<%BANNER%>

Les Affiches americaines

Digital Library of the Caribbean LLMC - Law Library Microform Consortium
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/AA00000449/00005

Material Information

Title: Les Affiches americaines
Physical Description: Serial
Publisher: s.n.
Place of Publication: Haiti s.n., 1766-1791
Publication Date: 1769
Edition: Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre: serial   ( sobekcm )

Record Information

Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 001894300
notis - AJW9563
System ID: AA00000449:00005

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/AA00000449/00005

Material Information

Title: Les Affiches americaines
Physical Description: Serial
Publisher: s.n.
Place of Publication: Haiti s.n., 1766-1791
Publication Date: 1769
Edition: Microfilm (26 reels). Negative.

Subjects

Genre: serial   ( sobekcm )

Record Information

Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 001894300
notis - AJW9563
System ID: AA00000449:00005

Full Text















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

University of Florida Library




"- - -- *


AFFICHES


AMERICAINESo


Mercredi


4 Janvier.


Vavires Marchands,.


jtL- cit XES, le 16 du mois dernier,
I'Agamemnon, de Nantes, Capitaine
Paillau.
SAu CAP, le 23, le Roi-Midas, de
Bordeaux, Capit. Chaftel, venant de
Ja C6te-d'Angole avec 268 Noirs; &
l'Aimable-Julie, de Saint-Malo, Capit.
Girard, part le 15 oftobre : le 26, .l
Caurageux,de Bordeaux, Capit. Sai'
nerie, part le 6 novembre : le 28 I
Sauveur, de Saint-Malo, Capit. Lernar-
quant, parfi Je rn novembre.
Au PORT-AU-PRINCE-, le 30, le
Senau I'drgonaute du Havre, Capit..
Chambrelan,. part le 29 oftobre, &
relache6 APortfiouth-lei er novembre:
le 3 de e mois, le Grand- Carlos, de
Nantes, Capitaine Pacaud, venant de
Saint-Marc, d'oi il eft part le. er.
SD PA RT r de Navires Marchands.
DES CAYEs ,le 20 durmois dernier,
rHeureux-Retour, Capit. Lehure, pour
Nantes. -
, Du CAP, Ie 2 5, la Perle, Capit.
Villaquier, pour Marfeille.
]DDu POR1-AtrPRINCE, le 29, la
Minerve, Capit. Moreau, pour Nantes.
PRaIX des Marchandifcs de la Colonie.
, Aux CA.YES, le 2. du mois dernier,
Sucre blanc,,45 5 o 1. commun,, 36
S4o l. brut, 22. 241. Indigo bleu, 71.
7 1, xQf cuiry 61. 61 1 f Caf


nouveau, x f. (il n'y en a point de
vieux). Coton, ioo a io l.
Au CAP, le 28, Sucre blanc, pre-
miere quality, 6o0 62 1. feconde, 57
S58 1. troifieme, 50A 2,1. cpmmun,
36 A 45 liv. brut, 20 24 liv, Indigo
cuivre, 61. A 71. 5 f (il n'y en a point
de bleu). Caf6 nouveau, 2.1 a 22z,
(il n'y en a.point de vieux). Coton,
I2o a 136 1. Cuirs, 6 1 9 1. Piafires
gourdes, 34 pour ioo.
Au PORT-AV-PRINCE, Sucre blanco,
premiere quality, 54 16 1. fecotide,
OA 5 21. troifieme, 4 48 1. cOme
munt 3 6 4o6I. brut, 14 aS 15 Indigo
bleu 71 .. a 71. Io L. cuvre,- -6
S.61 i5T..Cafe nouveau, 19f.6 d.
o0 f. (il n'y en a piit de vieux )
Cgotn, 2zoA 125 1. Cuirs, 7. io f.
91. Piaftres gourdes, 3 5 36 pour rook
SPRIX des Marchandis de France.
Auxx CAYES, ledit jour 25 du mois
derniei iri vieux, 350 i nouveau,
3001o Farine de Moiffac, 70o come
mune, yo 1. Bceuf fale,. Ioo L te baril
Petit-fale, 30 L I'ancre. Beurre, 30 4
40 f. la livre. Huite, 45 liv. la cave,
Savop, 90 t. le cent,
A-i CAP ledit jaoir 28, Vin vieux u
250 liy. nouveau, i 8oA zoo 1. Farine
de Moiflac, 6~ a 701. commune, 42
A 45 1. Buffal2, 66 721 1. le bariL
Petit-fal, 30o1. 'ancre. Beurre, r8 f
la livre. Huile, 24 A 4 1. la cave. Saw-
yon,63 66 1. le cent;


(r


IE;


'


Du




-. -- _ _ -I


Au PoRT-AU-PRINCE, Vin vieux,
t5o0 A 80 1. nouveau, 2o.o a 240 1.
Farine de Moiffac, 60 A 66 liv. com-
mue, 36 401. Boeuf fale, 66 A721.
le baril. Petit-fale, 30 A 36 1. 'ancre.
Beurre, i8 A 2o f. la livre. Huile, z2
A 71 la cave. Savon, 66 751. le cent.


COeURS DU FRET.


SAux CAYES, Sucre bhanc, 12 d.
brut, 5 d. Indigo, 36 d. Caf, 24 d,
Coton, 14 A 30 d.
GAu CAP, Sucre blanc, io A I d.
brut, Itz a 14 d. Indigo, 18 a 24 d.
Cafe, A h 14 d. Coton, 14 A 36 d.
Au PORT-AU-PRINCE,Sucreblanc,
a3 a i4d. brut, 14 A- 5 d. Indigo, z
A 24 d; Caf6, 12 15 d. CotoOn, 30
A36d,
Mo RT S.
M. Jofeph Rebel, jeune, N6gociant
iau Port-de-Paix., y eft mort le d7 du
mnois dernier, ag9 d'environ 45 ans:
il 6toit natif de Bordeaux.
M. Breval, 'Ngegociant au Port-au-
Prince, y eft mort le mefne' jour.
M. Melin, jeunedemeurarit a Saint-
Marc, y eft mort Ile 3.o,
GE A X 1 s 4 N NtSNS.
SA SAINT;MARC le 18 du mois der-
aier,eftt ntre A -la Geole un Negre
Congo,, nomme JoliCeur, etamp6 fur
le fein gauche GARESCH ek & au def-
fous PP, Age de -24 2 .5 ans, taille
de 5 pieds, ,l.quel n'a voulu dire le
nom de fon maitre, le 2o,.eawn, nation
Cotocoly, 6tanmp fur le fein gauche,
autant qu'on a pu le diftinguer, L P
COUC. ST MARC, les deutx premie-
ves letties e trelaees, fe difant ap-
partenit A la ncrmmie n inerte, n. 1,
Ahbitante aux Verettes : e2 if, unu
Negr nouveaii at-ion Mondongue


.A'. .


fans etampe-, Ag de 19 A zo ans, taille
de 5 pieds z pouces, lequel n'a pu dir
fon nom ni celui de fon maitre; & un
Negre, meme nation, age de Ia zo0
ans taille de 5 pieds i pouce, leiuel
n'a voulu dire fon nom ni celui de fon
maitre : le 23 une Negreffe Bambara,
nommee Ange'lique 4tampee fur. 14
fein droit LORMIE ST MARC, fe di-
fant appartenir A M. ZLomie,.Habitant
A l'Artibonite.
Au PORT-DE-PAIX, e 2ii, ln Ne-
gre Mondongue nomm' Lafleur',
etampe fur le fein droit COVRAVD
P PAIX, taille de. pieds i pouce,
lequel n'a voulu dire le nom de foln
maitre ; & Antoine meme nation,
meme etampe & mrme taille, ayant
trois marques incifives de fon Pays A
chaque joue, & fe difant appartenir k
M. Couraud, Habitant a Saint -Louis
du Port-de-Paix.
Au FORT-DAUPHIN, le 2%, une
Negreffe nommee Felicite, fans etampe,
ayant un enfant A la mamelle, Ag6. dd
SA 6 mois', & fe difant libre : te z4,
Simon etampe fur le fein gauche
ASTIER, & fur le droit GR, fe difant
appartenir a M. Cordeil : le 5 trois
Negres, Congo, etampes iurt le fein
gauche VOIARD, lefquels n'ont voulu
dire leurs noms ni celui de leur maitre:
le 26, deux Negres iouveaux, fans
etampe, lefquels n'ont .pu dire leurs
noms, celui de leur nation, ni celui
de eur. nimatre; c Toulluiou~, Congo,
etampe furile'fein droit G & M, taille
de 5 pieds, leqi;el n'a voulo dire le
norm de fon maltre.
.A JA-R-MIE, le 2.3, un Negre nott-
veau, etampe illifiblement fur le feih
droit, taille de 5 pieds, pouces, ftuet
de oorps, ge d1envilon 30 ans, ayant
plufi urs marques intifives d iefon Pay
fW te. vifig & I'ef1ormae, lequield '





pu dire fon nom, celui do fa nation,
tui celui de fon maitre.
A SAINT-LouVI, le 13 ,Jean-Bap-
tiefe, nation Ibo, 6tampe LAMOTE,
fe difant appartenir a M. Lamote, Chi-
rurgien au Cap; & une Ndgreffe creole,
nommee Marie-Louifi, etampee illifi-
blement, fe difant appartenir a Mde
veuve Dupre, demeurant aux Cayes,
SAu CAP, le 23, Manuel, Congo,
tampere fur le fein droit gDS entrela-
ces, & fur le gauche ARTAVD, age
d'environ 24 ans, taille de 5 pieds 2
potices, bien conflitul, fe difant ap-
partenir a M. Artaud:lIe 25, un Negre
nouveau, Mondongue, etamp~ fur le
fein gauche E & au deffous FOVRNIE,
age d'environ I6 ans, taille de 5 pieds
9 pouces, lequel n'a pu dire ofn nom
ni celui de fon maitre ; & Cupidon,
creole,, etamp6 fur I'eftomac PIGOT.
AVOCAT, age d'eriviron 1 ans, fe
difant appartenir a M. Saint-Macon,
Habitant A la Grande-Riviere : le 26,
Maingo,.nation Madingue, etampe fur
le fein droit, autant qu'on a pu le dif-
tinguer, I FERI, & fur le gauche WW
entrelaces, a g d'environ 5 5 ans,taille
de 5 pieds 3 pouces n'ayant que deux
dents dans la bouche, & fe d partenir a Mde Panche.
Au PORT-AU-PRINCE, le 31, un
Negrillon nouveau, Congo, fans etam-
pe, taille de 4 pieds 9 A Ix pouces,
lequel n'a pu dire fon nom ni cqlui de
fon maitre.
NOUVELLES D'EUROPE.
ANGLE TE RR E
Le R oi de Danemarck eft arrive' A
Londres ,. &a requ les complimens de
la: Nobleffe & des Ambaffadeurs &
Minifires Etrangers.
Quoique tout paroiffe tranquille a
Ioscafion-du Sieur Wilkes:,la Cour a


jugh. a propose d'entretenir, A la prin
fon oi i1 eft d6tenu, une Garede de o
Soldats pour maintenir 'ordre & le
repos public.
La Cour a expidie au S' Lyitleton,
fon Miniftre A Lisbonne, de nouvelles
inftru&ions relatives A 1tobjet de fa n&-
gociation. Plufieurs Officiers Anglois
au service du Portugal ont ordre d'aller
joindre leur Corps dans ce Royaume,
Les Commiffaires de l'Amirautezde-
voient faire inceffamment I'infpeeior
gVnerale des Vaiffeaux de Guerre &
des Arfenaux de ce Royaume; mais
elle a ete fufpendue attend qu'ils ont
recu des ctats detailles, par lefquels it
paroit que la Marine eft fur le meilletr
pied. La revue des Troupes en Irlande
a eu lieu, & on en a remis des 6tats
au Gouvernement. On fera auffi fuc-
ceffivement celles des Troupes de la
Grapde-Bretagne.
Ptufieurs Maifons de Commerce de
Londres ont fufpendu toute efpece
d'envoi pour l'Amerique. On parole du
project d'etablir, dans chacure deO
trois Provinces principles de l'Ami-
rique Septentrionale une Banque
Royale don't les capitaux porteronl
un ineeret de 5 pour ioo:
Quelque peine que l'on fe done
pour ramener la tranquillity, l'agita'
tion trop general carte 'heureu*
period de fon retabliffement. Un gros
de Porteurs de carbon & autres gen5
employes aux quais, apres avoir faith
figner une Requ8te pour obtenir
augmentation de falaire, font entries
au moment que le Parlement alloit
s'affembler, dans IA Cour du Palais de
Wefiminfter, ayant un drapeau de-
ploye, un, tambour :& deux viobon6 s
Le Chevalier Jean Fielding',, qui fe
troavoit alors A la porte de l'Hb6tebde
Ville, les pria-de s'arriter,.& pa.iant


--- ^I""~~~-------n-.-7T""..-~-- ,,--..


----~ ---~-- -----Lnni -nn-- -n~k-.---~3m~-IL~IP~YCI.




,. ;~~-~---,--.-----;-i;= ---~. -~~-~5 -- ~----i,--r = X-7;;- r


au milieu d'eux, leur demanda ce qui
les amenoit : its lui remirent leur pa-
pier. Apres en avoir fait faire la lec-
ture par fon Secretaire, ii leur reprd-
fenta l'indecence de leur march, &
les engage A lui remettre le drapeau,
& carterr le tambour & les violons.
Enitite, fur les affurances qu'il leur
donna qu'on tAcheroit deles fatisfaire,
i1s fe retirement affez tranquillement.
Cependant ils n'ont permis aucun de-
barquement de carbon, & ont fort
maltraitc ceux qui s'y employoient.
Trois Soldats qui travailloient aux
quais ont eprouve leur reffentiment.
II s'en eft raffemble un grand nombre
devant 'Hotel du Lord Majre, deman-
dant qu'on portat de 3 fols ik fchelling
par chaldron le transport du carbon
des alleges aux charrettes. Le Lord
Maire en- entendit quelques- uns &
plufieurs Marchands.'Ceux- ci affire-
rent le Magiftrat que dans '6tat oit
fe trouvoient les chofes au&uellement,
ces gens-la pouvoient gagner 50 A 60 1.
Rterlings par an; que cependant par
arfur p6uir Ia paix, its voufoi6nt asc-
corder jufqu'A neuf fols par chaldron,
Cette reponfe ne fatisfit point les Por-
teurs.qui, en fortant de P'Hotel, fe dif-
perferent en criant, point de travail,
point'de travail. Une trentaine d'en-
tre eux 'alla A Low Layton Wal-
famftow & autres lieux extorquer des
6harites fous prdtexte que leur pro-
feffion ne leur fourniffoit pas de quoi
yivre. Un Marchand de charbon, a qui
par hazard & fans le connoitre ils s'a-
trefferent, leur entendant dire qu'ils
pe pouvoient faire que 12 fchellings
par femaine, leur offrit une guinee
pendant toute l'annie, ce qu'ils refu-
ferent. Une autre Troupe, qui fe difoit
Paufli Porteurs de carbon, alla A Stra-
Erd d4ans 4e Comt d'Effex, forga uti


Fermier A liii donner trols guines
mangea le dine prepare pour fa fa-
mille, & laifla couler toutes les li-
queurs qu'elle ne put confommer. Elle
extorqua deux guinees d'une autre per,
fonne & en pilla plufieurs autres dans
le voifinage. Ces Porteurs de carbon,
trouvant leurs Maitres pen difpof6s a
acquiefcer a tout ce qu'ils demandoient,
refuferent de travailler. Quelques-uns
cependant s'etant remis au travail fui-
rent maltraites parles mutins au point'
qu'il en mourut un fur le champ. It
s'en eft raffemble encore un grand
nombre, armed de coutelas, aux envi-
rons du Baffin de Shadwell ce qui a
donn6 lieu A un combat entire eux &
les Equipages des B^timens Charhon-
niers, don't cinq homes furent tues
& plufieurs bleff"s; & la tranquillity
ne fut retablie qu' l'arrivee d'un Dta-
chement des Gardes qu'on y envoya
de la Tour. On a pof6 des Gardes fur
la phipart des Batimens Charbonniers;
cependant les mutins en ont abord6
quelques-uns, & ii en a couitd la vie
A une vingtaine de perfornnes.
FRANCE.
Marie Lezinska, Princeffe de Po-
logne, Reine de France & de Navarre,
fille de feu Staniflas, Roi de Pologne,
Duc de Lorraine & de Bar, & de feu
Marie Opalinska, eft morte au ChbA
teau de Verfailles, le 24 juin de Pan-
nee derniere, agee de 65 ans & un
jour, etant nee le 23 juin 1703. Elle
avoit epoufe, le 5 feptembre 1721,
Louis XV, Roi de France & de Na-
varre.Elle a eu de ce marriage dix en-
fans; fqavoir, deux Princes & huit
Princiffes don't il ne refte aujourd'hul
que Madame Adelaide, & Mefdames
Viftoire, Sophie & Louife.'
La vertu la plus minente & une






iete cbnftante & folide orit' dirig .
tbutes les afions de fa vie; fon 'at-,
tachement & fon refpe& pour le Roi,
fa tendreffe pour fes enfans, fa bont6.
pour tous ceux qui avoient I'honneur
de la fervir ou de l'approcher, fon
zele pour la Religion, fon indpuifable
charity, tout concourt A rendre fa perte
A jamais fenfible & fa memoire toujours
here au Roi, 4 la Famille Royale,
A la Nation entire. La Pologne qui
la'vu naltre partagera les vifs & juf-
tes regrets de la France oh Elle a regne
pendant une longue fuite d'annees. La
rtfignation qu'Elle a fait paroitre aux
decrets de la Providence pendant le
course de la longue maladie a laquelle
Elle a fuccombe, s'eft foutenue jufqu'au
dernier moment de fa vie.
La Reine a fait un teftament, par
sequel Elle defire que fon coeur foit
port a Notre-Dame de Bon-Secours,
aupres de Nancy, lieu de la f~pulture
du Roi & de la Reine de Pologne, fes
Pere & Mere'; & par une fuite de la
inmdeftie qui li' etoit naturelle, Elle
a demand que fes funerailles fe fiffent
avec e moins de c6remonie qu'il feroit
poffible.
Le z juillet fuivant, tout etant pr&t
pour le Convoi de la Reine, I'Eveqte
d'e Chartres, Premier-Aum6nier de Sa
Majeft i a'fait, A huit heures du foir,
la ceremonie de lever le Corps qui,
apres le D, profundis chanted par la
Mufique du Roi, a ete place dans le
char define A le porter A 'Eglife de
1'Abbaye Royale de Saint-Denis. Le
Convoi s'eft mis en march peu de
teams apres dans 'ordre fuivant. Un
Detachement des Gardes-du-Corps;
un grand nombre de Pauvres, vhtus
de robes de drap gris, portant des flam-
beaux; des Officiers des Offices de la
Reine, en deuil, portant aufi des flamr


beaux d'autres Officiers, eji~anteau,?
cheval; tine parties des'carroffes des
perfonnes principles quiconipofoient
le deuil; la feconde Compagnie des
Moufquetaires de la Garde du Roi
ainff que la premiere Compagnie les
Chevaux-Legers de la Garde; deux:
grands carroffes du' Roi, drapes de
violet ; trois autres grands carroffes
du Rbi, drapes de ?noir, avec des ca-
paragons qhi couvroient entierement
les chevaux; ces carroffes, atteles de
huit chevaux & eclairds par un grand
nombre de gens a cheval, etoient oc-.
cupes par la Comteffe de la Marche,
Mademoifelle, & les Dames d'Hon,
neur, d'Atours & Dames du Palais de
la Reine : marchoient enfuite les Pages'
de la Reine, les Pages de la grande &
petites Ecuries du Roi & des Ecuries
de Leurs Majefres; les Trompettes de
fa Chambre & Ecuries; les Hirauts
d'Armes; le Roi d'Armes; Ie Marquis
de Dreux, Grand-Maitre; le Sieurtde
Nantouillet, Maitie & le Sieur de
Watronville, Aide des Ceremonies;
quatre ChevauxILegers.-Venoit enfuit
e char qui portoit le Corps : iA toit
attele de huit chevaux capara9onnis
de velours noir avec des croix de
moire d'argent aux armes de la Reind
en broderie, conduit par le Cocher 8C
le Poffilton v8tus de velours noir, 8&
entourd de Valets de pied de la Rine
& des Cent-Suiffes de la Garde;i les
quatre coins du pole 6toient port6e
par quatre Aumoniers de la Reine, ,
cheval: le Comte de Saulx-Tavannes,
Chevalier d'Honneur, & le Comte de
Teff6, Premier-Ecuyer de Sa Majefi6;
etoient A cheval a droite & X gatche
du char, derriere lequel marchoeiket
des Gardes -du Corps & 'enfuite les
Gendarmes de la Garde; cette Comn
pagnie -toit ftlivie de earirofles.draps


I-~----~--~c`l-"~-------I------.- ,
-Ilh.-__C~--r --mmF-~-~Cl~e~LIIssr





noS, P o4 4toreat es e MennMs det
;~~r i .de.l w Rilae- ma rche etoit
f rLmpe p% ^s caroffes des Princef1ks,
4u Grand-Aum^nier de la, Reine i &
ees Darses d'Atours. & du Palais de
$a Majeft~: tovtes les TrQupes por-
tpien,t des flamheaux, ainfi que tes Pa-
ges, Vale;s de pif4 & Palefreniers,
gaifast prtip du Convoi.
.L L.e (onvoi patfipar Sevr, traverf4a
SBlois de Boullogoe, & fuiiit te grand
chemimn ,qi conduit a Saint-Denis, oil6
it arrival le ;,,yers les quatre beures
&,demie- u rmatia, Les Religieux de
I'Abbay tout le. Clerg-:, tant S&e
culier que Regulier de la Ville de Saint-
Denis, vinrent fur le-ieemin de Saint-
Quen recevoir le Corps de la Reine:-
Rs, marcherent proceffionnellement de-
yan, k har jufqu' I'Eglife, la. Porte
de laquelle M'Evqpe de, Chbatres pre-
t.a a P.rieut de i'Abbaye le Corps;
4e, Sa Majefi~, qui fatt tranfpprte &
eVpofi danrs le Choeur de, IEglife. On,
hlantales Prieres ordinaires, auxquel-
leS affifterent es Princeffes adi Sang &
uiaees-es perfones qui sqetoient trout.
es 41| Ccnvoi. Le, meme jour, le
rwps- de la Reine ftit tranfport: daons
laCbhpeleh4utre. de I'Eglife, o it dait
siter: eo 4 6pt jufqui'a moment, de.
Einyuwmation : on chantoit chaque jOLr,
dans- cettq Chapetle., une Grand'Meffe
Ilaqne~e aflioieoetphfieurr&Pamesde
iReine,; ainfi qu7un grand nombre
0Okiers de -la.Maifoa~de Sa Majeff.,
Be cour de ta ReiAe a ~et mis. e d.,
p aver Ie Corps, dans la Chapelle
1aute en. attendant qu'il foit tranf-
popt Notrew-Dame de Boa-Secours,
4. Lorrine, iiafti, que Sa Maije.C f'a
Aemana r pir fen teflament..
I: paro4u t des ettres-ateates di
Ei, du ax8 j~,i defriner, enregiftrees
aepareleant x~Ad s

par lequeUes Sa- Majefti ne wowlantr
pas cdiffrer plus:long-temrs donner' I
forme ha plus flable a l'tablif'emente
de la Compagnie des Indes, fi impor.
tant pour fon Royaume, & auquet
la fortune d'un grand nombre de fesi
Sujets eft intereffie, a arr&te un.Re-,
gJement general pour 'admminiffratiorn
de cette Compagnie. Suivant ce Rdo
glemIent, qui content' 45 articles, la
Compagnie fera adminiflre, A computer
du I. janvier de cette annae, par fixi
Syndics &fix Dire&eursfetremnent; le>
Syndicate fera de fix ann'es, & les Di.
reteurs front a vie. Toutes les af-,
aires de la Diretion front reparties,
entire deux Departemens generaux &
trois Departemens particuliers. L'unr
des deux premiers comprendra tous,
les arnmemens & tout ie commerce de
la Compagnie, & rautre, tes caiffes
les livres, les traits & remifes, ainfi
que les achats. Le' premier Departe-
ment particulier comprendra les vent
tes, le second 'adminiffration du Port
& des Magafins de rOrieeat., & le
troifieme la tenue des different regif.
tires des deliberations, les archives,
les affairs contentieufes & le detail de
1H6tel de. Paris. It y aura trois Direc-
teurs attaches a chain des Departew
nens g~enraux, & deux 1 chacan des
Departemens particdiers. Les, afem-
bi.es d'adminisration front pr6fidees
par un Syndic don't la. Pr.fidence- du-
rera. fix mois., Le Controlenr-General
des Finances, & avec lui ou eta. for
absence LIntendant, des Finances
ayant la Compagnie deslndes dlans, for
Department, aflifterontaa moims une
fois Ia fema'ine ces. affemblies. Les
irefteurs recevront paur honoraire
trooo livres, & lorfque raaniaoraio
teerea. un dividend, leur phnorairg
kera a&geante de lavaeur de cent d4


il-. -- 11--. -~ --=-.XI.- rrar-l--.~-----'~-r~'T~---L~-C--IC. ----S~LIPPL~II~CIVDOIIICll/e~---- 1




-ir I CI--1IL.-I ------ .- --
0--" ,~' A-;;~-------_)


ces dividendes. Le montant &es pen-
fions qu'il fera permis aux Syndics &
Dire feurs d'accordek fur la Cbm-
~agnie A ceux,qui l'auront utilement
fervie, A leurs veuves. & enfans feu-
lement, ne pourra exceder la fomme
de 6ooo0000 1. Les deliberations qui au-
ront :rapport .A 'adminiflration gden-
rale:, tant en France qu'aux Indes,,
ainfi queles inftrutions & ordres prin-
iipaux pour les .diffrens Comptoirs
de la Compagnie dans Pl'nde, front
communiques au Secretaire d'Etat de
'Ja Marine & au Controleur-Gnberal
des Finances, pour ce qui concern
leur Departement, & par, eux vifs
avant d'rtre envoys dans l'Inde ou
&executes en France. Les Gouverneuts
"de Pondichery, Direaeurs de Bengale,
Officiers d'adminiftration de la Marine
& des Troupes de la Compagnie,
ainfi quie tous les Commis & Em-
ploy6s, tant A Paris qu'A 'Orient &
aux Indes, ferontt choifis a la plurality
des voix, dans I'affemblEe d'adminif-
trati on..Les Dire~eurs de Pondichery
:& Dire&eurs en chef front Frangais
cmu naturalif6s. Le Roi ;accordera des
Commiflions aux Gouverneurs, & arx
Officers d'admiiftration & des-Trou-
pes. Les Syndics & Dike`eurs pour-
ront deflituer, caffer, rtvoquer A la
plurgite des voix ous ies Officiers g6e
maralemnnt &. autres perfornes eft-
ployees au service d& la Compagnie,
qui tous feront tenus de fe conformer
eux Statuts Riglemenss, ordres &
infrttraions que leur donneieont les
Syndics & Dire&eurs. It fera tenu,
chaque annee deux xaffemblIes gg-
nerates -d'A&ionnaires u ne dans le
courant de- janvier &i utre. au. mos
de juillet. Tout Propridtaire de 2
taiions aura entree & voix deibera-
tive dans ces. affemblaes. L'ktat de la


Cailte ginkrae feta. fait A la fid de
,chaque mois, reconnu ) verified & p4-
raph le 4 du mois fuivaht ~ par un
$Syndici t un Direteur; le icompte
getieral de cette Caiffe fera arete &
fign6 par les OAdminiftrateurs A "Ip<-
que du 3o juin de chaque annie. Ls
Syndics & Direteurs, & routes per-
4fonies .g nralimerit employees au
Service civil & mnilitaire de it CGo-
pagnie, ou:idahs: ;fon Commerce,,: ne
pourront s'intereffer dire&ement b i
indireftement dans les armemenis,
matches, eritreprifes & toutes affiires
uielcotiques qui cohcerneront la Com-
pagnie. Les- hfti'es Latt'es-Patentbs
contiennent plufieurs, autres difpdfi-
tions relatives au choix des Syridics.,
Dire&eurs & Employs:, & aux pr&
rogatives des A&ionnaires. :-
yI S. D. V.E R"SKI ;
LestrSrS" Thomin, &: e Blanc, I prti
meurs du Roi par interrntajiblPort-ai-
Prince ,,privinknent M'; es iHabitans
Squi voudront renouveller leur abonnl e
ment aux 4Affches Ame'ricaines, -, ceug
qui fihait eront lfulctrirepd it: e les
procurer,: cqu'ils : peuv.eot .!sadrffete,t
M':' les Correfpondans dans chaque
Quarter, lefquels leur remettront lelf
dites A.fches, commeinese ae ih pre-
cedentes., jufq4u' ce qu'6i foit inftruit
de leur adreffe que dahi les lieuxy_0
;Villes.oit it yn' a point de CorrefpoI-
dais,, .is poaurcont fremettre le prix ,de
deur, abonnement AM" ;les Dife&eters
des Poftes y &recevront la quittance le
courier fuivant, ainfi que letirs A4-,-
ches, qui lear front adreffies. fos
envelopep, & dtlivrees aux .BureaAx
des Poftes ,, mi me A c4elui de la Villi
du Cap, oh M. Dagnaux, 'un des
Fernmers generaux, percevra ies aboni
'neinens. 1


~7-----CI---________U1 1. I--






,- Les ttes te es ..Amerrzatnes.cue pottr
faEsfiaire a Pempreffement du Public
on autoit defire pouvoir ,diftrbier an
plfttard.ati commencement de Pannde',
sine purront &tre adlivries qs e dans
htit jours, le retard de rlarrive des
Calctuls qu'on avoit demands en Fran-
ce, en ayant cauf dansl'impreFion. II
en fera envoy dans les diversEQuar-
tidrs de la CGoloieA Mr ,les Corref-
pondans, qui veul nt bien fe charger
d'en faire la difribution.
:Le Sieui Vaioe, demeurantau Port-
:au-Price, e rc ame 39 pieces de Bois
duir equarri que le Sieur Sainet-Jufl,
demeurant A I'Anfe.a-Veau lui avoit
adreffees pour vendie, il y a plus d'un
ial tefqTuelles pieces de >ois ont et6
idebarquees fiir I'emplacement de feu
Sieur Rouft, devant la maifon de M.
Pavret S o& ete enlevees fans qu on
fache' jufqu'A presentt par qui. Ceux
rim eh, aurobt conndiffance' ou quel-
ques indices fonit pries d'en donner
avis au Sieur 'Vai e: ily aura recom-
penfe. :
, . DEPART POUR FRANCE .
$. Pilard, pere, demeurant 1'Ar-
Sahaye. o
iNAVIRE EN CHARGEMENT.
: Le t aint-C'arles, de Malfeille, Ca-
pitaine D'niel, partira pour ledit lire
du a auoi6 de fevrier prxchain. Ceux
qui voudront ypaffer.o :charger kfret,
Sadrefferont audit. Capitaine, en. fon
nagafin aln Port au-Pririce chez M.
-Marquet ,rue des Capitaines, oh'il de .
wmeurera jufqu'au i 5 de cemiois, qu'il
changera de mnigafin &: 1'Feablira dans
la maifon `deM. Hermtie, meme rue.


*--' F1f9-ETS A VENDRItE ,'
1.: e Sieur Badon, Chirurgien du Na4
:vire le Saint-iCharles, de Marfeille,
Caipit. Daniel, donne avis qu'il a ap-
porte de la veritable Poudre pour tuer
les rats, de la composition du Sieur
-Efaillon, deMarfeille, don't les mer-
.veilleux effects font gendraiement re.
connus. On met cette Poudr'e feule
fans aucun melange, dans les endroits
que frequentent ces animaux, fur. une
planche fi i'endroit eft humide, & dans
une foucoupe fi l'endroit elf fec. Elle
n'eft point mortelle pour les hommes:
on la met en divers endroits, felon,
-l'tendue du lieu, ave a .precaution
feulement, s'il y a de:s pigeons, des
poules ou des lapins, de la couvrir
d'une tuile. Le prix de cette Poudre
eft de 4 efcalins le paquet.
M. Lefpinale, Chirurgien-Major.da
Regiment d'Angoumois iefidant an
Port-au-Prince, etant fur fon depart
otir France, done avis qu'il a a ve.,
dre des Negres & Negreffes de jardin,
domeftiques & A talents, & divers mei*
bles.& effects, don't il fera bonne comn
position aticomptant.
ESCLAVE EN MARONAGE.
-i
,
Un Negre Congo, nomme Alerite
etampe fur le fein droit CADIEV AV
-PORT AV PRINCE Ag6 -d'environ
,0 ans :taille de: 5 pieds i pOuces,
fort & robute, le vifage plein, ne par-
lant pbiDt franaaisl': & portant tin ca-
lenon de fiamtoife avec une mauvaife
vareufe de toile, eft msarn depuis ua
mois. Ceix qui le reconnoaront, font
prieside le fair arreter, & d'endonner
avis a M. Biet, demeurant A l'Arcahaye.


A PORT- AU-PRINCE, che T~oMrI & LE BLANC, Imprinaeurs duI Roi
AU FORT-AU-PRINCE "h$TH.


_ ~_ ~c~-=irrr~4uP~olrrr~U-U-~I--_______~T__ *-~-~-r-~l




------. ---------.I.-,------*.- ^-.---'- --- ._. IT*--^_,


N0. I.


VIS


D U


CA P.


Mercredi 4 Janvier 1769.


S* 'ires Marchands.

S .-das is dernier la
Marq e- tenoye, de Bor-
deaux, Capit. Laguehay ; le Saint-
Firmin ,de Saint-Valery, venant
de Bordeaux Capir. Domini-
que Buchon : le z6,leCourageux,
e Bordeaux Capit. Sainerie:le
2,7 ,IlAimable-M'acon, de Nantes,
SCapi. Moailan: le 8, e Sauveur,
ae Saint-Malo Capt. Marcant:
le 19 'Indulgent du Havre
Capit. Tabary, part le no-
vembre -lee Ap'tune, de ayoune,
Capit. Paftement, part le 9 no-
.vembre.
NA4IRES Marchands en expedition.
Le Ne'rillon, Cap. Gafpard ,
pour Dunkerque; le Sully,Capit.
Moul, pour-Honfleur., le Prince
de-Montbafon, Capit. Prudhom-
me.de Mombray, pour Nantes.
PRIX des Marchandifes de la Colonie.
Le 3 dece mois Sucre blanc,
premiere qua le1, 5 8 i 6ol.fecon-
de, 54 a 57 1. troifieme, 48 a 2
comrmun, 36 a4 5 1. brut, to a
24 1. Indigo bleu, 7 a s I. cuivr ,
l 7 1. Cafe nouveau, 2x a 2z'f.


PRIX des Marchandilfs de France.
(il n'y en a point de vieux) Co-
con, z o a 136 1. Cuirs,6 a 9.
Piaftres gourdes, 34 pour cent.
Ledit jour 3 de ce mois, Viat
vieux, 240o a ,o. nouveau, tso8
za oo I. Farine de Moiffac, 66.
70 1. commune, 42 a 55 .Boeuf
fale, 66 1. le baril. Beurre, 18
F. la livre. Petit-fale, 30 1.1'ancre.
Huile, 4 a 54 L.la cave. Savon,
63 a 66 1. le cenrt. ~
COURSE DU FRET.
Sucre blanc, io a ii d. brut,
i2 -a I4 d. Indigo, .Z2.0 a 4 d.
Cafe, 14 a 6 d. Coton ..4
3 d.
NE RES MARONS.\
Le 30 du mois dernier, effen-
tre a a Geole un Negre, nomm6
Joli-Cceur, Bambara., tampIfur
le fein droit, I. MILHAV, agi
d'environ 2 ans, taillede 5 pieds
z pouces, lequel n'a pi dire le
nom de fon maitre: le 3 .Sta-
#2l/as, crole, etampP fur le feiA
raucheV. CARLES, age d'envi*
ron 24 ans, taille d'environ r
pieds5 pouces, lequel a dirt a
partenir aM. Hbourlier' auCa~


lI,


A


g Du
-/np,


_k


--~,~I~,--~-~-cl~,~--. ------,


I ~- -~---'~rrrl ---~--v-' -1 -Il~aCIUIII~UY~\~~~iC1C1W~Jl)r~lrsr~~, ~_e II ;~LSTY~L5Ei~(


I ly Cll~l~l IIIIILII~L~


---, -- I


v


k


^


r..I. eew ftmi v4J.fi,.-k


-WW


I


V






Ie z janvier 1769, un Negre
nouveau, nation Congo, etam-
pe fur le fein GBA, ag' d'envi-
ron 30 ans, taille de 5 pieds i
pouces, lequel n'a pu dire fon
nom ni celui de Ton maitre: le
nemme jour, la Jeunefe nation
Congo, dramp fur le fein droit
G taille d'environ 5. pieds z
pouces, age d'environ 30 ans ,
vifage round, petits yeux & fluet,
sequel a dit appartenir a M. Ga-
vry, Habitant a 'Acul.
MORT S.
M. Jean Baptile Brevignon,
Capitaine de la Compagnie des
Dragons a pied de la Milice du
Cap, ancient Adminiftrateur des
Providence, ancien Marguilier
& Treforier de la Paroiffe de No-
tre-Dame de l'Affomption -, eft
decede le 3 de ce mois, age de
g8 ans: i. etoir natif de Tremel
Diocefe de Sens & avoit 40 ans
de Colonie.
M. Duple fy-Beaujouan, pere,
Habitant & ancient Officier de
Milice du Cap, y eit mort le
3 de ce mois.


fes. Dans le premier a&e I
Theatre reprefenrera le iardin du
Roi; pluficurs Nymphesy paroi-
tront fous la figure des Fleurs,
& chanteront des airs don't les
paroles expliqueront leurs attri-
buts; Mlle. Fronteau, qui repr-
fentera ]a Jonquille, executera
une entree de Fleur. Dans -e.fe-
cond a&e, les Sylphes, lesSal-
mandres defcendront du Ciel
avec le repas du Roi de Cocagne,
qui fera fervi par les Undins & les
Gnomes, danslcquel rien ne fcra
epargnd ; plufieurs Fontaines de
vin couleront ; & pendant le re-
pas, la Mufique du Roi execu-
tera diffrens morceaux de mufi-
que, qui front coupes par le ra-
mage natural de difFirens oifeaux.
Le troifieme & dernier a&e fera
ermine par desVaudevilles & un
Ballet, danslequelle Sr. Armery
& Mile. Fronteau danferont plu-
fieurs entrees.
A M R I Q U E.
Re"ponfe de l'Auteur des Obferva-
tions faites 1'Auteur de 'Effai
fur la culture du Cafe.


S P E C T AC L E. Vous croyez done, Monfieur,
La Comedie du Cap donnera qu'on doit arreter un cafeyer des
vendredi 6 janvier 1769, une qu'il et parvenu a la hauteur
premiere Reprefentation du Roi qu'on veut qu'il ait, vous vous
de Cocagne, Comedie en trois appuyez de Pautorite de M. delay
Af&es & en vers, ornee de tous Quintinye, qui taille les arbres
feschangemcns de decoration,de des la feconde annee qu'ils font
machines, de chants & de dan-jplanter; elle eft fans doute d'u


- ~- -- --I --- ----- ----- --=---- ---- ~~i------ -. ~ ~ -U-~---p--C---II~--U~-~ -lb-Y- ----1-----`~..-~ -~-
f~-l--is----ui-Pc~e~C~%r~-~~~l-- ~Y-9--~-l~----l I~






'poids refpectable -, mais je me
renfermerai a croire ce qu'une
experience incontefiable prove.
, Ce n'eft pas, dires-vous, pour
, avoir ere arretes trop-tot qu'il
" perit tant de jeunes cafeyers,
, c'efl pluthr par un vice local .
Cerre Afflrcion exige d'etre
mathematiquement demontree.
Quoi ce vice local feroit la fuite
t unique caufe de la funeftemor-
talite des jeunes cafeyers Celle
de les arreter dans un age encore
trop tendre n'en pourroic-ce pas
etre une, qui forgant I'arbufte a
donner une recqlte trop abon-
dance, epuife fa vigueur & nuir
a fa conservation? Cet arbufte
don't la constitution n'eft pas en-
core exatCement formee, n'eftil
point artrrd dZs qu'on le prive
des fucs que la terre lui difpenfc
pour parvenir a Ton degrd de per-
fection ? La nature fe plait tou-
jours mieux dans fes produations
libres, que dans celle oi elle eft
derangee. Elle agic dans lecours
des trois regnes avec les memes
vues economiques. C'eft a ia f-
gacita de .celui qui confacre fes
veilles a rudier le dlveloppe-
ment de fes operations a les
faifir avec precision. L'homme
confidder phyfiquement doit ctrc
range dans la claire desvegetaux,
femblable a ute plane qui croIt
a mefrre qu'elle reqoic 'humeur
nourriciere de la terre. L'homme


3
n'altere-t-il pas fa conflitution,
n'affoiblit-il pas les progress di
I'accroiff'ement organique de fa
machine, lorfque trop jeune en-
core, i1 fc livre aux bralans em-
portemens des paffions orageufes:
fa vigueur male pert Ton effort,
ell e fe ternit dans fa fleur. II
devient motie & debile, il ne
conserve de I'homme que la fla-
ture ;a I'age obh 'on croyoit voir
briller l'cIlat jailliflant de la
force, on ne lui volt better que
quelque pile dteincelles qui pafl
Tent comme un meteore. Ses fi-
bres amolis, Ieervis, n'ofFrent
qu'un fimulacre efFdmind.
Pour prouver mon opinion que
'ettter un cafeyertrop jeune, ot
I'enerve, je me fers d'un exem-
ple don't on ne peut nier la v&-
rit. C'ef une piece de compa-
raifon qui dolt feule frapper ces
efprits fains, qui fgavent que'la
nature ne s'ecarte jamais de fes
principes dlmentaires & confti-
cutifs.
Vous ne prefcrivez pas, dites-
vous, Monfieur, d'arreter les ca-
fyers a 6 pieds, mais bien ia .
Ce qui eft afTurement encore une
hauteur trop confiderable dans
Ics mornes. Un Traitr fur Ie ca-
f yer eft d'une afTez grande im-
portance pour permettre a 1'Au-
reur les plus petits details: a biea
des regards on ne peut vous refufer
le imrite d'y tre entree avec cette


I


-' .. ~--~-r;,---- -~_____ _~~







4
fermelr qui fcait braver dans
Ietude penible de la nature cette
fichereffe & cette apprere qu'on
trouvelorfqu'on defcend dans les
minucies des details.
On peut en Italie faire monster
la vigne fur les arbres ; en Cham-
pagne & en Guyenne les appuycr
fur des echalas, & en Poirou Ies
laiffer ramper a terre. Ces dif f-
rens procde's locaux ne peuvent
etre une raifon preponderante
pour determiner le Cultivateur a
donner a fes cafeyers une hauteur
qu'il fait etre nuifible a 'accele-
ration de ton travail, i fautpro-
curer de la facility a ceux qu'on
y employee.
Vous pouvez fuppofer, Mon-
fieur, que je n'ai point entendu
votre Ouvrage; il ef vrai que la
nature ne m'a pas doud d'unt
grande perfpicacite, mais votrc
,fai eif cependant ecrit avec af-
fez declare pour que j'aie pu en
faifir les idees. Vous me taxe7
de vous avoir lu lcgerement,
c'eft-a-dire, en fautant les feuil-
lets a pieds. joints. Un homnmc
qui confacre fes moments les plus
precieux a I'etude, qui brtle
d'acqurir desconnoiffances pour
ctre utile a ces C.oncitoyens. &
pour devenir mei.lleur, en corri-
geant en lui les imperfe6tionsde
la nature, peut-il etre accufdde
lire en homme fuperficiel ? En
faifant des observations fur votre


Efai furla culture du cafl, j'ai c;dd
au defir de m'inftruirc. Jenepou-
vois m'adreffer pour refoudre les
diffcultes qui fei prefcntoient a
mon efprit, qu'a un home auffi
eclaire que vous IPetes, perfuad6
que les Cultivateurs gagneroient
a la solution de mes qucflions.
J'ai faith attention, Monfieur;
je vous price de le croire, a ce que
vous ditcs (pages 31 & 3) de
la maniere don't les cafeyers vegd-
tent & rapportent ; mais je no
penfois pas comme vous que ce
flit-la 1'unique caufe qui les cm-
pechrt de rapporter autant de
fruits a 7 & 8 ans, qu'a 'ge
Je 5. Vous nous propofl de les
railler pour leur procurer de P'air
& faciliter leur rapport ; la mrd-
rhode de .aillcr lks arbrcs, fup-
pole dans celui qui la pratique
une connoiffancc parfaite de cet
art.
S,, Tailler ls :rbres c'eft re-
, trancher les branches inutiles.
, Ce retranchement rend la five
, plus abondante, ce qui procu-
Sre plus de fruit ; mais il faut
, fcavoir diflinguer lcs bran-
Sches a fruit, & a bois d'avcc
, les branches de faux bois. 'On
, doit encore tailleravec une fage
s economic c'eft- dire, taller
, tantot long, tantot court, de
, maniere qu'il y ait de tous c8tes
,une quantire a peu pros gale
Culture des arbres.


1'1



i.4
A~t


:;


wlg u P,








, de branches & bols, afih quela'
, fv e fe diftribue egalement.
On voir par-la combien Part
de taller les arbres demanrde d'a.
drefre & d'intelligence. II y aura
tres-peu de Cultivateurs en deat
de pratiquer cette excellent
methode. Ainfi donc ne .doit-on
pas hdfiter dans les bons terreins
Sefpacer les cafeyers a huit" &
neu pieds. La proprtietdiftinc-
tive de la terre rouge un peu
glaifeufe, eftde refifterc al'eaude
1'empecher de fe filtrer au rravers
de fes pores : elletient les plates
dans une trop grande fraicheui,
elle a befoin d'etre dchaufFd epar
les rayons du Soleil, c'eft ce qui,
la fair regarder come naturelle-
ment froide. C'teftlie ra"foli d&-
termi nanre pbur `le rProp'ridtafre
de diflancer les cdayeis de faqon
que certe recrre puillTei t refrappe
ava.ntageufement par le Soleil. t
Mettez en: plahitr 6ir des alibres
fruttiers de rdegran:ddiftrii'ed enttfe
les uns & les autresi, afii q1i'tdi
arbre ne nuife pas aI fon vdioin.
Les Habitant ne- farclent ,p'as les
cafeyerS avec z afez d f oin ,e
qui e'l encore Iuneriautre caufe
de deperifemrenet &~de leu; peu
de rapport. L'effet des herbs en
les ~ duffant et lfde confurher
a r ti
'une grande Cartri d leii r'-nto
Cette efpece de terre t tirescommune
dans cesQartie-s. .
SEJJaifur I'Adminitatiwon des terres.


riture, leurs racines refferrent
& lient la terre, ce qui doit em-
pecher le cafeyer d'etendre tfa che-
velure avec facility. t Lorfqu'une
terre eft nette, le vegetal s'appro-
prie toute le fubftance de cette
terre.
L'Agriculture ne doit pas fon
origine au raifonnement, mais
aux faits a & I'lexperience. J'ai
plant& un: cafeyer en -lui confer-
vant toutes Ies petites racines,
quelques jours apres j'en ecartai
la terre qui les couvroient : mor
etfonnement futc extreme de les
trouverg moifies & pourries, ne
tenant qu'imperceptiblement a
la plante ,j'apperqus quece plant
en pouffoit de nouvelles. De-la
je conclus que ces radicules.,
d'eft-adire, le chevelu qu'on re-
ferve au cafeyer en le tranfplan-
rant n'dtramit pas les rameaux
par o cceplant recevoit.la vie.
M: b!Abb Roger -dabliffant
urfyceme" contraire a celui que
piu:a'Yan.:1, dans Ton Traitd
deJa,, culture des frifiers dit,
voila ce que nul lardinier n'a
pu comprendre, ni mntie Me de
a Quintinye.
i J ne contredit pas la mMeho-
de dir Quinconce jai trouv`6
des difficulties a planter ain fi n
aeydr ns nos- mornhes ;cceux
qutipourrIont la merttre en age y
gagneron t `: cela eit demontit.,
** L'Agronome.


r7


IVI, a--.-.


i


- .,.. .


"7 " .' .


. /


PI








Lorfque vous avez piopofl de
chauffer les cafeyers, vous n'avez
pas dit precifement qu'il ne fal-
loit ramafTer la terre au tour
du- pied que jufu'" Ia la hauceur
d'un doigt il coic indifpenfa-
ble de vous expliquer auili clai-
rement dans votre Efai que vous
venez de le fair; car prefque rous
lesiabitans entendeut par chauf-
fer un cafeyer lever an' tertre
au tour du pied.
C'ef un effect d'oubli de votre
part, Monfieur, fi vous ne nous
avez pas indiqu6 dans votre Ef1i
la meilleure methode qu'on
doic mettre en ufage pour plan-
ter efficaement un cayer. Cet
arbufte eft devenu fi precieux,
"qu'on ne doit rien negliger de
ce qui peut en perfeioanner ila
cultitre.
On plante communement Ie
caftyer, foit au piquet, foit a la
:houe o6 au louchetr 11 eft w~e
de ces meth6des incontefable
mnen fup rieure'aux deux autres.
La jlite d 'Ordinaire proca.ai" '.

AVIS DIV ER S.
M. Moufcarty, Habitant laa
Souffriere du Dondon, devant
partir pour France fous peu prie
ceux a-:qui il doic de feprefenter
pourV rrecevoir leur pavement, de
nmee que ceux qui lui doiventde
le folder inceirfaiment.


LeSr. Menot', drant fr forn
depart pour France prie les
perfonnes a qui il peut devoir
de fe presenter pour recevoir
leur paiement,& ceux qui lui
doivent de le folder incefTam- m
ment; ledit Sr. donne avis qu'il
laile A fon frere la conduit de i
fon magafin de drogues tres-bien Kt I
aforti:-il vient de, recevoird'cx- (
cellent vin d'Alicante du v eri-
table Beaume de vie, la Poudre I
d'Iroe purgatif rafraichiflant ,
1'Elixir de Garus I'Eau de Me-~~
lifre des Carmes, l'Onguent de,; c
Canet, POnguent de MWe Def- -
pres, des Vinaigres pour la ta- ,
le, toilette fcorbut & le .
mauvais air ; l'Opiat & 1'Elixir
pour les dents, l'EauRoyale pour a
la bouche, des effences des n
Bougies de Daran, des Pilules I
de Belofte, du Quinquina de_
Geoffroy, des Etuits garnis de r
tres bones Lancettes de Paris, |
es, Seringues pour les enfans d
avec, des. canules d'ivoire des V
Alambics de verres & la Poudre d
du Sr. Efcaillon de Marfeille,
pouirdetruire les rats & les fouris. v
Le Sr. Jonqua Commiflfon-
naire demeurant rue du Ba ,
done avis qu'il a a vendre una
partti d'exccllent Vin vieux de
JMNalaga-St'rlin du Cap-Brecon
&8 de Rancio de Io a iz ans, cen
botceilles qu'il a requ depuis1
pen i le prix du Malaga eft a &


- -1







liv. la boutelle, leRancio a 5 1.
& le Cap-Breton a 41. Io f.
Le Sr. Bellanger, Perruquier,
demeurant rue Notre-Dame, au
Cap, pres la Comedie, dtant fur
fon depart pour France, donne
avis qu'il a a vendre quatres Ne-
gres, perruquiers, don't l'un fca-
chant parfaitement finir une per-
ruque, & joue du violon ; ledit
Sieur vendra auffi quelque argen-
terie.
Mrs Mefnier freres Nego-
cians au Cap, donnent avis qu'ils
one ouvert la vente, famedi 31
decembre 1768, d'une tres-belle
cargaifon de Negres Congo, du
Negrier le Roi Midas, d Bor-
deaux Capitaine Chaftel.
L'Imnprimerie Royale du Cap
eft atuellement rues Saint-Si-
mon & Efpagnole, vis-a-vis les
Dames Rehigieufes.
Le Sr. Lay de la Goutere Chi-
rurgienr du Navire THeureux, de
Marfeille,, Capitaine Boulouvard,
onne avis au Public qu'il a trou-
e un Remede fpecifique pour les
diarrhees ou cours-de-ventre &
our les diffenteries les plus in-
veterees ; ii donnera une entire
atisfadion aceux qui lui front
'honneur de le confulter fur les
na.ladies de cette nature : il
'exigera de pavement qu'apres
Sentiere guerifon. Sa demeure eft
hezM. Salva, Negociant uCap,5
aes Penthievre & Notre-Dame.


'.7
te Sr. Prudhomme ane
N6gociant au Cap, rue de Vau-
dreuil, etant fur fon depart pour
France, prie ceux a qui il peut
devoir de fe prefenter pour rece-
voir leur pavement, de meme
que ceux qui lui doivent de le
folder inceffamment.
D iPAKrT ProuR FRANCE.
M. Gregoyreau demeurant
au Cap.
: mM. Collot, ane demeurant
au Cap.
NAVIRES EN CHARGEMENT.
Le Navire le Bienfaifant, dc
Bordeaux,Capitaine Suau, par-
tira pour ledit lieu dans le cou-
rant de fevricr prochain. Ceux
qui defireront y pafferou char-
ger a fret, s'adrefTeront audit
Capitaine,en fon Magafin, dan.
la maifon de M. Loville, vis-a-vis
M. Fouache Negociant.
Le Brigantin le Saint- Firmin,
du port de 150 tonneaux, Capi-
tamne Bouckon, prend fret pour
la Rochelle & partira au i5,
fevrier prochain; fcavoir, le fu-
cre brut a 14d., le blainca 1t d.,
le cafe a 14 d., Findigo a 2o d.
& le coton a 30 d. Ce Navire a
unentrepont. Ceux qui voudront
y charger, s'adrefferont a Mrs.
Mefnier, freres, N gocians au
Cap.
BIEyrs ET EFFECTSS A FENDUR.
,Cinq ccns Poteaux de bois


- ---..I- ----;---rr-2orr~-~tsi~- ~;fa~;C~==-~3-'~-~JIk~--l--~





S
incorruptible, un Bateau avec
thus fes agrets & appareaux, d'en-
viron 80 tonneaux & un -parti
d'Efientes de Miffiffipi, don't on
fera bonne composition. II faut
s'adrefrer a M. Roland, Nego-
ciant au Petit-Carenage, au Cap.
A LOUER PRISENTEMENT.
Une Maifon fife en cpte Vil:-
Ie, fur la rue des Religieufes
confiftant en 4 chamLress le
coin comprise cabinets dans la
cour, cuifine, &c. Ilfauts'adref-
fer a M. Capdeville, N1gociant,
rue de la Fontaine.
d~'A: 6:E:1^:
tUn Particulier defieroit faire
I'acquifition d'une Place a cafe ,
fituee dans un bon Quartier, a
portee du Cap, qui ftt en rap-
S rt c, & fur laquelle ii fe trdtu-
vat une;certaine quantity de Ne-
gres; 1'Acquereur donneroit un
comptant ..afTz confiderables.
Les perfonnes qui fe trouvent
dans le. cas de vouloir vendre
peuvei- s'ad4refer a Me Salleles
Notaire en cette Ville,qui. rece-
vra & common iquera a Ia per.
fonne intereffte les prix condi-
tions de la vente, & donnera
en outre les, inftru6&ions neceffai-
res.
E F, F- E T S P E RD D,.U S.:
II a kt6 perdu ii y a environ
a y:Jours depuis la :Petite-Ainte
jlfq;Zqf la. Grande. Ri viereuy n


habit decamelot, couleur lie-de-
vin doubled toile blanche avec
un mouchoirde coron rougedans.
la poche.Ceux qui Iauront trou-
ve, font pries de le faire remet-
tre a M. Confeil, a la Petite-
Ance. 11 y aura recompenfe.
NEGRiES-E N MARONAGES.
Deux Negres enchainds enfem-
bles,'Fun Nago & I'autre Aguia,
font, marons depuis le 24 decem-
,bre. Ceux qui les reconnoitronr,
fonte pries de les faire arrCerr &
d'en donner avis a hMd de Cha-
vanne a qui ils appartiennent.
Livres qui f trouivent d lIn-
primerie Roya e Cap.
\Cours de Chirurgie, par M.
Col de Villars Do6tear -. ea
Medecine de la Facultd de Paris,
Svol. in-z. .
Traitd" des Maladies "Vein'.'
riennes, par M Aflruci:, revue,
corriee & augmentee par iAu-
Ieur, 4 vol. in- 2..
. ... . ... 0 A .- L i'.,
Precis de Chirurgie Pratique
ou I'on donne la plus fire Med
thode d'operer, z vdl. in- z
Maniere de traiter & d'uvrir
les Abces, z5 voL in z: .
Traite des Maldieesde yeux,
,par M. de St'.Yes, ov. l z.
L'Onanifmne ou la Maflurba-
tion ,'par M..Tflor, z vol., in-i 2.
Le Manuel des Damisde Cha-
rite oip Formule: d. Medica-
tniensfacile aiprpacr, I v. i-z.
I + ^


ii~~ ,1,- _


.?i
rl
: ?1
i
I:i
:;.:f
,

' '
'''j
;*1
;ir
1``
; 5
.i!
.1
:!r
:~:
i.i;
I,
r





ANNEE I769. ['N. ]

a.


AFFICHES


l/ Janvier.


a- --_______________ __~ I C


ARRIViE de Navires Marchands.

A CA P, le 29 du mois dernier,
I'Indulgent, du Havre, Capitaine Ta-
bary, parti le 12 novembre; & le
Neptune, de Bayonne, Capitaine Pa-
nama, parti le 7 novembre.
A SAINT-MARC, le ler de ce mois,
le Senac, de la Rochelle Capitaine
Layffard, venant du Port-au-Prince.
Au PORT-AU- PRINCE, le 9, le
Mars de Nantes, Capitaine Terrien,
venant de lai Cte-d'Or & ayant touched
au Cap.
NA VIR ES Iarchands en expedition.
Au 'CAP c'Apollon Capitaine
Mofneron, pour Nantes; & le Saint-
Jacques Capitaine Labordes pour Bor-
deaux.;
A :LiOGANE, le Charlot, Capitaine
Benoift; le Marquis-de-Levis, Capit.
Gillet; & le Montlhery, Capitaine
Abram, tous trois pour Nantes.
' DEPART de Navires Marchands.
DES CAYES le 26 du mois dernier,
le Scipion, Capitaine Duprat, pour
Bordeaux.
,DE LEOGANE, le z de Ce mois,
l'Acif, Capit. Halleen, poir Dun'
kerque.
PR x des Marchandifes de la Colonie.
Aux CAYES, le 1'r de ce mois,
Sucre blanc, 45. 5 o 01 comun,1 3 5


S401: brut, 22 2441. Indigo bleu,71.
io f. cuivre, 6 1. o f. Caf6 nouveau,
15 A 16 f. (il n'y en a point de vieux).
Colon, i Io I.
A LEOGANE, le 8, Sucre blanc,
premiere quality, 5 z 541. feconde,
48 A 5o 1. troifieme, 43 46 1. com-
mun, 36 381. brut, 24 a z5 1. Indigo
bleu, 71. A 7 1. o f. cuivre, 61. 6 1.
x5 fCafe nouveau, 19 f. 6 d. (il n'y
en a point de vieux). Coton, 20o
125 1.
Au PORT-AU-PRINCE-, Sucre blanc,
premiere quality, 5z a 54 1. feconde,
48 5o 1. troifieme, 42 h 46 1. comr
mijn 34 381. brut, zo2 a 3 1. Indigo
uivryr, 61. 0 61. -f. ( il :ny en a,
point de bleu). Caf6 nouveau, 19 .
0o fi ( il n'y en a point de vieux).
Coton, 115 h X 5zl1. Cuirs, 7 A 8 1
Piafires.gourdes, 3 15 36 pour roo.
PRzx des Marchandies de France.
Aux ,CAYES, ledit jour ier de ce
mois, Vin vieux, 300 1. nouveau,
2150 1. Farine de Moiffac, 70 1. com-
mune, 5. 1. Boeuf fale, loo 1.iebaril.
Petit-fale, 30 1. 'ancre. Beurre, 3
45 f. la livre. HfuiIte 41 liv. la cave.
Savon, 80 1. le cent,
A LiOGANE ledit jour 8g Viw
vieux, 256 A 280 1. nouveau,: zoo 00
S40o Farine de Moiffac, 6 i 66 liv,
commune, 36 4 40 1. Boetf falY66
A 7 1. le ba.ril,.Petit-fale, 30 A 361.
:'angre. Beurre,. 8~ zo f. la'livre


Du Mercredi


AMERICAINES.


I.


-


t






10
Huile i, rFA 17 1. la cave. Savoa,.6t
'7 1, le cent.
Au PORT-AU-PRINCE, Vin vieux,
50 o a z8o 1. nouveau, zio A zzo 1.
Farinne de Moiffac, 66 a 70 liv. com-
mune, 36 45 1. Bceuf fald, 66 a 71.
le baril. Petit-fale, 33 a 36 1. Fancre.
JBeurre, .8 A o f. la livre. Huile,, 2z
S4 51. la cave, Savon, 70 a7 1. le-cent.
CoURS DVi FRET.
Aux CAYES, Sucre blanc, I d.
brut, 15 d. Indigo, 36 d. Cafe, 24 d.
Coton, 30 d.
A LEOGANE, Sucre blanc, 13 i
14 d. brut, 14 a 15d. Indigo 21 24
d. Cafe, ii a 5 d. Coton, 3o a 36 d.
Au PORT-AU-PRINC, Sucre blanc,
3 a 4d. brut, 14 a 1 d. Indigo, z1
S 4 d. Cafe, iz aI 5d. Coton, 3o
&396 d.
SNE RES MARONSI
A, OB oBARDOPOLIS le 62
du mois dernier, efftentre a la Geole
un Negre, etampd fur le fein droit
LB ayant deux brtlures fir le1gau,
che, &i fe difant appartenir A M. Ja-"
fin, Negociant au uCap, rue du Baec
qui l'a lot8aau Sr Braffant, Maitre det
Bateau, arrEte par ordre de M. le Che
valier d'llens, Commandant pour le
Roi de Bombardopolis & de la Plate-
forme ,: Quartier dui Mble SSaint- Ni-
Colas.
SASAINTl-LOUIS, le 3I du mois der.
nier ,:uaNegre, nation Gamba, etampet
fEr le fein droit, autant qu'on a pu le,
difttinguer ,GRASSET,fe.difant appar-
tenir & M. Delmas, Negociant aux
Gayes
Avu PORTrAU-PRINC, ie de ee
mJ ua. Negre nouveat, Congo,
,eam$pf ROBLIN, lequel a'a f~u dire
fonrt. nom ni celn A de fo intiitre; u0e;
WIyefe siovweBe' eta1mp W Ry f


-difant appattenir A Md. Bonnet; S
Pierre, tamper illifiblement fe difan't
appartenir A M. Robert, Habitant A la
Charbonniere: le 4, deuy Negres nou-
veaux, fans 6tampe, taille d-e 5 pieds
2 3 pouces, lefquels n'ont pu dire
leurs noms, celui de leur nation, ni
celui de leur maitre : le 6, un Ne-
grillon creole, nomme Couafy fe di-
fant appartenir a M. DEfloches : le 7,
une Negreffe Congo, nommee Lu-
crece, marquee de-petite-ve&rle, la-
quelle n'a voulu dire le nom de fodi
maitre : le 9, un Ngrillon nomme
AugUtfe,. etampe L EVEQVE, & au
deffous ST MARC, fe difant apparte+
nir A M. Roflaing; & un autre Ne-
grillon, nomme Michel, tampe LOR,
MIE, & au deffous ST MARC, fe di-
fant appartenir a M. Lormie.

-NOU VE L LES D'EUR O PE.
POLO G NE.
SLa declaration que le Prince Repriii
a faith inf6rer cdans a Gazette de Var-
fovie, & oii il eft dit que la Porte pro'
rmettoit d'ne ddonner dans fes Etats
aucun afyle aux Confdderes, eft con6
fid&rablemient modifiee, tant par les
avis poftirieurs qu'on a requs ,que par
la conduite de l'Hofpodar de Moldavie
& du Pacha de Choczitrh.
Le Grand-Echanfon Potocki., Chef
de la Confidration de'Halicz ou de
Tembovla, apres avoir battu uai pe-
tit Corps de Ruffes, a recu A forn tour
un echec : la plus grande parties de fori
monde a td difperf6e. Suivi de ceux de
fes ge-ns qu'il a pu ratlier il s'eft refugid
en Moldavie oh il a rejoint fon free
qui 1'attendoit. avec de l'artillerie &
quelqies centaines d'h6mmies. LA ,no
feu~telmeta ifa trou6V ,afylte & fu rete,
4 iis i traverf& 4libeept o avec arl


'"

i
|' .*;
!. ,
[",'
r;I
S. '..


: '
,1.v


;- I
S'i

' i
;-
.'.""
* .
].*1
-'Q
".1

-:I
'.i
' I
,i' i


2-
"lr;
. 5,




i .t



. ',
, "!.





|


m


: ~~,~~ ___ _~_ ~_____...._.... _
i~,..........~~-.,. .~~.~ 1.-.1---.-------1----------- -- ------1- ------~--`-~-~- "~-I" ~~I~~"-'~-"--'-~I-- ~~I"'-"-~'~ -~I "-I ~~-~-


-~~ ~~~~~~anl









'



pi ~~
: ?
;
:i
I I


i
'

r.
,,


i`
II ji
I -.i


;
;r
i

~1
::I
I;

.?
,
,

.;;"
l;i
~i
;
I
ii i


I
I
I:


I
mnes & bagages, tune pertie de cette
Province & le territoire de Choczim.
Sa march l'a mis a pprtee de prendre
A dos: les Ruffes qui 1'avoient pour-
fuivi, & apres un nouveau combat
affez meurtrier, il s'eft approche de
Bar & s'eft joint aux autres Conf,-
deres. Le Commandant du Detache-
ment Ruffe a ecrit A 1Hofpodar de
Moldavie & au Pacha deChoczimmune
lettre oh il fe plaint de ce qu'ils ont
recu chez eux les Polonois fugitifs. Ori
vient d'apprendre que le Comte Po-
tocki a remporte de nouveaux avan-
tages fur les Ruffes dans une afion
qui s'eft paffle A Bar, & don't voici les
premiers details.
, Le G6neral Krefchetnikoff s'etant
approche de Bar, s'y retrancha, en
attendant les fecours que devoit lui
amener le Gen&ral Apraxin. Le Comte
Potocki, 'qui. il importoit de. ne pas
donner A ce General le teams de fe ren"
forcer, divifa en ifept Corps les Trou-
pes dela Confd&ration gendrale, fe
mit A la tete d'une de ces divifions, fit
cacher les autres, & alla attaquer les
Ruffes dans leurs retranchemens. Le
General Ruiffe, croyant que les 'Con-
federes n'etoient qu'en.trs-petit nom-
bre fe content de fire avancer une
partie de fes Troupes, don't 1'Artille-
rie caufa quelques ravages parmi leS
Conf6deres; maisjles di4ifions caches
s' tant moritrees tout-a-coup, 8& ayant
attaque les iRufles de toutes parts, le
General Krefchetnikofffutt oblige de
fire fortir touteS.fes Troupes 'de; ileurs
retranchemens. L'ation devinti tres-
vive de part & d'autre. Les Confde-
ses ,d'abord perdirent plus .de. soo
hommess, mais bientot redoublanti de
courage:, ils fondirent fur les Ruffes~
le fabre a Ia main, &,combattirent aveod
tamt d'aant& glqueampert dei4eqxale


It
furp'affe att moins de' ioitie celle des
Confrderes. : ,
II vient de fe former dans le Palati-
nat de Kalifch, dans la Grande-Po-
logne une houvelle' Confederatibn.
Le Sr Rydzinski,quien eft le Chef, a
debuted par enlever trois Compagnies
de laR6publique qui etoient en garni-
fon dans la Capitale de ce Palatinat.
On ne doute pas que les"autres Palati-
nats de la, Grande-Pologne ne faivent
examplee de Kalifch.
Dans la Declaration que le Prince
Repnin a publiee, & don't I'objet eft
d'informer le Roi & la Republique des
Ordres que 1'Imperatrice, fa Souve,
raine, a donnes A fes Troupes d'atta-
quer les Confdeeres ceux-ci font
trait's d'ennemis de l'Empire Ruffe &
de leur Patrie, de perturbateurs du re,
pos public, de rebelles & de brigands
don't la punition eft neceffaire. On y
fait valoir la reclamation faite par le
Roi & le Confeilda Seinat, de la garanr
tie de PI'mpratrice deRuffie, & on y
promet toutes fciretes aux Citoyens
qui demeureront tranquilles. Le Comte
Branicki, en quality de Regimentaire
& enlvertu des pouvoirs que lui a doni
ne la Commiflion de Guerre:, a- pu
blie, de fon cote, une lettre circulaire
par laquelle il promet l'amniftie A tous
ceux des Confdderes qui voudront
rentrer dans leur devoir.
A:L L EM A G NE.
On mande deFribourg, en Brifgaw'
que e, feu a' pris en trois diffirens
endroits l'Abbaye de Saint-Blaife;
Ordre de Saint-Benoit, fituee A 9 lieues
de cette Ville, &: 1a rdduite en cen-
dtres. La perte feule de la Bibliothe-
quel e~itvaluae i un million; On n'a
pu rifenfatwer ni du Tr~for de lEgIife)
ni, du v Couenr, nii de la Maznfo AtI


-i~--- ------r^--n^------r------~L---~LIY~-O






.i

batiale. On' attribute cet incendie A un
comnplot pr6medite.

AN G;ETERRE.

La Compagnie des Indes a tenu une
affemblee general dans laquelle il y
a eir de grands debats au fujet de la
fomnme de trente mille laques de rou-
pies que le Nabab Mehr Jaffier Alikan
s 'toit engage de payer a certaines per-
fonnes, en dddommagement des'per-
tes que leur avoient occafionne les
guerres du Pays. La Compagnie eft
aduellement en poffeffion de cette
fomme depofde au Bengale; mais elle
veut en eluder le paiement fous pre-
texte que ces perfonnes faifoient dans
ce Pays-lh un commerce illicite.
La Feuille du nouveau North-Briton,
publiee dernidrement ne content rien
concernant le Sr Wilkes;, mais on y
a infer6 le detail des procedures faites
centre l'un des Publicateurs d'un N0
de cette Feuille, oti 'on s'eft fervi
d'expreffions offenfantes coo)tr le Mi-
niftere en general & le Lord Mansfield
en particulier. On a refolu de fire le
prots des Auteurs & Publicateurs des
No' 9 & Io de cet Ouvrage; & Pexa-
men de cette affaire a ete renvoye aux
prochaines Seances juridiques.
SLes affaires de r'Amerique conti-
nuent d'occuper attention du Minif-
tere. On voudroit trouver des mefures
propres A maintenir 'autorite du Roi
dans les Colonies, fans recOurir aux
0xtrminitrs que quelques Minifires
avoient confeillees. On fe contentera,
dit-on, d'envoyer A Bofton les 64e &
65e Rgimens d'Infanterie, & le Lord
Colville s'y rendra anfl$ avec quelques
Yaiffeautx de Guerre, La Cour n'td'au-
tte objet'que de prot6ger fes Oiiciers
Ians les fonaions de le.urscharges, &
'obliger les rAmerias fe eonfor.r


mer att Aftes du Parlemeit. On affuri
qu'elle fera paffer en Amerique deux
perfonnes difiinguees, avec ordre d'y
fire d'exa&es recherches fur les dif-
firens objets qui ont 'pu donner ma-
tiere aux plaintes des Habitans, afin
qu'on foit a portee de difcuter ces fujets
de plainte en Parlement, & d'avoir
regard a ceux qui feroient reconnus pour
legitimes.
La premiere entrevue du Roi & de
Sa Majefte Danoife s'eft faite le It
aoCit de I'annee derniere, au Palais de
la Reine, oh le Roi de Danemarck fe
rendit accompagnd des principales
perfonnes de fa fuite, & fut requ avec
les plus grandes marques d'honneur.
DelA il fe rendit A l'Htelde Carleton,
chez la Princeffe de Galles. Ce Prince
alla enfuite I'amphithCatre & au jar-
din de Ranelagh oh il refla quelquk
teams. Le 13, S. M. Danoife fe rendit
chez la Princeffe Amelie, & alla en-
fuite A Richmond. Le I4, Elle fit
une feconde vifite A la Princeffe de
Galles; aprs gqtioi Elle alla fe prome-
ner au Pare de Saint-James ot le Peu-
pIe fe rendit en foule pour la voir. Le
S, le Duc de Glocefter lui donna ude
fete magnifique au Palais-d'Hampton-
court. Le 16, on donna A S. M, Da--
noife le divertiffement d'un Opera
Italien.
On apprend, par une lettre d'Edim-
bourg, qu'ona decouvert A Caithneff
une confpiration. des plus horrible.
Une troupe de fcelerats, au nombre
de vingt A trente, s'etoit concerted
poiur affafliner & voler plufieurs per-
fonnes des. principles Families de la
Province. Suivant leur complot, la-
chofe devoit etre executee A la meme
heure .d'une nuit fixee dans tous les
diffirens endroitsoh ,aes malheureut
comptoieit trouvr de I' rgent ; & 1'oz


''':



,ri :
ti
r..-
;- ~
F:~ "
I. '1
: i
.. .r
I -r
)I
';
: I

:
,,, :
I
"1I
i
:
I :r
r ,!
i:
ul
':;,
j j
I'
jr
.r
1
'i
':
.:i
i'"
4
i:, ,'
j
:1


4



'
I

1~
: i
: i
'' '
'
''
r




r


~f-n*~13n~-~*crum~al- ' .-~1. I


_I~--_--






avolt prepare un Vaifleau ahi centre
de cette terrible. fcene pour les rece-
voir & les tranfporter au delA de la
ner; mais heureufement le complot
a et6 decouvert deux jours avant qu'il
devoit s'executer. Plufieurs de ces mi-
firables ont ete pris, & on efpere
qu'on leur verra bientot fubir le fup-
plice qu'ils ont merit.
On eft informed que la Garnifon du
Fort-James, au Senegal, s'6toit trouvie
dernidrement dans la plus grande cala-
mite par le manque d'eau douce; cette
Ifle n'en fournit point, & l'on n'a pu
s'en procurer du Continent A caufe de
fa guerre qui eft entire les Anglois &
le Roi de Barca. Ce Roi avoit enleve
plufieurs de leurs BAtimens & avoit
fait fur eux un grand nombre de pri-
o6nniers ; mais le Colonel O-Hara,
Gouverneur, envoya centre l'ennemi
un Officer A la t&te d'un Corps de
Troupes. Cet Officier .debarqua fes
gens au lieu indique, inveflit une
Villei confiderable, 1 attaqua fubite-
ment, & s'en etant rendu maitre apres
une heure de combat, il la pilla, la
reduifit en cendres & retourna au Fort-
Jamesayec fon monde, fon butin &
les.prifonniers qu'il avoit faits en cette
*ccafion, & au nombre defquels fe
trouve la Reine de Barca.
FRANC E.
SOn a effuye le 8 feptembre der-
nier, a Bayonne, un ouragan affreux
,qui a jete tout le monde dans la plus
grande consternation. Plufieurs Vailf-
eaux qui etoient fortis le meme jour
apres-midi, ont eu le malheur de perir;
quelques-uns ont ete jets fur la c6te
de Cap-Breton, & leurs equipages ont
eu le bonheur de fe fauver, au moins
.n grande parties; mais trois Bayon-
Pjois, qui toieat montes par d'excel-.


13 r
lens fIujets 6nt peri corps & biens,
II paroit deux Arrets du Parlement
de Provence, en date du 30 juin der-
nier. L'un declare executoires dans la
Ville d'Avignon & Comte Venaiffin
les Arrets de 1763 & 1767, concer-
nant la deftrufion de la Societe foi-di-
fant de Jefus. L'autre, non feulement
ordonne la continuation de la R'gie
des Economes f6quefires des biens de
'cette, Societe' tablis dans ladite Ville
& le Comte par les Commiffaires char-
ges de la prife de poffeffion, mais pour-
voit auffi au traitement des Jfiiites
malades, au recollement des vafes
facres., linge, ornemens de Chapel-
les, &c.
Le Parlement de Paris a rendu un
Arret qui condamne un Notaire, non
feulement etre expofk au carcan pen-
dant trois jours conf6cutifs fur la Place
publique de Nevers; mais au foueti
A la marque & aux Galeres pour le
teams de fa vie. Le meme Arr8t bannit
poerpetuite a fa emme du effort delay
Couri, pour avoir conjointement traixt
inhumainement leur fille jufqu'I lui
caufer la mort, en lui refufant les ali-
mens neceffaires.
AM RIQU E.
Lettre ecrite de Cayenne a M. Chervarnm
Receveur des Epaves au Cap, conte-
nant de nouvelles experiences fur les
procede's qu'il a decouverts pour def.
faler 'eau de mer,
J'ai vu, Monfieur, dans les Ga.
zettes du Commerce, numerous 2z,
2 ;3, 14 de 1767, & nO 40 & 4 de
0 1768, tout ce qui a rapport aux pro-
) cedes que vous avez employes pour
o deffaler 'eau de mer & la rendre
potable. J'ai voukl de mon c6t6,
o d'apres vos observations & yotre


I1





14
4 methode, fire des experiences, &
. je m'empreffe de vous faire part de
wleur rifultat.
Premiere experience.
S J'ai fait mettre dans un alambic
ti ordinaire 3 pintes & demie d'eau de
mer & 2 cuillerees d'huile d'olive.
On a retire trois pintes d'eau douce
n qui avoit une odeur & un gout leger
Sd'huile. On l'apaffee par ledrap fans
) que cette operation lui ait ote P'un
S& 1'autre. L'evaporation au grand
air & au foleil n'eut pas plus de fuc-
ces. Enfin, j'imaginai de la paffer en-
Score par le drap, fur lequel j'avois
;fait mettre un lit de cotton en line;
mais le procede ne me reuffit pas
; advantage,.
Deuxieme experience.
: Je ne fis mettre qu'une pinte d'eau
V de mer daris 'alambic, avec une de-
, mi-cuillerde d'huiile d'olive. II refla,
,rune once de fel., & on tira 30 once
S3 gros d'eau douce, ayant toujours
l'odeur & le goft larger d'huile
Troiemie experience.
Je fis mettre dans 'alambic fept
, pintes d'eau-de mer, avec quatre
, cuillerees dhuile d&olive. Je me con-
, tentai d'en tirer environ deux. pjntes
, d'eau douce, parce qu'une plus grande
- quantity etoit inutile pour les expe-
, riences que je me propofois de fire.
ii Cette eau, rendue tris-douce, con-
Sferva 'odeur & le I~ger .g..t d'hui-
Sle.1 Je ne la fis point pafler par. le
Sdrap, mais je m'avifai de la faire paf-
Sfer par la pierre t filter, & elle y
x perdit totalement cette odeur & ce
) goAt; j'e fis gofiter plufieurs per-
i fonnes qtu toutes convenient que ce
t procdd avoit parfaitement rempli.
a okjet .


Quatrieme experience.
s J'ai fait pefer cette eau paflee par
Sla pierre A filtrer, & je 'ai compa-
ree avec Peau de mer, avec Peau
o du meilleur puits de la Ville, & avec
celle d'une fontaine, (cette fontaine
fe nomme Baduel ) qui paffe pour la
meilleure du Pays. Une bouteille or.
dinaire de pinte d'eau de mer a pef6
'net i liv. once z gros 66 grains;
celle de la Fontaine Baduel a pefe"
net i liv. 14 onces 7 gros I grains;
celle du puits a pefe net i liv.- 14
onces 7 gros r2 grains; celle rendue
douce par la diftillation & paffie par
Sla lpierre a filter a pef6 net I liv.
14 once 7 gros 12 grains.
Je ferois bien flatten, Monfieur,
o que ces effais puffent contribuer aux
, vues d'humanite &l-de patriotifme
qui vous animent, & donner lien
ia vos recherches de perfetionner
o les miennes. Votre example eft faith
Y pour exciter .emulation & pour en-
a courage le zele & le defintereffement
* de tout bon Citoyen. J'ai 'honneur
d'etre, &c. A Cayenne, le 27 oc-
. tobre 1768. Sign,: MAIL.LART Du-
, MESLE, Commiffaire Gienral de la
n Marine, Ordonnateur a Cayenne.
M. Chervain, dans la vue de per~
fefiohner fa decouverte, n'a point
ceff6 de faire de nouvelles experiences
& a enfin r8uffi a trotiver, i y a quel-
que'tems, le moyen de dipouiller fon
eau diitillee de ce goutt leger d'huile
qui affefe certaines perfonnes, & que
d'autres ont peine a difcerner. Ce
moyen confifte h jeter, fi l'on diflille
une quantity d'eau confid,6rable, les
premieres bouteilles qui front diftil-
ites, parce que cette premiere eau eA
celle qui contra&e le plus ce.gouit hui-
leux qu'elle communiqueroit raifem.#
blablement aa refte fi on n'ufoit do


L-~ -I






cette precaution. II a conframment
eprouve que celle qu'il a diflille de
cette maniere, n'avoit pas le moindre
goitt d'huile, & qu'elle etoit auffi po-
table & falubre que la bonne eau com-
mune. Lorfque des experiences aufli
bien conftatees que celles de M. Mail-
lart Dumlele, & faites avec un art qui
decele en lui le Phyficien le plus pro-
fond, front aufli heureufement appli-
quees aux nouvelles decouvertes, on
doit fe flatter de les voir bient6t at-
teindre au dernier degree de perfeaion.
Mais lorfqu'on voudra, avec non moins
de precipitation que de mal-adreffe,
contrefaire une experience que I'on ne
s'eft pas donn' le teams d'examiner,
& qu'il faut refaire & recommencer en
phlfieurs manieres & en diffdrentes
fois, on ne pourra que porter un juge-
ment faux, ou tout au moins fort ha-
farde fur ces memes decouvertes.


Des Cayes le' janvier.


- On a appris par un Batiment venant
du Miffiffipi, qui a ete force de.rela-
cher A la Havane, que le x5 o&obre
de l'annee derniere, entire les deux &
trois heures apres-midi, on effuya dans
cette Ville & aux environs un furieux
ouragan qui, dans I'efpace de 5 7
lieues, a cauf6 les plus affreux defaf-
ires. Les vents, apres avoir fait toute
la journee le tour du compas, fe font
enfin fixes au Nord Eft, &, accom-
pagnes d'une petite pluye, ont fouffle
de cette parties avec la plus grande
violence. Voici les details de ce trifle
tvenement tels qu'ils ont etd rapportes
par le Capitaine. L'ouragan a renverf6
dans la Ville de la Havane 34 maifons
bfaties en' pierre, 448 conftruifes en
bois & branle I i autres; it y a et
Xi perfbones tuees & 3 1 bleffhes. A
Jefts-Marie c&Fauxbourg de la Guade-


loupe, ii y a eu r5 malfons bAties en
pierre & 289 en bois renverfies, 70
ebranlees, un home tue & 3 5 bleffs;
A Guanabacoa, 7 maifons en pierre &
339 en bois renverfies, 19 decouver-
tes, 16 ebranlees, 3 homes tus &
3 5 bleffis; A Buena-Vifta, une maifon
en pierre & 411 en bois renverfees; A
Bacuranao, 193 maifons en bois ren-
verf6es; A la Cruz-de-Pedro, 422 mai-
fons en bois renverf6es, un home
tue & zo bleffes; A Las-Vegas, qui
font des Habitations en tabac, 3 7
maifons de bois renverfees; A Santa-
Maria-del-Rofario, 456 maifons de
bois renverfies, & 3 hommes bleffls;
au Sanfuaire-de-Regle, i6 maifons de
bois renverfees z25 branldes, ua
home tue & deux bleffis; A Pueblo
de Sant-jago, 18 maifons de pierre &
425 de bois renverf6es, 185 dbranlees,
4 hommes tues & 4 bleff6s; a Beffu-
cal, fix maifons de pierre & 225 de
bois renverfees, 68 ebranlees & un
homme tue; A Guines, 87 maifons
de bois renverfees, 104 ebranlees, y
homes tues & 9 bleffis; A Saint-Mi-
chel, 5 maifons de pierre & 179 de
bois renverfdes, 16 ebranlees, 4 hom-
mes tues & 6 bleffis; A Managuana,
151 maifons de bois renverf6es, 16o
dbranlees, 6 homes tues & 16 blef-
fis. En recapitulant les funeftes rava-
ges de cet ouragan, on trouvera 96
maifons de pierre, 3958 maifons de
bois renverfies, 19 decouvertes, 769
ebranlees, 37 hommes tues, & I 5
bleffes; ce qui ne peut qu'effrayer, ir
l'on confidere que ce difaflre n'a regn6
que dans une etendue de 5 7 lieues
de pays.
Du Port-au-Prince le. r anvier.
Jeudi dernier, vers les neufheureg
du foir, on apperqut dans I'Ef, A l'ho-







rizon'det cette Ville-',un -Mteore qul
embraffoit une vafte circonference &
qui jeta une vive lumiere pendant 5
A 6 minutes, apris lequel teams des nua-
ges fort obfcurs 1'eclipferent. II fut
fuivi d'un coup de vent impetueux &
d'une avalaffe qui dura une bonne
parties de la nuit.
On a celebre, lundi dernier, par les
ordres de Monfeigneur le Prince de
'Rohan un Service folemnel pour
le repos de l'ame de la Reine, auquel
ont affifle Son Alteffe & M. le Pre-
fident de Bongars, ainfi que le Con-
fell & un grand nombre de perfonnes
de diftin&ion, tant de la Plaine que de
la Ville.

AVIS DIVE R S.
Les Etrennes Americanes, don't on a
announce la distribution focus huit jours
dans la precedente Feuille n'ayant pu
etre imprimees, par un obstacle im-
prevu ,dans ce dela fixed, ne pourront
fe deliver que vers la fin di present
mois ,I& plutot s'1 eft poffible.
Le Sr Martin, Horloger A Leogane,
donne avis que pour etre plus A por-
te de fes affairs, il va refider incef-
famment au Port-au-Prince, ohi il ef-
pere que les perfonnts qui oat bien
voulu 'employer &lui confier leurs
montres pour les racommqder yvou-
dront bien continue de Th6norer de
leur confiance, les affurant d'avance
qu'elles auront lieu d'etre fatisfaites
des ouvrages qui fortiront de fes
mains.
M. Manford de la Ferrandiere en-
fionnaire du Roi, Gendarme we la
Garde ordinaire de Sa Majefft & Ha-
bitant A 'Artibonie, )tant fuf fon


depart pour Frarie, prie ceux A qui
il peut devoir de fe prtfenter au plut6t
pour recevoir leur pavement, ou de
s'adreffer au Cap, chez Mr" Galibert,
Mary & Compagnie, Negocians, &
ceux qui lui doivent de le fatisfaire in-
cefiamment.
M. Renaud Ladoue, Habitant dans
les bas de l'Artibonite,' etant fur fon
depart pour France, prie ceux A qui
il peut devoir de fe prefenter pour re-
cevoir leur pavement, & ceux qui lui
doivent de le payer le plut6t poffible.
DEPARTS POUR FRANCE.
M. Boufquet, Habitant aux Anglois.
M. Bechade de Labarthe, grant 1'Ha-
bitationde M. Dugravier, aux Anfes.
EFFECTS A VENDRE.
M. Lefpinajf, Chirurgien au Port-
au-Prince, etant fur fon depart pour
France, donne avis qu'il a a vendre
des Negres &, Negreffes de jardin,
domeftiques & a talens, &'divers meu-
bles & effects idont ii fera-bonne com-
pofition au comptant.
EFFET PERDU.
11 a &t6 perdu, le 30 du mois der-
nier, fur le chemin du Port-au-Prince
aux Platons, une canne A pomme d'or.
Ceux qui l'auront trouvie, font pri4s
de la remettre A M. Rouflau, N6go-
ciant au Port-au-Prince A qui elle ap.
patient: il y aura recompenfe.
ESCLAVE EN MARONAGE.
Un Negre Bambara, nomme Pigmaw
lion, etampe P. DE ROHAN, eft mar
ron depuis deux jours. Ceux quile re-
connotront font pris de e ire arc
r8ter, & d'en donner avis A Son Alteffe
Msgrle Prince de Rohan.


A-



* ri


[ ;i1



I.. ~

*1~







.1>

4


AU PORT AU-PRINCE *chez TioIN & LE- BLANC- priIeurIs du Roi,
AU PORT-AU-PRINECE, chez THolIN 6 LE BLANC Imlprimeurs du Roi,





N*. 2.
^i.--.^^-.4.--iJ-iJ--...uiiIi


VIS


I,'





I'







i'
~i ..


DU


CAP.


Sel de, 'avires March/ands.
oy'R. -'d" / -c
.-E -de mois, e Gabriel,
de I Capit. Tblignan,
part le ,:9 Oecobrc : le 3, le
Sanlco-Chrizjlo, de la Veracroux,
papit. Don Chifthobal-Salfedo,
parri de la Havanne le 19 dd-
cemb re.
NAVIRES Marcihands en expedition.
Le Voltaire, Capit. Telier,
pour Nantes.
DEPART de Navires Marchands.
Le 3 de ce mois le Mars, de
Nantes, Capir. Terrien, pour le
bas de la C6te : le le Solide,
du Cap, Capit. Heguy, pour les-
mers de l'Amdrique: le i6 I'A-
pollon', Capit. Moneron pour
Nantes.
PRIX des Marchandifis de la Colonie.
Le iode ce mois, Sucre blanc,
premiere quality, 58 a 6z 1. fecon-
de, 56 a57 1. troifieme, 5% a 52
1. common, 36 a4o 1. brut, 2z a
24 1. Indigo bleu, 7 8 1. cuivre
a 7 1. Cafe nouveau, 20 a 2. f.
(il n'y en a point de vieux) Co-
ton, 130 a 136 1. Cuirs,6 ai 91.
Piaftresgourdes, 34 pour cent.


A


Du Mercredi II Janvier 1776.


PRIX des Marchandifes de France.
Leditjour Io de ce mois, Vii
vieux, 240a z o 1. nouveau, So
a zoo 1. Farine de MoifFac, 60o
6 61. commune, 44 a o I. Bceuf
Taled, 66 1. le baril. Beurre, 18
C. la livre. Petit-fald, 30 1. I'ancre.
Huile, 24 54 1. la cave. Savon,
63 a 66 1. le cent.
CO URS DU FRET.
Sucre blanc, Io ai.I d. brut,
I z a 14 d. Indigo, 2z a 24 d.
Caf., 14 16 d. Coton, 24 a
3od.
NE RES MA R NS.
Le 5 de ce mois, eft entrr \ la.
Geole un Negre, nomme Jean,
GCreole, drampd fur le fein droit
illifiblement, & fAr le gauche
RAIMOND., & au-deffus STM,
age d'environ 30 ans, taille de y
pieds 3 pouces, lequel a dit apl
parrenir a M. Fraige, Habitant
au Bois-de-Lance :le9, une N-
greflee, nommee Brigitte, nation
Nago, erampee fur le fein droit
A. BERARD, & au deffous AV
CAP, agee d'environ 30 ans,
laquelle a dit appartenir a M.
Berard, Negociant au.Cap.


II^LII-X. I-I------C~-31YY-II~-IC1~1I- *.--M:~--~----X---




.,,. ,. 1zpzr-- .... *.------ -p~- __YI__i- r r - -I --- -~rIT I -


-.- -, ,


//
/


SMoa R 7s,


Me Michel Merillon, Notaire,
eft dccdd Ie 8Ic Oobre 1768,
age de 5 i ans: il eoit natif de
Hierfac en Angoumois.
M. Francois Joyeaux, eft de-
cede le I ,Age de 37 ans: il
etoit natif de Nantes.
M. Francois Denezuville eft
decked e le 2 : il etoit natif de
Gience, dependance de Calais,
Province de Picardie.
M. Jean Trias, eft decade' I
27, age de 38 ans : iletoit na-
tif de Bordeaux.
Dame Marie-Julienne de Ber-
ntinvillier, epoufe du Sr. Martin-
court de Chatillon de Sedar, eft
decedeele 8 novembre 1768,agee
.de z8 ans: elle etoit native de
Madrid. ,
M. Le'onard Perrault, eft de-
cede le I 5 :il etoitnatifdeThoul.
Jean Lemele, Orfevre eft de-
cedle ze -o, ag de 31 ans:il
dtoit natif de Laval, Diocefe
du Mans.
M. Nicolas Chiquanot, Habi-
tant du Quartier du Borgne,
Infpeteur Gendral des Chemins
de la Colonie, eft decede le 2
decembre, a(gde6 aans: il etoit
jnatif de Paris.
MMd Marie -Therefe Fran coife
'Caillot, epoufe du Sr. Hubert ,
eft decedde le 6, igee de 7 ans:
clie toit native de Paris.


M. Jean- Bapit;fle Ie Rouiller,
eft mort le 10 : il dtoit natifde
Renncs.
M. Je-an-Baptifie Tinet, Nego-
ciant, ef dleceode e io, age de
57ans: iletoit natifde Marteille.
M. Pierre-Adrien Geffrey, eft
d'c lea'g,^ d
decade Ie 17, age de 37 ans: 11
etoit natif du Pelerin, press de
Nan tes.
M. Antoine Batol ,eft mort le
2z, age de 6z ans: ii etoit na-
tif"de la Bisballe en Garalogne.
Mde Manre- agfdelene Guerrin,
epoufe de M. Rivel eft decedee
le 3, agee de 48 ans clle etoit
native de Nan res.
M. Jean-Baptijte Paul eft de-
cede le 24, ge de 24 ans:il etoit
natif de Bordeaux.
Dame Marie-Eli{abeth de Mou-
liniere, poufe de M. Maigne,
eft more le z 5, agee de 4 ans:
elle etoit native de Bergerac
Diocefe de Perigueux.
SPECTACLE.
La Comedie du Cap donnera
Dimanche 15 janvier 1769, une
Representation de la Fee U)gele,
Opdra-Bouffon en quatre a&es
de M. Duny. Le coup de Theatre
du quatrieme ace, dans lequel
la vieille fe metamorphofe en
jeune FRe & paroit dans un Pa-
lais & fur fon Tr6ne, vient d'"tre
embelli par leSr. AIaet. La vieille
s'affeyant implement fur" une


r.
j:;


'I)

', ',".i,



U




!-L
'i'i












:a:~Li
I1

i'.f' i
,-.,!




-i-








Id
1*
i:^.
| t,.
I!
,^







ment, de meme que ceux qui lui
doivent de le folder iiiccilTm-
mcnt.
DEPART POUR FRANCE.
M. Portal, demeurant au Cap.
M. Jean Tubert demeurant au
Cap.
M. Lima, demeurant au Cap.
NAVIES EN CHARGEMENT.
Le Navirel'Alexandre, de Bor-
deaux, du port de 300 tonneaux,
Capit. Lavicomtd, partira p6ur
ledit lieu le I fivrier prochain.
Ceux qui defireront y pafferou
charger a fret, s'adrefleront audit
Capitaine,en fon Magafin, chez
M. Vivier, jeune N'gocia'nt
au Cap.
BENs- ET EFFETS A r"NDRE.
Trois Negres, en ccte Colo-
nie depuis fix mois. On s'adreffera
a M. Saint-Mathieu, Procureur
au Cap, qui en fera bonne com-
pofition.
Un grand Buffet de trs beau
bois d'acajou mouchetr, & fupd-
rieurement travailld. II faut s'a-
dreifer a M. Teynac, Negociant
au Cap, au coin des rues St. Pierre
& Penthievrc, qui en fera bonnie
composition.
A la Barre du Siege Royal de
cette Ville, il fera procedd le z \
du courant, a la vente & adjudi-
cation d'un Negre nommr Jean-
Baptifte dit la Fortune, bon Cal-
fat, Mateloc & travaillant un


1'5
peu a la clarpente de Navirces
Ceux qui dlfireront en fire l'ac-
quiition de gred grd, s'adrcife-
ront a M. la Pefcardiere, rue Pen-
thievre, au Cap.
Seize Boufs de cabrouet tres-
beau. II faut s'adreffer a M. Glil-
laurnme audin,Habitant au Limbe.
11 'era proceded la Barre du
Siege Royal du Cap, le 14 du
courant, a, la vente' &adjudica-
ion d'une Chaife roulante, ga:-
7ie en velours d'Utrech, cra-
moifi harnois de trois chevcux,
felles brides, &c. le tout nie
& fai- au Pays. Ceux qui fou-
haiteront en fire I'acquiftion
de gre a gre, s'adreleront a _.M.
Roland, Negocianc au Perit-
Cartnage, qui leur en fera bone
cbrmpofition. /
DEM AND E,
Une Perfonne 1ouhaiteroit fe
placer fur une Habitation, en
qualied deGerant & deRaffineur,
& fes hono.rairesneferoient fixds
qu'aprs qu'il auroit fair une itu-
ve de fucre. On s'adreifera a M.
Capdeville, Negocianr, rue de la
Fontaine.
On defireroit fcavoir des nou-
vellcsd'un jeune hommne, nomme
Etienne Valege, natif de la Ville
de Sainte-Foi-le-Grand, qui s'ecl
ctbarqud en qualited de Moufe
fur le Navire la Marqui6e-de-Cha.
tenoie, de Bordeaux, Capit. La"
jguee, arri.v e' ce Port au mois


j
'i


%'-' .. '-' .i--.. ...... ', -'-. ; -, .... ... ,.. L- .-,* *' --' "- ; !**.....*-- j '-y ^" "" *--1 * ^ ~^
"I / "' ; .





rd.
de mars de I'annke derniere, ouh
il a defete. Ceux quien auront
connoiffance, font pries d'en
donner avis au Sr. Beaufejour,
MaItrc Cordonnier, rue Saint-
Pierre, au Cap.
E FFETS P ERDUS.
II a de" perdu, dans le cchemin,
du Cap au Dondon, un paque't
de papers contenant la Commif-
fion d'uin Oi cier de Marechauf-
Sfee, accorded par MM. les G-
neral & Intendant, avec fa rde
.ception au Confeil & deux ou
trois lettres particulieres. Ceux
Va.-
qui I'auront trouve,, font pries
de Ie remettrea M. Ie Prevotdu
Cap, ou n A Oficier de Marie-
chaffie du D:ondon. I1 y aura
3 lives de rdcompenfe.
II s'eft echappe ii y a environ
i:.. jou-rs de ta Lavanne e e M.
onpmigny, Habitant a la Grande-
Riviere, une Mule, fous poil
brun, etampde PCY. Ceux qui
l- P'auront trouvee, font prids d'en
donner avis audit Sr. Compigny,
'ou au Sr. Baudu, au Cap..
II s'eft echappe depuis i 5 jours
de chez M. Carpentier, Chirur-
gien a Limonade ,- un Cheval,
poil gris, etampd fur la cuiffe
du cJ6t du montoir CMD. Ceux
qui en auront connoiflance, font
pries d'en donner avis audit Sr.
Car en'ier ou a PImprimerie
Royale au Cap.
1 a -ti perdu. au Cap,. lej


4 cti courant, uni cachet grave
fur muneagate rogce, uie Clefde
mnontre, un petit baril & deux
petites bagues le tout en or.
Ceux qui les auront trouves ,
Cont.pries de les faircs remcttre
a .,' Guariteau Nlegociant au
Cap, rue du Bac.
S.NEGRES E N MARONAGES.
_UJne Negrefle creole, nom-
mee Zabeih appartentante a la
.ficcefion Efcot, marine depuis
nvirni un mois, avec uIn Nc-
gre qui fe dic libre, appartenant
:a M. Vi/liere. CeuLxqui lcs re-
connotront, font pries de les
.fai-c.arreterc& d'en donner avis a
M. Damtas, au Cap, charge de
ladite fuccefl;on.
Deux Negres creol.es, nom-
mes Lauis :& IHecor, l un t, ampe,,
PS & l'autre T, age d'environ.
zo ans, font marons depuis dcux
mois. Ceux quiles reconnot-
tront, font pries.de les fire
arreter & d'cn donner avis a M.
TeneftJ Habitant A la Grande-
Riviere, oua M. Reboul, N-
gociant au Cap, rue du Gou-
vernenlenr.
Un Negre Congo, nomme
Mercure etampe CARPEN-
TIER & aui deffous MC eft
maron depuis 8 jours. Ceux qui
Ie reconnoitront, font pries de
le faire arreter & d'en donner
avis a M. Carpentier Chirurgien,
a Limonade, ou i~. mp'rimerie.


_I I_^^__I 1_1__ _I_-----Y-l-*IIl-~---1_-


2~U--YI _____-_I1--.- -11-111-------- : ---ll---.------L- --XI----ll-_ll-_ --X-^--.l-----.-_I--^-~----







A Nte 17.. I 6


-ACH{ES AMERICAIN ESo


Du Mercredi


4Mi2avires Marchands.

A CAP, le 24 du mois dernier,
la Marquie de Chaflenoye de Bor-
deaux, Capit. Laguehay &le Saint-
Firmin, du meme Port, Capit. Buchon:
le z7, 1'Almable-Manon, de Nantes,
Capit. Moifan : le 5 de ce mois, le
Gabriel, de Marfeille, Capitaine Tau-
lignan, parti le 29 o&obre.
A SAINT-MARc, le z, le Bourbon,
de Bordeaux, Capitaine Pontgaudin,
vefiant de la Guadeloupe.
Au PORT-Au-PRINCE, le 13, le
Septentrion, de la Rochelle, Capitaine
Haniel, parti le 13 feptembre.
NA VIRES Marchands en expedition.
Au PORT-AU-PRINCE, la Cere's,
Capit. Duprat, pour, Bordeaux; & le
Pere-de-Famille, Capitaine Leffenne,
pour la Rochelle.
D PART de Navires Marchands.
Du PORT-DE-PAIX, le 3 de ce
mois le Marquis-de-Varambon, Capit.
Fournier, pour Bordeaux.
Duv CAP, le 3, le Mars, de Nantes,
Capit. Terrien, pour le bas de la C6te:
Ie lo, 'Apollon Capit. Mofneron,
pour Nantes; & le Saint Jacques
Capit. Laborde, pour Bordeaux: le x 2,
le Ndgrillon Capit. Gafpard pour
Dunkerque.
DE "SAINT-MARC, le 9, le Senac,
de la Rochelle, Capit. Layffard, pour
Nantes.


/8 Janvier.


Du PORT-AU-PRINCE, le 17, la
Singuliere, Capit. Paris, pour Marfeitle.
PR X des Marchandifes de la Colonic.
Au CAP, le 11 de ce. mois, Sucre
blanc, premiere quality, 6o0 64 liv,
feconde, 54 1 81. troifieme, 47 50 1.
commun, 3 a 46 1. brut, 2. A 2 1.
Indigo bleu, 81. A 81. Io f. cuivre, 6 h
1o f. 71. 5 f. Cafe nouveau, 21 A
22f. vieux, i5. L 6 f. Coton., x20 A
25 1. Cuirs, 7 '. Pialfres gourdes,
34 pour 100.
A LEOGANE:, le 'y, Sucre blanc,
premiere quality, 5z 541. feconde,
46 a 48 1. troifieme, 42 44 1. com
mun, 35 371. brut, 24 z251. Indigo
bleu, 71. 7 1. o f. cuivre, 6 1. 61.
5 f. Cafe nouveau, 19 f. 6 d. (il n'y
en a point de vieux). Coton, 12x I
130 1.
Au PoRT-AU-PRINCE,Sucre blanc,
premiere quality 52 A 54 1. feconde,
47 A 50o troifieme, 45 A 46 1. com-
mun, 36 4o1. brut, zoa 2241. Indigo
cuivre, 6 1. 10 f. 7 1. ( il n'y en a
point'de bleu). Caf6 nouveau, x9 g
20 f. (il n'y en a point de vieux).
Coton, Ino A i5 1. Cuirs, 7 1. io f
A~ 9 L Piaftres gourdes, 35 A 36 pour
100.
PR IX des Marchandfes de France.
SAv CAP, ledit jour 11 de ce mois
Vin vieux, 240 liv. nouveau, 2oo00 1
Farine de Moiffac, 66 1. commune,


_____


-.... .--^-








o 1. Boeirf fate, 66 1. Ie baril. Petit-
fal, 3 31. 'ancre. Beurre, 2.f. la livre.
Huile, 40 1. la cave. Savon, 66 1. le
cent.
A LEOGANE, ledit jour i Vin
vieux, 15 a z 801. nouveau, 2o tA
o20 1. Farine de Moiffac, 66 A 70 liv.
commune, 36 a 45 1. Boeuffail, 66
A 7z 1. le baril. Petit-fale, 33 A 36 1.
1Fancre. Beurre, I8- A z0f. la livre.
fuile, 2z 45 1. la cave. Sayon, 70
75 1. le cent.
Au PORT-AU-PRINCE, Vin vieux,
5o A 2z6o 1. nouveau, 2oo 230 1.
Farine de Moiffac, 70 A 80 liv. com-
xnune, 40 a 45 1. Boeuf fale, 66 7z1.
le baril. Petit-fale, 30 a 36 1. l'ancre.
Beurre, 18 20: f. la livre. Huile, zI
S3z41. la cave. Savon,70 7 51. le cent.
COURSE DU FRET.
Au CAP, Sucre blanc, 12' d. brut,
-5 d. Indigo, 24 d. Cafe, 15 d. Co-
ton, 30 d.
- A LkOGANE Sucre blanc, 13 A
14 d. brut, 14 A5d. Indigo, 2z A 24
d. Caf6, 1z 15 d. Coton, 30 h 36.d.
- Au PORT-AU-PRINCE, Sucre blanc,
t A a 4,d. brut,. 4 A 15 d. Indigo, 24
a 30 d. Caf6, x iA 18 d. Coton, o3
S36 d.
M 0 R T S.
SM. Nicolas Chicanneau, Infpe&eur-
gen&ral des chemins, & Habitant au
Quarter du Borgne, y eft mort le 2z
du mois dernier, age de 6 5 ans:il itoit
natif de, Paris.
.. Dame Maric-Th'referFrano~f Cail
lot, epoufe de M. Hubert, eft more
au Caphle 6, Agee de 17 ans: elle 'toit
native de Paris.
, M. Jan Baptifle lRouille eeft
sort au Cape le io ; it etoit natif de
Iennes -


M. Jean-Baptflc Tinet, Negocant j
eft mort au Cap le meme jour: iI Itoit
natif de Marfeille.
M. Pierre-Adrier Gefey eiM mort art
Cap le 17, age 3e 7 ans:il etoit natif
du Pelerin, Diocefe de Nantes.
M.'Antoine Batol eft mort au Cap
le 22, age de 6z ans: il etoit natif de
la Province de Catalogne.
Dame Marie Mgdeleine Gueirn,
epoufe de M. Rivel, eft morte au Cap
le 23, gee de 48 ans : elle 6toit native
de Nantes.
M. Jean-Baptife Paul eft mort an
Cap le 24, age de 24 ans : i etoit natif
de Bordeaux.
Dame Marie-Elifabeth de MouliniereS
epoufe de M. Maigne, eft more ai
Cap le z5, agde de 41 ans: elle toit
native de Bergerac, Diocefe de Peri-
gueux.
M. Jean-Bapt ife Brevignon, anciea
Adminiftrateur des Providences &
ancien Marguillier & Treforier de I
Paroiffe du Cap, y eft mort le 3 de ce
mois, Ags de 68 ans il dtoit natif at
Diocefe de Sens, & avoit 40 ans de
Col6nie.
M. Duplefis Beaujouan, pere, et
mort au Cap le meme jour.
M. Regnier de Villeneuve Garde des
Magafins du Roi au Port-au-Prince,
y efl nmort le io, ag6 de 60 ans : il
6toit natifde Feurs, en Forez.
M. Pigeot, Avocat en Parlement 8
au Confeil Superieur du Cap, eft mort
le ii.
.M. Valentin Michel, Avocat en Par-
lement Doyen des Avocats au Confeil
du Port-au-Prince, & Subftitut de M.
le Proururu du R6i, eft mort le mmem
jour, ag6 d'environ 36 ans : ii etoit
natif de Bordeaux. 11'a nom'ni M.
MagaoIt, Confeiller -Affefeur fon
Executeur-teftamentaire,


U





4
'4













"A


^.~--~1-11~"-~~1.~~- -111-1
~ `-'~------I-~~-~-~ ~~" "~'~"- -~---~~~-'~-'----~~`-"~~"~~~I-







N GR tES A(AR oNS.
SA JIaRfMIE, le z5 du mois dernier,
eft entree A la Geole uti Negre Biby,
etampe illifiblement fur le fein gauche,
Age d'environ 40 ans, taille de 5 pieds,
de forte complexion & de laide figure,
Jequel n'a voulu dire fon nom ni celui
de fon maitre.
Au CAP, le 30, Joli-Caur, nation
Jambara, etamp' fur le fein droit I,
MILHAV, ge d'environ z5 anis, taille
de 5. pieds z pouces, lequel n'a voulu
dire le nom de fon maitre : le 31 Sta-
pnflas, creole, etamp fur le fein gau-
che V CARLES, Age d'environ 24 ans,
taille de 5 pieds 3 pouces, fe difant
appartenir A M. Hourlier, demeurant
en cette Ville : le i de ce mois, iun
NJegre nouveau, Congo, etampe GBA,
age d'environ 30 ans, taille de 5 pieds
a pouces, sequel n'a pu dire fon nom
pi celui, de. fo maitre; & la Jeuneffe,
mnme nation, etampe fur le fein droit
G, taille de 5 pieds z pouces, ga
d'environ 30 ans, fe difant appartenir
A M. GaCyay, Habitant A l'Acul : le r,
Jean, creole, etampe fur le fein droit
illifiblement, fur le gauche RAIMOND
& au deffous ST M, Age d'environ 3
ans, taille de 5 pieds 3 pouces, fe di-
fant, appartenir a M. Fraife, Habitant
au Bois,-de-l'Anfe : le 9, une. Ngreffe
N'ago, nommee Brigitte, tampee ftur
le fein droit A BERARD & au deffous
AV CAP, Agee d'environ 30 ans, fe
difant appartenir M, Berard, Nego-
Ciant en cette Ville.
,A LtOGANE, le ier de ce mois,
Jean, nation Aguia, tampere fur le fein
droit R. CHAVVET, fur le gauche
COLOVILLE & au deffous VIAV, fe
difant appartenir A M. Chauvet, Habi-
tant au Petit-Goave.
SAu FORT-DAVPHIN, le 3, un Ne-
gre nouveau tainpe~u r les deux feinas


TD, taille de 5 pieds, lequel n'a pa
dire fon nom, celui de fa nation, ni
celui de Ton maitre ; & un autre Negi-e
nouveau, 6tamnpe illifiblement fur le
fein droit, taille de 5 pieds z pouces,
lequel n'a pu dire fon nom, celui de
fa nation, ni celui de fon maitre: le 9,
Jean-Jacques, creole, fans dtampe, fe
difant appartenir A la nommie Mag-de
line, n. 1. demeurant au Trou ; & ur
Negre Congo, etampe fur le fein droit,
autant qu'on a pu le diflinguer, CHAR-
DY & au deflous PPX, taille de 5
pieds z a 3 pouces, lequel n'a voulu
dire fon nom ni celui de fon maitre.
Au PORT-DE-PAIX, le 4, Jean, dit
Theodel crdole itampe fiir le fein
gauche TRICOT, taille de 5 pieds 2
pouces, marque de petite-virole, fe
difant appartenir A M. Dureneau, Mar,
chand au Cap : le 8, Jeannot, nation
Thiamba, taille de 5 pieds i pouce 9
6tampe fur les deux feins A MARTIN,
ayant au deffis de l'dtampe gauche mue
brulure de la larger d'une piaftre, &
une plus large fur le venture, 'ge d'en-
viron 35 ans, lequel n'a voulu dire le
nom de fon maitre.
A SAINT-MARC, le 8, ti NWgrillor
Arada, nomme Favori, etampe fur le
fein gauche BIET, age de I z % 13 ans,
fe difant appartenir a M. Biet, Habitanm
A 1'Arcahaye le Io, une Negreffe Co.
tocoly, nommee Marie-Jeanne, itam.
pe fur le fein droit MAVRY, a^ge de
30 a 35 ans, taille de 5 pieds, fe difain
appartenir A M. Maury, HabitantA:
I'Artibonite.
Au PORT-AU-PRINCE, le 17, urx
Negre criole nomme Pierre, fans
etampe,fedifant appartenir an nomm6
Jean-Franfois n. 1. press l'Etang da
Cul-de-Sac; & Pierre, nation Thiamba,
fe difant appartenir 'A M. Dumtaine,
dem eurant au Quartierde !Arttiboantet


.. -. U. ,.-. ._ : .... ... ....,..., . .


_ ~onm;-:








NOUVELLES D'EUROPE.
IT A LI E.
SLe Cardinal Orfini, Miniftre Ple-
nipotentiaire du Roi des Deux-Siciles,
a eu une conference avec le Cardinal
Negroni fur le different entire le Saint-
Siege & la Maifon de Bourbon. 11 s'eft
tena auffi au Quirinal une Congrega-
tion particuliere de neuf Cardinaux,
qui a eu pour objet la mediation de
la Cour de Vienne, & on a depeche
un Courier au Nonce qui y rifide. La
Pofte de France R Rome a requ ordre
de n'accorder la franchise des Lettres
qu'au Pape, au Comte Royal Stuart
& au Cardinal Negroni. Cependant
l'Ambaffadeur de France a fufpendu
cette nouveaute & l'execution des or-
dres des Fermiers de la Pofte, jufqu'A
Ce que fon Excellence foit informed
plus precif6ment des fentimens de fa
Cour A ce fujet.
Le Pape n'a point ecrit au Duc de
Modene au fujet de la taxes que S. A.
S. aiinpof6e fur les Biens Ecclefiaffi-
ques; mais il a confenti a cette taxes
par un Bref expedid a 1'Eveque de
Modene. Sa Saintete, a ce qu'on pre-
fume, a pris ce part pour qu'il parfit
que c'eft par fa grace fpeciale & non
par l'autorite du Souverain que cette
taxes a ete etablie,
Le General des Jfifutes a tous les
ours des conferences, tant avec le
Pape qu'avec le Cardinal Torregiani.
Elles ont entire autres pour objet les
moyens de fe debarraffer de ceux de
fon Ordre qu'on expulfe de tous c6tes.
Les Portugais obtiennent tout ce qui
vaque en Benefices, Cures, Ecoles,
&c. de maniere qu'il ne refte prefque
Srien pour les Ecclefiafliques Sdculiers;
ce qui occafionne des plaintes ameres


& continuelles de la part de ces deti
niers. Ces plaintes & les embarras qui
depuis le fatale affaire des Jefuites fe
multiplient de jour en jour, font fou-
haiter que l'evenement juftifie le bruit
qui a couru dernierement que le Car-
dinal Torregiani alloit fe retire du
Miniffere. Mais on n'y voit encore
guere d'apparence, puifque les inf.
tances qu'a fait 1'Ambaffadeur du Roi
de France, pour obtenir qu'on augmen-
tat les pouvoirs du Cardinal Negroni
n'ont jufqu'a prefent rien produit.
Toutes les affaires reftent par-la en
fufpens, & Son Excellence continue
fon fejour a Frefcati. Les autres Mi-
nifftres des Cours de Bourbon A la ve-
rite font toujours en Ville.; mais on,
ne remarque, pas le moindre progress,
dans la negociation d'un accommode-
ment. I eft vrai qu'on commence A fe
flatter A Rome que l'on a renonce aut;
project de s'emparer de Caftro & de
Roneiglione. On pretend qu'apres y
avoir bien reflechi, on s'eft apper-
iu que les Troupes ne pourroient:pas&
etre en ffirete au milieu, de l'Etat-Ec-
clefiaftique, au cas que les Habitans,
comme il feroit A craindre, fe foulevaf*
fent contre elles. Si d'un c6te on fe
tranquillife A cet regard, orangee qui
menace le Ferrarois inquiete de plus
en plus, La Cour Imp6riale', ce qu'on
a voulu fe perfuader, a fait difficult
d'entrer dains les idees du Due de Mo-
dene ; -mais-ce Prince a I'agrement de la
Cour d'Efpagne, qui, pour le feconder,
tient, dit-on, un Corps de Troupes
aux environs de Barcelone, pr&t A s'em.
barquer pour l'Italie; & celle de Na,
ples fe difpofe auffi A faire'partir deux
Regimens pour cet effect. A la vue de
de ces preparatifs, le Miniftere a ex.
p6die les ordres 2zooo hommes de
Milices, qui font dans la Romagnei




















,I.

'V.







I',,


de fe troqaer focus les arimes & pi'fts a
agir; & its doivent etre joints par un
autre Corps de 3000 hommes, qui eft
das&la Marche d'Ancone; de forte qu'un
Corps de 5ooo hommes attendra pro*
vifionnellement dans le Duche de Fer-
rare les premieres diemarches du Due
de Modene, &, fi ces forces ne iff-f
fifent pas, on fe propofe de les augmen'
ter au point d'etre en 6tat de s'oppo-
fer courageufement aux entreprifes de
de ce Prince.
ALLEM AGNE.
Les Ambaffadeurs de France & d'Ef-
pagne, dans l'Audience qu'ils ont eue
au mois de feptembre dernier de Leurs
Majefits Imperiale & Royale, ont fait
la premiere proposition du marriage de
IVArchiducheffe Amelie avec l'Infant
Due de Parme; &l'on attend dans
pe-un. Ambaffadeur de ce Prince pour
en fire la demand dans les formes.::
-e Ies Archiducs Ferdinand & Maexi-
iilien, fils du feu:Empereur, & l'Ar-
chiducheffe fille unique de 1'Empereur
regnant, ont ete inocules par un Me-
decin Anglois, qui avoit ete appellI
dans ce deffein a la- Cour de Vienne.
Leurs Alteffes n'ont pas eu la moindre
incommodite, que lorfque la fievre eft
furvenue qui a 6te telle qu'elle devoit
etre. L'eruption de la petite-verole a
dure cinq jours, enfuite de quoi la fup-
puration.a eeu ion course & les boutons
ont deffichd. Depuis le moment de
l'inoculation jufqu'A celui de la par-
faite convalefcence, Leurs Alteffes
n'ont point garden le lit, au contraire
Elles fe font conflamment promenees,
tant6ten carroffe, tant6t A pied dans
les jardins de Schombrun ou dans les
grands appartemens du ChAteau. L'Ar-
chiduc Ferdinand a eu un nombre
Ies-midiocre de boutons; l'Archiduc


Maiii1in n ena eu inei quantfite plus
considerable, & 1'Archiducheffe fort
peu. L'Imperatrice a gratified le Mede,
cin Anglois de Tooo fouverains d'or~
Les deux Archiducs lui ont fait present
chacun d'une rithe :bague, & 1'Archis
ducheffe lui a donned une magnifique
tabatiere. II a obtenu de plus le titre
de Medecin de la Cour Imperiale avec
50oo florins de peniion, don't 2ooo re*
verfibles ia'a femme aprs fa mort. On. a
chanted A l'occafion de l'heureux fuce
c`s de cette operation, le Te Deum
dans la Chapelle du ChSteau, don't les
Jardins, oil il a et permis A tout le
monde d'entrer, ont 6td magnifique-
ment, illumines, ce qui a ete accom'
pagn6 de plufieurs concerts executes
en face des appartemens de Leurs Al-
teffes Royales.
ANGLETERRE.
Les Habitans de Bofton, dans. la
Nouvelle- Angleterre, ont r6dig6 les
inftru'tions fuivantes, qu'ils ont re-
mifes aux S"r Jacques Otis, Thomas
Cushind, Samuel Adams & Jean Ha-
mock, leurs Agens A Londres.
N Meffieurs, nous nous etions flatten's
. que la revocation du denier A&e
Sdu Timbre concernant l'Amerique
. feroit regner parmi nous l'union &
. la tranquillity, & retabliroit cette
Sharmonie & cette affe&ion qui
n avoient fubfifte entire la Metropole
o & nous avant qu'il ffit question de
, cet Aae; mais nos efpiances ont
, ete trompees, & nous avons le male
o heur de voir que le levain de 1'aigreur
n n'eft pas encore detruit. Le principle
, fur lequel 6toit fonde l'Ate du Tim
, bre fubfifte.dans toute fa force, &
, l'on exige toujours de nous un revenue
, qui nous appartient.
i Les Ades du Parlpment nous im*


_ Is~a-lt


:Y









: poferit fuccefivemnttdes t tes'doht
~ on nous demaride le paiement en
,r ertu d'une autorite, l'etabliffe-
Ssrtient de laquelle nous n'avons point
s de part, furlaquelle nous n'influons
. en aucune maniere & qu'il ne nous eft
a pas meme permits de cenfurer. Nous
s voyons le peu d'argent qui circle
Sparimi nous, pour le fdutien de no9
t tre commerce, paffer fans retour
, dans une contree eloignee, & de-
r venir la proie d'un effain d'Officiers
S&'de Penfionnaires qui vivent dans
f I'indolence & dans le luxe, don't les
Simauvais examples corrompent nos
a moeurs, & qui, dans leurs operations
# arbitraires, foulent aux pieds nos
di droits & nos privileges.
-. Tant de malheurs. & de fijets d'af-
f fli8ion ne portent cependant aucune
- atteinte a la resolution ou nous fom-
Smes de perfiffe dans note loyaute
S`& n6tre devoir envers notre tr;s-
oi gracieux Souverain, ainfi que dans
a la ifbordination & le refpet dus au
a Parlement Britannique, comme L6-
Sgiflatefir fupr8eme dans tbus les cas
, de neeffitet enfin,, nous fommes
,Iditermiisis a conferver pour la Me-
ol trfopOlfe, ffe&ion fincere & c ordiale
w que nobis luii avons vouee, & ne
Srien nmgliger pour le maintien de la
s paix- & der'ordtee ,parmi nous; &
i o'eft dans ces- difpofitions que notus
I atfrend6ns .nie reponfe favorable A
f nos reprefentatibns & & nos inftan-
t oes.. Itimmemnt perfuades que les
Spro ets, cqu'on a forms centre nos
a, drotts. & n0es Ebertes, ne prevau-l
ardTont jamais, nous etpenons auffi
-I ritniraiilabit o fdution de foutenir
ices p)srA&gatives & de les r&hamer
daons: toWs. es tes saux perilses dce nos
.o vies & au rifque'de nos /forauees;
wc ranous ne,. poi~oas d4wter quton


A ne les ait forms; ces'projets d'ttai
, quer nos droits, & nous avons tout
o lieu de croire qu'ils fubfiftent encore
o Deja ce Pays a e- inondd d'une
0 multitude d'Employes '& de Pen.
o fionnaires nouveaux, accompagnes
d'une foule de fubalternes; dqja nous
- avons fait la trifle experience de leux
, carafere imperieux, & nous avons
Siete timoins de leurs demarches te-t
a miraires & de leur conduite incont
, fideree. Aujourd'hui, nous voyone
-paroitre dans notre Port plufieurs
Vaiffeaux ar.tis, & entire autres le
Romney, Vaiffeau de guerre delSa
u Majefet. Tout nous porte a croire
a que ce dernier y a jet l'ancre ; la
, follicitation expreffedes Commiffai4
, res de la Douane, dans le deffeirt
o d'epouvanter les Habitaris de cette
o Ville, & de les forcer,par la:craini
, te, I de baffes complaifances & a
w.une foumiflion fans brries,
~ Mais, fans nous arreter d'au-
, tres. irrigularites, nous fommes aft
fures que eeft en vertu d'un ordre
o express on d'une Requete par ecrit
, des Commiffaires de la Douane:, que
Sle Commandant du Romney a pf6
Ss'emparer d'une maniere violent
, hoftile&ill6gale,d'inNavire don't on
k a coupe, A main armee, les cables qui
o le retenoient, fans qu'on fqache en-
. core les raifons de ha faifie de ce NaM
o vire, contre sequel on n'a fait au.
, cune pourfuite.
De plus, nous fommesr-cnttinuelle.
, mentalarmes parks bruits denouvel-
- lees taxes & de l'arir*e d'Officiers &
wde Penfionnaites noutveapix altrebs
, du fang qai couledansf es veines:de no?
, tre Cbrps politique. Onnous announce
# que denouveaux Vaiffeaux de guerre
w vontapporter encore plusd'obftacles
Sik notre commerce & qu'il en doit


,t
'j
!I
:. ;~
'
~1.
. ~
''rl'
"
..i
;il
h:
1''




1 '' :
I ~
'

I'i
;1
t ~,,
~~ :1]
t :'~
'"

i .
::


"'
i
a
'Lr
,J,


"'
,
;.-i
.!
?



I
t
:1.
I
,
r.:
.


_I __ __ _C~___ -- IU_____IIPI1IYWII)-----I-(-LIIIU--- _--L---







SdtfiCedidre des Tiroape9 pour nous
,iforcer k une ob6iffance-paffive; nous
o n'entendons parler que d'ordres &
p de requifitions envoys A .laNou-
n velle-Yorck, Halifax & en Angle-
wuterre, pour faire venir a Bofton des
, Regimens & des Troupes fous le pr'-
n texte de maintenir la paix publique.
0 C'eft daps des circonftances fi
* malheureufes que pleins de la plus
* haute confiance dans votre integri-
o te, vos talens & votre fermete,
o nous vous enjoignons, Meffieurs, de
P ne rien oublier de tout ce qui pourra
m nous fair obtenir le redreffement
i de nos griefs. Nous vous recom-.
o mandons en premier lieu de vous
,o pppofer,.s'il eft poflible, A toute ef-
Spece d'enr6lement force de Matelots.
SPar un Afe du Parlement, pafft
fous la Reine Anne pour l'encoura-
i gement du commerce en Amerique.,
S& qui n'a jamais ete revoque, il, eft
. dit qu'aucun Marin ou autre per-
t fonne. fervant, a bord d'un Corfaire
4i bu d'un Navire Marchand employee
s dans quelque parties que ce foit de
Sl'Amerique, ou fe trouvant h terre,
Sne pourra etre enr6l6' ou pris de
i force par aucun Officier des Vaif-
It feaux de Sa Majefe fous peine
t de payer, avec tous les depens du
i proc&s vingt livres fterlings au Mai-
t tre ou roprietaire du Navire pour
i chaque homme pris de force. On
. voit par-lA que tout enrolement de
Pi cette efpece eftlune infra&ion dire&e
Sh 'AAe du.Parlement. Nous defirons
t en second lieu que vous faffiez tous
,t vos efforts pour obtenir une Enquete
, Parlementaire -contre les auteurs &
. propagateurs des bruins alarmans
o don't nous venons de parler, & que
y vous vous informiez fi les Commift
Lfairesi 'o d'autiea perfoniesquelcon-


SrqudeI ontr htleient folllcit, foit par
, ecrit, foit de bouche, un envoi de
STroupes de la Nouvelle Yorck,
n d'Halifax, d'Angleterre ou de quell.
, que autre endroit que ce foit, & dans
o quel deffein ifs I'ont fait. Nouts vouS
, recommandons en meme tears d'ent.
, gager la Chambre des Reprefentans .
fi vous le jugez convenable, a declare
Srer perturbateur de la paix & dt
o bon ordre, & ennemi de cette Prop
evince, quiconque, dans les circobf-
, tances a&uelles, demandera qu'on k
o tranfporte des Troupes.
F R A NC E.
Le Roi vient de donnerle Com".
mandement de Bretagne, qu'avoit le
Duc d'Aiguillon, au Duc de Duras
Pair de Erance, Chevalier des Ordres
de.Sa Majefte, Lieutenant-Generalde
fes Armees; & Premier-Gentilhomme
de fa Chambre. II ira fair l'ouverture
des Etats-de cette Province, le Duq
de Penthievre ayant demanded d'en &tr
difpenf6.
M. le Chancelier de Lamoignon de
Blancmefnil a ecrit au Roi qu'il na
vouloit pas mourir dans fa disgrace.
& qu'il lui remettoit fa demiflion. Sa
MajeflI l'a accepted enlui accordafin
un Brevet de retenue de 400000 liv.
pour regler fesaffaires. M. de Maupeou,,
fils, Premier-Prefident du Parlement
de Paris, a ete nomme Chancelierl
Garde des Sceaux de France, &a pretC
ferment, entire les mains du Roi, en
cette quality. Le Roi a conserve M,
de Lamoignon les honneurs & prefque
les emolumens de Chancelier; & M.
de Maupeou, pere, qui a fait les fonc-
tions de. Vice Chancelier a obtenmi
*go mile livres de pension don't zd
mile font reverfibles i M. le Chance-
lier, fonfils. M. d'Aligre, que-le Roi t


i,~







aommr Piremter-Prefident, ai et l'honi
*eur d'etre present&' A Sa Majeft6 'en
ceite quality' & 1'on dit que M. Joly
de Fleury ancien Avocat-Gen6ral, lui,
kfuceedera come Prefident A Mor-
tier. M. de Malesherbes, fils de M. de
Lamoignon Premier-Prefident de la
Court des Aides, s'eft auffi retire avec
.o mille livres de penfion que le Roi
hli accord, don't Io mille reyerfibles
a-M!!es fes deux filles.
-M. de l'Averdy a rendu le Porte-
feuiile des Finances & s'eft retire dans
fes Terre & le Roi a nomme pour
le remplacer, M. Maynon d'invau,
Confeiller d'Etat ci-devant Intendant
dAmiiens, qui a eU l'honneur" d'tre
prefentn le 2 feptembre dernier a Sa
Miajefte, a Choify, en qualih de Con-
troleur-General des Finances.
C- T nces
S'E S P CTA C L ES.
Sa Comedie de Saint-Marc donnera
le z8 du courant, abonnemens fufpen-
dus, ine Repr--entation de Crifpin
M'decin; Copmidie en trois A&es &
en profe de 14 L d'Hauteroche, fuivie
du Tour de Carnmavl Comedie en un
Ate, de M. d'Allainval, avec tous fes
agrcmens. Entre les deuxPieces, le
Sieur Lebrun danfera plufieurs Entrees.
Cette Reprefentation eft au benefice
e Mile pLapom, raise.
\r ii ." i" *" n L, .I I I ] '1.
S* AVIS D"IV ER S.
Les Etrennes Ame'ricaines paroiffent
atuellement au Port-au-Prince : on en
irouvera au Cap chez M. Dagneaux,
Fermier gein-al d'es Ptfles, & dans les
autres Quartiers chez M"les Cdiref-
ondans. Venus & Mercure pafferont


eette anne flr Ie difqte du Sblell.:0,i
verra :a Saint-Domiingue le comment
cement de run & ,autre paffage.
DEPART POUR .FRANCE.
M. Jean Conde', Marchand au Port.
au-Prince.
NAVIRE EN CHAR'GEMENT.
Le Septentrion de la Rochelle
Capit. Hamel, partira pour ledit liet,
le 30 du courant,& fera efcale A Saint-
Marc. Ceux qui voudront y paffer,
ou charger a fret, s'adrefferon't AM,.
Courtin, Negociant au Port-au-Prince %
rue des Capitaines.
EFFECTS A VENDRIE. "
M. Martin, Capitaine de Navirei
demeurant A Saint-Marc, etant fuir for
depart pour France,. done ,avis qu'if
a unebelle Chaife netive, qui n'a fervi
que fept A huit fois, avec troix beaux
&8 bons chevaux poil gris, don't i.
fera bonne conmpofition.
Mde veuve Bonnart, demeurant ati
Port-au-Prince, donne avis qt8' ce. a
Svendre un tres-beau Clavefin A grand
tavalement, forti des mains du phs
fameux Ouvrier, & don't le pied ef
de bois d'acajou ; ee: vendra autii
conjointement un grand nombre de
Livres de nouvelle Mufique pour le
claveffin. Elle reitere la priere qu'elle
a deja faite A toutes les perfonnes qui
pourroient avoir des Papiers dans PE-
tude de feu M. Bonnart, fon marin
Avocat en Parlement & au Confeil,
de les retire au plut6t, parce qu'elle
fe difpofe A partir inceffamment pour
France & qu'elle ne repond pas qu'a-
pres fon depart, quelques-uns de ces
Papiers ne viennent i s'egarer.
I


SAU. PQRT-AURPRINCE, chez, THoMIN & LE BLANC, Imprimeurs du Roik
C i,At-" P T- LT '*' *'ime~ u







ANNEE I7^9. [N1 7] 9 '

s IV


HES


Du Mercredi


ArIVE de ires Marchands.


A u CAP, le 20 du mois dernier, le
Marquis -de -la- Pailletrie, du Havre,
Capit. Hamel, part le i2 decembre;
& e Chavigny de Nantes, Capit. Four-
ieau, parti le 8 decembre : le 13 le
Lion, de Fefcamp, Capit. Horteloup,
ayant touche a la Martinique; la Ci-
gale, de Nantes, Capit. Millau, part
le 8 decembre; la Me'dee de Bordeaux,
Capit. Merle, parti le 6 decembre; &
1'Augufle, du mnme Port, Capit. Eflan-
fan : le 24, l'Europe de Marfeille,
Capit. Reynaud, part le Io decembre.
A SAINT-MARC, le 2 le Sully,
d'Honfleur, Capit. Morel, venant du
Cap ; le Pere-de-Famille, de la Ro-
chelle, Capit. Leffenne, & la Ce're's,
de Bordeaux, Capit. Duprat, venant
tous deux du Port-au-Prince.
Au PORT-AU- PRINCE, le 24, la
Nouvelle-Marguerite, de Nantes, Capit.
Ricard, part le 8 decembre :le 25 le
Crucius, de la Rochelle. Capit. Bidet,
part le 13 d'cembre: l' 27, le Saint-
Firmin, de Bordeaux, Capit. Buchon,
venant du Cap, d'oi il eft parti le 23 ;
& la Marquife-de-Segur, du meme Port,
Capit. Seurin, venant du Cap, d'oht
il efl parti le zo, & ayant touched a
Saint-Marc le 2i, d'oi il eft reparti
le 15.
Na. Les Navires le Citoyen, le Tho-
inas & 1'Eleonorefont parties de Nantes
le 8 d'cembre, & non l( 8janvier comnme


AME.RICAINES.


"er Fe'rier.


on l'a annonce, par erreur, dans la der.
niere feuille.
N4 VIRE Marchand en expedition
Au PORT-AU-PRINCE, le Solide,
Capit Bertrand, pour Bordeaux.
D :PA4R T de Navires Marchands,
fr JCAP, le 23 e Voltaire, Capitl
Tefa ., pour Nantes : le 24, le Duc-
de-C'woiffp, Capitaine Pignatel', & la
Parfaie-En~on, Capit. Lieutaud, tous
deux pole Marfeille ;le Necefiire
Capit. Laercade, & le The~je, Capit.
Rofain, tott deux pour Bordeaux,
Du PORT-AU-PRINCE, le 31, l1
Montplaifir, de Bordeaux, Capit. Lar-
rieu, pour Saint-Marc.
PRIX des Marchandifes de la Colondes
Au CAP, Ie z5 du mois dcernier
Sucre blanc, premiere quality, 57
6o 1. feconde, 53 A 561. troifieme, 50
a 52 1. common, 40 1 461. brut, 241.
Indigo bleu, 8 1. cuivre, 6 a7 i Caf6
nouveau, 19 2.0 f. vieux, 17 1 18 f
Coton, I2.o a xz 51. Cuirs, 7 1. a,7 L,
10 f.'Piafres gourdes, 33 a 34 r oo.
A SAINT-MARC, le 2.8,Sucre blanc,
premiere quality, 5 5I. feconde, 50 1.
troifieme,.45 1 common, 38 a 40 .
brut, 251. Indigo cuivre, 61. 15 f, -7 L
( ii n'yen a point de bleu). Cafe nou-
veau, I8 a.9 f. (il n'y en a point de
vieux). Coton, x x ax iz. Cuirs,
7 io f. 8 1.. Piafires gourdes, 35 1
36 pour ioQQ


~ IIClrlL -L~ji~aLIIII~*LLL+I -- ~--1---:


- --v


*SSF








34
:Au PonRt-Atr-PRINCI Sucre blanc,
premiere qcuait6, 52 A 54 1. feconde,
46 a 50 1, troifieme, 45 a 48 1. com-
rmun, 36 A 381. brut, 23 a 24 Indigo
bleu, 8.1, cuivre, 6 1. io f. a 6 1. I5 f.
Caf6 nouveau, I8 a 19 f. (il n'y en
a point de vieux). Coton, I 5 z1251.
Cuirs, 7 1. io f. Piafres gourdes, 35
a 36 pour Too,
PRIX des Marchandifes de Frarce.
Au CAP ledit jour z5 du mois ler-
nier, Vin vieux,, zo a 300 1. It.u-
v eau, oo01. Farine de Moiflac, 66 1.
commune, 48 a 50 1, Beufa ie~ 6 a
70 1, le baril. Petit-fial, 33 31 liv.
1'ancre. Beurre, 18 A 2, f. fa ;re.'
Huile, 3o. la cave. Savon, ~ 0 01.
le cent.
A SAINT-MARC ledi our 28,
Vin vieux, 240 liv, nouv ., i80 o
2oo 10 Farine de Moiffac, a 75 1
commune, 36 A 45 1. Boeu fal", 70
a:z 1. le baril. Petit-fal, 30 36 1.
Pancre. Beurre, zo2 25 f. la livre.
Huile, 30 36 1. la cave, a, Saon,90
a 1,oo Ilecent.
Au PoRT-AU-PRINCE, Vin vieux,
.50 A 30P 1. nouveau, -zo A 2140 1.
Farine de Moiffac, 75 A 80 liv. corn-
inuine, 36 45 1. Boeuffal, 70 A 7 1. le
baril, Petit-fale, 301. 'anere. Beurre,
S8 a 20 of. a livre. Huile, 2 a 414 1.
a cave, Savon, 70 8o 1. le cent.
COURSE DV FRET.
Au CAP Sucre blanc, 12 d. brut,
'14 4. Indigo, 24 d. Caf6, I J d. Coton,

A SAINT-MARC, Sucreblanc, i4d,.
brut, i5 A 16 d. Indigo, 30 a 36 d.
Caf, 16 a 17 d. Coton,48 a 5 d,
t A'J ORT-AU-PRINCE, Sucreblanc,
14:d. l ut, i$ d; Indigo, 24 d. Cafe
t. 4, Coton, 30 t 36 d, .


M. Edme-Felix Piver eft rmort fi"'
fon Habitation a Saint-Marc, le 14 du
mois dernier, age d'environ 53 ans : ii
etoit natif de Verberie, en l'Ile-de-
France.
Le Sieur Jofeph Macart, Huiffier au
Siege Royal du Port-de-Paix, y'eft
mort le 15, age d'environ 5o ans il
etoit natif de Bar-le-Duc.
Dame Catherine-Charlotte de Gohndy
epoufe de M. Maret-Dumeny, eft morte
an Caple 18, agee de 40 ans.
Dame veuve Filliet eft morte an
Dondon le z agee d'environ 65 ans:
elle etoit native de la Rochelle.
Dame Marie Dupon, veuve de.M.
Rojignol de la Chicotte, Commandant
des Milices de 'Artibonite, eftmnorte
dernierement fur fon Habitation a la
Petite-Riviere de 'Artibonite, 4ge de
8o ans : elle etoit creole de Leogane.
NEGRES MARON S.
Au FORT-DAUPHIN, le .7 du
mois derniier, eft entree a la Geole itf
Negre Nago, nomme VicTor, 6tampe
fur le fein gauche VIAV, & au deffous
JACZY, taille d'environ 5 pieds, le-
quel n'a voulu dire le nom de fon mal-a
tre & Cefar, Arada fans ltampe, fe
difant appartenir a M. Darbaife.
Au CAP, le 18, Louis, nation Mina;
etampe yftir le fein gauche, autant qu'on
a pu le diftinguer, MALLARD, age
d'environ 40 ans, taille de 5 pieds z
poices, fe difant appartenir A M. Cour-
jolles; Frangois, Mondongue, tramp&
fur le fein droit PERSON, fe difant
appartenir a M. Perfon; & Pierre,
er6ble, atampe fur le fein droit DV-
TOT, ag6 d'environ z5 ans, taille de
5 pieds ,-fe difant appartenir A M. Bon-
net, Habitant au Trou : le 2;, un Ne-
gremioaveau, nation 'Bambara, etamp4


"'"4
I
.- ,"r
."
2
.Cs
i'i
y1
i
i^




r.*1
,!
!i

lI
ii.'

' '^


__ _~ 1_1__ _~____________I _~___ ___


-X---IC-------_II-~I IIIII-~I-YI~U-~U .~--l---lll^-----CI-








iur le-fein droit ADR, ge d'environ
30 ans, taille de 5 pieds 2 pouces, le-
quel n'a pu dire ton norn ni celui de
fon maitre : le 22 Zephyr, nation
Nago., tampere .fur le fein droit, autant
qu'on a pu le diftinguer, ATau deflous
TRIS, & fur le gauche I D, age d'en-
viron 20 ans, taille de 5 pieds 2 pou-
ces., fe difant appartenir a M. de Mon-
mian demeurant en cette Ville; la
:Rofe; Congo, etampe.fur le fein droit
IMORAV, agd d'environ 30 ans, taille
,de 5 pieds 2 pouces, fe difant apparte-
nir a M. Cantiret, Habitant A la Plaine-
,du-Nord; un Negre nouveau, Mon-
-dongue fans ,tampe, ag6 d'environ
20 ans, taille de 5 pieds 3 pouces, de
corps fluet, lequel n'a pu dire fon nom
Ani celui de fon maitre; & un autre Ne-
gre nouveau, meme nation, auffi fans
.tampe, age d'environ -8 ans, taille
e.de 4 pieds 9 pouces, marqud de petite-
verole, lequel n'a pu dire fon nom ni
xelui de fon maitre : le 23, un Negre
nouveau, nation Nago, etam.p fir le
fein droit ADL, ag d'environ i.8 ans,
,taille de 5 pieds 2 pouces, lequel n'a
.pu dire fon nom ni celuide fon maitre;
& une Ngreffe nommee Michelle, fans
,etampe, agree d'environ 30 ans,fe di-
Sant appartenir a M. Lebel, afuelle-
mnent en France : le 26, Sebaflien Fran-
cifque, Efpagnol, 4age de 30 a 35 ans,
.taille de 5 pieds 2 pouces, de com-
plexion forte & robufte; Nicolas de la
Mercy, auffi Efpagnol; & un Griffe
nomme Jean Flet, tous trois fe difant
libres detenus dans les Prifons par
ordre de M. le Senichal.
Au PETIT-GOAVE, le 19, JofQph,
creole, fansv4tampe, taille de 5 pieds
3 pouces, Age de z2 a 24 ans, ayant
une cicatrice pris l'oeil gauche, & fe
difant appartenir au S' Falito, Econome
iur I'Habitation Dlade,,. a L6ogane,


Au PORT-DE-PAIX, le ~zr, Rik,
creole Anglois, fans etaimpe, parlant
bon fran9ais, taille de 5 pieds 2 pou-
ces, marque de petite-verole, ayant
la peau un peu rouge,& fe difant ap-
partenir i M. Gouvion; Treforier prin-
cipal, au Cap.
A SAINT-MARC ,le 2z, Jean Gona,
creole, etampe iur les deux feins
MRINVIL, les premiere & feconde
lettres entrelacies, age de I 13
ans, fe difant appartenir a M. Morin-
yile, Habitant au Gros-Morne :le 23,
,Jafin, etampe fur les deux feins illi-
fiblement, ayant des marques inci-
fives de fon Pays fur les tempes, L'ef-
tomac & le bas-ventre, age de 27 A
28 ans, taille de pieds 4 pcuces, fe
difant appartenir a Mde Robert, Habi-
tante au Boucaffin.
A u PORT-AU-PRINCE, e 24, Jean
Congo, etampe fur Ie fein droit MCHL,
fe difant appartenir au Sr Labadie, Pa-
cotilleur ; & Jean-Pierre, creole, fans
.tampe, fe difant appartenir a M. Ro-
cheblanche: le 30, .une Nigreffe nou-
velle, Bambara, de haute taille, ayant
des marques incifives de fon Pays fir
le vifage & l'eftomac, Agee d'environ
40 ans, laquelle n'a pu dire fon nom ni
celui de fon "maitre.

NOUVELLES D'EUROPE.
TUR Q UIE.
On ,a en avis a Conftantinople que
des Troupes Ruffes ont force, p'dpe
la main & A coups de canon, la Ville de
Balta, dans la Petite-Tartarie, pour er
arracher quelques Confdderes Polonois.
qui s'y etoient refutgies; cette nou-
velle a cauf6 une fermentation d'au-
tant plus vive que plufieurs Turcs &
Tartares ont 6te tues dans. cette oc-
cafion. Depuis qu'on a ti. inform


------ `------ -- ---- I








S-5S
decette violation du Territoire de
':1Empire, tout eft dans un movement
extraordinaire, & on fait par-tout des
prdparatifs pour affurer les frontieres
& fe mettre en 6tat de defense.
R Us s I E.
L'Imp&ratrice ayant choifi un em-
placement a Petersbourg pour la Statue
de Pierre I, qu'Elle fait fair par le S'
Falconet, Sculpteur Frangais, a charge
diu foin des decorations le General
Betskoi, Dire eur-General du Corps
des Cadets, & de 1'Academie des Beaux-
Arts, En conflquence, quelques Ar-
chite&es, Artifies & Amate-trs ont.
etdinvites a en donner des deffeins qui
front examines par t'Academie.
On .a envoy, : la Cour une copie
de la Declaration que le Miniftre du
Roi de' Pruffe a Varfovie a remife au
Roi & a la Republique de Pologne.
Cette, Dclaration porte en fubftance
que S. M. Pruffienne d6fapprouve hau-
tement les troubles qu'on excite dans
le Royaume; qtr'Elle regarded, etntme
perturbateurs du repos public eux qui
cherchent h renverfer les nouvelles
Conftitutions; qu'Elle perfifte inviola.
element dans les refolutions qu'Elle a
prices, de concert avecl[mperatricede
Ruffle, fur les affaires de Pologne &
qi'Elle ef perfuad6e que la Religion
Catholique & la Libert' Polonoife
W'ont jamais ete mieux affermies que
par les nouvelles Conftitutionis,
-'. : , /'
ST A L'I E
SOn made de Rome que .es Con-
gregations font toujours tres-frequen-
tes, & qu'elles ont entire autres pour
objet les mouvemens & les preten-
tions du Duc de Modene. On pretend
que fi des Troupes Imp6riales fe pre-
fetent devant Ferrgre, 9n leur ea


ouvrira les portes, 8& qu'on ne feri
de la refifqance qu'A celles du Due;
Toutes les Troupes qui font dans la
Ligation d'Urbain, aunotbre de fix
mille hommes, font deja fous les ar-
mes. Le Vice-Legat eft alley avec te
General Comte Angelelli vifiter le
Fort Urbain, fur les confins de Mo-
dene; l& 'on enforce la garnifon par
les Milices de Ravenne.
Le Cardinal Torregiani a enfin fait
pr center par les Cardinaux Calva-
chini & Negroni fa renonciation au
Miniffere. Le Pape l'a d'abord refiufe ;
inais il s'eft enfiite determine a fair
ecrire par le Cardinal Rezzonico, fon
neveu, aux Miniflres des Cours de
Bourbon de ne reconnoitre pour fon
Miniflre que le Cardinal Negroni. Ce-
pendant le Cardinal Torregiani con-
ferve fon carafere de Miniftre, relati-
vement aux aufres Cours. Le Cardi-
nal Negroni, don't les pouvoirs fe
trouvent a present plus etendus, tra-
vaille avec les Minifires des Cours al-
liees mnrmprojet d'accommodetn'ent au
fujet des differens qui regnent entire elles
& le Saint-Siege. Ainfi on a lieu de
douter que Finvafion de Cafiro & de
Ronciglione ait lieu, comme 'affurent
quelques-uns, qui pretendent que 4000
hommes, tant Efpagnols que Napo-
litains, s'affembleront pour.cet effect
a Civita-Caftellana, pour, y prendre
poffeflion du Pays, au lieu de le fair
a Caftro, qui eft entierement detruit
&. don't on demand un dedommage-
ment. IIeft certain qu'on tient a Na-
ples & a Barcelone des Troupes pretes
- s'embarquer. Quant a lentreprife
fur le Fervarois une Cour a laquelle
le Duc de Modene defere beaucoup,
la lui a deconfeillee. En attendant, ot
a fait entrer deux mille hommes dans
la Ville de: Ferrare pour la fortifier i


%n~~


~__~_~ ~~ ~~~__. ...~...L~-i- -








& -e Fort Urbain aauffi te' niis eri
bon etat de defense.
Le feu a pris A la Bibliotheque du
Vatican dans l'appartement du Prelat
Affeman, premier Garde de la Biblio-
theque. Cet appartement feul afouffert
de l'incendie. Les Livres & les Papiers
de ce Prelat ont ete brules, ainfi que
tous fes Ouvrages imprimes & ceux
:qui 6toient fur le -point de 1'tre. Le
feu a pris aufi dans lEglife des Trini-
taires A Monterone,-pr s du Palais de
'Ambaffadeur de France; tout y a ,te
-confumr, except le Soleil & l'Hoflie
qu'un Prtre a fauves des flames.
La Lettre circulaire que le Comte
de Firmian a adreff6e aux Eveques de
la Lombardie Autrichienne au fujet
de la Bulle in Ccna Dormini, eft con-
Sue en ces terms.
SLes Souverains qui ont gouverne
,:cet Etat ont toujours eu pourmaxime
:. conflante de ne jamais fouffrir que
4 lPexercice de la puiffance temporelle
Squ'ils ont revue de Dieu fouffrit la
: moindre atteinte des entrepiifes in*
4 juftes de la Cour'de Rome, & en
particulier de la Bulle appellee in
Ccna aDomini. C'eft ce don't il eft
facile A tout le monde de fe convain-
t cre en parcourant la longue fuitedes
A, Afes de Jurifdiflion, publics par les
glorieux Predeceffeurs de S. M. no-
n tre Augufte Souveraine en ce Duche.
f En confequence des principesqui
y y ont toujours etC en vigueur, le
p Cardinal de Saint-Praxede, Arche-
,v veque de cette Ville, ne put, mal-
Sgr le .,O.ULrdres exp s dA~ Pie R &
f du Cardinal Alexandrin, fe r.foudre
o a publier cette Bulle lorfqu'elle fut
pn portee, dans la certitude ohil 6toit'
P que fe Gouvernement lui refuferoit
l 'exequatur, prealable neceffaire pour
:1'iatrodution d'an droit .& d'une


i costume 1gtime. Voulant cepen
. dant obeir au Pape, il fut oblige
w de. repandre, cette Bulle par, des
, moyens indire&s & illigitimes, la
. notifiant aux Confeffeurs & anx Re-
. ligieux., & employant, pour cet
. objet, des voies fourdes & obliques,
irdont 'illegalitY eft manifefle.
.Pour.la.repandre dansle Royaume
,de Naples, la Cour de Rome re-
. court A ces moyens clandeftins,&
w Philippe II, Souverain de cette Mo-
, narchie & de ce Duche, les re-
) prouva par -tout avec une gale ri-
, gueur. A
Quoiqu'une telle notification de
, la Bulle in,Ccna n'ait porter par le,
I paff & ne puiffe, A plus forte raifon,
w porter pour 'avenir aucun empeche-
n mentA l'exercice des droits 16gitimes
n de S. M., les fentimens de pietd don't
o Elle eft pnetrte, exigeant de fa Re-
, ligion ~ conformement A l'obligation
, oh font les Gouvernemens d'ecarter
, tout ce qui met obstacle au bien fpi-
, rituel,,de. ne pass fe borner .,ree
,. cice de fes droits regaliens mais
. de retrancher. encore toute occasion
o de fcandale dans fes Etats,,:ainfi que
tout ce qui peut trouble la confr
n.cience de fes Sujets; S. M. a cru
w.& croit neceffaire & indifpenfable
* de remonter A l'origine du mal, &
Sd'einmpcher que, contre P'efprit de
w fi-mplcite fondamental & caraafrif-
Stique dela Religion Catholique Ro-
n maine, on n'infinue A fes Sujets, par
. des voices indire&es, les difpofitions
Sd' une %Bulle qu 'i n'eA pas permis de
n publier.
N.En, ,confiquence, & par Pordrn
o expres de S. M., employant les for-
, mules dlprecatoires d'uage, je don-
w ne avis A votre Seigneutrie Illufirif-
o time,, au nom du Souverain (d'or


U- Tu--


:

1








-> donner ctu' .'aveniri n ife marqte
19 plus .dns le. Calendrier les jours de
,n ,la notification deadite Bulle in, Cao-
, nuni en tou'thnien partie;que:dord-
-wihavant cette n-tificatioin n'ait lieu
a.:dans -votre Dibcefe d atcunn ma-
y mniere & en aucun rcas;,. que idans le
a course d'i'un mois, on 'eneve des Sa .
-a criffies &' des Confeffionnaux les
, exemplaires de ladite,, Bulle; qti'on
ai les retire de tousles Hieux ooh ia s'en
'- trouvera ,.&iqu', pltu forte raiff oon
, n'en faffe pas reimprimer,.me refer-
Svant de donner desardres relatifs a cet
> article aux Libraires & Imprimeurs.
J'exhorte pifeillemert votr Sei-
r, gneurie Illufiriffime aunoinm du
Souverain- ,de retiranchter da'ns la
rdimpreflion qui pourra avoir lieu,
des A&es Synodaux, Statuts & De-
crets de votre Eglife, btout ce qui
) peut avoir rappocrtiAladite Bulile, i
:. vous pr6venant:que je donnerai ien,
'i core a ce fujet, des, rdies';:aux Li-,
braires & Impri'meurs. i
C'eft ce:u .q'il faudra. encore rpra-q
^ tiquer B l'dgard:de :l'introduf&ion &.
de la rdimpeflion des Livres des'Ca.
w' fuiilfes:& des&Moralifies. IlTera intme
1-digne.de vbtre. zle de a6diger, pour
r, votre DDiocefeUtin Noiuveau Direc-
toire des caS de confcience, dtabli
fur les maximes foridatentales de la
a Morale Evang6lique, rappelle e, fa
4, purete pruiitive, & auquel on ne
-f puitffe reprocher le vide enorme d'a-
":torifer des pretentions purement
'> temporellesdu Sacerdoce, aufli dtran-
vgeres A Ia foi qu'aux mcetrs, pour
en fair un piege & un embarrass
-'pour 'les confciences. Je Tuis avec
..) refpe, &c.
E S PA G N E*
Les dernieres nouvelles qu'on a re-


.tues: de. BaiEaari prfent queile'Rai
de Maroc perfiftdit daiss la demanded
A'il ,avoit :precedemment ifaite: au
Gbouverneurde Gibraltar, de dix milte
-piaftres (foftes pour les droits dus par
deux. Bktimens Anglois qui avoieht
charge du "bled dans un de fes Ports>,
-& que ce Prince' etoitdansIa r6folution
d'exiger, en cas de refuse, doubles droits
tfr les comeftibles qut'on exporteroit
-de fes Places pour Gibraltar.
iLes lettres de Saffy annoncent qu'on
y Iattendoit deux Vaiffeaux de guerre
.Portugais pour y embarquer les Efcla-
ves de leur Nation qui fe trouvoient
dans Ie Royaume de Maroc,.&P pour
dhacun defquels le Prince Maure exige
une ranon de nille piaftres fortes.
'AN G L ET E RR E.
Rien -ne tranfpire encore fur les deir
nieres lettres-reques des Indes Orien-
.tales ':on 'coinmence A broire qu'elles
-n'annoncent rien de facheux, puifque
:les a&ions de la Compagnie fe fol-
tiennent fur le m8me pied. On dit que
:cette Compagnie a engage plufieurs
sperfonnes, expirimentees dans le tra-
fvail des mines, pour aller exploiter
-celles qu'elle a acquifes furmla OCte de
iCoromnandel.
On affure que le Lord Cathcartt,
-Ambaffadeur du Roi A la Cour de Pe-
.tersbourg, doit, A fon arriv6ee, pro
Ipofer lI'mpiratrice de pertnettre
importation exclusive des draps &
etoffes de laine d'Angleterre dans fes
Etats pour les uniforms de fes Trow-
pes & fur le meme pied que les toile-
de Ruiflie font importees dans les Etats
de Sa Majte. U
:LeNouveau Rifident de Venifereft
charge6 de remettre au Roi une lettre
par laquelle la Ripublique remercie
S, M. de ce que:par la mediation d


,. ------------------------ --- -------------- ---------------- -----------I`-"~~c~U"3~^U""~~""I""I--~ ---- ~--I)-WYI







Oafiql A4riglois a Alge1r, 1Ie a concfu :
h des conditions plus. avanttagevfes
que celles qu'on lui avoit propof6es
auparavant un Tiaite de paix avec le
IDey & la R6gence de cet'Etar. t
F ':F R- A Nit E '
La Princeffe. de orraine, fille du,
feu Comte de Brionne, GrandcEcuyer
de France, a pris conge du Roi & de
la Famille Royale, le 27 aout dernier,
ppur fe. rendre a Turin, oh elle va
eoufer le Prince Vi0or --Am ede,
fis du Prince de Gargnan. Ele au
.i je i -.
1 honneur d'etre refentee a SaMajelre
& a a Famille Royale par la Comteffe
de Brionne, fa Mere.
A. ';AM R:IbQ U E.
Obfirvation Meteorologique.
La quantity de pluie qui e'ef tQmb~ee
pendant tout le courant de l'annee der-
niere a Leogane, a ete de 39 pouces
9 lines en 89 jours difdrens don't
plufieurs nont .te qu a une ligne ou
une demi-ligne, & d'autres beaucoup
plus haut, favoir, Aepuis 1 i. jlfqu''
3 liges. On doit conclude de cette
observation, que I'annee n'a pas 4te
fort plkvieufe. Le termie moyen ppur
la Ville. de Leogane fes environs?
e. 4e 2, pouce & la quantity de
ple tpmb~e nWa jamaMs ee au efus,
de 6 pouces. Ainfi i'on peut inferer
q;ue lesrevenus de 'anne 1769 n'iront
guere qu'aux .de x tiers de ce que 'on
eifperoit .dans les ,enr9qtts qui int
prQuy Le e plus 4lefcherefe ; ce, u
ce pesant doit fouffr ruelque e.xcp-
tion pour les lieuy qui, par ler fitua-
tion, fo t. plus fujes aux pluies.
AVi' S D IVERS:.
M. R. Fontaine, Habitant ahi Prt-'
de-Paix, 6taht ifur fon departr':ouri
Frande 'prieae "x itd it pui tideitad


Sde fe ptefenater ayo plutdt.pour reeivoir
leur paieme.nt, & ceux qui lui doivent
de e Tatisfaire inceffamment.
On a re'u k 'Imiprimerie Royale du
Port-au-Prince, par le Navire le 'Ci-
t6yen, de Nanites tin part confide-
rable 'de Livres de 'choix .de l'envoi
de ..M. Barbou, I'nrprimeur-Libraire
.a Paris, don't les Editions font les plus
!recees, & confiftent' eq Li.vres de
Droit.& de jtirifp udehce, Livres de
MidecJie & d'e CIrurgie, de Phyfi-
que' d'Hiffoire nature le, de Scien-
S.'SckI
ces- & Arts .i:c,: an nonbre defquels"
il s'en trouve beaucoup don't les Edi-
tions font de 'ranie derniere.
DELpARTT OUR FRANCE.
1. Mone'tot grant 'Habitation de
.Mll, Delantillihac., au Mirebalais.
D E M A DE.S.
On defireroit fqavoir des nouvetles
d'un Particulier nomme Jean-Jacques
Aubert, natifde Paris, fils de Frangols
Aubert, Marchaind de toies ,paffi de-'
,puis -z ans en cette Colonie oti I'o-
croit q~i'il s'eft et abli Leogane. Ceuxr
.qui auront connoiffance de feon, exif--
tence ou de fa mort, font pries d'en
don ner avis- M. Volart, Com.mis a,
T refor, au Port-au-Prin de.
On fouhaiteroit f9avoir s'I n ty a
point een cette Colonie des defcen.'
dans dtin Particplier nomme GabrielI
Rouault, 6ls de Gabriel Rouault,'Pro-
cureutr u Prefidi4l de Rennes, & de"
Maithri/ze R;ichard, part de Rennes -'e
ferier 176z, pour. s'epbarquer
Nantes tur le Vaiffeau de M. 'Ducace
de F la Fo-'e, qui le conduifit Saint-
Domin~n ue, oi il deyoit demeurnertrois
ans ans foh ;nagafin., Ceux 'qui ei
auront connoiffance fnt pris d'ed
'donner~ aits M. J:olant, Commis awu
IFbrfoe ; yTB.tR aitce. 1-


'








V I.NAViR EN CHAiRGEM9NT.
Le Saint -Firm n, de Bordeaux,
Capitaine Buchon, partira inceffam-
ment pour Nanes, & fera efcale Saint-
Marc. Ceu: Cqui v Qdront y pafer oU.
charger a fret ,s'adrefferont a M.:Cour-
un, Neociant rue des Capitaines, au:
Port-au-Prince.
BuENS Et EFFECTS A VENDRE.
Une Habitation fife da ns les hats
de Saint-Marc, a zlieues ou environ de,
la Ville, confiffant en. i o quarreaux'
de terre, fur laquelle il y a cent vingt
mule pieds de cafe plants, do::t cent
milliers en rapport & vingt r illiers
qui prennent teur troifieme : anee,
avec une favanne d'environ fix quar-
reaux, entouree de pieux &de-gaules;
ine maifon de 60 pieds de oing fur 40
de large,. cpuverte en efl.ites, con-
fifant en trois chamnbres deux gale-.
ries, quatre cabinets, & trois corps
de logis dans la cr, confiruits en
sois. equarris, paliffalde ai:. que la
' m, laifon de planches de panlifles, &
ayant chacun 60 pieds,de long fur 18
de large ; un tris-beau colombier bien
peuple, cuifine, cases a negres, ,miou-
lin a piler par le moyen des mulets,
moulin A vanner & depx: a ecrafer la
cerife, S& .des glacis en affez.grand
nombre pour fecher dix-huit milliers
de caf6 a la fois; 66 totes de Negres
Ou Negreffes de differens ages, don't
60 travaillans, & don't les plus ages
a'ont que 30 ans, & o1 Muletsdomptes
a piler & a la charge. Le Proprietaire
youdroit vendre les Negres au comp-
tant, & la terre en rente viagere,
payable en France fous bon cautionne-
nent. On s'adreflera a Saint-Marc A


M. laborde, Prociur'eir qui inaiqueraT
i:le Proprietaire.c
A AFFERME ,,
SUne Maifon &. Boulangerie fife -
Saint-Marc avec tous les q0enfiles &
4 egres, don't trois boulangers, ladite
Saifon compofede de trois chambres &
ayant une barrier affez large pour y
fire entrer .toutes fortes de voitures;
uie c6tr ,murm e, au fond de laquelle
fon trois chambres en appehtis, don't
une fervant de cuisine, 1'autre de ma-
gafin pour mettre la famine,, & La troi-
fieme de boulangerie, avec deuxfours ;,
iIy aauffi deux cabinets dans ladite court.
On s'adreffera a M. Melin, demeurant
a Saint-Marc danis ladite Boulangerie.
ENCLAVES EN MARONAGEi
Une Negreffe creole de Curaao ;
-iommee Anne-Sophie etampee fur
le fein droit P. I. BATTAR C. D SAQ,
agee d'environ30 loans, eft marine de-
; puis le ::8 dri moi dernier. Ceux qui
ila reconnoitrQnt, font pries de la fair
arieter, & d'en donner avis a M. Mou-
len, Habitant a PAnfe-du-Cler, Quar-
tier de la Grande-Anfe.
Un June. Negre creole, nommC
Jean-Pierre, Perruquier de fon m'tier
taetpe~ PILLAT B. AV CAP, ayant
une cicatricee fur le front, les yeux
gros, le col enfonce, les jamihbs me-
nues, & ayant appartenu ci-devant k
M, le Roi, elf maron depuis 16 jours.
Ceux qui le reconnoitront, font pries
de le fire arr&ter & 'eti donner avis
a! ^:re illai, Y ;ci i appartient, fur
i J a rr........t ___
PHabitation de M. Pillat, fon pere.
Chevalier de Saint Louis, au Camp-
de-Louife, ou & M. ?erard, Negociant
au .Cap.


A ORT 'A PR INC E z o' LE BLANC-. I rimeurs. .i ,-
AU PORT-AUtPRINCE, chez TaoMit & LE BALANC, Imprimears u Rei


---w- -----l-~*~-~l-unrranr-rrurruuL--l--1L --~LY ------i -_. .rLUC-WUIEYfiULCL--L~WICI-----rr~---YI





wwIT~ E-


I


[ S D O ,C A
M/iircredi" Fe vier i76y.


P.


ARR R ka vres Marchands.

A u CAP, le 15 du mois der-
nier l'Augzqle., de Bordeaux,
Capit. Eftanfan, part ie t4 de-
cembre dernier: le .7, les Deux-
Amis, de Marfeille, Capit. Rou-
den: ,pari le: 1 d&embnre:i :e
8 .la laceliere de Nantes,
Capit. Gaudin, part le i e-
cemble i& la Dame-de-Forune,
du Havre' Capirt Ambirife Fof
fe, part le :i7 novembre :z 9
le .olibry dua Cap, apit. Pon-
fet, venant dut Mole.,
DEPjAKr de Navires Marchands.
Du CaP, 'e 8 du mois der-
nier, la Parf te- Uiion, Capit.
Liaurau, p our, Marfeille ; l"In-
dulgent; du Havre, Capit. Ta-
barie pour la Louifiane; & l'Au-
gu/e ,de Bordeaux Capi t. Eftan-
fan pour Ie Port-au-Prmnee: .le
29, le Niceffaire, Capit. Lafour-
.cade, pour Bordeaux; le Duc-,
de-Choizeul, Capit.Pignatel, pour
M-arfeille ; le Stanias Capit.
Provoft, pour le Havre & le
Retrouvd, du Cap, Capit. La-
marque, pour Bordeaux.


.. . . d. . . . . . . . . .


SPJRt des Marchandifes de la Colonie.
SAu CAP, e I decemois, Su-
cre blanIc prere iere quality, J58
61 L, feconde 55 A 577. troifie-
me, a 54,1 common, 38 a
46 brut, 20 a 24 1.Indigo bleu,
7 a 8 1. cuivre, 6 a 7 1. Cafd
nouveau, 19 a 00 6d. (ii n'y
en a point de vieuxid. Cotoi,
r z 5 ia 13 L Cuirs, 9 1u
Piaftres gourdes, 34 pour cent
A JSARNT-MARC, le 28, Sucre
blandc premiere qualitye, I:
l 3i f{econde ,S 48a 5R 1, t roi
fieme, 45 1. common, 38 a 4:z 1
bru ,24 .a 5 1. Indigo bleuu, 71
cuivrd, 6 1., 5 f 7 1. 5 fCaf
nouveau, 18 a ,2zo ,(,il n'y en a
point de vieux ). Ctoron, I i
12 o Cuirs, 6 8 1. Piaftres
gourdes, 3 5 a 36 pour cent.
PRIx des Marchandies de Frane..
AuCAP,ledir jour x de ce
mois, Vin vieux, 40 o 2a o l,
,n6iaeau, 8o oo0 1. Farinede
Mvoiflac, 66 a 70 1. commune,
42 -48 1. Bceuf fale, 66 1. Ie
baril. Beurrq, t8 i o20. ta liire.
Perit-fald, 3o- 1 ,'ancre. 'Huile
24 a 5 1. la cave. Savbn, 6o
1621. !le cent.


I
i
r
::


I


'ir -I`~C Cr-~LYil~lisr
II- -rL.


,-I~ .~ ._i


I- --


c~~ Y, I-. L_ --C- L_- L-L_._ 15


33:Ji


.. _mmmmm- n
Ii


',%, +'


A, ",, "* h .*


Mt


s^~E


'


I I -




"4i


ASAINmTM.AC, Vin viejue,
z24da ,.z5o. nouveau, 8o azool.
Farine de Moilfac ,' a 7 1.
commurre 364 45 E.Bouffa e,
80 i. Beurre, zo la ivre, Ie'.
tic-Sal 36 1. l'ancre. Huile :30
a 61. e3,a i VO 9`6` 0 IOO '".
C ov RiSD U tRE T.
Au C A Suc10 b0anp ,iz.a
4d ,brut,, a. I-d. Indgo,,
ISa z-,d., Caf,, ,:4 ,ai6 d.
Cotrn, 2, a 3p. ; ,
:A SANT-MAR,, Sucre blanc,
i a d. brut, a 6 n-
digo, 3,L2 36.Cafte, 6 a I,8
d. Coton E 8. 4 :

Au CA, le 7 du mois der-
S-ner, ei tentre -a l. Geo urn
Neg e none J ~ /liCur,/ r. tin
S Congo, tampe fur letfein droit,
Sautant qu'on a pu e, diftinguer,
SVIVIES gie denvir6nl z2 ains,
t aille{de o) piIeds 3 ounces ie-
qAiel a dirappartenir :N. Lions,
Habita.ntr au Joh.-do u e 8;
Jacques, Congo, eiampe fur le
feimdroit BORDAIS, ag d'en-
rdiir 3, ans tailee.5 y pleds
2, 'zOes,' lequel aidit. alar-
tier M ^lRordai HabIitfant
Sa-, Plaine-du-Nord: le z2, un
Nere nomme2 Manuel, i ngo,
fans &tanipe, fd'envi ron g
ans taille d y piedsr 3 pbiceds,
sequel a dlit apparremi a M.
Pond, Habitant a a PeriteAnce,


JeaZn-Bapltie nation Mif crable
etampe fur Ie fein droit de trols
large brGlures, &- fu le gau-
che d'urte etampe n onfufe, don't
on, a- cru difting~uer GVIL, le-
quel aditappartenir a M. Lafar-
gue, Habitant a MiornctduCap,
ala Bande du-Nord: le 3 un
Negre nomme Sanfoucy nation
Ibo,: tamper far le. fein gauche
St POLET, ge d'environ z-
ans taille de pieds r pouLce
sequel n'a pu dire le nom de foa
maitre : e 3 r,, Un Negre nou-
veau, fans: etampe, ag d' envi-
ron 24 an's, taille de y pieds' 3
pouces Ilequel n'a pu 'dire fort
nom : ni, celC i de foln rmaftre ni
de fa nation ;in N.egr nouveau,
fans erampc Apparcntce, gd'enc-
viron 4 ans :, ti e de pieds
Spouces, a antl 1 vifage:rond
& gre, les yeux
gros S trois petites marques de
p ic e-Verole deu cote du droit,
leque n,"aMi pu dii.e fn n-rnom, 0
celni de fon maitre.
Au FoRT-DApHrnl le 4 da
mois dierner, un Ne gre nouveau,
dampd fur le feihrdroit, auitant
qu'dn a pu ediffirgue, OMR,
Tequel na pu dire' fon. nom ni
celui de fon maitre
tion; un june Negre creole,
bmreti' Pierrot, tamper .furr fe
Sfein droit: B, sequel dit ap-
partenir a M. Mefnoir.
I A SAINT-MARC, le zi di&


(


I1-I~--~-~~---I..--.-l--.--_C-_.- -.-III__IYI-L-I--YL)-___ ~ __ ___ ____111--p4







ir ois derner, ,n ie une Negre janvier, 9., oncer.nant des
... a. ,U-,

crdole., er flesdeux feins Billets atentatoirs a 1au tont
MRINVIT, ag d environ I a da, Roi & d cja ,Cout, Ult
S3 ans, fe dilfat appartenir a M. rieux a la: Perfonie de'6M. le Gom,-
Morlonville, Habitant au Gros- verneur-Genera ;/lepremier con-
Morne: le 2, un Negre Congo, tenant fix lines & un mot ecrits
nomnime ,imn, etampe- luc le caracteres imitans .les moies
feein droit lifiblemaent, fe dcifant ou impnrime p rnmenantr pat
apartecnir a Mde Robert', Habi- ces r.mois : ECV.o N ,, IST
tante au Boucaffin. TEMS & fiilans a celui-ci,
SR .,, -ETBKAiTE; &lfecond Conte-
S EC T C L E. n huliges, ecrites enme-
S. La Com'die du Cap donnera me cracee, c6rnmenant pa "
:Dimaiche fvrier.: ,., iue -emos : VUS rOILA D NC
Im a C ., :, ", e. r,,, 7 3
f ,, C& finiffant par ceux-ci, Vous Au-
Repreentation duDiae 4aquatre, 1 1
Rk IEZ,,- MIE-UX RERUSSI. .nconie.-
;Opera-Comique e, trois a&aes, : I EZ X.. R.SS. nconf
:... m d'A iet es& dea:Da s uence la our done a-e a
precede d 'une premiere ReprefenI u r
t.tion. diuae & en vrdePlaiPtecentre les Auteurs &Fa-
tatidn du Bourgeots de 1.7alaue,, Ia1... ,
o .Cormdie Burn geo de Fi f bricateurs dcfdis Billets, leurs
..,,Comendiie en un ate & en vers dc_
M. Regard p;rtcurs diftei b- eurs, adharids
Le Lundi :, Doin aphet dAr- dorIces ernmet Ainfore
n ie ,,v ,omedie en :cinq a.es mer en icle, & pardevan.t
Se en versf, fuivied'un eBallet. ,o .nfeIIll app? d< .
.Le Mardi 7, Gapignan Co- de ladie lainte2 cironf -
edie en deux a&e-& en profe ances.& d~pendances oidnn
e, I x., I 1 o 1B Ionte4 s tont
de M. de Fatouvlle, preceded .1 I e .f, saig, 2. ,t,
-~ P r. ^n^ r^, 6c demeureront depofes.au Gredfe
tAueur :Perruquirr,iOpeGra-Co- &.e.,n -. ,e .oi p->,.f .-r ,.
m.que. Uen un:: a11if r.du ",0 ..1' Pt'tafb v
niie, enun ae 'idi d'ic ,aresavoir&et paraSlis
fBaIet analo ue a cette Pece. II ?ne vartentur par F l re, iid
u r viri z4 r'd eon de, Ia-
y aura Grand-l les.t rois jours.Pur rvi a'ntruton
3d fu iCt-e Procedure ,enjoint a toutes pe-
S... : tonnes d e queltqe quaite m'
A M O E R conditon quells foient,
A MRI ;U T ,' .0 1 'a
a e lfquell aes auroent e on
SDu Cap le janvier. roien- par la Tuite porrrs de.fem-

p U iu:r u C.p e da dd -4.--f rton es a-ree
-' . .' . .

j 4. 1
ea:_ ........ c io "-S .,4CZ






Greffe de la Cour dans trols M. le Marquis de Saflayde, Tor A
J ours, computer de celui de h nemine, croi avoir trouve Jl
publication diu present -Art t, moyen de les rendre plus doux &c
u ddui jour auquel lefdits .Billets plus faciles dans leurs operations,
leur parveniedent, a pine d'- fans te tbble bligd'y employer une
tre proced extraordinairemient quant id d'animaux don't l'entre-
contr'euxi, come fauseurs def- fient eft extrnmement couteux-,
ditts Billets. Faith denfefe a tous & met fouvent a gla e Mrs. les
Ha hitahs des Villes & Campa- Habitans ; il a eftime qu les
genes, de donner retraite chez froiffemens de ces memes Mou-
Seux a aucun Etranger, ni mme lines peuvent ecre values a un
a .aucun Voyageur Fdancais in- poids de 9000 hlres; que les fix
onnui s'! h'elt muni d'une per.. mulets don on fefert ordinaire-
S miffion, en bonne forme du meant, font autant de force que
d ,t . 'd e : ~, '" t .', A --
Commandant ouL des Officiers sils etoient attels a unecharette
prdpof~s. la Police d' tieiu-don oi id y auroit le m^me poids;
it fera part ce, fous les pei- en conflquence il va dornner ici
nes de drot. IEnjontat us Ca- a maniere de calculer cctre pe-
bartierers, A ltes brgfis Ite fnteur.
liers, des Vilies & Bourgs d Perfonne n'ignore qu'un m ulet
fair dans le jur de la public peat tirer le poids de C5oo liv;rs;
tion du prefentArretiler dec a-cela pof6, fix mulets qui ont le
ration" aux Commandant, Prr nombre common & employee. a.
cureur dd oi, ou autreOfficier chaque Moulin, tirent doranc to
de Police du lieu de leur rdfiden- female celui de 9000 lives; ainfi,
*"" % : ' "" '' l a '" 'u"o
ce, diu nombre des perfhnes.qui pour parvenir a a diminution
logentchez eux, depuisoue tes d animaux &fe eonferver a n
lles y font,: quels nt: leus me torce.d'excution I; &S pour
noms,frnmsh aes quality, obvier en an mot tout froife
profeflons.- habutiudes aux peJ- ment, il faut oer les crapaudi :
nes porters ar les Ordonriances, nes qui font dans.les patins d'en
tem dtre extratordinatire- haut & d'en bas, & faubituer ti
ment procid contrreux, .$ils y aI place des moufees.,e 8 pouces
S dholernt, &c. de .diadetre & de deux pouces
; . d'epaiffeurs, pofes borifontale-
ObfervatoSlsfles Mouins a Saucr. ,
S" i ment obervant que les pivots
Apres bie de recherches fura des petits rouleaux dolvent por-
'ich"anique ds Mioulis Sucre, ter dans le milieu de 1'an gl ue

,mechaqu Moulii '
,'(, ^____ ____ L'^B-i-Mri~iim i *"l^ *i-Tiir^i^ i''^' "l"'~ 1- --^ 1 i~ini~il-i~rn*^ -**** ""*'**"-'"" ^ ^^ ^ ^^ ^ ^^ ^ ^^







Formeront es deux moufles ; que M. Lerond. Mon amour pro-
aiors, ces pivrts venant t tour- pre 'y oppofe,il veut m'(pargne-
ter,lesmoufles tournerontauffi, une chthe ;mais plein d'uri zel
iun en dehors, 'aurre en dedans; qui ne cede en rien au fien, je ne
par cette course maineuvre, il peuw4 m'empecher de contcffer'
prouvera qu'aucun froiffemnent ne avec lui que la difcontinuation .
fubfifle plus & que deux mulets des Journeaux .de St. Domingue
font 1ouvrage de fix. eft Lne perte reelle pour la Co-
Tel eft advantagee rdel qui lonip. Le Commercant, !e Cu!-
refulte -dea dkcouverte de M. tivateur, I'Hommer de Letrrers
le Marquis de 'Safray. Ceux qui tout le monde y a perdu. Cette
en voudront- fire 'epreuve perte efl-elle irreparable ? Non,
font prids de l'en informer, afin Monfieur, il vous ef facile de
qu'il- pofe lui-m'me les moufles calmer nos regrets. Ce ne fera
come il doivent tre. Signed, point en erigeant une.Academie,
SAFFRAY DE TOURNEMINE. come le defire M. erohd; mais
Sen donnant votre Fcuille une
ettre a l'l'-primeur.,-
Lettre a l rmeur. forme plus etendue. Eneffet,
J'ai lu Monfieur, avec un Moifieur, loin de la remplir
vrai plaifir la Lete t dede M. Le- iuement d'Alis qui ne peu-
rond. Les 'fen ci mns q il faitcla- ventr, nvenir, u.aux f:icula.
tere" liique li gie annoncentrun tipa es Negocians, qe n'yin-
'bon Patriote &n ami des eaux- fereS-vous auffi desesmaticres eco-
Arts. CG'eft le par'tae d'une belle nbmi ques? que n menagez-vous
ame &d'un hdrmmieletre.Cepen- une place pour Litterature
dantje vous avouerai qu'il ne m'a Ce fcroi ui ache nnemenrt. a
paru avoir eu d'aufre but en, vue que que chofe de plus folide, &
quedereveiller lesefpriitslaffoupis le Public ne tarderot point a
& de faire/fiucceder la lethargie vous marquer fa reconnoifance.
ou ils paroiffent plonges le goiu J'ai lhonneur d' ere, &c.
de litt. En eet, par Sine, D L L
de]a literature. En .eFet, pa r S.gn, ELILE
i , .9 0 01 -o .


quelle autre vole auroit-il pa le
flatter de nous mener jufqu'a une
Acadimtie ? Quoiqu'il en foi, on
ne peut fe propofer de but plus
gl6rieux. .
SJe 'entiprends poirt, Mon-
fieur, defoUrnir la i min carrier


AV I S I. V ERS.
II a eI celebr le 24 du mois
dernier,-"en 'PEgife Paroitfiale
de cette Ville, un Service fo-
kiemni ppur le repos de lame
db feue natre Augufte RE i N E.


'4 '


'i






'(i
q






" ''?


~J|


I






38
Le deail de cette Ceremonie, Dame, a la charge de payer
qui eft aluellement focus preffe, comptant le prix de leur adjuldi
n'ayant pu tre inf6re dans nos cation.
Feuilles, paroitra inceifamment. Le S, Ladreyt, Md. de fer au
Mrle Defiudray, qui s'eft ap- Cap, etant fur fon depart pour
plique a extraire leplus adroite- France, priecetx u qui i peut de-
ment qu'il a ete poffible une ef- voir de fe presenter our recevoir
pece de dentelle d'un bois du leurpaiement,dem-mcque ceux
Pays, &c qu'en conf6quence on qi ui -uidoivent de le folder in-.
appelle Bois a dentele, :avertit le cefamnment. I1 fera la vente de
Public qu'elle l'emploie avec routes fes marchandifes, meu-
fucces a divers ourages de gout, bles, linge && eflets, jeudi y du
commeennanchettes ahommes, courant.
nceuds d'dpde, coeffes- pour fem- Le Sr BRoubaud, ctant arrivev
mes, colliers, facs a ouvrages & depuis peu de France, done
autres ajuiftemens. E-lle tirera afT ilavis qu'il calandre a neuf toute
le meilleur part du mrme Bois forte d'Etoffes, come Bours,
qUdion voudra uli donner a tra- Indienne., Satin:, Moufleline ,
vailler, 8& le mettra en ufage au Bafin, Cirfakas, Blondes, Den-
defir desFourniffeurs. Lesperron- tells, & toute forte de Bas de
ne curieufes pour fire les em- foie, a deux efcalins la paire; ii
plates ci-detmus, pieuvent s'adref ealandre aufli es robes, pourvi
f .It lai Demoifelle ; de- qIueltes foient dg raiffPes. On
mere eft aux Halles-Angoifes:, s'adrefera audit Sieur, rue St.
fur lebordde la mer.- Laurent, au" Cap.
:L eS.G'n, Charrdn au Quar N
er-Mn. e n DEPAR.TR POLTJ fRANC#.
tier-Mo n etant fdr ron depay T v- --
dor France, prie ceux qui il MP Gorin, aCharraon, a. Qu ar-
peut devoir de fe prefener pour tier-Mori.
recevoir leur paiement, de mmee M. Suarbs, lere, demeurant
que ceuxq ui lui doivent de--le au Cap.
folder inceffamment. M. Renier, Habitant au Bonet.
II fera amedi 4 du courant, M. Bauonnt, ,demeurant au
fur 1'Habiitaion de M debumeny Cap ..
produced a vente au plus offran~ MaJeannBerad, avec fes
& dernier encheriffeur, des meu. deux enfans, demeirranr i:Cap.
ibles&ts8 dnfts deifa'bled pe -M. adrayt fer, de-
d:ns de ,a i(ccelioin de dit. teuximcan. ad'Cap
deIdr:exaca a?


~ i-- -- I-~-;-Y~--C~r~ -r~-r~-l--r*--------I---------ar~--~El -uCn~-----------clrrr







?NAVIaKES W .iA .A..E~E T..
Le Navire le Lion-de-Fecanmp ,
du Havre, Capit. Drouaux, par
tira pour Iedit lieu du o au 15
du couranr. Ceux qui defireront y
paffer ou charger a fret, s'adref-
feroat andit Capitaine, en fon
board ou a M. Jacques Horteloup,
au magafin du Capitaine Ha-
met, rue du Vieux Gouverne-
ment.
BrENs ET EFFECTS A VENDRE.
Une Habitation fife aux Co-
telettes, appartenante a feu M.
Coueteux, & aujourd'hui Ma-
dame Grave ,, confifanr e e 2
quarreaux de terre ou environr
fur laquelle font oo000pieds de
cafe en feco0d rapport & -le
relle en boie debut; une grande
cafe: fourches en terre, palifak-
diee, aveeune galerie, un glacis
de- 1zo pieds quarres & 8 cafes
a: Negres. Ors a' r~fedra'a M. Du
frende Pozt briant, Hibitaint a
Limonate, ou a M.'Can ufat de
Mdurouy, Negociant a Cap.
SUnr Habitation fituee aux
Fonds-Bleus, Paroifre de Limo-
nadie, confiianftieh 4 4^ qtreatux
de terre, furt laquelle ii nty a
qu'une cafe a Negres", avec trous
les matrriaux d'une grande cafe,
environ 18 milliers de, jeane cafk
dePRlanne derniere" id0 miHliers
de vietx abandonnds, t& Itoo
touffes de bannaniers. 1I faut s'a-


dief1 ei T :M. orfiedU Notai r
aIn Cap', M. Pafris, auff No-
taire & Habitant a la Grande-
Riviere ou a M. I'Abbe Leclerc,
Habitant au meme Quartier.
Une Habitation fitue dansles
hauts de St. Marc, a deux lieues
de la Ville, confiflant en I5o
quarreaux de terre, fur laquelle
i y a i 20 mille pieds de cafeyers
plants, don't ioo milliers en
rapport, & zo milliers qui pren-
nent leur troifieme annie, une
grande cafe couverteen effentes,
!deux galleries & 4 cabinets, unrr
colombier, caifine cafes a Ne-
gres, un moulin a piler, un au-
rte -a vanner & deux N ecrafer,
avec des glacis pour ficher x8
millers de ciaf a la fois, 66
teteks tanti Negres que :Negreffs,
don't 66 travaillans. & dix Miu-
lets. 11 faut s'adreff'er a: M. La-
borde, Curateur aux fucceffions
vacantes a St. Marc, qui indi-
quera Ie Piopri taire.
Un Tetrein firtu pres 1'Eglife
du Terrier-Rouge, condfiant enr
2. quarreaiux de terre, plant er
vivres, fur sequel eft conftruit
une grande cafe de- 63 pieds de
long poteaux en terre de bois
incorruptible, une cuisine, four
& colombier le rout neuf S
entourr_- de haies vives. On s'a-
dref'trar f M. PAbd le Galois,
ancient Cmard de cette Paroifle,
|demenrant fur ledit Terrein.


*. j


w

:I







:i Vingt beaux Negres tres-bons
Canioteurs ,&tous Patrons, aec
iune Ndgrefle m enagere &t cou-
,turiere, qui donnent z06z liv
o df.: e ferme par. quarter. I1
fat s'adreffer M. LagardeL, a:r -
cicn Commandant des Milices
au haut du Cap, demeurant rue
E(pagnole, qui les vendra fer-
me tenante avec M. Ballly, qui
les a encore pour fixans, a
commencer. au 14 de ce mois,
afin de pouvoir s'arranger avec
Mrs.,fes Creanciers, & enfiicte
partir pour France.
A 4FFER M E C.
-A la Barre du Siege Royal de
cetete ille, famedi z8 du cou-
Srant, il fera procede ala'requIet
du Srle Doux, Executeur-Tefha-
menraire de feu Sr Lapairre ,
- Tuteur de fa fille mineure,,au
ball: ferme une dMaifon di-
penidantede ladite fucceffion, fi-
tu.e rues du Chantieir & de yau-
dreui-, baie en maconnerie,
conififfant en cinq chambres,
, ne grande halle &iun four.
Une Maifon & Boulangeric fiife
a St. Marc, avec 4 Negres, dont
S' boulangers & routes les uffei
files qui la component. Ladite
Maifone eft compofde de trois
chambires & d'un tres-beau .redjit
pour les voitures, ue court daqs
laquelle' fonit trois chambres,
S dont une fert de cuisine, utn


grand iaagatin & deux fours. II
aut s'adreferA M. llin, St.
Marc.
DE M.A ND E.
SOn defireroit fgavoir des nou
velles d'un jeunehomme nomm-
Francois Leblancl, narif de Saint-
Dizier en Champagne, debar-
qud a Leogane en 1750o ou 175 r,
i commenca par travailler chez
Me Breton, Notaire : on croit
qu il eft mort en 17 54, faant
un voyage a Baracou. Ceux qoi
pourront en avoir quelque con-
noiffarice, font prie d'en donner
av s a-, Imprimerie Royale au
iCap, ou M. Godard, fur I'Ha-
bitation dc M. Blondin, au Troa:
SNEGRES E N MARONAGES..
Deux Negres nouvea-ux, na
tion Quichi ou Sozo, ages den-
viron io a iz ans,, tailles de .
lieds 3 ou 4 pouces, font mia
:rons depuis le z.I du minis der*
liir. Ceux qui les rfeconnoitrrnt,
font prids de les fire arreter.,
d'en dinner avis a -M deRouivray,
Habitant auxrTerriers- Rouges.
ii y aura recompenfe.
SUn Negre Congo etrampd
AM9DR, agCd'environ 34.ans, eft
maron du 19 novembre dernier.
Ceux qui le reconnoitront, font
pries de le fire arreter, & d'en
dondner avis M. Marcecheaude
la Rboiniere, Habitant l la Souf
friere du Dondon.


r"~R~I"C~--T---?---


----1-Ux"-"~~1"~~11I~




:


IA
DFF&CHEuS AMIR6FUCAiNES.
(C .*' *" Du Mercredi / Fc'vrier.


A-iRiirk dd.Navires Marchands.

A u CAP, le 31 du mois dernier, la
Ligne-de-Vie de Cherbourg Capit.
Hervieux, parti' le i x decembre, &
reparti le 3 de ce mois pour S. Marc:: le
I" de ce mois, la Thetis, de Toulon,
Capit. Barry, venant de la Loyfiane :
le z, la Magdeleine, de Dunkerque,
Capit. Labi, venant de la Martinique.
Aux CAYES, le .., la Freette, de
Bayonne, Capit. Lafargue, venant de
Bordeaux.
DE PA irT ide Navires Marchands.
Du FORT-DAuPHIN le 31 du mois
dernier, les Deu-EFreres, de Marennes,
Capit. Guerin, pour Bordeaux.
Dv CAP, le 3 de ce mois, la Dame-
Fortune, du Havre, Capit. Foffe, pour
Saint-Marc.
:D PORT-AU-PRINCE le xz, 1 PAi-
mable-Rofe, de Bordeaux, Capitaine
Gibert, pour Saint-Marc : le 14, 'PAi-
mant' du meme Port, Capit. Comte,
aufli pour Saint-Marc; & la Provedence,.
Capit. Siche, pour Bordeaux.
PR IX des Marckandifes de la Cotonie.
Aux CAYES, le 5 de ce mois, Sucre
blanc, yo A 551. common, 40 A 451.
brut, zo i 122.. Indigo bleu, 7 1, xo f.
Cuivre,6 I1. A 6 1. o f. Cafe nouveau,
17 f. (il n'y en a point de vieux).
Coton, o5 A o 1
Au CAP, le 8, Sucre blanc, pre-


mierequalit0 6i liv. feconde, 56 liv".
troifieme, o5 1. common, 38 A 48 l
brut, z22i 1 Indigableu, 81. 8 L
Iof. cuivre, 6 1 5 f. A .7 1. Io f. Cafe
nouveau, 18 f. A 9:f. 6 d. vicux, 14,
A 16"f. Coton, I20 z f251. Cuii-rs 7 1
Piaftres gourds, 33 A 34 pour ioo.
Au PORT-AU-PRINCE, Sucre.bIarnc,
premiere quality, z c 4 1. feconde,
5o 1. troifieme, 45 48 1. commun,
76 A 3l1. brut, 23 a 24. Indigo bleut
81. cuivre, 6 1. 5 f.,a7 1. Cafe ncou-
veau, a 1i9 f. (ii n'y en a point de
vieux). Coton, 115 a rzol. Cuirs 7 I1
o f. 8 1. Piaftres gourdes, 36 A 37
Spour 1oo.
PR IX des Marchandeds de France,
Aux CAYES ledit jour 5 de ce
mois, Vin vieux, 300 liv, nouveau
266 1. Farine de Moiffac, 70 1. com-
mune, Jo A 5 5 1. Boeuffai, xoo 1. !
baril. Petit-fald, 30 o 1ancre. Beurrey
35 f. la livre. Huile, 4 1, ro f. la bou-fw
teille. Savon, 8 I1. le cent,
Av CAP, ledit jour 8, Vin vi:eu,
25.0 260 1. nouveau, 230 a 240l
Farine de Moiffac, 70 a 72 liv. conir-
mune, 5o 541. Boeuffale, 66 A7ol.
le baril. Petit-fale, 33 A 36 1. lanere
Beurre, 2o f.. z2 f. 6 d. la livre. Huile.,
42 A 4 1. la cave. Savon, 60 a 661.
-Au PORT-AU-PRINCE, Vin vieur* ,
280 a 300 tiv. nouveau, I 8o A iZo
Farine deMoiffac, 70 8o 1. commune,
45 "a 48 1. Bouffali' 7o7 l.!e barit


'ANNEE 1769. [ N 7 ] 49
S:S a Jik^<^.? rZi:riba. AE&/<.dk^ &^^4 4 /^ ^ le


" ,-~ '* ''' "


.I



i
~I


Lr~l~e~ll~-_~_~~ ~~ ~ ~~~ ~_~_~__~~~~_~ ~~___ _~~~~_~~~~~~~__~ ~~~~_~_~__~~~ ~~~ ~~~_~__~_~__~_~ ~_~_~








Petit-falI, 18a 3 0 1. I'ancre. Beurre,
x8 -: .o f. lalivre. Huile, 17 a 451. la
cave. Savon, 75 80 1. le cent.
SCO-o.L s..3- FRE .
Aux CAYES, Sucre- blanc I, d.
brut, i5 d. Indigo, 36 d. Cafe, 24 d.
Coton, 3o d.
Au CAP, Sucre blanc, i1 d. brut,
r d. lndigo-, 2o-d. Cafj, 15 d. Coton,
24 d.
SAu.PoaT-AV-PRINc e, Sucre blanc,
14 a 15 d. brut, T A: I6 d. Indigo, 24
a 30 d. Cafe, r5 a 8S d. Coton, 30 o
36 d,
M 0 RT S#
Mo rTs. ..
SM. ThIomas Dubois Habitant aun
STerrier-rouige, y eft mort le i" de ce
Iois, agede 56 ans: il etoit natif de
Poitiers.
M, Matthicu Bellange ,. Negociant
au ap., eft mort le 3 fir l'Habitation
Caileer, a Ltonade, age de 40 ans:
II etoit natifde Nantes.
N RGESr A OS. MNS.
N.gT s. AT A. o. so
-Av FRT- DAUPHIN le 28 du
moisdiernier, eft entrC A la Geole un
june Negre Mefurade, nomme Jean,
etampe .fi tr eftomac AUSSENAC,
lev uel. na voutia dire le nom def on
nmatre : le 29, tin Negre nouveau,
nation Quify,, itarmpe fur le fgin gau-
c he, autant qu'on a pu le diflinguer,
IO0 tail de 5 pieds:, ayant la peau
rouge & portant unetchremife de groffe
I bale, marquee d'unee S err fil bleu focus
Je' bras gi.Ihe, lequiel n'a pu dire fon
mnom ni. elu de fon; ma-tre; un autre
-Ifegre nouveau, m me nation, fans
ctarmpe, taillede 5 pied* 5 po&ices,.
ayant des nmarques :iricfives de fon Pays
fir :le. bras gauche, la peatl fort rouge,
&t portant auffime chemife de -hale,
Iariquee d'\n, &en filt beu fouIr le bras


gauche, lequel n'a pu dire fon nom, ni
cehi, de fon maitre : le ier de ce moisr
Guillaume, Congo, tamp6 fur le fein
gauche, autant qu'bi oapu e difingier,
CHTE, les deux dernieres lettres en-
trelacees, taille de 4 pieds 3 A 4 pouies,
lequel n'a pu dire fon nom ni celui de
fon maitre;. & Te'le'maque,. meme na.
tion, fans etampe, ,ge de 49 a 5o ans,
taille de 4 pieds 5 pouces, maronrde-
puis un an, & fe difant appartenir .
M. Boujau ,demreurant an Cap.
Au CAP, le ier-de ce mrois, :n Ne-
gre Ibo, nomme Honore' etampe fur
le fein droit LABADIE, alg d'enviro.a
'14 ans, fe di-fant appartenir au Sieur
Richer, Marchand, demeurant en cette'
Ville : e Manel, Portugais, etampe
i A: .
illifiblement fur le fein droit, age d'en*
viron 20 ans, taille de 4 pieds 7 pou-
ces, ayant le vifage along, lequel n'ta
voulu dire le nom de fon maitre-: le 4,
BaptiJe, nation Mefurade, tam p fur
le fein droit MOVROV, aiu deffous
AV C AP & fur Ie gauche illifiblement,
age dl'ehnviron 4o ans, taille de '5 pied
3 pouces, ayant Ie vifage large, & fe
difant appartenir. M. Denard, Habi-
tant an Haut-dt-Cap ; & un Negre
nouveau, Congo, etampe illifiblement-
fur I' efinoac, ag d'environ 15 ans,
taille de 5 pieds i poute-, ayant le
vifage round & les-yeux A fleur de tte--
lequel n'a pu dire fTon nom ni celui de
f- maitre : le 5, Dominiqgue, crdIle5
de CuraSao etatmpe fur le fein1 droit,
Sautant qu'on a pu le diftinguer, BEN-
TESGAC & au deffous AV CAP, age
d'environ to ans, taille de 4 pieds io
pouees, fe difant appartenir A M. Heros,
Sdenmeurant en cette Ville; & Laurein,
Hollandois, fans etampe, age d'erivi-
ronr 2 ans, taille de 5: pieds'4'pdues
j fe difant libre.
i2 AV PTrIT-GPAVE le, utNe~re








Congh., ionmme Lafotunem etarnpe
CPTD, les deux dernieres lettres en-
trelacees, & au deffous A NIPE, Ag
de 16 A 28 ans, iaille de 5 pieds i
pouce, lequel n'a voutu dire le nom
de fon maitre.
A SAINT-MARc,Ie 5, une Negreffe
creole, nonmmre Urfie, 6tampee illi-.
fiblement fur les deux feins & fur 1'&-
paule gauche", agde de 14 a 26 ans,
taille de 5 pieds i pouces, fe difant ap-
partenir a M. Larobiniere Habitant a
la Souffriere, Quartier du Limb'; &z
deux Negres, 'un Congo, etamipe fur
le- fein gauche DALCON, & I'autre
nomn Micheault, nation Mondongue,
etamp fur le fein gaiche, autant qu'on
a pu le difiinguer, LO M BE, au def-
fous L HOVMAV ST MARC, & fibr
le droit illifiblement, ages -de 26. a27
ans, taille de 5 pieds pouces, fe di-
fant appartenir a M. Lac.ft Hiabitant
au Morine-pele, de prefeit en France:
le 8 Jacob, crdole -etatip illifible-
mrnet fur le fein droit, age de 16. a 7
ans, taille d'environ 5 pieds, fe difant -
appartenir a M. Perrier, Habitant au
Mont-roui : le 9, Alexandre nation
Biby, etamp6. fur le fein droit BGM
STr MARC, ge de i8 a 19 ans, taille
de pieds I pouce, fe difant apparte-
nir a M. Peris, Habitant aux Gonaives,
Au PORT-AU-PRINCE le un
Negre Ibo, fans etampe, age d'environ
26 ans, lequel n'a voulu dire fon nom
ni celulideTon maitre :4le 8, un Negre
Congo, etampe CO, fe difant appar-
/tenir a M. le Chevalier Coitard, L Leo-
gane.

-NOUVELLES D'EUJROPE.
P GN E.
On a requ les details fuivans fur la
prife de Cracovie. Le- 8 aout dernier,


le 1Prlnce Repnini ayant envoy an
General Apraxin un express, avec or-
dre de prendre la Ville d'affaut, ce
General fit marcherfes Troupes le len-
demain a deux heures du m:,tn &:,
pour divifer les forces des afl.ds, it
fit fire deux fauffes attaques. L.es Ri-uf
fes etant parvenus au pied de la m.-
raille-firent fauter les portes aut moyln
de pllieurs petards ; eur Cavaceric
voulut enter; mais elle trouva le cbe-
min embarraff6 de coffres remplis de
terre & de -pierres, & il failut em-
ployer beaucoup de terns a rendre le
paffage libre : a pIint e fut-elle en-
tre que les Confdderes, qui s',toicnt
refugi6s dans les maifons les plus voi-
fines des portes, firent fir dlie uln fei
tris-vif, & plufieurs Eclctfiailiques fe
repandirent dans la Ville pour encou-
rager le Peuple ia fe defendre; rals
tous les efforts des. Habitans & de.
Coinfid6rs devinrent inutiles, & Iles
Ruffes fe rendirent maitres de la Place,
oil ils ne commirent aucuin exces. On'
publia'abor, at fa on de trompe, que
tons ceux qui mettroient has les- ar-
mes obtiendroient leur pardon. Cette
promeffe dtermina ha pithpart des.
principaux Confideres a fe rendre e
leur example fut filivi par le Peuple ,
& tous mirent has les armes, a l'cx-
ception d'un petit nombre de Conf'e-
deres qui fe retirement dans le Coleged
des Jdfuites, oh ils continuerent de fe
defendre avec opiniatrete. Les Ruffes
fe vrent alors obliges d'attaquer ce
College qu'ils forcerent apres une re-
fiflance tres-vive. On fit grace aux Je-
fuites par ordre dit Prince Repnin,
en reconnoiffance d fetou'rs qu'ils
avoient accords aux Diflldens pen-
dant tout le ters ,que la Ville avoit
6et bloquee. Les Ruffes ont perdu dans
cet affaut environ cinq cens hommes :


:3








une quarantaine de leurs Officiers bnt
ete bleffis, & de ce nombre font le Co-
lonel Ingelfiroom & le Major Patkui.
Les, Confeder4s ont mnontre pendant
tout je fiege un acharnement &. une
valetur estraordinaires : n'ayant plus
.de p'lonb, i!s fe font fervis de petites
pieces de monnoie de cuivre hachies,
pour tirer fur les Ruffes. Le nombre de
leurs prifonniers eft de plus de trois
mile homes.
SDe quelque importance que foit la
ridufion de Cracovie, elle ne fait point
encore efpdrer de voir finir dei-t6t
les .troubles qui defolenIt ce Royaume.
_I n'y a plus de Conftddration confi-
Sderable; mais il exife de petites ligues
dans la -Grande & Petite-Pologne; qui
caufent de grands degats dans les Terres
de la Nobleffe Dilidente. On parole
d'une nouvelle Coifed'ration prete. A
fe former en Lithuanie.
SLe Convoi dl'un Catholique paf-
fant: .i Varfovie vis i vis de la
Tnaifn d'un Pretre Grec, cet Eccle-
fiaftique eut 'Pimprudetce d'ordonner-
Sde jeunes'gens de jeter des! pierres
aux perfonnes qui comipofoient Ce con-
vol : plufieurs de celles-ci indign-es
de cet a&e de violence, y.inrent fe fai-
ir dlu Pretre Grec qu'elles firent mettre
auc pArrtrs par-la Garde' Hongroife. Le
Prince Repnin en -ayant :ete averti,
ordonna qu'on ft venir l'Ecclefiaftique
Sen fa prIfence,& voulut le condamner
Sine punition exemplaire; mais il. fe
rendit aux follicitations de plufieurs
perfonnes qui intercederent pour le
coupable, & it fe content de le r&-
primander f;verement.
Or n affure que la yeille de la "prife
de Cracovie, le Marechal de la:Con-
federation exigea que les Juifs domi-
iilies dans les Fauxbourgs de cette
Yjte Lhi fouirnifent fix cenp homn)es,


& que ceux-ci lui ayant reprefenf6
qu'il leur 6toit impoffible de fatisfaire
A fa demand, il leur avoit ordonn6
de payer quatre vingt mille florins
qu'enfin les Juifs ayant de nouveau
reprefente que l'interruption du com-
merce les avoit laiff6s fans argent,.&
qu'ayant pride le Marechal de leur ac-
corder quelque delai, il leur avoit en-
voye des Troupes & avoit fait rafer
la barbe & couper les cheveux au plus
ancien d'entre eux, avec menace de
leur fire A tous ,le-mme traitement
s'ils n'apportoient dans deux jours la
fomme derpandee.
L'Ukraine continue d'etre expofde
au pillage .& ati maffacre. Les Haida-
macks ont reduit en cendres trois Villes
&' yo Villages : on ajoute qu'ils,ont
maffacre pres de cinq mille perfonnes,
& entire autres un grand nombre de
Juifs, don't la plipart ont ete brulesavifs.
Des lettres de Conftantinople por-
tent que la Porte Ottomane a augmented
la paie des Janiffaires, & qu'on a ar-
boriun Drapean a la Porte duPalais
; de Sa Hauteffe, figne ordinaire d'une
declaration de guerre.
SIT A LI E.
Le Vice-Legat de Bologne eft part
dernierement de Rome avec le Mar-
quis, Angenelli pour aller vifiter le Fort
Urban, & y faire toutes les repara-
tions neceffaires pour le mettre en
etat de defense. Les Milices de la Ro-
magne fe font mites en march con.
formement aux ordres de Sa Saintete6
On made qu'I cette occasion les fem-
mes de Jaenza, defolees.du.depart.de
leurs maris, & attribuant aux JCfuites
les troubles don't l'Etat-Ecclefiaftique
eit afflige, s'etoient rendues en foule
au Couvent de ces Religieux, dan. le
deffeti d'y mettre le feu ; eles avoient


~__ .~~I~.-I------ ----------------------- --------=----""~"""~~









iemie deja lance datis ce Cotivent;,
A travers les fen8tres, des matieres
enflamm'es; mais 1'Eveque du lieu eft
vent:i bout d'appaifer leur fireur,
On eft informed qu'il y a eu dernie-
rement A Rome une Congregation de
douze Cardinaux, dans -laquelle il a
.te question des mefures qu'il y avoit
A prendre pour fournir aux fubfides ne-
ceffaires A 1'armement des Troupes
que le Pape fait lever, & qu'on doit
envoyer dans le Ferrarois. II y a et
decide, h ce qu'on pretend, de fair
un emprunt de deux cens mille ecus ro-
mains fur la banque du Saint-Efprit,
fans toucher A l'argent qui refte dans
le Tr"for du C,hteau Saint-Ange, &
fans.mettre de nouveaux impots fur les
Communautes de l'Etat.
,On ncrit de Civita-Vecchia que l'Ef-
cadre du Pape, compof6e de trois Ga-
leres, a deja d6farme & pris fes quar-
tiers d'hiver. Deux Officiers de Sa
Saidtete font arrives de Rome avec
ordre de. ramener inceffamment dans.
la Capital tousles Soldats quLitoienti
embarquis fur cette.Efcadre.
Le Commiffaire-General de la Ma-
rine de 1'Etat-Ecclefiaftique a ordonne
an Sieur Cacciari, Intendant des Efca-
dres du Pape, de lui envoyer une life
exa&e de toutes les perfonnes em-
ployees fur les Galeres & Fregates de
Sa. Saintete; le bruit court qu'on a
deffein d'y faire une reform.
On Mande de Milan que les Eve-
ques de ce Duch6'n'qnt pas jug6 a
propos d'executer ce qui leur a ete
prefcrit,, an nom de l'[mnpratrice
Reine, relativement A la Bulle in Ceana
Domini, par la Lettre circulaire que
leur a adreffi le Comte Firmian. Ils
lui 0ont r.pondu, que cette Bulle A
Sete legitimement publiee B Milan
, fous l'Epifcopat de- Saint Charles-


' Borromnee ; Cardinal de Sainte-
, Praxede; qu'on en a fait uifage dans
,, tos les Diocefes du Duch6; qu'elle
P merite, A tous 6gards, l'obeiffance
, qu'ort doit aux Loix qui emanent de
Sl'autorit6 fupreme de l'Eglife, auto-
Srit6 qu'ils reconnoiffent dans le le-
, gitime Succeffeur de Pierre &
Squ'enfin elle n'a pas befoin du Regio
. exequatur lequel n'etoit point en-
, core introduit a Milan fous le Rcgne
, de Pie V, qui donna cette Bulle ,.
Parmi ces reponfess ds diffirens Eve-
ques du Duche, celles du Cardinal Du-
rini, Archev8que de Pavie & du Car-
dinal-Archeveque de Milan fe font fait
remarquer. Ce dernier pretend demon-
trer que les Auteurs rapports dans la
Lettre circulaire fe dementntt, & ne
peuvent avoir aucun credit fur ce point
d'Hiftoire. Quant au Cardinal Durini,
it a fait au Comte de Firmian deux r&-
ponfes remplies des expreilons les
plus fortes, &l'on affure qu'il a adreff6
S1'Implratrice-Reine Elle-meme une
lettre oih, enpaarlrat ;de la fuppreffion:
qu'Elle eiige de la Bulle in C&na Do-
Smini, i it qu'il ne veut pas porter
devanit le Tribunalde Dieu cette enor-
me tranfgreflion.
Comme le Comtee de Firmian n'avoit
d6fign6 dans fa Lettre circulaire Saint
Charles-Borromee que par la simple de-
nomination de Cardinal de Sainte-Pra-
xede., le. Peuple s'en eft fcandalif6
jufqu'a faire craindre un foulevement;
mais le Comte de Firmian ayant pu-
blie depuis un Edit dans lequel ii a
eu occafion de parler fouvent de ce
Cardinal, & lui ayant toujours donned
le titre de Saint, le mecontentement
du People a ceff&.
PORTUGAL.
Le Roi vient d'accorder A trois Ne-


i


,II
,,-.-II~.~. .-








gocians deLisboae lapermfflion d'ent
voyer un Vaiffeaua Macao, Ces N-"
gocians doiventle fire partir bient6t ,
s1ils reiufiffint Aa former, en fociet` tin
fonds de quatre cenrs mille cruzades
ou d'un million de livres tournois;
is diftribuent dans le Public le plan de
leurs. operations. Suivant ce plan, ils
veulent tre les Direcfeurs & les Caif-
fiers de rentreprife, & n'y mettre que
quatre-vingt-dix mille cruzades, c'eft-
a-dire, a peu pres la valeur.du Vaiffeit
qui leur appartient; & ils ne s'obli-
gent a rendre compete du produit aux
Affocies que fix mois apres le retour
du Vaiffeau. Le prix des aiflons n'eft
point fix~, & chacun pourra s'y in-
tireffer pour la fomme qu'il jugera ai
propose.
:R A'N C E.
Le Chevalier des Roches, Capitaine
de Vaiffeau & Gouverieur des Ifles
de France &8 de Bourbon, prit conge
du Roi au mois d'aofitdernier, pour fe
rendre fa deftination, & .eut lhon-
neur d'etre prefente a Sa: Majefte par
le Duc de Praflin, Minifire & Secre-
taire d'Etat ayant le Depa'rtement de
la Marine. .
On' a repris, avec beaucoup-d'afi-
vite, les travaux de la Salle deSpeda-
cle du Chateau: de Verfailles. Cette
Salle, qui eil deftinee aux fetes du ma-
riage future de Moifeigneur le Dauphin
& quifera de la plus grnde magnificen-
ce, a ete commence, ii y- a environ
15 ans,, fdr le project qui en avoit ete
donn" par M;.Gabriel, premier Ar-
chite&e du Roi, d'apres les ordres du
Marquis :de Marighy Direfeur &
Ordonnateur-Generai des Batimens de
Sa Majefte; 'execution en a dte depuis
interrompue plhiieurs fois, & reprife
definitivemient lannee derniere, t6u-


jptr's wri e proet' & tius Pinipetibtr
& la conduit de M. Gabriel.
M. Jauberthou, Medecin,;a inocul'
pendant 'le-cours de1'anine derniere k
Paris, avec le plus grand fucces, 3z
fuiets felon La nouvelle mnthodedont
il-s'eft long-tems occupy en Angleterre.,
On compete parmi ce nombre 13 gar-
9ons: depuis 'rige de 16- mois jufqu'A.
r15 ans, & 19 filles deputs 5 ans juf-
qu'i r4 inclufivtement. Cetfe nouvelle.
method, qui confifLe a inoculer fans
preparation les jetss fains, & a n'ad-
miniftrer aucun remede pendant le
coirs de la maladie, commence A s'6-
tablir e.nplufieurs endroits de fEurope.
Suivant les nouvelles publiques & par-
tiiulieres qu'on re9oit de Vienne, on
l'y a d ja employee, fans accident,
fui un tres-grand noimrbrede fujets de
tout age.
A A M R I Q U E.
u Port-au- Prnce le .3 fevr er.,
On apprend par des lettrfes reunies
dtt Cap:," q Ie ta Revue- qui s:y ,ef
faite des Milices, a eti accompagn.e
des inarqueis du 'plus grand zele pour
Execution des volontes dua Rii, &
qu'eile a eta fuivie de demonftrations
de joie &d ddifferentes fetes, oi Ms'
les Officiers de Milices ont cherche,
encherir les ius fur les iautres, de fa-
Son t~moigner 'empreffement & 1.
refpeA don't s -ttoient tous animies
pour led Ordres de Sa Majeft.
On a cledbre dins Eglife Paroif-
fiale de ladite Ville le 24 du nois der,
nier, un Service folemnel. pour le
repos de i'am'e de IaReine, auquel rit
affif1tMM. du Confeil, de 'Etat-Maj6r
& toutes les perfo~ines deo diftinfion4,
tant ddelaPfaine que de laVille. LOrail
fon funebre de S:M. a ete prononcee par
le R. P. Colomban4 Prefet-Apoltolique.


-- -----------I'-- ----~'


'1 I







'Dans' une desi ffiches 'Anercaznsi
de .lanne' derniere on a a'nnonce, d'a-
pres :un; lettre dti Pere- Bofcowich:
M. de a Condamitnie, que le Do&eur
Spalanzani, Piofeffeur de Philofophie
A Modene, avoit d:eouvert qu'apre s
avoir 'coupe la ttee :des limaqons de
terre, i1 leur en revenoit une autre;
-nais on. avoit announce cette decoup
verte avec quelques circonftances qui
n'etoient point e oncees dans la letre
du Pere Bofcowich. La m, me obfer''
ovation ia t r epete & vefie e:n
France. M. Lavoifier, de l'Academie
koyale des Sciences, a coupe la tete
iun limaop qu'il a enfuite garden &
obferve tres-foigneufement, &; j qtii
iteft revenue au bout. d quelques ours
une rouvelte thte, entierement ferm-
blable.a la premiere. ala couleur press
qui n'eft pas de la meme nuance que
le refte du corps. Le Do&feur Spalan-
zani, s'eft, dit-on, affure par un grand
nombre d'experiences, que les parties
qui paroiffent l:es, plus effentielles a:
la vie fe reproduifoient dans plufieurs
efpeces d'animaux.

ANV LS' DIV V R S.
:!M. Jean-Aingu.aft Hermitte, Ngo-
c atit au Port-au-Prince, done avis
qu'ayant acheve la liquidation gene-
rale de fa pr6cedente Societe fous la;
raifon ;He:ritte freres & Meynadier,
ainfi que de:celle fouis ilaraifon Her-.
mitstefrews ; don't it tobit feuld admiinif-
trateur dans la Colonie, il 'cbntinuera
fon commerce focus la raifon de Jean-
Auguflin Hermitte.
M. Sigonneau, Habitant &A Logane,
itant .fur forn dvpprt pour France, prie
ceux a qui il peut devoir de fe.prefen-.
ter au plutot pour recevoir leur pae-
merit, &ceux qui lui doivent de le
fatisfifire inkeflfanmant.-


SM. Touteau, Chi'urgien tai t fur
foi: dpairt pour France, pried ceux i'
qui it lpeut devoir de fe prdfenter ati
plut6t pour recevoir leur paiement,
& ceux quiilui doivent de le fatisfaird
inceffammient.
$tat des Negres epaves qui doivent tr4
yendus d la diligence du Receveur de
Sc; droit au term p refrii ppar lVQr-
donnance, extrait des Regifires, di
(ref des Prifo/2s Royales du Cap.
Du 26 du mois dernier, un Negre
Efpagnol, nomme Sebaflien Francifjue ,
age e 30 a 35 ans, taille de 5 peds
2 pouces, de complexion forte & ro-
bule ; Ntiolas de la Mercey, auffi Ef-
pagnol, & un Griffe nomme Jean let,
tous trois fe difant libres, detenus dans
les prifons par ordre de M. le Senichal.
BlENS ET EFFECTS A VENDRE.
SUne Habitation fife trois lieues de
Jeremiee, dans aiid6pendance du Fond-
rouge, confiftant en 8 i quarreaux; de
terre, don't 2i en plane & i refte en
petites ctiers ,& don't 16 quarreaux
en vateuirc; fgavoir, trois en favannes
plantees enb bananiers, patates & can-
|nes, &i 3 fIurlefquels itya4 milliers
de pieds de' caf6 prefque tous en rap-
port ; ladite Habitation entouree de
mursA fec & de citronniers, avec une
Safe principal, magafins, cafes d Ne-
gres 1 le tout en charpente bonne &
folide, calogde, ioulin a cafe, plates-
formes pour fecher les caf6s, & deux
fourneautx, l'un at chaux & l'autre a
ciment. On s'adreffera, ou at Port-au-g
Prince, du a Jeremie, A M" Goguet,
eiennet Cbmpagie, Negocians, out
, ,iM. CarC,Proprietaire ,rfidant audit
lieu, qui donneront tous les eclaircif-
Ii mens nAceaires. -








SUne Hatte'& Terreins dependants,
fife au Mirebalais, au lieu dit le Grand-
Boucan, pourvue de diffdrens parcs en
bon &tat & de toutes les cafes necef-
faires, propre a tablir en cultures,
avec 500 bates B comes. au.parc, &
vingt betes cavalines. On s'adieffera
m aM.iJoue tte, ftrl'Habitation Dadmiens.,
au Cul-de-Sac, qui prendra avec les
Acquareurs les arrangements convena-
bles. ;
La Compagnie des Indes expofera
en :vente, & adjugera aut plus ,offrant
&:e dernier enchriffeur dans le "cou-
rant du mois de juin prochain, tine
Habitation fitude au fond de la baie de
Saint-Louis, contenantt deux mille pas
de larger & mille ou environ de pro-
fondeur, avec .6 Negres ou Negreffes
& les batimens qui en dependent, con-
fiftant :in eafe principle, ;cuirfines, lo-
gemens pour les Commis remifes,
colombiers, magafins ,cafes i Negres,
pare a bceufs & a chevaux :tJe:tout fra
,vendu dans l'tat qf'ireft & fe trou-
vera au jour de Tadjudication, fans
garantir le nombre des Negres ou.N6-
greffes, qui. peut tre diminue ou aug-
mnent6, declarant la Compagnie qu'elle
n'en a diftrait ni.;,viendu, aiicUns. La
Coinpagnievehidraauffi tous les droits
refcindans&refcifoires qui lui peuvent,
appartenir en confequence de ladite,
Habitation, que r'Acquer"ur fuivra a
fesrifques, perils.& fortune, fans ga.
tantie de -la part de la Compagnie. L'A-
cquereur fera mis en poifeflion d4 fes
acquisitions par M. Ribail, Agent dd.
ladite Compagnie, refidant aux Cayes,
qui lui remettra les tires de propriet.
II cominencera fa jouiffatice du jour de
la prife de poffeflion qu'ilen fera-;


totls te fruits peridans atx racine~ le
jotir de la prife de poffeffion, lui appar-
tiendront, les fruits recoltes & cueillis
audit jour itant excepts de la prefente
vente, "& .rferves a la Compagnie.
Elle recevra les encheres au Bureat
de M. Cojiar, Secretaire: gnBral de la,
Compagnie, en fon H6tel, rue neuve
des Petits-Champs, AParis, jufques
8 comprise le 30 mai prochain, jour
auqubl elle annoncera celui de 'adju-
dicatnoned6finitive. Pour la facilite:des
Acqureuirs, a Comrpagnie recevra en
pavement du paper a fix ufances, due-
ment accepted & A fa fatisfadtion, fi
mieux n'aimient payer en argent comp-
tant, auquel cas il leur fera fait un ra-
bais de 3 pour ioo fur le prix de 'ad;
judication.
: ESCLAVES EN MARONAGE.
Un Negre Nago, nomme la Rofi
ctamp fur le fein gauche J1310i 3
au deffous.3DNV ", gd d'environ 3 f:
alas, taille de 5:pieds 3 a4 pouceg, de
forte complexion, ayant la barbe blanr-
che, a peau tres-noire & celle du ven-
tre extremement ride; & u; n autre
Negre Arada, nomme- Polidor, Char-
pentier de fon metier, etampe fAr lee
fein gauche NINV. '.I & a'u deffoufs
3jNV 'O6,a peu press du meme Age,
taille de .5pieds z pouces, parlant urr
peu franais, &, ayant trois marques.
incifives de-fonh Pays fur chaqte joue,
tous deuxi appartenans att Sieur Pierre.
Martin, Charpentier A Jeremie, font
marons depiuis environ deux mois,:
Ceux qui les reconnoitront, font pri6s
de les faire arr~ter ,.& d'en donner
avis, M. J. B, Leroy, Negociant .
Jeremie.


AU PORT-AU-PRINCE, chza THOMIN & LE B ANC, Imprimeurs du Roi, .


---------------------- i
)







NO. 7"


49


- __ ---__ .


i


IS


DU


CA P,


t Mercredi ly Fevrier 17i9.


U, - -- i1 _-


Marchands.


.LVu CAP, le To de ce mois,
I'Efpzrance, de Bordeaux, Capit.
Denugon, venant de la Cote de
GGuminde, avec 66 Negres : le 13,
k Pere-cte-Famille, de Bordeaux
Capir. Gacher, part deCayenne
Ie 22 zanvier, ayant touched a Ia
Martinique, don't it en eli part
le 31 du mois dernier; la Marie-
Rofe, du Cap, Capit. Jean-Bap-
tifte Julvain, venant de Dunker-
que, ayant touched a la Guade-
loupe, & part le i du courant.
A SAINT-MARC, le o1 de ce
mois le Saint-Firmin, de la Ro-
chelle,Capit. Buchon, venant du
Port-au-Prince.
DEPART de Navires Marchands.
DE SAINT-MARC le 3 de ce
mois, la Ce'res, Capir. Duprat ;
le Montplaiffer, Capit. Larrieu,
tous les deux pour Bordeaux; &
le Camelion ,. Capit. Saint -Pe,
pour la Rochelle.
PRIt des Marchandifes de la Colonic.
Au CrP, le 15 de ce mois, Su-
cre blanc premiere quality, 59
6.1.. feconde,y54 a 56 1. troifie-


me, o50 a 5, I. commun, 36 A
401. brut, 2o a 2 z 1.Indigo bleu,
7 a 9 1. cuivre, 6 a 7 1. Caf6
nouveau, 18 19f. 6 d. (il n'y
en a point de vieux). Coton,
130 a 134 1. Cuirs, 8 a 9 1
Piaftres gourdes, 34 pour cent.
A SAINT-MARC, Ie 12, Sucre
blanc, premiere quality, 50 a
5 i1. feconde, 47 a 5o 1. troifi-
me, 44a 47 1 commun,38 a 40 1.
brut,24a 2z 1. Indigo bleu, 81.
cuivre, 6 1. 15 fi a7 1. 5 Caf6
.nouveau, 19 a o0 f. (il n'y en a
point de vieux ). Coton, Ix
117 1. Cuirs, 6 a 8 1. Piaftres
gourdes, 35 a36 pour cent.
PRIX des Marchandfs de France.
Au CAP, ledit jour 15 de ce
mois, Vin vieux, 230 a 280 1.
nouveau, .8So a z2oo Farine de
Moifrac, -66 a 72 1. commune,
42 a 48 '. Bceuf fale, 66 1. le
baril. Beurre, i7 a 18 f. lalivre.
Petit-fale, 30 1. Iancre. Huile ,
zo a 40 1. la cave. Savon, 60 a
64 1. le cept.
A SAINT-MARC Vin vieux,
z5 oa 26o 1. nouveau,23o a 240 1.
Farine de Moiffac,, 75 a o8 L


....
c I -dl IWIRgblP~IIIIIIII
~--UII~I~LUI


i


E3~L~ ,~54~,~,4f~T~,F~),i~,








(
p
1
I
4


I


immunee, 40 a 60 1. Boeuffale, taille de 4 pieds To pouces, le-
72 J. Beurre, to f la livre, Pe- quel a dit appartenir a M. Poitou,
tit-Sald, 36 1. lancre. Huile, 4o g rant 1Habitation de M. Ta-
a 45 1. Savon, o0 a I00 I. raf Quartier de Maribaroux;
Co RS DU FRE. Jean carol e, tamper fur le fein
COURSE DU (RET. . S. U f .
Sdroit illifiblement, ag d'environ
Av.CAP, Sucre blanc, 12 a zo 5 ans, raille de 5 pieds.,
14 d. brut, 14 a 15 d. Indigo, fe difant appartenir au nomme
20 a 24 d. Cafd 15 a 16 d. Soufou, m. 1. Habitant aux Ter-
Coton, 4 a 30 d. riers-Rouges : le 9, Belar, role,
A SAINT-MARC, Sucre blanc, tamp ur le fein droit LEMO,
i4a 15 d. brut, x5 a i6 d. n-& fur legauche PD, age d'envi
digo, 33 a 36 d. Caf6, 1.8 a 20 ron z ans, fe difant appartenir
d. Coton, 48 S 5z. a M. Girault, demeurant a la
M o R T s. Riviere-SalIe; I'Eveill', Congo,
fans etampe.ared d'environ 4:0
Le R. P. Jean-BaptiJle Tremo-fans e denvron4
let, Prefet Apofolique dans la ans, tall de 5 pieds, fedif
appartenIr Md Bflmaud Ha-
dependance du Port-au-Prince, appartenir B auda-
1 .1,)bitante au Port -]Fran ais; urne
& Superieur General de la Mif- ante a Po Frane
e Roe, etampee fur le fern droit
fion des FF. Pr-cheurs, eft mort Ngreffe Congo .no .e Mae-
a 1Arcahaye le 30 du mois der- R tpe r le fein roi
nier, ag de 61 an: II toit na- VD, gee d environ 40 ans la-
tif d'Aubenas. uelle a dit appater a M. le
SP.sChrifolome ,Chevalier de la Valtiere, Habitant
Le R. P. Chrifoflome, Capucin,
Cure au Fort-Dauphin, y.et d- Troue un greno-
cd l du courant,g d'en- veau, nation Mondongue, fans
icee r etampe apparante, ag d'enyiron
viron 45 ans. .
S41 aM. 30 ans, taille de 4 pieds 8 a 9
NE GRES MA RO NS pouces, lequel n'a pu dire fon
Au CAP, le 7 de ce mois, nom ni celui de fon maitre: le
efi entree a la Geole une Negreffe i Andre, Congo, etampe fur
Congo nommee Marie-Rofe, le fein-droit PG, age d'environ
etampee fur le fein droit d'une zo ans, taille de 4 pieds o pou-
&tampe illifible, Sgde d'environ ces, fe difant appartenir a M.
16 ans, laquelle a dit appartenir Adnet, Habitant a Limonade;
a M. Leroy: le 8, Mars, nation uin Negre nouveau, Arada,etam-
Mina, etampe fur le fein droit pe fur le fein gauche LPR, age
POITOU, age d'environ z ans, d'envir.on 30 ans, taillede5 .pieds


_ ~__1~1_ ~1___1___


i_
i.,



-.


Io






55
de ferme par quarter. II faut s'a- Quartlers du LimbU ou du Port-
drefter M.Lagrde, ancienCom- Margot. I faut s'adreifer a M.
mandant des Milices au haut du Jean Pean, chez Mrs. Cafea-
Cap, demeurant rue Efpagnole, Major & Bareree, Negocians au
qui les vendra frme tenant avec Cap, rue de la Fontaine, pro-
M. Bailly, qui les a encore pour che le Marche-des-Blancs.
fix ans a commencer au ,2:4 de Un Particulicr voudroit ac-
ce mois, afin de pouvoir s'aran- querir une iHabitation en catf,
ger avec Mrs. fes Creanciers, & fufceptible de rapport, & ou ii y
enfuire partir pour France. auroit 30 a 40 Negres de Plce.
Cinq Negres & deux Negreffes I fat s'adreflTr A 'M.P rudaomme,
faits au Pays, don't deux ca- Negociant au Cap,rueVaudrcuil.
brouettiers, & une desNeigrefles On defireroit fcavoirdans qucl
blanchiffeufe. I1 fauc s'adreffer a Quartier eft d&cedd Ic Sieur De-
I'Imprimerie Royale, au Cap. brailly, fe faifant appellcr Cu-
Une Place fituee au Grand- villier, originaire d'Amiens ; le-
Baffin, dependance des Terriers- dit Sieur eft pafiT dans cette Co-
Rouges, confiftant en 96 quar- lonie en 1763, & il a demeur6
reaux de terre, don't une parties quelque teams chez les R. P. de la
en bois de bout & le refle en fa- Charite, oh il a eet malade ; &
vanne, &terrein defriche. II faut enfuitedans leQuarticr Dauphin,
s'adrefTer aux Heritiers Belaire, oiu 'on croit qu'il efl dec'de
refidans au Fort-Dauphin, A qui Mrs. les Cures & autres Perfon-
ladite Place appartient. nes qui en auront quelque con-
Une Goelette Vermudienne, noiffance, font pries d'en donner
d'environ 40 tonneaux, percee avisal'ImprimerieRoyaleauCap.
pour Io canons, & qui n'ef qu'a A L o U E R.
fon second voyage. Ilfauts'adrefe o re d Sn
Y ..... Une Mailfon fie, rue de Saint
fer a M. Lambert, freres, Nego- ai, r e E line
u Gr Francois-Xavier, press l 'Ealife
cians rue du Gouvernement- rcn f i n i ,
confifiant en 5 chambres deux
D E MA N 'D E. cabinets, une cuifine, cour &
On defireroit acquerir une puirs. 1faut s'adreiTer a Mrs. de
Habitation table en cafe, de Blanchardon & Rellot, Negocians
5o a 6o quarreaux de terre, o au Cap.
0 an CapLI.
il y auroit 1 a 5 mille pieds de
cafe rapportans, avec des vivres, CE L DU.
grande cafe & quelques cafes a I1 s'eftI chappi depuis le ro d
Negres, le tout iitu dans les ce mois, de la favanne de M. c d


c

r
i


r
c
p







Grandprd, Habitant &a a Tanne- qui le reconnotront, fone pries
rie, dependance du Quartier- de lefairearreter, &d'encdonner
Morin, un Cheval creole du avis a Mrs. Bellanger freres,.
Gros-Morne, fous poll gris, ap- Negocians au Cap.
partenant a M. Gogenefche etam- Livres qui fc trouvent a' l rm-
pe a P'paule du c6ce da montoir primerie Royale. du Cap.
RE. Ceux qui en auront con- Hifoire Romaine -depuis Ita
noiffance, font priesd'en donner foundation de Rome jufqu' l'a
avis au Sr Roger, Machauticr, fin de la Republique par M.
audit Quarrier, ou a M. Poiut, Rollin, ancient Reaeur de l'Uni-
Suiffier, rue Efpagnole, au Cap. verfit de Paris, Profeffeur d'Elo-
N MAOquence au College Royal,
NEGRES E N MARONAGES. A ci a 1Academie Royaledcs
Un Negre nomrm~ Laurent Infiriptions & Belles-Lettres, z6
boiteux, ag6 d'environ 35 ans, "vol. in-r2.
taille de 5 pieds z poLces, elt Logique (la) ou fyfi~me de
Smaron depuis quelque temps, reflexions, qui peuvent contri-
Ceux qui le reconnoitront, font buer A la nettete & a e'tendue
pries de le fire arreter, & d'en de nos Connoiflnces, par M.
donner avis. a M. Daugy- Avo,- de Croufaz Membre des Aca-
Scar en Parlement rue Sari- demies Royales des Sciences de
SPierre, au Cap. 1I y aura 30 I-. Paris & de Bordeaux 6 vol.
Sde recormpenfe. in "-z.
Un Negre nation. Monbala Hiftoire du Ciel, ot 1'on re-
&tampe fur le fein droit FA- cherche origine de 'Idolatrie,
NEVIL FILS age d'environ & les mepprifes de laPhilofophie,
2 5 ans, eft maron depuis deux fur la formation & fir les in-
oils.. Ceux qui en auront con- fluences de Corps cileftes, a
noiffance font prids de le fire vol. inz-t..
arrcher, & d'en donner avis a (Euvres de M. Greiffet, de 'A-
Mad Gimiala, Marchande rue du cadimie Francaife, nouvelle ddi.
Bac, au- Cap.. tion, vol. in-zz.
Un Negre nomme Lafleur, na- L'Arr d'acoucher reduit a fa
tion Congo, fe dlonnant a route Principes., oi l'on expofe les pra
forte d'ouvrages & parlant bon tiques les plus fires & les plus
frangais, age d'environ 30 ans, uit6es dans les difFtrentes efpe
taille de 5 pieds, eft maron de- ces d'Accouchemens par M
puis.,le z8 du, mois dernier.,Ceux Aftruc, vol.. in-zza



-I.------------ ----------.-- - - -


I,



U-.
*1

I,


1


?.n


c~--sl


m








4k3ic H ES


Du Mer


AR,


Navires Marchands.


Au CAP, le 13 de ce mois, le Pere-
de-Famille, de Bordeaux Capitaine
Gachet, venant de la Martinique; &
la Marie-Rof!, du Cap,, Capit, Julbin,
Tenant de la Guadeloupe : le 14, le
Montplaifir de Bordeaux, Capitaine
Larrieu, venant de. Saint Marc, de
relache en ce Port.
-A SAINT-MARC, le 9 le Saint-
Firmin, de la Rochelle, Capit. BSpchon,
venant .du Port-au-Prince : le o,, la
Dame-Fortune, du Havre, Capit.,foffe,
venant du Cap: le ii, la Ville'de-Leo-,
gane de Bordeaux, Capit. Chauvin,
parti le 22, de lant,, deDunkerque, Capit.Bouteiller,
part le 8 d4cembre.: le 16, l'.imable-
Rofi, de Bordeaux, Capit. Gibert, &
I'Aimant, du m ime Port:, CApitaine
Comte, venant tous deux du Port-au-
Prince.
A LTEOGANE, le 19 I'Ef P4ranc
de Bordeaux, Capit, Denugon,enant
de la C6te-de-Guinee avec 66 Noirs,
& ayant touch au Cap le 8, d'oi il
eft parti le. 5.
At; PORt-AU-PRINCE ,. Ie 8, le
Saint-Andrd, de la Rochelle, Capit.
Coindet, venant la Martinique; & la
Cigale, de Nantes, Capitaine Millau,
ayant touched au Cap : le 19, la Julie
du meme Port, Capit. Giraud-, & le
Baron-d'Aros, auffi du' mme Port,
Capit. Hiriart, parties le 4 janvier.


AM ERICAINES.

crediti 22 'Fevrier.


D E ',PA rT de Navires Marchands.

Du CAP, le 15 de ce mois, l'Aima,
ble-larthe Capit. le Sage, pour le
Havre,
DE SAINT-MARC ,-le 9, la Cjrhs,
Capit. Duprat, & le Montpla Cr, Cap.
Larrieu tous deux pour Bordeaux;
& le Cameleon, Capit. Saint-Pe, p6ur
la Rochelle.
Du PORT.-AU- PRITCEV, le 16
l'Anne-Elifabeth, Capit. Louzier, pour
Bordeaux : Ie zo, la Siren Capitaine
Langlois & 'Aimable-Marianne du
Port au Prince, Capit. Bidet, tous
detix pour le Havre,
PRIX des Marchdndtes de la Colonie.
A LiOGANE:, le I 1de ce mois,
Stiree blanc, premiere quality, 5 2
541 feconde, 47 501. troifieme, 41
S46 L commun, 36 A 381 brit, 23 a
241. Indigo bleu, 81. cuivre, 61. I of
A,6 1. 15 f Cafe nouveau, 18 19 f.
(il .'y en a point de vieux). Coton,
115 a 1ol.
Av CAP, le 15 i SuCre blanc, pre-
miere quality 62 liv. feconde, 56 liv.
troifieme, 50 1. coirmun, 38 a 481.
brut, 2z a zy 1. Indigo bleu, 8 1. 0 f.
a 9 1. cuivre, 71. Io f. A 7 1. 5 f. Caf6
nouveau, i9 a zo f. vieux, 14 15 f.
Coton, I o A 25 1. Cuirs, 7 8 liv.
Piaftres gourdes, 34 pour ioo,
A SAINT-MARC, le 17, Sucre blanc,
premiere quality, 5o a 52 1. feconde,


i:


I


'ANNEE 1769. N[ N 57
Rol _&4









48 1. troifieme; 4 t 45 I. commuri ,
36 a 40 1. brut, z24 z 51. Indigo cui-
vre, 7 1. 7 5 f. (il n'y en a point de
bleu). Cafe nouveau, I8 fA i8 f. 6 d.
(il i'y en a point de vieux). Coton,
115 iX 20 1. Cuirs, 6 a 7 1. Piafires
gourdes, 3'5 36 pour oo0,
Au PORT-AU-PRINcE, Sucre blane,
premiere quality, 5z 54 1. feconde,
48 a 50 1. troifieme, 45 L commun,
3 6 401. brut, 24 a 5 1. Indigo bleu,
8 1. cuivrt, 7 1. Cafe nouveau, 18 f.
(il n'y en a point de vieux). Coton,
,15 15. Cuirs '7 a 8 1. Piaftres gourdes,
6 pour ooQ.

PR IX des Marchandifes de France.

A LEOGANE, ledit jour 12 de ce
'mois, Vin vieux, z5o A z6o 1. nou-
veau, 160 1. Farine de Moiffac, 70 a
75 1, Boeuf fal, 72 A 75 1. le baril.
Petit-fale, 30 33 1. lancre. Beurre,
:8 a 20 f. la livre, Huile, 21 A 30 1.
la cave. Savon, 75 .80 1, le cent.
Au CAP, ledit jour 5 Vin ieux,
.o 300 1. nouveau, 200 a 240 1.
marine de Moiffac, 66 A 72 liv. com-
mune, 5oA 54 Beuf ffal, 66 A 721.
le baril. Petit-fale, 33 1. Pancre. Beurre,
o azz f. 1 livre. Huile, 36 a 45 1. la
cave. Savon, 70 a 721. le cent.
A SAINT-MARC ,ledit jour I7, Vin
vieux, 6o a 280 I. nouveau, y5o0
Is8o 1. Farine de Moiffac, 70 a 75 I.
commune, 40 a 45 1, Boeuf fale, 70
A 72 1. le baril. Petit-fald, 30 a 36 1.
Yancre, Beurre, 25 A 30o f, la livre.
Huile, 36 a 401. la cave. Savon, 90 a
yool. le cent.
AU PORT-AU-PRINCE, Vin vieux,
o80 A 300 liv. nouveau, i8o0 a o 1.
Farine de Moiffac, 66 72 1. commune,
45 1. Boeuf fal, 72 1. le baril. Petit-fale,
go 1, I'ancre. Beurre, 2o f. la .ivre.


Huile, 27 a 30o l.a cave. Savon, 70 ,-
7 51 le cent.
COURSE D:v FRET.
Cot i ar Fa't k ? '*
A LUOGANE, S'ucre blanc, 44d.
brut, 5A: a 66 d. Ihdigo, 24 d. Caf6,
I 5 d. Coton, 30 36 d.
AU. CAP, Sucre blanc, .i 2,d. brut,
S5 d. Indigo, 24 d. Caf6, I d. Coton,
30 d. .
A SAINT-MARC, Sucre blanc, 13 a
14 d. brut,I 5 a r6d Indigo, 33 a 6 d.
Caf6, 16 A 18 d.. Coton, 42 a 48 d.
.Au PORT-AU-PRINCE, Sucreblanc,
13 A 14 d. brut, I5 a 16 d. Indigo, 24
a Z7 d. Caf6, 15 18 d. Coton, 30 a
36 d.


MO R T.


1 :;*j


Le R. P. ChryfofJomne, Capucin, Cure
au Fort-Dauphin, y eftimort le 2 de
ce mois, ag6 d'environ 45 ans.
ANEGRES, MARO S.
Au FORT -DXAPHlIN e 3 de ce,
mois, eft entree i' la Geole un Negrel
Congo, tampe fur le fein droit
UIRIEU & au deffotis illifiblement,
lequel n'a voult dire fon nom ni celui
de fon maitre; Frangois, :mmtne na-a
tion, etamp fiur le fein droit ESTEVE,
lequel n'a voulu dire le nom de forn
maitre: le ', un Negre etampe fur le
fein droit OM, taille d'environ 5 pieds,
lequel n'a voulu dire fo 'nomn, ceaiu
de fa nation ni celaiAde fon maitre.
A SAINT-LOUIS, le 5, Louis, na-)
tion Mina etamp~ fur le fein droit
LOG & tau deffous--DHP, les deux
dernieres lettres entrelacees, fe difant
appartenir A M. Dupre, au Cap; &
Jean-Baptile Sangouan, creole de Cu-
ragao, fe difant libre.
Au CAP,le 7, une Negreffe Congo,
nommee Marie- Rofe, tampee illi4i-r


a.,





I.E

' I


I


"""-------------- ----- --;-------;; ;--- - ~-----~ --


,h,









blement fur le fein droit,- age d'envi-
ron i6 ans, ayant le vifage rond, les
yeux gros.& a fleur de tete, & fe di-
fant appartenir a M. Il Roy: le 8, Mars,
nation Mina, &tarmp fur le fein droit,
autant qu'on a pu le diflinguer, POI-
TOU, Age d'eriviron 22 ans, taille de
4 pieds. Io pouces, ayant des marques
incifives de fon Pays fur le vifage, &
fe difant appartenir a M. Poitouz ge-
rant 1'Habitation de M. Tarafi A Ma-:
ribaroux; & Jean, creole, r ampd tfur
le fein droit illifiblement, Age de 20 a
25 ans, taille d'environ 5 pieds, fe di-
fant appartenir au nomme Souon m. 1.
demeurant au. Terrier rouge,:.e. 9,
Belair, auffi creole, etamp6 fur le fein
droit L:EMO, & fur le gauche PD,
Ag6 d'environ 2o ans, fe difant appai-
tenir a M. Girault, demeurant A la
Riviere-fale ; IEveille', Congo, fans
etampe, age6 denviron 40 ans, taille
de. 5 pieds, ayant le vifage rond, les
yeux enfonces, & fe difant appartenir
SMde Bremant, Habitante au Port-
Frangais; & une Negreffe, meme na-
tion nommee Marie-Rofe, etampee fur
le fein droit LVD, gee d'environ 40
ans, taille de.5 pieds z pouces, fe difant
appartenir A M. le Chevalier de la Fal-
tiere, Habitant au Trou : le xo, un
Negre nouveau, nation Mondongue,
fans etampe, age d'environ 30 ans,
taille de 4 pieds 8 a 9 pouces, ayant
le vifage along, les yeux enfonces &
un bouton fur la joue gauche, lequel
n'a pu dire fon nom ni celui de fon
maitre; & un Negre nouveau, nation
Arada, etamp fur le fein gauche, au-
tant qu'on a pu le diftinguer, LP R,
age d'environ 30 ans, taille de 5 pieds
3 pouces, ayant le tvifage along, les
yeux gros & a fleur de.tate lequel n'a
pu dire fon nom ni celui de fon maitre:
le 14 Neptune., -tanmp$ fur le fein


droit B1ARB *, fur le gauche BORY
& au deffous. CATON, fe difant ap-
parnir A M"` Boyrie & Caton, derneu-
rant en cette Ville.
A SAINT-MARC le r1, utne N-.:
gritte Arada nommee Marie:, fans
etampe, Ag6e de 8 A 9 ans, ayant des
marques incifives de fon Pays fur le
front, & fe difant appartenir A M.
Robion Habitant dans les hauts de
Saint-Marc.
A LIOGANE, le I4,un Negre Can-
ga, nomme Nicolas, etampe LANDO ,
fe difant appartenir au Sieur Lando,
Charpentier au Port-au-Prince-

SNOUVELL S D'EUR OPE,
TURRQUIE.
MhuzunOgly Mehemet Pach;, qui
rempliffoit la Charge de Grand-Vizir,
en a etc deftitue; & Mehemet Emin
Nidfchangi Pacha eft declare Caima-
can pour faire les fbn&ions de cette
Place j]ufqu' 'ararrivee de Seli&ar Ham-
zey Pacha afuellement Beylabey de
Natolie, qui eft defigne Grand-Vizir,
Le Seli&ar du Grand-Seigneur ef part
pour aller chercher ce Pacha, qui ne
tardera pas A arriver A Conflantino-
pie. Le Grand-Vizir depofe a t' ar-
r&ed dans tn des Kiofcs du Serrail: on
Pa fait embarquer fr une Galere qui
le tranfportera a Tenedos, ohi il doit
attendre de nouveaux ordres,
POLO G NE.
Le nouveau foulevement des Payfans
de 1'Ukraine, auxquels on affure que
plufieurs Gentilsholrr.es fe font joints,
a des fuites auffi funeftes que le pre-
mier, & occafionne beaucoup de dd-
fordres dans cette Province. Suivant
les dernieres nouvelles qu'on en a re-
ues, ils onrt fait des incurfions juf-








6 '46
qu'aux environs djAnnapal & B cinq
miles de Lemberg. Le Prince Me-
zerski, Lieutenant-Colonel, eft a leur
pourfuite, & le Gin-ral- Comman-
dant des- Troupes Ruffes a ordonne de
marcher contre.eux. D'un autre cBt le
Comte Branicki, Grand Maitre de
1'Artillerie de la Couronne, s'eft port
de Zwanieck B Kaminieek pour s'u-
nir aux Riffes, &. mettreile Niefter
SF'abri des entreprifes des Confidd-
ris deBar, dorft le n6mbre eft,dit-on,
de trois mille homes,
SiUivant une life qu'on a nouvelle,
ment reque de Cracovie, le nombre
des Prifonniers Confde'res monte A
trois mille homims qu'on emploie A
reparer les murs de la Ville. Le Colonel
Malezewski, Fln des Membres de la
Commiflion de. guerre,.a te envoy
A Cracovie pour retire ceux des Sol-
dats des Regimens Polonois quiavoient
etc fait prifonniers par les Conf6dErs.
Le Prince Repnin a requ un Coui
Tier qui lui a te depcche par la Porte,
avec une t ponfe aux reprtfentations
qu'il avoit faites concernant les hof-
tilites commifes par les Haydamacs
fiir le Territoire de 1'Empire Ottoman.
On pretend que le Grand -Seigneur
ayant reconnu la fauffet' des rapports
qu'"n lui avoit faits A ce fujet,' a de-
clare que fes preparatifs de guerre du
rote de la Pologne & de la Ruffle n'a-
voient pour objet que la fftrete de fes
frontieres. L'Ambaffadeur Ruffe a
renvoye le Courier avec une reponfe
tonforme aux ordres de fa Cour.
4L xL IM AG N E.
L'Imperatrice-Reine a fait donner
& diner dans la grande Galerie du
Chateau de Schonbrun, A foixante-
cinq petits garcons ou petites filles,
Aui avoiefnt et i ocules a l'H6pital de


Meydling avant l'hocuIation des Ar2
chiducs &.de 'Archiducheffe Therefe:
Sa Majeftl6 mpiriale & Royale, ainfi
que les Archiducs &,les Archiduchef-
fes, ont fervi ces enfans A table, &
leur, ont..enfuite remis- A chacun un
ecu de la valeur de. deux florins : la
deflerte & le covert leur ont auffi
e6t donnes, & leurs parents ont en-
fitte erfervis a, utne autre table dans
1enceinte- .du -Ch0teau. Apres le. re9
pas, ils ont.afifte la une Comedie. Al,
lemande qui a eth joude dans le voi
finage de Schonbrun,& a leurretour,
on leur a envoy' des inftrumens au
fon defquels -ils ont danf6 jufqu'au
foir
SLes. fiancailles de 1'Archiducheffe
Amelie ont dut fe fire A Vienne dans
le courant du mois dernier. Le jour
du,dopart i cette Princeffe pour Pl.-
talie n'toit pas encore fixed ;,on croit
cependant qu'il doit avoir lieu vers le
meme teams.


On paroit a&uellement. Rome fans
inquidtude ;du c6tf de Ferrare. Les
Troupes qu'on y avoit envoyees font
rappelleesi & licencies,.& I'on n'y
lairfe que la Garnifon ordinaire. On
eft cependant difpofei tenir la Place
dans un boan tat de defenfe, ainfi que
le Fort-Utbain.
A l'occafion de P'expulfion des Je-
fuites de Malte, il 'Setoit. elev6 ua
different entire le Saint -Siege & le
Grand-Maltre, qui rclamoient Pun &
'autre le droit de difpofer des biens &
effects de ces Religieux. L'affaire vient
d'ktre aecommnode. II eft convenu que
le Grand-Maitre difpofera de ces effects,
mais avec la participation de F'nqui-
fiteur ded',Ifle. Le Grand- Maitre,
dansfon: Edit pour lexptlfion de lit


- --- -- --- --- -~I-~"~-~IY""~~-U~~"I"--rC*I~--CII--LC C1------









Society s'eft fervi de quelques ter-
mer relatifs a la Souverainet6 de l'Ifle,
qui ont bleff la Cour',de Naples;
mais on croit que cette affaire n'aura
pas de fuite.
SLe Cardinal Colonna, Vicaire de
Sa Saintete vient de faire mettre
fous prefle utn Edit par lequel il fera
d6fenda dorenavant a qui que ce foit
de drcffer des Autels dans les rues de
Rome a l'occafiori des, Fetes de la
Sainte-Vierge oit de tout autiee Saint,
les Eglifes qui leur font dediees fuffi-
fant pour Ie cutte.oqui leur eft dfi, fans
qu'on doive y joindre e Ijour de leurs
Fetes, les ddmonfirations populaires
de celui qu'on profcrit avec raifon
par cet Edit, & qui occaflonne tou-
jours quelque defordre.
En conf6quence d'un Decret de I'n-
quifition, on a brile, dans la :Place
de Minerve, une Tragedie en Langue
frangaife, intitule : le Royaume mis
en interdit.
Le dernier Dpcret du Sdnat de Ve-
nife concernafnit" s Ordres Religieux
a fait A Rome la plus grande fenfa-
tion, fur-tout relativement & I'article
qui fouftrait les Religieux A la Jurif-
didion de leurs Generaud~ On fe pro-
pofoit de convoquer une affemble de
tous les Generaux d'Ordres pour con-
certer les moyens qu'il y avoit A pren-
dre A ce fujet, lorfqu'on a ti inform
que les Superieurs des Couvens, Col-
leges & Commupautes deVenife s'e-
toient prefentes au Patriarche & P'a-
voient reconnu pour leur Superieur:
on dit m8me que les Jcfuites ont ete
les premiers a fire cette demarche.
On made de Florence que deux
Frigates du Grand-Duc ont te mal-
traitees par une Galere & deux Pin-
ques de Genes. Le Commandant Ge-
peois adonne pour.excufe ,u'41 avoit


crm que c'6tolent des Frigates-Corfes,;
mais le Grand-Due n'a point reu ,dit.
on, cette excufe & a porter fes plain-
tes a la Cour de Vienne.
On eft informed que PAventurier
Stephano, a la tete de deux inille hom-
mes de fon parti, s'dtant approach d'un
Pofte occupy par les Turcs, ceux-ci
avoient trouvi un moyen, de s'ouvrir
un paffage, 1'avoient attaque en flanc
& oblige de fe fauver apres un com-
bat opiniatre dans lequel il avoit per-
du la plus grande parties de fes Soldats.
On a mis prix la t&te de Stephano,
ainfi que celle d'un Patriarche & -de
deux autres Chefs du part, & c'eft
en les livrant morts ou vifs que les
Montenegrins pourront obtenir leur
grace.
E ,SP A G N E.
I y a h Cadix une jeune Demoil.
fell agree de z ans, quai fait I'etonni-
ment & Padmiration de toute cette
Ville, par 'etendue de fes talens &
de fes connoiiffances dans le genre lit-
teraire. Elle en a donned des preuves
publiques dans un exercise qu'elle a
foutenu en trois feances, & oh elle a
attire le concours des perfonnes les
plus diflingu6es de la Ville. Dans ces
trois f6ances, de trois heures chacu-
ne, elle a repondu avec la plus grande
precifion a toutes le questions qui lui
ont te faites fur l'Hilfoire Sacre &
Profane fur ,la Grammaire & l'Or-
tographe des Langues Grecque, Lati-
ne, Frangaife & Efpagnole; elle a
traduit Fouverture du Livre & ex-
pliqu, d'un idi6me Al'autre, des Au-
teurs dans ces quatres diffirentes Lan-
gues, en faifant un parallel & indi.
quant les rapports de ces idimes entire
eux; elle a repondu plufieurs questions
fur la Cofmographie, la-G6ometrie 8r


I'








I'Afronomie, a demontre & explique
en detail les cinq Cartes generalpes du
Monde,la Sphere Terrefire, Celefle Q
Armillaire, lesEclypfes &les Sy fames
de Plto.omee, de Tycho-Brahe & de
Copernic elle a donn~les explications
les plus samples fur la Chronologiye; elle
eft :mme entree dans les details
relatifs aux climats des diffrens Etats
'de lrEurope, a, leurs produ&ions, A;
leur Religion, Moeurs & Coutumes,
aux forces des diffirentes Puiffances,
aux monnoies de chaque .Pays, don't
elle a dimontrd-le rapport entire elles
& fait connoitre la valeur combine
avec cells d'Efpagne. Enfin, elle a
donni les explications les plus exafes
fur le Blafon. Cette .eune Scavante a
pour Maitre le Sr Antoine Gonzalez
de Canaveras;-elle eft .fille de M. de
Cepeda, Cievalier de l'Ordre de Ca-.
latrava, Alguafil-Major du Tribunal
de l'Inquifition Regidor perpetual,
Deputy pour le Roi au Bureau de la
Junte-Royale, & Capitaine de la Mi-
lice Bourgeoife de cette Ville.--
[A N GLET E RRE.
On made que le Comte de Hills-
borough, Secretaire d'Etat ayant le
Departement des Affaires de 1'Ameri-
que, a eu plufieurs conferences avec
les autres Miniftres du Roi &les Agens
des Colonies, relativement aux moyens
de concilier les differens furvenus en-
tre elles & la Metropole. On affure
que le Sieur Mathews, natifde la Nou-
velle-Angleterre & a&uellement Nego-
ciant a Londres, a 'td envoyed Bof-
ton, de la part du Miniftere, av.ec des
inftru&ions pour M. Bernard, Gout
verneur de la Province, & des depg~-
ches adreffees A l'Affemble geinrale.
Les pieces relatives A cette impor-
tante affaire front remifes, dit-ono,


an Parlement A l'overture de la prom
chaine feflion. On pretend qu'il eft dti
a&uellement A l'Angleterre, par ces Com
lonies, pres de cinq millions de lives
fterlings, don't on n'efpere pas etre
remdu rf(efi la mefiht iligence continue
de fubfifter entire elles & la Metropole.
L'ouverture des mines de charbor
dans I'AmErique Septentrionale a et,
defendue, afin de ne pas retarder par
ces travaux; la culture Sc le defriche
ment des terres. On a faith d'ailleurs.
cette defenfe avec d'autant plus de rai-
fon que le bois de chauffage e en tres,
grande abundance dans ces contrees.
PAY s--BA S.
On vient de publier a Bruxelles und
Ordonnance par laquelle Sa Majefit
Imperial, informed que l'inoculation
de la petite-vdrole commence a s'in-
troduire dans ce Pays, & voulatt em-
pecher qu'une pratique don't on a d'ail
leurs reconnu les bons & falutaires ef-
fets, ne contribute a repandre ou en-
tretenir .J'epidemie ce quim pourroit
arriver fi l'inoculation fe faifoit dans
les Villes, ordonne a tous ceux qui
voudront la pratiquer de ne la fair
que dans les endroits eloignes de deux
cens toifes au moins des Vitles clofes,
ou a la meme distance des dernieres
maifons des Villes ouvertes, a peine
d'une amende de mille florins centre
les Inoculateurs & les Inocules.
FR.A NC E.
L'affaire entire la Compagnie des In"
des & le Marquis de Buffy, qui etoit
en arbitrage, a te' terminde- A Com-
piegne A la fatisfa&ion des deux Par-
ties. I1 a 6t. adjuge au Marquis 5oo
grille livres d'argent comptant, 300
mille lives en contracts A 4 pour ioo,
40 mille livres de rentes viageres, &
o mille lives de penfion du Rgi rer


I


_I____~_~___(/___ __ _____ 1_IL_ _____I~:I_
_C I _ C ____ Ii/i ___1~11_ I _1 ~___ *__ 1__1_1________11_____---










verfibles ta Marquwe fonr ioepoufe
D'ailleurs la conduite du Marquis de
Buffy a ete louee & approuvee A tous
regards.
.M. le Couteulx, Pun ties plus faneux
Banqutiers de Paris, a ete trouve mort
dans un Bois di ii paffoit a cheval,
pros de fa Terre en Normandie; rnais,
come it n'avoit aucune contufion,
on prefiime qu'il eft mort d'un coup de
fang,,&E que le premier venu lui aura
vole fon argent & fes bijoux.
Suivant le detail de ce qui s'eft paffT
dernierement a I'Affemblee de la Com-
pagnie des Indes, l'ouverture s'en eft
faite par le Controleur Gn'ral, qui.
declara combien le Roi etoit fatisfait
de administrationn afuelle, don't les
operations du commerce avoient par-
faitement repondu aux vues du Gou-
vernement. Enfuite on a rendu compete
des dettes a8ives & paffives de la
Com-pagnie; apres quoi on a procede
au choix des Sujets a prefenter a Sa
M ajeft6 pour la nomination de deux
Direteurs. Les fuffrages fe fonfi.eunis
en faveur de M" de Sainte-Catherine,.
Chef des Bureaux de la Compagnie;
de Gilli, antien Direa&eur; de Nabille,
-ancien Gouverneur de l'Ifle-de-France,
qui avoit f6journe 28 ans dans 1'Inde;
de la Rochette, Agent des Colonies;
de Montdyon, ancien Commiffaire de
la Marine; de M"s Duval & Sauvage,
qui eurent chacun troix voix. On a
agite la question, fi les Dire&eurs ac-
ttiels, nommes feulement par les Syn-
dics & non par une Affemblee gene-
rale, ne devoient pas ktre 6lus de nou-
veau par la voie du fcrutin; mais on
a dicidc qu'ils feroient regards comme.
confitmes. Mr de i'adminifiration an-..
noncerent que les Marquis de Caffries
& de" Sance, le Prdfident Briffon &S
l'Abh6 Terray, Confeiler delaGrand'!


Chanibre avoihet 'ecrit qu'its vdou-
loient fe demrettre de leur Syndicat;
attend que leurs affaires particulieres
ne leur permettoient plus de fuivre
cells de la Compagnie. En conf-quenE
ce, on a arrete de leur repondre pat
des temoignages de gratitude pour les
bons offices que la Compagnie avoit
requs d'eux pendant 1'exercice de cette
charge.
Suivant une lettre ecrite de Tain,
dans la Bretagrie feptentrionale ,. il y
a: Am mat, pfts de cette Ville, under
fille iSge de 24 ans, qui a une fi grande
averfion pour toute efpece d'alimens,
que depuis environ deux ans, il n'a
pas &t poffible deflui en fire prendre.
I1 y a deja plufieurs mois qu'elle eft
obligee de garder le lit: elle cornferve
l'ufage de l'ouie & a Ie vifage color ;
mais fes joues & tous fes membres
font decharnes & retires. Ce fait ex-
traordinaire, qui eft connu-de tous les
gens dil Pays, a attire la curiofite deg
plufieurs strangers qui ont voulu en
e tre temoins'oculaires, & qui en at-
teftent la verite.
On a effuye6 Metz, le 17 aoiut
dernier, dans l'efpace d'une lieue ot-
environ, un ouragan qui dura pres.
d'une demi-heure, & pe'ndant lequel iFi
tomba une grele don't prefque tous
les grains 'toient gros comme des oaufs
de poule; plufieurs Ie'toient encore
davantage, & quelques uns fe font
trouv6 pefer jufqu'a 14 onces : on
affure meme qu'il y en a eu don't le
poids etoit d'une livre & demie.
On made de Laval, au Bas-Malne ;
que le 12 feptembre dernier, A quatre,
heures trois quarts da martin, on y a
i efuyl un orage des plus violers. 11 a7
&t6 precede d'eclairs continues &c
d'un bruit affreux, accompagn6 d'un
fifflemient qui -a jet -l'pouvante &* ti


::i


1
::
'~f~
~~~
`"-
;'
i
i
? ;i
i
:!
14
e
i;
ij
i
:1

i
I
ii
?
d


I ------- ------lr*nnMmurnar~~rurrr+-*rr-rrm--?









consternation ddns taute la Ville,
qui a ete immediatenent filivi d'une
pluie de grele, oit pour mieux'dire,
de glaoons de differentes formes, pe-:
fant chacun depuis une demi-livre juf-
qu'A deux lives : toutes les ,fenetres
expof6es A l'oueft ont et brifies, alafi
que les couvertures d'un grand nombre
de maifons. Cet orange, qu.i s'eft faith
fentir dans 15 Paroiffes des environs,
n'a dure que fix.-minutes; mais il a
caufe.le plus grand d-git dans les cam-
pagnes; les farrafins., les fruits & les
e1gumes ont ete perdus fans reffource
dans l'tendue de fix Paroiffes, & ont
beaucoup fouffert fur le terrein des
autres. La grele a ete fuivie d'une pluie
fi abondante, que toutes les commu-
nications ont ete interceptees & les
rez de chauffies des Fauxbourgs
inondes.
---- -- I +I II
SPEC TAC L. E S.
La Comcdie de Saint-Marc donnera
te famedi-4 mars prochain ," aboineri
mens fufpendus-,amune Reprefentation
de la Fille Capitaine, Comedie en cinq
AA&es & envers, de Montfleury, fuivie
des Raccoleurs, Opera Bouffon de
Vade. Cette Reprefentation eft au be-
nefice du Sieur Charron.

S AVIS DIVERS.
M. Peyrac, Commiffaire- General
de la Marine, Habitant au Cul-de-Sac,
fe difpofant A partir inceffamment pour
France prie ceux qui peuvent avoir
quelques affaires avec lui, foit come
creanciers foit come debiteurs, de
Vouloir bien paffer, pour les regler,
chez M. Sartres, Negociant au Port-


at-Prlrice, oh it fe trotvetra'les matiins
avant midi, & les foirs jufqu'W 7 heures.
M. Boujgue, Affocie de M. Cond4,
part dernierement pour France, de-
vant partit auffi-, la.fin de mars pro-
chain prie ceutx qui il petit devoirt
de fe prfenter a plutot potuirecevoxr
leir pavement, & ceux qui lui doivent
de le fatisfaire avant l'expiration de ce
term.
SESCLAVES EN MARONAGE.
Un Negre Congo, nomme Alerte;
etampe fur le fein droit AI(IVD
H NI~ld-AV-JIOd AV age de 2,
A 30 ans, taille de 5 pieds z pouces,
,ne parlant point, francais, eft maron
depuis environ deux mois & demi.
Ceux qui le reconnoitront, font pries
de le fire arreter, & d'en donner avis
a M. Biet,. a PArcahaye.
" Un Neg.e Congo, nomme Alerte,
etampe F CHEVALIER,: tille de l
pieds i pouce, &6g d'environ 45 ans;
& deux .autres Cr6oles 2 i'tn nomme'
Par-C.i eta.nmp.e de meme, ge de 25
ans, r ..lie de 5 pieds 4 pouces, & l'au-
tre nomme Jean-Louis, fans etampe,
tale de pieds3 poucesge d'envi-
ron 2.. ans, fonit marons depti s que
que teams Ceutx qui les reconnoitront,
font prids de les fire arr8ter, & d'^e
donner a'is a M. F. Chevalier, Habitant
A la Roche- A- Bateau, Quartier des
Coteaux,
Une Negreffe Ibo, nommee Clau-
dine, etampee FEDtE FREMON,
agee d'environ 18 ans, eft marone de-
puis quelques jours. Ceux qui la recon-
noitront, font pries de la fire arreter,
& d'en donner avis A Mde Fremon ,
Marcharde A Saint-Louis :ily aura
recompenre.


AU PORT-AU-PRINCE, che TMI L LAN G, Ipri'meursdu R
AU PORT-At-PRINCE, hez THQMIN & LE BILAN(, oprimneurs u Roi.


3~w~~, I,--u-c~ ----w-"I--"U~--~----~




.9


.57
.15 7


~tNo-
, / *


IS' DU 'C A
% ,)u Mercredi 22L Fe'vrer 1760.
^^~ M s* *' '


P.


A.dravires 1Ar charlds.'

A uA CAP, le -6 de ce mois,
SleFavori, de Saint-Malo, Capit.
BofiInot de Vauiberr, parti le I4
tdicembre dernier ; 1'.urore, du
Cap, tapit. Berlamont, venant
de Dunkerque: e 17, la Med 'e,
d' J -'avre', Capit.Goalc, venant
de la C6te-A'Angole c ayvec 44i
Noir : c 1e 9 : G rand-Non2-d-
Dieu: .de Bordeaux, Capit. Ar-
Snaud Cochona, part Ie,4 anvier.
A SAINT-MARC, le IO de cec
Smois, 'a 'Dame-Fortune, du Ha-
.. re, Capit. Emanuel FofFe, ye-
;nant du Cap : Ie i, a ille-de-
Ledoane, de Bordeaux Capit.
Chauvin, parri ie 2z decembre,:
le 13, le giztant, deDunkerque,
SCapit. 'outeillier 'pati. e d- d-
cembre: -e .16., I'Aimable-Rofe
Sde Bordeaux, Capit.'Gibertl, ve-
nant du Port-au-Prince : Ie 18,
L'Aimant, de Bordeaux, Capit.
.Coate, venant du memrne heu.
:DEPART de NAavLirs Mdrchands.-
Du CAP', le 19 de ce mois,
Sleion-de-aecamp Capit. David
DrQueaux, pour le' Havre i a


Placeliere de Nantes Capit.
Gaudin, pour Ldogane : le z2,
les Navires I'IAlexandre Capit.
de Laviconte, Ie Monplaifir, Ca-
pitaine Larrieux, & le Roi-Medas,
Capit. Chaften, tous les trois
pour Bordeaux.
PRIx des Marchandfs de la Colonic.
Au CAP, le 1. de ce mois, Su-
cre blnc premiere qtalle, 60 a
6z 1. fconde, 544 5 6 :. tr6ifie-
me, 56 a. 5, 1. commun, ,36a
401. brut, 2 Qa 41. Indigo bleu,
a9 1. cuivr, 6 a7 1. Caf6
nouveau, 18 a io fols (1i n'y
en a point de vieux). Coton,
S130 a, 136 L Cuirs, 6 t 9 1.
PiafLres gourdes, 34 pourent.
A SAINT-MARC ,,le.o Sucre
blanc, premiere quality, 48 1
52.: feconde,, 46 4a 8 1. troifie-
me,4 4 44. commun,36:~ 40 .
brut, 24' 25 1. Indigo bleu, 81..
cuivre, 6 .15 a 7 1. f. Caf6
nouveau, 8 a 1r9 (il n y ch a
point de vieux ). Coton,.i r5
Iro 1.' Cuirs, 6 '7 1. PiafFres
gourdes, 35 & 36>pour cent.
PR tX des Marchandifs de france.
Au CAP, ledit joir d:r cce
*A ,


S- .-~ --. .- - - --- ---. -IL 1 ~ ~ _ _ _ _ _ _ _ i


,


W!
- .


I i_ ID r,-_l L ---- I__ ~I_ ~


**. "


*n- ~h,...-
P "


53




* C'M' '7-


nhiOisVin -veux, 240 zo Tpei fur: le fein droi.APD,- &
nouveau, So a 10 oo 1. Farine de au deffTus DG ege. d'envi'ron
Moiifac, 66 a 72 1. commune, 3o ans, laqulle a dit a pa'rtenir
44 a 46 1. Bceuf fali, 66 1. 1 -au nomme Dubois, mn. Habi-
ba'iil. Beurre, r7 x 8 :f la livre. cant au Limbd: le i: une N-
Petic-fal, 30 I. I'ancre. Huile, grefle nouvelle, earmpe, fui Ie
Sb0 a 42 I. la cave. Savon 6o0 fen droit C. DM, age denyiron
64 1. le cent. i6 a iS ans, Iaquelle n'a pu dire
A SAINT-MARC, Vin vieuxx fon nom celui de. fa nationni -
:26o .z8ol. nouveau, r10 i 8o1. celui de fon imaitre; un Negre
Farine de Moiirac, 74 78 1. crdole, n7omme Jeian Bapufte,
commune, 45 a 48l.-Boeuffald, etamp fur fein gaiche DELAN,
7.1 1. Beurre, 5 f. la livre, Pe ag d'environ30 ans, taille de
tit-Sale, 36 lancre. Huile, 38 pieds 4pouces fe difant appar-
a 40 Savon, 9 a I o 1. tenir a Md Delan: le i8, To
S o URS DU F mas, nation Bambara., dramp
S. c:, -b l fur le fein gauche illifib"emen:,
Si: Sucrde vlani, ono30 ans, taille d
S14 d.brut, 14 ar d. Indigo, pieds, lquel na pu dire le om
SA 14 d. Cafe 14 A d. de foin maitre; un Negre noiu-
Coton,-2 a- n, d. N .
SCotron, i-.4 30 d. veau, nation Soufou, etampd fur
ASAT-MARC, SucrCblanc, l fein droit VD. PY g d'envi-
I3 da 14 d.-brut 5 i d. Iri on 35 ans,tailded 5pids 3 pio-
-digo, 3 a 36 d. Cafe, 18 20 ces, lequel n'a pu dire fon nom
SCoton, 48 A jo. ni celui de "fon maitre:; e I 9,
M 0 r s. l Fortune nation Ibam,- fans
: M. Germaioulignac,eft mort trampe apparent, l enVir'"n
au Cap, e r9 du courant, e .- 5 ans ta ile de 5 p1eds, lequel
a da apparteur a M. Dau I^
d'.environ 3 ans. di. aparienir a Dau,Ha-
Se .a. .. -.. nne lafont, bitant a la Plaine-du-Nord: le
M Marie Jeanne De nt, zo un Negre Congo, nomme
epoufe de M. Louis, Bourgeois, e ngo, n
f e e 19, G dez : eng fans retampe app;renrte
4e eceddele i '9, age de 2 z ans: A,
S.cle Cap. age d'environ' 30 ans, taille de
elle etoi native du Cap.
I 5piedsi pouces,lequel n'a youlu
SNEGRS MA RON r. dire le nom defon maitre.
SAu: CA, le 15 de cemois, A SAINT-MARC ,le i z de cc
_, fentr6A la Geole une.Negreffe mois, une Negritte, nation Ara-
creole, nonnae Marianne, etani- da, nomme aie fains rampe,








"age de 8 ans a fe difant ap- rendre leurs veilles fruatueufes
parrenir A.M. Robion, Habitant au Public; les Gens de Lettres
dans les hauts de St. Marc. ne veulent aucunre entrave,, ni
Au PORT-AU-PRINCE, le 5 de aucune inquietude. Pour former
ce mois, un Negre Ibo, fans une Acaddmie, ii faut doec non
tampe ge d'environ 16 ans, feulement des Sujets claires,mais
sequel n'a voulu dire fon nrom il faut encore qu'ils jouiffent d'un
ni celai de .on maitre : e 8, bien tre a Iabri des viciffitudes,
n Negre Congo, eampe CO, d'un climate doux & tempered, 'un
fe difaot appartenir .M,. & Che- encouragement unanime e & ae
yalier Couttrd, a Leogane. libertyd de peifer, le don leplus
S' '--- 'preeceux al ame vraiment philo-1
LETTRE A VL'1MPRIMEUR. fophe. Or,jele demand aM.Ze-
1 n'eftpas douteux.i Monfiu, rond, a reunion deces circonftian
q/ ue etabliffement d'une Acadd- cespeut-ellCe trouver dans aCo-
ie ferot infini'mnent glorieux 4 lonie? Non, fon clma cpernicieux
-a:- .- ni-,1 l ein- et & .... ... e ci x;
Sla olonie fi. Lndres, 5Berlin & interdit aux Colons le defir de s'y
SParis jouiifenth de quelque eclat fixer; Ie Commercant come'
Sfolide ; l les Rufes commencent I'Agrietrcrer, PAr tfan .omme
fecouer le jog delay Babari e I Nourtiffon ds Mufes; tous
.quifut, avahtlele C Pieurs"e e a foy..ers do-
unique appanage; ce n'eft fans meftiques, & n'attendent pour y
doute qu'au fein des Iettres qu'il revolerqu'unefaveur del'aveugle
:fauxt chercher la force de fes D effe; De-l cette fermentation
U eee; cel, ece96Nfr mentaino
avantrges, guide par un patrio- perpetuelle o font ici tous les Ef
rti fme elaire.: LMerondvoudroit prits; chacun s'empreffe, court,
ou.e rre cou:rt,- n
Suvrir V la Golonie cette nou- vole, & n'a pour objet uede
Velle vole de magnificence, mais quitter un pays ou fes jours font:
trop vivement frappe de la rdvo- continuellement en danger..
tution genereufe qu'elle approu- Ce tourbillon tumultueux qui
Sveroit, il n'a -point envifag les regne a St. Domingue renferme
Sobfiacles qui s'oppofent a 1'exe- feul tous les obstacles.. En effect,
cution de fon project. En. voici 'i 'goifme maitrife tous les
une efquiffe que je foumets. fes cceurs, on auroit tort de fe pro-
iumieres. -mettre un encouragement una-
Uniquement occupesa etendre nime fi. homee Lettres eft
.. la fihere de leurs idees, a reculer conttaint de s'intriguer pour fe
Sis bornes de -efp rit humaih, & nettre a labri de Pindigence 8&




:-pi t -~Fd-..-\ -
-*;-~: --;,,,~~~s;r c~nlur r-'
'i


I-
. i


poIvoir allet dans fa Pattie cou-
ler des ours traiquilles, ii n'a
point de bien tre eftable, & ne
peut conftquemmenr fire briller
fe talents ; s'il eft force d'exercer
fn gnie, l'agiotage, l cercle
de fes iddes fe retrecit, le beau
feu qui P anime s''teint, & des
lors, plus de fujes, plus d'Aca-
demie.
II peit neanmoins fe trouver
beaucoup de gens d'efprit Saint-
Domingue; mais je le repete,
ils front ctjouours avec- raifon
trop avares de leur temps pour
S pcafEr ren conferences litterai-
res; je dis titteraires, car notre
Chambre'd'Agriculture eft bien
oloigndedu caraatere academi-
que. On:peut tires bienoppfflder
la science de Bareme &t 'art de"
Triptoleme fans feavoir mon-
trer la lyre d'Apollon ,. &manier-
-le cpompas d'Uranie; le Com-
merce :& P'Agriculture front
S dond long-temp ls s fbutiens de
Ia Colonie & les feuls vehicules
-de fa fplandcur avant qu'elle
jouiff d'un Obfervatoire & d'une
-lypocrCne. ,
ais, dit M. Lerond, laRo-
, chelle Angers & Montauban
ont bien des Acad6mies. Cela
eft vrai, mais elles ont auffi des
Colleges & des Univerfites.
Qu'o:en enrige a St.Domingue,
& 1'on me fermera la bouche.
A l'dgard d'Athenes,, M. Le-1


rand me permettra de nhe poliat
mettre la Colonie en parallel
avec une Republique audi florif
fante; je dirai feulement qu'e fi
ellefavorifa 1'Ecole'de Platon. fi
elie donna fucceffivement l tre
au Licee & au Portique, qu'on
confidere ce qu'&toic Athenes
dans ce temps ; deja fertile en
grands homes de toute efpece;
deja ecfaire epar 1illuftre Socrate,
elle ~oit ericore e rendez-vous
de tous les talents. Quelle perfec-
tion dans les Sciences & dans les"
Arts quelle- urbanites chez Jes
Bourgeois quelle polireffe !
quelle douceur! Le Molle atque
ficetum circuloit dans les families
avec tant d'aifance, que, TheJ o
parafle, le clebre Thdophra'pe,
qui avoit mrite dArifote le ti-.
tre flatteur de parleur agreable.,
toit jaloux de 'ore rotundo. de
la jeuneffe Athenienne. Tout
dans Athenes con'couiroit, fa:
grandeur, fous fon ciel put, &
ferain, on parvenoit A ,de lon-
gues annees, chacun y partageoit
fon temps, entire I'tude.& les
affairs; dans chaque maifon, les
Mufes trouvoient. uneretraite
paifible, un afyle allure, & l'ha-
bit de Courtifan ne dedaignoit
point de s'allier au manteau (a)
de Philofophe.
(a) Le manteau ltoit une marque
diflincfive affelee aux Grecs qui fe pi-
quoient de litte'rature & particuliere-


- -" _.,.I,~ ~~~~_ _~~~_,,,-~,_-.


p '" ~~ j-


\








Fetal-je mainteitantle portrait
de la Colonie ? dirai-je que les
teeibres de Pignorance qui 'Pont
couverte. pendant des fiecles ne
,fonrpoint encore difipees? qu'un
enhuti fafidieux pridee a nos
cercles ? que les difotirs de- la
jeuneffe Creole ne refpirent rien
moins que la fcIholafique ? & que
le bon gout ne era de long-terns
fon dole ? Non, 'aim e mieux
fiitr par la reflexion fiivante.
Les Hlollandois bnterige une
Statue a Guillaume Buckelfj, qui
iear donne le: fere de ,iaer&
d'cncagerle 'eharengs; & lefi-
blime A!teur de 'lliade( b) &
de l'OdifTle mandia ro0te la vie
da'ns Ta Grece. Que fa.,t-il coi-
clure dei? qe le concors de
temps 8& des Ijeuxl fatcu Ifel
t'nrit des objietsr Par-,exem.Ile
le vol etoit honre a. Sparie ;
thez les Scytthes ilt eoit: pni
avtec .Ia ld Iriitere rigueu~: A ia
Chine, lesI peres ,'ont le .itr de
vie & de mort f t lears enfans;
dans les Etats qui oft beaucOup
de dominations, lajeunetFl eft
focus la procedtion des Loix. Sir
les Cites de 'Corinandel, ls fem-
dmes fe brlbent Cur. Ie t'om&elau
de leurs 'poux; ;en Europe, efies
en fo6t, quittes pour paroitre at-
trifftes pendant huit jours. Dans
meant aux Phil"jpkes, Voye l'Hifjloire
critique de la Philo par M. Defindes.
(b) Ifomere.


6r
'indouJfan, les Bramines (c) fe
font refpec&er par leurs peniten-
ces; a Pars, rien de plus delicat
qu'un Chanoine. Dans I',le de
Fornofe,les femrrnies prophtifent;
eni Efpagnye &l en 'ioriucd, elles
ne peuvent fie paTier de Direc-
teurs. Au Royaume de Lao, un
habit n'eft eftimn qu'apres avcir
ere4 port par: un Talhpoin ( d);
aU Tonqluins & chez les Gia-'."es,
on exafte la fcoridice d'une ille;
efl-elle 1ftrie,, eile nle recoit que
de mepris. Au Royaume de Ba-
timena, le refuse d'utie femme, aux
feux de quiconque la desire, e t
contr:elle aln Arret de mort. AL
Royaume de Tzibtplus une fem-
me a d'nmans, plus fes noces fone
celebres. Jene finirois pas fi je
voulois. rapporter les difii-7rentes
Costumes di diverfes Nations
ali monde.J'Tajouterai feulement,
que la crainte& la moleffe fient
bi enenTurequie,& lJa valeur en
Suiffte ; I' ndifitre g ouverne la
'HdlIantde; la Potitiqu, Venife
'I& 'hIalie ; 'amour des Lettres
regne en France; a Saint-Domina
guie, c'eft li Comnirierce& l'Agri-
cu ture.:En contequenrce, come
'oi n y vientque pour fair une
fortune rapid, & que les vite.
mens de parties y font par cette
raifon plus tiles que les Contes
Moraux" di Mdrnontel ; on doit
(c) Pretres du pays..
(d) Pretres du pays.




b1..


'' "'
~' 'I


satteridre u'ils y front tou-
jours prcfEerds, d'ou il senfluit
ue le project d'une Acad'mie
ne peut etre; regarded ue come
Un beau fonger
Je ferois entr dant des details
plus intereflans encore, fi je n'a-
vois pas craint d'exceder les. bor-
nes de votre Feuille; en verite ,
Monifieur, nli'eftperfonne quine
foi itmpa.ient de voir augmenter
Sbon Volume esmiateriaux ne
fcauroient vous manquer. Je con-
nois plufieurs porte-feuilles gar-
nis qui he front pas indifferens
au Public mEn mon:particulier,
je vous promets pour u a1feuille
prochaine, e :portrait de M. de
Voltaire qui joint au merite de la
n-ouvaute, I'avantage d'etre forti
i't:uineplumexexcellente.e) don't
]a pcrte a exci e les regrets des'
.: Gens de bien, & de Ia Ra publi-
- .que desLettres.; Signe', DELILE.
(. ., .. .........
(e) C'ejl dans lespapiers de M. Mon
ceai quefefnt trouveeeses Pieces, avec
beaucoup d'autres n ton moms ,eima-
es q# u me fot heureufement echues en
partage ..

."S P :EC' TAC L E.
La i eon dae du Cap. donnera
SDimanche .16 ftvrier 1769, une
conde Reprnfentatipn de 'fl
.deferte, Comedie en un a&te & en
yvers, par uan Aueut anonyme.
Cette Piece fera ornee de tout
i on:S'e&6acle, de Machines & de


Danfes, & d,!n Ballet inti tifl
le Rettour de I'ge fauvage.
Le grand pjaifr queIesmachi-
nes & les danfes de cette Piece
-out procured au Public, & qu elle
pourront fare encore en appor-
tant ,ne plus grande prcifio,,
dans executionn du Drame, nous,
engage a fatisfaire la demand
d'un nombre infini de perfonnes,
pour Ja redonner Dimanche ;- le
totc fe precede de Melahide
Comedie en cciq a&es &S:en vers;
de M. de la Ciaujfe.
A N i i .. ----- --
VI .A>'.VSI::DIER.SS.D .I R
Sr. Lcabee ,iant fit: r n d
part pour France prie ceux a qui
it peur devoir de fe prefenier pour
recevoir leur pavement, de meme
que ceux, qUi uil doivent d~ j e
oId' J iceffieamnmentr Ii vendra
i0on fond de magafin qui con-
ie en grafleries & tayances de
route efpce..Sa demeure ef place
NOtre-Damme am c C:ap1.
M. Roucn commandant ec
Navire les DeijAmuxrs, d'e Mair-
feille, done avis qu'il a.a ven-
dre de tres-belle manneen larmes,,
0 o,. la .ivre. Son Magafin eft
a la-rue'de la Fontaine,prs M.
Chivaly ,vis-a-vis Mrs. Piennede
& Dubourg..
I fera proceed le e .du mois
prochain, a la, Barre du Siege:
Royal du Fort-Dauiphin, ~ a re-
quetc de M..Guefdier, Curateur


- I --i-ll~ra-.a M ,~-I.-'


r --':-


*V. *>


11"1'~--~-------- ---- --~-----------;----~,.. .-.~t~~-._.,l
-~~II---------
L______~_II--
-CIIIIIWI--_1___CI(







63;3
ux va1cances, t la.vente'&adju. dernier,: il prie les perfonnes a
dication de z2 tcres de Negre qui i doit de fe prefeter poF
uo N.grecs,, ddpendans de law recevoir leur payementi, de mem
fuccelion Teferaud ,: ceux qui lui doivent de le folder
M'rs Fouacihe & Compagniep inceffamment; il a' vendre plu-
donnent avis qu'ils ouvriront fieurs eflets, commne meubles,ne-
famedi du coiranti a vete gres,: ngreffes, don't dcux,;'un
du Negrier laMde'de du Havre, ordonnier & T'autr&S'lier,
Capit. GofeTC, venani de la'Ct e planches de plufieurs efpeces, u
d'Angole avec une belle cargai- cannot avec tois, fes agrets & ap-
foni de441 Noir. paraux, & deux fleaux propres a
MA de Kerjan, Habitante au pdfer du fucre avec chacua
Fort uD Dauphin, erant fur fon r4ooliv. de poids, &affermera
dDpartporr France, prie Mrs. fes aufiila maifon' qu'i occupe.
Crea ciers de s'adrefer aM: Sir Mrs.'les Creanciers de L fuc
card, Acquerer de fon Habita- cefliob de feu M1. de Rofnay,
tidn, Biaimens & ufienfdles ean Habitnt ii la CupCe--Margot,
dependans lequel demeure char- fnt 'pri-s de donner a" note de
Sds detes de ladite Darme. leurs creancesa Me. Dore No-
LesGCreanciers du SieurPell, taire- au C a afin f- pouvoir
font av.eris par' Mrs. Abrakani & p endre des arrangerens folides
F FotlZ e lturs Syndics, que"f "- avc e ix.
ferm"blIee di queeplorid uZ3 du
courant eft renvoyee npar i -quel- ^ -t- .
.ucf .... Deffimx Habitant la
que-caue i -mprevue aumardi 2 M. e m, b
'dudit; is font pries de vouloir MarI elde t
M&: 'dc erjdc Habitanre au
bien fe rendre en 'rEtude de MQ. M e Kerqn Hab e
Lacae, Notaire afinque ,la d Ft Dauphin
liberat i n adonr do'it 'tre 'ca! :,.: efaye fl, ls, abtant u
ait fon la-i' ef.fer. Dondon iQuartier d6 Vafu.
att 0on .p~a n er-et, "a
SLe Sieur Mocqiard, aii, M Mocquard, aine,- Mar-
Marchahd au Cap, rue Pe hi- chand au Cap
vre ," an'nISe de nouieai :qte NAVIRS EN CHARGEMENT.
fe dipofaptfl partir pourFranc, Le Navire &le Yiant, de Dun-
au mois d'avril prochaii, i !'ar fkeque, Capi. Gafpard, parrira
rahgement de fes affairs ne 1ml pour ledit lieu du. Io au o0 du
ayant pas permis dele fire comr- ois prochain. Ceux qui'defire-
me il i'avolt annoaci e mai rornty p~ifer odu charged a' fret,
g ,.


- "------ ---- -- ------~-- -r---- -


I
i i




t '.~.. .'.:1'~.


[- I


vendeu r. I: fats'adreifer a Mrs.
D: utreuil Riviere, N goeians aU
SCap, ,qui en corhmunulqueront
;les, titles. .
Un pIarrideMu etsde lA Gran-
deC.ote. l fat s'adreffera M.
'' '* '^ j . -.


ue connoiffance, fnt n -es d'en
donnrir avis aM. .ege', Ofi-
;cier, demeurant chezz M. Ger-
'vais au Petit-Carenage, ou audit
Sr. Molere ,ur Con Habitation.


s'adrefleront audi. Capiraine Sauva/ge,NgociantrueduiVieux-
chez MG Fatonps, nIangere Got.ernmen
.rue Penthi vri. 1 a a endrede i U Habitation .aQuarleir
tres-bonne bierre n boutcillesj du Grand. Bocan, ParoifT de l
broucttes, chaifCs, damejeanne Plaine-du-Nord,, d'environ o
planches, dHo, Jolcde, briques ,quarreaux de terre .don partiese
carreaux, tabacen-poudre, lines en favanne & partie en ,bois neu
de table, &" indienne de toute plane eg indigo avec detax in-
,i ece. .- digotericn battentes, :ie. refle
S EE "S I,: en bois de bout n,. une grande
7ENS kE E E AE IEND.hi4 VD.
S/ cae -couverte en pailfe, un four,
Vingt, baux Negres ,,cresbons deux coIombier, un patient fer-
Canoteur, & tous Patrons, av e t vantee cufine s d'hlpiral. & n
une Negrefne menagere,& coutu- aue tfervant de herei, fep
:riere quidonnent 2ro06ifiv. Iaf. cafes a negres plufieurs pieces
de ferrme par Cua:rier. lt s'a- de ris bont a recolter, 4du ma-
drelera MI.Zagade ancieinConi- nioc d petit-mil & autres' vi-
n- mandant dcs Milices au.haut du vres de diffdrentes efpeces, ue
Cap, demeurant rue. Egfpagole, banannerie confid$ able,& ept
qui les vendra ferme tenante aec bellees aches aitieres, iavec uan
M. Bailyy, qui les a encore pour Torcau; le tout I vendre our a
fix ans, a commencer au 24 de affermer., II faut s'adfeffer ai M.
ce mois,afin de pouvoir s'aran- Cajeneuve, Habitant la P,1alne-
ger avec Mrs. fesCreanciers, &: du-Nord.. ,
icriAfuite partir pour France.. ,. CHEV A P. ER jR t..
Un Terreinde 300 pas :dearr ge .Chea bali yant le crain
fu:r. oo de hautr, e boisde bout, noir, : ongu Pqueue, 1i t ,te
fitue au Quarier desBois-Blancs, un, peu grofle, ramp du .cote
Paroifle de & irnmonade,, fas au- du amonroir j. apparrenai.t a
curi dabifftement; >ledit terrein M. Molere, Habit anr:tla aCul:
S anrt cet ci-devant venrdu au ~,croit que- ledit Cheval eif
Sieuir iard, qui la reedr b fon dans. la parties d4e a Plaine-du-


t
i
a
ii.
I
,,


-----.L-U=I7I~C~-.I-;i--=~T_~i~iii~iiiY I--LI-IIU--LI*- ~--^X-~---


I I







ANNEE 1769. [NO 9. 6
V-S-- 11y^ IN,"N VtY^ ^^Y^^^^^S^^ ^:^-^^^^^ 1'^y A^
p~rr' jjillljlliil~~rr'^~r~flhr~fir^^^'~rw' f-m r 9~-iiQ riii~;tfis.iir Yii^tdiii.irr;~ nrriii^iiiiJ 11Uf>i.iiji;i^iTjmi>


AMiRRIP[C.AiNES.


MVercredi Ir Miars.
.. r ^


-A J de Wires Marchands.

PA u CAP, le 16 du mois dernier, le
Favor, de Saint-Malo, Capit. Boffi-
not de Vauvert, part le 14 decembre;
&l'Aurore, du Cap, Capit. Berlamont,
venantde Dunkerque : le 17, la Mede'e,
du Havre, Capit. Goffe, venant de la
Cote-d'Angole: le 19, le Grand-Don-
de-Dieu, de Bordeaux, Capit. Cochon,
parti le 4 janvier : lezz leI Saint-Jean-
Bapetife, du meme Port, Capit. Gil-
bert, parti de Rochefort le 14 dEcenr-
bre;. I'Hureux, du Cap, venant de la
Louyfiane; la Bretagne, de Bordeaux,
Capit. Manfel, part le 4 janvier; & le
Comte-de-Menou, de Nantes, Capitaine
Berthome, part le 7 janvier.
A SAINT-MARC, le 19, la Provi-
dence 4. Bordeaux, Capit. Chich
venant du Port-au-Prince, parti le 24
pour France : le zo, le Luxembourg,
de Nantes, Capit. Tanquerel, venant
de la C6te-d'Or avec 650 Noirs : e 24,
I'Aurore, du m.eme Port, Capit. Ha-
mon, ayant toiith a la Martinique.
Au PORT-AU-PRINCE, le 2I le
Port-au-Prince, de Nantes, Capitaine
Terrien, parti le 4 janvier : le 22, la
Gracieufe-Lgere, du meme Port,, Capit.
Griffe, part le 4 janvier, ayant tou-
che A Saint-Marc :Ie 14, le Roi-Midas,
de Bordeaux, Capit. Chaftel, ayant
touched au Cap : le 16, la Ligne-de-Fie,
de Cherbourg, Capit. Hervieux, ve-
nant dii Cap.


~~I~~~L~~~"--________ ------ -y~:~~~~~ lc.~ ~ lll - .11-~- --- a


D PART de Navires Marchands&

Du CAP, le 19 d mois dernier, l
Lion, de Fefcamp, Capitaine David
Droueaux, pour le Havre; & la Pla-
cedliere, Capit. Gaudin,. pour LUrogane:
le 1i, I'Alexandre, Capit. Lavicor te
& Ae Montplaifr, Capit. Larrieu, tous
deux pour Bordeaux : le 22, la D.,-
che.i-de-Gramont, Capitaine Menard,
pour Nantes.
DE SAINT-MARC, le 20, la Ville-
de-Leogane de Bordeaux, Capitaine.
Chauvin, pour,: Logane : le 22, le
Saint-Firmin, de la Rochelle, Capit.
Buchon, pour Nantes : le 24, 'Aim a-
ble-Rofe, Cap. Gibert, pour Bordeaux,
Du PORT AU -PRINCE, le 24,
le Saint-Charles, Capit. Daniel, pour
Marfeille.
PRIX des Marchandifes de la Colonie,
Au CAP, le 221 du mois dernier,
Sucre blanc, premiere quality', 60
62 feconde, 55 a~ 581. troifieme, 5o
S53 1. commun, 38 A 46 1. brut, 2
A 24 liv. Indigo bleo, 8' liv. A 8 1. o f.
cuivr,, 6 1. 15 f. A 7 L .5 f. Cafe nou-
veau, i8 a 19 f. 3 d. vieux, 14 A 16 fo
Coton, I o i2o Cuirs, 7 8 liv.
Piaftres gourdes, 34 pour xoo.
A LEOGANE, le 25, Sucre blanc,
premiere quality, z2a 541. feconde,
48 A 5o 1. troifieme, 45 1. commun,
36 401. brut, 24 a2. 1.. Indigo bleu,
8 I. cuivre, 7 Caf& nouveau, 18 f


S rDuI
% 1.


. .








66
(il n'y en a point de vieux). Coton,
1to 1.
Au PORT-AU-PRINCE, Sucre blanc,
premiere quality, 54 A 56 1. feconde,
48 a 52 1. troifieme, 45 a 50 I. comrn
mun, 3 6 a 42 1. brut, 14 26 1. Indigo
bleu, 7 1. a 7 1. o f. cuivre6 o6 L f.
k71. Cafe nouveau, 18 f. a 18 f. 6d.
(il n'y en a point de vieux). Coton,
j ia ax 15 liv. Cuirs, 71. 0I f, 9 liv.
Piaftres gourdes, 34 a 36 pour 1oo,
PRAIX des Marchandifes de France.
Au CAP, edit jour 22 du mois der-
nier, Vin vieux, z50o 300 1. nou-
veau, 2z00 230 1. Farine de Moiffac,
66 a 7 1. commune, 541. Beuffale,
70 1. e baril Petit-fa'l, 33 1. 'ancre,
Beurre, ZQ f, la livre. Huile, 41. o1 f.
la bouteille. Savon, 72 1. le cent.-
A L~O GANE ledit jour 5 Vin
Vieux, 25oA z80 1. nouveau, I~o A
i6o.1, Farine de Moiffac, 70 1. com-
mune., 451. Bceuffala, 71 A 75 1. le
baril. Petit-fale, 3 1, l'ancre. Beurre,
o0if la livre. Huile z7a 3 otla cave,
Savon, 70 l 751. le cent,
..Atu PeORT-aU%-PRliNCE, Vin vieux,
30o a 320 liv.,nouveau, z30 z6o0 1.
Farine de Moiffac, 60 A 701; commune,
36i 451. Boeuffale, 66 A 701, le baril.
Petit-fale, 27 A 30o.. 1 ancre. Beurre,
I8 a so f. la livre, Huile, 2zh 24 1.
|a cave. Savon, 66 & 751. le cent,
COURSE Dv FRET.
Av CAP, Sucre blanco, 1 d. brut,
14 d, Indigo, 14 d. Gaff, 14 a i6 d,
Goton, 30od.
A LEfOGANE, Sucre blanc, 13 -
44- d, brut, xa I 6 d. Indigo, 24 a z7d.
G afi, 15 x 18 d. Coton, 30 A 36 d.
Au PORT-AU-PRINCE, Sucre blanc,
'I4 d. brut, 15 d. Indigo, 24 d. GCf0,
s i8 d. Coton, 30 A 36-d


Mo aR s.
Dame Marie Jeanne de Lafonte
epoufe de M.VJean-Baptife Louis, eft
imorte au Cap le 2o du mois dernier.
Dame Catherine- Benote Gayot,
epoufe de M. Menude Procureur at
$iege Royal du Cap, y eft morte le 2z.
NEGRES MARONS.
Au CAP, le 15 du mois dernierr,eft
entree A la Geole une Negreffe creole,
nommee Marie- Jeanne, etaimpe fur
le fein droit, autant qu'on a pu le
diflinguer, A PD & au deffous DG,
agee d'environ 3o ans, fe difant appar-
tenir au nonmme Dubois,; m. 1. Habitant
auLimbe :le I61, Jean-Baptifle, creole,
etamp6 fur le fein gauche DELAN
Ag6 d'environ 35 ans, taille de 5 pieds
4 pouces, ayant le vifage along, les
yeux petits, & fe difant appartenir a;
Md' Delan : le 18, Tkomas, Bambara,
tamp6 fur le fein gauche illifiblement,
ag d'environ 30 ans, taille de 5 pieds,
ayant le vifage rond, les yeux gros &
a-fleur :de tSte, sequel n'a voulu dire
le nom de fon maitre; un Negre nou-
veau., nation Chouchou, erampe fur
le fein droit VD. PY, les deux pre-
mieres lettres entrelaees, ge d'envia
ron 3`5 ans, taillede:5 pieds 3 pouces,
ayant une marque incifive de fon Pays
fur 1'eftomae, sequel n'a pu dire fon
nom ni celui de ,fn maitre : le 20,
un Negre notueau, Congo, tamp p
fuir Ie feindroit, autant qu'on a ptu le
difitnguer, DHVNC kge d'environ
18 ans, taile de4 pieds: 8 '10 tpouces,
ayant le vifage round & les yeux en-
fonces, lequel' n'a pu .dire fon nom ni
celui de fon maitre : le 21 r une N-
greffe Thiamba, nommee Rofette, fanis
tampe, Agee d'environ 2 ans, taille;
de 5 pieds, ayant une-marque incifive
Sde fon Pays fur la joue gauebe e laquele,








A'a pu dire fon nom ni celui de fon
Wnaitre.
A SAINT-LOUIS, le 19, un Negre
creole, nomme Jean, etampe illifible-
anent, taille de 5 pieds, fe difant ap-
partenir A M. George Habitant au
Petit-Goave.
Au PORT-AU-PRINCE, le z' un
Negre nouveau, nation Mondongue,
,etampe fur le fein droit PR, age d'en-
viron 25 ans, taille de 5 pieds rpouce,
ayant des marques incifives de fon Pays
fur le vifage, lequel a ete pris dans la
Partie Efpagnole, & n'a pu dire fon
nom ni celui de fon maitre : le 14, une
Negreffe nouvelle, tampee BV BRVN
ST. MARC, laquelle n'a pu.dire fon
nom, celui de fa nation, ni celui de
fon maitre :le 2z un Negre nouveau,
nation Congo, 6tampe BIRE, lequel n'a
pu dire fon nom ni celui de fon maitre;
& un Negre Congo, nomme Antoine,
tampere CASSAIGNAR ST. MARC,
fe difant appatenir a M. Cafaignard,
Habitant a Saint-Marc.

NOJUVELLES D'EUROPE.
T u RUQ I 1E.
/ LaPorte a expedie a Andrinople le
,Kiaya du Teftedar, avec ordre d'y
.faire travailler en toute diligence aux
reparations convenables des Palais du
Grand-Seigneur, n6glig6es depuis long-
tems. Ce Kiaya, qui a A fa fuite un nom-
bre fuffifant d'Ouvriers, eft auffi charge
de mettre en bon etat les chemins qui
conduifent del A Conflantinople. Sa
Hauteffe a ordonne au Stambol Ef-
fendi, ou Chef de la Police, de faire
cuire cent mille quintaux de biscuits
pour etre inceffamment tranfportis
;par le canal de la Mer noire afin
d'en approvifionner 1'Armee fur les
frontierse. On ne doute plus d'une


1>7
hiptute, & on eff m ime datns, opi-
nion que le Sultan ne fcauroit fe re-,
trater de la iefolution de dclarer la
guerre, apres en avoir donned tant
d'affurances au Public. Auffi toute la
Populace A Conflantinople eft en miout-
vement & ne penfe qu'a s'y preparer.
Les rues fourmillent de gens, munis
de fufils, de fabres & de piflolets; ce
qui donne lieu a des defordres danscha-
que Quartier, oil le menu Peuple, fous
pretexte d'une guerre deja declare,
abufe de fes armes, & s'entre-tue pour
la moindre bagatelle.
Le Rdfident de Ruffie continue de
faire fon fijour.en cette Ville, & ne
ceffe d'infinuer A la Porte que 'Imp&-
ratrice fa Souveraine n'a auctune in-
tention de rompre la Paix. I1 fouhai-
teroit fort que l'on s'expliqutt fur ecs
preparatifs qui fe font dans l'Empire,
& s'ils regardent la Ruffie en particu-
lier; mais, il ne reooit d'autre reponfe,
finon que la Porte envoie quelques
Corps de Troupes aux frontieres, pour
mettre ceux qui fe refugient fur les
Terres de l'Empire, a Ilabri de route
infulte. Le Grand-Seigneur a paffI in-
cognito, & A cheval, par les rues de
Pera, accompagne feulement de deux
Capigis Bachis & du Grand-Ecuyer a
pied, pour voirfi les Corps-de-garde
etoient en bon ordre.
POLO GNE.
Le Comte Branicki, don't le qufirtler
general eft etabli a Kaminieck, a en-
voye A la Cour des dep6ches par lef-
quelles il donne avis que plufieurs d&-
tachemens de Troupes Turques &
Tartare's ont paffi le Niefter & font
des, incurfions fur le Territoire de la
Pologne; & que comme les Traitis
emp&chent les Ruffes d'agir contre
eux, il pruvient que pour arreter leur,







entreprife, il eft ncefaiare qu'on lui
envoie un renfort de Troupes de la
Couronne. Le Comte Branicki ajoute
que les Turcs ont deployd le drapeau
rouge, figne ordinaire d'une Declara-
tion, de guerre, tant a Choczim, AM
Bender, aOczakow qu'en d'autres
Places limitrophes de l'Empire Otto-
man; que les Garnifons de ces Places-
'font munies de provisions,, &cque la
S folde eft augmented de moitid, fuivant
I'tuiage accoutumr en teams de guerre.
Les Nobles de Braclaw v& de Podolie
quittent leur domicile &. fe refugient
avec leurs meilleurs effects A Mohilow,
pour fe mettre a couvert de l'irruption
des Turcs,
SI TA LI E,
Les JMfuites Efpagnols qu'on a fait
fortir de l'lfle de Corfe abordent fuc-
.ceffivement Botlogne, d'oh ils front
.repartis dans les differentes Villes de
I1'Etat-Ecclefiaftique.
-- FRA NCE.,
Parmi les papers d'un Anglois, mort
dernieremnent au Croific du fcorbut:,
&qui venoit de la Carcoine, on a
S trouve, dit-on, e petit journal don't
voici la traduaion. Fils & petit-fils de
Ia: archands, l'ombre du comptoir
S oh j'etois ne, je faifois doucement
wnon petit commerce dans le Quartier
de Crippelegate, A Londres, fans fon-
ger a me donner ni compagnon ni
in maitre. J'tois ddja le Sous-Doyen
S d'un Club, nomme la Cotterie des.
Garcons, oh l'on buvoit exatement
Sla deteflation du marriage. Un jour,
" en revenant de la Bourfe, j'entrai dans
S u n Caf6 oh i'on difputoit avec aflfez
de chaleur pour & centre le c libat.
L'apotre zel6 du marriage foutenoit
i ue le celibat etoit un etat centre na-


ture, ine efpece d'anarchie privie,
dans laquelle on ne pouvoit jouir ni
des droits de 1'autorite fociale, ni des
douceurs de Fl'galite domeftique. Cette
idee qui me frappa me fit une telle im-
preffion, qu'az.9 ans 7 mois & quel-
ques jours, je rifolus de me procurer
une femme, tant pour m'aider a por-
ter le poids de la vie, que pour n'etre
pas prive, par ma faute, desutilites &
des agrimens de la focie't conjugale.
Je ietai les yeux fur la fille dun Mar-
chand de la Cit6, nommieMif~tris Re-
becca Clofe, agee d'environ z2 ans.
Apres en avoir fait la demand, come
de tous les marches de la vie, I'acquiii-
tion d'une femme en toute propriety
eft, je crois, le plus important, je
difputai long-tems le terrein, & pref-
que fol a fol, avec la famille. Des que
nous flimes parvenus, non fans peine,
A etre d'accord, Miftris Rebecca me
fut livree avec 957 liv. fterlings, bien
& duement conditionnee, droite com-
me un pin, fiachant bien coudre & un
peu broder, danfer paffablement, chan.
ter avec la feule voix & lai feule me-
thode.qu'elle devoit A la nature, fans
que l'art s'en fit mnld enfin difcrete,
timide, meme un peu fauvage, mais
tris-douce. Je l'dpoufai le z avril,
vieux flyle, en l'annee 1766; & depuis
ce jour jufqu'h fa mort, arrive le 30
mars 1767, voici le journal de notre
marriage. Tout le mois d'avril fe fou-
tint dans une affez grande egalitd de
toutes parts; air tempered, cara&ere
uni. Je ne m'appercus d'auqun chan-
gement dans ma femme, fi ce n'eft
qu'apres avoir te un peu froide on
fort referv6e les 8 :ou io premiers
jours, elle ne rougiffoit plus quand je
l'embraffois. Le refte du mois, je ne
vis chez elle que de la f&rnite, que
de la douceur, parfois meme un peu


I


-----~u~,~ricrraccm~rrrraruh-iaraias .~-~--~--~~~----3~ilI~~


I









d'emmpreffement, ou quelque chofe ai
moins d'approchant de lacomplaifance.
Le Ier mai, mon. grand cufin Char-
les, Bas-Officier dans les Gardes a pied,
nous mena tous A Vauxhall, & ma
femme fit d'un enjouement que je ne
lui foupponnois pas. Le 3 & le 4, je la
trouvai reveufe, & elle avoit des dif-
tradions. Le 5, fon vifage etoit em-
brume, ce que j'attribuai aux reve-
ries des jours precidens. Le 8, j'ap-
pergus de la froideur, du ferieux, de la
menlancolie. Le o1 & le I air fombre
qui dura jufqu'au I8. Le 19 air d'em-
barras, inquietudes. Depuis le 2o juf-
qu'au 13, inegalites : il y eut des mo-
mens fereins & de friquens brouillards.
DLu 25 au 30, vifage covert. Le 3
juin, air de diffipation. On fe livra pen-
dant 4 ou 5 jours aux vifites du voifi-
nage. Le I2,je parties pour Spithead,
-ot j'dtois appeal par des affaires de
commerce; je laiffai le beau teams A
Londres & la belle humeur a la maifon.
Le 24, je revins A Londres avec un
teams d&teftable. Le z pluye toute
la.journee & mauvaife humeur. Meme
teams & meme difpofition, a peu press,
jufqu'A la fin du mois.Le 2 juillet, je
furpris des pleurs don't je ne pus fga-
:voir la caufe. Le Doteur T "* que je
rencontrai le lendemain, me dit que
Xcetoit des vapeurs; j'en marquai fur
le champ Piepoque pour en conflater
*les premiers fympt6mes. Le 5 ma
femme declara(.a groffeffe. Le 7, air
.;contraint & voile, ce qui durta quel-
ques jours. Le i i, gaiety extraordi-
naire, fans nulle caufe apparent,
mais que je n'ofai cependant attribuer
aux vapeurs. Elle fe foutint ave': peu
de variations jufqu'au t9. Le 2o, mon
Barometre etoit deranged : il marquoit
de la fichereffe, & il plut fans difcon-
.tinuer jufqu'au foir. Meme phenomene


chez ma femme ; elle avoit chant le
martin, elle bouda le refte du jour. La
meme intemperie d'humeur & les
memes viciffitudes continuerentjufqu'!
la mi-aofit. Vers le 18, elle devint
plus mauffade, & elle eut toutes for-
tes de fantaifies : ce qu'on lui donnoit
chaud, elle le vouloit froid; ce qui
devoit etre froid, elle le vouloit chaud.
Une voifine m'affira que c'etoit 1'effet
de la groffeffe, & je me le tins pour
dit. Trop occupy de mon commerce,
je fits plus d'un mois fans observer
toutes les phafes de mon afire femelle ;
mais le dernier jour d'o&obre, un pe-
tit orage domeflique reveilla mon at-
tention. Je le vis fe preparer de loin.
Tout fembloit, au logis, donner du
degouft A la chere Dame; le peu de
teams qu'elle y reffoit, elle paroiffoit
dans un .tat violent; elle paffoit des
jours enters dans fa famille, & revte-
noit A la maifon toujours plus hargneufe
& plus trifle. Je voyois les nuages fe
former fans decouvrir d'oh venoit le
vent. La veille on avoit beaucoup fou-
pire. On debuta par des brufqueries,
don't je ne voulus pas m'appereevoir.
Les aigreurs & les plaintes fuivirent;
je laiffai paffer tout fans rien entendre.
Le 16 novembre, second orage plus
violent que le premier. Apres des hau-
teurs & des reproches, on en-vipt tout
de fuite aux injures. Je voulus, pour
en arreter le course, employer 'auto-
rite fociale, & je ne fis qu'aigrir le
mal, au grand fcandale du voifinage.
II s'eleva des cris redoubles qui m'o-
bligerent de deferter la maifon. Le 9
decembre, autre crife pire que les pre-
.mieres : ce fut l'rauption du Vifuve.
Mais elle couta cher A ma digne
epoufe; elle fiit oblige de fe mettre
au lit, & depuis ne fit plus que languir.
Enfin elle me donna un garon le, i


..


i


.i
Z
,
,I
i ,
:I
i.i
i;
'i?
ii

:
i
r
.I

:r
i
1









fyvrier 1767; fon accouchement fut
tres-p6nible, & je la perdis un mois
apres. J'ai done vcu avec ma femme,
comme on vit fous le ciel inconftant
de Londres, quand il pleuvoit, laiffant
gpleuvoir, & pregnant lebeau teams quapd
i- venoit. Or j'ai cru que ce petit jour-
nal, ecrit pour l'inftruiion de mon
fils, pourroit un jour lui etre utile.
Signed, ROBERT BUBBLE.
AM RIQUE.
Du Port-au-Prince, le r" mars.
II a te' rendu un Arret au Confeil
Superieur de cette Ville, en date du
21 fevrier dernier, qui declare le
nomme Laurent Mace, Negre libre,
duement atteint & convaincu d'avoir
retire chez lui Baptfle & Marie-Louie,
Negre & Negreffe efclaves marons;
pour reparation de quoi declare ledit
Laurent Mace & Marie Agnes ,Negreffe
libre, fafemme, dechus de leur liberty,
conformmeent a la Declaration du Roi
du io jurn x o5; en confequence, or-
donne ue lefdits aurent Mace & Ma-
re Agnes front vendus au profit du
Roi;- condamne ledit Laurent Mace
en l'amende de cinquante lives en-
vers Sa Majeft, & declare fes biens
acquis &. confifques au profit du
Roi, &c.

AVIS DIVER S.
M. Bonnet, Capitaine du Navire la
'Dorile, de Bordeaux, devant partir
Sour France, le 25 de ce mois, prie
ceux a qui il peut devoir de fe pre-
(enter au pluti t pour recevoir leur
paiement, & ceux qui doivent a fa car-
gaifon de le fatisfaire inceffamment.
Le Sieur Nicolas Badel, dit Melin,
Cordonnier & Marchand au Port-de-
Tjaix, 6tant fur fon depart pour France,


prie cetix a qui il doit de fe pr~fente
au plutot pour recevoir leur paiement,
& ceux qui lui doivent de le fatisfaire
inceffamment.
M", les Cr'anciers de la fucceffioa
du Sieur Louis Pigeon, decade h l'Anfe-
a-Veau, font pries de fe trouver le 23
de ce mois en la maifon de M" Roufi
fiau & Lamaignere NPgocians au Pdrt-
au-Prince, & d'apporter leurs titres
de crdances, pour deliberer fur les ti
tres & papers de ladite fucceffion,qui
leur front reprefentes par M. Cholous,
fonde de procuration de M. E. Pigeon ,
heritier fous benefice d'inventaire du.
dit Sieur Louis Pigeon.
MdC veuve Eftur, Marchande, de,
m'eurant a Saint-Marc, donne avis que
la mort de fon epoux n'a en rien change
1'etat & le course de fes affaires; qu'elle
continue fon commerce en fociete avec
fes enfans, fous la raifon de veuve Ejlur
& fi/s, & qu'elle va demeurer, dans
les premiers jours de mars prochain,
dans la maifon occupee a&uellement
par M Patte & Corpfon, Negocians,
& ci-devant par M. Lucas, Procureur
au Siege Royal de ladite Ville.
DEPARTS POUR FRANCE.
M. Martin Bellefon, Negociant aux
Cayes, & Md fon. epoufe.
M. Jean-Frangois Guiteau Dufougeray,
Habitant au Cul-de-Sac.
Dame Marguerite Nouveau, veuve Cle-
ment, demeurant h Saint-Marc.
M,. de Marcy, Voyer & Arpenteur du
Roi au Port-de-Paix.
NAVIRE EN CHARGEMENT.
Le Saint-Andre, de la Rochelle;,
Capit. Etienne Coindet, partira pour
Bordeaux vers la fin d'avril prochain.
Ceux qui voudront y paffer on charger
A fret s'adrefferont audit. Capitaine


I"'

iK
^'"".

ISt


I









ei fon Magarm, chez M. Teflas, przs
Mde veuve David, au Port-au-Prince.
BIENS ET EFFECTS A VENDRE.
SUne Habitation fife :A la Petite-
Riviere, Quartier de l'Artibonite, fur
le bord de la riviere, confiftant en 72
quarreaux & demi de io0 pas, avec
grande cafe. en bois de charpente,
compof6e de trois chambres, deux
galleries & quatre cabinets le tout
carrele & covert en effentes, cuifine
en ma9onnerie avec four & potager,
& deux chambres attenantes; un ma-
gafin "a grains, & un autre, fervant de
cotonnerie, une f6cherie A indigo, le
tout couvert en paille; quinze cafes
. Negres, dix indigoteries battantes
& deux moulins abetes, 5o quarreaux
pr&ts h planter en indigo ou cotton,
& 12 en patates, le tout clos de haies
vives de bois de campeche.'On s'adref-
fera a M. de Preval, Notaire & Habi-
tant A l'Artibonite, qui traitera pour
le' paiement, foit en argent de la Co,-
lonie.,,foit en remifes fur France claires
& folides, & qui meme prendra en
change des terres ou maifons en Fran-
ce, branches d'hypotheques, & don't
on puiffedifpofer fans difficulties.
VUn Emplacement fisaux Cayes,
fur lequel eft confiruit un magafin de
52 pieds de long, faifant face au Gou-
vernement, divifZ en .une fall, une
grande chambre & deux cabinets, une;
belle galerie fur le derriere, avec deux
grands cabinets, le tout maqonne en-
tre poteaux.; un puits en ma9onnerie
& un beau four; au fond duquel Em-
placement eft un autre magafin fer.
vant de.cuifine, divifC en quatre chamin
bres de Io pieds chaque. On s'adref-
fera A M. Martin Bellefon, Negociant
aux Cayes, qui en fera bonne com-
poQition, & -recevra ew paiement,


r7
des dehries ou du paper fur France.
On fait f avoir a tous qu'il appar.,
tiendra, qu'en vertu d'Ordonnance de
M. le Senechal du Siege Royal du Porto
au-Prince, 6tant au pied de Requite a
lui prdfentie, & a la requete de Mi
de Chavanne, Ecuyer, demeurant au
Quarter de Leogane, ii fera, le mer,
credit 29 du present mois & jours fui+
vans, proced' fur l'Habitation oh ii r'
fide, appartenant A S. A. S. Mgr le Due
de Bouillon, fife au lieu dit les Sources9
A la vente & adjudication de toutes
fortes de Meubles & Effets, comme
linge de table tres-fin, de toute efpece;
argenterie tres-belle, de Paris; furtouts
en glaces, avec leurs ornemens; une
tris-belle pendule & pros de trois cens
volumes, don't les editions font les
plus recentes; des Negres domefliques)
poftillons & cuifiniers ; Negres.de jar.
din, chevaux de chaife chaife rou-
lante, cabrouets, &c. au plus offrant-
& dernier encheriffeur, en payant 1I
prix de 1'adjudication fiavoir, juf-
ques & a concurrence de la fomme de
300 liv. comptant compete & fans 'd-
placer, de cette fomme de 300 1 & a~
deffus jufqu'I telle fomme: que ladju-4
dication puiffe monter, A trois mois dti
jour de la vente, en, parl 'Adjudica.
taire, donnant bonne & fuffifante Cauw
tion, & Certificateur, fi befoin efit
domicilie dans le Quartier de Leogane.
A AFFERMER.
Une Habitation au bord de la mer;
traverfie dans le bas par le grand chie.
min, fife au lieu dit Betleue, ou. la
Courte-Oreille, Quartier de Leogane ,
confiitant en 93 quarreaux de-terre o0i
environ, don't parties en bois debout,
avec deux fours A chaux & un grand
magafin pour la renfermer, une cafe'
principal, un colorAbir, un four ..
















































I I




'p


pain, une cuisine & une grande cafe
a Negres, le tout en tr"s-bon etat; la-
dite Habitation propre etablir en
culture ou a lever des befliaux, &
dans une position avantageuife pour la
p&che & pour faire du fel. On s'adref-
fera a M. Guyon, fonde de procura-
tion de Mde de Chaflule', a6fuelement
aux Vafes, ou, en fon abfeb c a M.
Baujna, Habitant ti Logane; qui en
fernt bonne composition & pr.ocure-
jont toutes les facility's poffiles, foit
pour le terme de la ferme, foit pour
les reparations.
SUn Terrein en favanne, fis a c6te
du Pont de la Savoye, fur le grand
chemin du Cul-de-Sac, bien entou`'
& parties plantee en vivres, avec une
grande cafe, cour, cuifine & magafins,
dependant de l'Habitation des Heritiers
Caau & occupy par M. Sive, Chi-
rurgien. On s'adreffera a M. Chambon
de la'Crofe, Procureur de ladite Habi-
tation, qui en fera bonne composition.
SESCLAVES EN MAR-ONA-i0,.
Une Negreffe creole, etamp6e in-
'diftinaement FRAGNO, Ag'e d'envi-
ron i2 ans, ayant la peau un peu rouge,
eft marone depuis environ fix mois.
Ceux qui la reconnoitront, font pries
de la faire arreter, & d'en donner avis
a M. Jamot, Habitant aux Vareux : il
y aura recompenfe.
Trois Negres Congo, Fun nomm6
Cupidon, etamp6 DF, ag6 d'environ
19 ans, taille de 4 pieds io. pouces,
& les deux autres nommes Ganimede &
Orphee, etampes GISEVX, le premier
age de 18 ans, & 'autre de 17, font
parties marons depuis quelque teams de
Avec Permifion de MM.


'PHabitatIon de Bonrepos, appartenant
a M. le Marquis de .Brancas. Ceux qui
les reconnoitront, font pries de les
fire arreter, & d'en donfner avis a M.
Sarte N6gociant au Port-au-Prince,
CHEVAUX PERDiUS.;
Une Mule, pqil alezan, etampee
LFO, les deux dernieres lettres entre-
lacees, & au deffous PL entrelaces,
agee de io a I mois, s'eft chappee
depuis environ un mois. Ceux qui en
auront connoiffance, font pries d'en
donner avis a M. Lhqole, Fermier des
Boucheries au Mirebalais : il y aura
rccompenfe.
Un Cheval, poil rouge, etampe
d'une marque figurant un quarrel, ayant
les pieds de derriere blancs, & uine
etoile au milieu du front, s'eft echappe
depuis quelque teams. Ceux qui en au-
ront connoiffance, font pri6s d'en don-
ner avis a M. Fournege, Habitant air
Petit-Goave : il y aura recompenfe.
Un Cheval, poil rouge -tocade,
etampe du cote du montoir ICL, age
d'environ 8 ans, s'eft chappe, il y a
environ 4 mpis, dans le gros morne de
Saint-Marc, vers 1'Habitation de la
fucceflion Robion. Ceux qui en auront
connoiffance, font prids d'en donner
avis a M. Laborde, Procureur a Saint-.
Marc bu a M. Claverie, Chirurgien
dans les hauteurs de cette Ville : il y
aura recompenfe.
Une Mule poil fours etample
G. D.M, s'eft echappee du Port-au-
Prince depuis environ un mois. Ceux
qui la reconnoitront, font prids d'en
donner avis A M. de Maifonfeule, Ha-
bitant Leogane, a qui elle appartient.
le General & l'Intendant.


AU PORT-AT i-PRINCE, chez Tj iOM I LE BLANC, Impriiimeurs d. Ki .
AU PORT-AU-PRINCE, chez THOMIN & ,LE BLANC G Imprimeurs du Roi.


I --^----------"---"1 1.-







N. 9;
|C e s 9 |iii' IIiiiii i I '


k.&.. .& .li


i:-vI S I U A P.
J.u Mercredi 1" Mars 1.7 9.
; . .."'. ... . . .. ... .


SAR devices Marchands.

. u CAP I-e 2z du mois der-
nier, e. Fidele-Jean-Bcptifle, de
Bordeaux, Capit. Gilbert, part
Ie 2 9 o&obre dernier ;I'Heureux-
Pihilipp,e du Cap, Capit. Charles
Fourr,, venant-de la Louifiane;
la Bretagne, de Bordeaux, Capit..
Mancet, part e 4 janvier le
Comte-de-Menou, de Nantes, Ca-
pitaiane Berthomne, pati le7 jan;
vier: le 23 ;le Marjuis-de-Nar-
bonne, de la Rochell'e, Capit.
Boulineau parti le 7 janvier; le
Souverain, de Bordeaux, Capit.
Delbreil, part Ile 24 dCcembre:
le 24 la Fidelite, de Nantes,
Capit. Hagari, parti le zo jan-
vier ; e Grand- Alexandre, de
Bordeaux, Capitaine Couficot,
parti le 4janvler: le 2, la Mof
covite, de Rouen, Cap it. Aub,
part le 5 janvier ; I Saint-Do-
mingue, de Nantes, Capit. Mail-
lard, part le d2 janvier; le Di
ligent, du Ca, Ca pic. Gorget
venant du Mole ; l Sa'nte-Barbe
de MontechrifteCapit. Matthietu
.Ricardo -Gomes ; le, Vauclain
.de Bordeaux Capit., Bannos,
**. ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~' -,.*.,.. .-A, .i*


paxtti le 18 janvier : ie -6 le
Defr', du Havre, Capit. Gimet,
partti e 4 janvier.
A SAINT MARC, le 9 I&
Providence, Capitaine Chichd1,
venant du Port-au-Prince, &-
parti le 24 pour ledit lieu: le 20,
Ia Gacieufe de Nantes, Capit.
Griffe, part le 4 janvier, allant
au Port-au-Prince; & leLuxem-.
Lour du m'me Port, Capirt
Tanquerel, venant de la Cote-
d'Or avec 654 Noirs.

DEPART de. Naavres Marchands.-
Du Crp, le ii du mois der-
nier la i DcAchef -de-GranAmont,
Capit. Menard pour Nantes:
le z5 I'Heureux, Capit. Boul-
louvart, pour Marfeille la Mar-
quife-cde-Narbonne Capit. Bou-
lineau pour Saint'- Marc
Neptune, Capi t. Pafemieht, pour
Bayonne: le z26, le Fidele-Jean.
Bapti7e, Capit. Gilbec, poar
*B.ordea.ux. ,"
iE SAINT-MARC, 20,
Ville-de-Le'ogfne de Bordeauk,
Capi't Chauvin, pour Leogane :
le z22 Saint irmin, Capi.t
B, h a ~ i," e 2. 4 ,
Buchon pour' ... anes:" 1e ,
^ ;-'. t. .-^ ^ ,,~~~.j j,. *;, ,r ;, T


. 6 ,y
WD
^ s~
?*
2


yJl~y~.


i,, -'rrrrrr~yr


IIII - - I I I I I[


- .m11


/


_i-;


--


I


''~ ~ ~:*~' ~''~"' -'* "~ '"'' "" '~'~'. "~- "~~'~^"""'-~" `-~~'~"~' '~'^""~'~' '~-'~"~- ~-`~'~- '~~~' '-'~" ~~~-~r~~~~~ "--.- --~-~-~~~-- --'--(~---- ~wc" --- -- -------- -- :




owl-""


rtimza- Raft, aCi Gibert,
pour Bordeaux.
PRtIX des Marcdindfes de la Calonie
Au CAP le i de ce mois, Su-
cre blanc premiere quality, 60o
62 1 feconde, 5 6 5. 8 1.-troifie-
me,48 a 5, 1. common, 35 Z
40o brut,, zo a 241.. Indigo bleu,
7 8a 8 cuivre, 6 a 7 1. Cafe
nouveau, 1 8 .i20 fols (il n'y
en a point de vieux) Coton,
13o0 a 136 1. Cuirs, 8 a 1.
Piaftres gourdes, 34 pour cent.
A SAINT-MARC, le 26:, Sucre
blanc, premiere quality, 5 a
:. fCeconde, 48 i 50o 1. troifie-
.5d,4z 4 :.I commun,36 a. 40 1.
.hru4, a4 251 I, Indigo bleu, 81.
cuivre, 6,1. 15 f. a 7 l. 5 f.Cafe
nouveau,8 a 9 f. (il.n'yen a
point de vieu ). Coton IQ5 a
lto : Cuirs, 6 A 7, Piafires
gourdes, 3 5 36 pour cent.
PiRPxdes Mairchandies drrFanice.
Au CAP, ledit jour i de ce
'nots, Vin-fieux 4O: 4, o 1.
tnois,V viex, 40 .5.0 .
iouveau, t:8b 200 1. Farinede
:Moilfac 75 75 ",commune,
gb ~o. Boeuf fald, 8ob L le
baril. Beurre, 2 at i 5f. Ia livre.
ietCfiale, 36 1 I'ancre. Huil6e,
4 aa o 1. la cave, Savon,, 66 a
r ~1le centm
" ASA I NT-MARc, Vin'vieux,
50o 2Go 1. nou veau,-io 230 1.
Triq e de Mobffac, 74 a 78 1
'iinmmune,; 4 a~K B~ufi^fal ,


,7j 1. Beurre, 5f livre,, Pv
tit-Sal, 36 1. ancre. Huile, 36
a,40 1. Savon, 90 a roo 1.
Cou RS u FRET
Au CAP, Sucre blanc, IT2
,3 d. brut, r14 a i d. Indigo,
8. a 24d. Caftd, i4, a 15 d.
Coton, 24 3a d
A SAINT-MARC, Sucre blanc,
3 a 14 d. brut, 14 a 5 d. In-
digo, 30 a 36 d. Cafd, i8 a z
4. Coton, 45 a 50.
M o T s.
Mde Catherine- Benote Gayot,
epoufe de M. Menude, eft more
au Cap Ie 2z favrier, ige de 45
ans: elle ecoir naive de Paris.
M. Andre Collombon, Md. au
Cap, v eft decked le e 24, se de
,39ans: iletoit natifdeMarfcile.
M. Jean-Baptitfe A chard, Coinm-
mis chez M. Bourgeoso; Avocar,
eft mort au Cap le 27, agede 47
ans : il troit natifde Nm es.
M. Guillaume Moulin de Id Per.
relle, commandant le Navire le
Prince-de-Rhan; et mort au Cmap
Ie. 7, ,ag de 45 ais,: il atoit
satif du Havre.
NEGRES MA Ro v .
.A,v Cx P, Je 24 du tois der-
nier, eft entra i la Geole un Ne-
gr' nouveau nation M.ond'ongue,.
detampd fur le fein gauche AD,
,A), t J ' **1 1 -
age d'environ -4 ans, raillede 5
pieds 5 pouces, sequel n'a pu dire
fon nom 'ni celui. d fot maCare:


--.------~Ps~rUMeru~P~-WUr~-U~








ie z ,Jean-Bapty/ crdole,
4rampd fur le fein gauche PO,
QUET,.ag^ d'environ 30 ans,
taille de 5 pieds z pouces, lequel
a dit appartenirca M.. Poquet,
Habitant aJacquezy : le 16, Jean,
Congo, fans etampe apparent ,
age d'environ 35 ans,-taille de
5 pieds z pouces, lequel a dit ap-
,parrenir a M. Lefage, N'egociant
a Leogane ; un Negre Congo,
nomme Rique, fans eampe, age,
de I ans, taille de 4 pieds 7
pouces, lequel a dit appartenir
a M. MaiIly; au Cap: le 6, un
Negre nomme Michault, nation
Mondongue etampe illifible-
ment, age d'environ 0o ans,. le-
quel a dit appartenir a M. Daux,
Habitant a la Plaine-du-Nord :
le 7, deux Negres, Fun nomme
Simon, nation Congo,etampe fur
le fein droit COVRADIN, age
d'environ zoans, taille de 5 pieds
Spouses;, Iautre nomme a Ior-
tune, nation Mina, fans etanpe
apparent, age d'environ 4o0ns,
taille de. 5 pieds, lefquels oni
dit apparterir a M. Couradin
Habitant au Trou,.
Au FORT-DAUPHIN', le I9 f
vrier dernier, une jeune Negreffe
-nonmme Barbe., nation Congo
fans dtampe, laquelle n'a voulu
dire le nom de fon maitre : 1
1I un Negre nouveau, etamp,
fur le fein gauche d'une 4tamp,
confufe, lequel n a f1u dire foi


nom ni celIui


de ton maitre: le


22, un Negre Congo, nomme
Jean .Baptife tamper a l'efto-
mac LE BARON CAVLIERE,
fe difant appartenir au R. P. Vau-
glugan, Cure du Trou.

SPECTA C L E
La Comedie du Cap donnera
Dimanche'5 mars 176-9, pour le
Debut du Sr Clo et, Aaeur nou-
vellcment arrive, une Reprefen-
tation aEugenie Drame en cinq
aaes & en profe, dans lequel i
remplira le Rle de MilordClaren-
don. Cette Piece fera fuivie di
Somnambule, Comedie en un a&e
& en profe, dans laquelle Ie me
me AA&eur remplira le Role de
Baron en attendant, Samfon,
Tragedie.

LETTRE A L1IMPRIMEUR.
Surl'bfervation du Moulin infJre'
dans la Feuille du zer fvrier.
, On Tne pet, Monfieur, qu'ap-
tplaudir an zele & '& Pemulation
, de M. le Marquis de Saffray de
Tournemine, fur fes recherches
- & observations a 1'gard du m&
, chanifme de nos Moulins a fu-
Scre-: fa decouverre poOr en ren-
,dre les mouvemens plus aifes,
e plus doux, & a moins de frais
e d'animaux announce quelque
e chofe de tres-ihtereffant I Mrs.
a nos Habitans, fi fon calcul ef


a
----------- ----------- ----------- ~.~.- .....
-- ---------- -- ---
------- - ---,,. .cl~ ~ _~__~~~~
-----;-i - ---~~-.~.- .~-~.-


*j







II













I1






I


.~" '" .~i.r




77 -.


autli exa& qu'il veut nous le
ddmontrer; mais il me parole
beaucoup d'exagdration dans fon
:cmpte. Perfonne n'ignore qu'ian
Mu ler atteI u-ne charrette,
peut tirer dans un be-au cheliin
le poids de ISoO lives, mans ce
ne peuit tre que pendant un inf-
tant, & petit-pas; au lieu.que
ceux qui font atteles a un Mou-
lin fucre vont toujoburs grand
train pendant long-tems, & pref-
que toujours au galop, ne tirant
de force que lorfqu'on met une
trop grande quantity de cannes
en preflion; ce n'eft done pas dans
le froiffement feul que doivent
tre evaluees les 9000 lives pe-
fant, don't parole M. de Safray,
puifqu'unMoulin peut erre toour-
ne fans- beaucoup 'de force par
un home feul, lorfqu'il n'eft
retenu par aucune expreflion
d canne bu aure chofe; a re-
fiftance confifte dans la com-
preflion-desrouleaux qui fe trou-
vent plus ou moins engorges par
ces memes cannes, fliivaht la
quantity, & felon qu'elles font
auffi plus dures.
je ne pretends point detruire
la nouvelle methode. propofde
A A P
qui me parote etre de quelque
advantage, fans pouvoir ndan-
nons en.efperer d'aufli conficd4
rablk, que veut nous le faire en
tendre M.de Safray par fon cal-
cu1; ii eft aif6 de s'en convain-


ore & d'dvaluer exa&ement le
prix de la difference, &c. Signed,
nu RO-ULE AU, Habitant au
Borgne.


AVIS DIV ERS.
Le Sr. Labeffe, etant fur fon de-
part pour France, prie ceux a qui
i peut devoir defe prefenter pour
recevoir leur paiement,-de meme
que ceux qu luiu doivent de le
folder incefTamment. II vendra
fon fond de magafin qui con-
fifte en- graifferies & fayances.de
toute efpece. Sa demeure eft place
Notre-Dame, au Cap. .
Le Sr' uquefde, erant fur fon
depart pour France, prie ceux
a qui il peut devoir de fe pr'fen-
ter pour recevoir leurpayemenr,
de meme ceux qui luidoivent de
le folder inceffamment. Ledit Sr.
a a veridre de toutes efpeces de
Cordages, tant pour i'ufage des
Habitans, que pour le trait de
cabrouer; il vendra en outre amt
comptantrtoutefortede marchan.
difes concernant la Marine.
iMrs. les Creanciers de la fuc-
ceffion de feu M. Jean-JofepkhPi-
thon, font prids de lapart-de Mrs.
Coudougnan & Compagnie, Ne-
gocians au Cap, de leur remet-
tre inceffamment I'etat de leurs
crCances, afin qu'ils puiffent
prendre des arrangements pour
leurpayement.Si quelqu'un d'eux
veut acquerir 1'Habitation dudit


U.


*'T ';"- l-.. .,


~ __


-4





feu Sieur Pithon, fitude aux Mor-
nets, avec ao tetes de Negres,
que M. Laurent, Habitant- au
Limbd, a afferme, il en aura la
prfreerine ;, ladite Habitation
fert aujourd'hui d'entrepot aux
cafes qui defcendent de la mon-
tagne.
Le Sr Francois Daney demeu-
rant chez M. Turin, au Bourg
de la Petite-Ance, donne avis
qu'il vient- de recevoir de tres-
excellent Tabac du Macouba &
de fines Liqueurs de la Martini.
que afforties. II faut s'adreifer a
Mrs. Galibert -Mary & Compa-
gnie Ngocians au Cap.
Le St Chetboinneazt, Receveur
de la Bourfe Commiune des HuiT-
fiers du Cap, edant fur fon d&-
part pour France, prie ceux a
qui i peut devoir, de fe prefenter
pour recevoirleur payment, de
meme que ceux qui lui doivent
de le folder inceffamment; il a
a vendre deux Negres, done 'un
tailleur, & l'autre perruquier. Sa
demeureeft rue de Bourbon, pres
de M. le Commnandant.
Mr1 les Cranciersde laSocidte
fous le nom de D)urand & Com-
pagnie, Negocians au Dondon,
font pries de remettre an dtatde
leurs titres de creances chez Mrs.
Groifil, frees, Negocians au Cap.
On prie ceux qui doivent a ladite
Society de payer incefamment ,
attend la mort du Sr Durand.


Le Sieur Texier-Lavigeie, Ne-
gociant au Cap Syndic des
Crdanciers de Mrs. Pilla, frreres,
done avis auxdits Creanciers,
faififlans fur mefdits Srs. Pi/lat,
is mains de M. Laurent, Fermicr
de 'Habitation de la. Denoifelle
,mineure de Guifcard, que, deviant
voucher ies premiers jours de
mars 40 mille livres pour etre
repartiesauxdits Creanciers,. il a
fixed ladite repartifion au 8 di.
meme mois de mars; c'eft pQur-
quoi il prevent Mrs. les Crean-
ciers, qu'il ne-peut la faire que
prealablement ils ne lui ayenc
fourni un tableau de la folde
des fommes qui leur font dues
en capital, interets & frais, cer-
tifid veritable de chacund'eux,
ou de leurs Commettans, pour
que d'apres cet ordre & la dette
de leur faifie, il puiffe proceder
avec connoiffance.
SDPARTS POUR FRANCE.
M1. DuZqefizd, Md. au Cap.
M. Jofeph Chotard, Huiflier-
Audiencier,par interim, du Siege
de 1'Amirautc du Cap, & brevete
de S A. S. M. 'Amiral & du
Roi, pour 1'Office d'Huiffier au
Siege de 1'Amiraute du Port-au-
Prince, avec Mde. Ion epoufe.
NAVIRES EN- CHARGEMENT.
Le Navire la Marquife-de-Chta
tenoye, de Bordeaux, Capit. La-
guehay-Montplaify, partira pour


I


1
. I

i





\I




T .,,


. '


/









1 i







I





t


70-,
ledit lieu au o avri- prochain.
Ceux qui defireront y pafler ou
charger a fret, s'adrefferont au-
dit Capitaine, en fon magafin
rue St. Laurent, chezM,Lajunie,
vis-a-visM. Laury.
Le Naviire'e Vaillaht, de Bor-
deaux, Capit. le Monnier, par-
tira pour, ledit lieu dans tout e
courant d'avril prochaii : ce Na
vire eif tr s-fin vailier, Ceux qu
voudront y paffer on charger '
free, s'adreft'erGnc a Mrs. Marett
& Faucon N6gocians, rEe di
Vicux-Gouvernement.
Le Navire a Preieruf, de Bor
deaix, Capit.. Francois Delmas
partira pour ledit lieu du. r5 a
2z5 courant. Ceux qui you
dront y paffer ou charger a fret
adrefferont a M. Seguy, Neg
ciant,.chez M. Vivier, ainei ru
Pen thievre.
t Le Navire le Duc-de- Ckaoieu
de-Nantes, Capit..Samoual, pa
tira pour ledit lieu dans les pr
miers joursd'avril. Ceux qui d
fireronty paffer ou charger a fre
s'adrefferont a Mrs. Tardieux
Collot, Negocians, ou audit C
pitaine,, tenant fon magafin
Ia maifon de Mrs. Lory & Plot
-bard. It prie ceux qui. doivent
fa cargaifon de vouloir bien
payer inceffainment, comtne au
ceux qui ont arr td du free,
fire ren.dre leurs fucres. aux EJ
barquadaires,& de lui en donna


avis. II .a vendre tix AIambics
de composition nouvelle, &deux
Cloches de mail, don't l'une
de 109 liv. & I'autre de. 207 liv..
Le Navire le Saint-Jean-Bap-.
tifle, de Bordeaux Capit. Pierre
Ducos, partira pour ledit liec
- du 1 5 au 1o du courant, pour le
Splutard ; il prendra des Pafla-
-gers ayant une chambre & ap-,
i partement tries commodes.
3 BIEINS ET EFFECTS A VENDRE.
e
a UneHabitation fitudeau Quar-
tier de .'Artibonite, Paro'ilc de
- la Petite-Riviere, confifiant en.
i, i7i -quarreaux & demi de terre,
u fur le bord de la Rivivre de l'Ar-
t- tibonite, fur laquelle il y a une
:, maifon de Maltre, bUtie en.ch-ar-
) Ipente, comnpofe de trois chaim-
e bres deux galleries &. quatre .a-
binets carrelee & couverte en
, eiffentes; cuifine en mnaeonnerie,
r- avec four & potager & deux
e- chambres joignantes, le tout cou-
e- vert en effentes; un magafin a
t, grains; une ficherie a indigo; &,
& un magafin fervant de cotonne.
a- rie, le tout covert de paille ;
en :quinze cafes a Negres & dix irr-
m- digoteries battentes, avec deux
a moulins, a betes plus o5 quar-
le res; en jardin, prets. a y planter
iff de l'indigo & du ,coton, & 12
de quarries en patattes; le tour en-
m- tour de haies vives de campe-
ier che. II faut s'adreffer a Me DD'


Q


*- _-.I(.IL-.Lb`- ~ _1__--; I


W.ff =Wl- -Nz.MiLa-ZMI.'M


----------------~rrrr~l


~1,S*~'~~'ri~"-~i7-\''"~i~~;'i~r-- ":"r""' ...'.~ ...


I








ktval, Notaire : nabitanta 1'Ar-
tibonite, qui pour le payment
pourra trailer en argent de la
Colonie,ou en remifes fur France,
claires & folides ou meme pren-
dreen change terres ou maifons
en France, libres & branches d'hy-
potheques,dorit on puiffe difpo-
fer fans-diflicult~,
Un Cabriolet a quatre places,
fait dans le dernier gouc de Paris,
ecant vernis vert & or, avec fes
harnois. II faut s'adreffer a M.
Baffnot de Vauvais, Capit. du
Navire le Favori, de Saint-Malo,
en fon magafin, rue Penthievre,
qui en fera bonne compofition.-
QuLatre Tentures de tapiferies
vernis Chinois, avec leurs moni
tans, don't deux fond gris ; une
nautre, a guirlande blue & oren
luminde, & la quatireme, fond
jonquille & k fleurs, auffi enlu-
minee. Ceux qui voudront les
acheter, s'adreflreront a M. Bar-
rigrand, demeurant chez M. La-
lianne, au Cap, dans la maifon
de M. Blay,pres du Bac.
Six Negres & deu Negreffles
fairs au pays, don't deux cabroue-
tiers, & une des NigreiTes bou-
Iatigere & blanchifrfeue. 1 faut
s'adrrefferi lnmprimerie Royale,
4U Cap.
A A F OFFER ME R.
t Une Place fituee prs de l'Ho..
pital du Cap, que-Me. Mlenude,


talent A ferme de M. Chapou, S&
ce dernier des Peres de la Cha-
I f 9
rite. Ceux qui auront envie d'af-
fermer ladite Place, s'adrefferont
audit Me. Menude, qui vendra
en outre les uflanfiles animauwx
& meubles qui y font defius,avec
deux Chaifes roulantes.
SUne Maifon fife rue de Pen-
'thievre appartenant aux Hm-
'riters Deloi, confiftante en trois
chambres baffes, & trois hautes,
cour cuifine galetas & puits,
a affermer le premier avril'pro-
chain. 11 faut s'adrcffer a M.
Chaufee, Ngpciant. au Cap, rue
du Gouvernement.
NEGR'ES. E .-MARONAGES.
Une Negrefle creole, n6omrme
Eleonore, etamppe PHILIPPES,
dela' hauteur de 5 pieds, agee
d'environ 14 ans, ayant une bri-
lure fur fa joue du cte droir,es
yeux petits, les levres un peui
groffes, eft marone depuis le z6
du mois dernier: on fair qu'elle
a pris le chemin du haut du Cap,
pour peut-etre aller au Quartier
du Fond-Blanc, oh elle a deja ete
marone pendant long-terns, ont
bien- pour aller au Quartier de
la Grande Riviere, pour de-J,
paffer a 1'Efpagnol. On prie ceu-
quI la reconnolront de1afaircl
arreter, & d'en donner avis a M1
'Phiippes,, H'abitant au hautda
Cap, pres l'H6pital, a qji elle


---r--~- ----~--5---~,r-~- --, _,,.


--- --------------------------------- --------~.IL-;.1___~,_. (




* ~ ~ '~-c *.* 'd*:;.; T 'J~


71 2
appartient. I y aura cinquante
Piatres de recompenfe.
SUtNegre norimm Frontignan
tampi fur le fein droit AU-
MAISTRE taille de 5 picds
3 a 4 pLces, eft maron depuis
le x,6 fivricr dernier. Ccux qui
,le reconnoitront, font pries de le
fire arr:Cter, & d'en donier avis
a M. Aumnaiftre, Chirurgien au.
Cap, rue Vaudrcuil.
Un vieux Negre nommre San-
fouci, nation Adia, tamper M A,
efi' maron depuis fix mois. CeLux
qui Ie reconnoitron.t, font pries
dele faire'arreter, & d'en don-
rer avis a M." Jean-BaptiZe Par-
dieu, iHabitarit au Fond-Cheva-
lier, Quarrier de la Grande-Ri-
viere.
S.Un Negre nromme IAugu.in,
Setamp6 fur le: fei droir P,
avant beaucouip de marques de
fon pays au vifage, sge d'envi-
ron 3 ans, tale de y pieds
p'ouces, ell mairon depuis envi
ron 6 mois. Ceux qui lereconno-l
titorT onat pris de le fire ar-
reter & d'en donner avis 4 M.
.le Chevalier Dauiervy abicant
a 'Ia Cul, ou I M. Tainet, Ne,
godiant'au Cap.
U,, n egre nome Petltien-
i ., . '. g e ; 1 -. '..
e, qta en i tur le fein droit
KYER tile d'environ 5 pieds
age de: z2 ans, d'affez jlie fire
b6gaant, eft maron :depuis pr
S 2.de moIs. Cetx qui le recon
f." ~ * ' .t '' *; * > , .


A-
nottront, font pries de- e fair
arreter, & dkcn donner avis aLM
Kyer, Habitant au bas Limbe,
a qui il appartient, ou i M. te
Chevalier la MAarti e ,. Negciant
au Cap. ..
Un Negre Congo fanns etam
pe, ag d'en'viron 30 ans, taille
de pieds z pouces aant une
chemife & culotte de brinm neuf,
eft maron depuis quclque terns.
Ceux cqui le reconnoitrone, font
pries de Je fire arreter, & d'an
don-er avis a M1. Ganrtaud, as
Cap.-
Un Negre nomme. Bourgo, dit
Andre', etanmp fur .le fein drolt
DER ou SER,& fur le gauche
P. BOURGO ei maron depuis
Ie 30 janvier dernier, Ceux qut
Te reconnoitront, font pries, de
le fare arreter, & d'en dopner
avis a M. Rirnbert, Habitant
Ia Soffriere du Linmbde,
Un Negre Congo etampe
AMDR, -ge d'environ t34ans,
taille d" pieds P z0 a 3 polues,
Smarque b eaucoup de petite-ve-
Srole, ayant une lgere delcente
S&'lcs yeux enfoncies, eft -maron
-d-epuis le i9 novembre dernier,,
queen S de la Roiniere avoit mis
- dans aafoci6et qu'il avoit avec le
SSro. Bri on,fon genrdre. Ceux qui
s le reconnoitront fontpries&de f
y, fire arr&ter,:& d'en donner avis
s a M. Macefhau de, la Robiniere,
Si qui il appartuept.


I.'


'- -


I*c~D~.~~~r;~,~T~,7-' nnr~..l~~~


-Inl


'-- *-


''I I ~"~
1 ;I-


---L-;1:~=~=-~;T;~---FTI?-n~lC-Pls~-~-







ANNE 1769. [NO io.
1769A


'fICHES


AMERICAINESo


SDu Mercredi 8 Mars.


ARRa4e' savires Marchands.

A v CAP, le 13 du mois dernier ,.e
Souverain, de Bordeaux, Capit. Del-
breuil, venant de la Martinique: le 24,
la Fide'lite, de Nantes, Capit. Halgan,
parti le 20 janvier ; & le Grand-
Alexandre, de Bordeaux, Capit. Couf-
ficot, part le 4 janvier : le 25, le Mof-
covite, d'Honfleur, Capit. Aube, parti
le 4 janvier; & le Vauclin, de Bor-
deaux, Capitaine Bannos, parti le I8"
janvier : le 26, le Defre, du Havre,
Capit. Gimer, parti le 4 janvier :le 28,
la The'mis-, du meme Port, Capitaine
Maffon, part le 5 janvier; & la Pro-
yidence, aufli du m^mee Port Capit.
Morel, part le.5 janvier.
A SAINT-MARC le. 7, le Marquis-
de-Narbonne, de la Rochelle, Capit.
Boulineau, parti le 7 janvier, ayant
touche au Cap : le 28, le David, de
Bordeaux, Capit. Delany, parti le 8
janvier.
SAu PORT-AU-PRINCE, le 3 de ce
nmois, le Fidele-Jean-Bapt/le, de Bor-
Sdeaux, Capitaine Gilbert, parti le 29
olobre : le 4, I'Heureux, de Marfeille,
Capit. Boulouvard, venant du Cap:
le 5 la Pallas, de Bordeaux, Capit.
Sicard, parti Ie 20 janvier; la Rofatie,
de'Nantes, Capit. Cotton, parti le 8
decembre; &. le Vicomte-de-Choifeul,
du m^me Port, Capitaine Lepont du
Fortin, parti le 4 janvier : le 6, le
Saint-lomingue, auffi du m.me Port,


Capit. Maillard, part le 20 janvier,
ayant touched au Cap : le 7, la Revan-
che, de Bordeaux, Capit. Decourt,
venant du Cap.
D PAR rT de Navires Marchands.
Du CAP, le 25 du mois dernier, Is
Neptune, Capitaine Paffemant, pour
Bayonne.
DE SAINT-MARC le .6, A.urore
de Nantes, Capitaine Hamon, pour le
Port-au-Prince : le 27, I'Algonquin
Capit. Pavie, pour Nantes: Ie 4 de ce
mois le Vigilant de Dunkerque,
Capit. Bouteiller, pour le Port-aklw
Prince.
PRIX des Marchandifes de la Colonie,
Aux CAYEs, le 26 du mois dernier,
Sucre blanc, 5 6 60 1. common, 40
A 45 1. brut, 22 A 141. Indigo bleu, y7
S7 1. 0o f. cuivre, 6 1 a 61. io f. Caf6
nouveau, I15 a 16 f. (il n'y en a point
de vieux).
*Au CAP, le Ier de ce mois, Sucre
blanc, premiere quality, 58 a 60 liv.
feconde, 55 a 5,81. troifieme, y5o0 54L
commun, 41 h 48 L brut, 2 11 24 L
Indigo bleu, 8 1. 81. to f. cuivr6, 71,
A 7 1. 15 f. Cafe nouveau, 20 f. vieux,
i&8 f. Coton, r1o 1. Piaflres gourdes.
33 & demi 3 34 pour 1oo.
A SAINT-MARC, le 4, Sucre blanc,
premiere quality, z 5 541. feconde,
47 48 1. troifieme, 42 46 1. coma
mun, 38 a 401, brut, 24 1 Indig







14
bleuu, '8 1.1' 8 1. o f.' cuivre, 7 1. A 7 1
5 f. Caf6 nouveau, 18 f. A z8 f. 6 d.
(il n'y en a point de vieux). Coton,
0oo a -o5 1. Cuirs, 71. iof. Piaftres:
gourdes, 34 pour ioo.
A LEOGANE le 5., Sucre blanc
premiere quality, 51 a 541. feconde,
48 A 5o 1. troifieme, 45 1. common,
36 a 401. brut, z4 a 25 1. Indigo bleu,
8 1. cuivre, 6 1. I5 f. a 1. Caf6 nou-
veau, i8 f. (ii n'y en a point de vieux).
Coton, zo 1.
Au PORT-AU-PRINCE, Sucre blanc,
premiere quality, 5o a 54 1. feconde,
45 a 48 1. troifieme, 42 a 451. com-
mu a 36 a401. brut, Z4 a 6 1. Indigo
bleu, 7 1. io f. a8 1. cuivre, 6 1. 1o f.
A 7 Caf6 nouveau, I8 f. i 18 f.6 d.
(il n'y en a point de vieux). Coton,
.o iai :5 liv. Cuirs, 71., o f. a 9liv.
Piaftres gourdes, 37 pour ioo.
Pfi x des. Marchandf de France.
Aux CAYES,, ledit jour 26 du mois
4ernier, Vin vieux, 300 1. nouveau,
60 1. Farine de Moiffac, -70 80ao.
commune, oa 55 1. Bceuffale, iool.
e bail. Petit-fal6, 6 1, l'ancre. Beurre,
3o f. la livre. Huile, 46 45 1, la cave.
$avon, 80 1. le cent.
Av CAP, ledit jour z" de ce mois ,
SVi vieiux, azo Iiv. nouveau, I80o
0oo 1. Farine de Moiffac, 70 A 72 1.
ommune, 5y a 5 1. Boeuf fale, 66 1.
te baril. Petit-fale, 30o 1 'ancre. Berre,
f8 f. lalivre. Huile, 27 lit. la cave.
6avbo, 7i 1. le cent.
S A SAINT-MARC, ledit jour 4, Vin
Vieux, 50o A 26o 1. nouveau, 150 a
!8o 1, Earine de MoiTffa, 75 a 80 1.
commune, 36 45 1. Boeuf fal6, 66
- 70 1. he baril. Petit-fale, 30 a 36 1.
1'ancre. Beurre zy A 30 f. la livre.
rluile, 36 a 4o1, la cve, Sivon, o a
go99., le cent,.


A LOGANE ledit jour 5, Vin
vieux, s2o 4 280 1. nouveau, izo a
i 8o 1. Farine de Moiffac, 70 1. con-
mune, 451. Boeuffale, 72 A 75 le
baril. Petit-fal6, 30 1. l'ancre. Beurre,
2o f. la livre. Huile, 27 A 30 1. la cave.
Savon, 70 a 75 1. le cent.
Au PORT-AU-PRINCE, Vin vieux,
26o a 280 liv. nouveau, 180o 200o .
Farine de Moiffac, 66 A7 21. commune,
40 a 451. Boeuffale, 70 o 75 le baril.
Petit-fale, 30 A 36 1. ''ancre. Beurre,
18 a 20 f. la livre. Huile, 27 a 3o L
la cave. Savon, 75 80 1. le cent.
CoURs DU FRET.
Aux CAYES, Sucre blanc, 12 d.
brut, 15 d. Indigo, 36 d. Caf6, 24 d.
Coton, 30 d.
Au CAP, Sucre blanc, I2 a 13 d.
brut, 14 5 d. Indigo, zz d. Cafe,
15 d. Coton, o2 d.
A SAINT-MARC, Sucre blanc, 3 A
z4d. brut,.s i4 6 6d. Indigo, 30 a 36 d
Cafe, I6 A 8 d. Coton, 42 a 48 d.
A- LEO:GA-NE-i Sucre blance- J,4 d:
brut, i5 A 16 d. Indigo, 24 A 27 d.
Cafe, i5 8 d. Coton, 30 A36 d.
Av PORT-AU-PRINCEz, Sucre blanc,
4 d. brut, i5 d. Indigo, 20 a 24 d.
Caf, i5 a- zid. Cotbn, 30 a 36 d.
Mo RT S.
SMi. Andre Collombon, Marchand au
Cap, y eft mort le 24 du mois dernier
age de 39 ans : il toit natif de Mar-
feille.
M. Jean-Baptfl e Achard eft mort
au Cap le 27, age de 47 ans : il etoit
natif de Nifmes.
M. Guillaume Moulin de la Perrelle
commandant le Navire le Prince-de-
Rohan eft mort an Cap le -meme
jour, agd de 4 ans : ii toit natif du
Hlavre


ii,







.'
j
i
: 'I,7







i.1






'i', ,

I. ,7
L,'.
" I,!
},7,:
g ,


----------------~----~-------- ------------:_








NE 1RES MA iROA NS.

Au FORT-DAUPHIN, le 19 du
mois dernier, eft entr6 A la Geole une.
Negrefe Congo, nommec Barbe, fans
etampe, taille de 4 pieds 3 4 pouces,
laquelle.n'a voulu dire le nom de fon
maitre : le z2.,,un Negre nouveau,
etampe illifiblement fur le fein gauche,
taille de 5 pieds 4 pouces, lequel n'a
pu dire fon nom, celui de fa nation,
ni celui de fon maitre : le 22, Jean-
B aptiJte, Congo, 'tamp" fur l'eflomac
LE BARON CAVLIERE, taille de 4
pieds 2 a 3 pouces, fe difant appartenir
au R. P. Voglu6an.
Au CAP le 25 Jean Baptifje,
creole, etampe fur le fein droit illifi-
blement, & fur le gauche POQUET F
ag d'environ 30 ans, taille de 5 pieds
a pouces fe difant appartenir A M.
Poquet, Habitant A Jacquezy :le 26,
Jean, Congo, fans trampe, ayant le
front eleve, le vifage along, plufieurs
marques incifives de fon Pays entire les
fourcils, fur les tempes & fur? les epau-
les, & plufieurs cicatrices de coups de
fouet fur le dos, age d'environ 35 ans,
taille de 5 pieds 2 pouces,- fe difant
appartenir a M. Lefage Negociant A
Leogane; MiChault, nation Madingue,
etampe illifiblemept fur le fein gauche,
,Ag6 d'environ 20 ans, fe difant appar-
tenir a M. Daux, Habitant A la Plaine-
du-Nord : le 27, deux Negres, f un
Congo, nomme Simon, etampe fur le
fein droit COVRADIN, ag6 d'environ
20 ans, taille de 5 pieds 2 pouces, &
l'autre nomme Lafortuhe, nation Mina,
Fans etampe, ag6 d'environ 40 ans,
taille de 5 pieds, fe difant appartenir
A M. Couradin, Habitant au Trou:i le
428, un Negre nouveau., nation Congo,
etampe fur le fein droit LVSCE, age
I'environ 2 ans ,taille de 4 pieds; L


pouces, ayant les yeux petits & en-
fbnces, lequel n'a pu dire fon nom ni
celui de fon maitre.
A SAINT-MARC le 27, un.Negre
creole, nomme Mathurin crampe fir
le fein droit TBM, les deux premieres
lettres entrelacees, age6de 18a 19 ans,
taille de 5 pieds 3, pouces fe difanc
appartenir a M. JLan-Baptifle Habi-
tant au Grand-Boucan', Quartier dq
Mirebalais: le er de ce mois, un Negre
nouveau, nation Nago, nommn Jean,
etampe fur le fein droit BOULLO
ayant des marques incifives de fon Pays
fur les joues, fur les feins & fur le basI
venture, age de 29 a 30 ans, taille de-/
5 pieds, lequel n'a pu dire le nom de,
fon maitre.
A SAINT-LovIS, le 27 du mois der--
nier, un Negre Mina, nomme Jean ,
etampe illifiblement, fe difant appar-
tenir a M. Cofte, Boulanger a Acquin.
Au PORT-AU-PRINCE, un Negre
Congo, etampe fur le fein gauche LV,
tailed d'environ 5. pieds a poucesle-
quel n'a voulu dire fon nom .i;Gcelui de
fon maitre; & Cupidon, nation Mina:,.
etampe illifiblement, age d'environ 18I
a 19 ans,.taille d'environ 5 pieds, fe
difant appartenir an Sieur Boigrin..

NOUVELLES D'EURO PE,
P O L G N E
Le Miniftere a remis dernierenient
au Prince Repnin un Memoire relatif
A certain Articles de la derniere Conf-
titution, qu'on jugeoit neceffaire de
changer, & don't quelques-uns concer-
noient le Traite des Diffidens; mais les
plus notables de ceux-ci ont reprefente
qu'il n'etoit pas poffible de toucher &
ces Articles, attend que toute la va*
leur du Trait' dependoit de leur as,
omnpliffement,


--- ------------- -----~---- -----~.