le 3 1,
.Antoine, Miferable, 6tampe fur le fein
gauche LCH, lequel n'a pu dire le
nom de fon maitre; & Jofeph, Creole,
etamp6 fur le fein gauche B. BURCH,
& plus bas DILIGENT: le z de ce
mois, Jofeph, nation Mefurade, etam-
p6 fur le fein gauche BOJOUAN: le
3,un Negre nouveau,Mondongue,etam-
pe fur le fein gauche GRASSER, lequel
n'a fCu dire fon nom ni celui de fon
mattre: le 4,un Negre nouveau,Congo,
etampe illifiblement, lequel n'a pu
dire fon nom ni celui de fon maitre;
un autre Negre, meme nation etampe
fur le fein droit PRUDHOME, lequel
n'a pu dire fon nom ni celui de fon
maitre; &un Negre nouveau, Congo,
etampe fur le fein droit, autant qu'on
a pu le diftinguer, CHINET, lequel
n'a f(u dire le nom de fon maitre: le .,
un Negre, Nago, etampe fur le fein
gauche en fer a cheval CHEVALIER;
& un autre Negre, auffi 'Nago, avant
h meme etampe, lefquels n'ont pu


dire leurs noms ni celui de leur maltre.
Au CAP, le 3 du mois dernier, eft
entree A la Geole, Antoine nation
Mif6rable, etampe fur le fein droit
CHAROS, & au deffous AU CAP,
ayant les deux creilles couples, lequel
a dit appartenir .M M. Petit : le er de
ce mois, un Negre nouveau, Congo,
etampe fur I'effomac FODB, & an
deffous AU CAP, lequel n'a pu dire
fon nom ni celui de fon maitre ; & une
Negreffe nouvelle,meme nation, ayant
un enfant A la mamelle, fans etampe
apparent, agee d'environ 18 ans, la-
quelle n'a pu dire fon nom ni celui de
fon maitre :le z, Marie Louifi, Creole,
fans etampe apparent, laquelle a dit
appartenir A Mile. Gillot Bagotte, Ha-
bitante A la Grande-Riviere; & Zabeth,
Creole fans etampe, agde d'environ
28 ans, laquelle a dit appartenir A M.
Delmas, Habitant au Port-Mar'got : le
4, Andri, Congo, dtamp' fur le fein
droit E, & au deffous CA, lequel a dit
appartenir a M. Charlot : le 6, un Ne-
gre nouveau Thiamba, fans etampe,
ayant des marques de fon pays fur
leftomac, lequel n'a pu dire fon nom
ni celui de fon maitre : le 9, Pierre,
Congo, 6tamp Ifur le fein droi.t CA,
entrelaces, & au deffous VV, lequel
a dit appartenir a M. Manuel, Efpagnol:
le to, Flore, Congo, etampee fur le
fein droit BAUXLIEUX, & au deffous
AU CAP, & fir le fein gauche FES-
SARD, & plus has AU CAP, laquelle
a dit appartenir A M. Faunet, A la
Grande-Riviere; un Negre nouveau,
Congo, etamp6 fur le fein gauche D.
BVTLER, lequel n'a pu dire fon nom
ni celui de foa maitre; & Baptifle,
nation Mif6rable, etampe fur le fein
droit JOUENNE, lequel a dit appar-
tenir a M. Hamel, Habitant a la Mar-
melade.







NOUVELLES D'EUROPE.
TURQUI E.
Apres la defaire de la Flotte Otto-
mane, quantity de Turcs fe font refu-
gies A Smyrne,& fe font lachement
venges fur les Grecs de cette Ville.
Ils ont choifi, pour affouvir leur fu-
reur, le moment oihles Chretiens for-
toient de l'Eglife ; & les ayant affaillis
inopinement, ils en ont maffacre plus
de trois cens, parmi lefquels fe trouve
1'Interprete du Conful Hollandois. Le
tumulte a durd une here & demie ,
& auroit eu de plus ftineftes fuites, fi
le Gouverneur n'etoit parvenu enfin
A l'appaifer. Tous les Habitans etran-
gers auroient couru rifque de pdrir en
cette circonflance fans la precaution
qu'ils ont prite de fe barricader dans
leurs maifons. Quoique tout foit affez
tranquilie depuis ce teams, les Chre-
tiens n'ont pas encore rouvert leurs
boutiques, & fe tiennent renfermes
chez eux.
1 a r' e public' dans cette Ville, une
Ordonnance du Grand-Seigneur, par
laquelle Sa Hauteffe recommande, dans
les terms les plus precis,tous les Francs
aux foins & Ai 'attention du Gouver-
nement. La Porte a auffi envoy un
Officer, charge de maintenir l'ordre
& de rechereher les auteurs des vio-
lences commifes par la populace. On
s'attend qu'Ibrahim Aga Receveur
des Douanes, premier moteur du dd-
fordre, fera puni comme il le merite.
Un riche Turc, nomme Caza Ofman
Oglou, qui a des terres confiderables
dans les environs de Smyrne, & qui a
eit de tout temps l'ami des Franaais,
eft entree en grande pompe dans cette
Ville, accompagne de mille hommes
d'lnfanterie & de mille de Cavalerie.
I a Cte falue de 'Artillerie du Cha-


teau; tous les Grands du Pays ont ere
au devant de lui, except le Cadi &
les deux Douaniers, don't les intentions
font fort fulpe&es. Les Drogmans des
diff6rens Confulats fe font prefentes A
fon audience, & ont &t6 recus avec
beaucoup de diflinfion. II les a char-
ges d'affurer leurs Confuls refpetifs
que fa presence devoit diffiper routes
leurs craintes, & que Smyrne alloit
jouir d'une grande tranquillity. On
compete qu'il y a eu environ fix cens
Grecs & trois Francs qui ont peri dans
le maffacre. La pliipart de ces der-
niers s'etoient refugies dans les Navi-
res. Quelques Janiffaires font venus A
bout de contenir feuls, une populace
furieufe, & ont prevenu de plus grands
malheurs.
R U s s I E.
Suivant une Lettre 6crite au Comte
Panin par le General Major Prince de
Proforowski, qui obferve la Garnifon
d'Oczakow quatre cens Valaques,
tant hommes que femmes, font venus
fe mettre fous fa protection, & fes
troupes ont retire des mains de l'enne-
mi plus de cinq mille perfonnes de cette
Nation, ind6pendamment de cinq mille
foixante-cinq betes a corne, dix mille
cinq cens quatre-vingt moutons & cinq
cens quatre-vingt-fix chevaux..
L'Impdratrice, en temoignage des fer-
vices du Comte de Romanzow qu'Elle
a eleven au grade de Feldt- Marechal
de fes Armees ui a fait present d'une
Terre tres considerable, fitude en,
Ukraine, & peuplee de douze mille
Cultivateurs. Sa Majefit Imperiale a
honored ce General des marques & de
la penfion des Chevaliers'de la premiere
Claffe de l'Ordre Militaire de Saint-
Georges,. & lui a envoy plufieurs
autres Claffes du meme Ordre, pour
etre diftribuies aux Generaux &Offi,




____~3~l`~ ^~---C^------C _____~- ___--- .-_- C--I------"-CI-I(~*~-


ciers du premier Rang qui fe font dif-
tingues dans la bataille du 18 juillet
dernier.
POLO G N E.
Les Confderes quoique deconcer-
t6s par les revers accablans 'que les
Turcs, leurs Defenfeurs ont effuyes,
ne laiffent pas encore de fe montrer
dans les environs de cette Capitale,
ils enlevent des chevaux, interceptent
les lettres & rendent les routes dan-
gereufes; c'eft ce qui fait qu'on ne re-
ooit que trcs-rarement des nouvelles
des Armees Ruffes. Plufieurs Lettres
de divers endroits affurent que la pefte
a fait perir plus de trente mille per-
fonnes dans fix des principles Villes
de ce Royaume. L'entree des plus con-
fiderables Villes eft a6uellement in-
terdite A tous les Etrangers qui ne
font pas munis de lettres de fante,
tant pour leurs perfonnes que pour les
effects qu'ils ont avec eux. Un Medecin,
envoy par le Roi Zulkiew, pour
examiner la nature de cette maladie,
en decrit ainfi les fympt6mcs.,,Ceux
,, qui en font attaques reffentent d'a-
,,bord un grand froid, qui eft fuivi
,, de maux de tete & de chaleur; les
,, yeux s'enflamment; le pouls devient
,,interrompu ; le troifieme jour, it
,,paroit plufieurs tumeurs fur le corps
,, du malade, fur-tout fous les aiffellas;
,,lorfque ces tumeurs font ouvertes
,,& qu'elles fuppurent, il s'enfuit une
promotete guerifon. Cependant ce M-
decin ajoute que douze perfonnes,
attaquees de cette efpece de pefte, fe
font retablies fans qu'on leur eut ap-
plique aucun remede.
ITALIE.
Le Gouvernement voulant arreter
le cours des meurtres qui fe commet-
tent frequemment a Rome depuis
quelque temps, a rendu un Edit qui


condamne a trois coups de corde tous
ceux qui auront mis le couteau a la
main, aux galeres perpetuelles ceux
qui auront bleffe, & a Stre pendus
ceux qui front convaincus d'avoir
tue. II eft ordonne en meme temps que
les Soldats & les Sbirres propof6s a veil;
ler A la fiurete de cette Capitale, front
dorenavant la patrouille ,jour & nuit,
dans les differens quarters de cette
Ville, & arreteront les coupables par-
tout oh ils pourront les faifir, memem
dans les lieux de franchise qui font in-
nombrables dans cette Ville. En con-
f6quence on a augmented de vingt-cinq
hommes les Corps-de-Garde de cha-
que quarter. II 6toit temps qu'on fit
quelques Reglemens pour arrkter la
fureur homicide du bas people Romain,
qui fe venge de la moindre infulte par
des coups de couteau; les meurtres
etoient devenus fi frequens, qu'on en
compete cent trente depuis le mois de
juin dernier; les Hopitaux font rem-
plis de perfonnes qui ont ete bleffies;
& l'on a trouve encore une fille affaf-
finee depuis la publication de 1'Edit
dont on vient de parler.
ANGLETERRE.
II fe tient A la Cour de frequens Con-
feils oh F'on delibere fur les mefures les-
plus ages & les plus promptes pour re-
tablir la tranquillity dans le Royaume
& en Amerique. Le Lord Chatam eut,
i ce fujet, une grande conference avec
le Roi. On efpere que les divisions in.
teftines qui dechirent ce Royaume de-
puis quelques annees toucheront bien.
t6t A leur fin. La Cour s'appergoit avec
plaifir que 'efprit de difcorde s'affou-
pit infenfiblement, & .qu'il y a meme
de la mefintelligence entire quelques
Chefs du parti de l'oppofition. Le Se-
cretaire de la Socidte du Bill des Droits,
formee fous les auspices des Chefs de








Sce Parti, s'eft d6mis de fa charge, plu-
fieurs des Membres font chancelans &
menacent meme'd'abandonner la con-
federation. Le nom da Sr Wilkes n'ex-
cite plus la voix publique; mais ce Gen.
tilhomme, qui parcourt les Provinces
des environs de la Capitale, eft requ
par-tout avec de grandes marques de
jole par les Habitans des lieux oti ii
Ss'arrte, & il a foin de developper par-
tout des fentimens defintereffis & ten.
dans au bien de la Patrie.


AVIS


DIVERS.


M. Saufai, Apothicaire au Port-au-
Prince, n'ayant pu fatisfaire jufqu'A
pr'fent aux demands reiterees qu'on
lui a faites de I'Elixir Indien, prevent
M" les Habitans de cette Dependance
qu'il vient d'en recevoir une quantity
fuffifante, pour qu'on ne foit point dans
le cas d'en manquer. Le prix eft de 30
liv. la bouteille.
On previent le Public que la moitie
d'une Habitation fife au Quartier-Mo-
rin, don't jouit la dame de Grandpre,
Epoufe en fecondes noces de M. Conan,
domicilies 'un & l'autre A Angoul8me,
en France, eft hypothequee A M. de
Monval, fils de M. de Monval, Con-
feiller en la Cour des Comptes, Aydes
& Finances de Provence, pour tous les
droits 6chus audit M. de Monval, fils,
du chef de Madame fa mere, etant he-
ritier univerfel de ladite Dame, fille &c
heritiere de feu M. Beraud, premier
mari de ladite damede Grandpre': lefdits
droits font tres confiderables; ils com-
prennent principalement la fucceflion
dudit feu M. Beraud, ladite dame de
Grandpre ayant perdu par fon second
marriage avec M. de Conan, la propriety .
de tous les biens A elle donnes par ledit
M. Beraud, don't la fucceflion a monte


h plus de trols cens mille llvres, def-
quelles il n'a et6 paye que cent &
quelques mille livres, A compete de la
dot de ladite feue dame de Beraud
Monval, fa fille; M. de Mouval, fils, &
pour lui M. le Confeiller de Monval,
fon pere, en quality d'Adminiitrateur,
a de plus b pretendre tout ce qui lui
appartiendra, pour raifon de la conti-
tnuation de communaut6 qu'l y a eu
entire ladite dame de Grandpre'-Conan
& la dame de Monval, fa fille, & aprbs
elle M. de Monval, fon fils. Dans le
cas, oh M. de Monval, fon pere, en
ladite quality d'Adminiftrateur, optera
pour ladite continuation de commu-
naute, don't il fe prepare A demander
compete, les Negres echus en partage a
la dame de Grandpre'-Conan, & fervan t
dans fa moitie d'Habitation, font entries
dans la continuation de communaut6
qui a eu lieu: les MM. de Monval le
veulent, parce qu'il n'a pas ete faith,
apris la mort de M. Beraud, un inven-
taire legal & regulier, tel qu'il eft pref-
crit par la Coutume de Paris, fuivant
laquelle fut paff6 fon Contrat de ma-
riage avec ladite dame de Grandpre';
par oh il eft certain & evident qu'on ne
peut pas acheter avec la moindre fCirete
la moitie d'Habitation de ladite dame
de Grandpre'-Conan.
M" les Creanciers de !a fuccefflion
de feu M. Duplefs, font pries de la
part de Me fa Veuve, de fe prefenter
avec les titres de leurs creances, dans
le courant de ce mois, au Cap, A M.
Gagnerot, Avocat au Confeil, rue de
Vaudreuil; & au Port-de-Paix, A M. de
la Martelliere, Procureur.
Ii a et' trouve, le to de ce mois,
un Diamant; ceux qui Font perdu,
peuvent s'adreffer A M. Def/rais, chez
M" Lory, Plombard & Compagnie,
qui leur en donnera connoiffance,


~___~__~__ ___ ___ _____L~_~___1__~







M"r Braffzer & Compagnie, Magafi-
niers, & tenant le Paffage de Caracole,
ayant fait faire pour leur commodity
& celle de M" les Capitaines une
Chauffee en roche, au bout de laquelle
il y a une grue, & oh l'on pcut charger
avec aifance les plus grades Chaloupes
a baffe mer, ce qui leur a &t' fort dif-
pendieux, previennent ceux qui font
dans le cas de venir prendre A fret des
fucres qui font dans leurs magafins pour
Mrs les Capitaines,qu'ilspayeront un ef-
calin par barique, lorfqu'ils voudront fe
fervir, pour charger, de ladite chauffie.
Ils offrent en meme-temps A MM. les
Negocians & Capitaines de porter les
fucres qu'ils auront dans leurs maga-
fins, A bord de leurs Navires, A raifon
de 4 liv. par barique, ayant a cet effet
deux Chaloupes bien 6quipees, condui-
tes par des Patrons blancs: ils fe flattent
que 1'exafitude & la ce16rite qu'ils
mettront aux expeditions qu'ils front
A meme de faire, leur attireront la
confiance du Public. Ceux qui front
dans le cas de donner des ordres, font
pries de les communiquer A M. Alexis
Rigaud, qui les leur fera parvenir
promptement.
Le fieur Beaulieu, nouvellement ar-
rive de France, donne avis qu'il tra-
vaille aux 6quipages & cabriolets, tant
pour la peinture que pour la dorure
d'iceux; & qu'il fait & racommode les
Jeux de Billard, don't il en a un a&uel.
element A vendre. Sa demeure eft au
Cap, Place de Clugny.
Le fieur Tndellier, Raffineur, chez
M. Voyard, Capitaine & Habitant au
Grand Baffin, tant fur fon depart pour
France, prie ceux A qui il peut devoir ,
de fe prefenter pour recevoir leur paie.
ment,de meme que ceux qui lui doi-
vent, de le folder au plut6t.
I.e fieur Thibaut, Maitre en Chirur-


gle, de Bordeaux, & Chirurgien Major
de 1'H6pital de la meme Ville, vient
de perfefionner les Bandages don't or
fe fervoit ordinairement pour mainte-
nir les inteftins, lorfqu'ils auroient et
remis en leur place par le fecours des
topiques on d'une main intelligence;:
ce nouveau genre de bandages eft fi
commode, qu'on peut les porter, fans
en etre genek & fans qu'on s'en apper-
9oive: ceux qui en auront befoin, s'a-
dretTeront au fieur Hourfolle, Chirur-
gien du Navire la Providence de Bor-
deaux, Capitaine Clhich" ; plus flattes
de devenir utiles au Public, que d'en
faire un profit fordide, ils fe contente-
ront de les donner A un prix modique,
& meme gratis a ceux qui feroient
reellement connus pour etre dans une
indigence marquee.
M. la Chapelle, Habitant aux C6-
teaux, donne avis qu'il eft fur fon.
depart pour France,
DEM ANDE S.
On voudroit fgavoir oi refide le fieur-
Plaigniat Tafat ou Applania, qu'cn,
croit avoir etd Habitant au Quartier du
Port-au-Prince ; on a quelque chofe
d'intereffant A lui communiquer; c'efit
pourquoi l'on prie ceux qui en auront
connoiffance, d'en donner avis a M.
Floquin, Notaire & Direteur des Pof-
tes au Gros- Morne, ou A M. Bellanger,.
Avpcat en Parlement, Procureur Cs
Sieges du Port-de-Paix.
Les perfonnes qui auront connoif-
fance du Quartier oh eft decedd en 1769,
le fieur Frangois Moynet de Nantes,.
Tonnelier & Guildivier, de fon metier,
alg de 47 A 48 ans, paffi en cette Co-
lonie depuis wo A 1I ans, font prices
d'en donner avis au Capitaine Denis ,
chez M" Delmas & Jogu Ndgocia.ns
aux Cayes.


_~__~_~I I~


------- ~------cll-lcl~~l----c~-"~"c~~





L-


-~ -~~-~ ---------~__~_~11.~1X_ r---1.--r---.


On defireroit trouver une ou deux
Cafeteries dans les hauteurs de Saint-
Marc ou au Cahos, don't une bien 6ta-
blie, avec des Negres: on donneroit au
Vendeur beaucoup du comptant, fi
l'acquifition eft de quelque importance.
On s'adreffera A M. Delavincendiere,
fils, Negociant a Saint-Marc.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
L'Hermione, de Bordeaux Capi-
taine Troplong, partira pour ledit lieu,
au commencement du mois prochain.
Ceux qui voudront y paffer ou charger
a fret, s'adrefferont audit Capitaine en
fon magafin, rue Penthievre, vis-a vis
M"r de Rufy, Gauget & Compagnie.
L'Heureux-Jofeph, de Marfeille, du
port de 5oo00 tonneaux, armed de I8
canons du calibre de 6, & de fes autres
armes neceffaires, l'Equipage propor-
tionne, lors du depart, A la circonftance
du temps, partira pour ledit lieu dans
tout le courant du mois d'avril. Ceux
qui voudront y charger, s'adrefferont
au fieur Pinatel, Capitaine dudit Na-
vire en fon magafin au Cap. Ledit
Capitaine previenften outre qu'il ne
contra&era d'engagement pour du fret,
que jufqu'au x du mois prochain, le-
quel temps paff6, il prendra fes arran-
gemens pour partir; & qu'on trouvera
en fondit magafin de la Soude de Villa-
rico, la meilleure pour la fabrication
du fucre.
La Villehelio, de la Rochelle Capi-
taine Toffte, venant de Cayenne fur
fon left, partira pour Bordeaux dans le
courant de ce mois, ayant A bord fon
premier rang faith. Ceux qui voudront
y patfer ou charger a fret, s'adrefferont
a M" Mefnier, freres, Negocians au
Cap, rue de la Pointe.
BIENS ET EFFECTS A VENDRE.
II fera procdd', lundi I8 de Ce
mois, au Bourg du Trou, A la vente


des effets du feu fieur Jolter, Taileur,
confiftant en gallons, foieries, meubles
& autres objets relatifs audit 6tat, A la
charge par les Adjudicataires de payer
comptant ; & les Creanciers des fols
liquides front requs A enchdrir, ea
deduAion de leur d i.
Une Place fife dans les mornes de
l'Hopital, aux environs du Port-au-
Prince, avec trois Negres; un Empla-
cement en Ville, rue Conde, fur lequel
il y a un magafin, de 80 pieds de long,
faifant le tour d'equerre de la rue
Donis, & un pavilion de 16 pieds
quarres. On s'adreffera au fieur Binot,
audit lieu.
Une Place de ooo000 pas en quarrel,
fife dans le Quartier des Gonaives, au
Baffin. On s'adreffera au fieur Franpois
Decloisqui donnera a choifir fur qua.
tre Habitations.
Une Cargaifon de Mulets de la grande
Cote, l'adreffe de M" Lambert, fre-
res, que 'on pourra voir dans l'Empla-
^ikntedf M. Charier.
Une Maifon en magonnerie fife au
Fort-Dauphin, oil font a&uellement
les Greffes, levee fur deux emplace-
mens qui en dependent, & forment le
tour d'equerre, d'un c6te fur la rue
qui conduitrA l'Eglife, & de l'autre fur
une de celles qui donnent fur la grande
rue ; ladite maifon confifte en deux
grandes chambres, une galerie, deux
cabinets & un grand caveau, un corps
de batiment a cote contenant deux
grandes chambres & une cuisine, &
une remife oii on peut mettre deux
chaifes. On s'adreffera a Me Robin,
Procureur, charge de pouvoirs, qui
en fera bonne composition. Le Pro-
prietaire prendra en pavement des
Negres, des creances fur des Habitans
folides, ou des quittances de fes Crean-
ciers.








56
I1 fera proved' e I de ce mois, a
la Barre du Siege Royal du Fort-Dau-
phin, A la vente & adjudication d'une
Chaife roulante d'un beau Cheval
Anglois, de trois Jumens & leurs fuites,
dependans de la fucceflion du feu fieur
Mangean vivant Chirurgien A la
Gr'-tie-Colline, a la charge de payer
comnrant.
A VENDRE OU A LOVER.
Une Negrrffe Nourrice de fort
jolie figure, Congo, fans tanr e, Ag6e
de x6 a 18 ans. On s'adreffera au fieur
Rav er l'Imprimerie Royale du Cap,
A BAIL OU A LOUER.
Samedi compete 23 du priffnt
mois, il fera procede a la Reqlete de
M4 Prieur grant la fucceffion-Ferrier,
au Bail A ferme pour cinq annees d'rlne
Halitation fife au Moka'Neuf, D-
pendance de Limonade, etablie en Ca-
feterie, fur laquelle il y a 14 t.tes de
Negres, A la charge par I'Ad. dicataire
d ntienn caution & certifijzu`i' -
Une Habitation iife au rolfT-du-
Habot, Paroiffe de Saint- Marc, de la
contenance de rop pas quarres; fur la-
quelle il y a une grande cafe,A Angafins,
cafes A Negres & trois indigoteries, A
affermer pour huit ou neufann6es. On
s'adreffera A la dame veuve Jorge, Ha-
bitante aux Gonaives, ou A M. Caillau-
de-la-Fontaine Habitant l' Artibo-
nite.
ESCLAVES EN MARONAGE.
Deux Negres nouveaux, etampes
fur le fein droit JORGE taille d'en-
viron 5 pieds z pouces. Ceux qui les
reconnoitront, font prits de les fair
arreter & d'en donner avis A Mdet


Jorge, Habitante aux Gonaives, ou &
M" Berard & Lebuguet, Negocians au
Cap.
Un Negre nouveau, de la C6te d'Or,
etampp H.y LAPOINTE & au deffous
ST M., gg6 de I z1 15 ans,; effmaron
depuis trois mois. Ceux qui le recon-
noitront, font pries de le faire arreter
& d'en donner avis A M. Henri Lapoin-
te, aux Gonaives, ou auxdits fieurs
Berard & Lebuguet.
AVIS.
P. S. Un Emplacement fitue dans le bas
de la Ville du Port-au-Prince, pres des
Magafins du Roi, borne de celui de la
dame veuve Boubou, fur lequel il y a
une maifon principal, qui a effuye le
tremblement de terre du- 3 juin dernier;
mais que l'on peut raccommoder aif6-
ment; ainfi qu'une Guildiverie qui ea
-a t renverf6e; n don't les uftenfiles
R'ont fouffert le moindre dommage,
fiavoir, deux chaudieres, don't une
d'environ 6 bariques & l'autre, de
a z vec leurs chapiteaux & coueuvres,
une poupe & quelquesautres uftenfiles
de ladite guildiverie; 38 pieces A rape,
z h tafia, i 1 boucauts A firop, don't 7
gros, 8 petits & deux barils. La dame
Robert, Proprietaire dudit emplate-
ment, ne fetrouvant point en etat de
faire reliever les b'timens de ladite
guildiverie & autres objets, propofe
de donner l'emplacement, ainfi que
tous les uftenfiles, A celui qui voudra
entreprendre de retablir le tout, &
prendre des arrangements pour un laps
de temps de jouiffance gratis. Celui
qui voudra faire cette Entreprife
pourra s'adreffer A ladite dame veuve
Robert,aCt Port-au-Prince.


Avec Permiffon de MM. les General & Intendant.

AU CAP, chez G ILLOT, Imprimeur brevert dt Roi. L 77 1


i


TP~-~---m9-p---~








SNoN. 7
Y~~~jJ^Jft.S~y Y~j~fB^&& Jft LhJft ^QO y~k~~ Ifr~of. MJkf IL-
'^? ^v~ (~~sy'"Yi~`~i/ r' ^^ ^ y\^ *ly'YJT^^J-^^'


/A FP. HE S
-Du M

.iE de Navires.
dRRI V EE de Navires.


Atu PORT-AU-PRINCE, le 9 de ce
mois, la Pyrra, de Bordeaux, Capit.
Raymond, venant de la C6te-d'An-
gole.
Au CAP, le 17 de ce mois, la Liberd,
de Mareille, Capitaine Boyer, part
dudit lieu le 30 novembre dernier.
DE PART de Navires.
Du PORT-AU-PRINCE, le iI de ce
mois, I'Alliance Capitaine Michel,
pour le Havre; & le Port-au-Prince,
Capitaine Gelton, pour Bordeaux : le
14, le Fort de la Rochelle, Capit. For-
geret pour Saint-Marc.
Du CAP,le r6 de ce mois,'IHeu-
reufePaix de Bordeaux, Capitaine
Croizeau : le 18 le Benjamin, dudit
Port, Capitaine Grennot, tous les deux
pour Bordeaux.
PRIX des Marchandifes de la Colonie.
A SAINT-MARC, Le s1 de ce
mois, Sucre blanc, premiere quality, 50
liv. feconde, 40 liv. troifieme 3 5
liv. commun, 30 liv. brut 24 liv.
Indigo bleu, 71 to f. cuivre, 6 1. 5 A
61. xo f. Caf6 nouveau, 15 f Coton,
S o. x 12o 1. Cuirs, 7 1. 1o f. Piafires
gourdes, 37 pour cent.
Au CAP, Sucre blanc premiere
quality, 44 A 45 1. feconde, 41 A 42 1.
troifieme, 38 a39 1. commun, 30
3 x 1. brut, zo a 2x 1. Indigo bleu 8


AMERICAINES.


ercredi


2o Fe'vrer.


-~~ -iC~~uLL


A 9 liv. cuivr 7 livres 6t f. Caf6
nouveau, x6a 17 f Coton, I to A i 1.
Cuirs, 8 A 9 1. Piafires gourdes, 33
34 pour 1oo.
PRIX des Marchandifes de France.
A S. MARC, ledit jour i5,Vin
vieux, 350 liv. nouveau, z50oliv. Fa-
rine de Moiffac, roo A 111. commune,
80 1. Boeuf fald, 'o A 90 1. Petit-fal,
36 40 1. l'ancre. Beurre, z2 a 30 f.
la livre. Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sa-
von, Ino a 1o 1. le cent.
Au CAP, Vin vieux, 350 lives;
nouveau, 12o A 240 1. Fatine de Moif.
fac, 80 A 90 1. commune, 70 a 72 liv.
Boeuf ale, 75 liv. le baril. Petit-fal',
334 livres l'ancre. Beurre, 2z A 2z5 f.
la livre. Huite, 24 A 411. la cave. Sa-
von, zo livres le cent. Chandelle, 28
A 30 1. la livre.
COvUS DV- FRET.
-SU
A SAINT-MARC, edit jour I5, Su-
cre blanc, 14 d. brut, 15 A 6 d. Indi-
.go, 30 A 36 d. Caf6, 15 x 8 d. Coron,
45 a 48 d.
Au CAP Sucre btanc, z5 a r6 d.
brut, r15 16 d. Indigo, 25 d. Caf6,
2o d. Coton, 27 30 d.
M o T s.
Md' Bailly eft morte au Cap, fe de
ce mois, agee de 3 ans,
M. Audebert y eft mort fe 4, ge de
Sz ans; il etoit natif de Bordeaux,


*f^'


:,e
:iJ*'-


~---~-_


~T"-C~"`~~"111- __ll~*_.__~__rrl_)__y~~----~ l~_~____~_l__~l__~~rr~_~~~~~~~~___~~_


AwNNfE 1771-


I


i -' ~'C .'t;
rl(








NEGR tS -MARONS.
A SAINT-LOUS le 31 du mois
dernier, eit entree i la Geole un Ne-
gre nomme Melchior, Congo, etampe,
autant qu'on a pu le diflinguer, R, fe
difant appartenir A Mde Champenoy,
Habitante en ce Quartier.
Au FORT- DAUPHIN, le 8 de ce
mois, eft entree A la Geole, Paul, Bamn-
bara tamper fur le fein droit LA
PLACELIERE & fur le gauche MA-
NESCA, lequel a dit appartenir a M.
Manefca; Alerte, meme nation, etampe
fur le fein droit FILDIE, lequel a dit
appartenir a M. Fildie; & la Violette,
nation Soudi, etampe fur le fein droit
MANESCA, lequel a dit appartenir A
M. ManefJa: le i ,Jean, nation Mina,
etamp fur le fein gauche MOCARD,
lequel a dit appartenir a M. Mocard.
Au CAP, le z de ce mois, eft entree
A la Geole Cupidon, Miferable, fans
tarmpe apparente,lequel a dit appar-
tenir A M. Rofale: le r Michel, Con-
go, 6tamp6 fur le fein droit C9 & au
deffous PFR, & fur le gauche PF, lequel
a'dit appartenir au nomme Dumoulin,
m. 1. ; & un jeune Negre nouveau,
Mondongue, etampe fur le fein droit
GANDIE, lequel n'a pu dire fon nom
ni celui de fon maltre :le Iz, un autre
Negre nouveau, Nago, fans etampe
apparent, ayant le vifage rempli d'in-
cifions & marques de fon pays, lequel
n'a pu dire fon nom ni celui de fon mal-
tre: le 3,. Auguftin, Congo, etampe
fur l'efomac BOUTEILLER & au
deffous AU CAP,lequel a dit apparte-
nir & M. Bouteiller, au Cap: le i Jo-
feph, Congo, &eampe fur l'eftomac,
MAUGENDRE, lequel a dit apparte-
nir A M. Maugendre: le 7 Jean, Con.
gp, fans dtampe apparent, ge d'envi-
ron 2.0 ans, lequel a dit appartenir h
AMc Tefier.


NOUVELLES D'EUROPE.
TURQUIE.
A l'occafion des Depeches arrivees
de 1'Armie don't un Expres Tartare
etoit charge, le Grand-Seigneur a tenu
un grand Divan, compoft de tous les
Gens de la Loi, des Chefs Militaires
& des Miniftres de la Porte, dans le-
quel il fut agite s'il etoit plus expedient
de pouffer la guerre, que de preter l'o-
reille A des propositions de paix, fur-
tout eu egard at mauvais fucces des
Armes Ottomanes dans la derniere ba-
taille, oi, l'Arrhe non feulement a et6
entierement diffipee, mais une grande
parties englourie dans les eaux du Da-
nube. On affure que fur cette propofi-
tion, le Sultan declara que comme ii
s'etoit apperqu jufqu'alors que la pr4-
fence du Grand-Vifir & des Pachas
n'infpiroit point affez de courage aux
Troupes pour refifter a l'ennemi, il
jugeoit a propos de fe mettre A leur
tete, & de defendre en perfonnel'hon-
neur de fes armes qu'il ne verroit
jamais fletrir en foufcrivant a des
conditions d'une paix honteufe; qu'a-
lors tout le Divan repondit d'une voix
unanime A Sa Hauteffe, qu'A la verite
ce feroit le vrai moyen de maintenir
l'honneur de fes armes, mais qu'auffi
fa prefence ,toit encore plus neceffaire
dans la Ville; qu'il etoit aifd de pr6-
voir que dans la fuite fes Troupes ne
feroient pas plus heureufes attend
que l'ennemi pergoit de tous cotes, &
s'avan oit A grands pas vers la Capi-
tale; qu'ainfi, pour prevenir de plus
grandes calamities, l'unique voie & la
plus fire toit de longer A une pacifica-
tion: que le Sultan ayant pris cette
reponfe en consideration, dit, qu'a-
vant de fire une pareille demarche,
il convenoit que le Divan examine


__.. .-.. .~---~--.


- -- --








l'afaire avec toute l'attention poffible,
& il finit par ces mots: ,, Jc donne a
,,mon Divan & a mon Corfill la,
libertyt6 & le pouvoir de prendre les
,,mefures nceffaires pour le bien etre
,, & la furet6 de' mes Etats; mais je
,,leur defends de rien conclire avant
,,qu'ils ne m'aient donned une parfaite
,,connoiffance de leurs moyens, &
,, que je ne les aie approuves.
DANEMARCK.
-Le Comte de Molike, Adjudant-
Generalde la Marine Danoife,depech6
par le Vice-Amiral Kaas, Comman-
dant de l'Efcadre qui 6toit devant Al-
ger, a rapport qu'une tempete avoit
oblige cette Efcadre de fe retire de
devant la Place; que le Commandant
y etant revenue pour continue le bom-
bardement ia maladie s'etoit mife
parmi fes equipages, ce qui joint au
dcfaut de provisions de bouche & de
guerre, I'avoit mis de rechef dans-la
neceffite de quitter la Rade d'Alger, en
y laiffant cependant deux Vaiffeaux
de guerre pour croifer devant le Port.
Comme les Galiotes a bombes font
fort endommagees Sa Majefte Da-
noife a donned des ordres pour renfor-
cer cette Efcadre de deux Vaiffeaux
de guerre & d'une Galiote A bom-
bes. On embarque A Copenhague une
grande quantity de canons pour l'dqu*.
pement de ces Navires, qui ,des qu'ils
front prets, mettront A la voile. La
Ville d'Alger s'eft trouvee en meilleur
Ctat de defenfe qu'on ne l'avoit cro,
parce que depuis quelque temps le Bey
a fait confid6rabetnent augmenter les
fortifications & 'artillerie. Ces nou-
velles ont fait la plus grande fenfarion
parmi les Commerqans qui s'atten-
doient A tine paix prochaine.
ALLEMAGNE.
11 eft arrive & Vienne un Courier


'"C" -.---_..__--------_-.__________-



depeche par la Cour de Berlin, avee
toure la diligence poflible, n'ayant it6
que deux fois vingt-quatre heures en
route. II en eft reparti avecla rdponfe t
fes depeches, qui paroiffent etre dela
derniere importance, puifcue d'abord
apres fon arrivee, la Cour a fait partir
un Expres pour Londres ; ce qui faith
prefumer que les Cours de Berlin &
de Vienne s'uniffent a celle de Lon-
dres pour pacifier la Ruflie & la
Porte.


ITALI E.
Le Souverain Pontife a tenu un
Confiftoire dans lequel ii a nomme
Cardinaux le Prelat Borghefe fon
Maitre de-Chambre, & le Prelat Rez-
zonico, fon Majord6me ; apres quoi
le Saint-Pere fit l'eloge du Prelat Ma-
refofchi Secretaire de la Congregation
de la Propagande le nomma Cardinal,
& declara qu'il I'avoit deja cree tel in
petto, dans le Confifloire dernier.
On executa A Rome, fur la Place
deNotre Dame, delPopolo,deux affaf
fins, don't l'un fut pendu, & I'autre
affomme, Igorg& & coupe enfuite par
quarters. L'Abb6 Merly, Beneficier de
la Paroiffe Saint- Euflache, qui ex-
hortoit le dernier, s'dtant jeti trop
en arriere au moment oil le Bourreau
dechargeoit fon coup de maffue, tom-
ba de l'(chaffaut fur le pave, & fe bleffa
dangereufement a la tete.Le Peuple jeta
des cris perqans; le Bourreau, qui ne
s'etoit pas appercu de cette chute, &
qui croyoit que c'etoit A lui qu'on en
vouloit prit auffi-tbt la fuite. Les Sbir.
res, de leur cotG, voulant appaifer le
tumulte, I'augmenterent par les coups
de bourrade qu'ils donnoient au Peu-
pie ; on dit meme qu'un cheval echapp6
& deux autres qui prirent le mords
aux dents, mirent le comble a ce defor-
dre ,qui cependant n'eut pas de fuiAes


11








funeftes, & dans sequel plufieurs per- font afuellementdansla Meliterranee;
fonnes perdirent feulement quelques a requ,dit-on, ordre de fe rendre i
effects, & eurent une parties de leurs Alger, & de demander au Dey fatis-
vetemens dechires. faction de quelques infultes faites an
On made de Venife que l'Inquifi- Pavilion Anglois par les Corfaires Al.
teur de Rovigo, Religieux Obfervan- gdriens, don't le nombre & l'audace
tin, ayant pris connoiffance, ii y a augmentent chaque jour dans cette
quelque temps, d'un Livre du Marquis mer.
Maufredini, intitule, Trois Traite's Aca- Le Prince de Mafferano, Ambaffa.
de'miques choiJis, &c.; & l'ayant con- deur d'Efpagne a eu deux Audiences
damned, fans observer les formes pref- particulieres du Roi & plufieurs con-
crites par.la Loi, l'affaire a e6t portee ferences avec le Lord Weymouth, Se-
devant le Sriat, qui a rendu une Sen- cretaire d'Etat, dans lefquelles ce Mi-
tence centre PInquifiteur, & celui-ci niftre a, dit-on, demanded, ,, un
a It6 mand6 aux portes du College ,, clairciffement des motifs & de la
pour y entendre la punition pronon- ,, destination des grands armemens qui
cee contre lui. Les Confultans en Droit ,, fe faifoient aauellement en ce Royau.
ont eu ordre en meme temps d'exa- ,,me; 2. une punitionexemplaire in-
miner le Livre, & d'en rendre compete ,, fliger A l'lmprimeur d'un des Papiers
au Senat, ,,publics,pour avoir trait indignement
A L E T E ,,la Perfonne de fon Souverain ;3 0. u-n
SN,, renoncement formel de la part de la
On tire fucceffivement des Arfenaux ,,Cour A la formation d'aucun dtablif-
c des Magafins qui font le long de la ,,fementdans l'Amerique Meridionale.
Tamife, une immenfe quantity d'ar- On ignore quelle rdponfe le Minif
tillerie de munitions & autres provi- there a fait A ces demands; mais quel-
fions qu'on tranfporte a Portfmouth & ques jours apres, on a f'u que les Efpa-
& Plymouth fur les Vaiffeaux de guerre gnols avoient pris poffeffion des Ifles
qu'on y arme & don't on porte le nom- de Falkland, au nom du Roi Catholi-
bre a dix-neuf. 11 s'eft deja prefente que,& qu'ils avoient oblige les Anglois,
plus de Matelots qu'il n'en -faut pour qui avoient former un 6tabliffement au
le ferviee de ces Vaiffeaux, don't plu- Port Egmont, de fe rembarquer fur la
fieurs font parties. Cette Efcadre fera Fregate de guerre Angloife, la Favorite,
commander, dit-on, par les Amiraux & d'evacuer ces Ifles. L'Amiraute a fait
Geary & Edgecumbe; on affure qu'elle part de cet a&e d'hofliliti des Efpagnols
eft deftinee h remplir des engagemens aux Negocians de Londres, don't plu-
contrates avec la Ruffie, dans le cas fieurs croient que cette affaire donnera
d'une guerre entire cette Puiffance & lieu A une rupture entire les deux Na-
la Porte, & que la Czarine en a fait tions. On avoit bien prevu que les Ef-
la requifition formelle. Cette affertion pagnols ne permettroient pas aux An-
paroit d'autant plus douteufe qu'on ne glois d'occuper une poffeffion auffi
connoit de conventions avec la Ruffle important par fa situation & fi pro.
Sque par rapport au commerce. pre a meltre ceux-ci en 6tat, en cas
Le Chef d'Efcadre Proby, Corn- de guerre, d'interrompre la navigation
vandant des Vaiffeaux dp guerre qui des Efpagnols A la mer du Sud ; par



tl








confequent, ii impbrtoit autant aux An.
,glois de s'en mettre en poffeflion, qu'il
etoit effentiel aux Efpagnols de les en
chaffer. La Cour a envoy un Expres
A Madrid pour demander fatisfa&ion
des outrages qui ont ete faits aux An-
glois dans les Ifles de Falkland. Le part
que la Cour prendra dans les circonf-
tances prefentes depend de la reponfe
qu'elle recevra de celle de Madrid A
ce fiujet
FRANCE.
Comme ii eft effentiel que les Vaif-
feaux que 'on a arms 9 l'Orienr, par-
tent pour rapprovifionnement des tiles
de France & de Bourbon, le Duc de
Praflin a mande les Chefs des Compa-
gnies, qui s'6tolent charges de cette
expedition, & les a exhort's A la con-
Xinuer, & tenir une note exafe des
frais de cet 6quipement, en les affu-
rant, qu'en cas de guerre le Roi les
rembourferoit. Cepe:ndant on fait de-
filer les troupes vers les C6tes, & I'on
a pris des arrangements pour s'affiu-
rer des fonds, don't on pourroit avoir
befoin, en cas qu'il falluit en venir A
une rupture. La Marine eft auffi nom-
breufe qu'au commencement de la der-
niere guerre, mais plus forte par la
grandeur des Vaiffeaux, don't plus de
la moitie font montes de 74 jufqu'A I0o
canons. Malgre ces preparatifs de guer.
re, ii arrive journellement beaucoup
de Seigneurs Anglois. Le Comte du
ChAtelet, ci devant Ambaffadeur du
Roi a la Cour de Londres en a invite
quelques uns A venir voir fon Regi-
ment a Fontainebleau.
Dans le vieux Chateau de Chaour-
ce, pres de Bar-fur-Seine, on a trouve
d'anciens Statuts d'un Ordre etabli au-
trefois par une Comteffe de Champa-
gne fous le nom de 'Ordre de la Conf-
tance. Des Gentilshommesa du canton


fe font reunis puie le fare revivre,
& ont elu pour Grande Maitreffe la
Dame du lieu, connue par fa bienfai-
fance envers fes Vaffaux. Elle donne
i ceux qu'elle y admet un coeur de
diamans attache a un ruban bleu, que
les homes, ainfi que les femmes,
portent f'inftar de l'Ordre d Me'rite.
La Roture comme la Nobleffe y eft
re service. Le defir oh P'on eft de retablir
cet ancien Ordre de galante Chevale-
rie, a fait nommer des Deputes pour
folliciter des Lettres-Patentes, afin de
lui donner une forme flable & authen-
tique & qu'it n'ait pas le fort 6ph&-
mere de l'Ordre de la Felicit', qui eft
tombe dans I'aviliffement, & qui n'exif-
te plus.
AVIS DIVERS.
Mde Gervais Delepan Habitante
A Sainte-Suzane, etant fur fon depart
pour France, prie les perfonnes A qui
elle peut devoir, de fe pr6fenter pour
recevoir leur paiement, ainfi que ceux
qui lui doivent, de la folder inceffam-
ment : elle previent en outre qu'elle a
A vendre x1 beaux jeunes mulets de
charge, don't parties a la fell, & deux
A la chaife, 13 betes A come, tant va-
ches que gazelles, &c. deux chaifes,
don't une a une place & demie, dou-
blee en velours d'Utrecht, & l'autre,
i une place, garnie en meme velours,
& trois chevaux de chaife.
11 a edt vol6 dans la nuit du ro au I
de ce mois, deux Chevaux, don't un
poil gris & bai; & deux Jumens, don't
uie fous poil favine, & l'autre rougea-
tre, `tampes d'une etampe Efpagnole.
Ceux qui en auront connoiffance, font
pries d'en donner avis M. Boulion,
Marchand-Chapelier, au Cap, rue des
Trois-Chandeliers.


C~d~c.


~`~---~--~ ------- I~ ..-..---..-.------ --------------*--





Le fieur Atboutet, Concierge des
Prifons de la Ville de Saint-Louis, prie
les perfonnes qui front dans le cas de
lui ecrire pour leurs Negres marons ou
autres affairs, concernant la Geole de
ladite Ville, de vouloir bien affranchir'
leurs Lettres, les prevenant que faute
de ce, elles refteront a la Pofte.
Les fieurs Vallery, freres, Negocians
au Cap, donnent avis qu'ils tiennent
a&uellement leur magafin, au coin des
rues Penthievre & Notre-Dame, en
la maifon, cidevant appartenant aux
Heritiers-Bonnot, vis-a-vis celle des
M. iretous & M11e leRoy : on y trou-
vera par continuation tous les articles
& affortimens en tout genre, annonces
par es Affiches du I z decembre dernier,
avec le veritable Baume de vie de Mde
Lelievre, Bougies de M. Darand & de
la Soude d'Alicante.
M. Dumoulin, Avocat, fe difpofant
s partir pour France, prie ceux qui
ont des papers dans fon Cabinet, de
vouloir bien les retire inceffamment.
II prevent en outre qu'il a,. vendre
plufieurs boas Domefliques, don't un
des meilleurs Cuifiniers du Cap, une
bonne Cuifinlere qui eft en outre
bonne Blanchiffeufe & Repaffeufe,.
plufieurs Servantes & un jeune Negre
Valet & Perruquler.. Plus, des meeu-
bles, comnme Glaces, Luftres, Giran-
doles, Tables avec leur deffus de mar-
bre, Ameublement de rotin, Lits, Ar-
moires, Argenterie, &c. 11 vendra auffi
deux Chaifes roulantes, don't une t
deux places, qui eft neuve, & I'autre,
A trois places; & un attelage de Che-
vaux gris.
M. de vilenifan, Avocat en Parle-
ment, & Subffitut de M. le Procureur
du Roiau Siege Royal du Port de-Paix,
fe difpofant A partir pour France, pre-
yics les perfomnes qaui ont bien.voulu


I~~~1~~01


lui donner leur confiance dans l'tat de
Procureur qu'il exerooit ci-devant,
qu'il a donned la ddmiffion de fon Office;
en conf6quence it prie tous ceux qui
ont des papers chez lui, de les retirer
inceffamment, & de s'adrefl'r A cet
effect, a Me Thiron Desfofes, Procureur
audit Siege, qui i'a remplac, a qui it
les a rermis, & auquei ils payeront ce
qu'ils peuvent devoir rour raifon def.
dits papers ;& de lui eviter le defa-
grement de l:eur fire des frais, pour
les obliger a les retirer..
L IS TE des Negres leaves, acTuellcment
As prifons de la 'ille du Fort-Dau-
phin, don't le Receveur poi.t fuit
intend fair la v.ztet le 4 avril pro-
chain.
Du 9 decembre 1770 Jpiter,
itampe fur le fein droit, en forme de
fer A cheval, DRSON & fur le gauche
PSMERBE, les troifieme& quatrieme
lettres entrelIaces, & le firplus illifit
ble; pris A Efpagnol par le fieur Cle/c
geau..
Du 23 dudit mors, Jean, Creole;,
Ctampe fur le fein droit, autant qu'or
a pu le diftinguer, MB, & fur le gauche
illifiblement; pris A facquezy, fuivant
le certificate du fieur Chabes.
Dudit jour un Negre Conga,
etampe fur le fein droit PANDRE,,
lequel n'a f(u dire fon nom; pris auffi
A Jacquezy, fuivant le certificat dit
fieur Defmarons.
Du 29 dudit mois, une Negreflep,
Congo, fans etampe apparent, la*
quelle n'a f4u dire. fon nom ni celui de
fon maftre; prife aux Ecreviffes par uws
Detachement de Marechauffee.
Du y janvier 1771!, Zabeth, tam-
pee fur le fein' droit LB ; prife aux
Ecreviffes, fuivant le certificate diafeuig
d la Porte..









DEPARTS POUR FRANC E
M. Bujac de Gramate, Rafineur A la.
Petite-Anfe.
Cle'mence Boifnier, Quarteronne li-
bre, avec fon enfant, Age de 5 ans &
demi.
NAVIRE EN CHARGEMENT.
La ] Marquif de Segur de Nan-
tes Capitaine Nicolas, partira pour
ledit lieu dans le commencement du
mois d'avril prochain, ou au 'i du-
dit mois pour le plus tard. Ceux qui
voudront y paffer ou charger a fret,
s'adrefferont audit Capitaine ou A M"
Tardivy, Collot & Compagnie, Nego-
cians au Cap.
BIENS ET EFFECTS A VENDRE.
Une Habitation en bois debout, fife
A Jean-Rabel, au lieu dit la Source-
Ronde, de la contenance de 1500 pas
en quarrel, bornee an nord de ladite
Source, chaffant i 5oo pas au fud, du
c't' de la Source-A-Andr ; A l'eft des
terres non concedees; & a l'oueft, de
l'Entree des Palmiftes-A-vin. Ce Ter-
Tein a ete concede par MM. de Larnage
& Maillart, le i novembre 1746,
M. de Bombelss., Capitaine Aide-
Major des Troupes, au Port-de-Paix;
ce meme Terrein a ete enfuite vendu
judiciairement le 2 juillet 1750. Ceux
qui voudront aujourd'hui en faire l'ac-
quifition, pourront s'adreffer A M. Sou-
yerbie, Chirurgien-Major & Habitant
au Port-de Paix, qui en fournira tous
les titres bien en regle.
Une petite Maifon en maqonnerie,
fife au Cap, rue Efpagnole. I1 faut
s'adreffer a M. Dugourdon, joignant la-
dite maifon, vis-- vis le fieur Lataille,
Aubergifte.
17 tetes de Negres, don't quelques-
uns Creoles, provenans de la fucceffion
de la dame veuve A4felin, Habitante a
la Petite Anfe. On s'adreffera a M.


AffelinDeflaures, fur ladite Habita-
tion, charge de vendre lefdits Negres
pour acquitter les dettes de ladite luc-
ceflion.
Le fi.ur Lanoe, Audiencier de P'A-
miraute, donne avis qu'il vendra le z1
de ce mois, a 9 heures du matin, un
Parti de groffes toiles.
Une Habitation fife A la Grande-
Riviere, Paroiffe de Sainte-Rofe, de
la contenance de 3 z quarreaux de terre,
en bois debout; bornee de M" Lavy,
Batanchon & Corre' & de la Ravine de
la Mahotiere, don't le fol eft generale-
ment reconnu bon en bas de la mon-
tagne noire, oh ii y a l'emplacement
en platon pour s'etablir fans efcarper.
On s'adreffera a M. I'Abbe' le Clerc,
Habitant A la Grande-Riviere, ou a
M. Douat, Negociant .au Cap., Ledit
Terrein eft arpente.
i oo pieces de bois du Mifliffipi,
6o0 chevrons, 700 planches de fi-
pre, de io & I2 pieds, 70 milliers
d'effentes du Miffifipi, 1yo planches
de bois deRiga, de 1 2pieds, 70 milliers
d'effentes de cedre. On s'adreffera au'
fieur Charier, Negociant au Cap, qui
en fera bonne composition.
Deux bonnes Habitations fifes au
Haut Mouftique, Dependance du Port.
de- Paix, contenant ensemble z 5 quar-
reaux de bonne terre arpentes,dont
14o en bois debout, & le refle en
plaine; fur lefquels il y a to r mille
pieds de cafe qui font bien charges
dans leur premier rapport, mais mal
entretenus; des vivres de toutes ef-
peces pour nourrir 6o Negres ,une
favanne bien entouree de haies vives,
de citroniers & de campeche; cafes
a Negres, parcs a bates & a moutons:
il y a une riviere & une ravine qui
font le tour de ladite Habitation. On
s'adreffera a M. Louis Fo:Acher, on i


a


--- ---








64
M. Legrand, Negocians au Cap; &
au Port-de-Paix, A M. Gabet, Nego-
ciant, a M. Tendron, Dire&eur de la
Pofte, ou a M. Regnier, qui donneront
de plus amples edairciffemens, & qui
en front bonne composition pour du
comptant, ou fi on veut, on prendra
en pavement des Negres choifis a bord.
On vendra auffi au romptant une pe-
tite Place, dc la contenance de quinze
quarreaux de terre, arpentee & bor-
nee d'une ravine; fur laquelle il y a
une cafe, des vivres & i6o0 pieds de
cafe, & le refte en bois debout.
Seize quarreaux de terre en bois de
bout, a la hautear de Mr Archambiux,
d ns les Mornes du Cap, oh fe trotuve
de bon bois incorruptible pour biti-
ment. I faut s'adreffer a Me Grimperel
Notaire at Cap.
Une Negreffe, de fort jolie figure,
Agee de 16 a 8 ans. On s'adreffera au
fieur Ravet, a 'Imprimerie du Cap.
BAIL OU A LOUER.
Une maifon en maqonnerie, cout-
verte en ardoifes,.A louer pour le ier
juin prochain, fife rues du Vieux-
Gouvernement & Saint-Laurent, tres-
propre pour le Commerce, confifant
en quatre chambres, un magafiA avec
galetas, galerie, cour ,puits, deux cui-
fines &autrescommodit6s: ladite Mai-
fon eft fufleptible de feparation, & elle
eft occup6e a&uellement par le fieur
Yivis, jeune, Negociant. 11 faut s'a-
dreffer aux fieurs Picard, chez la dame
leur mere, au Cap, rue Efpagnole, qui
en feront-bonne composition.
C HE VAU X P ERDU S.
Deux Chevaux poil gris, etampes
V G, fe font 4gares depuis le 30 du.
Avec Permiflon de MM.


mois dernier. Ceux qui en auront
connoiffance, font pri6s d'en donner
avis A Md veuve Grandjean, Habi-
tante A la Grande-Riviere.
Du 7 au 8 de ce mois., il sfL e'gare
de la Savanne de M.Brucour,;. Habitant
au Terrier-R ouge,un Bouriquet equior,
poil gris, eampe B F. Ceux qui en au-
ront connoiffance, font pries d'en don-
ner avis audit fieur Brucourt.
Une Mule, poil brun, dtamp e P.E.R.
s'eft 6chappee depuis trois femaines de
la Savanne de M. de Chambrun, Hdbi-
tant A Bellevue. Ceux qui en auront
connoiffance, font pries d'en donner
avis a -M. Caneaux Procureur au
Port-au-Prince: il y aura ricompenfe.
ESCLAVES EN MARONAGE.
Un Negre nomme HIFolite, Creole
duCil de-Sac,etampe JNIrBT GENEST
Age d'environ 25 ans, tale de 5 pieds.
A 6 pouces, eft part maron depuis
environ trois mois. Ceux qui le re-
connoitront, font pries de le feire.atr
rter & d'en donner avis au fietr G-(-
nefl, Charron A Saint-Marc,.a qui ledit
Negre appartient.
Un Negre nomme Toutourby, mais
qui fe fait appeller Dominique, Mina,
fans 'tampe Agi d'euviron 31. ans,
taille de f pieds, ayant la peau rouge,
de gros yeux &i n affez vilain regard.
Ceux qui le reconnoitront, font pries.
de le faire arreter & d'en donner avis
a M" Dedieu & Bondoirc, Negocians'
au Cap.
P. S. On trouvera a l'Imprimerie'
Royale du Cap, I'Atlas Nouveau Por-
tatif; Belifaire, & le Traite de Navi
nation, par M. Bouguer.
les Ge'niral & Intendant.


A i ii h G I I T I ill I II ... ._ d
AU CAP,, chez Gu LLToT, Imprimeur brevete du Roi. 1277


__ ~ ___ I _~1_1_ ___~_~ I_^_




C1-S-3c~ _


yN0. 911


HES AMERICAINES.

Dit Mercredi r27 Fevr'er.


ARR I E de Navires,

A. v PORT-AU-PRINCE, le 16de ce
mois I'Hecbr,, du. Havre,. Capitaine
Chambrelan., venant de Saint-Marc:
le i8, I'/cajou.,,de la. Rochelle, Ca-
pitaine Leroi venant auffi de Saint-
Marc; & le Beton., de Nantes., Capit.
Biclet, venant diu M6le :le io,1Ia Ci-
gale, de Nantes., Capit. Milteau,, ve-
nant.des Cayes;.& le Saint Guillaume,
de Nantes., Capitaine le'Chevalier de
Bauman,. venant de la C6te-d'Ang6le.
AuCAP, le l4-de ce mois, la Geni-
vieve, de Bordeaux, Capit. Sanguinet,
parti.dudit liqu le 16 decembre dernier:
le z1l,. Ie Bienfaifant, de Bordeaux.,
Capitaiite Vernier, part le 26.dcem-
bre dernier : le.16, Ie Te'le'maque, de
Bordeaux Capitaine Picard., part du-
dit. lieu le 26 decembre.
DA PA..RT de Navires,
Du PORT.AU-PRINCE, le 6 -de ce
mois, la Marianne. Capitaine Simon.,
pour Marfeille: le i9,, leHuron, Capit.
Millet, pour Nantes.
Du CAP, le 2o de ce- mois, les
Deux-Freres, du Cap, Capit. Bouin,
pour Bordeaux .le 23, la C'res, de Bor-
deaux,.Capit. Carrier, pour ledit lieu:
le 24, I'Heureux.Jafph; de Bordeaux,
Capit;.Duronea, pour ledit lieu..
PRIX des Marchandifs de la Colonie.
A SAIN T MARC ,. le 22 de ce
snois, Sucre blanc, premiere quality, 50
6.. feconde, 40 liv. troifieme ,. :,


liv. commun 3o liv. brut 24 liv.
Indigo bleu, 71. io f. cuivre, 6 1. ,
61. o1 f Cafi nouveau, 15 f. Coton,.
Iro A. -o 1. Cuirs, 7 1. iof. Piaftres;
gourds, 37 pour cent.
Au CAP, Sucre blanc ,. premiere
qualitc,45 A.46 I. feconde, 40 41 1.
troifieme, 38 a 39 I. commun, 27 I
30 1..brut, 19 A 2o 1. Indigo bleu 8
. 9 liv. cuivre,. 7 livres io f. Caf6
nouveau, x6 i 17 f Coton,. 1-0 i 1 i1.
Cuirs, 8 9 1. Piaftres: gourdes, 33 a
34-pour 10o..
PRIX des. Marehandifes de France.
A S.. M A.R C, ledit jour -i, Vin
vieux, 35o liv.nouveau., 250liv. Fa-
rine de Moiffac, oo ti o 1. commune,
8o 1. Boeuffale, 8o A o, o 1.Petit-falB,.
36 A 40 1. 1'ancre. Beurre, 5y. A 30 f.
la livre. Huile, 36 A 40 liv. la cave. Sa--
von, Ixo a nzo 1. le cent..
Au CAP, Vin vieux, 340 livess:
nouveau, 20o A 21301. Farine de Moilf
fac, 8o0 95 1.commune, 66 a 70 liv..
Boeuffale, 71 liv. le baril...Petit-fale,,
34, livres 1'ancre.. Beurre, o20 A. f.
la livre. Huile,. 4 A 4A 1. la cave. Sa,-
von,i .io livres.le cent,
COURS DU FR.ETo.
A SAIN r-MARC ,ledit jour 11, Su*-
ere- blanc, 14 d. brut, i5 A 16 d. .Indi
go, 30 A 36 d.Cafe,j 5 a i&d. Coton.,
45 48 d-.
Au CAP, Sucre blanc., 15 a r6d&.
brut, t6 A 17 d. Indigo, 16 d. Cafi.
0o.d. Coton.24,A 3o d..


Ar'N E









NEG RlES MioNs.'
AU PORT-AU-PRNC't, lI 14 du
mois dernier, eft entree A la Geoe iun
Negre etamp6 de plufieurs 4tanmpds
illifibles: le 29, deux Negres, qui fe font
dits appartenir M. Delonnois: le 18 de
ce mois, un Negre nouveau fans etam-
pe,qui n'a pu dire le noQmde fon matre.
Au FORT DAUPHIN, le 13 de ce
rinois, efl entr-d Ala Geoe, JeanLtouis,
'Creoole,tamn pdfur le feindrbitLANCE,
;lquel s'efl dit appartenir A M4d la Ga- i
rennem:e .5 1enus, laiqtelle S'eftdite
appartenir A M. du t/ailly, Hiabitant
a x Fonds- Blancs: le t6, Ad4ille, Con-
go, dtampe illifibletitent, lequel s'it
dit appartenir A Mae veuv:e Vdlant.
Au CAP, le 17 de ce mois, ei enitre
A la Geole Tafmboutin., Cre .e, tamper
'fur le ftin gaucthe A'M sequel a dit ap-
partenir a Mae BitfTn: le 18, i2V oi're,
Arada, etampde fur e feindroitj.. PIN-
SON, & au deffous'iB laquelle a dit
appartenir a M. Pitfon: le 19, Jean,
Creofe, etamptm fur l'e fein gauche
GAUTIER, lequel a dit appartenir a
M. Jean Ripgnaut Habitant A la'Ravine-
Ai-Gambade; ;4erandre, Nago, 'tanm-
"p' fur le fein droit P. 1. lequel a dit
appartenir au R.:Pere Elizi, Cur6 au
Trou ; Jupiter, Mondbogu'e, etamnp6
fur le fein droit, autant qu'on a pu le
diflinguer B(OYR, lequel a dit ap.
Vpartenir h M. Bayer, FHibitant prks
'fe St. Marc; Louis, Congo, itamp6
fiar les d-eux feinw LAMEAV, & au def-
fous ST. MARC, sequel a dit appa~te-,
nir a M. dLlsmandi, Hafbitant au Cahos;
'& deuxnNegres, dont run non~tt~Colas,
"Mayormb6, t& '1au'te Manuwl, Mon-
lbotigtr, 6tanmps '. B. R., lefquets
n'ont pu dire le nom de leurtmaetre: le
'2o Bpip e, etampe frr eftorrra e,
fOUTEifLE-&a deff^ous OC AP,
appa.rtenant az!l, oueit t'r, 'autap.


- I- -- ----- IL _- -- ... __7, " _. ?''- -
NOU VELLLES D'EUROPEL
TURQ I E.
Le Grand-Seigneur a rendu des Or-
donnances par lefquelles, focus peine
de de6fobeiffance capital, i eft enjoint
A tous les Grecs fugitifs de la Moree,
de retourner da-n leur Patrie. Coomme
il s'en efti refugie un grand nombre
dans les Ifles de la R-publique de Ve-
nife, le Senat leur a ordonne d'en for-
tir: mais its paroifflent peu difpof6s -
c'bdir & qqudtlus utins d'entr'etx
ornt diclar6 qu'ils s'expoferoientA tous
les dangers pltt6t que derentrer fous
la dominati'on-Ottomane. Ce qui les
confirm dans cette refolution, c'eft
qu'une parties des Grecs fugitifs, qui
font retournes d'ns la Morde deptis
que les Ruffes 1'ont evacue,ont'te
maaflacr's par les Turcs, exception
des plus miferables qui o'nt w t6 em
ploys A couper les bleds.
Par toutes les lettres que l'on reqoit
dei'Archipe, il paroit que les Ruffes,
par l'humanite & la juflice qui carac-
terifent *hur conduit, fe captivent 'af-
'fetion de tous les habitans dee ces con-
trees. Deja m8me les Turcs commen-
cent A les pref&rer A toutes les autres
Nations. En efet, apres avoir foumis
les Turcs, it ne leur refte plus rien
, defirer. Non feulement its ont fouf-
'trait Ala vengeance des Grecs ceux des
Ifles de Scio, de Tenrdos & de Mete-
Iin; mais ils ont aufli donn 4 ceux qui
ne voudroient y continue leurs eta-
'bliffem'ens, la libertC de fe retirer avec
toirs leurs effects Conflantinople oi
en Afie. Une'faton de penfer & d'agit
fi pe' commute aux Turcs, eft caufe
que les Ifles fe foumettent volontai-
rement 'aux Ruffesl'uneaprks lautre.
R 'v s ss i t.
Les Lcttres particulieres qi'cn -a


.*___I---- C---l~------ --~---L~Dti~-ICI-L~I-LPII~I~I~~~








reques du Danube A cette Cour, aflth
rent que le Grand-Vifir, qui,ayant
fait rompre en.tierement le Pont fur ce
Fletve fe tient toujours de 'autre
c6te, n'a quetres-peu de troupes aupres
de lui. On pretend que les Janiffaires
ont tue cinq Pachas,.& fe font mis en
march vers Conflantinople pour y
exciter une rvoQlte.
I n'arrive aucun Courier des Ar-
mses de l'Imperatrice, qui n'apporte la
nouvellt de quelques nouveaux avan-
tages remportes par les Troupes vic-
torieufeside Sa Majefit Imperiale.Tous
les avis du. Danube reprefentent la
Pu.iffance de la Porte comme-expirante ;
fa Marine eftruind6e, & les Troupes de
terre .po.uvantees de tant de d.faites,
ne paroiffent plus en etat de s'oppofer-
atx progress des Armes Ruffes..
-On, vient de recevoir la nouvelle
important que la Fortereffe de Bender,
apres un.,Siege de cinquante-fept jours,
eft tombee au pouvoir des Ruffes le 26
feptembre dernier.. On en attend uene
plus grande confirmation, & on ignore
encore les details de cette prife.
IS U E D E.
Les Direteurs de TH6pital des Or.
phelins de Stockolm ont faith un Rgle-
ment.par sequel il eft a rrete qu'on fe-
roit apprendre un metier a ceux de ces
Orphelins que quelques infirmitss ne
rendioient pas propres au Service,&
que chaque Artifan qui fe chargproit
de leur apprendre fa profeffion, rece-
vroit pour cet effet une fomme an-
nuelle..
D ANE MARc ,K.
Le Roi vient d'accorderpar une nou-
velle Loi, laliberte de laI preffe dans
tout le Royaume. L'efprit philofophi,
que & la politique la plus fine ont
infpire le preambule & les.difpofitions
de cette Ordonnance, Le Legiflateur


67
voit que le bonheur tes Peuples de-
pe.nd de I'infftruiion, & que le con-
traire etouffe la verite par laquelle les
Rois doivent regner, cette Loi atteffe
une grande revolution dans les efprits,
elk en announce une plhs grande en-
core,
Sa Majefle a donned des ordres pour
faire fair le denombrement des habi-
tans de ce Royaume. Ils front ranges
fous diff6rentes claffes, don't la pre-
miere comprendra les enfans de huit
ans & au deffous, & la derniere les
perfonnes Agees de quarante- huit ans
& au deffus.
Po L G N E.
Les Conf&dires, qu'on croyoit abatr
tus& prets A metrrebhas les armes, ont
engage avec les Raffes quelques ac-
tions dans lefquelles ces derni:ers ont
ete repouffis avec beaucoup de perte,
Ils femblent plus avimeseneore depuis
les d'faites des Tawcs; its pouffent
letrs courses j}iqu' un miHe de Var-
fovie, oti is ont furpris tin Pofte de,
Cofaques qui a te taillt en pieces. Onr
pretendoit meme qu'il s'en etoit in-
troduit dans les fax-bourgs:, mais les
Rtuffes en ont: faitla recherche, & il
ne s'y en eft trouv6e aucun.
On made de Cracovie que les Con-
f d0 es commandos par le REgimeri-
taire Palawski, fe font prefentes de-
vant cette vile, qu'ils en ont enlev6;
les piquets & pe'ndre jufques dans !e,
fau.xbourg,, ohi its ont' entour' le lo,
gement du Commandant du Regiment
des Gardes du Corps, fans qu'il fit
poffible i aucun des Soldats de la
Garde de tirer uncoup de fifil. ,Is fe
font faifis du Commandant. du Major,,
d'une vingtaine d'Officiers & de pref
.que tout le Regiment.- Il ne refle dans fa
I ville que le Lieutenant- Colonel, trois
.Cagitaines,. environ quatre-vingt-dix


1~Cl~r~~ ____ ____r__ ---CI~--rll-LIC-Lt----C-^l~ ..







63
hommes, & les bagages des Officers,
ainfi que la Caiffe militaire. Tout le
refle, a 1'exception d'un Colonel qui
eut le bonheur d'echapper en chemin,
fat emmene par les Confdere's, mal-
gre les efforts d'un detachement Ruffe
qui march auffit6t contre eux avec
ce qui reffoit du Regiment des Gar-
des, & les barcela inutilement,
I TALI E.
On eft fort inquiet fur le fort du
Noble Ginfliniani, Baile de la Rpuy-
blique a Conftantinople, Le Noble Paul
Renieri, qui eft 46fign pour le rem-
placer, ne fe difpofe point a partir,
& l'on croit qu'il ne s'embarquera pour
aller a Conftantinople, que lorfque fon
Predeceffeur fera parti, On craint d'ex-
pofer deux Bailes a la fois au tumulte
& a l'anarchie qui regnent aftuellement
dans l'Empire Ottoman,
On made de Naples que le Mont,
V.efuve a jet, au mois d'aoit dernier,
b.eaucojup de fumee & meme du feu;
les campagnes aux environs de la Tour-
du-Grec ont extremement fouffert par
cette eruption, c routes les vignes qui
s'y trouvoient ont ete btuilees.
On a heureufement decouvert un
complot fornme par deux cens Soldats
de la Garnifon de Naples ,qui avoient
prDo te de pillerdles principals mnai-
fons de cette Ville, 4 la faveur de la
nuit, & pendant que la Nobleffe fe
tr.ou eroit au Spefacle, qui s'eftdonne
le jour aniverfoire de la naiffance de
la Reine.
De tout le Sacre-College, neufCar.
dinaux feulement ont vu avec plaifir
elevation de M. Marefofchi au Car-
dinalat. Tous les autres, partifans des
Jtfuites, en font d'autant moins con-
tens, qu'ils fentent combien ce nou-
vpau Cardinal, inftruit a fond de tout
eq qui concern la Soci't6, pourra lui


8tre mtiible, fur.-tout ti O, coin me
le dit, le Pape le retient aupres de lui
en quality de Pro:Secretaire des Md-
moriaux; & leur deplaifir augmente-
roit de beaucoup, au cas que le Cardinal
Pallavicini, venant a fe retire, il le
replace come Secretaire d'Etat,
Cependant on a remarqui que dans les
premieres vifites de ceremonie,il a reCu
celle duGeneral desJefuites,& qu'il s'eft
entretenu long-temps avec lui. Ce Car,
dinal, ay ant cte charge. par le Pape de
traiter d'accomodement avec les Cours
de Bourbon, a deja fait l'ouverture d.e
fes conferences avec les Miniflres de ces
trois Cours, don't il poffede la confianr
ce, Le Roi des Deux-Siciles lui a fait
l'honneur de le feliciter par ecrit fur
fon elevation.
On fe flatte toujours d'apprendre bien-,
tot que la Nonciature aura ete rou-
verte Madrid, & l'on s'attend a voir
decorer de la Pourpre trois Nonces,
du nombre defquels fera celui de Por-
tugal. La Cour de France adeja fait
demander cette Promotion en faveur
de M. le Nonce Giraud,
ESPAG N E.
On a re~u avis a Cadix que plufieurs
VaiffEaux dans l'Archipel & dans la
Mediterranee font infefes de la pefle,
fans dire cependant de quelle Nation
ils font, ni oh on les a decouverts.
Mais on a publiC un Reglement qui
fixe la duree des quarantaines, aux-
quelles front affujettis les Navires qui
viendront de la M diterran6e indi-
quant les precautions qu'il fera necef-
faire de prendre pour empecher que ce
terrible fleau ne penetre dans ce Royau,
me, ou pour en prevenir les fuites.
PORTUGAL.
On a dernierement requ la nouvelle
qu'un tremblement de terre avoit ren-








verfe plufieurs difices, & cauf& des
idommages confiderables A Goa.
Les Anglois itablis a Lisbonne, fern-
blent menacer la Nation du reftenti-
ment de l'Angleterre, fi on ne redreffe
les pretendus torts don't its croient
avoir a fe plaindre pour leur commer-
,ce. On dit que M. Lyttleton, ci-devant
Ambaffadeur de cette Couronne, doit
revenir avec la mmee quality & avec
un plein pouvoir pour propofer de
terminer de maniere ou d'autre ces
.differends. On croit quela Cour en en-
verra bientot un autre en Angleterre.
ANGLETERRE.
Rien ne paroit fi incertain A Lon-
dres que le veritable objet des Arme-
mens. Dans cette incertitude, les Ne-
gocians fe font adreffis au Miniftere,
pour f1avoir fi l'on avoit a craindre
ine guerre dans peu. On leur a repon-
du: ,,11 n'y a point de fondement im-
,, m'diat pour fuppofer qu'une guerre
,, puiffe avoir hientbt lieu" ; & fur la
requifition qu'ils ont faite pour la pro-
tedion & la firetd de leurs effects dans
routes les Parties du Monde, on leur a
promise qu'on auroit un foin particu-
lier de leurs intt~tts. Les affurances
fe font depuis ce temps-la, a raifon de
2,5 jufqu'd 60 pour cent, a condition
d'en rembourfer la moitie, fi la guerre
n'a pas lieu dans un temps limit.
Depuis quelque temps, les malles
deflinees pour I'Irlande & les Provin-
ces d'Angleterre, fituees fuir la route
de Londres ont ete enlevees troisfois
au lieu' de l'embarquement pour Du-
blin. Le Comte de Sandwich & le Lord
Defpencer, Dire&eurs- G6ndraux des
Poftes, ont delibere avec les Minifires
fur les moyens d'empecher de fembla-
bles vols fur les routes publiques.
FR AN CE.
Au moyen des reductions plus con-


69
fiderables auxquelles le Miniftere a con-
fenti fur les droits de la Nouvelle Chan.
cellerie etablie dans la Cour Souveraine
de Nancy, & des modifications agrees
de la Cour, rEdit qui portoit fon ta-
bliffement a &6t enr6giftre. Depuis la
mort du RoiStaniflas, ii fe fait des nmi-
grations continuelles des Habitans de
cette Province, qui occafionnent une
depopulation fenfible. On compete plus
de deux mille families qui ont pris ce
part. Le Chancelier & le Contr6leur-
G6ndral ont ecrit A la Cour Souverai-
ne, afin qu'elle prit toutes les mefures
poffibles que fa prudence lui dikeroit
pour remedier a ces migrations. On
a eu recours a toutes les voles de ri-
gueur contre leurs biens; on a defendu
de vendre.; on a declare les ventes
nulles, &c. Rien ne peut arreter des
gens qui n'ont rien ou prefque rien A
perdre, & qui croient avoir beaucoup
A gagner.
SPEC T A C LE S.
La Comedie du Cap donnera Diman.
ehe, 3 du mois prochain, le Mar'chal
Ferrant, Opera-Bouffon, de M. Phili.
dor, dans lequel un Amateur y remplira
le r6le de Marcel.
Le mardi fuivant, on donnera une
premiere Reprefentation des deux Amis
ou le Negociant de Lyon, Drame en I
A tes & en profe, par M. de Beaumar-
chais. Cette Piece eft au bdnefice de
M11 Fronteau.
AVIS DIVERS.
M" les Creanciers de feu M. le
Chevalier de Lalane Habitant A la
Grande-Colline, Dependance du Fort-
Dauphin, font pries de communique
leurs titres de creances au fieur Def-
pradels, Notaire au Fort Dauphin, le-
quel prendra avec eux les arrangements
les plus convenables pour leur procurer
leur paiement.


c-cl~- ~-~-"-------00,




r~Cl~~l~-I


70
M. Dum&uXhn, Avocat, fe difpofant
a partir pour France, prie ceux qui
ont des papers dans fon Cabinet, de
vouloir bien les retirer inceffamment.
La mai-fon qu'il occupe, confiflant en
cinq cbambres quatre cabinets,. deux
cuisines, une cour & un puits, fera A
louer, du jour de fon depart jufqu'au
Ier janvier prochain. II previent en
outre qu'il a A vendre plufieurs mneu-
bles, comme Glaces, Luflres, Giran-
doles, Tables avec leur deffus de mar-
bre, Ameublement de rotin,Lits, Ar-
moires, Argenterie, &c. II vendra auffi
deux Chaifes roulantes, don't une A
deux places, qui eft neuve & l'autre,,
A trois places ; & un attelage de Che-
vaux gris.
DEPARTS POUR FRANCE.
M. A-dibert, Habitant au Vembourg.
M. Fleuret-de-Turville, Procureur enm
la Jurifdifion de Saint-Marc.
M. Giroud,demeurant auPort-de-Pair..
DEM ANDES:.
On defireroit fgavoir dcs nouvelkes
du nomme Bernard Bie', natifde Piau ,
Diocefe de Bordeaux, paffe en: cett:e
Colonie depuis environ. 2~ Ai 28 ans;,
it etoit en decembre 1747, Sergent de
la Coinpagnie de M. de la Martiniere,.
pour lors en garnifon A Saint-Louis,
fous le norn de Saint-Macaire ;.ceux
qui en auront connoiffance, font pr`es.
d'en donner avis i M. Thironi-Dsfoffib,
Procureur auSiege Royal du Port-de-
Paix, qui a d'es affaires, de la derniere
conf6quence A lui communique de fa.
familte ; & dans le cas, o. il fktt mort.,
de luien fire pafler Fextrait mortuaire
legalif,, par le Courier credit MW Thi
ron, DeSfoffes fera compterfur le champ.
ce qu'il en aura coute.
Une Perfonnedefireroit enter chez,
an Negociant pour tenir les Livres en.
parties doubles. Ona s'adreffira. a, fieur


Ravetr, A 'Imprmerie Royale du Cap..
NAVIRES EN CIHARGEMENT.
Le Duc-de- Choifcul, de Nantes, Ca-
pitaine Samoual partira pour ledit
lieu le 4 du mois prochain ; c'eft pour-
quoi ii prie ceux qui doivent A la Car-
gaifon de venir l.e folder: faute de quoi
it fera oblige de Leur faire des fiais.
La Fortune, du Havre, diu port d'en-
viron 300 tonneaux, Capitaine Def-
prairies, partira pour ledit lieu atu zo
du mois'prochain. Ceux qui voudront
y paffer ou charger i fret, s'adrefferont
audit Capitaine en fon magafin, rues,
Penthievre & des Religieufes ou A M.
La/atrut, Negociant au Cap.
L'Heureux, de Marfeille, Capitaine,
Boulouvard, partira pour ledit lieu le.
ro du mois prochain. Ceux qui vou-
dront y charger A fret, s'adrefferont:
audit Capitaine ou au fieur Salva, N&-
gociant en leurs magafins, dans, le
Vieux-Gouvernement.
/ Le Triomphant, de Bordeaux, Capi-
taine Riou-de-Lagetfe, partira dans le
courant du mois prochain; ce Navire
eft A fon premier voyage,, d port de
380 tonneaux, tres bon. voilier& tres-
commode pour les Pbffagers. Ceux qul.
voudront y paffer ou charger A fret,.
s'adrefferont audit Capitaine en fon
nagafin au Cap, au March'.des.Blancs..
11 prevent en outre qu'il a A vendre
diverfes marchandifes tant en feec
qu'en comeffibles, don't ii fera bonne-
compofition.,
BIENS ET EFFECTS A VENDRE.
M. Detcoautes, HabitantIla Riviere*-
A-Preveaux, DIpendance du Fort-
Dauphin, done avis qu'il fe propofe:
de partir pout France dans k courant-
.du mois prochaia, pour afflires de fa
mnille; & qu'ilt:a deux Places A vendre,
don't une file aux Fredoches de la Bou..-
que,Quartier du. Fort-Dauphin., can


I









tenant 6oo pas de'large fur zoo de
haut.; bornee a l'efl du fieur Ollivier;
a l'oueft de la Bougue ; au fud, de la
Groffe-Pointe; au nord,du fieur La-
tafle, fir laquelle il y a les etabliffemens
fiivans; une grande cafe ,une cuifine.,
trois cafes A Negres, un four .a chaux,,
de 5 5oobariIs,une marepour abreuver
les beftiaux: & zo Quarreaux de terre
poignant ladite Place; le tout arpent',,
avec .:lan figuratif. Et I'autre fife A la
Montagne, l'endroit dit Boucan Neuf,
pres la Ravine-des-Mulatres, Depen-
dance du Fort-Dauphin, de la conte-
mance de 32 quarreaux en bois debout,
propre a la culture du caf. En outre,
deuxEmplacemens fis au Fort-Dauphin.
,Ilfaut s'adreffer pour le tout ai fieur
lDuhamel, Concierge des Prifons, audit
4ieu, qui en fera bonne corpofition.
Deux bonnes Habitations fifes aui
HIaut-Mouflique, Dependance duPort-
de- Paix, contenant ensemble 225 qutar-
reaux de bonne terre arpetntes,, don't
140 pn bois debout & le refte en
plaine; fur .lefquels il y a r0o r. zmille
pieds de caf6 qui font bien charges
dans leur premier rapport, mais mal
entretenus; des yivres de toutes ef.
pieces pour nourrlr 60 Negres une
favanne bien entourTe de haies vives,
de citroniers &* de campeche; cafes
A Negres, parcs A brtes & moutons:
ily a une riviere & une ravine qui
font le tour de ladite Habitation. On
s'adreffera A M. Louis Foucher, on A
M. Legrand, Negocians au Cap; &
au Port-de-Paix, A M. Gabet, Nego-
,ciant,, a M. Tendron, Direaeur de la
Pofte, ou M. Regnier, qui donneront
de plus amples 6clairciffemens, & qui
en front bonne composition pour du
comptant, on fi on veut, on prendra
en pavement des Negres choifis a bord.
On vendra auffi aut comptant une p.c-


S7'1
tite Place, dc la coatenance de quinze
quarreaux de terre, arpentee & bor-
nee d'une ravine; fur laquelle it y a
une cate des vivres & 60oo pieds de
caf6, & le refle en bois debout.
Une Habitation fife A la Plaine-a-
Jacob fond de l'Ifle a-Vache, de la
contenance de 15o quarreaux de terre ;
fur laquelle iI y a de l'eau, tant pour
les .moulins que pour arrofage, ainfi
que 30 quarreaux en cannes, des vi-
vres de toutes efpeces, une cafe,, de 70
pieds de long fur 40 de large, en ma-
qonnerie, d'autres batimens, en bois:
en outre quelques Negres.& beffiaut,
le Vendeur pourra affurer l'Acquei-
reur 50 quarreaux de plus, joignant.
.11 faut s'adreffer A M.M recent, Notaire
4e Saint-Louis, demeurant fur ladite
Habitation.
ESCLAVES :EN MARONAGE.
Un NPgre Creole., nomme Colas,
tres-bon Charpentier de aon metier,,
taille d'environ 5 pieds un p.ouce, fort
noir les cheveux moiti6 gris, les
jambes & les cuiffes cambres es jmoues
enfoncees, ag& d'environ 55 a 6o ans,
eft maron depuis le 2o janvier dernier,:
on foupqonne qu'il fe retire dans le
Quarter de la Grande-Riviere., ou a
Souffriere & au Camp-de-Louife. Ceux
qui le reconnoitront, font pries de le
faire arreter & d'en donner avis A M.
Camrzfatdc Mauroy, Negociant au Cap:
il y aura 0ooo 1. de recompenfe. Ledit
Negre appartient A l'Habitation de Mr
les Heritiers-de.Beaunayde-Boishimon.
Un Negre nomme Clhars, Nago,
etamp6 CAVELIER & BIDAULT
taille d'environ 5pieds 7.pouces, eft
maron depuis environ y ,jours. Ceui
qui le reconnoitront, font pries de le
fire arreter & d'en donner avis A M.
la Garennu, Habitant au Dondon, A
qui ledit Negre appartient,










Un 1egre, Creote, nomme' ousi,
dit Godar, etampe fur le fein droit
COUSSAC g d'environ 8: ans,
taille de 5, pieds 4.pouces, & ayant le
net tout-A-fait ecrafi, eft maron:onm
eft pri6 de le fire conduire la Geole
du Cap.
Un Negre nouveau, Thiamba, 6tampe
FAVQVE& au deffous G. D. MARI,
age d'environ 18'a io ans, tailte de
pieds, & ayant des marques de fon
pays fur le vifage, eft maron depuis le
ir du mois dernier. Ceux qui le re-
connoitront, font pries de l'efairearre-
ter & d'en donner avis a M. Fouquay,
Habitant au Cap-Dam-Marie.
Un Mulatre nommi fean ou Saints
Jean, Creole de la Martinique, ,tampe
illifiblement fur le fein droit NOVION',
& marquI de la petite verole ,, eft
maron depuis le 14 de ce mois. Ceux
qui le reconnoltront; font pries de le'
fire arreter & d'en donner avis A M..
Boujoumat, Prev6t au Cap: -il y aura,
66 liv. de recompenfe..
Un Mulatre., Creole du Cap, a^g
d'environ r1 5 6 ans, ayant le vifage
marque de petite verole, eft maron-
depuis le 3 de ce mois. Ceux qui le
reconnoitront, font- pries de le fire,
arreter & den donner avis AM. Ju/fan,
ancien Capitaihe dt Navire ,.& Ngo-
ciant au Cap.
Un Negre nomme Athille, farnomm-
Pierre, Senegalois, etampe SORBIER
AV CAP, taille de 5 pieds 5 1 6. pou-
ces, & Tbnnelier de fon metier, e'ft
maron depuis le I. de ce mois. Ceux
qui le reconnoitront-, font pries de le
fire arreter & d'en donner avis a Mt
10omu., Capitaine de Milices, & Ha-


bl'tant au Limb', i qui ledi't 'egre p-i
patient: il y aura 66 liv. de rdcom-
penfe.
C IHE VAUX P'E RDU S.
II s'eft gare de la favanne' de M..
Claverie, A Liogane depuis..la fin dit
mois dernier, une Jument poil bruin,
etampee du cote du montoir MC,fans5
autres marques que qutcljues' polls
b!ancs far lejarret du c6te du mont6ir,,
occafionnes par des coups de fouets.
Ceux qui-a-auront connoiffance, font
pr-ies d'en donner avis audit Sieur Cla.-
verie, a eodgane..
Le er d4u mois dernier, ils'efitchapp6
de la Savanne de M. Communy, a laI
Grande- Riviere, un Mulet fous poitl
fouris, etamp& fur la cuiffe, du cote
.di montoir, D. F.. Ceux qui en auront
connoiflance, font pri6s-d'en donnr-.-
avis : M.. Robillard;, aui Quartier-
Morin.
A VENDREYOU A METTRE EN SOCI T .
Une Habitation fituee fur laGroffe-
Montagne, Quartierde la Mine con-
fiflant en 340 quarreaux de terre, fiur
laquelle il y-a 0o mille pieds de cafe
don't Ja moitie fera en fort rapport.
l'annee prochaine, & le refle en 1773
des vivres de toute efpeee, des cafes I
Negres & iz2p pieds de b&tim.ens ;.
le tout nouvellementbalti; Le Propri&e
taire fouhaiteroit fire une fociete s'ill
eft poflible,. ou vendra foit avec les.
Negres, ou fans Negres. Oh s'adreffera
a M"- Lory, Plombard & Compagnie
Ngocians au Cap ,.qui donneront les,
eclairciffemens, necelfaires.: onprendraj
en pavement", come comptant,, des.
quittances I'acquit du vendeur, omU
des Negres..


Avee Pe'.miffon di MM.. Is, Ge'nral & Itendant:
aCLU CA.P, chez G .II UT. mprimeur br vet d. Roi L771
AU CAP, chez. G.u.tL L T,:Imprimeur brevet du ,Roi. L7,71,:


F-i~3LPiPI~ ~ -------~I-1~- `- -------?-~------ 1__1-- -








TN t. o10 73


"YES AMERICAINES.

2'- Du Mercredi 67 Mars.
'k *


SARAI riE de Navire.

A u CAP, le de ce mois, la Mar
guerite-Elifabeth, de Bordeaux, Capi-
taine Maffon, part dudit lieu le 8 du
mois dernier.
D iPA R T de Navlres.
Du CAP, le 25 du mois dernier,
le Saint- Martin, du Havre, Capitaine
Prevoft,pour ledit'lieu : le 3 d& ce
imois, le Henri, de Bordeaux, Ca'i-
taine Leffehnne, pour ledir lieu ; I'H'-
roine, de Marfeille, Capitaine Nicolas,
pour ledit ,ieu ; ia Bonne- Nouvlle.,
de Bordeaux, Capitaine Bricheau, pour
ledit lieu; le Sully, de Honfleur,Ca-
:., ilaiine Morel, pour Bordeaux; & i'W-
niformi', de -Bordeiux, Capitaine
Fournier, rentre de relAche le meme
jour,par vents contraires.
PRIX des Marchandifes de la Colonic.
SA SAINT -MARC, le er de ce
I ois, Sucre blanc, premiere quahte', 5
liv. feconde, 46 liv. troifieme 38
liv. commun, 32 liv. brut liv.
Indigo bleu, 71. 10o cuivre, 61. a
61. xp f. Caf6 nouveau, 15 f. Coton,
oQ a 9 liv. Cuirs, 7 1. -o f. Piaflres
gourdes, 37 pour cent.
Au CAP Sucre blanc premiere
qualite,45 A46 1; feconde, 41 a 421.
troifieme 37 a 40 1. commun, .9 .
3o 1. brut, 19iA 2o 1. Indigo bleu 8
A9 liv. cuivr1e 7 livres 1o f. Cafe


nouveau, x6 i 7 f. Coton, ti o 1I !.
Cuirs, 8 a 9 1. Piaftres gourdes, 3 i
33 pour ioo.
SPIIX des Marchandifes de France.
A S. MAR C, ledit jour i, Vin
vieux, 400 liv. nouveau, 3 o liv. Fa-
rinede Moiffac, oo a i ol. commune,
go 1. Boeuf fale, 8o A 90 1. Petit-lale,
40 A 4 1. l'ancre. Beurre, 2z5 30 f.
la livre. Huile, 36 A 45 liv. la cave. Sa-
Svon, 120 A 132 1. le cent.
Au CAP, Vin vieux, 350 livres;
nouveau, 22o a z40o 1 Farine de Moilt
fac, 8oA 90 1. commune, 66 A 68 liv.
Boeuf fale, 70 liv. le baril. Petit-fale,
34 livres l'ancre. Beurre., 1o A 12 f
la livre. Huile, 24 A 42 1. la cave. Sa.
von, 120 livres le cent.
CO as DR FRET.
A SAINT-MARC, ledit jour I,Su-
cre blanc, I 5 d. brut, i 5 B i6 d. Indi.
go, 30 36 d. Cafi,.i 5 A 18 d. Coton,
42 a 45 d.
Av CAP, Sucre blanc, i6 17d,
brut, 17 & 18 d. Indigo, 16 d. Cafi ,
so d. Coton,27 A 30 d.
Mo R t s.
M. Jofeph Dalban, Chirurgien-Ma-
jor de I'Amiraute, eft mort au Cap,.
le 24 du mois de nier: ilItoit natif de
Grenoble.
M. Rivet, eft mort au Cap, le 25
dudit mois, age de 5 z ans: il toitnatil
de Nantes.


ANNiE'R1771.


~~~~ ~~`---~-` -~ ~~ ---'-~rr~-~-- -------------r--- -.~----------. --. -









M, kAoie-Jeart Deldo,, Marchand
au Cap, y eft mort le 4 de ce mois,
age d' eavron 35 .a.s; il dtoit natif de
Paris,
NEGRES MARO NS.
Au PETIT-GOAVE, le iI du mois
dernier, ent en.treI alaGee, a- N-egre.
nomm6 Hypolite, Congo, 6tampe fur
le fein droit GND, autant qu'on apu
le diftinguer, leqrel a dit apparteni;r
M. Dempufe Habitant A Leogane:
le iz.., doux Negres., Creoles don't
I'un nomme Pierre, &l'autre I'Eveille,
fans etampe, lefquels ont dit apparte-
nir h M. Cavanac, Negociant au Port-
at-Prince: le 14, un Negre nouveau,
fans etampe, ayantdeux dents quti for.
tent un peu de la bouche, enparliant,
lequel n'a pu dire fon nom ni celui de
fon maitre.
Au FORT -DAUPHIN, le 18 du
mois dernier, eft entree h la Geole, trois
Negres, dont.deux Congo, 'tn nomrnm
Mafthurin, & P1autre MathJ; & le troi-
fieme, Mndondngue, etamp6s tous les
tirisfirr lefein droit ML. entrelicees,
& C. EN, lefquels n'ont pu dire le
nom de leur mature; & Jean.Pierre,
Congo, fans etamrpe, lequcela na p Nre
le pom.de font majtce.;. le: i9, ua Negre
nouveau, 4tamp6 flur e fia droit ML.
entrelAcies, & CEN, lequel n'a pu
dire fon nom ni celui de fao malire:
le zo, Pierre, Congo, dramp6 fur le
fein gauche, utant qd'on a,,pu diftia-
guer, B, lequel a dit-appartenir A M.
DfJlebac.; & unNegrenouveau ,.napton
Ibo,, &tampefur le fein droit BR, lequel
n'a pu dire fon nom ni celui de fon.
maitre: le zT, *.an, Congo, etampe
fur le, fein droit illifiblement ,& fur le
gauce'de'une 'tainpe etnfer h cheval,
fequteta dit apparten iti -M. La/n e.t,
Habitant aux Racadeaux: leTz4, iW-i


maque, mtme nation, ayant des.mar-
qhtes de fon pays fur les deux feins,
lequel a dit appartenir a M. Confeil,
Habitant au Terrier-Rouge : le y.e,
Pierre, Congo, etarmpe fur le fein droit
JACQUEMIN, & au deffous AU CAP,
leqael a dit appartenir A M. Jacquemin,
au Cap; & un Negre nouveau, nation:.
Malaret, dtampe fur le fein droit BUT.
LER, lequel n'a pu dire fon no'm ni
Scelui de fon maitre : e 16, Laurence,
Nago, ayant des marques de fon pays,
fiur les deux feins, laquelle n'a fqudditre
le nom de f6n maitre.
Au CAP, le 17 du mois'dernier, eft
entri A la Geole Pierre, Senagalois,
etampd fur le fein droit SORBIERE,
& au deffous AU CAP, & plus bas HV
ROST, lequel a dit appartenirr AMi,
Lecomue, Habitant au Linmbe, le 14,
Marie, Creole, fans etampe, laquelle
a dit appartenir a Md AWlain, Habi-
tante au Morne-Rouge; deux Negres
noiveaux, Congo, tampes far le feirn
d&oit DUSERON:, iefqueis n'ont pi
dire leurs noms ni chntei de leur ma-zw
tre ; & ieux autres Negres auffi nou-
veaux, Congo, etampe, fur le-fein'
droit GUILHEMANSON, & au def-
fous A L'A C UL, efquets n'dnt pti
Sdire leurs noms nicelui d4 leomaNitre;
le 24, deux Negres & une NWgreffe
nouveaux, tampes fir le fein droit
GUILHEMANSON & au deffous A!
L'ACUL, lefquels n'ont pu dire leursk
noms n celai de leur mature: Iadite:N'&.
greffe e entrde A la Geole' cz6 le' if
mars, dieux Negres nouveaux, Congo
6tampis fAr le-fein droit JG, telqu 1
n'ont pu dire leurs noms ni celidde leud
maitre : le un Negre nouveau, Cdn.
go, etampe fur le fein gatrche, atutan
qu'onb a; pu Ie diflinguei, liALANDiE,
ayant une change au co .,lequel n'a p
dire fort nom ni tel'ui drfotbnmaltre.


~~----~- ~- ---- =-- -i----- --~-I--~--. _~_ll~l-~--_C--- --- --*-~-~









NOUVELLES D'EUROPE.
TU R Q V IE.
Mehemet-Aga ci-devant Kiaya ou
Adjudant-General du Grand-Vifir de-
caeir6, revenue Conflantinople lorf-
que le Hofpodar de Valachie & le Dra.
goman de la. Porte y furent amends
pourfubir le mnme fort, a etd dclard
Pacha par Sa Hauteffe. II devoit fe
rendre promptement I'Armee pour
r6tablir le bon ordre ; & come le
Sultan a heauconp de confiance en lui,
on croit qu"'i lui a. fait exp6dier la Pa-
terrte de Grand-Vifir.
II arrive journellement de l'Armde
quantity de Troupes, fur-tout, de la
Mer noire ; il eft tres- certain qu'il ef
r.evenu de la feule Ville d'Andrinople
jufqu'a dix mille homes, qui, malgr0
toutesles promeffes duGrand-Seigneur,
temoignent au:li peu d'envie que les
autres de rejoindre I'Armie, oud'aller
renfbreer les Garnifons des Dardanel-
les ; ce qui donne A Sa Hauteffe fujet
de craindre qu'un Corps auffi confidC-
rable, de retour en cette Capitale,
n'occafionne une revole centre fa Per-
fonne. C'eft auffi pour. cette raifon,
que l'on s'occupe des moyens d'en
dloigner toutes les Troupes.
R SSI E.
tes faces des Ruffes feperpetuent.
Les Chefs n'en font pas moins re-
ferves dans leur condutire. Leurs Ge-
neraux obfervent les plus grands evards
envers les Nations Chretiennes. Quel1
ques malheureux, voulant profiler de
cette guerre pour faire d U butin, croi-
toient dans la Mediterranee fous le
mom de Corfaires Ruffes, & en avoient
arbor Ie pavilion ; le Gndreal Comre
d'Orlof, es a yanr 't inftruit, fit pu--
ulipr conate eux une Ordonnance,par


7i
lauelle il nivitetbusl es Gouweraieurs
des Ports de Ia Mediterranme neutres
ou atwis de :la Cour de Riufie., fire ar-
r&ter ces efpeces de Forbans & & los
punir comme tels & fuivaat la rigueur
des Ordonnances.
P 0 L 0o ; N E.
La peffe-, qui enleve tant de mon'de
dans ce Royaume, s'approche de Ila
Capital ;elle eft ddjadans la Petite-Po-
logne, & il n'eft que trop certain que
la Ville de Jaroslaw en eft aitaquee.
La crainte de ce terrible fl6au a deter-
mine quantity de Magnats a quitter le
Royaurme, ce qui caufe une perte de
plus. de quatre cens mille ducats que
ces Seigneurs depenferont en Pays
stranger. Dans ces triftes circonflan-
ces, le Tribunal du Grand-Marichal a
rendu une Ordonnance, porrant dd-
fenfes aux Juifs de parcourir le pays-
pour vendre de vieux habits & aux
perfonnes de tout fexe d'en rien ache-
ter. Les habitans de Zolkiew, aban-
donnes au fleau qui les defole, & de
pourvus de tout ce qui eft neeffairea
Ia vie, ayant trouve le moyen de faire
f4avoir 1'reat deplorable oh ils fe trou-
vent reduits, ii y a eu ordre de leur fair
paffer de Lemberg, avec toutes les
precautions poflibles, fix chariots char.
ges de vivres & de provisions.
On craint toujours h Varfovie quel-
que funefte Entreprife de la part des
Confederes, on a faith en confequence
entrer dans cette Viile deux Efcadrons
de Cuirafliers, & un bataillon d'Infan-
terie. Independa.mment de ce renfort,
on en attend tous les jours un plus
confid&rable.
A L LEMA G N E.
Sa Majeftl imperiale, informee 4u4
Bon effet que produit la formation
d'une Milice national ens Puffe ,a


_ ~,,,,.-n~-c~3""?FCbCl~rr~C-~3R




V I- -


76
pris la rdfolution d'en crier une fem-
blable dans tous les Etats Hereditaires
de la Maifon d'Autriche: Elle ne doit
pas tarder A mettre ce project A execu-
tion; en confequence Elle vient de
donner les ordres les plus precis pour
qu'on ait A faire le denombrement ge-
neral de toutes les families de ces di-
vers Etats.
ITALIE.
Le Pape a propof6, pour encourage
1'Agriculture dans fes Etats, des re-
compenfes auxSqavans qui publieroient
les ouvrages les plus utiles en ce genre,
& aux Agriculteurs qui feroient mieux
valoir leurs champs.
On achieve de rediger le -projet de
Sbatification du vnderable Jean de Pa-
, lafre, Ev&que d'Ofma; & bientot cette
piece, qui affurement ne fera point
plaifir A la Sochite qui a mis A de trss-
fortes epreuves les vertus heroiques
du Bienheureux,fera rendte publique
par la voie de l'impreflion. Le Saint-
Pere a ordonni une Congregation qui
a dt faire l'examen de ces vertus. ,a
vie de ce Pcrlat pique la curiofite g4-
nprale: on s'attend A y trouvcr des
traits fort intereffans.
SII fe pafle pen de jours qu'on ne voie
. Rome quelques Reglemens interef-
artis. La Police y etoit tr's-nngligee;
Ies Soldats de cette Capitale etoient
depuis long-temps en poffelfion de pro-
tiger les tavernes 8; autres lieux plus
dangereux encore. II levr a ite ordop-
ne de la part du Commiffaire des
Armes, de refpeaer les Minifires de
la Juftice qui y vieqdront fair le de-
voir de leur charge, & de fe garder
de mettre aucun obstacle A leurs fonrc-
tions. Peut -tre lear defendra-t-on un
jour d'aller eux-m8mes dans ces lieux
augmenter, le nombre des fain'ans-pri-
v.lilegi'sdont cette Capitale eft infete.


ANGLETERRt E.
Le Courier que le Miniffere avoit
envoy e Madrid en eft revenue.
Les depeches qu'il a apportes o.nt ete
envoyees fur le champ au Roi A Ri-
che'mont par le Lord Weymouth Se-
cretaire d'Etat. I y a eu plufieurs con-
f6rences avec les Miniftres fur le con-
tenu de ces depeches, don't ii n'aen-
core ripn tranfpire. On foup9onne
feulement que la r6ponfe de la Cour
de Madrid eft fort ambigue, & I'on
entrevoit que I'Efpagne regarded les Ifles
de Falkland comme dependantes de fa
Couronne, & qu'elle fe plaint de la
conduite des Anglois. En attendant les
inftrufions particulieres que le Prince.
de Mafferano, Ambaffadeur d'Efpagne,
recevra de fa Cour fur les objets qui
font en conteftation, bien des motifs
portent a croire que ni la France ni
I'Efpagne ne font difpof6es A faire la
guerre. Le Marquis de Noailles a deja
rMufi, dit-on, dans l'objet de fa ne-
gogiation, coocernant la rangon de Ma-
pille ; peut-tre parviendra-t-on a ajuf-
ter de meme les autirs diffrends, fans
en venir A une rupture. Cependant les
preparatifs naritimes continent fans
relAche; la preffe des Matelpts fe fiit
avec la plus grande afivit'; le Corps
des troupes de Marine eft prefque com-
plet; on recrute les troupes de terre,
& lon parole de les augmenter: le Corps
d'Artillerie doit &I'tre d'un Bataillon ;
& l'on a envoy ordre en Irlande de
complete tous les Regimens qui font
fur l'6tabliffement de ce Royaume. La
Cour a envoy auffi ordre A Portfmouth
d'y preparer huit Vaiffeaux de ligne
& trois Fregates. Independamment de
ces Vaiffeaux, il y a encore de nou-
veaux ordres d'en equiper d'autres en
diffirens Ports;& dans le cas oh on n'y
trouveroit pas tout ce qui eft nicef-


MI








aire pour mettreinceffament ces Valf.
feaux en 6tat de tenir la mer, les Com-
miffaires font charges d'avoir recoups
aux chantiers des Particuliers.
On dit que la Cour de Lisbonne a
fait declarer au Miniftere Anglois,
qu'elle etoit refolue de ne prendre avec
les Cours de France & d'Efpagne au-
cun engagement quipuiffeatre contraire
aux liaifons d'amitie & de commerce
avec la Grande- Bretagne ; & qu'elle
a fait declarer aux Miniftres de France
& d'Efpagne fes intentions A ce fujet.
Tous les Membres du Confeil-Prive,
qui etoient a la Campagne, ont requ
ordre, par des Meffagers, de revenir
en Ville. Le lendemain, le Lord North
a prdfid6e la Treforerie don't tous
les Membres fe trouvoient affembles.
Ce jour-li, il y eut un grand Cercle
chez le Comte de Hilshorough, ohts'e.
toient rendus les Gouverneurs des Co-
lonies qui fe trouvent ici, ainfi que les
Agens de ces Provinces, & plufieurs
Negocians intereffis au commerce de
I'AmBrique. On a depeche le m8me
Sjour-, par un Paquebot extraordinaire,
de nouvelles inftruiions au Gouver-
nement de la Jamaique.
FRANC E.
Le Prince de Marfan, Chevalier des
Ordres du Roi, Lieutenant-General de
fes Armees, eut l'honneur de prater
ferment entire les mains de Sa Majefit
pour le Gouvernement de la Provence.
Le Chevalier de Viri Moufquetaire-
Gris de la Garde ordinaire du Roi,
cut auffi l'honneur de pr@ter ferment
pour la Lieutenance de Roi de la Pro-
vince de Bourbonnois: le meme jour,
la Princeffe de Montmorency a pris le
Tabouret. ,
Le Roi ayant ete fatisfait de lama-
noeuvre de fon Regiment au Camp de
Fontainebleau, & voulaat donner des


7'
preuves du conteniemnt quittien a eu,
aprls la revue, Sa Majefit a promise au
ieuttenant-Colonel de ce Regiment,
un grand Gouvernement; au Major,
le grade de Brigadier, I'expefative diu
premier Cordon-Rouge qui vaquera,
& une augmentation de 1ooo liv. de
penfion. Le Roi a donn efept Brevets de
Colonel aux plus anciens Officiers,.
treize Croix de St. Louis, differences
penfions aux Capitaines & Officiers
Subalternes & cent louis parBatailloa
pour les bas Officiers & Soldats.

A M : R I Q U E.
Du Port-au- Prince, Ie 2 Fivrierderrnier.
I1 a paru ledit jour, vers les fept heu.
res du foir, dans la parties de l'Oueft,
a la hauteur de la Gouave, un M tore
de figure. parallelogramme rectangl~,
don't les longs c stes pouvoient 8tre de
dix pieds fur trois; il s'eftenflamme
par les extremit's, & a dure t'efpace
de 7 a 8 fecondes; it s'ef enfuite eteint
par fon centre, & a difparu, prefque
aufli-tot.

A V IS D VER S.
Mrs les Creanciers de feu M. le
Chevalier de Lalane Habitant A la
Grande-Colline, Dependance.du Fort-
Dauphin, font pries de communique
leurs titres de creances au fieur Def-
pradels, Notaire au Fort-Dauphin, le-
-quel prendra avec eux les arrangements
les plus convenables pour leur procu-
rer leur pavement.
.On previent le Public que lundi pro.
chain, 1i du courant, ilifera proceed
fur l'Habitation de feu M. Dalban a
haut du Cap, & A la Requete de fes
HWritiers, a la vente de divers men-
bles, effects & befliaux dependans de
Iadite fucceffion.






M. DZAlmi/., Avocat, ftdifpefaot
A partir .pour France ,, price ceux qui
ont des papers dans fon Cabinetdd
vouloir bien les retire inceffamnment.
La maifon qu'il occupe, confiftant en
cinq chambres, quatre cabinets, deux
cuifines, une court & un puits, fera A
louer, du jour de fon depart jufqu'au
I' .janvier prochain. 11 prIviefit en
outre qu'il a vendre plufieurs mea-
bles,comme Glaces, Luftres, Giran-
doles, Tables avec leur deffus de mar-
bre, Ameublement de rotin, Lits, Ar-
smoires, Argenterie, &c.. II vendra aufli
deux Chaifes roulantes, dent une A
deux-places, qui eftneuve & lautre,
a trois places; & un attelage de Che-
vaux gris.
M. Creto, premier Subftitut de M,
le.Proettrour du Roi du Cap ,ci-devant
Procuretur aux furifdiffions du .Fort-
Dauphin & dt Cap, pri miles perfonnes
qui ont des palietrs dans fn Etude,, de
les retirer inceffamment, pour lui dvi-
viter le defagrement de fe voir force"
de faire-des frais -ceux don't il a eu
autrefbis la confiance. Les drivers avis
-qu'il a ci devant donnes pour le mime
fujet, n'ayant product ancun effect, il
pr&vient pour la deniere fois quil' pour-
Sfuivra,,tant pour les fommesmodiques
que pour les confidr cables qui tui: fjnt
dues par fes anciens: Cliens, tant dut
Fort-Dauphin, que de cette D' pen-.
dance. On s'adreffera au fieur Braitff,
Ieune, faifant le coin des rues Saint-.
Louis & des Religieufes, owu, M' Ga,-
tier- de-la-Gauteri. Procureur ait Cap,,,
rue Bourbon, qui ea front la revrife...
Il a t terouv le 4 de ce moist, a
Ientree de la nuit,une Cuiler &- une
Fourchette d'argent, etnveloppiesdans.
une ferviette, & une autre Cuiller d'ar-
gent, A c6t. de ladite ferviette., Ceux
qtu auront perdu lefitsobjets ,,pour-


rfnt sWdreier &A Mireuve-ed'Alber,
.rue dba Vie~x-Gouernement, qui les
re mettrs, pow~vw qc'on piaye les frais
du prefent Avis..
Le fieur Rriedmn, refidant Nipes,.
etant fur fon depart pour la Maartinique,
prie les perfoanes A qui il e.ut devoir,
de fe prefenter pour reeevoir eur paie
men t,de mn~me que cells qui lui doi-
vent de le folder inceflammfent.
DEPARTS POUR FRANCE.
M. Thomas Ddaunay, Habitant art
Borgne.
Le R. P. Bonne, ancien Cure da
Port-de-Paix.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
Le Dromadaire de Bordeaux, Capi-
taine la :offe, du port de z5-o tonneaux,
partira pour ledit lieundans le courant de
ce inois.. Ceux qui voudront y paffer
-ou charger. fret, s'adrefferont A Ms
braham & Farrouilk' N~gocians az
Cap, ou audit Capitaine en fon magafin
chez lefdits fieurs rue Penthievre..
La TerpJfchore., du: Hvre du port
de 2.6o tonneaux Capitalne Marc ,
partira pour ledit lieu dans le courant
du mois prochain. Ceutx q.i voudropt
y paffer ou charger A fret, s'adrefferont
audit Capitaine en fon mnagafin, rues
SSaint-Laurent& : de la.?ointe. au Cap..
L*'Emp.rewrs, de dBordea~uix, Capitaine
SBrtiuo Duiffe, :partira pour ledit -lieu
. dans t.tott :le courant d: ce mois. Ceux
quii voudront y paffer ouwcharger A fret,
s'adrefferont audit Capitaine ena fo
mragafin aul ortautRPrinoe,.
L Chavignyr, t Na~tes, Capitaie
SFourneau-, partcriha Ia fin de cemo0is,
ou dans les premiers; j'urs di, prochaiin,
ne lui manquant' plus qu'environ de&x
cens bariqiue d&e fire qw'if prendra, fi
toutefois it lestrou wel fandnquoi il pren.
dra d'autres deo res, voulant s'iexpi


1 poll pill


i









dier. Ceu ,i- voldr.nt y pafCer o a
charger A fret, s'adrefeiowt AM" Tar-
diy, llo & oll Compigaie ou, audit
Capitaine en fen anagafia, rue Saint-
Laurent au Cap. Ledit Capitaine prie
ceux qui doive 't fa argsaigoM de vou-
loir bieas a folder, .& prvie t qFila
encore & yendre 50oo0 asdoifes &
wOoo oautes.
BIENS ET EFFECTS A VE-DRE.
Une Habitatiorn fife au Quartier de
Nipes, Paroiffe da Petit-Trou de la
conteaance de 400 quarreauxde.tetre,.
don't plus de Ir o en plaine, defquels
plus de 80 peuvent etre arrofds paruae
force abondante : cette Terre,jufqu'd
Ce joar,jn'a 6r6 cultiyve qu'en indigo;
mais elle eft trws-ftufceptible d'uan Eta-
bliffement en fucrerie: outre lVEmbar-
cadere da, Petit-Trou, ele 'a an atitce
dibo~ich par celuii des Banadaires,:
don't elle n'eft diflante:iqe d'une petite
Iieue; & e chemnin qui y condis eft en:
plat pays: cette Habitation dpetndat:
de la -fieceffion da fieur . M~ariel,
avoit et6 venduie, il y a trois ais, par,
lesHeritiers, pouracquitter les detes%
de ladite fucceffion.; mais le fieur Ca~-
defirct, qui:laavoit- aeqtifte, n se'tant,
pas trouive eta .tat de. atisfairei, l:-i
chance des terms, eaa faith la remife.,
Les p*bfonnes qti defirefrnt, de plusi
grands ecl-rciffemens pourr'ont s'a-
dreffer au fieurE.-Martel, Officietr de
Milices* A Leogane, ou atn fiteu. .Cra-
Sarig. iHNegoani aut P.orts a-PRi ce,.
: .:?reire bla tiche Wsi ei~ tbatiMquies,o
proprel blanchir lefsre, & Liqueursi
deh la Martinique. On s'adrtefferaT Mr*
de BRlandbardn & Be t/ot, Nigocians amu
ap. ...
"Un Bateau, du port 4e .tng, F ,
g~ environ, avecO At .on grement ile.
tout en tres-bo n etat ainit que fon ca-
aot untaccbn, di'e-6ariqute de fatte


en acajoU .; deefcanofs; un aste, ide
28Ro lives, & tous les autres uflenfiles
niceffaires audit Bateau. On s'adreffera
aadit fieur Romadou., aia, commaan-
danm ledit: Bateau.
- Le fear Ctf.aroy ,eune,, done avis
qu'il continue la diftribution des li-;
queurs fines du tabac du Maccoiba,
des bbuts de tabac A funer le tout, de
la Martinique & de la premiere quarit6:
le, fleur C4aarouy', fon free, -: fon de-
part pour Frantce, lu1ia laiffd la manuW-
fa&urequ'il exerioit des liqueus fines,,
de tomt-es les quality s, I '~inlar de cells
de la Martinique, it. ofe affurer qu'il a
portecette tnanufaQure a fa-perfe&ion, ?
mnme au deiffss de cel1s d~a Marti.-
que i: il en a. aueltement le plus bel -a f
fortirnedt qi 'oi puiffe deree. ledit,
fieur Cafarouy previert en outre qu' ii
a .vendre un mouiin tout neuf : van-.
ner le caf6 don'tt itfera bonne compo-=
fi io h~Sa demeaweeO tmes Ienth.ievre
J Samt;oPierd ,tiC. :.
A VA ve9RRi t Ou A' AFFER MaR.-
Une. Habitation fite a la Platoe-dtit
Fond, Paroiffe de Torbeck de la cone:
tenaace de 4 5 quarreaUx de terte, do'nt
maoib en bois deboat., elnv-iro 8 q.ua
reaun en Coto, ica'6 & 'vivres ,-8 Iee
re4fe en fa'anie, fura qti.lleiy I y ne
grande cafe ,deux-r gains ) cuifine &i
pouqaiIler, deuxpietits colombiers, une
cafe Negres: en outre i, t &tes de
Nieeges~ oeu.gieffes, une chaife roir
lanie; uIi irtowmb eyeu & timnroupctau rd
betesi coQhe :.fit o .rVeat ,;1oiKveixtdeaf
feulem'entltaditH aritatioa, o e al'af
fermera.
AA Ik A ,L OfA : L OUEl.
SUqe'Maifeh fife au Cap, naedu'A Cw I
;, yis-k, is 1 Ma afin du Roi, A
L ouet"purr le 1 axvt prQbamn,: co.n-
fiaint en une halle, une falle, ;tn 'aUon
& uti chambr d6dntantfliir a tue, une


13_C ~--C-Y^-I~--~--~-
rrr-~----- -~~-~-r~-~----------Y----Y~~"~-IT-rr~-- CI1~CIZ----~










autrechainbre & deuxcabinets doinnant1 dlenvironi 5 i 8 ais, tailte d` m peds
for la court, deux course feparees d'une 3 pouces, eft maron depuis Le 6 de ce
'baluftrade en fer, tune cuifine,deux ca- mois. Ceux qui le reconnoitront, font
binets dans. 'arriere-cour avec un pries de le fire arrtter & d'en don ner
bineos- .dais. tarrere-coura, ave- un "' r.'"'n"
puits & des baffins a laver. On s'adref- javis a M. Robillarda4 Quartier-Morin.
fera 4 Mda veuveLecderc ruie Penithie- Un Negre, Cr oleI, nioti A.ndri,
vre, au Cap. : ged'environ ~. 24 apnstaille de a
ESCL AVES EN MARONAGE. pieds 7 pouces, eft maron depnis le9 .
'rois Neg'res, Congo don't deux du mois dernier : ledit Negre a emmen:
.nommes Domiinique & Noil, ges d'en- aveo lui une.Ngreffe Creole qu'on l'a-
vireon 2ariS tailtle de f pieds 4 a voit charge de -retrer des Priftons dt
pouces; & ie troifitme Jpiter, taille Capi. ayant fur i 'Ie R eenfcment de
d'enviroi , piedsi: e dernier eftlnaron llHabitation Efcot, de 'annee derniere,
depuis deux ans: &tamnes tous les trois avec des lettres pour le fieur Damare-,
fAr le fein droit LETAILLEUR les grant ladite Habitation. Ceux qui ley
trbifieme' & quatrisme lettres entre- reconnoitront, fo0t pries de le faire ar-
lctes,- &r GIVE, :le deux dernieres r&ter & d'en donnripvis A M" Guiraud
lettres altfi entrel cees. Ceux qui: les: & ViFiard 'N6egociaris 'a Cap .
reconno0trontn, font pries de les fire Une Negreffe Crole nomine
arreter & d'en donneravis tM. Letail- Guitte, fe difnt libre, Agce d'enviroin
lur\, Habitant aux Gonaives, on a M. 6 ans, taille de y pieds potices ott
Perard; N6gociant au Ca p. environ fetamp6e focus le fein MGy,
feux N, gres nouveaux, Banbara ayant le nez large. &:les levres fort
& Mandingue, timp6s f t.r lefirin ga u epaiffes, ft :tor ne depuis le d
che DELLERM,s dg'edvironi ~ 5 ns,* miois dernier: on fotu'pgonne:q S taille de 5pied's Tix poi~ces, adont tlun retire fouvent dans une division de1;
S miTrer, aaregre s& .robuf, a'dse M. Defouohe,aunFoff( de Lii
:des incifcions, f- es.joues & les dents monade. Ceiux qui la reconnoiront ,
fotavanrCes en dirs de la :bouchie, font pries dela fire arr&ter & de'e don-
fdn( :marors depnis lec idofeptetbre nei a&vis aM. a Commiiffiionna
dertiti: lefditVN egres appartenans A: rei au. Cap,. iueduBacou Ml 'fMa-
M. Mingue: Habitarit; aiJ C onai'ves. turtin i~rn` 'ou Habitant au Bois de
Ceux qui les r#connoi ront, ,font piies ILa'nc, qui elle appartient i y aura
de es fair arre^ter m&den do.niner; avis. z 'o dlie recompenfe.
ati fieurZ De fernt, Hia'aniau Gonai- Deux Negres Congo don't Vurn
yes;+ M;N. GerizNe iSNgiatir Saiat- nomm m ~arfri;&l u'rttrleJnirptiey
Mare, 4ot : M.. Lborde. Prociuretr i ta n ps fERNIER AU TRIOtU u-$tr
it Y' artt+ a, chaqie Negre. : 1, deaimnois. eux qii les ti connoitront,
Un Negreo, Ciiel; ItomrA 'Pierre fontmpprkis deles faireatr-trer.& d' enRdon
Labadie, tamp COMMUNTY .Age er avis M. Douas, Neociant auCap.
A Pevmrfi r deMM4'Ie* GeA* & Indan
Z, I -

'. C. . . 0 t Lo hii cur eve. ifu, Ro i. -3







ANNfE 77. NO. ]


"I, ES AMERICAISNES.
Du Mercredi 13 Mars.
*yjcS~rr~ ;;IP ~ i1 3


A RA r E E de Navires.
An LEOGANEF,e 2. du mois dernier,
J Fille de-MontiKery, Capit. Barbier,
parri de Nantes le 2. decembre der-
nier; & la Flore, Capitaine Daniot,
tenant de la C6te d'Or avec 4z9 Ne-
gres.
A SAINT-MARC, le 4 de ce mois,
la Thnuis, du Havre, Capit. Morin,
jarti le 6 janvier dernier.
SAu CAP,le z de ce mois, la Mar.
guerite-Elifabeth, de Bordeaux, Capi-
taine Maflon, part dudit lieu le 8 jan-
Vier dernier au lieu du 8 fevrier com.
'fe on l'a annonce dans la derniere
Feuille : Ie 7 I Senac, de la Rochelle,
Capit. Peron, parti dudit lieu le 5 d-
tembre, ayant touched la Martinique;
la Rencontre de Bordeaux Capit.
Toubart, parti dudit lieu, le de-
ceinibre, ayant touche auffi aa Marti-
nique ;ta Binfaifance, du Havre Ca-
ptaine Mannoury, parti dudit lieu le 6
janvier; & le Bateau a Pofjie, de Saint-
Malo, part dudit fieu le 2 janvier: le
9 I'Efpirance de Bordeaux, Capir.
Trinchant, partidudit lieu ~ 8 janvier:
le lo, le Saint.Jcan Baptife de Bor-
deaux, Capit. Coronac parti dudit lieu
le 8 janvier.
DA PA R*T de Navires.
DE LfoGANE, le i du moTs der-
awer, I'Hebi, Capit. Paillet, pour Bor-
Jeaux.
DU PORT-av.PRINCE, le 7 de ce


mois la Renommie, Capit. Monnerot,
pour Bordeaux.,
SDu CAP,le 6 de ce mois, lAfriquaih,
de Nantes, Capit. Etcheverry; & la Ge
nerviwe, de Bordeaux, Capit. Sanguinet,
pour le Port-au-Prince :le 8, le Saintr
Jacques, deNantes ,Capit. Peyre, pour
Bordeaux: le o, le Duc-de Choifeul, de
Nantes, Capit. Samoual.
PRix des Marchandifes de la Colonie.
A SAINT-MARC le 8 de ce
mois, Sucre blanc, premiere quality, 5
liv. feconde, 46 liv. troifieme, 38
liv. common 32 liv. brut 25 liv.
Indigo bleu, 7 1 io f. cuivre, 61. L
6 1. 1o fCaf6 nouveau, 5y f.
Au CAP, Sucre blanc, premiere
quality, 45 a 46 1. feconde, 41 42.1.
troifieme, 38 a 39 1. commun, 30
31 1. brut, 1o a 13 1. Indigo bleu 8
A 9 liv. cuivre, 7 livres io f. Cafd
nouveau, 15 16f. Coton, 1 0 11Z5 1.
Cuirs, 8 9 1.
PRIX des Marchandifes de France.
A S. MARC ledit jour 8, Via
vieux, 400 liv. nouveau, 31o liv. Fa-
rine de Moiffac, ioo A z o L.coRmmune,
8o 1. Bceuf fal, 80 A 9o 1. Petit-fale1,
40 A 451. 'ancre. .Beurre, 3,0 f. la livre,
Au CAP, Vin vieux, 350 lives;
nouveau, o0 a 2150 1. Farine de Moif.
fac, 80 A 85 1. commune 60 o 66 liv.
Boeuf fale, 70 liv. le baril. Petir-fal ,
36 livres l'ancre. Beurre, 12. A z2 f.
la rivre. Huile, 24 a 41. Ila cave.Sa
Von, ,2o livres le cent,


_~ _I_ C~I _ _q


i











A SAINT-MARC, ledi jpuFr 8,Su-
cre blanc, Y d, brt t, :5 A 16 d. Indi-
go,33o A 36 d. Caff, 4I, 18 d. CQtQa,
42 a 4 d, .
Au CAP Sucre blanc, i6 & 17 d.
brut, 17 A 8 d. Indigo, Z4 d. Caf,
2o d. Cotoa, 27 A 30 d.
M -.o R Tr
M. Pierre-Antoine Pelard-de-Sebbeval-
de ?BcaUieu,Subflitut de M.e Procureur
du Roi au Siege Royal du Petit-Goave,
& Notaire Nippes, y eft mort le:az
janvier dernier, ge' de 68 ans,
NEG RES MAdAR NS.f
Av FORT- DAUPIINM te 217 du
inois dernier, eft entri A la Geole, un
Negre, Mondongue, ayant fur 'Pelto-
mac des marques de brilure que Von
n'a pu diflinguer, ge d'environ yo ans,
lequel n'a fiu dire fon nom ni celui
de fon maitre; le z8 Jacques, Creole,
itampe fur I'e fein droit, autant qu'on
a pu le diflinguer, MALAYE, & au
deffous de deux etarmpes illifibles., le-
iiel a di appartenit & MI1 M-gdelaine,
Iabitante tla"Petite-Anfe :le 3 de ce
nois, J/an-Baptife auffi Creole, fans
rtampe apparente, sequel a dit appar-
tenir k M. Coudancan, a Plaifance.
Au CAP, le xode e' mois,eft entrl
lta Geole,, Jpiter, Congo, tamper
fur Feftomac ASCHEMELTZ, & au
deffous AU DONDON, lequel a dit
appartenir*'M, fcke mel ,'Habitant
-au Dopdon; trois Negres nouve'aux,
,ifri Congo, etampGs GUILHEMAN-
SON, tau deffous A L'ACUL le-
quels ri'ont pudire leurs ooms ni celui
e letir mattlre; &T un jeune Negre nou-
veau, Nago, fans etampe apparent,
yant le vifage rempfi d'iopifions, mar.
tjes'de-fon pays, teqUel n'a pu dire
(on nom ni celt de fon aiatre.


NOUVELLES I EUROPE.
T U Ra I E.
La Populace de-lame avee force
contre la guerre; chacn desire la paix
avec la, plus grande ardeur. Les Janif-
faires meme femblent aujourd'huiap*
puyer Acet egard le cri public.; it re,
gne parmi eux up prefiige fingulier. Let
tuccCs continues des Ruflfes les ont tel.
element deconfortes, qu'ils craignent
aujourd'hui teur rencontre, loin de voti
loir leur liver attaque. [Is avoient ma.
me former le complot de fe rendre k
Conftantinople, au nombre de 30 o 35
mille, pour exciter une addition dans
cette Capitale; maisl e Grand: Vifir ef
parvenu A les ditourner d'un defftin
auffi functe: ii a cependant fallu, pour
reuffir. dans une pareille entreprifei
qu'on leur promit de leur faire donner
par Sa Hauteffe une gratification par
t8te, de 30 afpres par jour. UIs ne fe
font meme pas content's d'une 6ffr&
auffi avantageufe, ils ont fornim plu,
fieurs demands, & ont exige que le
Grand-T reforier de 1'Arrae partit pour
les prefenter au Divan.
On craint toujours que les fureurs
auxquelles le Peuple de Smyrne s~-m
toit livre centre les Chrtiens de
cette Vitle ne fe renouvellent; en
confluence ,VOfficier quiavoit r uf' i
par fon aativit6 & fa fageffe e y reta
blir le bon ordre, ayant &te mand4
par le Grand-Vifir. pour fe rendre A
I'Armee reuut, iur les reprtfentations
d'es Notables de ce lieu, ainfi que d~s
-Confuls des Nations Etrangeres qui
y refident, l'ordre de demeurer &c
de veiller i la continuation de la. trana
quillit4 publique.
'P o LOO N E.
La Pefle ne ceffe de faire les plit
grands ravages dansla Podolie & I'-








craine. On ne fcavolt de quels noyensM
afer pour arreter le course de ce fleau
deflruteur; on a enfin refolu que les
Troupes de Ia Couronne formeroient
fous le Commandement du General
Branicki un Cordon avec les Troupes
Ruifes. On adonne les ordres les plus
feveres pour faire executer dans lesVil-
les de la Pruffe-Polonoife les memes R-
lemens qui s'obfervent dans la Pruffe-
Royale, pour prevenir les progress de
la contagion. Quelque. rigoureufes .ce-
0.
pendant que foient [es defenfes d'en-.
trer daas ces. different Etats i fe
trove toujours des perfonnes affez:
timeraires pour s'expofer,; plufieurs
s'etant gliffees i travers le Cordon, ft.-
tem tuees par les Sentinelles avancees.


AL LEMAGN E.


Sa. Majefte Imperiale prend les pre-
cautions les plus grades. pour prefer-
ver fes Etats de la pefte; elle ne s'efl
point conrtenree d'avoir tabli deux
Cordons deTroupes reglees fur les fron-
tieres de la Hongrie, pour qu'aucune
perfonne venant de la Tranfilvanie ou
autres lieux infe&es, ne puiffe enter
dans Ies Etats de -Tlmprarrice Reine :
Elle a encore fair prendre les armes
totis tes Payfans des frontieres, & leurs
l-aieites Imperiale& Royate ont done
ordre qu'bn feur fotrrnit journefnrement
du pain & une certain fomme.On croit
cependant que les progres de ce fleau
diminuent dans la Tranflivanie ; mais
fuivarn phlufiuars lettres de Pologne, ii
s'cft manif let dans le voifinage de Ia.
Cracovie,& continue de f-ire de grands
ravages d'ans Ia Turquie d'Europe. Les
frowieres du Come d de Temefwvar en
ent tte cruellement endoommag es, & ii
yeftperiun.grand nombre de perfonnes
dsnt on ne peut attribuer La muort qu'
Cette funefe contagion,


83
IT At rt
Laccomrmodement du St. Stegeavec
la Cbur de Portugal, a edte determine
fans faire mention de la fuppreffion des
Jfiuites. On attend que les dificultes
entrela Cour de Rome & les Couron-
nes delay Maifon deBourbon, s'arran-
geront de la mmemnaniere. On fait ici
beaucoup d'attention atx conferences
qtia futvert le Cardinal Marefofchi
avec les Miniftres des Couronnes; on
pretend iqu'i a lefecret de cer accom-
modement; qu'il fera dCclare Protec-
reur du Royaume d'Efpagne, & qu'il
fera charge des Affaires, apres que.le
Prelat Afparu fera part pour Ion Ar-
cheveche de Valence. On ajoure que
fa Saintere a iix ces objets avec laCour
de Madrid-, an fujet du Tribunal de la
Nonciature, rais qu'on n'en fera inf-
truit que lorfque te Prelat Valenti fera
revetu de cette Dignite en Efpagne,
AN G L TE RR E
Aprbs le Cercfe de Sr. James, tous
les Minifires, except celui de Ruffie,
fe feods rendus chez l'Ambaffadeur d'Ef.
pagne, qui, depuis la preffe des Ma-
telots, ne paroit plus i la Cour; & ils
ontr eu un long entretien avec (on
Excellence. Pendant que l'AIrbafladeur
de Ruffle ctoit au Cercle, il arriva un
Expres A fon H6tel', oi fon Excellence
retourna auffi-t.t qu'elle en:eut avis.
Le bruit du rappelde l'Ambaffadeur
de cette Cour A Conflantinople eft
auffii pei fond', que I'etoit celui du
maltheur arrive & I'Ambaffadeur de'
France A la Porte: ce dernier Miniftre,
bien loin d'avoir ereauffi groffidrement
infultl, que plufieurs Nouvelliftes )'ont
public, y eft toujours vu de tres-boan
ceil, & fon afcendant cta aufi fore que
i ama :s


- -- -------~_
----L---~------__r~------ --~----r~----- --_ -~------ ---_r









S P. ECTACLE S.
La Comedie du Cap donnera mardi
prochain, 19 du courant, une Repre-
fentation de Samfon, Comedie Heroi-
que en 5 a&es & en vers de M. Ro-.
magnefy, ornee de tout fon Spetacle
& d'une Decoration analogue A la
Piece. Le Sieur Pift executera la Cha-
cone de Rameau, des indcs Galantes,
avec tous fes agremens.
CetteReprefentation eft au benefice
du Sieur Lacombe.
AVIS DIVERS.
M" les Creanciers de feu M. le
Chevalier de Lalane Habitant A la
Grande-Colline, Dependance du Fort-
Dauphin, font pries de communique
leurs tires de creances au fieur Def-
pradels, Notaire au Fort-Dauphin, le-
quel prendra avec eux les arrangements
les plus convenables pour leur procu-
rer lear paiement.
11 a e6t vole a S. Marc,dans la nuit
du i au i novembre dernier chez
M. Dupont, Procureur au Siege Royal,
& Dire&eur des Potffksde ladite Ville,
dans fa chambre A coucher, deux Mon-
tres d'or, fkavoir, une pour femmre,
garnie de fa chaine & crochet d'or,
gravee & relev6e en boffes, lefquelles
gravures reprefertent un Berger &une
Bergere, trois rmoutons & un chien Ile
boltier de ladite Montre a un double
cordon, & la chain eft garnie de fa.
clef d'or, d'un petit chien afis, de
minme metal, fous lespattes duqiel eft
une agathe, fervant de cachst,- & un
petit flacon quarry de.cryftal, avec unn
ruban de foie rouge & blanc, entrelac6
dans les ehainons de ladite Montre; &
l'autre, m6me metal, petite, de gravure
uaie, remuant un peu dans fon boitier,
& rude A monter, ayant un cordon de


foie verte, & une clefde cuivre. Dans
le cas ou ces Montres feroient prefen-
tees pour &tre vendues chez Mr" le$
Habitans des differens Quartiers de
cette Colonie, ou A M" les Bijoutiers,
Horlogers ou autres Citoyens, ils font
pries tres-inftamment de vouloir bien
les retenir, & d'en donner avis A MM-
les Direfeurs des Poftes de leur Quar~:
tier, ou audit fieur Dupont qui, outrd
la fincere reconnoiffance qu'il leur ert
aura, offre encore de donner une re-
compenfe honnete.
M. Bouvignyes, Habitant Jean-Ra-
bel, announce tln depart pour France
pour le mois d'avril prochain :il pari
avec fon fils pour aller retablir fa fante,
& laiffe fon Epoufe fur fon Habitation
non hypothequee.
Le fieur Crouteille, Marchand-Tailleur
au Cap, Place-d'Armes, fe difpofant t
partir pour France a la find mois pro.
chain ou dans le courant de mai, price
ceux B qui il.peut devoir, de fe prefen.
ter pour recevoir leur paiement,ainfi
que ceux qui lui doivent de vouloir le'
,folder inceXamment.
Le fieur Juquois Couvreur au Cap,
fe difpofant A partir pour France, le ier
mai prochain, prie les perfonnes A qui
il peut devoir de'fe prefenter pour re-!
cevoir leur paiement,ainfi que ceuxt
qui lui doivent de le folder au plitt.B
II prrvient en out re qu'il a vendre end.
femble ou f6parement fix Negres Cou*
vrears.
M. Dunoulin ^Avocat prdvient
ceux qui ont des affairs dans fon Ca,'
binet, qu'il ne fe fera plus fubf'ituer,
dans la crainre de s'attirer des reproche's"
furle choix qu'il pourroitfaire; de forte
que,d s cet infant, leurfdites affairs.
refteront en fouffrance, s'ils ne les reti-
rent. pour les remettre euxmenies -
d'autres Avocats, : t


...... ------








M. Toibart, co6thandantle'Iavire
Ia Rencontre, de Bordeaux, donne avis
qu'il eft arrive en ce Port, avec une
Cargaifon tres-bien affortie, iant en
comeflibles, qu'en marchandifes fe-
ches, &c qu'il a pris fon magafin au
coin des'rues Saint-Laurent & duVieux.
Gouveraeineht.
DEM A N DES.
Un Particulier defireroit trouver h af-
fermer pour 5 ou7 annees, une cafete-
rie en rapport, & fur laquelle i! y auroit
18 a 306 Negres, foit au Quartier du
Dondon, foit dans celui de la Grande-
Riviere on donneroit au Proprietaire
toutes les fiiretes qu'il pourroit defirer,
tant pour les paiemens du prix de la
Ferme, que pour les non-valeurs. On
s'adreffera a M" Delage & Daney, Ne
gocians au Cap, qui indiqueront les
perfonnes intereff6es A cetobjet.
On defireroit fqavoirdes nouvelles*
de M. Jacques Dubreuil, natifde Paris
paffI aux Colonies il ya environ t 2
ans & pouvant avoir a~taellement 0o
a 5 ans. On pie ceux qui pourront
en avoir connoiffance, den donhner:avis
A M. Lbuvel, Secretaire de lrntendance,
qui s'y intreffe.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
Le Senac, de la Rochelle, Capitaine
Peibh, du port de 466 t6nneaux., bon
voiler & ayant toutesfoites de com-
mhodites pour des Paffagers eft en char-
ge pour Bordeaux; ceux qui voudront
y charger a fret des denrees de la Cblo-
tier,.s'adrefferont s Mr Mefnier, freres,
Negocians au Cap : ce Navire, ayant
depo(o foni chargementf la Martiniqae,
eft fur fonleft ,& petty ptendre charge
tout de fuite; il eft tout neuf, & il fera
S:mme de partir.dans tout te courant
du thoisp~ochain, & nimme avantis'ii
trobuie prntptertent A fifrterw:' ::". ;
I e 'driKon~i* 0 ) Naiti s Ca-


pitalne Iany, partira pour Bordeaux
dans tout le courant de ce mois. Ceux~
qui voudrent y paffer on charger 2
fret, s'adrefferont audit Capitaine en
fon magafin, rue du Marche-des-Blancs,
ou M. Labatut, Negociant au Cap.
Ledit Capitaine a i vendre di Bifcuit
bon pour les Negres, & d'autre pout
les beftiaux.
Le Navire l'Acajmu, define pour
Nantes & la Rochelle, Capitaine Roi,
partira pour lefdits lieux du 8 au to
avril prochain. Ceux qui voudront y
paffer oii charger fret, s'adrefferont
audit Capitaine en fon magafin', chez
M. Pavret, ou a M. Courtin Ngociant
au Port-au-Prince.
S E FF E T PERD U.
I a te perdu le 27 du mois dernier,i
furi lecheminde la Croix-des.Bouquets
ai Figuier, un Jonc femelle de quatre
pieds de haut, garni d'une pomme d'or
cifelee en long, & ayant un cordorn
gris avec fes glands de meme couleur.
Ceux qui l'auront troupe i font pri6s de
le remettre, au Port-au-Prince, chez
M. Pierra Rober, Niegciant; a-la Croixi
des-Bouquets,chez M. Taveau de Chamn
brun, fils anMn; ou au Figuier, chez M.
Klivian Frollo, aind, A qui ledit Jonc
appartient::il y aura recompenfe. .
MM.l esOrfevres di Port-au-Prince
oide la Croix-des-Bouquets, font pries,
dans le cas oti ledit Jonc lear feroit pro;
fent de le retenir, & de le depofer
at lieu defign6.
SBIENS ET:.EFFETS A VENDRE.
Ut7 belle & grande M'aifon fife aux
Ca yes St. L6uis, affermBe au R6i pour
fervir d'H6pital Miiitaire, 305oo 1. par
an, ladite Maifon d6pendant de la fu-c-
ceflion de feii M. Rene, Habitant A la
Baie.du-Mefle.On s'adreffera A M. Left
vre-de-Mouhery, Habitfant h Acquin,
chargO des affaires de cette fucceffion.








84
Un Terrein, n plat-pays,ael ta.coi.
tenance de 60 quarreaux ,faii.ant ,patie
de la fucrerie,, dependent de .I. uccef-
fion des feu fieur & dame Afelin., fis
aux. Perches., Quartier de la Petite-
AnTe, fu lequel it y a aauellement y
pieces de canne; ro quarreaux en vi-
vres, ti quarreau & deini en bananiers1
& le reffe en favannes, propre & Stre
plante' en cannes; deux cafes, de 45
pieds de long fur t6 de Iarge,.fourches
en terre, palifaddes en travers, 4 cafes
a N egres, le tout couivert en paille; une
autre cafe de 44 pieds de long fur ,6 de
large, un four-& une cuifine,:couverre
en effents:-deux autres cafes, don't une.
de 4T pieds de long ftr z6 de large ; &
I'autrede.9gopieds de-tcn fur 20 de lar-
ge,moitie en maqonnerie & moitiefori
feuillage.,. couvertes en effentes ;. un cat-
bEtouet A mulets_,3i beuf&- deux mur
ets :-en outre 3o0 ot 4; Negres.. Pius,.
un autreTerrein, fis au Fond-BEleui
Quartie & Paroiffede PAccul i fept
lieues du Cap .en bois debutt& deJla
contenance d 64 quarreauix ; fur lequel
i y a 6ooopied&de cafj plant's.depuis.
:5 mois,; une cafe de 3- piedisde long,.
fourches en terre, avec u.eegalerie cou-.
verte en pale & diux grand ajoupas,,
pour loger les N'egres. Onm s'adreffera
pour le tout- Me. I.illiard Notaie au
Cap, rue dbu Confe4i,qui ,fr part: dui
prix & des conditions, & dopnera4e.
plus amples-dclai'ciffrethens ,
De ux bonnes Halttations contiguees9,,
fifes an HatHe Mouflique, DIpendance,
diu Port.de-Paix, contenant- enn febMle-
2i quarreaux de bone terre arpe--
tes., don't i4 en bois debout,; & ltretle
en plane; ;fur lefqu lles it y-a I.% a ,
mille pieds de cafe qui- font dansleur-
premier rapport ,. bien charges ;. mais;
qutont befoin de. reparations, n'adant;
t entletecnu$depuis. plus. d fix mois


des vivres detoutest efpecesvour nour-
rir 6a -Nges, .ne fivanne bien, entou,
re -de haies.vives, de citroniers & de
campeches; cafes principals & plua
fieurs-autres en bon itat, cate Negres,
parcs a bates & a moutons::il y a unne
riviere & ra-vine cou-rane ,.qui font le'
tour defdites Habitat ions:: e.nqurre une
autre petire Piace,, contigae a ccs Ha-
bitations de la cottenance de -i quaar-
reaux, arpenteoe.& bortee d ravine
cotwante,, laquetle fait le tomi de certie
Place, oh il y a ne cafe de deux .ham,
bres ,des vivres:& 60oo piedsde-caf6,
& te refte en bois d;. bout Oa s'adreflt ra
M'. bois Foucher, au Cap., & au Port-
de- Paix, MM. Galbet & Tendron, ou
M. Regnier, Procureur ,qui, dornerort
de plus:am:ptsetclaireifemrens, & qui
en front bonnne composition pour dw
comptant. On.. prendra des Ntgres de
bord:, d'es creancest fr des Habitans !o-
lides S le Proprietaire demand pareille.-
ment des quittances de fes Creanciers ::
il donnerammine des termes honn'tes,
fi l'Acquereur fe troupe folvable.. On,
vendra aufl fi !'on veut, plufieurs aun
t res.Places contigues cells ci-deffius ,.
bonnes h indigo, arpentes, ayant de,
l'eau. fire &tcourante de tous cotes, S
beaacoupd~e ~ivre.,ravecdes dtabliffe-
mens ,:comae.ecafe, isdigoter i s, mou.
Slias- b<es, favannesent owurees &c..
i Qutre Neg es!Bo ~rangerS vendi-.
enfemble ou f paretienz. Oa,'adreffera
I $M" d, R4uy, C GawgP& Compagnie
aHCaa p gea 1feproit wn coampnfto
ttioen.
, Une Habatiaroiie( &laCoQuppe-dA
Pl I .ance ,.de .lcontenance d2.o quiar-
reauxde terre i Tfplurqutelfeiya i6C o
pieds de caf&-ena.rappec,. des. vivresM
pour nourrit.:,so,.gres ;; Me belle fa.-,
vanne bien entouree.,..negrand$ cafe,,
.k acolotbie ,; Pne cuiiCne.,* & caf$ 4A


IIL.. _L _~____~~~_~~~~~~_ _~__




"-----C-~-~ --- ~ ~ ----- -__ ---------I~ I ---- _---- -_I ~ l------- ~C-


INgres en ubiltr trois ttes 'd NeWgrt.
On s'adrefiera au fieur Jannie Hirift',
*aCap, rue Saint-Simon.
/ Le fieur -Carteau, Nggoeiant au Cap,
donee avis qu'ila A vendre des Chau-
/dieres. fucre, de y'6 39 poutces de
-diaretre ,ainfi que de grades Chau-
dieres, de y i 4 pouces, difeftueufes,
& pouvant fervir de rafraichiffoires
Sdans les Sucreries: il fera bonne comrn
position defdites Chaudieres, que r'on
potrra voir pres de chez'ti, rue 4u
,lieux-Gouvernement.
Une Plice fife an Borgne, - lieues
bu environ de IEmbarcadere ,de la con-
tenance de ioo quarreaux de terre;
borne des fieurs Deligny, Porchereau
'S Sauvat;' fur laquele ily aunajoupa,
des bananiers & autres vivresde plan-
:ts, le long d'une petite riviere. On
s'adreffera M. Biffon ,au Marchi-des-
Blancs, a qui elle appartient, qui en
fera bonne composition pour du ccomp-
tant.
Une Maifon fife rites ,Efpagno6e &c
Trois-Chandeliers, press ta Place de
Clugny. On s'aireffera iM. Roanns,
Entrepreneur die btimens, qui en fera
bonne composition.
Un;fort beau Negre Creole, Con-
ffeur & bon valet. On sIadreflera
M. Guill6o, Tmprimeur-Brtvet_ du Roi
gu Port-au Prince.
Une Maiobn, faifantle coin des rues
tu Vieux Gouvernemnent & SainttLau-
Tent, en maaonrerie, couverte en ar-
doifes ,'& compofte de 5 chambres, 3
c3binets,'deux cuifines ;rungrenier, une
cour:& una pits. On sadreffera i Md
reuve Fiil," la petite-Anfe.
Une Maifon fife at:Portau!-Prinee,
rue de CondU ,btie.depuis ltreimble-
ment -Ae terre ,:.nftraite poteaux #n
terrede baois:du Pays; late, maifon
confide en trois chamb'res, dont Une


totfie teu -appentIs 'ans' bI court
pour fervir de ciuifie ,office, magafli
'&chambre Negres, avec deux per \
rons qui font attaches a la cafe prin-
'cipale; le tout carrele: la cour eftfer-
:me de murs de fix pieds de haut. Ceux
qui voudronts' en rendre Acquereurs,
pourront s'adreffer i M. Gaudi,'N~
gociant audit lieu, qui en fera bonne
compofition.
A A 0IL0 OVU A LIOUER.
Un Negre fort adroit, fort dox,
bon valet & ayant unegrande intelli-
gence pour s'acquitter exa&em.en-t
d'une commiffion., it aouer prefen-
tement. Les p.rfonoes qui fouhaite-
rontd de s'ep fervir,'poutrront s'adreffer
a 1'In primerie Royale, au Port-at'
Prince.
ESCLAVES EN MAIRONAGE. --,
Un Negre, Congo,nomme Simon,
etampe fur in des :deux 'feins ILG, &
fur- Pautre MEND-ES, Ag6 d'enviro
i, ans., taille de : pieds zpouces ,
ayant appairtenu ci-devant ,. M. Jacques
Legrand, eft maron depuis le mois de
dicembre dernier. Ceux qui le recon.-
nottront, font pries de le fire arcr&er
"& d'en donner avis KM. Dubroqua
' Habitant a Cavaill"nn.
Un Negre Congo, nommi Jean,
etampefui le fein- droit J1'3ADO93 ,
de 24' & z ans, eft part m iron du Port-
au-Prince-dans un cannot, Ie 5 janvier
t:ernier. Ceux qui le reconndttront,
frht pri4s de le faire'ar'rter & d'eri
donner;avish M. Mbrpou, Charpentier
audit lieu, ou 'M. .Lenoine, a L6'o-
gane, quii leditNegre apartment?
Un Negre, Apada 6tamp6 POY-
NIEAV ,: & a effous ST. M AR C, ag
de .-i8 0o ans eit miron depuis 1 8
fevrier dernier. Ceux qui le reconnoie








,troit, fo.pt, pr ~,te fire arriter &
d'eo ,dpnqer avis A M.' P.aireaui iabi-
tant au Qartier lde lArtibonite, A qui
ledit Negre appartient, ou t M. Perard,
Negociant au Cap:ity aurarrecompenfe.
Une NegreTke aniuvelle bonommde
FranfQoia, nation Poulard, .tampCe fir
le fein dr6it AMIGVE: &'au defouis
oP. P.X. egee d'environ x 8 A o ans, eft
parties marone d-i Crette du.Port-de-
Paix, depuis le z du mois dernier.
Ce u 'qui l reconnoit r6hL, font. pries
de la fair -rr&ter & d'en sooner avis A
M. Aurio4,'Procureur au. Cap, 9u A MA.
Touraine Machoquet au P.ort-de-Paix.
Trois Negreffes nouvelles, nomnmees
Champagne, Mar ot & Ange/lique,.Con-
.o, don't la premiere eft atge d'environ
.7 ans & Jes deux autres d'environ 40
ans, etampees, totes (es trois BfiANE
& au deffous ST. MARC, font parties
marones dephis le mcmrnreneement du
ipois dernier Ceux qui les reconnoi-
iront, font pri s de;les fire arreter &
d'en donner .ais ~ M.Laoorde, Proa.cu
reur Saint-Mac .
1 ex uxNegres & deux Negre~ies, f a
yor ,Scipot, on ongo, aged'environ 4o
ans,taille de 5piLds 4 A pouees;.J-
lie i fafemme, meme nation & du me
ire 3ge.;Cirtophe.,Thiamba~ id d'en-
viron 30 a 3.6 ans ,&c aygnt des rmar-
qOues-de fo pays, fu- le vifage, iampe
HENRIS ; une jeu Neigreret'e Creole',
nomnmee Henriette un .peuta ouche,
(gee 4'envirorn 8 aps, Etantpe Pl-
LETAND, font maIons tous q atre de"
1ufs Ie du17 t mo dernprr. Ceux.quti
se recon.notront font prii de le
fair.arreter &l d'en donner avis 4 M.
GtJip freres., Negocians au Gap;b o


a--aietr fk edll an; Habitant -au Limbr.
il y aura,:bonne r&ompenfe.'On les.
foiipqonne dansle Cap ou dansle QuapE
tier-du Trou.
Un Negre, Bambiara,.nomme Ferrie*
.etamp fur le fein gauche L.,TAPIQO,
ef maron, depuis on tois &'demi
Ceux quren aurontc.nc. aiff,"qce, font
pries de le fire arrier -,:& dendo ner,
avis au nommrn Louis Tapio n. 1., au.
,Port au-Prince, qui ledit Negre ap<
partient, QU auSieurNicpla, S Habitaat
audit lieu. ,
CH E.VAVU:X PE RD U S.
Detu Cbevaux, don't I'un point
blanc, .ayant un malingre fur le dos, &
l'autre Anglois, poil rouge, la face
blanche, ainfi que les deux pieds de
derriere, fe font igareds depuis le 26A
da mois dernier. Ceux qui en auront
connoiffance ,. font, pries id'en donner
avis M. le ChevA ter de Rihcery, Capi
taine de la Legion, au Cap :. il y aura.
recompenfe utre la prife.
SUne Mule, pil foujis, rande qugue,
.tampde d'es deux cgt s GIBL, les deux
dernerese~1tr t..i..la esSt .egaree
le 4 du mois dernier de chez M. Louims
ienri Guilbert, Habitant au Qu0artier
4de -rtibonite. Ceux qui en tauront
Foino~ifance fonit p.qid d7en donned
vis ,a M. r Laborde, Prqcureurt t S.. Marc6
P. S. On previe nt.MMl les-abpni
auCd 4fickes .Amdrigquines que 1'Imprti:
mere du Port.-aPtirince 6tant retablie,
On. yimprimera lefdites .Aff'ces le-o0
du courant, .& q i'ew confequence elles
ne pourronttrediftribuies que te lundj
ixdudit mois.: quaint au Supplement.
la distribution s'en fera, pour la femraine
prochaiae feulement,lIe jeudi -


Av~ec Parmifrin. de MM. Is GiraI & InCdnt i.
A AU CA P cz G IT Imr *eur b dvi , .R.. .
.AU CAP, cke ^ G LL E QT mprimeur b revte l.'.' L--'
A % .- _A> A z., men
j *. ; .* . .. > > .. * >. * .


CIC-U"-~-C- -~ II _










*;h 2 t7 1; ri. 4 tN . ^ ...
// A O ';11-*.' 't w i < ^ --A ^L -!^ _" !_ : *'. *' *'' -, t ^ - --- -
^^A ?^h^^'^r** ^^sff-0 1^/T rif SYT AYMB7'
dr 4 i AM A
..I* _ __~l." -
Tth _ _ _ _


; .I SAM~RIQUALNESh


yu Mereredi


20
.- " .


Mars.


i~


1194 4 1,- --- 11 --1 .s I ol


i AR RI VE del Navire.

JxU X CAY :S ,Ie 8 de ce mols, le
S tn- Caj4 de Nantes, part dudic Port
.lfe :sJanvier dernietr :
D PART de Navires.
i ak'"" i.T-AU-PRINCE le I6 de
Ce mois'ta Gracieul-liagere de Nan-
s) Cajpitaine Gfifr, pour, eogane;
& la G6latee, de Mlar'eille. Capitaine
Fargier, puir edit Port : le r7, les
Anmi.4, iwdeste ~, Capitainc Sarme-
jainfe, pour ledit Port : l Rofi-fulie,
de Nantes, Capitaine Rafin, pour St.
Marc : leBrigantin la Marianne, Ca-
pitaine Iliriafi, pour la Nouvele-O r
leans; & le ateau le i gent pi-
taine de a Cofe, pour le nieme Port.
Pk:Ix des 'Marchandifis de la Colonie.
A SAINT-MARC ,,le i de. ce
mois, Sucre blanc premiere qualit ,
0o k 5 .l feconde, 44. 46 l. troifieme,
34 a381. common, 30'.33 1.brut, 2.5 1
Indigo bleu., 7 1.. io 8 1. cuivr, 6 1.
Sof. k. 6 1. iS -f. Caf- nouveau, i f.
vieux, ii '. Cott, fi a i i.o 1. Cuirs,
7 L 10o f ;
Au .PoRT T I-PRtNC, le I9 de
ce mis, Sucreblanc premiere, feconde,
troifieme quality, point, common, idem,
brut, 24 h 2)1. Indigo bleu 9 liv.7 a 71
5 f. Cafe nouveau, I5'a x 6 f.viux 5 f.
Coton, 90o a ioo'liv, (il n'y a point de
deCuirs.) Pialfrsgoprdes, 37 pour cent.


PRIX des Marchandifis de France.:
A SAINT-MARC, ledit jour I5 diz
m&me mois, Vin vieux, 360 400o L
nouveau ,' io A L 300.L Farine de MoifS.
fac, 9o a oo commune, 66 k75 I,-
Boeuffale, 8o 1. c baril.Petit-Sale, 451-
lanicre. Beurre,, 2A B 30 f. la livre;
Huile, 40 a 4 1. Savon, 2.o 1. le cent.
Au PORT-AU-PRINCE ledit jour
19 du meme mois, Vinvieux.35 o l.nou-
veau 270 k'300 liv. Farine de MoiffEc
90 liv. commune 60 h 66 liv. Bceuffale
75 le baril. Petit-fale 3 6 liv. 'ancre,
Beurre, tz f.6 d. la liv. Huile, 2.4-k4.kjI
la cave. Savon, Ixzo 1. le cent.
; CoURvs D FER E r.
SA SAINT-1MAARc, ledit.jour r dii
mrme mois, Sucre blanc, 14 5 d.brut,
,5 a 16 d. Indigo ,,pi 6 d. Cafe
x5 16d. Coton, 4z2.h4 d.
Au PRT ,,AiTPlNCE ,SucrebanC,
13. a 18 d. Wrt,4 & i6d. Itidigo, Zi
Sg3od.4Cae i '6 d. Coton, 036 d
N GRr a s-M 'A -Ro ivRS.
A JiRAMIE le z. du mdis der-*
nier, eft entr6 'a la Geole une Negreffe,
Congo, Campee fur leTein droit illifi-
blemcnt,.ageed'environ 4o ans, laquelle
n'a pu dire fon nom ni celui de forn
maitre; & un Ncgre nouveau, 6tampe
fir le fein droit :OBLES:. autant qu'on
a pu le diftinguer, g4 d'environ 3 o ans,


___ ~ _cl.--~---- ----~- --


F-"l-


LL __ ~LL- ---~IR-Y ~


+ :,





. I










ailae de e pieds, ayant pluieurs mar-
lques 41e TonPays, lequel n'a ft &direon
Iom~.iieJfi de ifn maitre.
Au PETIT-GpAVE Ie r I de ce
mois, CyYe/e, nation Mandinguie,
fans etampe apparent ag de 30 j 31
ans., aille d'environ 5 pieds e a-
ritpartenirau nommf TEveillI, Mu-
itre libre i Nippe :le 3 ,une Negreffe,
** a&** '*bt i.ti '^ : ; *
iommee Anne nation Biaos, etampee
fur le fein droiMIAILLES & au def-
fous P. PRICE. aig4e d'enrviron 30 4 35
ans tatille e 'pieds, laq ielle a dit ap-
partenir au fieurk iLs:, rifidant au
Port-au-Prin.j fe 7 ,.Simon, Congo,
T~fiia r f e fWin'droit k MENDES,&
Sfur le gauche ILG, Ag de 24 k zans,
Saille de pieds 1 pouches, lequel a dit
S -appartenir au fieur e Geandre, rflidant
Saux CayesA 6 '"-i CuraaoiC-n,
--et i'bnpe apparent, ag d'envirotfz |
: 13 ans taille de pieds pauce, c-
uel a dit.s'"tre fauve d'un BarteaEf1
bagnol:'ie a1, Dyazff Bahra, fans
: anipe.1parenc?@^ d
StaiE fde pqieds. 9 pogcehqftita
dt appartentr, u fieur .TdoaJ:ii hia
lbitan.au Grand-Fond. .
-' .SAINT-T rMARC, tc d ee rtOis,
in, Negre nouveau ;i, traip ROKE, ag#
4e 2 ai6 ais: a;ny ni ~t udifefonAoi ni
*celui de ,fbi masltr~i"e': 4 unege tiom-
n fean nation ri agoo ea is tamipe,
S&g4 de 14 z 15 as ; tallle de pieds z
pouces., lel.l n a. iddite le nom d
fon maitre le8. un Negre ouveau ;,
a ., : tuosi Nago, etampe 11ur Ie fein drot
|. EXAUDY, agd de 2e 165 ans, tAile
S e pieds 3 Pouces, ayant des marques
Sdefon Pays rles deux feins, lequeia
Sfu e on nom ni celui de fon maitre:
le 13, u.n& gre;Nago ,nonm6 Leferre,
iqtamp fur k fein gauche AFONEPCI,
kes deux premleres-lettrei entreacies,
4 de 27a2.8 ans, t4il de pieds, fe


difant appartn Xt r c
taha e, e. .
A YOG A1NGA 14 7 e ;e 4
Sg'ues, Mon -H1iu, tampe iHuini
meAtleqie a ppartenir an neom
'Giutlhon, Ma uatrrebe l Ntxiant
Riviere -de Gauclie e -i Francij4,t
Congo, &i, atmpt qu'on a pu fe
diftinguer, IRARD ~ au defots
OP. C.V, lequel a. appartelsr -,
fieur Girard, Habitabitg Pt-Gv .

N OUVEL L E S. D'ElTUR OL


Tu


R QLTI E


SPhieurs Janiffaires avoient -1ert
de l'armne & s'etoien rensi .Co:q"
tantinople ; on ieur avoit doni des r:-
"dres pricis de la part de S. H, 4*L
rendre au Camp. Its crureht fe saettfr q
'abri de la peine qui pouvoit fuivie
leurddfbobdifiaace ,en thfbfitiant eIur
Ordonnance des-habit de liyvr'.; 4is.
on fu ttllement rtonnm de voir danas
Capirate uan igrawd nodeb die.41omief
tiqties que ce Grand-Seigneur qi .s'ett
eoit tui.meme appercu, fc dwta de la
Trade. I enjoignik en confqiauence an
Cdamakan de tes examiner.: Ct Ofeiie
les fit arrn er fuir e champ, & lorfqi'ilt
furent dichauflfs, on aconvrit qu'ik
avoicnt tous autour de la chevile dra
pied, "nme rmia rouge fbrmee par les
cordons de cette coul'ur qui fervent
aux Janiffairespour attached eur chauf-
fure qui eft, fbrt Aroite. Sa Haateffe,
deviant qui ces dfersenrs, fiuent;0 con-
daits tes fit part fous bone. efcorte
pourle: Camp du Grand- Vifir, apris
leur avoir fait les menaces, es. pips terri-*
bles s'ils s'expofloieat defrter ,une
feconde fois,.
Les fucvs rfitirds des R~aks.& a. lp
douceur avec laquelle its traitent les
Peuples qui fa foumette, nt k leu. doA


-r-


.--










































i


luim





iatpn, 0 qlWls Ifbijug^uet par la force
' laurs~dis,, enaigaentaIphfiaurnNa.
dlons rgies par la Porte Ottomane. iA
%iivre: iars :dapeatix; il parbit que
es Tarcires de Crimde font dcree nom-
tre. Quatre Murfes de cette' Cowtre fe
jdfenterinr dernierement k Confantid
stiople, & portercnt at 6randt-Signeut
des ylaintes centre eur Kan. Ils foi-i
'iterenc meme vivemmet. fa deftitution.
On ignore jufqu'h prenntfi cesM urfes ont
ite veritablement diputes par la Nation ,.
eu s'ils ont agi de leur propre mouve-
msent: on ne fait pas pricifiment quels
font les viritables motifs qui les ont
p'orcs a cette dimarchi. On prfrume quw
l Kan pourroit avoir former le projev
de founctre fesHordes a. 'Impr&atrice
de Ruffie, 2i: imitation des Tarcares
IBudziJks.Fi ces conje&ures toientfon-.
ides ce quon aura. lieu de decouvri
par la ifuite, Sa Hautelled ne manque.
soit pas de fire cdater fon, indignation* i
sontre n attentat de cette nature..
: Le cfieut Rakowitz: i Dagoman dua
rrad -Vifir^ Seigneur vaint de, nomnimer iia plac
,e heur Caraggia. Ce Paricaulier, quoi-.
qau'ag6de plus de oaans, jouit encore
e la fanait Ia 'bius robf uite& I plus
.igoureufe.

: Depus long-tempsles troupes de 'rm-
fratrice &toient occup&esau Siege de
bend tr; la prife-de cette Place caufoir
de grande inqui&tudes, & on defir:iit
fort'dePavoir reduite; le Colonde Braun
apporta enfin la nouvelle 4d la reulrte
de I'aflaut qui lhi :fut donn&IF 11 6ctit
dbautant plusdifficile de tenter ce moyen.
extreme que nonobitant les fortifidea
tions de la Place qui fe trouvoient en
tti -bon 6tat, laGarnifon dtoit dcs plus'
fiixrtei &i'e cta oitcaloxs cWore- coiu-


pi:b de quinte mille homes, filvang
les )tats 4u Seraskier, charge de f iim
les paliemens de la foidc; La rfifrtance
ne fut pas d'abord grande di c46i deo
'Affges, parce quils s~roienti portl
vers l'endroit de la mine. Ce endant it
s'engagea enfuite fur les ouvrages &
dans la Ville m nme un combat des
plus fanglans., qui dura I'efpace de cin
heures, pendant lefquelles la: Giif
difputa le terrein pas kpas. Cette tr6dil6p
fit paftie prefque toute au fil de 1 epe.
On troava dans cette Ville 400 pieces
de canon, beaucoup de provisions de
bouche & de munitions; POlfficier ,
porteur de cette heureufe nouvelle, fat
flV~ par l'Imp&atrice iu Grade de Bri.
gadier.
L'impiatrice ne cefie de porter f.ob.
attention fur tout.ce qui peut contri:
buer la gloire de fes Etats. Les tra-
vaux fe continent fans reclcle dans les
chantiers de fon Empire. On vient de;
finir dans elui de P'tersb6urgun Valf-
I au d74 pieces de canon, qui fut anic
.l eat, en'pifcce de la dgne Emul
dU. Ci~lar irre' Cette cer ionie s'ct'
Saiteavec I'apparel le plas poipeux f
Ie plus giand -clat. Le S&inadirigeant,
le acr4 Synode, les d&it Colleges de
lEmpire, & ~es quatrepreminres Clafle
de la Nobleffe y ont affifM. Les acca-:
ma.tionsdu Peuple, 'ncaant d'un fpic-
tacle auqudeilna pas eu encore le tempr
des'accoutumcr depuis Pierrele Grand ,
qui l l, lui avoit donnd le premieri la
bruit des d~charges rditdr6es du canon
Sde l'Amirautd, retentifloient 4: touters
parts. Le Vailieau fut chifuite bIini-fuli-
vant 'ufage, & dcdii h S. Jcan-Bapdfte.
II futnomm6 le Tfihrne, nomr di lieu,
oi les Ruilles remporterent la derntier
vi'&oire fur lFarmee aavale du Grand-
Se&gneur.
SLe Prince erly dc Pru meant C


a


.1










6teirsourg Sa' Maajed Imp iiae le
ircvti.de.l'Ordrc-- de Saint-Andr:. -Les
marques: de cete Ordre etoient garites de
iiamans- 'ImFperatrice donna en rmme
*6mps:k Son Alteffe Royale denx p'r-
deiufs:fourruresi de maries zibelines.
:. . ~: ,O IO: 0 N E. N.
;. a situation du. Royaume paroit au.
jourd:huides: phis deplorables : voici
l'extrait d'une.lettre qui mectra le Pu-
blick mmmem dcn-juger. -
Tout femble'concouri'r la ruine
Szde. la Pologne. Les Grands qui ne
:i trouvoient pas leur interet 'a adopter
tout -ce qu'on avoit prem6dite, ont
) infinu6 fous mains, aux Citoyens qui
aleur. toient .dvoues de fire des
) Confederations, croyant que de cette
Smainiere" is firoienrt-maitres de con-
N duire les chofes au but qu'ils fe pro-.
pofoicnt; ils fe font.tromps. Ce qu'ils
n auroient pu prevoir, eft arrive. Les-
Confeddrations fe font multiplies; ils
R ont vu leur influence diminuer peui k'
peu, & .nfin:s'aneantir. Tout home
Sdont lvs ~ffaireafont en defo' d tout~
n home qui n'a pas ce qu'il hdIt fau-
a droit pour fair figure tconine il te
,, (ouhaite; en' un miot, tout h6Brme
qui fQuhaitc de gouverner & de ne
Spas cbeir qui veut pluisqu'il h'a a
Sprigs le part de fe dcIarer Confid&r..
Remplis deo ces fentimens ,les Con-
fUdires ravagent le Pays,* evitant les
combats; ils inventent des titres d'im-r
a p'ts pour s'enfichir. On compete deja
D jufqu'a ,trente Marechaux ou Chefs
des Conferdsrs, qui- s'tant enrrchisj,
n ont quitt6 le Pays.
b Les Grands aujourd'hui commen-
a cent a entrevoir que le mal a faith trop
a de progrts, ils fouhaiteroient de &fe.
preter come Mediateurs; mais' e'
a mal eft port a un tel exchs, qu'il n'ef
guer. fufeCYptible de remiede. .


tes :Gc dy &R e Peiipe; iTOpprnet
aujourd'hliui a pine d e 4 hleurastentat,
ils ont toiutlieu de s'appercevoir que 1t
part e plus fir eft de ne jamals aban.
donnerl'autorite legitime, pour fe ranA
ger '.du c6te d'une autorit" criminelle.
Les nouvelles de ce Royatime ne prc ..
fentent maintenant qu'un detail aftreu.,
de meurtrcs & de brigandages. La Petite
& la Grande-Pologne.font occupies pam,
deux Chefs desConf6deres, Pulawski&-,
Zarcmba. Ce dernier fe faith craindredans
cette Province qu'il dcfole .& dans la-
quelle il s'arroge l'autorit lah:plus tyran-i.
unique. Perfonne n'ofe crtre fansini com-;:
muniquer ce qu'on *crit; il y a fans&
ceilT des Sentinelles poft6es aupr.s des.
Bureaux des Pofes pour arr&er touted
les lettres, & n'en laiiir pafler aucune
don't leur Chef puiff. fe plaindre; aulli
n'en reqoit-on que,raremnentde certaines,
de ce ct ,, & cellss auxquelles on peut,
ajouter foi ne vienncnt que par des oc-.
cafions. .
"Le Prince Primatayant convoque par
une Lettre Pir la ire t u e MiifkirA
& les Snateurs qu fe trouvoient h Var..
fovie, il a ete refolu dans l'AflembleI
tenue en.conf6quence,' que leRoit ieroiti
, prie.d'employer fes.bops offices aupr&s
d du Prince Wolkonski, Ambaffideuk.,
,de 1'Imperatrice de pufie,.ainfi qu'au-.
- pres du General Weymarn qui
Scbtiaiiande les Troupes de Sa.Maje(ft
, Imp&iale dans ces Quartiers a e1'ffee
n de d'tourner Porage don't Eftochowa,
" fe voit, menace. .La. conservation
m de cette Place eft d'autant .plus there
S' P'Etat, qu'on la confidere come le
, fan&uaire de la Nation, de forte que
les operations, dans cette parties, parpif.
fcnt indecifes jufqu'a cc jour, .
SPRU S S E
Le- Roi dans Ia vue d'attirer & 4d










$x4r dai )b M rchE.c.24oatale i Etran:
gers Upour y augmentrer, la, ppuation
& lindtifrie, ac confide. k t Chambrie.de
Guerre & des Domiainesl 'x6cuti onh dun
Rtiglemcnt pat lequel les. Ouvriers &!
Ics Fabricans strangers, qui s'etabliront,
dans cette Province front ekempts
,des charges iimpofdes aux Bourgeois, &
4es droits d'eritree fhr les denrees pour.
kur confommaation, pendant trois ans,
ainfi que de l'aflijetidflc ment fournir
des recrues; ceux qui en fe domiciliant
s'appliqueront 4 un Com merce front
parei limen:, pendant ce temps ,exempts
de tout service &des frais relatifs; & ceux
qui ne faifant point de Commerce &
n'ayant pas dc maifon, vivront de leur
induffrie,, le feront-pour toujours. Pour
defricher un terrein, ils auront 1i o ecus
de gratification', & en'outre une fom-.
me qui fera employde a batir. On don"
nera des maifonsen rpropre auxFabri-a
cans induftrieux & utiles, Les cultiva-
teurs des terres abandonnees ne fuppor-
teront- aucune charge pendant dix ans..
n dfinerera les minteies nriceflaires aux
Ouvriers.& il fera diftribu de la line.
.eceux qui la traaillent. Les frais de tranf-
VorVdes mreubles front rembourfds des
le momnentc'd leir rtabliflement dans la
Marche es strangers acquerrontle droic
de Bourgeoifie& celui deMatrife; enfin
ils recevront les. encourageniens les plus
raifonnables & -des avances apr portion
de leurs tales. Ces difpafiidons font tres-
propres attirer 'induftrie etrangere,
& elles 'auroientc &6 fans doute ex-
citer celle de la Nation.
AL LE M A' G N E.*
Sa Majefid lImperatrice Reine a
pourbut de fair fleurir le Commerce
4ans fes: Etats; il a done 6et etabli a.
Viennes., pjr fes Ordres, une Ecole de:
Comnierce, laquelle -ayant ete mife a-
1liai pendant tois mois, a ce tout


le fiicr qi'oi n efproit, &doint
Majef ft Imperialke vouloit s'aflirer ,,
avait de :Iui donner une formefixd &
fobde. Ia preuve que ';mpdrariceReidn
a eu des progrks des vingc-fix, ieves qnt
avoient etd choifis pour cet cfli, &. la
perfuafion-qu'ellea pareillement eue.que
cet. &cabliffcment. pourroit tre .d'nnd
grande: utility pour.fes Sujets ,.l'a dAter.
minee h donner des Lettresd'approbarioit
& de confirmation, Son deffein m6me efl
d'etendrc cet: &Ibliffement dans tous esi
Etats de fa Domination,
Sa Majeflt Imperial veut s'occupet
du devoir le plus facrd pour un Souved
rain celui de rendre la juffice.h fes Su-,
jets. Ce digne Prince:voulait:les mettre
tous, de quelqte deat & condition qu'ils
foieent, a porrte.de r.ecourii cux-'nlme'%
h fa clomence ou a fon. quite Vient doe.
fixer un,jour de la femaine, ou chacuna
d'eux fans difiin&ion de rang, pourraC
lui prfenter fes requtdes ou fes plaintes".
L'Empereur ddfondit en confiquientce
tqps. leOdfficiers de Service aupr es de:
'faPerfonne ,d'ecarter, les:j ours deffit
h cette r fp&eable occupation y- quicn-bi
que defirera s'approchec du Trcme Ii ce
efFet. Sa Majcfie Imperial a declare: en
mmne temps qu'Elle contend rendre juf.
twice k tous les Ordres de fes Etats.
S I .TA L I E.
On attribuela reconciliation desdeutx
Cours au ficur Pagliarini, Libraire qui
avoit ciderant efliihy Rone tant de d&-
fagiemensw pour.avoir imprime des. ecrits
relatifst-x differends, cntre I: Saint-t
Siege & le Portugal. I1 eft a&uellement;
Dirc&eur de l'Imprimeri e,Royale a Lif-
bonne, & on ne doute pas qu'en confi-
ddration des pines qu'il s'eft donneces .:
cet regard fa caufe ne foit examine d-
nouveau a la requifition de Sa Majeffd
Tres-Fidelle, & qu'il ne foit,retabli dans
fes droits de Citoyen Romain. Sa Sainted











silent i n triop jfte plaifir de cette itf-
gociatibn, pqur ~sy refufer.
Ses Minifites des Cours de Bourbon,
aeffitmblerent chez Ie Prilat Afpurku,
liniftre de Sa Majefti Catholique, &
apris avoir long-temps parli des affaires
qui font en ngociation ils fe rendirent
I un aFr sl'autre F l'Audicnce du Son-
"rerain Pontife. Le bruit general eft que
es affaires front termindes inceflam-
ncnt, & que les conditionsdecetaccom-
atodement front d&clar&es dans un Con-
tiftoire qui fera tenu inceffamment a cec
effect. On eft :toulours fort emprefi" de
favor fi I'extin&ion total des Jfuites
ncatrera dans cet accommodemnent. 'On
ulblie que le-Pape ayant etc interroge
ftr cet 'iricle par - i de fesamis, Sa
Saintteth4iponfi4t: lrJue j'itois Frere
,angainew:l, e oyou vovus confer
jtff a mes plusfJecretesJ en
it Y us toIt Fermis de: tout de.iander;
iais a present jejuis it Qnnie 9ue lyq
iy iefaftafr indifiret pour :mefaire de
:j.arllescft~ t.ons. IIZlftaif de j:i*rdL
S qii'aonne olt 's i f7l6e Q.'rr
:e taccommodenent project, iue lOif
e lues condiiohs en feront rendues tp-
tique
n afiure que le Laint-Pere crra
Cardinaux, dans le Confiftoire done onr
vient de parler, fes Nonces rdfidans aux
c fours de aViie-,: de Verfailles & de
Ufibbonne.
A N G Lt T E RI R E,
SLeclebreWilkes,donton navoitpoint
arlC depuis tris-long-temps vient de
paroktre dais une Aiemblee nombreufe
ies egers, qu s cfi tenue derniCere-
mnentc Wfinunftcr. 11 avoit pour ad-
j'int le fieur Sabridge. Gesdeux Repre-
Entans 6tant ~etr4saukacelamations rWi-
i-i tes du Peuple,le premier commePr"-
fadent, not tiiale mtif de 'Affemblde
; d4oaia Legte des. inztra ions qu'il


SpropobiMt ieteMeitnbreddl Pade.
meant, de '.4 pare dte W4efmiunfer. Lr
but de ces inftru&ions ,toit d'accute
en Parleinent le Lord Nort, comtne au-
teur du m4pris que la Cour faifoit des
Requetes, Remontrances, &c.
SQuelque confidere que fit le fiew
Wilkes dans cette Aflcmb~e, fa dimar-
che ne fut point approve ; fon colle*
gue le fieur.vawbridge, fut le premier
le blamer; mais ii propofa de fon c6t6
une Remontrance pour demander, i* 1'6
tabliffement d'un Parlement triennal;
2.. qu'b I avenir aucun Ecoifois ne f tu
plus admis dans l'Adminiftration;. 30 lj'
liberce d lire des Rej rdfentans en Parlw
ment;+4. la fupprflion desordresdeprifk
de corps, m6me poqr dquiper laaMaria
& rccruter l'armnie e enfin l'appel au
Sribunaux Supriteurs dans-les jGiUhi
fables de mort,acgompagnds deon &#isA
dances extraordinaires. Cette propiitioi
merita rapprobaton generale; i ft :f'ai
far le champ chhix de fix perfonnrchaa
g&es de la.rtrifeeraw Roi.
I: I' iL-r ld;ati ,.a: .tonijoursK e
SRpoyaumne.Le Prince Edouard & a Prin-
cceic Augufte. ophiec enf'ns .de Lear
Majeft&s britanniques, on. etsnoeoculs
la petite-virole, dansle Paklisde la Rei*
ne par les S" Pennde & Cefar Hiawkin~.
J1 fut arrade dans une Atiicmbl enilue
par la Chambre Haute, quetous les Pairs
kfroient formes de sy rcndre le lkn3de
main.Ce jor,:' 1e Lord Ciatamfit lf
propofition faivante u : que Ies quality,
requifls pour etre, 4luKeFrefentant des4
. Cornmuqes en Parlement dtant fouW
, des reifri~ions & des limitations prAC.
rifies. par: la Loi t un droit pfrimtif
inbtrent de tout fujeti)ctoit un, oiont
o don't la connoiiance 4toit 4u. re14ort
>ide la Loi.& fuu liquet la Jurif4iaion
1 de la Chambre des Communes, quoi-.
. qu' (ln Ap'eLil Jdu5Cd.ioe ge 4 ^bgA


_







F


p f.nt&at ; ne... ,.iyi jifgCrd-
tititveimeit. CLord s'etendit beau-
coup enfuite fur la derniere Ele&ionde
'Midlefex i i infifa enfuite fur la nicef.
'itd de diflbudre le Parlement & rdp6ta
'que cette Affemble avoit viold le droit
f'Ele&ion, en admettant leColonel Lut-
irel:& en d&larant le fieur Wilkes in-
thabile a 6tre 61; apres des conteftations
irf;-vives fur cet objet, on propofa d'en
Tnfpendrc Iexamen, ce qui fut arrete
hi la ilutalit6 de 5i voix contre vingt.
L' e Duc d'Argill, Pair du Royaume,
tiant dccdde, le Roi a rendu une Ordon-
liahce, par laquelle les Pairs d'Ecoffe
font -fommes de s'affembler Edim-
bourg -pour proc6der 'a 'Ele&ion d'un
Pir d'Ecoffe deffint k e remplacer.
Fa ANC E
....,: ,E R A. N C E.
Ief fqueftion d'etablirhLyon un nou-
Veau Quartier, qui doit tre atabli dans
les lits du Rhbne & delay Saone, a con-
ahftuhtde de ces deux rivieres. Le fieur Per-
rache, de I'Acad6~nie desScietices,BBel-
'ts -Ls; ttres& Arts de cetteV'ile, c An- 1
teur de e-pro)et qui fut trouvd digne
de Iapprobation di Confeil, a eu l'hon-
: rei d'6tre prefent6 an Roi par M. Ber-
tin MiiRftre c Secretaire d'Etat. I eut
in mme tempsr'honneur de mettre fous
les yeux de S. M.fes plans &fesdeffeins.
:te Roi en part etre fatisfait: ces plans
obntiennent la nouvelle Place de Louis
yVY, qui doit tre coiftruite fur ce ter-
rei ; en outre, le Gouvernement une
Porte deVille & le Pont ou fe terminera
i' chauiffe d'un nouveau grand .chenmia
Lyon etoanguedoc.
'M.le CoIate de la Marche, apris avoir
,adou. au Roi fucccffivemenc diffentes
terres, vient de lui vendre demnidrement
pesUe dHatr 41toyennant cent mi ni
ljvres de rent$ viageres.
O tablit danstosliosessIRoya g


mte desa Lewfets, pfr e y fae ire re
quarantine h tous uipages, paffagers
& marchandifes, venant. es lieux qur
peuvent etre infe&ds de.k Iacontagion..-
SLes pluies ont & tficonfidirables & .
abondantes depuis le Oaobte de 4
rier jufques vers fin de Noveinbte c
que prefque toutes les rivieres opt dboi
di, la Seine a A& de ce nobre ; ele I
augment de dix pieds dams la nuit di
28 an 29 Novembre dernier. Cette cruf
fubite qui a tonn. & furpris tout 1i
monde, n'a pas tarde k avoir orn ei~
plication. Suivant les nouvelles qu'on a
rescues de Montargis & de Neimours'
.uneang audeffus deMontargis a ford
les digues, & inonde tout le Pays da.i
ia nuit,du 27 ;& par une fjate l'etag
.de Ferriere, entire Montargis. & NTmours,
ayant pareillement creve, cette derriere
Ville s'eft trouvee fubmerg& ; les points
mt _&~ emport&. & la moiti de la V if
fut noyde; les Quartiers les plus 4164&s
one 0u jufqu'k fept. pies d'eau' das
Leis fo&s. Janais d ifoIactip n'a .ti
eIs guaiJede, & les ptetes d'ommn es &
de bies firent trs-confid&'a ies. On i
point encore fe 4dtait de oc de'dfiftt
niais ce qu'on en faitd( "fuflit p6ut
fair frmir. .
SII part que le Gouvemieent vent
;irer parti des mendians, vagabonds &
gens ins aveu., renfcrm's depuis quelue
temps dans des Maifons de fbrce prpatiet
a cet.eff~t; on dit que ceux qui aiurht
SI'age & a. taille, font defdin6s rejoin-
dre le ddpot des recruespourlesColontes.
SOn. ea inquiet Tur la fantd du Priice
de Conti.;il y a tout lieu de craina e
que la maniere don't .il a voulu qu'ok
.traitat (a fiftile n'it pas un fuccs aufi
complete qu'on fe de&roit.'On apprl.1en-
de qu'il ne faille .avoir. recou~s e
mthode plus fIre que I'infer da
Plol -










AV IS D I VERS.
M. Giraud, Peintre, Ldgataire-uni-
verfel de feu M. Lacombe, Etalonneur-
Jaugeur au Port-au-Prince, prie M"'
les Creanciers de cette fucceffion de vou-.
loir bien prifenter leurs tires le plutot
poflible, afin qu'il puiffe prendre avec
eux les arrangements neceffaires pour les
folder. Ceux qui ne le front pas avant
I'an & jour, ne front pas admis. En
outre, il prie ceux qui doivent a ladite
fuccdeion, .de le folder inceflamment.
Le fieur. Charo Concierge des Pri.-
fons de Saint-Mare, prie lesperfonnes
qui d formais lui ecriront, d"avoir la
bondd d'affranchir leurs ettres- fansquoi
elles refteront au Burea;u de la Pofte.
SLe fieur Beje, Imprimeur, refidant
auPort-au-Prince, tant fur fon depart
your France prie les perfonnes. qui il
peut devoir, de fe prefener pour rece-
oir leur pavement, de meme que cells
qului 4oiwent, 4e le folder incefiamment.
SNA4VIRES EN CHARGMEINT.
.La Genevieve, de Bordeaux, Capi-
taine Sanguinet, arrive le i o de ce mois,
partira pour ledit lieu, dans le courant
nmois.4'Aril. Ceuxquivoudronty paf.-
ou charger a f et, s'adrefferont audit Cap.
pfon magafmi au Port-au-Prince.
Le S. Jeanr-Baptife, de Saintf-MaId,
du port de 5oo tonneaux arm6 de 2z
panons, bon voilier & tres -commode
pour les Paffagers, partira pour Nantes
Sla fin de ce icis, Ceyx qui voudront
y pafler o charger k fret, s'adrcfferont
.. Mr' onniot & Rabotea4 Nigo-
cians h Logane, dans li trade duquel ce
Nvire itmouill.
Avec Permifioan dc MAf.


Un Negre, nomm : Colas' Crole.,
agd de zo ans, eft maron depuis le 4
Juillet de l'annde derniere : Colombine,
Congo, Agde de 40 ans, eli maronp
depuis le I6 duditniois: Jacques,Crdole,
age de 2.2. ans, et maron depuis le 8
Aout dernier : Toinette, m&eme nation,
.age de zo ans, eft marone depuis le 14
DMcembre dernier: .Tacques, nation Co-
tocolly, age d6 5o ans. Rene ,Creole
age de x8 ans: Manon, nation Ibo,
agee de 4o0 ans : Naircfe fon ils, Creole,
age de 1I ans : Jojph, idm, age de e4
ans: Catherine id m, agee de 7 ans ,
Marle-.Louifi, Creole agec de 9 ans ,
Francois meme nation, fils d'ine;Ne-
gireT e ibre, ag6 de ans; & Zddlatle
fa fcrur, ag&e de 9 ans, font marons de-
puis le 2.5 duditmois deDccembre der-.
nier. Ceux qui les reconnoitront, fone
pris .de les faire arrter &4 d'en d4oer
avis Mr Sabourin frrere,, Huifietfis .
Boucaflin, I1 y aura recompenfe ,
1tJz Negre nommn nNagez
nation, 4:ampd illifiblement, :g (en-
viron 40 ans, taille de 5 pie4d 3 pF aces
eft maron. Ceux qui le reco~tnottront,
font pries de le fair arrtecr& 4'en don-
per avis au fieur Perfat FMatt Serrw-
rier au Pprt-au-Prince.
Un Negre, nomm6 Hyplite, Sing
galois, etampe furle fein.DUPOVYi,
d'une.taille mediocre.& laid de figure,
ayant de grofles levres, les o0 des jam.
bes gonfles, eft maron depuis trois fe.
maines. Ceux qui le reconnoftront, foR
pries d'en donner avis 'a Dupouy .
Chirurgien au Port-au-Prince,
les Ge'iral (. Iatendant.


AU PORTr-ATJ-P4lNCE, chE GV.Lo T, Imprimeur br6vet4 du Roi


I___~. 1.F`~ .-I WA








ANNiE I771. rN. 11] 97


SUPPLEMENT AUX AFFICHES AMERICAINES.


Du Samedi


23 Mars.


b I.


dA tr ir de Navires au Cap.

L E 17 de ce mois, I'Aimable-Mag-
delaine, de Bordeaux, Capitaine Jung,
part dudit lieu le 16 janvier, ayant
touched A la Martinique, d'ou il eft re-
parti le7 de ce mois: le 2 union ,
de Bordeaux, Capit. Sorrel, partidudit
lieu le 17 janvier: le 2, la Frangoife,
de Bayonne, Capit. Defpeffailles, part
dudit lieu le 5 janvier.
D iPA RT de Navires dudit Port.
Le I de ce mois, l'Efperance, de
Bordeaux ,Capitaine Trinchant, pour
le Port-au-Prince: le 4, la Ce'es, de
la Rochelle, Capit. Giraud, pour Bor-
deatuy ;:' Magiuerite-EliZabeth de Bor-
deaux, C4apitaine Mal~on, pour le
Port-au-Prince; & la PoJfe, de Saint-
Malo, Capitaine Leguillon, pour Jere-
mie : le 17, le Martiniquain, de Mar-
feille, Capitaine Giraud, pour Bor-
deaux; & la Judith, de Bordeaux, Ca-
pitaine Galatheau, pour ledit lieu : le
o la Marquifi-de-Pardieu, de Bor-
deaux, Capitaine Pinnard, pour ledit
lieu.: le 1 3, la Ville-de-Strasbourg, du
Have, Calitaine Vieillard, pour ledit
lieu.i
PRIX des MarchandLfs de la Colonic
au Cap.
Sucre blanc, premiere quality, 45
i 46 livres; feconde, 41 A 44 lives;
troiiieme, 3 8 a 4o 1. common, 28


34 1. brut, 0o 1. Indigo bleu, I2 liv.
cuivre, 9 liv. Cafe nouveau I6 f.
Coton, 1zo liv. Piaftres gourdes, z5
pour xoo.
PRIX des Marchandifes de France
au Cap.
Vin vieux 400 livres; nouveau,
14o A z5o livres; Farine de Moiffac,
80 a 85 liv. commune, 5o A 60 liv.
Boeuf fal, 66 liv. le baril. Petit-fald,
36 livres l'ancre. Beurre, 12 A 25 f.
la livre. Huile, 24 A 54 1. la cave. Sa-
von, 120 livres le cent.
CoraRS du Fret au Cap.


Sucre blanc,
A 18 d. Indigo,
Coton, 40 d.


15 x16 d. brut, 17
24 d. Cafe, 10 d.


NEGRES MARONS.
Au FORT- DAUPHIN, le 7 de ce
mois, eft entree A la Geole, un Negre,
Mondongue, etampe fur le fein droit
JORGE, lequel n'a pu dire fon nom
ni celui de fon maitre : le 9, detix
Negres nouveaux, meme nation, etam-
pes fur le fein droit MINIERE, tefquels
n'ont pu dire leurs noms ni celui de
leur maitre ; un Negre, nation Mefu-
rade, fans etampe, lequel n'a fqu dire
fon nom ni celui de fon maitre; un
autre Negre, meme nation, etempe fur
le fein droit, en fer A cheval, MON-
CHINET lequel a dit appartenira M.
Marie, Habitant aux Fonds- Blancs;


r'